Les reptiliens qui vivent sur la Terre

 

 - Pourriez-vous nous parler des reptiliens qui sont sur Terre et que nous ne voyons pas ? 

Pour vous être agréable, nous vous dirons quelques mots sur des êtres qui ne sont pas de votre Univers, qui ne font pas partie de la famille humanoïde. 

reptiliens

L’Univers est sectorisé. Il y a la grande famille humanoïde à laquelle appartiennent les habitants des Pléiades et de la Lyre, mais aussi des êtres qui sont complètement différents de vous. Cependant, ces êtres-là sont attirés par les humanoïdes car ceux-ci leur apportent ce qui leur manque et leur donne les réponses qu’ils cherchent au fond d’eux-mêmes. 

Les reptiliens ont été, eux aussi, créés par la Source. Il y en a encore sur Terre, ils ne sont malheureusement pas tous partis. Ils sont totalement différents au niveau de la conception qu’ils ont de la vie. Ils sont très évolués au niveau technologique et même bien au-delà. Ils ont la possibilité de se créer un corps similaire au vôtre et de ce fait, vous avez du mal à les détecter. En avançant dans la perception des fréquences vibratoires, vous serez mieux en mesure de les reconnaître. Sans vous poser de questions, vous saurez que telle ou telle personne vibre dans la Lumière ou dans l’ombre. 

Pour l’instant, les reptiliens et bien d’autres que vous n’avez pas encore découverts vivent sur votre Terre. Votre planète est convoitée plus que vous ne pouvez l’imaginer parce qu’elle a une potentialité d’expérimentations très étendue. Il y a aussi ce que nous pourrions appeler les vampires, qui se nourrissent de ce vaste champ émotionnel que représente la Terre. 

Ils ont été créés et ils ont leur utilité. Ce sont vos frères de l’ombre mais sachez qu’ils n’auront aucune possibilité de vous nuire si vous vibrez dans la Lumière. Peut-être sont-ils là plus particulièrement pour ceux qui débutent dans une certaine conscience et qui sont encore des âmes très fragiles. 

Actuellement sur votre Terre vit une multitude d’êtres venant de tous les secteurs de votre Univers. Certains ont pris corps physique et viennent d’Univers similaires à ceux des reptiliens. Ils sont donc proches d’eux et c’est principalement sur ces êtres qu’ils font des expériences. Ils les sentent, ils les retrouvent vibratoirement. 

Tout doit se reconnaître au travers des fréquences vibratoires, d’où l’importance de vous affiner. Vous commencez déjà à ressentir que certains êtres que vous côtoyez vous dérangent profondément. Ils ne vous ont pourtant rien fait, ils n’ont aucune agressivité vis-à-vis de vous. Leur état vibratoire vous incommode autant que vos fréquences vibratoires peuvent le faire pour d’autres qui sont aux antipodes de ce que vous êtes. Derrière ces êtres, même s’ils l’ignorent, vivent effectivement des reptiliens. 

Beaucoup d’expériences faites par les « gris » l’ont été sur des créatures venant de mondes similaires au leur et ayant choisi une incarnation sur la Terre. Ils les reconnaissent à leur fréquence vibratoire, à leur son. Cependant, ces êtres qui ont pris forme humaine ne le savent pas et souffrent de ces enlèvements. 

Même si vous êtes incommodés d’une façon ou d’une autre, vous n’avez rien à craindre car vous ne vibrez pas avec la même fréquence, vous vibrez beaucoup plus la Lumière que l’ombre. 

- Nous ne risquons d’être « enlevés » que par vous ! 

En quelque sorte oui ! Cependant sachez que nous nous présenterons à vous. Nous continuons à affirmer que dans quelque temps nous nous présenterons aux hommes de la Terre, que ceux-ci découvriront leurs frères venant de nombreuses  régions de leur galaxie et même d’autres parties de l’Univers. Au tout début de ces manifestations il faudra être vigilant, ressentir la fréquence, envoyer beaucoup d’Amour sur tous ces êtres et vous aurez la réponse. L’Amour que vous enverrez vous sera renvoyé et à ce moment-là, vous saurez que vous ne vous trompez pas. 

MONIQUE MATHIEU sur  http://ducielalaterre.fr

Le peuple Poséidia et les Atla-Ra

Un groupe hautement disciplinée et évolué de prêtres-savants possédait la sagesse et l’expertise requises pour faire fonctionner les grilles de courant cristallines. La grande majorité des Atla-Ra étaient de la race d’or de grande taille, mais certains appartenaient aussi aux races de bronze, blanche, Lémurienne brune et Cétacée. En ce temps-là il y avait encore des êtres dauphins qui se déplaçaient sur deux jambes, communiquaient verbalement et respiraient l’air comme les humains. Les prêtres-savants étaient appelés les Atla-Ra. Ils maintenaient les plus hauts niveaux de conscience et ils pouvaient continuer de vibrer à de hautes fréquences, au niveau et au-delà de la lumière et de l’énergie de la 12ème dimension, en demeurant très purs et en résonance avec la véritable  » Unité  » de Dieu/Créateur. Ils entretenaient des contacts télépathiques avec les frères avancés des Pléïades, d’Arcturius, d’Andromède et de Sirius.

Poséidia

Les Prêtres Atla-Ra étaient révérés et se tenaient traditionnellement séparés, exemptés des contrôles gouvernementaux, et ainsi la connaissance et le fonctionnement de la technologie cristalline furent largement gardés entre leurs mains sages et bienveillantes, bien qu’il y ait eu des techniciens et ingénieurs venus du peuple qui ne faisaient pas partie des Atla-Ra. Les Atla-Ra pouvaient être du sexe masculin ou féminin et étaient capables de vivre très longtemps, grâce à la régénération du mental et à la technologie pratiquée dans le Temple du Rajeunissement. Nombre d’entre eux vécurent des vies dans la même biologie pendant 6 000 ans, et certains 12 000 ans ! Car telle était la technologie conservée par ce saint groupe. Beaucoup d’esprits brillants en faisaient partie. Ceux que vous connaissez en tant que Galilée, Newton, Einstein, Tesla, Edison, Marcel Vogel, Ronna Herman et Léonard de Vinci faisaient partie des Atla-Ra. Tyberonn et Oneronn faisaient aussi partie de ce groupe qui eut de si longues vies.

Beaucoup d’entre vous, notamment les peintres, se souviennent de la capitale de l’Atlantide située dans la région de Poséidia. Elle était appelée la Cité d’Emeraude à cause du dôme de lumière verte qui était projeté au-dessus d’elle. Le peuple de Poséida qui suivait la Loi de L’UN était profondément spirituel et aspirait à l’égalité et à l’unité au sien de sa population. Même si une formidable technologie et une qualité de vie avaient été perdus au cours des deux éclatements antérieurs de l’Atlantide (le premier en 58 000 av. JC, le second en 17 500 av. J.C) la technologie n’en restait pas moins une de niveau supérieur. Certains de vos peintres ont en fait exécuté des représentations de la ville qui sont très réalistes.

C’était une merveille d’architecture, de culture et d’engineering, et de loin la plus belle métropole qui ait jamais existé sur votre planète. C’était à couper le souffle. La ville, appelée Poséidia comme l’Etat dans lequel elle se trouvait, était composée d’une série de murs concentriques et entourée de canaux verts comme la mer. Elle était pleine de très beaux Temples, Universités, Théâtres et Musées. Au centre se trouvait une colline surmontée du majestueux Temple de Poséidon, qui était visible de partout dans la ville. Dans le temple se tenait une grande statue en or du Dieu de la Mer conduisant six chevaux ailés faits de platine extraterrestre. La statue était ornée de pierres précieuses de toutes sortes et de toutes les couleurs. Le Temple était octogonal, et le long de chacun des 8 murs on avait construit des pièces avec des plateformes sur lesquelles se tenaient des cristaux de 12 pieds (3,6 m) de haut qui brillaient comme des diamants transparents. Poséidia était la ville qui avait le moins souffert de la fracture du continent en îles, et elle possédait encore une fréquence et une qualité de vie très élevées.

Canalisation de l’Archange Métatron reçue par James Tyberonn
Source originale : www.earth-keeper.com

Prêts pour le Contact à Grande Echelle

 

images (1)Vous êtes prêts, dites-vous, pour le commencement d’un contact à grande échelle qui effacera à jamais la vie telle que vous l’avez toujours connue.

A tous les égards vous verrez l’inhabituel vous montrer l’habituel qui fut imprimé sur votre âme mais qui ne fut pas si facilement rappelé à la mémoire par un esprit encombré de faits nombreux et variés. Vous êtes l’Amour, cependant vous vous retrouvez avec une manière d’agir qui contredit cette vérité. 

Si vous deviez vous remémorer de manière précipitée, êtes-vous prêts à oublier de manière équivalente la peine qui vous a définis et décrits aussi longtemps que votre capacité à retracer l’origine de votre identité en tant qu’être humain? 

Êtes-vous prêts à pardonner l’injustice et à ouvrir votre main de façon pacifique. Nous avons noté votre poing fermé, et son énergie nourrit ce qui ne survivra pas l’intensité d’amour qu’il vous est possible de jeter à son encontre. La bête s‘affaiblit tel un avatar de haine, d’avidité, d’ignorance, affamé d’amour. 

Maintenant que nous vous demandons si vous êtes prêts, nous allons clarifier notre propos: Êtes-vous prêts à voir la transformation de la peur? 

 C’est à l’anéantissement de la bête, à travers sa transformation en papillon, que nous faisons référence. Vous ne pourrez accepter l’annonce de notre arrivée en masse si vous ne tendez pas une main pacifique non seulement dans notre direction, mais également vers les odieux énergumènes qui vous ont gardés hors de portée de votre héritage complet d’êtres humains galactiques, vivant chez eux dans un monde de paix et de joie. 

A ceux qui considèrent que cela relève de l’insanité, laissez-moi dire ceci: Est-il sain de nourrir la haine si cela conduit à votre destruction? Est-il sain de gratter une démangeaison jusqu’à ce que vous saigniez à mort? 

Et donc, je vous demande: N’est-il pas saint de vouloir un changement fondamental au cœur de ce qui, dans le cas contraire, ne permettrait pas à la sainteté de se définir en termes pacifiques?

Ainsi commence votre introduction au sein de l’alliance de lumière à laquelle nous, les Pléiadiens, et d’autres faisons partie. Si vous êtes prêts, nous allons commencer notre présentation. 

Longtemps, vous avez entendu parler d’une Fédération Galactique de la Lumière, d’une Confédération Galactique de la Lumière, d’une Fédération Galactique des Planètes, etc. Nous faisons partie d’un corps plus large d’êtres vivants, d’un collectif d’individus unis tels des amis, une famille, des voisins, à travers les bras tourbillonnants de cette galaxie que vous appelez la Voie Lactée. A y regarder de plus près, vous pourriez trouver de l’intrigue parmi nous mais, somme toute, il règne un sentiment général de bien-être et d’enthousiasme parmi ceux qui servent OM en étant présent afin que la paix prenne forme. 

Nous nous appelons les Pléiadens car il s’agit d’une étoile visible dans la constellation des Pléiades que nous reconnaissons comme étant notre soleil, mais en réalité nous sommes les êtres humains d’une planète de plus grande densité que la vôtre tournant autour de la planète Taygeta et que nous appelons Temmer. 

Moi, Anica, je suis natif de cette planète ainsi que les pléiadiens renégats que vous aimez tant, la plus haute incarnation de notre scribe et ceux, nombreux, qui servent sur notre vaisseau. Nous sommes un contingent d’humains, venant de Temmer, servant l’appel formulé par votre peuple à travers OM, ce qui ferait de nous d’une certaine façon ce que vous appelez des ‘anges’ mais nous vous assurons que nous sommes bel et bien humains.

 

D’autres peuples servent ensemble avec nous, prennent leur source de planètes, de soleils, différents et ont actuellement leurs propres points de contacts sur votre planète . Ensemble, nous sommes une présence grandiose, connue sous le nom de la Ligue de la Lumière, alignant notre mission avec les besoins que votre peuple met en avant et avec ceux qui ont émis l’intention d’être au service d’OM en étant au service de l’éveil de votre planète. 

Actuellement, mon mode personnel de service est de communiquer avec vous à travers les écrits d’une personne qui a pris le rôle de scribe. Nous travaillerons encore ensemble pour amener ce message de bienvenu et d’intégration dans une civilisation galactique majeure et pour faciliter votre transformation en un monde nouveau. Vous pourriez peut-être comparer mon rôle à celui d’une liaison, d’un secrétaire d’état, d’un ambassadeur, mais ces mots sont ceux de votre monde et sont inadéquats pour décrire mon rôle de façon plus correcte que ne le ferait notre propre langage. Vous pourriez peut-être trouver une traduction plus proche du véritable sens dans la phrase ’Ambassadeur et agent de facilitation des changements branché sur la Grâce.’ Peut-être. Pour l‘instant, restons en à ambassadeur. 

Nous sommes chargés d’être présent sur-le-champ pour réaliser l’émergence d’une capacité d’explosion de la densité dans votre réalité planétaire et apaiser toute peur qui apparaîtrait du fait d’un changement massif de votre perception et de votre façon d’expérimenter la réalité. La possibilité d’une intervention inopinée d’éléments malfaisants rôdant dans les parages est toujours présente, mais elle se réduit au fur et à mesure que vous prêtez attention au très réel potentiel de paix, de liberté, d’illumination cosmique, qui existe parmi vous. 

Votre monde avance à petits pas vers la paix. Devant vous, s’ouvre un avenir prometteur. Si vous pouvez créer la paix sur terre, nous serons là tels des amis de passage. Si vous pouvez maintenir la paix, nous serons capables de circuler parmi vous et nous serons d’un service plus important encore dans l’ère de transformation qui vous attend. Si vous pouvez créer la paix dans votre réalité quotidienne- entre vous et un membre de votre famille, entre votre chez soi et celui de votre voisin- alors la vague de paix qui roule sur un monde obsédé par la guerre sera une vague d’harmonie en accord avec la plus haute vision de la réalité, celle qui créera le paradis sur terre. A vrai dire, c’est cela que nous sommes venus vous aider à réaliser. 

Au fur et à mesure que les semaines tendent vers une légitimation de la paix sur la scène mondiale, je vous demande de vous souvenir que seul l’effet transformant du lâcher prise de l’addiction à la douleur permet la réalisation de la paix. Vous ne vous dirigez pas en direction de la paix mondiale si vous ne vous dirigez pas en premier lieu vers la paix intérieure. Ce n’est pas si dur, une fois que vous avez enlevé les obstacles en place qui prennent la forme de ce que vos croyances sont devenues dans la structure de votre civilisation. Nous ne vous demandons pas d’adopter nos croyances à la place, mais d’autoriser à vos yeux un ajustement à la lumière d’une vérité plus grande que celle qui vous a été permise de voir. 

Que ceci serve à une présentation plus précise de la réalité de qui nous sommes et des raisons qui nous amènent ici. D’autres éléments sont sur le point d’apparaître chère famille renégate de la lumière. Vous êtes en bonne voie dans votre recherche d’un terrain d’entente. Continuez à aller de l’avant.

Maryann Rada – Site d’origine http://speakingofnine.com/
Biographie de Maryann Rada Traduit par James Kindou 

Email: translight.ml@gmail.com

http://www.facebook.com/TransLight

Comment activer le canal des communications

images (5)Les Êtres Humains ont un esprit linéaire et ils communiquent d’une manière linéaire. Donc, au départ, vous n’avez pas les outils nécessaires pour la communication multidimensionnelle. Cependant, vous pouvez les développer si vous le souhaitez, et beaucoup d’entre vous le font. Alors, que diriez-vous d’une communication entre vous et l’Esprit, entre vous et votre Divinité intérieure ?

Savez-vous que nous vous comprenons sans aucune difficulté ? C’est parce que nous sommes des interprètes multidimensionnels. Nous savons exactement ce que vous exprimez, peu importe que vous le dites ou simplement le penser. Nous savons ce que vous communiquez, parce que nous sommes avec vous tout le temps. Votre Soi-supérieur ou Divinité intérieure, a une fréquence vibratoire plus élevée que celle de votre Soi-corporel. Il connaît votre psyché et votre mental. Lorsque vous méditez ou entrez en réflexion profonde, nous savons ce que vous faites, puisque les potentiels sont là. Avant d’entrer en méditation, quelque chose en vous y pensait déjà, et c’est ce que nous voyons [NDIT - Seraient-ce "les potentiels qui sont là" ?]. Permettez-moi de vous donner quelques conseils au sujet de cette communication avec nous. Cessez de nous présenter des listes de ce que vous voulez. Nous le savons déjà. Au lieu de cela, asseyez-vous avec nous et dites : « Cher Esprit, dis-moi ce que tu souhaites que je sache ! »

Nous sommes déjà parmi vous, à bord, avec tout ce qu’il y a dans vos vies. Nous savons tout de chacune de vos vies ! Était-ce nécessaire de le répéter ? Alors, pourquoi ne pas vous joindre à nous, afin que nous puissions vous parler ? Créons une sorte de groupe de discussion, sans chercher à interpréter les pensées de groupe qui arrivent en premier, ni tenter d’analyser quoi que ce soit. Commençons par établir un contact de groupe, peu importe la manière dont vous le faites.

Quelques-uns diront peut-être : « Eh bien, Kryeon ! Peut-on communiquer avec Dieu de toutes les manières possibles et inimaginables ? » Ma réponse est, OUI ! Cela va peut-être à l’encontre de certains groupes religieux qui ont un rituel, qui ont un tapis de prière, qui doivent porter quelque chose, avant et afin d’adorer correctement, etc., etc. Permettez à ces chers Êtres Humains de suivre ce que leur dit leur propre tradition ou culture, car, après tout, ils honorent ce que vous appelez « le même Dieu ou la même Déesse ». Si l’on ne tient pas compte de tous ces rituels, toutes ces communications humaines sont basées sur l’amour divin, autant que les vôtres, ni plus ni moins. De notre côté du voile, nous ne voyons que l’amour inconditionnel et pur. Nous voyons des parties divines qui communiquent avec la totalité des parties divines, des mondes visibles et invisibles [NDIT - Ce qui, entr'autres, est appelé "Dieu-le-Père", sur Terre, et "la Déesse-Mère sur les Pléiades"]. Suis-je clair ? Il n’y a pas de mauvaise façon de parler à la source créatrice.

« Ouais, Kryeon, je veux bien te croire, lorsque tu dis que toutes les manières sont bonnes, pour la communication avec Dieu, mais il m’est arrivé quelques fois d’être en colère avec lui et de lui avoir « crié par la tête », de lui avoir dit, directement, ma « façon de penser ». Que dis-tu de cela ? Est-ce vraiment « une bonne manière » ? »

Chères Âmes et Esprits en incarnation, nous avons entendu et compris. Selon notre vérité, vous n’avez pas crié ou ragé. Que vous l’ayez exprimé à haute voix ou pensé, c’est la même chose, selon notre perception. Pouvons-nous vous dire que ces vociférations n’étaient pas réelles, selon notre entendement ? Elles étaient linéaires. C’est difficile à expliquer. Nous pourrions dire que, nous avons entendu une frustration aimante. Eh oui, une frustration aimante ! Nous n’avons pas vu la colère. Vous n’étiez pas en colère, vous étiez frustrés, et c’est le moment où nous tenons le plus à vous entourer, vous enlacer. Plus vous « criez vers Dieu », plus il y a d’anges autour de vous, et ils veulent tous vous tenir la main ! Lors de votre prochaine « frustration aimante », ouvrez aussi votre coeur, et permettez-nous de vous enlacer tendrement, pendant un moment. Est-ce que cela vous va ? Au cours des moments de grande frustration, où vous n’avez aucune réponse et que vous ne comprenez rien, pouvez-vous simplement permettre d’être tendrement enlacés ? Sommes-nous d’accord ? Nous sommes là ! Chères âmes expérimentées, il vous manque peut-être encore une « petite corde à votre arc » qui a déjà beaucoup de connaissances, celle de vous habituer à ces communications non linéaires. Cette petite corde est maintenant disponible !

Vos actions sont un langage aussi réel que vos mots. Vos comportements parlent à la Grille Cristalline et à la Grille de Gaia. Selon vous, qu’est-ce qui parle à la grille magnétique, comment fait-elle pour enregistrer vos vies en incarnation, ce que nous avons appelé « le siège de la conscience Humaine » ? Même si vous ne dites pas un mot, vos actions parlent. C’est un autre moyen de communication avec tout, et il inclut également toutes les personnes qui sont autour de vous. Les mots que vous prononcez avec votre bouche, d’une manière linéaire, sont entendus par votre corps physique. Combien de fois des personnes telles que : gourous, shamans, devins, sages et autres, ont-elles dit que, vos mots vont apporter ce que vous dites à haute voix ? Pourquoi est-ce que les hypocondriaques finissent par avoir les maladies dont ils parlent et craignent le plus ? C’est parce que leur corps les entend et qu’il leur donne ce qu’ils demandent, peut-être inconsciemment.

Le corps est à l’écoute, les grilles sont à l’écoute, et même les Êtres Humains autour de vous, sont à l’écoute. Est-ce que vous tourbillonnez dans le drame ? Nous revoilà avec cette question. Se pourrait-il que le tourbillon du drame ait une sorte d’attirance quelconque, de chérie ou chéri « fais-moi peur » ? Que cherchez-vous vraiment à exprimer aux autres, dans votre système de croyances, dans votre Divinité intérieure ? Voulez-vous leur montrer à quel point vous êtes déséquilibrés, à part des autres, et qu’ils devraient faire comme vous ? Pensez-y. Comment présentez-vous la maîtrise de votre « Je Suis ce que Je Suis », auprès de votre Famille Humaine ? Vous, les âmes grandement expérimentées en incarnation, qu’avez-vous appris à travers tous les âges, et comment présentez-vous cette sagesse acquise, dans votre ici-et-maintenant ? Est-ce un tourbillon de drame ou la béatitude de l’ambiance autour d’un simple feu de camp sous la beauté naturelle d’un ciel étoilé ? « Ouais, Kryeon, tu sais que c’est plus facile à dire qu’à faire ! Comment ne pas réagir devant un monde injuste ? » Je viens de vous le dire. Si vous ouvrez votre cœur et laissez entrer la communication sacrée, votre état d’âme va commencer à afficher un visage paisible. C’est ce qu’on appelle l’éveil à l’esprit. Il suffit simplement de sortir des vieilles habitudes, des vieilles peurs… De commencer à voir, comprendre et revendiquer votre Divinité innée et intérieure. Ensuite, vous pouvez commencer à diffuser cet amour inconditionnel à votre chère Famille Humaine.

 

KRYEON

LIRE LA SUITE ICI http://francesca1.unblog.fr/category/kryeon-2014/

Mission organisée dans les Pléiades

 

 

images (9)Une importante mission fut organisée dans les Pléiades pour transporter cinquante mille Etres des Etoiles dans un immense vaisseau spatial à destination de la planète Terre. L’objectif était d’y assimiler lentement une colonie pionnière. La planète possédait alors un environnement hostile aux Gens des Etoiles, aussi durent-ils envisager de se modifier génétiquement pour pouvoir y vivre et y créer une nouvelle race dotée d’amour et de compassion. Cette dernière permettrait aux âmes des Dracos, des Reptoïdes et des Dinoïdes de s’y incarner et d’évoluer.

Puis à son arrivée, la mission fut détruite par les Reptoïdes sous le contrôle des Dracos. 

Seuls quatre-vingt-dix survivants furent épargnés et disséminés sur l’ensemble de la planète. Tous les Reptoïdes étaient parfaitement conscients des conséquences de leur acte, et des représailles qui allaient s’ensuivre. Certains d’entre eux repartirent vers leurs systèmes stellaires et quelques-uns se réfugièrent à l’intérieur de la planète. 

Quant au contingent draco, il s’enfuit dans une autre dimension. Les naufragés des étoiles durent pour survivre affronter un environnement inamical, rejoints et aidés en cela par quelques rares Reptoïdes s’étant désolidarisés de leur communauté après avoir réalisé la cruauté de l’attaque ordonnée par leur monarque. 

Cinq ans plus tard, une flotte de vaisseaux de guerriers Lions vint sur la Terre avec pour mission de détruire toutes les installations de surface des Reptoïdes, n’épargnant que ceux qui s’étaient réfugiés en sous-sol. Les survivants du vaisseau-mère décidèrent de rester sur la planète. En réalité, ils n’avaient pas d’autre alternative car la Terre les avait transformés d’une manière définitive. Ils finirent par réussir à créer les fondements de la race humaine, une nouvelle race d’êtres dotés de la lumière de l’amour et de la compassion. Celle-ci compte aujourd’hui des milliards d’individus. 

Pendant neuf cent mille ans, les êtres humains ont offert une infinité d’opportunités d’incarnations et d’évolution aux âmes dracos, reptoïdes, dinoïdes ainsi qu’à celles des Mondes des Etoiles .Ce cycle initiatique est presque arrivé à son terme. Il reste peu de temps pour un éveil total. Un âge d’or va bientôt voir le jour sur la Terre et ceux qui choisiront de suivre la lumière de l’amour entreront dans une ère de paix et d’harmonie. Quant à ceux qui ne feront pas ce choix-là, ils seront incapables de survivre dans la nouvelle et subtile vibration et ils s’incarneront dans un autre endroit, peut-être semblable à la Terre, où ils poursuivront leur voyage d’évolution vers l’amour. Ils finiront, eux aussi, par réussir car le pouvoir de l’amour conquiert tout sur son passage. 

Ce livre est dédié à la mémoire de Helen Boyd (1938-1997), également à l’être de lumière du nom d’Alcheringa et à l’ancien Esprit Aborigène de la Terre .Avec un amour et une gratitude infinis à mon époux John, qui est une partie importante de cette histoire, à notre famille pour sa patience et ses encouragements et aux gens des étoiles incarnés qui sont venus avec des mémoires et eurent le courage de partager leurs expériences. Avec un amour et une gratitude infinis à tous les amis et travailleurs de la lumière qui m’ont aidée et apporté leur concours pour que cet ouvrage voie le jour dans cette réalité, merci pour votre foi, votre patience et votre contribution. 

Avec un amour et une gratitude infinis à Simon Weir et Bob Wright pour leur art à montrer au lecteur à quoi les gens ressemblaient il y a neuf cent mille ans. Avec un amour infini à la petite pierre, où qu’elle soit. Oh … et quand j’ai eu un besoin désespéré d’un écrivain professionnel pour me prendre sous son aile, l’esprit m’a envoyé Bill Olivier lequel a pris le temps et la responsabilité de participer à cette histoire très complexe et s’est engagé inconditionnellement à donner corps à cet ouvrage. Merci, Bill, de tout mon cœur. 

Enfin, le dernier mais pas des moindre, je remercie les Editions Sai Towers et leur dessinateur SriK.R. Mohan Kumar pour ses dessins, en hommage au sujet. 

L’information contenue dans cet ouvrage n’est la propriété de personne. Il vous appartient de décider si ce message vous concerne auquel cas, ces pages auront rempli leur mission. 

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca    – paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

 

PLEIADES : lune du 15 avril 2014

Message  Francesca Aujourd’hui à 17:18

PLEIADES : lune du 15 avril 2014 dans PLEIADIENS (TERRE) eclipse-250x187

Un article intéressant même si je n’aime pas les dates, lisez, ressentez et voyez si ça vous parle : Par Anna Merkaba, le 31 mars 2014

 Image de prévisualisation YouTube

Le 15 avril, un évènement d’une grande importance se déroulera à la vue des terriens. Un évènement d’une telle proportion que la Terre n’en a pu vu d’équivalent depuis des éons. L’évènement sera enregistré dans les annales de l’histoire comme ce qui est venu et ce qui est reparti et ce qui est revenu et ce qui s’est élevé des cendres du passé pour reformer une UNITE nouvelle pour les temps à venir. Car l’équation mathématique de PI et de E=MC2 devraient jouer un rôle très important dans les jours à venir. Car ce qui n’existe pas dans l’esprit de l’homme, sera en effet, révélé. Car cet évènement de généreuses proportions dépouillera l’humanité de tout son EGO, dépouillera l’humanité de toute sa connaissance des éons passés. Car elle doit être dépouillée de tout afin que ne subsiste que sa nature authentique et vraie. Le dépouillement du voile du monde illusoire dans lequel vous vous êtes retrouvés partie prenante. Et la vérité de leur nature leur sera révélée à nouveau. C’est à l’intérieur des multiples facettes de nos cœurs que demeure le code de la compréhension éternelle du temps, la compréhension éternelle de Tout ce qui Est, tout ce qui a été et tout ce qui sera à tout jamais. Les codex qui y sont imprimés s’activeront à la date en question et continueront à se révéler rapidement à travers le monde tel que vous le connaissez, et dans les mondes qui vous entourent. En découvrant le commencement fructueux des évènements qui vont suivre, les terriens feront face à l’histoire à laquelle ils n’auront pas été confrontés auparavant. Les terriens bénéficieront de tout ce qui leur aura été donné, de ceux qui sont venus puis repartis. Et ainsi, les évènements qui vont se dérouler toucheront les cœurs de beaucoup, révéleront maintes vérités, depuis les couches de particules subatomiques de la psyché de l’être et dans toute la civilisation. Ceux qui s’éveilleront toujours plus nombreux ouvriront les yeux comme si c’était la première fois, voyant le monde à nouveau. Ceux qui témoigneront des évènements magnanimes qui se dérouleront dans les cieux et à l’intérieur d’eux-mêmes encore plus nombreux, par le corps, le temps et l’espace, les fondements de la compréhension humaine du temps seront transformés une fois pour toute. Ce qui était caché sera révélé et ouvrira les portes de la compréhension éternelle de ce qu’ils sont ! Les évènements qui se déploient devant vous ont été mal compris par l’humanité. Les histoires qui ont été prédites l’ont été à travers l’EGO du conteur, car la vérité qui va se déployer et se révéler à l’humanité n’est pas l’Armageddon du monde. Car le mot Armageddon en fait, a été mal compris par l’humanité. L’idée de l’Armageddon est en fait le COMMENCEMENT des temps, et l’élimination de l’ancien, et l’accueil du nouveau ! En effet, les révélations de l’histoire de l’humanité causeront l’Armageddon du monde que vous avez connu, le monde connu à l’intérieur des cœurs de beaucoup de gens, car à l’éveil de leur vrai soi et leur confrontation avec lui, beaucoup auront une compréhension claire comme le cristal, beaucoup de choses seront comprises, et il n’y aura plus d’ombre pour se cacher, car tous feront face à leur propre soi, leur propre EGO, leurs propres peurs et appréhensions, leur propre réalité. Chacun verra la brillante lumière de la source, et son propre soi divin. Car chacun tiendra compte de ses actions, chacun sera confronté à ses expériences passées, et il lui sera demandé de s’en libérer et de se purifieren son sein. Tout ceci se passera en un éclair, car les énergies qui vont atteindre la Terre au moment de la deuxième lune seront intenses, car la première lune que nous allons voir dans le ciel nocturne, la première lune sur laquelle nous allons porter nos yeux fera tourbillonner les énergies, les magnifiques énergies de création, car les énergies en action vont alimenter les champs d’énergie de gloire de la Terre. Beaucoup de choses se dévoileront à vous. Une grande partie de la compréhension humaine sera changée. Car seul l’amour, l’amour inconditionnel en proportions universelles régnera sur cette planète. L’amour et la compréhension, l’amour et la félicité éternelle, car le temps est venu de déposer les armes d’autodestruction et d’ouvrir les cœurs aux nouvelles énergies, pour faire entrer la nouvelle conscience dans vos propres corps et pour vos âmes d’ascensionner vers le créateur, d’ascensionner vers une nouvelle compréhension. La compréhension de l’unité, la compréhension des manifestations, la compréhension de votre propre maîtrise intérieure et des forces qu’elle recèle. De comprendre qu’en effet vous faites partie de cette grande composition qu’est l’univers. De comprendre qu’en effet vous n’êtes PAS seuls. Car vous êtes toujours entourés, car vous êtes toujours soutenus par la source et tout ce qui est. Et donc, alors que beaucoup de cœurs vont s’ouvrir, beaucoup de cœurs vont saisir le nouveau monde, donc, il est d’une importance primordiale que VOUS TOUS – l’Equipe sur le Terrain, gardiez votre équilibre, gardez votre équilibre chers enfants de lumière, car la voie qui s’ouvre à vous ne sera pas de tout repos. Gardez votre équilibre car la lumière que vous rayonnez dans ce monde est une triple émanation. Car vous êtes comme un prisme qui conduit la lumière dans le monde connu. Car vous êtes ce qui a apporté à cet univers la nouvelle connaissance et la compréhension de soi. La nouvelle connaissance et la compréhension de ce qui est venu et de ce qui sera. Car l’équation mathématique de Pi, et E=MC² jouera un rôle très important dans les jours à venir. Car ce qui n’existe pas dans l’esprit humain, sera en effet révélé. L’humanité verra une fois pour toutes de ses propres yeux qu’en effet elle n’est pas seule, qu’elle n’est pas seule dans la galaxie, qu’elle n’est pas seule dans l’univers, qu’elle n’est pas seule. Le miracle de la vie se révélera devant tous les enfants leur Moi du créateur. Les merveilles de la merveilleuse création que vous appelez notre Mère Gaïa. Car il en est bien ainsi. Et donc, beaucoup de questions vont se poser, et nombreux sont ceux qui vont implorer les cieux pour avoir des explications, car leurs idéaux et leur compréhension d’eux-mêmes disparaitront et tout sera éliminé, ils se tiendront dans une admiration mêlée de crainte, l’expectative et l’agitation, dépouillés jusqu’au plus profond de leurs cœurs. Et seule la magnifique mélodie de la vérité retentira désormais à leurs oreilles. Et lorsqu’un tel évènement se déroule, sachez que beaucoup de chaos apparaît, et donc vous allez être ceux qui devrez les respecter et les protéger, qui devrez respecter ce qu’ils traversent et les aider dans la redécouverte d’eux-mêmes et de leur lien avec l’univers au sens large. Car ce qu’ils vont voir, ce qu’ils vont entendre, ce qu’ils vont ressentir, va les effrayer au plus profond d’eux-mêmes. Pour la plupart cela se passera en privé, dans l’intimité de leur chambre, pour certains cela se passera dans les champs ouverts de leur imagination. Pour d’autres cela se passera dans les vastes alliances cosmiques et enfin pour les restants cela leur sera révélé à travers leurs écrans de télévision, leurs écrans d’ordinateurs, par tous les médias de votre monde connu. Et donc, la préparation est proche, les préparatifs de l’histoire galactique qui ouvrira la porte et déploiera un nouveau plan pour un nouveau millénaire, un nouveau plan pour l’humanité, un nouveau plan pour tout ce qui est. Restez dans la lumière, mes bien-aimés, restez dans la lumière en sachant que nous sommes à vos côtés. Sachez que vous êtes aimés au-delà de toute mesure par l’univers, par la source et tout ce qui est. Comprenez que vous êtes ceux qui sont aux commandes, que vous êtes ceux qui ont choisi de marcher côte à côte et main dans la main avec l’humanité. Sachez que vous êtes les gardiens des terriens, que vous êtes leurs guides, que vous êtes leurs éclaireurs, que vous êtes leur équipe de soutien. Comprenez que bien que la route semblera longue, elle portera ses fruits ! C’est tout ce que j’avais à vous dire pour le moment. Nous vous aimons. Nous sommes avec vous. Au revoir. Translation Patrick rev. Isabelle http://sacredascensionmaekaba.wordpress.com/2014/03/31/grand-event-the-beginning-april-15th-blood-moon-pleiades/

Le Vaisseau de Rexégéna

ValerieJBarrowJadis, un vaisseau spatial du nom de Rexégéna quitta les Pléiades avec, à son bord, 50.000 personnes chargées d’établir une nouvelle culture sur la Terre.

Depuis de nombreuses années, la thérapeute australienne Valérie J. Barrow (ci-contre) est en contact avec des êtres multidimensionnels. Différentes personnes sont venues la consulter spontanément, afin qu’elle les aide à reconstituer les faits qui étaient en train d’émerger de leur inconscient, et qui se sont déroulés dans leurs vies antérieures à l’époque du Rexégéna. C’est par l’intermédiaire d’une entité du nom d’Alcheringa, appartenant au « Peuple des Étoiles », qu’elle pu comprendre leur témoignage et recevoir des révélations sur nos origines, notre parcours actuel et surtout notre devenir. 

Une partie de ces informations a été retranscrite dans un extraordinaire livre intitulé «Contacts avec les Pléiadiens», dont voici quelques éléments extraits de la postface.

Uluru

Il y a près d’un million d’années, alors que notre planète n’était encore qu’un habitat hostile dans lequel régnaient des races à la nature belliqueuse, ne connaissant ni l’Amour ni la Compassion, un vaisseau spatial quitta la huitième étoile de la constellation des Pléiades avec, à son bord, 50.000 personnes originaires de différents points de la Galaxie. Son nom : le Rexégéna. Sa destination : la Terre. Son but : y créer une culture empreinte de la Conscience cristalline. 

Mais la Mission du Rexégéna ne se déroula pas exactement telle que prévue par la Hiérarchie de la Lumière des Pléiades. Et c’est ainsi que la Terre fut ensemencée d’une humanité dont nous sommes tous les descendants.

« Différentes personnes m’ont fourni de remarquables indices concernant des évènement extrêmement anciens. La majorité d’entre elles ont été soumises à des catharsis émotionnelles très traumatisantes en laissant leurs mémoires remonter à La lumière, moi y compris. 

Certains ont eu de sérieux doutes quant à ces souvenirs. Au début j’ai eu les miens moi aussi. Mais Alcheringa, puis la merveilleuse continuité dans les lectures, m’ont finalement convaincue. 
De toute cette information est née une compréhension de notre origine, laquelle se résume comme suit : 

Des anges, il y a des milliards d’années, se détournèrent de la Lumière du Créateur. N’ayant pas cependant perdu le pouvoir de création, ces anges déchus conçurent des être physiques, en particulier les Dracos. Si en ceux-ci avait été déposée la Lumière du Créateur, ils n’avaient pourtant pas celle de l’Amour et de la Compassion. Ils se multiplièrent, comme les autres, déployant leur règne jusqu’aux Mondes des Étoiles aux confins de la Galaxie. 

Les Dracos se nourrissaient de la conscience des créatures vivantes. Au commencement, ils s’en prenaient aux formes de vie simples, mais un jour ils s’attaquèrent aux Êtres des Étoiles, lesquels durent lutter pour leur survie. Des guerres sans fin faisaient rage dans l’Univers. 

Au moyen de ce que nous appelons aujourd’hui la technologie génétique, les Dracos élaborèrent les Reptoïdes, les Dinoïdes et quelques autres races. 

Toutes étaient leurs esclaves et leur nourriture. À leur tour, ces ethnies se répandirent, s’installant dans de nombreux endroits de la Voie Lactée.

Draco

Draco visualisé lors d’une réunion de 
« voyageurs retrouvés du vaisseau-mère »

Les Gens des Étoiles s’appliquèrent par d’innombrables efforts à résoudre le problème des Dracos et la situation désastreuse qu’ils avaient perpétuée. À l’origine, la planète Terre était destinée à devenir le Jardin d’Eden, un flambeau de Lumière étincelante dans ce coin bien sombre du Cosmos. Le Plan supérieur était d’ensemencer la planète d’êtres nés de l’Amour et de la Compassion, appelés à se reproduire et à servir d’hôtes pour que ceux qui n’avaient jamais connu la Lumière en fassent l’expérience, ce qui leur permettrait d’évoluer. 

Mais aux premiers stades du développement de la planète, longtemps avant qu’elle n’ait été fécondée d’êtres physiques faits d’Amour et de Lumière, elle fut envahie par les cultures reptoïde et dinoïde. Des millions d’années durant, ces races occupèrent la Terre, y donnèrent naissance aux dinosaures et à d’autres formes de vies qui servaient de pitance aux Dracos, ce qui laissait pendant ce temps les Reptoïdes à l’abri de leur voracité. Il s’ensuivit une compétition féroce entre les Reptoïdes et les Dinoïdes qui rivalisaient dans l’invention des reptiles les plus gros et les plus violents. 

Les dinosaures envahirent totalement le Terre. C’est alors que des Êtres des Étoiles vinrent à titre d’observateurs et descendirent dans les océans sous la forme de baleines et de dauphins. (Cf. Annexe ci-dessous) 

Malgré des négociations suivies entre le Conseil Galactique Interstellaire et les Dracos, il apparut que ces derniers n’avaient aucune intention de relâcher leur contrôle sur la planète ou sur les créatures qui y étaient implantées. Une race d’un des Mondes des Étoiles connue comme le peuple Lion (ou Peuple Chat) fut appelée à la rescousse pour transformer l’environnement de la Terre et la débarrasser des dinosaures. Le rocher d’Uluru fut donc dirigé vers la planète par le Peuple Lion qui déclencha ainsi les forces cataclysmiques mettant fin à l’Âge des dinosaures. Uluru qui, à son arrivée, était enveloppé de glace, avait une seconde mission consistant à apporter dans son enveloppe des éléments génétiques qui permettraient la naissance d’êtres velus au sang chaud.

RocherUluru

 

Situé dans le Kata Tjuta national park, quasiment au centre géographique de l’Australie, Ayers Rock (le rocher d’Uluru) est le plus grand monolithe du monde (Cf. photo ci-dessus). Pour les aborigènes qui vivent à proximité et les médiums qui s’y sont rendu, cette montagne porte les traces et les preuves de l’origine extraterrestre de notre humanité. Ce site contient en effet de mystérieux cryptogrammes liés aux extraterrestres, dont on retrouve d’autres traces à Kariong près de Gosford (Cf. photos ci-dessous).

OrigineextraterrestreCryptogrammeextraterrestre

Des millions d’années plus tard, les Reptoïdes, brillants généticiens, utilisèrent ces éléments, qui avaient commencé à évoluer et les croisèrent avec des échantillons cellulaires prélevés sur les cétacés pour mettre au point un mammifère à sang chaud avec des poils, le grand singe bipède. 

Le rôle de cette nouvelle créature était en premier lieu de servir de nourriture aux Dracos car les cultures reptoïde et dinoïde avaient perdu les dinosaures. Plus tard, ces grands singes bipèdes furent également utilisés pour travailler dans les mines d’or au service des Dracos, ces derniers ayant découvert que l’ingestion de poudre d’or blanc leur permettait d’effectuer des voyages interdimensionnels. Ils finirent d’ailleurs par s’installer dans une autre dimension, libérant ainsi les Reptoïdes et les Dinoïdes de leur emprise. Les grands singes bipèdes purent se développer par eux-mêmes en une société guerrière à la force brutale. Les Reptoïdes gardaient cependant sur eux un contrôle mental, les utilisant quand ils en avaient besoin. 

Le Conseil Galactique haussa le ton et négocia le départ des Reptoïdes et des Dinoïdes. En réalité, ces derniers n’avaient pas vraiment le choix car les soldats léonins pouvaient les anéantir sans difficulté. Les Dinoïdes quittèrent la Terre peu de temps après. Mais, au même moment, les Dracos, ayant connaissance de l’ultimatum du Conseil, envoyèrent sur la planète un contingent de leurs meilleurs éléments. Ils manipulèrent les leaders reptoïdes qui, sous leur emprise, laissèrent croire par d’habiles manœuvres diplomatiques qu’ils allaient effectivement abandonner la planète. 

Une importante mission fut organisée dans les Pléiades pour transporter 50.000 Êtres des Étoiles dans un immense vaisseau spatial à destination de la planète Terre. L’objectif était d’y assimiler lentement une colonie pionnière. La planète possédait alors un environnement hostile aux Gens des Étoiles ; aussi durent-ils envisager de se modifier génétiquement pour pouvoir y vivre et y créer une nouvelle race dotée d’Amour et de Compassion. Cette dernière permettrait aux âmes des Dracos, des Reptoïdes et des Dinoïdes de s’y incarner et d’évoluer. 

Puis à son arrivée, la mission fut détruite par les Reptoïdes sous le contrôle des Dracos. Seuls, 90 survivants furent épargnés et disséminés sur l’ensemble de la planète. Tous les Reptoïdes étaient parfaitement conscients des conséquences de leur acte, et des représailles qui allaient s’ensuivre. Certains d’entre eux repartirent vers leurs systèmes stellaires et quelques-uns se réfugièrent à l’intérieur de la planète. Quant au contingent draco, il s’enfuit dans une autre dimension. 

Les naufragés des étoiles durent pour survivre affronter un environnement inamical, rejoints en cela par quelques rares Reptoïdes s’étant désolidarisé de leur communauté après avoir réalisé la cruauté de l’attaque ordonnée par leur monarque. 

Cinq ans plus tard, une flotte de vaisseaux de guerriers Lions vint sur la Terre avec pour mission de détruire toutes les installations de surface des Reptoïdes, n’épargnant que ceux qui s’étaient réfugiés en sous-sol. 

Les survivants du vaisseau-mère décidèrent de rester sur la planète. En réalité, ils n’avaient pas d’autre alternative car la Terre les avaient transformés d’une manière définitive. Ils finirent par réussir à créer les fondements de la race humaine, une nouvelle race d’êtres dotés de la Lumière, de l’Amour et de la Compassion. 

Celle-ci compte aujourd’hui des milliards d’individus. Pendant 900.000 ans, les êtres humains ont offert une infinité d’opportunités d’incarnations et d’évolution aux âmes dracos, reptoïdes, dinoïdes ainsi qu’à celles des Mondes des Étoiles. Contactsaveclespleiadiens
Ce cycle initiatique est presque arrivé à son terme. Il reste peu de temps pour un éveil total. Un Âge d’Or va bientôt voir le jour sur la Terre et ceux qui choisiront de suivre la Lumière et l’Amour entreront dans une Ère de paix et d’harmonie. 

Quant à ceux qui ne feront pas ce choix-là, ils seront incapables de survivre dans la nouvelle et subtile vibration et ils s’incarneront dans un autre endroit, peut-être semblable à la Terre, où ils poursuivront leur voyage d’évolution vers l’Amour. Ils finiront, eux aussi, par réussir car le pouvoir de l’Amour conquiert tout sur son passage. »

Extrait de « Contact avec les Pléiadiens » (Éd. Helios) 
Traduit de l’australien par Nelly Lewin

Le très beau et passionnant livre de Valérie J. Barrow est disponible CliquezICI

La lumière sur la planète : Pléiades

 

images (1)L’impression de détachement descendit en moi et j’eus une vision dans laquelle je me découvrais comme l’une des nombreuses volontaires pour la grande expérimentation de procréation. Nous étions toutes enceintes.

Eleura était sur le point d’accoucher et nous nous empressions autour d’elle dans ce moment important. C’était un grand honneur que ce travail car nous étions conscientes que nous apportions la lumière sur une planète d’où elle était absente. Beaucoup de femmes avaient été inséminées artificiellement, à partir de la semence de notre propre race mais génétiquement modifiée par celle empruntée à une race bipède de la Terre. Nous escomptions pouvoir produire un nouvel être, capable de survivre au soleil et à l’atmosphère de cet endroit. Plus important encore : les nouveaux enfants ainsi conçus appartiendraient à la lumière. La naissance se fit rapidement, sans douleur, comme c’est toujours le cas pour les femmes de la Lyre. Je baissai les yeux pour voir l’enfant émerger. L’être qui apparut était couvert de poils noirs denses et drus. Le nouveau-né luttait pour respirer à l’intérieur de cette enveloppe velue. Les femmes reculèrent, poussant des cris d’horreur et se regardant l’une l’autre, sachant qu’elles portaient probablement aussi le même genre de monstre au sein de leur propre corps. Il fallut maintenir et apaiser Eleura

Un des hommes présents dégagea l’enchevêtrement des poils pour parvenir au petit visage du nouveau né dont la peau était noire comme du charbon. Dans nos efforts primitifs et précipités de produire un croisement stable et compatible avec le singe bipède, nous avions créé quelque chose qui était réduit à une séquence commune des cellules de nos deux races. Les poumons du minuscule petit être étaient encore plus sensibles que les nôtres à l’atmosphère riche en carbone. Un simple regard me confirma qu’en dépit de son apparence, c’était un être de lumière. La tête était aussi plus grande, plutôt comme les nôtres. L’amour qui palpitait en moi pour cet enfant était indescriptible. Plusieurs femmes s’évanouirent et d’autres s’enfuirent en pleurant. Soudain, je fus prise de vertige .Je me redressai. John me regardait avec une expression curieuse. Karen se précipita

.- L’as-tu vu ?

- Oui.

- Comment avons-nous pu survivre à de telles épreuves? lança Karen. Quand je pense à ce que nous avons dû supporter pour finalement nous retrouver dans une situation pire que celle dans laquelle nous étions avant d’avoir commencé! Je voulais tuer l’enfant qui venait de mes entrailles. Toutes les femmes avaient aussi des pensées dont elles n’auraient jamais cru être capables. Elle essuya ses larmes et je me remis debout en tremblant. Mes oreilles gardaient le souvenir du son que faisait le nouveau-né dans sa lutte désespérée pour respirer. Soudain, je me sentis épuisée et j’avais envie de dormir et de pleurer en même temps. C’était plus que suffisant pour une seule journée.- Rentrons, déclarai-je, nous en parlerons demain. Ce soir-là, nous avions, John et moi, un dîner pour une association caritative. Depuis le patio, j’aperçus Gerry Bostock et j’allai vers lui pour lui faire part des évènements qui s’étaient déroulés plus tôt à Kariong. Juste au moment où j’allais ouvrir la bouche, il me présenta à Margaret, une femme aborigène. Cette dernière avait lu mon premier livre et elle été très enthousiaste. Elle saisit ma main :

- Vous n’auriez pas pu avoir accès à toute cette information, dit-elle, à moins qu’un pouvoir supérieur ne vous y ait aidée. Maintenant que je vous ai rencontrée, il est évident que vous êtes inspirée par un être pur. 

Cet être travaille par votre intermédiaire. Vous n’avez pas fini d’écrire sur ces thèmes, chaque jour vous apportera son lot de révélations. Ce n’était donc pas terminé. Les évènements étranges de la journée se poursuivaient. Gerry toucha mon épaule et me fit un clin d’œil. 

- Voyez-vous, nous autres Koori, nous pensons que nous sommes la race la plus ancienne de l’humanité. Nous savons que vos anthropologues perpétuent la théorie de ses débuts en Afrique mais ils s’entêtent à nous oublier, nous, le chaînon manquant. Son sourire était chaleureux et il désignait le ciel. 

- Nous sommes des gens venus des étoiles, et nous avons atterri ici au travers des âges depuis différents points de la galaxie. Quand j’étais petit, ma grand-mère me montrait les Pléiades et me disait que c’était de là que venaient nos ancêtres. Il nous est facile de croire en l’existence des extraterrestres car c’est précisément ce que nous sommes. Tous les trois, nous éclatâmes de rire. Leurs immenses yeux noirs étaient brillants d’amour. La journée m’avait exténuée. Allongée dans la quiétude de la nuit, mon mari reposant calmement auprès de moi, je ne pouvais m’empêcher de revivre toute cette journée qui aurait pu être directement inspirée de  La Guerre des Etoiles. 

Chaque mot y avait été prononcé sur un ton assuré. Je m’étais souvenue avoir assisté à une naissance, produit d’une expérimentation génétique qui avait terriblement mal tourné et pourtant j’avais été submergée d’un fantastique sentiment d’amour. Puis, Gerry et Margaret m’avaient hypnotisée avec leur charme aborigène. Le souvenir de ce minuscule visage noir à Kariong faisait remonter cette formidable tendresse avec plus de vigueur encore, au-delà de tout ce que je n ‘avais jamais pu ressentir.

Cette femme que j’avais été dans ce passé ancestral était capable de sentiments tellement plus forts que ce que j’aurais imaginé. Qui était-elle? Étais-je réellement elle dans cette vie présente ? J’eus enfin la vision de l’enfant qui, quatre jours après sa naissance, mourut dans une angoisse et un chagrin écrasants, source de l’intériorisation de la culpabilité et des émotions qui s’ensuivirent pour moi. Au plus profond, je reconnus les mêmes émotions refoulées en moi et enfin je pouvais identifier leur origine. Était-il possible que je les aie portées pendant près d’un million d’années? Je voulais pleurer pour ce petit bébé mais je ne pouvais pas.

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

 

La mission qui nous était impartie sur les Pléiades

 

 

citation ForumCette mission que la Hiérarchie nous avait présentée. Elle consistait à transporter autant de volontaires que possible sur un vaisseau spatial gigantesque vers la planète Mû, nom que nous donnions à la Terre en ce temps-là. Le plan avait pour but d’établir une base de façon à ce qu’une nouvelle race puisse s’y installer, une race empreinte de l’énergie d’amour, d’harmonie et de bonne volonté pour tous. Cette nouvelle énergie devrait influencer ce qui déjà se produisait sur Mû. Une extension dimensionnelle de moi-même était le commandant en chef. C’était une grande responsabilité, mais j’aimais les défis. Mon épouse, qui dans cette vie-là était vous, m’accompagnait avec nos quatre enfants. Vous étiez tous très heureux d’être du voyage. Mes sourcils se haussèrent d’étonnement. 

- Ainsi, j’étais votre femme?- Oui, et je vous aimais tendrement, c’est d’ailleurs toujours le cas. Continuons. Dans une ambiance de joie et d’exaltation, le Rexégéna partit de la huitième étoile de la constellation des Pléiades avec, à son bord, 50 000 personnes originaires de différents points de la galaxie. Nous étions tous impatients de faire connaissance. L’endroit de la voie lactée vers lequel nous nous dirigions était occupé par des races différentes de la nôtre. Divers systèmes de croyances règnent toujours dans les mondes des étoiles, tout comme c’est le cas sur la Terre. La tâche de notre mission consistait à transformer ces schémas, non par la force, mais par l’influence de l’énergie d’amour, de telle sorte que ces êtres en arrivent à faire l’expérience de la lumière du cristal. 

Ainsi, ces races parviendraient à comprendre et à connaître la compassion et le sentiment de l’échange avec les races qui, elles, provenaient de l’amour, de la lumière et de la joie. Mais allons vers une époque plus ancienne encore, il vous sera plus facile d’appréhender ce qui s’est produit : des milliards d’années plus tôt, la planète elle-même avait connu un développement qui en faisait un endroit approprié pour la hiérarchie dont nous émanions. 

En ce temps-là, la surface de la Terre était plane et sans vie. Nous envisagions d’en faire le Jardin d’Eden. Le mot Eden trouve son origine dans un son qui traverse la molécule et l’atome pour créer la forme. Le projet réclamait donc certaines modifications du relief de la croûte terrestre. Des comètes et des météores reçurent alors l’autorisation de heurter sa surface afin d’en remodeler l’aspect. Finalement, on assista à un échange gazeux et l’eau fut introduite sur la planète. Grâce à celle-ci et à l’aide de la hiérarchie, des entités purent prendre place et s’y développer. De nombreuses semences furent alors introduites et nous envoyâmes des spores spécifiques afin qu’elles croissent et se répandent. Les changements qui survinrent incitèrent ces éléments et ces substances à créer des formes de vie variées. 

Cela se passait des millions d’années avant le voyage du Rexégéna. Il y eut alors des marques d’intérêt de la part de différentes cultures dans tout le cosmos et en particulier des extraterrestres qui existaient déjà dans cette partie de la galaxie. Ils se mirent à aller et venir, faisant preuve d’une curiosité grandissante pour la Terre. Leur hiérarchie fonctionnait sur le pouvoir et l’intérêt individuels. 

Ces êtres, s’ils œuvraient bien avec les énergies de lumière ne possédaient pas celle de l’amour et de la compassion. Il s’agissait des Reptoïdes et, ainsi que leur nom le suggère, ils étaient reptiliens. Nous le répétons: ils avaient la connaissance de la lumière et l’intelligence correspondante mais ils ne comprenaient pas l’amour car celui-ci ne s’intégrait pas à leur structure. D’autres races furent élaborées de ce côté de la voie lactée, incluant les Dinoïdes. En l’absence d’amour, des dissensions finirent par s’élever, aboutissant à des compétitions et des guerres. En ces temps reculés, on assistait à de semblables évènements en de nombreux points de l’univers. Ces ethnies, il est important que vous le compreniez, avaient été créées par d’autres, lesquelles avaient également tourné le dos à la lumière de l’Un. Les êtres des royaumes angéliques qui travaillaient à la création du Jardin d’Eden émanaient quant à eux des Elohims. Certains d’entre eux se retrouvèrent piégés dans ce qui se déroulait sur Terre et s’inquiétèrent des visites répétées des races reptoïdes et dinoïdes qui s’acharnaient à revendiquer la planète pour eux-mêmes. 

Si ces deux espèces étaient très différentes, une similarité dans leur nature leur permettait malgré tout de coexister, tant bien que mal sur la Terre. Leurs aptitudes en génétique aboutirent à de nouvelles créations. Regardez de face n’importe quelle grenouille actuelle, vous verrez le visage original du dinoïde. Les deux races commencèrent donc à collaborer et à concevoir, tout cela dans une sorte de compétition qui leur plaisait beaucoup. Bien que le dinosaure porte un nom d’influence dinoïde, il est en vérité une création des deux races. Produits d’un défi, les dinosaures devinrent plus grands et plus féroces. Avec l’augmentation de leur taille, les dents apparurent, les rendant aussi plus dangereux. 

Les animaux, faisant l’objet d’hybridations continuelles, se multiplièrent d’une façon spectaculaire. En de nombreux endroits de la Terre, la végétation, rapidement dévorée, laissa la place à des paysages désertiques. Les restes et les squelettes de toutes ces créatures encombrant les espaces, il s’avéra nécessaire de trouver une solution afin que ces matériaux retournent à la Terre. Les Reptoïdes et les Dinoïdes fabriquèrent alors des virus, des bactéries et des formes de vies parasitaires pour faciliter le processus. 

Des millions et des millions d’années s’écoulèrent de cette manière. D’autres visiteurs arrivèrent de diverses galaxies effectuant des séjours limités en raison de « hostilité d’un tel environnement. La Terre était envahie par les créations reptoïdes et dinoïdes, ce qui ne s’insérait pas dans le plan Elohim. Force était donc d’envisager une solution pour venir à bout de ces inventions, et ce fut bien plus difficile qu’on aurait pu le croire… Les Elohims décidèrent d’intervenir. Ils envoyèrent sur la planète des êtres qui changèrent de forme et entrèrent dans les eaux pour devenir ce que vous connaissez sous le nom de baleines. C’est sous cet aspect que les premiers mammifères arrivèrent sur Terre, ils furent d’ailleurs les seuls du genre pendant très longtemps.

Les baleines, capables de maintenir la lumière et le plan divin dans leur conscience, aidèrent les Elohims à poursuivre leur tâche et leur influence, alors même que les Reptoïdes et les Dinoïdes s’activaient à mener à bien leurs propres desseins. La forme de la baleine se mouvant dans l’eau n’interférait en rien avec ce que faisaient ces derniers sur le sol et tout le monde vivait dans une raisonnable harmonie. Les Reptoïdes et les Dinoïdes n’étaient pas conscients que les Elohims travaillaient par l’intermédiaire des cétacés. Un accord tacite autorisait donc deux développements parallèles sur la Terre. Ceux qui venaient avec amour et lumière étaient les messagers d’un schéma plus vaste, pouvant être utilisé comme une « charte » destinée à influencer les entités évoluant dans l’obscurité de ce côté-ci de la galaxie. Des évènements programmés dans le but d’apporter des changements majeurs finiraient par autoriser la mission du Rexégéna.

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna »par Valérie J. Barrow recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios 

 

 

Message contact Pléiadiens

téléchargement (7)

 

 

 

Bienvenue, mes amis. Je suis Alcheringa. Il y a longtemps que j’attends cet instant, je suis heureux d’être ici. Je connais chacun de vous depuis bien des vies. Voyez-vous, nous sommes tous connectés aux mondes des étoiles. Les représentations gravées dans ce rocher sont une source de curiosité  pour beaucoup, chacun ayant le sentiment qu’elles ont été faites par des êtres d’un autre monde.  C’est d’ailleurs le cas pour une bonne partie d’entre elles. Il y a des millions d’années, des êtres venus d’autre part, d’autres étoiles, ont visité la petite planète Terre. Ils ont influencé l’évolution génétique de ses créatures, comme celle des poissons, des mammifères et des insectes. C’est une planète en tout lieu habitée de forces de vie. Vous en êtes conscients, bien entendu. Il y a beaucoup de choses à expliquer mais le moment n’est pas encore venu. L’information arrivera graduellement car notre projet est plus important. Chacune des pièces trouvera la place qui est sienne dans l’ensemble jusqu’à former un vaste tableau, lequel sera reconnu et compris par ceux qui demeurent dans ce monde. Il existe pour tous un besoin manifeste d’appréhender la mère que vous nommez la Terre et qui nourrit chacune des vies qui l’habitent. Grande est la nécessité d’aimer et respecter la Mère Terre, de prendre soin d’elle. Je sais qu’au plus profond de son être chacun de vous trois l’admet et nous aidera à diffuser et répandre cette connaissance. Quelqu’un a une question à poser ? 

- Y a-t-il autre chose que nous devrions savoir au sujet de ce site? demanda Gerry. 

A-t-il besoin de protection ?

- Cet endroit a, de tout temps, été protégé. Nous continuerons à le faire jusqu’à ce que vienne le moment de le révéler au public. Ce lieu fort ancien détient les clés d’une ambition plus vaste. Ces images intégreront et accéléreront l’évolution de ceux, fort nombreux, qui se souviendront. C’est encore trop tôt, mais le moment approche.

- Y a-t-il quoi que ce soit que vous voudriez que nous fassions?

- En réalité, mon fils, vous répondez déjà à notre inspiration. Vous vous êtes spontanément offert à guider ces personnes, et pas seulement aujourd’hui pour cette rencontre que nous avons souhaitée. Il y aura beaucoup d’autres occasions où vous réaliserez que des mains invisibles sont à I’œuvre. Vous n’avez aucune raison de vous inquiéter, nous savons que vous désirez servir. Soyez attentif, mon enfant. Faites face aux problèmes à mesure qu’ils se présentent. Vous n’êtes pas seul : vous recevez une aide considérable sur de nombreux plans. Nous vous pousserons parfois un peu plus loin que ce dont vous avez l’habitude, il ne vous sera néanmoins jamais demandé d’aller au-delà de vos capacités. Sachez que dès que chacun de vous fait un pas dans sa vie, nous sommes avec lui.

Nous, du monde de la Lumière, venons à vous avec amour depuis une dimension divine. Nous vous demandons de ne pas avoir peur. Nous sommes prêts à vous assister et à répondre à vos appels. D’une manière ou d’une autre, vous serez toujours soutenus. Il n’y a rien d’autre à dire, à ce stade, que de vous inviter à continuer sur votre lancée. Je vais maintenant vous laisser et vous remercier de m’avoir accueilli aujourd’hui. Notre rencontre ici n’a rien d’une coïncidence, les choses vont bientôt évoluer ainsi que vous vous en rendrez compte. Que Dieu vous bénisse tous.

La présence d’Alcheringa s’estompa, me laissant flotter dans une chaude énergie. Gerry se leva, nous demandant de le suivre. Nous escaladâmes la montagne de Whale Rock, qui domine les eaux de Brisbane et, au-delà, Broken Bay. C’est un rocher plat présentant des marques très distinctes de pierres taillées dans ses parois. Nous dûmes, Karen et moi, baisser la tête dans notre progression tant était puissante la sensation de passer sous quelque chose. Au même instant, nous levâmes les yeux l’une et l’autre mais il n’y avait rien, bien sûr.

Etait-ce l’expression de notre imagination? Peut-être pas. Pourquoi avions-nous toutes les deux expérimenté les mêmes réactions à cet endroit ?

Mon cœur se mit à battre plus vite. Gerry confia être venu à cet endroit des quantités de fois, et l’avoir utilisé comme lieu de guérison. Des familles aborigènes avaient habité la zone alentour et pris leurs repas exactement là où nous nous tenions. Un côté du site était réservé aux affaires des hommes et l’autre aux affaires des femmes. Il nous montra ensuite une partie du rocher creusée comme pour servir de berceau. Les femmes aborigènes, il y a bien longtemps, auraient utilisée cette cavité pour enfanter. Karen décida de s’y allonger. Quelques minutes plus tard, elle semblait s’être endormie et ses yeux se mirent à bouger rapidement derrière ses paupières closes ainsi qu’ils le font quand nous rêvons. Je l’observai avec curiosité pendant un moment, puis elle se redressa, assise très droite et les yeux grands ouverts.- Qu’as-tu ressenti? lui demandai-je.- L’extase de l’accouchement, répondit-elle embarrassée, et en même temps, j’avais le sentiment d’être abandonnée tout en sachant que je n’étais pas seule … Gerry se rapprocha d’elle et la fixa avec des yeux soudain devenus immenses.

- Et le bébé ? interrogea-t-il.

- Je… je ne sais pas vraiment, bredouilla-t-elle d’une voix tremblante, prise de court par la question. A nouveau je fus habitée par la même sensation que j’avais éprouvée plus tôt, juste avant ma communication avec Alcheringa, d’être détachée de la réalité, sauf que cette fois c’était autre chose. Notre ami avança jusqu’au bord de la plate-forme surplombant Broken Bay. La nuit commençait à tomber et des lumières scintillaient en contrebas, dans la ville toute proche. Il se retourna et m’invita à le rejoindre. Puis il désigna la mer, une lueur perplexe dans le regard :

- Vous voyez l’endroit où se trouve ce petit bateau au milieu de la baie? déclara-t-il. Pour moi, c’est là que le vaisseau a coulé. Concentrez-vous sur lui, Valérie. S’il vous plait, essayez de retrouver la mémoire de cet événement. Instantanément la vision de mon existence dans ce temps lointain auquel se référait Gerry me parvint, lumineuse. Je pouvais la revivre par les yeux et les sentiments de qui j’étais alors : je vis mes mains qui se tendaient vers la surface de l’océan en même temps que le désespoir frappait mon cœur de plein fouet.

J’entendis des hurlements de terreur, des cris et des gémissements. Je ressentis le besoin impératif de me libérer de la douleur, de la peur et de la terrible sensation de perte qui  s’abattaient sur la personne que j’étais à cette époque. Le paysage était complètement différent de ce qu’il est aujourd’hui. Plus tropical, plus luxuriant et plus dense. La chaleur me suffoquait et je haletais dans l’air épais et presque liquide, comme si je respirais sous l’eau. Chaque souffle m’était douloureux. Mes bras tendus longs et décharnés étaient recouverts d’une peau d’un blanc bleuté presque transparent. Je sentais que ma tête était allongée. Un terrible sentiment d’accablement s’était emparé de moi : mon époux, mes enfants et un grand nombre de mes amis avaient été tués ! Comment une telle chose avait-elle pu se produire ?

L’incrédulité laissa la place à une forte impression de trahison, puis à la montée de la colère, expérience émotionnelle que l’être de ma vision n’avait jamais connue auparavant. Puis je pris du recul par rapport au courroux que cette femme vivait alors pour revenir à ma réalité propre, celle de Valérie. A mes côtés se tenaient Karen et Gerry, pantelants, au bord des larmes. Apparemment, nous venions de partager tous les trois et simultanément une sorte de traumatisme de groupe subi en un autre temps à Whale Rock.

Le voile alors se déchira davantage et des souvenirs plus précis affluèrent : je découvris que nous arrivions des Pléïades/Lyre, bien que notre origine première était un endroit dont le nom ressemble à Altaah. Nous étions venus paisiblement en mission divine sur la planète Terre et nous avions été attaqués par des êtres qui n’appartenaient pas à la lumière d’Amour, loin, en dessous de nous, une soucoupe pareille à un vaisseau spatial gisait, brisée, dans les eaux de la baie. La frayeur des occupants du vaisseau, gravement blessés et traumatisés, leur désespoir, résonnaient en moi comme si je partageais leur conscience. C’est alors que des dauphins apparurent en réponse aux appels à l’aide non formulés, poussant quelques personnes vers le rivage. Un autre vaisseau, celui sur lequel j’étais arrivée, planait au-dessus de la soucoupe accidentée, enquête des survivants. Exposés aux radiations du soleil de cette époque qui perçaient fortement malgré l’atmosphère poisseuse, ceux qui étaient déjà sur la berge hurlaient de douleur en cherchant un refuge pour se protéger, leur corps ne pouvant supporter ce genre d’émanations. Certains avaient subi de terribles lésions et je partageais directement leur agonie. Mes sens étaient chancelants et je tournai la tête.

D’autres, derrière moi, assistaient à la scène avec la même horreur, ils étaient tous extraterrestres, comme moi. Une personne du nom d’Eleura appartenait à notre groupe. Son mari, Ujeshet, était coincé sous une barre de métal qui s’était détachée du pupitre de commande du vaisseau gisant maintenant au fond d’un océan inconnu, Eleura attendait un enfant et elle « acheminait » la conscience du tout petit être vers Ujeshet tandis que celui-ci lui demandait télépathiquement : « Et le bébé? »Je me reliai à Ujeshet, lui adressant amour et sympathie.

Tandis qu’il me renvoyait son amour, une bruyante explosion se fit entendre. La vision s’arrêta et je fus instantanément de retour dans l’air du crépuscule de Whale Rock, mon regard plongé dans les yeux de Gerry Bostock. L’espace d’un bref instant, nous avions été, Gerry et moi, connectés par l’esprit comme je l’avais été avec Ujeshet dans cette autre vie : le Gerry de maintenant était l’Ujeshet de cet âge reculé. Je me retournai vers Karen et la même connexion s’établit : Karen était Eleura. Nous nous regardâmes les uns les autres, réalisant la raison de notre présence en ces lieux : nous devions y revenir afin de nous souvenir. Une merveilleuse étreinte scella notre réunion. Nous étions de vieux amis ayant réintégré ensemble la Terre d’aujourd’hui pour y vivre ce moment précis. Dans l’air du soir pourtant glacial, nous étions imprégnés de la chaleur de l’Amour Divin, au-dedans comme au dehors. Je me sentis bénie pour l’éternité quand nous joignîmes nos mains aux poignets des deux autres pour former deux triangles superposés en une ancienne forme de salut, origine de l’Étoile de David.

Nous levâmes nos bras entrecroisés vers les cieux dans un geste d’action de grâces. Loin, si loin, au-dessus de nous, la douce lumière des Pléiades brillait dans la nuit, caressant nos visages et séchant nos larmes comme le ferait une mère aimante en retrouvant enfin ses enfants depuis longtemps disparus. Dans le délicat et subtil moment de cette apaisante étreinte, nous reçûmes la guérison.

 

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca    – paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow 

Devenir conscient de la Merkabah

 

images (2)On ne peut devenir conscient par des moyens quelconques de ce qui est éternel et qui existe sur une autre dimension. Aucune répétition de techniques mécaniques en vue d’élever le niveau vibratoire d’une personne ordinaire ne peut atteindre la Surnature. Il n’est pas nécessaire d’être très éclairé pour comprendre qu’il y a des lois universelles qui protègent les valeurs sacrées de toute profanation. Aujourd’hui, l’être humain est d’une arrogance si démesurée qu’il estime qu’il est en  droit de tout savoir sans rien payer (de sa personne).

Donc, on ne devient pas conscient de la Merkabah en méditant sur notre divin nombril ou en récitant des mantrams en sanskrit ou en hébreu. Le vaisseau spirituel qui est enlisé dans notre dimension ne reconnaît pas nos codes car il est programmé dans un langage inviolable. Il faut d’abord réparer la rupture causée par l’accident originel.

N’est-il pas logique de remettre d’abord en état un véhicule accidenté avant d’essayer de le faire redémarrer ? Il y a un effort à fournir, et en l’occurrence, c’est l’égo qui doit se sacrifier.

Nombre de chercheurs de vérité s’enferment dans des systèmes cristallisés alors qu’ils ont au départ le désir sincère d’atteindre la libération. Innombrables sont les appelés mais où sont les élus ? Ce problème provient de la difficulté pour l’être humain, conditionné par les systèmes de pensée, de se représenter de manière simple le but de la vie. Il  a étudié les doctrines spirituelles et parfois il a pratiqué des techniques en vue d’un certain résultat, mais on ne lui a pas fourni les bonnes informations sur sa véritable nature. Alors, il a erré et s’est mille fois perdu dans la jungle des idées et des théories. Pourquoi cette quête sans fin ?

Il faut que l’être soit prêt à recevoir l’information ultime. Cette préparation exige beaucoup d’efforts, antérieurement accomplis, et ces expériences souvent pénibles ont rendu le coeur-conscience réceptif à des rayonnements universels plus subtils. Le système de la Merkabah est ainsi touché, à travers l’ouverture de notre coeur, et rien ni personne ne peut forcer ce processus.

Il faut savoir que l’univers est un corps électromagnétique multidimensionnel où tout ce qui existe est relié. Toutefois, il y a des zones déconnectées du cœur central où l’énergie divine ne peut plus pénétrer à cause du taux vibratoire trop ralenti. Le contact est si ténu avec ces zones rejetées en périphérie de la lumière centrale qu’on pourrait croire que ces zones n’ont simplement pas de réalité. C’est pourquoi l’attention des êtres divins n’est pas attirée par ces mondes tombés, tout comme nous ne sommes pas très intéressés par la vie des paramécies ou d’autres espèces microscopiques.  Or, nous ne sommes pas des paramécies, mais nous disposons heureusement d’un organe émetteur psychique qui peut envoyer des messages à travers l’espace. C’est à la suite d’une accumulation considérable de SOS émis à partir de la détresse de millions de cœurs qui ont prié pour un secours pendant des millions d’années que notre problème a été pris en compte. Mais il ne faudrait pas trop s’imaginer que nous sommes la cible d’une attention particulière car rien dans notre comportement bestial, primitif et égocentrique n’attire la sympathie des races angéliques, ni même des civilisations plus évoluées. Toutefois, des êtres de compassion ont capté notre appel et un plan de salut a été mis en place pour nous aider, pour autant que le karma l’autorise.

L’accumulation de nos signaux de détresse et de nos soupirs de douleur a formé une constellation, une nuée électromagnétique, à partir de laquelle il est possible à de grandes intelligences cosmiques d’émettre un signal en retour. Ce signal est la force en réaction à notre propre appel. Il ne peut pas être plus intense ou plus faible que l’émission d’origine, au vu de la précision des lois universelles.

C’est ainsi qu’il faut comprendre le salut et la rédemption. Nous en sommes les artisans. Il est hors de question qu’un « sauveur » vienne nous tirer miraculeusement d’affaire, car on peut seulement nous renvoyer la charge de compassion contenue dans l’appel que nous avons émis. Cela signifie qu’aucun salut de type messianique n’aura lieu sur cette planète. Si un tel évènement se produisait selon les apparences visibles, il s’agirait d’un intervention politique pour nous subjuguer, en complète violation des lois universelles. Le salut doit émaner de nous.

C’est pourquoi, malgré les promesses vaines des religions pour nous faire mijoter dans l’espérance tout en nous tenant ainsi sous contrôle, il n’y a pas de rédemption miracle. Ce que les hommes appellent Christ (ou grand avatar) est la réponse compatissante en retour de notre signal de détresse. Ce grand esprit collectif a pris la charge de stimuler et de structurer notre auto libération en venant sur terre à de nombreuses reprises depuis le fond des  temps, sous des noms de dieux divers, pour y confirmer et sceller la force de libération que nous avons nous-mêmes engendré.

On prétend que la constellation où nos prières se seraient accumulées est celle des Pléiades d’où l’activité constatée dans cette zone céleste comme en témoignent certains mythes antiques.

La porte des Pléiades pourrait être le chemin par lequel nous sommes arrivés jusqu’ici, mais il faut se représenter ces choses de manière intérieure car les Pléiades astronomiques ne sont qu’une illusion d’optique à partir de notre point d’observation et de conscience matérielle actuelle.

La Bible mentionne les Pléiades comme les mondes EDENIQUES de KIMAH (Livre de Job/ version hébraïque) et la mythologie grecque les appelle les Sept Sœurs. La principale étoile de cet amas d’astres dans la constellation du Taureau est Alcyone qui est mille fois plus brillant que notre soleil. On prétend également que nombre d’entités incarnées sur la terre en proviennent, et qu’ils sont par conséquent des humains-pléiadiens. Ils se distinguent par l’originalité de leurs travaux au service de l’humanité car ils ne sont là que pour faire avancer l’œuvre de délivrance.

Il y aurait beaucoup à dire sur les mythes autour des Pléiades dans les cultures anciennes.

Il faut s’ouvrir à la merveilleuse dispensation salvatrice que nous avons appelé de nos vœux et qu’il faudra finaliser concrètement, au lieu d’en rester à des rêveries spirituelles. Cette réalisation implique de prendre conscience de ce que nous sommes, non à la manière orientale qui parle du Soi évanescent, mais en intégrant la réalité de la Merkabah qui a été ignorée des enseignements spirituels aujourd’hui obsolétes. Il faut donc d’abord se débarrasser des idées fausses.

Comment s’ouvrir à la conscience de la Merkabah mutidimensionnelle ? Peut-on étudier la technologie sacrée du vaisseau céleste comme on étudierait une science physique ? Si les méditations planantes et les techniques ésotériques ne servent plus à grand chose, que peut-on faire pour s’élever ?

Les grands instructeurs spirituels du 20 ° siècle l’ont clairement affirmé : il faut une mutation radicale, une conversion absolue de notre vie intérieure. Sinon, nous continuons à tourner dans la cage de l’évolution qui revient au point de départ, un cycle après l’autre.

Pour les êtres qui n’ont pas encore effectué les protocoles préliminaires d’une reconnection avec la source d’information universelle, le programme interne de l’atome germe du cœur n’est pas encore assez sensible aux influx qui lui parviennent depuis l’espace de l’univers interne. Sa conscience demeure attachée à la représentation spatio-temporelle extérieure.

Il est probable que ce que nous racontons ici lui paraisse déraisonnable ou incompréhensible. S’il est un chercheur de vérité sérieux, il a déjà enregistré les données de la spiritualité conventionnelle qui parle de « s’unir au soi supérieur » ou un discours similaire. Or, cette phraséologie floue dissimule un grave malentendu. Il faut toujours se dire que ce qui est enseigné à haute voix sur les places publiques ne peut pas être la vérité. C’est au mieux une approche.

En ce monde, « la vérité n’a pas de pierre où reposer sa tête ». La connaissance de la Merkabah est un secret ultime qui n’était révélé qu’aux initiés s’étant préparé au « Retour vers le Père », ce qui signifie, que ce mystère ne s’ouvrait que pour ceux qui avaient accompli la mutation de conscience qui permet de se relier au champ électromagnétique de la Surnature. Cette conversion énergétique est sous jacente dans les conseils de la sagesse traditionnelle, du point de vue moral et psychologique, mais cette sagesse est adaptée à l’égo qui y voit un tremplin pour son propre développement. Il n’y a rien de mal à cela. Ce développement peut mener jusqu’au contact avec le soi disant « moi supérieur » qui est le surmoi subconscient, que les enseignements orientaux décadents de « l’âge noir » confondent avec le véritable Soi divin. C’est ce qu’on appelle aujourd’hui la « réalisation du soi » qu’on propose en pochette surprise, généralement à l’appui d’une discipline de méditation yoguique ou védantique. La plupart des gourous indiens et asiatiques sont sur cette voie, chacun  selon son niveau et sa sincérité. Mais la sincérité n’est pas la vérité. Ne vous attendez pas à ce que ces maîtres vous montrent comment devenir conscient de la Merkabah car ils n’ont pas connaissance de la réalité structurelle du vaisseau de l’âme. Ils peuvent au mieux interpréter cette idée selon les connaissances du yoga ésotérique au sujet des corps subtils. C’est pourquoi le new age a confondu le corps causal qui est l’enveloppe aurale bien connue des théosophes occultistes, avec la Merkabah.

La merkabah immortelle n’est pas soumise au processus d’évolution dans le temps. On ne peut donc pas la « développer » à force de visualisations. Elle n’est pas sur notre dimension, et on ne peut donc pas la contacter par des techniques aussi ésotériques soient-elles. Il faut apprendre la méditation attentive.

Par contre, l’esprit peut s’éveiller à la conscience de la Merkabah lorsque le cœur reçoit de l’intérieur des informations en réponse à son désir de délivrance. Ces informations de nature électromagnétiques subtiles reprogramment le système actuellement en panne. Il faut pour cela que l’avidité égocentrique ait fait place à un attitude nouvelle, de réelle ouverture, de bonté, et de détachement des ancrages lourds de l’existence incarnée. Il n’y a rien à accumuler mais il faut plutôt s’alléger de tout le superflu. Sur ce chemin, tout ce qui n’est pas strictement nécessaire au voyage est un fardeau inutile qui doit être déposé – c’est le lâcher prise. En cela, la sagesse traditionnelle dit vrai. La simplification de l’existence pratique, la mise en veilleuse du cinéma émotionnel et psychologique, et surtout l’intensification constante du désir de Retour, forment la base de ce qu’il faut accomplir.

De nombreux chercheurs sont bien orientés, mais ils manquent encore de confiance. Ce doute provient de l’ignorance de la réalité de la Merkabah individuelle. Savoir, au moins théoriquement, que le vaisseau de notre âme attend qu’un conducteur en reprenne les commandes, c’est se reconnecter avec le programme de notre système. Ce n’est certes pas encore l’accomplissement, mais cela en constitue le stimulant à l’allumage, c’est à dire le désir de partir en voyage vers la source de l’univers. Sur cette base, il est bien plus facile de comprendre la nécessité d’une mutation et d’intégrer les données nécessaires à une transmutation de notre organisme jusqu’à l’état que les hermétistes ont nommé « le corps de gloire ». Cette transmutation de l’organisme mortel en un double immortel peut prendre du temps, mais le commencement est déjà un accomplissement.

Lorsqu’un nouveau corps de pure essence énergétique est engendré sur le canevas de notre forme physique atomique, alors, la Merkabah va disposer d’un conducteur à sa mesure, capable de s’élancer vers les dimensions de l’univers interne dans une grande liberté de mouvement. C’est pourquoi ceux qui parlent de « mutation de conscience » devraient concevoir à quoi cette mutation doit aboutir concrètement. Il faut un programme clair et précis pour un résultat en concordance.

Le but de la vie est d’accomplir le voyage de retour vers les dimensions intérieures de l’univers absolu. Pour cela il faut un véhicule : nous l’a         vons déjà, c’est le vaisseau Merkabah, ainsi nommé traditionnellement d’après la science secrète des sumériens dont la civilisation connue sur notre dimension terrestre fut une porte de retour vers l’origine. Sumer est la base spirituelle interdimensionnelle reliée aux Pléiades, les mondes édéniques d’où afflue l’énergie divine féminine de la « mère » qui veut restaurer son enfant dans sa condition d’homme-dieu. (l’aide est prodigué par l’aspect « maternel » du divin en réponse à l’appel de l’enfant perdu)

La Merkabah aurait donc sa source énergétique dans les Pléiades. Lorsque le vaisseau se réanime, toutes les constellations s’illuminent aux yeux de l’âme sur la voûte du ciel intérieur de la Merkabah. La tradition fixe le nombre de constellations majeures à douze en raison de la structure du cercle des douze foyers stellaires internes. L’astrologie n’est donc qu’une projection extérieure, mais dans le futur la science des astres redeviendra une astrosophie intérieure.

« Et je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre, car l’ancien ciel et l’ancienne terre avaient disparu » (Livre de l’Apocalypse). Cette parole exprime l’idée que notre ordre ancien devra laisser le champ à l’ordre universel. Il est donc vain de poursuivre un idéal terrestre déconnecté de notre origine, car cette planète n’a pas d’enregistrement sur les tables de l’éternité. Il faudra en partir un jour.

Lorsque les « prophètes modernes » nous incitent à prier et à nous unir pour « sauver le monde », il s’agit d’une diversion puérile, car ce n’est pas le monde mortel qui doit être sauvé. La terre (notre corps provisoire) passera et les cieux (les cycles) passeront.

La terre sacrée c’est notre corps spirituel dont notre conscience est le firmament intérieur qui est comme la coupole du vaisseau merkabah. Les anciens hindous ont nommé ce ciel intérieur « Lipika ». La Lipika est la voûte céleste intérieure par laquelle le conducteur de la Merkabah s’oriente à travers les dimensions de l’univers. Lorsque nous regardons le ciel par une nuit étoilée, c’est l’apparence projetée au dehors de notre ciel interne que nous contemplons. Ce ciel est l’image extérieure de la Lipika étoilée. Chaque point lumineux est un foyer magnétique qui diffuse un certain type d’information énergétique. Lorsque l’être s’engage dans le retour vers les univers multidimensionnels de l’univers interne, il peut régler sa marche en direction de ces foyers lumineux – univers inconnus qu’il est libre d’explorer. Imaginer cette liberté spirituelle totale c’est réaliser également la nature tragique de notre emprisonnement dans la dimension formelle. Pour ceux qui sont issus de la racine de la « volonté de Caïn », l’aspiration au grand large se manifeste par un désir irrépressible d’inventer des moyens d’évasion en relation avec l’expérimentation la plus téméraire. A l’opposé, pour les âmes qui sont de la racine de la « lumière d’Abel », cette aspiration prend une forme religieuse et dévotionnelle en relation avec la magie de la lumière comme on le voit dans l’engouement actuel pour les apparitions astrales lumineuses.

S’ils veulent retrouver la science et la puissance (Caïn) et la lumière paradisiaque (Abel), les deux types humains doivent apprendre à réanimer la Merkabah.

Sinon, la connaissance mentale de l’un est aussi vaine que l’amour sentimental de l’autre.

La technologie sacrée de la Merkabah repose sur des processus électromagnétiques très complexes dont nous n’avons aucune compréhension dans l’état actuel des découvertes et des rares révélations sérieuses. Il faudrait observer le système à partir d’une clairvoyance supérieure, tenant à la fois de la rigueur du physicien et de l’intuition du mystique. Certains disposent de ces qualités mentales et spirituelles, mais il leur manque le pouvoir de clairvoyance adéquat, qui, on l’aura compris, n’est pas du même registre que la clairvoyance occulte, ni de l’ordre de la lecture akashique. De ce fait, parce que nous manquons d’informations « scientifiques » sur la Merkabah, des explorateurs de sensibilité médiumnique s’autorisent à appeler Merkabah ce qui n’a aucun rapport avec le vaisseau divin.

Les gens qui rejoignent les groupes de méditation « merkabaresque », en reviennent inévitablement déçus.

La Bible dit : « Mon peuple se perd par manque de connaissance véritable, la connaissance du Salut ». Mais qui se préoccupe des avertissements bibliques « vieillots » dans notre société de consommation et de zapping ? Pourtant si le candidat à l’initiation de la « Merkabah new age » prenait seulement la précaution de lire – ne serait-ce qu’en français -  la « vision du Char » dans le Livre d’Ezéchiel, il réaliserait que les marchands de Merkabah en solde sont loin du compte avec leur champ aurique en forme de tétraèdre. Attention à la « cristallisation » magnétique !

Nous n’avons pas la prétention d’en savoir beaucoup plus, mais nous voulons inciter à la prudence là où il n’y a pas de rigueur.

La vulgarisation de notions sacrées, a toujours été le signe d’une décadence irréversible dans les civilisations anciennes. Nous ne pouvons certes pas revenir en arrière, car les portes sont fermées. Pour en revenir à quelle tradition  d’ailleurs ? Il faut avancer vers l’ère nouvelle.

Que les spéculations du new age nous soient au moins l’occasion d’une clarification et elles auront servi à quelque chose !

Certains trouveront cet essai de clarification impropre à les conduire à la réalisation dont ils rêvent, et ils voudront malgré tout, faire l’expérience « d’éveil de la Merkabah » qu’on leur propose sur internet ou dans les livres de Drunvalo. Ils voudront essayer de « décoller ».

Il faut qu’ils sachent que le programme de méditation Merkabah n’est pas simplement une erreur de dénomination, mais une emprise spirituelle qui peut être aliénante. 

Les forces lucifériennes ont lancé le programme de la « grille christique planétaire » pour mettre nos corps énergétiques sous tension dans un filet électromagnétique.

A l’aide de méditations canalisées dans un certain sens, et qui cristallisent nos champs magnétiques, on se retrouve « collés » sur la trame collective comme des mouches. Cette mise en réseau planétaire enchaîne les âmes à la grille énergétique inférieure, au nom de « l’amour du monde », bien entendu. 

Notre approche de la Merkabah semblera compliquée et théorique aux esprits avides de « réalisation » et de sensation. 

Quant au chercheur sérieux, il comprendra à la lecture de la « vision du Char d’Ezéchiel » que la Merkabah n’est pas un amusement expérimental, mais qu’il s’agit d’une technologie électromagnétique sacrée.

Dans nul autre domaine la parole « il ne faut pas jouer avec le feu » s’avère plus à propos.

La Merkabah est un « char de feu » électromagnétique, ce feu puissant qui transféra le prophète Elie dans la dimension de l’immortalité.

Pour nous harmoniser en toute sécurité avec ce haut potentiel énergétique, nous devons accomplir certaines procédures de préparation.

La première est d’ordre moral : il faut tisser une combinaison de lumière.

Cela s’effectue grâce aux actes justes qui découlent d’un comportement profondément bon. Si cette bonté authentique s’appuie sur une connaissance des lois universelles, elle ne risque pas de dériver en sentimentalité qui est une parodie de l’amour vrai.

Pourquoi imiter l’amour ? Le Cantique des Cantiques dit : « N’invitez pas l’amour avant qu’il le veuille ».

Le monde est rempli d’imitations mystiques, idéalistes et humanitaristes. Or, la bonté véritable ne consiste pas à porter les maux du monde, mais à retourner vers l’amour absolu en s’allégeant de tout ce qui empêche l’être de déployer ses ailes. 

Certains auteurs spirituels ont insisté sur le sacrifice de soi à la manière du mysticisme de l’ère des Poissons. Mais il n’y pas d’autre sacrifice rédempteur que celui que l’on rend à l’esprit éternel qui est en nous-même, selon le premier commandement : « Tu aimeras Dieu de tout ton cœur ».

Or pour « aimer Dieu », la source interne de notre vie, il faut désirer s’en rapprocher.

La bonté libératrice réside donc dans un désir constant du retour à notre origine divine.

L’amour du monde et de ses créatures n’est qu’une conséquence, et encore faut-il veiller à ne pas être injuste en donnant de la force-amour à des êtres que les lois universelles ont rejeté en périphérie à cause de leur propre volonté de rupture.

Eprouver de « l’amour inconditionnel » pour le plan terrestre et les êtres qui y sont emprisonnés à cause de leur révolte obstinée, ce n’est pas servir l’harmonie universelle.

Seul celui qui s’est délivré de l’emprisonnement terrestre – par une confiance totale dans l’amour  -  peut aider ses semblables en les attirant à un niveau supérieur, et non pas en se laissant capter vers le bas.  

Lorsque Jésus déclare : « Nul n’est bon, pas même un seul », cette leçon indique que malgré tous nos efforts de bonté humanitariste, religieuse et sentimentale, nous sommes encore très loin de la véritable Bonté.

Il faut donc désirer retourner vers la Source  – quelle que soit la manière dont on le formule, selon que l’on est religieux ou philosophe. Dans ce désir de retour réside la véritable bonté dont les fils d’or tissent le corps de gloire sur le canevas de notre forme physique. 

Ce désir de la vie absolue induit une transformation cellulaire et atomique. C’est ce que les anciens initiés ont nommé « le tissage de la robe nuptiale » – le corps de lumière.

Notre aspiration constante à la vérité, attire dans notre être des informations de haute intensité qui reprogramment l’organisme entier dans la direction d’une mutation.

C’est ainsi que se renoue le contact entre l’être incarné et la Merkabah. En l’absence de cet effort, le discours spiritualiste n’est qu’un rêve. 

Donner une orientation totalement spirituelle à notre vie. C’est le principe de la procédure préliminaire pour renouer avec la Merkabah qui est le vaisseau grâce auquel le dieu humain peut reprendre sa place dans la hiérarchie universelle. 

 

Auteur : Yasmine ROONEY – LE PROJET PLEIADIEN – l’Assistance pléiadienne dans le vie humaine. 

Que la Lumière des corps soit, par Mira des Pléiades

Mira des Pléiades et Sananda

QUE LA LUMIERE DES CORPS SOIT!

par Fran Zepada 

terreSalutations, belles âmes que vous êtes ! Je suis Mira du Haut Conseil des Pléïades, ensemble avec le Seigneur Sananda, ici pour vous apporter, avec amour, plus d’informations pour la bonne continuation de votre processus d’ascension.

Beaucoup d’entre vous ont la sensation d’étourdissement avec des sentiments de pression autour de votre cœur. Ne désespérez pas. Ce sont de bonnes nouvelles. Vous progressez bien.

Il est nécessaire que votre cœur se développe dans ce processus; l’augmentation de l’énergie est constamment en cours de téléchargement pour ceux qui l’acceptent pleinement, pour étendre et moderniser vos cœurs, et la combinaison de la pression cardiaque ou même des palpitations avec une sensation d’étourdissement fait partie du processus.

N’ayez pas peur, mais permettez-le. Le quotient de Lumière dans vos Corps de Lumière est en constante augmentation.

Vous êtes des âmes courageuses. Vous êtes des âmes chères. Vous êtes magnifique au-delà de tous les mots. S’il vous plaît continuez à permettre ce processus, car il y aura de grandes récompenses à la fin.

Maintenant, il est nécessaire de prendre un certain temps pour réfléchir à quelques questions supplémentaires. Oui, nous avons plus de questions à vous poser. Jetez un œil sur vous maintenant du point de vue de vos Corps de Lumière. Identifiez-vous à votre Corps de Lumière. Etes-vous capable de vous connecter et de vous identifier à cette véritable essence de vous-mêmes ? Cela va demander un peu de pratique. Et il est toujours utile de le faire en méditant. Finalement, vous vous trouverez très à l’aise en lui et avec lui.

C’est comme dans le film « Cocoon », que beaucoup d’entre vous ont vu il y a longtemps, la scène où les êtres qui sont venus sur Terre sont près de la piscine et qu’ils sortent de leur corps physique et que vous voyez l’éclat magnifique de leur corps de lumière. Comme les êtres de cette scène, vue de l’extérieur avec «l’enrobage» de vos corps physiques, vous ressemblez et apparaissez à ses corps physiques que vous voyez dans le miroir. Mais en sortant de cette couche « d’enrobage » vous voyez massivement de la lumière. Ceci s’intensifie alors que nous parlons. Jouez avec cette image un certain temps, chers amis. Elle vous enchantera et commencera à vous être plus familière.

Oh, nos chers amis, vous avez tellement de choses à découvrir alors que vous êtes de plus en plus pénétré par la lumière, alors que vos Corps de Lumière deviennent plus évident pour vous et les autres, alors que vous devenez de plus en plus conscient de votre nature divine, et alors que vous devenez de plus en plus conscient de votre unité avec tous.

Canal Fran Zepeda

Traduction: Thierry du site http://galacticchannelings.com

Les Peuples du Centre de la Terre

 

la Mission de la Race Bleue.

Les Peuples du Centre de la Terre dans CITE INTRATERRESTRE eau Avec ses deux principales entrées situées, l’une au Pôle Nord et l’autre au Pôle Sud, la Terre Creuse n’est pas à proprement parler un « continent » au sens où l’on entend ce mot lorsque l’on parle de l’Afrique ou de l’Asie par exemple, mais un ensemble de vastes cavités, dont certaines dépassent la superficie de pays comme la France ou l’Allemagne. Elles sont reliées entre elles ainsi qu’à un océan central par de gigantesques tunnels qui, contrairement à ceux que nous avons creusés en surface, sont merveilleusement éclairés et fort agréables à traverser ! (Cf. notre page : Les eaux vives de la Terre Creuse).

 Ce « continent », que certains ont baptisé El Dorado, d’autres Thulé, d’autres Shangri La, d’autres encore Agartha, englobe des régions situées sous l’ancienne Lémurie, sous les Amériques, sous le centre de l’Océan Atlantique, sous le sud de l’Italie et la Mer Égée, sous l’Afrique nord-occidentale, sous l’Australie, sous l’Inde et les Himalayas, sous les pôles Nord et Sud. Un grand nombre d’entrées secondaires permettent d’y accéder par un système de galeries adjacentes aux tunnels du réseau principal. Parmi ces multiples entrées, figurent celle des Pyrénées qui se trouve sous le Pic de Bugarach, à une quinzaine de kilomètres au sud-est de Rennes-le-Château, celle de Lhassa au Tibet vers laquelle il existe un moyen d’accéder secrètement depuis le Palais du Potala, et celle du Pérou, qui est située sous le lac Titicaca, et où se trouve un sas par lequel transitent les traceurs magnétiques en provenance de différentes planètes de notre galaxie. 

La Terre Creuse fut colonisée par plusieurs races bien avant que notre ancêtre, « l’homo erectus » n’apparaisse en surface à la suite de « clonages croisés » qui impliquèrent de nombreuses civilisations d’outre-espace. (Cf. notre page : Origines génétiques extraterrestres de l’homme).

 La « surface interne » de notre planète abrite différents peuples, parmi lesquels

figurent notamment :

- un groupe de Colons intragalactiques. Ils viennent des Pléiades, du Centaure et de la Lyre, mais aussi du Bouvier, du Cygne, d’Orion, de la Licorne, de Cassiopée, et d’autres systèmes habités de notre galaxie. 

- plusieurs groupes de Terriens membres de civilisations disparues, ou invités à rejoindre la Terre Creuse en raison de leur avance sur le niveau global d’évolution spirituelle des populations installées en surface. Parmi ces groupes figurent les Lémuriens de Telos, qui vivent à environ 1 kilomètre sous le Mont Shasta en Californie et les « Cathariens » de Porthologos (à ne pas confondre avec les Cathares de Montségur, bien qu’ils aient eu une influence sur les mouvements cathare et albigeois), qui se situent beaucoup plus en profondeur sous la Mer Égée. Ils forment deux collectivités de chacune plusieurs millions d’âmes. Selon différentes traditions, ils ont déjà accueilli au sein de leurs cités resplendissantes de très célèbres visiteurs, parmi lesquels on compterait Saint-Jean, l’alchimiste Nicolas Flamel, et même le plus grand des Maîtres esséniens, Jésus lui-même : certains y auraient séjourné durant plusieurs siècles, dans une dimension très proche du plan physique, mais d’une densité cependant moindre. 

- des représentants de races dites « négatives » ou dominatrices, comme les Draconiens ou les Zétas réticulaires parfois appelés « Petits Gris » (bien que l’apport de ces derniers à l’humanité comporte de nombreux aspects bénéfiques pour notre évolution).

 - enfin, une race de « Gris Positifs » originaires de l’ancien Soleil Central de notre galaxie. Ils vivent dans la cinquième dimension, mais maîtrisent parfaitement les techniques de matérialisation/dématérialisation. La silice constitue leur base biochimique, au contraire des êtres de la surface terrestre dont la base est le carbone.

 En raison de ce particularisme, ils sont génétiquement cousins des Zétas de Reticulum, bien qu’ils aient une taille beaucoup plus grande et la peau de couleur beue-verte. Le Peuple intraterrestre des « Grands Gris » (qui est donc en réalité composé de très beaux êtres à la peau bleue) représente les Exécuteurs directs de la Volonté du Père au sein de notre Univers. 

Le salut fraternel de la Race bleue à l’humanité, selon Sergio Macedo 

Ce n’est pas par hasard que celui que les théosophes présentent comme « le Roi du monde » et qu’ils identifient à l’Être de la Terre, est perçu par les plus grands télépathes du monde entier comme « l’Homme Bleu » ou « l’Homme en bleu » (Cf. notre page : L’Humanité unie dans la Lumière). 

Dès 1964, dans son livre intitulé « Les Vaisseaux Cosmiques », le clairvoyant colombien Samaël Aun Weor avait déjà apporté sur cette civilisation les précisions suivantes :

« Des êtres avec une peau d’une belle couleur bleue, possédant une très haute spiritualité et une grande science, accompliront, dans le futur, une mission transcendantale. Il y a, au pôle Sud, une ville qui se trouve sous Terre. Là vit une race bleue, venue de la Galaxie Bleue. Les êtres de cette race ont conservé leurs navires cosmiques. Ils se nourrissent d’algues et de végétaux marins. 

Mais comprenez-moi, les hommes provenant de la Galaxie Bleue n’ont pas de maisons de glace, comme les esquimaux, ni rien de ce genre ; il serait absurde de penser que ces créatures vivent entre des blocs de glace. Il faut vous faire à l’idée qu’ils ont une cité souterraine, construite dans les entrailles même de la Terre. S’il y a des glaces au-dessus des pôles terrestres, cela n’affecte nullement la cité submergée. Il n’existe pas de problème de climat pour les hommes bleus. Il est évident que, s’ils ont pu conquérir l’espace infini, ils disposent d’une technique avancée, réellement supérieure à la nôtre. Dès lors, il n’est pas difficile de comprendre qu’ils ont pu créer leur propre milieu climatique dans leur mystérieuse cité. Je suis en mesure de certifier que c’est une ville assez grande, très semblable, pour ce qui est des dimensions, à la ville de Mexico. Elle compte plusieurs millions d’habitants et un grand nombre de maisons, rues et avenues ; on y voit aussi un vaste terrain où se trouvent leurs vaisseaux cosmiques. 

Naturellement, leurs études sont d’un type avancé ; il s’agit de sciences cosmiques, de sujets spirituels élevés, d’études de la nature, etc. Il n’est pas superflu de vous dire que dans cette grande agglomération mystique et ineffable resplendit le Sphinx, symbole de la Sagesse initiatique. Les hommes authentiques, les hommes cosmiques, n’ont pas besoin d’argent pour vivre, ils ont un système économique immensément supérieur à ceux que nous avons, nous, les pauvres « animaux intellectuels » de la Terre. 

En leur temps et à leur heure, ces êtres entreront en action pour aider l’humanité de façon concrète. On nous a dit qu’ils s’en iront dans les rues, publiquement, partout, pour appeler les gens au repentir. Ils sont extraordinairement spirituels. Les Maîtres de cette Galaxie, portés par l’Amour Universel, se sont beaucoup préoccupés de notre humanité terricole, en nous prodiguant sans cesse leur aide depuis la nuit profonde des siècles. Ils furent en réalité ceux qui instruisirent les architectes des pyramides, ceux qui enseignèrent la Doctrine Secrète aux Atlantes et aux Égyptiens, ceux qui établirent les Mystères glorieux des puissantes civilisations de Chaldée et d’Assyrie. »

 Venez nous rejoindre sur le forumhttp://devantsoi.forumgratuit.org/ 

Extrait de « Les Vaisseaux Cosmiques » – 1964 – de Samaël Aun Weor

Esquiver l’ignorance

 

Esquiver l'ignorance dans SAGESSE des PLEIADES fleurs-fleurs-roses-00093 La supercherie est un vieux procédé qui ne fonctionne que parce que vous préférez la dénégation plutôt que de faire face aux implications de ce qui est évident. La perception consciente est un moyen empreint de pouvoir qui permet de comprendre comment on esquive l’ignorance. Vous devez apprendre à vous fier à vos sentiments et à votre intuition, et vous saurez alors discerner la vérité du mensonge.

Malheureusement, plusieurs ne s’aperçoivent jamais de la désinformation qui les détourne de l’ensemble de la réalité. Jusqu’où iront le mensonge et la mystification pour que l’humanité renonce à son déni ? Pour comprendre la Terre, il faut voyager au tréfonds de votre être, où vous retrouverez vos facultés sensibles et renoncerez aux schèmes inscrits dans l’ancien code de votre ADN. Ne sous-estimez jamais votre pouvoir individuel de changer le monde, car en sortant du déni, vous verrez vos options probables augmenter radicalement ; n’oubliez pas de vous demander toujours ; « Pourquoi ai-je créé cela ? Quelles leçons puis-je en tirer ? Quels dons puis-je acquérir et que puis-je en apprendre ?

 Nous cherchons à transporter des informations qui réveilleront des souvenirs conservés tout au fond de vous. Vos cellules échangent continuellement d e l’information avec le cosmos et avec la Terre, par les ouches temporelles. Nous vous prions désormais de vous ouvrir à l’exploration des mystères de la Terre ; une portion considérable du monde civilisé paraît foncer vers une apocalypse car elle s’investit dans des croyances totalement fallacieuses. La Terre est toujours vigilante et plus que jamais consciente ; elle travaille en collaboration avec les formes-pensées, les idées et les sentiments qu’elle capte. Il est impératif de faire preuve de respect à votre propre égard et à celui de la Terre. Même si vous ne concevez pas ses nombreux mystères, passez du temps auprès d’elle et elle vous les dévoilera. Peu importe ce qui, à votre avis, est en train de se passer, plusieurs niveaux de raisons d’être y participent systématiquement. Votre plus grand don à l’héritage humain, c’est l’accomplissement d’un esprit ouvert, inquisiteur, capable d’une réévaluation rapide de la réalité, qui redéfinira sans cesse le cours de l’expérience humaine.

 On a employé à maintes reprises cette technique qui consiste à produire un traumatisme collectif afin de contrôler les gens. La « fabrication » frauduleuse d’un ennemi est une vieille combine utilisée pour susciter la peur et pour déstabiliser, afin de diviser et de conquérir l’éclat naturel propre à chaque être humain. La race humaine s’éveille rapidement et remet en cause la raison d’être de l’existence. De plusieurs manières, les traumatismes et les drames qui affligent votre monde conduisent expressément à une conscience supérieure. Lorsque confrontée au chaos, aux tumultes et à des bouleversement soudains, déchirant s et saisissants, l’essence spirituelle de l’individu progresse. Il est clair que les êtres humains sont animés d’une âme indomptable. En des circonstances favorables, on peut y faire appel pour donner naissance à des réalisations remarquables. Votre brillance spirituelle se fonde sur une collaboration suprême avec l’ensemble de l’existence.

 Vous êtes issus d’une âme fougueuse, cherchant à explorer cette réalité à une époque où se lève le voile sombre de l’ignorance ; ce n’est pas là une tâche facile ! Il faut reconnaître que vous êtes un créateur. Toutes les actions et tous les événements qui en résultent découlent d’une coopération qui touche plusieurs niveaux de réalité. L’épreuve ultime de votre destinée, c’est de reconnaître que vous êtes un être multicouche et multidimensionnel.

 Les manipulateurs mondiaux ont compris depuis longtemps que l’esprit humain est puissant et complexe, mais créatif et pacifique. On provoque donc les guerres et la violence par l’entremise d’agents humains, qui sont souvent sous l’empire d’entités désincarnées d’une nature maligne et sanguinaire. Dans d’autres domaines d’existence, les fréquences émotionnelles invisibles que vous produisez si spontanément sont lues, ressenties et comprises. Elles peuvent être employées à plusieurs fins. Dans votre monde, vous consultez les livres et les écrits, qui sont des vecteurs d’information. Néanmoins, dans d’autres sphères de réalité, les fréquences jouent un rôle primordial et sont considérées comme une méthode de conscience douée de forme et de signification. Lorsqu’une angoisse extrême sévit dans la population, la vibration ressemble à mille détonations atomiques perçant les divers niveaux et les multiples couches de réalités parallèles ; malheureusement, d’autres créatures se nourrissent de votre peur et l’utilisent pour vous contrôler.

 

Extrait du livre : SAGESSE DES PLÉIADES, BARBARA MARCINIAK – Ariane Éditions page 239.

La Terre est plus ancienne qu’on le croit

 

Gif fleurs tournesol La Terre est beaucoup plus ancienne qu’on ne le prétend officiellement, et pendant des milliards d’années, la nature est demeurée le facteur constant. L’humanité moderne n’est absolument pas l’espèce l a plus raffinée qu’ait connue votre planète et elle n’est pas non plus la race la plus intelligente du système solaire. Des objets déroutants fabriqués sur la Terre et dans l’espace témoignent de l’existence de civilisations millénaires qui possédaient une connaissance avancée à une époque bien antérieure à celle que ne consent à l’admettre la science contemporaine. Des éléments de preuve abondants et intrigants indiquent que l’humanité moderne n’est pas au sommet de l’échelle de l’évolution. Malgré tout, depuis des millénaires, seulement quelques individus connaissaient ce secret : une foule de formes de vie intelligentes ont toujours habité la Terre à vos côtés.

 Sur la Terre, sur la Lune et sur Mars, les témoignages des véritables prodiges technologiques de jadis seront révélés au grand jour. La manipulation de la vérité s’avère le plus en plus stressante en raison de l’accélération de la conscience. Ceux qui dominent votre planète jouent bien le jeu afin de s’assurer que vous ne percerez pas les mystères de la Terre. Des millénaires durant, ils sont parvenus à engendrer le chaos pour distraire tout le monde et pour que personne ne saisisse et n’intègre les leçons et les réalisations déterminantes, les drames de la vie et de la mort ainsi que la croissance spirituelle qui forment le legs de chaque civilisation.

 Il est bien connu que la Terre a autrefois réagi par de formidables bouleversements géologiques aux stress exercés sur son environnement. Même si l’on n’admet pas officiellement la présence antérieure d’une vie intelligente sur la Terre, plusieurs découvertes archéologiques indiquent l’existence de civilisations très anciennes et évoluées qui furent anéanties et effacées de la surface de la planète, ne laissant derrière elles que des bribes de leurs culture autrefois florissante ; les mythes et les légendes participent d’une sémiologie collective qui sert à traduire des principes corollaires plus vastes. Les fables de diverses cultures mondiales font état de dieux créateurs qui se livraient à des luttes épiques au nom du bien et du mal. A des époques reculées, des civilisations dirent un emploi mal avisé des clés donnant accès à un savoir supérieur afin de développer des technologies avancées. En raison de leur inconscience grossière, de leur arrogance excessive et de leur folie insensée, plusieurs causèrent de sévères perturbations dans l’écosystème terrestre. Des civilisations entières disparurent ainsi en un clin d’œil car leur réalité chavira, se déforma et s’effondra.

 Ces événements déroutants entraînèrent un choc global, de graves traumatismes, de l’amnésie et des états dissociatifs autant chez les êtres vivants que chez les entités désincarnées. Il y avait toujours quelques survivants qui se sentaient poussés à explorer les bribes de souvenirs d’événements passés. Au fil du temps, quelques personnes intégrèrent leurs réminiscences des cataclysmes en s’aventurant au-delà des barrières que l’esprit érige normalement à la suite d’un grave traumatisme. Grâce à un effort colossal, elles percèrent les cloisons mentales pour se rappeler les traumatismes douloureux conservés dans leurs cellules sous forme de souvenirs non résolus. En entreprenant cette tâche ardue, elles revécurent la sagesse de leur identité ancestrale. Le souvenir des enseignements et des leçons d’époques très anciennes les remplit d’émerveillement et elles accédèrent encore une fois aux mystères de la vie.

 

Extrait du livre : SAGESSE DES PLÉIADES, BARBARA MARCINIAK – Ariane Éditions page 230.

 

Disparition des animaux

Gif baleines orques « Lorsque les oiseaux tomberont du ciel et que les animaux mourront, une nouvelle tribu composée de gens de diverses couleurs, de divers classes et de diverses croyances apparaîtra sur la Terre et, par ses actes, le fera reverdir. On les appellera les guerriers de l’Arc-en-ciel ».  Prophétie Hopi.

 Vos présentes circonstances ont été prophétisées par plusieurs sources. Ces prophéties varient beaucoup sur le plan de la justesse et de l’applicabilité. Disons que presque toutes ces prédictions sont adéquates rétrospectivement, ce qui est normal et logique. Dans ce contexte, nous dirons que ceux que vous appelez les enfants indigo et les enfants de cristal, ainsi que vos « baby-boomers », qui incluent plusieurs de vos « éclaireurs », peuvent être considérés comme les « guerriers de l’Arc-en-ciel ».

 Les écosystèmes de la planète sont déséquilibrés, et c’est pourquoi il y a autant d’ouragans, de tornades et de tremblements de terre. La planète est beaucoup plus apte à corriger ses déséquilibres et à ajuster ses vibrations que vous ne pouvez l’imaginer. La chute des oiseaux en Arkansas est survenue parce qu’un énorme vol de carouges à épaulettes, dont des centaines de milliers nichent dans cette région, a pénétré dans un flux piézoélectrique d’énergie cristalline dans cette partie du vortex de cristal. Cette émission électrique vortexiale leur a causé un choc temporaire, de sorte qu’environ 4 500 carouges d’un groupe de 15 000 ont perdu l’équilibre et sont morts d’un traumatisme brutal en s’écrasant au sol. Ce ne fut pas le résultat de HAARP (un programme scientifique et militaire américain) ni d’aucune autre opération militaire ou gouvernementale secrète, malgré les spéculations des conspirationnistes. Ce fut un événement naturel qui s’était d’ailleurs déjà produit dans cette région, bien qu’avec moins d’ampleur.

 Tout quartz est piézoélectrique. C’est une propriété minéralogique bien connue de vos scientifiques. Le quartz est capable, dans certaines conditions de mise sous pression, d’émettre une charge électrique. Cependant, dans ce cas-ci, la charge provenait des pulsations accélérées des énormes cristaux maîtres de l’Arkanansas, le plus grand dépôt de cristal de quartz de la planète. La pulsation des temples de cristal a créé une tension de surface sur les dépôts massifs de quartz, laquelle tension fut libérée sous la forme d’une charge cristalloélectrique ; l’onde de choc piézoélectrique fut brève et elle eut lieu à une altitude d e 600 mètres.

 En ce qui concerne les incidents identiques survenus end ‘autres endroits, ils sont dus pour la plupart à des changements magnétiques. Le magnétisme de la Terre  a changé. Voilà pourquoi Kryeon, le Maître magnétique, est venu ajuster la grille magnétique. Il en est résulté l’échouage des baleines, des dauphins et des oiseaux migrateurs.

 La diminution du magnétisme est liée à l’expansion évolutive de la grille cristalline, ce dont James Tyberonn, le canal de transmission des Pléiades, vous a déjà parlé.

 Extrait de 2012 – Le Grand Rassemblement – Propos de Kryeon, Métatron, Marie-Madeleine et les Hathors recueillis par Martine Vallée. Invités spéciaux : l’archange Michaël, le Haut Conseil de Sirius. Aux éditions Ariane – Page 119.

Trydjya – Processus d’ascension

 Agharta  21 décembre 2012 

Durant le processus d’ascension dans la spirale, tous les êtres s’apparentent davantage à Dieu. Veuillez considérer cette affirmation comme une donnée spirituelle. Tout comme vous avancez dans votre karma à mesure qu’il se manifeste dans votre vie physique, vous évoluez également, en tant qu’êtres spirituels, jusqu’à atteindre finalement la vibration lumineuse irrépressible du luminaire, l’âme évoluée. Le voyage qui mène à l’initiation est  long, et celui qui mène ensuite à la maîtrise et à l’ascension ‘lest encore davantage. Toutes les âmes suivent la même route, celle qui conduit au foyer de l’Etre suprême. Toute la création est dans un état de mobilité ascendante du devenir et du retour à la Source. Cette Déesse a atteint le point de fusion, mais elle doit d’abord accomplir un dernier acte en tant que conscience individuelle : contribuer au grand Œuvre alchimique. Ce processus d’alignements gravitationnels et de guérison fera traverser le tunnel à votre déité solaire, et par ce passage, tout le système deviendra or. 

Trydjya  Notre canal, Trydjya, se prépare actuellement à l’acclimatation de troisième niveau, qui la mettra en plus grande synergie avec les réverbérations de l’énergie de ce grand Maître. Cela facilitera ensuite son interaction avec le Conseil et les êtres des dimensions supérieures, qui entameront la communication avec la Terre dans un avenir très rapproché. Tout cela fait partie du processus continu d’harmonisation nécessaire à son travail futur comme instrument de notre voix collective. 

Ce grand maître de fréquence féminine vient définir les alignements requis pour assurer une transition sûre, rétablissant dans le corps de la déité solaire les fréquences sonores qui aideront à maintenir ensemble les éléments de votre système solaire, tout comme les dauphins ont soutenu vos mers. Il détient les codes de tous les points clés des vortex de chaque corps céleste de votre système solaire, et sa mission est triple ; épurer les méridiens énergétiques de la déité solaire, établir la liaison gravitationnelle correcte entre les champs de force de tous les corps et, en un sens, diriger l’orchestre de cette symphonie finale. 

Sans son intervention, votre système solaire s’effondrerait, car à moins que les corps célestes n’aient été dynamiquement intégrés, l’effet siphonnant de ce passage magnétique projetterait les planètes, les lunes et les amas d’astéroïdes les uns contre les autres en un immense carambolage galactique ou les catapulterait dans les quadrants les plus lointains de l’espace hyperdimensionnel. D’autres disparaîtraient simplement dans la zone grise entre les dimensions, le destin le moins désirable qui soit pour toutes les âmes en transition. […] 

Cette déité deviendra une force prédominante au cours de l’année 2010, alors que le temps entrera dans la phase extrême de sa boucle avant de s’arrêter, au solstice d’hiver de 2012. Vous serez témoins de plusieurs incongruités alors que le temps linéaire commencera à se refermer autour de vous. Aussi bizarres que vous semblent les événements actuels, vous ne pouvez imaginer ce dont vous serez témoins lorsque vous aurez atteint ce point du cycle. Des espèces disparues réapparaîtront, des êtres multidimensionnels s’infiltreront, des événements précis de votre passé se produiront de nouveau et les frontières de la réalité éclateront. Il y aura une infinité d’images contradictoires de toutes sortes, et la confusion régnera à ce stade de la transformation alors que les êtres de tous les milieux sociaux seront confrontés à l’incompatibilité des réalités fusionnantes. 

Alors que les effets du changement vibratoire intensifieront vos corps physique, mental et émotionnel, les conditions géologiques de la Terre s’intensifieront tout autant. Avec l’accélération du temps et les déchirures croissantes de la charpente spatiotemporelle, vous serez forcés d’affronter d’innombrables « non réalité ». plusieurs chercheront frénétiquement une explication rationnelle et (dans votre langage) « perdront » simplement la raison, tandis que d’autres qui auront accéléré leur corps de lumière et transcendé leurs limites, reconnaîtront que cet écroulement des murs du temps constituera en fait une expansion au-delà des limites de la troisième dimension, en la traversant au point d’appui. 

Ceux d’entre vous qui sont capables de comprendre la puissante augmentation vibratoire qui survient maintenant avec la venue de ce grand Maître, et de vibrer en harmonie avec cette déité, sont privilégiés. Ils ont « défriché leurs champs » et éliminé toute peur résiduelle, anticipant désormais la transformation et sachant qu’elle sera glorieuse. Ce sera l’épuration de la polarité, la fin du temps et la libération de l’illusion. Les émanations de ce grand maître constitueront une partie important e de votre accélération, une source d’inspiration inconsciente. Vous serez alors prêts à vous élever sur les ailes de l’anticipation. 

Cet être est personnifié par les effigies de la déesse égyptienne Hathor, représentée avec le disque solaire enchâssé entre ses cornes, car les anciens Egyptiens savaient qu’elle tenait en équilibre votre déité solaire, Râ. Nous vous rappelons que tout est écrit dans l’Akash, que tout est prévu dans le non-temps, et que plusieurs prêtres d’Egypte étaient des prophètes guidés par les êtres stellaires des Pléiades et de Sirius qui vivaient parmi eux. 

Haut Conseil de Sirius – série Kryeon, issu deTransition 2010 – Redéfinir la dualité, canalisé par Lee Carroll – Page 125. Connaître… http://www.amazon.fr/gp/product/B0025NU5UK/ref=dm_sp_adp 

Les Perspectives Linéaires

 

fleurDu point de vue linéaire terrestre, les Crânes de Cristal sont des objets ayant la forme d’un crâne humain faits de divers matériaux cristallins, le plus souvent du quartz. Mais nous vous dirons que le crâne originel est un conglomérat d’origine extraterrestre de ce qu’on peut appeler supra quartz, contenant un alliage de quartz pur avec un aspect du diamant et de l’or fréquentiel au sens alchimique du terme. C’est un matériau semblable à celui utilisé pour la Lune Cristalline de l’Atlantide et les magnifiques Cristaux des Temples. Semblable mais pas identique. Les crânes d’origine prédatent bien sûr, en temps linéaire, les Cristaux des Temples Atlantes. 

 

Seuls deux des Crânes de Cristal actuellement en circulation sont d’origine extraterrestre, et nous en avons parlé précédemment. Ils viennent d’un autre monde et d’une autre réalité. 

 

Toutes les réalités sont créées sur la base du modèle de conscience cristalline selon la géométrie sacrée en fonction de la proportion du Nombre d’Or Phi. L’humanité et aussi, bien sûr, votre Terre (vos Terres), sont conçues selon ces formules matricielles exemplaires. Et il en fut de même pour les Crânes de Cristal, mais à partir d’une fréquence plus élevée, une fréquence de perfection. Les crânes sont certes conçus en tant que prototypes de la conscience humaine parfaite, mais en dualité, ne l’oublions pas. Ils contiennent donc la perfection de l’être humain incluant tous ses aspects, les 12 aspects sacrés. C’est ainsi qu’ils furent formulés et c’est la raison pour laquelle ils furent apportés ici. 

 

Donc à l’origine, les crânes de type cristallin furent apportés sur la Terre depuis 

Arcturius et les Pléiades, dans la région appelée Lémurie, mais le modèle fut apporté avant que la planète ne soit totalement en polarité. Cet apport se fit au temps du Firmament, sur une Terre au point zéro, sur un plan non magnétique dirons-nous, sur un Monde Terrestre qui connaissait la perfection, qui était habité par une manifestation androgyne de l’Esprit Ethérique en pleine conscience. Mais à cette époque on savait déjà que le Firmament tomberait, se dissoudrait, et il fut donc prévu que ce modèle, cet extraordinaire enregistrement hologrammique, le crâne de cristal originel, servirait de prototype de cet aspect initial intégral. Et donc il contient le modèle des 12 brins d’ADN, le mental totalement conscient et l’Etre de l’humain évolué. Les crânes de cristal contiennent ce que vous étiez avant l’expérience humaine, et ce que vous serez quand vous l’aurez achevée, le cercle d’infini. 

 

Les crânes de cristal furent manifestés dans la forme au-dessus et au-delà de l’aspect physique, et ils ont été apportés plusieurs fois dans le monde physique. C’est pourquoi aucun âge physique ne peut vraiment leur être assigné, car ils ont apparu, disparu et réapparu de nombreuses fois au cours des millions d’années où la Terre a été habitée par le genre humain. 

 

La solidification et la programmation des crânes de cristal se sont effectuées selon un processus des plus complexes. Ils furent conçus pour contenir une fréquence étonnante qui est liée à l’hologramme. Et donc ils sont à la fois souvenir qui honore et transmetteur qui imprime d’une manière indélébile le modèle parfait dans l’âme. Ils sont imprégnés de l’aspect divin de l’âme quand elle passe du champ unifié au modèle terrestre. Pour ainsi dire, c’est le modèle enregistré dans le Soi Divin, le Subconscient ou supra conscient de l’esprit humain. Il s’agit là de l’humain parfait, non pas de la version de ce qu’il pourrait devenir dans la spirale descendante de l’expérience humaine, mais plutôt de l’épure originelle à laquelle l’humain aspire et vers laquelle il retourne à travers le cycle de croissance appelé réincarnations, l’archétype originel exemplaire et sans défaut. 

 

A l’origine les crânes de cristal contenaient cette perfection pour qu’elle ne se perde pas, et même les copies qui sont exécutées de vos jours sont capables d’attirer l’énergie de l’hologramme et d’en retenir des portions, certaines plus que d’autres. 

 

Max vient certes du Paradigme Cristallin » originel « . Sa construction et son origine sont Pléiadiennes et Arcturiennes. Max est une vaste conscience comparable à un super ordinateur avec une base de données considérable. Il est le plus puissant, le plus conscient de tous les » Anciens Crânes de Cristal » restants. Il est l’un des deux crânes qui sont vraiment d’origine extraterrestre. L’autre s’appelle » Sha- Na- Ra « . Ils viennent tous deux de la lune d’une énorme planète qui a environ 20 fois la taille de Jupiter, la plus grande des vôtres, et qui est en orbite autour d’Arcturius, l’étoile orange de la créativité. 

 

Le Paradigme de la Perfection – L’Archange Métatron via James Tyberonn 

 

Retour à l’accueil de Messages… Terre Nouvelle
Visitez le Site Mère
Terre Nouvelle : Portail sur la Spiritualité

Blessures antérieures

Chacun porte en soi des souvenirs affectifs qui exercent un impact sur sa vie, un impact parfois profond, parfois inattendu ; il s’agit de blessures douloureuses, de difficultés non réglées qui font partie de l’héritage génétique. Le rôle de la nanoseconde [période 1987-2012] est d’évacuer la peur – cette peur conditionnée du pouvoir personnel – qui parasite le capital génétique humain. Au cours de ces années de métamorphose, des affrontements éclateront entre le public et ceux qui tentent de contrôler l’information et de censurer la vérité. L’humanité est en proie à une corruption ignoble, mais ce n’est qu’aujourd’hui qu’elle devient apparente. De plus en plus de gens ont le courage de découvrir la vérité et ils sont, de ce fait, disposés à la partager avec autrui car ils ont compris que la peur est l’instrument dont on se sert pour les contrôler. 

Blessures antérieures dans SAGESSE des PLEIADES gif_fig812La peur est le débris qui obstrue cette aire de la réalité, qui contient les résidus les plus toxiques pour la Terre et ses habitants, des centaines de milliers d’années de peur accumulée. En raison d’une fausse interprétation généralisée de la nature de l’existence, nombre de gens sont remplis de honte, de culpabilité, de chagrin, d’un sentiment d’impuissance et de désespoir, ces attitudes mêmes qui entravent la circulation d’énergie vitale et qui désavoue le mental cosmique. Les questions réglées s’accumulent et elles passent d’une incarnation à l’autre, où de nouveaux scénarios mettent en scène les mêmes vieilles leçons, encore et encore, jusqu’à ce que vous ayez saisi. 

Des scénarios compliqués qui appellent une résolution harmonieuse surviennent simultanément dans diverses réalités et, trop souvent, les événements paraissent n’avoir aucun sens pour ceux qui sont captifs d’une boucle de répétition du même scénario. Les gens croient parfois perdre l’esprit, du fait de l’interférence qui se répercute depuis d’autres lignes temporelles où se jouent d’autres versions du même problème psychologique. L’esprit humain tend naturellement vers un état de complétude intégré qui permettra d’équilibrer ces influences et de trouver une solution, en faisant confiance au corps, il collaborera toujours sublimement en vue d’infuser du pouvoir à votre vie. 

La médecine occidentale contemporaine refuse la prémisse selon laquelle la guérison est possible par la collaboration corps-esprit. On fait donc appel aux médicaments pour guérir n’importe quelle maladie, ce qui ne fait que nier l’intelligence innée de l’organisme humain. D’un autre point de vue, l’important accroissement de la dépendance aux drogues chimiques n’a aucun sens car ce sont des poisons pour le corps. L’usage excessif de médicaments pour affronter les problèmes du quotidien inique qu’il se passe quelque chose d’important, mais les gens préfèrent se gaver de drogues pour s’en détourner. L’expérience de réalités multidimensionnelles se situe généralement hors de la série d’idées qui régit votre monde ; plusieurs individus n’ont même pas de cadre référentiel qui leur permettrait de comprendre ce processus. Développé par des révélations inédites, l’esprit humain est suprêmement capable de s’étendre vers de nouveaux territoires de réalité ; dans cette version du tournoi de la vie, on vous met au défi de reconnaître une raison d’être qui soit au-delà des convictions scientifiques et religieuses. 

Nous vous offrons une perspective cosmique sur la présente époque pour vous aider à développer votre esprit de façon à pouvoir ressentir les schèmes de signification qui apparaissent dans votre vie. Chaque instant offre des occasions d’infuser du pouvoir à votre vie car l’énergie accélérée présente à tous des possibilités sans fin. 

Réfléchissez au sens de votre destinée pendant quelques minutes. Quelle raison d’être paraît évidente à l’heure actuelle ? Quels souvenirs s’éveillent à la lumière de votre conscience ? La maturation de votre perception en cette ère de changement est d’une importance capitale pour votre croissance spirituelle ; songez donc sérieusement à ce que vous imprimez dans votre champ énergétique. Quelle fréquence dégagez-vous ? Emettez-vous des signaux empreints d’une intention claire ? Votre humeur et votre sentiment de persécution nuancent-ils ce que vous diffusez ? N’oubliez pas que l’une des fonctions primordiales et décisives de cette accélération d’énergie, c’est d’éliminer la fréquence de la peur. La compréhension de l’énergie vitale et la capacité de marquer vos pensées d’une intention claire sur la toile de l’existence étaient jadis considérées comme les formes de pratique ultime que d’aucuns nomment l’ancienne magie. A votre époque, il s’agit de l’ultime lien vous rattachant à un mode de vie sain, pratique et rempli de  sens. Ceux qui choisissent de construire un monde fondé sur des principes nouveaux permettant de mieux comprendre la réalité seront en mesure de faire usage de ce savoir. Idéalement, lorsque vous réaliserez que vous faites partie intégrante d’un vaste champ d’énergie cosmique vitale, plusieurs mondes probables s’uniront par une même fréquence. La vibration fréquentielle qui caractérise votre identité est unique et elle vous appartient en propre. En vous éveillant et en élevant votre perception, vous apportez automatiquement à la toile vibratoire une nouvelle fréquence reflétant votre responsabilité personnelle et influant sur la conscience collective. 

Efforcez-vous d’employer votre corps et votre esprit de manières extraordinaires et inédites, car une formidable dynamique vers la vérité se construit par l’ensemble des individus, un esprit à la fois ; soyez certain que vous contribuez au processus. Admettez que les drames de l’existence servent un but positif global. Prenez votre destinée en main. Il reste encore plusieurs mystères à pénétrer et des aventures exaltantes vous attendent. Nous savons que vous serez tout à fait à la hauteur car vous êtes en mesure de réinterpréter l’existence, de maintenir votre base tout en ancrant la sagesse et le savoir multidimensionnels dans la forme humaine. C’est pour des raisons fort valables que des êtres d’autres dimensions portent autant d’attention à votre monde. Et c’est pour certains motifs que les forces contrôlant votre monde cherchent à détourner votre attention et à régir les subtilités de votre pensée ; on cherche à vous empêcher de comprendre ce qui se passe à l’intérieur. Continuez à aimer ce que vous êtes, tout en cultivant votre réalité ; ne doutez pas des possibilités infinies de croissance qu’offre la transformation personnelle. Nous vous suggérons d’investir en vous-même, car dans la toile de l’existence, nous ne formons qu’un. 

Les Pléiadiens. Issu de la Sagesse des Pléiades – Barbara Marciniak 

Mythes révélés

Mythes révélés dans METATRON nous parle metatron2  NOVEMBRE 2010 : VERITES ET MYTHES REVELES – Une session 

questions/réponses avec Métatron 

Canalisation de l’Archange Métatron via James Tyberonn 

Question : On a beaucoup parlé d’extra terrestres ayant des bases à l’intérieur de la Terre, qui existent dans des dimensions hologrammiques. Nombreux sont ceux qui ont vu leurs vaisseaux, mais il me semble que s’ils se trouvent dans d’autres dimensions ils ne peuvent pas si facilement être vus ou ressentis. Leurs vaisseaux sont-ils visibles par les humains ? 

Métatron : C’est une question intéressante. Nous pouvons expliquer cela comme suit : des êtres d’autres dimensions, d’autres plans, d’autres temps et d’autres mondes, se sont certainement manifestés parmi les humains, dans le passé et à présent. Leur  » apparition « , le fait qu’ils puissent être vus à  » l’œil nu  » se produit parfois tout à fait par hasard, et aussi, mais rarement, par choix délibéré. Dans ce dernier cas, il s’agit d’extra terrestres moins évolués qui essaient d’avoir un aperçu de votre planète et de comprendre la biologie qui s’y trouve. Certains ont essayé de s’accoupler avec les humains pour créer une forme hybride qui leur aurait permis une plus grande expression émotionnelle. 

Dans le cas des apparitions par hasard, de même que les humains se sont accidentellement hasardés au-delà du voile temporel entre votre présent, votre passé et votre futur, les êtres et les formes de vie extra terrestres vinrent à se matérialiser dans la membrane fréquentielle entre les plans parallèles ou dimensionnels. Dans ce cas, ils ont été généralement invisibles sur votre plan, de même que le petit nombre d’entre vous qui tombèrent dans le passé, ou passé apparent, furent invisibles pour les gens de cette époque. Ce phénomène rare déclenche une expansion immédiate du subconscient dans la conscience qui est activée par la migration dans des séquences de temps différentes. Le point de départ se situe dans le centre multidimensionnel de l’entité, et cela démontre, bien que ce soit d’une manière troublante pour celui qui en fait l’expérience, que ces limites et paradigmes dimensionnels n’existent que pour des raisons pratiques. Il y a différentes sciences, différentes physiques, pour chaque dimension, de même qu’il existe différentes approches et cheminements de la science et de la physique à la disposition de l’humain dans sa réalité actuelle. 

Des sciences qui auraient conduit à des concepts très différents ont été jusqu’à présent largement ignorées par l’humanité. Il y a d’autres approches de la physique qui en révèlent bien plus à propos du transport, de la transmutation, de la bi location et de la locomotion que ne le fait ou ne souhaite le faire votre science officielle. Si l’espèce humaine avait opté pour certaines disciplines mentales avec le même sérieux qu’elle a mis à explorer les  » lois  » technologiques du monde extérieur, vos connaissances, vos moyens et le système de transport en résultant seraient très différents et de loin plus efficaces qu’ils ne le sont à présent. Vous avez choisi le monde extérieur et jusqu’à un certain point ignoré les possibilités de vos  » aptitudes intérieures  » dans la conscience divine. 

Quand l’humanité décidera de consacrer la recherche officielle à la science  » mentale  » du transport et de la bi location, car il s’agit bien d’une science assortie de lois qui peuvent être apprises, appliquées et calibrées, les voyages dans les mondes parallèles et les vecteurs de temps et d’espace se produiront moins par accident, et ils seront plutôt planifiés et organisés. Quand la  » physique mentale  » sera apprise et maîtrisée par les humains ils seront libérés, largement libérés de l’illusion, du camouflage dans la dualité du modèle physique. Vous commencez à peine à comprendre comment la Mer-Ka-Na, lorsqu’elle est accordée au champ cristallin par le mental en tant que constructeur, ouvre cette serrure. Cela sera grandement amélioré par le développement de votre Grille 144 et son réseau d’énergie cristalline. 

La grille fournira de grandes possibilités d’avancement à ceux qui désirent se concentrer sur cette science divine de la manifestation  » mentale  » et de ce que vous appelez le voyage astral. Toute science doit inclure le divin, et c’est ce qui est gravement négligé à présent par vos scientifiques officiels. 

Donc, pour en revenir à votre question, ce qui est intéressant à propos de la prétendue observation de vaisseaux extra terrestres, ou  » soucoupes volantes  » comme vous dites, par les humains, n’est pas qu’ils existent, mais que ceux qui prétendent les voir soient si nombreux. 

Certes, certains en voient, mais ils sont très peu nombreux et le font très rarement. Et cette  » vision  » se produit souvent dans un état de conscience lucide élargie et non pas à l’œil nu. 

Le fait que la plupart des vaisseaux se déplacent dans un champ de dimension parallèle empêche la visibilité, à cause du camouflage fréquentiel de la différence de plan dimensionnel. Et donc la grande majorité de ces vaisseaux ne peuvent pas se manifester physiquement dans votre dimension en tant que tels. 

Cela dit, des expériences visuelles ont lieu, mais ce qui est vu dans la plupart des cas ce sont en réalité des images réfractées, une photo-réflexion énergétique qui jaillit dans votre dimension quand ces engins entrent dans les spectres dimensionnels terrestres. Cela se produit le plus souvent au moment où le vaisseau décélère de la vitesse de la lumière pour entrer dans les domaines du trou spatial. Quand cette traversée dimensionnelle s’effectue, l’image réfractée devient visible. Les atomes, plasma et molécules qui composent la structure du  » vaisseau spatial  » sont formés par le modèle physique structurellement assemblé et physiquement aligné selon la nature de sa propre dimension, de sa réalité territoriale. Quand le vaisseau entre dans votre plan une distorsion aiguë se produit. Sa structure est confrontée à un dilemme : se transformer complètement pour se conformer à la texture de la réalité terrestre ou conserver son modèle original. 

Dans de nombreux cas, l’observateur humain essaie de mettre en accord ce qu’il  » voit  » avec le système de croyances de ce qu’il accepte comme possible dans l’univers. Ainsi beaucoup d’observations sont en quelque sorte configurées selon les attentes de l’individu et la croyance générale. Cela ne signifie pas que ce qui est vu n’existe pas, mais plutôt que c’est déformé par un jeu de miroir dimensionnel et par ce qu’on s’attend à voir. 

Ainsi ce que l’observateur terrestre croit voir est quelque chose qui se situe entre un vaisseau de forme bizarre et un avion, enveloppé de lumières tournoyantes, mais en vérité il ne s’agit de rien de tout ça. Le vaisseau conserve ce qu’il peut de sa structure originelle et modifie ce qu’il doit pour s’adapter aux lois du nouveau plan dimensionnel. 

Comme chaque observateur humain enregistre une image et l’interprète individuellement, beaucoup de récits et rapports comportent de grandes différences en termes de forme, taille et couleur. 

Et donc, même les apparences qui semblent indubitablement  » réelles  » dans votre langage, ne sont au mieux que des distorsions. La plupart des vaisseaux viennent de réalités et de plans d’existence qui sont pour le moment beaucoup plus avancés dans les sciences technologiques que la Terre. 

Les rares fois où l’engin s’élance selon les bons angles, il a réussi à conserver les fonctions qui lui sont propres dans son habitat particulier. 

Ceux qui vous semblent solides ne proviennent pas de ce que nous appellerons des plans plus élevés de manifestation de la pensée pure ou d’un plan de science de la conscience. Les extra terrestres les plus avancés entrent dans votre plan en utilisant des  » cocons d’énergie  » qui sont manifestés par la pensée pure, construits par intellection et externalisés en ce qu’on appelle bio plasma. Leurs  » Vaisseaux Mères  » n’entrent pas dans votre environnement. 

Les vaisseaux qui pénètrent délibérément dans vos dimensions ne le font que très brièvement, car de tels véhicules de l’espace ne peuvent demeurer longtemps sur votre plan. Cela est dû à la pression considérable exercée sur leur structure, qui peut les dématérialiser en les vaporisant. La nécessaire transformation matérielle des structures pour se conformer aux lois physiques d’un plan dimensionnel différent est une exigence pratique, et pour le moment, les soucoupes volantes ne peuvent tout simplement pas rester indéfiniment. Cela peut grosso modo se comparer à vos sous-marins qui descendent au-delà de la profondeur permise et se débattent pour demeurer intacts avant de succomber à la pression. Comprenez-vous ? 

Donc les formes fugaces que certains voient sont le revêtement isomorphe distordu de la vraie structure. Souvent ce que les humains disent voir est la forme de soucoupe ou de cigare, mais en vérité ces perceptions déformées n’ont aucun rapport avec l’architecture complexe de l’engin réel, tel qu’il apparaîtrait sur sa base d’origine. 

Comme nous l’avons dit, il existe des extra terrestres moins évolués qui ont pénétré dans vos domaines physiques pour observer et étudier, et ce sont eux dont il s’agit dans la grande majorité des apparitions et des atterrissages. Cependant ces derniers se sont produits beaucoup moins fréquemment que vous ne l’imaginez. Le malheureux  » crash de l’Ovni  » dont on a tant parlé fut un accident et eut des conséquences catastrophiques. Il y a eu des cas où vos bases aériennes et nucléaires ont été observées et étudiées, mais le plus souvent pendant de brèves périodes. 

La plupart des observations authentiques sont de brefs aperçus de formes lumineuses se déplaçant à des angles impossibles. Ce sont généralement des fuites dimensionnelles qui deviennent visibles au même moment que les images réfractées. 

Moins de 5% des observations physiques sont authentiques. C’est peut-être difficile à accepter pour vous. Nous vous disons que beaucoup d’humains sont si convaincus de ces apparitions dans le ciel qu’ils créent souvent ces images eux-mêmes. Combien d’entre vous ont vu le Père Noël dans le ciel qui conduisait son attelage de rennes quand ils étaient petits ? Certes votre Père Noël existe, a une conscience, parce que vous avez infusé la vie à cette forme-pensée par votre système de croyances. Et certes beaucoup de vos personnages  » imaginaires  » existent et ont une conscience en tant que formes-pensée créées par l’énergie de la pensée de masse. Voyez-vous à quel point vous êtes créatifs ? C’est un aspect que vos capacités dans la  » science mentale  » ont accompli, manifesté, dans un système de croyances. 

Mais ne vous méprenez pas, la vie extra terrestre fourmille dans le Cosmos, et il s’en trouve beaucoup sur et dans votre Terre. Pas seulement dans la multi dimensionnalité. Certains, notamment vos ancêtres d’origine, travaillent en étroite relation avec vous à l’ascension et au développement de la Terre. Parmi les plus notables de ces êtres bienveillants se trouvent ceux des Pléiades, de Sirius A et B, d’Andromède et d’Arcturius. Beaucoup d’entre vous ont existé dans l’Atlantide en tant que ces êtres, et coexistent dans le PRESENT, en parallèle, en tant qu’eux. Nous vous avons déjà dit cela. 

Ces êtres sont certainement capables d’exister physiquement dans votre monde, et ils l’ont fait pendant des éons, mais cela s’accomplit le plus souvent par la science de la transformation mentale, par la maîtrise mentale. Leurs vaisseaux, cependant, n’apparaissent pas dans votre dimension comme beaucoup se l’imaginent. En vérité, ces êtres utilisent ce qu’on appelle des technologies de porte des étoiles pour se matérialiser, un peu comme votre transport par  » rayon  » dans Star Trek. La plupart des bases extra terrestres sur votre planète sont formées via des inserts fréquentiels hologrammiques, qui sont placés stratégiquement dans les zones de portails des étoiles ou de points d’infini sur et dans la Terre. Souvent des complexes très techniques contenant des amplificateurs cristallins et des rayons de relais y sont installés. 

Les expériences les plus valables et les échanges les plus bénéfiques avec les extra terrestres ont lieu pour les humains qui sont capables, à travers la Mer-Ka-Na, de faire l’expérience de la multi dimensionnalité dans des états lucides amplifiés de voyage astral. Cette expérience deviendra plus accessible à beaucoup d’entre vous dans le Champ Quantique Cristallin via la grille 144. Cela demande du travail. Beaucoup de vos anciens sages y arrivèrent par le jeûne, les quêtes de vision et certaines plantes qui accélèrent le processus d’expérience astrale. 

Les plans inter dimensionnels peuvent s’interpénétrer sur beaucoup de planètes comme la vôtre, et ce sans que les habitants de ces plans s’en aperçoivent. Peu d’humains sont actuellement conscients de leurs réalités multi dimensionnelles. L’idée que votre Terre a des civilisations dans son intérieur, des visiteurs ayant des bases et des habitants extra terrestres vous est tout à fait étrangère. 

Les plans dimensionnels parallèles sont souvent de nature hologrammique. En tant que tels ils peuvent exister sans espace. Ils ne sont pas vraiment des  » lieux  » selon votre concept de location. Un plan parallèle hologrammique peut être inséré dans un temps spécifique comme une réalité mentale. Ce peut être une réalité particulière existant séparément, mais cela ne diminue en rien sa validité. En fait, beaucoup de vos drames ayant le Christos pour sujet sont de tels inserts hologrammiques ayant une raison d’être. De tels inserts peuvent exister pendant un temps puis disparaître, car ils ne sont pas un véritable lieu Cosmique en soi. Un insert hologrammique est formé pour des entités, en tant que modèle de gestalt dans un but d’accomplissement émotionnel et de leçons à divers niveaux. 

Les humains négligent souvent la grande valeur de l’émotion et de l’imagination, qui sont toutes deux essentielles dans la science mentale. En réalité, les états émotionnels et ce que vous appelez rêves imaginatifs sont des plans dimensionnels. En fait, la comparaison d’un plan dimensionnel à un état émotionnel est beaucoup plus valable que l’association d’un plan à un lieu spécifique, car, en vérité, ni les états émotionnels ni les plans dimensionnels n’occupent d’espace tel que vous le définissez. 

Les Pléiadiens et les Siriens, qui sont votre source génétique d’origine, travaillent très étroitement avec l’humanité. Ces extra terrestres bienveillants ont travaillé avec vous dans le passé, le présent et le futur, selon vos termes, en s’efforçant d’aider les humains à retrouver leur vraie maîtrise. Ils travaillent sur vos champs de gravitation, grilles et leys, vortex et systèmes de portails, surtout en ce moment où la Terre améliore son accès dimensionnel. Ils ont donc développé les moyens d’une certaine coexistence avec vous, et sont capables de manifester des formes pour vivre dans et sur votre Terre. Ils forment souvent des sphères bio-plasmiques contenant de l’information susceptible de vous aider d’innombrables façons. Certains de vos agroglyphes (crop circles) symboliques sont une de ces façons. Ils sont émis principalement à travers des manifestations de pensée-lumière concentrée, qui se combinent aux champs électro magnétiques de la Terre pour former des symboles géométriques programmés. Ceux-ci sont de nature hautement électrique, comme peut en témoigner tout être sensitif s’étant assis dans un agroglyphe récemment apparu, et ayant perçu le bourdonnement de l’énergie qui s’y trouve. 

Traduit par Martine Racine. JungianBear@aol.com © Copyright 1999-2010 Tyberonn, Earth Keeper  All rights reserved. May not be used or reprinted without prior permission.     
www.Earth-Keeper.com
Email: Tyberonn@earth-keeper.com 

N’oubliez pas, utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors utilisez le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre coeur ; Il détient la vérité, laissez le vous guider. 

Retour à l’accueil de Messages… Terre Nouvelle
Visitez le Site Mère
Terre Nouvelle : Portail sur la Spiritualité

12

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...