La guérison et la santé : la trinité

images (11)Maitreya dit: « Je vous ai donné un mental, un esprit* et un corps afin d’exprimer Mon Etre et Mon Devenir, en pensées, en paroles et en actions. Soyez honnêtes dans votre mental (ce qui est la nourriture naturelle du mental), soyez sincères dans votre esprit (ce qui est la nourriture naturelle de l’esprit) et nourrissez votre corps physique avec de la nourriture appropriée. » [Partage international, septembre 1988] 

* En anglais, spirit. Ce mot, particulièrement difficile à rendre en français, signifie notamment ..  » force de vie qui anime le corps des êtres vivants », et « le principe émotionnel fondamental qui motive l’activité d’une personne ». Sa traduction par esprit (au sens de « principe de vie ») est donc approximative, et n’est utilisée dans ce texte que faute d’un terme plus adéquat (NdT). 

La vie est constituée du mental, de l’esprit et du corps. Si le corps physique est affamé, il s’affaiblit et devient malade. Si le corps spirituel est affamé, la personne s’étiole et meurt. Si le véhicule mental est affamé, l’individu ne sait plus quelle direction prendre dans la vie. 

L’honnêteté, la sincérité et le détachement constituent la nourriture normale du mental, de l’esprit et du corps. Si l’évolution naturelle de ces corps est retardée ou entravée par des lois humaines, il s’ensuit toujours des conséquences désastreuses. [PI, jan./fév. 1990] 

Maitreya dit: « Les forces du marché génèrent des richesses au dépend de millions de personnes qui meurent de maladies provoquées par les produits chimiques contenus dans la nourriture. » [PI, juillet/août 1990] 

L’homme n’existe pas seulement sur le plan physique mais également sur les plans mental et spirituel. L’homme a travaillé très dur, a créé un confort matériel, a élaboré des connaissances, mais il a peu prêté attention aux corps mental et spirituel. La faillite spirituelle dans le monde est source de souffrance par maladies, alors que les catastrophes sur le plan physique telles que les tremblements de terre, les explosions ou les meurtres, proviennent de dérèglements existant sur le plan mental. [PI, jan./ fév. 1990] 

Selon Maitreya, de nombreuses personnes, dont celles qui détiennent le pouvoir, ne soupçonnent pas l’existence d’autres dimensions que celle du plan physique. Elles pensent que le monde est gouverné par des lois physiques. Maitreya a demandé : « Qu’en est-il alors des lois contrôlant le plan physique ? » [PI, mai 1990] 

Maitreya déclare : « Pratiquez le détachement dans votre mental, votre cœur et votre corps. L’harmonie entre le mental, le cœur et le corps sera ainsi rétabli. Vous vous trouverez alors guéri. Le sida disparaîtra. » [PI, juin 1988] 

La science moderne ne s’occupe que du monde physique et refuse d’accepter les réalités du mental et du spirituel. Cependant, même un chirurgien qui opère un patient doit attendre le retour à la conscience de ce dernier pour savoir si l’opération a réussi. Où cette conscience s’en est-elle allée ? D’où vient-elle ? Il n’en a aucune idée. Pourtant, là est le secret de la vie, a déclaré le collaborateur de Maitreya. Lorsque Jésus était vivant, il n’avait pas besoin de laboratoires pour accomplir des miracles et des guérisons. Comment les a-t-il réalisés ? Il le fit grâce à la conscience de la présence de l’Etre suprême autour de lui. C’est cette conscience qui lui permettait d’utiliser les pouvoirs de la création afin de soulager la souffrance du monde. Maitreya a déclaré : « Je me tiens derrière vous. Devenez conscients de mes pouvoirs, et utilisez-les afin de soulager, d’enrichir et d’améliorer vos vies. » [PI, mai 1990] 

De nombreuses mères et leurs bébés sont maintenant atteints du sida. Selon Maitreya, leurs gênes se sont modifiés. Ce type de mutation du corps prend naissance dans le mental, qui peut donc être à l’origine de mutations génétiques. Le corps physique n’est pas l’unique victime. Votre corps est contrôlé par l’esprit (ou aspect de pouvoir) qui, à son tour, est contrôlé par le mental. Le mental est contrôlé par « l’Atma », le Soi, également considéré comme la conscience. Bien que le corps physique puisse ne pas avoir de contacts sexuels directs, si le mental s’abandonne à des activités destructrices, il peut affecter le corps physique et générer des maladies. Si des mutations génétiques se produisent, elles peuvent affecter le bébé. Lorsque le mental et les « corps » spirituels (les structures énergétiques) sont malades, le corps physique en est affecté. [PI, jan./fév. 1991] 

Lorsque vous expérimentez le Soi intérieur et que vous commencez à reconnaître que vous êtes une entité immortelle, totalement distincte du mental, de l’esprit et du corps, vous apprenez à utiliser ces temples du Seigneur de manière créative, en toute conscience. Des guérisons en découlent automatiquement. C’est la raison pour laquelle Maitreya a déclaré que même les individus atteints du sida seront guéris par l’intermédiaire de la prière ainsi que de la pratique de l’honnêteté du mental, de la sincérité de l’esprit et du détachement. [PI, décembre 19881] 

Beaucoup de malades atteints du sida ont rejoint des groupes bouddhistes, ou d’autres centres, et ont appris la conscience du Soi grâce à la méditation. Ils ont appris de cette manière à discipliner le mental, l’esprit et le corps, et à capter les pouvoirs du Soi pour se guérir eux-mêmes. Finalement, ce type d’autodiscipline aidera les chômeurs, ainsi que ceux qui ont sombré dans le crime et la toxicomanie. Le chaos, la corruption et le crime connaîtront une récession dans la société, les individus devenant plus heureux et en paix grâce à l’apprentissage du contrôle de leurs vies à travers la conscience du Soi. (PI, juin 1990] 

Les enfants d’aujourd’hui sont capables de comprendre la relation existant entre le Soi et le mental, l’esprit et le corps, plus facilement que les adultes ne l’imaginent. Même un enfant maltraité, un enfant qui a été malmené et qui n’a personne vers qui se tourner, peut être guéri grâce à cette compréhension. Il peut reconnaître et éprouver que ce qui a été maltraité, que ce soit dans le mental, dans l’esprit ou dans le corps, n’est pas le Soi véritable. [PI, décembre 19881] 

Maitreya a fait don de l’art de guérir à différentes personnes [...] qui ne savent même pas écrire leur nom. Guérir de cette manière ne nécessite pas d’avoir reçu une éducation académique, mais dépend de la conscience de l’individu. [PI, jan./fév. 1990] 

Les véritables guérisseurs spirituels permettent ainsi au Seigneur de travailler par leur intermédiaire, mais restent détachés à la fois de la cause (la volonté du Seigneur) et de l’effet (la guérison d’un individu particulier). C’est la raison pour laquelle il est important de rester détaché à la fois du succès et des échecs. Certains sont guéris, d’autres ne le sont pas. Si vous ne réclamez rien pour vous-même, l’orgueil ne peut s’épanouir et tout est alors orienté selon la loi spirituelle. Ce n’est pas vous qui guérissez, c’est le Seigneur qui guérit. Le Soi connaît ce principe. Pratiquez avec détachement et laissez au Seigneur la charge des conséquences. [PI, décembre 1988] 

Si vous allez répandre cette déclaration à propos de l’honnêteté du mental, de la sincérité de l’esprit et du détachement à quelqu’un dont les mains sont encombrées, que va-t-il se passer ? Cela va lui échapper, car son attention est ailleurs. Mais s’il y a un réel désir de la part de l’individu, alors vous le guérissez. Cette pratique est appelée la « guérison automatique » ; il s’agit d’un art ancien. [PI, juin 1988] 

Les individus venant afin de recevoir de l’aide feront soudain, intérieurement, l’expérience de « cela », c’est-à-dire de la conscience. Grâce à cet événement intérieur, ils éprouveront alors un soulagement. L’idée étant que, une fois ce processus mis en action, les individus participeront eux-mêmes de manière active à l’élaboration de solutions à leurs problèmes. [PI, juin 1989] 

Le végétarisme est le régime alimentaire futur des êtres humains. Manger des viandes rouges, indigestes, engendre des habitudes autodestructrices en accentuant l’instinct animal. Adopter un régime plus léger, constitué de légumes, mais qui peut aussi inclure des oeufs, du fromage et du poisson, augmente la conscience de soi de l’individu. Observez les Etats-Unis, le pays le plus gros consommateur de viande au monde, a souligné le collaborateur de Maitreya. Ils connaissent un grave problème de criminalité et sont obsédés par les armes. [PI, juillet/août 1990] 

Les explosions nucléaires perturbent les éléments de la nature. Les individus dont l’équilibre du mental, de l’esprit et du corps est fragile peuvent être poussés dans leurs derniers retranchements par la perturbation de la structure atomique. [PI, décembre 1988] 

Lorsque vos karmas (vos activités conditionnées) vous heurtent, vous voulez les repousser, exactement comme si en apercevant quelque chose d’inattendu, vous fermiez les yeux. A cet instant, il se produit un effet sur le corps physique. A l’instant où vous devenez conscients (par la compréhension) que ce que vous avez vu n’est pas dangereux, vous commencez à regarder. Votre conscience vous pousse à regarder et vous commencez à expérimenter un état de conscience qui fait disparaître la peur. De l’intérieur, quelque chose a déclenché la première réaction. Ceux qui savent, de l’intérieur, déclencher des réactions dans un organisme, peuvent également rétablir les schémas de la vue de l’intérieur. Si vous ôtez l’état de choc, alors la personne recouvre la vue. [PI, décembre 1991] 

Une nourriture appropriée pour le corps contribue à l’élargissement de la conscience, permettant au Soi et au corps de travailler ensemble. [PI, juin 1989] 

* En anglais, spirit. Ce mot, particulièrement difficile à rendre en français, signifie notamment « la force de vie qui anime le corps des êtres vivants », et « le principe émotionnel fondamental qui motive l’activité d’une personne ». Sa traduction par esprit (au sens de « principe de vie ») est donc approximative, et n’est utilisée dans ce texte que faute d’un terme plus adéquat (NdT). 

 

Source : http://taraquebec.org/m-enseigne.html#Partage

 

La lumière est le spectre de toute la création

 

images (10) [Partage international, septembre 1988] 

Dans la lumière se trouve toute la création. La lumière est la mère de la création. Le « commencement » et la « fin » se trouvent dans la lumière. [PI, septembre 1988] 

Le relatif et l’absolu sont des faces de la lumière. Maitreya dit que « l’univers provient de la lumière. Toute âme n’est qu’une étincelle de cette lumière. Lorsque cette étincelle de lumière s’approche de la totalité de la lumière, elle s’y fond. » [PI, sept. 1988] 

C’est la même lumière qui se trouve dans l’épine dorsale du serpent et dans celle de l’homme. [PI, septembre 1988] 

Toutes les cellules vivantes sont intimement liées entre elles par l’intermédiaire de la lumière. Chaque atome est étroitement lié aux autres par l’intermédiaire de la lumière. Un temps viendra où nous pourrons transformer cette lumière. Que se produit-il alors ? Le corps se dématérialise. Les Adeptes et les Maîtres peuvent accomplir cette transformation. Vous-mêmes pourrez le faire un jour. La matière peut être transportée d’un point à un autre par l’intermédiaire dé la lumière. C’est ainsi que le corps astral d’un défunt peut se matérialiser. Il s’agit d’une démonstration du pouvoir de la lumière. Avec le temps, les hommes de science seront en mesure d’appréhender ces processus, de comprendre ces lois de la nature. Lorsque vous deviendrez conscients, avertis et détachés, vous manipulerez ces lois à des fins qui ne seront pas égoïstes. Votre mental deviendra stable. Vous cesserez de lutter. La prise de conscience crée un autre type de connaissance et de sagesse. [PI, avril 1989) 

Des savants apprennent maintenant à maîtriser la technologie de la lumière, à laquelle Maitreya donne parfois le nom de « lumière éclatante » . Quand vous regardez la lumière éclatante à travers le troisième oeil, au moment où vous entrez en contact avec elle, elle vous fournit de l’énergie. Dans le corps physique, la glande pinéale est le siège de cette lumière, et cet endroit contrôle toutes les fonctions du corps. Quand cette lumière s’en va, vous n’êtes plus. Lorsque vous ramenez cette lumière éclatante dans le corps, celui-ci ressuscite. Jusqu’ici, seuls les yogis et les gurus ont maîtrisé l’art de diriger cette lumière éclatante, aux niveaux mental et spirituel. Et pourtant, ce ne sont pas là des pouvoirs « divins ». [PI, mars 1992] 

On ne devrait pas être attaché à la lumière. La lumière, comme la beauté, est faite pour être appréciée. L’univers, créé par le Créateur, est situé dans cette lumière. [PI, mars 1990] 

Certains individus ont vécu l’expérience consistant à quitter leur corps physique. Ils déclarent s’être engagés dans un tunnel, un trou obscur, car ce que nous appelons l’obscurité est situé dans l’Etre suprême. Lorsque le Soi retourne dans son domaine, la sensation éprouvée est celle d’un mouvement de la lumière vers l’obscurité. II en va ainsi car là où réside le Soi, il n’existe aucun mouvement. Dès qu’il y a lumière, il y a création. Sans lumière, il n’y a pas de création. De nombreux scientifiques parlent d’un big bang. A ce moment là, la lumière a jailli. Grâce aux couleurs, aux vibrations et aux sons, la création est apparue. [PI, juill./août 1990] 

Maitreya interroge : « Si vous méditez sur la lumière, l’alpha et l’oméga de la création, où irez-vous ? Dans la création. Vous pouvez faire l’expérience des pouvoirs psychique, spirituel et mental. Cela vous apporte-t-il la liberté et le salut ? Non. Pourquoi nul ne parle ainsi ? Parce que ceux qui ont médité sur la lumière ont ensuite besoin d’être entourés de personnes, de disciples. Lorsque vous cherchez la liberté et le salut, pourquoi méditer sur la lumière ? Par le mental, vous arriverez à la technologie de la lumière. Par l’esprit, vous développerez des pouvoirs spirituels. Vous pourrez même faire des choses miraculeuses. Mais cette fois, je suis venu vous apprendre la liberté et le salut. » [PI, septembre 1988] 

Les jeunes savent où se trouve le pouvoir: il ne réside pas dans les balles des fusils mais dans le cœur, qui est la source de la lumière. La vie s’introduit dans le corps grâce à la lumière. Elle réside dans le cœur. Le corps peut fonctionner lorsque la lumière est présente. C’est la raison pour laquelle Maitreya déclare que celui qui contrôle la lumière contrôle la vie. [PI, juillet/août 1989] 

Il est possible d’apprendre à utiliser et à contrôler cette technologie. Mais ne soyez pas attachés, même à la lumière, ou vous en perdrez le contrôle et serez enchaînés. Personne ne peut s’approprier cette lumière

 

Source : http://taraquebec.org/m-enseigne.html#Partage

 

Le détachement par Maitreya

Le détachement  par Maitreya  dans ENSEIGNEMENTS de MAITREYA maitreya3« Lorsqu’il y a détachement, c’est le Soi qui utilise l’énergie. » [PI, décembre 1989] 

« Le détachement est la méthode par laquelle l’homme cesse de s’identifier au corps (l’aspect matériel), au mental (l’aspect de la pensée) et à l’esprit (l’aspect du pouvoir ou de l’énergie). Il en vient ainsi à connaître et à être le Soi véritable. Vous devriez accomplir toute action selon les trois principes suivants: avec honnêteté du mental, sincérité de l’esprit et détachement. Toute action accomplie avec un mental malhonnête, avec un esprit dépourvu de sincérité et avec attachement, est destructrice. » [PI, octobre 1988] 

« Le Soi n’a pas de limites. La conscience non plus. Le mental, l’esprit et le corps ont un commencement et une fin. Le Soi peut faire l’expérience de prodiges au niveau du mental, de l’esprit et du corps tout en restant détaché, et il ne s’attache pas aux pouvoirs miraculeux dont sont capables le mental, l’esprit et le corps. Les lois de la création se trouvent dans le mental. L’énergie universelle se trouve dans l’esprit, et le centre pour la matérialisation de la création se trouve dans le corps physique. En fait, lorsque le Soi observe les pouvoirs de Dieu, c’est le détachement qui sauve le Soi en l’aidant à ne pas s’emprisonner dans les liens de la vie. Le détachement est la « drogue » la plus puissante. II est tellement efficace qu’il immunise le Soi contre les opérations et les actes du mental, de l’esprit et du corps. Apprendre le détachement est tout un art. En restant détaché, le scientifique apprendra les lois de la physique et de la chimie (les lois de la création) et les appliquera, créant les choses qui constituent le travail de Dieu. L’artiste, en restant détaché, sera à même de décrire Dieu à travers ses propres expériences. La destinée de chacun est d’être un jour libéré du mental, de l’esprit et du corps, afin d’obtenir le salut. » [PI, septembre 1989] 

« Lorsque vous êtes détachés, le Soi expérimente les pouvoirs matériels, mentaux ou spirituels et permet la réalisation du dessein divin. Posséder ce n’est pas seulement mal utiliser, c’est aussi mal orienter et s’interposer. » [PI, décembre 1988] 

Maitreya a déclaré : « Le jour où vous ferez l’expérience de ma présence avec détachement, vous me respecterez sous mes aspects différents. Vous ne pleurerez plus sur la forme; vous pleurez seulement lorsque vous êtes possessif. » [PI, septembre 1989] 

« Pendant l’enfance, on est détaché. Mais quand on grandit, si l’on s’attache, on perd la beauté de la vie. Le Seigneur vient à nouveau, dans nos vieux jours, afin de nous libérer. » [PI, décembre 1989] 

« Tout comme le corps a besoin d’être baigné, le détachement est le « bain » du mental, et la conscience est le « bain » de l’esprit. Lorsque vous errez dans le mental, dans l’esprit et dans le corps, rappelez vous que votre espace de repos se trouve dans la conscience du Soi. Quand vous dormez, si vous dormez « dans le mental » , vous vous réveillerez épuisé. Si vous dormez « dans l’esprit » , il se peut que vous expérimentiez des choses extraordinaires. Mais si vous dormez dans la conscience du Soi, alors vous dormez d’un bon sommeil. Maitreya a déclaré : « Je ne vous abandonne jamais. » [PI, décembre 1989] 

« Des changements se produisent si rapidement, à chaque seconde, qu’il n’y a aucun intérêt à se cramponner aux anciens moyens de contrôle politique et religieux. Rien ne peut stagner, et personne ne connaît la direction que les changements vont prendre. C’est pourquoi il est vital de ne pas se cramponner aux vieilles idées, mais d’être détaché. » [PI, mars 1990] 

« Qu’arrive-t-il à celui qui, au moment de la mort, croit ardemment en une idéologie particulière ? Quelqu’un peut-il répondre à cette question ? Sur son lit de mort, on laisse tout derrière soi. A nouveau, à ce moment-là, la discipline du détachement agit sur le mental, l’esprit et le corps. Aussi le détachement est-il un facteur très significatif de la vie. » Maitreya a ajouté : « Invitez les politiciens, les philosophes et les scientifiques à répondre à la question suivante: le détachement a-t-il une importance dans la vie ? Et si c’est le cas, pourquoi conditionnez vous les individus avec des idéologies, ne créant ainsi rien d’autre que la confusion ? » [PI, novembre 1990] 

Maitreya a déclaré : « Ce que vous avez aujourd’hui pourrait vous être ôté dans l’instant. C’est la raison pour laquelle le détachement est très important. Celui qui pratique l’attachement ne peut atteindre le salut. » [PI, décembre 1990] 

« Il n’y a pas de salut sans détachement. » [PI, décembre 1988] 

« Certains disciples ont suivi un maître spirituel et n’ont pas atteint le but ultime de liberté et de salut, bien qu’ils se soient entraînés jours et nuits. Selon Maitreya, ils retournent alors dans la société, mais pas à la normalité. Leur vie est comme un bateau sans gouvernail. Ils créent leur propre classe ou leur groupe. De la même façon, dès les années soixante, les écoles et les universités ne répondaient pas aux attentes des individus. De jeunes gens commencèrent à vivre au jour le jour et en communauté. Ils devinrent des « hippies ». Nombre d’entre eux ont été incapables d’un retour réussi dans la société. C’est pourquoi Maitreya a déclaré: « Le détachement est l’eau divine qui nous conduit à la liberté et au salut divins. » II a ajouté : « L’attachement est la cause première de la destruction. Si vous vous attachez, même à un principe spirituel, vous serez détruits. La possessivité, dans ce domaine, conduit à la sorcellerie. » Les enseignements de Jésus concernent le détachement. « Aimez votre prochain comme vous même », signifie que bien que votre voisin vous ait mis en colère, cette colère disparaîtra grâce à l’amour. Vous réaliserez que vous n’êtes pas cette colère. De cette manière, les nuages viennent et s’en vont, mais vous restez le même. Vous n’êtes ni conditionné, ni emprisonné. C’est la liberté divine dans la création. Maitreya affirme : « Vous êtes dans la lumière, et la lumière est en vous. » [PI, janvier/ février 1991] 

Les activités humaines conditionnées, appelées « karmas », sont soumises aux lois de cause et d’effet. Maitreya dit : « Si vous ne pratiquez pas le détachement dans vos activités, vous connaîtrez des obstacles, la stagnation et l’emprisonnement. La vie deviendra cyclique, répétitive, et restera liée aux lois de cause et d’effet. Vous ne connaîtrez ni paix, ni grâce, ni bonheur, ni liberté, ni salut. C’est pourquoi le détachement constitue une discipline si importante de la vie. » Maitreya a déclaré: « Une vie sans détachement est comme un serpent sans tête. Dans les temps anciens, le serpent était devenu un puissant symbole : soit vous le matiez, soit il vous tuait. » [PI, mars 1991] 

Lorsque le cycle de la confusion, du chaos et de la destruction sera épuisé, vous expérimenterez le vide et l’isolement. Cela constitue le prélude d’une vie paisible et constructive, une vie de bonheur. Lorsque vous abandonnerez la lutte futile, vous expérimenterez une vie libre de fardeaux. Vous expérimenterez une légèreté à l’intérieur de vous même (c’est à-dire une légèreté qui apparaît lorsque vous vous trouvez libre de tout attachement). Vous découvrirez la nouveauté, l’espoir, le bonheur et l’absence d’obstacles. (Le collaborateur de Maitreya attire l’attention sur le fait que l’enseignement sur le détachement se retrouve dans les écritures védiques, islamiques et chrétiennes. Ce principe peut être appliqué dès maintenant par chacun.) [PI, mars 1991] 

Maitreya a déclaré : « Je bénis le poison et le nectar en toute équanimité. Je ne me trouve ni du côté du oui, ni du côté du non. Je ne m’implique pas dans les événements. Que voyez-vous lorsque vous vous trouvez au pied d’une montagne? Vous voyez la montagne dans sa diversité. Mais lorsque vous vous placez au sommet, tout paraît identique, vous n’êtes mené ni par la religion, ni par la politique, car vous considérez tout avec un égal détachement. » [PI, mai 1991] 

« Si vous êtes détaché, vous commencerez à mener une vie de plénitude, à expérimenter l’unicité. Si vous êtes attaché, quelque chose vous tient enfermé et vous expérimentez cet enfermement. » [PI, décembre 1991] 

« C’est le détachement qui vous libère de la souffrance. » [PI, avril 1989] 

« Lorsque vous êtes détaché au niveau du mental, de l’esprit et du corps, alors, tout ce qui peut se passer autour de vous et en vous ne vous touche pas. Vous êtes protégé. Cela est le salut. Aussi longtemps que vous êtes attaché, vous ferez l’expérience du conflit, des hauts et des bas de la vie. La connaissance et la sagesse engendrent les pires attachements. Voilà pourquoi Maitreya conseille : « Soyez ce que vous êtes. Vous n’êtes pas la connaissance. Vous n’êtes pas la sagesse. Vous (le Soi) et Moi (le Soi) sommes Un. (Il ne s’agit pas d’une formule visant à préserver l’ignorance, mais plutôt d’une mise en garde contre un certain sentiment de possession vis à vis de la connaissance et de la sagesse. Cette possessivité nourrit l’orgueil et crée l’attachement.) 

Maitreya dit: « Qui que vous soyez, quoi que vous soyez, où que vous soyez, entrez dans le courant divin de la pureté que constitue le détachement. Je ne suis pas venu pour vous enseigner quelque chose de nouveau. Soyez honnête et sincère envers vous même, et soyez détaché. Cette méthode est si simple ; elle n’implique aucune appartenance à une quelconque religion, idéologie ou politique. Elle permet à chacun de faire l’expérience de ce qui est. Accomplissez votre rôle, cependant soyez libre. » [PI, juin 1992] 

« Si vous vous attachez, même si c’est envers la divinité, cela vous détruira. Ce qui est réellement divin, c’est le détachement. Dans le détachement vous contemplerez les pouvoirs divins du Seigneur, mais vous en serez détachés. » [PI, juin /992] 

« Maitreya enseigne que lorsque vous êtes détaché et dès lors conscient, vous êtes un avec Dieu. Vos doutes disparaissent. » [PI, octobre 1993] 

Issu des enseignements de Maitreya http://taraquebec.org/m-enseigne.html#Partage

La main divine

 

La main divine dans ENSEIGNEMENTS de MAITREYA fad8d3b3-90x150Maitreya déclare : « Même lorsque vous êtes en train de voler, sachez que sans la main divine du Seigneur, vous ne pourriez pas le faire. » Le Soi n’est que le témoin. Petit à petit, le Soi devient conscient de sa maîtrise. Graduellement, le Soi contrôle le mental, l’esprit et le corps. Chacun a sa propre richesse, que personne ne peut lui prendre. Cette richesse, c’est la réalisation du Soi.

Les êtres humains souhaitent que quelqu’un les libère de leur souffrance. Mais seul le détachement peut les en libérer. « Le libre arbitre est la chose la plus importante qui vous soit donnée, et c’est votre destin d’être libres. » L’attachement signifie donc la perte de la liberté. C’est dans le détachement que réside la liberté.

Pendant l’enfance, nous sommes détachés. Mais lorsque nous grandissons, si nous nous attachons, nous perdons la beauté de la vie. Le Seigneur vient à nouveau, dans nos vieux jours, afin de nous libérer. Lorsque le Soi intérieur se libère des contraintes et des tensions inhérentes au processus d’être et de devenir, et qu’il continue pourtant à remplir son devoir d’une manière détachée, il expérimente alors le Royaume du Seigneur dans le coeur. « Lorsque nous ne désirons plus rien, tous les fardeaux de la vie disparaissent. »

Si vous désirez me connaître, affirme Maitreya, vous devez renoncer à tous vos attachements. Cet enseignement est simple à comprendre, mais difficile à mettre en pratique dans votre vie, car vous avez besoin de discipline. Une expérience du Seigneur peut vous aider à développer le détachement. Lorsque le Soi se retire du mental, de l’esprit et du corps, ne serait-ce que momentanément, cette expérience en elle-même est suffisante. Maitreya déclare: « Ceci n’est pas de la philosophie. Je vous apprends des choses vivantes, non pas « du passé, du présent et du futur. » Si vous pratiquez l’honnêteté du mental, la sincérité de l’esprit et le détachement pendant votre vie, vous pouvez m’étreindre totalement en une seule vie. »

Le détachement nous délivre des structures cycliques de cause et d’effet – le karma – gouvernant nos vies. Tant que nous sommes conditionnés, ces structures cycliques se répètent. Dans l’enseignement de Maitreya, tout ce qui a été matérialisé est appelé Prakriti. Ce terme sanskrit fait référence à l’activité matérielle ou à la matière en général. Mais au pluriel, les « prakritis » désignent également les activités humaines qui sont le résultat du conditionnement. Prakriti est votre « seconde nature » qui contrôle actuellement votre mental, votre esprit et votre corps. Sa force diminue lorsque la conscience s’accroît. Tant que vous êtes sous le contrôle de votre seconde nature, vous ne pouvez comprendre l’art de la vie. Maitreya inspire l’humanité à remplir sa destinée, qui est d’être libérée de cette seconde nature grâce à une conscience de soi croissante.

Cet enseignement se trouve symbolisé dans le récit biblique relatif au jardin d’Eden, dans lequel il fut dit à Adam et Eve de ne pas manger le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Dans cette interprétation, le serpent qui tenta Adam et Eve est le symbole des « prakritis », c’est-à-dire du conditionnement – l’opposé de la liberté. Si vous « absorbez » la connaissance, ce qui est un acte possessif, plutôt que d’y faire face à l’aide de votre conscience, qui vous permet de comprendre que vous ne devez pas vous en « emparer », vous n’êtes plus libres.

Quand Jésus prêchait : « Aimez votre prochain comme vous-mêmes », il prêchait également l’honnêteté et la sincérité, car le développement de ces qualités engendre l’amour en vous-mêmes. Les rabbins se plaignirent à Marie que son fils prêchait un enseignement qui ne concordait pas avec le leur. Marie demanda à Jésus pourquoi il enseignait de cette manière. De temps en temps, ils se querellaient. Si elle avait perdu son sang-froid, Marie en serait venue à penser « Mon fils est fou. » C’est cela le conditionnement.

Le conditionnement est comme un oeuf. Une fois couvé, la vie existant à l’intérieur brise la coquille. Lorsque le conditionnement se brise, l’individu éprouve un soulagement. Le conditionnement peut se briser avec ou sans prise de conscience. Lorsqu’il se brise sans prise de conscience, il en résulte un choc qui a une puissance telle qu’il peut détruire une partie de la mémoire. Une gigantesque quantité d’énergie y est emprisonnée, comme dans un volcan où règne une intense chaleur, provoquant finalement une éruption. Le destin du conditionnement est fatalement d’exploser. Nul ne peut rester à jamais conditionné. C’est la raison pour laquelle Maitreya a déclaré : « Soyez détachés, alors vous ne serez pas conditionnés. »

Lorsqu’il y a détachement, c’est le Soi qui utilise l’énergie. Lorsqu’il y a attachement, l’énergie utilise le Soi, et les effets sont alors destructeurs. La création comporte une certaine énergie. Si cette énergie est perturbée, elle peut ébranler notre monde, et même le détruire, affirme Maitreya. Il faut se montrer prudent avec l’énergie. Si vous essayez de la posséder, elle vous détruira. Comment cela peut-il se produire ? Imaginez que vous soyez bon en maths, et que vous ayez la capacité de devenir un mathématicien de premier ordre. Eh bien, sans un certain équilibre intellectuel, vous pourriez devenir un individu déséquilibré. La même chose peut arriver à une personne engagée dans le spiritisme. Cela peut la conduire à l’obsession.

« Soyez détachés et utilisez cette énergie intelligemment. La vie est équilibre et harmonie. »

Après l’environnement, c’est la compréhension de l’énergie qui est la priorité essentielle dans le monde actuel. Pour la première fois dans l’histoire de la race humaine, les individus vont prendre conscience de l’existence de l’énergie dans leur vie. Bien que nul ne sache d’où vient cette énergie, ni ce qu’elle devient après la mort, chacun l’expérimente au cours de sa vie.

Dans des cas extrêmes, c’est l’énergie qui pousse un meurtrier à se saisir d’un couteau et à tuer. Mais le meurtrier, inconscient de l’existence de l’énergie, se demande ce qui l’a poussé à agir. Un autre exemple exceptionnel est celui du yogi qui fait l’expérience d’une soudaine poussée d’énergie créatrice, le conduisant dans ces régions inconnues de la vie où les pouvoirs psychiques lui seront disponibles. Mais le yogi, lui, n’en est pas affecté, car son entraînement l’aide à rester détaché. L’énergie ne le possède pas.

Sans cette énergie, rien ne peut se produire. Sans elle, aucun d’entre nous ne pourrait accomplir sa destinée. De la même manière que l’humanité a pris conscience de son environnement et se met à vérifier la qualité de ses aliments avant de les consommer, car elle a mesuré l’importance de sa santé, elle prendra également conscience de l’existence de cette énergie. Cette énergie doit être comprise. Alors elle peut être utilisée afin d’aider la race humaine. Une fois mise en mouvement, elle peut être guidée et utilisée de manière créatrice.

Cependant, mise en mouvement inconsciemment, comme c’est le cas lors de certaines expériences scientifiques ou psychiques, elle devient destructrice. Des individus peuvent par exemple perdre soudain la raison et tuer. En effet, soumis à la loi de cause et d’effet, de tels événements violents se succéderont avec rapidité. Cette énergie peut conduire le Soi dans des situations où il devient prisonnier du mental. Mais qu’est-ce que le mental ? Ce n’est rien de moins que l’ébauche de la création. Le mental n’est pas personnel. Tout comme l’énergie, il est universel. Pour utiliser une terminologie spirituelle, l’énergie est l’Esprit, tandis que le mental est le Saint-Esprit. Le Maître (c’est-à-dire Maitreya) affirme que le mental peut être comparé à un esprit, car il peut apparaître sous n’importe quelle forme. Il peut se manifester sous la forme d’un être humain, d’un serpent ou du feu. L’intégralité de la création réside dans le mental. Si, poussé par l’énergie, le Soi tombe dans le piège du mental, il est alors emprisonné dans ce cycle d’évolution connu sous le nom de karma (c’est-à-dire la cause et l’effet).

Le Soi doit néanmoins faire l’expérience du mental afin de progresser jusqu’à sa pleine réalisation. Le mental peut bien entendu agir comme le ferait Dieu, et donc contrôler et manipuler l’énergie afin d’accomplir tout ce qu’il désire. Mais ces pouvoirs psychiques ou magiques peuvent être très destructeurs. La conscience s’épanouissant, elle guide le Soi, qui peut alors utiliser le mental, l’esprit et le corps avec intelligence. La clé du salut réside dans l’équilibre entre l’énergie et l’environnement.

(Extrait tiré du livre de B. Creme, La Mission de Maitreya – tome 2)

enseignements de RAMTHA

  

Les Enseignements des Maîtres de Sagesse sont pour les voyageurs spirituels qui prennent à cœur d’étudier les livres, expression de la sagesse de Dieu, dans le but de répandre sa lumière dans la vie de tous ceux qui veulent bien écouter. De tout temps les Ange neigeMaîtres enseignants de l’humanité ont foulé le sol de la terre dans le but de venir apporter la Parole de Dieu et l’enseigner auprès de ses enfants ; le plus connu d’entre eux fut naturellement Jésus Christ et encore jusqu’à ce jour peu d’entre eux ont été entendu ; ni écouté ce qui a donné pour résultat beaucoup de misère et de souffrance inutile sachant que l’humanité n’a pas su intégrer le bien-fondé de leurs enseignants.  

Beaucoup professent leur foi envers Dieu mais n’ont pas abandonné leur désir pour la matérialité dans leur cœur. Ce manque de foi est dû à leur ignorance des travaux spirituels. Souvent, ils ne prennent pas la peine de lire ni d’étudier correctement, ni d’écouter.

Aussi longtemps que cette condition existe, l’homme ne peut pas se connaître lui-même et par conséquent, il souffre spirituellement. Il est ignorant et ne sait pas ce qu’il lui arrive ; il est sans guide spirituel et désespéré ; il cherche et il désire rencontrer le Sauveur, qui peut arrêter les guerres, redonner les ressources naturelles et lui procurer les conforts du corps, de l’intelligence et de l’Ame. Il n’a pas encore appris que le Maître Vivant, attend sa décision de s’engager sur la Voie spirituelle et de trouver la liberté pour lui-même.

Après 2000 ans passés, comme l’avait annoncé la prophétie biblique le Christ revient dans le monde, attendant le moment propice pour se faire connaître. Et il n’est pas seulement le Christ des chrétiens mais aussi un nouveau Bouddha, l’Imam Mahdi pour les musulmans, le Messie pour les juifs et Krishna pour les hindous, tous ces termes désignant en réalité un seul et même être, l’Instructeur mondial qui porte le nom de Maitreya. Ainsi la main de Dieu se tient à nouveau tendue pour que l’humanité toute entière puisse être rachetée dans son unité et sortir de son errance qui la caractérise.

Les hommes gouvernent dans le monde par la politique et par les religions orthodoxes. Par conséquent, les religions deviennent un système socio-économique servant à contrôler le corps et l’esprit de l’homme. La plupart des religions de l’homme dans le monde ont une fondation dans les systèmes économiques. Chaque ordre social, depuis l’apparition de l’homme en ce monde, a eu une religion qui promet la gloire après la mort du corps physique. Souffrez sur Terre et recevez la récompense après la mort ! C’est le credo dont on se sert pour exploiter la société et la maintenir tranquille. C’est ce qui a formé les sociétés de consommateurs à travers toute l’histoire, qui ont à leur tour créé des guerres et laissé l’homme dans la pauvreté. C’est ce qui détruit les ressources naturelles de l’homme et forme un désert spirituel sur Terre.

Les pouvoirs religieux qui s’appellent eux-mêmes des hommes de Dieu, ont caché et se sont débarrassés de toutes les Écritures véritablement religieuses. Ils les ont remplacés par d’autres écritures qui servent leurs buts, et prétendent que ce sont les vrais livres de Dieu. Et plus encore : la Bible est réputée pour être le livre le plus lu au monde. Dans sa forme présente, elle a largement rempli son but. Le Nouveau Testament, tel qu’il est, avec tout son bagage de mauvaises interprétations, décourage l’évolution spirituelle. Il est temps d’avancer maintenant dans un nouveau royaume de perception mystique et de compréhension.

L’homme aime les miracles ; mais une religion basée seulement sur des miracles ou sur des pouvoirs surnaturels ne peut pas demeurer en permanence. Aussi longtemps qu’une doctrine ou un principe ne sont pas pleinement compris par la faculté de raisonnement dans ses aspects spirituels, il est peu probable qu’elle nous reste à l’esprit pendant longtemps.

La preuve que les religions du passé ne sont plus valables est dans la performance des codes des églises et de leurs prêtres. L’homme parle beaucoup de ses églises, synagogues, temples et mosquées, mais la vie qu’il vit est immorale. Peu importe comment le système de représentation ou de délégation du système religieux orthodoxe est arrangé ; il y a nécessairement une aliénation de la liberté de l’Ame individuelle. Toutes les religions utilisent le corps, l’intellect et l’Ame pour leurs propres fins, car toutes les voies qu’elles choisissent pour obtenir ou conserver leur pouvoir constituent différents degrés d’absolutisme et il n’y a pas d’exception.

Ne connaissant pas la source de tout ce qui existe, la grande majeure partie de la population est plongée dans l’ignorance et l’erreur. De cet état naît le concept du « moi » et « les autres ». Immergé dans l’erreur et obscurci par l’ignorance l’humanité continue son errance à la merci de ceux qui font obstacle à la justice et la paix dans le monde. 

 

Source : http://www.centredeconnaissance.org/html/ramtha_2.html 

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...