L’amour qui nous unit


Avez-vous ressenti cette magnifique vibration qui se dégage du mot « AMOUR » ?

Des épopées ont été vécues sous son étendard. Des mondes ont été créés et sont encore créés par la puissance de sa Vibration. Des sentiments nobles prennent racine dans son essence. Les yeux pétillent lorsque ce mot est aperçu. Les oreilles captent une mélodie enivrante lorsque ce mot est entendu. Des cœurs vibrent en harmonie lorsque sa fréquence ondule dans l’éther. 

Je suis Adinathon et je vous salue en vous accueillant dans l’humble demeure de mon cœur. Ma joie est immense lorsque je parle de l’Amour, car je viens au nom de Celui qui est la Source Suprême de cet Amour. Mon désir est, non seulement de vous enseigner ou plutôt de vous rappeler certaines notions, mais aussi de vous inciter à vouloir vivre l’amour dans votre cœur afin qu’il déborde dans tous les sens et dans toutes vos réalités sans mesure ni condition. Cette incitation est appuyée énergétiquement par le désir secret de votre âme à exprimer davantage tous les pouvoirs de l’Amour. 

PENTAX DIGITAL CAMERA

Peu importe le pays où l’amour se manifeste, peu importe le temps que l’on donne à une histoire, l’amour est toujours perçu comme l’ami de l’âme. L’amour est cette nourriture dont l’âme ne peut se passer. Il est le trait d’union entre le réel et l’imaginaire. Il est l’énergie matricielle de tout ce qui est créé et incréé. Les noyaux cellulaires et moléculaires sont retenus dans leur structure par l’amour. Les forces d’attraction nucléaire sont magnétisées par l’amour. Tous les champs vibratoires d’énergie sont modelés dans la conscience intelligente de l’amour. 

L’Amour est la fabrique des étoiles et l’espace même entre celles-ci. L’univers est au diapason de l’amour ; il vibre de sa fréquence et maintient sa cohérence par l’amour. Toutes les énergies découlent de l’amour, même celles qui lui sont contraires en apparence. Il est probable que plusieurs ne comprennent pas l’enjeu de l’amour dans leur vie. La plupart des gens le connaissent dans sa réalité humaine, dans la famille, dans le couple, dans l’amitié, mais ils ne savent pas ce qu’il est réellement. L’amour les emporte à des degrés différents de joie et d’extase, mais ils ne comprennent pas comment le garder pour toujours.

Où est la source de cet amour ?

Comment peut-on l’obtenir si on n’a pas le privilège d’en faire l’expérience ? Beaucoup de gens ont fermé la porte à l’amour parce qu’ils ne savent pas comment l’attirer dans leur vie. Et pourtant, il n’existe qu’un seul lien à cet amour et ce lien est dans le cœur de chaque aire humain. Toutes les formes connues de l’amour mènent à la création de ce lien qui devient un canal pour l’Amour divin. Lorsque l’âme exprime l’amour à travers la relation homme et femme, une énergie particulière est mise en mouvement par la polarité complémentaire des deux énergies. Un courant est créé et un échange se manifeste. La femme reçoit l’essence de l’énergie masculine pour augmenter sa propre énergie masculine à l’intérieur de son être. De là, une croissance se manifeste par cet amour qui soutient davantage cette relation. Il en est de même pour l’homme qui reçoit un apport énergétique féminin pour augmenter son énergie féminine. 

La fréquence de ce processus permet une croissance dans l’équilibre des deux pôles, masculin et féminin, dans chacune des personnes du couple. Par conséquent, l’attraction mutuelle dans l’amour humain se transforme en un amour beaucoup plus grand et beaucoup plus fort : l’Amour inconditionnel. Lorsque l’Amour inconditionnel devient l’essence qui unit le couple, la confiance remplace la méfiance, la patience remplace l’intolérance, la douceur remplace la colère, la franchise remplace l’hypocrisie et la liberté remplace la possession. 

La vie s’exprime à travers de nouvelles attitudes, et la pureté des vibrations que les deux êtres émanent leur apporte de nouvelles avenues dans l’épanouissement de leur conscience. Tout leur devient facile et ils sont remarqués par les gens qui perçoivent leur rayonnement. Leur amour ne peut que faire l’harmonie et fait vibrer tout ce qui est dans leur entourage. Une paix profonde se dégage de leur présence ; peu importe la distance, vous percevez cette paix lorsqu’ils vous parlent. Vous ressentez cette paix et vous désirez que cette paix vienne à vous. 

L’Amour inconditionnel installe la paix dans votre cœur et voit à ce qu’il ne vous manque rien. Il magnétise pour vous les bontés de la vie et vous ouvre la voie vers ce qu’il y a de meilleur. Beaucoup de personnes vivent sans connaître cette paix que l’amour apporte dans le cœur de celui ou celle qui se recouvre d’humilité.

Un Amour vécu avec plénitude apporte avec lui l’émerveillement de l’âme à un niveau plus concret que la personnalité reconnaît comme étant des instants de bonheur et de joie. L’appel du cœur jaillit toujours d’une âme en éveil et magnétise vers elle des images qui sont les reflets d’un désir profond de connaître l’intimité de l’Amour dans toutes ses facettes. La vie n’est appréciée que lorsque l’Amour est présent dans tous les recoins de la conscience. Comme un miroir réfléchit l’image qui lui est présentée, l’âme réfléchit l’Amour qu’elle retrouve dans le quotidien et établit une résonance qui augmente l’amour déjà présent dans le cœur des autres dans son entourage.

L’Amour bénit toutes les émotions manifestées dans le cœur de l’humain. Il rend grâce à cet Architecte qui a fondé Ses Univers sur l’Amour. L’Amour chante la Gloire de l’Eternel et se nourrit en retour de Ses Energies de créativité. L’Amour unit toutes les facettes de la création à Celui qui crée, maintient et transforme tout ce qui est, tout ce qui existe. L’enfant connaît l’Amour d’une façon spontanée. Il manifeste le désir de toujours communiquer avec l’être aimé. Il est attiré naturellement par l’amour qui se dégage d’une personne. Il s ‘en approche avec timidité, mais aussi avec complicité.

Le cœur de l’enfant chante l’Amour sur des plans non perceptibles à l’humain qui ne connaît pas les attributs divins de l’Amour. Ce chant contribue tout de même à changer et à transformer l’ambiance énergétique dans l’entourage de l’enfant. On dit souvent que, lorsque qu’un enfant est présent, la joie est présente aussi. Cette joie, c’est l’Amour inconditionnel, c’est aimer pour la liberté d’aimer. Lorsque l’Amour Inconditionnel est manifesté sur le plan terrestre, il est aussi présent et vibrant d’une façon accrue sur tous les autres plans.

Cet Amour manifesté est en outre le baume qui guérit les guerres et les conflits dans les pays où l’amour n’a pas sa réalité. Lorsqu’on aime ses parents, son frère, sa sœur, son conjoint et sa famille, cet amour émane des vibrations d’appel à l’harmonie universelle. Chaque petite parcelle d’amour manifesté s’unit aux autres petites parcelles et grandit par résonance, ce qui fait toute la différence sur le plan de la conscience collective. Tout est ressenti et tout est inter relié par l’Amour. Mes bien-aimés, il est facile d’aimer et de se laisser aimer.

Regardez au-delà de la personnalité de l’être que vous côtoyez. Cherchez dans ses yeux le reflet de cette âme qui désire être aimée d’une façon intense et inconditionnelle. Voyez en elle l’Energie qui a créé tout ce qui est par l’Amour. En chacun réside l’Amour infini, et chacun peut manifester tous les pouvoirs de cet Amour pour lui-même et pour les autres. Toutefois, chacun doit apprendre à travailler avec ces pouvoirs.

L’Amour est la clé qui permet d’ouvrir la réalité manifestée à son épanouissement ultime. La vie se transforme d’une façon agréable et désirée lorsque l’Amour vient frapper à votre porte. Aimer est un acte Divin et sacré. L’Amour unit la création au Créateur. Vous êtes uni au Créateur, ce qui veut dire que vous avez la même vibration et les mêmes attributs. Vous avez les mêmes pouvoirs et les mêmes pensées. Humm !

Ceci porte à réfléchir… comment doit-on le réaliser dans notre vie ? Tout ceci est étonnant ! Comment peut-on utiliser ces vérités dans le quotidien ? Oh boy ! Direz-vous.

Adinathon charrie un peu n’est-ce pas ? Non… mes bien-aimés. Adinathon ne charrie pas du tout. Il vous voit déjà dans cette réalité que vous vous apprêtez à pénétrer. Il vous regarde et vous invite à reprendre le chemin que vous avez abandonné il y a très très longtemps. La voie est facile lorsque vous aimez. Aimez tout, aimez inconditionnellement tout ce qui touche votre réalité. Ne mettez pas de condition, même si parfois cela fait mal d’aimer.

L’Amour finira par guérir les différences et les manques dans votre vie. Notre Grand Frère dans le Christ a déjà été un homme comme vous et moi, ne l’oubliez pas. Il a aimé à un point tel qu’Il s’est fusionné avec l’Amour. Il est devenu Amour Pur. Il est devenu l’Amour Suprême. Celui ou celle qui aime autant portera aussi le nom de l’Amour Suprême. Cet être sera fondu dans le Christ comme Jésus, notre Frère, l’a manifesté et le manifeste encore. Je vous porte sur ma vibration d’Amour vers l’Amour Infini et que Celui qui a montré la Voie vous accueille dans toute Sa Gloire et vous couronne de votre propre Gloire pour l’éternité. 

Adinathon

avril 1997 Communication télépathique reçue de Adinathon
par André DeLadurantaye le 25 février 1997.
 

Marie-Madeleine d’émanation Arcturienne

 

arcturiens-3-700x452Marie-Madeleine : J’ai su dès ma naissance que j’étais différente et ma mère le savait aussi, Dieu merci, ou devrais-je plutôt dire : Déesse merci ! C’es parce qu’elle a reconnu ma différence qu’elle m’a amenée au temple d’Isis afin que j’y sois instruite des mystères de la Grande Déesse, la Mère cosmique. Cette instruction a consisté en de longues heures de méditation.

Ces séances étaient parfois accompagnées d’une musique de tambours, de harpes et d’autres instruments, au son desquels nous accomplissions des mouvements harmonieux produisant des états de conscience modifiés qui ouvraient les portes intérieures. Libérée des contrainte sud monde physique, je voyageais alors dans le cosmos sur les ailes d’Isis et c’est durant cette période de formation que je me suis retrouvée souvent sur Arcturus. Transportée par Isis, j’y accédais en traversant un trou de ver formant un canal entre deux mondes très distants l’un de l’autre et pourtant très porches dans la conscience.

On m’a appris à harmoniser mon esprit de manière à pouvoir entrer dans ces autres mondes par ma seule volonté.

C’est durant ce cycle de formation et de service au temple que j’ai découvert mes racines arcturiennes. J’ai alors vécu un étrange paradoxe pendant un certain temps puisque j’étais une humaine en formation pour devenir une prêtresse tout en possédant une identité arcturienne ; Il y avait en moi un décalage entre l’humaine et l’émanation. Néanmoins, plus je comprenais le sens de cette émanation, plus j’en appréciais les dons … et les difficultés.

Je me manifeste ici afin d’aider ceux et celles qui possèdent une émanation arcturienne ou autre. Votre destin est unique ; vous devez mener une existence humaine tout en sachant que vous êtes plus que cela et en utilisant vos dons spéciaux sans trop attirer l’attention sur vous. Les humains, n’en doutez pas, se méfient collectivement des émanations provenant des autres mondes. Certains d’entre vous se savent porteurs d’un immense trésor que personne ne reconnaît. D’autres ont dévoilé leurs dons à des personnes qui les ont ensuite trahies par ignorance ou par simple méprise sur ces pouvoirs.

Tous ceux et celles qui portent une émanation font face à ce dilemme, et mon histoire ne diffère pas de la vôtre. J’espère néanmoins que mon récit vous aidera à mieux comprendre votre situation et à trouver en vous une voie par laquelle vous pourrez apprécier pleinement votre émanation.

Sous sa forme la plus simple, une émanation est une énergie possédant sa propre intelligence. Dans mon cas, il s’agissait d’une émanation arcturienne.

Ma réaction énergétique aux situations était donc arcturienne et non humaine, tout comme l’était également l’intelligence que j’employais parfois pour résoudre des problèmes. Pour mes frères et sœurs humains, cela semblait un peu étrange, mais pour ceux qui possédaient des aptitudes psychiques il était évident que j’étais dotée d’une émanation. Les émanations confèrent aux individus des  comportements extérieurs qui diffèrent de la nature humaine et qui lui sont même parfois contraires.

Au Temple d’Isis, j’étais heureuse que la grande prêtresse reconnaisse non seulement mon potentiel, mais aussi mon émanation. Elle était bien préparée pour faire face à un être comme moi. Ce n’était pas facile pour elle car j’étais une tête forte, ce qui résultait de mon émanation car les Arcturiens sont des êtres d’action, toujours prêts à affronter les conflits sans la moindre hésitation. Elle m’apprit donc la patience et me dévoila mon émanation par de profondes méditations que nous faisions ensemble dans le sanctuaire intérieur du temple.

Au bout d’un an, elle m’annonça que ma formation prendrait une nouvelle direction ; je serais initiée à la magie sexuelle d’Isis et aux profonds mystères alchimiques d’Horus. J’ai les larmes aux yeux en relatant cette histoire car je me rappelle tout l’amour et tout le respect que j’avais pour cette instructrice en cette période d’insouciance qui précédait celle de mon travail dans le monde.

La magie sexuelle d’Isis était considérée comme une vois hautement sacrée. Elle impliquait l’utilisation de l’énergie sexuelle pour transformer la conscience personnelle, éveiller le serpent dormant à la base de la colonne vertébrale et lui faire ériger le Djed, la voie sacrée des chakras, dans les centres cérébraux supérieurs, ouvrant ainsi la prote sur d’autres mondes et unifiant la conscience personnelle par le mariage sacré dans le sanctuaire intérieur du cerveau.

Je ne savais pas à l’époque pourquoi mon instructrice avait modifié l’orientation de ma formation, mais je l’ai compris quand j’ai rencontré Yeshua. Je pensais que l’on m’entraînait pour devenir une grande prêtresse. Jamais je n’aurais pensé que je deviendrais une prêtresse de la haute sexualité ni que j’emploierais cette connaissance en union avec un mâle qui deviendrait mon époux. Je croyais avoir adopté le célibat. Les grandes prêtresses cultivaient leur énergie sexuelle jusqu’au paroxysme, jusqu’à ce que la tension les projette dans un autre monde. Je pensais que c’était là ma voie et je fus donc très étonnée quand on me dit que je serais initiée aux mystères de la magie sexuelle d’Isis.

Lorsque j’eus complété ma formation artistique et scientifique en sexualité et en alchimie d’Horus, mes instructrices jugèrent que j’étais bien préparée à la tâche. Après l’initiation finale faisant de mois une grande prêtresse de la magie sexuelle d’Isis, ma principale instruction me conduisit au sanctuaire intérieur, où elle me donna un bracelet en forme de serpent, un symbole faisant de moi, pour ceux qui le connaissaient, une haute initiée et une maîtresse de la magie sexuelle d’Isis.

Le jour où j’ai rencontré Yeshua près d’un puits, je portais ce bracelet et ma mère, Marie, également une initiée d’Isis, l’a reconnu. Quand je les ai regardés tous les deux dans les yeux, j’ai compris pourquoi mon instructrice du temple avait modifié le cours de ma destinée. L’émanation que je portais en moi et qui était dormante depuis toutes ces années entamait alors une mission planifiée longtemps avant mon incarnation de femme humaine et qui impliquait la sainte trinité formée par Yeshua, sa mère et Marie, et moi-même. Ces mots me font d’ailleurs sourire.

La principale caractéristique dont je veux vous faire part au sujet des émanations est l’amnésie. Je savais que j’étais différente des autres, mais j’ignorais pourquoi exactement. Ma mère le savait également et, quand elle m’a amenée au temple d’Isis, la grande prêtresse aussi s’en était aperçue. En passant des soins de ma mère à ceux de la grande prêtresse, j’ai amorcé un nouveau chapitre de mon existence. A ce moment-là, je ne comprenais pas mon émanation et je ne la comprenais pas non plus lorsque j’ai traversé le portail d’Arcturus dans un état de conscience altéré. Quand mon instructrice m’a prise sous son aile et m’a dévoilé progressivement mon émanation, j’ai commencé à en comprendre le sens, mais je trouve encore curieux à ce jour de ne pas l’avoir entièrement compris avant d’avoir regardé Yeshua dans les yeux. J’ai été stupéfaite par ce contact et mon cœur a chaviré d’amour pour lui. Bouleversée, j’ai regardé sa mère dans les yeux et elle m’a aussitôt reconnue. J’ai compris instantanément tout le sens de mon émanation ainsi que le but de ma mission. Quelle ironie du sort !

En nous découvrant mutuellement, il devint vitre évident pour Yeshua et pour moi que nous avions une mission commune à remplir. Il le ferait publiquement tandis que je resterais dans l’ombre, ce qui ne me posait aucun problème et ne m’en pose toujours pas. La mission impliquait que je transfère à Yeshua les pouvoirs cosmiques qui m’avaient été conférés par les mystères d’Isis.

Dans nos relations intimes, nous entrions tous les deux en tantra supérieur et nous nous retrouvions plusieurs fois à deux endroits en même temps, nos corps extatiques entrelacés dans l’extase sexuelle tout en accomplissant aussi des rituels de puissance sur Arcturus. Nous entrions parfois dans une chambre de régénération, utilisant ainsi la technologie arcturienne pour nous renforcer sur le plan humain. Lors deux personnes ayant une émanation semblables s’unissent, elles peuvent accéder à un grand pouvoir et à une intense créativité. Quand nous étions seuls ensemble, nos partagions des états extatiques que les mots ne sauraient décrire. Nous volions ensemble dans les plus hautes sphères. Lorsque j’étais seule avec Yeshua, lion du monde, je vivais les moments les plus satisfaisants de ma vie.

Nous étions toutefois en mission dans ce monde et je pourrais en parler longtemps, mais ce n’est pas le sujet de cet entretien. 

En tant que femme humaine, je comprends les besoins du cœur et je suis contente que la civilisation arcturienne prête enfin attention à ce dilemme. J’ignore comment il sera résolu, mais j’ai confiance que la solution qui viendra de cette civilisation sera intelligent et éminemment créative.

A tous ceux et celles qui portent une émanation d’un autre monde, je souhaite à la fois la grâce et le bonheur sur cette planète des plus intéressantes, bien qu’encore primitive. Puisse votre émanation se révéler une bénédiction pour l’humanité et puisse votre expérience sur cette Terre se révéler une bénédiction pour vous.

Marie-Madeleine 

Extrait du message de Marie-Madeleine retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/ 

  Extrait du livre LE GRAND POTENTIEL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE.

LA MAISONS ASTROLOGIQUES DANS LA ROUE ARCHETYPALE

 

ROUE ARCHETYPALE

PREMIERE MAISON : EGO ET PERSONNALITE (Premier et troisième chakras)

Dans une carte du ciel, les douze maisons correspondent aux douze signes du zodiaque et aux quatre énergies cosmiques : terre, aire, feu et eau. Les maisons de la Roue archétypale partagent certaines des mêmes caractéristiques. La première maison de la Roue archétypale, par exemple, correspond au signe astrologique du Bélier, première maison du zodiaque. Dès le premier jour du printemps, elle représente le renouveau. Et puisque le sentiment que tout était possible et qu’il voyait la lumière même dans les pires situations. L’archétype en résidence dans la cinquième maison de Will était l’Enfant. Et c’était exactement cela : presque un personnage de contes de fée qui inspirait les gens pour voir le beau dans la vie.

Le besoin de créer est un aspect essentiel de la conscience et de l’âme. Mais il est illusoire de définir notre capacité créative selon nos accomplissements professionnels, même artistiques. Will incarnait l’énergie de la créativité dans son expression la plus élevée parce qu’il canalisait cette électricité pour mettre en marche l’âme de tous ceux qu’il rencontrait. Il représente aussi un autre profil de la créativité : la nature créative du soi qui se contente d’être soi pour être reconnu et validé.

DEUXIEME MAISON : VALEURS PEROSNNELLES (Deuxième chakra)

La deuxième maison de la Roue archétypale correspond au Taureau, un signe de terre qui gouverne votre relation à la terre, au sens large. Elle préfigure ce que vous appréciez et chérissez le plus. En termes énergétiques, la deuxième maison représente la prochaine étape de la formation du soi : « Maintenant que je suis là, qu’est-ce qui m’appartient ? Qu’est-ce que je veux retirer de la vie ? Quel pouvoir est essentiel à mon interaction avec la vie matérielle ?  Cette maison représente votre appréciation de la nature physique de la vie ; les objets de ce monde qui touchent votre ego et votre âme et ce dont vous avez le plus besoin pour vous sentir enraciné dans le monde. Cette maison reflète surtout les objets ou l’énergie que vous associez au pouvoir terrestre : argent, statut, propriété, oeuvres d’art, capacité de dominer les autres, sensualité, beauté. Ce sont les moyens les plus séducteurs par lesquels l’âme s’attache à la forme physique. Par conséquent, l’archétype qui réside dans cette maison est mieux accordé à votre relation au pouvoir physique et à ses icônes.

Cette maison vous met au défi d’envisager vos valeurs spirituelles par-delà la forme physique de votre attachement aux objets, à l’argent, au statut, au pouvoir et à toutes les autres manifestations du monde matériel. Les gens souffrent généralement d’une grande anxiété parce qu’ils croient devoir posséder, pour être heureux, une personne, un lieu ou un objet. Mais la capacité d’aimer inconditionnellement nécessite le détachement.

TROISIEME MAISON : EXPRESSION DE SOI, FRERES ET SŒURS ( Troisième et cinquième chakras)

Lorsque vous avez établi vos valeurs, vous passez à l’expression de soi : votre façon d’affirmer au monde qui vous êtes et ce qui vous est cher. La maison 3, alignée avec les Gémeaux, un signe d’air qui gouverne la communication, représente votre capacité de vous exprimer en tant qu’individu, et représente aussi os frères et sœurs. Le lien symbolique entre frères et sœurs et les communications représente le processus naturel de la spécialisation, ou de la découverte de votre voix parmi les autres « enfants ». Par conséquent, les frères et soeurs doivent signifier non seulement les membres de vote famille biologique, mais aussi ceux qui vous aident à grandir. Parce que l’énergie de votre troisième maison renferme à la fois votre sentiment d’estime de soi et votre expression personnelle, elle résonne avec les troisième et cinquième chakras. Elle contient les leçons inhérentes à l’apprentissage des causes et effets de vos choix ; votre façon de gérer votre propre pouvoir. Elle révèle comment vous dirigez votre énergie dans le monde, comment vous la mettez en mouvement et comment vous vous engagez avec les lois de l’attraction magnétique et de la cause à effet. Vous devrez prendre conscience de vote façon d’utiliser votre énergie et votre pouvoir personnels de façon à assumer les conséquences de vos pensées et de vos actions. Devenir conscient veut dire vous éveiller à votre propre pouvoir et apprendre à le diriger d’une façon responsable.

L’archétype résident dans votre troisième ainsi influence votre façon de soupeser vos décisions. Les choix qui visent à nuire aux autres ou à les blesser représentent la part d’ombre ou la difficulté de la troisième maison.

La troisième maison vous met au défi de vous rendre compte de vos motivations. Chaque pensée, parole, action et geste est une expression de votre pouvoir et, en définitive, seules deux motivations authentiques touchent la psyché : la valorisation ou la dévalorisation de soi et des autres.

QUATRIEME MAISON : CHEZ SOI ( Premier et quatrième chakras)

La quatrième maison correspond au Cancer, le premier des trois signes d’eau du zodiaque. Comme l’eau est un élément associé à notre nature émotionnelle, l’archétype de notre quatrième maison  a l’influence la plus forte sur le fondement de votre nature émotionnelle. Votre expression de vous-même, que ce soit en tant qu’individu ou sur le plan créatif, doit être enracinée, avoir un chez-soi. La quatrième maison est reliée à la fois au chez-soi d’où vous venez et à votre maison actuelle. Le mot ou l’image Maison possède de nombreuses significations et, dans l’état de rêve, il est souvent associé à la véritable résidence du cœur, ou à votre passion la plus profonde. Le thème qui gouverne cette maison comprend vos liens à la famille biologique et élargie. L’archétype qui réside dans cette maison exerce une influence prédominante sur vos énergies émotionnelles associées à cette maison. Parce que la quatrième maison est reliée à la fois à vos racines familiales et à vote vie émotionnelle, elle correspond aux énergies de vos premier et quatrième chakras.

Les aspects douloureux de la quatrième maison peuvent comprendre des souvenirs et émotions toxiques, dont les conséquences peuvent être la dépression et la mélancolie.

La quatrième maison vous met au défi de régler les comptes de votre enfance et d’établir des foyers sains pour vous-mêmes en tant qu’adultes. Vous avez le choix de transmettre à vos enfants et à vos proches soit vos blessures et vos drames familiaux, soit l’optimisme et l’amour de la vie. il est donc essentiel, pour la santé du foyer, de guérir votre histoire personnelle et de ne pas léguer vos propres blessures.

CINQUIEME MAISON : CREATIVITE ET CHANCE (Sixième chakra)

La séquence du feu, de la terre, de l’eau et de l’air se répète dans la Roue Archétypale et zodiacale. Le Lion, deuxième signe de feu, se rapporte à la cinquième maison, qui gouverne l’expression créatrice, la sexualité, les enfants et la chance. C’est également la maison de l’amour, de la spontanéité, et de l’abondance. L’archétype qui réside dans cette maison représente les forces qui vous aideront le plus à engendrer des projets. Après vous être enraciné dans un foyer, vous passez instinctivement à l’exploration du pouvoir de créativité. Parce que la cinquième maison gouverne la créativité, elle correspond au sixième chakra, qui régule l’intelligence et l’imagination.

La part d’ombre de la cinquième Maison se manifeste sous la forme de l’expression débridée du feu créatif ou sexuel, comme le mauvais usage du pouvoir sexuel ou créatif, à des fins égoïstes, ou manipulatrices. On peut utiliser le talent créatif pour des activités illégales ou contraires à l’éthique, ou pour la séduction et la manipulation sexuelles. Le besoin de créer est un aspect essentiel de la conscience et de l’âme. Mais il est illusoire de définir notre capacité créatrice selon nos accomplissements professionnels, même artistiques. Il représente aussi un autre profil de la créativité : la nature créative du soi qui se contente d’être soi pour être reconnu et validé.

SIXIEME MAISON : PROFESSION ET SANTE (Deuxième chakra)

La sixième maison correspond au deuxième signe de terre, la Vierge, et gouverne votre profession et votre santé. L’énergie terrestre de la Vierge diffère de celle du Taureau en ce qu’elle vous sert d’ancrage pour transformer votre vie différemment des cycles naturels, propres à votre deuxième maison. Cette maison focalise sur la profession dans un objectif de survie, et l’archétype qui réside ici influence votre recherche de la sécurité. Lorsque vous êtes en pleine transaction commerciale, par exemple, votre modèle archétypal de la sixième maison joue un rôle très important dans votre façon d’interpréter les conversations et les occasions d’affaires. La sixième maison vous met au défi de maintenir l’équilibre entre travail et santé. Un archétype pourrait indiquer des habitudes malsaines ou destructives qui ne servent pas votre bien-être physique. Il peut aussi indiquer comment vous négocier l’éthique et vote morale pour la sécurité financière et professionnelle. Parce que cette maison est reliée à l’argent et aux valeurs matérielles, elle correspond plus étroitement au deuxième chakra.

SEPTIEME MAISON : MARIAGE ET RELATIONS (Deuxième et quatrième chakras)

La septième maison comprend le mariage, de même que d’autres formes de partenariat, telles les amitiés intimes et les relations d’affaires. Cette maison est sous le signe astrologique de la lance, le deuxième signe d’air. A la différence des Gémeaux, qui gouvernent la communication en général, la Balance représente les types de communication les plus intimes entre individus. La qualité essentielle associée à la Balance est l’équilibre, symbolisée par une femme portant une balance. Cette maison est également un territoire de choix pour les gestes de trahison, qui révèlent si souvent les parts d’ombre de la relation. Parce que la septième maison gouverne à la fois les partenariats commerciaux et le mariage, elle correspond aux énergies des deuxième et quatrième chakras, qui gouvernent l’argent, les valeurs et les affaires du cœur.

Notre biologie même nous incite aux partenariats physiques, émotionnels et psychologiques. Nos relations, les uns avec les autres sont des domaines privilégiés dans lesquels apercevoir nos Contrats. Nous pouvons également les voir dans nos partenariats archétypaux : Parent-Enfant, Mentor-Etudiant, Serviteur-Maître.

Durant le cours normal d’une journée, au fil de nos occupations, des dialogues extraordinaires se déroulent entre nos âmes. Les partenariats peuvent également entrer en jeu dans des situations plus terre-à-terre. Nous investissons beaucoup d’énergie dans la jouissance, le maintien ou la guérison de nos relations et, en cours de route, nous apprenons davantage sur nos motivations. L’un des cadeaux les plus sains que nous puissions nous offrir est de constamment surveiller nos raisons d’être critiques et autoritaires. L’épreuve consiste à permettre aux autres d’être eux-mêmes, malgré notre peur et notre insécurité. C’est d’entretenir votre relation essentielle envers vous-même et de vivre en accord avec cette vérité ; le plus beau cadeau que vous puissiez offrir à quelqu’un, c’est d’être vous-même en pleine santé.

HUITEME MAISON : LES RESSOURCES DES AUTRES (Deuxième et sixième chakras)

Cette maison correspond au Scorpion, le deuxième signe d’eau, et l’eau, est l’élément le plus proche de notre nature émotionnelle. Le Scorpion gouverne également les secrets et les activités secrètes, de même que les énergies passionnées associées à la sexualité érotique. A la différence de la deuxième maison, qui concerne la propriété personnelle, la huitième maison gouverne votre usage de l’argent dans le domaine public. le thème de l’héritage dans cette maison est en rapport avec vos intérêts financiers et juridiques, votre bagage génétique et votre mémoire biologique ancestrale. Comme les questions juridiques et financières impliquent à la fois votre intellect et votre sens des valeurs, cette maison est donc influencée par les énergies des deuxième et sixième chakras.

Les questions de la maison huit sont nos ombres les plus obscures car, cette maison fait ressortir nos questions reliées au pouvoir, marquant un passage plus grand dans le domaine public du pouvoir extérieur.  Vous devez comprendre la nature émotionnelle de cette maison, car l’argent, la sexualité et la connaissance secrète sont des moyens de séduction qui peuvent bloquer la poursuite de votre potentiel divin. Il peut être extrêmement difficile de résister à ces énergies. Il est difficile de demeurer émotionnellement centré et en possession de son pouvoir lorsque les questions financières et sexuelles sont en jeu. Comme l’argent, le sexe et le pouvoir représentent l’autorité et la sécurité, lorsque ces domaines de la vie sont menacés ; nous devenons extrêmement craintifs et pouvons agir d’une façon irrationnelle. Les expressions de l’ombre de cette maison se présentent dans le domaine de l’inconduite juridique et financière y compris entre autres la mauvaise appropriation des fonds commerciaux et les conflits familiaux sur les questions d’héritage. Dans cette maison, nous découvrons également la valeur magnifique de notre force et de notre courage au cours des expériences les plus vulnérables de notre vie.

Un grand nombre de Contrats que vous avez avec d’autres gens viennent à cause de l’argent, du sexe et du pouvoir et cette maison aussi présente le potentiel de trahison et d’incompréhension. Mais les liens familiaux et affectueux sont également des qualités héritées et cette maison et son archétype peuvent être une grande source de force pour vous.

L’archétype associé à votre maison huit est celui qui vous guide à travers vos peurs, vos épreuves et vos forces en ce qui concerne l’argent, l’héritage et la sexualité. Gardez à l’esprit que le fond de vos peurs ne peut se comprendre pleinement dans les limites d’une seule maison. Les archétypes et les maisons auxquelles ils sont associés sont des points d’entrée dans votre carte. Chaque point d’entrée vous fournit une perspective particulière différente, mais pour voir votre Contrat dans son ensemble, vous devez en définitive considérer toute la carte. Si vous étiez en crise à propos de l’importance de l’argent pour vous, ou de votre résistance au fait de vivre pleinement, vous vous pencheriez sur la maison deux, car ce sont des questions de valeurs personnelles. Mais iso vus examiniez une relation commerciale ou financière, vous commenceriez le processus d’interprétation par votre archétype de la maison huit. Puis, étudiez cette même relation avec un autre archétype et une autre maison, en les examinant un à un, en faisant un tour de Roue. C’est comme voir votre psyché et votre âme avec un objectif grand angulaire.

NEUVIEME MAISON : SPIRITUALITE (Septième chakra)

La neuvième maison, qui correspond au Sagittaire, le troisième signe de feu, gouverne la spiritualité, la religion, le voyage et la sagesse. L’énergie du Sagittaire est associée à l’audace et à l’indépendance, qualités qui mettent en valeur les quêtes que vous êtes incité à poursuivre. L’élément feu du Sagittaire allume l’inspiration, la dévotion et la passion de réaliser une relation intime au Divin. Tandis que le Lion, autre signe de feu qui gouverne la cinquième maison, est fortement lié aux caractéristiques et au théâtre de la personnalité dramatique, le feu du Sagittaire élève l’âme d’une personne jusqu’à des voies transcendantes, en accord avec le symbolisme du Centaure dirigeant sa flèche vers le cosmos. Les parts d’ombre inhérentes à cette maison sont liées à la difficulté de gérer votre ego spirituel souvent caractérisé par l’archétype appelé le complexe messianique.

Les maisons neuf et dix sont situées au sommet de la carte et représentent les forces directrices qui nous aident à nous rappeler, même inconsciemment, que la vie est un voyage spirituel et que notre rôle est de développer continuellement notre potentiel le plus élevé. C’est pour cette raison que les deux maisons sont fortement influencées par l’énergie du septième chakra, qui régule notre relation au Divin. L’éveil spirituel appelé « la nuit noire de l’âme » résonne fortement avec le profil énergétique de la neuvième maison. Notre culture contemporaine est largement passée de la pratique en groupe de la religion, à la recherche profondément intime, d’une voie spirituelle individuelle. Même s’il s’agit d’un mouvement positif dans notre évolution, bien des gens tentent aujourd’hui de vivre selon les normes intérieures exigeantes jadis réservées aux moines, sans toutefois bénéficier de l’environnement privilégié qui, jadis, permettait aux religieux de focaliser uniquement sur leur pratique spirituelle.

La part d’ombre de cette migration vers la culture ambiante de pratique spirituelle jadis cloîtrées présente des risques de crise spirituelle ou même de folie. L’approfondissement du moi pour tenter de prendre contact avec le Divin exigeait traditionnellement la présence d’un conseiller suffisamment évolué, du point de vue spirituel, pour vous tenir la main à travers les points de passage dans l’âme : nommément, un directeur spirituel, un gourou, un abbé ou une mère supérieure. Durant ce processus d’introspection spirituelle, vous descendrez peut-être dans les profondeurs de la solitude et de la vie, vous vous détacherez des émotions et de la notion du quotidien et même, ironiquement, vous développerez un sentiment d’absurdité.

Cependant, bien des gens se trouvent présentement dans un état de détachement émotionnel, tout en s’efforçant d’entretenir la vie extérieure, en allant travailler et en remboursant l’hypothèque. Souvent la fardeau de vivre dans deux dimensions aussi opposées peut presque paralyser les gens dépressifs. Mais comment distinguer la dépression clinique ou psychologique conventionnelle de la crise spirituelle, dont les symptômes peuvent paraître similaires ? Tout d’abord, toute dépression provient de sentiments de dévalorisation. L’équilibre du pouvoir change et vous avez l’impression de ne plus dicter la loi. La dépression clinique provient généralement d’événements extérieurs ou matériels. Elle peut provenir d’un déséquilibre clinique ou d’un changement de vie traumatique ; du divorce à la perte d’un proche, en passant par un diagnostic de maladie grave. Une telle dépression engendre souvent une incapacité de fonctionner efficacement et doit être traitée par un professionnel de la santé mentale.

Par contraste, la dépression spirituelle est plus souvent déclenchée par une plongée dans des questions métaphysiques que par des soucis matériels. Vous avez peut-être l’impression d’avoir atteint une impasse, d’avoir été abandonné par Dieu ou d’avoir perdu l’espoir d’atteindre à l’union divine. Les crises spirituelles sont parfois causées par un choc, tel qu’une maladie grave ou un divorce, si cela vous conduit à remettre en question la signification et la valeur de votre vie au lieu de focaliser entièrement sur votre infortune matérielle. Il est clair que la distinction est parfois subtile entre une dépression clinique et une crise spirituelle. Une autre façon de la reconnaître consiste à observer votre façon de réagir à une crise.  Si vous réagissez en vous demandant comment vous trouverez un jour quelqu’un pour remplacer le conjoint dont vous avez divorcé, ou suffisamment d’argent pour vivre, votre dépression est sans doute psychologique au départ. Si vous réagissez précisément au sentiment d’avoir été rendu impuissant par le fait d’être consumé par la colère, le ressentiment ou le blâme envers les autres, il est fort possible que vous ne soyez pas atteinte d’une dépression spirituelle. Si toutefois vous vous posez des questions sur le sens de la vie ou la raison pour laquelle Dieu vous paraît si distant, vous avez toutes les chances de subir une crises spirituelle et vous avez peut-être besoin de voir un directeur spirituel plutôt qu’un psychothérapeute.

Si vous déterminez que votre dépression est largement spirituelle, une solution possible consiste à abandonner au Divin toutes vos craintes et soucis profanes, à « lâcher prise et laisser faire Dieu ». Vous pouvez émettre une simple déclaration au Divin pour signifier que vos propres tentatives de direction de votre vie spirituelle n’ont rien donné et que vous avez besoin de l’assistance divine. Vous abandonner aux mains du Divin, c’est différent de l’abandon de tous vos biens matériels comme dans le cas du vœu traditionnel de pauvreté. Mais le fait de réaliser que vous vivez dans le champ protecteur d’un Contrat Sacré, qui vous fournit tout ce que la vie exige pour l’évolution de votre âme, peut vous permettre de clore le conflit entre votre volonté personnelle et celle du Divin. Le geste de s’abandonner est une affirmation qui dit : « Je permets au Divin de faire mes investissements en fonction d’une sagesse plus grande que la mienne ».

LES-MAISONS-ASTROLOGIQUESDIXIEME MAISON : POTENTIEL LE PLUS ELEVE (Cinquième et septième chakras)

La dixième maison est gouvernée par le Capricorne, le troisième signe de terre du zodiaque. L’énergie de cette maison agit sur votre potentiel le plus élevé. Elle vous pousse à l’atteindre dans votre monde physique et votre vie spirituelle. Quel est votre potentiel le plus élevé de compassion ou de générosité ? Quel est votre potentiel le  plus élevé de valorisation des autres ? Quel est votre potentiel le plus élevé que vous puissiez atteindre par votre talent ? Votre potentiel le plus élevé, c’est ce que votre Contrat vous force à reconnaître et à accomplir. Puisque cela exige des choix concernant votre destinée spirituelle, la maison correspond aux énergies des cinquième et septième chakras.

L’archétype qui réside dans cette maison est votre point de départ dans le déchiffrement des choix qui vous sont ouverts et de la qualité de vos motivations. La part d’ombre de votre potentiel le plus élevé est le sabotage de soi, le doute ou le manque de confiance. La peur de l’échec, de même que celles du succès et de la responsabilité, caractérise les épreuves inhérentes à cette maison. Ce sont surtout des peurs de vos propres pouvoirs et de votre prise de pouvoir personnelle et les changements qu’ils vous demandent de faire dans votre vie. Vous aurez besoin de vérifier si vous empêchez délibérément votre potentiel le plus élevé d’émerger et pourquoi. Vous devrez également lutter pour demeurer humble, en même temps que vous développez votre pouvoir. 

La poursuite de votre potentiel supérieur est le marathon le plus difficile. A chaque mise à niveau, qu’elle soit personnelle ou professionnelle, quelque chose ou quelqu’un viendra éprouver la profondeur et la solidité de votre croissance intérieure. Sur le plan matériel, cette rencontre pourrait se présenter comme une confrontation avec une autre personne qui ne veut pas vous voir changer. Ou une relation avec quelqu’un dont vous devenez jaloux, qui mettra à l’épreuve votre capacité de soutenir le talent et les dons d’un autre. Ou l’on vous donner a peut-être la possibilité d’aspirer à la transformation intérieure, pour découvrir par la suite que ces occasions exigent toujours le sacrifice d’une partie de votre vie. Certaines personnes estiment que le sacrifice et le changement demandent trop d’effort, et cessent de poursuivre ou de réaliser l’accomplissement de leur potentiel.  L’archétype de votre dixième maison indique de quelle façon votre inconscient organise vos pensées lorsque vous êtes aux prises avec des choix susceptibles de vous amener à remplir votre mission. Rappelez-vous ceci : bien que tous vos compagnons archétypaux aient de l’influence sur chaque aspect de votre vie, l’archétype qui réside en cette maison représente le langage symbolique à utiliser pour déchiffrer tout ce que recèle votre potentiel le plus élevé.

L’une des manifestations de la part d’ombre de la troisième maison est la façon dont nous communiquons, non seulement avec d’autres mais avec nous-mêmes, notre psyché, notre âme et notre intuition, avec l’essence même de notre vie.

ONZIEME MAISON : RELATION AU MONDE (Cinquième et sixième chakras)

La onzième maison correspond au Verseau, le troisième signe d’air, et gouverne votre relation au monde extérieur et votre conception du périmètre. Votre vision générale de la vie est liée à l’énergie de cette maison. Ces sentiments reflètent la vision de votre sentiment de pouvoir à l’œuvre dans l’environnement social ou planétaire. Les gens attirés vers le service à l’échelle mondiale, comme les causes écologiste ou pacifistes, ont des liens forts avec l’énergie de cette maison. L’optimisme ou le pessimisme quant à l’avenir de l’humanité est une extension de l’énergie spirituelle de la onzième maison. La maison onze gouverne votre façon de relier votre créativité à l’humanité et engage les énergies de vos quatrième et sixième chakras, qui régulent votre cœur et votre esprit.

La course présidentielle entre George W.Bush et Al Gore fut une partie de souque à la corde archétypale typique de la maison onze. Les difficultés que posait la proclamation du gagnant ont concentré l’attention du pays sur le pouvoir qu’ont les individus de changer l’avenir de l’humanité. Par conséquent, les Américains ont évalué avec plus de sérieux que jamais l’importance de chaque vote.  Les gens qui sont valorisés par une attitude qui dit que tout est possible vivent dans un champ d’énergie ayant le pur potentiel de la maison onze. Ils sont souvent imposants, précisément parce qu’ils pensent en termes mondiaux. Pour eux, les perceptions de la maison onze envahissent leurs premières pensées du jour et sont les dernières à quitter leur esprit lorsqu’ils retournent au lit, le soi. Les gens comme Martin Luther King et Mahatma Gandhi, qui ont provoqué une nouvelle conscience dans l’esprit de l’âme de toute l’humanité, incarnent l’influence de la maison onze. En observant le village planétaire par la fenêtre de leur onzième maison, un changement positif.

Ce ne sont pas tous les gens qui ont besoin de lancer ou de participer à une cause afin d’apporter une énergie positive à la planète. Les maîtres spirituels, les leaders populaire s, les génies scientifiques et les grands artistes qui se consacrent au service de l’humanité illustrent, tous, le bien que l’on peut faire en consacrant son âme à l’incarnation d’une seule perception. Par exemple, Copernic changea la compréhension qu’avait l’humanité des mouvements planétaires en contestant l’idée que la terre était au contre du système solaire. Cette seule pensée démantela le paradigme scientifique de son époque : un jour, la terre paraissait plate, le lendemain, elle était ronde ; une seule perception refaçonna la vision collective du globe. Vous aussi, vous êtes peut-être le canal grâce auquel une toute nouvelle compréhension de la réalité se manifestera. Repassez votre vie et vos relations. Cherchez des changements que vous avez inspirés chez d’autres qui ont réussi à déplacer des montagnes dans leur propre vie. la plupart des difficultés que nous surmontons ne provoquent pas nécessairement d’énormes mouvements mondiaux, mais sont des défis quotidiens ou des forces invisibles, telles les attitudes.

Des générations profitent de l’initiative d’un seul parent de devenir un père plus actif ou de cesser de haïr les gens différents de lui. Lorsque John Lennon se retira de la vie publique pour s’occuper de son bébé Sean, par exemple, le concept d’ »homme au foyer » était essentiellement inconnu. Lennon se fit copieusement injurier pour avoir disait-on, d’échangé sa guitare pour un tablier, mais son exemple constitua un modèle que des millions d’hommes ont depuis accueilli, au grand plaisir de leurs épouses ou compagnes comme celui de leurs enfants. Le fait d’entretenir cette seule forme de pensée, de la nourrir d’attention amoureuse et d’une appréciation toujours plus profonde de ce que veut dire vivre dans un univers interreliés, transmet un courant spirituel au système collectif. Les grands maîtres spirituels ont continuellement amené leurs étudiants à prendre conscience du pouvoir de leur propre esprit. Afin d’éclairer ceux-ci sur leur potentiel intérieur, ces leaders reprennent les paroles du patriarche bouddhiste Bodhidharma : « Je ne suis qu’un doit pointant vers la lune. Ne me regardez pas ; regardez la lune ». Lorsque Jésus dit de ses guérisons miraculeuses : « Tout ceci et davantage, vous pourrez le faire si vous avez la foi », son message était clair : chaque personne peut devenir une force de changement pour toute l’humanité : il suffit de reconnaître la vraie nature de la Divinité en soi et de vivre en accord avec elle. Le monde extérieur n’est qu’une manifestation de l’autorité de notre vie intérieure.

L’archétype qui réside dans votre maison onze est symbolique de la façon dont vous considérez le pouvoir de votre esprit en relation avec l’ensemble de la vie. L’archétype de la Victime de cette maison peut vous suggérer que le monde est intimidant, car chacun a plus d’autorité que vous sur votre vie. D’autre part, j’ai également vu la Victime dans cette positon dans les carte du ciel de gens qui sont armés de courage et d’optimisme. Pour eux, la Victime symbolise l’énergie négative à laquelle ils refusent de céder, se poussant jusqu’à la limite pour s’aider et aider les autres à éviter la persécution.  Les archétypes de la maison onze nous incitent  évaluer notre façon de percevoir notre place dans ce monde et de mesurer notre sentiment de pouvoir. La part d’ombre du pouvoir d’un seul esprit se manifeste chez les gens tels qu’Adolf Hitler, Joseph Staline, Charles Manson et Jim Jones. Les caractéristiques de la part d’ombre de la onzième maison se nourrissent d’un ego qui laisse croire que l’on peut transformer toute la planète en vertu des diktats de ses désirs. La psyché des gens chez lesquels cette ombre est active ressemble à une toile d’araignée. Ils épient et piègent les foules qui recherchent celui qui leur dira ce que pourrait être la vie si eux, les démunis, détenaient l’autorité sur d’autres. Comme nous le confirme l’histoire, de telles perceptions négatives de la maison onze finissent inévitablement par imploser en emportant leur partisans. 

DOUZIEME MAISON : L’INCONSCIENT (Sixième et septième chakras)

La douzième maison correspond au troisième signe d’eau, les Poissons, qui est le signe de l’intuition, de l’instinct viscéral. C’est la maison de Perséphone, les enfers gouvernés par Pluton, ou ce que j’appellerais le canal majeur de la direction profonde. La douzième maison gouverne l’inconscient ainsi que nos peurs les plus secrètes. La nature énergétique de cette maison renvoie nos images souterraines à notre esprit à travers tous les portails disponibles : rêves, conversations, rencontres en synchronicité, ou toute occasion d’apercevoir un fragment de notre Contrat en action. Le fait de dévoiler votre inconscient exige votre intellect, votre intuition et vos aspirations spirituelles ; cette maison résonne donc de l’énergie des sixième et septième chakras.

Vos capacités intuitives font partie de l’énergie de cette maison. Référez-vous à la signification de la première maison et refaites le périple circulaire de la Roue archétypale ; notez que les autres maisons se rapportent aux aspects rationnels et émotionnels de votre nature. La formation de votre identité et le choix de vos valeurs sont largement des produits du monde matériel. Vous unir à une autre personne, et évaluer si vous voulez continuer à porter en vous l’ADN symbolique de votre tribu, est une question fortement émotionnelle et psychologique. Cependant, le fait de compléter ce cercle vous mène à votre voix intuitive.

L’intuition est notre sens primal ? bien avant de faire connaissance avec la pensée rationnelle, nous sentons la vie. Bébés, nous absorbions le climat énergétique du monde dans lequel nous vivions, y compris les émotions de nos parents et l’atmosphère de notre maison. En grandissant, les capacités de l’esprit se développent et les expériences intuitives que bien des enfants décrivent, telle la vision des anges, sont rejetées et mises au compte de l’imagination. Ces forces physiques se terrent alors dans un souterrain, bien qu’habituellement, elles ne se taisent pas complètement. Je suis convaincue que la polarité entre notre être rationnel et notre être intuitif crée une atmosphère intérieure propice à une souffrance et à une dépression intenses. Sentir l’information énergétique, mais ensuite réprimer cette information faut d’appui rationnel, c’est inviter la folie.

Apprendre le langage des archétypes et la vision symbolique permet d’éveiller et d’utiliser votre intuition. Le modèle archétypal qui réside dans votre douzième maison est le guide de votre souterrain. Bien que vos peurs semblent multiples, chacune n’est en définitive qu’une version différente de la peur du changement, qui est de loin l’obstacle le plus puissant à l’ultime acte irrationnel de l’abandon spirituel de soi. Vos expériences de la maison douze portent le thème de l’abandon de soi, comme dans la scène de La Vie est belle dans laquelle George Bailey (joué par Jimmy Stewart), envisageant de se précipiter du haut d’un pont surplombant une rivière glacée, finit par atteindre son point de rupture  et implore en pleurant l’aide de Dieu.

La part d’ombre de la maison douze peut ressembler beaucoup à une chambre d’horreurs médiévale, précisément parce qu’elle est si étroitement liée aux nombreux fragments e notre psyché. Un grand nombre de nos dépendances et de nos compulsions sont enracinées dans nos peurs les plus profondes d’être abandonné, celles qui poussent abondamment dans l’ombre de cette maison.

Maintenant que vous êtes familiarisé avec la nature et le rôle de chacune des douze maisons qui composent la Roue archétypale, il est temps de créer votre propre Roue. En suivant le processus intuitif. Vous placerez chacun de vos douze archétypes dans une maison différente de la Roue. Cette Roue archétypale personnelle deviendra la carte routière la plus importante pour travailler avec vos archétypes et comprendre votre Contrat Sacré. 

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

 

NOTRE PARCOURS TOUCHE A SA FIN

SaLuSa, le 5 Septembre 2014

images (6)

L’étape a été préparée, attendu que vous allez être élevés aux niveaux des vibrations supérieures. Nous ne permettrons pas que les progrès puissent être entravés par la présence des forces des ténèbres, qui croient encore qu’elles peuvent hériter de la Terre grâce à d’énormes avancées de leur technologie. Il y a des forces bien plus puissantes à l’œuvre qui assureront que la Lumière règne toujours en maître. Le plan a été établi, il y a très longtemps, et il est maintenant temps de le faire progresser de sorte que l’Homme puisse pleinement suivre ​​le chemin le menant à sa réalisation. Ainsi, vous pouvez ignorer tous les signes contraires à cela, et savoir que la nouvelle Terre est en train d’émerger. Avec elle apparaîtront toutes sortes de changements galactiques qui vous mèneront à l’Age d’Or, qui vous a été promis. Vous avez longtemps attendu ce moment et vous avez été choisis pour être les précurseurs du Nouvel Age. Au fond de vous-même, vous savez que c’est vrai et comme les vibrations continuent à s’élever, de même se développent vos niveaux de conscience. Une particule de Dieu existe en toute matière vivante, et en tant que telle vous ferez toujours inexplicablement partie de Dieu. Rien de ce qui existe ne peut éviter de finalement retourner à la Divinité, car vous êtes Tous Un. 

Poursuivez votre propre développement, sachant que votre parcours touche presque à sa fin. Si vous le faites en le sachant, vous aurez eu donc une aventure passionnante, avec tous les hauts et les bas qui accompagnent la vie dans la 3ème dimension. Vous avez débuté comme un Etre supérieur qui recherchait davantage d’expériences et vous êtes parvenu aux tréfonds d’une existence matérielle. Vous êtes maintenant bien avancé dans votre voyage de retour à la Lumière, alors que vous laissez derrière vous les vibrations inférieures. Les dimensions supérieures vous invitent et vous les abordez comme un Etre de Lumière bien plus grand que lorsque vous vous êtes mis en route. Vous avez évolué à un rythme rapide qui garantit que vous êtes prêt à commencer la prochaine étape de votre évolution, pleinement préparé. Lorsque votre voyage a commencé il y a des éternités, vous saviez que ce serait long et ardu et pourtant vous étiez prêt à toute expérience dont vous aviez besoin. Dans un proche avenir, vous retrouverez la pleine conscience et comprendrez la nécessité de vos diverses expériences. Une fois de plus vous serez accompli et n’aurez plus jamais besoin de telles expériences astreignantes. A partir de maintenant, vous pouvez vous attendre à un niveau sans cesse croissant de conscience, car vous appréciez tout changement soudain vous propulsant à un niveau plus élevé d’existence. Donc soyez patients et sachez que tout avance bien, conformément au plan. Même les âmes qui semblent à la traîne sont simplement en train d’achever leurs expériences à tous les niveaux nécessaires pour leur permettre d’évoluer. Vous ne seriez pas ici en ce moment, à moins d’être capables de gérer les exigences imposées. Vous êtes toutes de braves et merveilleuses âmes, qui ont sacrifié beaucoup afin d’être ici, et vous en récolterez très bientôt les avantages. Le dur labeur est pratiquement terminé, donc ne désespérez pas de ce qui se passe autour de vous. Il est temps de vous concentrer sur vos propres besoins, et assurez-vous que vous êtes prêts pour les derniers jours des vieilles énergies et tout ce que cela comporte. Les énergies nouvelles font leur apparition et si les vôtres sont semblables, vous les attirerez et continuerez à vous élever. 

Nous avons, comme vous pourriez dire, « le doigt sur ​​le pouls de la Terre » et nous aidons la Terre-Mère, car elle fait également ses préparatifs pour ascensionner. Les changements nécessaires sont en cours, et nous l’assistons à les faire avec le minimum de problèmes aux formes de vie sur Terre. Plus vous êtes à même de travailler en harmonie avec la Terre, plus la transition sera facile pour toutes les formes de vie. Les dégâts les plus extrêmes ont été empêchés, qui auraient pu engendrer les conséquences les plus graves, même au point de détruire la Terre. Toutefois, cette période est révolue depuis longtemps, mais cela se passait néanmoins à une époque que beaucoup d’entre vous qui sont encore en vie aujourd’hui ont connue. Suivant les édits provenant de la Hiérarchie spirituelle sur des éons de temps, nous vous avons dirigé et assisté de sorte que vous suiviez une voie moins dommageable. Bien qu’il y ait encore de la discorde sur Terre qui semble faire la une de vos nouvelles, le fait demeure que les vibrations s’élèvent et la période de danger est passée. Gardez à l’esprit que vous êtes tous ici pour assister à la fin des temps du dernier Age. La paix, comme vous l’envisagez, s’établira soudainement sur Terre et plus tôt que vous ne le l’imaginiez. 

Au cours de vos nombreuses vies, vous avez acquis bien des connaissances et votre expérience vous aidera à servir les autres. En réalité, la vie est en train d’aider votre compagnon, l’Homme, à évoluer, et les Eclaireurs indiqueront toujours la voie. Ils travaillent principalement loin de votre vue et sont impliqués dans des affaires qui sont de proportions galactiques. Un jour, vous aussi, prendrez de telles responsabilités, mais c’est bien sûr dans un avenir lointain. Il y a peu de similitude, voire très peu, entre votre vie sur Terre et celle dans les vibrations supérieures. Cependant, ce sont les leçons apprises qui vous donneront une place prépondérante et vous permettront de servir de mentors à ceux qui suivent vos traces. Il y a bien sûr d’autres formes de vie totalement différentes de la vôtre, mais l’objectif sous-jacent est l’évolution qui vous ramène à la Lumière. C’est d’où vous venez et vous ressentirez toujours une connexion avec elle, et une forte envie d’y retourner. Il y a tant de choses dont vous avez été séparés pour vous assurer que vos expériences sur Terre soient conformes à vos besoins. 

Sans la fusion dans les basses vibrations, vous n’auriez pas connu ces merveilleuses expériences, et cela inclut toutes celles que vous qualifiez de négatives, qui sont essentielles à votre compréhension. Donc ne jugez pas ceux qui sont encore mêlés à elles, car toute expérience est d’une immense valeur, et toutes les âmes traversent de nombreuses périodes de tâtonnement. L’ensemble des expériences vous prépare à guider les autres et vous le ferez comme un hôte de la Lumière. Ne soyez pas préoccupés par ce qui vous attend, car il y en aura toujours d’autres qui vous prendront par la main et vous guideront. 

Je suis SaLuSa de Sirius, une étoile qui regorge de vie qui rayonne sa Lumière au loin pour élever ces âmes, tout cela dans leur intérêt. Très bientôt, vous serez à même de nous rejoindre et alors votre vie sera une grande aventure quand vous voyagerez dans l’Univers. Vous serez guidés par les Etres Supérieurs qui connaissent les besoins de ceux que vous servez, et la vie sera passionnante et enrichissante. Ne croyez pas un seul instant que vous manquerez d’expériences satisfaisantes, et bien sûr, vous serez toujours en train d’évoluer comme vous le faites maintenant. 

Merci SaLuSa
Mike Quinsey   WebsiteTree of the Golden Light

S’unir au SOUFFLE du MONDE CELESTE

 

images (9)C’est là aussi un sujet qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, et pas seulement dans les derniers temps. Une de vos vieilles maximes dit que « le souffle est la vie ». Et la coutume de mettre un miroir devant le nez ou la bouche d’un moribond pour vérifier s’il respire encore, donc s’il vit, illustre bien cette notion.

Nous, de notre côté du voile, ne cessons de vous conseiller de bien respirer, de bien remplir vos poumons d’air et de les vider aussi complètement. Néanmoins, on est loin d’avoir épuisé le sujet. Aujourd’hui je veux vous présenter un aspect encore mal connu de l’art de respirer. Vous savez déjà qu’en inspirant vous pouvez vous relier au Monde Céleste et en expirant vous relier au Souffle de Vie de la Terre. Ceci, les baleines et les dauphins pourraient vous le dire, si vous compreniez leur langage, eux qui doivent être conscients de leur respiration à chaque instant.

Nous vous l’avions indiqué d’une façon abrégée, puisqu’en réalité, il s’agit de respirer profondément et en conscience, en ouvrant votre cœur tout grand pour y accueillir le Souffle Divin. A l’inspiration, longue et lente, vous vous déployez pour monter jusqu’à la Source et unir consciemment votre souffle au Souffle Divin. A l’expiration vous vous unissez au Souffle de Vie de la Terre. En faisant ceci pendant quelques minutes, vous attirez le Souffle Divin en vous et l’unissez au Souffle de la Terre qui monte aussi en votre cœur. Et de ces énergies contraires, naît en votre cœur ouvert et rempli d’amour, une harmonie nouvelle.

Il vous est alors accordé le don de vous guérir, d’apaiser la planète, de guérir la souffrance de l’humanité. Vous devenez ainsi ce que vous avez toujours été au plus profond de vous ; des co-créateurs divins, capables de tout transformer, de tout créer ou recréer.

Mais, souvenez-vous qu’il faut garder votre cœur grand ouvert et débordant d’amour. C’est la condition essentielle pour obtenir toutes les transmutations. L’Amour avec majuscule, l’amour de vous et de toute la Création, l’amour ourla Créateur qui vous permet d’intégrer en vous Son Souffle. Votre cœur, relié aux nôtres, sera l’athanor où se produira l’alchimie divine de laquelle sortira la Nouvelle Terre. Sachez qu’un seul être totalement ouvert, dans l’amour inconditionnel et en conscience peut, par cette simple opération, apaiser toute la Terre et changer toute l’humanité.

Refuseriez-vous de devenir cet être ? Vous qui vous souciez tant des guerres, des injustices, des atrocités commises partout dans le monde ? Non, ne me répondez pas. C’est à vous et à vous seuls, à l’Enfant Divin qui vous habite, qu’il faudra répondre. Nous, sur nos Plans Elevés, vous aimerons de toute façon et ne vous abandonnerons jamais, même si votre choix est de passer encore quelques milliers d’années sur une planète dans l’ombre.

Mais quelle joie sera la nôtre si vous vous appliquez à cette tâche, si vous réservez ne fut-ce que quelques minutes de vos journées pour œuvrer, dans le non-faire, à cette transformation, la vôtre avant tout, puis celle de l’humanité et de la Terre. Et que Lumière, Paix et Amour Divins soient vos outils dans cette œuvre divine.

Extrait de Le Temps des Maîtres – transmis par Marlice d’Allance 2012 recopié par Francesca   aux Editions HELIOS –  

A CEUX QUI SONT ENCORE DANS LA DUALITE

 

images (2)Je sais, chers enfants, qu’il ne vous est pas aisé de sortir de la dualité qui es la loi sur notre 3ème dimension. Tout autour de vous conspire pour vous y maintenir, et si vous sortez des « rangs » il y aura toujours une bonne âme pour chercher à vous y ramener.

C’est là que votre libre arbitre et votre détermination peuvent vous êtres très utiles, ainsi que notre aide. Dois-je vous rappeler que vous n’êtes pas obligés de suivre le courant général, que vous ne faites pas partie des brebis mais êtes plutôt des bergers dont la mission est justement de conduire le troupeau aux verts pâturages oubliés depuis très longtemps ?

Même dans un couple, il n’y a pas de raison de rester dans la dualité. Lorsque vous avez intégré en chacun de vous les énergies masculines et féminines que tous vous possédez en un tout harmonieux, l’autre devient le prolongement de cette harmonie puisqu’il a, lui aussi, les deux types d’énergie en lui. Il est vrai qu’au niveau physique, tant que durera cette dimension, cette densité, tant que vous serez encore soumis à ses lois (pour peu de temps cependant) la dualité existera. Néanmoins, rien ne vous force à maintenir cette li de la densité dans votre âme et dans votre cœur.

Vous qui séjournez de plus en plus, en conscience, dans la 4ème dimension, vous qui nous rejoignez sans peine au cours de vos méditations, solitaires ou en groupe devez vous apercevoir que la loi des contraires peut devenir loi d’harmonie, que les opposés sont à transformer en facettes d’un diamant qui contribuent toutes à l’éclat merveilleux de cette pierre précieuse que vous êtes. Ainsi, l’autre surtout votre compagnon de vie, votre époux, ayant harmonisé à son tour en lui les énergies contraires, deviendra votre alter ego, le prolongement de ce que vous êtes et de ce que vous devenez.

Je crois entendre un chœur de protestation. Oui, il y a beaucoup de maris (et aussi quelques épouses) qui refusent les nouvelles idées et les nouvelles énergies. Et, bien sûr, vous ne pouvez pas les « convertir ». Personne n’en a le droit ; d’ailleurs ce mot est à tel point entaché de souvenirs douloureux, d’histoires de coercition et d’irrespect des êtres qu’il vaut mieux le bannir de notre dictionnaire ; mais vous pouvez les transformer en silence, en douceur, le cœur grand ouvert et plein d ‘amour ; rendez grâce à ce qu’ils sont et à ce qu’ils ne sont pas. Ensuite laissez faire la vie, laissez faire le ciel.

Cette transformation a l’avantage de s’opérer avec l’accord du patient, ou du moins de son être profond, de son Enfant Divin. Il répondra à cette invitation qui lui permettra enfin de grandir et de s’épanouir. La réponse ne sera peut-être pas instantanée ou pas immédiatement visible, mais elle ne sera pas moins en route, sous forme d’un processus irrévocable. Gardez donc confiance. Comme disait un Etre de Lumière à une de vos soeurs : « Apprenez à surfer sur vos difficultés ». Dans les romans, les films et les pièces de théâtre, quand ils ne sont pas destinés à vous maintenir dans la crainte, quelques minutes avant le dénouement heureux, tout s’embrouille e t l’histoire atteint le paroxysme de l’horreur. Et soudain, par un de ces retournements inattendus de ce que vous avez coutume d’appeler « le sort », la tempête se calme, la guerre se termine, l’épidémie est arrêtée ou la comète qui allait détruire la Terre est déviée.

Dans la réalité aussi, tout semble plus sombre et désespéré au cours des moments qui précèdent le salut, l’apothéose, le miracle du triomphe de la Lumière sur l’obscurité. Alors je vous pose la question : si vous qui connaissez ces choses, vous qui nous avez à vos côtés pour vous enseigner, vous rassurer, vous soutenir et, au besoin, vous porter , si vous vous laissez noyer dans le doute et la peur, qui rassurera les foules ? Qui seront les phares, les guides, les supports de l’humanité en ces moments difficiles ?

Vous pouvez, et même vous devez vous appuyer sur nous, mes doux enfants, mais ne vous permettez pas des défaillances qui annuleraient votre mission et nous laisseraient impuissants à sauver vos frères et sœurs. Nous comptons sur vous, nos Maîtres en incarnation, nos relais sur la Terre. Et nous viendrons vous rejoindre, bien visibles, dès que cela sera possible. C’est une promesse.

Vous avez toute la force requise. Vous vous y êtes préparés pendant des millénaires. Et nous serons avec vous à chaque instant. Allez jusqu’au bout ; La porte du paradis est devant vous. Marchez en sa direction, d’un pas ferme, suivis de tous ceux que vous aurez pu réveiller, et pourquoi pas de toute l’humanité ?

Qu’il en soit ainsi.

Extrait de Le Temps des Maîtres – transmis par Marlice d’Allance 2012 recopié par Francesca   aux Editions HELIOS – page 79

LA LOI DES CONTRAIRES

 

téléchargement (2)Une des notions qui vous intriguent le plus dans nos enseignements est l’expression « loi des contraires ». La loi des contraires, mes enfants, est tout simplement vous. C’est vous qui êtes pétris d’ombre et de lumière, de noir et de blanc, de oui et de non, d’énergies masculines et féminines et d’autres contradictions apparentes.

Ces énergies se sont opposées en vous et ont fait de chaque être humain un champ de bataille où elles s’affrontaient nuit et jour, le plus souvent à votre insu. Vouez-vous ? Ces luttes permanentes ne pouvaient que se refléter sur vos corps physiques, créant maladies et déséquilibre.

Et puisque nous parlons de maladies et déséquilibres, il me faut éclaircir un point important. Nous vous disons souvent que votre santé dépend avant tout de votre alimentation, de votre respiration et de la sérénité de votre âme. C’est vrai. Mais ceci doit être compris surtout dans un sens prophylactique, c’est-à-dire en amont des maladies physiques. Car lorsque celles-ci se sont installées et commencent à détruire, à plus ou moins long terme, votre corps de chair, le recours à la médecine devient nécessaire, même si ce n’est qu’en complément de vos pratiques spirituelles.

Votre médecin, avec les erreurs qu’elle comporte encore et cette lourdeur qui sera dépassée dans deux ou trois générations, est pour le moment quelque chose dont l’humanité a besoin, sans pourtant devoir en abuser. Ici comme en tout, il faut savoir faire preuve de discernement et ne pas vous mettre à mépriser tous ces hommes et ces femmes qui ont choisi un métier si difficile et parfois ingrat, par compassion, par amour pour leurs semblables, alors qu’ils auraient pu devenir industriels ou commerçants. Ceux-ci ont également des responsabilités, bien sûr, mais ils sont moins souvent rendus responsables de choses qu’ils n’ont pas voulues, et contre lesquelles ils se sont battus avec les armes qui leur avaient été données et qui étaient rarement miraculeuses. Alors, si vous le voulez bien sur un sujet aussi essentiel pour vous, comme d’ailleurs sur tous les autres, cherchez la voie du milieu, qui est toujours la plus juste.

Revenons-en maintenant à la loi des contraires ;

Aujourd’hui, vous êtes appelés à harmoniser toutes ces énergies contraires et à les transformer en énergies complémentaires. Car le masculin et le féminin sont complémentaires lorsque bien appliqués, l’ombre est nécessaire pour mettre en valeur la lumière, et ainsi de suite. Demandez donc à un photographe ou un peintre s’il aime reproduire un sujet où l  n’y a que de la lumière ; Il vous dira que non, que c’est le jeu subtil entre celle-ci et l’ombre qui fait toute la beauté, tout le charme du tableau. Même ce que vous appelez « le mal » est nécessaire pour créer le bien.

Arrêtez un peu votre mental qui, ayant été abreuvé depuis trop longtemps d’idées fausses et de faux concepts, risque de vous induire encore une fois en erreur. Interrogez plutôt votre cœur. Comment coulez-vous que les couples, les familles, les peuples vivent en paix les uns avec les autres si l’être humaine st en guerre contre lui-même en permanence ?

Donc, pour que vous vous décidiez à cesser les hostilités, il est indispensable que vous compreniez l’inutilité de cette guerre incessante entre deux parties de vous-mêmes et tout le mal qu’elle vous fait ; Lorsque chaque mari aura compris et accepté les énergies féminines qui sont en lui, il comprendra bien mieux sa femme et sera plus tolérant avec elle. Et l’inverse est, bien entendu, aussi vrai. Comme disent plusieurs sages, l’être qui est en paix avec lui-même est en paix avec le monde entier. Acceptez donc cette partie de votre être que vous aviez appris à combattre, donnez-lui un espace dans votre vie et tout ira mieux pour vous et autour de vous. Car chacune de vos pensées, de vos paroles, de vos actes influencent l’espace qui vous entoure l le plus souvent très loin.

Vous serez bien plus heureux et l’harmonie entre vos différents corps se traduira en santé, sérénité et joie de vivre. Et qu’il en soit ainsi, si vous le voulez vraiment.

 

Extrait de Le Temps des Maîtres – transmis par Marlice d’Allance 2012 recopié par Francesca   aux Editions HELIOS

 

Le changement de dimension

Enfants de la terre, je vous salue.
Le changement de dimension dans CINQUIEME DIMENSION pixtrans
Je suis le Père cosmique. Celui qui préside à la destinée de ce plan de vie où vous habitez et le Père de cette galaxie. Le temps est venu de bouger et de faire des choix importants dans vos vies. Que désirez-vous pour votre futur ? Que désirez-vous pour les générations à venir, pour vos enfants, vos petits-enfants ? Que désirez-vous pour le futur de la terre ?

Prenez conscience de vos limites et de vos peurs
pixtrans dans GRAND RASSEMBLEMENT
Si tout comme Moi, vous désirez le meilleur pour cette planète et pour tout l’univers qui vous entoure, il vous faudra prendre conscience de vos limites et de vos peurs. Le temps est difficile dans le monde cosmique actuellement.
pixtrans
Beaucoup de plans de conscience sont en train de changer de dimension ce qui amène des bouleversements énergétiques et cosmiques importants, non seulement sur le plan terrestre mais dans plusieurs planètes de votre système solaire. Et votre soleil a parfois des sursauts d’énergies ce qui provoque des orages cosmiques à l’intérieur de lui, ce qui active des énergies non désirées sur votre plan.

Le temps est au changement
pixtrans
NG043_changement-dimension1Changement dans vos cœurs, changement dans vos vies, changement dans plusieurs espaces de l’univers de cette galaxie. Tous les 26 milles ans il se passe un phénomène prodigieux où le centre de votre planète s’aligne sur le centre de la galaxie ce qui amène un fabuleux changement d’état de conscience.
pixtrans
Parfois ce changement se fait rapidement et subitement ce qui provoque des cataclysmes et des transformations radicales de votre milieu de vie. Nous voulons éviter cela. Nous faisons tout notre possible pour maintenir l’équilibre dans votre monde et dans les autres mondes de cette galaxie.
pixtrans
Ce matin vous avez reçu un message d’un grand maître qui vous a montré l’amour du Père pour ses enfants, qui vous a montré que l’amour est une énergie qui guérit et protège. Entrez dans vos cœurs enfants de la terre et protégez votre planète en l’enveloppant de lumière et d’amour. Protégez-vous aussi en grandissant en conscience et en aimant les énergies qui se mettent en place.
pixtrans
Parfois un grand nettoyage est nécessaire même s’il blesse et détruit. Votre monde est devenu malade, un cancer le ronge et prolifère si rapidement qu’il risque de tout détruire si nous n’intervenons pas. Vous avez suffisamment d’énergie nucléaire maintenant pour détruire votre planète. Vous avez aussi suffisamment d’inconscience pour détruire ce qui reste de ressources naturelles. Alors il est temps d’agir, il est temps de vous positionner devant le futur de votre galaxie.

NG043_nouvelle-terreUn jour une nouvelle terre émergera de la terre actuelle
pixtrans
Et comment une nouvelle terre peut-elle émerger de celle qui est là ?
Ce phénomène se passe à plusieurs niveaux d’énergies et de conscience.
pixtrans
Le premier niveau est la création d’une nouvelle énergie d’amour qui créera un lieu protégé pour tous ceux qui sont prêts à faire le passage à la 4e dimension et même à la 5e dimension. Irez-vous dans des soucoupes volantes comme certains disent ? Non, ce sera beaucoup plus simple que cela.
pixtrans
Votre être intérieur quittera ce corps pour le reconstituer dans un autre monde où vous serez tout à fait conscient que vous êtes différent tout en reconnaissant que vous n’êtes pas si différent physiquement. Ce qui sera différent sera votre état de conscience. Vous ne serez plus habité par l’ego personnalité qui est le mental inférieur. Vous serez dans l’espace du cœur de vie, qui est le 8e chakra, où vous retournerez à l’unité.

Pour quand l’ascension ?

pixtrans
NG043_ascensionL’ascension est un processus de conscience et de changement de perception de qui vous êtes. Pour tous ceux qui sont prêts, ce passage se fera facilement dans l’amour et dans l’harmonie des maîtres. Est-il pour bientôt ? Est-il pour beaucoup plus tard ? Nous ne voulons pas donner de moment car il existe plusieurs potentialités futures. Tout dépendra de vous, enfants de la terre. Nous ne voulons pas vous effrayer inutilement ou donner trop d’assurance aux personnes matérialistes qui pourraient se dire : « J’ai encore le temps de vivre ma matérialité à fond sans me presser. Je ferai des efforts plus tard. ».
pixtrans
Vous êtes dans l’incertitude c’est vrai, mais l’incertitude parfois contient un germe de prévention. C’est-à-dire que ne connaissant pas votre futur et l’heure où il se présentera, vous serez plus prudents avec vos énergies de création. Vous savez que vos pensées sont énergie créatrice alors évitez de créer des pensées de colère, de non-amour, de jugement, de ressentiment car elles reviendront vers vous. Créez plutôt des pensées d’amour, d’harmonie, de paix, de sages décisions, de foi et de confiance en votre humanité.

8e et 9e chakras
pixtrans
Parfois, ne pas savoir exactement, contient plus de bénéfices que de désavantages. Cependant vous avez toujours le choix de vous élever dès maintenant en poursuivant la libération de vos mémoires et le nettoyage de vos chakras. Cela vous permettra de rejoindre les énergies des 8e et 9e chakras.
pixtrans
Et où se trouvent ces chakras ? Sont-ils dans vos corps physiques matériels ? Non, ils sont situés en dehors de votre corps physique, au-dessus de votre tête. C’est dans l’ouverture de ces chakras que vous pouvez commencer à vous préparer pour le grand passage. Et après ce passage, aurez-vous un corps physique comme le vôtre actuellement ?
pixtrans
Pas tout à fait. Vous aurez un corps beaucoup plus léger, beaucoup plus subtil. Ce corps n’aura plus besoin de manger de la même manière car il pourra se nourrir d’énergie, de lumière solaire, de prâna. Vous serez dans une dimension bien différente de celle où vous êtes actuellement. Une dimension où il n’y aura plus de polarités contraires, où vous ne serez plus affectés par l’amour et la haine car vous serez dans l’unité à nouveau. Tout cela est promis à ceux qui ont fait le chemin du cœur et qui sont prêts à revenir à l’unité.

Et pour ceux qui restent « accrochés à la matière » ?
pixtrans
Et qu’arrivera-t-il à ceux qui ne peuvent y arriver parce qu’ils sont encore prisonniers de leur peur, de leur ego, de leur violence, de leur colère, de leur désir de posséder ? Et bien ces gens ne pourront pas changer de dimension pour aller dans la nouvelle terre. Plusieurs mourront et iront dans cet espace entre deux vies où ils recevront de l’aide pour grandir en conscience. Ensuite ils pourront se rendre dans la nouvelle terre.
pixtrans
Certains qui n’auront pas fait le chemin devront se réincarner dans un espace de la 3e dimension qui aura beaucoup changé en apparence mais qui sera le même en énergie. C’est-à-dire encore la survivance, encore deux polarités à équilibrer. Certains de vous s’inquiètent et se demandent : Qu’arrivera-t-il à ces personnes ? Et bien elles auront la possibilité de continuer à progresser dans la 3e dimension. Cependant la vie sera plus difficile car tout le confort matériel que vous avez actuellement ne sera plus présent. La terre aura changé de forme et ces personnes recommenceront un nouveau cycle de vie matérielle jusqu’à ce que la mémoire de leur ascendance cosmique et divine revienne à leur conscience.
pixtrans
Un jour ces personnes se souviendront à nouveau, tout comme vous l’avez fait dans cette vie, et travailleront à élever leur niveau de conscience ce qui les amènera dans cette terre nouvelle où vous serez.

Le grand passage dans le temps
pixtrans
NG043_passage-tempsLa terre est en train de faire un grand passage mais ne craignez pas pour demain. Apprenez à vivre dans le présent en remerciant à chaque jour pour ce que la vie vous apporte. Demain dans nos plans qui ne sont pas toujours aussi près que vous croyez, ni aussi loin non plus, le temps cosmique n’est pas le temps terrestre. Dans nos plans le temps est circulaire, c’est-à-dire qu’il tourne sur lui-même dans un éternel présent.
pixtrans
Alors que sur le plan matériel de la 3e dimension vous vivez dans un temps linéaire qui a trois temps, le passé, le présent et le futur. Ce temps crée un espace de conscience en 3 dimensions, 3 espaces temps. Le temps cosmique et le temps terrestre ne se comparent pas et ne se mêlent pas non plus.
pixtrans
Dans votre présent comment vous manifestez-vous ? Traînez-vous encore beaucoup de passé dans votre présent ? C’est-à-dire y a-t-il encore beaucoup de mémoires non guéries dans votre présent ? Hélas bien souvent il en est ainsi. Vous ne vivez pas vraiment dans votre présent. Vous vivez avec votre passé dans votre présent, ce qui fait que vous ne pouvez pas être heureux totalement. Bien souvent aussi vous vous projetez dans votre futur à travers vos peurs du passé. Vous vous inquiétez : Que va-t-il se passer demain ? Que devrais-je faire ? Encore une fois vous n’êtes pas dans votre présent. Ce n’est pas facile dans votre plan d’être positionné dans le cœur, dans votre présent.

La constitution de votre être
pixtrans
Savez-vous que vous êtes l’image holographique de l’univers ? Le cœur est au centre de votre poitrine et de chaque côté de votre corps il y a vos bras, vos bras qui peuvent se refermer sur l’autre pour l’aimer, tout comme mes bras de lumière se referment sur vous pour vous aimer.
pixtrans
Votre corps est constitué de plusieurs milliards de cellules toutes plus perfectionnées les unes que les autres. Ces cellules diversifiées sont reliées ensemble par une même énergie qui est la Vie. C’est elle qui maintient la cohésion entre toutes vos cellules. Vous semblez constitué d’une énergie de consistance solide, pourtant entre vos cellules il y a des espaces remplis de vide et de liquide interstitiel. C’est l’état vibratoire de vos molécules cellulaires qui produit cet effet de solidité.
pixtrans
Vos corps sont constitués d’énergies en mouvement qui ont chacune une spécialité. Le cœur ne fait pas le même travail que le foie ou que l’intestin. Les organes de votre corps sont comme les galaxies dans l’univers. Et dans votre tête vous avez un ordinateur central qui est le système nerveux. Celui-ci a deux principales fonctions. Le système nerveux autonome qui dirige toutes les fonctions de vos organes dans une mécanique complexe. Il y a aussi un système nerveux qui gère les actions volontaires donc conscientes. L’ensemble du système est en lien avec la glande pinéale qui est le lieu de la conscience de qui vous êtes.
pixtrans
Vos cellules cérébrales ne fonctionnent pas encore à plein rendement, elles ne sont éveillées que dans une petite portion, ce qui fait que vous ne connaissez pas toute la puissance de cette énergie qui est en vous. Cette énergie qui est en vous est l’énergie du Père cosmique que je suis, l’énergie de la conscience de cet univers.

L’univers divin
pixtrans
NG043_univers-divinTout comme dans cette pièce il y a plusieurs personnes et bien il y a aussi plusieurs univers. C’est un peu comme si chacun de vous était un univers en mouvement. L’univers n’est pas limité à cette galaxie que vous habitez. Et il y a de nombreuses galaxies dont vous ignorez encore la présence. À l’aide de puissants télescopes, vos scientifiques ont découvert des galaxies de couleurs et de formes bien différentes de la vôtre.
pixtrans
Vous connaissez encore bien peu l’immensité et la beauté du divin. Malgré ce peu vous pouvez continuer à grandir en conscience à travers l’amour du divin qui est cette énergie de cohésion qui maintient la vie en vous.
pixtrans
Mes énergies font partie de l’amour du divin. Je suis une Énergie intermédiaire entre le grand Soi divin et la Source de tout ce qui est. La Source vous englobe de son amour et vous maintient dans sa conscience de retour à l’unité. De retour à la connaissance véritable de qui vous êtes vraiment, une parcelle de lumière de l’amour divin.
pixtrans
Maintenant que la flamme de la conscience est allumée dans votre cœur et dans votre glande pinéale, vous ne pourrez plus l’éteindre. Cependant vous pourrez la faire grandir, la faire devenir plus belle, plus grande et vous envelopper de cette lumière qui va descendre dans toutes vos cellules pour créer en vous l’être de lumière que vous êtes vraiment.

Message du Père Cosmique, reçu par
Louise Racette et Mariette Robidas
lors d’un atelier « Être la Présence Je suis »
qu’elles ont animé.
pixtrans
Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et que vous citiez la source : www.energie-sante.net -

QUI SOMMES NOUS VRAIMENT

 

images (3)Depuis plusieurs millénaires on vous dit que vous êtes de misérables pêcheurs, on vous menace de l’enfer, on vous parle d’un Dieu courroucé et vengeur.

On vous a maintenus, l’échine courbée, le regard tourné vers le sol, vous frappant la poitrine et vous avouant indignes. C’était ainsi il n’y a pas encore longtemps. Toutes les religions ont contribué à cette attitude de soumission devant des êtres censés représenter votre Dieu (ou vous Dieux).

Même ceux qui se sont révoltés et se sont proclamés athées ont subi ces influences, qu’ils se considèrent encore sans valeur ou que par réaction ils montent sur les places les plus hautes qu’ils peuvent atteindre et se vantent de leur incroyance en toute forme de spiritualité. Ce n’est pas notre propos de faire le procès des uns et des autres. Ils étaient tous aveugles, y compris ceux qui se sont crus assez intelligents pour asservir les plus faibles. Ils ne voyaient pas le chemin qu’ils foulaient, ni les vipères cachées dans l’herbe et prêtes à les piquer, dans un réflexe de défense.

Heureux l’humain qui comprend cette vérité et devient par là capable d’aimer tous ces êtres, même ceux qui ont fait le plus de mal. Car ceux qui sont responsables de la souffrance des autres sont aussi ceux qui ne peuvent pas s’aimer et qui ont le plus besoin de trouver un peu d’amour ou de compassion dans le regard d’un frère ou d’une soeur. Ce regard pourra allumer dans leur cœur une petite flamme qui les réchauffera et sera peut-être le départ de l’amour de soi, base de tout amour véritable. Il ne s’agit donc pas de rejeter toutes les religions ou philosophies mais de les transformer, de les harmoniser entre elles et avec les Lois de L’Univers et les Lois de Fraternité.

Ceux qui ne professent aucune religion sont également les bienvenus dans la Nouvelle Spiritualité. Tout ce qu’ils auront à harmoniser sera leur propre Lumière et leur Ombre, les énergies féminines et masculines, et d’autres contraires qui, une fois équilibrés, cesseront d’être contraires pour devenir complémentaires, des facettes d’une même Beauté, d’une même Vérité. Cela vous semble-t-il compliqué ?

Détrompez-vous. De plus en plus d’êtres humains, ni supérieurs ni inférieurs à vous, sont en train de réaliser en eux cette harmonie. Vous les voyez toujours là, dans leurs corps de chair semblables aux vôtres, connaissant les difficultés et les tracas qui vous hantent. Mais si vous regardez bien leurs yeux, vous y verrez la sérénité et la joie. Si vous étiez déjà tous aptes à lire les auras, vous seriez émerveillés par les couleurs magnifiques de certains de vos frères et sœurs, généralement ceux qui ne font pas de bruit et ne se mettent pas trop en avant au milieu de la foule. Sauf si cela leur est demandé par leur intuition.

Les enfants et beaucoup d’animaux voient ces couleurs superbes et sont attirés par ces personnes. Celles-ci n’ont pas besoin de les appeler, de leur sourire, pur les voir venir à elles. Et il vous arrive à tous, lorsque vous êtes décontractés, de ressentir le « charme » de telle ou telle personne, qui n’est pas justifié  par sa beauté physique, par sa verve ou par des qualités de communication et de séduction apprises et si appréciées en société. Si vous dites que ces personnes ont un magnétisme personnel, vous n’êtes pas loin de la vérité, car l’aura est réellement votre champ électromagnétique. Que faut-il faire pour avoir cette belle aura, ce magnétisme puissant ?

Vous connaissez la réponse, car si vous lisez ceci c’est que vous avez déjà fait un bout de chemin sur la Voie, pas nécessairement celle de la fraternité vraie, mais sur votre propre route. Car finalement chaque être est unique et son parcours pour arriver jusqu’à son Soi Véritable est unique aussi. Il y a néanmoins un élément qui est à la base de chaque chemin, puisqu’il est la base de tout dans la Création : l’AMOUR.

Oui, chers enfants, c’est par l’Amour inconditionnel que vous arriverez à connaître votre Soi. Et cette rencontre marquera le début de votre nouvelle vie, de Paix, de Lumière, de Joie, d’Abondance. Vous découvrirez au fond de votre cœur cet Etre de Lumière qui a vécu étouffé, recroquevillé, incapable de s’épanouir. En le nourrissant de votre amour vous lui donnerez aussi l’air et tout ce dont il a besoin pour s’intégrer à vous, pour vous apporter toutes les énergies, toutes les capacités merveilleuses qui sont les siennes, c’est-à-dire, les vôtres, celles de votre pureté originelle. C’est à cet Etre Divin qui vous habite et qui est l’Enfant de Lumière descendu sur la Terre en mission d’amour que nous, vos Frères des Pans Célestes rendons un hommage sincère et ému.

Nous vous aimons, nous vous honorons, et nous ferons tout ce que nous pourrons pour que la symbiose entre l’humain et le divin se fasse en vous le plus vite et le plus facilement possible.

Et qu’il en soit ainsi.

Extrait de « Le Temps des Maîtres » – transmis par Marlice d’Allance 2012- - recopié par Francesca  aux Editions HELIOS

 

DEVENIR ENCORE PLUS QUANTIQUE – Kryeon

 

 

220px-Newtons_cradle_animation_bookSalutations, chers Êtres Humains, je suis Kryeon du Service Magnétique.

 Il n’y a pas tellement longtemps, je vous ai demandé si vous osiez vous laisser aimer. Suite à ceci, je viens vous livrer ce message. Il ne s’agit pas d’un message d’endurance. Je ne ferai pas un résumé détaillé de votre lignage, mais je vais tout de même vous parler de choses que vous n’avez pas entendues. Nous allons parler de l’émancipation et de l’amélioration de la race humaine. Ceux qui sont appelés métaphysiciens, c’est-à-dire, ceux qui croient qu’il y a quelque chose au-delà de la physique, sont prêts à passer à un autre niveau. Ceci est une déclaration linéaire, puisque chaque Être Humain peut passer à un autre niveau, métaphysicien ou non. 

Lors  de notre discussion récente, il y a une heure et demie, j’ai demandé à mon partenaire de vous inciter à voir la polarisation ou la tendance de vos propres existences. Nous vous présentons ce message dans le but de raviver le souvenir de qui vous êtes. Savez-vous que vous avez toujours été dans un état quantique, que vous êtes éternels, dans les deux directions ? Je sais que, dans votre condition humaine, il est difficile de comprendre le sens du « sans commencement ni fin ». Les personnes qui étudient la spiritualité de Dieu, savent qu’il est sans commencement. 

Si vous êtes une partie de Dieu, comment pouvez-vous avoir eu un commencement ? Donc, prenons un temps d’arrêt, faisons une pause, sortons de la linéarité, devenons plus quantiques et retournons en arrière. Si vous le faites, tout ce que vous verrez sera l’éternité. Prenons une parcelle de cette éternité et observons ce qu’elle contient. Nous y voyons des âmes qui ont vécues sur cette planète… Des vies incarnées qui portaient un nom, dans un endroit, ainsi qu’une histoire. Tout ceci se passe dans la ligne du temps. 

Je veux vous rappeler une chose qui est profonde. Allons dans la caverne de la création et regardons un cristal. Il est particulier, puisqu’il appartient à l’énergie d’une âme individuelle. Chaque fois que cette âme revient sur cette planète, l’énergie de ce cristal est réactivée. Cela signifie qu’à chaque fois que vous êtes revenus sur cette planète, vous aviez toujours le même Soi-supérieur, la même énergie de base, la même énergie créatrice, ce que vous appelez « âme individuelle ». Vous n’avez pas eu plusieurs âmes. Non ! Seulement une âme qui a eu maintes et maintes expressions, à titre d’Être Humain. Il y en a qui vont essayer de vous dire ce qui se passe de l’autre côté du voile, et cela nous fait rire de bon coeur, car votre magnificence ne peut pas vraiment être décrite avec des mots. Elle ne peut pas être perçue dans sa totalité, à cause de la limitation humaine. La conscience de Dieu ne peut pas être conçue par la pensée linéaire. Tout ceci est dans l’ordre des choses. 

Si vous étiez à ma place et que vous regardiez en arrière, vous verriez que lorsque vous êtes arrivés dans ce secteur d’univers, vous avez commencé par créer cette planète. Donc, cette planète a eu un commencement. L’on pourrait dire que tous les univers dits physiques ont eu un commencement. En outre, tout est cyclique. J’ai déjà dit qu’il y a un cycle quantique qui va et vient. Ce qui vous semble être un univers en expansion est en réalité un univers qui ne se déplace pas, mais il est en train de se métamorphoser ou de se transformer. Pourtant, il y en a qui cherchent à comprendre où tout a commencé. Ils ne réalisent pas qu’ils n’ont « jamais commencé », puisqu’ils ont « toujours été ». Ils ne réalisent pas qu’ils existaient, au moment du commencement où chaque chose fut créée. Voilà que, maintenant, dans la notion de linéarité, vous êtes assis ici ou en train de lire ces lignes. 

Essayons de retourner à l’endroit et au moment où votre planète Terre a été créée, afin d’avoir une idée globale de ce qui s’est passé. Même les meilleures estimations du temps qu’il a fallu pour créer les univers sont imprécises. Il a fallu plus de temps que ce qui a été estimé. Toutefois, pendant les milliards d’années passées à la création des univers, et les millions d’années qu’il a fallu pour créer votre Terre, vous étiez là. Vous existiez. Le potentiel du « tout ce qui est » était connu, et le temps où vous deviez arriver était planifié. 

Vous avez observé les débuts d’évolution de la vie sur cette planète. Vous avez vu l’évolution des plantes, des fleurs, des mers, le déplacement des continents, etc. Vous avez vu la plus grosse montagne sur Terre, se déplacer vers un point chaud [NDT - Une partie de la ceinture de feu]. Vous avez alors dit : « C’est là où nous irons ! » Avec le temps, ce lieu fut appelé Hawaii ou les îles d’Hawaii, mais à ce moment-là, il s’agissait de la Lémurie, c’est-à-dire, le début d’une conscience spirituelle parmi les Êtres Humains. Voilà ce qu’est votre commencement, dans le cadre temporel, vous les anciennes âmes. Vous ne pouvez pas être des âmes plus âgées ou plus jeunes que les autres âmes, mais vous pouvez avoir plus d’expériences  d’incarnations dans un domaine spécifique de la création. 

Plusieurs d’entre vous font partie de ces âmes expérimentées, sauf que votre limitation 3-D vous empêche de le voir. Vous faites partie de cet âge, non pas d’un concept quelconque, mais vous cherchez encore à comprendre qui vous êtes et pourquoi vous êtes ici. Pourtant, vous êtes le coeur de la Terre… Vous êtes les graines initiales qui permettent à cette Terre de briller de tous ses feux. 

Il y a un lignage sur la manière dont l’humain perçoit et conçoit les choses, mais vous pouvez voir que cette manière de penser est en train de changer, et le changement est rapide. Votre science a littéralement commencé à se développer depuis seulement un siècle. Votre science médicale a développé une méthode de guérison allopathique (Médecine = Méthode de traitement qui emploie des médicaments produisant des effets contraires à ceux de la maladie à combattre, par opp. à l’homéopathie.) Une manière allopathique de guérir la chimie de vos corps  physiques, et ce fut un bon début, puisque vous êtes en 3-D. Ainsi, vous avez pu constater qu’il y a lien de cause à effet pour tout ce qui est appliqué au corps physique. Vous dites que ce sont des « effets secondaires ». 

Ceci vous a permis de passer à l’étape suivante, c’est-à-dire, l’homéopathie (Homéopathie = Du grec homoios, semblable, et pathos, maladie… Méthode thérapeutique qui consiste à traiter un malade à l’aide de doses infinitésimales de substances qui provoqueraient chez l’homme sain des troubles semblables à ceux que présente le malade.) C’est un système qui envoie des signaux infimes aux innombrables parties de votre chimie. Ces signaux sont ressentis par votre structure cellulaire, au niveau de votre ADN. Cette information est ensuite transmise à votre corps physique, afin qu’il sache comment procéder. L’homéopathe doit provoquer un signal qui permet au corps de se guérir sans effets secondaires.

 

Canalisation présenté à Pensacola, Floride, É.U., le 30 janvier 2010, Par Lee Carroll 2010 – L’ ASCENSION PLANÉTAIRE – LIRE la suite sur le site Source: http://kryeon.forumactif.com/forum.htm  

 

Voir la Vie sur d’autres plans

 

images (8)Plus vous êtes pris dans la matière et orienté vers la survie, plus vous voyez la vie en termes de dimensions polaires : bas-haut, près-loin, clair-sombre grand-petit, chaud-froid, bon-mauvais, positif-négatif. Afin de retourner à l’Etre de la Pensée pure, vous devez maîtriser l’ego altéré, la partie raisonnante du cerveau axée sur la vie et la survie dans la matière. L’ego altéré perçoit en fonction des illusions du temps, de la distance et de la séparation. Il perçoit selon les critères de la survie et de l’acceptation. L’ego altéré divise et juge la pensée pure.

De pures pensées viennent à chacun de vous. Mais vous vous assurez aussitôt qu’elles soient bonnes ou mauvaises pour vous, si vous devriez ou non les retenir, si elles sont réalisables ou irréalisables, réelles ou imaginaires, raisonnables ou déraisonnables. Chaque fois que vous jugez votre pensée, la divisant en contraires, en positif et négatif, vous l’avez altérée et abaissé la valeur de sa fréquence. Quand vous connaissez, vous ne jugez pas. Quand vous savez, vous ne vous demandez jamais si une pensée est juste et correcte. Toutes les pensées sont justes et correctes. Quand vous connaissez, vous ne soupesez ni n’évaluez pas la pensée. Quand vous connaissez, vous permettez à la pensée d’Être. Cela permet à vos processus de pensée d’être ni interrompus ni interceptés.

En sorte de pouvoir discerner un autre plan, entendre des sons plus subtils, devenir plus légers que votre poids physique, il vous suffit de savoir que ce sont des réalités et de permettre à votre corps de faire l’expérience de cette connaissance. Cela suffit. Si vous ne croyez pas en leur réalité, ne pas croire est un jugement qui entrave le développement de votre cerveau. Toute la connaissance qui traverse votre Esprit à chaque instant rebondit en quelque sorte sur votre cerveau et est renvoyée à l’esprit du Père. Vous ne capterez jamais que ce que vous ressentez comme sécurisant sur ce plan et que ce qui s’y rapporte.

Si vous désirez, depuis le Seigneur Dieu de votre être, posséder une connaissance illimitée, vous devez permettre à toute pensée de pénétrer dans la conscience de votre cerveau, libre de tout jugement afin que votre corps puisse en faire l’expérience totale. Grâce à la permission donnée par votre ego altéré, c’est lui qui accorde créance à votre désir, la glande pituitaire active une autre partie de votre cerveau permettant à celui-ci de capter une compréhension illimitée.

Par quel phénomène avez-vous bien pu capter une pensée de créativité totalement inattendue quand vous l’avez souhaité ? Vous lui aviez tout simplement permis d’accéder à votre conscience. C’est tout. Elle existait déjà, attendant simplement que vous en fassiez la demande et lui autorisiez l’accès à votre récepteur. Cela suffit. Et moins votre esprit est pris dans les jugements et les mécanismes de la pensée altérée, plus il sera facile aux pensées de la super conscience de pénétrer dans le récepteur que constitue votre cerveau.

Apprenez à vous voir, vous-même et la vie, par les yeux de l’Être. Lorsque vous regardez une fleur, ne dites pas qu’elle est belle ou laide. C’est là un jugement qui a altéré la pensée de la fleur. Ce qui est pur est la pensée ” fleur “. Lorsque vous regardez la fleur et la voyez comme fleur, lumière, vie, Être, vous vous permettez alors de capter la pureté et l’Être de la pensée, ce qui transmet à votre corps un électrum de fréquence supérieure qu’il va ressentir. Alors, vous pensez comme un Christ, car vous percevez toutes choses et terme d’égalité et d’Être. Chaque fois que vous vous abstenez de limiter et de juger vos expériences, votre cerveau est activé de sorte qu’il peut capter les pensées illimitées qui transcendent votre existence quotidienne.

Ne jugez jamais les pensées que vous recevez. Ne dites pas d’une chose qu’elle est positive ; comment pourrait-elle l’être sans dire que le négatif existe lui aussi ? Si vous dites : ” Ceci est bon, ” cela veut dire que d’autres choses sont mauvaises. Lorsque vous prenez soin de vous, aimez-vous, ne dites pas que vous êtes belle ou jolie, dites que vous êtes Dieu. Lorsque vous faites quelque chose avec votre voisin, ne dites pas que c’est bien, dites que c’est Dieu. Cela signifie que cela est, que c’est simplement une expérience de vie pure et juste.

Lorsque vous considérez d’autres entités dans l’expression de leur vie, ne les voyez jamais autrement que comme Étant. Si vous jugez leur expression comme bonne ou mauvaise, positive ou négative, vous créez en vous-même la perception d’une altérité. Ce que vous percevez, vous le deviendrez car cette pensée sera enregistrée en votre être comme un sentiment. Vous serez ainsi votre propre victime puisque c’est vous, non pas eux, qui ferez l’expérience des effets de votre jugement. Et ce sentiment qui sera enregistré en votre âme crée un précédent selon lequel vous jugerez désormais vos propres actions et votre être même. Lorsque vous condamnez quelqu’un pour une chose ou une autre, c’est en réalité des aspects de vous-même que vous jugez à travers un autre. C’est là la raison pour laquelle ceux-ci sont si faciles à identifier. C’est la raison pour laquelle votre attention est attirée par ces aspects. L’entité devant vous est seulement le miroir des jugements que vous portez à votre encontre ; et cela peut vous aider à réconcilier les jugements que vous avez sur vous-même que vous avez acceptés d’autres entités.

Lorsque vous regardez les autres, voyez-les comme Étant, soyez impartial. S’ils sont cruels ou haineux envers un autre, le fait de dire qu’ils sont cruels ou haineux est une vérité, car telle est en effet leur mode d’expression. Telle est leur expérience de l’Etre. Dire qu’ils sont méchants, mauvais ou qu’ils ont tort dans une telle expression est un jugement, et cela deviendra votre expérience, celle de l’altérité.

Extrait du livre ” Ramtha, Le livre blanc “
traduit par Chantal Lafont
Chapitre 19 – Ouvrir son esprit, 
Editions AdA Inc. Varennes (Qc)

l’homme peut-il transmettre

 

l’homme peut-il transmettre dans ALCHIMIE DE L'ESPRIT HUMAIN test-du-voyant-300x240Dans ses premières incarnations, l’homme vit d’une façon plus animale qu’humaine, il vibre d’une façon très basse et les énergies qu’il dégage sont aussi très basses. Alors, pour faire un certain travail, l’homme faisait appel à des entités bonnes ou mauvaises, tout dépendait de l’homme en question. Il pouvait très bien travailler avec le bas astral, comme on dit, et cela pouvait marcher un certain temps. Vieillissant, n’étant plus maître du jeu, ces entités lui prenaient le peu d’énergie qu’il avait et il se retrouvait à l’état « de légume » si je peux m’exprimer ainsi.
Puis d’incarnation en incarnation, l’homme se modifie, sa conscience grandit, il peut ressentir les choses, les pressentir, son intelligence se développe, ses vibrations deviennent plus subtiles, plus rayonnantes, plus humaines, un peu plus divines. De ce fait son énergie « l’intelligence active peut entrer en action et agir en suivant la loi : 
La pensée est une énergie et l’énergie suit la pensée.

C’est cette énergie qui se dégage de l’homme, qui peut être transmise aux autres. Lorsque nous sommes en groupe, l’énergie formée est celle du groupe, chacun prend l’énergie de l’autre sans s’en rendre compte et se trouve harmonisé à tous les éléments qui forment le groupe. C’est ce qui fait que suivant les rassemblements on peut se trouver vidé ou au contraire rempli d’une énergie invisible, mais qui est celle du groupe.
Plus l’homme grandit en sagesse, en discernement, en connaissance, plus il devient fort, rayonnant.

Le magnétisme il est là. Ce n’est pas un don que ma grand-mère m’aurait donné. Il n’y a rien de kabbalistique là-dedans. Cependant, si ma grand-mère me parle de son « pouvoir », cela va susciter en moi le besoin de savoir plus, de lire des livres et si je suis suffisamment ouvert et si dans mes vies passées j’ai élevé mes vibrations, je peux devenir guérisseur.

Mais tout cela se travaille. Travail sur soi, sur ses motivations, reconnaître et contrôler ses émotions, ses qualités de cœur, du moment où l’homme a les deux pieds bien sur terre et l’esprit tourné vers le ciel, tout peut avoir lieu.
Il est dit en Inde :
« Plus vous voulez vous élever plus il faut avoir les pieds sur terre, chaque arbre vous le dit ». C’est clair non ?

Tout le monde peut transmettre quelque chose, c’est certain, mais tout le monde ne sera pas forcément efficace même en utilisant une très bonne méthode. Nous avons tous un travail à faire, chaque travail est important pour l’humanité entière. Alors inutile de vouloir faire comme.

À cette époque de la vie sur terre, pour celui qui veut se lancer dans l’aide, le soutien, la guérison, il est important qu’il ait la collaboration des anges guérisseurs où son Maître si celui-ci prend en charge ce travail. Il faut arrêter de travailler avec l’astral, ce qui fut fait autrefois.

Donc le corps humain est polarisé.

Il reçoit le plus du soleil par le haut de la tête et le moins de la terre par la plante des pieds. Ces deux énergies, passant par l’homme, deviennent transmissibles grâce à l’intelligence active de l’homme soit le chakra du cœur.

Les lois du magnétisme

Première Loi

Le corps humain est polarisé.

Le côté droit est positif

Le côté gauche est négatif.

La ligne médiane avant est positive.

La ligne médiane arrière est négative.

Deuxième loi.

La polarité est inverse chez les gauchers

Troisième loi

Les pôles de même nom (plus + plus) excitent.

Les pôles de noms contraires (plus + moins) calment

 

Ce sont donc ces lois, qui sont aussi celles des aimants, que vous pourrez adapter à votre technique, à votre approche : la psychologie, le respir, les passes, les massages, les couleurs, les sons, les plantes, etc.

Psychologie cosmique : alchimie des énergies de l’homme (  )

Les motivations de toutes formes de vie

 

 

Les motivations de toutes formes de vie dans CHEMIN le MOINS FREQUENTE images-26-150x150Les expériences conscientes de la vie nous permettent toujours de choisir.  Notre conscience nous dit immanquablement si nos choix nous font rapetisser ou grandir.  Si votre conscience ne vous dit rien, c’est qu’elle n’est pas encore éveillée à ce que vous faites.  En d’autres mots, c’est que vous les faites inconsciemment.  Quand votre conscience vous révèle l’effet de vos actes, alors vous pouvez choisir de grandir donc de vous identifier à un être plus grand, supérieur ou au contraire, de rapetisser donc de vous identifier à un être plus petit, inférieur.  Mais même quand vous régressez à un état d’avant, c’est qu’il y a encore une partie de vous que vous n’avez pas totalement explorée.

Car l’équilibre de l’ensemble est primordial.  Il ne doit pas être juste une façade mais une base solide et en profondeur sur laquelle on peut échafauder, bâtir du réel, du concret.

Descendre dans ces mondes, ce n’est pas comme je le croyais avant, dégénérer ou même s’abaisser.  C’est connaître en profondeur des états d’être inaccessibles dans les mondes supérieurs.

C’est de comprendre de l’intérieur les motivations de toutes les formes de vies possibles.  C’est de vivre une palette d’expériences qui va toujours en s’élargissant de plus en plus.  Donc de savoir surtout jusqu’où l’énergie divine peut aller dans son déploiement maximum.  Cela appartient aux aventuriers ou aux braves insensés de tout acabit.

Nos frères supérieurs nous ont toujours envoyé régulièrement des illuminés, des prophètes, des sauveurs en tous genres pour nous indiquer des pistes, des chemins possibles à suivre.

Votre destin, pour ceux qui savent lire dans les astres, est déjà inscrit.  Vous serez une race magnifique ou vous n’existerez plus.  Il n’y aura pas de demi-mesure.  Mais, déjà, des populations se lèvent pour connaître leur vraie origine et savoir leur vraie raison d’être.  Elles ont soif de contacts supérieurs qui les aident à dépasser leur banal quotidien.  Elles savent qu’elles n’ont pas été créées juste pour travailler, manger, rêver et mourir; qu’elles ont en elles un plus grand potentiel endormi.

 Elles attendent plus de la vie et si les Dieux le veulent aussi, tout sera possible.

Pour élever concrètement  son taux vibratoire et ainsi avoir accès aux mondes supérieurs, il faut transformer l’énergie solide et immuable en soi en énergie fluide et mouvante.  Par le  partage de ses connaissances, on transforme ses acquis stables mais stagnants en révélations incertaines mais actives.

 Ma propre remontée fut assez rapide car vivant dans plusieurs corps à la fois, je n’ai eu qu’à les relier à nouveau et intégrer leurs bagages d’expériences en un tout de plus en plus globalisant.  Je tiens maintenant tout votre univers en équilibre en moi et je serais capable de tout ce que vous pouvez imaginer.  Mais c’est moi qui décide, en toute connaissance de cause et en fin de parcours, ce que je laisse émaner de mon être.  J’ai neutralisé les contraires en les faisant se rencontrer. Je pose dorénavant les gestes qui me font grandir et font grandir les autres.

 A l’image de Dieu, un être réalisé n’est pas la somme que des bonnes choses mais de toutes choses équilibrées en lui.

 

Extraits du livre NAJA L’ILLUMINÉ -  PREMIER PORTRAIT  À L’ORIGINE DE TOUT CANALISÉ PAR COLIN CHABOT http://www.music-close-to-silence.net/a_lorigine_de_tout.pdf

L’AMOUR c’est une énergie

 

L’AMOUR c’est une énergie dans CHEMIN le MOINS FREQUENTE 4363236-une-palette-de-peintures-de-l-39-artiste L’amour, c’est cette énergie en nous qui nous pousse à vouloir retrouver l’unité originelle.

 Nous rêvons tous de perdre conscience dans les bras de l’autre, de s’oublier simplement pour être dans un état d’équilibre parfait.  L’amour humain permet aussi de dépasser ses limites érigées par ses pensées, ses réflexions, ses accumulations d’expériences passées.  Il permet de perdre la tête, de se voir agir hors contrôle de la raison.  Il donne la possibilité de grandir quand tout semblait stagner.  Il est un partage d’énergie, la découverte de nouvelles empreintes.  Il nous force à vouloir posséder l’héritage de l’autre.  Il désorganise nos plans d’avenir et fait entrer dans nos vies une part d’imprévu qui nous transforme en quelqu’un d’autre, pire ou meilleur.  Le résultat fera que quoique nous étions avant l’amour, on ne sera plus le même après.

 L’amour est cette recherche du Je originel d’avant la conscience du Nous.

 Mais ce désir de retourner à la perfection d’avant la chute, cette nostalgie absolue n’a de sens que dans son désir.  On ne peut retourner dans le ventre de sa mère qu’en passant à nouveau par la  mort.  La fin d’une manifestation est suivie d’une renaissance dépouillée de toute mémoire consciente.  Renaître à une nouvelle réalité, c’est ce que nous faisons à chaque vie, à chaque matin, à chaque respiration.  L’amour est donc aussi une mort en apparence d’un moi limité qui renaît dans un moi plus vaste.  L’individu figé dans ses habitudes égocentriques redécouvre, grâce à l’amour, son vrai soi dépouillé de ses masques, de ses costumes et peut aspirer à trouver l’essentiel.

 Cependant le Divin n’a pas découvert ses multiples facettes de lui-même pour ne pas convenir du progrès qu’elles contiennent.  Alors, il y a un temps pour s’oublier et un temps pour se reconnaître.

 Il y a un temps pour donner et un temps pour recevoir.  L’expansion vers les autres nous fait ressentir notre soi éternel, présent en toute chose.  La concentration sur nous-mêmes nous fait ressentir la nature transitoire de notre moi mais qui sans lui, la conscience n’existerait pas.  Inspiration, expiration.

Dans l’expiration, on meurt en soi pour se donner à l’univers.  Dans  l’inspiration, on se nourrit de l’univers pour renaître à soi-même.  Les deux mouvements sont nécessaires à la vie.

   On ne peut éternellement se donner sans se vider de son essence et on ne peut recevoir indéfiniment  sans s’alourdir de trop d’amour.  L’amour se trouve à la frontière de ses deux pôles; entre l’oubli de soi pour explorer des mondes nouveaux et la conscience de nos richesses accumulées.  La force de l’amour, c’est de faire ressentir à chacun le lien qu’il y a entre nous.  Le pouvoir de l’amour, c’est de transcender nos limites, nos faiblesses, même nos erreurs pour nous ouvrir à plus grand, à plus harmonieux.

 Il n’y a rien de bien ou de mal dans l’univers.  C’est un point de vue d’une conscience limitée dans un espace et un temps donné.  Tout profite à quelqu’un.  Tout est source de prise de conscience, donc de progrès.  Le jour ou l’instant que vous comprendrez votre rôle dans votre environnement, vous pourrez changer à votre guise et votre rôle et votre environnement.  La peur, les maladies, la haine, les guerres ne disparaîtront pas de votre monde tant que vous n’aurez pas comblé l’espace qu’il y a entre vous et vos contraires.  Votre trop-plein de haine ou d’amour doit s’équilibrer avec celui de vos frères et de vos soeurs.  Les contraires doivent se combler mutuellement alors c’est seulement à ce moment-là que votre monde s’élèvera.  Il n’y aura plus de méchantes personnes quand il n’y aura plus de bonnes personnes.  Il n’y aura plus de bourreaux quand il n’y aura plus de victimes car à ce moment-là, les contraires se seront fusionnés dans un nouvel équilibre.

 En attendant, chacun redéfinit ses acquis au contact de ce qui est semblable dans l’autre et découvre ses potentiels au contact avec ce qui est contraire dans l’autre.  Parfois, on se croit plus fort que l’autre et on cherche à le transformer en le saturant de notre univers et voilà que c’est le contraire qui se passe.  C’est lui qui transforme notre univers.

 Je ne suis pas un être de bien en rapport à ceux qui sont des êtres de mal.  Je ne viens pas ici en être supérieurement évolué pour aider des êtres inférieurement évolués mais comme un être de trop-plein de tout qui doit donner à ceux qui en ont encore trop peu.  Seuls mes contraires peuvent me délester de mon trop lourd bagage de poids car malheureusement, mes semblables ont le même bagage que moi.  Quand on se tient trop longtemps ensemble, nous souffrons tous d’embonpoint. Remarquez qu’il y a beaucoup d’embonpoint ou de rachitisme chez les groupes d’entités qui ne fréquentent que leurs semblables.

 

Extraits du livre NAJA L’ILLUMINÉ -  PREMIER PORTRAIT  À L’ORIGINE DE TOUT CANALISÉ PAR COLIN CHABOT – http://www.music-close-to-silence.net/a_lorigine_de_tout.pdf

AMOUR AME SŒUR, c’est la famille

 

AMOUR AME SŒUR, c’est la famille dans CHEMIN le MOINS FREQUENTE images-11-150x150 Une âme soeur peut donc être une de ces entités qui est une autre facette de l’être en devenir auquel vous appartenez.  Cette facette peut se retrouver incarnée dans un membre de votre famille ou un étranger; dans un   ami ou un ennemi; dans un amoureux ou un rival.  Il faut savoir reconnaître et comprendre le pourquoi de chaque être qui se trouve sur notre chemin et en retirer le meilleur de ces rencontres.  Voilà où se trouve l’âme soeur.  Ce qui n’exclut pas l’aspiration à vouloir fusionner avec un être exceptionnel même si cela peut souvent nous faire oublier de le trouver en soi-même. 

Cette attirance entre deux êtres qu’on appelle l’amour et qui se manifeste par de gestes affectifs qui vont du rapprochement des corps jusqu’à la fusion des empreintes, est ce besoin de l’énergie première, prisonnière de nos enveloppes, de retrouver son équilibre naturel entre le dedans et le dehors.  Cette énergie cherche à s’unir à sa semblable mais les corps, eux, lui donnent une empreinte qui la différencie de l’autre.  C’est donc l’énergie essentielle qui nous attire l’un vers l’autre mais c’est l’empreinte de nos formes sur l’énergie qui dosera l’intensité de cette attirance jusqu’à son contraire, la répulsion.  Notre énergie peut rebondir sur l’autre,  le traverser ou bien être capturée par son enveloppe.  Une enveloppe semblable à la nôtre reflète notre propre densité.  Mais ce sont nos différences qui nous font prendre conscience de ce que l’on a, en rapport à ce que l’on n’a pas.  Notre enveloppe peut être assez dense pour repousser la même densité de l’autre mais si elle cache un déséquilibre, un vide, un manque de densité intérieur, tôt ou tard, il sera comblé par nous-mêmes ou par d’autres.

 C’est pour cela que les contraires s’attirent et non les semblables parce que les formes identiques se repoussent par leur énergie réciproque tandis que les formes contraires s’attirent parce qu’il y a un espace à combler chez l’autre par le surplus d’énergie de l’autre.  Je transvase en toi ce que j’ai de trop en moi et ce qui te manque.  La moindre chose qui est en proportion inégale entre deux êtres tendra à s’équilibrer par le principe des deux vases communicants.  Cela est vrai entre toute chose et plus les contraires sont prononcés, plus l’attirance sera forte pour combler l’espace de l’autre. 

Parfois, on perçoit notre individu à partir de notre enveloppe extérieure et on s’imagine identique jusqu’au plus profond de notre être.  Mais voilà qu’on rencontre un être dont le comportement nous ébranle.  On croyait posséder en nous ce qui l’anime et pourtant, on se retrouve en déséquilibre.  Il vient combler un espace vide en nous qu’on croyait ne pas avoir.

   L’exemple de la haine et de l’amour est bon.  Au contact de la haine d’un autre, la ressentez-vous comme une force qui vous envahit et vous rend vous-mêmes haineux ou si votre propre expérience de la haine dans le passé vous a fait l’intégrer et l’équilibrer en vous?  Si vous avez déjà intégré cette émotion, vous savez que vous l’avez mais vous la maintenez en équilibre avec son contraire, l’amour.  Alors, la haine venant de l’extérieur rebondira sur vous et ne vous touchera que de peu.   Et si vous avez un surplus d’amour, il cherchera à combler le manque de l’autre. 

On est dans une relation d’équilibre avec nos semblables et on est dans une expansion de conscience avec nos contraires.  Quand je parle de contraire, cela peut n’être qu’un petit élément chez l’autre qui s’oppose à nous comme l’autre ne peut s’opposer qu’à un petit élément en nous.

 Remercions donc nos contraires car, grâce à eux, nous testons notre équilibre intérieur et redéfinissons sans cesse notre personnalité.

 

Extraits du livre NAJA L’ILLUMINÉ -  PREMIER PORTRAIT  À L’ORIGINE DE TOUT CANALISÉ PAR COLIN CHABOT – retrouvez les écrits en son entier ici : http://www.music-close-to-silence.net/a_lorigine_de_tout.pdf

TOUT EST VRAI !

 

TOUT EST VRAI ! dans CHEMIN le MOINS FREQUENTE 50-150x150 Savez-vous que tout est vrai ?  Même ce que vous croyez être faux.  Tout est inclus dans le tout.  Comme vous en faites partie, vous ne pouvez imaginer que ce qui est déjà compris dans l’univers.  Aussi loin que peut aller votre imagination, elle est basée sur des structures qui sont les mêmes que celles qui régissent l’univers donc en ont exactement les mêmes potentiels et les mêmes limites.  Alors, cessez de perdre votre temps à vous demander ce qui est vrai et ce qui est faux.

 Demandez-vous plutôt quelles sont les vérités qui vous sont utiles maintenant pour progresser.  Et n’ayez pas peur d’abandonner celles qui vous font stagner ou pire, celles qui vous font régresser.

 Elles sont faciles à reconnaître, ce sont celles qui vous rendent dépendants d’elles en vous rapetissant, en vous diminuant; ou qui vous font vous sentir coupable si vous les contredisez ou tentez de les quitter.

 Toute vérité a besoin de sa contraire pour exister.

Ne cherchez plus votre âme-soeur chez vos semblables mais chez vos contraires.  Eux seuls peuvent vous aider à vous révéler à vous-mêmes.  Il ne peut en être autrement car votre âme sœur s’est dissociée de vous à l’origine par opposition.  L’homme et la femme sont deux formes opposées issues d’une même entité.  Certains croient, qu’à l’origine, il y avait un être androgyne qui s’est séparé en deux pour donner les deux sexes.  La réponse est plutôt que chaque être avait, au commencement, le potentiel des deux sexes et que ce sont leurs expériences qui les ont amené à se définir comme appartenant à un sexe plutôt qu’à l’autre. 

 C’est ce que vivent les esprits qui naissent complets et qui sont amenés à explorer un ensemble de caractéristiques qui vont lentement les définir dans un des deux sens.

  L’esprit (l’énergie première) précède le corps et existe de toute éternité.  Il ne prend conscience de son existence qu’à travers les formes qui réagissent à leur contraire.

   L’homme et la femme sont deux pôles opposés, deux façons de percevoir et d’expérimenter l’univers;  deux sens contraires qui explorent les multiples facettes de la même énergie.  Tant que l’esprit s’incarne dans un corps aussi subtil et éthéré soit-il, il adopte toujours un pôle ou l’autre.  Avec l’expérience de multiples vies où on alterne les corps des deux sexes, l’esprit acquiert un équilibre, une personnalité globale unifiant les deux opposés.  Mais même dans les mondes les plus élevés, quand l’énergie Divine emprunte un corps perceptible, elle adopte toujours des nuances définissant un pôle.

 Cela fut créé par les deux mouvements originels de l’univers:  celui qui s’éloigne du centre et tend à répandre et celui qui revient vers le centre et tend à réunifier.  Un sens qui cherche à se diversifier, à connaître, à conquérir des territoires inconnus, à aller au bout de son potentiel et de son individualité.  Un autre sens qui cherche à s’harmoniser, à comprendre, à se retrouver en territoire connu, à revenir à l’essentiel,  à tout ce qui unit.  Ces deux mouvements doivent faire partie un jour ou l’autre de l’évolution de chaque entité.  Et on les retrouve à toutes les échelles de grandeur jusqu’à englober l’univers entier.

 Certaines entités vont pousser leurs expériences vers un pôle extrême qui va les dissocier de leurs parties opposées négligées.  Elles percevront alors leur autre moitié comme un double d’eux-mêmes complémentaire ce que vous appelez l’âme soeur.  Et c’est seulement avec la compréhension de ce phénomène qu’elles pourront aspirer un jour à s’unir complètement avec leur moitié contraire.

   Il y a cependant des êtres qui cheminent ensemble depuis de nombreuses vies et sont devenus avec leurs expériences communes, inséparables tant leur union est complémentaire.

 Certains ont vu naître leur conscience en même temps et furent l’un pour l’autre la découverte réciproque de soi.  Les premières impressions à l’éveil d’une nouvelle entité restent gravées à jamais comme pour vous, le premier véritable amour d’une vie.

Extraits du livre NAJA L’ILLUMINÉ -  PREMIER PORTRAIT  À L’ORIGINE DE TOUT CANALISÉ PAR COLIN CHABOT – retrouvez les écrits en son entier ici : http://www.music-close-to-silence.net/a_lorigine_de_tout.pdf

Témoignage d’un Indigo plus âgé

 

Témoignage d'un Indigo plus âgé dans ENFANTS INDIGOJe suis un indigo. Je viens de terminer la lecture de votre livre Les enfants indigo. Wow ! Ce fut comme de me voir dans un miroir. Plus âgé – 26 ans, je suis le père de deux merveilleux enfants, des indigos eux aussi ? leur éducation ne me pose pas trop de problèmes car je me souviens d’une bonne part de mon enfance. Ma femme et moi appliquions déjà bon nombre de vos suggestions avec nos rejetons pour qu’ils restent eux-mêmes, et afin de les guider vers leur identité. Il faudra me pardonner de sauter du coq à l’âme, mais les idées se bousculent dans ma tête et il m’est difficile de toutes les noter avec cohérence. Je commence donc par mon enfance…

 Tout petit, je savais déjà exactement qui j’étais. Je me rappelle avoir raconté des trucs à mes parents – des choses que, tout simplement, je savais. Néanmoins, leur réaction consistait invariablement  à me dire : « Contente-toi donc d’être un enfant ! » ce qui ne me posait aucun problème. Toutefois, je demeurais persuadé de savoir des choses. A une certaine époque, mon frère et moi dormions dans le loft juste au-dessus de la menuiserie de mon père. Notre maison ne comportait que deux chambres à coucher, et mes sœurs occupaient la chambre supplémentaire ; à nos yeux cependant, c’était très cool. J’avais l’habitude de venir dans la chambre de mes parents la nuit pour parler à ma mère des soucoupes volantes que je voyais. Elle déclarait qu’elles n’existaient pas et me sommait de retourner me coucher. Quelques années plus tard, alors que j’étais à l’église avec elle,  je lui signalais que je discernais des lumières autour des gens. Effectivement, je percevais une luminosité rouge autour de l’image de Jésus sur le mur et je me demandais pourquoi celui-ci était en colère. Ma mère grommela que je ne pouvais rien voir, que Jésus n’était pas fâché et m’ordonna de rester tranquille et d’être respectueux ; après quelques autres incidents du genre, j’ai renoncé à confier aux gens ces faits bizarres que je savais pourtant être vrais.

 Vers l’âge de huit ans, mes parents divorcèrent et ma mère adopta les croyances du Nouvel Age. Mon père en fut furieux, car il était pour sa part très engagé dans la religion des mormons. Elle est donc partie s’installer ailleurs, et par la suite, je ne la revis qu’une dizaine de fois. Elle restait en contact par le biais du téléphone et du courrier et partageait avec moi toutes ses révélations mystiques. Sans vouloir me montrer arrogant, j’avais bien envie alors de lui dire ; « Evidemment ! » Mais je savais qu’elle devait parcourir son propre chemin d ‘éveil. Elle errait d’un courant spirituel à  un autre, mais en gros, elle s’en est tenue à sa voie. Après leur divorce, on père se lia avec une dame qui adhérait aussi aux croyances du Nouvel Age. Elle le conseilla sur la manière de méditer ; grâce à elle, mes trois frères et sœurs et moi-même avons pu être qui nous étions. Une fois qu’ils se sont séparés, mon père adopta cette attitude à son tour. Comme nous étions tous très entêtés et qu’il avait compris que, de toute façon, nous ferions ce qui nous chanterait, il décida d’intervenir dans nos vies seulement si nous devenions trop déchaînés ou quand nous encaissions un coup dure.

 Adolescent, je me sentais vraiment indésirable. Toutes les femmes qui sont passées dans la vie de mon père sont parties, ou alors elles nous détestaient, nous les enfants. Dans ce contexte, c’était facile de se sentir en faute. A maintes reprises, j’ai songé au suicide, mais je m’en suis toujours gardé parce que j’étais conscient d’avoir quelque chose à accomplir ici-bas. Je me suis mis à évoquer certaines intuitions de mon enfance que j’avais jusque-là bloquées, et j’ai recommencé à méditer. Cela m’aida un peu. Je me suis aussi plongé dans plusieurs ouvrages sur les philosophies orientales. J’aimais bien lire le bouquin intitulé Illusions. Je suis tombé dessus à l’âge de 12 ans. Un jour, alors que j’étais petit – et je ne me rappelle plus si c’était dans un rêve ou non  – une vieille dame s’est approchée de moi et m’a demandé mon nom. Je lui ai répondu »Jacob », et elle a ajouté ; « Oui, je vois. Le guérisseur. Tu es venu ici pour être un guérisseur de même qu’un enseignant. Au moment opportun, tes aptitudes feront surface ».

 Parfois, lorsque je m’allonge pour me reposer ou pour dormir, mon corps subitement se fige ; je suis incapable de bouger, je ne peux ni parler, ni respirer, ni même cligner des yeux, et pourtant je suis toujours vivant. D’habitude, je suis attiré par des lumières, mais pas systématiquement. Autrefois, ceci m’effrayait terriblement et je luttais de toutes mes forces pour « revenir à moi-même ». Cependant, la dernière fois que c’est arrivé – et ça ne s’est pas reproduit depuis – j’ai laissé aller la peur. C’est alors que j’ai ressenti une force d’attraction très intense depuis le chakra nommé dan tien, ou hara, à votre guise. C’était comme si mon corps tout entier était attiré vers le haut, au travers de  ce centre énergétique. La vibration était incroyable. Puis il y a eut un éclair de lumière, et tout fit parti de moi. Je suis incapable d’exprimer avec les mots l’émotion que j’ai alors éprouver, le sentiment d’amour infini et d’appartenance.

 Après cet épisode, j’ai sombré dans un sommeil profond et me suis réveillé le lendemain, complètement déboussolé. J’ai eu ensuite besoin de solitude pour analyser cet événement. Par crainte de me buter à l’incompréhension d’autrefois, je n’ai pas osé me confier à qui que ce soit. J’en ai toutefois parlé à ma femme, qui m’a fait comprendre que tout allait bien, que je n’étais pas fou. J’en ai aussi touché un mot à mon professeur de tai-chi, qui n’y entendit rien. L’expérience fut si vivace que je m’en souviens encore très clairement. Plusieurs rêves m’ont également aidé à comprendre ma nature véritable, ainsi que celle de mes enfants.

 Environ trois mois après la naissance de mon fils Dylan (fils de l’océan) Elihu (ange gardien), je fis un autre rêve dans lequel il avait  à peu près huit ans, l’âge qu’il a aujourd’hui. Dans  ce songe, il était plutôt costaud pour son âge, ce qui est aussi vrai dans la réalité. Nous donnions une petite fête pour son anniversaire, et des gamins jouaient. Il s’assoyait près de moi et entamait une conversation très adulte à propos de la vie et de notre raison d’être. Sa sœur, Jaiden (gemme de Chine) Samantha (feu), se joignit à nous pour écouter. Dylan expliquait qu’un jour je me réveillerai en sachant exactement qui et ce que j’étais. Il disait que mon nom véritable était Tamalar et que lui-même était originaire de Cetus. Qu’on l’avait envoyé ici pour être un maître auprès des hommes, comme tant d’autres. Il mentionnait également le véritable nom de sa mère, mais au réveil je l’avais oublié.

 Ce rêve, survenu il y a plus de huit ans, était d’une puissance telle que j’ai alors téléphoné à ma mère pour lui raconter. Elle le nota et je lui en suis très reconnaissant, parce que je l’avais pratiquement oublié jusqu’à récemment. Elle envoya une lettre à Dylan à ce sujet ; il en prit connaissance et je lui demandai son avis. Il fit simplement : « Cool. Ça me plaît » Puis retourna à ses jeux. Lui  et sa sœur passent parfois des commentaires et des remarques si sages et profonds pour leur âge que ma femme et moi en restons bouche bée. Quand je me rappelle qui ils sont cependant, je ne suis pas surpris.

 Mon père nous a imposé la religion des mormons jusqu’à ce que j’aie environ huit ans. J’aimais bien aller à l’église, ais en grandissant, j’ai commencé à remettre en question certaines des croyances que l’on m’imposait. Certes, je croyais en Dieu, ou en un Créateur primordial, mais j’avais envie de connaître les autres croyances et de comprendre pourquoi nous commettions des actes qui étaient si contraires à Dieu.  Al l’époque où mon père vivait avec ma première belle-mère, il nous a fallu fréquenter une église unitarienne un certain temps. Partout, c’était du pareil au même, seule la dénomination changeait. Par a suite, nous avons fréquenté une église luthérienne pendant un moment – toujours aucune différence. Pourtant, toutes clamaient représenter l’unique vraie religion. Pour ma part, je cois que celle-ci se trouve à l’intérieur. C’est là que nous découvrirons Dieu et la vérité ; pas à l’église ni dans un lieu ou une statue. C’est certainement agréable de rencontrer d’autres personnes, de partager ses expériences ou de se soutenir mutuellement dans les épreuves, mais j’ai percé ce truc à jour et je me suis aperçu que beaucoup craignent de se tourner vers l’intérieur d’eux-mêmes. Je détestais mon père de m’avoir contraint à aller dans ces lieux.

 Après sa séparation d ‘avec ma belle-mère, nous avons cessé d’aller à l’église. Nous sommes allés habiter chez mes grands-parents, et papa est retourné chez les mormons. Il y a rencontré ma belle-mère actuelle, une dame pour qui j’éprouve une sincère affection. Elle est aussi mormone, mais respecte nos croyances. Et elle est persuade que nous sommes tous de bons enfants.

 Quand j’ai eu 12 ans, mon père m’a incité à me joindre au clergé de sa religion ; j’ai refus é sans ambages. Il m’a permis de m’en tenir à ma décision, même si les membres de sa congrégation le critiquaient vertement. J’étais aussi une source d’ennuis au catéchisme du dimanche, parce que je posais des tas de questions. Comment osait-on agir ainsi ? Ma situation à l’école n’était pas brillante non plus. J’étais un fauteur de troubles ; je n’écoutais pas et perturbais les autres élèves. Par contre, si l’on m’adressait une question, j’avais toujours al réponse et, parfois, je renvoyais l’interrogation au professeur, qui assez souvent éprouvait des difficultés à répondre. On m’expulsa du catéchisme, et je dus consulter un thérapeute en compagnie de mon grand-père, un haut placé dans la hiérarchie de l’Eglise. J’ai expliqué à ce dernier que tout ce que j’avais fait, c’était de poser des questions. Que ce n’était pas ma faute si le professeur était un ignorant.

 Par contre, tut au long de cette période de ma vie (j’ai bouquiné sur la philosophie orientale. Je me suis également fait évincer d’un cours spécial pour adolescents offert à l’église de  mon père ; le séminaire, tel qu’ils le désignaient, comportait des études approfondies sur la Bible et visait à former les jeunes en vue de leurs missions ; c’était mon père qui le donnait à l’époque ; nos discussions portaient sur Jésus. Je passais mon temps à intervenir par des commentaires sur le Bouddha, sur le fait qu’il était venu cinq cents ans avant le Christ et sur la similitude de leurs doctrines. Mon père n’apprécia pas du tout et me fit savoir que je n’avais plus à y assister.

 

Plus tard, j’ai découvert que la meilleure chose  faire était d’étudier toutes les religions, d’adopter ce qui convenait à notre mode de vie et de trouver la voie du milieu, à l’exemple du Bouddha. Chacun de nos gestes devrait être motivé par la bonté et l’amour. Jamais, au cours de ma vie, je n’ai fait quelque chose pour autrui en espérant une rétribution. Peu importe l’importance de la faveur accordée, un simple remerciement suffit largement. J’ignore comment arriver à faire comprendre cela aux gens. Quand j’essaie, personne ne m’écoute parce que je suis jeune.

 Je sais pertinemment que je suis un guérisseur et un enseignant, mais les gens ne m’écoutent pas. Pourquoi alors m’exprimerais-je ?  Je suis conscient de la valeur de ce que j’ai à dire, mais je doute que l’on soit prête à l’entendre. Quand j’ai la chance d’engager la discussion, on f ait fi de mes propos. Par exemple, lorsque j’ai voulu faire connaître Les enfants indigo à mon professeur de tai-chi, il a répliqué que ce n’était que du charabia Nouvel Age, point final. Je lui ai bien fait admettre que l’évolution spirituelle et psychologique est possible, mais il ne pense pas qu’elle puisse se produire à l’heure actuelle. Qu’elle le soit ou pas, lui ai-je répondu, il faut garder espoir, car sans lui, rien ne pourra changer. Et si rien ne change dans notre monde, je ne vois pas pourquoi il faudrait continuer à vivre. J’espère bien qu’il m’aura entendu.

 A la fin du secondaire, je me suis marié. Nous nous sommes d’abord installés à Hawaï pendant un moment, puis nous avons emménagé au Colorado, où nous vivons toujours. Ma femme a renoué avec son père et t ente de se rapprocher de sa mère. Je suis persuadé qu’elle aussi est indigo. C’est pourquoi j’ai toujours été complètement à l’aise avec elle et j’ai pu tout lui confier dès notre premier jour. Nous sommes mariés depuis neuf ans, et notre bonheur ne cesse de grandir.

 Je vous écris pour vous demander si vous connaissez d’autres jeunes adultes indigo qui ressentent la même frustration que moi. Nous savons qui nous sommes, nous connaissons la raison de notre présence ici, mais il semble que la majorité ne soit pas encore prête à reconnaître ce phénomène. Serait-il possible d’organiser un rassemblement d’indigos de tous âges, notamment des plus vieux ? Ce serait super de discuter avec des gens qui ont connu des expériences similaires et qui comprennent ce que nous vivons, ce que nous continuons à vivre. J’ai l’impression d’être au sommet de ma forme et prêt à faire bouger les choses, mais comment ? Comment réaliser pleinement mon potentiel et mettre mes talents à profit ? Notre monde doit comprendre que rien ne nous oblige à vivre ainsi. Il est possible de combler les besoins de tous, et il en restera toujours en abondance pour chacun. Tout ce qu’il y a à faire, c’est de vivre dans la  lumière et de laisser l’amour régner.

A LIRE SUR LE FORUMhttp://devantsoi.forumgratuit.org/t59-enfants-indigo#3123

 

 Extrait du livre Célébration des Enfants Indigo par Lee Carroll et Jan Tober aux Editions Ariane – page 205.

La philosophie de l’Unité

floatiesUnité ne veut pas dire : uniformité, standardisation. Il ne s’agit pas de devenir tous pareils. Nos origines, nos cultures, nos expériences sont diverses. Mais l’image de la pyramide nous invite à nous retrouver en un même point élevé : le bien commun.
Les peuples comme les individus peuvent s’harmoniser tout en gardant leurs caractères distinctifs. Cela suppose une conscience ouverte, impartiale, résolue à trouver des ententes justes et des décisions d’intérêt général.

Seul un travail pour l’unité sauvera la terre - Pensée du 1er juillet 2003

Le Ciel ne cesse d’envoyer sur la terre des courants d’harmonie afin d’entraîner les humains vers l’unité, et ceux qui sont prêts à capter ces courants ne doivent plus attendre mais se mettre enfin au travail. Le jour où ils réaliseront cette unité sera le plus beau moment de l’histoire humaine. Que de changements vont se produire quand la terre ne formera qu’une famille! Tous ces milliards qui s’en vont inutilement dans l’armement, l’espionnage, seront utilisés pour l’éducation et le bien-être de tous. Malheureusement, pour le moment encore on croit que ces idées sont irréalisables. On dit: utopie!… Et alors? Seule cette utopie peut sauver l’humanité. Les humains auront beau faire, ils auront beau envisager toutes les autres solutions, il n’y en a qu’une : quelles que soient les difficultés, quels que soient les efforts à faire, travailler sans relâche pour l’unité.

 

La véritable unité dont rien ni personne n’est exclu – Pensée du 16 novembre 2004

Dans le domaine politique, économique, quand il est question de faire l’unité, il s’agit presque toujours d’ententes fondées sur des intérêts égoïstes, un peu comme les brigands qui s’unissent pour faire de mauvais coups. Ce n’est évidemment pas cela la véritable unité, mais c’est ainsi qu’on la comprend: s’unir pour se jeter sur quelqu’un d’autre et l’évincer ou même l’anéantir. Quand les membres d’une nation disent: «Unissons-nous!» et que cette union n’a pour but que de combattre le voisin, on ne peut pas réellement parler d’unité. La véritable unité doit être toujours la plus vaste possible. Si, dans le corps, un organe réalise l’unité pour lui-même sans travailler en harmonie avec les autres, lui peut-être se sentira bien, mais les autres souffriront et l’unité sera donc compromise. Quand nous parlons d’unité, nous sous-entendons une unité universelle, cosmique, dont rien ni personne n’est exclu. Mais cette unité doit d’abord se faire en nous-mêmes: toutes nos cellules, toutes nos tendances unies vers Dieu. Cet effort que nous faisons se reflètera sur les autres unités et toutes ces unités éparpillées feront, en se rassemblant, une unité universelle.

 

L’unité est la loi de la vie – Pensée du 12 août 2003

N’acceptez jamais cet état de bifurcation où deux pensées contraires, deux désirs contraires vous tiraillent et vous laissent désemparé, disloqué. Pour échapper à cette dislocation, vous devez créer l’unité en vous. « Unité » signifie que toutes les parties de la périphérie sont liées harmonieusement avec le centre, afin de maintenir l’équilibre nécessaire à la manifestation et à la conservation de la vie. Cette unité est la loi de la vie: atomes, molécules, organes, membres, individus, pays, tous, à des niveaux différents, doivent converger vers un centre, tous doivent se lier au centre, et même s’y cramponner pour ne pas être emportés par des courants contraires. En nous, ce centre peut être appelé Dieu, mais il peut être aussi un idéal très élevé, une vocation. Celui qui néglige de se lier au centre par ses pensées, ses sentiments et ses actes, crée une bifurcation qui, même brève, entraîne des désordres, des oppositions, des cassures.

 

Le centre et la périphérie – Extrait des Oeuvres Complètes – Volume 17

… Lorsqu’on prend le chemin vers le haut, on constate que la multiplicité des faits et des phénomènes tend à se simplifier de plus en plus et à se réduire à quelques lois. Si on continue à monter, on voit que les lois se résument à quelques principes, et plus haut encore, ce que l’on découvre, c’est l’unité. Voilà la simplicité: le nombre 1. C’est lorsqu’on s’éloigne de la source, du Créateur, pour explorer la périphérie que commencent les complications, et on rencontre toutes sortes de choses auxquelles on se heurte. Tous les malentendus, toutes les luttes viennent de ce que les créatures ont quitté la «maison paternelle» pour aller s’aventurer à la périphérie tenter leur chance.

Comme les humains n’ont aucun critère, c’est dans les livres de philosophie qu’ils vont chercher des explications compliquées à ce qui leur arrive, alors que c’est tellement simple ! Quand vous sentez un trouble en vous, quelque chose qui ne vibre pas à l’unisson avec la Cause Première, sachez que vous êtes en train de vous éloigner, c’est tout, ne cherchez pas d’autres explications. Et lorsque, intérieurement, tout se facilite pour vous, que vous sentez que vous devenez un fils de Dieu, sachez aussi que vous vous approchez du soleil spirituel, et il faut continuer. Evidemment, il y aura toujours quelques variations, comme pour le temps: le printemps, l’été, l’automne, l’hiver…

 

« Mon Père et moi nous sommes un» – Extrait des Oeuvres Complètes – Volume 17

« … Quand on divise le un à l’infini, c’est la mort que l’on trouve (1/∞=0). La vie est dans le 1, il faut donc travailler chaque jour à s’approcher du nombre 1, qui est Dieu Lui-même. Lorsque Jésus disait: «Mon Père et moi nous sommes un», il montrait qu’il avait réalisé cette grande vérité, cette grande simplicité. Il a voulu se fondre dans le Père pour devenir Un avec Lui. Toutes les créatures qui ne sont pas inspirées par cette philosophie de Jésus se compliquent l’existence. Retenez ces quelques paroles. Si vous me comprenez, votre vie prendra une autre direction, un autre aspect, une autre lumière, une autre couleur, un autre sens: le sens de la vie…”

 

Conscience de l’universalité – Extrait de la Collection Synopsis Vol 2

La conscience s’éveille véritablement en l’homme quand se manifeste chez lui la sensibilité aux notions d’universalité. Cette faculté lui permet de sentir que les autres et lui-même sont étroitement liés, comme les différentes parties d’un organisme. Même si en apparence chaque être est isolé, séparé, en réalité il y a une part spirituelle de lui-même qui entre dans la collectivité, qui vit dans toutes les créatures. Au moment où cette conscience spirituelle s’éveille en lui, chacun ressent tout ce qui arrive de bon ou de mauvais aux autres comme si c’était en lui et il s’efforce de ne leur faire que du bien, car c’est à lui-même qu’il fait ce bien.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Ames sœurs et âmes jumelles

Je suggère que vous vous posez les questions suivantes : 

-       Suis-je vraiment prêt à me reconnaître dans le Miroir divin ? 

-       Suis-je consentant à souffrir le chagrin qui accompagne l’expérience d’un moi idéal projeté, un amoureux, qui dépérit et meurt ? 

-       Puis-je célébrer la possibilité de voir l’être aimé assis en face de moi et de le connaître vraiment, sans maintenir de filtres ni placer d’attentes ? 

-       Suis-je consentant et prêt à m’engager à être complètement présent pour lui ou elle, maintenant mon cœur ouvert même quand je veux le fermer ? 

Dans l’affirmative, voici d’autres questions que vous devez explorer : 

-       Suis-je consentant à embrasser et à guérir en moi-même le pôle opposé à l’amour que mon partenaire me renvoie et qu’il déclenche avec une telle précision d ans ma conscience ? 

-       Suis-je consentant à offrir amour et compassion à l’être aimé, embrassant sa souffrance comme si c’était la mienne ? 

-       Suis-je ouvert et vulnérable à l’amour guérisseur que l’on m’offre ? 

-       Puis-je me réjouir du bonheur de l’être aimé ? 

-       Puis-je célébrer et pénétrer fidèlement dans l’intensité amplifiée de nos karmas unifiés d’âmes sœurs à mesure que nous les pardonnons et les transformons dans les feux alchimiques de l’amour divin ? 

floatiesSi vous répondez « oui ! » à la plupart de ces questions, alors vous ne pouvez pas empêcher votre (vos) âme(s) sœur(s) bien-aimée(s) de venir à vous. Vous prendrez plaisir aussi à la compagnie d’âmes similaires puisque les semblables s’attirent quand nous nous rendons disponibles. Nous sommes les membres réunis d’une famille, nous offrant mutuellement le soutien et apportant des bénéfices accrus à toute la vie. A travers la synergie de « Là où deux ou plus sont réunis dans une unité de bus… » nous pouvons accomplir n’importe quoi. 

Toutes ces questions nous amènent au sujet populaire des âmes sœurs. Puisqu’il suscite tant d’intérêt, je souhaite maintenant parler des diverses étapes ou divers niveaux d’initiation impliqués dans les relations d’âmes sœurs conscientes qui peuvent sortir l’âme de la prison de la dualité. La raison de tout cet intérêt repose finalement sur un désir ardent et profond d’union et de libération et non sur un simple désir d’amour romantique plus intense et meilleur ; il est important de s’en souvenir. 

Mon point de vue peut vous aider à atteindre le but ultime dans les rapports d’âmes sœurs, mais pour le comprendre, il est important d’établir un contexte ou cadre dans lequel observer les divers niveaux de conscience. Les relations inconscientes expriment un degré de conscience dualiste plus élevé. Les relations conscientes sont basées sur la conscience à l’unité. A mesure que l’initié s’éveille à la conscience de l’unité, certains indices marquent son progrès. 

Les hommes et les femmes non éveillés établissent des rapports dans la dualité basés sur la survie – moi et l’autre ou moi versus l’autre. La plupart des expériences relationnelles qui se produisent dans le cadre de relations inconscientes sont faites d’habitudes, de conditionnements, de réactions et de compétition. En ce moment, la majorité des êtres humains sur Terre éprouvent la souffrance qui vient naturellement avec l’impression de séparation et l’identification au corps physique –premier niveau de relation. 

Alors que l’essence compatissante permet à l’âme de se dégager naturellement, celle-ci s’active de plus en plus et l’initié en éveil traverse un seuil charnière. Le cœur s’ouvre à l’amour inconditionnel. La perception de l’autre change, cet autre n’est plus quelqu’un d’entièrement distinct du moi, mais un frère compagnon ou une sœur compagne qui mérité également le bonheur. Etre en relation avec l’autre signifie davantage « moi et toi » et « je suis toi ». A ce stade-ci, la possibilité d’une plus grande harmonie et d’une profonde guérison s’accroît. On observe maintenant les esprits profondément conditionnés et vivant toujours dans la dualité avec une plus grande clarté et davantage de compassion. 

Quand le cœur s’ouvre, un ardent désir se manifeste de vivre en compagnie d’âmes semblables qui ont aussi le cœur ouvert. On retrouve chez elles un profond désir de faire ensemble des expériences conscientes d’intimité et d’union véritables. Elles choisissent le bonheur plutôt que la justification. L’harmonie et la coexistence paisible sont davantage la norme que la souffrance incessante qui se manifeste lorsque les cœurs inconscients sont sur la défensive et fermés. 

La dynamique des contraires ou des pôles complémentaires qui s’attirent l’un l’autre se produit habituellement au cours des premières étapes des relations conscientes entre âmes sœurs. Les compléments divins se lient ensemble pour refléter ce qui est jugé, abandonné et rejeté à l’intérieur du soi – les parties sombres inconscientes – dans le but de guérir des karmas et d’ouvrir davantage le cœur à la compassion infinie et à l’Amour divin ; le Bien-aimé. Les énergies masculines et féminines sont exploitées et leur union équilibrée devient consciente. L’exploration de ce niveau peut s’étaler sur de nombreuses vies. 

A ce niveau, vous pouvez vous retrouver avec une âme sœur qui semble ne pas être « sur le sentier ». Ou vous pouvez vous retrouver avec des partenaires qui arrivent et repartent en rapide succession. Ou vous pouvez être célibataire durant des années ou peut-être votre vie entière, étant en relation avec votre âme sœur à travers les plans plus subtils. Ou vous passez votre entière avec la même personne qui vous complète harmonieusement et avec qui vous partagez un dévouement mutuel et la même voie spirituelle. Dans cette vie, vous ne déclenchez rien de majeur entre vous. Vous êtes venus vous reposer ensemble et développer des compétences en vue d’expériences de maîtrise plus intenses qui viendront plus tard. 

Cette étape des compléments divins peut chevaucher les étapes préliminaires du prochain niveau : les âmes jumelles

Extrait de la série Kryeon  canalisé par Lee Carroll – 2011 Devenir – Eveiller le grand potentiel Humain – page 158 – propos de Kryeon, Hildon, Chandra et Flex, Anna, grand-mère de Jésus, invité spécial : Simion, recueillis par Martine Vallée. 

La philosophie de l’unité par Omraam

Unité ne veut pas dire : uniformité, standardisation. Il ne s’agit pas de devenir tous pareils. Nos origines, nos cultures, nos expériences sont diverses. Mais l’image de la pyramide nous invite à nous retrouver en un même point élevé : le bien commun.
Les peuples comme les individus peuvent s’harmoniser tout en gardant leurs caractères distinctifs. Cela suppose une conscience ouverte, impartiale, résolue à trouver des ententes justes et des décisions d’intérêt général.
 

Seul un travail pour l’unité sauvera la terre - Pensée du 1er juillet 2003 

Le Ciel ne cesse d’envoyer sur la terre des courants d’harmonie afin d’entraîner les humains vers l’unité, et ceux qui sont prêts à capter ces courants ne doivent plus attendre mais se mettre enfin au travail. Le jour où ils réaliseront cette unité sera le plus beau moment de l’histoire humaine. Que de changements vont se produire quand la terre ne formera qu’une famille! Tous ces milliards qui s’en vont inutilement dans l’armement, l’espionnage, seront utilisés pour l’éducation et le bien-être de tous. Malheureusement, pour le moment encore on croit que ces idées sont irréalisables. On dit: utopie!… Et alors? Seule cette utopie peut sauver l’humanité. Les humains auront beau faire, ils auront beau envisager toutes les autres solutions, il n’y en a qu’une : quelles que soient les difficultés, quels que soient les efforts à faire, travailler sans relâche pour l’unité. 

  

La véritable unité dont rien ni personne n’est exclu – Pensée du 16 novembre 2004  

Dans le domaine politique, économique, quand il est question de faire l’unité, il s’agit presque toujours d’ententes fondées sur des intérêts égoïstes, un peu comme les brigands qui s’unissent pour faire de mauvais coups. Ce n’est évidemment pas cela la véritable unité, mais c’est ainsi qu’on la comprend: s’unir pour se jeter sur quelqu’un d’autre et l’évincer ou même l’anéantir. Quand les membres d’une nation disent: «Unissons-nous!» et que cette union n’a pour but que de combattre le voisin, on ne peut pas réellement parler d’unité. La véritable unité doit être toujours la plus vaste possible. Si, dans le corps, un organe réalise l’unité pour lui-même sans travailler en harmonie avec les autres, lui peut-être se sentira bien, mais les autres souffriront et l’unité sera donc compromise. Quand nous parlons d’unité, nous sous-entendons une unité universelle, cosmique, dont rien ni personne n’est exclu. Mais cette unité doit d’abord se faire en nous-mêmes: toutes nos cellules, toutes nos tendances unies vers Dieu. Cet effort que nous faisons se reflètera sur les autres unités et toutes ces unités éparpillées feront, en se rassemblant, une unité universelle. 

  

L’unité est la loi de la vie – Pensée du 12 août 2003 

N’acceptez jamais cet état de bifurcation où deux pensées contraires, deux désirs contraires vous tiraillent et vous laissent désemparé, disloqué. Pour échapper à cette dislocation, vous devez créer l’unité en vous. « Unité » signifie que toutes les parties de la périphérie sont liées harmonieusement avec le centre, afin de maintenir l’équilibre nécessaire à la manifestation et à la conservation de la vie. Cette unité est la loi de la vie: atomes, molécules, organes, membres, individus, pays, tous, à des niveaux différents, doivent converger vers un centre, tous doivent se lier au centre, et même s’y cramponner pour ne pas être emportés par des courants contraires. En nous, ce centre peut être appelé Dieu, mais il peut être aussi un idéal très élevé, une vocation. Celui qui néglige de se lier au centre par ses pensées, ses sentiments et ses actes, crée une bifurcation qui, même brève, entraîne des désordres, des oppositions, des cassures

  

Le centre et la périphérie – Extrait des Oeuvres Complètes – Volume 17 

… Lorsqu’on prend le chemin vers le haut, on constate que la multiplicité des faits et des phénomènes tend à se simplifier de plus en plus et à se réduire à quelques lois. Si on continue à monter, on voit que les lois se résument à quelques principes, et plus haut encore, ce que l’on découvre, c’est l’unité. Voilà la simplicité: le nombre 1. C’est lorsqu’on s’éloigne de la source, du Créateur, pour explorer la périphérie que commencent les complications, et on rencontre toutes sortes de choses auxquelles on se heurte. Tous les malentendus, toutes les luttes viennent de ce que les créatures ont quitté la «maison paternelle» pour aller s’aventurer à la périphérie tenter leur chance. 

Comme les humains n’ont aucun critère, c’est dans les livres de philosophie qu’ils vont chercher des explications compliquées à ce qui leur arrive, alors que c’est tellement simple ! Quand vous sentez un trouble en vous, quelque chose qui ne vibre pas à l’unisson avec la Cause Première, sachez que vous êtes en train de vous éloigner, c’est tout, ne cherchez pas d’autres explications. Et lorsque, intérieurement, tout se facilite pour vous, que vous sentez que vous devenez un fils de Dieu, sachez aussi que vous vous approchez du soleil spirituel, et il faut continuer. Evidemment, il y aura toujours quelques variations, comme pour le temps: le printemps, l’été, l’automne, l’hiver… 

  

« Mon Père et moi nous sommes un» – Extrait des Oeuvres Complètes – Volume 17 

« … Quand on divise le un à l’infini, c’est la mort que l’on trouve (1/∞=0). La vie est dans le 1, il faut donc travailler chaque jour à s’approcher du nombre 1, qui est Dieu Lui-même. Lorsque Jésus disait: «Mon Père et moi nous sommes un», il montrait qu’il avait réalisé cette grande vérité, cette grande simplicité. Il a voulu se fondre dans le Père pour devenir Un avec Lui. Toutes les créatures qui ne sont pas inspirées par cette philosophie de Jésus se compliquent l’existence. Retenez ces quelques paroles. Si vous me comprenez, votre vie prendra une autre direction, un autre aspect, une autre lumière, une autre couleur, un autre sens: le sens de la vie…” 

  

Conscience de l’universalité – Extrait de la Collection Synopsis Vol 2  

La conscience s’éveille véritablement en l’homme quand se manifeste chez lui la sensibilité aux notions d’universalité. Cette faculté lui permet de sentir que les autres et lui-même sont étroitement liés, comme les différentes parties d’un organisme. Même si en apparence chaque être est isolé, séparé, en réalité il y a une part spirituelle de lui-même qui entre dans la collectivité, qui vit dans toutes les créatures. Au moment où cette conscience spirituelle s’éveille en lui, chacun ressent tout ce qui arrive de bon ou de mauvais aux autres comme si c’était en lui et il s’efforce de ne leur faire que du bien, car c’est à lui-même qu’il fait ce bien. 


Omraam Mikaël Aïvanhov aux Editions Prosveta 

12

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...