L’HISTOIRE DE WO guerrier spirituel

 

Il y a longtemps que Kryeon a donné une parabole, et nous allons vous donner en bref celui qui parle du travail de l’Akash humain. Nous allons l’appeler, L’histoire de la Wo guerrier spirituel.

Ce titre est un oxymore, n’est-ce pas, celui d’avoir un guerrier qui est spirituel? 

Permettez-moi de vous raconter l’histoire, et vous pourrez voir vous-même ! Plusieurs fois, les personnages des paraboles de Kryeon sont nommés Wo, qui est le but. Car dans la langue de mon partenaire [Lee Carroll] ce nom a une signification. Cela signifie que Wo peut être soit un homme ou une femme (wo-man). Donc Wo devient toute personne de tout genre. Cependant, dans cette histoire particulière, Wo est un homme. Permettez-moi de vous guider à travers sa vie.

wo guerrier spirituel

Wo était un homme ordinaire, mais il était très attiré par l’armée. Maintenant, cet attribut est dans son Akash. Ceci est une des plus fortes akashique attributs qu’un homme peut avoir, car il sera le trait d’union encore et encore dans ce qui est très structuré et a un but. Il est un attribut karmique akashique ancien de l’énergie, et il n’est pas aussi fréquents aujourd’hui. Mais il était dans de Wo temps.

Wo se retrouva au le service militaire de son pays. On ne va pas vous donner le calendrier de cette histoire, mais seulement que Wo eu l’occasion de participer à la bataille. 

Wo avait une décision intéressante à faire. Il était intéressant parce que peu d’hommes font ce genre de décision. Wo a été sélectionné comme celui qui irait dans une partie très dangereux d’une bataille. Lorsque ses officiers ont demandé des volontaires pour des choses dangereuses, Wo se trouva immédiatement debout et il leva la main et dit: « envoyez-moi? » En faisant cela, Wo venait de rencontrer la «synchronicité de l’Akash. » Vous voyez, Wo avait été ici avant et vécu de nombreuses fois. Pour une raison quelconque, il a répété encore et encore.

Dans vies passées Wo avait perdu sa vie dans la bataille encore et encore, et maintenant il était sa chance de racheter ce modèle, et d’aller dans une bataille dangereuse où il avait une chance de survivre. Il se trouva bénévole instantanément, et il se sentait bien. Voilà une chance de le faire à nouveau, mais il ne savait pas que cette fois-ci ce serait consciemment. Vous pourriez dire Wo a été poussé et tiré par l’énergie de son Akash. Ses amis ont demandé : Wo, chapeau que faites-vous? Vous ne pouvez pas survivre à cette aventure ! - Et il dit: Je ne  sais, je sais juste que je dois le faire.

Ce fut très tôt le matin que Wo se trouva sur sa mission bénévole dans le champ de bataille, dans une situation compromettante … dangereuse comme toujours. Je ne vais pas vous donner les détails, mais je vais vous dire qu’il avança aussi alerte et effrayé que jamais, avec des hommes tout autour de lui en train de mourir sur les deux côtés de la bataille. La bataille était presque terminée et Wo du côté gagnant, quand il sentit la lame d’acier froid aller en lui encore une fois. Wo chancelle et tombe, mais cette fois, la fin sera un peu différente. La Mort n’a pas été immédiate, et Wo a eu l’occasion de découvrir quelque chose qui pourrait le changer. Il sentait qu’il allait mourir encore une fois. Il en quelque sorte se « rappeler » ce sentiment, car mourir dans la bataille n’était quelque chose de nouveau pour lui. Mais au lieu de mourir, Wo se trouva sur une table en bois primitive, étant opéré par les médecins militaires de l’époque. Ils faisaient ce qu’ils pouvaient pour sauver sa vie.

Wo, il était déjà dans le tunnel à marcher vers la lumière. Il l’avait fait auparavant. Oh, il se souvenait de cela ! Il ne savait pas si il était sur ​​Terre ou dans entre les mondes ; Il savait juste qu’il se souvenait de cette expérience. Quel beau sentiment que cela est ! Oh, il y a tellement plus à cette expérience que nous pouvons vous dire ! Il ne pouvait pas croire à quel point cela était paisible, et combien il avait espoir de revoir ce qui était dans la lumière. Être un humain était si petit par rapport à ça ! Ce fut la vraie réalité ! Il pouvait entendre la lumière. Il pouvait presque chanter avec la chanson qui l’avait appelée chez lui. C’était si familier. Il n’y en avait plus pour très longtemps maintenant, Wo savait, et il avançait vers la musique … et puis il se réveilla.

Un médecin se tenait devant lui, le regardant dans les yeux. Wo entendu ses mots: «Wo, vous ’revenez à la  vie. L’ennemi a gagné pour vous prendre aujourd’hui. « Il ne savait pas quoi penser. Wo était mentalement dans un endroit étrange. Il avait rêvé le tunnel ? Avait-il vraiment été exposé à ce qu’il pensait qu’il avait vu ? Pourquoi était-ce si familier ? Pourquoi se sentait-il déçu d’avoir survécu ? Oh, il allait en savoir plus !

Lorsque Wo guérit suffisamment pour quitter la zone de récupération médicale, il est retourné à ses fonctions en tant que militaire, mais de toute façon rien n’allait droit. Rien ne put lui apporter la joie. Il n’avait rien sentir d’aussi bon que lorsqu’il était dans ce tunnel. Etait-ce réel ? Était-ce un esprit chimique ? Il ne pouvait même pas se rappeler ce qu’il ressentait, sauf qu’il a pu voir la réalité réelle, pas l’humanisme. Il était sur le point de toucher le visage de Dieu quand il revint. Il allait en savoir plus. Je vais vous dire le reste de l’histoire.

Wo est allé en voyage. Il sortit de son devoir. Il a fait l’impensable, et il a déserté l’armée. Il est allé à l’étranger. Il a étudié avec les chamans et ils lui ont dit des choses, et il a appris des choses et il s’est rappelé ce qu’ils ont dit. Wo avait « ouvert le pot» de sa connaissance spirituelle de la vie passée, et même si il n’a pas eu les années d’expérience dans cette vie, WO devenu un guérisseur chamanique.

Pour les dix prochaines années, il vivrait dans un petit village et beaucoup sont venus de partout pour lui rendre visite et pour être guéris. Finalement, l’armée a trouvé Wo car il n’y a aucune limite de temps pour le crime de désertion. Sa renommée en tant que guérisseur leur avait apporté le droit à ouvrir sa porte. La peine pour désertion est la mort et ils l’ont tué sur place.

Maintenant, ce n’est pas la fin de cette histoire parce qu’elle continue. La suite est ce que je veux vous montrer. Wo : la vie a été remplie avec quoi ? Vous pourriez dire, synchronicités et énergies. WO lui, eu constamment des situations qui l’ont poussé dans la bataille. Les sentiments et les énergies qu’il ne pouvait pas expliquer le mit en danger, principalement parce qu’il le voulait. D’autres énergies et synchronicités ont ensuite laissé voir une plus grande vérité. Puis les synchronicités l’ont amené à trouver ses pouvoirs chamaniques et la possibilité pour les dix ans à venir de guérir les autres. Quelle vie ! Mais maintenant, je vais vous montrer Wo, celui de la prochaine vie.

Wo est venu dans le monde moderne avec vous, et tout ce qu’il veut faire est de revenir dans l’armée … et il le fait. Il n’y a pas de guerre à laquelle participer cette fois pour lui, et pourtant il bénéficie de nombreuses années au sein de la structure, il réalise qu’il Aime. Mais il y a quelque chose qui le tracasse. Il sait qu’il y a quelque chose de plus. Vous voyez, Wo est une vieille âme. Dans son Akash tout EST. Il ne le sait pas, mais il est sur ​​le point de le toucher et je tiens à vous montrer ce qui se passe : Wo rencontre un autre homme, et cet homme ouvre le pot de la spiritualité  à Wo. Il dit Wo sur le Dieu à l’intérieur, et de la beauté de l’autre côté du voile. Il invite le Malheur à venir à une réunion avec lui, et ensemble, ils réalisent.

Wo rencontre d’autres belles personnes qui croient la même chose, qu’il y a une divinité en chacun et qu’il faut la trouver, et voici où vous entrez en jeu. Vous êtes assis dans une de ces réunions en ce moment. Que pensez-vous qui va se passer à côté de Wo ? Connaître son Akash comme vous le faites, que va t’il arriver à Wo maintenant ? Pour l’instant Wo est exposé à quelque chose qui était si important la dernière fois. Saura-t-il s’en souvenir ? Je peux vous dire ce que Wo fait maintenant et je vais vous dire pourquoi il le fait. Je vais aussi vous dire dès maintenant, qu’il y a un certain nombre d’entre vous dans la chambre avec le même attribut que celui de Wo.

Wo revint de la réunion et tremblait visiblement. Il est inquiet pour une raison quelconque. Il a promis qu’il ne serait jamais allé à une réunion spirituelle comme ça. Wo vécu le reste de sa vie, sans jamais ouvrir son pot spirituel. Il marchait toujours dans l’autre sens quand quelqu’un lui a parlé de la vérité spirituelle de Dieu à l’intérieur. Il ne serait jamais allé visiter un chaman, et peu importe, il ne serait jamais allé à un guérisseur. Il ne voulait pas écouter les canalisations. Il ne se souciait pas de la médecine alternative. Il se souciait de la structure et de l’armée, et a apprécié le confort de ce qu’elle contenait pour lui.

Wo mort d’une mort ordinaire comme un homme plus âgé dans ses années quatre-vingt. À son dernier souffle, Wo à nouveau marchait à travers ce beau tunnel, il se souvint pleinement. Il a obtenu la maison de son côté du voile, et nous attendions tous pour lui. Il a reçu un beau message d’accueil et un parti merveilleux. C’est une métaphore très chers, pour les câlins qui attendent de vous tous, les toasts de votre vie, la joie d’être avec des amis, et le sentiment d’être enfin à la maison à l’endroit où vous appartenez vraiment. Il n’y avait pas un de nous qui l’ait jugé pour ce qu’il avait fait, ou pas fait.

«Kryeon, comment pouvez-vous nous donner une parabole comme ça? Qu’est-il arrivé? Pourquoi ne Wo tourner le dos à ce qu’il savait ?Quelque chose ne va pas avec cela. « 

Rien de mal à cela, très chers. Permettez-moi de vous expliquer pourquoi Wo a fait ce qu’il a fait, car il y a de vieilles âmes dans la chambre et la lecture de l’Akash sont les rencontres de Wo sous diverses formes. Il est classique ! Il est la peur de l’illumination. Écoutez: Vous avez parcouru un chemin sombre dans le passé. Certains d’entre vous ont brûlé sur le bûcher à cause de cela. Vous avez perdu vos vies en jours primitifs à cause de cela. Vous avez eu l’immense chagrin de perdre de la famille et des amis à cause de vous … et vous ne voulez pas le refaire à nouveau. Il est un tel sentiment profond enraciné ! Maintenant, vous marchez dans l’autre sens quand quelqu’un mentionne même quoi que ce soit à propos de la spiritualité.

Certains d’entre vous ont la connaissance spirituelle chamanique dans leur for intérieur et maintenant tout ce que vous voulez faire est de sortir de cette réunion. Je sais qui est ici, vous voyez. Peut-être êtes vous venus un peu trop près de la réalité de ce qui est arrivé la dernière fois ? Il est maintenant temps de voir, très cher, et y faire face. Mais la douleur et de la souffrance et de la mort ne va pas être votre réalité cette fois. Au lieu de cela, ce sera l’énergie que vous avez attendue.

Si j’avais été en mesure de dire quelque chose à Wo, je l’aurais déconseillé d’utiliser le guerrier qu’il était, et de marcher dans la peur akashique. Je voudrais lui dire d’utiliser la même énergie comme il en avait l’habitude et de marcher dans le champ de bataille avec son épée prête! Sans peur !  Aujourd’hui, il est temps de reconnaître si cela est vous également.

Y a t-il une hésitation à aller de l’avant dans ces choses ? Quelle est votre excuse ? Pour la plupart des vieilles âmes Je donne la parabole de Wo, car en effet, c’est ce qui est. Il est temps de rejeter les vieilles peurs et de voir l’énergie pour ce qu’elle est. Il est temps de combattre la bataille de l’Akash et de la déplacer vers la droite dans votre nouvelle réalité. La planète sera un meilleur endroit, vieille âme, si vous ouvrez le bocal spirituel et touchez le visage de Dieu. 

Qu’il en soit ainsi.

Kryeon

http://francesca1.unblog.fr/2011/11/03/la-parabole-de-wo-et-la-nouvelle-ville/

LE LIVRE DE KRYEON où est relatée l’histoire de WO  est intitulé LE RETOUR : voici des chapitres http://francesca1.unblog.fr/category/1998-le-retour/page/2/

Les Paraboles de Kryeon

KREYON

Une parabole est tout simplement une histoire qui est utilisée pour illustrer une leçon ou morale. Souvent, les significations réelles sont en attente d’être découverte grâce à des examens répétés. Les sujets des paraboles de Kryeon sont toujours à propos de l’homme individuel vivant sa vie dans la dualité, comme nous le faisons. 

Kryeon a vingt paraboles, plusieurs impliquant l’Akash humain.

Voici les liens où les retrouver :

L’HISTOIRE D’ÉVELINE ET DE L’ARBRE ÉTERNEL

LA PARABOLE DU RICHE ET DU CHAMEAU

LA PARABOLE DE LA CHAMBRE ARC-EN-CIEL DE KRYEON

LA PARABOLE DE WO ET LA NOUVELLE VILLE

LA PARABOLE DE MOBIE

LA PARABOLE D’ANGINON ET VERÉHOO PAR KRYEON

AARON ET LE GLOBE D’ESSENCE DIVINE

 LA PARABOLE DE LA FOSSE TAPISSÉE DE GOUDRON

LA PARABOLE DU FERMIER PAR KRYEON

EXPLICATIONS DE LA PARABOLE DU FERMIER

LA CHAMBRE DES LEÇONS ET PARABOLES DE WO

LA PARABOLE DE LA CHAMBRE D’APPRENTISSAGE KRYEON

 

Suivre le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

La Parabole des dix Vierges

vierges-dix-nb-halosDans la parabole des vierges folles et des vierges sages, que le Maître nous propose comme symbole du royaume des Cieux (Matth.   XXV, 1 à 13), il est dit que les cinq premières, ayant pris leurs lampes pour aller au devant de l’époux, selon la coutume des Hébreux dans la cérémonie du mariage, n’emportèrent point d’huile avec elles et que, leurs lampes venant à s’éteindre, elles ne purent entrer dans la salle des noces.    » En vérité, je ne vous connais point  », leur fut-il répondu, lorsqu’elles se présentèrent, une fois les portes fermées.   Au contraire, les vierges sages, qui avaient pris de l’huile avec elles, étaient là, à l’arrivée de l’époux, les lumières allumées et elles furent reçues à la noce.

Que signifie ce récit allégorique ?  

Ainsi que le dit Sédir, dans son beau commentaire du Cantique des Cantiques les textes sacrés sont susceptibles de diverses explications simultanées, correspondant aux nombreux compartiments dont se compose l’univers moral.   Partant du Centre incréé, la parole divine a son reflet dans tous les mondes qu’elle traverse et vivifie.   C’est pour cela que plusieurs interprétations lui conviennent.

Dans la parabole ci-dessus, on peut comprendre par l’huile les vertus et les bonnes oeuvres qui entretiennent la foi, comme l’huile alimente la lampe.   La salle des Noces peut représenter le Paradis, dans lequel on n’est admis, selon la doctrine orthodoxe, que si l’on a pratiqué le bien et fait une bonne mort.   La porte en est fermée aux personnes volages qui ont dilapidé le temps précieux de la vie dans les futilités et les plaisirs.   La lampe de la foi, chez ces personnes, s’est éteinte et elles ne peuvent entrer dans la maison de l’Époux au moment propice.

Le Seigneur termine par cette recommandation : «  Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure  », ce par quoi on peut entendre  » l’heure de la mort  ».

Remarquons toutefois que c’est du Royaume même des Cieux que le Christ a voulu parler et non d’un paradis temporaire.   Du point de vue mystique, nous pensons donc que ce récit se prête à une plus profonde interprétation.

Un instant auparavant (Matth.   XXIV) le Maître avait dit a ses disciples : «  Veillez donc, car vous ne savez à quelle heure votre Seigneur doit venir….  Tenez-vous prêts car, à l’heure que vous ne penserez pas, le Fils de l’homme doit venir…  Heureux le serviteur que son maître, à son arrivée, trouvera veillant  ».

En effet, les rares êtres dont les aspirations dépassent les paradis qui sont la récompense des travaux de ceux qui suivent les sentiers battus, «  les êtres d’exception qui font l’ascension de la montagne mystique par des raccourcis trop pénibles au voyageur ordinaire  », savent qu’ils peuvent s’attendre, un jour, à la rencontre effective du Maître qui leur ouvre, alors, son Royaume et ses trésors, comme l’a fait l’époux pour les vierges sages.

Dans sa lettre à l‘Écho du Merveilleux, datée de 1910,   qu’on nous excuse de le citer encore une fois,   Sédir disait : «  Si, deux mille ans en arrière, Quelqu’un allait, par les routes de Judée, prenant les âmes d’un simple regard et les assumant jusqu’au seuil de la Lumière incréée, pourquoi ne pourrait-II pas renouveler, quand il Lui plairait, ces cures spirituelles, au gré des rencontres qu’II provoque, le long des chemins mystérieux de l’Invisible ?  ».

Cette rencontre et cette cure ne peuvent, toutefois, avoir lieu que si le disciple, par ses travaux, ses renoncements et ses veilles, est devenu apte à recevoir la Lumière.   Or, on ne le sait jamais soi-même et c’est justement quand on s’imagine être prêt, qu’on ne l’est point, car cet état ne va pas sans une profonde et sincère humilité, sans le vif sentiment de son indignité et de son propre néant.   C’est, d’ailleurs, une grâce que le Père accorde quand il Lui plaît et non la récompense due à un travail quelconque.   Tout ce que l’homme peut faire, c’est de se vider entièrement de soi-même et de ses désirs, afin que la Lumière puisse pénétrer en lui.   C’est pourquoi le Maître dit : «  Veillez car vous ne savez ni le jour ni l’heure  »; et ailleurs : «  Le Fils de l’homme viendra comme un voleur, à toute heure de la nuit  ».

Oui, le vrai disciple qui veut être prêt au moment du passage du Maître, doit être vigilant, car l’ennemi est toujours là, représenté par les passions, les convoitises, la cupidité, l’orgueil et l’illusion du moi.   On se croit parfois à l’abri et dans le plus grand calme; et voici que la tempête se déchaîne soudain, furieuse, engloutissant les plus gros esquifs dans ses vagues démontées, sauf toutefois la frêle embarcation qui sera solidement amarrée au roc de la foi, de l’humilité et de la prière.

Ces trois vont ensemble : les orgueilleux ne croient qu’en eux-mêmes et ne savent pas prier; aussi succombent-ils souvent et sont-ils les esclaves de leurs propres caprices.   Pour savoir prier, pour demander du fond du coeur, il faut, en effet, avoir conscience de sa faiblesse.   C’est alors que le secours vient et que l’on devient fort.   C’est lorsque les apôtres, dans la barque, ont crié humblement : «  Sauve-nous, Seigneur, nous périssons  » que Jésus s’est réveillé et qu’il a calmé les vents et les flots, selon le récit évangélique.

Ce réveil est bien significatif; il veut dire que le Fils de Dieu sommeille en notre âme et que nous pouvons l’éveiller par nos humbles appels et par notre foi.   La Lumière est en nous, mais elle n’arrive à éclairer notre conscience normale que lorsque celle-ci est dépouillée des ténèbres du moi obscurci par l’orgueil et par les convoitises.   Au moment donc des épreuves que figure la tempête, faisons comme les apôtres sur le lac : veillons et prions.   N’augurons pas trop de nos propres ressources : elles sont limitées et peuvent faillir si l’ennemi vient en force nous attaquer.   Mais, avec l’aide d’En Haut, obtenue par notre cri intérieur, nous serons invincibles et l’adversaire battra en retraite, comme l’ombre se dissipe devant la clarté du jour.

A force de combats victorieux, nos puissances décupleront et nous disposeront à recevoir, quelque jour, la visite du Maître.   Il est évident que cette rencontre constitue, pour le moment, un idéal assez éloigné.   Néanmoins, elle doit avoir lieu pour chacun, selon l’enseignement que nous avons reçu.   C’est pourquoi nous devons nous y préparer de notre mieux.   Imitons les vierges sages qui prirent de l’huile avec elles à la rencontre de l’Époux.   Multiplions de même les bonnes oeuvres; travaillons sans relâche.   Notre renoncement doit être entier, afin que la chambre de notre âme ne renferme plus aucun obstacle à l’entrée de l’Hôte mystérieux qui, quelque qui, viendra frapper à notre porte, au moment ou nous nous y attendrons le moins.    » Heureux celui que son Seigneur, en arrivant, trouvera veillant !  »

Article écrit par Emile Catzeflis

La parabole de la chambre arc-en-ciel de Kryeon

Voici la parabole, une métaphore de la vie. Imaginons une chambre que nous appellerons la chambre arc-en-ciel. Toutes les couleurs de l’arc-en-ciel s’y présentent linéairement, une à la foi, à quelques siècles d’intervalle. Cette chambre en a besoin pour exister, et c’est pourquoi elle porte ce nom-là. Pendant des siècles, elle est jaune, puis elle est orangée, rouge, violette, indigo, bleue, verte. Toutes les couleurs y apparaissent à tour de rôle. 

floaties-9.gifJ’aimerais vous présenter quelques créatures intelligentes et sacrées qui vivent dans cette chambre et qui sont toutes nées pendant une période rouge. Leurs parents aussi et même leurs grands-parents sont nés au cours du cycle rouge. En fait, dans leur mémoire historique, la chambre a toujours été rouge. Ils n’ont jamais connu autre chose. Par conséquent, on pourrait dire qu’ils ont une conscience rouge et qu’ils s’attendent toujours à du rouge. Partout où ils vont, ils travaillent avec le rouge. Ils forment le peuple rouge. 

Avec le temps, la chambre arc-en-ciel finit par adopter lentement la couleur suivante, le violet. Elle devient violette peu à peu. Comment réagissent ceux qui n’ont toujours connu que le rouge ? Ils ont d’abord peur. Ils disent : « Voici qu’il se passe quelque chose d’étrange et d’inhabituel ! ça n’est jamais arrivé auparavant ! Il fait sombre et c’est terrifiant ! Nous en sommes sûrement responsables. Il n’y a pas d’autre explication ! Nous devons donc trouver les moyens d’enrayer le violet. C’est le rouge qui est censé exister ici. Le violet est mauvais ». 

Pourtant, même parmi le peuple rouge, quelques-uns disent plutôt ceci : « Le violet est le bienvenu. Nous ne savons pas pourquoi il est là, mais nous reconnaissons qu’il est approprié. Même si nous avons toujours été rouges et que nous ne comprenons pas pourquoi le violet est là, nous n’en avons pas peur. Une ancienne prophétie ésotérique nous a dit qu’un jour un changement surviendrait dans le rouge. Que Dieu bénisse le violet ! » Voilà l’énergie dans laquelle vous vous trouverez maintenant, chers humains, car ce qui fut normal sur cette planète pendant des milliers d’années va bientôt changer. Lorsque cela se produira, vous verrez bien d’autres anomalies que des chutes d’oiseaux, des échouages de poissons ou la fonte des calottes glaciaires. Je vais vous dire à quoi vous attendre. 

La prédiction : le renouvellement du cycle de la vie 

Quand la température des couches marines se modifie, tout change dans la vie marine, car le cycle de vie des aliments marins dépend de ses plus petits éléments. Le plancton survit à certaines températures et cela est en train de changer. Oubliez tout ce que vous croyez savoir à ce sujet et pensez plutôt en termes de « renouveau » et d’ « origine ». Vous comprendrez mieux ce qui se passe à l’heure actuelle. Ce cycle a pour fonction de restaurer la vie océanique sans nécessairement maintenir les espèces présentes. 

floaties-10.gifParlons un peu des océans. Nous n’évoquerons même pas ce qui se passe dans l’air et ce que les mammifères subissent. Parlons uniquement des océans. Commençons par les saumons. Contre quoi votre science vous a-t-elle prévenus ? Vous pêchez trop ! La mer se meurt. Le corail se meurt. Les récifs disparaissent. Vous n’y voyez plus la chaîne alimentaire habituelle. Vous avez trop pêché de tout. C’est pourquoi les quotas ont été établis. Mais le petit peuple de la chambre rouge ne connaît pas le violet. Le peuple rouge ne connaît que le paradigme rouge. 

Avez-vous entendu parler des saumons dernièrement ? Il y en a trop ! Aux endroits mêmes où l’on a établi des quotas pour que vous ne pêchiez pas trop, ils sautent littéralement dans les bateaux ! Contre toute attente, et contrairement aux projections des environnementalistes et des biologistes, ils envahissent les eaux d e l’Alaska. Il y a beaucoup trop de poissons. 

Qu’est-ce que cela signifie ? Est-il possible que Gaia prenne soin d ‘elle-même ? C’est exact ! Ce changement permettra peut-être à l’humanité de continuer à se nourrir. Quelqu’un y a-t-il seulement pensé ? Et si Gaia était votre alliées ? Et si l’accroissement de conscience qui a élevé la vibration de votre ADN l’avait alertée pour qu’elle modifie le cycle thermique des océans et se prépare à nourrir l’humanité ? Voyez-vous ce qu’il advient de l’océan où a eu lieu la fuite de pétrole ? Il s’en remet d’une façon inattendue. Qu’est-ce qui se passe ? 

Le cycle même de la vie est altéré par le changement de température des océans. Votre paradigme de la vie océanique se modifie lentement. Un nouveau système de vie apparaît, comme déjà. Vos connaissances s’accroîtront et vous offriront un nouveau concept. A savoir que Gaia renouvelle régulièrement le cycle de la vie terrestre. 

Au cours du processus, vous assisterez à l’extinction de certaines plantes et de certains animaux, oiseaux et poissons. Je vous conseille ceci, et je m’adresse surtout aux environnementalistes : comprenez le cycle de la vie afin d ‘être en paix avec le fonctionnement normal de la nature. Cette dernière met de la vie sur la planète pour que cette vie serve la Terre pendant un certain temps. Quand une certaine vie ne sert plus la planète comme auparavant, Gaia l’enlève. L’extinction de la vie, spécialement par le changement de température, est normale pour elle. C’est un phénomène naturel et approprié, quoi que vous en pensiez. N’essayez pas de sauver tous les animaux, les poissons et les oiseaux qui disparaissent ! Certains sont censés disparaître. Et surtout, chers humains, ‘imputez pas toute cette activité  vos propres actions ! 

Les gens du peuple rouge sont stressés. Le violet s’installe, et ils essaient de trouver ce qu’ils ont fait de mal. Ils ne savent pas qu’ils sont dans la chambre arc-en-ciel. Ils se pensent dans la chambre rouge ! Mais la chambre arc-en-ciel change maintenant de couleur, comme elle le fait depuis toujours. Le peuple rouge se demande ce qu’il a bien pu faire pour que le violet apparaisse. 

La chambre arc-en-ciel est très belle et le violet est significatif. Le passage du rouge au violet dans cette parabole a une signification métaphysique que je vous laisserai trouver vous-mêmes. Ceux qui connaissent le symbolisme des couleurs peuvent les voir facilement toutes les deux. La Terre devient plus sacrée qu’elle ne l’a jamais été. Gaia est avec vous. Elle coopère d’une manière que même vos biologistes n’auraient jamais imaginée. Vous pensez que vous la tuez ? Elle donne plutôt naissance à un nouveau système écologique. 

La conscience humaine 

Parlons cette fois de la conscience humaine et de ce qui se passe à l’heure actuelle. Au tout début, vous avez lu un message intitulé « La fin de l’histoire  ». Cette métaphore explique que les choses ne se passeront plus de la même façon et que la renaissance d’une possibilité s’annonce. Alors, qu’est-ce qui change ? La nature humaine. Qu’est-ce que l’humain fera intuitivement qu’il n’a jamais fait auparavant ? 

L’histoire vous enseigne que les humains aiment se séparer. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi il existe en Europe autant d e pays qui pourraient être très près les uns des autres et qui pourtant, possèdent des langues et des cultures différentes, et cela, sur un territoire relativement restreint ? Voici ce qui s’est passé. 

Cela relève de la nature humaine. Quand les humains n’aiment pas d’autres humains, ils élèvent des murs pour s’en séparer, puis d’un siècle à l’autre, ils développent une langue unique et ne s’unissent jamais aux autres. En fait, ils leur font la guerre. Ils les conquièrent. Nous vous en avons déjà parlé. C’est ce que font les humains. Ils se séparent et ils conquièrent. Ils défont les choses. Ils désassemblent et ils n’assemblent pas beaucoup. Même le domaine le plus sacré de l’humanité, la spiritualité, est divisé en plusieurs organisations ; vous mettez Dieu dans les compartiments. Chaque fois que quelqu’un a une conception différente des autres, il crée un autre compartiment. Vous vous êtes séparés de Dieu et vous aurez bientôt des centaines de compartiments représentant les croyances et les enseignements d’un Créateur unique. Ce faisant, vous avez montré du doigt les autres compartiments en les qualifiant de « mauvais », puis vous avez entrepris de les conquérir. C’est ce qu’ont fait les humains dans la chambre rouge pendant des lustres. Cela est en train de changer. 

Je vous ai fourni déjà une information que j’aimerais mentionner de nouveau. La dernière chose que vous pensiez voir changer sur la planète, c’est le mode de fonctionnement capitaliste, et pourtant il vient de le faire. Vous avez créé votre propre récession en exigeant un nouveau système bancaire. Vous n’en avez pas terminé avec les banques et les assurances, mais vous commencez à créer un système intègre où le monde entier pourra coopérer financièrement. 

Nous vous avons dit qu’un jour il n’y aurait plus que cinq monnaies sur cette planète parce que les pays de tous les continents décideraient de s’unir au lieu de se séparer. Vous savez quel est le modèle ? Les Etats-Unis. Quelle magnifique expérience vous avez faite ! Imaginez ! Différents Etats gouvernés séparément, mais sans frontières visibles, et avec une seule monnaie ! Cela a fonctionné. Cela fonctionne depuis plus d’un siècle, contre toute attente. 

Je le répète, il y a cinquante ans à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, des Européens ont vu ce qu’avaient fait les Etats-Unis, et ils les ont imités. Ils ont formé L’Union européenne. Après la guerre, ils se sont dit ceci : «Et si nous unissions plusieurs pays d’Europe, ceux qui se sont fait la guerre depuis le début de la civilisation ? Nous ferions disparaître les frontières et nous établirions une monnaie unique ». Ils ont fait rire d’eux ! Et pourtant, cette union existe aujourd’hui. Leur système monétaire est meilleur que le dollar américain : Où je veux en venir ? 

Voici un axiome propre à la nouvelle énergie terrestre : le séparatisme est mortel et la survie de l’humanité réside dans l’unité. Vous rassemblerez au lieu de séparer. Plus vous rassemblerez, plus vous unifierez. Vous vous rendrez compte peu à peu que c’est là le but ultime : unir et non séparer. Qu’a créé l’Union européenne ? Je vais vous le dire. Ce n’est pas l’euro, mais un groupe de pays qui ne se feront jamais plus la guerre ! Ils ne le peuvent pas, car ils commercent entre eux. Réfléchissez un peu à cela. Voilà de quoi il est question ici. 

La nouvelle politique 

Vfloaties-10.gifoici maintenant une information ayant trait à un futur lointain. Vous n’y croirez pas, car vous ne la comprendrez pas. Votre système politique actuel n’existera plus. Quand vous aurez compris les nouveaux attributs énergétiques de la planète, il ne vous conviendra plus d’avoir des partis d’opposition. Les candidats aux élections posséderont chacun leur propre message sans appartenir à un parti. Vous voterez donc pour leur message plutôt que pour leur affiliation. 

Au lieu d’être séparés par leur affiliation partisane, ils seront unis dans un objectif commun et ils présenteront de belles idées uniques qui ne seront pas restreintes à un parti ou à un autre. Un jour, le système bipartisan vous semblera aussi désuet que les dictatures d’aujourd’hui. Ces dernières sont en voie de disparition, avez-vous remarqué ? 

Certains diront : « Bien sûr, Kryeon, mais à l’évidence, vous ne savez pas comment fonctionne la politique terrestre. Le financement s’obtient au moyen d ‘affiliations partisanes ». Vraiment ? Et si un million de personnes étaient informées en même temps et donnaient chacune un dollar ? Faut-il un parti pour faire cela ? vous verrez bien. Laissez-moi vous parler ici d’une idée extravagante tout juste apparue au Brésil. En ce moment même, un comité discute : « Et si nous éliminions les frontières entre tous les pays d’Amérique du Sud et établissions une monnaie unique ? » Cela vous semble-t-il familier ? Cette monnaie finira par devenir l’une des cinq devises du monde. 

L’unification va renforcer et pacifier cette planète. Au cours du processus, le monstre qui lui fait obstacle et que vous appelez le terrorisme, le plus gros problème du Moyen-Orient selon vous, va prendre une tournure que personne ne peut prévoir. J’en ai déjà parlé. Avez-vous été ébahis par la chute de l’Union soviétique ? N’était-ce pas à cause de ce pays que l’on accumulait d’énormes quantités d’armements ? Il s’est pourtant effondré du jour au lendemain. Qui s’y attendait ? Ce sera tout aussi stupéfiant. Ce problème qui vous semble aujourd’hui sans solution deviendra chose du passé et l’unité pourra être instaurée. 

Les potentialités persistent 

Ce sont là les potentialités que je vois et que je continuerai de voir pour l’avenir de votre planète. Des Lémuriens et des Sumériens lisent ce livre. C’est une énergie chamanique. Vous l’attendiez et vous saviez qu’elle approchait. Grâce à elle, vous transformerez le monde. 

Chers humains, l’année 2011 est difficile à cause des changements auxquels vous faites face et parce que Gaia réagit. Vous le sentez, n’est-ce pas ? 

Extrait de 2012 – Le Grand Rassemblement – Propos de Kryeon, Métatron, Marie-Madeleine et les Hathors recueillis par Martine Vallée. Invités spéciaux : l’archange Michaël, le Haut Conseil de Sirius. Aux éditions Ariane – Page 69. 

La parabole d’Anginon et Veréhoo par Kryeon

 

La parabole d’Anginon et Veréhoo par Kryeon dans PARABOLES aux MIRACLES 220px-BalcoznaAnginon et Veréhoo étaient des guides. Anginon était spécial, car il avait été un humain auparavant ; il portait donc l’insigne des humains. Veréhoo, lui n’avait jamais été humain ; il avait toujours fait partie du groupe des guides. Tous deux avaient accompagné des humains, vie après vie. Anginon et Veréhoo étaient contents, parce qu’ils se rendaient  à une autre séance de planification qui allait marquer bientôt le début d’une autre vie humaine. 

 

Ils devaient sous peu rencontrer l’entité qui leur avait été assignée, l’une des gardiennes d e l’amour… l’une de celles qui seraient envoyées sur Terre en tant qu’humains, l’une de celles qui devaient être un Guerrier de la lumière. Nos deux guides, Anginon et Veréhoo qui se tenaient l’un près de l’autre pendant la réunion de planification, s’apprêtaient à rencontrer l’entité appelée « Wo ». Nous avons entendu parler de Wo précédemment dans une parabole communiquée il y a un an dans cette même pièce. Nous l’avions suivie dans le récit de sa vie en tant qu’homme et nous avions partagé l’expérience de son voyage à travers sa série de leçons. Wo se tient maintenant dans la pièce de planification, près du portail qui mène à la caverne de la création. Wo est prêt à recevoir son essence et à retrouver intact son karma sur la planète Terre. 

 

Anginon et Veréhoo font partie de cette planification. C’est ici que Wo et tous les autres planifient le karma qui sera généré au cours des leçons qu’ils vivront… C’est un plan clair qui ne doit pas être confondu avec la destinée. Encore une fois, Wo descendra sur la Terre où il sera confronté à un karma approprié et aura une chance de le traverser (tout comme par le passé). Ceci est fait afin de donner à Wo une chance d’élever la vibration de la planète par ses efforts, afin d’être reconnu par toute la galaxie… car les entités du groupe des Sagittaires, des Arcturiens, de l’Ashtar, jusqu’à la Force créatrice première, connaissent tous Wo. 

 

Wo se prépare à l’issue de cette rencontre de planification, à reprendre son chemin là où il l’avait laissé (par rapport au karma à et de retourner vivre sur la  Terre. Wo planifie ici, avec les autres entités qui viendront en apprentissage… et cette planification se fait également, mes très chers, avec les âmes les plus élevées qui se trouvent déjà en apprentissage sur la Terre. Le karma (tel que décrit dans une communication antérieure) peut être un plan très complexe. C’est ainsi que Wo choisit de revenir en compagnie de Anginon et Veréhoo, en tant que femme, cette fois-ci. Les guides s’engagent volontairement à faire le voyage et à venir sur Terre avec elle. Wo a également choix de naître le premier jour du mois de septembre. Elle éprouvera en outre beaucoup de difficulté avec l’aspect contrôle dans sa vie ! 

 

Au cours des premières années de son existence, Wo est violentée par son père. Puis elle est violentée par son beau-père, et même par le frère de son beau-père.  A l’âge de onze ans, elle porte déjà le poids d’un lourd karma… intentionnellement (et pendant ce temps, Anginon et Veréhoo se tiennent près d’elle, observant le karma de son choix se développer. 

 

Mes très chers, la prédestination n’existe pas. Toutes vos leçons sont prévues et choisies à l’avance, mais les solutions sont vôtres pendant que vous êtes sur Terre. C’est un fait ; si vous envoyez des entités sur Terre en tant que marteaux, il ne sera pas alors surprenant, quelques années plus tard, de les retrouver en compagnie de clous. C’est de  la logique, pas de la prédestination. Les caractéristiques de ceux qui sont nés le 1er septembre sont connues, et vous ne serez pas surpris des difficultés qu’ils rencontrent ou des leçons qu’ils doivent vivre. 

 

Wo a des problèmes avec les hommes. Elle n’a pas de problèmes d’argent, car ce n’est pas le karma qu’elle porte. Au contraire, l’argent semble lui venir facilement et, dans le domaine des affaires terrestres, elle est fière de son ascension professionnelle. Elle est malveillante à cause de la colère et de l’énergie contenues dans sa leçon karmique et dévore l’esprit des hommes autour d’elle, prenant plaisir à jouer en affaire et à gagner sur ses adversaires masculins. A trois reprises, elle tente de s’associer, mais aucun partenaire ne peut résister, à cause de son agressivité. Avec l’âge, la santé de Wo faiblit ; son déséquilibre lui cause un excès d’acidité et d’autres maladies reliées au stress. 

 

Anginon et Veréhoo observaient avec amour, sachant bien que tout était mis en place pour la prochaine étape, parce que c’était ainsi qu’en avait décidé Wo et les autres. Ils avaient décidé que cette incarnation pourrait être très importante et qu’on s’en rappellerait à cause des nouveaux attributs de la Terre. C’est dans sa garante-septième année de vie terrestre que Wo fut accidentellement mise en présence d’une femme éclairée… au cours d’une de ces séances intensives de travail au cours des quelles les humains sont forcés de vivre ensemble pendant une semaine, sans pouvoir s’échapper, au nom de l’efficacité. Anginon et Veréhoo reconnurent tous les deux la femme, parce qu’elle avait aussi participé à la rencontre de planification qui s‘était tenue 47 ans auparavant. C’était celle qui devait, tel que prévu, apparaître en cette année pour introduire Wo  à son aspect spirituel, si elle était prête. 

 

Ainsi que l’avait voulu le destin, Wo s’intéressa à cette femme. Elle voulut savoir en qui elle se différenciait des autres. Et, comme si poussée par le destin (blague cosmique), Wo s’approcha de la femme, tard un soir, et lui demanda : « Comment se fait-il que vous soyez en paix ? Comment faites-vous pour être si tolérante envers les autres ? Quel est votre secret ? » 

 

Anginon et Veréhoo retenaient leur souffle ! Tout ce qu’ils attendaient depuis le début de l’existence terrestre de Wo était concentré dans cet instant. Ils ressentaient tous deux le potentiel de ce qui se passait et surent que c’était la première occasion qu’ils avaient attendue tout ce temps. Jamais, dans toutes leurs assignations de guides, rien de tel ne s’était produit ; pendant que la femme parlait, Wo demeurait stoïque mais absorbait tout. Et plus patard, ce soir-là, cela se produisit. Seule dans sa chambre, Wo pleura ouvertement ; elle leva les mains au ciel en signe de désespoir et demanda à voix haute si l’Esprit voudrait bien lui accorder une audience. Comme si la lumière s’était soudainement allumée, Anginon et Veréhoo furent lancés dans l’action. Wo  avait exprimé une intention ! Oui ! L’Univers était à l’écoute. Oui ! Il existait quelque chose de plus grand que l’intelligence humaine et oui ! elle pourrait connaître la paix pendant son incarnation. Anginon et Veréhoo célébrèrent l’événement… et Wo n’arriva pas à trouver le sommeil cette nui-là en raison de toute l’activité qui se déroula autour de son lit ! 

 

220px-Emum%C3%A4gi_vaade_NW dans PARABOLES aux MIRACLESTout se mit à changer rapidement pour Wo. Elle rencontra la femme plusieurs autres fois et développa avec elle une solide amitié. Elle rencontra également d’autres personnes qui l’aidèrent dans le processus et lui procurèrent l’information dont elle avait besoin. Et, pendant ce temps, Anginon et Véréhoo se réjouissaient  de la nouvelle communication qu’ils étaient autorisés à avoir avec Wo et son moi supérieur. Un troisième guide, du groupe des maîtres guides se joignit à eux. Wo put ainsi entrer directement dans son karma et pardonner à ceux qui lui avaient fait tant de mal. Elle acquit la sagesse et comprit qu’elle était responsable de tout ce qui lui était arrivé. Avec la SAGESSE vint l’AMOUR et avec l’AMOUR vint l’ACTION ! Puis, vint le jour où non seulement Wo arriva à supporter les hommes dans sa vie, et en fait elle se trouve un partenaire … et leur union fut longue et heureuse. Plutôt  surprenant ! 

 

Au cours de la cinquante-troisième année de la vie de Wo, Anginon et Veréhoo furent rappelés. Wo avait atteint un tel niveau de vibration qu’une nouvelle équipe de guides était nécessaire pour la servir. Au départ de ses guides, Wo fut laissée seule et sans soutien pendant 90 jours. Même pendant cette période de stress, Wo comprit ce qui se produisait ; elle s’occupa tranquillement à d’autres activités humaines… et passa à travers l’épreuve sans difficultés. Anginon et Veréhoo célébrèrent de nouveau. Vous pensiez peut-être qu’ils auraient pu éprouver du mécontentement, de la tristesse ou de la douleur de quitte rune amie tant aimée… à ce moment qu’ils avaient attendu et planifié depuis si longtemps. Mais Anginon et Veréhoo savaient que l’équilibre régnait et que la graduation d’une âme élevait l’ensemble … et ils se retirèrent volontairement sans rébellion et sans autre pensée qu’un sentiment d’amour envers le processus. 

 

C’est ici que nous abandonnons Wo, parce que son futur ne s’est pas encore produit… tout comme le vôtre. 

 

Mes très chers, ainsi ceux du centre vers l’extérieur célébrèrent l’entrée de Wo dans la lumière, car c’était un événement universel connu de tous. C’était un événement important car il aidait l’ensemble. Et c’est ainsi que ceux qui se trouvent au centre de votre galaxie l’apprirent, tout comme les Arcturiens, l’Ashtar et les Pléiadiens, ainsi que tous les anges du Groupe solaire et les Maîtres ascensionnés. Et c’est ainsi qu’aucun d ‘entre eux, même réunis, ne pouvait accomplir ce qu’ne seule personne fit par elle-même… exprimer une intention pendant son apprentissage afin de prendre possession de son pouvoir

 

Et ainsi en est-il. Kryeon. 

 

 

Extrait du Livre : Aller au-delà de l’Humain, TOME II – canalisations de Kryeon par Lee Carroll aux Editions Ariane – page 177-181. 

La chambre des leçons et paraboles de WO

D-Todos.ES - Imagenes para MSN, MySpace, gifs animados, generadores de textos y mucho mas.Il était une fois un humain que nous appellerons Wo. Le sexe de Wo est sans importance pour cette histoire ; mais puisque vous n’avez pas de mot adéquat pour désigner une personne de sexe neutre, nous l’appellerons Wo. Pour des fins de traduction, cependant, nous dirons que Wo est du genre masculin. 

Comme tous les humains dans sa culture, Wo vit dans une maison, mais la seule chose qui intéressait réellement Wo était la chambre où il vivait, puisqu’elle était la sienne en propre. Sa chambre était fort belle et il avait la responsabilité de la conserver ainsi… ce dont il s’acquittait. 

Wo menait une bonne vie ; là où il vivait on ne manquait jamais de nourriture, car il y en avait en abondance. En plus, il n’avait jamais froid, car il avait toujours de quoi se couvrir. A mesure que Wo grandissait, il apprit de nombreuses choses à son sujet. Il apprit les choses qui lui donnaient le sentiment d’être heureux, et il trouva des choses à accrocher au mur afin de pouvoir les regarder, et qui le rendaient heureux. Wo apprit aussi les choses qui le rendaient triste et il apprit à accrocher ces choses au mur lorsqu’il souhaitait être triste. Wo apprit également les choses qui le mettaient en colère, et il trouva des choses qu’il pouvait traîner et placer sur le mur, et vers lesquelles il pouvait se tourner lorsqu’il choisissait d’être en colère. 

Comme pour les autres humains, Wo avait de nombreuses peurs. Même s’il disposait de l’essentiel dans la vie, il avait peur des autres humains et de certaines situations. Il avait peur des humains et des situations qui pouvaient apporter du changement, car il se sentait en sûreté et stable de la façon dont les choses étaient, et il avait travaillé dur pour obtenir qu’elles soient ainsi. Wo craignait les situations qui avaient apparemment le contrôle sur sa chambre stable, et il craignait les humains qui contrôlaient ces situations. 

Il apprit l’existence de Dieu des autres humains. Ils lui dirent qu’être un humain était une très petite chose, et Wo le crut. Après tout, il regarda autour de lui et vit des millions d’humains, mais un seul Dieu. On lui dit que Dieu était tout et qu’il n’était rien, mais que Dieu dans son amour infini répondrait aux prières de Wo s’il priait avec ferveur et s’il était intègre durant sa vie. Ainsi Wo, comme il était une personne spirituelle, demanda dans ses prières à Dieu que les humains et les situations qu’il craignait ne provoquent pas de changements, afin que sa chambre puisse demeurer inchangée et Dieu répondit à la demande  de Wo. 

Wo avait peur du passé, car ça lui rappelait des choses désagréables ; il pria donc Dieu de faire disparaître ces choses de sa mémoire .. et Dieu répondit à la demande de Wo. Wo avait également peur de l’avenir, car il y avait là un potentiel de changement et c’était sombre, incertain et dissimulé à sa perception. Wo demanda donc à Dieu dans ses prières que l’avenir n’apporte pas de changement dans sa chambre… et Dieu répondit à sa demande. 

Wo ne s’aventurait jamais très loin dans sa chambre car tout ce dont il avait besoin comme humain se trouvait dans un seul coin. Lorsque ses amis venaient lui rendre visite, c’est ce coin-là qu’il leur montrait .. et il était satisfait que les choses soient ainsi. Wo remarqua pour la première fois un mouvement dans l’autre coin lorsqu’il avait environ 26 ans. Il en fut profondément effrayé et il pria immédiatement pour que ça s’en aille car cela laissait supposer qu’il n’était pas seul dans sa chambre. Ce n’était pas là une situation acceptable. Dieu répondit à la demande de Wo, et le mouvement cessa, et Wo n’en eut plus peur. 

A l’âge de 34 ans cela recommença, et à nouveau Wo demanda que ça cesse, car il avait très peur. Le mouvement s’interrompit, mais pas avant que Wo ne voit une chose qui lui avait complètement échappée jusque-là dans le coins.. une autre porte ! sur la porte, on pouvait voir d’étranges inscriptions, et Wo eut peur de leur implication. Wo demanda aux chefs religieux ce qu’ils pensaient de l’étrange porte et du mouvement, et ils l’avertirent de ne pas s’en approcher car, disaient-ils, c’était la porte de la mort, et il trouverait certainement la mort s’il se laissait entraîner trop loin par sa curiosité. Ils lui dirent aussi que les inscriptions sur la porte étaient l’oeuvre du démon, et que plus jamais il ne devrait les regarder de nouveau. Ils l’encouragèrent plutôt à prendre part à un rituel avec eux, et à faire don au groupe de son talent et de ses gains .. et ils lui dirent qu’en retour tout se passerait bien pour lui. 

Lorsque Wo parvint à 42 ans, le mouvement recommença une fois encore. Bien que Wo ne fusse plus aussi effrayé cette fois, il demanda encore que cela cesse… et cela s’arrêta. Dieu était bien bon de répondre si complètement et si rapidement à ses demandes. Wo sentit sa confiance lui revenir en voyant le résultat de ses prières. 

Lorsque Wo eut 50 ans, il tomba malade et mourut, quoiqu’il n’en n’eut guère conscience lorsque cela se produisit. Il remarqua une fois encore le mouvement dans le coin, et une fois encore il pria pour que ça cesse ; mais au lieu de cela, ça devint plus net et ça se rapprocha de lui. Pris de peur, Wo se leva de sont lit et c’est alors qu’il se rendit compte que con corps terrestre y était demeuré sans bouger, et qu’il avait pris la forme d’un esprit. Comme le mouvement se rapprochait, Wo commença tant bien que mal à reconnaître de quoi il s’agissait. Il était curieux plutôt qu’effrayé, et son corps-esprit lui semblait de plus en plus naturel. 

Wo pouvait maintenant voir que le mouvement était en fait celui de deux entités qui s’approchaient ; à mesure qu’elles s’approchaient, il vit que les formes blanches luisaient comme s’il y avait une lumière en elles. Finalement, elles s’arrêtèrent devant lui et Wo fut ébahi par leur majesté… mais il n’avait pas peur. Une des formes s’adressa à Wo et dit : « Viens mon cher, c’est le temps de partir ». Sa voix était empreinte de douceur et de familiarité. Sans la moindre hésitation, Wo s’en alla avec ces deux entités. Il commençait à se souvenir combien tout cela lui était familier… alors qu’il regardait derrière lui et voyait sa carcasse qui semblait endormie sur le lit. Il était rempli d’un sentiment merveilleux, et ne pouvait pas se l’expliquer. Une des entités le prit par la main et le mena directement vers la porte avec les étranges inscriptions visibles dessus. La porte s’ouvrit et tous les trois la franchirent. 

Il se retrouva dans un long corridor, avec des portes menant aux pièces de chaque côté. Wo se disait : « Cette maison est vraiment beaucoup plus grande que je ne me l’étais imaginé ! » Wo remarqua la première porte avec des inscriptions plus étranges. Il s’adresse à l’une des deux formes blanches. « Qu’y a-t-il derrière cette première porte sur la droite ? » Sans dire un mot, la forme blanche ouvrit  la porte et fit signe à Wo d’entrer. Comme il entrait, Wo fut frappé de stupeur. Empilées du sol jusqu’au plafond se trouvaient des richesses dépassant tout ce dont il aurait pu rêver ! Il y avait des lingots d’or, des perles, et des diamants. Dans un seul coin, il y avait assez de rubis et de pierres précieuses pour tout un royaume. Il regarda ses compagnons auréolés de blanc et dit : « Quel est cet endroit ? ». Celui qui était le plus grand prit la parole et dit : « Ceci est ta pièce d’abondance, si tu désires y entrer. Elle t’appartient dès cet instant même et elle demeurera ici pour toi à l’avenir ». Wo fut très surpris par cette information. 

Comme ils revenaient dans le corridor, Wo demanda ce qu’il y avait dans la première pièce sur la gauche… où il voyait une autre porte avec une inscription dont il commençait, il ne savait trop comment, à comprendre le sens. En ouvrant la porte, la forme blanche dit ; « Voici ta pièce de paix, si tu désires t’en servir » Wo entra dans la pièce suivi de ses amis, et ils se retrouvèrent au milieu d’un épais brouillard blanc. Le brouillard semblait être vivant, car il entoura immédiatement son corps, et Wo le respira. Un grand bien-être l’envahit, et il sut que plus jamais il n’aurait peur. Il sentit s’installer en lui une paix que jamais auparavant il n’avait connue. Il voulait demeurer là, mais ses compagnons lui firent signe de continuer, et ils se remirent à suivre le long corridor. Encore une autre porte sur la gauche. « Quelle est cette pièce ? » demanda Wo. « C’est un endroit où toi seul peux entrer », répondit la plus petite forme blanche. Wo entra dans la pièce et fut aussitôt rempli d’une lumière d’or. Il savait ce que c’était. C’était l’essence du soi de Wo, son illumination, sa connaissance du passé et de l’avenir. C’était la réserve recelant son esprit et son amour. Wo pleura de joie, et demeura sur place un long moment à absorber la vérité et la compréhension. Ses compagnons n’entrèrent pas et furent patients. 

Finalement, Wo revint dans le corridor. Il était transformé. Il regarda ses compagnons et les reconnut. « Vous êtes les guides », lança Wo sur un ton neutre. « Non », dit le plus grand des deux, « nous sommes TES guides ». En un parfait amour, ils poursuivirent. « Nous avons été ici depuis ta naissance pour une seule et unique raison : pour t’aimer et aider à te montrer la porte. Tu avais peur et tu nous as demandé de nous retirer, ce que nous avons fait. Nous sommes à ton service dans l’amour, et nous honorons l’incarnation de ton expression ». Wo ne ressentit aucun blâme dans leurs paroles. Il se rendit compte qu’ils ne portaient pas de jugement sur lui, mais qu’ils le respectaient, et il sentit leur amour. 

Wo regarda les portes et il était maintenant capable de lire ce qui était écrit ! Comme on le conduisait plus avant dans le corridor, il vit des portes où il était inscrit GUERISON, CONTRAT, et une autre où se lisait le mot JOIE. Wo en vit encore plus qu’il ne l’avait souhaité, car au bout de la filée il y avait des portes avec les noms d’enfants qui n’étaient pas nés… et même une porte où il était inscrit LEADER MONDIAL. Wo commença à prendre conscience de ce qu’il avait manqué. Et comme s’ils connaissaient ses pensées, les guides dirent : « N’entretiens pas de reproches à l’égard de ton esprit, car cela est inconvenant et ne sert pas ta magnificence » Wo, ne comprenait pas très bien. Il jeta un regard derrière lui dans le corridor par où il était d’abord entré et il vit l’inscription sur la porte, celle qui l’avait initialement effrayé. Un nom était écrit !… C’était SON nom, son vrai nom… et il comprit alors parfaitement. 

Wo connaissait la routine, car à présent il se souvenait de tout, et il n’était plus Wo ; Il dit adieu à ses Guides et les remercia de leur loyauté. Il demeura debout longtemps à les regarder et à les aimer. Puis il se retourna et se dirigea vers la lumière au bout du corridor. Il était déjà venu ici auparavant. Il savait ce qui l’attendait durant son bref voyage de trois jours jusqu’à la caverne de la création pour aller y récupérer son essence… et ensuite dans la salle de l’honneur et de la célébration, où ceux qui l’aiment tendrement l’attendaient, y compris ceux qu’il avait aimés et perdus, alors qu’il se trouvait sur Terre. 

Il savait où il avait été et où il allait. Wo s’en retournait à la maison. 

Kryeon 

Extrait du Livre : Aller au-delà de l’Humain, TOME II – canalisations de Kryeon par Lee Carroll aux Editions Ariane – page 77. 

La parabole de la Chambre d’apprentissage Kryeon

Les diverses paraboles de Kryeon ont été une source de grandes découvertes pour moi. Dans ce livre, on en retrouve quatre. Je commencerai par celle que je préfère. On appelle parabole une histoire toute simple dont on se sert pour illustrer une leçon ou tirer une moralité. Dans les paraboles de Kryeon, l’histoire est effectivement très simple, mais la compréhension de son sens profond demande en général une recherche et une étude beaucoup plus sérieuses. Puisque nous sommes en communication avec l’Esprit lorsqu’une parabole nous est citée, il nous appartient de tirer le maximum du message tel qu’il nous est présenté. De plus, dans ce cas-ci, puisque je suis celui qui traduit les paraboles, j’ai la chance d’ajouter quelques lumières additionnelles quand je revois le channeling et de vous faire part de mon interprétation. (Lee) 

pingouins gifDans notre langue, comme dans la plupart des langues, on donne un genre aux mots. On dit : « Il » a fait ceci ou « elle » est allée là. Kryeon précise, dans cette parabole, que le « il » ne sera utilisé que pour une raison grammaticale. Voici un indice important qui nous fait comprendre, que lorsque nous ne sommes pas sur la Terre, nous n’avons pas de sexe ; si ce n’était pas le cas, cette distinction n’aurait pas autant d’importance. Je souligne ceci à l’intention de ceux qui croient qu’ils seront « mariés en tant qu’homme et femme dans le Ciel ». Le mariage est, en fait très différent dans l’au-delà du partenariat en usage sur la Terre. 

Dans cette parabole, la maison de Wo représente de toute évidence sa vie, ou, si vous préférez, son expression de vie sur la Terre (que Kryeon appelle un temps de vie). L’analogie des diverses chambres fait référence aux ouvertures possibles qui se présentent à nous tous, lesquelles viennent avec notre engagement, notre karma et, par conséquent, notre potentiel. 

Dans cette parabole, Wo n’est pas issu d’une culture où existent la guerre et la famine. Ce qui est le cas de la plupart d’entre nous qui lisons ce livre puisque, tel que Kryeon nous l’a précisé, ce channeling s’adresse surtout aux gens du premier monde. Wo était donc l’un des nôtres. (Rappelez-vous toutefois que Kryeon nous a dit que la même information était channelée par huit autres intermédiaires à travers le monde, répandant le même message à d’autres cultures). L’esprit nous invite donc à nous identifier à Wo dans cette parabole. Si cette histoire avait raconté la vie d’un individu soumis à la famine ou parlé d’une économie ravagée par la guerre par exemple, nous n’y trouverions aucun lien avec ce que nous vivons. 

La partie qui décrit Wo en train d’apprendre ce qui le rend soit heureux, triste ou furieux, puis accrochant des choses au mur afin de mieux ressentir ses émotions, est une excellente analyse du comportement humain. Cela fait référence à notre mémoire humaine qui, en fouillant dans le passé, se rappelle certains événements et cherche à les ressentir d’une manière ou d’une autre. Généralement, cela n’est pas une attitude éclairée ni appropriée puisqu’alors on déterre souvent de vieux souvenirs qui nous font ressentir de la colère, de la haine, de la vengeance ou l’on se prend pour des victimes. De temps à autre, cependant, nous avons tout simplement le goût de vouloir être de nouveau dans un endroit où nous avons été  heureux… comme lors de notre enfance, par exemple. 

Le fait que Kryeon raconte que Wo « accroche des choses au mur » est significatif. Si vous venez chez moi, vous verrez ce qu’il y a sur le mur ; c’est à la vue de tous. Il y a des photos de ma famille et des œuvres d’art. Cela signifie que ce que j’ai placé sur le mur a de l’importance pour moi, même face aux étrangers qui pénètrent dans ma demeure ; ces objets sont spéciaux à mes yeux. Kryeon nous dit donc que Wo suspend ses émotions à la vue de tous afin qu’ils soient témoins de ses expériences de vie. Avez-vous déjà visité des gens où vous vous êtes retrouvés assis au milieu d’une histoire triste qui racontait comment ils avaient été maltraités ou quel malheur s’était abattu sur eux ? La situation de cette parabole vous semble-t-elle familière ? Wo tente d’impliquer les autres dans son processus individuel parce que, ce faisant, il se sent mieux. Wo ne sait pas encore ce que le mot responsabilité veut dire. Même si nous apprendrons plus tard que peu importe le niveau où se situe Wo dans sa recherche de la lumière, cela ne changera pas… Kryeon ne porte aucun jugement là-dessus… jamais. 

La partie la plus merveilleuse de cette histoire est que, même si Wo adhère banalement à une quelconque doctrine religieuse, ses prières sont exaucées ! Il reçoit la protection demandée ; il est effectivement protégé du changement et de toute manifestation troublante en provenance du fond de son âme. Une fois de plus, Kryeon nous dit que le mécanisme de l’Esprit est absolu et que l’énergie d’amour qui se dégage d’une bonne intention de prière porte fruit. Vous rappelez-vous de ce conseil ; « Faites attention à ce que vous demandez… car vous pourriez l’obtenir ? » C’est absolument vrai ! Et cette parabole nous le prouve bien. 

Plus loin, nous découvrons que la maison de Wo est immense ; cependant par choix, il a décidé de vivre dans une seule chambre et d’y mourir. Ceci, évidemment, fait référence au potentiel que nous avons de remplir notre engagement lorsque nous arrivons dans n’importe quelle vie. Ceci, selon la quantité de karma dissout, nous pousse à découvrir les pièces importantes de la maison. Bien que ce ne soit pas mentionné dans cette parabole, il existe plusieurs « Wo » dans le monde, qui ont plusieurs chambres qui ne sont pas encore remplies de pouvoirs spirituels. Chaque cas fait référence au type de karma avec lequel vous devez travailler. Dans le cas de Wo, sa peur du changement le portait à ne pas s’aventurer trop loin dans sa propre maison. 

Au cours de route, Wo reconnaît ses guides ; ceci nous démontre que nous savons qui sont vraiment nos guides mais que ce fait nous est caché pendant notre existence sur la Terre. Imaginez-vous que vous passez votre vie avec deux ou trois amis prêts à vous aider en tout temps… et que vous les ignorez ! C’est ce que Wo a fait et malgré tout, ils n’ont jamais porté de jugement envers lui. C’est ainsi que l’amour de l’Esprit est conçu. Quelques noms qui figurent sur les portes sont étonnants ! J’aime celui des enfants à naître. Ceci se réfère directement au fait que d’autres entités auraient pu se glisser dans la vie de Wo afin d’’établir une interaction karmique si celui-ci l’avait désiré. Mais dans cette parabole, Wo n’avait pas de partenaire. Cette éventualité des enfants à naître requiert une planification antérieure, pensez-y ! 

Sur une autre porte on peut lire leader mondial ; ceci indique qu’une partie de l’engagement de Wo aurait pu le pousser à devenir une figure politique éminente, un leader sur la scène mondiale. C’est probablement la dernière chose que vous auriez associé au caractère de Wo, et pourtant c’est bien là ! C’est assurément un concept aussi éloigné du tempérament de Wo que celui d’un pragmatique homme d’affaires qui devient un channel du Nouvel âge dans la quarantaine avancée (eh oui). Pensez à ce que l’Esprit essaie de nous dire ici ; il n’y a pas de limite à votre imagination sur ce que Dieu vous permet d’accomplir. Si une partie de l’engagement de Wo était de devenir un leader mondial, qu’est-ce qui, pensez-vous se cache derrière vos portes, cela devrait vous donner des frissons. 

Wo commence maintenant à comprendre l’ensemble du scénario et se sent très mal à l’aise d’avoir échoué si lamentablement. Ses guides, toutefois, le ramènent immédiatement dans le droit chemin et lui disent ; « Ne critique pas ton état d’âme, cela n’est pas approprié et n’apportera rien à ton ultime beauté ». 

C‘est donc ainsi que Wo passa à l’autre monde. A partir de ce moment, il passa « d’être un humain en apprentissage » à ce qu’il avait toujours été… une étincelle de Dieu, une entité universelle. Ce qu’il examina ensuite fut son véritable nom sur la porte, et il se souvint de tout. 

Ce sont les derniers paragraphes de cette parabole qui m’ont le plus marqué. Je vous les répète ici pour faciliter la référence : 

« Wo connaissait la routine, car à présent il se souvenait de tout ; il n’était plus Wo, il dit adieu à ses guides et les remercia de leur loyauté. Il demeura debout longtemps à les regarder et à les aimer. Puis, il se retourna et se dirigea vers la lumière au bout du corridor. Il était déjà venu ici auparavant. Il savait ce qui l’attendait durant son bref voyage de trois jours jusqu’à la caverne de la création pour aller y récupérer son essence… et ensuite dans la salle d’honneur et de la célébration où ceux qui l’aimaient tendrement étaient réunis pour l’attendre, y compris ceux qu’il avait aimés et perdus au cours de son passage sur la Terre. Il savait où il avait été et où il allait. Wo s’en retournait à la maison ». 

On parle ici de la lumière au bout du corridor, souvent décrite par ceux qui ont vécu des expériences de mort clinique, et du voyage de trois jours dans la caverne de la création. Je ne savais pas que ce voyage durait trois jours et j’ignore ce qui se passe pendant ce temps. Peut-être en apprendrons-nous davantage plus tard ? Quelque chose de totalement différent me touche à propos de cette dernière citation. C’est qu’en plus de décrire cette histoire,  j’y suis aussi présent lors de son channeling ! Bien que non rapporté dans le chapitre 10, il s’agit ici d’une transcription d’un channeling en direct donné devant un groupe de personnes. Lorsque Kryeon parle de voyages et donne des paraboles, il m’emmène véritablement là-bas. Dans le cas des voyages, je peux sentir le vent, la température etc… C’est pourquoi la saveur de ces channelings est légèrement différente. Kryeon me laisse souvent décrire ce que je vois, en plus de me confier la traduction de ses pensées de groupe. Dans le processus, cependant je suis fortement affecté ; souvent, le fait de comprendre pleinement ce qui est présenté, tout en restant assis sur ma chaise, me fait pleurer de joie. Rien ne peut se comparer à cela, même de loin, excepté ce que l’on ressent dans un rêve vraiment, mais vraiment très réel. 

J’étais effectivement là en même temps que Wo, à deux doigts de rentrer aussi à la maison.. baignant dans l’Esprit. J’ai ressenti l’élan d’amour de ceux qui étaient déjà là et je m’ennuyais de mes amis. J’ai vu mes guides rayonnants de lumière (mais je n’ai pu apercevoir leur visage) et j’ai ressenti leur amour ; puis j’ai pris la main de Kryeon et je suis revenu à ma chaise au milieu de l’assemblée de Del Mar

Extrait du Livre : Aller au-delà de l’Humain, TOME II – canalisations de Kryeon par Lee Carroll aux Editions Ariane – page 251. 

Les quatre attributs de l’amour parfait

 

gif coeur         Très chers, l’amour parfait de l’Esprit est un amour serein. Il ne s’écrie pas, du sommet de la colline ; « Je suis ici, regardez-moi ! » L’amour de Dieu, l’amour de votre Moi divin est calme, compatissant, fort, consistant. Pouvez-vous ressentir ceci ? Nous déversons tout ceci en vous.  C’est l’essence même de votre foyer. C’est ce que certains d’entre vous ressentent lorsqu’ils croient qu’ils « aiment » Dieu. C’est le souvenir de votre vrai foyer et il vous appartient. Et, très chers, sa matérialisation s’effectue dans le fauteuil de votre chambre dorée. Comprenez-vous ? 

 

L’amour ne calcule pas. Il n’existe que pour lui-même et ne nourrit que l’amour de l’Esprit. Il n’y a pas de sermon dans tout ceci. Il s’agit d’amour sincère. Il ne crie pas : « si vous faites ceci pour moi, je ferai quelque chose pour vous ! » Non. Il n’existe que pour être. Il se contente d’exister. Veillez bien à ceci, l’amour de Dieu est désintéressé. 

 

Le troisième attribut, c’est que l’amour est modeste. Il ne se met jamais en avant. Il n’est jamais fier. Il n’est pas nécessaire qu’il le soit, voyez-vous, car il émane de la source de toute création. Chacun le reconnaîtra sans avoir besoin de prononcer une parole. Vous n’aurez même pas besoin de lever la main et de dire « regardez-moi ». Comme une lumière dans les ténèbres, vous attirerez les autres, qui vous demanderont : « Qu’y a-t-il de spécial en vous ? » Lorsque Wo vit le grand ange doré dans le fauteuil d’or, il ne lui demanda pas son identité. Il ressentit aussitôt le caractère sacré de l’entité ! Votre ordination en tant qu’humaniste est un signe distinctif que chacun peut voir. Au fur et à mesure que l’ancienne énergie de la Terre s’éclairera, nombreux sont ceux qui l’observeront ! 

 

Enfin, l’amour est empreint de sagesse qui inclut les trois précédents attributs. La sagesse est sereine, sobre et désintéressée. Elle sait ce qu’il faut dire ou pas. Elle agit raisonnablement. 

 

L’amour parfait n’écrira jamais un scénario effrayant pour votre vie, mais l’ego, lui, le fera. C’est cela la véritable différence entre eux, très chers. La crainte ne figure pas dans les messages de Dieu. La crainte est un mécanisme qui apparaît dans le karma et les enseignements humains. Je vus demande de bien vous rappeler ceci : Dans toute l’histoire de  l’humanité rapportée à ce jour, lorsque les anges du Seigneur apparurent, quel que soit le système de croyances, ils arrivèrent avec trois mots. Savez-vous quels furent ces trois mots, qu’ils prononcèrent avant toutes choses ? « Ne crains point ! » – preuve que Dieu ne vous enverra jamais un message de crainte. « Ne crains point ! » Cela est écrit à votre intention. 

 

Installez-vous dans vos fauteuils dorés quelques instants, car nous avons une histoire à vous raconter. C’est l’histoire de Thomas. Oh, très chers, ces paraboles vous sont offertes, car les histoires ruisselle littéralement de vérité, elle est éloquente. Exista-t-il réellement un Thomas ? Non. Et cependant, il y a Thomas dans chacun de ceux qui sont assis ici, dans cette salle, en ce moment, ou qui lisent ce , message

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

S’INSTALLER DANS SON FAUTEUIL

S'INSTALLER DANS SON FAUTEUIL  dans PARTENAIRE AVEC LE DIVIN noel_anges015

 

« VOICI COMMENT LES CHOSES SE PASSENT »  

Banff, au Canada  

Salutations, très chers. Je suis Kryeon du Service magnétique.  Je vous aime tous tendrement. Mon partenaire vous a dit en quelle estime nous vous tenions. Et, mes très chers, je suis honoré d’être avec vous. Même maintenant que la voix de mon partenaire, qui se charge de vous transmettre mes communications, vous est devenue familière, je vous déclare que je suis ici, assis à vos pieds. La nourriture spirituelle que je vous apporte provient de votre vrai foyer, et si chacun d’entre vous pouvait, pour un instant, s’y transporter, il pourrait ressentir un amour incroyable. En ce moment même, vous êtes situés dans la dualité liée à vos leçons, vous êtes assis à la place d’honneur. Vous êtes tous des prêtres, chacun de vous, en ce Nouvel Âge ! Nous sommes ici pour vous annoncer que vous êtes tous tendrement aimés pour cette tâche que vous accomplissez.  

Même ceux d’entre vous qui n’ont aucune idée de ce qui est en train de survenir en ce moment, ou qui ne croient pas qu’il puisse s’agir ici de la voix de l’Esprit et qui attendent avec impatience la fin de cette rencontre, tous, vous êtes également tendrement aimés.  

L’Esprit ne juge pas les hommes, il leur offre simplement un amour incroyable. Vous êtes ici dans un but bien précis ! Il fallait que vous soyez ici pour entendre ces paroles ou pour lire ces pages.  

Car, au sein de cette lumineuse énergie, nous avons des messages pour vous, ce soir, des messages qui seront répétés sans cesse par mon partenaire, car ils sont très importants. Ces messages ne parlent pas de calamités mondiales ni de terrifiantes transformations terrestres. Il s’agit de la voix de votre véritable foyer, que vous écoutez et lisez, qui vous aime, qui vous en lace de ses bras dorés, qui s’adresse à votre coeur, en ce moment même.  

En ce moment précis, un message vous est destiné. Et avant de commencer cette communication, nous invitons les entités qui nous escortent à se placer dans les allées et à vous rendre visite, vous qui lisez ces lignes. Nous prions pour que vous soyez submergé par l’amour et, si vous ne l’avez encore jamais ressenti, voici le moment où nous vous demandons de vous mettre en contact avec vos guides. Ils viennent avec vous, ils demeurent avec vous, ils vous stimulent affectueusement par le biais de votre intuition et ils vous aiment tendrement. Ce sont vos meilleurs amis, et vous les connaissez depuis l’autre monde.  

Lorsque tout sera terminé ici-bas et que vous vous retrouverez dans le Grand Hall d’Honneur, vous vivrez un moment magnifique avec ceux qui ont passé leur vie à vos côtés sur cette planète.  

Aucun d’entre vous n’est jamais seul. Les guides sont silencieux. Nous allons parler de cela dans un moment. Mais leur étreinte correspond à l’amour de Dieu que vous ressentez en ce moment même. Les potentialités dans cette salle sont étonnantes et nous souhaitons vous en parler ce soir. Ce message est intitulé « VOICI COMMENT LES CHOSES SE PASSENT ». Nous souhaitons qu’il soit essentiellement pratique et que, lorsque vous quitterez ce lieu ou que vous reposerez votre livre, vous aurez une meilleure compréhension de vous-même et de certaines potentialités de votre existence.  

Avant de commencer, nous devons revoir une parabole déjà publiée. Nous souhaitons interpréter la parabole de Wo et les chambres d’apprentissage. Nous savons que certains d’entre vous, ici, ce soir, ou qui lisent ces lignes, ne sont pas familiers avec cette parabole. Nous la reverrons donc brièvement. Ceci est nécessaire pour bien comprendre la vérité de ce qui arrivera.  

Wo était un homme qui, au moment de sa mort, découvrit momentanément, sous forme symbolique, diverses pièces de sa maison (sa vie). Les pièces que les guides montrèrent à Wo avant qu’il se dirigeât vers le Hall d’Honneur lui semblèrent très étranges. Et, au fil du déroulement de la parabole, ces pièces apparurent ainsi : Wo ouvrit la porte d’une chambre qui contenait un trésor magnifique. Et ses guides lui dirent: « Wo, voici ta pièce d’abondance, si tu avais choisi de l’utiliser durant ton séjour sur terre. » C’était une image destinée à montrer à Wo les richesses matérielles dont il aurait pu disposer à tout moment.  

Une autre pièce était remplie d’un halo blanc et de lumière et il s’agissait de la pièce de la paix intérieure. Cette métaphore montrait à Wo que, chaque fois qu’il l’aurait souhaité, il aurait eu la possibilité d’entrer dans cette pièce afin d’y ressentir la paix de Dieu et d’y oublier ses soucis. Tout ce qu’il avait à faire était d’avoir l’INTENTION de pénétrer dans cette pièce. Elle avait été à sa disposition tout le temps. Elle était partie intégrante de sa maison, de sa vie, et son nom spirituel était apposé sur la porte.  

Une autre pièce, où les guides n’entrèrent pas, fut la pièce dorée. Cette pièce était l’essence de soi de Wo, son fragment divin. C’était la chambre d’amour de Wo, une pièce si sacrée et si sanctifiée que lui seul pouvait y pénétrer et s’y asseoir.  

Par la suite, on lui montra d’autres portes qu’il n’ouvrit pas.  

En sortant de la maison, on lui montra diverses portes dont il ne comprit pas les noms. Sur l’une d’elles il lut le nom Leader mondial. Mais il n’ouvrit aucune d’entre elles.  

Au fil de la parabole, Wo prit pleinement conscience que cette maison et ses diverses pièces seraient de nouveau à sa disposition lors de sa prochaine incarnation sur Terre. C’était la parabole de Wo telle qu’elle fut, alors, transmise par channeling, mais nous souhaitons en parler encore maintenant. Plutôt que d’impliquer Wo, très chers, nous allons vous impliquer. Car, voyez-vous, c’est ainsi que cela marche. Nous allons vous communiquer, ce soir, diverses informations qui vous aideront à progresser dans la vie.  

Vous êtes importants dans cet univers ! Cette planète est loin d’être insignifiante. Si vous saviez combien de choses dépendent d’elle ! Très chers, nous souhaitons maintenant que vous vous visualisiez dans l’une de ces pièces, celle qui est la plus importante, celle sur laquelle nous nous pencherons, celle qui détient la clé de toute votre vie ici-bas. Il s’agit de la pièce dorée que Wo aperçut. C’est la pièce où les guides n’entrèrent pas. Il y a, en effet, une chose dissimulée dans cette pièce dorée.  

Si Wo avait pu pénétrer et rester dans cette pièce, il aurait découvert quelque chose de si stupéfiant que cela aurait dépassé ses rêves les plus fous. Car si Wo (et vous) aviez pu explorer l’intérieur de cette pièce plus attentivement, vous auriez découvert une créature d’une puissance et d’une beauté inouïes.  

Là, assis sur un trône en or, se serait trouvé un magnifique ange doré, un de ces anges dont les ailes déployées auraient touché les murs ! 

Qui était cet ange étonnant ? Si Wo s’était approché de lui, il se serait rendu compte que l’amour était si intense qu’il aurait éprouvé des difficultés à respirer et les vibrations autour de l’ange si sacrées, qu’il serait immédiatement tombé à genoux, contemplant fixement un fragment de Dieu ! En dévisageant ce grand être, il aurait constaté que le visage de l’ange prenait lentement forme. Et, là où Wo s’attendait à voir le visage glorieux d’un être céleste, il aurait contemplé les traits de son PROPRE visage ! 

Que signifie tout cela, pourriez-vous demander ? Wo contemplait l’ange qui était son être supérieur ou son Moi divin ! L’entité était sacrée au-delà de toute description, mais était une partie de Wo ! Wo avait découvert le secret de sa propre divinité… son « fragment de Dieu ». 

Très cher, il y a un ange avec votre visage, assis symboliquement dans le fauteuil d’or de la chambre dorée, qui existe dans chacune de vos vies en ce moment même ! Son existence vous prouve que vous êtes importants, qualifiés et que vous méritez d’être sur cette planète

Kryeon canalisé par Lee Carroll 

Ange dans PARTENAIRE AVEC LE DIVIN

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...