Le questionnement des âmes expérimentées

 

 
Le  message de ce jour répondra à plusieurs questions que se posent les Âmes expérimentées. 

Des questions telles que :  »Cher Esprit, dans cette énergie changeante et nouvelle, que pouvons-nous et que devons-nous faire pour l’améliorer ? 

Que pouvons-nous et que devons-nous faire pour en bénéficier personnellement ? 
Que se passera-t-il ? » 

Puisque l’énergie change, comment pourrions-nous répondre à ces questions ? 

Vous évoluez dans votre temps linéaire. Donc, chaque pas en avant vous place dans une situation qui a changé. Vous expérimentez des situations que vous n’avez jamais vécues auparavant – même dans vos vies dites antérieures. Il y a plein de nouveaux potentiels et ils changent sans cesse. Les changements que vous espérez ne se réaliseront peut-être pas, mais d’autres changements  »sensas », non prévus ou inespérés se réaliseront peut-être. Puisque votre prise de conscience s’améliore, les potentiels changent. 

1 blog chez francesca

N’est-ce pas magnifique ?

Cependant, je peux vous parler de ce qui s’est passé sur d’autres planètes qui ont déjà vécu ce que vous expérimentez actuellement.  Vous étiez là ! 

Votre Akash dit :  »Ah ! Je suis une Âme qui a déjà vécu cette ou ces expériences. »  Vous commencez à accéder à vos archives Akashiques, mais ce n’est pas encore clair » comme de l’eau de roche », pour ainsi dire. L’humanité est prête pour un changement majeur, sur votre chère Terre-mère ! 

Comment vous joindre à cette énergie ? 
Regardons des manières de procéder. 

Voici quelques suggestions.
 

Cinq Concepts

Je vais vous parler de cinq concepts qui sont un peu difficiles à intégrer et ancrer. 
Ce n’est pas une liste à suivre ni un ordre du jour. Toutefois, ils font partie des premiers pas d’un enfant qui apprend à marcher.

Le premier : Prendre conscience des Changements Énergétiques !

Vous croyez fermement à la gravité, même si vous ne l’avez jamais vue. 
Elle a toujours été là, invisible. Vous n’y pensez même pas, tellement elle est évidente. 
C’est de la routine. Quand vous étiez enfant, vous avez peut-être cru à la fée des dents et au père Noël. C’étaient des croyances, invisibles, mais la gravité est invisible et réelle. 
C’est une prise de conscience, au lieu d’une croyance.  Les croyances sont hypothétiques. 
Parfois elles sont réelles et parfois elles ne le sont pas.

Nous vous disons que l’énergie dans laquelle vous fonctionnez actuellement est très différente de celle que vous avez connue.  Est-ce une prise de conscience ou une croyance ? 

À vous de choisir. Avec le temps, la prise de conscience de cette énergie nouvelle deviendra aussi  »normale » que la gravité.  L’ancienne énergie ne reviendra plus jamais. Tout cela fait partie du nouveau plan.

Chers Êtres Humains, si vous ne prenez pas conscience de la réalité de ce grand changement et de la nouvelle énergie, vous ne serez pas en mesure de faire quoi que ce soit d’autre. Il faut toujours commencer par le premier des cinq concepts. Ce changement est dynamique. Lorsque vous lisez une nouveau livre, vous effectuez un changement chaque fois que vous tournez la page. Vous pouvez faire un pas en arrière, afin d’éclaircir un point, mais le changement se poursuit, car vous revenez à la page où vous étiez rendus. 

Le deuxième : Accepter le Changement ! 

Après avoir pris conscience du grand changement, il faut accepter de vivre et expérimenter les changements qui vont se présenter à vous. Parfois, vous avez un pot de changement dans les mains, mais vous n’osez pas l’ouvrir, de peur que des choses changent votre train-train quotidien. Vous voulez du changement sans vraiment changer. 
Les changements qui se présentent ne vont peut-être pas dans la direction que vous aviez prévue. Si c’est le cas, quelle est votre attitude ?

Est-ce que cela vous incite à découvrir un monde inconnu, ou est-ce que cela crée de la peur ? – Si un enfant ne s’aventurait pas en terrain inconnu, d’une manière audacieuse, sans être téméraire, comment deviendrait-il mature ? - Il doit éventuellement sortir de son carré de sable ou de sa maison de poupées, n’est-ce pas ? 

Vous n’avez pas besoin de commencer par un changement radical. Petit à petit, l’oiseau fait son nid, selon l’un de vos adages populaires. Avez-vous peur de construire un nouveau nid qui serait peut-être adapté à la nouvelle énergie et au grand changement ? Qui sait, votre vie quotidienne ressemblerait peut-être à une sorte de  »mini paradis terrestre »? 

Qu’avez-vous à perdre ? 
Tenter l’expérience ou rester comme avant ?

Regardez la numérologie de ces choses. Le 1 est toujours un nouveau départ, c’est facile. 
Le 2 traite souvent de la dualité et celle-ci est souvent la peur du changement. Vous ne voulez pas que le centre de votre réalité se déplace trop, n’est-ce pas ? C’est souvent une question de survie entre la lumière et l’obscurité. Vous avez appris à vivre dans la dualité ombre/lumière, et vous tolérez cette situation. Oui mais… 
Voilà que l’Esprit arrive, et il vous pousse un peu vers la possibilité d’avoir plus de lumière. 
Ceci réduira l’obscurité, dans vos vies. Beaucoup de choses vont commencer à changer. 

Qu’allez-vous choisir ? 
Prise de conscience ou croyance ? 
Acceptation ou refus ? 

La prise de conscience et l’acceptation du changement sont les deux premiers concepts.
De notre côté du voile, nous vous regardons et nous voyons que tout ce que vous vivez vous porte à laisser aller des vieilles habitudes. Après tout, elles ne sont que des habitudes. 
Imaginez une personne qui peut voler comme un oiseau, mais elle préfère marcher tout le temps. Elle aimerait bien s’envoler, mais elle n’ose pas prendre ce risque. L’oiseau n’est pas toujours en vol, mais il le fait chaque fois où c’est nécessaire.

Le troisième : Avoir de la Compassion ! 

Les trois derniers concepts sont plus terre-à-terre, moins ésotériques, mais ils sont difficiles à appliquer… Partout, toujours, en tous lieux et en toutes circonstances. Si vous choisissez de prendre conscience et de permettre, vous ferez un pas de géant. Nous allons vous parler de « la tolérance ou de la compassion », selon votre choix des expressions ou des mots .

Est-ce que  »Être et permettre » s’applique seulement à vous ? 

Si non, permettez-vous que les autres fassent la même chose. 
Si vos vérités individuelles sont totalement différentes de celles d’un autre Être Humain, allez-vous lui permettre d’Être, sans  »réagir » ?

Imaginez que vous roulez en auto et qu’un automobiliste vous coupe le chemin ! 
En outre, il vous klaxonne, agit comme un idiot et crie en votre direction. Comment vous sentiriez-vous ? Serait-il possible de rester compatissant, dans un tel scénario ? 
La réponse est, oui ! Tout d’abord, ne permettez pas que la colère, la frustration et la peur bloquent votre intelligence innée. Est-ce qu’il y a une loi universelle qui dit que vous devez immédiatement vous mettre en colère ?

Qui sait, votre attitude compatissante, non agressive, va peut-être désarmer cette personne, car vous ne répondez pas à l’épée par l’épée. Imaginez que ce cher Être Humain vit actuellement dans une situation infernale. Si vous ralentissez et lui donnez plus d’espace pour circuler, afin qu’il puisse reprendre le contrôle de soi, en plus de votre attitude non agressive, aurez-vous l’impression de vous soumettre à un tyran ? Aurait-il l’impression que vous êtes une personne froussarde, une  »mitaine pas de pouce » ? Vous aurez peut-être apporté un baume divin, dans la vie de cette personne. 

Que préférez-vous, vivre ce qu’il vit ou être une personne compatissante ?
Dans vos vies quotidiennes, vous vivez des situations blessantes, avec votre famille, votre parenté, vos amies et amis, et même avec des étrangers. Si je vous dis que ces personnes vivent à peu près la même chose que vous, d’une manière différente, selon leurs vérités individuelles, me croirez-vous ? Cela fait  »naturellement » partie de vos rôles d’Êtres Humains – pour ainsi dire ! Si la compassion était ajoutée à chacune de ces situations, de part et d’autre, que se passerait-il ? Est-ce que les relations humaines dites  »naturelles » seraient améliorées ?  

N’oubliez pas que les jours où vous serez dans une situation abracadabrante, les autres devront saupoudrer de la compassion et vice-versa ! 

Dans une situation où règne la compassion, les blessures profondes sont éliminées, car vous dites :  »Ah ! Maintenant je comprends, au lieu de « Ah, je pensais que… » ! » Je  »pense » que je n’ai pas besoin de vous faire un dessin de ce que je veux dire, n’est-ce pas ? L’action de compassion provient d’un cœur aimant et tolérant. 

C’est la force de la sagesse. Maintenant, certains d’entre vous ont besoin d’entendre ceci :  »La compassion n’est pas de la faiblesse ! » Les maîtres qui ont marché sur cette planète étaient compatissants. Ils diffusaient de la compassion. La compassion est la force. 
Est-ce que ces maîtres ont eu des maladies et des accidents ? La compassion crée la synchronicité qui fait que vous êtes toujours au bon endroit et au bon moment. Si je vous dis que la chance et le hasard n’existent pas, mais que la synchronicité existe, me croirez-vous ? Vous pouvez contrôler votre réalité.

C’est une belle option, n’est-ce pas ? 
Lorsque vous cheminez dans la compassion, tout change. En numérologie, le 3 est un catalyseur ou un activateur. Si nous y ajoutons la compassion, nous aurons des situations agréables, au lieu des dites malchances. Votre entourage aimera votre présence. C’était le numéro trois. 

Le quatrième : Voir et accepter votre Divinité Intérieure ! 

Parlons de la vision ou perception de l’esprit, de ce que vous appelez dieu. Est-il possible de voir dieu en tout choses, visibles et invisibles, même dans l’obscurité ? La compassion est une chose, mais la vision spirituelle vous fait voir la source créatrice en toutes choses, incluant les Êtres Humains – évidemment !  L’Être Humain qui vous a coupé la route a aussi une  »divinité intérieure ». 

La compassion, jumelée à votre vision spirituelle vous ferait dire : « Cet Être Humain n’a pas encore pris conscience du fait qu’il est divin, qu’il a une divinité intérieure. » Est-ce possible ? Si oui, que choisissez-vous ? Vous pourriez devenir comme les maîtres qui ont marché sur votre chère Terre-mère.Ces concepts ne se réaliseront pas instantanément. 
Il faudra du temps et de la pratique. Il faut commencer par le premier pas, c’est-à-dire, accepter le fait que votre vie quotidienne va changer, au fur et à mesure de votre progression. 

Ne vous laissez pas décourager par quelques faux pas et frustrations, car cela fait partie de l’apprentissage. Vous ne faites pas d’erreur, vous apprenez. Lors de ces contretemps, s’il vous plaît, n’allez surtout pas vous sous-estimer ! Un jour viendra où vous verrez la lumière divine partout où votre regard se portera. Votre perception sera totalement différente. 
Vous serez portés à faire une accolade chaleureuse aux Êtres Humains, aux arbres, etc. 
Est-ce trop étrange pour vous ? 

Pourquoi ne pas commencer par voir la beauté en tout ce qui est, au lieu du jugement et de la critique ? La plus grande force que vous pouvez avoir, à titre d’Être Humain, est de voir Dieu chez les autres. L’impression de faire partie de ce merveilleux système d’amour inconditionnel vous submergera parfois dans la joie et l’allégresse. C’est très différent de ce que vous avez appris et vécu. 

Le cinquième : Savoir attendre la Synchronicité ! 

En numérologie, le 5 signifie le Changement. 
C’est l’attribut le plus difficile, car il exige de la patience. 
Les Êtres Humains veulent que tout ce qu’ils espèrent se réalise immédiatement. 
Je connais les attitudes innées des humains. 
Nous en avons souvent parlé. 
L’enfant à toute la vie devant lui, mais il court sans cesse. 

Bref, je vous dis que vous devrez souvent  »prendre le temps de prendre le temps » ! 
Permettez que la synchronicité agisse, car il y a des choses qui doivent changer, avant que vos souhaits puissent se réaliser. Détendez-vous, relaxez ! Ces choses qui doivent changer, celles que vous pensez n’avoir aucun contrôle sur elles, seront changées par les potentiels que vous avez créés avec votre synchronicité.  Vous devrez porter attention aux sentiments de frustration et à la colère. La patience sera de mise. 

Il y a des années et des années, quand j’ai commencé à discuter avec mon partenaire, nous avons parlé du billet de train que vous avez mérité et payé, mais, au lieu d’attendre paisiblement à la gare, vous êtes debout sur les rails du chemin de fer et un peu impatients. 
Le train s’en vient, mais vous ne savez pas à quel moment précis il entrera en gare. Tout vient à point à qui sait attendre – selon l’un de vos proverbes. La patience spirituelle ou métaphysique est en or.  

Ces cinq concepts sont nécessaires, si vous voulez continuer votre progression, mais ils doivent être créés ou complétés, selon ce que vous avez déjà acquis. Vous n’êtes pas nés avec ces cinq concepts  »en poche », pour ainsi dire. Ils ne sont pas faciles, mais réalisables !

Commencez par réaliser le premier. Ensuite, passez aux quatre autres, selon la synchronicité. Ne vous concentrez pas sur l’un de ces quatre concepts en particulier. Observez et prenez conscience de votre progression. Ne vous en faites pas si d’autres semblent progresser plus rapidement que vous. Ils ont peut-être osé explorer plus loin dans leurs vies dites antérieures. Chacun de vous est unique. Ne vous comparez pas aux autres, et ne vous sous-estimez pas.

Vous avez tendance à vous rassembler et à homogénéiser le tout dans une liste. Ensuite, si vous ne fonctionnez pas selon cette liste, vous n’êtes pas dans le bon chemin. Vous ne pouvez pas procéder de cette manière avec ces cinq concepts, car vous êtes des âmes individuelles. Il faudrait une liste différente pour chaque âme individuelle, ce qui est  »scientifiquement impossible », selon l’un de vos dictons.

Saviez-vous que ce que vous avez fait lors de votre dernière dite réincarnation a un impact sur votre incarnation actuelle ? Tout ceci aura un rapport avec ces cinq concepts. La synchronicité ne peut pas mentir. Si vous avez l’impression de faire du rattrapage, ne vous en faites pas, car vous vous êtes probablement amusés comme des enfants, pendant que d’autres travaillent d’arrache-pied. Bref, procédez selon votre rythme individuel, sans vous comparer aux autres. Je répète que vous êtes prêts pour ces cinq concepts, car vous avez réalisé ce grand changement, et ceci a apporté de nouvelles énergies, de nouveaux potentiels.  Votre Divinité intérieure ou votre Esprit est la Source créatrice, que vous me croyiez ou non. Ce n’est que le début d’une aventure incroyable et bien méritée. Et voilà !

Nous sommes en amour avec l’humanité, car nous avons vu ce que vous avez fait et ce que vous faites encore !

Kryeon

Channelling présenté à Alberta, Canada, le 7 février 2016 – http://www.kryon.com/CHAN2016/k_channel16_red-deer-16.html
Interprétation et traduction québécoise de ; JM Site : http://kryeon.forumactif.com/forum.htm

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

 

BIEN COMMUNIQUER AVEC L’UNIVERS

 

Si j’avais à vous révéler l’un des plus importants aspects de la façon dont travaillent pour vous ceux de l’autre côté du voile, je dirais qu’ils travaillent littéralement. Plusieurs croyants éclairés pensent encore que l’univers est une sorte de Père Noël spirituel qui sait s’ils sont endormis ou éveillés, ou encore s’ils sont sages ou non, et que tout ce qu’ils ont à faire est d’être là et que les choses leur tomberont du ciel sur la tête. En fait, il y a une part de vérité dans cela. Si vous suivez votre voie, vous profiterez effectivement d’opportunités qui vous permettront de progresser. Il y a cependant beaucoup plus que cela.

CP132_dimension-omni-cosmique

L’univers considère que vous faites votre travail et que vous respectez les termes de votre contrat. Si, toutefois, il arrive que vous mouriez de faim au même moment, l’univers n’en n’est pas conscient. Rappelez-vous que vous êtes biologiques, en apprentissage, et que vous vivez culturellement comme dans un petit bocal à poissons rouges. L’univers doit être informé de ce dont vous avez besoin et cela se fait par la communication avec vos guides. Aussi bizarre que cela puisse paraître, vous devez demander tout ce qui n’est pas spirituel. L’univers connaît effectivement votre prochaine leçon karmique, l’épreuve que vous aurez à traverser ou la belle opportunité qui se présentera à vous, mais il doit être informé de ce dont vous avez besoin pour survivre dans votre milieu. En premier lieu, vous avez besoin de manger. Vous y arriverez en travaillant pour gagner de l’argent. Ne tracez pas de scénario spécial. Informez plutôt vos guides sur la façon dont cela fonctionne en général, là où vous êtes. Comment l’univers peut vous placer dans un endroit où vous pourrez travailler moins et gagner plus d’argent etc… Ne soyez pas trop précis sur les comment. Faites-leur savoir ce dont vous avez besoin, mais ne leur dites pas comment s’y prendre. Ils ont juste besoin que vous leur parliez.

Je conseille à ceux qui reçoivent leurs nouveaux guides de commencer à leur parler immédiatement. D’abord, si vous ne le faites pas, ils peuvent commencer à travailler très vitre en vous et vous aurez l’impression de ne plus être sur Terre ; Vous sentirez peut-être que l’énergie vous dépasse. Adoptez l’attitude selon laquelle vos guides ont besoin de savoir à quelle vitesse ils peuvent accomplir leur travail sur vos nouveaux implants.

Nous avons désormais l’autorisation de faire beaucoup plus avec cette part de nous-mêmes qui est le fragment de Dieu intrinsèquement puissant, et la seule façon de l’utiliser est par l’intermédiaire de nos guides. Nous sommes en ce moment empêchés de l’utiliser à sa pleine capacité par nous-mêmes à cause du karma humain associé à l’ancienne énergie. Cependant, avec la nouvelle énergie que la Terre accueille de plus en plus, nous pouvons neutraliser l’ancien karma  et cela permettra alors de devenir beaucoup plus puissants, d’aider les gens et de nous aider nous-mêmes.

Une bonne communication avec ses guides pourrait, en soi, constituer le sujet d’un vrai livre, puisque cela ne semble pas être un comportement humain ni habituel, ni intuitif.

Rappelez-vous, vos guides sont ici pour vous aider. Leur véritable mission est de vous aider à mettre au point la communication, de sorte que vous puissiez mieux passer au travers de vos interactions karmiques. Utilisez ce nouveau moyen amélioré.

L’aspect le plus important dans la communication avec vos guides est l’AMOUR. Vous serez incapables de communiquer sans lui. Aimez vos guides comme vous aimez Dieu. Aimez-vous comme vous chérissez la personne, l’animal ou l’entité sur terre qui vous tient le plus à cœur. Visualisez-vous dans leurs bras, chacun étreignant l’autre, puis engagez votre communication. Vous voulez des résultats ? Cela vous en donnera.

Extrait des enseignements de Kryeon sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/category/1-la-graduation-des-temps/

Message de Noël transmis par le Maître Christ’Al Chaya

 

 Terre

Bien-aimés de l’Un, je vous salue, voyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans les vibrations qui descendent, qui vous entourent, les vibrations de ma constellation d’Orion, d’où je suis, soyez accueillies, soyez entourées par la présence des douze Cristaux Maîtres d’An, d’où je suis. 

Je suis Christ’Al Chaya, maître d’enseignement et de rigueur. J’ai connu quelques incarnations sur Terre et aussi à l’intérieur de la Terre. Aujourd’hui j’évolue dans des sphères magnifiées, dans des sphères d’unité et à travers la trame énergétique de la 5ème dimension, je communique avec vous en empruntant ce canal pour vous préparer au processus d’ascension, pour vous apporter les libérations qui sont nécessaires à votre compréhension, pour vous aider à guérir, pour vous aider également à guérir votre planète, à redonner à cette Terre sa place, à faire de cette planète future une matrice d’harmonisation et de création pour des univers nouveaux, pour des humanités nouvelles. 

Chères âmes, dans quelques jours, vous allez fêter un événement : NOËL. Mais qu’en est-il exactement de cet événement. Ce n’est pas un hasard non plus que les traditions aient choisi cette date, car Noël, c’est avant tout un phénomène cosmique, un phénomène de la nature, un phénomène même kabbalistique et si vous regardez dans les traditions, le soleil parcourt les quatre points cardinaux qui correspondent, pour les occidentaux chrétiens, à quatre fêtes majeures : 

•Noël – le solstice d’hiver

•le printemps avec Pâques – l’équinoxe du printemps

•le solstice d’été avec la St Jean

•l’équinoxe d’automne avec la St Michel. 

Comme je vous l’ai dit, Noël est avant tout un événement qui se vit dans la nature, car à partir du 21 décembre, la nuit est la plus longue de l’année et dans les jours qui suivent le 21 décembre, petit à petit la lumière augmente, cela signifie, pour la nature, qu’il y a plus de chaleur, plus de lumière, plus de vie : la nature commence à se réveiller, autrement dit, le Principe Christique naît d’abord là, tout autour de vous, dans cette nature. 

Le Principe Christique est un principe d’éveil, d’amour, de vie et aujourd’hui vous devez intégrer, réaliser, ce principe d’unité. Symboliquement, le Principe Christique va naître le 24 décembre à minuit. 

Qu’en est-il là ? Les initiés, en général, se préparent à vivre cet événement majeur, cet évènement cosmique. Tous les ans, à la même époque, vous vivez Noël, tous les ans vous avez l’occasion d’activer ce Principe Christique en vous. 

Le faites-vous ? Le réalisez-vous ? Si ce n’est pas encore fait, il est temps de le réaliser. J’attire votre attention sur le fait que le tzolkin, calendrier maya, s’achèvait le 21 décembre 2012, autrement dit l’humanité qui suit ce calendrier, devait arriver à une humanité de Conscience Christique. Ce n’est pas le hasard si ce calendrier maya s’arrêtait précisément le 21.12.2012.

 

Alors aujourd’hui, que fêtent les humains de la Terre : ils fêtent Noël. Comment ? Dans les cabarets, certains, certes, n’est-il pas ? Dans les magasins. Comment savent-ils que c’est Noël ? Parce qu’ils voient des décorations ? Qu’est ce qu’ils fêtent ? Une fête historique, certes. Il y a + de 2.000 ans, un Etre, Jésus-Christ-Sananda est venu : c’était déjà un évènement majeur pour la Terre, pour l’humanité, mais humains de la Terre, avez-vous compris cette naissance ? L’avez-vous intégrée ? La vivez-vous ? La plupart disent : « ah oui, Christ est venu pour nous sauver, continuons donc à pécher ». 

Et puis, qu’est-ce que c’est Noël ? Les retrouvailles de famille autour d’une dinde sacrifiée dans des conversations de salon, c’est la réunion des familles karmiques avec toutes leurs lourdeurs et leurs pesanteurs pour la plupart, n’est-il pas ? Et puis, souvent il y a des excès alimentaires, parce que qu’il faut faire la fête : c’est Noël. Et puis ces excès font que le lendemain des fêtes, vous passez votre journée au lit, malades. Certes. 

Permettez-moi de vous le dire : la majeure partie de l’humanité passe à côté du vrai sens de Noël. Vous rendez-vous compte que toute la nature est déjà programmée pour vivre cet événement cosmique majeur. Le Christ, aujourd’hui, doit naître en vous, à l’intérieur de vous, ce principe d’amour qui vous aidera à aller vers la fraternité, à aller vers le rassemblement, à aller vers l’unité des races humaines. Tant qu’il n’y a pas d’unité, comment créerez-vous demain vos sociétés de 5ème dimension ? Tant que vous n’avez pas éveillé ce Principe Christique à l’intérieur de vous, comment créerez-vous vos sociétés de lumière ? 

Nous allons revenir un peu sur cet événement d’il y a 2.000 ans. Il y a 2.000 ans, si l’on suit les Evangiles – c’est notamment l’Evangile de St Luc qui vous parle de la naissance christique – il y avait là une femme et un homme : Marie et Joseph. Alors sachez que Marie et Joseph, ce n’était pas n’importe qui, c’étaient des initiés, ils étaient préparés, ils se sont purifiés pour recevoir l’incarnation du Christ. Certains disent « Dieu peut tout – il va n’importe où ». Eh non, il ne va pas n’importe où, il faut se préparer à le recevoir, il faut se préparer à recevoir l’énergie d’unité et ces deux Etres-là se sont préparés à recevoir, ce que vous appelez dans les traditions, l’Esprit Saint, le Feu Cosmique, la Présence I AM. Evidemment, rien n’est impossible pour le Très-Haut, alors pourquoi, tout simplement, n’a-t-on pas pris la matière, depuis l’éther, pour créer un corps ? Cela peut se produire : un Maître peut venir en se matérialisant directement, mais le corps qu’il utilise est un corps qui a une certaine densité assez fluide et qui ne tient que quelques heures, quelques jours, quelques mois, quelques années. 

Ainsi donc, il était nécessaire que le Corps Christique puisse prendre forme humaine. 

Si nous revenons un instant dans vos Ecritures Saintes, Marie a reçu la visite d’un Ange qui lui a annoncé qu’elle allait recevoir en son sein, l’Esprit Divin, le Christ, le Messie et immédiatement, les Ecritures disent qu’elle a accepté cela, puisqu’elle a dit « que ta volonté soit faite, je suis ton humble servante ». Marie est votre principe féminin à l’intérieur de vous, c’est votre cœur, c’est ce cœur-là, cette conscience, cette âme d’unité qui est capable d’accueillir l’Esprit Saint, la Présence I AM. 

Et puis, on parle de l’Immaculée Conception : qu’est-ce que cela signifie ? Oui, pour qu’une Energie Christique puisse prendre forme humaine, il faut que la conception soit immaculée sur tous les plans. Immaculée, cela signifie sans tache, sans bas instinct. Il y a des êtres qui sont vierges, mais pourtant ils ne sont pas vierges à l’intérieur, ils ont toutes sortes de basses fréquences, de basses pensées. De ce point de vue-là, Marie était vierge, certes, pure de corps, de cœur et d’esprit. 

Lorsqu’elle a annoncé cela à Joseph – en tout cas ce que disent les Ecritures, dans vos bibles humaines terrestres – celui-ci a eu du mal à l’accepter. Lorsqu’il est allé voir son supérieur, son chef spirituel et qu’il lui a raconté la chose, on lui a même conseillé de répudier Marie, n’est-il pas ? Il a été tourmenté par cela. 

Joseph représente, comprenez bien, votre côté masculin, l’intellect et si l’intellect, le concret, le raisonné, n’est pas maîtrisé, c’est l’ego qui peut prendre le dessus, c’est le contrôle, c’est « je ne veux pas accepter, cela ne se peut pas ». Et puis lui-même a reçu la visite d’un Ange lors de ses rêves qui l’a calmé, qui l’a réaligné et le principe masculin réaligné est la sagesse, est l’acceptation de ses propres limites pour devenir un Etre illimité au service du Plan. 

Ainsi Marie et Joseph sont la représentation de vos principes féminin et masculin qui doivent s’unir et de cette union sacrée va naître, à l’intérieur de vous, l’enfant attendu, l’enfant chéri, l’enfant Christ, la vérité, celui qui apportera la paix, celui qui élèvera les nations, celui qui ouvrira les portes de Shamballa, celui qui apportera l’émergence de la conscience nouvelle, d’une Terre plus fraternelle qui permettra la concrétisation du Plan de Shamballa. 

Mais comme je vous l’ai dit, la naissance du Christ n’est pas historique, il vous appartient à vous, d’éveiller votre Christ intérieur, de vous aligner, d’épouser, d’unir votre féminin et votre masculin pour vous mettre au service du Plan Divin. 

Et puis, à cette époque, il y eut un édit de César Auguste qui demanda un recensement et Jésus était là dans le ventre de Marie. Marie et Joseph, avec Jésus dans le ventre de Marie, sont partis vers Bethléem pour le recensement, mais surtout également pour répondre à une prophétie ancienne. 

Lorsqu’ils sont arrivés et avant même qu’ils n’arrivent, il y a déjà eu des signes cosmiques : il s’agissait d’une étoile dans le ciel. Ce n’était pas n’importe quoi, cette étoile. C’était donc déjà un événement astrologique important et certains seigneurs de l’Orient, certains grands rois, certains grands initiés, grands chefs spirituels – trois, parce qu’ils représentent la trinité des mondes, ceux que vous connaissez : les rois mages – ont suivi cette étoile. Eux-mêmes étaient initiés : ils savaient qu’un événement majeur devait se produire. 

En même temps, l’ombre œuvrait aussi, à savoir Hérode était au courant et se demandait pourquoi ces rois mages ne passaient pas le saluer, lui, le roi ! Et il demanda à ses sbires de faire suivre ces trois grands chefs spirituels pour savoir vers où ils se dirigeaient. 

Quand Joseph et Marie sont arrivés à Bethléem, que s’est-il donc passé ? Pas de place dans les hôtels vous disent les écritures. Tout le monde leur fermait la porte, alors que Marie devait faire naître l’enfant. Et les portes se refermaient. Cela signifie que le Christ qui n’était pas encore né mais qui était sur le point de naître, qui était en dedans, personne ne voulait l’accueillir. 

Vous, demain, quand vous serez à même de manifester votre état christique à travers vos choix, en refusant ce système de survie imposé par l’ombre, par les illuminatis, lorsque vous éveillerez ce Principe Christique et que vous vous rassemblerez, que vous créerez vos îlots de lumière, vos fraternités de lumière, le profane ne vous comprendra pas, il ne voudra pas vous ouvrir les portes, il vous traitera peut-être d’utopiste, de doux rêveur, quand vous parlerez d’ascension, d’alignement, quand vous direz « je suis un Christ et Christ est partout », on vous rira au nez. La plupart des humains ne se sont pas préparés à cet événement majeur, ne se sont pas préparés au changement de conscience. 

Et Marie et Joseph sont allés dans une crèche. Qu’est-ce qu’une crèche ? Bien sûr, dans les apparences, cela symbolise un état de pauvreté, donc d’humilité, certes, mais c’est bien au-delà. Une crèche qui était entourée d’un âne et d’un bœuf. Pourquoi un âne et un bœuf ? Pourquoi pas un chien, pourquoi pas un chat, pourquoi pas un cochon, pourquoi ces deux animaux sont-ils là ? ces deux animaux que vous représentez toujours dans vos crèches aujourd’hui. 

Sachez tout d’abord que la crèche c’est la grotte intérieure, c’est la matrice des mondes, c’est ce qui est à l’intérieur de vous, ça signifie que Christ doit d’abord naître à l’intérieur de vous-même. Le bœuf, dans les traditions anciennes, était représenté par le taureau Apis, en ancienne Egypte, il symbolise Vénus, la fertilité, la fécondité, la force sexuelle aussi, mais également les sens et vous avez cinq sens : l’ouïe, l’odorat, la vue, le toucher, le goût, ces cinq sens doivent être maîtrisés, purifiés. 

Et puis l’âne. Qu’est-ce que l’âne ? L’âne, dans les traditions anciennes, c’était tout simplement Saturne, l’homme ancien, c’est la personnalité humaine qui doit être maîtrisée, c’est l’ego. Quand ces deux aspects de l’âne et du bœuf sont maîtrisés, ils soufflent sur le petit Jésus, ils le réchauffent à travers leur museau, cela signifie qu’ils regardent le cœur de la crèche, le Cœur Christique et que la personnalité humaine maîtrisée et les cinq sens maîtrisés, se mettent au service du Cœur Christique, se mettent au service du Plan du Un, du plan d’unité, cela signifie aussi que la maîtrise s’acquiert à travers le souffle. Et rappelez-vous : vous respirez tous le même prana. 

La Source, l’Unité, Dieu, appelez comme vous voulez, a donné son souffle au premier homme, n’est-il pas ? Le souffle est donc sacré. 

Quant aux cinq sens, il est nécessaire que vous compreniez que la purification de ces sens est majeure dans le processus d’Ascension et dans l’éveil du Cœur Christique. 

Tout d’abord la vue : un événement, quel qu’il soit, est toujours neutre. La façon dont vous allez le regarder, va faire qu’il va devenir du karma négatif ou du karma positif, autrement dit, vous devez changer aujourd’hui vos regards, vous devez regarder au-delà des apparences, vous devez affiner vos regards, avoir du discernement dans vos choix, affiner vos regards en développant la compassion. 

1planètes

Vous avez aussi l’ouïe : je vous le dis souvent, lors des formations, vos oreilles ne sont pas des poubelles, vous devez apprendre à écouter les sons divins, vous devez aussi fermer vos oreilles aux critiques. Rappelez-vous : la critique vous divise, vous sépare, vous compare. Si vous êtes dans cela, vous perdez la maîtrise de votre bœuf et vous ne pouvez pas ouvrir votre Cœur Christique. 

Le goût : soyez vigilants par rapport à ce que vous ingérez et Noël n’est pas la fête de la ripaille, ce n’est pas la fête du sacrifice, vous devez apprendre à vous nourrir différemment, à vous nourrir en respectant la vie, en allant vers une nourriture plus vivante, car plus vous ingérez de la viande, plus vous participez à maintenir les conflits, les guerres et la pauvreté sur cette planète. Alors allez de plus en plus vers une nourriture vivante et végétarienne de préférence, cela purifiera votre corps et changera également vos odeurs. 

L’odorat : vous devez apprendre à sentir physiquement, mais aussi intérieurement, ce que vous vivez, ce qui se passe dans votre environnement, sentir, observer les signes qui arrivent sur votre planète. Plus vous vous libérerez, vous vous purifierez, plus vous dégagerez une odeur saine, sainte et les grands Maîtres ont toujours dégagé des odeurs de sainteté. Aujourd’hui, beaucoup d’êtres sont pollués, hybridifiés et ne dégagent plus de sainteté dans leur aura, dans ce qu’ils manifestent. 

Nous venons de parler du nez, nous avons vu le goût : apprenez à avoir une parole impeccable, le Verbe est la manifestation de Dieu, il est le principe même de JE SUIS et on n’utilise pas le nom de Dieu n’importe comment. Lorsque vous utilisez le Verbe, vous êtes dans un mouvement de création. Le Verbe, je vous le rappelle, pénètre l’éther et l’éther contient tous les éléments : le feu, l’air, l’eau, la terre. Ainsi donc, par le Verbe vous pouvez dysharmoniser votre environnement, le rendre toxique ou vous pouvez le rendre lumineux. Apprenez la maîtrise du Verbe et cessez de critiquer, de juger. Allez vers la purification de votre chakra laryngé par la pratique des noms divins. 

Et Noël, n’est-il pas une fête où l’on chante, où l’on se réjouit ? Ne chantez pas seulement pendant la période de Noël, apprenez à chanter, à réciter les noms divins, cela purifiera votre chakra de la gorge. 

Et le toucher, un autre sens. Lorsque vous touchez, vous imprégnez, vous émanez, vous irradiez ; si vous êtes reliés au Cœur Christique, votre main deviendra une main guérisseuse, une main de lumière, une main qui saura apaiser, réchauffer, qui saura être une « manne ». Comprenez cela, car CELA EST. 

Vous comprenez un peu mieux le symbole de la crèche ? Cette naissance doit d’abord avoir lieu à l’intérieur de vous. Et aujourd’hui plus que jamais, vous devez vivre cette naissance Christique, parce que demain, cette Conscience Christique qui sera née à l’intérieur de vous, devra irradier dans votre monde pour changer cette humanité, pour changer les réalités virtuelles de votre monde. Si cela ne se produit pas, je vous l’ai déjà dit : ou vous ascensionnez ou c’est la fin de votre race humaine, c’est aussi simple que cela. 

Alors le féminin et le masculin qui se marient, l’amour et la sagesse, font apparaître l’enfant, l’enfant qui est le principe de vérité, qui est la plénitude, qui est la source jaillissante : vous pourriez comparer l’Energie Christique à une source, une source intarissable qui coule, qui apporte la vie aux animaux, aux végétaux, aux humains, aujourd’hui la source vous dit : « soyez fraternels, soyez unis, rassemblez-vous, concrétisez le Plan du Un, apprenez à vous faire confiance et à avoir confiance entre vous, humains de la Terre ». Ce n’est pas forcément évident, car depuis des siècles vous avez été formatés par l’ombre qui vous a appris à contrôler, à vous méfier, à convoiter le territoire de votre voisin, l’ombre qui vous a appris à vous séparer de la Source, l’ombre qui vous dit : « restez des esclaves pour que nous, quelques poignées, nous restions au sommet de la pyramide ». 

Alors évidemment, le grand désordre a fait que le féminin et le masculin n’ont pas été respectés, l’amour et la sagesse ne se sont pas unis dans le cœur de l’homme, bien au contraire : vous avez donné priorité à « faire » – je fais, pour avoir – et puis votre « être », votre Présence JE SUIS, vous l’avez oublié. Et aujourd’hui on vous demande de réunir ces principes féminin et masculin dans votre cœur, on vous demande aussi de rétablir l’ordre et l’ordre c’est : le féminin d’abord et le masculin ensuite. C’est dedans, d’abord. C’est l’âme et le cœur qui doivent se préparer à recevoir l’Esprit Saint, l’Ame Universelle, le Principe JE SUIS. Et le masculin doit être dans l’acceptation totale pour mettre en mouvement les énergies qui concrétiseront le Plan, l’avènement de la nouvelle Terre, de la nouvelle Jérusalem, d’une nouvelle humanité. 

Et puis, revenons aussi aux trois rois mages : qui sont-ils ? Ces Etres étaient des grands chefs spirituels dans leur pays, ils venaient de l’Orient, de l’Inde, de l’Egypte, de l’Afrique, ils sont venus apporter une protection, ils sont venus reconnaître l’Enfant Roi et ils ont apporté, si vous vous souvenez bien, trois présents : la myrrhe, l’or et l’encens. Que cela signifie-t-il ? 

La myrrhe est précieuse, mais aussi amère, la myrrhe c’est le symbole de la purification. Purifiez vos bas instincts, purifiez l’ego. 

L’or, c’est la royauté, c’est la puissance, la souveraineté, car l’Enfant Christ est un Enfant Roi, il est roi sur lui-même, il a atteint la maîtrise, c’est tout l’inverse qui vous a été appris dans les sociétés de l’ombre : on vous a appris à vouloir être roi sur les autres, à prendre le pouvoir, mais le pouvoir christique est tout autre, c’est un pouvoir d’amour, c’est un pouvoir de maîtrise sur vous-même et l’or, c’est l’ouverture du Cœur Christique. 

L’encens, c’est la nourriture des Dieux ; comme je vous l’ai dit, un être sain et pur aura une odeur sainte. Dans vos églises, parfois les prêtres se promènent avec l’encensoir, précisément pour attirer les Chœurs Angéliques et non pas les basses entités. 

Ainsi donc, ces trois symboles rejoignent également les trois plans : un alignement du corps, du cœur et de l’esprit. Lorsque les rois mages sont repartis, ils n’ont pas emprunté le même chemin, cela signifie aussi que lorsque vous aurez éveillé votre Christ intérieur, votre chemin d’évolution va changer, vous aurez moins d’embûches, vous serez plus inspirés. 

Comme je vous l’ai dit, à cette époque l’ombre œuvrait toujours et Hérode a fait tuer des nouveaux-nés, vous le savez, parce que, disait-il, il ne peut y avoir deux rois et comme lui était « le roi de l’ombre », il ne pouvait accepter qu’un sauveur, que la vérité, que le chemin, que la liberté, pouvaient s’incarner et apporter la libération aux humains de la Terre. Mais Jésus, à cette époque, a été préservé et a été mis en sûreté en ancienne Egypte où il a reçu des initiations sacrées. 

Revenons un instant, si vous le voulez bien, à l’étoile. Alors certains vous diront que l’étoile, c’était une conjonction de planètes, certes, en tout cas cela a marqué un événement astrologique majeur. Je vous expliquerai deux sens de l’étoile. 

Tout d’abord l’étoile à cinq branches : tout initié, tout Etre Divin, qui a atteint son éveil Christique, sa Conscience Christique, a une étoile au-dessus de la tête, une étoile à cinq branches, parce que selon la loi de Thot « ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas » pour faire le Plan du Un. 

Cette étoile représente les cinq Principes Christiques : bonté, justice – justice parce que Christos est aussi Melchizédech – amour, sagesse et vérité. Et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas : l’homme représente lui-même un pentagramme vivant. 

Et puis, cette étoile était aussi l’Etoile Blanche de Sananda, sa merkaba, son vaisseau, sa présence qui irradiait sur le monde pour réunifier le monde et préparer l’événement majeur que vous allez vivre aujourd’hui : l’ascension de votre planète et d’une partie de l’humanité. Vous rendez-vous compte qu’il a fallu qu’un Etre s’incarne – il y a deux mille ans de cela – pour vous préparer le chemin, afin qu’aujourd’hui vous puissiez réaliser votre état christique. 

Si Jésus-Christ-Sananda n’était pas apparu il y a deux mille ans, aujourd’hui ce serait bien pire, vous auriez eu des futurs très sombres. Il a été là, précisément il y a deux mille ans de cela, pour préparer – et il l’a dit : ce que je ferai vous le ferez aussi et de bien plus grandes choses encore – aujourd’hui « Christ’all », « le Christ est partout » et vous êtes des cristaux, des « cristal », chacun de vous est un cristal appartenant au monde d’unité, au monde du Père, vous êtes les joyaux de la couronne, de Kether, vous êtes les en semenceurs du monde nouveau qui arrive. Alors il est temps d’éveiller votre Christ intérieur, il est temps de redonner l’ordre sur cette planète et je vous rappelle que l’ordre c’est d’abord intégrer votre Présence JE SUIS et ensuite concrétiser le Plan. 

Si demain vous voulez créer des unités de lumière, des îlots de lumière et que vous n’avez pas atteint cet état Christique, que vous n’avez pas créé l’îlot d’abord à l’intérieur de vous, si vous ne l’avez pas chéri comme une mère peut chérir son enfant, vos îlots ne prendront jamais vie, ne naîtront jamais. Même la nature vous montre que le féminin et le masculin sont « un » et que le féminin précède le masculin. Regardez un enfant : un enfant est d’abord nourri dans le ventre de sa mère, il est nourri par le sang, ensuite il vient au monde et il est nourri par le sein, le lait, le rouge du féminin et le blanc du masculin. Vous retrouvez l’unité de ces deux principes dans l’œuf : le rouge est devenu orangé et le « blanc de l’œuf » est blanc. 

Vous portez, dans votre sang, des globules blancs, des globules rouges, autrement dit l’ère qui arrive est sous les auspices du Maître St Germain, du 7ème Rayon Améthystos, le Rayon Violet et qu’est-ce que le violet, si ce n’est l’union du rouge et du bleu, du masculin et du féminin. 

Vous devez arriver aujourd’hui à cette unité : plus il y a d’êtres qui vont éveiller leur Principe Christique, plus les forces de l’ombre perdront leur pouvoir et devront sortir de l’orbite de cette planète. 

Rappelez-vous les Anges qui sont apparus aux bergers pour leur annoncer que le sauveur était né. Qu’ont-ils dit ? « Gloire aux cieux, au Père et paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté » Celui qui éveille son Principe Christique devient un instrument de paix pour le monde, un ensemenceur des races nouvelles. Il y aura un nouvel Adam et une nouvelle Eve et toutes les formes d’implantations, de conditionnements, vont être levées. 

Il est nécessaire d’instaurer la paix sur cette planète, car certains utilisent des foyers hostiles, maintiennent les colères, les guerres, pour mieux asseoir leur pouvoir et leur pouvoir est destructeur pour votre planète, destructeur pour votre humanité. Et cette incompréhension, ce non-respect du Principe Christique, s’est manifesté jusque dans votre technologie. Comme je vous le dis souvent à ceux qui m’écoutent, qui suivent mes enseignements : « le dernier crime de l’homme est la fission de l’atome ». Quand vous créez de la lumière à travers le nucléaire, à travers la fission de l’atome, vous êtes dans une fausse lumière, cela montre qu’il y a une fracture à l’intérieur de vous et Noël doit vous initier, doit vous rappeler chaque année qu’il est grand temps de réunir vos deux principes, de vous purifier, d’être amour, d’être une véritable lumière pour ce monde et pour les unités et les mondes futurs. 

Et chères âmes, je conclurai en vous disant, en vous souhaitant, d’être roi sur vous-même, d’aller vers la maîtrise et de lâcher le contrôle. Je vous dirai aussi de rétablir l’ordre à l’intérieur de vous, tout comme à l’extérieur et d’apporter la possibilité à ce monde de concrétiser le plan d’unité et de fraternité. 

Je vous souhaite, pour ce Noël, d’intégrer le Principe Christique sur les trois plans : 8-8-8. Je vous souhaite également d’accueillir, en conscience, la Présence I AM. Réjouissez-vous à Noël, certes, mais avec modération. Pensez au véritable symbole de cette fête, car si elle n’éveille pas en vous le Christ intérieur, pourquoi donc fêter Noël ? A quoi aura servi la naissance de Jésus-Christ-Sananda si vous n’honorez pas sa venue en éveillant votre Christ intérieur ? 

« ELI ELI ELI LAMA SABAC TANI » a-t-il dit sur la croix et vous savez que ce n’est pas « Dieu pourquoi m’as-tu abandonné », mais « Dieu tu m’as maintenant glorifié ». Cela peut aussi signifier en ancienne langue maya « mes plaies resteront ouvertes tant que l’on calomniera et falsifiera mon enseignement ». D’une certaine façon, si vous n’honorez pas ce pour quoi il est venu, en éveillant votre Christ intérieur, vous participerez à maintenir sa plaie ouverte, à maintenir la dissolution sur cette planète, la fracture. 

OLD_TitreCC

Du plan où je suis et en toute humilité, de ma présence, je vous demande donc d’éveiller en vous ce Christ, d’être transparents comme du pur cristal, d’être alignés, d’être en lien en haut et en bas, d’être le pentagramme vivant. 

Si certains le souhaitent, je veux bien répondre à quelques questions, bien que cela me semble inutile aujourd’hui, mais si toutefois il y avait des questions autour de Noël, autour de votre ascension, je veux bien y répondre. 

Peux-tu nous apporter plus de précisions sur le code 8 8 8. Par ailleurs, quand ce code a-t-il été donné ? 

Si vous regardez dans la suite de Fibonacchi, les mathématiques sacrées, je l’ai souvent expliqué : le 1 qui se reflète dans le 1 fait apparaître le 2, le 3, le 5 et le 8 : le 8, c’est la force, c’est l’alpha et l’oméga, c’est le Principe Christique par excellence, c’est le principe de la maîtrise, c’est le 8 sur les trois plans : corps, cœur, esprit, c’est le Code Christique. Vous pouvez l’invoquer lorsque vous vous enracinez, vous pouvez l’invoquer lorsque vous activez votre Fleur de Vie Dorée, mais quand vous activez des codes, vous devez évidemment être conscients de l’importance de ces codes, de leur signification, autrement cela n’aurait aucun intérêt en disant « 8 » sans prendre conscience de sa signification, vous passeriez à côté de l’essentiel. 

Je rajouterai que ce code est de tout temps. 

Le 21, c’est la fête des lumières. Y a-t-il une relation avec la fête des lumières, Hanouka et Noël ? 

La fête de Hanouka, la fête des miracles, la fête des lumières : c’est le 21 et vous observez bien dans le 21, le 2 qui précède le 1 et le 21, c’est le monde, c’est le monde unifié, c’est le monde Christique tel qu’il apparaîtra. 

Soyez remerciés, soyez profondément remerciés et guidés sur votre chemin d’évolution. Nourrissez ce jour de Noël, cette nuit, cette veillée de Noël, le 24, que vous vivrez, nourrissez cette nuit de pensées et de lumière. Faites des chants sacrés, réunissez-vous entre frères et sœurs de cœur et des étoiles. Que l’énergie ne soit pas une énergie gaspillée mais une énergie consacrée au Plan du Un. 

Chères âmes, soyez purifiées, soyez bénies et à très bientôt. 

Christ’Al Chaya 

OM SHANTI CHAYA : Cliquez ici pour accéder à l’espace d’étude des lettres mensuelles réservé aux abonnés

 

OLLIE, LE GARCON INTERROMPU

 

Enfant-indigoLorsque les enfants sont obligés d’accepter plus de responsabilités qu’ils ne le devraient en bas âge, leur développement spirituel est perturbé. Un adulte qui a l’impression de n’avoir jamais eu d’enfance peut se sentir amer ou rancunier envers ses parents ou envers la vie. Nous souffrons profondément lorsqu’on nous prive de ces précieuses années où nous sommes censés vivre en imagination, entre la fantaisie et la réalité.

Des tribus Amérindiennes, comme les Hopis, croient qu’il faut sept ans à un esprit pour s’incarner pleinement sur le plan physique. Le garçon demeure alors sous la surveillance et les soins de ses esprits protecteurs qui, en suite, confient la charge première de son imagination aux parents. Les contes de fée, les récits folkloriques et les traditions autour  du Père Noël, du Lapin de Pâques et de la Fée des Dents sont destinés à préserver le sentiment d’émerveillement chez l’enfant. Sans ce rapport au fantastique, il est difficile d’envisager la magie, les espoirs et les rêves.

A six ans, en rentrant de sa classe de première année, Ollie découvrit que sa mère était partie pour toujours. Même le père d’Ollie était sous le choc, car sa femme n’avait jamais donné signe d’un tel malheur. Soudain, Ollie fut chargé d’aider son père à s’occuper de ses sœurs, des jumelles de quatre ans. Au lieu d’aller s’amuser avec ses amis après l’école, Ollie devait colorier ou jouer avec ses sœurs, en remplacement d’une gardienne. Avec les années, ses responsabilités domestiques augmentèrent. Dès l’âge de 10 ans, il préparait les repas, nettoyait la maison et faisait la lessive.

« Mon père faisait de son mieux dans les circonstances, dit Ollie. Il revenait directement à la maison après le travail et tentait de passer le plus de temps possible avec nous ; Mais il était fatigué et assumait sa part de l’entretien. Parfois, il me servait cette rengaine : « Il faut que tu sois l’homme de la maison », puis s’excusait du fait que les choses ne pouvaient être différentes. Mais e détestais profondément chacun de ces instants. Je ne pouvais pas jouer au baseball, l’été, ni pratiquer d’autres sports durant l’année scolaire, car je n’étais pas certain de pouvoir me rendre à l’entraînement ni à la joute. Je ne me rappelle même pas à quoi ressemblait mon enfance »….

L’enfance d’Ollie eut un profond effet sur sa vie professionnelle et personnelle. Son poste de vendeur de logiciels impliquait des déplacements occasionnels. « Un an après avoir accepté cet emploi, dit-il, j’ai commencé à ajouter, ici et là, une journée à mes voyages d’affaires, sans le dire à mon patron. J’avais l’impression de le mériter, car je consacrais beaucoup de temps à mon travail. Je n’en étais pas conscient à l’époque, mais je le faisais pour reprendre mon enfance. Je voulais « sortir et aller jouer » et c’est ainsi que je l’ai fait »….

Avec le temps, on découvrit l’habitude d’Ollie d’ajouter une « journée supplémentaire » et on le congédia. Il s’était marié à 22 ans, et, comme il se retrouvait en chômage à 28 ans, se femme devait faire vivre la famille : « Je lui ai dit que je trouverais sans difficulté un autre emploi, puisque tout, en ce monde, est relié aux ordinateurs. J’ai commencé à chercher un emploi quelques jours après avoir perdu le précédent, mais aucun ne me semblait convenable. Les semaines de chômage devinrent des mois, et ma femme se sentait de plus en plus déçue de mon attitude. Je crois qu’elle devinait que je ne voulais pas retourner au travail. J’aimais me faire entretenir. Je lui ai dit que je faisais de mon mieux, mais je n’essayais pas le moins du monde ».

La femme d’Ollie finit par lui présenter un ultimatum : « trouver un emploi ou déménager ». « C’était le genre d’ultimatum qui allait m’obliger à trouver un travail, que je le veuille ou non », dit-il. Ollie retourna travailler, une fois de plus dans la vente d’ordinateurs, mais l’ambition qu’il consacrait à son emploi précédent faisait maintenant place au ressentiment. « J’étais vexé de retourner au travail, d’être au travail et de revenir du travail. Je n’avais plus de liberté, et j’ai fini par sombrer dans une dépression nerveuse ».

Ollie entreprit une thérapie et, à l’aide de son conseiller, il commença à ressortir son Enfant Intérieur.

« J’ai découvert tellement de choses sur moi-même. Je savais que je regrettais mes jeunes années, mais je n’avais jamais imaginé à quel point j’étais dévoré par mon sentiment d’abandon. J’ai réalisé que ma psyché ordonnait ma vie autour du sentiment d’avoir été abandonné par ma mère et de l’obligation de la remplacer ; ironiquement, en tant qu’adulte, j’abandonnais mes responsabilités, comme l’avais fait ma mère. Je voulais maintenant vivre une partie de ce qu’aurait pu être ma jeunesse. Je me demandais si ma mère avait eu elle aussi une enfance ratée et nous avait laissés pour trouver cette part d’elle-même.

Quand j’y pense de ce point de vue, je ressens de la compassion pour elle, car je doute qu’elle ait jamais comprendre la source véritable de sa douleur. Mon Enfant Abandonné était si actif dans ma psyché qu’il ordonnait toute ma vie »….

 retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

JE SUIS AVEC VOUS – la NOEL

 

téléchargement (12)En cette heure où j’envoie mes mots à mon compagnon d’écriture, le soir tombe sur les monts et montagnes qui entourent sa demeure qu’il partage avec celle de son cœur, de son âme et de mon esprit. Mais depuis ce matin, la grisaille envahit le ciel alors qu’hier encore, jour de NOEL, un soleil resplendissant réjouissait son cœur.

Mais quel que soit le temps qu’il fait en cette période de fête, cela ne vos préoccupe guère, n’est-ce pas ? Sinon peut-être la crainte d’une mauvaise route qui risquerait de vous empêcher de rejoindre le lieu où l’on vous attend. Mais un ciel gris n’altère pas votre joie car vous allez vous retrouver en famille, entre amis, échanger des cadeaux, vous amuser, rire.

Vous m’en voyez heureux, mes Amis. Cependant, je profite de cette occasion pour vous dire qu’il serait bien que vous vous exprimiez dans cette joie plus souvent, au quotidien, quitte à en oublier les prétendus nuages qui obscurcissent votre existence personnelle. Car, sachez-le, la joie est une prière qui me touche particulièrement et à laquelle je réponds toujours : elle est ma nature. D’autre part, tout comme la tristesse génère la tristesse, la joie génère la joie. Alors, quoi qu’il se passe, que choisissez-vous ?

Vous fêtes cette période en souvenir de ma naissance entre un âne et un bœuf. Vous pensez que je suis venu au monde à cette époque où l’astre du jour e t le plus éloigné de vous et de la planète, où les nuits sont longues et froides, où dans vos contrés, la nature est endormie. Mais certains d’entre vous ne sont pas d’accord avec cette date définissant ma naissance. Beaucoup la situent plus volontiers en avril ou mai. A la vérité, une belle chaleur d’été a vu ma venue auprès de vous il y a un peu plus de deux mille de vos années. Mais qu’importe le jour et le mois exacts mes Amis. Car il est bon, non de me fêter, mais de fêter la vie et  surtout ce que je suis venu vous montrer alors, l’Amour, et cela chaque jour et chaque instant de votre vie. L’Amour, tel était mon message et mon parcours. Tel il est encore aujourd’hui, à travers quelques personnages inconnus de vous, issus de moi-même et évoluant de ci de là sur votre monde.

Je m’explique. Je suis présent, avec vous par l’esprit de Sananda et de la Création, mais je suis aussi avec vous physiquement. Et c’est bien parce que je suis ainsi présent que je comprends et connais ce que vous vivez. Peut-être que, toi, ma sœur qui te demande à quoi je ressemble, m’as-tu croisé il y a quelque temps au hasard d’une promenade, ou dans un magasin où tu t’activais pour tes achats de fin d’année. Et toi, mon frère, qui aimerait être un de mes disciples, peut-être m’as-tu rejeté alors qu je conversais avec toi au cours d’une réunion dans laquelle tu ne m’as pas reconnu. Pas reconnu parce que cela se passait dans ton siècle, parce que j’étais vêtu comme chacun de vous. Pas reconnu parce que je t’ai semblé être un homme ou une femme comme les autres. Pas reconnu parce que tu as une image de moi qui est celle de Celui qui est venu réveiller vos cœurs il y a deux mille ans sous le nom de Yéchoua : l’image d’un grand personnage aux cheveux longs, avec une robe de lin ceinte à la taille d’une simple corde. Et que sais-je encore.

Depuis le plan où je vous parle aujourd’hui, je ne suis pas ainsi. Dans celui où je vous accompagne dans l’incarnation, je suis comme chacun de vous. Mes Amis, je vous dis cela pour que, dorénavant, vous portiez un regard quelque peu différent sur ce qui vous entoure, sur les êtres que vous croisez. Un regard ouvert sur l’émerveillement, dans l’attente d’une surprise qui n’attend que votre ouverture et votre lâcher prise pour vous enchanter. Car, sachez-le, tous les Maîtres sont parmi vous. Aucun ne vous a abandonné, jamais. Ni le groupe de mes disciples connus, ni celui de ceux que vous ignorez, ni les prophètes, et pas davantage tous les envoyés de l’esprit qui ont laissé une marque dans l’histoire du cheminement de vos âmes sur cette planète.

Je suis, nous sommes avec vous, là, maintenant. Mais discrets pour que vous ne soyez pas tentés de suivre l’un d’entre nous en oubliant une fois de plus Qui vous êtes vraiment. Car, mes Amis, le seul maître que vous devez suivre en cette période ascensionnelle, c’est vous-même, celui que chacun de vous est. Nous partageons et expérimentons vos joies comme vos peines. Nous sommes là pour vous enrichir de la lumière du Créateur afin de vous aider et vous porter dans le retour vers la Maison. Nous sommes avec vous car nous sommes multidimensionnels, comme chacun de vous.  Je suis dans l’Incréé, dans la sixième dimension aussi, mais également dans la troisième/quatrième. Ne vous ai-je pas dit, autrefois, que j’étais un avec le Père ?

Mes Amis, je vous accompagne ici et maintenant. Donc, attendez-vous à me croiser, un jour ou l’autre, si ce n’est déjà fait.  Mais ne cherchez pas à provoquer ma venue. Seul sera conscient d e notre rencontre et en vivra la profondeur celle ou celui qui se considère semblable à Ce que je suis, ni plus, ni moins.

Je suis l’Amour. Qu’es-tu, toi qui me lis ?

Alors, sois-le maintenant.

Extrait de ADONAI transmis par Hilaïhi 2012- - recopié par Francesca  aux Editions HELIOS

 

Les 4 Archanges des saisons ; message Esséniens

ArchangeRaphaelDepuis la nuit des temps, les Esséniens connaissent le secret des saisons et des cycles de l’année. Pour eux, chaque saison est une énergie, une manifestation du Divin. A travers le printemps par exemple, Dieu parle à l’homme de renaissance, de rajeunissement, de jaillissement de vie. Au contact de la nature, l’homme peut s’imprégner de ce message, de ces énergies, et les intégrer dans sa vie intérieure. Chaque saison est porteuse d’un message, d’une parole d’éveil. Ces quatre saisons sont liées aux quatre éléments qui constituent la nature.

Ces quatre éléments sont eux-mêmes liés à quatre intelligences divines que les Esséniens appellent « Archanges ». Ces intelligences sont les gardiennes du message que Dieu a caché dans chaque élément. Elles peuvent nous guider vers une compréhension plus grande de la nature et du monde qui nous entourent, et vers notre propre nature intérieure.

Les 4 Archanges et les saisons

Les solstices et équinoxes sont des portes vibratoires. Lors de chacun d’eux, l’énergie maximale de l’Archange peut se manifester : Raphaël au printemps (l’Air), Ouriel en été (la Terre), Michaël à l’automne (le Feu), Gabriel en hiver (l’Eau).

Pour appeler et recevoir ces fantastiques énergies, les Esséniens s’assemblent quatre fois par an pour célébrer l’Archange de la saison et de l’élément. Au moins deux rassemblements mondiaux ont lieu : l’un en Europe, l’autre au Québec. Cette rencontre dure quatre jours, durant lesquels l’Archange est invoqué dans un temple qui lui est consacré.

 

dessins-des-saisons-archanges

C’est grâce à ce travail continu que l’Archange peut descendre au milieu des Esséniens et délivrer ses messages. Ce sont des moments magiques et inoubliables, d’une intensité hors du commun. Ces messages, appelés « Psaumes », constituent le nouvel Evangile essénien. Lors de chaque célébration, plus de 24 messages sont ainsi donnés.

Entrer dans le printemps intérieur : célébrer l’Archange Raphaël

A l’équinoxe de printemps, les Esséniens célèbrent la grande fête de l’esprit du printemps, du Dieu du printemps : l’Archange Raphaël. Il est l’Esprit divin qui règne dans l’air et appelle tous les êtres à la vie, au réveil, au renouveau. Il est le souffle du printemps, porteur d’une énergie de renaissance et de floraison. Beaucoup ont parlé de l’ouverture des chakras, mais entrer dans l’énergie du printemps intérieur est beaucoup plus simple et accessible. C’est une force d’amour qui emplit l’air et qui peut être captée. La résurrection est là, sous nos yeux : la sève monte dans les arbres. Pendant ce temps, que faisons-nous ? Sommes-nous conscients et ouverts pour laisser cet appel du printemps résonner en nos vies ? Entrons-nous dans la nouvelle vie ? Prenons-nous un nouveau départ ?

Tel est le véritable enjeu du printemps : un éveil intérieur global, l’entrée dans le nouveau, la floraison intérieure. Cela est difficile mais l’Archange Raphaël peut nous aider si nous nous ouvrons à son énergie divine, lui qui donne aux perce-neige la force de traverser la croûte de glace pour fleurir. En nous unissant à lui, nul doute que nous trouverons la force et l’enthousiasme nécessaires à ce processus d’éveil.

Entrer dans la Terre de Lumière : célébrer l’Archange Ouriel

Le solstice d’été a toujours été célébré comme une période de joie sacrée, d’extase et de communion avec le Tout. En union avec la nature, l’âme atteint son maximum d’ouverture et d’expansion jusqu’à toucher les étoiles. C’est le temps où le soleil est à son zénith, et plus aucune ombre ne peut masquer quoi que ce soit. L’Archange Ouriel est la présence divine la plus proche de la réalité terrestre. Il est l’aboutissement de tout ce qui a été planté et cultivé. Il révèle définitivement ce qui est. La joie que l’on peut ressentir en été est, soit pleine de vie et de force vers le Divin, soit une flamme vide qui s’éteindra à l’automne. En s’unissant aux véritables énergies du solstice, c’est-à-dire celles de l’Archange Ouriel, nous pouvons de nouveau accéder à une clarté intérieure, retrouver une authenticité intérieure, source de joie.

On peut ressentir une profonde envie d’agir, une impulsion, une nouvelle énergie, un enthousiasme.

S’approcher du Feu divin : célébrer l’Archange Michaël

A l’équinoxe d’automne a lieu la célébration de l’Archange Michaël, gardien de la fidélité au Divin. Ses énergies sont celles du Feu sacré qui sépare le subtil de l’épais. Dans la nature, tout ce qui n’est pas éternel et divin commence à se désagréger pour retourner à la terre. Seul l’essentiel (les graines) survit. A l’intérieur de nous aussi, tout ce qui n’est pas fondamental est remis en question. Il est très bénéfique à cette période de s’approcher du feu de l’Archange Michaël car il peut nous aider à faire le tri, à percevoir clairement ce qui est important dans notre vie, ce qui est de notre être profond et ce qui est superflu, ce qui est devenu inutile à notre cheminement. Pour affronter la dureté de l’hiver, nous devons nous recentrer sur ce qui est primordial dans notre vie, c’est une grande libération intérieure, une authenticité retrouvée. Célébrer l’équinoxe en ouvrant les portes à la présence de l’Archange Michaël, c’est accepter de sortir des illusions pour reprendre sa vie en main et accomplir sa véritable destinée de Lumière.

Renaissance par l’Eau de la Vie : célébrer l’Archange Gabriel 

L’hiver est le grand test. Plus rien à l’extérieur ne nous divertit pour échapper à notre vie intérieure, aucune agitation pour fuir le silence. Seul ce que l’on a cultivé d’authentique et de vrai peut subsister. Dans le froid extérieur, nos seules ressources et notre seule chaleur sont intérieures. L’hiver de l’année est la vieillesse de notre vie : nous goûtons les fruits de notre vie… ou mourons de faim par manque de prévoyance. Telle est la leçon, le message que nous donne la Mère-Terre à travers l’expérience de l’hiver. L’homme peut comprendre l’importance de la chaleur humaine, du partage, de l’entraide, de l’autre. C’est en hiver que la nuit domine le jour, que meurt l’inutile mais c’est à ce moment que cette tendance s’inverse et que le jour reprend vigueur. La mort contient la promesse de la vie, de la régénération.

C’est le message de Noël, de la naissance du nouveau à l’intérieur de chacun. L’Archange Gabriel est le Père de l’eau, la source de la chaleur, de la douceur, de l’amour qui naît de la vie intérieure.

Il est aussi la rigueur de la discipline : as-tu mis en commun les fruits récoltés en été et en automne ? As-tu partagé la joie des belles saisons pour créer des liens d’amitié jusqu’au coeur de l’hiver ? As-tu cultivé l’essentiel lorsque tout allait bien ou t’es-tu contenté de facilité au point d’être dépouillé de tout aujourd’hui ?

On peut facilement échapper aux énergies de l’hiver, les fuir. C’est d’ailleurs ce que nous faisons la plupart du temps. Personne ne veut se confronter à la vieillesse et à la mort. C’est pourtant une erreur, car sans la mort, pas de vie. Sans hiver, pas de renaissance intérieure au printemps. Se relier à l’Archange Gabriel en cette saison permet de vivre ce passage au mieux. Gabriel est vraiment l’Archange de la naissance divine. Il met au monde le Divin, à l’intérieur comme à l’extérieur. C’est ce qu’incarne son élément, l’eau. C’est avec l’eau que travaillent les Esséniens lors de sa célébration. La douce voix de la source peut couler dans l’être tout entier, dans tous les plans subtils pour laver, purifier, dénouer par la force de la douceur, adoucir, consoler, guérir. Les méditations en présence de l’Archange sont des moments extraordinaires et inoubliables. Un profond travail de guérison des relations a lieu.

A l’issue du travail de quatre jours des grandes célébrations, les Esséniens qui le souhaitent reçoivent sur la fontanelle (le chakra situé au sommet du crâne) une onction d’eau consacrée par l’Archange. Cette méthode, appelée « le Baptême Essénien » ou « la Libération de l’Ame », permet en fait de débloquer ce centre énergétique pour que l’âme puisse sortir de toute limitation et enfermement. Elle peut alors rejoindre la source divine et se régénérer. L’eau de la source de l’Archange est soigneusement recueillie et intègre la composition de plusieurs baumes de Thérapies Esséniennes.

LU ici : http://epanews.fr/

Christ’Al Chaya mars 2014

 

christalchayalivre1_tsBien-aimés de l’Un, amis de la Source, chers lecteurs, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des 12 Cristaux Maîtres d’An, d’Orion, d’où je suis, soyez pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré. 

Je suis Christ’al Chaya, maître d’enseignement et de rigueur, un Melchisédech de la Fraternité Dorée d’Orion. Je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’ascension, vous enseigner la voie de l’alignement, de la rectitude, pour vous aider à façonner ce nouvel ADN humain, un ADN galactique nouveau, celui de la solarisation, celui de la rédemption. 

Chères âmes, le 7 mars 2014, le 3ème portail de rédemption sera activé sur Rapa Nui, l’Ile de Pâques, une ancienne terre lémurienne. Lors de l’activation de ce portail, nous guérirons définitivement toutes les blessures de la Déesse du ciel et toutes les blessures de la Déesse de la Terre. Ainsi la Déesse unifiée dans le Cœur christique sera en mesure de rédempter la lignée des Dracos, ces familles reptiliennes conquérantes. 

En 2014, vous vivez une initiation sacrée, l’initiation des Melchisédech qui porte sur le choix. Ne confondez pas choix et libre arbitre. Le libre arbitre est connecté à l’ancienne matrice de dualité qui vous demande de choisir une voie ou une autre, selon vos croyances, vos doutes, vos peurs, vos jeux de manipulation et de pouvoir, selon le karma familial ancestral, le choix est une initiation Melchisédech qui vous place définitivement dans les vibrations de la nouvelle matrice, de la nouvelle grille magnétique de la Terre. 

Depuis plusieurs années, je vous transmets la connaissance des lois de vie, cette connaissance, vous pouvez la recevoir par le plexus solaire ou la recevoir dans le Cœur christique. Beaucoup d’entre vous pensent encore aujourd’hui qu’ils oeuvrent pour le bien commun, parce qu’ils font des soins énergétiques, parce qu’ils donnent des conseils, parce qu’ils lisent des livres ésotériques, parce qu’ils participent à des stages. Ils pensent ainsi qu’ils sont des travailleurs de lumière engagés au service de Plan d’Unité, mais en réalité, beaucoup n’ont pas travaillé sur leurs blessures primordiales fondamentales et tout en croyant servir le bien commun, ils se servent eux-mêmes, dans leurs soins énergétiques, ils attendent d’être reconnus et aimés par ceux qu’ils soignent. Dans les conseils qu’ils donnent, ils attendent, ils attendent d’être reconnus également. Et puis, en réalité ces Etres sont séparés d’eux-mêmes, ils sont écartelés à l’intérieur d’eux, ils aimeraient atteindre la Conscience universelle d’amour, mais ils sont encore enfermés dans des blessures, dans des croyances limitantes et à cause de cela, ils ne servent pas le bien commun, ils utilisent la connaissance pour briller et non pour rayonner. 

Celui qui sert véritablement le bien commun, travaille d’abord à sa propre transformation personnelle et en toute humilité, ose nommer ses parts d’ombre, car il est affranchi du sentiment de culpabilité. Combien de travailleurs de lumière ne veulent pas identifier leurs ombres, car elles sont tellement obscures qu’ils croient qu’en les reconnaissant, ils sont une mauvaise personne, ils croient cela parce qu’ils se sont identifiés à leurs blessures, à leur personnalité humaine. En réalité, les blessures ne sont pas « eux », les blessures ne sont pas « vous », ce sont des parties de vous encore obscures, encore emprisonnées dans le plan mardoukien d’asservissement. Libérez-vous de ces culpabilités et osez nommer vos ombres. En toute humilité, acceptez l’initiation du choix, car si vous ne vous regardez pas dans tous vos aspects, votre choix demeurera celui de l’ego. Je vous rappelle que l’ego est serviteur et très mauvais maître. 

Amenez la connaissance christique d’amour et d’unité dans le Cœur christique, dans cette conscience qui rassemble, qui réunifie. Observez-vous, soyez témoins de vous-mêmes, ne faites rien pour servir vos intérêts personnels, mais ce que vous faites, faites le dans cette conscience du don total de vous-mêmes, tout en respectant votre espace sacré, tout en posant une structure, celle de la rigueur, celle du respect de vous-mêmes, ainsi vous serez équilibrés dans la conscience d’amour et dans la conscience d’unité. 

Le 3ème portail de rédemption vous aidera à vous affranchir du sentiment de culpabilité et à émaner le rayonnement de la conscience lémurienne qui est amour, compassion, don de soi, rigueur, discernement, connaissance et application des lois de vie, respect de la loi d’espace, une reconnaissance intérieure de la Divine Présence Je Suis. 

Beaucoup d’entre vous, aujourd’hui, m’ont entendu donner des enseignements sur les parèdres, sur ces couples divins et la plupart d’entre vous demandaient intérieurement ce/cette parèdre : c’est une demande haute en fréquences qui demande un ajustement global de l’Etre, un total dévouement pour le plan des Maîtres ascensionnés. Lorsque vous demandez cela, vous appelez l’énergie du/de la parèdre, en même temps vous demandez toutes les initiations vous permettant d’accéder à ce couple divin, mais pour que ce couple divin puisse s’extérioriser, il faut d’abord l’unification du couple divin intérieur. Il est nécessaire que la Déesse, la Shakti intérieure soit respectée. 

Dans les initiations que vous recevrez, il y aura d’abord des Etres qui vont venir à vous, mais qui ne seront pas forcément le/la parèdre, mais des Etres en résonance avec vos blessures d’âme, avec tous les éléments non nettoyés de votre Etre, en quelque sorte, vous attirerez d’abord des leurres ou des leurres répliquants, des Etres ayant pratiquement la même signature d’ADN et vous traverserez différentes étapes de votre initiation jusqu’à trouver votre autonomie, c’est-à-dire le mariage alchimique intérieur, vous apprendrez à développer l’amour véritable, à devenir un amant universel. Lorsque vous serez suffisamment stables dans ce chemin initiatique de l’ascension qui est le retour à la maîtrise, à ce moment là, vous recevrez ce cadeau, cette rencontre intime et magique avec le/la parèdre. Rappelez-vous en : les pétales de roses ne sont pas sur le chemin, mais un bouquet de roses vous attend au bout du chemin. C’est l’union parfaite du Cœur christique dans le rayonnement de l’Unité sacrée. 

Alors chères âmes, au lieu de demander comme des profanes le feraient ou comme des enfants croyant encore au Père Noël, soyez responsables de vos demandes. Si vous demandez l’énergie la plus haute, vous devrez d’abord blanchir l’énergie la plus basse. 

Je vous rappelle également que les parèdres sont assis côte à côte sur un trône, pas un trône extérieur, mais un trône intérieur, assis dans le Soi, au centre d’eux-mêmes et non à la périphérie et non identifiés à leurs blessures, à leur personnalité humaine et terrestre, ils sont rayonnants, ils ne cherchent pas à briller parce qu’ils ont des manques d’amour et ils sont ce que Je Suis, une Présence Divine au service du Plan christique d’amour et d’unité. 

Voilà chères âmes, chers lecteurs, la pensée que je voulais partager avec vous aujourd’hui. 

Soyez pleinement remerciés, bénis et guidés dans votre processus d’ascension. 

OM SHANTI CHAYA 

http://christalchaya.com/

Dire non à un enfant est de plus en plus compliqué

Retards scolaires, isolement, accès de violence… Comment repérer les dysfonctionnements de la parentalité et ses effets sur les enfants ? Décryptage.

 enfance-jpg-2289502-jpg_1981949

« Ce métier vous construit humainement » : Xavier Bouchereau, 41 ans, se consacre à la protection de l’enfance depuis 14 ans. Dans son journal baptisé « Au coeur des autres » (*), il relate son expérience de travailleur social à l’écoute de l’enfance en danger. Celle du milieu urbain et celle du monde rural. Celle des quartiers difficiles et celle d’environnements aisés. Il raconte son travail d’assistance éducative en milieu ouvert, auprès des familles de la région nantaise où il exerce son activité. L’enfant en danger est une notion poreuse, pas toujours facile à identifier. Maltraitance, alcoolisme parental, fugue, carence de soins, suspicion d’inceste… L’éducateur doit composer avec la pression d’un environnement alarmiste – « qu’attendez-vous pour placer cette enfant ? » demande l’instituteur en colère – et la volonté de ne pas céder à la précipitation. Car séparer un enfant de sa famille n’est pas sans conséquence. Bref, la tâche est ample et la responsabilité pesante. Comment prévenir le point de non-retour ? Comment s’installe le malaise dans la famille ? Comment démêler les noeuds de liens mal tissés entre les uns et les autres ? Xavier Bouchereau s’est confié au Point.fr.

Le Point.fr : Vous travaillez pour la protection de l’enfance depuis 14 ans : de quoi ou de qui doit-on principalement protéger un enfant « en danger » ?

Xavier Bouchereau : Il est difficile de donner une réponse à cette question à laquelle le législateur n’a lui-même pas répondu. Il n’a pas défini la notion de « danger ». C’est l’intérêt de l’enfant qu’il s’agit de garantir. Autrement dit, son bon développement, son épanouissement. S’il y a des carences et des dysfonctionnements graves de la parentalité faciles à repérer, comme la maltraitance physique ou le défaut de soin, d’autres le sont beaucoup moins, comme les violences psychologiques ou la confusion des places entre parents et enfants. Et puis il y a tous ces parents qui traversent une période délicate ou qui font face à un accident de la vie, généralement ceux-là n’ont besoin que d’une écoute attentive et d’une aide limitée pour pouvoir rebondir. Personne n’est à l’abri d’être en difficulté avec ses enfants, et nous pouvons tous avoir besoin d’une aide, cela ne fait pas pour autant de nous de mauvais parents.

En quoi consiste votre mission d’accompagnement ou d’encadrement ?

La mission essentielle de l’éducateur est de protéger l’enfant tout en soutenant l’autorité parentale. Il s’agit pour nous d’aider les parents à saisir la nature de leurs difficultés pour qu’ils trouvent leurs solutions. Ils doivent pouvoir s’appuyer sur les professionnels pour y voir plus clair. C’est précisément l’objectif de la loi de 2007, réformant la protection de l’enfance qui insiste sur la place essentielle des parents. La priorité est bien de maintenir l’enfant dans son milieu naturel. Le plus difficile dans ce patient travail d’accompagnement, c’est d’allier bienveillance et vérité, empathie et contrôle, d’être à la fois à l’écoute des parents tout en leur expliquant clairement les enjeux. Ensemble, nous devons faire en sorte que leur enfant ne soit plus considéré en danger.

Qu’est-ce qui déclenche une mesure d’assistance éducative ? Quelles en sont les suites judiciaires ?

Tout commence par une information préoccupante. De l’école, d’un parent, d’une assistante sociale de secteur qui s’inquiètent pour les conditions de vie d’un enfant. Cette information est transmise à la cellule « enfance en danger » du conseil général qui la traite et fait des propositions, soit une aide contractualisée avec les parents, soit un signalement au parquet qui peut saisir un juge pour enfants. Si c’est la voie judiciaire qui est choisie, souvent parce que les parents ont refusé les aides proposées, ces derniers sont convoqués par le magistrat qui peut décider d’une mesure d’assistance éducative, l’objectif étant de protéger l’enfant en restaurant l’autorité parentale. La loi de 2007 incite d’ailleurs à diversifier les modes de prise en charge pour adapter l’accompagnement aux situations familiales les plus variées. L’assistance éducative en milieu ouvert, c’est-à-dire le travail éducatif au sein même de la famille, est une des possibilités offertes au juge. Mais il peut aussi décider d’une mesure d’investigation pour avoir davantage d’éléments, ou ordonner une mesure de placement si le maintien de l’enfant au domicile ne garantit plus sa sécurité. Mais, avant de saisir la justice, le conseil général qui est le pilote de la protection de l’enfance doit s’assurer que la prévention a joué tout son rôle et que des aides non contraintes ont été proposées aux parents. En principe, le juge des enfants, c’est le dernier recours.

L’enfance en danger touche tous les milieux socio-économiques. Vous évoquez une situation singulière où l’enjeu est d’aider les parents « à ne plus être parfaits »…

C’est vrai, il arrive que des parents désirent être tout pour leur enfant, ils répondent alors à leurs moindres demandes, anticipent toutes leurs envies, ils s’efforcent d’être des parents irréprochables. Mais ils oublient que nous sommes tous faits de failles. Et c’est bien parce que l’enfant nous sait imparfaits, faillibles, qu’il s’autorise à grandir avec sa propre personnalité, différente. Un enfant ne peut pas se construire dans l’ombre de ses parents. Pris au piège d’une image parentale trop parfaite, trop oppressante, il n’a souvent d’autres choix que de se rebeller dans la violence. Certains, comme je le décris, déclenchent des colères incontrôlables voire une déflagration de haine qui surprennent tout le monde.

Comment faire face à l’urgence ? Vous évoquez un cas où un enfant a menacé ses parents avec un couteau….

Attention à la notion d’urgence ! Elle nous empêche souvent de penser. Les meilleures décisions se prennent rarement dans le feu de l’action. Mais il vrai aussi qu’il faut parfois agir vite, c’est le cas de la situation à laquelle vous faites allusion. Dans ces situations, il est nécessaire de protéger le mineur de son environnement ou simplement de lui-même, nous avons alors la possibilité de saisir le juge des enfants pour qu’il prenne des mesures de protection immédiate, comme l’ordonnance de placement provisoire. Les parents sont ensuite reçus par le magistrat et invités à échanger avec lui sur ce qui s’est passé.

Vous écrivez : « La responsabilité, c’est parfois savoir s’engager avec ce qu’on ne sait pas. » C’est-à-dire ?

Les travailleurs sociaux subissent beaucoup de pression, on leur enjoint souvent de réagir voire de sur-réagir alors que la complexité des situations réclame calme et analyse. Quand on s’inquiète pour un enfant, il est toujours plus facile d’ouvrir le parapluie, en le séparant de ses parents par exemple. Mais on oublie que placer un enfant pour de mauvaises raisons peut aussi laisser des traces indélébiles. Il nous appartient de doser les risques en équipe, de faire une évaluation très fine et complexe de la situation, avec cette évidence qu’on ne sait jamais tout des personnes, et à vrai dire c’est tant mieux ! Leur liberté passe aussi par cette part de méconnaissance.

Vous exercez ce métier depuis presque 14 ans ce qui vous confère un poste d’observation panoramique sur les »dangers » auxquels sont confrontés les enfants. Quel constat tirez-vous ?

Tout d’abord, la pauvreté demeure non pas une cause mais un facteur aggravant. Mais c’est aujourd’hui une pauvreté cachée sous un confort trompeur : on ne montre rien à l’extérieur, les enfants répondent aux codes de la consommation, utilisent les derniers portables, portent des vêtements de marque, mais, à l’intérieur, c’est la misère, une misère qui gangrène la famille. C’est un paradoxe parfois déroutant pour les professionnels qui ont l’impression que les parents perdent le sens des priorités alors qu’il s’agit en fait pour eux de paraître comme les autres. Et puis il y a tous ces parents qui cèdent à leurs enfants qui, insidieusement, prennent le dessus sur leurs parents. Ce retournement des places d’autorité est assez contemporain. Et c’est une difficulté qui touche toutes les couches sociales, c’est même je crois un phénomène de société. Certains parents hésitent à contrarier leur enfant, le voir pleurer leur est insupportable, alors ils cèdent, un peu plus chaque jour, jusqu’au moment où ils craquent. Cela débouche sur un conflit ouvert, parfois violent, souvent à l’adolescence.

De quoi se nourrissent ces conflits ?

Le problème, c’est le rapport à la règle, à la limite, à la frustration en général. Dire « non » à un enfant est devenu de plus en plus compliqué. Certains parents ne savent plus s’opposer ni s’imposer, c’est comme s’ils avaient peur de blesser leur enfant en lui refusant quelque chose, alors ils ressentent le besoin de s’expliquer, et même de se justifier dans une forme de culpabilité voilée. Sans s’en apercevoir, ils sont amenés à tout négocier : la nourriture, l’heure du coucher, les jeux de Noël. Dernièrement, j’ai vu une enfant de 4 ans se servir de la carte bleue de ses parents devant les yeux émerveillés de sa mère qui, pourtant, avait d’abord refusé qu’elle l’utilise. Symboliquement, les parents finissent par se poser en « amis », c’est comme s’ils traitaient d’égal à égal, cette relation symétrique est délétère. Entre un enfant et un parent, il doit y avoir de la différence, c’est cette différence faite d’autorité bienveillante qui assure à l’enfant la sécurité interne dont il a besoin. Si vous ne dites pas « non » à un enfant, que vous cédez à tous ses caprices pour le calmer, à l’adolescence, il éprouvera toutes les peines du monde à sortir du désir immédiat du « je veux tout tout de suite« . Mais vivre avec l’illusion que tout est possible, qu’il n’y a pas de limite à ses envies, c’est terriblement angoissant, surtout pour un adolescent, c’est même insupportable, c’est comme être au bord du vide sans personne à qui se raccrocher. Ne nous étonnons pas que certains jeunes aillent si mal…

« On ne sort pas indemne » de ce métier qui cependant vous « construit humainement », écrivez-vous. Mais encore ?

On rentre dans l’intimité des gens. On se frotte à la souffrance, mais aussi aux joies des personnes, à leurs révoltes, à leurs résignations, à leurs colères. Forcément, tout ça nous bouscule et nous change. D’ailleurs, c’est là la vraie difficulté de ce métier, c’est aussi sa compétence : savoir allier cette implication émotionnelle qui nous rend perméables à ce que vivent les personnes avec un regard lucide et objectif qui nous permet de répondre à notre mission de protection de l’enfance. Pour qu’un accompagnement éducatif réussisse, parents et enfants doivent avoir le sentiment d’être compris, d’être entendus dans leur singularité. Il faut donc savoir s’impliquer, donner de soi pour créer un lien avec eux, tout en conservant une distance élastique avec leur situation pour pouvoir la comprendre et l’évaluer. C’est ce qu’il y a de plus usant dans notre métier, ce double mouvement d’engagement personnel nécessaire à la relation éducative et d’objectivation professionnelle indispensable à l’évaluation du danger. L’écriture m’a aidé à négocier ce double mouvement. Elle m’a permis de poser sur le papier des émotions et des sentiments tout en me permettant de m’en distancier. Peu importe le moyen, il y a forcément quelque chose entre soi et soi à régler pour pouvoir s’engager dans ce travail…

article paru sur http://www.lepoint.fr

Les formes-pensées créatrices

 

Les formes-pensées créatrices dans PLEIADIENS (TERRE) pere-noel Considérez-vous comme un portail et vos émotions, comme des gardiens qui déterminent le type d’énergie admise sur le plan terrestre, parce que vous êtes les portiers d’autres dimensions. Vous devez avoir de l’amour envers vous-même, car c’est à partir de vous-même que vous opérez dans cette réalité. Le corps physique que vous occupez représente votre poste de base. L’histoire entière de votre corps physique vous a amené au point précis de conscience où vous vous rendez compte de votre grande signification. Votre corps est votre véhicule de transport, votre Mercedes, il ne peut être échangé, du moins pas pour cette fois. Vous êtes celui qui définit ses limites, celui qui dit : « Ceci me plaît, mais par cela. Ceci est bien, mais cela ». Apprenez à fonctionner sans culpabilité en ayant de l’amour pour vous-même et l’assurance que ce que vous avez créé comporte une possibilité de croissance spirituelle.

 Chaque pensée que vous concevez prend vie et forme, de la même façon qu’un boulanger pétrit la pâte et moule des gâteaux. Chaque fois que vous pensez à quelque chose, une forme-pensée prend naissance. Cette forme-pensée coopère avec vous et acquiert de la vitalité grâce à l’éther des formes-pensées collectives. Ce que vous lancez reviendra sous forme d’expérience, bonne ou néfaste. Vous êtes le créateur. Peut-être mesurez-vous maintenant l’ampleur de ce que vous mettez en branle par vos pensées et croyances élémentaires ; la jalousie ne mène à rien de bon ni le fait d’alimenter la haine, la vengeance ou ce type de sentiments. Lorsque vous leur donnez vie, ils reviennent vous hanter afin que vous fassiez personnellement l’expérience de votre puissance créatrice.

 Lorsque vous avez de l’amour pour votre corps et pour vous-même, vous arrivez à préciser ce à quoi vous êtes disponible. Vous apprenez à dicter ce à quoi sont disponibles vos molécules parce que votre intention est déclarée à partir des cellules de votre être.

 Nous vous enseignons les règles pour acquérir les droits de propriété. Il vous faut devenir souverain afin d ‘avoir la force d’abriter une rencontre avec votre moi multidimensionnel. Si la vibration de votre intention est claire et puissante, rien qui ne soit en accord avec celle-ci pourrait être magnétisé vers vous. Souvenez-vous ! Vous créez votre réalité dans une version propre à vos convictions.

 Les énergies vivent à partir de votre force vitale, la kundalini, nichée à la base de l’épine dorsale et qui s’élève idéalement dans tout le corps physique ; les gens n’ont souvent qu’une compréhension de la kundalini en tant que passion du désir sexuel. Souvenez-vous, cette force que l’on nomme désir sexuel est capable d’engendrer la vie. A sa façon, votre passion vous féconde et vous fait engendrer la vie. Cette force, malgré le fait que vous n’êtes pas conscient de sa vitalité et de ses propriétés à engendrer la vie, peut être dérobée ou siphonnée de bien des manières. Vous avez pour responsabilité d’élever votre kundalini tout le long de vos chakras, d’abord à l’intérieur puis hors de votre corps, et d’utiliser cette force pour créer. Cette vitalité intérieure vous donne courage, grâce et l’assurance permettant d’utiliser vos talents de jardinier pour semer avec l’esprit.

 Souvent, les gens possédés font l’expérience de leurs propres formes-pensées revenues à eux. Les attaques psychiques impliquent l’envoi intentionnel par une personne de choses visant à en perturber une autre ; les deux parties sont engagées dans la création du processus. La somme totale d’un parcours évolutif aboutit à l’intégration de toutes les choses accomplies et à l’acceptation de l’ombre et  de la lumière. Vous devez prendre la responsabilité de ce que vous créez, mais comment prendre cette responsabilité à moins de sa savoir ?

 Parfois, une énergie qui veut vous faire connaître sa présence fera quelque chose vous permettant de reconnaître que vous n’êtes pas dans votre état normal. Afin que vous en preniez conscience, elle fera quelque chose d’exagéré de façon à attirer votre attention. Vous pouvez dire : « Bon d’accord, je sais que tu es là. J’ai compris. Je sens ta présence. Tu n’as plus besoin d’aller si loin désormais ». L’énergie apprendra à se modifier elle-même lorsqu’elle fusionnera avec vous. Vous devez gardez ouvertes vos lignes de communication. Ne croyez pas que parce que l’énergie ne se manifeste pas en trois dimensions devant vous, qu’elle ne saisit pas que vous communiquez avec elle.

Extrait de Terre, clés pléiadiennes de la Bibliothèque vivante – Les Pléiadiens canalisés par Barbara Marciniack page 150.

Communiquer avec l’univers

 

gifs  danses Si j’avais à vous révéler l’un des plus importants aspects de la façon dont travaillent pour vous ceux de l’autre côté du voile, je dirais qu’ils travaillent littéralement. Plusieurs croyants éclairés pensent encore que l’univers est une sorte de Père Noël spirituel qui sait s’ils sont endormis ou éveillés, ou encore s’ils sont sages ou non, et que tout ce qu’ils ont à faire est d’être là et que les choses leur tomberont du ciel sur la tête. En fait, il y a une part de vérité dans cela. Si vous suivez vote voie, vous profiterez effectivement d’opportunités qui vous permettront de progresser. Il y a cependant beaucoup plus que cela.

 Sachez que si l’univers vous amène à passer à travers un changement de guides et que vous transmutez avec succès le négatif en positif, l’univers considère que vous faites votre travail et que vous respectez les termes de votre contrat. Si toutefois, il arrive que vous mouriez de faim au même moment, l’univers n’en est pas conscient ! Comment cela se peut-il (vous demandez-vous peut-être) ? Rappelez-vous que vous êtes biologiques, en apprentissage et que vous vivez culturellement comme dans un petit bocal à poissons rouges. L’univers doit être informé de ce dont vous avez besoin et cela se fait par la communication avec vos guides. Aussi bizarre que cela puisse paraître, vous devez demander tout ce qui n’est pas spirituel. L’univers connaît effectivement votre prochaine leçon karmique, l’épreuve que vous aurez à traverser ou la belle opportunité qui se présentera à vous, mais il doit être informé de ce dont vous avez besoin pour survivre dans votre milieu. En premier lieu, vous avez besoin de manger ! Vous y arriverez en travaillant pour gagner de l’argent (l’argent n’est pas un concept spirituel). Ne tracez pas de scénario spécial. Informez plutôt vos guides sur la façon dont cela fonctionne en général, là où vous êtes. Kryeon a expliqué clairement que les guides étaient le principal lien qui reliait l’homme à l’autre côté du voile. Faites-leur savoir que vous avez besoin de travail ou d’un montant d’argent, ou comment l’univers peut vous aider à vous placer dans un endroit où vous pourrez travailler moins et gagner plus d’argent etc… Ne soyez pas trop précis sur les comment (vous risqueriez de limiter les résultats, car ils répondront à la lettre à ce que vous aurez demandé). Faites-leur savoir ce dont vous avez besoin, mais ne leur dites pas comment s’y prendre.

 Vos guides ont en fait besoin que vous leur parliez. Exprimez vos besoins à haute voix. Ecoutez-vous parler (de façon que le message vous paraisse juste), puis placez-vous en retrait ! Vous obtiendrez, sans nul doute, ce que vous demandez. J’en ai fait l’expérience très souvent. Lorsque je ne communique pas, les choses deviennent marginales. Cependant, lorsque je le fais, elles commencent à arriver, et elles surviennent parfois de la façon la plus surprenante. Continuez toujours à communiquer (presque comme une prière quotidienne), mais n’oubliez pas de prendre aussi le temps d’écouter dans le calme.

 Je conseille à ceux qui reçoivent leurs nouveaux guides de commencer à leur parler immédiatement. D’abord, si vous ne le faites pas, ils peuvent commencer à travailler très vite en vous et vous aurez l’impression de ne plus être sur terre. Vous sentirez peut-être que l’énergie vous dépasse. Adoptez l’attitude selon laquelle vos guides ont besoin de savoir à quelle vitesse ils peuvent accomplir leur travail sur vos nouveaux implants. Autrement, ils pourraient travailler à leur propre vitesse et vous n’arriveriez pas à fonctionner de façon appropriée ! La chère âme dont je vous ai parlé et qui venait tout juste de recevoir ses nouveaux guides n’était pas consciente de cela, et il lui arrivait de ressentir une forte pression à la tête, comme si elle portait un casque ! De plus, e l’énergie arrivait si intensément que de temps en temps, elle devait se lever et quitter la pièce où elle se trouvait en compagnie d’autres humains, car leur énergie se heurtait au débit de la sienne et lui procurait une sensation de malaise. Rien de tout cela ne se produira si vous informez tout simplement vos guides de vos besoins. Avant de conclure cette mise en garde, je dois vous dire qu’être avec quelqu’un qui vient tout juste de vivre une telle expérience fut très enrichissant pour moi. Etre en contact avec quelqu’un qui reçoit cette nouvelle lumière, d’une telle fraîcheur, ne peut que vous élever. Cela me laisse entrevoir ce que pourrait être une réunion de telles personnes où la négativité n’aurait aucune place.

 Série Kryeon, canalisé par Lee Carroll – dans La graduation des temps. Tome 1 – pages 161 – aux Editions Ariane.

Les vieilles croyances

Gif druidesGif druidesIl vaut mieux que vous abandonniez tous vos vieilles croyances en un père Noël. Tout comme vous avez pris conscience de la vérité en ce qui concerne le lapin de Pâques, le père Noël et la fée des dents, vous allez bientôt découvrir qu’il y a une supercherie, qu’on vous a monté tout un bateau en vous présentant une version idéalisée de beaucoup de ces énergies que vous avez adorées comme des dieux. 

L’énergie prédominante sur cette planète canalise à ses propres fins vos systèmes de croyance. Elle détourne vers l’extérieur un incroyable flot d’énergie, et cette énergie est vivante. Il vous a été dit que l’ensemble de vos pensées forment un monde en soi: elles sont réelles — elles se rendent quelque part. Il y a cinq milliards et demi de personnes qui pensent en ce moment et c’est autant d’énergie vivante sur Terre. Quel est le sentiment prédominant dans cette énergie, et que peut-on convaincre ou contraindre cette énergie à produire ? 

Nous ne sommes pas ici pour vous dire qui est bon et qui est mauvais et qui fait quoi au sein de la hiérarchie. Nous désirons simplement dissiper vos illusions, faire éclater le ballon de vos chimères concernant ce que l’on vous a amené à croire. Nous ne voulons pas vous dire ce qui est mal; nous souhaitons simplement vous suggérer d’élargir l’horizon de vos pensées. 

Imaginez-vous un instant le recul perceptible qui se produira au sein de cette énergie prédominante lorsque vous serez de plus en plus nombreux à cesser de vibrer en accord avec ses plans. Pensez à ce qu’il vous sera possible de faire lorsque vous viendrez à bout de la modulation de fréquence ou de l’insistance de votre esprit logique et lorsqu’avec une attitude irréprochable vous vous affirmerez dans votre rôle de Gardien de la Fréquence. Rappelez-vous que la nature d’une fréquence est déterminée par la somme totale des pulsations électromagnétiques émises par vos corps physique, mental, émotionnel et spirituel. À chaque fois où vous vous appropriez ce qui a été détourné par quelqu’un d’autre et que vous le modelez et l’utilisez selon votre bon vouloir, vous modifiez la vibration de la planète. 

Dans votre rôle de déstabilisateurs de systèmes, c’est là une des choses pour lesquelles vous êtes des plus compétents. Nous ne voulons pas jeter le discrédit sur les outils auxquels vous avez fait appel jusqu’ici ni les déprécier, nous cherchons simplement à vous encourager à les dépasser. 

Vous avez en bonne partie accordé votre vénération et votre loyauté à des systèmes de croyance qui ne vous seront plus d’aucune utilité, tout comme viendra un moment où chacun d’entre vous laissera derrière les étapes que nous vous aidons à franchir en ce moment. Une autre énergie vous dira, «Eh bien, lorsque les Pléiadiens vous expliquaient ceci, c’était très bien. Ils vous ont conduits là où vous en êtes. Allons un peu plus loin à présent.» Rien ne saurait stopper l’évolution, car il n’y a rien que la planète ait reçu qui soit l’ultime vérité. 

Enseignements de notre Famille de Lumière des Pléiades – BARBARA MARCINIAK – les messagers de l’aube 

Mythes révélés

Mythes révélés dans METATRON nous parle metatron2  NOVEMBRE 2010 : VERITES ET MYTHES REVELES – Une session 

questions/réponses avec Métatron 

Canalisation de l’Archange Métatron via James Tyberonn 

Question : On a beaucoup parlé d’extra terrestres ayant des bases à l’intérieur de la Terre, qui existent dans des dimensions hologrammiques. Nombreux sont ceux qui ont vu leurs vaisseaux, mais il me semble que s’ils se trouvent dans d’autres dimensions ils ne peuvent pas si facilement être vus ou ressentis. Leurs vaisseaux sont-ils visibles par les humains ? 

Métatron : C’est une question intéressante. Nous pouvons expliquer cela comme suit : des êtres d’autres dimensions, d’autres plans, d’autres temps et d’autres mondes, se sont certainement manifestés parmi les humains, dans le passé et à présent. Leur  » apparition « , le fait qu’ils puissent être vus à  » l’œil nu  » se produit parfois tout à fait par hasard, et aussi, mais rarement, par choix délibéré. Dans ce dernier cas, il s’agit d’extra terrestres moins évolués qui essaient d’avoir un aperçu de votre planète et de comprendre la biologie qui s’y trouve. Certains ont essayé de s’accoupler avec les humains pour créer une forme hybride qui leur aurait permis une plus grande expression émotionnelle. 

Dans le cas des apparitions par hasard, de même que les humains se sont accidentellement hasardés au-delà du voile temporel entre votre présent, votre passé et votre futur, les êtres et les formes de vie extra terrestres vinrent à se matérialiser dans la membrane fréquentielle entre les plans parallèles ou dimensionnels. Dans ce cas, ils ont été généralement invisibles sur votre plan, de même que le petit nombre d’entre vous qui tombèrent dans le passé, ou passé apparent, furent invisibles pour les gens de cette époque. Ce phénomène rare déclenche une expansion immédiate du subconscient dans la conscience qui est activée par la migration dans des séquences de temps différentes. Le point de départ se situe dans le centre multidimensionnel de l’entité, et cela démontre, bien que ce soit d’une manière troublante pour celui qui en fait l’expérience, que ces limites et paradigmes dimensionnels n’existent que pour des raisons pratiques. Il y a différentes sciences, différentes physiques, pour chaque dimension, de même qu’il existe différentes approches et cheminements de la science et de la physique à la disposition de l’humain dans sa réalité actuelle. 

Des sciences qui auraient conduit à des concepts très différents ont été jusqu’à présent largement ignorées par l’humanité. Il y a d’autres approches de la physique qui en révèlent bien plus à propos du transport, de la transmutation, de la bi location et de la locomotion que ne le fait ou ne souhaite le faire votre science officielle. Si l’espèce humaine avait opté pour certaines disciplines mentales avec le même sérieux qu’elle a mis à explorer les  » lois  » technologiques du monde extérieur, vos connaissances, vos moyens et le système de transport en résultant seraient très différents et de loin plus efficaces qu’ils ne le sont à présent. Vous avez choisi le monde extérieur et jusqu’à un certain point ignoré les possibilités de vos  » aptitudes intérieures  » dans la conscience divine. 

Quand l’humanité décidera de consacrer la recherche officielle à la science  » mentale  » du transport et de la bi location, car il s’agit bien d’une science assortie de lois qui peuvent être apprises, appliquées et calibrées, les voyages dans les mondes parallèles et les vecteurs de temps et d’espace se produiront moins par accident, et ils seront plutôt planifiés et organisés. Quand la  » physique mentale  » sera apprise et maîtrisée par les humains ils seront libérés, largement libérés de l’illusion, du camouflage dans la dualité du modèle physique. Vous commencez à peine à comprendre comment la Mer-Ka-Na, lorsqu’elle est accordée au champ cristallin par le mental en tant que constructeur, ouvre cette serrure. Cela sera grandement amélioré par le développement de votre Grille 144 et son réseau d’énergie cristalline. 

La grille fournira de grandes possibilités d’avancement à ceux qui désirent se concentrer sur cette science divine de la manifestation  » mentale  » et de ce que vous appelez le voyage astral. Toute science doit inclure le divin, et c’est ce qui est gravement négligé à présent par vos scientifiques officiels. 

Donc, pour en revenir à votre question, ce qui est intéressant à propos de la prétendue observation de vaisseaux extra terrestres, ou  » soucoupes volantes  » comme vous dites, par les humains, n’est pas qu’ils existent, mais que ceux qui prétendent les voir soient si nombreux. 

Certes, certains en voient, mais ils sont très peu nombreux et le font très rarement. Et cette  » vision  » se produit souvent dans un état de conscience lucide élargie et non pas à l’œil nu. 

Le fait que la plupart des vaisseaux se déplacent dans un champ de dimension parallèle empêche la visibilité, à cause du camouflage fréquentiel de la différence de plan dimensionnel. Et donc la grande majorité de ces vaisseaux ne peuvent pas se manifester physiquement dans votre dimension en tant que tels. 

Cela dit, des expériences visuelles ont lieu, mais ce qui est vu dans la plupart des cas ce sont en réalité des images réfractées, une photo-réflexion énergétique qui jaillit dans votre dimension quand ces engins entrent dans les spectres dimensionnels terrestres. Cela se produit le plus souvent au moment où le vaisseau décélère de la vitesse de la lumière pour entrer dans les domaines du trou spatial. Quand cette traversée dimensionnelle s’effectue, l’image réfractée devient visible. Les atomes, plasma et molécules qui composent la structure du  » vaisseau spatial  » sont formés par le modèle physique structurellement assemblé et physiquement aligné selon la nature de sa propre dimension, de sa réalité territoriale. Quand le vaisseau entre dans votre plan une distorsion aiguë se produit. Sa structure est confrontée à un dilemme : se transformer complètement pour se conformer à la texture de la réalité terrestre ou conserver son modèle original. 

Dans de nombreux cas, l’observateur humain essaie de mettre en accord ce qu’il  » voit  » avec le système de croyances de ce qu’il accepte comme possible dans l’univers. Ainsi beaucoup d’observations sont en quelque sorte configurées selon les attentes de l’individu et la croyance générale. Cela ne signifie pas que ce qui est vu n’existe pas, mais plutôt que c’est déformé par un jeu de miroir dimensionnel et par ce qu’on s’attend à voir. 

Ainsi ce que l’observateur terrestre croit voir est quelque chose qui se situe entre un vaisseau de forme bizarre et un avion, enveloppé de lumières tournoyantes, mais en vérité il ne s’agit de rien de tout ça. Le vaisseau conserve ce qu’il peut de sa structure originelle et modifie ce qu’il doit pour s’adapter aux lois du nouveau plan dimensionnel. 

Comme chaque observateur humain enregistre une image et l’interprète individuellement, beaucoup de récits et rapports comportent de grandes différences en termes de forme, taille et couleur. 

Et donc, même les apparences qui semblent indubitablement  » réelles  » dans votre langage, ne sont au mieux que des distorsions. La plupart des vaisseaux viennent de réalités et de plans d’existence qui sont pour le moment beaucoup plus avancés dans les sciences technologiques que la Terre. 

Les rares fois où l’engin s’élance selon les bons angles, il a réussi à conserver les fonctions qui lui sont propres dans son habitat particulier. 

Ceux qui vous semblent solides ne proviennent pas de ce que nous appellerons des plans plus élevés de manifestation de la pensée pure ou d’un plan de science de la conscience. Les extra terrestres les plus avancés entrent dans votre plan en utilisant des  » cocons d’énergie  » qui sont manifestés par la pensée pure, construits par intellection et externalisés en ce qu’on appelle bio plasma. Leurs  » Vaisseaux Mères  » n’entrent pas dans votre environnement. 

Les vaisseaux qui pénètrent délibérément dans vos dimensions ne le font que très brièvement, car de tels véhicules de l’espace ne peuvent demeurer longtemps sur votre plan. Cela est dû à la pression considérable exercée sur leur structure, qui peut les dématérialiser en les vaporisant. La nécessaire transformation matérielle des structures pour se conformer aux lois physiques d’un plan dimensionnel différent est une exigence pratique, et pour le moment, les soucoupes volantes ne peuvent tout simplement pas rester indéfiniment. Cela peut grosso modo se comparer à vos sous-marins qui descendent au-delà de la profondeur permise et se débattent pour demeurer intacts avant de succomber à la pression. Comprenez-vous ? 

Donc les formes fugaces que certains voient sont le revêtement isomorphe distordu de la vraie structure. Souvent ce que les humains disent voir est la forme de soucoupe ou de cigare, mais en vérité ces perceptions déformées n’ont aucun rapport avec l’architecture complexe de l’engin réel, tel qu’il apparaîtrait sur sa base d’origine. 

Comme nous l’avons dit, il existe des extra terrestres moins évolués qui ont pénétré dans vos domaines physiques pour observer et étudier, et ce sont eux dont il s’agit dans la grande majorité des apparitions et des atterrissages. Cependant ces derniers se sont produits beaucoup moins fréquemment que vous ne l’imaginez. Le malheureux  » crash de l’Ovni  » dont on a tant parlé fut un accident et eut des conséquences catastrophiques. Il y a eu des cas où vos bases aériennes et nucléaires ont été observées et étudiées, mais le plus souvent pendant de brèves périodes. 

La plupart des observations authentiques sont de brefs aperçus de formes lumineuses se déplaçant à des angles impossibles. Ce sont généralement des fuites dimensionnelles qui deviennent visibles au même moment que les images réfractées. 

Moins de 5% des observations physiques sont authentiques. C’est peut-être difficile à accepter pour vous. Nous vous disons que beaucoup d’humains sont si convaincus de ces apparitions dans le ciel qu’ils créent souvent ces images eux-mêmes. Combien d’entre vous ont vu le Père Noël dans le ciel qui conduisait son attelage de rennes quand ils étaient petits ? Certes votre Père Noël existe, a une conscience, parce que vous avez infusé la vie à cette forme-pensée par votre système de croyances. Et certes beaucoup de vos personnages  » imaginaires  » existent et ont une conscience en tant que formes-pensée créées par l’énergie de la pensée de masse. Voyez-vous à quel point vous êtes créatifs ? C’est un aspect que vos capacités dans la  » science mentale  » ont accompli, manifesté, dans un système de croyances. 

Mais ne vous méprenez pas, la vie extra terrestre fourmille dans le Cosmos, et il s’en trouve beaucoup sur et dans votre Terre. Pas seulement dans la multi dimensionnalité. Certains, notamment vos ancêtres d’origine, travaillent en étroite relation avec vous à l’ascension et au développement de la Terre. Parmi les plus notables de ces êtres bienveillants se trouvent ceux des Pléiades, de Sirius A et B, d’Andromède et d’Arcturius. Beaucoup d’entre vous ont existé dans l’Atlantide en tant que ces êtres, et coexistent dans le PRESENT, en parallèle, en tant qu’eux. Nous vous avons déjà dit cela. 

Ces êtres sont certainement capables d’exister physiquement dans votre monde, et ils l’ont fait pendant des éons, mais cela s’accomplit le plus souvent par la science de la transformation mentale, par la maîtrise mentale. Leurs vaisseaux, cependant, n’apparaissent pas dans votre dimension comme beaucoup se l’imaginent. En vérité, ces êtres utilisent ce qu’on appelle des technologies de porte des étoiles pour se matérialiser, un peu comme votre transport par  » rayon  » dans Star Trek. La plupart des bases extra terrestres sur votre planète sont formées via des inserts fréquentiels hologrammiques, qui sont placés stratégiquement dans les zones de portails des étoiles ou de points d’infini sur et dans la Terre. Souvent des complexes très techniques contenant des amplificateurs cristallins et des rayons de relais y sont installés. 

Les expériences les plus valables et les échanges les plus bénéfiques avec les extra terrestres ont lieu pour les humains qui sont capables, à travers la Mer-Ka-Na, de faire l’expérience de la multi dimensionnalité dans des états lucides amplifiés de voyage astral. Cette expérience deviendra plus accessible à beaucoup d’entre vous dans le Champ Quantique Cristallin via la grille 144. Cela demande du travail. Beaucoup de vos anciens sages y arrivèrent par le jeûne, les quêtes de vision et certaines plantes qui accélèrent le processus d’expérience astrale. 

Les plans inter dimensionnels peuvent s’interpénétrer sur beaucoup de planètes comme la vôtre, et ce sans que les habitants de ces plans s’en aperçoivent. Peu d’humains sont actuellement conscients de leurs réalités multi dimensionnelles. L’idée que votre Terre a des civilisations dans son intérieur, des visiteurs ayant des bases et des habitants extra terrestres vous est tout à fait étrangère. 

Les plans dimensionnels parallèles sont souvent de nature hologrammique. En tant que tels ils peuvent exister sans espace. Ils ne sont pas vraiment des  » lieux  » selon votre concept de location. Un plan parallèle hologrammique peut être inséré dans un temps spécifique comme une réalité mentale. Ce peut être une réalité particulière existant séparément, mais cela ne diminue en rien sa validité. En fait, beaucoup de vos drames ayant le Christos pour sujet sont de tels inserts hologrammiques ayant une raison d’être. De tels inserts peuvent exister pendant un temps puis disparaître, car ils ne sont pas un véritable lieu Cosmique en soi. Un insert hologrammique est formé pour des entités, en tant que modèle de gestalt dans un but d’accomplissement émotionnel et de leçons à divers niveaux. 

Les humains négligent souvent la grande valeur de l’émotion et de l’imagination, qui sont toutes deux essentielles dans la science mentale. En réalité, les états émotionnels et ce que vous appelez rêves imaginatifs sont des plans dimensionnels. En fait, la comparaison d’un plan dimensionnel à un état émotionnel est beaucoup plus valable que l’association d’un plan à un lieu spécifique, car, en vérité, ni les états émotionnels ni les plans dimensionnels n’occupent d’espace tel que vous le définissez. 

Les Pléiadiens et les Siriens, qui sont votre source génétique d’origine, travaillent très étroitement avec l’humanité. Ces extra terrestres bienveillants ont travaillé avec vous dans le passé, le présent et le futur, selon vos termes, en s’efforçant d’aider les humains à retrouver leur vraie maîtrise. Ils travaillent sur vos champs de gravitation, grilles et leys, vortex et systèmes de portails, surtout en ce moment où la Terre améliore son accès dimensionnel. Ils ont donc développé les moyens d’une certaine coexistence avec vous, et sont capables de manifester des formes pour vivre dans et sur votre Terre. Ils forment souvent des sphères bio-plasmiques contenant de l’information susceptible de vous aider d’innombrables façons. Certains de vos agroglyphes (crop circles) symboliques sont une de ces façons. Ils sont émis principalement à travers des manifestations de pensée-lumière concentrée, qui se combinent aux champs électro magnétiques de la Terre pour former des symboles géométriques programmés. Ceux-ci sont de nature hautement électrique, comme peut en témoigner tout être sensitif s’étant assis dans un agroglyphe récemment apparu, et ayant perçu le bourdonnement de l’énergie qui s’y trouve. 

Traduit par Martine Racine. JungianBear@aol.com © Copyright 1999-2010 Tyberonn, Earth Keeper  All rights reserved. May not be used or reprinted without prior permission.     
www.Earth-Keeper.com
Email: Tyberonn@earth-keeper.com 

N’oubliez pas, utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors utilisez le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre coeur ; Il détient la vérité, laissez le vous guider. 

Retour à l’accueil de Messages… Terre Nouvelle
Visitez le Site Mère
Terre Nouvelle : Portail sur la Spiritualité

Revisiter l’enfant intérieur

 

Gif fleurs autreVoici quelque chose qui va vraiment plaire à un Être Humain sur cette scène (parlant de Jan Tober), puisque je vais vous révéler un secret sur l’enfant intérieur. C’est un fait quantique qui a toujours existé. Pourquoi est-ce que l’enfant intérieur est si important ? Depuis de nombreuses années, vous entendez souvent des déclarations telles que: « Je ne veux pas être un enfant ! J’ai grandi, et je n’ai plus besoin d’entrer en contact avec ce domaine! Je passe mon tour! » Avez-vous pensé qu’il y a une réalité qui est peut-être différente ? 

 

Je vais vous parler du côté quantique de ce sujet. Maintenant, écoutez-moi et ouvrez votre coeur pour un moment. Il est temps de le faire, n’est-ce pas ? Vous n’êtes plus des enfants, mais vous l’avez déjà été. Suspendons temporairement la notion de temps linéaire et prétendons que tout ce que vous avez déjà eu sur cette planète – au cours de votre vie actuelle – est devant vous, en ce moment. Imaginons que le tout est empilé en face de vous et que vous pouvez prendre ce que vous voulez. Dans un état quantique, le passé n’existe plus, car il est constamment présent autour de vous, et vous pouvez le revivre à volonté. 

 

Regardons quelques aspects de votre enfance. Vous n’aviez pas de soucis. Quand vous aviez huit ans, combien parmi vous se souciaient du paiement de l’hypothèque ? Aviez-vous un budget pour la nourriture, l’automobile, le vêtement et le logement ? Aviez-vous des problèmes avec l’entretien de votre auto ? La réponse est évidente, n’est-ce pas ? Votre plus grand souci était en rapport avec le temps qu’il vous restait à jouer, avant de devoir aller au lit. Vous aviez l’esprit d’un enfant. Un esprit pur et pas compliqué. Un esprit où les tracasseries n’avaient pas d’emprise. 

 

Essayez de maintenir cet état d’esprit, et prétendez que vous redevenez cet enfant qui est vous. Cette entité qui n’a ni souci ni drame dans sa vie… qui n’a pas vraiment de lendemain, sauf si c’est la veille de Noël. Si c’est le cas, cette entité est dans la joie et l’excitation du moment présent. Quelle a été la dernière fois où vous avez expérimenté cet état d’âme ? Quel âge aviez-vous ? 

 

Pourquoi est-ce que je vous parle de tout ça ? C’est parce que l’amour de Dieu vous invite à explorer et exploiter cet attribut particulier! Vous n’aviez qu’un seul modèle de cet attribut, et il était limité à la période de l’enfance. Pourriez-vous l’appliquer également à votre vie d’adulte, afin que nous puissions vous montrer à quel point nous vous aimons ? Pouvez-vous voir à quel point nous tentons de vous fournir l’amour et la paix qui sont requis pour agir dans cette nouvelle énergie ? L’état quantique vous permet de revenir en arrière, afin d’appliquer ces attributs à votre vie actuelle, à votre vie d’adulte. Il est facile de reconnaître les Êtres Humains qui ont atteint cet état, car ils brillent. C’est indéniable. C’est l’état quantique. 

 

Parmi les maîtres qui ont marché sur cette planète, il y en a qui sont bien connus de vos religions. Avez-vous remarqué qu’ils avaient tous un point commun ? Ils étaient quantiques. Vous pouviez voir la lumière qui émanait de leurs visages. Essayons de retourner à ces instants où vous étiez en présence des maîtres que vous préfériez. Quelle énergie ressentiez-vous ? C’était une énergie de paix ou de béatitude, n’est-ce pas ? Se souciaient-ils du paiement de l’hypothèque ou des factures ? Est-ce qu’ils vivaient dans le drame ? 

 

Ils avaient peut-être des raisons de s’inquiéter ou se faire du souci, sauf que… Peu importe la raison, ils ne le savaient même pas, et vous étiez attirés par la paix qu’ils dégageaient, n’est-ce pas ? Vous vouliez tout simplement être près d’eux. Vous avez peut-être espéré devenir comme eux. Eh bien! Permettez-moi de vous dire que vous pouvez maintenant le faire. Comment ? En capturant l’essence de ce qui est appelé « votre enfant intérieur ». 

 

Il ne s’agit pas d’innocence ou d’ignorance. Nous parlons d’une sagesse quantique. Une sagesse complète et totale. C’est la capacité de prendre ces choses linéaires qui vous causent du souci, et de les suspendre en un endroit où ils ne pourront pas affecter votre vie. Qu’arrive-t-il à une conscience qui n’est pas affectée par la peur ? Elle fonce. Elle s’élance. Elle ose. Le saviez-vous ? L’enfant intérieur effectue un travail quantique. Tout ce que nous avons enseigné au cours des derniers mois avait pour but de vous demander de devenir des Êtres Humains quantiques. 

 

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll. 

La première maison

La première maison dans LE RETOUR anjinho2        mini_5_gif dans LE RETOUR          

Le lendemain matin, la température était plutôt morne, mais Mike se sentait très bien. Il puise dans ses maigres économies et se paye un petit déjeuner copieux à la terrasse d’un bistro. Ça lui semblait curieux d’être dehors si tôt. Normalement, il aurait été au travail, où il aurait mangé son lunch et où on l’y aurait encore trouvé au coucher du soleil. 

 

Planté devant le bistro, deux sacs à la main et un autre sur l’épaule, Mike ne savait quelle direction prendre. Il ne pouvait aller vers l’ouest puisqu’il se retrouverait vitre face à l’océan. Il irait donc vers l’est jusqu’à ce qu’on lui indique une autre voie. Il se sentait bien à l’idée d’entreprendre un voyage fondé sur la foi, mais il aurait tout de même aimé un peu de précision sur sa destination. 

 

Si seulement j’avais quelques indices, une carte ou une indication quelconque sur ma position actuelle, se dit-il en marchant vers l’est. Il traversa lentement la banlieue de Los Angeles, en direction des montagnes. Devant lui, il n’y avait aucune limite. Il me faudra des semaines pour m’y rendre, pensa-t-il. 

 

Il ne savait pas vraiment où il allait, mais il pousse vers l’est. Vers midi, il s’assit en bordure d’une route et termina les restes du petit déjeuner qu’il avait conservés, se demandant toujours s’il était sur la bonne voie. 

 

-       Si tu es là, j’ai vite besoin de toi ! s’écria-t-il, implorant le ciel. Où sont les portes du chemin ? 

 

-       Tu as une carte ! lui murmura une voix familière à l’oreille. Il se leva et regarda autour de lui sans tien remarque, mais il avait reconnu la voix de l’ange. 

 

-       Ai-je entendu ou senti ? marmonna-t-il, soulagé. Enfin, une communication ! Tu en as mis du temps, 

 

-       T’avais qu’à demander plus tôt ! répondit la voix. 

 

-       M’ais j’erre depuis des heures ! 

 

-       C’est ton choix, déclara la voix. Pourquoi as-tu mis tant de temps à verbaliser ta demande ? Il était évident que la voix s’amusait à réfuter les objections de Mike. 

 

-       Es-tu en train de me dire que j’obtiens de l’aide seulement si je la demande ? 

 

-       Oui, tout un concept, n’est-ce pas ? Tu es un esprit libre, respecté, puissant et apte à prendre les propres décisions. C’est ce que tu as fait tout au long de ta vie. Nous sommes toujours là, mais n’entrons en jeu que si tu le demandes. Est-ce si étrange ? Mike fut agacé par la logique absolue des paroles de l’ange. 

 

-       Bon d’accord. Où dois-je aller ? Il est plus de midi, et j’ai l’impression d’avoir passé la matinée à deviner la direction à prendre. 

 

-       Pas moi d’ailleurs ! Répondit la voix espiègle. Les portes du chemin sont droit devant toi. 

 

-       Durant tout ce temps j’étais sur la bonne voie ? 

 

-       Ne sois pas si étonné d’avoir pris la bonne direction. Tu fais partie du tout, Michaël Thomas de l’Intention pure. L’expérience te permettra de mieux utiliser ton intuition. Pour l’instant, mon rôle consiste simplement à t’aider dans les petites choses. La voix fit une pause. Regarde, les portes sont déjà là ! Michaël se tenait devant une immense haie qui  menait vers une gorge entres les rangées de maisons. 

 

-       Je ne vois rien. 

 

-       Regarde encore, Michaël Thomas. 

 

En y regardant de plus près, Mike crut percevoir les portes à travers la haie. Elles ne se laissaient pas voir facilement, car elles se mêlaient étroitement à l’ensemble du feuillage. Puis, tout à coup, il les vit clairement ! Elles ne pouvaient plus lui échapper, même s’il l’avait voulu. Elles étaient si évidentes ! Il en détourna légèrement les yeux et les regarda de nouveau d’une manière différente. Elles étaient encore plus apparentes ! 

-       Que se passe-t-il ? demanda Mike, conscient du changement de sa perception. 

-       Lorsque les choses cachées deviennent évidents, lui dit la voix douce de l’ange, tu ne peux retourner à l’ignorance. Dorénavant, tu verras toutes les portes clairement, puisque tu as manifesté l’intention de les voir. 

 

Même s’il ne comprenait pas toute la signification de ce qu’on lui disait, il n’en demeurait pas moins prêt à s’engager sur le chemin de son périple. La haie cessa de ressembler à des portes et devint ces portes. Sous les yeux mêmes de Mike, elles se changeaient, prenant de l’expansion. 

-       Un véritable miracle ! se dit-il en continuant d’observer la longue haie se transformer en portes bien visibles. Il recula un peu pour mieux voir le phénomène. 

 

-       Pas vraiment, repris la voix, ton intention spirituelle t’a légèrement changé et les choses qui vibrent à cet autre niveau où tu es se sont tout simplement manifestées : rien de miraculeux dans tout ça. C’est ainsi que vont les choses. 

 

-       Tu veux dire que ma conscience peut modifier la réalité ? demanda Mike. 

 

-       Oui, d’une certaine manière. La réalité est l’essence de Dieu et elle est constante. Ta conscience humaine n’en révèle que les parties que tu veux expérimenter. Au fur et à mesure de ton évolution, tu en perçois une part toujours plus grande. Tu peux expérimenter et utiliser les choses qui se révèlent à toi comme tu le désires, mais tu ne peux retourner en arrière. 

 

Mike commençait à saisir, mais il souhaitait poser une autre question avant de se diriger vers les portes qui, maintenant, s’offraient clairement à lui. Il était toujours prêt à soumettre la vérité à l’épreuve, même cette voix angélique qu’il entendait dans son esprit. Il réfléchit à sa question avant de la formuler. 

 

-       Tu as dit que j’étais une créature possédant le libre arbitre. Pourquoi alors ne puis-je revenir en arrière si tel est mon souhait ? Pourquoi ne puis-je m’écarter de la nouvelle réalité et en reprendre une autre plus simple ? N’est-ce pas là justement le libre arbitre ? 

 

-       La physique de la spiritualité crée un axiome selon lequel tu ne peux retourner à un état de conscience inférieur, répondit la voix. Si tu choisissais délibérément de le faire malgré tout, tu nierais l’illumination qui s’offre à toi et tu deviendrais déséquilibré. En fait, tu peux essayer de revenir en arrière, car tu possèdes le libre arbitre. En vérité, il est triste que certains humains essaient de mettre de côté la vérité qu’ils connaissent, car ils ne pourront survivre longtemps à deux niveaux de vibrations. 

 

Mika ne comprenait pas entièrement la nouvelle information spirituelle transmise par la voix, mais il avait reçu la réponse à sa question. Il savait pouvoir rebrousser chemin sur-le-champ et retourner en ville. Le choix lui appartenait. Là où il se tenait, il voyait les portes et, sachant qu’elles s étaient là, il ne pouvait pas ne pas en tenir compte. Autrement, il deviendrait déséquilibré et sans doute, malade. Tout ça lui paraissait absolument logique, et il souhaitait aller de l’avant et certainement pas faire marche arrière. Alors, il prit ses bagages et s’avança vers les portes, vers le sentier sur lequel s’amorçait son périple. C’était un simple chemin de terre, comme tous les autres dans cette gorge. Tout animé, Mike franchit rapidement les portes. 

 

A peine les avait-il franchies qu’une sombre silhouette verdâtre se glissa aussi sur le sentier. Les buissons flétrissaient sur son passage et si Mike n’avait pas continué d’avancer, il aurait senti cette odeur infecte. Une entité négative se mit à suivre Michaël Thomas, gardant une certaine distance pour ne pas être vue, maintenant le rythme alerte du voyageur. A la manière d’un fantôme vif et malin, il combattait l’enthousiasme de Mike avec sa haine et sa noirceur. Mike n’avait pas la moindre idée d’être suivi. 

 

Aussitôt que Michaël fut sur le sentier, le paysage et son sentiment à son égard se transformèrent considérablement. Il ne pouvait plus voir la cité tentaculaire ni sa multitude de banlieues. 

 

Il n’y avait plus le moindre signe de civilisation : ni poteaux téléphoniques, ni avion, ni autoroute. Il s’était lancé sur le sentier de terre qui s’étirait devant lui avec la même ardeur qu’un enfant met à ouvrir ses cadeaux de Noël, fonçant sans réfléchir. Soudain, il constata que chaque pas le menait plus avant dans un autre monde. Ce voyage le conduisait dans une réalité bien différente de celle qu’il venait tout juste de quitter. Il se demandait d’ailleurs s’il ne se trouvait pas quelque part entre la terre et le paradis, un lieu où il pouvait entreprendre son éducation spirituelle, une étape qu’il croyait imminente et nécessaire s’il devait un jour avoir l’honneur de franchir le seuil d’un chez soi. Le sentier s’était peu à peu élargi et offrait maintenant la dimension d’une route d’un peu plus d’un mètre, sans empreintes de pas d’aucune sorte et très facile à suivre. 

 

Mike se tourna subitement. Qu’y avait-il là ? Une forme d’un vert foncé attira son œil avant de se précipiter sur la gauche, derrière un bloc de pierre. Un animal sauvage sans doute, se dit-il. La route qu’il voyait derrière lui reflétait exactement celle qui s’étendait devant : un long sentier tortueux disparaissant derrière les collines et bordé d’arbres verts luxuriants, de plaines et d’affleurements rocailleux. Quelques fleurs ponctuaient le paysage de points de couleurs disposés parfaitement sur le grand tapis de verdure. 

 

Mike s’arrêta pour se reposer. Il n’avait aucune montre, mais la position du soleil lui indiquait qu’il devait être quatorze heures, le temps de casser la croûte. Il s’assit en bordure de la route et termina les miettes qui lui restaient encore de son petit déjeuner. Autour de lui, l’atmosphère baignait dans le calme. 

 

Pas d’oiseaux, constata-t-il. Il examina attentivement le sol. Pas d’insectes non plus. Comme s’est étrange. Mike contemplait son environnement. Il sentit une brise dans ses cheveux. Au moins, il y a de l’air. Il regarda vers le ciel et vit qu’il était de ce bleu des plus beaux jours. 

 

Son sac ne contenait plus de nourriture, mais il savait qu’il n’était pas seul et que Dieu pourvoirait à son alimentation. Il se rappela l’histoire de Moïse dans le désert, errant pendant quarante ans avec le peuple d’Israël. Il lui revint en mémoire que leur nourriture provenait du ciel et, en y réfléchissant, il se demanda si c’était vrai. Toutes ces familles qui suivaient Moïse comptaient certainement des adolescents aux têtes fortes comme nous en avons aujourd’hui, pensa-t-il. Il pouvait facilement en imaginer un se plaindre à ses parents : « J’ai vu cette même roche au moins huit fois depuis que je suis né. Pourquoi faites-vous confiance à ce Moïse ? Il nous fait tourner en rond. Le désert a ses limites, après tout. Aie ! M’écoutez-vous ? » 

 

Entrevoir la scène le faisait rire. Puis, il se demanda s’il allait revoir bientôt la même roche, signe qu’il tournait en rond lui aussi ! Il n’avait pas la moindre idée de sa destination, tout comme les Israélites dans le désert, et sans nourriture en plus. Il rit encore plus fort en constatant les similitudes. 

 

Peut-être son rire fut-il entendu ou il était tout simplement temps, mais au détour suivant de la route, il la vit. La première maison était d’un bleu éclatant. Pour l’amour du ciel ! s’exclama Mike intérieurement. Si un architecte voyait ça, il hurlerait ! Mike riait sous cape. J’espère que je ne suis pas insolent, mais c’est la première fois que je vois une maison toute bleue. Le sentier menait jusqu’à la porte, de sorte qu’il sut que c’était là son premier arrêt. Sans compter qu’il n’y avait rien d’autre autour. 

 

En approchant de la petite maison, il remarqua qu’elle était d’un bleu cobalt et qu’elle irradiait de l’intérieur. Comme il tournait pour s’engager sur le petit chemin qui y menait, il vit une pancarte sur laquelle figuraient les mots : MAISON DES CARTES. Mike se rendit compte que c’était ce qu’il avait demandé. Il pourrait enfin se diriger. Le reste du trajet serait sans doute plus rassurant. Une carte à jour serait un objet bien utile en cet étrange pays.   

 

La porte de la maison s’ouvrit tout à coup et une immense créature du même bleue que la maison en surgit ! C’était vraisemblablement une entité angélique puisque, comme l’ange de la vision, elle était plus grande que nature, plus grande qu’un humain. Sa présence emplissait l’atmosphère d’un sentiment de splendeur et d’un parfum de fleur. Michaël pouvait encore une fois sentir l’odeur de l’entité. Le grand être se tenait là devant lui. 

-       Salut à toi, Michaël Thomas de l’Intention pure. Nous t’attendions. 

 

Contrairement à l’ange de la vision, le visage de cette entité était parfaitement visible, et Mike pouvait y déceler une expression de bien-être et de bonheur constants, peu importe ce qu’il sentit, Mike appréciait sa compagnie et se montra respectueux dans les circonstances. Il salua l’ange. 

-       Salut à toi, grand être bleu ! Soudain mal à l’aise, Michaël senti le besoin d’avaler. Peut-être l’ange ne voulait-il pas qu’on le nomme ainsi. Sa couleur n’était peut-être qu’une perception de l’œil humain. Etait-il vraiment bleu ? Peut-être même qu’il l’aimait pas le bleu ! Mike soupira à la pensée de tous ces doutes qui l’assaillaient. 

 

-       Je suis bleu aux yeux de toutes les entités, Michaël Thomas de l’Intention pure, dit l’ange d’un ton rêveur. J’accepte ta salutation avec joie. Si tu veux bien entrer dans la Maison des cartes, tu y passeras la nuit. 

 

Cette fois, Mike fut heureux qu’un ange lise dans ses pensées. Qu’avait dit l’ange de la vision à ce propos ? Qu’il pouvait les sentir ? De toute façon, Mike était heureux de ne pas avoir offensé le gardien de la première maison. 

 

Mike et l’ange bleu, deux êtres très disparates, se retournèrent et entrèrent dans la maison bleue. Au moment où la porte se refermait derrière eux, deux yeux rouges immenses et flamboyants de colère perçaient à travers un buisson, à quelque spas de la maison. Alertes, silencieux et patients, ils ne bougeraient pas jusqu’à ce que Mike reprenne sa route. Dès l’instant où il entra, Mike fut ébahi parce qu’il vit. La structure intérieure de la maison était immense ! Elle semblait interminable. Pourtant, elle était si modeste d e l’extérieur ! Il se rappela les paroles de l’ange de la vision qui affirmait que les apparences étaient parfois trompeuses. Il se trouvait certainement dans une partie de l’étrange réalité de sa nouvelle conscience. Il se demanda si cette autre perception portait une signification plus étendue. 

 

Il déambulait derrière l’ange par les grands corridors de la Maison des cartes. L’intérieur ressemblait à une librairie luxueuse, comme celles que l’on retrouve en Europ et qui contiennent des livres historiques inestimables de toutes sortes. Mais, il  n’y avait là ni rayons, ni livres. Les murs étaient percés de dizaines de milliers de petites cavités dont l’intérieur en bois semblait contenir des parchemins. La hauteur des murs était interminable et ces cavités se retrouvaient dans chaque salle qu’ils traversaient, d’un étage à l’autre. Il ne pouvait voir ces ouvertures de près, mais il se dit qu’elles contenaient sans doute des cartes, comme l’indiquait le nom de la maison. Mais pourquoi un si grand nombre ? Durant toute la durée de la longue visite des immenses pièces de la maison, il ne rencontra pas âme qui vive. 

 

-       Sommes-nous seuls ? demande Mike. L’ange étouffa un rire. 

-       Ça dépend de ce qu’être seul signifie, je suppose. Ce que tu vois là, ce sont les contrats de chaque être humain de la planète. L’ange continuait d’avancer d’un air détaché. 

 

Mike s’arrêta, les yeux agrandis, étonné des paroles de l’entité bleue. La distance entre eux s’allongea, l’ange poursuivant son chemin tandis que Mike restait sur place. Sentant que Mike ne le suivait pas, l’ange s’arrêta, se retourna et l’attendit, sans rien ajouter. 

 

Michaël voyait les échelles appuyées contre les hauts murs remplis des cavités boisées contenant toutes les parchemins. Des contrats avait dit l’ange. Qu’est-ce que ça pouvait bien signifier ? 

-       N’y comprends rien, dit-il en rattrapant l’ange. 

-       Avant que ton périple prenne fin, tu auras compris, lui répondit l’ange d’une voix rassurante. Il n’y arien ici qui doive te faire peur, Michaël. Tout est en ordre. Ta visite était attendue et elle est honorée. Ton intention est pure, et nous pouvons tous la percevoir. Détends-toi et accepte l’amour que nous t’offrons. 

 

Les paroles de l’entité bleue eurent un effet indicible sur Mike. Aucune autre entité de l’univers n’aurait pu prononcer de paroles plus appropriées. Commençait-il à mieux sentir les choses ? L’ange de la vision lui avait communiqué les mêmes vibrations d’amour, mais il réagissait avec beaucoup plus d’émotion cette fois. 

 

-       C’est bien de se sentir aimé, n’est-ce pas Michaël ? L’ange était revenu près de lui et le dominait de sa taille. 

-       Je ne comprends pas l’effet que ça me fait. Je me sens au bord des larmes. 

-       Tu es en train de passer à une autre vibration, Michaël. 

-       Je n’arrive pas à saisir la signification de tout ça. Au fait, as-tu un nom ? Michaël craignait encore une fois d’avoir offensé l’entité. Et si c’était « un » ange féminin ? Mike ne s’y connaissait pas vraiment dans ce domaine, mais d’après son apparence, l’ange aurait pu tout aussi bien être « une » ange. 

-       Appelle-moi Bleu, tout simplement, dit l’ange en lui faisant un clin d’œil. Je n’ai pas de genre, bien que ma taille et ma voix disent à ton esprit que je sois « un » ange. Partons de ce principe, si tu le veux bien. 

 

L’ange fit une pause pour mieux permettre à Mike d’assimiler ce qu’il venait d’entendre. Puis, il poursuivit : « Ta structure cellulaire d’être humain peut exister à divers niveaux de vibration. Nous appellerons niveau un, celui auquel tu es habitué. Tu le connais bien et il t’a bien servi jusqu’à présent. Mais, au cours de ce voyage, tu devras atteindre le niveau six ou sept si tu veux parvenir à ton but. Pour l’instant, tu es en train d’arriver à ce que j’appelle le niveau deux, à défaut d’un meilleur terme. Chaque niveau de vibration donne une plus grande conscience de la réalité de Dieu, comme on te l’a déjà dit. Ce que tu ressens maintenant est une plus grande conscience de l’amour. L’amour est immense, Michaël. Il a des propriétés physiques et il est puissant. Ton nouveau degré de vibration te permet de le ressentir comme tu ne l’as jamais pu auparavant. Il est l’essence même de son but et il ira en s’intensifiant dans chacune des maisons où tu pénètreras. 

 

Mike adorait écouter Bleu. Il lui donnait plus d’explications qu’il n’en avait reçues jusqu’à maintenant. 

-       Est-u professeur ? demanda Mike. 

-       Oui, le rôle de chaque ange de chacune des maisons est d’enseigner, excepté le dernier. J’aurai à te révéler des vérités reliées à ma maison et il en va de même des autres. A la fin de ton périple, tu auras une vision beaucoup plus grande de la façon dont les choses se déroulent dans l’univers.  J’ai pour tâche de te transmettre ce que tu as mérité par l’expression de ton intention. Ton passage dans ma maison te permet de recevoir la carte de ton contrat. Demain en début de journée, je te la remettrai et répondrai à quelques-unes de tes questions avant que tu poursuives ton chemin. Il était important que tu visites cette maison d’abord puisque tu y recevras de l’aide pour ton voyage. Mais pour l’instant, je t’invite à te nourrir et à te reposer. 

 

Mike suivit Bleu. Il se sentait de plus en plus à l’aise avec son nouvel ami… bleu. Celui-ci le dirigea vers un magnifique jardin intérieur où l’on cultivait toutes les variétés de fruits et de légumes en rangées interminables. Comme dans les autres pièces, la lumière provenait du toit. Elle donnait un effet naturel à chaque espace de la maison; on sentait une odeur de pain fraîchement sorti du four depuis une autre pièce. 

 

-       Qui prend soin de tout, ici ? demanda Mike. Je ne vois personne d’autre… t’arrive-t-il de te nourrir ? 

-       Chaque maison a des pièces semblables à celles-ci. Et non, je ne manque pas. Le jardin sert aux humains qui font le même parcours que toi et qui s’arrêtent ici dans la poursuite de leur apprentissage. Il est entretenu par plusieurs… que tu ne vois pas en ce moment. Tu ne manqueras ni de nourriture, ni d’abri tant que tu exploreras le sentier de la connaissance. C’est notre façon de t’honorer et d’honorer ton intention.   

 

Mike se sentit envahi par le sentiment d’être protégé pendant qu’ils se déplaçaient vers d’autres pièces, l’être humain suivant, l’imposante entité bleue. Ils atteignirent une pièce curieuse, prévue pour le sommeil. Isolée, elle était garnie d’un superbe lit antique à baldaquin recouvert de draps de dentelle invitant Mike à y déposer son corps exténué. Les oreillers dodus l’attiraient et promettaient le confort et la sécurité propres à un sommeil profond. Mike était ébahi par l’accueil qu’on lui réservait. 

 

-       Tout ça pour moi ? dit-il, impressionné. 

-       Pour toi et les autres, Michaël. Nous recevons tous ceux qui ont exprimé la même intention que toi. 

 

La pièce attenante offrait un festin que Mike ne pouvait même pas envisager d’entamer. Il y avait là plus de délices qu’il n’en avait jamais vus à la fois, beaucoup trop pour une seule personne. 

 

-       Mange ce que tu veux, Michaël, lui dit Bleu. Rien de tout cela ne sera perdu. Mais ne prends rien avec toi. Résiste à cette tentation. C’est un test sur ta voie, quelque chose que tu comprendras pleinement plus tard. 

 

Bleu se retira. Mike déposa ses bagages, s’assit et mangea comme il ne l’avait jamais fait. Il ne voulut pas se montrer glouton, mais il emplit son estomac de ces mets délicieux. Ses yeux commençaient à se fermer de fatigue et le décor créait un sentiment de confort qu’il n’avait pas connu depuis qu’il était le petit enfant chéri de ses parents. 

 

Si je pouvais seulement conserver cette sensation ! se dit-il. Le fait d’être humain prenait à l’instant se pleine mesure. Il quitta la table et décida de laver la vaisselle sale le lendemain matin. Oh ! qu’il était las ! Il arriva même difficilement à se déshabiller et à surprendre ses vêtements. Il se mit au lit, et le bien-être enveloppant d’un sommeil paisible l’envahit aussitôt. 

 

Dans le silence matinal, il se réveilla superbement reposé. Il se lava, se dirigea vers la salle à manger et découvrit avec surprise que les restes de la veille avaient été enlevés et qu’un magnifique petit déjeuner l’attendait. En fait, c’était en partie l’odeur des œufs frais, des pommes de terre et du pain chaud qui l’avait éveillé. Il profita de son petit déjeuner en solitaire et s’interrogea une fois de plus sur l’idée qu’il avait eue de demander à rentrer chez lui. 

 

Est-ce une bonne idée de vouloir se retirer de l’expérience terrestre ? se demanda-t-il. Qu’arrive-t-il à ceux qui restent ? Ils ne pourront pas expérimenter les autres niveaux de vibration qui m’attendent. Est-ce juste ? Il ressentit une légère mélancolie à la pensée de ses amis et de ses collègues. Il songea même à son ancienne amante ! 

 

Qu’est-ce qui m’arrive ? se demande Mike. Je commence à ressentir de l’empathie pour ceux qui m’entourent. Ça ne me ressemble pas. Je trouve ça plutôt pénible ! Je commence à regretter d’avoir quelque chose que les autres n’ont pas. Cela signifie-t-il que je suis sur la mauvaise voie ? Devrais-je rebrousser chemin ? 

 

-       Il est inévitable que tu te poses toutes ces questions, Michaël, dit Bleu, qui apparut soudain dans l’entrebâillement de la porte et qui, encore une fois, se glissa dans les pensées de Mike. Bien qu’étonné, celui-ci fut ravi de voir l’ange et le salua d’un signe de la tête. 

 

-       Parle-moi de ces choses, Bleu. J’ai vraiment besoin de directives. Je commence à me demander si j’ai pris la bonne décision. 

 

-       Les méandres de l’esprit sont merveilleux, Michaël Thomas de l’Intention pure. Et le postulat de l’illumination de l’homme consiste d’abord à prendre soin de soi. Ensuite, le résultat du périple sera transmis à ceux qui nous entourent puisque l’intuition de l’un affecte les autres. 

 

-       Encore une fois, je ne suis pas sûr de bien comprendre, rétorqua Mike, confus. 

 

-       Même si tu ne saisis pas maintenant, Michaël, tes actions affectent les autres et leur offrent l’occasion de faire un choix, ce qui aurait été impossible sans ta décision d’être ici, en ce moment même. Fais confiance à la vérité des événements et ne te fais aucun reproche. 

 

Mike se senti soulagé d’un poids immense. Bleu n’avait pas réussi à lui faire comprendre entièrement le fonctionnement du plan spirituel, mais il l’avait suffisamment rassuré. Michaël se sentait confiant dans la poursuite de sa quête. 

 

Il fit ses bagages et quitta sa chambre. Il revint dans le hall d’entrée menant à la porte par laquelle il avait pénétré la veille. Bleu le suivi, et Mike s’émerveilla encore de l’immensité de l’endroit. L’entité ne fit aucune remarque en constant que Mike avait glissé un bagel et quelques baguettes dans son sac. 

 

-       Où allons-nous ? demanda ce dernier. Dois-je aller par là ? 

Il s’avait qu’il allait recevoir sa propre carte, et il voulait que Bleu prenne les devants. 

 

-       Tu peux t’arrêter ici. Ils s’immobilisèrent au centre du vaste hall bleu magnifiquement décoré, et Bleu se dirigea sans rien dire vers un mur éloigné sur lequel s’appuyait une échelle. « Viens ici, Mike ». 

 

Mike obéit et, en un rien de temps, Bleu lui fit grimper une longue échelle par laquelle il devait atteindre une cavité où se trouvait sa carte. En grimpant, Mike remarqua que chaque cavité portait un nom. En réalité, chacune en contenait deux : un qui semblait écrit en caractères arabes et un autre, en caractères romains. Il n’y avait aucun classement alphabétique, et les cavités semblaient obéir à un ordre connu de Bleu seul et que Mike ne saisissait pas. L’ange lui avait dit exactement où regarder et il se trouvait maintenant à quelques centimètres de l’endroit indiqué. 

 

Puis, il la vit. La case portait la mention « Michaël Thomas » et une autre, étrangère à ses yeux, probablement en langue d’ange, se dit-il. On lui avait donné instruction de ne pas regarder ailleurs, de retirer le parchemin de la cavité et de redescendre afin de l’examiner. Il venait tout juste de saisir le parchemin et s’apprêtait à descendre lorsqu’un groupe de noms attira son regard. Son cœur fit un bond… les noms de ses parents étaient là. La disposition était faite par famille. C’était le système spirituel du grand hall ! Il savait qu’on lui avait formellement interdit de toucher aux autres parchemins, mais il s’attarda tout de même et se prit à examiner les noms qui ne signifiaient rien pour lui. Pourquoi ces autres noms accolés à ceux de ma famille ? 

 

-       Michaël ? 

-       J’arrive tout de suite, dit-il d’un ton contrit. 

Bleu savait ce qui lui passait par la tête mais Mike ne poserait aucune question pouvant violer le protocole de cet endroit sacré. Songeur, Mike redescendit la longue échelle bleue et remit le parchemin à lange. Celui-ci regarda Mike longuement. Dans ce regard intense, il n’y avait pas de secrets. Bleu faisait part de sa gratitude à Mike d’avoir respecté le système sacré, et Michaël sentit l’amour de Dieu transpercer son être entier. Tous deux sourirent devant cette communication sans paroles. Mike commençait à comprendre l’inutilité des mots ! Il lui semblait qu’il pouvait tout dire à Bleu sans prononcer une seule parole. Comme c’est étrange, pensa-t-il. 

 

-       Michaël Thomas de l’Intention pure, déclara formellement Bleu, voici la carte de ta vie. D’une façon ou d’une autre, elle te suivra partout dorénavant. Elle t’est remise avec amour et deviendra une de tes possessions le splus précieuses. Mike se rappela soudain les paroles de l’ange de la vision à propos de la nouvelle énergie beaucoup plus courante que la précédente. 

 

-       La carte est-elle à jour ? 

 

-       Beaucoup plus que tu ne peux le souhaiter, répondit Bleu d’un ton espiègle. Mike crut même l’avoir entendu ricaner ! 

 

L’entité tendit la carte à Mike en l’invitant d’un geste à l’examiner de plus près. Mike la posa sur son cœur quelques instants pour bien la savourer, comme un enfant l’aurait fait. Il sentait le caractère sacré de cet instant et ouvrit la carte d’une façon toute cérémonieuse qui fit sourire Bleu. Il savait ce qui allait se produire. 

 

Tout l’émerveillement que Mike avait ressenti disparut lorsqu’il déroula le parchemin. La carte était vierge ! Ou plutôt non. En plein milieu, à peine visibles, se trouvaient quelques lettres et symboles. Mike y regarda de plus près. Une flèche pointait vers un petit point rouge près duquel on pouvait lire : VOUS ETES ICI. Un petit symbole indiquant la maison des cartes était placé près du point. Trois centimètres de détails figuraient autour du point, y compris le sentier que Mike avait suivi, puis, plus rien, le vide total ! La carte indiquait seulement l’endroit où se trouvait Mike et une centaine de mètres tout autour.    

 

-       Qu’est-ce que c’est ? demanda Mike, quelque peu irrespectueux. C’est une blague d’ange ou quoi ? J’ai fait tout ce chemin jusqu’à la Maison des cartes pour recevoir un merveilleux parchemin sacré qui me dit que je suis.. dans la Maison des cartes ? 

 

-       Les apparences sont parfois trompeuses, Michaël Thomas de l’Intention pure. Accepte ce cadeau et garde-le précieusement. 

Bleu ne répondait pas à la question. 

Mike sut intuitivement qu’il ne servait à rien de la reposer. Il enroula sa prétendue carte et la mit dans son sac. Il était très déçu. Bleu le reconduisit vers la porte et sortit au grand air, Mike sur ses talons. L’ange se retourna. 

 

-       Michaël Thomas de l’Intention pure, je dois te poser une question avant que tu reprennes ta route. 

-       Oui, laquelle mon ami ? répondit Mike. 

-       Michaël Thomas de l’Intention pure, aimes-tu Dieu ? Bleu était très sérieux. 

 

Mika trouva étrange que l’ange de la vision ait posé la même question, presque sur le même ton. Il se demanda pourquoi on la lui reposait. 

 

-       Cher magnifique professeur bleu, puisque tu peux lire dans mon cœur, tu sais que j’aime sincèrement Dieu. Mike fixait l’ange droit dans les yeux en formulant sa réponse honnête. 

 

-       Qu’il en soit ainsi, dit l’entité en rentrant dans la petite maison bleue et en refermant solidement la porte derrière elle. Mike se sentit soudain débranché. Est-ce qu’ils ne disent jamais au revoir ? se demanda-t-il. 

 

L’air était embauché et agréable. Mike souleva ses bagages dans lesquels il avait glissé le pain de la maison bleue et prit une direction qui devait le mener à une autre maison où il recevrait des enseignements. Il passa en revue les événements amusants de sa visite à la Maison des cartes. Incroyable, une carte qui t’indique seulement où tu te trouves à l’instant. A quoi ça sert ? Bien sûr que je sais où je me trouve ! Quel étrange endroit ! 

 

Un éclat de rire carillonna des montages où Michaël Thomas de l’Intention pur clamait sa joie aux roches et aux arbres en poursuivant la route qui le menait chez lui. Son rire atteignait les oreilles couvertes de verrues d’une entité vert foncé tapie à quelque deux cents mètres derrière lui. Mike était loin de soupçonner que cette forme sombre avait attendu patiemment qu’il reprenne sa route pour le suivre pas à pas. La chose n’appartenait pas à ce royaume. Elle n’avait besoin ni de nourriture ni de sommeil. Elle n’éprouvait aucune joie, mais elle était totalement déterminée à ce que Michaël Thomas n’atteigne jamais la dernière maison. Son but était clair, et elle resserrait peu à peu la distance qui la séparait de Michaël Thomas de l’Intention pure

 

Kryeon 

POURQUOI SUIS-JE ICI ?

 

Gif lumieres

 

Avant de pouvoir vous dire exactement pourquoi je suis ici, je dois vous expliquer davantage la façon dont les choses fonctionnent pour vous. Vous comprendrez mieux alors la nature de mon service et la raison pour laquelle je suis ici

 Plusieurs d’entre vous lisent présentement ces lignes avec l’espoir d’y trouver de précieuses informations, quelque chose de significatif peut-être. C’est un besoin qui provient de la soif de votre âme de connaître la vérité sur le monde. C’est le sens de votre spiritualité fraîchement éveillée. Vous réalisez qu’il y a autre chose dans la vie que la seule nécessité de vous nourrir et de vous protéger des périls (un autre implant). Peut être avez-vous toujours soupçonné qu’il y avait autre chose, mais vous n’aviez aucune idée de ce que cela était. Vous expérimentez, présentement, un changement graduel de conscience que vous avez mérité, et cela est approprié à votre époque. Continuez votre recherche. Elle vous mènera à ce que vous souhaitez ardemment – la paix de l’âme grâce à la puissance de l’Amour. 

 

Les hommes ont toujours été à la recherche de Dieu. Vous vivez simplement un mal du pays reflétant l’absence de communication qui vous affecte pendant que vous êtes en apprentissage. C’est là un souhait primal et global inscrit dans vos cellules.

 Les choses commencent à changer. Voilà pourquoi je suis ici. L’ancienne Terre, la Terre intermédiaire et la nouvelle Terre se référent aux trois niveaux primordiaux de conscience de l’humanité (à ne pas confondre avec l’époque de la création de l’humanité) depuis que les entités sont en apprentissage en ce monde. Nous accédons maintenant à un quatrième niveau ; il possède un potentiel incroyable et sera le dernier. C’est l’époque de la responsabilité, de la lumière. C’est le moment où vous prenez finalement les choses en main.   

Une raison justifie votre existence sur Terre : vous êtes en apprentissage en vue d’élever la fréquence vibratoire de l’ensemble. C’est la raison qui englobe tout, et on ne peut vous l’expliquer à fond pour le moment. Vous efforts pendant cette période d’apprentissage créent une énergie à travers vos incarnations et une élévation subséquente de la conscience terrestre. Cette énergie est valable pour l’ensemble et transmute la négativité. La négativité est l’absence de lumière et elle s’étendra de plus en plus, à moins qu’elle ne soit maîtrisée par la vigilance de ceux qui, comme vous, sont en formation dans l’univers. Vous êtes les instruments dans le changement de quelque chose de très vaste et de très complexe. S’il vous plaît, acceptez ceci. On ne vous en demandera pas beaucoup plus pendant votre séjour sur la Terre. Il ne s’agit pas d’une information planétaire mais d’une information universelle. 

Plus près de vous, sur le plan planétaire, votre défi consistait à commencer à travailler dans la pénombre et à progresser graduellement par le biais de nombreuses leçons et incarnation jusqu’à ce que vous atteigniez l’illumination totale. Vous êtes sur la bonne voie et approchez rapidement de la fin du cycle. Une fois de plus, vos efforts tout au long de ce processus créent de l’énergie pour le reste de notre groupe.  

Plus important encore, en tant qu’humains, vous traversez au cours de vos vies plusieurs expériences de témoignages ou expressions, créant ainsi l’énergie nécessaire pour porter la vibration de la conscience planétaire à son niveau optimal. Ce faisant, chaque siècle devait en outre contribuer au cheminement spirituel de tous… et il en a été ainsi jusqu’à présent. Il y a 2000 ans, vous, dans le premier monde, avez mérité le cadeau du grand maître Jésus. Cette entité est aussi en service et elle est connue de nous tous dans l’univers comme l’une des plus grandes vibrations à l’œuvre. Sa visite a provoqué une très grande activité spirituelle sur la Terre, et ses répercussions se font sentir encore plus aujourd’hui. Le premier message transmis à mon partenaire expliquait ceci. Il expliquait également le message de Jésus avec plus de clarté que je ne le fais ici (voir le chapitre 6 de La Graduation des Temps).  

Des messages transmis par d’autres grands maîtres en service ont aussi été reçus en d’autres parties de la Terre au cours de cette époque. Diverses cultures ont ainsi reçu la vérité à différentes périodes, au moment où elles étaient prêtres à la recevoir, mais tout ceci représentait un effort global. Tout le monde a reçu le même message, qui traitait de la puissance de l’homme en tant qu’être spirituel et de sa relation avec l’univers. A ce moment, vous avez tous été invités à porter l’éclatante lumière du fragment de Dieu avec vous en tout temps et à commencer votre témoignage en tant qu’entités de lumière sur la Terre.  

Au cours des siècles antérieurs, vous ne pouviez même pas contenir la charge complète de votre entité et ne pouviez la transporter avec vous qu’en partie seulement ! L’équilibre de votre pouvoir collectif se trouvait dans les centres et les temps d’énergie. Une de vos cultures passées de longue durée a même transporté avec elle l’énergie d’un endroit à l’autre. L’importance des temples dans la très ancienne histoire de la Terre était beaucoup plus significative qu’aujourd’hui parce que ceux-ci étaient en fait les centres de la puissance spirituelle et qu’ils pouvaient le prouver par des manifestions physiques.  

Actuellement, entre vos incarnations, vous profitez d’un court moment de repos pendant lequel vous entrez en contact et communiquez avec le Grand Tout. Vous pouvez ainsi planifier votre prochain témoignage, ou leçon de vie. Votre plan est souvent déterminé directement par ce qui est arrivé au cours de votre dernière incarnation. C’est ce qu’on appelle le karma. Vous vous engagez à honorer un contrat ou planifiez ce que vous apprendre et expérimenterez au moment où vous entamerez votre prochaine expression. Assez souvent, vous vous incarnez pendant un court moment : vous mourez au cours de l’enfance ou très jeune de maladie ou par accident. Cela peut vous sembler cruel ou illogique et difficilement acceptable, mais c’est juste et bénéfique pour l’ensemble. Le moment où vous vous incarnez à nouveau est déterminé par la leçon du groupe qui vous entoure, dont certains membres sont encore sur terre et d’autres pas. Parfois, votre incarnation sert presque entièrement à l’expression de quelqu’un d’autre, et elle est très rapide. 

Cela semblerait indiquer qu’il y a une certaine forme de prédestination à l’œuvre. Mais tel n’est pas le cas. Cette question est souvent mal comprise.  

Toutes les incarnations sont comme une feuille blanche sur laquelle un but est inscrit (karma), comprenant différentes portes d’action offertes au cours du cycle (contrat). Le karma peut être réalisé ou ne pas l’être. S’il ne l’est pas, une autre possibilité surviendra dans une autre expression (incarnation). Un individu peut ouvrir les portes d’action proposées dans le contrat, ou ne pas les ouvrir, cela dépend de chacun et de l’endroit où il se trouve dans son processus de croissance à ce moment. Tout cela entre en interrelation avec les autres entités impliquées dans votre expression. En tant que groupe planétaire, vous avez franchi plusieurs bonnes portes. Vous avez fait cela collectivement, de votre côté du voile et, par là, avez réussi à élever l’ensemble. Une fois de plus, vous méritez d’être félicités. Je peux vous affirmer que ce n’est pas toujours le cas dans l’univers. Vous avez eu de nombreuses occasions d’échouer, mais vous vous en êtes bien tirés. 

Quelques précisions sur mon travail : Les champs magnétiques sont très importants pour votre biologie ! De plus, ils peuvent affecter (et ils le font) votre conscience spirituelle. Le champ magnétique de votre planète est essentiel pour votre santé biologique et il est réglé exactement pour s’ajuster à votre plan spirituel

Le champ magnétique de votre planète a été soigneusement mis en place pour votre santé et votre apprentissage. Regardez autour de vous. Quelle autre planète en possède un ? Ce n’est pas une force naturellement présente. Il a été placé là à dessein et avec grand soin. Vous n’avez pu vous éloigner suffisamment de votre planète ni la quitter pendant assez longtemps pour réaliser cela, mais lorsque cela se produire, vous devrez transporter un champ magnétique avec vous pour préserver votre santé mentale et physique, et il devra être approprié. C’est une règle de base pour les humains. Si vous trouviez une autre planète ayant un champ magnétique, ce serait un premier indice vous indiquant qu’elle pourrait abriter une vie biologique, se préparer à en recevoir une ou en avoir déjà eu une. Quelle que soit la forme de vie biologique, elle devra être polarisée pour avoir une portée spirituelle. Prenez note de ceci : plus le champ magnétique est éloigné de l’axe de la planète, plus la forme de vie qui s’y trouve est éclairée. Cela n’est qu’une partie du processus et un signal à repérer.  

L’électricité est partout présente et vous avez déjà commencé à observer les effets nocifs des champs magnétiques artificiels sur votre santé. Votre corps devrait être protégé de tous les champs magnétiques artificiels. Vous possédez la technologie pour ce faire et devriez vous prémunir contre ceux-ci. Certaines maladies qui frappent exclusivement votre société occidentale bien nantie son directement reliées à l’effet des champs magnétiques artificiels qui vous entourent. 

Depuis des années, vous avez compris que les procédés de base de la pensée sont de nature électrique (donc qu’ils possèdent des propriétés magnétiques). Par conséquent, vous savez aussi que votre système biologique tout entier, des nerfs jusqu’au muscles, est électrochimique dans ses fonctions. Chaque organe de votre corps est équilibré magnétiquement (polarisé) et reste sensible aux champs extérieurs. On soupçonne que certains troubles du cerveau, de la thyroïde, du cœur, du foie et des reins sont provoqués par une perturbation magnétique. Les métaphysiciens étudient votre propre champ magnétique (vous en avez tous un) ; plus précisément, ils perçoivent l’équilibre de votre champ. Et vos scientifiques branchent régulièrement des fils à votre corps pour enregistrer vos impulsions électromagnétiques. 

De grâce, comprenez que la meilleure chose que vous puissiez faire pour vous-mêmes est de vous protéger. Laissez les propriétés magnétiques de la planète agir pour le bien de votre santé. N’utilisez pas de méthodes artificielles pour essayer de créer l’équilibre. Eloignez-vous des grands aimants statiques ou des aimants d’énergie électrique. Et surtout : regardez où vous dormez et placez les appareils électriques qui dégagent des ondes magnétiques à au moins trois mètres de vous. Ce peut être une horloge électrique (branchée dans la prise électrique), un téléviseur, un lecteur de cassettes, une enregistreuse, des haut-parleurs, un appareil de chauffage ou un ventilateur. N’utilisez jamais de couverture électrique pour vous réchauffer. N’employez pas non plus d’appareil électrique dans une pièce où il y a un lit d’eau. Aucun appareil doté d’un moteur ne devrait se trouver en permanence près de vous. 

Une fois de plus, vos implants vous ont caché quelque chose qui aurait dû vous paraître évident : le magnétisme est le coussin sur lequel reposent la conscience et la biologie humaines depuis l’origine des temps. C’est mathématique et cela a été conçu ainsi. (C’est également en interrelation avec votre système d’implants). Si vous aviez été conscients de cela et y aviez accordé foi plus tôt, de nombreuses maladies terrestres seraient maintenant comprises et maîtrisées. Vous devez équilibrer magnétiquement ce que vous faites entrer dans votre corps ! Comment avez-vous pu ignorer cela ? Apporteriez-vous de puissants aimants dans un lieu minutieusement réglé et polarisé ? Le fléau de la déficience immunologique que vous combattez présentement sur terre est magnétiquement contrôlable. Consacrez quelque temps à modifier ses propriétés magnétiques et surveillez ce qui se passe. Repolarisez-le et vérifiez les résultats. Vous pourriez être surpris. Sachant cela, êtes-vous étonnés maintenant lorsque je vous informe de la grande influence du champ magnétique de la Terre sur vous ? 

Je suis Kryeon, du Service magnétique. J’ai créé le système du réseau magnétique de votre planète. La création de ce réseau a pris des éons terrestres. Il a été équilibré et rééquilibré pour s’adapter aux vibrations physiques de votre planète en évolution. Durant la période de mon séjour initial, ce que vous percevez maintenant comme la polarité négative et positive de la Terre a été modifié maintes et maintes fois. Votre science peut prouver cela : regardez les strates dans le sol, elles vous montrent plusieurs modifications de la polarité nord et sud qu’a subies la Terre au cours de son développement. (La Terre n’a pas basculé sur son axe, seule sa polarité l’a fait). Tout cela s’est produit avant même que vous soyez autorisés à exister sur cette planète. Mon partenaire était là pour m’aider et relevait aussi du Service magnétique à ce moment. Sa relation avec moi est l’une des raisons pour lesquelles je m’adresse à vous par son intermédiaire.  

Je suis venu ici à deux reprises, par la suite, pour des ajustements majeurs. Cette mission représente le troisième ajustement auquel je participe, de même que ma quatrième et dernière visite. Les deux dernières fois où je suis venu, il était nécessaire et approprié de faire un ajustement global pour s’adapter à votre croissance. Dans chaque cas, l’humanité s’est éteinte dans ce but. Seules quelques entités ont survécu chaque fois pour reproduire la biologie.  

Ces mesures peuvent vous sembler sévères, mais elles étaient justes et ont été exécutées dans une parfaite harmonie et avec amour. Vous avez tous approuvé ces décisions avant qu’elles ne soient appliquées et vous les avez célébrées, car elles permettaient à la Terre de croître. Je ne suis pas venu vous annoncer que ma troisième intervention exigera votre anéantissement. Cependant, une certaine compréhension sera nécessaire pour éviter que vous soyez nombreux à vous anéantir de toute façon. Ce troisième ajustement est déjà commencé, et ceux d’entres-vous qui s’intéressent à des phénomènes tels que le mouvement du nord magnétique savent de quoi je parle. 

 

Kryeon canalisé par Lee Carroll

 

Gif lumieres

 

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...