Les deux sortes d’ombre

images (7)Chers amis, je suis Jeshua, un vieil ami qui aime partager avec vous cet après-midi, en étant simplement ensemble dans l’énergie de l’amour et de l’unité. C’est quelque chose que vous désirez tant, parce que très souvent, vous avez le sentiment d’aller à la dérive et d’être perdus sur Terre. Je suis ici pour vous rappeler la vérité qui vit en vous, dans votre âme. Elle n’est pas observable à l’œil nu et souvent, vous perdez le contact avec cette vérité quand vous êtes occupés et impliqués dans vos multiples activités, vos devoirs et vos responsabilités.

Veuillez prendre un moment pour vous apaiser et laisser tomber toutes ces pressions extérieures. Percevez le silence au fond de vous. Le silence présent dans votre cœur n’est pas un vide mais une présence pleine qui ne peut être perçue que si vous prenez du recul par rapport à l’agitation de la vie quotidienne. Aujourd’hui, nous sommes ici pour prendre ce recul afin que vous puissiez vous rappeler Qui Vous Êtes et vous revivifier dans la plénitude du silence de votre cœur. Cela vous permettra de commencer à revivre, avec davantage d’aisance et de joie.

La vie semble parfois être une bataille mais elle n’est faite pour être vécue de cette façon. Essentiellement, vous êtes ici pour faire l’expérience de vous-mêmes, pour vous rappeler votre force et votre beauté d’anges rayonnants de Lumière et partager cette Lumière avec les autres. En faisant cela, vous vous sentirez chez vous sur Terre. La vie redeviendra simple, facile et joyeuse.

Ensemble, tournons-nous donc vers l’intérieur, et rappelez-vous la Source d’où vous venez : la Lumière éternelle impérissable qui bouge, change et prend constamment de nouvelles formes et cependant, reste une et indivise. Vous faites partie de ce courant et en fait, rien ne peut vous arriver. Vous êtes sains et saufs même maintenant, alors que vous demeurez dans votre corps terrestre. Vous êtes en sûreté même dans ce monde qui semble dominé par la lutte et le conflit.

Aujourd’hui, nous allons parler de la Lumière et de l’ombre ainsi que d’amener la Lumière dans l’ombre. Et qu’est-ce que l’ombre ? C’est quelque chose qui suscite de la résistance chez vous, en tant qu’humain. Personne ne veut faire l’expérience de l’ombre. Personne ne veut connaître la douleur, la tristesse ou la peur. Mais elles font partie de notre vie. Alors pourquoi cette ombre est-elle là ?

Cela fait des siècles que les gens se posent cette question. Bien, pour commencer, cela dépend beaucoup de la manière dont vous posez la question. Est-ce que vous la posez dans un esprit d’ouverture : « Pourquoi y a-t-il de l’ombre, pourquoi cela m’arrive-t-il ? Que dois-je en faire ?  » Ou bien est-ce  dans la peur, la colère ou la résistance : « Bon sang, pourquoi y a-t-il cette ombre dans ma vie ? Et comment puis-je la vaincre ou l’éviter ? » Ressentez le désespoir et la résistance qu’exprime cette dernière question et reconnaissez les émotions à l’intérieur de vous, parce que c’est une réaction humaine de résister à ce qui semble obscur, malsain ou difficile.

Votre plus grand défi en tant qu’humains, c’est de dire « oui » à des situations que vous refusez initialement. De dire « oui » à ce que vous voulez éviter à tout prix. Cela requiert une grande force de votre part de dire « oui » à ce qui entre dans votre vie sous forme d’ombre. Si vous n’arrivez pas à trouver cette force, ce qui est compréhensible, et que vous dites « non », vous vous durcissez en opposition à ce qui se présente, l’ombre se renforce et le désespoir grandit.

En fait, il existe deux sortes d’ombre dans la vie. La première ombre est quelque chose d’extérieur que la vie met sur votre chemin. Ce peut être un divorce d’avec celui ou celle que vous aimez, la perte d’un proche, une maladie ou un accident, tout ce qui vous atteint en profondeur : une crise, un gros revers de fortune, etc. J’appellerai cette ombre : la première ombre.

Ensuite, il y a la façon dont vous réagissez, votre réponse émotionnelle. Tout être humain a tendance à résister d’abord à l’adversité, à râler contre l’ombre. Mais si vous maintenez votre résistance, que vous vous fermez, et que vous continuez à dire « non », en émettant des jugements sur ce qui arrive dans votre vie, il s’ajoute alors une autre couche d’ombre, une deuxième sorte d’ombre. J’appellerai celle-ci « la deuxième ombre ». Elle vient entourer la première.

La première ombre vous amène à un niveau d’émotions profondes, intenses. Quelque chose survient dans votre vie et vous apporte beaucoup de chagrin, de peur et de douleur, et lorsque vous éprouvez ces émotions, vous vous sentez très vivants. La vie semble vous foudroyer. Êtes-vous capables de permettre cela ? De lourdes charges émotionnelles vous frappent, elles vous mettent en état de choc, et ensuite se pose la question de savoir si vous aurez la force de croire qu’il y a dans votre expérience quelque chose qui va vous amener quelque part. Que vous puissiez croire que la vie a un sens, même si, d’un point de vue humain, nous n’en comprenons pas souvent le sens.

Pour employer des termes encore plus forts : êtes-vous capables d’accepter que votre âme ait choisi de faire cette expérience, peut-être pour ramener à la surface quelque chose de caché, pour guérir quelque chose qui à votre insu, avait besoin de guérir ? Un choix se présente alors, quand vous êtes confrontés à de fortes émotions : accepter et s’abandonner ou résister et se fermer.

C’est une réaction humaine de vouloir dire « non ». Je ne dirai pas que c’est faux, mais en agissant ainsi, vous ajoutez une couche supplémentaire à l’ombre déjà présente. Cette couche, que j’appellerai « deuxième ombre », est une deuxième sorte d’ombre. Cette ombre vient de vous, c’est votre réaction à la première ombre. Si vous persistez à dire « non », le flot de vos émotions finira par s’arrêter et vous serez bloqués « Non, je ne veux pas faire cette expérience, je refuse, je ne peux pas accepter cela. »

Si vous persistez, vous serez chargés de rancœur, de colère et d’amertume. Ces charges émotionnelles ne sont vraiment des émotions, ce sont plutôt des jugements qui figent le flot émotionnel naturel qui circule en vous. La deuxième ombre empêche la vie de circuler en vous : vous avez érigé des murs et des défenses. Au final, cela peut vous attirer des formes d’ombre aggravées, comme un profond désespoir, l’aliénation et la dépression. Quand vous êtes en dépression, le flot de la vie s’est presque tari. Vous avez l’impression d’être morts à l’intérieur.

La vie a toujours tendance à changer. Elle porte en elle la possibilité de croître et de guérir en faveur d’une nouvelle naissance si vous y croyez au fond de vous. Mais si vous persistez à dire « non », vous condamnez cette possibilité. Vous continuez à insister en disant que la vie n’est pas comme elle devrait être et comme vous jugez la vie de cette façon, vous vous déconnectez d’elle. C’est ainsi que vous touchez l’ombre la plus dense qu’un être humain puisse connaître. Ce n’est pas la première ombre (situations extérieures) qui amène les gens au niveau le plus dense de l’ombre, c’est le refus persistant d’accepter les émotions soulevées par la première ombre. La deuxième ombre est un durcissement intérieur, une fermeture à votre nature sensible.

Comment amener la Lumière dans cette sorte d’ombre ? Si quelqu’un parvient au premier stade d’ombre, et qu’il devient très triste, angoissé et épuisé, il est encore possible de lui venir en aide. Il est encore vivant, en contact avec les émotions qui circulent dans son corps et sa psyché et il cherche activement le sens de ce qui lui arrive. Cette personne est encore entière et saine d’un point de vue psychologique, même si elle est face à des situations très graves. Une personne aux prises avec une première ombre a besoin de réconfort et de compassion, et elle est capable de recevoir et d’apprécier un geste amical. Elle est encore très vivante.

Mais quelqu’un qui persiste dans son refus d’accepter, qui continue à dire « non », une telle personne se ferme à l’amour. Elle se ferme non seulement à sa propre Lumière, mais aussi à celle qui vient de l’extérieur, par l’intermédiaire des autres. C’est cela, la solitude, la perdition. C’est l’enfer sur Terre. Et je vous dis que chacun de vous connaît cet enfer de l’intérieur. Vous n’en êtes peut-être pas tout à fait conscients, mais pour la plupart des gens, un processus de fermeture s’est enclenché dès l’enfance.

Vous savez tous comment un enfant se présente au monde, spontané et sans inhibitions, et comme ses émotions circulent aisément. Les émotions le traversent souvent avec rapidité, parce qu’il n’y a aucune barrière, aucune porte fermée. Généralement, la vie circule librement chez un enfant. Il y a bien sûr des exceptions, parce que certains enfants portent des charges depuis leur prime enfance, ou en provenance de vies passées, mais vous voyez ce que je veux dire. Être un enfant, c’est être dans une ouverture relative. Un enfant est vivant et spontané parce qu’il ne peut pas faire autrement, il n’a pas encore appris à se réfréner comme les adultes.

Mais à mesure que vous grandissez, vous commencez à éprouver des émotions que vous ne savez pas gérer. Les gens sont formés par la société à fuir les émotions difficiles. Par conséquent, souvent les adultes de votre entourage ne vous aident pas à comprendre ces émotions et ils évitent d’en parler. La plupart d’entre vous sont devenus confus au cours de leur enfance. Vous avez commencé à croire que vous étiez bizarres et différents. Peut-être étiez-vous encore pleins d’inspiration, d’enthousiasme, d’amour, de rêves, et que ces rêves se sont heurtés à la rudesse de la réalité. Vous avez commencé à ériger des barrières contre votre nature sensible, en réaction aux peurs et aux préjugés qui existent dans votre environnement familial, ou plus tard à l’école, et chez les personnes que vous avez rencontrées. Des portes se sont fermées, et cela souvent de manière subconsciente, mais certains d’entre vous peuvent s’en souvenir comme d’un vieux chagrin.

Voyez si vous pouvez trouver cet enfant en vous, symbole de votre spontanéité. Un enfant qui va vers l’extérieur, sans inhibitions, vivant, et qui dit « oui » aux expériences qui se présentent. Pouvez-vous voir celui qui dit « oui » à la joie, au plaisir, à la réjouissance, autant qu’au chagrin, à la peur, à la colère ? Imaginez que cet enfant qui est en vous se présente à vous. Il est encore là. Le temps et l’espace sont des illusions. Dans la réalité intérieure, rien n’est jamais perdu. Le cours originel de votre vie est préservé et veut se joindre à vous.

Imaginez un instant qu’un enfant souriant vient à vous dans une attitude d’ouverture. Dans votre imagination, entendez-le vous dire : « Tu te souviens de moi ? » Regardez cet enfant, et demandez-lui ce que vous pouvez faire pour lui. L’enfant a un vœu à réaliser, quelque chose que vous avez peut-être réprimé depuis longtemps. Laissez parler cet enfant pendant quelques instants. L’enfant représente le « oui » en vous, la part de vous qui veut vivre, laissez-le donc parler.

Un enfant a encore confiance. Adultes, vous avez absorbé des idées de peur et de méfiance et cela alimente le « non » à la vie et contribue à nourrir la deuxième ombre, la deuxième sorte d’ombre. Voyez si vous pouvez donner forme maintenant en imagination à votre deuxième ombre, cette part de vous qui est opposée à la vie, qui ne veut plus connaître la douleur, et qui en réalité veut échapper à cette vie. Pouvez-vous ressentir cet élément de durcissement et de contraction présent en vous ? Pouvez-vous le ressentir physiquement ? Ou peut-être voir une couleur qui lui est associée ? Il y a une partie de vous qui est très fatiguée, et qui ne veut plus vivre parce qu’elle a vu et vécu trop de douleur et de lutte. Ressentez son poids. Pouvez-vous lui dire « oui » ? N’essayez pas de la changer immédiatement. Essayez de comprendre comment cela s’est fait. Personne ne se ferme délibérément à cause d’une mauvaise volonté à vivre. C’est un acte désespéré. C’est le fait de ne pas savoir qu’il existe une autre façon de vivre qui vous laisse avec ce réflexe de fermeture, de rétrécissement, de dire « non ».

Je ne vous demande pas seulement de dire « oui » à la première ombre dans votre vie : les événements difficiles de votre vie, la maladie, la douleur, la souffrance, etc. Je vous demande de dire « oui » aussi à la deuxième ombre, à ce qui dans votre for intérieur s’est fermé à la vie en réaction aux événements douloureux, à ce qui ne veut plus vivre la vie et la refuse. Et pour toucher cette partie de vous, il vous faut être très doux, parce que l’insistance et la contrainte ne fonctionnent pas dans ce cas.

Telle est l’essence de la Lumière : elle peut circuler dans l’ombre. Cette Lumière peut toucher chaque recoin, car elle ne porte aucun jugement. Elle ne dit pas : « Oh, c’est mauvais, nous devons briser cette défense ou ce blocage, parce que la vie doit circuler à nouveau. » Elle ne dit jamais cela. La Lumière dit seulement ceci : « Je comprends. » La Lumière dit : « Cela a été si difficile pour toi, je le vois. Je vois que tu t’es crispé-e, que tu t’es fermé-e, et que cette contraction t’a finalement rendu-e fatigué-e et vide. » La Lumière est douce et fluide. Elle peut pénétrer la douleur et la souffrance les plus profondes et l’âme humaine la plus endurcie.

Je vous demande de vous ouvrir à nouveau à cette Lumière. Si vous ne parvenez pas à trouver en vous cette bonne volonté, si vous ne ressentez pas l’ouverture à laisser aller le « non », alors permettez que cela soit ainsi, parce que la Lumière est toujours là. Elle est avec vous même dans les moments de désespoir si profond que vous avez l’impression qu’il n’y a plus de Lumière en vous. C’est dans ces moments et ces situations-là que vous perdez contact avec elle et que vous ne vous attendez plus à la revoir un jour.

Le fait est que la Lumière n’est pas vôtre, elle appartient à Tout Ce Qui Est. L’univers entier, la création entière, est Lumière. Tout est imprégné de Lumière. Sachez qu’elle est là et faites confiance à la vie. Dès que vous permettez ne serait-ce qu’une petite ouverture pour laisser entrer la confiance et le lâcher-prise dans votre vie, vous ouvrez une fissure dans la porte. Vous savez que même pendant la nuit la plus sombre, votre âme est toujours proche de vous, et qu’elle vous apporte Lumière et réconfort. Même si cette porte n’a qu’une minuscule fissure en guise d’ouverture, la Lumière trouvera cette ouverture. Vous n’avez rien d’autre à faire que permettre que cela arrive.

La Lumière est avec vous, la Vie est avec vous. Ultimement, votre « non » à la vie ne peut subsister. Je vous demande de vous abandonner à la Lumière, quand Elle signifie dire « oui ». Non seulement aux difficultés de la vie, mais aussi à votre problème à dire « oui », à la résistance que vous érigez contre des émotions profondes qui vous donnent l’impression d’être nus et vulnérables. Redevenez comme des enfants. Vivez ! Dites « oui » à tout. Enveloppez-vous de compassion et de compréhension. En faisant cela, les choses circulent à nouveau dans votre vie. Vous êtes capables de le faire ! Je vois cette force en vous. En chacun de vous existe une flamme de conscience, une brillante flamme de Lumière. Je suis ici pour vous le rappeler.

Pamela transmet Jeshua Traduit de l’anglais par Christelle Schœttel : www.jeshua.net/fr

LES ENFANTS DES ETOILES

 

images (22)Je pense que vous savez à présent Qui vous Etes, que vous avez rencontré ou du moins ressenti au fond de votre cœur l’Etre Divin qui attendait là, à l’état de fœtus, que vous le nourrissiez de votre amour et lui donniez ainsi l’opportunité de s’épanouir, de respirer, de vivre, pour son bien et surtout pour le vôtre.

Vous avez peut-être déjà en partie fusionné avec lui et chaque jour vous lui donnez un peu plus de place dans votre vie. Ceci vous conduit à apprécier tous les bénéfices qu’il y apporte, non seulement en vous, mais autour de vous. Je me répète il est vrai, mais je ne peux m’empêcher d’attirer votre attention une fois de plus sur des choses que vous n’aviez peut-être pas remarquées auparavant : les mots justes au moment juste qui exigeaient tant d’efforts et maintenant coulent de source sans que vous ayez à réfléchir ; l’impact de votre sourire ou de votre regard sur vos semblables y compris les inconnus croisés dans la rue ; la facilité grandissante que vous éprouvez à vous remettre de vos contrariétés, de vos déceptions ; cette joie sans motif apparent qui vous amène à vous lever le matin en fredonnant une chanson ou à rire quand vous cassez une tasse de porcelaine, au lieu de vous taxer de maladroit ou pire encore. Complétez vous-mêmes cette liste, car je ne pourrais pas énumérer ici tout le large éventail de vos émotions et réactions.

Je suis sûr que l’amour pour votre Terre, qui sans doute était depuis toujours présent en vous,  s’est accentué ces temps-ci, que vous éprouvez de plus en plus fort le désir de l’aider à guérir et à prendre son envol. C’est bien normal qu’avec votre prise de conscience croissante grandisse votre attachement à votre planète, à celle qui vous a portés, bercés, aimés et a supporté vos caprices et méfaits avec une magnifique indulgence. Il est encore normal que, devenant enfin adultes, vous souhaitiez à votre tour la protéger et penser ses plaies. La plus élémentaire gratitude, la simple reconnaissance de tous les bénéfices reçus exige de vous qu’au moment où, à son tour, elle a besoin de votre amour, de votre dévouement, vous soyez prêts à vous précipiter à son chevet.

Néanmoins, au-delà de tout ceci et sans en dévaloriser une virgule, vous savez maintenant que vous n’êtes pas vraiment d’ici, que votre patrie, votre foyer, sont ailleurs. Combien de fois, en contemplant le ciel par une nuit étoilée, n’avez-vous pas éprouvé un sentiment de nostalgie, un « je ne sais quoi » qui vous mettait des larmes aux yeux ?

Bien entendu, vous n’auriez avoué à personne, ni à votre meilleur ami, que vous éprouviez la nostalgie des étoiles. Difficile à admettre, n’est-ce pas ? Et pourtant, ce sentiment que vous cachiez à tout le monde, y compris de vous-mêmes, revenait chaque fois que vous vous trouviez loin des lumières des villes, dans des endroits paisibles et silencieux, sous la voûte céleste parsemée de lumières.

La bonne nouvelle que j’ai à vous donner, du moins à ceux qui en doutent encore, est que ce sentiment est pleinement justifié. Vous êtes, chacun de vous, des enfants des étoiles. Mais il y a plus : vous pourrez bientôt y retourner, que ce soit pour y rester, que ce soit pour prendre de longues vacances une fois votre mission accomplie, ou pour une brève halte avant d’assumer un nouveau rôle à l’endroit de votre choix. Car la décision de ce que vous allez faire une fois retournés au Foyer vous revient entièrement.

Personne ne vous poussera à faire ceci ou cela, à aller à un endroit plutôt qu’à un autre ; Personne ne vus a jamais poussés. Ici nous respectons entièrement votre libre arbitre.Donc, pas d’inquiétude à avoir. Cette mise au point vous apaisera quant à l’avenir et vous aidera à vivre nos retrouvailles pleinement, l’âme en fête, le cœur léger.

 

Extrait de Le Temps des Maîtres – transmis par Marlice d’Allance 2012 recopié par Francesca   aux Editions HELIOS  

L’ACCELERATION DE NOTRE ASCENSION

 

images (4)J’ai récemment annoncé à quelques petits groupes que parmi eux certains allaient bientôt se trouver stabilisés sur des plans plus élevés. Que signifie ceci ?

Simplement que quelques êtres, disposant de plus de temps ou de conditions favorables à leur percée, se sont entièrement consacrés à celle-ci. Ils s’y sont mis avec tant de détermination, tant d’enthousiasme, que leur avancée s’est faite en démolissant d’un geste toutes les barrières, tous les obstacles. Et à présent ils sont prêts à venir travailler avec nous, à nos côtés, sur nos plans.

Devront-ils quitte la Terre pour autant ? Je vous le répète, absolument pas. C’est au contraire sur votre planète que nous avons besoin d’eux, que nous avons besoin de vous tous, chacun en son temps, comme Maîtres et instructeurs de l’humanité. Sous une apparence ordinaire, du moins pour ceux qui ne voient pas plus loin que le physique, ils auront quand même acquis des qualités spéciales, telles le don de guérir, la parole qui touche au plus profond des cœurs, la présence qui apaise les conflits.

S’il s’agi d’êtres jeunes et en bonne santé, cela passera presque inaperçu. Ce ne sera qu’au moment où, dans quelques petites années, leurs proches les verront comme faisant partie de la famille des Maîtres Ascensionnés, que cela pourra faire des remous. Entre-temps on les trouvera plus vigoureux, plus joyeux, plus compatissants, plus détendus. Mais peu se poseront des questions. Ces temps nouveaux, pour ceux qui ont cru en Maître Sananda (Jésus) ou en Bouddha par exemple, seront l’accomplissement d’une promesse, le retour du Sauveur, du Seigneur en qui ils ont toujours placé leurs espoirs. Par contre, ce que ces espoirs n’ont pas prévu est le rôle primordial que nous donnerons à nos Maîtres en incarnation.

Nous oeuvrerons avec eux ou à travers eux. Et pas seulement parce que le temps nous est compté et que nous avons la volonté ferme d’aller partout où des êtres nous attendent, c’est-à-dire, jusqu’au cœur des forêts les plus inhospitalières ou des montagnes glacées. Non, notre intention est de donner à ceux qui ont un rôle majeur dans les événements présents et à venir l’occasion de montrer Qui ils sont, pour que toute la Terre sache ce qu’ils ont fait et leur accorde l’amour et le respect qu’ils méritent.

Chacun de vous doit dire « oui » à cette mission, si en conscience il l’accepte. Dites-le maintenant, en votre cœur, et nous le saurons. Ceci accélérera la régénération de vos cellules, de tout votre être, à un point que vous ne soupçonnez pas. C’est tentant, il est vrai. Mais n’oubliez pas les responsabilités qui seront inhérentes à cette mutation. Maintenant, supposez qu’un vieux monsieur de plus de 70 ans, un peu sourd et mal voyant, la démarche hésitante, souffrant de bronchite chronique, obtienne ainsi la régénération de tout son corps. Souvenez-vous qu’en vivant dans l’amour inconditionnel, en renonçant à juger les autres et à vous juger, en pardonnant le passé et en ouvrant la porte à la transformation, vous êtes en train de modifier votre ADN, de rebrancher les 10 brins qui vous manquaient et d’augmenter vos vibrations. Donc, vous perdez cette densité et votre plan actuel, voyez-vous ?

Pour en revenir au monsieur âgé, il surgit un beau jour, jeune et en pleine forme comme un être de 30/35 ans. Plus de problèmes de vue, d’oreille, de bronchite. Il court comme un lapin et n’est jamais fatigué. Comment réagira son entourage ?

J’aimerais bien que vous me le disiez car mi, en dépit de la sagesse acquise au cours de plusieurs millénaires, je n’en sais rien. Et mes Frères de Lumière n’en savent pas plus que moi. Les émotions et les réactions des humains sur la Terre restent toujours un mystère pour nous. Et si cet être totalement régénéré était, par exemple, la belle-mère avec qui tu ne t’entends pas très bien, de qui tu es un peu jalouse, ma fille ? Quelles émotions éveillerait en toi le fait de la voir plus jeune et plus fraîche que toi-même ? Et s’il s’agissait de l’oncle qui vous mettait mal à l’aise, avec son sourire que vous trouviez condescendant alors qu’il n’était qu’indulgent ? Ou bien de la cousine que vous estimiez un peu bête parce qu’elle parlait peu et donnait l’impression d e n’avoir d’opinions sur rien ni personne ?

Autrefois, les foules auraient brûlés ces êtres pour sorcellerie, mais en ce siècle, cela est moins probable. Alors ? Comment croyez-vous que vous réagiriez ?

Un des scénarios les plus plausible s est que la « science » s’en emparerait et commencerait à leur faire des prélèvements de ceci et de cela, pour les analyser, les soumettre à des expériences traumatisantes, même pour des Maitres, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien à disséquer. Vous avez vu des films où de tels traitements étaient infligés à des extraterrestres. Vous êtes-vous demandé si ce n’était pas pure fiction ? Ou peut-être, chez certains peuples dits « primitifs », on les prendrait pour des saints, voire des dieux, et on leur vouerait un culte aussi fervent que dérangeant, les empêchant d’accomplir leur mission.

Devant toutes ces inconnues, et pour ne pas exposer nos chers Frères et Sœurs à des situations inconfortable sou dangereuse s, je crois que le mieux sera de les maintenir à l’écart des curiosités malsaines et des réactions extrêmes. Du moins jusqu’à ce que l’humanité, dans son ensemble, se soit assagie un peu plus et que leur sécurité soit garantie.

Les familles, les proches qui les aiment vraiment, seront sans doute d’accord. Elles qui font tout et forcent le gouvernement, le corps médical, les pompiers et les secouristes à veiller à ce que leurs aînés soient maintenus en vie envers et contre tout, seront sans doute soulagées de les savoir protégés, à l’abri des curiosités morbides qui pourraient leur nuire. Et la « science » comprendra-t-elle qu’il n’y a rien à trouver dans ces corps physiques qui explique leur mutation, qu’il s’agit des vibrations élevées de l’amour inconditionnel qui peuvent TOUT transformer, tout transmuter ? Ce changement de point de vue de toute l’humanité est entre vos mains, très chers enfants. Plus vous rendrez grâce à ce qui est et à ce qui n’est pas, plus vous apaiserez les mémoires et les énergies du passé et plus vous contribuerez à l’avènement d’un futur d’harmonie pour tous.

Qu’il en soit ainsi.

Extrait de Le Temps des Maîtres – transmis par Marlice d’Allance 2012-- recopié par Francesca   aux Editions HELIOS –  

QU’EST-CE QUE LE NON-FAIRE

 

images (10)Non, mes enfants, ne croyez pas que le non-faire soit l’immobilisme. Ce n’est pas non plus attendre, car l’attente est aussi une forme d’immobilisme voyez-vous ?

Il est difficile, pour vous qui vivez sur ces plans denses depuis des millénaires, d’admettre que l’on puisse rester parfaitement calme, sans bouger un seul doigt, pendant que l’on réalise une œuvre de lumière. Plus difficile encore pour les occidentaux, pour qui la patience est l’introspection ne sont pas (je veux dire n’étaient pas il y a encore peu de temps) des vertus

Ce qui se passe est que, durant ce temps, la Volonté Divine est en train d ‘œuvrer à travers vous. Ce travail qui est sans le moindre doute le plus important actuellement effectué sur Terre, ne peut se faire que si vous vous offrez pour en être les véhicules, des véhicules conscients, pleinement ouverts, le cœur offert pour être l’instrument du ciel.

Nous vous avons dit souvent que vous êtes des catalyseurs de la Lumière Divine. Un catalyseur, selon votre chimie, est un élément qui, par sa seule présence, provoque une réaction, une transformation. Cet élément ne fait rien, apparemment, amis son absence empêche la réaction, la transformation d‘avoir lieu. C’est pourquoi il est précieux. Vos lycéens connaissent bien ce phénomène ; Cependant, dans votre cas, vous n’êtes plus simplement là, mais vous êtes conscients et consentants, vous êtes actifs dans le sens où vous êtes offrandes aux plans supérieurs. Vous ouvre votre cœur tout grand, au besoin en vous aidant de quelques profondes respirations qui vous relient au Ciel et au noyau de la Terre, et vous devenez instruments du Céleste par votre amour inconditionnel. Vous n’êtes pas immobiles, puisque des êtres et des événements viendront à vous sans arrêt pour vous permettre d’œuvrer sur eux. Vous vous coulez dans la mouvance, dans la création incessante qui se fait dans l’Univers et sur la Terre, suivant le Plan de votre Père.

Quel beau rôle, mes enfants !

Unis à l’Etre Divin qui vous habite, vous devenez ce que vous avez toujours été, mais que vos aviez oublié : une partie du corps de votre Père-/Mère/Créateur. C’est pour cette raison que je vous disais dans un message précédant que vous auriez de moins en moins besoin d’enseignements. Car tout se trouve en vous, toute la sagesse, toutes les capacités immenses d’un Enfant Divin.

Nous serons encore là, nous, vos Frères Aînés, pendant longtemps, pour vous aider, pour vous soutenir, le temps que vous appreniez à vous servir de toutes ces capacités. Mais dès aujourd’hui vous pourrez œuvrer avec nous, la main dan la main, en attendant le moment proche où il vous sera possible, si vous le souhaitez, de venir sur nos plans et être nos Maîtres en incarnation, car vous n’aurez pas besoin pour cela de quitter vos corps de chair ni la Terre. Vous irez et viendrez d’un plan à l’autre, en conscience et sans encombre.

Oui, chers enfants, vous êtes arrivés au bout de votre longue marche, et vous n’avez plus rien à faire sinon vivre, être heureux et rayonner autour de vous ce que vous êtes. Votre cœur ouvert et plein d’amour sera l’arme dont nous, des plans élevés, nous servirons pour transformer, pour transmuter l’humanité et la Terre, et également d’autres plans.

Apprenez simplement à être ce cœur qui sème la Lumière et l’Amour Divin partout où il passe, cet être qui est une bénédiction pour tous ceux qui le croisent. Vous n’avez plus besoin d e parler et moins encore d’essayer de convaincre. Laissez votre âme parler, dans le silence de vos lèvres, à tous ceux qui viennent à vous. Et s’ils n’ont pas l’air de comprendre, réjouissez vous quand même, car leur âme aura compris le langage de la vôtre. Une graine aura été semée qui donnera des fruits un jour ou l’autre, quand l’être aura eu le temps d’assimiler cette graine et de la faire germer.

N’ayez plus de remords ni de regrets si vous n’êtes pas en train de vous occuper de la veuve et de l’orphelin. Ce sont là, sans aucun doute, de nobles actions bénies par le Ciel. Pourtant votre mission est autre. Votre mission est moins visible, mais plus vaste parce que vous l’avez ainsi choisie.

Vous n’aurez pas un Prix Nobel ni la reconnaissance des humains mais, n’en doutez pas, vous serez célébrés honorés sur le  plans les plus élevés. Comprenez-vous ? Supposez que, sur vos plans il ya un agriculteur qui travaille la terre durement, du lever au coucher du soleil et qui rentre chez lui, le soir, éreinté, mort de fatigue. Il se peut que, à côté de chez lui, habite un savant, un philosophe, quelqu’un qui passe ses journées entières penché sur des feuilles de papier, des formules, des documents. Il ne sort que deux fois par jour, pendant une demi-heure, pour faire un peu d’exercice dont son corps a besoin. Enfin, j’espère qu’il fait cela. L’agriculteur peut être tenté de croire que son voisin ne fait rien, qu’il est un paresseux, u parasite qui ne produit rien d ‘utile.

Les choses vont ainsi jusqu’au jour où notre brave agriculteur apprend que son voisin a fait une découverte révolutionnaire dans le domaine de la santé, des soins, ou tout autre qu’il considère important. Après cela il commence à regarder son voisin avec plus de respect. Ces deux hommes sont tous les deux des valeurs pour l’humanité. Tous les deux méritent le respect et l’amour de leur entourage. Ils ont simplement choisi des missions différentes. La prochain fois, ce sera peut-être l’agriculteur qui aidera le monde où il vivra à s’élever de la boue à une dimension supérieure, car il est lui aussi un Enfant Divin. Ceci vous explique mieux que ne pourraient le faire de longs discours. personne n’est supérieur a personne, mais les missions des uns et des autres sont diverses.

Soyez donc heureux, chers enfants, d’accomplir votre mission quelle qu’elle soit !

Et puisque vous avez choisi un rôle aussi beau que celui d’instrument conscient d e la Volonté Divine, je voudrais que vous soyez les instruments les plus joyeux de l’univers.

Extrait de Le Temps des Maîtres – transmis par Marlice d’Allance 2012 recopié par Francesca   aux Editions HELIOS

5ème dimension et compassion

images (5)On définit la 4ème dimension comme étant celle de la pleine conscience et la 5ème, celle du pur amour et de la pure compassion. Si j’en comprenais sommairement le sens d’un point de vue intellectuel, je dois admettre que l’application de ces notions dans ma vie demeuraient nébuleuses depuis toujours. Que veut dire au fond l’expression « pleine conscience »? Faut-il simplement mettre en pratique le fameux concept du moment présent pour y accéder, en étant dans la présence de chacun de nos gestes, chacune de nos pensées, chacune de nos sensations? Ou faut-il plutôt être conscient de la réalité de la 3èmedimension tout en étant présent aux mondes subtils et aux dimensions supérieures ?

Selon ce qu’on m’a transmis, la pleine conscience inclut tout ce que je viens de nommer, avec une nuance importante, être présent aux autres. Que font nos enfants quand on est au boulot? Que font les gens qu’on aime pendant qu’on ne les voit pas? Où se trouvent-ils? Est-ce qu’en fermant les yeux, on peut se relier à eux et ressentir leurs états d’âmes? Voilà ce que veut aussi dire pleine conscience. L’énergie actuelle favorise le développement de ces facultés télépathiques. On peut s’entrainer à connecter avec les dimensions plus subtiles de notre être, qui nous relient tous à chaque instant. Suffit d’être présent à nos sensations.

Il nous arrive tous de ressentir un proche à distance et de dire « ah, je pensais justement à toi », quand on répond au téléphone ou qu’on ouvre notre boîte de courriels. La pleine conscience prend racine dans cette sensation de savoir avec notre corps avant de le savoir avec notre tête. On perçoit une vibration ou on reçoit une image par le 3ème oeil qui se traduit ensuite par une pensée. Si on prend une nanoseconde pour s’arrêter et goûter cette sensation, elle va nous indiquer le chemin à suivre. Le hic, c’est que dans nos sociétés modernes trop pressées, on n’a plus cette faction de seconde pour ressentir quoi que ce soit. D’où la recherche incessante de sensations fortes extérieures, qui nous amène à dévier de notre réel quête. Ce qui entraîne aussi une distortion dans nos comportements. On réagit au lieu d’agir. Quelle est la nuance? La réaction est un automatisme activé par des conditionnements et par des croyances. On réagit à une parole, par exemple, parce qu’elle a déclenché en nous un inconfort, une contrariété, une frustration qui nous indispose. On ne prend pas le temps d’en ressentir la source pour en décoder le message, on tombe automatiquement dans le réflexe conditionné de la réactivité. La réaction combat le feu par le feu, et on finit par se brûler.

L’action, quand à elle, est le prolongement naturel de la sensation. On entre dans l’action parce qu’on a pris le temps (une fraction de seconde, je le répète) d’identifier dans notre corps ce que la sensation nous indique. Un malaise par exemple, peut vouloir nous dire qu’on ne se trouve pas à la bonne place, que ce soit dans un travail, une activité sociale, une discussion, et qu’on va se renier si on y reste. Mais, en raison d’un ensemble de conditionnements, on va y demeurer quand même, pour plaire aux autres et être reconnus. Ne pas écouter nos ressentis conduit à se trahir soi-même et, puisque tout est parfait, à prendre conscience un jour ou l’autre qu’on s’est blessé, parfois même jusqu’à s’en rende malade. La maladie ou la dépression est généralement le signal d’alarme qui sonne l’éveil, et par le fait même, le début du retour vers la Maison, en commençant par l’étape de la pleine conscience.

Je ne vis pas encore à temps plein dans la pleine conscience. J’y touche souvent, mais pas en permanence. Et pourtant, depuis un an, je goûte aussi au pur amour et à la compassion de la 5ème dimension. Il faut dire que j’ai toujours été attiré par la bonté. C’est la première qualité que je reconnais chez les gens, signe manifeste que je la porte également en moi. On la porte tous. Mais je ne savais pas avant l’été 2013 comment transmuter cette bonté en réelle compassion. Je me souviens avoir pleuré tout au long d’un reportage sur le maître indou Amma (Mata Amritanandamayi), cette femme exceptionnelle qui consacre sa vie à prendre des gens dans ses bras pour leur transmettre sa naturelle compassion, parce que je reconnaissais en elle une fréquence qui m’appelle. Pourtant, je ne pouvais ressentir à cette époque que de la sympathie ou au mieux, de l’empathie pour les autres. La sympathie m’amenait à prendre les souffrances des autres sur mes épaules jusqu’à développer moi-même toutes sortes de symptômes et de petites maladies. Par la suite, j’ai découvert l’empathie, le sentiment qui selon moi se rapprochait le plus de la compassion. Je pouvais me mettre à la place de l’autre et ressentir sa souffrance, sans  toutefois la prendre sur moi, pour mieux l’accompagner dans sa guérison. Mais je ne comprenais toujours pas la compassion.

En accompagnant mon amie Anne-Marie dans sa guérison d’un cancer à l’été 2013, j’ai vécu une grande phase de désidentification (décrite dans une chronique antérieure) qui m’a fait découvrir une nouvelle dimension. En laissant derrière mon personnage, j’ai contacté mon Être. Là se trouvait la véritable compassion, cette faculté de reconnaître l’autre dans toute sa lumière, même quand il ou elle est souffrante. Je n’ai pas pris sa maladie sur mes épaules. Je n’ai pas tenté de me mettre à sa place. Je n’ai pas voulu la sauver non plus. Je n’ai fait qu’accompagner son processus, qu’il soit un chemin vers la guérison ou la mort, sans m’attacher à la finalité. Sur ce chemin, j’ai découvert la bienveillance, soit l’action d’aimer inconditionnellement, dans le détachement, sans attente. J’ai accepté qu’elle vive… et qu’elle meure. Peu importe, elle choisissait la Vie. Parce que la vie ici ou ailleurs, il n’y a que la Vie. Et sur ce chemin, j’ai rencontré le renoncement. Celui qui nous fait aimer tout ce qui Est et qui nous ouvre la porte de la 5ème dimension.

Sans même vivre à temps plein dans la 4ème, j’ai compris et intégré partiellement la 5ème. Comme quoi ces mondes sont fluides. Ils sont unis. La séparation n’existe pas. Et je peux voyager entre la 3ème et la 5ème  à ma guise puisque les barrières sont tombées.

Moi qui croyais qu’il fallait avoir complété une étape pour avoir accès à l’autre, et bien je l’avais tout faux. On peut osciller entre les dimensions sans contrainte autre que nos croyances. Même quand on est contrarié et déconnecté de notre pleine conscience de la 4ème, qu’on se retrouve les deux pieds dans la lourdeur de la 3ème, on peut choisir de rester dans la compassion de la 5ème. Parce que le voile s’est levé. Les frontières sont ouvertes et nous permettent maintenant de voyager librement, avec une légèreté retrouvée.

Alors, avez-vous envie d’agir ou de réagir? Voici, selon moi, comment le parcours des sensations nous entraîne à entrer progressivement dans la 5ème dimension!

ARTICLE DE  France Gauthier

LA PEUR ne fait pas partie de moi

 

images (5)Il y a peu de temps, quelqu’un me disait : « La peur et l’amour ne peuvent pas cohabiter. Mon cœur est trop plein d ‘amour pour abriter la peur ».

J’aimerais, si vous le voulez bien, que vous méditiez sur cette phrase jusqu’à la faire vôtre et la graver en vos cœurs. Pas dans votre mental, mais bien au fond de votre cœur, où elle sera comme un viatique aux moments les plus difficiles de votre chemin. Car celui qui est débordant d‘amour peut rester calme et confiant même si le monde s’écroule autour de lui. Réfugié dans cette énergie d’amour, bien ancré en lui-même, sûr de la protection qui l’entoure, il peut paraître inconscient des dangers, mais il ne l’est pas. Simplement, il SAIT que rien ne lui arrivera.

Les milices célestes, ou les flottes galactiques, si vous préférez un langage plus actuel, veillent sur cette planète depuis très longtemps et surtout en cette époque de transition. Elles vous ont épargnés des désastres terribles, à votre insu, et si elles ont été impuissantes pour vous protéger de vous-mêmes, c’est le revers de la médaille de votre liberté, de votre libre arbitre. Pourtant aujourd’hui les choses ont changé. Vous êtes assez nombreux à avoir demandé que la Lumière Divine revienne sur la Terre et votre Père vous a écoutés. Chaque Travailleur de la Lumière, chacun de vous, est sur les listes des êtres à sauver en priorité en cas de conflit grave, déclenché par des êtres qui ne veulent pas sortir de l’obscurité. Ce n’est que justice ; Souvenez-vous que vous êtes venus ici comme volontaires, pour réveiller vos frères et sœurs endormis. Votre karma était soldé ou presque, et votre dévouement au Père/Mère/Créateur de Tout, à l’Humanité et à la Terre, a effacé le peu qui restait ; Dans ces circonstances, il est normal que vous soyez les plus précieux et donc les premiers à secourir. Ceci ne veut pas dire que le Ciel abandonnera les autres humains. La flotte dispose d’assez de vaisseaux pour accueillir tous les êtres humains, sauf ceux qui ne voudront pas être sauvés, incapables de sortir de leurs systèmes de fausses valeurs. Et vous savez que nous ne pouvons rien leur imposer, en raison de leur libre arbitre.

Ces derniers iront donc continuer à jouer, aux guerres, aux tueries, aux luttes pour le pouvoir et la richesse, ailleurs dans l’univers. Et un jour, peut-être dans 2000 ans de votre temps, ils seront mûrs à leur tour pour appeler la Lumière Divine. Sachez donc que la Flotte connaît vos noms et adresses, même si vous déménagez ; que les vaisseaux du Commandant Ashtar Shéran vous trouveront, où que vous soyez, fut-ce au fond d’une grotte sous la mer. Et ceci n’est pas de la science fiction. Plutôt le contraire. Votre science-fiction s’est parfois inspirée de la vérité, même si la plupart du temps elle crée des fantaisies destinées à vous maintenir dans la crainte. Vos seuls ennemis, les seuls qui peuvent vraiment vous nuire, ce sont vos peurs et vos doutes. Et ceux-ci ne s’empareront jamais de vous si votre cœur déborde d’amour. Ces précisions sont nécessaires face aux bruits qui courent et que malheureusement vous écoutez souvent. Vous n’êtes pas assez prudents, mes enfants. En dépit de nos mises en garde, vous êtes encore trop fascinés, trop hypnotisés par vos médias et leurs scénarios catastrophes, généralement conçus exprès pour vous insuffler la crainte qui vous maintiendra sous l’emprise de leurs patrons.

Vos Frères de Lumière sont à votre disposition pour vous instruire, vous renseigner, vous encourager, vous sustenter. Malgré cela, vous cherchez des informations dans les livres qui ne portent pas toujours le sceau des Maîtres ou des Etres Angéliques, et sur votre dernier jouet, cet Internet qui est le véhicule le plus dangereux de votre monde, où circulent de belles choses, des données utiles, mais aussi les pires poisons pour vos âmes. On y trouve le vrai, le faux, mais le pire de tout est un mélange sournois de vrai et de faux, destiné à créer la confusion dans vos esprits. Si au moins vous suiviez les sages conseils que vous laissés votre Maître Jésus, lorsqu’il a dit : « Les arbres se reconnaissent à leurs fruits ».

Ceci était une bonne clé pour vous permettre de trier le vrai du faux. Quels fruits, mes enfants, font pousser en vous certaines soi-disant informations ? La vanité d’en savoir plus que les autres, de connaître davantage ce qui va se passer l’année prochaine, ou encore dans les huit ans à venir ? Le sentiment de supériorité que vous confère l’idée d’être, comme vous dites, dans le secret des dieux ?

Désolé de vous décevoir. Personne, même pas les Maîtres et les Archanges ne peuvent prédire avec certitude ce qui va avoir lieu, car il s’agit d’un processus nouveau pour lequel nous n’avons pas de références. Plus important encore, personne ne connaît d’avance les émotions et réactions que vont expérimenter les êtres humains de la Terre confrontés à ces événements nouveaux. Donc, ceux qui vous préviennent qu’il va arriver ceci ou cela ne sont pas tous forcément vos amis. On peut, certes, faire quelques prévisions, étant donné que certaines probabilités sont déjà plausibles, telle l’Ascension de la Terre et d’une partie de l’humanité. Partie qui, nous l’espérons, ira en grandissant à un rythme exponentiel au cours des prochaines années. Mais comment se fera cette Ascension est encore dans le domaine des hypothèses. Si cela  vous rassure, je vous dirai que, jusqu’à présent, cela se passe mieux que ne le prévoyaient certaines prophéties pessimistes (je ne parle pas de celles émises au cours es siècles passés, mais d’autres plus récentes).

Les secousses telluriques, bien que traumatisantes pour ceux qui les subissent, ne sont pas très étendues. Les inondations et les feux n’atteignent pas des proportions extrêmes et les vents violents sont localisés. Seuls les actes des êtres de l’ombre restent imprévisibles. Contre ceux-ci nous prenons toutes les mesures possibles ; Et vous serez informés par l’un ou l’autre de nous sur les choses que vous devez savoir. Pour le reste, faites-nous confiance. Bien sûr, nous pensons aux victimes vers lesquelles vont notre amour et compassion. Ceux qui périssent sont accueillis par les Maîtres et les Anges avec toute la douceur dont ils ont besoin. Ils sont réconfortés et retrouvent vite, à note côtés, paix et bonheur. Quant à ceux qui survivent en ayant perdu tout ou la plupart de leurs biens matériels, ils ont tout notre amour, notre compassion, nos encouragements. Nous aimerions que ces leçons amères les invitent à reconnaître la fragilité des choses et à se tourner davantage vers leur seul trésor inaliénable : leur âme immortelle, divine. Seront-ils prêts à le comprendre ?

Je termine ici ce message, en souhaitant que la peur soit éloignée de vous, et que l’amour, la paix, la joie prennent sa place. Mon Amour et celui des Maîtres sont avec vous pour toujours.

Extrait de Le Temps des Maîtres – transmis par Marlice d’Allance 2012 recopié par Francesca   aux Editions HELIOS

 

Le futur décrit par KRYEON

 

images (11)Kryeon a dit :

« Le troisième ajustement magnétique de la Terre est en cours… et ceux qui s’intéressent à des phénomènes tels que le mouvement du Nord magnétique, savent de quoi je parle »… « La variation prévue de l’axe de la terre est mon affaire »… « Même  une très légère variation de l’axe de la terre, en ce moment, provoquerait un cataclysme entraînant la destruction de l’humanité »… »Certains phénomènes résulteront de ma seule intervention, mais ils n’entraîneront pas la destruction de l’humanité. »

Par ailleurs, Kryeon annonce de grands bouleversements humaine et, des cataclysmes, éruptions volcaniques, tremblements de terre, inondations, séismes et autres dégradations de la terre, « se produisant souvent en réaction à ses propres actions ». Toutefois, il est à noter la revendication d’influence bénéfique de la part de Kryeon, qui nous a aidés à éviter le choc d’un énorme astéroïde avec la terre en mai 1996, « en modifiant sa trajectoire avec un bain d’amour » en nous reliant tous ensemble vers cet objectif.

Pour Kryeon, 2003 et 2012 sont des années de changement. Le programme de l’ascension de la planète a commencé en 1987 et finira en 2012. « L’humanité aura l’autorisation de se diriger vers une nouvelle dimension temporelle. Ceux qui ne voudront pas changer, partiront. »… « 

En 2012, l’énergie sera prête pour que des êtres viennent se manifester à  nous. » Alors, la planète subira de grands bouleversements à deux niveaux : mutation humaine et arrivée d’extraterrestres sur la Terre.

- Une nouvelle race humaine est née grâce aux « enfants indigo » (enfants ? anges ? extra terrestres ? 100 000 entités, « surdoués / évolués » de Kryeon), marquant le début d’une nouvelle génération car leur ADN est différent de celui des autres hommes. Ils possèdent notamment la capacité et les potentialités de transformer la terre complètement. « A partir de 2012, des humains vibrant à une fréquence élevée et dotés d’ailes (envergure de plus de 8m), seront en mesure de créer des miracles sur la planète Terre ».

- Les « semences d’étoiles », sortes d’Etres évolués arrivent d’autres planètes, d’un autre système solaire ou d’une autre galaxie et constitueront la Nouvelle Génération. Ces « semences d’étoiles » agiront comme une intervention divine, au nom de la Fédération Galactique, des Hiérarchies Spirituelles, des Elohims et des Maîtres du Temps. Elles feront « descendre la Lumière ». Les enfants indigos sont prêts pour cette nouvelle énergie et cette mission : ce sont les « guerriers de Lumière ».

 

Livres et enseignements de Kryeon

On compte aujourd’hui plus d’un demi-million de livres sur Kryeon et les Indigos publiés dans quinze langues et distribués dans le monde entier.

Kryeon dit de lui-même : « Mon énergie est semblable à la vôtre ; elle est angélique, tout en participant autant de la physique que de l’amour. Cher être humain, c’est cette même énergie qui se trouve au cœur de chaque atome de l’univers. »

              Livres remplis d’informations fascinantes. 

Lisez sur le miracle de la conscience cellulaire et les mécanismes de la guérison ; le Treillis d’énergie universelle et sa nouvelle connexion à l’organisme humain ; les points d’ancrage du champ spirituel par les mammifères marins et les légendaires crânes de cristaux. ; les mécanismes de la manifestation de l’intention juste et l’extraordinaire pouvoir de transformation de l’amour permettra de comprendre votre véritable rôle…  «L’essentiel de ce message résonnera dans votre coeur, au fur et à mesure que je vous raconterai l’histoire de l’humanité et ce que vous avez accepté d’accomplir – vos raisons et vos buts… Chacun de vous descend de cette lignée sacrée qui vous identifie tous comme membres de la famille. 

«Le sens de la vie sur terre se trouve dans le dessein que vous avez conçu, réalisé et vécu. Vous avez agi avec succès, de façon responsable… Ne vous semble-t-il pas logique, très chers, d’admettre que si vous avez planifié vos épreuves, vous avez également planifié leurs solutions. Symboliquement, le Plateau d’or représente le nouveau paradigme en vigueur sur votre planète, où chaque test que vous affrontez a déjà été résolu et se présente à vous comme sur un plateau. Il ne vous reste qu’à reconnaître que vous êtes à l’origine de ce test… »

 

 kryeonE

Voici les communications données par Kryeon durant une fenêtre d’opportunité sans précédent dans l’histoire de l’humanité, allant du 11 août 1999 à l’alignement planétaire du 5 mai 2000. C’est donc la période de transition du «passage du pont des épées» entre l’ancienne énergie et la nouvelle qui est ici examinée à partir de la vision de notre potentiel. 

«Ce qui se trouve devant vous est l’énergie spirituelle la plus profondément transformatrice jamais apparue dans votre histoire. C’est votre habileté à transformer l’essence même de votre existence – à vivre plus longtemps, à vous réaliser et à découvrir votre pouvoir de transformation de la Terre. Au cours de ce processus, vous êtes amenés à apprendre et à croître, tout en étant intensément aimés. Ainsi, vous commencez à ressentir la présence de la Famille, qui se trouve spirituellement plus près de vous que jamais auparavant. 

Il ne s’agit pas de la fin des temps, mais de l’aube de temps nouveaux.» 
« Pour celui qui est prêt à franchir la prochaine étape de l’évolution, cette information diffusée par Kryeon est d’une immense valeur. Elle concerne à la fois l’autoguérison et la guérison de la planète. Kryeon nous apprend véritablement que nous sommes sur la bonne voie tout en précisant les responsabilités rattachées à ce chemin. »

QUI SOMMES NOUS VRAIMENT

 

images (3)Depuis plusieurs millénaires on vous dit que vous êtes de misérables pêcheurs, on vous menace de l’enfer, on vous parle d’un Dieu courroucé et vengeur.

On vous a maintenus, l’échine courbée, le regard tourné vers le sol, vous frappant la poitrine et vous avouant indignes. C’était ainsi il n’y a pas encore longtemps. Toutes les religions ont contribué à cette attitude de soumission devant des êtres censés représenter votre Dieu (ou vous Dieux).

Même ceux qui se sont révoltés et se sont proclamés athées ont subi ces influences, qu’ils se considèrent encore sans valeur ou que par réaction ils montent sur les places les plus hautes qu’ils peuvent atteindre et se vantent de leur incroyance en toute forme de spiritualité. Ce n’est pas notre propos de faire le procès des uns et des autres. Ils étaient tous aveugles, y compris ceux qui se sont crus assez intelligents pour asservir les plus faibles. Ils ne voyaient pas le chemin qu’ils foulaient, ni les vipères cachées dans l’herbe et prêtes à les piquer, dans un réflexe de défense.

Heureux l’humain qui comprend cette vérité et devient par là capable d’aimer tous ces êtres, même ceux qui ont fait le plus de mal. Car ceux qui sont responsables de la souffrance des autres sont aussi ceux qui ne peuvent pas s’aimer et qui ont le plus besoin de trouver un peu d’amour ou de compassion dans le regard d’un frère ou d’une soeur. Ce regard pourra allumer dans leur cœur une petite flamme qui les réchauffera et sera peut-être le départ de l’amour de soi, base de tout amour véritable. Il ne s’agit donc pas de rejeter toutes les religions ou philosophies mais de les transformer, de les harmoniser entre elles et avec les Lois de L’Univers et les Lois de Fraternité.

Ceux qui ne professent aucune religion sont également les bienvenus dans la Nouvelle Spiritualité. Tout ce qu’ils auront à harmoniser sera leur propre Lumière et leur Ombre, les énergies féminines et masculines, et d’autres contraires qui, une fois équilibrés, cesseront d’être contraires pour devenir complémentaires, des facettes d’une même Beauté, d’une même Vérité. Cela vous semble-t-il compliqué ?

Détrompez-vous. De plus en plus d’êtres humains, ni supérieurs ni inférieurs à vous, sont en train de réaliser en eux cette harmonie. Vous les voyez toujours là, dans leurs corps de chair semblables aux vôtres, connaissant les difficultés et les tracas qui vous hantent. Mais si vous regardez bien leurs yeux, vous y verrez la sérénité et la joie. Si vous étiez déjà tous aptes à lire les auras, vous seriez émerveillés par les couleurs magnifiques de certains de vos frères et sœurs, généralement ceux qui ne font pas de bruit et ne se mettent pas trop en avant au milieu de la foule. Sauf si cela leur est demandé par leur intuition.

Les enfants et beaucoup d’animaux voient ces couleurs superbes et sont attirés par ces personnes. Celles-ci n’ont pas besoin de les appeler, de leur sourire, pur les voir venir à elles. Et il vous arrive à tous, lorsque vous êtes décontractés, de ressentir le « charme » de telle ou telle personne, qui n’est pas justifié  par sa beauté physique, par sa verve ou par des qualités de communication et de séduction apprises et si appréciées en société. Si vous dites que ces personnes ont un magnétisme personnel, vous n’êtes pas loin de la vérité, car l’aura est réellement votre champ électromagnétique. Que faut-il faire pour avoir cette belle aura, ce magnétisme puissant ?

Vous connaissez la réponse, car si vous lisez ceci c’est que vous avez déjà fait un bout de chemin sur la Voie, pas nécessairement celle de la fraternité vraie, mais sur votre propre route. Car finalement chaque être est unique et son parcours pour arriver jusqu’à son Soi Véritable est unique aussi. Il y a néanmoins un élément qui est à la base de chaque chemin, puisqu’il est la base de tout dans la Création : l’AMOUR.

Oui, chers enfants, c’est par l’Amour inconditionnel que vous arriverez à connaître votre Soi. Et cette rencontre marquera le début de votre nouvelle vie, de Paix, de Lumière, de Joie, d’Abondance. Vous découvrirez au fond de votre cœur cet Etre de Lumière qui a vécu étouffé, recroquevillé, incapable de s’épanouir. En le nourrissant de votre amour vous lui donnerez aussi l’air et tout ce dont il a besoin pour s’intégrer à vous, pour vous apporter toutes les énergies, toutes les capacités merveilleuses qui sont les siennes, c’est-à-dire, les vôtres, celles de votre pureté originelle. C’est à cet Etre Divin qui vous habite et qui est l’Enfant de Lumière descendu sur la Terre en mission d’amour que nous, vos Frères des Pans Célestes rendons un hommage sincère et ému.

Nous vous aimons, nous vous honorons, et nous ferons tout ce que nous pourrons pour que la symbiose entre l’humain et le divin se fasse en vous le plus vite et le plus facilement possible.

Et qu’il en soit ainsi.

Extrait de « Le Temps des Maîtres » – transmis par Marlice d’Allance 2012- - recopié par Francesca  aux Editions HELIOS

 

UN NOUVEAU PARADIGME DE LA VIE

 marciniack

 

Qui sont ceux qui apportent l’Aube, et quel est leur rôle ? 

Les Messagers de l’Aube sont ceux qui portent les rayons du soleil et apporter la lumière et la connaissance. Ils ont une organisation ancienne, une société ancienne, une ancienne liaison spirituelle qui les maintient à faire certains travaux dans un certain système d’étoiles. Vous êtes membres des Messagers de l’Aube, sinon vous ne seriez pas attiré par ce livre. Les membres de cette organisation d’élite viennent sur Terre à des moments différents pour faire leur travail. Cela se produit lorsque le cycle a été créé et les événements sont parfait pour eux pour permettre à l’énergie du cosmos élevés et l’énergie de la Terre à fusionner au sein de leurs propres êtres. 

Les énergies du cosmos sont toujours à venir à la Terre, et les énergies de la Terre sont toujours soulevaient vers le cosmos. L’humanité crée le pont sacré entre la terre et le ciel, que certains ont appelé le pont arc en ciel. Les Messagers de l’Aube permettre à ces énergies de fusionner afin que l’aube, ou la lumière, est réveillé en eux. Ils apportent alors que l’aube des civilisations. C’est qui vous êtes. C’est ce que vous faites. Donc ya des multitudes d’autrui. Vous êtes le Messagers de l’Aube. 

Comme Messagers de l’Aube, il ya une certaine attitude qui facilitera l’engagement que vous avez fait. Cette position est l’une de permettre et sortir de l’auto-indulgence et à l’actualisation de vos expériences. Pour les porteurs de la l’aube, chaque lien représente l’ensemble, peu importe comment il est construit, peu importe ce que la force ou la faiblesse qu’il a, et peu importe la façon dont son rôle grand ou petit. Force ou la faiblesse ou de l’influence ne sont pas nécessairement à comparer, ils sont tout simplement la position que la conscience, dans sa propre danse de la réalité, choisit de se concentrer sur. 

Nous vous enseignons sur vous-mêmes et vous accompagnons dans le déblocage ce qui est à l’intérieur de vous, pas ce qui est en dehors de vous. Comme Messagers de l’Aube, vous êtes dans votre heure la plus sombre avant l’aube, lorsque vous demandez peut-être si il va y avoir un rayon de lumière. Puis, presque instantanément, la lumière commence à montrer de nulle part. Où cela vient-il? Comment cela va changer votre façon de penser? Comment est l’existence sombre comme il peut être un moment, et puis l’instant d’après il ya la lumière? Comme Messagers de l’Aube, vous sera que la lumière de l’aube. Vous avez été formé pour cela, c’est votre point fort. 

Vous, les Messagers de l’Aube, aussi connu comme la Famille de Lumière, ont accepté de passer par le processus de mutation de vous transformer en êtres supérieurs par l’intention et l’accord conscient. Vous apporter la lumière à la planète, apporter la nouvelle évolution de l’humanité, et de faire le saut dans l’évolution cosmique de la conscience et de l’intelligence possible par l’ancrage de la première fréquence à l’intérieur de vos corps et vivre. 

La famille de la lumière vient d’un endroit central de l’opération-une source au sein de cet univers qui agit comme une station de radiodiffusion. Il ya des soleils centraux au sein de votre système galactique et un soleil central dans cet univers. Les Mayas nommé ce soleil central Alcyone. D’autres savent par d’autres noms. Le soleil a la lumière, et la lumière a des informations. Pour faire de cette très simpliste, les membres de la Famille de Lumière viennent d’un endroit qui est l’entrepôt central d’information pour l’univers. 

Vous vélo ou en spirale de ce soleil central et porter l’information tout au long de différents systèmes dans cet univers, vous intrigue, d’un plan, et Voyage. Vous êtes tout à fait unique à cet égard, et vous le savez. Vous savez, quand vous regardez la population que vous êtes très différent. Vous aimez démagogie, et vous aimez le buste systèmes ouverts. Quand quelque chose dit: «Entrée interdite», il est pour tout le monde et pas pour vous. Vous allez où tout est fermé afin que vous puissiez l’ouvrir. Vous fonctionnez par vous séparer en plusieurs identités multidimensionnelles et d’aller ensuite dans les systèmes de les changer. 

Vous incarnez parfois dans ces systèmes pour des centaines de milliers d’années en préparation pour le moment où vous pourriez être appelé à éclater les systèmes. Vous avez un CV pour vous soutenir. Par exemple, vous incarnez sur Terre plusieurs fois soja que si l’appel est que la Terre va être éclaté ouvert et le paradigme va être déplacé, vous pouvez dire, « je suis allé 247 fois, dans ce nombre variétés, et une fois que j’ai pu monter mon corps. Je l’ai fait, ceci, et ceci. Si je vais dans ce plan de match pour briser le système, je suis certain que je peux rafraîchir mes souvenirs, tirer vers le haut, défier l’ lois, et terminer le travail « . 

Parfois, il ne se produit pas et le plan doit être interrompu pour une raison quelconque. C’est une expérience très frustrante pour vous. Cependant, quand tout se passe comme prévu et vous réussissez à éclater le système et de créer un nouveau paradigme de la lumière, c’est comme un orgasme cosmique à vous. 

Les membres des Messagers de l’Aube ou de la famille de travaux légers dans les équipes. Vous ne rentrez pas dans les systèmes seuls. Vous devez l’autre pour faire ce travail parce que vous ne pouvez pas tenir la fréquence par vous-même. En allant dans les équipes, vous augmentez les chances de mener à bien le plan. Vous êtes comme des rayons et des spirales de lumière du soleil central qui sont très intelligents, et vous êtes guidé par une grande intelligence dans le soleil central. 

La lumière est un royaume de la conscience, et il a un but dans l’existence. L’histoire que nous vous disons aujourd’hui, c’est une histoire que vous pouvez comprendre. Chaque fois que nous parlons de l’homme et vous comprenons plus, nous vous donnons plus. Nous ne voulons pas que vous pensiez que la lumière est plus noble que toute autre chose. Quelque chose dans l’essence de votre âme vous relie à cette source de lumière et vous conduit à cette profession, mais il ne fait pas ce métier mieux que toute autre profession. Il ya d’autres qui ont différentes sources et en spirale avec des intentions différentes, et ils font le jeu de balle possible. Vous apprenez à ce sujet. 

Nous vous rappelons que le Premier Créateur crée tout, et il apporte toutes choses avec elle-même. Tout comme vous cherchez la conscience de soi, le Premier Créateur est la maîtrise de cela aussi. Il cherche à être conscient de lui-même dans toutes les choses et de le doter des choses qu’il est dans de sensibilisation que le Premier Créateur est en eux et conscients de son existence. La prise de conscience est comme un miroir des allers-retours entre le Premier Créateur et toutes les créations, jusque dans le moindre petit bug ou fourmi qui rampe sur le sol. Tout comme le Premier Créateur est dans la lumière, il est aussi dans ce qu’on appelle le mal, sachant que le «mal» a aussi un but divin. 

Beaucoup de royaumes de conscience existent.  »Royaumes de conscience» sont des mots de fantaisie pour un concept que nous aimerions que vous saisissez. Dans les royaumes de la conscience, il ya une ressemblance de l’énergie, et il ya de nombreux types de royaumes de conscience. La famille de la lumière vient d’un royaume particulier de la conscience. 

Quand votre conscience apprend les lois de la création, la manipulation et la gestion de la réalité, il est assez facile pour vous de manifester dans n’importe quelle forme que vous choisissez. Pour ceux d’entre vous qui ont activé vos souvenirs culturels chamaniques et indigènes, vous savez bien que le cadre de l’enseignement des cultures autochtones était de savoir comment aller dans différentes réalités et changer la forme. Les chamanes dans certaines cultures étaient vénérés pour cela. Ils ont effectué le codage génétique, et il y avait très peu sur la planète par rapport à l’ensemble de la population. Ils ont tenu la magie et le mystère et maintenus en vie le processus. Ils étaient capables de se déplacer dans les formes des animaux et diverses autres formes et apparences. Ce fut une science très profonde, en effet. 

Parce que cette science existe sur la planète, bien sûr, il existe aussi hors de la planète. La Terre est un lieu «happening» en ce moment, un point chaud. Il est codé pour démarrer sa propre révolution, pas nécessairement juste une révolution aux États-Unis à changer de vie, mais un changement dimensionnel qui va modifier tout l’espace autour de la Terre. 

Beaucoup extraterrestres qui sont curieux de connaître les formes de vie savent comment réorganiser leurs structures moléculaires et viennent sur la planète dans le déguisement en tant qu’êtres humains. En période de changement tumultueux, lorsque les dimensions sont susceptibles de fusionner et se heurtent – que vous configurez ici pour Terre-il est un grand rassemblement des énergies qui viennent de participer au grand spectacle. 

Le grand spectacle qui se passe à plusieurs niveaux, et pas seulement en 3-D. Une réaction en chaîne se déplace à travers l’ensemble des dimensions de l’existence et de l’ensemble de la conscience. Certains êtres se faisceau de Terre déguisé en tant qu’êtres humains, ou qu’ils incarnent, ramasser une occasion d’obtenir un billet dans cette réalité d’être ici pour l’événement. Peut-être certains de ceux que vous sentez que pas originaire de la planète et pas ici en tant que briseurs de systèmes sont là pour observer, participer, et de comprendre afin qu’ils puissent prendre l’information à leurs propres systèmes, qui sont en constante évolution. 

Il ya des créatures intelligentes qui sont capables de manifester en tant qu’êtres humains et jouer le rôle à la perfection, parfois leurs souvenirs sont intacts, et ils ont parfois le voile vers le bas. Il n’est pas toujours facile pour ces êtres à venir ici avec de la mémoire consciente complète de qui ils sont d’ailleurs en raison de la commande de fréquence. Tu vas grandir dans votre conscience au cours des prochaines années que vous êtes membres de la Famille de la Lumière dans le déguisement en tant qu’êtres humains. Une partie de l’évolution prévue de l’espèce humaine et la réorganisation prévue de l’ADN humain est pour chaque personne de commencer à ouvrir une banque de mémoire et se rappeler qui ils sont.

 Dans différentes dimensions de la réalité, il ya, bien sûr, des expériences et des lois différentes. En 3-D, où vous avez été enfermé comme une espèce humaine depuis si longtemps, il ya une limite à ce que vous pouvez éprouver. La troisième dimension est conçue pour se concentrer sur une réalité existante à la fois. Il est conçu de cette manière, en fonction de la fréquence de pulsation et le nerf et le taux que les fréquences ajustent les pulsations nerveuses dans le corps. 

Vous magnétiquement et biogénétiquement l’écoute et conçu. Les membres de la Famille de la Lumière sont beaucoup plus humaine. Caractéristique, vous êtes performants suprêmes dans le domaine multidimensionnel. On applique pour un poste dans le domaine multidimensionnel en tant que membre de la famille de la Lumière. 

En tant que membres de la Famille de la Lumière, vous avez incarné sur cette planète pour vous préparer à faire votre travail. Quel est votre travail? Votre travail est assez simple: vous exercez fréquence dans les systèmes qui ont limité fréquence de la lumière, parce que la lumière est l’information. Ce n’est pas l’information de données informatiques froid, c’est l’information qui est transmise biologiquement par une émission sur électromagnétique de la conscience. C’est ce que vous êtes experts en Si vous deviez avoir une carte de visite imprimée pour vous-mêmes lorsque vous êtes en pleine mémoire de votre identité, il disait quelque chose comme:.. « Renégats membres de la Famille de la Lumière Systems Buster Disponible pour modifier systèmes de conscience au sein de la libre volonté univers. Sur appel. « 

 Vous allez-y! C’est ce que vous faites. C’est un aspect de votre identité que vous avez tous en commun, et vous êtes ici dans les millions à cette époque. Vous êtes ici essentiellement à rappeler qui vous êtes, d’opérer multidimensionnelle au sein du système, et d’enseigner les humains-les indigènes dans cet endroit qui ont été sous le contrôle de fréquence pour un long temps nouveau système. Vous êtes déguisés en humains. Dès que vous commencez à réaliser cela, vous allez vous sortir du drame humain et le dilemme humain de contrôle de la fréquence.

 Avant de contrôle de la fréquence a été institué il ya 300.000 ans par le groupe de raid de dieux créateurs, les espèces indigènes était un peu intelligent. Ils avaient un système très évolué de recevoir des informations et peuvent recevoir directement sur la planète à partir des contacts de l’espace. Ils ont également eu de nombreuses façons de diffuser des informations comme il a été reçu. La diffusion des connaissances sur la planète en ce moment est basé sur la technologie quelque chose en dehors de vous-même. Il est un autre projet de loi intelligente de marchandises que vous ont été vendus comme moyen de contrôle. Il ya longtemps, la communication sur cette planète a eu lieu par le contact avec l’autre par l’utilisation de mécanismes internes, pas par la technologie en dehors de vous-même. 

La plupart des humains ne peuvent pas comprendre que leur histoire remonte à plus de quelques milliers d’années. Vous apprendrez, rappelez-vous, et enseigner la planète qu’il a une histoire de millions d’années. Tout d’abord, vous allez découvrir et intégrer l’histoire de la planète pour les 300.000 dernières années de sorte que vous pouvez étendre l’image du dilemme humain. Rappelez-vous, l’histoire est tout à l’intérieur de vous, pas à l’extérieur de vous. Dans votre technologie actuelle, les filaments lumineux codés sont créés à l’extérieur de votre corps en forme symbolique comme une représentation de la transmission de renseignements par le biais de la fibre optique. L’espèce humaine crée en dehors de lui-même ce qu’il doit apprendre, c’est à l’intérieur de lui-même. Il fait partie de la maîtrise de la lumière. 

Lorsque la grande bibliothèque de vous a été mis dans le chaos, il y avait un peu de données de gauche qui a gardé les espèces contrôlable, utilisable, gérable, et encore en service sur son propre, l’exécution des tâches et stimulant comme une forme de vie et la forme de la conscience de produire une certaine fréquence: la peur. Cette crainte a été promue pour les 300.000 dernières années sur cette planète comme une substance contrôlée dans chaque version que vous pouvez penser. Quand un être humain résonne électromagnétique et diffuse la fréquence de la peur, une transmission de la conscience est envoyé. D’où vient cette peur aller? Où vont vos pensées vont? Où vont vos émotions vont? Nous avons déjà dit que, collectivement, la conscience constitue la nourriture. Comme busters de systèmes, vous êtes venus pour éradiquer la source de nourriture, ou de changer la source de nourriture de celui de la peur et le chaos. Ceux qui se nourrissent par cette source de nourriture devront soit changer leur régime alimentaire ou de quitter cette planète. Vous êtes ici pour apporter des informations, de la lumière, la compréhension qu’il existe un potentiel de changement et une source de nourriture qui fonctionne en coopération et en résonance avec la lumière. C’est ce que vous êtes et ce qu’il est de votre responsabilité d’atteindre. Nous comprenons que certains d’entre vous sont très perplexes sur la façon de faire et la façon de parvenir à cet état ​​de l’impeccabilité dans vos propres vies. Une des premières choses que nous demandons à chacun de vous de faire de ce moment en avant est de ne pas fonder l’un de vos expériences futures sur votre passé. Chacun d’entre vous aiment à faire revivre le passé dans d’excuse pour ce qui pourrait arriver dans l’avenir. Vous êtes célèbre pour. Mais vous devez agir comme si vous êtes nouvellement téléporté, innocent comme un bébé, et prêt à aller de l’avant dans les circonstances de votre vie quotidienne. Comme vous vous réveillez chaque matin et un pas en avant chaque jour, l’état avec une clarté ce que vous comptez faire l’expérience de ce jour-là. Si vous ne faites pas ceci ou de cultiver l’habitude de le faire, alors vous feriez mieux aller de l’avant! C’est la façon dont la réalité est conçue. 

Comme nous l’avons déjà dit, le grand secret qui a été gardé de l’espèce humaine, c’est que la pensée crée l’expérience, et de la pensée crée la réalité. Toute réalité est créée par la pensée. Tout est une expérience subjective. Mais électromagnétique, vous êtes contrôlé de manière à créer des expériences dans un certain spectre de la réalité. Vous qui êtes membres de la famille de la lumière sont bien voyagé et bien au courant de la possibilité d’apporter de nouvelles fréquences en jeu. Vous êtes venus ici pour organiser les nouvelles fréquences étant poutres à vous de l’espace qui sont mise en mouvement d’un nouveau modèle à l’intérieur de votre corps . Lorsque vous commencez à savoir que c’est votre objectif, vous allez commencer à concevoir votre but consciemment, pour obtenir clair sur ce que vous voulez, et en faire l’expérience, peu importe quel domaine il est po Ceci est un absolu. 

Chacun d’entre vous aime le théâtre dans votre propre chemin. Vous vous ennuyer si vous n’avez pas de « choses » qui se passe. C’est pourquoi vous avez formulé ce plan-ce raid. En réalité, cette réalité ou dans le monde a été mis en place par les entités de la Famille de la Lumière il ya longtemps, avant que la réalité a été perquisitionné. En tant que membres de la Famille de la Lumière, vous étiez les Planificateurs originaux. Il y avait beaucoup de riches fonds de conscience ici qui étaient libres de devenir attaché à et à utiliser. Lorsque les entités d’autres familles que vous êtes en droit d’appeler « sombre » pris au cours de cette planète, ils ont fait un très bon travail de garder la lumière sur. La lumière est seulement aussi grand que votre paradigme peut obtenir en ce moment, mais il ya d’autres équipes et les royaumes de la conscience là-bas aussi. Pour l’instant, nous allons travailler juste avec la lumière et l’obscurité. L’équipe sombre fait un très bon travail de garder la lumière téléchargement (1)pendant une longue période. Toutefois, ce temps est écoulé! Vous êtes des renégats de la lumière, et vous avez décidé de revenir et mettre en scène un autre raid de la conscience des millions de vous en ce moment- parce que vous saviez à travailler avec l’énergie du Premier Créateur qu’il y avait une forte probabilité que tout le monde serait d’atteindre une grande richesse de la conscience. Lorsque vous commencez à tirer de cette lumière dans votre corps et sur ​​la planète, beaucoup de gens qui aiment le théâtre peuvent être affectées. Ils peuvent être percé par la lumière et avoir une réaction, parce que le plus de lumière vous apporter le plus vite il va se répandre. La lumière est vraiment de plus en plus sur la planète que vous vous souvenez que vous êtes les espèces indigènes, en étroite collaboration avec les planificateurs d’origine, ici pour reprendre votre monde des voleurs.

Enseignements des Pléiadiens Barbara Marciniack 

Conscience de Cristal oubliée des Pléiadiens

 

 

images (14)Dans sa régression, Robbie déclara qu’elle se voyait comme une conscience de cristal habitant un cylindre doré, une sorte de robot cristallin, description que Steven m’avait déjà faite.- Je suis la seule survivante de ma race, précisa-t-elle. 

Les autres naufragés du vaisseau-mère sont tous des Gens des Etoiles, aux origines diverses, mais qui ne sont pas suffisamment alignés sur ma  haute vibration et sur mon mode de fonctionnement. Sur mes mains munies de quatre doigts cristallins, il y a des cercles qui font office de capteurs. Nous devrions être huit avec mes semblables pour pouvoir accomplir notre tâche. Les Elohims sont nos créateurs, c’est avec eux que nous communiquons. Nous sommes en quelque sorte leurs agents de liaison, nous recevons et transmettons la connaissance et les informations, mais c’est en groupe que nous sommes vraiment efficaces dans notre travail .Je suis assaillie par tous les rescapés qui m’accompagnent, ils veulent savoir. 

Ils ignorent comment subsister dans l’environnement hostile de la Terre où le danger est omniprésent. 

Quelles sont nos chances de survivre ? 

Nous l’ignorons. Par exemple, il est impératif de trouver une solution pour purifier l’eau souillée de microbes. En l’état, les Gens des Etoiles ne peuvent la consommer. Je ne détiens pas les connaissances dont ils ont besoin pour résoudre ce genre de problèmes : 

seulement la vibration pour les soutenir dans la réalisation de leur projet. Tout ce que je peux faire pour eux est d’apporter de l’harmonie, leur retransmettre la vibration la plus élevée pour rétablir l’équilibre entre tous. Ils me bombardent de questions. Dans cette confusion, il m’est impossible de me régler sur la fréquence télépathique nécessaire pour recevoir des informations utiles et leur venir en aide. De plus, la chaleur de l’atmosphère met mon métabolisme à rude épreuve, rendant mon fonctionnement d’autant plus malaisé. J’ai l’impression d’étouffer. Tranquillité et paix intérieure, voilà ce dont j’ai besoin. Mais je suis loin de chez moi, loin du groupe avec lequel je communique et que je relaie. 

Je suis forcée de demander aux Gens des Etoiles de se montrer silencieux. Au risque d’augmenter leur inquiétude, je dois m’éloigner … il me faut à tout prix du calme pour m’aligner sur le rayon approprié et faire en sorte que celui-ci puisse aussi les imprégner. C’est une tâche importante et, bien que je sois la seule conscience cristalline ici, je vais m’efforcer de la mener à bien 

.- Avez-vous, l’interrompis-je, vous ou vos semblables, protégé les Gens des Etoiles à la cérémonie de passation ? 

- Oui. L’un de nos rôles consistait à prévenir tous les incidents susceptibles d’interférer avec la longueur d’ondes supérieure qui anime les Gens des Etoiles. Les Dracos étaient, en conséquence, dans l’obligation de se contrôler et, connaissant leur appétit, ils étaient à peu près autant dans leur élément au cours de cette cérémonie que des êtres humains la tête sous l’eau, incapables de respirer… 

Robbie reprit sa régression, à l’époque où elle était en compagnie des naufragés du vaisseau spatial. Son visage trahissait à nouveau l’inquiétude :- Les Elohims m’informent que la procréation faisant intervenir des éléments extérieurs au Peuple des Etoiles est la seule solution pour perpétrer leur espèce. Le groupe devra donc trouver ce qu’il y a de plus évolué sur celle planète et donner naissance à des enfants qui seront le fruit d’une combinaison avec leur propre race. L’information déchaîne un flot de réactions et alimente beaucoup de discussions. 

Les Elohims affirment qu’ils fourniront la connaissance nécessaire pour que cette mission soit couronnée de succès. Mais les Gens des Etoiles les supplient de venir les chercher pour les conduire loin de la Terre. « Prenez du recul, leur conseillent alors les Elohims, votre rôle est loin d’être achevé et celui de l’être cristallin est de vous informer qu’il y a dans votre communauté des individus dont les connaissances sont déterminantes. Seule la sérénité aidera ceux-ci à se souvenir : ils sauront ce qu’il faut faire au lieu de se laisser dominer par l’appréhension et la panique. »Faire accepter au groupe l’idée de s’établir sur la planète est une tâche ardue. 

Je m’inquiète de savoir si je vais suffire, à moi seule, tant la besogne semble démesurée. Leurs capacités télépathiques étant réduites, ils souhaitent que je leur montre des images rassurantes du futur. Alors la nuit, je projette vers chacun des visions encourageantes. Les Elohims assurent qu’ils vont s’employer à amplifier les pouvoirs des Gens des Etoiles. Ces derniers continuent d’évoquer des difficultés qui me sont pour la plupart étrangères, l’un parlant d’alimentation, un autre s’attardant sur les problèmes d’eau, assurant par ailleurs se souvenir avoir reçu des symboles en rêve à ce sujet. Je peux donc relativiser naturellement, sans rien dire : les changements sont amorcés. Tous démontrent une amélioration notable de leurs capacités télépathiques et commencent à se souvenir de leurs rôles. 

Ce n’est que le début et ils ne sont pas encore adaptés au lieu. La présence du Rayon Elohim me facilite considérablement les choses en me permettant de mieux vivre. Je suis plus stable intérieurement, donc en résonance avec les autres qui, à leur tour, sont plus épanouis : l’ingéniosité du groupe commence à prendre son essor. Pourtant, les gens s’étonnent qu’il ne soit pas possible de faire venir d’autres robots cristallins. Je leur réponds que, bien que ce soit pour moi une tâche énorme d’être seule, je peux l’assumer tout de même: une fois démarrée, d’autres viendront certainement y apporter leur concours. 

Ils ne comprennent pas très bien l’effet vibratoire de cette planète sur eux : il leur est devenu impossible de voir ce qui se passe sur un plan subtil alors que je le peux toujours. Moi, je les perçois comme alourdis par la densité et la fréquence de la Terre. C’est probablement normal en la circonstance. Je suis tentée, pour mon cas, de me laisser habiter par cette basse fréquence et, en même temps, consciente de ma mission, je m’efforce de rester en contact avec ma propre dimension. C’est un tiraillement. Puis, beaucoup d’événements à venir me sont révélés de façon à ce que je puisse comprendre : je suis projetée dans l’avenir. J’y découvre que chacun des rescapés doit trouver sa propre voie. Il m’est difficile de ne pas intervenir dans leur cheminement personnel car je constate qu’ils traversent des moments très critiques. 

Je sais qu’il leur suffirait de stabiliser leurs vibrations pour avoir par eux-mêmes accès à la connaissance. Mais je dois avant tout me prémunir pour conserver le contact intérieur sur une période très longue. Maintenant, je vois des bébés sur le point de naître. Mon rôle consiste à encoder chacune des âmes nouvellement arrivées pour qu’elles soient éveillées le moment venu, lors d’une époque ultérieure. Car, au cours du temps, je serai connectée aux nouvelles espèces et je me relierai avec elles quand la planète vivra le basculement de son évolution. Je réactiverai alors les mémoires de leurs cœurs, celles de qui ils sont. Pourtant, ils descendent de bêtes sauvages et, bien que les Elohims m’aient rassurée, je demeure très inquiète quant au résultat. Je ne peux m’empêcher de douter! 

Les larmes coulent sur les joues de Robbie :- Une multitude d’âmes sur Terre me sont familières, reprend-elle dans un sanglot, et je resterai unie à elles jusqu’à la fin de cette planète, me reliant à elles périodiquement, à différents stades de leur évolution, à l’occasion de nombreuses vies. 

- Faites-vous confiance aux Elohims ? 

Robbie resta silencieuse pendant un long moment. Des émotions contradictoires envahissaient ses traits. 

- Je suis totalement ignorante quant à leurs réelles compétences et la seule assurance qui me soit donnée, c’est que tout ira bien. Mais j’ai absolument besoin, pour avoir confiance, de tenir les premiers enfants dans mes capteurs de manière à ressentir leur fréquence vibratoire. Je constate avec joie qu’ils se portent bien. Je peux communiquer télépathiquement avec chacun d’entre eux. Ce sont des êtres- singes, costauds au cœur doux. Différents groupes travaillent à mettre au point le meilleur croisement. 

Certains enfants sont maternés par les Gens des Etoiles, d’autres par les êtres-singes.- Les enfants mis au monde par les premiers sont-ils plus intelligents que ceux dont émanent les seconds ? 

- Je ne possède pas cette information : je ne sais que ce qui est nécessaire. 

- Continuez à avancer jusqu’au moment où vous devrez quitter la Terre, suggérai-je. 

- La communication avec les Elohims est nettement moins claire à cette époque qu’au début, précisa-t-elle, elle devient de plus en plus brouillée. Je suis entre deux mondes maintenant, ni dans le mien ni dans celui-ci. Mon métabolisme est fatigué, je ne sais pas combien de temps je peux continuer à travailler dans ces conditions. Mais je suis transportée encore plus en avant dans le futur… 

Robbie sourit et pousse un léger soupir :- Je vois la Source, tant de lumière, d’amour et de joie! Le Conseil est heureux du résultat. Certes, ce fut difficile et incroyablement long mais ils me montrent des arbres généalogiques, ceux qui ont commencé au début de cette ère. Les arbres sont couverts de petits visages et je vois comment l’évolution s’articule au fil du temps. Ils me demandent de me faire plus légère, de lâcher prise, car tout va bien. Elle ouvrit les yeux et me regarda.- Oui, tout est bien, dit-elle. Je comprends mieux maintenant ce sens démesuré de la responsabilité qui m’a accompagnée tout au long de ma vie actuelle. Je lui souris. 

La régression de Robbie me fit prendre conscience qu’à l’époque de la destruction du vaisseau-mère, je n’avais pas réussi à transporter mon cristal de transmission sur la Terre. Pour quelles raison savais-je échoué ? J’avais besoin de l’aide d’Alcheringa pour retrouver mes souvenirs.-

Bonjour, Ma Chère, dit-il, je suis très heureux que vous m’ayez appelé. Nos conversations me manquaient et j’aimerais vous parler de toutes ces choses. J’espère que désormais vous me contacterez plus souvent…. 

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

 

Vivre en Conscience

Le fonctionnement du mental

images (12)Le mental est à la fois la cause de tous nos soucis, entretenant désirs et angoisses, créant le concept d’un moi séparé, et la clé nous permettant de comprendre ce voyage terrestre entrepris par la conscience. Il n’a pas à être condamné en lui-même, car il peut être un allié et nous permettre de comprendre que nous ne sommes pas seulement ce flux mental. Or, nous l’avons laissé exercer une domination absolue sur la vie et parasiter l’ensemble de nos existences.

Le mental s’épuise à vouloir changer le réel en fabriquant des idéaux, des croyances et des certitudes, en formant une représentation de ce qui est, figeant ainsi le mouvement perpétuel de la vie. Il crée cette réalité terrestre, constituée des illusions dont il s’est rempli, il établit le moi et le monde hors moi, le sujet pensant et l’objet pensé, sans réalité autonome. Penser déplace le regard vers l’objet. L’activité mentale nous projette vers l’extérieur, vers les objets, et crée la croyance d’une séparation, d’une distance, en déployant son énergie dans le temps. Nous avons tellement l’habitude de diriger notre esprit vers l’extérieur, vers les objets qui le retiennent et le distraient que nous ne voyons plus que ce qui le remplit. Nous le laissons exercer sans arrêt une pression sur chaque chose qui survient, croyant la contrôler en retenant certains aspects et en rejetant les autres. Il nous entraîne à saisir la vie à l’aide de concepts au lieu de la laisser s’accomplir à travers nous. Encombré de tout ce qu’il accumule, il est incapable de refléter la situation du moment présent telle qu’elle est.

Le mental nous apprend la différenciation. Il est impliqué dans toute expérience de dualité.
Il fonctionne par comparaison et opposition.
Nous nous identifions à cette différenciation, nous la pensons comme le fondement de notre réalité.
Or, il n’y a pas de dualité : les 2 pôles ne sont pas séparés, mais en interaction.
Le mental est cause de la séparation entre des opposés qui sont inséparables, qui ne peuvent exister l’un sans l’autre dans l’expression de la vie ici. Il est conditionné à exclure ce qui semble inacceptable. L’interdépendance des opposés est le fondement même du mouvement de la vie. Notre problème vient que nous essayons de supprimer un des 2 opposés.

La dispersion, la soumission aux distractions incessantes qui alimentent le flux des pensées, l’absence de repos, de stabilité, la recherche perpétuelle, est ce qui caractérise habituellement notre esprit et le rend en permanence anxieux et fatigué. Il est presque toujours divisé, désir ou refus. Les choix incessants rendent notre existence complexe. On compare, on saisit ou rejette. On exclut alors que la vie inclut tout. Chaque évènement est mis dans une catégorie. Notre esprit pris dans la dualité et la temporalité ne sait que juger si un évènement est heureux ou malheureux. Il est incapable de saisir en profondeur la réalité d’une situation, de percevoir l’intelligence infiniment vaste qui préside à l’enchaînement des circonstances. Nous oublions l’unité ou nous la cherchons avec la pensée structurée moi/autre, sujet/objet. Pour transcender la division, l’esprit doit reconnaître la limitation de la relation sujet/objet, puis ses propres limitations.

Nous pouvons être conscient du fonctionnement de notre mental. Nous ne pouvons donc pas être cet esprit qui nous emporte où il veut dans des croyances, dans des émotions et des souffrances. Le mental est une fonction, pas ce que nous sommes. Accepter qu’il soit simplement un instrument, celui de l’être profond, la conscience. Le tourner vers le dedans, non pas par des efforts, mais en tant que mouvement naturel au sein de la conscience.

La nature de l’esprit est mouvement. Ne pas s’efforcer de bloquer ce mouvement car la pensée est un moyen d’expérimenter la vie et cet effort est uniquement mental. Tout effort pour contrôler l’esprit ne peut que le rendre plus habile et conduit au renforcement de l’ego. Il ne s’agit pas d’être sans mental mais d’être libre du mental. C’est-à-dire ne pas être juste une somme de désirs et de peurs. Ne pas s’opposer au mouvement naturel de la pensée, mais cesser de l’entretenir, de le considérer comme réel et voir que sa source est vide. Nous sommes cet espace silencieux et vide au sein duquel la pensée apparaît. Cette Réalité ultime est hors de portée de la pensée.

Le questionnement sur le sens de la vie et sur notre véritable nature débute nécessairement avec l’esprit. C’est l’esprit qui cherche. Mais il ne peut que poser la question, puis très vite conceptualiser et donc douter. Il ne peut fournir la réponse : la réalisation de la Réalité ne peut être objectivé, le Sujet ultime ne peut être objet de connaissance. Dans sa recherche, l’esprit peut comprendre jusqu’à un certain point la nature de la Réalité, mais ne peut la réaliser. S’il trouve une réponse, elle ne peut être que lui-même, et dans cette illusion créée, il va concevoir une réalité mentale qu’il s’appliquera ensuite à expliquer. Dés que la conceptualisation s’arrête, la perception pure reste. Avec elle, la paix. Elle est notre nature originelle. Les difficultés et les souffrances surgissent lorsque nous ne sommes plus en contact direct avec le flux de la vie, lorsque le mental vient mettre une distance entre ce qu’il pense vivre et la réalité.

Nous pouvons très bien vivre sans une activité mentale incessante, en accueillant les perceptions telles qu’elles se présentent, sans les analyser ou les juger, sans fabriquer d’images. Qu’il y ait simple observation de chaque phénomène, pensée, émotion, sentiment, sans qualification, sans jugement. Observer n’est pas analyser. Simplement une attention aiguë et sensible des mécanismes de l’esprit, de ses schémas répétitifs et conditionnés. L’attention qui accueille est une position de regard neutre. Nous sommes accueil de tout ce qui traverse notre esprit, un ensemble de phénomènes vus par la lumière de la conscience. Qui observe ? Notre être profond, qui montre dans cette observation qu’il n’est pas le mental. Nous ne pouvons le voir, cet être véritable, nous ne pouvons le connaître comme un objet et le conceptualiser. C’est là que se situe le problème pour nous, lorsque nous vivons identifiés au mental.
Les pensées sont uniquement maintenues par nos identifications. Rester témoin de ses pensées, sans identification. Observer ne déclenche pas un enchaînement de pensées. Dans l’observation, l’énergie du mental se calme. Il calme son fonctionnement parasite, reprend sa juste place, ne nous emporte plus dans des réactions de peur, d’agression ou d’abattement. Un détachement se met en place et l’énergie ne vient plus alimenter sans cesse l’esprit.
Son fonctionnement ralentit de lui-même, sans contrainte, par la seule observation de ses mouvements. Il se calme à travers l’attention, sans effort. Il voit ses limitations, devient humble, réceptif, ouvert. Il continue de fonctionner, mais les pensées viennent du silence, notre réalité profonde, non de l’intellect. Elles apparaissent, disparaissent, nous percevons leur nature vide, de simples reflets sur le champ de la conscience. Il n’y a plus alors d’entrave au flux de la conscience pure et la vraie intelligence peut œuvrer. L’intuition dés lors émerge : c’est la réponse immédiate à la vie, sans l’intermédiaire de concepts. Elle vient du cœur, non de l’intellect. Elle saisit la réalité de manière synthétique, dans la coexistence des pôles.

Le mental peut avoir une certaine connaissance de l’intelligence qui soutient la vie, mais il ne peut en avoir une connaissance totale. Il fait partie du monde phénoménal. Comment pourrait-il aller au-delà des phénomènes, embrasser ce qui l’englobe ? Ce qui est infini, sans forme, ne peut être appréhendé par l’esprit. Il est lui-même l’obstacle à la réponse qu’il cherche. Qu’il le reconnaisse, dans une humilité retrouvée, est sa seule réalisation possible. Et il sera en repos, établi dans sa source, transparent, sans jugement, sans choix. Entier, sans aucun conflit, il deviendra l’instrument du fonctionnement de la vie dans sa globalité.

Ce qu’il y a au-delà de la pensée, nous ne le savons que lorsque la pensée s’arrête. La pensée est impuissante à découvrir la vraie nature de la vie, car elle est mémoire, qui fait écran à la réalité, au jaillissement toujours neuf du flot de la vie. Elle recouvre de ses schémas répétitifs le jeu libre de la vie. Le mental est fait de passé et de sa réactualisation dans la projection vers l’avenir. Toujours en mouvement, il ne peut saisir l’instant. Dés qu’il intervient, le contact avec l’instant est rompu. Le processus du temps psychologique est enclenché. Tout est alors regardé à partir de la mémoire et évalué à partir de conditionnements. Lorsque le mental se tait, le temps s’arrête. Nous sommes dans l’instant, c’est-à-dire dans la Réalité. La réalisation de notre intemporalité, de notre véritable nature, est alors possible.

Une fois l’ultime réalité réalisée, il n’y a plus de règles ni d’illusions créées par un mental que désormais plus rien ne vient troubler. Il est en repos, sans division, en harmonie avec le flux de la vie, avec la source de toute chose. La conscience se reflète telle qu’elle est, pure, non déformée, dans ce mental stable, détendu, apaisé. Le repos, c’est ce que nous sommes naturellement. Dans cette vision globale de la Réalité, l’esprit en repos laisse surgir puis se résorber ce qui vient, sans rien conceptualiser, sans rien diviser.
L’énergie d’amour peut dés lors circuler. 

source : http://www.laconscience-espace.com

La Quarantaine de la Terre : Fin de partie

 

Il est maintenant sécuritaire de diffuser certaines informations qui apporteront beaucoup de clarté à l’ensemble de la situation, concernant l’Événement et la tension dynamique entre la Lumière et les forces obscures. Bien que ces informations peuvent être choquantes pour certaines personnes, le temps est venu de connaître la vérité, parce que c’est lorsque la vérité est connue que les situations peuvent alors être résolues.

Pour bien comprendre la situation sur cette planète, nous devons revenir à une période spécifique de l’histoire galactique, lorsque les forces sombres ont été créées. Elles ont choisi Rigel, un système stellaire dans la constellation d’Orion, comme principal bastion, d’où ils contrôlaient leur empire galactique.

Ils ont vite découvert que la prise d’otages leur donnait l’outil le plus efficace contre les forces de la Lumière, parce que les forces de la Lumière se souciaient de leur peuple et ont entravé leurs actions à plusieurs reprises, pour s’assurer que les êtres de Lumière, pris en otage par l’obscurité, ne soient pas blessés.

Les forces obscures ont développé leurs mécanismes de prise d’otage et en même temps ont développé des technologies d’armement exotiques, qui ont fait des ravages à travers la galaxie, détruisant des planètes entières et annihilant des civilisations entières.

À un certain moment, ils ont développé leur mécanisme de prise d’otages otage le plus efficace. Ils ont exigé que la Source cesse de donner des informations aux Maîtres ascensionnés et à la Confédération Galactique sur les activités clandestines et les plans des forces obscures en menaçant de détruire de grands secteurs de la galaxie.

Alors, les forces de la Lumière ont cessé de recevoir des informations sur une certaine partie des activités des forces obscures. Cela a créé une séparation d’énergie cosmique, entre la Lumière et l’obscurité, dans toutes les dimensions et cela a été le début de la dualité. Dans la cinquième dimension et au-dessus, l’obscurité se manifestait simplement comme l’absence d’informations et le manque de compréhension concernant la façon de résoudre la situation cosmique. Dès lors, certaines races ont commencé à croire que les ténèbres et la souffrance sont des ingrédients nécessaires de l’expérience de la vie, tout comme la nuit suit le jour et le jour suit la nuit.

Cela a permis aux forces obscures de transformer leur fief de Rigel en première vraie quarantaine, où aucune lumière ne pouvait entrer. car les Êtres ascensionnés ne recevaient pas d’informations sur les activités en cours sur Rigel et donc ne pouvaient pas envoyer de Lumière ni d’Amour pour résoudre la situation. En secret, les forces obscures ont développé leur arme la plus mortelle, la bombe de strangelets.

Une bombe de strangelets est un conglomérat de quarks lourds, appelé quarks étranges :

280px-Strange_production_3.svg

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mati%C3%A8re_%C3%A9trange

Lorsque ce conglomérat est mis sous pression et température extrêmes, il commence une réaction en chaîne et change la matière étrange:

Étrange 5.gif de production

http://en.wikipedia.org/wiki/Strangeness_production

Si une telle réaction en chaîne n’était pas arrêtée, une seule bombe de strangelets pourrait anéantir tout l’univers connu. Heureusement, les forces de la Lumière ont toujours eu la technologie nécessaire pour limiter considérablement le rayon d’une bombe de strangelets. Mais une bombe de strangelets est une arme beaucoup plus mortelle qu’une bombe thermonucléaire.

Pendant des millions d’années, les forces obscures ont produit quelques bombes de strangelets physiques et un peu plus de bombes de strangelets éthériques et les ont entreposées sur Rigel.

Il y a 25.000 ans, ils ont créé leur deuxième bastion de quarantaine sur la planète Terre et y ont transporté une partie de leurs bombes de strangelets et d’autres armes exotiques. Cet armement était la vraie raison pour laquelle la Confédération galactique n’a pas intervenu au cours de l’holocauste nazi, les explosions nucléaires d’Hiroshima et de Nagasaki, les purges staliniennes ou le génocide au Rwanda. A cette époque, la Confédération Galactique ne savait pas exactement quels armements l’obscurité avait à sa disposition, ils savaient seulement que s’ils intervenaient, il pourrait y avoir des conséquences désastreuses.

Tout au long du 20e siècle, la Confédération a enlevé, les uns après les autres, les obstacles au premier contact jusqu’à ce que, en 1995, ils soient prêts à passer à l’action. Cela a déclenché une alerte rouge parmi les Archontes dirigeant sur Terre à ce moment-là et ils ont décidé de faire appel à toutes les forces obscures restantes de la Galaxie, pour défendre la quarantaine de la Terre. Le résultat a été ce que l’on appelle l’invasion du Congo par les Archontes de 1996.

Pendant une brève période de quelques années, les forces obscures ont réussi à contrôler la plupart des systèmes stellaires, dans un rayon de 1000 années-lumière, autour de la planète Terre, à l’exception du système de Sirius. Ils ont même réussi à envahir l’amas d’étoiles des Pléiades en 1996 et cela ressemblait à : 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=FGBhQbmPwH8

 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=sdbsP86XzA8&list=RDOnsnZvR4X68

Ce fut un grand choc pour la race Pléiadienne, parce qu’ils avaient connu des centaines de milliers d’années de paix avant l’invasion.

Les Rigeliens ont même pris un petit nombre de Pléiadiens en otage , les ont transportés sur Terre, dans des bases souterraines militaires profondes, dans le Sud-ouest et les ont muni de micro-puces. Voici à quoi pouvait ressembler la base de Dulce, en 1996 ou 1997 :

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=gAjR4_CbPpQ

La Confédération Galactique a libéré les Pléiades en 1999 et le Mouvement Résistance a libéré les captifs Pleiadiens de Dulce, et d’autres bases, en 2001, mais la race Pleiadienne a eu besoin de près d’une décennie pour se remettre du choc complètement et être en mesure de participer pleinement aux activités de la Confédération Galactique pour la libération de la planète Terre.

Dans la période entre 1996 et 1999, toutes les bombes de strangelets Rigeliennes et d’autres armes exotiques ont été transférées à la planète Terre. La grande majorité de l’armement exotique physique a été supprimé par la Résistance jusqu’en 2004, mais une grande partie de l’armement exotique éthérique était encore présente, jusqu’à très récemment.

Parmi les autres armes exotiques, je voudrais mentionner les armes scalaires antigravitées physiques. Chacune d’entre elles a été retirée depuis 2004 et la Résistance ne permettra plus jamais que de telles armes soient développées par le complexe militaro-industriel. La Résistance supporte cependant le développement de la technologie anti-gravit à des fins pacifiques : http://m.disclose.tv/news/Boeing_Antigravity_propulsion_comes_out_of_the_closet/100519#DTV

Depuis 1999, les Maîtres ascensionnés, la Confédération Galactique et le Mouvement Résistance sont activement occupés à éliminer les couches superposées de technologies exotiques éthériques de la quarantaine de la Terre. Chaque fois qu’une couche est enlevée, les Maîtres Ascensionnés reçoivent de l’information sur la prochaine couche, en provenance de la Source. Ensuite, la Confédération et le personnel de la Résistance enlève la prochaine couche éthérique. Ce processus était en cours, de la même manière jusqu’à ce qu’il y a quelques semaines, quand une percée radicale a été faite.

Les Maîtres Ascensionnés ont reçu des informations, en provenance de la Source sur toutes les autres forces obscures éthérique et leurs technologies. Cela a effectivement dissout la base du système de la réalité de la dualité et a enlevé la base de pouvoir des Archontes dirigeants sur cette planète. La réalité démente de l’obscurité s’opposant à la Lumière va bientôt s’effondrer et alors seule la Lumière demeurera et toute souffrance aura disparu pour toujours.

En date du 8 Mars 2014, il ne reste qu’une seule couche d’Archontes éthériques, ainsi que leurs armements éthériques exotiques. La grande majorité des reptiliens éthériques ont disparu, la plupart de leurs technologies aussi, il ne reste, essentiellement, qu’un petit groupe d’Archontes déments avec leurs armes éthérées exotiques. Le fait qu’ils aient des bombes de strangelets ou quelque chose d’autre, n’est pas clarifié, pour des raisons de sécurité. C’est le seul facteur qui empêche l’Événement en ce moment. Combien de a temps cette couche demeurera intacte n’est pas non plus clarifiée, pour les mêmes raisons .

Sur le plan physique, tout est prêt pour l’Événement. Il ya aussi une vaste flottille de vaisseaux de la Confédération qui entoure la Terre. Il ya environ 5 milliards de vaisseaux physiques invisibles, positionnées dans la région de l’orbite terrestre basse : http://fr.wikipedia.org/wiki/Orbite_terrestre_basse

En plus de cela, il y a environ 120 millions de vaisseaux invisibles de la Confédération, dans la région entre la ligne Karman : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_de_K%C3%A1rm%C3%A1n

Et la limite Armstrong : http://fr.wikipedia.org/wiki/Limite_Armstrong

La Quarantaine de la Terre : Fin de partie dans MESSAGES EVENEMENTS 120px-Atmosphere_layers-fr.svgLe nombre et la position stratégique des vaisseaux invisibles de la Confédération, dans la troposphère et à la surface de la planète est hautement confidentielle, pour le moment.

Lorsque les premières fissures apparaîtront dans la dernière couche éthérique de défense des Archontes, les événements suivront ensuite rapidement. Nous pouvons nous attendre aux développements suivants, surgissent en succession rapide, mais pas nécessairement dans cet ordre :

- Divulgation des technologies avancées et très efficaces en médecine, par les médias traditionnels

- Incontestable preuve de l’existence de l’Atlantide diffusée par les médias au grand public

Preuve incontestable de l’existence de civilisations extraterrestres diffusée par les médias, possiblement par les dossiers secrets de la NSA , par Snowden ou tout autre dénonciateur

Appareils à énergie libre, fonctionnels dans les maisons et disponibles via un site Web public

- Arrestation ou élimination physique des principaux membres de la Cabale, diffusées par les médias traditionnels

Réinitialisation financière dans le monde entier

- L’Événement .

Pour accélérer le processus, les forces de la Lumière m’ont demandé de commencer à pressuriser des « points d’acuponcture de divulgation ». Je vais d’abord commencer par deux d’entre eux.

Tout d’abord, je suis en contact avec un groupe très fortement positif, ayant des capacités financières importantes, une infrastructure de production et un plan stratégique pour commencer la production de masse et apporter des dispositifs d’énergie libre, à prix abordables, à l’humanité . Ils sont à la recherche d’inventeurs ayant des appareils fonctionnels d’overunity, pouvant être rapidement produits massivement. S’il y a des inventeurs, ayant une intégrité personnelle suffisante pour mettre l’accent sur la libération de la planète, avant le profit personnel, qui n’ont pas peur de la cabale et qui ont des prototypes d’overunity fonctionnels, évolutifs et qui peuvent être facilement reproduits, ils peuvent me contacter à : cobraresistance@gmail.com

Deuxièmement, il ya un certain projet qui implique la Résistance et la population de la surface. S’il y a des gens qui ont eu un contact physique avec la Résistance ou le réseau de l’Agartha depuis 1996, ils peuvent me contacter à : cobraresistance@gmail.com

Sur le plan physique, la situation sur la surface de la planète atteint lentement son point culminant. La cabale est allée trop loin et des ultimatums ont été émis par les forces de la Lumière. La cabale avait besoin d’une démonstration d’une version douce de la technologie Stardust et cette technologie a été donnée librement : http://www.washingtonpost.com/world/national-security/attorney-general-eric-h-holder-hospitalized/2014/02/27/3e826da6-9fce-11e3-9ba6-800d1192d08b_story.html

Ici, je dois ajouter que Stardust peut être utilisée non seulement pour bloquer ou « handicaper » des membres de la cabale, cela peut également être utilisé pour guérir les gens. Stardust peut guérir la plupart des causes de la douleur chronique en 15 minutes. Il est temps que les gens EXIGENT que cette technologie soit divulguée, pour aider à apporter la guérison à l’humanité. Il y aura de nombreuses autres technologies de guérison avancées qui seront divulguées prochainement et des militaires positifs, en Egypte ont fait les premier pas dans cette direction, malgré les tentatives de les discréditer : http://www.theguardian.com/world/2014/feb/28/egypt-unveil-device-detects-cures-aids

L’existence de ces dispositifs m’a été confirmée directement par des sources du groupe Dragon et des sources au sein de la Noblesse Blanche de l’Egypte.

Les gens prennent enfin conscience de l’action des Jésuites soutenant par les mercenaires de Blackwater / Academi en Ukraine qui veulent amener l’Ukraine et la Russie dans un conflit militaire : http://www.dailymail.co.uk/news/article-2576490/Are-Blackwater-active-Ukraine-Videos-spark-talk-U-S-mercenary-outfit-deployed-Donetsk.html

Une des raisons de ceci est que les Jésuites veulent éliminer l’Église orthodoxe russe en Ukraine et la remplacer par une église catholique grecque, amie des Jésuites : http://henrymakow.com/2014/03/Israel-Shamir-Counter-Coup-in-Crimea%20.html

L’autre raison est que les Jésuites veulent ajouter l’Ukraine à l’Union européenne, qui est une création des Jésuites : http://www.djeppink.eu/en/blog/we-are-all-jesuits

Il y a beaucoup de groupes ayant de fortes capacités militaires et dont la colère envers la cabale monte de plus en plus. et les forces de la Lumière ne peuvent pas les retenir plus longtemps et elles ne le feront pas, alors, il se peut que ces groupes commencent à enlever des membres de la cabale de la planète, si ce n’est déjà fait, et ils ne vont pas attendre le scénario de l’arrestation de masse et l’Événement. Ici, je dois ajouter que seulement environ 10 % des Jésuites appartiennent aux forces obscures et de nombreux membres de la cabale sont dans le réseau Illuminati contre leur gré et je voudrais donc demander aux groupes mentionnés ci-dessus d’utiliser leur discernement lors leurs opérations d’enlèvement de la cabale.

Un de ces groupes a mentionné que si seulement une personne de plus meurt à la suite des actions des mercenaires Blackwater / Academi en Ukraine, ils vont commencer la suppression des mercenaires, et si cela ne suffit pas, ils vont commencer à éliminer les principaux membres de la cabale, un par un.

Un autre groupe a indiqué que Putin, au lieu de résoudre le conflit Ukraine avec des militaires, devrait envoyer des agents Spetsnaz pour commencer à enlever des membres de la cabale.

Un mystérieux bienfaiteur « inconnu » a approché certains groupes de la mafia et ces derniers lui ont prêté serment d’allégeance et ont tourné le dos à leurs alliés précédents, la Illuminazi et les Jésuites.

Il existe au moins deux autres groupes prêts à l’action et je ne vais pas les nommer spécifiquement.

Comme l’a dit Fulford, la semaine dernière:  » En attendant, regardez les chefs dirigeants cabalistes disparaître un par un .  »

Merci de diffuser le message… Message important provenant de Cobra et traduit dans l’urgence par Michelle du site http://lasphrebleue.blogspot.com

KRYEON : un nouveau paradigme

Kryeon-Lee-Caroll

La séparation

Pourquoi ne pas cesser de séparer les choses ? Nous comprenons qu’il s’agit d’un comportement tout à fait normal pour des Êtres Humains, envers des choses qui semblent distinctes ou obscures. L’ancienne énergie place les Êtres Humains dans l’obscurité. Donc, chacun d’eux peut représenter un danger potentiel pour votre propre vie en incarnation. Vous deviez vous tenir à l’écart, vous séparer, afin de survivre. Toutefois, avec la nouvelle énergie, il y a de la lumière. Vous pouvez maintenant vous voir les uns les autres. Alors, pourquoi maintenir la séparation, puisque les ennemis potentiels seront visibles, s’ils s’approchent de vous ? Pourquoi ne pas tenter de vous réunir sous la lumière du soleil de la nouvelle énergie ? Je sais que c’est plus facile à dire qu’à réaliser. L’ancienne énergie est « dure à cuire ou dure à illuminer ». Elle ne lâchera pas facilement prise. Elle cherche à maintenir la séparation, car elle a peur de la force de cette nouvelle réunion « nouvelle énergie » qui menace son pouvoir dominateur. Reconnaissez-vous les phrases ci-dessous ?

Le téléphone est l’outil du diable.

La télévision corrompre l’esprit des enfants.

Internet est le début de l’antéchrist.

Facebook vole les compétences sociales des jeunes.

Toutes ces choses font partie d’une révolution sociale « nouvelle énergie », qui porte le monde à se rapprocher, mais le vieil instinct de survie de l’ancienne énergie a peur de chacune d’elles.

J’aimerais que vous commenciez à participer à des sortes de réunions que vous n’attendiez pas. Voici un exemple qui ne cherche pas du tout à offenser ni blesser le cœur d’un Être Humain. Imaginez que vous êtes un occidental, et que vous rencontrez une personne portant un turban. Regardons le processus de réflexion commune, sur une base de survie du style ancienne énergie.

La survie

Le turban vous indique immédiatement son système de croyance. Il indique peut-être d’où il vient, la lignée de sa culture, et peut-être la langue qu’il parle. Cela signifie également que, selon vos perceptions actuelles, mutuelles et ignorantes, non pas stupides, que cette personne ne vous aimera pas. Après tout, vous ne portez pas le turban. Alors, que faites-vous ? Normalement, vous changez de direction. Cet Être Humain est peut-être du Moyen-Orient, là où il y en a beaucoup qui portent un turban. Cependant, votre corps vibre en conformité avec tout ce que votre cerveau a appris. Voilà pourquoi vous êtes portés à vous éloigner ou « changer de trottoir » ! Votre cerveau ou intellect va commencer à faire clignoter son raisonnement logique comme un « logiciel ». Il vous dira que vous n’avez rien en commun, que si vous embarquez dans une conversation avec lui, cela va se terminer en « queue-de-poisson » [NDIT - Au sens figuré ; Finir en queue de poisson : se terminer brusquement, sans conclusion satisfaisante]. Vos croyances réciproques ne sont pas les mêmes. Donc, en plus de tout cela, ce sera « un dialogue de sourds », selon ce que vous pensez – mutuellement. Pourtant, chacun de vous pratique ce qu’il lui a été enseigné, n’est-ce pas ? Puisque vous ne connaissez pas grand-chose au sujet de l’un de l’autre, cela va demander à chacun de travailler fortement sur sa manière de penser, de penser différemment. Chaque Être Humain de la planète Terre, peut changer ces comportements du style « ancienne énergie ».

Un nouveau paradigme

Imaginons ceci. Vous rencontrez une personne portant un turban. Votre mental est loin de l’état de survie de l’ancienne énergie. Au lieu d’être en alerte, il voit une possibilité de partage réciproque de connaissances, non pas de croyances. Il verra peut-être les points que vous avez en commun. C’est le « nouveau point de survie », là où vous comprenez intuitivement qu’il est préférable de vous connecter, de vous réunir, au lieu de maintenir la séparation. Votre intuition est au travail, et voici ce qu’elle vous dit : « Selon la vérité de cette personne, le turban est sa façon d’honorer Dieu en lui. C’est sa culture, et elle le fait ouvertement, afin que je puisse savoir qu’elle croit en Dieu. Moi aussi je crois en Dieu, je crois à ma propre Divinité Intérieure ! Cette personne honore son Dieu au point où elle n’a pas peur de ce que les autres vont dire, au sujet du port du turban. »

C’est un peu comme la plupart d’entre vous, qui n’avez pas peur de dire ouvertement en quoi vous croyez, si l’occasion se présente. Vous avez quelque chose en commun avec cet Être Humain, puisque, après tout, vous aimez le même Dieu. Ensuite, que se passerait-il ? Savez-vous qu’il pensera que vous allez faire demi-tour ? Il a porté un turban pendant toute sa vie, et il marche parfois dans des sociétés qui ne le font pas. Il connait la réaction commune, car il l’a vue maintes et maintes fois. Alors, au lieu de faire demi-tour, que faites-vous ? Vous lui offrez une solide poignée de main, et le regardez dans les yeux. Vous souriez et saluez le Dieu en lui, de la part du Dieu en vous. Vous avez des choses en commun. Vous n’avez même pas à en parler. Vous n’avez même pas besoin de devenir des amis.

Selon vous, quelle sera la réaction de cette personne, de cet Être Humain à part entière ? Il va voir une personne douce et équilibrée qui ne se soucie pas du port de son turban. Voyez-vous que vous avez changé votre paradigme, et que, vous avez peut-être contribué à changer, un tant soit peu, le sien ? Il sera peut-être moins enclin à penser ou croire que les personnes dites ésotériques ne vont pas dans le bon sens. C’est le début d’une toute nouvelle série de comportements. Nous pourrions vous présenter une multitude d’exemples, sur ce sujet. Nous pourrions parler de ce que plusieurs pays pourraient le faire, dans un but de rassemblement, dans le but de rassembler ce qu’ils ont en commun, au lieu de maintenir l’ancienne énergie de la séparation. [NDIT - Au lieu de "diviser pour mieux régner".]

Le nouveau paradigme va demander de fonctionner dans un autre type de survie, dans celui de la « survie bienveillante ». Vous pouvez dire : « Kryeon, tu nous présentes un vrai beau concept ! » Ensuite, vous retournez à vos occupations et oubliez presque tout ce que nous avons dit. Nous vous demandons de le pratiquer au cours de vos occupations quotidiennes. Nous osons même vous mettre un peu au défi ! Alors, qu’en dites-vous ? Je sais que ce ne sera pas une sinécure, que vous devrez parfois faire face aux « vents et marées » de la conscience sociale. Le potentiel de ce nouveau paradigme est très fort, mais il est difficile à réaliser, car je l’ai souvent vu en d’autres endroits et en d’autres mondes. Tôt ou tard, il va se réaliser. C’est une certitude, non pas une divination. Si vous sautez en l’air, je vous affirme à 100 % que vous allez redescendre. Est-ce une divination ou une réalité de la gravité ? Je vous parle d’une connaissance, non pas d’une croyance. Je vous dis que ce potentiel actuel est aussi réel que la gravité.

Lorsque vous entrez dans une nouvelle perception qui cesse de séparer les autres de vous-mêmes, regardez ou ressentez ce qui se passe. Il ne s’agit pas seulement d’une personne portant un turban. Entre autres, que dites-vous du voisinage et/ou de votre entourage qui ne croit pas aux mêmes choses que vous, de toutes ces personnes qui semblent vous éviter, qui vont même jusqu’à changer de trottoir – afin de vous éviter ? Qui sait, vous auriez peut-être une possibilité de leur dire : « Bonjour, bonsoir, salut, etc. », d’une manière où la synchronicité serait activée ? Pourquoi ne pas sortir des normes contemporaines et oser ? Pourquoi ne pas, gentiment, leur tendre la main, sans plus, sans insister, et être préparés à ce que quelques-unes d’entre elles vous ignorent ? Se pourrait-il que vous receviez une réponse chaleureuse, de la part de quelques-unes ? Se pourrait-il que les autres y réfléchissent pendant un bon moment ? La Déesse ou le Dieu en vous, est-elle ou est-il en mesure de le faire ? Votre propre Divinité Intérieure est-elle en mesure de le faire ? La réponse est « OUI », chers Êtres Humains !

Dois-je vous dire que vous devrez y travailler ardemment ? Lorsque vous faites un choix et que vous passez à l’action, [NDIT - Sans tapisser notre chambre de diplômes et ne pas passer à l'action] que vous commencez à changer la perception de Qui et de Ce que vous êtes, que vous agissez et réagissez différemment, vous réécrivez votre comportement humain, n’est-ce pas ? Vous réécrivez la « nature humaine de base ». Voilà l’invitation ou le défi que nous vous lançons ! Plus que jamais auparavant, dans l’histoire de l’humanité terrestre et spirituelle, depuis l’ensemencement de cette planète Terre, les cellules de votre corps physique n’ont été aussi réceptives aux propositions de changement et de comportement. Au sujet de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas. Je me répète : « Le nouveau paradigme de la planète Terre, est la « survie équilibrée. » Les personnes équilibrées sembleront fortes, aux yeux perceptifs ou intuitifs des autres. Il y a des Êtres Humains qui vont s’intégrer au chaos du changement et qui vont apporter la « Paix sur Terre ».

Le nouvel équilibre

Dans le passé, il y a eu des personnes chaotiques ou spectaculaires qui ont fortement attiré l’attention et qui ont obtenu ce qu’elles voulaient. Dorénavant, elles seront considérées comme des enfants turbulents. L’humanité cherchera plutôt l’équilibre, au lieu d’accorder son attention à ces personnes. Les individus, les entreprises et les systèmes spirituels vont chercher un équilibre sensé et commun. Le Nouvel Âge est également considéré comme étant « ésotérique ». Il y a des endroits, sur la planète, où les mots « Nouvel Âge » signifient « culte ». Voilà pourquoi nous utilisons souvent le mot « ésotérique », au lieu de « Nouvel Âge » ! Cela vous aidera à comprendre ce qui suit.

Les aides bénévoles

Il y a beaucoup d’Êtres Humains qui canalisent des entités qui font partie de beaux groupes ésotériques. Quelques groupes sont très connus, puisque des personnes les ont canalisés depuis un bon bout de temps, [NDIT – Cela ressemble drôlement au Groupe, de Steve Rother -http://lightworker.com/VirtualLight/]. Dans un moment, je vais aller de l’avant et mentionner quelques-uns des groupes qui sont représentés. Je le fais en tout amour, sans aucune intention d’offenser qui que ce soit. Je le fais plutôt dans le but d’ajouter des informations additionnelles à leurs enseignements. Que dites-vous des groupes provenant de l’étoile rouge Arcturus, des Arcturiens, de ceux provenant de Sirius et d’Orion ? Nous devons aussi mentionner les Pléiadiens. Nous parlons de seulement de quatre groupes, mais il y en a beaucoup plus. Nous savons que cela porte à confusion, car vous ne savez pas vraiment quoi penser de tous ces groupes. [NDIT - Ouais, il y aurait peut-être le groupe Kryeon ! Qui sait ? : o )].

Je sais comment pensent les Êtres Humains, [NDIT - Le porte-parole d'un groupe utilise souvent le pronom personnel "je"]. Nous vivons avec vous ! Nous tenons votre main, lorsque vous expérimentez des moments difficiles. Si vous pleurez, nous pleurons avec vous. Si vous riez, nous rions avec vous, mais nous sommes toujours là, avec vous ! Si un channel vous arrive avec des informations qui résonnent en vous, cela « pique ou capte votre attention », n’est-ce pas ? La planète, constellation ou groupe source a peu d’importance, car c’est le message qui attire votre attention. Vous pourriez dire : « C’est mon groupe préféré. J’aime vraiment cette information » Ensuite, vous placeriez ce groupe dans une boîte ou dans un compartiment, à titre de « favoris ». Si jamais une personne vous pose des questions au sujet des Arcturiens, vous direz peut-être : « Oh ! Je ne les connais pas. J’ai seulement entendu parler d’eux. Je viens tout juste de connaître le groupe d’Orion. Le seul groupe avec lequel je suis en résonance. Il m’aide. »

C’était et c’est encore l’attitude 3D des Êtres Humains, mais ça commence à changer. Si vous agissez selon l’exemple que je viens de vous présenter, vous excluez tous les autres groupes, pour la simple raison que l’un d’eux a résonné en vous. C’est ce que fait la survie. Elle sépare et exclut. Les religions organisées l’ont fait pendant des siècles, amenant ainsi la majeure partie de la population terrestre à un endroit où il y a seulement « UN DIEU », mais le plaçant et le séparant dans centaines de boîtes différentes. Diriez-vous que c’est le « bon sens commun », selon votre propre expression ? Je veux démystifier les groupes ésotériques dont j’ai mentionnés. Il est maintenant temps, pour l’Être Humain ésotérique, de voir la beauté du système, car le Nouvel Âge a également compartimenté et séparé cette grande vérité universelle.

Toutes les informations de notre message de ce jour ont une similitude. Donc, je commence par vous présenter une très belle histoire qui vous permettra peut-être de placer ces informations en ordre. Il se peut que vous l’ayez déjà entendue, de notre part ou de la part d’autres groupes.

Et c’est ainsi.

Kryeon

*************************************

EXTRAIT DE DÉMYSTIFIER LE NOUVEL-ÂGE – 1Vous pouvez diffuser librement cette traduction, à condition que ce qui suit soit inclus et que la présentation ne soit pas modifiée.

Interprétation et traduction québécoise de ; JM Site : http://kryeon.forumactif.com/forum.htm

Les informations ci-dessous sont gratuites. Vous pouvez les imprimer, les copier et les distribuer comme bon vous semble. Cependant, l’auteur interdit la vente sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation expresse de l’éditeur.

Channelling présenté à Tucson, Arizona, USA, le 18 janvier 2014 http://www.kryon.com/CHAN2014/k_channel14_TUCSON.html

Ce texte est adapté au lectorat, car l’ambiance ou l’énergie d’une canalisation en direct est différente.

NDIT – Je place les notes de Lee entre les ( ), et les miennes entre les [ ].

L’ETAT CHRISTIQUE c’est QUOI

 

images (5)Vous avez déjà entendu dire que le Christ est une énergie cosmique. Ceci étant, qu’est-ce que l’Etat Christique ?

Vous pouvez le définir comme la totale union avec le Père/Mère/Créateur, avec Sa Volonté et son Plan pour cette planète. Lorsque vous aurez atteint l’amour total de vous-mêmes et fait rayonner cet amour sur toute l’humanité, sur tous les règnes, sur la Terre et aussi sur toute la Création, et l’aurez fait remonter jusqu’à la Source, alors vous êtes un Christ.

Un Christ a une confiance absolue en la Source de Tout ce Qui Est. Un Christ n’a pas de soucis, pas d’angoisses, ni sur son passé, ni pour son avenir. Il est l’Enfant Divin qui se laisse conduire par son Père et met ses pieds dans les pas de ses frères aînés qui ont pris avant lui le chemin du Foyer.

Nous, les Maîtres Ascensionnés, sommes ces frères aînés. Nous vous avons souvent répété que ce n’était pas difficile aujourd’hui d’emprunter ce chemin. Ce n’est ni difficile ni long. Néanmoins, il ne faut pas croire qu’il vous suffit de prendre un bon repas, de préférence bien arrosé, d’allumer ensuite un cigare en sirotant un bon cognac, et vous attendre à ce que le serveur vous apporte, sur le même plateau, un diplôme qui fait de vous un Christ. Il y a tout de même quelque spas à faire, quelques efforts à produire chers enfants. Ne vous y trompez pas. Mais rien de comparable à ce que nous, de notre côté, avons dû subir pour arriver là où nous nous trouvons. Et c’est très bien ainsi.

Vous laisseriez-vous mourir de soif à quelques dizaines de mètres d’une source d’au pure et cristalline ? Ou vous les feriez, ces quelques mètres, en rampant si besoin était ? Donc, vus devez vous préparer à ce que, malgré l’amour des Pères et de vos Frères de Lumière, malgré l’harmonie qui s’établit peut-être depuis quelque temps dans votre famille ou votre lieu de travail, dans votre cercle d’amis ou encore dans vote groupe de méditation, surtout depuis que vous vous efforcez de vivre dans l’amour, un jour ou l’autre un défi se présente à vous. Cela pourrait être un test, une petite épreuve que nous vous envoyons pour vous secouer un peu lorsque vous vous assoupissez. Mais cela peut être et ce sera le plus souvent un défi de la vie, de votre entourage immédiat ou plus lointain.

Essayez alors de vous observer, d’analyser vos réactions à ces moments moins paisibles. Que faites-vous ? Vous centrez-vous en votre cœur, dans les énergies d’amour dont il doit être débordant ? Ou au contraire, rejetez-vous les énergies inharmonieuses qui viennent à vous ? Réagissez-vous à l’agression par le rejet, par la colère ?

Si vous faites ceci, vos vibrations vont baisser et vous allez vous mettre au diapason de ces forces négatives, et par là les nourrir. Au lieu de hisser vos frères et sœur vers le plus haut d’eux-mêmes, vous vous laissez ramener à leur niveau, ce qui n’est pas votre rôle. Nous ne vous disons pas ceci pour vous décourager mais pour que vous vous rendiez compte du travail qu’il vous reste encore à faire. Et sachez que vous pouvez demander notre aide pour l’accomplir. N’oubliez pas que nous sommes là, tout près de vous, à chaque instant, prêts à vous remplir de la force qui peut vous manquer.

Il est vrai que vous avez réalisé d’énormes progrès, vous tous qui lisez ces pages, et que sur ces Plans Célestes nous sommes fiers de vous. Mais que ceci ne vous empêche pas de marcher encore un peu, de couvrir les quelques mètres vous séparation de la Source qui étanchera votre soif pour toujours. Vous êtes des Travailleurs de la Lumière. Vous êtes venus ici, sur la Terre Gaia pour être les catalyseurs de la Lumière Divine, pour l’ancrer en vous et la faire rayonner sur la planète, aidant ainsi au réveil de celle-ci et de l’humanité. C’est votre choix depuis l’éternité. C’est un immense honneur et vous êtes admirés, respectés et aimés pour avoir accepté cette mission exaltante, bien que pas toujours facile. Mais n’oubliez pas que c’est aussi une grande responsabilité. Vous avez choisi d’être des phares pour vos semblables, de leur montrer le chemin, de leur signaler les écueils à éviter.

Il y a encore peu de temps, vos phares de pierre étaient allumés chaque soir par des gardiens, par des êtres humains. Ces hommes n’avaient pas le droit d’oublier leur mission un seul jour, car il y allait de la vie de leurs semblables se trouvant en mer. Ils ne servaient pas directement le Père/Mère/Créateur. Peut-être n’étaient-ils pas tous croyants. Pourtant ils possédaient à un degré très élevé le sens de leur mission, de leurs responsabilités. Vous ne pouvez pas vous montrer moins conscients, moins responsables qu’eux.

Une fois de plus, que ceci ne vous effraie ni ne vous décourage. Vous disposez tous de la force requise par le rôle que vous avez choisi. Et, si à un moment ou un autre, vous vous sentez faiblir un peu, assaillis que vous êtes de tous côtés par les contraintes de votre 3ème dimension si lourde, vos Maîtres et vos Guides sont là et ne demandent qu’à vous soutenir, à vous nourrir de leur amour. Je sais que je me répute, mais demandez-vous seulement combien de fois, devant faire face à des difficultés, vous pensez à nous appeler.

Je termine ce court message en vous résumant ce qui est attendu d’un Enfant Divin comme vous, face aux défis qui ne manqueront pas sur votre chemin :

-          se centrer en son cœur, dans les énergies d’amour inconditionnel et de Fraternité Vraie.

-          rayonner sur ceux ou ce qui vous met au défi cet amour inconditionnel qui est la seule arme capable de triompher de l’ombre, quelle que soit la forme qu’elle revêt.

Je vous laisse méditer là-dessus et vous offre mon Amour et celui de tous les Maîtres Ascensionnés, en restant toujours à vos côtés.

Extrait de « Le Temps des Maîtres » – transmis par Marlice d’Allance 2012- - recopié par Francesca  aux Editions HELIOS

TOUT EN VOUS EST DIGNE D’ETRE AIME

 

images (10)Je viens vers vous depuis la dimension centrale, pour vous expliquer que rien en vous n’est inférieur à moi, que tout en vous est digne d’être aimé. Bien entendu, vous vous jugez parfois comme non méritant, à cause d’hier, d’une erreur que vous avez commise et de la culpabilité qu’elle entraîne. Sachez que, même cela, ce que vous vous reprochez, je l’aime, car cet aspect fait partie intégrant de Qui vous êtes. C’est aussi une énergie qui à l’origine vient du Père-Mère que, par l’incarnation, par votre chemin de vie, par vos expériences, vous avez habillée de ce que vous croyez ombre. En vérité, c’est de la lumière qui attend d’être révélée par votre acceptation, par le lâcher prise de ce que vous n’êtes pas. Est-ce donc si difficile de lâcher tout cela. Dans le principe, c’est pourtant très simple.

Vous pouvez consciemment vous dire que vous acceptez votre passé, que dorénavant vos demandez à vivre pleinement et dans les valeurs de Qui vous êtes. C’est effectivement un premier pas, mais surtout une démarche essentielle et indispensable qui vous conduira nécessairement vers vous-mêmes ; Cependant, n’oubliez pas que vous êtes un être multidimensionnel et que pour qu’une décision soit totalement applicable dans votre existence, elle demande que tous vos plans soient dans l’acceptation de cette décision. C’est là, généralement, qu’il existe une distorsion entre une décision consciente et sa manifestation dans le plan physique : souvent, vous n’interrogez pas ni ne demandez l’avis des autres aspects de votre être.

Prenons un exemple. Il y a quelques années, vous avez vécu une expérience douloureuse avec une autre personne. Vous vous êtes fâché avec elle et avez rompu toutes les relations ; Le temps passant, vous avez eu d’autres expériences et vous avez évolué. A ce moment, en jetant un regard rétrospectif sur l’événement en question, vous vous êtes aperçu que vous n’étiez pas si clair que vous le pensiez dans vos actes, vos intentions – cette rétrospection était la preuve que vous vous étiez effectivement transformé – et vous en avez éprouvé quelques remords. Mais la personne avec qui vous aviez partagé cette expérience douloureuse n’étant plus là, vous ne pouviez plus réparer les choses. Alors vous avez culpabilisé pendant des mois. Puis ensuite, vous avez, comme il est de mode de le dire aujourd’hui « travaillé sur vous-même ». Et par ce travail, vous avez donc effacé cette culpabilité : vous y étiez parvenu, c’était terminé. Vous étiez enfin libéré de cette erreur passée, elle ne vous importunait plus et tout allais pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mais revenons à l’expression que j’ai voulu mettre entre guillemets : travaillez sur vous-même.

Certes, à l’origine, tel que l’homme la comprend, vous pouvez considérer qu’elle est tout à fait louable, et c’est juste. Pourtant, je vous le dis, il y manque un aspect important et primordial car, travailler sur soi-même, c’est travailler à l’envers. Je m’explique : lorsque vous avez longuement, durant des mois, des semaines ou des années pour certains, travaillé sur vous-mêmes pour comprendre et vous libérer d’une culpabilité, d’une peur ou autre, et que vous y êtes parvenus, qu’avez-vous réellement fait ? En quelque sorte, vous vous êtes simplement déshabillés de votre problème ; mais se déshabiller signifie-t-il que le vêtement n’existe plus ? vous pourriez le croire puisque vous ne portez plus celui-ci. Travailler sur vous-même signifie que vous avez oublié l’un de vos aspects multidimensionnels.

En vérité, vous travaillez sur vous-mêmes alors qu’il vous faut travailler « en vous-mêmes ». Je vois que vous comprenez subitement la différence entre les deux. Pourtant, même la seconde formulation n’est pas vraiment adéquate. Je vous conseille la suivante : agir en vous-même.

Car travailler est associé, dans votre société actuelle et dans vos automatismes de pensée, à la souffrance. Dans ce cas, cela engendre toujours un effort, donc une opposition. En effet, en réaction à l’effort, l’ego enfouit le problème dans le subconscient pour que vous ne le voyiez plus. Votre problème n’est certes plus apparent, mais il est toujours bien présent dans votre intériorité et continue à empoisonner votre vie à votre insu. Vous en avez perdu le contrôle. Alors, comment interroger le subconscient pour qu’une décision volontaire et juste soit acceptée par lui ? En vivant l’instant présent. En lui se manifeste exactement ce que vous êtes consciemment et ce que vous êtes inconsciemment ; Lorsque vous cessez de vivre hier ou demain, en étant pleinement dans l’instant, vous vous regardez droit dans les yeux et vous pouvez y lire et traduire ce qu’il y a en vous-même au niveau inconscient. Etre dans l’instant, c’est interroger les plans dimensionnels, du plus dense au plus subtil : c’est être. C’est en partie cela agir en soi-même.

Mes enfants, mon message-conseil avait pour but de bien vous montrer que tout est là, maintenant. Et combien vous êtes aimés puisque j’ai transmis ce message à mon frère pour qu’il vous en fasse part et vous aide à appliquer ce que vous êtes. Vous êtes libres. Aimez-vous comme je vous aime, si vous le voulez bien, car j’aime tout ce que vous êtes.

Extrait de « Au cœur de l’Amour » transmis par Hilaïhi 2012 recopié par Francesca   aux Editions HELIOS

 

Message contact Pléiadiens

téléchargement (7)

 

 

 

Bienvenue, mes amis. Je suis Alcheringa. Il y a longtemps que j’attends cet instant, je suis heureux d’être ici. Je connais chacun de vous depuis bien des vies. Voyez-vous, nous sommes tous connectés aux mondes des étoiles. Les représentations gravées dans ce rocher sont une source de curiosité  pour beaucoup, chacun ayant le sentiment qu’elles ont été faites par des êtres d’un autre monde.  C’est d’ailleurs le cas pour une bonne partie d’entre elles. Il y a des millions d’années, des êtres venus d’autre part, d’autres étoiles, ont visité la petite planète Terre. Ils ont influencé l’évolution génétique de ses créatures, comme celle des poissons, des mammifères et des insectes. C’est une planète en tout lieu habitée de forces de vie. Vous en êtes conscients, bien entendu. Il y a beaucoup de choses à expliquer mais le moment n’est pas encore venu. L’information arrivera graduellement car notre projet est plus important. Chacune des pièces trouvera la place qui est sienne dans l’ensemble jusqu’à former un vaste tableau, lequel sera reconnu et compris par ceux qui demeurent dans ce monde. Il existe pour tous un besoin manifeste d’appréhender la mère que vous nommez la Terre et qui nourrit chacune des vies qui l’habitent. Grande est la nécessité d’aimer et respecter la Mère Terre, de prendre soin d’elle. Je sais qu’au plus profond de son être chacun de vous trois l’admet et nous aidera à diffuser et répandre cette connaissance. Quelqu’un a une question à poser ? 

- Y a-t-il autre chose que nous devrions savoir au sujet de ce site? demanda Gerry. 

A-t-il besoin de protection ?

- Cet endroit a, de tout temps, été protégé. Nous continuerons à le faire jusqu’à ce que vienne le moment de le révéler au public. Ce lieu fort ancien détient les clés d’une ambition plus vaste. Ces images intégreront et accéléreront l’évolution de ceux, fort nombreux, qui se souviendront. C’est encore trop tôt, mais le moment approche.

- Y a-t-il quoi que ce soit que vous voudriez que nous fassions?

- En réalité, mon fils, vous répondez déjà à notre inspiration. Vous vous êtes spontanément offert à guider ces personnes, et pas seulement aujourd’hui pour cette rencontre que nous avons souhaitée. Il y aura beaucoup d’autres occasions où vous réaliserez que des mains invisibles sont à I’œuvre. Vous n’avez aucune raison de vous inquiéter, nous savons que vous désirez servir. Soyez attentif, mon enfant. Faites face aux problèmes à mesure qu’ils se présentent. Vous n’êtes pas seul : vous recevez une aide considérable sur de nombreux plans. Nous vous pousserons parfois un peu plus loin que ce dont vous avez l’habitude, il ne vous sera néanmoins jamais demandé d’aller au-delà de vos capacités. Sachez que dès que chacun de vous fait un pas dans sa vie, nous sommes avec lui.

Nous, du monde de la Lumière, venons à vous avec amour depuis une dimension divine. Nous vous demandons de ne pas avoir peur. Nous sommes prêts à vous assister et à répondre à vos appels. D’une manière ou d’une autre, vous serez toujours soutenus. Il n’y a rien d’autre à dire, à ce stade, que de vous inviter à continuer sur votre lancée. Je vais maintenant vous laisser et vous remercier de m’avoir accueilli aujourd’hui. Notre rencontre ici n’a rien d’une coïncidence, les choses vont bientôt évoluer ainsi que vous vous en rendrez compte. Que Dieu vous bénisse tous.

La présence d’Alcheringa s’estompa, me laissant flotter dans une chaude énergie. Gerry se leva, nous demandant de le suivre. Nous escaladâmes la montagne de Whale Rock, qui domine les eaux de Brisbane et, au-delà, Broken Bay. C’est un rocher plat présentant des marques très distinctes de pierres taillées dans ses parois. Nous dûmes, Karen et moi, baisser la tête dans notre progression tant était puissante la sensation de passer sous quelque chose. Au même instant, nous levâmes les yeux l’une et l’autre mais il n’y avait rien, bien sûr.

Etait-ce l’expression de notre imagination? Peut-être pas. Pourquoi avions-nous toutes les deux expérimenté les mêmes réactions à cet endroit ?

Mon cœur se mit à battre plus vite. Gerry confia être venu à cet endroit des quantités de fois, et l’avoir utilisé comme lieu de guérison. Des familles aborigènes avaient habité la zone alentour et pris leurs repas exactement là où nous nous tenions. Un côté du site était réservé aux affaires des hommes et l’autre aux affaires des femmes. Il nous montra ensuite une partie du rocher creusée comme pour servir de berceau. Les femmes aborigènes, il y a bien longtemps, auraient utilisée cette cavité pour enfanter. Karen décida de s’y allonger. Quelques minutes plus tard, elle semblait s’être endormie et ses yeux se mirent à bouger rapidement derrière ses paupières closes ainsi qu’ils le font quand nous rêvons. Je l’observai avec curiosité pendant un moment, puis elle se redressa, assise très droite et les yeux grands ouverts.- Qu’as-tu ressenti? lui demandai-je.- L’extase de l’accouchement, répondit-elle embarrassée, et en même temps, j’avais le sentiment d’être abandonnée tout en sachant que je n’étais pas seule … Gerry se rapprocha d’elle et la fixa avec des yeux soudain devenus immenses.

- Et le bébé ? interrogea-t-il.

- Je… je ne sais pas vraiment, bredouilla-t-elle d’une voix tremblante, prise de court par la question. A nouveau je fus habitée par la même sensation que j’avais éprouvée plus tôt, juste avant ma communication avec Alcheringa, d’être détachée de la réalité, sauf que cette fois c’était autre chose. Notre ami avança jusqu’au bord de la plate-forme surplombant Broken Bay. La nuit commençait à tomber et des lumières scintillaient en contrebas, dans la ville toute proche. Il se retourna et m’invita à le rejoindre. Puis il désigna la mer, une lueur perplexe dans le regard :

- Vous voyez l’endroit où se trouve ce petit bateau au milieu de la baie? déclara-t-il. Pour moi, c’est là que le vaisseau a coulé. Concentrez-vous sur lui, Valérie. S’il vous plait, essayez de retrouver la mémoire de cet événement. Instantanément la vision de mon existence dans ce temps lointain auquel se référait Gerry me parvint, lumineuse. Je pouvais la revivre par les yeux et les sentiments de qui j’étais alors : je vis mes mains qui se tendaient vers la surface de l’océan en même temps que le désespoir frappait mon cœur de plein fouet.

J’entendis des hurlements de terreur, des cris et des gémissements. Je ressentis le besoin impératif de me libérer de la douleur, de la peur et de la terrible sensation de perte qui  s’abattaient sur la personne que j’étais à cette époque. Le paysage était complètement différent de ce qu’il est aujourd’hui. Plus tropical, plus luxuriant et plus dense. La chaleur me suffoquait et je haletais dans l’air épais et presque liquide, comme si je respirais sous l’eau. Chaque souffle m’était douloureux. Mes bras tendus longs et décharnés étaient recouverts d’une peau d’un blanc bleuté presque transparent. Je sentais que ma tête était allongée. Un terrible sentiment d’accablement s’était emparé de moi : mon époux, mes enfants et un grand nombre de mes amis avaient été tués ! Comment une telle chose avait-elle pu se produire ?

L’incrédulité laissa la place à une forte impression de trahison, puis à la montée de la colère, expérience émotionnelle que l’être de ma vision n’avait jamais connue auparavant. Puis je pris du recul par rapport au courroux que cette femme vivait alors pour revenir à ma réalité propre, celle de Valérie. A mes côtés se tenaient Karen et Gerry, pantelants, au bord des larmes. Apparemment, nous venions de partager tous les trois et simultanément une sorte de traumatisme de groupe subi en un autre temps à Whale Rock.

Le voile alors se déchira davantage et des souvenirs plus précis affluèrent : je découvris que nous arrivions des Pléïades/Lyre, bien que notre origine première était un endroit dont le nom ressemble à Altaah. Nous étions venus paisiblement en mission divine sur la planète Terre et nous avions été attaqués par des êtres qui n’appartenaient pas à la lumière d’Amour, loin, en dessous de nous, une soucoupe pareille à un vaisseau spatial gisait, brisée, dans les eaux de la baie. La frayeur des occupants du vaisseau, gravement blessés et traumatisés, leur désespoir, résonnaient en moi comme si je partageais leur conscience. C’est alors que des dauphins apparurent en réponse aux appels à l’aide non formulés, poussant quelques personnes vers le rivage. Un autre vaisseau, celui sur lequel j’étais arrivée, planait au-dessus de la soucoupe accidentée, enquête des survivants. Exposés aux radiations du soleil de cette époque qui perçaient fortement malgré l’atmosphère poisseuse, ceux qui étaient déjà sur la berge hurlaient de douleur en cherchant un refuge pour se protéger, leur corps ne pouvant supporter ce genre d’émanations. Certains avaient subi de terribles lésions et je partageais directement leur agonie. Mes sens étaient chancelants et je tournai la tête.

D’autres, derrière moi, assistaient à la scène avec la même horreur, ils étaient tous extraterrestres, comme moi. Une personne du nom d’Eleura appartenait à notre groupe. Son mari, Ujeshet, était coincé sous une barre de métal qui s’était détachée du pupitre de commande du vaisseau gisant maintenant au fond d’un océan inconnu, Eleura attendait un enfant et elle « acheminait » la conscience du tout petit être vers Ujeshet tandis que celui-ci lui demandait télépathiquement : « Et le bébé? »Je me reliai à Ujeshet, lui adressant amour et sympathie.

Tandis qu’il me renvoyait son amour, une bruyante explosion se fit entendre. La vision s’arrêta et je fus instantanément de retour dans l’air du crépuscule de Whale Rock, mon regard plongé dans les yeux de Gerry Bostock. L’espace d’un bref instant, nous avions été, Gerry et moi, connectés par l’esprit comme je l’avais été avec Ujeshet dans cette autre vie : le Gerry de maintenant était l’Ujeshet de cet âge reculé. Je me retournai vers Karen et la même connexion s’établit : Karen était Eleura. Nous nous regardâmes les uns les autres, réalisant la raison de notre présence en ces lieux : nous devions y revenir afin de nous souvenir. Une merveilleuse étreinte scella notre réunion. Nous étions de vieux amis ayant réintégré ensemble la Terre d’aujourd’hui pour y vivre ce moment précis. Dans l’air du soir pourtant glacial, nous étions imprégnés de la chaleur de l’Amour Divin, au-dedans comme au dehors. Je me sentis bénie pour l’éternité quand nous joignîmes nos mains aux poignets des deux autres pour former deux triangles superposés en une ancienne forme de salut, origine de l’Étoile de David.

Nous levâmes nos bras entrecroisés vers les cieux dans un geste d’action de grâces. Loin, si loin, au-dessus de nous, la douce lumière des Pléiades brillait dans la nuit, caressant nos visages et séchant nos larmes comme le ferait une mère aimante en retrouvant enfin ses enfants depuis longtemps disparus. Dans le délicat et subtil moment de cette apaisante étreinte, nous reçûmes la guérison.

 

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca    – paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow 

Les changements en cours

images (12)

Les Pléiadiens ont expliqué à Barbara Marciniak comment reprogrammer le champ vibratoire de la Terre et l’aider à transformer sa fréquence, de telle manière que les humains puissent se réconcilier et se réharmoniser. Cela suppose une nouvelle approche spirituelle des êtres et des situations.

Les bouleversements et les tragédies auxquels l’humanité doit faire face ne sont pas terminés. Pendant quelque temps encore, ils risquent même d’aller en s’intensifiant. L’une des manières de survivre à cette ultime épreuve qui s’annonce, est de remplacer notre quête effrénée de plaisirs et de divertissements intellectuels par une recherche de joies simples. C’est de cette manière que nous pourrons commencer à nous comprendre, à nous aimer et à construire ensemble la fraternité sur cette planète.

« En cette époque où le clonage et les nouvelles méthodes de reproduction se répandent dans tous les pays du monde, de plus en plus de personnes vont essayer de se régénérer grâce aux nouvelles technologies, en particulier en faisant l’acquisition d’organes et en ayant recours à la chirurgie. Un immense détournement d’énergie est en train de se produire à l’échelle planétaire à la suite des prélèvements d’embryons et d’organes humains. Il existe désormais un marché considérable de vente d’êtres humains sur votre globe.

Comment ferez-vous pour changer cette situation ? Vous devez, avant tout, comprendre la valeur de la vie que vous transmettez à partir de votre accouplement sexuel. Dans le cas contraire, cette vie perdra rapidement toute sa valeur. Vous devez aussi apprendre à combattre ces vampires qui sucent votre énergie depuis les différents plans astraux et les diverses dimensions, depuis les profondeurs de la Terre jusqu’à sa surface, et depuis les mondes qui l’entourent. 

Lorsque nous parlons de « puissances des ténèbres », n’allez pas croire que vous deviez simplement ignorer cette réalité pour trouver la lumière. Vous devez apprendre tout ce qui a trait au pouvoir des ténèbres. Vous devez comprendre les perversités et les blessures de l’âme de ces êtres qui recherchent désespérément quelque chose que jamais leurs parents ni qui que ce soit ne leur offrirent. Du fait de cette carence, leurs tendances sont inscrites dans leur hérédité et passent d’une génération à l’autre. Que leur manque-t-il ? Vous connaissez déjà la réponse : l’amour. Sur cette planète, les pervers, qu’ils soient meurtriers, voleurs, pédophiles ou manipulateurs de foules, sont tous privés d’amour et ignorent même ce sentiment.

Ainsi, votre tâche consistant à guérir votre planète deviendra de plus en plus importante au fur et à mesure que les sombres secrets des familles qui mènent le monde ainsi que leurs pratiques occultes maléfiques seront dévoilés.

Vos médias sont détenus et dirigés par une petite poignée d’individus. Les ramifications des propriétaires de ces entreprises avec le côté sombre de leurs guides sont difficilement identifiables en raison d’une imbrication extrêmement complexe des organisations et des acteurs. De ce fait, rien n’est exactement ce qu’il paraît être. Le moment est venu de vous réveiller et de prendre conscience que vous êtes nourris d’informations destinées à limiter vos possibilités et à vous dominer afin de vous transformer non seulement en supporters actifs mais en contributeurs de cette économie de la mort. En perdant votre vitalité, vous passez d’un soi-disant médecin à un autre, utilisant vos assurances, vos héritages, si vous en avez, et pour obtenir quels résultats ? Plus vous êtes malades, plus vous dépensez d’argent, plus vous alimentez cette économie de la mort. Comprenez-vous ?

En réalité, chacun de vous est destiné à guérir l’esprit humain, à créer sur la Terre une fréquence au sein de laquelle les bébés, qui apportent avec eux les vibrations de l’amour, seront respectés et aimés. Vous devez vous assurer que vos enfants ne seront pas violentés, transformés en zombies ou en esclaves sexuels, ni transportés sur d’autres planètes pour y travailler dans des fermes. Assurez-vous aussi qu’ils ne serviront pas à des banques d’organes à l’usage des laboratoires génétiques ou ne se reproduiront pas dans le simple but que leurs propres enfants permettent à des entités désespérées de reconstruire leur patrimoine génétique épuisé.

Dans un avenir proche, les gens pourront retracer leur lignée d’une façon différente. Aujourd’hui, vous établissez vos arbres généalogiques en partant de vos parents et de vos grands-parents. Mais bientôt, vous devrez rechercher votre lignée multidimensionnelle.

Votre chemin vers la lumière passe par la confrontation à l’obscurité qui arrive aujourd’hui en masse, parce qu’elle demande à être guérie. Vous constatez une terrible recrudescence de perversions tout à fait choquantes dont la véritable origine est l’absence de l’amour maternel et paternel. La forme d’amour dont nous voulons parler n’existe plus sur votre planète depuis des milliers d’années. Génétiquement, votre tâche consiste à purifier de très nombreuses générations d’êtres humains au cours desquelles les blessures se sont accumulées.

Vous ne pouvez échapper à cette évidence : votre sexualité est le siège de votre puissance biologique. C’est grâce à votre sexualité que vous êtes ici, et même si le clonage est en vogue aujourd’hui, vous constateriez, en effectuant un saut vers le futur, qu’il est impossible de se fabriquer un clone possédant l’intégralité de la force vitale qui lui a permis d’exister. Les clones ne possèdent pas la vitalité conférée par l’acte sexuel, par l’empreinte énergétique d’êtres vivants. De ce fait, au bout d’un certain temps, ils déçoivent.

Il existe quantités d’êtres humains clonés dans votre monde. Cette pratique existe depuis des milliers d’années. À l’origine, elle était destinée à remplacer certaines personnes au pouvoir par des sosies. Aujourd’hui, l’art et la science du clonage sont enseignés par des entités multidimensionnelles qui ont perdu leur pouvoir de procréation et qui sont venues sur la Terre afin de dérober secrètement le vôtre. Toutefois, ceux qui possèdent de vrais pouvoirs n’ont pas besoin d’agir ainsi. Le véritable pouvoir est entre vos mains, émane de vous, et il peut être transmis et partagé sans cesse. Ainsi, il s’accroît. Au contraire, en le dissimulant ou en le conservant secrètement, il finit par décroître et disparaître…

Les réponses que vous cherchez se trouvent en vous-même. Vos sentiments et vos réactions devant ce monde qui s’écroule autour de vous exigent que vous affirmiez votre force en acceptant ce qui se passe, car de la dissolution naît quelque chose de nouveau. Le cycle de la vie inclut inévitablement une mort suivie d’une renaissance. Cette compréhension représentera une phase importante de votre développement, et la solution consiste à vous éveiller à l’idée de fraternité et à rendre cohérente la perspective multidimensionnelle qui s’ouvre à vous.

Réconciliez-vous et regroupez-vous avec ceux qui vous sont chers, avec vos amis. Soyez respectueux envers tout ce qui vous entoure, comme vous souhaiteriez être respectés par les autres, et comprenez que les grandes blessures de la psyché humaine surgissent aujourd’hui, tel un legs transmis par vos gènes, transmis comme une tache. Les blessures de vos ancêtres apparaissent maintenant à la lumière du jour, et il semble que la tâche de guérison qui vous attend vous dépasse, que vous ne disposez d’aucun baume ni d’antibiotiques contre les maladies de l’esprit à venir. Alors, n’oubliez pas ceci : vous êtes des créatures multidimensionnelles et, fréquemment, l’anomalie ne réside pas uniquement dans le corps physique mais également dans les plans astraux, ces mondes invisibles où des entités sont attachées à vous et où la possession et la fusion se produisent, le jour comme la nuit.

C’est vers la Grande Source d’Amour que vous êtes appelés. Lorsque la noirceur sera à son comble, juste avant l’aube, ouvrez les yeux et ne soyez pas effrayés par les hululements des chouettes et par les sons étranges que vous entendrez dans la nuit. Pénétrez dans ce territoire obscur et allumez une bougie afin d’apercevoir ce qui s’y trouve. Liez-vous à la Lumière, puis ouvrez votre cœur et sachez que l’esprit malade attend sa guérison.

Seule une prise de conscience de la façon dont vous avez été influencés et manipulés vous permettra d’oser vous prendre en charge. Vous avez tellement abdiqué vos propres pouvoirs que vous ne vous rendez pas compte à quel point vous êtes comme des zombies.

Les responsables de la situation critique dans laquelle vous vous trouvez estiment qu’ils sont infiniment meilleurs que vous ; cependant, leur noirceur leur crée d’immenses difficultés. Vous avez le pouvoir de guérir ces blessures également. Votre compassion et votre mansuétude doivent inclure une compréhension beaucoup plus large. Comprenez bien que la guérison doit se manifester en profondeur. Durant ce processus, vous allez découvrir votre pouvoir et, idéalement, guérir vos dirigeants blessés, car ils le sont véritablement.

Vous ferez face à des énergies diverses et de différentes natures en provenance des Cieux, mais les Reptiles seront votre épreuve la plus importante, car ce sont eux qui tirent les ficelles depuis les coulisses. Ils vous encouragent à suivre des rituels vides de sens et poussent les autres à faire de même. Si vous participez vous-mêmes à des rituels, faites en sorte de créer vos propres rites ou soyez certains que vous comprenez la situation de ceux que vous suivez.

Des signes inhabituels se produiront bientôt dans les Cieux : boules de lumière, comètes, mystérieuses lueurs, éclairs puissants et inattendus. Nous vous rappelons une fois encore que, sans l’obscurité, vous ne distingueriez pas ces jeux de lumière, et que les desseins cosmiques impliquent de nombreux plans.

Le contrôle des fréquences de vos pensées deviendra l’objectif majeur des puissances ténébreuses sur votre planète : Le contrôle de vos pensées sera considéré comme l’ultime bataille des ténèbres.

Vos dirigeants tentent de plus en plus de vous convaincre de votre situation de victime. Autrement, comment pourraient-ils vous dominer ? Dans le Grand Livre de la Vie et dans le Grand Livre de la Terre, il n’y a aucune victime ; il n’y a que ceux qui oublient qu’ils sont des créateurs, qui choisissent la peur, qui oublient l’amour et qui s’isolent. C’est toujours la même histoire, mais avec des acteurs différents. En fait, dans une perspective plus large, on s’aperçoit que la même histoire se répète, avec les mêmes acteurs, qui expérimentent tour à tour des rôles différents.

L’automatisation et la génétique sont, depuis quelques années, présentées par les adversaires de la Lumière comme l’unique solution et l’ultime espoir pour l’humanité. Le résultat est qu’actuellement, vos enfants sont comme hypnotisés ; ils vivent plongés dans une sorte de transe à travers différentes manipulations électroniques, et si la plupart d’entre eux semblent encore apparemment « normaux », les cellules de leurs cerveaux présentent déjà une altération qui se manifeste par un état de stupeur assez voisin des psychoses provoquées par certaines drogues. Cet endormissement progressif d’une partie de la jeunesse est pour nous un réel sujet de préoccupation. 

La nouvelle vie qui est sur le point d’être proposée à l’humanité est cependant merveilleuse, mais la plupart d’entre vous sont encore bien loin de se douter du potentiel qu’ils vont bientôt découvrir en eux-mêmes. Pour le moment, l’espèce humaine est encore génétiquement stressée, et toute la question est : serez-vous capables de purifier votre ADN ? Serez-vous en mesure de transmuter le choc de l’apparente montée en puissance de la haine sur cette planète ? L’effondrement des croyances et des valeurs est en marche, et du fait de l’intensification des énergies, ceux qui déclenchent des actes terribles et manipulent les foules pour en assurer la couverture, ne pourront bientôt plus contrôler cette mise en scène. Toutes les conditions sont à présent réunies pour que des scandales épouvantables soient révélés aux populations de la Terre et pour que chacun soit obligé de se poser la question : « Qu’est devenu notre monde ? Que s’est-il passé avec nos dirigeants ? Pourquoi en sommes-nous arrivés là ? » 

Eh bien, de notre point de vue, tout vient de ce que vous avez cessé d’apprécier les joies et les plaisirs simples et honnêtes. Cela peut vous paraître puéril, et même ridicule. Mais c’est peut-être la plus grande des vérités que nous voudrions vous faire partager. La gaieté, l’allégresse, le ravissement, l’hilarité et la jubilation sont des émotions qui provoquent des vibrations d’une grande pureté, et ce sont d’elles dont l’humanité a aujourd’hui le plus grand besoin. D’une manière ou d’une autre, vous parviendrez toujours à accumuler des expériences ou des connaissances, mais quand l’opportunité d’une joie simple se présente à vous, de grâce, ne la gaspillez plus ! 

Lorsque vont venir les grands bouleversements, et que vous serez confrontés à vous-même, aussi incongru que cela puisse vous paraître, rappelez-vous votre enfance. Remémorez-vous ces précieux instants de fraîcheur où vous gambadiez dans la joie et l’excitation, car ces instants sont toujours vivants ; ils peuvent vous stimuler et vous connecter aux énergies dont vous avez besoin. Vous êtes tous en contact régulier avec les lignes de temps d’autres réalités ; l’astuce consiste simplement à saisir ces lignes de force et à les utiliser pour se projeter au-delà. Vous êtes tous « naturellement » multidimensionnels, et il vous reste encore de nombreuses facettes de vous-mêmes à reconnaître, à explorer et à expérimenter. Il ne tient qu’à vous de devenir n’importe lequel de tous ces personnages que vous êtes, que vous avez été et que vous serez, car ils sont tous reliés ensemble. Votre conscience a la possibilité de travailler brillamment sur plusieurs plans à la fois et d’y accomplir différentes tâches dans l’harmonie. Un jour, vous réaliserez que ces octaves fréquentielles vous sont accessibles, et que vous pouvez très bien les utiliser tout en demeurant parfaitement vous-même. 

Il existe une approche dissociée, fragmentée, torturée de la puissance de l’esprit que d’autres utilisent pour essayer de vous contrôler. Mais le contrôle du mental peut aussi prendre un côté extraordinairement positif, à partir de l’instant où c’est vous-même qui décidez d’exercer ce contrôle ; votre esprit retrouve alors sa puissance et sa liberté. 

Tout au long de votre existence, de vos épreuves, de vos victoires, vous ne cessez de créer, de vous engager, de vous projeter dans ce que vous êtes amenés à entreprendre. Accepter d’être responsable est le meilleur moyen de vous restructurer vibratoirement. Nous enregistrons les probabilités, nous voyons les possibilités qui se présentent. Nous comprenons vos interrogations et nous comprenons aussi la souffrance de vos âmes et quel tribut important vous avez accepté de payer dans le drame cosmique qui se joue en ce moment-même. Nous vous aimons pour votre capacité à vous égarer dans les méandres de vos sentiments, tantôt absorbés par une étreinte amoureuse, tantôt cherchant à humer les délicates senteurs du printemps. Vous êtes des créatures vraiment touchantes ! 

Bientôt vous aurez vous aussi la possibilité de voir ce que nous voyons, et vous serez émerveillés de toutes vos découvertes. Mais auparavant vous devez faire confiance et accepter cette reconstruction de vos facultés de perception. Si cela peut vous aider d’avoir un cahier et de noter vos impressions, de manière à mieux comprendre ce que vous êtes en train d’expérimenter, alors, faites-le !

Souvenez-vous : vous êtes venus sur cette Terre en tant que pionniers d’un nouveau mode de perception. Toute l’énergie nécessaire est à votre disposition en abondance. Si vous croyez en la puissance de la pensée positive, vous renforcerez partout sa fréquence. Proclamez la puissance de l’esprit, utilisez votre esprit et soyez à son écoute. Ne comptez pas sur quiconque pour vous renseigner sur la réalité spirituelle. N’attendez pas que cela devienne un beau jour le grand titre de vos journaux télévisés. Vous devez simplement faire confiance, vous adapter et vous mettre à l’écoute de votre propre ligne de communication. Alors, vous recevrez les informations dont vous avez besoin et tout se passera bien.

Souvenez-vous que ceux qui refusent de s’éveiller nourrissent ceux qui les contrôlent. Nous n’avons pas à les juger, mais les choses se passent ainsi : à partir du moment où la conscience s’éveille, elle n’a plus besoin d’être manipulée. Revendiquez dès maintenant le droit de prendre possession de vous-même, car ce défi deviendra bientôt celui de toute l’humanité. Il ne s’agit pas d’être contre qui que ce soit ; mais si vous suivez le vieux chemin que certains vous montrent, alors vous serez confrontés à la tristesse, à la peur et au découragement. 

Recherchez le chemin qui apporte la joie et la sérénité ; vous y ferez des rencontres riches et palpitantes. Recevez l’énergie de ce que vous apprenez et faites confiance à la magie de l’existence, car elle est vraiment merveilleuse. Apportez au monde la preuve que le rôle que vous avez accepté de jouer il y a bien longtemps a maintenant été appris. Vous avez la finesse, vous avez la grâce et vous avez le style ; utilisez-les ! Votre vie est d’une grande valeur et vous devez en être persuadés. Pourquoi ne pas tomber amoureux de vous-même, puisque vous représentez un miracle de la nature, capable d’exprimer en pensées, en paroles et en actions l’une des formes les plus magnifiques et les plus achevées de la Création ?

Les bouleversements arrivent, mais la guérison est en marche, mes chers amis, ne l’oubliez jamais ! Vous avez en vous le pouvoir de guérir votre sang, de guérir votre peine et de découvrir la joie d’être enfin libres ! La période que vous vivez restera à jamais dans les archives de vos réincarnations comme la plus extraordinaire et la plus riche en possibilités. Un jour, dans le futur, vous vous en souviendrez et vous raconterez à d’autres la merveilleuse aventure qu’il vous aura été donné de vivre sur la Terre durant ces années de grande intensification énergétique et de révélation de la vie multidimensionnelle, de la vie divine. 

D’ores et déjà, vous voici placés par la Providence dans les bras de l’Intensité. Faites-en bon usage et cette Intensité vous conduira jusqu’à la véritable Connaissance et jusqu’à la véritable Liberté. 

Bon voyage, mes amis ! »

Transmis par Barbara J. Marciniak

Devenir conscient de la Merkabah

 

images (2)On ne peut devenir conscient par des moyens quelconques de ce qui est éternel et qui existe sur une autre dimension. Aucune répétition de techniques mécaniques en vue d’élever le niveau vibratoire d’une personne ordinaire ne peut atteindre la Surnature. Il n’est pas nécessaire d’être très éclairé pour comprendre qu’il y a des lois universelles qui protègent les valeurs sacrées de toute profanation. Aujourd’hui, l’être humain est d’une arrogance si démesurée qu’il estime qu’il est en  droit de tout savoir sans rien payer (de sa personne).

Donc, on ne devient pas conscient de la Merkabah en méditant sur notre divin nombril ou en récitant des mantrams en sanskrit ou en hébreu. Le vaisseau spirituel qui est enlisé dans notre dimension ne reconnaît pas nos codes car il est programmé dans un langage inviolable. Il faut d’abord réparer la rupture causée par l’accident originel.

N’est-il pas logique de remettre d’abord en état un véhicule accidenté avant d’essayer de le faire redémarrer ? Il y a un effort à fournir, et en l’occurrence, c’est l’égo qui doit se sacrifier.

Nombre de chercheurs de vérité s’enferment dans des systèmes cristallisés alors qu’ils ont au départ le désir sincère d’atteindre la libération. Innombrables sont les appelés mais où sont les élus ? Ce problème provient de la difficulté pour l’être humain, conditionné par les systèmes de pensée, de se représenter de manière simple le but de la vie. Il  a étudié les doctrines spirituelles et parfois il a pratiqué des techniques en vue d’un certain résultat, mais on ne lui a pas fourni les bonnes informations sur sa véritable nature. Alors, il a erré et s’est mille fois perdu dans la jungle des idées et des théories. Pourquoi cette quête sans fin ?

Il faut que l’être soit prêt à recevoir l’information ultime. Cette préparation exige beaucoup d’efforts, antérieurement accomplis, et ces expériences souvent pénibles ont rendu le coeur-conscience réceptif à des rayonnements universels plus subtils. Le système de la Merkabah est ainsi touché, à travers l’ouverture de notre coeur, et rien ni personne ne peut forcer ce processus.

Il faut savoir que l’univers est un corps électromagnétique multidimensionnel où tout ce qui existe est relié. Toutefois, il y a des zones déconnectées du cœur central où l’énergie divine ne peut plus pénétrer à cause du taux vibratoire trop ralenti. Le contact est si ténu avec ces zones rejetées en périphérie de la lumière centrale qu’on pourrait croire que ces zones n’ont simplement pas de réalité. C’est pourquoi l’attention des êtres divins n’est pas attirée par ces mondes tombés, tout comme nous ne sommes pas très intéressés par la vie des paramécies ou d’autres espèces microscopiques.  Or, nous ne sommes pas des paramécies, mais nous disposons heureusement d’un organe émetteur psychique qui peut envoyer des messages à travers l’espace. C’est à la suite d’une accumulation considérable de SOS émis à partir de la détresse de millions de cœurs qui ont prié pour un secours pendant des millions d’années que notre problème a été pris en compte. Mais il ne faudrait pas trop s’imaginer que nous sommes la cible d’une attention particulière car rien dans notre comportement bestial, primitif et égocentrique n’attire la sympathie des races angéliques, ni même des civilisations plus évoluées. Toutefois, des êtres de compassion ont capté notre appel et un plan de salut a été mis en place pour nous aider, pour autant que le karma l’autorise.

L’accumulation de nos signaux de détresse et de nos soupirs de douleur a formé une constellation, une nuée électromagnétique, à partir de laquelle il est possible à de grandes intelligences cosmiques d’émettre un signal en retour. Ce signal est la force en réaction à notre propre appel. Il ne peut pas être plus intense ou plus faible que l’émission d’origine, au vu de la précision des lois universelles.

C’est ainsi qu’il faut comprendre le salut et la rédemption. Nous en sommes les artisans. Il est hors de question qu’un « sauveur » vienne nous tirer miraculeusement d’affaire, car on peut seulement nous renvoyer la charge de compassion contenue dans l’appel que nous avons émis. Cela signifie qu’aucun salut de type messianique n’aura lieu sur cette planète. Si un tel évènement se produisait selon les apparences visibles, il s’agirait d’un intervention politique pour nous subjuguer, en complète violation des lois universelles. Le salut doit émaner de nous.

C’est pourquoi, malgré les promesses vaines des religions pour nous faire mijoter dans l’espérance tout en nous tenant ainsi sous contrôle, il n’y a pas de rédemption miracle. Ce que les hommes appellent Christ (ou grand avatar) est la réponse compatissante en retour de notre signal de détresse. Ce grand esprit collectif a pris la charge de stimuler et de structurer notre auto libération en venant sur terre à de nombreuses reprises depuis le fond des  temps, sous des noms de dieux divers, pour y confirmer et sceller la force de libération que nous avons nous-mêmes engendré.

On prétend que la constellation où nos prières se seraient accumulées est celle des Pléiades d’où l’activité constatée dans cette zone céleste comme en témoignent certains mythes antiques.

La porte des Pléiades pourrait être le chemin par lequel nous sommes arrivés jusqu’ici, mais il faut se représenter ces choses de manière intérieure car les Pléiades astronomiques ne sont qu’une illusion d’optique à partir de notre point d’observation et de conscience matérielle actuelle.

La Bible mentionne les Pléiades comme les mondes EDENIQUES de KIMAH (Livre de Job/ version hébraïque) et la mythologie grecque les appelle les Sept Sœurs. La principale étoile de cet amas d’astres dans la constellation du Taureau est Alcyone qui est mille fois plus brillant que notre soleil. On prétend également que nombre d’entités incarnées sur la terre en proviennent, et qu’ils sont par conséquent des humains-pléiadiens. Ils se distinguent par l’originalité de leurs travaux au service de l’humanité car ils ne sont là que pour faire avancer l’œuvre de délivrance.

Il y aurait beaucoup à dire sur les mythes autour des Pléiades dans les cultures anciennes.

Il faut s’ouvrir à la merveilleuse dispensation salvatrice que nous avons appelé de nos vœux et qu’il faudra finaliser concrètement, au lieu d’en rester à des rêveries spirituelles. Cette réalisation implique de prendre conscience de ce que nous sommes, non à la manière orientale qui parle du Soi évanescent, mais en intégrant la réalité de la Merkabah qui a été ignorée des enseignements spirituels aujourd’hui obsolétes. Il faut donc d’abord se débarrasser des idées fausses.

Comment s’ouvrir à la conscience de la Merkabah mutidimensionnelle ? Peut-on étudier la technologie sacrée du vaisseau céleste comme on étudierait une science physique ? Si les méditations planantes et les techniques ésotériques ne servent plus à grand chose, que peut-on faire pour s’élever ?

Les grands instructeurs spirituels du 20 ° siècle l’ont clairement affirmé : il faut une mutation radicale, une conversion absolue de notre vie intérieure. Sinon, nous continuons à tourner dans la cage de l’évolution qui revient au point de départ, un cycle après l’autre.

Pour les êtres qui n’ont pas encore effectué les protocoles préliminaires d’une reconnection avec la source d’information universelle, le programme interne de l’atome germe du cœur n’est pas encore assez sensible aux influx qui lui parviennent depuis l’espace de l’univers interne. Sa conscience demeure attachée à la représentation spatio-temporelle extérieure.

Il est probable que ce que nous racontons ici lui paraisse déraisonnable ou incompréhensible. S’il est un chercheur de vérité sérieux, il a déjà enregistré les données de la spiritualité conventionnelle qui parle de « s’unir au soi supérieur » ou un discours similaire. Or, cette phraséologie floue dissimule un grave malentendu. Il faut toujours se dire que ce qui est enseigné à haute voix sur les places publiques ne peut pas être la vérité. C’est au mieux une approche.

En ce monde, « la vérité n’a pas de pierre où reposer sa tête ». La connaissance de la Merkabah est un secret ultime qui n’était révélé qu’aux initiés s’étant préparé au « Retour vers le Père », ce qui signifie, que ce mystère ne s’ouvrait que pour ceux qui avaient accompli la mutation de conscience qui permet de se relier au champ électromagnétique de la Surnature. Cette conversion énergétique est sous jacente dans les conseils de la sagesse traditionnelle, du point de vue moral et psychologique, mais cette sagesse est adaptée à l’égo qui y voit un tremplin pour son propre développement. Il n’y a rien de mal à cela. Ce développement peut mener jusqu’au contact avec le soi disant « moi supérieur » qui est le surmoi subconscient, que les enseignements orientaux décadents de « l’âge noir » confondent avec le véritable Soi divin. C’est ce qu’on appelle aujourd’hui la « réalisation du soi » qu’on propose en pochette surprise, généralement à l’appui d’une discipline de méditation yoguique ou védantique. La plupart des gourous indiens et asiatiques sont sur cette voie, chacun  selon son niveau et sa sincérité. Mais la sincérité n’est pas la vérité. Ne vous attendez pas à ce que ces maîtres vous montrent comment devenir conscient de la Merkabah car ils n’ont pas connaissance de la réalité structurelle du vaisseau de l’âme. Ils peuvent au mieux interpréter cette idée selon les connaissances du yoga ésotérique au sujet des corps subtils. C’est pourquoi le new age a confondu le corps causal qui est l’enveloppe aurale bien connue des théosophes occultistes, avec la Merkabah.

La merkabah immortelle n’est pas soumise au processus d’évolution dans le temps. On ne peut donc pas la « développer » à force de visualisations. Elle n’est pas sur notre dimension, et on ne peut donc pas la contacter par des techniques aussi ésotériques soient-elles. Il faut apprendre la méditation attentive.

Par contre, l’esprit peut s’éveiller à la conscience de la Merkabah lorsque le cœur reçoit de l’intérieur des informations en réponse à son désir de délivrance. Ces informations de nature électromagnétiques subtiles reprogramment le système actuellement en panne. Il faut pour cela que l’avidité égocentrique ait fait place à un attitude nouvelle, de réelle ouverture, de bonté, et de détachement des ancrages lourds de l’existence incarnée. Il n’y a rien à accumuler mais il faut plutôt s’alléger de tout le superflu. Sur ce chemin, tout ce qui n’est pas strictement nécessaire au voyage est un fardeau inutile qui doit être déposé – c’est le lâcher prise. En cela, la sagesse traditionnelle dit vrai. La simplification de l’existence pratique, la mise en veilleuse du cinéma émotionnel et psychologique, et surtout l’intensification constante du désir de Retour, forment la base de ce qu’il faut accomplir.

De nombreux chercheurs sont bien orientés, mais ils manquent encore de confiance. Ce doute provient de l’ignorance de la réalité de la Merkabah individuelle. Savoir, au moins théoriquement, que le vaisseau de notre âme attend qu’un conducteur en reprenne les commandes, c’est se reconnecter avec le programme de notre système. Ce n’est certes pas encore l’accomplissement, mais cela en constitue le stimulant à l’allumage, c’est à dire le désir de partir en voyage vers la source de l’univers. Sur cette base, il est bien plus facile de comprendre la nécessité d’une mutation et d’intégrer les données nécessaires à une transmutation de notre organisme jusqu’à l’état que les hermétistes ont nommé « le corps de gloire ». Cette transmutation de l’organisme mortel en un double immortel peut prendre du temps, mais le commencement est déjà un accomplissement.

Lorsqu’un nouveau corps de pure essence énergétique est engendré sur le canevas de notre forme physique atomique, alors, la Merkabah va disposer d’un conducteur à sa mesure, capable de s’élancer vers les dimensions de l’univers interne dans une grande liberté de mouvement. C’est pourquoi ceux qui parlent de « mutation de conscience » devraient concevoir à quoi cette mutation doit aboutir concrètement. Il faut un programme clair et précis pour un résultat en concordance.

Le but de la vie est d’accomplir le voyage de retour vers les dimensions intérieures de l’univers absolu. Pour cela il faut un véhicule : nous l’a         vons déjà, c’est le vaisseau Merkabah, ainsi nommé traditionnellement d’après la science secrète des sumériens dont la civilisation connue sur notre dimension terrestre fut une porte de retour vers l’origine. Sumer est la base spirituelle interdimensionnelle reliée aux Pléiades, les mondes édéniques d’où afflue l’énergie divine féminine de la « mère » qui veut restaurer son enfant dans sa condition d’homme-dieu. (l’aide est prodigué par l’aspect « maternel » du divin en réponse à l’appel de l’enfant perdu)

La Merkabah aurait donc sa source énergétique dans les Pléiades. Lorsque le vaisseau se réanime, toutes les constellations s’illuminent aux yeux de l’âme sur la voûte du ciel intérieur de la Merkabah. La tradition fixe le nombre de constellations majeures à douze en raison de la structure du cercle des douze foyers stellaires internes. L’astrologie n’est donc qu’une projection extérieure, mais dans le futur la science des astres redeviendra une astrosophie intérieure.

« Et je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre, car l’ancien ciel et l’ancienne terre avaient disparu » (Livre de l’Apocalypse). Cette parole exprime l’idée que notre ordre ancien devra laisser le champ à l’ordre universel. Il est donc vain de poursuivre un idéal terrestre déconnecté de notre origine, car cette planète n’a pas d’enregistrement sur les tables de l’éternité. Il faudra en partir un jour.

Lorsque les « prophètes modernes » nous incitent à prier et à nous unir pour « sauver le monde », il s’agit d’une diversion puérile, car ce n’est pas le monde mortel qui doit être sauvé. La terre (notre corps provisoire) passera et les cieux (les cycles) passeront.

La terre sacrée c’est notre corps spirituel dont notre conscience est le firmament intérieur qui est comme la coupole du vaisseau merkabah. Les anciens hindous ont nommé ce ciel intérieur « Lipika ». La Lipika est la voûte céleste intérieure par laquelle le conducteur de la Merkabah s’oriente à travers les dimensions de l’univers. Lorsque nous regardons le ciel par une nuit étoilée, c’est l’apparence projetée au dehors de notre ciel interne que nous contemplons. Ce ciel est l’image extérieure de la Lipika étoilée. Chaque point lumineux est un foyer magnétique qui diffuse un certain type d’information énergétique. Lorsque l’être s’engage dans le retour vers les univers multidimensionnels de l’univers interne, il peut régler sa marche en direction de ces foyers lumineux – univers inconnus qu’il est libre d’explorer. Imaginer cette liberté spirituelle totale c’est réaliser également la nature tragique de notre emprisonnement dans la dimension formelle. Pour ceux qui sont issus de la racine de la « volonté de Caïn », l’aspiration au grand large se manifeste par un désir irrépressible d’inventer des moyens d’évasion en relation avec l’expérimentation la plus téméraire. A l’opposé, pour les âmes qui sont de la racine de la « lumière d’Abel », cette aspiration prend une forme religieuse et dévotionnelle en relation avec la magie de la lumière comme on le voit dans l’engouement actuel pour les apparitions astrales lumineuses.

S’ils veulent retrouver la science et la puissance (Caïn) et la lumière paradisiaque (Abel), les deux types humains doivent apprendre à réanimer la Merkabah.

Sinon, la connaissance mentale de l’un est aussi vaine que l’amour sentimental de l’autre.

La technologie sacrée de la Merkabah repose sur des processus électromagnétiques très complexes dont nous n’avons aucune compréhension dans l’état actuel des découvertes et des rares révélations sérieuses. Il faudrait observer le système à partir d’une clairvoyance supérieure, tenant à la fois de la rigueur du physicien et de l’intuition du mystique. Certains disposent de ces qualités mentales et spirituelles, mais il leur manque le pouvoir de clairvoyance adéquat, qui, on l’aura compris, n’est pas du même registre que la clairvoyance occulte, ni de l’ordre de la lecture akashique. De ce fait, parce que nous manquons d’informations « scientifiques » sur la Merkabah, des explorateurs de sensibilité médiumnique s’autorisent à appeler Merkabah ce qui n’a aucun rapport avec le vaisseau divin.

Les gens qui rejoignent les groupes de méditation « merkabaresque », en reviennent inévitablement déçus.

La Bible dit : « Mon peuple se perd par manque de connaissance véritable, la connaissance du Salut ». Mais qui se préoccupe des avertissements bibliques « vieillots » dans notre société de consommation et de zapping ? Pourtant si le candidat à l’initiation de la « Merkabah new age » prenait seulement la précaution de lire – ne serait-ce qu’en français -  la « vision du Char » dans le Livre d’Ezéchiel, il réaliserait que les marchands de Merkabah en solde sont loin du compte avec leur champ aurique en forme de tétraèdre. Attention à la « cristallisation » magnétique !

Nous n’avons pas la prétention d’en savoir beaucoup plus, mais nous voulons inciter à la prudence là où il n’y a pas de rigueur.

La vulgarisation de notions sacrées, a toujours été le signe d’une décadence irréversible dans les civilisations anciennes. Nous ne pouvons certes pas revenir en arrière, car les portes sont fermées. Pour en revenir à quelle tradition  d’ailleurs ? Il faut avancer vers l’ère nouvelle.

Que les spéculations du new age nous soient au moins l’occasion d’une clarification et elles auront servi à quelque chose !

Certains trouveront cet essai de clarification impropre à les conduire à la réalisation dont ils rêvent, et ils voudront malgré tout, faire l’expérience « d’éveil de la Merkabah » qu’on leur propose sur internet ou dans les livres de Drunvalo. Ils voudront essayer de « décoller ».

Il faut qu’ils sachent que le programme de méditation Merkabah n’est pas simplement une erreur de dénomination, mais une emprise spirituelle qui peut être aliénante. 

Les forces lucifériennes ont lancé le programme de la « grille christique planétaire » pour mettre nos corps énergétiques sous tension dans un filet électromagnétique.

A l’aide de méditations canalisées dans un certain sens, et qui cristallisent nos champs magnétiques, on se retrouve « collés » sur la trame collective comme des mouches. Cette mise en réseau planétaire enchaîne les âmes à la grille énergétique inférieure, au nom de « l’amour du monde », bien entendu. 

Notre approche de la Merkabah semblera compliquée et théorique aux esprits avides de « réalisation » et de sensation. 

Quant au chercheur sérieux, il comprendra à la lecture de la « vision du Char d’Ezéchiel » que la Merkabah n’est pas un amusement expérimental, mais qu’il s’agit d’une technologie électromagnétique sacrée.

Dans nul autre domaine la parole « il ne faut pas jouer avec le feu » s’avère plus à propos.

La Merkabah est un « char de feu » électromagnétique, ce feu puissant qui transféra le prophète Elie dans la dimension de l’immortalité.

Pour nous harmoniser en toute sécurité avec ce haut potentiel énergétique, nous devons accomplir certaines procédures de préparation.

La première est d’ordre moral : il faut tisser une combinaison de lumière.

Cela s’effectue grâce aux actes justes qui découlent d’un comportement profondément bon. Si cette bonté authentique s’appuie sur une connaissance des lois universelles, elle ne risque pas de dériver en sentimentalité qui est une parodie de l’amour vrai.

Pourquoi imiter l’amour ? Le Cantique des Cantiques dit : « N’invitez pas l’amour avant qu’il le veuille ».

Le monde est rempli d’imitations mystiques, idéalistes et humanitaristes. Or, la bonté véritable ne consiste pas à porter les maux du monde, mais à retourner vers l’amour absolu en s’allégeant de tout ce qui empêche l’être de déployer ses ailes. 

Certains auteurs spirituels ont insisté sur le sacrifice de soi à la manière du mysticisme de l’ère des Poissons. Mais il n’y pas d’autre sacrifice rédempteur que celui que l’on rend à l’esprit éternel qui est en nous-même, selon le premier commandement : « Tu aimeras Dieu de tout ton cœur ».

Or pour « aimer Dieu », la source interne de notre vie, il faut désirer s’en rapprocher.

La bonté libératrice réside donc dans un désir constant du retour à notre origine divine.

L’amour du monde et de ses créatures n’est qu’une conséquence, et encore faut-il veiller à ne pas être injuste en donnant de la force-amour à des êtres que les lois universelles ont rejeté en périphérie à cause de leur propre volonté de rupture.

Eprouver de « l’amour inconditionnel » pour le plan terrestre et les êtres qui y sont emprisonnés à cause de leur révolte obstinée, ce n’est pas servir l’harmonie universelle.

Seul celui qui s’est délivré de l’emprisonnement terrestre – par une confiance totale dans l’amour  -  peut aider ses semblables en les attirant à un niveau supérieur, et non pas en se laissant capter vers le bas.  

Lorsque Jésus déclare : « Nul n’est bon, pas même un seul », cette leçon indique que malgré tous nos efforts de bonté humanitariste, religieuse et sentimentale, nous sommes encore très loin de la véritable Bonté.

Il faut donc désirer retourner vers la Source  – quelle que soit la manière dont on le formule, selon que l’on est religieux ou philosophe. Dans ce désir de retour réside la véritable bonté dont les fils d’or tissent le corps de gloire sur le canevas de notre forme physique. 

Ce désir de la vie absolue induit une transformation cellulaire et atomique. C’est ce que les anciens initiés ont nommé « le tissage de la robe nuptiale » – le corps de lumière.

Notre aspiration constante à la vérité, attire dans notre être des informations de haute intensité qui reprogramment l’organisme entier dans la direction d’une mutation.

C’est ainsi que se renoue le contact entre l’être incarné et la Merkabah. En l’absence de cet effort, le discours spiritualiste n’est qu’un rêve. 

Donner une orientation totalement spirituelle à notre vie. C’est le principe de la procédure préliminaire pour renouer avec la Merkabah qui est le vaisseau grâce auquel le dieu humain peut reprendre sa place dans la hiérarchie universelle. 

 

Auteur : Yasmine ROONEY – LE PROJET PLEIADIEN – l’Assistance pléiadienne dans le vie humaine. 

La beauté est dans la coopération consciente

images (1)compte rendu de lecture de McNair Ezzard – Partage International

Quand on fait un bilan rapide de l’état de notre monde, le nombre et la gravité des problèmes – pauvreté, guerre, faim, catastrophe environnementale – semblent insurmontables. Nous sommes si enracinés dans notre conditionnement d’autodestruction qu’une vision optimiste de l’avenir est inimaginable. La perspective d’un monde meilleur a autant de consistance que la brume du matin sous les premiers rayons du soleil.

Dans son dixième livre, L’Art de la Coopération 1 , l’auteur britannique Benjamin Creme s’élève contre cette vision pessimiste. Pour ceux qui considèrent l’avenir avec consternation, L’Art de la Coopération est un livre d’espoir qui nous présente les défis qui sont les nôtres et les mesures que nous devons prendre face à cette situation. D’après B. Creme, les problèmes auxquels nous sommes confrontés sont la conséquence d’un système qui est en train de mourir. Les structures politiques et économiques du passé s’effondrent – mais, dans un avenir pas si lointain, une autre civilisation nous attend. Comment nous rendre de l’ancienne à la nouvelle ? Par le sentier de la coopération, dit Benjamin Creme.

Le livre commence par l’analyse pénétrante de nos problèmes, telle qu’elle nous est proposée par le Maître de Benjamin Creme dans deux articles sur la coopération. Dans le premier article, dont le livre a emprunté le titre, le Maître présente la coopération comme la clé de notre salut. On pourrait penser que le seul apprentissage de la coopération est bien peu de chose, mais, à en croire le Maître, il constitue pourtant la solution à nos problèmes et c’est lui qui nous conduira à un monde meilleur : « … par la coopération, et par elle seule, les hommes apprendront le véritable art de vivre [...] Par la coopération, la nouvelle civilisation se construira, la nouvelle science se révélera, la nouvelle compréhension se manifestera. Ainsi les hommes grandiront-ils ensemble dans la découverte de leur divinité. Ainsi connaîtront-ils la joie et le bonheur de vivre ensemble en unité » (p. 18).

La réponse est simple, mais nous avons du mal à en saisir le sens. Il y a une barrière qui nous empêche de comprendre l’importance de la coopération. Cette barrière est une attitude matérialiste profondément ancrée, qui se reflète dans notre comportement compétitif dans presque tous les domaines de la vie – dans la famille, dans les groupes et entre les nations au niveau international. Elle se construit dans notre petite enfance lorsque nous apprenons à lutter pour obtenir l’affection de nos parents, et elle se renforce quand nous grandissons du fait de l’impact sur notre personne des structures sociétales et économiques. Benjamin Creme ajoute : « [...] la compétition [est] répandue de nos jours. C’est la nature même de nos systèmes politiques et économiques qui est en cause » (p. 22).

Mais la compétition n’est pas seule. Elle est fondée sur la peur, qui sous-tend tous les aspects de notre approche de la vie. Nous pensons que nous n’en avons pas assez pour vivre, que le créateur n’a pas pris en compte tous nos besoins. En conséquence, nous saisissons tout ce que nous pouvons et prenons beaucoup plus que ce dont nous avons besoin, individuellement comme collectivement. C’est une situation où tout le monde est perdant, parce que notre quête du « toujours plus » conjuguée avec la surpopulation et la diminution des ressources nous a conduits à une impasse.

Selon B. Creme, il nous faut aborder la vie de façon différente si nous voulons nous libérer de la peur et de la compétition pour aller vers la coopération. Il nous faut adopter le partage. Maitreya nous dit : « Faites-moi confiance, faites confiance à la vie, faites-vous confiance, faites confiance à votre divinité intérieure, et partagez les ressources de la Terre » (p.41). Lorsque l’humanité acceptera le partage comme mode de vie et instituera la justice, la compétition prendra fin et notre confiance en la vie s’en trouvera renouvelée.

Maitreya et les Maîtres nous montreront ce que la vraie coopération signifie. Comme dit le Maître de B. Creme : « Les Maîtres, ne sont pas des novices en matière de coopération. Dans tout ce qu’ils font, la coopération occupe une place centrale. Il ne pourrait en être autrement dans la Fraternité manifestée, où le chancre de la compétition est inconnu. Nous formons sincèrement le vœu que les hommes apprennent l’art de la coopération, et à cette fin nous ferons office de mentors, enseignant par l’exemple » (pp. 18-19).

Nous ne sommes pas pour autant obligés d’attendre Maitreya. Nous pouvons commencer de coopérer. Ce sera sans doute difficile, particulièrement pour les adultes qui sont profondément engoncés dans leurs habitudes, mais, selon B. Creme, c’est plus facile pour les enfants, qui sont malléables, et auxquels les parents peuvent enseigner la coopération. Nous n’avons pas vraiment le choix. Ou nous apprenons à coopérer, ou il faut nous préparer à un avenir difficile.

L’unité

Des mots comme unité et amour , qui font aujourd’hui partie intégrante du vernaculaire du nouvel âge, sont souvent utilisés par des personnes qui n’en appréhendent pas le sens profond. Mais le lecteur qui veut saisir l’unité dans le sens où Benjamin Creme l’utilise doit comprendre que ce mot est une idée sacrée. Bien plus qu’une idée, l’unité est une réalité. C’est une grâce que d’en faire l’expérience et de connaître cette qualité qui a son origine dans le Mental de Dieu. L’unité est d’une grande beauté quand elle s’épanouit, écrit B. Creme. Nous sommes un. Le fait que tous les atomes soient interconnectés en est la démonstration. Et nous sommes tous constitués de la matière de ces mêmes atomes. C’est pourquoi rien n’est jamais séparé de rien dans le cosmos. « Il n’existe rien d’autre que la structure atomique de tout le cosmos. C’est de lui que nous venons, écrit B. Creme. Il est, comme le dit le Maître « la source de tout notre être » (p. 257). Quand nous regardons autour de nous, nous voyons des myriades de formes. Mais, en raison d’un conditionnement erroné, nous pensons qu’il n’existe que la diversité, qui se caractérise par la séparation. Il s’agit d’une illusion. Notre nature même, notre réalité, est exactement le contraire de la séparation. Elle est unité.

Nous sommes des âmes, explique B. Creme. L’âme connaît l’unité de la vie. Et le reflet de l’âme, la personnalité, qui sait à un niveau plus profond que cela est vrai, cherche à exprimer cette unité. Que nous en soyons conscients ou non, nous recherchons l’unité lorsque nous nous identifions avec quelque chose de plus important que nous – notre famille, un parti, ou une famille de nations. Il est facile de constater ce que le manque d’unité entre nations a généré. Chaque nation ne voit que son intérêt national, sans se préoccuper de l’effet de son action sur le monde. Heureusement, Maitreya et les Maîtres de sagesse sont venus sur la Terre pour nous aider : les choses peuvent donc commencer à changer. La préoccupation du plus grand bien commence à devenir un critère important dans nos actions. La synthèse et l’unité peuvent devenir l’objectif premier. Comme B. Creme le fait remarquer, le choix de l’unité dépend de nous. Les Maîtres ne portent jamais atteinte à notre libre arbitre. Mais une fois que l’unité sera choisie et que nous travaillerons pour la mettre en œuvre, nous devrons continuer de la nourrir sous peine de la voir dépérir rapidement. Comme dit le Maître, nous devons prendre soin de l’unité « comme un sage jardinier [qui] cultive son jardin, veillant attentivement sur chaque bourgeon et chaque nouvelle pousse» (p. 235).

Le travail de groupe

Le travail de groupe est un thème important dans de nombreux ouvrages de B. Creme ; il en est de même dans L’Art de la Coopération . La coopération et l’unité sont d’une importance vitale si l’on veut que l’effort de groupe soit couronné de succès. De même que la compétition porte atteinte aux relations internationales, de même elle nuit au travail de groupe, dont elle peut gravement compromettre l’efficacité. Quand, dans un groupe, des individus entrent en compétition pour des questions de prestige et de reconnaissance, lorsqu’ils rivalisent pour imposer leurs idées, le vrai visage de la compétition apparaît. L’existence de la compétition dans un groupe signifie que c’est la personnalité à l’œuvre et non l’âme. Et quand la personnalité est à l’œuvre, le conflit est inévitable.

A la question de savoir quelle mesure de conflit un groupe peut tolérer sans que son unité n’en soit menacée, B. Creme répond : « Aucun conflit. Toute manifestation de conflit menace l’unité du groupe » (p. 267). Les membres d’un groupe doivent apprendre à s’élever au-dessus du conflit, au-dessus des réactions des personnalités, répondre à partir du plan de l’âme et donner ainsi à la coopération et à l’unité l’occasion de grandir.

Le mirage

Selon B. Creme, le mirage est une forme de brouillard. Il constitue le plus grand obstacle à la coopération et à l’unité. Le Maître Djwhal Khul a lui aussi décrit le mirage comme un brouillard qui se caractérise par l’accumulation de tous les aveuglements, ainsi que de toutes les conceptions fausses et toutes les interprétations erronées que l’on peut connaître dans la vie. Tant que nous ne sommes pas parvenus à un certain niveau de conscience, nous ne nous apercevons même pas que le mirage est un problème. Et tant que nous ne le voyons pas à l’œuvre dans notre vie et ne nous efforçons pas de nous en débarrasser, le mirage continue de nous faire agir contre notre véritable intérêt. Nous passons d’une vie à l’autre, incapables de distinguer le vrai du faux. C’est pourquoi nous souffrons.

B. Creme donne des exemples de la façon dont le mirage peut aller jusqu’à affecter le travail de groupe. Il parle également de l’Amérique, de ses mirages et de leurs effets sur les plans intérieur et extérieur dans les relations avec les autres nations. Ces exemples sont une preuve très perturbante du caractère envahissant du mirage.

Le but est de nous libérer du mirage. Pour ce faire, nous devons devenir polarisés mentalement. Une fois cette polarisation réalisée, la lumière de l’âme peut agir par l’entremise du corps mental pour dissoudre le mirage. Mais nous devons faire un effort pour avoir accès à la lumière de l’âme. Nous y parvenons grâce au service et à la méditation, spécialement la méditation de transmission, nous apprend B. Creme. La polarisation mentale est le résultat d’un processus d’élévation du niveau de conscience. Au début, nous nous retrouvons dans une sorte d’impasse : tant que nous sommes plongés dans le mirage, nous n’en sommes pas conscients, mais devons en prendre conscience pour pouvoir en sortir. Il nous faut donc nous entraîner à devenir conscients – des pensées, des réactions émotionnelles et des conditionnements qui constituent le mirage – mais sans jamais juger ni le mirage, ni notre propre personne. B. Creme conclut : « Quand vous en devenez conscients, le mirage disparaît » (p. 133). Et quand le mirage disparaît, coopération et unité émergent tout naturellement.

Notre force

Unité et coopération sont des synonymes qui reflètent la volonté divine. Quand nous coopérons, nous créons l’unité. Quand l’unité est réalisée, la coopération en est le résultat naturel. Toutes les deux mènent au même résultat : une vie sans division, une vie où le partage et la justice sont devenus réalité. Car quand nous vivons dans l’unité, quand nous coopérons, les besoins du soi séparé perdent de leur importance, et les besoins du groupe, les besoins supérieurs prévalent.

La coopération et l’unité sont notre force. Elles sont la voie de l’avenir. Les mettre en œuvre, c’est ouvrir grand l’espoir. Les perdre, c’est nous mettre gravement en danger. Le philosophe britannique Bertrand Russel a dit : « La seule chose qui rachètera l’humanité est la coopération. » Ce livre de B. Creme, nous montre qu’elle est la seule voie de l’avenir.

Benjamin Creme, L’Art de la Coopération. Partage Publication, 2 e édition, 2006.

Une fenêtre ouverte sur la compréhension

 

 fenetre 1Ce message que vos yeux contemplent ici ressemble à une fenêtre dont les volets largement ouverts vous permettent de scruter l’horizon lointain qui s’étend devant vous. Ce message vous est destiné, à vous qui marchez dans la lumière du jour nouveau, et son but est de vous aider à savoir vers quoi vous vous dirigez. Très peu parmi vous ont su où ils allaient. Votre vie se résumait à baigner dans un état de conscience sociale et à dire : « Hélas, voici en quoi consiste la vie.» Mais qu’est-ce que la conscience sociale ? 

C’est vivre pour d’autres qui ne mourront pas pour vous… c’est gagner un salaire pour d’autres qui ne vous prêteront pas un sou… c’est en aimer d’autres qui ne savent même pas ce qu’est l’amour… 

Beaucoup d’yeux scruteront ces lignes… Eh bien ! Je vous salue tous ! Bien qu’à l’époque actuelle, vous n’ayez pas eu à effectuer une longue marche et mériter ainsi le privilège de lire ces pages, ni que vous ayez eu à demander la permission à votre suzerain de les parcourir, vous avez quand même, à votre manière, mérité le droit de recevoir cette information. Je suis également très heureux, en m’adressant à vous, de voir quels chemins vous avez parcourus avant de tomber aujourd’hui sur ce livre.

Je désire vous parler de ces quelques moments que nous passerons ensemble. Ces informations ne vous sont pas révélées dans le but d’engendrer de la peur, de l’angoisse, de la tristesse ou du désespoir. Bien que cette lecture requerra un grand courage. Ces communications ne constituent pas non plus une conspiration contre vous ; elles ne visent pas à créer la panique sur la place publique, ni à vous posséder. 

Ce message ne s’adresse pas à une poignée de gens éthérés et spiritualistes qui clament que leur voie est la seule et unique valable. C’est un message très concret ; il traite de survie. Il ne s’adresse pas à celui qui se cache sous une cape spirituelle et se promène dans les monastères du XXe siècle, dépourvu du courage nécessaire pour vivre dans le monde réel. Ce message est pour ceux qui ont la maturité d’esprit. C’est une connaissance applicable à votre existence même. Ce n’est certainement pas une information avec laquelle vous pouvez vous livrer à des jeux d’enfants, car ces heures-là sont révolues. 

Je suis donc très heureux de constater que vous avez non seulement le courage de lire ces lignes, mais aussi que vous désirez jouir de la possibilité acquise par la connaissance du présent et de l’avenir de prendre librement les décisions qui s’imposent et qui sont si importantes pour le cadeau qui vous est fait, cadeau que l’on nomme la Vie. 

Le courage est réellement une qualité immanente en Dieu qui vous a créé. Il y a en vous le soi intérieur, l’ego, et il y a le soi extérieur, l’ego altéré. L’ego altérémanque de courage. Il ne sait que chercher des excuses. Le fait que vous soyez prêts à lire ces mots en dit long sur vous-même. Votre empressement à croître chante donc sur les vents de l’éternité et raconte vos origines et votre destination. 

Vous ne retiendrez pas tout ce que vous lirez, car vous aurez tendance à embrouiller ce que vous ne voulez pas entendre.

Mais contrairement à vos émissions de télévision, vous pourrez reprendre ce livre et le relire et le relire à volonté. 

Qu’est-ce qu’un brouillage ? C’est l’ego altéré qui filtre tout ce qui conduit à votre être intérieur. En d’autres termes, vous entendez ce que vous voulez entendre ; vous lisez ce que vous voulez lire.

Vous aurez donc immanquablement des trous de mémoire. La plupart d’entre vous qui lirez ces pages entendrez et comprendrez le message en entier. Vous aurez une vision claire de ce qui Va arriver, non seulement sur ce plan-ci, mais également dans votre propre petit monde intime.   Les mots qui apparaissent sur ces feuilles y ont été placés par un écrivain qui a recueilli ce que j’ai dit et l’a reproduit sur ces pages.

Les mots ne sont en fait que du verbiage. Et mon verbiage a certainement été critiqué. Mais ce que vous m’entendez dire n’est qu’un reflet de vous-même et de ce que vous comprenez. Le verbiage est là pour faire connaître des réalités. Les mots estropient les émotions de façon désespérante, mais ceux qui vous sont transmis dans ce livre brûlent d’un feu qui leur est propre. 

Et vous, les entités qui avez rendez-vous avec le destin, vous percevrez une révélation qui émergera à la lecture de ces mots. Pourquoi ?

Parce que ces mots évoquent simplement la vision intérieure qui permet d’apercevoir ce que vous n’aviez pas vu jusque-là.

Il y a plus encore que les mots ne peuvent exprimer. Il y a plusieurs niveaux impliqués dans ce terrain de démonstration que l’on nomme la vie. Et plusieurs de ces niveaux se situent au-delà des mots. On ne peut pas les exprimer verbalement. Et s’ils pouvaient l’être, vous ne les comprendriez pas. Donc, pendant le temps que nous passerons ensemble, vous lirez des mots qui vous permettrons de comprendre les changements qui se trament et de comprendre votre droit de choisir en rapport avec cette connaissance. 

Les mots que vous lirez seront choisis avec justesse et leur diffusion s’accomplira en dose régulière, paragraphe par paragraphe. Tout ce qui peut être partagé le sera. Votre réaction au contenu de cette lecture se manifestera par les choix que vous ferez dans les prochains mois et les prochaines années. 

(*Maîtres : s’adressant à ses auditeurs, Ramtha utilise généralement l’expression « maître », car, selon lui, « chacun est le maître de son destin, l’auteur de sa vie, le seigneur de son royaume » ) 

 

123456...11

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...