Canalisation Adama

 

 

adamaAh ! Comme je suis heureux de parler au travers de toi ce matin. Cela faisait un bref instant que nous n’avons pu communiquer par écrit, comme tu le fais présentement. Il te fallait faire une pause, cela s’imposait à toi, petite fleur de Vie, pour que tu reviennes à la Vie, pour que tu te reconnectes totalement avec cette réalité, et pour que tu renoues contact avec ton Bel Amour des temps passés. Oh ! Comme nous sommes heureux ici, de te voir si étincelante de Lumière et d’Amour ! Ton canal devient de plus en plus lumineux, et ton corps se revêt de lumière.

Tu es magnifique, ma douce petite soeur de cristal. 

Bon, faisons les présentations, car en revenant sur Terre, tu m’as quelque peu oublié avec le processus de réincarnation.  Mais, tu te souviens peu à peu de tes origines. Tu n’as pas oublié mon âme, car le souvenir de mon âme gît en ton âme pour toujours.

Ce que tu as oublié, c’est qui je suis concrètement. Je Suis Adama, grand prêtre de Telos.

J’enseigne ici en cinquième dimension la sagesse infinie de la vie. J’accueille avec tout mon peuple, les êtres de divers plans venant de dimensions élevées ou égales à celle où Je Suis pour nous communiquer des informations lumineuses. Souvent, nous nous réunissons, et nous méditons sur la Terre notre Mère Éternelle, celle sur qui tu es en surface pour ta mission, pour ascensionner tes petits frères, apaiser leurs maux, communiquer, échanger ton savoir, soutenir, aimer inconditionnellement en élevant leurs âmes grâce à la mélodie pure de ton âme cristal.  

J’en reviens au fait que nous méditons beaucoup sur la terre. Nous lui envoyons tout notre Amour. En effet, elle subit et va subir de nombreux changements. Non, ne t’inquiète pas Sarah, tout cela est normal, c’est le processus normal d’ascension de l’âme Terrestre tout simplement. 

J’ai entendu vos craintes, les tiennes, celles de ton ami, vos craintes à tous, êtres qui ont demandé à vous incarner en cette période d’ascension pour aider l’âme terrestre. N’ayez absolument rien à craindre des catastrophes à venir. Vous serez épargnés de tout dégât matériel.

Sachez que cela est grandement nécessaire pour la terre de se purifier de toute la négativité qui l’empêche de s’élever, de respirer, mais cela n’est rien comparé à la luminosité de vos âmes, mes doux amis. Oh, il pleuvra encore sur ce monde, mais une goutte de pluie n’est rien comparée à la grandeur du Soleil de vos coeurs. (Sourire).

Tout est mis en place de façon à ce que le maximum d’âmes se reconnectent avec leur partie Divine, Le Coeur. Comment se reconnecter avec le Coeur ? Eh bien, il faut tout simplement méditer sur Soi, la Vie, prendre conscience de la Grandeur de la Vie et de l’espace lumineux où vous vivez. 

Se reconnecter avec le Coeur, est simple en SOI. Il faut voir la vie avec Amour, et aimer le Tout divinement, se débarrasser de toutes ses craintes, de tout le superflu qui vous étouffe, qui étouffe votre âme, votre coeur. Faire taire son EGO. Purifiez-vous de toute la négativité. Soyez LIBRES maintenant, et enlevez toutes ces craintes en vous.

Je ne vais pas énumérer un à un les « dégâts » qui se produisent en ce moment, et demain. Ce que je peux dire, c’est qu’il faut enlever ces peurs, car la peur n’existe pas.  C’est une illusion de la matière pour vous « empêcher » de voir les choses avec clairvoyance.

La peur n’est ni plus ni moins, un signal de votre ego, c’est un voile opaque sur la Vraie Vie, sur votre Vraie Valeur. La peur est aussi celle qui vous apprend à prendre conscience qu’elle est illusion, et qu’il faut cesser d’avoir peur de Tout pour Rien en fin de compte.

Par exemple, il faut goûter le sel pour apprendre à dissocier le salé du sucré, et prendre conscience qu’il existe le doux et l’amer.

Rien n’est un hasard. La pensée est créatrice. Toute pensée vibre dans le cosmos, et revient à vous comme des aimants. Il est bien connu que toutes énergies semblables s’attirent entre elles comme des aimants, non ?  Cela est une loi cosmique inaliénable.

Alors, si vous pensez positivement, toute pensée sera revenue à vous, et vous inondera de Lumière.

Alors que si vous pensez à la peur, la peur viendra à vous et vous étouffera d’un sentiment d’angoisse.

Tout comme la haine qui engendre la haine.

Mettez de la Lumière partout, avec votre coeur, et inondez la Vie de Lumière, pensez LUMIÈRE, mettez de la Lumière dans la négativité. 

C’est merveilleux comme tout le processus d’évacuation avance vite ! Toutes les âmes qui souhaitent être évacuées le seront comme convenu, car elles l’ont décidé depuis bien des millénaires, ou ont le libre-arbitre de s’auto libérer. Toute âme a le LIBRE ARBITRE, c’est un droit Inaliénable de l’âme.

Par conséquent, il y aura des âmes qui choisiront de rester enfermées dans la matière, (code 666 esprit dans la matière, involution) car leurs consciences ne sont pas suffisamment ouvertes ; ces âmes-là, doivent encore apprendre à l’école de la Vie. (Elles doivent toucher l’eau chaude pour prendre conscience de l’existence de l’eau froide).   

L’involution n’existe pas sans l’évolution, et vice-versa. Il faut respecter le choix de ces âmes, elles ne sont pas prêtes encore à aller en cinquième dimension. Tandis que d’autres, souhaitent grandir et se libérer de la matière (code 999, esprit dans le cosmos). Toute évolution est en révolution de l’involution, et vice-versa.

Tout est Mouvance, comme les atomes de vie flottant dans l’Univers pour chercher leur juste place. Il faut faire le juste équilibre, comme le dit mon Frère Michaël, à tes côtés Sarah. Le 69 = le Yin et le yang= équilibre= le 13 = Médium = Alpha 13 Omega. L’alpha et l’Omega sont en concordance avec le TOUT. Libérez vos esprits en vous reconnectant à l’Amour pour y faire l’équilibre mes frères (Bouddha).   

Il faut mettre beaucoup de Lumière en les âmes qui refusent  de se reconnecter avec leur partie divine, leur coeur, la Lumière de leur coeur. Il faut y aller tout doucement, progressivement, car trop de Lumière d’un seul coup les rendraient aveugles. 

Il faut aider seulement ceux qui demanderont votre aide, car sinon, elles pourraient vous épuiser, et si vous aidez sans le libre-arbitre de l’âme, vous nuirez à son âme, et alourdirez votre « karma ». 

Ne jamais aider une personne, sans qu’elle ne vous le fasse sentir, ou vous le demande, ce serait une erreur. Voyez que faire le bien d’autrui, peut faire son mal, même si bien souvent, c’est inconsciemment que l’on souhaite aider tous et toutes sans un accord, et parce que l’on a un grand coeur.  Tout est lié. Les semences d’étoiles, vous êtes là pour répandre tout autour de vous un immense Amour, grâce à la musique de vos âmes, à vos vibrations si pures ; aux chants de cristal de vos âmes, vous élevez les âmes pour qu’elles deviennent des fleurs de Vie.

Les canaux de Lumière, vous illuminez la Vie de mille et un éclats. Souvent, vos sens sont limités en troisième dimension, et vous êtes comme « endormis », ne vous en faites pas pour cela. Dans quelques temps, (tout dépend de vos pensées, actes, de vos méditations… bien entendu) vous serez de nouveaux « ré-éveillés », à ce que vous êtes réellement, comme avant de revenir vous incarner en 3D. Ou pour d’autres âmes, elles seront pour la première fois éveillées, ce sera une joie de se découvrir ou re- découvrir avec un corps Lumineux. 

Soyez bien patients, ne soyez plus agités, et faites le calme en vous, respirez calmement.

Imaginez votre âme comme un océan. Lorsqu’en vous c’est agité, votre « océan intérieur » est tel une tempête ; l’écume de mer se cogne aux parois de votre esprit (mental) et vous vous sentez ballottés, apeurés par ce « chaos » intérieur, qui n’est ni plus ni moins celui que vous avez créé par vos pensées « chaotiques ». Sachez qu’il faut calmer vent et marée pour que règne le silence intérieur en faisant le calme et en faisant taire son EGO pour libérer les voiles. 

Sarah, en toi c’est l’harmonie, mais quelques fois, lorsque tu as peur, tu crée et alimente le vent intérieur, et tu te sent agitée, n’est-ce pas ? (Sourire). Ce message est aussi valable pour toi, que pour tous, malgré l’intensité lumineuse qui diffère de chacun. Tout est bon à apprendre, même si cela semble acquis, rien n’est acquis. Prenez ce message comme un présent.

J’ai tant de choses à te communiquer, enfant de cristal !  Reste calme surtout, car nous avons tout le temps pour communiquer Sarah. Tu dois vivre au jour le jour, et savourer l’instant présent, en faisant l’équilibre parfait, tout en sachant regarder droit devant pour préparer un autre pas. Comme lorsque tu marches.

La vie est aussi simple que cela. Les « embûches », c’est aussi nous qui nous les créons. À la base, le chemin de vie est libre et sans embûches. Alors, n’aie de crainte pour le futur, la vie sera très Lumineuse. Imprégnez-vous de la douceur de la Nature, de la délicatesse du parfum des fleurs, du chant des oiseaux, de la pureté cristalline du ruisseau de vie, et respirez profondément au son pur de la vie.

Imaginez en vous la Mer, et le son des vagues monter et descendre.

Imaginez l’écume monter et descendre harmonieusement, avec délicatesse.

Imaginez le souffle d’une respiration calme, les battements d’un coeur battre calmement.

Imaginez encore et encore.

Si vous n’arrivez pas, ne forcez pas. Calmez-vous tout simplement, et évacuer le stress, puis recommencer…

Imaginez en vous la mer, et le son des vagues monter et descendre comme le souffle de la respiration qui dirige la vie.

Restez toujours calme, mes doux amis, mes frères de Terre, ce message s’adresse à vous. 

Lorsque vous vous sentez « étouffés », « irrités », faites une pause, et prenez le temps de respirer la vie. Ne cherchez surtout pas à précipiter les choses, en pensant que ça ira plus « vite ».  Faites le silence « intérieur », ressourcez-vous à la SOURCE, auprès des arbres, des fleurs de vie, et parlez à votre âme.

Méditer est TRÈS IMPORTANT pour votre harmonie. Surtout, lorsque vous vous sentez oppressés par les différents contextes de vos vies. Au contact de la société par exemple, imprégnez-vous de la Flamme Violette en appelant mon grand frère Saint Germain. Elle transcende toutes énergies nuisibles à votre bien-être en énergies positives. 

Respirez en violet (rires), souriez en violet, souriez à la vie en la voyant violette, habillez votre âme de violet, imaginez tout autour de vous un grand bouclier violet, une bulle de cristal, une flamme bleue et violette, et vous vous sentirez apaiser.

SOYEZ FORTS, et ne doutez plus de votre force intérieure.  

Sarah, transmets ce message sur le site Lumières de l’Au delà, Travailleurs de l’Amour ; transmets ce message à tous ceux qui souhaiteront se changer intérieurement, et irradie-les de ta lumière. Tu es magnifique, je te le rappelle, je vous le rappelle à TOUS, sans aucune distinction.

Tu es magnifique, ma petite soeur, n’hésite pas à écrire ce que je te dis au travers de ton canal, ne refuse pas ta magnificence.

Je t’aime à l’Infini. Transmets ma Lumière, et mon Amour tout autour de toi. 

ADAMA -  23 juin 2004 - canalisé par Sarah 

Adama est le Gouverneur actuel de Telos, Grand Prêtre, Maître Ascensionné. Il travaille avec le Conseil Lémurien formé de maîtres ascensionnés, six hommes et six femmes dont le mandat est d’équilibrer les polarités divines masculine et féminine. Adama est le treizième membre, qui préside et prend en dernier lieu les décisions si le concile ne peut arriver à un consensus.
Agartha comporte environ 120 cités de lumière souterraines. Ses citoyens sont hyperboréens. Telos a pris la tête d’Agartha (après Shamballah). Les 3 villes les plus importantes sont :
Telos : Située sous le mont Shasta (Étas-Unis). : population : 1,5 million de Lémuriens.
Posid : Située sous les plaines de Mato Grosso (Brésil) : 1,3 million d’Atlantes.
Rama : Située sous la ville de Rama (Inde) : 1 million d’Indiens.
Agartha était jadis sous la gouverne de la capitale : Shamballa mineure. La cité de Shamballa n’a plus d’existence matérielle, et vibre dans les cinquième, sixième et septième dimensions. Elle est sur un plan éthérique et sert de métropole astrale pour cette planète; c’est la résidence de Sanat Kumara et de son entourage. Même si ce dernier est officiellement retourné sur Vénus, il garde un poste à Shamballa et continue d’aider notre planète. Le mont Shasta et Shamballa sont parmi les lieux qui servent de centre permanent pour le gouvernement spirituel sur terre.

Le terrain de jeux de l’évolution



 

 Le seuil évolutif

VVLa quête ou la crise provoque toujours les mêmes questions:

- Puis-je m’en sortir, et si oui comment?
- Que dois-je faire, puis-je être aidé sans subir d’influence, ne vaut-il pas mieux essayer tout seul?
- Dois-je suivre ma propre voie contre toute autorité, ou me soumettre pour conserver amour, gratitude, sécurité?
- Que puis-je abandonner sans prendre le risque de tout perdre?
- Puis-je résoudre un problème particulier sans toucher au reste?
- Ai-je intérêt à guérir mon mal-être, si par exemple, cela me pousse à divorcer, à changer de métier?
- Un changement dans un secteur ne va-t-il pas entraîner toute une suite de métamorphoses pour lesquelles je ne suis pas réellement prêt dans d’autres domaines dont je me contente?
- Comment accueillir plus de doutes, alors que ma position déjà incertaine est inconfortable?
- Comment m’en tirer en préservant le maximum de ce que j’appelle mon identité, tout en concédant le minimum de terrain nécessaire?
- Dois-je renoncer à savoir où je vais pour mieux évoluer, jusqu’où s’exerce mon contrôle, et qu’est-ce qu’on va penser de moi?
- Quels sacrifices suis-je prêt à faire pour changer ma vie d’une manière réellement satisfaisante?
- Jusqu’où le jeu en vaut-il la chandelle si je décide de vraiment évoluer, ne vais-je pas à la rencontre d’obstacles encore plus nombreux ou pires?

La souffrance intérieure peut être entérinée par un statu quo mental, mais en pratiquant l’alchimie, nous chercherons à identifier quelle blessure fondamentale affecte un des pouvoirs du septénaire. Les blessures, que nous identifierons en détail plus tard, sont nécessaires. Elles permettent au moi de reconnaître la complexité du non-moi — l’existence et les objets, et de distinguer le temps du champ auquel il nous relie pour obtenir un nouveau contrat. Elles ouvrent aussi l’abîme du moi, l’investigation sur soi-même, qui va départager les pouvoirs yin de l’identification des pouvoirs yang de la différenciation.

 

La prévention traditionnelle

Le bouddhisme pointe le désir et la peur, et nous invite à observer nos processus mentaux, tandis que l’hindouïsme, avec l’opposition Conscience/Energie, souligne la suprématie de l’œil qui échappe au mouvement, le purusha, la conscience-témoin. C’est l’Inde qui insiste sur le fait que nous sommes prisonniers du mouvement, et prône une vigilance suprême pour éviter d’être entraîné n’importe où par la vitesse de la vie. Les doctrines chinoises, qui semblent moins ambitieuses, proposent de rendre conscients les mouvements (automatiques) du corps et de l’esprit, pour en recouvrer le naturel pur — la finalité dans l’ordre cosmique, en préconisant simplement d’être éveillé à chaque instant, c’est-à-dire capable de différencier si l’on émet (yang) ou si l’on reçoit (yin). Le mouvement est alors bienvenu, d’autant qu’il peut être considéré, d’un point de vue métaphysique, comme l’essence de la Manifestation. Il s’agit donc de la même réalité psychique que la thérapie investit et que la tradition démêle: c’est le mélange ininterrompu de ce qui est perçu avec ce qui perçoit. Quand tout va bien, ce n’est plus la peine de distinguer le moi du non-moi, le sujet de l’objet, l’identification, la reconnaissance spontanée du milieu se produisent sans coup férir. La durée est instrumentalisée. Le pêcheur du dimanche qui sifflote en se rendant près de la rivière oublie ce qu’il est et se laisse aller à son moment de loisir en rêvassant, les couples nouvellement formés, toujours euphoriques, coïncident dans leurs désirs et préoccupations, le prêtre qui s’oublie dans son sermon et qui touche l’enthousiasme, l’inspiration, exprime spontanément le dimanche l’essentiel de ce qui constitue sa vie, sans effort comme si tout allait de soi. Mais ce même pêcheur perd son calme quand ses enfants le contrarient, le prêtre, s’il tombe amoureux, se culpabilisera et s’arrachera les cheveux. Les couples se déchirent une première fois, quand la lune de miel se termine. Le moi et le non-moi peuvent devenir incompatibles, et le temps se refuser à les lier. C’est une force de distinction qui se manifeste, elle implique donc une multiplicité, le sujet et l’objet — et les facteurs qui s’immiscent entre eux.

Le seul problème, c’est que ce qui nous dérange n’est pas nécessairement hétérogène (mais seulement considéré comme tel par l’ego), tandis que ce qui nous agrée est parfois réellement hétérogène (sans que nous n’acceptions de le voir) cas courant des passions destructrices, des addictions, des compulsions, des complexes. Le moi se trompe donc à qui mieux-mieux dans sa relation au non-moi et à l’altérité, et tandis qu’il peut inventer des préjudices imaginaires et les matérialiser, il peut également ignorer de véritables blessures, ou les minimiser. Mais le corps lui, s’en souviendra, par l’action mystérieuse de l’esprit qui le sert indépendamment de notre volonté et assentiment, et qui sanctionnera le déséquilibre. La fracture événementielle, le choc, la déficience de l’ego devant une catastrophe ou un sinueux sabotage du bonheur ordinaire, sont une source évolutive qui engendre une transformation. Comme le bébé finit par se rendre compte vers l’age de six mois qu’il est distinct de sa mère ou que sa mère n’est pas lui, ce qui revient au même, et qu’il en tire tout d’abord une rage terrifiante, puisqu’il saisit pour la première fois que l’objet existe et peut se dérober à ses attentes, ainsi les fractures événementielles créent-elles une souffrance identique, l’isolation du moi.

Dans tous les cas de figure, nous voyons bien qu’être noyé en permanence dans l’adhérence au non-moi n’est pas le seul procédé évolutif, bien qu’il prédomine dans la nature. Cela conforte nos tendances yin, lune, venus, jupiter d’une certaine façon, et neptune. Mais les forces de distinction, soleil, mars, saturne, uranus, transforment la viscosité, l’adhérence, l’identification. Le yang a sa place, c’est lui qui fonde le sujet, le sujet guéri en psychothérapie, le Moi, c’est-à-dire le soi, dans la quête divine. Jouer consciemment avec le Yin et le Yang, ou pratiquer une sadhana, cela revient à mener sa propre psychothérapie, et c’est finalement ce que la tradition préconise.

En tant qu’astrologue, je prévois l’occurrence statistique de ces grands moments où le moi et le non-moi deviennent incompatibles, comme dans un viol. Peu de personnes peuvent échapper à des configurations cosmiques difficiles, dont la probabilité est forte, à plus ou moins longue échéance selon leur horoscope. Transits uraniens, saturniens ou plutoniens, si l’humanité se sensibilise aux transformations actuelles de l’atmosphère, les occasions d’être rejeté par le non-moi, ou de se décevoir soi-même pour ne pas être à la hauteur des circonstances vont se multiplier. Même si le sujet n’en est pas responsable, il peut subir des contraintes auxquelles il ne sache pas faire face, comme les catastrophes naturelles ou les guerres. Les occasions de crise, les aides évolutives par conséquent, vont s’accroître.

Le non-moi devient provisoirement l’adversaire du moi. 

Distinguer patiemment ce que l’on est des contextes concentriques auxquels on s’identifie, territoire, famille, image de soi, image du monde, permet de reconstruire le moi sur de nouvelles attentes. Elles seront plus dépouillées, informelles, essentielles. La responsabilité personnelle sera plus vivace, le bouc émissaire aura disparu, puisque la victime, elle aussi, aura été expulsée.

Le paradigme de la mutation Supramentale

Un moi-je pluriel est maquillé par le triomphal moi-je totalitaire de la pensée, trichant, prétendant, tirant des plans sur la comète — mais anéanti dans une souffrance vraie ou devant une vérité nue. Le sujet dispose d’un appareil psychologique complexe, qui ne se borne pas au moi, au ça et au surmoi freudiens — mais qu’il ne peut apprendre à utiliser que par lui-même, puisque la nature le pousse seulement aux identifications, et à quelques lueurs sur le caractère qui l’anime, et qui le préserve avec quelques tendances réfractaires. La collaboration du moi est nécessaire pour que soient utilisés d’une manière conforme les éléments à désenchevêtrer des instances psychiques, et dans cette mesure, le principe apparaît clairement être le même dans la sadhana et la psychothérapie. L’identité se met en quête de percer le voile qui lui interdit la vision du réel, compte tenu du fait qu’il sera compris que ce voile n’est pas à l’extérieur, puisque les yeux voient, mais à l’intérieur, comme une paire de lunettes subtiles. Les exemples sont faciles à donner et quand bien même ils sont ici exposés dans un jargon particulier, ils recoupent l’expérience des maîtres et des thérapeutes, aux prises avec le conditionnement psychologique de leurs disciples ou patients.

Le soleil, qui donne le sens de l’identité, peut être faible et enfermer la personne dans la dépendance et la conserver sous des influences multiples. (Il suffit d’utiliser les critères de l’astrologie pour trouver des personnes dont le soleil est à rehausser, car il ne veut ou ne peut pas, allez savoir, briller. Le moi s’autorise seulement à raser les murs et à confondre l’humilité et la lâcheté). Aidé de la conscience supramentale, que j’expérimente depuis 1977, je cherche à libérer le potentiel solaire des personnes que je rencontre, en les impliquant dans leur vie, et la reconnaissance de leurs structures psychologiques. Ainsi, elles peuvent gouverner les relations entre le moi et le non-moi, tout en lâchant prise — en attribuant au moment le pouvoir souverain de révéler, de trancher, de contredire.

Si jamais tous les handicaps révélés par une lecture du thème natal, étaient spécialement étudiés pour l’évolution, cela voudrait dire que le soleil fait son chemin par l’obstacle et le multiple. 

Les pouvoirs enfermés de la lumière, dans les védas, le mystère du mental qui veut percer les voiles et embrasser le Tout, cela caractérise les Upanishads, l’éloge de la connaissance, supérieure aux œuvres, remplit les œuvres sacrées de la Chine, Lao-Tseu, Tchouang-Tseu, Lie-Tsi. La perforation des apparences se promène aussi chez les meilleurs grecs, étonnamment nombreux, de l’antiquité, et Platon décrète que les phénomènes ne sont pas le réel mais une toile de fond seulement, un mythe similaire à celui que les rishis exposent dans les védas, un conte qui rappelle singulièrement le samsara et la Maya. Peut-être est-il nécessaire avant tout de se sentir enfermé, limité, ratatiné, confiné, prisonnier des dieux, — ou des planètes si vous préférez, cela revient au même, pour s’élancer sur la piste du temps vierge où tous les carrefours sont solaires, qu’ils mènent à l’échec relatif ou à la victoire facile, sur un chemin infini, libéré de la crainte du non-gratifiant et de l’attente infantile. Peut-être que la lumière ne peut pas être reconnue comme nécessaire avant que l’obscurité nous fasse mourir une première fois.

Le choix spirituel serait alors plutôt une nécessité évolutive qu’une décision personnelle. Dans les états de conscience où toute la vie est sentie comme une manifestation du Suprême, il est clair que les êtres se limitent à ce qui leur procure des satisfactions réelles. Si choisir la voie est une nécessité, le moi ne trichera pas, il s’y engagera sans réserve, guidé par l’intuition que c’est la seule chose à faire. S’il s’agit de quelque luxe ou d’une comédie quelconque, ou encore d’un mouvement dû à des influences extérieures, l’exigence du travail demandé semblera bientôt intenable. Pour la psychothérapie, l’aborder dans un état d’urgence est également nécessaire, pour qu’elle ne soit pas seulement une décoration de l’ego, une coquetterie. Le danger est le levier de toute mutation. Comme le dit Satprem, l’obstacle est l’allié. Sri Aurobindo et Mère ont découvert l’Esprit-Matière par un processus inconnu des hommes, la supramentalisation, qui vient couronner l’ascension évolutive en permettant à l’humain de recevoir par les centres subtils du corps l’énergie-conscience de l’univers. Leurs conclusions sont identiques. La manipulation de la nature s’exerce d’une manière impériale sur les générations et seule l’investigation exhaustive du moi par lui-même libère l’espèce, brise les aliénations généalogiques, entraîne l’épanouissement de l’être.

 

extrait du Traité d’alchimie vu sur  : http://www.supramental-astrologie.fr

ADAMA – Gouverneur de Telos

 

canalisé par Sarah 23 juin 2004

 

images (13)Ah ! Comme je suis heureux de parler au travers de toi ce matin. Cela faisait un bref instant que nous n’avons pu communiquer par écrit, comme tu le fais présentement. Il te fallait faire une pause, cela s’imposait à toi, petite fleur de Vie, pour que tu reviennes à la Vie, pour que tu te reconnectes totalement avec cette réalité, et pour que tu renoues contact avec ton Bel Amour des temps passés. Oh ! Comme nous sommes heureux ici, de te voir si étincelante de Lumière et d’Amour ! Ton canal devient de plus en plus lumineux, et ton corps se revêt de lumière.

Tu es magnifique, ma douce petite soeur de cristal. 

Bon, faisons les présentations, car en revenant sur Terre, tu m’as quelque peu oublié avec le processus de réincarnation.  Mais, tu te souviens peu à peu de tes origines. Tu n’as pas oublié mon âme, car le souvenir de mon âme gît en ton âme pour toujours.

Ce que tu as oublié, c’est qui je suis concrètement. Je Suis Adama, grand prêtre de Telos.

J’enseigne ici en cinquième dimension la sagesse infinie de la vie. J’accueille avec tout mon peuple, les êtres de divers plans venant de dimensions élevées ou égales à celle où Je Suis pour nous communiquer des informations lumineuses. Souvent, nous nous réunissons, et nous méditons sur la Terre notre Mère Éternelle, celle sur qui tu es en surface pour ta mission, pour ascensionner tes petits frères, apaiser leurs maux, communiquer, échanger ton savoir, soutenir, aimer inconditionnellement en élevant leurs âmes grâce à la mélodie pure de ton âme cristal.  

J’en reviens au fait que nous méditons beaucoup sur la terre. Nous lui envoyons tout notre Amour. En effet, elle subit et va subir de nombreux changements. Non, ne t’inquiète pas Sarah, tout cela est normal, c’est le processus normal d’ascension de l’âme Terrestre tout simplement. 

J’ai entendu vos craintes, les tiennes, celles de ton ami, vos craintes à tous, êtres qui ont demandé à vous incarner en cette période d’ascension pour aider l’âme terrestre. N’ayez absolument rien à craindre des catastrophes à venir. Vous serez épargnés de tout dégât matériel.

Sachez que cela est grandement nécessaire pour la terre de se purifier de toute la négativité qui l’empêche de s’élever, de respirer, mais cela n’est rien comparé à la luminosité de vos âmes, mes doux amis. Oh, il pleuvra encore sur ce monde, mais une goutte de pluie n’est rien comparée à la grandeur du Soleil de vos coeurs. (Sourire).

Tout est mis en place de façon à ce que le maximum d’âmes se reconnectent avec leur partie Divine, Le Coeur. Comment se reconnecter avec le Coeur ? Eh bien, il faut tout simplement méditer sur Soi, la Vie, prendre conscience de la Grandeur de la Vie et de l’espace lumineux où vous vivez. 

Se reconnecter avec le Coeur, est simple en SOI. Il faut voir la vie avec Amour, et aimer le Tout divinement, se débarrasser de toutes ses craintes, de tout le superflu qui vous étouffe, qui étouffe votre âme, votre coeur. Faire taire son EGO. Purifiez-vous de toute la négativité. Soyez LIBRES maintenant, et enlevez toutes ces craintes en vous.

Je ne vais pas énumérer un à un les « dégâts » qui se produisent en ce moment, et demain. Ce que je peux dire, c’est qu’il faut enlever ces peurs, car la peur n’existe pas.  C’est une illusion de la matière pour vous « empêcher » de voir les choses avec clairvoyance.

La peur n’est ni plus ni moins, un signal de votre ego, c’est un voile opaque sur la Vraie Vie, sur votre Vraie Valeur. La peur est aussi celle qui vous apprend à prendre conscience qu’elle est illusion, et qu’il faut cesser d’avoir peur de Tout pour Rien en fin de compte.

Par exemple, il faut goûter le sel pour apprendre à dissocier le salé du sucré, et prendre conscience qu’il existe le doux et l’amer.

Rien n’est un hasard. La pensée est créatrice. Toute pensée vibre dans le cosmos, et revient à vous comme des aimants. Il est bien connu que toutes énergies semblables s’attirent entre elles comme des aimants, non ?  Cela est une loi cosmique inaliénable.

Alors, si vous pensez positivement, toute pensée sera revenue à vous, et vous inondera de Lumière.

Alors que si vous pensez à la peur, la peur viendra à vous et vous étouffera d’un sentiment d’angoisse.

Tout comme la haine qui engendre la haine.

Mettez de la Lumière partout, avec votre coeur, et inondez la Vie de Lumière, pensez LUMIÈRE, mettez de la Lumière dans la négativité. 

C’est merveilleux comme tout le processus d’évacuation avance vite ! Toutes les âmes qui souhaitent être évacuées le seront comme convenu, car elles l’ont décidé depuis bien des millénaires, ou ont le libre-arbitre de s’auto libérer. Toute âme a le LIBRE ARBITRE, c’est un droit Inaliénable de l’âme.

Par conséquent, il y aura des âmes qui choisiront de rester enfermées dans la matière, (code 666 esprit dans la matière, involution) car leurs consciences ne sont pas suffisamment ouvertes ; ces âmes-là, doivent encore apprendre à l’école de la Vie. (Elles doivent toucher l’eau chaude pour prendre conscience de l’existence de l’eau froide).   

L’involution n’existe pas sans l’évolution, et vice-versa. Il faut respecter le choix de ces âmes, elles ne sont pas prêtes encore à aller en cinquième dimension. Tandis que d’autres, souhaitent grandir et se libérer de la matière (code 999, esprit dans le cosmos). Toute évolution est en révolution de l’involution, et vice-versa.

Tout est Mouvance, comme les atomes de vie flottant dans l’Univers pour chercher leur juste place. Il faut faire le juste équilibre, comme le dit mon Frère Michaël, à tes côtés Sarah. Le 69 = le Yin et le yang= équilibre= le 13 = Médium = Alpha 13 Omega. L’alpha et l’Omega sont en concordance avec le TOUT. Libérez vos esprits en vous reconnectant à l’Amour pour y faire l’équilibre mes frères (Bouddha).   

Il faut mettre beaucoup de Lumière en les âmes qui refusent  de se reconnecter avec leur partie divine, leur coeur, la Lumière de leur coeur. Il faut y aller tout doucement, progressivement, car trop de Lumière d’un seul coup les rendraient aveugles. 

Il faut aider seulement ceux qui demanderont votre aide, car sinon, elles pourraient vous épuiser, et si vous aidez sans le libre-arbitre de l’âme, vous nuirez à son âme, et alourdirez votre « karma ». 

Ne jamais aider une personne, sans qu’elle ne vous le fasse sentir, ou vous le demande, ce serait une erreur. Voyez que faire le bien d’autrui, peut faire son mal, même si bien souvent, c’est inconsciemment que l’on souhaite aider tous et toutes sans un accord, et parce que l’on a un grand coeur.  

Tout est lié. Les semences d’étoiles, vous êtes là pour répandre tout autour de vous un immense Amour, grâce à la musique de vos âmes, à vos vibrations si pures ; aux chants de cristal de vos âmes, vous élevez les âmes pour qu’elles deviennent des fleurs de Vie.

Les canaux de Lumière, vous illuminez la Vie de mille et un éclats. Souvent, vos sens sont limités en troisième dimension, et vous êtes comme « endormis », ne vous en faites pas pour cela. Dans quelques temps, (tout dépend de vos pensées, actes, de vos méditations… bien entendu) vous serez de nouveaux « ré-éveillés », à ce que vous êtes réellement, comme avant de revenir vous incarner en 3D. Ou pour d’autres âmes, elles seront pour la première fois éveillées, ce sera une joie de se découvrir ou re- découvrir avec un corps Lumineux. 

Soyez bien patients, ne soyez plus agités, et faites le calme en vous, respirez calmement.

Imaginez votre âme comme un océan. Lorsqu’en vous c’est agité, votre « océan intérieur » est tel une tempête ; l’écume de mer se cogne aux parois de votre esprit (mental) et vous vous sentez ballottés, apeurés par ce « chaos » intérieur, qui n’est ni plus ni moins celui que vous avez créé par vos pensées « chaotiques ».

Sachez qu’il faut calmer vent et marée pour que règne le silence intérieur en faisant le calme et en faisant taire son EGO pour libérer les voiles. 

Sarah, en toi c’est l’harmonie, mais quelques fois, lorsque tu as peur, tu crée et alimente le vent intérieur, et tu te sent agitée, n’est-ce pas ? (Sourire). Ce message est aussi valable pour toi, que pour tous, malgré l’intensité lumineuse qui diffère de chacun. Tout est bon à apprendre, même si cela semble acquis, rien n’est acquis. Prenez ce message comme un présent.

J’ai tant de choses à te communiquer, enfant de cristal !  Reste calme surtout, car nous avons tout le temps pour communiquer Sarah. Tu dois vivre au jour le jour, et savourer l’instant présent, en faisant l’équilibre parfait, tout en sachant regarder droit devant pour préparer un autre pas. Comme lorsque tu marches.

La vie est aussi simple que cela. Les « embûches », c’est aussi nous qui nous les créons. À la base, le chemin de vie est libre et sans embûches. Alors, n’aie de crainte pour le futur, la vie sera très Lumineuse. Imprégnez-vous de la douceur de la Nature, de la délicatesse du parfum des fleurs, du chant des oiseaux, de la pureté cristalline du ruisseau de vie, et respirez profondément au son pur de la vie.

Imaginez en vous la Mer, et le son des vagues monter et descendre.

Imaginez l’écume monter et descendre harmonieusement, avec délicatesse.

Imaginez le souffle d’une respiration calme, les battements d’un coeur battre calmement.

Imaginez encore et encore.

Si vous n’arrivez pas, ne forcez pas. Calmez-vous tout simplement, et évacuer le stress, puis recommencer…

Imaginez en vous la mer, et le son des vagues monter et descendre comme le souffle de la respiration qui dirige la vie.

Restez toujours calme, mes doux amis, mes frères de Terre, ce message s’adresse à vous. 

Lorsque vous vous sentez « étouffés », « irrités », faites une pause, et prenez le temps de respirer la vie. Ne cherchez surtout pas à précipiter les choses, en pensant que ça ira plus « vite ».  Faites le silence « intérieur », ressourcez-vous à la SOURCE, auprès des arbres, des fleurs de vie, et parlez à votre âme.

Méditer est TRÈS IMPORTANT pour votre harmonie. Surtout, lorsque vous vous sentez oppressés par les différents contextes de vos vies. Au contact de la société par exemple, imprégnez-vous de la Flamme Violette en appelant mon grand frère Saint Germain. Elle transcende toutes énergies nuisibles à votre bien-être en énergies positives. 

Respirez en violet (rires), souriez en violet, souriez à la vie en la voyant violette, habillez votre âme de violet, imaginez tout autour de vous un grand bouclier violet, une bulle de cristal, une flamme bleue et violette, et vous vous sentirez apaiser.

SOYEZ FORTS, et ne doutez plus de votre force intérieure.  

Sarah, transmets ce message sur le site Lumières de l’Au delà, Travailleurs de l’Amour ; transmets ce message à tous ceux qui souhaiteront se changer intérieurement, et irradie-les de ta lumière. Tu es magnifique, je te le rappelle, je vous le rappelle à TOUS, sans aucune distinction.

Tu es magnifique, ma petite soeur, n’hésite pas à écrire ce que je te dis au travers de ton canal, ne refuse pas ta magnificence.

Je t’aime à l’Infini. Transmets ma Lumière, et mon Amour tout autour de toi.

 ADAMA

 source canalisation http://www.lumieresdelaudela.com

TELOS – Comment Élever sa Conscience ?

 

(message d’Adama et du Conseil Lémurien de 12 de Telos)

9 C’est un sujet très vaste bien-aimés. Il pourrait remplir une encyclopédie entière car la réponse à cette question est comme un diamant avec plusieurs milliers de facettes. Chacune d’elles représentant un domaine dans lequel vous devez élever votre conscience bien au-delà de votre compréhension actuelle de ce qu’est la vie sur cette planète. 

Avant d’entreprendre une démarche pour augmenter votre conscience vous pourriez vous demander quelques questions telles que : 

- Que signifie augmenter ma conscience ?

- Pourquoi voudrais-je le faire ?

- Que se passe-t-il quand quelqu’un élève sa conscience ?

- Comment cela changera-t-il ma vie actuelle ?

- Que pourraient être les conséquences de ce voyage spirituel qui ne se termine jamais…

à l’éternité ? 

Quand vous commencez à contempler les réponses à ces questions avec votre cœur, vous entamez déjà le processus. Votre propre Dieu Intérieur se mettra en action, dans la mesure où vous lui permettrez, et il vous enverra les inspirations et les directives pour vous assister dans votre évolution. Rappelez-vous, chers amis, que c’est un cheminement qui progresse petit à petit selon votre voie unique et le degré d’action et d’intensité avec lequel vous vous impliquez dans le processus. Lorsque vous aurez développé une plus grande compréhension des questions énumérées plus haut, il vous sera beaucoup plus facile d’augmenter votre conscience. Vous pouvez presque en faire un jeu de découvertes illimitées. Vous pouvez le comparer à un « voyage de découverte de vous-même ». 

Laissez-moi vous donner une brève réponse à chacune de ces questions. Votre devoir sera d’élargir ces concepts mille fois, non pas autant avec votre tête qu’avec votre cœur. Votre cœur, votre cœur sacré, chers bien-aimés, est l’intelligence suprême de votre âme.

 Que signifie augmenter ou élargir sa conscience ?

Cela signifie de devenir plus conscient à tous les niveaux et dans tous les domaines de votre vie. Vous devez cesser de vivre en mode « auto-pilote » et de donner votre pouvoir aux autres. Ceci veut dire, de vous ouvrir, étape par étape, à votre divinité, à cet être spirituel merveilleux que vous êtes tout en vivant l’expérience humaine que vous avez choisi avant votre incarnation pour apprendre les leçons voulues dans cette vie présente. 

Cela signifie d’interrompre votre vie turbulente, du moins pendant une période de temps chaque jour, en méditation ou contemplation pour découvrir votre « Soi Réel ». Commencez à vous ouvrir à toutes les possibilités. Explorez la gloire et les merveilles qui sont à l’intérieur de vous et autour de vous, dans la nature et dans tout ce que vous regardez, sentez et touchez. Explorez les complexités des autres royaumes existant sur cette Terre que vous aviez toujours ignorées auparavant. Explorez votre cœur et découvrez l’ange d’or qui est votre vrai Soi, un autre aspect de votre identité éternelle.

 Commencez à explorer l’immensité, les merveilles de l’Amour et de la Patience de l’être, que vous appelez Terre Mère. Quand vous commencez à vous honorer, honorez aussi la Terre Mère et son Corps puisqu’elle est celle qui peut vous aider grandement dans l’élévation de votre conscience et de votre vibration.

 Débutez dès maintenant le magnifique voyage de la découverte de vous-même et de votre vraie nature, celle d’un être divin illimité qui vit une expérience humaine temporaire. 

Pourquoi voudrais-je élever ma conscience ?

 L’expérience humaine, remplie de défis, a été plutôt difficile sur la Terre depuis des milliers d’années ; ceci est dû principalement à la baisse du niveau de conscience des habitants de la surface. Vous avez permis une descente graduelle de la conscience supérieure des temps glorieux des trois premiers âges d’or à votre état de vie actuelle qui ne reflète aucunement l’être divin que vous êtes. La plupart d’entre vous ont une façon de vivre qui est étrangère à leur âme. La plupart ont perdu contact avec leur nature divine. Ils ne s’en souviennent même pas. De bien des façons, vous idolâtrez encore un Dieu extérieur à vous-même. 

Quand vous élèverez encore une fois votre conscience au niveau du Dieu que vous êtes, embrassant totalement votre divinité, tous les dons qui ont déjà été vôtres et qui vous appartiennent par droit de naissance vous seront retournés. Vous pourrez à nouveau démontrer dans votre vie quotidienne la facilité, la magie et la grâce du Dieu illimité que vous êtes vraiment au-delà du voile. Vous surpasserez, pour toujours, la douleur et les souffrances des limitations avec lesquelles vous vivez maintenant. 

Que se passe-t-il quand quelqu’un élève sa conscience ? 

D’abord il vous serait utile de prendre du temps pour considérer comment limité vous êtes dans votre état de conscience actuelle. Ensuite contemplez la vraie signification de la liberté et ce que cela représente pour vous personnellement. Décidez ce que vous voulez pour votre vie et comment vous aimeriez que cela prenne forme. Quels sont vos rêves ? Qu’aimeriez-vous manifester ou devenir dans cette incarnation ? Quels sont vos buts ? 

Réalisez-vous que vous pouvez tout avoir quand vous élevez votre conscience au-delà de vos perceptions limitées actuelles ? C’est ce qui nous a permis de créer un tel paradis et une vie de perfection à Telos. Nous avons ouvert nos cœurs et nos esprits à percevoir et à recevoir la perfection et la vie sans limite qui étaient destinées à cette planète. 

Ce fut la manière de vivre sur cette planète pendant trois longues périodes d’âge d’or il y a des millions d’années, avant la baisse de conscience. La chute de l’humanité n’a pas été causée par Ève en mangeant une pomme, comme beaucoup le croient encore. C’est une allégorie ou une métaphore – pas très bonne d’ailleurs. La chute est reliée à un compromis dans le haut niveau de conscience créé par un désir d’expérimenter la polarité. Et vous avez commencé à créer des expériences de doute et de peur. Elles ont amené votre conscience dans la séparation de la perfection qui existait à ce moment-là. 

Vous avez consciemment abandonné la connaissance de la magie de la conscience élevée et vous êtes descendus graduellement dans la séparation de la dualité que vous vivez maintenant. Votre connaissance antérieure a été effacée de votre conscience extérieure il y a, disons, des centaines de milliers d’années et même plus longtemps pour certains d’entre vous. Ceci veut dire, bien-aimés, que vous possédez cette connaissance dans les replis profonds de votre âme et de votre subconscient et que vous pouvez les ramener à votre conscience présentement. En abandonnant les fausses croyances distordues qui vous ont limité pour si longtemps, vous pourrez vous rappeler votre état premier et le manifester complètement dans votre vie physique actuelle. 

Comment cela changera-t-il ma vie actuelle ? 

En commençant à augmenter votre conscience, vous verrez vos désirs, vos intérêts et vos priorités changer. Vous commencerez à réaliser que vous, et seulement vous, êtes le créateur et l’autorité suprême de votre vie, malgré toutes les apparences extérieures. Vous commencerez à prendre graduellement charge de votre vie, comme un maître, plutôt que d’être toujours poussé d’un bord et l’autre par vos expériences extérieures. Vous utiliserez votre nouvelle conscience, et la connaissance acquise par l’expansion de votre conscience, pour créer une nouvelle réalité pour vous-même. Celle que vous avez toujours voulue, sans limites. 

Vous commencerez à créer une vie remplie de plus de beauté, plus de joie, de facilité, de fluidité, d’amour et de bonheur que vous n’avez jamais cru possible. Voici comment augmenter votre conscience changera votre vie. Quand vous commencerez à ouvrir davantage votre cœur à la possibilité de cette nouvelle vie, à nettoyer vos corps émotionnel et mental des vieux systèmes de croyances qui ne vous servent plus et qui vous gardent dans les limitations actuelles ; tous vos désirs et vos rêves deviendront graduellement votre réalité. Vous serez libre de vivre la sorte de vie que vous avez toujours voulu, peu importe ce que vous désirez. 

Que pourraient être les résultats de ce voyage spirituel qui ne se termine jamais… à l’éternité ? 

Les résultats sont infinis et illimités. Dans votre évolution cosmique, vous continuerez à augmenter votre conscience en tout temps, jusqu’à l’éternité. Vous reconnaîtrez votre identité réelle en tant qu’être éternel et immortel, un enfant de l’Amour créé par l’Amour. Vous saurez que vous provenez de l’Amour et que vous êtes en expansion continue vers un Amour de plus en plus grand. Vous êtes l’enfant d’un Dieu des plus omniscient et glorieux, et vous avez été créé avec les mêmes attributs, comme un duplicata en fait, et vous n’êtes rien de moins. Votre mémoire perdue sera restaurée. 

Malgré qu’il y ait des pierres ou des rochers à enlever de votre chemin, des épines à aimer jusqu’à ce qu’elles redeviennent douces ou des pentes raides à monter au début de votre voyage ; ne voulez-vous pas sortir de la petite boîte dans laquelle vous vous êtes placé vous-même et explorer ce qui peut être vôtre sur votre planète. Cette recherche de la Vérité pourrait vous introduire à une vie de merveilles et de délices au-delà de vos rêves les plus extravagants. Demandez-vous : faites-vous partie d’une civilisation isolée vivant sur cette planète ou sommes-nous tous frères et sœurs provenant de l’Amour du même Créateur ? Êtes-vous seul ou êtes-vous part d’une immense création infinie faite de diversités illimitées ? En sortant de la petite boîte dans laquelle vous vivez, vous découvrirez le « vrai monde ». Vous réaliserez que votre petite boîte était une illusion et que vous n’êtes pas séparé et seul. Vous êtes part de Tout Ce Qui Est, de l’Amour sans fin. 

canalisation ADAMA et Aurelia Louise Jones 

TELOS / Le Temple de l’Union

 

 

PICSalutations et bénédictions ! Je suis Adama, de Telos. Me voilà à nouveau en compagnie d’Ahnamar, l’un de nos doyens vivant à Telos depuis les débuts de notre existence sous terre, il y a un peu plus de 12 000 ans. Celui-ci a vécu à la surface pendant plus de 2 000 ans avant la disparition de notre continent ; il a préservé un corps juvénile depuis environ 14 000 ans, selon votre calendrier. Grand, dynamique et beau, il paraît avoir de 35 à 38 ans. 

À l’époque de la Lémurie, Ahnamar et sa flamme jumelle érigèrent un temple d’une beauté exquise qui se nomme Temple de l’union. Cet édifice rend hommage à l’amour et à l’union des flammes jumelles. Depuis, ils sont les gardiens planétaires de cette étincelle inassouvie d’amour immortel. Je me retire afin de permettre à Ahnamar de poursuivre Bénédictions et amour à tous ceux qui liront ce message. 

À l’époque de la Lémurie, la plupart des hommes et des femmes partageaient leur vie avec leur bien-aimée flamme jumelle. Les mariages prenaient place dans ce temple majestueux. Les couples se paraient élégamment afin de consacrer leur « union » aux énergies de l’étincelle inassouvie d’amour immortel. Bien que celle-ci soit disparue de la surface lors de l’engloutissement de la Lémurie, elle perdure sur cette planète dans le Temple de l’union, qui s’est entièrement élevé vers une vibration de la quatrième dimension lorsque notre continent fut détruit . Ce temple existe encore aujourd’hui près du Mont Shasta, à l’endroit même où il fut érigé autrefois ; il vibre désormais à une fréquence de la cinquième dimension. Si la structure matérielle ne se trouve plus dans votre dimension et ne peut être perçue dans votre réalité, soyez toutefois certains que pour nous elle est bien tangible et réelle. Ce temple est très dynamique et perpétue à ce jour toutes les fonctions qu’on lui avait attribuées au moment de sa fondation. Ce monument est sis dans la cité cristalline de lumière qui existe sous forme éthérée près du Mont Shasta ; il a un diamètre de près de soixante-cinq kilomètres. On vous a promis que cette prodigieuse cité lémurienne prendrait un jour une expression plus matérielle et que plusieurs d’entre vous pourraient la voir et y pénétrer. 

Quand cela se produira-t-il ? Demandez-vous. Nous en ignorons encore le moment précis. Nous prévoyons que ce sera vers la fin de la présente décennie. Quand cette descente aura lieu toutefois, ce temple ainsi que toutes les merveilles de la cité de cristal seront révélés à ceux dont la vibration spirituelle correspondra à celle de la cité ; Aurelia, que vous connaissez aussi sous le nom de Louise Jones et qui était attachée à ce temple à l’époque de la Lémurie, a redécouvert son site lors d’une balade dans les environs de son domicile, près du Mont Shasta. 

Elle a d’abord perçu qu’il s’agissait d’une région très spéciale, sans toutefois pouvoir percer son mystère. Pour des raisons qu’elle ignorait, elle se sentit pousser à revenir fréquemment dans la région afin de s’y promener et méditer. Plusieurs fois par semaine, nous l’observions gravissant la colline. Nous étions toujours ravis de sa venue, surtout la première fois. Nous espérions ardemment le jour où nous pourrions communiquer avec elle directement. À l’insu de son mental extérieur, elle reçut à chaque visite un accueil chaleureux et beaucoup d’attention et d’amour de notre part. 

Plusieurs millénaires s’étaient écoulés depuis que nous avions eu l’occasion de communiquer consciemment avec une personne de la surface à cet endroit. Des riverains viennent aussi se balader sur la colline de temps à autre, mais nul d’entre eux n’a la moindre conscience de ce que représente ce site. 

Petit à petit, nous avons donné à notre amie Aurelia des éclaircissements sur la nature de son coin préféré. Cet endroit qui l’attirait si fortement. Son amour et son grand respect pour le caractère sacré de l’endroit nous ont permis de nous révéler à elle plus ouvertement et de divulguer plus à fond sa participation antérieure au Temple de l’union. 

Aurelia y a récemment célébré un mariage (c’était le 1er novembre 2001) ; elle a alors sollicité notre présence à tous et celle du royaume de lumière. C’était la première fois, depuis l’engloutissement de la Lémurie, qu’une noce prenait place sur le plan physique à l’endroit précis où se situe notre Temple de l’union dans la cinquième dimension. L’occasion fut pour nous source de grandes réjouissances, et nous avons apporté notre concours à la cérémonie. Moi, Ahnamar, j’ai fusionné complètement avec elle. 

À l’insu de son mental externe à l’époque, elle s’était ouverte à une expérience fabuleuse. Suivant son intuition, elle suggéra ce lieu au couple de flammes jumelles qui souhaitait qu’elle consacre leur union. Cet événement réjouit profondément les Télosiens, le Concile lémurien et les êtres du royaume de lumière. Des centaines de milliers, voire des millions, d’entre nous des domaines invisibles ont littéralement assisté à ces épousailles dans leur corps éthéré. D’une certaine manière, il valait mieux qu’Aurelia ne puisse pas nous voir tous réunis, sinon l’ampleur du rassemblement l’aurait intimidée. La population entière de Telos et du royaume de lumière semblait s’être réunie, ovationnant la réactivation dans le spectre physique de l’étincelle d’amour des flammes jumelles à partir de notre temple. 

Ce n’est qu’après la cérémonie que nous lui avons divulgué davantage d’informations sur la nature véritable du temple et sur l’activation fantastique pour la planète qu’avait déclenchée le mariage. Elle avait suivi son cœur et son intuition, et nous constatons avec amusement qu’elle nous avait fourni l’occasion de percer cette ouverture dans le plan physique. Le scénario que nous avions tant espéré se déployait en une séquence dans faille, et ce, sans qu’elle n’ait la moindre idée de ce qui se passait vraiment en parallèle à la cérémonie. L’anecdote nous fit sourire nous aussi. 

Beaucoup constatent que les rapports conjugaux sont souvent catastrophiques ; ils suscitent davantage de stress et de déception que de joie et de bonheur durables, car ces relations déchirantes se fondent sur la dualité plutôt que sur l’unité de l’amour divin. À moins de reposer sur cette unité, une liaison de pourra jamais assouvir la soif qui vous tenaille. 

Consentez maintenant à ce que je vous fasse quelques remontrances. En tant que gardien de l’étincelle inassouvie d’amour, j’observe depuis un bon moment les rapports que vous entretenez à la surface. À ceux d’entre vous qui cherchent leur bien-aimé/e à l’extérieur d’eux-mêmes, laissez-moi préciser que ce n’est pas ainsi qu’ils le/la trouveront. Votre douce moitié est également partie de vous. Il ou elle possède peut-être un corps distinct dans le monde extérieur, mais il peut être un peu délicat de rencontrer cette personne si vous n’êtes pas prêts. Ce ne sera pas forcément dans votre intérêt, parce que l’expérience maritale tridimensionnelle ne comporte pas toujours cette affinité de caractère et d’esprit ; telle compatibilité n’est possible que si deux êtres atteignent le même degré de préparation et d’évolution. Écoutez-moi bien, chers amis. Cherchez d’abord cet autre tout spécial dans chaque cellule et chaque atome de votre cœur et de votre âme ; entamez une histoire d’amour avec lui ou elle. Cette personne est le Soi, votre contrepartie divine qui vit en vous. La relation extérieure n’est rien d’autre que le reflet de votre propre rapport au Soi divin. Quand vous apprendrez à vous apprécier dans chaque aspect de votre essence, de votre nature divine et de votre expérience humaine, et quand l’amour céleste pour le Soi régira votre cœur et votre vie, vous ne chercherez plus ailleurs votre douce moitié. Vous saurez que vous l’avez trouvée. Peu importe la forme extérieure qu’elle prendra, votre cœur sera enfin comblé, serein. 

À ce stade de votre vie spirituelle, le miroir ou le reflet de cet amour absolu pour le Soi ne peut que se manifester concrètement dans votre vie. Il s’agit d’une loi cosmique infaillible. Si vous n’avez pas encore trouvé cet autre, c’est que vous n’en êtes pas là. Malgré tout, il apparaîtra dans votre vie en temps cosmique, et l’attente, s’il y en a une, sera sans importance parce que vous saurez que votre cœur est déjà uni à l’objet de vos espérances et de votre amour. Vous saurez que votre complément divin, ou flamme jumelle, tant souhaité, que cette union divine parfaite se manifestera d’une manière ou d’une autre. Les êtres des dimensions supérieures ont déjà atteint cette perfection de l’amour divin ; s’ils ne l’avaient pas obtenue, ils se trouveraient là où vous êtes. Quand vous y accéderez vous-mêmes, vous serez alors élevés vers un domaine supérieur où vous connaîtrez l’union sublime avec l’autre, union qui persiste à vous fuir depuis si longtemps. Elle peut également se produire dans votre réalité tridimensionnelle. Une fois cet état d’amour divin parachevé en votre cœur, tout vous sera offert, même votre flamme jumelle . Au nom de cet amour parfait, je vous suggère de vous mettre dès maintenant en quête de votre bien-aimé/e à l’intérieur même de votre Soi. Voilà la manière la plus rapide de retrouver votre flamme jumelle. Inutile de placer une petite annonce dans les journaux ou de fréquenter les bars pour célibataires. Une fois que vous aurez découvert l’âme sœur en vous, vous vous retrouverez littéralement nez à nez avec cette personne si spéciale ; il vous sera impossible de l’éviter ! 

Accueillez toutes vos épreuves avec l’amour divin. Je vous convie avec plaisir à vous joindre aux cours que je donne le soir dans notre temple à l’intention de ceux qui souhaitent s’unir à leur flamme jumelle. 

Je ne suis en aucun cas ce que vous appelez dans votre langage un « entremetteur ». Nous sommes disposés à vous aider à vous reconnecter avec cette merveilleuse partie du Soi que vous avez délaissée il y a si longtemps ; c’est celle-ci qui vous appellera dans votre vie votre bien-aimée, ainsi que tout ce que vous désirez. Nous ne le ferons pas à votre place, mais nous vous indiquerons comment y arriver par vous-mêmes. Nous vous enseignerons le vrai sens de l’union. 

Le soir, avant de vous endormir, priez vos guides de vous emmener au temple de l’union pour assister à nos cours. Mon équipe souterraine et moi-même vous accueillerons avec grand plaisir. Je vous promets que nous passerons ensemble un bon moment. Grâce au voile qui s’atténue entre les dimensions, plusieurs se souviendront avec bonheur de leurs délicieuses expéditions nocturne. 

Je suis Ahnamar. 

canalisation ADAMA et Aurelia Louise Jones 

JEAN, l’Envoyé de Shambhalla

JEAN, l’Envoyé de Shambhalla dans MESSAGES EVENEMENTS images

Interview de Jean-Claude Genel

Lors de la fête du Wesak (pleine Lune du Taureau du 17 mai 2011), Jean-Claude Genel a transmis les instructions de Jean, l’Envoyé de Shambhalla. Il a également annoncé la mission des « Âmes hébraïques » dont le rôle serait d’assurer le passage de l’humanité dans le cycle nouveau. Découverte.

Pouvez-vous nous parler de Shambhalla ?

Jean-Claude Genel : Shambhalla  est le centre d’énergie d’où rayonnent les forces qui transmettent la vie du Créateur jusque dans notre réalité humaine. Pour donner une image, ces forces sont comme les classes d’un vaste collège répondant à l’évolution de notre planète. Ainsi, en plus des Maîtres incarnés qui dispensent un enseignement spécifique, Shambhalla dispense des courants d’énergies, chacun placé sous l’autorité pleine et entière d’un Etre de lumière. Shambhalla est également le « lieu » où se prennent toutes les décisions concernant l’évolution spirituelle de l’humanité. Celles-ci procèdent d’une vision cosmique et intègrent les époques, les changements d’ères ainsi que les grandes transformations imposées par un nouveau cycle de 26 000 ans environ (12 ères de 2160 ans). Celui qui s’amorce dévoile un peu plus la réalité de Shambhalla qui se manifeste à travers différents chemins de lumière et de multiples vérités. Ces forces vont devenir accessibles à un plus grand nombre d’êtres éveillés car, d’une part elles entrent en action pour faire évoluer l’ensemble de l’humanité et, d’autre part, elles sont véhiculées pour un temps par les « âmes hébraïques » et donc sous leur responsabilité.

Pouvez-vous définir qui sont ces « Ames hébraïques » ?

JC G : Les âmes hébraïques sont des intelligences manifestées et canalisées par certains êtres en fonction de leur évolution. Leur mission est de faire évoluer la Terre en dépassant le mode humain – qui atteint ses limites en cette fin de cycle – pour vibrer sur celui de l’âme. Ces âmes ou énergies divines intelligentes représentent les forces vives animant la structure spirituelle de l’âme en tout être humain et que je nomme les « Valeurs de l’Ame« . Chaque valeur est une source de lumière qui révèle l’Amour divin en fonction de l’évolution de chacun, donc des expériences et de la compréhension de chaque âme. En ce début de cycle de 26000 ans, les nouvelles énergies liées à l’action de Shambhalla vont désormais toucher les êtres au plus profond de leur existence avec, pour conséquence, la résurgence des douze Valeurs fondamentales. Celles-ci favoriseront une nouvelle manière de penser pour que l’humanité s’adapte aux changements spirituels en cours ; c’est une question de survie.

Vous semblez accorder une place prépondérante aux valeurs. Pouvez-vous en citer quelques-unes ?

JC G : Je distingue douze valeurs fondamentales, parmi lesquelles le courage et la justice, l’obéissance à soi et la persévérance, mais aussi la simplicité et la compassion en passant par la patience et la confiance. Les valeurs sont un moyen simple et accessible pour se connaître en profondeur, dans l’esprit du célèbre adage socratique « Connais-toi toi-même. » Elles permettent une exploration de notre nature humaine et une reconnaissance de notre nature spirituelle. Elles facilitent l’intégration de notre véritable pouvoir personnel qui permet de prendre le contrôle de notre destinée. Grâce aux valeurs, chacun peut prendre conscience qu’il peut élaborer un futur ne reposant plus sur des schémas sclérosants et passéistes mais sur un enseignement du cœur, hors temps, que les grands prophètes ont su réactiver. C’est ainsi que la plupart d’entre nous, dans leur recherche personnelle, ont le désir d’identifier une « valeur-essence », une « valeur-solaire » capable de les guider en toute sécurité dans l’incarnation et ses multiples expériences. Comme un train est constitué d’une motrice et de wagons, notre pouvoir personnel, celui qui nous oriente infailliblement vers notre accomplissement, repose sur une valeur-motrice, la valeurs-solaire, qui entraîne tous les valeurs-wagons. Cela signifie qu’en toute circonstance, si nous sommes animés de notre valeur-solaire, nous bénéficions de la puissance de toutes les autres valeurs, comme le diamant brille de toutes ses facettes. La valeur-solaire est le code secret que chacun doit connaître et activer pour qu’à tout moment il puisse progresser et remettre de l’ordre dans sa vie.

Quelle place donnez-vous à Jean que vous nommez l’Envoyé ?

JC G : Jean, le disciple « Bien-Aimé » est le pur reflet de l’amour christique, représente une énergie extraordinaire. Il possède la connaissance secrète du cœur qui nous est révélé à travers nos prises de conscience tout au long de notre vie. Sa place est directement liée aux valeurs. Celles-ci correspondent à des classes, à des chemins initiatiques, à des intelligences. Nous pourrions considérer chacune d’elles comme une entité spirituelle que nous pouvons appeler un « Maître ». Actuellement, tout s’assemble comme les pièces d’un vaste puzzle mystique – réalité de Shambhalla, mission des âmes hébraïques, résurgence de Jean, émergence des valeurs de l’âme, etc. – dont la réalité intérieure balaie peu à peu l’histoire spirituelle fabriquée par les hommes et véhiculée par les religions. Jean, en tant que chef des initiés, représente la source christique qui ouvre l’humanité aux prises de conscience majeures. Les valeurs qu’il représente accompagnent tout être dans son cheminement et le conduisent à l’éveil. Elles ont le pouvoir de réintégrer la pureté christique dans la conscience.

Vous prônez donc un travail personnel pour que l’ensemble de l’humanité s’éveille ?

JC G : L’âme de chacun doit délivrer son propre message à travers l’incarnation et cela passe par une manière de penser différente où le passé reste au passé et où le présent laisse s’épanouir une vision générée par l’énergie pure du futur. Le processus est en marche, relayé par l’inconscient collectif, jusqu’à ce qu’un Avatar vienne nous enseigner la suite de la révélation christique, en touchant notre intelligence et en la développant. Son enseignement nous apprendra que la connaissance ne se limite pas à notre Terre et que voici 2000 ans, la présence christique s’est aussi révélée dans bien des mondes habités simultanément. Pour le moment, nous traversons une période de mutation qui déstabilise et sème la confusion dans les esprits non préparés. Tous ceux qui sont en quête d’eux-mêmes savent que le fruit de leur expérience spirituelle rejoint et stimule l’inconscient collectif et que celui-ci, en retour, répond à toute nouvelle aspiration sincère. Il représente un « noyau dur » auquel se relie naturellement toute personne s’engageant dans une démarche de sens et dont elle reçoit force et inspiration. Cette « mise en réseau », donc en résonance, a pour effet d’amplifier toute prise de conscience de celles et ceux qui œuvrent à la révélation d’une société nouvelle. Ce phénomène permettra de traverser des obstacles jugés encore infranchissables aujourd’hui. C’est bien ainsi que le Christ est apparu sur Terre, fruit d’un désir et d’une volonté portés à son point de manifestation.

Concernant l’amour christique auquel vous faites souvent référence, vous l’avez déjà développé dans un livre comportant les messages d’une âme dans l’au-delà.

JC G : L’âme qui s’exprime dans l’ouvrage « Rencontres avec une Etoile » témoigne clairement du niveau de conscience que nous sommes capables de véhiculer au cœur de l’existence sans attendre que la mort nous le révèle. L’Au-delà devient d’une étonnante proximité et nous comprenons qu’il est une composante de notre nature spirituelle et donc aussi de notre existence terrestre. Ces « rencontres », je les nomme volontiers des « méditations », tant elles traduisent des états intérieurs que nous ressentons mais que nous n’osons pas encore affirmer dans notre quotidien. A leur lecture, nous comprenons dans un premier temps à quel point nous sommes sourds et aveugles, plongés dans un monde d’obscurité et d’ignorance. Mais cette richesse lumineuse, longtemps considérée comme relevant d’un ailleurs bien séparé de nous ici-bas, nous est de plus en plus accessible. De tels témoignages nous permettent de nous familiariser avec notre véritable essence et de la traduire dans un art d’être au monde. L’immense puzzle de la vie divine est en train de s’assembler sous nos yeux et nous en sommes les artisans dévoués.

Pour vous, quel rôle peut jouer l’année 2012 ?

JC G : Symboliquement, je dirais que 2012 verra l’apposition d’une des pièces majeures. Les Maîtres n’ont-ils pas évoqué une certaine « distorsion du temps » ? (3) Ce saut quantique nous permettra de nous affranchir de l’illusion du temps et l’impact créé dans notre esprit nous entraînera dans de nouvelles réflexions et considérations qui nous rapprocheront de la réalité de Shambhalla. Nous sentirons notre âme de plus en plus vivante, de plus en plus vibrante, facilitant le passage des informations de Shambhalla sur Terre. Les âmes hébraïques adombrent l’âme des êtres disponibles, conscients, intelligents de ces vérités et qui pensent déjà différemment. Il est là le passage, précisément dans l’enseignement que ces êtres vont proposés. Un enseignement fait de l’accomplissement des valeurs. La connaissance auquel il donne accès est un pont vers une nouvelle liberté d’être qui passe par l’incarnation d’une valeur majeure contenant toutes les autres comme autant d’intelligences imbriquées pour fortifier la nôtre que l’on appelle l’évolution.

Vous distinguez fréquemment deux formes d’intelligence. Pouvez-vous les définir ?

JC G : Je distingue celle liée à l’éducation et au savoir. Elle permet à tout un chacun d’organiser et de gérer son existence. Elle provient donc de l’apprentissage et de l’expérience qui développent la compréhension. Et celle liée aux prises de conscience successives qui viennent d’une réflexion sur le sens de la vie et développe en l’homme un état de conscience qui le porte à développer une autre forme d’intelligence liée au développement naturel de son âme. C’est l’intelligence de la vie, auxquelles émotions et intuitions participent. Elle repose sur les valeurs de l’âme, véritable structure énergétique qui nous relie au tout et résonne de concert avec lui. Cette intelligence-là maintient l’être en lien permanent avec l’intention créatrice ou Dieu. Elle ouvre à la multidimensionnalité de l’existence. Cette intelligence se nourrie des « droits de l’âme » par lesquels l’Esprit divin se manifeste dans sa création. La prochaine étape de l’évolution de l’humanité sera de vivre la richesse de l’Esprit et instaurant, pour cadre de vie, les « droits de l’âme ». Les « Droits de l’Homme » sont un formidable marchepied, à condition qu’ils soient appliqués et respectés. Ils permettront d’aller plus avant dans la reconnaissance de la divinité en l’Homme. Dans ce cas, tout être humain dans son expérience vivra consciemment la richesse de l’Esprit. Cette complémentarité entre l’horizontalité de l’intelligence humaine et la verticalité de l’intelligence divine donnera le jour à une nouvelle civilisation. Le prologue du nouveau cycle qui s’annonce doit s’ouvrir sur la reconnaissance et l’étude des Droits de l’Ame.

Pensez-vous que si l’humanité parvient à s’éveiller à une spiritualité sans dogme, elle aura une chance de poursuivre sa quête dans le prochain cycle ?

JC G : L’humanité actuelle se croit évoluée mais elle en est encore au stade enfantin de penser que ce qu’elle ne voit pas n’existe pas. Elle se laisse encore distraire par toutes sortes de croyances religieuses et en oublie son lien direct avec la source originelle. Elle s’illusionne dans un monde d’images et de mirages qu’elle croie permanent et dans lequel son âme disparaît. Le choc du passage d’une ère à une autre lui prouvera que tout ce qu’elle voit n’est qu’éphémère et les âmes hébraïques saisissent déjà l’occasion pour l’inviter, par le cœur ou par l’âme, à s’ouvrir à une autre contemplation. Nous allons voir la nouvelle réalité se superposer peu à peu à l’ancienne et nous ressentirons les vérités qu’elle nous inspire. C’est ainsi que l’héritage christique resurgira et s’imposera comme fondement d’une fraternité nouvelle. Il stimulera en nous le désir de retrouver notre force intérieure et d’oser construire la vie sur l’amour que les valeurs nous inspirent. C’est-à-dire que chacun de nous est appelé, grâce aux âmes hébraïques, à prendre conscience de son talent et à vouloir structurer sa vie en fonction de ce qu’il ressent et non pas en fonction de ce qu’on lui dicte.

Les créations technologiques sont-elles compatibles avec une haute spiritualité ?

JC G : Les créations technologiques prennent un véritable ascendant et peuvent nous donner l’illusion d’une grande évolution. Mais rien ne changera dans la conscience de l’être qui finira par s’y complaire et s’y enfermer. Il est donc du devoir de chacun de se diriger vers la spiritualité pour comprendre le fil conducteur de l’évolution authentique et faire resurgir des vérités saines. Sur toute la surface de la Terre, chaque peuple est appelé à réhabiliter, en fonction de son historique mystique, les droits de l’âme. Les âmes hébraïques viennent enclencher un nouveau cycle et nous aider à aborder l’Esprit en nous à travers les droits de l’âme. Grâce à elles, nous allons pouvoir tourner une page en nous posant des questions essentielles, obligeant notre cerveau à jouer son rôle véritable, celui de tisser les énergies de l’âme. Nous sommes donc au début d’un changement de paradigme majeure, celui qui verra l’être humain explorer qui il est dans son âme et formuler ses droits nouveaux, reflets de la puissance divine en l’humanité.

Livre de référence : L’Envoyé de Shambhalla (livre + CD)

Sananda, message reçu

 

Sananda, message reçu dans LEMURIENS de TELOS images-12Je suis très heureux d’ouvrir la porte à l’Humanité sur une nouvelle ère. C’est avec joie que nous vous accueillons. Certes, cette période n’est pas aisée à gérer. Surtout restez en harmonie avec la plus haute partie de vous-même. Ne vous désunifiez pas. Restez avec la joie dans le cœur même si c’est difficile. Faîtes cet effort afin de ne pas assister à votre propre déconfiture.

Tous les moyens sont bons pour vous apprendre à grandir. Cette période vous aide à vous débarrasser de vos carcans bien inutiles. Nous vous chaperonnons afin que chacun d’entre vous rentre dans une nouvelle destinée de choix, de croisée des chemins, de découverte de la nature humaine, de la nature Divine en soi, autour de soi. Cette période est propice à une nouvelle montée en fréquence de Gaïa et de vous-même. Nous sommes tous concernés.

Cet allègement profite à tous dans l’Univers. C’est cela qui est formidable. Soyez confiants même si cette nouvelle ère s’annonce difficile au début. Septembre 2005 vous ouvre ses portes. La rentrée est proche. Votre vie sera bouleversée en bien,… chamboulée, devrais-je dire. Beaucoup se sentiront allégés. Ne restez pas sans rien faire. Profitez de vous alléger. 

Ces jours-ci vous préparent à une nouvelle phase de maturité. Septembre marque la saison des vendanges, des Récoltes Divines. Les vignerons sont à l’œuvre. C’est ce qui fait que le vin, par la suite, pourra couler à flots. Les vignerons, c’est vous. Les vendanges sont le fruit de vos actions. Le raisin, c’est Dieu en vous. Le vin est le nec plus ultra : c’est la Source dont nous sommes tous issus. 

Le vin enivre. Le vin est la joie. L’Ivresse Divine est contenue dans ce breuvage. Si vous ne pressez pas le fruit de vos actions, jamais la joie, l’Amour ne coulera et ne vous enivrera. Soyez tous les jours le vigneron qui presse le raisin  et qui profite du vin de la Vie. Soyez celui qui EST.

La Vie Divine est éternelle, Immortalité Souveraine. Ne vous identifiez pas à votre corps physique. Soyez celui qui habite le Temple du Sacré. Soyez celui qui a le plus grand respect pour ce Tabernacle Divin. Soyez en votre nom personnel Dieu sur Terre, le vigneron, celui qui fait les vendanges et presse le raisin pour en extraire la quintessence, le Vin de la Vie. Soyez l’Amour et la joie incarnés.

Vos actions en septembre seront déterminantes pour les mois, même les années à venir. Soyez prêts à suivre votre intuition après avoir nettoyé votre mental, votre corps, l’ensemble de vos corps au mois d’août. Septembre étant le mois pendant lequel le raisin est pressé, vos actions, vos lourdeurs sont extraites. Nous séparons l’ivraie du bon grain.

Nous rendons à Mère Nature ce qui lui appartient, le fruit de vos actions. Gaïa nous le réclame. Elle réclame que votre corps de chair venant d’elle-même soit sanctifié. La Terre, par le fruit de vos actions, est bénite des Dieux. Nos Frères des Etoiles envoient sur Terre une énergie de pureté sans pareille qui a pour objet de diviniser les corps subtils les plus proches d’Agartha et des Etoiles.

Les énergies arriveront ainsi à vous prendre en sandwich. Le cœur de Gaïa s’ouvre : une énergie toute particulière sera déversée le 15 août, le 21 août, le 9 puis le 11 septembre afin de bénir Gaïa. Elle recevra en plein cœur une énergie d’action purificatrice le 15 août qui lui permettra de s’élever jusqu’au 21 août (montée en fréquence rapide sur 7 jours). Après cette date, cette énergie va se déployer et s’activer sur toute la planète pour accueillir septembre. 

Arrivé au 9 septembre, nous avons décidé que l’action se précise dans vos corps de chair. Vous aurez accès à votre plan d’incarnation par le biais d’une énergie de transmutation qui intégrera ces informations, ces connaissances dans l’ensemble de vos corps et tout cela  s’intensifiant jusqu’au 11.

Vos cœurs vont s’ouvrir ; vous émotions vont couler à flots. Vous serez aimants, tendres à souhaits. Si vous vous croyiez aussi durs que cela à percer, en cette période, vous serez malléables, « préssables » à souhaits. Vous serez le raisin, le fruit de vos actions afin de préparer le bon vin.

Ces dates, en septembre, sont vitales. Nous avons décidé de contrecarrer, d’effacer ce qui s’est passé en 2001. Cette année, le 11 septembre sera jour de fête. Vous vous sentirez joyeux sans savoir pourquoi. Laissez-vous infuser. Déjà, le 15 août, Lady Marie enverra une énergie de pacification dans le cœur de Gaïa ainsi que dans tous les cœurs des êtres vivants.

Cette énergie remontera du cœur de Gaïa pour rencontrer cette belle énergie d’Amour envoyée par nos Frères des Etoiles qui viendra vous prendre en sandwich le 21 août, jour de sanctification pour Gaïa. Pendant 7 jours, les énergies vont monter et descendre verticalement pour que le 21 août, arrivées à la fréquence idéale, elles se mettent et s’activent sur toute la Terre, à la surface, à l’intérieur, dans tous ses corps subtils et rayonnent dans tout le Cosmos jusqu’au 9 septembre.

Les clés de vos vies vous seront délivrées du 9 au 11 et chacun pourra prendre ses décisions par la suite. Soyez certains que la meilleure période pour organiser vos vies sera  juste après. Soyez conscients que si jusque là vous n’aviez pas réellement bougés, cette période très énergisante vous procurera la montée d’adrénaline nécessaire pour vous activer. Vous pourrez profiter de bouger tant que la vie s’exprimera en vous.

En ce moment,  vous aimeriez bouger mais vous vous sentez retenus ; vous remettez tout au lendemain. Le moral est bas parfois. Cette période vous apprend l’action dans la non-action et la non-action dans l’action, vous apprend à patienter, à laisser le raisin arriver à maturité.

Cette période est propice : laissez le soleil faire son œuvre. Laissez ces baux fruits dorer au soleil. Et pourquoi pas vous par la même occasion ? Laissez le charme agir. Dieu a tout préparé ; laissez-le vous faire la surprise. Actuellement, ne pensez qu’à vous délester de vos fardeaux encombrants et inutiles.

L’arrivée de septembre sera joyeuse. Préparez-vous aux retrouvailles du vigneron et de son vin. Ce dernier sera fameux cet hiver. Le soleil aura bien mûri les grappes. Les fruits de vos actions sont presque mûrs, prêts à être bientôt vendangés. Ce que j’ai omis de vous dire, c’est que le vin est le fruit des actions de toutes vos vies. Cet ensemble sera transmuté en une grande cuvée cosmique, sanctifiée, divinisée.

A partir du 11 septembre, la Vie Divine s’installera. La Fourmilière va s’activer, toutes les ouvrières ayant reçu leurs informations. Ayez conscience que Gaïa va bouger dans tous les domaines (politique, social, spirituel,…). Sur tous les plans, la Vie s’exprimera avec véhémence.

Le mois de septembre sera mémorable dans tout le Cosmos. Il va se préparer bien des évènements dans la vie de chacun, dans la vie de Gaïa. Vous serez submergés de joie et vous approuverez, validerez tout ce que vous avez fait, toutes vos actions. Vous serez à même de recevoir le Diplôme Divin qui vous permettra de pratiquer ce pour quoi vous êtes venus ici-bas. Vous passerez de la théorie à la pratique si vous ne l’avez pas déjà fait.

Quel remue-ménage ! Beaucoup se trouveront bouleversés mais avec un tel baume au cœur. Vous sentirez dans vos veines et vos artères une infusion de bonté, d’action, de choix, de décisions. Et vous n’aurez pas envie de vous arrêtez en si bon chemin. Pour beaucoup, ce sera le départ, le « GO » que tout le monde attendait depuis si longtemps qui retentira dans tout le Cosmos scandé par les applaudissements et les encouragements de nos Frères des Etoiles.

La Vie sera carrément plus simple, plus ouverte en vous-même. La Vie sera beaucoup plus fluide. Et s’écoulera le vin, fruit de la connaissance. C’est avec joie que Dieu Père Mère exulte de joie. Il attendait enfin que la moisson fut réalisée : « les blés furent coupés, le raisin vendangé … ».

Le blé mûr, le raisin frais permettront de donner à boire et à manger à tout le Cosmos. Le Pain et le Vin seront donnés à satiété. Cette immense joie qui transporte mon cœur va bientôt arriver sur Terre afin de vous transformer et vous donner le gîte et le couvert. Le Frère donnera à son Frère. La Vie Eternelle s’installera pour toujours. Gaïa verra s’installer l’Immortalité. Chacun verra préparer son corps de lumière.

A partir de ces instants bénits, l’énergie de Véga, de la Constellation de la Lyre, d’Andromède, de Sirius, d’Orion, de Vénus et de tant d’autres Etoiles vont s’intensifier sur Terre. Soyez à même de les accueillir dans votre Temple, dans votre Tabernacle. Accueillez le Sacré dans votre Temple Sacré pour que votre Sacré se manifeste et s’unisse aux Cœurs dans le Cosmos afin de former une belle farandole.

Que chaque parole arrive à l’Unisson dans tous les Cœurs ! Que le Verbe soit créateur ! Que le « OM » primordial résonne dans toutes les galaxies et retentisse partout dans votre Eglise Intérieure !

Accueillez…accueillez, vous dis-je, vous serez vous-même le fruit de vos actions, le fruit que le Divin porte à la bouche avec délectation et dont celui-ci se régale. Soyez le mets, l’artifice qui permettra au Divin de vous apprécier sans pareil. Soyez comme la fiancée qui, parée de ses plus beaux atours, cherche à charmer, à séduire son fiancé.

Soyez Celui qui EST, qui cherche et trouve. Soyez à vous seuls, la Fiancée et le Fiancé. Soyez à vous seuls, Votre Soi Divin et Dieu Père Mère. Ne voyez plus de différences entre vous mais voyez un Divin « UNITE », Unique dans tous les Cœurs. La Vie est Unique, Divine, formidable, joyeuse, éternellement belle.

Vivez de surprise en surprise prenant la Vie comme elle vient. Accueillez…Soyez Celui qui EST. Amour, Paix, Joie, Harmonie, Prospérité,…. et bien d’autres qualités vous seront données vous permettant de vous enivrer de votre Créateur. Bientôt le « Om Universel » créera l’ « Homme Divin ».

Du « Om », l’Etre Humain a été créé et tout ce qui Est. Une nouvelle fois, la Vie Sanctifiée créera sur Terre une nouvelle race, l’Homme du Verseau, l’Homme de l’Age d’Or. « Soyez Celui qui EST », je vous le dis, et vous aurez tout à profusion.

Amour, Pitance Eternelle, Joie Souveraine exprimez-vous au-delà de ma voix. Je vous envoie au-delà des mots donner la bonne nouvelle : « La Terre est ressuscitée », « La Terre est revenue d’entre les morts », « Qu’il en soit ainsi ! ».

Maître Sananda

Canalisé par Alain Ricard (au cas où vous voudriez copier ce texte je vous remercie de conserver l’originalité et l’intégralité de cet 
enseignement car je donne aussi ce que je suis)

Canalisé par Alain Ricard – Le 7 août 2005 – du site http://www.lumieresdelaudela.com/

philosophie des Pléiadiens

philosophie des Pléiadiens dans PLEIADIENS (TERRE) venuspleiadess2-300x225

Dans ses livres « Les Messagers de l’Aube » et « Famille de Lumière », la grande clairvoyante américaine Barbara Marciniak a réuni différents messages transmis au fil des années par des êtres appartenant au Collectif de l’Étoile Bleue, c’est-à-dire des extraterrestres provenant du système des Pléiades. L’humanité pléiadienne serait beaucoup plus ancienne que la nôtre ; elle aurait été créée à partir de souches génétiques provenant d’un autre univers il y a des milliards d’années, bien longtemps avant que notre Terre ne se matérialise sous sa forme actuelle. La civilisation pléiadienne aurait ainsi atteint depuis des éons un niveau d’évolution incommensurablement supérieur au nôtre : l’Amour altruiste y serait l’unique fondement du pouvoir et la technologie y aurait pour seul objet de favoriser le développement harmonieux de la Fraternité au sein de notre galaxie.

Selon Barbara Marciniak, les Pléiadiens représentent l’une des souches fondamentales de notre famille originelle : ils seraient en effet intervenus activement au cours des phases initiales d’ingénierie génétique qui ont abouti à la formation de l’humanité terrestre, et ils auraient jadis participé en grand nombre à l’établissement de notre patrimoine génétique primordial, c’est-à-dire à la mise au point de notre ADN à segmentation variable (12 segments actifs à l’origine, 2 actifs et 10 désactivés actuellement, puis de nouveau 12 actifs à partir de 2012).

En tant que co-géniteurs de l’humanité terrestre, il semble qu’ils soient aujourd’hui investis d’une nouvelle mission : faciliter notre accès à la quatrième dimension et nous assister dans le processus d’accélération vibratoire qui doit nous mener à l’éveil, à la Connaissance supérieure et à la redécouverte de notre véritable identité.

L’ADN cosmique de l’être humain comporte 12 filaments actifs et non pas seulement 2.
« Il existe un Dessein ou Plan Divin dont vous faites partie. Ceci est dû à l’évolution de l’ADN. Lorsque les 12 spirales de votre ADN seront en place, ces spirales commenceront à se connecter sur le système des 12 chakras. Et vous pourrez vous élever bien au-delà de ce que vous avez jusqu’à présent établi comme votre limite du possible. »

La responsabilité génétique de l’humanité pléiadienne envers l’humanité terrestre aurait depuis des temps immémoriaux amené les Pléiadiens à s’investir dans une longue et vaste mission de guidance des Terriens. C’est pourquoi ils auraient choisi de revenir vers nous, au terme de notre longue expérimentation dans l’isolement de la matière, et de révéler progressivement une partie de leur immense savoir aux canaux du monde entier, afin de nous aider à reconquérir notre rang primordial au sein de la Fédération Galactique.
Leur philosophie est : « L’amour est beaucoup plus. C’est l’énergie la plus grande et la plus puissante qui soit ».

Quelques messages captés par channel : « vous avez toujours deux solutions, deux points de vue, dans toute situation. Oui, vous avez des raisons de vous sentir utilisés, manipulés, victimes… aussi longtemps que vous désirez être une victime. Pouvez-vous regarder le Tout, l’ensemble ? Vous demandez-vous si les siriens, si la conscience des cétacés sont négatifs ? Les siriens cherchent-ils aussi des esclaves ? Le choix est votre. La conscience et la connaissance sont toujours à la portée de ceux qui acceptent de payer le prix : responsabilité. Ce mot contient le terme réponse. Vous avez quelque chose à faire. L’état de victime est une dégénérescence des énergies des chakras numéro 2 (sexe et argent) et 3 (pouvoir amour de soi). C’est une conséquence de votre chute dans la matière, dans le corps, dans la densité. »

« Bien sûr, les reptiliens dégénérés, qui servent le côté sombre de l’univers volontairement, ont abusé de leur pouvoir au détriment d’autres êtres humains. Et, un petit groupe a profité du niveau de conscience de la masse pour la dominer. Ils ont utilisé la force extrême contenue dans les chakras 2 et 3 pour créer richesse et pouvoir pour eux-mêmes et pour leurs acolytes. »

« Si vous avez besoin d’aussi peu d’intervention que possible, par contre, vous avez besoin d’une grande assistance. Vous devez développer de nouvelles compétences et acquérir une nouvelle compréhension. Même si c’était une société bienveillante qui débarquait chez vous, elle aurait une telle influence et un tel impact que vous deviendriez dépendants d’elle et que cela vous empêcherait d’établir votre propre force, votre propre pouvoir et votre propre indépendance. Vous seriez si dépendants de la technologie et de la compréhension de ces êtres que ces derniers ne seraient pas capables de vous laisser. Ainsi, leur arrivée sur Terre vous rendrait encore plus vulnérable à toute Intervention future. Vous voudriez avoir leur technologie et voyager le long des routes de commerce dans la GC (Grande Communauté), mais vous ne seriez pas préparés et vous ne seriez pas avisés. »

« Certains ont tendance à croire que vous êtes au sommet du progrès. En réalité, vous êtes revenus à des attitudes de survie. Je peux dire presque primitives, en tout cas à peine améliorées. L’illusion est bien donnée ou créée. Comme nous le constatons, vous pensez avoir accès à la modernité alors que vous êtes esclaves de vos besoins essentiels. »

RETROUVEZ LES MESSAGES DES PLEIADES SUR LE FORUM de FRANCESCA  / http://devantsoi.forumgratuit.org/f70-messages-pleiadiens

 

La Terre intérieure

La Terre intérieure  dans LEMURIENS de TELOS insolite-5« Pour qu’un être humain de la surface puisse accéder au Royaume de la Terre intérieure, il doit tout d’abord parvenir à son propre royaume intérieur. Ce transit entre notre monde intérieur et celui de la Terre tant dans son contenu physique que symbolique est l’un des plus grands mystères qui ait jamais été dissimulé aux yeux des profanes. 

Le portail du monde ou royaume intérieur de la Terre s’ouvrira à mesure que nous pénétrerons plus avant dans le processus initiatique, ce mécanisme conscient de transformation et d’évolution personnelle centré sur le développement vivant des principes et valeurs fondamentales dépositaires de la nouvelle éthique sociale de l’humanité. 

L’expansion de la conscience est l’objectif de toute initiation visant à nous préparer à entrer dans le monde intérieur de la Terre. 

Il m’a été suggéré expressément de révéler partiellement le mystère qui occulte le symbolisme de la communion entre les deux mondes. Le monde intérieur que nous pouvons contempler en nous est l’équivalent analogique du monde intérieur de la Terre. 

C’est le grand mystère auquel se sont attaqués tous les héros de l’histoire, c’est le Saint Graal que poursuivaient les chevaliers d’autrefois, la clé qui ouvre la porte conduisant à la capture de tous les rêves d’or de l’humanité. Le rêve utopique doit désormais être considéré comme un mythe accessible et contribuer à entraîner l’homme vers le futur. 

Rêver de pénétrer dans une ville de Lumière, de Paix, d’Amour, de Liberté et de Fraternité, intégrer la vision de la nouvelle humanité en un sentier commun d’unité dans la diversité jusqu’à y entraîner l’évolution de tout ce qui vit. 

La Lémurie, l’Atlantide, El Dorado, Agartha, Shamballah, Erks sont autant d’expressions connues de ces visions utopiques des hommes. Ces grands mythes ont pour mission de forger, depuis le futur, les nouveaux paradigmes qui seront ceux des générations à venir. La quête et le développement conscient de tous ces songes humains sont le fondement d’une nouvelle éducation pour l’humanité. 

La nouvelle instruction une fois révélée nous invite à entreprendre le chemin initiatique, unique voie d’accès consciente au monde intérieur de la Terre. C’est ainsi que nos grands frères nous ont légué des témoignages remarquables de leur présence dans l’histoire à travers divers enseignements, cultures et méthodes pédagogiques. 

Hormis quelques rares exceptions, seuls les Initiés du quatrième degré ont la possibilité d’accéder physiquement au royaume intérieur de la terre, car eux seuls sont susceptibles de comprendre la crucifixion dans le plan physique, d’accepter des états d’insupportable frustration et de solitude accablante, tout en réalisant ce que cela implique : une transformation visant à récapituler les vies passées, à reconnaître consciemment les mémoires de l’âme, son bagage millénaire. 

Cette étape débouche sur l’Ascension, et c’est elle qui nous place devant l’entrée d’honneur du royaume intérieur de la Terre, la porte de l’initiation vers une nouvelle civilisation et une nouvelle culture sur Terre. 

Ceux qui passeront par cette porte se verront introduits spontanément dans un nouveau monde. Tu seras alors reçu avec tous les honneurs possibles pour t’être ajusté à la grande loi de la nature et pour t’être aligné à l’ordre cosmique. 

Ces grands Maîtres de Sagesse supervisent l’évolution de toute la Hiérarchie Spirituelle sur la Terre. Ils ont été, sont et seront les éternels protecteurs de la vie sur notre planète ; ils sont le fruit finalisé de l’évolution humaine ou maximale expression solaire. 

Quand l’être humain entre en contact avec son monde intérieur, c’est qu’il a été assez transparent pour entendre l’appel du monde intérieur de la Terre et qu’il y a répondu. S’est alors révélé à lui le mystère de la synchronicité et des signes, le langage des coïncidences significatives. » 

 Transmis par E s h a e L (Marcelo Martorelli) 

Extrait de « L’Appel planétaire des Maîtres de la Terre Creuse » 

 

MESSAGE DE ADAMA

du  11 septembre 2003

MESSAGE DE ADAMA   dans TELOS nous parle images-7Enfants de la Terre, beaucoup se questionnent sur ce que vous nommez l’Ascension.

Beaucoup se demandent comment relier les événements futurs et passés en se basant sur leur logique linéaire et leur vision séparée de la Vie.

Le terme même d’Ascension vous amène à imaginer que vous devez vous élever pour aller ailleurs, quelque part ailleurs que là où vous êtes.

 Commencez à saisir une vision inter dimensionnelle de votre existence, de votre univers, de votre corps énergétique.

Il ne s’agit aucunement de quitter un lieu (la planète ou votre corps…) pour aller dans un autre qui est mieux à vos yeux.

Il s’agit de faire vibrer vos énergies à un niveau tel que là où vous êtes, là où vous vivez et résonnez, ce lieu même se transforme.

Vous vous transformez. 

Pour vous aider à comprendre, regardez l’eau que vous mettez sous le feu.

Elle se transforme en vapeur mais elle est toujours dans le même lieu, dans le même contenant, dans le même environnement.

Elle se transforme simplement.

Si le processus dure longtemps, l’eau a disparu du contenant pour ne plus vivre que sous forme de vapeur.

Mais cette vapeur là continue à évoluer, se transformer en d’autres particules d’énergie dans l’environnement que vous appelez AIR.

Simplement vous ne voyez plus le phénomène.

Mais il existe… l’air existe et c’est votre nourriture essentielle. Mais le voyez-vous ? 

Comprenez que vous cherchez à faire vibrer vos molécules, atomes, ions, cellules… avec de plus en plus de Lumière de telle sorte que votre monde se transforme et accueille harmonieusement nos vibrations de Telos.

Comprenez que vous n’allez pas obligatoirement changer de lieu ni même changer de forme. 

Pour ceux qui ne voudront pas rester dans leur corps actuel, des déplacements de niveaux, degrés, paliers… se feront.

Pour ceux qui voudront « ascensionner » avec leur corps actuel, vous allez déplacer les énergies à l’intérieur même de votre oeuf cosmique et avec vos propres racines telluriques. 

Vous cherchez à VOIR avec vos yeux physiques les preuves de votre évolution.

Ceci est impossible… c’est pourquoi nous vous demandons de développer le ressenti avec le coeur.

Nous vous invitons continuellement à éprouver l’amour dans le coeur, à réfléchir avec le coeur, à choisir et décider avec le coeur, à guider votre vie selon ce que vous dicte votre coeur. 

Vous ne mettriez pas votre enfant de 7 ans à l’Université, n’est-ce pas ?

Cet enfant-là souffrirait et se découragerait aussitôt…

Vous ne braqueriez pas une lampe de 100.000 Volts sur les yeux d’un homme qui sort de l’obscurité d’une caverne depuis 100.000 ans pour l’aider à mieux voir immédiatement.

Cet homme perdrait définitivement la vue… et interpréterait probablement votre geste comme une agression. 

Comprenez que nous vous aimons infiniment et que nous respectons votre rythme, vos choix, vos besoins… pour ne pas être aveuglé par la Lumière ou perdu dans des vibrations trop brutalement différentes.

C’est pourquoi nous vous disons que nous apparaîtrons lorsque vous serez suffisamment nombreux et suffisamment prêts. 

L’Ascension est un phénomène intérieur ou intériorisé et se passe à des niveaux dimensionnels subtils qui diffèrent de vos perceptions de troisième dimension. Concentrez-vous sur le coeur et l’Amour pendant un instant (pensez à la personne que vous aimez le plus au monde et imaginez la serrer dans vos bras)… et vous pouvez instantanément faire l’expérience d’une plus grande Unité.

Alors vous êtes dans la cinquième dimension ou la septième dimension… 

Lorsque vous méditez, vous ascensionnez.

Lorsque vous priez, vous ascensionnez.

Lorsque vous êtes en extase, vous ascensionnez.

Lorsque vous aimez inconditionnellement la Vie, vous ascensionnez. 

Votre apprentissage consiste maintenant à maintenir votre énergie à d’autres niveaux vibratoires, à maintenir et aligner vos corps à un même niveau vibratoire, à Unifier votre Être de Lumière, à conscientiser le Maître que vous êtes, à conserver vos nouveaux états vibratoires lorsque vous êtes en mouvement, lorsque vous êtes avec d’autres, lorsque vous êtes confrontés à des niveaux différents du vôtre. 

L’acceptation est une clé.

Cessez donc de vous révolter, de vous rebeller, de vouloir tout expliquer avec le mental.

Acceptez la Vie, la Joie, l’Amour. Et entourez de Lumière et votre confiance sereine tout le reste…

Enfants de la Terre, beaucoup se questionnent sur ce que vous nommez l’Ascension. Voici notre message en cette matinée où mémoires et souvenirs pour l’humanité se mêlent avec vos espoirs et vos désirs. 

Ouvrez votre coeur. Partagez votre Amour.

Nous vous remercions de votre engagement indéfectible, de votre courage, de votre détermination.

Enfants des Étoiles, Enfants de la Terre, nous vous aimons, nous vous honorons, nous vous saluons.

 

canalisé par Naya du site http://www.lumieresdelaudela.com/

En fait à quoi sert le troisième œil ?

En fait à quoi sert le troisième œil ? dans ALCHIMIE DE L'ESPRIT HUMAIN pecIl ne sert pas à voir dans l’astral, il ne sert pas à voir dans les annales, il ne sert pas à voir l’aura. Bien sûr, dans un premier temps, ce sont les manifestations qu’il sera capable de contempler. Mais avant tout, il a été créé et il est en vous comme un instrument de découverte. Dans son exercice, dans la capacité à découvrir le vrai, il est pareil et comparable à vos télescopes. Sauf que, lorsque vous regardez quelque chose dans un télescope, vous n’en avez pas l’intelligence, vous en avez l’image, mais pas l’intelligence. Ainsi si vous regardez une planète au travers d’un télescope, vous allez pouvoir regarder ces vallées, ces montagnes, ces nuages etc. mais vous n’allez pas avoir ou sentir l’intelligence de la planète.

Or par le télescope que constitue le troisième œil, non seulement vous allez avoir la même vision rapprochée de la planète, mais en plus, vous allez recevoir l’intelligence de la planète. Et c’est pour cela, que sur un plan tout à fait astral, lorsque vous pouvez voir les couleurs de l’aura, non seulement vous voyez l’aura, mais vous sentez l’individu tel qu’il est à cause de sa couleur.

Donc, le troisième œil permet la vision et l’entendement de la vision, et c’est cela le point important. Tout le monde s’arrête à la vision. Faux. Une fois que vous avez la vision, cela veut dire que vous pouvez commencer à travailler le troisième œil, vous devez travailler l’entendement que permet cet organe spirituel. 

De quelle manière ?

C’est très simple, il vous suffit de fixer complètement et totalement le son. Par le troisième œil, on a l’habitude de fixer des images, des symboles, des couleurs, pour fusionner avec un égrégore, un Maître etc. Or dès que le troisième œil commence à fonctionner, il faut se retirer du monde phénoménal des images, des couleurs, pour se fixer complètement sur le son. C’est le son qui va lui permettre d’accomplir l’évolution supérieure.

Le son en question est un I très aigu. Pour ceux qui ont déjà la capacité de voir l’aura ou de voir des formes subtiles, en méditation, il faut qu’en même temps que vous vous fixiez sur le troisième œil, que vous entendiez, que vous formuliez dans votre tête, le son I de la manière la plus aiguë que vous pouvez imaginer, sans le prononcer, simplement en le pensant. Et vous verrez que, votre méditation s’en trouvera renforcée. 

Pour beaucoup de gens, en méditation, il arrive des pertes de concentration. Or en vous fixant sur un son, vous êtes obligés de développer une concentration absolue que rien ne saura détourner, parce que plusieurs organes sont occupés à la fois. Même si vous ne prononcez aucun son, vous êtes obligés d’occuper facultativement les oreilles, car subtilement, psychiquement, vous allez être obligés d’entendre le son.
Puis vous allez être obligés de faire fonctionner le plan mental, le plan mental inférieur, celui de la pensée, puisqu’il va falloir vous concentrer pour produire, penser au son, et aussi les organes des yeux qui devront se concentrer absolument en direction du troisième œil. Ainsi la concentration que vous développez est absolue. Par cette concentration absolue, vous pouvez arriver à découvrir le plan supérieur qu’accorde le troisième œil, donc l’entendement en même temps que la vision. C’est par là que le Maître agit, ce n’est pas avec autre chose.

Lorsque Jésus dit à son disciple : « va aux portes de Jérusalem, un âne m’attend là-bas, tu me le rapportes ». Est-ce que Jésus est un clairvoyant ? non. Mais l’envergure de son entendement est telle, l’envergure de son troisième œil est telle, que partout où il pose sa conscience, il en a la vision et l’entendement. Il suffit qu’il pense à Jérusalem, pour qu’il voie ce qui l’attend à Jérusalem, l’âne qui lui permettra d’entrer, et la mort qui l’attend aussi.

Lorsque vous pourrez avoir ce degré de vision, alors vous pourrez voir véritablement à l’intérieur de la vie même. C’est-à-dire que vous pourrez pénétrer la cellule et connaître son intelligence, connaître son plan, sa détermination, sa fonction. C’est par là qu’un disciple arrive à incorporer le plan des Maîtres et pas autrement.

Pour effectuer quelque chose, il faut pouvoir comprendre ce quelque chose, afin de le tenir, comme le marin tient le gouvernail entre ses mains. S’il ne peut pas le tenir, le bateau va aller forcément dans n’importe quelle direction. La capacité du disciple doit être celle-là, connaître le cap, connaître son navire et de maintenir le cap.

 

Psychologie cosmique : alchimie des énergies de l’homme ( http://www.conscienceuniverselle.fr/ )

LA TERRE AUSSI…

 

La planète malade de l’homme

et le cycle dégénératif de l’oxygène

 LA TERRE AUSSI… dans PLEIADIENS (TERRE) telechargement-10

Une approche selon la clairvoyance éthérique. Bilan : la race humaine devra quitter la Terre où elle s’auto-étouffe tout en dénaturant un milieu originellement conçu pour l’évolution des espèces non humaines. En s’accrochant à une dimension qui n’est pas la sienne, l’âme humaine se dénature, devient malade et perturbe l’harmonie planétaire. Il faut donc concevoir une véritable écologie spirituelle, et mettre en place une civilisation qui nous permettrait de retrouver notre nature originelle. Mais nous allons en sens contraire en nous accrochant au plan physique  par oubli de notre origine. 

Les défenseurs de la nature sont très gentils, mais leur rêve d’une planète idéale provient de leur ignorance du cycle dégénératif constant. La consommation d’oxygène entraîne l’émission de  gaz carbonique qui est réassimilé par les autres règnes, qui à leur tour dégagent un oxygène de plus en plus dégradé selon son essence éthérique. Donc, la qualité spirituelle de l’air que notre âme absorbe et dont dépend sa santé est en chute continue. Ce processus est lent mais irréversible. Il est invisible à l’observation normale qui ne s’alarme que de la pollution chimique, sans voir qu’un auto empoisonnement définitif nous menace à  long terme. Bien entendu, il s’agit là d’une position qui semble plus philosophique que scientifique, car l’humanité ne s’est jamais souciée de la qualité spirituelle de l’oxygène quelle respire. Les naturistes et idéalistes voudraient que la nature soit originellement pure et dans un état d’équilibre parfait. Mais c’est ignorer les  raisons métaphysiques de la présence de l’être humain ici-bas.

Les mythes racontent que nous avons été déportés de l’Eden initial sous une forme spirituelle d’abord, et que nous avons progressivement cristallisé notre enveloppe matérielle. Qu’importe si l’on rejette l’hypothèse spirituelle de l’origine de l’humanité, mais le fait de la constante dégradation du cycle de l’oxygène demeure.  Les ésotéristes pouvant lire dans la mémoire de la nature, sont seuls capables de détecter la raison métaphysique du problème. L’empoisonnement est de nature éthérique. Il découle directement de la présence anormale de l’humanité sur une dimension qui n’était pas originellement la sienne. L’on peut appeler cela « évolution », mais il s’agit en réalité d’une entropie, d’une chute constante dont la conséquence finale sera l’impossibilité de respirer sur cette dimension. C’est là l’origine de nos problèmes existentiels, lesquels ne sont pas créés par des prédateurs ou par un esprit mauvais inhérent à notre nature humaine, mais par notre présence anormale sur le plan terrestre. C’est pourquoi, quoi que nous fassions, en bien ou en mal, sur cette terre, nous l’usons et la détruisons. Nous la dégradons par le simple fait de respirer. Comment est-ce possible diront les gentils naturistes si fiers de leur planète bleue ?

Voilà le secret. L’être humain était à l’origine un être spirituel qui a été déporté dans une zone galactique réservée aux règnes végétaux et animaux pour lesquels la Terre est un paradis. Ce paradis éthérico-organique a accueilli les entités humaines en quête d’un lieu de refuge et leur a fourni des corps extraits de son milieu. Ces organismes corporels sont terrestres mais l’entité spirituelle qui les habite est d’une autre nature. Il y a incompatibilité.

C’est là l’origine de notre malaise existentiel, de notre folie, de notre incapacité de vivre heureux comme les animaux dans le vert paradis des bêtes, des plantes et des fées.

Nous usons lentement notre milieu d’accueil par notre souffle même, et finalement, nous le détruirons par notre science qui est une tentative désespérée pour survivre.

C’est pourquoi, le salut de l’homme et de la planète terre serait que nous retrouvions notre état spirituel afin de ne plus dépendre des conditions physiques, en soulageant ainsi les autres règnes de notre présence incongrue.

La nature retrouverait alors sa qualité éthérique d’harmonie, et le monde retrouverait son état originel de « jardin de plaisance des dieux », alors qu’il en est devenu le dépotoir.

Mais qui se soucie de la qualité éthérique des éléments vitaux ? Et pourtant, c’est là où réside la pollution irréversible, celle qui fera qu’un jour l’humanité ne pourra plus se maintenir sur le plan terrestre. 

L’homme est semblable à une pile qui assimile et transforme des forces éthériques présentes dans l’atmosphère et dans les quatre éléments chimiques : hydrogène, oxygène, azote et carbone. A chacun de ces éléments correspond une force éthérique. L’oxygène est une condensation de « l’éther lumineux ». L’âme humaine assimile ces quatre nourritures éthériques correspondant à l’hydrogène, l’oxygène, l’azote et le carbone.

Notre vitalité, notre énergie vitale provient de ces substances éthériques que nous convertissons en forces dans notre organisme.

Prenons l’exemple de la respiration.

La substance que nous inhalons est différente de celle que nous exhalons. Nous exhalons entre autres du gaz carbonique, oxyde de carbone qui est un produit de la combustion, une transformation de son double vital « l’éther chimique ».

Nous connaissons différentes propriétés du gaz carbonique. L’atmosphère en contient naturellement, attendu qu’il se forme par la respiration des hommes et des animaux et par la combustion et la décomposition de matières organiques. Si rien ne l’empêchait, notre atmosphère contiendrait toujours davantage de gaz carbonique, ce qui nous serait funeste ; car une flamme s’éteint immédiatement dans ce gaz. Tout processus de combustion deviendrait donc impossible dans une atmosphère ainsi surchargée et toute vie y serait littéralement étouffée.

Pour parer à cette menace, le règne végétal intervient. Les feuilles de la plante absorbent le gaz carbonique et rejettent de l’oxygène.

Le règne végétal prévient donc notre asphyxie par un produit de notre propre pile humaine !

Des observateurs ont déterminé dans quelle mesure l’atmosphère peut être saturée de gaz carbonique sans entraîner la mort.

Un homme normal peut, dit-on, supporter 5% de gaz carbonique. Or, remarquez que ce gaz est toujours présent dans l’atmosphère, quoiqu’à un degré moindre !

Pensez maintenant à votre maison, à votre chambre, à votre jardin. Vous passez une très grande partie de votre vie dans votre habitation. Vous y respirez et y produisez du gaz carbonique que vos plantes absorbent avidement. C’est une bénédiction pour vous et pour les plantes aussi. Car, sans gaz carbonique, pas de plantes et sans plantes, vous étoufferiez !

Le règne végétal et le soin qu’il exige est donc de nécessité vitale pour tout homme de la nature. Plus il y a de décomposition et de combustion, plus il y a de gaz carbonique ; plus il y a de gaz carbonique, plus il y a de plantes ; et plus il y  a de plantes et plus il y a d’assurance- vie pour nous.

Donc, en retour du gaz carbonique qu’elles reçoivent de vous et de votre chat, vos plantes vous fournissent de l’oxygène. Cependant, ce n’est pas un oxygène complet mais un sous-produit.

Sur le plan éthérique, on observe que la qualité de cet oxygène est toujours un éther lumineux, mais plus sombre, de vibration très ralentie. Cet oxygène végétal déficient se mélange de nouveau à l’oxygène de l’atmosphère, après quoi, nous l’inhalons de nouveau et produisons du gaz carbonique…

Considérez cette chaîne de vie et comprenez que vous vivez à la faveur du règne végétal !

Vous découvrirez peut-être également que tout ceci est un processus alarmant et très critique, parce qu’il est dégénératif.

D’autres facteurs interviennent simultanément avec le cycle de l’oxygène. Le sous-produit du carbone rend nécessaire le règne végétal, et  cela pour notre salut. Mais les sous-produits de l’azote, de l’hydrogène et de l’oxygène rendent nécessaires, outre le règne végétal et animal, celui des insectes et des microbes, et celui des êtres élémentaux. Et ceci à notre attention ! En effet, ces règnes assimilent tout ce qui nous ferait mourir. Ils vivent, et existent littéralement de nos radiations de mort, et nous donnent en retour le produit de la dissociation de ces radiations.

Dès lors, trouvez-vous étrange que ces règnes naturels qui vivent des exhalaisons de mort de notre existence coupée de la source originelle, s’épient, se chassent, s’entre-dévorent, se mutilent et se souillent mutuellement dans la lutte pour la survie ? Comment est-il possible d’y voir de la beauté et la main de Dieu ? Comment est-il possible d’en espérer une perfection ? Voyez-vous clairement la tragédie de cette loi naturelle inexorable ? Vous qui cherchez la « santé » sur le plan matériel, ne réalisez-vous pas qu’il s’agit d’un enfer qui ne produit que de la souffrance ?

Avez-vous compris que votre état actuel provient d’une « chute », une rupture avec la loi universelle,  et que cet état vous oblige à contribuer à cette dégénérescence ?

Combien réalisent que l’humanité est entraînée à une vitesse vertigineuse dans une abomination lorsqu’elle produit de l’énergie en dissociant l’atome d’hydrogène qui est sur le plan spirituel le milieu de naissance de l’âme ?

Si les écologistes pouvaient comprendre la véritable écologie spirituelle, ils cesseraient de protester pour ce qui semble des broutilles en comparaison du drame fondamental.

Comprendrons-nous à temps que nous collaborons à une catastrophe cosmique ?

L’homme originel reçut le souffle de vie, mais il exhale à présent un souffle de mort.

Un enfant pourrait comprendre que les règnes naturels qui sont là pour nous protéger, ne peuvent suffire à la tâche. L’homme consomme de la nourriture synthétique; des contrées toujours plus étendues sont déboisées et défrichées ; le danger microbien et le venin des insectes, combattus de façon de plus en plus massive ; les maladies sont refoulées par les vaccins et les médicaments ; les animaux des campagnes remplacés par des machines…que ne fait l’homme dans sa rage d’assurer son existence conservatrice ?

Il combat les dangers en en déchaînant d’autres. C’est la mer à boire ! Les forces génératrices de mort engendrées par ces piles vitales que sont les humains, ces forces dégradées que les règnes protecteurs de la nature ne peuvent plus absorber entièrement, s’étendent et se multiplient. Sans cesse, le souffle  de mort gagne du terrain et le résultat ne peut être qu’une explosion atomique sous forme d’une crise :  une « révolte cosmique ».

Toutes les maladies qui accablent l’humanité sont occasionnées par l’un des règnes naturels sous-humains ; ces règnes étant nécessaires à l’absorption des dangereux produits de nos piles vitales.

Prenons par exemple, le moustique qui n’est rien qu’un bout de venin piquant, et qui est la cause de maladies dans de nombreux pays. Cet insecte vit à partir des produits atomiques de notre pile vitale. Il nous recherche et nous pique par réaction aveugle, car pour se maintenir, toute créature se tourne vers son créateur. (Nous ne développerons pas ici comment les pensées humaines finissent par se matérialiser au fil de longues périodes, sous formes de monstres qui reviennent vers la source de leur existence, nous-mêmes…)

Que faire pour contrer les moustiques ?

Ils sont exterminés et cela est compréhensible. D’autres insectes qui succèdent à cette tâche sont également combattus. Les microbes et virus qui, pour les mêmes raisons reviennent vers nous et rongent nos corps, sont combattus. Nous devons le faire, parce que nous ne pouvons pas faire autrement !

Mais quand nous réussissons à exterminer ces agents d‘infection, alors, c’est du super venin que nous produisons nous-mêmes, et dont nous devenons entièrement la proie, tandis que, jusqu’ici, grâce aux fonctions biologiques de ces règnes sous-humains, nous n’en subissions, sous forme de maladies, qu’une réaction ralentie, donc affaiblie !

Peut-on imaginer tragédie plus profonde ?  Combattre des maladies, rechercher la santé et, par là même, inhaler à larges traits nos propres miasmes de mort.

Celui qui comprend clairement tout ceci et l’éprouve en pleine conscience : celui qui parvient à cette connaissance, commence à se connaître lui-même. Il s’engage alors dans une recherche sérieuse sur l’origine et la destination de l’humanité. 

Au bout de son enquête, il ferme ses livres et ses oreilles aux élucubrations des spécialistes et des réformateurs. Il n’y a plus en lui qu’une aspiration : retourner à la source de la Vie.  Mais, il doit d’abord abandonner ses croyances idéalistes, philosophiques, scientifiques et religieuses pour parvenir à une totale lucidité.

Ce travail de déconditionnement des idées reçues est une tâche que bien peu veulent effectuer car notre culture ne nous apprend pas à aller au fond des choses. Il y a toujours une restriction, un préjugé, une crainte pour nous détourner de la lucidité. Et lorsque nous commençons à comprendre, alors, les marchands d’espoir rappliquent avec leurs évasions, leurs fausses solutions et leurs bricolages messianiques.

Or, il y a une espérance. Il y a une issue, mais elle implique une profonde connaissance de soi et un profond désir de libération.

Heureusement, l’humanité n’est pas abandonnée à son ignorance et aux mauvais bergers qui lui font miroiter un bonheur artificiel dans leur camp de concentration planétaire.

Les lois universelles corrigent les situations déviantes qui mettent en péril les systèmes planétaires sur toutes les dimensions. 

Une telle correction est à l’oeuvre dans le système solaire. Ce qui nous paraît infiniment long à cause de notre dimension ralentie est  l’effet d’un règlement cosmique immédiat.

C’est pourquoi les hiérarchies conservatrices terrestres et d’autres races parasitaires sont très actives aujourd’hui.

Se sentant menacés, ces groupes tentent de plaquer l’humanité au sol par la violence politique ou à l’aide d’illusions diverses. Mais, peut-on tricher avec les lois universelles ?

Le jugement tombera inéluctablement car il a été prononcé dès le tout début de la déviation.

L’univers enregistre parfois des expériences négatives du point de vue de l’harmonie divine, expériences se déroulant sur des dimensions éloignées de la Source. Mais la correction est inéluctable, sauf qu’elle est enregistrée sur une dimension de vibration ralentie, telle cette longue période qui est l’histoire du monde.

Ainsi, le risque n’est pas de manquer le salut ultime, mais plutôt de chercher à l’anticiper par toutes sortes d’artifices. Ces tentatives spéculatives nées de la douleur et de l’espoir qui en découle, sont plus pernicieuses que le mal qu’elles tentent de combattre. Ne prenant pas en compte le Plan divin, ces expériences politiques et scientifiques « humanistes » aggravent la situation planétaire.

L’on peut dire que la grande trahison provient de la théologie qui a interprété à rebours les textes sacrés. C’est la racine de l’illusion dans notre culture. Nous avons été manipulés à croire le contraire de la vérité, et quoique nous commencions à ouvrir les yeux, ces croyances enracinées forment notre structure mentale.

Il faut donc remettre en question ce que l’on a voulu nous faire croire dans le but de nous maintenir plaqués au sol.

Dans l’état actuel de notre conscience, dépendante de son support physique programmé pour une survie aveugle, il est difficile de VOIR la situation avec lucidité.

Cela est même impossible si l’on réalise combien notre conscience est tributaire de la forme. Cette forme physique capte toute notre énergie pour son entretien et sa survie.  Lorsque nous nous « spiritualisons », ce désir de survie prend un caractère plus noble mais tout au fond, c’est la peur sécuritaire qui parle.

Cette peur enracinée dans le subconscient nous sollicite afin que nos efforts soient détournés vers une spiritualisation de la matière, telle la politique des loges occultes, mais pas vers une émancipation réelle.

Les lois universelles en ont décidé autrement  et la vérité va faire craquer le système. Ceux qui ne pourront pas s’ouvrir aux rayonnements cosmiques qui corrigent la situation, seront toujours plus malades et deviendront quasi déments. On ne peut exister contre l’univers.

Il y a un salut pour la race humaine si elle accepte de se défaire de ses fausses croyances. Alors, les processus de redressement s’accélèrent et l’homme retrouve sa puissance originelle.

Il se délivre et délivre la création « malade de l’homme » en même temps.

 

Auteur : Yasmine ROONEY – LE PROJET PLEIADIEN – l’Assistance pléiadienne dans la vie humaine. 

Les particules de vie se mesurent en électrons.

 

 

Les particules de vie se mesurent en électrons. dans LEMURIENS de TELOS d11Saviez-vous que la plus infime particule de vie se mesure en électrons. Ceux-ci sont des particules d’énergie provenant du corps du Créateur, éternellement autosuffisants, indestructibles, lumineux et intelligents. 

Les électrons sont de pures substances lumineuses universelles, réagissant comme l’éclair aux puissances créatrices de Dieu et des hommes. Dans leurs formes variées, ils constituent les atomes du monde matériel. L’espace interstellaire est rempli de cette essence lumineuse pure. Le nombre d’électrons qui se combinent les uns aux autres dans un atome spécifique est déterminé par une pensée consciente. La vélocité à laquelle ils tournoient autour du noyau est déterminée par les « sentiments », et l’intensité de ce mouvement au sien du noyau est le « souffle de Dieu ». Par conséquent, l’activité la plus concentrée d’amour divin – la lumière que vous invoquez, l’énergie qui fait pousser les légumes, la substance, la substance qui constitue la troisième dimension – tout est constitué de manifestations d’électrons qualifiés différemment. Tout est fabriqué des mêmes éléments, c’est-à-dire d’électrons ; on les désigne parfois par d’autres noms, mais peu importe, car tout est constitué de la même substance, de l’énergie source primaire ; l’amour. 

Les électrons apparaissent sous forme de particules d’énergie depuis des plans de conscience éthériques ; il s’agit d’une énergie tout à fait neutre, au service de la vie. Ils prennent une forme seulement lorsque d’autres parties conscientes de la vie les qualifient. Les électrons adoptent des formes et des densités variées, selon la manière dont ils sont qualifiés ; dans votre monde, lorsque vous qualifiez de l’énergie avec moins que le pur amour, lorsque vous créez avec la peur, la colère ou l’avidité , vous faites un mauvais usage des électrons et déformez leur rôle originel qui consiste à servir la vie ; cette création fallacieuse devient alors vôtre ; vous devez alors vivre avec le programme que vous leur avez attribué, jusqu’à ce que vous équilibriez toutes les dettes envers la vie grâce à l’amour et que vous purifiez ainsi les électrons mal employés. Voilà ce que vous appelez « résoudre ou équilibrer le karma ». 

Dieu vous accorde, jour après jour, une quantité illimitée d’électrons pour façonner votre vie. Vous êtes toujours libre de les utiliser comme vous le voulez. Dans l’ensemble, l‘humanité n’a pas saisi l’usage juste des électrons. Autrement dit, la plupart des êtres humains n’ont pas compris l’emploi avisé de l’énergie à sa disposition. Ce savoir a sombré dans l’oubli. En raison de cet emploi inapproprié de l’énergie à la surface de votre planète depuis fort longtemps, vous avez engendré des souffrances et des épreuves pour vous-même, pour votre planète et pour les habitants qui y évoluent. 

Mal qualifiés par les aspects négatifs de nos émotions, les électrons se déforment, et cette distorsion devient votre responsabilité cosmique. A votre avis, que peuvent ressentir les électrons qui servent à produire l’énergie nucléaire oud ‘autres énergies destructrices ? N’oubliez pas, ils portent la conscience et l’intelligence du Créateur. Du fait d’être créés pour servir la vie inconditionnellement, ils ont servi l’humanité ainsi que celle-ci désirait se servir de l’énergie. Ces électrons, la plupart du temps, demeurent donc empêtrés dans la négativité et ce, des éons durant. Ce n’est pas ce qu’ils souhaitent ni ce pour quoi ils ont été créés, et pourtant, ils ont dû s’y soumettre. L’humanité peut employer les électrons pour façonner un paradis sublime pour elle-même, pour la planète et pour tout ce qui l’entoure ou encore, elle peut s’en servir pour s’anéantir, elle et son monde. On expérimente le libre arbitre sur cette planète. Les différents univers ne possèdent pas tous ce privilège. L’usage impropre du libre arbitre s’est avéré très douloureux pour l’humanité depuis longtemps. Voilà pourquoi il est si important de comprendre l’emploi juste et l’usage impropre d’électrons. La flamme de résurrection permettra de purifier les électrons mal utilisés et de les ramener à l’harmonie. Les flammes de Dieu sont pareillement constituées d’électrons, comme tout le reste. 

Depuis des vies, vous portez des schémas d’abandon, de trahison et de rejet. Dans votre existence actuelle, ils sont apparus comme thème récurrent. Comment travailler avec la flamme de résurrection pour toucher ces aspects souterrains de l’identité ? Tout d’abord, vous devrez travailler avec vos émotions et prendre vivement conscience de vos schémas de pensée. Vous pouvez invoquer la flamme de résurrection pour vous aider à rétablir l’harmonie dans votre vie et pour guérir vos problèmes psychologiques. Lorsque vous vous mettez à requalifier l’énergie par les flammes de Dieu, les électrons tournoient dans une direction différente, dans le sens des aiguilles d’une montre, plutôt que dans le sens inverse. Vous pouvez utiliser la flamme de résurrection consciemment pour purifier et pour élever la vibration de vos systèmes corporels, comme votre corps émotionnel, votre corps physique et votre corps mental, afin de les placer au-dessus des vibrations de la distorsion, de la maladie et du manque. 

Ce travail intérieur doit devenir un mode de vie, un processus évolutif et une progression active, pas seulement un truc que vous faites ici et là. C’est le travail le plus important et l’objectif que vous devriez viser pour cette vie. C’est la clé de la libération spirituelle à laquelle vous aspirez. Vous pouvez travailler avec la flamme de résurrection pendant toute une vie et elle facilitera toujours votre voie et fera invariablement des prodiges. 

Extrait de TELOS III – Message de Adama, Maître Lémurien, canalisé par Aurélia Louise Jones – page 208

Projet des Pléiadiens

Projet des Pléiadiens dans PLEIADIENS (TERRE) images-42La porte de la Fraternité de la Lumière demeure fermée à ceux qui ne sont pas prêts à donner leur vie présente en échange de la vie éternelle. Ils peuvent toujours aller à l’Amorc ou ailleurs, c’est pareil.

La Fraternité authentique que tentent d’imiter les ordres pseudo initiatiques, ne combat pas l’ordre mondial avec les armes ou la politique. Il est impossible de la contacter par des voies naturelles ou ésotériques. Cette Fraternité diffuse certains rayonnements cosmiques pour éveiller les âmes qui sont réceptives à l’appel de l’absolu, et rien d’autre.

Parallèlement à cette Fraternité spirituelle qui travaille par amour et dans le respect de la liberté humaine, sans faire de vagues ni se compromettre dans les luttes terrestres, il existe aussi un ou plusieurs groupes secrets qui travaillent pour libérer la terre de ses prédateurs. Ce travail est top secret.

C’est ce qui a été évoqué par Kevin Ce groupe nous demeure mystérieux tant que nous n’avons pas fait un pas dans sa direction. C’est le premier pas qui compte. Ensuite, on est remarqué et peut être contacté, dans la mesure où l’on vient pour donner et non pour quémander ou chercher une sécurité.

Il est facile aujourd’hui de se déclarer hostile à l’ordre mondial mais il est beaucoup plus difficile de s’engager dans la bataille. Et comment faire ? C’est pourquoi, la meilleure voie pour chacun serait de suivre un chemin de régénération spirituelle car nous ne sommes pas armés pour faire face aux forces adverses dans notre état actuel. A quoi pourrait-on nous utiliser dans l’état actuel ? Toutefois, ainsi que Kevin semble le dire, et pour autant qu’il sache de première main de quoi il retourne, nous pourrions être sollicités pour appuyer certaines actions, sachant que la fraternité en opération ne peut pas compter sur l’humanité dans l’état de conscience où elle est actuellement : peur, faiblesse, incertitude, égocentrisme, névrose sécuritaire, et surtout l’ignorance. On ne voit pas comment les humains que nous sommes pourraient aider dans cette lutte puisqu’ils sont dans leur immense majorité soumis aux diktats de l’ordre mondial : abrutissement médiatique, apathie, humanitarisme sentimental, conditionnement technologique,  peurs psychologiques, illusions religieuses et spiritualistes…et les autres faiblesses qui nous retiennent dans l’illusion.

Il faut d’abord nous secouer. C’est ce que j’essaie de faire avec cette revue à la suite de mes actions récentes dans le cadre de l’Omnium des Libertés qui fut un espace de contact avec les groupes spirituels et nombre de chercheurs indépendants. Or, ces chercheurs de « lumière » ne cherchent pour la plupart qu’un emplâtre pour leur mal-être.

Ils n’ont généralement aucune envie de changer vraiment l’ordre des choses. La seule évocation de lutter pour leur liberté les fait fuir, ou se réfugier dans les sophismes de la spiritualité empoisonnée par le new age, ce venin sucré qui paralyse les instincts sains et naturels. Nous en sommes là, et ce constat lucide n’est pas désespéré, car de la prise de conscience peut naître un sursaut.

Si nous regardons les choses positivement, il faut reconnaître que les gens qui s’éveillent à la réalité du monde ne reviendront plus en arrière. L’influence bénéfique de l’ère du Verseau se fait sentir. Lorsqu’on s’éveille, il faut briser la séduction du « conspirationisme new age » qui, sous prétexte de nous informer de faits alarmants, nous replonge dans les fausses solutions.

Bien entendu, ces considérations ne sont pas pour tout le monde. Celui qui ne se révolte pas intérieurement en regardant ce qu’est devenue la vie, il faut le laisser tranquille. L’univers s’occupe déjà de lui. Il faut mieux aider ceux qui travaillent pour la « bonne cause » et qui ont besoin de notre soutien, selon la parole : « Aime ton prochain comme toi-même », le prochain étant les frères et les soeurs apparentés en esprit.

Soulager la misère du monde est une impossibilité. Créer les conditions de la paix politique au service de l’ordre mondial serait une trahison. Espérer que les loups vont miraculeusement se changer en agneaux est stupide. Leur envoyer de l’amour, c’est accroître leur puissance criminelle.

Celui qui a échappé à ces illusions et qui voudrait collaborer à un projet vraiment positif, doit se préparer, ouvrir son esprit et se former à devenir un nouveau résistant, ce qui ne signifie pas s’en aller à l’assaut des moulins, mais prendre le maquis spirituel. C’est ce qui a été dit au cours de l’entretien avec Kevin.

Que signifie prendre le maquis intérieurement ? D’abord, c’est s’unir par la pensée à nos frères en esprit pour établir un champ de conscience assez lumineux pour être repérable par la fraternité supérieure. Pas besoin de méditation collective, car nos « amis » ne travaillent pas ainsi.

Cette luminosité de la conscience est particulière en terme de rayonnement car elle est générée par une lucidité forte et un puissant désir de changement, c’est à dire de reconquête de l’espace terrestre. J’espère que l’on comprendra ce que cela signifie. J’invite ceux qui captent intuitivement ce programme, à se manifester pour établir le contact.

Pour l’énergie libre et la monnaie franche, il va falloir travailler, mais on ne peut mettre la charrue avant les boeufs. Nous, êtres humains, nous ne pouvons pas lutter directement contre le Goliath mondial, mais nous pouvons nous mettre sur la même longueur d’onde que ceux – quels qu’ils soient – qui sont actuellement en marche pour la reconquête de l’espace planétaire. 

LE PROJET PLEIADIEN - AWEKENING THE GREAT SPIRIT (en anglais) http://www.exclusivebooks.com   

 

le miroir de la réalité

le miroir de la réalité dans FAMILLE de LUMIERE 17Les Pléadiens demandent s’ils peuvent se joindre à nous et si nous les invitons à pénétrer notre réalité. Ils ne seront présents dans notre vie qu’à notre demande expresse. Je dois trouver la réponse à l’intérieur de moi-même car les inviter comme amis et comme compagnons dans ma réalité peut transformer profondément mon existence.

LE MIROIR DE LA REALITE

Nous sommes sur le point de glisser d’un style de vie extrèmement rigide, étroit et où tout est contrôlé, vers une perception beaucoup plus ouverte, tel un éventail déployé, afin de parvenir à une vie plus harmonieuse et plus riche. Notre conscience a besoin d’être réveillée, même ceux qui ont déjà beaucoup lu dans la spiritualité. Nos libertés s’amenuisent et on nous dicte ce que nous devons penser. On nous terrorise avec les maladies. Le corps est devenu raide et fermé à la circulation des énergies. Les relations se désagrègent. Nos religions, dirigeants, systèmes d’éducation n’ont plus aucun sens et sont entièrement vides de toute compassion. Leur vision de l’humanité est froide.

La réalité est un miroir :

Mon défi du moment consiste à conquérir ma liberté, ce qui ne signifie pas lutter contre le gouvernement, l’armée, le contrôle de la pensée ou contre toute autre force qui semble m’enfermer dans un piège à trois dimensions. Si je me questionne sur mon but dans la vie, sur la direction à prendre, je me détends. Ce n’est pas le moment de stresser. Je ne perds pas le contact avec l’aspect pratique des choses et garde mon bon sens. Nous sommes des éclaireurs.

Plus je crée de la lumière, plus je distingue l’ombre qui permet de la définir. Nous sommes naïfs et sommes désireux de respecter les règles du jeu plutôt que de penser par nous-même. Chacun est enfermé dans ses propres croyances, déconnecté de la réalité, de lui-même et des autres. Toute chose est vivante : l’Ether, représentant l’esprit et les royaumes invisibles, est le 5ème élément s’ajoutant à la terre, l’eau, l’air et le feu.

Une énergie de grande force spirituelle se déploie à l’échelle planétaire entraînant une nouvelle façon de penser et percevoir les choses. Comme sur internet, des liens se développeront reliant les uns les autres électroniquement, internet étant un outil formidable de connexion entre individus. Cependant, il est possible que de grandes pénuries d’énergie et des changements géophysiques se produisent rapidement et que le réseau électronique s’écroule. Y-aura-il encore de l’électricité, de l’eau, de la nourriture ? Cela peut concerner une période d’une à deux semaines. Les changements s’accélèreront alors. Le pouvoir des dirigeants sera remis en cause et reviendra aux individus.

Je dois revendiquer mon héritage, je suis sélectif dans mes pensées et je crois fermement en moi quand j’ouvre l’éventail de ma conscience. Je me promène déjà mentalement dans les corridors du temps avant de le faire réellement. Plus je vis en m’ouvrant à découvrir des choses, plus je vais en découvrir. Si je cultive mes dons pour la télépathie, je serai beaucoup plus perspicace. J’ai des compétences innées qui m’étaient cachées : ma capacité à guérir, à utiliser mon esprit pour créer ce que je souhaite, à envoyer et recevoir des messages, à voir des images et à lire des champs d’énergie. Je revendique ces pouvoirs qui m’appartiennent et m’ont été confisqués.

Que ce soit par l’intermédiaire de messages électroniques répétitifs ou par la perversion du pouvoir par la sexualité, le cannibalisme et les meurtres, toutes sortes de moyens existent pour compartimenter et détruire l’esprit humain.

La réalité me réfléchit tel que je suis. Mes perceptions proviennent de mes sentiments et de ma capacité à être Moi-Même, à agir comme je l’entends, en toute confiance, à exprimer mes opinions même si elles ne sont pas en concordance avec le paradigme actuel. L’essentiel est d’exister « ici et maintenant. » Comme la réalité reflète ce qu’elle est, la guerre engendre la guerre, l’amour engendre l’amour, accaparer les diverses énergies pour se procurer un pouvoir égoïste provoque la désunion et ensuite la maladie. On ne peut être séparés du Tout, donc, d’une façon ou d’une autre, nous devons nous unir.

La tyrannie utilise l’arme de la peur dans le but de nous contrôler. Quand je me laisse envahir par la peur, elle peut se transformer en expérience réelle car mes molécules sont intelligentes et mon énergie réagit au sentiment dominant présent en moi. L’élément sur lequel je focalise mon esprit définit précisément les expériences que je vais vivre. Il est important, maintenant, de se servir de la totalité de son cerveau : la moitié droite du cerveau est connectée au côté gauche du corps et représente le siège d’une énergie intuitive et créatrice illimitée.

Les dieux sont nombreux. Ils ont été occultés par l’Eglise chrétienne et rebaptisés. Les païens, gardiens des saisons, des cycles et de l’intégralité des enseignements de la Déesse, furent éliminés dans le processus.

Tout ce que je fais, à chaque instant, produit des vibrations car je suis un générateur de fréquences et mes émotions en sont le diapason. J’éprouve des émotions à tout moment et même si je ne les exprime pas, elles n’en continuent pas moins à s’accumuler dans les cellules de mon corps et de mon sang. Ces vibrations se manifestent sous forme d’ondes électromagnétiques dont les signaux appellent à moi ce que j’exprime.

Mes ancêtres vivaient dans la crainte de connaître certains secrets et de violer les règles officielles. Rares étaient ceux qui se dressaient et s’écriaient : « Mais l’Empereur ne porte pas de vêtements ! L’Empereur est nu ! » Quand des êtres ont le courage de proclamer la vérité, je leur adresse des vibrations d’amour, même si je ne partage pas leur avis. Ils doivent être respectés et encouragés pour avoir osé proclamer leur vérité. Par contre, je ne dois pas chercher à convaincre les autres. Chacun doit décider par lui-même.

Les pyramides d’Egypte furent utilisées comme un moyen sophistiqué de communiquer avec les Cieux. Elles servirent à contrebalancer les forces électromagnétiques et à constituer un point d’acupuncture énergétique dans le champ magnétique terrestre. La Grande Pyramide n’est pas simplement une structure en surface : elle pénètre dans le sous-sol de la Terre afin que l’énergie cosmique puisse être captée et ancrée dans le sol, d’une ère à l’autre. Un réseau d’énergie fut créé en utilisant le Sphinx et la Grande Pyramide ainsi que de nombreuses autres structures, toute la région représentant un portail permettant de pénétrer dans notre monde.

Retracer sa généalogie ou retrouver ses racines en découvrant des sites sacrés peut nous appeler. L’Egypte est très forte énergétiquement ainsi que l’ancien empire perse : l’Irak et l’Iran.

J’utilise les cellules de mon être, les sons de la vie et la Terre elle-même pour me stimuler. J’ai le courage de me tourner vers l’intérieur de moi, de penser seul et de décider de mes croyances. Ma nouvelle conception de l’existence, qui circule dans chacune de mes cellules, sera transmise à partir de mon champ aurique et affectera l’ensemble de la sphère biologique de la Terre. Idéalement, en transmettant une nouvelle fréquence vibratoire, je donne vie à une nouvelle forme d’existence. La qualité de l’amour ou de la peur détermine à chaque instant mon chemin.

Mon énergie est récoltée et je suis surveillé. Quelle quantité de peur est-ce que j’introduis dans le monde ? Les vibrations que j’émets, sans même y penser, attirent une forme de vie capable de m’influencer et de m’obliger à continuer à émettre ces mêmes vibrations. Sans ces énergies imprégnées de peur, ces êtres devraient disparaître car ils ne sont pas en résonance avec l’amour.

La magie s’est pratiquement éteinte avec l’extinction des « sorcières ». En fait, nombreuses étaient celles qui défiaient la formidable tyrannie de la pensée appelée « vérité religieuse ». Elles savaient parler à la Terre et connaissaient les vertus médicinales des plantes, pratiquant les médecines naturelles. Elles osaient contacter le monde éthérique, le royaume des esprits et savaient communiquer avec ces derniers.

Nos ancêtres étaient liés télépathiquement aux dieux car ils utilisaient l’intégralité de leur cerveau, restaient en phase avec les cycles de la vie et étaient capables d’animer certaines énergies autour de leurs corps. Notre civilisation actuelle est empreinte de mensonges, supercheries et manipulations qui ne sont possibles que parce que nous ne sommes plus sous l’influence équilibrante de notre Moi supérieur.

Nouveau paradigme de la Sexualité

 

Nouveau paradigme de la Sexualité dans Les MESSAGERS de l'AUBE zen-150x150Les années soixante ont marqué l’ouverture de l’exploration sexuelle. En un instant, le paradigme a changé. Une bonne partie de l’énergie présente sur la planète à cette époque, couplée avec l’ingestion expérimentale de diverses substances altérant la pensée, ont instantanément donné naissance à un nouveau paradigme et vous ont mis à part des générations précédentes. Les limites furent transformées en un clin d’oeil. Vous avez été séparés d’une génération qui croyait en la guerre et qui ne sentait pas — une génération dont l’expression sexuelle se déroulait dans l’obscurité, peut-être même avec plusieurs pièces de vêtement. Vous avez brisé de bien des façons le paradigme, vous avez initié de nouvelles tendances et créé de nouvelles manières d’être. C’était merveilleux. «Oh, c’est bon le sexe libre, l’amour et montrer sans honte le corps !» disiez-vous. Le temps est maintenant venu pour une toute nouvelle révolution par laquelle vous deviendrez liés au niveau vibratoire à une autre personne. Il n’y aura plus de distractions de sexualité et plus de prétentions que vous n’avez pas d’attachements — que vous êtes libérés sexuellement parce que vous pouvez prendre cette position-ci ou cette position-là et dire ceci et faire cela. Ce n’est là que de l’aérobic du corps dans le domaine de la sexualité. Nous voulons que vous vous mettiez à faire de l’aérobic et des contorsions de l’âme — au niveau de la vibration. L’intensité de communion d’esprit que peuvent atteindre deux personnes se liant à ce niveau, voilà ce à quoi vous aspirez de tout votre être. Si cela vous fait peur, c’est que vous ne disposez pas d’un cadre de référence ou d’un modèle pour ce type d’expérience. Il vous faut en concevoir un. Vous devez vous fier au fait que, d’une façon ou d’une autre, l’énergie mise en oeuvre conformément au plan directeur cosmique amènera instantanément l’émergence d’un nouveau mouvement fondé sur le désir de cette prochaine étape menant à une meilleure compréhension de vous-mêmes.

Vous vous souviendrez très clairement de vos expressions de la sexualité au cours de vos diverses manipulations dans l’expérience de la réalité — lorsque vous étiez incarnés en homme ou en femme et que vous aviez exploré tous les aspects de la sexualité. Cela demande du courage pour faire cela. S’il y a un domaine où vous jetez un regard très critique sur vos faits et gestes, tout comme le font la plupart des humains sur la planète, c’est bien dans tout ce qui touche le sexe. Vous avez certaines idées bien arrêtées concernant ce qui est convenable et ce qui ne l’est pas au plan sexuel. Certains d’entre vous pourraient donc recevoir un choc lorsque vous vous rappellerez de ce que vous avez fait avec votre sexualité. Comprenez que, sur cette planète, la sexualité a toujours été le lien dont disposait le corps pour parvenir à une fréquence plus élevée. Même si une bonne partie des données fut éparpillée et désassemblée dans le corps, ce potentiel de création de la vie demeure en vous pour vous permettre de comprendre complètement qui vous êtes réellement au plus profond de votre être. La vibration sexuelle a été votre lien avec votre identité cosmique, mais l’ensemble de ce concept a été totalement mal interprété et perdu. Nous vous disons simplement qu’il y a beaucoup plus à découvrir et que cela est beaucoup plus excitant que quiconque n’a jamais osé le croire.      feny-angyalai.hu

Certains ne voulaient pas que vous soyez en harmonie avec ces fréquences sexuelles parce qu’elles auraient pu vous permettre de vous libérer et de commencer à comprendre ce qui se passait réellement. Vous pouvez vous servir de la fréquence de la sexualité pour vous relier à l’esprit supérieur via le système nerveux en sortant de votre corps. Si l’on vous avait dit que tel était le chemin, qui aurait pu vous contrôler ou vous manipuler ?

La population doit mettre de côté les connotations et jugements négatifs qui ont coloré votre expérience sexuelle depuis si longtemps. Vous devez faire la paix avec le sexe afin d’en intégrer la fréquence et l’identité. Les choses ont été manipulées et des limites ont été placées de sorte qu’on vous a ainsi empêchés de connaître la vérité sur la sexualité. On vous a dit que vous pouvez vous en servir pour la procréation et pour avoir des orgasmes, mais on ne vous a pas dit qu’elle peut servir à ouvrir des fréquences. Vous pouvez entrer en contact avec la sexualité et l’utiliser comme méthode pour vous souvenir de qui vous êtes et pour modifier la fréquence vibratoire de votre corps.

Au cours des quelques prochaines années, votre expression de la sexualité prendra une toute nouvelle dimension. Vous évoluerez et croîtrez, pourvu que vous ayez un ou une partenaire qui accepte de faire le même cheminement que vous et d’être aussi ouvert. Mais si vous êtes avec quelqu’un qui n’est intéressé qu’à éviter de voir les choses en face et à les nier, vous n’y parviendrez pas.

Enseignements de notre Famille de Lumière des Pléiades – BARBARA MARCINIAK – les messagers de l’aube

Les illusions de la conscience de l’ego

 

Venez me rejoindre sur le FORUM :

http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

Lorsque vous entrez dans la réalité de la conscience fondée sur l’ego, telle qu’elle est représentée par vos parents, vous avez affaire à un certain nombre d’illusions prégnantes, parmi lesquelles je voudrais en mentionner trois.

La perte de la maîtrise

La première illusion est celle de la perte de la maîtrise. Cette illusion vous fait oublier, en grandissant et en devenant adulte, que vous êtes le créateur de tout ce qui arrive dans votre vie. La plupart des gens ne reconnaissent pas ce qu’il se passe dans leur vie comme leur création. Ils ont souvent l’impression qu’ils sont victimes de « puissances supérieures » qui font et façonnent leur vie. Telle est la perte de la maîtrise.

La perte de l’unité

Les illusions de la conscience de l'ego dans CHEMIN le MOINS FREQUENTE abAvec le plongeon dans la conscience collective humaine, telle que décrite par vos parents, vous perdez aussi le sens de votre unité avec tout ce qui existe. L’évidence fondamentale de l’unité de toutes choses est lentement éliminée de votre conscience. On vous encourage à construire votre ego personnel. Selon la conscience fondée sur l’ego, nous sommes tous essentiellement des êtres séparés, qui luttons pour la survie, la nourriture et la reconnaissance. Nous avons l’impression d’être confinés dans notre corps et enfermés dans notre réalité psychologique sans aucune connexion à « l’autre ». Telle est l’illusion de la séparation et du sentiment tragique de solitude qui l’accompagne.

La perte de l’amour

Vient ensuite la perte de l’amour, c’est-à-dire le sentiment de joie et de sécurité inconditionnelles qui vous appartient en propre, comme un droit de naissance naturel. En passant au plan de la terre, où l’énergie de l’amour n’est pas évidente du tout, vous commencez peu à peu à confondre l’amour avec toutes sortes d’énergies qui ne sont pas l’amour, telles que l’admiration, la richesse ou la dépendance émotionnelle. Ces notions confuses de l’amour influencent vos relations et, fondamentalement, vous font rechercher continuellement quelque chose au-dehors de vous pour retrouver ce sentiment d’amour inconditionnel qui est en fait au fond de vous.

La façon dont ces illusions ou pertes vous influence dépend de l’énergie spécifique du foyer parental et de votre entourage familial. Généralement, la conscience parentale est un composé d’ego et de coeur, de peur et de lumière. Il y a des domaines dans lesquels vos parents sont vraisemblablement très attachés ou accrochés  aux illusions mentionnées ci-dessus. Mais sur d’autres points, il se peut qu’ils soient très éclairés, par exemple en ayant fait une expérience spécifique de la souffrance et de la croissance intérieure qui leur a ouvert le coeur. La manière particulière dont ils sont fixés aux illusions de l’ego est différente pour chaque parent ou chaque famille. Lorsque vous entrez dans cette configuration spécifique d’énergies qui compose votre famille natale, votre conscience est grande ouverte et possède encore très peu le sentiment de ses limites personnelles. En tant que bébé, vous absorbez les énergies de vos parents en profondeur, comme une impression de fond qui a un grand effet sur la façon dont vous vivez les choses plus tard. Il n’y a pas encore de filtre. C’est seulement beaucoup plus tard, lorsque vous devenez conscient de vous-même, grosso modo au moment de la puberté, que vous acquérez la conscience nécessaire pour filtrer ces énergies et découvrir ce qui vous semble bon et naturel et ce qui ne l’est pas.

Vous vous attachez d’abord au paradigme de vos parents, puis à mesure que vous grandissez et que vous  devenez plus conscient de vous-même, vous commencez à remettre en question leur conception des choses en cherchant votre identité personnelle. Ce processus de croissance psychologique est très proche de la transition de l’ego au coeur. Les stades naturels de la vie terrestre, les cycles biologiques et psychologiques, les saisons, sont en corrélation avec les stades de croissance naturelle au sens spirituel. La transition entre l’ego et le coeur se déroule souvent en parallèle avec le dépassement des énergies restrictives liées à la peur, qui contrôlaient votre famille natale.

Le trauma de naissance cosmique que vous avez vécu lors de votre naissance d’âme individuelle est, jusqu’à un certain point, répété chaque fois que vous débutez une nouvelle vie terrestre. Au moment de votre naissance, vos parents appartiennent à l’énergie de la terre. Ils se sont déjà adaptés à cette dimension, aux lois en vigueur ici. Bien souvent, ce sont des lois restrictives qui ne sont pas du tout évidentes pour l’enfant. Les parents représentent alors la conscience fondée sur l’ego pour l’enfant, l’énergie des trois illusions. L’enfant les rencontre par l’entremise du foyer parental, et la façon dont elles ont pris forme chez les parents influencera fortement l’enfant pour le reste de sa vie.

C’est surtout au cours des trois premiers mois que l’enfant absorbe très profondément son environnement. Les énergies de ses parents se déposent au fond de sa conscience, sans que l’enfant puisse s’en défendre par une pensée rationnelle. D’autre part, il y a encore un « morceau de ciel » dans sa mémoire, une parcelle de sa conscience non-teintée par les illusions, qui connaît l’amour, la maîtrise et l’unité comme état d’être naturel. Cette évidence entre en collision avec les énergies fondées sur l’ego qui l’environnent et cela crée un conflit très douloureux. Cela peut donner envie à l’enfant de repartir et de rentrer « chez lui »; cela peut causer une grave résistance envers la vie au tout début. En fait, c’est le trauma de naissance cosmique qui se répète.

Comment l’enfant gère-t-il cette collision ou ce conflit d’énergies ? La plupart du temps, il ferme des parcelles de lui-même. Des parcelles de la conscience de l’enfant vont se cacher. L’enfant va se conformer  aux énergies de ses parents, s’y adapter, car il dépend entièrement d’eux dès le départ. L’enfant est dans un état physique très vulnérable et il a un grand désir d’être nourri et aimé de ses parents. Sa mémoire de l’état naturel d’unité, d’amour et de maîtrise est en fait le don de l’enfant à ses parents mais ils sont bien souvent incapables de recevoir ce don, aveuglés comme ils le sont par l’énergie des illusions. Ils sont alors incapables de recevoir véritablement l’enfant.

Bien sûr, les parents ont été enfants eux aussi et sont passés par le même processus. Les parents ne font pas entrer de force leurs peurs et leurs illusions dans leurs enfants. Mais, comme adultes, ils ont absorbé involontairement de nombreuses énergies de la conscience fondée sur l’ego.

Au moment de la naissance de l’enfant, les parents vivent souvent un éveil temporaire. Regarder cette petite créature innocente sortir de l’utérus et s’aventurer dans le monde, si confiante et vulnérable, fait vibrer un sentiment profond de respect chez pratiquement tout le monde. Cet instant sacré ouvre toutes grandes les portes du Foyer dans la conscience des parents et, à leur insu, ils ont accès au noyau divin en eux qui connaît l’amour inconditionnel et l’unité. Ils entrent pour un temps dans un espace sacré et ils perçoivent ce qu’ils sont au-delà des illusions. Mais bien souvent, ce n’est qu’un état de félicité temporaire car, après, les choses se calment et reviennent à la normale. Leurs modes de pensée et de sentiment ont tendance à retomber dans leurs schémas habituels. Et alors, cette ouverture à une conscience fondée sur le coeur se referme.

Que se passe-t-il pour l’enfant qui grandit ? La plupart des enfants choisissent de s’adapter si fortement au cadre de référence de leurs parents qu’ils perdent contact avec l’énergie originelle de leur âme dont ils étaient encore très conscients au début de leur incarnation. Dans cette première phase de la vie, jusqu’à la puberté, ils sont tellement occupés à se concentrer sur ce monde et à obtenir l’amour et l’attention de leurs parents qu’ils oublient eux-mêmes qui ils sont.

Comment cela affecte-t-il l’enfant ? Celui-ci a un désir insatiable d’amour et de sécurité et lorsqu’il trébuche sur des parcelles d’énergie parentale pleines de peur ou bloquées, il en est bouleversé. Il en souffre et se sent abandonné. Mais il va se cacher ses émotions à lui-même, car elles sont trop douloureuses à vivre consciemment lorsqu’on est dans un tel état de vulnérabilité et d’ouverture. Ce que fait l’enfant, c’est qu’il va  se mettre des oeillères et créer des images de l’amour illusoires. Afin de survivre émotionnellement, il va se permettre d’être trompé par les fausses images de ses parents, parce qu’en l’absence d’amour inconditionnel, l’amour conditionnel semble mieux que rien. Généralement, l’enfant va se replier sur lui-même pour obtenir l’amour et la sécurité dont il a besoin et qu’il garde en mémoire du Foyer. Et donc, il va prendre de fausses énergies pour de l’amour. Par exemple, il va confondre la fierté d’un parent pour certaines de ses réussites ou le besoin émotionnel d’un parent à son égard avec de l’amour.

Lorsque l’enfant accomplit quelque chose dont ses parents sont fiers et pour lequel il reçoit des compliments, il peut sentir son coeur s’ouvrir grâce au plaisir d’être aimé et apprécié. Mais si la fierté des parents ne provient pas d’une véritable compréhension de l’enfant, si elle ne repose pas sur ce à quoi l’enfant aspire mais plus sur ce que la société attend de lui, alors cette fierté est vraiment une sorte de poison. L’enfant est récompensé pour se conformer à des critères externes, alors que l’amour signifie que l’on se mette à l’écoute des critères intérieurs de l’enfant, ce qu’il veut accomplir pour lui-même dans cette vie. Lorsque l’attention est systématiquement portée sur des réussites extérieures, l’enfant sera dupé, il croira que la réussite est égale à l’amour et il aura tendance à se sentir coupable lorsqu’il ne fait pas « ce qui est bien », ce qu’il est censé faire selon des critères externes. Adulte, il se peut qu’il ne reconnaisse pas lorsque ses limites sont franchies ou quand il travaille trop. Il trouvera simplement qu’il se sent poussé à accomplir davantage, ne comprenant pas pourquoi l’excès de travail est devenu une dépendance.

Une autre déformation de la véritable énergie de l’amour se produit lorsque l’enfant commence à confondre l’amour avec la dépendance émotionnelle. Beaucoup d’enfants ont le sentiment d’être aimés quand leurs parents ont besoin d’eux. En fait, ils comblent un vide dans le coeur de leurs parents, un vide dont les parents n’ont pas pris soin et quand l’enfant y entre, il s’offre en substitut parental. Il cherche à procurer l’amour et le soutien dont les parents manquent. Il veut leur plaire de cette façon et obtenir d’eux l’amour dont il manque si cruellement. Mais cette sorte de service n’est bien sûr pas de l’amour. C’est un dangereux enchevêtrement d’énergies qui créera beaucoup de difficultés plus tard à la fois dans les relations entre les parents et l’enfant et dans les relations intimes que l’enfant entretiendra une fois adulte.

Beaucoup de parents ont vécu un manque d’amour inconditionnel dans leur enfance. Ils n’ont pas non plus été vraiment reçus par leurs parents. Cela leur a laissé une souffrance profonde et un sentiment d’abandon. Quand à leur tour, ils ont un enfant, ils l’accueillent avec des signaux mitigés. D’une part, il y a de l’amour vrai en eux mais d’autre part, il y a ce désir subconscient de se dédommager de ce manque. Les parents essaient souvent de soigner leurs blessures émotionnelles grâce à leur relation avec leur enfant. Quand ils le font inconsciemment, ils se servent de l’enfant comme d’un substitut parental, l’enfant est censé leur donner l’amour qui leur a si cruellement manqué lorsqu’ils étaient enfants.

Quand cela arrive, les messages « je t’aime » et « j’ai besoin de toi » se trouvent complètement confondus pour l’enfant. L’énergie de l’enfant ne sera plus la sienne, parce qu’elle sera aspirée par le besoin du parent, et l’enfant trouvera cela très bien ! Cela lui procurera un sentiment de sécurité qui l’amènera, une fois adulte, à avoir le sentiment d’être profondément aimé par une personne quand son énergie est épuisée et possédée par cette personne. Il (ou elle) aura le sentiment d’être aimé lorsqu’il étire ses limites au maximum de ce qu’il peut donner. Il interprètera la dépendance émotionnelle et même la jalousie et la possessivité comme une forme d’amour alors que ces énergies lui sont diamétralement opposées. Cette perte tragique de soi naît de la confusion de l’amour avec le besoin.

Jusqu’à présent, j’ai insisté sur le fait qu’en venant sur la terre comme enfant, vous êtes submergés par un océan d’oubli, un filet d’illusions qui au premier abord, semble vous enchaîner très profondément. Mais cependant, du point de vue de l’âme, vous vous permettez consciemment d’être dévoyé. Tout au fond de vous, lorsque vous vous incarnez sur la terre, vous avez la confiance de trouver la solution pour vous en sortir. C’est votre mission de trouver au sein même du monde, une voie pour sortir des illusions et apporter l’énergie de la solution, l’énergie de l’amour et de la clarté et la mettre à la disposition des autres.

A certains moments de votre vie, vous aurez des opportunités et des possibilités qui vous aideront à remplir cette mission. A mesure que vous grandissez, vous rencontrerez des gens ou des situations qui vont vous inviter ou vous mettre au défi de découvrir qui vous êtes. Vous serez gentiment poussé ou, si vous êtes têtu, violemment provoqué par la vie à « démêler le noeud ». Vous avez besoin de lâcher prise des fausses images de l’amour qui ont fait partie de votre éducation, de l’énergie de vos parents. Cela peut susciter une crise d’identité, semblable à ce qui est décrit dans la première partie de ce livre comme le premier stade de la transition de l’ego au coeur. Vous pouvez avoir l’impression que plus rien n’est certain et que tout ce en quoi vous croyez est remis en question. C’est vrai, votre âme retournera chaque caillou pour vous ramener au Foyer. Elle frappera sans cesse à votre porte jusqu’à ce que vous ouvriez et que vous vous libériez.

Les évènements majeurs de votre vie s’arrangent toujours pour vous offrir des opportunités de grandir et de revenir à ce que vous êtes. Mais il faut du courage et de la détermination pour aller au bout de cette quête et regagner les énergies du nouveau-né, non-teintées par les illusions de la perte de la maîtrise, de l’amour et de l’unité. Probablement, vous allez vous trouver en opposition avec l’énergie de votre âme pour un temps, car elle peut vous détourner de ce que vous considériez comme normal et approprié pour vous. Votre âme peut vous paraître une invitée bizarre, puisque vous êtes habitué aux usages du monde, ceux de votre famille natale.

Cela requiert à la fois l’énergie masculine de la conscience de soi et du discernement et l’énergie féminine de l’amour et de la compréhension pour se libérer de la conscience fondée sur l’ego. En ce qui concerne vos parents, le discernement signifie que vous prenez de la distance avec les énergies restrictives gouvernées par la peur qui vous ont nourri. Souvenez-vous de l’importance de l’énergie de l’épée que j’ai mentionnée au début. Afin de lâcher prise de votre famille natale au sens spirituel, il vous faut être capable de distinguer entre leur énergie et la vôtre et de couper les liens qui vous limitent et vous étouffent.

Cela ne passe pas forcément par l’expression de votre colère ou de votre frustration à vos parents ou bien en leur disant leurs torts à votre égard. Cela peut être une bonne chose parfois d’éclaircir votre position ou de leur parler de vos sentiments envers eux. Mais bien souvent, ils ne comprendront pas ce que vous essayez de leur dire. Ils peuvent ne pas être en résonance avec la part de vous qui est différente et en conflit avec leur mode de vie. Vous libérer des liens à l’énergie parentale signifie d’abord et avant tout libérer votre mental et vos émotions de cette énergie. C’est regarder en vous et découvrir à quel point vous vivez implicitement selon les illusions de vos parents, selon leurs préceptes et leurs interdits reposant sur la peur et le jugement.

Quand vous serez clair à ce sujet et que vous lâcherez prise, vous serez libre de leur pardonner et de quitter réellement la maison parentale. C’est seulement après avoir tranché les liens intérieurement et pris la responsabilité de votre vie personnelle que vous pouvez vraiment laisser vos parents mener leur vie. Vous aurez clairement dit « non » à leurs peurs et à leurs illusions (l’épée du discernement), mais en même temps vous verrez que vos parents ne sont pas identiques à leurs peurs et leurs illusions. Ce sont eux aussi des enfants de Dieu qui essaient de remplir leur mission divine. Quand vous percevez cela, vous pouvez voir leur innocence et leur pardonner.

Dans un sens, vous avez été victimes de vos parents, quand ceux-ci représentaient la conscience de l’ego dans votre enfance. Vous avez vécu temporairement et partiellement selon leurs illusions. Vous étiez leur enfant et vous n’aviez pas le choix. Mais vous avez là une des meilleures occasions de votre vie pour transcender votre sentiment d’être une victime. Reconnaître les profondes empreintes énergétiques datant  de votre enfance et choisir consciemment celles qui vous font du bien et celles qu’il vaut mieux laisser tomber, fait de vous une personne libre. C’est cela la maîtrise.

Alors, vous ne vous adaptez plus subconsciemment aux désirs et aux attentes de vos parents quand ils ne sont pas les vôtres. En même temps, vous n’êtes plus en rébellion contre eux. Vous avez la capacité de reconnaître les fausses images qu’ils vous ont offertes comme ne vous appartenant pas, point final. Vous n’avez pas besoin de juger vos parents pour vous avoir chargé de ces aspects. Vous pouvez être à la fois dans l’amour et dans le discernement.

On pourrait le dire ainsi : vous êtes introduits à la conscience de l’ego par vos parents et c’est aussi par eux que vous la transcendez, en les libérant dans l’amour et le pardon et en vous reconnaissant comme le maître indépendant que vous êtes.

Lire la suite sur le site d’origine …. 

L’incarnation des artisans de Lumière sur la terre

Venez me rejoindre sur le FORUM :

http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

L'incarnation des artisans de Lumière sur la terre dans CHEMIN le MOINS FREQUENTE pLorsque vous vous êtes incarnés sur la terre, vous veniez de commencer la transition d’une conscience fondée sur l’ego à une conscience fondée sur le coeur. Nous avons vu que cette transition s’effectuait en quatre étapes. Vous avez franchi la première en prenant conscience de votre désir d’« autre chose », qui soit différent de la lutte pour le pouvoir qui occupait vos vies auparavant.

Cette lutte avait donné un but et un sens à vos vies pour une période substantielle. Votre fascination pour le pouvoir vous a conduit à utiliser l’être humain comme marionnette dans vos batailles galactiques. Tous les empires galactiques y ont pris part. Mais quand les énergies guerrières ont été transposées à la terre avec l’homme pour champ de bataille, vous êtes devenus davantage des observateurs et vous êtes retirés des batailles effectives. Vous avez observé ce qui se passait sur la terre. Vous avez vu l’être humain se développer en quelque chose, un état d’être que vous aviez atteint longtemps auparavant. Vous étiez devenus des guerriers sophistiqués, qui utilisaient des méthodes raffinées de manipulation psychique et guerrière. L’homme devait devenir votre semblable, doté de vos implants génétiques.

Ces implants génétiques généraient un niveau élevé de développement mental dans l’être humain. L’instinct naturel et le sentiment étaient plus ou moins supprimés en faveur de la pensée et du raisonnement.

Nous avons mentionné que les influences galactiques causaient un niveau élevé de peur chez l’être humain en développement. En fait, cet élément de peur était étroitement lié à la prépondérance de la pensée. Dans une situation équilibrée, la peur est surmontée ou relativisée par vos talents intuitifs et votre capacité à ressentir ce qu’il est juste ou approprié de faire. Toutefois, lorsque la faculté de penser prend le dessus, la peur a tendance à se renforcer, puisque la pensée repose sur un processus mécanique logique qui ne permet pas à l’intuition ou au sentiment d’entrer en jeu. Quand la faculté mentale est alimentée par des émotions de peur, elle a tendance à devenir folle et à produire des idées illusoires, des idées de tout contrôler. Les régimes dictatoriaux sont un exemple de cette faculté mentale qui devient folle. 

La réponse à la peur n’est jamais de penser plus. Elle est de penser moins et d’avoir confiance dans le cours de la vie. Elle est de retomber dans l’état de grâce qui est votre droit de naissance. Elle est de lâcher-prise au lieu de s’accrocher.

Quand le stade de la loi de l’ego a pris fin pour les âmes d’artisans de Lumière, celles-ci sont entrées dans une nouvelle manière d’être. Intuitivement, vous étiez ouverts à l’énergie du coeur. En fait, vous recherchiez une sorte de créativité qui transcende le simple jeu du pouvoir. Vous aviez le sentiment que la lutte pour le pouvoir était destructrice et vous ne pouviez rien créer de neuf, puisqu’elle tuait et phagocytait tout ce qui était « autre ».

En essayant de contrôler et de dominer la vie, en vous ou hors de vous, en fait vous avez tenté de rendre la réalité statique et prévisible. En fin de compte, le pouvoir est incroyablement ennuyeux.

Lorsque vous avez pris conscience de cela, vous avez réalisé que votre vrai désir n’était pas d’avoir le pouvoir, mais d’être vraiment créatifs. Etre vraiment créatifs, c’est être au contact de votre divinité.

Puisque vous êtes des êtres divins, peu importe ce que vous faites ou ne faites pas, vous créez toujours une sorte de réalité. La créativité est votre vraie nature. Au stade de l’ego, vous avez exploré la possibilité de nier votre vraie nature. C’est bien un acte créatif, à un certain niveau, de façon déformée. Toutefois, être vraiment créatifs, c’est créer selon la vie et non selon la mort.

Lorsque vous avez réalisé cela, la mémoire de votre foyer s’est réveillée. Le vague souvenir d’un état de pure unité béatifique est revenu à votre conscience et vous avez su que la clé de votre bonheur était là. Mais vous vous sentiez désemparés et ignorants, car vous ne saviez pas comment procéder. Vous saviez que l’ego ne détenait pas la réponse mais vous n’étiez pas encore entrés dans une conscience fondée sur le coeur.

En même temps, grandissait en vous un sentiment de remords et de culpabilité à propos de ce que vous aviez fait subir aux êtres humains sur la terre.

Spécialement sur la terre, il y avait de splendides opportunités pour que la conscience puisse s’exprimer de nombreuses façons variées. La terre avait été faite pour unifier des énergies différentes, pour être un creuset dans lequel des énergies variées et même opposées pouvaient trouver un moyen de coexister en harmonie. Le terrain de jeu énergétique de la terre avait été créé pour abriter un ensemble d’énergies très hétérogène.

La différence entre la vie sur la terre et celle d’autres lieux de l’univers, sur un plan physique ou astral, est l’énorme variété d’énergies présentes sur la terre. De plus, cette variété n’est pas seulement présente comme un vaste étalage de formes de vie et d’espèces, elle est aussi présente en un seul être, l’humain. Celui-ci est capable de contenir un éventail d’énergies bien plus large que tout autre. Vous avez en vous l’énergie du saint et du meurtrier, de l’enfant, de l’adulte et du vieillard, l’énergie de l’homme et de la femme, l’énergie de l’actif et du passif, l’énergie du rationnel et de l’émotionnel, l’énergie de l’eau, de l’air, du feu et de la terre, etc. Pour vous, êtres humains, cela peut sembler ordinaire ou naturel, mais pour le reste de l’univers, c’est un véritable exploit. C’est un véritable exploit d’être humain, sans avoir rien fait de spécial.

Mais la qualité la plus unique de l’être humain est sa capacité à marier des énergies qui semblaient incompatibles auparavant. L’homme a été conçu non seulement pour contenir toutes ces énergies différentes, mais aussi pour être un médiateur, un bâtisseur de ponts entre elles.

La raison pour laquelle l’Esprit, Dieu ou Tout-ce-qui-est en est venu à ce concept de l’être humain, est que l’univers était coincé dans une situation de stase. La conscience, en explorant la vie hors de l’unité, avait tendance à essayer des formes de vie différentes, sur des plans et des lieux différents de l’univers. Lorsqu’une âme avait fait l’expérience de tout ce qu’était une forme de vie particulière, elle la quittait (dans le sens de ne plus y être incarnée) et continuait dans d’autres formes de vie répondant à des besoins particuliers. Il n’y avait aucun besoin de transformer l’énergie en vivant dans une forme de vie particulière. Lorsque vous vouliez un changement, vous passiez à un autre corps. Ce n’est pas parce que les âmes étaient paresseuses ou frivoles. La plupart des corps, variant en densité du physique à l’astral, offraient des champs d’expérience limitée et par conséquent, des opportunités limitées de croissance et de transformation en étant dans ce corps. Celui-ci ne pouvait pas contenir de nombreuses énergies différentes. Par exemple, si vous viviez sur une planète d’eau, où vous étiez incarnés dans un corps d’eau, celui-ci vous permettait de faire l’expérience de la nature de l’eau de toutes sortes de manières. Le « ressenti » d’être liquide, non-fixe, coulant, mouvant, est en vérité merveilleux. Mais lorsque vous vouliez faire l’expérience d’être fixe et immuable, vous aviez besoin de quitter ce corps et de vivre dans une montagne pendant quelque temps. De même, lorsque vous viviez sous la forme d’êtres galactiques en quête du pouvoir, vous ne pouviez pas réellement changer votre conscience dans ce corps. La conséquence de ce champ d’expérience limité ou spécialisé dans un corps a été que ce monde de  formes vivantes s’est retrouvé bloqué. Il ne pouvait pas grandir ou s’étendre et s’est donc retrouvé enfermé dans une sorte d’état de stase.

Le pouvoir spécifique de l’être humain est celui de contenir un vaste éventail d’énergies et de les amener à un état d’équilibre créatif, non-statique. En réalité, ce pouvoir est égal à la capacité de transformer l’obscurité en lumière, c’est à dire le pouvoir de l’alchimie spirituelle. Ce qui amène les énergies opposées à un stade d’harmonie dynamique est l’énergie christifiée, l’énergie qui maintient l’unité face à la dualité. C’est cette même énergie qui transforme l’obscurité en l’acceptant et en permettant ainsi à la peur de se transformer en joie. L’énergie christifiée est la troisième énergie qui unit en acceptant. Sa force alchimique réside dans sa qualité d’être tout-englobante, tout-acceptante et sans peur.

Vous, êtres humains, êtes les seuls à avoir cette capacité d’alchimie spirituelle. Ni les plantes, ni les animaux, ni les anges, ni les « seigneurs des ténèbres » n’ont ce pouvoir.

Toutes les âmes peuvent faire l’expérience de ce qu’est la lumière, de ce qu’est l’obscurité, de ce que sont toutes les sortes d’êtres qui vivent dans l’univers, mais elles ne peuvent faire l’expérience de transformer l’obscurité en lumière tout en restant dans leur forme de vie actuelle. Elles ne peuvent imaginer ce qu’est changer à des niveaux intérieurs de façon à créer une réalité physique et spirituelle différente au fur et à mesure.

Les âmes qui sont incarnées dans des formes autres qu’humaines créent aussi leur réalité et ont un libre-arbitre, mais elles ont moins de possibilités de couvrir des états de conscience très différents et même opposés en restant dans le même corps, dans la même forme. Vous, humains, êtes des bâtisseurs de ponts, des alchimistes spirituels, et c’est ce qui rend la terre et l’être humain uniques.

Retournons maintenant à notre conte des âmes d’artisans de Lumière qui se tourmentaient et regrettaient leur interférence avec l’être humain. Ils ont réalisé que sur la terre un jeu tout nouveau prenait place, un jeu plein de promesses, qu’ils s’étaient efforcés d’étouffer à leur profit. Ils en ressentaient de la peine. Ils se rendaient compte aussi qu’ils avaient bloqué leur voyage vers la lumière et la vraie joie par leurs actes égoïstes.

Aussi, lorsque vous vous êtes réveillés du sommeil de votre ego, vous avez vu que la terre était un si bel endroit, une planète verte grouillante de vie. Cela remuait en vous de vieux souvenirs. Vous étiez présents au tout début de la vie sur la terre. Elle n’avait pas encore perdu son innocence. En ces temps lointains d’avant votre chute dans la conscience guerrière, vous preniez part au paradis sur la terre, en qualité d’êtres angéliques qui nourrissaient la vie et en prenaient soin. Vous étiez des anges dans le jardin d’Eden. Même si par la suite, vous avez manifesté votre côté sombre, en tant que guerriers galactiques, vous avez aussi manifesté sur la terre un aspect de vous-mêmes pur et lumineux en ces temps anciens où vous prépariez la terre pour la venue des âmes de la terre. Vous avez contribué à l’épanouissement de la planète verte et quelque part, vous saviez cela quand vous êtes sortis de votre stade de conscience de guerriers. Vous saviez que vous aviez détruit ce que vous aviez nourri et aidé à créer.

Quand vous avez réalisé les promesses et la beauté de la terre, vous avez ressenti le désir intérieur d’y aller et de restaurer ce qui avait été endommagé. Vous vous êtes incarnés dans des corps humains avec l’intention d’apporter la lumière et de créer des valeurs fondées sur le coeur dans un environnement essentiellement dominé par des valeurs égoïstes. Nous allons développer un peu ce sujet d’apporter la lumière, car il y en vous à ce propos quelque chose qui prête souvent à confusion et à malentendus.

Lorsque vous, artisans de Lumière, vous êtes incarnés sur la terre, vous avez en fait initié un processus de transformation où vous alliez achever votre transition d’une conscience fondée sur l’ego à une conscience fondée sur le coeur. Vous étiez en bonne voie d’un lâcher-prise complet de la conscience fondée sur l’ego et la vie sur la terre vous procurait l’opportunité de traiter ce qui restait d’énergie fondée sur l’ego.

Vous alliez pouvoir rencontrer les énergies que vous souhaitiez clarifier dans l’être même que vous aviez manipulé et dans lequel vous alliez résider : en l’être humain, en vous-mêmes.

Votre motivation la plus profonde à votre venue sur la terre était de venir à bout de votre obscurité intérieure, et vous étiez d’accord pour rencontrer cette obscurité en vous, en tant qu’êtres humains. Bien que vous pensiez souvent que vous êtes ici pour aider les autres ou pour aider votre mère la terre, la raison la plus fondamentale de votre présence ici est de vous guérir vous-mêmes. Tout le reste est secondaire.

Au niveau le plus profond, votre âme souhaitait assumer sa responsabilité pour l’obscurité qu’elle avait répandue. Toutefois, assumer cette responsabilité est par principe une aventure solitaire qui n’implique pas que vous ayez besoin d’autres personnes à aider ou à soigner. Cela n’implique que vous. Vous allez aider d’autres personnes au cours de ce processus, mais c’est un effet secondaire. Il est important de réaliser les choses dans le bon ordre, car vous avez tendance à trop vous empresser d’aider les autres. Cet enthousiasme à aider les autres devient souvent un piège, car vous mêlez votre énergie à celle de l’autre et très souvent, après cela, vous vous sentez épuisés et déçus. S’il vous plaît, souvenez-vous bien : Donner plus qu’on ne reçoit n’est pas noble ni issu du coeur, c’est simplement une erreur. L’erreur est de penser que vous êtes en partie responsables de la situation ou de l’état d’esprit de quelqu’un d’autre. Ce n’est pas vrai. Chacun est responsable de son bonheur ou de son malheur. Et c’est en vérité une bénédiction, car cela procure à chacun la capacité de créer et par conséquent de changer sa propre réalité.

Vous n’êtes pas ici pour réparer d’autres personnes ni votre mère la terre. Vous êtes ici pour réparer les blessures profondes de votre être. S’il vous plaît, tendez vers cette tâche et tout prendra sa place sans aucun effort de votre part.

Lorsque vous êtes venus sur la terre vous incarner dans des corps humains, vous étiez enclins à combattre les énergies que vous vouliez vaincre. A ce stade, vous étiez dans une situation paradoxale. D’un côté, vous saviez que vous vouliez « autre chose » que le pouvoir et vous vous détestiez pour ce que vous aviez fait avant. Mais vous n’étiez pas libres de ce que vous détestiez en vous. Vous n’étiez pas encore libres de la domination de l’ego. Quand vous êtes venus sur la terre, vous aviez tendance à être agacés par l’obscurité,  vous mettre en colère contre elle, et votre réaction était de la combattre. Le paradoxe est que vous vouliez combattre les énergies égoïstes par la lutte, l’énergie même de ce que vous souhaitiez lâcher-prise. Vous n’étiez pas encore conscients des véritables implications d’une conscience fondée sur le coeur. Lorsque vous observez les choses à partir du coeur, il n’existe pas de combat entre le bien et le mal. La réalité du coeur transcende les deux. Le coeur ne s’oppose pas à l’obscurité. La conscience fondée sur le coeur repose sur l’acceptation de toute chose, de tout ce qui est. C’est un type de conscience qui ne retient pas l’idée que le combat résout quelque chose.

Même si vous aspiriez à un mode d’approche de la réalité pacifique et non-combattif, vous n’aviez aucune expérience d’une mise en pratique de cet idéal. Vous étiez vraiment dans une zone intermédiaire, un no man’s land avant d’entrer dans un nouveau domaine de conscience.

Vous avez donc commencé à faire toutes sortes d’erreurs, dans le sens de retomber dans des modes d’être dont vous vouliez lâcher-prise. Vous étiez impatients de changer ou convertir les individus ou les groupes qui manifestaient un comportement de type « ego » ou qui prônaient des valeurs basées sur l’ego. Ils vous répondaient d’ailleurs avec agressivité, bien souvent ne comprenant même pas ce que vous essayez de leur montrer. Les artisans de Lumière ont été persécutés pendant des siècles comme sorcières, païens ou agitateurs politiques. Ils semblaient être inspirés par des idéaux pour lesquels le monde n’était pas prêt. Ils semblaient différents et ne s’adaptaient pas. Il était typique qu’ils rencontrent beaucoup de résistance.

Ce qui arriva, c’est que vous êtes passés à un rôle de victimes après avoir joué celui d’offenseurs pendant un certain temps dans les royaumes galactiques. Votre « colère spirituelle » provoquait des réponses furieuses de votre environnement et vous êtes devenus des victimes, vous avez vécu l’humiliation, la profonde douleur et la perte d’autonomie. Le trauma d’être rejetés, et/ou exclus de façon répétée dans plusieurs vies a laissé en vous de profondes cicatrices. Vous en êtes arrivés à vous sentir démunis et indésirables. Nombre d’entre vous dans cette vie se sentent fatigués et nostalgiques d’un monde aimant et plein de sens.

Il es très important que vous réalisiez que ce rôle de victime est juste cela : un rôle que vous jouez. C’est une interprétation possible des faits, mais elle est étroite et déformée. Vous n’êtes pas la victime ni l’offenseur. Vous êtes la conscience de l’âme qui a créé ces rôles pour que vous y jouiez un temps.

Vous n’êtes pas vraiment la victime d’un monde matérialiste et égoïste.

En fait, les affrontements que vous avez eus avec des énergies agressives, non-coopérantes dans nombre de vos vies vous ont simplement fait miroir de vos liens avec la conscience fondée sur l’ego, de votre dépendance à son égard. Si vous recherchez un résultat au moyen du combat, vous allez recevoir en retour l’énergie du combat. C’est, c’était, votre énergie qui revient vers vous ! Et c’est la seule signification du karma.

La tendance à combattre le mal est basée sur la croyance que le mal est au-dehors de vous et qu’il doit être banni de la  réalité. L’invitation spirituelle qui vous a été faite à vous, artisans de Lumière, au cours de toutes ces incarnations a toujours été de reconnaître et d’accepter votre côté obscur et de comprendre son rôle et son but.

L’invitation la plus profonde est celle de vous pardonner à vous-mêmes et de retrouver votre innocence. Vous êtes innocents et l’avez toujours été. Comprenez-vous réellement cela ? Si oui, vous ne voudrez plus changer le monde ni combattre l’injustice. Vous voudrez jouer, vous amuser et apprécier chaque instant de votre vie et simplement être qui vous êtes et partager cela avec les autres.

Quand vous, les artisans de Lumière, relâchez l’idée que vous devez vous battre pour quelque chose ou quelqu’un, vous ne vous heurterez plus à  l’opposition du « monde extérieur », de la société ou des gens en général, parce que vous êtes différents. Vous ne voudrez rien changer et par conséquent, vous ne rencontrerez pas de résistance. Vous saurez que vous êtes les bienvenus, que votre contribution à cette réalité est précieuse et que les autres vous apprécient.

Quand vous vous serez complètement libérés de la conscience fondée sur l’ego, vous saurez que vous ne subirez plus de persécutions ni de menaces extérieures. Vous serez allés au-delà des rôles de victime et de persécuteur ; votre voyage sera complet. Vous vous serez déchargés de vos fardeaux cosmiques et vous serez tout à fait libres de créer ce que vous voulez.

Vous êtes sur le point de donner naissance à une nouvelle conscience. C’est un type de conscience qui s’est complètement libérée du besoin de contrôler ou de posséder quoi que ce soit. Elle est libre de la peur. C’est la conscience du Christ.

Quand je, Jeshua, vivais sur la terre, je voulais vous dire que la spiritualité n’a rien à voir avec un combat entre la Lumière et les ténèbres. Il s’agit de trouver un niveau de conscience qui va au-delà du bien et du mal, un lieu duquel vous pouvez comprendre et accepter toute chose. « Le royaume de Dieu est en vous ». Tout ce dont vous avez besoin est en vous. La paix, la joie et la tranquillité sont vôtres quand vous réalisez vraiment qui vous êtes : un être divin dans une expression physique.

C’est seulement quand vous réalisez que vous êtes ici pour vous transformer et vous guérir que les choses commencent réellement à changer pour vous, et en effet secondaire, pour ceux qui vous entourent. Le monde est ce qu’il est et ce que vous pouvez faire de mieux pour lui est simplement de l’aimer pour ce qu’il est. Aimer et voir la beauté de chaque chose qui traverse ce plan de réalité.

Nombre d’entre vous sont sensibles à mon énergie, l’énergie de Jeshua ou de Jésus. C’est parce que je suis membre de votre famille. J’étais simplement un artisan de Lumière déchargé de ses attaches karmiques, un artisan de Lumière qui avait un degré élevé de compréhension de soi. Vous êtes touchés par mon énergie car vous savez que c’est l’énergie vers laquelle vous allez. L’énergie de Christ est celle de votre soi futur. 

Texte issu de -L’artisan de la lumière III- par  Pamela Kribbe

L’arbre et le cercle

L’arbre et le cercle
Joycelyn Campbell
(Traduction par Fabien Chabreuil)

Venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

L'arbre et le cercle dans CERCLE DE GRACE arbre-150x150Dans le livre de Joseph Niehardt, Black Elk Speaks, le grand chaman Lakota décrit sa vision : « J’étais debout sur la plus haute des montagnes et tout autour de moi, était le cercle complet du monde. Et tandis que je me tenais là, j’ai vu plus que je ne peux le dire et j’ai compris plus que je n’ai vu ; car je voyais en esprit les formes de toutes les choses et la forme de toutes les formes qui doivent vivre ensemble comme un être unique. Et j’ai vu que le cercle sacré de mon peuple était un des cercles qui constituaient un cercle grand comme la lumière du jour et celles des étoiles et au centre duquel poussait un puissant arbre en fleurs pour protéger tous les enfants d’une mère et d’un père uniques. Et j’ai vu que tout ceci était sacré. »

Etre sacré signifie être entier ou salutaire, sain ou curatif, saint ou béni. Depuis les temps les plus reculés, partout sur la terre, les hommes se sont réunis en cercle. Le cercle est le symbole universel de la complétude aussi bien dans les religions que dans le monde séculier. Il est visible dans le symbole chinois du Yin et du Yang, dans la Roue tibétaine de la vie et de la mort, dans la Roue celtique de l’année, dans les mandalas et dans les roues de médecines et même dans la Table Ronde du roi Arthur. Les chakras sont représentés comme des disques ou des roues d’énergie et le symbole de l’Ennéagramme est enclos dans un cercle. Cet aspect du symbole de l’Ennéagramme est particulièrement remarquable. Le concept de neuf types séparés peut être véhiculé de manière appropriée par les deux autres parties du symbole, le triangle et l’hexagone. Nous avons parfois tendance à insister sur les types et à les détailler en composants de plus en plus petits. Mais leur positionnement sur un cercle, le symbole de l’unité, nous rappelle que les neuf types font partie d’un tout.

L’arbre est un autre symbole très ancien ; il représente la croissance et la progression. Un arbre est planté dans le sol, mais ses branches s’étendent vers le haut, vers les cieux. Partout dans le monde, les arbres jouent un rôle majeur dans de nombreux mythes comme dans l’histoire égyptienne d’Osiris, dans celle d’Apollon en Grèce ou dans la mythologie nordique qui dépeint le monde comme constitué de trois niveaux reliés par Yggdrasill, l’arbre cosmique. Bouddha est dit avoir atteint l’illumination sous l’arbre Bô et la Bible nous raconte l’histoire de l’Arbre de la connaissance (du bien et du mal) et de l’Arbre de vie.

Le symbolisme de l’arbre peut prendre d’autres formes, comme celle de l’échelle. Dans Une brève histoire de tout, Ken Wilber utilise la métaphore de l’échelle, du grimpeur et du point de vue pour décrire les étapes de la croissance et du développement. Quand nous grimpons sur un barreau de l’échelle, nous nous désidentifions du point de vue que nous avions du barreau précédent et nous identifions au point de vue que nous avons du barreau actuel. Pourtant, chaque nouveau barreau « repose » sur les précédents et les inclut. Bien que notre vision ait monté d’un niveau, elle est soutenue par tous les niveaux inférieurs.

Les sept chakras principaux, qui sont part d’un réseau plus vaste d’énergie subtile, sont représentés comme montant de la base de la colonne vertébrale au sommet de la tête, la colonne vertébrale représentant le symbolisme vertical de la progression et de la croissance. Des tentatives ont été faites pour trouver une correspondance biunivoque entre les chakras et les types de l’Ennéagramme, mais elles ne fonctionnent pas car un des symbolismes est vertical et l’autre horizontal. Même s’ils se recoupent, ils ne correspondent pas un à un.

Comprendre l’intersection entre les chakras et l’Ennéagramme, l’arbre et le cercle, améliore et clarifie les fonctions des trois centres d’intelligence et donne une image plus claire et plus brillante du chemin de transformation. J’ai passé des années à combiner le travail avec l’Ennéagramme et celui sur les chakras et mon expérience me fait percevoir ces deux merveilleux systèmes comme complémentaires.

On pense généralement que les chakras font partie de l’hindouisme, mais en fait on les trouve dans le monde entier. Ils font partie de la spiritualité égyptienne et de celle des amérindiens et sont décrit dans le plus vieux mythe connu, l’histoire sumérienne de la descente de la déesse Innana dans le monde souterrain. La guérisseuse intuitive Carolyn Myss (Anatomie de l’Esprit) voit une relation entre les chakras et à la fois les sept sacrements chrétiens et la Kabbale.

Ces roues distinctes d’énergie ou de lumière sont reliées les unes aux autres par trois circuits. Le circuit central, la sushumna, correspond à un méridien majeur en acupuncture. Les deux autres, ida et pingala émergent du premier chakra et vont vers le haut en une sorte de double spirale passant par les autres chakras, jusqu’à ce qu’ils atteignent le sixième chakras où ils se réunissent pour former un seul courant. Le symbole de la médecine, le caducée, illustre cette spirale par deux serpents entrelacés autour d’une baguette ailée. L’ida et la pingala représentent les aspects mâle et femelle de l’énergie subtile nommée kundalini. La kundalini, connue aussi sous les noms de pranachi, ou force de vie, est symbolisée par un serpent endormi enroulé à la base de la colonne vertébrale, à l’emplacement du premier chakra, jusqu’à ce qu’il soit réveillé et commence son ascension. (Cette approche est en accord avec l’affirmation de Gurdjieff selon laquelle l’homme ordinaire est endormi et seul un effort intentionnel et habile peut le réveiller.)

En travaillant sur les sept chakras, le but est de les ouvrir tous et de les équilibrer. Un déséquilibre, excès ou déficience, dans un quelconque des chakras affecte le fonctionnement de tout le reste. De même, en travaillant avec l’Ennéagramme, le but est d’équilibrer les trois centres d’intelligence. Les trois centres de l’Ennéagramme ont à la fois des aspects et des fonctions inférieures et supérieures alors que le système des chakras est constitué de trois chakras inférieurs et de trois chakras supérieurs avec un pont entre eux.

Le premier chakra (Mulhadara) et le cinquième (Vishudda) semblent correspondre au centre instinctif : le premier chakra représente le fonctionnement inférieur [survie physique, obtenir de l'environnement ce dont nous avons besoin, action et réaction], alors que le cinquième représente le fonctionnement supérieur [expression authentique de soi, contribution à l'environnement, créativité].
Le deuxième chakra (Svadisthana) et le sixième (Ajna) semblent correspondre au centre émotionnel : le deuxième chakra représente le fonctionnement inférieur [émotion, sensualité et sexualité, empathie, relations interpersonnelles], alors que le sixième représente le fonctionnement supérieur [intuition, discernement, imagination, le monde des rêves, des symboles et des archétypes].
Le troisième chakra (Manipura) et le septième (Sahasrara) semblent correspondre au centre mental : le troisième chakra représente le fonctionnement inférieur [volonté, pouvoir, estime de soi, logique, rationalité et raison], alors que le septième représente le fonctionnement supérieur [sagesse, conscience, éveil, transformation et transcendance].

Le quatrième chakra (Anahata) est un pont entre les chakras inférieurs et supérieurs et ne correspond pas directement à un des trois centres. C’est le chakra du coeur (ou centre) et le siège de la compassion, de l’acceptation de soi et de l’amour inconditionnel. C’est aussi l’emplacement de l’Observateur Intérieur qui nous donne la possibilité de voir et de nous désidentifier de notre Soi compulsif tout autant que le désir de nous reconnecter à notre essence.

Pour « voir » neuf types séparés, nous devons regarder à travers la lentille de la dualité. Chacun des trois centres d’intelligence de l’Ennéagramme est relié à un chakra duel et à un chakra non-duel. La dualité nous informe sur notre existence quotidienne ; la dualité « éveillée » est la prise de conscience que ces paires apparentes d’opposés ne sont que la réflexion l’un de l’autre et que la vérité est quelque part entre le jeu de la lumière et de l’obscurité, de vous et de moi, de ceci et de cela.

Au premier chakra, « tout est un », ce qui signifie que la dualité, en tant que telle, n’existe pas. Dans Creating Mandalas, Susanne F. Fincher dit : « Psychologiquement parlant, nous avons tous eu l’expérience de l’unité quand nous étions enfants. Avant que notre identité ne se sépare du monde de l’expérience, tout était un. Quand la personne avance en âge, les fonctions de pensée, d’émotion, de sensation et d’intuition se différencient et deviennent accessibles à la conscience. » La dualité et la polarité apparaissent quand l’énergie kundalini se sépare en deux flux, l’ida (femelle) et le pingala (mâle), au niveau du deuxième chakra ; cette division fournit les bases de notre rencontre avec l’autre. Sans polarité, notre reproduction serait asexuée et aboutirait à la production de clones (sans différentiation). Dans les termes du centre émotionnel, la dualité fournit les bases de notre quête d’identité, qui est au cœur des types 23 et 4. Sans autre à qui se comparer, il ne peut pas y avoir de « Je ».

Au troisième chakra, la dualité est tout aussi essentielle. Sans elle, des disciplines comme la philosophie, les mathématiques et la physique, n’existeraient pas. La dualité fournit le soit/soit, la cause/effet et le si/alors qui sont le fondement du raisonnement linéaire rationnel. L’esprit rationnel explique, analyse, classe en catégories, conceptualise et comprend. Il a aussi tendance à essayer de réduire les choses à leur plus petit commun dénominateur pour alléger la peur et l’anxiété, ce qui est l’objectif des types 56 et 7. Cette hyper-simplification est utile, mais si on s’appuie exclusivement sur elle, elle peut nous poser (et nous a déjà posé) de graves problèmes.

Au quatrième chakra, nous développons l’Observateur Intérieur, en devenant capable de nous voir distinct de notre corps, de nos actions, de nos émotions et de nos pensées. C’est la dualité qui nous permet cela et c’est une bénédiction ; sinon, nous serions coincés dans nos attachements et nos compulsions, sans espoir d’en sortir.

Au cinquième chakra, la dualité rend la créativité possible par la tension entre les opposés, connue aussi sous le nom de tension structurelle. Tous les artistes en font usage et tout art est conçu dans ce cadre. Cependant, quand elle n’est pas utilisée créativement, cette tension des opposés dégénère en un conflit structurel, fondement de la résistance qui est à la base du fonctionnement des types 89 et 1. La dualité est aussi un facteur de communication, dans la mesure où celle-ci nous demande de participer à la fois en parlant et en écoutant.

Au sixième chakra, l’ida et le pingala fusionnent et deviennent un à nouveau. Nous sommes alors libérés de la pensée soit/soit, blanc/noir et nous reconnaissons que la vraie nature de l’univers est non-duelle. Quand nous sommes délivrés du fait de sans cesse peser et mesurer, être en accord et en désaccord, évaluer, trier et mesurer, nous sommes capable d’apercevoir un monde qui est interconnecté, inclusif plutôt qu’exclusif, entier plutôt que fragmenté. Nous pouvons aisément entrer dans la réalité des archétypes, des mythes, des rêves et des symboles et y apprendre. Nous commençons à voir les schémas qui sous-tendent le chaos apparent du monde et à découvrir que l’intuition et la synchronicité, par exemple, sont la norme plutôt que l’exception.

C’est depuis la perspective de la non-dualité qu’au septième chakra, nous nous éveillons à la connaissance de qui nous sommes. C’est l’essence et l’alchimie de la transformation. C’est une question d’expérience directe de reconnexion à la source plutôt qu’une compréhension intellectuelle.

Les chakras sont universels en ce sens que chacun de nous doit parcourir le même chemin vertical pour ouvrir et équilibrer les sept centres d’énergie. Selon notre type dans l’Ennéagramme, nous trouverons certaines étapes du voyage plus faciles que d’autres. Pourtant, aucun chakra n’est plus important que les autres. Si nous n’avons pas des fondations solides dans les trois chakras inférieurs, nous n’aurons pas les bases nécessaires au développement des chakras supérieurs. Comme le disait Abraham Maslow, « la part élevée de l’homme repose sur sa part inférieure. » Il en est de même avec l’Ennéagramme ; si nous ne pouvons pas équilibrer les niveaux inférieurs des centres, nous aurons des difficultés à contacter leurs aspects supérieurs. Le résultat est un accent mis sur nos différences plutôt que sur notre interconnexion et sur l’unité dans la diversité et il se reflète dans le monde autour de nous.

__________

Joycelyn Campbell anime des cours et des ateliers sur l’Ennéagramme, la créativité et changement, après avoir exercé une fonction de conseil auprès de consommateurs de drogues. Elle a une expérience considérable du travail avec des individus et avec des groupes en utilisant l’Ennéagramme, les chakras, l’écriture, l’art-thérapie, la méditation, la visualisation, la mythologie et le travail sur les rêves. Elle a co-développé ENNEA-JOURNALING : Writing for Transformation avec Elizabeth Libbey et publie une lettre d’informations trimestrielle, Soul Cycling. Joycelyn peut être jointe à soulcycles@aol.com.

La flamme d’amour cosmique

 La flamme d'amour cosmique dans LEMURIENS de TELOS amour

 La flamme de l’amour est l’une des sept flammes de Dieu à l’œuvre sur cette planète pour le bien de l’humanité. L’amour adopte une grande variété de fréquences, de nuances et de tonalité, depuis un rose très pâle jusqu’à une coloration rubis dorée intense, sans compter le smille combinaisons du rayon amour. Ce sentiment  est le mortier et la vibration qui permettent à l’ensemble de la création de Dieu de fonctionner à l’unisson, selon un ordre parfait, dans l’harmonie et avec une beauté majestueuse. Le maître Paul le Vénitien est le directeur de ce troisième rayon de l’amour ; il est lui-même devenu la personnification de la pure flamme de l’amour de Dieu sur cette planète. En raison de sa grande maîtrise de la flamme éternelle d’amour cosmique, ce maître occupe aussi la fonction de Maha Chohan de la planète ; cela signifie qu’il a la responsabilité d’incarner, à l’heure actuelle, l’énergie de ce que vous appelez l’Esprit saint. C’est un rôle fort complexe et exceptionnel dans la hiérarchie auquel on pourrait consacrer plusieurs chapitres. Je tiens à vous faire savoir que ce grand maître vient juste d’entrer dans la salle où nous sommes réunis et nous fait l’honneur de sa présence. Accueillez-le en votre cœur. Il vous bénit de sa radiance d’amour pur.

 Il existe plusieurs sanctuaires ou temples de la flamme de l’amour sur cette planète. Nous en possédons un à Telos. S’ailleurs, toutes les cités souterraines et éthériques, sur Terre et dans tous les autres univers, en possèdent également. Il y a aussi un sanctuaire sacré des Elohim de l’amour, Heros et Amora, flammes jumelles d’amour, près du lac Winnipeg, au Manitoba, au Canada. Il y a également un autre temple sublime créé et gardé par les archanges du troisième rayon, Chamuel et Charity, à Saint Louis, au Missouri, aux Etats-Unis.

 Permettez-moi de parler un peu de l’amour, car c’est la seule et unique force permanente dans toute la création. Ensuite, j’inviterai Paul le Vénitien à s’exprimer. Premièrement, l’amour n’est pas un mot ; c’est une essence, un pouvoir, une vibration. C’est la vie ! Il est l’élément le plus précieux et la vibration la plus importante dans la totalité de l’existence, une force dynamique vivante et éternelle. C’est le véhicule qui transcende le temps et qui franchit l’espace. L’amour est la substance lumineuse primale duquel toutes choses sont créées. C’est le pouvoir unifié qui tient toutes choses ensemble. L’amour contient simplement tout.

 Avec une intensité suffisante, l’amour peut tout guérir, tout transformer. De même qu’il n’existe pas de frontière divisant votre Soi humain et votre grand Soi cosmique, aucune frontière réelle ne sépare votre amour humain et votre amour christique. Il n’y a qu’une différence d’intensité et de vibration. L’amour christique, c’est l’amour humain incarné et amplifié quelques millions de fois. Certains individus perçoivent l’amour comme une faiblesse. Au contraire, c’est plutôt une grande force. L’amour est l’attribut divin le plus important que vous puissiez cultiver et développer. Son pouvoir peut tout surmonter, il se réjouit et glorifie tout. L’amour est une puissance constante où vous pouvez puiser des énergies vitales et trouer l’harmonie. Sa tendresse qui guérit pénètre toutes choses et enveloppe les cœurs. Si une personne développe cette faculté accordée par la Providence, elle aura la capacité de créer et de manifester tout ce que concevra sa vision spirituelle purifiée.

 Pour ceux qui ont parachevé les feux de l’amour, la  peur n’existe plus. Votre Soi supérieur a la capacité de transmuter instantanément des quantités considérables de négativité humaine en pur amour-lumière. Si acquérir ce dont d’amour devient l’un des objectifs principaux dans votre vie, et si cet objectif devient une obsession ardente et incontournable, alors votre souhait sera exaucé. Une telle personne devient le réceptacle d’un amour si grand que des murailles de gloire s’érigent autour d’elle, ne laissant franchir rien d ‘autre que le pur amour. A ceux qui acquièrent ce don d’amour divin, les royaumes de lumière s’ouvrent et tous les pouvoirs leur sont désormais accordés. Beauté, jeunesse, vitalité dans leur perfection divine, puissance et abondance d’une majesté sans fin, sagesse du mental de Dieu et attributs spirituels seront restaurés dans leur pleine mesure ; voilà les dons qu’apporte l’amour consommé.

 Avec toute la ferveur dont votre cœur est capable, priez Dieu et votre divine présence Je Suis de vous ouvrir à cet amour christique. Laissez ce sentiment vaste chanter son chant d’adoration et de gratitude en votre être. Et où que vous soyez, les pouvoirs et les trésors des royaumes supérieurs vous seront accordés, dans les cieux ou sur terre, à jamais et pour l’éternité. Ces trésors des cieux sont des dons divins et des qualités qu’un être humain acquiert lorsqu’il libère les potentiels cachés et accordés par Dieu en lui, dans son cœur sacré, le siège de sa nature divine. Ces dons et pouvoirs que Dieu détient au nom de tous représentent Son plan pour votre pleine restitution en tant qu’êtres divins. Il attend patiemment que vous les acceptiez.

 Vous savez, l’être humain n’est pas jugé sur la base de ses possessions matérielles, de son savoir, de sa position sociale ou de son prestige. Il sera jugé par ce qu’il EST, par son degré de réalisation spirituelle. Ce qu’il sera devenu en tant qu’être divin est le seul critère d’évaluation, la somme totale de ce qu’il a pensé, ressenti et fait ; lorsque l’individu se met à exprimer pour lui-même ses trésors des cieux, ce vêtement de lumière christique et d’amour pur, armure de puissance et de beauté resplendissante, transparaît depuis l’intérieur. En vous efforçant d’incarner cet amour christique, réjouissez-vous de ces trésors dynamiques provenant des cieux qui octroient leurs richesses ainsi que leurs intérêts illimité dans votre compte en banque cosmique, multipliés au centuple ; et bien davantage !

 Pour vous donner une idée, chez la plupart des âmes formant la race humaine à l’heure actuelle, la flamme de l’amour brûle dans leur cœur à une hauteur d’environ un millimètre. Chez ceux d’entre vous qui se sont montré infatigables et résolus, elle est un peu plus haute. Lorsque les feux de l’amour en votre cœur se consumeront d’une flamme de vingt-sept mètres de haut, vous aurez enfin ce qu’il faut pour revenir à la maison sur les ailes de la lumière et être amis parmi les rangs des immortels.

 Nous savons que plusieurs d’entre vous cherchent à atteindre cette perfection, mais de nombreux facteurs les en empêchent ; je n’en citerai que quelques-uns. Les éléments que je mentionnerai ne s’appliquent pas systématiquement à vous personnellement, mais règle générale, ils concernent la plupart des gens, à divers degrés. En premier lieu, un manque de vigilance et de motivation, et peu de foi en de telles promesses. Votre résolution à investir suffisamment de temps et d’énergie dans votre développement spirituel fluctue ; ainsi, vous demeurez empêtré dans une léthargie spirituelle et un équilibre spirituel négatif. Votre désir d’atteindre l’amour et l’ascension est encore trop tempéré. Jusqu’à ce qu’il devienne ardent et qu’il consume votre cœur et votre âme, et jusqu’à ce qu’il devienne si brûlant que vous ne puissiez vivre sans lui, vous ne pourrez pas générer suffisamment de compassion, de puissance et d’énergie pour parvenir à ce degré d’évolution.

 Je dirais que la plupart d’entre vous souffrent de ce genre de paresse spirituelle. Vous êtes tous trop occupés à faire plutôt qu’à devenir ; plusieurs de ceux d’entre vous qui se sont fixé des objectifs spirituels sont toujours en train de chercher un prétexte pour remettre à plus tard leurs engagements. Et c’est sans compter ceux qui, parmi vous, n’ont pas encore pris le temps de se livrer à une sérieuse introspection pour déterminer leurs visées spirituelles pour la présente incarnation. Avez-vous réfléchi systématiquement à la manière dont vous alliez réaliser ces buts ? Combien d’entre vous comprennent pleinement pourquoi vous avez choisi de vous incarner en cette époque ?

 Vous protesterez peut-être en disant : « Adama, nous devons gagner notre vie et nous occuper des obligations qui accompagnent notre existence tridimensionnelle ». Et je vous répondrai : « Bien sûr, naturellement, et il est important que vous vous occupiez de votre quotidien avec une perspective spirituelle impeccable ». C’est au sein de ce contexte quotidien que vous façonnez votre caractère et que vous développez vos qualités divines cachées. Si vous donniez la priorité juste à vos objectifs et appreniez à gérer votre temps correctement, si vous renonciez à certaines de vos activités, sociales ou autres, qui sont souvent une pure perte de temps et d’énergie ; vous pourriez alors passer au moins une heure par jour à communier avec votre Soi divin et à investir dans votre quête spirituelle et dans votre avenir. Il est impératif que vous vous mettiez à gérer votre temps plus efficacement. Cela fait partie du programme permettant de devenir un maître de sagesse. Soyez créatif.

 Voici quelques conseils allant dans ce sens. Tout d’abord, vous pouvez commencer à parler moins et à réfléchir davantage sur tous les aspects de votre être. Ensuite, méditez ou contemplez votre divinité intérieure. Cela peut très bien se faire en vous baladant dans la nature ; il va sans dire que la télévision ne vous est d’aucune utilité dans votre cheminement spirituel ; diminuez cotre consommation matérielle ; plusieurs d’entre vous sont devenus dépendants au magasinage ; pensez au x économies importantes que vous pourriez faire. Dans les royaumes de lumière, nous sommes plutôt déroutés de voir à quel point cette génération est devenue dépendante de la surconsommation et des promenades dans les centres commerciaux, constamment en quête de nouveaux gadgets à acquérir. Vous saisissez de quoi nous parlons, n’est-ce pas ? il y a quelques autres facteurs que je pourrais évoquer en ce qui a trait à vos habitudes humains qui vous maintiennent englué dans la troisième dimension, mais je vous laisse le plaisir de les découvrir.

 Extrait de TELOS III – Message de Adam, Maître Lémurien, canalisé par Aurélia Louise Jones – page 157

 

123456...10

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...