La révélation d’un contact avec les Dévas

 

Il n’existe pas de méthode facile pour parler avec les Dévas ou avec votre Soi profond en dix leçons ou en deux week-ends. Dans les civilisations industrielles, les gens attendent et désirent des résultats immédiats, mais la vraie communication vient de notre propre être et de notre vie dans le Tout. C’est plus quelque chose que nous devenons au cours de notre existence que quelque chose que nous apprenons. Ce que nous communiquons en réalité, c’est ce que nous sommes, une approche globale de sa vie, des autres et de nous-mêmes. Chacun de nous peut parler avec les Dévas. 

femme1

Parfois, la voix intérieure disait des choses que je n’avais encore jamais entendues, comme : 

« Ce matin le soleil brille sur les pages sur lesquelles tu es en train d’écrire et jette de longues ombres tremblantes. La plus grande partie de ce que fait l’homme jette de longues ombres et, comme dans le mythe de Platon, il prend ces ombres pour la réalité et il leur infuse tous les jours une vie fraîche. Quand il refuse de croire plus longtemps en elles, le tissu de lumière et d’obscurité devient de moins en moins distinct et se change graduellement en pure lumière. Vous aurez encore un monde de contrastes, mais ce seront des contrastes de couleurs non de noir et blanc, à la place d’une obscurité mêlée de pesanteur. L’étendue de la lumière sera immensément plus grande, et les surfaces ne feront plus que refléter, mais émettront la lumière de l’intérieur. Les surfaces elles-mêmes ne sont pas statiques ; ce sera un tableau mouvant, impossible à peindre par un artiste avec son matériel actuel. Les artistes seront artistes du vivant, et le tableau sera aussi large que l’univers 

Le pouvoir de la paix, qu’est-ce qui pourrait être plus fort que la paix. Plus profondément en elle, vous êtes à l’abri des tempêtes et vous ressentez ma paix comme une douce pluie qui tombe autour de vous. Encore plus profond et pas une feuille ne bouge ; c’est comme si le monde était pétrifié et attendait, dans l’expectative d’une tranquillité encore plus grande. Mais plus profondément encore la pétrification du monde s’est évanouie, et il y a de nouveau du mouvement, le plus léger, le plus aérien  et le plus subtil des parfums, le plus faible des bruits, seulement des traces d’une couleur étincelante – le tout contenu dans cette inébranlable tranquillité. 

Puis ce mouvement cesse et nous passons à un monde informel où sont en attente les semences, les potentialités de tous les autres mondes. Ce pays, vous ne pouvez pas le sentir, vous ne pouvez ni le voir ni l’entendre, mais vous savez que dans sa vibration contrôlée est la puissante et explosive force de l’amour avide de s’exprimer, attendant dans le creux de ma main, dans une paix sans précédent. C’est un monde de tremblement. Y entrer signifie s’abandonner à rien, à tout, glisser dans une coupe pleine d’amour et se laisser aller dans la texture arachnéenne d’on ne sait quoi, et dans cet abandon, être transporté par la puissance qui jaillit des profondeurs du Dieu d’Amour…. 

La vie sur Terre est très importante pour votre croissance. C’est mon terrain d’essai, l’escalier qui ramène vers moi, et l’acte qui rend possible ce privilège sacré est pour moi d’une beauté sans limites. Rien n’existerait sans un acte de création, et c’est peut-être pourquoi le mental limité a dégradé cet acte de la sexualité plus que tout autre. 

Je recevais des idées bien nettes qui m’aidaient à voir la puissance de l’esprit, car j’étais très orientée vers le mental et j’avais besoin d’être tirée de mes ornières rationnelles. 

Le mental qui déchire en pièces, analyse, critique, théorise, est comme un cancer ; la force vitale de croissance y est hors de contrôle… Mais que la mentalité du monde soit distordue ne signifie pas que le mental ne soit d’aucune utilité. Avec ma force de vie à la leur source on obtient une raison qui règle l’univers et la course des étoiles, jusqu’à la plus petite structure d’un grain de sable, si parfaitement, de façon si belle que chaque cheveu de chaque tête a un nombre, une destinée, un plan et une couleur. 

Présence, mais Lui/Elle/Cela était beaucoup plus, plus proche, plus un Bien-Aimé, et le devenait de plus en plus. Pour combattre ma tendance à chercher refuge dans l’action extérieure et dans les opinions des autres, l’accent était constamment mis sur le choix de la voie intérieure : 

La voix intérieure est douce et aimante, d’une douceur incroyable ; les voix extérieures sont dures, stridentes. La voix intérieure est pleine d’amour pour toi et pour toute chose ; les voix extérieures sont pleines de sollicitude pour le faux moi, les fausses valeurs, pour les choses qui abaissent la divinité de l’homme. La voix intérieure parle d’un seul propos ; les voix extérieures ne savent pas ce qu’elles cherchent – d’abord une chose, puis une autre, mais toutes abaissant la dignité de l’homme. La voix intérieure invite l’âme à la perfection ; les voix extérieures conduisent aveuglément à la destruction. La voix intérieure parle de beauté ; les voix extérieures en appellent froidement aux faits. La voix intérieure tient la vérité pour un noyau à protéger ; les voix intérieures tordent la vérité dans un moule d’où viendront toutes les erreurs. La voix intérieure se rattache à la destinée de tous ; les voix extérieures se consacrent entièrement à l’avancement d’une seule personne.. 

livre

Extrait du livre : « La Voix des Devas » – L’essence consciente des végétaux de Dorothy Maclean – aux Ed. Ariane sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/     

 

Dans l’Esprit de la Guérison

 

Chaque fois qu’une guérison est déclenchée et qu’elle aboutit, c’est une grande joie pour nous tous. Il existe une science de la guérison, tout comme il existe une science derrière tout ce que vous pouvez faire et entreprendre dans votre plan d’existence. Au-delà de toutes choses en effet se trouve l’Esprit. L’Esprit est une sorte de magicien qui force les manifestations de votre monde physique à se réaliser. 

Il est illusoire de prétendre guérir seul dans son coin, sans échange avec le monde spirituel. Aucun malade ne peut guérir sans cette énergie qui vous vient du Soleil et que votre Mère la Terre nourrit en son sein et accepte de partager avec vous. 

esprit de la guérison chez francesca

De même, un guérisseur n’obtient jamais de guérison grâce à ses seuls pouvoirs ou à ses seules connaissances. Il peut simplement donner une impulsion et un stimulus à l’énergie de guérison. Car toute guérison provient de l’Esprit. Les guérisseurs ont cependant ceci de particulier qu’ils ont le pouvoir de créer à l’aide de leurs mains un environnement propice à l’accueil d’une impulsion venue de l’Esprit. 

Malgré vos apparentes divisions, vous faites tous partie d’un Être unique. Chacun d’entre vous est une petite partie du même drame qui se joue ici-bas ; et le sort de chacun est lié à celui de tous les autres. C’est pourquoi il vous faudra, ensemble, rechercher la guérison. Car l’avènement de l’Ère Nouvelle, la venue de la paix et de la fraternité sur la Terre peuvent se résumer, pour l’ensemble de l’humanité, à cet unique mot : GUÉRIR.

Actuellement, les médecins ne cherchent encore la plupart du temps qu’à soigner, c’est-à-dire à rafistoler des membres, à désinfecter des plaies, à panser des blessures, à enrayer des maladies… Ils doivent maintenant réapprendre à guérir. 

Or, les seuls qui soient véritablement capables d’apporter la guérison sont ceux qui désirent aider les autres, qui sont fortement motivés par l’idéal de servir leurs frères et leurs sœurs. Si le désir de guérir est uniquement lié à une quête personnelle, l’énergie de guérison ne peut s’exprimer en plénitude ; elle se retrouve automatiquement limitée en intensité et ce manque d’empathie a des répercussions sur le malade ; ce dernier éprouve alors de la difficulté à améliorer significativement son état. Souvent dans ce cas, les succès et les améliorations obtenus par le guérisseur ne sont que de courte durée. Mais dès que l’on accepte de donner son énergie abondamment avec amour, les malades le ressentent instantanément, et cela se traduit souvent par des guérisons durables, voire définitives. 

La guérison est l’aboutissement d’un rituel de haute magie qui nécessite une participation de la nature tout entière. Elle suppose un échange subtil avec l’ensemble des forces qui animent l’univers, au cours duquel quelques particules d’énergie sont transférées ; elles peuvent être transmises directement au malade, ou bien transiter par des médicaments. Mais le transfert d’énergie doit impérativement avoir lieu. Une opération chirurgicale bénigne et parfaitement réalisée ou bien une thérapie strictement allopathique peuvent donner l’illusion de suffire à améliorer la santé d’un malade, mais en réalité, toute guérison implique l’intervention de l’Esprit. Aucune amélioration de la santé ne peut être obtenue aussi longtemps que le transfert d’énergie qui en résulte ne s’est pas produit. 

Au cours des prochaines années, vous constaterez que la nécessité de recourir à des procédures chirurgicales contraignantes disparaîtra peu à peu. Ces techniques ont eu leur utilité durant l’époque qui s’achève, et elles continueront à jouer un petit rôle, mais les traumatismes qui les accompagnent inévitablement s’estomperont peu à peu. 

Dans le passé, à chaque avancée technologique, les médecins se sont imaginé qu’une étape importante venait d’être franchie. Cependant, chacune des avancées suivantes a apporté la preuve qu’aucune de ces améliorations n’avait vraiment été décisive. Et les limitations auxquelles votre médecine a de tout temps été confrontée n’ont pas encore disparu. 

C’est pourquoi de plus en plus d’hommes et de femmes cherchent à présent à combler le fossé qui sépare l’Esprit de la science médicale. Ils cherchent de nouvelles solutions à travers des médecines parallèles. La seule différence entre eux et les autres est qu’ils refusent de se limiter aux méthodes traditionnelles. Et ils ont décidé de devenir eux-mêmes des réceptacles de l’énergie de guérison. 

Chacun d’entre vous peut devenir ce réceptacle, puisque chaque être humain porte une étincelle du Saint-Graal dans son cœur. Mais vous devez d’abord comprendre que ce n’est qu’en s’ouvrant à la toute-puissance de l’Esprit que l’on peut devenir un véritable guérisseur. Car L’ESPRIT EST GUÉRISON. 

Tout processus physique de guérison n’est que la conséquence d’une guérison spirituelle. Il y a d’abord et toujours guérison spirituelle. Puis l’énergie à l’origine de cette guérison spirituelle se déplace et finit par toucher le plan où elle peut se manifester physiquement. 

Une nouvelle époque est sur le point de commencer, au cours de laquelle l’énergie deviendra progressivement la principale préoccupation de l’humanité. Non seulement, l’énergie spirituelle permettra de guérir toutes les maladies, mais elle finira pas être utilisée consciemment pour chaque acte de la vie quotidienne. 

chez francesca

Vous apprendrez bientôt à identifier les énergies, à distinguer clairement les énergies harmonieuses des énergies discordantes. Vous apprendrez comment ajuster vos niveaux d’énergie, comment envoyer de l’énergie à la Terre et à ses habitants. Vous apprendrez l’importance et l’impact inévitable de vos pensées sur vous-même et sur votre environnement. Vous apprendrez à vous sentir responsables non seulement de vos propres choix et actions, mais de l’ensemble de l’humanité. 

Pour guérir, il est inutile de savoir comment se déplace et travaille l’énergie de guérison ; il suffit d’ouvrir son cœur et de laisser couler son amour. 

La structure de votre ADN a été préparée de manière à assurer la forme harmonieuse et le parfait épanouissement du système humain. La souche originelle de l’ADN humain fut construite dans la perspective d’une durée de vie bien plus longue que celle que vous connaissez maintenant. Car au cours des siècles et des millénaires, différents mouvements et réajustements dans votre conscience collective ont limité la durée de vos incarnations. Des créatures vinrent d’outre-espace, qui menèrent différentes expériences sur l’être humain ; des modifications génétiques furent réalisées, affectant la forme à l’origine parfaite de la molécule d’ADN. Certains de ces changements ont été avantageux, d’autres préjudiciables. Mais une époque vient maintenant où vous redeviendrez conscients de votre essence spirituelle, où vous redeviendrez conscients de votre propre énergie et de la puissance que vous portez en vous, et progressivement votre ADN reviendra à sa structure originelle. 

Chacun dispose de la faculté de générer par lui-même de l’énergie et votre propre source énergétique est elle-même connectée aux autres unités de production réparties à travers l’univers. Du fait de cette interconnexion, votre amour est capable de transmettre la guérison à beaucoup de vos frères et de vos sœurs qui souffrent. Les nouvelles méthodes de guérison que vous êtes en train de découvrir ont déjà été utilisées au cours des précédents cycles de civilisation sur votre planète. La science des interconnexions Esprit, pensée, sentiment et matière, était jadis connue et pratiquée par nombre d’entre vous. Cette connaissance se réveillera bientôt en vous, en même temps que se présentera à vous l’histoire passée de votre planète. Vous réaliserez alors que tous les progrès technologiques actuels n’ont été accordés à l’humanité que dans le but de faciliter son éveil spirituel. 

Les techniques de guérison par le cristal, le laser et la bioénergétique reposent toutes sur des manipulations spirituelles destinées à favoriser le transfert des énergies. Ce que la médecine est aujourd’hui capable de réaliser aurait été considéré il y a moins d’un siècle comme un miracle. Par conséquent, ce que vous-mêmes considérez aujourd’hui comme des miracles sera bientôt compris par l’ensemble de l’humanité comme le résultat d’un simple travail en liaison avec l’Esprit. Un miracle ne peut avoir valeur de miracle qu’en fonction de la perspective selon laquelle il est perçu. Mais bientôt, vous apprendrez comment manifester consciemment votre énergie pour transmettre la joie et non plus la souffrance. Et chacun d’entre vous deviendra guérisseur. 

Vous commencerez par réaliser à travers votre conscience collective que les guerres, les maux et les maladies dont souffre aujourd’hui l’humanité sont en fait liés à des formes-pensées et à des émotions mal maîtrisées, et que c’est à ce niveau que devrait d’abord s’exercer toute action thérapeutique. Chaque maladie a sa racine dans l’éther, et la guérison est avant tout une libération de l’âme. 

Cependant les médecins doivent s’éveiller d’eux-mêmes à cet aspect de la réalité. Je vous demande de respecter chacun de leurs choix, de rester ouverts et bienveillants à l’égard de ceux qui choisissent de rester fidèles à l’allopathie, qui ont besoin d’un délai avant de s’engager dans la recherche de nouvelles solutions. Vous devez comprendre la force et le poids des fausses certitudes dans lesquelles beaucoup d’entre eux se sont aujourd’hui retranchés. Ils ont eux aussi besoin de faire leurs expériences et de recevoir malgré tout votre amour. Et puisque vous commencez à vous réveiller, eux aussi, en tant que partie intégrante de l’Être collectif qu’ensemble vous formez, finiront tôt ou tard par se réveiller. 

Parmi tous ceux qui ont choisi d’exercer la profession médicale au cours de cette incarnation, beaucoup l’ont fait pour bénéficier de l’opportunité qui leur est actuellement offerte de se diriger consciemment vers de nouveaux choix. Je vous demande de conserver une attitude positive à leur égard et de tenir compte de leurs efforts. C’est ainsi qu’ils se dirigeront naturellement vers les meilleurs choix pour eux-mêmes et pour tous ceux qu’ils sont venus aider. 

Rappelez-vous que même si de nouveaux paliers de compréhension seront prochainement atteints par l’ensemble de l’humanité, il subsistera toujours et quoiqu’il advienne des différences dans vos perceptions et dans vos conceptions respectives de la science. 

Rappelez-vous que plus vous aimez et mieux vous comprendrez votre Créateur. Malgré la haine, malgré l’apparente désolation qui semble s’être emparée de la Terre, l’énergie qui s’infuse aujourd’hui à travers chaque parcelle de votre plan d’existence amènera au cours des prochaines années des changements absolus et définitifs. Préparez-vous à de très grandes choses ! Car vraiment, un avenir glorieux est maintenant très proche. 

Nous vous bénissons et nous bénissons tous ceux qui apportent la Lumière au monde. Nous bénissons ceux qui cherchent et enseignent. Nous bénissons ceux qui apportent la joie à d’autres et réussissent à créer des petits miracles à chaque instant de leur vie. 

Vous êtes tous Un. Et c’est notre plaisir que de vous voir vous diriger ensemble vers l’Unité et vers la Lumière de l’Esprit. 

Adonaï. » 

Hilarion canalisé par Lisa Holloway 
Adaptation française : Olivier de Rouvroy

Les êtres spirituels ont perdu leur joie de vivre

Et pourtant, ne dit-on pas de quelqu’un de spirituel, qu’il est franchement drôle ?

Il y a quelques années, lorsque j’ai commencé à marcher dans les pas de certains « éveillés », je me rappelle avoir passé des moments joyeux, de crises de fous rires à n’en plus finir, mélangés à des instants de recueillements et d’autres de partages gourmands à la fin de nos « réunions ».

joie de vivre

Je me souviens que nous étions enthousiasmés de nous regarder en train de changer notre fusil d’épaule, et même d’y mettre une fleur au bout de son canon. Ce n’était plus l’époque du « Peace and love », mais une nouvelle tournure qui mettait le cœur en joie, frôlant l’explosion tellement tout devenait léger, subtile, agréable, rassurant, beau.

A l’issue de ces occasions, nous partagions des douceurs, et c’était un peu le point d’orgue de ces retrouvailles ponctuelles : profiter de la vie, la célébrer, unir le terrestre au céleste, pour notre plus grande joie.

Aujourd’hui, je me promène sur la toile, je rencontre de temps à autres des personnes « sur le chemin », comme elles disent, mais elles restent sur ce chemin, hélas. Il est clair que ma propre redécouverte peut paraître une initiation à elle seule, et tous les bouleversements intérieurs qui ont suivi, un vrai challenge. Mais est-ce cela qui est le plus important ?

Pour autant, que nous continuions à cheminer seul ou en suivant des plus «éveillés », nous oublions le principal : soi !
Que devrait m’offrir cet élan spirituel, si ce n’est m’aider à me regarder différemment, à m’aimer bien plus que je ne le fais, à me trouver merveilleuse, à sublimer l’être que je suis ?

Et là, j’entends : mon dieu, quel égo !
Mon ego est mon assurance vie gratuite. C’est lui qui m’aide à me soutenir, à me faire passer au dessus des imperfections de mon expérience, à surmonter l’impensable, à accueillir l’inévitable, à aimer l’insoutenable. Sans la force qu’il me donne, je serai déjà ensevelie dans une vie désagréable, imparfaite, matérielle et lourde, ignoble parfois.

Mais la puissance qui est en moi, ce cher alter ego qui me suit pas à pas, m’informe encore et toujours de mes propres illusions, de mes attentes inutiles, mais aussi du soleil qui continue à briller au dessus de mon être.

C’est alors que je me remercie d’être égoïste, égotique, et que je peux enfin retrouver mon allégresse et ma joie d’être.
Ainsi, je suis fière de moi, d’avoir choisi, un jour, de me réveiller à autre chose. Cette autre chose qui mêle une pseudo réalité à mon quotidien déformé. Celle qui m’a permise de m’élever au dessus du sol, pour contempler la Vie et la voir s’amuser de mon amnésie passagère.

Pourquoi donc, serais-je morose ? La vie est une farce que l’on peut trouver plus ou moins agréable, selon l’angle de notre perception. Si je m’immerge totalement et complètement en elle, je vois bien que je n’ai pas de fortune et que je suis tributaire des autres pour vivre décemment. Je vois bien que mes moments de franches rigolades sont très rares et que je me donne l’impression de subir plutôt que de vivre réellement cette expérience. Si j’y réfléchis encore, tout ceci s’estompe tout doucement, en me retournant et en regardant mon univers proche sous un autre angle.

C’est un fait : je suis venue faire une expérience particulière sur cette belle planète, mais personne ne m’a demandé quoi que ce soit, ni de me plier à certaines règles, tout au moins dans ma vie d’adulte réveillée. Les seules que je m’impose sont la résultante de mon état d’être et surtout de mon environnement. Et c’est ça qui réjouit ma vie, me faisant oublier les divers « couacs » qui s’y trouvent aussi.

Voilà que ma minette adoptive est venue se coucher de tout son long sur moi, lorsque j’ai commencé à m’écrire. Elle vient chercher des câlins et des genoux accueillants pour m’offrir la douceur de ses câlins. Sur le rebord de la fenêtre de mon bureau, des dizaines de mésanges, moineaux, verdiers, bouvreuils et autres viennent picorer les graines de tournesol, avec frénésie : il ne fait pas plus de zéro degré. Mais ils savent où se trouve leur resto du cœur. Quelle merveille…

Voilà mon univers de l’instant, et comme il est magnifique !!!!!!!!!!! Quelques centaines de flocons s’amusent à jouer avec la tramontane, et c’est merveilleux puisque je suis au chaud.

Même s’il n’en parait rien, je pourrai dire que je suis méditative, sans posture spéciale, sans m’infliger un temps prévu pour cela. Je pourrai presque ajouter que ce moment est extatique tant il est simple, tant il est unique car, je le sais bien, il ne reviendra jamais à l’identique dans mon aventure.

Pour toutes ces choses simples et douces, je me remercie. Je dis merci à ces ainés qui sont passés dans ma vie et qui m’ont appris combien il était bon de rire aux éclats ou de sourire à la vie, tout simplement.

Celle-ci me contemple et joue à travers moi, à travers vous, au travers de tous les êtres, quelles que soient leurs formes ou leurs identités. Elle joue. C’est cela la Beauté que nous sommes, l’immensité dont nous faisons l’expérience, tout en pensant que nous sommes petits, insignifiants et surtout impuissants.

Ainsi, sans remercier qui ou quoi ce soit, sinon nous-mêmes, sourions à cette facétie qui nous rend uniques et merveilleusement beaux. Rions de cette farce stupide ou géniale qui nous regarde nous affairer à être différents de ce que nous sommes, ou nous en repentir.

Enfin, je vous redis mon adage personnel : « à chaque jour suffit sa joie ! »

Faites en bel usage, puis, rappelez-vous, autant de fois que cela sera nécessaire : « Tout est illusion, même moi ! »

Rédigé par : Pascale Arcan………

Qu’est-ce que la Liberté universelle


   

Liberté - situation de la personne qui n’est pas sous la dépendance absolue de quelqu’un ou d’une situation. C’est l’état qui est opposé à l’esclavage et à la servitude. C’est l’état d’une personne qui n’est pas captive ou enfermée dans une situation contraignante. C’est le pouvoir de reconnaître le libre choix dans tous les domaines de l’expression. C’est l’indépendance de l’esprit des préjugés et des concepts limitatifs. C’est le fondement du devoir et de la responsabilité. Voilà quelques notions que cite votre littérature contemporaine. Mais, il y a encore plus que cela dans la voie spirituelle.

 liberté

Je suis Adinathon. Je viens m’entretenir avec vous en ce moment et m’enivrer dans vos énergies de Lumière pour discuter, d’âme à âme, du grand principe universel de la liberté. Ce mot (principe) possède le plus grand égrégore que l’humanité ait nourrît depuis des multitudes de générations. Il est responsable de tellement de souffrances et de peines, car il est un ennemi implacable de la dualité. Lorsqu’un individu atteint cet état après avoir vécu pendant un certain temps le manque de liberté ou dans l’oppression de toutes sortes, une joie infinie émane des profondeurs de son âme. Rien ne peut égaler la puissance énergétique de cette joie qui enivre et proclame la suprématie de l’expression de son être. Être libre signifie suivre les courants de l’Amour infini et couler avec les harmonies délicieuses de la joie ultime pour l’éternité. Oh ! Quel rêve ! … me direz-vous. 

« Atteindre cet état dans notre quotidien ? Impossible ! C’est faire l’autruche, la tête enfouie dans le sable »… voilà peut être, le commentaire qui vous vient à l’esprit en ce moment. Et pourtant, cet état est l’expression naturelle de l’âme qui gravite dans l’entourage de l’Amour inconditionnel. Toutes les autres manifestations astreignant l’âme à vivre des tensions et des restrictions à travers des lois et des concepts limitatifs sont des encadrements de dualité. Cette dualité n’est manifeste que par l’acceptation de l’âme elle-même de porter le manteau de l’illusion ; cet encadrement permet d’affronter les imperfections ressenties par l’esprit individuel et lui donne la notion d’évoluer par rapport à la séparation ressentie entre l’individu et l’Unicité. 

Lorsque l’individu a compris que l’illusion qui supporte les forces opposantes de la dualité n’est pas la réalité de l’âme mais celle de l’esprit, l’emprise de cette dualité devient moins subjective et la liberté y trouve une plus grande expression. L’âme individualisée ne peut être sujette à cette dualité car elle est une cellule de la Divinité Suprême, donc immuable et invariable, omnipotente et omniprésente. L’esprit est le média qui traduit la transcendance pour plongé dans les dimensions inférieures ; c’est lui qui ressent la séparation et qui enveloppe l’âme de son manteau limitatif. Pour faire l’expérience de la non-dualité, l’être doit se centrer parfaitement à l’intérieur de lui-même, dans cet espace où il retrouve la joie et la liberté infinies. 

La plupart des gens ont entendu parler de méditation en ce temps que vous appelez « Nouvel Âge ». Les personnes qui le pratiquent depuis un bon moment savent comment retrouver ce centre, cet espace à l’intérieur de l’être, le noyau de l’existence individuelle qui fait point commun avec l’Unicité Suprême. Pour faire l’expérience de cette liberté infinie et inconditionnelle, l’individu doit d’abord apprendre à contrôler ses émotions de sorte qu’elles l’amènent toujours dans des champs d’énergie positive plutôt que négative ou limitative. Il doit se détacher de toute attente venant de l’extérieur de lui-même. Il ne doit pas être affecté par les changements d’humeur des autres personnes dans son entourage. Il doit être libre de toutes les contraintes causées par des situations extérieures à lui-même. 

LIBERT2

Le mot liberté ne signifie pas inertie ; il désigne l’équilibre entre deux forces égales et opposées. La liberté signifie avoir le choix de pencher d’un côté ou de l’autre de ces deux forces. Par exemple, la planète Terre semble voguer dans l’espace en toute liberté, mais sa liberté est relative car elle est soumise à son momentum qui est alimenté par l’attraction du soleil qui cherche à l’attirer vers lui. Sa vitesse sidérale, c’est-à-dire la vitesse de sa trajectoire autour du soleil, empêche la Terre de tomber dans le soleil à cause de l’équilibre créé par la force centrifuge qui cherche à l’éloigner du soleil. Si l’une ou l’autre des contraintes de force est changée, la planète change de trajectoire. Elle tombe dans le soleil après un nombre limité de révolutions ou elle échappe au champ gravitationnel du soleil et se perd dans l’espace. En se perdant dans l’espace, sa liberté n’est plus relative aux deux forces qui la maintenaient en orbite autour du soleil. Elle n’est plus soumise à aucune force, sauf au momentum causé par sa vitesse de parcours jusqu’à ce qu’elle soit attrapée dans le champ gravitationnel d’un autre corps céleste. 

Tout comme la Terre, l’être humain est soumis à des forces ou des lois qui le maintiennent en équilibre. Toutefois, quelque chose de plus se présente avec le libre choix. La planète par elle-même n’a pas le choix de changer sa trajectoire. Toutefois, dans son libre choix, l’être humain a le choix et le pouvoir de changer sa relation avec les forces qui l’affectent. Il a une plus grande liberté que la planète en ce qu’il peut modifier sa relation par rapport aux forces dont il est soumis. Le mot liberté, dans le contexte que nous voulons lui donner, est relatif. L’état de liberté peut signifier toute une gamme d’expériences soumises à des contraintes ou des lois dans l’acceptation par un choix. 

Lorsqu’un individu vit une situation à l’intérieur de certaines limitations, son acceptation et son attitude face aux contraintes peuvent lui donner un sentiment de liberté relative. Il peut sentir un bien-être intérieur indépendamment des contraintes extérieures. Son attitude et son acceptation volontaires à vivre une situation le libèrent ou le mettent en esclavage. L’état intérieur est affecté ou non selon la stabilité émotionnelle de l’individu. Il pourrait être agressé oralement par d’autres individus sans accorder de pouvoir aux paroles qu’il reçoit. Lorsque les paroles ne sont pas en harmonie avec la pensée de l’individu, il peut mentalement les rejeter en ne s’identifiant pas avec ce qu’elles représentent. 

Le plus grand manque de liberté que l’humanité ait connu depuis la nuit des temps vient de l’opinion des autres. L’individu est sensible à ce que les autres pensent de lui. Il est prêt à défendre son image à n’importe quel prix, même au prix de la guerre. Il entre dans des situations dramatiques à cause du pouvoir qu’il accorde aux paroles qu’il entend. La parole est devenue pour lui l’arme la plus puissante de l’Univers. La plus grande liberté qui soit est l’immuabilité à la parole d’autrui. Rien de l’extérieur ne saurait changer l’état de paix intérieure de l’individu libéré. Lorsque l’être a atteint cette qualité, il vit la liberté universelle. Il peut être libre n’importe où dans n’importe quelle circonstance, car il est libre en lui-même. Cette liberté doit être atteinte avant de penser à réaliser l’Ascension de l’être. 

La liberté universelle veut que chaque individu manifeste sa créativité selon ses propres talents et ses expériences personnelles. S’il est contraint à travailler dans un domaine qu’il n’aime pas, il n’est pas libre ; il est plutôt esclave d’une situation qu’il doit subir. D’autre part, lorsqu’une telle situation prévaut, c’est qu’une leçon de vie s’y rattache. L’attitude adoptée face à cette situation peut rendre la vie amère ou agréable. Le contentement est une attitude qui libère toute emprise des émotions agressives qui maintiennent l’individu en esclavage. Le contentement assure une liberté relative pour intégrer la leçon de vie et permet par la suite de passer aux étapes suivantes dans le développement de l’individu. Le bonheur est dans l’acceptation sachant que toutes les situations sont temporaires jusqu’à ce que la compréhension soit acquise. Le contentement libère des ondes favorables qui permettent l’harmonie des énergies discordantes de l’individu face à sa tolérance et à son acceptation. 

Celui qui vit sa liberté permet aussi aux autres personnes de son entourage de vivre la leur dans le plus grand respect. Pour vivre sa liberté relative, une grande maîtrise de ses émotions est nécessaire afin que la paix et l’harmonie s’installent à l’intérieur de son être. Lorsqu’on parle de paix à l’intérieur de l’être, on parle aussi de liberté car ces deux mots sont interreliés. L’un ne peut pas être sans l’autre. La liberté ne peut pas exister sans la paix et la paix ne peut pas exister sans la liberté, quelle soit relative ou universelle. Lorsque l’individu n’est pas en paix, il est rattaché par des liens énergétiques à l’énergie émotive qui le contrarie. Un lien invisible mais puissant se crée entre l’individu et l’énergie émotive résultant en une perte constante d’énergie vitale qui le plonge dans un état de fatigue chronique. 

Toutes choses qui contrarient créent ces liens entre l’objet et le sujet réduisant ainsi la liberté de l’être. Ces contrariétés parasitent et drainent la force de vie ; elles conduisent aux malaises et ensuite aux maladies. Certains individus ont créé ces liens dans un passé lointain et vivent enchaînés par leur propre entêtement à garder ces énergies discordantes dans leur champ vibratoire jusqu’à leur mort. Ces individus ont vécu en esclavage dans leurs propres chaînes et n’ont jamais connu la liberté universelle. Ceci est un choix personnel, souvent éclairé par la connaissance ou ombragé par l’ignorance et l’arrogance. Mes bien-aimés, les portes de vos prisons sont ouvertes. Pourquoi n’en sortez-vous pas ? Vous êtes libres ! Saisissez cette compréhension afin de vous épanouir et de vibrer en harmonie avec le chant de la Création. L’Amour inconditionnel brise toutes les chaînes et libère intérieurement même dans un environnement social limitatif et contraignant. La liberté est une question de compréhension : rien de l’extérieur ne peut affecter intérieurement l’esprit libéré. Soyez en paix avec vous-mêmes et avec les autres. Je m’unis aux Grandes Âmes de la Création pour vous apporter toutes les bénédictions de l’Unicité Suprême. Se réaliser, c’est libérer l’âme des contraintes de l’esprit. Que l’Amour vous protège.

 Adinathon

Communication télépathique reçue de Adinathon
par André DeLadurantaye le 15 avril 1997

Les attitudes personnelles et individuelles

 

Imaginons qu’une personne en colère vient à vous. Elle est grossière et méchante. Toutes les paroles qui sortent de sa bouche sont rudes et odieuses. Vous allez probablement vous éloigner et essayer de vous changer les idées, ou chercher à comprendre ce qui ne va pas chez elle. Permettez-moi de vous dire ceci. Selon cette personne – ce cher Être Humain à part entière – tout est dans l’ordre des choses, car elle vit dans « la loi de la jungle ». Elle est en « mode de survie ». Ses attitudes, paroles et actions ont pour but d’attirer l’attention. Elle utilise et dégage beaucoup d’énergies que vous n’aimez pas. Ces énergies peuvent créer un sentiment de peur. Pourtant, il y a beaucoup d’Êtres Humains qui vivent dans cet état, 24 heures par jour et sept jours par semaine !

chez 1blog francesca

Ceci fonctionne dans l’ancienne énergie. Selon ces personnes, rien ne peut remplacer ce système. Cela signifie qu’elles vont survivre dans un monde où toute la population veut avoir ce qu’elles ont. Il y a encore des cultures qui vivent dans la rudesse, car elles pensent que la gentillesse et la compassion sont de la faiblesse. Elles se disent qu’il est impossible de conquérir une personne avec de la compassion et de la bonté, que ceci est pour les personnes qui sont faibles. Elles ne savent pas qu’il y a un « royaume de pensées et attitudes » où chaque Être Humain est souverain et associé, pour ainsi dire.

Plus la lumière progresse plus ces anciennes attitudes deviennent flagrantes, et plus la population terrestre choisit de s’en distancier. L’humanité réalise qu’il y a des manières beaucoup plus élégantes de vivre et de s’exprimer – sur la planète Terre. L’énergie dégagée par une personne souveraine et associée est bienveillante. Elle attire les personnes qui ont les mêmes attitudes, et elle ne provoque pas les personnes qui sont encore dans les anciennes attitudes.

Pourquoi est-ce que nous vous parlons de ces schémas, modèles et attitudes ? C’est parce que la conscience humaine commence à s’élever. Donc, le ratio obscurité/lumière change, en faveur de la lumière. Cela signifie que la lumière de la compassion, de l’intégrité, de la gentillesse, etc., devient plus brillante, sans s’imposer. Une lumière douce et bienveillante qui ne juge pas, finit par toucher tous les coeurs, même ceux qui sont dans l’ancienne énergie. Voilà pourquoi nos « prévisions de la météo » sont que, la lumière va gagner. La loi de la jungle va « fondre comme neige au soleil », alors que les attitudes bienveillantes vont faire « boule de neige » !

Les Êtres Humains qui auront développé un haut niveau de conscience vivront plus longtemps, si tel est leur choix. À cause de leur sagesse et de leur bienveillance, il leur sera demandé d’être des répartiteurs ou dispensateurs, politiques ou publics, car ils ne seront pas intéressés par le pouvoir politique. Ces Êtres Humains hésiteront, car ils se demanderont s’ils sont à la hauteur de ce qui leur est demandé. Voyez-vous que la lumière ne s’impose pas, mais que sa porte est toujours ouverte ? Ceci va changer le système électoral, et les entreprises devront suivre.

Il y aura plus de lumière et de compassion. Ceci va créer un effet d’entraînement qui amènera des solutions réelles. Le peuple sera de plus en plus en harmonie, et les vérités individuelles de chaque Être Humain seront de plus en plus respectées. Est-ce que le peuple avait peur des maîtres ? Vous savez très qu’il se sentait en sécurité avec eux. Il savait que les maîtres portaient une oreille attentive et bienveillante à ce qu’il allait dire. Le peuple savait qu’il ne serait pas jugé. C’était merveilleux, n’est-ce pas ?

Les maîtres ne cherchent pas à rivaliser avec vous, ni vous cataloguer ni vous dire quoi faire, etc. Le peuple va diplomatiquement et fermement amener les entreprises à être intègres, même les multinationales devront emboîter le pas. Est-ce que je « rêve en couleur », ou est-ce que ce « rêve en couleur » deviendra une réalité ? Si les nouveaux instruments scientifiques vous permettent de voir bien des choses qui sont actuellement invisibles, est-ce que ce rêve peut devenir une réalité ? Si oui, cela va changer votre chère Terre-mère.

La science et la conscience humaine sont sur un chemin qui mène vers la sortie de l’instinct de survie, de la loi de la jungle. L’aube enlève lentement, sans guerres ni massacres, la noirceur de la nuit. Pas à pas, inévitablement et fermement, la vision s’éclaircit. La connaissance et l’élégance s’installent. Le peuple sort du dortoir de l’ignorance et commence à s’activer comme une ruche d’abeilles qui fonctionne toujours en harmonie. Les divers systèmes de croyance seront respectés. Avec l’aube, la population terrestre commencera à percevoir ou ressentir la divinité intérieure de chaque Être Humain. L’espoir sera à l’horizon, au lieu de la traditionnelle peur du futur. La connaissance et la sagesse d’une population est une force extraordinaire, douce et bienveillante. Ensuite, ce sera l’aurore, les premiers rayons de soleil !

Je pourrais dire que cela s’en vient, mais c’est mieux que ça. Je vous dis que « ce bal d’éveil » vient de commencer. C’est le sujet principal de notre message du moment présent. Où en êtes-vous ? Quel est votre modèle ou schéma ? Ressentez-vous la réalité de cette situation ? Est-ce un rêve en couleur ? Avez-vous l’impression d’être en sécurité ? Si oui, pourquoi ne pas baisser le bouclier de la peur et regarder autour de vous, avec bienveillance et compassion ? Certains d’entre vous sont encore méfiants. Ils ne sont pas convaincus que le tigre du Bengale est vraiment parti. Ces attitudes – ces tigres – font partie de l’ancienne énergie. Avec l’aurore et ses rayons de soleil, qui est arrivée tout de suite après l’aube, ces attitudes fuient dans toutes les directions.

Cette situation existe partout sur votre planète, peu importe que vous ayez Internet ou non, même si vous n’avez pas l’électricité ni le téléphone ni « Google ». Il y aura encore des disputes ici et là. Vos médias mondiaux des mauvaises nouvelles en feront les manchettes, mais ce ne seront que des grains de sable dans le désert. Les anciennes attitudes ou énergies savent que « leurs jours sont comptés », mais elles vont continuer à livrer bataille. Si cette situation existe, cela signifie que la « nuit noire de l’âme des Êtres Humains » est en train de prendre fin, n’est-ce pas ?

Si vous faisiez un sondage, vous verriez que la très grande majorité de la population terrestre veut la paix ! Elle n’est pas intéressée par la puissance qui sert à conquérir d’autres Êtres Humains. La conscience a changé sur votre planète. Les mères et les pères ne veulent plus que leurs enfants aillent se faire tuer dans des guerres de pouvoir ou d’idéologie. Des dizaines de pays reconnus vont commencer à se réunir, afin de déterminer les mesures à prendre pour améliorer et équilibrer la paix, afin d’unifier les nations. Les différences culturelles seront toujours là, mais les attributs de compassion et d’équilibre sauront maintenir la paix et l’unité. Ces attributs sont communs chez les Êtres Humains. Vous avez beaucoup de choses en commun, et votre nouvelle sagesse va vous le montrer.

Il y a seulement 100 ans, vous n’aviez pas cet équilibre. C’est ce qui change votre moment présent et le futur de votre temps linéaire. Au lieu de continuer à recycler l’ignorance, vous allez ouvrir des barrières de ce cercle vicieux, selon l’une de vos expressions, et foncer vers les chemins qui vont encore améliorer votre maturité et votre sagesse. Votre vérité individuelle sera plus harmonisée et compatissante.

Nous vous souhaitons la bienvenue sur la Nouvelle Terre que vous avez créée !

Et c’est ainsi.

Kryeon Channelling présenté à San Antonio, Colorado, USA, le 23 janvier 2016

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/     

La Terre se cristallise, l’humanité devient de cristal

 

Les particules cristallines célestes pénètrent l’atmosphère par de grandes brèches causées par la déstructuration de la matrice terrestre. Elles accompagnent les rayons ultraviolets en provenance du Soleil et du cosmos. Elles sont orientées par la lumière cosmique. Absorbées par l’homme, elles influencent la transmutation de tous ses corps, façonnant un nouvel être et contribuant ainsi à  la création progressive d’un nouveau monde de cristal.

Ces particules cristallines en provenance du cosmos sont des particules lumineuses qui se cristallisent très finement dans l’atmosphère. Leur cristallisation s’intensifie lorsqu’elles pénètrent la Terre. Elles sont absorbées par l’humain lors de respirations conscientes (si celui-ci ne respire pas consciemment), il en intègre seulement une infime partie). Les particules cristallines célestes ont des effets vraiment majeurs sur l’humain en mutation.

 FRANCESCA1

L’humanité s’achemine vers la plus grande mutation de son histoire. Il s’agit de la création de l’humanité de cristal. La Terre elle-même se cristallise de plus en plus sous l’effet des nouvelles particules et, bien sûr, l’humain évolue en parallèle. La vibration du cristal se manifeste sous plusieurs formes, notamment par un changement de la fréquence vibratoire de la planète, et des humains. Les particules cristallines célestes sont présentes depuis très très longtemps dans la matrice terrestre. Elles sont nettement plus nombreuses depuis que l’humanité a montré de réels signes d’ouverture aux changements entre autres grâce à l’éveil de conscience qui est en cours.

Il y a maintenant suffisamment d’humains éveillés pour contribuer à ces grands changements, pour entreprendre le Grand Œuvre de la transmutation collective. Cette transmutation est absolument essentielle pour assurer la pérennité de la vie humaine en ce monde. L’effet de ces particules cristallines célestes est beaucoup plus intense depuis le début du millénaire, surtout depuis 2009. Or, l’arrivée massive de ces particules cristallines célestes a aussi contribué à accélérer l’ouverture des consciences sur la Terre. Bien que les apparences laissent croire le contraire, à cause des nombreuses guerres et du terrorisme, l’humanité tend progressivement vers le niveau supérieur de conscience de la troisième dimension.

A ce niveau, l’homme réalise que son évolution réelle est plus spirituelle que scientifique ou matérielle. Il cherche alors à intégrer le principe féminin, sa puissance créatrice – tout en   nuance et en empathie – et à abandonner sa recherche de sécurité et de pouvoir pour répondre à sa pulsion naturelle d’unité. Par la suite, il s’élèvera progressivement vers les niveaux de quatrième et cinquième dimensions pour créer l’humanité de Cristal.  

Les particules cristallines célestes représentent le prana de ceux que l’on appelle les Maîtres. Autrement dit, elles sont la nourriture privilégiée des Maîtres (au même titre que les particules adamantines). Or, vous aussi êtes des Maîtres – des Maîtres non encore révélés à eux-mêmes, des Maîtres en émergence. Cela signifie que l’appel à vous en nourrir résonne en vous. 

Les particules cristallines sont des particules cosmiques qui portent aussi en elles la conscience de l’Amour des Maîtres de Lumière, que nous appelons les Maîtres du Cristal d’Emeraude. Ce cristal révèle la pure conscience et l’émeraude, le pur amour. Le cristal d’émeraude est la fréquence de la nouvelle humanité. Cette fréquence permet aux êtres d’exister dans une totale ouverture de conscience, dans une vision continue d’une réalité cosmique, bien au-delà de toutes les réalités terrestres. L’être de cristal voit au-delà des apparences, et les réalités terrestres lui apparaissent souvent comme des illusions. Il voit les structures énergétiques du monde et des individus. Il vit dans un état de conscience multidimensionnelle, circulant librement entre les troisième, quatrième et cinquième dimensions. Il sent qui il est réellement. La pulsion d’unification le guide à chaque instant.

Les particules cristallines font émerger les défis que vous apprenez à résoudre durant la période de transition actuelle. Parmi ces défis, mentionnons le détachement matériel, ‘équité entre les hommes, le respect de la nature, et l’abandon des peurs et des souvenirs sombres.

Ne craignez pas de vous ennuyer après la mutation et la transcendance des obstacles vous freinant présentement. Vous ne serez plus hantés par vos peurs. Vous découvrirez votre éblouissante beauté sans avoir à vous comparer et à accomplir des performances. Vos états de bien-être, voire de Grâce, guideront vos actions et vos créations unificatrices révélant la beauté de votre monde.

Vous créez par votre mutation actuelle une toute autre humanité comme il en existe ailleurs dans l’univers. Pour les hommes, il est difficile pour l’instant de la concevoir sans l’avoir connue, et sa description peut leur sembler relever de l’utopie. Le type d’humanité que vous connaissez aujourd’hui n’est pas une réalité sur le plan cosmique. C’est simplement un épisode dans on cheminement évolutif. La fréquence vibratoire des Maîtres du Cristal d’Emeraude est propagée par ces particules qui pénètrent la matrice terrestre et que vous respirez avec le prana. Toutefois, vous avez tout avantage à accueillir consciemment ces particules, car leur action est très percutante. Elles mettent en lumière tout ce qui n’est pas équilibré en vous.

En fait, c’est sans doute à cause d’elles que vous êtres si fatigués durant cette période de transition. Cette grande fatigue est provoquée par la mutation des glandes, de l’ADN et de la structure de vos corps subtils. Il ne s’agit pas de défectuosité, mais d’un fonctionnement altéré durant la transition, en vue d’une amélioration. En d‘autres termes, plus vous captez et absorbez les particules cristallines célestes, plus votre transmutation s’accélère. Cette fatigue est un signe que vous devez vous détendre et vous reposer.  Bien qu’à court terme, elles perturbent les cellules de vos tissus, elles engendrent des changements majeurs qui faciliteront votre vie par la suite. C’est comme si nous vous disions : « Vous allez avoir une opération qui vous causera certains ennuis passagers, et même certaines douleurs, mais lorsque vous serez guéri, vous serez plus fort. Vous ressentirez un plus grand bien-être, vos facultés normales seront beaucoup plus aiguisées et vos facultés extra-sensorielles seront activées ».

Sanctus Hermanus canalisé par Pierre Lessard

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/   

INFLUENCE DES PARTICULES SOLAIRES SUR NOS CHAKRAS

 

Les particules solaires constituent une importante nourriture énergétique pour le corps physique. Elles influencent plus particulièrement le chakra du HARA  et celui cœur, ainsi que les glandes associées, les gonades et le thymus.

Elles agissent directement sur notre vitalité. Elles permettent une intensification de la puissance créatrice chez ceux qui s‘en nourrissent consciemment et contribuent à l’éveil de l’énergie de la kundalina. De plus, elles augmentent votre résistance aux ondes nocives et facilitent la circulation sanguine, de même que la production des globules blancs et rouges dans notre sang.

particules

CHAKRA DU HARA

Glandes : ovaires et testicules

Directement influencé par les particules solaires, le chakra du Hara est vraiment le moteur de votre puissante énergie de vie. Celle-ci, nommée shakti, est l’énergie créatrice associée à la pulsion de vie. Elle est l’énergie du principe Féminin – le principe créateur évolutif. Logée dans votre centre sacré, elle vous permet de naître, de croître et de transcender les obstacles dans le cours de votre vie, de vos développer selon votre mandat d’incarnation, et aussi de créer et de manifester ce dont vous avez besoin pour vous réaliser. Cette énergie s’active dans le Hara selon l’état de l’individu, sa présence consciente à lui-même, l’unité avec son Ame et son Esprit, ainsi que ses pensées, ses attitudes, ses choix et ses actions. Canalisée par ce chakra, elle stimule les glandes des gonades, soit les ovaires et les testicules, tout comme les organes des systèmes de reproduction et d’élimination. Ces organes en ont particulièrement besoin durant la période de transition actuelle du processus de transmutation, alors que d’importantes turbulences perturbent le système reproducteur, dès lors plus vulnérable et davantage enclin à de multiples déséquilibres. Le Hara fait également monter l’énergie de vie vers les autres chakras jusqu’à celui de la couronne.

Les particules libèrent leur énergie lorsqu’elles rencontrent une surface faisant obstacle à leur passe. Après avoir traversé le champ magnétique de la Terre, elles franchissent le champ d’énergie de l’individu et pénètrent par la suite ses portes de réception physiques et subtiles . En les percutant, elles libèrent leur énergie et la programmation qu’elles contiennent. Dès l’imprégnation des capteurs des portes de réception par les particules de lumière et par leur énergie, leur codification est transmise au système nerveux central (LIRE Processus d’intégration des particules vivantes ICI / ) puis elle est véhiculée jusqu’au Hara ou bien directement aux tissus qui en ont besoin.

Les sources de lumière décrites ici sont les seules susceptibles d’augmenter votre ratio énergétique. En se reproduisant, vos cellules permettent de maintenir cette puissance, ou ratio énergétique initial, ainsi que votre puissance  énergétique. La dégénérescence cellulaire, lorsqu’elle excède la vitesse de régénération, cause le vieillissement et la perte de cette puissance. Les rayons solaires et cosmiques contribuent à activer et intensifier la régénération cellulaire. Parallèlement, en circulant dans le Hara, les particules stimulent votre énergie vitale et votre force créatrice. Elles vous aident à ressentir davantage votre pulsion de vie et à avoir davantage envie de mener une vie plus active. Elles favorisent l’éveil de votre dragon de feu (kundalini) et activent votre dynamisme, votre détermination et votre élan de vie. Ainsi, en transmettant leur énergie au Hara, les particules solaires ont une influence majeure sur vous.

CHAKRA DU CŒUR

Glande : thymus

La fonction du thymus en relation avec le chakra du cœur n’est pas encore bien comprise par l’homme. Cette glande du système endocrinien reçoit des globules blancs en provenance du système lymphatique et les transforme en cellules du système immunitaire, particulièrement actives contre les virus et les cellules cancéreuses. C’est l’un de ses deux grands rôles dans la protection du corps. Toutefois, rappelons que cette glande a participé à votre croissance depuis la période embryonnaire. Elle joue un rôle majeur dans la croissance des cellules et celui-ci ne cesse certainement pas, comme le croient la plupart des médecins, à la puberté ou à la fin de la croissance physique. Le thymus est également actif dans le processus de régénération cellulaire. Les particules solaires, de même que certaines particules cosmiques, exercent une influence favorable sur la croissance du thymus qui, à son tour, agit sur la croissance des cellules. Il favorise ainsi la faculté de reproduction des cellules et la circulation des cellules souches à partir de la moelle osseuse.

En favorisant une production équilibrée de globules blancs et rouges, le rayonnement solaire renforce ainsi votre système immunitaire tout en réduisant d’éventuelles difficultés. Il stimule la circulation sanguine et celle des cellules souches. Il facilite ainsi la régénération des cellules et des tissus de votre corps. Son action est par le fait même très large. La stimulation de la croissance du thymus lui confère un rôle important dans la lutte contre le cancer. Les rayons du soleil agissent directement sur la peau, facilitant ainsi la guérison de maladies de peau, comme le psoriasis et l’eczéma, de même que l’élimination de certains microbes. Ils permettent la synthèse de la vitamine D et apportent ainsi de multiples bienfaits au corps, dont une protection contre les maladies du cœur. Ils contribuent aussi avec d’autres particules à la transformation de la structure cellulaire (ADN).

CHAKRA DU TROISIEME ŒIL

Glandes : hypophyse et hypothalamus

La lumière absorbée par la rétine provoque un changement d’état de ses cellules et transmet des informations au système nerveux central. L’hypophyse et l’hypothalamus sont alors stimulés. Cette stimulation de la glande hypophyse favorise un éveil des fonctions cognitives, ainsi qu’une diminution de l’hyperactivité et de la somnolence. Ces avantages sont particulièrement intéressants puisque, d ans la présente phase transitoire de mutation, vous éprouvez aussi des difficultés sur le plan conceptuel et un ralentissement de vos capacités d’apprentissage.

De plus, durant sa transmutation, l’hypophyse n’arrive plus à maintenir l’équilibre hormonal, et cela entraîne des dérèglements du système reproducteur. La ménopause et l’andropause seront devancées de cinq à dix ans chez plusieurs personnes, ce qui aura un impact sur la fertilité humaine. L’absorption des particules lumineuses compensera légèrement ce déséquilibre transitoire et apportera un soutien énergétique à tout le système reproducteur. Ajoutons que cela favorise aussi le maintien d’une ossature en bonne santé. Par ailleurs, la lumière agit sur l’hypothalamus et la glande pinéale en favorisant une bonne synchronisation de l’horloge biologique et un meilleur équilibre des rythmes cardiaque et respiratoire. Ces stimulations se répercutent sur le chakra du troisième œil, accroissant de ce fait vos facultés extrasensorielles.

CHAKRA DE LA GORGE

Glande : thyroïde

De façon générale, la glande thyroïde stimulera la sensation de bien-être et agira positivement sur votre moral et vos humeurs.

CHAKRA RACINE

Glandes surrénales

L’énergie transmise par les particules solaires renforce les glandes surrénales. La vitamine D fortifie les os et diminue le risque d’ostéoporose. Les surrénales énergisées par les nouveaux rayons solaires agissent plus librement et la production d’adrénaline, de cortisol et de testostérone en est donc stimulée.

134-etoiles-bleues

Les nouveaux rayons solaires pénètrent désormais plus librement dans l’atmosphère terrestre. Ils favorisent une forme d’acclimatation ou de fusion des énergies féminines et masculines. Ils augmentent votre énergie vitale qui, à son tour, augmente votre énergie créatrice. L’association des énergies Féminines et Masculines en chacun de vous génère des effets positifs sur votre fertilité et votre capacité à procréer. Ces effets positifs augmentent la durée d la période de fertilité et contrecarrent  ainsi les dérèglements associés à la période de transition en cours. Bien entendu, ces rayons ne sont pas étrangers aux turbulences physiques et énergétiques actuelles. Toutefois, en activant le processus de transmutation, ils collaborent à la réduction de la durée de ces turbulences.

Bientôt, les particules solaires seront encore plus actives dans la création des minéraux et dans la synthèse des vitamines et des protéines nécessaires à la transformation de votre corps.

Sanctus Hermanus canalisé par Pierre Lessard

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/        

Voici AMMA, aspect féminin de Dieu

 

Moi, Amma, l’aspect féminin de Dieu, je viens vous démontrer par mes enseignements que la croissance est un phénomène dynamique qui peut également être proactif. Paradoxalement, la nature proactive de la croissance se manifeste plus fortement dans la réceptivité et l’acceptation.

 AMMAPar exemple, l’intervention des techniciens encodeurs est de nature proactive. Centrer sa conscience dans le cœur, et vivre en fonction de ce que ce dernier vous inspire, peut être interprété comme une attitude passive. Je préfère parler d’une attitude réceptive. Laissez-moi utiliser une analogie illustrant ce point de vue. Lorsque vous parlez avec quelqu’un, si vous ne pensez qu’à ce que vous allez rétorquer en réponse à ce que l’autre personne dit, vous ne faites alors qu’écouter ses paroles sans vraiment prêter attention au message qu’elle cherche à vous transmettre. Il faut savoir être réceptif pour vraiment écouter l’autre, ce que certains pourraient qualifier d’attitude passive. Puis, quand vient votre tour de prendre la parole, vous devenez alors proactif afin de formuler votre propre message. Lorsqu’un tel échange mutuel survient entre le  mode actif et le mode réceptif, alors on peur affirmer qu’une véritable communication a lieu.

Quand vous désirez solliciter l’aide de vos techniciens encodeurs, vous pensez au plus profond de votre cœur à ce que vous aimeriez voir se produire. Vous soumettez vos demandes et élaborez votre plan. C’est la partie proactive de ce processus. Toutefois, très chers, dans votre état actuel d’êtres incarnés, vous n’avez pas pleinement conscience des objectifs de votre âme et vous pourriez donc soumettre une requête que votre Moi supérieur aimerait modifier. Le fait d’accepter que ce dernier a constamment à cœur votre plus grand bien vous aidera dans cette démarche. Faites-lui confiance.

Je viens pour vous informer que l’aptitude à être proactif ainsi que toute autre qualité généralement associée à l’homme font également partie des aptitudes et qualités pouvant s’exprimer chez une femme. Les choses seraient bien plus claires si les humains pouvaient éviter d’employer des termes associés aux genres masculin ou féminin. Il est vrai que l’ont observe dans la nature que la croissance discrète d’un être, d’une plante ou d’un animal se déroule habituellement dans l’obscurité des entrailles, fussent-elles celles d’un être physique ou de la Terre. Bien des gens ont dans l’idée qu’une croissance dans l’obscurité constitue essentiellement un processus passif. En outre, ils pensent que l’implantation de la force de vie, qui est le point de départ de toute vie, est avant tout un processus actif. Il est vrai que, sauf en de rares cas observés dans la nature, la vie ne peut débuter sans l’intervention d’un tel processus dynamique.

Vous devez toutefois réaliser que les phénomènes en cause dans le développement d’un embryon exigent une somme formidable d’énergie et qu’ils sont, en fait beaucoup plus puissants sur le plan des énergies déployées que ne l’est la simple implantation d’une semence de vie. Les humains ont tendance à tenir les choses pour passives ou dynamiques, selon ce qu’ils peuvent voir avec leurs yeux ou avec leurs instruments. Il leur arrive rarement de percevoir les énormes quantités d’énergie exigées par tout processus de croissance.

Je suis celle par l’entremise de qui je m’exprime et interprète l’énergie de mon nom comme signifiant « AMMA », la divine mère de toutes les divines mères. Je suis la mère de Quan Yin, de la Sainte Mère Marie, de la femme Bison blanc, d’Athéna, et de toutes les divines mères. Je suis également votre mère et vous n’êtes pas moins importants à mes yeux que tous les autres. Je réside dans la séphira Binah. Ceux d’entre vus qui sont familiarisé avec la kabbale comprendront de quoi il s’agit. Je suis ce que l’on peut appeler l’aspect féminin de Dieu.

Certaines personnes sur votre planète se prénomment AMMA. Sachez qu’il y en a plusieurs et que celles qui sont remplies d’amour et qui enlacent les gens dans leurs bras sont des incarnations de mon énergie. Bien sûr, elles n’ont pas toute mon énergie, car le corps humain ne peut supporter la pleine puissance de l’énergie divine, ce qui équivaudrait à tenter d’englober en soi une énergie plus vaste que celle émise par votre soleil.

Très chers, il est important pour vous de savoir que Dieu, ou ce que vous appelez Dieu, est un Tout. Dieu, dont la véritable nature n’est ni masculine ni féminine, est amour infini. Non pas un amour au sens humain du terme, ni une émotion, mais une énergie plus grande que toute autre source d’énergie sur votre planète ou ailleurs dans l’univers. L’énergie d’amour dont je parle ici est incommensurablement plus vaste que celle du soleil, et plus puissante que celle de toute explosion, même celle de ce que vous appelez le bing bang et par laquelle vous décrivez le début de votre univers. Cet amour inconditionnel est destiné à chaque personne, chaque être, chaque chose qui existe. Chaque molécule avec laquelle vous entrez en contact est issue de cet amour, lequel n’exclus aucun être ou groupe d’êtres. Il est pour tous. Cette énergie d’amour englobe tout. Chaque individu, chaque animal, chaque plante, chaque être vivant y occupe une place spéciale, et aucune séparation ne saurait exister en son sein.

Intervention de AMMA dans AU-DELA DU VOILE…

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/   

Le Nom Divin par Marie ELIA

 

 

Dieu a-t-Il un Nom ? Depuis toujours, pour s’adresser à l’Être Suprême, les hommes de toutes traditions s’appuient sur un nom qu’ils peuvent murmurer dans le secret de leur cœur. Un Nom, précieux code vibratoire, qui vient réveiller la conscience de l’essentiel…

Parmi les trésors de la kabbale hébraïque, le Nom imprononçable de Dieu représente certainement un des mystères les plus profonds. Il se décline en quatre Lettres sacrées : Yod, Hé, Vav et Hé, qui unissent ici leurs énergies pour nous offrir un inestimable cadeau destiné, comme toujours, à la compréhension du cœur et non de l’intellect.

nom divin

Nous le lisons généralement YAHVE. Mais les Lettres de l’alphabet hébreu sont toutes des consonnes. C’est l’être humain qui choisit la voyelle, le son, qui permettra à la lettre de devenir verbe et d’être ainsi exprimée. Par exemple, un hébraïsant qui découvre un mot inconnu, un nouvel assemblage de lettres, ne peut que proposer une façon de le lire, mais en fait les possibilités sont multiples. Cette notion nous ouvre de nombreuses perspectives sur les nombreuses variations du Nom sacré, qui sont toutes puissantes et belles.

Les dix commandements des tables de la loi apportées par Moïse résonnent dans l’inconscient collectif, car elles appartiennent au patrimoine de l’humanité. Le troisième précise : « tu ne prononceras pas le Nom de Yahvé, ton Dieu, en vain » (Exode 20.1) Lorsqu’un juif religieux rencontre le Saint Nom dans sa lecture de la torah, il le remplace par ADONAÏ, qui signifie « Seigneur Dieu », pour ne pas risquer de prononcer le Nom sacré. Seul le grand prêtre osait le dire à voix haute, une fois par an, dans le Saint des Saints, l’endroit le plus sacré du temple, après s’y être longuement préparé et purifié. Voilà pourquoi il ne peut être compris que par le cœur, par l’enfant intérieur qui se souvient de la Source bénie.

Alors, faut-il craindre la magnificence de ce Nom ? Ces quatre Lettres dégagent sans conteste une grande puissance vibratoire. Que viennent-elles nous dire aujourd’hui ? Quel message annoncent-elle pour l’humanité entière ? Comment peuvent-elles nous aider concrètement à libérer notre âme de lumière, à soulever le voile de la dualité ?

La réponse à ces questions apparaît lorsque l’on écrit ce Nom sacré, Yahvé, verticalement, en plaçant les lettres de haut en bas. Il dessine alors la silhouette d’un Homme debout. Yod est la tête, le premier Hé forme les épaules et les bras, le Vav est la colonne vertébrale, le deuxième Hé le bassin et les jambes.

Est-ce une surprise ? Les enseignements spirituels nous révèlent que le Divin se découvre au plus profond de nous. Ici le Nom secret de Dieu nous dévoile qu’il porte en Lui l’être humain. Il nous rappelle qu’effectivement, dans notre Réalité éternelle, nous sommes faits à l’image et à la ressemblance de Dieu. Quand le mental se tait, quand le regard sait unir et non plus séparer, quand le cœur s’ouvre et choisit d’aimer, ce Nom sacré se fait miroir de notre Splendeur de lumière.

Cette conscience peut être un puissant support de méditation : pendant plusieurs minutes, je vous propose de contempler le Saint Nom vertical simplement dans une attitude intérieure d’offrande au Divin. Puis laissez-le grandir et prendre sa place dans tout votre être, de la tête jusqu’aux pieds, en vous identifiant à lui. Fermez les yeux en répétant doucement « Yod Hé Vav Hé »… Comme toujours, l’important n’est pas la technique mais la sincérité du cœur, le don de la personnalité humaine à la Source d’Amour du Père-Mère, dans un élan joyeux.

Alors se révèle la réalité de l’Homme fait à l’image de Dieu. Décidément, nous ne sommes pas ce que nous croyons être, enfermés dans nos limites. Nous ne sommes pas cet orgueil, ce besoin désespéré de maîtriser ce monde que nous ne comprenons pas. Nous ne sommes pas ces peurs et ces souffrances nées du long exil, ce manque d’amour et de communication qui étouffe les âmes. Lorsque nous courbons la tête, la fausse couronne du roi-ego tombe, en faisant un bruit qui nous réveille. Et Lui, le Bien-Aimé, Dieu, la Force de Vie, Il nous relève doucement. Il nous fait percevoir la présence de notre Couronne subtile et éternelle qui se déploie en s’ouvrant comme une fleur aux rayons du Soleil. Pour Lui, par Lui, en Lui, nous pouvons nous tenir véritablement debout, rayonnant son Amour infini, en Son Nom…

 

En ces temps troublés où la folie des hommes se déchaîne, c’est parfois au nom de Dieu que les pires actes contre la Vie sont commis. On peut se demander quelles sont les motivations qui animent ceux qui sont capables de sacrifier leur existence pour emporter dans l’horreur des milliers de vies humaines ? Que pouvons-nous faire ?

Nous sommes bien plus puissants qu’il n’y paraît pour agir – et il est temps ! – en invoquant le Saint Nom dans la conscience de l’humanité Une. Nous sommes tous solidaires et responsables, à bord du vaisseau Terre. Par Son Nom, Dieu nous offre un miroir de vérité, afin que nous puissions enfin nous souvenir de Lui, donc de qui nous sommes. Ne nous trompons pas de guerre. En chacun de nous il y a un terroriste et une victime, un peuple oppressé et un autre qui vit dans une totale indifférence. En déclarant en nous-mêmes le cesser le feu, en accomplissant l’unité intérieure, dans la détermination de n’oublier aucune région de notre être, nous pourrons réellement contribuer à appeler la paix dans le monde.

Jérusalem, la « ville de la paix », a pour initiale la lettre Yod (la Main de Dieu),tout comme Yahvé. Yérushalaïm (c’est son nom hébreu) est donc une clef pour la paix. À condition de comprendre qu’elle réside avant tout en nous, et qu’elle n’apparaît que lorsque les enfants d’Abraham se souviennent qu’ils sont frères. Dans cette époque fondamentale où interviennent des changements profonds, autant individuels que collectifs, l’aide des Lettres hébraïques et des noms sacrés peut être réellement précieuse.

Le Saint Nom (YHVH) est d’une grande puissance vibratoire, mais nous pouvons aussi chanter ou répéter à voix haute le nom Elohim. Il est le premier à apparaître dans la bible : « au commencement Dieu créa les Cieux et la Terre », et évoque donc Dieu en tant que Créateur. Adonaï est le Seigneur. El Shaddaï est un nom plus proche du plan terrestre. Les hébreux désignent souvent Dieu tout simplement par HaShem, qui signifie justement « le Nom ». Il existe également une multitude d’autres possibilités, moins courantes. Mais j’aimerai évoquer un autre nom qui m’est cher, offert par la langue arabe : Allah. Ce nom magnifique et très puissant n’est malheureusement pas toujours entendu d’une façon positive en occident, par une méconnaissance de l’islam. Il signifie pourtant l’unité absolue de Dieu et de tous les hommes, le mariage des profondeurs de la Terre et du Soleil.

Allah, Elohim, Yahveh. Dieu est Un, en nous et autour de nous. Oui, il est temps pour nous de grandir, de pardonner, d’aimer, debout dans Sa lumière, pour que la Paix véritable trouve enfin son royaume sur la Terre.

SOURCE http://www.marie-elia.com/le-nom-divin/

LA BEAUTÉ EST CE QUI TRANSFORME

Dans le livre biblique du prophète Enoch – une pierre de touche des débuts de l’église chrétienne -, Enoch est allé jusqu’à divulguer l’identité des  » chefs  » des anges qui ont dirigé les 200 autres, incapables de résister à la beauté des femmes terrestres. Avec des noms comme Samyaza, Ramuel, et Turel, ces êtres  » parfaits  » savaient que leur cohabitation avec les femmes mortelles violait les règles du cosmos. Pourtant, à leurs yeux, l’expérience sensuelle qui les attendait l’emportait sur le risque de perdre leur immortalité. Dans les traditions bibliques subséquentes, ce fut la beauté d’une femme, Dalila, qui a conduit à l’amour, la confiance, la trahison et, finalement, la mort de Samson, l’un des hommes les plus forts de la Terre.

L’Histoire est le récit de notre relation avec la beauté, son pouvoir et son attrait, des distances que nous avons parcourues pour la poursuivre, de notre désir ardent de la réaliser, de nos tentatives pour la saisir, et de notre croyance que, d’une certaine façon, nous sommes capables de la maîtriser. Tout ce temps, il nous a été très difficile de définir cette force la plus indéfinissable de l’expérience humaine. Justement, qu’est-ce que la beauté?

francesca11

Le mystère de la beauté

La beauté revêt différentes significations pour différentes personnes. Quand on demande aux gens de la définir, la plupart du temps, leur réponse se fonde sur leur expérience personnelle – ce qu’elle a signifié pour eux dans leur vie. Pour un scientifique, la beauté peut prendre la forme d’une solution élégante à une équation mathématique. Pour sa part, un photographe percevra la beauté dans le contraste frappant entre le rayon du soleil et les ombres dans une composition. Pour sa part, Albert Einstein a vu la beauté comme l’expression d’un plus grand ordre dans la création, affirmant par exemple:  » La musique de Mozart est si pure et si magnifique que je la vois comme un reflet de la beauté intérieure de l’Univers « .

Il est évident que l’expérience de beauté de chaque personne est unique. Pour cette raison, il peut exister autant de définitions de l’expérience de beauté que de gens qui en font l’expérience ! Indépendamment de la façon dont nous la définissons dans notre vie – qu’elle soit vue comme une force, une expérience, une qualité, un jugement, ou une perception, le pouvoir de la beauté est réel. En sa présence, nous sommes transformés. Alors qu’il est évident que nous ne pouvons savoir précisément ce qu’elle est, il est également évident que nous pouvons intégrer

Si, comme l’ont révélé les traditions anciennes, la beauté est une force en elle-même, c’est sans doute la plus étrange des forces de la nature. Contrairement à la gravité et à l’électromagnétisme qui semblent exister avec ou sans nous, le pouvoir de la beauté semble être endormi, jusqu’à ce que nous lui prêtions attention. Alors qu’il possède probablement la puissance de transformer notre monde, ce pouvoir reste pourtant endormi jusqu’à ce qu’il soit éveillé. Et nous sommes les seuls capables de l’éveiller. Étant donné que nous sommes la seule forme de vie détenant le pouvoir de faire l’expérience de la beauté, celle-ci s’éveille seulement lorsque nous reconnaissons sa présence dans notre vie.

Dans cette optique, la beauté est bien plus que ce qui est agréable à l’œil humain. C’est une expérience du cœur, de l’esprit et de l’âme. La beauté provient de notre volonté de voir la perfection dans ce que nous appelons souvent les imperfections de la vie. Alors que, par exemple, nous pouvons être heurtés lorsqu’on trahit notre confiance, une partie de ce choc peut disparaître quand nous considérons que nous, en retour, avons trahi d’autres personnes, autrement, et à d’autres moments. Dans cet exemple, la  » beauté  » se trouve dans l’équilibre de telles expériences, qui nous reviennent parfois d’une manière à laquelle nous nous attendions le moins.

Si nous voulons trouver la beauté dans chaque expérience, peut-être que notre rôle consiste moins à la créer et plus à reconnaître qu’elle a déjà été là. La beauté est toujours présente dans toutes choses. On peut la découvrir même dans les endroits où nous croyons qu’elle ne pourrait jamais exister.

Dans les moments où nous atteignons les profondeurs de notre âme pour trouver le pouvoir de donner une nouvelle signification aux choses qui nous blessent le plus, nous découvrons la grande sagesse partagée par les maîtres anciens. Cette sagesse nous rappelle simplement que le pouvoir de voir la beauté est un choix. Le choix qui nous attend à chaque moment de chaque jour consiste à décider de considérer seulement les qualités de ce qu’on voit dans l’instant présent, sans comparer l’expérience présente à une autre vécue dans le passé. C’est ainsi que nous semons dans notre conscience les graines qui attirent et invitent une plus grande beauté dans notre vie.

Ce n’est que lorsque nous comparons notre expérience actuelle à notre conception personnelle de la beauté que nous parvenons à ne rien voir d’autre que la beauté du moment.

Dans les traditions Navajos, on nous rappelle ce principe dans la simple phrase:  » La beauté sur laquelle vous basez votre vie « . Nous créons chacun notre propre standard, à partir duquel nous mesurons la beauté dans notre vie. La question est celle-ci: quelle jauge vous permet de mesurer l’équilibre, le succès, et l’échec dans votre vie? Quels sont vos critères de beauté?

méditaiton bulle de lumière

La beauté vit là où nous lui permettons de le faire! …

Il est intéressant de voir comment l’Univers nous apporte ses leçons au moment où nous les attendons le moins. Souvent, il semble qu’elles arrivent juste après que nous ayons vécu de puissantes expériences, comme pour nous mettre à l’épreuve afin de vérifier si nous avons vraiment appris. C’est ce qui était arrivé au Tibet.

Quelques jours après mon expérience à Katmandou, notre autobus est entré dans un village de montagne et s’est arrêté à une ancienne caserne militaire qui avait été convertie en auberge. Au moment où nous nous sommes arrêtés, un homme bossu et basané s’est approché de notre véhicule, prenant un peu tout le monde au dépourvu. Pendant qu’il nous regardait, je constatais qu’il était vieux, qu’il ne lui restait que quelques dents, et qu’il était atteint d’un grave strabisme. Au début, nous avons cru que ce pouvait être un autre mendiant de la rue. Mais lors que quelqu’un lui a offert quelques yuans chinai (devise locale), il a refusé. À la place, il a commencé à prendre les lourds sacs à l’intérieur de notre autobus, pour que nous n’ayons pas à nous en occuper.

Après qu’il eut soigneusement empilé le dernier sac sur le bord du trottoir devant l’auberge j’ai voulu lui donner un pourboire. Il l’avait certainement mérité! Nos bagages semblaient devenir de plus en plus volumineux après chaque ville visitée. De nouveau, il a refusé. Comme il levai les yeux, il a fait un grand sourire édenté, s’est retourné et s’est éloigné, et c’est tout! Tout ce qu’il voulait, c’était que nous profitions du village. Il n’attendait rien en retour.

La véritable surprise est survenue quand j’ai posé des questions à l’aubergiste sur son employé qui avait été si gentil. Il m’a informé qu’ils n’avaient aucun employé pour porter les sacs. Cet homme était simplement quelqu’un des rues du village, qui se trouvait dans l’auberge à notre arrivée et qui a offert de nous aider.

Encore une fois, la perfection de la beauté intérieure brillait à travers les imperfections de cet homme et notre jugement sur lui. Il semble qu’il ne voulait qu’offrir un service chaleureux, sans rien demander en retour. Mais, cette fois, le groupe entier avait eu l’occasion de faire l’expérience du cadeau de cet ange au Tibet.

Nous avons tous tendance, de temps en temps, à reconnaître les aspects insolites de la vie, surtout chez les autres, lorsqu’ils se trouvent sur notre chemin. Si nous arrivons à les voir pendant que nous sommes seuls, nous pouvons simplement jeter un coup d’œil, hausser les épaules et continuer notre chemin. Mais si nous sommes avec d’autres personnes, nous pouvons faire des commentaires sur ce que nous voyons, de façon à soulager nos sentiments inconfortables par rapport aux curiosités des autres personnes. Donc, alors que nous sommes capables de reconnaître les  » imperfections « , la question est la suivante: avons-nous tendance à juger toute chose qui n’est pas parfaite comme étant aussi moins belle?

Un jour, dans ma voiture de location, j’attendais à un feu de circulation dans une grande ville où chaque marque, modèle, et style d’humain qu’il est possible d’imaginer déambulait dans les rues autour de moi. Pendant ce court laps de temps où j’attendais le changement des feux de circulation, j’étais entièrement entouré de gens. Cet arrêt m’a offert une rétrospective de la vie: les toutes nouvelles coupes de cheveux; des entrepreneurs des années 90, jusqu’aux rétros des années 60; l’art corporel et le perçage; des complets; des valises; des téléphones cellulaires; et la dernière tenue dl patinage. Qui aurait pu demander plus de diversité rassemblée à un seul endroit? Même si tout le monde était assez intéressant, un homme a particulièrement capté mon regard.

Il était évident qu’il était atteint d’un problème neuromusculaire, ce qui l’empêchait dl bien maîtriser ses bras et ses jambes. Il portait un complet, un sac à dos, et semblait se rendre à son bureau ou en revenir. Comme il attendait le feu de circulation, il a semblé que toute son énergie était concentrée à maîtriser son corps et se tenir sur place. Lorsque le signal pour piétons a clignoté, il a traversé la rue en même temps que tous ceux qui l’entouraient. Je crois qu’il n’y a pas de hasard dans la vie, alors lorsqu’il est passé tout juste devant moi, j’en ai profité pour regarder son visage. Il marchait avec tant d’application et si difficilement que sa bouche se contractait. Ses yeux étaient concentrés et déterminés. C’était un grand effort pour lui de marcher ; et il travaillait fort!

Alors qu’il disparaissait de l’autre côté de la rue, dans la foule, un sentiment de gratitude m’a envahi. J’ai essayé d’imaginer ce qu’aurait été ma journée si je ne l’avais pas rencontré ce jour-là. Dès que j’y ai pensé, cet homme a commencé à me manquer. J’ai songé à ce qu’il m’avait apporté durant ces quelques secondes, au courage dont il faisait preuve par sa détermination à sortir parmi les gens. J’ai pensé à quel point ces instants de ma vie auraient été vides s’il n’avait pas été là. Mais il était là. Et par sa présence, cet homme courageux a embelli ma journée. J’avais les larmes aux yeux alors que je le remerciais silencieusement pour sa présence et que je réfléchissais, me disant: Comme j’ai de la chance d’avoir vu cet homme aujourd’hui … Je vous invite à en faire l’essai pour vous-même

La prochaine fois que vous vous trouverez dans un lieu public, examinez la foule autour de vous sans que cela soit trop évident. Puis, remarquez une personne – n’importe laquelle. Demandez-vous ce qui, dans cette personne, vous touche le plus profondément. Ce peut être son innocence ou son sourire. Comme dans le cas de l’homme que j’avais remarqué de ma voiture de location, ce peut être quelque chose d’aussi simple que la façon dont cet individu faisait face aux difficultés de la vie.

Ensuite, fermez les yeux et imaginez à quoi aurait ressemblé votre journée si vous n’aviez pas su que cette personne faisait partie de votre univers. Imaginez à quel point ce moment aurait été vide et combien il ou elle vous aurait manqué.

Vous pourriez être surpris de l’effet d’un tel exercice fait pendant un court instant! Vous pouvez maintenant être profondément reconnaissant envers la personne qui était là pour vous, et envers ce qu’elle vous a appris sur vous-même.

Comment nous décidons de voir

En plus de la beauté inspirée par un coucher de soleil, un sommet de montagne recouvert de neige, ou le travail d’un artiste que vous adorez, certaines sources de beauté proviennent uniquement de la signification que nous donnons à notre expérience. Pendant ces moments, c’est notre façon de voir la vie qui crée le sentiment de beauté en nous. L’expérience d’une naissance humaine en offre le parfait exemple.

Être témoin de l’émergence d’une nouvelle vie dans ce monde constitue, à tous points de vue, une expérience mystique et magique. Si nous connaissons le résultat à venir lorsque nous voyons une femme en travail, notre façon de nous sentir par rapport à ce que nous observons se modifie. Mais si, pendant un seul instant, nous pouvions nous imaginer arriver sur Terre d’un monde où nous ne sommes pas accoutumés au miracle de la naissance, la vue du processus dans son ensemble pourrait alors nous déranger et, peut-être même, nous effrayer.

En effet, si nous ne savions pas, avant d’en être témoin, que  » c’est ainsi que cela se passe sur cette Terre « , la vision du travail qui donne naissance à une nouvelle vie pourrait nous sembler comporter quelques-uns des signes précurseurs de la mort ici-bas. Au cours d’une naissance typiquement occidentale, nous commencerions par ne voir qu’une femme manifestement souffrante. Son visage montrerait des contorsions qui s’intensifient à mesure qu’avance le travail. Elle saignerait et transpirerait.

Comment pourrions-nous savoir, à partir des signes extérieurs de la douleur, souvent synonymes de mort, qu’une vie nouvelle est sur le point d’apparaître? C’est vraiment la signification attachée à notre expérience qui en oriente la perception …

Même si nous ne possédons pas le pouvoir de déterminer ce qui arrive à chaque instant, nous avons le pouvoir de déterminer nos sentiments sur l’événement en question. Ainsi, on nous offre la clef pour transformer même les expériences les plus douloureuses en une sagesse positive qui devient la base de notre guérison…

leçon de vie

Le pouvoir de la beauté

De récentes découvertes de la science occidentale s’ajoutent maintenant à un ensemble de preuves de plus en plus complètes, suggérant que la beauté est dotée d’un pouvoir de transformation. Plus qu’un simple adjectif qui décrit les couleurs d’un coucher de soleil ou d’un arc-en-ciel après une tempête de la fin de l’été, la beauté est une expérience – plus particulièrement, la beauté est notre expérience. On croit que les humains constituent la seule espèce vivant sur Terre à être capable de percevoir la beauté du monde qui les entoure et des expériences de leur vie. Par l’intermédiaire de notre expérience de la beauté, nous recevons le pouvoir de modifier les sentiments nichés dans notre corps. En retour, nos sentiments sont directement rattachés au monde, au-delà de notre corps.

Les Anciens croyaient que le sentiment - particulièrement la forme de sentiment que nous nommons  » prière » - est la force la plus puissante de l’Univers. Comme nous en avons déjà discuté, le sentiment et la prière influencent, de fait, directement la matière physique de notre monde. Donc, quand nous déclarons que la beauté détient le pouvoir de transformer notre vie, il n’est pas exagéré de dire que cette même beauté possède aussi le pouvoir de transformer notre monde !

La clef, c’est que nous devons trouver une façon de voir au-delà de la blessure, de la souffrance, et de la douleur que nous montre le monde, pour reconnaître la beauté qui existe déjà dans toutes choses. C’est à cette seule condition que nous pourrons déclencher le potentiel et le pouvoir de la prière dans notre vie.

Trouver la beauté là où les autres n’en trouvent pas

Pour nous aider dans notre quête de l’attribution d’un sens aux choses, de grands maîtres d’aujourd’hui, tout comme ceux de notre passé, nous tiennent lieu d’exemples vivants. Il y a plusieurs années, le monde a perdu un tel maître: Mère Teresa.. « Mère » – comme l’appelaient les proches de cette femme extraordinaire -, parcourait les rues près de sa maison à Calcutta, ses bénévoles des Sœurs de la Charité sortaient chaque jour pour aller chercher ceux qu’elles nommaient les  » enfants de Dieu « . Traditionnellement, la société indienne, et parfois même leurs propres familles, les évitaient délibérément. Les sœurs emmenaient ces gens dans des hôpitaux qu’elles mettaient en place pour leur offrir de la dignité et de l’intimité durant les dernières heures qu’il leur restait à vivre sur cette Terre.

À ce jour, les sœurs continuent encore leur mission. Par le passé, je me suis fait un point d’honneur de visiter leurs établissements, et j’y ai trouvé des femmes qui s’acquittaient d’un noble service que peu de gens avaient la volonté ou la force émotionnelle nécessaire d’imiter. Elles sont de véritables anges qui habitent en ce monde. Je pense souvent aux sœurs et à Mère Teresa, et je sais que, si elles peuvent trouver de la beauté dans les rues de Calcutta, alors je suis capable de reconnaître la beauté qui existe partout où je peux me trouver.

C’est le pouvoir de la beauté. La pertinence est évidente; les instructions sont précises. La beauté dont nous faisons l’expérience dans notre vie est le schéma de ce qui est reflété dans notre monde. Dans notre ère de haute technologie où des circuits miniaturisés et des appareils informatiques font bouillir notre eau, il peut être facile de négliger le pouvoir que la beauté offre à notre vie. Sans la compréhension quantique d’un monde où nos croyances intérieures deviennent notre monde extérieur, quelle technologie pourrait être plus simple ou plus puissante?

par GREGG BRADEN sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Qui est Melchitsedek

MELCHISEDEK1

Melchitsedek, Maître de la hiérarchie planétaire.

Aux Indes, il est appelé Markandé. Melchitsedek est un personnage mystérieux dont on retrouve assez rarement la trace dans les écritures sacrées occidentales. Mais c’est lui le gardien des plus hautes initiations et il est impossible d’accéder aux plus hauts degrés de la conscience sans entrer en relation avec lui et bénéficier de son enseignement qui ouvre les mondes du Saint-Esprit, du Fils et du Père.

Melchitsedek signifie Roi de Justice en hébreu. La Tradition dit qu’il est Roi de Salem qui veut dire Paix (Shalom). C’est lui le Roi de Justice et de Paix, chargé de manifester le Royaume de Dieu et sa justice sur la Terre et l’Âge d’Or parmi les humains. Melchitsedek ne s’incarne pas.

C’est le gardien du flambeau de la conscience de l’humanité. Il a été chargé de maintenir la conscience divine éveillée chez les humains malgré la descente dans la matière. C’est le plus haut représentant de Dieu sur Terre. Dans la Genèse, il est dit qu’il apporte la communion avec le pain et le vin d’Abraham.

Saint Paul dit de lui dans l’épître aux Hébreux (6,7): « Ce Mechitsedek… qui n’a ni père, ni mère, ni généalogie, ni commencement pour ses jours, ni fin pour sa vie, mais qui est assimilé au Fils de Dieu, reste à perpétuité ». Il est dit aussi plus loin que Jésus est dans la ligne de Melchitsedek et qu’il est prêtre pour l’éternité à la manière de Melchisedek.

Melchitsedek n’a donc ni père, ni mère, ni généalogie. Il était avant Abraham et il accompagne l’humanité dans toutes ses pérégrinations. Ce n’est pas symbolique. C’est ainsi. Il fallait qu’il y eu un grand prêtre chargé de préserver la flamme de l’esprit pour l’humanité, un hiérophante d’éternité. Cela n’a rien d’impossible. A partir du moment où on n’est pas assujetti aux lois de la matière dense, on ne subit pas l’obscuration de la conscience, et l’être alimenté par la flamme brûlante de son soleil intérieur et de tous les soleils de l’univers ne se consume plus. Il resplendit dans le printemps de l’Eternel présent de la Toute-puissance de l’Amour divin.

Tous les Maîtres dans leur corps de lumière ou dans leur habit de chair, selon les nécessités des époques, participent à ce gouvernement dont le but est d’installer ici sur la Terre le Royaume de Dieu et sa justice dont Melchitsedek est l’instigateur et l’inspirateur. En temps que Roi de Salem, il va présider à l’instauration de cette nouvelle Jérusalem dont parle St Jean et qui est la Cité Royale de Melchitsedek. Cette ville, chacun de nous porte en lui un coin de terre où il l’appelle de tous ces voeux.

Voilà, chers amis, en espérant que cela vous convienne !

Par SEPTIMUS sur le Forum LA VIE DEVANT SOI http://devantsoi.forumgratuit.org/

MEDITATION DE GROUPE pour les Mondes en Evolution

 

Les participants s’assoient en formant un cercle. Nous recommandons des groupes de sept ou huit personnes. Pour un groupe plus important, comme une vingtaine de personnes, il faut faire un grand cercle. Chacun doit tenir un cristal transparent entre les mains, mettre une bougie blanche au centre, de l’encens (myrrhe ou copal). Ceux qui le souhaitent peuvent ajouter des fleurs et des cristaux).

crânes-de-cristal

Bienvenue à vous tous. Remerciez-vous, chers amis de la Terre-Lumière ; Remerciez chacun de vous ici présents, car la vibraiton que vous allez cocréer aujourd’hui par cet exercice sera plus que bienfaisante pour vous, mais aussi pour tous les êtres de la surface de la Terre.

Jadis, nous avons enseigné à vos frères incas cet exercice qui vous est proposé ici. Réunis sur l’herbe verdoyante devant les temples sacrés, ils prenaient toujours un grand plaisir à voire ces instants. Ils avaient la certitude, au plus profond de leur cœur, d’œuvrer à l’avancement vibratoire de tous leurs frères et sœurs, sur la Terre mais aussi au-delà du cosmos. La vibration qui naît de cette méditation touche non seulement votre Terre-Mère, mais aussi tous les mondes en évolution qui vivent en ce moment la même expérience de vie tridimensionnelle. Sachez donc que vous toucherez ainsi bien des cœurs. Si vous le voulez bien, commençons notre méditation….

Tout d’abord, fermez les yeux et centrez-vous en votre cœur. Puis, respirez profondément à quelques reprises et laissez couler l’énergie de vie en vous. Maintenant, prenez quelques instants pour vous détendre et respirez normalement.

A présent, portez une grande attention à votre cristal, ce médiateur énergétique. Sentez sa vibration s‘unir à la pulsation divine de votre cœur et laissez cette harmonie vous emplir totalement. Ce cristal que vous tenez entre vos mains véhiculera l’information lumineuse des plans subtils jusqu’à vous durant cette méditation. Sentez cette lumière se diffuser dans chaque cellule de votre corps, puis dans chaque particule de vie de vos corps de lumière. Prenez un moment pour bien ressentir tout cela. Respirez doucement.

Lorsque cela est accompli, déposez devant vous votre cristal en lui demandant de rester dans votre aura et de vous unir en vibration. Puis, donnez-vous tous la maint afin que le cercle de lumière scelle sa vibraiton. Sachez que vous êtes unis sur une même harmonique, celle du Grand Cristal central.

De notre côté, nous vous envoyons la lumière cosmique et solaire qui permettra à votre vibraiton divine de s’épanouir entièrement en votre être incarné. Puis, par votre entremise, cette pulsion divine se répandra dans toute l’humanité. A cet instant même, vous êtes reliés dans la même unité vibratoire ; n’oubliez pas que les cristaux placés devant vous forment également une grille de circulation énergétique avec vos cœurs et le cœur du Cristal central. Prenez quelques instants pour bien assimiler cette lumière cosmique.

Maintenant, posez vos deux mains sur votre cœur et demandez au Cristal central de la Terre de vous envoyer, par l’intermédiaire de vos cristaux, la vibration dont l’humanité a abondamment besoin. En réponse à cette demande, le Cristal central se met alors à diffuser immédiatement une lumière intense, de par ses milliers de faisceaux de lumière solaire et cristalline, accompagnés également par tous les cristaux de la Terre qui vibrent en résonance avec la nouvelle grille cristalline, incluant les cristaux qui se trouvent devant vous.

Connectez-vous totalement à cette vibration. Vous êtes cristal… Vous êtes CHRIST à l’intérieur de votre cœur. A cet instant, ressentez de nouveau ce lien du cœur qui vous unit, qui scelle ce cercle, formant ainsi un anneau d’or. C’est par la fusion de cette vibraiton or avec la vibration de vos cristaux que vous alchimisez les rayons de lumière qui vous sont envoyés depuis le Cristal central de la Terre pour pouvoir ensuite les diffuser. 

Maintenant, tout en demeurant centré en votre cœur, nous allons passer à la deuxième partie de notre méditation, soit la prononciation du chant sacré.

Sachez que ces paroles sacrées (ou ce chant sacré) que vous êtes sur le point de prononcer peuvent être chantées trois fois, neuf fois ou douze fois de suite. Cela demeure votre choix. Mais, dans le but d’une plus grande uniformité, nous vous proposons d ‘établir d’avance le nombre de fois que vous les prononcerez. Vous ressentirez, à la prononciation de ces sons, de ces vibrations, la pureté et la transparence des énergies cosmiques incas qui vous accompagnent maintenant. Ces paroles permettent de diffuser sur toute la surface de la Terre la vibration que vous recevez du Cristal central. Mais, avant d’entamer, le chant, il faut bien faire la visualisation qui suit :

Tout en prononçant ces paroles sacrées (trois, neuf ou douze fois), visualisez un cercle de feu blanc s’élevant depuis le cercle que vous formez avec votre groupe, et voyez ce cercle rejoindre d’autres cercles de feu blancs, ceux qui sont émis par les cœurs de vos frères et sœurs de la Terre, ceux qui sont envoyés par vos frères stellaires depuis le cosmos … et ceux qui sont diffusés par vos frères intraterrestres.

Puis voyez ces cercles s’unissant dans le ciel et formant une immense fleur de vie qui prend alors les couleurs de l’arc en ciel et d’autres teintes subtiles aux tons multiples et lumineux. Imaginez cela avec votre cœur et non cotre mental, et cela suffira pour émettre la vibration de cette réalité.

Cette infinitude de cercles de feu blanc formant la grande fleur de vie descend à l’instant même et recouvre toute la Terre. Regardez sa lumière envelopper toute la surface de la planète et voyez votre belle planète bleue scintiller dans son aura de feu solaire. Prenez quelques instants pour bien maintenir cette vibration lumineuse.

Tout d’abord, répétons ensemble les paroles sacrées trois fois. Pour ceux qui désirent les prononcer neuf ou douze fois, vous n’aurez qu’à continuer par la suite. Maintenant, tout doucement, avec le plus pur amour que vous portez en votre cœur, vous allez réciter ces paroles sacrées tout en visualisant des cercles de feu blancs :

DELEMAN NU KAERA FLES

SUTRA MANA DELAERAS

TOEAN SU DE GABANES

KALOTH SERAN ASHEVALAS 

DELEMAN NU KAERA FLES

SUTRA MANA DELAERAS

TOEAN SU DE GABANES

KALOTH SERAN ASHEVALAS

 

DELEMAN NU KAERA FLES

SUTRA MANA DELAERAS

TOEAN SU DE GABANES

KALOTH SERAN ASHEVALAS

A nouveau, centrez-vous en votre cœur. Puis, dans l’harmonie la plus totale de votre être, envoyez un faisceau de lumière blanche jusqu’à votre cristal, celui que vous avez apporté avec vous. Il vibrera alors de toute sa splendeur.

cranes-de-cristal-2

Maintenant, par ce lien de lumière qui unit votre cœur à votre cristal, prenez quelques instants pour former l’intention d’harmoniser tous les êtres incarnés de la surface de la Terre, c’est à dire de permettre à chacun de vibrer sur les harmoniques du cœur, cette fréquence qui est requise pour l’élévation vibratoire de l’humanité. Sachez que cela se fait instantanément.

Regardez tous ces petits points de lumière briller à la surface de la Terre. Chacun provient du cœur d’un être, que ce soit un humain, un végétal ou un animal. Ces points de lumière, grâce à l’énergie que vous envoyez par la fusion de votre cœur, de votre cristal et du Cristal central de la Terre, se mettent alors à grandir, puis s’unissent et forment un manteau de lumière enveloppant toute la Terre.

Tout en continuant à visualiser la Terre et ce manteau de lumière scintillant formé par l’union de tous les cœurs des êtres de la surface, répétez les paroles suivantes trois fois :

AL MENELA KADAM TE BAN

DELEOR ESTA VARUM DE LAN

 

Cette vibration, en langage solaire, va alors s’élever dans l’atmosphère terrestre et permettre l’union vibratoire de la trame de lumière formée par tous ces cœurs avec la lumière de la fleur de vie que vous avez cocréée au début de cet exercice et qui enveloppe la Terre. Voyez alors deux couches de lumière tout autour de la Terre qui se rapprochent et fusionnent pour ne former qu’un seul grand manteau de lumière solaire et cristalline. Ainsi, vous participez à l’intégration de l’énergie solaire et cristalline au niveau collectif, c’est-à-dire non seulement pour vous-mêmes, mais aussi pour tous vos frères de la surface de la Terre. Et nous vous en remercions. 

Nous ouvrons à l’instant même une porte de lumière pour chacun de vous afin que toute cette énergie d’unification et d’amour soit également reçue, non seulement par toutes les parties de votre être qui vibrent sur d’autres plans, mais aussi par l’inconscient collectif de votre humanité et toute l’histoire que la Terre-Mère a vécue depuis le début de son évolution. Ainsi, la vibraiton qui va se diffuser pourra alléger les mémoires, renforcer l’énergie d’amour/lumière et, de ce fait, sublimer les résidus karmiques collectifs. 

Pour la troisième et dernière partie de cette méditation, nous vous proposons de vous donner la main de nouveau. Puis que chacun de vous demande, dans son cœur tout d’abord, à recevoir les rayons rose doré et rose argenté. 

Maintenant, faites-le tous ensemble à voix haute. Voyez alors des milliers de faisceaux de lumière descendre sur vous, depuis le ciel, depuis la lumière du grand Soleil central. Sentez alors la puissance de ces faisceaux de lumière vous emplir totalement et se diffuser par vos mains à tout le cercle. 

L’anneau d’or qui est formé en vibration par votre cercle se met à pulser et à tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, générant un champ de force très puissant. Au même instant, les cristaux que vous avez déposés devant vous s’unissent en vibration et forment un anneau de feu blanc qui se met à pulser et à tourner dans le sens des aiguilles d’une montre, de plus en plus rapidement. Les deux anneaux qui tournent en sens contraire créent ainsi un champ de force électromagnétique qui ouvre un vortex entre la Terre de troisième dimension et toutes les facettes de l’évolution terrestre, c’est à dire le passé, le présent et le futur, et toutes les parties de tous les êtres de la surface de la Terre qui évoluent sur des plans parallèles. 

Ce vortex, d’une grande puissance, ne se déclenche que lorsque nous en demandons l’autorisation. Ainsi, par cet exercice, vous faites appel à nos énergies pour demander l’autorisation à la Création divine d’Amour d’ouvrir ce vortex. Celui-ci s’ouvre, car vos cœurs sont purs et l’intention que vous émettez est juste. Sachez que si ce n’était pas le cas, il ne s’ouvrirait pas, de toute façon. 

Demeurez dans cette vibration quelques instants et respirez l’unité qui vous envahit.

Enfin, pour terminer cette médiation, vous allez prendre votre cristal entre vos mains et l’amener à votre cœur. Sachez que la vibration du cristal est maintenant en résonance avec celle de votre propre cœur, et que ce lien peut vous permettre de vivre des expériences de lumière magnifiques si vous méditez, à l’avenir, avec ce cristal. Vous pouvez aussi simplement dormir avec celui et son énergie résonnera avec voter aura pour vous emmener sur des sphères de lumière. 

De votre cœur, envoyez alors des milliers d’étincelles de lumière à votre cristal. Celui-ci fait alors de même, vous envoyant des milliers d’étincelles d’amour qui touchent vote cœur et tout votre être incarné. Remerciez votre cristal. Remerciez vote cœur. Remerciez-vous. 

Sachez que, chaque fois que vous répéterez cette méditation, une vibration nouvelle vous sera envoyée du Cristal central de la Terre. Il en est ainsi, car le cœur de votre Terre-Mère sait intimement quelle vibration est nécessaire à ses enfants à chaque instant.

Nous, des Etoiles, vous remercions de participer activement, et en conscience,  à toute cette grande danse cosmique. Que la lumière de la Création pulse en chacune des secondes de votre expérience terrestre. Et puissent les plus beaux rêves prendre forme grâce à l’harmonie divine de vos cœurs qui résonnent et rayonnent le chant de l’Unité.

 

Fraternité de Lumière Adama, Soria, Hildon, Kryeon, Chandra et Flex sur le blog de francesca http://francesca1.unblog.fr/

Extrait de LE RETOUR DE LA LUMIERE    – L’année du discernement Spirituel aux Editions Ariane. 

MEDITATION pour retrouver votre vibration primordiale

 

En retrouvant cette reliance éternelle, en la reconnaissant en toute conscience, puis en l’activant, vous ouvrirez les portes de votre potentiel, de votre Lumière encore endormie. Nous sommes là pour vous aider à les stimuler, puis à les remettre en action. Si vous êtes prêt, commençons donc notre travail….

Tout d’abord, prenez quelques instants pour bien ressentir, au plus profond de votre Etre, tout cet amour que l’on déverse en ce moment même sur vous depuis les plus belles sphères célestes de cristal.

sphere_en_cristal

Centrez vous en votre cœur. Respirez doucement, calmement. Détendez-vous. Laissez simplement l’énergie que nous vous envoyons agir en chacune des cellules de votre corps, en chacune des particules de vie qui composent votre corps de Lumière.

Maintenant, ressentez cette plénitude qui fait vibrer à l’unisson les trois joyaux de votre cœur, ces cellules primordiales de vie divine qui portent la fréquence de votre essence originelle. En cet instant même, nous vous envoyons, avec l’accord de votre Présence divine, des milliers de faisceaux de lumière qui portent la vibration harmonique des sept rayons. Maintenant, vous allez répéter trois fois, en votre cœur ou à voix haute, selon votre préférence, le code vibratoire suivant :

AL MENARAN DELUA DEL GARBETH

TELEAN TOLAH DU MARETH 

Ces paroles, en langage solaire, représentent le lien qui vous unit à la lumière des sept rayons. Vous faites appel à la lumière du Créateur et vous lui demandez d’envoyer la puissance des sept rayons à votre cœur, créant ainsi un point, un  arc en ciel de lumière, entre votre être réalisé et votre être incarné. 

A présent, respirez doucement cette lumière intense qui jaillit du cosmos et qui touche à l’instant votre cœur. Emplissez-vous de la paix que portent toutes ces étincelles de vie divine, ressentez la fraîcheur et la douceur intense de cette reliance d’amour et de lumière avec votre Etre réalisé. Demeurez quelques instants en cette vibration. 

Ensuite, doucement, demandez à votre étoile de cristal, celle qui est en votre cœur et qui représente la vibration christique, c’est-à-dire, à la fois, solaire et cristalline, d’unifier tous vos centres énergétiques, vos douze chakras, et de les faire vibrer sur les harmoniques des douze rayons. Avec le plus grand respect pour ces mots sacrés, répétez trois fois en votre cœur ou à voix haute : 

MANU DELA MIRNUA

TELEMAN DETRA VESTALIS 

A ce moment même, ces rayons d’amour et de lumière vous touchent et activent au sein de votre ADN des codes de lumière qui doivent être réactivés en cette période de changement pour la Terre et pour vous-même. Cela va vous permettre de retrouver en cette incarnation la véritable essence de qui vous êtes. Cet appel sacré permet à chaque cellule de votre corps de recevoir la vibraiton cosmique, solaire et cristalline des douze rayons divins, ceux qui mènent à l’ascension et à la réunification de l’être incarné et de l’être réalisé. 

Prenez quels instants pour ressentir la force d’amour et de lumière qui vous traverse et imprègne chaque cellule de votre corps physique afin de vous nourrir de votre propre essence divine. Maintenant, la lumière de votre aura s’intensifie et révèle la luminescence de vos corps de feu solaires et cristallins. 

Si vous êtes prêt, nous allons passer à l’étape suivante. Cette fois-ci, nous allons établir cette reliance avec vos corps solaires et cristallins. Pour que cela soit effectif, vous allez demander, du plus profond de votre cœur et avec le plus grand respect pour la Création, à recevoir la vibration des Lettres de feu Sateh, Vav et Ys. Sateh, est une énergie à la fois très puissante et très douce puisqu’elle unit la force de l’action et du choix juste. Vav , permet de soigner les blessures karmiques en agissant comme un baume de soleil très doux qui réchauffe tout votre être incarné. Ys, sa fréquence harmonique délie tout ce qui est bloqué en énergie et favorise la circulation énergétique. 

Vous allez alors répéter trois fois : Sateh… Sateh… Sateh – Vav… Vav… Vav – Ys… Ys… Ys…

 cristallins

Le simple fait de faire appel à ces vibrations va déclencher des boucliers de feu solaires tout autour de vous. Ainsi, toutes les particules non lumineuses qui alourdissent vos corps sont instantanément transmutées en lumière. Et vos corps de feu solaires resplendissent de toute leur puissance. En inspirant profondément deux ou trois fois, vous allez, à partir de votre cœur, envoyer tout l’amour que vous portez à vos corps de feu solaire. Et tout naturellement, cet amour s’étend au-delà de vos corps de feu pour toucher un à un vos treize corps cristallins. Ceux-ci vibrent maintenant sur les harmoniques cristallines nécessaires à votre reliance avec votre sphère de cristal. 

A ce moment même, nous vous demandons d’écouter votre cœur. Ecoutez sa vibration. Ecoutez sa pulsation… son mouvement … sa respiration. Entrez en résonance avec sa pulsation, tout doucement… à votre rythme. Vous devenez entièrement votre cœur. 

Maintenant, visualisez un petit point de lumière, à environ deux mètres, tout droit devant vous. Approchez-vous de lui… tout doucement. Approchez-vous de ce point de lumière jusqu’à ce qu’il soit à environ un mètre de vous. Il s’agit en réalité d’une porte. C’est une ouverture de lumière qui se présente à vous. Soyez alors conscient que ce passage vous mène directement à votre sphère de cristal… votre sphère de vie solaire et cristalline dont vous portez l’essence originelle. Prenez le temps d’être bien, d’être en paix avec vous-même. 

Tenez-vous prêt à franchir cette porte. C’est en vérité une ouverture qui se trouve en votre cœur, à l’endroit le plus sacré, en ce point de fusion de vos trois joyaux divins. Laissez derrière vous toute crainte, toute peur. Il n’y a que l’amour au-delà de cette porte de lumière. Soyez confiant, nous vous accompagnons. Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, demander à vos guides et à vos anges de lumière de vous accompagner. 

Avancez tout doucement et franchissez cette prote de lumière. Permettez-vous de vivre cette expérience unique de reliance avec votre sphère de vie … Que ce voyage vous soit des plus agréables ! 

Revenez maintenant à votre être incarné. Dirigez-vous, tout doucement, vers la porte de lumière. Avant de la franchir de nouveau, remerciez toute cette énergie céleste qui vous entoure, celle de votre sphère de lumière. Remerciez-vous, car l’expérience que vous venez de vivre requiert une harmonie vibratoire importante. Tout doucement, repassez alors la porte de lumière dans l’autre sens…. 

Tout en gardant vos yeux fermés, demeurez dans cette vibration d’amour intense que vous avez reçue et permettez-vous de la diffuser maintenant à votre être incarné, à tout votre corps physique, afin que ce voyage que vous avez effectué vers votre sphère de lumière puisse imprégner tout votre être. C’est le point le plus important de cet exercice. 

Continuez de respirer à votre rythme et portez de plus en plus votre attention sur votre corps. Ressentez chaque partie de celui-ci, en remontant lentement des pieds jusqu’à la tête. 

Puis, portez votre attention sur toutes les cellules qui composent votre corps et qui reçoivent par le fait même la vibration que vous avez ramenée avec vous, en votre cœur. Cette vibraiton a toujours été là. Il fallait simplement la retrouver et c’est ce que vous avez accompli. 

Sachez qu’en cet instant même chaque cellule de votre corps pétille de vie et dégage une lumière intense, amenant ainsi votre corps à vibrer à la fréquence lumineuse de la sphère solaire et cristalline avec laquelle vous vous êtes reliés. Chaque particule de vie de vos corps subtils se met également en rotation intense pour sublimer … révéler, alchimiser tout ce dont vous êtes porteurs. La vibraiton originelle de votre sphère de vie divine se répand à tout votre être incarné, qui a son tour répand sur la Terre cette vibraiton solaire primordiale dont l’humanité a grand besoin en ces temps. 

Les paroles que vous êtes sur le point de prononcer, prenez le temps d’en ressentir la vibration… de chaque mot … de chaque syllabe, car il s’agit de sons vibratoires et pas seulement de simples mots. Vos frères incas disaient cette prière chaque jour au lever du soleil et à son coucher. Tout le monde connaissait ces mots sacrés, qui étaient devenus familiers à toute cette civilisation du Soleil. 

Maintenant, pour compléter cette intégration et pour qu’elle puisse prendre place dans chaque action de votre vie, dans chaque geste et chaque parole, nous vous proposons de répéter trois fois la prière qui va suivre :

DE AORA TELABAS DE RU

KALEAN FLERETH MANU LARIS

MONE DELAM KELEMAS DELA

FUERIS TOBIAN DOLEVIAN NAMO 

Cette prière sacrée a été donnée par le Grand Cristal de feu à vos frères incas lorsque ceux-ci expérimentaient l’évolution en la troisième dimension, à la surface de votre Terre, comme vous le faites aujourd’hui. Sa puissance permet véritablement d’ancrer sur cette Terre, et surtout dans le cœur de chaque être humain incarné, la vibration solaire nécessaire à l’acceptation de sa divinité. C’est cette harmonique solaire qui vous permettra d’avancer plus rapidement et de vivre en conscience tous les événements à venir. 

Finalement, pour terminer cette méditation, permettez-vous maintenant de recevoir la vibration des rayons cosmiques que nous vous envoyons de nos cœurs d’Amour et de Lumière unis en l’infini de la Création. Respirez cette lumière et diffusez-la dans tout votre corps. Restez dans cette unité parfait e avec vous-mêmes. Et n’oubliez pas ; l’essentiel pour chacun de vous est d’arriver à vivre le bonheur, la joie, l’amour et la paix au quotidien. 

Nous vous remercions et vous disons à très bientôt, sur cette vague de lumière qui parcourt le cosmos et embellit toute création de son amour éternel. 

Fraternité de Lumière Adama, Soria, Hildon, Kryeon, Chandra et Flex sur le blog de francesca http://francesca1.unblog.fr/

Extrait de LE RETOUR DE LA LUMIERE    – L’année du discernement Spirituel aux Editions Ariane.

 

EXERCICE d’épuration et d’intégration

âme

Nous aimerions vous aider à faire un travail d’épuration et d’intégration de cette énergie Christique et qu’ensemble nous projetions cette Énergie Christique sur le monde en souffrance.

Vous allez visualiser le Soleil en face de vous et vous verrez, partant de ce Soleil, une multitude de rayons de multiples couleurs qui se dirigent vers vous et vers tous les points de votre Terre.

Vous allez ressentir la puissance de ces énergies alliée à la puissance des couleurs qui émanent de la présence de ce Soleil. Chaque centre de force sera amplifié dans sa réception des énergies en recevant la couleur qui est la sienne.

Petit à petit, vous allez vous fondre dans cette Lumière, vous allez devenir ce Soleil et à votre tour vous allez pouvoir diffuser, projeter par tous vos centres de force et essentiellement par le centre de force cardiaque toute l’ Énergie et toute la Lumière, avec les diverses couleurs que vos centres de force auront reçues. Vous allez projeter cette Lumière et cet Amour vers ce que vous appelez les « points chauds » de votre planète.

Vous allez visualiser ces « points chauds » complètement en paix. Vous aller visualiser chaque partie du monde en souffrance dans la paix et dans l’Amour Christique, vous allez visualiser vos frères humains vivant paisiblement partout dans le monde, la joie au cœur, la lumière dans les yeux, bien nourris et vivant décemment.

Vous allez visualiser la planète vivant totalement cette paix, cette joie. Tout rayonne de cet Amour Christique. Tous les règnes l’intègrent,  la planète prend une nouvelle Lumière et vibre aussi de cet immense Amour Christique.

Le mot guerre n’existe plus, le mot paix le remplace et il est prononcé avec le cœur mille fois, deux mille fois, dix mille fois. Paix sur la Terre, paix en nos cœurs, paix au plus profond de nous-mêmes, paix sur notre monde béni !

Faites quelques instants cette méditation en silence. Dans le silence, l’âme agit beaucoup plus. Lorsque le mental n’est pas en activité, qu’il n’est pas trop envahissant, il émane de vous des choses insoupçonnées. Alors laissez-les venir. »

Portez votre conscience au niveau de votre centre cardiaque. Ressentez toute l’énergie de ce centre de force comme une boule de chaleur, comme une intensité de vie. Visualisez comme une sphère blanche cette énergie qui grandit de plus en plus. Petit à petit elle se colorera d’un rose léger et elle grandira jusqu’à englober votre totalité.

Commencez à ressentir la puissance de son Amour, la puissance de votre Amour. Libérez cette puissance, créez ce soleil d’Amour.

Il faut que vous arriviez à bien ressentir cette sphère à laquelle vous avez donné naissance, qui est partie de votre point de vie, qui est maintenant d’une magnifique couleur rose et qui devient comme un immense ballon.

Détachez cette sphère de vous-mêmes et envoyez-la dans l’atmosphère. Lorsqu’elle sera au-dessus de la Terre, vous la ferez éclater et vous verrez des milliards de particules d’ Énergie Amour qui retomberont sur la Terre. C’est un exercice très simple mais plus vous le ferez, plus vous en comprendrez la puissance.

Ce sont souvent les choses les plus simples qui ont le plus de puissance car elles ne sont pas freinées par les méandres du mental.

Pour vous aider, vous pouvez visualiser un ballon de baudruche qui se gonfle et qui transportera tout votre immense Amour.

Plus vous aurez la capacité de créer cet Amour, d’avoir la conscience réelle et non intellectuelle de cette force qui vous habite, plus votre fréquence vibratoire s’élèvera et plus vous aussi profiterez de l’Amour que vous créez. Plus vous projetterez d’Amour sur votre mère Terre et sur tout ce qui vit, plus l’Amour grandira en vous.

C’est comme pour un champ : plus vous travaillez la Terre et plus elle produit. Plus vous travaillerez avec l’ Énergie Amour et plus elle produira des effets sur vous-mêmes et sur tout ce qui vous entoure. Prenez réellement conscience du pouvoir gigantesque qui demeure en vous et utilisez-le.

Dans les jours et les mois qui viennent, il y aura des moments très puissants au niveau de la fréquence vibratoire, du son émis par la Terre et par les autres planètes. C’est comme s’il y avait soudain un magnifique concert, le concert des étoiles, le concert des planètes, comme si ce concert devait signifier l’éveil de quelque chose.

Afin que ces gigantesques vibrations ne vous occasionnent pas de perturbations, reliez-vous le plus possible à votre centre de vie, à l’ Être Divin qui est en vous. De même reliez-vous le plus possible à la Source, demandez-lui de toujours vous donner l’énergie nécessaire pour accomplir votre tâche au quotidien et votre transformation. Soyez certains que cette demande sera entendue non seulement par votre Être Divin mais aussi par la Source.

Votre vie correspond exactement à la façon dont vous la concevez. Apprenez à bien concevoir, à bien créer, apprenez à donner naissance en permanence à la beauté, à la joie, à l’Amour, apprenez la confiance qui vous manque parfois.

Vous ne pouvez voir de la vie que ce que votre conscience limitée vous permet. Plus vous travaillerez l’Amour et plus les limites de votre conscience seront repoussées. Vous percevrez alors la vie en vous-mêmes et autour de vous comme jamais auparavant. Tout vous paraîtra beaucoup plus facile  car beaucoup de peurs seront annihilées.

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/   

Source : assoc.wanadoo.fr/ciel-a-la-terre 

Christ’Al Chaya du 4 Février 2016

Voici la lettre 

passage
Bien aimés de l’Un, chers lecteurs, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des 12 Cristaux Maîtres d’An d’Orion, d’où je suis, soyez pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré.Je suis Christ’al Chaya, Maître d’enseignement et de rigueur, un Melchisedech de la Fraternité Dorée d’Orion et je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous assister, vous accompagner dans ce processus d’ascension, dans ce besoin d’intégration cellulaire et mémorielle.

Chères âmes, depuis quelques mois maintenant, le premier portail de solarisation a été activé au Mont Shasta sur l’un des plus grands vortex de la Terre. A travers ce premier portail de solarisation, nous sommes en train d’inviter les mentors de l’ombre à venir se présenter à ce portail et c’est Rassilia qui s’est présentée, celle qui porte toutes les matrices involutives des grandes familles premières, celles qui ont généré l’involution dans plusieurs mondes, dans plusieurs dimensions. Rassilia vit elle-même, en ce moment, son propre processus de solarisation, ce qui signifie qu’à travers elle, le germe premier, la semence première des familles involutives est en train d’être traitée, guérie, transmutée, solarisée.

Alors bien sûr, lorsqu’elle se présente dans le portail, elle est rebaptisée et son nom est maintenant RA SOURYA. Cet Être se présente parfois lorsque nous travaillons ensemble sur les portails de solarisation. Elle n’est pas la seule à évoluer dans ce portail, il y a également trois grands mentors qui ont déposé là, leur manteau galactique reptilien et qui font vœu d’allégeance pour soutenir Ra Sourya dans les différentes rencontres qu’elle fait avec les chefs reptiliens. Durant ces rencontres, ces discussions, elle leur raconte leur origine, d’où ils viennent, qui les a créés et au fur et à mesure de son histoire, ce qu’elle leur apprend c’est que si Seth An a fait ce choix de la séparation et de l’enfermement pour devenir Sat An, celui qui enchaîne à l’anneau perpétuel, eh bien, c’est que l’origine de ce choix est relié directement à elle, à elle qui s’est considérée comme la seconde épouse de Séthi Sun, un sage de Sirius, à elle qui est à l’origine de la lignée Bel Ashatan.

Rassilia se considérait comme cette seconde épouse et en elle, est né le germe de la frustration et de la convoitise, est née cette intention d’entrer en concurrence pour être aimée et reconnue. Sauf que Rassilia s’est rendue compte de ce que cela pouvait générer dans différents systèmes et elle a éprouvé un sentiment de honte et a enfoui cela au plus profond d’elle-même. Comme elle s’est culpabilisée d’avoir eu de telles pensées, eh bien le trouble et la culpabilité qu’elle portait, ont été transmis dans la lignée jusqu’à Seth An qui, au lieu d’apporter une cohérence dans le système de Rigel, a voulu créer sa propre source, son propre royaume, un royaume qui ne serait pas contraint, selon lui, à obtenir l’approbation du Haut Conseil de Sirius, car pour lui, l’unanimité était une perte de temps. C’est précisément son orgueil qui lui a fait faire ce choix, celui de devenir un monarque des familles involutives. Et dans ce pouvoir absolu, il est devenu ce despote, ce destructeur.

Aujourd’hui, humains de la Terre, vous portez un ADN mixte, métissé, vous portez également ce trouble et cette obligation du choix. Lorsque vous traverserez demain, les portails de solarisation, après avoir traversé les trois portails de rédemption, eh bien, vous serez confrontés à cette problématique du choix, mais aussi aux parties les plus obscures de vous-mêmes, les parties les plus blessées. Et si au préalable, vous n’avez pas un peu travaillé sur vous-mêmes, mis de l’ordre à l’intérieur de vos pensées, de vos émotions, eh bien, lorsque vous serez en contact avec ce type d’énergie, le chaos n’en sera que plus décuplé et vous sentirez le noir total, vous aurez envie peut-être de vomir, de mourir, vous vous sentirez peut-être davantage intrusés, davantage manipulés.

Ne croyez pas que les portails de solarisation se franchissent aisément. Alors pour cela, vous devez pratiquer une sadhana quotidienne, mettre un peu d’ordre à l’intérieur de vous-mêmes, peut-être vous faire accompagner par une tierce personne. Imaginez un instant que vous êtes dans une pièce et que dans cette pièce il y ait différents cartons qui représentent vos vies passées, vos extensions, qui représentent vos blessures, qui représentent aussi des masses structurelles involutives de type « structure leurre répliquante », implants. Bien sûr, me direz-vous, nous avons passé les portails de rédemption, tout cela a déjà été brûlé, brûlé en partie, brûlé peut-être, libéré peut-être dans certains de vos corps énergétiques, mais peut-être pas totalement, peut-être sont-ils simplement archivés, rangés dans ces cartons, mais qu’ils encombrent le passage, le passage de votre canal Sushumna et si une énergie puissante, forte ou même brutale arrive à ce moment-là, eh bien, vous serez ébranlés, car cette énergie va trouver le chemin et si sur ce chemin il y a encombrement, alors les cartons, en quelque sorte, seront poussés violemment et tout ce que vous aurez archivé, va peut-être ressortir de ces cartons et vous allez sentir la douleur, les hurlements intérieurs, la noirceur. Alors il ne s’agira pas de mettre du baume, de l’apaisement juste par un soin d’énergie, il ne s’agira pas de calmer ou de dire « tout va bien, ce n’est rien », il va falloir aller toucher ces zones d’ombre plus profondément par des respirations, certes, par une hyper ventilation « inspir-expir », il faudra rentrer dans ces zones de débordement. Si par exemple, c’est le noir autour de vous, je vous inviterai à rentrer davantage dans cette obscure présence. Si vous ressentez un écoeurement, un doute, amplifiez cela, posez les bonnes questions, en quelque sorte comme l’a dit un jour l’apôtre Jean « je suis descendu aux enfers et je suis remonté à la vie ». Plus vous allez descendre, descendre dans les profondeurs jusqu’à mourir, jusqu’à ne plus exister dans cette ancienne structure qui vous parasitait peut-être encore, eh bien, à ce moment là, vous pourrez remonter et grandir en lumière.

La sadhana quotidienne, la discipline spirituelle, c’est de vous donner des temps de méditation, de respiration, de mantras, d’enracinement, d’introspection, mais ce n’est qu’une première étape, la seconde étape c’est que lorsque vous sentirez l’enfer autour de vous, que tout est fermé, l’illusion qu’il n’y a plus d’espoir, eh bien alors vous devrez respirer dedans, respirer dans cette matrice sombre jusqu’à naître dans une matrice « or ».

En fait, les portails de solarisation vous font vivre davantage en conscience cette alchimie consistant à transformer le plomb en or, à transformer ces masses sombres en soleil d’or, en espace solarisé. Vous pouvez vous appuyer sur tout le processus de la rédemption : le non jugement, l’acceptation, le fait de vous incliner, de ne pas laisser votre tête s’emparer des événements, de ne pas vous identifier aux projections, qu’elle soient vôtres ou qu’elles soient celles que vous présentent les autres, vous serez donc en contact avec le cristal noir, avec toutes les insertions obscures qui ont touché vos Urims et vos Thummims, vos matrices cristallines premières originelles.

Pour travailler avec ces portails, apprenez l’humilité, apprenez à ne pas préjuger, apprenez à ne pas juger, apprenez à devenir une respiration, un lien d’amour, ne sortez plus de votre axe, ne vous perdez plus par amour, soyez ce que vous êtes : puissance d’amour en action, rectitude. Devenez de plus en plus concrets et actifs pour que votre spiritualité soit vivante, vibrante, respirante et non point une réalité sublimée, idéalisée.

Humains de la Terre, vous êtes en 2016, le 9, le retour au soi. La nouvelle matrice de la Terre va être amplifiée dans son rayonnement de lumière or, dès l’année 2017. Dans quelques mois, nous irons à Santorin pour équilibrer le nadi Ida de la Terre, le nadi féminin, comme nous sommes en train d’équilibrer le nadi Pingala, à travers le Mont Shasta. Et puis, en fin d’année, novembre/décembre, nous irons au Yucatan pour préparer le canal Sushumna, cet équilibre parfait des nadis de la Terre, afin que la kundalini puisse monter et pour qu’elle puisse monter, il faut aussi que le passage puisse se faire sans encombrement, car s’il y a trop d’encombrements, ce sont des explosions de l’humanité qui vivrait plus de violences, ce serait aussi des explosions, à savoir les éléments de la Terre. Or, tout ce que vous avez à faire aujourd’hui, c’est désencombrer à l’intérieur de vous le passage pour pouvoir supporter la transmutation des soleils noirs en soleils or, de vos cellules d’ADN noires à vos cellules d’ADN or. C’est la partie hybride, hybridifiée, qui se purifie et se transmute.

Voilà ce que je vous dirai aujourd’hui, chers lecteurs et je vous invite à venir nous rejoindre lors des séminaires aussi, pour travailler sur vous-mêmes, sur ces parts opaques, obscures. Comprenez bien que c’est dans ce clair-obscur, c’est-à-dire dans ce processus de changement atomique, que les monstres apparaissent, c’est-à-dire que tous vos démons intérieurs hurlent jusqu’à se dissoudre dans la Lumière Christ.

Soyez remerciés, chers lecteurs et guidés et protégés dans votre processus d’ascension, dans votre processus de grandissement intérieur.

OM SHANTI SHAYA

Christ'Al Chaya du 4 Février 2016 dans CHRIST'AL CHAYA old_ti12

 

Révélations pour se souvenir de la dualité

Salutations très chers, Je Suis Kryeon du Service magnétique – La dualité se révèle par elle-même de tant de différentes façons. Je ne devrais même pas avoir à les révéler. Je vais le faire pour celles et ceux qui débutent dans cette connaissance particulière. Je commence par les choses qui sont de moindre importance.

ange ou démon

Le premier est le drame. Ce cher drame. Connaissez-vous des Êtres Humains qui vivent constamment dans le tourment du drame ? Ah, ce cher drame ! N’est-il pas « bizarre » que ce soit justement ces personnes qui téléphonent à des êtres « bizarres », c’est-à-dire, vous les Phares de Lumière, car elles savent que vous êtes relativement équilibrées et que vous faites briller une lumière qui les attire. Ces personnes « défavorisées par le supposé hasard » vont vous dire, « Tu ne peux pas t’imaginer quelle brique m’est encore tombée sur la tête ! Je croyais avoir réglé ce problème, mais il est revenu dans ma vie. » Vous les écoutez patiemment, vous leur posez quelques questions qui n’ont pas pour but de les piéger ou de leur trouver un point faible, mais plutôt pour leur montrer que vous êtes une oreille attentive et compatissante, même si c’est la centième fois qu’elles vous racontent leurs malheurs. Ensuite, vous leur prodiguez un peu de votre sagesse acquise. Toutefois, lorsque vous aurez raccroché le récepteur, vous saurez très bien ce qui va arriver, n’est-ce pas ? Ces Êtres Humains ne tiendront pas compte de ce que vous leur avez dit. Ils cherchaient seulement une oreille attentive qui, parfois, leur disait ce qu’ils savaient déjà !

Le jour suivant, ces personnes téléphonent de nouveau pour vous dire, « Sais-tu quoi ? Depuis hier, il m’est arrivé ceci et cela. Je suis probablement né « sous une mauvaise étoile », car mes drames semblent continuer. » Si vous décidez finalement de leur dire, « Sais-tu que c’est toi qui magnétises ces drames ? », elles vont vous répondre, « Impossible ! Jamais je ne demanderais que de telles choses arrivent dans ma vie. » Pourtant, c’est bel et bien ce qu’elles font. La raison est qu’elles sont – en quelque sorte – confortables avec cette situation, car s’il n’y avait pas de drame dans leur vie, elles seraient placées en face de leur propre shaman intérieur. Béni soit l’Être Humain qui a laissé tomber le drame pour jeter un regard sur le côté spirituel. Le drame leur cache une chose qui est très subtile et profonde. Il leur cache une lumière qui est prête à jaillir dans leurs vies. Oui, mais… Elles ont tellement peur de faire face à cette réalité. Le drame devient une échappatoire idéale, puisqu’il leur permet d’éviter d’affronter la réalité. Le drame représente un bon compromis ou une situation pour le moins acceptable.

La deuxième chose est le souci ou l’inquiétude. Se soucier ou s’inquiéter de tout et de rien ! Les Êtres Humains qui expérimentent un tel état d’être ont l’impression qu’ils sont impuissants. Donc, ils ne peuvent rien faire par eux-mêmes. Certains se réveillent parfois à trois heures du matin, et ils sont inquiets, car ils n’ont pas de soucis. Ils n’ont pas de raison de se tracasser. Lorsque vous commencez à équilibrer cette chose dite « sombre ou noire » qui est en vous, le souci ou l’inquiétude commence à fondre comme neige au soleil, même s’il fait partie de la dualité. Vous avez le sentiment que le système commence à fonctionner et que vous n’êtes pas laissés pour compte, que vous n’êtes pas seuls. Vous réalisez qu’il y a un plan, et l’inquiétude commence à se dissiper, mais il y a cette chose obscure qui veut vous réveiller et vous dire, « Regarde bien ça ! Je pense que nous devrions nous en inquiéter. » Ensuite elle vous ramène en mémoire ce que vous appelez « la liste d’épicerie » des choses qui pourraient vous causer du souci. Vous ne pouvez plus vous rendormir, donc vous décidez de sortir du lit. Vous savez ce que je veux dire, n’est-ce pas ? C’est un sentiment tout à fait Humain.

Le drame et le souci mènent à la dévalorisation du Soi et à la peur. Vous vous regardez dans le miroir, et la seule chose que vous voyez, c’est un Être Humain qui vieillit. Vous pensez que la vie n’est rien d’autre que ça. Vous dites, « Où est allée ma jeunesse ? Pourquoi ne puis-je pas reculer dans le temps ? Quel est le but de la vie ? Je suis une partie minable de ce système. » Cette partie obscure en vous ne manquera pas de passer à l’attaque, en vous disant, « Bien dit ! Brillante déduction ! Tu n’es rien et tu ne le seras jamais ! Tu es ici par accident. Il ne restera rien de toi après ta mort. » Peu importe les raisons, l’Humain hoche la tête et dit, « C’est vrai. »

Ce que je suis sur le point de vous dire peut vous sembler injuste. Votre notion de justice 3-D ne représente pas toujours la magnificence du plan que vous, les Humains, avez mis en place pour vous-mêmes sur cette planète. Voyez-vous que votre partie obscure est presque toujours celle qui tient le haut du pavé, alors que votre divinité intérieure est difficile à faire sortir ? Cette partie obscure est si évidente que vous en êtes même arrivés à la renier et à la remplacer par la création d’une entité qui est responsable de tout… le démon ou le diable. Donc, il semble que le démon est partout et que Dieu est nulle part. La réalité est que c’est l’équilibre de la dualité. Vous devez chercher Dieu, alors que c’est votre côté obscur qui pousse tous les boutons. Le plan a été créé ainsi. Il est équitable et équilibré.

Dans la dernière section, vous verrez que la découverte du Soi-Dieu fait pencher à jamais la balance. Les raisons de tout ceci sont très profondes et difficiles à expliquer en 3-D. Dans la nature, il doit y avoir un déséquilibre ou une séparation du Yin et du yang. C’est toujours une question d’équilibre. Le test d’énergie sur Terre est effectué par des parties de Dieu qui se sont déguisées en Êtres Humains. Ils vont et viennent. Ils changent de rôles dans cette énergie. Ils ne sont pas testés. Ils sont celles et ceux qui font les tests pour eux-mêmes. Jusqu’où va aller l’équilibre, avec ces deux énergies duelles ? Que va-t-il se passer sur Terre ? Les réponses sont cachées en vous, mais elles font partie de l’Univers lui-même, de l’étoffe de tout ce qui est sur cette Terre. Pour le moment, votre Terre est la seule planète du libre arbitre ou du libre choix.

Les personnes qui s’abandonnent à ces énergies obscures de leur propre dualité vont tomber encore plus bas, dans ces couches d’obscurité. Ce sera la rage, la haine, la violence, la mort, le meurtre de sang-froid, etc. Vous allez peut-être me dire, « Enfin, Monsieur Kryeon ! Là vous dites vrai, car vous parlez finalement de l’esprit du mal. » Vraiment ? Qui est l’esprit du mal ? Je vais vous le dire. C’est le côté obscur qui est déjà dans l’Être Humain et qui attend d’être développé, afin qu’il puisse se rendre à maturité.

Pour descendre dans les bas-fonds, il faut d’abord que vous ayez le pouvoir ou la capacité de le faire. Si vous n’aviez pas le pouvoir du libre arbitre, vous n’auriez pas la faculté de vous déséquilibrer. Savez-vous que Dieu n’interviendra pas dans vos choix ? Je sais que plusieurs vont dire, « Quand je suis aux prises avec l’esprit du mal, je sais que Dieu va m’aider. Il va me tirer d’affaire. » Il y a des cultes qui adorent cet énoncé. La vérité ? Personne ne vous pousse en bas et personne ne vous sort du pétrin, chers Êtres Humains. C’est votre libre arbitre qui décide de tout. Plusieurs Humains versent dans le côté obscur, car c’est là qu’il se sentent puissants. C’est là qu’ils peuvent contrôler d’autres Humains. Ils peuvent leur créer du souci, du drame, et les contrôler.

C’est là que les dictateurs de cette planète – passé ou présent – trouvent leur pouvoir. Ils attirent l’attention du peuple. S’ils parviennent à faire tuer suffisamment d’Êtres Humains, ils peuvent accrocher des effigies de peur à leur ceinture de pouvoir. Vous le saviez, n’est-ce pas. Comment font-ils pour être en « parfait » contrôle des forces du mal ? Se peut-il que ce soit l’Être Humain qui contrôle les forces du mal, alors que ce devrait être l’inverse ? Vous n’aimerez peut-être pas ce que je vais vous dire, mais vous devez l’entendre. Vous en avez besoin, afin de comprendre ce qui va suivre.

L’ Être Humain possède autant de puissance obscure que de puissance lumineuse. Dans son coeur, il possède les deux énergies. « Cher Kryeon, tu viens de nous dire qu’une chose telle que le démon n’a pas d’existence, mais je ne te crois pas. J’ai été en des endroit où j’ai vu des démons qui ont été expulsés des Êtres Humains. J’ai vu des formes physiques qui rampaient sur le plancher et qui s’en allaient. » Croyez-vous aux miracles ? Si oui, qui vous a dit qu’ils se réalisaient seulement du côté de la lumière ? Souvenez-vous que je vous parle de deux énergies. Les miracles de la magie noire sont simplement créés par le pouvoir obscur de l’Humain. Un Être Humain a le pouvoir de faire une telle chose.

Quelques-uns ont dit, « J’ai vu un vaudou. C’est tellement réel. C’est tellement réel. » Les gens se laissent emporter par leurs croyances. Ils ont été tués ou il sont tombés malades parce qu’ils ont vraiment cru à ce qui leur était suggéré ou inculqué. Le démon n’est nul autre qu’une profonde conviction. Je vous répète que j’honore la puissance duelle des Êtres Humains. Examinez votre histoire. Regardez les discours éloquents de vos dictateurs. Ils ont fini par convaincre le peuple qu’il était tout à fait approprié de tuer des millions d’Êtres Humains. Tout cela fait partie de la puissance de l’Être Humain.

Et c’est ainsi.

Kryeon

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

   Channelling présenté à San Diego, CA, USA, le 28 juillet 2007

Message de Noël transmis par le Maître Christ’Al Chaya

 

 Terre

Bien-aimés de l’Un, je vous salue, voyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans les vibrations qui descendent, qui vous entourent, les vibrations de ma constellation d’Orion, d’où je suis, soyez accueillies, soyez entourées par la présence des douze Cristaux Maîtres d’An, d’où je suis. 

Je suis Christ’Al Chaya, maître d’enseignement et de rigueur. J’ai connu quelques incarnations sur Terre et aussi à l’intérieur de la Terre. Aujourd’hui j’évolue dans des sphères magnifiées, dans des sphères d’unité et à travers la trame énergétique de la 5ème dimension, je communique avec vous en empruntant ce canal pour vous préparer au processus d’ascension, pour vous apporter les libérations qui sont nécessaires à votre compréhension, pour vous aider à guérir, pour vous aider également à guérir votre planète, à redonner à cette Terre sa place, à faire de cette planète future une matrice d’harmonisation et de création pour des univers nouveaux, pour des humanités nouvelles. 

Chères âmes, dans quelques jours, vous allez fêter un événement : NOËL. Mais qu’en est-il exactement de cet événement. Ce n’est pas un hasard non plus que les traditions aient choisi cette date, car Noël, c’est avant tout un phénomène cosmique, un phénomène de la nature, un phénomène même kabbalistique et si vous regardez dans les traditions, le soleil parcourt les quatre points cardinaux qui correspondent, pour les occidentaux chrétiens, à quatre fêtes majeures : 

•Noël – le solstice d’hiver

•le printemps avec Pâques – l’équinoxe du printemps

•le solstice d’été avec la St Jean

•l’équinoxe d’automne avec la St Michel. 

Comme je vous l’ai dit, Noël est avant tout un événement qui se vit dans la nature, car à partir du 21 décembre, la nuit est la plus longue de l’année et dans les jours qui suivent le 21 décembre, petit à petit la lumière augmente, cela signifie, pour la nature, qu’il y a plus de chaleur, plus de lumière, plus de vie : la nature commence à se réveiller, autrement dit, le Principe Christique naît d’abord là, tout autour de vous, dans cette nature. 

Le Principe Christique est un principe d’éveil, d’amour, de vie et aujourd’hui vous devez intégrer, réaliser, ce principe d’unité. Symboliquement, le Principe Christique va naître le 24 décembre à minuit. 

Qu’en est-il là ? Les initiés, en général, se préparent à vivre cet événement majeur, cet évènement cosmique. Tous les ans, à la même époque, vous vivez Noël, tous les ans vous avez l’occasion d’activer ce Principe Christique en vous. 

Le faites-vous ? Le réalisez-vous ? Si ce n’est pas encore fait, il est temps de le réaliser. J’attire votre attention sur le fait que le tzolkin, calendrier maya, s’achèvait le 21 décembre 2012, autrement dit l’humanité qui suit ce calendrier, devait arriver à une humanité de Conscience Christique. Ce n’est pas le hasard si ce calendrier maya s’arrêtait précisément le 21.12.2012.

 

Alors aujourd’hui, que fêtent les humains de la Terre : ils fêtent Noël. Comment ? Dans les cabarets, certains, certes, n’est-il pas ? Dans les magasins. Comment savent-ils que c’est Noël ? Parce qu’ils voient des décorations ? Qu’est ce qu’ils fêtent ? Une fête historique, certes. Il y a + de 2.000 ans, un Etre, Jésus-Christ-Sananda est venu : c’était déjà un évènement majeur pour la Terre, pour l’humanité, mais humains de la Terre, avez-vous compris cette naissance ? L’avez-vous intégrée ? La vivez-vous ? La plupart disent : « ah oui, Christ est venu pour nous sauver, continuons donc à pécher ». 

Et puis, qu’est-ce que c’est Noël ? Les retrouvailles de famille autour d’une dinde sacrifiée dans des conversations de salon, c’est la réunion des familles karmiques avec toutes leurs lourdeurs et leurs pesanteurs pour la plupart, n’est-il pas ? Et puis, souvent il y a des excès alimentaires, parce que qu’il faut faire la fête : c’est Noël. Et puis ces excès font que le lendemain des fêtes, vous passez votre journée au lit, malades. Certes. 

Permettez-moi de vous le dire : la majeure partie de l’humanité passe à côté du vrai sens de Noël. Vous rendez-vous compte que toute la nature est déjà programmée pour vivre cet événement cosmique majeur. Le Christ, aujourd’hui, doit naître en vous, à l’intérieur de vous, ce principe d’amour qui vous aidera à aller vers la fraternité, à aller vers le rassemblement, à aller vers l’unité des races humaines. Tant qu’il n’y a pas d’unité, comment créerez-vous demain vos sociétés de 5ème dimension ? Tant que vous n’avez pas éveillé ce Principe Christique à l’intérieur de vous, comment créerez-vous vos sociétés de lumière ? 

Nous allons revenir un peu sur cet événement d’il y a 2.000 ans. Il y a 2.000 ans, si l’on suit les Evangiles – c’est notamment l’Evangile de St Luc qui vous parle de la naissance christique – il y avait là une femme et un homme : Marie et Joseph. Alors sachez que Marie et Joseph, ce n’était pas n’importe qui, c’étaient des initiés, ils étaient préparés, ils se sont purifiés pour recevoir l’incarnation du Christ. Certains disent « Dieu peut tout – il va n’importe où ». Eh non, il ne va pas n’importe où, il faut se préparer à le recevoir, il faut se préparer à recevoir l’énergie d’unité et ces deux Etres-là se sont préparés à recevoir, ce que vous appelez dans les traditions, l’Esprit Saint, le Feu Cosmique, la Présence I AM. Evidemment, rien n’est impossible pour le Très-Haut, alors pourquoi, tout simplement, n’a-t-on pas pris la matière, depuis l’éther, pour créer un corps ? Cela peut se produire : un Maître peut venir en se matérialisant directement, mais le corps qu’il utilise est un corps qui a une certaine densité assez fluide et qui ne tient que quelques heures, quelques jours, quelques mois, quelques années. 

Ainsi donc, il était nécessaire que le Corps Christique puisse prendre forme humaine. 

Si nous revenons un instant dans vos Ecritures Saintes, Marie a reçu la visite d’un Ange qui lui a annoncé qu’elle allait recevoir en son sein, l’Esprit Divin, le Christ, le Messie et immédiatement, les Ecritures disent qu’elle a accepté cela, puisqu’elle a dit « que ta volonté soit faite, je suis ton humble servante ». Marie est votre principe féminin à l’intérieur de vous, c’est votre cœur, c’est ce cœur-là, cette conscience, cette âme d’unité qui est capable d’accueillir l’Esprit Saint, la Présence I AM. 

Et puis, on parle de l’Immaculée Conception : qu’est-ce que cela signifie ? Oui, pour qu’une Energie Christique puisse prendre forme humaine, il faut que la conception soit immaculée sur tous les plans. Immaculée, cela signifie sans tache, sans bas instinct. Il y a des êtres qui sont vierges, mais pourtant ils ne sont pas vierges à l’intérieur, ils ont toutes sortes de basses fréquences, de basses pensées. De ce point de vue-là, Marie était vierge, certes, pure de corps, de cœur et d’esprit. 

Lorsqu’elle a annoncé cela à Joseph – en tout cas ce que disent les Ecritures, dans vos bibles humaines terrestres – celui-ci a eu du mal à l’accepter. Lorsqu’il est allé voir son supérieur, son chef spirituel et qu’il lui a raconté la chose, on lui a même conseillé de répudier Marie, n’est-il pas ? Il a été tourmenté par cela. 

Joseph représente, comprenez bien, votre côté masculin, l’intellect et si l’intellect, le concret, le raisonné, n’est pas maîtrisé, c’est l’ego qui peut prendre le dessus, c’est le contrôle, c’est « je ne veux pas accepter, cela ne se peut pas ». Et puis lui-même a reçu la visite d’un Ange lors de ses rêves qui l’a calmé, qui l’a réaligné et le principe masculin réaligné est la sagesse, est l’acceptation de ses propres limites pour devenir un Etre illimité au service du Plan. 

Ainsi Marie et Joseph sont la représentation de vos principes féminin et masculin qui doivent s’unir et de cette union sacrée va naître, à l’intérieur de vous, l’enfant attendu, l’enfant chéri, l’enfant Christ, la vérité, celui qui apportera la paix, celui qui élèvera les nations, celui qui ouvrira les portes de Shamballa, celui qui apportera l’émergence de la conscience nouvelle, d’une Terre plus fraternelle qui permettra la concrétisation du Plan de Shamballa. 

Mais comme je vous l’ai dit, la naissance du Christ n’est pas historique, il vous appartient à vous, d’éveiller votre Christ intérieur, de vous aligner, d’épouser, d’unir votre féminin et votre masculin pour vous mettre au service du Plan Divin. 

Et puis, à cette époque, il y eut un édit de César Auguste qui demanda un recensement et Jésus était là dans le ventre de Marie. Marie et Joseph, avec Jésus dans le ventre de Marie, sont partis vers Bethléem pour le recensement, mais surtout également pour répondre à une prophétie ancienne. 

Lorsqu’ils sont arrivés et avant même qu’ils n’arrivent, il y a déjà eu des signes cosmiques : il s’agissait d’une étoile dans le ciel. Ce n’était pas n’importe quoi, cette étoile. C’était donc déjà un événement astrologique important et certains seigneurs de l’Orient, certains grands rois, certains grands initiés, grands chefs spirituels – trois, parce qu’ils représentent la trinité des mondes, ceux que vous connaissez : les rois mages – ont suivi cette étoile. Eux-mêmes étaient initiés : ils savaient qu’un événement majeur devait se produire. 

En même temps, l’ombre œuvrait aussi, à savoir Hérode était au courant et se demandait pourquoi ces rois mages ne passaient pas le saluer, lui, le roi ! Et il demanda à ses sbires de faire suivre ces trois grands chefs spirituels pour savoir vers où ils se dirigeaient. 

Quand Joseph et Marie sont arrivés à Bethléem, que s’est-il donc passé ? Pas de place dans les hôtels vous disent les écritures. Tout le monde leur fermait la porte, alors que Marie devait faire naître l’enfant. Et les portes se refermaient. Cela signifie que le Christ qui n’était pas encore né mais qui était sur le point de naître, qui était en dedans, personne ne voulait l’accueillir. 

Vous, demain, quand vous serez à même de manifester votre état christique à travers vos choix, en refusant ce système de survie imposé par l’ombre, par les illuminatis, lorsque vous éveillerez ce Principe Christique et que vous vous rassemblerez, que vous créerez vos îlots de lumière, vos fraternités de lumière, le profane ne vous comprendra pas, il ne voudra pas vous ouvrir les portes, il vous traitera peut-être d’utopiste, de doux rêveur, quand vous parlerez d’ascension, d’alignement, quand vous direz « je suis un Christ et Christ est partout », on vous rira au nez. La plupart des humains ne se sont pas préparés à cet événement majeur, ne se sont pas préparés au changement de conscience. 

Et Marie et Joseph sont allés dans une crèche. Qu’est-ce qu’une crèche ? Bien sûr, dans les apparences, cela symbolise un état de pauvreté, donc d’humilité, certes, mais c’est bien au-delà. Une crèche qui était entourée d’un âne et d’un bœuf. Pourquoi un âne et un bœuf ? Pourquoi pas un chien, pourquoi pas un chat, pourquoi pas un cochon, pourquoi ces deux animaux sont-ils là ? ces deux animaux que vous représentez toujours dans vos crèches aujourd’hui. 

Sachez tout d’abord que la crèche c’est la grotte intérieure, c’est la matrice des mondes, c’est ce qui est à l’intérieur de vous, ça signifie que Christ doit d’abord naître à l’intérieur de vous-même. Le bœuf, dans les traditions anciennes, était représenté par le taureau Apis, en ancienne Egypte, il symbolise Vénus, la fertilité, la fécondité, la force sexuelle aussi, mais également les sens et vous avez cinq sens : l’ouïe, l’odorat, la vue, le toucher, le goût, ces cinq sens doivent être maîtrisés, purifiés. 

Et puis l’âne. Qu’est-ce que l’âne ? L’âne, dans les traditions anciennes, c’était tout simplement Saturne, l’homme ancien, c’est la personnalité humaine qui doit être maîtrisée, c’est l’ego. Quand ces deux aspects de l’âne et du bœuf sont maîtrisés, ils soufflent sur le petit Jésus, ils le réchauffent à travers leur museau, cela signifie qu’ils regardent le cœur de la crèche, le Cœur Christique et que la personnalité humaine maîtrisée et les cinq sens maîtrisés, se mettent au service du Cœur Christique, se mettent au service du Plan du Un, du plan d’unité, cela signifie aussi que la maîtrise s’acquiert à travers le souffle. Et rappelez-vous : vous respirez tous le même prana. 

La Source, l’Unité, Dieu, appelez comme vous voulez, a donné son souffle au premier homme, n’est-il pas ? Le souffle est donc sacré. 

Quant aux cinq sens, il est nécessaire que vous compreniez que la purification de ces sens est majeure dans le processus d’Ascension et dans l’éveil du Cœur Christique. 

Tout d’abord la vue : un événement, quel qu’il soit, est toujours neutre. La façon dont vous allez le regarder, va faire qu’il va devenir du karma négatif ou du karma positif, autrement dit, vous devez changer aujourd’hui vos regards, vous devez regarder au-delà des apparences, vous devez affiner vos regards, avoir du discernement dans vos choix, affiner vos regards en développant la compassion. 

1planètes

Vous avez aussi l’ouïe : je vous le dis souvent, lors des formations, vos oreilles ne sont pas des poubelles, vous devez apprendre à écouter les sons divins, vous devez aussi fermer vos oreilles aux critiques. Rappelez-vous : la critique vous divise, vous sépare, vous compare. Si vous êtes dans cela, vous perdez la maîtrise de votre bœuf et vous ne pouvez pas ouvrir votre Cœur Christique. 

Le goût : soyez vigilants par rapport à ce que vous ingérez et Noël n’est pas la fête de la ripaille, ce n’est pas la fête du sacrifice, vous devez apprendre à vous nourrir différemment, à vous nourrir en respectant la vie, en allant vers une nourriture plus vivante, car plus vous ingérez de la viande, plus vous participez à maintenir les conflits, les guerres et la pauvreté sur cette planète. Alors allez de plus en plus vers une nourriture vivante et végétarienne de préférence, cela purifiera votre corps et changera également vos odeurs. 

L’odorat : vous devez apprendre à sentir physiquement, mais aussi intérieurement, ce que vous vivez, ce qui se passe dans votre environnement, sentir, observer les signes qui arrivent sur votre planète. Plus vous vous libérerez, vous vous purifierez, plus vous dégagerez une odeur saine, sainte et les grands Maîtres ont toujours dégagé des odeurs de sainteté. Aujourd’hui, beaucoup d’êtres sont pollués, hybridifiés et ne dégagent plus de sainteté dans leur aura, dans ce qu’ils manifestent. 

Nous venons de parler du nez, nous avons vu le goût : apprenez à avoir une parole impeccable, le Verbe est la manifestation de Dieu, il est le principe même de JE SUIS et on n’utilise pas le nom de Dieu n’importe comment. Lorsque vous utilisez le Verbe, vous êtes dans un mouvement de création. Le Verbe, je vous le rappelle, pénètre l’éther et l’éther contient tous les éléments : le feu, l’air, l’eau, la terre. Ainsi donc, par le Verbe vous pouvez dysharmoniser votre environnement, le rendre toxique ou vous pouvez le rendre lumineux. Apprenez la maîtrise du Verbe et cessez de critiquer, de juger. Allez vers la purification de votre chakra laryngé par la pratique des noms divins. 

Et Noël, n’est-il pas une fête où l’on chante, où l’on se réjouit ? Ne chantez pas seulement pendant la période de Noël, apprenez à chanter, à réciter les noms divins, cela purifiera votre chakra de la gorge. 

Et le toucher, un autre sens. Lorsque vous touchez, vous imprégnez, vous émanez, vous irradiez ; si vous êtes reliés au Cœur Christique, votre main deviendra une main guérisseuse, une main de lumière, une main qui saura apaiser, réchauffer, qui saura être une « manne ». Comprenez cela, car CELA EST. 

Vous comprenez un peu mieux le symbole de la crèche ? Cette naissance doit d’abord avoir lieu à l’intérieur de vous. Et aujourd’hui plus que jamais, vous devez vivre cette naissance Christique, parce que demain, cette Conscience Christique qui sera née à l’intérieur de vous, devra irradier dans votre monde pour changer cette humanité, pour changer les réalités virtuelles de votre monde. Si cela ne se produit pas, je vous l’ai déjà dit : ou vous ascensionnez ou c’est la fin de votre race humaine, c’est aussi simple que cela. 

Alors le féminin et le masculin qui se marient, l’amour et la sagesse, font apparaître l’enfant, l’enfant qui est le principe de vérité, qui est la plénitude, qui est la source jaillissante : vous pourriez comparer l’Energie Christique à une source, une source intarissable qui coule, qui apporte la vie aux animaux, aux végétaux, aux humains, aujourd’hui la source vous dit : « soyez fraternels, soyez unis, rassemblez-vous, concrétisez le Plan du Un, apprenez à vous faire confiance et à avoir confiance entre vous, humains de la Terre ». Ce n’est pas forcément évident, car depuis des siècles vous avez été formatés par l’ombre qui vous a appris à contrôler, à vous méfier, à convoiter le territoire de votre voisin, l’ombre qui vous a appris à vous séparer de la Source, l’ombre qui vous dit : « restez des esclaves pour que nous, quelques poignées, nous restions au sommet de la pyramide ». 

Alors évidemment, le grand désordre a fait que le féminin et le masculin n’ont pas été respectés, l’amour et la sagesse ne se sont pas unis dans le cœur de l’homme, bien au contraire : vous avez donné priorité à « faire » – je fais, pour avoir – et puis votre « être », votre Présence JE SUIS, vous l’avez oublié. Et aujourd’hui on vous demande de réunir ces principes féminin et masculin dans votre cœur, on vous demande aussi de rétablir l’ordre et l’ordre c’est : le féminin d’abord et le masculin ensuite. C’est dedans, d’abord. C’est l’âme et le cœur qui doivent se préparer à recevoir l’Esprit Saint, l’Ame Universelle, le Principe JE SUIS. Et le masculin doit être dans l’acceptation totale pour mettre en mouvement les énergies qui concrétiseront le Plan, l’avènement de la nouvelle Terre, de la nouvelle Jérusalem, d’une nouvelle humanité. 

Et puis, revenons aussi aux trois rois mages : qui sont-ils ? Ces Etres étaient des grands chefs spirituels dans leur pays, ils venaient de l’Orient, de l’Inde, de l’Egypte, de l’Afrique, ils sont venus apporter une protection, ils sont venus reconnaître l’Enfant Roi et ils ont apporté, si vous vous souvenez bien, trois présents : la myrrhe, l’or et l’encens. Que cela signifie-t-il ? 

La myrrhe est précieuse, mais aussi amère, la myrrhe c’est le symbole de la purification. Purifiez vos bas instincts, purifiez l’ego. 

L’or, c’est la royauté, c’est la puissance, la souveraineté, car l’Enfant Christ est un Enfant Roi, il est roi sur lui-même, il a atteint la maîtrise, c’est tout l’inverse qui vous a été appris dans les sociétés de l’ombre : on vous a appris à vouloir être roi sur les autres, à prendre le pouvoir, mais le pouvoir christique est tout autre, c’est un pouvoir d’amour, c’est un pouvoir de maîtrise sur vous-même et l’or, c’est l’ouverture du Cœur Christique. 

L’encens, c’est la nourriture des Dieux ; comme je vous l’ai dit, un être sain et pur aura une odeur sainte. Dans vos églises, parfois les prêtres se promènent avec l’encensoir, précisément pour attirer les Chœurs Angéliques et non pas les basses entités. 

Ainsi donc, ces trois symboles rejoignent également les trois plans : un alignement du corps, du cœur et de l’esprit. Lorsque les rois mages sont repartis, ils n’ont pas emprunté le même chemin, cela signifie aussi que lorsque vous aurez éveillé votre Christ intérieur, votre chemin d’évolution va changer, vous aurez moins d’embûches, vous serez plus inspirés. 

Comme je vous l’ai dit, à cette époque l’ombre œuvrait toujours et Hérode a fait tuer des nouveaux-nés, vous le savez, parce que, disait-il, il ne peut y avoir deux rois et comme lui était « le roi de l’ombre », il ne pouvait accepter qu’un sauveur, que la vérité, que le chemin, que la liberté, pouvaient s’incarner et apporter la libération aux humains de la Terre. Mais Jésus, à cette époque, a été préservé et a été mis en sûreté en ancienne Egypte où il a reçu des initiations sacrées. 

Revenons un instant, si vous le voulez bien, à l’étoile. Alors certains vous diront que l’étoile, c’était une conjonction de planètes, certes, en tout cas cela a marqué un événement astrologique majeur. Je vous expliquerai deux sens de l’étoile. 

Tout d’abord l’étoile à cinq branches : tout initié, tout Etre Divin, qui a atteint son éveil Christique, sa Conscience Christique, a une étoile au-dessus de la tête, une étoile à cinq branches, parce que selon la loi de Thot « ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas » pour faire le Plan du Un. 

Cette étoile représente les cinq Principes Christiques : bonté, justice – justice parce que Christos est aussi Melchizédech – amour, sagesse et vérité. Et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas : l’homme représente lui-même un pentagramme vivant. 

Et puis, cette étoile était aussi l’Etoile Blanche de Sananda, sa merkaba, son vaisseau, sa présence qui irradiait sur le monde pour réunifier le monde et préparer l’événement majeur que vous allez vivre aujourd’hui : l’ascension de votre planète et d’une partie de l’humanité. Vous rendez-vous compte qu’il a fallu qu’un Etre s’incarne – il y a deux mille ans de cela – pour vous préparer le chemin, afin qu’aujourd’hui vous puissiez réaliser votre état christique. 

Si Jésus-Christ-Sananda n’était pas apparu il y a deux mille ans, aujourd’hui ce serait bien pire, vous auriez eu des futurs très sombres. Il a été là, précisément il y a deux mille ans de cela, pour préparer – et il l’a dit : ce que je ferai vous le ferez aussi et de bien plus grandes choses encore – aujourd’hui « Christ’all », « le Christ est partout » et vous êtes des cristaux, des « cristal », chacun de vous est un cristal appartenant au monde d’unité, au monde du Père, vous êtes les joyaux de la couronne, de Kether, vous êtes les en semenceurs du monde nouveau qui arrive. Alors il est temps d’éveiller votre Christ intérieur, il est temps de redonner l’ordre sur cette planète et je vous rappelle que l’ordre c’est d’abord intégrer votre Présence JE SUIS et ensuite concrétiser le Plan. 

Si demain vous voulez créer des unités de lumière, des îlots de lumière et que vous n’avez pas atteint cet état Christique, que vous n’avez pas créé l’îlot d’abord à l’intérieur de vous, si vous ne l’avez pas chéri comme une mère peut chérir son enfant, vos îlots ne prendront jamais vie, ne naîtront jamais. Même la nature vous montre que le féminin et le masculin sont « un » et que le féminin précède le masculin. Regardez un enfant : un enfant est d’abord nourri dans le ventre de sa mère, il est nourri par le sang, ensuite il vient au monde et il est nourri par le sein, le lait, le rouge du féminin et le blanc du masculin. Vous retrouvez l’unité de ces deux principes dans l’œuf : le rouge est devenu orangé et le « blanc de l’œuf » est blanc. 

Vous portez, dans votre sang, des globules blancs, des globules rouges, autrement dit l’ère qui arrive est sous les auspices du Maître St Germain, du 7ème Rayon Améthystos, le Rayon Violet et qu’est-ce que le violet, si ce n’est l’union du rouge et du bleu, du masculin et du féminin. 

Vous devez arriver aujourd’hui à cette unité : plus il y a d’êtres qui vont éveiller leur Principe Christique, plus les forces de l’ombre perdront leur pouvoir et devront sortir de l’orbite de cette planète. 

Rappelez-vous les Anges qui sont apparus aux bergers pour leur annoncer que le sauveur était né. Qu’ont-ils dit ? « Gloire aux cieux, au Père et paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté » Celui qui éveille son Principe Christique devient un instrument de paix pour le monde, un ensemenceur des races nouvelles. Il y aura un nouvel Adam et une nouvelle Eve et toutes les formes d’implantations, de conditionnements, vont être levées. 

Il est nécessaire d’instaurer la paix sur cette planète, car certains utilisent des foyers hostiles, maintiennent les colères, les guerres, pour mieux asseoir leur pouvoir et leur pouvoir est destructeur pour votre planète, destructeur pour votre humanité. Et cette incompréhension, ce non-respect du Principe Christique, s’est manifesté jusque dans votre technologie. Comme je vous le dis souvent à ceux qui m’écoutent, qui suivent mes enseignements : « le dernier crime de l’homme est la fission de l’atome ». Quand vous créez de la lumière à travers le nucléaire, à travers la fission de l’atome, vous êtes dans une fausse lumière, cela montre qu’il y a une fracture à l’intérieur de vous et Noël doit vous initier, doit vous rappeler chaque année qu’il est grand temps de réunir vos deux principes, de vous purifier, d’être amour, d’être une véritable lumière pour ce monde et pour les unités et les mondes futurs. 

Et chères âmes, je conclurai en vous disant, en vous souhaitant, d’être roi sur vous-même, d’aller vers la maîtrise et de lâcher le contrôle. Je vous dirai aussi de rétablir l’ordre à l’intérieur de vous, tout comme à l’extérieur et d’apporter la possibilité à ce monde de concrétiser le plan d’unité et de fraternité. 

Je vous souhaite, pour ce Noël, d’intégrer le Principe Christique sur les trois plans : 8-8-8. Je vous souhaite également d’accueillir, en conscience, la Présence I AM. Réjouissez-vous à Noël, certes, mais avec modération. Pensez au véritable symbole de cette fête, car si elle n’éveille pas en vous le Christ intérieur, pourquoi donc fêter Noël ? A quoi aura servi la naissance de Jésus-Christ-Sananda si vous n’honorez pas sa venue en éveillant votre Christ intérieur ? 

« ELI ELI ELI LAMA SABAC TANI » a-t-il dit sur la croix et vous savez que ce n’est pas « Dieu pourquoi m’as-tu abandonné », mais « Dieu tu m’as maintenant glorifié ». Cela peut aussi signifier en ancienne langue maya « mes plaies resteront ouvertes tant que l’on calomniera et falsifiera mon enseignement ». D’une certaine façon, si vous n’honorez pas ce pour quoi il est venu, en éveillant votre Christ intérieur, vous participerez à maintenir sa plaie ouverte, à maintenir la dissolution sur cette planète, la fracture. 

OLD_TitreCC

Du plan où je suis et en toute humilité, de ma présence, je vous demande donc d’éveiller en vous ce Christ, d’être transparents comme du pur cristal, d’être alignés, d’être en lien en haut et en bas, d’être le pentagramme vivant. 

Si certains le souhaitent, je veux bien répondre à quelques questions, bien que cela me semble inutile aujourd’hui, mais si toutefois il y avait des questions autour de Noël, autour de votre ascension, je veux bien y répondre. 

Peux-tu nous apporter plus de précisions sur le code 8 8 8. Par ailleurs, quand ce code a-t-il été donné ? 

Si vous regardez dans la suite de Fibonacchi, les mathématiques sacrées, je l’ai souvent expliqué : le 1 qui se reflète dans le 1 fait apparaître le 2, le 3, le 5 et le 8 : le 8, c’est la force, c’est l’alpha et l’oméga, c’est le Principe Christique par excellence, c’est le principe de la maîtrise, c’est le 8 sur les trois plans : corps, cœur, esprit, c’est le Code Christique. Vous pouvez l’invoquer lorsque vous vous enracinez, vous pouvez l’invoquer lorsque vous activez votre Fleur de Vie Dorée, mais quand vous activez des codes, vous devez évidemment être conscients de l’importance de ces codes, de leur signification, autrement cela n’aurait aucun intérêt en disant « 8 » sans prendre conscience de sa signification, vous passeriez à côté de l’essentiel. 

Je rajouterai que ce code est de tout temps. 

Le 21, c’est la fête des lumières. Y a-t-il une relation avec la fête des lumières, Hanouka et Noël ? 

La fête de Hanouka, la fête des miracles, la fête des lumières : c’est le 21 et vous observez bien dans le 21, le 2 qui précède le 1 et le 21, c’est le monde, c’est le monde unifié, c’est le monde Christique tel qu’il apparaîtra. 

Soyez remerciés, soyez profondément remerciés et guidés sur votre chemin d’évolution. Nourrissez ce jour de Noël, cette nuit, cette veillée de Noël, le 24, que vous vivrez, nourrissez cette nuit de pensées et de lumière. Faites des chants sacrés, réunissez-vous entre frères et sœurs de cœur et des étoiles. Que l’énergie ne soit pas une énergie gaspillée mais une énergie consacrée au Plan du Un. 

Chères âmes, soyez purifiées, soyez bénies et à très bientôt. 

Christ’Al Chaya 

OM SHANTI CHAYA : Cliquez ici pour accéder à l’espace d’étude des lettres mensuelles réservé aux abonnés

 

Comment Vivre l’Amour de l’Intérieur

L’amour véritable est très simplement l’acceptation inconditionnelle de tout ce qui existe au moment où cela se manifeste à vous.

Cela ne veut pas dire pour autant que vous avez à vous compromettre et à dire Oui à un être lorsque votre âme sait qu’il vous faut dire non. Tout est plus subtil. L’acceptation inconditionnelle est intérieure. Vous pouvez ainsi très bien dire à un être Oui, tu es comme cela et je t’aime inconditionnellement, tout en lui disant Non, je ne t’offre pas ceci ou cela. Parce que vous êtes également responsable de ce que vous pensez, dites et faites sur Terre. Et cette responsabilité est totalement guidée par la sagesse du divin en vous qui voit plus loin et plus globalement ce que l’oeil de votre personnalité terrestre ne le peut.

soleil_gif

Ainsi, ce que vous pouvez considérer être juste si vous n’êtes pas relié à votre âme ne le sera point et ce que vous jugez injuste ne l’est pas non plus.

Vous savez fort bien reconnaître cet amour, il se ressent par l’ouverture. Oui l’amour est une ouverture infinie. Une ouverture intérieure. Là encore, ne projetez point tout cela à l’extérieur. L’Ouverture est Intérieure. Elle est accepter, dire Oui Inconditionnellement à tous les êtres, à toutes les situations.

Vous êtes ainsi toujours libre de choisir l’amour, de le reconnaître et de lui laisser prendre sa place le plus grandement possible. Ce que vous appellez Dieu peut être nommé l’Amour ou la Vie. Faites-donc maintenant l’expérience de garder en tête et en coeur que la Vie, votre vie et celle des autres, est l’accueil inconditionnel de l’amour. Quelques soient les circonstances et les êtres, tout vous demande d’aimer et de vous laisser pénétrer par l’ouverture de l’infini, l’ouverture de Dieu en vous-même.

Ainsi, de jour en jour, vous reconnaissez cet amour et sa demande infinie d’ouverture intérieure. Et tout naturellement, en aimant de cette façon sacrée, consciente, infinie, vous rencontrez alors de plus en plus de défis d’aimer.
Oui, plus vous aimez et plus la Vie, l’Amour, Dieu, fait venir à vous des opportunités d’aimer ce que vous n’aimez pas encore ou pas encore suffisamment. Tout ce que vous n’aimez pas, que cela soit des êtres ou des situations est une fermeture à Dieu, une fermeture à votre propre énergie et vous devez alors être bien fatigué. Parce que ne pas aimer est très fatiguant. 

Puisez-donc au réservoir intérieur de l’amour inconditionnel de votre âme. Elle vous attend, elle vous appelle. A travers toutes les situations de votre vie, elle attend votre ouverture intérieure, votre Oui intérieur.

Savez-vous maintenir votre énergie dans cet amour ?
Si tel n’est pas le cas, vous allez être de plus en plus fatigué. Fatigué de ne pas être au service de l’amour inconditionnel.

Et vous aurez beau cherché, analysé, radiographé, vous ne trouverez ni le sens à cela, ni le remède.
Vous avez donc le choix de vivre un engagement intérieur à ressentir ce que vous êtes, ressentir ce que vous dites, ressentir ce que vous pensez et ressentir ce que vous faites.

Quand vous pénétrez ce ressenti qui est la conscience de votre âme, vous savez immédiatement comment résoudre tout ce que vous nommez  » problèmes  » parce que la conscience est relié à l’amour inconditionnel.
Et c’est par cet amour que vous vous libérez de toutes les entraves de votre monde. En aimant ces entraves.
L’amour vécu de façon authentique, sacrée, élargie, inconditionnelle, est le seul chemin à prendre si vous souhaitez vous maintenir ces prochains mois et prochaines années sur Terre. Pour participer à cette communion des âmes promise.

Vous recherchez tellement à vivre à l’extérieur ce que vous avez besoin de ressentir à l’intérieur. Telle est la fonction essentielle de votre corps physique : Vous permettre de ressentir votre âme et de l’émaner, de ressentir votre amour inconditionnel et de l’émaner, de ressentir votre conscience et de l’émaner, de ressentir votre puissance et de l’émaner.

Vous considérez alors que vos dits problèmes ne sont que les chemins pour évoluer vers cet amour infini. 
Il suffit pour cela de vous ouvrir. De ne plus vous fermer à ce qui vient à vous, d’aimer ce qui vient à vous. C’est pour cela que vous êtes présent sur Terre. Tant que vous ne ressentirez pas cette harmonie et que votre expérience de la vie au quotidien n’est pas un exemple parfait de cette harmonie, vous ne pouvez pas ascensionner à un autre amour, à une autre conscience, qui vous attendent.

un « enseignement » d’ORAYA , cet Être de Lumière de la cité cristalline intraterrestre de TELOS , dans la 5e dimension sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Méditation sur vos Questions à la Lumière

 

STEVE ROTHERTandis que vous respirez profondément, l’énergie de la Terre devient une partie de vous-même.  Ressentez l’énergie de la Mère qui pénètre en même temps que l’air emplit vos poumons. Devenez Un avec tout ce qui vous entoure, en vous fondant dans l’énergie.  Maintenant, fermez les yeux et sentez votre corps devenir Un avec la Terre.  Relaxez-vous et sentez votre respiration vous relier encore plus intimement à l’unité qui relie toutes choses.

Vous êtes dehors, à regarder la rue où vous vivez.  C’est une magnifique journée et le soleil brille.  Vous fermez un instant les yeux pour tout absorber.  A ce moment, vous sentez l’énergie de quelqu’un qui se tient devant vous.  En ouvrant l’œil spirituel, voyez la jeune fille qui se tient maintenant là, d’une beauté rayonnante.  Elle vous sourit d’une manière qui vous donne envie de rire.  C’est comme si elle pensait à une blague très drôle qu’elle ne vous aurait pas encore racontée.  Vous succombez à l’énergie de l’humour et laissez échapper un petit gloussement.  En réponse, un très large sourire se peint sur son visage. Ses yeux sont étincelants et son sourire se transforme en un brillant flamboiement de Lumière. La lumière devient si éclatante que vous cherchez à vous protéger les yeux, avant de réaliser que la lumière vous envoie de l’énergie.  Alors, vous vous ouvrez à l’énergie et examinez la lumière sans crainte.  Les vibrations du Home commencent alors à vous envahir et l’amour que vous ressentez vous ramène à la maison (Home).  Une seule larme coule de l’un de vos yeux et vous vous rappelez (re-member) l’atmosphère du Home.

A présent, la lumière s’évanouit et la jeune fille se tient devant vous.  Elle sourit et pour la première fois vous l’observez très attentivement.  Elle semble être âgée d’environ 15 ans mais sa présence suggère un nombre d’années bien supérieur. Sa peau est très douce et rayonne d’une énergie particulière qui vous est très familière.  Elle vous voit la regarder et vous fait face pour que vous puissiez la voir plus clairement.  Ce n’est qu’à ce moment que vous réalisez que tout ce qui était autour de vous a disparu.  Plus aucune maison, plus aucun arbre ne borde la rue que vous regardiez. La rue elle-même semble s’être évaporée.

Vous quêtez une réponse de sa part, et elle sourit en vous adressant la parole pour la première fois : 
– Ce que tu autorises à pénétrer dans ton champ détermine ta réalité. Tu auras l’opportunité de choisir une réalité qui réalisera ton plus haut potentiel. 
Vous souriez maintenant en envisageant de nombreuses possibilités. 
– Puis-je avoir tout ce que je veux, demandez-vous ? 
– Oui, tout ce que ton cœur désire, répond-t-elle. 
– Que dois-je faire pour créer ma réalité, demandez-vous encore ? 
– Tu n’as qu’à garder une pensée à l’esprit pendant 26 secondes au moins, répond-elle. Tout étonné, vous reprenez : 
– Tu dis que je peux créer ma réalité en 26 secondes seulement ? 

Un merveilleux sourire éclaire son visage et elle se met à rire : 
– Tu as toujours eu ce pouvoir. N’étant pas conscient de ce pouvoir, ta réalité est souvent le résultat des pensées d’autrui.  Si tu ne crées pas ta réalité à chaque instant, les pensées qui sont les plus proches des tiennes autour de toi créeront une réalité pour toi.  En conséquence, si tu ne choisis pas délibérément, un choix par défaut sera effectué pour toi.  Ici, tu as une opportunité de re-créer une nouvelle réalité, pour que tu puisses découvrir les pouvoirs de création que tu détiens. 

Là-dessus, votre esprit se remet à explorer les nombreuses possibilités. Vous cherchez des yeux la rue qui était là il y a quelques minutes et, après un petit instant, la rue réapparaît de façon magique. 
– Choisis soigneusement tes pensées, vous rappelle gentiment la jeune fille.

Vous décidez de voir si cela fonctionne vraiment et alors, vous pensez aux arbres qui bordent la rue où vous habitez.  Au bout de 26 secondes, les arbres se mettent à apparaître un à un, comme par magie.  Vous commencez alors à prendre confiance en vos capacités créatrices et vous vous mettez à créer les maisons de votre rue telles qu’elles étaient avant de disparaître il y a quelques minutes.  En créant chacune de ces maisons, vous vous re-souvenez (re-member) des gens qui vivent dans ces maisons.  Vous ne pouvez vous empêcher de vous demander si le fait de créer votre réalité est vraiment aussi simple que cela.

En observant chaque maison, votre esprit vagabonde naturellement du côté du voisin avec lequel vous avez de réelles difficultés. Vous pensez en votre for intérieur : « Finalement, je peux jouir de la vie sans avoir affaire à son énergie.”  A ce moment précis, la personne à laquelle vous pensiez apparaît dans la scène. Cette personne se met à vous parler de la seule manière qu’elle connaît et, en l’espace d’une seconde, vous sentez votre propre énergie se dissiper.  Un coup d’œil à la jeune fille vous dit que vous avez dû retenir l’image de cette personne au-delà du délai de 26 secondes. Sans dire un mot, elle répond à la question que vous n’avez pas formulée : 

– Oui, tu l’as amené dans ta réalité en retenant une pensée. Bien que tu puisses t’éloigner de cette personne, cela te donne aussi l’énergie de créer cette même réalité ailleurs.  Dans le cas présent, tu ferais mieux de modifier cette réalité plutôt que de la re-créer. 
– Si je suis si puissant, il doit y avoir moyen de changer cela… Comment puis-je changer la réalité, demandez-vous ? 
– Il y a plusieurs manières de modifier ta réalité, mais dans cette situation, je te suggère d’employer le Facteur E. 
– Qu’est-ce que le Facteur E, demandez-vous ? 
– C’est une puissante technique de création utilisée par les Anges pour créer une réalité agréable. Voici comment cela fonctionne : trouve une manière d’empuissancer (empower) chacune des personnes de ta réalité. Offre-lui une vision d’elle-même qui soit celle d’un être dans sa pleine puissance et invite-la à entrer dans ce rôle.  En agissant ainsi, ta propre réalité se transformera en une relation supérieure et beaucoup plus agréable. 
– Et que se passe-t-il si elle ne change pas son attitude ? 

– Une fois que tu as appliqué le Facteur E, la dynamique de la relation se modifie. Si l’énergie difficile demeure, tu peux abandonner la relation sans les ficelles qui te rattachent à la leçon.  Empuissance (empower) ceux qui t’entourent, mais ne prends pas à leur place la responsabilité d’accepter cet empuissancement.  Offre-le gratuitement et sans restriction ni attachement aux résultats, et permets-leur de choisir d’accepter ou non.  S’ils choisissent de ne pas accepter, tu peux alors abandonner librement la relation.  De toute façon, tu as créé une réalité supérieure et plus substantielle pour toi-même.

A ce moment, votre voisin repart en commençant à se plaindre du fait que votre arbre empiète sur son terrain. 
– Cet arbre fait désordre et ses feuilles tombent partout, quand allez-vous le couper, grogne-t-il ? 

Vous réfléchissez un instant et lui répondez : 
– Ma famille adore cet arbre et je préférerais ne pas le couper, mais je comprends votre problème.  Pourquoi ne viendriez-vous pas dîner demain soir avec votre épouse et nous pourrions parler de la situation ?  Il marmotte dans sa barbe : 
– Oui, je pense que cela pourrait aller…  Puis, pour la première fois, il vous regarde dans les yeux, sourit et s’en va.

Vous jetez un coup d’œil à la jeune fille qui a assisté à tout l’échange.  Elle sourit et répond à votre question avant même que vous l’ayez posée : 

– Tu viens d’appliquer le facteur E. Tu as délibérément modifié l’énergie de la relation. Cette technique peut être utilisée dans de nombreuses situations avec les gens qui t’entourent et ne se limite pas à des relations problématiques. Si tu désires être entouré de gens qui possèdent une vibration supérieure, utilise les mêmes outils que les Anges.  Vous la regardez, perplexe : 
– Comment les anges utilisent-ils cette technique ?  

Elle répond : 
– Ce sont les Anges qui créent les vibrations du Home et ils le font avec les mêmes techniques que nous venons de te présenter.  Tu crées le Home ici, de ton côté du voile et ce sont là les premiers outils que nous partagerons avec toi pour le faire. Prends ces outils et utilise-les souvent.  Ces outils t’ouvriront rapidement la porte du changement de dimension vers les vibrations supérieures du Home.

Les paroles de la jeune fille se perdent au loin lorsqu’elle se tourne pour repartir. Alors que son corps pivote, vous pouvez voir ses ailes pour la première fois.  La beauté de son champ d’énergie est irrésistible et vous réalisez enfin que c’est un Ange qui vous a parlé. En ressentant la beauté du Home, une larme perle au coin de votre œil. La rue disparaît et vous vous retrouvez à l’endroit où a commencé votre voyage.  Vous vous promettez de commencer à vous traiter comme l’Ange que vous êtes et d’utiliser les outils des Anges.

Et il en est ainsi – - - 

Steve Rother et du Groupe sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/  

A L’Ecole des Arbres de nos Ancêtres

 

celtic-symbol

« Le plus grand frêne servit d’axe du monde » dit le mythe de la création celtique. Ce pilier central relie le monde souterrain, celui des humains à la surface de la terre, et le ciel. Il est l’antenne permettant la communication entre le visible et l’invisible, le physique et le métaphysique. Il plonge ses racines dans la Terre-Mère, tandis que ses branches se dressent en direction du Père-Ciel. Aux quatre coins de la planète, depuis les temps les plus reculés, l’Arbre cosmique joue un rôle primordial d’organisateur ; il met de l’ordre dans le chaos des origines.

En Egypte, au devant, les dieux trônaient sur le haut sycomore sacré, en réalité un figuier ; ils se délectaient de ses fruits. Au couchant, siégeait la vache Hathôr, la « Dame du sycomore ». Après avoir créé le monde et tout ce qu’il contient, elle aidait les morts à regagner le Ciel en les accueillant à l’ombrage de l’arbre le temps qu’ils se reposent. En Mésopotamie, l’Arbre de Vie se nomme Kiskanu, en Inde, c’est sous le nom de Ficus religiosa que le Bouddha parviendra à l’illumination. Le pommier du jardin d’Eden nous est plus familier que le Kien-mou des Chinois, le centre de l’univers. Dans la tradition chamanique, l’initié doit réussir l’épreuve de l’ascension du Bouleau cosmique. Il effectue sa montée en neuf (encore un passage) circonvolutions autour du tronc, dans lequel il creuse neuf entailles. « Joignant le ciel et la terre, cette échelle représente le moyeu d’un destin planétaire incarné dans chaque être ».

Quant au pin de Barenton, il est l’Arbre initiatique de Merlin, puisque c’est après l’avoir escaladé qu’il obtient la totalité de ses pouvoirs, le don de voyance, celui de métamorphose, d’invisibilité, d’action sur les éléments, de médecine, d’ubiquité et tant d’autres encore. On ne peut s’empêcher de penser à l’échelle de Jaco, autre arbre cosmique. Dans la plupart des mythes, l’arbre-ancêtre est androgyne. C’est sans doute cet aspect qui le fait devenir « arbre généalogique ».

Qu’il soit chêne ou baobab, l’Arbre de vie offre sa protection aux humains, en tant qu’arbre à palabre symbolique, lieu où tous les peuples du monde peuvent se rassembler et fraterniser. Il est le centre du cercle de la vie, où individus, tribus, nations et peuples viennent se ressourcer, se reposer e paix pour réintégrer leur puissance intérieure, leurs valeurs et leur potentiel. De ce centre, on a une vision d’ensemble sur 360 degrés, qui permet d’échapper à la distorsion de la dualité et d’accéder à la perception de la totalité. En méditant à l’ombre de l’Arbre, la vision de Notre Chemin de Vie , notre légende personnelle, se dessine.

L’aspect féminin de l’Arbre Sacré est révélé dans sa fonction nourricière. Il nous rappelle que la nourriture dont nous avons besoin pour vivre bien autant de la terre que du ciel. Les fruits de l’arbre représentent les qualités morales à acquérir. Touché par la foudre ou l’incendie de forêt, il a offert le feu aux humains : c’était un cadeau des dieux. Et grâce au feu, les ténèbres devenaient moins effrayantes, la nuit moins menaçante. Malgré la pollution, les trous dans l’ozone, ses fruits, ses feuilles, son écorce et ses racines continuent à receler des trésors secrets aux puissantes vertus qui guérissent mille maux, sans parler des simples substances alimentaires. En Afrique australe, la plupart des remèdes des guérisseurs sont un cadeau de l’Arbre ; ils proviennent d’une écorce ou d’une racine. En Zoulou, muti signifie à la fois « arbre » et « médecines ».

Les conifères offrent leur résine aux usages multiples, dont l’encens, qui réjouit les cœurs des dieux. Le feuillage de l’Arbre de Vie est un abri contre la pluie et les rayons trop ardents du soleil ; son bois permet de construire des maisons et des sanctuaires ; lorsqu’il brûle, il protège du froid. On sait que les forêts sont les poumons de notre planète. Et si on amputait les défricheurs de l’Amazonie d’un bout de poumon.

Autre enseignement de l’Arbre cosmique : la croissance permanente qui nous ait prendre conscience de l’impermanence. Les générations de feuilles se succèdent et relativisent le temps. Passant du bourgeon à la feuille réalisée, puis de l’humus, à la terre nourricière, elles nous montrent l’échange, le don. Le sacrifice est une étape indispensable sur le grand cercle de la Vie. Il crée de la place pour que le changement puisse exister lorsque le moment est venu d’entamer une nouvelle étape du chemin de vie, qu’il s’agisse d’un individu ou d’une communauté. Ces passages sont les moments sacrés de l’existence ; on publie trop souvent que sacrifier signifie « faire du sacré ».

Rien n’est immuable, sauf l’éternelle succession des cycles, faits d’une phase de destruction, de séparation, et d’une phase de réunion, de création ; le solve et coagula des alchimistes. Au fur et à mesure que les cercles des années s’inscrivent dans son tronc, l’Arbre croît en force et en sagesse. De même, acceptant les épreuves, les joies et les réalités de notre existence telles que le Créateur l’a dessinée, nous croissons en force intérieure. Puis, nous apprenons à aimer la Vie. Ce n’est qu’en  3ème  phase qu’il y a lieu de se préoccuper de la comprendre.

Cette séquence est la voie de la sagesse. Dans une culture au mental prédominant comme la nôtre, on a tendance à vouloir tout comprendre, puis on se résigne à accepter, et en phase terminale, on songe à aimer.

Vous pouvez recopier ce texte à la condition d’en mentionner la source : Francesca du forum La Vie Devant Soi  http://devantsoi.forumgratuit.org/  

123456

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...