Les péchés du père

 Les péchés du père dans ENFANTS INDIGO corbeau2x-300x240Cela ne veut pas faire qu’il n’y a pas de discipline parentale dans les foyers de ces jeunes sans autodiscipline. Au contraire. Ces enfants sont souvent sévèrement punis pendant toute leur enfance – giflés, battus, roués de coups, ou même fouettés par leurs parents, parfois pour des vétilles. Mais cette répression n’a aucun sens, parce qu’elle n’est pas logique.

 Ces parents-là n’ont eux-mêmes aucune autodiscipline et, de fait, servent de modèles de comportement. Ils pratiquent le « fais ce que je dis, pas ce que je fais ». Il arrive qu’ils se soûlent en face de leurs enfants, ou qu’ils se battent sans retenue, sans dignité, sans raison ; qu’ils soient négligés ; qu’ils fassent des promesses qu’ils ne tiennent pas. Leurs vies sont si souvent, et de manière si évidente, désordonnées et confuses que leurs essais pour discipliner celle de leurs enfants ne veulent rien dire pour ceux-ci. « Si papa bat maman, pourquoi me donne-t-il une gifle parce que j’ai frappé mon frère ? » va s’interroger un jeune garçon. Est-ce que cela a un sens qu’on lui demande de se contrôler ?

 Les jeunes enfants n’ont pas de point de comparaison. Leurs parents représentent des figures divines et, lorsqu’ils agissent d’une certaine manière, c’est pour eux la bonne. Pourtant, l’amour est encore plus important que le modèle donné. Car, même dans les familles les plus défavorisées et les plus déséquilibrées, l’amour véritable est parfois présent, et il se peut que les enfants soient malgré tout disciplinés. Alors qu’il arrive, dans des familles où les parents font partie d el’ « élite » sociale et intellectuelle (médecins, avocats, etc…) et mènent des vies tout à fait ordonnées et strictes, mais d’où  l’amour est absent, que les enfants soient totalement perdus, indisciplinés et désorganisés.

 Finalement, tout nous ramène à l’amour. Le mystère de l’Amour sera étudié plus loin dans ces textes mais, pour des raisons de cohérence, nous allons l’effleurer brièvement dès maintenant. Lorsque nous aimons quelque chose, c’est que cela a de la valeur pour nous, et nous passons du temps à nous en occuper, à en profiter le plus possible. Regardez un jeune homme avec sa voiture, il consacre des heures à l’admirer, à l’astiquer, à la réparer. Ou une personne âge avec son jardin, elle reste un temps fous à l’observer, à le désherber, à tailler chaque branche. Il en va de même avec les enfants que nous aimons ; nous passons le temps de les câliner, de les guider – et même de les gronder.

 L’apprentissage d’une bonne discipline demande du temps. Lorsque nous en manquons ou que nous n’avons pas envie d’en donner à nos enfants, nous ne les observons pas assez pour être sensibles à l’expression subtile de leur besoin d’aide en cette matière. Si leur besoin est assez important pour toucher notre conscience, nos continuons parfois de l’ignorer sous prétexte qu’il faut les laisser faire ce qu’ils veulent : « Je n’ai pas le courage de m’occuper d’eux aujourd’hui » ou bien si, finalement, nous sommes obligés d’agir, à cause de leurs bêtises et de notre agacement, nos imposons la discipline, parfois brutalement, sous l’effet de la colère, sans examiner le problème n i même réfléchir au type de réaction approprié. Les parents qui consacrent du temps à leurs enfants répondront par des conseils bienveillants, des réprimandes ou des encouragements, toujours réfléchis et affectueux. Ils seront attentifs à leurs enfants : à la manière dont ils mangent leur gâteau, dont ils font leurs devoirs, ils verront s’ils ont tendance à dire des mensonges ou à éviter les problèmes au lieu de leur faire face. Ils prendront le temps de faire quelques petits réajustements en les coutant, en leur répondant, les restreignant un peu pour certaines choses et les laissant plus libres pour d’autres, leur donnant des petites leçons de temps en temps, des mises en garde, mais aussi des baisers, des caresses et des compliments.

 En prenant le temps d’observer leurs enfants et leurs besoins, les parents qui aiment sont souvent torturés, souffrent réellement avec eux. Les enfants s’en rendent bien compte, et même s’ils ne répondent pas par une gratitude immédiate, ils apprennent aussi à souffrir : « Si mes parents sont prêts à souffrir avec moi, se disent-ils, alors ce n’est pas si terrible et je dois l’accepter moi aussi. » C’est le commencement de l’autodiscipline. D’un autre côté, bien qu’ils puissent proclamer, dans des moments d’irritation qu’ils sont abandonnés, les enfants véritablement aimés savent qu’ils sont appréciés. Cette certitude profonde vaut tout l’or du monde ; les enfants sentent qu’ils ont vraiment de la valeur. Posséder cette certitude est absolument essentiel pour la santé mentale et c’est le fondement de l’autodiscipline. Elle doit être acquise pendant l’enfance ; à l’âge adulte, il est souvent trop tard. Une fois acquise, en revanche, cette force morale résistera aux vicissitudes de la vie.

 Les enfants qui ont la chance de bénéficier d’un amour parental stable et attentionné pendant toute leur enfance entreront dans l’âge adulte avec une conscience profonde de leur propre valeur, mais aussi avec un sentiment de confiance et de sécurité. Tous les enfants ont terriblement peur d’être abandonnés, à juste titre. Cela commence vers les six mois, dès que le bébé est capable de se percevoir comme un individu, distinct de ses géniteurs. En même temps que cette prise de conscience vient celle qui lui a fait comprendre qu’il est incapable de se débrouiller sans eux, qu’il est complètement dépendant et à leur merci. Pour ‘enfant, être délaissé par ses parents équivaut à mourir. La plupart des parents, même s’ils sont par ailleurs assez négligents et peu affectueux, sont instinctivement sensibles à cette peur de l’abandon que ressentent leurs enfants et ils leur donnent, jour après jour, le réconfort dont ils ont besoin ; « Tu sais bien que papa et maman ne vont pas te laisser » ou ; « Bien sûr que papa et maman reviendront te chercher ». Si ces paroles correspondent à des actes, mois après mois, année après années, l’enfant entrera dans l’adolescence sans craintes, avec le sentiment que le monde est sûr et qu’il y sera protégé si besoin est. Avec ce sens profond au cœur, un tel enfant est libre de retarder toutes sortes de satisfactions, assuré de savoir que l’occasion d’être récompensé sera toujours là quand il en aura besoin comme ses parents. 

Certains parents sacrifient l’amour à leur besoin de contrôle e t de domination, et cela donne des enfants qui ont terriblement peur de l’avenir. Abandonnés physiquement ou psychologiquement, ils entrent dans l’âge adulte sans aucune idée que le monde peut être sûr et protecteur. Au contraire, ils le perçoivent comme dangereux et effrayant, et ils ne sont pas prêts à retarder toute satisfaction ou sécurité de l’instant pour une satisfaction ou une sécurité futures, puisque l’avenir leur paraît si incertain. 

En résumé, pour que les enfants puissent développer cette capacité à retarder la satisfaction, il est nécessaire qu’ils aient des modèles d’autodiscipline, un sens de leur propre valeur, une confiance en la sécurité de leur existence. Ces « trésors » sont acquis grâce à l’amour authentique, profond et discipliné offert par les parents ; ce sont les plus beaux cadeaux que les parents puissent faire à leurs enfants. En cas de défaillance, il est possible de les recevoir d’autres provenance, mais dans ce cas, le processus d’acquisition est inévitablement difficile, dure parfois toute la vie, et ne réussite pas toujours. 

Extrait de Le Chemin le Moins fréquenté – Apprendre à vivre avec la Vie – Les leçons fondamentales de l’existence de SCOTT PECK aux éditions Aventure secrète. Page 13 – Première partie.

Voir discussion http://devantsoi.forumgratuit.org/t59-enfants-indigo#3100

Le système de croyances métaphysiques brièvement résumé par Kryeon

floatiesLe mot « métaphysique » présentement utilisé semble bien intangible : un dictionnaire populaire fournit ces exemples de mots qui se rapportent à la métaphysique  


spirituel, sans corps, céleste, désincarné, éthérique, paradisiaque, incorporel, sans substance, intangible, immatériel, surnaturel, irréel ; ou bizarre, curieux, mystérieux, fantomatique, incroyable, mystique, étrange, sinistre, effrayant, étrange, surnaturel, inquiétant. 

Comme les mots bizarre, étrange, effrayant, curieux et surnaturel figurent dans les dictionnaires pour décrire la métaphysique, vous pouvez imaginer ce que pensent la plupart des gens, des métaphysiciens ! Voici une brève description de ce que sont réellement les métaphysiciens. 

1. Pour le métaphysicien, Dieu est un concept qui fait référence à une conscience collective unifiée de tous les êtres (le grand Je Suis). Cela signifie que chaque homme est un fragment de Dieu. Cependant, pendant son séjour sur la Terre, l’homme n’est pas conscient de cette évidence. La nature du voile qui la cache est décrite dans la première épître aux Corinthiens 13:12 (le très beau chapitre qui dépeint merveilleusement l’amour dans la trame universelle des choses) dans la sainte Bible. Dans ce verset, il est dit que nous voyons la vérité comme à travers un verre sombre et que c’est seulement lorsque nous serons face à face (un avec Dieu) que nous connaîtrons toute la vérité. La traduction de la version du King James (Roi Jacques) est très métaphysique : c’est ce qui en fait toute la beauté. Par exemple, ce texte : « Aujourd’hui, je connais partiellement, mais alors je connaîtrai comme j’ai été connu… ». Ceci revient à dire que celui qui connaît est aussi celui qui est connu, un lien indéniable avec l’entité de Dieu qui se trouve en chacun de nous. D’après plusieurs, croire que chacun a le pouvoir de Dieu est une pensée ridicule, mais le prophète Jean a clairement dit que chaque homme a le pouvoir de devenir comme Jésus : un fils de Dieu, un enfant né de l’Esprit ou conçu par Lui (Jean I:12). 

Quelle conclusion faut-il tirer de cela ? Si nous sommes Dieu, qui dirige le spectacle pendant que nous sommes sur la Terre ? La réponse est (et cela peut être confus) : c’est nous qui le faisons. En tant que partie de Dieu, nous avons décidé de venir ici et nous nous sommes entendus collectivement sur les leçons à recevoir. Lorsque nous partirons, nous jugerons nos performances individuelle et collective, et nous poursuivrons notre but qui consiste à créer l’énergie parfaite d’amour, pour l’univers entier. Voilà pourquoi les métaphysiciens soutiennent qu’il n’y a pas de hasard. Les choses ont leur raison d’être. Des enfants meurent, des guerres se déclarent, des gens sont guéris, tout cela dans l’ordre de ce qui doit arriver pour le plus grand bénéfice des hommes qui sont ici pour apprendre. La vie sur terre est une grande école, avec plusieurs paliers d’apprentissage. Le temps que nous passons ici n’est qu’un clignement d’oeil par rapport au schéma d’ensemble. Pendant que nous sommes ici, nous recevons de l’aide d’autres êtres qui ont accepté de venir avec nous, dont certains sont invisibles. 

Pour le mental humain, croire que nous avons en fait décidé de venir sur terre pour traverser une vie potentielle de misère et de souffrances peut sembler illogique, mais pour l’esprit de Dieu (nous, lorsque nous ne sommes pas sur terre), cela est comme il se doit. Nous sommes venus dans l’amour, pour traverser une épreuve qui nous aidera tous. Cependant, ne vous y trompez pas : les métaphysiciens croient aussi que, pendant notre séjour sur terre, nous pouvons utiliser le pouvoir inhérent que nous possédons, en tant que partie de Dieu, à notre naissance, pour réaliser ce que nous souhaitons (Jean I:12 encore une fois). Cela nous ramène aux leçons, et n’importe qui sur terre peut se brancher sur ce pouvoir à tout moment lorsqu’il se sent prêt. 

Cela soulève également la question des vies passées, des implications dans un groupe karmique, de la prédestination et de tous les autres sujets complémentaires associés à la métaphysique (peut-être plus ou moins en rapport avec le but réel de cette croyance). Ces sujets complémentaires ne constituent pas une doctrine. Ils sont importants pour les individus, dans la mesure où ces derniers les considèrent comme utiles et où ils représentent une information pratique pour s’aider eux-mêmes. Cependant, la plupart des métaphysiciens finissent par croire qu’ils sont effectivement déjà venus plusieurs fois sur terre ou en divers autres lieux de l’univers et que cette vie terrienne, comme chacune des autres vies (qui restent voilées pendant qu’elles sont vécues), est faite de leçons, ou de tests, qui permettent à toute l’humanité de pouvoir s’élever à un niveau d’illumination très semblable à la divinité elle-même… tel que décrit dans la sainte Bible, au chapitre 21 de l’Apocalypse, Le ciel nouveau et la terre nouvelle : à la fin du temps de la Terre, nous assisterons au Mariage de l’agneau. Ce mariage, selon les métaphysiciens, est la graduation de ces leçons, le dernier chapitre, le moment où les esprits éclairés verront se soulever le voile pendant qu’ils seront encore sur terre, apercevront Jésus de nouveau et se reconnaîtront les uns les autres. D’autres, qui ne sont pas encore prêts, seront déplacés. Ce sont là les sombres révélations de l’Apocalypse. Une bataille sera livrée, mais non pas celle à laquelle vous pourriez vous attendre, et beaucoup mourront, selon le plan que nous avons tous accepté d’avance. Les métaphysiciens croient que, au niveau cellulaire (une autre façon de dire dans nos cœurs), nous savons tout ce qui nous est arrivé depuis le commencement des temps. 

2. Le système métaphysique englobe toute l’humanité et la considère comme un groupe homogène dans le temps réel (au lieu de la considérer comme un groupe d’êtres rassemblés pour la moisson ou des individus isolés pour qui prier, ou à qui envoyer des missionnaires, etc.). Un contexte de temps réel permet une interaction immédiate. Ainsi, ce qui se passe aujourd’hui en Chine affecte à l’instant même tous les individus spirituels de l’univers, y compris le marchand de hot-dogs à New York et le pape. Si le moment est approprié et si suffisamment de gens unissent leurs prières, des événements incroyables peuvent survenir, tels que la démolition du mur de Berlin qui s’est effectuée presque en une seule nuit, des changements radicaux en Russie, ou la paix en Amérique du Sud. Ces événements sont alimentés universellement ; ils ne sont pas basés sur une religion mais répondent au travail d’une mécanique universelle comme la prière (méditation) et l’amour présents dans plusieurs religions. Ils sont aussi la preuve que nous nous rapprochons de notre but, l’unification de la Terre. 

3. La métaphysique ne donne tort à personne ni à aucun groupe. Elle propose une façon de se mettre en relation avec Dieu et l’univers et non un ensemble de règles pour le salut de l’homme. C’est une formule très personnelle. Il n’est pas nécessaire d’être membre d’un groupe. Dans le premier monde, extrêmement compétitif, ceci est un concept difficile à comprendre. C’est un peu comme si vous étiez dans une école où il y a plusieurs niveaux de scolarité et où tous étudient parallèlement en vue du même diplôme. Certains individus pourraient désirer une sélection de cours privés ou certains degrés de difficultés pour s’instruire, alors qu’à d’autres niveaux, les gens pourraient être compétitifs ou fonctionner en groupe. Tous, cependant, tendent vers le même but. 

 Série Kryeon, canalisé par Lee Carroll – dans La graduation des temps. Tome 1 – pages 140 – aux Editions Ariane. 

Le système de croyances métaphysiques brièvement résumé par Kryeon (Suite)


floatiesChacun pourrait sélectionner son niveau d’apprentissage et les cours qui répondent le mieux à ses besoins du moment, ou qui le mettent en contact avec d’autres gens de même culture que la sienne ou de même mentalité. La graduation serait extraordinaire! À la fin, tout le monde se réunirait pour célébrer ensemble dans l’amour et l’harmonie la tâche accomplie. En guise de signature, les élèves du groupe d’apprentissage métaphysique encourageraient les autres à atteindre leur but, au lieu de tenter de les convaincre que leur propre apprentissage métaphysique est meilleur ou la seule voie correcte à emprunter. En d’autres termes, la métaphysique est l’un des seuls systèmes qui reconnaît que tous les autres systèmes ont le droit d’exister et qu’ils sont justes par rapport aux épreuves que des tas de gens doivent traverser au cours de leur période sur terre. 

4. Les métaphysiciens croient que le processus de la méditation, de la prière et de l’amour est universel et qu’il fonctionne, qui que vous soyez. C’est pourquoi la plupart des autres systèmes de croyances spirituelles dans le monde s’associent souvent aux nombreux résultats de leurs démarches, tels qu’une réponse immédiate et positive à la prière et de remarquables guérisons et succès. On observe quotidiennement de nombreux miracles dans le tiers-monde (qui ne sont pas rapportés et demeurent inconnus du premier monde) résultant d’une pratique régulière de la prière et de la méditation. Aujourd’hui, de saints hommes sont vivants et aident des gens à découvrir le pouvoir qu’ils possèdent en eux-mêmes. Les rencontres qu’ils animent donnent lieu, régulièrement, à des douzaines de guérisons. 

5. En raison des paragraphes 3 et 4 (ci-dessus), la métaphysique n’est pas évangélique. C’est un des seuls systèmes sur terre qui ne le soit pas. Si vous êtes prêts à accepter cela, alors vous l’adopterez. Si vous ne l’êtes pas, vous ne le ferez pas. Bien sûr, on a tendance à croire que ceux qui l’adoptent sont plus éclairés que ceux qui ne le font pas, mais ceci est un jugement humain qui vous en dit beaucoup sur les hommes, pas sur Dieu. Les métaphysiciens croient qu’il est bon de diffuser les nouvelles mais ne cherchent pas à convertir qui que ce soit grâce à elles. 

6. Enfin, et c’est ce qui est le plus difficile à accepter pour la plupart des chrétiens, de toute évidence les métaphysiciens ne considèrent pas que Jésus soit davantage Dieu que vous ou moi. Ils ne l’adorent pas en tant que Dieu et ne croient pas que Jésus leur demande de le faire. Ils croient plutôt que Jésus est plus proche de Dieu ou de l’amour pur que toute autre entité de l’univers et que sa visite sur terre était d’une importance cruciale et capitale pour 1liumanité. Il avait le plus haut niveau d’illumination jamais vu, et il est venu pour nous enseigner durant une période où cela était absolument nécessaire pour cette partie de la civilisation. Il est venu sachant très bien qu’il souffrirait douloureusement à la fin de son passage sur Terre. La décision de l’envoyer a été prise collectivement, et ce fut une pénible décision. A-t-il accompli tous les miracles rapportés ? Oui. Est-il revenu d’entre les morts ? Il en avait certainement le pouvoir. Était-il le Fils de Dieu ? Dans la mesure où nous pouvons comprendre ce que cela veut dire, oui. (Nous ne pouvons connaître la pensée de Dieu pas plus que nous ne pouvons expliquer les mécanismes de la combustion interne d’un moteur à un fourmilier ! Il y a des choses qui dépassent tout simplement notre capacité de connaître pendant que nous sommes ici.) Lorsque Dieu a voulu nous faire ressentir à quel point la venue de Jésus en ce monde était importante et précieuse pour les hommes, il s’est référé à l’émotion qui accompagne la naissance d’un bébé : c’est ce à quoi les hommes pouvaient le mieux s’identifier. En fait, il n’y a rien de plus précieux pour les humains que leurs enfants. Jésus a illustré, par sa vie, le pouvoir absolu et l’amour de Dieu disponibles pour chacun. Il est aussi possible qu’il ait également visité d’autres mondes. Songez seulement à cette possibilité… cette spéculation à elle seule devrait faire grandir notre amour et notre admiration pour cet être vraiment spécial que nous appelons Jésus. 

Pourquoi était-il de sexe masculin ? D’abord, pour s’incarner sur la Terre, il devait être d’un sexe ou de l’autre. Or, il était plus acceptable pour la culture de l’époque que Jésus soit de sexe mâle. Dieu savait qu’il lui serait ainsi plus facile d’enseigner et d’être écouté par les aînés. Quant aux références masculines évidentes en ce qui concerne Dieu et le Fils de Dieu, le Fils de l’Homme, elles ont été masculinisées par les écrivains du temps, (probablement sans trop y penser) pour se conformer à la conception de la puissance et de l’autorité acceptable. Dieu est-il mâle ? NON. Les nuages ont-ils des organes sexuels ? L’air que nous respirons est-il mâle ? Dieu est esprit, générique et universel. La référence à la forme femelle ou mâle ne s’applique qu’à notre temps sur terre. 


C’est pourquoi de nombreux métaphysiciens désignent Dieu par l’appellation Dieu Père-Mère ou tout simplement Source. Nous vivons maintenant à une époque où les femmes et les hommes sont enfin réunis et reconnaissent, peut-être pour la première fois, qu’ils partagent une spiritualité commune qui n’est dominée par aucun genre spécifique. C’est aussi l’époque de l’émergence d’un concept connu, mais qui n’appartient pas nécessairement au premier monde, d’unification pour les couples au plus haut niveau possible : dans l’Amour de Dieu d’abord (union spirituelle), dans l’amour humain ensuite, puis enfin, dans l’union physique. 

Les métaphysiciens croient en outre qu’une grande partie de la Bible a été interprétée et traduite par des hommes à des fins humaines et que certaines informations ont été intentionnellement écartées (ceci sera éventuellement prouvé sur terre, mais pas nécessairement accepté par les chrétiens). Les métaphysiciens ne croient pas au diable au sens classique du terme. L’enfer et la damnation éternelle ne jouent pas, non plus, un rôle traditionnel dans leur croyance. Ils soulignent qu’avant que la chrétienté ne devienne ce qu’elle est aujourd’hui, il y eut une période au cours de laquelle elle fut contrôlée et manipulée par de puissants gouvernements qui l’ont même utilisée pour faire la guerre. Le pouvoir était la plupart du temps entre les mains des dirigeants religieux, qui étaient souvent corrompus. Les Écritures ont été censurées, rédigées et traduites en vue de les aider à contrôler le peuple et on lit encore, on se conforme toujours à ces mêmes écrits aujourd’hui.


Vous ne pouvez entrer dans un débat sur la Bible avec un métaphysicien. Il ne croit tout simplement pas qu’elle soit totalement précise. Par conséquent, ce qui est sacré et fait autorité pour une personne ne peut être utilisé pour débattre ou prouver un point précis à une autre personne. Cela devient un débat stérile et personne n’en sort gagnant. Les métaphysiciens utilisent la Bible comme référence pour plusieurs vérités d’ordre général telles que révélées par Jésus. En outre, ils croient que sous sa forme originale, la Bible a été canalisée (transmise par Dieu aux hommes), toute la Bible et non seulement les extraits que vous avez lus. 

Les métaphysiciens s’appuient sur la méditation. La méditation est simplement une prière où on écoute au lieu de parler et rien de plus. Ce n’est ni effrayant ni étrange et il n’est pas nécessaire, pour la pratiquer, de vous mettre dans la position du lotus ni de murmurer des sons bizarres. La méditation est le moment où vous recevez du pouvoir, de l’information intuitive et des directives. Les métaphysiciens croient également très fortement au pouvoir de la prière (parler, adorer et dialoguer) utilisée de façon générale pour venir en aide aux autres. Ils croient que l’Esprit (l’Esprit saint) est la voix du Dieu collectif, qu’il est tout aussi puissant aujourd hui qu’auparavant et qu’il fournit de bonnes informations comme cela devrait être le cas. Ceci est continu et n’a jamais cessé d’être depuis les prophètes il y a 2000 ans. Le concept de la Trinité (Père, Fils, Esprit saint) est remplacé par celui d’un pouvoir égal pour tous et non seulement d’un partage à trois. 

Dieu est amour et l’amour est la force la plus puissante de l’univers. De plus en plus, l’amour remplacera la loi et la grâce en tant que méthode de travail de Dieu sur terre, alors que nous approchons du terme. Les niveaux plus élevés d’illumination le permettront. Lorsque nous aurons terminé, la pure énergie d’amour dominera et Jésus, comme tous les autres grands maîtres connus de l’histoire, reviendra sur la Terre avec les hommes. Ceci sera spectaculaire et donnera le signal de la levée du voile alors que les hommes seront encore sur la Terre ! Les métaphysiciens croient que notre monde est simplement un monde parmi beaucoup d’autres où ce même phénomène se produit et que, chaque fois, il s’agit d’un événement très spécial célébré partout dans l’univers auquel toutes les entités spirituelles (dont nous ignorons même l’existence dans plusieurs cas mais qui nous ont aidés tout au long de notre vie) participent. Personne ne connaît vraiment la véritable Puissance de l’énergie d’amour

Série Kryeon, canalisé par Lee Carroll – dans La graduation des temps. Tome 1 – pages 144 – aux Editions Ariane. 

KRYEON 2011

Laissez-moi vous donner une vue d’ensemble des aspects numérologiques de l’année 2011. Les chiffres ont une valeur en soi et en groupe. En numérologie, il faut examiner les deux aspects. Vous ne pouvez ignorer leur disposition. Nous examinerons donc séparément les éléments du nombre 2011 et nous parlerons ensuite de l’ensemble. 

floaties-4.gifSEPAREMENT. Le chiffre 2 représente la dualité, qui constitue l’énigme humaine à laquelle vous avez affaire au quotidien entre le soi humain et le soi sacré, la transformation émergente de la planète, et la tridimensionnalité par rapport à la multidimensionnalité. Comparez-le maintenant au chiffre 11, un maître nombre. Nous ne séparons pas encore les deux 1, car ils sont comme des jumeaux représentant ce premier maître nombre, qui symbolise l’illumination. Plusieurs d’entre vous voient entre très souvent : 11 :11 sur les cadrans, ce qui signifie « illumination : illumination », soit deux maîtres nombres côte à côte, séparés uniquement pas un deux-points. C’est un clin d’œil de l’Esprit qui vous dit : « Nous vous aimons tendrement » ou encore « Nous vous accompagnons. Nous vous tenons par la main. Continuez d’avancer ». C’est chaque fois un clin d’œil d’amour. 

ENSEMBLE, MAIS NON ADDITIONNES. Le 2 et le 11 représentent ensemble l’illumination de la dualité. Voilà la véritable signification numérologique de l’année 2011, qui sera très intéressante. Voyez-y ce message : « Le voyage de votre navire se poursuit dans la lumière ». La potentialité événementielle de l’année 2011 est la suivante : davantage de difficultés dont l’issue finira par s’avérer positive

Pourquoi les changements sont-ils aussi difficiles quand on se dirige vers l’illumination ? Parce que la nature humaine résiste à ce qui est nouveau. Elle résiste même à ce qui est mieux ! L’humanité a tendance à vouloir demeurer dans l’énergie où elle se trouve depuis toujours, même si cette énergie est vieille et obscure. 

TOTAL DE L’ANNEE. Les 2 et les deux 1 additionnés donnent quatre, le nombre de Gaia. L’année 2011 sera donc, entre autres, celle de Gaia c’est-à-dire de la Terre et du changement qu’elle subit, de son mouvement et, certes, du climat. 

Revoyons donc encore une fois, mais plus brièvement qu’auparavant, les changements dont nous avons commencé à parler en 1989. La potentialité d’énormes anomalies climatiques apportes par le changement actuel a toujours existé. Cela peut sembler bizarre, mais ce ne l’est pas. Il s’agit d’un cycle récurrent. L’anomalie réside plutôt dans le fait que vous avez apporté ce cycle sur la planète plus tôt que prévu. Il y a une raison à cela. Le changement que vous vivez est celui de la conscience humaine. Il est coordonné avec l’alignement galactique, la précession de l’oscillation terrestre, votre soleil s’alignant sur le centre de la galaxie. Les Anciens l’avaient prédit. Quelque chose se passe sur le plan de l’évolution de la conscience humaine. Une accélération vibratoire. Votre ADN vibre plus rapidement. 

Chers travailleurs de la lumière, ne sentez-vous pas que le temps s’accélère ? Depuis votre naissance, l’écoulement du temps était régulier. Ce changement vous rend nerveux, n’est-ce pas ? Dans certains cas, vous vous éveillez à trois heures du matin parce que vos cellules se demandent ce qui se passe. La prochaine fois que cela aura lieu, parlez à vos cellules, car vous êtes les maîtres de votre ADN. Rappelez-leur que ce changement était prévu et que le moment est arrivé. 

Pour l’instant, la plupart d’entre vous n’y voient que du mauvais temps. Que vous ai-je dit il y a vingt-deux ans ? Relisez mon message avec attention, car il y était question de l’eau. Je vous ai prédit que des terres fertiles deviendraient arides et que des endroits où il ne pleuvait jamais recevraient beaucoup d’eau, même trop ! Qu’est-ce que cela signifie ? C’est une question d’eau, et ça l’a toujours été. Maintenant que je vous ai rappelé mes propos antérieurs, faisons un petit résumé. Vous êtes au milieu d’un cycle de refroidissement planétaire. Ce n’est pas un cycle de réchauffement. Toutefois, cela commence toujours par un bref cycle de réchauffement. Ce n’est pas la première fois que cela se produit et ce ne sera pas la dernière non plus. C’est un long cycle : une génération, plus cinq ans. C’est là sa durée. Cela débute par la fonte des calottes glaciaires. Ni vous ni vos ancêtres n’avez déjà été témoins du phénomène, car ce cycle revient seulement à des milliers d’années d’intervalle. Il n’a donc jamais été enregistré dans les archives de l’humanité, mais il l’a assurément été dans les noyaux de glace et les anneaux des arbres. 

Il s’agit donc d’un cycle échelonné sur des milliers d’années et lié à l’eau. Cela débute par la fonte des calottes glaciaires dans une certaine mesure, ce qui affecte profondément la planète sous tous les aspects. Cela ne peut se produire sans effectuer la vie et Gaia. Vous en voyez déjà les effets. Que se passe-t-il quand ce qui pèse sur les pôles [la glace] fond ? De l’eau froide s’ajoute aux océans de la planète, dont l’équilibre thermique est très fragile. Lorsque la glace des pôles ajoute de l’eau aux mers, la première conséquence est une redistribution du poids de l’eau sur la mince croûte terrestre. Il en résulte des séismes et des éruptions volcaniques. Vous en voyez survenir, c’est-ce pas ? Des tremblements de terre ont lieu en des endroits où il n’est pas censé y en avoir. Les volcans se réveillent à un rythme jamais observé auparavant. Il y aura d’autres éruptions, vous verrez. 

Demandez à l’être humain de changer de lieu s’il vit à proximité d’un volcan susceptible d’entrer en éruption, est-ce trop ? Bien sûr, certains diront ceci : « Il n’est jamais entré en éruption au cours de ma vie ni de celle de mes parents et de mes grands-parents. Il n’entrera donc pas en éruption ». Ils auront peut-être une surprise, car tout change. Voilà ce qui arrive à Gaia. 

Nous vous répétons qu’l ne s’agit pas là d’une punition infligée à l’humanité. Ce qui se passe sur la planète aujourd’hui n’est pas l’étape finale d’un programme de Gaia pour tuer l’espèce humaine. Je le précise, car c’est bien là le message que certains vous livrent pour vous perturber et vous faire peur. Et c’est faux. Les changements qui ont lieu à présent sur la planète auront des conséquences durables, vous procurant entre autres une abondance d’aliments marins comme vous n’en avez jamais connu. 

La deuxième conséquence de la fonte des calottes glaciaires est liée à l’écologie. Je formulerai cette prédiction…. Un paradigme humain tridimensionnel veut que tout « s’use » et disparaisse ensuite. Cependant, la nature ne fonctionne pas ainsi, et notre prédiction ira à l’encontre de tout ce que l’on vous a appris. 

Je veux que vous examiniez les poissons qui se sont échoués récemment. La science peut le faire également. Analysez ces poissons. Ils ont tous quelque chose en commun ; ils sont jeunes. Pourquoi ? Que savez-vous des cycles de l’eau ? Que savez-vous des effets de l’eau froide, du cycle de vie de certains poissons et de leurs habitudes de reproduction ? 

Les couches marines changent de température et modifient dès lors le cycle de vie des océans et des lacs. Les jeunes poissons sont les plus susceptibles de mourir parce que l’eau devient trop froide, particulièrement ceux des espèces qui se sont échouées. Le froid les a tués par centaines de milliers. C’est le cycle de l’eau. Cela va-t-il continuer ? Pendant un certain temps, jusqu’à ce que les poissons s’acclimatent au froid. Ils s’y adapteront. La nature y veille. 

Extrait de 2012 – Le Grand Rassemblement – Propos de Kryeon, Métatron, Marie-Madeleine et les Hathors recueillis par Martine Vallée. Invités spéciaux : l’archange Michaël, le Haut Conseil de Sirius. Aux éditions Ariane – Page 66. 

Quelques Suggestions avec Kryeon

fond vacancesLa première suggestion est celle-ci. Si vous devez partir pour un séjour sur le chemin de l’illumination, la première chose à faire est de préparer vos valises. Évidemment, c’est une métaphore. Nous ne vous demandons pas réellement de faire vos valises, mais selon la métaphore, vous devriez sélectionner les choses dont vous aurez besoin pour commencer ce séjour. Ces choses seraient peut-être des livres ou diverses réunions et rencontres. Avec votre intention pure, vous aimeriez peut-être apprendre comment mieux méditer. Peut-être qu’il y a des processus qui vous intéressent, ou que vous aimeriez assister à des rencontres où vous en apprenez d’avantage au sujet de l’énergie de Dieu. Regardez autour de vous et voyez ce qui vous est présenté. Ce qui pourrait vous sustenter et vous aider à être mieux préparés, afin de faire un beau séjour. Si vous voulez créer la paix sur Terre, vous devez vous lever et faire vos valises. N’oubliez pas que c’est une métaphore. Cela signifie que vous entreprenez un séjour d’une importance majeure. Un séjour personnel, non pas avec celles et ceux qui sont autour de vous, ni le gouvernement ou la famille, ni aucune autre personne. Pendant que vous nettoyez les résidus de votre propre ADN, vous activez les énergies de la paix sur Terre, un Être Humain à la fois. Si vous êtes vraiment une partie de Dieu, cela signifie qu’il vous est possible de faire la différence. Donc, vous êtes en train de préparer vos valises pour ce séjour. 

Maintenant, je vais vous parler de trois choses ou suggestions qui vont peut-être dépasser votre compréhension humaine. Elles porteront à confusion et ne seront pas nécessairement ce que vous pensez. Voici trois étapes qui ont pour but de vous aider à mieux comprendre. 

1 – Ne faites aucune supposition, hypothèse ou présomption. Vous voulez marcher sur un sentier sacré, et l’Humain aime faire des plans, n’est-ce pas ? Vous dites, « Je commence mon cheminement sacré, et je vais faire ceci et cela. Je vais peut-être aller là ou là. » Ce sont des choses banales, et l’on vous dit qu’il est bon de le faire. 

Ça ne fonctionnera pas ! Ne faites aucune programmation. Oh ! Il y en aura qui vont dire, « C’est de l’information inutile. » Cependant, c’est peut-être la meilleure information que je vous ai jamais donnée. Les Humains ont un talent remarquable pour décommander les bonnes choses que Dieu avait planifiées pour eux. En décidant d’avance ce qui est bon pour vous ou en pensant que vous vous y connaissez mieux que Dieu, vous invalidez ses plans ! Oh, soyez l’outil qui n’a pas encore été forgé ! Vous êtes l’outil de la paix sur Terre. Vous commencez un cheminement sacré, mais vous n’avez pas encore d’idée de ce que l’outil peut être. C’est comme si vous achetiez un billet de train où la destination et l’heure de départ seraient inconnues, mais ce billet est quand même valable pour entreprendre un voyage ou cheminement. 

Difficile à imaginer ? Oui. Pourquoi ne pas célébrer ce processus ? Célébrez l’inconnu ! Certains peuvent venir à vous, et dire, « Quels sont vos plans ? » Vous pouvez leur sourire, et dire, « Je n’en ai aucune idée, mais je suis dans l’allégresse envers ce processus inconnu ! » Pouvez-vous le faire ? Est-ce une idiotie ? Est-ce la manière dont Dieu fonctionne ? Pourquoi ne pas en parler à vos ancêtres ? Certains disent que c’est une croyance et qu’il y a un plan plus grand. 

2 – Ne rien présumer ou supposer. Celui-ci ressemble au numéro un. Vous avez déjà tout compris, n’est-ce pas ? Vous dites, « Je suis dans le cheminement de l’illumination. Tout va se passer comme cette personne qui est là-bas. Je vais faire ce qu’ont fait ces personnes. » Ensuite, vous planifiez un cheminement qui sera comme le leur, puisqu’ils ont fait les bonnes choses. 

Oh, vous êtes une pièce unique ou individuelle de Dieu ! Pendant que vous activez les choses autour de vous, l’énergie change dans votre vie. Elle change d’une façon que vous ne pouvez concevoir. Au moment où vous avez commencé votre processus, les choses qui vous semblaient hors de portée et vos capacités ont commencé à changer. Nous n’allons pas révéler tout de suite le numéro trois, mais il est inter-relié. Ne faites aucune présomption ! 

Je vais vous donner un exemple. Quelques-uns pourraient même en être choqués ou très déçus, en attendant que je vous explique ce que je veux dire. Souvenez-vous que nous vous demandons de ne pas faire de prétentions. Vous pouvez dire, « Ce n’est qu’une question de temps, car nous allons avoir la paix sur cette magnifique parcelle de terre ! » Alors, je vais vous poser une question ; Que diriez-vous, si, quelqu’un se présentait à vous et vous faisait cette suggestion, au sujet de la “situation” ? (NDT ; Selon les Israéliens, ce mot “situation” signifie habituellement ou généralement, “lutte avec les Palestiniens”, et aussi, “celles et ceux qui haïssent et méprisent ouvertement leur terre”) 

S’il vous disait, « J’ai une bonne idée ! Allons chercher les Palestiniens des camps de réfugiés et plaçons-les en charge de tout. Demandons-leur de trouver toutes les solutions et de nous présenter un plan qui va fonctionner. » La plupart d’entre vous se retireraient rapidement de cette personne, n’est-ce pas ? Quelle idée stupide ! Comment est-ce possible ? Soyons réalistes. Ce sont les dernières personnes en qui nous ferions confiance ou placerions en situation de pouvoir, pour changer ces choses. Souvenez-vous, ne faites aucune présomption ! 

Je veux vous mettre brièvement à la place de vos ancêtres juifs. Alors que vous étiez des esclaves en Égypte, vous avez prié pour un rédempteur ; quelqu’un qui vous sortirait de l’esclavage pour vous conduire vers la Terre Promise. Qu’est-ce que vous auriez dit, si quelqu’un vous avait suggéré de demander l’aide d’un Égyptien ? Certains pourraient dire, « Je vois la prophétie à l’avance. Nous allons prendre un prince de l’Égypte pour nous conduire hors du désert. » Quelle idée saugrenue ! Tout le monde sait qu’ils sont les ennemis. Ils sont les occupants et les conquérants. Nous sommes leurs esclaves. Quelle mauvaise idée ! Allons-nous prendre l’un de leurs princes pour nous sortir de l’Égypte ? 

Eh bien, chers Êtres Humains, vous vous souvenez que c’est exactement ce qui est arrivé ! J’aimerais que vous y réfléchissiez pour un moment. Ce plan étrange et inattendu était en place depuis une génération complète, avant d’être manifesté. Le prince dont je parle était en réalité un Hébreu, et il a fallu qu’il soit placé au bon endroit et au bon moment, afin de grandir à titre d’Égyptien, avant que ce plan puisse se réaliser. Plus de 25 années furent investies pour manifester la réponse qui était parfaite. 

Cela ressemble beaucoup à une génération, n’est-ce pas ? (Sourires de Kryeon.) Ne faites aucune présomption. Ne présumez pas de la façon dont Israël va trouver son nouveau leader ou sa paix. Les réponses peuvent venir des endroits les plus étranges, et ce sera des choses auxquelles vous n’avez jamais pensé ou considéré comme étant possibles. Ne rejetez jamais une idée qui semble impossible, particulièrement si elle vient d’une jeune personne. 

Permettez-moi de vous dire une chose que vous ne savez pas. Cette solution étrange est en train de se manifester. Tout comme par le passé, le potentiel est là pour celles et ceux qui grandissent ou deviennent adultes et qui vont faire une différence. En ce moment, ni vous ni eux, n’en êtes conscients. Même le prince de l’Égypte n’en était pas conscient, jusqu’au moment où le temps était venu, n’est-ce pas ? C’est ainsi que Dieu travaille avec vous, sauf que vous continuez à le nier. 

Il y a eu un changement sur cette planète. Un changement ou éveil de conscience. Celles et ceux qui prient pour la paix sont réellement une aide à la manifestation de cette dernière. Un jour, lorsque le plan commencera à fonctionner, vous regarderez en arrière et direz, « Regardez ce qui s’est passé dans ce qui semble être une coïncidence ! Il semble qu’une période de 25 ans ait été nécessaire à sa réalisation. » En ce moment, vous pensez que vous n’allez nulle part et vous êtes frustrés. Vous ne comprenez pas ce qui se passe dans les dimensions qui vous sont invisibles. Pouvez-vous célébrer ces changements qui vous sont invisibles ? Est-ce que chacun de vous peut célébrer l’invisible ? Je sais que c’est comme si je demandais aux esclaves de célébrer une chose qui va se réaliser seulement dans quelques années. Envers et contre tous, le prince de l’Égypte va vous mener en Terre Promise ! 

3 – Ne tentez pas de déterminer un moment précis pour la réalisation d’une chose. « Kryeon ! Sur un niveau plus élevé ou une vibration plus élevée, j’ai essayé cette énergie dont tu as parlé. Je lui ai donné mon intention pure. J’ai fait tout ce que tu m’as dit. Je sais que ce n’est pas de la frime car je le ressens dans mon coeur, mais je suis coincé. Rien ne se passe, même si je sais que ces choses doivent se réaliser. » 

Les Êtres Humains sont très impatients. Vous pensez être coincés. Vous pensez que vos politiques sont coincées. Rien ne va, “comme sur des roulettes”. Oh, très chères et très chers ! J’aimerais vous dire, personnellement, une chose ; Au moment où vous avez donné votre intention pure, de changer dans votre vie ou changer votre vie, les choses se sont mises en mouvement. Oh, que si… Mais, n’oubliez pas que vous ne pouvez les voir. Les mouvements et l’action prennent place en des endroits qui, plus tard, vont vous toucher. Alors que les énergies que vous avez mises en place sont en train de travailler autour de vous, tout ce que vous pouvez dire, c’est, « Pauvre de moi, je suis coincé ! » 

Si vous pouviez interviewer le foetus dans l’utérus, il vous dirait la même chose ! Il dirait, « Je ne peux pas voir le miracle qui s’en vient, celui de la naissance. » Tout ce qu’il sait, c’est qu’il est de plus en plus emprisonné et inconfortable. Votre perception est que vos miracles doivent se réaliser immédiatement. Nous savons quel sera le menu du souper ou dîner, sauf que selon vous, il n’est pas encore cuisiné ! Combien parmi vous, peuvent s’asseoir et apprécier le fait d’être, “coincés” ? Il est peut-être temps de commencer à penser de façon différente. 

Celui qui est affamé attend que le repas soit cuisiné. Devenant de plus en plus affamé à chaque minute qui s’écoule, il blâme Dieu, à cause du repas qui n’est pas encore prêt. Il dit, « Dieu ! Si tu ne fais pas bientôt quelque chose à ce sujet, je vais tout simplement partir. Je vais essayer quelque chose d’autre… Aller vers une autre cuisine. » Cette personne est comme vous. Vous ne comprenez pas que des personnes de ce coin de terre sont en train de manifester les réponses, même si vous êtes assis là, affamés et attendant le repas que vous appelez, paix ! Vous êtes frustrés, attendant que le cuisinier finisse de préparer le repas, et vous espérez que ce sera une chose spéciale et complexe. Vous pouvez humer les parfums de cuisson, mais vous ne savez pas ce que c’est, et vous ne savez même pas où se trouve la cuisine. 

Il y en a tellement qui sont frustrés. Votre perception ? La terre est coincée. Israël est coincé. Vous dites, « Nous n’avons jamais eu de bons leaders. » Vous dites, « Il n’y a pas de héros, ici. » Vous dites, « Trop de partis politiques parmi lesquels choisir… Trop de zones, trop de lois. » Vous, mes soeurs et frères juifs, il serait peut-être temps de revêtir le manteau d’Élie ! C’est le sujet de ce message. Endossez fermement le manteau du maître, avec une conviction telle, que vous ne chercherez plus à savoir ce que vous devez faire par la suite ! Faites que cette fois, “votre âme sera prête à l’accepter”. Soyez en paix avec l’inconnu. 

Dites à vos amis, « Je sais qu’il y a une réponse et je travaille sur ce sujet, en plus des prières et des rayons de lumière que j’envoie aux autres. » C’est le sujet du jour. Il y en a d’autres qui prient en ce moment. Ils ne sont pas comme vous. Ils croient qu’une prière en vaut mille. 

(Kryeon parle de personnes qui priaient avec nous, à la fin du Ramadan. Les Musulmans et les non-Musulmans s’étaient réunis au cours de cette soirée, et ils nous avaient contactés pour nous offrir de se joindre à eux. Ils croient qu’en ce jour spécial, une prière en vaut mille ! En ce moment particulier plusieurs priaient pour la paix, en divers endroits de Jérusalem.) 

Dans cette énergie, j’aimerais vous dire que ces autres ont raison. Vous voyez, ce que vous faites, ici dans cette assemblée, fait une différence. Vous faites une différence. Vous formez un ensemble, une unité. Donc, nous allons terminer en vous disant ceci, « Israéliens et non-Israéliens, quittez cet endroit dans un état d’être qui est différent de celui où vous êtes arrivés. Prenez le manteau de Dieu avec vous, soyez audacieux, comprenez et acceptez que vous êtes personnellement une partie de la solution. » Nous allons maintenant prendre un moment pour considérer cette chose que vous appelez, “promise”. 

Et c’est ainsi. Kryeon 

Série Kryeon – La Levée du Voile – L’apocalypse de la nouvelle énergie – Canalisé par Lee Carroll – Tome IX. 

Quelques directives avec Kryeon

La première suggestion est celle-ci. Si vous devez partir pour un séjour sur le chemin de l’illumination, la première chose à faire est de préparer vos valises. Évidemment, c’est une métaphore. Nous ne vous demandons pas réellement de faire vos valises, mais selon la métaphore, vous devriez sélectionner les choses dont vous aurez besoin pour commencer ce séjour. Ces choses seraient peut-être des livres ou diverses réunions et rencontres. Avec votre intention pure, vous aimeriez peut-être apprendre comment mieux méditer. Peut-être qu’il y a des processus qui vous intéressent, ou que vous aimeriez assister à des rencontresQuelques directives avec Kryeon dans LEVEE DU VOILE TelAviv_inauguration1909 où vous en apprenez d’avantage au sujet de l’énergie de Dieu. Regardez autour de vous et voyez ce qui vous est présenté. Ce qui pourrait vous sustenter et vous aider à être mieux préparés, afin de faire un beau séjour. Si vous voulez créer la paix sur Terre, vous devez vous lever et faire vos valises. N’oubliez pas que c’est une métaphore. Cela signifie que vous entreprenez un séjour d’une importance majeure. Un séjour personnel, non pas avec celles et ceux qui sont autour de vous, ni le gouvernement ou la famille, ni aucune autre personne. Pendant que vous nettoyez les résidus de votre propre ADN, vous activez les énergies de la paix sur Terre, un Être Humain à la fois. Si vous êtes vraiment une partie de Dieu, cela signifie qu’il vous est possible de faire la différence. Donc, vous êtes en train de préparer vos valises pour ce séjour. 

Maintenant, je vais vous parler de trois choses ou suggestions qui vont peut-être dépasser votre compréhension humaine. Elles porteront à confusion et ne seront pas nécessairement ce que vous pensez. Voici trois étapes qui ont pour but de vous aider à mieux comprendre. 

1 – Ne faites aucune supposition, hypothèse ou présomption. Vous voulez marcher sur un sentier sacré, et l’Humain aime faire des plans, n’est-ce pas ? Vous dites, « Je commence mon cheminement sacré, et je vais faire ceci et cela. Je vais peut-être aller là ou là. » Ce sont des choses banales, et l’on vous dit qu’il est bon de le faire.

 Ça ne fonctionnera pas ! Ne faites aucune programmation. Oh ! Il y en aura qui vont dire, « C’est de l’information inutile. » Cependant, c’est peut-être la meilleure information que je vous ai jamais donnée. Les Humains ont un talent remarquable pour décommander les bonnes choses que Dieu avait planifiées pour eux. En décidant d’avance ce qui est bon pour vous ou en pensant que vous vous y connaissez mieux que Dieu, vous invalidez ses plans ! Oh, soyez l’outil qui n’a pas encore été forgé ! Vous êtes l’outil de la paix sur Terre. Vous commencez un cheminement sacré, mais vous n’avez pas encore d’idée de ce que l’outil peut être. C’est comme si vous achetiez un billet de train où la destination et l’heure de départ seraient inconnues, mais ce billet est quand même valable pour entreprendre un voyage ou cheminement. 

Difficile à imaginer ? Oui. Pourquoi ne pas célébrer ce processus ? Célébrez l’inconnu ! Certains peuvent venir à vous, et dire, « Quels sont vos plans ? » Vous pouvez leur sourire, et dire, « Je n’en ai aucune idée, mais je suis dans l’allégresse envers ce processus inconnu ! » Pouvez-vous le faire ? Est-ce une idiotie ? Est-ce la manière dont Dieu fonctionne ? Pourquoi ne pas en parler à vos ancêtres ? Certains disent que c’est une croyance et qu’il y a un plan plus grand. 

2 – Ne rien présumer ou supposer. Celui-ci ressemble au numéro un. Vous avez déjà tout compris, n’est-ce pas ? Vous dites, « Je suis dans le cheminement de l’illumination. Tout va se passer comme cette personne qui est là-bas. Je vais faire ce qu’ont fait ces personnes. » Ensuite, vous planifiez un cheminement qui sera comme le leur, puisqu’ils ont fait les bonnes choses. 

Oh, vous êtes une pièce unique ou individuelle de Dieu ! Pendant que vous activez les choses autour de vous, l’énergie change dans votre vie. Elle change d’une façon que vous ne pouvez concevoir. Au moment où vous avez commencé votre processus, les choses qui vous semblaient hors de portée et vos capacités ont commencé à changer. Nous n’allons pas révéler tout de suite le numéro trois, mais il est inter-relié. Ne faites aucune présomption ! 

Je vais vous donner un exemple. Quelques-uns pourraient même en être choqués ou très déçus, en attendant que je vous explique ce que je veux dire. Souvenez-vous que nous vous demandons de ne pas faire de prétentions. Vous pouvez dire, « Ce n’est qu’une question de temps, car nous allons avoir la paix sur cette magnifique parcelle de terre ! » Alors, je vais vous poser une question ; Que diriez-vous, si, quelqu’un se présentait à vous et vous faisait cette suggestion, au sujet de la “situation” ? (NDT ; Selon les Israéliens, ce mot “situation” signifie habituellement ou généralement, “lutte avec les Palestiniens”, et aussi, “celles et ceux qui haïssent et méprisent ouvertement leur terre”) 

S’il vous disait, « J’ai une bonne idée ! Allons chercher les Palestiniens des camps de réfugiés et plaçons-les en charge de tout. Demandons-leur de trouver toutes les solutions et de nous présenter un plan qui va fonctionner. » La plupart d’entre vous se retireraient rapidement de cette personne, n’est-ce pas ? Quelle idée stupide ! Comment est-ce possible ? Soyons réalistes. Ce sont les dernières personnes en qui nous ferions confiance ou placerions en situation de pouvoir, pour changer ces choses. Souvenez-vous, ne faites aucune présomption ! 

Je veux vous mettre brièvement à la place de vos ancêtres juifs. Alors que vous étiez des esclaves en Égypte, vous avez prié pour un rédempteur ; quelqu’un qui vous sortirait de l’esclavage pour vous conduire vers la Terre Promise. Qu’est-ce que vous auriez dit, si quelqu’un vous avait suggéré de demander l’aide d’un Égyptien ? Certains pourraient dire, « Je vois la prophétie à l’avance. Nous allons prendre un prince de l’Égypte pour nous conduire hors du désert. » Quelle idée saugrenue ! Tout le monde sait qu’ils sont les ennemis. Ils sont les occupants et les conquérants. Nous sommes leurs esclaves. Quelle mauvaise idée ! Allons-nous prendre l’un de leurs princes pour nous sortir de l’Égypte ? 

Eh bien, chers Êtres Humains, vous vous souvenez que c’est exactement ce qui est arrivé ! J’aimerais que vous y réfléchissiez pour un moment. Ce plan étrange et inattendu était en place depuis une génération complète, avant d’être manifesté. Le prince dont je parle était en réalité un Hébreu, et il a fallu qu’il soit placé au bon endroit et au bon moment, afin de grandir à titre d’Égyptien, avant que ce plan puisse se réaliser. Plus de 25 années furent investies pour manifester la réponse qui était parfaite. 

tel-aviv_bus-station dans LEVEE DU VOILECela ressemble beaucoup à une génération, n’est-ce pas ? (Sourires de Kryeon.) Ne faites aucune présomption. Ne présumez pas de la façon dont Israël va trouver son nouveau leader ou sa paix. Les réponses peuvent venir des endroits les plus étranges, et ce sera des choses auxquelles vous n’avez jamais pensé ou considéré comme étant possibles. Ne rejetez jamais une idée qui semble impossible, particulièrement si elle vient d’une jeune personne. 

Permettez-moi de vous dire une chose que vous ne savez pas. Cette solution étrange est en train de se manifester. Tout comme par le passé, le potentiel est là pour celles et ceux qui grandissent ou deviennent adultes et qui vont faire une différence. En ce moment, ni vous ni eux, n’en êtes conscients. Même le prince de l’Égypte n’en était pas conscient, jusqu’au moment où le temps était venu, n’est-ce pas ? C’est ainsi que Dieu travaille avec vous, sauf que vous continuez à le nier. 

Il y a eu un changement sur cette planète. Un changement ou éveil de conscience. Celles et ceux qui prient pour la paix sont réellement une aide à la manifestation de cette dernière. Un jour, lorsque le plan commencera à fonctionner, vous regarderez en arrière et direz, « Regardez ce qui s’est passé dans ce qui semble être une coïncidence ! Il semble qu’une période de 25 ans ait été nécessaire à sa réalisation. » En ce moment, vous pensez que vous n’allez nulle part et vous êtes frustrés. Vous ne comprenez pas ce qui se passe dans les dimensions qui vous sont invisibles. Pouvez-vous célébrer ces changements qui vous sont invisibles ? Est-ce que chacun de vous peut célébrer l’invisible ? Je sais que c’est comme si je demandais aux esclaves de célébrer une chose qui va se réaliser seulement dans quelques années. Envers et contre tous, le prince de l’Égypte va vous mener en Terre Promise ! 

3 – Ne tentez pas de déterminer un moment précis pour la réalisation d’une chose. « Kryeon ! Sur un niveau plus élevé ou une vibration plus élevée, j’ai essayé cette énergie dont tu as parlé. Je lui ai donné mon intention pure. J’ai fait tout ce que tu m’as dit. Je sais que ce n’est pas de la frime car je le ressens dans mon coeur, mais je suis coincé. Rien ne se passe, même si je sais que ces choses doivent se réaliser. » 

Les Êtres Humains sont très impatients. Vous pensez être coincés. Vous pensez que vos politiques sont coincées. Rien ne va, “comme sur des roulettes”. Oh, très chères et très chers ! J’aimerais vous dire, personnellement, une chose ; Au moment où vous avez donné votre intention pure, de changer dans votre vie ou changer votre vie, les choses se sont mises en mouvement. Oh, que si… Mais, n’oubliez pas que vous ne pouvez les voir. Les mouvements et l’action prennent place en des endroits qui, plus tard, vont vous toucher. Alors que les énergies que vous avez mises en place sont en train de travailler autour de vous, tout ce que vous pouvez dire, c’est, « Pauvre de moi, je suis coincé ! » 

Si vous pouviez interviewer le foetus dans l’utérus, il vous dirait la même chose ! Il dirait, « Je ne peux pas voir le miracle qui s’en vient, celui de la naissance. » Tout ce qu’il sait, c’est qu’il est de plus en plus emprisonné et inconfortable. Votre perception est que vos miracles doivent se réaliser immédiatement. Nous savons quel sera le menu du souper ou dîner, sauf que selon vous, il n’est pas encore cuisiné ! Combien parmi vous, peuvent s’asseoir et apprécier le fait d’être, “coincés” ? Il est peut-être temps de commencer à penser de façon différente. 

Celui qui est affamé attend que le repas soit cuisiné. Devenant de plus en plus affamé à chaque minute qui s’écoule, il blâme Dieu, à cause du repas qui n’est pas encore prêt. Il dit, « Dieu ! Si tu ne fais pas bientôt quelque chose à ce sujet, je vais tout simplement partir. Je vais essayer quelque chose d’autre… Aller vers une autre cuisine. » Cette personne est comme vous. Vous ne comprenez pas que des personnes de ce coin de terre sont en train de manifester les réponses, même si vous êtes assis là, affamés et attendant le repas que vous appelez, paix ! Vous êtes frustrés, attendant que le cuisinier finisse de préparer le repas, et vous espérez que ce sera une chose spéciale et complexe. Vous pouvez humer les parfums de cuisson, mais vous ne savez pas ce que c’est, et vous ne savez même pas où se trouve la cuisine. 

Il y en a tellement qui sont frustrés. Votre perception ? La terre est coincée. Israël est coincé. Vous dites, « Nous n’avons jamais eu de bons leaders. » Vous dites, « Il n’y a pas de héros, ici. » Vous dites, « Trop de partis politiques parmi lesquels choisir… Trop de zones, trop de lois. » Vous, mes soeurs et frères juifs, il serait peut-être temps de revêtir le manteau d’Élie ! C’est le sujet de ce message. Endossez fermement le manteau du maître, avec une conviction telle, que vous ne chercherez plus à savoir ce que vous devez faire par la suite ! Faites que cette fois, “votre âme sera prête à l’accepter”. Soyez en paix avec l’inconnu. 

Dites à vos amis, « Je sais qu’il y a une réponse et je travaille sur ce sujet, en plus des prières et des rayons de lumière que j’envoie aux autres. » C’est le sujet du jour. Il y en a d’autres qui prient en ce moment. Ils ne sont pas comme vous. Ils croient qu’une prière en vaut mille. 

(Kryeon parle de personnes qui priaient avec nous, à la fin du Ramadan. Les Musulmans et les non-Musulmans s’étaient réunis au cours de cette soirée, et ils nous avaient contactés pour nous offrir de se joindre à eux. Ils croient qu’en ce jour spécial, une prière en vaut mille ! En ce moment particulier plusieurs priaient pour la paix, en divers endroits de Jérusalem.) 

Dans cette énergie, j’aimerais vous dire que ces autres ont raison. Vous voyez, ce que vous faites, ici dans cette assemblée, fait une différence. Vous faites une différence. Vous formez un ensemble, une unité. Donc, nous allons terminer en vous disant ceci, « Israéliens et non-Israéliens, quittez cet endroit dans un état d’être qui est différent de celui où vous êtes arrivés. Prenez le manteau de Dieu avec vous, soyez audacieux, comprenez et acceptez que vous êtes personnellement une partie de la solution. » 


Nous allons maintenant prendre un moment pour considérer cette chose que vous appelez, “promise”. 

(La musique méditative se poursuit pendant plusieurs minutes.) Et c’est ainsi. 

Kryeon 

* Kryeon du “service magnétique” n’est pas facile à traduire en langage hébraïque. Kryeon le sait. Donc, à chaque fois qu’il y a une canalisation en Israël, il se présente de cette façon.  Série Kryeon – La Levée du Voile – L’apocalypse de la nouvelle énergie – Canalisé par Lee Carroll – Tome IX. Page 218 – éditions Ariane. 

Exercice d’alignement pour un groupe (Kryeon)

Gif sirenesPremièrement, que le but de votre rencontre concerne ce travail. Une personne déséquilibrée peut grandement affecter la puissance du groupe. Convenez ensemble du sujet qui sera votre cible. Assurez-vous que votre sujet et vote cible soient universellement appropriés. Avec la quantité de puissance que vous maniez maintenant, vous avez beaucoup de responsabilité en cela. Désignez un instructeur ou un focalisateur pour diriger le groupe d’une étape à l’autre. Concentrez-vous sur une seule tâche à la fois ; la diluer parmi d’autres tâches diluerait le résultat. Ne laissez aucun détracteur s’approcher de votre groupe                         

Gif sirenesL’AUTO-PREPARATION 

Utilisez ce que vous savez déjà et servez-vous de l’orientation du corps et de la posture pour vous mettre tous sur le même alignement à l’intérieur du groupe. Ceci n’est pas une nouvelle information et rien n’a été modifié à ce sujet. Une orientation nord.sud.et.ou est/ouest serait utile, mais ce n’est pas essentiel. (Essayez de vous orienter en fonction de la grille magnétique, mais vous pouvez aussi vous faire face mutuellement). Assurez-vous que vous êtes loin d’une source d’interférence magnétique. 

Ayez recours à une forte visualisation pour écarter toutes les pensées qui ne relèvent pas de l’amour universel. Si vous vous sentez déséquilibrés de quelque manière que ce soit, retirez-vous du groupe, car cela minerait les efforts de l’ensemble. 

Consacrez du temps à votre autoréalisation. Sachez que vous êtes un fragment de Dieu, voilé dans sa forme, en marche sur terre. Visualisez-vous vous-mêmes… comprenez la signification du Je Suis. 

Faites appel à la source d’amour pour vous remplir de paix. Elle viendra si vous faites appelle à elle. C’est votre droit. Voyez votre maître ascensionné favori si cela vous aide à vous immerger dans l’amour. Visualisez-vous comme une prolongation de ceux qui vous entourent. Comptez le nombre de personnes autour de vous et voyez-les comme une seule et même entité avec vous. Voyez votre visage sur chacun d’eux. Ressentez leur amour pour vous. Laissez votre ego s’effacer de lui-même. Comprenez combien est temporaire votre expression actuelle, comparativement à ce que vous êtes réellement lorsque vous n’êtes par sur terre. 

Gif sirenesLA COMMUNICATION AVEC VOTRE GUIDE 

Reconnaissez la présence de votre guide à voix haute. Faites cela individuellement, mais d’une manière audible. Dites à vos guides que vous les aimez et honorez-les pour leur travail avec vous. Ressentez leur amour. Demandez-leur de vous toucher. Laissez-vous aller à pleurer de joie si vous en ressentez le besoin, car cette réaction est normale et appropriée. 

Cette dernière étape est très importante. Sans elle, votre travail est inutile. Comprenez le rôle de vos guides et sachez qu’il n’y a rien que vous ne puissiez créer ! Vos guides sont vos portes d’accès à l’autre côté du voile. Vous serez incapables de communiquer si vous ne comprenez pas cela. 

Suivant la guidance de votre focalisateur, expliquez brièvement à vos guides votre projet et le but que vous vous êtes fixé. Ne présumez pas que les guides savent tout ce que vous faites. Les guides sont constamment en un autre plan et ne partagent jamais votre conscience culturelle. Soyez toujours très précis dans vos explications et prenez son de ne transmettre que l’information sur le résultat final que vous cherchez à atteindre et non sur la façon d’y parvenir.  Ensemble, demandez à vos guides de se joindre à vous. Soyez silencieux et méditatifs. Accordez quelques instants à la transition. Visualisez votre nouvelle puissance

Gif sirenesLE TRAVAIL

 Ici, vous pouvez faire de la transmission, de la réception ou les deux. A ce moment, tout peut arriver mais ce qui suit s’applique plus particulièrement à la transmission. Laissez le focalisateur décrire verbalement et fournir une forte visualisation de l’action visée. Ceci devrait se présenter sous la forme d’une vision de la tâche accomplie et non pas sur la façon dont elle doit être accomplie. En d’autres mots, voyez le résultat final comme si vous aviez entièrement réussi, dès les premiers moments de votre travail

Avec l’aide du focalisateur, donnez à l’unisson une verbalisation sonore du résultat final. Il ne s’agit pas d’une requête faite à l’univers ! C’est une action de pensée générée dans le but de créer un résultat final. 

Prenez bien soin de visualiser exactement ce que vous voulez.. car c’est ce qui arrivera. Pour commencer, visualisez votre planète très stable. Visualisez votre planète dans la paix physique, sans qu’aucun cataclysme externe ne vienne jamais la toucher. Visualisez votre planète en harmonie avec les entités qui résident sue elle et en elle. Visualisez et verbaliser votre planète comme équilibrée ! 

C’est seulement après vous être occupés de l’aspect physique de la planète que vous devriez être autorisés à composer avec les visualisations concernant les autres humains. C’est une priorité qu’il faut respecter et cela devrait vous en dire beaucoup sur la façon dont la spiritualité sera déterminée dans le futur. 

Faites ceci trois fois au total. Quelque soit votre cycle verbal, faites-le trois fois. Ce n’est pas le moment d’être timides. Ressentez l’importance de votre tâche ; parler lentement, avec calme et conviction. Soyez conscients de votre puissance. Faites ceci comme si vous ordonniez que cela soit fait.  Prenez note du temps qu’il vous a fallu pour accomplir les trois premières étapes et consacrez un laps de temps équivalent pour vous plonger dans le silence total et la méditation. C’est là que vous recevrez les informations ou simplement l’énergie d’amour. Ne croyez pas qu’il serait inapproprié d’exprimer silencieusement une émotion personnelle à ce moment de la rencontre. Utilisez  une stimulation extérieure à vos sens physiques qui aiderait à accroître votre sensibilité (musique, encens, éclairage etc…) 

Sous la direction du focalisateur, revenez graduellement à votre point de départ. Ce processus ne devrait pas prendre plus d’une heure. Une telle rencontre devrait être répétée pour permettre à d’autres alignements universels d’être réalisés.  Kryeon, canalisé par Lee Carroll – dans La graduation des temps. Tome 1 – pages 119-120 

Le Corps mental

7_FLOATIES-82-.gifAvant de commencer l’étude détaillée du corps mental de l’homme, de ses fonctions, et du rôle qu’il joue dans la vie et dans l’évolution, il est utile de donner un bref résumé des sujets qui seront traités ici.  Tout d’abord nous devons considérer le corps mental comme le véhicule à travers lequel le Soi se manifeste en tant qu’intellect, dans lequel se développent les pouvoirs de l’esprit, y compris la mémoire et l’imagination, et qui, dans les périodes postérieures de l’évolution de l’homme, sert de véhicule de conscience séparé dans lequel l’homme peut vivre indépendamment de ses corps physique et astral. 

Dès le début de cette étude, il faut que l’étudiant comprenne bien clairement que la psychologie occulte distingue dans le mental de l’homme deux parties : a) le corps mental qui s’occupe des objets, ou de ce que l’on peut appeler les pensées concrètes, par exemple un certain livre, une certaine maison, un certain triangle, etc. ; b) le corps causal qui s’occupe des principes, ou de ce que l’on peut appeler les pensées abstraites, par exemple les livres ou les maisons en général, le principe de triangularité commun à tous les triangles, etc.  7_FLOATIES-82-.gifAinsi, le corps mental s’occupe des pensées qui ont une forme, c’est-à-dire qui ont la qualité « roupa » ; le corps causal s’occupe des pensées sans forme ou « aroupa ». On peut trouver dans les mathématiques une distinction qui rappelle un peu la précédente : l’arithmétique, qui traite des nombres particuliers, appartient à la partie inférieure de l’esprit, celle qui traite des formes ; l’algèbre, qui traite des symboles représentant les nombres d’une manière générale, appartient à la partie supérieure [12] ou sans forme de l’esprit. Bien entendu les termes avec forme ou sans forme doivent être pris dans leurs sens relatifs. Ainsi, par exemple, un nuage ou une flamme, qui ont une forme, sont pourtant sans forme relativement à une maison. Ensuite, nous traiterons de cette étrange substance vivante semi-intelligente, et extrêmement active connue sous le nom d’essence élémentale mentale, et nous décrirons le rôle qu’elle joue dans le phénomène de la pensée humaine. Nous continuerons par une description plus détaillée du corps mental, qui sera suivie d’une série d’exemples typiques de corps mentaux d’hommes à différents états de développement. 

Une partie importante de notre étude s’appliquera à Kama-Manas, ce mélange du désir et de la pensée qui joue un rôle si prépondérant dans la vie de l’homme, que sa connaissance complète pourrait sans doute permettre d’écrire l’histoire de l’homme et de la race humaine. Ce mélange est si intime que certaines écoles de pensée considèrent les corps astral et mental de l’homme comme un seul véhicule de conscience, et, en effet, il en est ainsi pratiquement pour la plupart des hommes. 

La double action de la pensée dans son propre monde sera décrite comme premièrement la radiation d’ondes de pensée, deuxièmement la formation, et dans bien des cas, la projection dans l’espace de formes-pensées. Les effets que produisent ces deux catégories de phénomènes seront examinés lorsque nous traiterons de la transmission de pensée : la transmission inconsciente et la transmission consciente. Cette dernière partie comprendra le traitement mental dont nous donnerons une brève description. 

Nous considérerons les effets produits sur le corps mental et ses activités par le corps physique et l’ambiance physique ; inversement, nous envisagerons les effets produits par le corps mental sur le corps physique et les autres objets physiques. 

Nous étudierons de même l’action du corps astral sur le corps mental et inversement. Revenant alors au corps mental, nous étudierons comment il fonctionne, comment ses facultés peuvent être développées et exercées, d’une part lorsqu’il travaille à travers le cerveau physique, et, d’autre part, lorsqu’il fonctionne comme un véhicule de conscience indépendant. 

Ceci nous conduira naturellement à la culture délibérée du corps mental, qui comprend la concentration, cette condition sine qua non d’une vie mentale effective, la méditation et finalement la contemplation qui conduit à la conscience mystique.  L’emploi du corps mental pendant le sommeil physique sera brièvement décrit, puis nous donnerons une idée du corps artificiel et temporaire connu sous le nom de Mayavi Roupa. 

Nous nous occuperons ensuite de la vie après la mort physique et la mort astrale, c’est-à-dire sur le plan mental lui-même. Ceci nécessitera plusieurs chapitres, car ce sujet est très vaste. Nous examinerons ensuite rapidement des exemples typiques de vie sur chacun des quatre sous-plans mentaux que les Théosophes englobent sous la dénomination de « dévachan », et les Chrétiens « Ciel ».  Nous serons alors en mesure de comprendre la réalité et les possibilités du plan mental considéré comme un monde ayant une existence propre, et nous étudierons la nature de la vie dans ce monde ainsi que les caractéristiques générales de ses phénomènes. 

C’est ainsi que nous parlerons des centres de pensée, qui constituent une partie très intéressante du monde mental. Puis nous passerons aux Annales Akasiques, cette Mémoire de la Nature merveilleuse et infaillible qui contient toutes choses, et qui peut être lue par toute personne possédant les qualifications nécessaires. 

Titre original anglais : « The Mental Body »  http://misraim3.free.fr/divers2/corps_mental.pdf  

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...