Notre travail d’éveilleur de consciences

 

Eveiller les consciencesCeux d’entre vous qui se sont proposés pour être des Artisans de Lumière sont là pour diffuser la Lumière sur cette planète. Vous le faites souvent en activant les membres de votre propre famille spirituelle. Vous les trouvez dans toutes les circonstances de la vie. Certains lisent le livre que vous avez lu et comprennent les concepts que vous présentez, et d’autres pas.

Certains n’ont aucune idée de la direction qu’ils vont prendre. Certains disent : « Ah, je ne crois que ce que je vois et c’est tout ce que je peux voir. » Et pourtant, en voyant l’étincelle qui brille au fond de leurs yeux, vous saurez qu’il y a là quelque chose dont vous pouvez bénéficier tous deux. Soyez patients et plantez les graines de Lumière. Aimez-les quand ils reculent d’un pas et maintenez tranquillement l’énergie pour eux. Partagez votre vérité avec eux quand ils le demandent et sinon, gardez-la tranquillement en vous en ne la laissant découvrir qu’au travers d’un sourire de confiance spirituelle. Cette simple chose suffira non seulement à leur donner confiance pour marcher dans leur beauté, mais à vous donner confiance à vous pour marcher dans la vôtre. C’est le but de votre incarnation dans cette existence d’Artisans de Lumière.

Oui, beaucoup d’entre vous sont venus avec des leçons difficiles à travailler, toutefois tout cela peut se résumer au fait que vous êtes ici pour vous connecter les uns aux autres. Très simple, non ?

Certains d’entre vous disent : « Je ne vais travailler qu’avec les animaux parce qu’ils sont purs et les humains me rendent fou ». Nous aimons quand cela se produit, car alors les autres vous parlent par l’intermédiaire de vos animaux.

La réalité est que vous êtes ici pour éveiller des cœurs et qu’ils soient animaux, roches, plantes, insectes, humains ou esprits, cela ne fait aucune différence car vous faites partie du tout. Quand vous trouvez ceux pour qui vous êtes venus, quand vous trouvez chez les autres la beauté qui est vôtre, vous retrouvez la confiance d’âme qui vous fait faire trois pas en avant d’en faire un en arrière. Cela vous rend plus confiant en tant qu’âme prétendant être humaine, en tant qu’être infini prétendant être limité, en tant qu’esprit jouant un jeu de la séparation dans une bulle de biologie. Vous êtes ici, connectés les uns aux autres. Trouvez ces parties et vous serez à la Source. Nous allons vous donner une caractéristique à chercher et c’est plus important que vous ne pouvez l’imaginer maintenant. Vous descendez vous des 500 âmes originelles. Peu importe quand et comment vous êtes venus sur Terre pour la première fois, vos origines physiques remontent à ces 500 âmes originelles. Cela veut simplement dire que dans votre vie entière, quelque pénibles qu’apparaissent les circonstances lorsque vous voyez les nouvelles, quelque difficile que votre monde vous semble, il n’y a en fait que 499 personnes avec lesquelles vous devez vous entendre.

Le Groupe Espavo. sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Les plantes originelles et leur usage à Telos

 

Gif feuillesPlusieurs de ces plantes ont été préservées, et nous avons aussi des substances végétales qui favorisent le développement spirituel, mais il va sans dire que nous ne les fumons pas. Nous n’en avons d’ailleurs pas besoin. Notre stade actuel de conscience n’a que faire des propriétés de ces plantes. Nous les gardons en guise de décoration car quelques-unes sont d’une exquise beauté, et nous les cultivons pour leur attrait, leur grâce comme tant d’autres espèces. 

Plus tard, nous seconderons peut-être certains d’entre vous dans leur ouverture en leur enseignant « le bon emploi » d’une ou deux de ces plantes, mais cet enseignement ne sera pas destiné au grand nombre ; il ne sera pas en promotion sur le marché et ne s’adressera assurément pas à ceux qui sont intéressés par leurs contreparties corrompues. 

Il est tout à fait déplorable qu’une génération entière de Terriens soit assujettie à cette expérience de la drogue. Gardez l’esprit qu’il s’agit du plan ultime des forces maléfiques d’anéantir cette génération sur le plan spirituel, de l’asservir autant que possible. Consentirez-vous à ce qu’une réelle catastrophe ait lieu, ou vous éveillerez-vous à votre véritable nature et  la raison de votre venue ici ?

 

Adama, Maître Lémurien, canalisé par Aurélia Louise Jones – TELOS II – page 56.

D’où viennent les drogues récréatives

 

Plantes sacrées de la création.

Gif grafEffets des drogues récréatives sur le développement spirituel

Lorsque ces plantes sacrées apparurent dans la Création, elles avaient pour rôle de hausser l’énergie et la conscience. Au départ, il y a très longtemps, les plantes altérant l’état de conscience aidaient les humains à percevoir leurs qualités divines, leur Soi divin éternel et le Créateur. Elles furent également employées pour augmenter les facultés téléphathiques, de même que les dons de clairaudience, de clairvoyance, de psychométrie, et à d’autres fins similaires. Ces ouvertures spirituelles reliaient chacun plus directement au royaume angélique, aux esprits de la nature, au royaume animal et aux êtres de l’autre côté du voile. Les énergies accrues par les plantes sacrées donnaient accès au voyage interdimensionnel. Tels étaient les principaux rôles de ce substances végétales ; il s’agissait de percer des voies spirituelles. C’était ainsi au début de la création, avant de déclin du niveau de conscience qui eut lieu au cours du quatrième âge d’or.

Pendant une très longue période d’évolution de la Terre, les gens puisaient à même l’énergie de ces plantes avec grande déférence, en ayant le sentiment du sacré et une intention pure ; ils consommaient une petite portion de la feuille cueillie directement sur la plante vivante, selon l’expérience désirée. Une grande variété de ce genre de plantes existait, chacune offrant un don spirituel spécifique ; on n’en faisait jamais mauvais usage et elles ne provoquant aucune dépendance. On enseignait aux petites à s’en servir dès un âge tendre ; du coup, il n’était pas question d’employer ces plantes pour des usages autres que ceux auxquels elles étaient destinées. Les plantes sacrées étaient douées d’une fréquence vibratoire de la cinquième dimension, ou plus encore.

Par ailleurs, on ne fumait pas ces substances pour ensuite les inhaler dans les poumons, comme on le fait avec les équivalents actuels des herbes d’origine, du reste tout à fait différents. L’époque, les utilisateurs ne consommaient qu’une petite portion de la feuille ou une feuille entière, selon l’espèce ; cela suffisait à obtenir les résultats désirés. En outre, on traitait ces végétaux avec le plus grand respect ; il fallait demander l’autorisation des devas de chaque plante pour bénéficier des propriétés de chacune. Toutes croissaient partout en abondance et presque chaque foyer réservait dans son jardin un coin sacré pour la culture de quelques espèces ; elles étaient considérées comme une nourriture de l’âme aussi importante que les aliments destinés au corps.

En vérité, les plantes sacrées étaient porteuses d’une vibration si élevée que, lorsqu’on les absorbait, les propriétés liées à leur vibration élevaient le corps et ouvraient la conscience à des révélations et à des expériences de nature supérieure. Lesdites « herbes » que fume la génération actuelle dans l’espoir d’établir une connexion avec un aspect supérieur en elle ou d’expérimenter d’autres réalités dimensionnelles appelées fix ou « voyages » n’ont rien à voir avec celles qui étaient initialement employées à des fins spirituelles ; ces dernières n’existent plus dans votre réalité tridimensionnelle ; plusieurs espèces ont toutefois été préservées à l’intérieur de la Terre.

Pour comprendre ce qu’il est advenu de cet héritage dont l’humanité a fait libre usage pendant si longtemps, il faut remonter le cours de l’histoire jusqu’au début de l’âge des ténèbres, au moment où les gens ont abandonné leurs pouvoirs au profit de vibrations inférieures et à des puissances autres que leur Soi divin. L’une après l’autre, les civilisations de Gaia ont oublié leur état originel d’ouverture au divin et se sont tournées vers les énergies manipulatrices et tyranniques des ténèbres. Certains êtres incarnés qui, avant de venir sur terre, s’adonnaient aux arts obscures et avaient acquis un vaste savoir à propos d’autres sphères d’existence, devinrent les magiciens sinistres des temps anciens. Ce sont eux qui on d’abord modifié génétiquement la racine des plantes originelles afin d’exercer un contrôle plus grand sur la population en atténuant ses pouvoirs et perceptions spirituels. Le processus eut cours sur une période de temps très longue ; les plantes d’origine furent progressivement détruites ou leurs vibrations abaissées.

Aujourd’hui, ce que vous appelez « drogues récréatives » présente une vibration négative corrompue très éloignée de celle des substances sacrées de jadis. Ce à quoi sont accros nombre de jeunes et d’adultes en ce monde, ce sont des produits qui mènent leurs usagers à des plans inférieurs de la sphère astrale, là où ils sont capturés et attachés par des entités qui ont besoin de leurs énergies afin de survivre ; ces entités sont la cause première des dépendances. Elles naissent des distorsions dans le corps émotionnel des utilisateurs de drogues. Bien réelles, elles existent sous forme de conscience à faible énergie ; il vient un moment où leurs tentatives de s’emparer de l’énergie des humains deviennent de plus en plus agressives. Avec le temps et l’usage, ces entités augmentent en nombre et en puissance dans le champ énergétique de leurs hôtes.

On peut affirmer que votre dépendance est aussi leur « drogue ». Ce concept de la genèse de la dépendance est mal compris ; s’il l’était, rares seraient ceux qui, en votre monde, consommeraient des substances provoquant une dépendance, y compris la cigarette et l’alcool. Avec le temps, les vibrations des plantes qui restaient furent encore modifiées, jusqu’à ce que peu de choix s’offrent à vous aujourd’hui. Il  ne reste qu’un nombre infime de végétaux de basse vibration pouvant modifier l’état de conscience. Au lieu de mener mentalement les adeptes vers des royaumes lumineux lors de leurs voyages multidimensionnels, les drogues actuelles le conduisent vers la vibration inférieure du plan astral, là où la lumière est voilée et la conscience, complètement déformée. Les magiciens funestes ont réussi à modifier les vibrations des plantes primitives de façon à provoquer une déchirure de l’âme et une dissociation plus profonde de la Source.

Les adeptes des drogues récréatives sont, pour la plupart des individus qui perçoivent consciemment ou non le fait d’avoir perdu toute connexion avec leur Soi divin et qui sont alors en quête d’une forme d’union affective avec un aspect plus vaste d’eux-mêmes. Les dépendances résultent du fait que ce désir naturel de l’âme n’est jamais assouvi en se livrant à ce type d’activité. Les drogués finissent par inhaler ou ingurgiter une quantité croissante de substances psycho-actives par besoin ou par désir désespéré de se relier à une partie d’eux-mêmes qui comblerait le vide, ce néant qu’ils ressentent dans leurs tripes. Plusieurs le perçoivent comme une tentative de découvrir à l’extérieur les joyaux, l’amour qui ne résident que dans le Soi et auxquels on accède exclusivement en appréciant le Soi qui vit  l’intérieur et palpite dans le coeur. Je le répète, les substances disponibles à la surface aujourd’hui et susceptibles d’altérer l’état mental et spirituel ne peuvent qu’amplifier le vide, le néant, la solitude de l’âme qui cherche la plénitude hors du Soi.

Si une personne dépend d’une substance à basse vibration pour connaître un état de conscience altéré ou se reconnecter avec le divin, les résultats obtenus deviennent l’illusion la plus trompeuse, le leurre d’un mental-ego tortueux. Saisissez-vous ce point ?

Les herbes que l’on cultive à ce jour et les substances chimiques fabriquées aux fins d’altération des états de conscience sont totalement étrangères à l’âme, aux corps physique, au mental et au corps émotionnel. Elles entraînent dans ces corps des dénaturations que seul le temps pourra rectifier, voire plusieurs vies dans certains cas. Là où régnaient l’amour, l’innocence et la pureté d’intention au départ, au temps où les plantes sacrées avaient préservé leur schéma génétique premier, on rencontre maintenant une négativité qui a pris la forme d’une gigantesque conscience collective d’entités attachées à la drogue qui ravagent la fibre même d la vie et de la conscience. Il est presque impossible désormais de trouver un endroit exempt de ces entités. Ils ‘agit d’un autre complot des frères maléfiques, dot l’intention est d’entraver ou de stopper l’évolution de cette génération tout entière. De vastes groupes de ces créatures attendent une « proie consentante » agglutinés là où les gens se réunissent pour inhaler ou consommer de la drogue.

 Si vous pouviez apercevoir ce que nous voyons de notre point de vue, vous sauriez sans l’ombre d’un doute que quiconque s’adonne aux drogues appelle à lui des dizaines voire des légions, de ces entités diaboliques qui s’accrocheront à lui et le tourmenteront sur le plan affectif pour l’inciter à consommer davantage. Vampires assoiffés, elles rivalisent pour obtenir leur « drogue ». La dépendance ne provient donc pas tant des plantes en soi que des entités qui se fixent à ceux qui les absorbent. Voilà la cause première des tourments reliés à la toxicomanie.

 Ces entités ont l’apparence de serpents de fumée opaque mesurant de deux à cinq mètres de longueur. Elles s’amplifient et s’intensifient sous la forme d’une énergie qui enveloppe les divers corps – physique, émotionnel, mental et spirituel – des consommateurs de drogues, peu importe le mode d’usage. C’est surtout le corps émotionnel qui en subit l’influence, car les entités astrales incarnant cette vibration lui impriment l’envie insatiable d’une quantité croissante de drogues. Ce qui conduit  la plupart du temps à des changements de personnalité et à des dommages psychologiques ; l’âme se dissocie de plus en plus de l’objectif de l’incarnation de son « véritable soi ». Car ceux qui passent leur vie confinés à un tel état d’être auront peut-être à vivre plusieurs incarnations avant de retrouver le niveau de conscience qu’ils avaient en venant à cette vie. Ils auront régressé sérieusement dans leur évolution personnelle.

 

Adama, Maître Lémurien, canalisé par Aurélia Louise Jones – TELOS II – page 35

Appel aux Artisans de LUMIÈRE

 

Ceux d’entre vous qui se sont proposés pour être des Artisans de lumière sont là pour diffuser la lumière sur cette planète. Vous Gif cygnesfaites souvent cela en activant votre propre famille spirituelle. Vous les trouvez dans vos parcours de vie. Certains d’entre eux lisent le livre que vous avez lu et comprennent les concepts que vous transportez alors que d’autres, non. Certains n’ont aucune idée de l’endroit où ils vont. Certains disent : « Ah, je ne crois que ce que je vois et c’est tout ce que je peux voir » Et pourtant, si vous voyiez l’étincelle dans leurs yeux, vous sauriez qu’il y a là quelque chose dont vous pouvez tous deux bénéficier. Soyez patient et plantez les graines de lumière. Aimez-les quand ils font ce pas de recul et maintenez pour eux l’énergie gentiment. Partagez votre vérité avec eux quand ils le demandent, mais regardez-là en vous et laissez-la s’exprimer au travers d’un sourire de confiance spirituelle. Cela ne suffira pas à leur donner confiance pour marcher dans leur beauté mais cela vous donnera confiance pour marcher dans la votre. C’est la visée de votre incarnation dans cette existence d’Artisans de lumière.

Oui beaucoup d’entre vous sont venus avec des leçons difficiles à travailler, toutefois tout cela peut se résumer au simple fait que vous êtes ici pour vous connecter aux autres. Très simple non ? Certains d’entre vous disent : « Je ne vais travailler qu’avec les animaux parce qu’ils sont purs et les humains me rendent fou ». La réalité est que vous êtes ici pour éveiller des coeurs et qu’ils soient animaux, roches, plantes, insectes, humains ou esprits, cela ne fait aucune différence car vous faites partie du tout. Quand vous trouvez ceux pour qui vous êtes venus, quand vous trouvez en l’autre la beauté qui est votre, vous retrouvez la confiance d’âme qui vous fait faire trois pas en avant et un en arrière. Cela vous rend plus confiant en tant qu’âme prétendant être humaine, en tant qu’être infini prétendant être limité, en tant qu’esprit jouant un jeu de la séparation dans une bulle de biologie. Vous êtes ici, connectés l’un à l’autre. Trouvez ces parties et vous serez à la Source.

Voici l’attribut à chercher et c’est plus important que nous ne pouvons l’imaginer maintenant. Tous, nous retournons aux 500 âmes originelles. Quel qu’en soit la façon ou le moment où nous sommes venus sur Terre pour la première fois, nos origines physiques peuvent être remontées à ces 500 âmes originelles. Cela veut simplement dire que dans notre vie entière, quelque soit la façon dont les choses semblent être difficiles dans les nouvelles ou dans notre monde, il n’y a en fait que 499 personnes avec lesquelles nous devons nous entendre. 

 

Notre famille de lumière Par Kryeon canalisé par Lee Carroll 

Grandir à Telos

Gif feesCette section est en partie une communication d’Adama canalisée par Aurelia Louis Jones. L’autre source d’information provient de Sharula Dux, de Telos ; elle date de 1996. 

 A Telos, seuls les couples qui se sont unis par les liens sacrés du mariage sont autorisés à procréer. Puisque l’éducation d’un enfant y est un projet de longue haleine, les couples qui souhaitent devenir parents doivent d’abord recevoir une formation spéciale à cet effet. A la surface, pour conduire une voiture, chaque personne doit d’abord suivre un cours de conduite ; par contre, vous permettez à n’importe quel adolescent de seize ans, ignorant, perturbé et irresponsable, sans préparation aucune ni expérience de la vie, d’accéder librement à cette responsabilité capitale qui consiste à introduire une vie nouvelle en ce monde. 

Les enfants qui naissent chez nous passent deux ans sous la supervision constante de leurs deux parents. Ce passage est absolument nécessaire pour que chaque enfant se structure bien psychologiquement. Le père s’absente de ses devoirs civiques pendant les deux premières années de la vie de son nourrisson, de façon que celui-ci passe un temps égal avec les représentants terrestres du Dieu Père/Mère. Puisque le gouvernement subvient à tous les besoins vitaux, le Temple s’assure que tous les parents se plient à cette exigence. 

Peu après la naissance d’un nouveau-né, dix parrains et marraines lui sont attribués. c’est là une prérogative tout à fait avantageuse. Dans notre cité, l’enfant ne manquera donc jamais d’attention, puisque vingt figures parentales le guideront au fil de ses premières années. D’habitude, les parrains et marraines choisis sont eux-mêmes parents d’un nouveau-né. C’est pourquoi, même les enfants uniques ont des frères et des sœurs de substitution avec qui jouer et échanger. A mesure que l’enfant grandit, il passe du temps – un jour ou deux ici et là – auprès de ses parrains et marraines. Cette coutume lui insuffle la conviction subconsciente que Dieu Père/Mère sera toujours présent auprès de lui puisqu’il aura reçu beaucoup d’amour de plusieurs sources différentes. Les jeunes apprennent très tôt qu’ils seront toujours chéris sans condition, que l’on s’occupera d’eux et que l’on pourvoira à leurs besoins. 

L’école commence à trois ans, et l’instruction de base se poursuit jusqu’à l’âge de dix-huit ans. De trois à cinq ans, les enfants apprennent, cinq demi-journées par semaine, les aptitudes sociales de base et développent des habiletés artistiques dans un cadre récréatif. Les notions fondamentales telles que les couleurs et les chiffres sont assimilées grâce à des jeux divertissants. A partir de cinq ans, les bambins vont à l’école toute la journée, comme ceux de la surface. 

Puisque Telos est une civilisation lémurienne, nos institutions enseignent, il va sans dire, cette langue. Elle dérive de la langue universelle de notre galaxie, le Salara Maru. Certaines langues planétaires originelles, telles que le sanskrit, l’hébreu et l’égyptien découlent également du Solara Maru. L’anglais n’est pas obligatoire à l’école, on l’enseigne comme langue seconde. Naturellement, nous souhaitons ardemment que notre peuple l’apprenne, et une majorité y arrive, car Telos se situe sous un continent anglophone. D’ailleurs les enfants prennent grand plaisir à écouter certaines émissions de radio et de télévision de la surface qui auront été, auparavant, supervisées par nous. 

Tous les élèves ont, sur leur pupitre, un ordinateur qui les relie à l’intelligence centrale. Notre système informatique utilise les acides aminés, une dynamique vivante ; de ce fait, il est alimenté par les annales akashiqes et les éléments supérieurs des directives du Christ, et ne peut être corrompu. En conséquence, nos ordinateurs contiennent un savoir historique précis et véridique. Ils sont exempts de données faussées par des conquérants partiaux ou des historiens ignares et ne présentent que les faits véritables ! 

Les enseignants des écoles de Telos sont tous prêtres et prêtresses formés à la tradition de Malchizedek. Cette spécialisation permet aux enfants de s’initier en très bas âge aux instruments simples du temple, comme la projection astrale. 

Quand les jeunes de Telos atteignent l’âge de se mettre les pieds dans les plats, vers douze ans, et qu’ils préfèrent la compagnie de leurs pairs, ils entrent dans ce que l’on nomme le « groupe ». Il s’agit d’une sororité/fraternité d’enfants du même âge regroupant habituellement de dix à douze jeunes qui découvriront ensemble les prodiges de la puberté et de l’adolescence. Ce « groupe », formé d’un nombre égal de garçons et de files, tissera des liens qui perdureront jusqu’à l’âge adulte, et bien après. Un prêtre et une prêtresse de Malchizedek appartenant au Temple seront choisis en vue de guider les jeunes gens au travers des différents stades de la croissance ; ils tiendront un rôle très proche de celui de tuteur auprès des adolescents. 

Le processus scolaire se poursuivra, intégré à l’évolution du groupe et à l’épanouissement conjoint de ses membres. Ceux-ci affrontent ensemble tous les problèmes inhérents à l’adolescence et partagent, expérimentent, discutent et mûrissent par l’expérience commune des difficultés traversées. Le groupe s’avère particulièrement efficace pour contrer l’attitude classique de l’adolescent ; le ressentiment. Il favorise la participation de chacun et fournit un exutoire créatif à ce comportement. Les jeunes restent généralement amis pour la vie ; très proches, ils partageront les grands moments de leur existence. 

A l’âge de dix-huit ans, lorsqu’ils ont terminé leur instruction de base, les jeunes adultes choisissent la direction qu’ils souhaitent donner aux prochaines années de leur vie. La possibilité d’études supérieures dans un domaine qui les intéresse est offerte à chacun. De vastes encyclopédies élaborées par des civilisations avancées et archaïques sont conservées sous forme de cristaux servant à la préservation d’annales dans les bibliothèques de Telos. Rarement, un adolescent choisira d’entrer directement au Temple de Melchizedek comme novice. 

Les jeunes diplômés peuvent également se joindre directement à la Flotte d’argent (l’armada télosienne de vaisseaux spatiaux). Puisque toutes les cités souterraines sont membres actifs de la Confédération, il est du devoir de chaque citoyen vivant à Telos de servir au moins six mois dans la Flotte d’argent. Il existe des dizaines d’armadas desservant ce secteur de la galaxie. Dans notre système solaire, les trois qui prédominent sont la Flotte d’argent, la Flotte améthyste et la Marine arc en ciel. La Flotte d’argent, pour sa part, se compose presque exclusivement de Terriens. Règle générale, ils proviennent surtout de Telos et de Posid (la cité atlante située sous le Matto Grosso au Brésil). 

La plupart des éclaireurs, plus fréquemment désignés sous l’appellation d ‘ovnis par les humains qui les aperçoivent dans les cieux, sont des patrouilles de la Flotte d’argent de Telos et de Posid. Plusieurs Télosiens y font carrière, alors que d’autres se contentent d’y faire leur service et bifurquent ensuite vers une profession autre. Une autre option s’offre à eux : celle de se former pour le travail qu’ils accompliront à Telos toute leur vie. En tant que jeunes adultes, ils doivent s’intégrer à la structure globale de la société télosienne. A partir d’un certain âge, chaque citoyen se doit de contribuer à la main-d’œuvre. Cinq journées de quatre à six heures sont consacrées au travail, favorisant ainsi le bon fonctionnement de la cité. Chacun choisit l’activité dans laquelle il souhaite investir ses énergies ; ainsi nous évitons l’ennui et préservons un certain enthousiasme. Par exemple, un adolescent qui affectionne particulièrement la terre, les plantes et les fleurs, peut travailler dans les jardins hydroponiques afin d’assurer à la cité une abondance de fruits et de légumes. Si une jeune fille affiche une forte prédisposition pour la danse, elle peut entrer au Temple afin d ‘acquérir une formation auprès des artistes du sanctuaire. D’autres carrières sont ouvertes dans le domaine des communications, du transport, de la nutrition, de la production manufacturière, des produits domestiques. A dix-huit ans, nos rejetons commencent la valse de la vie ! 

Je suis Adama, et nous sommes près de vous. 

Message de ADAMA deTelos, canalisé par Aurelia Louise Jones 

Structure de l’Arbre de Vie

 

Gif arbresVenons-en maintenant à une ébauche de structure de l’Arbre de Vie. Comme on a pu s’en rendre compte, l’émanation des dix Sephiroth s’est ainsi faite que l’on peut les regrouper en ensembles cohérents. Le premier regroupement que l’on peut faire est le suivant : d’abord, Kether, Hokmah et Binah, les trois Sephirah originelles, separées des sept autres par Daath, l’Abîme ou Abysse, à cause de la chute de Malkut. Ensuite, Chesed, Geburah et leur « enfant » Tipheret, les trois Sephiroth réellement créatrices. Enfin Netzah, Hod et Yesod, qui ont permis la formation de Malkut. On observe ainsi quatre « groupes » de Sephiroth, que l’on a appelés Mondes ou Olanim (singulier Olam) : 

 

  • Olam Ha’Atziluth, le monde de l’émanation, regroupe Kether, Hokmah et Binah. C’est l’Olam qui est le plus proche de l’essence divine de l’Unique. Ainsi, les créatures de d’Atziluth sont de loin les plus puissantes et les plus dangereuses. Atziluth est le monde du divin, de l’étincelle de vie divine originelle, de l’Agartha. Toutefois, comme remarqué plus haut, chaque Sephirah est présente dans toutes les autres. Ainsi, Aztiluth n’est pas seulement présent dans Kether, Hokmah et Binah, mais dans les sept autres Sephiroth également. Cette « parcelle » d’Atziluth, si elle est malgré tout teintée par la dominante de la Sephirah dans laquelle elle se trouve, évoquera toujours ce principe de l’émanation originelle des Sephiroth, leurs rôles dans la création de l’univers et la volonté de l’Unique. La couleur qu’on associe à Atziluth est le blanc du rayonnement (couleur également associée à Kether). On met également parfois Atziluth en correspondance avec l’élément Feu, le feu primordial, et donc dans le tarot avec l’Arcane Mineur du Bâton. En termes de jeu, les créatures d’Atziluth sont celles qui possèdent un Ka supérieur à 28. 

 

  • Olam Ha’Briah, le monde de la création, regroupe Chesed, Geburah et Tipheret. C’est l’Olam qui a initié réellement la création de l’univers, après la séparation de Daath. Les créatures de cet Olam, si elles sont moins puissantes que celles d’Atziluth, n’en restent pas moins dotées d’un grand pouvoir, et on les appelle généralement les Archanges. Briah est le monde de l’esprit, de l’élévation intellectuelle, et la couleur qu’on lui associe est le bleu du ciel. On met également parfois Briah en correspondance avec l’élément Air, l’air de l’élévation spirituelle, et donc dans le tarot avec l’Arcane Mineur de l’Epée. En termes de jeu, les créatures de Briah sont celles qui possèdent un Ka entre 22 et 28. 

 

  • Olam Ha’Yetzirah, le monde de la formation, regroupe Netzah, Hod et Yesod. C’est l’Olam qui a vu la concrétisation de la formation de Malkut, qui en est directement émanée. Les créatures de Yetzirah sont moins puissantes que les autres, et sont généralement les exécuteurs de la volonté d’entités supérieures. On dit en général qu’elles constituent les « choeurs angéliques », formés d’anges de puissance modérée. Yetzirah évoque la formation du monde, l’ultime étape avant la formation de la Terre, et donc chaque Sephirah est associée, en Yetzirah, à une planète de notre univers, la Terre étant bien sûr postérieure aux autres corps célestes et correspondant donc à Malkut. Yetzirah est le monde de l’émotion, de la psyché, intermédiaire entre le Ciel et la Terre. La couleur qui lui est associée est donc le violet, union du bleu de Briah et du rouge d’Assiah. On met également parfois Yetzirah en correspondance avec l’élément Eau, l’eau de la source, qui nourrit le monde et qui coule des sphères supérieures, et donc dans le tarot avec l’Arcane Mineur de la Coupe. En termes de jeu, les créatures de Yetzirah sont celles qui possèdent un Ka entre 15 et 21. 

 

  • Olam Ha’Assiah, le monde de l’action, ne comporte que Malkut, la Sephirah finale. Les créatures de cet Olam sont les plus faibles entre toutes, ce sont des serviteurs. Assiah est le monde du corps, le plus terre à terre, c’est le monde matériel. Sa couleur associée est le rouge, le rouge du sang, le rouge de la terre. On met également parfois Assiah en correspondance avec l’élément Terre, la terre de notre planète et de notre monde matériel, et donc dans le tarot avec l’Arcane Mineur du Denier. En termes de jeu, les créatures d’Assiah sont celles qui possèdent un Ka entre 1 et 14. 

 

La Cabbale : Tradition secrète de l’Occident – Papus 

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...