La sensibilité empathique

 

 sensibilité empathiqueTrès Chers, ce jour est extraordinaire. Beaucoup de choses surviennent dans l’univers, dont vous savez peu de chose. Aujourd’hui est un jour de fête dans beaucoup de parties de ce que vous appelez votre univers, car vous n’êtes pas seuls sur la planète du Libre-Arbitre et certainement pas seuls dans l’univers. Vous découvrirez que pendant que vos vibrations continuent à s’élever, vous ressentirez davantage de ces connexions, bien qu’il s’agisse de quelque chose de tout-à-fait magique; il se peut que vous vous sentiez très tristes du fait que vous êtes si profondément reliés à un niveau énergétique, avec tant d’empathie. Vous avez convenu de venir ici-bas avec un niveau de sensibilité qui parfois vous bloque ou vous restreint du fait de votre champ d’énergie et de votre propre vulnérabilité. Vous avez traversé de nombreuses vies avec cette vulnérabilité, cette sensibilité et ces dons que vous avez aujourd’hui. Cette fois, c’est différent, pour de nombreuses raisons.

Le but principal de toute l’humanité est de dépasser aujourd’hui les niveaux énergétiques que vous aviez vécus aux temps de l’Atlantide et de la Lémurie.

Vous évoluez plus loin que la planète ne l’avait jamais fait. Nous savons bien que cela n’en a pas l’air si l’on regarde la télévision. Nous savons que vous doutez de ce qui se passe sur cette planète et nous savons que parfois, vous n’aimez pas regarder les nouvelles à cause de votre sensibilité. Nous vous disons, très Chers, que c’est probablement plus difficile pour vous qui lisez ces lignes que pour la plupart des habitants de la planète. Nous allons vous expliquer les connexions énergétiques qui vous relient les uns aux autres, afin que nous puissions essayer de vous montrer, de notre point de vue, ce qui se passe sur la planète en ce moment et ce qui vous attend.

En ce moment, un nouveau processus d’adaptation a lieu dans votre vie. Vous êtes en train de former de nouvelles relations vibratoires avec tout ce qui vous entoure sur la planète. C’est presque comme si votre niveau vibratoire avait changé pendant la nuit. Vous êtes nombreux à avoir vécu cela comme une Mort Fantôme, choisissant de rester plutôt que de saisir l’occasion de retourner à la Source. Vous pouvez choisir de cesser de jouer le Jeu à tout moment. Vous pouvez choisir de retourner à la Source, dont les portes vous sont ouvertes pour vous permettre de dire « stop » et de quitter la Terre. Et pourtant, si vous choisissez de négliger l’un de ces portails et de dire que finalement, vous allez rester, alors votre vibration change très, très vite. Permettez-nous de l’expliquer d’un autre point de vue, parce que très bientôt, vous verrez plus que jamais les choses de ce point de vue supérieur. En ce moment, c’est le point de vue de la Source, mais nous vous le disons, très bientôt, vous aurez ce même point de vue. Vous serez capables de voir cela de nombreux et différents points de vue; permettez-nous donc de vous dire à quoi cela ressemble aujourd’hui. Nous allons en donner un exemple qui est cher au coeur de beaucoup d’entre vous. Nous allons vous expliquer ce qui arrive dans une famille typique de la planète Terre.

On monte l’escalier roulant

Vous arrivez sur Terre et dites : “J’aimerais que tu sois ma maman, ou, toi, mon papa, et toi, serais-tu d’accord d’être mon cousin qui me rend dingue ? Pourrais-tu s’il te plaît jouer le rôle du vilain qui amène un drame dans la famille ? M’aimerais-tu assez pour être mon partenaire en affaires qui me vole tout l’argent, afin que je puisse apprendre une leçon ?

”C’est vous qui avez déterminé tous ces potentiels. Vous vous êtes incarnés et avez commencé le Jeu. Bien sûr, les premiers stades de votre incarnation consistent simplement à apprendre comment fonctionne le corps humain. A ce stade, vous vous demandez peut-être comment exprimer votre esprit dans une bulle physique de biologie. En passant d’un niveau à l’autre, une nouvelle énergie commence à apparaître. Même en passant d’une classe à l’autre de votre scolarité, vous remarquez que tout change. Votre vulnérabilité, votre sens du pouvoir et votre identité personnelle peuvent changer très rapidement. Ce que vous pensez de vous-même, vous l’êtes.

Chaque fois que vous traversez l’un de ces changements, vous pouvez le voir très clairement; dans l’enfance, vous devez passer par une période d’adaptation et apprendre à user de votre pouvoir à ce niveau. Vous avez traversé quantité d’adaptations, non seulement en tant qu’individu, mais en tant que membre de la collectivité humaine. Nous allons donc vous expliquer un peu mieux la situation collective. Lorsque se constitue une famille, les liens directs importants sont souvent établis par contrat avec l’un des parents plutôt que les deux. Il n’est généralement pas demandé à une personne de jouer le rôle de maman et à l’autre de jouer le rôle de papa. Il serait plutôt demandé à telle personne de jouer le rôle de maman, puis de laisser maman choisir papa, ou vice-versa. Cela arrive plus souvent qu’on ne le pense. Vous avez un contrat principal avec l’un des parents parce que vous avez une affinité vibratoire avec cette personne. Cela ne signifie pas que vous n’aimiez pas votre autre parent ou que vous ne puissiez pas construire quelque chose avec ce parent, même si vous n’avez jamais connu cette personne auparavant en tant qu’âme.

Vous pouvez établir des relations magiques tout au long de l’histoire de la planète Terre. Mais cela n’arrive pas toujours.

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Source : Steve Rother – www.Lightworker

Méditation du Gardien de l’épée

 

  Epee             Relaxez-vous et goûtez la sensation d’amour émanant de la Lumière qui afflue lentement en vous. Permettez-lui de se répandre sans effort sur et à travers vous. Sentez la douce chaleur du flux de cette Lumière dans votre être tout entier. Concentrez-vous sur les mots que vous voyez devant vous et, alors que les mots demeurent distincts, tout le reste s’évanouit doucement dans le néant.

               En ouvrant vos “yeux”, vous voyez que vous êtes dans votre chambre. Vous vous redressez et une impression de calme se répand sur vous, qui vous dit que tout est bien. D’un coup d’oeil circulaire, vous voyez que tout est normal et cependant, il vous semble attendre quelque chose. Vous vous recouchez et regardez au plafond. Puis vous entendez une faible voix venant de l’intérieur de votre armoire. Parfaitement silencieux, vous tentez d’écouter mais ne pouvez saisir les mots. Vous vous levez, vous vous dirigez très doucement vers la porte de l’armoire pour écouter de plus près, mais à ce moment la voix s’évanouit, et vous n’entendez plus que le silence. Vous tendez la main vers la porte de l’armoire, mais votre main ne touche pas la poignée de la porte. Au lieu de cela, elle passe à travers la porte. Vous essayez à nouveau, en pensant que votre imagination vous a joué un tour mais, cette fois encore, votre main passe au travers de la porte. Cette fois, la curiosité l’emporte et vous vous mettez à tâter à l’intérieur de l’armoire. Tout d’abord, vous sentez la texture de vos habits qui y sont suspendus. Votre main touche maintenant une chemise familière que vous reconnaissez instantanément. Saisissant la manche, vous tentez de tirer la chemise à vous, mais sans succès. Votre guide intérieur vous dit qu’il y a là quelque chose à explorer et qu’il faut être confiant. En prenant une profonde inspiration, vous essayez une fois encore de saisir la poignée de la porte. A votre stupéfaction, cette fois votre main saisit la poignée et vous ouvrez la porte.

               Dans l’armoire, tous vos vêtements se trouvent comme vous les y avez laissés. Vous cherchez la chemise familière dont vous venez de toucher la manche et la trouvez là où vous pensiez qu’elle était. “Peut-être ai-je rêvé ou alors je dormais à moitié”, vous dites-vous. En tendant la main pour toucher encore une fois la manche, il vous semble qu’une main presse la vôtre. Cette fois, vous n’êtes plus aussi effrayé et une impression de sécurité provenant de la main elle-même vous envahit. Il y a une présence chaleureuse et aimante dans cette main et vous commencez à être plus intrigué qu’effrayé. En retournant la main pour rendre la pression, vous entendez maintenant, à l’intérieur de votre tête, une voix qui ressemble beaucoup à vos propres pensées. Cette voix dit: “Viens avec nous, nous avons quelque chose pour toi.”

               Puis la main se met à vous attirer lentement dans l’armoire, à travers vos habits suspendus. Votre première pensée est de résister et au moment où vous le pensez, la main cesse de tirer. Votre curiosité l’emporte rapidement sur vos craintes et, comme si la main savait ce que vous pensez, elle recommence à vous attirer dans l’armoire. La rangée d’habits traversée, la voix à l’intérieur de votre crâne commence à vous décrire le voyage que vous êtes en train de faire. “C’est la quatrième dimension que tu traverses maintenant. N’aie pas peur, car les peurs se manifestent facilement dans cet espace. Nous te prions de concentrer tes pensées sur l’amour que tu ressens de notre part, car il n’est pas possible à la peur et à l’amour d’occuper le même espace-temps.” Vous vous retrouvez en train d’avancer lentement, mais ne pouvez plus rien voir de l’armoire. Il vous semble avoir traversé l’armoire et le mur qui se trouve derrière. A présent, vous voyagez quelque part dans l’espace, sans pouvoir vous référer à quoi que ce soit dans cette expérience.

               “Le moment de la ré-union est venu.” Ils ont parlé avant même que la question se soit formée dans votre tête. “Cette ré-union est la dernière étape avant la Supra-Lumière.” En franchissant une porte, vous prenez conscience que l’atmosphère de la pièce a changé. Ouvrant lentement les yeux, vous commencez à apercevoir la Grande Salle de Cristal dans laquelle on vous a amené. Il y a des cristaux étincelants partout, revêtant les murs, le plafond et le sol de cet espace sacré. Vous ouvrez la bouche pour demander où vous êtes, mais alors l’idée vous vient, dans votre propre tête, que vous êtes dans la Caverne de Cristal. Cette Caverne semble s’étendre à l’infini. Une salle suit l’autre, où tout est cristal. “Ceci est le seul endroit où il est possible de te donner les cadeaux que tu as maintenant mérités. Les cristaux confèrent une protection contre le magnétisme qui est responsable de la polarité sur le Terrain de Jeu. Ceci est un véritable espace de la cinquième dimension où tout se reflète sur les cristaux. Choisis soigneusement les pensées qui résident dans ta tête car elles doivent bientôt visiter ta réalité. Ici, tu recevras l’harmonisation qui permettra ton accession à la biologie supérieure.” 
Pris d’étourdissement, vous vous arrêtez et prenez une inspiration. Maintenant, assis, vous commencez à saisir la réelle beauté de cet endroit grandiose. C’est comme si vous pouviez inspirer l’énergie provenant des cristaux. Votre respiration devient de plus en plus profonde. Vous vous sentez attiré par ce décor et  les cristaux vous appellent avec un chant que vous n’avez pas entendu depuis longtemps. Permettez-vous de pénétrer dans le flux de l’énergie et suivez le chant dans votre coeur. Suivez les notes de ce chant étrange pour qu’elles se répercutent dans votre être tout entier. Les notes de ce chant vous rappellent des souvenirs de temps immémoriaux. Dans votre tête affluent maintenant des souvenirs du temps où le Jeu était nouveau. Le souvenir vous revient des jours où le Jeu était nouveau et votre force puissante. Vous vous rappelez même le plan original de votre premier séjour dans le Jeu.

               Avec une énergie renouvelée, vous êtes maintenant debout et continuez votre voyage à travers les salles de cette caverne. Les murs se rétrécissement devant vous et vous hésitez un instant. Rejetant votre peur, vous entrez dans la plus grande des salles de toute la caverne. Cette salle est remplie de visages familiers. Vous vous souvenez instantanément de quelques-uns de ces visages, alors que d’autres ne sont pour vous que des connaissances lointaines. Cependant, plus vous les regardez, plus vous vous souvenez de vos liens avec eux. En vous voyant entrer dans la salle, tous se lèvent dans l’excitation, car vous êtes venu pour recevoir le cadeau. Vous êtes conscient qu’une grande responsabilité accompagne ce cadeau. La foule s’écarte et vous fait place pour que vous approchiez du mur de cristal pour recevoir votre cadeau.

               Le silence tombe sur la foule et un être d’une stature extraordinaire s’avance vers vous et s’adresse à tous: “C’est notre plus grand honneur que de te faire tenir consciemment ton propre pouvoir. Ce cristal symbolise ce pouvoir et nous te le donnons avec la gratitude de tous ceux de la Famille de Michael. Porte-le fièrement et utilise-le avec sagesse.” Puis il s’écarte. Là-bas, sur le mur, parmi des milliers de cristaux, se trouve un cristal très particulier. C’est un petit cristal qui porte votre exacte vibration. “Ce cristal a été là, sur le mur, croissant pendant tout le temps que tu croissais sur le Terrain de Jeu. Ce cristal représente ta connexion énergétique d’être céleste à la Terre. Ceci est le commencement de la création de ton Ciel sur Terre.” Le cristal s’embrase d’une couleur d’un bleu profond lorsque que vous tendez la main pour le saisir sur son support sur le mur. Lorsque vous touchez le cristal, il tombe sans effort dans votre main ouverte. Comme il tombe, vous le voyez passer par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, pour atterrir dans votre main parfaitement pur et clair. C’est maintenant votre cristal et c’est à vous de le porter et d’en prendre soin. Plus personne d’autre que vous n’est responsable de votre connexion à la Terre et à votre Soi supérieur. Maintenant, vous possédez cette connexion en vous. Dorénavant, vous porterez le don de votre cristal de Michael.

               En quittant la caverne, vous commencez à retrouver l’environnement familier qui indique que vous êtes de retour. Les vibrations du « Home » sont maintenant avec vous dans tout ce que vous faites. Appuyez-vous sur la vibration de famille simplement en tenant votre cristal de Michael. Tenez-le bien… et rappelez-vous.

Et il en est ainsi – - - 

Sur le Blog de Francesca, Famille de Lumière : http://francesca1.unblog.fr/

LES CONCEPTEURS COSMIQUES

 

Cosmique conceptLes Netlinkers (les Connecteurs de Réseau) – Les Tisserands de la Toile ou « Artisans de la Grille Energétique Universelle ».

Les Connecteurs Cosmiques sont ceux que l’on voit actuellement sur le Terrain réunir les personnes de vibration similaire. La plupart de ces êtres sont en outre des Guérisseurs Aborigènes. Ils transportent naturellement un vortex d’énergie qui attire agréablement d’autres êtres de même vibration dans leur sphère. Ils jouent dans notre époque le rôle capital consistant à assurer un espace pour la réunion de la famille Spirituelle. Ces grands êtres se délectent à reconnecter des fils d’énergie fragmentés, générant ainsi plus de place pour la circulation de la Lumière et donc plus de Lumière pour tous.

Les « Netlinkers » sont une faction particulière des Connecteurs Cosmiques qui trouvent leur expression dans l’utilisation de la technologie. Mélangeant souvent la spiritualité, la biologie et la technologie, ils encouragent l’évolution dans ces domaines. Nombre d’entre eux trouvent actuellement des ouvertures leur permettant de travailler avec la technologie tout en étant des êtres hautement spirituels. Ils seront les tout premiers à comprendre le lien entre technologie et spiritualité.

Les Tisserands de la Toile ou « Artisans de la Grille Energétique Universelle » sont d’une vibration très élevée. Ils ne sont pas encore présents sur le Terrain mais les pionniers sont déjà en place pour semer les graines de leur travail à venir. Ils sont des artisans de l’Energie Universelle qui feront avancer le Jeu vers une compréhension plus grande de la connexion à la Grille d’Energie Universelle. En avançant vers des états vibratoires plus élevé s, la Grille Universelle monte elle aussi son taux vibratoire. La connexion est indissociable. Ces Artisans apprendront à développer des techniques pour travailler énergétiquement avec le Réseau Universel d’Energie et procéder aux ajustement qui s’imposent.

Les Travailleurs Energétiques : Les gardiens de l’Energie Universelle – Les Assimilateurs d’Amour (l’Energie combinée)

Les travailleurs Energétiques appartiennent à un groupe de gens experts dans l’observation et le travail du courant naturel de l’Energie Universelle. Cartographier le flux et procéder à la mise en place adéquate à l’intérieur de celui-ci  constituent leur occupation principale. En disposant une intention dans le flux au bon endroit toutes les choses peuvent être accomplies sans effort. Ce sont des professeurs et conseillers recherchés dans de nombreux domaines de la vie sur la Nouvelle Planète Terre.

Les Gardiens de l’Energie Universelle représentent une poignée de personnes très sélectes travaillant à de très hauts niveaux dans les organisations et gouvernements. Ils contrôlent les actions desdits gouvernements pour s’assurer qu’elles sont en accord avec le flux de l’Energie Universelle en relation à l’évolution du Terrain de Jeux. Le flot naturel de l’énergie avec l’Univers doit trouver son équilibre dans la mixité. Toutes les actions en position avec ce courant, surtout des actions d’ensemble, produisent des répercussions et restreignent l’énergie accessible à tous. Ces personnages seront chargés d’examiner toutes les actions du collectif et de comparer leur flux au courant de l’Energie Universelle. Comme tous les dirigeants des vibrations supérieures, ce sont de loyaux serviteurs dont la tâche consiste à aider les gens à récupérer leur plein pouvoir de création.

Les assimilateurs d’Amour sont des gens constamment en quête de moyens pour ancrer l’Energie Universelle dans notre vie quotidienne. Beaucoup seront des gouvernants et des éducateurs de l’ordre le plus élevé. Ils offriront à l’humanité des méthodes pour intégrer la forme de Lumière la plus haute dans la vie de tous les jours sur le Terrain.

LES MECANICIENS 

Les Mécaniciens sont ceux qui ont un véritable talent pour « faire ». A l’heure actuelle, leur plus grande joie est de trouver des expressions pour manifester leur créativité en utilisant leurs mains. L’évolution de l’humanité situera leur travail à des niveaux plus élevés et plus critiques. Ils sont les acteurs honorés qui permettent de finaliser le cercle de l’énergie. A l’inverse de ce qui se passe actuellement, ces artisans se trouveront dans ces positons par choix et non par défaut. Sans eux, tout cesserait brusquement de fonctionner. A votre époque, ces êtres travaillent de concert avec les architectes, apportant la technologie au Terrain de Jeux de la Terre.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Message des PléiadiensExtrait du livre de Steve Rothier, intitulé « R-APPELEZ-VOUS »  aux éditions Hélios.

LA MAISONS ASTROLOGIQUES DANS LA ROUE ARCHETYPALE

 

ROUE ARCHETYPALE

PREMIERE MAISON : EGO ET PERSONNALITE (Premier et troisième chakras)

Dans une carte du ciel, les douze maisons correspondent aux douze signes du zodiaque et aux quatre énergies cosmiques : terre, aire, feu et eau. Les maisons de la Roue archétypale partagent certaines des mêmes caractéristiques. La première maison de la Roue archétypale, par exemple, correspond au signe astrologique du Bélier, première maison du zodiaque. Dès le premier jour du printemps, elle représente le renouveau. Et puisque le sentiment que tout était possible et qu’il voyait la lumière même dans les pires situations. L’archétype en résidence dans la cinquième maison de Will était l’Enfant. Et c’était exactement cela : presque un personnage de contes de fée qui inspirait les gens pour voir le beau dans la vie.

Le besoin de créer est un aspect essentiel de la conscience et de l’âme. Mais il est illusoire de définir notre capacité créative selon nos accomplissements professionnels, même artistiques. Will incarnait l’énergie de la créativité dans son expression la plus élevée parce qu’il canalisait cette électricité pour mettre en marche l’âme de tous ceux qu’il rencontrait. Il représente aussi un autre profil de la créativité : la nature créative du soi qui se contente d’être soi pour être reconnu et validé.

DEUXIEME MAISON : VALEURS PEROSNNELLES (Deuxième chakra)

La deuxième maison de la Roue archétypale correspond au Taureau, un signe de terre qui gouverne votre relation à la terre, au sens large. Elle préfigure ce que vous appréciez et chérissez le plus. En termes énergétiques, la deuxième maison représente la prochaine étape de la formation du soi : « Maintenant que je suis là, qu’est-ce qui m’appartient ? Qu’est-ce que je veux retirer de la vie ? Quel pouvoir est essentiel à mon interaction avec la vie matérielle ?  Cette maison représente votre appréciation de la nature physique de la vie ; les objets de ce monde qui touchent votre ego et votre âme et ce dont vous avez le plus besoin pour vous sentir enraciné dans le monde. Cette maison reflète surtout les objets ou l’énergie que vous associez au pouvoir terrestre : argent, statut, propriété, oeuvres d’art, capacité de dominer les autres, sensualité, beauté. Ce sont les moyens les plus séducteurs par lesquels l’âme s’attache à la forme physique. Par conséquent, l’archétype qui réside dans cette maison est mieux accordé à votre relation au pouvoir physique et à ses icônes.

Cette maison vous met au défi d’envisager vos valeurs spirituelles par-delà la forme physique de votre attachement aux objets, à l’argent, au statut, au pouvoir et à toutes les autres manifestations du monde matériel. Les gens souffrent généralement d’une grande anxiété parce qu’ils croient devoir posséder, pour être heureux, une personne, un lieu ou un objet. Mais la capacité d’aimer inconditionnellement nécessite le détachement.

TROISIEME MAISON : EXPRESSION DE SOI, FRERES ET SŒURS ( Troisième et cinquième chakras)

Lorsque vous avez établi vos valeurs, vous passez à l’expression de soi : votre façon d’affirmer au monde qui vous êtes et ce qui vous est cher. La maison 3, alignée avec les Gémeaux, un signe d’air qui gouverne la communication, représente votre capacité de vous exprimer en tant qu’individu, et représente aussi os frères et sœurs. Le lien symbolique entre frères et sœurs et les communications représente le processus naturel de la spécialisation, ou de la découverte de votre voix parmi les autres « enfants ». Par conséquent, les frères et soeurs doivent signifier non seulement les membres de vote famille biologique, mais aussi ceux qui vous aident à grandir. Parce que l’énergie de votre troisième maison renferme à la fois votre sentiment d’estime de soi et votre expression personnelle, elle résonne avec les troisième et cinquième chakras. Elle contient les leçons inhérentes à l’apprentissage des causes et effets de vos choix ; votre façon de gérer votre propre pouvoir. Elle révèle comment vous dirigez votre énergie dans le monde, comment vous la mettez en mouvement et comment vous vous engagez avec les lois de l’attraction magnétique et de la cause à effet. Vous devrez prendre conscience de vote façon d’utiliser votre énergie et votre pouvoir personnels de façon à assumer les conséquences de vos pensées et de vos actions. Devenir conscient veut dire vous éveiller à votre propre pouvoir et apprendre à le diriger d’une façon responsable.

L’archétype résident dans votre troisième ainsi influence votre façon de soupeser vos décisions. Les choix qui visent à nuire aux autres ou à les blesser représentent la part d’ombre ou la difficulté de la troisième maison.

La troisième maison vous met au défi de vous rendre compte de vos motivations. Chaque pensée, parole, action et geste est une expression de votre pouvoir et, en définitive, seules deux motivations authentiques touchent la psyché : la valorisation ou la dévalorisation de soi et des autres.

QUATRIEME MAISON : CHEZ SOI ( Premier et quatrième chakras)

La quatrième maison correspond au Cancer, le premier des trois signes d’eau du zodiaque. Comme l’eau est un élément associé à notre nature émotionnelle, l’archétype de notre quatrième maison  a l’influence la plus forte sur le fondement de votre nature émotionnelle. Votre expression de vous-même, que ce soit en tant qu’individu ou sur le plan créatif, doit être enracinée, avoir un chez-soi. La quatrième maison est reliée à la fois au chez-soi d’où vous venez et à votre maison actuelle. Le mot ou l’image Maison possède de nombreuses significations et, dans l’état de rêve, il est souvent associé à la véritable résidence du cœur, ou à votre passion la plus profonde. Le thème qui gouverne cette maison comprend vos liens à la famille biologique et élargie. L’archétype qui réside dans cette maison exerce une influence prédominante sur vos énergies émotionnelles associées à cette maison. Parce que la quatrième maison est reliée à la fois à vos racines familiales et à vote vie émotionnelle, elle correspond aux énergies de vos premier et quatrième chakras.

Les aspects douloureux de la quatrième maison peuvent comprendre des souvenirs et émotions toxiques, dont les conséquences peuvent être la dépression et la mélancolie.

La quatrième maison vous met au défi de régler les comptes de votre enfance et d’établir des foyers sains pour vous-mêmes en tant qu’adultes. Vous avez le choix de transmettre à vos enfants et à vos proches soit vos blessures et vos drames familiaux, soit l’optimisme et l’amour de la vie. il est donc essentiel, pour la santé du foyer, de guérir votre histoire personnelle et de ne pas léguer vos propres blessures.

CINQUIEME MAISON : CREATIVITE ET CHANCE (Sixième chakra)

La séquence du feu, de la terre, de l’eau et de l’air se répète dans la Roue Archétypale et zodiacale. Le Lion, deuxième signe de feu, se rapporte à la cinquième maison, qui gouverne l’expression créatrice, la sexualité, les enfants et la chance. C’est également la maison de l’amour, de la spontanéité, et de l’abondance. L’archétype qui réside dans cette maison représente les forces qui vous aideront le plus à engendrer des projets. Après vous être enraciné dans un foyer, vous passez instinctivement à l’exploration du pouvoir de créativité. Parce que la cinquième maison gouverne la créativité, elle correspond au sixième chakra, qui régule l’intelligence et l’imagination.

La part d’ombre de la cinquième Maison se manifeste sous la forme de l’expression débridée du feu créatif ou sexuel, comme le mauvais usage du pouvoir sexuel ou créatif, à des fins égoïstes, ou manipulatrices. On peut utiliser le talent créatif pour des activités illégales ou contraires à l’éthique, ou pour la séduction et la manipulation sexuelles. Le besoin de créer est un aspect essentiel de la conscience et de l’âme. Mais il est illusoire de définir notre capacité créatrice selon nos accomplissements professionnels, même artistiques. Il représente aussi un autre profil de la créativité : la nature créative du soi qui se contente d’être soi pour être reconnu et validé.

SIXIEME MAISON : PROFESSION ET SANTE (Deuxième chakra)

La sixième maison correspond au deuxième signe de terre, la Vierge, et gouverne votre profession et votre santé. L’énergie terrestre de la Vierge diffère de celle du Taureau en ce qu’elle vous sert d’ancrage pour transformer votre vie différemment des cycles naturels, propres à votre deuxième maison. Cette maison focalise sur la profession dans un objectif de survie, et l’archétype qui réside ici influence votre recherche de la sécurité. Lorsque vous êtes en pleine transaction commerciale, par exemple, votre modèle archétypal de la sixième maison joue un rôle très important dans votre façon d’interpréter les conversations et les occasions d’affaires. La sixième maison vous met au défi de maintenir l’équilibre entre travail et santé. Un archétype pourrait indiquer des habitudes malsaines ou destructives qui ne servent pas votre bien-être physique. Il peut aussi indiquer comment vous négocier l’éthique et vote morale pour la sécurité financière et professionnelle. Parce que cette maison est reliée à l’argent et aux valeurs matérielles, elle correspond plus étroitement au deuxième chakra.

SEPTIEME MAISON : MARIAGE ET RELATIONS (Deuxième et quatrième chakras)

La septième maison comprend le mariage, de même que d’autres formes de partenariat, telles les amitiés intimes et les relations d’affaires. Cette maison est sous le signe astrologique de la lance, le deuxième signe d’air. A la différence des Gémeaux, qui gouvernent la communication en général, la Balance représente les types de communication les plus intimes entre individus. La qualité essentielle associée à la Balance est l’équilibre, symbolisée par une femme portant une balance. Cette maison est également un territoire de choix pour les gestes de trahison, qui révèlent si souvent les parts d’ombre de la relation. Parce que la septième maison gouverne à la fois les partenariats commerciaux et le mariage, elle correspond aux énergies des deuxième et quatrième chakras, qui gouvernent l’argent, les valeurs et les affaires du cœur.

Notre biologie même nous incite aux partenariats physiques, émotionnels et psychologiques. Nos relations, les uns avec les autres sont des domaines privilégiés dans lesquels apercevoir nos Contrats. Nous pouvons également les voir dans nos partenariats archétypaux : Parent-Enfant, Mentor-Etudiant, Serviteur-Maître.

Durant le cours normal d’une journée, au fil de nos occupations, des dialogues extraordinaires se déroulent entre nos âmes. Les partenariats peuvent également entrer en jeu dans des situations plus terre-à-terre. Nous investissons beaucoup d’énergie dans la jouissance, le maintien ou la guérison de nos relations et, en cours de route, nous apprenons davantage sur nos motivations. L’un des cadeaux les plus sains que nous puissions nous offrir est de constamment surveiller nos raisons d’être critiques et autoritaires. L’épreuve consiste à permettre aux autres d’être eux-mêmes, malgré notre peur et notre insécurité. C’est d’entretenir votre relation essentielle envers vous-même et de vivre en accord avec cette vérité ; le plus beau cadeau que vous puissiez offrir à quelqu’un, c’est d’être vous-même en pleine santé.

HUITEME MAISON : LES RESSOURCES DES AUTRES (Deuxième et sixième chakras)

Cette maison correspond au Scorpion, le deuxième signe d’eau, et l’eau, est l’élément le plus proche de notre nature émotionnelle. Le Scorpion gouverne également les secrets et les activités secrètes, de même que les énergies passionnées associées à la sexualité érotique. A la différence de la deuxième maison, qui concerne la propriété personnelle, la huitième maison gouverne votre usage de l’argent dans le domaine public. le thème de l’héritage dans cette maison est en rapport avec vos intérêts financiers et juridiques, votre bagage génétique et votre mémoire biologique ancestrale. Comme les questions juridiques et financières impliquent à la fois votre intellect et votre sens des valeurs, cette maison est donc influencée par les énergies des deuxième et sixième chakras.

Les questions de la maison huit sont nos ombres les plus obscures car, cette maison fait ressortir nos questions reliées au pouvoir, marquant un passage plus grand dans le domaine public du pouvoir extérieur.  Vous devez comprendre la nature émotionnelle de cette maison, car l’argent, la sexualité et la connaissance secrète sont des moyens de séduction qui peuvent bloquer la poursuite de votre potentiel divin. Il peut être extrêmement difficile de résister à ces énergies. Il est difficile de demeurer émotionnellement centré et en possession de son pouvoir lorsque les questions financières et sexuelles sont en jeu. Comme l’argent, le sexe et le pouvoir représentent l’autorité et la sécurité, lorsque ces domaines de la vie sont menacés ; nous devenons extrêmement craintifs et pouvons agir d’une façon irrationnelle. Les expressions de l’ombre de cette maison se présentent dans le domaine de l’inconduite juridique et financière y compris entre autres la mauvaise appropriation des fonds commerciaux et les conflits familiaux sur les questions d’héritage. Dans cette maison, nous découvrons également la valeur magnifique de notre force et de notre courage au cours des expériences les plus vulnérables de notre vie.

Un grand nombre de Contrats que vous avez avec d’autres gens viennent à cause de l’argent, du sexe et du pouvoir et cette maison aussi présente le potentiel de trahison et d’incompréhension. Mais les liens familiaux et affectueux sont également des qualités héritées et cette maison et son archétype peuvent être une grande source de force pour vous.

L’archétype associé à votre maison huit est celui qui vous guide à travers vos peurs, vos épreuves et vos forces en ce qui concerne l’argent, l’héritage et la sexualité. Gardez à l’esprit que le fond de vos peurs ne peut se comprendre pleinement dans les limites d’une seule maison. Les archétypes et les maisons auxquelles ils sont associés sont des points d’entrée dans votre carte. Chaque point d’entrée vous fournit une perspective particulière différente, mais pour voir votre Contrat dans son ensemble, vous devez en définitive considérer toute la carte. Si vous étiez en crise à propos de l’importance de l’argent pour vous, ou de votre résistance au fait de vivre pleinement, vous vous pencheriez sur la maison deux, car ce sont des questions de valeurs personnelles. Mais iso vus examiniez une relation commerciale ou financière, vous commenceriez le processus d’interprétation par votre archétype de la maison huit. Puis, étudiez cette même relation avec un autre archétype et une autre maison, en les examinant un à un, en faisant un tour de Roue. C’est comme voir votre psyché et votre âme avec un objectif grand angulaire.

NEUVIEME MAISON : SPIRITUALITE (Septième chakra)

La neuvième maison, qui correspond au Sagittaire, le troisième signe de feu, gouverne la spiritualité, la religion, le voyage et la sagesse. L’énergie du Sagittaire est associée à l’audace et à l’indépendance, qualités qui mettent en valeur les quêtes que vous êtes incité à poursuivre. L’élément feu du Sagittaire allume l’inspiration, la dévotion et la passion de réaliser une relation intime au Divin. Tandis que le Lion, autre signe de feu qui gouverne la cinquième maison, est fortement lié aux caractéristiques et au théâtre de la personnalité dramatique, le feu du Sagittaire élève l’âme d’une personne jusqu’à des voies transcendantes, en accord avec le symbolisme du Centaure dirigeant sa flèche vers le cosmos. Les parts d’ombre inhérentes à cette maison sont liées à la difficulté de gérer votre ego spirituel souvent caractérisé par l’archétype appelé le complexe messianique.

Les maisons neuf et dix sont situées au sommet de la carte et représentent les forces directrices qui nous aident à nous rappeler, même inconsciemment, que la vie est un voyage spirituel et que notre rôle est de développer continuellement notre potentiel le plus élevé. C’est pour cette raison que les deux maisons sont fortement influencées par l’énergie du septième chakra, qui régule notre relation au Divin. L’éveil spirituel appelé « la nuit noire de l’âme » résonne fortement avec le profil énergétique de la neuvième maison. Notre culture contemporaine est largement passée de la pratique en groupe de la religion, à la recherche profondément intime, d’une voie spirituelle individuelle. Même s’il s’agit d’un mouvement positif dans notre évolution, bien des gens tentent aujourd’hui de vivre selon les normes intérieures exigeantes jadis réservées aux moines, sans toutefois bénéficier de l’environnement privilégié qui, jadis, permettait aux religieux de focaliser uniquement sur leur pratique spirituelle.

La part d’ombre de cette migration vers la culture ambiante de pratique spirituelle jadis cloîtrées présente des risques de crise spirituelle ou même de folie. L’approfondissement du moi pour tenter de prendre contact avec le Divin exigeait traditionnellement la présence d’un conseiller suffisamment évolué, du point de vue spirituel, pour vous tenir la main à travers les points de passage dans l’âme : nommément, un directeur spirituel, un gourou, un abbé ou une mère supérieure. Durant ce processus d’introspection spirituelle, vous descendrez peut-être dans les profondeurs de la solitude et de la vie, vous vous détacherez des émotions et de la notion du quotidien et même, ironiquement, vous développerez un sentiment d’absurdité.

Cependant, bien des gens se trouvent présentement dans un état de détachement émotionnel, tout en s’efforçant d’entretenir la vie extérieure, en allant travailler et en remboursant l’hypothèque. Souvent la fardeau de vivre dans deux dimensions aussi opposées peut presque paralyser les gens dépressifs. Mais comment distinguer la dépression clinique ou psychologique conventionnelle de la crise spirituelle, dont les symptômes peuvent paraître similaires ? Tout d’abord, toute dépression provient de sentiments de dévalorisation. L’équilibre du pouvoir change et vous avez l’impression de ne plus dicter la loi. La dépression clinique provient généralement d’événements extérieurs ou matériels. Elle peut provenir d’un déséquilibre clinique ou d’un changement de vie traumatique ; du divorce à la perte d’un proche, en passant par un diagnostic de maladie grave. Une telle dépression engendre souvent une incapacité de fonctionner efficacement et doit être traitée par un professionnel de la santé mentale.

Par contraste, la dépression spirituelle est plus souvent déclenchée par une plongée dans des questions métaphysiques que par des soucis matériels. Vous avez peut-être l’impression d’avoir atteint une impasse, d’avoir été abandonné par Dieu ou d’avoir perdu l’espoir d’atteindre à l’union divine. Les crises spirituelles sont parfois causées par un choc, tel qu’une maladie grave ou un divorce, si cela vous conduit à remettre en question la signification et la valeur de votre vie au lieu de focaliser entièrement sur votre infortune matérielle. Il est clair que la distinction est parfois subtile entre une dépression clinique et une crise spirituelle. Une autre façon de la reconnaître consiste à observer votre façon de réagir à une crise.  Si vous réagissez en vous demandant comment vous trouverez un jour quelqu’un pour remplacer le conjoint dont vous avez divorcé, ou suffisamment d’argent pour vivre, votre dépression est sans doute psychologique au départ. Si vous réagissez précisément au sentiment d’avoir été rendu impuissant par le fait d’être consumé par la colère, le ressentiment ou le blâme envers les autres, il est fort possible que vous ne soyez pas atteinte d’une dépression spirituelle. Si toutefois vous vous posez des questions sur le sens de la vie ou la raison pour laquelle Dieu vous paraît si distant, vous avez toutes les chances de subir une crises spirituelle et vous avez peut-être besoin de voir un directeur spirituel plutôt qu’un psychothérapeute.

Si vous déterminez que votre dépression est largement spirituelle, une solution possible consiste à abandonner au Divin toutes vos craintes et soucis profanes, à « lâcher prise et laisser faire Dieu ». Vous pouvez émettre une simple déclaration au Divin pour signifier que vos propres tentatives de direction de votre vie spirituelle n’ont rien donné et que vous avez besoin de l’assistance divine. Vous abandonner aux mains du Divin, c’est différent de l’abandon de tous vos biens matériels comme dans le cas du vœu traditionnel de pauvreté. Mais le fait de réaliser que vous vivez dans le champ protecteur d’un Contrat Sacré, qui vous fournit tout ce que la vie exige pour l’évolution de votre âme, peut vous permettre de clore le conflit entre votre volonté personnelle et celle du Divin. Le geste de s’abandonner est une affirmation qui dit : « Je permets au Divin de faire mes investissements en fonction d’une sagesse plus grande que la mienne ».

LES-MAISONS-ASTROLOGIQUESDIXIEME MAISON : POTENTIEL LE PLUS ELEVE (Cinquième et septième chakras)

La dixième maison est gouvernée par le Capricorne, le troisième signe de terre du zodiaque. L’énergie de cette maison agit sur votre potentiel le plus élevé. Elle vous pousse à l’atteindre dans votre monde physique et votre vie spirituelle. Quel est votre potentiel le plus élevé de compassion ou de générosité ? Quel est votre potentiel le  plus élevé de valorisation des autres ? Quel est votre potentiel le plus élevé que vous puissiez atteindre par votre talent ? Votre potentiel le plus élevé, c’est ce que votre Contrat vous force à reconnaître et à accomplir. Puisque cela exige des choix concernant votre destinée spirituelle, la maison correspond aux énergies des cinquième et septième chakras.

L’archétype qui réside dans cette maison est votre point de départ dans le déchiffrement des choix qui vous sont ouverts et de la qualité de vos motivations. La part d’ombre de votre potentiel le plus élevé est le sabotage de soi, le doute ou le manque de confiance. La peur de l’échec, de même que celles du succès et de la responsabilité, caractérise les épreuves inhérentes à cette maison. Ce sont surtout des peurs de vos propres pouvoirs et de votre prise de pouvoir personnelle et les changements qu’ils vous demandent de faire dans votre vie. Vous aurez besoin de vérifier si vous empêchez délibérément votre potentiel le plus élevé d’émerger et pourquoi. Vous devrez également lutter pour demeurer humble, en même temps que vous développez votre pouvoir. 

La poursuite de votre potentiel supérieur est le marathon le plus difficile. A chaque mise à niveau, qu’elle soit personnelle ou professionnelle, quelque chose ou quelqu’un viendra éprouver la profondeur et la solidité de votre croissance intérieure. Sur le plan matériel, cette rencontre pourrait se présenter comme une confrontation avec une autre personne qui ne veut pas vous voir changer. Ou une relation avec quelqu’un dont vous devenez jaloux, qui mettra à l’épreuve votre capacité de soutenir le talent et les dons d’un autre. Ou l’on vous donner a peut-être la possibilité d’aspirer à la transformation intérieure, pour découvrir par la suite que ces occasions exigent toujours le sacrifice d’une partie de votre vie. Certaines personnes estiment que le sacrifice et le changement demandent trop d’effort, et cessent de poursuivre ou de réaliser l’accomplissement de leur potentiel.  L’archétype de votre dixième maison indique de quelle façon votre inconscient organise vos pensées lorsque vous êtes aux prises avec des choix susceptibles de vous amener à remplir votre mission. Rappelez-vous ceci : bien que tous vos compagnons archétypaux aient de l’influence sur chaque aspect de votre vie, l’archétype qui réside en cette maison représente le langage symbolique à utiliser pour déchiffrer tout ce que recèle votre potentiel le plus élevé.

L’une des manifestations de la part d’ombre de la troisième maison est la façon dont nous communiquons, non seulement avec d’autres mais avec nous-mêmes, notre psyché, notre âme et notre intuition, avec l’essence même de notre vie.

ONZIEME MAISON : RELATION AU MONDE (Cinquième et sixième chakras)

La onzième maison correspond au Verseau, le troisième signe d’air, et gouverne votre relation au monde extérieur et votre conception du périmètre. Votre vision générale de la vie est liée à l’énergie de cette maison. Ces sentiments reflètent la vision de votre sentiment de pouvoir à l’œuvre dans l’environnement social ou planétaire. Les gens attirés vers le service à l’échelle mondiale, comme les causes écologiste ou pacifistes, ont des liens forts avec l’énergie de cette maison. L’optimisme ou le pessimisme quant à l’avenir de l’humanité est une extension de l’énergie spirituelle de la onzième maison. La maison onze gouverne votre façon de relier votre créativité à l’humanité et engage les énergies de vos quatrième et sixième chakras, qui régulent votre cœur et votre esprit.

La course présidentielle entre George W.Bush et Al Gore fut une partie de souque à la corde archétypale typique de la maison onze. Les difficultés que posait la proclamation du gagnant ont concentré l’attention du pays sur le pouvoir qu’ont les individus de changer l’avenir de l’humanité. Par conséquent, les Américains ont évalué avec plus de sérieux que jamais l’importance de chaque vote.  Les gens qui sont valorisés par une attitude qui dit que tout est possible vivent dans un champ d’énergie ayant le pur potentiel de la maison onze. Ils sont souvent imposants, précisément parce qu’ils pensent en termes mondiaux. Pour eux, les perceptions de la maison onze envahissent leurs premières pensées du jour et sont les dernières à quitter leur esprit lorsqu’ils retournent au lit, le soi. Les gens comme Martin Luther King et Mahatma Gandhi, qui ont provoqué une nouvelle conscience dans l’esprit de l’âme de toute l’humanité, incarnent l’influence de la maison onze. En observant le village planétaire par la fenêtre de leur onzième maison, un changement positif.

Ce ne sont pas tous les gens qui ont besoin de lancer ou de participer à une cause afin d’apporter une énergie positive à la planète. Les maîtres spirituels, les leaders populaire s, les génies scientifiques et les grands artistes qui se consacrent au service de l’humanité illustrent, tous, le bien que l’on peut faire en consacrant son âme à l’incarnation d’une seule perception. Par exemple, Copernic changea la compréhension qu’avait l’humanité des mouvements planétaires en contestant l’idée que la terre était au contre du système solaire. Cette seule pensée démantela le paradigme scientifique de son époque : un jour, la terre paraissait plate, le lendemain, elle était ronde ; une seule perception refaçonna la vision collective du globe. Vous aussi, vous êtes peut-être le canal grâce auquel une toute nouvelle compréhension de la réalité se manifestera. Repassez votre vie et vos relations. Cherchez des changements que vous avez inspirés chez d’autres qui ont réussi à déplacer des montagnes dans leur propre vie. la plupart des difficultés que nous surmontons ne provoquent pas nécessairement d’énormes mouvements mondiaux, mais sont des défis quotidiens ou des forces invisibles, telles les attitudes.

Des générations profitent de l’initiative d’un seul parent de devenir un père plus actif ou de cesser de haïr les gens différents de lui. Lorsque John Lennon se retira de la vie publique pour s’occuper de son bébé Sean, par exemple, le concept d’ »homme au foyer » était essentiellement inconnu. Lennon se fit copieusement injurier pour avoir disait-on, d’échangé sa guitare pour un tablier, mais son exemple constitua un modèle que des millions d’hommes ont depuis accueilli, au grand plaisir de leurs épouses ou compagnes comme celui de leurs enfants. Le fait d’entretenir cette seule forme de pensée, de la nourrir d’attention amoureuse et d’une appréciation toujours plus profonde de ce que veut dire vivre dans un univers interreliés, transmet un courant spirituel au système collectif. Les grands maîtres spirituels ont continuellement amené leurs étudiants à prendre conscience du pouvoir de leur propre esprit. Afin d’éclairer ceux-ci sur leur potentiel intérieur, ces leaders reprennent les paroles du patriarche bouddhiste Bodhidharma : « Je ne suis qu’un doit pointant vers la lune. Ne me regardez pas ; regardez la lune ». Lorsque Jésus dit de ses guérisons miraculeuses : « Tout ceci et davantage, vous pourrez le faire si vous avez la foi », son message était clair : chaque personne peut devenir une force de changement pour toute l’humanité : il suffit de reconnaître la vraie nature de la Divinité en soi et de vivre en accord avec elle. Le monde extérieur n’est qu’une manifestation de l’autorité de notre vie intérieure.

L’archétype qui réside dans votre maison onze est symbolique de la façon dont vous considérez le pouvoir de votre esprit en relation avec l’ensemble de la vie. L’archétype de la Victime de cette maison peut vous suggérer que le monde est intimidant, car chacun a plus d’autorité que vous sur votre vie. D’autre part, j’ai également vu la Victime dans cette positon dans les carte du ciel de gens qui sont armés de courage et d’optimisme. Pour eux, la Victime symbolise l’énergie négative à laquelle ils refusent de céder, se poussant jusqu’à la limite pour s’aider et aider les autres à éviter la persécution.  Les archétypes de la maison onze nous incitent  évaluer notre façon de percevoir notre place dans ce monde et de mesurer notre sentiment de pouvoir. La part d’ombre du pouvoir d’un seul esprit se manifeste chez les gens tels qu’Adolf Hitler, Joseph Staline, Charles Manson et Jim Jones. Les caractéristiques de la part d’ombre de la onzième maison se nourrissent d’un ego qui laisse croire que l’on peut transformer toute la planète en vertu des diktats de ses désirs. La psyché des gens chez lesquels cette ombre est active ressemble à une toile d’araignée. Ils épient et piègent les foules qui recherchent celui qui leur dira ce que pourrait être la vie si eux, les démunis, détenaient l’autorité sur d’autres. Comme nous le confirme l’histoire, de telles perceptions négatives de la maison onze finissent inévitablement par imploser en emportant leur partisans. 

DOUZIEME MAISON : L’INCONSCIENT (Sixième et septième chakras)

La douzième maison correspond au troisième signe d’eau, les Poissons, qui est le signe de l’intuition, de l’instinct viscéral. C’est la maison de Perséphone, les enfers gouvernés par Pluton, ou ce que j’appellerais le canal majeur de la direction profonde. La douzième maison gouverne l’inconscient ainsi que nos peurs les plus secrètes. La nature énergétique de cette maison renvoie nos images souterraines à notre esprit à travers tous les portails disponibles : rêves, conversations, rencontres en synchronicité, ou toute occasion d’apercevoir un fragment de notre Contrat en action. Le fait de dévoiler votre inconscient exige votre intellect, votre intuition et vos aspirations spirituelles ; cette maison résonne donc de l’énergie des sixième et septième chakras.

Vos capacités intuitives font partie de l’énergie de cette maison. Référez-vous à la signification de la première maison et refaites le périple circulaire de la Roue archétypale ; notez que les autres maisons se rapportent aux aspects rationnels et émotionnels de votre nature. La formation de votre identité et le choix de vos valeurs sont largement des produits du monde matériel. Vous unir à une autre personne, et évaluer si vous voulez continuer à porter en vous l’ADN symbolique de votre tribu, est une question fortement émotionnelle et psychologique. Cependant, le fait de compléter ce cercle vous mène à votre voix intuitive.

L’intuition est notre sens primal ? bien avant de faire connaissance avec la pensée rationnelle, nous sentons la vie. Bébés, nous absorbions le climat énergétique du monde dans lequel nous vivions, y compris les émotions de nos parents et l’atmosphère de notre maison. En grandissant, les capacités de l’esprit se développent et les expériences intuitives que bien des enfants décrivent, telle la vision des anges, sont rejetées et mises au compte de l’imagination. Ces forces physiques se terrent alors dans un souterrain, bien qu’habituellement, elles ne se taisent pas complètement. Je suis convaincue que la polarité entre notre être rationnel et notre être intuitif crée une atmosphère intérieure propice à une souffrance et à une dépression intenses. Sentir l’information énergétique, mais ensuite réprimer cette information faut d’appui rationnel, c’est inviter la folie.

Apprendre le langage des archétypes et la vision symbolique permet d’éveiller et d’utiliser votre intuition. Le modèle archétypal qui réside dans votre douzième maison est le guide de votre souterrain. Bien que vos peurs semblent multiples, chacune n’est en définitive qu’une version différente de la peur du changement, qui est de loin l’obstacle le plus puissant à l’ultime acte irrationnel de l’abandon spirituel de soi. Vos expériences de la maison douze portent le thème de l’abandon de soi, comme dans la scène de La Vie est belle dans laquelle George Bailey (joué par Jimmy Stewart), envisageant de se précipiter du haut d’un pont surplombant une rivière glacée, finit par atteindre son point de rupture  et implore en pleurant l’aide de Dieu.

La part d’ombre de la maison douze peut ressembler beaucoup à une chambre d’horreurs médiévale, précisément parce qu’elle est si étroitement liée aux nombreux fragments e notre psyché. Un grand nombre de nos dépendances et de nos compulsions sont enracinées dans nos peurs les plus profondes d’être abandonné, celles qui poussent abondamment dans l’ombre de cette maison.

Maintenant que vous êtes familiarisé avec la nature et le rôle de chacune des douze maisons qui composent la Roue archétypale, il est temps de créer votre propre Roue. En suivant le processus intuitif. Vous placerez chacun de vos douze archétypes dans une maison différente de la Roue. Cette Roue archétypale personnelle deviendra la carte routière la plus importante pour travailler avec vos archétypes et comprendre votre Contrat Sacré. 

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

 

DE L’AUTRE COTE DE LA LUMIERE

 

kit-transfert-face-a-face1247210664Il arrive que le pouvoir soit mal dirigé. Les lois qui le gouvernent ne dictent pas la direction dans laquelle il doit être focalisé. C’est le terrain de jeux du libre Arbitre, vous êtes donc libres de décider de la manière d’utiliser vos capacités ; nous avons déjà parlé de cela. Un grand nombre de gens parmi vous sur le Terrain de Jeux distinguent le manque de lumière et lui donnent vie et pouvoir en l’appelant « obscurité ». Cette dernière ne mérite même pas de mot car la décrire ainsi est inapproprié. Il s’agit plutôt de l’absence de quelque chose. C’est une illusion créée par la polarité sur le µTerrain de Jeux, mais c’est toutefois une composante nécessaire.

Sans contraste, il serait impossible de définir ce que vous appelez la « Lumière ». Vous êtes tellement puissants que vous créez aisément cette chose que vous appelez « le mal ». Nous vous disons que c’est seulement un reflet de votre propre peur qui lui donne vie. Ceci est un véritable testament, mode d’emploi de vos pouvoirs de création.

Observez la mer tandis qu’elle vient frapper le rivage avec force. A mesure que cette puissance se dissipe, l’eau reflue vers l’océan pour retrouver encore une fois un équilibre naturel car c’est ainsi que l’Univers fonctionne. Vous ne devriez pas vous attarder sur ce processus de flux et de reflux, de bien et de mal mais c’est ce que beaucoup ont fait. Il s’agit d’un mécanisme naturel et d’une composante indispensable de votre monde tridimensionnel, de simples parties du Tout. Suivez le courant d’énergie et le flux universel et vous découvrirez votre vérité dans ces choses appelées « obscurité ». L’ombre n’est pas l’opposé de la lumière, elle est juste l’absence de Lumière.

Nous constatons que c’est souvent vos jugements eux-mêmes qui vous retardent dans l’évolution que vous sollicitez. Nous vous avons offert l’outil du discernement pour qu’il vous soit plus facile de voir comment procéder pour opérer des choix sans jugement. Si vous montrez du doigt quelque chose en disant que c’est mauvais, vous placez une énergie autour de cette chose et en la distinguant vous lui donnez vie. Même en essayant de vous en éloigner et de vous en séparer, elle vous suit car il existe un lien avec votre énergie à partir duquel elle a pris vie.

Ces énergies sont indiscutablement devenues très réelles car le pouvoir qu’elles détiennent à présent est égal au vôtre dans tous ses aspects. Elles sont en fait la descendance de vos pensées. Vous créez toujours vos peurs, c’est le mécanisme qui leur permet de se manifester.

Observez que dans votre bulle de biologie, vos yeux se focalisent dans une direction et reçoivent une intensité vibratoire de cette seule provenance. A l’identique, vos oreilles sont orientées dans la même direction que vos yeux, ainsi que votre bouche et votre nez. Ils sont tous de très puissants capteurs vibratoires. Nous vous demandons de garder présent à l’esprit que c’est ainsi que vous communiquez avec le monde tridimensionnel que nous appelons le Terrain de  jeux du Libre Arbitre.

C’est par l’intermédiaire de ces détecteurs que non seulement vous recevez l’information mais qu’également vous envoyez des vibrations dans l’Univers, lesquelles sont une part du processus de co-Création. Montrez-vous très sélectifs de la direction dans laquelle vous dirigez ces capteurs car c’est celle de votre prochaine réalité.

Dans les outils que nous vous avons donnés concernant l’art de la Co-Création, nous vous avons expliqué comment ces manifestations, accompagnées d’émotions, voyagent à travers le temps plus rapidement que les autres. Créez avec passion dans votre cœur et vous obtiendrez toujours des résultats. L’émotion qui agit comme le plus puissant des déclencheurs sur la manifestation est la peur. La plus mal comprise des émotions est souvent la plus influente. Pour beaucoup de gens sur la planète, c’est la directive par excellence qui détermine le déroulement de la journée. Il n’y aucun jugement à ce propos, on observe simplement qu’elle ne conduit pas aux buts que vous vous êtes fixés. L’image serait plus évocatrice si on comparait la peur au reflux de l’océan, tout en considérant qu’elle fait partie du tout. De bien des manières, cette émotion s’est avéré un outil nécessaire et profitable. Tout comme l’obscurité est juste un manque de lumière, la peur est seulement un manque d’information.

Votre merveilleuse nature humaine vous pousse à chercher dans tous les recoins de votre existence des réponses à toutes vos questions. Votre croyance inhérente est que si vous avez les réponses à toutes les questions, vous aurez alors en votre possession tout ce qu’il vous manque pour venir à bout de vos problèmes.

Nous vous déclarons qu’il vous est demandé à tous de ne porter que de petites pièces du puzzle car, tous ensemble, nous formons la totalité de la création. Pourtant chacun de vous est complet en tant que tel et a accès à toutes les autres pièces par la connexion qui vous relie les uns aux autres. Voilà pourquoi le Groupe comprend neuf personnes (9 sœurs des Pléiades), chacune offrant son domaine d’expertise. Ce que nous proposons à votre discernement individuel est une combinaison et un équilibre d’information qui font écho en vous car c’est la vérité unique qui provient de la Source contenant la saveur et l’attraction de votre famille spirituelle originelle.

Appuyez-vous sur ceux qui vous entourent pour combler le vide de renseignement et voyez comment la peur se dissipe.

En apprenant à utiliser la peur comme un outil, nous vous demandons de la voir comme étant le signal émotionnel d’un simple manque d’information. Tout d’abord, ressentez la peur et apprenez à la concevoir comme une occasion de progresser. Ensuite, engagez-vous dans cette opportunité avec calme et résolution à mesure que les choses se présentent. Une fois que, malgré la peur, vous avez réussi à avancer, elle n’ a plus le pouvoir de vous détourner de votre joie.

Faites cela souvent et bientôt au lieu de ressentir la peur de la manière habituelle, vous éprouverez de l’excitation devant l’occasion qui se présente. Distinguez le contraste entre ce sentiment et le sentiment d’amour. Comme nous l’avons montré au Gardien, la peur est l’exact opposé vibratoire  de l’émotion d’amour. Quand vous êtes en état d’Amour, tout est à votre disposition et le manque de compréhension n’existe pas. Considérez ceci comme le flux et le reflux de l’océan avec l’évidence que chacun de ces mouvements a sa place et son utilité.

Il vous incombe de progresser entre vos peurs. Nous voyons les nombreux signaux mélangés que vous recevez, chacun revendiquant être la réponse unique et véridique. Nous avons pour vous une grande compassion. Vous ne saisissez pas que ces temps sont de grande importance pour l’Univers tout entier car votre Terrain de Jeux est le seul en son genre. Ce fut une expérience de proportions authentiquement phénoménales. Ce drôle de petit Jeu de Dieu qui Se cache, qui Se cherche, nous a conduits à découvrir quelques vérités très profondes au sujet de tout ceci.

Cela peut vous aider de savoir qu’il y a des moments que vous percevez comme étant les plus sombres et qui vous fournissent des réponses que vous n’auriez jamais obtenues autrement. Comprenez que vous n’êtes jamais seuls. Sentez que nous sommes près de vous et si vous souhaitez notre guidance, nous sommes toujours là pour vous. Appuyez-vous sur nous et nous serons toujours présents pour vous soutenir. La seule chose que vous ayez à faire est de demander et de vous rappeler. Si vous manquez d’information, demandez et nous vous apporterons des réponses pour combler le vide de votre peur.

Nous vous demandons de vous traiter mutuellement avec respect, de prendre soin les uns des autres et de jouer convenablement ensemble.…

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Message des PléiadiensExtrait du livre de Steve Rothier, intitulé « R-APPELEZ-VOUS »  aux éditions Hélios.

DES CHANGEMENTS DANS NOTRE BIOLOGIE

 

doigts-majeur-et-anulaire-164x300Avec nos nouvelles vibrations, notre biologie connaît des « chutes en densité » à mesure qu’elle retourne à son état éthérique d’origine. Sachez que ce mouvement déclenchera des réactions de la part de vos ego pour essayer d’assurer votre survie. Pendant cette progression, il se peut que vos ego deviennent hypersensibles. Nous vous demandons de vous montrer patients avec vous-mêmes et avec autrui tandis que le nouveau paradigme s’installe.

Pendant la progression de la forme physique vers l’état éthérique, vous trouverez que la plus grande partie de la résistance émane de l’intérieur de vous. Gardez un œil attentif sur ceux qui se considèrent comme séparés. Comprenez qu’l ne s’agit que d’un effet de polarité et aidez-les, si possible, à voir l’unité en toute chose. Soyez prudents avec ceux qui essaient de s’emparer de votre pouvoir en promettant de vous montrer le chemin du retour à la Maison. Le seul chemin est en vous et il s’accomplit seulement en trouvant votre propre pouvoir. Permettez à la compréhension, au pardon et à la sollicitude de prendre laps sur le jugement lorsque ces situations se présentent. Rappelez-vous que l’ego aimerait vous faire croire que vous êtes séparés du tout et il fera de son mieux pour vous couper de votre connexion. Equilibrer l’ego exige donc une concentration focalisée sur la connexion avec votre esprit intérieur. Vous faites actuellement de grands progrès dans ce domaine.

Il existe un être intérieur en chacun de vous qui se meut à chaque pas que vous faites. Devenir conscient implique de faire honneur à cet esprit. A tout instant, réalisez votre connexion avec l’esprit et utilisez ces pouvoirs naturels. Avec la pratique vous découvrirez vite que ce sont vos pouvoirs personnels qui vous reviennent. Demandez à cet être intérieur de se connecter et de vous accompagner consciemment à nouveau. Prévoyez une cérémonie pour célébrer cette réunion. Le rituel recèle une clé dans cette mémoire car il invite la biologie à jouer un rôle actif dans le processus. Votre cérémonie de mariage est destinée à permettre à votre biologie de participer à glorifier une intention déclarée d’avancer à l’unisson avec un partenaire humain. Faites la même chose pour que votre intention se reconnecte à votre soi supérieur.

A l’instar de vos mariages humains, le travail véritable commence réellement après la cérémonie. Avancer ensemble et se soutenir sont des actions qui s’apprennent et demandent de la pratique ; c’est vrai également quand il s’agit d’apprendre à marcher côte à côte avec l’esprit pour partenaire. Cela implique de votre part un effort conscient jusqu’à devenir naturel. Nous vous donnons pour outils le cérémonial suivant :

26 SECONDES POUR CHANGER VOTRE VIE

Au début de la journée, asseyez-vous en silence, les extrémités de vos deux pouces touchant l’extrémité des deux doigts du milieu (majeurs et annulaires). A cet instant vous devriez ressentir un léger frémissement à l’arrière de votre tête ou dans la nuque car le circuit des connexions est établi. Faites appel à la partie de Dieu en vous et patientez un moment pour que les connexions se renforcent. Ensuite autorisez uniquement des pensées sur les potentiels extraordinaires de la journée qui vous attend.

Voyez-les se développer avec l’esprit, votre partenaire, toujours à vos côtés. Visualisez les portes que l’esprit ouvre magiquement devant vous ; Laissez votre mental jouer avec les diverses possibilités. Prenez-y du plaisir et retournez à l’état de rêve éveillé que vous affectionniez étant enfants.

Dans cet état, tout est possible. S’il n’y avait aucune restriction et que votre vous pouvait se réaliser, que souhaiteriez-vous créer pour vous-mêmes, aujourd’hui ? Faites-le. Maintenez cette pensée pendant au moins 26 secondes. Si  à un quelconque moment des pensées négatives ou effrayantes entrent dans votre sphère, relâchez vos doits, faites trois respirations profondes et recommencez. Dans le courant de la journée, chaque fois que vous rencontrez défi ou adversité, quand vous sentez que votre énergie est déséquilibrée, utilisez cet outil pour retrouver cet état. Le simple fait de connecter ces trois doigts sera un appel immédiat à l’esprit pour qu’il rétablisse l’équilibre. Vous allez découvrir qu’avec la pratique vous développez rapidement un puissant dispositif à utiliser en toutes circonstances.

La connexion entre vos corps émotionnel et physique est permanente et inaliénable. Tout changement intervenant dans l’un de ces deux corps se reflète naturellement dans l’autre. En ces temps de transition, de nombreuses modifications dans les corps physiques engendrent des turbulences émotionnelles. Sachez que c’est une condition temporaire et appuyez-vous sur le soutien des membres de votre famille spirituelle. Tous dans ce vaste clan font l’expérience de traumatismes similaires à un moment ou un autre.

De nombreux guérisseurs sont maintenant présents et vous aideront à dépasser cette étape inconfortable. Nous avons eu l’occasion de parler de cela et de vous donner des techniques efficaces concernant l’enracinement, des méthodes qui vous aideront à dissiper gênes et malaises associés à ces transformations. Nous évoquons ceci maintenant car notre référence à votre histoire en facilité la compréhension.

Votre corps physique change au niveau de l’ADN. Il s’agit d’un processus d’éveil qui, en réalité, est un retour vers les corps éthériques. Avec le temps, vos besoins d’ingérer des aliments produits par la Terre diminueront. Nous vous demandons d’être patients et de ne pas précipiter le processus car beaucoup de choses sont à régler à de nombreux niveaux. Dans l’intervalle, il serait nécessaire de vous alimenter en conscience.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre de Steve Rothier, intitulé « R-APPELEZ-VOUS »  aux éditions Hélios.

LE VENT DE NAISSANCE

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERALe Vent de naissance est différent du véritable événement physique que vous appelez la naissance. Pour nous, le Vent de naissance est votre droit avant votre arrivée (avant votre premier souffle). Dans chaque « vent », nous allons commencer par écarter les faussetés et vous livrer la vérité. Alors, parlons-en autant que possible et commençons par l’énergie du Vent de naissance.

Imaginez que vous êtes chacun une parcelle de l’ensemble, une partie de l’élément amour de l’Univers, et une partie de la sagesse de Dieu. Vous êtes prêt à retourner sur votre plante, mais vous n’avez pas alors la mentalité d’un humain. Qu’est-ce qui est en cause ? Quelles énergies proches vous amènent à cet endroit ? Qui est capable d’être dans le Vent de naissance, et y a-t-il un système ?

Dans ce Vent de naissance quantique, nous vous voyons debout devant le précipice d’une autre réalité, retournant à la planète après de nombreuses vies (il s’adresse ici à de vieilles âmes). Là vous êtes sur le point de vous relier d’une certaine façon, en tant qu’humain, à l’énergie de la planète. Le « vent » de la réalité tridimensionnelle dans laquelle vous allez entrer souffle sur vous avec une grande force. Vous semblez vous y « appuyer » alors que nous vous exprimons nos dernières paroles d’amour. Vous êtes sur le point de vous détacher de la réalité de l’Esprit, d’abandonner volontairement votre souvenir de tout, et de retourner une fois de plus sur la Terre. Quel beau moment.

Quels sont les attributs (ou les « règles ») alors que vous retrouvez votre lien à l’humanité ? Vous devez d’abord savoir que les humains sont absolument uniques. Sur cette planète où vont et viennent les âmes  sacrées, ils ont tous une part divine que nous appelons le Moi supérieur. Toute la structure tridimensionnelle de l’ADN humain et les potentialités qu’elle renferme sont identiques. Tout ce qui les différencie se trouve à l’intérieur des portions d’ADN quantique ; l’énergie du registre akashique.

Le pouvoir de l’Akash

Le registre akashique renferme le potentiel d’une énergie énorme, en fonction des gestes de l’humain au cours des vies passées. Si l’humain s’est éveillé au potentiel spirituel, il y a plus d’énergie que dans le cas contraire. Par conséquent, la création potentielle d’une vieille âme illuminée est littéralement disponible au Vent de naissance, car il s’agit de ce que vous avez connu et vécu avant la naissance, et de ce que vous avez fait auparavant sur la planète. L’important, c’est qui vous étiez, ce que vous avez accompli, si vous vous êtes déjà éveillés ou non au fonctionnement de l’énigme de la lumière, si vous vous en retournez ou si c’est la première fois.

Alors, le registre akashique ne tient pas tellement compte du nombre de fois que vous êtes venus ici, mais plutôt de la somme de connaissances spirituelles et d’expériences de vie auxquelles vous vous êtes éveillés tout au long de votre expérience planétaire. L’Akash est une bibliothèque sacrée que vous recueillez et retenez au cours de chaque vie, puis dans la suivante. Chaque fois que vous venez et circulez sur la planète, vous l’enrichissez et il vous aide à vous développer et à modifier ce que pourrait être votre prochaine vie. Rappelez-vous l’axiome que nous avons donné dans le passé : vous n’aurez jamais à revenir à un état de conscience moindre. Lorsque vous aurez ouvert la métaphorique « cagnotte spirituelle akashique », tout l’apprentissage spirituel et toutes les réalisations de l’ensemble de vos vies seront à votre disposition.

Votre biologie ne provient pas entièrement de la Terre

L’âme de l’humain est une parcelle de Dieu et elle est unique sur la planète. Cependant, du point de vue biologique l’humain n’est pas un animal terrestre. En fait, votre unique chimie humaine le prouve puisque vous avez un « ADN fusionné » qui crée la séparation de 23 chromosomes du reste de la biologie terrestre. Vous n’avez PAS évolué à partir de la Terre.

L’espèce humaine telle que vous la voyez aujourd’hui n’est pas celle d’il y a 200 000 ans ; vous devez d’abord comprendre que votre existence corporelle n’est pas « de votre planète », malgré ce que vous diront les biologistes. Votre ADN renfermait de l’aide sous la forme d’un « éveil à la lumière et à l’obscurité ». Même les religions les plus élémentaires vous parlent de cet événement ; c’est le « récit de la création » commun à l’humanité entière. L’humain que vous êtes aujourd’hui est unique dans l’Univers et a d’incroyables pouvoirs créateurs, comme vous l’ont dit les maîtres venus sur la Terre.

Le système animal

Les animaux ont leurs propres variétés d’énergies, et certains d’entre eux ont même leurs propres variétés de groupes d’âmes animales. Les animaux sont sur la planète pour plusieurs raisons, et nous vous avons déjà parlé de tout cela. Cependant, tous sont sur la planète dans le cadre de l’équilibre de Gaïa, et beaucoup en tant qu’amis des humains. Ils maintiennent l’énergie de la vie pour la Terre, et parfois ils sont ici pour aimer.

Certaines espèces animales ont des âmes animales et s’incarnent dans leurs propres groupes, mais toujours au service de l’humanité. Leurs propres groupes d’âmes reviennent uniquement sous la forme animale. Ils ne traversent pas la barrière de l’âme pour devenir un Moi supérieur. Les animaux ne deviennent pas des humains, même s’il est très facile pour ces derniers de croire qu’ils le font, car c’est ainsi que la pensée humaine a toujours fonctionné. De votre point de vue, vous passez à des niveaux supérieurs, puis vous vous améliorez. Par conséquent, eux qui regarderaient le plan de la vie diraient sans doute :  » Une âme débute sous forme animal puis grimpe les échelons pour devenir un humain ». Mais ce n’est pas le cas et ça ne l’a jamais été, chers amis !

Un humain a un Moi supérieur magnifique, qui est l’âme essentielle de l’énergie de Dieu. Les animaux n’ont pas cela.

Le système spirituel humain.

Au cours de votre vie, l’énigme consiste à découvrir à quel point vous pouvez accepter de faire vraiment partie du Créateur, jusqu’où bous pouvez ouvrir la porte quantique pour voir cette vérité alors que vous êtes en vie. Ce seul attribut détermine à quel stade de votre vie vous atteindrez l’illumination.

Ecoutez : l’important n’est pas de connaître la quantité de connaissances et d’expériences que contient votre Akash, mais de savoir dans quelle mesure vous vous permettez d’y croire. Bien des vieilles âmes sur cette planète ont une quantité incroyable d’apprentissages spirituels, mais ne veulent pas toucher à cette « cagnotte spirituelle » qui est en elles à ce moment de leur vie. Nous parlons du libre choix de l’humain. 

Une immense préparation vous place dans le Vent de naissance. Si c’est le cas, qu’avez-vous accompli durant vos récentes vies ? Qui étiez-vous et qu’avez-vous fait ? Quelles énergies avez-vous lancées qui n’étaient pas complètes et que vous vouliez continuer de lancer ? A quel groupe d’âmes apparteniez-vous ? Qui étaient vos parents ? Avez-vous conclu une entente entre âmes afin de devenir leurs petits-enfants ?

C’est plus fréquent que vous ne le pensez. Il y a tant de choses qui vont vous préparer à l’ »énergie d’entrée » dans votre vie, et chaque potentiel de vie est différent et unique. La préparation est effectuée par vous lorsque vous avez « la pensée de Dieu » de mon côté du voile.

Les humains n’aiment pas le fait qu’aucun manuel d’instruction spirituelle génétique ne dise : « Voici ce qui se passera et voici quoi faire ». Ecoutez, chers amis, l’humanité est bien plus respectée que cela.

Vos enfants sont-ils tous identiques ? Les livres sur la façon d’élever les enfants s’appliquent-ils toujours à votre enfant ? La réponse est non, car chaque âme est tout à fait unique. Mais les  humains veulent tout de même avoir une liste de choses à faire et à ne pas faire, comme si chaque âme sortait en quelque sorte d’une machine spirituelle qui les fabriquerait toutes à l’identique.  Non. L’esprit gratifie plutôt chaque âme d’un choix unique et d’une immense variété de choix énergétiques.

Les grands artistes

Les humains reçoivent sur la planète certains attributs que nous qualifierons d’attributs créatifs. Ce sont presque tous des attributs quantiques et il peut falloir plusieurs vies pour les compléter. Ce qui arrive souvent à ces créatifs, c’est qu’il leur faut une série de vies, comme s’il n’y en avait qu’une, afin que soit achevé leur cycle créatif. Des artistes deviennent célèbres et la première chose qu’ils veulent faire, c’est de prendre un pinceau et de continuer ce qu’ils ont fait auparavant. Les grands compositeurs, poètes et sculpteurs reviennent et continuent d’avancer, tout simplement. C’est si évident, mais vous le niez au moyen de votre science.

Les créatifs sont donc différents des autres, et leur énigme consiste à apporter les plus grands trésors de l’art à la planète, au moyen d’une série unifiée de vies, tout en essayant de résoudre l’énigme selon laquelle « ce qu’ils portent en eux est valable, mais personne ne le sait ». Voyez-vous l’humain debout dans le Vent de naissance, prêt à poursuivre ce qu’il n’a fait qu’entamer la dernière fois ?  Avec la « pensée de Dieu », il a un sourire au visage lorsqu’il entend l musique qu’il va composer, car elle est en lui lorsqu’il arrive.

Lorsque vous vous tenez au Vent de naissance, vous êtes complètement et totalement des créatures uniques aux énergies incomplètes. Il faut plus qu’une courte vie terrestre pour former des attributs humains qui se développeront jusqu’à maturité. Même des non-artistes (la plupart d’entre vous) ont des antécédents de faux départs, de projets non aboutis, parfois dans les relations, parfois dans l’apprentissage ou l’enseignement. Les vieilles âmes maîtrisent ces allées et venues, et reprennent souvent le fil là où elles l’ont laissé, en changeant lentement la planète au  moyen de leur simple présence sur celle-ci.

Les vieilles âmes sont en train de « semer les graines de lumière sur le tapis du temps linéaire, sans même savoir qu’elle vont également récolter les mêmes plantes de sagesse mûres à leur retour à une vie subséquente« .

Par conséquent, chers amis, vous n’arrivez pas avec une toile vierge, mais vous le savez, n’est-ce pas ? Une vieille âme le sent. Les seuls qui arrivent avec une toile complètement vierge sont les nouveaux (eux qui viennent pour la première fois) et nous en parlerons dans le cadre du prochain vent. Mais dans cette salle, ce sont de vieilles âmes qui entendent et lisent ceci maintenant. Chacun d’entre vous est ici avec une cagnotte spirituelle remplie de l’expérience de la vie sur terre et parfois même de l’attribut qui consiste à s’éveiller à sa propre maîtrise.

Les lecteurs akashiques

Certains peuvent lire votre Akash. Mais, à la différence d’un classeur de dossiers linéaire, ils ne peuvent décoder la vie de manière linéaire. Ils voient plutôt les vies énergétiques qui ressortent, celles qui ont de la profondeur pour vous. Ce sont les vies où vous avez accompli des choses, ou peut-être même n’avez-vous rien accompli. Il y a les vies où des choses dramatiques se sont produites, comme une mort hâtive, la perte d’un enfant, ou des expériences de guerre. Tout cela est fondé sur l’énergie et les potentialités. Vous allez le réentendre, car c’est important.

Vous vous trouvez maintenant au Vent de naissance et vous êtes sur le point de revenir à la planète. On vous a fourni toutes les potentialités et les possibilités à partir de votre expérience passée et de l’empreinte de votre nature véritable ; Vous revenez dans le cadre de la famille spirituelle sur terre, et c’est ce que fait votre groupe d’âmes. Où serez-vous ? Quel sera votre sexe ? Ce qu’il y a de plus difficile à vous décrire, pour moi, c’est que la préparation n’est pas linéaire ; vous ne la verrez pas sur une feuille de calcul logique et financière. Elle est énergétique et très souvent influencée par les autres. Par conséquent, elle est également familiale. 

Si vous vous êtes éveillé à la vérité spirituelle au cours d’une vie antérieure, il y a de fortes chances pour que cela change largement la prochaine vie. Ainsi, une vieille âme se rend à un endroit où une jeune âme n’irait peut-être pas.

Tout cela fait partie de la préparation qui précède le Vent de naissance, et vous y êtes prêt. Vous l’êtes vraiment.

Ecoutez : Aucune âme humaine ne vient sur cette planète contre sa volonté ou dans le cadre d’une punition. Vous devriez peut-être mémoriser cette affirmation !

Le plus grand changement

Vieille âme, juste avant que tu reviennes sur la planète, l’énergie était complètement différente au Vent de naissance, à cause de ce qui s’est passé au cours des vingt dernières années. En cette nouvelle énergie ultérieure à 2013, la vieille âme qui revient avec cette bibliothèque spirituelle remplie de motivation spirituelle est à l’aise avec ce processus. Intuitivement, elle se rappelle pleinement ce qu’elle a vécu. As-tu entendu cela ?

C’est différent de la dernière fois. C’est un résultat de tout ce qui est survenu ces dernières années. Tu as changé les règles. Une vieille âme ne sera pas sujette à certaines des énergies qui bousculent une âme plus jeune. Elle s’est fait une idée en se préparant à ce qu’elle fera, ce qu’elle ne pouvait pas faire auparavant avec une vieille énergie. Ce n’est possible que depuis qu’elle peut compter sur le fait d’avoir, tôt dans une nouvelle vie, une cagnotte spirituelle intuitivement ouverte. Une vieille âme peut même le savoir maintenant et s’y préparer avant la fin de sa vie actuelle, sachant intuitivement au cours de celle-ci quelle sera la prochaine. Voilà la différence, cher ami. C’est le début de la « logique spirituelle intuitive ».

Au cours des canalisations précédentes, il a été question de certaines différences intéressantes entre les nouveaux humains et ceux qui, comme vous  sont nés dans une énergie plus ancienne. Nous vous avons dit que les modifications de l’ADN quantique que vous avez créées durant de nombreuses vies d’éveil  l’illumination et à la connaissance vous permettront désormais d’être un enfant très différent dans votre prochaine vie ; vous serez un enfant qui se rappellera comme lire, plutôt que celui à qui on enseigne à lire ; un enfant qui pourra marcher et parler plus tôt, parce qu’il se rappellera comment. C’est parce que le pont de l’ADN entre ce qui était et ce qui est sera peu à peu complet. Cela signifie que l’ADN commence à changer du point de vue quantique pour atteindre son état d’être originale, qui est beaucoup plus efficace. Vous le verrez d’abord chez les enfants et, cher ami, ne vous attendez pas à le voir au moyen d’un microscope. Vous devrez demander à un sociologue de la prouver, car ce sera d’abord considéré comme un changement du comportement humain.

Par conséquent, les vieilles âmes viendront sous forme d’humains qui n’auront pas à recommencer à zéro pour tout réapprendre, mais arriveront avec tout un bagage d’expérience intuitive de leurs vies passées. A mesure que leur cerveau se développera, ces humains pourront même se rappeler leur vraie nature (de vieilles âmes qui sont déjà venue ici). Telle est la promesse de la nouvelle énergie. Vous constatez des changements chez certains de vos enfants et petits-enfants à mesure qu’ils naîtront et grandiront. Les stigmates d’une planète détruite par la guerre ou par Dieu ne feront pas partie des énergies des nouveaux venus, qui auront la promesse d’une planète en route vers de nouvelles zones inexplorées de découvertes quantiques. Ils auront besoin d ‘un toute nouvelle trousse d’outils. 

QUI A VECU CELA ?

Oh, vous avez tous participé à ce vent. Tout le monde ici y a participé. Vous vous êtes tenus là, sachant ce qu’étaient les leçons de vie et les potentialités de ce qui allait survenir, à cause de ce qui s’est passé dans les vies antérieures. Ce n’étaient pas des erreurs. Chers amis. C’étaient les résultats de potentialités et de plans que vous avez formés prou votre âme.

Il n’y a pas de néophytes ici… Toutefois, vous qui lisez ou écoutez ceci, vous n’êtes pas tous des vielles âmes au sens classique du terme – des âmes qui sont venues des centaines de fois. Mais comme vous êtes déjà venus, cela compte, car vous avez vécu ce processus bien des fois. C’est ce qui vous intéresse dans ce qui vous est livré ici. Avez-vous songé à cela ?

Vous avez parmi vous diverses façons de comprendre cette connaissance. Vous l’absorbez fort différemment. Elle endort certains et provoque chez d’autres un éveil spirituel. Cela dépend si vous êtes sur la voie que vous avez choisie. Encore là, chaque voie est unique.

Kryeon.

Source : http://francesca1.unblog.fr/  

Texte issu du Livre : « Recalibrage de l’Humanité – Le début d’un nouveau cycle évolutif » – TOME XI de KRYEON aux Editions Ariane 2014 

Nous pouvons en discuter ensemble sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

LIENS ENTRE GAIA ET L’HUMAIN

 

téléchargement (3)Salutations, très chers. Je suis Kryeon, du Service magnétique. La famille qui se trouve devant moi est connue. Et je le redis ; je sais tout à propos de ceux qui se trouvent ici ou qui nous lisent. Ils se rassemblent sur le plan intemporel, même si ce n’est pas la réalité qu’ils croient vivre en ce moment. Ce plan intemporel est ma réalité, située dans un état quantique rempli des potentialités de ceux qui, je le sais, entendront et liront ce message. Alors, même si vos présents semblent différents, pour moi, tout est présent.

Je voudrais vous ramener à plusieurs milliers d’années en arrière. Ainsi, les édifices disparaissent et vous retrouvez les autochtones. Vous voyez que pour eux deux choses en particulier ont de l’importance : honorer les ancêtres et honorer Gaïa. Leur attention est portée sur le territoire qui leur donne non seulement de l’eau et de la nourriture, mais l’énergie véritable du sol de la Terre. Beaucoup d’entre vous savent de quoi je parle. Les autochtones n’étaient pas différents des autres indigènes de la Terre, car ils savaient intuitivement que Gaïa est l’énergie de ce que vous appelez maintenant la Terre Mère. Dans ces sociétés plus simples, ils ressentaient les énergies venant de leur alliance avec la planète et les ancêtres.

Je vous dis cela parce que la leçon du jour porte sur la façon dont cette alliance est encore vivante et en transformation. Vous n’en avez pas la même vision qu’eux, mais l’alliance est encore là, de manières qui vous sont mystérieuses. Je vais aider à éclaircir tout cela et décrire son fonctionnement. Alors, ne soyez pas choqués ni surpris si je commence par la biologie moléculaire de l’humain. Il le faut car c’est là que se trouvent les mystères.

Le lien entre Gaïa et l’humain

Voici la prémisse, chers amis : « Il en va pour Gaïa comme pour la conscience. Il en va pour l’ADN comme pour Gaïa ». Il y a ici un partenariat plus grand que vous ne le croyez. Les autochtones ne priaient pas pour que tombe la pluie. Ils ne priaient pas pour obtenir de bonnes récoltes et ne vénéraient aucune déité. Dans leur réalité, ils sentaient la planète et savaient qu’elle fait partie d’eux. Elle était tout. Alors, ils étaient toujours en union avec elle, et l’apparition de la pluie durant les semailles ou le temps des récoltes se faisaient en partenariat avec Gaïa. De plus, ils s’adonnaient à des cérémonies d’alignement, on à des prières de demande. S’ils n’obtenaient pas ce qu’ils voulaient, ils savaient qu’ils étaient désalignés. Aujourd’hui, cet attribut vous manque amis, le processus de cet alignement est encore vivant et fonctionne toujours.

Parlons une fois de plus de votre ADN, en particulier du fait qu’il est unique et qu’il renferme un complément de divinité que les animaux n’ont pas. Les animaux ont plusieurs attributs. Certains sont même conçus pour se réincarner, précisément ceux qui le font pour vous, humains. Mais ils n’ont pas d’âme comme vous ni d’étincelle divine. Leur cycle est un cycle d’amour qui consiste à vous soutenir.

La réincarnation des animaux de compagnie : un système de Gaïa

Voici maintenant une chose dont je parle rarement et que vous devriez savoir : tous les systèmes de la planète tournent autour de vous. C’est un système de soutien des humains, destiné à leur faciliter la vie à mesure que Gaïa réagit à ce qu’ils lui donnent. Si vous aimez un animal, vous savez probablement que sa vie est courte, trop courte. Laissez-moi vous dire que ces animaux dont vous tombez amoureux vous reviendront. L’âme même poursuit l’histoire d’amour et, si vous le voulez, elle est là pour que vous la retrouviez – et c’est un système de soutien par la compassion qui honore cette divinité à l’intérieur d’un humain. Saviez-vous que dans votre ADN se trouve un attribut quantique dont nous discutons depuis de nombreuses années ? Mon partenaire en parlait justement hier.

L’ADN a un champ quantique

La science commence à entrevoir qu’il est possible que la molécule d’ADN ait des capacités d’émettre de l’information. L’ADN serait donc une forme de moteur quantique. Il faut aussi prendre en compte que l’ADN fait partie d’une famille de 100 milliards de cellules humaines qui agissent en unité. Mais en ce moment, la science ne ressent pas encore la pertinence d’étudier la communication entre les molécules d’ADN. Néanmoins, elle découvrira un jour que celles-ci doivent travailler ensemble pour que fonctionne l’intelligence de ce que nous appelons l’inné du corps humain.

L’ADN de toutes les cellules doit fonctionner comme un tout ; De la tête aux orteils, ces molécules doivent suivre un seul ensemble de consignes. A noter : l’ensemble est unique pour chacun, car aucun autre humain sur la planète ne possède son ADN.

Il doit ainsi y voir une communication entre les molécules d’ADN, sinon vous ne pourriez pas fonctionner. C’est là que les gènes sont produits, et c’est là que se trouve l’information vous liant à votre Moi supérieur. C’est là aussi que se trouve le registre akashique. Nous vous le disons donc pour que les physiciens comprennent enfin que l’ADN humain existe dans un état intriqué. Autrement dit, il vibre dans un état permettant la liaison du fonctionnement de l’ensemble.

L’ADN intriqué du corps humain

Un attribut du physique n’a pas encore été discuté. Je vous le livre ici pour la première fois. Lorsqu’il sera découvert, rappelez-vous où vous en aurez entendu parler en premier. Il y a nécessairement plusieurs champs magnétiques qui s’entrecroisent sur le plan de la cellule. Comme le magnétisme est aussi une énergie quantique, c’est ainsi qu’il influence l’ADN. Une magie appelée induction se produit, que même la science ne comprend pas. Dans votre vie quotidienne, vous êtes à même de la constater lorsque l’héliosphère (vent solaire) interfère avec la magnétosphère terrestre, c’est à dire par les aurores boréales. C’est ce qui se passe lorsque les champs magnétiques se chevauchent. Cela dépasse le simple fait de particules solaires entrant en collision avec le champ magnétique de la Terre, car il y a aussi ici transmission quantique d’information.

Aussi, il y a plus qu’un champ magnétique autour de chaque molécule d’ADN, il y a aussi un champ quantique. Elle ne crée pas les mêmes étincelles que pour les aurores boréales, mais plutôt un état intriqué sur mesure ; Les champs quantiques qui s’entrecroisent sont des attributs qui n’ont pas encore été étudiés, reconnus ou mesurés.

Alors, vous verrez que la mécanique de l’ensemble crée autour de l’humain un état intriqué, un champ général beaucoup plus grand que vous ne vous y attendiez. Que pourrait-il se passer dans ce champ de huit mètres de largeur ? Et l’a-t-on déjà vu ? La réponse est oui ! Vous le trouverez dans vos textes sacrés anciens, dans le deuxième Livres des Rois (dans la Sainte Bible). Car, une fois de plus, nous disons que c’est Elisée qui a vu le maître Elie s’élever par sa propre volonté, et sur le sol, son champ luisait, illuminé, et il quitta la planète dans une bulle de lumière, emmené par un véhicule. Elisée donne au véhicule un nom hébreu qui veut dire « conduire ». Cela devin la Merkabah. A présent, vous connaissez son nom, et il est reconnu non seulement par les Anciens des terres spirituelles, mais aussi, à ce jour, par ceux qui ont le don de double vue. C’est le champ quantique de l’humain : la Merkabah.  

Ainsi, la Merkabah est vraiment un champ quantique rempli d’informations structurées. ‘est une matrice prête à être modifiés par un autre champ quantique appelé conscience .

Source : http://francesca1.unblog.fr/  

Texte issu du Livre : « Recalibrage de l’Humanité – Le début d’un nouveau cycle évolutif » – TOME XI de KRYEON aux Editions Ariane 2014 

Nous pouvons en discuter ensemble sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

Résoudre le karma familial

Rejoignez-moi sur le forum : 

http://devantsoi.forumgratuit.org/

Résoudre le karma familial dans CHEMIN le MOINS FREQUENTE b1La tâche des artisans de Lumière envers leur famille natale est de devenir ce qu’ils sont. Ce faisant, ils accomplissent leur mission. Cela ne fait pas partie de leur tâche de changer leur famille ; ce n’est pas votre travail de changer quoi que ce soit en-dehors de vous. Vous n’êtes pas ici pour faire de ce monde un endroit meilleur. Vous êtes ici pour vous éveiller. Et oui, quand cela se fera, ce monde deviendra un endroit meilleur, parce que votre lumière y brillera et apportera aussi aux autres la joie et l’illumination. Mais ne vous concentrez pas sur le monde, que ce soit votre famille ou toute autre relation.

L’oeuvre véritable consiste à lâcher prise de tous ces morceaux de peur et d’illusion fondés sur l’ego que vous avez absorbés si profondément étant enfants. Prendre conscience de ces empreintes énergétiques qui ont en partie créé votre personnalité et vous libérer des parcelles qui ne vous appartiennent pas, est un processus intense et déstabilisant. C’est comme enlever toutes les pelures de l’oignon, comme naître une seconde fois.

En insistant sur l’intensité de ce processus intérieur, cette seconde naissance, je n’entends pas vous  décourager. D’autre part, j’aimerais que vous ayez un profond respect à votre égard. Vous êtes les guerriers les plus courageux que je connaisse. Vous êtes des pionniers qui, en allumant votre lumière en des lieux de ténèbres et d’hostilité, préparez le chemin pour une nouvelle conscience sur la terre.

Ce n’est pas votre tâche d’allumer la lumière dans le coeur de quelqu’un d’autre. C’est à eux de le faire. Vous pouvez offrir une étincelle, donner l’exemple, mais vous n’êtes en aucune façon responsables de l’éveil de l’autre. C’est très important d’insister là-dessus, spécialement en ce qui concerne votre famille natale. Vous avez souvent l’impression, instinctivement étant enfants et plus consciemment adultes, que vous devez sauver vos parents de leurs peurs et de leurs illusions. En outre, vous pensez souvent que vous avez failli à cette tâche. Vous avez le sentiment de ne pas avoir été vraiment capables d’aider vos parents de la façon dont vous l’aviez envisagée.

Cette ligne de pensée repose sur une perception erronée de ce que signifie réellement « aider » et de ce qu’est votre tâche envers vos parents. En réalité, la situation est celle-ci : depuis le moment de votre naissance, vous avez absorbé les énergies de vos parents très fortement, comme si elles étaient vôtres. Vous ne parvenez plus à distinguer où vous commencez et où ils finissent. Parce que vous avez aussi absorbé leurs peurs et leurs illusions, vous êtes entrés en contact avec leurs fardeaux émotionnels. Ces fardeaux leur ont été transmis depuis des générations des deux côtés de la famille. Il peut y avoir dedans un aspect karmique, ce qui veut dire que le même schéma se répète sans cesse, jusqu’à ce que le sort soit brisé. C’est ce que l’on peut appeler un karma familial. Il peut y avoir des schémas en relation avec une énergie masculine ou féminine en déséquilibre, des énergies résultant de vieilles traditions d’esclavage, des schémas appartenant à des maladies, etc. Cette sorte de fardeau karmique se résout lorsque l’énergie bloquée dedans se libère et n’est alors plus transmise à la génération suivante. Le karma familial est résolu quand au moins un membre de la famille brise le lien en se libérant du fardeau émotionnel qu’il a absorbé depuis l’enfance et qui était peut-être même présent dans ses gènes.

Le membre de la famille qui brise le sort le fait d’abord et avant tout en s’aidant lui-même. Cela consiste à se focaliser sur sa croissance intérieure et son expansion. Cette croissance et cette expansion ont un effet sur l’énergie familiale. Elles ouvrent aux autres membres de la famille la possibilité de trouver aussi leur voie de sortie. L’artisan de Lumière qui s’est libéré de l’impasse émotionnelle fournit aux autres membres de sa famille une piste énergétique. Il accomplit cela par son oeuvre intérieure et ce qui émane d’elle, non en essayant, voire en poussant les autres à changer et à aller de l’avant. Son énergie leur montre qu’il est possible de changer, et c’est tout ce qu’elle a besoin de faire.

C’est aux membres de la famille de choisir de suivre la piste. Vous n’êtes jamais responsable et votre mission spirituelle n’est pas dépendante de la décision de quelqu’un d’autre de changer ou non. Vous pourrez très bien vous libérer du fardeau karmique dont votre famille vous a chargé et être ridiculisé ou rejeté pour cela par elle, et cependant votre mission aura été une réussite totale. Vous aurez vaincu l’emprise hypnotique que des schémas karmiques peuvent avoir sur une lignée familiale et si vous avez des enfants, vous ne leur transmettrez pas le fardeau émotionnel. C’est cela votre mission spirituelle.

Imaginez que vous viviez dans une vallée stérile et sèche. Toute votre communauté vous dit que vous ne pouvez pas sortir de cette vallée, que c’est tout ce qui existe. Vous semblez être le seul qui se souvienne qu’il existe des terres beaucoup plus luxuriantes et fertiles. Après mûre réflexion, vous décidez de tenter votre chance et vous sortez de cette vallée. L’escalade vous prend énormément de force et d’énergie. Non seulement, la pente est très raide mais il n’y a aucun panneau indicateur ni repères. En grimpant, vous laissez une piste derrière vous. A un moment donné, vous arrivez à sortir de cette vallée et le paysage qui s’étend à vos pieds vous submerge de joie et de reconnaissance. Vous saviez qu’il existait bien quelque chose qui ressemblait davantage à votre foyer que votre terre natale. Avec enthousiasme, vous regardez en bas et cherchez votre famille. Vous aimeriez qu’elle vous rejoigne et s’émerveille de ce panorama magnifique. Vous aimeriez partager votre victoire. Mais vous n’apercevez personne là en bas et ceux que vous voyez au loin ne semblent pas du tout intéressés par votre voyage.

C’est ce qui arrive fréquemment aux âmes d’artisans de Lumière. Je vous demande de ne pas vous affliger de la perte de votre famille. Vous leur avez offert un immense service en sortant de la vallée, en dégageant la voie et en laissant une piste. Celle-ci restera là et un jour, elle sera empruntée par celui qui voudra sortir de cette vallée. Cette piste est un espace énergétique que vous avez mis à leur disposition.

L’élaboration de cette piste était votre but en naissant avec ces parents, dans cette famille. Ce n’est pas votre but de les faire grimper ni de les porter sur vos épaules ! Ce n’est pas votre tâche. Chaque fois que vous essayez de traîner, au sens figuré, vos parents ou votre famille en haut de cette colline abrupte, vous ralentissez votre croissance et vous êtes déçu ou désabusé. Ce n’est pas la voie de la croissance spirituelle ni de l’alchimie. Ceux que vous aimez et avec qui vous désirez partager votre lumière peuvent choisir de rester encore dans la vallée un siècle ou davantage. Cela les concerne. Mais un jour, en leur temps, ils découvriront une petite piste qui monte et ils penseront : « Hé, c’est intéressant, essayons d’aller voir là-haut ; je ne m’amuse plus ici-bas. » Et ils y vont. Ils entreprendront leur voyage de croissance personnelle, leur ascension vers la lumière. Et ce qui est merveilleux, absolument précieux, c’est qu’ils découvriront des repères le long du chemin, une piste à suivre ! Ils devront passer par leurs propres combats mais ils auront une balise pour les éclairer. En pionnier, vous aurez dégagé le chemin à travers un territoire sauvage et inconnu et cette route  que vous avez tracée sera empruntée avec gratitude et honneur.

Pour être vraiment libre et regagner votre maîtrise d’être spirituel indépendant, il vous faut lâcher prise de votre famille natale. Vous devez vous en libérer, non seulement en tant que leur enfant, mais aussi en tant que leur parent. Laissez-moi vous expliquer ce double lien. L’enfant en vous a besoin de lâcher prise de l’espoir que vos parents vont vous offrir l’amour inconditionnel et la sécurité. Il doit se tourner vers vous pour cela et vous devez l’aider à se libérer de cette part de lui qui est en colère, triste et déçue d’avoir été trahie par vos parents. Voilà pour l’enfant. Mais vous avez aussi besoin de vous libérer de cette part de vous qui veut être le parent de vos parents. C’est typique des artisans de Lumière à un moment donné, à l’âge adulte, ils commencent à avoir l’impression d’être les parents de leurs parents. A cause de leur désir inné d’enseigner et de guérir, ainsi que de leur conscience spirituelle éveillée, ils voient souvent les peurs et les illusions de leurs parents et veulent les guérir. Cela peut créer de nombreux conflits avec vos parents car à votre désir de les aider se mêle souvent un besoin inconscient d’être reconnu pour ce que vous êtes réellement. En d’autres termes, l’enfant blessé parle à travers vous lorsque vous essayez d’aider vos parents et c’est la recette pour le désastre quand vous essayez d’aider les autres à travers vos blessures. Vous finirez par être encore plus blessé et vos parents probablement irrités ou perturbés.

Lâcher prise de vos parents signifie lâcher prise de tout désir de les changer. Il vous faut comprendre que ce n’est pas votre tâche de les mener quelque part. Votre mission est de vous occuper de votre propre chemin, c’est tout. Après vous être vraiment séparé de vos parents et avoir lâché prise du double lien, vous trouverez qu’un nouvel espace s’ouvre entre vous, bien plus libre et ouvert. S’ils sont encore en vie, les relations avec vos parents peuvent se détendre, comme les énergies de reproche et de culpabilité auront quitté la scène. D’autre part, vous pourrez avoir envie de les voir moins souvent. Il peut simplement y avoir un manque d’intérêts communs. Dans tous les cas, vous pourrez vous sentir plus libre dans cette relation, vous tracez votre chemin sans avoir besoin de leur approbation ou avoir tendance à vous énerver ou vous mettre en colère s’ils ne sont pas d’accord avec vous.

Dans votre vie, vous pouvez à présent entrer en contact avec des gens qui sont de votre famille spirituelle. Votre famille spirituelle n’a rien à voir avec la biologie, les gènes ou l’hérédité. C’est une famille d’âmes en affinité. Bien souvent, vous les connaissez depuis de nombreuses vies, où vous avez tissé des liens d’amitié, d’amour ou partagé une mission. Il vous est facile de vivre avec eux, car vous partagez une affinité intérieure, vous appartenez à la même famille. Vous vivez une sorte de retour au foyer. Ce qui vous rendait différent et solitaire parmi les autres auparavant devient le ciment de votre communion et de votre reconnaissance. Créer des liens avec votre famille spirituelle est une véritable source de joie sur la terre. La clé pour le permettre dans votre vie est de trouver votre voie de sortie hors de la vallée et de reconnaître la lumière en vous. Lorsque vous êtes capable de reconnaître votre propre lumière dans un environnement qui ne vous la renvoie pas, vous devenez indépendant et libre. Soulagé des aspects karmiques de votre histoire, des peurs et des illusions qui vous retenaient, vous attirerez dans votre vie des relations fondées sur le respect et l’amour et qui reflètent votre divinité éveillée.

Lire la suite sur le site d’origine …. 

Résoudre le Karma familial

Résoudre le Karma familial dans NOTRE FAMILLE 250px-koto-in_zen_temple_kyoto_-_entrance_walkway-225x300Il s’agit de nous désengager de la conscience basée sur l’ego, afin de commencer à vivre selon notre coeur. Il est important de prendre conscience de toutes les émotions impliquées dans notre relation avec nos parents, en particulier les sentiments que notre enfant intérieur ressent à leur égard. En faisant cela, nous renversons les rôles et ainsi des réalités peuvent surgir à la lumière que nous ne soupçonnions pas. Ce renversement des rôles porte une semence de vérité car, essentiellement, nous sommes aussi les parents de nos parents. Notre intention était de jouer le rôle de parent quand nous sommes venus sur Terre, dans cette famille spécifique : nous voulions conduire nos parents quelque part, ou loin de quelque chose; nous voulions les inviter à grandir vers une réalité plus lumineuse.

Nous croyons souvent que nous avons échoué en cela. Nous avons l’impression d’avoir échoué, de ne pas avoir été capable d’aider nos parents de la façon que nous avions envisagé. Cependant, cela n’est pas vrai. Ce qu’il faut, c’est vraiment comprendre ce que veut dire « aider ». Cela fonctionne ainsi : nous, à la naissance, atterrissons dans un paradigme qui n’est pas le nôtre, mais nous commençons à vivre en fonction de ce paradigme, nous l’absorbons si profondément qu’il devient une partie de nous. Cela fait tellement partie de nous que nous ne savons plus ce qui est nous ou pas. Inconsciemment cela nous blesse et nous conduit à un conflit intérieur. En devenant un adulte, nous pouvons choisir de prendre conscience de cette souffrance et de travailler sur elle. Nous pénétrons sur le sentier de la croissance intérieure et de la conscience. Nous devenons conscients de couches de plus en plus profondes de souffrance en nous et nous les guérissons. La souffrance de ne pas être reconnu, la souffrance de la solitude, toutes ces parties émergent et, tout en faisant cela, nous accomplissons notre tâche.

Nous n’aidons pas nos parents directement, mais indirectement. Ce que nous faisons en réalité, c’est de créer un chemin, un chemin énergétique. Nous nous hissons hors d’une certaine vallée, un espace obscur où règnent certaines illusions et nous laissons derrière nous une ancienne voie. La montée nécessite énormément de force et d’énergie, et ceci est notre mission, la tâche que nous nous sommes assignés. En dégageant le chemin, la « voie de la solution », cette voie deviendra énergétiquement disponible pour nos parents, notre famille et toute personne qui voudra la prendre, en fait, tous ceux qui sont dans une impasse peuvent utiliser l’énergie de la solution que nous avons rendue disponible grâce à notre escalade hors des profondeurs.

C’est pourquoi la voie que nous créons nous-mêmes sur notre chemin vers l’éveil, vers notre propre joie, est l’accomplissement de notre tâche. Ce n’est pas notre tâche de porter, en plus, sur notre dos, nos parents et autres personnes qui nous sont proches. Nous n’avons pas besoin de les changer, de les aider à se défaire de leurs illusions et de leurs peurs. Ce n’est pas notre tâche, celle-ci étant de créer une voie énergétique, ce que nous faisons par notre croissance intérieure et notre lâcher prise personnels.

La notion de karma familial, qui est utilisé dans les cercles ésotériques, peut mener à des incompréhensions. Dans le cas du karma familial, il est supposé y avoir un karma qui va au-delà de l’individu, qui appartient à une famille et que quelqu’un de cette famille peut prendre sur lui de le transcender. Il est bien vrai que dans une famille – et cela peut remonter à plusieurs générations – un certain thème, certains problèmes, peuvent se répéter encore et encore. Cela peut même avoir des implications génétiques. Ces problèmes recherchent une solution à un certain niveau, et se transmettront jusqu’à ce qu’on ait trouvé la solution. De nombreuses âmes, pas uniquement celles des artisans de la lumière, reçoivent à leur naissance une partie du karma qui appartient à la famille. Les artisans de la lumière choisissent souvent ceci plus ou moins consciemment et ont pour but explicite de contribuer à démêler ou à éclaircir l’énergie bloquée. Mais cette contribution n’implique pas que nous ayons à libérer notre famille de ce karma. Elle implique de nous libérer nous-mêmes de ce karma. Ce faisant, nous créons un espace énergétique de possibilités que d’autres peuvent utiliser, s’ils le veulent. Les autres peuvent aussi choisir de ne pas le faire; cela est leur droit et cela représente quelque chose de difficile à laisser aller pour nous.

Nous avons parfois l’impression que nous avons à « tirer » nos parents et les êtres que nous aimons en haut de la montagne, que le succès de notre mission dépend réellement des changements qui prennent place dans la vie des autres. Ce n’est pas le cas. Ces autres que nous aimons tant et que nous voulons tellement mettre dans la lumière, peuvent vivre encore quelques siècles dans la vallée. Mais un jour, ils découvriront un petit sentier qui mène vers le haut et penseront « Hé, c’est intéressant, cela semble bien de l’essayer. » Et voilà, ils sont partis sur la voie de la connaissance d’eux-mêmes. Ils suivent leur propre chemin de croissance intérieure, leur propre montée vers la lumière. Et, n’est-ce pas merveilleux, n’est-ce pas fantastique qu’il y ait un sentier auquel se fier ? Ils iront leur propre chemin cependant, mais il y aura toujours une balise. Une voie a été pavée pour eux, ainsi il devient plus aisé pour eux de franchir ces étapes. Grâce à vous.

C’est notre tâche; c’est le rôle d’un pionnier : ouvrir la voie dans une jungle, à travers quelque chose qui n’a pas été conquis ou repéré précédemment. Si nous réussissons à nous débarrasser des illusions, si nous pouvons laisser les énergies de maîtrise, d’unité et d’amour couler dans notre vie, alors nous sommes en contact avec le coeur et nous vivons selon une conscience basée sur le coeur. Nous pouvons alors laisser partir le vieux paradigme et dans un certain sens quitter nos parents, intérieurement, prendre congé de nos parents intérieurement : les laisser être qui ils sont, ne plus essayer de les changer.

Comprenons que ce n’est littéralement pas notre tâche de les guider quelque part. Notre tâche est de paver une voie avec amour. C’est ce pour quoi nous sommes venus, et en cela nous n’avons pas échoué. Nous verrons qu’après cet au revoir intérieur, la relation avec nos parents devient moins tendue, que les énergies de combat, de reproche et de culpabilité peuvent quitter la scène.

Dans notre environnement direct, d’autres personnes peuvent maintenant apparaître qui font partie de ce que nous pouvons nommer notre « famille spirituelle ». Celle-ci n’a rien à voir avec la biologie, les gènes et l’hérédité. Elle est en lien avec les âmes soeur et elles sont souvent des âmes que nous avons connues dans des vies antérieures. Nous avons souvent un lien d’amitié avec elles. Lorsque nous les rencontrons, nous pouvons être étonnés de la facilité avec laquelle a lieu le contact et avec quelle rapidité nous nous reconnaissons de toutes sortes de façons.

Au début, nous avons traversé tellement de difficultés pour pouvoir vivre avec le fait d’être différent. Souvent, nous avions le sentiment de « ne pas entrer dans le cadre », mais ensuite lorsque nous laissons véritablement le vieux paradigme s’en aller, des personnes vont arriver sur notre chemin, des personnes avec qui le fait « d’être différent » est la connexion, le déclic que nous ressentons qui procure énormément de joie et de satisfaction. C’est l’énergie de notre vraie famille, de nos âmes soeurs, avec qui nous allons trouver la reconnaissance que nous avions cherché tout ce temps.

Lorsque nous pouvons nous reconnaître nous-mêmes, indépendamment de toute autre personne, alors ces amitiés et relations très épanouissantes peuvent émerger dans notre vie, automatiquement et avec une facilité parfaite.

 Notre famille de lumière Par Kryeon canalisé par Lee Carroll

 

La biologie humaine

 

gifs la marine  Comme mon partenaire Lee Carroll vous l’a dit, votre ADN est soit en train de changer, soit sur le point de le faire, avec votre permission. Vous en avez reçu la preuve, à la fois de la part de ceux qui ont organisé ce séminaire et de ceux qui représentent le courant majoritaire en matière médicale et qui ont découvert ce qui permet à votre ADN de fonctionner. Nous vous avons invités à « découvrir » les neuf éléments qui causent en vous vieillissement et décès prématurés (alors que votre organisme a été élaboré pour une durée de vie moyenne de 950 ans). L’année précédente, vous avez découvert trois de ces éléments (bien que vous ne soyez pas conscients des implications de l’un d’entre eux). A vous, scientifiques et chercheurs, je déclare qu’il existe un autre élément que vous êtes en mesure de découvrir cette année même, si vous le voulez vraiment. Il s’agit de celui qui provoque votre vieillissement et que nous avons intitulé l’horloge biologique. 

Le corps compte les jours. Il enregistre l’alternance du jour et de la nuit et coordonnent toutes ces informations par rapport au magnétisme dégagé par la Terre et à la position de celle-ci au sein du système solaire. Nous allons vous révéler ici certains indices relatifs au mécanisme de l’astrologie. Cette science est fonction du magnétisme. Elle se rapporte à l’ADN et à la structure cellulaire qui reconnaissent le magnétisme du système solaire qui vous influence. Voilà pourquoi elle est si précise. 

Une partie de votre organisme calcule les révolutions de la Lune grâce au magnétisme. Ceci ne devrait pas être trop difficile à accepter par les femmes dont les cycles biologiques sont alignés sur ceux de la Lune – et vous doutez encore de vote  lien avec Gaia ? Très chers, cette connexion a toujours existé – mais ce n’est pas de cela dont nous voulons vous entretenir. 

Voici ce dont il s’agit. Pour la première fois depuis l’aube de l’humanité, des remèdes vont apparaître, qui permettront d’atteindre un bien-être. Ces remèdes fonctionneront pour vous, mais pas pour les autres ! Ecoutez bien, car ceci expliquera en grande partie ce qui peut survenir dans l’avenir ; de nombreux êtres humains utiliseront les mêmes produits, mais obtiendront tous des résultats différents ! Selon l’intention de celui qui ingérera ces remèdes, l’essence même de ces derniers sera altérée. Il s’agit là de prolongement naturel du message de mon partenaire selon lequel la conscience modifie les propriétés physiques. Pour la première fois, les hommes de science découvriront que la méthode scientifique traditionnelle ne fonctionne pas sans l’aide de l’énergie de l’intention humaine. (Une telle démarche consiste à créer des tests qui provoquent des réactions mesurables et répétées. Les résultats de ces expériences permettent alors à la science de créer un modèle logique dont les réactions devraient toujours être identiques. Ceci devrait être grandement perturbé par l’introduction de la nouvelle énergie de l’intention – une énergie qui doit être autorisée à se manifester, car elle change les conditions de l’expérimentation). 

Voici quelles seront les diverses réactions humaines et le fossé qu’elles creuseront : un groupe d’humains comprendra tout ceci parfaitement et verra sa vie s’allonger grâce à l’intention, combinée à l’utilisation de nouvelles essences vivantes. Mais d’autres individus, convaincus de tout savoir au sujet de Dieu et de l’Esprit, se mettront à prier, les mains levées au ciel, demandant à Dieu comment les autres parviennent à obtenir ce quelque chose qui leur est refusé. Car le mécanisme de l’intention pure leur est inconnu. Et ils n’écouteront pas vos explications simples et logiques concernant les nouveaux pouvoirs. Ils ne saisiront pas le mécanisme du nouveau partenariat divin. Ils resteront figés dans l’attente d’une action de Dieu en leur faveur, action qui ne viendra jamais. 

Ainsi se creusera un fossé entre ceux dotés d’une durée de vie plus longue et les autres, dotés d’une durée de vie normale. Vous serez catalogués comme des êtres mauvais. Certains d’entre vous vivront, leur cœur débordant d’amour, animés d’une intention pure et confortés par l’énergie du maître de l’amour du Nouvel Age, le Christ – la lumière blanche auréolant votre tête – mais seront néanmoins appelés « créatures du diable » ou « produits du mal cosmique », des caricatures de l’ordre supérieur. Tout ceci parce que vous avez accepté l’importance de l’intention au sein de l’organisme humain. Car vous vivrez des existences longues, abondantes et heureuses – travaillant à trouver des solutions aux problèmes et maintenant haut votre lumière. Les autres ne verront jamais cela de cette façon et ceci très chers, représente peut-être le plus grand fossé de tous. Car il inclut les quatre autres fossés ; les croyances, la famille, les relations et l’environnement professionnel.

 Nous vous répétons que nous ne partagerions pas tout cela avec vous si ce n’était la vérité. Il est temps pour vous de savoir, comme le dit mon partenaire « pourquoi tout ceci fait partie de votre tâche » à vous tous, guerriers de la lumière. Une partie du chagrin et de la tristesse des défis qui vous attendent sera provoquée par les fossés existant entre vous et ceux qui ne vous aimeront pas pour ce que vous êtes réellement. Au contraire, ces personnes qui vous rejettent s’accrocheront à ce qu’on leur a enseigné et à leurs doctrines au lieu de plonger leur regard dans le vôtre et d’y voir tout l’amour qui s’y trouve. 

Nous souhaitons vous offrir un exercice de visualisation. Au départ, une bonne technique est importante. Une caisse remplie de cadeaux est posée sur vos genoux. Ces cadeaux représentent les solutions à vos problèmes actuels. Parmi ces présents figurent des potentialités énergétiques pour votre avenir. Vous y trouvez aussi un changement d’existence. L’Esprit sait qui vous êtes et nous sommes dans le maintenant, vous le savez. Nous voyons ce que vous pouvez faire et à nos yeux, les potentialités offertes par ces solutions sont aussi réelles que votre réalité temporelle l’est à vos yeux. 

Une caisse contenant les solutions à vos problèmes repose sur vos genoux, et c’est vous qui l’avez créée. Votre nom y est gravé. Ceux qui reçoivent ce message sont invités à soulever le couvercle de cette caisse. Les solutions spirituelles à vos problèmes, en provenance de votre véritable foyer, jailliront alors, nimbées de la couleur étincelante du diamant et de leur divinité. Elles sont anciennes et attendent leur activation, grâce à votre intention. Elles représentent une énergie affectueuse – celle que vous attendiez pour guérir – une énergie que vous avez réclamée lorsque vous avez demandé vos instructions sur ce que vous deviez faire. Peut-être éprouverez-vous certaines difficultés à ouvrir cette caisse, parce que vous êtes toujours figés par la peur de l’ancien Nouvel Age. Appropriez-vous le catalyseur qui en fera sauter le couvercle ! Pour cela, trois mots suffisent : estime de soi !

 Sachez qui vous êtes ! Ne soyez plus jamais victimes de ce que cette planète vous inflige quotidiennement. En réalité, vous ne l’avez jamais été, mais votre dualité vous convainc du contraire. Lorsque vous comprendre le fait que, tout comme les jeunes enfants, vous appartenez à cette planète, le couvercle sautera. Vous incarnerez totalement le personnage d’un être spirituel de cette planète. Vous serez capables de brandir votre flambeau et de décréter ; « JE SUIS partie intégrante de l’ensemble ; donc, je suis parfait aux yeux de Dieu ». 

Ainsi, les ressources de la visualisation sont à vous et c’est grâce à cette dernière que l’Esprit peut ou non coopérer avec vous. Car vous devez vous estimer comme vous le méritez. Commencez-vous  à comprendre quel est l’ange qui est « en vous » – celui qui possède votre visage et votre nom ? Comprenez-vous que votre dualité n’est qu’une imposture sur le point d’être découverte ? Proclamer votre propre estime représente le premier pas nécessaire vers un changement d’existence, lorsque le facteur joie apparaît, lorsque la sérénité vous envahit, comme vous le méritez, indépendamment des problèmes qui sont les vôtres.

 Très chers, ces quelques instants furent emplis de joie. Nous vous avons enlacés et inondés de l’énergie d’amour de votre véritable foyer. En nous retirant, nous sommes conscients que plus jamais ne se reproduira un moment tel que celui que nous venons de vivre ensemble – un moment où les entités qui nous accompagnent seront exactement les mêmes que celles de ce soir. Ces instants sont vraiment uniques, nimbés de mon amour et de celui des entités situées de l’autre côté du voile. Aussi ramassons-nous les bols avec lesquels nous avons baigné vos pieds et nous retirons-nous de ce lieu. Alors que vous pensez peut-être avoir été honorés ce soir par la présence de toutes ces entités en provenance de l’autre côté du voile, nous avons quelque choses à vous annoncer ; nous sommes ceux que vous attendiez – et nous souhaitons nous adresser à vous par la parole et par l’écrit. C’est ce que nous attendions tous avec impatience. Voilà ce que nous souhaitons tous faire ce soir. L’énergie de l’honneur qui s’échappe de cette salle par l’ouverture du voile ne vous quittera pas. Vous êtes tendrement aimés.

 Et il en est ainsi. Kryeon.

Extrait de Messages de notre Famille de la série Kryeon – canalisé par Lee Carroll –TOME V – page 196 – La rénovation de la Famille.

Résoudre le karma familial

gifs indiens.afrique.asieLa tâche des artisans de Lumière envers leur famille natale est de devenir ce qu’ils sont. Ce faisant, ils accomplissent leur mission. Cela ne fait pas partie de leur tâche de changer leur famille; ce n’est pas votre travail de changer quoi que ce soit en-dehors de vous. Vous n’êtes pas ici pour faire de ce monde un endroit meilleur. Vous êtes ici pour vous éveiller. Et oui, quand cela se fera, ce monde deviendra un endroit meilleur, parce que votre lumière y brillera et apportera aussi aux autres la joie et l’illumination. Mais ne vous concentrez pas sur le monde, que ce soit votre famille ou toute autre relation.

 L’oeuvre véritable consiste à lâcher prise de tous ces morceaux de peur et d’illusion fondés sur l’ego que vous avez absorbés si profondément étant enfants. Prendre conscience de ces empreintes énergétiques qui ont en partie créé votre personnalité et vous libérer des parcelles qui ne vous appartiennent pas, est un processus intense et déstabilisant. C’est comme enlever toutes les pelures de l’oignon, comme naître une seconde fois.

 En insistant sur l’intensité de ce processus intérieur, cette seconde naissance, je n’entends pas vous décourager. D’autre part, j’aimerais que vous ayez un profond respect à votre égard. Vous êtes les guerriers les plus courageux que je connaisse. Vous êtes des pionniers qui, en allumant votre lumière en des lieux de ténèbres et d’hostilité, préparez le chemin pour une nouvelle conscience sur la terre.

 Ce n’est pas votre tâche d’allumer la lumière dans le coeur de quelqu’un d’autre. C’est à eux de le faire. Vous pouvez offrir une étincelle, donner l’exemple, mais vous n’êtes en aucune façon responsables de l’éveil de l’autre. C’est très important d’insister là-dessus, spécialement en ce qui concerne votre famille natale. Vous avez souvent l’impression, instinctivement étant enfants et plus consciemment adultes, que vous devez sauver vos parents de leurs peurs et de leurs illusions. En outre, vous pensez souvent que vous avez failli à cette tâche. Vous avez le sentiment de ne pas avoir été vraiment capables d’aider vos parents de la façon dont vous l’aviez envisagée.

 Cette ligne de pensée repose sur une perception erronée de ce que signifie réellement « aider » et de ce qu’est votre tâche envers vos parents. En réalité, la situation est celle-ci: depuis le moment de votre naissance, vous avez absorbé les énergies de vos parents très fortement, comme si elles étaient vôtres. Vous ne parvenez plus à distinguer où vous commencez et où ils finissent. Parce que vous avez aussi absorbé leurs peurs et leurs illusions, vous êtes entrés en contact avec leurs fardeaux émotionnels. Ces fardeaux leur ont été transmis depuis des générations des deux côtés de la famille. Il peut y avoir dedans un aspect karmique, ce qui veut dire que le même schéma se répète sans cesse, jusqu’à ce que le sort soit brisé. C’est ce que l’on peut appeler un karma familial. Il peut y avoir des schémas en relation avec une énergie masculine ou féminine en déséquilibre, des énergies résultant de vieilles traditions d’esclavage, des schémas appartenant à des maladies, etc. Cette sorte de fardeau karmique se résout lorsque l’énergie bloquée dedans se libère et n’est alors plus transmise à la génération suivante. Le karma familial est résolu quand au moins un membre de la famille brise le lien en se libérant du fardeau émotionnel qu’il a absorbé depuis l’enfance et qui était peut-être même présent dans ses gènes.

 Le membre de la famille qui brise le sort le fait d’abord et avant tout en s’aidant lui-même. Cela consiste à se focaliser sur sa croissance intérieure et son expansion. Cette croissance et cette expansion ont un effet sur l’énergie familiale. Elles ouvrent aux autres membres de la famille la possibilité de trouver aussi leur voie de sortie. L’artisan de Lumière qui s’est libéré de l’impasse émotionnelle fournit aux autres membres de sa famille une piste énergétique. Il accomplit cela par son oeuvre intérieure et ce qui émane d’elle, non en essayant, voire en poussant les autres à changer et à aller de l’avant. Son énergie leur montre qu’il est possible de changer, et c’est tout ce qu’elle a besoin de faire.

 C’est aux membres de la famille de choisir de suivre la piste. Vous n’êtes jamais responsable et votre mission spirituelle n’est pas dépendante de la décision de quelqu’un d’autre de changer ou non. Vous pourrez très bien vous libérer du fardeau karmique dont votre famille vous a chargé et être ridiculisé ou rejeté pour cela par elle, et cependant votre mission aura été une réussite totale. Vous aurez vaincu l’emprise hypnotique que des schémas karmiques peuvent avoir sur une lignée familiale et si vous avez des enfants, vous ne leur transmettrez pas le fardeau émotionnel. C’est cela votre mission spirituelle.

 Imaginez que vous viviez dans une vallée stérile et sèche. Toute votre communauté vous dit que vous ne pouvez pas sortir de cette vallée, que c’est tout ce qui existe. Vous semblez être le seul qui se souvienne qu’il existe des terres beaucoup plus luxuriantes et fertiles. Après mûre réflexion, vous décidez de tenter votre chance et vous sortez de cette vallée. L’escalade vous prend énormément de force et d’énergie. Non seulement, la pente est très raide mais il n’y a aucun panneau indicateur ni repères. En grimpant, vous laissez une piste derrière vous. A un moment donné, vous arrivez à sortir de cette vallée et le paysage qui s’étend à vos pieds vous submerge de joie et de reconnaissance. Vous saviez qu’il existait bien quelque chose qui ressemblait davantage à votre foyer que votre terre natale. Avec enthousiasme, vous regardez en bas et cherchez votre famille. Vous aimeriez qu’elle vous rejoigne et s’émerveille de ce panorama magnifique. Vous aimeriez partager votre victoire. Mais vous n’apercevez personne là en bas et ceux que vous voyez au loin ne semblent pas du tout intéressés par votre voyage.

 C’est ce qui arrive fréquemment aux âmes d’artisans de Lumière. Je vous demande de ne pas vous affliger de la perte de votre famille. Vous leur avez offert un immense service en sortant de la vallée, en dégageant la voie et en laissant une piste. Celle-ci restera là et un jour, elle sera empruntée par celui qui voudra sortir de cette vallée. Cette piste est un espace énergétique que vous avez mis à leur disposition.

 L’élaboration de cette piste était votre but en naissant avec ces parents, dans cette famille. Ce n’est pas votre but de les faire grimper ni de les porter sur vos épaules! Ce n’est pas votre tâche. Chaque fois que vous essayez de traîner, au sens figuré, vos parents ou votre famille en haut de cette colline abrupte, vous ralentissez votre croissance et vous êtes déçu ou désabusé. Ce n’est pas la voie de la croissance spirituelle ni de l’alchimie. Ceux que vous aimez et avec qui vous désirez partager votre lumière peuvent choisir de rester encore dans la vallée un siècle ou davantage. Cela les concerne. Mais un jour, en leur temps, ils découvriront une petite piste qui monte et ils penseront: « Hé, c’est intéressant, essayons d’aller voir là-haut; je ne m’amuse plus ici-bas. » Et ils y vont. Ils entreprendront leur voyage de croissance personnelle, leur ascension vers la lumière. Et ce qui est merveilleux, absolument précieux, c’est qu’ils découvriront des repères le long du chemin, une piste à suivre! Ils devront passer par leurs propres combats mais ils auront une balise pour les éclairer. En pionnier, vous aurez dégagé le chemin à travers un territoire sauvage et inconnu et cette route que vous avez tracée sera empruntée avec gratitude et honneur.

 Pour être vraiment libre et regagner votre maîtrise d’être spirituel indépendant, il vous faut lâcher prise de votre famille natale. Vous devez vous en libérer, non seulement en tant que leur enfant, mais aussi en tant que leur parent. Laissez-moi vous expliquer ce double lien. L’enfant en vous a besoin de lâcher prise de l’espoir que vos parents vont vous offrir l’amour inconditionnel et la sécurité. Il doit se tourner vers vous pour cela et vous devez l’aider à se libérer de cette part de lui qui est en colère, triste et déçue d’avoir été trahie par vos parents. Voilà pour l’enfant. Mais vous avez aussi besoin de vous libérer de cette part de vous qui veut être le parent de vos parents. C’est typique des artisans de Lumière à un moment donné, à l’âge adulte, ils commencent à avoir l’impression d’être les parents de leurs parents. A cause de leur désir inné d’enseigner et de guérir, ainsi que de leur conscience spirituelle éveillée, ils voient souvent les peurs et les illusions de leurs parents et veulent les guérir. Cela peut créer de nombreux conflits avec vos parents car à votre désir de les aider se mêle souvent un besoin inconscient d’être reconnu pour ce que vous êtes réellement. En d’autres termes, l’enfant blessé parle à travers vous lorsque vous essayez d’aider vos parents et c’est la recette pour le désastre quand vous essayez d’aider les autres à travers vos blessures. Vous finirez par être encore plus blessé et vos parents probablement irrités ou perturbés.

 Lâcher prise de vos parents signifie lâcher prise de tout désir de les changer. Il vous faut comprendre que ce n’est pas votre tâche de les mener quelque part. Votre mission est de vous occuper de votre propre chemin, c’est tout. Après vous être vraiment séparé de vos parents et avoir lâché prise du double lien, vous trouverez qu’un nouvel espace s’ouvre entre vous, bien plus libre et ouvert. S’ils sont encore en vie, les relations avec vos parents peuvent se détendre, comme les énergies de reproche et de culpabilité auront quitté la scène. D’autre part, vous pourrez avoir envie de les voir moins souvent. Il peut simplement y avoir un manque d’intérêts communs. Dans tous les cas, vous pourrez vous sentir plus libre dans cette relation, vous tracez votre chemin sans avoir besoin de leur approbation ou avoir tendance à vous énerver ou vous mettre en colère s’ils ne sont pas d’accord avec vous.

 Dans votre vie, vous pouvez à présent entrer en contact avec des gens qui sont de votre famille spirituelle. Votre famille spirituelle n’a rien à voir avec la biologie, les gènes ou l’hérédité. C’est une famille d’âmes en affinité. Bien souvent, vous les connaissez depuis de nombreuses vies, où vous avez tissé des liens d’amitié, d’amour ou partagé une mission. Il vous est facile de vivre avec eux, car vous partagez une affinité intérieure, vous appartenez à la même famille. Vous vivez une sorte de retour au foyer. Ce qui vous rendait différent et solitaire parmi les autres auparavant devient le ciment de votre communion et de votre reconnaissance. Créer des liens avec votre famille spirituelle est une véritable source de joie sur la terre. La clé pour le permettre dans votre vie est de trouver votre voie de sortie hors de la vallée et de reconnaître la lumière en vous. Lorsque vous êtes capable de reconnaître votre propre lumière dans un environnement qui ne vous la renvoie pas, vous devenez indépendant et libre. Soulagé des aspects karmiques de votre histoire, des peurs et des illusions qui vous retenaient, vous attirerez dans votre vie des relations fondées sur le respect et l’amour et qui reflètent votre divinité éveillée.

 Canalisation par  Pamela Kribbe 

Le sens de la vie par Kryeon

Récapitulation 

gifs papillonsNous parlons de la famille depuis des mois. Tous les channelings ayant trait à la famille furent programmés pour 1998, et celui-ci est le dernier. Nous avons détaillé les attributs de l’être humaine t de son ange intérieur. Il a été question de votre pouvoir. Nous vous avons informés de ce qui est en train de se passer dans chaque cellule de votre organisme. Nous avons examiné le fait que chacun de vous, au niveau cellulaire, connaît l’intégralité de l’histoire. Je vous l’ai dit : vous manquez à la famille. Nous vous avons fourni des informations étonnantes en vous rappelant qu’il n’existait aucune autre planète semblable à la vôtre, et nous allons continuer à développer ce sujet. 

Nous vous l’avons dit : chacun des participants à cette soirée, chaque lecteur e ces lignes, est un éclaireur – attiré par l’énergie de ce message, par quelque choses dont il se souvent. Aucun de vous n’est ici par hasard, pas même les nouveaux venus. Ce n’est pas un hasard. Une force vous a attiré ici. Autrement, vous ne seriez pas présents ici ou en train de lire ce message. L’intention que vous avez manifestée est perçue par l’Esprit, en cet instant même. (Un enfant se fait entendre). Nous allons également parler de vous très bientôt, petits êtres. 

[…] Avant de commencer, nous devons effectuer un petit voyage symbolique en direction d’un lieu très éloigné qui vous permettra de comprendre votre véritable rôle. Vous tous – les anges – écoutez attentivement ! L’essentiel de ce message fera écho dans votre cœur, au fur et à mesure que je vous raconterai l’histoire de l’humanité et ce que vous avez accepté d’accomplir – vos raisons et vos buts. Cela retentira au niveau de votre cœur. Il doit en être ainsi parce que vous êtes déjà conscients de tout ceci. Je ne suis ici que pour éveiller ces souvenirs enfouis au sein de vos connaissances actuelles. 

Je veux vous transporter en un lieu physique de l’univers situé à douze milliards d’années-lumière d’ici. Je veux vous entretenir d’un événement qui se déroule là-bas, en ce moment, en ce lieu où la matière n’existe pratiquement pas. Il est situé à une distance inimaginable, bien que s’en dégage, en temps réel, l’énergie qui frappe la Terre en cet instant et qui vous intrigue. 

Il est important pour vous de comprendre que cet événement se déroule en ce moment précis. Il ne date pas de douze milliards d’années, comme vous le pensez peut-être. Il s’agit de temps réel. Il y a déjà quelque temps, nous vous avons expliqué combien la vitesse de la lumière est lente comparée à celle de l’énergie. Cette notion est fondamentale, mais pour l’instant, contentez-vous de savoir que ce qui vous est « montrée » l’est selon vos critères temporels… tel qu’attendu. 

Vos scientifiques perçoivent-ils ce phénomène ? Oui. Je vais vous dire ce que les meilleurs d’entre eux pensent de cet événement en cours de réalisation, à douze milliards d’années-lumière de distance. Depuis des années, nous vous déclarons (tout ceci ayant été publié dans les livres de kryeon) que l’activité des rayons gamma qui frappent votre planète est importante et possède une signification spirituelle. En effet, les scientifiques commencent à apercevoir cette énergie et l’activité des rayons gamma qui l’accompagne. Ils sont stupéfaits de ce qu’ils constatent et tentent de saisir ce phénomène. Selon leurs propos, une gigantesque explosion est en trin de se produire dans cette zone reculée de l’espace, à douze milliards d’années-lumière, dégageant la plus énorme quantité d’énergie jamais constatée dans l’univers connu ! Ils expliquent, au sein de leurs revues spécialisées, que cette explosion provoque, à elle seule, une quantité de lumière équivalente à l’ensemble de la lumière émise dans l’univers connu et visible. Voilà ce qu’ils affirment. Et c’est la réalité. C’est là ce qui se passe réellement. Il ne s’agit pas d’un phénomène uniquement métaphysique – constaté seulement par ceux qui croient, ou « perçu » par les seuls chamans ou prophètes ; NON ! Il s’agit véritablement de quelque chose que chaque être humain peut constater par lui-même. 

Pourquoi vous emmener là-bas, si loin ? Pourquoi vous faire découvrir tout ceci, chers anges ? Humains, assis sur vos chaises, pourquoi Kryeon, membre de cette famille, vous emmène-t-il là-bas ? parce que, dans cette immensité, se produit un phénomène qui possède l’énergie de votre espèce. Je vais vous laisser en cet endroit quelques instants et vous expliquer la raison de son importance. 

Pourquoi pensez-vous que certains changements s’effectuent actuellement avec le passage du nouveau millénaire ? Quels sentiments éprouvez-vous, que vous avez déjà ressentis dans le passé ? D’après vos météorologues, cette période est exceptionnelle et unique – du moins dans le cadre des observations faites au cours de l’histoire de l’humanité. Et ils ont raison. Vous demandez-vous pourquoi vous recevez, en ce moment même, les dons de l’Esprit ? Pourquoi les informations diffusées par channeling se multiplient actuellement ? Pourquoi de grandes tragédies humaines sont éventuellement possibles ? Certains estiment peut-être que le temps est venu. D’autres croient qu’il s’agit simplement de l’aboutissement de la race humaine dans l’histoire. 

Je suis ici pour vous informer qu’un dessein, un plan, sous-tend ces phénomènes, qu’une programmation est à l’œuvre ici : une conscience existe derrière chaque événement qui surgit. L’accroissement des pouvoirs constatés par les guérisseurs n’est pas le fruit du hasard. De même en ce qui concerne la recrudescence des découvertes en biologie et dans le domaine des sciences physiques. Les changements considérables de la conscience de la planète ne sont pas dus au hasard. Quelque chose est en train de se passer, et beaucoup le ressentent ; quelque chose est en train d’arriver et nombreux sont ceux qui célèbrent cette réalité. Certains commencent à prendre peur, mais nous vous déclarons que la programmation est, en réalité, terminée. Nous allons tout vous dire…. 

Extrait de Messages de notre Famille de la série Kryeon – canalisé par Lee Carroll –TOME V – page 135 – La rénovation de la Famille. 

La porte d’accueil

La porte d'accueil dans LE RETOUR Couloir_porte%2Bsans%2Bretour

-       Tiens-lui la tête sur le côté gauche, près du plateau ! ordonna l’infirmière au préposé. Il vomit. Le service des urgences était rempli à capacité, comme c’était bien souvent le cas le vendredi. 

Cette fois-ci, la pleine lune venait compliquer les choses. -       A-t-il repris conscience ? demanda le voisin qui l’avait amené à l’hôpital. 

Le préposé se pencha pour mieux examiner les yeux de Mike. -       Oui, il se réveille lentement, répondit-il. Lorsqu’il reviendra à lui complètement ne le laissez pas se soulever. Il a une mauvaise blessure à la tête et quelques points de suture qui ne doivent pas se défaire. 

Le préposé sortit de l’isoloir séparé de la grande salle par un rideau installé sur une tringle semi-circulaire. Ce système permettait d’offrir un peu d’intimité aux patients. 

Mike ouvrit les yeux. Il sut immédiatement où il se trouvait. Il était de retour sur la terre, là où tout avait commencé. Les tubes fluorescents qui éclairaient la salle des urgences d’une forte lumière aseptisée firent grimacer Mike et le forcèrent à fermer les yeux. La pièce était fraîche et Mike souhaita avoir une couverture. Le préposé aux soins en amena une, comme s’il avait entendu la demande muette de Mike. Puis, il ressortit. -       Tu nous a perdus de vue pendant quelque temps, mon ami, dit le voisin, se sentant un peu mal à l’aise de ne pas connaître le nom de Mike. Ils t’ont recousu la tête. N’essaie pas de parler. 

Le voisin tapota nerveusement sur la poitrine de Mickael avant de se retirer dans la grande salle. Mike se retrouva seul. La tête lui tournait au souvenir de tout ce qui s’était passé. Ce n’était qu’un rêve. La vilaine créature qu’il avait combattue avait bien raison. Il avait été sur la terre tout ce temps, dans un lit d’hôpital, en plein coma, et toutes ces expériences connues n’étaient pas réelles. Mike avait l’impression qu’l allait vomir de nouveau, cette fois-ci à cause de la réalité de la situation. Il était de retour. Il n’avait vécu qu’un rêve illusoire et la terre des anges correspondait à la réalité décrite par l’entité négative –un conte de fées ! Il ne s’était vraiment rien passé et Mike était jours à l’hôpital. Tout ce qu’il avait vu et tout ce qu’on lui avait appris n’avais ni substance ni fondement. Il referma les yeux ; il aurait voulu mourir. 

L’infirmière-chef s’approcha de son lit et se pencha au-dessus de lui. Il sentait son parfum léger dominant l’odeur des désinfectants. Elle examina le pansement sur sa tête et le touche légèrement. 

-       M.Thomas, êtes-vous éveillés ? -       Oui, dit-il d’une voix faible et déprimée. 

-       Vous pouvez partir. Nous avons soigné votre blessure et vous êtes guéri. Vous pouvez quitter l’hôpital. Mike sut qu’il y avait quelque chose de différent. -       Ma mâchoire, ma gorge ? 

-       Elles n’ont pas été touchées. Y a-t-il quelque chose que nous n’avons pas vu ? Mike bougea la mâchoire et passa la main sur son cou devant le regard inquiet de l’infirmière. Tout avait l’air en ordre. -       Non, je suppose que j’ai rêvé. Mike était de retour dans la réalité. A tel point qu’il demanda à l’infirmière : « Depuis combien de temps suis-je ici ? » 

-       Environ trois heures, M.Thomas. -       Et la facture ? 

-       Elle est couverte par un règlement quelconque provenant de votre assurance-habitation. Vous aurez des papiers à signer, mais rien à payer. -       Merci ! 

L’infirmière disparut derrière le rideau et Mike se retrouva de nouveau seul. Il y avait quelque chose de curieux. Même si, à ses yeux, l’événement semblait s’être produit deux mois auparavant au moins, Mike se rappelait que l’assaillant lui avait écrasé la gorge. Il avait subi des blessures avant sa vision ou son rêve ; vision ou rêve, ça n’avait certainement rien changé à cela. Et voilà que non seulement il n’avait pas de blessure à la gorge, mais aucune à la mâchoire. Rêvait-il encore ? Mike ressentait un besoin pressant d’aller à la salle de toilettes ! C’était vraiment le retour à la réalité, celle qu’il connaissait comme être humain. Mike se leva, sans tenir compte de ses douleurs à la tête. Il constata qu’il portait les mêmes vêtements qu’au moment de l’accident. Il partit à la recherche de la salle de toilettes qu’il trouva rapidement. Elle était conçue pour une seule personne, parfaitement désinfecté et extrêmement propre. Il soulagea sa vessie, un geste qui lui parut étrange, comme une action qu’on n’a pas exécutée depuis des mois. Il lui sembla que ça prenait des heures ! 

En se lavant les mains, il s’aperçut dans le miroir. Son visage avait changé. Il s’approcha un peu, se regarda longuement dans les yeux et s’interrogea sur ce qu’il voyait. Il se redressa. Il se sentait bien. Peut-être qu’un repos de trois heures dans un hôpital était ce dont il avait eu besoin ! Mike sortit lentement de la salle de traitement et se trouva nez à nez avec son voisin, qui l’attendait. Il lui serra la main. 

-       Merci Monsieur… euh ? Mike ne connaissait pas son nom. -       Je me nomme Hall ! Il était heureux de voir Mike debout et en forme. 

-       Ce n’est rien, Monsieur… Mike l’interrompit. -       Appelez-moi Mike, je vous en prie. 

-       D’accord, Mike. Ma voiture est ici. Allons-nous-en chez nous. Mike réagit à l’expression chez nous  et sentit comme un coup de poignard au creux de l’estomac, ce qui lui rappela combien il était déçu. -       Oui, d’accord, allons-y. Mike appréciait le service rendu. 

Pendant que Hall allait chercher sa voiture, il signa les papiers puis sortit. Sur le chemin du retour, Mike interrogea son voisin sur l’incident. Tout concordait avec ce dont il se souvenait, excepté les blessures. Est-ce que j’ai imaginé tout cela ? se demanda Mike. 

Mike remercia Hall de son aide et se dirigea vers son appartement. Il ouvrit la porte comme d’habitude, alluma la lumière faible, entra et referma derrière lui. Il fut assailli par des odeurs et des images qui auraient dû lui être familières, mais qui ne l’étaient pas. Même si les dégâts n’avaient pas été nettoyés et que la chaîne stéréo devait être replacée, l’aquarium ne s’était pas brisé comme dans ses souvenirs. Quelque chose n’allait vraiment pas. Il avait l’impression d’entrer dan le logis d’un être démuni à qui il avait offert son aide à remettre de l’ordre. Il promena son regard sur toute la pièce. Cette place ne lui appartenait pas ! Comment avait-il pu le croire d’ailleurs ? Pourquoi était-ce si sombre et si défraîchi ? Il y a trois heures, ce logement était à lui et, maintenant il avait l’impression qu’il appartenait à quelqu’un d’un autre monde. Qu’est-ce qui se passait ? Mike se rendit compte que sa conscience ne correspondait pas à celle de l’homme qui vivait ici. Ç a lui semblait même étranger et inapproprié de dormir ici. Il alla fouiller dans le premier tiroir de son bureau. Il y trouva une carte de crédit dont il n’avait jamais pensé avoir besoin. Le crédit est trop dispendieux. Je n’ai pas besoin de choses luxueuses. Mike inséra la carte dans son portefeuille, s’assura qu’il avait au moins quelques dollars en poche et réunit quelques affaires et des articles de toilette. Puis, il éteignit la lumière avant de partir. Il savait qu’il devrait revenir chercher ses choses et son poisson, mais il décida de donner son avis de départ immédiatement. Ensuite, il alla chez Hall et lui expliqua ce qu’il s’apprêtait à faire au cas où il y aurait ultérieurement un rapport de police. 

Il prit un taxi et se fit conduire dans une plus belle partie de la vile, puis s’arrêta dans un bon hôtel. Il soupira d’aise en voyant le hall d’entrée luxueusement meublé et agréablement décoré,. Voilà qui était mieux ! Il se trouverait un autre appartement demain, après avoir obtenu l’emploi qu’il méritait. Lorsqu’il traversa le hall pour se diriger vers les ascenseurs, les têtes se tournèrent dans sa direction. Sa présence dégageait une vibration positive et attirait l’attention. Croyait-on qu’il était une personne connue, une vedette ? Ce n’est qu’une fois étendu sur le lit de sa chambre qu’il commença à se demander ce qui s’était passé. Il se sentait très bien, en paix. Il était absolument certain de pouvoir se trouver un emploi extraordinaire le lendemain, en une seule journée, même à Los Angeles, parce qu’il excellait dans on métier. Il avait hâte d’entreprendre une nouvelle carrière et de donner aux autres et, qui sait, d’avoir beaucoup de succès. Puis un phénomène intéressant se produisit. Il pensa à Shirley, son amour perdu, sans éprouver de douleur. Il ne ressentait aucun remords concernant la perte d’une relation précieuse et ne se sentait pas non plus dans un état lamentable ni obligé de se cacher. Il fit une véritable grimace en se rappelant la personne qu’il avait été. Pour l’amour du ciel ! A quoi est-ce que je pensais pour me conduire de la sorte ? Cette femme ne faisait que remplir son contrat. J’ai été aussi responsable qu’elle de toute la situation. A quoi tenait ce nouveau discours ? Mais c’était vrai ! Mike posa un geste qui l’aurait fait terriblement souffrir il y a quelques heures à peine. Il prit le combiné du téléphone et composa le numéro qu’il connaissait si bien. La sonnerie se fit entendre une fois, puis deux fois et une charmante voix féminine répondit. 

-       Allô ! -       Shirley ! Mike était ravi d’entendre sa voix. 

-       Mike ? On ne pouvait en dire autant d’elle. -       Ecoute, je voulais simplement s’assurer que tu allais bien et te dire que je suis très heureux de tout ce qui s’est passé. 

-       Mike, est-ce vraiment toi ? Tu sembles différent. -       Je veux simplement mettre un point final à notre relation et te souhaiter une belle vie. Tu le mérites bien. Et tu étais vraiment une bonne compagne. 

-       Mike ? Est-ce vraiment toi ? -       C’est moi. 

-       Tu as une autre amie ? -       Non, Shirley. Je suis vraiment sérieux. Je voulais simplement te dire que tout allait bien et te souhaiter bonne chance dans tout ce que tu entreprendras. Nous nous sommes bien amusés et j’espère que tu garderas un bon souvenir de moi. 

-       Mike, qu’est-ce qui s’est passé ? -       Je n’ai pas le temps de parler maintenant ; peut-être une autre fois. Au revoir. 

-       Mike, c’est une blague ou quoi ? Mike raccrocha. Il éprouvait un agréable sentiment de sérénité. Il était heureux d’avoir mis un point final à cette partie de sa vie. Le son de sa voix n’avait pas suscité d’émotion négative, seulement un sentiment d’achèvement et de progrès. Il se sentait étrange. Quelque chose était changé. Il posait des gestes qui n’appartenaient pas à l’ancien Mike. Il ressentait l’énergie du moment et ne s’inquiétait pas de se trouver dans une chambre d’hôtel qui lui coûterait cent dollars. Il  était certain que son prochain emploi lui apporterait l’abondance lui permettant de payer sa note d’hôtel… emploi qu’il n’avait pas encore. Ce n’était certainement pas l’ancien Mike, mais bien plutôt le Mike « actuel » qui comprenait la confiance en soi et le fonctionnement universel des choses. Il avait l’impression d’avoir vécu une nouvelle naissance. La gamme des sentiments qui animent un homme heureux était en place. Des frissons traversaient son échine et il savait en quelque sorte ce que ça signifiait. Il se dirigea vers la porte de sa chambre et l’ouvrit. De l’autre côté, prêt à frapper, il trouva son ami John. 

-       Bonjour John, lui dit Mike en le serrant. -       Comment as-tu su que j’étais là ? lui demanda John d’un air perplexe. 

-       L’intuition, je suppose, Mais entre. -       Tu n’es pas facile à trouver. J’ai entendu parler de ce qui t’était arrivé à ton appartement et je suis venu aussi vite que j’ai pu. Ton voisin m’a dit que je te trouverais ici. Ça va ? Et ta tête ? Pourquoi n’es-tu pas chez toi ? Qu’est-ce donc cette histoire d’hôtel ? 

Mike leva la main en signe d’interruption et sourit à John. -       John, ma tête est parfaite. Et je n’ai plus rien à faire dans ce trou. Ni au travail, d’ailleurs. Nous le savons tous les deux. 

John était renversé. Il avait toujours cru que Mike s’en tirerait très bien, mais il ne s’attendait pas à une si rapide transformation à la Superman. -       Mickael, que s’est-il passé ? Tu es vraiment différent. 

-       Je sais. Je ne peux te dire pourquoi, mais j’ai appris tellement de choses ! Et je me sens bien, en paix et plein d’énergie. John écoutait sans rien dire. -       Je t’offrirais bien quelque chose à boire, mais je viens à peine d’arriver. Tu viens manger avec moi ? 

-       Tu veux dire au restaurant ? -       Oui, je t’invite. 

-       Bien sûr ! dit John en regardant Mike avec attention. Comme tu as changé. 

Les deux hommes quittèrent la petite chambre et se rendirent dans un restaurant de l’hôtel. John écouta Mike l’entretenir de tout, excepté de son rêve. Il mentionna sa conversation avec Shirley, et cause de ses projets d’emploi et de sa nouvelle perspective de la vie. Mike parla avec animation du triomphe de la vérité et de l’établissement de la paix par le pardon et l’honnêteté. Les choses qu’il avait jusque-là critiquées, il en parlait maintenant avec douceur, tout en nuances. Il discourut sur le fait que l’être humain n’avait pas à accepter ce qu’i lui était transmis et qu’il pouvait créer sa propre réalité. John ne disait rien. Pétrifié, il laissa Mike parler et parler tout au long du repas copieux suivi d’un dessert et d’un café. Il avait l’impression d’assister à une conférence sur le mieux-être qui, d’ailleurs, lui faisait beaucoup de bien. Tout ce qu’il entendait était bien inspiré. Il réussit enfin à placer un mot pendant que Mike avait la bouche pleine. 

-       Mike, as-tu vécu une expérience de vie après la mort ou quelque choses d’approchant ? John était sérieux. La veille, Mike était lui-même prêt à devenir itinérant et à souffrir en toute connaissance de cause. 

-       Non, John, je crois que j’ai eu une expérience de VIE APRES LA VIE. Les deux hommes éclatèrent de rire, ce qui libéra la tension. Malgré l’aspect comique de la situation, Mike s’interrogeait aussi sur ce qui s’était vraiment passé. Il n’était pas convaincu de la réalité de sa vision, mais il se sentait tellement bien. John ne voulait pas partir. Il était conscient de profiter de l’énergie que dégageait Mike. Il avait maintenant le désir de chercher aussi un nouvel emploi. Mike l’avait convaincu de sa véritable valeur et John en avait convenu. Il était animé par l’enthousiasme de Mike et par sa nouvelle personnalité positive. C’était contagieux.  Et ces nouvelles pensées élevées ? Là, John était moins certain, mais il n’y avait sûrement pas de mal à les entendre. Il avait l’impression que sa valeur personnelle s’intensifiait. 

En lui souhaitant une bonne nuit, Mike serra John affectueusement, et le geste surprit celui-ci, d’autant plus que c’était la deuxième fois au cours de la soirée. Que se passait-il ? On n’aurait pu souhaiter meilleur ami. Mike paraissait vivre dans un nouveau monde. Il semblait rempli de paix et d’amour pour l’humanité. Dans son bonheur nouveau, il ne portait aucun jugement. Décidément, il était transformé. 

Mickael retourna à sa chambre et s’assit sur son lit. Pouvait-il croire un seul instant que son voyage de rêve avait été réel ? Dans l’affirmative, pourquoi se trouvait-il de nouveau sur terre. Quelque chose clochait. Ce n’était pas comme il avait été prévu. Alors, les apparences sont parfois trompeuses ? Mike sentit une présence étrange mais familière. Son intuition agissait et son corps lui parlait. Mike se leva et se dirigea vers un fauteuil, à l’autre bout de la pièce. Puis, dans un mouvement tout à fait spontané, il ferma les yeux et étendit les mains avant de parler cérémonieusement à haute voix. -       Au nom de l’Esprit, je demande qu’on m’apprenne ce que je dois savoir sur ma situation actuelle. Je la respecte, sans toutefois la comprendre. 

Mike resta silencieux, les yeux fermés. Puis il se produisit une brillante explosion de lumière. Il fut projeté à travers un portail, dans un endroit qui lui était strictement réservé. C’était le sanctuaire intérieur de la communication de Michael Thomas avec l’Esprit, un lieu où il retournerait souvent durant ses méditations. Il y flotta dans l’espace, pleinement conscient de se trouver encore une fois dans son état de « rêve », sauf que ce n’était pas vraiment un rêve. -       Non, ce n’est pas un rêve, Mickael Thomas ! Mike reconnut la voix de Blanc. Oserait-il ouvrir les yeux ? Il ne voulait pas quitter cet endroit et savait pertinemment qu’il n’y était  que de passage. Il ne voulait pas se retrouver dans sa chambre d’hôtel avant d’être prêt. La voix du grand ange blanc se fit entendre de nouveau : 

-       - tu es tout simplement dans un autre état de réalité altérée. Lequel est le plus réel à tes yeux, Michael ? -       Blanc ! S’écria Mike. 

-       oui, Mickael. -       Je suis tellement heureux de t’entendre ! dit-il d’une voix remplie d’animation. Je savais que ce n’était pas un rêve. 

-       Non, Mickael,  ce n’était pas un rêve. -       Que s’est-il passé ? Pourquoi ne suis-je pas au paradis ? Y a-t-il eu un erreur ? Mike était tellement heureux de lui parler encore une fois. 

-       Ouvre les yeux, Mickael. Nous avons de la compagnie. 

7675691-nuage-de-briller-multicolore dans LE RETOUR

Mike obéit et ouvrit lentement les yeux. Le portail était toujours là et Mike ne fut pas projeté hors de son état méditatif. Il flottait en position du lotus dans un espace d’une indicible blancheur lui rappelant la pièce blanche où il avait d’abord rencontré le grand ange d’amour. Mais il était maintenant entouré de sept entités réunies en cercle. Puis, sept couleurs différentes se mirent à bouger. Chaque groupe constituait une couleur estompée qui se manifestait peu à peu et prenait une forme définie. Mickael savait ce qui se passait et son cœur était rempli de joie. Sous lui, les sept nuages de teintes subtiles s’intensifièrent pour créer une brillance étonnante. Il y avait là Bleu, Orange, Vert, Violette, Rouge, Blanc et même OR ! Espacés également, les petits nuages grossirent graduellement pour devenir les anges qu’l avait rencontrés et avec qui il avait passé du temps. Il lui semblait que c’était hier seulement. Mike était tout à fait ravi de les revoir. C’était ses amis. Il prit garde de ne pas rompre le lien spirituel qui le reliait à sa forme humaine demeurée dans la chambre d’hôtel. Il se trouvait à deux endroits en même temps. Les sept entités angéliques formèrent un cercle dans le sanctuaire de Mike pendant quelque temps, les mains levées vers lui, dans un geste cérémonial. Mike célébra en leur compagnie et ressentit l’immense caractère sacré émanant du cercle, qu’il loua par son silence. C’est l’ange doré qui parla en premier : 

-       Salut à toi, Mickael Thomas de l’Intention pure. -       Salut à to, répondit Mickael, calme et confiant. 

-       Que désires-tu savoir ? L’ange d’or riait presque. Il savait ce que Mike savait et, par conséquent, que celui-ci se présentait à lui avec le désir de comprendre ce qui avait cloché. Pourquoi était-il à nouveau sur terre ? Puis Blanc intervint, pour répondre à la question non formulée de Mike. 

-       Mickael, il serait peut-être bon que tu entendes ton souhait original. Mike ne comprenait pas la signification de ces paroles, mais il continua d’écouter. On lui fit écouter, à la manière d’un bande audio, les paroles qu’il avait lui-même prononcées devant Blanc pour lui expliquer sa vision d’un chez soi. Mike reconnut sa propre voix : -       Je veux être aimé et côtoyer l’amour, répondit Mike. Je veux ressentir la paix dans mon existence… je ne veux pas être assujetti aux préoccupations et aux poursuites futiles de ceux qui m’entourent. Je ne veux pas m’inquiéter à propos de l’argent. Je veux me sentir LIBERE. J’en ai assez d’être seul. Je veux me relier aux autres entités de l’Univers. Je veux connaître le sens de ma vie et jouer mon rôle au sein du paradis – si l’expression est bien choisie. Je veux être un fragment juste et pertinent du plan de Dieu. Je ne veux plus être un humain comme avant. Je veux être comme toi. 

C’est ainsi que Mike avait décrit son chez soi. C’était les mots mêmes qu’il avait employés.  Puis Bleu parla. -       Regarde ta vie, Mickael Thomas. Tu possèdes la carte de l’intuition qui t’accordera une existence paisible puisque tu comprends le fonctionnement de l’Esprit. 

Mike sut que Bleu avait raison. Il ne s’inquiétait pas de sa recherche d’emploi du lendemain. Il avait sa carte et elle l’aiderait à se rendre au bon endroit. Puis la voix d’Orange se fit entendre. -       Les présents et les outils de vibration supérieure t’aideront à conserver ton équilibre et te garderont à l’abri des drames de ton entourage, si tu le souhaites. Et tout au long du chemin, tu auras le pouvoir d’anéantir toute négativité qui essaiera de faire obstacle à ton cheminement. 

Mike savait qu’Orange disait la vérité. Il ne s’inquiétait plus des mauvaises expériences passées de sa vie. L’épisode avec Shirley était effacé de sa conscience, comme s’il n’avait jamais existé. Puis, ce fut au tour de Vert avec son humour non équivoque. -       Ta physiologie te procurera la liberté nécessaire puisqu’elle repose sur la sagesse et la connaissance. Mike ne s’était jamais senti aussi bien et savait comment le demeurer. Les enseignements de Vert avaient fait des merveilles ! 

Ensuite, Violette parla. Sa voix mélodieuse flotta aux oreilles de Mike. -       Tu fais maintenant partie du plan divin de Dieu. Tu as un but et des responsabilités. Tu crées ta propre réalité et il n’y aura plus jamais lieu de t’inquiéter. Toute ta famille t’entoure. 

Mike savait qu’elle avait raison. Il créerait effectivement son avenir sans s’inquiéter. Il savait que sa famille le protégeait et qu’l se trouverait toujours au bon endroit au bon moment. La voix de Rouge se fit entendre. -       Tu ne seras plus jamais le même type d’être humain qu’auparavant, Mickael. Tu t’es transformé pour toujours par ta propre intention. 

Encore une fois, l’ange avait raison. Mike ne retournerait jamais en arrière. Il n’était plus le même homme. Son logis appartenait à une personne pitoyable et il devrait même donner ses vêtements. Il était un homme neuf ! Puis il entendit de nouveau la voix caractéristique de Blanc. 

-       Tu es une partie appropriée du plan d’amour, Mickael. Nous t’aimons immensément et tu as la capacité de communiquer le même amour aux autres. Mais il te reste à prendre conscience du présent qui t’attend. Que pouvait bien vouloir dire tout cela ? Pourquoi Blanc prononçait-il sans cesse des mots qui appelaient une question ? 

Et enfin, ce fut l voix de l’ange doré, immense et puissant, mais sacré et… si doux. -       Tu voulais être un ange, Mickael ? Qu’as-tu appris dans ma maison ? Tu es une merveilleuse partie de Dieu qui existe sur la planète dans une vibration très élevée. Un ange déguisé, un des rares qui le sache et qui soit consacré par Dieu. En réalité, Mike avait demandé à être un ange, sans savoir qu’il en était déjà un. 

Tout à coup, ils semblèrent tous parler à l’unisson et Mike entendit la pensée qu’ils émettaient. -       Tu ES chez toi Mickael Thomas. Tu y es parce que tu l’as demandé. C’est ici que tu dois être si tu veux influencer la planète. Tout ce que tu as demandé est maintenant réalisé. Tu es un Guerrier de la Lumière. Comme Marie, ton homologue humain, tu résonnes de la vibration de Dieu. Tu as vaincu le géant, accepté l’insigne d’or et tu possèdes la sagesse de tous les temps

Mais ce n’était pas tout et Mickael Thomas le savait. Les êtres angéliques perdirent leur forme et redevinrent sept petits nuages de couleurs brillantes se réunissant en une seule lumière à l’éclat du diamant. Le chatoiement et la lumière de la nuée vibraient d’un éclat inégalé. Les anges se concertaient ! Mike le savait. Puis, il les sentit encore lui parler. 

-       Mickael Thomas, nous te donnons une nouvelle appellation à l’instant même. Lorsque tu cheminais sur le sentier, nous t’appelions Mickael Thomas de l’Intention pure. Aujourd’hui, tu reçois ton diplôme ; tu deviens une entité à la vibration élevée qui n’est plus tout à fait humaine ni complètement angélique. Tu es Mickael l’ACTUEL. Ton nom symbolise la vibration du présent et l’un des plus beaux compliments que nous puissions te faireMike trouva la chose amusante tout en sachant que les anges rendaient sérieusement hommage à sa nouvelle vibration. Le nuage spectaculaire prit finalement la forme d’un véritable diamant et s’éleva pour flotter au-dessus de sa tête, ceignant tout l’espace qu’il occupait de sa lumière. Il fut immergé dans l’amour et se sentit encore une fois imprégné de la présence de Dieu. Chaque cellule de son corps était  en état de célébration et toute sa biologie y répondait par un immense sentiment de gratitude, sentiment qui envahissait chaque parcelle de son corps. Il sut qu’il était temps de retourner dans le fauteuil de sa chambre d’hôtel. Les anges avaient un dernier message à lui communiquer. Il l’entendit une fois retourné à son fauteuil. 

-       Mickael l’ACTUEL, NOUS T’AIMONS TENDREMENT Mike demeura quelque temps dans son fauteuil, le temps de « revenir » de son état exaltant de méditation. Tout ce qu’il avait expérimenté dans les maisons de sa formation spirituelle était réel ! Tous les enseignements étaient précis et valides et il possédait encore toute la connaissance reçue alors qu’il se trouvait dans une simple chambre d’hôtel de Los Angeles. Cette pensée lui donnait le vertige et il se demanda combien il y en avait comme lui. 

Mike était épuisé. Il s’endormit presque sous la douche, mais réussit enfin à se mettre au lit. Il était trop fatigué pour songer à la suite des événements. Il avait besoin de sommeil et il dormit très bien  A son réveil, le lendemain, il était prêt à faire face à la vie. Il sortit sur son balcon et examina les environs. Il n’y avait aucune limite à ce qu’il pouvait faire. Il savait pouvoir changer tout ce qu’il toucherait. Mike était convaincu que de grandes réalisations l’attendaient, qu’il aurait beaucoup à faire à et à apprendre, surtout en ce qui avait trait à l’intégration de sa nouvelle vibration à celle des humains qu’il côtoierait. Il n’était pas inquiet. Il possédait en son âme l’amour et la sagesse compréhensive des temps. Son ange intérieur prendrait soin de tout et lui-même saurait comment se comporter à chaque instant. Il trouve un emploi beaucoup plus facilement qu’il ne l’avait cru. Les entreprises importantes recherchent constamment des vendeurs compétents et honnêtes et Mike sut exactement comment se présenter. Il s’était procuré de nouveaux habits et s’était fixé des objectifs élevés. Il s’était ensuite présenté dans la plus grande entreprise pouvant utiliser ses services sans tenir compte d’une affiche indiquant que le personnel était complet. Il avait décroché son emploi  en quelques minutes et quitté l’édifice, prêt à accomplir une autre cérémonie centrée sur le fait que les humains pouvaient créer leur propre réalité. 

Mike s’interrogeait sur son nouvel état. Le fait qu’il était maintenant chez lui commençait à pénétrer sa conscience. Son nouvel emploi était assuré et il décida de se chercher un autre appartement. Ce n’est qu’après trois jours qu’il fut frappé par une évidence, un matin, sous la douche. Qu’est-ce que Blanc avait dit à propos de ce qu’il n’avait pas saisi ? Il te reste encore à prendre conscience du présent qui t’attend ! Ses yeux s’emplirent de larmes parce qu’il en comprenait enfin le sens. C’était le plus grand présent de tous. il ne pouvait lui être offert qu’à titre d’être humain et il lui avait été bien caché au cours des derniers événements vécus sur terre. Il détenait une portée profonde et Mike s’agenouilla pour rendre grâce à la vérité de la révélation. Il tremble à la pensée du potentiel qu’elle offrait et fouilla dans sa mémoire pour trouver l’information dont il avait besoin. Son cœur vibrait à la pensée de ce que cette révélation comportait. 

frise%20bambous

 C’est ici que nous nous séparons de Mickael Thomas. 

Il doit poursuivre sa quête. Sa nouvelle intuition et ses présents lui font savoir qu’il n’est pas achevé. Sa carte le guidera dans la direction appropriée et son épée éternelle de la vérité restera son phare dans la noirceur, une fréquence de vibration en fa qui proclamera sa joie au moment opportun. La vision que Mike a perçue lors de son séjour dans la maison de Blanc est clairement imprimée en lui. Rien ne saura arrêter Mickael l’Actuel dans sa course vers le présent sacré qui l’attend dans cette mer humaine qui l’entoure. Son sourire se veut le plus radieux qu’un être humain puisse arborer lorsqu’il sait parfaitement que sa quête s’achèvera dans la réussite la plus totale et qu’il suffit pour lui de l’entreprendre. 

Mike a compris qu’on vient de lui donner une seconde change en lui offrant la possibilité de trouver sa perle, l’amour de sa vie, un contrat si puissant qu’ils seront irrésistiblement attirés l’un vers l’autre, sans aucune possibilité de vire séparément sur cette planète. Mike se met à la recherche d’une merveilleuse femme rousse au teint d’ivoire et aux yeux d’émeraude. Il ne connaît pas son nom terrestre, mais c’est sans importance. L’énergie d’Anolee sera semblable à un phare dirigeant son âme dans la pénombre. 

Il pensa eux enfants à venir et sa détermination à trouver son amour se décupla. L’air qui l’entourait était chargé d’électricité qui se mêlait à l’énergie de la volonté et de l’amour spirituels, le tout prêt à éclore et à s’épanouir. L’odeur de la victoire embaumait l’espace. La seule rose prévue à la vie de Mike allait être découverte, admirée et aimée pour sa beauté. Son parfum serait apprécié pendant toute une vie, conservé et adoré pour sa beauté parfaite et son élégance naturelle. Elle vivait là, quelque part, et Mike allait la découvrir. Les anges souriaient, sachant bien que Mickael atteindrait son but. 

Mickael Thomas était enfin rentré chez lui. 

LE RETOUR – histoire de Michael Thomas – Livre de la série Kryeon – Editions Ariane 1998– Kryeon canalisé par Lee Carroll.  

La septième Maison

La septième Maison dans LE RETOUR mini_2_gif  Le temps ne s’était pas vraiment gâté, mais il aurait pu être plus agréable. Mike s’était habitué à un merveilleux ensoleillement accompagné de températures modérées ou à un assaut violent des éléments au point de transformer une pastèque en raison en moins de dix minutes. Mais aujourd’hui, le ciel était couvert et gris et donnait aux choses une apparence uniforme. La journée était fraîche et une brise légère rôdait telle une menace avec une irrégularité semblant vouloir communiquer un message mystérieux. Les nuages ne s’accumulaient pas, mais ne se dissipaient pas non plus. Mike marchait depuis une heure. Le temps ne le préoccupait pas, mais il en était tout de même conscient. 

 

Son allure était réglée. En se dirigeant vers la prochaine maison, il demeurait vigilant, jetant un coup d’œil derrière lui de temps à autre, mais son esprit était envahi par la décision qu’il avait prise. En avançant vers la dernière maison, il avait le sentiment puissant qu’il venait de franchir une étape spirituelle subtile et un point déterminant de son périple. Il ne parvenait pas à oublier la vision de sa vie sur terre avec Anolee et les enfants à leurs côtés, tous souriants. Lorsqu’il y repensait, son cœur planait et il se sentait bien. Devant lui, le sentier ondulé menant à un défi inconnu le rendait triste et plein d’un immense sentiment de perte. La mort n’avait pas frappé, mais un coin de son cœur était en deuil. Il poursuivit sa route, ne se rendant pas compte que le paysage se modifiait graduellement. Mike aborda un angle particulièrement prononcé. Il remarqua qu’il venait de franchir un bout de chemin très étroit dont les côtés abrupts descendaient vers une sorte de canyon. Il remarqua pour le première fois que les collines arrondies et les plaines luxuriantes qu’il avait traversées jusque-là avant été remplacées par un paysage plutôt désertique parsemé de gros rocs et de falaises  et agrémenté à l’occasion d’un arbre majestueux qui en accentuait la nudité. Il s’aperçut que le changement topographique lui avait complètement échappé tant il était absorbé par ses pensées. Le sentier s’engageait dans une gorge aux abords très escarpés, ce qui, ajouté aux nuages gris, diminuait l’intensité de la lumière à un point tel qu’on aurait pu se croire au crépuscule et non au petit matin. L’intuition de Mike se faisait sentir. Les objets devant lui n’étaient pas clairs. Etait-ce des roches ou… ? 

 

Sois plus alerte. Attention au danger ! 

Mike réalisa soudain qu’il avait passé la dernière heure dans un état d’hébétude. Il s’arrêta pour prendre quelques bonnes respirations afin de clarifier son esprit. Il se sentait étrange. Mais pourquoi donc ? Obéissant à son instinct, Mike se mit à chercher des signes de danger. Il fouilla du regard le sentier derrière lui, pensant y trouver peut-être la sombre entité qui l’avait suivi chaque fois qu’il était à l’extérieur. Rien. Aucun mouvement. L’uniformité grise qui sévissait depuis une heure avait contribué à la léthargie de son esprit. Mis à part le changement de température et du paysage, il ne distinguait rien d’inhabituel ni de menaçant mais son instinct l’incitait tout de même à se préparer à quelque chose. Mike remercia intérieurement son nouveau pouvoir, qui jouait bien son rôle. Il sortit sa carte. Peut-être l’informerait-elle ? 

 

Il l’examina. Etrange. Elle indiquait le passage étroit dans lequel il se trouvait et les environs, mais il y avait quelque chose de différent. Il regarda de plus près. Là ! A cent mètres devant lui, un point qu’il ne pouvait apercevoir de l’endroit où il se tenait était complètement vierge. Habituellement, la carte indiquait ce qui se situait autour de VOUS ETES ICI. Elle ne donnait que peu d’indices sur le passé ou le futur mais elle était en général précise et éloquente. Alors, que pouvait bien signifier ce point vierge vers l’avant, comme si l’endroit avait été effacé ? 

-       Bleu, que signifie un point vierge sur la carte ? demanda Mike à haute voix. 

Bleu ne répondit pas, mais l’intuition de Mike s’exprima. La réponse lui vint presque immédiatement. Il lui revint en mémoire que la « chose » qui le suivait s’était toujours tenue en dehors des limites de la carte. Peut-être se montrait-elle sous la forme d’un point vierge ! Bleu lui avait dit que la carte se comparait au présent. Elle représentait l’énergie en présence au cours d’un déplacement sacré et reflétait un type de vibration particulier. Devant lui se trouvait un élément qui ne relevait pas du présent, quelque chose au détour du chemin que la puissante vibration de la carte ne pouvait lire. Ce point vierge résultait d’une vibration non-conforme à celle de la terre sacrée qui l’entourait. 

Mike sentait que ses conclusions étaient justes. Quelque chose l’attendait au détour du chemin. Il aurait dû se montrer plus alerte. Que serait-il advenu si sa nouvelle intuition ne l’avait pas prévenu ? Il maudit faiblement son esprit romantique en apparence démuni et se concentra plutôt sur le nouveau guerrier en lui. Il anima chacune de ses cellules avec le message d’un événement imminent, de quelque chose d’important. 

-       réveillez-vous ! Mike souriait à la pensée de s’adresser à son système biologique et crut encore une fois entendre le rire de Vert. Ce dernier lui manquait. L’humour s’avérait un excellent remède en ce temps de préparation. Préparation ? A quoi ? Au combat ? 

 

Soudain, Mike eut une révélation. Comme une énorme vague de compréhension, un amas de pensées et d’images l’envahirent, entraînant avec elles tout le poids d’une terrible prise de conscience. Il était figé. Il verbalisa sa peur pour quiconque pouvait l’entendre. 

-       MON DIEU ! ET SI J’AVAIS EFFECTIVEMENT A ME SERVIR DE CES ARMES ? 

Il en tremblait. Il sentait l’anxiété lui traverser le corps. Ça n’avait aucun sens. 

-       Ce sont des symboles des Guerriers de la Lumière du Nouvel Age. DES SYMBOLES ! cria-t-il en regardant vers le ciel 

Tout en pivotant sur lui-même, s’attendant peut-être à voir ses amis angéliques tapis sur les parois de la gorge à peine éclairée. Sa voix se fit entendre encore une fois : 

-       Orange, tu ne m’as pas appris à me battre ! J’ai cru que les armes ne serviraient à rien… 

Il s’arrêta au milieu de sa phrase en se rendant compte qu’il criait. Il entendit le rebondissement de sa voix sur les murs du canyon. D’autres pensées traversaient son esprit. Les paroles de ceux qu’il avait rencontrés le long de son parcours lui revenaient en tête. Il se rappela les propos de Rouge à l’effet que certaines épreuves l’effraieraient, mais il avait alors présumé de celui-ci faisant allusion à la tempête croisée sur sa route. Il se rendait maintenant compte que Rouge parlait des événements à venir et non de ceux du passé. Qu’est-ce qui l’attendait ? Il se souvint des paroles récentes de Blanc, qui décrivait Marie dans la chambre d’hôpital. 

-       Ne te laisse pas tromper par les apparences, Mickael. Elle est une Guerrière de la Lumière. Elle a vaincu le géant et elle est tout puissante. 

Vaincu le géant ? Puis il se rappela les paroles de Blanc au moment où il quittait la maison blanche. 

-       Ce n’est pas terminé mon ami. 

Tant d’avertissements et de nuances. Y a-t-il une bataille à l’horizon ? Une vraie ? Une où je devrai effectivement UTILISER l’épée ? Mike s’assit sur le chemin. Ses genoux tremblaient tellement il avait peur. Il ne se sentait pas guerrier, en tout cas pas dans le véritable sens du terme. 

-       Hé ! les anges ! Vous ne m’avez pas préparé à ça ! lança-t-il au ciel gris et aux parois menaçantes du canyon. Je ne me bats pas. Ç a n’a aucun sens. Les batailles et les armes correspondent à des anciennes vibrations. Voilà une façon désuète de penser. Ce n’est pas de cette terre. 

Un calme étrange s’installa. Le vent tomba. Un silence de mort régnait. Puis des voix se firent entendre. 

-       Sauf si tu combats une ancienne énergie. Il avait entendu clairement la vois d’orange. Mike se leva brusquement et regarda autour de lui, cherchant à déceler l’origine de la voix. 

-       Et sauf si tu te prépares à combattre un élément biologique qui n’a pas une vibration aussi élevée que la tienne. C’était la voix de Vert. Les voix angéliques émanaient de son propre intérieur. 

-       Et sauf s’il n’y a pas d’amour, Mickael, dit la voix douce et rassurante de Blanc. 

-       JE N’AVAIS PAS CONSCIENCE DE TOUT ÇA ! dit Mike d’un ton anxieux. Blanc, je ne suis pas un véritable guerrier ! 

-       Marie ne l’était pas non plus, dit Blanc d’une voix réconfortante. 

-       L’énergie ancienne réagit à un vieux paradigme. C’est ce qu’elle comprend, dit la charmante vois de Violette. 

-       Orange apprends-moi à combattre, implora Mike d’un ton laissant percer le découragement. 

-       Je l’ai déjà fait. Tu es prêt, Michael Thomas de l’Intention pure, tu es prêt, lui dit Orange d’une voix encourageante. 

-       Que dois-je faire ? hurla Mike aux parois du canyon. 

Silence. Puis il entendit la voix de Bleu. 

-       N’oublie pas, Michael Thomas, les apparences sont parfois trompeuses ! 

Les mots résonnèrent comme jamais auparavant. Ils portaient un avertissement et des conseils qui pouvaient se révéler utiles sur-le-champ. Tous les anges l’entouraient. Pour qu’une telle puissance soit en place, il doit y avoir un danger réel au prochain détour ! 

 

Mike était nerveux. Il savait qu’il ne possédait aucune qualité de guerrier. Pourtant, les anges lui affirmaient le contraire. Il devait leur faire confiance. De toute façon, il n’avait pas le choix. Il était au front. Il regarda autour de lui et acquiesça de manière sarcastique. Aucune échappée. La chose ou la personne qui l’attendait avait vraiment bien choisi son point d’attaque. Les parois étaient trop hautes et la fuite n’était possible que par un canal étroit où la poursuite serait un jeu d’enfant. Tout avait été bien calculé. Michael savait au moins où se trouvait l’horrible créature. Il n’y aurait pas d’effet surprise. Plus il examinait la situation, plus il devenait confiant devant la menace. Sa nouvelle vibration l’aidait ; il en était conscient. Une paix l’envahit, illogique mais spirituelle. Il sentait son habileté augmenter, même s’il ne savait pas trop ce qu’il allait affronter ni comment il allait le faire. C’était bien ainsi, pensa-t-il. Après tout, ce sont les règles du jeu de l’endroit. Je n’ai pas accès au futur mais il s’est déjà produit dans l’esprit de Dieu. La solution à ma situation s’est donc déjà manifestée, même si je ne la connais pas encore. Je le saurai en temps voulu. Je détiens la connaissance, le pouvoir, et je suis en terrain connu. J’ai l’avantage d’être chez moi ! 

-       D’accord, dit Mike à haute voix. J’ai été attaqué par une tempête, piétiné par un ange ; j’ai perdu tous mes biens personnels ; mes émotions ont été passées au crible ; mon système biologique a été modifié et élevé ; et mon cœur a été brisé et examiné avant de m’être rendu. Quoi d’autre ? J’ai les outils, je suis prêt. Mais, j’aimerais bien savoir me battre, ajouta-t-il en soupirant et en regardant dans la direction du défi qui s’annonçait. 

Mika décida de faire quelque chose qui lui aurait semblé ridicule quelques semaines auparavant. Il s’agenouilla et fit une courte cérémonie à l’égard des événements qui se préparaient. Il toucha chacune de ses armes et mentionna leur utilité. Il se rappela les mouvements d’équilibre qu’Orange lui avait appris. Il passa vingt minutes en état de gratitude, remerciant d’avoir été choisi pour le combat présagé. Il loua le sol sur lequel il se trouvait. Il remémora sa place au sien de sa famille spirituelle. Puis il se leva, prêt à combattre, dans toute la mesure du possible.Mike reprit sa route. Il franchit un bout de sentier après lequel apparut un long chemin devant lui. Les murs escarpés du canyon lui donnaient l’impression d’être au seuil du sombre tunnel du destin. Il savait que l’entité malveillante se trouvait devant lui. La carte l’indiquait clairement. Le corps de Mike aurait normalement d’y entrer en état de choc. Son système d’alarme intérieur aurait dû se déclencher et il aurait dû être une masse tremblante. Après tout, il n’était qu’un vendeur et non un guerrier sue le point de rencontrer un énorme vampire noir ! Mais tous ses sens étaient en alerte et il était rempli de détermination et non pas de crainte. Tous ses pouvoirs de vibration et ses nouveaux présents entraient graduellement en jeu. Son intuition se faisait rassurante et il l’écoutait à chaque instant, sachant qu’elle ne le trahirait pas. 

Rien. 

Puis, un mouvement sur la gauche ! 

Michael se retourna rapidement et vit un immense arbre à trente mètres devant lui sur la gauche. D’où venait le mouvement ? Bon sang ! et toute cette noirceur en plein jour ! Cela faisait-il partie du test ? Pourquoi pas plus de lumière à cette heure du jour ? 

Un autre mouvement ! Mike réalisa qu’il provenait du dessous des branches de l’arbre. 

-       QUI EST LA ? MONTRE-TOI ! La voix de Mike était puissante et autoritaire. SI TU NE TE MONTRES PAS, J’APPROCHE ! Il se tenait en attente, toutes les cellules de son corps en éveil. 

Lentement, un homme à l’air tout à fait normal s’avança et s’arrêta sous les branches extérieures. Il était vêtu comme un fermier, excepté qu’il ne portait pas de chaussures. Il leva les mains en signe d’arrêt, les paumes tournées vers Mike. 

-       Mike, je t’en prie, ne me frappe pas. Je vais me montrer. 

L’homme se dégagea lentement des branches de l’arbre et se dirigea vers Michael. Comme il avançait, Mike crut reconnaître sa démarche. Non ! Pas possible ! Maintenant, il voyait clairement son visage. 

-       Papa ? Le père de Mike s’avança vers le sentier. Il se tenait à deux mètres de Mike. Celui-ci aurait juré qu’il pouvait sentir l’odeur de la ferme émerger de l’homme. 

-       - oui, Mike. C’est moi. Je t’en prie, ne me frappe pas. Mike ne se leurrait pas. Il savait parfaitement que tout ça pouvait être faux. Après tout, les apparences sont parfois trompeuses. L’homme qui se présentait sous les traits de son père pouvait très bien être quelqu’un d’autre. En fait, il y avait de fortes chances que ce soit le cas. Mike restait sur ses gardes et en état d’alerte. 

-       - monsieur, vous êtes exactement à l’endroit où je m’attendais à rencontrer un ennemi. Ne vous approchez pas. 

-       Je sais Mike. C’est droit devant toi. Ne te laisse pas tromper. La chose qui t’attend compte capturer ton âme. Je t’en prie, crois-moi. 

Mais Mike n’y arrivait pas. 

-       Faits-u ici ? 

-       Par la grâce de Dieu, je suis ici pour t’arrêter avant qu’il ne soit trop tard. On m’a permis d’être ici pour t’avertir. Je t’attends depuis plusieurs jours, sachant que tu finirais par passer. Tout ce qui s’aventurera plus avant sera anéanti par la bête. Plusieurs sont venus et ils ont tous péri. C’est une terre maudite et on te trompe. Mike ne croyait toujours pas être en présence de son père. C’était trop facile. 

-       Pardonne-moi, mais il me faut des preuves. Dis-moi quel était mon surnom quand j’étais enfant. 

L’homme répondit sur-le-champ. 

-       Mykee-Wykee. 

Mike grimaça à la vérité. 

-       Que s’est-il passé dans la grange des Connel en 1964? 

-       Une grande fête pour célébrer la naissance des jumelles Sarah et Helen. 

Mike scrutait à la loupe les paroles de l’homme. La voix et le corps étaient parfaitement ressemblants. Il continua son interrogatoire et lui demanda des détails sur son enfance – ses écoles, ses amis, ses vêtements et certains événements. Les deux hommes se faisaient face sur la route. Là, le père débita pendant une demi-heure des fragments du passé de Mike avec une précision parfaitement rigoureuse. Mike commençait à se détendre. Cet homme savait tout. Aucune entité maligne n’aurait pu mémoriser tous ces détails connus de Mike seulement. Son intuition était toujours en alerte, mais il se tenait vraiment devant son père. Celui-ci commençait à transpirer abondamment. 

-       Papa, qu’est-ce qui se passe ? 

-       Oh ! Michael, je t’aime tellement ! présentement, tu reposes sur un lit d’hôpital et tu as de graves blessures au cou. Rappelle-toi. Tu te souviens de ce qui s’est passé dans ton appartement ? 

Depuis cet instant, tu flottes dans un coma, sensible aux manipulations du démon lui-même. Et tout ce que tu vois ici… Le père de Mike montra de la main les montagnes qui els encerclaient … « tout ça est un conte de fée. C’est irréel. Tout ce qu’on t’a appris et toutes mignonnes maisons que tu as visitées, tout est faux, c’est un truc pour s’emparer de ton âme ! » La respiration de l’homme devenait laborieuse. 

 

Mike savait quelles paroles de son père ne pouvaient être vraies. Quelle confusion ! Il s’avait qui il était et ce qu’il avait expérimenté. Pourtant les paroles de son père étaient pleines d’autorité. Et cet homme en savait long ! Mais pourquoi expérimentait-il des difficultés respiratoires tout à coup ? N’était-il pas lui-même un esprit ? Après tout, il était mort et venait d’un autre monde. Il n’aurait pas dû éprouver de problèmes physiques. 

-       Papa, est-ce que ça va ? 

-       Oui, mon fils, mais je ne peux pas rester encore très longtemps. Cette place est maudite et je viens d’une terre céleste. 

Les deux ne sont pas compatibles, tu sais. 

-       oui, c’est ce qu’on m’a dit. 

-       Mike, viens avec moi. Cet arbre abrite un portail céleste. Je peux te ramener. Tu reprendras conscience sur la terre et sortira de ton coma. Ta vie et ton âme seront sauves. Je t’en prie, accompagne-moi ! l’homme s’affaiblissait à vue d’œil et Mike crut voir s’embrouiller la silhouette devant lui. 

Mike était torturé par l’indécision. Il devait se montrer avisé. Tout dans on corps le mettait en garde, mais il se trouvait confronté à un père aimant aux paroles crédibles. Et si ce pays était faux ? NON. Il ne l’était pas. Son être intérieur en était convaincu. Il voulut essayer autre choses. Quel était le nom ? Il avait fait un effort pour le retenir. Le nom lui revint en mémoire et il le prononça. 

-       Annehu ! dit Mike en dévisageant son père. Celui-ci le regarda droit dans les yeux. 

-       Que dis-tu ? 

-       Anneehu, répéta-t-il, en commençant à reculer. 

-       Est-ce là un terme de fée que tu as appris ici, mon fils ? 

L’homme se montrait de plus en plus nerveux ; ses vêtements se mouillaient de sueur. 

Mike demeura immobile. Un frisson lui parcourut l’échine. Son père ne l’avait jamais appelé « mon fils ». Mike se redressa. L’heure  était venue. Il commença à sentir la vibration de son armure. Son bouclier commençait à osciller, comme s’il avait voulu qu’on le saisisse. Il donna la réponse qu’il fallait. 

-       Non, pas du tout. Anneehu est ton nom céleste, et tu ne le savais pas. 

Les deux regards s’affrontèrent dans un éclair qui sembla durer une éternité mais qui, en réalité, n’avait pris qu’une seconde. Le jeu était fini. Le truc n’avait pas marché et la masse difforme et répugnante n’était plus capable de maintenir l’énergie pour le prolonger. Elle se préparait à combattre. 

-       ASSEZ ! dans un cri qui semblait avoir été poussé par dis hommes, la 

silhouette qui avait été le père de Mike se transforma peu à peu. Le fermier en sueur se modifia graduellement en une énorme forme vampirique et menaçante. Mike recula au fur et à mesure de la transformation ; il demeurait alerte et prêt. L’horrible entité avait au moins cinq mètres de hauteur ; ses yeux étaient rouges et agressifs. Sa peau, couverte de verrues, était d’un vert repoussant. On aurait dit une créature qui ne s’était pas lavée depuis des milliards de siècles. Elle avait des mains énormes aux ongles sales et des bras beaucoup trop longs, disproportionnés par rapport au reste du corps, et… cette épouvantable odeur : des jambes trapues et arquées venaient ajouter à l’étrangeté de l’apparence, mais Mike savait combien elle pouvait être agile. Il l’avait vu plusieurs fois se dissiper derrière lui. La distance entre Mike et la créature hideuse devait atteindre environs six mètres et Michael essayerai de la maintenir ainsi sinon de l’agrandir. 

 

Mike trouvait repoussante la chose qui se développait devant ses yeux. La forme malveillante n’était ni un humain ni une bête. Elle n’était pas naturelle et ne relevait d’aucune réalité connue de Mike. L’odeur que cette entité négative dégageait était infecte. Le visage de l’énorme tête chauve passait constamment d’une forme horrible à une autre. Lorsqu’elle ouvrait la bouche, Mike pouvait voir ses terribles dents aiguisées. Lorsqu’elle la refermait, la cavité  menaçante disparaissait sous un amas de verrues et de peau. La masse verte avait un gros nez manifestement incapable de sentir, sinon il n’aurait pu vivre avec soi-même. Tout ce qu’un humain pouvait imaginer de plus répugnant et de plus repoussant se manifestait dans cette créature. Etait-ce réel ou une illusion ? Mike ne le savait pas. Choses certaine, elle représentait une expression révoltante d’énergies anciennes. Cette bête sombre et laide représentait l’antithèse de la paix et de l’amour et sentait la mort. La haine et la méchanceté de sa conscience envahissaient l’espace. Elle regardait Mike avec satisfaction comme s’il avait été une fourmi qu’on se préparait à faire disparaître sans pensée ni remords. La haine du monde auquel Mike appartenait animait cette créature. Elle projetait directement son énergie sur Michaël qui était devenu le point de convergence de son courroux. 

 

Mike supportait mal cette créature qui le révoltait et le rebutait. Il sentait la haine qu’elle projetait. Mais lorsqu’il se rendit compte que sa réaction correspondait à ce que la créature attendait de lui, il étouffa ses vagues de nausée. Les apparences sont parfois trompeuses, se répéta-t-il. Il constata soudain que la forme dégoûtante jouait un jeu, qu’elle créait l’illusion d’un ogre malin dans le seul but de produire un certain effet. Le corps de Mike réagit instinctivement à la situation. Le niveau vibratoire de son nouvel être était en plein éveil. Tel un soldat aguerri ou un vétéran de nombreuses batailles, Mike se sentait prêt à prêt à réagir au moindre mouvement de l’horreur verte devant lui. Même si son corps vibrait de force et de vitalité, Mike demeurait immobile. Son épée commençait à vibrer. Ill l’entendait ! Il entendait un bourdonnement subtil. Même là, il ne bougeait pas. Il était trop curieux. Il voulait en savoir davantage. C’était à lui maintenant d’user de ruse. 

-       Tu es tellement gigantesque. Mike feignait la peur. Il leva les bras pour protéger son visage et fit trembler sa voix de façon convaincante. « Est-u la bête venue s’emparer de mon âme ? » 

Des plis de peau verte et de verrues s’écartèrent pour permettre à la créature d’ouvrir la bouche et de parler. Mike entendit sa véritable voix pour la première fois. 

-       Tellement faible, cracha la voix. Je m’en doutais bien. La voix caverneuse rappelait à Mike celles que l’on entendait dans les mauvais films d’horreur. 

-       S’il te plaît, je ferai tout ce que tu voudras, risqua Mike. 

Veux-tu que j’aille à l’arbre, sous le portail ? 

Mike sentait son épée bouger dans le fourreau. Il espérait que la créature n’entendrait pas le bruit du métal. 

-       Ne sois pas ridicule ; je suis venu te tuer. La forme semblait continuer de grandir ! Mike pensa qu’elle avait sans doute la faculté de prendre la taille qu’elle voulait. 

-       Qui es-tu ? demanda Mike dans un cri aigu. Il espérait que son jeu n’était pas trop gauche, mais la créature malveillante semblait le croire complètement. Quel ego ! 

-       Mykee-Wykee, je suis la partie de toi, qui est le véritable Michael Thomas ! Je suis la partie forte ! Regarde ton pouvoir ! Je suis l’essence de ton intellect et la base de ta logique. La forme de ton père était peut-être un déguisement mais les paroles prononcées étaient vraies. Tu es présentement dans un lit d’hôpital, dans le coma, et je suis venu te tirer de cette fausse terre peuplée d’entités insensées et de bons sorciers pour te ramener à la vie. Mais pour cela, je dois détruire le petit esprit ridicule que tu es devenu

Mike savait que, dans une certaine mesure, l’horrible créature n’avait pas tout à fait tort. Elle faisait partie de lui ; c’était la partie dont il voulait se débarrasser pour toujours, un aspect vieilli, détestable, qu’il ne souhaitait montrer à personne. Il se recroquevilla un peu. Tout de même, n’exagère pas ! lui dit une voix intérieure. 

-       Et tu dois me tuer ? Son épée bougeait violemment contre le fourreau, mais Mike estimait que ce tremblement s’ajoutait à l’illusion qu’il voulait créer. 

-       Au sens figuré, oui. Ton départ de cette terre de bêtises mettra fin à ton illusion et te ramènera directement dans le monde réel. J’ai pris conscience de ta stupidité dès que tu as franchi la porte d’entrée. Heureusement, je suis parvenu à me glisser à l’intérieur  à ta suite. Depuis lors, j’essaie de te ramener à la réalité. 

La chose se déplaçait tranquillement vers lui. 

-       Suis-je si mauvais ? Fais-le parler. Epée, continue à bouger ! L’illusion est parfaite. 

-       Dans ta faiblesse physique, tu t’es fait prendre à leur verbiage, à leur discours creux. Il n’y a rien de réel ici. Tu es tellement pris par l’illusion que je dois complètement détruire une partie de toi pour sauver ton esprit et ton âme. Je déteste tout ce que tu es devenu ! 

Mike devait agir rapidement. 

-       Avant de me tuer, peux-tu prouver que tu dis la vérité ? Si tu es logique et intellectuel, aide-moi à voir la logique de la situation. 

Mike savait que l’horrible chose passerait bientôt à l’action. En faisant appel à son ego monstrueux, il pensait gagner un peu de temps. Mike fit la poule mouillée encore un peu, y ajoutant un peu de tremblements. La vibration de son épée ajoutait à l’image. 

-       Bien sûr ! Elle savait qu’elle avait la maîtrise de la situation et qu’elle allait anéantir cette terre de Nouvel Age pour toujours. 

L’horrible silhouette détestait cet endroit et toutes ses prétentions. Elle provenait d’un monde réel où il n’y avait pas de ces faibles et pathétiques créatures comme Michael Thomas. La masse sombre et répugnante prônait la logique et le pragmatisme, un système de croyances reposant sur l’expérience et la justification d’historiens et de scientifiques réputés. 

 

La créature se leva et déclara : 

-       CELUI QUI EST CONFORME DETIENT UN POUVOIR ABSOLU, SEULES LA LOGIQUE ET LA RAISON CONSTITUENT LA VERITE. VOILA POURQUOI JE PEUX EXISTER DANS CE MONDE SANS SUBSTANCE. PARCE QUE JE SUIS LA VERITE. RIEN NE PEUT AVOIR D’EMPRISE SUR MOI ! 

Elle laissa sortir un cri qui perça les oreilles de Mike et qui coucha l’herbe à ses pieds, la rendant brun-vert et l’assortissant à la peau de l’horrible créature. 

-       Vraiment : dit Mike avec un sourire affecté. Puis, il laissa tomber son rôle et se planta bien droit devant le monstre. 

-       Eh bien, que la preuve soit faite ! hurla-t-il. 

Mike n’avait jamais cru qu’il pouvait se déplacer si vite. Grâce à l’équilibre et à l’expérience qu’il avait acquis dans la maison d’Orange, il se retrouva rapidement sur un rocher de deux mètres à moins de cinq mètres du monstre. Il était déjà en position de supériorité. Son épée s’échappa littéralement de son fourreau et commença à chantonner la note fa, émettant même des accords d’accompagnement. Mike l’avait empoignée solidement. Elle lançait un son mystérieux, mais rempli de force et de promesses. Mike pointait l’épée vers le ciel et non vers l’entité négative. Il se rendit compte qu’il tenait son bouclier dans la main gauche. Dès l’instant qu’il   s’était élancé vers le rocher, le bouclier s’était retrouvé dans sa main. Il le brandissait et ses incrustations d’argent faisaient face à la sombre masse. Le guerrier Mickael Thomas était prêt. Il serait bien au-dessous de la vérité d’affirmer que la créature fut surprise. Elle examinait la situation lorsque soudain la proie frivole et craintive devint une menace au comportement transformé. Michael se préparait-il à attaquer ? C’était d’un ridicule. Elle pouvait l’écraser comme une mouche ; c’était presque trop facile. La proximité de Mike obligea l’horrible forme à reculer pour être en mesure d’utiliser ses longs bras monstrueux. Elle recula, refermant ses poings puissants, prête au combat. Alors que la créature se mettait en positon d’attaque, la voix de Mike résonna : 

-       VOICI L’EPEE DE LA VERITE. QU’ELLE DETERMINE QUI POSSEDE LE POUVOIR ! 

Mike n’avait pas fini de parler lorsque la bête attaqua. Mickael avait l’impression de se trouver devant un navire s’approchant à toute vapeur. Il dut faire un effort pour ne pas fermer les yeux. A l’instant même, une lumière d’une intensité incroyable sembla émerger de l’épée de Mike et frapper le monstre d’une force indicible. La portée de l’éclair n’arrêta pas le mouvement de la bête, mais fit dévier son attaque sur le côté et servit à la déséquilibrer. Malgré tout, le monstre parvint à lancer un poing dans la direction de Mike mais celui-ci éleva son bouclier pour se protéger, craignant toutefois que le coup ne l’emporte avec son bouclier.Mais encore une fois, le bouclier et l’armure jouèrent leur rôle tout comme ils l’avaient fait durant la tempête, à l’insu de Michal Thomas. L’armure entourait instantanément Michael Thomas d’une bulle de lumière protectrice. Le bouclier lança une série d’intenses pulsations vers le bras du monstre. Une sorte de lumière surgissait de Mike et volait dans toutes les directions. L’odeur d’ozone émanant de l’air ionisé et de l’interaction de la matière et de l’antimatière était saisissante. Au lieu de recevoir un coup asséné par le bras monstrueux, Mike vit l’extrémité aussitôt repoussée par la lumière protectrice. La force en était tellement puissante qu’elle souleva la créature pour la faire retomber à une certaine distance, vers l’arrière. Sain et sauf, Mike se tenait toujours au même endroit. La lumière était magnifique. Michael Thomas était ébahi par les présents qu’il tenait dans ses mains. Ils avaient travaillé de concert pour repousser l’attaque du géant. Mike constata que la lumière de la bataille lui était agréable, mais que la monstrueuse bête devait se protéger les yeux contre son intensité. Elle continuait à jouer en sa faveur. Habitué à l’éclat atténué du jour gris, le monstre avait peine à s’adapter à la lumière. Mike souriait de reconnaissance envers ce cadeau de la nature. Il se sentait chez lui ! Il s’adressa en tout confiance à la bête, lui répétant des paroles d’Orange. 

-       Est-ce que le bouclier de la connaissance t’irrite, mon ennemi verdâtre ? La noirceur ne peut cohabiter avec la connaissance. Les secrets ne résistent pas à la lumière et celle-ci jaillit lorsque la vérité se manifeste ! 

Sur ces mots, le montre se redressa sur ses pieds et attaqua Mike encore une fois, avec une détermination encore plus menaçante. Mike ne croyait pas pouvoir résister à l’attaque cette fois-ci. Il avait pu tenir à un bras, mais que pouvait-il faire contre toute cette masse ? Il attendit jusqu’à la dernière minute puis s’élança en bas de son rocher au moment où la créature l’atteignait. Encore  une fois, il avançait au lieu de reculer et encore une fois, il créa une situation imprévue où il se trouvait trop près pour être saisi ou maîtrisé facilement. La taille et le poids de la bête jouaient contre elle.  Mike se retrouva entre les jambes énormes du géant. Se glissant vers l’arrière, il étendit son bras et planta son épée dans l’entrejambe de la bête dans un éclat de lumière resplendissante. En même temps, il balança son bouclier pour qu’il frappe une des jambes, et encore une fois, une forte puissance repoussa la masse de peau verdâtre dans un mouvement semblable à celui de deux aimants de polarité contraires. Un autre éclat de lumière provenant du bouclier projeta la bête dans les airs. Le bond qu’il fit aurait pu se comparer au mouvement d’un plongeur effectuant une double boucle. L’horrible créature se retrouva au sol, en état d’agonie et dépourvue de dignité. Elle roula sur le sol dans un cri de protestation, et la fumée s’échappait de cette blessure grouillante. Des étincelles jaillissaient entre ses jambes, là où l’épée de Mike avait frappé. 

-       Pas de descendants pour toi ! Mike avait prononcé sa phrase d’un ton calme et détaché. Il avança vers la forme hideuse et éleva son épée dans les airs en s’approchant lentement et avec précaution de la bête monstrueuse étendue au sol. Il s’arrêta, hors d’atteinte de son bras maléfique. 

-       Vas-tu capituler ? Qui détient la vérité ? Qui a le pouvoir ? 

-       PLUTOT MOURIR ! marmonna la vile créature. Sa voix ébréchée était à peine audible. 

-       Qu’il en soit ainsi ! proclama Mike sans peur, sans tenir compte de la puanteur de la bête blessée. 

Mais la créature malodorante allait frapper un autre coup. Elle n’était pas un être spirituel. Comme Mike, c’était une entité biologique circulant au pax des anges colorés et des épées foudroyantes. Elle saignait des suites de ses blessures. Mike voyait très bien la plaie que lui avait infligée son épée magique pendant la dernière altercation et il grimaça à sa vue. Une substance noire et collante s’échappait de la blessure et souillait la peau déjà vilaine. Ses jambes devenaient toutes noires et Mike croyait que la créature souffrait terriblement, mais voilà qu’elle se relevait ! Une fois debout, elle vacilla légèrement. Ses yeux étaient devenus des fentes étroites, la lumière qui l’entourait étant trop forte. Mike savait qu’il avait gagné. 

 

Tuer n’entrait pas dans ses intentions. Il n’avait jamais tué personne ou quoi que ce soit intentionnellement. Même jà la ferme, il refusait de tuer les poulets. Mais il savait que tout assassinat sur cette terre était symbolique. La chose détestable qui se trouvait devant lui n’allait pas mourir. Elle serait tout simplement et douloureusement vaincue.  La scène créée par les deux combattants était classique. L’éclat continuait à jaillir des armes de Mike. Les étincelles surgissaient du corps fumant du monstre blessé alors qu’il se redressait pour se préparer à une nouvelle attaque. Mais l’armure de Mike commençait à chanter une mélodie de victoire. Les ombres parfaitement délimitées provenant de la lumière, de la vérité, de la connaissance et de la sagesse laissaient voir le corps blessé massif, mais vacillant, de la vile créature qui s’apprêtait désespérément à se sacrifier au pouvoir des armes menues de Mike. David et Goliath dans une mise en scène surréaliste avec, pour décor, les parois d’un étroit canyon sans issue. Les deux guerriers de force inégale se tenaient à six mètres l’un de l’autre, chacun défendant ardemment son territoire. Une fois de plus, Mike fit le premier mouvement.

 

 Michael était beaucoup trop agile pour cette masse blessée. Il se concentra sur ses parties les plus faibles et avant que la bête puisse réagir, l’éclair de l’épée et la polarité inversée de son bouclier faisaient leur travail. Dans une tentative ridicule et désespérée pour éliminer son agresseur, la bête commença à agiter vigoureusement les bras, ce qui lui attira d’autres difficultés de la part des armes invincibles de la lumière, de la vérité et de la connaissance. Le spectacle en valait la peine. Non seulement les éclats de lumière présentaient-ils des proportions incroyables, mais les effets sonores étaient surprenants. Les armes spirituelles unirent leurs voix en un chant de victoire éclatant et harmonieux. Orange n’avait jamais dit que toutes les armes pouvaient chanter ! Le combat prit fin en peu de temps. L’énergie lancée par l’épée et le bouclier eurent rapidement raison de l’ennemi. L’entité négative s’étendit dans toute sa longueur nauséabonde devant le regard de Mike en une masse putride et écoeurante. La puanteur du sang qui jaillissait des blessures envahit les narines de Mike. Puis tout à coup, les armes mirent fin à leurs chants. La chose puante et verdâtre étendue sur le sol commença à se dissiper ! 

-       Je n’en ai pas terminé avec toi, Michael Thomas. Nous nous reverrons un jour ! 

La créature grognait en disparaissant. 

-       Je sais, répondit Mike en regardant dans les yeux rouges du géant repoussant. 

Il savait que sa mort était symbolique, mais il savait aussi que la bataille avait été réelle. Il trembla à la pensée que le combat aurait pu résulter en une issue différente. Michael aurait pu être blessé et périr. Il aurait pu se dissiper dans l’obscurité, n’eut été de ses armes spirituelles. 

Il était heureux que ce soit terminé. Il rengaina sa magnifique épée de vérité, mais pas avant de l’avoir remerciée à haute voix. Il en fit de même avec le bouclier avant de la replacer sur son dos. Il serra son armure et loua son bon travail. Et puis, un phénomène étrange se produisit !  Mike sentit que les trois présents le quittaient. Ils disparaissaient, tout comme le monstre. 

-       NON ! hurla-t-il. Ne partez pas. J’ai besoin de vous. 

Mais les armes de Michael Thomas étaient absorbées par sa biologie. Une  fusion se produisait, qui n’était rendue possible que par l’intention de sa propre cérémonie, et à cause de la victoire qu’elles venaient d’accomplir. Ebahi, Mike exigea une explication : 

-       Qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi partez-vous ? 

-       Michael Thomas de l’Intention pure, tes présents merveilleux sont toujours là mais, dorénavant ils sont à l’intérieur ! lui dit la voix rassurante d’orange. C’est Orange qui lui avait d’abord offert ces présents. L’ange continua : « Tu t’es mérité le droit de les assimiler. Ils font maintenant partie de toi, Michael Thomas et sont intégrés à même tes cellules« . 

Mike s’assit sur une roche à proximité. 

-       Et le prochain combat ? 

-       Tu le remporteras de la même manière, mais sans la présence tangible des armes. La vérité se trouve maintenant à l’intérieur de toi, tout comme le pouvoir de la connaissance et de la sagesse. Aucun monstre ne pourra te les enlever

Mike réfléchit aux propos d’Orange puis invoqua un autre ange : 

-       Vert, ai-je subi une autre transformation ? 

-       Oui, Michael. L’absorption des présents t’a rendu complet. Tu n’as plus que l’un de nous à rencontrer. Quel réconfort d’entendre la voix de Vert encore une fois ! 

-       Qui est-ce ? demanda Mike, ne pouvant supporter d’attendre à la prochaine maison. 

-       Le plus grand de nous tous, tu verras, répondit Vert. 

Mike se leva. Il se sentait étrange. Tout s’était passé si vite ; la rencontre de la forme de son père, la constatation du combat qui se préparait, la victoire sur le monstre et enfin, l’apparente disparition des présents auxquels il était devenu si habitué. Il se rassit et repassa dans sa mémoire les événements des vingt dernières minutes. 

-       Blanc, qui était vraiment cette bête ? 

Mike s’adressa à Blanc parce qu’il sentait que sa réponse serait la plus inspirante. Il ne fut pas déçu. 

-       C’était la partie de toi dépourvue d’amour, Michael. C’était la partie humaine qui est toujours là et dont il faut toujours tenir compte. L’humanité sans amour crée la noirceur. La voix de Blanc était magnifique et elle mit immédiatement Mike à l’aise. 

-       - reviendra-t-elle ? 

-       Tant et aussi longtemps que tu seras humain, elle sera toujours en arrière-plan, prête à bondir. Mais l’amour la tiendra à distance

Mike devin songeur. Il me reste une seule leçon à apprendre et je pourrai me départir de mon enveloppe humaine. Mike était impatient d’arriver chez lui. La porte magique qui l’y mènerait était son but ultime. Il essayait d’imaginer à quoi l’existence ressemblerait alors ; paisible, remplie d’amour et de spiritualité. Mike se rendit soudain compte que le temps s’était complètement éclairci. Il regarda le champ de bataille éclairé par les chauds rayons du soleil. Il pouvait encore voir les marques laissées par ses armes puissantes. Il porta la main à sa taille, là où l’épée avait été suspendue, puis à sa poitrine, où il avait porté l’armure. Ses outils lui manquaient, mais il savait que les anges lui avaient dit la vérité. Il ne se sentait ni différent ni plus léger. Il portait sa puissance à l’intérieur, ce qui faisait de lui un guerrier accompli de l’amour, tout comme Marie. Il sourit en pensant à la force qu’elle dégageait et la remercia mentalement pour la vision. Puis il porta de nouveau la main à sa poitrine et constata que la carte était disparue, elle aussi ! 

-       La carte ! s’écria-t-il déçu. 

-       Elle est aussi en toi, lui dit Bleu. Ton intuition sera tout aussi valable

Mike se sentit dépouillé. Ça va, pensa-t-il, je ne serai pas humain encore longtemps. Je n’aurai pas besoin de ces outils lorsque j’irai au paradis. Il ne me reste plus qu’une seule maison ! 

Il ne mit pas longtemps à sortir du canyon et une vue grandiose l’attendait à la sortie du sentier escarpé. Il vit soudain un paysage serein au loin devant lui. Un arc-en-ciel glorieux était suspendu au-dessus du ravin. Il brillait clairement sur un fond de ciel bleu clair. Il marquait à la fois la limite du canyon et la fin de son périple. Michael avança, figé par la majesté de l’arc-en-ciel, regardant le sol de temps à autre avant d’y poser le pied.Puis il vit l’origine de l’arc-en-ciel. Ses six énormes amis resplendissants de lumière se tenaient dans les cieux devant lui. Dans leur magnificence et leur grandeur, ils se tenaient par la main et formaient un arc-en-ciel pour célébrer l’être humain qu’ils avaient appelé Michael Thomas de l’Intention pure. Il passa devant eux, mentionnant chacun de leurs noms et les remerciant avec émotion. Il vit Bleu, qui lui avait remis sa carte et lui avait indiqué le route à suivre ; Orange, responsable des présents qui lui avaient permis d’abattre le géant ; Vert, son ami au sens de l’humour, qui lui avait enseigné la biologie, écrasé l’orteil et fait expérimenter sa première transformation de vibration : Violette, la mère, qui lui avait fait revivre sa vie et lui avait appris la responsabilité qu’il détenait dans chaque cas ; Rouge et ses mauvaises manières à table, qui lui avait présenté sa famille spirituelle et enfin, l’aimable Blanc, l’essence de la pureté, de qui Mike avait appris l’amour véritable en observant une femme d’une force extraordinaire et avec lequel il avait ressenti la brisure produite par une occasion ratée. Mike savait que tous célébraient sa victoire à leur façon puisqu’il se rendait à la dernière maison et qu’il n’aurait désormais plus besoin d’eux. A formation était presque terminée. Il avait bien appris et avait réussi un grand test en conquérant lui-même la bête monstrueuse. Il savait qu’ils lui disaient adieu. 

-       Je vous bénis mes amis, leur cria Mike. Et il regarda les glorieuses couleurs s’estomper lentement pour faire place à nouveau au ciel tout bleu. 

 

 

ppp Ange-Decor-3 dans LE RETOUR 

Mike n’eut pas à marcher bien longtemps avant d’apercevoir la prochaine maison. Mais cette fois, il ne s’agissait pas d’une maison ; c’était plutôt un énorme manoir !  En s’approchant davantage. Mike réalisa qu’en plus de sa taille inhabituelle, la demeure qui lui avait d’abord semblé brune était en réalité dorée ! puis, de plus près encore, ce qui  lui avait paru une veste résidence à un seul étage se révéla être une habitation gigantesque à plusieurs étages. Et elle n’était pas seulement dorée, elle avait l’air faite d’or ! 

La demeure surplombait des pelouses bien entretenues et l’on pouvait voir plusieurs ruisseaux et fontaines qui coulaient ou lançaient leur jet dans un décor splendide. On avait semé des fleurs d’espèces variées dissociées par couleurs dans un effet à couper le souffle. Puis Mike remarqua autre chose qui le laissa momentanément bouche bée. Le sentier prenait fi à la porte de la demeure ! Le but doit être à l’intérieur. Ce n’était pas simplement une maison ; c’était le portail des cieux. C’était la porte qui le menait chez lui ! Mike se rendit compte de son anxiété et du fait qu’il respirait difficilement lorsqu’il quitta le sentier pour prendre la petite allée qui ondulait vers la porte du palais doré. Lorsqu’il se trouva finalement devant l’imposante porte ouvragée d’or, il se demanda comment il allait parvenir à l’ouvrir tant elle semblait lourde. Il s’arrêta pour retirer ses chaussures et les placer dans l’endroit qui leur était manifestement réservé, puis il attendit. Il savait qu’il ne les reverrait plus jamais. 

 

Aucun ange ne se montra. 

Il se demanda s’il était convenable d’essayer d’ouvrir la porte et d’entrer en se souvenant que ç a s’était passé ainsi dans la sixième maison puisque Blanc ne sortait jamais à l’extérieur. Il décida donc d’entrer et lorsqu’il tira l’immense porte dorée, inutilement vaste, elle s’ouvrit d’un mouvement léger. Il franchit le seuil et demeura immobile de stupeur. Tout était fait d’or ; les murs, les colonnes, les planchers ! Un décor grandiose ! Epoustouflant ! Et puis, encore cette odeur de fleurs. L’odeur de milliers de lilas chatouilla ses narines, portant avec elle un merveilleux sentiment d’amour ! Il venait indéniablement de franchir le seuil d’un endroit sacré. Tout à coup, il perçut l’ironie de la situation. Alors que les autres maisons de l’endroit lui avaient paru petites de l’extérieur et s’étaient révélées immenses à l’intérieur, celle-ci présentait un intérieur restreint elle ne comportait pas de corridors sans fin comme les autres maisons. Tous les corridors et les portes menaient à un seul point. Elle n’offrait aucun autre choix que de se diriger vers une seule pièce. Elle était la sobriété même ; élégante, grandiose, magnifique et superbe, mais simple. Elle ne comportait aucune annexe ; aucune pièce n’était réservée à Mike rien ici n’était semblable à ce que l’on pouvait voir dans les maisons précédentes. Même l’atmosphère était différente. Mike essayait de qualifier l’impression que la demeure dégageait tout en se dirigeant là où elle conduisait. Et puis, il comprit ; c’était le sentiment qui régnait dans les grands lieux du culte. Il se sentit envahi de respect par ce lieu majestueux qui lui rappelait les endroits sacrés. 

 

Il ne savait à quoi s’atteindre; il n’avait pas encore rencontré d’ange. C’était la première fois qu’il franchissait le seuil d’une  maison sans être accueilli par l’un d’eux. Après son important combat et toute l’agitation qui l’avait entouré, il aurait dû avoir faim, mais il n’en était rien. Il était trop agité. Michael continua à circuler dans la maison et se trouva soudain devant une porte différente des autres. Elle portait un nom. Toujours cet étrange caractère de style arabe qu’il avait vu dans la maison des cartes, puis dans les diagrammes de Violette. Il se dit que ce devait être le nom de l’ange doré. Mike ouvrit la porte et en franchit le seuil. Ce qu’il y trouva ne pourrait s’oublier. Il se retrouva dans une pièce d’un éclat majestueux. C’était une véritable salle de dévotion ou quelque chose d’approchant. On aurait dit une cathédrale aux verrières lumineuses, laissant pénétrer la lumière extérieure dont les rayons aux couleurs d’arc-en-ciel ondulaient sur le plancher d’or. En portant le regard plus haut, Mike put distinguer un espace d’or qui s’étirait sans fin. La pièce était circulaire et la porte qu’il avait traversée était la seule issue qui en permettait l’accès. Un léger nuage d’or régnait dans la pièce, produisant une atmosphère qui rappelait celle d’un étang au petit matin, quand la fraîcheur embaume encore l’air. La rencontre du nuage et de la lumière créaient une ambiance punique. Chaque fois que la nuage bougeait sur l’éclat de lumière, il l’absorbait et transformait l’air humide en un autre arc-en-ciel qui venait se mêler à toutes les couleurs du spectre déjà en place. Mike dut faire un effort pour reprendre son souffle.

 

 

Puis, il se rendit compte que la lumière et le décor de la pièce étaient centrés sur le cœur du sanctuaire ovale. Des grands escaliers limitaient l’espace ovale mais ils menaient à des balcons qui surplombaient le centre de la pièce. Mike se concentra sur la pièce. Le centre en était rempli de brouillard d’or, mais il y avait là quelque chose d’autre. Mike s’avança avec a certitude que son périple achevait. Lorsqu’il fut plus près du centre de la pièce, il constata que celle-ci était beaucoup plus vaste qu’il ne l’avait d’abord cru. L’or et la configuration de la pièce se prêtaient au jeu de l’illusion pour l’œil humain. Michal se dirigeait toujours vers le centre, constatant qu’il fallait beaucoup plus de temps que prévu. Puis, il fut à quelques centimètres du centre et s’arrêta. Qu’y avait-il là, à travers le nuage ? Une autre structure ?

 

 Il était presque au centre lorsqu’il se senti frappé par un immense éclat d’énergie. Il se retrouva sur ses genoux. Un incroyable sentiment de sacré et de sainteté l’avait atteint et sa puissance le forçait à s’agenouiller. Il avait le souffle coupé et gardait les yeux baissés, de peur de violer une règle sacrée non exprimée. Son corps tremblait au rythme d’une vibration animée qui ne pouvait que surgir de la présence de Dieu. Ça y était ; il approchait de la dernière porte qui le mènerait chez lui, au paradis. Peut-être qu’il ne rencontrerait pas d’ange. Mais pourtant, tous les autres anges lui avaient dit qu’il allait rencontrer la plus importe entité de tous. Mike sentait une présence majestueuse, la présence bénie et miraculeuse de Dieu lui-même. Il respirait de plus en plus difficilement. Michael leva les yeux et vit le nuage se dissiper. Il resta à genoux, mais se redressa pour observer ce qui se déroulait. La disparition du nuage laissa voir une imposante structure massive et dorée. Puis il vit que le bloc comportait des marches. Cet escalier menait peut-être vers… la porte du paradis ? L’énergie croissait et Mike ne se sentait pas digne d’être à. En tant qu’être humain et malgré toutes les expériences qu’il avait vécues, il ne se trouvait pas à la hauteur de la sainteté et de la grandeur de ce qui l’entourait. Il était à la porte du paradis et se sentait telle une marionnette. Il se sentait immobilisé par le pouvoir de l’esprit et le resplendissement de Dieu. Il savait qu’à quelques pas de lui se trouvait la plus grande puissance qu’il ait jamais rencontrée, un élément d’amour si intense et d’une beauté si spectaculaire qu’on y décelait la création même !  Mike manquait d’oxygène, mais gardait la tête haute. Il voulait bien coir. Il comprit qu’il lui restait bien une entité à rencontrer, la plus imposante d’entre toutes. Ce devait être vrai sinon, comment expliquer toute l’énergie qui se dégageait de ces lieux ? Il espérait pouvoir résister à l’intensité de la vibration suffisamment longtemps pour rencontrer l’entité. Même s’il pouvait, d’un instant à l’autre, être vaporisé dans un éclat de lumière paradisiaque multidimensionnelle, il tenait à cette rencontre ! Il se rappelait ce qui était advenu à ceux qui avaient touché l’arche d’alliance. Ils s’étaient évanouis dans un nuage de vapeur puisqu’il avait touché Dieu. Il avait l’impression que le même phénomène pouvait se reproduire ici, si l’énergie continuait à augmenter. Il pensait que ses cellules allaient éclater tant elles voulaient toutes célébrer à la fois. Il ressentait un sentiment d’expansion provenant de l’intérieur. Mike commençait à s’inquiéter non pas pour sa vie, mais de peur de ne pas rencontrer l’entité qui régnait dans cette incroyable demeure. Le brouillard continuait à se dissiper. 

 

Le bloc d’or qui se manifestait à sa vue ne comportait pas seulement des marches mais…un trône ! Magnifiquement ouvré, d’une splendeur indescriptible, majestueusement conçu et tout en or, il irradiait de son propre caractère sacré. L’ange devait s’y trouver. Qui pouvait-il être ? 

Mike s’aperçut soudain qu’il sanglotait. Toute sa biologie éclatait sous l’effet de la magnitude de cette énergie sainte et il sentait des vagues de gratitude et d’amour émerger de son cœur. Il ne parvenait pas à maîtriser ses émotions. Une énergie dense se déversait sur lui et il savait que l’entité d’or qu’il attendait était en train de descendre les marches. Le plus grand ange de tous allait bientôt émerger du brouillard doré qui masquait le trône. Il en était sûr. Il allait sans doute rencontrer le gardien de la porte qui menait chez lui, celui qu’il souhait voir depuis le début, celui qui savait tout !  Mike se sentait terriblement mal. il ne voulait pas qu’on le voie ainsi. Il aurait voulu être fort, mais il ne pouvait même pas se tenir debout. Il voulait que l’être d’or sache qu’il avait réussi toutes les épreuves et qu’il avait vaincu le géant, mais il ne parvenait même pas à ouvrir la bouche. Il se sentait un enfant incapable de maîtriser ses émotions. Sa poitrine vibrait de gratitude et… d’un manque d’oxygène. Sa tête lui faisait mal; qui pouvait donc manifester tant de pouvoir. Quelle entité de l’univers représentait la force divine d’une façon si intense ? 

-       Ne crains rien, Michael Thomas de l’Intention pure, nous t’attendions, dit le grand ange dont le torse commençait à poindre alors qu’il descendait les marches. 

Cette voix lui é tait familière. Qui était-ce ? La voix, même si elle portait un caractère immensément sacré, était douce et paisible. L’entité qui se présentait était peut-être la plus élevée de toutes mais la rencontre s’amorçait doucement et sobrement par un mot rassurant. Malgré tout, Mike ne parvenait pas à parler et l’émotion qu’il ressentait ne semblait pas vouloir s’apaiser. En observant la scène, il plaça sa main sur son cœur pour éviter qu’il sorte de sa poitrine devant le maître doré de l’amour qui lui adressait la parole. Michael ne voulait rien rater et espérait ne pas s’évanouir, mais sa vue s’embrouillait peu à peu. Le magnifique ange céleste flotta au-dessus des marches d’or, s’approchant doucement de Mikael Thomas toujours tremblant et agenouillé. Même dans son état de ravissement, Mike parvint à s’interroger sur l’utilité des marches pour une entité qui n’en avait aucunement besoin. Mike vit d’abord l’imposant corps brillant. Sa tête était toujours voilée par le brouillard d’or. L’ange s’arrêta. Mike vit qu’il était énorme, plus grand que tous els autres rencontrés précédemment. La couleur d’or de ses vêtements était tellement brillante que les plis en semblaient électrifiés. Il pouvait voir le bas de ses ailes. Il savait qu’il aurait des ailes ! Elles vibraient comme dis mille papillons, mais sans émettre un son. Mike était certain que, lorsqu’il verrait sa tête, elle serait coiffée d’un somptueux halo, élément approprié à une si magnifique créature. Mike ne s’habituait pas vraiment à cette énergie, mais il réalisa qu’une transformation s’opérait en lui lorsque l’ange s’arrêta. On lui offrait un présent, il en était certain. Il se formait autour de lui une bulle de lumière douce, blanche et caressante qui lui procurait un sentiment de paix intérieure.il soupira de soulagement car il savait qu’il n’aurait pu supporter cette énergie intense beaucoup plus longtemps. Il recommença peu à peu à respirer normalement, toujours agenouillé sur le plancher. La vague envahissante d’amour qui l’avait submergé devint une vague de paix et il recouvra lentement son équilibre humain normal. Dix minutes s’écoulèrent sans que l’ange bouge. Mike retrouvait ses forces. Il savait que l’ange lui avait ménagé de l’espace en le protégeant par cette bulle de lumière. Ainsi, sa vibration pourrait exister auprès de la vibration divine d’une prodigieuse créature du paradis. Pus, il parla sans toutefois se lever. 

-       Merci magnifique ange d’or, dit-il en reprenant son souffle. 

Je n’a pas peur. 

-       Je sais exactement ce que t u ressens, Michael, et je sais que tu n’as pas peu. 

L’ange ne bougeait toujours pas. Mike essayait encore d’identifier cette voix. Elle avait la même énergie paisible que celle de Blanc et elle se faisait rassurante pour l’âme. La voix était pleine nourrissant tout l’espace, mais elle était aussi calme. Il savait qu’il l’avait déjà entendue, mais où ? En quel autre coin de cette terre spirituelle l’avait-il entendue ? Lorsqu’il fut certain de pouvoir parler, il se risqua. 

-       Est-ce que je te connais, Ô ! Être sacré ? 

-       Oh oui ! répondit l’ange partiellement caché ! Nous nous connaissons bien. 

La majesté de la voix était puissante, remplie de gloire et de splendeur. Mike ne comprenait pas, mais n’insista aucunement. La situation était cérémonieuse. Elle exigeait que l’on se soumette et qu’on attende d’être invité à parler. Mike respectait la différence de vibration entre son hôte et lui. Celui-ci parla de nouveau. 

-       Le temps que nous passerons ensemble dans cette maison sera de très courte durée, Michael Thomas. Il sera rempli de révélations et de grands accomplissements. La différence de vibration entre nous est tellement grande que nous ne pourrons pas supporter la présence l’un de l’autre très longtemps, mais ce sera suffisant. 

Suffisant pour quoi ? s’interrogea Mike. L’ange poursuivit et, encore une fois, la force glorieuse de sa voix adoucit les molécules du corps de Mike. 

-       Michael Thomas de l’Intention pure, est-ce que tu aimes Dieu ? 

Les cellules de Mike s’animèrent. Toujours cette question ! Des frissons de clarté parcoururent son échine. Il avait cru que Blanc était le dernier à lui poser cette question, mais il s’était trompé. On la lui posait encore une fois. Cette fois devait être la bonne ! Toutes ses cellules voulaient répondre en même temps. Dis-lui OUI ! La réponse qu’il donnerait à l’ange d’or constituerait la clé de la porte le menant chez lui. C’était la dernière fois qu’on lui posait la question et sûrement la plus importante. Il voulait que ce moment soit intense. Il fit une pause mais ne put trouver de réponse éloquente. Son esprit ne vibrait à rien d’autre qu’à l’honneur de se trouver dans un tel endroit, devant cette entité divine. 

-       Oui, j’aime Dieu, dit-il d’une voix directe et claire, sans tremblement. 

-       Et Michael Thomas de l’Intention pure, ajouta la merveilleuse voix émergeant du visage toujours dans l’ombre dansante, désires-tu voir le visage de Dieu, celui que tu déclares aimer ? 

Mike était figé par les possibilités qui jaillissaient de ces paroles. Qu’est-ce que ça signifiait ? Qu’est-ce qui serait révélé ? Où cela le mènerait-il ? Encore une fois, les cellules de Mike le pressaient de répondre dans l’affirmative, ce qu’il fit spontanément et simplement. 

-       Oui, je le veux. Cette fois-ci sa voix tremblait et il savait que l’ange s’en était aperçu. 

-       Alors, Michael Thomas de l’Intention pure, poursuivit l’ange en reprenant sa descente des marches, voici le visage de Dieu, celui que tu nous as dit aimer – à huit reprises. 

Dans sa brillante magnificence, l’entité la plus sacrée d’entre toutes s’approcha de Mike. Malgré la bulle de protection qu’on lui avait fournie, Mike sentit monter le niveau d’énergie au moment où l’entité commença à émerger de l’épais nuage d’or et à descendre l’escalier doré pour rejoindre Mike. Lorsqu’il fut enfin près de celui-ci, le nuage qui entourait son visage n’était pas encore tout à fait dissipé. 

-       Lève-toi, Michael, tu dois être debout dans les circonstances. 

Mickael savait que quelque chose de grand se préparait. Il se leva avec peine, ses jambes le portant difficilement, et fouilla le nuage d’or de tous ses yeux et de tout son esprit, fixant l’endroit d’où le visage devait surgir. Lorsqu’il le vit enfin, Michael Thomas de l’Intention pure, l’être humain qui avait presque tout expérimenté sur sa route, qui avait rencontré et vaincu l’entité négative, qui avait réalisé la transition mieux que tout autre humain ne l’avait fait jusqu’à présent dans cet endroit spirituel, se retrouva dépourvu de tous ses moyens devant la révélation qui lui fut faite. L’abasourdissement se lisait dans ses yeux remplis de larmes. La compréhension basculait entre la logique et la spiritualité de son esprit tout en essayant de distinguer ce qu’il voyait et sa signification. Ses émotions étaient suspendues et ne pouvaient l’aider à traiter l’information que ses yeux lui révélaient subitement. Ses jambes faiblirent et il se retrouva involontairement sur ses genoux pour la deuxième fois depuis son entrée dans cet enceinte d’or sacré. 

Le visage de la grande entité spirituelle qui avait descendu les marches ciselées du trône imposant était celui de Michael Thomas ! Et ce n’était pas une illusion. Le visage appartenait à l’ange. C »était l’ange. L’ange était Mickael. 

-       Donc, si tu aimes Dieu, tu m’aimes. 

L’être doré savait que Mike n’écoutait pas vraiment. Son esprit était trop confus. Un état de choc avait envahi l’ensemble de ses cellules et Mike faisait encore des efforts de compréhension. Qu’est-ce que ça signifiait ? Tout cela est-il réel ? Pendant que Mike demeurait immobile sur le plancher, toujours figé, l’ange poursuivit : 

-       Voici un autre présent, dit-il d’une voix qui se voulait rassurante et apaisante et qui imprégnait Mike de paix et d’intelligence. Je t’offre le présent du discernement pendant que tu écoutes mes explications. 

L’esprit de Mike commença à s’éclaircir. Il s’aperçut encore une fois que l’ange lui apportait une aide directe. Cette fois, ce soutien lui permettait de libérer son esprit humain de tout préjugé. L’ange reprit la parole. 

-       Chez tout être humain, un élément existe qui lui permet de combattre de façon acharnée – en utilisant jusqu’à la dernière synapse de son cerveau –l’idée qu’il puisse être autre chose qu’un être humain. 

L’ange sourit et Mike crut se voir dans un miroir, s’adressant l’ébauche d’un sourire. La voix était la sienne, mais il ne l’avait pas reconnue. La seule occasion qu’ont les humains d’entendre leur propre voix avec précision est lorsqu’elle provient d’un enregistrement. Dans son cas, l’occasion s’était rarement présentée. Il devait écouter ce que l’ange avait à dire et son esprit s’y préparait. 

-       JE SUIS ton moi supérieur, Michael Thomas, le fragment de toi qui réside en toi pendant ton séjour sur la planète terre. Ceci est ta dernière leçon et ta dernière révélation avant que tu n’atteignes ton but. C’est la dernière pièce d’information que tu dois absorber. C’est la vérité la plus élevée et la plus puissante pour l’humanité, celle qui est la mieux préservée et la plus difficile à accepter. 

Les paroles de l’ange s’avéraient fascinantes, mais Mike trouvait très difficile de se concentrer parce qu’il avait son visage ! Mike était tout de même attiré par l’information et souhaitait en comprendre la portée. Il devait progresser. Il devait en savoir davantage. L’ange flotta un peu sur le côté, révélant une plus grande part du décor qui s’était jusqu’là trouvé derrière lui. 

-       Tu es dans la MAISON D’OR DE LA CONFIANCE, Mickael; rien ne peut t’arrêter plus sûrement sur le chemin de l’illumination que le sentiment que tu ne la mérites pas; voilà pourquoi nous avons choisi de te révéler qui tu es vraiment. TU es une partie de moi, Michael. Tu es un ange de niveau supérieur, comme tous les humains. Nous faisons partie de ceux qui ont choisi de visiter la terre, de faire l’expérience de la vie humaine et d’élever la vibration de la planète par les leçons et les expériences de notre séjour. Nous sommes ceux qui peuvent transformer l’humanité et même l’univers. Crois-moi, Michael Thomas, tes actions sur terre ont modifié fortement d’autres secteurs. 

-       Mais je ne suis pas resté ! 

Mike avait presque hurlé ce qu’il avait à l’esprit et, en entendant ses paroles, il senti qu’encore une fois il avait abandonné trop facilement. « En plus, je n’ai rien appris ». 

-       Ça n’a aucune importance, lui dit l’ange; c’est l’intention d’entreprendre le voyage et l’acceptation première de participer au sacrifice qui sont les plus précieuses. Ta seule présence sur la planète est respectée et appropriée. Tu ne t’es jamais rendu compte de cela ! As-tu déjà entendu l’histoire de l ‘enfant prodigue. Elle fait partie de toutes les cultures, tu sais. 

Mike la connaissait, bien sûr, mais il n’y avait vu aucun lien avec sa situation. Il se souvenait que le fils de l’histoire avait été aimé et accueilli par son père, même s’il n’avait pas respecté les traditions familiales. L’ange se déplaça encore avant de poursuivre ses explications. 

-       Michael, les autres anges t’aimaient beaucoup. Ne t’es-tu jamais demandé ce que tu avais fait pour mériter un tel amour ? maintenant, tu le sais. Nous – toi et moi – faisons partie d’une élite. Nous sommes parties intégrante de ceux qui sont chèrement aimés et respectés parce qu’ils ont choisi de venir sur la terre, de vivre avec un système biologique inférieur, alors que toute cette réalité leur est cachée. TU est en fait un fragment de Dieu circulant sur la planète dans un objectif de grandeur et tu vois cette manifestation devant toi à l’instant même. 

Totalement impressionné, Mike fit un survol de ses dernières semaines. Tout ce qu’il avait découvert sur la famille et les contrats dans la maison de Violette l’avait laissé atterré. Mais là, la révélation que lui, l’être humain Michael Thomas, comptait parmi les anges les plus évolués ! Et les autres humains également ! Se pouvait-il qu’il soit si grand ? 

-       Oui, Michael, tu l’es. NOUS le sommes tous. Il est maintenant temps que tu comprennes et que tu te rendes compte que tu as mérité ton passage sur terre. Tu l’as même planifié et tu as dû attendre ton tour ! Tu es une entité respectée pour l’avoir fait et tu es maintenant prêt à franchir une autre étape. Dans la même mesure où tu as affirmé aimer Dieu à plusieurs reprises durant ton voyage, TU DOIS DORENAVANT T’AIMER TOI-MÊME. Pensez-y bien, Michael Thomas, parce que cette vérité doit changer ta perspective et l’essence même de ton objectif en tant qu’être humain. 

Mike était maintenant plus ouvert à l’information puisque l’ange lui avait accordé la paix et le discernement. Il avait l’esprit clair. L’information n’était pas facile à assimiler. L’ange allait ajouter autre chose. 

-       L’étape finale – et elle aurait été la même si tu étais resté sur terre – consiste à assumer ce « partenariat ». Il faut que tu saches qu’il est réel. Ressens la valeur et la divinité de ton humanité. Sache que tu es une entité sacrée du paradis. Sache aussi que tu relèves de ce monde et que tu est éternel ! Assume l’insigne d’or qui te revient, Michael Thomas. 

Mike se remémora son séjour dans la maison blanche, alors que Blanc lui avait montré l’image de Marie dans la chambre d’hôpital. Il réalisa un point qui lui avait jusque-là échappé. Blanc avait prononcé des paroles qu’il n’avait pas comprises à ce moment-là. Selon lui, Marie avait accepté l’insigne d’or. 

-       Marie te connaissait-elle ? demanda Mike. 

-       Marie connaissait le grand Soi, Michael, si c’est ce que tu veux dire. Elle y était associée tout ce temps où tu l’observais. C’est cela que tu ressentais. Elle savait qui elle était. Elle connaissait la salle d’or et son trône. Elle savait qu’elle était sacrée et qu’elle avait mérité son passage sur terre. Elle maîtrisait son caractère sacré. 

Mike ressentit une nouvelle fois une immense admiration à l’égard de Marie, cette petite femme qui lui avait tant appris sans même qu’il la rencontre. 

-       Et puis, elle te connaît, Michael. 

-       Vraiment ? Comment est-ce possible ? 

-       Tout comme nous nous connaissons tous, répondit l’ange. 

Elle était très consciente des effets profonds que produisait sur les autres le présent qu’elle offrait à son père au moment de sa mort. Elle le savait par intuition. Elle savait même qu’on l’observait. Comme toi, elle avait tous les présents, les outils et les cartes à l’intérieur d’elle-même et elle avait le don précieux du discernement divin que je te transmets maintenant. Tel est le pouvoir d’un être humain illuminé sur terre. 

-       Merveilleux ! 

Mickael en apprenait toujours plus et son respect pour Marie dépassait tout ce qu’il avait été jusqu’à présent. Elle savait ! Son intuition lui disait que son geste était observé et qu’il m’aidait. 

-       Le moment de l’épreuve est arrivé, Mickael Thomas. 

L’ange passait aux choses sérieuses. Mickael savait qu’il devait subir une épreuve quelconque. Qu’est-ce que ça pouvait bien être ? Comment l’entité, avec son visage et son âme pouvait-elle savoir si l’être humain Michael Thomas avait accepté lé réalité de sa valeur personnelle ou non ? 

-       Il n’y a qu’une seule façon de le savoir, dit l’ange en se déplaçant de côté. Ne crains rien, Mickael, mais je dois enlever la bulle qui te mets à l’abri des vibrations pour le temps qu’il nous reste à passer ensemble. Tu as absorbé la vérité ou non. Le test est simple, mais il est impossible de le réussir sans être pur et sans avoir accepté la vérité du partenariat. 

-       Je l’ai acceptée, di Mike d’un ton anxieux. Qu’allait faire l’ange d’or ? La bulle blanche qui l’entourait se dissipait peu à peu et Mickael se sentait de nouveau envahi par la vibration de sainteté de la force divine qui l’entourait. Il ressentait la présence d’un grand amour, d’une forte énergie et l’attention de millions d’entités. Mais un élément nouveau s’ajouta. Il avait le sentiment, quoique très mince, de faire partie de l’ensemble. Peut-être était-ce là l’épreuve ? 

-       Oui, je vois dit Mickael. Il espérait avoir réussi. L’épreuve était-elle terminée ? Pas de chance puisque l’immense ange d’or au visage de Mikael Thomas s’approchait. 

-       Mickael Thomas de l’Intention pure, viens t’asseoir sur la troisième marche. 

Mike recommençait à respirer difficilement. Ses cellules ne saisissaient pas la forte vibration qui l’entourait. Mike s’adressa à haute voix à son corps, ayant oublié la présence de l’ange d’or. Il devait reprendre la maîtrise de sa biologie, sans plus attendre. 

-       NOUS sommes en sécurité, dit-il à ses cellules. N’ayez pas peur ! NOUS avons mérité ce qui nous arrive. 

Mike s’exprimait à très haute voix et il le savait. Il suivait spontanément l’enseignement de Vert et les résultats étaient immédiats. Il s’assit sur la troisième marche du grand trône d’or et commença à se calmer. Puis, il se rendit compte que le grand ange d’or l’observait attentivement, affichant un sourire des plus radieux ! 

-       Tu sais vraiment comment agir, mon frère humain. Ce sont là des éléments que je ne pouvais pas t’enseigner, mais tu les as bien appris des autres. Voyons maintenant si tu as assimilé de la même façon ce que je t’ai remis. 

Ce qui se produisit alors surprit Mike d’une manière encore plus importante que le dévoilement du visage de l’ange quelques instants plus tôt. Le grand ange d’or qui, jusque là, avait représenté l’incarnation de la force divine, s’agenouilla devant Mickael Thomas. Ses superbes ailes d’or se déployèrent dans un mouvement royal, telle une cape accompagnant l’ange vers le sol. Leurs extrémités magnifiques s’étalèrent, sans toutefois toucher le sol pour permettre au corps majestueux de se pencher gracieusement. Le corps de Mike réagit fortement encore une fois mais cette fois-ci, il n’en fut pas désemparé. Mike fut plutôt envahi d’amour et il pu continuer à observer les mouvements de l’ange. 

En s’agenouillant, le grand ange fit apparaître un bol doré qu’il déposa cérémonieusement devant lui. Il regarda Mike directement et lui prononça des paroles où se lisait un grand amour. 

-       Ce bol contient le symbole des larmes de joie que je ressens pour TOI, Mickael Thomas. Je veux oindre et laver tes pieds puisque tu as grandement mérité cet honneur. 

Oh non ! Cette entité divine se prépare effectivement à me toucher ! Maintenant, Mickael comprenait l’épreuve. Le contact avec l’ange d’or allait déterminer si les cellules de Mike avaient vraiment compris la valeur de l’enjeu et si son corps avait pris conscience de son origine sacrée. Les résultats ne pouvaient tromper. C’était l’épreuve véritable. L’ange fit une pause avant de toucher le pied gauche de Mickael Thomas et de répondre aux questions que ce dernier avait à l’esprit. 

-       Ce n’est pas là un test de changement vibratoire, Mickael. 

Toi et moi n’aurons la même vibration que lorsque nous nous fusionnerons de nouveau à la fin. L’épreuve s’adresse à ta croyance humaine. NOUS devons posséder le fait que NOUS, en tant que Dieu, avons mérité de devenir humains. Le geste que je m’apprête à poser vérifiera si tu comprends vraiment que tu mérites d’avoir les pieds lavés par l’Esprit même et si ton amour de Dieu se reflète dans ton amour de toi-même. 

 

Mike soupira d’aise. Il connaissait son esprit et savait qu’il avait accepté cette notion et cet enseignement de la Grandeur même. Il se rendait compte que l’épreuve communiquerait cette certitude à l’ange. Il se sentait prêt. Il se trouvait devant le grand des grands. L’ange, malgré son range, s’était placé en deçà du regard de Mike. Mike avait perçu cet écart au protocole et se sentit immensément ému devant ce qui se préparait. La noble entité prit délicatement son pied et une sensation de chatouillement incroyable parcourut le corps de Mike et atteignit même son cœur et son esprit. Il débordait de compassion et des larmes coulaient sur son visage. Il ne dit rien pendant que l’ange lavait doucement son pied. Mike se sentit aimé au-delà de tout. Il ne disparut pas. Il ne s’évanouit pas dans un éclat d’énergie. Même s’il sentait la pression de l’énergie qui vibrait entre eux et qu’il la supportait avec peine, il savait en être digne. Mais il restait silencieux, sachant que l’amour est silencieux. Il savait que l’amour véritable n’a pas d’exigences et que l’ange glorieux n’allait rien lui demander en retour. Il savait que l’amour ne s’enorgueillit pas et que l’ange n’allait pas subitement se trouver entouré par une légion d’habitants du paradis. L’échange était personnel et l’ange demandait silencieusement à Mickael Thomas de simplement accepter l’honneur et d’ETRE. Aucun mot n’aurait pu décrire ce que Mickael Thomas ressentait. Des larmes de joie et de gratitude coulaient toujours sur son visage, mais il n’en éprouvait aucune honte. Il savait que l’ange comprenait que c’était là la façon humaine d’exprimer les remerciements, aussi étrange que cela puisse paraître. Puis, l’ange s’exprima encore une fois, dans une vois remplie de fierté à l’égard de Mickael. 

-       Mickael Thomas de l’Intention pure, tu as réussi cette grande épreuve, une des plus grandes. Je vais te montrer quelque chose de plus grand encore. Même si tu as réussi toutes les épreuves et même si tu te sens prêt à franchir la porte qui te mènera chez toi, je vais laver ton autre pied. Je considère ce geste comme un honneur et un témoignage de l’amour de Dieu pour toi. Les épreuves sont terminées. Je n’ai rien à en tirer. Je le fait parce que je t’aime. N’oublie jamais ce moment. 

Mike ne se rappelait pas avoir vécu de moment plus sacré que celui-ci de toute sa vie. Ses larmes coulaient sans cesse et un flot d’amour circulait entre les deux entités dont les forces d’âme se rapprochaient pendant que le grand ange d’or lavait doucement le pied de Mike. Celui-ci avait l’air tout petit dans l’immense main de l’ange. Puis, le geste prit fin, le bol disparut comme par magie et l’ange se releva, ses ailes se repliant contre son corps. 

-       Si tu veux bien te lever, Mickael Thomas. Ton intention est manifestement pure et tu es prêt à rentrer chez toi. 

Mickael se leva, promena sn regard dans la pièce, puis de nouveau sur l’ange. Comme s’il lisait dans son esprit, l’ange pris sa main et lui indiqua la voie. 

-       Tu peux monter les marches, dit-il en souriant. 

Mike se retourna et regarda le nuage d’or ondulant. Les marches vers le trône d’or l’invitaient vers un autre endroit inconnu. Il regarda de nouveau l’ange, cherchant son approbation avant de grimper l’escalier. 

-       La porte que tu cherches est là, Mickael. Et n’oublie pas : les apparences sont parfois trompeuses. 

Cette fois, Mike ne s’interrogea pas sur le sens de la petite phrase. Elle était devenue le mantra de l’endroit. Il se rendait compte qu’il ne pouvait séjourner dans ce lieu plus longtemps. L’ange le savait aussi et c’est pourquoi il le poussa doucement, entourant cette fois ses épaules de son bras. D’une voix douce et rassurante, il prononça ces dernières paroles. 

-       J’arrive de là, moi aussi. Ça ira. Tu dois partir maintenant. Le but est à portée de ta main. Je t’y rejoindrai très bientôt. Nous ne disons jamais au revoir puisque nous ne formons qu’un. 

Mike savait qu’il devait se soustraire à cette énergie puissante. Il se retourna et entreprit aussitôt l’ascension des marches. Il comprenait maintenant leur présence. Elles étaient destinées aux humains, et non pas aux anges et leur  disposition était parfaitement adaptée aux pieds de Mike. Tout se reliait, mais Mike n’avait plus envie d’analyser les éléments. Il était temps de recevoir son diplôme ! Il était temps de franchir le seuil de sa demeure. Il continua à grimper les marches menant au grand trône ouvré. Il s’arrêta pour regarder une dernière fois le grand ange d’or, le fragment de Dieu qu’il était lui-même ; celui-ci se tenait majestueusement, les mains jointes, souriant à Mickael Thomas du pied de l’escalier. L’ange avait raison. Il n’y avait pas de sentiment d’adieu. Tout constituait une partie de lui-même. D’ailleurs, au cours de la dernière journée, il avait rencontré deux de ces parties : celle qui ne comportait pas d’amour et l’autre qui en était remplie. Entre les deux se situait la conscience humaine et il devait choisir entre les deux. Tout un concept ! 

 

Mike se retourna et poursuivit son ascension. Un brouillard épais obstruait ce qui se trouvait sur son chemin immédiat et il pouvait voir seulement dix marches à la fois. Il montait avec précaution. Il ne voulait surtout pas chuter alors qu’il se trouvait si près du but de son périple sacré. Il s’amusait à la pensée d’une malencontreuse chute qui l’aurait stupidement ramené au pied de l’escalier et l’aurait amené à se confondre en excuses devant son grand Soi. Cet état d’humour l’aida à se détendre.  Il savait conscience d’avoir grimpé au moins deux étages et il entrevoyait un palier devant lui. Quel magnifique trône, se dit-il ! E t d’une immensité ! Et c’était le sien ! Une fois au sommet, Mickael ne fut pas déjà. Près d’un fauteuil d’or immense et somptueusement ouvragé, il trouva la porte qu’il avait imaginée durant toutes ces semaines. La vision se transformait en réalité devant ses yeux. Elle était bien éclairée et bien visible, tout près du fauteuil. Elle semblait suspendue, sans murs de soutien et les limites qui la distinguaient du trôle d’or n’étaient pas bien déterminées. Mike constata qu’elle ne faisait pas partie de la Maison de la confiance ni de la structure dans laquelle il se tenait. C’était un portail présentant des attributs dimensionnels autres. La porte portait de nombreuses écritures, certaines que Mickael ne parvenait pas à lire, mais il vit aussi la mention ACCUEIL. Mike attendait cet instant depuis si longtemps. Il avait vécu de nombreuses expériences, appris énormément et avait modifié sa structure cellulaire en préparation à ce qui l’attendait derrière cette porte. L’action était sur le point de se dénouer. Il se tenait sur le seuil se rappelant tout ce qui s’était passé et le magnifique ange d’or au pied de l’escalier. Il pensa de nouveau à ce qui venait de se produire quelques instants auparavant. En fait, cette dernière expérience l’avait encore une fois transformé. Mike regarda cérémonieusement la porte. 

-       Je mérite ce qui m’arrive dit-il, d’un ton confiant. Et je rends hommage à l’univers pour ce geste que je m’apprête à poser. Dans un amour  total, j’entre là où j’ai demandé à être. 

La cérémonie achevée, Mickael Thomas prit une grande respiration humaine et ouvrit courageusement la porte où le mot ACCUEIL était inscrit. 

 

************ 

 

Mike vomissait…. 

 

 

LE RETOUR – histoire de Michael Thomas – Livre de la série Kryeon – Editions Ariane 1998– Kryeon canalisé par Lee Carroll.  

La cinquième maison

gifs papillonsIl ne fallut pas longtemps avant que Mike s’aperçoive que le trajet hors du sentier battu comportait certains défis. Il devait constamment vérifier la positon du soleil pour s’assurer de marcher dans la bonne direction. De plus, il consultait régulièrement sa carte pour ne pas rater la maison. Il progressait donc beaucoup plus lentement. 

Malgré ces quelques difficultés, il trouvait l’étape plus agréable que les autres. Il réalisait un désir de rendre Violette fière de lui. Il le faisait aussi pour lui, pour se prouver qu’il pouvait s’opposer à tout ce qui était établi, même en terre spirituelle. Il songeait aussi qu’une fois suffirait et que lorsqu’il aurait atteint la prochaine maison, il reprendrait probablement le sentier tout racé pour se rendre aux autres demeures. C’était plus facile, sans faire obstacle à ses choix. En fait; il sentait plus que jamais que sa décision de rester sur le sentier s’affermirait parce qu’il aurait connu l’opposé. Il pouvait faire un choix éclairé depuis qu’il avait expérimenté les deux façons de voyager et ne se sentait pas tenu de suivre la voie tracée. 

Mike constata aussi que l’impression d’être surveillé avait disparu. Avait-il conjuré le sort de son poursuivant ? L’entité sombre et sinistre qui le poursuivait avait-elle tout simplement disparu ? Non, dans sa sagesse, Mike comprit que le fait d’avoir modifié sa façon de se déplacer avait confondu la vilaine créature qui s’était acharnée sur lui depuis le début. Elle réaliserait sans doute rapidement ce qui s’était passé et se mettrait à sa recherche. Dans ces conditions, Mike devait faire preuve de prudence, assurer ses arrières et surveiller la voie qui s’étendait devant lui. 

Au bout de quatre heures environ, le ciel se couvrit. Michael ne se faisait pas d’illusions. Une autre de ces tempêtes bizarres, effrayantes et violentes se préparait ; mieux valait songer à se trouver rapidement un abri. Il se rappelait que la dernière fois il s’était retrouvé écrasé au sol, priant qu’on lui conserve la vie. 

Mike sortit sa carte pour voir ce qui l’entourait. Encore une fois, elle lui indiquait son entourage immédiat. Il constatait qu’il venait de passer un abri ressemblant à une grotte. Mike se rappelait l’avoir contournée, mais du côté opposé à son ouverture. Il remit la carte dans es bagages et rebroussa chemin jusqu’à ce qu’il retrouve l’entrée de la grotte. 

Pendant le peu de temps qu’il avait mis à revenir sur ces pas vers l’abri qu’il croyait trouver, la tempête avait pris une ampleur étonnante. Le ciel était devenu noir et le vent s’élevait. La pluie commençait à se joindre aux vents lorsque Mike entrevit l’ouverture de la grotte et décida de presser le pas. Au moment même où il franchissait l’entrée, la nature se déchaina. Mike dut se placer tout au fond de la grotte pour éviter de se faire mouiller ou d’être attiré par la force colérique des éléments. Il ne pouvait s’empêcher d’être émerveillé par la vigueur de l’intempérie et remercia Bleu de lui avoir remis cette carte lui ayant permis de se mettre à l’abri du danger au tout dernier moment. Encore une fois, la carte, toujours à jour, lui avait rendu un fier service. 

Il regarda le spectacle, bien au chaud, à l’intérieur. Il ne pouvait quitter des yeux l’action terrible qui se déroulait dehors. Quelle chance d’être en sécurité ! 

Alors qu’il se demandait pourquoi il y avait de telles tempêtes sur cette terre sacrée, il lui sembla entendre la voix de Bleu. -       Michael Thomas, il n’y a jamais de tempête sur cette terre, sauf lorsqu’un humain est sur la voie de l’apprentissage. 

-       Tu veux dire que si je n’était pas ici, il n’ y aurait pas de tempête ? -       Oui, lui répondit la voix de Bleu. 

-       Mais, je n’en fais pas partie. La tempête ne m’atteint pas. -       Voilà ! dit Bleu en riant. Tu as appris à te service de la carte. Crois-le ou non, des humains ont écarté la carte dès le début de leur voyage, pensant que c’était une blague. Tu as compris son rôle et son caractère « actuel » est devenu ton mode de vie. Tu as un pied dans le temps spirituel présent, mais tu apprends aussi à mesurer le temps linéaire au fur et à mesure que tu progresses sur la route. Voilà pourquoi, lorsque la leçon de la tempête se présente, tu peux y échapper et te mettre à l’abri. Michael, nous t’aimons tendrement ! 

Cette idée fit sourire Mike. Tout ça pour lui ! Une telle énergie ! Et toute cette planification ! Il regarda dehors et hurla au vent : -       Tu peux te calmer maintenant. Je suis en sécurité. Il ne parvenait pas à arrêter de rire. 

La tempête dura environ deux heures. Le temps s’éclaircit au crépuscule. Mike se demandait s’il avait le temps d’atteindre la prochaine maison et s’il parviendrait à la trouver sans la présence du soleil. Cependant, il se sentait bien et apte à se défendre. Il examina la grotte, observa l’angle du soleil et se dirigea vers le nord, où il savait trouver la maison. 

Il n’avançait pas très vitre dans cette obscurité. C’était la première fois qu’il était dehors en pleine nuit sur cette terre. Y aurait-il des étoiles, une lune ? Il le sut rapidement. Il ne vit rien de tout cela. Lorsque la dernière lueur du crépuscule eut disparu, il se retrouva dans la noirceur totale. Et quelle noirceur ! Impossible de voir la carte. Il comprit qu’il aurait dû rester dans la grotte. Il n’était pas prêt à affronter ce type de situation. Il s’assit, ne voulant pas trébucher sur un objet qu’il n’aurait pas vu en travers du chemin. 

Au bout d’une heure dans cette obscurité totale, Mike remarqua que ses yeux fonctionnaient d’une étrange façon. Peut-être se passait-il quelque chose de bizarre ? Plus tôt, le soleil s’était éteint à l’ouest comme il se devait. Mike en avait déduit que le nord se trouvait du côté de cette montagne qu’il avait décidé d’utiliser comme point de repère. Or, comme il n’y avait ni lune ni étoiles, il ne parvenait plus à voir la montage, du moins au début. Faiblement, au nord, le sommet de la montage commençait à se poindre. La même lueur rouge qui avait accompagné le coucher de soleil était tout à coup visible, faisant ressortir le point de repère que Mike s’était fixé. Et un éclairage quelconque provenait de cette direction. 

Mike se leva, alerte mais prudent. Cette faible lueur rouge émanant du nord lui permettait graduellement de voir la terre qui l’entourait. Il se dirigeant lentement et silencieusement, vers la lueur rouge. Il glissait ses pieds sur le sol, pour éviter d’être surpris par une dénivellation trop abrupte. Penché vers l’avant et scrutant le sol du regard, il avançait à pas de tortue. 

Dans on cheminement laborieux, Mike trébucha et tomba sur une surface plutôt douce. Le sentier ! Il avait décidé de l’abandonner, et c’est lui qui le retrouvait au moment opportun. Quel endroit étrange ! 

Mike vit que le sentier formait un angle oblique par rapport à la montagne qu’il avait choisie pour lui indiquer le nord. Il était par contre convaincu que le chemin le mènerait vers la prochaine maison qu’il n’avait pas encore dépassée, il en était certain. De plus, il constata que la lueur provenait d’un point vers lequel le sentier se dirigeait. Il se plaça vers ce qu’il estimait être le centre du sentier et continua d’avancer toujours très lentement.  Il essayait de se tenir au milieu du sentier, mais de temps en temps, il en frôlait ses extrémités. Il riait. 

C’est encore pire que le brouillard sur la côte de Santa Monica, en juin ! Il se rappelait avoir circulé à bicyclette le soir dans un brouillard si épais qu’il parvenait à peine à discerner la ligne blanche au centre de la route. Comme il aurait voulu que le sentier ait une ligne blanche ! 

Mike remarqua qu’à l’approche de la lueur, il pouvait voir plus clairement. Peu à peu, le sentier devint presque complètement éclairé, ou du moins, suffisamment pour que Michael puisse se redresser et marcher normalement. Il devait tout de même être prudent. Il ne connaissait pas l’origine de la lumière et devait être prêt à toute éventualité. 

Au détour du chemin, Mike comprit l’origine de la lueur. Il n’en croyait pas ses yeux ! C’était la prochaine demeure. Elle était d’un rouge vif. Mike constata qu’à encontre des autres maisons, celle-ci brillait vraiment de l’intérieur. 

Il se permit de ralentir son rythme à l’approche de la maison rouge. La lumière de la maison se rendait jusqu’à lui et, en s’approchant, Mike vit la pancarte indiquant MAISON DES RELATIONS. Il s’arrêta. 

-       Oh là là ! dit-il en soupirant. Voilà une matière que j’ai déjà ratée ! J’espère qu’il n’y a pas d’autres films ! -       Eh oui, il y en a ! Le jeune ange rouge était apparu soudainement sur le palier. « Salut à toi Michael Thomas de l’Intention pure. Nous croyions t’avoir perdu ! 

-       Pas de chance, mon ami rouge, dit Mike, j’ai tout simplement décidé de prendre mon temps. Je suppose que je n’avais pas particulièrement envie de voir tes films. Ressemblent-ils à ceux de Violette ? -       Absolument pas ! 

L’ange rouge était magnifique. Une véritable vedette de cinéma, un personnage d’action au corps taillé au couteau. Il était immense. Il avait une personnalité décontractée et agréable, de sorte que sa haute stature n’effrayait pas, comme dans le cas des autres anges d’ailleurs. Ses vêtements rouges lui donnaient un air sacré. Mike se rappelait avoir vu cette couleur chez les hauts prélats de l’église. 

-       As-tu faim, Mike ? -       Terriblement. 

Rouge guida Mike dans la maison, après lui avoir fait signe d’enlever ses chaussures ! Il fit un clin d’œil à Mike, comme pour lui rappeler pourquoi le sol était sacré. Michael était intimidé d’attirer encore une fois tant de respect et ne dit rien. Il retira ses chaussures et les déposa devant la porte. 

Comme auparavant, l’extérieur de la maison ne laissait rien prévoir de son intérieur. La maison était immense. Elle comportait des escaliers, des arches, et les fenêtres laissaient voir des paysages qu’on ne devinait pas de l’extérieur. Décidément, Mike ne s’habituerait jamais à l’inconsistance entre la physique et la réalité. Tout ça n’était pas sans lui rappeler Alice au pays des merveilles, et il se demanda si l’auteur avait déjà visité cette terre dans ses rêves. 

Quelle pensée étrange ! Devait-il chercher un lapin blanc ? -       Blanc, c’est la suivante, Michael ; pas de lapin hélas ! 

Mike rit. Donc, la prochaine maison était blanche ! La Maison blanche ! Il trouvait l’idée amusante et Rouge aussi. Mike avait le sentiment que ce qu’il allait apprendre ici serait intéressant. Il percevait Rouge comme un membre de sa famille. Tout comme Vert, Rouge aurait pu être son frère, peut-être même un frère célèbre. Bleu et Orange étaient comme des oncles et, bien sûr, Violette était la mère. Il avait hâte de rencontrer le père ! -       Tu as l’impression de faire partie de la famille ? Rouge s’était arrêté devant les appartements de Mike. Et, bien sûr, l’odeur de nourriture se percevait aisément. 

-       Oui ! -       Tu ne pouvais mieux tomber. Tu es dans la bonne maison. Rouge avait guidé Mike jusqu’à la salle à manger et, comme toujours, un merveilleux repas l’y attendait. 

-       A demain matin, Michael Thomas. Dors bien et que tes leçons t’apportent la paix. Avant de retirer et de refermer la porte, Rouge lui souhaita un dernier bonsoir. 

Mike riait sous cape en constatant la politesse dont les anges faisaient preuve au fur et à mesure qu’il avançait sur son chemin. Il se sentait très en paix. Il savait que Rouge était au courant de ses expériences dan la maison violette ainsi que des sentiments et des émotions puissants qui en avaient surgi dans l’âme de Mike. Il appréciait qu’on lui fasse savoir que les prochaines leçons seraient différentes. 

Mike mangea d’un bon appétit. Il n’avait pas pris de repas durant la journée et son parcours dans la noirceur avait exigé beaucoup d’énergie, plus qu’il ne l’avait d’abord cru. Fatigué, il s’endormit aussitôt après le repas. Il était calme et ressentit la paix et le confort que lui offrait la maison rouge. Il dormit paisiblement et profondément, tout comme s’il avait déjà atteint son but. 

Plus tard, alors que Michael Thomas dormais profondément, une créature verte, sale, repoussante et en colère boudait sur le sentier, devant la maison rouge. La forme sombre et répugnante savait que Mike était à l’intérieur. Elle avait attendu encore et encore sa venue au détour de la route, mais rien ne s’était produit. La silhouette difforme écumait de colère et de rage bouillante et n’y comprenait rien. Comment Mike avait-il su qu’elle l’attendait ? Il devait avoir quitté le chemin. Michael avait effectivement atteint la maison sans suivre le même parcours. Mais comment ? L’entité malveillante savait que les anges ne pouvaient intervenir. Ils n’avaient donc pu lui dire qu’elle était là. Il faudrait revoir le plan d’attaque. En devançant Michael, elle l’avait perdu. Fallait-il retourner à la tactique de la poursuite ? C’était en tout cas, la façon de savoir où Mike se trouvait. Que faire ? 

Comme d’habitude, l’horrible créature trouva une place pour faire le guet en attendant que Mike reparte de la maison rouge. Tant et aussi longtemps qu’elle savait où Mike se trouvait, elle était contente. L’entité négative s’occupa à penser à sa confrontation avec Mike. Elle refit sans cesse des plans, révisant les stratégies et en construisant de nouvelles. Il faudrait beaucoup d’énergie et un peu de tricherie, mais elle connaissait bien  Michael Thomas; l’entité connaissait ses pensées et ses réactions et réexamina les techniques à utiliser pour la réussite du plan. La confrontation aurait lieu sur le chemin menant à la dernière maison, là où Michael serait le plus vulnérable. Elle attendrait. Il fallait compter sur la ruse. Il faudrait faire semblant emprunter une autre forme, quelque choses que la masse verte ne parviendrait à maintenir qu’un court instant, mais c’est tout ce qu’il fallait. 

gifs papillonsComme dans les maisons précédentes, Mike se leva et enfila les vêtements prévus à son intention. Propres et frais, ils étaient rouges. Michael se rappela encore une fois les paroles d’Orange qui lui avait dit qu’il n’y aurait pas de déchets humains reliés à ses raps sur cette terre. Mike se rendit également compte que sa barbe n’avait pas poussé depuis le début de son voyage. C’était en quelque sorte comme si le temps était suspendu, prévenant le fonctionnement et le vieillissement de ses cellules. Quel endroit ! Il se régala du petit déjeuner préparé pour lui dans la pièce attenant et songeait à son périple lorsqu’on frappa à la porte. Rouge enta. -       Je vois que tu es frais et dispo, Michael Thomas. 

-       Tout à fait, Merci de cette charmante hospitalité. Mike se sentait bien. Il était encore ébahi de l’apparence éblouissante de Rouge. -       Tu mérites tout cela, Michael Thomas de l’Intention pure, dit Rouge en souriant. 

Puis il fit signe à Mike de se lever et de la suivre dans la salle de formation de la Maison des relations. Rouge guida Mike vers des pièces qu’il n’avait pas vues la veille. Cette maison était très différente des autres. Tout ce rouge rendait Mike vivant et énergique c’était une sensation extraordinaire. Puis, ils arrivèrent dans une grande salle de spectacle dont la disposition ressemblait étrangement à celle de la maison violette, sans oublier le fauteuil moelleux, encore une fois trop près de l’écran. Rouge savait que, de cette place la projection risquait d’indisposer Michael à la suite de son expérience dans la maison précédente. 

-       N’est pas ce que tu crois, Michael, dit Rouge d’un ton rassurant. -       Merci, mon ami, dit Mike avec reconnaissance. Dois-je m’asseoir ? 

-       Oui. Rouge se dirigea vers l’arrière de la salle comme l’avait fait Volette avant li et entreprit de faire fonctionner l’équipement. Confortablement installé dans son fauteuil, Mike était prêt, et la projection commença. 

Cette fois, il n’y avait pas de son. Rouge expliquait ce qui se déroulait sur l’écran. Il avait eu raison. Les images étaient régénératrices formatrices, inspirantes et extraordinaires ! Il n’y avait ni tristesse ni repli sur soi, et les émotions de Mike n’étaient pas sollicitées. On avait plutôt l’impression d’assister une représentation de diapositives et non à des images animées. 

-       Tu vois, Mike tout ceci traite de la famille. Tu as déjà appris dans la maison précédente que tu joues plusieurs rôles sur la planète et il en va de même pour ceux qui sont autour de toi. Tu as aussi appris que tous les humains acceptent et planifient la direction de leur vie avant même de la commencer. Maintenant, le temps est venu pour toi de comprendre la relation entres acteurs. Nous allons bien définir la famille. 

Incrédule, Mike vit apparaître devant lui, vingt-sept beaux visages. Rouge leur attribua des noms très longs que Mike n’avait jamais entendus. Ils avaient tous une résonnance  angélique et Mike pensa qu’il devait être difficile de les écrie. Il entendit des noms comme Angenon, Aleeilou, Beaurifee, Vereeifon, Kooigre, et encre bien d’autres. Ensuite, Rouge lui présenta ce qui ressemblait à l’arbre généalogique de chacun. En tête du tableau, Mike vit des noms terrestres et des visages qu’il reconnaissait, mais aussi des noms et des visages inconnus. Michael reconnut d’abord ses parents, des amis de l’école ou de l’église, des confrères de travail et plusieurs personnes qu’il avait à peine connues. Il y avait même des étrangers. Mike prit le temps d’identifier chacun d’eux. Il revit des enseignants qui l’avaient influencé ; il revit Henry le Tyran et son premier amour, Carole ! Il vit son ami John, puis le voleur qui l’avait presque assassiné dans son appartement. Et, il revit Shirley, la femme qu’il avait aimée et perdue à Los Angeles. 

Il y avait d’autres images de gens qu’il ne connaissait absolument pas. Une femme attira particulièrement son attention. Elle arborait une magnifique chevelure rousse, des yeux verts et un sourire éclatant. Mike ressentait l’énergie de cette image, sans savoir pourquoi. L’image suivante lui fit dresser les cheveux sur la tête ! C’était la femme ivre dont la voiture avait percuté celle de ses parents et causé l’accident fatal. Elle avait été tuée sur le coup et Mike pensa qu’elle l’avait bien mérité. Mais qu’est-ce qu’elle faisait là ? Mais… sa propre image était là aussi. Sous la première rangée de photos reliées entre elles par des lignes, se trouvaient d’autres images de gens à leur tour reliées par des lignes horizontales. 

-       Tu vois, chaque ligne horizontale représente la durée d’une vie, Michael Thomas, dit Rouge pendant que Mike examinait l’ensemble. Ce sont toujours les mêmes acteurs. Les noms changent et les genres aussi, mais ce sont les mêmes entités et elles composent ta véritable famille. E groupe, vous voyagez à travers le temps ; certains s’ajoutent, d’autres se retirent mais vous formez tous une famille. Maintenant, tu vas entendre leur histoire. 

Ce qui se produisit ensuite fut l’un des phénomènes les plus extraordinaires et les plus révolutionnaires que Mike eut jamais expérimenté. Il fut totalement décontenancé par ce qu’il vécut dans la salle aux fauteuils rouges et en présence du magnifique ange de la même couleur. Il était immobile et bouche bée dans son fauteuil rouge, revêtu de ses vêtements rouges. 

La première image dans l’angle supérieur gauche du tableau se décupla soudain pour couvrir toutes les autres et s’anima. Puis, il y eut du son et Shirley, l’amour de Mike, apparut vivante sur l’écran, dont elle sortit pour se placer devant Mike. Elle était réelle et ne faisait plus partie d’un film ou d’une séance de diapositives. Elle s’adressa directement à Mike et se mit à lui raconter son histoire. 

-       Michael Thomas, je suis Reenuei de Quadril Cinq. Je fais partie de ta famille et je t’aime tendrement. Pour toi, dans cette vie, je Shirley. Au siècle dernier, j’étais Fred, ton frère. Puis avant, Cynthia, ton épouse. Michael Thomas de l’Intention pure, nous avons un contrat dont l’énergie s’appelle le karma. Nous avions prévu nous rencontrer encore dans cette vie, ce que nous avons fait. Nous avons conclu une relation entreprise il y a des siècles et nous l’avons bien fait. Nous avions convenu de générer en toi des sentiments qui te mèneraient à la croisée que tu franchis maintenant. C’est le présent que nous avons échangé. Nous avons accompli cette étape ensemble. 

Mike restait bouche bée. Elle n’était pas une image sur l’écran, mais bien réelle. Il écoutait une entité qu’il connaissait bien lui dire qu’elle était Shirley, qu’il l’avait connue avant , encore et encore. Quelle manifestation d’amour ! Chaque parole regorgeait de vérité et de signification. Chaque explication se révélait indéniablement complète. Quelle histoire ! Quel endroit ! Mike ne savait pas si Shirley pouvait l’entendre là où elle était, mais la silhouette incontestablement réelle qui se tenait devant lui méritait une réponse. -       Merci, chère Shirley ! Mike salua celle qu’il avait connue et aimée. Il avait capté la relation selon un angle tout nouveau. Elle était devenue une amie plus qu’une femme qui avait ruiné sa vie. Shirley disparut graduellement de l’espace occupé devant lui. 

L’image qui se présenta ensuite faisait référence à une relation d’amour complexe, à une intrigue. C’était le professeur de secondaire préféré de Mike, M.Bourroughs. il lui expliqua avoir fait partie de sa vie à plusieurs reprises, comme bien des gens d’ailleurs. Cette fois, ça avait été durant la formation scolaire de Mike. Le rôle le de celui-ci était évident. Ils s’étaient en fait aidés mutuellement de plusieurs façons, ce dont Mike n’était pas vraiment conscient. Ils avaient un contrat et l’énergie karmique de l’apprentissage, bien que très subtile. Mike le salua à haute vois, et l’image de son professeur s’évanouit également. 

Soudainement, grande comme la vie, apparut l’image de son père. Mike n’était pas triste : son père était vivant ! La forme de ce dernier se retira de l’écran pour prendre tout bonnement place devant Mike. Il commença à parler et Mike l’écouta avec grand plaisir. 

-       Michael Thomas, je ne suis pas qui tu crois, dit une entité source dont la voix résonnait différemment de ce que Mike avait connu. Je suis Anneehu de Quadril Cinq et je fais partie de ta véritable famille. Le visage que tu vois devant toi est celui de ton père et j’ai joué mon rôle dans la vie humaine exactement comme je l’avais planifié avec ta mère et toi avant même que nous n’arrivions sur terre. Tout ce qui s’est passé était pertinent et nous sommes partis rapidement pour accomplir encore plus dans d’autres domaines spirituels. En te quittant pour vaquer à d’autres occupations, nous t’avons laissé ton plus grand présent, Michael. Notre départ a servi de catalyseur à ton illumination. Nous étions nés à la vie et avions à enseigner la lourde leçon karmique de la mort et out s’est déroulé comme prévu. C’et la raison pour laquelle tu occupes ce fauteuil. Nous t’aimons tendrement pour le voyage que tu accomplis et pour le fait que tu reconnaisses maintenant le présent. 

Mike sentait la vie émanant de cette entité qui s’adressait à lui. Il mémorisa son nom Anneehu. Il voulait que sa reconnaissance soit désormais empreinte en lui. Comment la tristesse pouvait-elle entourer la mort de son père, maintenant qu’il savait la vérité à ce sujet ? La notion de présent prenait de plus en plus d’importance au fur et à mesure que l’entité qui avait été son père poursuivait son histoire. Elle l’entretenait des guerres qu’ils avaient faites ensembles, des frères et de soeurs qu’ils avaient été, il y avait bien longtemps, sur des continents qui n’existaient déjà plus sur la terre. 

Quand le père de Michal eut terminé, il sourit et s’évapora, comme les autres avant lui. Mike était ému, mais ni triste, ni replié sur lui-même. Tout était tellement énergisant ! Il parla à l’image de son père au moment où elle disparaissait. -       Je suis très reconnaissant de ce présent. Mike était convaincu de la véracité de ces faits et inclina la tête en signe de respect. 

Sa mère apparut ensuite et Mike écouta avidement, cloué sur sa chaise, son histoire sur la leçon karmique auprès de lui et des autres. 

-       Je suis Eleeuin, aussi de Quadril Cinq. Je t’aime tendrement et t’ai accompagné de nombreuses fois par le passé. Elle poursuivit son explication des rôles qu’elle avait joués dans ses vies. Elle l’avait même tué, alors qu’ils étaient deux sœurs. Elle parla de l’énergie créée par les actions d’une vie et qui se répercutait sur les suivantes et de la façon dont elle participait aux leçons d’interaction. Elle n’ébranla pas Mike sur le plan émotif e tne suscita pas en lui de mélancolie. Elle lui donna de l’information dans un style magnifique. Elle aussi était réelle, vivante. Lorsqu’elle commença à disparaître, il s’adressa aussi à elle. -       Merci du présent, Eleeuin. Mike tenait à se souvenir des véritables noms de ses parents. Se rappeler ceux de tous les autres était au-delà de ses compétences, mais il voulait conserver ces deux-là éternellement dans sa mémoire. 

Une à une, les images se manifestèrent devant Mike dans toute leur réalité. Elles se présentèrent et évoquèrent l’amour qu’elles avaient eu pour Michael Thomas. Elles parlaient souvent de la famille et toutes venaient de cette place au nom étrange de Quadril Cinq. 

Durant la journée, Mike ne rencontra que neuf des vingt-sept visages qui figuraient à l’écran, et les lumières furent rallumées. Silencieux, Mike constata encore une fois qu’il n’avait pas pris de repas du midi. Rouge quitta son poste de projectionniste et se planta devant lui. -       Fatigué ? 

-       Non, vivifié ! Faut-il arrêter ? Rouge rit de bon cœur et fit signe à Mike de la suivre vers la salle à manger. -       Nos avons des images pour deux autres journées encore. 

Presque toute la famille y passera ! Des millions de questions venaient à l’esprit de Mike se dirigent vers la salle à manger. -       Rouge, je t’invite à dîner. Je sais que vous ne mangez pas mais, j’ai tellement de questions à te poser. 

-       Oui, bien sûr. Rouge s’amusait. Mike pensa qu’il avait certainement autre chose à faire, oubliant qu’il était là pour lui et tous les autres qui empruntaient ce chemin. 

Ils pénétrèrent dans la salle à manger où deux places avaient été mises. Surpris, Mike regarda Rouge. 

-       Qui manque avec nous ? -       Je pensais que tu m’avais invité, dit Rouge d’un ton légèrement ironique. 

-       Mais tu ne t’alimentes pas ! -       Qui adit ça ? Rouge s’amusait vraiment et il s’installa à la table devant Mike avant de se verser un verre de jus de fruits. Mike était ébahi. 

-       Je n’ai jamais… enfin, les autres anges n’ont jamais mangé. J’ai conclu que… Rouge l’interrompit. -       Michael, les anges n’ont pas besoin de se nourrir, mais je vais me joindre à toi dans cette obligation humaine parce qu’il est agréable pour toi d’avoir de la compagnie pour dîner, n’est-ce pas ? 

-       Exact. Mike ne pouvait réfuter cet argument. Il  y avait des semaines qu’il ne s’était pas attablé en bonne compagnie. Il avait bien failli en avoir lorsqu’il était avec Vert. Au moins, il n’avait pas toujours été seul à l’heure des repas. Rouge était amusant. Il était peut-être le plus amusant d’eux tous. 

-       Je me sens honoré de cette pensée, lui dit Rouge en mangeant son pain, lisant dans ses pensées. Mike dînait en prenant de nombreuses poses pour faire place aux questions s’adressant à Rouge. -       Ce qui vient de se passer est-il réel ? quand ces gens me parlaient, le faisaient-ils par le biais d’un nouveau type de projection technique que je ne connais pas encore ? Rouge ne put s’empêcher de rire encore une fois, en s’essuyant le menton avec sa serviette. 

-       Pourquoi les humains veulent-ils absolument associer la réalité à l’illusion ? Même lorsque la vérité saute aux yeux, les humains la rejettent parce qu’elle leur semble irréelle. Décidément, je ne comprendrai jamais ! -       Et alors ? insista Mike. 

-       Absolument réel. Plus réel que la réalité sur terre, Michael. Ils sont ici, en personne, pour toi, dans cette maison. 

Sans véritablement comprendre, Mike continua quand même à interroger Rouge. -       Et tous ces noms aux consonances étranges ? J’ai remarqué que mon image n’en avait pas, seulement l’écriture bizarre que j’avais déjà vue. 

-       Tu en as un, Michael, mais il est dissimulé pour l’instant. T l’apprendras un jour, si nécessaire ; ou du moins la partie que tu parviendras à prononcer. Pour l’instant, c’est sans incidence sur ton illumination. Tu vois, tu ne sais pas mon nom et ça ne t’a pas empêché de profiter de ton temps ici. Rouge prit une autre bouchée. 

Michael ne s’était jamais arrêté au fait qu’il ne connaissait pas les noms des anges qu’il avait rencontrés dans les maisons. Il les nommait par leur couleur. Ça semblait plus facile ainsi, et tous l’y encourageaient. - rouge, quel est ton véritable nom ? Mike voulait vraiment le savoir. Il reprit encore un peu de salade en attenant la réponse de Rouge. 

Tu supposes qu’un nom est un son ? 

Mike remarqua que Rouge mangeait très maladroitement. C’était la première fois, de toute évidence ! La nourriture s’échappait de sa bouche et retombait dans son assiette. Il avait utilisé quatre serviettes jusqu’à maintenant et tentait de son mieux d’imiter les manières des humains en matière de consommation. C’était d’ailleurs très drôle mais Mike était trop préoccupé par ses questions pour s’arrêter à ce détail? Ce n’est que plus tard qu’il en rirait, mais pas aux dépens de Rouge bien sûr. Rouge poursuivit, après s’être encore une fois essuyé la bouche. 

-       Tous les noms des entités de l’univers constituent de l’énergie, y compris le tien et le mien. Ils ont des couleurs, des vibrations, des sons et même… une intention ! On ne peut les attribuer simplement comme un son résonnant dans l’air, comme un nom terrestre. Tous les noms que tu as entendus ou lus aujourd’hui ne représentant qu’une partie de l’énergie du nom entier de l’entité. Tu les as entendus ou lus du mieux que tu le pouvais, en fonction de tes capacités. Lorsque les entités spirituelles se rencontrent, elles peuvent « voie » les noms. Chaque entité porte avec elle sa lignée entière et ses réalisations dans les couleurs et les vibrations de son Mer-Ka-Ba, le nom du corps angélique. C’et beaucoup plus complexe que ce que tu peux saisir maintenant, Michael, parce que c’est interdimensionnel. -       Rouge, dit Mike, comptant en apprendre plus long, aujourd’hui, dans la salle de cinéma, pourquoi certaines images de la rangée du haut n’ont-elles pas présenté leur histoire alors que ç’aurait dû être leur tour ? 

Mike pensait surtout à la femme à la chevelure rousse dont l’énergie l’avait frappé. Elle était dans la première rangée, mais n’avait pas pris la parole. -       Ce sont des humains que tu n’as pas encore rencontrés, Michael. Rouge but une gorgée de jus et tenta sans succès d’éviter que le liquide ne coule de chaque côté de sa bouche. Il dut avoir recours à une autre serviette, la septième ! 

-       Alors, ceux que je n’ai pas connus, ils ne comptent pas ? -       Les contrats non remplis ne sont normalement pas montrés ici, Michael. Ça ne signifierait rien pour toi puisque tu n’as pas rencontré ces personnes. Ceux qui se présenteront à toi sont ceux que tu connais déjà. 

Mike s’appuya sur le dossier de sa chaise pour mieux réfléchir à une pensée qu’il n’avait pas eue depuis quelque temps. Il s’interrogea sur la pertinence de ce voyage au pas des sept maisons. S’il était resté à Los Angeles, il aurait pu connaître les personnes dont les plans spirituels correspondaient aux siens. Avait-il mis fin à quelque plan cosmique ? Quelles en seraient les conséquences ? Rouge « écoutait » et répondit à la question non formulée. 

-       Michael, écoute-moi bien. Certaines choses qui s’offrent à toi sont incompréhensibles sur le plan des trois dimensions. Ton esprit n’est pas celui de Dieu ici. Tu ne peux pas savoir ce que nous savons déjà. Tu es encore humain et nous t’aimons beaucoup pour ce que tu es. Il se passe plus de choses ici que tu ne le crois. Tu as choisi de quitter le chemin, et c’est un accomplissement. Il n’y arien d’inapproprié dans ce que tu as chois de faire. Nous ne t’apporterions pas toute notre aide s’il n’était pas sacré que tu sois ici au moment présent. Mike n’avait jamais perçu son choix de faire ce voyage comme une décision sacrée. Il continuait à le percevoir telle une fuite. Il apprenait à rentrer chez lui et, pour une raison quelconque, c’était un geste honoré et béni de ces êtres angéliques. Rouge avait raison. Mike ne voyait pas la situation dans son ensemble. 

-       Vais-je comprendre un jour ? -       Lorsque tu seras devant la porte du but et que tu l’ouvriras, tu comprendras. 

Rouge se leva et quitta gracieusement la pièce. Après son départ, Mike se leva et alla se placer près de la chaise qu’il avait occupée. On aurait cru qu’un enfant de trois ans avait mangé là. Les miettes de nourriture et le jus étaient répandus partout. Mike éclata de rire. 

-       Rouge, je t’aime, s’exclama-t-il. Mike réalisa la générosité de Rouge, qui avait accepté de partager son repas. Il avait essayé ! Même les anges ne sont pas doués dans certains domaines, je suppose. Puis, il se mit à réfléchir et se demanda s’il y avait des choses que Dieu ne pouvait pas faire ! Une voix se fit immédiatement entendre à son esprit… celle de Violette ! -       Oui, Dieu ne peut pas mentir. Dieu est incapable de détester. Dieu ne peut prendre de décision partiale dans on champ d’amour. C’est essentiellement la raison pour laquelle il y a toutes ces leçons sur la terre, pour que Dieu puisse subir un test d’impartialité. 

Oh là là ! Mike savait que quelque chose de profond venait d’être divulgué, mais il n’y comprenait rien. Sans doute qu’en temps et lieu, ces choses prendront leur véritable sens, pensa-t-il. Que c’était bon d’entendre la voix de Violette encore une fois. Quel endroit magnifique ! 

Durant son sommeil, Mike revit les deux entités angéliques Aneehu et Eleeuin entourées de couleurs vives et de motifs géométriques. Une vraie merveille ! En dépit du spectacle de lumières, il dormit très bien. 

gifs papillonsMichael était impatient de recommencer le lendemain. Il engouffra son petit déjeuner et suivit Rouge dans la salle de spectacle. Il se rua littéralement vers son fauteuil moelleux et attendit les exposés et les paroles éclairées de sa nouvelle famille. Tout était parfait. 

Henry le Tyran, se présenta à lui. Il parla du contrat qui les liait et de sa lourdeur. Mike et Henry avaient navigué ensemble autrefois et leurs vies d’alors avaient dicté les leçons à tirer dans celle qu’ils venaient de franchir. C’était fascinant et surtout plein de sens. Ils étaient associés dans une danse d’énergie éternelle. Il disparut, et Mike le remercia d’avoir si bien joué son rôle. 

Ensuite, la femme qui avait provoqué l’accident de ses parents s’adressa à lui. Elle prenait plaisir à s’exprimer. Elle se qualifiait de « catalyseur final » un autre langage spirituel que Mike ne captait pas encore. Elle laissait entendre que ce soir-là elle avait rendez-vous avec les parents de Mike sur cette route de campagne sombre et qu’elle s’était présentée à l’heure prévue. Elle parla des sessions de planification et de la façon dont les entités avaient applaudi lorsque tout fut joué. La mort offrait une énergie tout à fait différente pour ceux qui étaient  de l’autre côté. Une vraie pièce de théâtre ! 

La femme ne s’excusa nullement pour ce qu’elle avait fait. Elle n’avait pas à le faire puisque tout était dans l’ordre des choses. Mike ne portait plus de jugement. Il abonda même dans son sens. -       Merci du précieux présent, dit-il. Il avait prononcé ces paroles sincèrement. 

Le défilé des membres de la famille était terminé pour la journée. Mike se leva pour aller dîner. Il avait rencontré neuf autres personnes. Cette fois, il n’invita pas Rouge à manger, mais lui demanda tout de même de rester avec lui pendant le repas. Il avait d’autres questions à poser et ne voulait pas être distrait par la nourriture éparpillée ici et là et le jus renversé ! 

-       Rouge, plusieurs de ces entités vient encore sur la Terre. Comment peuvent-elles alors se présenter à moi et me parler ? -       Tu fais encore appel à l’expérience humaine pour comprendre la réalité du retour chez toi. Le véritable Michael Thomas peut être à plusieurs endroits à la fois. L’aspect de Dieu qui constitue la partie la plus élevée de ton âme n’est pas entièrement présent lorsque tu es sur la terre. Il est ailleurs, vaquant à d’autres occupations comme la conception d ‘autres plans d’énergie avec la famille puisque tu as décidé de changer de route. Rouge  souriait pendant que Mike prenait le temps de saisir ce qu’il venait d’entendre. 

-       De nouveaux plans ? -       Oui, de nouveaux plans. 

Mike était estomaqué. Les pièces du casse-tête commençaient à se placer. Les séances de planification se déroulaient non seulement au début, avant son arrivée, mais il devait y en avoir de nouvelles, à cause des choix éclairés qu’il avait faits. Elles faisaient appel à des parties de lui qu’l n’avait même pas conscience qu’elles existaient ! 

-       Cela veut-il signifier que j’ai une personnalité multiple ? -       Michael, ferme les yeux. Concentre-toi. Rappelle-toi les événements de la journée. Imagine-toi de nouveau dans la salle rouge… Où es-tu maintenant ? 

-       Dans la salle rouge. -       Je croyais que tu étais ici en train de manger ? 

Mike ouvrit les yeux et regarda Rouge d’un air découragé. -       Attends un peu. C’est dans mon imagination. Ce n’est pas plus important que mes rêves. Mon corps réel est ici. Mes pensées sont dans la salle rouge. 

-       Bien. Qu’est-ce qui est le plus réel : ton corps ou tes pensées ? -       Mon corps… enfin je pense. Mike était incertain de sa réponse. Rouge ne dit rien. Il se pencha plutôt vers Mike et lui donna matière à réflexion. 

-       Michaêl, la nuit dernière… tu as rencontré tes parents encore une fois. Et cette fois, ils t’ont montré leur énergie réelle et tu les as appelés de leurs noms véritables. Tu as voyagé avec eux et tu t’es bien amusé. 

Mike cessa de manger. -       Es-tu en train de me dire que c’était réel ? 

-       Oui. -       Mais je dormais, c’était un rêve. 

-       Ta nature humaine ne te permet pas de saisir la réalité de l’esprit, Michael. Seule ta conscience forme la réalité. L’aspect physique est temporaire. Ta structure cellulaire, bien qu’elle soit un véhicule sacré, n’est que la résidence de ta conscience, et tu peux amener ton esprit où tu veux. Crois-moi, c’est ainsi. 

Rouge souriait. -       Je peux quitter mon corps ? 

-       Tu le fais régulièrement, Michael. Par conséquent, tu peux être à deux endroits à la fois, comme tu dis toi-même. Ce n’est pas aussi inhabituel que ti le crois. Dans la mesure où tu n’oublies pas de revenir à ton véhicule humain, tant est bien. Tu t’es engagé à mouvoir ta conscience dans ce véhicule, tant et aussi longtemps que tu seras sur terre. Mais tu peux quand même voyager. -       Tu dis qu’il y a des parties de moi qui ne sont pas ici ? 

-       Oui. Rouge connaissait la question qui suivrait. -       Où sont-elles 

Rouge se leva de sa chaise et se dirigea vers la porte, comptant laisser Mike se reposer pour la nuit. Il se retourna pour répondre à la dernière question. 

-       Dans le lieu le plus sacré qui soit. Avec tous les autres. Dans le temple de la physique. Avec Dieu. 

Sur ce, Rouge se retira. Mike venait d’entendre une somme importante d’informations et ne parvenait pas à la comprendre. Le temps de la physique ? Qu’est-ce que ça pouvait bien être ? Un projet à la fois physique et religieux ? Ça ressemblait à un film de Harrison Ford ! Qu’est-ce que ça pouvait bien signifier ? Chaque nouvelle question semblait en soulever d’autres. 

Mike se mit au lit. Tout juste avant de s’endormir, il se rappela ce que Rouge lui avait dit sur la réalité de ses rêves. S’était-il vraiment déplacé la veille, avec ses parents ? C’était tellement nouveau, si étonnant ! Mike y pensait encore lorsqu’il s’enfonça dans cet état où l’esprit humain perd toute conscience claire de ce qui se passe vraiment. Il se dirigea encore une fois vers son endroit préféré, là où il s’était rendu plusieurs fois : le point de jonction entre l’amour et la réalité où les membres de la famille se réunissent pour s’entretenir du passé, du présent et du futur. Là où les lois de la physique sont en apparence violées mais où, en fait, elles se créent. Bien sûr, il oublierait tout par la suite. 

gifs papillonsIl en était à sa dernière journée dans la maison rouge. Il ne lui restait que quelques entités astrales à rencontrer, puisqu’on avait passé par-dessus cinq d’entre elles qui ne faisaient pas partie de l’expérience de Mike jusqu’à maintenant. Il revit le professeur qu’il avait signalé à l’administration et le voleur qui avait apparemment tout déclenché en pénétrant dans son appartement. Tout ça semblait si loin ! 

Mike les écouta tous. Il respectait le fait qu’ils fassent partie de sa famille et qu’ils soient reliés de diverses façons à sa vie actuelle et à ses vies passées. Lorsque tout fut terminé, il possédait une vision d’ensemble comme très peu d’êtres humains en ont. Il comprenait plus clairement le sens de la vie. Encore une fois, il regratta de ne rien pouvoir ramener de tout cela à Los Angeles ou de n’en rien avoir su plutôt. 

S’il avait saisi la notion de contrat et d’énergie karmique  plus tôt, il aurait pu comprendre beaucoup mieux la moindre expérience émotive, ce qui aurait fait de lui l’être humain le plus accompli à avoir vécu sur la planète ! Mais peut-être ces choses ne devaient-elles jamais être connues des humains de la terre ? Peut-être était-ce là une partie des leçons dont on parlait si souvent ? C’était comme être dans la noirceur et tenter de voir la lumière à tout prix. C’était un casse-tête immense. Mike se sentait Reconnaissant devant la connaissance et l’illumination que lui apportait son périple. 

Ce soir-là, Michael célébra son corps, comme Vert le lui avait appris. Il sentit une autre transition et se comporta exactement comme le lui avait appris Vert. En moins de quelques heures, tout fut terminé, et Mike sut hors de tout doute qu’il avait franchi une autre étape où, d’une certaine manière, la biologie avait fusionné avec son esprit. Il semblait que l’acceptation des connaissances acquises ici et dans les autres maisons avait produit une réaction psychologique de ses cellules. Puis, il se rappela l’explication de Vert sur la façon dont son esprit se manifestait dans chacune de ses cellules. Tout se tenait, décidément. 

Il dormit profondément, encore une fois,  sans tenir compte de ses voyages astraux et de ses réunions de famille et se réveilla reposé. Après le petit déjeuner, il revêtit son armure, se para de son épée et de son bouclier et partit à la recherche de Rouge. Il était là, prêt à le raccompagner à la porte. Il fut touché à l’approche de Mike. -       Michael Thomas de l’Intention pure, tu as changé. 

-       Je sais. Mike était timide à la pensée de la cérémonie et du changement qu’il avait vécu la veille. « Comment peux-tu le savoir ? Comment un ange peut-il déterminer qu’un humain a subi une transformation de vibration ? » 

Rouge regardait Mike avec une expression d’ébahissement. 

-       Tes couleurs te trahissent. Je n’ai jamais vu un humain se transformer si profondément, si rapidement. Tu es un cas unique ici. Tu as tout accueilli et saisi rapidement ce qui t’a été offert. Tu es un être humain vraiment spécial 

Rouge se retourna et guida Mike dans le dédale de corridors, vers la porte d’entrée de la maison rouge. Mike commença à mettre ses chaussures, qu’il trouva là où il les avait laissées. Il n’avait rien compris à propos des couleurs, mais  c’était sans importance. -       Je n’oublierai jamais cette maison, mon cher Rouge. C’est ici que j’a rencontré ma famille pour la première fois. 

Rouge souriait. Il savait la vérité. Michael avait rencontré sa véritable famille pour la première fois en tant que Michael Thomas, l’être humain. Mais Michael la connaissait en fait très bien. -       Michael Thomas, tu n’es pas au bout de tes surprises. Il te reste encore deux maisons. Ta nouvelle maison te permettra de percevoir de façon  encore plus intense ce qui t’attend. Te sens-tu prêt ? 

Etait-ce un avertissement ? -       Y a-t-il un problème qui m’attend ? demanda Mike d’un ton inquiet. 

-       Tu devras affronter certains défis. Spirituels, physiques et d’autres, qui feront appel à tes émotions humaines avant que tu ne franchisses la porte du but. Ce seront sans doute les plus grands que tu auras rencontrés sur cette terre. Certains pourraient même remettre en question tout ce chemin et sa réalité. D’autres t’étonneront par leur ampleur. Tu pourrais même avoir peur. 

Mike réagit en entendant cela. Il savait qu’une épreuve l’attendait. Mais il restait déterminé, jugeant qu’il ne pouvait abandonnera près avoir parcouru tout ce chemin. -       Je comprends, dit-il. Je suis prêt. 

-       Oui, je sais que tu l’es, cher ami humain. Rouge regardait Mike comme s’il le voyait pour la première fois. « Jai une question à te poser. Tu l’entendras ce matin, puis deux autres fois seulement. La dernière fois sera la plus importante. » 

Enfin ! Mike était heureux qu’un ange lui donne des renseignements sur la raison de cette question qu’on lui posait à chacune des maisons. Il devait y avoir un lien avec la septième maison et avec ce qu’il trouverait. -       Je suis prêt à entendre la question, Rouge. Bien sûr, Mike connaissait la question, mais voulait laisser à Rouge l’honneur de la poser. Rouge savait que Mike lui laissait savourer ce moment et l’appréciait. 

-       Michael Thomas de l’Intention pure, est-ce que tu aimes Dieu ? -       Tout comme je t’aime et aime tous les autres, oui, j’aime Dieu. 

 Mike s’avança et posa un geste qu’il risquait pour la première fois. Il serra Rouge dans ses bras. Il n’était pas facile d’encercler cet immense ange rouge de ses bras, mais Mike fit de son mieux. Rouge accepta gracieusement la salutation physique et se pencha même pour permettre à Mike de le voir dans les yeux. Rouge enlaça Mike complètement, l’enrobant dans le tissu léger des vêtements rouges. -       Ce geste est très significatif, dit Rouge en s’éloignant de Mike. Comme Vert et Violette me l’ont dit, tu es le premier dont la vibration permet le contact physique avec un ange. Rouge était ému. « Nous n’avons jamais pu serrer un humain dans nos bras jusqu’à maintenant. Jamais je ne l’oublierai. 

Mike considéra cette remarque comme un compliment et s’engagea sur le sentier le menant à son parcours. Il devait choisir entre la route toute tracée ou l’autre. Oui, cette fois il emprunterait le chemin tracé jusqu’à la prochaine maison, blanche selon ses renseignements. Il se retourna une dernière fois pour saluer Rouge de la main. Rouge était sur le palier et regardait Mike s’éloigner. Il était émerveillé de ses progrès. Il était fier que les présents de Mike et ses armes s’harmonisent si bien à lui en tant qu’être humain. Il ne l’avait jamais vu à un tel degré. 

Il ne fallut que quelques instants avant que la répugnante créature imprégnée de mort ne surgisse des arbres et se mette en route derrière l’être humain qui se dirigeait vers la prochaine maison. L’horrible créature ne laissait aucune trace de pas en  marchant. Elle passa tout près de Rouge en le regardant de ses yeux féroces. Pour la première fois, l’ange lui adressa la parole. 

-       Fantôme, tu n’as aucune chance.  Sur ce, Rouge se retourna et se retira dans sa maison rouge. 

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...