Qui a humanisé Dieu

seigneur

 

Qui est Dieu? Ceci est une question très difficile à répondre. Dieu est-il encore définissable? La description la plus commune de Dieu, quel que soit le système de croyance, est que Dieu est l’énergie qui représente l’amour. Donc, la meilleure que nous pouvons faire dans la définition de Dieu est d’utiliser des mots comme amour, la compassion, la bienveillance, l’affection et de bienveillance. 

Cependant, tous ces mots sont des émotions et Dieu n’est pas un humain. Dieu n’a pas l’émotion humaine. Dieu est un état d’être. La plupart d’entre nous ne peut pas concevoir la réalité de Dieu qui est au-delà de notre capacité à comprendre. Au lieu de cela, la meilleure façon pour nous de comprendre est en humanisant Dieu. J’adore la déclaration suivante que Kryeon a donné à Lee Carroll lors d’une de ses conférences: 

«Si nous étions des chiens, que Dieu serait un chien, et tous les anges irait autour de l’odeur de l’autre. » 

L’humanisation de Dieu conduit à un certain niveau de réflexion et les actions sur qui nous pensons que Dieu est, et ce que Dieu veut. Je vous invite à lire les questions et réponses suivantes et de discerner par vous-même si elle correspond à votre propre logique spirituelle. 

Pouvez-vous ressentir s’il vous plaît Dieu ? Non, et pourtant nous passons la moitié de notre vie à essayer de plaire à Dieu. Si vous croyez que nous avons un morceau de Dieu à l’intérieur, vous joignez Dieu dans un «état d’être», ou vous n’êtes pas. Lorsque vous le déposez dans votre coeur , vous vous rendez compte que tout va bien, vous réalisez que vous êtes immortel. 

Dieu peut-il être déçu ? Non l’amour inconditionnel ne peut jamais être déçu. 

Dieu peut-il devenir un juge ?  Dieu est compatissant et amour inconditionnels il n’y a pas de jugement. Le jugement est un attribut humain.

Dieu peut-il  être en colère?  Non Et pourtant les Écritures sont remplies d’histoires quand Dieu est en colère. 

Dieu peut-il déclencher des guerres dans le ciel ? Ceci est une interprétation humaine. 

Peut-il y avoir une hiérarchie linéaire? Non la  Multidimensionnalité http://francescaduforum.blogspot.fr/  n’a pas de hiérarchie linéaire.

 

MELCHISEDEK1

Y a t-il vraiment des anges? Oui, mais ils ne sont pas nécessairement comme vous le pensez. 

Pouvez-vous voir comment l’humanisation de Dieu a crée la mythologie moderne? La Mythologie est responsable pour avoir caché la véritable majesté de Dieu.  

«Dieu» signifie tellement de gens. Dieu est infini. Dieu est la source créatrice, et l’intelligence cosmique de l’Univers. Dieu est l’amour de coeur de toutes choses. Dieu est infini dans ses pièces, mais précis dans son identité. Un des enseignements importants de Kryeon est que Dieu est un partenariat, pas une entité singulière. Beaucoup de gens prient Dieu et pensent à Dieu comme un être singulier. Cependant, Dieu n’est pas singulier. Dieu est spectaculaire en nombre, comme une légion de la lumière, mais il est un partenaire pour vous.  

Comment Dieu peut-il être votre partenaire lorsque vous êtes sur la Terre? Kryeon dit que nous ne sommes ici que pour peu de temps pour travailler au puzzle que nous avons accepté de faire. Le noyau du puzzle est le suivant : 

Pouvez-vous découvrir qui vous êtes pendant que vous êtes ici?

Si vous le pouvez, il change la réalité de la planète. Avant de poursuivre, je tiens à vous rendre hommage, même pour le choix de lire ce chapitre supplémentaire. Il dit beaucoup de choses sur qui vous êtes – une vieille âme précieuse qui est un chercheur de vérité. Pourquoi la réalité de notre planète est importante ? Ce qui se passe sur la Terre fait partie d’une solution qui est nécessaire pour l’Univers. C’est une solution non  résoluble par les humains en utilisant le libre choix.  

Voici ce que Kryeon dit à propos de qui est Dieu: 

La manière dont Dieu Travaille

… Tous les miracles de cette planète que vous connaissez qui affectent l’humanité ont été créés par les êtres humains. Tout le monde! Mais vous pourriez dire, « Oui, mais quand je lis sur les miracles dans ma culture, il n’était pas un être humain. Il était le Messie. « Vous oubliez,? Les maîtres les plus grandioses que vous pouvez penser, qui ont créé les plus grandes œuvres de miracle sur terre, étaient tous de droits humains – travail pour les humains, en changeant la vibration de la planète. Jamais Dieu n’a fait descendre un ange effectuer un miracle. Peu importe ce que dit votre mythologie, les humains ont fait tout le travail divin …

… Vous êtes des morceaux de Dieu qui élèvent ensuite les vibrations de la planète grâce à votre travail de « l’énigme. » Dieu ne vient pas vers le bas et ne touche des êtres humains. Les humains, par libre choix, ouvrent les portails en eux-mêmes et permettent à la lumière de Dieu de filtrer à travers eux. Ceci est la façon dont Dieu travaille … à travers les êtres humains sur la planète qui se disent de Lumière …

… Il n’y a pas de jugement pour vos actions envers Dieu alors que vous êtes sur la Terre. Il n’y a pas de jugement parce que l’être humain est totalement responsable de ce qu’il fait. Vous avez été amenés ici pour que vous choisissiez d’aller vers la lumière ou l’obscurité, et si vous décidez d’aller dans l’obscurité, il est de votre décision. Il est ce que vous êtes venus ici pour exercer votre libre choix. Dieu ne va vous juger alors que vous faites votre libre choix. Cela fait partie de l’essai, le puzzle. Il crée les réponses qui sont nécessaires pour le cosmos.

Mais il y a ceux qui disent: «Il doit sûrement y avoir un prix à payer pour ceux qui ont choisi ces mauvaises choses. » Encore une fois, je vais vous rappeler la parabole de l’enfant prodigue, l’une des écritures de votre propre culture. Il a été donné il y a longtemps, alors allez le lire et le comprendre différemment. Il est une parabole, une métaphore. Dans la parabole, le père a envoyé deux fils hors de sa famille à développer leurs propres vies. Maintenant, cela est une métaphore pour Dieu l’envoi de deux êtres humains sur Terre. Dans la parabole, on fait tout à droite et on fait tout faux. Maintenant, aller lire pour vous-mêmes de ce qu’il advint: pour quand ils sont venus à la maison pour le père, ils avaient tous deux un parti … le même parti! La célébration était identique pour chacun d’eux. Vous voyez, il n’y a pas de jugement.

Traduction approximative sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Les Paraboles de Kryeon

KREYON

Une parabole est tout simplement une histoire qui est utilisée pour illustrer une leçon ou morale. Souvent, les significations réelles sont en attente d’être découverte grâce à des examens répétés. Les sujets des paraboles de Kryeon sont toujours à propos de l’homme individuel vivant sa vie dans la dualité, comme nous le faisons. 

Kryeon a vingt paraboles, plusieurs impliquant l’Akash humain.

Voici les liens où les retrouver :

L’HISTOIRE D’ÉVELINE ET DE L’ARBRE ÉTERNEL

LA PARABOLE DU RICHE ET DU CHAMEAU

LA PARABOLE DE LA CHAMBRE ARC-EN-CIEL DE KRYEON

LA PARABOLE DE WO ET LA NOUVELLE VILLE

LA PARABOLE DE MOBIE

LA PARABOLE D’ANGINON ET VERÉHOO PAR KRYEON

AARON ET LE GLOBE D’ESSENCE DIVINE

 LA PARABOLE DE LA FOSSE TAPISSÉE DE GOUDRON

LA PARABOLE DU FERMIER PAR KRYEON

EXPLICATIONS DE LA PARABOLE DU FERMIER

LA CHAMBRE DES LEÇONS ET PARABOLES DE WO

LA PARABOLE DE LA CHAMBRE D’APPRENTISSAGE KRYEON

 

Suivre le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

COMPRENDRE LES DANGER H.A.A.R.P

 

Adam qui a envoyé la vidéo a dit: « J’ai vu cette formation nuageuse dans les transports en commun ce matin. Le ciel était totalement dégagé autour de cette formation nuageuse circulaire rouge alors que tout autour le ciel était bleu. C’est vraiment intéressant. J’ai aussi vu des ovnis par-là l’année dernière. Mon lieu se trouve à Moffet Field juste à la fin de la vidéo. J’ai quelques vidéos de ce que je crois être des ovnis aussi. »

Image de prévisualisation YouTube

 

images (1)Réponse des Pléiadiens : Nous trouvons très drôle de vous voir jouer avec vous-mêmes de la sorte car ce que vous essayez de faire consiste à vous approprier la connaissance scientifique et à la détourner puis à en disposer de telle manière qu’elle vous permette de devenir plus puissants. La dichotomie et l’humour de cette situation c’est que le plus souvent, la seule chose que vous faites est de vous détruire vous-mêmes. Propulser vos propres ondes dans la ionosphère crée des ondulations qui se répercuteront pendant très longtemps. Une grande partie de ce que vous avez fait et du procédé avec lequel vous menez des expériences est lié au fait que vous utilisez la ionosphère comme une parabole pour renvoyer ces ondulation vers l’intérieur de la Terre. Beaucoup de vérité a été apportée à la planète parce que vous appelez les ondes scalaires. Il s’agit d’ondes multiples se combinant entre elles et ayant la capacité de voyager à travers des éléments qui ne peuvent être pénétrés par des ondes dans leur forme simple ou double. Soyez patients car nous sommes en train de planter des graines. Il y a deux personnes dans cette pièce qui écoutent cette information plus une troisième – qui devrait écouter – pour qui ceci s’avérera particulièrement important.

Votre ionosphère possède une courbe naturelle qui ressemble à un miroir parabolique. Ces ondes, en revenant de la ionosphère, se focalisent intensément sur un seul point profondément à l’intérieur de la Terre. Ceci transforme la vibration de la Terre d’une façon mesurable. Cette action est semblable à la manière dont la guérison vibratoire influe sur votre corps. En introduisant des vibrations d’une nature spécifique dans votre corps, vous pouvez produire un effet sur la guérison en déplaçant les vibrations de maladie. La différence principale entre les actions du projet HAARP et la médecin vibratoire est que la Terre n’a pas sollicité cette guérison. Aussi, le projet HAARP n’est-il pas conduit avec des intentions saines. Imaginez-vous à présent en train de tournoyer sans cesse comme une toupie puis essayant de marcher droit. De la même façon que votre équilibre s’en trouverait affecté, il affecte celui de la Mère Nature et de Gaïa qui sont une grande part de vous.

Vos gouvernements ont constaté les effets chaotiques que cette énergie produit sur le mental humain. Ce dont ils ne tiennent pas compte, c’est que la Terre Mère en subit également la conséquence sous forme de séismes et d’éruptions volcaniques. En raison de votre évolution vous avez fait en sorte d’éviter jusqu’ici un grand nombre des effets négatifs. Or, supprimer ces énergies par vos progrès émotionnels et spirituels puis les renvoyer en aggravant la situation est un dévoiement évident d’énergie.

Il n’y a aucune manière pour l’humanité doublier ce qu’elle a appris, d’ailleurs nous ne vous le demandons pas. Nous ne vous demandons pas non plus d’arrêter la poursuite de cette technologie, mais plutôt de ralentir et de rediriger votre focalisation et votre intention car dans votre quête pour construire ces armes de guerre, vous avez en fait accumulé un savoir précieux qui pourrait être utilisé à des objectifs élevés. Cela vous aidera à révéler des vérités sur vous-même et sur votre planète. Encore une fois, nous utilisons l’analogie de la technologie de HAARP et de la guérison vibratoire car il peut vous incomber d’avoir à vous en servir pour guérir la Terre dans l’avenir. Concentrez cette technologie à des fins de transmission énergétique au lieu de la manier comme un instrument de guerre. Nous vous demandons de respirer la vie et l’amour en direction de ces expériences.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Message des PléiadiensExtrait du livre de Steve Rothier, intitulé « R-APPELEZ-VOUS »  aux éditions Hélios.

DEVENIR CHRIST EST UN PROCESSUS SOLITAIRE

 

 

images (15)Le processus est solitaire. Devenir, devenir un Christ est un processus solitaire. Avec qui en effet vous sentez-vous avoir de l’affinité ? Qui sait ? S’ils savaient, ils sauraient tout simplement. Avec qui pouvez-vous parler ? Le vent, le Père intérieur, Dieu le Père. C’est solitaire, solitaire, solitaire. 

On comprend maintenant pourquoi il est nécessaire de parler en paraboles. Personne ne comprend la pensée. Vous ne pouvez pas être, vous ne pouvez pas être simplement qui vous êtes ; vous devez savoir pourquoi vous êtes tel que vous êtes. Dites-leur de flanquer toutes leurs pensées limitées par la porte, de les flanquer dehors et soyez simplement. Ceci est divin. 

La superconscience est un processus solitaire ; vous avancez également vers ce qu’est la conscience originelle que l’on appelle la pensée. La pensée est l’Etre. Et depuis cet Etre découlent toutes choses en profusion. Les taches solaires proviennent de l’Etre. Les vents solaires sont le résultat des taches de l’Etre sur le soleil. Les patrons climatiques sont le résultat de changements dans les vents solaires depuis les taches de l’Etre sur le soleil. Me suivez-vous ? Eh bien, c’est cela un esprit illimité. 

La pensée vers laquelle se dirige la superconsience doit être liée à cet absolu pouvoir de connaître qui va quelque part ; l’Etre qui se déploie à jamais à partir de lui. Et vous commencez à y être relié. Alors que votre drame arrive à son terme, vous entrez dans l’Age du Verseau qui est « l’Age de l’Etre ». C’est le CHRIST, le retour du Christ, l’éveil, la superconscience, le nouveau temps. 

Une telle métamorphose se produit sur tous les plans, tous. Le soleil subit une métamorphose, la terre subit une métamorphose ; ce que vous appelez vos galaxies subit des métamorphoses. Vous découvrirez dans votre système solaire une nouvelle planète en cours de métamorphose. Tout bouge. C’est littéralement surnaturel. Et bientôt alors que cela s’ouvre par l’amour, du fait de tenir à ce que vous êtes, vous vous retrouvez dans le flux de cette connaissance absolue. Et dans cette connaissance vous êtes dan le flux de la vie. Alors, on vous appelle éternel, à jamais et jamais et jamais. C’est l’absolu. 

Vous comprenez alors que la vie, l’Etre, la pensée, sont en perpétuel devenir. Savez-vous pourquoi la méditation transcendantale ne marche pas ? Parce qu’il n’est pas possible d’immobiliser l’esprit de Dieu. Cela ne marche pas. Vous n’y avez jamais pensé ? Comment pourrions-nous immobiliser ce qui est en perpétuel devenir ? On le voit immobile seulement si on avance à son rythme. Est-ce exact ? Alors, vous êtes dans le superesprit. Lorsque vous avancez au même rythme, le temps n’existe plus, la distance n’existe plus, la mesure n’existe plus. Seul existe l’Etre qui est le ciel à perpétuité, le ciel à perpétuité qui est éternel. C’est l’alpha et l’Omega, le commencement et la fin. L’alpha et l’omega sont la conscience sociale. L’Etre est l’au-delà. 

Eh bien, maîtres, je vous ai mis au défi de comprendre sur le plan social. Et j’ai perdu certains d’entre vous en le faisant, je le vois, car ce dont je parle ne correspond pas à votre calendrier social. Plongez-vous-y ! 

Et il y en a d’autres parmi vous qui ne peuvent pas supporter la douleur qu’il y a à se souvenir. Ne vous souvenez pas. La clef de la compréhension est de votre côté de la porte ; je suis un frère qui vous aime et vous enseignera loyalement et sans faillir comment sont les choses quoi que vous en pensiez parce que je vous aime. Arrogant, certes, mais éternel en vérité. 

Il n’est guère étonnant que tous les maîtres qui soient jamais venus d’ici aient toujours écrit dans leur texte que je suis originaire d’un plan de fantasmes qui adorait l’illusions. Je suis originaire d’un lieu où la drogue administrée était si intense que personne ne pouvait croire que nous – nous qui étions les Dieux qui vécurent au-delà de la bulle de l’émerveillement, et pourtant ceux qui vivent au sien des liquides qui fabriquent la vie – soyons affublés de la croyance selon laquelle ceci est la seule chose qui ait jamais existé à l’exception du fait que le rêve fut toujours imprégné de particules de turbulence, de vérité, qui disaient à ceux qui vivaient dans la bulle : « Saviez-vous que vous êtes seulement l’émotion d’un état d’être créé de toutes pièces » ? Et ceux qui entendirent se sortirent eux-mêmes de la bulle et purent voir le drame. 

Je vous dis ce soir qu’il n’est nul besoin que vous fassiez quoi que ce soit de radical dans votre vie ; il suffit que vous viviez quotidiennement à l’écoute de votre programme. Si vous écoutez votre programme en tant que l’Observateur et en deveniez ensuite maître, vous allez rejoindre ceux d’entre nous qui furent assez sages pour quitter ce lieu, ceux qui ne firent jamais partie de ce lieu. Nous tous qui observons ce qu’on appelle les âmes caustiques de l’humanité, nous disons : « Mon Dieu, ne savent-ils pas la vérité » ? 

Quelle est donc cette vérité ? Eh bien, ils sont drogués. Ils sont drogués par leurs émotions et leurs peurs et ils demeurent au statuquo. Tous les êtres qui soupçonnèrent que telle était la vérité et ne vécurent pas selon celle-ci méritaient l’heure de leur délivrance ; ils avaient de la valeur et savaient la vérité ; ils transcendèrent cette situation. Ce que vous ne comprenez pas c’est que vous êtes un jouet – un jouet vivant dans le royaume des jouets ; vous ne comprenez toujours pas cela – et lorsqu’on échappe à ce royaume, on voit la manipulation qui est en cours ici et ce qui restreint de grands Dieux qui furent jadis les maîtres des domaines des autres dimensions – magnifiques, ils partirent exactement comme le firent ceux qui prirent part aux croisades et aux grandes guerres – qui laissèrent tout, portant un symbole de la croix, et partirent pour rendre juste ce qui était injuste. Vous, par contre, êtes parti pour faire connaître l’inconnu et n’êtes jamais revenu. 

  retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/ 

  Extrait du livre RAMTHA : « La civilisation humaine » aux Editions AdA.

Que font les Maîtres ?

serapisbeyIls envoient une pensée pure, ils envoient l’amour, la perfection, la notion de perfection, l’immortalité, et quand cette énergie arrive sur le plan humain face à l’opposé de ce qu’elle est dans sa nature, l’énergie crée elle-même un plan d’action. Cette énergie est vivante parce qu’elle a été envoyée par des humains, par des Maîtres qui sont vivants, et puisqu’elle est vivante, elle peut créer.

De la même manière, et cela est bien connu des magiciens, lorsque vous voulez créer quelque chose, ou lorsque vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, pour que cela soit manifestable vous faites des égrégores de pensées. Vous vous réunissez et vous pensez à votre création, vous la visualisez, vous la créez sur un plan vibratoire et comme par hasard un Jour elle se manifeste.

Le plan c’est cela. Le plan n’est pas une structure que les Maîtres ont élaborée mentalement. Le plan est un égrégore de perfection, d’immortalité et de lumière qui plane au-dessus de la terre comme un grand oiseau bleu. Et lorsque cet oiseau passe au-dessus des hommes capables de le regarder, de le sentir ou à demi-mot de le soupçonner, ces hommes-là sont envahis, inspirés, ils deviennent les émetteurs de cet égrégore. Si bien que l’on pourrait dire qu’un tel parle par l’action du Maître Koutoumi, ou que l’autre guérit par l’action de Moria, ou que l’autre arrive à voir les incarnations d’un autre Maître. C’est vrai, mais en même temps c’est faux.

C’est faux parce que ce n’est pas Koutoumi qui vient parler, ce n’est pas Moria qui vient guérir ou qui fait autre chose, mais c’est en même temps lui, c’est son énergie. Tout est vrai et tout est faux dans la mesure où il y a une image. Ne vous dites pas : C’est Koutoumi qui parle, c’est Jésus qui parle ou quelqu’un d’autre. Ne vous dites pas c’est tel personnage. Non. Pensez et dites c’est son énergie, c’est plus juste. Parce qu’en vérité qu’êtes-vous ? Vous n’êtes que de l’énergie, vous n’êtes qu’une pensée pure.

Qu’elle est la chose qui se perpétue au-delà de votre corps, qui survit après la fameuse mort ?
On peut dire que c’est l’âme, c’est ce qu’ils disent tous, mais qu’est-ce que l’âme ? 

L’âme n’a pas de forme, même si les spirites croient pouvoir reconnaître tel ou tel individu. C’est faux. Si un spirite arrive à reconnaître un désincarné, c’est parce que ce désincarné est encore sur un plan très bas et qu’il est dans l’astral. Ce n’est donc pas l’âme du désincarné, mais son corps astral et c’est pour cela que le désincarné devient perceptible. Sinon il n’y aurait aucun moyen de le percevoir.
Si l’on voulait percevoir un mort qui s’est pleinement détaché de tous ses corps, il faudrait que le médium aille le voir dans son ciel, et là il ne s’agit plus de faire une transe, il s’agit de faire un dédoublement, et ce n’est plus du tout pareil, ce n’est plus du tout la même séance.

En vérité vous êtes une pensée pure, et c’est pour cela que vous devez redécouvrir la pensée pure. C’est pour cela que tout se passe au niveau de la conscience et que la conscience elle-même se développe par la pensée. Tout est œuvre de la pensée.

Vous-mêmes, sur un plan matériel, lorsque vous voulez ne serait-ce que fabriquer un petit objet en bois, vous êtes obligés de penser et de plusieurs manières. D’abord pour concevoir ce que vous allez faire, ensuite pour diriger vos mains. Tout cela c’est le travail de la pensée. Vous n’êtes qu’une pensée et je voudrais que vous en preniez conscience ce soir. Je ne vous dis pas cela pour vous détacher du corps, mais pour que vous appreniez à penser avec pureté, avec grandeur, avec dignité, avec divinité. Tant que vous n’aurez pas cette pensée pure vous serez loin du divin, puisque la majeure partie de votre être, ce que vous êtes vraiment, sera opposée au divin.

Pourquoi est-ce que Jésus a tant insisté sur le fait de ne pas juger, de ne pas critiquer, de ne pas médire ?
Pourquoi y a-t-il tant de paraboles dans le livre sacré qui expriment cette chose ?

C’est parce qu’il voulait enseigner à l’homme qu’il doit apprendre à être une pensée pure. En devenant une pensée pure, l’homme devient un cœur pur, un corps pur, et le monde devient pur. Tout est dans la pensée. Les Maîtres, lorsqu’ils veulent faire un plan d’évolution, comme celui dont je viens de vous parler, émettent une pensée pure. Le magicien, lorsqu’il veut faire du mal, le sorcier lorsqu’il veut jeter un sort, ils pensent. Vous, lorsque vous voulez quelque chose, vous pensez. Tout est dans la pensée. Donc prenez très fortement conscience ce soir que vous êtes avant tout une pensée, et que tout se passe dans votre pensée et que tant que vous n’aurez pas contrôlé cette pensée vous ne pourrez devenir un Maître, vous ne pourrez devenir divin, vous ne pourrez avoir la paix. À moins que votre pensée ne soit pure, je vous le dis, vous n’aurez pas la paix.
C’est pourquoi le frère a dit :

« À moins que vous ne redeveniez comme des enfants vous n’irez pas au ciel. Heureux les simples d’esprit car la porte des cieux leur est ouverte. »

Pourquoi a-t-il dit cela ?
Est-ce que l’homme réfléchit à ces paroles sacrées?

Elles paraissent tellement bénignes, tellement enfantines, que l’humanité les bafoue. On cherche, dans des livres beaucoup plus compliqués, la clé de tous les secrets. On cherche par quelle énergie, par quel Maître, par quel Ordre, la vérité est exprimée. Alors qu’elle est là, dans le plus simple des livres. Mais n’a-t-on pas dit que la chose la plus simple est aussi la plus dure à comprendre.

Il ne s’agit plus de comprendre, il s’agit d’aimer, il s’agit d’être et de vouloir être. Tant que l’on se contente de comprendre l’univers et ses fonctions, les hiérarchies et les énergies, on n’a pas besoin d’être divin. Au contraire. Être humain, à ce moment-là, satisfait pleinement le chercheur. Parce que justement il peut faire cette orgie de lecture, cette orgie de savoir qui est mental, il peut à pleine bouche, à plein esprit s’engorger de toutes ces notions mentales. Alors il est heureux d’être humain et il reste humain, et son désir est de rester humain pour continuer sa recherche. Alors que l’inverse, tout en étant plus simple, est beaucoup plus douloureux, pour celui qui a compris naturellement. Il s’agit de se dépouiller et de décider d’être. Qu’importe s’il y a encore des énigmes. Forcément il y aura toujours des énigmes pour vous, même pour moi. Croyez-vous que Dieu révèle ses mystères et qu’il suffit d’avoir une initiation pour comprendre l’univers. ?

La connaissance est infinie et vous n’avez pas trop de l’éternité pour arriver au bout. Alors, s’il y a des énigmes, ne vous mettez pas à la recherche de la solution. L’homme confond le motif de la quête avec le vin des énigmes. Remarquez, c’est une chose que nous utilisons nous-mêmes, je dois l’avouer. Il faut bien des carottes pour faire avancer les ânes. Alors parle biais du vin de la connaissance, du vin des énigmes, on arrive à faire entrer les gens dans les temples. On arrive à trouver parmi eux des êtres qui deviendront plus tard de véritables disciples. Mais ce sont des enfants. Tant pis s’ils ont acheté la chose plus pour sa couleur que pour sa nature. Qu’importe.

source : http://www.conscienceuniverselle.fr/

Parabole de Jésus : une référence au Tantra

Parabole de Jésus :  une référence au Tantra dans PARABOLES aux MIRACLES jesus

Jésus raconte une très belle parabole : un père avait deux fils. Le benjamin demanda sa part d’héritage, partit avec, la dépensa en ville avec du vin et des femmes, puis devint mendiant. L’aîné demeura avec le père, travaillant durement à la ferme, accumulant une belle richesse. Puis un jour où le fils mendiant, celui qui s’était détourné du chemin, dit à son père : « Je suis de retour. J’ai été sot, j’ai dilapidé ta fortune. Pardonne-moi. Maintenant je n’ai nulle part où aller, accepte moi, je reviens ». Le père dit à ses fils : « Célébrons cette occasion ; tuons le mouton le plus gras, préparons des mets délicieux, distribuons des douceurs dans toute la ville, et trouvons le vin le plus fin à son intention. Ce sera une fête – mon fils qui s’était égaré est de retour ».

Quelques habitants du village vinrent à la ferme et dirent à l’autre fils : « Regarde – Quelle injustice ! Tu es resté avec ton père, tu l’as servi comme un serviteur, tu n’as jamais quitté le droit chemin, jamais rien fait pour nuire et pourtant aucune fête n’a jamais été célébrée en ton honneur. Et aujourd’hui, ce vagabond, ce mendiant, qui a gaspillé toute la fortune de ton père, qui a vécu dans le pêché, est de retour. Et tu vois cette injustice ! Ton père célèbre cela. Viens en ville ! Des douceurs sont distribuées et une fête fastueuse est organisée ».

Naturellement, le fils aîné se sentit en colère. Il revint chez lui, vraiment très triste, et dit à son père : « De quel genre de justice s’agit-il ! Tu n’as jamais tué de mouton pour moi, tu ne m’as jamais donné aucun cadeau. Et aujourd’hui, ton fils est de retour, celui qui a gaspillé toute la fortune que tu lui avais donnée – et cela de mauvaises façons- et tu fêtes ce retour ».

Le père dit : « Oui, comme tu es toujours resté avec moi, ce n’était pas nécessaire. Mais son retour doit être célébré : il s’était détourné du chemin, il est l’agneau perdu et retrouvé ».

Cette parabole racontée par Jésus n’a pas été bien comprise par la plupart des Chrétiens. Elle va même à l’encontre de la moralité chrétienne opposant le bon et le mal. Jésus était un maître réalisé pas un moralisateur ni un prêtre et dans cette parabole il exprime une grande vérité : lorsqu’un pêcheur devient sage, une beauté émane du sage. Par contre, un sage qui n’est qu’un sage et qui n’a jamais commis aucun pêché n’a pas la même profondeur.

La parabole de Jésus est une histoire tantrique : Si vous êtes toujours sur le bon chemin, alors vous ne serez pas célébré par l’Existence. Vous ne serez qu’un simplet, la vie ne vous enrichira pas. Le tantra dit que toute chose est merveilleuse : même le pêché est merveilleux parce qu’il donne de la profondeur à votre sainteté. Même l’errance est merveilleuse, car le retour devient d’autant plus riche. Vous avez besoin de ce monde pour vous y impliquer profondément de manière à vous oublier totalement – et à revenir ensuite. Le tantra accepte tout, vit tout. C’est pour cela que le tantra ne sera jamais une idéologie vraiment acceptée. Le tantra a toujours été en marge, quelque part à la frontière, extérieur à la société et à la civilisation car la civilisation a choisi d’être superficielle, bonne mais superficielle. Le monde civilisé a choisi de dénigrer, de dire non à beaucoup de choses. Il n’est pas assez courageux pour tout accepter, pour accepter ce que la vie vous offre. Le tantra dit : « Soyez-vous-même » et c’est le seul état d’être que vous puissiez jamais atteindre.

Osho

En 2013 – NOUVEAU PARADIGME

Concernant les nombreuses recherches actuelles d’un lieu de vie collective, ou communauté, qui soit comme une ambassade de lumière pour la nouvelle terre

Issus de la newletter de mon ami JACQUES DORVAL

En 2013 - NOUVEAU PARADIGME a1-300x178

Dans mon travail de recherche, je vous livre ici ce que j’ai vu avec surprise lors d’une méditation récente: une vision joyeuse et très éclairante sous forme de parabole. Je la partage ici avec vous.

Jusque là je n’avais pas fait la distinction entre deux espaces de créations très distinctes, mais complémentaires. Il y a la création selon mes besoins, rêves et options, dans mon espace de vie ou terre intime. Il ya aussi la création d’un nouvel espace collectif ou aménagement de la nouvelle matrice collective dont la structure du gros œuvre est déjà établie. Notre double existence naturelle dans un corps individuel et un corps commun se précise. Ce concept nous était jusque là étranger car le collectif était exclusivement entre les mains occultes d’une petite organisation puissante et sombre. Aujourd’hui nous pouvons envisager d’avoir une voix au chapitre collectif terrestre.

Dans ma vision je vois un groupe d’humains engagés et au travail. Tous ont déjà une bonne expérience de création terrestre. Ils viennent de recevoir des circulaires d’informations concernant un changement de vie imminent et demandant une réforme complète de leur espace de vie. Ils planchent dessus. L’énergie dégagée est impressionnante car une aura arc-en-ciel s’en dégage. Ils reçoivent ces plans par méditation depuis d’autres espaces beaucoup plus vastes et lumineux encore. L’effervescence est à son comble. Ils vont réformer l’économie, la finance, la politique, la nourriture, la santé, les loisirs, la production, l’enseignement, les échanges, les ressources etc..tout ce qui compose la vie humaine en société. Super génial !

Ce travail de pré-réformes étant maintenant établi, une délégation demande à rencontrer un certain haut responsable élu de l’administration, car il serait, lui, très favorable à cette transformation. Celui-ci vient à leur rencontre et subitement la relation se tend. Après un long moment de silence pesant, celui-ci, visiblement contrariéleur déclare ceci :

<< Vous auriez dû m’en parler bien avant de développer un aussi gros travail. C’est pathétique car vous êtes mal informés ou avez mal compris quel est le projet global, même si votre idée de départ est très juste. Votre intention est très bonne, mais vous ne saviez pas que tout l’espace ici va être démonté sur une période déjà programmée. Personne n’a osé vous le dire officiellement, mais l’espace où vous vivez quotidiennement, et auquel beaucoup se sont parfaitement adaptés, hélas pour eux, était en fait comme une prison géante et autonome dans un vaste espace libre. Or cette établissement très ancien va fermer demain et n’enfermera plus personne parce que sa structure hermétique sera ouverte. Quelques vieux nostalgiques voudront rester pour témoigner et faire une visite guidée des ruines.

Avant ça il y aura d’abord une période de déménagement et de transfert, même si la plupart des meubles, rénovés ou neufs, ne sera plus utilisable dans la nouvelle structure. Tout votre effort aujourd’hui devrait porter sur l’information de ce transfert et de ce transbordement de vos affaires personnelles dont la plupart seront vite inadaptées. Ne réparez plus vos vêtements, ni ne confectionnez, car le climat sera très différent. N’acheter plus de nouveaux outils car ils ne seront pas utilisables à cause du voltage. Ne vous formez plus sur les techniques habituelles très adaptés au confort de l’espace étroit de cette prison. Tous vos actuels efforts de bien être deviendront inutiles car votre joie sera permanente et sera le pilier de votre bonheur. Préparez vous au transfert et à construire des bases provisoires et mobiles car votre espace sera encombré, pour un temps, d’une masse de gravas en cours de déblaiement. Travailler à organiser ce nettoyage avant de penser à reconstruire. Vous n’avez même pas encore les plans des nouveaux espaces qui sont gigantesques. Pourquoi repeindre des murs de cellules qui vont être abattus demain ? Pendant le temps de la démolition les conditions de vie au quotidien seront plus dures et inconfortables qu’avant, mais vous serez heureux parce que libérés. La soupe ne sera pas toujours servie à la même heure et vous devrez aller la chercher, mais vous serez heureux.

Concernant la reconstruction qui s’en suivra ensuite, nous vous enverrons des ingénieurs spécialisés pour établir vos cahiers des charges et faire vos choix en fonction des nouvelles possibilités dont le problème pour vous sera le gigantisme comparé aux anciens trous à rats que sont vos cellules. Des ingénieurs de construction, envoyés vers vous, vont chercher des partenaires parmi vous pour travailler en équipe à bâtir une cité adaptée au nouvel espace, car ils n’ont aucune expérience de la mentalité et des besoins des ex-prisonniers que nous sommes tous. Ils ne connaissent que les humains libres et parfaits des autres espaces. Vous-mêmes tout seuls en seriez incapables car vous n’avez aucune expérience des plans, du matériel et des matériaux dans le nouvel espace devenu cosmique sous la loi de l’UN.

Arrêtez donc vos actuelles expériences de formation et de réformes, ainsi que tous vos plans sur la comète, car hormis le travail de nettoyage et inventaire de votre cellule, une petite valise personnelle avec vos souvenirs et livret de famille, vos intentions pures et une bonne forme physique et mentale, vous n’avez aujourd’hui aucune idée du possible hors de ce monde qui va être démoli. Le monde qui s’ouvre à vous est au delà de vos rêves.

A l’inverse informez bien, avec délicatesse, tous vos semblables de cette situation, c’est déjà un très gros travail quotidien sur une courte période. Sans cela vous ne pourrez éviter la panique. Invitez le plus de gens possible à tranquillement monter sur les terrasses supérieures de notre établissement afin d’embarquer sur les canots, car il faudra au début se contenter d’un arche avant d’arriver au Mont Ararat. C’est une image prise dans notre histoire.

Si nous n’avons pas dit cette vérité plus tôt, c’est pour ne pas traumatisé plus ceux qui sont ici bien installés, très adaptés, et très satisfaits hélas des bénéfices qu’ils en retirent. Déniant leur état carcéral, ils jouissent de ce qu’ils pensent être leur réussite, comparativement à la masse. Nous ne ferons pas de ségrégation au mérite dans ce transbordement. La réforme actuelle que vous préparez depuis que vous savez qu’elle est possible ne sera pas applicable dans le nouvel espace. Seule la cueillette abondante de vos intentions pures sera utile pour établir les cahiers des charges. Cette récolte consciente de vos aspirations se retrouvera dans les plans de vos nouvelles cités sous la loi de l’UN.

La nourriture même bio ne sera plus adaptée car l’agriculture sera différente et votre digestion aussi. La santé verra son domaine étendu à des ressources inédites. La politique disparaîtra avec la hiérarchie, de même que la monnaie et le concept de travail rémunéré. La spiritualité, la philosophie, la psychologie et la religion seront obsolètes car l’esprit et la matière, le conscient et l’inconscient, ne seront plus séparés. Demandez donc à votre entourage de ne plus restaurer leur quotidien mais de se préparer à changer toutes leurs habitudes avec l’arrivée progressive de nouveaux outils. Ne réformez pas en profondeur les statuts actuels de votre société, car ils vont devenir sans objet. Pourquoi travailler à transformer cette prison en paradis alors qu’elle va tout naturellement s’ouvrir sur le paradis déjà en place ? Ne soyez pas trompés par ceux qui souffrent cruellement de cette perspective de l’arrêt de leur prison où ils ont investis tant d’énergie. Ils cherchent comment la reconstruire sous forme de paradis. Voilà où est l’illusion créé par les nostalgiques de l’ancien établissement. La prison est rendue inactive et vous allez être ré-adaptés à la liberté de vie. Ne prenez pas vous-même en charge ce travail collectif. Accepter en premier de sortir et d’être soignés et guidés. Les cadres qui sont en charge de ce transfert n’en demandent pas plus. Vous ne pourrez déménager et vous adapter à votre nouvel espace qu’en partenariat avec les ingénieurs accoutumés qui commencent à arriver ici.>>

…fin de la citation de l’élu favorable. 

Voilà j’ai un enseignement très claire. Il y a bien ma propre création selon mes propres choix et options, selon mes aspirations profondes. C’est mon vote personnel, mon billet numéroté dans la nouvelle matrice. Il y a donc bien aussi, en plus, concernant le collectif, une autre création de service à la communauté. Elle passe par un contrat (volontaire et facultatif) avec les Etres du Triangle d’Or, ou aussi d’autres Etres constructeurs comme les généticiens, tous ingénieurs du vivant, jusque là inconnus de nous, ayant tous la maîtrise de la construction dans les matrices de la vie cosmique. Nous avons connu déjà le collectif Kryeon, puis Soria, et nous pouvons accueillir dés aujourd’hui d’autres collectifs de guidance et d’enseignement. Ce sont nos amis d’en haut et d’en bas aussi.Pour ceux qui sont chamans ils travaillent déjà avec les puissants esprits de la nature.

Je comprends mieux enfin les grognements récents de mon lézard à gueule menaçante (Le totem en bois qui incarne mon inconscient profond). Il me force depuis le début de cette année à incarner la rupture avec les anciens paradigmes , car la construction de la nouvelle société libre ne pourra pas s’établir sur la prolongation, le raffinement, l’amélioration ou la réforme des pratiques et schémas anciens. Reconstruire c’est d’abord accepter le déménagement depuis l’ancienne matrice, pour ensuite ré-apprendre la vie de fond en comble, dans un autre esprit et dans un autre espace libre. 

En conséquence je suis appelé à me déplacer vers le nouveau monde, qui sera toujours terrestre mais dans une autre dimension, avec le moins de bagage possible et à cesser de demander que de nouveaux pouvoirs soient installés dans ma vie ancienne pour la transformer. Mon disque dur doit d’abord être formaté. Le nouveau ne guérit pas l’ancien, c’est une grave erreur d’installer ce faux et dangereux concept dans sa vie et de vouloir l’enseigner. L’ancien meure de sa belle mort cyclique. Le nouveau lui succède et les humains changent de bord en laissant leur passé derrière eux. Le nouveau ne vient pas réformer l’ancien. Le bateau ne montera pas sur le quai. Voilà ce que je nomme la rupture. 

Je suis sincèrement désolé si je scandalise ici l’un des destinataires qui ne serait pas sur cette voie.
Bises de Jacques – du site http://www.la-grande-revelation.com/espace-presse-a2167499

 en-violet-300x150

Comprendre les Énergies de 2013 

Alors que nous avançons vers 2013, nous allons découvrir des thèmes familiers semblables à ceux de ces dernières années. La grande reconfiguration de la planète va continuer et les choses vont parfois sembler empirer alors qu’elles seront en train de s’améliorer. Une conscience accrue et une focalisation sur une vision plus vaste seront nécessaires afin d’avoir une image de ce qui se passe véritablement. Ce qui semble rester le même ne l’est plus.

La création est un processus difficile et souvent excessif. Alors que cela se produit, d’un point de vue quantique, il y a d’innombrables éléments dans les coulisses qui entrent en jeu. A partir de la perspective de l’esprit, les choses sont vues parce qu’il y a un besoin de voir et connues par un besoin de connaître. C’est ainsi que fonctionne le monde de l’esprit. Les éléments qui ont besoin d’être abordés en priorité viennent à la lumière en premier – comme le besoin d’amour. Ce qui inclut l’amour de soi et les interactions d’amour entre les personnes – les voisins, les collègues de travail, les amis, les proches et les étrangers.

Le mécanisme de maîtrise de l’amour est celui des relations. Tous ceux qui nous entourent connaissent actuellement une remise en question de leurs relations car les gens réapprennent ce qu’est l’amour. Vous n’avez pas besoin d’être dans « une relation » pour être touché. Presque tout le monde a des voisins, des appels téléphoniques avec les autres et des interactions avec les gens sur la route ou au marché.

Ne nous laissons pas décourager par le manque apparent de progrès – souvenons-nous que nous sommes programmés pour faire partie des solutions nécessaire à un monde plus aimant. Ne détournez pas le regard de ce qui est juste devant vous. Les dysfonctionnements doivent parvenir à la conscience avant de pouvoir être guéris. Si l’attention du monde n’était pas focalisée sur un état de coexistence sans amour au sein des familles et des groupes de personnes, l’effort collectif de changer les choses ne serait pas en cours.

La création d’une toute Nouvelle Terre basée sur l’amour est effectivement en train de se réaliser, mais c’est un effort conjoint qui prend du temps. Le collectif a besoin de se synchroniser, et ce n’est pas une petite étape. Une seule personne ne peut pas remédier au dysfonctionnement, mais chaque personne est responsable de sa propre énergie – à chaque instant de chaque jour. Cela demande de la compétence et une persévérance indéfectible que de revenir en permanence à une vision supérieure de l’esprit.

 

Le Monde nouveau arrive !

Concernant les nombreuses recherches actuelles d’un lieu de vie collective, ou communauté,

qui soit comme une ambassade de lumière pour la nouvelle terre

Issu de la newletter de JACQUES DORVAL 

Le Monde nouveau arrive ! dans MESSAGES EVENEMENTS jacques-dorval-225x300

 

Dans mon travail de recherche, je vous livre ici ce que j’ai vu avec surprise lors d’une méditation récente: une vision joyeuse et très éclairante sous forme de parabole. Je la partage ici avec vous.

Jusque là je n’avais pas fait la distinction entre deux espaces de créations très distinctes, mais complémentaires. Il y a la création selon mes besoins, rêves et options, dans mon espace de vie ou terre intime. Il ya aussi la création d’un nouvel espace collectif ou aménagement de la nouvelle matrice collective dont la structure du gros œuvre est déjà établie. Notre double existence naturelle dans un corps individuel et un corps commun se précise. Ce concept nous était jusque là étranger car le collectif était exclusivement entre les mains occultes d’une petite organisation puissante et sombre. Aujourd’hui nous pouvons envisager d’avoir une voix au chapitre collectif terrestre.

 Dans ma vision je vois un groupe d’humains engagés et au travail. Tous ont déjà une bonne expérience de création terrestre. Ils viennent de recevoir des circulaires d’informations concernant un changement de vie imminent et demandant une réforme complète de leur espace de vie. Ils planchent dessus. L’énergie dégagée est impressionnante car une aura arc-en-ciel s’en dégage. Ils reçoivent ces plans par méditation depuis d’autres espaces beaucoup plus vastes et lumineux encore. L’effervescence est à son comble. Ils vont réformer l’économie, la finance, la politique, la nourriture, la santé, les loisirs, la production, l’enseignement, les échanges, les ressources etc..tout ce qui compose la vie humaine en société. Super génial !

 Ce travail de pré-réformes étant maintenant établi, une délégation demande à rencontrer un certain haut responsable élu de l’administration, car il serait, lui, très favorable à cette transformation. Celui-ci vient à leur rencontre et subitement la relation se tend. Après un long moment de silence pesant, celui-ci, visiblement contrarié, leur déclare ceci :

<<  Vous auriez dû m’en parler bien avant de développer un aussi gros travail. C’est pathétique car vous êtes mal informés ou avez mal compris quel est le projet global, même si votre idée de départ est très juste. Votre intention est très bonne, mais vous ne saviez pas que tout l’espace ici va être démonté sur une période déjà programmée. Personne n’a osé vous le dire officiellement, mais l’espace où vous vivez quotidiennement, et auquel beaucoup se sont parfaitement adaptés, hélas pour eux, était en fait comme une prison géante et autonome dans un vaste espace libre. Or cette établissement très ancien va fermer demain et n’enfermera plus personne parce que sa structure hermétique sera ouverte. Quelques vieux nostalgiques voudront rester pour témoigner et faire une visite guidée des ruines.

 Avant ça il y aura d’abord une période de déménagement et de transfert, même si la plupart des meubles, rénovés ou neufs, ne sera plus utilisable dans la nouvelle structure. Tout votre effort aujourd’hui devrait porter sur l’information de ce transfert et de ce transbordement de vos affaires personnelles dont la plupart seront vite inadaptées. Ne réparez plus vos vêtements, ni ne confectionnez, car le climat sera très différent. N’acheter plus de nouveaux outils car ils ne seront pas utilisables à cause du voltage. Ne vous formez plus sur les techniques habituelles très adaptés au confort de l’espace étroit de cette prison. Tous vos actuels efforts de bien être deviendront inutiles car votre joie sera permanente et sera le pilier de votre bonheur. Préparez vous au transfert et à construire des bases provisoires et mobiles car votre espace sera encombré, pour un temps, d’une masse de gravas en cours de déblaiement. Travailler à organiser ce nettoyage avant de penser à reconstruire. Vous n’avez même pas encore les plans des nouveaux espaces qui sont gigantesques. Pourquoi repeindre des murs de cellules qui vont être abattus demain ? Pendant le temps de la démolition les conditions de vie au quotidien seront plus dures et inconfortables qu’avant, mais vous serez heureux parce que libérés. La soupe ne sera pas toujours servie à la même heure et vous devrez aller la chercher, mais vous serez heureux.

 Concernant la reconstruction qui s’en suivra ensuite, nous vous enverrons des ingénieurs spécialisés pour établir vos cahiers des charges et faire vos choix en fonction des nouvelles possibilités dont le problème pour vous sera le gigantisme comparé aux anciens trous à rats que sont vos cellules. Des ingénieurs de construction, envoyés vers vous, vont chercher des partenaires parmi vous pour travailler en équipe à bâtir une cité adaptée au nouvel espace, car ils n’ont aucune expérience de la mentalité et des besoins des ex-prisonniers que nous sommes tous. Ils ne connaissent que les humains libres et parfaits des autres espaces. Vous-mêmes tout seuls en seriez incapables car vous n’avez aucune expérience des plans, du matériel et des matériaux dans le nouvel espace devenu cosmique sous la loi de l’UN.

 Arrêtez donc vos actuelles expériences de formation et de réformes, ainsi que tous vos plans sur la comète, car hormis le travail de nettoyage et inventaire de votre cellule, une petite valise personnelle avec vos souvenirs et livret de famille, vos intentions pures et une bonne forme physique et mentale, vous n’avez aujourd’hui aucune idée du possible hors de ce monde qui va être démoli. Le monde qui s’ouvre à vous est au delà de vos rêves.

 A l’inverse informez bien, avec délicatesse, tous vos semblables de cette situation, c’est déjà un très gros travail quotidien sur une courte période. Sans cela vous ne pourrez éviter la panique. Invitez le plus de gens possible à tranquillement monter sur les terrasses supérieures de notre établissement afin d’embarquer sur les canots, car il faudra au début se contenter d’un arche avant d’arriver au Mont Ararat. C’est une image prise dans notre histoire.

source-300x225 dans MESSAGES EVENEMENTS

 Si nous n’avons pas dit cette vérité plus tôt, c’est pour ne pas traumatisé plus ceux qui sont ici bien installés, très adaptés, et très satisfaits hélas des bénéfices qu’ils en retirent. Déniant leur état carcéral, ils jouissent de ce qu’ils pensent être leur réussite, comparativement à la masse. Nous ne ferons pas de ségrégation au mérite dans ce transbordement. La réforme actuelle que vous préparez depuis que vous savez qu’elle est possible ne sera pas applicable dans le nouvel espace. Seule la cueillette abondante de vos intentions pures sera utile pour établir les cahiers des charges. Cette récolte consciente de vos aspirations se retrouvera dans les plans de vos nouvelles cités sous la loi de l’UN.

La nourriture même bio ne sera plus adaptée car l’agriculture sera différente et votre digestion aussi. La santé verra son domaine étendu à des ressources inédites. La politique disparaîtra avec la hiérarchie, de même que la monnaie et le concept de travail rémunéré. La spiritualité, la philosophie, la psychologie et la religion seront obsolètes car l’esprit et la matière, le conscient et l’inconscient, ne seront plus séparés. Demandez donc à votre entourage de ne plus restaurer leur quotidien mais de se préparer à changer toutes leurs habitudes avec l’arrivée progressive de nouveaux outils. Ne réformez pas en profondeur les statuts actuels de votre société, car ils vont devenir sans objet. Pourquoi travailler à transformer cette prison en paradis alors qu’elle va tout naturellement s’ouvrir sur le  paradis déjà en place ? Ne soyez pas trompés par ceux qui souffrent cruellement de cette perspective de l’arrêt de leur prison où ils ont investis tant d’énergie. Ils cherchent comment la reconstruire sous forme de paradis. Voilà où est l’illusion créé par les nostalgiques de l’ancien établissement.  La prison est rendue inactive et vous allez être ré-adaptés à la liberté de vie. Ne prenez pas vous-même en charge ce travail collectif. Accepter en premier de sortir et d’être soignés et guidés. Les cadres qui sont en charge de ce transfert n’en demandent pas plus. Vous ne pourrez déménager et vous adapter à votre nouvel espace qu’en partenariat avec les ingénieurs accoutumés qui commencent à arriver ici.>> fin de la citation de l’élu favorable.

Voilà j’ai un enseignement très claire. Il y a bien ma propre création selon mes propres choix et options, selon mes aspirations profondes. C’est mon vote personnel, mon billet numéroté dans la nouvelle matrice. Il y a donc bien aussi, en plus, concernant le collectif, une autre création de service à la communauté. Elle passe par un contrat (volontaire et facultatif) avec les Etres du Triangle d’Or, ou aussi d’autres Etres constructeurs comme les généticiens, tous ingénieurs du vivant, jusque là inconnus de nous, ayant tous la maîtrise de la construction dans les matrices de la vie cosmique. Nous avons connu déjà le collectif Kryeon, puis Soria, et nous pouvons accueillir dés aujourd’hui d’autres collectifs de guidance et d’enseignement. Ce sont nos amis d’en haut et d’en bas aussi.Pour ceux qui sont chamans ils travaillent déjà avec les puissants esprits de la nature.

 Je comprends mieux enfin les grognements récents de mon lézard à gueule menaçante (Le totem en bois qui incarne mon inconscient profond). Il me force depuis le début de cette année à incarner la rupture avec les anciens paradigmes , car la construction de la nouvelle société libre ne pourra pas s’établir sur la prolongation, le raffinement, l’amélioration ou la réforme des pratiques et schémas anciens. Reconstruire c’est d’abord accepter le déménagement depuis l’ancienne matrice, pour ensuite ré-apprendre la vie de fond en comble, dans un autre esprit et dans un autre espace libre.  

 En conséquence je suis appelé à me déplacer vers le nouveau monde,  qui sera toujours terrestre mais dans une autre dimension,  avec le moins de bagage possible et à cesser de demander que de nouveaux pouvoirs soient installés dans ma vie ancienne pour la transformer. Mon disque dur doit d’abord être formaté.  Le nouveau ne guérit pas l’ancien, c’est une grave erreur d’installer ce faux et dangereux concept dans sa vie et de vouloir l’enseigner. L’ancien meure de sa belle mort cyclique. Le nouveau lui succède et les humains changent de bord en laissant leur passé derrière eux. Le nouveau ne vient pas réformer l’ancien. Le bateau ne montera pas sur le quai. Voilà ce que je nomme la rupture. 

 Je suis sincèrement désolé si je scandalise ici l’un des destinataires qui ne serait pas sur cette voie.

 

Bises de Jacques – du site http://www.la-grande-revelation.com/espace-presse-a2167499

Devenir un Christ

floatiesLe processus est solitaire. Devenir, devenir un Christ, est un processus solitaire.

Avec qui en effet vous sentez-vous avoir de l’affinité ? Qui sait ? S’ils savaient, ils Sauraient tout simplement.

 Avec qui pouvez-vous parler ? Le vent, le Père intérieur, Dieu le Père. C’est solitaire, solitaire, solitaire. On comprend maintenant pourquoi il est nécessaire de parler en paraboles. Personne ne comprend la pensée. Vous ne pouvez pas être, vous ne pouvez pas être simplement qui vous êtes ; vous devez savoir pourquoi vous êtes tel que vous êtes. Dites-leur de flanquer toutes leurs pensées limitées par la porte, de les flanquer dehors et soyez simplement. Ceci est divin.

 La superconscience est ce processus solitaire ; vous avancez également vers ce qu’est la conscience originelle que l’on appelle la pensée. La pensée est l’Etre. Et depuis cet Etre découlent toutes choses en profusion. Les taches solaires proviennent de l’Etre. Les vents solaires sont le résultat des taches de l’Etre sur le soleil. Les patrons climatiques sont le résultat de changements dans les vents solaires depuis les taches de l’Etre sur le soleil. Me suivez-vous eh bien, c’est cela un esprit illimité.

 La pensée vers laquelle se dirige la superconsience doit être liée à cet absolu pouvoir de connaître qui va quelque part ; l’Etre qui se déploie à jamais à partir de lui. Et vous commencez à y être relié. Alors que votre drame arrive à son terme, vous entrez dans l’Age du Verseau qui est « l’Age de l’Etre ». C’est le Christ, le retour du Christ, l’éveil, la superconscience, le nouveau temps.

 Une telle métamorphose se produit sur tous els plans, tous. Le soleil subit une métamorphose, la terre subit une métamorphose ; ce que vous appelez vos galaxies subit des métamorphoses. Vous découvrirez dans votre système solaire une nouvelle planète en cours de métamorphose. Tout bouge. C’est littéralement surnaturel. Et bientôt, alors que cela s’ouvre par l’amour, du fait de tenir à ce que vous êtes, vous vous retrouvez dans le flux de cette connaissance absolue. Et dans cette connaissance vous êtes dans le flux de la vie ; alors, on vous appelle éternel, à jamais et jamais et jamais. C’est l’absolu.

 Vous comprenez alors que la vie, l’Etre, la pensée, sont en perpétuel devenir. Savez-vous pourquoi la méditation transcendantale ne marche pas ? Parce qu’il n’est pas possible d’immobiliser l’esprit de Dieu. Cela ne marche pas. Vous n’y avez jamais pensé ? Comment pourrions-nous immobiliser ce qui est en perpétuel devenir ? On le voit immobile seulement si on avant à son rythme. Est-ce exact ? Est-ce exact ? Alors, vous êtes dans le superesprit. Lorsque vous avancez au même rythme, le temps n’existe plus, la distance n’existe plus, la mesure n’existe plus. Seul existe l’Etre qui est le ciel à perpétuité, le ciel a perpétuité qui est éternel. C’est l’alpha et l’oméga, le  commencement et la fin. L’alpha et l’oméga sont la conscience sociale. L’Etre est l’au-delà.

 Eh bien, maîtres, je vous ai mis au défi de comprendre sur le plan social. Et j’ai perdu certains d’entre vous en le faisant, je le vois, car ce dont je parle ne correspond pas à votre calendrier social. Plonger-vous-y !

 Et il y en a d’autres parmi vous qui ne peuvent pas supporter la douleur qu’l y a à se souvenir. Ne vous souvenez pas : La clef de la compréhension est de votre côté de la porte. Je suis un frère qui vous aime et vous enseignera loyalement et sans faillir comment sont les choses quoi que vous en pensiez parce que je vous aime. Arrogant, certes, mais éternel en vérité.

 Message de RANTHA issu du livre « La Civilisation humaine, les origines et l’évolution » extrait de la page 62 – Chapitre : La réalité n’est qu’un rêve

Le grand secret de KRYEON

 

 gifs  arc en cielChers chamans, vous qui écoutez ces paroles et lisez ces lignes. Je continue à vous appeler ainsi, ca r je sais qui vous êtes et qui vous étiez. Selon vous, qui s’éveille aujourd’hui ? Quels sont les premiers à s’éveiller à cette énergie divine, à l’aube de ce nouveau millénaire sur cette surprenante planète ? laissez-moi vous répondre.

 Ceux qui développent maintenant leur spiritualité sont les prêtres et les religieuses – les moines et les chamans – les hommes et les femmes médecine des peuples indigènes – vous ! Si vous pouviez jeter un bref regard en arrière afin de constater qui vous étiez – vous qui êtes dans cette salle ou qui lisez ces lignes – vous verriez qu’il s’agit de vous. Ce n’est pas la première fois que vous vous éveillez afin de poser certaines questions ayant trait à votre spiritualité cellulaire. C’est devenu une sorte de répétition, et nous en avons parlé la dernière fois que nous nous sommes trouvés ici. Nous vous avons rappelé les serments que vous avez faits et qui franchissent le oile d’une existence à l’autre. Nous vous avons demandé de rompre ces vœux. Nous vous avons dit que vous pouviez abandonner le vœu de célibat et de solitude. Qu’afin de se consacrer à Dieu, beaucoup décidèrent d’être pauvres, et nous vous avons dit également que vous pouviez rectifier cette décision. Nous vous avons expliqué que tous ces vœux pouvaient être rompus. Cette information a été souvent répétée ; peut-être l’avez-vous déjà lue ou entendu quelque part ?

 Le plus grand secret sur cette planète –je dis bien le plus grand – concerne l’endroit où se trouve véritablement la divinité. Permettez-moi de faire une petite allusion. Pour quelle raison, croyez-vous, les mots JE SUIS sont-ils tant imprégnés d’énergie ? L’endroit le plus improbable où trouver la fontaine de Jouvence (vie éternelle) – le lieu le plus inattendu pour découvrir une divinité qui peut soigner l’être humain et lui rendre sa plénitude – celui auquel aucun humain n’a jamais pensé, c’est là où nous avons tous décidé de le dissimuler au mieux. Vous savez de quoi je parle, n’est-ce pas ? Ce lieu est à l’intérieur de chaque être humain vivant, là où niche le pouvoir. C’est là que se trouve la fontaine de Jouvence, la vie éternelle, qu’est le Saint des Saints, l’amour de Dieu.

 Le plus gros problème du travailleur de la lumière, celui provoqué par son indécision, est le suivant : il ne peut accepter le fait que la divinité soit réellement en lui. Le fragment de Dieu en vous – votre Moi divin – est si bien dissimulé que votre dualité vous criera durant le reste de votre vie que c’est faux. C’est ainsi que vous avez planifié les choses – afin que cette vérité ne soit pas évidente.

 Ainsi, vous n’arrivez pas à croire que vous avez créé une différence. « Kryeon, qui suis-je réellement ? Qui suis-je et quelle différence suis-je en train de créer ? » Je vais vous donner quelques informations. Jetez un coup d’œil sur ce qui vient de se dérouler il y a quelques mois. Vous avez permis que la planète se transforme, et au cours de ces années passées, vous avez découvert la preuve que ces changements ont véritablement eu lieu. Vous avez modifié la voie du train de l’humanité, passant de l’ancienne réalité à la nouvelle. Et qui a accompli cela ? Dieu ? Non. Ce sont plutôt ceux qui se réveillent sur l’ensemble de la planète. Je vais vous fournir certains faits, maintenant. Moins de 15 % de tous les humains sont conscients de ce que vous savez aujourd’hui.

 Ils ne reconnaissent pas encore le secret. Cependant, ces gens ont transformé la planète pour toujours ! Nous avons parlé de la masse critique de ceux qui sont conscients et de ce qui arrive lorsqu’ils « manifestent leur lumière ». Il a été question de ce qui survient lorsque vous allumer une lumière dans un endroit sombre. Nous vous avons proposé les paraboles de la lumière et de l’obscurité. Nous avons discuté des attributs spirituels de la lumière – le caractère actif de la lumière et celui, passif de l’obscurité. Ecoutez, travailleurs de la lumière : si vous vous considérez comme des travailleurs de la lumière sur cette planète, vous faites partie de la minorité terrrienne et de la majorité de ceux qui possèdent l’énergie qui a transformé la planète. Vous, les 15 %, êtes responsables de ce que vous constatez aujourd’hui. Cela ne vous fournit-il pas quelques indications sur ce que les humains sont capables de faire lorsqu’ils se donnent la permission de vibrer à un niveau plus élevé ? Tel le pouvoir de l’ange en vous, ce la non plus vous ne le distinguez pas.

Channeling de Kryeon : Franchir le seuil du millénaire – Reno, Nevada -  Février 2000 - canalisé par Lee Carroll – page 192.

La parabole de la chambre arc-en-ciel de Kryeon

Voici la parabole, une métaphore de la vie. Imaginons une chambre que nous appellerons la chambre arc-en-ciel. Toutes les couleurs de l’arc-en-ciel s’y présentent linéairement, une à la foi, à quelques siècles d’intervalle. Cette chambre en a besoin pour exister, et c’est pourquoi elle porte ce nom-là. Pendant des siècles, elle est jaune, puis elle est orangée, rouge, violette, indigo, bleue, verte. Toutes les couleurs y apparaissent à tour de rôle. 

floaties-9.gifJ’aimerais vous présenter quelques créatures intelligentes et sacrées qui vivent dans cette chambre et qui sont toutes nées pendant une période rouge. Leurs parents aussi et même leurs grands-parents sont nés au cours du cycle rouge. En fait, dans leur mémoire historique, la chambre a toujours été rouge. Ils n’ont jamais connu autre chose. Par conséquent, on pourrait dire qu’ils ont une conscience rouge et qu’ils s’attendent toujours à du rouge. Partout où ils vont, ils travaillent avec le rouge. Ils forment le peuple rouge. 

Avec le temps, la chambre arc-en-ciel finit par adopter lentement la couleur suivante, le violet. Elle devient violette peu à peu. Comment réagissent ceux qui n’ont toujours connu que le rouge ? Ils ont d’abord peur. Ils disent : « Voici qu’il se passe quelque chose d’étrange et d’inhabituel ! ça n’est jamais arrivé auparavant ! Il fait sombre et c’est terrifiant ! Nous en sommes sûrement responsables. Il n’y a pas d’autre explication ! Nous devons donc trouver les moyens d’enrayer le violet. C’est le rouge qui est censé exister ici. Le violet est mauvais ». 

Pourtant, même parmi le peuple rouge, quelques-uns disent plutôt ceci : « Le violet est le bienvenu. Nous ne savons pas pourquoi il est là, mais nous reconnaissons qu’il est approprié. Même si nous avons toujours été rouges et que nous ne comprenons pas pourquoi le violet est là, nous n’en avons pas peur. Une ancienne prophétie ésotérique nous a dit qu’un jour un changement surviendrait dans le rouge. Que Dieu bénisse le violet ! » Voilà l’énergie dans laquelle vous vous trouverez maintenant, chers humains, car ce qui fut normal sur cette planète pendant des milliers d’années va bientôt changer. Lorsque cela se produira, vous verrez bien d’autres anomalies que des chutes d’oiseaux, des échouages de poissons ou la fonte des calottes glaciaires. Je vais vous dire à quoi vous attendre. 

La prédiction : le renouvellement du cycle de la vie 

Quand la température des couches marines se modifie, tout change dans la vie marine, car le cycle de vie des aliments marins dépend de ses plus petits éléments. Le plancton survit à certaines températures et cela est en train de changer. Oubliez tout ce que vous croyez savoir à ce sujet et pensez plutôt en termes de « renouveau » et d’ « origine ». Vous comprendrez mieux ce qui se passe à l’heure actuelle. Ce cycle a pour fonction de restaurer la vie océanique sans nécessairement maintenir les espèces présentes. 

floaties-10.gifParlons un peu des océans. Nous n’évoquerons même pas ce qui se passe dans l’air et ce que les mammifères subissent. Parlons uniquement des océans. Commençons par les saumons. Contre quoi votre science vous a-t-elle prévenus ? Vous pêchez trop ! La mer se meurt. Le corail se meurt. Les récifs disparaissent. Vous n’y voyez plus la chaîne alimentaire habituelle. Vous avez trop pêché de tout. C’est pourquoi les quotas ont été établis. Mais le petit peuple de la chambre rouge ne connaît pas le violet. Le peuple rouge ne connaît que le paradigme rouge. 

Avez-vous entendu parler des saumons dernièrement ? Il y en a trop ! Aux endroits mêmes où l’on a établi des quotas pour que vous ne pêchiez pas trop, ils sautent littéralement dans les bateaux ! Contre toute attente, et contrairement aux projections des environnementalistes et des biologistes, ils envahissent les eaux d e l’Alaska. Il y a beaucoup trop de poissons. 

Qu’est-ce que cela signifie ? Est-il possible que Gaia prenne soin d ‘elle-même ? C’est exact ! Ce changement permettra peut-être à l’humanité de continuer à se nourrir. Quelqu’un y a-t-il seulement pensé ? Et si Gaia était votre alliées ? Et si l’accroissement de conscience qui a élevé la vibration de votre ADN l’avait alertée pour qu’elle modifie le cycle thermique des océans et se prépare à nourrir l’humanité ? Voyez-vous ce qu’il advient de l’océan où a eu lieu la fuite de pétrole ? Il s’en remet d’une façon inattendue. Qu’est-ce qui se passe ? 

Le cycle même de la vie est altéré par le changement de température des océans. Votre paradigme de la vie océanique se modifie lentement. Un nouveau système de vie apparaît, comme déjà. Vos connaissances s’accroîtront et vous offriront un nouveau concept. A savoir que Gaia renouvelle régulièrement le cycle de la vie terrestre. 

Au cours du processus, vous assisterez à l’extinction de certaines plantes et de certains animaux, oiseaux et poissons. Je vous conseille ceci, et je m’adresse surtout aux environnementalistes : comprenez le cycle de la vie afin d ‘être en paix avec le fonctionnement normal de la nature. Cette dernière met de la vie sur la planète pour que cette vie serve la Terre pendant un certain temps. Quand une certaine vie ne sert plus la planète comme auparavant, Gaia l’enlève. L’extinction de la vie, spécialement par le changement de température, est normale pour elle. C’est un phénomène naturel et approprié, quoi que vous en pensiez. N’essayez pas de sauver tous les animaux, les poissons et les oiseaux qui disparaissent ! Certains sont censés disparaître. Et surtout, chers humains, ‘imputez pas toute cette activité  vos propres actions ! 

Les gens du peuple rouge sont stressés. Le violet s’installe, et ils essaient de trouver ce qu’ils ont fait de mal. Ils ne savent pas qu’ils sont dans la chambre arc-en-ciel. Ils se pensent dans la chambre rouge ! Mais la chambre arc-en-ciel change maintenant de couleur, comme elle le fait depuis toujours. Le peuple rouge se demande ce qu’il a bien pu faire pour que le violet apparaisse. 

La chambre arc-en-ciel est très belle et le violet est significatif. Le passage du rouge au violet dans cette parabole a une signification métaphysique que je vous laisserai trouver vous-mêmes. Ceux qui connaissent le symbolisme des couleurs peuvent les voir facilement toutes les deux. La Terre devient plus sacrée qu’elle ne l’a jamais été. Gaia est avec vous. Elle coopère d’une manière que même vos biologistes n’auraient jamais imaginée. Vous pensez que vous la tuez ? Elle donne plutôt naissance à un nouveau système écologique. 

La conscience humaine 

Parlons cette fois de la conscience humaine et de ce qui se passe à l’heure actuelle. Au tout début, vous avez lu un message intitulé « La fin de l’histoire  ». Cette métaphore explique que les choses ne se passeront plus de la même façon et que la renaissance d’une possibilité s’annonce. Alors, qu’est-ce qui change ? La nature humaine. Qu’est-ce que l’humain fera intuitivement qu’il n’a jamais fait auparavant ? 

L’histoire vous enseigne que les humains aiment se séparer. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi il existe en Europe autant d e pays qui pourraient être très près les uns des autres et qui pourtant, possèdent des langues et des cultures différentes, et cela, sur un territoire relativement restreint ? Voici ce qui s’est passé. 

Cela relève de la nature humaine. Quand les humains n’aiment pas d’autres humains, ils élèvent des murs pour s’en séparer, puis d’un siècle à l’autre, ils développent une langue unique et ne s’unissent jamais aux autres. En fait, ils leur font la guerre. Ils les conquièrent. Nous vous en avons déjà parlé. C’est ce que font les humains. Ils se séparent et ils conquièrent. Ils défont les choses. Ils désassemblent et ils n’assemblent pas beaucoup. Même le domaine le plus sacré de l’humanité, la spiritualité, est divisé en plusieurs organisations ; vous mettez Dieu dans les compartiments. Chaque fois que quelqu’un a une conception différente des autres, il crée un autre compartiment. Vous vous êtes séparés de Dieu et vous aurez bientôt des centaines de compartiments représentant les croyances et les enseignements d’un Créateur unique. Ce faisant, vous avez montré du doigt les autres compartiments en les qualifiant de « mauvais », puis vous avez entrepris de les conquérir. C’est ce qu’ont fait les humains dans la chambre rouge pendant des lustres. Cela est en train de changer. 

Je vous ai fourni déjà une information que j’aimerais mentionner de nouveau. La dernière chose que vous pensiez voir changer sur la planète, c’est le mode de fonctionnement capitaliste, et pourtant il vient de le faire. Vous avez créé votre propre récession en exigeant un nouveau système bancaire. Vous n’en avez pas terminé avec les banques et les assurances, mais vous commencez à créer un système intègre où le monde entier pourra coopérer financièrement. 

Nous vous avons dit qu’un jour il n’y aurait plus que cinq monnaies sur cette planète parce que les pays de tous les continents décideraient de s’unir au lieu de se séparer. Vous savez quel est le modèle ? Les Etats-Unis. Quelle magnifique expérience vous avez faite ! Imaginez ! Différents Etats gouvernés séparément, mais sans frontières visibles, et avec une seule monnaie ! Cela a fonctionné. Cela fonctionne depuis plus d’un siècle, contre toute attente. 

Je le répète, il y a cinquante ans à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, des Européens ont vu ce qu’avaient fait les Etats-Unis, et ils les ont imités. Ils ont formé L’Union européenne. Après la guerre, ils se sont dit ceci : «Et si nous unissions plusieurs pays d’Europe, ceux qui se sont fait la guerre depuis le début de la civilisation ? Nous ferions disparaître les frontières et nous établirions une monnaie unique ». Ils ont fait rire d’eux ! Et pourtant, cette union existe aujourd’hui. Leur système monétaire est meilleur que le dollar américain : Où je veux en venir ? 

Voici un axiome propre à la nouvelle énergie terrestre : le séparatisme est mortel et la survie de l’humanité réside dans l’unité. Vous rassemblerez au lieu de séparer. Plus vous rassemblerez, plus vous unifierez. Vous vous rendrez compte peu à peu que c’est là le but ultime : unir et non séparer. Qu’a créé l’Union européenne ? Je vais vous le dire. Ce n’est pas l’euro, mais un groupe de pays qui ne se feront jamais plus la guerre ! Ils ne le peuvent pas, car ils commercent entre eux. Réfléchissez un peu à cela. Voilà de quoi il est question ici. 

La nouvelle politique 

Vfloaties-10.gifoici maintenant une information ayant trait à un futur lointain. Vous n’y croirez pas, car vous ne la comprendrez pas. Votre système politique actuel n’existera plus. Quand vous aurez compris les nouveaux attributs énergétiques de la planète, il ne vous conviendra plus d’avoir des partis d’opposition. Les candidats aux élections posséderont chacun leur propre message sans appartenir à un parti. Vous voterez donc pour leur message plutôt que pour leur affiliation. 

Au lieu d’être séparés par leur affiliation partisane, ils seront unis dans un objectif commun et ils présenteront de belles idées uniques qui ne seront pas restreintes à un parti ou à un autre. Un jour, le système bipartisan vous semblera aussi désuet que les dictatures d’aujourd’hui. Ces dernières sont en voie de disparition, avez-vous remarqué ? 

Certains diront : « Bien sûr, Kryeon, mais à l’évidence, vous ne savez pas comment fonctionne la politique terrestre. Le financement s’obtient au moyen d ‘affiliations partisanes ». Vraiment ? Et si un million de personnes étaient informées en même temps et donnaient chacune un dollar ? Faut-il un parti pour faire cela ? vous verrez bien. Laissez-moi vous parler ici d’une idée extravagante tout juste apparue au Brésil. En ce moment même, un comité discute : « Et si nous éliminions les frontières entre tous les pays d’Amérique du Sud et établissions une monnaie unique ? » Cela vous semble-t-il familier ? Cette monnaie finira par devenir l’une des cinq devises du monde. 

L’unification va renforcer et pacifier cette planète. Au cours du processus, le monstre qui lui fait obstacle et que vous appelez le terrorisme, le plus gros problème du Moyen-Orient selon vous, va prendre une tournure que personne ne peut prévoir. J’en ai déjà parlé. Avez-vous été ébahis par la chute de l’Union soviétique ? N’était-ce pas à cause de ce pays que l’on accumulait d’énormes quantités d’armements ? Il s’est pourtant effondré du jour au lendemain. Qui s’y attendait ? Ce sera tout aussi stupéfiant. Ce problème qui vous semble aujourd’hui sans solution deviendra chose du passé et l’unité pourra être instaurée. 

Les potentialités persistent 

Ce sont là les potentialités que je vois et que je continuerai de voir pour l’avenir de votre planète. Des Lémuriens et des Sumériens lisent ce livre. C’est une énergie chamanique. Vous l’attendiez et vous saviez qu’elle approchait. Grâce à elle, vous transformerez le monde. 

Chers humains, l’année 2011 est difficile à cause des changements auxquels vous faites face et parce que Gaia réagit. Vous le sentez, n’est-ce pas ? 

Extrait de 2012 – Le Grand Rassemblement – Propos de Kryeon, Métatron, Marie-Madeleine et les Hathors recueillis par Martine Vallée. Invités spéciaux : l’archange Michaël, le Haut Conseil de Sirius. Aux éditions Ariane – Page 69. 

La parabole de Mobie

Quel est ce mot ? Il s’agit du mot passage et je vais maintenant vous conter la parabole de Mobie afin de vous l’expliquer. 

La parabole de Mobie dans PARABOLES aux MIRACLES 220px-HRSOA_AsherDurand-First_harvest_wilderness_1855Mobie était un indigène vivant dans une tribu. Il ne connaissait rien du monde moderne, mais il était très intelligent. Des rumeurs circulaient au sein de son clan selon lesquelles existait une autre civilisation disposant d’une technologie merveilleuse défiant l’imagination. Evoluant dans une communauté dont la technologie se limitait à l’usage de la roue, il avait entendu dire que cette cité, située sur la côte, était peuplée de gens d’apparence différente et disposant de moyens incroyables. Ce peuple parlait une autre langue et se comportait de façon étrange. 

Mobie apprit également que certaines pierres et certains tissus, considérés comme communs dans sa tribu, possédaient une grande valeur aux yeux de ces gens-là. On lui dit encore : « Si tu leur apportes suffisamment de pierres et d’étoffes, tu pourras obtenir tout ce que tu désires en échange ». Il décida finalement d’en avoir le cœur net. 

Il prit la décision de quitter sa tribu et de partir à la recherche de cette haute civilisation. Il savait que ce peuple était différent et qu’il parlait une autre langue, mais peut-être parviendrait-il à l’assimiler. Il partit donc. Un jour il parvint enfin à cette ville située sur la côte. Elle était peuplée d’êtres ayant une physionomie étrange et il fut immédiatement remarqué. Les habitants de cette cité se demandaient d’où il venait, mais ils étaient sages et l’accueillirent chaleureusement, car il apportait avec lui toutes sortes d’objets rares et de valeur, ce qui lui donnait l’aspect d’un homme d’une grande richesse. Aussi, acceptèrent-ils Mobie, bien que ne comprenant pas son langage. Il vécut dans cette cité pendant quelque temps, réalisant qu’il y avait encore beaucoup à découvrir à son sujet. Puis, il apprit que de l’autre côté du vaste océan, existait une autre civilisation encore plus brillante ! On lui déclara qu’il pouvait s’y rendre à bord d’un grand navire qui effectuait fréquemment la traversée. Il décida donc de s’y rendre. 

Tout se présentait pour le mieux. Mobie disposait de ce qui était nécessaire pour commencer et obtenir ce qu’il souhaitait. Il circula quelques instants le long du bastingage de ce merveilleux vaisseau aussi grand qu’un immeuble ! Il était immense ! Mais, lorsqu’il arriva sur la passerelle d’accès, un problème survint ; ceux qui recevaient les passagers refusèrent de le laisser monter à bord. Il leur offrit les pierres et les tissus qui lui avaient ouvert toutes les portes jusqu’à présent, mais ils secouèrent la tête et persistèrent dans leur refus.  Mobie fit plusieurs tentatives infructueuses, puis décida d’examiner les autres voyageurs. Peut-être comprendrait-il ainsi ce que les officiels exigeaient pour le laisser passer ? Cela paraissait simple. Les passagers leur remettaient simplement quelque chose, mais chaque fois que Mobie tentait sa chance, ces derniers secouaient la tête et pointaient leur doigt dans une autre direction. Mobie ne comprenait pas. Apparemment, il lui manquait quelque chose. 

320px-Zagoryanskiy_Bugry_Kliazma dans PARABOLES aux MIRACLESFinalement, il se trouva un homme sage qui, après avoir observé ce qui se passait, lui apporta son aide. Bien que cet homme ne parlât pas le langage de Mobie, il lui montra du doigt une petite cabane où régnait une certaine activité. En fait, on y faisait des affaires. Mobie était très intelligent et comprit que l’homme tentait de lui faire comprendre que la cabane lui apporterait la solution. Donc, Mobie se rendit dans cette cabane et remarqua que l’on négociait quelque chose qui s’appelait, il l’apprit plus tard, un « billet ». Mobie échangea alors certaines de ses pierres et riches étoffes contre un morceau de papier. Puis, il retourna sur la passerelle, la gravit, s’arrêta et présenta son petit but de papier à l’un des hommes qui lui avaient si souvent refusé l’accès à bord. Cet officiel arbora un large sourire et autorisa Mobie à monter sur le bateau. Il s’installa dans une cabine de première classe et le navire partit en direction d’un autre pays. 

Mobie avait beaucoup appris sur cette culture inconnue. Bien que très compétent et possédant des marchandises précieuses, il avait cependant besoin de les échanger contre quelque chose de très spécifique, de petite taille, représentant une grande valeur et indispensable pour voyager. Cette petite chose concrétisait son intention d’obtenir un droit de passage et d’effectuer la traversée. 

Très chers, vous allez découvrir que ce qui fonctionne avec une certaine énergie ne fonctionne pas nécessairement avec une autre. Mobie avait besoin d’un billet pour son passage, tout comme certains d’entre vous parviennent à ce Nouvel Age grâce à des attributs éclairés qui ont toujours agi auparavant. Ces attributs symbolisent certaines énergies que vous avez utilisées et des idées qui vous ont soutenu grâce à des pouvoirs spécifiques, de profondes méditations et des recettes pour le nouvel Age. Mais, aujourd’hui, certains estiment qu’aucun de ces attributs ne leur procure les résultats escomptés. Ils se heurtent à un mur et le « passage » leur est régulièrement refusé. Ils n’obtiennent plus aujourd’hui les résultats d’hier. 

Pour obtenir son billet, Mobie dut se rendre dans un endroit précis ; je vais vous dire comment cet endroit se nomme maintenant. C’est un lieu qui ne peut être dissimulé à l’Esprit : il s’agit de l’Intention pure combinée à l’estime de soi. C’est aussi simple que cela. Vous devez vous rendre en ce lieu différent de tous ceux que vous connaissez et vous adresser à Dieu en ces termes : « Montre-moi ce que j’ai besoin de savoir. Je suis prêt, avec mon intention pure, pour le passage. JE SUIS ce que JE SUIS ». Puis tenez-vous prêts à recevoir ce billet que vous avez réclamé avec tant de pureté. 

Aucune cérémonie ni aucun rituel empreint de l’ancienne énergie ne vous ouvrira le passage. Il est temps de rejeter toutes vos idées préconçues à propos de « ce qui marche » pour pouvoir approcher Dieu. Aujourd’hui, c’est vous qui êtes différents et c’est votre pouvoir qui représente le point focal. Acceptez votre Ange d’or et regardez ce qui surviendra !  (Ce qui revient à proclamer la réalité de votre Moi divin). 

Ce n’est pas grâce à vos actions que les rites de passage vous sont offerts. Ce n’est pas, non plus grâce à ce que vous avez appris. Ils le sont grâce à votre reconnaissance de l’Ange d’or en vous ! Il s’agit d’intention et d’affirmation de votre essence spirituelle  t il n’existe rien de plus puissant dans l’univers en ce moment que le pouvoir de la conscience humaine et l’intention sacrée ! Quand vous formulerez celle-ci, un billet vous sera fourni en une fraction de seconde et vous danserez sur cette passerelle qui vous conduira à une cabine de première classe. Puis, vous suivrez votre voie. Ce nouveau processus est empreint de tant d’amour ! Rien de semblable n’a existé sur cette planète, à ce jour. Vous vous trouvez à une époque dotée d’une énergie très particulière et vous disposez de dons extraordinaires. 

Qu’est-ce qui a provoqué cette différence ? C’est la prise de conscience que vous méritez d’être ici. Ceux qui craignent l’obscurité restent toujours dans la pénombre ! Ceux qui crient « malheur  moi » quand surgit un problème se réfugient d’eux-mêmes dans les ténèbres. Quel que soit le niveau de leur spiritualité, ils n’ont pas encore découvert le « billet ». Ils n’ont pas encore découvert où se trouve la lumière – l’ange intérieur – l’étincelle divine qui brille dans l’être humain. 

Quiconque quittera cet endroit aujourd’hui devrait avoir un laissez-passer. Cela parce que nous vous aimons ! Il s’agit de votre billet de première classe sur lequel est écrit « Bienvenue à la maison ! » Voilà ce que signifie vivre en ce Nouvel Age ! C’est pourquoi vous lisez ces mots ! 

Maintenant, considérez les petits caractères imprimés sur le billet. Vous y liez des mots comme : guérison, prolongement de la vie, paix, amour, bonheur suprême et réel. Tous ces bienfaits sont disponibles dès maintenant. Vous n’avez qu’à réclamer le  pouvoir en vous et revendiquer le billet que vous méritez. 

Ainsi s’achève une autre réunion. L’émotion de mon partenaire reflète ce que nous ressentons pour vous. Il n’y pas de moment plus grand que lorsque nous parlons au cœur de l’être humain ! Ceci est spécial ! Reconnaissez le sentiment du foyer en vous. Sentez-vous protégés ! Car vous l’êtes vraiment ! Nous savons les épreuves que vous avez traversées. Nous connaissons vos contrats. Nous savons où se trouve le billet. Il est détenu par l’Ange d’or en vous … et il vous appartient de vous en saisir. 

Et il en est ainsi. Kryeon. 

Extrait de Messages de notre Famille de la série Kryeon – canalisé par Lee Carroll –TOME V – page 176 – La rénovation de la Famille. 

La parabole d’Anginon et Veréhoo par Kryeon

 

La parabole d’Anginon et Veréhoo par Kryeon dans PARABOLES aux MIRACLES 220px-BalcoznaAnginon et Veréhoo étaient des guides. Anginon était spécial, car il avait été un humain auparavant ; il portait donc l’insigne des humains. Veréhoo, lui n’avait jamais été humain ; il avait toujours fait partie du groupe des guides. Tous deux avaient accompagné des humains, vie après vie. Anginon et Veréhoo étaient contents, parce qu’ils se rendaient  à une autre séance de planification qui allait marquer bientôt le début d’une autre vie humaine. 

 

Ils devaient sous peu rencontrer l’entité qui leur avait été assignée, l’une des gardiennes d e l’amour… l’une de celles qui seraient envoyées sur Terre en tant qu’humains, l’une de celles qui devaient être un Guerrier de la lumière. Nos deux guides, Anginon et Veréhoo qui se tenaient l’un près de l’autre pendant la réunion de planification, s’apprêtaient à rencontrer l’entité appelée « Wo ». Nous avons entendu parler de Wo précédemment dans une parabole communiquée il y a un an dans cette même pièce. Nous l’avions suivie dans le récit de sa vie en tant qu’homme et nous avions partagé l’expérience de son voyage à travers sa série de leçons. Wo se tient maintenant dans la pièce de planification, près du portail qui mène à la caverne de la création. Wo est prêt à recevoir son essence et à retrouver intact son karma sur la planète Terre. 

 

Anginon et Veréhoo font partie de cette planification. C’est ici que Wo et tous les autres planifient le karma qui sera généré au cours des leçons qu’ils vivront… C’est un plan clair qui ne doit pas être confondu avec la destinée. Encore une fois, Wo descendra sur la Terre où il sera confronté à un karma approprié et aura une chance de le traverser (tout comme par le passé). Ceci est fait afin de donner à Wo une chance d’élever la vibration de la planète par ses efforts, afin d’être reconnu par toute la galaxie… car les entités du groupe des Sagittaires, des Arcturiens, de l’Ashtar, jusqu’à la Force créatrice première, connaissent tous Wo. 

 

Wo se prépare à l’issue de cette rencontre de planification, à reprendre son chemin là où il l’avait laissé (par rapport au karma à et de retourner vivre sur la  Terre. Wo planifie ici, avec les autres entités qui viendront en apprentissage… et cette planification se fait également, mes très chers, avec les âmes les plus élevées qui se trouvent déjà en apprentissage sur la Terre. Le karma (tel que décrit dans une communication antérieure) peut être un plan très complexe. C’est ainsi que Wo choisit de revenir en compagnie de Anginon et Veréhoo, en tant que femme, cette fois-ci. Les guides s’engagent volontairement à faire le voyage et à venir sur Terre avec elle. Wo a également choix de naître le premier jour du mois de septembre. Elle éprouvera en outre beaucoup de difficulté avec l’aspect contrôle dans sa vie ! 

 

Au cours des premières années de son existence, Wo est violentée par son père. Puis elle est violentée par son beau-père, et même par le frère de son beau-père.  A l’âge de onze ans, elle porte déjà le poids d’un lourd karma… intentionnellement (et pendant ce temps, Anginon et Veréhoo se tiennent près d’elle, observant le karma de son choix se développer. 

 

Mes très chers, la prédestination n’existe pas. Toutes vos leçons sont prévues et choisies à l’avance, mais les solutions sont vôtres pendant que vous êtes sur Terre. C’est un fait ; si vous envoyez des entités sur Terre en tant que marteaux, il ne sera pas alors surprenant, quelques années plus tard, de les retrouver en compagnie de clous. C’est de  la logique, pas de la prédestination. Les caractéristiques de ceux qui sont nés le 1er septembre sont connues, et vous ne serez pas surpris des difficultés qu’ils rencontrent ou des leçons qu’ils doivent vivre. 

 

Wo a des problèmes avec les hommes. Elle n’a pas de problèmes d’argent, car ce n’est pas le karma qu’elle porte. Au contraire, l’argent semble lui venir facilement et, dans le domaine des affaires terrestres, elle est fière de son ascension professionnelle. Elle est malveillante à cause de la colère et de l’énergie contenues dans sa leçon karmique et dévore l’esprit des hommes autour d’elle, prenant plaisir à jouer en affaire et à gagner sur ses adversaires masculins. A trois reprises, elle tente de s’associer, mais aucun partenaire ne peut résister, à cause de son agressivité. Avec l’âge, la santé de Wo faiblit ; son déséquilibre lui cause un excès d’acidité et d’autres maladies reliées au stress. 

 

Anginon et Veréhoo observaient avec amour, sachant bien que tout était mis en place pour la prochaine étape, parce que c’était ainsi qu’en avait décidé Wo et les autres. Ils avaient décidé que cette incarnation pourrait être très importante et qu’on s’en rappellerait à cause des nouveaux attributs de la Terre. C’est dans sa garante-septième année de vie terrestre que Wo fut accidentellement mise en présence d’une femme éclairée… au cours d’une de ces séances intensives de travail au cours des quelles les humains sont forcés de vivre ensemble pendant une semaine, sans pouvoir s’échapper, au nom de l’efficacité. Anginon et Veréhoo reconnurent tous les deux la femme, parce qu’elle avait aussi participé à la rencontre de planification qui s‘était tenue 47 ans auparavant. C’était celle qui devait, tel que prévu, apparaître en cette année pour introduire Wo  à son aspect spirituel, si elle était prête. 

 

Ainsi que l’avait voulu le destin, Wo s’intéressa à cette femme. Elle voulut savoir en qui elle se différenciait des autres. Et, comme si poussée par le destin (blague cosmique), Wo s’approcha de la femme, tard un soir, et lui demanda : « Comment se fait-il que vous soyez en paix ? Comment faites-vous pour être si tolérante envers les autres ? Quel est votre secret ? » 

 

Anginon et Veréhoo retenaient leur souffle ! Tout ce qu’ils attendaient depuis le début de l’existence terrestre de Wo était concentré dans cet instant. Ils ressentaient tous deux le potentiel de ce qui se passait et surent que c’était la première occasion qu’ils avaient attendue tout ce temps. Jamais, dans toutes leurs assignations de guides, rien de tel ne s’était produit ; pendant que la femme parlait, Wo demeurait stoïque mais absorbait tout. Et plus patard, ce soir-là, cela se produisit. Seule dans sa chambre, Wo pleura ouvertement ; elle leva les mains au ciel en signe de désespoir et demanda à voix haute si l’Esprit voudrait bien lui accorder une audience. Comme si la lumière s’était soudainement allumée, Anginon et Veréhoo furent lancés dans l’action. Wo  avait exprimé une intention ! Oui ! L’Univers était à l’écoute. Oui ! Il existait quelque chose de plus grand que l’intelligence humaine et oui ! elle pourrait connaître la paix pendant son incarnation. Anginon et Veréhoo célébrèrent l’événement… et Wo n’arriva pas à trouver le sommeil cette nui-là en raison de toute l’activité qui se déroula autour de son lit ! 

 

220px-Emum%C3%A4gi_vaade_NW dans PARABOLES aux MIRACLESTout se mit à changer rapidement pour Wo. Elle rencontra la femme plusieurs autres fois et développa avec elle une solide amitié. Elle rencontra également d’autres personnes qui l’aidèrent dans le processus et lui procurèrent l’information dont elle avait besoin. Et, pendant ce temps, Anginon et Véréhoo se réjouissaient  de la nouvelle communication qu’ils étaient autorisés à avoir avec Wo et son moi supérieur. Un troisième guide, du groupe des maîtres guides se joignit à eux. Wo put ainsi entrer directement dans son karma et pardonner à ceux qui lui avaient fait tant de mal. Elle acquit la sagesse et comprit qu’elle était responsable de tout ce qui lui était arrivé. Avec la SAGESSE vint l’AMOUR et avec l’AMOUR vint l’ACTION ! Puis, vint le jour où non seulement Wo arriva à supporter les hommes dans sa vie, et en fait elle se trouve un partenaire … et leur union fut longue et heureuse. Plutôt  surprenant ! 

 

Au cours de la cinquante-troisième année de la vie de Wo, Anginon et Veréhoo furent rappelés. Wo avait atteint un tel niveau de vibration qu’une nouvelle équipe de guides était nécessaire pour la servir. Au départ de ses guides, Wo fut laissée seule et sans soutien pendant 90 jours. Même pendant cette période de stress, Wo comprit ce qui se produisait ; elle s’occupa tranquillement à d’autres activités humaines… et passa à travers l’épreuve sans difficultés. Anginon et Veréhoo célébrèrent de nouveau. Vous pensiez peut-être qu’ils auraient pu éprouver du mécontentement, de la tristesse ou de la douleur de quitte rune amie tant aimée… à ce moment qu’ils avaient attendu et planifié depuis si longtemps. Mais Anginon et Veréhoo savaient que l’équilibre régnait et que la graduation d’une âme élevait l’ensemble … et ils se retirèrent volontairement sans rébellion et sans autre pensée qu’un sentiment d’amour envers le processus. 

 

C’est ici que nous abandonnons Wo, parce que son futur ne s’est pas encore produit… tout comme le vôtre. 

 

Mes très chers, ainsi ceux du centre vers l’extérieur célébrèrent l’entrée de Wo dans la lumière, car c’était un événement universel connu de tous. C’était un événement important car il aidait l’ensemble. Et c’est ainsi que ceux qui se trouvent au centre de votre galaxie l’apprirent, tout comme les Arcturiens, l’Ashtar et les Pléiadiens, ainsi que tous les anges du Groupe solaire et les Maîtres ascensionnés. Et c’est ainsi qu’aucun d ‘entre eux, même réunis, ne pouvait accomplir ce qu’ne seule personne fit par elle-même… exprimer une intention pendant son apprentissage afin de prendre possession de son pouvoir

 

Et ainsi en est-il. Kryeon. 

 

 

Extrait du Livre : Aller au-delà de l’Humain, TOME II – canalisations de Kryeon par Lee Carroll aux Editions Ariane – page 177-181. 

La parabole de la Chambre d’apprentissage Kryeon

Les diverses paraboles de Kryeon ont été une source de grandes découvertes pour moi. Dans ce livre, on en retrouve quatre. Je commencerai par celle que je préfère. On appelle parabole une histoire toute simple dont on se sert pour illustrer une leçon ou tirer une moralité. Dans les paraboles de Kryeon, l’histoire est effectivement très simple, mais la compréhension de son sens profond demande en général une recherche et une étude beaucoup plus sérieuses. Puisque nous sommes en communication avec l’Esprit lorsqu’une parabole nous est citée, il nous appartient de tirer le maximum du message tel qu’il nous est présenté. De plus, dans ce cas-ci, puisque je suis celui qui traduit les paraboles, j’ai la chance d’ajouter quelques lumières additionnelles quand je revois le channeling et de vous faire part de mon interprétation. (Lee) 

pingouins gifDans notre langue, comme dans la plupart des langues, on donne un genre aux mots. On dit : « Il » a fait ceci ou « elle » est allée là. Kryeon précise, dans cette parabole, que le « il » ne sera utilisé que pour une raison grammaticale. Voici un indice important qui nous fait comprendre, que lorsque nous ne sommes pas sur la Terre, nous n’avons pas de sexe ; si ce n’était pas le cas, cette distinction n’aurait pas autant d’importance. Je souligne ceci à l’intention de ceux qui croient qu’ils seront « mariés en tant qu’homme et femme dans le Ciel ». Le mariage est, en fait très différent dans l’au-delà du partenariat en usage sur la Terre. 

Dans cette parabole, la maison de Wo représente de toute évidence sa vie, ou, si vous préférez, son expression de vie sur la Terre (que Kryeon appelle un temps de vie). L’analogie des diverses chambres fait référence aux ouvertures possibles qui se présentent à nous tous, lesquelles viennent avec notre engagement, notre karma et, par conséquent, notre potentiel. 

Dans cette parabole, Wo n’est pas issu d’une culture où existent la guerre et la famine. Ce qui est le cas de la plupart d’entre nous qui lisons ce livre puisque, tel que Kryeon nous l’a précisé, ce channeling s’adresse surtout aux gens du premier monde. Wo était donc l’un des nôtres. (Rappelez-vous toutefois que Kryeon nous a dit que la même information était channelée par huit autres intermédiaires à travers le monde, répandant le même message à d’autres cultures). L’esprit nous invite donc à nous identifier à Wo dans cette parabole. Si cette histoire avait raconté la vie d’un individu soumis à la famine ou parlé d’une économie ravagée par la guerre par exemple, nous n’y trouverions aucun lien avec ce que nous vivons. 

La partie qui décrit Wo en train d’apprendre ce qui le rend soit heureux, triste ou furieux, puis accrochant des choses au mur afin de mieux ressentir ses émotions, est une excellente analyse du comportement humain. Cela fait référence à notre mémoire humaine qui, en fouillant dans le passé, se rappelle certains événements et cherche à les ressentir d’une manière ou d’une autre. Généralement, cela n’est pas une attitude éclairée ni appropriée puisqu’alors on déterre souvent de vieux souvenirs qui nous font ressentir de la colère, de la haine, de la vengeance ou l’on se prend pour des victimes. De temps à autre, cependant, nous avons tout simplement le goût de vouloir être de nouveau dans un endroit où nous avons été  heureux… comme lors de notre enfance, par exemple. 

Le fait que Kryeon raconte que Wo « accroche des choses au mur » est significatif. Si vous venez chez moi, vous verrez ce qu’il y a sur le mur ; c’est à la vue de tous. Il y a des photos de ma famille et des œuvres d’art. Cela signifie que ce que j’ai placé sur le mur a de l’importance pour moi, même face aux étrangers qui pénètrent dans ma demeure ; ces objets sont spéciaux à mes yeux. Kryeon nous dit donc que Wo suspend ses émotions à la vue de tous afin qu’ils soient témoins de ses expériences de vie. Avez-vous déjà visité des gens où vous vous êtes retrouvés assis au milieu d’une histoire triste qui racontait comment ils avaient été maltraités ou quel malheur s’était abattu sur eux ? La situation de cette parabole vous semble-t-elle familière ? Wo tente d’impliquer les autres dans son processus individuel parce que, ce faisant, il se sent mieux. Wo ne sait pas encore ce que le mot responsabilité veut dire. Même si nous apprendrons plus tard que peu importe le niveau où se situe Wo dans sa recherche de la lumière, cela ne changera pas… Kryeon ne porte aucun jugement là-dessus… jamais. 

La partie la plus merveilleuse de cette histoire est que, même si Wo adhère banalement à une quelconque doctrine religieuse, ses prières sont exaucées ! Il reçoit la protection demandée ; il est effectivement protégé du changement et de toute manifestation troublante en provenance du fond de son âme. Une fois de plus, Kryeon nous dit que le mécanisme de l’Esprit est absolu et que l’énergie d’amour qui se dégage d’une bonne intention de prière porte fruit. Vous rappelez-vous de ce conseil ; « Faites attention à ce que vous demandez… car vous pourriez l’obtenir ? » C’est absolument vrai ! Et cette parabole nous le prouve bien. 

Plus loin, nous découvrons que la maison de Wo est immense ; cependant par choix, il a décidé de vivre dans une seule chambre et d’y mourir. Ceci, évidemment, fait référence au potentiel que nous avons de remplir notre engagement lorsque nous arrivons dans n’importe quelle vie. Ceci, selon la quantité de karma dissout, nous pousse à découvrir les pièces importantes de la maison. Bien que ce ne soit pas mentionné dans cette parabole, il existe plusieurs « Wo » dans le monde, qui ont plusieurs chambres qui ne sont pas encore remplies de pouvoirs spirituels. Chaque cas fait référence au type de karma avec lequel vous devez travailler. Dans le cas de Wo, sa peur du changement le portait à ne pas s’aventurer trop loin dans sa propre maison. 

Au cours de route, Wo reconnaît ses guides ; ceci nous démontre que nous savons qui sont vraiment nos guides mais que ce fait nous est caché pendant notre existence sur la Terre. Imaginez-vous que vous passez votre vie avec deux ou trois amis prêts à vous aider en tout temps… et que vous les ignorez ! C’est ce que Wo a fait et malgré tout, ils n’ont jamais porté de jugement envers lui. C’est ainsi que l’amour de l’Esprit est conçu. Quelques noms qui figurent sur les portes sont étonnants ! J’aime celui des enfants à naître. Ceci se réfère directement au fait que d’autres entités auraient pu se glisser dans la vie de Wo afin d’’établir une interaction karmique si celui-ci l’avait désiré. Mais dans cette parabole, Wo n’avait pas de partenaire. Cette éventualité des enfants à naître requiert une planification antérieure, pensez-y ! 

Sur une autre porte on peut lire leader mondial ; ceci indique qu’une partie de l’engagement de Wo aurait pu le pousser à devenir une figure politique éminente, un leader sur la scène mondiale. C’est probablement la dernière chose que vous auriez associé au caractère de Wo, et pourtant c’est bien là ! C’est assurément un concept aussi éloigné du tempérament de Wo que celui d’un pragmatique homme d’affaires qui devient un channel du Nouvel âge dans la quarantaine avancée (eh oui). Pensez à ce que l’Esprit essaie de nous dire ici ; il n’y a pas de limite à votre imagination sur ce que Dieu vous permet d’accomplir. Si une partie de l’engagement de Wo était de devenir un leader mondial, qu’est-ce qui, pensez-vous se cache derrière vos portes, cela devrait vous donner des frissons. 

Wo commence maintenant à comprendre l’ensemble du scénario et se sent très mal à l’aise d’avoir échoué si lamentablement. Ses guides, toutefois, le ramènent immédiatement dans le droit chemin et lui disent ; « Ne critique pas ton état d’âme, cela n’est pas approprié et n’apportera rien à ton ultime beauté ». 

C‘est donc ainsi que Wo passa à l’autre monde. A partir de ce moment, il passa « d’être un humain en apprentissage » à ce qu’il avait toujours été… une étincelle de Dieu, une entité universelle. Ce qu’il examina ensuite fut son véritable nom sur la porte, et il se souvint de tout. 

Ce sont les derniers paragraphes de cette parabole qui m’ont le plus marqué. Je vous les répète ici pour faciliter la référence : 

« Wo connaissait la routine, car à présent il se souvenait de tout ; il n’était plus Wo, il dit adieu à ses guides et les remercia de leur loyauté. Il demeura debout longtemps à les regarder et à les aimer. Puis, il se retourna et se dirigea vers la lumière au bout du corridor. Il était déjà venu ici auparavant. Il savait ce qui l’attendait durant son bref voyage de trois jours jusqu’à la caverne de la création pour aller y récupérer son essence… et ensuite dans la salle d’honneur et de la célébration où ceux qui l’aimaient tendrement étaient réunis pour l’attendre, y compris ceux qu’il avait aimés et perdus au cours de son passage sur la Terre. Il savait où il avait été et où il allait. Wo s’en retournait à la maison ». 

On parle ici de la lumière au bout du corridor, souvent décrite par ceux qui ont vécu des expériences de mort clinique, et du voyage de trois jours dans la caverne de la création. Je ne savais pas que ce voyage durait trois jours et j’ignore ce qui se passe pendant ce temps. Peut-être en apprendrons-nous davantage plus tard ? Quelque chose de totalement différent me touche à propos de cette dernière citation. C’est qu’en plus de décrire cette histoire,  j’y suis aussi présent lors de son channeling ! Bien que non rapporté dans le chapitre 10, il s’agit ici d’une transcription d’un channeling en direct donné devant un groupe de personnes. Lorsque Kryeon parle de voyages et donne des paraboles, il m’emmène véritablement là-bas. Dans le cas des voyages, je peux sentir le vent, la température etc… C’est pourquoi la saveur de ces channelings est légèrement différente. Kryeon me laisse souvent décrire ce que je vois, en plus de me confier la traduction de ses pensées de groupe. Dans le processus, cependant je suis fortement affecté ; souvent, le fait de comprendre pleinement ce qui est présenté, tout en restant assis sur ma chaise, me fait pleurer de joie. Rien ne peut se comparer à cela, même de loin, excepté ce que l’on ressent dans un rêve vraiment, mais vraiment très réel. 

J’étais effectivement là en même temps que Wo, à deux doigts de rentrer aussi à la maison.. baignant dans l’Esprit. J’ai ressenti l’élan d’amour de ceux qui étaient déjà là et je m’ennuyais de mes amis. J’ai vu mes guides rayonnants de lumière (mais je n’ai pu apercevoir leur visage) et j’ai ressenti leur amour ; puis j’ai pris la main de Kryeon et je suis revenu à ma chaise au milieu de l’assemblée de Del Mar

Extrait du Livre : Aller au-delà de l’Humain, TOME II – canalisations de Kryeon par Lee Carroll aux Editions Ariane – page 251. 

Salomon Le roi sage

Salomon Le roi sage dans LIBERTE des MAITRES Salomon  Je veux vous ramener à Salomon, un roi très sage. Revoyons cette histoire très célèbre du « jugement de Salomon », où deux femmes affirmaient être la mère du bébé vivant. Avant de rendre sa décision, ce jeune roi sage connaissait déjà le résultat. Il ordonna au soldat de couper le bébé vivant en deux et d’en donner la moitié à chaque mère. L’une des deux femmes est devenue soudainement « blanche de stupéfaction », et dit à Salomon : « Non, non ! Ne tuez pas cet enfant ! Donnez ce bébé à l’autre ! » Dès lors, Salomon sut qui était la vraie mère, et il ordonna que son enfant lui soit rendu. Il savait que la vraie mère ne permettrait jamais qu’il soit tué. La compassion est la chose la plus sage qui existe sur cette planète. Elle est pleine de solutions qui apportent l’unification. Cela veut tout dire. C’est la compassion de la mère divine et sage qui est en train de balayer toute la planète. C’est elle qui fait littéralement déplacer la Kundalini d’un continent vers un autre, au cours de ce changement magistral que vous expérimentez.Quelques-uns se sentent désespérément seuls dans ce processus, car ils ne comprennent pas ce qui se passe. Si un ordinateur avait une conscience, pouvez-vous imaginer comment il se sentirait quand vous faites un « redémarrer », sans sauvegarder l’histoire ancienne ? Il perdrait la mémoire de tout ce qui s’est passé… De l’histoire ancienne. Si la conscience humaine « redémarre » par elle-même, dans un nouveau paradigme, là où l’histoire ancienne ne contrôle plus, que va-t-il se passer ? Que va-t-elle ressentir devant cette situation qui semble ne plus avoir un passé qui définit la « nature humaine » ?

Le roi Salomon, le plus sage de tous les hommes, a construit le Temple de Jérusalem et a régné pendant l’âge d’or d’Israël. Juste avant de mourir, David désigne pour lui succéder son fils Salomon, alors âgé de douze ans, avec les recommandations suivantes :
Je m’en vais par le chemin de toute la terre. Tu seras fort et te montreras un homme, et tu prendras garde à Dieu, ton Dieu, en marchant dans Ses voies, en gardant Ses statuts, Ses commandements et Ses ordonnances, comme il est écrit dans la loi de Moïse, afin que tu réussisses dans tout ce que tu feras et où que tu te tourneras (I Rois 2, 2 et 3). 


Cette bénédiction classique est celle que le jeune garçon reçoit aujourd’hui le jour de sa Bar mitswa. Elle répète la règle fondamentale qui a guidé le peuple juif depuis l’époque du don de la Tora au Mont Sinaï : il suffit pour prospérer d’observer la Tora. 

A l’âge de douze ans, le roi Salomon est gratifié par Dieu d’une grande sagesse

Peu de temps après que Salomon a reçu l’onction royale, Dieu lui apparaît dans un rêve où Il l’invite à présenter une requête pour lui même. Salomon répond :
Je ne suis qu’un petit enfant… Donne donc à Ton serviteur un cœur de compréhension pour juger Ton peuple… 

(suite…)

Des paraboles aux miracles

Lorsque je place mon regard vingt siècles en arrière, ce dont je me souviens le moins c’est précisément ce qui, du Maître, reste « canoniquement correct » aujourd’hui, je veux dire ses paraboles. 

La Chrétienté dans son ensemble aurait tendance à croire que le Christ Jeshua a été l’inventeur du genre. Il n’y a rien de plus faux. La parabole constituait un mode d’enseignement extrêmement courant à travers tout le Moyen-Orient. Il fallait, je le répète, savoir retenir l’attention d’un peuple inculte. Quoi de plus évident, dès lors, que les récits de petites histoires incitant à la réflexion et permettant d’orienter sainement la conduite quotidienne de tous? 

Des paraboles aux miracles dans PARABOLES aux MIRACLES J%C3%A9sus-enseignait-souvent-en-paraboles

Un certain nombre de ces historiettes placées dans la bouche du Christ par l’intermédiaire des Évangiles n’étaient d’ailleurs pas de son invention personnelle. Le Maître reprenait fréquemment de grands thèmes connus, son art étant dans la façon de les raconter, donc de leur donner vie en public, puis de les commenter d’une voix qui ne pouvait laisser indifférent. Bien sûr, Jeshua fut également l’auteur d’un grand nombre de paraboles. Il ne faudrait pourtant pas s’imaginer qu’Il en inventait une nouvelle à chaque fois qu’Il s’exprimait publiquement. Certaines faisaient figure de « classiques » et on les lui réclamait régulièrement… comme le font parfois les enfants avec leurs contes préférés, ceux qu’ils connaissent par coeur, c’est-à-dire qui touchent leur coeur. 

En marge des paraboles, il me faut rapidement évoquer le célèbre Sermon sur la Montagne. En effet, on attribue celui-ci à tort au Christ. Le jour où Ille prononça, le Maître ne faisait que reprendre, à sa manière, un très vieux texte issu de la Tradition nazarite et que beaucoup connaissaient déjà. La plupart des paraboles composées par Lui se fondaient sur la spontanéité de base, voire la candeur, de ceux à qui Il s’adressait, deux qualités que nous avons presque totalement perdues face au déferlement mental qui s’est emparé de notre société. Elles étaient donc intentionnellement simples… Il faut cependant savoir qu’après chaque narration publique de l’une de ces historiettes, le Maître entrait progressivement dans des digressions qui nous emmenaient, quant à elles, bien plus au coeur de ce qu’Il avait à nous délivrer. 

Inutile de dire que l’auditoire se faisait alors plus rare… Seuls demeuraient présents ceux qu’Il prenait spécifiquement à parti et qui ne pouvaient se dégager du « labourage » d’âme entrepris sur eux et ceux qui étaient capables de véritables abstractions métaphysiques.Je dois dire qu’un certain nombre de ces « digressions » ont été scrupuleusement notées par Jean ainsi que par un autre disciple majeur sur lequel je reviendrai, Judas… deux des rares lettrés entourant le Christ. La quasi totalité de ces notes ont, bien sûr, été détruites et leurs éventuelles traces dans les Évangiles canoniques ont été censurées. Vérités et déformations À titre d’exemple, je citerai ici cette célèbre formule extraite de l’Évangile de Mathieu par laquelle l’Enseignant conseille de « laisser les morts enterrer les morts ». On la commente souvent en disant que le Maître insistait pour que chacun s’occupe de son propre perfectionnement dans notre monde et tente de vivre dans l’apaisante beauté de « l’ici et maintenant » sans se lamenter devant la précarité de la vie terrestre. 

Cette interprétation n’est pas fausse… Cependant, en raison de la censure, on ignore que cette déclaration du Christ n’était, en fait, que la conclusion d’un très long enseignement sur les mondes de l’après-vie. Un enseignement qui visait à faire connaître la nature des «nombreuses demeures de la Maison de [son] Père ». Il y était question des différents cheminements de l’âme après la mort du corps physique et cela se terminait par une mise en garde adressée à ceux s’adonnant à des pratiques de nécromancie. Lorsque l’on réalise ce fait, je veux dire le type de censure pratiqué, cela change évidemment tout et on comprend mieux pourquoi je me suis permis de parler d’un appauvrissement de ce qui fut très clairement délivré il y a deux millénaires. Les exemples analogues à celui-ci sont nombreux. 

Considérons également l’épisode non moins célèbre dans lequel il est dit que le Maître chassa des démons du corps de deux hommes, qu’Il projeta ces démons dans deux porcs… lesquels allèrent aussitôt se noyer. Cette pratique d’exorcisme, il faut le savoir, est attribuée à tort au Maître. Si sa mise en oeuvre était classique par le biais des rituels de désenvoûtement faisant l’apanage de ceux qu’on appelait les magiciens du désert, elle n’a rien à voir avec les méthodes d’action du Christ. En effet, Celui-ci respectait absolument toute forme de vie à tel point qu’Il s’est toujours refusé à sacrifier la moindre existence animale même pour des raisons apparemment impératives. ‘Il l’a fréquemment clamé, Il n’avait jamais besoin d’avoir recours à des pratiques dites occultes pour agir au niveau de l’âme et des mondes subtils. Lorsqu’Il avait à opérer des exorcismes, Il nous disait qu’Il appelait à Lui l’Amour divin avec une telle force qu’Il sentait Celui-ci passer à travers Lui comme une bourrasque venant Le frapper par la nuque pour se projeter aussitôt vers le malade. À ce propos, je me souviens qu’Il proposa à trois ou quatre d’entre nous, rompus à la perception des corps subtils, de l’observer tandis qu’Il oeuvrait ainsi. Faisant partie de ce petit groupe, je pus constater que son aura entière se propulsait avec une certaine violence en avant de son corps comme pour souffler un « vent de nettoyage » sur l’organisme et l’âme de la personne souffrante. Le phénomène, qui ne dura pas plus de deux ou trois secondes, eut pour effet de nous ébranler également ; nous avions soudainement l’impression d’avoir bu quelques coupes de vin en trop… Cette sensation d’ivresse dura peu de temps mais elle nous fit merveilleusement prendre conscience de la justesse de l’expression « le Souffle de l’Esprit ».

(suite…)

La récompense et la punition

 

La récompense et la punition dans LEVEE DU VOILE 34007583_pVoici maintenant le quatrième. Nous en avons déjà parlé et nous le ferons encore. « Il doit y avoir une récompense et une punition dans le ciel, disent certains. Ce n’est que juste et normal, tout comme Dieu. Si on est bon, on est récompensé. Si on est mauvais, on est puni. » Eh bien, très chers, il n’en est pas ainsi de mon côté du voile. Cela n’existe pas au ciel ni dans le royaume angélique. Il n’y a ni récompense ni punition. Il s’agit d’une culture entièrement différente. La culture divine ne comporte pas la dualité qui caractérise la vôtre. 

 

Pourtant, vous attribuez à Dieu la propriété de récompenser et de punir, n’est-ce pas ? Si vous êtes bons, vous irez au ciel ; si vous êtes mauvais, vous n’irez pas. Dans un cas, vous passerez du temps dans l’éternité avec le Père céleste. Quelle image ! Dans l’autre, vous passerez du temps avec l’ange déchu, Lucifer. Quelle vision ! Ce n’est évidemment pas ainsi. Tout d’abord, dans un lieu interdimensionnel où le temps n’existe pas, que serait donc « du temps au ciel » ? Voyez-vous comment cela correspond bien à votre version de la récompense et de la punition ? Une éternité en enfer, ce peut être trois minutes pour moi ! 

Nous vous l’avons répété maintes fois, il n’en est tout simplement pas ainsi sur le plan divin. 

 

Les intellectuels diront : « Mais il faut bien qu’il y ait un système de ce genre. Autrement, comment contrôler quoi que ce soit ? » Nous leur répondons que c’est là votre système. C’est votre dualité ; alors, contrôlez-la. Ce n’est pas là la nature du système de Dieu. De notre côté du voile, nous n’avons pas besoin de contrôler les anges ni les humains. «Vous voulez dire, Kryeon, qu’un humain peut venir sur cette planète et devenir le plus méchant humain qui ait jamais existé, tuer des millions de gens par génocide et ne pas être puni quand il retourne de l’autre côté du voile ? » Oui, je le répète, c’est exactement cela. Vous ne comprenez pas en quoi consiste l’épreuve. 

 

Lorsque vous êtes dans la dualité, vous êtes tous libres de faire ce que vous voulez. N’allez toutefois pas vous imaginer que ce système s’étend jusqu’à l’autre côté du voile. Il n’existe que pour vous, ici. 

 

Cela vous fut même clairement expliqué dans les Écritures, par la parabole de l’enfant prodigue. Dans cette parabole, un père envoie ses deux fils dans le monde. Il s’agit de Dieu, qui envoie deux anges sur la Terre pour qu’ils y soient des humains. L’un fait tout bien et l’autre fait tout mal ; l’un n’engendre que du bon et l’autre, que du mauvais. C’est bien là ce que vous qualifiez de noir ou de blanc. Pourtant, selon les Écritures, tous les deux participent à la fête quand ils reviennent de l’autre côté du voile ! Qu’est-ce que ça signifie ? Tout  simplement que vous ne rapportez pas avec vous l’épreuve terrestre quand vous retournez d’où vous venez. Vous ne la rapportez pas en ce lieu. 

  

Il s’agit plutôt de l’épreuve de la planète et de la dualité humaine, du pourquoi de votre présence ici et de ce que vous faites de la planète tandis que vous l’habitez. Cela ne veut pas dire qu’il en est de même de l’autre côté du voile. Oh ! si seulement je pouvais éliminer cela de votre esprit ! En tant qu’humains, vous vous imaginez que vous devez en quelque sorte plaire à Dieu par votre bonté. Sachez, chers anges, que vous plaisez déjà à Dieu par votre présence ici ! Il y aura des guérisons ici aujourd’hui, parce que vous êtes assis dans cette salle et que vous vous éveillez à votre véritable nature, que vous découvrez la divinité en vous. Vous plaisez déjà à Dieu ! Vous n’avez pas à avoir peur de lui déplaire parce qu’il existerait un supersystème de récompenses et de punitions de l’autre côté du voile. Il n’y en a pas. C’est déjà assez difficile ici, ne trouvez-vous pas ? Si seulement vous saviez à quel point vous êtes tous aimés, jamais vous ne penseriez un seul instant que la punition existe de l’autre côté du voile, même pour le plus obscur d’entre vous. Et pourtant, toutes vos grandes religions sont fondées sur cette prémisse. Un milliard d’humains croient être arrivés ici « souillés », déjà vaincus et portant le fardeau des plus obscures actions de l’humanité, et que s’ils accomplissent certains rituels et adoptent certaines croyances, ils pourront échapper à cet horrible destin. Que ceux qui ne comprennent jamais comment ça fonctionne iront par contre en enfer ! En définitive, Dieu vous aime tellement que la majorité d’entre vous brûlera en enfer. Trouvez-vous cela sensé sur le plan spirituel ? Il est temps de comprendre qu’il ne s’agit là que d’un concept humain. 

 

Si vous devez accomplir quelque chose pour plaire à quelqu’un, plaisez alors à la divinité qui vous habite chacun. Recherchez la paix sur terre et considérez-vous comme un instrument de la divine intelligence qui vous a créé. Faites appel à l’ange qui vit en vous ; levez-vous et proclamez que vous êtes prêt à être le Phare que vous êtes venu incarner en cette époque difficile. Il est temps d’abandonner toute énergie de punition ou de récompense divine, car elle entretient un sentiment de défaite, de dépression, de vie non réalisée, d’ouverture au contrôle par les autres, et de crainte permanente. Est-ce une religion, ça ? Vous avez besoin d’une religion ? Alors, cherchez en une qui exalte le pouvoir de l’esprit humain et enseigne que chacun de vous est un fragment divin du Dieu Univers. Heureux ceux qui se  rassemblent pour célébrer le pouvoir de l’amour divin résidant en l’être humain et tout ce qui peut être accompli pour le bien de la planète. 

 

 

 

Kryeon canalisé par Lee Carroll 

Le bien et le mal

 

Gif papillonsVous avez extrêmement de difficulté à comprendre le deuxième… Nous sommes tellement attristés de vous entendre dire que tout doit être noir ou blanc, qu’il doit y avoir un bien et un mal. « Kryeon, voulez-vous dire qu’il n’y a ni bien ni mal de l’autre côté du voile ? » Je vous l’assure : tout comme il n’y a ni dualité ni guerre, il n’y a pas de combat de notre côté du voile. 

 

Écoutez-moi bien : selon votre mythologie, le mal ne vous appartient pas et vous en avez hérité parce qu’il y a eu « du grabuge au ciel ». Apparemment, l’un des anges comprenait mal sa nature, et il fut déchu. Il se prénommait Lucifer, et c’est évidemment lui qui tente de vous faire commettre le mal pour posséder votre âme. D’après cette mythologie, c’est le diable qui est responsable des problèmes existant sur la Terre, dont l’épreuve consiste à vaincre ce mauvais ange. Là, très chers, je viens d’exposer votre plus moderne doctrine religieuse et non une ancienne doctrine désuète. Aussi étrange que cela paraisse, cette mythologie persiste… 

 

Le bien et le mal. Ce concept appartient aux humains, à l’épreuve de leur propre dualité et de leur propre existence. Bien sûr, il appartient aussi à d’autres êtres de l’Univers, mais pas à Dieu. « Un instant, cher Kryeon. Entendez-vous par là qu’il n’y a ni lumière ni obscurité de l’autre côté du voile ? » C’est exactement ce que je dis. Du moins, elles n’y sont pas telles que vous les concevez. Il n’y a pas, de notre côté du voile, de lumière et d’obscurité créant un conflit ou un déséquilibre. La lumière et l’obscurité de notre côté du voile sont simplement de l’énergie en mouvement. Certains argumenteront encore : « Il y en a nécessairement ! Il y en a dans tout ! » C’est faux. Il n’y en a que dans votre tout. C’est aussi absurde que des anges se flairant les uns les autres… Ce n’est pas Dieu. 

 

La dualité représente la liberté de choix. Elle est le système inhérent à l’humanité vivant sur la planète Terre ; elle n’a absolument rien à voir avec ce que vous appelez Dieu. Il n’y a pas de mauvais ange qui désire posséder votre âme. Nous avons maintes fois répété que le plus obscur de l’obscur réside dans le pouvoir de l’être humain, qui a choisi de créer de l’obscurité. 

 

Nous vous l’avons déjà dit, vous êtes des maîtres de l’énergie et vous pouvez aller vers la lumière ou vers l’obscurité, rendant puissante l’une ou l’autre. Ceux qui choisissent la lumière ont toutefois un avantage, car ils utilisent alors l’« image de Dieu » dans leur vie. Ils peuvent créer la plus fine lumière, celle de l’ascension, puisqu’ils ont choisi la voie du sacré et de l’unité. Plusieurs humains en rient, en disant : « Cher Kryeon, qui que vous soyez, je ne suis pas d’accord avec vous. Vous n’avez pas vu ce que j’ai vu, comme d’autres aussi : la possession démoniaque. » Ces humains se trompent. Ce qu’ils ont vu, c’est l’énergie de la possession de l’obscurité humaine, sous les apparences de ce qu’ils peuvent imaginer de plus sombre et de plus effrayant, soit des démons. C’est la peur qui cause ça. Plus d’un voient aussi la même chose et en rapportent plusieurs interprétations, au lieu de voir l’énergie qui est là en réalité. Dans le cas de l’occulte, il s’agit de l’humain contrôlant parfaitement toute l’obscurité et faisant apparaître le pire du pire pour que vous y croyiez et vous y complaisiez. Il n’y a là que de l’humain. Quelle impression cela vous fait-il d’être dupé à ce point ? Quand cela vous arrive, vous dites : « C’était le diable. » Non. C’était plutôt l’humain qui exerçait son pouvoir à un très bas niveau. Vous ne trouverez le diable ni dans l’histoire de l’humanité ni dans ce qui se passe actuellement en certains endroits obscurs de la planète. Vous y trouverez plutôt le mal choisi librement par des humains s’en servant à leurs fins. Voilà en quoi consiste l’épreuve de la dualité qui est en cours en ce moment sur la Terre. 

 

Par conséquent, chers humains, je vous le répète encore, le libre choix constitue la clé. Et j’ajouterai que ma présence même dans cette salle est due au fait qu’il y a, croyez-le ou non, plus de lumière que d’obscurité sur cette planète. C’est pourquoi vous êtes ici. C’est pourquoi l’Harmagedôn n’a pas eu lieu et n’aura pas lieu non plus. C’est le pourquoi de l’énergie du 11:11 [la Convergence harmonique]. Réjouissez-vous que cette planète commence à s’illuminer. Ceux qui portent la lumière sont plus nombreux que ceux qui ne la portent pas. 

 

Des milliers d’autres voudraient faire de même, mais ne savent pas comment, et pourtant ils s’éveillent intérieurement. Cet éveil n’est toutefois pas encore le fait des dirigeants de la planète ni de vos gouvernements. C’est plutôt celui de la population terrestre, non de ce que vous voyez dans les bulletins de nouvelles et qui concerne une tout autre génération. 

 

Un éveil a cours présentement, que le changement de dirigeants reflétera. Il s’agit d’illumination. Nous le répétons : la lumière est active et l’obscurité est passive. Par exemple, si une lumière s’ouvre dans une pièce obscure, elle éclairera tout l’espace, n’est-ce pas ? L’obscurité disparaîtra, car elle ne peut subsister dans cette lumière. Si, au contraire, vous faites entrer l’obscurité dans une pièce remplie de lumière, il ne se passera rien du tout. Cela devrait vous rassurer quant à votre propre lumière et vos propres capacités. Ne craignez donc pas ceux qui sont obscurs. Vous portez une énergie très forte et n’avez donc même pas besoin d’y penser. Jamais ! Il y en a tellement qui redoutent les êtres obscurs et l’énergie de ces derniers. Ils diront : « Je dois me protéger. » 

 

C’est faux ! Vous êtes votre propre protection. Faites simplement briller votre lumière avec l’amour de Dieu. Ils ne peuvent vous toucher. Vous m’entendez ? Ils ne peuvent vous toucher ! Cette bataille que je vous ai prédite il y a dix-huit ans environ, elle a lieu présentement, et vous y participez. Il s’agit en effet d’une lutte entre une énergie obscure et une énergie lumineuse, au nom de la civilisation de cette planète. La dualité est la cause directe de ce combat. Vous en êtes au cœur même, et plusieurs parmi vous le savent. Vous ne vous y sentez d’ailleurs pas très à l’aise. 

 

Je déclare qu’il y a des anges dans cette salle. Et vous êtes tous des êtres angéliques quand vous n’êtes pas ici. Nous vous l’avons répété maintes fois. Nous avons entendu les arguments des intellectuels parmi vous : « Ah ! ah! comment un ange humanisé peut-il s’obscurcir au point de ressembler au diable ? » Nous vous le rappelons pourtant encore, c’est là votre invention pour vous expliquer la disgrâce d’un ange nommé Lucifer. En fait, il s’agit d’une parabole sur l’être humain qui choisit de déchoir de sa maîtrise. Une grande partie de votre mythologie porte sur vous-mêmes ! Vous affirmez qu’elle porte sur Dieu, mais ce n’est pas le cas. C’était là l’attribut numéro deux

 

 

Kryeon canalisé par Lee Carroll 

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...