Autre facteur d’éveil planétaire

 

Gif coccinelleL’information qui viendra d’au-delà de votre atmosphère, à mesure que vos satellites et vos télescopes capteront plus de preuves de changements galactiques. Oui, vous verrez, émerveillés, d’autres changements dans la gravité et le magnétisme du Soleil et des autres planètes de votre système solaire. Grâce aux efforts de bien des scientifiques, et de quelques politiciens, il se publiera beaucoup d’informations sur ce fameux réchauffement planétaire, lesquelles informations avaient été cachées par plusieurs pays. Lorsque les changements climatiques auront la priorité sur les querelles politiques et financières, la population verra peu à peu la futilité et le gaspillage de la guerre. Vos ressources, votre argent et votre main-d’œuvre devront prendre une autre direction, dans le but de sauver des gens au lieu de vous entretuer. Dès 2008, vous constaterez un « épuisement » mondial concernant la guerre et la vieille politique basée sur la peur. Cette vielle peur pâlira en importance à côté de l’ampleur nouvelle des problèmes climatiques. Des gens de tous les milieux se mettront à exiger que leurs gouvernements écoutent et obéissent, et non l’inverse. 

 

Une part de l’ « éveil des masses » se produira lorsque les gens se réapproprieront leur pouvoir individuel au lieu de s’incliner devant leurs vieilles traditions sociales basées sur la peur. Nous parlons ici de l’Orient comme de l’Occident, car ils doivent se rencontrer et s’entendre, tout comme juste assez de gens doivent exiger un changement avant que la science et la spiritualité puissent se rencontrer et fusionner. Si vous regarder attentivement la plupart des leaders gouvernementaux et religieux, ce sont des adultes d’un certain âge qui ont absorbé les leçons de la guerre froide, la mentalité « eux ou nous ». Un changement majeur viendra des rangs des jeunes adultes, des enfants de la génération du baby-boom, à mesure qu’ils obtiendront des postes d’influence dans la grande industrie et en politique. Tout au long de 2012 et au-delà, ils apporteront la perspective nouvelle et supérieure, qui consiste à voir que tous les gens ne font qu’UN, et ce qui est le mieux pour le bien commun. 

 

Il y aura une preuve claire de cela en 2008, lorsque les Etats-Unis éliront un nouveau président. Après deux mandats présidentiels (huit ans) de mensonges, de duplicité et de camouflage sous le régime Bush, le monde entier poussera un soupir de soulagement. Selon notre perception, il y a de fortes chances que la guerre en Irak soit alors terminée. Entre une guerre futile et honteuse en Irak, une politique étrangère stupide, et l’érosion des droits démocratiques de la citoyenneté américaine, les gens recherchent quelque chose de mieux, de plus noble, de plus intègre et de plus intelligent chez leur prochain leader. Par contraste avec le désintérêt total de Bush pour le bien-être de sa population, le prochain président élu en 2008 aura une intégrité spirituelle et une compassion claires et reconnaissables. Ce nouveau président aura une influence forte sur la politique mondiale : il aidera à jeter de la lumière sur beaucoup d’injustices gouvernementales dans le monde. Il aidera à élever la barre quant à ce qu’il est moralement correct de faire, et visera un consensus mondial sur bien des questions cruciales. 

 

Gif etoilesGif etoilesGif etoiles

La foi et le pardon à l’ancienne, dispensés par un intercesseur humain entre vous et Dieu, commencent à être remis en question (Dieu merci !). Dans les nouvelles énergies spirituelles du « Tous en Un », qui enseignent que Dieu se trouve en chacun de nous, la vieille vision séparatiste ne peut plus tenir. Dans une autre partie de ce texte, il a été question des gens qui cèdent leur pouvoir aux médecins, au lieu de se soigner eux-mêmes. Nous voyons la même chose prévaloir historiquement dans vos communautés religieuses, et non seulement dans les églises. 

 

Certaines religions séparent les hommes des femmes, et cette inégalité aussi a besoin de changer. Oui, en 2007-2008, plus que jamais, la malhonnêteté apparaîtra dans les organisations religieuses, qui relèvent à la fois de l’ère ancienne et de l’ère nouvelle. Cette fois, les choses ne seront pas « balayées sous le tapis », mais traitées autrement, avec une intégrité spirituelle. Lorsque les gens se mettront à croire que Dieu est en eux, et non séparé d’eux, le bien de tous deviendra plus important que le contrôle basé sur la peur qu’ils ont toujours connue. Voyez-vous comment Dieu, l’homme et la nature doivent travailler mains dans la main pour faire avancer le plan divin ? 

 

On fera également la lumière sur les compagnies de produits pharmaceutiques et les compagnies d’assurances. Encore une fois, la vieille façon de céder votre pouvoir aux autres sera remise en question. Les grandes compagnies d’assurances seront examinées de près dans les pays qui ont privatisé la médecine. Ce déséquilibre chez les gens qui ne reçoivent des soins médicaux adéquats que s’ils peuvent se les permettre laisse des millions de pauvres incapables de recevoir  de l’aide au besoin. Cette emprise des compagnies d’assurances sur les patients et les médecins doit changer, car c’est une gestion malheureuse des soins de santé. La médecine socialisée sera aussi examinée pour des raisons différentes, mais dans le même but : accorder une attention médicale adéquate aux gens dès qu’ils en ont besoin, sans attendre des mois. 

 

Chers lecteurs, comprenez que nous applaudissons tous les progrès médicaux et le développement de nombreux médicaments qui sauvent des vies. Hélas, les compagnies pharmaceutiques de nombreux pays sont si puissantes qu’elles peuvent créer une nouvelle maladie pur la « faire avaler » aux gens, tout simplement parce qu’elles ont développé un nouveau médicament. Par exemple, si vous faites de la rechercher sur les troubles déficitaires de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA ou TDAH), vous ne trouverez aucune information antérieur à 1975. Pourquoi ? Parce que c’est alors que le Ritalin fut développé. Depuis, des millions d’enfants et d’adultes ont été traités au Ritalin ou par des médicaments du genre qui ont rapporté beaucoup de profits aux compagnies pharmaceutiques. Nous ne sommes pas ici pour discuter de la valeur de ce médicament en particulier, nous l’utilisons tout simplement comme exemple de la manière dont les gens sont influencés par l’approbation gouvernementale et médicale de ces médicaments, et même par des publicités télévisées. Encore une fois, il s’agit d’une vieille approche basée sur la peur de « faire des affaires » et qu’il faut restructurer avec plus d’éthique morale. Les soins de santé doivent être basés sur le cœur, non sur le profit. Même si des années seront nécessaire après 2008 avant l’arrivé d’un véritable changement, vous verrez les germes de ce changement se produire en 2008 …… 

 

 

Kreyon, canalisé par Lee Carroll

La deuxième Maison

 

bougie

 

Il ne fallu pas longtemps avant que Mike se rende compte de la transformation du paysage qui s’étalait devant lui. Il avait avancé sans effort depuis le début et n’avait jamais songé qu’il aurait à faire face à un choix quelconque. De plus, il avait la désagréable impression d’être épié. 

 

Droit devant lui, la route laissait voir un embranchement. Mike devait choisir le chemin qui le mènerait à la prochaine maison. Il haussa les épaules et s’arrêta, perplexe. 

 

Qu’est-ce qui se passe ? se dit-il. Comment suis-je censé trouver ma route en ce pays de maisons et d’anges de couleur ? Il n’attendait pas de réponse, la question s’adressant à son esprit, mais il restait troublé. C’est alors qu’il se souvint de la carte. Il s’assit en bordure de la route. Il avait placé la carte dans le sac contenant le pain et se préparait à la sortir lorsqu’il fut presque asphyxié par l’odeur qui se dégageait du sac. Qu’est-ce qui est mort là-dedans ? dit-il à haute voix. 

 

La puanteur infecte le faisait hésiter à essayer d’en trouver la cause. C’était hors de tout doute une odeur organique ; aussi, pensa-t-il que le pain en était responsable. Il avait raison. 

 

Mike retira doucement la carte de son sac. La traitant précieusement est espérant que l’odeur n’avait pas atteint cet objet sacré bien apparemment inutile. Elle était encore d’une seule pièce, mais on ne pouvait en dire autant du pain. Il vida le contenu de son sac par terre et grimaça à sa vue. Sur le sol, gisaient les restes pourris du bagel et des baguettes qui avaient l’air d’avoir passé un mois sous la pluie d’une forêt tropicale. Il n’en restait qu’une matière putride noire tachetée de moisissures, envahie d’un type d’insecte de cette terre étrange que Mike voyait pour la première fois et il y en avait des milliers ! Une véritable cité de larves grouillantes. Mike laissa tomber son sac avec dégoût et se leva d’un bond. De la vraie charogne ! Comment est-ce possible ? D’autant plus que j’ai quitté la maison il y a à peine quelques heures. Même une viande n’aurait pas pourri si rapidement. Qu’est-ce qui se passe

 

Se pinçant le nez, Mike se pencha pour y voir de plus près. La masse noire qui gisait sur le sol continuait à se détériorer devant ses yeux. Il vit les petites créatures grouillantes fourmiller en dévorant le reste de la répugnante matière en décomposition et se dévorer ensuite entre elles. Dégoûté par ce qu’il voyait, Mike détourna la tête de cette vision d’horreur lorsque quelque chose capta son attention derrière lui. 

 

Il y a bien quelque chose là ! Il était certain d’avoir vu une forme verte et floue se dérober de son regard et se cacher dans les buissons. Il sentit des frissons lui parcourir l’échine et sut instinctivement qu’il était dangereux de rebrousser chemin pour aller voir de quoi il s’agissait. Il demeura donc sur place. Une fourche devant lui ? Un animal ou une créature quelconque derrière ? Qu’est-ce qui se passe dans cette place sacrée ? Qu’est-il arrivé au pain ? 

 

Mike voulut jeter un dernier coup d’œil sur la masse nauséabonde qu’il avait jetée sur le sol et constata avec stupeur qu’il ne restait plus qu’un tas de poussière. Pas de vermine, pas de pain, aucune odeur. La matière avait repris sa forme initiale et avait même commencé à se disperser sous la brise. 

 

Que signifiait tout cela ? Mike se rappela les consignes de l’ange à l’effet qu’il ne devait pas prendre de nourriture avec lui. Mais il n’avait pas cru que l’interdiction englobait une petite collation ! Les aliments si appétissants à l’intérieur des maisons ne résistaient peut-être pas au sentier ! Il regarda sa carte, inquiet, et la souleva soigneusement, craignant encore d’y trouver quelque vermine. Elle était sans tache, telle qu’il l’avait placée dans son sac. Il n’y comprenait rien. Elle était tout à côté du pain, mais n’avait pas été touchée. Afin de vérifier autre chose, il prit son sac et s’en approcha avec précaution pour le sentir. Aucune trace ne restait de l’effroyable odeur qui lui avait transpercé les narines quelques instants plus tôt. Il ne savait pas vraiment ce qui s’était passé, mais il en tirait une excellente leçon : jamais plus il ne prendrait de nourriture des maisons qui longeaient le sentier. 

 

Il y eut un autre mouvement derrière lui ! Il lui semblait que son cerveau lui envoyait des signaux d’alarme. Avance ! Il se sentit désespéré. Il eut l’idée de dérouler sa carte, espérant y trouver des indices sur la route à prendre. Mais il n’y lu que VOUS ETES ICI, le point rouge et rien d ‘autre. La fourche ne figurait pas sur la carte. Quel objet inutile ! 

-       sapristi ! s’écria-t-il . 

C’était quelque peu déplacé, mais il avait besoin d’exprimer sa frustration. 

-       Toute une carte, vraiment, Bleu ! 

 

Encore une fois, il sentit un mouvement derrière. Cela se rapprochait-il ? Pourquoi ne pouvait-il rien voir ? C’était donc si rapide ? Qu’est-ce que ça pouvait bien être ? Son cerveau alarmé criait panique. Il se leva rapidement et poursuivit sa route, se retournant pour jeter un coup d’œil par-dessus son épaule à tous les deux pas. La forme floue ne se laissait pas voir lorsqu’il regardait derrière lui. Comment savait-elle que Mike allait vers l’avant ? Après chaque regard vers l’arrière, Mike pressait le pas, et la forme en faisait autant. Il franchit la courte distance qui le séparait de la fourche en un temps record. Il avait peur. 

 

Une fois devant l’embranchement, Michaël haletait de fatigue et de peur. Il n’avait pas la moindre idée de la direction à suivre et son indécision l’angoissait. Immobile, envahi par la panique, il clama vers le ciel, désespéré : 

-       Bleu, quelle direction ? 

 

Mike ne s’attendait pas vraiment à recevoir une réponse de l’ange de sorte que la voix douce qu’i entendit et qui semblait surgir de sa tête lui causa un choc. 

-       Sers-toi de la carte, Michaël, vite. 

 

Mike n’était pas d’humeur à s’interroger sur le caractère étrange de l’ordre ni sur son illogisme puisqu’il avait consulté la carte quelques instants plus tôt. D’un geste devenu familier, il la déroula rapidement. Le point rouge et la mention VOUS ETES ICI se trouvaient toujours à la même place, au centre de la carte. Mais qu’est-ce donc ça ? Mike regarda de plus près, la sueur perlait sur son front. 

 

Le point indiquait maintenant la fourche, à l’intersection où il se tenait ! La carte était donc à jour ! L’esprit de Mike ne se rappela pas l’humour de l’ange à cet égard. Il examina la carte de plus près. Une flèche y indiquait clairement de bifurquer vers la droite ! 

 

Sans hésiter et tout en enroulant sa carte, il prit cette route et grimpa une petite colline. Il continuait de regarder derrière lui de temps à autre, sentant et sachant qu’on le suivait. La forme verte se glissait entre les roches et les buissons et maintenait le rythme accéléré de Mike. En atteignant le haut de la colline, Mike soupira d’aise : devant lui se dressait une autre maison ! Il voyait un répit droit devant. Jetant tout de même quelques coups d’œil derrière lui, il pressa le pas puis s’élança en courant sur le sentier menant au refuge où il trouverait nourriture et sécurité. 

 

L’entité sombre et vile qui suivait Mike était furieuse ! Si seulement ce dernier avait hésité plus longuement, elle l’aurait rattrapé. Elle fulminait devant l’occasion ratée et grimpa à un arbre devant la maison de couleur orange dont Michaël Thomas venait de franchir le seuil. La forme répugnante se préparait à une longue attente, mais elle était prête à tout. 

 

 

 

De l’autre côté de la porte de la maison orange se trouvait un ange, comme prévu. Les premières paroles d’Orange, comme Mike décida de le nommer, eurent sur lui un effet renversant. 

 

-       Salut à toi, Michaël Thomas de l’Intention pure ! Nous t’attendions. 

-       Salut à toi ! Michaël essayait de cacher son soulagement et sa difficulté à reprendre son souffle. Sa voie avait tressailli. Il dut se retenir pour ne pas serrer dans ses bras l’imposante entité orange qui l’accueillait. Il était tellement heureux de se sentir de nouveau protégé. 

 

-      Par ici, lui dit son hôte orange, en se retournant pour le guider dans la MAISON DES PRESENTS ET DES OUTILS. Mike s’assura que la porte était bien fermée derrière lui et suivit l’ange, encore tremblant et à bout de souffle à la suite de ce qui venait de se passer. Il demeurait effrayé et des tas de questions lui venaient à l’esprit à propos de cette terre de contrastes surprenants. 

 

Comme les autres, cet ange était magnifique. Mike fut encore une fois impressionné par la haute stature de l’entité et par la bonté qu’elle dégageait. Il se sentit accueilli et aimé comme en présence des autres anges qu’il avait rencontrés. Je suppose qu’ils sont tous faits de la même manière, se prit-il à imaginer. 

 

-       En fait, nous faisons tous partie de la même famille, lui dit l’ange. 

Mike éprouve de la honte à l’idée d’avoir déjà oublié le mécanisme de communication chez ces créatures. 

-       Je m’excuse, réussit-il à balbutier. Orange s’arrêta et se retourna. Il pencha la tête sur le côté, amusé. Mike affronta son regard. 

-       Tu t’excuses de m’avoir complimenté sur ma magnificence ! De te sentir aimé ? De te demander qui tu es ? L’ange sourit. Nous recevons beaucoup d’invités, Michaël Thomas. De tous ceux qui ont visité la deuxième maison, tu es celui qui a posé le moins de questions. 

-       La journée commence à peine, répondit Mike en soupirant. Il voulait interroger l’ange à propos de la peur et de la panique qu’il avait connues quelques instants plut tôt. Qu’est-ce qui le suivait ? L’ange savait qu’il poserait cette question. 

-       Je ne peux te dire ce que tu veux savoir, Michaël, lui dit l’ange. 

-       Ne peux ou ne veux ? demande Mike respectueusement. Il savait qu’il jouait avec les mots et poursuivit : « Je sais que tu le sais ». Après une brève hésitation, Mike décida de poser ses questions à un rythme plus rapide. 

-       Pourquoi ne peux-tu pas me le dire ? 

-       Tu en sais plus long que moi là-dessus. 

-       Comment est-ce possible ? 

-       Les apparences sont parfois trompeuses, ici. 

-       Est-ce que ce sera encore là quand je repartirai ? 

-       Oui. 

-       Cela fait-il partie de ce monde ? ça me semble déplacé dans ce décor spirituel. 

-       Cette chose a le même droit d’être ici que toi. 

-       Cela peut-il me causer du tort ? 

-       Oui. 

-       Puis-je me défendre ? 

-       Oui. 

-       M’aideras-tu ? 

-       C’est la raison pour laquelle je suis ici. L’ange ne broncha pas, et Mike cessa subitement son interrogatoire. 

 

Par les réponses qu’il fournissait, Mike comprit que l’ange savait tout. Il se défendit un peu. S’il sait tout, j’ai la possibilité d’en savoir aussi plus long. Je n’ai qu’à me montrer patient. Je suis certain que j’en apprendrai éventuellement davantage. Ça semble être la façon dont les choses se déroulent ici. Mike se rappela tout à coup combien il avait jugé la carte inutile une heure plus tôt et comment elle l’avait subitement sauvé au moment opportun. 

 

-       Dieu est toujours à jour, tu sais, dit l’ange en retenant son rire. Encore une fois, il suivait les pensées de Michaël Thomas. L’entité orange se retourna et guide Mike plus avant dans la maison. 

-       Je commence à m’habituer, dit Mike en marchant. On reçoit ce dont on a besoin au moment où on en a besoin. 

-       C’est peu près ça, répondit l’ange. La fréquence du temps humain la plus faible est linéaire, mais pas le temps angélique. Décidément, cet ange était aussi un enseignant. 

-       Mais comment percevez-vous le temps ? tout en poursuivant la conversation, Mike se retrouva dans un entrepôt. Eh oui ! Comme la première maison, celle-ci était gigantesque à l’intérieur. 

 

Mike demeura bouche bée devant des douzaines de rangées de caisses empilées dans une pièce dont le plafond devait s’élever à quinze mètres. 

 

-       Nous n’avons ni passé ni futur, répondit l’ange. Votre notion du temps se conçoit selon une ligne droite tandis que la nôtre est comme une table tournante se déplaçant dans le sens des aiguilles d’une montre alors que le moteur ne tourne pas. Nous percevons constamment l’étendue de notre temps puisqu’il est toujours près de nous. Par conséquent, nous sommes sans cesse au présent. Notre mouvement tourne toujours autour d’un centre connu. Parce que votre temps est linéaire et que vous allez vers l’avant, vous ne faites jamais l’expérience complète du présent. Vous regardez derrière et voyez où vous étiez, et vous regardez devant et voyez où vous allez. Vous ne pouvez jamais expérimenter l’état d’être de votre existence, mais vous expérimentez une existence d’action. telle est l’expression de votre vibration inférieure, et cela est conforme à votre dimension. 

 

-       Ça explique alors le fonctionnement de votre carte, dit Mike en se rappelant que le point rouge et la mention VOUS ETES ICI se trouvaient au centre et que les événements de sa nouvelle existence se mouvaient à l’intérieur et à l’extérieur d’un point. ‘est tout à fait à l’opposé d’une carte humaine, se dit-il. 

 

-       Tout à fait ! lui dit Orange en continuant de le guider. Dans votre notion du temps, la carte est stable. C’est l’humain qui se déplace. Vous percevez le temps et la réalité comme une constante, et l’humain comme la variable. Lorsque vous vous approchez de notre notion du temps et de notre vibration, vous devenez la constante, et la carte, ou la réalité devient la variable. 

 

Mike devrait réfléchir pour bien saisir ces notions. C’était à la fois confus et familier. Son expérience à l’embranchement qui menait à la maison orange lui avait montré la valeur de sa carte spirituelle, même si ce n’était pas ce à quoi il s’attendait. Il savait que la prochaine fois qu’il se retrouverait devant une alternative semblable, il ne s’inquiéterait pas avant de se trouver vraiment confronté à son choix et que la carte viendrait à son aide. 

 

Tout comme Bleu l’avait fait, Orange guida Mike dans un dédale de pièces toutes aussi bien décorées les unes que les autres avant de le mener à une pièce conçue pour le repos où il pourrait également se nourrir. La grandiose demeure contenait des caisses portant des noms au lieu de cavités en bois identifiées comme dans la Maison des cartes. Ici aussi les noms étaient en caractères arabes que Mike ne parvenait pas à lire, mais il devinait qu’il devait se trouver quelque part une caisse portant son nom. 

 

-       Voilà tes appartements, lui dit Orange. Nous commencerons demain. Tes repas seront servis dans la pièce de gauche, et tu peux te rafraîchir dans la pièce de droite. Sur ce, Orange referma la porte et se retira. 

 

Mike regardait la porte fermée. Tu as beau être un ange, tes manières laissent à désirer, pensa-t-il en regrettant le manque de salutations. Je suppose que je ne peux m’attendre à ce qu’ils comprennent tout à fait le comportement humain

 

Mike fit un repas somptueux. Encore une fois, il se régala de la délicieuse nourriture en s’émerveillant devant les ustensiles de bois sculpté. Il trouvait étrange de ne pas nettoyer après son repas mais la tâche lui répugnait toujours autant. Il savait que même s’il ne pouvait les voir, d’autres entités étaient affectées à ces travaux. Quelle étrange combinaison, se dit-il, que ce jeu angélique où des entités s’astreignent à nourrir les humains aux vibrations inférieures. 

 

Mike s’interrogeait sur les systèmes d’égout lorsqu’une réalité le frappa soudain. Il n’avait pas utilisé de toilettes depuis des jours ! Il n’y avait pas de toilettes. Il se rendit compte qu’il n’avait aucun besoin du genre depuis qu’il avait franchi les portes d’entrée du chemin. Il pouvait concevoir l’élimination de… l’élimination, mais c’était tout de même une idée étrange. 

 

Le lendemain matin, Mike se senti frais et dispos. Il déjeuna en solitaire de fruits et de pain et savoura chaque miette de ce succulent repas. Il constata que cette nourriture angélique était quelque peu différente de la précédente et se promis d’en parler à Orange. 

 

-       C’est une nourriture de notre espace temporel, dit l’entité par la porte entrebâillée. Bien sûr, il avait saisi les pensées de Mike et poursuivit : « Elle ne peut exister dans une vibration plus faible et contient des attributs spirituels interdimensionnels. Voilà pourquoi elle ne produit aucun déchet humain et ne se conserve pas. Elle n’a ni futur ni passé. Elle a été créée quelques instants avant que tu la dégustes et ne résistera pas à l’extérieur de la maison ». 

 

-       oui, je m’en suis rendu compte, dit Mike, se rappelant le dégât sur la route qui avait failli lui occasionner de sérieux problèmes. 

 

L’ange conduisit Mike vers une grande pièce circulaire bien éclairée. Plusieurs caisses avaient été ouvertes, et quelques bancs orange attendaient les visiteurs. Mike vit aussi ce qui lui semble être un autel, de l’encens et quelques colis d’apparence étrange. 

 

-       Bienvenue à la Maison des présents et des outils, Michaël Thomas de l’Intention pure, lui dit l’ange en le regardant droit dans les yeux. Assieds-toi, car tu vas passer quelque temps ici. 

Ce fut là le commencement d’une longue suite de séances d’enseignement qui seraient suivies d’une période encore plus longue de séances pratiques d’utilisation des présents et des outils d’un mode vibratoire nouveau. Lorsqu’il aura terminé, Mike aura passé plus de trois semaines dans la maison orange. 

 

-       Tu élèves lentement ta vibration, Michaël Thomas, lui répétait régulièrement Orange durant la formation. Nous t’offrons les présents nécessaires à l’accomplissement de cette transformation. Ils sont à toi, selon ton intention. Tu ne pourrais pénétrer fans la prochaine maison sans connaître le fonctionnement de chacun et tu ne pourras absolument pas entrer chez toi sans être devenu habile à les manier. 

Mike écoutait attentivement. Il savait qu’il se préparait au retour et se rappelait qu’on l’avait prévenu de la nécessité de cette formation. Orange déballait les présents sous le regard attentif de Mike. Certains semblaient taillés dans un cristal pur et, dans un mouvement d’intention et un geste cérémonial, ils étaient comme par magie incorporés au corps de Mike, s’ajoutant à son pouvoir spirituel. Orange lui expliquait entièrement chacun et lui accordait le temps de bien assimiler ‘l’enseignement. Il lui demanda ensuite de réexpliquer l’usage de chaque présent reçu, ce qui n’était pas facile pour Michaël puisqu’il devait parler de concepts et avoir recours à des termes inconnus de lui jusqu’à présent. 

Orange expliqua comment les humains arrivaient sur cette planète avec certains attributs acquis dans dives champs d’existence, dans des vies antérieures. Mike avait déjà entendu cette notion, mais il n’avait jamais prévu l’entendre de la bouche même d’un ange. Il avait peut-être pensé qu’un jour, un gourou des Indes aux cheveux longs lui en aurait fait part, mais un ange ? Les vie passées constituaient des étapes de l’humanité, lui dit Orange, et les directives d’une vie antérieure se transmettaient à la suivant sous forme de leçons à la naissance. C’est ce qu’on appelle le karma ou, selon certains, le souvenir ou l’expérience. Le karma favorise l’apprentissage humain et, dans une certaine mesure, aide la planète. C’est ainsi que se passaient les choses chez les humains d’une vie à l’autre. Orange expliqua à Mike que s’il désirait passer à un autre niveau vibratoire, il devait se défaire de certains attributs du passé, dont les leçons karmiques transmises à sa naissance. Le chemin qi menait chez lui ne les endurait pas, pas plus qu’il ne supportait la nourriture qu’il avait essayé de conserver. 

 

Mike se vit tout à coup sous la forme d’une masse de chair pourrie sur la route, comme quelqu’un qui n’avait pas écouté l’enseignement de son maître. Il redoublé d’attention pour ne pas se retrouver dans une situation semblable. 

 

Orange perçut les pensées de Mike et en rit ouvertement, dans un merveilleux élan d’allégresse. Mike fut étonné de se sentir si près d’Orange. Quel maître magnifique ! Il était un compagnon merveilleux, même s’il ne savait dire ni bonjour ni au revoir ! Mike apprit à formuler des pensées créatrices d’énergie. 

-       C’est ainsi que tu assures la maîtrise de ta réalité, lui dit Orange. Utilise ta pensée spirituelle permanente et ta connaissance pour te projeter dans des situations que tu mérites et que tu as planifiées. Mike n’arrivait absolument pas à saisir la signification de tout ceci mais il suivit les instructions et réussit tous les tests. 

 

Il reçut le pouvoir spirituel de la cocréation et le don d’éliminer le karma de ses incarnations passées. Chaque don s’accompagnait d’une cérémonie et d’une verbalisation, et chacun passait d’un plan physique e u plan spirituel au moment où il était absorbé par son corps sous la direction habile et minutieuse du grand ange orange. Mike avait l’impression de poursuivre des études menant à une forme de prêtrise. Chaque fois qu’il répétait un enseignement d’Orange, celui-ci regardait en direction de son cœur ! Orange devenait très intense, et à trois reprises pendant que Mike énonçait des promesses et exprimait l’intention qu’un don particulier se répande en son centre spirituel, il eut l’impression qu’Orange lisait dans son âme. D’abord, il se sentit mal à l’aise, puis il se rendit compte que l’entité vérifiait l’intégrité des paroles qu’il prononçait. Si Mike avait feint d’être sincère, Orange l’aurait immédiatement perçu et n’aurait pas permis que l’enseignement se poursuive. 

 

Après deux semaines, tous les colis avaient été ouverts, expliqués et intégrés au soi spirituel de Mike, qui avait réussi toutes les épreuves. En fait, il avait trouvé une épreuve particulièrement difficile. Mike avait peur des espaces confinés. Il ne savait pas pourquoi mais, très jeunes, il avait constaté que la panique s’emparait de lui s’il se trouvait dans un espace réduit. Un des présents d’Orange lui permit de surmonter cette phobie. Mike avait alors exprimé une intention et effectué la cérémonie appropriée. Orange lui expliqua que son sentiment de peur dans un espace confiné était un résidu karmique et que le fait d’en débarrasser éliminait plusieurs autres expériences de vies antérieures qui accompagnaient Mike dans sa vie actuelle. 

 

Quelques jours plus tard, une immense caisse fut ouverte durant la séance de formation. Plutôt que d’en sortir quelque chose, l’ange demandé à Mike de grimper dans la caisse ! Il en referma ensuite le couvercle, et Mike se retrouva dans la noirceur, recroquevillé à l’intérieur. Il entendit le bruit de chacun des clous qu’Orange enfonçait dans la caisse pour bien la refermer. Puis, plus rien que le silence et une noirceur totale. 

 

Il entendait distinctement son souffle dans cet espace réduit, et sa position exiguë était loin d’être confortable. Il entendait même les battements de son cœur. Orange ne lui donna aucune explication ; ce n’était pas nécessaire. En réalité, Mike ne pouvait feindre cette autre épreuve. 

 

Pendant environ dix secondes, les battements cardiaques de Mike s’accélérèrent au souvenir de sa peur. Et puis, au moment où son corps entier aurait dû se mettre à trembler de panique, la sensation de claustrophobie s’atténua entièrement et il se détendit. Dans un élan de joie, Mike constata que le don fonctionnait et que son corps avait d’abord réagi comme autrefois, mais que son esprit avait mis fin à ce mouvement. La paix s’était installée ; Mike fredonna une chanson avant de s’assoupir. Ravi, Orange ouvrit la caisse et fit ressortir Mike une heure plus tard. 

 

-       Tu es remarquable, Michaël Thomas de l’Intention pure, lui dit l’imposante entité angélique au large sourire. Mike pouvait lire la fierté dans les yeux d’Orange. « Certains d’entre vous ne se rendent pas si loin ». 

Pour la première fois, Mike réalisa vraiment qu’il n’était pas le seul qui avait demandé à entreprendre le chemin du retour. Le fait avait été mentionné à quelques reprises mais il n’en avait pas saisi tout l’importance. Il y pensa souvent, le soir. Pendant ce temps, Orange poursuivait l’ouverture des présents et commençait à distribuer les plus imposants. C’est durant la troisième semaine de formation qu’il sortit la grosse caisse. 

 

-       il y a trois outils dont tu auras besoin pour ton voyage, dit Orange en insistant bien sur chaque mot. Il se dirigea vers la caisse et l’ouvrit. Chaque fois que l’ange ouvrait une caisse, Mike s’assoyait sur le banc qu’on lui avait fourni et, rempli d’impatience, se demandait quel objet magique allait contribuer à augmenter sa conscience spirituelle, sa connaissance ou son pouvoir. Il n’avait absolument pas prévu la surpris qu’Orange lui réservait cette fois. 

Orange tournait le dos à Mike, de sorte que ce dernier ne pouvait voir ce qu’il s’affairait à retirer de la caisse. Au moment où il se retourna afin de lui présenter le premier outil, Mike vit le reflet d’un métal argenté. NON ! Ce n’était pas possible : Orange tenait à la main une pépée immense ! 

 

-       reçois l’épée de la vérité, déclara l’ange orange en présentant l’arme à Michaël Thomas. L’épée semblait immense dans la main de l’ange mais elle était gigantesque dans celle de Mike. De fait, elle était extrêmement lourde et encombrante. Mike n’en croyait pas ses yeux ! 

-       - c’est une véritable épée ! 

-       Aussi réelle que les autres présents, à l’exception que tu devras la porter sur toi en chemin vers les quatre prochaines maisons. 

Mike tenait l’épée dans ses mains et en admirait la beauté. Eh oui ! elle portait son nom, crut-il remarquer. Elle était gravée de dessins aux significations spirituelles. Sa poignée était grande et, pour la tenir, il fallait agripper une pierre d’un bleu cobalt éclatant. D’une beauté incomparable, l’épée arborait deux tranchants bien aiguisés. 

 

-       Essaie de bouger, dit l’ange en reculant. 

Michaël obéit et l’épée, transperça l’air ici et là pratiquement d’elle-même. Son pouvoir imprévisible fit tomber Michaël par terre ! Il se sentit stupide et gauche en se relevant avec l’intention de recommencer. Orange leva la main pour mettre fin à ce manège. 

 

-       Attend un peu, quelque chose pourrait peut-être l’aider. Il retourna à la caisse pour en ressortir autre chose, un autre objet aux reflets argentés. C’était un immense bouclier ! Mike secoua la tête, incrédule. Qu’est-ce que ça signifiait ? C’était plutôt étrange. Des armes en guise de présents spirituels ! Me prépare-t-on à jouer le rôle du roi Arthur dans une vie antérieure. 

 

-       Les apparences sont parfois trompeuses, Michaël Thomas e l’Intention pure. Orange se tenait devant lui, le bouclier à la main et répondant à ses pensées confuses. « Essaie ceci ». 

Orange enseigna à Mike à fixer le bouclier à son bras et lui donna quelques trucs quant à l’équilibre de l’épée et du bouclier de façon qu’il parvienne à bouger l’épée sans tomber à la renverse. Une excellente leçon ! 

 

-       Michaël, le bouclier représente la connaissance de l ‘esprit. Associé à la vérité, l’équilibre est tout-puissant. La noirceur se dissipe par la connaissance. Aucun secret ne survit à la lumière, et la lumière jaillit lorsque la vérité est révélée par l’examen de la connaissance. Il n’existe pas de combinaison plus importante. Toutes doivent être utilisées conjointement. 

-       Quoi d’autre dans cette caisse, demanda Mike en plaisant tout en trébuchant sous le poids de l’épée et du bouclier. 

-       C’est amusant que tu le demandes, dit l’ange en se dirigeant vers la caisse sous le regard incrédule de Mike. L’ange se pencha pour en ressortir un objet encore plus grand que les autres et aux mêmes reflets d’argent. 

-       Reçois l’armure, s’exclama-t-il d’un ton espiègle. Il était sur le point d’éclater de rire devant le regard médusé de Mike. 

-       Je n’y comprends rien, dit Mike en s’assoyant sur le banc. Comment vais-je pouvoir transporter tout ça ? 

-       Il te faudra apprendre. Laisse-moi te montrer. 

Orange prit l’épée et le bouclier. Il aida Mike à revêtir la lourde armure chargée d’ornements. C’était comme une veste qui recouvrait son torse. Elle lui allait comme un gant ! Il ajusta les agrafes, et Orange revêtit Michaël d’un fourreau servant à engainer l’épée de la vérité. Ensuite, il lui enseigna comment attacher le bouclier sur son dos pour voyager. Lorsque tout fut prêt, l’ange recula. 

-       Michaël Thomas de l’Intention pure, tu es maintenant en possession de la triade d’outils qui te permettra de passer à une autre vibration. Tu as l’épée de la vérité, le bouclier de la connaissance et l’armure de l’esprit. L’armure porte le nom de « manteau de Dieu ». Elle symbolise la sagesse nécessaire à l’utilisation juste des deux autres outils. Demain, tu commenceras ta formation à titre de Guerrier de la Lumière. La triade t’accord un grand pouvoir. N’utilise jamais ces outils séparément. 

Orange dégagea Mike de ses armes pour le conduire à sa chambre, là où il pourrait se rafraîchir, manger et se reposer. Mike demeura un long moment allongé sur son lit, réfléchissant aux contradictions flagrantes qu’il percevrait sur cette terre unique. Il s’endormit, la tête pleine d’idées opposées. 

Le lendemain matin, Mike se retrouva de nouveau dans la salle de formation. C’est seulement au cours des jours suivants qu’Orange entreprit de lui apprendre le maniement habile des armes qu’il lui avait remises. Il fallait d’abord lui enseigner l’équilibre. L’ange lui fit monter et descendre les escaliers en courant, vêtu de son armure et encombré de son épée et de son bouclier. Il lui apprit à tomber à se relever rapidement, se servant du bouclier comme contrepoids. Malgré tous ces exercices, Mike remarqua que les outils ne se salissaient et ne s’ébréchaient jamais. Paré de ses armes et de son armure, il courut, marcha, tournoya, mais ne combattit jamais. Il acquérait lentement le sens de l’équilibre. Avec le temps, un phénomène étrange se produisit. Un soir, alors qu’il enlevait son armure, Michaël ne ressentit pas l’impression de s’être libéré d’une lourde charge. Il se senti petit, sans défense et beaucoup trop léger ! 

 

Plusieurs jours s’écoulèrent avant qu’Orange n’entreprenne la formation au combat avec l’épée de la vérité. Mike s’attendait à ce que l’entité se transforme en véritable samouraï dans le but de lui enseigner à combattre. Mais la formation fut tout à fait différente. 

-       Tu as maintenant prêt à apprendre à utiliser ton épée. Michaël Thomas. Sors-là de son étui. 

D’un mouvement qui aurait animé la fierté de tout chevalier, Mike dégaina facilement sa longue épée gigantesque devant le regard approbateur de l’ange. 

-       Maintenant, lève-la vers Dieu. Michaël obéit. « Avant d’exprimer ta vérité, Michaël Thomas, ressens ton épée ». 

 

Mike n’avait pas la moindre idée du sens des paroles de l’ange. Ressentir l’épée ? Il la tenait entre ses mains ; comment pouvait-il ne pas la ressentir ? 

-       Michaël Thomas de l’Intention pure, tiens ton épée bien haut et exprime ta vérité. Est-ce que tu aimes Dieu ? 

Michaël commençait à saisir le sens de ces mots. La même question, encore une fois. Seulement, cette fois, il tenait une lourde arme spirituelle pointée vers les cieux, et on attendait presque un discours de sa part. Michaël répéta sa réponse habituelle. 

 

-       Oui Orange, comme tu peux le lire dans mon cœur – Mike ne pouvait croire ce qui se produisait. L’épée commençait à vibrer. 

Elle chantait presque en même temps qu’elle répandait une chaleur intense le long de son bras et dans sa poitrine. Le bouclier murmurait doucement en guise de réponse, Mike en était sûr. Et la chaleur de l’armure augmentait ! Les outils qu’il avait appris à transporter avec aise s’animaient soudain par son intention. Il se sentait envahi d’un sentiment de puissance dégagé par les éléments qu’il portait et maniait. Il se rappela qu’il devait parler : « J’aime Dieu, très certainement ». 

 

Mike tenait l’épée au bout de son bras et sentait sa vibration accompagner la sincérité de son intention. Il s’anima de puissance. Il se sentait illuminé et capable de rester immobile une autre heure encore, tenant la lourde épée frémissante à bout de bras, énonçant son intention de rentrer chez lui. Il sentait les trois éléments vibrer sur un fa faisant écho à son cœur. Des larmes coulèrent sur son visage lorsqu’il comprit le sens de la cérémonie qui se déroulait. Les éléments acceptaient sa biologie. Ils s’intégraient à son esprit, et son intention sincère catalysait la cérémonie ! Voilà qui expliquait la présence de l’épée, du bouclier et de l’amure. Ils étaient des symboles. Quoi d’autres ? Cette explication satisfaisait Michaël Thomas, et il se sentait transplanté à un autre niveau d’engagement et de conscience. 

 

Orange et Michaël Thomas se communiquèrent des sentiments d’amour ce jour-là. Mike savait que le moment du départ approchait. Orange ne lui avait jamais appris à combattre et Mike sut que c’était parce que les armes servaient seulement de symboles. Mike interrogea Orange sur le retour et sur le chemin à suivre. Il ne cessait de manifester son étonnement devant la présence d’armes terrestres sur cette terre sacrée et spirituelle. Orange évitait adroitement toutes les questions, sauf celles dont Mike pouvait obtenir la réponse, et encore là, il demeurait vague. 

 

-       Orange, tu aurais fait un politicien habile sur la terre, plaisanta Mike. 

-       Qu’ai-je fait pour mériter une telle insulte, plaisanta Orange à son tour. 

-       Je me sens vraiment lié à toit. Mike était ému. Il ne voulait pas quitter ce grand maître angélique. 

-       N’en dis pas plus, Michaël Thomas de l’Intention pure. Je vais te communiquer un secret du royaume des anges. Il se pencha pour mieux le regarder dans les yeux et poursuivit : « Toi et moi appartenons à la même famille. Nous ne disons pas au revoir parce que nous ne nous quittons jamais. Je suis toujours avec toi et à ta disposition. Tu verras. Maintenant, il est temps de te retirer ». 

 

Mika était étonné de la nature directe de ce message d’orange. La même famille ? Comment est-ce possible ? Puis Mike se sentit ridicule, se rappelant qu’à son arrivée, Orange avait sans doute entendu sa plainte à l’effet que les anges ne saluaient jamais. Quelle réponse ! Toute une révélation en effet ! Ils ne me quittent jamais ? 

Pour la première fois depuis son arrivée dans la maison orange, Mike se rappela son hésitation lorsqu’il s’étai trouvé à l’embranchement de la route et le fait que Bleu lui avait en quelque sorte suggéré d’utiliser sa carte. Il avait véritablement entendu la voix de l’ange dans sa tête. 

 

-       Tu connais Bleu ? se risqua-t-il à demander à Orange. 

-       Aussi bien que moi-même, répondit celui-ci. 

Sans répondre, Mike se retira dans la pièce qu’il avait appris à apprécier, là où il mangeait et dormait. Bien qu’il n’ait pas été question de son départ, il  entreprit d’emballer ses effets dans ses sacs qu’il avait presque oubliés, se préparant à quitter au matin. Il jeta d’un coup d’œil sur ses photos et ses livres, soupirant devant ces précieuses possessions et au souvenir de ses expériences terrestres. Jusqu’à un certain point, les photos et les livres semblaient de trop. 

 

C’est un Michaël Thomas songeur qui se présenta à la porte, près au départ, après le petit déjeuner du lendemain. Orant l’avait silencieusement accompagné dans cette direction. Cette fois, Michaël était plus lourdement charge ; le sac contenant la carte, les nouveaux outils résonnant au rythme de ses mouvements et les deux sacs de livres et de photos. 

-       Michaël, est-u certain de vouloir prendre tous ces bagages avec toi. Il serait mieux que tu ne les aies pas, lui dit Orange. 

-       Ils représentent toutes mes possessions terrestres, répondit Mike. J’en ai besoin. 

-       Pourquoi ? 

Mika réfléchit à la question, mais sans pouvoir se résoudre à abandonner ces objets. 

 

-       En souvenir et en l’honneur de ma vie antérieure, dit-il. 

-       Our te relier aux anciennes façons de faire, Michaël ? 

Mike était irrité par toutes ces questions. L’ange poursuivit. 

 

-       Pourquoi ne me laisses-tu pas tes sacs ? Je t’aime et je vais te les conserver précieusement au cas où tu reviendrais par ici. 

-       Non ! Mike ne voulait plus en entendre parler; c’était à lui, et il les garderait le plus longtemps possible ; il avait besoin d’objets de son ancienne vie pour lui rappeler comment il était alors; 

L’ange acquiesça. Mike arrivait toujours à ses fins. Il savait que tous les anges avaient respecté ses choix et n’avaient jamais contesté ses décisions. 

 

Ce matin-là, Michaël Thomas ne dit pas au revoir à Orange. Debout sur le palier devant l’ange avec qui il venait de passer plusieurs semaines, il se rappela l’explication d’Orange à propos des adieux. 

 

-       A bientôt, dit-il donc, n’y croyant pas vraiment. 

Orange rentra en refermant la porte derrière lui. Je me demande comment ils font ça. Les seuls « adieux » consistent à fermer les portes ! se dit Mike. 

 

Mike s’aventura sur le sentier, dans une nouvelle direction. Il parvenait difficilement à garder son équilibre, surchargé par tout ce qu’il portait. L’ajout de l’épée, du bouclier et d e l’armure aux livres et aux photos qu’il transportait déjà l’alourdissait à un point presque insupportable. Il regrettait d’avoir à trimbaler ces lourds symboles du Nouvel Age. Quel marché stupide : se dit-il, agacé. Je dois avoir l’air ridicule. Ces armes sont-elles vraiment nécessaire ? je ne les utiliserai jamais en combat. Je ne saurais même pas m’y prendre. Orange ne me l’a jamais appris. Ils ne servent que d’apparat et d’objets de cérémonie. Cela n’aurait-il pas suffi d’en connaître l’existence ? 

 

Tout préoccupé qu’il était à maintenir son équilibre entre ses bagages nouveaux et anciens, il avait oublié les difficultés éprouvées sur le sentier menant à la maison orange. Il ne se rappelait plus que quelque chose l’attendait. Pendant qu’il cheminait bruyamment, traînant ses sacs et équilibrant ses armes, une forme sinistre d’un vert foncé l’épiait entre les arbres. La chose examinait Mike avec un nouvel intérêt. Ce n’était plus l’ancien Mike. Il était devenu un être plein de pouvoirs et armé ! Ce ne serait pas facile. Il faudrait songer à une nouvelle stratégie, à une tactique qui confondrait Michaël Thomas à une puissance et à une rigueur encore plus forte. Le temps ferait la différence, mais d’ici là, la masse sombre le suivrait à distance, attendant l’occasion de frapper. Elle entreprit sa filature, de façon à ne pas être vue, suivant Michaël Thomas dans son périple. Elle avait confiance que cet être humain ne se rendrait jamais chez lui

 

 

Kreyon, canalisé par Lee Carroll 

Le Channeling

 

Le Channeling dans PARTENAIRE AVEC LE DIVIN Introduction-aux-insectesMaintenant, nous allons vous communiquer certaines informations sur le channeling. Nous aimerions vous donner quelques règles de bon sens. Etant donné qu’il serait illogique que l’Esprit vous donne des conseils de discernement à son sujet, nous allons donc nous inspirer d’une source humaine pleine de sagesse. Ce texte a déjà été publié. Il est disponible et connu de mon partenaire Lee. Notre étroite union nous permet de vous divulguer cette information. Voici ce que les humains pleins de sagesse ont à dire au sujet des channelers ; nous croyons que ces avis sont judicieux

 

1.    Il y aura toujours des informations utiles disponibles pour tous. Méfiez-vous du channel qui vous communique des informations utiles destinées uniquement à quelques-uns, à un groupe spécifique de personnes ou à quelques privilégiés. Les informations doivent être utiles à toute l’humanité, à chaque être humain. Veillez bien à cela. Il s’agit d’un élément de bon sens qui vous permettra de savoir si vous êtes en train d’écouter la vérité. 

 

2.    Le message devrait être édifiant. Surveillez les messages valorisant et non pas les messages de crainte, ni un de ces messages qui vous rabaissent ou qui vous poussent à entreprendre quelque chose avec peur ou à vous cacher, mais un message qui encourage ! Veillez à cela. 

 

3.    L’Esprit ne vous délivrera jamais de message vous demandant d’abandonner votre libre arbitre. Jamais ! Car votre libre arbitre, c’est votre expérience sur la Terre lorsque vous vous asseyez dans votre fauteuil doré. Le libre arbitre ! Le choix est ce que détermine l’venir de votre planète. 

 

4.    L’Esprit ne vous délivrera jamais de message – jamais – qui vous demande violer l’intégrité de ce à quoi vous croyez. Vous êtes honorés pour votre façon de penser. L’Esprit ne vous trompera pas ou ne vous « embarquera » pas dans quoi que ce soit. Le message ne doit jamais violer votre intégrité. Vous devez vous sentir à l’aise en l’écoutant et il doit sonner vrai dans votre cœur. 

5.    Très chers, l’Esprit ne présentera jamais un channeler comme l’unique source d’informations. Faites bien attention à ceci, car il y a beaucoup de channels de l’Esprit et toutes les informations se recoupent afin de créer une vision plus globale, spécialement en ces temps de Nouvel Age. Aucun de ces channels ne se prétendra jamais la source unique des informations. 

 

6.    Soyez attentifs au fait que les informations sont normalement des informations nouvelles. Méfiez-vous des channels qui ne font que ressasser les mêmes sujets, car ils se préoccupent non pas de channeling, mais simplement de l’ego humain. Des informations nouvelles sont nécessaires. C’est l’unique raison d’être du channel. Pensez à cela. 

 

7.    Soyez attentifs au fait que les informations présentées par channeling devraient proposer des solutions spirituelles. Des informations offrant des solutions pour relever les défis de la vie sur Terre, voilà le but du channeling

 

Voici donc sept des douze règles de bon sens du channeling de l’Esprit qui vous sont offertes par des êtres humains (présentées à l’origine dans New Realities Magazine de Juillet 1987). Et maintenant, nous allons vous donner une de nos propres règles. Ce que vous devez faire avec une information par channeling, comme nous vous l’avons dit auparavant, c’est de la voir simplement comme une référence et non comme un mode de vie. N’en abusez pas. Ne considérez pas la personne qui sert de channel comme un gourou. Traitez l’information qui vous est transmise comme une référence, puis mettez-la de côté. Si vous deviez la reprendre pour vous y référer à nouveau, faites-le comme vous le feriez pour n’importe quelle référence, puis classez-la. Ensuite, par vos propres moyens et avec vos capacités personnelles pénétrer dans votre pièce dorée et commencez à créer des vibrations plus élevées pour cette planète. Vous êtes qualifiés pour cela ! Le channeling n’est qu’une somme de données pour soutenir votre action. 

 

Nous vous avons dit de vous asseoir dans cette pièce et de ressentir l’amour de Dieu. Certains d’entre vous demanderont : « Kryeon, comment puis-je faire la différence entre l’amour et l’ego ? Ils se ressemblent tellement. Vous nous avez dit que nous devions nous aimer, n’est-ce pas cela l’ego ? » Très chers, la différence entre l’amour et l’Esprit, vote Moi divin et l’amour de lego humain est grande. Nous allons vous donner maintenant quatre éléments de réponse à ce sujet. Voici les quatre attributs de l’amour parfait et spirituel. Nous y ferons souvent allusion, sous des formes diverses, en poursuivant notre quête afin de rapprocher nos vibrations des vôtres. Il n’y aura peut-être pas de message plus important, durant toute cette réunion (et dans ce livre), que ce qui va suivre

 

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

Découverte de soi

Découverte de soi dans ALLER AU-DELA DE L'HUMAIN cocci07  

Si tout ce dont ce livre traitait c’était de la découverte de soi, alors il serait complet, car il s’agit là du sujet le plus important pour chacun d’entre vous. Ce dont l est question ce n’est  pas de découvrir ce qu’il y a de mieux en vous, ou votre valeur personnelle, ni l’un ou l’autre des aspects intellectuels dont s’occupent vos assistants médicaux. Ce dont il est question, c’est de découvrir le pont entre le soi humain et le soi universel en vous, tel que décrit plus tôt dans la discussion sur la dualité. La découverte de ce pont va transformer votre vie entière, dont notamment la façon dont vous vous considérez et dont vous considérer les autres de la Terre. Cela vous donnera une perspective beaucoup plus sage sur ce que vous pourriez faire avec le reste de votre vie pour contribuer à élever la vibration de la planète. En bref, c’est ce qui compte le plus pour vous. C’est la principale directive en ce moment, et c’es un moyen rapide pour passer à travers le karma qui vous reste. 

 

Beaucoup d’entre vous passent un temps considérable à essayer de comprendre comment les choses fonctionnent, ainsi que leur histoire et leur signification. Certains parmi vous consacrent d’énormes quantités d’énergie et d’immenses richesses à tenter d’élucider des phénomènes inexpliqués, ou le sens mystique d’objets et de structures laissés à votre intention pour susciter votre réflexion. C’est là votre approche intellectuelle humaine pour une présumée découverte de soi, sous le prétexte que si vous connaissez ces choses, vous vous connaîtrez alors vous-mêmes. Cela représente également cette partie de vous qui veut une vérification sur une base logique humaine des choses que vous ne comprenez pas, afin d’établir un meilleur rapport avec le tableau d’ensemble. Bien que ces méthodes vous aient bien servi dans les énergies passées, elles ont une valeur limitée dans la nouvelle énergie. Vous ne comprenez toujours pas comment votre cerveau fonctionne… mais vous ne pouvez guère nier sa viabilité simplement parce que vous ne pouvez l’expliquer ; et bien sûr l’ironie dans tout cela c’est qu’il vous faut l’utiliser pour vous interroger à son sujet. 

 

Le temps est maintenant venu pour vous de saisir l’essence et l’émotion relativement à qui vous êtes et de vraiment voir le plus possible l’étincelle de Dieu que vous êtes selon ce qu’il vous est permis de voir durant cette incarnation. Tel que mentionné précédemment, cela est plus facile maintenant et cette possibilité est offerte à tous les humains qui sont prêts, et pas seulement à quelques rares élus. A cause de cela, la question de la découverte de soi est chargée de puissance, d’excitation et de rêves réalisés. C’est là vote action de prise en charge qui est ressentie mais non analysée, et c’est le nouveau don qui s’offre à vous, dans l’attente de votre reconnaissance de son existence. Cependant, il faut du courage pour dépasser la peur que vous en avez. 

 

Ça ne remplace pas la recherche intellectuelle, mais ça la rehausse grandement. Ce n’est qu’au cours des quelques dernières années que vos scientifiques se sont mis à suivre une méthode entièrement différente dans leurs réflexions, et cela vous serait utile de faire de même en ce qui concerne votre propre recherche intérieure. Dans le passé, l’hypothèse d’un apparent mystère scientifique devait être démontrée avant que les scientifique ne puissent émettre d’autres hypothèses au sujet de quelque chose situé à l’intérieur de ce mystère, ou relié à celui-ci. Cela forçait tout le monde à cesser de réfléchir jusqu’à ce que le premier mystère soit élucidé. Vos scientifiques dont la réflexion est tournée vers l’avenir se sont rendu compte que cette habitude humaine de compartimenter la logique est imparfaite pour certains types d’études (comme l’étude du comportement des petites particules de la matière). Maintenant, lorsqu’ils parviennent à un point où les résultats présentent une apparente dichotomie à la suite d’expériences menées avec grand soin, ils vont tout simplement de l’avant sans attendre d’explication raisonnable, sachant toutefois qu’une explication existe et qu’elle émergera peut-être d’elle-même s’ils poursuivent leur examen de l’énigme, et ce même s’ils ne savent pas ce qu’ils cherchent au juste. Ils fondent leurs nouvelles recherches non pas sur le fonctionnement de mécanismes connus, mais sur la probabilité de répétition de comportements observés dans le passé et de futurs comportements anticipés, même s’ils ne les comprennent pas. Ça c’est de la confiance

 

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

Pour les utilisateurs de systèmes

Pour les utilisateurs de systèmes  dans GRADUATION DES TEMPS insecte%20gifTravaillez-vous à l’intérieur d’un système ?

 

 Je vous ai déjà parlé de quelques-uns des implants humains de naissance. La plus grande partie de vos implants est en fait une empreinte résultant de vos dernières incarnations. Cela inclut le karma, les données astrologiques, les leçons de vie (se rapportant au karma), les patterns de champ magnétique (couleurs de la vie aurique), le karma stellaire et bien d’autres éléments (mais j’ai nommé les plus importants). Chaque corps humain a aussi un équilibre de polarité distincte selon les leçons individuelles qu’il doit apprendre. 

 

Vous êtes nombreux à travailler avec ces systèmes et à être devenus très habiles et efficaces dans leur utilisation. Des informations vous ont été transmises au cours des années – lesquelles ne pouvaient provenir que de mon côté du voile – pour être employées comme techniques métaphysiques. L’astrologie, par exemple, illustre très bien cela ! Je vous ai déjà donné un aperçu de l’influence de votre champ magnétique sur votre force vitale et votre spiritualité, et je vous ai aussi informé que la gravité faisait partie de l’équation (c’est la raison pour laquelle la position de votre Lune affecte vos émotions). Songer un instant aux effets des autres corps célestes sur la gravité de votre Terre. Vos systèmes solaires en particulier (et votre galaxie en général) berce le système magnétique de votre Terre et, par là, votre spiritualité. Tout est relié, et c’est ce qu’on étudie en astrologie – comment ces autres corps célestes sont animés et quelle influence ils ont sur vous. Ce n’est qu’un exemple d’empreinte parmi tant d’autres. Vous êtes nés dans une énergie spirituelle spécifique, créée par l’alignement des éléments magnétiques qui vous environnent et qui produisent ainsi un effet prévisible sur vous. Ceci est très semblable à une plante ou à un arbre habitué à croître dans une région tropicale de la Terre. Si on le transplantait, c’est un environnement semblable à celui dans lequel il a grandi qui lui conviendrait le mieux, même s’il pourrait vivre presque n’importe où ailleurs. Vous pouvez même prédire que l’arbre sera à son mieux quand le temps sera chaud ou humide. Dans le froid ou la sécheresse, il sera moins épanoui. C’est une simple information qui vous permet de prédire le comportement d’un organisme à partir de vos connaissances des caractéristiques de sa semence. Cependant, ceci est peu appliqué par rapport aux positions des planètes et à leurs relations avec les humains, sauf que ceux qui comprennent la nature de ces liens, c’est-à-dire les utilisateurs du système astrologique. 

 

Certains d’entre vous travaillent avec le champ magnétique du corps. Ce peut être dans un but de guérison, d’étude ou d’enseignement des couleurs et des patterns de l’aura, ainsi que de leur signification pour l’individu. Vous êtes aussi des utilisateurs de système puisque vous dépendez des empreintes de naissance et devez tenir compte des facteurs prévisibles. 

 

Si vous utilisez une grille, quelle qu’elle soit, ou si vous vous référez à des tables lorsque vous travaillez, vous êtes un utilisateur de systèmes. Même ceux d’entre vous qui traient de la conscience karmique recourent à des règles pour aider les autres. Si vous vous intéressez à la régression dans les vies antérieures à la technique du rebirth ou à la lecture des empreintes de leçons karmiques, vous utiliser des systèmes. 

 

Pour vous tous, il y aura un énorme changement par rapport à votre travail. De grâce, ne le redoutez pas. Nous vous aimons et nous vous félicitons pour le travail que vous avez accompli ! En général, il peut continuer comme avant, mais il y a certains points à considérer, dont un en particulier qu’il faudra réaliser et rechercher (cela vous sera expliqué bientôt). Je peux vous assurer que vous êtes tous, présentement, mal à l’aise ! Si vous êtes un utilisateur de systèmes et que vous êtes à l’aise avec l’énergie d’aujourd’hui, cela signifie : soit que vous connaissez déjà l’information que je m’apprête à vous transmettre, soit que vous avez perdu votre équilibre et que vous ne faites qu’exister à l’intérieur d’un système, sans conscience, ni lumière. 

 

Votre sentiment d’inconfort vient du fait que vous êtes des leaders spirituels et que quelque chose a changé qui vous dit intuitivement que vos pouvoirs ne sont plus les mêmes. Certains d’entre vous ont déjà remarqué un fait alarmant (mais vous ne le partagez pas encore) : vous sentez que, soudainement, vos systèmes ne sont plus aussi précis que par le passé. Vous pouvez même avoir l’impression que vous perdez votre pouvoir (c’est un sentiment très paniquant) ! Même s’il s’agit d’une période positive, puissante pour vous, l’incertitude de ce que vous observez affecte votre personnalité par la peur qu’elle provoque. 

 

Ceci est important : 

Vous n’avez rien perdu d’autre que l’alignement de votre système et (plus important encore) vous avez une chance exceptionnelle, en lisant et comprenant ceci, d’accomplir quelque chose qui n’a jamais été possible auparavant ni pour vous, ni pour aucun autre humain depuis le début de l’histoire de la Terre. 

 

Mes modifications au niveau planétaire viennent biaiser vos tableaux. Au cours de l’année 1992, ceux d’entre vous qui utiliseront n’importe quel système de référence planétaire devront songer à le déplacer de deux à trois degrés vers la droite, (par rapport à votre point de vue) pendant l’année. Puisque ceci est plutôt vague, pour des fins de vérification et de précision, faites-vous des modèles dont vous êtes les seuls à savoir ce qu’ils représentent et comparez-les à la réalité de la vie autour de vous, plus particulièrement aux gens que vous essayez d’aider et de guérir. Fixez toutes les références de lieux géographiques ou de temps terrestre comme vous le faites déjà. Changez seulement les aspects non terrestres. Je ne peux présentement vous indiquer quand effectuer le déplacement complet de trois degrés, parce que c’est vous, en tant qu’humains, qui contrôlez actuellement mon travail. Je réponds à votre transmutation par un déplacement approprié. Je suis donc incapable d’être précis puisque je ne sais pas comment vous allez réagir. Le déplacement ne sera pas supérieur à trois degrés en 1992, mais il est déjà supérieur à un degré. 

 

Changer les aspects non terrestres de vos tableaux peut paraître un pas en retrait par rapport à ce qui s’est réellement passé, mais cela s’avérera juste pour vos systèmes. La différence, c’est que la Terre a changé, mais que rien d’autre autour d’elle n’a changé. Cela pourrait s’apparenter à une analogie : Vous êtes assis immobile sur une chaise pivotante, et votre nourriture vous est fournie par un assemblage mécanique géant. Tout à coup, quelque chose fait tourner votre chaise vers la gauche. Le grand robot, qui n’a pas remarqué le mouvement de la chaise, ratera votre bouche. Vous devrez donc, à partir de ce moment, changer quelque chose pour corriger la situation, sinon vous serez incapable, de survivre. Il est bien plus facile de bouger légèrement votre tête et votre corps vers la droite, pour compenser le pivotement de la chaise, que d’essayer de bouger la machine

 

 

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

Au sud de la frontière américaine

Au sud de la frontière américaine dans LEVEE DU VOILE bulles

Depuis la parution de l’ouvrage précédent, l’équipe Kryeon s’est rendue au Mexique et en Argentine. Ces deux voyages m’ont permis d’acquérir de précieuses connaissances et de vivre d’intéressantes expériences. Comme j’ai toujours vécu à San Diego, dont près du cinquième de la population est hispanophone, je connais bien la langue et la culture espagnoles. 

Je raffole de la cuisine mexicaine et j’aime vraiment ces gens-là ! À San Diego, j’ai toujours eu des contacts positifs avec les Mexicains et j’ai pu observer de près leurs coutumes familiales ainsi que leur grande sociabilité. J’étais bien préparé pour ces deux voyages, mais surtout pour celui au Mexique. Je désire vous rapporter ici une expérience personnelle qui a eu pour moi une grande signification et que j’ai vécue grâce à deux professionnels mexicains, un médecin et un ingénieur. Cette expérience tout à fait inattendue m’a conduit encore une fois aux frontières du connu et aux limites de la compréhension. 

Le docteur Luis Oscoy a créé un superbe spa, le Hostal de la Luz (« Auberge de la Lumière »), à Amatlan de Quetzalcoatl, un village situé au sud de Mexico. Non seulement ce lieu est-il hautement énergétique, mais, pendant notre séjour, il fut béni par un représentant du dalaï-lama venu le consacrer comme la première zone de paix du Mexique. Le Hostal de la Luz avait rempli toutes les conditions établies par le dalaï-lama pour recevoir une telle  bénédiction, y compris la construction d’un ashram et d’un labyrinthe. Mon site [www.kryon.com/mexico] contient plusieurs photos de ce spa et de la cérémonie qui s’y déroula en 2006. 

Le docteur Luis (je l’appelle ainsi) me présenta à Jorge Alberto Báez Guerrero, un ingénieur profondément engagé dans l’interprétation de la recherche sur les calendriers aztèque et maya. « Profondément engagé », c’est peu dire… C’est là sa  passion et il désirait me faire partager d’étonnantes découvertes. Grâce à son vaste savoir personnel et à sa pénétrante intuition, Jorge s’était rendu compte de quelque chose qui avait échappé à la plupart. Même si les écritures aztèques et autres ont survécu durant des siècles dans des codex et sur les murs des anciens sites, et que nous possédons ainsi une grande quantité d’informations sur les Aztèques et les Mayas, Jorge a découvert par une autre voie quelque chose que nous devrions tous comprendre. J’aimerais bien pouvoir vous dire tout simplement de lire son livre, Energia Vital en Movimiento (« L’énergie vitale en mouvement »), mais, au moment où j’écris ces lignes, il n’a encore été publié qu’en espagnol. Le titre de la première édition est trompeur, car il semble très intellectuel, mais une deuxième édition a maintenant été publiée, sous le titre de Vital Energy in Movement (The Secret of 2012). C’est plus proche ! Je veux rendre hommage ici à Jorge et au docteur Luis, car ils sont tous deux concernés, le second étant un fervent admirateur du travail du premier, d’où l’invitation qu’il m’avait lancée pour participer à cette expérience. Je les en remercie tous les deux. 

Jorge oeuvre à contre-courant des érudits mexicains traditionnels, qui suivent la « ligne du parti » en matière d’information. Quand je l’ai appris, j’ai trouvé cela bien étrange, car j’avais toujours cru que les archéologues, à l’instar des scientifiques, étaient enthousiasmés par de nouvelles découvertes et curieux de tout savoir. Comme je me trompais ! Il m’arrive souvent d’oublier le sort que la politique réserve à la vérité. Dans certaines parties du Mexique, c’est une simple question de survie universitaire. Je ne veux offenser personne, mais je parle de ce dont j’ai été témoin. 

Au Mexique, tout archéologue travaille d’une façon ou d’une autre pour le gouvernement, et s’il s’écarte trop des informations et des interprétations officielles sur les coutumes indigènes, il ne peut aller très loin. Ce qui se passait dans les temples et les observatoires est considéré comme une information sacrée que le gouvernement désire conserver dans toute sa pureté et sous son contrôle. 

Voici donc Jorge qui apporte une information spectaculaire reliant entre eux tous les faits dans un système bien conçu, et on l’accepte tout en l’ignorant. J’ai vu comment il fut traité sur l’ancien site de Xochicalco, dans l’État de Morelos, à 38 kilomètres de Cuernavaca, au Mexique. J’étais très excité, car lui et le docteur Luis avaient organisé pour moi et quelques membres de l’équipe un petit voyage en un lieu où vont très peu de gens, l’un des anciens observatoires solaires des indigènes, dans les ruines du temple. C’était l’un de trois  observatoires verticaux dans lesquels la lumière pénétrait par le haut et était ensuite dirigée par un système particulier qui créait des motifs sur une dalle placée à une hauteur précise dans l’observatoire. Les Anciens observaient ainsi les mouvements du soleil et de la lune alors que la lumière traçait des motifs sur cette dalle tout au long de l’année, ce qui leur permettait de mieux comprendre le comportement de ces corps célestes, d’estimer leur taille et d’en apprendre davantage sur les équinoxes, les solstices et les éclipses. Nous allions donc entrer dans ce lieu sacré et le voir de nos propres yeux ! 

Avant de nous entraîner dans cette aventure, Jorge et Luis nous présentèrent, durant une heure et à l’aide de PowerPoint, les véritables découvertes. Jorge avait assemblé un calendrier complexe en utilisant l’information ancienne. Cependant, au lieu d’être un calendrier comportant des jours, des mois et des années, c’était un calendrier d’énergie ! Quand je l’ai vu et touché, je l’ai aussitôt qualifié de « calculatrice », car, intuitivement, je recevais de Kryeon l’information sur sa fonction réelle. De plus, Jorge fournissait aussi de l’information sur notre ADN, qu’il liait aux changements de l’énergie terrestre. 

Il associait les différentes polarités aux acides aminés contenus dans la chaîne d’ADN, en affirmant que la polarité active était abandonnée avec la vieille conscience afin de laisser place à la polarité passive activée par les changements magnétiques que nous traversons. (Changements magnétiques !) Il expliqua le mécanisme qui, à l’intérieur de l’ADN, génère de la lumière qui renforce notre champ énergétique. 

Jorge démontra que les Mayas et les Aztèques (et d’autres encore) connaissaient les divers changements de l’énergie terrestre et en avaient fait le tracé exact. Ce sont des changements de conscience de l’énergie de la Terre, et non de simples changements calendaires. Poussant plus loin son explication, il montra les phases de ces changements ainsi que leur durée (plus de mille ans). Chacun portait un nom et avait une couleur, clairement indiqués par les Anciens qui les avaient tracés. En plus d’utiliser les observatoires pour suivre les mouvements du soleil et de la lune, ils avaient aussi développé une méthode pour suivre les phases d’énergie que la Terre avait traversées dans le passé et prédire celles qu’elle traverserait dans l’avenir. 

C’est pourquoi Kryeon m’a dit qu’il s’agissait d’une calculatrice, car on s’en servait pour calculer ce qui s’en venait. Cette calculatrice indique clairement que nous nous dirigeons présentement vers un changement majeur. Selon ce calendrier énergétique circulaire, les Anciens ont établi que nous sommes en train de fermer la conscience d’une vieille énergie planétaire pour en ouvrir une autre. La date prévue pour l’événement ? L’année 2012. Voilà ce que les Mayas nous ont vraiment dit au sujet de 2012 et de l’énergie impliquée, nous fournissant des explications historiques et même une calculatrice de phases fondée sur leurs observations. Ils ont prédit la fin d’une époque et le début d’une nouvelle. Démontré ainsi, c’est tellement évident ! Jorge s’était servi de son intuition et de son intellect pour voir au-delà des apparences de l’information connue et tirer des conclusions logiques sur son sens réel. Sa calculatrice circulaire montrait comment leurs phases d’énergie correspondaient aux événements mondiaux, à notre propre histoire et à notre situation actuelle. Le plus captivant de la démonstration, c’est que tout ça était du Kryeon 101 [de l’information fondamentale fournie par Kryeon depuis dix-huit ans]. 

J’ai dû énerver Jorge à force de l’interrompre constamment pour lui faire dire par l’interprète : « C’est exactement ce que dit Kryeon ! » Plus tard, je me suis rendu compte que Jorge n’avait même pas lu un seul ouvrage de Kryeon. (La prochaine fois, j’essaierai de me tenir tranquille, mais j’étais tellement excité de trouver la confirmation des messages de Kryeon sur les murs du temple, pour ainsi dire, et d’entendre ensuite Jorge parler du magnétisme de l’ADN !) Le travail de cet homme est vraiment passionnant. 

Essentiellement, les Mayas et les Aztèques nous disent qu’une nouvelle énergie se manifestera en 2012 et qu’elle sera supérieure. Typiquement, comme lors de tout changement énergétique, ceux qui se sont habitués à la vieille énergie ne dureront pas. Nous entrons dans l’énergie de ce que ces Anciens appelaient « un nouveau soleil » (en l’occurrence, le sixième soleil). Dans leur système, chaque phase de civilisation possède sa couleur solaire, et notre nouvelle couleur sera le jaune, qui suivra le violet. (N’oubliez pas qu’il s’agit ici d’un système de notation spirituel et non des couleurs réelles du soleil.) 

Pendant des années, Jorge a obtenu des autorités chargées du site historique la permission d’entrer dans l’observatoire, qui ne semble plus être à ce jour qu’une profonde grotte souterraine. Il y avait étalé ses papiers et tracé les mouvements du soleil et de la lune, tout comme le faisaient les Anciens. Il ne se contentait donc pas de lire les documents que lui avaient fournis les archéologues. Il utilisait leurs propres outils ! J’étais impressionné, et tout autant réconforté de savoir que les enseignements dispensés par mes transmissions l’étaient aussi par les Anciens, et ce, d’une façon très claire. 

J’ignore ce que les spécialistes dans l’entourage de Jorge croyaient vraiment, puisqu’ils ne pouvaient le dire, mais ils l’accueillirent par des sourires et avec respect, en lui permettant de pénétrer dans leur « sanctuaire intérieur ». Je crois que c’est révélateur de leur sentiment réel à son endroit. Le docteur Luis a également usé de son influence pour que nous puissions accéder au site. J’ai eu l’impression que ces deux hommes étaient des familiers du musée et du terrain du temple. Le docteur Luis est bien connu dans cette partie du Mexique pour son travail humanitaire et il jouit d’une excellente réputation professionnelle à titre de médecin. Cela nous a sans doute tous aidés ce jour-là. Il nous avait vraiment ouvert la porte. 

Avant de vous en apprendre davantage sur notre visite à l’observatoire, laissez-moi vous raconter une anecdote amusante qui est bien révélatrice de l’ignorance contrôlée dans laquelle nous tiennent les autorités. Encore une fois, la ligne du parti est importante pour les politiciens, mais, dans le cas qui nous occupe, je ne comprends toujours pas pourquoi on ne permet pas à la nouvelle information scientifique de circuler. En fait, l’idée même qu’il se trouvait là un observatoire sophistiqué est également bannie. 

Au-dessus du sol, au sommet de chaque observatoire vertical, se trouve une ouverture circulaire. C’est par elle qu’entre la lumière et elle est donc cruciale pour tout le système. Si, à l’époque, on avait eu des lentilles complexes, on en aurait placé une là. L’autre se serait trouvée à mi-chemin du puits, pour concentrer l’image du soleil ou de la lune en une mince lumière au fond (sur la dalle, de la hauteur d’une table), afin de pouvoir inscrire les mouvements précis de ces deux corps célestes. Dans ce temple aztèque/toltèque, on disposait forcément d’un système optique quelconque composé, selon Jorge, d’« obturateurs», mais il s’agissait simplement de trous de diamètres différents et peut-être d’écrans de diffusion faits d’un matériau de l’époque. Ces gens furent toutefois capables de construire ces obturateurs de manière à focaliser suffisamment l’image pour pouvoir établir avec précision le tracé de la lumière. Il leur fallait absolument contrôler la lumière, sinon ils n’auraient obtenu qu’une tache lumineuse informe sur la dalle surélevée. 

Imaginez un télescope dont on aurait enlevé les lentilles aux deux bouts. Ce ne serait plus qu’un tube inutile. Vous savez bien cependant, si vous avez des connaissances élémentaires en optique, que l’on peut focaliser la lumière du soleil sur un mur au seul moyen d’un trou d’aiguille dans une feuille de papier foncé, si on sait comment s’y prendre. Plusieurs artistes ont découvert qu’ils pouvaient ainsi projeter une image sur un mur et peindre par-dessus, atteignant de la sorte un réalisme artistique inédit. En d’autres termes, on peut focaliser la lumière grâce à plusieurs moyens optiques qui ne requièrent pas la fabrication de lentilles sophistiquées. 

L’ouverture au sommet de l’observatoire était alignée avec précision sur les mouvements du soleil et de la lune. En outre, il y avait là un système d’alignement (peut-être des encoches) pour faire tenir, en haut, une pièce ronde spécialisée faisant office de lentille, aujourd’hui disparue, et qui pouvait être placée sous des angles précis favorisant la vision astronomique (tout comme les marques sur certains télescopes modernes). 

Comme ces Anciens savaient très bien où serait le soleil à tel ou tel moment de l’année, ils pouvaient faire pivoter la pièce supérieure et l’ajuster dans les encoches prévues à cette fin. Ils disposaient sans doute de différentes pièces pour les diverses options de vision selon les moments de l’année. C’est ici que ça devient amusant. Ces pièces supérieures des observatoires ont disparu depuis longtemps. Aux dires de Jorge, si jamais on les retrouvait, il serait facile de prouver que ces observatoires étaient beaucoup plus sophistiqués que ne le suggère ce site historique. On comprendrait alors que ces gens en savaient beaucoup plus qu’on ne croit. 

Nous sommes entrés sur le site en passant d’abord par le secteur où se trouvent le plan général du terrain, les cabinets, la boutique de cadeaux et un musée abritant des artefacts sous verre. C’est par là que les touristes commencent leur visite, souvent en compagnie d’un guide qu’ils rémunèrent. J’ai constaté encore une fois que les guides du site connaissaient Jorge et le traitaient respectueusement. Après avoir décrit leur tâche, ils le laissaient dire le reste de l’histoire, sans sourciller, semblant savoir qu’il avait raison. 

Nous sommes entrés dans la zone où étaient exposés sous verre des artefacts bien préservés, avec explications en espagnol de leur fonction. Tout était évidemment dans cette langue, mais je ne m’en suis pas formalisé. Nous trouvons toujours des interprètes dans chaque pays visité par Kryeon, et, cette fois, il s’agissait de Leslie Pascoe, le traducteur officiel en espagnol des séances de Kryeon au Mexique, en Argentine et au Chili, et qui m’aide actuellement à me souvenir de tout ceci pour le présent texte ! 

Jorge se dirigea vers l’un des présentoirs de verre et s’arrêta devant en nous demandant : « Reconnaissez-vous ceci ? » Sous nos yeux s’étalait une pièce du sommet de l’observatoire ! On en avait trouvé ! Elle était très bien préservée, de sorte que l’on pouvait voir clairement les trous et les encoches s’ajustant parfaitement à l’ouverture du sommet de l’observatoire ! De plus, elle portait un indicateur d’angle qui, nous expliqua Jorge, correspondait à un système de degrés bien connu aujourd’hui en astronomie. À l’évidence, cette précieuse pièce appartenait à l’observatoire que nous allions visiter sous peu. J’exultais. Jorge nous invita alors à lire l’explication en espagnol inscrite sur la petite carte accompagnant l’objet. 

Leslie nous la traduisit. On y disait qu’il s’agissait d’un « artefact provenant d’une cabine de sudation ». Quoi ? Nous avons tous éclaté de rire ! Jorge nous jeta un regard qui signifiait : 

« Que voulez-vous que je vous dise ? » On avait improprement étiqueté cette précieuse pièce d’observatoire. Mais, au moins, on l’avait conservée ! Peu à peu, je me rendais compte qu’on ne nous avait pas tout dit sur ces peuples anciens. 

Malheureusement, les responsables de cette tromperie en ont peut-être oublié eux-mêmes les motifs et ils ont quitté le pouvoir depuis belle lurette. À mon avis, tout un groupe d’archéologues ne sont plus, à cause de cela, que de simples gardiens du site qui doivent en outre se tenir tranquilles et s’abstenir de vivre leur passion afin de conserver leur emploi difficile à obtenir. Jorge, par contre, est un spécialiste solitaire, qui ne travaille pas pour le gouvernement ni pour aucun de ses organismes. Il est donc libre d’enseigner la vérité telle qu’il l’a découverte. N’empêche que cela ne va pas sans péril. 

Nous avons visité deux autres observatoires « horizontaux » qui se faisaient face à environ 45 mètres l’un de l’autre. Ils étaient situés tous les deux au sommet de larges plateaux et nous devions monter plusieurs marches pour y accéder. Jorge nous expliqua leur  fonctionnement. Le soleil, à son lever et à son coucher, gravait des motifs de lumière sur le mur arrière, tout au long de l’année. Le but du processus nous était évident, mais il l’était moins pour les guides officiels, qui expliquaient aux visiteurs que ces lieux servaient à des cérémonies religieuses, voire à des sacrifices humains. Peut-être, mais ce furent d’abord des observatoires. Nous avons aussi visité la célèbre pyramide de Quetzalcóatl, sise au sommet d’une mesa. Les quatre faces de cette pyramide sont couvertes de glyphes. Après qu’un guide nous en eut expliqué le sens, Jorge nous révéla le reste de l’histoire. 

Ces glyphes, expliqua-t-il avec conviction, représentaient en réalité les phases d’énergie croissante ou décroissante au cours des âges. Il ne s’agissait pas simplement d’une opinion personnelle parmi d’autres, puisque les glyphes appuyaient historiquement ses dires. C’était inscrit dans la pierre… et pourtant ce n’était pas dans le manuel officiel des guides.   

Comment une telle chose avait-elle pu leur échapper ? Le temps était venu de passer à l’attraction principale. Nous sommes entrés à la file dans le flanc de la colline pour accéder à l’observatoire. Comme il faisait sombre ! J’étais le dernier du groupe de sept, afin de pouvoir photographier les autres. Nous sommes finalement arrivés à la chambre principale, localisée directement sous l’ouverture par laquelle entrait la lumière. En l’absence du système de focalisation, la lumière qui y pénétrait ne formait qu’une colonne créant sur le sol un hexagone de la même grosseur que l’ouverture. Elle n’était pas très forte non plus et nous avons dû nous asseoir un peu dans l’obscurité afin d’y habituer nos yeux. Pour certains, cette visite aurait pu s’avérer décevante : une simple caverne sombre et froide, éclairée par le haut. Quant à moi, je me sentais chez les Anciens ! J’étais très ému d’être dans ce lieu où très peu de gens vont et dont je pourrais ensuite vous parler dans un livre. J’ai tenté de prendre quelques photos avec mon appareil (sans flash), mais je n’avais pas apporté mon trépied et je voulais des poses. Ce ne fut pas facile, mais j’ai pu en saisir une de Luis debout au milieu de la colonne de lumière. Elle me plaît beaucoup. Bien qu’il n’en ait rien dit, je pense que ce médecin très cultivé se sent lié à ce qui s’est produit en ce lieu dans les temps anciens. Il était certainement très ému d’être là, même s’il avait déjà visité l’endroit de nombreuses fois. J’étais très heureux d’avoir pu y accéder et de me faire appeler amigo par ces magnifiques érudits

Si vous désirez joindre Jorge pour obtenir davantage d’informations sur son livre, ou si vous êtes éditeur et voulez le publier en quelque langue que ce soit (y compris l’espagnol), vous pouvez lui envoyer un message électronique à l’adresse suivante : jorge@kryon.com. 

Kryeon canalisé par Lee Carroll 

Synchronisation et pouvoir

 

Barre de separationSalutations ! Je suis Kryeon, du Service magnétique. Chacun de vous est profondément aimé ! Cette communication est, en effet, spéciale, car chaque personne qui la reçoit présentement le fait dans la nouvelle énergie. Je me suis abstenu de communiquer avec vous avant ce jour, afin que vous puissiez mieux comprendre. Je ne pouvais même pas donner cette information à mon partenaire avant aujourd’hui. Il fallait attendre la synchronisation appropriée des énergies. 

 

Comme je l’ai déjà dit, je suis ici depuis 1989. J’ai mon propre groupe de soutien ; il se trouve présentement en orbite autour de la planète Jupiter. L’appui de ses membres consiste principalement à m’apporter l’énergie et les ressources nécessaires à mon travail. Bien que je sois le maître magnétique, je peux difficilement faire mon travail seul ! Certains d’entre vus les ont peut-être déjà vus puisqu’ils vont et viennent, à l’occasion, dans les secteurs importants, pour m’aider à travailler. En date d’aujourd’hui, ils sont ici depuis 11 années complètes, et ils seront encore présents pendant 11 autres années. 

 

La durée de mon travail est importante pour vous afin que vous puissiez réaliser exactement ce qui se passe et profiter des nouvelles opportunités d’agir. 

 

Il a fallu trois années de préparation pour l’ouverture de votre année 1992. Le 1er janvier 1992 a marqué le début de l’année du changement qui se poursuivra au cours des 11 prochaines années jusqu’à son achèvement probable pour le 31 décembre 2002. Je ne serai plus ici après cette date. Plusieurs ont spéculé et écrit à propos d’un cycle de 18 à 20 ans. C’est là une fausse information. Ma tâche ne prendra pas plus de 14 ans en tout, dont trois sont déjà écoulées. Elle provoquera une période importante et significative pour vous, sur terre. 

 

Ne vous méprenez pas : je suis celui que vous attendiez. Je suis celui à qui on a choisi de confier la responsabilité de réaligner votre réseau – ce qui créera des changements remarquables dans votre pouvoir. 

 

Je m’adresse maintenant directement aux enseignants. Plusieurs d’entre vous sont mal à l’aise présentement, tandis que ceux qui comprennent ce qui est sur le point d’arriver deviennent finalement plus à l’aise… quelle dichotomie ! 

 

Ce chapitre s’adresse spécifiquement à vous tous, afin que vous puissiez comprendre ce que vous ressentez et sachiez comment réagir. En outre je vais essayer de vous faire connaître les possibilités du tout nouveau pouvoir que vous possédez, son fonctionnement, la manière de l’utiliser et les conséquences possibles lorsqu’on le sollicite

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

La première expérience personnelle

La première expérience personnelle dans GRANDE TRANSFORMATION insectes-mouches-00009

Il y a une vingtaine d’années, j’assistais à un événement du Nouvel Age à Toronto avec mon frère. A un moment donné, j’ai vu à une certaine distance de notre table, deux individus qui créaient de l’agitation autour d’eux. Je ne voyais pas très bien ce qui se passait et je me suis donc approchée. J’ai alors vu que des enfants les entouraient en riant, très excités. Ces deux individus étaient vêtus d’un costume argenté d’une seule pièce ! Ils allaient de table en table et parlaient avec les gens. Je suis donc retournée à notre place, en espérant qu’ils y viendraient aussi. Lorsqu’ils se sont approchés, j’ai observé leur visage… Je n’avais jamais vu de toute ma vie deux être aussi beaux… Ils semblaient parfaits en tout point ; leur corps, leur chevelure, la couleur de leur peau à mi-chemin entre le blanc et le noir, leurs grands yeux verts… Ils dégageaient une énergie à la fois masculine et féminine, mais chacun semblait en fait le complément de l’autre. Me souviens d’eux très clairement. Ils étaient extrêmement calmes malgré toute l’agitation qui régnait autour d’eux. 

Sur notre table, il y avait des livres et une photo du Maître Hilarion. Ils nous ont salués, ont regardé nos livres, ont pris la photo et nous ont dit : « Nous le connaissons très bien ! » Puis ils se sont éloignés. J’ai aussitôt dit à mon frère : « Je pense que ce sont des visiteurs ». Je n’ai jamais oublié cette expérience. 

Kryeon, vous nous avez déjà dit : « Ne soyez pas surpris si, un jour, les extraterrestres qui vous rendent visite sortent de leurs vaisseaux et que vous découvrez qu’ils ont exactement la même apparence que vous ! 

Je parle ici des Pléiadiens, qui sont de la  même semence biologique de vous. Aucun moment précis n’est fixé pour leur arrivée, mais la potentialité d’une rencontre effective avec eux existe ». 

Ces deux êtres que nous avons vus à Toronto étaient-ils des Pléiadiens ? Je suis portée à la croire… 

Font-ils souvent de telles sorties ? Ce qui était frappant, c’est que les enfants semblaient savoir instinctivement qui ils étaient et ils leur faisaient la fête… 

Très chère, ton interprétation est correcte. Nous vous disons, réjouissez-vous de ce que les Pléiadiens se préoccupent suffisamment de votre évolution pour l’observer. Ils viennent et ils repartent, et les enfants sont très souvent attirés par eux. Ils ne font que vous observer, pour ne pas perdre de vue leur « jardin ». Ils savent très bien que l’être humain est leur frère, qu’il a le même ADN. 

Vous n’avez rien à craindre d’eux. Ce sont d’affectueux partenaires de votre expériience. Ne les prenez pas pour ce qu’ils ne sont pas. Ce sont d’aimables observateurs et ce qu’ils ont contribué à créer de la manière la plus spirituellement appropriée. Ils sont de votre « semence biologique ».   

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

Lettre à Mike-Dip

Lettre à Mike-Dip dans LE RETOUR insecte_mouche018Lorsqu’il s’éveilla de nouveau, Mike sut qu’on l’avait déplacé. Il était couché dans un lit, dans un endroit calme et tranquille. Ouvrant les yeux et tentant de clarifier son esprit, il réalisa qu’il se trouvait toujours à l’hôpital mais que cette fois-ci, on l’avait installé dans une chambre privée. Il constata que c’était un hôpital plutôt bien équipé. Son regard terne se posa sur les tableaux suspendus au mur et sur le fauteuil luxueux près de son lit. Au plafond, on avait posé une élégante tuile insonorisante à motifs à carreaux que le regard flou de Mike percevait en losanges. Il y avait toujours ces lumières fluorescentes, mais on en avait tamisé l’effet en diminuant leur intensité et en les enfonçant à demi dans les tuiles du plafond. 

[…] 

Ne voyant personne près de lui, Mike entreprit l’analyse des récents événements. Avait-on opéré sa gorge ? Pouvait-il parler ? Avec précaution, il porta la main à celle-ci, s’attendant à y trouver des bandages épais ou même un plâtre. Mais non, la peau était parfaitement lisse ! Il fit glisser ses doigts le long de son cou et nota que tout était comme il se doit. Il se racla la gorge et observa avec surprise que sa voix était normale. C’est en ouvrant la bouche toutefois qu’il situa le problème. Il ressentit alors une douleur atroce propre à provoquer la nausée, juste derrière la bouche, près des oreilles. Une douleur qu’on peut entendre, se dit-il en se jurant de ne plus ouvrir la bouche si rapidement. 

[…] 

Lorsque l’infirmière entra dans la chambre, Mike lui posa la question : Où suis-je ? murmura-t-il.

-       Dans un hôpital privé de Beverly Hills, monsieur Thomas répondit l’infirmière en se rapprochant. Vous avez passé la nuit ici dès votre sortie de la salle de récupération de l’urgence. Vous devriez avoir votre congé bientôt. 

Mike ouvrit grand les yeux, et son visage exprima une certaine inquiétude. Il avait entendu parler de factures de deux à trois mille dollars par jour dans les endroits comme celui-ci. Son cœur se mit à battre la chamade en songeant à la façon dont il allait s’acquitter des frais rattachés à son séjour ici. 

-       Vous en faites pas, monsieur Thomas, dit l’infirmière rassurante, en voyant son expression. Tout est réglé. Votre père y a vu. Eh oui, il a tout payé. 

Michaël demeura silencieux quelques instants, se demandant bien comment son père décédé avait bien pu régler ses factures ! Elle supposait que c’était son père, mais ce devait être son voisin. Mike trouva la force de parler malgré sa difficulté de le faire. 

-       L’avez-vous vu ? gémit-il. -       Vu ? Bien sûr ! Un bel homme ! Grand et blond comme vous. Une voix de saint. Il a fait tourner la tête des infirmières, je vous assure. 

L’accent de l’infirmière rappelait à Mike son Minnesota natal. Ils avaient tous une façon bien à eux de s’exprimer, un peu comme Yoda dans La Guerre des étoiles, particularité qu’il avait d’ailleurs perdue en s’installant en Californie. Elle poursuit : « Il a tout payé, comptant d’ailleurs. Ne vous en faites pas, monsieur Thomas. Ah oui ! il a aussi laissé un message pour vous ». 

Le cœur de Mike fit un bond, même s’il soupçonnait que ce père était en réalité son voisin. D’ailleurs, la description de l‘infirmière ne cadrait pas. Elle quitta la pièce afin d’aller cherche le message. Elle revint en moins de cinq minutes avec une enveloppe portant le nom de l’hôpital. 

-       Il l’a dictée, vous savez, dit-elle en sortant une feuille dactylographiée de l’enveloppe. Comme il se plaignait que son écriture n’était pas très claire, nous avons tapé ces mots pour lui à la réception. Ce n’est pas facile à comprendre, si vous voulez mon avis. Est-ce qu’l vous appelait Dip lorsque vous étiez jeune ? 

L’infirmière lui tendit la note qu’il se mit à lire. 

Cher Mike-Dip, 

Les apparences sont parfois trompeuses. Ta quête commence ici. Guéris vite et prépare-toi pour le voyage. J’ai organisé ton retour à la maison. Accepte ce cadeau et entreprends ta prochaine étape. Nous te montrerons le chemin. 

Mike sentait des frissons courir le long de son échine. Il regarda l’infirmière, les yeux pleins de reconnaissance, et porta la note sur son cœur. Il ferma les yeux, souhaitant rester seul. L’infirmière comprit et quitta discrètement la pièce. 

Des tas de possibilités tournoyaient dans sa tête. Les apparences sont parfois trompeuses, disait la note. Ce n’est pas peu dire. Il savait qu’un criminel lui avait piétiné la gorge et l’avait presque laissé pour mort sur le plancher de son appartement. Il avait senti chacun de ses os se rompre au moment de l’agression. Et pourtant, il n’avait aucune blessure, sinon une mâchoire disloquée qu’on avait d’ailleurs replacée et quelques coupures au visage et à la tête. Son corps serait endolori quelque temps, mais il n’était pas invalide. Etait-ce là le cadeau ? 

Il n’avait pas pensé que l’ange de sa vision puisse être réel jusqu’à ce qu’il lise ces mots. Si ce n’était pas un ange, qui était-ce ? Il ne connaissait personne pouvant disposer d’une telle somme d’argent ou qui était assez près de lui pour lui offrir quoi ce que ce soit et encore moins régler son imposante facture. Qui d’autre avait eu vent du voyage qu’il se proposait d’entreprendre ? Son corps vibrait de toutes ces questions et des doutes l’envahissaient quant à la provenance de ce message et à son contenu lorsque soudain, il comprit. 

L’infirmière lui avait demandé si on l’appelait Dip. Sur la note, il était écrit en un seul mot, tel un surnom. Pas de doute, l’ange qui avait déboursé les frais avait dicté l’expression en toutes lettres. Mais il s’agissait non pas d’un surnom, mais d’initiales : d.i.p, de l’Intention pure. C’est ainsi qu’on s’adressait à lui, Cher Mike de l’Intention pure. Il sourit puis se mit à rire. Malgré la douleur, il ne pouvait s’arrêter de rire et tout son corps frémissait de gaieté. Quand, enfin, il se calma, des larmes de joie coulaient sur ses joues. Il rentrait chez lui ! 

 kreyon, canalisé par Lee Carroll

Le channel de Ramtha

Le channel de Ramtha dans ALLER AU-DELA DE L'HUMAIN gif_etoiles

Question : La femme qui joue le rôle de channel pour Ramtha a été critiquée par certains, en raison de son style de vie et de son accumulation de richesses depuis qu’elle est channel. Que pouvez-vous dire à ce sujet ? 

Réponse : Dans son évaluation, l’Univers n’a pas de critique à lui adresser. Elle est célébrée pour avoir consacré sa vie à cette quête. D’autres humains ont réagi face à sa position, et les non-croyants feront toujours preuve d’intolérance puisqu’ils soupçonneront immédiatement qu’il y a fraude. Permets-moi de te demander ceci : je t’ai déjà donné la méthode pour pourvoir à ta subsistance et parvenir à l’abondance dans ta vie grâce à une bonne communication avec ton guide. Je t’ai dit que tu mérites de pouvoir vivre en paix et de ne pas avoir à t’en faire avec ce genre de choses. Sachant cela, refuserais-tu à certains autres ouvriers cette même récompense alors que tu l’as toi-même acceptée ? En outre, quelle rétribution terrestre exigerais-tu si je devais te demander de renoncer à ton style de vie et d’enseigner pour moi… et par conséquent de perdre une partie des années de vie qu’il te reste ? Ce channel humain a fait toutes ces choses, et a de toute évidence reçu de bons moyens de subsistance et l’abondance. Mets en pratique la tolérance de l’amour dont je t’ai parlé dans ton attitude à son égard. Elle est tendrement aimée, et mérite d’être célébrée. Peux-tu la voir comme je la vois ? 

Les grandes religions de la Terre ont presque toutes accumulé de grandes richesses terrestres, même celles qui sont au service des affamés et des démunis. Vous en êtes venus à accepter cet état de fait, alors pourquoi en serait-il autrement pour les personnes en service ? Les mécanismes de l’amour sont les mêmes ici, car l’Univers est littéral, et il voit et honore la communication sincère dénuée de parti pris, que ce soit d’une seule ou de plusieurs personnes. Comme j’en ai parlé auparavant, vous pouvez constater les résultats de la prière tout autour de la planète, et les noms que les humains donnent à la religion ou la secte faisant le travail, sont dénués de sens. La clé est l’amour. Le travail et la communication faits dans l’amour donneront des résultats ; et ne vous y trompez pas : vous méritez de vivre dans l’aisance et l’abondance pendant que vous êtes en incarnation

Ramtha aussi enseigne cela. Vous allez vous rendre compte que ce thème est fréquemment repris par les enseignants de la nouvelle énergie, car il s’agit là d’une vérité fondamentale Kryeon canalisé par Lee Carroll 

Kryeon

Kryeon  dans LEVEE DU VOILE pluie Une secte de Kryeon (QUOI ??? )

Depuis que je l’ai mentionné dans l’ouvrage précédent, l’énergie qui tente de faire obstacle à Kryeon dans certains pays continue à opérer. Nombreux sont les individus qui ne veulent pas que vous lisiez ce livre. Ils affirment que Kryeon représente une secte. Si vous préférez rester enfermé dans ce vieux cadre où vous paralyse la peur entretenue par leurs paroles, libre à vous. Ne lisez pas cet ouvrage

kryeon12 dans LEVEE DU VOILE

(photo de la page 146, prise en France. Lors de ce rassemblement, des gens ont introduit des caméras vidéo dans l’abbaye où il avait lieu, afin de filmer la séance ; ils ont ensuite fait un montage, créant un message fondé sur la peur, dans le but de détourner à leur profit l’attention et les fonds de notre public.)  

Je ne suis pas évangéliste et ce livre n’a peut-être pas été écrit pour vous, mais lisez au moins la suite de cette phrase afin de savoir ceci : le travail de Kryeon n’implique aucune adhésion à aucune organisation, aucune cotisation à verser ni aucun culte à rendre à quiconque. Si vous visitez mon site Internet de langue anglaise, vous verrez que nous ne vous demandons pas votre adresse électronique, que vous pouvez télécharger gratuitement des canalisations sous forme écrite ou audio et que nous ne sollicitons aucune contribution financière. Nous ne demandons pas d’argent ! Ce site n’existe que pour vous fournir de l’information susceptible de vous faire réfléchir. Il n’y a pas de gigantesque organisation Kryeon, pas d’équipes d’enseignants Kryeon, pas de doctrine ni d’édifice rempli de « kryoniens » cherchant les meilleurs moyens de vous soutirer de l’argent…  

Je ne suis pas ici pour enlever à quiconque sa foi. Je désire simplement explorer l’idée que Dieu est peut-être plus grand que ce que l’on nous a appris. Et si votre sentiment de Dieu, plutôt que d’en être amoindri, s’en trouvait rehaussé de plus de vérité ? Mais si le channeling n’est pas pour vous, déposez ce livre. Après tant d’années, je n’ai plus rien à prouver. Ma vie n’est que joie et lumière. C’est peut-être ce que vous inspirera mon travail. J’ai la passion du changement, comme l’ont aussi tous ceux qui ont pris ce travail au sérieux.  

Ce que j’enseigne Par les messages de Kryeon, j’enseigne que nous sommes tous divins intérieurement et que nous pouvons en prendre conscience. En fait, nous sommes ici pour ça ! Je crois également que les grands maîtres qui ont vécu sur cette planète ne nous ont pas enseigné autre chose. L’édition du 25 octobre 2004 du magazine Time portait ces mots sur sa couverture :  

« Le gène de Dieu ». Plusieurs biochimistes croient à ce jour que nous avons réellement un gène qui nous incite intuitivement à « rechercher notre créateur ». Tout le récent débat opposant le créationnisme à l’évolutionnisme n’a pas été amorcé par les chrétiens fondamentalistes, mais par les astronomes et les physiciens, qui se voient forcés d’adhérer à une curieuse théorie appelée « le principe anthropique ». Je dis bien « forcés », parce que l’Univers, contre toute attente, nous donne des preuves éclatantes et indéniables qu’il est d’une conception intelligente.  

Si vous en doutez, consultez l’édition du 29 novembre 2004 du magazine Time. L’article de la section scientifique porte le titre suivant : « Une énigme cosmique : l’univers semble étrangement approprié à l’existence de la vie. Est-ce vraiment un accident ? » Les informations bizarres ne cessent d’affluer alors que la recherche scientifique commence à prouver l’existence de Dieu. Le magazine Discovery rapportait également ce nouveau concept dans son édition de février 2003.  

Tenez-vous bien, car cela va devenir de plus en plus évident à mesure que nos instruments se perfectionneront. La science pourra-t-elle prouver cette « conception intelligente » ?  

Je crois que c’est déjà fait. Est-ce contraire aux enseignements religieux ? Seulement si l’on veut exclure Dieu de la science et de la création.  

Kryeon canalisé par Lee Carroll 

1234

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...