Lorsqu’on a choisi de travailler avec la Lumière

 

Les travailleurs de la lumière sont ceux qui se sont portés volontaires, avant la naissance, pour aider la planète et sa population à se soigner des effets de la peur. Chaque travailleur de la lumière est là pour un but sacré. Très souvent, cependant, la vie sur terre avec son objectif matériel crée une forme d’amnésie chez les travailleurs de la lumière. Ils oublient alors leurs identités divines et parfaites, et aussi leurs capacités à aider miraculeusement la terre et tous les êtres vivants. Lorsque les travailleurs de la lumière oublient leur véritable identité et leur but, ils se sentent perdus et effrayés.

etre

N’oubliez jamais que vous êtes un travailleur de la lumière :

1. Vous Sentez-vous appelé à soigner les autres.

2. Vous voulez résoudre les problèmes sociaux et environnement du monde.

3. Vous Croyez que les méthodes spirituelles peuvent guérir toute situation.

4. Vous avez eu des expériences mystiques, telles que des prémonitions psychiques ou des rencontres angéliques.

5. Vous avez subi des expériences de vie sévères qui ont érodé la connaissance de votre perfection divine.

6. Vous voulez guérir votre propre vie comme première étape dans la guérison du monde.

7. Vous Sentez-vous obligé d’écrire, d’enseigner ou de conseiller sur vos expériences de guérison.

8. Vous ressentez l’urgence du temps de remplir votre mission avant de savoir que vous êtes ici pour un but plus important ou même si vous ne savez pas ce que c’est ou comment l’accomplir.

Partout sur la planète en ce moment, les travailleurs de la Lumière réveillent des souvenirs fragiles au sujet de la raison pour laquelle ils sont venus sur terre. Ils entendent un appel intérieur qui ne peut être ignoré. Cet appel rappelle qu’il est maintenant temps d’arrêter de travailler avec des rêves matériels et de se rendre au travail. Beaucoup de travailleurs de la lumière découvrent des dons spirituels innés, tels que les compétences en communication psychique et les capacités de guérison spirituelle. Ce sont les cadeaux que nous nous sommes portés volontaires pour guérir la terre et sa population pendant les décennies cruciales entourant le millénaire.

Les prophéties ont prédit notre venue, et maintenant il est temps pour nous d’accomplir nos objectifs Divins. Le monde dépend de nous!

Nous, qui sommes des travailleurs de la lumière, n’avons pas nécessairement besoin d’ajouter quoi que ce soit pour nous préparer à notre mission. Nous avons déjà des capacités innées, même si elles sont actuellement inactives. Au lieu de cela, nous devons travailler sur la libération de peurs qui nous empêchent de se sentir confiant dans nos capacités de travailleur de la lumière. Lorsque vous vous rappelez que votre pouvoir en tant que travailleur de la lumière vient de votre moi supérieur et de Dieu (et non de « vous »), vous vous sentez automatiquement plus sûr de vos capacités de guérisseur spirituel.

Avec notre intention, notre pensée et notre esprit concentrés, nous pouvons guérir n’importe quoi. Il n’y a pas de limites, sauf celles que nous mettons sur nos capacités de guérison.

Nous pouvons certainement guérir la terre avec notre approche spirituelle.

En fait, les scientifiques ont récemment démontré que les gens peuvent changer la température de l’eau et de l’air, ainsi que des structures de nuages, simplement à travers leurs pensées. Les chercheurs savent depuis des années que la prière affecte positivement les plantes et les animaux. Ces études révèlent quelque chose que beaucoup de travailleurs de la lumière ont déjà connu: nos prières collectives et nos pensées curatives peuvent éviter les prophéties du traumatisme mondial.

Il n’y a qu’un seul esprit et un esprit, et nous faisons tous partie de cette intelligence collective et de cet amour. Des résultats miraculeux dans les laboratoires scientifiques démontrent la base factuelle de l’unité de toute vie. Il n’y a pas longtemps, les scientifiques américains et japonais ont rattrapé les sujets de test à la pression sanguine et aux appareils de surveillance cardiaque. Simultanément, dans des chambres séparées et scellées, d’autres sujets de test ont été invités à penser des pensées aimantes ou fâchées à propos des gens branchés aux machines. À l’instant exact où un sujet tenait une pensée aimante, la pression sanguine et la fréquence cardiaque de la personne surveillée ont considérablement chuté. Et puis, au moment précis où une pensée colère a été projetée, les signes vitaux de la personne ont monté en flèche vers le haut.

Nous, qui sommes des travailleurs de la lumière, sommes déjà conscients du pouvoir de nos pensées.

Si votre intuition vous exhorte vers une fonction de guérison, vous pouvez être sûr que c’est une voix divine et pas seulement des vœux pieux. Ces dernières années, un appel spirituel a été diffusé, comme une demande psychique « d’aide recherchée », demandant aux travailleurs de la lumière de se réveiller à leurs rôles curatifs. Ceux qui ont entendu l’appel me contactent parfois, demandant de réconforter que cette voix intérieure ne les configure pas pour la déception ou l’échec possible.

Je peux certainement comprendre cette peur, puisque je l’ai expérimenté moi-même. Quand j’étais une jeune mère, j’ai commencé à avoir des visions spontanées dans lesquelles je me voyais comme guérisseur et auteur. Ces visions m’ont effrayée, parce que je ne pensais pas avoir eu le temps, l’argent ou l’intelligence pour réussir. J’ai donc commencé à trop manger pour faire taire la voix intérieure et les visions. Je ne me sentais pas prêt ni qualifié pour réveiller ma mission.

Ce que je faisais, c’était l’équivalent de pousser le « bouton Snooze » sur mon réveil spirituel. En excès, c’était ma façon de retarder le plan de Dieu pour moi, parce que la nourriture alimente temporairement le son et la vue de mon plan de vie Divin. Avant de me rendre au Créateur   j’ai demandé de l’aide pour faire de ma vision intérieure une réalité. J’ai découvert que dès que je me suis engagée à suivre mon but de vie, des portes m’ont été ouvertes pour la suite. De manière miraculeuse que je n’aurais jamais pu planifier, tout dans mes visions est devenu une réalité.

Nous ne pouvons pas échouer lorsque nous acceptons la mission que nous avons choisie avant notre incarnation.

Le pouvoir et l’intelligence de l’esprit unique ne font aucune erreur. Nous n’aurions pas été affectés à notre rôle de travailleur léger, si nous n’étions pas parfaitement qualifiés. Puisque nous sommes faits à l’image et à la ressemblance de Celui qui est omniscient, aimant et capable de guérir n’importe quoi, nous pouvons nous détendre dans la connaissance sûre que nous sommes nés pour guérir. 

doreen
 
Pour en savoir plus sur les travailleurs de la lumière, consultez Le livre : Le chemin du travail de la lumière Par  DOREEN VIRTUE

les annales Akashiques d’Edgar

 

Quel que fût le sujet (personnes, histoire, leçons collectives, destin des nations etc.), il n’y avait pas de limite, semble-t-il, à Edgar Cayce  d’accéder à l’immense base de données de l’univers.

 Voici comment Edgar Cayce  décrit ses sources :

 « Quant à l’endroit où se trouvent les enregistrements, ils sont à la fois en un lieu précis et partout. Pour être utilisable, l’information doit être transmise sous une forme que la personne qui la sollicite soit capable d’appréhender… »

 « Ces Annales sont les vôtres. Comment donc, vous demanderez-vous, Edgar Cayce peut-il les interpréter ? L’interprétation est-elle correcte? D’où vient l’information? Comment les évènements, les activités, les comportements, les désirs et les buts d’un individu peuvent-ils être interprétés,

alors qu’ils correspondent à une langue et à des mœurs caractéristiques du lieu et de l’époque envisagés? D’où quelqu’un tient-il un tel degré de connaissance qu’il puisse interpréter les Annales relatives à l’activité et aux expériences de quelqu’un d’autre? »

 « Il ne peut le tenir que d’un don du Christ, de Celui qui a dit : « Si vous gardez mes commandements, je vous aimerai, resterai près de vous et vous rappellerai TOUTES choses depuis la création du monde ».

 « Par conséquent, même si la source peut dispenser l’intégralité des données, vous trouverez les réponses à l’intérieur de vous à condition de respecter la loi qui vient d’être énoncée. »

rêver

 Dans la lecture 254-67, Cayce dit que les Annales Akashiques peuvent être lues par un voyant, mais il précise que la personne qui a elle-même fait les enregistrements est mieux placée que quiconque pour les déchiffrer.  Pour expliquer cela, la lecture confirme que les enregistrements se trouvent partout, et sont rendus manifestes à la conscience de la personne par l’intermédiaire de ses cinq sens. En d’autres termes, nos schémas et nos talents sont clairement illustrés par ce que nous disons, ce que nous écrivons, ce que nous choisissons de voir ou d’entendre. D’après Cayce, toutes ces choses, ainsi que nos pensées, reflètent ce qui est écrit dans les Annales elles-mêmes.

Chacun de nous est comme un terminal informatique branché directement sur les Annales Akashiques. Nous pouvons accéder à la base centrale de données en recourant à nos rêves, à des rêveries imaginatives, à un voyant compétent, à des disciplines ésotériques telles que l’astrologie et la numérologie, ou à d’autres techniques confirmées. Nous pouvons aussi y accéder par la méditation et la prière. Selon les lectures, ces dernières constituent un excellent moyen de parvenir à la sérénité intérieure, préalable indispensable à ceux qui souhaitent faire l’apprentissage de la « Patience », décrite elle-même comme l’état d’esprit dans lequel « toutes choses seront rappelées à notre souvenir ».

Les Annales Akashiques sont la force qui attire à nous exactement ce dont nous avons besoin, au moment précis où il le faut. Elles rapprochent les êtres humains pour qu’ils puissent apprendre les uns des autres. Elles permettent à chaque personne de se rencontrer elle-même afin de devenir meilleure. Elles forment le super-réseau informatique de l’univers, conservant sans défaillance la trace de tout ce qui advient, et en fournissant les données à point nommé. Selon Edgar Cayce, il ne s’agit pas d’un simple concept philosophique, car les Annales Akashiques sont aussi réelles que ce que nous pouvons voir de nos yeux :

« L’entité devrait savoir que les Annales sont tout aussi réelles que ce qu’on appelle la lumière; elles existent et se déplacent sur les énergies de l’éther, et s’impriment sur le support du temps et de l’espace. » (Lecture 871-1)

Texte extrait de l’ouvrage de Kevin J. Todeschi « Edgar Cayce et les Annales Akashiques » 

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, à condition que vous en respectiez l’intégralité et de citer l’Auteur-Source Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

Il n’y a pas de plus, il n’y a pas de moins

 

Seul un esprit infantile se compare à ce qui est et à ce qui devrait être. Un esprit mûr ne compare pas, ne mesure pas. Je ne sais pas si jamais vous vous êtes regardé vous-même pour constater comment vous vous comparez à une autre en disant : « il est tellement beau, il est si intelligent , si habile, si éminent : moi je ne suis rien du tout et j’aimerais tellement être comme lui »

Ou bien encore : « comme elle est belle, comme elle est bien faite. Elle a un esprit vraiment intelligent, séduisant, bien supérieur au mien ». Toujours nous pensons et nous fonctionnons dans un mode de comparaison et de mesure. Et si jamais vous vous êtes examiné, peut-être que vous vous êtes dit :« maintenant plus de comparaison, plus de comparaison avec n’importe qui, même pas avec l’actrice la plus prestigieuse ». Voyez-vous, la beauté ne se trouve pas dans l’actrice, la beauté est une chose totale, qui n’est ni dans le visage, ni dans la taille, ni dans le sourire, mais là où il y a une qualité de compréhension totale, la totalité de son être ; quand c’est là ce qui apparaît, là est la beauté. Voyez la chose en vous-même, s’il vous plait, essayez, ou plutôt faites-le.

scorpion

Quand on se sert du mot « essayer », vous savez qu’un tel état d’esprit est déplorable et bête ; quand il a dit :« j’essaye, je fais des efforts » , c’est le symptôme d’un esprit essentiellement bourgeois qui mesure, qui a le sentiment de faire un peu mieux chaque jour. Donc découvrez par vous-même si vous êtes capable de vivre non pas théoriquement, mais vraiment sans comparer, sans mesurer, sans jamais évoquer les mots « mieux » et « plus ». Voyez alors ce qui se passe. Seul un esprit mûr ne gaspille pas son énergie et un tel esprit peut vivre une vie très simple. J’entends une vie d’une simplicité réelle, non pas la simplicité de l’homme qui ne prend qu’un repas par jour et qui ne porte qu’un pagne – çà c’est de l’exhibitionnisme – mais un esprit qui se refuse à mesurer et qui, par conséquent, ne gaspille pas son énergie.

….Nous gaspillons notre énergie et cette énergie vous en avez besoin si vous vous proposez de comprendre la manière monstrueuse dont nous vivons, et il faut que nous le comprenions, c’est la seule chose que nous ayons, et non nos dieux, nos bibles, nos Gita, nos idéaux. Ce que vous avez, c’est cette chose là, le tourment quotidien, l’anxiété quotidienne. Et s’agissant de le comprendre, il vous faut être en contact intime avec elle, qu’il n’y ait aucun espace entre vous-même, l’observateur, et cette chose observée, c’est à dire le désespoir, etc. ; et, pour cela, il vous faut disposer d’une énergie immense, d’un élan total.

Si vous disposez de cette énergie qui ne se dissipe pas – quand cela vous arrive vous pouvez comprendre ce que c’est que de vivre. Il n’y aura alors aucune peur de la vie, de l’élan de la vie. Savez-vous ce que c’est qu’un élan ?

C’est une chose qui n’a ni commencement ni fin, et par conséquent, ce mouvement, en lui-même, est la beauté, la gloire. Vous me suivez ?

Donc la vie c’est cet élan, et pour le comprendre, il faut qu’il y ait liberté et énergie. Comprendre la mort, c’est comprendre quelque chose qui est en rapport très étroit avec la vie. Vous savez, la beauté (il ne s’agit pas de tableaux, ou d’une personne, ou d’un arbre, ou d’un nuage, ou d’un coucher de soleil), la beauté ne peut pas être séparée de l’amour ; et là où il y a amour et beauté, il y a la vie et il y a aussi la mort. On ne peut pas séparer l’une de l’autre. Dès l’instant où vous les séparez, il y a conflit et le rapport qui les relie disparaît. Nous avons regardé, pas en grand détail ni très largement peut-être, mais nous avons regardé la vie.

Donc quand on comprend ce que c’est que de vivre, c’est à dire quand on comprend la jalousie, l’anxiété, la culpabilité, le désespoir, et quand on est au-delà et au-dessus de toutes choses, la vie et la mort sont très proches l’une de l’autre. Vivre alors, c’est mourir. Vous savez, si vous vivez selon les souvenirs, les traditions, dans l’idée de ce que vous « devriez être », vous ne vivez pas vraiment. Vous vivez non pas dans un monde fantastique de concepts, mais vous vivez vraiment, non pas selon les Védas, les Upanishad qui n’ont pas de substance ; mais ce qui a de la substance, c’est votre vie de tous les jours, c’est la seule chose que vous ayez, et faute de la comprendre, jamais vous ne comprendrez l’amour, la beauté et la mort.

Extrait du texte de krishnamurti issu de « La Liberté »

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, à condition que vous en respectiez l’intégralité et de citer l’Auteur-Source Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

Comment vivre sans effort

 

Pourquoi les gens, à mesure qu’ils vieillissent semblent-ils perdre toute joie de vivre ?

Pourquoi sommes-nous si nombreux, une fois entrés dans la soi-disant maturité, à devenir ternes, insensibles à la joie, à la beauté, à l’immensité des cieux et aux merveilles de la terre ?

Lorsqu’on se pose ces questions, de nombreuses explications viennent à l’esprit. Nous sommes tellement préoccupés à nous-mêmes – c‘est une explication. Nous luttons pour devenir quelqu’un, pour réussir et pour maintenir une certaine situation ; nous avons des enfants ainsi que d’autres responsabilités, et nous devons gagner de l’argent. Tous ces paramètres extérieurs deviennent très vite pesants, ce qui nous amène à perdre notre joie de vivre.

tristesse

Lorsque nous observons les visages autour de nous dans la rue, voyons comme ils sont pour la plupart, tristes, rongés par les soucis et plutôt mal en point, repliés sur eux-mêmes, distants et parfois névrosés, sans un sourire. Vous êtes-vous demandé pourquoi ?

Je pense que ce qui nous détruit, ce sont ces efforts, ces luttes qui occupent quasiment chaque instant de notre vie. Si vous observez autour de vous, vous verrez que pour la plupart, l’existence est une succession de batailles contre eux-mêmes, contre leur mari ou leur femme, contre leurs voisins, contre la société ; et ils dissipent leur énergie dans ces affrontements perpétuels. Un Homme qui est joyeux, vraiment heureux, n’est pas esclave de l’effort ; et l’absence d’efforts n’est pas synonyme de stagnation, de bêtise, de stupidité. Au contraire, seuls les sages, ceux qui sont doués d’une intelligence exceptionnelle, sont réellement libres de tout effort, de toute lutte.

Souvent, lorsque nous entendons parler d’absence d’effort, nous envions cette situation, nous voulons parvenir à un état sans conflit ni lutte, nous en faisons donc un but, un idéal, que nous nous efforçons d’atteindre – et ce faisant, nous perdons notre joie de vivre nous aussi. Nous sommes pris de nouveau dans l’étau de l’effort, de la lutte. L’objet de cette lutte varie, mais toutes les luttes se ressemblent. On peut lutter pour mettre en place des réformes sociales, pour trouver Dieu, pour instaurer de meilleurs relations entre soi-même et son conjoint ou son voisin ; on peut s’asseoir au bord du Gange, faire ses dévotions aux pieds d’un gourou, et j’en passe… Tout cela n’est que lutte et effort. Ce qui compte, ce n’est donc pas  l’objet de la lutte, c’est de comprendre la lutte elle-même.

Notre problème, c’est que l’esprit se sent inférieur, c’est pourquoi il lutte pour être ou devenir quelque chose, ou pour surmonter les contradictions opposant ses divers désirs. Mais ne donnons pas d’explications quant aux raisons pour lesquelles l’esprit est en proie à ces luttes. Tout Homme capable de réflexion connaît la raison de ces luttes intérieures et extérieures ; notre envie, notre avidité, notre ambition, notre soif de compétition conduisant à une efficacité sans merci – tels sont les facteurs qui nous poussent à la lutte, que ce soit dans le monde ici ou dans le monde à venir. Nous n’avons donc pas besoin d’étudier les ouvrages de psychologie pour savoir pourquoi nous nous battons ; l’important, c’est bien sûr de découvrir si l’esprit peut être totalement libéré de toute forme de lutte.

En définitive, quand nous luttons, le conflit se situe entre ce que nous sommes et ce que nous devrions ou voudrions être. Sans avancer d’explications, demandons-nous s’il est possible de comprendre l’ensemble de ce processus de lutte, de sorte qu’il prenne fin. L’esprit peut-il s’abstenir de lutter, comme ce bateau qui se laissait porter sans effort par le vent ? La question, c’est celle-ci, bien sûr, ce n’est pas de savoir comment atteindre un état exempt de toute lutte ; l’effort même pour parvenir à un tel état est en soi un processus de lutte, cet état n’est par conséquent jamais atteint. Mais si vous observez d’instant en instant comment l’esprit se laisse piéger dans les luttes sans fin, si vous vous contentez d’observer le fait sans vouloir le modifier – sans imposer à l’esprit un certain état que vous appelez la paix – vous constaterez alors que l’esprit cesse spontanément de lutter ; et dans cet état c’est là qu’il peut apprendre énormément.

Apprendre ne se limite plus alors à une collecte d’informations ; c’est la découverte de l’extraordinaire gisement de richesses qui s’étend au-delà du champ de vision de l’esprit ; et pour l’esprit qui fait cette découverte, la joie est là.

Cessons de lutter du matin au soir car notre énergie se perd dans les luttes. Soyons vigilent et dans cet état de vigilance, toute notion de supérieur et d’inférieur s’effacera, il n’y plus de grand homme ni de petit d’homme, il n’y plus de gourou. Toutes ces absurdités cessent parce que l’esprit est pleinement éveillé ; et un esprit pleinement éveillé est inconditionnellement joyeux.

Francesca – Conclusion, suite à ma lecture du Sens du Bonheur de Krishnamurti

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, à condition que vous en respectiez l’intégralité et de citer l’Auteur-Source Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

Entendez-vous la voix de ce petit enfant

 

Voyez-vous cet enfant qui sait quelque chose de précis. Il sait que maman est gentille. Il sait que quels que soient ses besoins, maman y pourvoira. Il sait parfaitement cela. Et comme beaucoup d’êtres humains, il peut s’agiter jusqu’à ce qu’il reçoive une réponse, mais il sait que maman est gentille. Au niveau cellulaire, même à son âge, il sait que tout sera fait pour prendre soin de lui. Même s’il ne marche pas encore, ses besoins, quels qu’ils soient, seront satisfaits. On le transportera, on le nourrira, on prendra soin de lui, on le couchera, il sera aimé, choyé, en toute sécurité !

2indigo

Il y a un enfant semblable à celui-ci en chacun de vous. Nous l’appelons l’enfant de Dieu. Et au lieu de savoir que maman est gentille, cet enfant sait que Dieu est bon. Cet enfant sait qu’on prendra soin de lui. Il sait qu’il sera dorloté et que rien ne pourra lui arriver durant sa vie, même s’il se trouve un jour seul dans un endroit où l’étreinte de Dieu et son affection seront apparemment absents. Oh, si vous pouviez revenir en arrière et revivre votre enfance afin de vous rappeler combien maman était gentille et cette époque. C’est ce que nous souhaitons que vous ressentiez, en tenant compte de cet enfant en chacun de vous.

Sachez que Dieu est bon, que votre foyer se trouve là où vous êtes, que vous êtes choyé jour après jour, que vous n’êtes jamais seuls. Que des entités vous sont assignées – peu importe que vous leur donniez le nom de guides ou d’anges – qu’elles sont à vos côtés et qu’elles vous aiment. Ces entités sont vos meilleurs amis. Vous n’avez ni à les voir ni à les appeler par leur nom. Elles sont là, de toute façon. Et ceux d’entre vous qui ressentent des picotements ou qui ont des intuitions les incitant à aller ici ou là ressentent, en fait, la présence de ces entités affectueuses à leurs côtés.

Aucun être humain n’est seul. Jamais. Grâce à l’enfant intérieur. Voici une importante source de sérénité, chers amis, une réelle source de sérénité.

Revenons à cette époque et ressentons à nouveau ce sentiment. Et lorsque vous l’aurez retrouvé, savourez-le et n’oubliez pas la façon de revenir là-bas. Car c’est là que se trouve la paix. L’enfant intérieur représente la santé de notre Moi Spirituel, car il n’a jamais peur et n’éprouve aucune inquiétude au sujet du lendemain. Il représente le concept de la sécurité.

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, à condition que vous en respectiez l’intégralité et de citer l’Auteur-Source Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

L’éveil à nos vies parallèles grâce à la MerKaNa

 

Aujourd’hui, avec l’amincissement du voile, nous avons tous diverses visions d’autres vies. Par habitude, nous pensons qu’il s’agit de vies antérieures, mais ce sont en fait des vies parallèles. Nous devenons de plus en plus conscients de nos autres Soi à l’état d’éveil, en rêve ou en méditation.

La question se pose de savoir comment accueillir ces expériences qui remontent à la surface afin de bien comprendre qu’elles font toutes partie de notre être….

bulles

Les réalités parallèles associées à notre vie présente ne sont pas différentes de nos vies passées ou futures, car toutes les réalités existent dans un présent non linéaire. Les réalités parallèles de notre vie « actuelle » sont plutôt des réalités « probables ». Toutefois, selon les mécanismes mentaux, elles sont tout aussi accessibles que les probabilités passées ou futures, car même les existences que nous considérons comme passées se déroulent simultanément dans l’hologramme de l’instant présent. Les « réalités » dont nous faisons l’expérience dans toute vie simultanée ne sont que des composantes d’un menu infini de potentialités que nous choisissons de vivre et elles peuvent changer beaucoup plus que nous le réalisons. Toutes les existences sont des illusions que nous rêvons dans notre réalité apparente.

Le passé et le futur tels que nous les concevons sont comme une série de récepteurs contenus dans la partie cristalline du cerveau physique et dans l’esprit non physique à l’intérieur d’un champ de l’ultraviolet. Ces codes électromagnétiques peuvent se modifier et ils sont d’ailleurs en fluctuation constante. Nous déterminons notre destinée qui n’est pas linéaire, mais très dynamique. Le passé est malléable et il n’est pas plus fixé que ne le sont le présent et le futur. Nos processus mentaux et nos croyances créent notre passé, dont il existe autant de versions valides qu’il y en a du futur. Nous choisissons parmi un assortiment de potentialités les expériences que nous désirons vivre …

En vérité, cette communications s‘établit dans le corps de lumière cristallin, la MerKaNa et elle a une portée beaucoup plus grande que l’humanité ne le réalise. Les cellules physiques réagissent entre elles et leur activité déclenche des centres de conscience du corps de lumière cristallin, centres situés à la fois dans le temps linéaire et dans la multidimensionnalité. Un peu comme à l’image de sous-programmes informatiques : notre programme Windows permet à d’autres programmes, comme les logiciels de traitement de texte Word, Excel ou PowerPoint, d’exister dans son format matriciel. On peut y accéder, les modifier, et les traiter n’importe quand au moyen du programme maître, en suivant des instructions précises.

Merkana

La MerKaBa est donc devenue de moindre importance grâce à la conscience que nous prenons de notre rapport à la MerKaNa ! 

La MerKaNa est très différente de la MerKaBa sous l’aspect du magnétisme et de la polarité. Elle n’a pas de genre et elle est engendrée par la grille cristalline au niveau initial de la cinquième dimension. La MerKaba n’opère que dans la troisième dimension, donc dans la dualité, et elle est surtout générée par la grille magnétique. Il existe des lois physiques qui s’appliquent à la navigation spatio-temporelle interdimensionnelle et intradimensionnelle. L’humanité finira par les redécouvrir. Lorsqu’elle le fera, les frontières apparentes entre le passé, le présent et le futur seront alors mieux comprises.

En effet, ce sont ces filtres tridimensionnels qui créent l’illusion linéaire du déroulement séquentiel du temps et c’est précisément la raison pour laquelle l’humanité croit qu’un moment existe, puis qu’il disparaît pour toujours, suivi ensuite par un autre qui s’évapore également dans le grand brouillard fugitif du passé.

En tant qu’humains, vivant dans la dualité, nous considérons que les actions présentes peuvent modifier le futur, mais elles peuvent également modifier le passé. Oui, tout ce que nous faisons influe sur notre passé, ainsi nous pouvons éliminer les traumatismes vécus et les erreurs commises il y a des années ou dans d’autres existences ! Il s’ensuit logiquement que le futur, le présent et le passé sont sans cesse recréés par l’individu à mesure que ses croyances, ses attitudes et ses relations changent et évoluent.

Les changements que nous effectuons sont très réels. Le petit enfant intérieur est toujours là chez l’adulte que nous sommes tandis que les années passent. Cet enfant intérieur est également dynamique ; il n’est pas fixé dans une version permanente. Il change tous les jours, comme l’adolescent, le jeune adulte et la personne âgée de notre avenir.

En conséquence, il nous incombe d’entrer dans les énergies de l’ascension, de saisir le pouvoir de l’instant présent et de réaliser que nous pouvons et devons modifier le passé, notre passé individuel depuis le présent. Dans l’instant présent, nous pouvons devenir la MerKaNa et acquérir le contrôle de tout ce qui existe dans notre multidimensionnalité. C’est une Vérité universelle sacrée qui prend de l’expansion quand nous y entrons. Elle procure le pouvoir de cocréer dans le moment présent, au-delà du temps linéaire et des séjours hologrammiques dans l’Omni-Terre.

Les problèmes et les blocages personnels surgissent quand l’évolution appropriée du passé est entravée et empêchée d’avoir lieu spontanément. Dans certains cas, une névrose sérieuse   survient précisément parce que l’individu n’a pas modifié son passé. Par exemple, on peut avoir choisi une vie dans laquelle la participation à un événement catastrophique a pour conséquence une perte de vie traumatisante. Ce choix peut avoir été fait pour plusieurs raisons de croissance. Ainsi, dans les existences séquentielles, l’entité apprécie peut-être beaucoup plus le temps passé avec des êtres chers parce qu’elle a appris que la vie peut prendre fin de façon inattendue.

Il faut savoir que ces grands traumatismes qui ont été choisis comme leçons de vie  dans une existence sont souvent tellement surchargés sur le plan émotif qu’ils débordent sur les programmes d’autres vies et les affectent. Ce fâcheux débordement peut s’exprimer sous la forme d’une peur intense de prendre l’avion, d’une peur de l’eau et de la noyade, et ainsi de suite. Nous pouvons entrer dans la Conscience Quantique et éliminer le négatif tout en retenant la leçon de croissance, et remplacer entièrement l’événement par un autre qui est positif. Il nous est possible de modifier de passé.

Nous devons absolument comprendre que si nous avons choisi de vivre un traumatisme, il y a une raison à cela, mais il est également vrai que certaines expériences traumatiques ou moins désirables ont simplement pour but de nous montrer ce qui peut arriver si nous ne créons pas consciemment notre réalité. Si nous entretenons la croyance que le monde est mauvais ou que nous somme indigne, cette projection mentale très individualisée attirera fatalement une expérience fâcheuse dans la réalité physique où notre état d’esprit l’a manifestée. Dans tous les cas cependant, nous avons la capacité et le besoin d’en tirer une leçon, puis de transformer l’expérience passée en une expérience plus positive.

Tout ceci est nécessaire et peut s’effectuer sur le plan de conscience de la MerKaBa et de la MerKaNa. Encore une fois, il s’agit de comprendre que toutes les réalités sont en mouvement. Elles peuvent toutes se modifier.

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, à condition que vous en respectiez l’intégralité et de citer l’Auteur-Source Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

Paix et fraternité avec M.Mathieu

 

Vous, êtres humains, parlez souvent de paix, de fraternité, vous parlez même d’Amour, mais que veulent dire pour vous les mots paix et fraternité si vous n’y ajoutez pas l’Amour, c’est-à-dire la conscience de ce que peut représenter l’Amour pour vous et pour vos frères humains ?

Le sens des mots

PAIX
Il faut que vous compreniez le sens profond des mots, il faut que vous appreniez à trouver le sens profond des mots et à les comprendre pour bien les utiliser.

Nous allons parler du mot « paix ». Les êtres humains réclament la paix ! Alors nous allons vous dire ceci : essayez d’abord de faire la paix en vous-mêmes, ce sera beaucoup plus efficace et important que de manifester en demandant la paix !

Bien sûr, il n’est pas toujours inutile de manifester vos souhaits ! Mais que veut dire le mot « paix » pour l’un ou pour l’autre ? Chacun met sur ce mot ce dont il a envie en fonction de sa connaissance et de son évolution.

Si vous arrivez à faire la paix en votre cœur, si vous arrivez à comprendre ce que signifie réellement ce mot, vous serez dans le respect de vous-même, dans le respect de l’autre, et vous serez également dans l’Amour pour vous-même et pour les autres.

Votre monde va changer

Votre monde, nous l’avons dit maintes et maintes fois, va changer, les êtres humains vont changer, la vie sur la planète Terre va changer ; cela peut se faire d’une façon très rapide en fonction du vouloir des êtres humains à changer, parce que nous ne pouvons pas faire ce travail à leur place.

Il faut que vous vous investissiez davantage ! Il faut que vous ayez conscience du pouvoir et de la mission dont chacun de vous est investi, et cette mission est d’ancrer l’Amour et la Lumière dans la matière. Vous êtes, d’une certaine manière, le prolongement de la Source, Sa finalité dans la matière.

À partir du moment où vous avez conscience du travail d’Amour et de Lumière que vous pouvez accomplir, tout change en vous, tout s’apaise, et vous ne voyez plus du tout votre monde de la même façon que la veille ou l’avant-veille.

C’est pour cette raison que nous vous parlons de paix et de fraternité ! À partir du moment où vous vous engagez réellement à avoir conscience de ce que représente la paix, surtout à l’intérieur de vous-mêmes, vous mettez en marche un processus de transformation, et vous pouvez à ce moment-là accéder à toutes les énergies merveilleuses que vous recevez, que vous intégrez parfois d’une façon peut-être brusque si vous n’êtes pas préparés à les accueillir. Elles sont intégrées d’une façon beaucoup plus douce par ceux qui ont préparé le terrain.

À l’époque actuelle, vous avez toutes les possibilités d’avancer, entre autres grâce à l’enseignement que nous donnons à certains canaux ; nous disons bien « certains » canaux, car pour recevoir un enseignement spirituel, il faut non seulement que le canal soit en harmonie avec ceux qui l’enseignent, mais il faut qu’il soit également en harmonie avec lui-même afin qu’il n’y ait pas d’interférences entre ceux qui donnent les messages et celui qui doit les restituer.

Votre monde est en marche

Votre monde est en marche, que ce soit au niveau de l’humain, de la transformation profonde de votre Mère la Terre ou de celle de toutes vies. Si vous souhaitez réellement aborder sur un autre rivage, si vous souhaitez réellement passer le pont vers ce devenir tellement espéré, tellement souhaité, essayez de vous aimer, tout simplement ! Essayez de réaliser la paix et la sérénité en vous, car si elles ne sont pas en vous, l’Amour ne pourra pas y demeurer. L’Amour sera bien évidemment en vous comme il est en chacun d’entre vous, mais il ne se manifestera pas, donc vous ne pourrez ni vous l’offrir à vous-même, ni l’offrir à tous ceux qui en ont besoin.

Si vous n’êtes pas dans la paix intérieure en raison de certaines culpabilités, de certaines incompréhensions de la vie ou de vos expériences de vie, vous n’êtes pas efficaces pour vous-mêmes et pour le grand changement.

Ce grand changement a été annoncé à notre canal et à d’autres canaux. Il est à votre porte, et il suffit de l’éveil d’une petite partie de l’humanité pour que le basculement puisse s’accomplir. Donc soyez les artisans de la transformation profonde du monde, soyez les artisans de votre devenir, et si vous avez conscience de vouloir aller de l’avant, de vouloir intégrer les nouvelles énergies qui vous sont offertes, de vouloir intégrer la nouvelle connaissance que nous allons vous offrir de plus en plus au travers de canaux comme le nôtre, il faut que vous œuvriez dans la conscience que vous êtes utiles au Plan, que tout être humain est utile au Plan, qu’aucun être humain n’est rejeté.

Tout être humain a sa mission à accomplir, tout être humain a sa place sur ce monde ! S’il n’avait pas sa place, que ferait-il sur la Terre ? Quel qu’il soit, malheureux ou heureux, en parfaite santé, en petite ou grosse dysharmonie, tout être humain a sa place ! Les êtres humains peuvent se faire travailler les uns les autres ; ils sont des miroirs les uns pour les autres. Les êtres humains peuvent solliciter leurs voisins, ils peuvent solliciter les autres pour qu’ils puissent s’investir dans le vrai Don, le Don de l’Amour.

Les êtres humains sont également maîtres et élèves ; ils ont beaucoup à apprendre les uns des autres, de leurs comportements, de leurs sentiments et de leur Amour.

Le basculement se fera probablement extrêmement rapidement

Lorsqu’il y aura une certaine majorité d’êtres humains suffisamment réveillés, le basculement se fera probablement d’une façon extrêmement rapide. Nous disons « probablement » parce qu’il y a d’autres impératifs dont nous ne parlerons pas.

Nous vous avons déjà dit qu’il y avait plusieurs possibilités pour cette grande transformation, ce basculement dans la cinquième dimension. Plusieurs possibilités s’offrent à l’humanité, mais pour l’instant, même si les humains s’ouvrent, même s’ils avancent à grand pas, même si la solidarité commence à se manifester entre les hommes, des forces involutives empêchent encore les êtres de s’épanouir ; ceux-ci sont des êtres fragiles, facilement manipulables, qui n’arrivent pas à penser par eux-mêmes, qui n’arrivent pas à comprendre ce que peut représenter l’Amour.

Nous vous demandons ceci : lorsque vous vous trouvez en face de vos collègues, de votre famille, de vos amis, leur sourire, leur dire un mot gentil peut faire changer beaucoup de choses. Le sourire, le mot gentil ou l’Amour, (car l’Amour va automatiquement vers l’autre), peuvent faire accélérer le processus de transformation profonde de votre monde.

LA PAIX

La Paix du monde s’installera…

La Paix du monde s’installera petit à petit parce que c’est prévu, non par les hommes mais par le Plan qui doit être vécu par la planète et toutes vies sur elle et à l’intérieur d’elle. Les hommes suivront ce Plan, mais ils pourront le vivre avec bonheur ou avec souffrance, en fonction de leur comportement par rapport à certains événements.

Cette nouvelle année terrestre, qui pour nous ne représente absolument rien, verra beaucoup de changements, essentiellement chez les êtres humains, mais pas que chez eux. Elle verra également des changements évolutifs dans le règne animal ; vous pourrez constater que les animaux deviennent de plus en plus sensitifs, que certains ont les capacités de médiumnité, notamment les chats, mais bien évidemment pas que les chats.

Vous, êtres humains, pourrez aussi constater que la télépathie, et notamment avec les animaux, se développe. Cependant nous vous mettons en garde : comme toutes les facultés de l’esprit vont commencer à se développer, essayez de penser juste, de penser avec beaucoup de sérénité, beaucoup de joie, de respect et d’Amour.

Si vous n’avez pas ces formes pensées d’Amour, ceux qui vous entourent pourront le percevoir. Ils ne percevront pas l’intégralité de vos pensées, mais ils ressentiront l’énergie émise par vos pensées, et cela pourra créer des dualités.

Votre monde n’ira plus vers la dualité permanente, vers les conflits permanents, parce que ce ne sont pas les humains qui le souhaitent, mais ceux qui dominent le monde. Certains les appellent les « marionnettistes » et nous pourrions également les appeler ainsi. Ce sont des êtres qui n’appartiennent pas à votre monde, qui n’ont pas encore subi l’ouverture de conscience, qui n’ont pas encore soulevé les voiles sur ce que peuvent réellement représenter l’Amour, la fraternité et le respect.

Tout cela, va se terminer ; nous ne disons pas que cela va se terminer cette année car il y aura encore quelques difficultés ; il vous reste les derniers mètres à parcourir avant que le monde puisse réellement changer.

Il arrivera un moment, pas si éloigné que cela, où vous n’entendrez plus parler de guerres, de conflits, parce que les êtres humains les refuseront ; cela ne correspondra plus du tout à ce qu’ils souhaitent.

Les mots guerre, conflit, dualité, tristesse et violence disparaîtront du vocabulaire ; ils seront comme effacés de votre mémoire et de vos écrits comme par un coup de baguette magique.

Soyez certains que cela arrivera ! Quel est l’être humain qui souhaite réellement vivre en permanence dans la destruction, les conflits et les guerres ?

Depuis des millénaires, la planète Terre a connu beaucoup de guerres et de conflits. Il y a des cycles, et vous terminez le cycle de guerres et de conflits. Vous avez déjà commencé depuis un petit moment, mais vous ne vous en rendez pas compte ! Vous allez vers un monde d’une plus grande douceur, de respect et de fraternité, un monde où les êtres humains seront frères, un monde qui ne sera pas un monde de profits, mais un monde de partage.

Message reçu des Êtres de Lumière par Monique Mathieu - www.ducielalaterre.org

 

 Vie initiatique

Vie initiatique – Enseignements Éditions Le temps Présent, 2016.

Pour un canal intègre et pur, il n’est pas aisé de parler de lui-même, de raconter ses expériences de vie et ses initiations sans laisser parler sa personnalité ou son ego. C’est pour cette raison qu’une grande partie de ce recueil a été canalisée. Car en plus des expériences et des initiations vécues par Monique, vous trouverez dans ces écrits de magnifiques enseignements. Chaque expérience de sa vie étant un apprentissage sur son chemin spirituel (comme sur le nôtre).

Un canal est un être humain, et comme tout être humain il est soumis aux aléas de la vie, aux énergies qui le pénètrent en permanence, et comme sa sensibilité est très grande il lui faut souvent faire plus d’efforts que d’autres pour ne pas se laisser envahir par des émotions ou des énergies inférieures afin de maintenir en lui une fréquence vibratoire élevée. C’est justement cette fréquence vibratoire élevée qui lui permet de capter les messages ou les enseignements qui lui sont communiqués par des êtres de plans de Lumière élevés, car si cette fréquence n’est pas suffisamment élevée, il peut capter des messages en provenance de l’astral.

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et que vous citiez la source : www.energie-sante.net

conférenceConférence-canalisation en Isère

Conférence-canalisation par Monique Mathieu.
sur le thème : Monde en changement ou … changement de monde ?
Moirans (Isère) le vendredi 2 juin 2017 à 20h00.
Informations et inscriptions : cliquer ICI.

 

Là où nous avons échoué

 

Nous avons échoué auprès d’enfants qui n’ont aucune conscience morale et se rendent à l’école armés jusqu’u dents, nous avons aussi échoué auprès d’enfants qui ne connaissent pas la différence entre le bien et le mal, qui ne s’intègrent pas, qui ne s’entendent pas avec les autres, ou qui passent à l’acte. Nous avons échoué auprès des jeunes d’abord intégrés dans un programme éducatif spécial puis en dernier recours, mis sous traitement médicamenteux. Nous avons échoué auprès de nos gamins qui vivent de chimères, qui passent d’innombrables heures devant des jeux vidéo et à naviguer sur le net.

Nous avons échoué parce que nous tentons tous de les guérir sur les plans cognitif, intellectuel et rationnel. Et pourtant, les blessures de ces jeunes affectent le plan énergétique, spirituel. Et c’est là qu’il faut les guérir.

1 enfant indigo

Nos enfants viennent en ce monde pour servir de canal très pur à la lumière t à l’amour de Dieu. Ils débordent de cet amour et de cette lumière ; leurs âmes, très anciennes, sont encore toutes chaudes du souvenir d la connaissance éternelle et universelle. Ils disposent du savoir et de la vision d’un univers de perfection joyeuse et harmonieuse.

Ils viennent empreints de cette perfection et sont projetés dans cet univers sauvagement imparfait. Intuitivement, à l’intérieur, ils savent parfaitement ce qui est bon et juste. Extérieurement, ils subissent tout ce qui est mauvais et vil en ce monde.

Leur cœur et leur âme se chagrinent quand ils prennent conscience de cet immense schisme entre la perfection et la sainteté de leur source, et l’existence meurtrie et tourmentée qu’ils découvrent ici-bas. La considérable disparité qu’ils perçoivent entre la perfection qu’ils connaissent intrinsèquement et l’imperfection de l’expérience terrestre les afflige durement. Ils deviennent comme des vases fracturés, incapable de contenir la lumière, de sustenter l’énergie sacrée de Dieu. La vie sur Terre les écorche aussi sur le plan affectif. Malgré notre immense désir de les protéger, il est impossible de sauvegarder nos petits des peines, réelles ou imaginées, que le quotidien leur inflige délibérément ou involontairement.

Pour la plupart des adultes, la plus grande douleur et la plus amère solitude proviennent du fait que par leurs actions ou leurs pensées, ils se dissocient, se séparent de Dieu. Pour nos enfants, la plus grande souffrance, l’angoisse et la solitude existentielle proviennent du fait que, en dépit de leur désir désespéré de demeurer connectés à Dieu, les forces discordantes de l’existence terrestre entraînent éclatement et séparation.  Bien qu’on les décrive comme très brillants, précoces, sages au-delà de leurs années, ils sont souvent perçus comme malheureux, rageurs et dépressifs. On dit d’eux que ce sont des enfants difficiles présentant des problèmes à l’école et à la maison. On les affuble de diagnostics tels que trouble s de l’apprentissage, hyperactivité et déficit d’attention….

Notre précieuse jeunesse, mérite d’être soulagée de ses maux et d’affirmer pour elle-même et pour nous, l’unité de l’âme universelle. Les jeunes ont besoin de nous apprendre que l’illumination vraie est de savoir qu’il n’y a jamais eu aucune séparation ; qu’il n’y a que l’Unité avec Dieu et avec l’Univers.

Alors comment guérir nos enfants ?

Pour transmuer les comportements négatifs, il faut au préalable en déterminer l’origine. Et cette cause des agissements négatifs se situe chez nos jeunes sur le plan énergétique, spirituel, à l’endroit même où ils sont blessés. Si nous drainons l’énergie des contusions émotionnelles d’un enfant, elles sont vidées de leur charge. Dès lors, le traumatisme n’a plus d’énergie. Le petit  peut alors guérir, et le comportement négatif cesse. Le flot de lumière et d’amour filtre à nouveau. La colère, le chagrin, la peur, la méfiance, le désespoir, l’angoisse, la honte, l’insécurité, l’égoïsme, le deuil, la panique, le sentiment d’infériorité, la haine, l’indignation, le ressentiment, a jalousie et la culpabilité. Chacune de ces meurtrissures peut être présent non seulement dans le corps émotionnel, mais aussi en un point spécifique du corps physique, provoquant ainsi une maladie physiologique.

Le parent n’est pas le guérisseur et il n’impose pas non plus de cure à l’enfant. Il agit plutôt en tant qu’auxiliaire ou assistant aimant et secourable, en vue de la guérison et de la transformation qui émaneront de la conscience et de l’énergie de Dieu, et de l’univers qui englobe l’âme de l’enfant et qui est englobé par elle. La guérison spirituelle survient promptement.

Pour l’heure, nous connaissons l’origine de la souffrance de nos enfants, nous avons où elle réside, nous connaissons le lieu sacré, au tréfonds du plus profond se situant au cœur de l’intérieur, où nous devons nous rendre pour activer la guérison.  Car seule la guérison des blessures affectives de notre jeunesse permettra à notre monde de s’élever vers une dimension supérieure, vers un plan de l’âme, de la vibration, transcendant. Accéder à cette dimension élevée sous-entend que tous, nous disposerons d’une sagesse et d’une compréhension plus vastes ; que nous saurons au-delà du savoir et que nous verrons au-delà de la vue, que nos facultés sensorielles seront plus fines ; que notre conscience sera plus évoluée ; que nous serons tous plus pleinement immergés en l’énergie-Dieu et reflèterons davantage la Lumière-Dieu. Alors, et seulement alors, notre monde pourra transcender les limites du présent pour passer à un espace-temps où la guérison universelle pourra avoir lieu, où l’espoir et la promesse séculaires d’un monde parfait pourront se réaliser. « Et les petits enfants seront leurs guides ».

Lorsque nous guérirons les traumas affectifs de nos enfants, là où ils se situent, sur le plan spirituel ou énergétique, alors ceux-ci seront guéris de leur souffrance ; dès lors, ils redeviendront sains et entiers.

Ils pourront alors dire « Plus Jamais » Et plus jamais n’aurons-nous à assister au drame d’enfants exprimant leur douleur par un comportement aberrant, criant leur angoisse avec des armes dans les cours d’école. Alors nos enfants nous conduiront au monde parfait qu’ils connaissent et qu’ils entrevoient.

A ce sujet, June Jordan, disait un jour :

« Pour secourir nos enfants, il faudra les laisser nous sauver du pouvoir que nous représentons ; il nous faudra croire à la différence qu’ils incarnent à jamais.  Et il faudra leur accorder le choix, sans craindre la mort, afin qu’ils viennent et fassent comme nous, ou qu’ils viennent et que nous les suivions, afin qu’un tout-petit nous ramène à l’enfant que nous serons toujours – vulnérable, avide et affamé d’amour et de beauté ».

Sauvons nos enfants…..

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, à condition que vous en respectiez l’intégralité et de citer l’Auteur-Source Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

Le médecin précurseur qu’était Edgar Cayce

 

Avec les années, Edgard Cayce avait fini par accepter ses étranges connaissances médicales et elles faisaient partie de sa vie. Aujourd’hui, alors qu’il plongeait dans une nouvelle source de connaissances surgies de son subconscient, il était de nouveau bouleversé et troublé. Il relisait les notes et hochait la tête d’un air égaré… « Comment ai-je pu dire ça ? Je n’en comprends même pas la moitié « 

lac animé

Ses triomphes ne pouvaient change Edgar ni lui faire perdre son humilité. Il restait un homme aimable, humain, serviable, avec des faiblesses humaines. Il savait qu’il fumait trop, et refusait de cesser. Il adorait les plats bien cuisinés, en sauce, mangeait trop et le regrettait. Il ne réprouvait pas l’alcool bien qu’il but modérément, par goût, simplement.

Comme tout le monde, il lui  arrivait d’être entêté, coléreux, impulsif. Les désirs qui l’avaient laissé sans un sou à Saint Louis ne s’atténuèrent jamais. Il partait acheter un rosier pour son jardin, en commandait cinquante et se demandait ensuite ce qui l’avait poussé à faire cette folie.

Cependant, malgré toutes ces faiblesses humaines, il y avait en lui une force mystérieuse qui attirait tout le monde. Les enfants l’adoraient le suivaient dans la rue, des inconnus l’abordaient constamment en lui disant : « Il me semble que nous devons nous connaître ; Où, nous sommes-nous rencontrés » ?

Puis, au printemps de 1919, il reçut un télégramme d’une cousine éloignée, une fille qui s’était toujours moquée du pouvoir d’Edgar. A présent, elle le suppliait de faire immédiatement une lecture akashique pour sa sœur qui était enceinte et très malade. Les médecins n’espéraient plus la maintenir en vie assez longtemps pour que le bébé arrive à terme.

La lecture annonça que la jeune femme ne pourrait être sauvée. Mais elle prescrivait cependant des médicaments qui soulageraient ses souffrances et lui permettrait d’accoucher normalement. Après avoir avalé la première potion, elle déclara : « C’est la médecin du cousin Edgar, je le sais, parce que je me sens déjà bien mieux ». Elle vécut sans douleur pendant quarante jours, accoucha d’une belle petite fille et mourut paisiblement deux heures plus tard. Edgard ne devait jamais oublier la lettre contrite de sa sœur sceptique. Mais l’histoire ne finit pas là… Quelques années plus tard, il se trouvait dans cette ville et alla chez un coiffeur se faire raser. Un homme occupait le fauteuil voisin et sa petite fille jouait dans la boutique. Quand Edgar s’assit elle sauta sur ses genoux et l’embrassa. Son père se redressa et lui demanda sur le champ d’excuser son comportement familier….

La petite fille prit Edgar par le cou et dit : « Je le connais, il était avec moi à la rivière ». Edgar et le père se regardèrent avec stupéfaction. Le coiffeur qui connaissait Edgar, fit les présentations. Ce fut pour Edgar une des aventures les plus bouleversantes de sa vie. L’homme avait été le mari de la jeune cousine morte. La petite fille était le bébé qui ne serait jamais venu au monde sans la lecture d’Edgar qui avait prolongé la vie de sa mère.

Depuis très longtemps, Edgar avait pour principe de n’accorder des lectures akashiques qu’à ceux qui en avaient un urgent besoin, cependant il lui arrivait aussi de faire des exceptions.

Edgar Cayce a aidé des milliers de malades à guérir. Ses conseils de santé étaient la plupart du temps inconnus pour son époque et étaient pratiquement tous orientés vers une médecine douce et naturelle. Il fut en quelque sorte un grand précurseur de la « phytothérapie », puisqu’il préconisa sans cesse de consommer des légumes, des salades, des radis et autres plantes vertes (et peu de viande) pour être en bonne santé.   Tous les malades qui ont suivi ses conseils de soins ont guéris… 

Chose étonnante, cet homme ne connaissait absolument rien à la médecine, et fait encore plus extraordinaire, il ne s’est jamais trompé dans ses diagnostics et conseils de soins : tout simplement il avait la faculté de se réfugier dans l’akash   ! !

 edgar

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, à condition que vous en respectiez l’intégralité et de citer l’Auteur-Source Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

Dormir et Rêver, c’est aussi VIVRE

 

L’état onirique est élastique et flexible ; apprenez à vous en servir plus originalement et d’une manière plus empreinte de pouvoir. Avant de vous endormir, définissez clairement ce que vous souhaitez créer ou résoudre dans le monde matériel. Fixez l’intention de rêver à ce que vous voulez vraiment manifester. Même si vous ne vous n souvenez pas, vous rêverez certainement avec l’intention d’apporter une solution harmonieuse à toutes vos difficultés.

Le sommeil est indispensable et, lorsque vous le perturbez sur une longue période, vous glissez dans un état léthargique ; avec cette perte de créativité, vous êtes facilement manipulé ; On s’est longtemps servi de la privation de sommeil à des fins de manipulation psychologique. L’état de rêve nous enseigne littéralement sur la réalité physique car nous nous rêvons jusqu’à exister. Utiliser les outils qui sont à notre disposition pour redonner pouvoir à notre réalité. Dans l’état de rêve, nous sommes totalement libres de mettre les faits à l’épreuve et de vérifier diverses options probables à leurs issues pour tous les événements de l’état de veille.

photofunky

Nous sommes venus ici-bas pour nous délecter de ce que la vie a à offrir, pour apporter au monde la contribution de nos idées uniques et pour exprimer l’excellence personnelle. La civilisation se fonde sur un consensus, et à l’époque actuelle où l’on franchit le pont d’un univers à l’autre, on nous demande d’offrir au monde notre vision d’harmonie et de coopération. Aspirer à des valeurs nobles et vivre animé d’intentions honorables. Le pouvoir trempe invariablement le caractère ; retrouver notre pouvoir en questionnant ; Montrons-nous responsable et assumons la responsabilité de notre destinée car il s’agit là de la contribution la plus valable que nous puissions faire à notre civilisation.

Votre réaction à n’importe quelle situation ou événement en détermine l’issue ; Il faut nous accorder le luxe de nous aimer, en ouvrant notre cœur et en éprouvant une gratitude pour tout ce que nous avons créé. En un sens, nous devons apprécier nos dons et apercevoir les indices signalant la transformation de notre conscience.

Nous avons apprendre à vivre avec l’poque, à nous adapter et à ajuster notre attitude en déterminant résolument notre voie, puis e l’empruntant avec assurance et en toute confiance. Il faut identifier la pensée destructrice, puis la modifier. La peur anéantit l’imagination et paralyse le corps. Vous sommes venus ici pour établir la paix et la dignité au sein de la race humaine, et il faut donc valoriser notre fougue en appréciant notre réalité extérieure et intérieure. Le véritable sentiment de sécurité découle de la confiance et de l’assurance, ainsi que d’une solide résolution intime basée sur la compréhension psychologique et spirituelle de la vie. Notre sûreté intérieure correspond à notre sûreté dans le monde extérieur.

Adopter une position calme, confiante et détendue permet de trouver des solutions ; Lorsque votre vibration électromagnétique est dépourvue d’angoisse et de tension, vous pouvez franchir aisément n’importe quelle crise. S’accrocher à la tension, c’est un peu comme d’ériger une forteresse autour de votre esprit, et lorsque vous provoquez des blocages, vous restreignez vos possibilités de mouvement sur plusieurs niveaux de réalité. Les énergies solaires vivifiantes et la force vitale des radiations cosmiques ne se relieront pas à vos centres de  communication intérieurs si vous  vous fermez ou si vous démolissez votre champ énergétique par la peur.

La beauté, le parfum des fleurs, le bourdonnement des abeilles et le gazouillis des oiseaux ajusteront les fréquences de vos ondes cérébrales et équilibreront les hémisphères droit et gauche pour qu’ainsi vous soyez synchronisé au mental cosmique. La nature ne sera pas rendue  désuète par un fanatisme scientifique visant à capturer l’âme et l’esprit des gens et à les transformer en automates électroniques. Une réalité qui repose sur l’usage mal avisé de l’énergie n’est pas viable. Les civilisations évoluent et se développent à partir des idées dont on les nourrit. Vous êtes des êtres hautement créatifs, libre d’échafauder à votre guise n’importe quelle version du monde.

La seule solution, c’est la paix, mais celles-ci commence en vous. Pour qu’elle règne dans le monde, les peuples doivent le souhaiter vraiment et être disposés à produire les vibrations qui l’engendreront. Une minorité domine peut-être le plus grand nombre ; néanmoins, il faudra plus qu’une minorité pour influencer les masses. Vos pensées et vos intentions sont fortement amplifiées lorsqu’elles s’allient à celles des Autres. Pour avoir un impact sur votre pays et sur votre communauté, un impact qui apportera la paix dans le monde dès maintenant, joignez-vous, à chaque nouvelle lune, le moment traditionnel pour semer et ensemencer la réalité, à un groupe de personnes avec qui vous partager des affinités. Elaborez vos rituels  et concentrez votre énergie et vos intentions sur la paix dès maintenant.

Autrefois, les gens ressentaient une affinité avec la nature et se livraient à une magie naturelle de leur cru ; la télépathie et le rêve étaient leurs instruments principaux. Vous devez désormais respecter le pouvoir de vos intentions quand il s’agit de conditionner et de façonner en une réalité concrète l’espace qui vous entoure ; Il faut vous éveiller à l’exquise valeur de la vie. Seul un petit nombre d’individus cherchent à tuer, obsédés par l’anéantissement des peuples de la Terre. Mais il ya beaucoup plus de gens qui souhaitent voir la Terre, ses populations et ses créatures vivre et s’épanouir. Un monde sans danger exige aussi un investissement d’énergie et d’intention. Chaque personne fait son choix. Regarder les autres faire le leur, en sachant ce que vous savez, sera l’un des passages les plus difficiles de la transformation. Nous sommes ici pour participer et aussi pour constater et être témoin des événements. La manière dont nous traitons nos émotions ainsi que la qualité des symphonies que nous exécutons sur notre piano intérieur détermineront les codes que nous serons en mesure de dégager lorsque nous nous accorderons aux énergies entrantes.

On nous demande de reconnaître notre place au sein du grand schème de la création, en développant notre lucidité et en explorant les occasions insolites et sans fin qui marquent l’époque. Nos contributions s’avèrent indispensables. Créateur ou victime ? A vous de choisir.

Un esprit intégré et bien équilibré vibre à une fréquence protégée des influences négatives. Les vecteurs de la tyrannie jouent un rôle notoire dans le scénario. Ils ébranlent profondément notre réalité et nous offrent un retentissant appel à l’éveil. En menaçant notre sécurité et notre survie, l’empire du jour sert de stimulus nous incitant à produire de nouvelles fréquences permettant l’acquisition de pouvoir personnel.

Plus nous choisissons comme principe le pouvoir spirituel, plus nous contribuons à stabiliser la planète. Le rôle de notre intervention dans notre réalité consiste à nous orienter vers notre pouvoir intérieur, une force que l’on a voilée, ignorée, redoutée, claustrée et définie comme étant maléfique. Notre pouvoir intérieur est un droit inaliénable de la conscience ; c’est un outil permettant de vivre et d’influer sur le monde qui nous entoure. Tout éveil spirituel est difficile car il faut systématiquement réinterpréter la réalité. Vous devez vous aussi avoir le courage d’émerger de la dénégation, car seulement alors comprendrez-vous que vous êtes connecté intérieurement. En prenant en charge les énergies de votre vie, réfléchissez bien à la déclaration suivante car ces paroles reflètent l’idée de déterminer votre destinée par une confiance acquise :

« Je suis un créateur. Je suis ici pour créer une vie abondante et sûre.

Par la vibration et la fréquence, je choisis d’être en santé, productif et sage. Je suis reconnaissant de savoir que mes pensées produisent des fréquences et je suis en mesure d’en créer une qui engendrera un univers probable sûr que j’habiterai en orientant mon énergie vers ce que je désire vivre. J’évolue dans la vie avec l’intention claire et consciente de tisser mon énergie, comme la trame d’une merveilleuse tapisserie, partout dans le monde qui m’entoure. Je conçois pleinement qu’une multitude de probabilités et de systèmes de valeurs existent parallèlement au mien. Au sein de mes croyances, je suis en sûreté, je suis guidé.

J’aime mon corps et je me fie à lui ; je sais que mes cellules sont télépathiques et que je suis cocréateur du monde. Je sais que je suis un être de valeur. Je sais que je capterai des pulsions, des présages, des signaux ainsi que l’orientation dont j’aurai besoin pour toujours être au bon endroit au bon moment, pour mon bien suprême et celui de tous ceux qui m’entourent. Tout cela, je le sais, et j’en suis sincèrement reconnaissant ». 

Je vous en conjure, accepter la responsabilité de votre destinée est le geste le plus essentiel lorsque vous retrouvez votre pouvoir. Il n’est pas possible de grandir en lucidité si vous posez des conditions et si vous calculez pourquoi vous ne pourrez pas obtenir ce que vous souhaitez. Adopte rune attitude responsabilité personnelle permettra de guéri les vieilles blessures et les énergies qui entravent les progrès de l’évolution humaine. Il existe plusieurs manières de percevoir la vie, et votre manière d’interpréter le monde dépend naturellement de ce que vous choisissez de croire. A mesure que se dévoilent de nouvelles vérités, posez des questions. Votre tâche consiste à activer le mental supérieur, à vous affranchir de la tyrannie de la peur, à accorder une valeur à vos facultés humaines et à les comprendre. Si tout le monde regarde dans la même direction, retournez-vous pour voir ce qui se passe ailleurs. Utiliser vos capacités pour créer un monde probable, voilà l’essentiel…. Toutes les réalités ont cours. La destruction ou la régénération, voilà le choix. Vous pouvez obtenir tout ce que vous désirez. Vos pensées, vos rêves et vos intentions altèrent la structure de la réalité. Quel programme choisirez-vous de concevoir ?

Quoi qu’il en soi : Rêvez le plus haut et le plus pur qui soit !

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, à condition que vous en respectiez l’intégralité et de citer l’Auteur-Source Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

Il y a des leçons à retenir lors d’un voyage Intérieur

 

En établissant une présence conscient au tréfonds de votre espace intérieur, vous êtes désormais livre de sélectionner et d’imprégner d’énergie les versions de la réalité dont vous avez besoin pour votre évolution en tant qu’être spirituel habitant une forme humaine. Efforcez-vous d’être toujours au bon endroit au bon moment, en équilibre, et de faire un usage judicieux de vos énergies créatives, tout en vivant en paix et avec humour dans un monde débordant d’idées nouvelles et passionnantes procurant une croissance optimale. Vous devez concevoir et sélectionner les éléments que vous désirez.

Lorsque vous entreprenez un voyage intérieur, vous exercez votre esprit et établissez de nouveaux sommets de sensibilité intuitive procurant la clarté nécessaire pour créer votre version choisie de la réalité. De telles ouvertures permettent un contact direct avec le savoir que vous cherchez à assimiler pour mieux comprendre le legs de l’humanité. Par la suite, lorsque vous revenez au monde extérieur, au quotidien, n’oubliez pas d’appliquer les mêmes aptitudes que vous utilisez pour naviguer dans l’espace intérieur afin de tendre vers les étoiles. Les métaphores, comme les symboles, sont des moyens de décrire l’abstrait, pour mettre à votre mental de saisir l’insaisissable. C’est de prendre les symboles pour la réalité qui entraîne des problèmes.

paradis

La Loi cosmique statue que vous bénéficiez du livre arbitre et que vous pouvez en user à votre guise. En revanche, tout e que vous faites vous reviendra irrémédiablement. Ce n’est peut-être qu’un jeu de la conscience, mais vous aurez néanmoins à affronter les conséquences de vos actes dans la réalité tridimensionnelle et au-delà. Le laps de temps qui s’écoulera entre la cause et l’effet peut varier, et il s’écoulera peut-être un million d‘années avant que la rétribution ne s’opère. Cependant, lors d’une époque d’énergie accélérée telle que cette nano-seconde, tout se précipite radicalement.

Cette Loi est un don généreux à toutes les formes de conscience, un enseignement bienveillant qui décrète : « Faites comme bon vous semble ». Le conseil, c’est de ne causer aucun tort. Mais ce n’est là qu’un conseil, pas une loi. Vous êtes doué du libre arbitre, qui vous permet de choisir la manière dont vous voulez mener votre existence : créer les germes, les semer dans la réalité tridimensionnelle et en récolter les fruits. Par cette forme de générosité, vous assimilez la responsabilité qu’entraîne l’acte de cocréer la réalité. A mesure que s’intensifie l’énergie et que les éruptions solaires altèrent la conscience humaine, ceux qui agissent sous l’empire de la corruption – en se livrant au mensonge, à la tromperie, au vol, au viol, à la torture et au meurtre – se retrouveront sur une pente dangereuse, glissant rapidement vers l’autodestruction. La tromperie et la violence ne font qu’alimenter le besoin de brutalité et de fourberie qui va en s’aggravant. Du fait que les énergies lumineuses encodées augmentent en fréquence, « ce que nous faisons » nous revient avec une précision de plus en plus expéditive ; voilà le don généreux du multivers.

En Vérité, la perception lucide, c’est l’aptitude à observer, à constater, à intégrer et à utiliser l’information reçue, afin de développer vos perceptions de la réalité. En raison de nouvelles réalisations, d’autres occasions de croissance personnelle et d’expansion de la conscience s’offriront à vous. Alors que continuent de s’accélérer les énergies de cette ère favorable, il faut absolument se rappeler que chaque Terrien est plongé dans un apprentissage fort soutenu, un cours intensif permettant de comprendre et de respecter les lois cosmiques fondamentales pour vivre en équilibre. Une fois que vous aurez percé à jour le scénario des croyances et des idées qui restreignent votre utilisation de l’énergie, vous libérerez votre esprit et dégagerez votre énergie afin de la gérer depuis une positon plus consciemment empreinte de pouvoir. Une fois que vous aurez pris le temps de constater et d’observer, de prêter attention et de ranimer votre curiosité, votre lucidité s’épanouira comme un jardin bien tenu goûtant les dernières nouvelles provenant du Soleil. Une raison de perception très affinée point à l’horizon et vous accéderez alors à d’autres niveaux car vous comprendrez que tout est un symbole exprimant l’énergie.

Nous sommes ici pour jouer notre rôle dans le processus de restauration et d’activation des codes de conscience internes de l’humanité en vue d’une guérison le long des lignes temporelle. A fil des saisons, tandis que nous poursuivrons notre voyage autour du Soleil, plusieurs autres découvertes apparaîtront car le savoir enfui au fond de notre être biologique est touché par l’intensité croissante des radiations cosmiques.

Aimez-vous les uns les autres, prenez plaisir à la vie et soyez disposés à employer le meilleur de vos aptitudes pour jouer le jeu de la conscience dans le jeu de l’existence. En nous aventurant plus loin dans le multivers, n’oublions pas qu’il ne tient qu’à nous qu’y soient créées la Joie, la Sûreté et l’Harmonie, car ce sont des qualités essentielles pavant la voie à toutes nos explorations.

Merci !

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, à condition que vous en respectiez l’intégralité et de citer l’Auteur-Source Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

S’Unir au RAYON VIOLET : les pièces du puzzle avec Sanctus Hermanus

 

Comme déjà dit dans un autre article, votre vie est comme une multitude de pièces d’un gigantesque puzzle. Vous êtes tous présents avec vos puzzles. Avez-vous rassemblé toutes vos pièces ?

En soi, cette métaphore du puzzle permet de véritables compréhensions, dont celle des multiples réalités. La Terre du rayon violet est celle des réalités multiples. Le rayon violet vous entraîne vers les mille et une cités de lumière de l’univers. Il vous invite à unifier la Terre et le Ciel en vous. Or, quelle est la relation entre le rayon violet, les cités des différentes réalités et votre puzzle ? 

 Rayon violet chez Francesca

En fait, les pièces de votre puzzle existent dans plusieurs réalités. Cela signifie que les pièces du puzzle ne sont pas toutes rassemblées dans la réalité bien circonscrite et bien limitée du quotidien. Non seulement elles ne sont pas encore juxtaposées pour que vous ayez la vision globale de votre Etre et de votre univers, mais elles ne sont pas toutes présentes. C’est ce que nous voulons dire par la notion qu’il vous manque encore des pièces. C’est pourquoi plusieurs perçoivent une distorsion dans leur vie et leur réalité. Il n’y a pas de tort ou de tare en cela. Toutefois, s’ils définissent leur univers en fonction de ce qu’ils ont structuré avec leurs pièces, ignorant le fait que de nombreuses pièces sont manquantes, bien sûr, leur vision est réduite de même que leur capacité à saisir le sens réel de leur existence. 

Les pièces du grand puzzle sont réparties dans plusieurs réalités. Il vous faut donc savoir que lorsque vous vous limitez à  la troisième dimension, votre perception de la réalité devient alors illusoire. Lorsque vous reconnaissez alors qu’elle n’est qu’une facette parmi d’autres et que la réalité qui importe est celle dans laquelle vous vivez à un moment ou l’autre, conscient néanmoins qu’à chaque instant tous les espaces et toutes les réalités sont unifiés en vous. Ainsi, votre passé et votre avenir, quels qu’ils soient, sont tous réunis dans l’instant présent. Vivre prend alors une toute autre perspective.

Devant l’existence de multiples réalités, il devient naturel de s’ouvrir à la notion de multiple présence. Tout cela est fort simple. Vous avez imaginé la cité intraterrestre du Gobi quand nous nous sommes entretenus en début de journée. Cette cité existe, nous vous l’avons confirmé. Il y a une entrée sur le plan tridimensionnel et celle-ci se ramifie dans plusieurs dimensions. Vous pouvez délaisser temporairement la réalité physique du moment auquel vous êtes et voyager dans la réalité de cette cité. Or, puisqu’elle existe en de multiples dimensions, cette cité existe aussi à plusieurs niveaux de réalité. Imaginons que vous visitez une dimension. Dans une des réalités de cette dimension, vous êtes présent dans un magnifique jardin de la grande cité de cristal. Les roses y sont gigantesques. Pour un instant, vous êtes dans cette réalité. La multiple présence consisterait, par exemple à marcher ici dans le désert, tout ne respirant le parfum de ces roses. Compliqué, pensez-vous ? Pour le mental uniquement.

la rose

Reprenons l’exemple sous un angle différent. Imaginons qu’il y ait un ami que vous aimez beaucoup. Vous vous êtes souvent approché de lui et avez capté son parfum, son essence substantielle. Puis aujourd’hui vous marchez seul dans cette magnifique steppe. Soudain, la pensée de cet ami vient vers vous. Vous est-il possible d’imaginer que l’odeur de son parfum puisse circuler en vous ? Mais bien sûr. Son parfum, il existe ne vous parce que vous avez visité sa réalité, du moins l’une de ses réalités. Vous n’avez pas eu à faire l’effort, ni eu besoin d’un quelconque instrument pour enregistrer en vous la formule bio-cellulaire et génétique de son parfum. Vous n’avez eu qu’à vous réjouir de l’accueillir pour voir son code s’inscrire en vous. Pouvez-vous imaginer la multitude de codifications différentes qu’un humain peut enregistrer ? Eh bien, décuplez cette imagination !

Donc, vous marchez dans la steppe et vous avez la faculté de sentir son parfum, tout comme si votre ami était là, tout près. La personne n’est pas près de vous, mais son parfum est codifié, ainsi que plusieurs de ses émanations. Alors, vous avez la possibilité d’être présent à cet ami cher ou à son parfum, selon votre choix. Mais conservez tout de même une partie de votre présence ici dans la steppe, sinon vous allez trébucher !

Il faut renoncez au désir d’enregistrer intellectuellement les informations perçues ou de les capturer en nous. Le code que nous avons inscrit doit l’être dans nos cellules. Ce que nous devons graver en nous, c’est la codification génétique de son parfum, ou encore ses coordonnées sur le plan cosmique ; c’est à dire l’endroit précis où ce parfum unique est généré par votre ami. C’est ainsi que pendent notre sommeil, notre esprit visite des Etres, et divers lieux que nous enregistrons en tant qu’adresses associées. Lorsque nous nous projetons, il peut nous arriver d’avoir une vision ou la sensation d’une présence. Il est alors possible que vous ayez capté une adresse dans votre projection, mais que pour différentes raison vos ne voyiez pas d’image – que vous ne sentiez pas son parfum. Vous avez seulement capté l’adresse, amis l’image, le parfum, la perception ou la sensation s’y rattachant vont se manifester à un autre moment.  C’est important car vous êtes et vous faites davantage que ce que vous êtes porté à croire dans votre réalité actuelle.

En soi, vous existez ailleurs qu’ici en ce moment, et vous en serez de plus en plus conscient. A chaque personne correspondent donc des pièces uniques du puzzle. Et ce qu’il y a de merveilleux, c’est que malgré tout ce qui les différencie, ces pièces ont tout de même de nombreuses similarités. En d’autres termes, les messages que vous recevez et les expériences que vous accumulez, bref tout ce que vous percevez et faites pour vous ressourcer,  est différent et sans équivalent exact chez les autres personnes. Vous ne les découvrez pas au même moment et si vous avez des pièces semblables à celles des autres, elles ne s’agencent pas nécessairement entre elles. En d’autres termes, vous pouvez stimuler les gens en leur faisant part de vos expériences, mais chacun vit les siennes à sa manière. Cela nous ramène aux visions différentes que chacun peut avoir de la cité de cristal.

La peur d’être submergé crée souvent chez les humains une barrière, une limitation. Ils adoptent alors une attitude réservée et distante face aux énergies qu’ils rencontrent. Soyez assuré que lorsque votre fréquence est élevée, conférant ainsi une cohésion à votre propre énergie, vous pouvez vous nourrir sans crainte des particules de lumière. Il n’y a pas de crainte non plus à avoir devant les humains que vous rencontrez, peu importe leurs expressions. Ils peuvent même être la source d’une lumière qui sera pour vous une nourriture, car c’est le propre des chakras de produire une lumière nourrissante.

Souvent les humains craignent de se sentir envahis par les autres, ou que leur énergie soit vampirisée. Bien sûr, il appartient à chaque individu de maintenir l’intégrité de sa structure de telle sorte qu’il ne soit pas envahi, et qu’à l’inverse il puisse accueillir la beauté et la lumière des autres. Vous savez bien que même si par moments des ombres peuvent voiler votre lumière intérieure, vous demeurez tout de même des êtres fondamentalement lumineux et merveilleux. Certes, vous vous jugez parfois durement, et il vous arrive de vous culpabiliser. Cessez tout cela. Vous êtes à la fois le soleil et le ciel illuminé. Et si parfois un nuage passe, cela ne fait pas de vous un être inférieur, mauvais ou ombrageux. Il en est de même pour autrui. N’ayez pas peur de ceux qui traversent des nuages sombres, vous avez les vôtres, ils ont les leurs.

ST GERMAIN

 NOTE : L’œuvre du Rayon Violet

Maître Saint-Germain collabore à guider l’humanité dans son actuel mouvement d’éveil sous de multiples formes. Une de ces formes est l’œuvre du Rayon Violet. Celle-ci est une voie d’évolution spirituelle créée et inspirée par les Energies de Maître Saint Germain pour offrir leur guidance, leurs éclairages, leurs enseignements aux humains vers leur maîtrise et leur implication dans la création d’un Nouveau Monde. L’Oeuvre se veut une voie d’inspiration à la recherche et à la découverte des connaissances et des pouvoirs universels en soi et en chacune des formes de vie. L’œuvre exprime une voie spirituelle vers la réalisation du maître, nullement religieuse ni sectaire ou dogmatique.

« Maître et Disciple de soi-même » : une voie spirituelle par l’apprentissage. Les enseignements favorisent et stimulent la présence aux sensations intérieures qui révèlent le maître intérieur, l’expression de l’Ame. Plutôt que de formuler et de transmettre un ensemble de connaissances les enseignements stimulent chacun à utiliser ses propres expériences de vie et sa propre énergie créatrice pour laisser émerger les connaissances et se déployer. En chacun de nous, il y a un maître, le « JE SUIS VERITABLE », qui inspire le disciple. Ainsi, l’œuvre du Rayon Violet peut être traduite comme une voie vers l’autonomie par l’expression du maître intérieur et la manifestation avec conviction de sa nature universelle et de son mandat d’incarnation. En s’unissant à lui-même, l’Etre retrouve la paix, la sensation d’union à la vie sous toutes ses formes, une réelle collaboration à la paix de l’humanité, et la capacité de se projeter dans l’Univers.

Dans l’œuvre du Rayon Violet, tous sont guidés, amenés à dé laisser leurs programmes, à transcender leurs peurs et à se laisser porter par leurs élans de création, d’amour et de réunification. Ils sont amenés à redécouvrir comment l’énergie en eux permet l’harmonie, l’équilibre et la liberté sur la Terre comme dans les autres dimensions. Pour plus d’informations sur les cours et les voyages initiatiques, voir : www.rayonviolet.com

Pierre LESSARD et Josée CLOUATRE – « Voyage initiatique au désert de Gobi ». SANCTUS HERMANUS http://francesca1.unblog.fr/2016/08/19/en-presence-de-sanctus-hermanus/

Etre handicapé n’est pas le fruit du hasard

 

 

Beaucoup d’entre vous trouvent injuste qu’il y ait des personnes handicapées, soit de naissance ou à la suite d’un accident. Donner naissance à un bébé handicapé est encore vu dans plusieurs parties du monde comme une punition de Dieu ou un signe de malédiction. Dans certains pays dits développés, on va même jusqu’à mettre un terme à une grossesse afin que les parents ne soient pas  » pris  » avec un tel enfant. Les médecins des sociétés modernes mettent beaucoup de pression sur les futurs parents pour qu’ils autorisent la vérification de l’état de santé du bébé pendant la grossesse afin de l’interrompre s’il s’avère qu’il y a malformation.

handicape

Comment se fait-il qu’il y a des bébés handicapés à la naissance? Que comprendre de telles situations? Est-ce la faute des parents? Comment un enfant handicapé se sent-il? Voilà quelques-unes des questions que J’aborderai dans cet enseignement.

Tout d’abord, sachez que le fait de naître handicapé n’est pas le fruit du hasard. L’âme qui s’incarne a choisi ce corps  » imparfait  » afin d’expérimenter cela et d’aider à l’évolution de ses proches. Cette situation obligera ceux-ci à se questionner sur la vie, à propos de leur rôle sur Terre, en plus de les amener à revoir leurs priorités de vie. Ce ne sont là que quelques effets possibles. S’ils arrivent à bien comprendre la situation, à bien en saisir les enjeux, les parents et les autres membres de la famille pourront vivre très heureux et continuer à évoluer normalement. Ils sauront alors qu’il est important de répondre aux besoins de cet enfant, tout en gardant à l’esprit que c’est un être humain à part entière. En ce qui concerne la surprotection, bien qu’elle soit due à de bonnes intentions, elle empêche l’individu handicapé de s’épanouir à la mesure de ses possibilités. Il faut donc être vigilant à cet égad lorsqu’on est parent d’un enfant handicapé.

Empêcher ces enfants de naître correspond à leur enlever la possibilité de s’incarner tel qu’ils le souhaitent. Vous surpassez alors vos droits d’humain, car la vie vous est prêtée et en aucun temps il ne vous appartient d’y mettre un terme. Si vous le faites, vous aurez à répondre de ce geste à l’âme que vous avez ainsi brimée, dans votre vie actuelle ou dans une vie ultérieure. Je vous dis cela dans le but de vous permettre de prendre une décision éclairée, dans le cas où vous seriez placés dans une telle situation.

Sachez que ces personnes sont heureuses telles qu’elles sont. Elles peuvent avoir des périodes de questionnement ou de découragement, comme tout autre être humain, mais elles peuvent également vivre dans la totale acceptation de leur handicap et se débrouiller fort bien dans la vie. Pour celles qui ne peuvent s’occuper d’elles-mêmes, que ce soit pour des raisons physiques ou mentales, sachez qu’elles ont quand même la possibilité d’accomplir ce pour quoi elles se sont incarnées.

À vous qui connaissez des parents d’enfant handicapé, éclairez-les à ce sujet, dans la mesure de ce qu’ils peuvent comprendre, afin d’alléger leur peine ou leur culpabilité et de faire en sorte qu’ils traitent leur enfant comme tout autre, tout en s’ajustant à leurs besoins spécifiques, bien entendu. Leur enfant a les mêmes besoins de base que tous les humains: amour et respect.

Quant aux personnes handicapées que vous côtoyez, traitez-les en égal; ils ne vous sont point inférieurs. Respectez-les et faites en sorte qu’ils se sentent acceptés. Vous contribuerez ainsi à leur bien-être et à leur bonheur.

Votre Père Céleste

canalisé par Monica Lajoie, le 12 juillet 2007

ADAPTATION DE NOTRE ADN

 

À un certain niveau de notre élévation de conscience, nous-mêmes avons la possibilité, par un travail que vous ne sauriez faire encore tout à fait et qui est très conséquent, de nous reconnecter étage par étage jusqu’à ce que nous soyons à nouveau des êtres complets. Ce travail de reconnexion ne se fait pas tout seul, il se fait en collaboration avec des Êtres de Lumière et essentiellement dans des états modifiés de conscience, c’est-à-dire lorsque vous n’êtes pas totalement pris par votre mental et par votre vie au quotidien. 

3

Ce travail peut se faire lors de très grandes méditations. Le mot méditation n’est d’ailleurs pas correct. 

Ils me montrent des ermites qui, pendant des mois ou des années sont en connexion avec d’autres plans, sont aussi en connexion avec le monde de la troisième dimension et petit à petit ils arrivent à si bien comprendre la façon dont ils fonctionnent qu’ils influent totalement sur leur ADN et aussi parfois sur leur aspect physique, un vieillissement stoppé entre autre, ils n’ont aucune crainte du froid et du chaud et aussi la possibilité de ne pas absorber de nourriture. 

Certains êtres ont consciemment la possibilité de se transformer et de se reconnecter totalement à leur ADN primordial. Pour la grande majorité des êtres, cela ne se fera pas individu par individu, la connexion se faisant essentiellement avec la conscience de ce que vous êtes et avec un travail spirituel en profondeur. À partir du moment où vous commencez ce chemin intérieur, ces prises de conscience multiples, vous arrivez à transformer tout ce que vous êtes, même au niveau cellulaire. Vous savez que l’esprit a une très grande puissance sur la matière. L’ADN fait partie du monde physique, donc, à partir du moment où il a une certaine conscience, l’esprit peut transformer aussi l’ADN et rebrancher les dix spirales manquantes. Lorsque l’humanité aura suffisamment progressé, lorsqu’elle sera prête pour la transition, il y aura un travail spirituel qui aura été accompli chez beaucoup d’êtres qui passeront dans la quatrième dimension. Avec l’aide des êtres supérieurs, des Hiérarchies Supérieures, cette reconnexion à l’ADN primordial se fera avec une très grande aisance car vous n’appartiendrez plus au monde de la dualité, vous appartiendrez au monde de l’unité. 

Donc rien ni personne, aucune puissance, aussi ténébreuse soit-elle, ne pourra empêcher cette reconnexion, car vous aurez vaincu non seulement la matière mais aussi tout ce qui est pensées et sentiments émis parfois par cette pensée et également l’émotionnel. 

Vous deviendrez non seulement des êtres complets mais des êtres réalisés. Alors nous entendons la question : Quand vivrons-nous cela ? Sommes-nous prêts ? Nous allons simplement vous répondre de ne pas trop vous préoccuper de ce problème, la solution à ce problème, c’est-à-dire cette reconnexion, aura automatiquement lieu quand vous aurez fait un chemin suffisant pour que nous puissions vous aider. Vous travaillez à cela bien évidemment mais vous avez encore une très longue route à faire car vous êtes trop facilement déstabilisables par vos émotions et vous êtes encore trop dirigés par votre ego. Tout fait partie du tout dans l’évolution. 

Nous aimerions mettre une petite parenthèse afin de mettre un petit peu en lumière ce qui se passe en ce moment. Vous savez que vos chercheurs travaillent sur la génétique, sur le génome humain, ils travaillent soi-disant en vue d’aider les personnes malades en faisant certaines interventions au niveau de la génétique, du génome humain. 

Cela s’est fait il y a très longtemps et vous en êtes le résultat. Mais cela n’ira pas jusqu’au bout cette fois-ci, parce que le résultat a été trop désastreux, vous avez été obligés de nettoyer ce qu’ont fait vos ancêtres ou ce qu’ont également fait certains êtres malveillants. Cependant, vous attirez toujours à vous certaines énergies en fonction de ce que vous êtes et de la loi de résonance. Essayez de comprendre ce que nous venons de dire. 

La manipulation génétique présente de grands dangers car elle peut se perpétuer dans l’espèce, car elle se transmet. Au départ, les chercheurs ont été sincères lorsqu’ils voulaient découvrir des possibilités de guérir certaines maladies ou certaines maladies héréditaires, mais l’homme est loin d’être sage. Il a fait des tas et des tas d’inventions et de découvertes qui en fait ont ruiné votre monde et nous pouvons vous dire que celle-ci sera la pire de toutes, car vous ne savez absolument pas où vous mènera cette fâcheuse découverte. 

Cependant, tout étant parfait dans le Plan Divin, vous obtiendrez le résultat de ce que vous avez généré. Il n’y a donc pas d’inquiétude à se faire outre mesure, ce qui s’est produit il y a des milliers, voire des millions d’années, ne se reproduira plus. Le plan de la Terre n’est plus ce qu’il a été à un certain moment de son évolution, car elle va passer dans la quatrième dimension de transit pour accéder à la cinquième dimension. 

Nous insistons pour vous dire : Travaillez vous-mêmes à votre reconnexion. Vous n’avez pas besoin de manipulations génétiques pour vous reconnecter, vous avez simplement besoin que votre niveau de conscience s’élève sans arrêt, vous avez simplement besoin de comprendre qui vous êtes, vous avez simplement besoin de comprendre la force gigantesque qui est en vous. 

Que peut faire un généticien ? Il peut bien évidemment manipuler une partie de ce que vous êtes mais vous, vous pouvez vous transformer et vous pouvez même faire barrage à certaines manipulations. Vous n’avez aucune conscience de votre pouvoir ou de vos capacités, vous avez simplement conscience de vos capacités ou de vos pouvoirs dans le sens destructif, dans le sens négatif. Vous n’en avez aucune conscience dans le sens ascensionnel, dans le sens constructif. Lorsque la grande majorité des êtres humains s’éveillera totalement à la conscience spirituelle, des changements extraordinaires se manifesteront sous leurs yeux. Cela arrive à grands pas, chaque jour vous rapproche de ce moment tant attendu. 

Si vous faisiez l’analyse ADN de certains êtres qui sont totalement reconnectés, vous ne découvririez rien et cependant ils sont entiers. Il se passe certaines choses au niveau physique, mais il s’en passe encore bien plus dans les plans subtils, c’est pour cela qu’il est assez difficile de débattre ou de vous enseigner sur certains sujets que vous ne pouvez encore complètement comprendre, complètement saisir, car vous ne comprenez pas comment vous fonctionnez. 

Vous comprenez que vous êtes un être humain, vous avez deux bras, une tête, des jambes, que vous avancez, que vous pensez, que vous mangez, que vous dormez, mais cela est tellement peu de choses ! Vous ignorez les possibilités qui sont en vous et nous allons dire qu’il est préférable que certains les ignorent parce qu’ils en feraient mauvais usage ! 

Réfléchissez à tout ce que nous vous avons dit par rapport à vos capacités, par rapport à la reconnexion, par rapport à votre devenir. Cela vous apprendra peut-être à devenir plus sages, à essayer de mieux gérer vos capacités, vos possibilités, à essayer d’aimer davantage ou d’aimer mieux.

 monique

Monique MATHIEU – Source / http://ducielalaterre.fr

Le besoin de gagner sa vie

 

Alors que nos vibrations s’élèvent et que nous ressentons l’énergie circuler de plus en plus en nous-même et dans nos vies, comment se fait-il que nous nous sentions encore obligés d’assurer notre sécurité matérielle par la force de notre labeur… même si nous savons que les ressources de l’Univers sont illimitées et que ce sont nous qui créons la réalité qui nous entoure? Pour la plupart de gens, la vie est comme un jeu de société : soit l’on gagne, soit l’on perd. C’est ce qui fait que l’on s’affaire sans cesse à trouver des solutions pour ne pas avoir l’impression de perdre… Perdre son temps, perdre sa sécurité, sa « qualité de vie », perdre le sens de son existence, perdre sa vie, point final! C’est donc la peur de « se » perdre qui nous motive à vouloir « gagner sa vie », c’est à dire travailler comme un malade pendant plus de 30 ans, en espérant récolter un pactole pour se la couler douce une fois la retraite arrivée…

gagner sa vie

Et, pour certains, ça marche bien! Arrivés à 60, 65 ou même 70 ans, ils peuvent enfin se retirer de la vie active pour s’accorder une pause, disons-le, fort méritée. Or, ce moment coïncide souvent avec le début de la dégénérescence du corps : le vieillissement semblant correspondre avec l’apparition de multiples problèmes de santé… bien souvent dus aux programmations internes soit de « culpabilité » (je ne sers plus à rien), ou encore d’oisiveté (ma vie ne fait plus de sens)… Et nous revoilà encore affectés par le sentiment de «perdre» quelque chose d’important ou de précieux: notre propre valorisation personnelle.

C’est un cycle sans fin qui nous maintient dans l’illusion de devoir « prouver » que l’on mérite d’exister : si je « gagne » bien ma vie, c’est un signe que j’ai de la valeur aux yeux de la société. Tant pis si mon quotidien, ma santé, ma famille et ma vie sociale en souffrent : c’est pour mieux me reprendre « plus tard »… si je me rends jusque là ! Pourtant, à l’échelle planétaire, nous savons que seuls les humains ont besoin de « payer » pour avoir le droit de s’installer quelque part et y créer son nid. Les plantes poussent dès qu’il y a un espace libre, les animaux élisent domicile dans leur milieu naturel sans effort et même, jusqu’à il y a quelques centaines d’années, les deux tiers de la population mondiale vivaient sans argent, des fruits de la chasse, de la pêche et de la culture locale… Qu’est-ce qui a changé « en nous » pour que notre système de valeur et de référence «extérieur» se modifie et passe à cet extrême opposé que nous connaissons maintenant ? Se pourrait-il qu’à partir du moment où nos peurs personnelles deviennent collectives, nous devenions « soumis » à une pression inconsciente à laquelle il est presque impossible de se soustraire ? Que la peur de « perdre », en particulier sa« sécurité », nous pousse à donner notre pouvoir à tous ceux qui prétendent être en mesure de nous « protéger » ?

Lorsque notre conscience s’éveille, nous nous rendons compte que la « sécurité » n’existe pas ailleurs que dans la confiance absolue en ce qui « doit être ». Alors, toutes ces anciennes croyances de manque et de peur semblent s’effondrer d’un coup. Et cette vie de travail et de responsabilité civile qui « donnait du sens » à notre existence, devient tout-à-coup obsolète. Pire encore, nous n’avons plus envie de faire partie de ce système mercantile et aliénant, sans toutefois savoir comment continuer de vivre comme « avant »…  Nous aspirons à évoluer dans un monde où l’argent n’aurait plus autant d’importance, où l’on vivrait de troc et d’échange de service, où tous seraient en paix, vivant d’entraide et de solidarité… sans néanmoins devoir « perdre » aucune de ses commodités auxquelles nous sommes habitués. Bref que le monde change, sans que « moi » j’ai à changer quoi que ce soit…

Nous oublions que l’argent est juste une forme d’énergie qui circule au même rythme que notre propre énergie intérieure : plus je me « dépense » pour les autres ou par obligation, plus je me vide de mon énergie vitale et ainsi en est-il de mes réserves personnelles ET pécuniaires. Plus je travaille fort, plus je donne, plus je m’oublie et je m’épuise. Ne me soutenant plus à « l’intérieur », je perds ma solidité « extérieure »… ce qui ne fait que se confirmer dans les multiples « dépenses » qui s’accumulent dans ma vie.

Pire encore, le fait de négliger de « prendre soin de moi » au quotidien fait que, lorsque viennent les vacances ou même le weekend, j’éprouve le besoin impérieux de « remplir le vide à tout prix», de compenser pour cette négligence envers moi-même en m’accordant toutes les petites douceurs dont je me suis privé en ayant focalisé toute mon attention sur mes « devoirs » de travailleur ou de citoyen, de conjoint, de parent, d’enfant, de… etc. C’est le sentiment de manque qui nous fait faire des « folies »… que nous devrons assumer ensuite en travaillant encore plus fort! Et la route tourne sans que nous ne soyons jamais comblés!

À un certain moment, tous ceux et celles qui contactent l’Énergie universelle, qui goûtent, ne serait-ce qu’un court instant à la Plénitude des Sens, à travers un soin, une méditation ou une simple promenade dans la nature, se mettent à rêver de pouvoir vivre dans cet État de Grâce en permanence. De pouvoir évoluer dans l’Énergie, AVEC l’Énergie à chaque instant. D’où le foisonnement de thérapeutes, énergéticiens et médiums qui décident de quitter leur ancien travail pour « œuvrer » en énergie. Le concept « métro-boulot-dodo » ne fait plus de sens, alors on va se créer un « job » qui lui, nous donne envie de continuer à avancer… mieux encore, qui nous permettra « d’aider » les pauvres gens autour de nous qui n’ont pas cette « chance » de vibrer au diapason avec la Source, l’Univers ou Dieu, selon le discours qui se tient entre nos deux oreilles…

C’est bien beau tout ça, mais la seule et unique vraie question à se poser AVANT de se lancer dans l’aventure de l’indépendance financière, c’est : suis-je CONVAINCU que j’ai tout en moi pour ASSURER ma propre SÉCURITÉ sur tous les plans? S’il subsiste le moindre doute, la moindre hésitation ou peur, ceux-ci se matérialiseront comme par enchantement dans votre vie. Sans compter les illusions d’une belle retraite dorée qui partent en fumée… Nombreux sont ceux qui osent prendre le risque, mais combien le regrettent ou se remettent en question au bout de quelques mois… Et si, à l’heure actuelle, au lieu de vous demander « comment vais-je gagner ma vie? », vous vous permettiez de vous poser et de contempler toutes ces années derrière vous où nous n’avez manqué de rien? Combien de fois avez-vous eu peur de ne pas « passer au travers» d’une situation difficile? Quel nombre de tempêtes financières ou interpersonnelles avez-vous essuyé depuis le début de votre vie adulte, sans pour autant y perdre votre santé, votre qualité de vie ou même, votre estime de vous-même ?

Sommes-nous vraiment obligés de travailler 40 heures par semaine pendant 30 ou 40 ans pour enfin pouvoir « mériter » le droit de ne plus faire d’effort ? Certaines personnes choisissent pourtant d’accorder seulement 15 ou 20 heures par semaine à leur vie professionnelle et s’en sortent très bien…

C’est comme cette petite histoire du PDG d’une grosse compagnie qui tentait de convaincre un pêcheur vivant sur une petite île exotique de se lancer en affaire, d’engager des collègues, de se munir d’une flotte de bateaux et d’aller installer ses quartiers généraux à New York… «Qu’est-ce ça va m’apporter, lui demande le pêcheur ? Quand tu seras riche, tu pourras faire comme moi et prendre du bon temps sur cette île, en allant à la pêche seulement quand tu veux et en jouant de la musique tout l’après-midi, si le cœur t’en dit. » Et le pêcheur de répondre : « Mais c’est déjà ça que je fais! ». Comme quoi, l’abondance n’est qu’une question de perception!

Et si vous vous accordiez un moment pour reconnaître pleinement tout le chemin parcouru et être fier de tout ce que vous avez accompli? Être reconnaissant pour tout ce qu’il y a de merveilleux dans votre vie : vos victoires, vos réussites, vos forces, vos talents, vos compétences et vos acquis. N’êtes-vous pas une personne exceptionnelle, courageuse, puissante et lumineuse?

gagner

Pourquoi vous faudrait-il vous contenter d’ouvrir un cabinet et de soigner les gens pour activer l’Énergie créatrice qui circule en vous? N’y-a-t-il pas mille et une autre façons de mettre votre Lumière intérieure au service de la Vie, de VOTRE vie, dans la facilité, la simplicité et la joie? Et s’il n’existait, en fait, que deux manières efficaces de « gagner notre vie » : par la force, à travers nos efforts constant et assidus, ou en suivant nos élans de passion : en choisissant de prendre plaisir à partager au monde ce qui nous fait vibrer?

Pensez-y un instant : quels sont les individus qui ont le salaire le plus élevé sur la planète? Non, ce ne sont ni les banquiers, ni les politiciens, mais plutôt ceux qui excellent à « jouer » : jouer de la musique, jouer sur scène ou au cinéma, jouer au soccer… Les musiciens, les artistes et les joueurs de foot ou de hockey sont des gens qui « reçoivent » des millions de dollars annuellement « juste » pour partager au monde leurs talents uniques et créatifs…

Dans un « jeu de société », ce sont souvent ceux qui s’amusent le plus qui remportent le partie… et non ceux qui prennent ça trop au sérieux! Et vous, si vous étiez millionnaires, de quelle façon auriez-vous envie de « jouer », de vous « amuser » au quotidien? Quel don ou talent artistique ou autre, souhaiteriez-vous explorer? Et s’il n’était pas nécessaire de « changer votre vie », de tout balancer pour recommencer à zéro pour avoir une existence paisible, heureuse et épanouie, en communion avec l’Énergie universelle dans sa forme la plus pure? Et s’il suffisait de vous accorder, ne serait-ce qu’une heure ou deux par semaine pour aller à la rencontre de ce qui vous anime vraiment?

Demandez-vous ce qui vous passionne, ce dont vous rêvez secrètement, mais n’attendez pas « la retraite » pour passer à l’action. Vous aimeriez peindre, chanter, danser, jardiner, jouer de la musique, faire du sport ou du théâtre? Faites-le maintenant!

Si vous souhaitez véritablement « AIDER » et changer le monde, plutôt que de vous recréer un nouvel emploi encore une fois au service des autres, optez pour ce qui vous fait du bien, ce qui vous nourrit et vous illumine : un passe-temps, un loisir ou une occupation occasionnelle qui non seulement vous rendra plus heureux, mais augmentera votre énergie vitale et, ainsi, vous permettra de devenir un phare, un exemple à suivre pour tous ceux qui vous entoure. La véritable peur n’est pas de pas suffisamment bien « gagner votre vie » ou de « perdre » votre sécurité matérielle, mais plutôt de ne pas avoir su vivre pleinement ou de mourir insatisfait… N’attendez plus : faites-vous plaisir! Ce que vous « gagnerez » en étant heureux n’a pas de prix et portera fruit tant dans votre qualité de vie que votre portefeuille… Satisfaction garantie! 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 25 juillet 2016 disponible sur www.biancagaia.com.

La révélation d’un contact avec les Dévas

 

Il n’existe pas de méthode facile pour parler avec les Dévas ou avec votre Soi profond en dix leçons ou en deux week-ends. Dans les civilisations industrielles, les gens attendent et désirent des résultats immédiats, mais la vraie communication vient de notre propre être et de notre vie dans le Tout. C’est plus quelque chose que nous devenons au cours de notre existence que quelque chose que nous apprenons. Ce que nous communiquons en réalité, c’est ce que nous sommes, une approche globale de sa vie, des autres et de nous-mêmes. Chacun de nous peut parler avec les Dévas. 

femme1

Parfois, la voix intérieure disait des choses que je n’avais encore jamais entendues, comme : 

« Ce matin le soleil brille sur les pages sur lesquelles tu es en train d’écrire et jette de longues ombres tremblantes. La plus grande partie de ce que fait l’homme jette de longues ombres et, comme dans le mythe de Platon, il prend ces ombres pour la réalité et il leur infuse tous les jours une vie fraîche. Quand il refuse de croire plus longtemps en elles, le tissu de lumière et d’obscurité devient de moins en moins distinct et se change graduellement en pure lumière. Vous aurez encore un monde de contrastes, mais ce seront des contrastes de couleurs non de noir et blanc, à la place d’une obscurité mêlée de pesanteur. L’étendue de la lumière sera immensément plus grande, et les surfaces ne feront plus que refléter, mais émettront la lumière de l’intérieur. Les surfaces elles-mêmes ne sont pas statiques ; ce sera un tableau mouvant, impossible à peindre par un artiste avec son matériel actuel. Les artistes seront artistes du vivant, et le tableau sera aussi large que l’univers 

Le pouvoir de la paix, qu’est-ce qui pourrait être plus fort que la paix. Plus profondément en elle, vous êtes à l’abri des tempêtes et vous ressentez ma paix comme une douce pluie qui tombe autour de vous. Encore plus profond et pas une feuille ne bouge ; c’est comme si le monde était pétrifié et attendait, dans l’expectative d’une tranquillité encore plus grande. Mais plus profondément encore la pétrification du monde s’est évanouie, et il y a de nouveau du mouvement, le plus léger, le plus aérien  et le plus subtil des parfums, le plus faible des bruits, seulement des traces d’une couleur étincelante – le tout contenu dans cette inébranlable tranquillité. 

Puis ce mouvement cesse et nous passons à un monde informel où sont en attente les semences, les potentialités de tous les autres mondes. Ce pays, vous ne pouvez pas le sentir, vous ne pouvez ni le voir ni l’entendre, mais vous savez que dans sa vibration contrôlée est la puissante et explosive force de l’amour avide de s’exprimer, attendant dans le creux de ma main, dans une paix sans précédent. C’est un monde de tremblement. Y entrer signifie s’abandonner à rien, à tout, glisser dans une coupe pleine d’amour et se laisser aller dans la texture arachnéenne d’on ne sait quoi, et dans cet abandon, être transporté par la puissance qui jaillit des profondeurs du Dieu d’Amour…. 

La vie sur Terre est très importante pour votre croissance. C’est mon terrain d’essai, l’escalier qui ramène vers moi, et l’acte qui rend possible ce privilège sacré est pour moi d’une beauté sans limites. Rien n’existerait sans un acte de création, et c’est peut-être pourquoi le mental limité a dégradé cet acte de la sexualité plus que tout autre. 

Je recevais des idées bien nettes qui m’aidaient à voir la puissance de l’esprit, car j’étais très orientée vers le mental et j’avais besoin d’être tirée de mes ornières rationnelles. 

Le mental qui déchire en pièces, analyse, critique, théorise, est comme un cancer ; la force vitale de croissance y est hors de contrôle… Mais que la mentalité du monde soit distordue ne signifie pas que le mental ne soit d’aucune utilité. Avec ma force de vie à la leur source on obtient une raison qui règle l’univers et la course des étoiles, jusqu’à la plus petite structure d’un grain de sable, si parfaitement, de façon si belle que chaque cheveu de chaque tête a un nombre, une destinée, un plan et une couleur. 

Présence, mais Lui/Elle/Cela était beaucoup plus, plus proche, plus un Bien-Aimé, et le devenait de plus en plus. Pour combattre ma tendance à chercher refuge dans l’action extérieure et dans les opinions des autres, l’accent était constamment mis sur le choix de la voie intérieure : 

La voix intérieure est douce et aimante, d’une douceur incroyable ; les voix extérieures sont dures, stridentes. La voix intérieure est pleine d’amour pour toi et pour toute chose ; les voix extérieures sont pleines de sollicitude pour le faux moi, les fausses valeurs, pour les choses qui abaissent la divinité de l’homme. La voix intérieure parle d’un seul propos ; les voix extérieures ne savent pas ce qu’elles cherchent – d’abord une chose, puis une autre, mais toutes abaissant la dignité de l’homme. La voix intérieure invite l’âme à la perfection ; les voix extérieures conduisent aveuglément à la destruction. La voix intérieure parle de beauté ; les voix extérieures en appellent froidement aux faits. La voix intérieure tient la vérité pour un noyau à protéger ; les voix intérieures tordent la vérité dans un moule d’où viendront toutes les erreurs. La voix intérieure se rattache à la destinée de tous ; les voix extérieures se consacrent entièrement à l’avancement d’une seule personne.. 

livre

Extrait du livre : « La Voix des Devas » – L’essence consciente des végétaux de Dorothy Maclean – aux Ed. Ariane sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/     

 

Trouver la mission de son âme

 

Sentez-vous que vous êtes venu sur terre pour accomplir quelque chose de spécial, mais vous ne savez pas quoi au juste?

Aspirez-vous à une vie plus riche de sens ?

Réalisez-vous que vous avez créé un projet pour votre existence avant de naître ?

Ressentez-vous que quelque chose en votre for intérieur connaît déjà tout de ce projet ?

Savez-vous que c’est votre âme ?

Savez-vous que votre âme vous guidera pas à pas à mesure que se dévoilera votre projet de vie, qui n’est d’autre que la mission de votre âme?

Le but de ce livret est de vous montrer comment atteindre le pouvoir, l’amour et la connaissance de votre âme. 

 lune animée

 

Il est évident que si le soleil cessait d’exister, toute vie sur la planète périrait. Simplement dit, le Soleil nous donne la vie. Bien que beaucoup d’entre nous ne réalise pas que le soleil pénètre même beaucoup plus profondément notre être.

Un courant de vie ou étincelle de feu s’écoule directement du soleil au travers des divers plans et se loge lui-même dans la glande pinéale au centre de votre tête. Ceci constitue votre âme où le  « Dieu intérieur »; il vous révèle le sens de votre existence et son but, la mission de votre vie; il procure toutes les facilités et moyens pour vaincre les obstacles alors que vous accomplissez votre mission. Beaucoup de problèmes de votre vie découlent du fait de ne pas vous être engagé dans votre mission de vie. Votre âme détient la clé des solutions de vos problèmes existentiels, si seulement vous demandiez !

Vous devez faire un effort conscient pour contacter votre âme. Parlez-lui. Demandez son aide. Elle vous répondra en conséquence. Cet événement a été inclus dans votre projet de vie, le plan auquel vous avez souscrit avant de vous incarner. Il devrait être indéniable pour vous que lorsque ceci arrivera, vous devriez ressentir une excitation intérieure comme si quelque chose qui était en train de dormir en vous, s’éveillait. Vous vous sentirez dès lors impatient de suivre la voie que votre âme vous suggère.

Ceci ne veut pas dire que votre voie sera idéalement un lit de roses. Vous serez certainement testé et défié. Mais avec une persévérance dans l’effort et une motivation sincère, votre âme vous guidera pas à pas à mesure que votre projet de vie, la mission de votre âme, se dévoile.

natureQuelle est la nature de la mission de votre âme ?

« Alors que vous progressez dans la compréhension de la Voix du silence, sachez que ce qui vous rend humble, ce qui vous rend aimant, ce qui vous rend pur, ce qui vous rend harmonieux, est de Dieu. Les sentiments qui remuent à l’intérieur de votre cœur le désir de faire de cette étoile une planète de lumière, de soulager le fardeau de vos semblables, d’élever ceux qui sont dans la peine et la détresse vers la compréhension et l’harmonie, c’est de la Lumière. Ce qui diminue la personnalité et augmente le pouvoir du Christ, ça c’est de Dieu ! » Kuthumi

Le travail visant à transformer notre monde en une planète de Lumière requiert l’effort concentré et incessant de ceux qui sont appelés (en réalité, nous nous sommes portés volontaires !). Vos talents, vos habiletés, vos intérêts et vos expériences de vie sont des indications pour votre travail particulier. Et ce n’est pas le labeur d’une seule personne; vous serez amenez à œuvrer avec beaucoup d’autres, chaque mission particulière s’ajustant avec celle des autres pour l’accomplissement du Plan Divin.

Plus vous créerez de contact avec votre âme, plus votre âme infusera votre personnalité (votre ego personnel).

Quels sont les effets de l’éveil de votre âme?

  • Votre mission d’âme devient claire.
  • Vous vous engagez dans votre mission d’âme et faites les premiers pas pour la réaliser.
  • Votre âme vous prend en main, vous guide et vous instruit.
  • Des idées à mettre en œuvre surgissent de votre âme ; elles s’avèrent exactes et fiables.
  • Ces idées sont transmises par une sereine voix intérieure, une intuition, où une forte incitation à agir.
  • Aussi, il y a des indices pour savoir que faire; indices que vous apprenez à reconnaître et à suivre.
  • Vous êtes guidé vers des situations, des informations et des personnes qui vous aideront à remplir votre mission.
  • Quand vous terminez une mission, vous êtes guidé vers la suivante.
  • Vous êtes stupéfait ! Votre âme connaît des choses que vous ne pouviez connaître.
  • Votre vie devient une aventure; vous faites des pas dans l’inconnu.
  • Vous devenez humble, vous vous fiez et comptez sur les conseils de votre âme pour vous guider.
  • Vous devenez fort; s’il vous est demandé de faire quelque chose qui représente un défi (qui vous défie), l’aide est présente.
  • De plus en plus, votre âme dirige votre vie.
  • Vous rencontrez votre groupe d’âme, et vous y apportez une pièce du puzzle pour le travail que vous allez faire ensemble.
  • Vous mettez en œuvre une petite partie d’un grand plan qui vit dans l’esprit de la Hiérarchie Spirituelle, les Maîtres de Sagesse qui supervisent le bien-être de notre planète.
  • Vous êtes reconnaissant.

Comment savoir si vous êtes en contact avec votre âme, et pas avec une entité astrale se présentant comme étant votre âme ?

  • Les idées en provenance de votre âme surviennent sans bruit et opèrent quand vous agissez d’après elles.
  • S’il y a fanfare ou émotion forte, cela ne vient pas de votre âme.
  • Votre âme vous guide un pas à la fois, ainsi vous apprenez et votre engagement est testé.
  • Si votre libre arbitre est compromis, si quelque chose désire vous imposer des actes qui ne vous semblent pas justes, cela ne vient pas de votre âme.
  • Si vous êtes encouragé à vous dépêcher, à agir immédiatement, cela ne vient pas de votre âme.
  • Si vous n’avez pas les ressources financières pour mettre en œuvre le plan, cela ne vient pas de votre âme.
  • Si votre personnalité est gonflée ou séduite par l’argent, le pouvoir ou le sexe, cela ne vient pas de votre âme.
  • Si votre mission vous rend humble, aimant, pur, harmonieux, cela vient de votre âme.
  • Si elle soulage la peine et la détresse de vos semblables, cela vient de votre âme.
  • Si elle enseigne et apporte la compréhension à vos semblables, cela vient de votre âme.

Qu’est-ce qui vous maintient engagé dans la mission de votre âme ?

  • Vous renforcez votre volonté et votre intention de vivre votre mission.
  • Vous conquérez la liberté de persister et de remplir votre mission.
  • Vous vous engagez à une pratique quotidienne de méditation et à une vie qui inclut silence et solitude.
  • Vous recherchez et réalisez une vie mentale et émotionnelle plus paisible.
  • Votre santé s’améliore parce que vous faites régulièrement de l’exercice, vous mangez une nourriture appropriée et vous dormez sainement.
  • Vous pouvez faire la distinction entre les exigences de votre âme et celles de votre personnalité.
  • Votre âme guide de plus en plus votre vie.
  • Vous développez un esprit curieux.
  • Vous vous tenez bien informé au sujet des événements mondiaux.
  • Vous apprenez à rester émotionnellement détaché des événements mondiaux qui se déroulent.
  • Vous êtes capable de vous concentrer et écarter facilement les distractions.
  • Vous parvenez à marcher au son de votre propre tambour.
  • Vous êtes désireux d’être au service.
  • Votre vie se remplit d’amour.

particulesQu’est-ce qui vous retient ou vous conduit hors du sentier?

  • Une vie frénétique, remplie de stress.
  • Le manque de solitude et de temps de quiétude.
  • La dépendance aux drogues, à l’alcool, à la nourriture, au sexe et au pouvoir.
  • Des membres de votre famille, en particulier un conjoint ou partenaire qui n’appuie pas votre mission d’âme.
  • Des amis qui pensent que vous êtes fou.
  • La paresse et la mauvaise volonté pour procéder aux changements de vie que votre mission exige.
  • La peur de l’inconnu.
  • Être facilement distrait.
  • L’incapacité à se concentrer.
  • Un corps, des émotions et un esprit malsains.
  • Le bruit (nourriture mentale et émotionnelle de pacotille) :Les rassemblements de masse où les émotions sont accrues comme les événements sportifs ou les concerts rock; ce sont des lieux alimentant les entités astrales ; elles peuvent vous y attaquer.
    • Éteignez votre télévision et votre radio, à l’exception pour les programmes qui vous informent et vous nourrissent.
    • Éteignez toute musique furieuse et discordante.
    • Éteignez les musiques avec des paroles stupides qui manipulent votre esprit.
    • Éteignez les jeux vidéo et d’ordinateurs.
    • Éteignez si possible le bruit de fond.
  • Des entités astrales se présentant comme votre âme ou votre Maître
  • Se mettre à douter que votre mission d’âme est bien réelle et que les Maîtres existent
  • Des revirements d’humeur.
  • Le découragement/abandonner facilement.
  • Le besoin de se conformer.
  • Des problèmes d’argent.
  • Manquer à ses méditations.

Quatre méthodes de méditation conduisant au contact avec l’âme

Des méditations quotidiennes ouvrent la porte au contact avec l’âme et l’approfondissent.

Le silence est le pré-requis de tout effort de méditation. Pas de musique. Pas de télévision ou de radio en bruit de fond. Pas de bruit de voix. Pas de bruit superflu en provenance de votre environnement.

Trouvez un endroit sur lequel vous pouvez compter pour obtenir du silence, un endroit sacré auquel vous pourrez retourner à tout moment pour méditer. Cela peut être un coin dans votre chambre, dans une arrière-cour, un parc ou même une église! Asseyez-vous sur le sol, jambes croisées en position de méditation, ou sur une chaise confortable.

Soyez assis confortablement mais pas au point de vous endormir ! La méditation est une activité mentale active et rien ne peut être accompli si vous vous endormez.

Essayez de prévoir un temps chaque jour pour vous asseoir et méditer.

meditation

1. Analyser votre propre pensée (environ deux semaines)

Asseyez-vous calmement et fermez vos yeux. Presque immédiatement votre esprit voudra se balader et des pensées entreront dans votre esprit. Ce n’est pas grave. Tout simplement, retirez-vous et comme un étranger assis sur la ligne de touche, observez ces pensées ruisseler à travers votre esprit. Prenez note de ces pensées. Ne réagissez pas à ce qu’elles représentent. Soyez très détaché, observez tout simplement ces pensées s’écouler. Faites ceci à chaque session pendant quelques minutes pour commencer, ensuite augmentez jusqu’à 10 minutes.

Observez attentivement vos pensées pendant deux semaines lors de sessions journalières de 10 minutes.

Vous noterez qu’à mesure que le temps passe, il y aura de moins en moins de pensées s’écoulant à travers votre esprit et vous serez sur le seuil d’obtenir et gagner le contrôle de votre pensée.

2. Concentrez-vous sur un objet (une semaine)

Où que vous soyez, choisissez un objet sur lequel vous concentrer. Cela peut-être n’importe quoi : un vase, une lampe, une tasse, un crayon, etc.

Asseyez-vous calmement et fermez les yeux. Rassemblez toute votre énergie et concentrez-vous sur l’objet tant que vous le pouvez. D’autres pensées peuvent ruisseler dans votre esprit. Ne vous inquiétez pas d’elles, simplement retournez-vous concentrer sur l’objet choisi. 

Continuez de pratiquer cette méthode jusqu’à ce que vous puissiez maintenir votre concentration pendant environ 5 à 10 minutes. Si vous réussissez, vous vous débrouillez bien. Vous êtes sur la voie de contrôler votre esprit et non plus d’être contrôlé par lui.

3. Libérez votre esprit (pour la durée de l’exercice)

Ceci est un exercice de méditation enseigné aux néophytes dans les monastères bouddhistes tibétains. L’objectif est à l’opposé de la méthode 1 mentionnée plus haut, soit d’évacuer votre esprit de toute pensée étrangère.

Appelons-la la méthode des sept respirations. L’objectif est de prendre sept profondes inspirations et expirations, temps durant lequel aucune pensée extérieure ne ruissellera dans votre esprit. Si vous pouvez atteindre les sept inspirations/expirations avec succès sans qu’aucune pensée n’effleure votre esprit (à l’exception du comptage des respirations) vous avez réussi! Cependant, si des pensées extérieures se glissent durant votre respiration, vous devez tout recommencer dès le début.

Au début, il est fréquent que des pensées envahissent votre pensée dès la troisième inspiration. Recommencez à nouveau jusqu’à ce que vous ayez inspiré et expiré sept fois sans pensées interférentes.

Vous êtes maintenant en route vers un puissant contrôle de l’esprit.

4. Méditation sur l’inspiration

De l’aveu général, celle-ci peut être la plus difficile parce qu’elle ouvre la porte à toutes les richesses et à tous les avantages du contact de l’âme.

1. Asseyez-vous dans une posture confortable avec votre colonne vertébrale droite et érigée. Vous pouvez vous asseoir dans la position traditionnelle de méditation de yoga ou en étant assis buste redressé sur une chaise confortable.

2. Invoquez la Flamme violette de protection ou lisez l’Invocation de protection sur le site web www.sanctusgermanus.net

3. Commencez à respirer profondément. Honorez la respiration qui est la vôtre en aspirant et en expirant. Et avec chaque respiration, on devrait réaliser que l’on est en train de puiser dans la lumière et vie pures.

4. Alors que vous respirez profondément, fixez au départ votre attention dans la région de la tête, le sommet de celle-ci en particulier. Prenez alors conscience de votre propre aura.

5. Ensuite, prenez conscience de votre épine dorsale, la poutre centrale du temple de votre corps, la colonne vertébrale, cette magnifique porte d’entrée dans l’espace intérieur. Concentrez-vous sur la colonne dès que vous êtes accoutumé au rythme de la respiration, comme elle entre comme elle sort et éventuellement relâchez votre attention sur la respiration à mesure qu’elle se poursuit à son propre rythme.

6. Fixez toute votre attention sur la colonne vertébrale, la gardant à cet endroit. Cherchez à la visualiser comme un tube de néon de pure lumière blanche. C’est votre ouverture dimensionnelle dans le corps physique aux autres dimensions.

7. Vous devez avoir le désir de vous aventurer en elle, la volonté d’entrer dans le portail dimensionnel. Par un acte de volonté, imposez-vous à y entrer. Vous pourriez sentir que c’est un peu comme quelqu’un qui pagaie dans un canot à contre-courant. Ou comme des saumons qui continuent obstinément de remonter le courant d’une rivière qui continue de les repousser, mais n’arrêtent pas. Utilisez votre volonté pour y entrer, y entrer, y entrer.

8. Au cours de chaque session de méditation, à un certain moment vous rencontrerez un point d’appui intérieur ou un moment décisif. Vous saurez ce dont il s’agit par pure et simple expérience. Si vous pensez que vous ne pouvez aller plus profondément, vous devriez quand même continuer d’essayer jusqu’à ce que vous ne puissiez aller plus loin. À ce point, arrêtez et prenez simplement plaisir de l’environnement intérieur.

9. Devenez conscient de l’atmosphère intérieure alors que la respiration continue à inspirer et à expirer selon son propre rythme régulier.

10. Cherchez à vous connaître tels que vous êtes, au-delà des pensées, des sentiments, des sensations et certainement des corps physiques. Chaque session sera une nouvelle aventure.

11. Arrivez à connaître cette partie de vous-même, l’âme, qui n’a jamais changé et ne changera jamais, la part de vous qui est éternelle. Cherchez à ressentir votre propre infinité.

12. Vous devriez commencer à voir une légère lueur dans votre tête, même dans une chambre sombre, qui deviendra de plus en plus brillante avec le temps. Ceci est une indication que vous vous approchez de l’âme, le Dieu intérieur, qui est logé dans votre glande pinéale.

Pour plus d’informations, s.v.p. visitez le site web à : www.sanctusgermanus.net

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/        

Le Processus Vibratoire de La fin d’un monde

francescaCette fin d’un monde, d’une époque, dont nous parlions depuis si longtemps – nous semble-t-il – est arrivé, est là, ici et maintenant. Cette fin de cycle, de mode de vie s’achève pour laisser place, très prochainement, à ce Nouveau Monde auquel, vous qui lisez ces lignes, aspirez. Soyez confiant, ce processus vibratoire que rien ni personne ne peut ou ne pourra arrêter, est bien en train de se réaliser.

Certains, de plus en plus nombreux parmi vous, commencent à en ressentir les effets en eux et autour d’eux. Pour certains, vous dormez mal, vous pouvez avoir des baisses de confiance en vous, en demain… comment dites-vous : « ne plus avoir le moral… penser que tout va de mal en pis… ». Et puis vous redevenez vous-mêmes, dans la joie et la confiance… et cela recommence… telles des dents de scie…

Bien sûr, ce n’est pas très agréable à vivre, j’en conviens ! Mais ces symptômes, ces effets sur vous, résultent de profondes modifications qui ont lieu dans votre structure énergétique, puis physiologique, incluant votre ADN.

Ces transformations qui s’opèrent en vous sont nécessaires pour vous permettre d’accéder au Nouveau Monde qui se met en place, et dont le niveau vibratoire est bien au-delà de ce que vous connaissez actuellement.

Demain, dans ce nouvel état vibratoire, vous n’aurez plus du tout les mêmes repères que vous avez connus jusqu’à présent, c’est pourquoi vos moyens sensoriels doivent évoluer très vite, maintenant.

Les choix

Pour celles et ceux d’entre vous dont l’âme a fait ce choix de l’Ascension terrestre, avant de se réincarner, pour vivre cette magnifique expérience, vous vivez actuellement les désagréments dont je viens de vous parler avec plus ou moins de difficultés, en fonction de votre degré de compréhension, d’évolution, mais au final tout se passera bien pour vous et vous franchirez sans problème la porte du Nouveau Monde.

Pour les autres, qui n’ont pas fait le même choix que vous, car ne se sentant pas prêts pour cette expérience, ils ne supporteront pas cette énergie toujours croissante, qui vous parvient, et repartiront sur d’autres plans de conscience correspondant mieux à leur degré d’évolution. Une autre opportunité d’ascension se présentera à eux plus tard…

Être Soi

Mais vous qui comprenez ou commencez à comprendre et à prendre conscience de ce qui se passe en ce moment pour votre planète la Terre et sa population, soyez confiants et ne vous laissez pas influencer par ceux qui ne veulent pas de cette évolution, car sachant qu’elle n’est pas à leur portée, voudraient que rien ne change. C’est pour cela que vos médias, instruments de désinformation et de manipulation de masses, se font l’écho de leurs propres peurs de voir le pouvoir – illusoire – qu’ils avaient jusqu’à présent, s’échapper définitivement.

francesca 0
Au lieu de perdre votre temps à écouter et/ou lire les sources de désinformation et de manipulation, faites-vous confiance, faites confiance à l’Être de Lumière en vous. Nul besoin des autres pour vous éclairer, car la Lumière est en vous. Soyez confiants et ayez Foi en demain.

Au lieu de perdre votre temps à écouter les délires stériles et néfastes de certains, largement véhiculés par vos médias, prenez le temps de retrouver qui vous êtes, de vous faire confiance et de vivre les changement en cours, au lieu de le subir.

Comment faire…

Comment faire me direz-vous ? Et bien en maintenant votre niveau vibratoire le plus haut possible, et en vous efforçant de l’élever de plus en plus.

Oui mais comment ? Je comprends votre questionnement… il n’y a pas de « méthode » puisqu’il s’agit de votre état d’être. Pour certains d’entre-vous, la méditation sera l’outil dont ils ont besoin, pour d’autres, marcher dans la nature… pour d’autres, se rapprocher du monde animal pour mieux les comprendre… pour d’autres retrouver le bonheur et la joie communicative d’enfants… pour d’autres… à chacun d’utiliser les outils qui lui conviennent, qui lui correspondent le mieux…

 francesca 2

 

Votre internet regorge de petits textes de conseils, d’expériences vécues… Si vous ne trouvez pas comment « faire » pour mieux être, et bien faites des recherches sur le thème « Élever son niveau vibratoire », et vous trouverez de l’aide.

Mais ce que je peux vous dire d’ores et déjà, c’est de commencer par cesser de consacrer du temps aux prétendues nouvelles », « actualités »… quelqu’en soit le support. N’entrez-pas dans le jeu de certains qui passent leur temps à critiquer, à juger… les autres, sur des apparences de faits véhiculés par les médias de désinformation. Étant donné que l’on ne vous sert qu’une facette de la véritable personnalité des personnes concernées, vous n’êtes pas à même de vous faire votre propre opinion, et ce faisant, vous subissez sans vous en rendre compte la manipulation.

Non, consacrez plutôt votre temps, vos pensées, à vos amis, aux personnes qui ont votre sensibilité, et qui comme vous, s’efforcent de l’améliorer, de s’améliorer.

Souvenez-vous bien que nul parmi vous n’est venu pour « sauver le monde »… mais tout simplement pour évoluer, tout en aidant ceux qui leurs sont proches, à évoluer eux aussi. Nul besoin d’actions spectaculaires pour cela, Non, tout simplement Être dans la joie et la sérénité.

Privilégiez les moments de joie où vous allez, en compagnie de vos amis, oublier les vicissitudes du moment et les peurs véhiculées, pour vivre pleinement l’instant présent. Chaque instant de votre vie est précieux et vous donne l’opportunité d’avancer sur le chemin de l’évolution, de l’ascension vibratoire.

Encore une fois, pas de méthode, pas de recette, mais simplement soyez Vous et laissez s’exprimer l’Être de Lumière en vous. Ainsi que je vous l’ai déjà dis maintes fois, SOYEZ et RAYONNEZ, sans vous préoccuper de la couleur de l’air ambiant.

 francesca 3

La Lumière et l’ombre…

N’oubliez-pas non plus ce que je vous ai déjà dit : la Lumière dissout l’ombre, mais l’ombre ne peut éteindre la Lumière. Cette réalité existant depuis la nuit des temps et irréversible ne peut que s’accomplir. Aussi efforcez-vous de participer à ce mouvement évolutif en y apportant votre étincelle de Lumière. Nul besoin d’être un phare pour participer et aider les autres à vivre cette ascension vibratoire en cours. Nul besoin de « gourous » comme vous dites pour guider vos pas sur le chemin de l’évolution, de l’ascension. Non, l’Être de Lumière en vous sait mieux que quiconque ce qui est le mieux pour vous, car Lui à choisi sa voie avant de s’incarner dans cette vie… aussi, écoutez-le.

La réponse à tous vos questionnements est en vous, aussi faites-vous confiance. Plus vous serez dans la confiance, plus votre niveau vibratoire augmentera et plus vous progresserez. Personne ne le fera pour vous. Seul vous et vous seul, pouvez assumer ce choix que vous avez fait avant de vous réincarner : de vivre ce mouvement ascensionnel ou pas.

Mais pour vous qui prenez le temps de lire ces lignes, je suis certain de la teneur de votre choix… ! Aussi, continuez à avancer à évoluer en vous faisant confiance et en ne « déléguant » pas votre processus d’évolution à d’autres.

Ce passage dans le Nouveau Monde, la nouvelle réalité de vie qui vous attend et qui est en train de se mettre en place, vous l’avez voulu, espéré, souhaité de toutes vos forces, lors de votre choix d’incarnation. Et bien maintenant, franchissez les derniers pas à parcourir et VIVEZ LE.

Demain, cette opportunité de croissance extraordinaire qui s’offre à vous sera passée.

Élevez votre niveau vibratoire !

C’est maintenant, à chaque instant présent, que vous devez vous efforcer d’élever votre niveau vibratoire. Ne vous inquiétez-pas, quel que soit votre niveau de compréhension, votre éducation, votre milieu social et culturel, si vous le voulez vraiment au fond de vous-même, au fond de votre cœur, vous franchirez allègrement ce passage.

Il vous suffit d’être vous-mêmes et non pas ce que d’autres – qui n’ont pas les mêmes objectifs que vous – voudraient que vous soyez.

Vous êtes capables de vivre les derniers moments du chaos de votre société, même si la situation semble s’empirer… Comme sur la mer, surfez au-dessus de la vague de l’ombre, qui voudrait vous submerger, mais qui inexorablement se brisera sur la rive ensoleillée du Nouveau Monde qui vous attend, qui est là, à portée de votre main.

 francesca1

Soyez dans la confiance en permanence, et ne laissez pas les autres – par médias interposées – vous entraîner dans un cycle de peurs. N’écoutez que vous-mêmes, que l’Être de Lumière en vous. Ouvrez-lui simplement la porte de votre cœur et laissez-le s’exprimer, rayonner. Voyez comme la vie est belle et mérite d’être vécue. L’expérience que vous expérimentez dans cette vie ici et maintenant est une opportunité de croissance extraordinaire pour vous, aussi saisissez-là et vivez-là pleinement, sans limite. Les seules limites que vous risquez de connaître sont celles que vous vous imposerez.

Ayez confiance en vous, en votre demain et en votre capacité de le vivre, si vous le voulez vraiment.

Tout simplement : SOYEZ et RAYONNEZ autour de vous. Rappelez-vous : un grand phare ébloui et créé de l’ombre…. une multitude de petites lumières créée une immense lueur qui dissout l’ombre… La vérité est en vous, vous seuls et personne d’autre.

Continuez cet excellent travail sur vous-même et franchissez allègrement la porte du Nouveau Monde qui vous attend.

A très bientôt
Je vous y attends.

Avec tout mon Amour
Hilarion

Message du Maître Hilarion, reçu le 23 février 2017 par
Jean-Paul Thouny

LA VÉRITÉ DU COEUR

 

Au Coeur de chaque enseignement se cachent des Vérités qui ne peuvent être perçues que par l’intelligence du Coeur. Plus ce Coeur est pur, plus tu verras se dévoiler des Vérités. C’est comme si des voiles tombaient peu à peu, et qu’une Lumière intense sortait de sa caverne. Les leçons et les enseignements n’ont de valeur que s’ils sont vécus au quotidien pour la personne. Sans cela, ce ne sont que des textes. Leur vraie valeur ne prend sens que par la réalisation de leurs paroles.

Prenons nos responsabilités, suivons ou non ce que dicte notre Coeur. Personne ne fera les choses à notre place. Le Coeur pur est celui qui a enlevé petit à petit tous ses voiles. Pour cela, il est resté longtemps seul avec lui-même pour se connaître. Se recentrer est important, cela permet d’aller à l’essentiel.

 je-suis-le-chemin

Cela permet d’aller à notre propre rencontre. Le Coeur pur transpire l’Humilité. Il sait, mais ne dévoile que ce que les autres Coeurs sont prêts a entendre. Les Coeurs purs nous illuminent de leur Sagesse et de leur Amour, ils Aiment, ils t’Aiment simplement parce que tu «es». Qui peut dire qu’il est un Coeur pur ? Pourtant nous avons chacun ce même Coeur en nous. La question serait : qui a enlevé petit à petit ses voiles pour voir le monde tel qu’il est, et voir sa propre personne telle qu’elle est intérieurement ? 

De par le monde, un grand nombre de belles Âmes au Coeur pur oeuvrent à répandre l’Amour et le respect. Veille à toujours rester uni à ta Source, l’orgueil et la vanité arrivent très vite. Reste humble. Tu es l’égal de ton voisin. C’est en donnant de soi, de ton Amour, que tu verras l’Amour rentrer dans ta vie. Le vrai don est Source de richesse. Cette richesse est inestimable, car c’est La Source de toute chose. En donnant, tu obtiendras Bien plus que tu avais. 

Mais donne avec ton Coeur…donne de ton Coeur pur à ceux qui réclament, mais reste toujours centré sur toi-même. C’est très important, car il est très facile de se désaxer de la Lumière. Cela peut arriver suite à de fortes émotions comme la colère ou la rancoeur. C’est pour cela qu’il est important de rester dans la constance, la constance d’un Coeur pur. Prends le temps de te relier à ta Source et tu verras ton Coeur, ta Lumière, et là tu n’auras plus besoin d’aller chercher les informations à l’extérieur de toi. Tu sauras et vivras le fait que tu as tout en toi. Là, ton Coeur te dira où aller et comment avancer. Peut-être feras-tu les mêmes recherches qu’avant, mais la différence résidera dans le fait que ta motivation première part de ton Coeur, elle ne part pas de l’extérieur, c’est l’intérieur qui fait ses propres recherches. 

Sois ce Coeur pur qui sait Illuminer de sa Lumière cette terre en souffrance. Tes Vibrations aideront tous les êtres en souffrance, par le fait simplement d’être dans la Lumière tu aides tous ceux qui manquent de cette Source. Les énergies sont fortes, ne sous-estime pas le pouvoir que tu as pour apaiser les souffrances de ceux qui n’ont pas encore vu ce chemin de Lumière. Pense à eux, à tous les êtres vivants, et confonds-toi dans une ultime Lumière. Les énergies sont fortes, reste toujours Bien centré en toi-même pour ne pas t’égarer. Sème cette Lumière, donne sans compter cette Lumière qui est là à profusion. Soulage cette terre, tu peux le faire en étant simplement axé dans la Lumière. Par le simple fait «d’être», tu aideras. Écoute ton Coeur…écoute ses cris et ses pleurs…écoute ses joies et ses tristesses, car là est ta Source, là se trouve le sentier qui mène à la Lumière, la vraie, celle du Coeur pur, celle de «Dieu» l’omnipotent, omniscient et omniprésent Architecte de la Création.

 

L’ETRE INTERIEUR stephane.robin7@gmail.com

SUR LE BLOG DE FRANCESCA

 

Comment la Fraternité Communique-t-elle avec Ses Disciples sur le Plan Terrestre

La Fraternité doit travailler au travers d’instruments humains et ainsi son plan et sa vision sont sujets à l’échec. Mais ils n’abandonnent jamais. Si leur message, lorsqu’il est reçu, est déformé ou dénaturé, l’entreprise est vouée à l’échec. Simplement, les Maîtres reprendront là où ils s’étaient arrêtés et essaieront de nouveau avec des instruments différents. Généralement, ils contactent l’humanité de la façon suivante :

Premièrement, la Grande Fraternité de Lumière, en accord avec les lois des Cycles Cosmiques projette une idée dans le mental des idéalistes ainsi nommés, lesquels forment un mouvement ou agrégation de pensées. Ils choisissent un homme ou un groupe d’hommes et font résonner quelque idée dans leur mental. L’idée germe et bientôt ils l’incarnent dans d’autres pensées. Tandis que l’idée est transmise vers le plan matériel dense, elle perd une partie de sa pureté ou sagesse, devenue nécessairement colorée par l’individualité du penseur.

 fraternité

Les penseurs concrets du monde captent ces formes pensées – saisissant le contour principal de l’idée – ils cristallisent celle-ci et lui donnent une forme plus précise, une forme que le public en général puisse appréhender plus facilement. La forme pensée a maintenant atteint les niveaux inférieurs du plan mental, et un autre développement devient possible.

Les personnes focalisées sur le plan astral s’en saisissent sous l’angle du désir, la transformant en appel émotionnel qui devient une opinion publique. Pratiquement, la forme pensée est désormais prête à prendre forme sur le plan physique, et nous avons là l’adaptation pratique d’un idéal aux besoins de la vie physique. Il a été rabaissé ; il a perdu beaucoup de sa beauté originelle ; il n’est ni aussi pur ni aussi beau que lors de sa première conception, et la forme originelle n’est plus la même, mais néanmoins, il est plus adapté à un usage publique et peut-être employé comme tremplin vers des choses supérieures.

Deuxièmement, les organisations humaines prennent l’idéal et le mettent en application comme bon leur semble. Les Maîtres ne vont pas plus loin avec l’idée en question, mais laissent à ceux sur terre le soin de mettre en oeuvre les détails d’exécution. Au disciple qui est l’organisateur et le transmetteur du Plan incombe la tâche de mettre en place les détails et d’agir selon ce qui est nécessaire. A ce stade, le disciple est soumis aux mêmes lois cosmiques que ses Maîtres au niveau de Leurs grandes entreprises. Lorsqu’il traite avec les gens et manipule l’équation humaine, les difficultés surgissent.

Les disciples doivent savoir que les êtres humains travaillant sur son projet se divisent en trois groupes :

• Ceux qui sont sensibles au plan et sont chargés de le comprendre.

• Ceux qui peuvent être utilisés mais qui sont aveugles par rapport aux plus grandes questions.

• Ceux qui ne sont sensibles à rien sauf à ces choses qui concernent leurs propres intérêts égoïstes.

Les Maîtres peuvent contacter le premier groupe et espérer un succès moyen tandis qu’ils entendent le son et perçoivent des parties du Plan. Quant au second groupe, les disciples du monde doivent les utiliser aussi bien que possible, toujours, bien entendu, guidés par les principes. Le groupe final ne peut être utilisé que lorsque c’est nécessaire.

Afin de devenir sensible au plan et à la direction du Maître, le disciple doit cultiver la solitude. Dans la solitude s’épanouit la fleur de l’âme ; Dans la solitude le soi divin peut parler ; Dans la solitude, les facultés et les grâces de son soi supérieur peuvent s’enraciner et fleurir dans la personnalité physique. Dans la solitude le Maître peut approcher et imprimer sur l’âme tranquille la connaissance qu’Il cherche à transmettre, la leçon qui doit être apprise, la méthode et le plan de travail que le disciple doit saisir. Dans la solitude le son est entendu.

Sanctus Germanus : le partisan de la libération de l’âme dans le Nouvel âge

http://www.arberton.com/

12345...56

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...