Astrologie et de la façon dont elle fonctionne

 

 

Le ciel de la nuit céleste est rempli de secrets à un univers caché, et l’astrologie est une des clés pour aider à ouvrir la porte à la compréhension. Alors que certains Astrologie égard comme un divertissement intéressant, tels que les prévisions de horoscope quotidien dans les journaux et magazines du monde entier, il est un véritable phénomène où les positions planétaires ne affectent nos vies. Être conscient et ayant une compréhension de la façon dont tout cela fonctionne peuvent grandement améliorer votre vie afin que vous travaillez avec le flux de la vie, et non contre elle. 

L

Je dois mentionner que je ne suis pas un astrologue. Alors, pourquoi j’écris un article pour dire aux autres comment l’astrologie fonctionne? La raison est que depuis de nombreuses années, je ne comprenais pas que l’astrologie soit une des sciences les plus anciennes de la planète. «Science», dites-vous? Oui c’est vrai; L’astrologie est une science. Vaguement définie, l’astrologie est l’étude de l’influence que les objets cosmiques lointains, tels que les planètes et d’étoiles, ont sur les humains. 

Il existe de nombreux types d’Astrologie, dont le chinois, védique et le tibétain, pour n’en nommer que quelques-uns. Alors que les méthodes utilisées pour déterminer une lecture ou une prédiction varient, chacun d’entre eux effectuent des calculs sur la base de la position du Soleil, les étoiles, la lune et des planètes, mesurée en un point précis dans le temps au cours de la révolution de la Terre autour du Soleil … Voici comment votre signe du zodiaque est déterminé et pourquoi les astrologues peuvent précisément «lire» ce qui influe sur les planètes et les étoiles et sur votre vie.  Il est rapporté que les trois hommes sages dans l’histoire classique de Noël, étaient – vous l’aurez deviné – astrologues ! Il a même qui existaient bien avant cela. 

Si l’astrologie est une science, quels sont les mécanismes de son fonctionnement ? Commençons par les bases, simplement en regardant les planètes et leurs influences. Notre soleil, qui est au centre de notre système solaire, est le « moteur de l’astrologie. » En termes simples, le remorqueur constant des énergies gravitationnelles des planètes en orbite autour de notre Soleil, se transfèrent à nous, et nous en sommes affectés. 

Pourquoi cela nous affecterait ? Nous ressentons les effets par un mécanisme physique connu sous le vent solaire: Le Soleil est une explosion sur un flux constant d’énergie magnétique appelée l’héliosphère (la vent solaire). Ce vent solaire est un flux multi-dimensionnel de l’énergie qui transporte avec elle les informations de tout modèle de gravité du Soleil connue des planètes à ce moment-là.  Cette énergie magnétique intercepte notre propre grille magnétique, où l’information modèle est transférée. Nous pouvons réellement voir cette interception des champs magnétiques à travers les aurores boréales.  

Le flux d’énergie du soleil est toujours là, mais elle a des cycles d’intensité. La Sciences reconnaît déjà l’énergie de notre vent solaire, et en fait c’est une reconnaissance que les éruptions solaires interfèrent directement avec notre équipement électrique et les appareils de navigation. Cependant, la science a encore à voir ou découvrir les modèles multidimensionnels dans le vent solaire. Par conséquent, je vous donne des informations qui sont encore à découvrir. Cette information est venue de Lee Carroll, auteur et conférencier international qui canalise une entité connue sous le nom de Kryeon. 

Avant de roulez vos yeux et de rejeter cet article, je voudrais que vous sachiez que Lee Carroll et Kryeon ont canalisé à l’Organisation des Nations Unies à New York City pour La Société de Lumières et de la transformation,  sept fois!  En 2012, Lee a été présenté avec un doctorat honoris causa en sciences, psychologie transpersonnelle et de métaphysique. En outre, au cours des vingt-cinq dernières années, de nombreuses prévisions et informations scientifiques de Kryeon sont devenue plus tard validées. 

Y

Bon, de retour aux modèles multidimensionnels dans le vent solaire. Ces tendances reflètent l’état d’énergie du Soleil que les autres planètes présentent leurs remorqueurs et tire par gravité. Le soleil est si grandement affecté par cette force d’attraction des planètes, qu’il « vacille » en orbite si les planètes s’alignent d’une certaine manière. Le scénario change à chaque instant, et les planètes fournissent de nouveaux systèmes gravitationnels en relations au Soleil, modifiant constamment les modèles que nous recevons. Comme mentionné ci-dessus, lorsque le vent solaire, portant ce modèle, frappe la Terre, il dépose le modèle sur notre propre grille magnétique.  

La Grille magnétique de notre Terre est dynamique et est constamment sensible au re-modelage. En raison de la nature dynamique et changeante de nos grilles, ces modèles ont des zones plus ou moins grandes d’influence dans différents endroits de la Terre. Cela explique pourquoi les mécanismes des astrologues pour faire des calculs sur la base de la position du soleil, la lune, les étoiles et les planètes. 

Maintenant, comment et pourquoi cette énergie qui frappe le champ magnétique de la Terre, nous affecte ? 

La réponse se trouve dans notre ADN. Notre ADN est sensible au magnétisme, car il a été démontré par certains aspects quantiques qu’il est  un «récepteur» de l’énergie quantique. Les Sciences acceptent maintenant que nous ayons besoin de la grille magnétique dans notre existence biologique. Votre expression de vie unique, et votre astrologique « modèle » est implanté à votre ADN à partir du moment où vous prenez votre premier souffle, indépendant de votre mère. Cela explique pourquoi les astrologues demandent votre date de naissance, l’heure et l’emplacement géographique. Parce que la Terre est en fait l’une des planètes qui contribue à ce scénario, il est également un motif de la Terre de base qui fonctionne avec le Soleil. Il contribue à l’énergie unique au sein de l’emplacement géographique précis de l’endroit où vous êtes né. Ceci est pris en compte lors du calcul de votre signe du zodiaque. Lorsque les astrologues déterminent votre signe du zodiacal, ils considèrent quelle constellation du Soleil traverse à l’heure de votre naissance, en collaboration avec de nombreux autres attributs du cosmos. Ainsi, les positions des planètes aident l’astrologue à connaître le modèle physique réel qui vous a été donné à vous et à votre ADN à la naissance.  

Nous espérons que vous en comprenez maintenant plus sur la mécanique et  la raison pour laquelle les planètes affectent réellement votre biologie.  

La lune est aussi importante … pour certaines des mêmes raisons gravitationnelles, et les motifs sur votre ADN. Elle a une telle influence dans nos vies! 

Alors que le cosmos exerce ses effets sur nous, je vous dois quelques bonnes nouvelles. Vous pouvez effectivement modifier votre sensibilité de ces attributs au sein de votre propre type d’Astrologie individuelle ! Alors que les influences génériques des planètes et des mouvements de la lune seront toujours là pour vous affecter dans une certaine mesure (parce que vous n’êtes pas une île à part des autres), vous pouvez réduire leurs aspects. La nouvelle énergie de la planète a maintenant la capacité de vous donner la possibilité de changer votre ADN (grâce au libre choix). Lorsque vous modifiez votre ADN, vous modifiez le motif du noyau que vous aviez à la naissance. Ayant Conscience de l’énergie, et il vous est possible d’être en mesure de modifier votre biologie. Cette prémisse vous permet de travailler sur certains de vos propres attributs astrologiques. Ceci est ce que les Maîtres de la planète ont fait, et cela est maintenant disponible pour vous. Elle consiste à devenir un être humain équilibré, où vous pouvez regarder dans votre vie et éliminer les choses qui ont été des défis, tout en gardant les caractéristiques de base de votre signe astrologique qui vous soutiennent. 

Vous êtes un co-créateur puissant dans ce processus de modification de la vie. Pratiquer la maîtrise est une quête longue, et alors que je peux avoir touché certaines des influences cosmiques qui me concernent, je fais toujours attention aux événements de la Terre à l’échelle tels que Mercure rétrograde. Cela signifie que lorsque certaines choses se produisent, comme mon vol d’avion étant retardé, ou mes e-mails ne passent pas, je peux simplement me détendre et sourire; Je sais qu’il y a des forces invisibles en jeu. 

Et vous ? Pouvez-vous voir comment il y a tellement plus dans notre merveilleux ciel de la nuit céleste et au-delà, que tout ce que vous n’avez jamais imaginé ? Peut-être qu’il est temps de réfléchir à nouveau sur les points de vue personnels et mondiaux que les astrologues peuvent nous donner.

 Monika MURANYI  Sur Blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

 

LES TROIS PREMIERES PHASES DES ILLUSIONS

 

Ce sont des phases ou étapes qui ne se réalisent pas selon une période prédéterminée, car chacun de vous possède sa propre individualité ou vérité. Chaque Être Humain procède selon son propre cheminement. Toutefois, plusieurs se demandent combien de temps il y a entre une phase et une autre, entre un changement et l’autre. Je ne peux pas vous répondre, car c’est une question de vérité individuelle. C’est votre relation avec la réalité de la planète qui détermine le temps nécessaire. C’est une histoire fantastique, n’est-ce pas ? Avant d’entrer dans le vif du sujet, je veux vous dire que c’est l’histoire de ce qui arrive à un Humain qui sort de sa propre dimension… Un Humain qui a le courage de regarder autour de lui et de se demander « qui » il est.

Illusions

La Première Phase

C’est la curiosité qui amène un Être Humain à se poser des questions sur l’éveil de conscience. Les premières questions qui lui viennent à l’esprit, sont, « Est-ce bien vrai ? Est-ce bien réel ? Est-ce possible ? » C’est là que ça commence. Celles et ceux qui ont entrepris ce cheminement ont déjà franchi cette étape. Ces deux jours, ou la lecture de ces deux messages, seront peut-être spéciaux pour quelques-uns d’entre vous, car vous aurez l’opportunité d’acquérir une plus grande connaissance, puisque la synchronicité du moment présent s’y prête bien. Dès qu’un Être Humain sceptique ou neutre se demande si une telle chose peut être vraiment réelle, cela signifie qu’il y a un début d’ouverture d’esprit. C’est un commencement… Et voilà que vous êtes en train d’écouter ou lire ceci.

Cette fin de semaine peut s’avérer spéciale pour quelques personnes de cet auditoire. Vous ne vous êtes peut-être jamais autorisés à prendre place dans un endroit comme celui-ci, tout en permettant de vous laisser aimer par un tel amour. Est-ce que vous comprenez bien la situation ? Comprenez-vous qu’il y a des centaines d’entités qui sont autour de vous, mais qui… Jamais, au grand jamais, ne vont vous juger ? Peu importe qui vous êtes et peu importe ce que vous avez fait. C’est une réalité qui fait partie de toutes les réalités. Utilisez votre discernement et votre « ressenti », sans croire aveuglément et sans rejeter d’une manière bornée. En ce moment – sur cette scène – il y a des couleurs que quelques-uns parmi vous peuvent discerner. Elles sont là pour celles et ceux qui sont assez avancés, afin que ceci serve de validation à leurs connaissances. C’est encore une vérité parmi tant d’autres.

Ce message n’est pas impertinent. Il ne vous demande pas de faire des manoeuvres hypocrites. Il vous demande seulement d’ouvrir votre coeur pour un moment, sans subir ni refuser. Seulement de rester neutres et libres. Est-ce que vous vous souvenez de la première fois où vous avez ouvert votre esprit à la dite spiritualité ? Vous souvenez-vous de ce sentiment de découverte et de compréhension ? Vous vous êtes peut-être demandés si ceci était réel ou illusoire. Vous vous êtes peut-être demandés ce qui allait arriver par la suite. Cette prise de conscience a-t-elle été le moment où vous êtes tombés en amour avec Dieu ? Se peut-il que les channellings aient eu raison ? Est-ce qu’il y a une vision globale qui dépasse notre entendement actuel ? Est-ce que la vie incarnée peut finalement avoir une raison d’être ? C’est là que vous avez effectué un changement que plus de 90 % de l’humanité n’a pas fait. Cette prise de conscience ou cet éveil sera réalisé par moins d’une personne sur deux cents.

Néanmoins, ce nombre sera suffisant. Faites le compte et vous verrez que cela représente beaucoup de personnes [1/200 de la population mondiale en date du 8 mars = 33,413,113.205 Êtres Humains] C’est un grand nombre de personnes et de lumières ! Alors, que s’est-il passé après le début de votre éveil de conscience, au moment où vous avez ressenti l’amour de Dieu dans votre coeur ? Vous vous êtes demandés si c’était réel, n’est-ce pas ? Quelques personnes se sont refermées, car elles ne pouvaient croire à cette réalité. Savez-vous ce qui se passe lors de l’éveil de conscience ? Vous devez décider si oui ou non vous allez tenir la main de l’ange qui a été avec vous depuis votre naissance, et ce dernier a un nom. C’est votre Soi-supérieur. C’est le premier changement qui se réalise lors de votre prise de conscience, et il est colossal.

La Deuxième Phase

La deuxième phase a commencé quand vous avez décidé que c’était vrai et que vous alliez faire quelque chose à ce sujet. Ces huit phases ou étapes sont les événements principaux du cheminement spirituel d’un Être Humain… Une sorte de générique. À noter que plusieurs ne terminent pas la première phase. Ils vont et viennent à des réunions comme celle-ci dans le seul but de ressentir l’énergie. Ils croient de tout leur coeur, ils ressentent l’amour de Dieu qui se manifeste à travers eux, et, la plupart du temps, c’est tout ce qu’ils veulent. C’est tout ce dont ils ont besoin. Toutefois, il y en a plusieurs qui veulent aller plus loin. Ils se demandent ce qu’ils pourraient faire pour être plus près de cet ange qu’ils viennent de découvrir en eux-mêmes. Ils se disent, « Est-ce qu’il y a quelque chose que je doive faire, pendant que je suis sur la planète ? Est-ce qu’il y a un processus de communication avec l’Esprit ? Si oui, où est-il, et comment dois-je procéder ?

Ce changement est représenté par l’intention d’un Être Humain qui décide de pousser sur la porte de l’autre côté du voile. La plupart des Êtres Humains qui sont assis devant moi l’ont fait. Ah ! C’est là que ça devient un peu effrayant, n’est-ce pas ? C’est là que vous allez faire quelque chose qui va contre la réalité de tout ce que vous avez vécu au cours de votre vie ! Vos amis ne seront peut-être plus vos amis, car ce changement vous propulse dans un endroit de connaissances. Béni soit l’Être Humain qui passe à travers ce changement. Nous vous affirmons que vous n’êtes jamais dans l’obscurité et que vous n’êtes jamais seuls. Il y a des légions d’êtres angéliques qui sont de l’autre côté de cette porte. Ils portent votre nom. Dès que cette porte est suffisamment ouverte, ils entrent dans votre vie, et vous commencez à ressentir une grande paix, au sujet de ce que vous avez fait. Permettez que le sentiment d’amour devienne une preuve dans votre vie, afin de réaliser que vous avez fait une chose qui était appropriée.

« Très bien, Kryeon, dis-moi comment faire ! » Chaque Être Humain va le faire d’une manière différente. Quelques-uns vont entrer en méditation et dire, « Je suis prêt. Montre-moi ce que je dois faire. » D’autres vont chercher des livres qui parlent d’un système – des étapes ou phases de l’ascension. D’autres encore vont glaner des connaissances à gauche et à droite, afin d’avoir une meilleure idée sur la manière de procéder. Ce sont toutes des actions appropriées. Les besoins sont particuliers et individuels, selon les cultures et l’expérience sur Terre. Dieu n’est pas assis là-haut sur un trône, en train de vous dire que ce que vous faites est faux ou mauvais. Dieu est patient. Si vous voulez monter cent marches à genoux, pour en arriver là où vous voulez aller, nous le ferons avec vous. C’est l’amour de Dieu, et il est sans jugement. Aimez-vous les procédures ou les rituels ? Si oui, les anges seront assis près de vous, pendant que vous les faites.

Il y a des Humains qui disent, « Kryeon, ceci ne répond à rien. Tu me dis que tout ce que je fais pour progresser sur mon cheminement spirituel est approprié, n’est-ce pas ? Oui. Peu importe la manière dont vous poussez sur la porte. Prenez autant de temps que vous le voulez. Le résultat sera le même, car vous commencerez à percevoir et ressentir la maîtrise qui vous arrive de l’autre côté de cette porte. Vous ne saurez pas trop quoi faire avec, mais vous aurez la confirmation que c’est une réalité et qu’elle vient de se réaliser.

C’est difficile à expliquer. C’est comme un Humain qui a toujours été dans l’obscurité et qui commence à ouvrir lentement une porte où il y a une brillante lumière derrière. Quelques-uns vont préférer attendre, puisqu’ils ne souhaitent pas aller plus loin – pour le moment. D’autres vont la maintenir la porte entrouverte, afin d’en savoir un peu plus au sujet de cette lumière. Une autre partie va carrément ouvrir toute grande la porte et dire, « Cher Dieu, je suis prêt. Partons ! Dis-moi ce dont j’ai besoin de savoir. » C’est la deuxième phase. C’est la plus décisive des huit, car c’est elle qui enclenche le processus. Une fois que ce processus est enclenché, il est difficile de l’arrêter. Avez-vous déjà essayé d’oublier une chose que vous connaissez ? Avez-vous déjà essayé d’oublier une chose aussi profonde et intense que celle-ci ?

Permettez-moi de vous poser quelques petites questions. Si… Depuis que vous écoutez ou lisez de ce message, vous avez ressenti l’amour de Dieu ou perçu les couleurs, pouvez-vous réellement retourner en arrière et tout effacer ? Pouvez-vous vraiment dire que vous n’avez absolument rien vu ni ressenti ? D’une manière ou d’une autre, vous savez très bien ce que je veux dire.

La suite de cette phase est intéressante. Il se peut que la distance entre cette phase et la suivante soit très longue. Cela va dépendre de la vérité individuelle de chaque Être Humain, et de la vitesse à laquelle il veut procéder. Nous vous répétons qu’il ne s’agit pas d’un jugement de notre part. Vous avez celles et ceux qui diront, « En effet, je pense pouvoir accomplir ceci en tant de jours ou tant de semaines. » Ah, oui ! Vraiment ? Comment vont-ils établir un étalonnage dans l’éternité de l’espace-temps ? Comment vont-ils savoir quand c’est terminé ? Comment vont-ils savoir jusqu’où la porte peut s’ouvrir ? Non. C’est une question qui est propre a l’individualité de chaque Être Humain. Parmi les personnes qui sont ici, ou parmi celles qui lisent ces lignes, il y a des « personnes facilitatrices » qui ont pour but principal – dans leurs vies actuelles – de vous aider à ouvrir cette porte qui mettra votre propre divinité en lumière. Est-ce que ceci commence à être, un « tout petit peu » sensé, selon votre propre vérité ? Leur objectif est de vous aider à vous dorer au soleil de l’amour de Dieu, à relaxer, à vous équilibrer dans cet amour.

Tout à l’heure, vous avez entendu l’enseignante Peggy (Peggy Phoenix Dubro qui a parlé à la conférence de la matinée). Savez-vous quelle est sa tâche sur cette planète ? La réponse est évidente. Elle vous aide à rester en équilibre, afin que vous poussiez ressentir l’amour de Dieu dans votre coeur. Donc, lorsque vous avez passé à travers les phases et que vous êtes diplômés, vous pouvez alors dire, « Maintenant, j’ai une plus grande compréhension de ma maîtrise intérieure. » Elle aide les Humains à ouvrir la porte et comprendre la lumière. Il y a 25 ans, cet enseignement n’était pas disponible. Savez-vous pourquoi ? C’est parce que la vibration de cette planète n’était pas prête pour un tel enseignement. Avant la Convergence Harmonique, il était très difficile de travailler avec cette énergie. Il y a beaucoup de nouvelles informations dans cet enseignement. C’est une nouvelle énergie de découverte.

La Troisième Phase

C’est la phase la plus difficile à expliquer. C’est celle où l’Être Humain en arrive à comprendre que l’ombre et la lumière qui font partie de sa vie sont des choses normales, à comprendre que cette situation est sensée. Nous en avons souvent parlé au cours des derniers mois, puisque c’est la chose la plus ardue à accepter pour un Humain. Vous devez maîtriser cette phase avant de passer aux suivantes, car la conscience est ainsi faite. Tant et aussi longtemps que cette phase ne sera pas acceptée et digérée, vous ne pourrez pas franchir les portes suivantes. Chaque phase ou changement vous prépare pour l’expérimentation de la prochaine étape. Vous cheminez d’une manière linéaire à travers ces phases. Ce n’est pas dû à la complexité… C’est plutôt à cause des qualités dues aux révélations, aux prises de conscience et aux changements consécutifs.

Dans la 3-D, les Êtres Humains font quelques observations intéressantes. Si une chose magnifique et grandiose leur arrive, telle qu’une guérison qui leur semble miraculeuse, ils disent, « Cela doit venir de Dieu. Je n’aurais jamais pu faire une telle chose. Cela doit nécessairement provenir de Dieu. Dieu soit loué ! » Si une chose vraiment mauvaise prend place dans leurs vies, une chose qui semble les attraper au passage et les projeter dans des endroits obscurs, ils disent, « C’est assurément le démon. C’est probablement Satan lui-même qui m’a agrippé et qui m’a éloigné de toutes les bonnes choses. » Voyez-vous qu’à partir de ce point de vue, les Êtres Humains sont très intéressants à observer ? Ils ne sont pas responsables de rien de ce qui leur arrive… Que ce soit bien ou mal. Si c’est bien, ça vient de Dieu. Si c’est mal, ça vient du diable. Ceci m’amène à vous poser une ou deux petites questions. Si c’est bel et bien le cas, alors, que faites-vous ici, sur Terre ? Êtes-vous des pantins qui êtes ballottés au gré des vents du bien et du mal ? Êtes-vous responsables de quoi que ce soit ?

Béni soit l’Être Humain qui réalise que chaque événement ou expérience de sa vie incarnée comporte « naturellement et à la fois » de la lumière et de l’obscurité. Il y a la présence de Dieu, et l’absence de Dieu ou ignorance (selon votre divinité oubliée). Permettez-moi de vous exprimer notre perception de l’obscurité. C’est tout simplement l’absence de la connaissance ou de la lumière de la connaissance. Maintenant, permettez-moi encore une fois de vous exprimer notre perception de la lumière. C’est la connaissance, c’est cette chose qui n’a pas de points obscurs, car tout baigne dans la lumière de la connaissance. L’obscurité n’a aucun pouvoir contre la lumière ou la connaissance [NDT : Nos scientifiques ne peuvent pas créer une lampe de poche qui projette un rayon noir ou obscur dans la lumière]. Cependant, la lumière peut facilement faire disparaître l’obscurité. L’Être Humain a le choix d’ouvrir son esprit et laisser passer la lumière, mais il peut également fermer son esprit et bloquer la lumière de la connaissance, sauf qu’il ne peut pas créer d’obscurité.

Je vais maintenant vous parler d’une partie de vous qui va peut-être vous sembler incroyable. En outre, il vous sera difficile de l’accepter. Tous les démons, diables et forces obscures que vous avez vus, perçus ou ressentis dans votre vie, ont été générés par la conscience Humaine. Tous les magnifiques miracles qui se sont produits sur cette planète ont été réalisés par la conscience Humaine – ce maître de lumière qui est en vous !

Quand le maître de l’amour que vous appelez Jésus le Juif a marché sur cette planète, il y a plusieurs années de cela, il a dit, « Je suis fils de Dieu, et vous l’êtes aussi. » C’est écrit. Voyez par vous-mêmes. C’était la reconnaissance du maître en vous. Lorsqu’un Humain comprend qu’aucune entité ne se bat dans le but de posséder son âme, que c’est lui qui est responsable de sa vie, que l’obscurité et la lumière font partie de son Être, cela constitue une percée majeure dans la connaissance de « Qui » et de « Ce » qu’il est. C’est la prise en charge de Soi. Aucune entité n’a fait quoi que ce soit pour vous amener au sentiment de la sous-estimation de Soi. Personne ne cherche à vous attraper. Vous êtes précieux, et vous possédez votre propre lumière.

Et c’est ainsi.

Kryeon

Canalisation de Kryeon par Lee Carroll – présentée à Mexico, Mexique le 20 octobre 2007 sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Glisser sur les résonnances Magnétiques

 

8508907088_9e6b0bb9b0_mIntérieur, du fait que toutes vos cellules vont changer de géométrie et que vos énergies, actuellement concentrées dans votre troisième corps, se déplaceront et s’étireront tel un élastique jusqu’au quatrième corps. Arrivées à destination, les premières molécules énergétiques ramèneront les suivantes. Votre corps glissera ainsi de la troisième dimension dans la quatrième, vous ouvrant les portes des mondes en relation avec les paysages correspondants. Pas de manipulation génétique. Rien que de la souplesse et de la transformation intérieure.

Extérieur, car tout fonctionne comme un seul corps englobant la Terre, les végétaux, les animaux, les minéraux, vous, l’air, l’eau et le feu. Par conséquent, quand un des membres de la famille cosmique grandit, il entraîne les autres avec lui. Seuls les éléments désireux de ne pas répondre aux nouveaux schémas de Vie restent en arrière. Vous ne partirez pas dans des vaisseaux afin de rejoindre une planète X établie dans les vibrations de la quatrième dimension. Tous, en même temps, avec votre Terre, vous glisserez sur une résonance magnétique plus intense.

Pourquoi, selon vous, notre ami KRYEON a-t-il travaillé sur votre grille magnétique ? Regardons de plus près ce qui va se passer pour vos frères demeurant dans ce monde présent. Les événements seront tous qualifiés par un seul mot : effondrement. De manière à créer en eux une matrice mémorielle relative à ce passage de dimension, ils vivront l’éclatement des valeurs illusoires et aliénantes construites autour de l’argent roi et des faux pouvoirs ou faux prophètes.

Ainsi, en quittant cette planète avec une dualité implantée dans ces sacs de mémoire, ils travailleront à intégrer ces données nouvelles et à se nettoyer en vue de s’accorder aux vibrations supérieures de l’esprit. Oui, une dualité s’installera en eux, comme pour vous il y a fort longtemps au cours d’une situation similaire, cela faisant partie de l’apprentissage de l’HUMAIN. On ne naît pas humain, on le devient par degrés, par étapes et par franchissements de cercles de sagesse.

Là aussi, puisque nous avons abordé le sujet des faux prophètes, attendiez-vous des prédicateurs ? Non, ces faux prophètes, ce sont l’argent roi, le rendement, la Bourse, la télévision, les satellites, les voitures, les discothèques, la drogue, la forme aliénante des Églises d’aujourd’hui, la science avec son non-respect de la Vie et de ses lois, vos faux gardiens ou protecteurs (les armées) et vos pantins désarticulés (les politiciens). Voilà les faux prophètes.

Tous vous entraînent vers l’esclavage et vous privent de liberté. Aussi, la dualité représente-t-elle un engrais, un ferment très puissant. Ceux qui passent dans la quatrième dimension ont brûlé toutes les énergies liées à la dualité et acquis la conscience de l’illusion de toutes les belles paroles et des promesses faites par les faux prophètes. Ils deviennent un peu plus maîtres d’eux-mêmes.

Nous pouvons dire que la troisième dimension sert à reconnaître en incarnation les vraies valeurs divines. Avec cette loi, vous êtes maintenant à même de comprendre pourquoi des civilisations parfois plus avancées ont disparu du jour au lendemain. Les ruines de certaines correspondent à leur phase décadente (comme la vôtre actuellement). Eh oui, vous vivez cette période. Alors, ironiquement, cela peut être un bon signe si vous abrégez ce temps de maturation. Pour cela, soyez attentifs à vos mal-être, à vos refus d’adhérer à des schémas prédigérés, à vos intuitions et, envers et contre tout, écoutez votre petite voix intérieure qui cherche désespérément à se faire entendre. En clair, décodez le message de vos cellules qui vous transmettent une somme considérable d’énergie afin de vous faire prendre le bon chemin. Plus que jamais l’heure est à l’écoute du Soi. Savez-vous enfin ce qu’il représente ? Non ou vaguement, je le ressens bien. Ce SOI, c’est vous uni. Bon, je vous l’accorde « Uni ! Comment y arriver? » Très simplement, en respectant toutes les petites interventions de vos cellules dans votre quotidien, et par là j’entends un retour à la vie de chaque instant dans la matière. Ne vous projetez pas hors de votre monde, cela équivaudrait à renoncer à soi. Comprenez que l’Être monde, cela équivaudrait à renoncer à soi. Comprenez que l’Être solaire ne peut devenir UN si vous n’accordez aucune attention à votre plus belle possession : votre corps avec ses fonctions. J’ai envie d’ajouter de ne plus vous occuper que de vous ici et au moment présent et de rien d’autre. Dans ces instants anodins se cache le plus grand des secrets : la Lumière des lumières.

En rejetant votre vie, si misérable soit-elle à vos yeux, vous vous rejetez vous-même et vous vous empêchez de partir à la reconnaissance de la plus fabuleuse aventure mise à votre disposition : la maîtrise consciente des fonctions d’un corps en incarnation. Ouf, on y arrive ! Être reconnu et ascensionné, c’est ça : honorer le plus beau des cadeaux divins, le corps humain. Étrange, vous êtes tous hommes (dans ce terme générique, j’inclus bien sûr la femme) alors que votre corps est déjà humain. N’y a-t-il pas dans cela le plus beau message de l’Univers ? L’homme doit devenir humain alors qu’il habite une enveloppe corporelle HUMAINE. Naître représente la première étape de la maîtrise des fonctions du véhicule mis à sa disposition. Puis, un laps de temps lui a été imparti afin de démontrer sa puissance à le gouverner. Alors, quand retrouverez-vous la mémoire de votre plus grande mission ? Ne vous y trompez pas, occuper un poste X ou Y ne signale pas votre arrivée dans la volonté de gérer les fonctions vitales. Et pourquoi vitales, selon vous, la mort n’étant qu’une réponse à votre défaillance de maîtrise ?

Pour vous installer dans vos corps de lumière, vous êtes dans l’obligation d’apprendre à reconnaître les organes correspondants à chaque corps, leurs interréactions, leurs pouvoirs physiques et subtils, et d’en prendre le gouvernail.

À chaque dimension, son lot délivre une foule d’informations contradictoires ou duelles et vous devez unir ce qui semble opposé. Une prise de conscience et de position redonne une partie de son propre pouvoir de contrôle au Soi.

Retranscrit par Francesca du Blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait de l’Etre Solaire  SORIA Maître d’information pour les Créateurs de notre Univers aux Editions Ariane – pour commander Canada: www.ada-inc.com

L’Expérience n’est jamais une erreur, mais la Graine de la SAGESSE

 

images (1)Eh bien, l’ignorance, la mère de la dévotion, est selon une certaine compréhension le manque de motivation à savoir que consommer un esprit illimité ne mène pas seulement au danger, à la peur et à l’insécurité. Ces choses, vous les connaissez déjà, elles n’existent pas dans l’inconnu. Avoir le courage de faire le pas de changer ; dans les écoles anciennes, les gens allaient à l’école pendant sept ans, chacune de ces années étant dédiée à niveau d’évolution et à une page, pour qu’ils puissent changer, pour qu’ils puissent évoluer. Ne savez-vous donc pas que l’objectif est d’évoluer la conscience ? Evoluer la conscience, c’st cueillir dans la connaissance inconnue dont vous pouvez vous nourrir en sorte de créer et de changer votre réalité selon ce dont vous avez besoin dans votre vie. Oui, mais vous avez peur et je comprends pourquoi. Je me suis toujours efforcé de comprendre. Personne n’aime que qui que ce soit trahisse le statu quo.

Pensez à toutes les personnes qui sont en vie aujourd’hui. Quelles entités vous viennent à l’esprit que l’on puisse considérer comme des individus qui ont consumé une image ? Vous voilà bien en difficulté pour donner leurs noms, n’est-ce pas ? Il existe un grand nombre d’entités qui représentent un état de conscience exalté ; elles deviennent des idéaux au sein de la conscience sociale. Mais à vrai dire, il n’existe pas de saint François.

Je vous dis, vous que je trouve si beaux, que dès l’instant où vous commencez à apprendre, dès que vous naissez à l’individu en vous, dès que vous acquérez de la connaissance, vous commencez à allume les lumières. Ne savez-vous pas pourquoi les changements se produisent et pourquoi ils sont déjà ici  ? Parce que l’humanité a créé les problèmes et n’a jamais fait le pas suivant pour développer la conscience qui permet de les résoudre ; Ils en sont restés à la page trois. Et la nature les a doublés et ils en sont encore à violer, à piller et à détruire la force de vie pour satisfaire leurs besoins avides. Ils n’ont pas évolué et leur conscience ca va causer leur effondrement. Là en est la raison.

Pourquoi pensez-vous que les entités qui habitent de l’autre côté du soleil sont de retour ? Parce qu’il y a des foyers de gens qui s’éveillent. Nombreux sont ceux parmi vous dans cette salle qui ont eu des contacts avec ceux qui vivent au-delà du soleil. Cela a été éliminé de votre mémoire jusqu’à ce que vous soyez prêts à apprendre. Et dès que vous commencez à apprendre, vous envoyez une transmission et il y a en vous un élan naturel qui vous pousse à vous lever et à déménager. Vous vous sentez poussés à aller dans un certain lieu. Vous vous sentez poussés à commencer à faire des choses que vous n’avez jamais faites auparavant, comme de mettre d le a nourriture et de l’eau de côté et à apprendre à être souverain. Il y a en vous un désir insatiable et il y a une bataille qui se livre en vous, à l’intérieur de vous et qui dit : « Mais tu changes ; tu ne peux pas faire cela ». Et une partie de vous dit : « Il faut. Je dois faire cela. ll le faut ».

Que se passerait-il donc si le monde entier connaissait la vérité ? Eh bien, vous n’auriez pas besoin de travailler parce que l’énergie se trouve partout autour de vous. Il vous suffirait de faire pousser de quoi vous nourrir. Ce dont vous avez besoin serait fourni sans qu’il y ait besoin d ‘avoir une classe moyenne asservissante qui fasse du commerce en réalité.

Etre dévoué à l’opinion des gens est vivre dans l’ignorance. Je suis radical, oui, je le suis. Je suis un libertaire. Oui, ceci est une grande vérité. Mais je suis en faveur de l’individu, en faveur du Dieu intérieur qui dort depuis si longtemps car il  a tété hypnotisé. Je suis aussi un radical pour les spiritualistes métaphysiques. Je le suis, c’est un f ait car ils ne mentionneront aucun sujet qui puisse les rendre impopulaires ou qui puisse porter à controverse car ils ne savent pas. Ils n’ont pas le courage d’être une lumière au beau milieu d’un formidable orage approchant, d’une connaissance et d’une vérité qui délivrent les gens au sein de leur propre royaume, en eux-mêmes, parce qu’ils ne veulent pas payer le prix de l’ostracisme, de la mauvais presse. Ils ne savent pas. 

Mais votre dévotion à l’ignorance sera votre perte, comme elle l’a été lors de chacune de vos incarnations. Une âme qui évolue accomplit sa destinée en conscience. Et je ne parle pas d’une conscience à la noix, vieillotte. Je ne parle pas d’allumer des bougies, de porter des cristaux, des zircons et des amulettes. Et je ne parle pas de suivre des régimes spéciaux, de porter certaines couleurs et de méditer. Je parle de la vérité, de vous réveiller, de comprendre une vérité si simple, si simple, si simple qui est la raison de tout, de prendre la concentration qui est comme ceci et de l’avoir comme ceci, de prendre une main guérisseuse d’où sort du feu et d’élever la conscience autour de l’être et d’être un être si immaculé que le oiseaux sauvages viendront se poser sur votre épaule car, s’ils ne le font pas maintenant, vous n’avez pas dissous l’image.

Mais un jour, ils le feront, le jour où la nature sera alignée avec vous et lorsque vous ne penserez pas que c’est hors de votre portée. En vérité, n’allez pas penser que cela me pose un problème. N’allez pas penser que j’ai peur. N’aller pas penser que je ne vais pas avoir assez. Il ne va pas y avoir suffisamment de temps. Ne restez pas là assis à ne rien faire de bon, assis entre deux chaises – eh bien, je pense que je crois ceci, mais parfois je crois le contraire – mais faites que ce que vous pensez soit la réalité et que ce dont vous faites l’expérience vous donne la sagesse de grandir, d’élargie votre conscience. Faites en sorte que vous ne soyez pas des gens stupides, mystiques, mais des gens qui sachent, qui aient la connaissance, qui aient la compréhension, que vous ne soyez pas ignorants, impossibles à asservir ou à détruire, et sans peur. Ils pensent qu’il est mauvais que vous soyez sans peur, bien sûr, car si vous n’avez pas peur vous ne pouvez être manipulées ou contraints à aucune soumission. Si une personne ne connaît pas la peur, personne ne peut ni la conquérir, ni la posséder, ni la subjuguer, ni l’amadouer ou la bafouer.

Lorsque vous vous ouvrez, il y a une intelligence entière qui attend d’entrer en contact avec vous. Il y a un nombre extraordinaire d’aventures qui vous attend. L’esprit subconscient, l’inconnu, est la prochaine aventure dans laquelle vous pourrez consommer toutes vos choses.

La mère de la dévotion, c’est l’ignorance, que ce soit l’ignorance spirituelle, l’ignorance politique ou l’ignorance religieuse. C’est une maladie de la communauté ; c’est une maladie de l’humanité. Les fléaux ne pourraient exister dans la lumière. Ils ne prospèrent que dans l’obscurité. La pauvreté, la guerre et la cruauté ne naissent pas dans la lumière. Elles naissent dans l’obscurité. L’animosité d’un frère comme un frère, la division des limites de propriété et leur surveillance sont issues de l’ignorance.

Et si vous croyez que marcher en faisant des incantations et vivre dans le cristal va vous rendre divin, vous êtes un imbécile parce que vous deviez en savoir plus ; un esprit pur qui raisonne, réalise que si le pouvoir est en vous, et il l’est, il n’est  pas nécessaire de chercher le pouvoir où que ce soit en dehors de vous pour que des choses se passent, car tout se passe ici. La réalité physique n’existe que du fait qu’elle se trouve dans le domaine de votre focalisation. Lorsque vous changez cette focalisation, vous amenez d’autres réalités. 

Vous n’êtes pas plus grands que vous le permet votre vision et c’est vous-mêmes qui avez créé votre vision. Votre conscience n’est explosive qu’au degré où le sera votre énergie. Votre corps ne se maintiendra en vie qu’aussi longtemps que vous voudrez vivre. Quand vous abandonnerez, cesserez d’apprendre, de changer et d’avoir des aventures, vous mourrez car c’est exactement comme tout ce qui évolue dan la nature ; si ce n’est pas utilisé, c’est éliminé. Lui est substitué un état évolué. Un être humain ne meurt pas aussi longtemps qu’il consomme la vie et que la joie existe en lui. 

Et si vous avez le cafard, si vous broyez du noir et si vous êtes déprimés, c’est parce que vous vous êtes vous-mêmes mis dans cet état du fait, que vous ne savez que créer le problème et ne avez pas créer conjointement qu’il soit bien fondé ; sachez que, dès l’instant où vous en voyez le bien-fondé, il vous lâche et votre conscience se trouve développée. Ne soyez pas assez ignorants pour laisser votre attitude contrôler votre destinée. Et ne soyez pas assez ignorants pour penser que, si vous pouvez dire « je suis Dieu » et que cela se manifestera le fait de vous condamner vous-mêmes cela ne se manifestera pas également. Ne soyez pas non plus assez ignorants pour penser que toute personne à qui vous ayez donné votre pouvoir n’aura pas le pouvoir sur vous, ce qui signifie que d’autres personnes vont prendre les décisions pour vous dans votre vie sans vous consulter. Et si vous voulez apprendre comme on le faisait dans les écoles anciennes, le lieu existe où apprendre, où évoluer, où toucher une ancienne lumière et tourner les pages rapidement dans ce libre jusqu’à atteindre la transparence. Il est là.

Si vous vous trouvez confrontés à quoi que ce soit dans votre vie, c’est que vous l’avez créé. Regardez-le. Quel est le gain émotionnel de la friction, non pas combien d’argent vous allez gagner ou perdre, mais qui a-t-il là dans cette situation que vous vous efforciez de maîtriser et vous oblige à développer votre conscience ? Portez-y votre attention afin de pouvoir en acquérir la sagesse sans créer un problème causant un effondrement de votre conscience et améliorez votre réalité. Avancez d’un pas. Ne reculez pas, n’abandonnez pas. Devenez-en le maître car, dès que vos le regardez, que vous vous demandez quelle en est la valeur émotionnelle que vous allez enregistrer comme sagesse ici, ce que vous avez appris grâce à cette situation, dès l’instant où vous concentrez votre attention dessus, vous avez développé votre conscience une fois de plus. La vision se trouve étendue et vous en deviendrez maîtres. Cela ira dans le livre et le problème vous abandonnera.

Ont peut dire alors que l’entité grandit. Elle n’est pas ignorante. Elle consomme de la connaissance car la phase suivant est une connaissance nouvelle. Ne regrettez jamais vos expériences – jamais, jamais, au grand  jamais . Ne voyez jamais rien de ce que vous faites comme une erreur ; voyez-le comme une occasion d ‘apprendre. Ne vivez pas dans votre passée pour en retirer de la pitié. N’allez pas dans le sillon pour penser à ce que vous étiez dans votre dernière incarnation. Je sais que certains d’entre vous aiment se dérober furtivement et trouver des gens pour vous parler de ces choses-là. J’ai écouté. N’avez-vous jamais entendu gémir le vent ? L’avez-vous jamais entendu ? Vous auriez dû écouter plus attentivement.

Par contre, une personne qui aujourd’hui sait, qui possède connaissance et sagesse et évolue en conscience, possédera suffisamment de joie et d’aventure élevée dans sa vie. Elle ne devra jamais s’arrêter pour regarder en arrière car tout est ici et maintenant. Il y en a tant parmi vous qui pourraient vivre sans votre passé et il y a ceux qui insistent à vous rappeler votre passé alors que vous vous êtes efforcés de l’oublier. Ces personnes n’ont rien à faire dans votre réalité. Elles appartiennent à hier. Lorsque vous fermez le livre d’hier, votre focalisation est unifiée et puissante, dirigées sur le Présent ; une seule est progressive et c’est le Présent ; l’ignorance, c’est hier ; la connaissance existe dans l’aujourd’hui.

Sachez qui vous êtes aujourd’hui. Un homme merveilleux magnifique, consuma son image pour vivre pour le moment et la gloire du moment ; n’êtes-vous pas dotés de la même énergie et du pouvoir de faire de même ? Il n’y a pas un seule problème que vous ayez créé que vous ne puissiez décréer simplement en le regardant, pas en l’évitant. Lorsque vous faites cela, il vous abandonne. Et il n’existe aucune maladie dans votre corps que vous ne puissiez guérir lorsque vous commencez à aimer ce que vous êtes. Vous êtes une personne magnifique. Et quand vous êtes sans passé et ne possédez que la totalité de la sagesse, la maladie ne peut en aucun cas atteindre le corps. Lorsque vous cessez de regarder hier, vous avez sectionné le schéma génétique de la maladie et de la mort si bien qu’il n’existe pas. La vie commence alors !

 retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

  Extrait du livre RAMTHA : « La connaissance sacrée des écoles de Sagesse» aux Editions AdA.

 

Un voyage extraordinaire

REVES ET EXPERIENCES DE MARYNA AVEC LES ETRES D’AUTRES GALAXIES

images (5)

12 avril 1994 :
Dominique me dit ; « Ne t’étonne pas si on te demande de monter dans une soucoupe volante ».

19 octobre 1994 :
Ce soir alors que je méditais, j’ai vu une étoile très lointaine qui venait me chercher et qui m’a redéposé à l’autre bout de la planète dans l’océan. Au fond de l’océan, et là j’ai vu les dauphins, mais près d’eux je voyais des êtres de lumière blonds qui les guidaient. C’est eux qui dirigeaient les dauphins et c’est grâce à eux que les dauphins aident les hommes et là j’ai entendu : « tu es des nôtres, tu peux nous entendre »
Le 10 octobre et 19 octobre j’ai ressenti un événement, j’ai prévenu Dominique par courrier le 10 oct que je voyais un objet lumineux qui survolait Tahiti. Le passage d’une boule de lumière, d’un OVNI a eu lieu le 19 oct (jour ou il recevait mon courrier).

10 décembre 1996
La nuit dernière, je me suis réveillée à 6 h du matin et là j’ai reçu le message suivant : « Prépare toi Maryna, élève les vibrations de ton corps, en ouvrant tous les canaux, pour cela demande à Gilles de t’aider. »

L’après-midi : expérience de perte de notion du temps. Alors que je venais de prendre un bain, 19 heures, je me suis allongée et je me suis sentie partir. Mais je me suis réveillée en sursaut. Puis, j’ai du brutalement sombrer dans le sommeil. Mais à 20H30, je me suis réveillée brutalement. Et là j’étais persuadée qu’il s’était écoulé 3 jours. Je regardais la pendule, en me disant qu’il ne pouvait pas être 20H30, puis à la télé je me disais mais non, ça ne peut pas être encore ce film, c’était mardi cela. Pendant 30 minutes, je n’étais pas bien.

6 Mars 1997 :
J’ai rêvé d’OVNIS.

20 mai 1997 : rêve
J’étais dans un ovni et je voyais des rayons lumineux de téléportation ; ils étaient en réunion et j’ai réentendu : « Maryna, tu es des nôtres » puis comme si on me fixait un RV.

Le 18 nov 1998 : rêve
Je me suis réveillée et je voyais la Terre de loin, elle était grise, je voulais m’en rapprocher mais je suffoquais. J’essayais de la nettoyer mais ce n’était pas possible. De là je me suis retrouvée au fond des océans et là les dauphins quittaient également les océans mais par des portes spatio-temporelles. Ils étaient toujours là mais sur un autre plan. Et ils me disaient qu’il y avait également des portes pour les humains.
De là, je me suis retrouvée à mon tour sur un autre plan de conscience et j’avais l’impression que ma colonne vertébrale s’étirait. et j’étais de nouveau totalement bien en pleine expansion et ouverture. J’étais sereine et je rayonnais.

Le 10 décembre 1998
5 h 30 du matin.
je ressens très fortement l’envie d’aller à Camon, d’aller méditer dans la petite pièce. et là j’entends et ressens Lucie (la grand-mère de Dominique, morte depuis quelques années qui était magnétiseuse et avec qui j’ai retrouvé une vie antérieure) qui me dit :
 » je te donne mon Alliance, porte là  » Puis je te vois Gilles, nous étions 3 dans la pièce. Et Lucie s’adresse à toi :  » Permets lui de franchir ces portes spatio-temporelles, guide là sur ces plans très élevés même si elle n’y reste que quelques instants afin qu’elle reçoive et prenne les informations. Elle est prête à les recevoir, à les entendre. »

ALLIANCE et PORTE SPATIO-TEMPORELLE SONT 2 MANDALAS

téléchargement

Ceci est le récit de la séance de travail que j’ai eu avec Gilles le 15/12/1998 (5 jours après le rêve)
Alors là il me dit que l’on va tenter une expérience , il m’explique qu’il va se servir d’une cassette qui a servi à quelqu’un et sur laquelle sa voix s’est modifiée il y avait 4 voix de Gilles, que je vais entendre des sons en boucle qui vont me permettre de me relier à des plans qui ne sont pas d’ici.

Je m’assois au bout du canapé comme il me le demande. Puis là, j’écoute et au bout d’un moment je me vois dans un vaisseau qui se scratche. J’étais aux commandes, je me voyais assise avec d’autres êtres , j’étais responsable des cartes du ciel.

Je m’étais vu auparavant subissant une opération, l’ET m’introduisait un tout petit cylindre dans l’oreille. Je ne pouvais bouger , je n’étais pas attachée mais une force phénoménale m’empêchait de bouger, je voulais partir, je ne comprenais pas ce qui m’arrivait, j’avais peur. Puis j’ai vu d’autres personnes (hommes, femmes, enfants) qui avaient subi la même opération. ces gens me disaient de ne pas m’inquiéter.

Puis, j’ai pu voir ces disques ils rayonnaient une couleur différente. Il y en avait au centre, puis je me suis vue ailleurs les disques étaient enfouis, ils étaient dans une matière plus réelle, on aurait dit de l’argile, enfin une matière terreuse. je tâtais les sillons et à un certain moment Gilles m’a demandé si je pouvais en toucher un. J’ai choisi celui du centre et puis là je me suis sentie aspirée très fortement. Je ne pouvais résister et j’ai eu peur. Puis j’ai pu par rapport à ces disques distinguer qu’à chaque son correspondait une note et une couleur , c’est un moyen de communiquer et en l’utilisant à un certain moment un être est apparu en face de moi. nous étions séparés par une sorte de voile d’énergie très fluide. Je ne pouvais la traverser au début puis j’ai senti qu’il m’en donnait l’autorisation et qu’il me permettait de passer la main. Alors je l’ai passé, puis une fois la main de l’autre côté, j’ai senti que l’énergie montait jusqu’à l’épaule et que le reste du bras était comme tirée de l’autre côté. Alors Gilles m’a dit qu’on n’irait pas plus loin aujourd’hui .

Quand je suis revenue à moi, Gilles m’a dit qu’au moment où je me suis sentie aspirée , tous ces appareils électriques s’étaient plantés; Qu’un puissant courant d’énergie avait aspiré l’énergie électrique des appareils.
Puis il me demande s’il peut faire une copie car il aimerait faire écouter les informations à des ingénieurs de la NASA. il fait la copie. puis me donne ma cassette; Il me dit également il faut que l’on se revoie. En rentrant chez moi, je vais pour la réécouter et là dessus il n’y a que des messages téléphoniques. Alors je décide prévenir Gilles, son répondeur décroche, mais j’entends le message 2 fois c’est à dire qu’à quelques secondes d’intervalles le message redémarre.

Puis je commence à laisser mon message quand surprise Gilles décroche, je lui explique par rapport à la cassette; il me dit de lui renvoyer, de ne pas l’écouter car il se pourrait que des messages sur un plan plus subtil aient pu être enregistrés et qu’il allait la réécouter avec un autre appareil, qu’il allait me tenir au courant par rapport à sa copie.

16 décembre 1998
Ce matin , j’ai vu d’autres images d’une part qu’ils n’avaient pas besoin d’énergie que nous émettions notre propre énergie, qui nous permettait de déplacer nos engins. D’autre part lorsqu’on s’est scratché, nous n’étions pas morts, (lorsque nous mourrons, nous changeons d’énergie, de longueur d’onde , car pour être visibles à vos yeux, nous sommes obligés de maintenir nos fréquences sur les vôtres) et ce qui s’est passé c’est que comme nous n’étions pas morts nous n’avons pas changé de vibrations et nos corps blessés ont été retrouvés par les vôtres humains, et là nous avons subi des expériences, des chercheurs cherchaient à savoir comment fonctionnait notre « cerveau » car nous avons un 3ème cerveau qui s’est développé et qui nous sert de générateur d’énergie en se servant de nos deux cerveaux (comme les vôtres). Nous ne pouvions communiquer et nous ne voulions communiquer avec eux) mais nous pouvions continuer à émettre entre nous.

Ce matin je me pose la question de savoir si je n’ai pas rêvé, si je n’ai pas tout inventé si je n’ai pas lu ou vu trop de Xfiles.
Pourquoi moi ? Dans quel but , cela me ramène à une phrase Dominique qui me disait en avril 1994 ,de ne pas m’étonner si d’ici 5, 6 ans on me demandait de monter dans un vaisseau. Cela me fait peur Gilles ce matin et cette nuit c’est comme si je les sentais de nouveau travailler sur mon corps car hier soir j’avais tellement mal aux lombaires. En partant Gilles m’a dit que j’avais de la chance car nous étions très peu.

Le 30 mars 1999.
J’ai révé du scratch du vaisseau ET (de décembre) avec ces êtres que je voyais mourir. Je revoyais la table graphique avec une carte et des noms d’étoile : ORION et ANTHARIUS.

Le 27 octobre 1999.
La veille, j’avais fait une chute, je ne sais si c’est une conséquence, mais le fait est que j’étais très fatiguée ce soir là en rentrant du lycée. Par conséquent je me suis allongée et je me suis retrouvée dans un demi-sommeil. Là, j’ai revu ces êtres qui m’ont dit : « nous avons besoin de toi comme récepteur-émetteur » puis je me suis vue dans la rue et les voitures étaient devenues des particules, des petites sphères de lumière. On pouvait les traverser. L’expérience était forte. Je ressentais continuellement la présence de ces êtres. Et, j’avais extrêmement mal à la tête (3ème œil solaire et lunaire). Puis j’ai eu froid ensuite.

Et dans la nuit du 6 nov au 7 nov. 99
J’étais réveillée et je tentais de me rendormir. C’est alors que me vint l’idée suivante. Je me répétais que j’étais une particule de Lumière, et au bout de quelques instants, je suis devenue cette particule d’énergie le mot positron se présenta à mon esprit ;
Et cette particule se déplaçait à très grande vitesse dans une sorte de tunnel. Je me disais qu’au sein de nos cellules corporelles, on pouvait avoir une action dessus afin de rester en bonne santé, voire même avoir une influence sur le phénomène de vieillissement.
Puis le terme d’éon est venue à moi. Ce matin je regardais dans le dictionnaire la signification des mots

Eon : chez les néoplatoniciens et les gnostiques, ensemble de puissances éternelles émanées de l’être et rendant possible son action sur les choses.

Positron : antiparticule de l’électron possédant même masse et une charge égale et de signe contraire, c’est à dire positive.

Fin d’année 1999
1) dans la nuit du 22 au 23 décembre
je voyais une main se tendre, elle me demandait de la saisir et de passer de l’autre côté. Gilles était à côté de moi

2) dans la nuit du 23 au 24 décembre.
j’ai commencé à sentir le bas de mon corps se raidir et puis comme si on travaillait sur ma colonne vertébrale. Perte de notion du temps. A mon réveil, je ne savais plus où j’étais ni quel jour.

3) Dans la nuit du 24 au 25 décembre.
Rêve : Je revenais de je ne sais où en voiture. Dans la maison il y avait Chantal dans 1 pièce et Gilles dans une autre. Je suis passée voir Chantal, puis j’arrive dans la pièce où Gilles se tient.

Là, je me souviens avoir reçu un enseignement sur le thème de l’infiniment grand et l’infiniment petit ( mais le contenu je l’ai oublié). Cet enseignement ne provenait pas de Gilles il venait d’ailleurs.
Avant ce rêve, je me souviens avoir fait des compréhensions sur le « Un », tous les éléments qui s’emboîtent pour ne former que le « Un ».
D’autre part que tout n’était qu’illusion, que mon corps n’était qu’une enveloppe, et que je pouvais m’en détacher complètement, qu’il fallait que j’en prenne soin comme on prend soin de son véhicule (voiture) mais sans plus, sans s’y attacher en tout cas.
Et je sais aussi, qu’on peut se nourrir uniquement de prana, et que nous pourrions si nous étions plus ouverts. Mais nous pourrons un jour, nous passer de nourriture terrestre.
Quand je dis je sais c’est parce qu’au plus profond de moi je le ressentais comme si je le vivais en même temps;

4) Dans la nuit du 27 au 28 décembre.
J’étais réveillée depuis 4H30 du matin. Et là, j’ai revécu la même expérience que la fois précédente. C’est à dire que j’ai commencé à sentir le bas de mon corps se raidir et puis comme si on travaillait sur ma colonne vertébrale, j’avais l’impression qu’en plus on rebranchait des connexions nerveuses (cela également au niveau du cerveau).
Puis j’ai fait plein de compréhensions.

– d’abord que j’étais un Etre de Lumière, que je faisais partie de cette famille (famille de Lumière) et c’est comme si je l’avais retrouvée en moi après des années de séparation. C’était comme lorsque l’on retrouve les siens , les grandes embrassades etc…Elle est là bien présente en moi, au fond de mon coeur.
– le tableau « arbre de Vie » que l’on me demande de repeindre sur les chakras (j’en avais représenté 8, à la lecture du livre « Terre » je comprends mieux pourquoi)car je suis moi-même en train de travailler sur mes chakras et de les développer.
– puis je sais au fond de moi que je peux voir le Mandala Intérieur d’une personne, comme je te vois toi lorsque tu es en face de moi, et lui peindre (même si pour le moment je ne vois rien, peut être faut-il là aussi que j’accepte de voir cela) car le mandala d’une personne c’est comme un thème astrologique, je dirais c’est même plus qu’un thème.
Puis je pouvais entrer en contact avec tout élément de la nature, dialoguer avec.
C’est comme si tous ces branchements que l’on me faisait, allait me permettre de développer de nouvelles capacités, de m’ouvrir et de me connecter à de nouvelles longueurs d’onde.
Tout cela parce que j’acceptais enfin qui j’étais vraiment.

Et puis je recevais l’autorisation de pouvoir traverser, franchir la Porte. J’ai entendu « tu peux traverser ».
J’ai entendu également cela.  »Tu viens d’effacer 20 ans de ta vie sur la 13ème Lune ». je comprends pas trop ce que cela signifie.

Et enfin dans la nuit du 28 au 29 décembre.
Je me voyais partir à l’Ile de Pâques avec Gilles, aller dans les grottes et découvrir un crâne de cristal.

depuis 3 semaines cela fait bien 6 fois que Gilles intervient dans mes rêves.

3 février 2000 :

Cette nuit je me suis réveillée à 4 H 30 du matin et alors que je pensais à tout autre chose. Il m’est revenu à l’esprit ce que j’ai vécu par nuit. Mais cela est assez difficile de décrire avec des mots. Pourquoi ? parce que j’ai l’impression que cela n’était pas un rêve, c’est comme si j’avais vécu la scène, et surtout cela mettait en relation des personnes appartenant à différents plans de conscience puisque je voyais une scène avec des indiens (au sol, le passé) et au dessus (dans le ciel, le futur) mais appartenant à un autre plan de conscience les Pléïades et entre les 2 les Hommes et les dauphins. C’est comme si ces différentes personnes voulaient me laisser le message et surtout faire en sorte que je m’en souvienne.

Le message qui me reste est le suivant :
« si dans 22 ans, la situation sur Terre ne s’est pas améliorée, alors la planète basculera sur son axe » Je distinguais une réunion d’indiens autour du feu, c’était quelque chose de sacré et de très sérieux qui se tenait. Les indiens parlaient de l’avenir de la planète Terre et au dessus je pouvais distinguer cette même réunion qui se tenait entre les êtres de Lumière des Pléiades dans leur vaisseau. Les indiens ne les voyaient pas eux. C’est cela qui était bizarre car j’étais capable de distinguer ce qui se passait j’ai l’impression sur plusieurs niveaux. I
D’autre part, je ne sais si tu as entendu mais de nombreux dauphins (plus d’une centaine) ont été retrouvés morts sur les côtes françaises.
Dans le message il m’a été dit également que : « les dauphins quittent la planète Terre pour aller sur d’autres plans en empruntant ces fameux couloirs spatio-temporelles, mais quand ils quittent notre plan, ils ferment derrière eux la porte. Donc de nombreuses portes se referment et au fur et à mesure qu’elles se ferment et nos chances d’améliorer la situation sur Terre diminuent également. » Alors je me souviens qu’inconsciemment j’ai fait la remarque suivante : « cela signifie donc que nous sommes tous amenés à disparaître ? » et là la réponse a été « non, certaines personnes seront téléportés, emprunteront les « portes de secours » au moment voulu, et qu’il ne fallait pas craindre la situation, que nous pouvons avoir confiance ; qu’au moment opportun, nous serons enlevés ».

Il y avait également un schéma. D’autre part, je m’aperçois que depuis quelques semaines je passe beaucoup de temps avec l’outil ordinateur.

Sur le coup je me suis dit que je devenais folle mais au fond de moi, tout cela résonnait vrai.

En tenant depuis quelques années un journal et en regroupant les différentes infos reçues en rêves, en méditation ou autre sur le sujet des Pléiades, extra-terrestres, je me suis aperçue que depuis décembre 1998, il y avait une accélération de la fréquence des messages reçus et là surtout depuis décembre 1999.

Décembre 2000

Canalisation : Depuis le jour de Noël, je reçois de nouveau des messages des Pléïades
Avant-hier, vers 6 h du matin aujourd’hui, j’ai été réveillée afin que comme d’habitude dans un état entre la veille et le sommeil, je puisse recevoir le message.
Et voilà ce que j’ai vu et ressenti :
D’abord j’avais l’impression d’être comme aspirée et j’ai eu peur, puis la sensation qu’on travaillait sur ma colonne vertébrale (voir journal). Puis qu’on m’opérait. J’ai vu des vaisseaux sortir de terre, et j’ai vu une immense vague qui recouvrait les terres
Puis le fait que le volcan Popocatepetl se réveillait pour laisser émerger de nouvelles choses (découvertes)

Cette nuit, vers 4 heures du matin :
Le message « tu es des nôtres, Maryna, tu dois l’accepter maintenant . Nous avons besoin de toi comme récepteur et nous te demandons de transmettre ces messages à un maximum de personnes. »

Dans la nuit du 1 au 2 janvier :
Se peut-il qu’un mandala puisse ouvrir un vortex, une porte spatio-temporelle ? car je voyais le mandala sur lequel je travaille (celui avec le symbole de l’oiseau de l’île de Pâques) ouvrir ce vortex.Canalisation : « En élevant et en accélérant la fréquence vibratoire de nos cellules qui sont composées de particules électriques, nous pourrions avoir accès à d’autres dimensions (c’est effectivement comme pour les chaînes de télévision, je peux regarder mais si je ne règle pas le canal pour obtenir la 2 je ne l’aurais jamais alors qu’elle existe) pour cela, il est nécessaire que l’Homme change de fréquence, de canal.
Comment ? me direz-vous.
Tout d’abord, en reprenant le contrôle de sa vie, en prenant conscience de sa vie, en comprenant et en intégrant qu’il est le co-créateur de son existence. En prenant conscience de l’énergie de l’AMOUR (kundalini = co-création sur tous les plans).En s’exerçant par la méditation : pour cela, visualisez les cellules de votre corps devenir des particules électriques, particules de lumière, et visualisez l’ensemble de toutes ces cellules devenir de plus en plus lumineuses et portez votre attention sur l’ensemble de votre corps qui est lui même devenu une particule de Lumière, vous pourrez ainsi vous aligner sur d’autres fréquences »

source http://www.lumieresdelaudela.com

Sur Terre il y a en ce moment des ravages de Feu

 

images (8)canalisés par Murella

Des gens allument des feux de broussailles, ceci est une réponse bien trop facile. C’est que la Terre a commencé sa transformation et vous montez dans la 4ème dimension voir bientôt la 5ème. Ceci ne va pas se faire très facilement et vous avez tous été prévenus dans votre cœur. Vous êtes tous venus sur la terre avec les mêmes éléments, mais qu’en avez-vous fait ? Certains d’entre vous ont, bien sûr, des choix (de vie), d’autres ont des expérimentations (de vie) mais la planète Terre ne peut plus revenir en arrière.

L’Europe et le Canada sont balayés par les feux pour que certains êtres prennent conscience de l’utilité du Feu, le feu des « salamandres ». Le Feu est une énergie qui vit en vous. N’êtes-vous jamais en colère, ne criez-vous pas ? N’avez-vous pas de haine ? N’êtes-vous pas en rage ? N’est-ce pas un feu qui brûle autour de vous et en vous ??? Et pourquoi ne permettez-vous pas à la planète, la Terre, qu’elle s’enflamme ? Si on écoutait la cause de ses colères, si chacun dans son cœur, dans son for intérieur apaisait ses colères, il ferait bien place à l’élément Eau. À l’élément Eau qui la ferait se laver, se purifier, pleuvoir et pleurer. Sachez que tout est lié. La Terre, l’autre élément peut étouffer le Feu, mais en ce moment elle brûle. Quant au 4ème élément qui est l’Air, il peut éteindre le feu comme il peut l’allumer.

En ce moment la Terre est en pleine transformation, transmutation. Il y aura, nous l’espérons, beaucoup d’ouverture de conscience avec ce qui est en train de se passer. Beaucoup d’âmes et d’autres personnes sont en train de quitter le plan de la Terre et sont déjà accueillies par des chœurs angéliques. Certaines âmes le savaient et sont déjà accueillies dans les bras du Père. Ne les pleurez pas. L’essentiel c’est qu’elles ont pu vivre cet instant cette transition ce qui fait un grand bon d’avancement à leur âme.

Ce que nous pouvons vous dire, respectez les éléments : respectez le Feu, respectez-vous, écoutez vos colères, votre haine. Respectez l’Eau, respectez la pluie, regardez dans votre cœur pourquoi vous pleurez, pourquoi vous avez mal, éliminez les miasmes qui sont encore en train de brûler au fond de vous. Pourquoi pleurez-vous au fond de vous ?

Respectez la Terre, respectez votre mère la Terre, ce qui appelle à respecter votre corps. Vous êtes bien faits de terre. Avez-vous entendu dans votre enfance en lisant la bible, êtes-vous en train de respecter votre corps ? Aimez-vous votre nez, votre orteil, votre jambe ? Avez-vous conscience que votre corps, qui est votre habitacle, vous devez le respecter ? N’êtes-vous pas trop durs avec ce corps ? Donc avec votre mère la Terre ? Entendez-vous le Vent ? Entendez-vous ce que l’on vous dit ? Entendez-vous ce que vous dit votre intérieur ? Savez-vous encore écouter ou ne voulez-vous plus entendre ? Voyez-vous comme les éléments vous font travailler ? En avez-vous déjà pris conscience ou sinon essayer du moins ?! Prendre conscience de ce que veut dire le Feu, l’Eau, l’Air, la Terre.

Exercice demandé par les guides

Nous voulons là que vous vous centrés au niveau de votre cœur.
Nous allons vous faire faire un exercice, tout simple.

Centrez-vous là, dans votre cœur, au niveau du chakra du cœur. Voyez-le, entendez-le, ressentez-le. Sentez sa chaleur. Sentez le liquide du sang qui passe dans votre cœur, écoutez-le battre votre cœur et si vous le voulez vous pouvez même, mettre votre main humaine sur la partie de votre cœur car il est bien là derrière la peau de votre thorax, ce cœur qui, quand on le sort et que l’on le met dans un tube pour une greffe d’organe, bat toujours. Ce cœur qui est votre moteur, le moteur de votre corps, sentez-le, écoutez-le, et regardez sa couleur; bien sûr, vous sentirez une couleur rouge, mais essayez de le voir différemment. Nous allons infuser une « énergie » du haut de votre coronal et cette énergie va descendre là, jusqu’à votre cœur.
Ressentez.

Ressentez un instant cette énergie qui vous habite là. Cette énergie est l’énergie de votre frère, l’amour de votre frère que vous avez appelé, dans un temps, Jésus et qui a été adombré par l’énergie Christique. Cette énergie Christique pénètre là par petites doses car à grande dose vous seriez entièrement brûlés. Donc, nous vous infusons un tout petit peu de cette énergie Christique.

Une énergie douce, une énergie enveloppante de couleur dorée et elle commence à danser, à danser de mille pétales d’or et à grandir, grandir, grandir et quelques cordelettes d’or commencent à sortir de cette énergie du cœur. C’est comme si plusieurs cordelettes d’or commençaient à s’échapper et à grandir devant elles.

Et je voudrais là, que vous suiviez une cordelette, une cordelette dorée enveloppée d’énergie Christique et que vous la fassiez se diriger vers le monde minéral, vers vos frères les pierres, les cailloux, les rochers, les volcans, les cristaux, les pierres précieuses, vos bijoux.      

Essayez de les visualiser entourés de cette énergie et sachez qu’à cet instant, vous les purifiez, vous leur envoyez une énergie de paix, une énergie d’amour, une énergie de lumière car eux aussi vivent, même s’ils vivent à un autre niveau et ils ont besoin d’amour pour évoluer. 
Essayez d’imaginer maintenant une autre cordelette dorée qui commence à s’étirer et qui s’en va vers le monde végétal. Essayez d’imaginer que cette cordelette dorée, remplie de cette même énergie, entoure vos jardins, vos arbres, vos plantes, vos plantes malades, vos légumes dans vos étalages qui ont de drôles de couleurs parce qu’on les a mis sous des lumières spéciales qui leur donnent de belles couleurs. Essayez de les envelopper de cette énergie, car la nature est en train de faire un travail; quelque part, elle se sacrifie pour que vous puissiez évoluer.

Et une autre cordelette dorée sort maintenant de votre chakra du cœur et s’allonge aussi devant vous et se dirige vers le monde animal. Essayez d’imaginer le monde marin. Visualisez vos frères les poissons, les coquillages. Enveloppez-les de cette énergie.
Et si vous avez la chance de voir vos frères les dauphins (comme notre canal les aime tant), rapprochez-vous du dauphin que vous pouvez visualiser, car il lui a été dit de parler des dauphins.

Les dauphins ne sont pas que des mammifères comme vous semblez le croire. Certains dauphins ont endossé ce corps de dauphin mais ce sont de grands êtres spirituels. Certains sont habités par des Êtres de Lumière. Ce qui explique votre attirance, votre ressenti avec le dauphin.

Leur roi est un dauphin tout blanc. Ce que nous pouvons vous dire et pour accentuer votre évolution : avant de vous endormir pour ceux qui le veulent, demandez de passer votre temps de sommeil et de rêves avec les dauphins. Ils vous enseigneront quand vous dormez et certains actes, au courant de la journée, vous les ferez inconsciemment, mais sachez que vous aurez passé un temps en leur compagnie, comme quand vous travaillez le soir avec vos guides, avec nous.

Dans la journée vous avez tout oublié. Vous croyez dormir le soir mais ce n’est que votre corps qui se repose. Et vous, à votre niveau, vous travaillez dès l’instant que vous en avez l’intention et que vos vibrations sont très hautes; alors envoyez cette énergie au monde sous-marin. Envoyez-le au monde animal à quatre pattes sur la Terre, aux animaux qui souffrent avant de mourir dans les abattoirs.

Certaines personnes deviennent végétariennes parce qu’elles croient mieux évoluer spirituellement, d’autres le deviennent d’une minute à l’autre parce que leur corps est prêt. Nous ne voulons pas vous dire : « Ne mangez plus de viande demain ». Nous expliquons seulement que dans la viande, à l’heure actuelle où vous tuez les animaux dans les abattoirs d’une façon très dure, toutes les souffrances, toutes les peurs de l’animal sont mémorisées dans la viande que vous avez mangée.
    

Dans les temps anciens, les anciens respectaient l’animal pour la viande qu’il lui donnait. Actuellement il n’y a plus ces rituels et ces prises de conscience, d’où ces maladies comme la vache folle et d’autres qui viendront encore. Beaucoup de poules ont été tuées en France et dans d’autres pays lors de ces incendies.

Bien sûr, les pays pleurent leur argent, mais ces poules et ces poulets se sont sacrifiés. Mais pensez-vous que les poules et les poulets en batterie vous donnent de l’énergie ? Pensez-vous que leurs œufs donnent de l’énergie ? Alors, à eux aussi, envoyez cette énergie.

Envoyez cette énergie dans les zoos qui, là aussi, n’ont pas leur place. Envoyez de l’énergie aux animaux dans les cirques qui endurent des souffrances avant de faire leur numéro. Envoyez de l’énergie aux animaux dans les laboratoires, envoyez de l’énergie à tous les animaux errants, que ce soit des chiens ou des chats. Ces bêtes aussi souffrent et ont un rôle à jouer.

Et un autre cordon sort du chakra de votre cœur. Et là, il se dirige vers tous les peuples, tous les habitants de la planète en souffrance, tous les pauvres. Vous pouvez visualiser toutes les personnes que vous connaissez, l’énergie ira où elle devra sinon elle reviendra à la source.

Et là, nous voudrions que vous visualisiez devant vous une pyramide. Une pyramide en cristal. Ne forcez pas, pour ceux qui ne peuvent pas, la pyramide est déjà là. Et si vous regardez dans la pyramide vous vous y verrez. Vous vous y verrez et envoyez-vous une cordelette d’or…
Voilà vous pouvez revenir tout doucement dans votre corps.

Nous vous remercions d’avoir fait cet exercice, nous remercions notre canal, nous vous bénissons, nous vous disons à bientôt.

LES ÊTRES DE LUMIÈRE ET MAÎTRES ASCENSIONNÉS

source http://www.lumieresdelaudela.com

La Grande Pyramide d’Égypte

 

Jésus lève le voile… 

Grâce à une scène de la vie de Jésus captée dans la mémoire du temps, je vous offre des clés afin de percer le mystère des pyramides d’Égypte. En effet, dans le cinquième tome de la collection « A travers les yeux de Jean », j’ai pu assister à l’initiation de Jésus dans la grande pyramide. En voici quelques extraits.

 

C’est au cours d’une soirée privée à laquelle Jean et ses compagnons assistent que Jésus évoque son initiation en Egypte. Il a souhaité que ses proches soient présents afin qu’ils bénéficient de sa rencontre avec différents Sages. Il précise d’emblée qu’en Egypte, tout est évocation. Les fonctions cosmiques ne sont jamais représentées directement. Elles sont incarnées en toute vie et l’être humain doit les appréhender pour les vivre. L’Egypte est un livre de pierre où sont gravées des histoires mystiques. Les temps, les tombeaux, les dieux et les déesses, Pharaon lui-même, tous sont des représentations des lois universelles en action. L’apprentissage de la connaissance ne repose donc pas sur un e loi divine révélée comme dans les religions du Livre, mais sur l’expérience des Anciens qui ont vécu conformément à la Maât et ont montré la voie des vertus indispensables à son respect. Grâce aux scènes et aux hiéroglyphes issus de tous les éléments qui composent la nature – animaux, végétaux et minéraux – l’étudiant s’ouvre progressivement aux lois de l’univers. A travers son récit, Jésus évoquera donc lui –même des scènes et des symboles permettant à chacun de vivre sa propre initiation qui respectera son éveil et sa sensibilité. C’est aussi le rôle de la tradition orale de vous inviter à partager cette initiation orale de vous inviter à partager cette initiation de Jésus dans la Pyramide que j’ai enregistrée sur le CD joint au volume 5 de la collection « A travers les yeux de Jean ».

DANS LE TEMPLE

Avant d’être initié, Jésus fait d’abord un séjour dans un temple afin de se familiariser avec cette tradition. Jésus est admiratif de l’ornementation du temps dont le rôle est uniquement initiatique : Sachez que tout y est symbolique et se rapporte à La Science magique et à l’Immortalité. Ici, tout est évocation pour éveiller la conscience du Divin en l’homme. La connaissance sacrée est exprimée à travers des scènes et non pas des mots… En Egypte, tout ce qui se rapporte à la connaissance et au monde invisible est construit en pierre afin d’en montrer la pérennité. En revanche, tout ce qui est éphémère est abrité dans des construction faites de terre crue et de paille. Le temple dans lequel Jésus se rend est un lieu qui reflète en tout point l’harmonie. L’ensemble de ce qui est dessiné, gravé et peint évoque les lois cosmiques. Tout y est donc chargé d’énergie set d’ondes de formes.

 

La Grande Pyramide d’Égypte dans LEVEE DU VOILE 9782919537112_1_75-248x300

DESTINATINATION SACREE

Quand Jésus dit que dans ce lieu tout est symbolique et se rapporte à la Science magique et à l’Immortalité, cela doit nous rappeler que dans la pensée pharaonique, l’Egypte était la représentation de l’Au-delà et le gigantisme de ses constructions entretenait cette idée. 

L’architecture sacrée de tous les sanctuaires indique une destination mystique matérialisée par un axe qu’il convient de suivre en se conformant à la Maät. La direction indiquée est le Naos, le Saint des saints, partie centrale où se trouve la statue de dieu. De nos jours, les touristes y accèdent directement, mais l’initiation imposait que l’on chemine selon un itinéraire symbolique permettant de devenir soi-même l’offrande lors de l’ultime étape de la rencontre avec la divinité. Le temple est une invitation permanente à rejoindre l’invisible, en allant « au-delà » de l’humain vers l’âme qui, elle, ne quitte jamais le monde invisible, comme la statue du dieu résidait en permanence dans le sanctuaire. Quant à la Science magique évoquée par Jésus, il s’agit principalement de l’art de laisser l’âme agir en tout occasion et de réaliser ce que le profane nomme des prodiges.

 

CARTOGRAPHIE VIBRATOIRE

Lorsque Jésus dit : ici, tout est évocation pour éveiller la conscience du Divin en l’homme, il parle de la conscience que nous sommes des êtres divins. Dans les lieux sacrés, tout incite l’âme à la beauté et ce que l’homme vit doit lui transmettre cette beauté mais aussi la grâce et l’émerveillement afin de la maintenir dans son efficacité créatrice. L’initiation est une forme d’éducation supérieure qui pousse le récipiendaire à aller toujours plus loin dans la connaissance de lui-même et des mystères de la création. La connaissance des fonctions spirituelles en l’homme est accessible sous forme de représentations scéniques mais reste cachée au regard profane. En parcourant le temple, la sensibilité de l’initié agit tel un scanner et transforme dessins et hiéroglyphes en un parcours intérieur, sorte de cartographie vibratoire de la montée vers Dieu. A l’intérieur du temps, reflet de l’intérieur de soi, tout est magique et invite à sentir vibrer la divine présence. Entrer dans un temple, c’est donc entrer dans une « image » qui parle du Soi : les hiéroglyphes, les scènes et leur orientation, les couleurs et les sculptures, tout nous montre qui nous sommes.

 

AU-DELA DES APPARENCES

Jésus évoque alors le symbole Oudjat : Puis un prêtre d’une grande dignité, royal dans ses vêtements dorés est arrivé. Ses yeux étaient soulignés : croyez-moi, là-bas, on les souligne avec différentes couleurs et c’est à la fois curieux et très beau. Pour certains dignitaires, la portée symbolique est évidente. L’initié est entraîné à voir au-delà des apparences. Vous l’avez compris, le symbolisme est le langage de l’intelligence du cœur. Celui qui peint et souligne ses yeux change les traits de son visage et donne à voir l’être spirituel qui dépasse son apparence humaine pour s’imposer : l’œil est la demeure de l’âme du dieu et fait référence à l’œil. Ondjat qui révèle la création.

 

LA SOURCE DE TOUTE VIE

Puis on m’a parlé de la fonction du Soleil et de la puissance bénéfique des dieux et des déesses qui sont des représentations des Principes divins. De tous temps, le Soleil a représenté la richesse cosmique, la lumière de la connaissance et un point de reliance avec le Divin. Ce symbole permet de mieux appréhender notre quête d’élévation vers la lumière de la création. Source de tout vie dans le monde manifesté, le soleil représente l’ouverture sur les mystères de l’origine. Quant aux dieux et aux déesses, ils illustrent les principes divins et n’ont de véritable existence que dans l’imaginaire de celles et ceux qui les font vivre comme des modèles capables, en retour, de guider spirituellement leur existence afin de maintenir l’ordre sur Terre jusque dans l’organisation sociale. En s’appuyant sur ces représentations, la foi reste vive et les êtres reliés à leur part divine. Dieux et déesses peuplent donc les temples, véritables livres de pierre destinés au culte et à l’initiation.

 

IMAGES ANIMEES

La vie est une vaste bande dessinée que nous parcourons de nos émotions afin que l’âme se souvienne de son désir d’incarnation. Elle attire dans notre existence les événements majeurs dont nous n’avons pas conscience d’avoir besoin. Dans le quotidien, nous apprécions certaines scènes parce que nous savons les lire. Elles nous rendent valeureux et créatifs et s’inscrivent facilement dans notre « œuvre spirituelle ». D’autres scènes nous déplaisent et nous font travailler quand nous acceptons de les voir ! Rappelez-vous ce que j’ai précisé dans les volumes précédents : les situations et les personnes sont les images animées de notre propre rayonnement. Tout parle de nous, mais à des niveaux différents ; sensoriel, psychologique, émotionnel, spirituel, etc. Notre quête personnelle nous fait rechercher et donc choisir les scènes qui nous rapprochent toujours plus de notre vérité. Toute scène – symbolique, rappelez-vous – qui nous fait réagir, comprendre et ressentir, nous rend un peu plus vivants de l’interprétation de son message.

 

PUISSANCE D’EVOCATION

A ce stade du récit, jésus sensibilise son auditoire : Ecoutez bien car il est nécessaire que vous ressentiez mes paroles afin qu’elles agissent en vous comme il se doit. Il sait qu’en relatant son initiation, il la revivra afin qu’elle soit partagée. Chacun doit être touché dans son cœur et dans sa compréhension. Jésus parle de la puissance évocatrice des mots quand ceux-ci traduisent une vérité millénaire vécue. Personne ne connaissant l’intérieur de la pyramide, cette puissance assurera l’évocation des images. Alors, l’intelligence sera sollicitée, elle fera participer le corps aux émotions et tout l’être aux ambiances vibratoires. Comme il le fait depuis le début de son récit, Jésus transmet son ressenti afin que le voyage au cœur de l’initiation soit possible pour chacun.

 

Voici donc la pyramide, d’une pureté et d’une beauté saisissantes. Tout en elle est perfection, dans les proportions comme dans la profondeur et dans la masse. Sa forme, issue des Eaux primordiales, évoque l’ordre du monde et sa force incarne les mystères du cosmos et de la vie sur cette Terre.  Tout en elle traduit le monde des Idées supérieures. Matrice de toutes les formes futures, elle montre ce que nous sommes intérieurement : le mouvement d’un devenir !… Elle est si impressionnante que tout s’élève en soi ; les valeurs s’imposent et des pensées différentes relient directement à l’essence de tout chose. Elle est le lieu de la transmutation de l’âme.

 

S’OUVRIR AU MYSTERE

Bien que ce récit date d’une bonne trentaine d’année, je garde intactes les images gravées dans mon esprit au moment de la découverte de la pyramide. Au fur et à mesure que Jésus s’en approchait, elle s’imposait dans toute sa magnificence. Toutefois, je ne saurais dire s’il s’agit ou non de Khéops car je ne voyais d’elle que sa blancheur immaculée. La pureté dont parle Jésus est une sensation incomparable qui vous fait accepter d’emblée de vous ouvrir au mystère. Cette construction est d’une telle démesure et d’une telle pureté de lignes, elle est si différente des temples que tout en vous est saisi. Encore de nos jours, même après de très nombreuses visites, vous êtes humbles à ses pieds, avec un étrange sentiment de reconnaissance pour ceux qui ont déposé là cette œuvre grandiose. Votre pensée est littéralement « soufflée » et vous ne revenez à la raison que lorsqu’on vous parle techniques de constructions, nombres d’années et d’ouvriers, etc. mais revenons à ce que Jésus nous en dit :

 

GEOMETRIE COSMIQUE

La pyramide lui apparaît comme l’aboutissement d’une géométrie cosmique dont il ressent la divine proportion à travers ses propres corps subtils. Il entre en résonance avec sa majesté, comme sait le faire tout initié. Sa forme, issue des Eaux primordiales qui évoque l’ordre du monde. Dans bien des traditions, l’apparition du monde créé, mais non, encore manifesté, est figurée par un monticule de terre dont la pyramide est la représentation la plus parfaite. De plus, quand vous l’apercevez, votre regard file immédiatement vers le sommet où vous attend le pyramidion qui parachève l’œuvre. Recouvert d’or, la lumière divine semble s’y refléter. On dirait qu’il perce le ciel afin que les « Eaux de la connaissance » s’écoulent en cascade dans votre cœur. Recueillies et transmises par les initiés, elles maintiennent l’ordre du monde en l’homme et sur Terre. Ainsi la pyramide est-elle le symbole du Ciel sur la Terre !

 

LIEU DE TRANSMUTATION

Tout en elle traduit le monde des Idées supérieures. En effet, tout nous ramène au cosmos et donc à nos origines. Quand nous la regardons, le ciel nous appelle et nous pouvons le contempler. Elle est si imposante et sa pureté si énigmatique qu’elle nous interroge ; elle semble venue du ciel pour se poser sur terre, rappelant la possible origine extraterrestre de notre humanité. Mais si nous revenons au symbole de perfection qu’elle inspire, il y a bien été choisi comme lieu de l’initiation pour rappeler que nous sommes partout à la fois par notre corps de lumière. Notre âme emplit le cosmos, le nombre d’or nous y relie comme les valeurs mystiques nous accordent à toutes les dimensions d entre âme. Un tel symbole nous fait ressentir notre complétude, il satisfait toutes les attentes, comble tous les ressentis tant son élévation nous place au cœur même du cosmos, donc au cœur de la vie.

 

Quand jésus qualifie la pyramide de matrice de toutes les formes futures qui montrent ce que nous sommes intérieurement : le mouvement d’un devenir ! il nous rappelle que, dans la forme, nous sommes des êtres en devenir afin d e rendre grâce à ce qui est immuable en nous. Le vrai prodige de cette pyramide n’est pas de nous faire spéculer sur sa construction mais de nous interroger sur notre devenir mystique, celui de la transmutation de l’âme. Et Jésus nous dit : Elle est si impressionnante que tout s’élève en soi : les valeurs s’imposent et des pensées différentes relient directement à l’essence de toute chose. Elle est le lieu de la transmutation de l’âme. Et Jésus nous dit : Elle est si impressionnante que tout s’élève en soi : les valeurs s’imposent et des pensées différentes relient directement à l’essence de toute chose. Elle est le lieu de la transmutation de l’âme.

 

L’OFFRANDE A SON AME

La pyramide nous soulève d’émotion, nous place au cœur de notre intelligence et, par un ressenti, nous percevons la majesté de l’invisible en nous et autour de nous. Céder au vertige serait possible si les valeurs ne nous gardaient en équilibre. Devant la pyramide, le chercheur pense différemment, son ordinaire s’efface et ses habitudes ne sont plous tenues. Placé en son cœur, il se découvre : Elle est le lieu de la transmutation de l’âme. Encore faut-il que l’être qui, comme Jésus, se rend dans la pyramide, soit devenu « offrande à son âge » car elle seule est concernée par l’initiation. E profane peut toujours la visiter, se coucher dans la cuve du sarcophage, y passer la nuit à prier, à psalmodier des mantras et même penduler ou jouer de la musique, sans la profondeur des valeurs de l’âme, une fois le frisson passé, que reste-t-il ? Sans l’intelligence du cœur, on ne pense à rien et on ne fait rien, si bien qu’on ne perçoit rien et qu’on ne devient rien ? Quant à l’initié, il s’inscrit dans ce lieu de la transmutation de l’âme comme dans un athanor afin d’en vivre les différentes étapes. L’initiation est alors résumée dans cet aphorisme : « Il faut qu’il croisse et que je diminue ». C’est ce processus que Jésus va suivre avec sa  conscience d’initié et il sera accompagné et guidé à chaque étape.

 

AU CŒUR DE LA NUIT

Le point culminant de l’initiation arrive. Il est d’une extrême simplicité : rester allongé toute la nuit dans le sarcophage ! Cela pourrait manquer d’attrait mais ce serait oublier leurs grandes connaissances en astrologie qui ont permis aux sages d’identifier une nuit aux configurations exceptionnelles. L’être humain étant un être d’énergies évoluant dans un monde d’énergies. Jésus a été reconnu comme la personne choisie pour que l’alchimie de l’initiation s’accomplisse d’elle-même, au cœur de la nuit et du cosmos représenté par la pyramide. Le corps de Pharaon et l’esprit de Jésus vont ainsi voyager toute la nuit dans le monde de l’Au-delà.

 

Le moment om le couvercle se referme est particulièrement solennel. Jésus se retrouve seul dans le silence absolu d’un gigantesque vaisseau de pierre. Il peut maintenant s’abandonner totalement au ressenti car aucun de ses cinq sens ne lui est utile. C’est pourquoi, dans osn récit, Jésus précise : Essayez d’imaginer une force, une émotion, une paix… et dans tout notre corps des énergies qui circulent. Elles passent si puissamment que vous les visualisez sans peine et, progressivement, vous n’êtes plus qu’énergie… En vérité, vous êtes seuls avec vous-mêmes, seuls comme je l’étais dans ce sarcophage.

 

VIVANT DE SON AME

Ce moment privilégié, Jésus le vit pleinement car, peu à peu, il devient ce qu’il ressent : mélange de force, de paix, peut-être même de crainte. Et le taux vibratoire qui s’élève le rend conscient de la vie qui coule en lui ! C’est la vie créatrice son âme qui le porte dans la continuité de sa mission. Puis tout bascule et il finit par oublier le corps, la mission… Je n’étais qu’énergie et ressentais des impulsions me traverser. Dans la première salle, il s’était senti « vide » jusqu’à en oublier son corps. Là, il oublie tout pour être vivant de son âme. Jésus fait donc l’expérience de la mort initiatique qui n ‘est que transmutation de la vie. Son corps, devenu sacré, n’est plus une limite et chacune des cellules qui le composent est une ouverture sur un univers de vibrations dans lequel son esprit s’aventure. Le voyage commence et Jésus nous en révèle la destination : Ce phénomène vibratoire m’élevait à la rencontre d’autres énergies lumineuses, dorées, fortifiant la mienne et la soulevant davantage par vagues pour me présenter à d’autres lumières et d’autres plans de conscience. J’intégrais la vérité de chacun d’eux et, en même temps, la puissance et la majesté du Créateur semblaient prendre positon en moi. Peu à peu, je devenais Cela. Alors, j’ai compris ma place dans cette éternité et comment en manifester la puissance. J’étais en train de naître, de naître à mes racines, élevé, comme attiré dans mes profondeurs pour regarder, dans ce face à face, l’Origine qui contient la vision du futur.

 

A SUIVRE…….. Je viens de vous donner de larges extraits de cette cérémonie initiatique dont je vous propose de découvrir la suite en écoutant le CD complet de ce récit. Vous y découvrirez d’autres révélations sur la fonction de la pyramide et comment la tradition égyptienne s’inscrit dans les douze notes de la grande tradition primordiale. Jean-Claude Genel.

issu de : articles-presse Planète Gaïa n°14 

-  Par J.Claude Genel, Spécialiste de la démarche mystique, des états de conscience élargis et de la quête de sens. Jean-Claude Genel s’inscrit dans la lignée de ceux qui ont su trouver, au-delà des traditions et des dogmes, l’enseignement direct du guide intérieur. Il anime depuis 1985 des activités d’éveil aux valeurs de l’âme.  Contact : www.gproductions.fr

La parabole de la Chambre d’apprentissage Kryeon

Les diverses paraboles de Kryeon ont été une source de grandes découvertes pour moi. Dans ce livre, on en retrouve quatre. Je commencerai par celle que je préfère. On appelle parabole une histoire toute simple dont on se sert pour illustrer une leçon ou tirer une moralité. Dans les paraboles de Kryeon, l’histoire est effectivement très simple, mais la compréhension de son sens profond demande en général une recherche et une étude beaucoup plus sérieuses. Puisque nous sommes en communication avec l’Esprit lorsqu’une parabole nous est citée, il nous appartient de tirer le maximum du message tel qu’il nous est présenté. De plus, dans ce cas-ci, puisque je suis celui qui traduit les paraboles, j’ai la chance d’ajouter quelques lumières additionnelles quand je revois le channeling et de vous faire part de mon interprétation. (Lee) 

pingouins gifDans notre langue, comme dans la plupart des langues, on donne un genre aux mots. On dit : « Il » a fait ceci ou « elle » est allée là. Kryeon précise, dans cette parabole, que le « il » ne sera utilisé que pour une raison grammaticale. Voici un indice important qui nous fait comprendre, que lorsque nous ne sommes pas sur la Terre, nous n’avons pas de sexe ; si ce n’était pas le cas, cette distinction n’aurait pas autant d’importance. Je souligne ceci à l’intention de ceux qui croient qu’ils seront « mariés en tant qu’homme et femme dans le Ciel ». Le mariage est, en fait très différent dans l’au-delà du partenariat en usage sur la Terre. 

Dans cette parabole, la maison de Wo représente de toute évidence sa vie, ou, si vous préférez, son expression de vie sur la Terre (que Kryeon appelle un temps de vie). L’analogie des diverses chambres fait référence aux ouvertures possibles qui se présentent à nous tous, lesquelles viennent avec notre engagement, notre karma et, par conséquent, notre potentiel. 

Dans cette parabole, Wo n’est pas issu d’une culture où existent la guerre et la famine. Ce qui est le cas de la plupart d’entre nous qui lisons ce livre puisque, tel que Kryeon nous l’a précisé, ce channeling s’adresse surtout aux gens du premier monde. Wo était donc l’un des nôtres. (Rappelez-vous toutefois que Kryeon nous a dit que la même information était channelée par huit autres intermédiaires à travers le monde, répandant le même message à d’autres cultures). L’esprit nous invite donc à nous identifier à Wo dans cette parabole. Si cette histoire avait raconté la vie d’un individu soumis à la famine ou parlé d’une économie ravagée par la guerre par exemple, nous n’y trouverions aucun lien avec ce que nous vivons. 

La partie qui décrit Wo en train d’apprendre ce qui le rend soit heureux, triste ou furieux, puis accrochant des choses au mur afin de mieux ressentir ses émotions, est une excellente analyse du comportement humain. Cela fait référence à notre mémoire humaine qui, en fouillant dans le passé, se rappelle certains événements et cherche à les ressentir d’une manière ou d’une autre. Généralement, cela n’est pas une attitude éclairée ni appropriée puisqu’alors on déterre souvent de vieux souvenirs qui nous font ressentir de la colère, de la haine, de la vengeance ou l’on se prend pour des victimes. De temps à autre, cependant, nous avons tout simplement le goût de vouloir être de nouveau dans un endroit où nous avons été  heureux… comme lors de notre enfance, par exemple. 

Le fait que Kryeon raconte que Wo « accroche des choses au mur » est significatif. Si vous venez chez moi, vous verrez ce qu’il y a sur le mur ; c’est à la vue de tous. Il y a des photos de ma famille et des œuvres d’art. Cela signifie que ce que j’ai placé sur le mur a de l’importance pour moi, même face aux étrangers qui pénètrent dans ma demeure ; ces objets sont spéciaux à mes yeux. Kryeon nous dit donc que Wo suspend ses émotions à la vue de tous afin qu’ils soient témoins de ses expériences de vie. Avez-vous déjà visité des gens où vous vous êtes retrouvés assis au milieu d’une histoire triste qui racontait comment ils avaient été maltraités ou quel malheur s’était abattu sur eux ? La situation de cette parabole vous semble-t-elle familière ? Wo tente d’impliquer les autres dans son processus individuel parce que, ce faisant, il se sent mieux. Wo ne sait pas encore ce que le mot responsabilité veut dire. Même si nous apprendrons plus tard que peu importe le niveau où se situe Wo dans sa recherche de la lumière, cela ne changera pas… Kryeon ne porte aucun jugement là-dessus… jamais. 

La partie la plus merveilleuse de cette histoire est que, même si Wo adhère banalement à une quelconque doctrine religieuse, ses prières sont exaucées ! Il reçoit la protection demandée ; il est effectivement protégé du changement et de toute manifestation troublante en provenance du fond de son âme. Une fois de plus, Kryeon nous dit que le mécanisme de l’Esprit est absolu et que l’énergie d’amour qui se dégage d’une bonne intention de prière porte fruit. Vous rappelez-vous de ce conseil ; « Faites attention à ce que vous demandez… car vous pourriez l’obtenir ? » C’est absolument vrai ! Et cette parabole nous le prouve bien. 

Plus loin, nous découvrons que la maison de Wo est immense ; cependant par choix, il a décidé de vivre dans une seule chambre et d’y mourir. Ceci, évidemment, fait référence au potentiel que nous avons de remplir notre engagement lorsque nous arrivons dans n’importe quelle vie. Ceci, selon la quantité de karma dissout, nous pousse à découvrir les pièces importantes de la maison. Bien que ce ne soit pas mentionné dans cette parabole, il existe plusieurs « Wo » dans le monde, qui ont plusieurs chambres qui ne sont pas encore remplies de pouvoirs spirituels. Chaque cas fait référence au type de karma avec lequel vous devez travailler. Dans le cas de Wo, sa peur du changement le portait à ne pas s’aventurer trop loin dans sa propre maison. 

Au cours de route, Wo reconnaît ses guides ; ceci nous démontre que nous savons qui sont vraiment nos guides mais que ce fait nous est caché pendant notre existence sur la Terre. Imaginez-vous que vous passez votre vie avec deux ou trois amis prêts à vous aider en tout temps… et que vous les ignorez ! C’est ce que Wo a fait et malgré tout, ils n’ont jamais porté de jugement envers lui. C’est ainsi que l’amour de l’Esprit est conçu. Quelques noms qui figurent sur les portes sont étonnants ! J’aime celui des enfants à naître. Ceci se réfère directement au fait que d’autres entités auraient pu se glisser dans la vie de Wo afin d’’établir une interaction karmique si celui-ci l’avait désiré. Mais dans cette parabole, Wo n’avait pas de partenaire. Cette éventualité des enfants à naître requiert une planification antérieure, pensez-y ! 

Sur une autre porte on peut lire leader mondial ; ceci indique qu’une partie de l’engagement de Wo aurait pu le pousser à devenir une figure politique éminente, un leader sur la scène mondiale. C’est probablement la dernière chose que vous auriez associé au caractère de Wo, et pourtant c’est bien là ! C’est assurément un concept aussi éloigné du tempérament de Wo que celui d’un pragmatique homme d’affaires qui devient un channel du Nouvel âge dans la quarantaine avancée (eh oui). Pensez à ce que l’Esprit essaie de nous dire ici ; il n’y a pas de limite à votre imagination sur ce que Dieu vous permet d’accomplir. Si une partie de l’engagement de Wo était de devenir un leader mondial, qu’est-ce qui, pensez-vous se cache derrière vos portes, cela devrait vous donner des frissons. 

Wo commence maintenant à comprendre l’ensemble du scénario et se sent très mal à l’aise d’avoir échoué si lamentablement. Ses guides, toutefois, le ramènent immédiatement dans le droit chemin et lui disent ; « Ne critique pas ton état d’âme, cela n’est pas approprié et n’apportera rien à ton ultime beauté ». 

C‘est donc ainsi que Wo passa à l’autre monde. A partir de ce moment, il passa « d’être un humain en apprentissage » à ce qu’il avait toujours été… une étincelle de Dieu, une entité universelle. Ce qu’il examina ensuite fut son véritable nom sur la porte, et il se souvint de tout. 

Ce sont les derniers paragraphes de cette parabole qui m’ont le plus marqué. Je vous les répète ici pour faciliter la référence : 

« Wo connaissait la routine, car à présent il se souvenait de tout ; il n’était plus Wo, il dit adieu à ses guides et les remercia de leur loyauté. Il demeura debout longtemps à les regarder et à les aimer. Puis, il se retourna et se dirigea vers la lumière au bout du corridor. Il était déjà venu ici auparavant. Il savait ce qui l’attendait durant son bref voyage de trois jours jusqu’à la caverne de la création pour aller y récupérer son essence… et ensuite dans la salle d’honneur et de la célébration où ceux qui l’aimaient tendrement étaient réunis pour l’attendre, y compris ceux qu’il avait aimés et perdus au cours de son passage sur la Terre. Il savait où il avait été et où il allait. Wo s’en retournait à la maison ». 

On parle ici de la lumière au bout du corridor, souvent décrite par ceux qui ont vécu des expériences de mort clinique, et du voyage de trois jours dans la caverne de la création. Je ne savais pas que ce voyage durait trois jours et j’ignore ce qui se passe pendant ce temps. Peut-être en apprendrons-nous davantage plus tard ? Quelque chose de totalement différent me touche à propos de cette dernière citation. C’est qu’en plus de décrire cette histoire,  j’y suis aussi présent lors de son channeling ! Bien que non rapporté dans le chapitre 10, il s’agit ici d’une transcription d’un channeling en direct donné devant un groupe de personnes. Lorsque Kryeon parle de voyages et donne des paraboles, il m’emmène véritablement là-bas. Dans le cas des voyages, je peux sentir le vent, la température etc… C’est pourquoi la saveur de ces channelings est légèrement différente. Kryeon me laisse souvent décrire ce que je vois, en plus de me confier la traduction de ses pensées de groupe. Dans le processus, cependant je suis fortement affecté ; souvent, le fait de comprendre pleinement ce qui est présenté, tout en restant assis sur ma chaise, me fait pleurer de joie. Rien ne peut se comparer à cela, même de loin, excepté ce que l’on ressent dans un rêve vraiment, mais vraiment très réel. 

J’étais effectivement là en même temps que Wo, à deux doigts de rentrer aussi à la maison.. baignant dans l’Esprit. J’ai ressenti l’élan d’amour de ceux qui étaient déjà là et je m’ennuyais de mes amis. J’ai vu mes guides rayonnants de lumière (mais je n’ai pu apercevoir leur visage) et j’ai ressenti leur amour ; puis j’ai pris la main de Kryeon et je suis revenu à ma chaise au milieu de l’assemblée de Del Mar

Extrait du Livre : Aller au-delà de l’Humain, TOME II – canalisations de Kryeon par Lee Carroll aux Editions Ariane – page 251. 

La quatrième maison

 La quatrième maison dans LE RETOUR 01Poursuivant nonchalamment sa route, Mike se sentait au mieux de sa forme. Il ne pensait pas avoir été aussi bien depuis le début de son voyage. Ses nouveaux vêtements et son armure se mariaient parfaitement à l’endroit imposant qu’il traversait. Il se sentait tout à fait à l’aise dans ce décor. Bien qu’il ait passé la majeure partie de son temps depuis le départ à l’intérieur de l’une ou l’autre des maisons rencontrées sur son chemin, il lui semblait avoir fréquenté cette route depuis toujours. L’odeur et l’apparence des choses lui semblaient de plus en plus familières, comme si ses souvenirs de l’ancien Mike commençaient à s’estomper pour faire place aux attributs peu communs de cette nouvelle terre. Il avait l’impression de plus en plus forte que ce qui l’entourait maintenant faisait partie du connu, mais il savait pertinemment que ce n’était pas tout à fait vrai puisqu’il visitait l’endroit pour la première fois. 

 

Il avait la sensation aiguë d’être habité par une autre puissance et un fort sentiment d’appartenance. Il savait que ce sentiment récent était né des événements survenus dans la Maison de la biologie, et le simple souvenir de Vert le faisait largement sourire. Tout en marchant, il pensait à l’étape qu’il avait franchie pendant son séjour dans cette maison. Que pouvait-il survenir encore ? Il avait traversé le seuil de trois maisons seulement et se demandait quelles autres leçons il allait apprendre. 

 

Un bruit derrière lui attira son attention. 

Rapide comme l’éclair, Mike se retourna vivement, se plaçant en positon de défense. Il fut lui-même surpris de la rapidité de sa réaction. Il était penché vers l’avant, la main sur la poignée de l’épée de la vérité. Etait-ce son imagination ou l’épée vibrait-elle ? Toute son attention se concentra sur son ouïe pendant qu’il se tenait là immobile, prêt à bondir au moindre signal. 

 

Rien. 

Le vent avait pu l’induire en erreur, mais il remarqua qu’aucune feuille ne vibrait dans les arbres environnants. Ne bougeant que les yeux, le reste du corps parfaitement immobile, Michael scrutait les alentours. Il réalisa tout à coup que sa vue était très aiguisée. Elle n’avait jamais été d’une telle acuité depuis son départ, comme si, soudainement quelqu’un avait allumé une ampoule très brillante. 

 

Mike se concentra alors sur ce qu’il voyait afin de mieux examiner une immense pierre. 

Rien. 

Il comprit soudain que même s’il se sentait très à l’aise dans son nouvel environnement peuplé de maisons colorées, l’endroit demeurait dangereux. La forme sombre qui avait hanté ses rêves pendant son séjour dans la Maison de la biologie pouvait très bien se retrouver sur son chemin. Il devait se montrer prudent. Fait étrange, il n’avait pas peur. Il demeura figé, en état d’aller, les  sens affûtés à la limite. 

 

Dans cet état de conscience avivée, il découvrait un autre élément de ses aptitudes. Bien qu’il ne put ni voir ni entendre quoi que ce soit d’inhabituel, il sentait une présence. Son âme ressentait un inconfort, un sentiment de danger et d’avertissement. Pourtant….. 

Rien. 

Lentement, il se retourna et poursuivit sa route, tournant sa tête de gauche à droite pour mieux entendre tout bruit émis derrière lui, tâchant de percevoir quoi que ce soit d’inusité. Tout en marchant, il s’interrogeait sur cette énigme. Qu’est-ce que ça pouvait bien être ? Sur cette terre si pleine d’amour et de découvertes spirituelles, comment pouvait-on expliquer l’existence d’une entité si négative ? Pourquoi le poursuivait-elle ? Pourquoi aucun des anges n’avait-il accepté d’en parler ? Un véritable mystère, mais Mike était prévenu et ne laisserait pas cette sombre créature l’atteindre encore une fois. Il restait alerte avec le sentiment de danger toujours présent. 

 

Il marcha jusqu’à une heure avancée de l’après-midi. Le crépuscule approchait et il n’avait pas encore vu la prochaine maison. Il décida de ralentir le pas et, se tournant pour mesurer le chemin parcouru, il sortit sa carte tout en demeurant attentif aux bruits et aux mouvements autour de lui. Il fut soulagé de constater que sa précieuse carte fonctionnait de nouveau et qu’elle était « à jour ». Il repéra le VOUS ETES ICI et, tout près, la prochaine maison. Elle était au détour suivant.  Avec un sourire de satisfaction, il replia sa carte et reprit sa route. 

 

Le voyage entre les deux maisons lui avait pris presque une journée. Il comprit que les maisons étaient séparées par une distance suffisante pour exiger un certain effort de la part du voyageur sans nécessiter toutefois une nuit en plein air. Il en était ravi. Il sentait une fatigue légère et savait qu’elle n’était pas simplement d’ordre physique. L’état d’alerte qu’il avait connu au cours des dernières heures l’avait privé d’une partie de son énergie. 

 

Dans cette lumière mystérieuse où les choses semblant toutes emprunter la même couleur, Mike aperçut la prochaine maison au détour du chemin. Elle baignait dans cette lumière rouge et orange propre à la tombée du jour. La maison, de style campagnard, rayonnait d’un pur violet, comme si la lueur environnante ne l’atteignait nullement. Mike s’arrêta, ébahi. Il n’avait jamais vu de plus magnifique teinte ! C’était un violet à la fois intense, serein et puissant. La maison donnait l’impression d’une structure parfaitement translucide dont la lumière luisait de l’intérieur. Il poursuivit sa route, se rappelant qu’un arrêt prolongé n’était pas prudent, même s’il était tout près du but. 

 

En matière de beauté, Michaël était loin d’avoir tout vu encore ! Lorsque l’ange qui serait son hôte ouvrit la porte, Mike ne parvint pas à prononcer une seule parole. Il n’avait jamais rencontré d’aussi belle créature. Il pensa même à s’agenouiller en signe de respect devant tant de beauté. Que se passait-il ? Sa perception des couleurs avait-elle augmenté ? Il n’avait même jamais vu de couleur pareille ! Il resta muet, tel un enfant qui aurait observé un coucher de soleil pour la première fois, se demandant s’il s’agissait là de magie. Puis il entendit sa voix, et quelle voix ! 

 

Des profondeurs de la tranquillité se fit entendre une voix de velours qui apaisait tout l’air ambiant qu’elle faisait vibrer. Et c’était indéniablement une voix féminine ! 

-       Salut à toi, Michaël Thomas de l’Intention pure, dit la douce voix. Nous t’attendions. 

 

Toujours abasourdi, Mike n’arrivait pas à répondre. Il n’avait même pas une pensée à offrir à l’ange ! Confondu, il prit conscience d’avoir cessé de respirer. L’ange se mit à rire et ajouta : 

-       Je ne suis pas une femme, pas plus que ne l’était Vert. Les anges portent tous les attributs du genre biologique humain. Ma voix et mon apparence visent à rendre ton séjour ici plus confortable. 

 

Mike ne comprenait rien de ce que lui disait Violette. Il avait retrouvé son souffle, mais en savait toujours pas quoi dire. Les paroles qu’il réussit à prononcer résonnèrent horriblement à ses oreilles. 

-       Quelle apparence ! Non seulement le son, mais les paroles, étaient ridicules. Quelle stupidité à prononcer devant une si belle entité ! Il revécut l’embarras qu’il avait connu, enfant, alors qu’on attendait de lui, sans succès, qu’il dise des paroles sensées à un adulte. Sa stupeur était en partie provoquée par l’être devant lui. Mike se trouvait devant une créature angélique immense qui présentait toute la délicatesse du genre féminin, mais sans aucune distinction physique par rapport aux autres anges. Ils portaient tous ces mêmes vêtements flous de la couleur de leur maison qui cachaient toute caractéristique propre au genre. Ils étaient tous immenses, mais son visage… celui de Violette était indéniablement féminin. Il avait la douceur du visage de sa grand-mère et de sa mère et s’apparentait à la sainteté. Mike soupira avant d’essayer à nouveau de parler. 

-     Je m’excuse, Violette… il avait même l’impression qu’il lui manquait de respect en l’appelant par ce nom de couleur… trop familier. Il poursuivit : « Je ne m’attendais pas… enfin, je ne savais pas que les anges pouvaient aussi être des femmes ». Il regretta aussitôt d’avoir ouvert la bouche ! Quelle sottise ! Bien sûr, les anges étaient des femmes. Chaque ange représenté dans des tableaux n’était-il pas une femme ? Violette se tenait là, sans rien dire. Michaël reprit à nouveau : 

 

-       C’est que tous les autres avaient l’apparence d’un homme. Mike aurait voulu effacer tout ça et recommencer encore une fois. 

Ses capacités de communiquer et son éloquence avaient disparus. Il avait complètement échoué à saluer cet ange de façon décente. Il soupira encore et haussa les épaules. Violette lui souriait. 

-       Je comprends parfaitement, Michaël Thomas. 

 

Le regard qu’elle lui jeta aurait pu faire fondre son armure. Il ne présentait rien de romantique, mais bien plutôt un incroyable amour essentiellement maternel. Voilà qui  avait dérouté Mike. Comme s’il revoyait sa mère ! Il avait l’impression d’être réuni à sa famille disparue, se sentant à la fois heureux et incrédule. Il y avait si longtemps qu’on ne l’avait pas regardé de cette façon. Il aurait voulu se faire tout petit et être cajolé. Ses pensées l’embarrassèrent, car il savait que Violette pouvait les percevoir. Elle poursuivit : 

-       Tu t’habitueras très vite, Michaël. Mon apparence s’explique. Ce n’est pas ainsi pour tous les voyageurs, mais pour toi, c’est différent. 

 

Mike comprit. L’apparence et l’attitude de Violette devaient le servir. Mais il se demanda tout de même pourquoi il avait besoin de « voir » un ange maternel. 

-       Parce que tu l’as mérité, dis sagement Violette. Les événements d’ici ne servent pas toujours à l’enseignement. Plusieurs constituent des présents orientés vers la croissance. Tu as visité seulement trois maisons, et déjà, tu te démarques en tant que voyageur très spécial. 

 

Mike saisissait le sens de ces paroles mais, avant qu’il ne trouve à répondre au  compliment, Violette lui fit une demande qu’il n’était pas prêt d’oublier. 

-       Michaël Thomas de l’Intention pure, dit-elle doucement, aurais-tu l’obligeance d’enlever tes chaussures ? 

Mika obéit. Il remarqua, près de la porte, un espace prêt à recevoir une paire de chaussures et les plaça là. Elles se fondaient parfaitement au décor. 

-       Mike, sais-tu pourquoi je t’ai demandé cela ? Michael réfléchit. 

-       Parce que je suis en terrain sacré à l’intérieur ? Il se rappelait Moïse et le buisson ardent, et le dialogue de cette histoire. 

-       Alors, pourquoi els autres n’ont-ils pas eu la même exigence ? Mike continua à réfléchir et risqua une autre réponse. 

-       Parce tu es un ange très spécial ? Violette s’amusait et se mit à rire. Perplexe, Mike savait qu’il n’avait pas donné la bonne réponse. 

-       Allons, entre. Violette se retourna pour pénétrer dans la maison. Mike la suivait mais s’inquiétait du manque d’intimité de leur conversation. Il l’interpella une fois à l’intérieur. 

-       Violette, dis-moi, pourquoi m’as-tu demandé de retirer mes chaussures ? 

-       C’est à toi de ME le dire, Michael, avant de repartir. 

Violette le guidait dans la maison. 

 

Mike n’appréciait pas que les anges le fassent attendra avant de lui donner les réponses, encore moins qu’on lui demande de les fournir lui-même. Trop exigeant, se dit-il. 

-       C’est la raison pour laquelle tu es ici, lui dit l’ange en continuant de le guider dans la maison violette. Encore une fois, il eut honte de ses pensées. 

 

La maison n’avait aucun éclat, l’opposé de son hôtesse. Mike constata que son ébahissement l’avait empêché de lire la pancarte à l’entrée. 

-       Violette, comment s’appelle la maison ? Le regardant fixement dans les yeux, elle lui dit : 

-       C’est la MAISON DES RESPONSABILITES, Michael Thomas. Elle attendait sa réponse, un air inquisiteur sur son beau visage. Mike sut que des difficultés l’attendaient ! 

 

Oh ! dit-il, tâchant de ne rien laisser paraître sur son visage. Il n’avait pas donné à Violette la réponse qu’elle espérait. Elle se retourna et continuer la visite. Le nom de la maison l’avait troublé. Il avait déjà imaginé le déroulement de plusieurs types de scénarios sous son toit. Quel vilain mot que la responsabilité ! Il lui rappelait ses parents le pressant de faire ceci ou cela. C’était un terme qui s’accompagnait d’un jugement. Par la suite, il l’entendit de la bouche des femmes qu’il fréquentait, toujours dans un esprit critique à l’égard de ses actions. Pourquoi, se demanda-t-il, les femmes essayaient-elles toujours de le « modeler » à leur goût. Il eut alors une pensée terrible. Peut-être était-ce le rôle de Violette ? Une autre envoyée de Dieu pour me changer. Et si Dieu était une femme ? Ce ne serait pas sérieux ! Puis, il se prit à sourire devant ces pensées humaines si « viriles », sachant très bien qu’elles n’avaient aucun sens. Dieu n’était ni homme, ni femme, mais le scénario qu’il imaginait l’amusait néanmoins. A quoi pouvait bien servir la Maison des responsabilités ? 

 

Violette le guidait par une série de petites pièces vers une salle à manger. 

-       Qu’y-t-il  ici ? demanda Mike alors qu’ils passaient devant deux immenses portes. 

-       Un cinéma. 

 

Un cinéma ? Les réflexions de Mike se succédaient à un rythme fou pendant qu’il marchait derrière Violette. Pourquoi une salle de cinéma dans une demeure d’ange ? Il eu une autre pensée étrange. Peut-être préparait-on une séance de cinéma ? L’idée d’assister à un film en compagnie de Violette l’amusait. Il se dit qu’ils verraient sans doute un de ces films sur les anges très à la mode. Il faillit en éclater de rire. Violette, percevant  les pensées de Mike, s’amusait aussi beaucoup mais pour d’autres motifs. 

 

Enfin, ils arrivèrent à destination. Les appartements de Michael et la salle à manger ressemblaient encore une fois aux autres. Dans le placard, il trouva des pantoufles et de magnifiques vêtements violets qui, de toute évidence, avaient été créés pour lui. L’odeur de la nourriture chatouillait ses narines. Encore une fois, on lui présenta un choix illimité d’aliments. Comment connaissait-on le moment de son arrivée ? En fait, il n’avait jamais rencontré de personnel de cuisine ou d’entretien ménager. Il se rappela le dégât que Vert et lui avaient créé après leur danse et les traces de fruits sur ses pieds pendant des jours. Ceux qui préparaient les plats savaient se déplacer sans se faire repérer, tels des lutins. Quel endroit ! 

 

Mike s’attendait à constater la disparition de Violette, comme avec les autres anges. Mais, elle était toujours là. 

-       L’ensemble te convient-il Michael ? Elle était vraiment magnifique. Mike était toujours sous le charme de ses qualités maternelles. 

-       Oui, merci. Il avait presque envie de s’incliner, en signe de respect. 

-       Nous commencerons demain matin. Bonne nuit, Michaël Thomas de l’Intention pure. Sur ce, elle quitta la pièce. 

Les choses changeaient. Tout comme Vert était demeuré sur le palier au moment où Mike avait quitté la Maison de la biologie, Violette avait quelque peu agit différemment ici. Les anges devenaient-ils plus polis ? Commençaient-ils à pratiquer l’étiquette des humains ? Mike constata la différence, mais décida de ne pas commenter. 

 

Il mangea, se mit au lit et tomba immédiatement endormi. Il se sentait en sécurité, au chand et aimé. Une autre aventure commencerait le lendemain et il savait que l’enseignement de Violette ajouterait à ses connaissances. Il rêva délicieusement de son enfance et de ses parents. 

 

01 dans LE RETOUR***** 

Aux abords de la maison, la forme sombre et fuyante exerçait une surveillance complète. Elle était à la fois aux aguets et en colère. Lorsque Mike avait quitté la maison verte en route vers celle-ci, l’horrible créature avait été estomaquée des transformations qu’il avait subies. Il avait acquis de la puissance, sans compter ces armes stupides. La vigilance de Mike ressemblait à celle d’un guerrier et il était sans peur ! Qu’avait-il bien pu se passer dans la dernière maison pour qu’il change à ce point ? La silhouette verte bouillait de colère à la pensée de l’occasion qu’elle avait ratée de le mettre au défi durant la tempête. 

 

Celle-ci commença à élaborer un meilleur plan pour mettre l’être humain en boîte. L’entité négative se dit d’abord que si Michael Thomas avait choisi de devenir un guerrier insaisissable, il aurait dû emprunter un chemin plus discret et non pas la route toute tracée comme il l’avait fait. Puis, elle réalisa que Mike suivait toujours le parcours. Il ne pouvait faire autrement puisqu’il ne savait pas où se trouvait la prochaine maison. La solution pour le piéger consistait donc à prendre les devants et à attendre sa proie à un détour du chemin. Si l’étrange créature avait pu sourire encore une fois, elle l’aurait fait. Sans sommeil, l’horrible forme avait des visions de la chute imminente de Michael Thomas de l’Intention pure

 

01****** 

 

 

Le matin suivant ressemblait à tous les autres. La journée s’annonçait magnifique. Le repas était splendide. Michael savoura un délicieux muffin aux bleuets, n’en finissant pas de s’extasier sur la fraîcheur et la saveur qu’il  y trouvait. 

-       Celui que j’ai déjà eu entre les orteils ne goûtait pas si bon. 

Il rit en se revoyant danser avec Vert dans la salle à manger de la dernière maison. 

 

Tout comme il finissait de revêtir ses nouveaux habits, on frappa à la porte. Tiens, les anges frappent aux portes maintenant ! 

-       Entrez, lança Mike d’une vois polie. Violette semblait flotter et Mike lui sourit. Il faudra voir à remercier les responsables de ce merveilleux petit déjeuner ! 

-       Je t’en prie, dit Violette. 

-       C’est toi ? 

-       C’est nous tous. nous ne formons qu’un. 

-       Oui, on m’en a déjà informé. Un jour, je comprendrai. D’ici là, je vous remercie tous. 

-       Es-u prêt ? 

-       Oui, bien sûr. 

Violette le guida dans des endroits qu’ils avaient traversés la veille. Les deux grandes portes étaient ouvertes, et Mike put entrer dans le cinéma aux teintes violettes. Il s’arrêta, ébahi et incrédule. Il n’arrivait plus à bouger et Violette ricanait. 

 

Devant eux, s’érigeait un écran géant. A l’arrière de la pièce, on pouvait voir un projecteur des plus modernes et des tas de bobines de film empilées prêtes à la projection. Il devait y en avoir des centaines ! 

-       Eh bien, Michaël Thomas, nous allons regarder des films, toi et moi ! 

-       Pas possible ! C’est une blague ! 

Devant la réponse, Violette cessa de sourire et le regarda sérieusement. 

-       Oh non ! Absolument pas ! Vraiment pas ! Si tu veux bien prendre place dans la première rangée. 

 

Violette se dirigea vers l’arrière de la salle et mit l’équipement en branle. Mike demeurait confus devant le paradoxe qu’il observait. Un ange qui actionne un projecteur de cinéma. Ce n’est pas là un jouet de lieu sacré. Comme c’est étrange ! Mais il obéit et s’installa au centre de la première rangée. A l’encontre des salles de cinéma qu’il connaissait, la première rangée se trouvait au centre de la pièce. Il y avait un autre élément étrange ; le fauteuil central de la première rangée était rembourré et velouté. Tous les autres ne l’étaient pas, comme s’ils avaient été placés là pour créer un effet seulement. Mike s’installa dans le fauteuil moelleux, devant l’écran géant. 

-       Alors, qu’allons-nous regarder Violette ? Mike se sentait un peu nerveux. 

-       Du cinéma familial, lui répondit-elle, trop occupée à préparer la première bobine pour se tourner vers lui. Mike n’aimait vraiment pas le ton de la réponse. 

Il avait l’estomac noué. Encore cette sensation étrange. Décidément, son intuition toute nouvelle faisait des heures supplémentaires, lui faisant savoir que ce qui s’annonçait risquait de se révéler désagréable. Il pensa à blaguer ; et demander du maïs soufflé peut-être ? Il n’en eut pas le temps. Les lumières se tamisèrent, comme dans une vraie salle. Mike entendit le bruit du projecteur et l’écran s’anima. Il eut le cœur serré dès la première image. 

 

Le premier film qu’il vit ce jour-là, comme tous ceux qui suivraient, était d’une qualité impeccable ; aucun soubresaut, une image en trois dimensions, sans avoir à porter de stupides lunettes ! le son provenait de l’endroit approprié sur l’écran, même lorsque les personnages se déplaçaient. Mike souhaita aussitôt que le film n’ait pas été si réel. Il était trop près. L’écran circulaire lui donnait l’impression de faire partie de chacune des scènes. Il aurait voulu reculer, mais il ne le pouvait pas. 

 

Sur l’écran, devant lui, il voyait Michaël Thomas ! S’il avait dû donner un titre au film, il l’aurait intitulé « Les choses désagréables de ma vie ». Le film débutait alors qu’il était enfant, et c’était là d’une réalité désarmante. Sa mère avait l’air toute jeune et son père, tellement beau ! Tous ces souvenirs l’émouvaient et ranimaient en lui de précieux moments. Il revivait tout encore une fois ! Chaque épisode remplissait une bobine entière et se déroulait en temps réel, comme les événements s’étaient vraiment passés, à l’exception du fait qu’on ne lui montrait que les expériences négatives. 

 

Les premières bobines étaient amusantes. On y voyait Mike, un petit garçon blond de trois ans, qui jouait avec les produits de maquillage de sa mère. Il avait fait tout un dégât dans la salle de bain et sa mère l’avait pris sur le fait. Elle était en colère et lui administrait sa première fessée. En tant qu’adulte revivant la scène, Mike fut étonné de la vividité de l’expéri0ince. Il revivait les émotions rattachées à toutes tes séquences. Il craignait maintenant que ce cinéma maison ne se transforme en film d’horreur lorsqu’il se verrait, plus âgé sur l’écran. Mike avait l’impression qu’on l’avait attaché à une voie ferrée et que le train approchait. 

 

Il revit d’autres scènes de son enfance, chacune lui rappelant un événement qu’il avait oublié depuis longtemps. Il se revit dans la salle de bain à l’âge de six ans, incapable de sortir. Il revécut l’émotion d’alors ; ce n’était pas sa faute. La poignée était restée coincée, et on avait dû faire revenir son père des champs pour qu’il démonte la porte ! Il  était furieux, et Mike avait eu droit à sa deuxième fessée. Il ressentait encore la trahison subie  ce jour-là. Il n’avait pourtant rien fait de mal, mais son père, en colère, l’avait frappé avec sa plus grosse ceinture. Il avait perdu un temps précieux aux champs et prit du retard dans les récoltes. En tant qu’adulte, Mike commençait à se sentir déprimé. 

 

Il regarda bien d’autres bobines encore. Subitement, il eut dix ans. Il devait prendre l’autobus pour se rendre à l’école du village. Il revit Henry, le tyran qui revenait le tourmenter à chaque semestre. Les autres semblaient aussi le détester, mais ne faisaient rien contre lui. Ils avaient tous peur. Parce que Mike venait de la ferme t d’un village au nom bizarre, les autres élèves riaient de lui. Le tyran, par contre, était sans pitié. Des enfants de tous les milieux fréquentaient l’école, mais ceux qui vivaient sur des fermes devenaient de plus en plus rares. Mike portait des vêtements qui trahissaient ses origines ; c’était sa mère qui les cousait. Il se distinguait ainsi des autres, et le tyran ne ratait pas une occasion de le lui rappeler. De concert avec les autres écoliers, il se moquait des vêtements de Mike, de son odeur et même du mode de vie de ses parents. 

 

Mike revit le jour où un groupe d’enfants l’avaient invité à se joindre à leurs jeux. Il en était heureux. Ils voulaient jouer avec lui ! Mais, c’était un piège. Au lieu d’être inclus dans leurs jeux, il devint la risée du groupe. Ils le placèrent à un certain endroit pendant qu’un autre se mit à quatre pattes derrière lui. Puis ils le firent tomber à la renverse, exactement sur l’autre garçon à quatre pattes. Ils en riaient à gorge déployée. Mike rit aussi, essayant d’être bon joueur, mais ils s’écartèrent de lui, le laissant seul. C’était douloureux. La vue de ces images ne lui plaisait décidément pas. Ça servait à quoi ? Il commençait à s’irriter de voir sa vie exposée ainsi et surtout, d’avoir à la revivre de nouveau. Une fois ne suffisait-il pas ? 

 

Dans une autre bobine, il avait quatorze ans. Il se revit le jour où on l’avait accusé d’avoir triché en classe alors que tel n’était pas le cas. Un élève s’était emparé de documents appartenant au professeur et les avait remis sur son bureau en désordre pour bien indiquer qu’ils avaient été consultés. Puis, il avait faussement dénoncé Mike, affirmant l’avoir vu faire. L’enseignant l’avait cru. Après tout, Mike était un enfant de fermier qui portait toujours des vêtements étranges, bien qu’il ait de très bonnes notes en classe. On le renvoya chez lui, et il fut exclu de la classe pour la journée. Dans l’autobus qui le ramenait à la maison, il se demandait comment il allait expliquer la situation à ses parents. Il se détendit un peu, sûr qu’ils le croiraient. Hélas, ce ne fut pas le cas et Mike se sentit complètement abandonné sur cette terre. Il savait que ses parents l’aimaient, mais il aurait voulu qu’ils lui accordent le bénéfice du doute au moment où il en avait tant besoin. Il était anéanti par la solitude. 

 

Michael était assis dans son fauteuil de cinéma depuis des heures, mais le Mike sur l’écran n’avait pas encore terminé sa croissance. Il pensa au temps qu’il allait encore s’écouler avant qu’il n’arrive à la fin de sa torture. Il lui semblait avoir perdu toute trace de spiritualité. Il avait l’impression qu’on le battait. Empreints d’une précision inouïe, les films ne lui laissaient pas de répit. Il n’y manquait aucun détail, aucun élément ; les voix et les personnages se révélaient tels qu’il les avait effectivement connus. Le processus l’ébahissait, mais le sujet le désarmait ! 

 

Ses premières fréquentations maintenant ! Embarrassant ! Il portait toujours ces vêtements étranges, qui provenaient maintenant des magasins, mais sa mère n’avait aucun sens de la mode et faisait des combinaisons pour le moins étranges, sans parler de choix des tissus. Les filles, à l’école ou à l’église, jugeaient Mike intéressant, mais il savait qu’elles se moquaient de ses vêtements. Il avait honte ! Il ne mit pas longtemps après avoir surpris quelques conversations à son sujet, à se décider à faire des économies et à acheter ses propres vêtements. A partir de là, il sentit croître sa confiance, ca ril avait un certain flair pour choisir ce qui lui allait. Il examina la question et il décida d’aller faire ses chats en compagnie d’une fille ou deux pour l’aider à mieux choisir. Les filles adoraient ça ! Imaginez ! un gars qui aime fréquenter les magasins ! Ce fut le début d’une importante métamorphose. De l’adolescent mal fagoté qu’il était, il devin un jeune homme attrayant et désirable, ce qui entraîna chez lui un changement de sa personnalité. Il prit énormément d’assurance. Il réussit à maintenir de bonnes notes et s’engageant activement dans plusieurs activité parascolaires. Et puis un jour, la jalousie poussa quelqu’un à mener contre lui une campagne de dénigrement, ce qui lui fit perdre le poste de président qu’il convoitait. La rumeur circula qu’on l’avait surpris à faire des obscénités dans les toilettes des filles. Tout le monde avait envie d’y croire ; c’était à la fois une nouvelle à sensation et… complètement faux. Il était le favori aux électrons puisqu’il avait occupé la présidence à plusieurs reprises mais la rumeur l’emporta et Mike subit une énorme perte. Du même coup, il perdit l’affection de sa première petite amie,, Carole. Elle refusa dès lors de lui adresser la parole. Sa peine le rongea pendant des semaines et il laissa tomber toutes ses fonctions à l’école. Il était victime, encore une fois. Et il revoyait tout, étape par étape, sur l’écran devant lui. L’événement s’étira, toujours en temps réel, découvrant chaque parcelle de cet incident malheureux. Il en sortit changé, et le poids pesait encore sur lui pendant qui’ le revivait. 

 

Le cinéma se poursuivit. On ne lui offrit pas de repas du midi. En effet, l’entité qui actionnait le projecteur savait que Mike n’aurait pas d’appétit. Elle avait raison. A chaque fin de bobine, on entendait le bruit du ruban frappant le métal, et la noirceur tombait sur la pièce. Puis, il y avait un silence étrange, rompu seulement par le bruit des engrenages de la bobine et des interrupteurs du projecteur. Ni Mike ni Violette ne prononçaient une seule parole. Puis, l’écran s’animait de nouveau des pires images de la vie de Mike ! Il savait, alors que les projections avançaient dans le temps, que l’événement majeur serait bientôt devant lui. Puis, il le vit… le jour de l’accident mortel de ses parents. 

 

Michael savait très bien qu’il n’avait pas à demeurer dans son fauteuil s’il ne le voulait pas. Tous les anges l’avaient entretenu de son libre choix. Il aurait voulu fuir, et dans son esprit, il formulait des pensées qu’il souhaitait transmettre à tous les anges. Dieu, s’il te plaît, ne me faits pas vivre tout ça encore une fois. Ça suffit ! Mais, il revit toute la scène, convaincu qu’un camion lui roulait sur le corps. 

 

Mike ne flancha ni ne pleura dans son fauteuil. Il attendrait à plus tard. Il resta la, impassible, regardant le théâtre de sa vie se dérouler devant lui en temps réel. Il revécut l’appel téléphonique, le choc, les funérailles, la douleur et la peine, la vente de la maison, de la grange et des terres ; la vente de l’équipement de la ferme, y compris celle du vieux tracteur. Il revit le triage qu’il fit des effets personnes de ses parents, les photos des jours meilleurs, leurs photos de mariage et même les lettres d’amour qu’ils s’écrivaient durant leurs fréquentations. Mike resta immobile, essayant de ne pas revivre toutes ces émotions. Il força son esprit à les refouler, mais se sentit victime dans son fauteuil. Il sentit les convulsions involontaires de la douleur qui surgissaient par vagues dans son corps. Il brûlait de l’envie de laisser sortir sa peine en pleurant. La présentation était en tous points semblables à la réalité. C’était la chose la plus cruelle qu’on lui eut jamais imposée. Tout ce qu’il voyait depuis des heures avait fait de lui l’objet d’une mauvaise blague. Et maintenant,…on le poursuivait jusque dans cette pièce pour le punir. Il jugeait la situation injuste et se demandait à quoi elle pouvait bien servir. 

 

Il respira de soulagement lorsque l’épisode du décès prit fin. Il ne pouvait rien imaginer de pire. Il était en sueur, épuisé et se sentait diminué. Le sujet était d’envergure et il ne pouvait détacher ses yeux de l’écran tellement la réalité était prenante. 

 

Lorsqu’il vit « Criquet », de son véritable prénom, Shirley, il sut encore une fois ce qui l’attendait. L’incident qu’il allait revoir correspondait à la fin de son histoire d’amour à Los Angeles et à la rapidité avec laquelle la situation s’était détériorée. Il s’était jeté dans cette aventure à corps perdu alors que Criquet avait pris la chose avec une telle légèreté. Cela n’avait pas été une aventure mortelle, mais cela aurait pu l’être. En tout cas, cela avait été la mort dans son cœur, très certainement. Mike essaya encore une fois de s’endurcir pendant que la scène se déroulait devant lui. Qu’elle était belle ! Une voix inoubliable ! L’événement était encore tout frais et avait d’ailleurs été à l’origine de sa récente dépression, de son manque de confiance et du statu quo quant à son emploi minable. Devant lui s’étalaient en fait les scènes du deuxième grand malheur de sa vie. Puis le film lui montra son lieu de travail, des images de son patron maniant habilement la violence verbale et l’espace restreint dans lequel il avait accepté de travailler à Los Angeles. 

 

La séance prit fin à seize heures. Les dernières scènes se déroulaient dans son appartement, lorsqu’il avait été attaqué puis transport à l’hôpital. Puis, l’écran redevint vierge et il entendit le bruit du ruban signalant la fin d’une autre bobine. Le bruit continuait, mais la salle restait dans le noir. Mike se leva et, plaçant ses mains en forme de visière au-dessus de ses yeux, se retourna en direction de la lumière crue du projecteur pour essayer de voir Violette. Elle n’était pas là. La conclusion du film marquait sûrement la fin de la leçon d’aujourd’hui, et, comme dans le fils, Mike se retrouvait seul. 

 

La fin du ruban continuait de frapper la bobine de métal et Mike sortit de la salle pour se diriger vers ses appartements. Il n’avait toujours pas faim. Il était déprimé. On avait agité ses émotions jusqu’à la moelle et il se mit immédiatement au lit, sans se dévêtir. Violette ne vint jamais lui souhaiter une bonne nuit. Il appréciait son tact, car il n’avait absolument pas envie de parler. Cette nuit-là, il continua à voir les films dans ses rêves. Il revit le tyran de ses jeunes années, ses parents et Criquet. Décidément, ils ne le quittaient plus : n’en pouvant plus, il se laissa finalement aller, pleurant à chaudes larmes. Le fait d’avoir revu ses parents, tellement vivants, renforça sa peine. C’était la deuxième fois, depuis son arrivée sur cette terre sacrée, bénie et angélique, que Michael se sentait complètement seul et dans une noirceur totale, une véritable victime de la vie. Et maintenant, les scènes de film l’avaient prouvé ! 

 

 

01

**************** 

 

Le lendemain matin, Mike se sentit un peu reposé, mais resta songeur. Et il avait faim. Il ne se fit pas prier pour engouffrer un copieux petit déjeuner. La menace de la veille passait encore sur lui mais il avait l’impression que le pire était derrière lui. Il se sentait fort et même s’il ne comprenait pas encore l’utilité de tout cela, il était déterminé à ne pas se laisser glisser à nouveau dans la noirceur et la dépression. Aujourd’hui, il ne pouvait arriver que quelque chose de mieux. 

 

Après le petit déjeuner, Mike s’habilla. Comme par magie, on lui avait laissé de nouveaux vêtements violets, pour remplacer ceux dans lesquels il avait dormi. Lorsqu’il fut prêt, Violette se montra dans l’entrebâillement de la porte, sans dire un mot. On aurait dit qu’elle voulait lui offrir un moment pour s’exprimer et se « vider le cœur » ou simplement l’occasion de lui reprocher l’expérience douloureuse vécue la veille. Mike était conscient de sa présence. Elle le surveilla pendant quelques instants et finalement s’adressa à lui. 

 

-       Michael Thomas de l’Intention pure, as-tu quelque choses à dire ? 

-       Oui. Y a-t-il d’autres films ? 

-       Oui, répondit doucement Violette. 

-       Bon, alors, allons-y ! dit Mike, attendant qu’elle bouge. Violette était surprise. Dans cette maison, l’expérience des anges avec les humains n’avait jamais été telle. Vert avait raison. Ils avaient affaire à un être à part. il réussirait peut-être. Il ferait peut-être partie des rares élus. Elle n’avait jamais vu tant de détermination et un changement si rapide. Elle se sentait privilégiée de prendre part à sa formation et ressentit un grand amour pour lui. Elle se retourna et se dirigea vers la salle de cinéma. 

Mike connaissait la routine. Il s’installa dans son imposant fauteuil violet et bien rembourré de la première rangée, tel un prisonnier sur sa chaise électrique, attendant le courant ou plutôt, dans son cas, la fermeture des lumières et le début de la projection. Il était plus résolu que jamais. Rien ne l’empêcherait d’atteindre son but. RIEN ! 

 

Encore une fois, sa vie se déroula devant lui, depuis son enfance. Mais il comprit aussitôt que cette fois, ce serait différent. Le sujet avait changé. Le titre aurait pu être « Les mauvaises actions de ma vie ». Les épisodes de l’enfance étaient amusants, et Mike rit de bon cœur à plusieurs reprises. Il était bon de rire, même s’il avait encore les côtes endolories de ses pleurs de la nuit précédente. Au fur et à mesure que le temps s’écoulait, certaines des choses qu’il revoyait commençaient à l’embarrasser. Violette les connaissait sûrement toutes et il ne tenait pas à les revivre. Plus le temps passait, plus il se faisait petit dans son fauteuil. En fait, il se sentait de plus en plus mal à l’aise. 

 

Il avait dix ans et se trouvait dans l’église. Il s’amusait à faire circuler les dessins obscènes qu’il avait conçus avec ses petits copains. Ils les glissaient dans les enveloppes de l’église, puis dans la corbeille qui circulait parmi les fidèles pour recueillir les dons de la semaine. Ensemble, ils riaient en imaginant l’expression des dames patronnesses qui dépouillaient les enveloppes de la quête pour compter les fonds. Vraiment, ils s’amusaient beaucoup ! 

 

A l’âge de douze ans, Mike s’était faufilé dans la cour et avait fait démarrer le tracteur de son père pendant que ses parents étaient à l’église. Il avait feint d’être malade pour rester à la maison. Le tracteur démarra sans problème, mais Mike ne savait pas comment le faire avancer. Il essaya chaque manette et chaque pédale, de plus en plus frustré>. Il ne comprenait pas le fonctionnement de la pédale d’embrayage et pensait que, comme pour la voiture familiale, une pédale servait à avancer et une autre à arrêter. Il entendit plusieurs bruits étranges et, bien sûr, il brisa le mécanisme d’embrayage. Lorsque son père découvrit le problème, il demanda à Mike de lui dire la vérité. 

-       Mike, as-tu essayé de démarrer et de faire avancer le tracteur ? 

-       Mais non, voyons ! 

Mike eut aussitôt honte et se sentait encore honteux aujourd’hui. Son père savait la vérité ; Mike le voyait dans ses yeux. Ce jour-là, Mike comprit ce que signifiait rompre l’unité familiale. Le sentiment était affreux et l’avait poursuivi toute sa vie. La facture de réparation faramineuse avait fait prendre conscience à Mike de sa stupidité et les avait tous contraints à se priver de nourriture décente pendant plusieurs semaines. Chaque fois qu’ils se mettaient à table, Mike dégustait le résultat de son geste. Il lui fallait en plus le revivre en couleurs et en trois dimensions ! Il ne fit menu dans son fauteuil. Quelle vraisemblance ! 

 

En grandissant, Mike devint plus fort. A l’époque, les élèves se suivaient d’une école à l’autre tant et aussi longtemps que leurs parents respectifs habitaient au même endroit. C’est ainsi que le tyran Henry et Mike continuèrent de fréquenter les mêmes écoles. S’il menait le bal au primaire, il en fut autrement au secondaire. Il ne dépassait plus les autres d’une tête comme autrefois et les règles du jeune devinrent plus équilibrées. Henry ne réussissait pas bien en classe et il obtint difficilement son diplôme. Michael profita de chaque occasion qui s’offrait de lui rendre la vie impossible. Il se servit de sa taille et de sa popularité pour l’intimider, l’injurier ou le menacer. 

 

Au cours des premières années du secondaire, il se servit de son pouvoir de président pour l’exclure de tout ce qui pouvait être bon. Il utilisa habilement son influence pour éloigner l’ancien tyran d’événements agréables, comme la remise des diplômes et de domaines où il excellait. Mike agissait toujours sans demander l’avis de personne et se réjouissait de chaque occasion qui s’offrait de ruiner ses années au secondaire. Même si Henry savait ce qui se tramais, il n’y pouvait rien. Il fut éventuellement en mesure de se venger, mais Mike n’en sut rien avant de se retrouver dans on fauteuil violet pour avoir toute la situation se dérouler devant lui. C’était Henry qui lui avait fait perdre son poste de président : c’était lui qui avait lancé les rumeurs qui l’avaient empêché de conserver son poste. 

 

Plus tard, Mike avait appris que Henry avait mal tourné et qu’il s’était retrouvé en prison. Il s’était souvent demandé si les choses se  seraient passées autrement si Henry savait pu faire tranquillement son chemin durant ses années de secondaire. Mike avait honte de ce qu’il avait fait et se voyait de nouveau confronté à ses actions passées. 

 

Il se trouvait vraiment stupide. Le film montrant ses mauvais coups était plutôt long, et l’aspect immoral ressortait avec le temps. Michael avait peut-être même détruit toutes les chances d’un homme. Il se sentait tout à fait nul mais continua de regarder l’écran. A cours de sa dernière année au secondaire, il avait triché à un examen. Sa moyenne générale était bonne, mais sa note était faible en histoire des Etats-Unis. Il en imputait la faute à un professeur ennuyant et réussit, en utilisant la clé conservée d’un ex-président de classe, à se procurer une copie de l’examen. Il estimait que c’était une douce vengeance puisqu’on l’avait injustement accusé et puni quelques années auparavant. A son esprit, son geste était tout à fait justifié. Mais la situation se gâta. Le sort voulut que l’enseignant remarque immédiatement le progrès subit de Mike et l’accuse du geste qu’il avait commis. Mike, mettant à profit sa forte personnalité et s’appuyant sur ses bonnes notes dans les autres matières et sur sa réputation, dénonça le professeur à l’administration. Ce dernier vit inscrire à  son dossier une remarque qui ruina sans doute la progression de sa carrière; Mike n’en avait jamais eu conscience avant de s’installer dans le fauteuil moelleux de la salle violette. 

 

Oh ! Quelle horreur ! Etre victime de la vie est déjà difficile mais se regarder mentir et tricher est horrible. Mike ne désirait plus voir ces images et aurait souhaité qu’on y mette fin. Son vœu se réalisa. Il n’y avait pas d’incidents intéressants à observer à l’âge adulte. Toute sa vie avait été chavirée par le décès de ses parents. Il avait mûri rapidement, et une intégrité ferme s’était développée en lui. Il portait fièrement le nom de sa famille, et le travail ardu de ses parents lui servait de modèle. Il soupira d’aise lorsqu’il entendit encore une fois le bruit de la pellicule sur la bobine indiquant la fin du film. Cette fois, le projecteur s’arrêta et les lumières revinrent graduellement. Violette s’approcha près de lui. 

-       Michael, voudrais-tu me suivre ? 

Sans dire un mot, Mike obéit en se tirant lourdement du fauteuil où il avait passé tant d’heures. Il espérait ne plus jamais le revoir et détesta cet endroit où on lui avait déroulé le film de sa vie. En sortant, il jeta un coup d’œil au projecteur, s’attendant à  voir tous les films qu’on lui avait montré depuis les deux derniers jours, mais l’endroit était propre et dégagé. 

 

Villette était l’entité la plus prévenante qu’il ait rencontrée. Elle n’était pas pour autant meilleur que Bleu, Orange ou Vert, mais elle était différente. Chaque ange avait manifesté des qualités que Mike avait appréciées. Violette dégageait de la bienveillance et de l’affabilité. Mike aurait voulu s’installer dans la maison violette pour y vivre sous cette tutelle parentale apaisante. C’était merveilleux d’écouter sa conversation. Tout était si facile quand elle était là. Ce sentiment était familier à Mike ; il réalisa que c’était le le sentiment d’être un enfant sans responsabilité. Il était donc normal qu’il l’ait rencontrée dans la Maison des responsabilités. Elle représentait un parent, et Mike sentait comme un petit enfant, dégagé à la vie. 

 

Violette le guida vers une grande pièce. On aurait pu croire que c’était une salle de conférences, mais on n’y trouvait que deux fauteuils. Il y avait un tableau d’affichage sur un des murs et plusieurs symboles et graphiques sur les autres. 

Dans les premières maisons, les anges ne s’étaient jamais assis si longtemps. Puisqu’ils ne se fatiguaient pas et n’avaient pas besoin de dormir, ils n’avaient pas besoin non plus de s’asseoir comme les humains. Ils le faisaient uniquement pour les mettre à l’aise, comme maintenant. Violette avait pris place devant Michaël. 

 

-       Michael Thomas de l’Intention pure, comment te sens-tu ? 

Elle avait entamé la conversation par une question qui permettrait à Mike d’exprimer ses émotions au sujet du dernier jour de projection, ce qu’il fit, y ajoutant une pensée qui avait accaparé son esprit au cours de la soirée précédente. 

-       Ma chère Violette – Mike l’aimait vraiment beaucoup – je sais que tu ne peux intentionnellement blesser un humain ; je sais que ta conscience angélique ne te permet pas de causer de la douleur, de la souffrance, du doute ou de la peur. Mais en me montrant ces films, tu as produit tout cela et je suppose qu’il y a une explication. Comment je me sens ? 

Mike s’arrêta un peu pour réfléchir, car il voulait exprimer ses émotions des derniers jours, le plus honnêtement possible. 

-       Agressé, dit-il, horrible, attaqué, triste de mes propres échecs, coupable de mes actions, en colère contre ceux qui m’ont assailli, dévasté par la peine produite par des circonstances indépendantes da ma volonté, abattu, tourné vers l’intérieur. 

Mike ouvrait totalement son cœur à Violette. Il le faisait sans trop d’émotions puisqu’il le savait toutes exprimées la nuit précédente. Il essayait de décrie ce qu’il ressentait à Violette. Les mots vinrent d’abord aisément, puis il commença à répéter. Violette le laissa tout de même poursuivre. Le processus de libération était en cours. Michaël s’était exprimé, s’était plaint de plaint encore. Il ne demanda jamais pourquoi on lui avait montré ces films. Intuitivement, il savait que Violette allait répondre à cette question… et il avait raison. 

 

Quand il eut fini, il eut soif. Il but l’eau qu’on avait laissée à sa portée et indiqua par un geste de la main qu’il avait terminé. Violette se redressa et commença son enseignement. 

-       Michaël, lui dit-elle en le regardant droit dans les yeux avec une intensité dont l’origine devait être divine, il en était certains. 

« En tant qu’humain préparant son retour chez lui, c’est la dernière fois que tu ressens quelque chose du genre ». Elle le laissa réfléchir quelques instants et se leva pour se diriger vers un mur en apparence tout blanc. Elle déroula un parchemin fixé à l’extrémité du mur, près du plafond, ce qui rappela à Mike les cartes géographiques fixées aux murs des classes au-dessus des tableaux noirs. Le parchemin portait les mêmes étranges caractères de style arabe déjà vus dans la Maison des cartes. Il ne parvenait pas à les lire. 

-        mon rôle consiste à t’expliquer que toi, ainsi que tous ceux qui se sont retrouvés dans  ta vie, avez soigneusement planifié ce que tu as vu se dérouler sur l’écran du « cinéma de la vie » au cours des deux derniers jours. Mike écoutait attentivement, sans vraiment comprendre comment c’était possible. 

-       Planifié ? 

-       Oui. 

-       C’est impossible. Il y avait des accidents, des coïncidences, des faits divers, plusieurs facteurs dus au hasard. 

-       Tu as tout planifié avec les autres. 

-       Mais, comment ? 

-       Michaêl Thomas tu sais déjà que tu es une entité éternelle. Tu es ici pour obtenir l’autorisation et la formation nécessaires pour rentrer chez toi, pour retourner sur cette terre sacré où tu crois trouver des réponses, la paix, un sens à ta vie, selon ta propre définition des choses. Ce que tu ne sais pas encore, c’est que tu  as fait en tant qu’humain sur la terre plusieurs séjours. Cette fois, tu es Michael Thomas. 

 

Mike avait déjà entendu parler des vies antérieures, et une personne de confiance qui confirmait encore cette notion qu’l accepta avec émerveillement. Violette continua. 

-       Lorsque tu n’es pas sur la terre, tu planifies les leçons de ta prochaine vie, car tu es le seul à connaître tes besoins. En collaboration avec les autres, tu prépares tes leçons de vie. Certains acceptent de te mettre au défi. D’autres consentent à être le sable de ton huitre pendant des années ! D’autres encore acceptent d’être plus près de toi et certains même mourront pour t’aider à réaliser tes besoins et les leurs. Cela fait partie de leur contrat ! Ebahi par cette information, Mike demanda : 

-       Mes parents, savaient-ils ? 

-       Vous le saviez TOUS, Michael, et c’est le plus grand présent que tu aies reçu de toute ta vie. Les yeux de Violette laissaient voir une compassion comme Mike n’en avait jamais vu. Elle le connaissait à un tel point § Elle était prête à tout lui expliquer s’attendait à de fortes émotions et pouvait répondre à toutes ses questions. Elle était formidable. 

-       C’est assez complexe, vois-tu Michael. Chaque incarnation humaine est reliée aux autres. Des contrats sont établis avant ton arrivée, prévoyant ta puissance d’apprentissage et de croissance. Tu es l’épine de quelqu’un d’autre et une perle d’une valeur inestimable. Ce que tu appelles accident ou coïncidence est soigneusement planifié. 

-       C’est la prédestination ? 

-       Non, tu choisis tout. Le chemin est tracé et tu peux décider de le suivre ou non. Tu peux même en créer un nouveau si tu le désires. C’est d’ailleurs exactement ce que tu es en train de faire. Lorsque tu as exprimé l’intention d’emprunter ce chemin, tu as balancé le contrat que tu avais conclu avec les autres. Tu es allé au-delà des événements planifiés pour l’apprentissage de tes leçons et tu as plutôt choisi la mine d’or. Maintenant, tu as une véritable vision d’ensemble de toute la situation. 

-       Mais pourquoi les films, alors ? 

-       Pour que tu puisses revoir chaque détail de ta vie qui te semble négatif et comprendre que tu as participé à sa création. Tu as pris part à sa planification et u l’as accomplie selon un plan établi>. En d’autres termes, tu es responsable de tout. 

 

Mike était étonné par toutes ces idées. Il n’en comprenait pas encore le mécanisme 

-       Et si j’avais voulu tout changer ? Pourquoi ai-je chois des expériences si difficiles et si tragiques ? Violette était prête à répondre. 

-       Lorsque tu n’es pas ici, Michaêl, tu possèdes l’esprit de Dieu. Tu n’en es pas conscient maintenant, mais c’est ainsi. La mort et les circonstances émotives sont de l’énergie vers Dieu. Tu es éternel, et les allées et venues des humains sont destinées à des objectifs beaucoup plus élevés que tu ne le crois, un but que tu comprendras un jour quand tu prendras ma forme. Pour l’instant, qu’il te suffise de savoir que ce que tu appelles tragédie, malgré toute l’horreur que tu y perçois dans ton état d’esprit actuel, peut être le catalyseur d’un changement planétaire, d’une augmentation de la vibration et d’un présent au-delà de toute imagination. C’est la vision d’ensemble qui compte, et non pas l’événement réel. Malgré la confusion qui peut s’en dégager pour l’instant, c’est ainsi. Violette arrêta quelques instants pour permettre à Mike de réfléchir. Puis, elle reprit. 

-       Pour ce qui est de changer les événements, c’est un choix que tu as toujours eu, mais qui est caché à la plupart des humains. C’est le test de la vie, Michaël. Tu pourrais regarder la situation de cette façon : lorsque tu quitteras la maison, tu auras tendance à suivre la route. C’est la solution la plus naturelle. C’est facile et tu n’as pas à penser à ta direction. Le chemin est là et t’indique la voie ; alors, pourquoi ne pas le suivre ? Mais, en vérité, sur la terre des sept maisons, le chemin mène toujours dans la même direction, ondulant légèrement. Voilà pourquoi, tu pourrais atteindre la maison suivante sans doute plus rapidement si tu te dirigeais dans sa direction, sans emprunter le chemin. Tu pourrais même découvrir des merveilles sur ta route, hors des sentiers battus. Le chemin ondule mais conduit toujours dans la même direction, vers l’avenir. La plupart des humains restent sur la route, ne réalisant  jamais qu’ils peuvent la quitter s’ils le désirent. C’est lorsqu’ils font autrement que tout change pour eux, surtout leur avenir. Ils commencent en fait à s’écrie un nouveau futur dès qu’ils expriment l’intention e quitter la voie. Ils trouvent la paix lorsqu’ils parviennent à mieux maîtriser leur vie. Ils découvrent leur but. Certains passent même par ici ! Violette avait un sourire entendu. 

 

-       Et la Maison des responsabilités ? interrogea Michael. 

-       C’est ici que tu apprends que TOI, Michaël Thomas de l’Intention pure est directement responsable de tout ce qui constitue ta vie. La tristesse, la peine, les présumés accidents, les pertes, ce que les autres t’on fait, la douleur et, oui, même la mort. Tu savais qu’elle serait là, tu l’avais planifiée avec les autres et tu as joué le jeu jusqu’à maintenant. 

-       Dans quel but ? 

-       Dans un but d’amour, Michael. L’amour le plus élevé. Tu connaîtras le plan d’ensemble au moment opportun. Pour l’instant, tu dois saisir que tout est important et fait partie d’un amour que tu connais déjà et auquel tu participes dès à présent. Les apparences sont parfois trompeuses. 

 

Les mots résonnaient aux oreilles de Michael. Les apparences sont parfois trompeuses. C’était les paroles du premier ange, celui de la vision qui avait suivi le vol. Puis les autres les avaient aussi prononcées. L’esprit de Mike se récitait ces nouveaux concepts. Puis, il se rappela les paroles de Bleu dans la Maison des cartes. Ce sont les contrats de tous les êtres humains de la planète. Dans les petites cavités que Bleu gérait, et il y en avait des millions, se trouvaient les plans éventuels de toute l’humanité, établis par les individus eux-mêmes et prêts à être altérés par ceux qui le souhaitaient. 

 

La vérité du message frappa soudain Mike comme une masse. Si seulement il avait su ça lorsqu’il était jeune. Il aurait tellement mieux compris la vie. Il aurait pu changer son futur. Il aurait pu trouver la paix. Les décès, les amours perdus, la dépression, quels éléments d’espoir et de sagesse ils auraient pu constituer ! la pensée du choix lui permettant de modifier sa vie l’éblouissait. Violette avait raison. Mike avait suivi le chemin de sa vie sans broncher, permettant à tout ce qu’il avait planifié de se produire. Il avait du mal à saisir cette notion de planification. Elle le rendait responsable de tout ce qui s’était passé. Il se retrouvait devant une perspective totalement différente. Ça lui aurait été si utile ! Sa vie aurait été complètement différente. Aucun membre de l’église ne lui avait appris une chose pareille. Il aimait Dieu et il avait toujours accepté le caractère sacré de sa demeure, mais on lui avait  toujours appris qu’il était un mouton qui suivait un berger. Aucun enseignant spirituel ne lui avait dit qu’il avait tant de pouvoir. 

 

-       Violette, s’il en est ainsi, pourquoi ne m’a-t-il pas appris ça à l’église ? 

-       L’église n’enseigne pas tout sur Dieu, Michael. Il arrive même qu’on t’y  apprenne beaucoup de choses sur les humains et sur ce qu’ils pensent de Dieu. Violette ne portait pas de jugement et ne critiquait pas les humains ; elle rapportait simplement les faits. 

-       L’église a-t-elle eu tort ? 

-       Michal, la vérité est la vérité, et tu en trouveras des parties dans l’ensemble de tous les systèmes spirituels. Tu es hautement respecté pour ta recherche de la vérité à propos de Dieu. L’amour, les miracles et le mécanisme du fonctionnement des choses sont tous présents à un certain degré dans ton lieu de dévotion. Voilà pourquoi  tu y ressentais l’esprit de Dieu. L’esprit honore la quête, même en présence d’une connaissance partielle. N’oublie pas que ton existence véritable t’est inconnue même maintenant, au moment où tu entends la vérité. Ton église et toutes les quêtes spirituelles de ta planète sont grandement respectées parce qu’elles représentent la recherche de Dieu et de la vérité spirituelle. Mais il est triste que les humains exercent un contrôle sur cette quête et l’empêchent de se développer en la limitant et en maintenant ceux qu’ils dirigent dans la peur. 

 

Le mérite se trouve dans la recherche et non dans la découverte. Le caractère sacré de la planète réside donc chez celui ou celle qui foule son sol et non dans ses édifices aux nombreux clochers. Violette s’approcha du parchemin qu’elle avait déroulé. « Tu penses que tes Saintes Ecritures sont sacrées. Regarde bien ceci, dit-elle en lui indiquant l’écriture cryptique du papier. Ce sont les dossiers akashiques de l’humanité. Ils contiennent les dossiers de toutes les vies et des contrats potentiels ». Elle fit une pause pour marquer son respect. « Michal, ce sont là les écrits les plus sacrés de l’univers et ils ont été écrits et réalisés par ceux qui ont décidé d’être des humains ». 

 

Elle le regarda fixement, ce qu’elle n’avait pas fait depuis quelque temps. Il saisissait le message. Tout à coup, il se rendit compte qu’elle avait adopté une attitude respect à son égard, de respect spirituel. Le renversement des rôles le mettait mal à l’aise. Il voulait en apprendre plus et elle répondait à sa demande. 

 

Les jours qui suivirent dans la Maison des responsabilités s’écoulèrent dans la découverte de messages profonds sur l’humanité et la vie. Non seulement Mike en apprit-il davantage sur ce qu’il était, mais il sut qui il avait été. Toutes les pièces du casse-tête s’imbriquaient les uns dans les autres. Violette lui fit voir les dossiers et les contrats de ses parents et d’autres qui avaient traversé sa vie. Tout ce qui lui était transmis était parfaitement approprié et il ne vit rien qui aurait pu changer son avenir. Toutefois, une image beaucoup plus étendue de sa vie commençait à prendre forme. Le détail le plus impressionnant ? Que les humains sont en fait des parties de Dieu qui errent sur la planète sans le savoir, ce qui leur permet de transformer les caractéristiques spirituelles et la vibration de la terre même ! Violette faisait constamment référence aux humains comme à des personnages haut placés. Les humains étaient des entités qui devaient changer le fondement même de la réalité sur une très vaste échelle ; et tout tournait autour des leçons apprises sur la terre, leçons qu’ils avaient planifiées ensemble ! 

 

Puis, il fut temps de repartir. Mike se sentait une nouvelle créature. Sa connaissance du déroulement des choses avait décuplé. Il avait tout assimilé et sentait qu’on l’avait induit en vérité. Au moment où il revêtait son armure pour entreprendre le voyage qui le mènerait à la prochaine maison, il entendit les paroles d’Orange résonner à ses oreilles. L’épée de la vérité, le bouclier de la connaissance, l’armure de la sagesse. Les éléments s’assemblaient pour former un tout spirituel serré. Il comprenait que les armes présentaient un caractère cérémonial et un but. Les paroles lui étaient répétées, expliquées et il parvenait finalement à les comprendre. 

 

Violette raccompagna Mike au seuil de la porte. 

-       Michael Thomas de l’Intention pure, tu me manqueras. 

-       Violette, j’ai l’impression de quitter la maison et non d’être en route pour m’y rendre. Mike se sentait près d’elle et elle était devenue en quelque sorte un membre de la famille. Jusqu’à présent, il avait rencontré trois anges frères et, maintenant un ange mère ! Qu’est-ce qui m’attend maintenant ? 

-       D’autres membres de la famille, lui dit Violette, saisissant ses pensées. 

 

A la porte, Mike retrouva ses chaussures où il les avait déposées. Il se rappela aussi qu’on n’avait pas répondu à sa question sur ce point. Il regarda tour à tour ses chaussures et Violette. 

-       Encore une chose, dit-il, souhaitant savoir pourquoi on lui avait demandé de les enlever. 

-       Oui, Michaël, je n’ai pas oublié. Mais tu peux me répondre maintenant. Elle souriait, attendant patiemment la réponse. Mike le savait, mais hésitait à la verbaliser. C’était tellement grandiose, tellement flatteur ! 

-       Dis-le Michaël. Violette reprenait son rôle d’enseignante. 

-       Parce que l’humain est sacré. Et parce que dans cette maison, les humains foulent une vibration plus élevée. Visiblement émue, Violette répondit : 

-       Je n’aurais pu espérer de meilleure réponse, Michael Thomas de l’Intention pure. C’est en réalité la présence de l’humain et non celle de l’ange qui rend cette place sacrée. Michael, tu es vraiment un être humain extraordinaire. Je rends hommage au Dieu en toi. J’ai une question à te poser. Mike connaissait la question, mais permit tout de même à Violette de la poser. 

-       Mickael, est-ce que tu aimes Dieu ? 

-       Oui, Violette, j’aime Dieu. 

Il était sur le point d’éclater. Il ne craignait pas de montrer ses émotions à Violette. Il était triste de quitter l’endroit où il avait retrouvé l’énergie qu’il croyait avoir perdue à tout jamais à la mort de ses parents. Il se retourna et descendit quelques marches, et puis se retourna encore. 

 

-       Tu me manqueras, mais tu resteras dans mon cœur. 

Il se lança sur le chemin qui le mènerait à la prochaine maison et se retourna une fois de plus pour ajouter une dernière chose à l’ange qui le regardait s’éloigner. 

-       Regarde Violette ! 

Dans un style théâtral et avec des mouvements d’enfant, Michal Thomas quitta le chemin tracé dans un grand envol et s’aventura dans la plaine luxuriante. Il se retourna et s’écria : 

-       Regarde, j’ai décidé de tracer mon propre chemin ! Il riait et sautait et continua ainsi jusqu’à ce qu’i ne puisse plus apercevoir la maison violette. 

 

Violette demeura sur le seuil jusqu’à ce qu’il disparaisse. Telle un mère, elle était remplie de fierté. Puis elle rentra et referma la porte. Elle reprit sa forme naturelle, qui n’était pas humaine, mais tout de même magnifique et s’adressa aux autres. 

-       Si c’est là un spécimen de la nouvelle génération d’humains, toute une étape spirituelle nous attend ! 

 

 

01************ 

 

Sur le sentier, quelques mètres plus loin, une créature horrible attendait. La forme répugnante avait soigneusement préparé son piège et elle était convaincue que Michaël Thomas ne pourrait soupçonner ce piège. L’entité négative savait que Mike avait quitté la maison et avait repris sa route. Elle le sentait et était ravie ! 

Il ne faudra pas longtemps, maintenant. Alors que Michael Thomas me croira derrière lui, je l’attaquerai par devant. Il ne saura pas ce qui se passe ! Elle s’amusait de l’astuce qu’elle avait réussi à imaginer dans cette terre de rêve. A tout instant maintenant…. 

 

L’horrible forme attendit longtemps. Michael Thomas avait quitté le sentier

POURQUOI SUIS-JE ICI ?

 

Gif lumieres

 

Avant de pouvoir vous dire exactement pourquoi je suis ici, je dois vous expliquer davantage la façon dont les choses fonctionnent pour vous. Vous comprendrez mieux alors la nature de mon service et la raison pour laquelle je suis ici

 Plusieurs d’entre vous lisent présentement ces lignes avec l’espoir d’y trouver de précieuses informations, quelque chose de significatif peut-être. C’est un besoin qui provient de la soif de votre âme de connaître la vérité sur le monde. C’est le sens de votre spiritualité fraîchement éveillée. Vous réalisez qu’il y a autre chose dans la vie que la seule nécessité de vous nourrir et de vous protéger des périls (un autre implant). Peut être avez-vous toujours soupçonné qu’il y avait autre chose, mais vous n’aviez aucune idée de ce que cela était. Vous expérimentez, présentement, un changement graduel de conscience que vous avez mérité, et cela est approprié à votre époque. Continuez votre recherche. Elle vous mènera à ce que vous souhaitez ardemment – la paix de l’âme grâce à la puissance de l’Amour. 

 

Les hommes ont toujours été à la recherche de Dieu. Vous vivez simplement un mal du pays reflétant l’absence de communication qui vous affecte pendant que vous êtes en apprentissage. C’est là un souhait primal et global inscrit dans vos cellules.

 Les choses commencent à changer. Voilà pourquoi je suis ici. L’ancienne Terre, la Terre intermédiaire et la nouvelle Terre se référent aux trois niveaux primordiaux de conscience de l’humanité (à ne pas confondre avec l’époque de la création de l’humanité) depuis que les entités sont en apprentissage en ce monde. Nous accédons maintenant à un quatrième niveau ; il possède un potentiel incroyable et sera le dernier. C’est l’époque de la responsabilité, de la lumière. C’est le moment où vous prenez finalement les choses en main.   

Une raison justifie votre existence sur Terre : vous êtes en apprentissage en vue d’élever la fréquence vibratoire de l’ensemble. C’est la raison qui englobe tout, et on ne peut vous l’expliquer à fond pour le moment. Vous efforts pendant cette période d’apprentissage créent une énergie à travers vos incarnations et une élévation subséquente de la conscience terrestre. Cette énergie est valable pour l’ensemble et transmute la négativité. La négativité est l’absence de lumière et elle s’étendra de plus en plus, à moins qu’elle ne soit maîtrisée par la vigilance de ceux qui, comme vous, sont en formation dans l’univers. Vous êtes les instruments dans le changement de quelque chose de très vaste et de très complexe. S’il vous plaît, acceptez ceci. On ne vous en demandera pas beaucoup plus pendant votre séjour sur la Terre. Il ne s’agit pas d’une information planétaire mais d’une information universelle. 

Plus près de vous, sur le plan planétaire, votre défi consistait à commencer à travailler dans la pénombre et à progresser graduellement par le biais de nombreuses leçons et incarnation jusqu’à ce que vous atteigniez l’illumination totale. Vous êtes sur la bonne voie et approchez rapidement de la fin du cycle. Une fois de plus, vos efforts tout au long de ce processus créent de l’énergie pour le reste de notre groupe.  

Plus important encore, en tant qu’humains, vous traversez au cours de vos vies plusieurs expériences de témoignages ou expressions, créant ainsi l’énergie nécessaire pour porter la vibration de la conscience planétaire à son niveau optimal. Ce faisant, chaque siècle devait en outre contribuer au cheminement spirituel de tous… et il en a été ainsi jusqu’à présent. Il y a 2000 ans, vous, dans le premier monde, avez mérité le cadeau du grand maître Jésus. Cette entité est aussi en service et elle est connue de nous tous dans l’univers comme l’une des plus grandes vibrations à l’œuvre. Sa visite a provoqué une très grande activité spirituelle sur la Terre, et ses répercussions se font sentir encore plus aujourd’hui. Le premier message transmis à mon partenaire expliquait ceci. Il expliquait également le message de Jésus avec plus de clarté que je ne le fais ici (voir le chapitre 6 de La Graduation des Temps).  

Des messages transmis par d’autres grands maîtres en service ont aussi été reçus en d’autres parties de la Terre au cours de cette époque. Diverses cultures ont ainsi reçu la vérité à différentes périodes, au moment où elles étaient prêtres à la recevoir, mais tout ceci représentait un effort global. Tout le monde a reçu le même message, qui traitait de la puissance de l’homme en tant qu’être spirituel et de sa relation avec l’univers. A ce moment, vous avez tous été invités à porter l’éclatante lumière du fragment de Dieu avec vous en tout temps et à commencer votre témoignage en tant qu’entités de lumière sur la Terre.  

Au cours des siècles antérieurs, vous ne pouviez même pas contenir la charge complète de votre entité et ne pouviez la transporter avec vous qu’en partie seulement ! L’équilibre de votre pouvoir collectif se trouvait dans les centres et les temps d’énergie. Une de vos cultures passées de longue durée a même transporté avec elle l’énergie d’un endroit à l’autre. L’importance des temples dans la très ancienne histoire de la Terre était beaucoup plus significative qu’aujourd’hui parce que ceux-ci étaient en fait les centres de la puissance spirituelle et qu’ils pouvaient le prouver par des manifestions physiques.  

Actuellement, entre vos incarnations, vous profitez d’un court moment de repos pendant lequel vous entrez en contact et communiquez avec le Grand Tout. Vous pouvez ainsi planifier votre prochain témoignage, ou leçon de vie. Votre plan est souvent déterminé directement par ce qui est arrivé au cours de votre dernière incarnation. C’est ce qu’on appelle le karma. Vous vous engagez à honorer un contrat ou planifiez ce que vous apprendre et expérimenterez au moment où vous entamerez votre prochaine expression. Assez souvent, vous vous incarnez pendant un court moment : vous mourez au cours de l’enfance ou très jeune de maladie ou par accident. Cela peut vous sembler cruel ou illogique et difficilement acceptable, mais c’est juste et bénéfique pour l’ensemble. Le moment où vous vous incarnez à nouveau est déterminé par la leçon du groupe qui vous entoure, dont certains membres sont encore sur terre et d’autres pas. Parfois, votre incarnation sert presque entièrement à l’expression de quelqu’un d’autre, et elle est très rapide. 

Cela semblerait indiquer qu’il y a une certaine forme de prédestination à l’œuvre. Mais tel n’est pas le cas. Cette question est souvent mal comprise.  

Toutes les incarnations sont comme une feuille blanche sur laquelle un but est inscrit (karma), comprenant différentes portes d’action offertes au cours du cycle (contrat). Le karma peut être réalisé ou ne pas l’être. S’il ne l’est pas, une autre possibilité surviendra dans une autre expression (incarnation). Un individu peut ouvrir les portes d’action proposées dans le contrat, ou ne pas les ouvrir, cela dépend de chacun et de l’endroit où il se trouve dans son processus de croissance à ce moment. Tout cela entre en interrelation avec les autres entités impliquées dans votre expression. En tant que groupe planétaire, vous avez franchi plusieurs bonnes portes. Vous avez fait cela collectivement, de votre côté du voile et, par là, avez réussi à élever l’ensemble. Une fois de plus, vous méritez d’être félicités. Je peux vous affirmer que ce n’est pas toujours le cas dans l’univers. Vous avez eu de nombreuses occasions d’échouer, mais vous vous en êtes bien tirés. 

Quelques précisions sur mon travail : Les champs magnétiques sont très importants pour votre biologie ! De plus, ils peuvent affecter (et ils le font) votre conscience spirituelle. Le champ magnétique de votre planète est essentiel pour votre santé biologique et il est réglé exactement pour s’ajuster à votre plan spirituel

Le champ magnétique de votre planète a été soigneusement mis en place pour votre santé et votre apprentissage. Regardez autour de vous. Quelle autre planète en possède un ? Ce n’est pas une force naturellement présente. Il a été placé là à dessein et avec grand soin. Vous n’avez pu vous éloigner suffisamment de votre planète ni la quitter pendant assez longtemps pour réaliser cela, mais lorsque cela se produire, vous devrez transporter un champ magnétique avec vous pour préserver votre santé mentale et physique, et il devra être approprié. C’est une règle de base pour les humains. Si vous trouviez une autre planète ayant un champ magnétique, ce serait un premier indice vous indiquant qu’elle pourrait abriter une vie biologique, se préparer à en recevoir une ou en avoir déjà eu une. Quelle que soit la forme de vie biologique, elle devra être polarisée pour avoir une portée spirituelle. Prenez note de ceci : plus le champ magnétique est éloigné de l’axe de la planète, plus la forme de vie qui s’y trouve est éclairée. Cela n’est qu’une partie du processus et un signal à repérer.  

L’électricité est partout présente et vous avez déjà commencé à observer les effets nocifs des champs magnétiques artificiels sur votre santé. Votre corps devrait être protégé de tous les champs magnétiques artificiels. Vous possédez la technologie pour ce faire et devriez vous prémunir contre ceux-ci. Certaines maladies qui frappent exclusivement votre société occidentale bien nantie son directement reliées à l’effet des champs magnétiques artificiels qui vous entourent. 

Depuis des années, vous avez compris que les procédés de base de la pensée sont de nature électrique (donc qu’ils possèdent des propriétés magnétiques). Par conséquent, vous savez aussi que votre système biologique tout entier, des nerfs jusqu’au muscles, est électrochimique dans ses fonctions. Chaque organe de votre corps est équilibré magnétiquement (polarisé) et reste sensible aux champs extérieurs. On soupçonne que certains troubles du cerveau, de la thyroïde, du cœur, du foie et des reins sont provoqués par une perturbation magnétique. Les métaphysiciens étudient votre propre champ magnétique (vous en avez tous un) ; plus précisément, ils perçoivent l’équilibre de votre champ. Et vos scientifiques branchent régulièrement des fils à votre corps pour enregistrer vos impulsions électromagnétiques. 

De grâce, comprenez que la meilleure chose que vous puissiez faire pour vous-mêmes est de vous protéger. Laissez les propriétés magnétiques de la planète agir pour le bien de votre santé. N’utilisez pas de méthodes artificielles pour essayer de créer l’équilibre. Eloignez-vous des grands aimants statiques ou des aimants d’énergie électrique. Et surtout : regardez où vous dormez et placez les appareils électriques qui dégagent des ondes magnétiques à au moins trois mètres de vous. Ce peut être une horloge électrique (branchée dans la prise électrique), un téléviseur, un lecteur de cassettes, une enregistreuse, des haut-parleurs, un appareil de chauffage ou un ventilateur. N’utilisez jamais de couverture électrique pour vous réchauffer. N’employez pas non plus d’appareil électrique dans une pièce où il y a un lit d’eau. Aucun appareil doté d’un moteur ne devrait se trouver en permanence près de vous. 

Une fois de plus, vos implants vous ont caché quelque chose qui aurait dû vous paraître évident : le magnétisme est le coussin sur lequel reposent la conscience et la biologie humaines depuis l’origine des temps. C’est mathématique et cela a été conçu ainsi. (C’est également en interrelation avec votre système d’implants). Si vous aviez été conscients de cela et y aviez accordé foi plus tôt, de nombreuses maladies terrestres seraient maintenant comprises et maîtrisées. Vous devez équilibrer magnétiquement ce que vous faites entrer dans votre corps ! Comment avez-vous pu ignorer cela ? Apporteriez-vous de puissants aimants dans un lieu minutieusement réglé et polarisé ? Le fléau de la déficience immunologique que vous combattez présentement sur terre est magnétiquement contrôlable. Consacrez quelque temps à modifier ses propriétés magnétiques et surveillez ce qui se passe. Repolarisez-le et vérifiez les résultats. Vous pourriez être surpris. Sachant cela, êtes-vous étonnés maintenant lorsque je vous informe de la grande influence du champ magnétique de la Terre sur vous ? 

Je suis Kryeon, du Service magnétique. J’ai créé le système du réseau magnétique de votre planète. La création de ce réseau a pris des éons terrestres. Il a été équilibré et rééquilibré pour s’adapter aux vibrations physiques de votre planète en évolution. Durant la période de mon séjour initial, ce que vous percevez maintenant comme la polarité négative et positive de la Terre a été modifié maintes et maintes fois. Votre science peut prouver cela : regardez les strates dans le sol, elles vous montrent plusieurs modifications de la polarité nord et sud qu’a subies la Terre au cours de son développement. (La Terre n’a pas basculé sur son axe, seule sa polarité l’a fait). Tout cela s’est produit avant même que vous soyez autorisés à exister sur cette planète. Mon partenaire était là pour m’aider et relevait aussi du Service magnétique à ce moment. Sa relation avec moi est l’une des raisons pour lesquelles je m’adresse à vous par son intermédiaire.  

Je suis venu ici à deux reprises, par la suite, pour des ajustements majeurs. Cette mission représente le troisième ajustement auquel je participe, de même que ma quatrième et dernière visite. Les deux dernières fois où je suis venu, il était nécessaire et approprié de faire un ajustement global pour s’adapter à votre croissance. Dans chaque cas, l’humanité s’est éteinte dans ce but. Seules quelques entités ont survécu chaque fois pour reproduire la biologie.  

Ces mesures peuvent vous sembler sévères, mais elles étaient justes et ont été exécutées dans une parfaite harmonie et avec amour. Vous avez tous approuvé ces décisions avant qu’elles ne soient appliquées et vous les avez célébrées, car elles permettaient à la Terre de croître. Je ne suis pas venu vous annoncer que ma troisième intervention exigera votre anéantissement. Cependant, une certaine compréhension sera nécessaire pour éviter que vous soyez nombreux à vous anéantir de toute façon. Ce troisième ajustement est déjà commencé, et ceux d’entres-vous qui s’intéressent à des phénomènes tels que le mouvement du nord magnétique savent de quoi je parle. 

 

Kryeon canalisé par Lee Carroll

 

Gif lumieres

 

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...