LE RECALIBRAGE DE GAIA

 

images (6)Chaque humain est entouré d’un champ magnétique que certains ont même qualifié de magique, car non seulement votre registre akashique s‘y trouve, mais aussi les attributs de votre Moi supérieur (ou âme). Il est le reflet de votre ADN, et si vous aviez des yeux quantiques, vous pourriez regarder un humain et saisir qui il est, qui il a été, et quels sont ses problèmes. Vous verriez ce que nous appelons l’inné de l’humain, l’intelligence même de la structure cellulaire. Il y a dans la salle des gens qui ont cette vision, et ils sont ce que vous appelleriez des intuitifs médicaux, des lecteurs de vies passées, et ainsi de suite ; Les guérisseurs présents dans cette salle dépendent de cette seconde vue et voient autour de l’humain. Ce n’est pas un mystère ni de la magie. C’est de la science. Je n’ai pas encore mentionné Gaïa, n’est-ce pas ? J’y arrive.

Chez l’humain, l’inné est le point entre l’intelligence de sa structure cellulaire (et de son ADN) et sa conscience d’humain tridimensionnel. Certains dans la salle, pratiquent ce qu’on appelle la kinésiologie. C’est là une manière de parler à l’inné. L’humaine st intelligent, mais étrangement, il ne l’est pas encore suffisamment pour savoir ce qui se passe dans son propre corps. Une maladie est peut-être en train de se développer dans votre corps, mais vous  continuez tout bonnement à sourire, inconscient, puis vous avez mal. N’est-ce pas étrange ? Mais l’inné le savait dès le départ.

Vous avez peut-être à utiliser le test musculaire (la kinésiologie) afin de découvrir à quoi vous êtes allergique ou ce qui se passe dans votre organisme : c’est un processus qui procède par oui ou par non. N’est-il pas intéressant que vous deviez passer par ce processus pour découvrir ce qui se passe dans votre corps ? Vous pourriez vous dire : « Il manque peut-être quelque chose. Il faudrait savoir immédiatement ce qui se passe dans notre propre structure cellulaire ». Vous auriez raison. En effet, il y a un pont entre toute cette information quantique et votre conscience. Je n’ai toujours pas encore mentionné Gaïa n’est-ce pas ? Et voici le bouquet.

L’énergie de Gaïa est dynamisée par l’humanité

Gaïa coopère avec l’humanité. Elle est toujours en train de mesurer ses attributs. Jadis, alors qu’il y avait peu d’humains sur la planète, et que ceux-ci savaient être en contact avec Gaïa, elle répondait à cette réponse, affectait l’ADN humain. Celui-ci recevait ainsi de Gaïa des signaux sur l’état de son propre fonctionnement. L’ADN est conçu pour fonctionner en symbiose avec Gaïa et celle-ci est conçue pour réagir à la conscience humaine. Tous deux forment un système interactif.

L’ADN est conçu pour donner à l’humain une très longue vie, ainsi qu’une régénération et une autoguérison complètes. Il est conçu de façon que le pont entre vous et l’inné soit toujours là. Mais apparemment ce n’est pas toujours le cas. Vous avez entendu parler de ces humains d’autrefois qui vivaient de longues années. N’était-ce là qu’une coquille dans les textes sacrés ? Non. Qu’est-ce qui permettait alors à certains humains d’être en meilleure santé ? Ce qu’on disait à propos de leur âge était-il vrai ? Oui, ça l’était, et voici pourquoi. Le champ qui vous entoure, vous et les autres, est tellement aligné sur Gaïa que vous coopérez et changez l’un en fonction de l’autre. Les Anciens le savaient, et c’est pourquoi ils étaient en union avec la planète. C’est ce que vous allez commencer à découvrir vous aussi. 

Gaïa crée l’énergie adéquate pour la planète en fonction de la conscience humaine. Nous vous le disons depuis vingt-deux ans. Cela vaut aussi en sens inverse, car votre ADN, dans son ensemble, réagit à quelque chose qui s’appelle la Grille cristalline de la planète. C’est une « grille de mémoire » qui emmagasine l’énergie et les événements de l’humanité. Nous vous avons déjà livré des enseignements sur la Grille cristalline. C’est une coquille invisible qui entoure le sol de la Terre  et qui retient toutes les énergies et toute l’histoire de tous ceux qui ont vécu sur la planète. A votre naissance et à votre premier souffle, votre champ quantique entre en résonance avec la Grille cristalline et s’ajuste à l’énergie de la planète. Il en est ainsi depuis le début de votre humanité.

A présent, l’énergie de cette planète est chargée de millénaires de guerre, de vieux conflits et d’intolérance. C’est donc à cela que l’ADN s’ajuste à votre naissance. Tandis que vous êtes conçus pour la pleine efficacité de l’ADN, celle-ci est maintenant de 30 %. Voilà, chers amis, ce qui est en train de changer. L’ADN commence maintenant à fonctionner avec une efficacité plus élevée, car un changement de conscience est en cours. Bien sûr, vous le remarquez d’abord chez les enfants qui naissent à l’heure actuelle. Dès leur premier souffle, ils sont maintenant à 35 % d’efficacité, et cela se traduit par un humain beaucoup plus conscient et plus conceptuel à un âge beaucoup plus jeune. On dirait presque qu’ils ont une conscience instinctive de l’humanisme en général, au lieu de devoir le réapprendre en entier comme vous.

Nous vous avons parlé de ces nouveaux enfants, et c’est pourquoi les vôtres sont si inhabituels – comme vous le savez. Dans le grand public, bien des grands-parents le voient vraiment ; ces enfants sont différents. Vous pourriez donc dire : « Alors, dommage qu’on ne puisse pas élever nous-mêmes l’efficacité de notre ADN ». Eh bien, vous le pouvez ! Car l’énergie de la planète est alerte et prête à envoyer, à toute vieille âme qui commence à comprendre, le signal qu’elle peut changer ses propres champs énergétiques au moyen de gabarits déjà présents en elle, et ce, par la conscience, l’intention pure et la compassion. Vous pouvez changer la « copie » quantique de l’ADN par la compassion. Comme nous répétons cela depuis le début, laissez-moi le résumer en des mots simples et non scientifiques. Ralentis, mon partenaire, soyons concis. [Kryeon s’adresse à Lee Carroll].

Le nouvel ajustement de l’ADN à la nouvelle énergie de GAIA

A votre naissance, votre ADN s’ajuste à ce qui s’est passé sur la Terre. Il a créé pour vous une réalité que vous appelez la nature humaine. La Terre change, et maintenant la Grille cristalline soulève légèrement le voile, et votre ADN commence à réagir.

La première réaction sera visible chez vos enfants, qui arrivent déjà avec un attribut conceptuel humain différent ; Ils ne pensent pas de façon linéaire comme vous. L’avez-vous remarqué ? Cela changera de plus en plus avec le temps. Un ADN beaucoup plus efficace finira par créer le chaînon manquant entre l’inné et le cerveau humain normal. Cela signifie que vous aurez plus d’intuitions sur ce qui va bien ou mal dans votre structure cellulaire. Certains d’entre vous découvriront des habitudes nutritionnelles différentes et seront branchés à une structure cellulaire qui dira : « Si je change ceci et cela, je vais vivre plus longtemps ». Des changements diététiques instinctifs apparaîtront sans aucune explication. Votre inné commence à communiquer.

Des habitudes que vous aviez depuis des années diminueront et votre structure cellulaire vous y aidera, étant donné que ces habitudes ne vous conviennent plus. Ne soyez pas étonnés si l’une d’elles est la suralimentation ; des ajustements métaboliques destinés à régulariser votre poids corporel sans l’inconfort des régimes extrêmes seront apportés. Vous abandonnerez également des substances auxquelles vous êtes accrocs, un processus qui vous permettra de vivre beaucoup plus longtemps.

Vous constaterez avec étonnement une régénération de votre structure cellulaire. Vous guérirez plus vite, et vous vous en rendrez compte. Vous constaterez que vous êtes moins malades que jamais. La « sagesse » tridimensionnelle qui prévaut aujourd’hui vous dira : « Eh bien, vous êtes plus vieux maintenant et vous serez plus malades ». Mais ce ne sera pas le cas, et vous saurez que quelque chose est en train de changer. Nous vous le disons, chers amis, vous pouvez avoir les mêmes choses que les jeunes. Vous allez lentement vous éveiller à une nouvelle énergie sur cette planète, une énergie qui vous permettra de vivre plus longtemps. Votre ADN va se mettre à collaborer de manière plus efficace. Trente-cinq pour cent d’efficacité ? Peut-être même 40 %, vieilles âmes ? Bientôt davantage.

L’ADN du prophète Elie, de Maître Jésus-Christ, de Bouddha, de Mahomet, de Pramahansa Yogananda, et de bien d’autres, fonctionnait à 90 et 100 %. Ils ont tous choisi comment ils voulaient l’utiliser ; cela se voyait et se sentait. Le prophète Elie a choisi de quitter la planète en s’élevant de lui-même et par choix. C’est fort à ce point. Jésus le Christ a décidé de faire de même, à sa manière, pour les raison qui convenaient à son entourage, dont l’ADN fonctionnait mal.

Il y a chez l’humain des énergies qui catalysent l’éveil spirituel. L’une d’elles est la compassion, et vous l’avez sentie aujourd’hui, n’est-ce pas ? Cela vous a touchés au cœur. Alors, quelle était, d’après vous, l’énergie de cette salle ? Quelles étaient sa couleur, sa concentration ? Beaucoup d’entre vous diraient qu’elle n’avait aucune couleur. Certains pourraient demander : « Qu’entendez-vous par concentration, Kryeon » ? Alors que vous étiez assis là, dans les fauteuils, l’énergie était posée sur vous et vous avez senti vos cœurs se serrer un peu. Vous aviez de l’empathie pour ceux qui ont retrouvé leur vie, et vous avez vu les cœurs des familles se remplir de larmes de joie. Voilà ce dont je parle ; de quelque chose d’invisible, mais d’une « concentration » émotionnelle. Il est profond que vous puissiez créer autour de vous ce qui changera des vies dans la salle. Gaïa vous connaît, et chaque moment de compassion est enregistré.

Certains d’entre vous sont venus pour être guéris, ce week-end, et je le sais. Alors, ce serait un très bon moment pour cela. La lecture de ces textes n’est pas différente, et c’est peut-être pour cette raison que vous êtes assis dans ce fauteuil. Ici, il y a un entourage ; il y a de la compassion ; il y a la profondeur des vieilles âmes ; il y a aussi une soupe quantique d’opportunités, chers amis. Pourquoi ne pas les invoquer dès maintenant – afin de vous élever de ce fauteuil et de faire semer en vous, par choix, les graines de la  santé ? Demandez le début de la guérison qui, vous le savez, a toujours été à votre portée, car vous commencez à être en contact avec l’intelligence de votre propre Merkabah.

Plusieurs centres spirituels témoignent de soi-disant miracles. Les hôpitaux voient des résultats documentés de ce qu’on appelle la rémission spontanée. C’est là que, soudainement, la structure cellulaire fait quelque chose que la science ne peut expliquer. Une rémission totale de la maladie survient, parfois presque du jour au lendemain. Mais je vais vous dire de quoi il s’agit ; c’est l’ADN qui fonctionne temporairement à 100 % et débarrasse le corps de la maladie. Vous l’avez constaté, mais vous ne saviez pas ce que c’était.

Alors, pourquoi ne le faites-vous pas maintenant. Visualisez-vous avec une pure santé cellulaire. Il est utile à la Terre, chers humains, que vous vivez plus longtemps. Nous avons besoin de votre lumière. Alors, pourquoi ne pas le faire maintenant ? Laissez tous ceux qui sont présents dans cette salle se joindre en conscience compassionnelle à tous les lecteurs, envoyant l’énergie de guérison aux individus qui en ont besoin, sans même connaître leurs visages ou leurs noms. C’est magnifique. Un jour, vous verrez ce que peuvent faire des humains rassemblés lorsque vous sortirez tous guéris. Pourquoi pas ? Si vous pouvez aller à une réunion pendant une demi-journée et en sortir plus jeunes que vous ne l’étiez… pourquoi pas ? Alors, vous commencerez à voir que tout ce que j’ai dit aujourd’hui est exact et vrai. Cela va à l’encontre de toute la logique de la pensée scientifique dominante, mais c’est dans le champ d’amour de Dieu.

Nous quittons ce lieu, sans le quitter. Il n’y aura plus jamais de rencontre comme celle-ci, avec le nombre exact d’âmes, les noms que vous avez, et l’Akash qui est le vôtre. C’est donc une rencontre unique, comme vous. Sortez d’ici différents de ce que vous étiez en arrivant et sachez que Kryeon n’existe pas en l’humain qui est assis sur cette scène. Kryeon existe plutôt dans la soupe quantique qui est Dieu. Cette soupe, c’est ce qui vous accompagne aujourd’hui, si tel est votre choix.

Si tel est votre chois. Il en est ainsi.

Kryeon.

Source : http://francesca1.unblog.fr/  

Texte issu du Livre : « Recalibrage de l’Humanité – Le début d’un nouveau cycle évolutif » – TOME XI de KRYEON aux Editions Ariane 2014 

Nous pouvons en discuter ensemble sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

La sphère de Lumière est proche

images (5)Hod Ha Melek Zedek Melchizédech Meschiah
 
Bien-aimés de l’Un, chers lecteurs, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des 12 Cristaux Maîtres d’An, d’Orion, d’où je suis, soyez pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré.
 
Je suis Christ’al Chaya, maître d’enseignement et de rigueur, un Melchizédech galactique de la Fraternité Dorée d’Orion. Je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’ascension, dans ce processus de solarisation, dans ce besoin de métaboliser toutes les particules adamantines qui descendent et qui transmutent vos codes matriciels erronés et de modifier ainsi vos fondamentaux.
 
Chères âmes, nous allons pratiquer ensemble une méditation de cocréation d’aide pour l’installation, la mise en place, la matérialisation des futurs îlots de lumière. Cette méthode est utilisée par les Christs Cosmiques et l’un d’eux enseigne et utilise cette méthode sur Terre, le Maître Grigory Grabovoï.
 
Mais nous allons tout d’abord créer autour de vous des millions de sphères lumineuses entre 10 et 30 cm de diamètre, pas plus, des sphères lumineuses de couleur blanche, argentée avec des reflets nacre. Créez cela. Respirez à l’intérieur de ces cellules qui entourent toutes vos structures, qui entourent votre propre grille magnétique. Ressentez ces sphères de vie, elles circulent dans un mouvement qui est le mouvement horaire de votre temps.
 
Et puis, une de ces sphères doit vous apparaître plus brillante que les autres. Par analogie, c’est comme lorsque vous regardez le ciel et qu’une des étoiles brille davantage que les autres. Et focalisez vos pensées sur cette sphère blanche / argentée, reflet nacre qui a une intensité lumineuse plus importante.
 
Et puis, cette sphère de lumière se rapproche de vous et devient un peu plus grande encore que les autres qui, peu à peu, diminuent. Visualisez les autres sphères en train de diminuer et celle-ci se rapproche de vous et augmente jusqu’à une trentaine de centimètres de diamètre environ. Et les autres deviennent plus petites : 5 cm de diamètre à peu près.
 
Et cette sphère de lumière est une Cellule de vie, une Cellule Source : ressentez-la, respirez avec elle par le chakra du cœur. Vous inspirez et vous expirez, créant ainsi un lien d’amour entre vous et cette Cellule Source. A l’intérieur de cette Cellule, nous allons placer des codes matriciels.
 
Vous allez tout d’abord placer des codes d’harmonisation en mettant à l’intérieur, en couleur lilas-violet, le mot SAUVEUR et le mot AMOUR. Visualisez chacune des lettres en lumière lilas-violet.
 
Et puis, au centre de la Cellule, vous allez visualiser deux « 8 à l’infini » qui s’entrelacent dans leur point de jonction : un 8 debout couleur argent et un 8 couché, une lemniscate, couleur or. Cette structure est le début de la « fleur de vie », elle est également un symbole Melchizédech et le symbole du Maître Saint Germain. Et à la jonction de ces deux 8 qui s’entrelacent, vous allez placer là, la Triple Flamme qui, je vous le rappelle, est bleu / jaune doré / rose.
 
Vous allez également transférer le code d’harmonisation et d’amour qui est celui de ce Christ incarné en Russie, placé en chiffres couleur lilas-violet : 1 – 4 – 1 – 1 – 1 – 9 – 6 – 3 et puis vous demandez à cette Cellule de vie d’aider le Corps Christique de cette humanité nouvelle à créer et à installer des îlots de lumière sur Terre.
 
Et vous allez placer à l’intérieur de cette sphère le code matriciel ABONDANCE qui est : 7 – 1 – 4 – 2 – 7 – 3 – 2 – 1 – 8 – 9 – 3, en couleur lilas-violet. Pour que cela soit ici et maintenant et que toutes les solutions soient apportées ici et maintenant, placez les codes suivants en lumière violet-lilas : 7 – 1 – 0 – 4 – 2.
 
Puis nous allons placer le code matriciel des rédempteurs Christos / Melchizédech et vous visualisez cela dans les couleurs que je vais vous donner.
Les trois premiers chiffres, vous les visualisez en couleur argent : 8 – 8 – 8
Les nombres suivants en couleur or : 8 – 8 – 8
Et les nombres suivants en couleur arc-en-ciel : 8 – 8 – 8
 
Visualisez maintenant cette Cellule de vie. Vous la réduisez encore jusqu’à ce qu’elle devienne un point, un simple petit point et par votre respiration, vous l’inspirez dans votre cœur et vous expirez une multitude de cellules comprenant ces codes que nous venons d’insérer. Au moment de l’expir, cette Cellule Source vient de créer, depuis le centre de votre cœur amour, une multitude de cellules intelligentes qui vont parcourir toute la planète afin d’amener au plan « îlots de lumière » toutes les personnes, les outils, les solutions, les moyens pour installer ces centres de vie, ces centres d’harmonisation, ces centres de jonction de la nouvelle grille magnétique terrestre. ET CELA EST.
 
Vous pouvez augmenter l’intensité de cette méditation en vous visualisant vêtus d’un vêtement blanc, assis en position lotus à l’intérieur d’un pentagramme, pointe vers l’avant, un pentagramme couleur violette.
 
Soyez remerciés, pleinement remerciés et guidés dans votre processus d’ascension.
 
OM SHANTI CHAYA

Comment fonctionne votre esprit

téléchargement

 

TOUT EST DANS L’ATTITUDE par RAMTHA

Vous vous réveillez un beau matin, l’air est frais et beau, le soleil perce la brume épaisse de ses rayons d’or, les oiseaux du matin vaquent à leurs occupations habituelles alors que vous êtes là, allongé dans votre lit et, soudain, l’idée d’aller travailler devient insupportable. Combien d’entre vous ont jamais ressenti cela ? Oui, bien sûr.

Eh bien, pour l’instant, disons juste que, plus vous pensez à quel point vous trouvez cela insupportable d’aller travailler, plus votre corps montre de réels signes de fatigue. Combien d’entre vous ont fait l’expérience de cette seconde réaction, se sont sentis réellement fatigués? Votre corps ressentit la fatigue et, alors qu’il était envahi par la fatigue, vous vous êtes dit  » Je suis fatigué » et, alors que vous disiez  » Je suis fatigué « , la fatigue se fit sentir encore davantage. Combien d’entre vous se souviennent de cela? Ce que vous dites alors, c’est:  » Je ne me sens pas très bien aujourd’hui.  » Donc, plus vous pensez à quel point vous ne vous sentez pas bien, plus vous commencez à vous sentir mal. Combien d’entre vous ont eu cette expérience? Oh, oui! Vous vous mettez alors à vous tâter la gorge, ici, et puis vous avalez un bon coup pour vous assurer que tout va bien et, mince alors, vous avez comme le sentiment que quelque chose ne va pas. Vous vous levez alors et allez devant le miroir; vous tirez la langue et regardez tout ce qui pousse dessus aussi profondément que vous le pouvez. Combien d’entre vous ont fait une chose pareille? Et alors, soudain, vous tirez la conclusion que vous avez une angine.  » Oh ! Je ne peux pas aller travailler maintenant.  » Vous appelez alors votre employeur et dites:  » Je me suis levé ce matin et je suis tellement malade.  » Voyons, avant d’appeler, vous n’étiez pas si malade que cela mais, maintenant que vous y pensez et que vous lui dites la vérité, vous allez réellement de plus en plus mal. Combien d’entre vous ont eu une telle expérience?  » Eh bien, il paraît qu’il y a un virus qui traîne par ici. C’est cela; je crois que j’ai attrapé ce virus.  »

Eh bien, ce qui se passe, c’est que, c’est vrai, vous ne vous sentez pas très bien – et honnêtement, vous ne vous sentez pas bien – et puis vous prenez une petite tasse de thé et un peu de confiture et vous pouvez à peine avaler. Vous retournez alors au lit et vous vous endormez. Vous vous réveillez alors, oh ! à peu près à l’heure où la circulation est meilleure, vous vous réveillez et vous vous sentez un peu mieux. Combien d’entre vous ont vécu cela? Au fur et à mesure que la journée s’avance, vous vous êtes senti mieux? La façon dont vous vous êtes rétabli a été tellement remarquable que vous êtes même allé dehors, vous avez fait deux ou trois choses dans le jardin, vous avez téléphoné à votre famille, vous avez traîné un peu, vous savez, des choses comme cela. Cela vous semble-t-il familier? Votre corps a-t-il réagi à votre volonté? Oui ou non? Combien d’entre vous sont d’accord? Absolument.

Une autre petite situation maintenant: quelqu’un vous a déçu. Bien sûr, les gens vous déçoivent toujours parce qu’après tout vous les tenez dans une certaine estime. Ce qui est intéressant à propos des gens dans votre vie, c’est que vous ne connaissez jamais réellement les gens dans votre vie. Vous ne connaissez que ce qu’ils représentent pour vous dans votre vie; vous ne les connaissez jamais réellement. Ce sont des miroirs pour vous; ils reflètent des aspects de vous-même. C’est la raison pour laquelle ils sont dans votre vie. Vos ennemis mesurent cet aspect de vous-même qui n’est pas très gentil. Un ennemi, c’est cela. Vous voyez, si vous aimiez votre ennemi, il n’existerait pas d’ennemi. Mais ce n’est pas ce que vous faites; vous ne les aimez pas; vous les méprisez. Cela doit donc venir de vous, car vous ne pouvez voir dans la vie que ce à quoi vous êtes égal.

Souvenez-vous, vous créez la réalité, n’est-ce pas? Et, tous les jours, dans votre inconscience, vous pensez; c’est ici que cela se trouve et, tous les jours, c’est ce qui réaffirme votre vie. Si vous cessez de penser, vous mourez. Ainsi, tous vos amis, la condition dans laquelle vous aimez les voir est ce qu’ils représentent en vous. Vous ne les connaissez réellement jamais. Vous ne connaissez que ce que vous êtes capable de connaître de vous-même et c’est ainsi que vous les voyez. Combien d’entre vous comprennent? Les choses sont ainsi.

Donc, quand je dis que les gens vous déçoivent, eh bien, nous comprenons maintenant pourquoi, parce que, mon Dieu, les gens ont un esprit qui leur est propre. Vous ne le saviez pas, n’est-ce pas? Ils ont un esprit à eux. En outre, ils pensent parfois différemment de la manière dont vous pensez. Épouvantable, n’est-ce pas ? Et quand ils se comportent comme eux-mêmes et commencent soudain à penser d’une façon à laquelle vous n’êtes pas accoutumés, vous êtes choqués par leur comportement et déçus. En réalité, maîtres, ils ont toujours été ainsi.

Ainsi donc, un jour, quelqu’un vous choque. Il fait quelque chose que vous n’approuvez pas. Souvenez-vous que l’approbation provient de cette personnalité dans le cerveau qui ne peut s’empêcher de tout juger – qui accepte et rejette – donc, jusqu’ici, vos amis ont fait partie de la catégorie de ce qui est approuvé, car vous approuvez leur manière d’être du fait qu’ils sont une partie de vous-même. Et soudain, un jour, ils font quelque chose qui ne vous plaît pas. Votre cerveau et votre personnalité disent:  » C’est vraiment trop.  » Ce qui se passe alors, le restant de la journée, vous pensez à cette personne et peut-être qu’il ne s’agit que d’une toute petite chose qu’ils ont faite. Il suffit d’une toute petite chose par laquelle ils ne sont pas la réflexion de vous-même mais seulement eux-mêmes.

Ainsi donc, au cours de la journée, votre cerveau commence à les soumettre à un code. Quand je dis un code, je veux dire qu’il commence à les relier à l’autre côté du cerveau qui contient toutes les sottises existant dans votre vie que vous n’aimez pas. Votre neurone se met bientôt à traverser le pont pour aller déterrer des ordures. Et vous voilà bientôt à relier vos amis aux parties de votre cerveau que vous n’aimez pas. Autrement dit, vous faites une montagne de rien. Combien d’entre vous comprennent? Ainsi, quand arrive la fin de la journée, vous êtes totalement frénétique. Et vous êtes tellement incapable de vous contrôler que vous appelez tous vos bons amis pour leur parler de votre ami devenu mauvais.

Combien d’entre vous ont fait cela? J’ai raison ou pas, qu’en pensez-vous ? Vous l’avez tous fait. Donc, à la fin de la journée, non seulement avez-vous gâché votre journée à cause de quelque chose que quelqu’un a fait et qui n’a pas été de votre goût, mais vous avez commencé à réunir des forces contre cette personne et à trouver d’autres personnes qui soient d’accord avec vous; exact? Ainsi donc, cette nuit-là, lorsque vous allez au lit, vous êtes troublé, vous n’êtes pas heureux, vous faites de mauvais rêves et, quand vous vous réveillez le matin, c’est même encore pire.

Et puis, quelqu’un vous appelle et dit :  » Eh bien, tu sais, je ne voulais pas te dire ça sur un tel, mais je vois que les choses sont maintenant au grand jour et je peux te dire quelque chose d’autre à son sujet.  » Vous savez ce qui se passe toute la journée ? Vous entretenez des pensées de haine envers quelqu’un qui ne les mérite pas. Vous créez haine, méchanceté et malheur sur un aspect de cette personne qui n’était pas vous-même et avec lequel vous n’étiez pas d’accord mais finalement, par la manière dont vous y réagissez, vous les cataloguez dans votre propre cerveau comme étant des aspects de vous-même.

Autrement dit, personne ne veut jamais considérer l’étendue de sa propre méchanceté, de sa colère, de son égoïsme, de son arrogance et du fait qu’il est centré sur lui-même, jamais. Aucun d’entre vous ne le veut. Vous ne voulez pas que quiconque vous dise que vous êtes une entité emplie de haine, méchante, jalouse, colérique, malveillante et vindicative. La vérité est pourtant qu’à la fin de la deuxième journée, c’est exactement ce que vous avez fait. Ce que vous avez créé en pensée, vous l’êtes devenu, n’est-ce pas? En effet, vous ne pouvez penser à ces choses à moins qu’elles ne soient qui vous êtes.

Et voilà maintenant que l’agitation monte. Et alors que l’agitation va bon train, la personne qui vous a déçu découvre ce qui se passe et elle est offensée, car elle ne comprend pas ce qu’elle a bien pu faire de mal. Et plutôt que – plutôt que – de se diriger vers la compréhension, vous êtes le genre à tenir à votre colère, car elle a été attisée en vous émotionnellement.

Elle est maintenant en vous. C’est maintenant votre réalité et il n’est pas si facile de la jeter par la fenêtre. Ainsi, plutôt que de comprendre, vous avez du ressentiment. Ainsi donc, les jours suivants, il se trouve que la même chose vous arrive. Alors que vous agissiez de cette manière envers cette autre personne, quelqu’un d’autre qui vous regardait n’avait jamais vu ce côté de vous. Cette personne commença donc à vous faire exactement ce que vous avez fait à cette autre personne et maintenant… Le monde devient alors fou. On vous met au ban de la société, on vous blâme, on parle de vous, on vous met tout sur le dos et on vous cloue sur la croix; et vous sentez que vous ne méritez rien de tout cela. En réalité, vous le méritez, car vous avez travaillé dur pour créer une telle réalité. Comprenez-vous? Combien d’entre vous comprennent ? Qu’il en soit ainsi.

Tous ceux que nous rencontrons ne sont-ils pas ce que nous sommes? Si nous commençons à avoir une plus grande estime de nous-mêmes, ne serait-il pas alors dans notre propre intérêt d’être capables de voir le plus grand bien en tous et de trouver Dieu en eux si nous le cherchons en nous-mêmes? Combien d’entre vous seraient d’accord? Absolument. Nous sommes tous dotés de l’Esprit divin – tous. Peu importe qui 1 ils sont. Même la pire entité du monde possède Dieu en elle; elle n’est pas dépourvue d’âme. Si nous nous embarquons dans une vie qui nous montre ce que nous voulons voir de nous-mêmes, comment cela nous sert-il? Maîtres, comment cela nous sert-il? Au lieu de trouver ce qu’il y a de pitoyable dans les gens, nous cherchons Dieu en eux. Au lieu de chercher ce qu’il y a de mal dans les gens, nous cherchons le bien commun dans les gens. Comment cela nous sert-il ? Tournez-vous vers votre voisin et dites-lui.

images (2)

L’attitude porte en elle-même sa propre récompense.

Souvenez-vous de cela. L’attitude porte en elle-même sa propre récompense et cette récompense est juste. C’est ce que j’appelle la vraie justice. Si, à partir de ce soir, nous choisissons de nous voir comme un Esprit divin, portant le vêtement de l’humanité – si, ce soir, nous disons donc:  » Je peux approcher toute personne et toute chose dans ma vie de deux manières: je peux tout voir dans ma vie comme l’aspect de mon humanité, ce qui est ennuyeux et soumis à la polarité ou bien je peux commencer à voir tout comme l’aspect divin de moi-même et le traiter comme tel « . Si vous choisissez donc, ce soir, d’élire, de voir toute chose dans votre vie comme une réflexion du divin en vous parce que c’est ce que vous voulez devenir, ce choix vous récompensera justement car toute personne avec laquelle vous interagirez à partir de ce soir, toute situation dans laquelle vous tendrez pour le plus grand bien, tout jugement que vous étiez jadis prompt à porter, si, au lieu de cela, vous cherchez à comprendre et à voir la beauté en chacun, à voir la divinité en chacun, réagissant avec compassion et gentillesse, si vous faites cela, non seulement vous vous récompensez vous-même en devenant plus grand que votre passé mais votre récompense tient au fait que cet acte signifie que l’énergie du corps s’élève des trois premiers sceaux (la sexualité, la souffrance, la manipulation) au quatrième centre dans le corps (l’amour inconditionnel). Si vous commencez à faire monter l’énergie qui exprimait jadis haine, amertume, jugement et arrogance hors du troisième centre et qu’elle commence à se déplacer grâce à des actes de bonté, de gentillesse, de tendresse et de compréhension, votre énergie atteint le quatrième centre.

Ceci signifie que vos bandes font circuler la conscience du quatrième plan jusqu’à la base du cerveau. Si ceci se produit, votre réalité, que nous appelons votre vie dans sa totalité, devient alors grandement modifiée. Alors que vous étiez jadis abject, ne démontrant aucun respect même envers vous-même, vous commencez à découvrir que les gens gravitent vers vous. Beaucoup de gens vont vous éviter mais beaucoup d’autres vont graviter vers vous. Où n’existe aucune polarité mais seulement compréhension, ce que vous créez dans votre vie n’est pas la polarité mais l’unité et l’union totale. Tout ce qui vient à vous sera égal à cette attitude qui résulte de vous-même et à partir de laquelle vous vivez chaque jour.

Ceci signifie que vous ne réussirez plus jamais, plus jamais, dans la vie. C’est ce que cela signifie. Vous devriez savoir que la réussite est le résultat de l’échec. À la racine de la réussite existe l’échec. Et je devrais vous dire que la racine de tout échec est la réussite. L’un n’existe pas sans l’autre. Comprenez-vous? Non seulement vous n’allez plus jamais, jamais, échouer dans aucune de vos entreprises mais vous ne réussirez jamais. Que reste-t-il donc? Vous voyez, la réussite – la réussite – est issue de l’échec. Lorsqu’une personne veut réussir, ce qu’elle dit réellement est qu’elle est un échec. La racine de sa réalité est l’échec, ce qu’elle crée partout autour d’elle. Plus une personne veut réussir, plus le risque est grand et plus sa chute est profonde car c’est ainsi qu’elle voit les choses. Réveillez-vous. Comprenez-vous?

Lorsqu’une personne réussit, quelle est la chose dont elle est le plus terrifiée? D’échouer. Combien ont vendu leur âme pour demeurer sur le haut du pavé? Vous comprenez? C’est un piège. Les entités qui font monter leur énergie jusqu’au quatrième sceau ne réussissent ni n’échouent jamais ; elles sont simplement. Tout ce qu’elles touchent est de l’or – tout, ce qui n’est pas réussir mais créer. Comprenez-vous ? Combien d’entre vous comprennent la différence? Tournez-vous vers votre voisin et expliquez brièvement.

Donc, comment un état d’être peut-il être sa propre récompense? Parce que le fait d’être plus grand que votre passé est une récompense. Lorsque vous vous coucherez le soir, vos rêves ne seront pas troublés. Lorsque vous vous réveillerez le matin, vous ne serez tracassé par aucune culpabilité, aucune souffrance et ne serez aucunement hanté par votre passé. Vous ne vous soucierez pas du fait que quiconque pourrait vous attraper ou si le cosmos va vous rendre votre récompense parce que cela ne vous tracasse plus. Pourquoi ? Parce que vous n’avez fait de mal à personne, causé de tort à personne. Toute cette attitude, vous l’avez abandonnée. Ce sont les trois premiers sceaux à l’œuvre; la racine en est la survie. Vous avez totalement abandonné cela.

Dans votre profonde sagesse, la façon dont les gens se comportent à votre égard est sans importance. Seule importe la façon dont vous vous comportez à leur égard. Ceci est ce qu’on appelle récompense personnelle, amour de soi, respect de soi et noblesse personnelle. Lorsque le monde réclame la justice et que vous devez faire une pause pour regarder la situation, si vous comprenez que la justice la plus grande que vous puissiez exercer est le pardon, si vous en faites preuve, si vous voyez que tout est finalement pour le meilleur et lâchez prise, qu’importe ce que pense le monde ? Vous avez agi conformément au respect et à l’amour de vous-même.

Faites aux autres comme vous voudriez qu’ils vous fassent. Ce que les autres nous font est sans importance; c’est ce que nous leur faisons qui est important. C’est cela qui devient le créateur ultime. Et, après un certain temps, vous connaissez cette joie que vous avez recherchée toute votre vie. On ne peut jamais trouver la joie dans les trois premiers sceaux. De plus, c’est un peu comme piéger un mari et une femme grâce à la luxure. Vous ne pouvez vivre l’un sans l’autre et vous ne pouvez pas sortir du lit. C’est la luxure, c’est un magnétisme chimique. Lorsque cela commence à décliner et que la fatigue s’installe, lorsque vous devez regarder votre vie, les choses ne sont pas tout à fait comme auparavant. Les personnes qui se marient parce qu’elles sont affamées sexuellement et qui ne pourraient pas vivre sans l’amour de cette autre personne, une fois la fleur de la passion passée, le monde réel s’installe. Nous sommes alors irrités et emplis de ressentiment.

Les personnes qui grandissent spirituellement sont maîtres de leur passé, ce qui signifie que leur passé n’existe plus pour elles. La meilleure manière que je connaisse pour vous le dire est que la plupart des gens ici ne connaissent jamais la joie car ce qu’ils recherchent toujours dans une relation amoureuse, c’est ce qui ne va pas, ce qu’ils recherchent toujours dans une amitié, c’est ce qui ne va pas et ce qu’ils recherchent toujours dans la vie, c’est ce qui ne va pas parce que c’est ainsi qu’ils ont été élevés. La joie est donc éphémère et toujours liée à la trahison.

Lorsque vous abandonnez votre passé, ce qui signifie que vous cessez de vous y référer – votre mère ne vous doit rien, votre père ne vous doit rien, vos ennemis ne vous doivent aucune excuse quelle qu’elle soit et vos enfants ne vous doivent aucune excuse non plus, comme cette personne qui a abusé de vous quand vous étiez jeune. Laissez-les tomber afin de pouvoir être libre. Cela vous semble-t-il logique ? Laissez-les tomber. En faisant cela, en leur pardonnant, vous devez vous dire à vous-même, comme apprend à le faire un vrai maître dans cette école:  » En regard de toute l’éternité, cela vaut-il la peine de maintenir ce ressentiment et de perdre le royaume des cieux? Cette personne vaut-elle que je meure et me réincarne afin de payer une dette ici ?  » Cela paraît un peu différent quand vous placez les choses dans cette perspective, n’est-ce pas? Qui dans votre vie vaut la peine que vous mainteniez regret, angoisse, souffrance, chagrin, trahison, ressentiment, abandon? Personne.

Réfléchissez. Vous pouvez avoir le royaume des cieux. Qu’est-ce que cela implique? Cela implique que vous obtenez le pouvoir de manifester quoi que ce soit et tout ce que vous vous appliquez à manifester, que vous pouvez manifester une richesse plus grande que le nombre de zéros que vous êtes capable d’aligner, que vous pouvez redonner la jeunesse à votre corps, que vous pouvez guérir le cancer de votre corps. Vous pouvez être une personne libre, non perturbée par les cauchemars, non encombrée par les responsabilités. Mettons maintenant cela en perspective. Que préféreriez-vous, tous ces zéros ou la trahison? Tournez-vous vers votre voisin et répondez à cette question.

Extraits de Une réflexion du maître sur l’histoire de l’humanité : la redécouverte de la perle de sagesse ancienne, p. 309 … – RAMTHA aux Editions AdA 2007

COUPER LES LIENS

 

images (25)Bonjour,

C’est bon de vous revoir tous et si rayonnants. Vous avez travaillé avec application, je peux le voir. Vous avez traversé des transformations et des changements. Cela nous apporte beaucoup de joie de vous voir tous si sincères dans votre chemin et si ouverts dans votre cœur. Nous ferons de notre mieux pour ne pas vous décevoir. Sachez que tout le travail que vous faites vers l’ouverture et en méditation sera récompensé. Alors détendez-vous, mettez-vous à votre aise et passez un bon moment. Laissez-vous aller un petit peu, pas trop frivoles et pas trop sérieux. Et n’oubliez pas de respirer à l’occasion.

Ce soir nous parlerons du lâcher prise, de couper les liens, de lâcher prise de l’attachement, appelez cela comme vous voudrez. J’aime le terme « couper les liens », personnellement.

Vous vous êtes tous lancés dans cette aventure à un degré ou à un autre. Je pense que la plupart d’entre vous sont tout à fait sincère en cherchant à réaliser l’ascension. Ce soir, moi-même et d’autres vous assisteront pour lâcher prise de ces choses qui vous retiennent dans la réalité de la troisième dimension. Le seul effort exigé de votre part est simplement de vous relaxer, de laisser faire et de relâcher un peu votre contrôle sur votre vie de tous les jours ; Pour ce soir, donnez-vous la permission d’être dans l’instant et voyez ce que cet instant a à vous offrir.

Vous avez tous été empêtrés dans ce que vous appelez votre vie ; En fait vous avez été empêtrés dans de nombreuses vies, mais celle qui vous a le plus affecté est la présente. Dans votre vie, de nombreuses expériences physiques, émotionnelles et mentales vous entourent. Ce sont vos attachements ou vos liens. Vous êtes tous reliés à votre vie, à vos activités, à vos traumatismes émotionnels et à toutes les différentes parties de vous-même. On pourrait dire que votre vie extérieure dans le monde est le reflet de votre vie intérieure, du système de croyances et des sentiments que vous nourrissez envers vous-même.

Alors vous êtes là, dans votre vie, entourés par le miroir de ce que vous ressentez envers vous-même. Si vous vous sentez aimant envers vous-même, vous connaissez très vraisemblablement une vie pleine d’amour. Si vous vous sentez coupable et apeuré, alors vous attirez très vraisemblablement des expériences moindres. Mais je suis ici ce soir pour vous dire de ne pas vous inquiéter et de ne pas vous préoccuper de la nature et des expériences. Car quoi que vous ressentiez, quoi que vous viviez, tout cela va être transformé. Vous lâcherez prise de vos attachements à la réalité de la troisième dimension en douceur et facilement. C’est une grande partie du travail que nous ferons ici. Nous offrons principalement ces cours un peu particuliers pour que vous puissiez ascensionner progressivement, pour que vous puissiez vous préparer au processus, le ressentir et l’apprécier, et ne pas en être traumatisé.

Quand vous commencerez à ascensionner et que vous commencerez à vous alléger, vous sentirez de quelle façon vous êtes reliés au monde, de quelle façon vous êtes attachés à votre personnalité et à vos relations. C’est là que vous êtes bloqués dans votre évolution pour le moment ; Nous allons donc lâcher prise de ces attachements avec amour, d’une manière très délicate et très chirurgicale, quand vous vous sentirez prêt à le faire. Sachez que ce qui est demandé à chacun de vous, ce n’est pas de changer votre vie extérieure d’une façon radicale, de restructurer votre personnalité oud e restructurer votre système de croyances. Nous allons prendre une approche un petit peu plus subtile.

Nous allons nous débarrasser de tout ! Alors peu importe à quel point votre personnalité ou votre conception de vous-même sont raffinées, cela n’a pas d’importance, vous devrez vous en détacher de toute façon.

Vous vous êtes tous perfectionnés. Dommage. Que vous soyez saint ou démon importe peu. Vous devez vous défaire de tout. Car dans la croissance, nous devons lâcher ce à quoi nous nous accrochons afin d’être ouverts et vides pour contenir ce qui vient. Ce qui vient à vous maintenant, c’est beaucoup d’énergie et beaucoup d’élévation. Vous devrez peut-être lâcher un petit peu plus que d’habitude. Vous devrez peut-être tout lâcher. Il n’y a pas à en avoir peur ni à s’en préoccuper outre mesure ; Mes propos reflètent simplement la réalité de la situation.

Ceux qui ne sont pas préparés pour l’ascension auront nettement moins de temps pour traverser le même processus. Beaucoup ne pourront pas le faire. Beaucoup seront déchirés ou effrayés ou attachés et ils laisseront passer leur chance. En raison du travail que vous avez effectué et parce que vous êtes des Travailleurs de la Lumière et des Semences d’Etoile, nous venons à vous en premier, sachant que vous serez réceptifs. ET remarquez à quel point vous êtes réceptifs ; n’est-il pas étonnant que tant de gens soient réceptifs à cet étrange concept ?

C’est parce que vous y êtes destinés.

C’est un processus naturel pour vous et il est conçu comme un processus naturel dans le cadre de ce cours et de tout le travail que vous faites ; Il n’est pas fait pour être ressenti comme une séparation douloureuse, comme un arrachement de votre personnalité. Nous sommes ici pour vous aider à lâcher prise en douteux. C’est en ressentant comme une bénédiction ce qui commence à venir à vous que vous lâcherez prise. Vous ressentirez cette élévation comme une bénédiction et une belle énergie nouvelle arrivant dans votre vie.

Et lorsque vous vous ouvrez, lorsque vous faites face à cette nouvelle énergie, il devient très facile d’ouvrir les mains et de lâcher ce à quoi vous vous êtes accroché. Ainsi, vous ne serez jamais vide ici. Vous allez être empli constamment. Nous changeons juste les fluides dans votre réservoir. Nous allons tous vous faire une vidange. Dehors la vieille huile et bonjour la nouvelle. L’huile de l’amour. Bientôt vous fonctionnerez tous avec beaucoup moins de heurts, avec beaucoup moins d’usure sur vos pièces internes. Alors qu’en dites-vous ?

Lorsque vous vous sentirez élevé en conscience et en fréquence vibratoire, vous verrez un étrange phénomène se produire dans votre vie. Vous commencerez à remarquer les choses auxquelles vous avez été attaché, les choses que vous avez vécues, les gens qui vous ont entourés et des facettes de votre personnalité. Elles pourront commencer à vous sembler différentes. Elles pourront commence rà vous sembler un petit peu lourdes et un petit peu difficiles à maintenir. Vous pourrez vous demander pourquoi vous avez même continué à les entretenir. En face de la grande lumière et de la grande présence, vous n’aurez aucun mal à lâcher prise de ces aspects imparfaits.

Les choses que vous aimez en vous-même resteront, puisqu’elles sont la part de vous qui est vraie. La seule chose qui vous quittera sera votre attachement à ces choses. Dans ce processus nous ne sommes  pas préoccupés par ces manifestations de vos attachements, mais plutôt par les cordes qui vous lient à ces expériences et à ces manifestations.

C’est ce que l’Archange Michael va vous aider à enlever avec son épée.

Vous avez tous des « contraintes qui vous lient ». Vous avez tous des connections émanant de votre présence physique. Ces connections partent principalement du milieu de votre corps, ou de votre deuxième et de votre troisième chakra. Vous avez tous des cordes spirituelles qui vous relient à toutes les expériences de votre vie, à tous les gens que vous côtoyez, à votre carrière et aux différents mécanismes de la réalité de la troisième dimension.

Vous êtes tous comme des pieuvres. Alors, vous commencerez à sentir ces attaches ou à en être conscient lors du processus. Il arrivera un moment où vous commencerez à sentir quelles sont trop serrées et un peu inconfortables. C’est à ce moment que vous pourrez présenter votre requête et demander à l’archange Michael ou à tout autre Maître de venir et de vous aider à couper les liens psychiques avec votre ancienne réalité. Vous êtes en route vers une nouvelle réalité qui se superposera à l’ancienne. Alors, tous, vous allez vivre toutes les dimensions de votre vie simultanément. Cela empiétera de plus en plus sur votre ancienne réalité. Et de plus en plus l’ancienne sera poussée dehors.

L’énergie qui est exprimée ce soir, et que l’on répand sur vous tous est ce qui vous aidera à faire la lumière sur vos attachements et sur vos liens. Elle vous montrera ce dont vous devrez lâcher prise et vous aidera à le faire. Pour vous, c’est un processus d’ouverture, de confiance et d’abandon de toute résistance. C’est avoir confiance en sachant que là où vous irez, ce sera mieux que là où vous avez été. Nous nous accrochons aux choses dans notre vie car elles nous donnent un sentiment de sécurité. Alors une certaine foi est toujours nécessaire quand nous lâchons prise de ce qui nous a nourri et nous apporté un degré limité de satisfaction. La satisfaction et la sécurité qui vous attendent sont si incroyable set si divines. Je pense que lorsque vous commencez à les vivre vous avez peu de difficulté à vous y abandonner. Car on les ressent comme son  Soi supérieur. On les ressent comme son but et sa destinée. On sent que son cœur se gonfle et vibre à la fréquence de l’Amour.

Vous devrez donc avoir les mains libres pour accepter tous ces nouveaux dons. Une nouvelle fois, ce n’est pas une transformation que vous pouvez consciemment manifester ou vous pousser à faire. C’est quelque chose qui arrivera tout à fait spontanément dans le déroulement du processus. Il s’agit plus pour vous de vous détendre et de laisser faire.

Tout comme vous pouvez vous sentir changer dans votre vécu physique à travers ce que vous manger, buvez et absorbez, vous avez reçu des signaux de changements et vous les avez suivis. C’est donc de cela que nous parlerons ce soir. Alors détendez-vous, et nous prendrons un moment pour méditer, et puis peut-être un expert dans ce domaine viendra-t-il vous en parler.

** SANANDA ET L’ARCHANGE MICHAEL ** 

Retranscrit par Francesca du bloghttp://francesca1.unblog.fr/ 

Extrait de « L’escalier de cristal »- Guide pour l’ascension d’Eric Klein, introuvable en librairie. Par Saint Germain, Sananda, l’Archange Mikael, et le Commandant Ashtar

Préparation à la prochaine étape

SaLuSa le 1er Août 2014 

images (34)Pour vous la vie semble se mouvoir lentement et chaque instant laisse une empreinte dans votre esprit, mais en réalité, les changements ont lieu rapidement. Il n’y a jamais eu de période où tant de choses se sont passées si rapidement. Vous avancez en fait à toute allure vers des changements remarquables et rien ne pourra les retenir. La matrice a été établie pour un changement rapide de tout ce qui est nécessaire, afin de faire advenir le Nouvel Age si longtemps attendu. Vous faites partie d’un plan complexe pour faire porter aux forces obscures la responsabilité d’être la cause de leur propre disparition. Dans leur arrogance, elles croient qu’elles sont les maîtres de leur avenir, mais omettent les diktats du Ciel. Vous avez une expression : donner à quelqu’un « assez de corde pour se pendre »  et c’est la situation dans laquelle se trouvent les forces obscures. Leur destin est scellé et elles ne peuvent pas acheter le moyen de s’en sortir.

Nous avons souvent proclamé qu’il y a une croisée des chemins entre ceux qui sont prêts à ascensionner et ceux qui n’y sont pas prêts, et ce n’a jamais été aussi vrai qu’aujourd’hui. Vous vous mouvez tous vers un niveau qui reflète votre véritable vibration, et pas une seule âme ne peut demeurer dans les vibrations supérieures à moins que ce soit leur vrai niveau. Il est à la fois juste et logique que vous vous sentiez« à la maison » avec des âmes qui partagent vos ambitions et votre compréhension spirituelle. Vous devrez toutefois être en mesure de servir ceux qui dépérissent dans les vibrations inférieures, si cela devait être votre souhait. Pour beaucoup, ils ressentent un sentiment inné de responsabilité envers ces âmes qui désirent s’élever. Soyez assurés que vous aurez cette occasion de le faire.

Vous vivez à une époque déterminante où les âmes de même nature s’attirent mutuellement. C’est parfaitement naturel à la fin d’un Age, et cela prépare les gens à la prochaine étape de leur évolution. Enfin, vous serez bientôt en mesure de profiter de votre expérience avec les âmes qui vous sont semblables et vos progrès seront rapides. Vous pouvez donc vous concentrer sur votre propre avenir et maintenir vos vibrations personnelles. A ce stade, la matrice est prête et la plupart des âmes ont atteint un point d’avancement qui représente pleinement leur stade actuel de progrès. Nous saluons et aimons ces âmes qui travaillent encore et s’adonnent entièrement à éveiller les autres à la vérité. Cela aura été leur contrat de vie et la réalisation de leur vœu de les aider à s’éveiller à leur vraie nature.

Lors de vos déplacements, veuillez vous souvenir que la plus noire des âmes possède toujours en elle l’étincelle de Lumière. Elle saura donc répondre à ces âmes autour d’elle qui peuvent transporter leur Lumière comme une bannière de leur allégeance à Dieu. Cela peut prendre du temps, mais aucune âme n’est au-delà de l’aide, et c’est un grand défi qui permettra de tester ceux qui appartiennent à la Lumière. Il faut une âme très avancée pour l’accepter, une qui a la foi totale et absolue en la Lumière. Celles qui ressentent l’envie d’aider les âmes de moindre Lumière trouveront toujours le niveau adéquat et n’auront même pas besoin de s’abaisser au même niveau inférieur.

Chères âmes de Lumière et d’Amour, toutes parmi vous ressentent une envie de donner de vous-mêmes aux autres, et en fonction de votre expérience il vous  sera offert ces possibilités au cours de votre chemin de vie. Cependant, essayez de leur permettre de venir à vous d’une manière naturelle et sachez qu’elles ne seront pas nécessairement exigeantes envers vous. Faites ce qui est dans vos capacités et traitez les autres comme vous aimeriez être traité. Vous saurez déjà lorsque vous serez sur la bonne voie, et le succès ne gonflera pas votre ego, bien que certaines âmes ne puissent pas s’empêcher de déborder de joie. C’est très bien et nous aussi ressentons une telle reconnaissance lorsque vous êtes à la hauteur de l’occasion et atteignez votre objectif. A un niveau supérieur, nous sommes Tous Un et des Etres très puissants, collaborant avec les vibrations pures d’Amour et de Lumière.

Nous savons ici que certaines âmes sont désireuses de servir la Lumière, et ressentent qu’elles ne sont pas utilisées comme elles le souhaiteraient. Permettez que nous vous disions que vos désirs nous sont connus et soyez assurées que l’occasion idéale arrivera où vous serez plongées dans l’action. Même en servant simplement de bon exemple d’âme de Lumière, vous aiderez les autres à comprendre comment s’exprimer en vivant sur Terre. Donc soyez assurées que tous les Êtres de Lumière contribuent à l’élévation des autres, et même en dehors de votre évolution personnelle, c’est la raison pour laquelle vous êtes venues sur Terre. Les âmes sont une grande famille de Lumière et d’Amour qui est votre don de Dieu.

Vous avez parcouru un long chemin depuis que vous avez choisi de vivre sur Terre. Lorsque vous êtes arrivés la première fois, vous étiez déjà des Etres hautement évolués, et étiez prêts à abaisser vos vibrations pour apprendre ce que c’était de vivre dans les plus basses. Au départ, vous étiez à un niveau où vous étiez des Etres de Lumière, mais après une longue période de temps, les vibrations s’abaissèrent au point où vous avez perdu contact avec votre Soi Supérieur. Cela signifiait que vous avez glissé vers les niveaux inférieurs et dans votre histoire, c’est entré dans les annales comme l’Age des Ténèbres. Cependant, la Lumière était toujours présente et au cours du temps l’obscurité a été maîtrisée et élevée. Par conséquent, la Lumière revint et aujourd’hui vous êtes sur le seuil d’une Nouvelle Ere.

Les changements souhaités se manifestent de différentes façons, et ne sont pas nécessairement apparents, sauf si vous pouvez avoir une vue panoramique, comme nous l’avons. Cependant, les changements climatiques se produisent à grande échelle et sont déjà évidents. Comme nous l’avons indiqué précédemment, il y aura un climat plus tempéré dans le monde entier, dont les changements sont déjà notables. Pour certains, cela apparaît comme une tourmente et c’est parce que les changements sont mondiaux, et comme vous le remarquez cela influence aussi le règne animal et la nature. Ces changements ont déjà eu lieu dans votre passé et sont tout à fait naturels, en particulier aux endroits où vos masses terrestre sont concernées. En rétrospective, vous découvrirez que votre monde était très différent de ce qu’il est aujourd’hui.

Je suis SaLuSa de Sirius, et je suis édifié par la réponse des âmes de Lumière à ce qui leur est demandé, à un moment où leur coopération est si essentielle à la réussite de la Fin des Temps. Vous avez surmonté la tempête pour prendre votre place à la barre pour conduire le peuple de la Terre à la victoire. Un jour, dans un avenir proche, vous serez tout à fait conscients de l’ampleur de votre succès. D’apporter la Lumière avec vous à la Terre est une chose, mais vous deviez réaliser son existence en vous et en faire bon usage. Nous envoyons notre Amour et Lumière, comme toujours, et attendons avec impatience le jour de notre réunion.

Merci SaLuSa. 

Mike Quinsey Website: Tree of the Golden Light

Message des vénusiens aux peuples de la Terre

 

images (3)A l’école des Sages 

Nous pénétrons dans une habitation qui dégage une sensation de paix et d’harmonie indicibles. Dans une salle de dimensions modestes un homme nous attend. Il paraît un peu plus âgé que mes compagnons, mais si peu, que je suis étonnée lorsqu’il m’accueille de la sorte :

« Sois la bienvenue ici. Je t’attendais, et j’ai des éléments à te donner qui pourront peut-être montrer aux hommes de la Terre un chemin qu’ils soupçonnent déjà au fond d’eux-mêmes. Je suis maintenant très vieux, plus de cinq cents de vos années terrestres et j’ai bien souvent eu des missions sur la planète Terre.»

L’homme s’arrête quelques instants, pendant lesquels il nous fait signe de nous asseoir autour d’une table ovale entourée de sept sièges confortables. Il est vêtu d’une longue robe blanche, serrée à la taille par un lien souple, dont je ne détermine pas la matière. Un petit boîtier y est accroché. A ses pieds, des sandales d’une matière souple font corps avec lui. J’avais déjà remarqué sans y prêter attention, qu’aucun des vêtements ne comportait de couture. Tous semblaient faits d’un seul tenant et je rapprochai cela des robes esséniennes que nous portions il y a deux mille ans. Je m’aperçois alors que le sol est comme un grand miroir aux multiples reflets.

« Chacune de ces missions, continue-t’il, a eu pour but d’entrer en contact avec certains des vôtres d’une façon très physique, et aussi de manifester notre présence aux êtres qui vivent à l’intérieur de votre terre. Là encore, il n’y a pas les bons et les méchants, mais des êtres qui évoluent à leur façon. Certains d’entre eux ont des connaissances plus avancées que celles qui ont cours à la surface de la terre. Ils connaissent les lois de la gravitation, de l’antimatière et ont aussi des vaisseaux que vous pourriez appeler intra-terrestres.

Parmi eux, il est des êtres d’une grande sagesse, qui pendant longtemps ont cependant refusé de manifester leur présence à ceux de la surface. Ils ne souhaitaient pas entrer en communication avec les humains qu’il sconsidéraient comme trop orgueilleux. Il y a de cela nombre de vos années, un pacte s’est enfin établi, et la compassion de certains d’entre eux fit qu’ils acceptèrent d’entrer dans la grande opération d’aide que nous avions alors envisagée pour la Terre. Leur action est encore souterraine, ajouta-t’il avec un sourire, mais elle n’en est pas moins efficace, et ils éveillent sur terre tout ce qui est connaissance occulte, de façon à rendre lumineuses les grandes lois cachées, jusqu’à présent réservées aux seuls initiés. »

Le grand être blond s’est tu quelques instants et disparaît, pour réapparaître aussitôt avec un plateau de fruits et des verres remplis d’un liquide odorant.

« Lorsque mon passage sur terre devait durer plus de quelques mois, il me fallait alors une identité spécifique et un travail qui me permette de m’intégrer et de rester les deux ou trois années prévues. Actuellement, certains hommes de la Terre qui connaissent notre action souhaiteraient contrôler tout cela, et vos puces, vos cartes de crédit, vos identités et la façon dont chacun peut être surveillé même chez lui, vont contribuer à nous identifier. Ceci étant, nous ne craignons pas la technologie terrienne. Mais il est pourtant parmi vous des êtres d’autres planètes qui eux savent comment nous détecter et nuire à notre action. Cependant, aucune peur ne nous habite car ce qui doit être sera, dans un sens comme dans l’autre.

De votre réveil, de la croissance de votre cœur, dépendra la suite de votre histoire, et par répercussion de la nôtre. Nous ne craignons pas la mort et jamais nous n’enlevons la vie. C’est une évidence pour nous tous ici, aussi nos missions sont-elles un don joyeux que nous faisons quelles qu’en soient les conséquences. Lorsque nous atteignons l’atmosphère terrestre, il arrive que nos vaisseaux densifiés soient susceptibles d’accident. Il en est même qui sont sur votre Terre dans des zones interdites ou seules quelques hautes personnalités ont accès.

Les hommes de pouvoir cherchent comment ouvrir nos engins spatiaux sans succès, car ils ne connaissent pas le pouvoir du son et celui du cœur qui, combinés à des symboles, ouvrent les portes invisibles. Ces hommes savent seulement comment emprisonner des évidences. Ils connaissent aussi les champs d’énergie qui peuvent affaiblir notre action… Un jour viendra, où vous n’aurez plus la possibilité de penser et d’agir d’une autre façon que celle qui vous sera dictée. Les marginaux, les révolutionnaires de l’Amour seront des exclus qui ne pourront vivre sur le sol de la Terre, car tout y sera contrôlé, prévu, pour ceux qui voudront bien être fichés et suivis. Ces temps sont proches, mais ils ne seront que ce que vous accepterez d’en faire. Nul ne peut obliger une âme à vivre ce qui est contraire à ses décisions. Encore faut-il choisir et ne pas laisser choisir qui que ce soit pour vous ! »

Un sentiment de tristesse mêlé à une confiance profonde m’habite. Je sais que nous avons la responsabilité de notre futur et que ce qui arrivera sera voulu par nous, mais en même temps un sentiment de lassitude m’envahit. Nous allons, peu à peu, vers une pensée, une monnaie, une uniformité générale qui permettront à toute forme d’autorité de gérer un groupe, et non des individus. Quelle facilité pour imposer et soumettre qui que ce soit ! Je lève les yeux vers les murs qui m’entourent, pour m’apercevoir que deux d’entre eux sont décorés de ce qui pourrait paraître une fresque ou un grand tableau… Rien de figuratif pourtant, mais des circulations d’ondes qui dansent et rendent l’ensemble très vivant.

« Chez nous, l’art a souvent une fonction précise. Ce que tu vois sur ces murs est une porte du temps. Selon tes pensées et tes recherches, les cristaux qui composent ces ensembles te permettent un contact avec telle ou telle période de n’importe quelle planète et à n’importe quelle époque de son humanité. Les cristaux sont de grands Êtres à la mémoire fabuleuse. L’une de leurs capacités est d’enregistrer la mémoire du temps. Sur Terre, les hommes savent très rarement collaborer avec eux. En effet, ils imaginent à peine une partie des pouvoirs de ce règne minéral et pensent l’exploiter, sans savoir qu’ils peuvent y perdre leur âme. Je ne parle pas ici, du port de pierres en bijoux ou des utilisations momentanées que l’on peut en faire : je fais allusion aux objets de pouvoir que vous croyez détenir à travers eux. Leur puissance est tellement supérieure à la vôtre, que si votre alignement avec vos divers corps n’est pas parfait, si vos pensées elles-mêmes ne sont pas totalement claires, c’est lui qui sera votre maître et fera de vous son esclave !…

Certains êtres de l’Atlantide ont cru avoir atteint un niveau suffisant pour contraindre le cristal à les servir. Ils ont oublié que cette simple pensée de pouvoir créait en eux une faille et une faiblesse. Ce fut l’une des causes de la chute de cette grande civilisation. »

Un grand silence paisible occupe l’espace. Le Sage nous regarde tous trois, et il émane de ce regard une tendresse immense, sans barrière, sans attente. J’ai, l’espace d’un instant, la sensation de plonger dans ce regard irisé et de me perdre dans un ciel constellé d’étoiles. J’y suis tellement bien que j’aimerais rester là indéfiniment, car c’est l’infini, le non créé qui m’habitent alors ! Au fond de ma nuit étoilée j’entends la voix du Maître :

« Ici, la mort n’est rien d’autre qu’un passage semblable à une naissance. Les êtres de la Terre en ont oublié l’Essence et ils ont tellement peur de cette mort, qu’ils vivent d’elle et la produisent à tout moment ! Il est rare de voir une planète dont les habitants tuent tout ce qui peut avoir forme de vie, soit pour se protéger, soit pour s’en nourrir. Ces actions renforcent en vous la peur de votre propre mort, car ces morts que vous provoquez vous habitent en permanence, et vous vivez ainsi en symbiose étroite avec la souffrance que vous créez. Mais regarde plutôt… »

Sur l’écran de ma nuit, apparaît alors une scène à l’intérieur d’un édifice semblable à celui de l’École de Sagesse. Là, dans une salle aux lumières douces et dans toute la gamme des bleus violets, je perçois, allongé dans une sorte de lit en forme de coquille, un homme blond du même âge que le Sage chez qui nous sommes. Une musique qui semble être une musique des sphères, s’écoule doucement dans l’air parfumé de la pièce. Tout ce qui émane du lieu est empreint de beauté, d’harmonie, de sérénité. Sur le mur qui fait face au lit, apparaissent des symboles lumineux, des lettres… L’homme allongé sourit à une personne qui, assise à côté de lui, semble lui parler par télépathie.

« Nous nous trouvons dans l’une des salles du temple des désincarnations. Celui qui est dans le lit va quitter son enveloppe physique. Il l’utilise depuis plus de cinq cents ans et souhaite maintenant en prendre une nouvelle afin de se régénérer et de continuer avec d’autres données plus récentes. Il a pris soin de terminer ce qui lui paraissait important pour cette vie et pour les quelques mois que vous appelez curieusement d’après-vie, où il sera en préparation pour ses nouvelles fonctions. Ses proches l’ont laissé maintenant avec l’accompagnateur de son choix. Ils savent que celui qui part a besoin de calme et de sérénité, pour que le voyage soit le plus agréable possible. Avant d’arriver dans ce lieu, l’habitant de ce corps a contacté ses futurs parents. Ils ont préparé son départ et son retour avec minutie. La famille d’accueil sait qu’elle n’est là que pour un temps, celui durant lequel le nouvel incarné aura besoin de soutien et de présence physique… Mais cela dure très peu chez nous, contrairement à la Terre.

Là-bas, sur Terre, les êtres s’extasient devant un enfant et essaient de le maintenir dans cet état le plus longtemps possible, si bien que la dépendance est souvent très longue par rapport au peu d’années d’activité restantes. Un Humain passe 21 années au moins à se construire sur un plan subtil, 30 années à travailler, et le reste à vivre ce qui n’a pas été vécu jusqu’à sa mort. La lenteur vibratoire de la planète explique ces faits. Ici, un être s’incarne et passe cinq à huit des années terrestres tout au plus, à réapprendre ce qui est nécessaire à sa croissance intérieure et au projet pour lequel il s’est incarné. À partir de ce moment-là, il devient complètement autonome et le restera durant toute sa vie active, c’est-à-dire, une moyenne de cinq cents ans… jusqu’à ce qu’il sente que son corps et son âme ont besoin d’un nouveau vêtement.

Les familles d’accueil ont donc un rôle important, de par les qualités et les possibilités qu’elles pourront offrir à celui qui s’incarne, mais ce rôle n’a rien à voir avec celui que se donnent les parents sur terre. Il n’y a aucune idée de possession, aucun orgueil de créateur, aucun lien privilégié dû au rôle de géniteur. Il s’agit bien davantage d’offrir des possibilités à des entités qui n’appartiennent qu’à elles-mêmes et qui, dès le moment de leur naissance savent où elles vont et ce qui les attend. Il n’y a aucune obligation ou contrainte dans cette relation parentale. L’expression la chair de ma chair nous fait beaucoup sourire ici, surtout vu la compréhension qu’en ont les parents terriens. Ici, la chair est simplement le vêtement que l’on construit dans un acte d’amour, et à travers lequel se glissera l’entité à un moment précis. Ce vêtement est tissé au fil du temps avec tendresse, mais ne donne aucune priorité à ceux qui sont à son origine.

Les Grands Êtres de la nature qui contribuent à construire le véhicule, sont un peu semblables à ceux qui interviennent sur terre, même si nos corps sont plus subtils. A ce niveau, il y a peu de différences. Au moment de sa naissance, l’être qui s’incarne a pour objectif d’être au plus tôt utile et actif. En accord avec son âme, il passera donc les premières années à devenir autonome et prêt pour ses fonctions futures. C’est en ce sens aussi qu’il a encore besoin de l’aide de ses parents. L’amour ou l’affection sont pour nous des évidences mais il n’est guère besoin d’être parent pour en donner, et la qualité de ce don ne sera pas différente qu’il s’agisse d’enfants que nous faisons, d’enfants auxquels nous enseignons, ou d’adultes que nous rencontrons.

Sur Terre, posséder fait croire que l’on peut mieux aimer. Ce n’est guère le cas ici, et notre cœur est ouvert selon ses propres capacités, et non selon que l’on soit attaché ou non à une famille. Nous savons tous que notre famille n’est jamais que provisoire et pour une incarnation présente. Nous savons aussi combien nous sommes tous reliés les uns aux autres par des liens changeant au fil de nos incarnations. Sur Terre, il en est de même, et si vous saviez quelle parenté vous avez eu au fil de vos nombreuses vies les uns avec les autres, vous seriez surpris de vous considérer encore comme des ennemis ! »

Dans la pièce des désincarnations, l’homme allongé pense et de lui émanent des ondes colorées, des visages, des scènes. Tout semble fluide. C’est un peu comme si, avant de prendre son envol, il faisait le bilan de sa vie sur le point de se terminer. J’y vois des événements heureux, d’autres moins, mais à chaque séquence, l’accompagnateur qui l’assiste, écoute et dénoue les fils restants lorsque cela s’avère nécessaire. Les couleurs qui environnent celui qui s’en va deviennent de plus en plus pastel, de plus en plus transparentes, de plus en plus lumineuses. Les scènes s’arrêtent tout à coup comme si le film était fini. L’accompagnateur se lève et va se placer à la tête de l’homme blond qui semble dormir très légèrement. Je perçois alors une brume légère qui enveloppe son corps, ou plutôt qui en sort par le haut de la tête . Peu à peu, cette brume prend forme : c’est la silhouette de l’être allongé qui quitte son enveloppe physique.

Tandis que durait tout ce processus, les symboles se sont éclairés et éteints les uns après les autres. Ils sont au nombre de 12 et leur couleur va du rouge au blanc cristal, mais je n’en comprends pas encore toute l’utilité. L’être est maintenant face à nous, son accompagnateur et moi, et avec beaucoup de douceur, il nous fait de la main un signe amical. La silhouette a disparu et l’accompagnateur reste en méditation quelque temps encore…

« Il accompagne celui qui part durant quelques instants, comme l’on fait parfois un bout de chemin avec un ami cher. Puis celui qui s’en va continue seul sa route, et durant quelques semaines, parfois quelques mois, il va se construire une nouvelle personnalité, de nouvelles bases sur lesquelles il pourra s’appuyer. Il va contacter les sept Sages de la Vie, et d’autres menant de planètes et d’univers différents de celui-ci. Cela va lui permettre d’apprendre ce qui sera nécessaire à sa future incarnation, sur tous les plans de son être. Il saura précisément les liens qui lui restent à affiner, à libérer, car son âme continue son évolution et l’apprentissage de l’amour total. Il va faire le point comme tu aimes à le dire. Puis viendra le temps de sa nouvelle incarnation qu’il acceptera avec joie, car il sait que la vie continue tantôt sous une forme, tantôt sous une autre*.

Ce futur corps est un cadeau de l’Amour à la Vie, à sa vie, sans limite de temps, de matière ou d’espace. Il : retrouvera ses futurs parents et avec eux il construira les bases de ce que sera sa vie. Les rencontres seront fréquentes entre eux. Mais tu vas voir cela bientôt. »

La nuit étoilée s’estompe peu à peu ; notre hôte, qui nous fait signe de le suivre, m’invite à sortir. Nous empruntons un chemin bordé d’une végétation verte, rosé et blanche qui nous mène à un petit bâtiment : arrondi au toit en coupole fait d’une matière cristalline en irisée.

 

Extrait du livre de Anne Givaudan: ‘ALLIANCE’ - Message des vénusiens aux peuples de la Terre - Chapitre 11 – Le passage

 

 

INFORMEZ QUI VOUS ETES de votre décision

 

Mes enfants.

images (18)Pour que votre décision consciente trouve sa concrétisation ans le plan physique, il vous faut interroger vos autres vous-mêmes, c’est à dire tous ces aspects qui évoluent dans les autres dimensions et que vous ne pouvez plus ignorer dans les temps actuels, temps d’exception.

Mais en premier lieu, il est surtout bon de les informer de cette décision. Il existe en vous un aspect qui est celui que vous nommez l’inconscient. Cette partie-là, particulièrement importante, vit, s’exprime et se manifeste en provocant des événements dans votre vie. Et elle le fait en fonction de ce que vous avez déposé en elle tout au long de votre existence. Vous, mais aussi votre entourage, votre environnement, et tout ce à quoi vous avez porté votre attention. Ce qui y est présent aujourd’hui a commencé d’être déposé dès vos premiers jours ; par les premières paroles que vous avez entendues et qui se sont inscrites de façon quasi indélébile sur cette matrice de l’inconscient. Puis par  celles qui ont suivi au cours de votre croissance, par l’éducation que l’on vous a transmise, les certitudes que l’on vous a parfois imposées, telles certaines croyances ou philosophies toutes prêtes à être consommées par votre mental. Vous y avez ajouté vos propres pensées, y compris celles que vous croyez vôtres qui sont peut-être fortement influencées par les autres. Vos actes aussi, depuis les plus intimes, les plus banals ou les plus simples jusqu’aux plus élaborés ont continué d’imprimer dans ce subconscient ce que vous étire, ce que vous vouliez être, puisque chacune st ce qu’il fait.

Ainsi, à l’heure où vous lisez ces lignes, il a enregistré tout, absolument tout ce que vous avez vécu. Il est donc aujourd’hui une fidèle image de vous-mêmes et la reflète dans votre vie quotidienne par les événements ou par les réactions de votre « caractère » ou de votre « personnalité ». Nous pouvons dire que, par votre vécu dans cette incarnation, et les précédentes également, vous ave en quelques sorte programmé votre subconscient ; Il en résulte que, dans une situation donnée, il réagira toujours selon un schéma donné, un schéma que vous lui avez vraiment inculqué, volontairement ou non, et qu’il a accepté et qu’il répète sans arrêt.  Car il ne possède pas en lui-même de pouvoir créateur :  il ne pense pas ni ne réfléchit, il ne prend aucune décision ; il manifeste tout simplement ce que vous lui avez demandé et de la façon dont vous l’avez programmé. C’est ainsi que, si depuis votre plus tendre enfance, vous avez par exemple l’habitude de prendre un café après votre réveil pour bien commencer votre journée, il a enregistré cet acte répété maintes fois comme une exigence de votre part, ou un besoin que vous avez vraiment inscrit en lui justement au moyen de cette habitude. Résultat, si un jour vous vous trouvez hors de chez vous et que votre hôte vous propose pour le petit déjeuner un thé, parce qu’il ne dispose pas de café, votre journée sera mal engagée et vous ne serez pas vraiment en paix ou détendu. Par ce mal-être, votre subconscient rappelle que votre besoin de boire un café au petit matin n’est pas satisfait.

Vous trouvez peut-être cet exemple bien futile ou gère approprié… En êtes-vous vraiment certains ? Mes enfants, je vous invite à remplace le café par autre chose. Vous avez bien d’autres habitudes ? Non ? Par exemple, n’avez-vous pas remarqué que vous aviez toujours la même réaction face à un type d’événement donné, ou toujours le même sentiment lorsque vous vous trouvez en compagnie de tel type de personnes, etc. Cet exemple simple veut uniquement vous montrer un fonctionnement valable dans toutes les situations.

Bien sûr, le but de ce message-conseil n’est pas de vous sermonner ou de vous demander de travailler sur vous-mêmes, plutôt de vous expliquer comment agir en vous-mêmes. Mais avant d’en arriver là, je voulais que vous preniez la mesure d’une programmation malgré vous et du fait que vos réactions sont souvent instinctives, pour ne pas dire épidermiques. Trop souvent, vous réagissez alors qu’il faudrait agir. Voyez-vous la différence ? Réagir est un acte incontrôlé, agir est un acte conscient. Régir signifie tout simplement renoncer au maître que vous êtes. Je vous propose donc de le retrouver, si vous le voulez bien. (autre article)

Avant d’entreprendre quoi que ce soit, il est juste que vous vous serviez de l’un des outils à votre disposition qu’est le mental. Le mental, dans ce cas présent, doit être utilisé prou réfléchir intérieurement ce que vous voulez, pour le formuler clairement aussi. Mais également pour vous permettre de savoir ce que vous souhaitez vraiment. C’est aussi un obstacle dans le sens où peu d’entre vous énoncent leurs souhaits, encore bien moins nombreux sont ceux qui le font avec suffisamment de clarté et d’intention pour être compris par leur entourage physique et multidimensionnel, et enfin, beaucoup n’ont jamais décidé de ce qu’ils voulaient vraiment. Le résultat est qu’ils oscillent beaucoup au gré des humeurs et des événements. Alors, je vous demande de bien vouloir prendre tout votre temps pour faire le bilan de votre vie. Je ne parle pas de ce que vous avez vécu hier ou l’année dernière, mais plutôt d’effectuer un constat honnête de là où vous en êtes aujourd’hui. Vous le faites avec vous-mêmes, dans votre intimité intérieure, alors qu’il vous plaît, allez-y à fond, totalement, sans rien vous cacher.

Ce constat consiste à regarder sous tous ses angles ce qui est dans votre existence et à déterminer ce que vous voulez conserver et ce qui ne vous convient plus. Je ne vous demande pas pour l’instant d’essayer de comprendre pourquoi telle chose ne va pas, ou comment vous en êtes arrivés là. Car vous auriez forcément tendance à entrer soit dans la victimisation, soit dans la culpabilité et il vous faudrait alors beaucoup de travail sur vous-même pour sortir de cet état d’esprit. D’ailleurs, le travail sur vous-mêmes, vous l’effectuez depuis bien longtemps, n’est-ce pas ? Je dirais même depuis des vies. Cela a eu son utilité, cependant les temps ont changé. Ceux d’agir en vous sont là. Ce n’est pas demain, c’est maintenant. Mais revenons au constat. Ce que je vous demande, c’est que vous ne le transformiez pas en un quelconque jugement ; Je vous invite à rester dan la simplicité et à oser voir et accepter sans remords, ni regret ni reproche e ce qui ne vous convient plus dans votre existence ; Le voir, mes enfants, tout simplement.

Une fois que vous aurez déterminé ce qui ne va pas dans votre vie, pensez, non pas à la façon d’y remédier, mais plutôt à ce que vous aimeriez voir apparaître dans celle-ci à la place. Car le but de cette expérience n’est pas de vouloir guérir un quelconque symptôme, mais d’agir selon une loi élémentaire de votre univers ; dans celui-ci, deux objets ne peuvent pas occuper la même place au même moment. Ils peuvent se trouver l’un à côté de l’autre, mais en aucun cas dans le même espace. Ainsi, cette loi vous autorise à éliminer ce qui ne vous convient pas en le remplaçant par ce que vous désire. Petit exemple : croyez-vous que vous guérissez d’une maladie ? En vérité, lorsque vous pensez être guéri, c’est tout simplement que vous avez su la remplacer par la bonne santé. C’est aussi simple. De même, vous ne croyez pas que vous pouvez réparer votre passé, puisque ce qui a été le sera forcément pour toujours. Eh bien, je vous le dis, remplacez-le par l’instant présent et il ne vous tracassera plus jamais.

Pour cette expérience, il n’y a aucune limite quant à ce que vous pouvez choisir d’éliminer définitivement de votre existence. Ce peut être un mal-être intérieur, une difficulté relationnelle, une maladie comme je l’ai précisé, une dépendance affective, mentale, toxique ou autre. Je n’étendrai pas la liste davantage, vous pouvez le faire vous-mêmes, mes enfants. Je l’ai juste ébauchée pour que vous sachiez que rien, absolument rien de ce qui est dans votre vie n’est désespéré. Bien au contraire, si vous le vivez, c’est que la solution est déjà dans votre main. Une petite chose encore. Lorsque vous aurez parfaitement déterminé ce que vous voulez voir partir, ou plutôt ce que vous voulez voir se manifester dans votre, vie, considérez aussi les effets que cette transformation peut engendrer. Par exemple, si vous travaillez dans un environnement professionnel conflictuel, que dans cette entreprise il ya un nombreux personnel, et que votre décision est de pouvoir exercer votre profession dans le calme et l’harmonie, il vous faut être conscients que la satisfaction de cette décision peut vous entraîner à changer d’employeur, à passer peut-être par une période de chômage, etc . Pourquoi cela ?

Si nous reprenons cet exemple concernant la profession il y est précisé que dans votre entrepris il y a de nombreux employés. Or, comme vous, ces employés possèdent leur libre arbitre. Au même titre que vous avez le droit divin de prendre une décision pour vivre ce que vous voulez, eux aussi. Ainsi, sachez que pour que votre décision se concrétise, les énergies divines de création à votre disposition qui la mettront en œuvre n’iront pas à l’encontre de la liberté et des choix d’autrui. En conséquence, pour concrétiser votre demande, elles utiliseront des canaux qui pourront parfois vous surprendre ; Il vous faut savoir ce qu’une décision peut entraîner, pour la prendre en conscience ou y renoncer. Si vous la prenez, sachez que les voies empreintes par les énergies créatrices seront toujours les plus respectueuses de l’existence des autres, les plus courtes et les plus efficaces possible.

Une dernière chose pour compléter ce que je viens de dire. Dans cette préparation à cette expérience, je vous demande uniquement de choisir ce que vous voulez vivre, tout simplement, sans dire comment cela doit se réaliser. Je pense que vous avez compris pourquoi. Interroger vos autres vous-mêmes multidimensionnels, les informer de votre décision, agir de l’intérieur ou retrouver le Maître que vous êtes est une seule et même chose énoncée avec des mots différents. Donc choisissez en fonction de votre propre ressenti la formulation qui vous convient.

Extrait de « Au cœur de l’Amour » transmis par Hilaïhi 2012- - recopié par Francesca  aux Editions HELIOS

Christ’Al Chaya mai 2014

christal chaya

Bien-aimés de l’Un, chers lecteurs, je vous salue, soyez les bienvenues, chère âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des 12 Cristaux Maîtres d’An, d’Orion, d’où je suis, soyez pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré. 
 
Je suis Christ’al Chaya, maître d’enseignement et de rigueur, un Melchizédech de la Fraternité Dorée d’Orion et je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’ascension, dans ce besoin de solarisation, dans ce besoin d’alignement de votre Etre, dans ce mouvement ascensionnel d’intégration mémorielle et cellulaire. 
 
Chères âmes, depuis quelques années déjà, je suis en train de vous restituer progressivement les mémoires d’Orion, ces mémoires concernent l’ensemble des systèmes des mondes confédérés, des systèmes stellaires confédérés, concernent également le système planétaire. En effet, au fur et à mesure des révélations sur ces mémoires du système d’Orion, il y a certains concepts qui ont été révélés comme, par exemple, les leurres répliquants et je vais approfondir davantage pour vous ce concept.  
 
Des éléments concernant les leurres répliquants peuvent être apportés à l’humanité actuelle depuis l’ouverture du 3ème portail de rédemption à Rapa Nui. Sur un plan galactique, il y a des Etres qui ont eu des mandats particuliers, des mandats universels de réunification des familles stellaires, des Etres qui portaient en eux le plan de rédemption, de solarisation de l’ADN, car voyez-vous, dans ces temps très anciens, les familles stellaires avaient pour mission d’ensemencer des races solaires christiques et puis, dans le système d’Orion, sont nés la corruption, l’esprit de séparation, l’esprit de confusion. Les familles involutives sont nées dans le système d’Orion sur Rigel et ont créé un plan d’asservissement qui est le plan mardoukien. 
 
Seth An Bel Ashatan et sa parèdre Isis Actae étaient à l’origine de cette grande fracture, de cette grande conspiration et ils ont semé le trouble dans bien des univers, dans bien des mondes. Tous les univers fils, en processus d’ascension, de reconnexion avec les univers de conscience Père / Mère, ont été troublés par les différentes créations de Seth An et d’Isis Actae et dans ce qu’ils ont fabriqué, dans les formes d’hybridations qu’ils ont voulu apporter pour limiter, réduire, le rayonnement des familles christiques, eh bien, ils ont créé des leurres répliquants, des sortes d’hologrammes qui dupliquaient les codes matriciels premiers d’un Etre particulier ayant une mission importante dans le mandat du processus de solarisation. 
 
La structure holographique d’un leurre répliquant a pour but de modifier les glyphes, les empreintes matricielles des codes matriciels premiers de l’ADN de l’Etre qui se trouve dupliqué. Seulement, les leurres répliquants, ces structures holographiques, ne sont pas vivants, ils sont de la matière synthétique et n’ont donc pas forme de vie dans les dimensions supérieures. 
 
Alors pour donner vie à ces leurres répliquants, eh bien, les familles dracos ont simplement utilisé les matrices de certaines Shaktis qu’ils ont emprisonnées et aujourd’hui, les extensions de ces Shaktis se retrouvent prisonnières dans des fréquences vibratoires et leurs énergies servent à nourrir ces leurres répliquants, d’où l’importance de faire passer vos différentes extensions dans les trois portails de rédemption. Sur une fréquence de 21 jours, il est important de passer chaque portail : 7 jours multipliés par 3, cela signifie que  
 
>  la première semaine, vous passez le premier portail, vous laissez infuser les énergies,  
>  la 2ème semaine, vous passez le 2ème portail  
>  et la 3ème semaine, vous passez le 3ème portail  
 
en émettant l’intention de libérer toutes les mémoires matricielles ayant été asservies et ayant servi à nourrir et à donner vie à des structures de leurres répliquants. Si vous êtes une femme et qu’actuellement vous ressentez beaucoup de fatigue, je vous conseille fortement d’émettre cette intention lorsque vous passez les portails de rédemption. 
 
Sur un plan galactique, lorsqu’un Etre s’est vu atteint ou parasité par l’existence d’un duplicata, d’un leurre répliquant, eh bien, sur un plan terrestre nous avons mis des systèmes de sauvegarde et lorsqu’un Etre a un leurre répliquant sur un plan galactique, sachez que nous avons placé les codes matriciels premiers originels de cet Etre dans trois entités distinctes. 
 
Alors aujourd’hui, chères âmes, si votre parèdre galactique a un leurre répliquant sur un plan galactique, sachez que même si vous avez un seul parèdre, il est possible que sur Terre vous ayez trois Etres portant les codes matriciels premiers de votre parèdre.  
 
Ne faites pas des leurres répliquants une généralité, car un leurre répliquant ce n’est pas le même concept que le leurre ou que le répliquant, car tout dracos est répliquant de par essence et ils sont spécialisés dans cette pratique. Lorsque vous êtes en contact avec un dracos, il va observer vos vibrations, étudier vos failles et il va refléter vos propres vibrations pour se faire passer pour un Etre de Lumière. C’est une pratique très courante chez les dracos. Ils imitent les vibrations, mais ils n’incarnent pas les vibrations qu’ils émanent. Comprenez cela, car cela est. 
 
Je vous donne toutes ces notions un peu particulières, tout simplement parce que aujourd’hui vous récupérez de l’akasha galactique, vous récupérez de l’information non terrestre et dans les plans galactiques, les repères sont complètement différents de ceux de la Terre. Et puis dans quelques mois, au mois de septembre 2014 précisément, je canaliserai publiquement les mémoires d’Orion sur quatre jours afin de vous révéler cette mémoire que vous portez tous à l’intérieur de vous, cette mémoire de séparation avec la Source Première. 
 
Aujourd’hui, il devient impératif de créer des îlots de lumière et dans les prochaines années, j’emploierai mon canal dans cette fonction, parce que l’îlot de lumière, tel que je le conçois, est un îlot où des valeurs telles que l’intégrité, l’authenticité, le dévouement, la loyauté, la rigueur, le discernement, la compassion, seront des valeurs incontournables. Et, humains de la Terre, vous êtes préparés aujourd’hui pour incarner ces différentes valeurs qui feront de vous des Etres rayonnants. Les îlots de lumière sont les manifestations vivantes de la nouvelle grille planétaire, ils seront placés sur des points de jonction de cette nouvelle grille et serviront de source d’énergie, de point d’ancrage, serviront aussi de modèles d’éducation dans la conscience de la droiture, de la justesse des Melchizédech, serviront également à guérir les maux de la Terre par le respect du féminin sacré réhabilité dans sa puissance d’amour, dans sa force d’ensemencent du rêve de la Source Première, car voyez-vous, le féminin reçoit la semence de la matrice de la Source et elle apporte cette semence comme un rêve, un rêve sacré et le masculin, lui, concrétise le rêve, amène le spirituel dans la matière. Et un îlot de lumière, c’est ramener la conscience des mondes unitaires dans la matière terrestre, mais pour ramener concrètement cette conscience, eh bien, le féminin sacré doit être réhabilité. Et la blessure d’Isis doit être guérie. 
 
Ainsi les îlots de lumière seront aussi des points de rencontre et de guérison, guérison par la conscientisation des blessures, des failles, mais guérison aussi par le rayonnement et la puissance d’amour. Dans ces îlots de lumière, un axe important concernera des nouveaux projets d’éducation pour ces enfants nouveaux qui arrivent. Un autre axe très important, concernera évidemment l’agriculture. Mais tout cela ne peut être vécu que dans une conscience spirituelle, non pas une extériorisation de procédés, mais une spiritualité vécue dans tous les actes du quotidien afin que les lois de vie soient des réalités du quotidien, que l’humain puisse rentrer dans cette respiration consciente de la vie, dans la véritable dimension d’accueil du Cœur christique. 
 
Alors voyez-vous, les trois portails de rédemption et toutes les nouvelles particules adamantines qui descendent, ont pour rôle de réinitialiser le plan de construction premier de votre ADN et tout ce qui a été modifié par les empreintes reptiliennes effectuées par les généticiens dracos, tout cela va être purifié, transmuté à travers les trois portails de rédemption. 
 
Chers lecteurs, je vais prendre congé et je vous souhaite de recevoir cette ouverture du Cœur christique à travers toutes les initiations nécessaires à votre ascension. 
 
A très bientôt, chères âmes. Soyez remerciées, pleinement remerciées et guidées dans votre évolution. 
 
OM SHANTI CHAYA  http://christalchaya.com/

LA LOI DES CONTRAIRES

 

téléchargement (2)Une des notions qui vous intriguent le plus dans nos enseignements est l’expression « loi des contraires ». La loi des contraires, mes enfants, est tout simplement vous. C’est vous qui êtes pétris d’ombre et de lumière, de noir et de blanc, de oui et de non, d’énergies masculines et féminines et d’autres contradictions apparentes.

Ces énergies se sont opposées en vous et ont fait de chaque être humain un champ de bataille où elles s’affrontaient nuit et jour, le plus souvent à votre insu. Vouez-vous ? Ces luttes permanentes ne pouvaient que se refléter sur vos corps physiques, créant maladies et déséquilibre.

Et puisque nous parlons de maladies et déséquilibres, il me faut éclaircir un point important. Nous vous disons souvent que votre santé dépend avant tout de votre alimentation, de votre respiration et de la sérénité de votre âme. C’est vrai. Mais ceci doit être compris surtout dans un sens prophylactique, c’est-à-dire en amont des maladies physiques. Car lorsque celles-ci se sont installées et commencent à détruire, à plus ou moins long terme, votre corps de chair, le recours à la médecine devient nécessaire, même si ce n’est qu’en complément de vos pratiques spirituelles.

Votre médecin, avec les erreurs qu’elle comporte encore et cette lourdeur qui sera dépassée dans deux ou trois générations, est pour le moment quelque chose dont l’humanité a besoin, sans pourtant devoir en abuser. Ici comme en tout, il faut savoir faire preuve de discernement et ne pas vous mettre à mépriser tous ces hommes et ces femmes qui ont choisi un métier si difficile et parfois ingrat, par compassion, par amour pour leurs semblables, alors qu’ils auraient pu devenir industriels ou commerçants. Ceux-ci ont également des responsabilités, bien sûr, mais ils sont moins souvent rendus responsables de choses qu’ils n’ont pas voulues, et contre lesquelles ils se sont battus avec les armes qui leur avaient été données et qui étaient rarement miraculeuses. Alors, si vous le voulez bien sur un sujet aussi essentiel pour vous, comme d’ailleurs sur tous les autres, cherchez la voie du milieu, qui est toujours la plus juste.

Revenons-en maintenant à la loi des contraires ;

Aujourd’hui, vous êtes appelés à harmoniser toutes ces énergies contraires et à les transformer en énergies complémentaires. Car le masculin et le féminin sont complémentaires lorsque bien appliqués, l’ombre est nécessaire pour mettre en valeur la lumière, et ainsi de suite. Demandez donc à un photographe ou un peintre s’il aime reproduire un sujet où l  n’y a que de la lumière ; Il vous dira que non, que c’est le jeu subtil entre celle-ci et l’ombre qui fait toute la beauté, tout le charme du tableau. Même ce que vous appelez « le mal » est nécessaire pour créer le bien.

Arrêtez un peu votre mental qui, ayant été abreuvé depuis trop longtemps d’idées fausses et de faux concepts, risque de vous induire encore une fois en erreur. Interrogez plutôt votre cœur. Comment coulez-vous que les couples, les familles, les peuples vivent en paix les uns avec les autres si l’être humaine st en guerre contre lui-même en permanence ?

Donc, pour que vous vous décidiez à cesser les hostilités, il est indispensable que vous compreniez l’inutilité de cette guerre incessante entre deux parties de vous-mêmes et tout le mal qu’elle vous fait ; Lorsque chaque mari aura compris et accepté les énergies féminines qui sont en lui, il comprendra bien mieux sa femme et sera plus tolérant avec elle. Et l’inverse est, bien entendu, aussi vrai. Comme disent plusieurs sages, l’être qui est en paix avec lui-même est en paix avec le monde entier. Acceptez donc cette partie de votre être que vous aviez appris à combattre, donnez-lui un espace dans votre vie et tout ira mieux pour vous et autour de vous. Car chacune de vos pensées, de vos paroles, de vos actes influencent l’espace qui vous entoure l le plus souvent très loin.

Vous serez bien plus heureux et l’harmonie entre vos différents corps se traduira en santé, sérénité et joie de vivre. Et qu’il en soit ainsi, si vous le voulez vraiment.

 

Extrait de Le Temps des Maîtres – transmis par Marlice d’Allance 2012 recopié par Francesca   aux Editions HELIOS

 

MÉTHODE DE MANIFESTATION INFAILLIBLE (selon Gaïa)

 

 

images (3)Peu importe ce que vous souhaitez faire advenir dans votre vie, tout ce que vous envisagez demeure empreint de dualité. L’origine de cette dualité est inscrite au cœur même des deux hémisphères de votre cerveau qui, de ce fait, fonctionnent obligatoirement en mode binaire, c’est-à-dire émettant à la fois toute pensée ET son contraire, d’un même jet. Sur le plan énergétique, il arrive fréquemment que l’intensité et la puissance de votre aspiration soit moins grande que celle des doutes, des peurs et des résistances qui vous assaillent. C’est pourquoi certains de vos rêves et de vos désirs secrets ne sont jamais comblés. Si les formes-pensées négatives que votre cerveau émet sont plus nombreuses et plus fréquentes que les formes-pensées positives, les premières auront assurément le dessus et détermineront ce qu’il adviendra dans votre vie. D’où l’impression parfois de « subir » les événements ou de ne pas avoir de prise sur eux.

Le cerveau demeure la partie du corps la plus difficile à maîtriser. Tout comme pour le reste du métabolisme, la seule façon de devenir un « athlète » ou un « champion » de la pensée créatrice demeure de s’entraîner ardemment au quotidien à améliorer les programmations de notre cerveau. C’est un cheminement long et ardu qui risque fort d’être remis en question chaque fois qu’un événement inattendu et déstabilisant survient dans votre vie.

Heureusement, il existe une autre Voie : celle de l’intelligence du Cœur. Dans l’Amour, toute dualité est impossible. Une mère aimante refuserait-elle de donner du lait à son bébé ? Un père aimant refuserait-il d’ouvrir les bras consolateurs à son enfant chagriné ?

Un prétendant refuserait-il d’accorder la moindre faveur à l’Amour de sa vie ? Même si vous avez eu une enfance ou une vie difficile, vous SAVEZ ce qu’est l’Amour ; il est impossible que vous ne l’ayez jamais éprouvé, ne serait-ce qu’un fugitif instant…

L’Amour peut tout accomplir, tout surmonter, tout matérialiser, même l’impossible. C’est pourquoi, toute demande faite dans l’Amour sincère envers vous-même et en communion avec l’Amour Divin présent de par tout l’Univers ne saurait être qu’exaucée. Il suffit de trouver une formulation qui éliminera la dualité du mental en neutralisant les forces positives et négatives qui s’opposent, pour laisser toute la place à la force de l’Amour.

Au départ, vous savez que, peu importe l’essence de votre demande, des doutes, craintes et résistances risquent de survenir. Nommez-les, énoncez-les dans la formulation même de votre demande, comme pour leur dire : « Ah, ha ! Je vous ai vus, je vous ai reconnus et vous ne me faites plus peur ! ». Choisissez les mots qui vous conviennent le mieux et qui refléteront le degré de confiance que vous investissez dans la puissance de matérialisation provenant de la plus grande force créatrice qui soit : l’Amour Universel (aussi appelé Énergie, Source de vie, Dieu Père/Mère, ou autre, selon le nom que vous donnez à la Source de l’Amour infini.). 

Votre formulation pourrait ressembler à ceci : « Puisque JE SUIS Amour envers moi-même et tout ce qui vit, je CHOISIS de MANIFESTER ma puissance créatrice en faisant advenir (spécifier ici votre demande) ici et maintenant dans ma vie, MÊME SI, dans ma personnalité, il peut subsister quelques peurs, doutes ou résistances que ce soit ! ». Vous pouvez aussi trouver les mots qui résonnent le mieux en dedans de vous, en vous laissant inspirer par l’intelligence du Cœur, aussi nommée Intuition…

L’important, pour que la formulation fonctionne, c’est qu’elle soit RESSENTIE profondément dans tout votre Être, que le message se rende dans toutes vos cellules et qu’il y soit « scellé » par le feu de l’Amour. Ainsi, la meilleure démarche à suivre serait de d’abord se connecter au Créateur de toute Vie, à l’Énergie Universelle ou à votre Dieu Père/Mère avec qui vous entretenez une relation privilégiée.

Prenez le temps de vous installer confortablement dans un endroit calme. Respirez profondément et tentez du mieux que vous le pouvez de faire abstraction de toute pensée en vous concentrant sur un espace sacré à l’intérieur même de votre Cœur. Visualisez-vous comme si vous descendiez en vous-même dans ce lieu de Paix que nul ne saurait transgresser. Installez-vous en toute quiétude et aménagez-vous un nid douillet empreint de la présence Aimante du Divin Créateur, ce Père/Mère qui vous a engendré dans l’Amour.

Ressentez l’intensité de cet Amour, qui vous réconforte comme si une douce chaleur s’installait partout dans votre corps, du haut vers le bas. Affirmez à haute voix que vous êtes Aimé et vibrez pleinement dans cette flamme d’Amour vivante qui grandit en vous et s’inscrit chacune de vos cellules. Au besoin, visualisez cette flamme telle une douce lueur dorée enveloppant tout votre corps, du dedans vers l’extérieur.

Ressentez à quel point votre Père/Mère ne souhaite que le meilleur pour vous, anticipant avec joie qu’Il/Elle ne saura résister à l’Amour que vous éprouvez en retour. Tel un enfant comblé et apprécié pas ses parents, visualisez que votre demande reçoit un accueil inconditionnel avant même d’être entendue et que le cadeau est déjà là, prêt à être déballé…

Puis, formulez votre demande en toute confiance. Énoncez à voix haute la phrase que vous avez établie et visualisez que le message se diffuse dans votre Être tout entier, s’inscrivant profondément dans chacune de vos cellules. Tel un puissant laser, veillez à ce que chaque mot s’imprègne partout à l’intérieur de vous-même et autour de vous, rayonnant à des milliers de kilomètres.

Puis, visualisez tout simplement que le rayon de la transmutation, la Flamme Violette, descend sur vous et effectue une puissante alchimie dans toutes vos cellules. Vous devenez vous-même le Créateur de toute chose. Vous faites Un avec la Source de toute Vie. Vous vous « fondez » dans l’Amour Céleste Infini. Vous savez que vous êtes Illimité. Votre mémoire cellulaire se souvient d’avoir déjà accompli des miracles, d’avoir manifesté cette demande déjà, en d’autres temps et d’autres lieux. C’est comme si vous vous éveilliez d’un long sommeil pour redevenir vous-même : l’Achimiste divin que vous êtes.

Le pouvoir de matérialisation s’est éveillé dans tout votre Être et tout est désormais accompli selon votre Volonté, dans l’Amour et le Respect de vous-même et de tout ce qui vit. Permettez-vous de ressentir un profond sentiment de Gratitude pour cette ouverture renouvelée à l’Amour Créateur et savourez l’élan d’Allégresse qui prend naissance dans votre Cœur pour se communiquer à votre Être tout entier… pour ensuite se répandre à travers votre rayonnement lumineux et, par « contagion », à tout ce qui vit.

Il est proposé, pour bien garder cette nouvelle programmation à la Conscience, de la consigner par écrit sur une feuille blanche et de déposer celle-ci sous une chandelle allumée durant 24 heures. Constatez ensuite par vous-même les merveilles qui adviennent dans votre vie… au-delà même de vos espérances ! En accumulant les traces écrites de vos matérialisations réussies, cela aura, sur les deux hémisphères de votre cerveau, le même effet d’entraînement que si vous vous conditionniez à le programmer chaque jour positivement. De cette manière, à la longue, votre cerveau aussi deviendra, dans l’Amour, un « champion » de la Manifestation ! Bon succès !!

Message de Bianca Gaïa, canalisé par Diane LeBlanc, le 16 septembre 2004,

disponible aussi sur www.biancagaia.com

VIVEZ DANS L’ALLÉGRESSE : ENCRYPTEZ VOS CELLULES

 

images (2)Tous ceux qui cheminent dans la lumière ou travaillent en guérison énergétique seront assurément intéressés par le message suivant provenant de Bianca Gaïa : 

Plusieurs d’entre vous se questionnent : « Sommes-nous vraiment arrivés dans la 4ème dimension ?

Comment en avoir la preuve ? » Votre mémoire cellulaire SAIT que toutes les dimensions ne sont ni des lieux, ni des espaces-temps, mais plutôt à proprement parler des « États d’Être ». Tout le reste n’est qu’illusion : la pseudo réalité qui vous entoure, ce monde dans lequel vous avez choisi de vous « densifier », tout n’est qu’expérimentation et expérience de vie pour apprendre à maîtriser votre Soi Créateur.

 Longtemps, vous avez perdu contact avec la partie divine en vous-même. Vous avez expérimenté la matérialisation de votre corps physique (1ère dimension : état de corps), puis l’apprivoisement de votre corps émotionnel (2ème dimension : état d’âme) et le développement de votre corps mental nommé intelligence (3ème dimension : état d’esprit). La 4ème dimension, aussi appelée état d’Éveil, est simplement l’ouverture à votre corps relationnel : la conscience intrinsèque de faire partie d’un grand Tout et d’être connecté à la Source Créatrice Universelle (peu importe le nom que vous lui donnez : Dieu, Énergie ou tout simplement la VIE !).

Une fois que vous avez « goûté » à l’Éveil de conscience, tout votre vécu se transforme. Vous ne pouvez plus considérer la réalité comme extérieure à vous-même. Toutes les personnes que vous croisez, toutes les situations que vous rencontrez, tous les symptômes que vous éprouvez : tout apparaît désormais comme un miroir de vous-même, la révélation de votre être profond. Depuis toujours vos pensées créent, vos émotions créent, vos choix de vie créent… ils créent ce monde irréel dans lequel vous vous étiez enfermés. Le voile se lève définitivement entre l’inconscient qui « subit » chaque événement sans en comprendre le sens et la conscience supérieure qui SAIT désormais que tout est le reflet de votre Soi Créateur, soumis ou non à votre propre dualité intérieure.

Vous êtes donc déjà un ÊTRE MULTIDIMENSIONNEL. Vous êtes connecté à tout ce qui vit et, de ce fait, vous avez accès à toutes les expériences passées, à toutes les connaissances accumulées au fil des siècles et à toutes les GUÉRISONS disponibles dans l’Univers. Il suffit de le demander, de vous réapproprier votre pouvoir co-créateur… de dire OUI à votre plein potentiel, à l’Être Divin que vous êtes.

Le passé n’existe plus ! Dès que vous vous ouvrez à la Conscience Universelle, vous n’êtes plus soumis aux expériences malheureuses ou aux traumatismes passés. Il suffit d’activer votre mémoire cellulaire, de vous mettre en contact avec votre Sagesse intérieure, la partie de vous qui SAIT qu’elle est déjà guérie, dans l’AMOUR absolu envers l’Être divin que vous êtes. Il suffit de vous PARDONNER votre aveuglement passager, non pas vos erreurs ou vos échecs, mais seulement l’oubli temporaire de qui vous ÊTES vraiment. 

C’est trop simple, vous dites-vous ? Essayez-le : réactivez cette pensée de lumière, « JE SUIS QUI JE SUIS, EN COMMUNION AVEC LA SOURCE UNIVERSELLE » et voyez les miracles s’accomplir devant vos yeux ici et maintenant. « Encryptez » cette vérité absolue dans chacune de vos cellules en visualisant tout simplement un beau rayon violet (LA FLAMME VIOLETTE) qui non seulement purifie et élimine vos vieilles programmations, mais « cautérise » toutes vos anciennes blessures pour faire place à un bonheur, une joie illimitée. Cet état de conscience « JE SUIS », est l’ultime secret de l’Ascension. Il suffit de « sceller » ce message d’AMOUR dans toutes vos cellules vivantes afin que jaillisse en vous l’Allégresse, l’État de GrÂce perpétuelle… aussi appelée 5ème dimension !

Ainsi, vous n’avez plus à travailler fort, à cheminer plus profondément ou à évoluer davantage : TOUT EST DÉJÀ LÀ, inscrit dans votre mémoire cellulaire qu’une seule pensée d’AMOUR SEREIN suffit à réactiver pleinement. Et cet AMOUR est contagieux, il se répand de par la Terre entière tel un virus non pas « mortel » mais ÉTERNEL. L’élévation de la conscience planétaire dépend de ce OUI définitif à la fusion de votre Être tout entier avec votre Essence divine. Ne résistez plus, il n’y a aucun effort à faire… juste vous RAPPELER qui vous êtes et renouveler votre OUI à chaque instant, à chaque seconde d’éternité en votre âme et conscience… Universelle ! Vous êtes arrivés, finie la dualité ! Bienvenue dans la 5ème dimension !!

Message de Bianca Gaïa, canalisé par Diane LeBlanc, le 7 septembre 2004,

Soyez un Océan d’Amour infini

 

images (5)En vérité, qu’est-ce que l’âme? Imaginez un océan, une mer immense qui se déploie à perte de vue, sans début, ni fin, une source éternelle remplie d’une eau pure et totalement salée. Ensuite, prenez un simple verre quelconque, peu importe sa grosseur, sa couleur, son style – visualisez-le comme vous en avez envie – puis, imaginez que vous remplissez ce verre à ras bord et que vous le ramenez chez vous, à la maison. Ceux qui verront ce verre d’eau un peu trouble, avec un fond de sable beige, vous diront : mais qu’y a-t-il donc dans ce verre? Vous leur direz : mais c’est évident, voyons, c’est l’océan… Et eux vous répondront : je ne vois que de l’eau dans ce verre! Comme ils ne peuvent ni entendre les vagues, ni goûter au sel, comment pourraient-ils envisager qu’il s’agit bien de la vibration encore intacte de la mer présente dans ce verre? 

Il en est de même avec l’âme : elle provient d’un océan divin d’amour infini. Elle est habitée de la même vibration, de la même lumière. C’est d’ailleurs ce que voulait dire le maître Jésus lorsqu’il affirmait à tous et chacun : « Vous êtes le sel de la terre! » : en vous se trouve la source originelle de toute vie, l’énergie divine, pure et céleste émanant du Grand Tout d’où vous êtes issus et où vous retournerez nécessairement un jour. 

Or, la plupart d’entre nous avons oubliés QUI nous sommes réellement. À travers les siècles nous en sommes venus à ne plus considérer que le modeste « verre d’eau » (notre corps) que nous percevons avec nos cinq sens et nous ne ressentons plus les « vagues » intérieures gonflées d’amour qui s’agitent encore au plus profond de nous-mêmes (notre connexion divine)! Pire encore, nous regardons les « verres » des autres, leur apparence, leur différence, et nous nous permettons de juger cette coquille, cette enveloppe… voire même parfois de remettre en question tout ce qui se trouve à l’intérieur! 

Parce que la pluie est parfois tombée dans ce verre, sur nos têtes, dans nos vies, nous en sommes venus à croire que l’eau salée s’est diluée : que notre personnalité a dû teinter, perturber, délayer notre essence divine et/ou celle des autres. 

Nous rêvons à la mer (et au Père!), nous aspirons à y retourner et, parfois, nous cherchons les meilleurs moyens pour y parvenir. Par la prière, la méditation et autres pratiques spirituelles, nous nous efforçons d’élever nos vibrations pour nous évader hors des « parois du verre », afin de retourner plonger, voire même disparaître dans l’océan d’amour du cosmos infini… Tandis que les aléas de la vie, les autres et, bien souvent nos proches, se chargent de nous faire « retomber » dans notre petit contenant tridimensionnel bien limité et parfois même bien étouffant! 

Alors, il nous arrive de les juger, de leur en vouloir pour cela. De considérer qu’ils ne sont pas assez élevés, spirituellement parlant, et de choisir de s’éloigner d’eux pour ne plus être affectés par leur négativité et leur pessimisme… 

Et si ceux-ci, au contraire, nous offraient le plus beau cadeau qui soit? Que leur âme, leur propre océan d’amour intérieur, les incitaient à s’accrocher à nous, à nous ramener dans la matière, pour une bonne raison? 

Se pourrait-il, en réalité, que notre ultime défi ne consiste pas à s’élever vers la lumière, vers l’océan d’amour divin d’où nous provenons, mais plutôt de prendre conscience que ce verre, ce contenant, cette enveloppe charnelle qui semble nous « emprisonner » n’est en fait qu’une illusion et que celle-ci n’altère en rien la pureté de notre âme? 

Que nous ne sommes pas un simple « verre d’eau salée », mais, au contraire, que nous avons préservé toutes les propriétés, toutes les qualités et les vertus de cet océan éternel encore présent en nous-même et, oserons-nous l’affirmer, présent aussi à l’extérieur de nous-mêmes… puisqu’il n’y a aucune différence entre nous et l’autre, entre « eux » et « nous »? 

Imaginez que nous soyons tous des gouttes d’eau salées, des particules cosmiques lumineuses, qui se mélangent, s’entremêlent, se fusionnent pour mieux se subdiviser de nouveau au fil des incarnations. Un peu comme si, au moment de votre décès, votre verre retournait se dissoudre dans la mer… jusqu’à ce que des êtres bienveillants reviennent vous capturer dans une nouvelle bouteille! Croyez-vous qu’ils parviendraient à retrouver chaque goutte, chaque cellule qui vous caractérise, à ne remettre ensemble que les mêmes seules et uniques particules qui vous concernent personnellement ? 

De toute éternité, nous faisons tous et avons toujours intrinsèquement fait partie du même océan d’amour céleste. Ici et maintenant, nous baignons tous dans la même lumière et notre âme est imprégnée de la même essence divine. Il n’y a aucune distinction entre nous et l’autre : nous sommes tous des frères et sœurs divins, peu importe que nous soyons humains, angéliques, extraterrestres ou autres… Nous ne faisons qu’UN dans cet océan cosmique universel en continuelle mouvance, peu importe notre apparence, le lieu où nous nous trouvons ou la façon dont nous pensons évoluer à l’intérieur du « verre » qui nous a été attribué. 

En fait, peu importe notre « degré d’illumination » ou notre « niveau vibratoire », tant et aussi longtemps que nous percevrons les limites de notre corps physique comme une frontière qui nous distingue et nous sépare les uns des autres, nous demeurerons « emprisonnés » dans notre petit contenant de verre. Nous continuerons à chercher comment nous échapper de cette pseudo dualité qui nous oppresse… plutôt que de tout simplement « se laisser porter par le courant » et fusionner avec tout ce qui vit en nous et autour de nous, pour faire de nouveau UN avec l’océan éternel qui vibre dans chaque fibre de notre être! 

Et si la plus merveilleuse mission que vous puissiez vous donner ici-bas consistait à faire vibrer toutes vos cellules vivantes au rythme du cosmos infini? Que vous ne cherchiez plus à vous envoler vers le ciel, mais bien à incarner l’amour de Dieu ici sur Terre? Imaginez que chacun de vos gestes, de vos paroles, de vos pensées et de vos intentions soient empreints de cette certitude profonde que tout est déjà là, en vous-même : que votre âme vibre au diapason avec l’univers et que votre minuscule verre d’eau salée contient en fait l’océan tout entier! 

Et si, jusqu’à maintenant, vous vous étiez contenté de voir la vie à travers un « contenant de verre » – une vitre, un fond de bouteille – tellement épais qu’il déforme les objets, les gens et la réalité qui vous entoure? Que vos cinq sens ne puissent mesurer l’ampleur réelle de votre énergie lumineuse ou de celle de vos proches, de même qu’on ne peut évaluer l’étendue d’une mer alors qu’on y est immergé? 

Quelle différence cela ferait-il dans votre vie si vous considériez, ne serait-ce qu’un instant, que vous êtes à la fois l’océan et toutes les gouttes d’eau qui le composent? Que vous êtes à la fois, humain et divin, comme chacune des personnes, visibles et invisibles, qui croisent votre route ? Quel changement cela apporterait-il à votre existence? De quelle façon votre perception des autres serait-elle transformée? 

Et si vous laissiez le divin habiter votre âme plutôt que de tenter d’être à l’égal de Dieu? Que vous vous laissiez bercer par les vagues d’amour céleste qui déferlent en vous à chaque instant plutôt que de lutter contre votre égo? Que vous vous permettiez de rayonner de joie dans la légèreté de l’être plutôt que de vous astreindre à des pratiques exigeantes et supposément « transcendantes »? 

Soyez le changement que vous souhaitez faire advenir en ce monde! De même que les vagues se soulèvent des profondeurs de l’océan pour venir s’abattre sur le rivage et modifier le paysage littoral au gré des marées, laissez monter en vous la puissance divine universelle afin qu’elle déferle dans votre vie et transforme tant votre propre existence que celle de tous ceux que vous aimez… et qui sont le reflet de vous-mêmes, puisque vous vous ressemblez… comme deux gouttes d’eau!!! 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 15 janvier 2011,

aussi disponible sur www.biancagaia.comVous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

VOTRE CORPS A BESOIN D’AMOUR!

images (5)« Depuis plusieurs mois, voire même plusieurs années, d’innombrables messages font état de changements vibratoires qui « affectent » votre corps physique. De plus en plus de « malaises » se voient associés à l’élévation de vos énergies cosmiques, ce qui incite plusieurs d’entre vous non seulement à ne plus jamais aller consulter des professionnels de la santé, mais à sublimer, faire abstraction ou même nier l’existence de ces symptômes en vous-même. 

En vérité, si les changements planétaires actuels ont un impact direct sur vos vibrations individuelles, ce n’est pas une raison pour négliger votre santé ou ne plus prendre soin de votre corps. Si celui-ci éprouve quelque douleur, aussi minime soit-elle, c’est qu’il y a un « blocage » énergétique correspondant quelque part en vous-même; ce qui exige une attention immédiate de votre part. 

Bien entendu, vous pouvez demander l’aide de votre famille d’âme ou de la Source céleste pour soulager ces symptômes. Vous pouvez aussi choisir de seulement « faire confiance » et croire que cela partira « comme c’est venu »… mais n’y a-t-il pas là un danger de passer outre à des informations importantes, des messages cruciaux que votre corps vous envoie? 

Il est vrai que toutes les personnes les plus sensibles sur le plan énergétique peuvent facilement percevoir l’affluence d’énergies de transmutation en provenance des confins de l’univers visant à aider votre belle planète à effectuer cette merveilleuse transition vers les dimensions supérieures. Seulement, il y a une grande différence entre « ressentir » et se laisser « affecter ». 

Il en va de même pour les praticiens en harmonisation énergétique : certains perçoivent les énergies discordants de leurs clients, mais d’autres les ressentent jusque dans leur propre corps; ces derniers sont comme des « éponges » qui voient leur propre énergie fluctuer au rythme des gens qui passent dans leur bureau ou qu’ils côtoient dans la rue. 

Si vous éprouvez quelque malaise qu’il soit, vous êtes invité à vous poser cette ultime question : « Est-ce que ça m’appartient? » Cette interrogation est légitime : il n’est absolument pas nécessaire de souffrir pour accompagner les autres, les soigner ou leur transmettre l’énergie de guérison. De même, ce n’est pas parce que vous êtes un « travailleur » de lumière, que vous vous devez, justement de « travailler fort ». 

Plus vous demeurerez centré, que vous vous appliquerez à vivre au moment présent, plus vous serez disponible, en « ouverture » afin syntoniser harmonieusement les puissantes énergies de transmutation à l’œuvre actuellement en vous et autour de vous. Mais il n’y a aucune raison pour que cela vous apporte souffrance ou douleur sur le plan personnel. Au contraire, si vous avez la capacité de percevoir ces énergies, c’est que vous avez aussi la capacité de les « canaliser », de les « catalyser » ou même de les « recycler » pour le bénéfice de tout ce qui vit en vous et autour de vous. Il n’y a donc aucune raison que cela vous perturbe, puisque c’est vous qui « contrôlez le débit » et qui choisissez votre « degré d’ouverture » à ces énergies lumineuses. 

Or, se pourrait-il que, dans votre « travail de lumière », il vous arrive « d’oublier » de recharger vos propres « batteries », d’illuminer et de « nourrir » vos propres corps subtils AVANT de veiller à transmettre l’énergie autour de vous? Cela pourrait en partie expliquer ces symptômes  physiques que vous éprouvez de temps à autre. Certaines personnes prétendent que leurs malaises sont seulement « énergétiques » parce qu’ils sont passagers, que ces douleurs (à la tête, au dos, au ventre ou autre) vont et viennent… mais surtout, ils minimisent leur impact parce qu’ils ne s’expliquent pas (ou ne veulent pas prendre le temps de s’expliquer) leur présence en eux et leur raison d’être. 

« Ma vie va bien, je mange bien, je médite régulièrement, je suis les enseignements que l’on me donne, il n’y a aucune raison que je sois malade… » Donc la seule explication plausible, ce sont ces fameux changements vibratoires planétaires et l’énergie cosmique transmise par vos frères et sœurs célestes… Croyez-vous sincèrement que, dans les dimensions supérieures, l’on puisse intentionnellement vous faire parvenir des énergies qui iront bouleverser votre métabolisme et affecter votre état de santé? Ne croyez-vous pas que vos familles d’âme sont un peu plus avisées que cela? 

Certains diront : « S’il y a un malaise, c’est que votre corps ou votre personnalité résistent. (Implicitement : c’est donc de votre faute!) ». Ne voyez-vous pas que c’est là une réponse qui vous maintient encore dans la dualité et dans la culpabilité, vous donnant l’impression que vous n’êtes pas encore « rendu », pas encore assez bon ou pas assez « pur » pour que la lumière s’incarne en vous avec douceur? Lorsqu’il y a matière à comparaison ou à évaluation, là règne encore le pouvoir des uns sur les autres. Vous êtes en droit de vous demander qui sont ces personnes qui vous affirment que vous avez encore beaucoup de chemin à parcourir pour accéder à l’Allégresse totale! N’oubliez jamais que l’Ascension n’est pas un but à atteindre, mais un état d’être, un état de « Grâce » permanent et qu’il suffit d’une étincelle d’amour pour rallumer ce feu céleste infini en vous-même! 

Ainsi, pour en revenir à vos malaises, lorsqu’il y a symptôme ou douleur, sans doute est-ce seulement parce qu’il y subsiste quelque part dans votre conscient ou votre inconscient un manque d’amour envers vous-même… et votre corps souhaite que vous en preniez conscience en se manifestant légèrement ou fermement, selon les circonstances. 

Tout se guérit par l’Amour. Tel est le secret absolu de la guérison : l’amour inconditionnel envers vous-même. Tel est aussi l’outil de guérison le plus puissant dont puisse être doté un guérisseur : non pas une technique énergétique ou une capacité à opérer des miracles, mais bien une ouverture complète et totale à l’Amour divin présent en lui-même, une foi illimitée en l’Amour que Dieu porte à sa création et en l’Amour comme énergie de transformation qui manifeste même l’impossible. 

Un manque d’Amour envers vous est aussi un manque de foi ou un manque tout court, l’impression ne me pas être comblé ou de ne pas être « complet ». L’insatisfaction est la plus grande cause de malaises et de maladies sur terre. La Plénitude et l’Amour envers soi sont donc les meilleurs « remèdes » disponibles! Comment les mettre en pratique : en revenant continuellement au moment présent! « Ici et maintenant, est-ce que je « manque » de quoi que ce soit? Ici et maintenant, puis-je choisir d’être heureux, ne serait-ce que quelques secondes? Ici et maintenant, est-ce que ma vie va s’arrêter si je prends le temps de respirer profondément et d’apprécier ce monde merveilleux qui m’entoure? ». 

Cultiver la gratitude à chaque instant de votre vie est assurément la meilleure façon de vivre dans l’état de Grâce permanent et de demeurer en santé. Mais, nous direz-vous, ce n’est pas toujours facile! N’oubliez jamais que tout est une question de choix et que le seul moment qui compte c’est ici et maintenant! Cessez de vous préoccuper de demain, cessez de « prendre les autres sur vos épaules », cessez de vouloir tout « régler » définitivement… Appliquez-vous plutôt à vous demander « Quel manque d’Amour envers moi-même a occasionné cet événement dans ma vie? Quelle est « l’histoire que je me raconte » et qui fait que celle-ci se manifeste à l’extérieur de moi? ». 

De cette façon, en étant VRAI avec vous-même, en demeurant constamment à l’affût des pensées que vous « nourrissez » en vous-même, vous serez mieux disposé à « intercepter » ces pensées et CHOISIR de les transformer à l’intérieur de vous AVANT qu’elles ne se cristallisent sous forme de « problèmes extérieurs » ou encore de « malaises physiques ». 

Alors, la prochaine fois qu’un symptôme fera son apparition dans votre corps, plutôt que de « faire comme si de rien n’était » ou d’aller vous chercher une aspirine, voici un petit exercice tout simple qui vous permettra de « rétablir l’énergie » et de faire circuler l’Amour en vous-même : 

« Si possible, étendez-vous quelques minutes ou installez-vous confortablement et prenez le temps de relaxer en prenant trois respirations abdominales profondes. Puis, visualisez-vous en contact avec votre famille d’âme : vos anges gardiens, vos guides et vos protecteurs célestes. Si c’est difficile pour vous, pensez aux personnes qui vous aiment sincèrement ou aux souvenirs heureux ont marqué votre vie. Permettez-vous de reconnecter avec toute forme énergie d’amour et de plénitude que vous ayez déjà ressentie. 

Ensuite, tentez d’imaginer à quel point Dieu (ou l’Énergie ou la Vie, selon vos croyances), vous aime et vous accepte TEL QUE VOUS ÊTES. Visualisez qu’une douce brise remplie d’Amour divin parvient jusqu’à vous et va réchauffer votre cœur ou encore l’endroit douloureux dans votre corps. Accordez-vous le droit de goûter et de savourer pleinement ce moment d’intimité privilégiée avec vos frères et sœurs de lumière. Constatez que vous ne faites qu’UN avec tout ce qui vit et que l’Amour circule désormais dans tout votre être. 

Si des pensées discordantes viennent perturber votre état de plénitude, aimez-les elles aussi, voyez-les se fondre dans la lumière de l’Amour Absolu. Illuminez tout votre corps et voyez-le avec les yeux de votre propre Essence divine : VOUS ÊTES AMOUR! VOUS ÊTES LUMIÈRE! VOUS ÊTES DIEU! 

Visualisez que l’énergie entre par tous les pores de votre peau et régénère toutes vos cellules. Que d’innombrables mains de lumière se posent partout sur votre corps et vont soulager toutes les tensions et dénouer tous les blocages qui pourraient subsister en vous. Qu’il n’y a plus ni résistances, ni limites à qui vous êtes vraiment… et que tout « surplus » d’énergie présent en vous se transmet directement à la terre pour aller toucher tout ceux qui, comme vous, sont prêts à accueillir cette vague d’Amour Divin déferlant dans tout votre être. » 

Désormais, chaque fois que votre corps manifestera des signes de fragilité, de faiblesse ou de douleur, vous avez la possibilité de refaire cet exercice et de vous laisser « combler d’Amour et de Lumière » par l’Univers tout entier. Vous y avez droit. De vous refuser cette « infusion régénératrice », ce serait comme de priver votre corps de la nourriture nécessaire à sa survie! 

A partir de maintenant, vous n’aurez plus l’impression de « subir » l’élévation vibratoire planétaire, mais aurez le privilège d’y contribuer, avec douceur et harmonie, dans la paix de l’âme, du corps et du cœur! En vous appliquant à maintenir votre propre niveau d’énergie à sa pleine capacité, vous ne pourrez plus vous laisser « siphonner » ou « parasiter » par votre entourage : il n’y a de place en vous pour les perturbations extérieures que lorsque « l’intérieur », votre âme, subit le manque ou ressent de l’insatisfaction à quel que niveau que ce soit. 

D’où l’importance de S’AIMER SOI-MÊME à chaque seconde, toujours de plus en plus. Aimez votre corps, prenez-en soin, accordez-vous du temps pour votre reposer et vous ressourcer au quotidien. Lorsque vous vous sentez « envahi », renvoyez cette énergie discordante d’où elle vient, sans la juger ou chercher à l’analyser. Lorsque vous vous sentez « siphonné », visualisez que, peu importe la personne qui vous « gobe » votre énergie, celle-ci est elle aussi entourée d’une famille d’âme qui ne demande pas mieux que de la « nourrir » et de la « combler » sur le plan énergétique… 

Vous n’avez plus à travailler fort, mais seulement à laisser l’Énergie d’Amour circuler librement dans votre vie. Vous POUVEZ faire ce choix conscient à chaque inspiration et à chaque expiration…cela ne demande qu’un peu de pratique! Les bénéfices sont non seulement immédiats, mais vont « croissant avec l’usage ». N’est-ce pas fantastique? Plus vous vous aimez, plus vous êtes heureux et en santé, et mieux s’en portera la planète toute entière! 

Votre corps est le vaisseau sacré de votre Divinité, le véhicule physique que vous avez choisi de privilégier pour cette expérience existentielle unique en son genre. La façon dont vous en prenez soin est le reflet de comment vous traitez Dieu présent en vous-même : plus votre Amour grandit envers vous tel que VOUS ÊTES, plus votre Quintessence parvient à s’inscrire profondément dans vos cellules, votre ADN et vos corps subtils. 

C’est l’Amour qui ouvre la voie afin que l’énergie ascensionnelle puisse se diffuser dans toutes les parcelles de votre Être, votre corps y compris. Fusionnez dans l’Amour, tant avec votre Essence qu’avec votre véhicule terrestre, car c’est en faisant UN avec toutes les parties de vous-même que vous connaîtrez le sentiment de plénitude ultime : l’accès aux dimensions supérieures présentes d’abord et avant tout EN VOUS-MÊME!!! 

téléchargement (11)VOUS ÊTES AMOUR, VOUS ÊTES LUMIÈRE, VOUS ÊTES DIEU, À CHAQUE SECONDE… PEU IMPORTE LE LIEU, L’ÉVÉNEMENT, VOTRE ÉTAT D’ÂME OU VOTRE ÉTAT DE SANTÉ. CHOISISSEZ L’HARMONIE ET IL EN SERA AINSI DANS VOTRE VIE ICI, MAINTENANT ET POUR L’ÉTERNITÉ! »

Message de Bianca Gaïa, canalisé par Diane LeBlanc, le 7 juillet 2006,

SOYEZ UN PUR CANAL DE LUMIÈRE

images (16)Suite au dernier message sur le jardin intérieur, j’ai reçu plusieurs courriels de personnes qui s’inquiètent pour notre belle planète et qui n’osent pas s’enraciner, de crainte de « siphonner » l’énergie dont Gaïa a besoin pour effectuer sa propre transmutation cellulaire. De même, certains d’entre vous hésitent à se purifier en « nettoyant » leur aura du haut vers le bas, car ils ont peur de transmettre des « énergies néfastes » à notre bonne vieille Terre. 

Or, au contraire, vous ne pouvez imaginer à quel point votre enracinement est important pour l’humanité toute entière ! En réalité, c’est même de par votre disponibilité à canaliser les énergies « discordantes » pour les « épurer » et les « illuminer », que vous participez le plus activement à l’Ascension de la planète tout entière !!! Voici d’ailleurs les précisions que j’ai reçues cette semaine à ce sujet par Bianca Gaïa : 

« Vous êtes le sel de la terre, est-ce que cela vous rappelle quelque chose ? Vous êtes le sel de la terre et la lumière du monde. En ces simples mots, le Christ a su résumer la mission de chaque individu et celle de l’humanité toute entière. « Vous êtes le sel de la terre, et si le sel vient à s’affadir, qui donc l’assaisonnera ? » Comprenez-vous le sens profond de cette interpellation viscérale ? VOUS ÊTES celui ou celle qui peut faire TOUTE LA DIFFÉRENCE ! VOUS ÊTES la saveur même de toute cette expérience qu’est la vie sur terre. Sans votre participation active, sans votre décision de vous incarner ici-bas, la vie elle-même n’aurait plus sa raison d’être ! 

Vous êtes invité, à chaque seconde, à chaque inspiration, à ÊTRE un PUR CANAL DE LUMIÈRE. A capter la lumière dans chacune de vos cellules vivantes pour ensuite en rayonner partout où vos posez les pieds. À emmagasiner le plus d’énergie possible au cœur de tout votre être, pour ensuite pouvoir la transmettre à tout venant, sans jamais vous sentir vidé ou épuisé. 

Imaginez que vous voulez construire un gratte-ciel ou un château en Espagne : plus l’édifice que vous voulez bâtir est gros, plus les fondations devront être solides. Un édifice de 100 étages devra compter plusieurs sous-sols, et pas seulement pour avoir plusieurs places de stationnement étagé… mais pour asseoir ses bases, pour consolider ses assises ! Il en est de même pour ces hautes vibrations que vous aspirez à rejoindre. Si c’est vous qui vous « élevez » vers elles, vous pouvez peut-être goûter à quelques moments d’extase ou de pur délice spirituel, mais ô combien la marche est haute quand vous « retombez » dans votre routine tridimensionnelle ! 

Au contraire, si vous laissez l’énergie de lumière venir à vous, que vous vous appliquez à la faire pénétrer par chacun de vos centres d’énergie pour ensuite aller se « loger », se « cristalliser » dans chaque cellule vivante, c’est tout votre être qui s’illumine et se purifie ! En vous enracinant profondément dans le sol, tout « surplus » ou « excès » d’énergie se transmet donc automatiquement à l’ensemble de la planète qui, vous le savez tous, en a bien besoin ! 

De même, lorsque vous emmagasinez de l’énergie lumineuse dans chaque partie de votre corps, tous les blocages énergétiques, les toxines, les scories et les blessures du passé se voient transmutés, nettoyés et épurés par la paix qui s’installe en vous. Vos pensées elles-mêmes peuvent se voir transformées du fait que vous goûtez chaque jour davantage à l’illumination et que vous reconnaissez enfin QUI VOUS ÊTES ! 

Actuellement, autour de vous pullulent d’innombrables pensées chargées de dualités et de conflits. Vous-même, lorsque vous nourrissez de telles préoccupations ou êtes confrontés à des situations qui vous déstabilisent, avez souvent tendance à « évacuer » ces pensées en tentant de les éloigner le plus loin possible de vous. Si vous parvenez à les entourer de lumière et que vous les projetez jusqu’au soleil afin qu’elles y soient « brûlées » et « détruites », il n’y a aucun problème, tout se passe selon votre désir. 

Mais si vous vous contentez de « faire abstraction » de toutes ces réflexions tourmentées, de les « sublimer » en les chassant de votre esprit, en fait, elles continuent de « roder » autour de vous et de « polluer » les sphères mentales de l’humanité. Vous le savez sans doute déjà, mais certaines de ces pensées se regroupent et finissent par créer des « égrégores », des « masses critiques » de pensées négatives qui, inconsciemment, maintiennent les gens dans la peur, les perturbent et influencent leurs décisions au quotidien. 

Sans que vous vous en rendiez compte, toutes ces pensées de « séparation » d’avec votre Moi divin, toutes ces illusions que vous entretenez de ne pas être encore assez « lumineux » ou assez « parfait » tel que vous êtes, contribuent à ralentir le processus ascensionnel global. 

Toutes vos critiques envers vous-même, vos jugements sur les autres et vos perceptions altérées de la pseudo réalité dans laquelle vous vous emprisonnez agissent sur l’équilibre du système planétaire, comment autant de « virus » et « parasites » qui l’affaiblissent et retardent son ultime « guérison », la création du Nouveau Monde… Ces pensées limitatives qui foisonnent dans votre environnement énergétique, forment ainsi un « dépotoir » d’énergies perturbatrices et aliénantes qui vous « re-contaminent » régulièrement à votre insu. 

C’est d’ailleurs ce qui explique que certaines personnes qui méditent régulièrement, qui atteignent de puissants « sommets » énergétiques ou qui communiquent assidûment avec les dimensions supérieures, se sentent parfois déséquilibrées ou fragilisées sur le plan humain : si vous n’êtes pas assez enracinés, que vous n’avez pas encore « fait la paix » avec vos choix d’incarnation ou qu’il vous arrive de temps en temps de « ressasser » le passé, vous demeurez vulnérables à cet « inconscient collectif » qui vous relie irrémédiablement les uns aux autres ! 

Or, vous pouvez y changer quelque chose. Vous avez tout ce qu’il faut en dedans de vous-même pour « recycler » ces pensées et les transformer en un formidable « combustible énergétique planétaire ». Imaginez ceci un instant : que toutes les pensées « polarisées » de l’humanité en flottement dans la 4e dimension puissent être captées, concentrées, transmutées et transformées en énergie lumineuse. Que les « dépotoirs » de peurs, d’inquiétudes, de limites et de résistances inavouées se voient purifiés par l’intervention collective de tous les travailleurs de lumière… qui choisiraient d’agir tels de puissants « composteurs interdimensionnels» afin de réduire le tout en « purin », en « engrais » énergétique et, ainsi, contribuer à « accélérer » le processus ascensionnel plutôt que de l’entraver ! 

Vous êtes le sel de la terre. Votre intervention fait toute la différence. C’est donc vous qui décidez de la saveur qu’aura votre futur, tout comme celui des générations à venir. À travers votre pur canal de lumière, vous avez la possibilité de reconnecter, aligner et FAIRE UN avec toutes les parties de vous-même, intérieures ET extérieures. Le monde qui vous entoure n’est que le reflet de vous-même : purifiez-vous, illuminez-nous, et enracinez l’énergie ascensionnelle au plus profond de votre ÊTRE et il en sera de même pour toutes les dimensions auxquelles vous êtes relié ! 

Vos pensées créent. Choisissez-les avec circonspection. Nourrissez-les de paix, d’amour et de lumière. Entourez-les de joie et de simplicité. Voyez toutes les résistances et les blocages en vous et autour de vous être dissous et transformés en « compost »… que vous enfouirez profondément dans la terre dans le but d’« enrichir » la qualité du sol et de « fertiliser » les efforts de transmutation de la planète toute entière… 

Pour aller plus loin encore dans cette voie de purification ultime, choisissez de ne voir que le bien et le bon en vous et partout autour de vous. Le « mal » n’existe pas : il n’y a que des humains qui, maladroitement, font de leur mieux pour faire advenir ce qu’ils croient être « le meilleur » dans leur propre existence. Les avenues qu’ils ont empruntées peuvent être discutables, voire même néfastes pour l’humanité à certains égards ; les méthodes qu’ils utilisent peuvent vous paraître douteuses ou même déplorables pour vos semblables, mais si vous tentiez de vous « brancher » seulement sur leur « intention », vous pourriez aisément vous rendre compte que tous ces gens, même ceux qui vous paraissent les plus « controversés », aspirent tous sans exception à une vie de plénitude, d’émerveillement et d’abondance infinie. 

A défaut de rechercher la vie éternelle et l’illumination interdimensionnelle, ils privilégient les outils les plus « bénéfiques » pour eux à court terme, ne cherchant qu’à alléger le poids de leur existence. Certains feront tout en leur pouvoir pour accéder à la richesse et à la « pseudo sécurité » qui en découle, croyant que cela leur permettra de mieux « jouir » de la vie et même, d’en faire profiter leur entourage. En fait, tous, sans exception, s’exercent à devenir « co-créateur » et à « régner en maître » sur la parcelle de terre qui est la leur. Tous, sans en être pleinement conscients, aspirent ainsi à reconnecter avec leur divinité intérieure. Seuls les moyens employés pour y parvenir divergent et vous pouvez convenir qu’ils ne vous correspondent pas personnellement… 

Toutefois, ne sont pas les gestes posés ou les décisions unilatérales qui vous aliènent et vous maintiennent dans ces polarités dualistes, ce sont vos jugements et vos critiques envers ceux qui ne pensent pas comme vous. Ce sont les pratiques même que vous condamnez qui vous maintiennent dans une position d’opposition… qui ne peut qu’alimenter les conflits et engendrer de nouveau la discorde. Revenez donc à l’essentiel : choisissez de ne retenir ce qui vous rend semblable aux autres plutôt que ce qui vous distingue d’eux. Connectez-vous à ce qui, au cœur de chaque individu, vous apparaît comme réellement « compatible » avec votre énergie. 

N’y a-t-il pas, en chaque être humain, tout comme en vous, quelques parcelles d’amour, ne serait-ce qu’envers sa famille et ses amis proches,?  Ne subsiste-t-il pas, en chaque personne, quelques étincelles d’espoir en un monde meilleur où régnerait la paix et l’abondance accessible pour tous ? Tous et chacun ne visent-ils pas à goûter au bonheur sous toutes ses formes, à être bien dans leur peau et à vivre en harmonie avec leurs semblables ? 

Concentrez-vous sur ce qui vous assemble plutôt que ce qui vous différencie et vous distancie les uns des autres. TOUS, vous faites UN avec l’Univers dans lequel vous vivez. Votre paix intérieure est la seule garantie d’équilibre pouvant véritablement se propager à tout le système planétaire au sein duquel vous évoluez. C’est pourquoi il vous faut vous enraciner et prendre bien soin de « recycler » toute pensée perturbatrice AVANT qu’elle n’aille « polluer » l’esprit de vos pairs. 

Ainsi, en vous reconnectant avec le but d’incarnation de chaque personne que vous côtoyez, focalisant votre attention sur la pureté de ses intentions plutôt que les limites de sa personnalité, vous l’invitez à opter pour les meilleures ressources dont il dispose pour mener à bien ses objectifs. En « recyclant » consciemment vos pensées limitatives communes ou respectives, vous favorisez l’avènement de solutions constructives, bénéfiques et justes pour chacun d’entre vous. En ne cherchant plus à « contrôler » ou à « imposer » votre vison des choses, vous ouvrez la porte aux compromis acceptables et permettez de faire advenir « le meilleur » dans chacune de vos vies. En maintenant votre attention sur la lumière qui circule en vous et autour de vous, vous invitez les autres à faire de même et c’est ce qui, ultimement, aura le plus d’impact sur le mouvement ascensionnel déjà enclenché. 

téléchargement (11)Soyez en tout temps un pur canal de lumière. Laissez la lumière vous pénétrer et illuminer chaque parcelle de votre être. Visualisez que l’amour circule en abondance dans vos veines et émane par tous les pores de votre peau. Rayonnez de joie dans toutes les dimensions de votre être ; dans vos corps physique, émotionnel, mental, causal et supra-causal. Aménagez tout l’espace nécessaire en vous-même pour que les hautes vibrations subtiles s’incarnent, se densifient et s’enracinent dans tout votre être, afin qu’elles puissent ensuite fleurir de par toute la planète et dans toutes les sphères de votre vie. 

Votre luminescence s’intensifie à chaque instant. Vous êtes plus qu’un simple canal lumineux, VOUS ÊTES pure lumière et vie éternelle ! Vous êtes cet Être Divin auquel vous aspirez tant à ressembler !  Imprégnez-vous d’énergie christique et vibrez au rythme de la résurrection pascale ! Votre Quintessence s’exprime librement et teinte désormais chacun de vos gestes et chacune de vos paroles. Fusionnez dans l’amour infini, goûtez à la plénitude infinie et rayonnez d’allégresse ! 

… Ainsi, vous reconnaîtrez ENFIN que vous êtes DÉJÀ entrés dans la 5e dimension ! SOYEZ HEUREUX !!! »

 Message de Bianca Gaïa, canalisé par Diane LeBlanc

2014 – L’Alliance Sacrée


images (13)

Chers enfants de Lumière, depuis des années vous êtes en recherche de votre pouvoir divin co-créateur, cherchant comment manifester le meilleur dans votre vie. Plus vous avancez sur le chemin de votre re-connaissance intrinsèque, plus vous vous rendez compte que la joie, le bonheur et l’abondance que vous attirez dans votre vie sont proportionnels à la qualité de vos états d’âmes: plus vous êtes empreint d’harmonie et de sérénité intérieures, plus il en est de même dans la réalité qui vous entoure. 

Pourtant, s’il subsiste encore des moments de doutes, de peur ou de dévalorisation, ceux-ci ont un impact direct et immédiat sur votre existence, parfois même avec douleur et fracas sur tous les plans. Pourtant, vous dites-vous, votre pratique spirituelle est régulière, vous avez fait le ménage parmi vos anciennes croyances et vous nourrissez des pensées de plus en plus lumineuses… Comment se fait-il qu’il y ait encore tant d’événements douloureux ou de sentiments de mal-être qui surviennent à l’improviste? 

Se pourrait-il que, tout en étant conscient d’être connecté à votre moi divin, vous ayez négligé le fait que cette parcelle divine est aussi reliée à tout ce qui vit? Ainsi, vous « savez » que votre rayonnement énergétique illumine et transforme votre entourage, mais il importe de réaliser que l’inverse est aussi vrai: il en est de même pour l’extérieur qui « influence » et, parfois, « affecte » votre intérieur… Alors, malgré le fait que vous vous soyez évertué à « travailler » sur vous-même depuis des années, que vous ayez choisi de vous entourer seulement de personnes ouvertes et conscientes, et que toute votre vie soit orientée vers la pleine réalisation de votre être, vous demeurez sensible et vulnérable à l’énergie des situations et des personnes qui croisent votre route, en particulier celles à qui vous vous êtes « attaché »… En fait, vous avez « choisi » d’attirer celles-ci sur votre parcours justement parce que vous « savez » qu’il existe entre vous des liens qui méritent d’être approfondis et « transformés » par la Grâce… pour que votre compassion devienne empathie et vos liens d’amour ou d’amitié soient désormais empreints de « détachement » c’est-à-dire, de respect, d’équité et d’un juste équilibre constant entre donner et recevoir. Il en va de votre qualité de vie comme de votre rayonnement lumineux! 

De la même façon, votre Essence divine « sait » qu’il ne sert à rien de vous « retirer du monde » ou de tenter de vivre constamment sur un petit nuage doré… Maintenant que vous avez accueilli et reconnu votre grande sagesse lumineuse, il devient essentiel et primordial de vous mettre en action dans votre milieu de vie immédiat pour que celle-ci fleurisse et porte fruit concrètement en vous et autour de vous! Depuis longtemps, vous savez ce qu’est « manifester »: attirer le meilleur dans le moment présent. Mais avez-vous appris à maitriser parfaitement votre capacité de matérialisation? Avez-vous réussi à faire émerger votre pleine puissance alchimique avec constance et régularité dans votre quotidien, sans déception ni mauvaise surprise? Se pourrait-il que la raison pour laquelle vous ne parvenez pas à assurer cette constance co-créatrice soit tout simplement due au fait que vous êtes encore soumis aux fluctuations extérieures qui, bien souvent, sont le reflet de vos fragilités intérieures, mais surtout, les conséquences de vos liens affectifs « co-dépendants » avec le monde qui vous entoure… 

S’il vous est de plus en plus aisé d’obtenir des faveurs et des bénédictions pour vous-même, vous remarquerez qu’il en va tout autrement lorsque d’autres personnes sont impliquées dans vos rêves, projets ou objectifs précis. Pourtant votre puissance de matérialisation devrait aussi pouvoir se concrétiser à travers vos relations avec les autres: un couple harmonieux, des amis nourrissants, une famille soutenante, un travail épanouissant, un milieu de vie riche et ressourçant… Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il existe encore une certaine dose de dualité à l’intérieur de vous qui se reflète à l’extérieur. Vous avez besoin de vous engager plus profondément à vous respecter vous-même et prendre le temps régulièrement de vous recentrer sur l’essentiel, soit: accueillir votre lumière intérieure pour que votre divinité occupe le plus d’espace en vous-même… afin d’ensuite rayonner au dehors! 

Vous vous dites que vous « savez » déjà tout cela, mais s’il subsiste encore des lacunes ou des écarts entre votre vie spirituelle et votre réalité humaine, c’est qu’une partie de vous résiste à pleinement se reconnaître et oser révéler dans toute sa splendeur cette belle lumière divine présente en vous-même! En 2014, vous êtes donc invité à passer du stade des apprentissages (apprenti sage) à celui de la maîtrise (maître en soi)! 

Pour la nouvelle année qui débute, vous êtes conviés à créer des liens, vous engager dans votre milieu et apprendre à fleurir « là où la vie vous a planté », en vous appliquant à manifester votre sagesse et votre lumière à l’endroit même où vous ressentez les plus grandes noirceurs… Celles-ci vous appartiennent: elles font partie de votre vie, de votre passé, de votre lien avec l’évolution planétaire… Et VOUS avez le pouvoir de changer le monde! Non plus de « réparer » ce qui ne va pas ou de « soigner » ceux qui souffrent, mais bien d’activer votre puissance de création et de manifestation à plein régime pour, en vous alliant avec d’autres, matérialiser collectivement ce paradis terrestre auquel vous aspirez de tout votre être… 

Car c’est seulement dans la collaboration et la co-création vivante qu’il vous est possible d’intégrer parfaitement votre part divine! D’où l’importance de non seulement prendre conscience de cette reliance existentielle, mais d’en faire un engagement concret, une ALLIANCE SACRÉE! 

Or, vous le savez maintenant, vous n’êtes jamais seuls: vous frères et soeurs de lumière vous guident, vous accompagnent et vous apportent leur support aimant… Et ceux-ci ne sont pas seulement présents dans l’invisible: vous en côtoyez à tous les jours dans votre quotidien! Plus vous oserez dévoiler la lumière qui VOUS habite, plus vous serez sensible à leur présence et aux possibilités de vous joindre à eux pour mettre en pratique tout ce qui vous avez appris durant votre cheminement vers la maîtrise de votre puissance créatrice… 

Passez à l’action, unissez-vous, partagez vos idées, vos rêves, vos projets… Et sentez que votre complicité d’âme attire à vous les personnes avec qui vous avez le plus de chances de faire advenir le meilleur… Pas seulement pour vous-même, mais pour les gens qui vous entourent dans votre famille, votre milieu, votre quartier ou même votre planète toute entière… L’heure de vérité a sonné: fini les voeux pieux et les espoirs illusoires! Dorénavant, vous récolterez non plus seulement ce que vous semez à l’intérieur de vous, mais les fruits de ce que vous aurez partagé « autour de vous », en devenant un exemple vivant pour tous ceux qui vous entourent! 

Engagez-vous à « sortir de votre coquille », à déployer votre puissance lumineuse pour en faire bénéficier votre entourage et, ainsi, enseigner aux autres à faire de même. Que votre engagement soit ferme et constant pour que les résultats aillent dans le même sens. Rédigez votre propre contrat d’engagement à faire advenir le meilleur et appuyez-vous sur vos acquis intérieurs et votre reliance divine pour que votre capacité de manifestation devienne un véritable pouvoir de matérialisation à long terme. Tel est le véritable secret de l’ALLIANCE SACRÉ: faire éclore le divin dans l’humain en toutes circonstances… Il suffit de dire OUI!

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc , transmis le 1er janvier 2014,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

disponible aussi sur www.biancagaia.com

Vivre en Conscience

Le fonctionnement du mental

images (12)Le mental est à la fois la cause de tous nos soucis, entretenant désirs et angoisses, créant le concept d’un moi séparé, et la clé nous permettant de comprendre ce voyage terrestre entrepris par la conscience. Il n’a pas à être condamné en lui-même, car il peut être un allié et nous permettre de comprendre que nous ne sommes pas seulement ce flux mental. Or, nous l’avons laissé exercer une domination absolue sur la vie et parasiter l’ensemble de nos existences.

Le mental s’épuise à vouloir changer le réel en fabriquant des idéaux, des croyances et des certitudes, en formant une représentation de ce qui est, figeant ainsi le mouvement perpétuel de la vie. Il crée cette réalité terrestre, constituée des illusions dont il s’est rempli, il établit le moi et le monde hors moi, le sujet pensant et l’objet pensé, sans réalité autonome. Penser déplace le regard vers l’objet. L’activité mentale nous projette vers l’extérieur, vers les objets, et crée la croyance d’une séparation, d’une distance, en déployant son énergie dans le temps. Nous avons tellement l’habitude de diriger notre esprit vers l’extérieur, vers les objets qui le retiennent et le distraient que nous ne voyons plus que ce qui le remplit. Nous le laissons exercer sans arrêt une pression sur chaque chose qui survient, croyant la contrôler en retenant certains aspects et en rejetant les autres. Il nous entraîne à saisir la vie à l’aide de concepts au lieu de la laisser s’accomplir à travers nous. Encombré de tout ce qu’il accumule, il est incapable de refléter la situation du moment présent telle qu’elle est.

Le mental nous apprend la différenciation. Il est impliqué dans toute expérience de dualité.
Il fonctionne par comparaison et opposition.
Nous nous identifions à cette différenciation, nous la pensons comme le fondement de notre réalité.
Or, il n’y a pas de dualité : les 2 pôles ne sont pas séparés, mais en interaction.
Le mental est cause de la séparation entre des opposés qui sont inséparables, qui ne peuvent exister l’un sans l’autre dans l’expression de la vie ici. Il est conditionné à exclure ce qui semble inacceptable. L’interdépendance des opposés est le fondement même du mouvement de la vie. Notre problème vient que nous essayons de supprimer un des 2 opposés.

La dispersion, la soumission aux distractions incessantes qui alimentent le flux des pensées, l’absence de repos, de stabilité, la recherche perpétuelle, est ce qui caractérise habituellement notre esprit et le rend en permanence anxieux et fatigué. Il est presque toujours divisé, désir ou refus. Les choix incessants rendent notre existence complexe. On compare, on saisit ou rejette. On exclut alors que la vie inclut tout. Chaque évènement est mis dans une catégorie. Notre esprit pris dans la dualité et la temporalité ne sait que juger si un évènement est heureux ou malheureux. Il est incapable de saisir en profondeur la réalité d’une situation, de percevoir l’intelligence infiniment vaste qui préside à l’enchaînement des circonstances. Nous oublions l’unité ou nous la cherchons avec la pensée structurée moi/autre, sujet/objet. Pour transcender la division, l’esprit doit reconnaître la limitation de la relation sujet/objet, puis ses propres limitations.

Nous pouvons être conscient du fonctionnement de notre mental. Nous ne pouvons donc pas être cet esprit qui nous emporte où il veut dans des croyances, dans des émotions et des souffrances. Le mental est une fonction, pas ce que nous sommes. Accepter qu’il soit simplement un instrument, celui de l’être profond, la conscience. Le tourner vers le dedans, non pas par des efforts, mais en tant que mouvement naturel au sein de la conscience.

La nature de l’esprit est mouvement. Ne pas s’efforcer de bloquer ce mouvement car la pensée est un moyen d’expérimenter la vie et cet effort est uniquement mental. Tout effort pour contrôler l’esprit ne peut que le rendre plus habile et conduit au renforcement de l’ego. Il ne s’agit pas d’être sans mental mais d’être libre du mental. C’est-à-dire ne pas être juste une somme de désirs et de peurs. Ne pas s’opposer au mouvement naturel de la pensée, mais cesser de l’entretenir, de le considérer comme réel et voir que sa source est vide. Nous sommes cet espace silencieux et vide au sein duquel la pensée apparaît. Cette Réalité ultime est hors de portée de la pensée.

Le questionnement sur le sens de la vie et sur notre véritable nature débute nécessairement avec l’esprit. C’est l’esprit qui cherche. Mais il ne peut que poser la question, puis très vite conceptualiser et donc douter. Il ne peut fournir la réponse : la réalisation de la Réalité ne peut être objectivé, le Sujet ultime ne peut être objet de connaissance. Dans sa recherche, l’esprit peut comprendre jusqu’à un certain point la nature de la Réalité, mais ne peut la réaliser. S’il trouve une réponse, elle ne peut être que lui-même, et dans cette illusion créée, il va concevoir une réalité mentale qu’il s’appliquera ensuite à expliquer. Dés que la conceptualisation s’arrête, la perception pure reste. Avec elle, la paix. Elle est notre nature originelle. Les difficultés et les souffrances surgissent lorsque nous ne sommes plus en contact direct avec le flux de la vie, lorsque le mental vient mettre une distance entre ce qu’il pense vivre et la réalité.

Nous pouvons très bien vivre sans une activité mentale incessante, en accueillant les perceptions telles qu’elles se présentent, sans les analyser ou les juger, sans fabriquer d’images. Qu’il y ait simple observation de chaque phénomène, pensée, émotion, sentiment, sans qualification, sans jugement. Observer n’est pas analyser. Simplement une attention aiguë et sensible des mécanismes de l’esprit, de ses schémas répétitifs et conditionnés. L’attention qui accueille est une position de regard neutre. Nous sommes accueil de tout ce qui traverse notre esprit, un ensemble de phénomènes vus par la lumière de la conscience. Qui observe ? Notre être profond, qui montre dans cette observation qu’il n’est pas le mental. Nous ne pouvons le voir, cet être véritable, nous ne pouvons le connaître comme un objet et le conceptualiser. C’est là que se situe le problème pour nous, lorsque nous vivons identifiés au mental.
Les pensées sont uniquement maintenues par nos identifications. Rester témoin de ses pensées, sans identification. Observer ne déclenche pas un enchaînement de pensées. Dans l’observation, l’énergie du mental se calme. Il calme son fonctionnement parasite, reprend sa juste place, ne nous emporte plus dans des réactions de peur, d’agression ou d’abattement. Un détachement se met en place et l’énergie ne vient plus alimenter sans cesse l’esprit.
Son fonctionnement ralentit de lui-même, sans contrainte, par la seule observation de ses mouvements. Il se calme à travers l’attention, sans effort. Il voit ses limitations, devient humble, réceptif, ouvert. Il continue de fonctionner, mais les pensées viennent du silence, notre réalité profonde, non de l’intellect. Elles apparaissent, disparaissent, nous percevons leur nature vide, de simples reflets sur le champ de la conscience. Il n’y a plus alors d’entrave au flux de la conscience pure et la vraie intelligence peut œuvrer. L’intuition dés lors émerge : c’est la réponse immédiate à la vie, sans l’intermédiaire de concepts. Elle vient du cœur, non de l’intellect. Elle saisit la réalité de manière synthétique, dans la coexistence des pôles.

Le mental peut avoir une certaine connaissance de l’intelligence qui soutient la vie, mais il ne peut en avoir une connaissance totale. Il fait partie du monde phénoménal. Comment pourrait-il aller au-delà des phénomènes, embrasser ce qui l’englobe ? Ce qui est infini, sans forme, ne peut être appréhendé par l’esprit. Il est lui-même l’obstacle à la réponse qu’il cherche. Qu’il le reconnaisse, dans une humilité retrouvée, est sa seule réalisation possible. Et il sera en repos, établi dans sa source, transparent, sans jugement, sans choix. Entier, sans aucun conflit, il deviendra l’instrument du fonctionnement de la vie dans sa globalité.

Ce qu’il y a au-delà de la pensée, nous ne le savons que lorsque la pensée s’arrête. La pensée est impuissante à découvrir la vraie nature de la vie, car elle est mémoire, qui fait écran à la réalité, au jaillissement toujours neuf du flot de la vie. Elle recouvre de ses schémas répétitifs le jeu libre de la vie. Le mental est fait de passé et de sa réactualisation dans la projection vers l’avenir. Toujours en mouvement, il ne peut saisir l’instant. Dés qu’il intervient, le contact avec l’instant est rompu. Le processus du temps psychologique est enclenché. Tout est alors regardé à partir de la mémoire et évalué à partir de conditionnements. Lorsque le mental se tait, le temps s’arrête. Nous sommes dans l’instant, c’est-à-dire dans la Réalité. La réalisation de notre intemporalité, de notre véritable nature, est alors possible.

Une fois l’ultime réalité réalisée, il n’y a plus de règles ni d’illusions créées par un mental que désormais plus rien ne vient troubler. Il est en repos, sans division, en harmonie avec le flux de la vie, avec la source de toute chose. La conscience se reflète telle qu’elle est, pure, non déformée, dans ce mental stable, détendu, apaisé. Le repos, c’est ce que nous sommes naturellement. Dans cette vision globale de la Réalité, l’esprit en repos laisse surgir puis se résorber ce qui vient, sans rien conceptualiser, sans rien diviser.
L’énergie d’amour peut dés lors circuler. 

source : http://www.laconscience-espace.com

Message du Maître Cristal Djeba

 

images (4)La vie à la surface de la Terre est en cours de transformation par la présence de Maîtres incarnés dans la splendeur de leur courage.

Au centre de la planète brille un Soleil. Je suis la reine de ce Soleil intérieur. Mais je suis aussi un cristal de roche, plus ou moins transparent par endroits, posé en ce moment sur les genoux de notre ami qui transmet mes paroles. Il peut me toucher, il peut me caresser. Dans ses doigts, la sensation qu’il expérimente est totalement physique. A son touché, je n’ai rien d’une reine, mais tout d’un cailloux.

Pourtant, je n’en demeure pas moins un maître cristal qui porte pour nom, Djeba. Tout comme vous, je suis incarnée sur la terre extérieure, dans ce cristal pour ce qui me concerne. Cependant, si je vis dans ce cristal que l’on peut toucher, je ne suis pas que cela : je suis une extension, un aspect multidimensionnel de la reine du Soleil intérieur.  Chacun de vous est semblable à moi, en quelque sorte. Vous êtes effectivement celle ou celui que vous prétendez être. Vous avez un nom et un prénom. Vous pouvez vous regarder dans un miroir, y coir se refléter les traits de votre visage que vous connaissez depuis si longtemps. Mais êtes-vous seulement un nom, un visage ? Tout comme moi, vous êtes bien davantage.

Je suis reine  t je vis en compagnie du roi du soleil intérieur. Bien entendu, l’un n’est pas plus important que l’autre et nous ne le sommes pas davantage que le peuple dont nous avons la charge. Car le Soleil abrite la vie. Mais ce que je voudrais vous dire, c’est que nous n’oublions pas que nous sommes des extensions de quelque chose de bien plus grand que des monarques : unis, nous sommes le Soleil intérieur lui-même. Nous n’avons jamais perdu le fil conducteur de Qui nous sommes, ce qui fait que nous ne pouvons pas nous contenter simplement d’être un roi ou une reine, car nous ne sommes que des expressions du Soleil intérieur tout comme l’est le cristal posé sur les genoux de notre ami. Nous restons conscients de ce que nous sommes : il n’y a donc, pour nous, pas vraiment de roi ou de reine, de féminin ou de masculin. Il n’y a pas de maîtres et leur peuple, il y a une entité Une, qui rayonne, qui s’exprime. Et c’est ainsi qu’apparaissent à la surface de celle-ci des colorations chatoyantes. Ces couleurs sont la manifestation du Soleil intérieur, une autre expression de ce que nous sommes et que les habitants du centre de la Terre peuvent contempler.

Pour ces raisons, le cristal que je suis peut affirmer : « Je suis la reine du Soleil intérieur ». Mais je pourrais tout aussi bien dire : « Je suis le Soleil intérieur ». Je pourrais en révéler bien davantage…. Il en est de même pour vous. Si je me suis présentée à notre ami, c’est pour, qu’à travers mes mots, vous preniez conscience de ce que vous êtes vraiment. Je sais que souvent vous parlez entre vous de la multidimension et de Qui vous êtes, et parfois certains arrivent à croire quelques instants ce qu’ils disent. Mais je vous le demande : le vivez-vous ? 

En tant que cristal, je suis Djeba. En tant qu’être incarné, je vis Djeba, mais également en tant qu’être incarné, je n’oublie pas de vivre mon rôle de reine, mon rôle de Soleil, mon rôle de Vie, mon rôle de Source aussi, ainsi que mon rôle de Créateur. Et comprenez bien que, tout cela, je le fais en passant par mon corps cristallin.  Dans ce sanctuaire sacré qu’est votre forme humaine, avec vos pensées humaines, avec vos émotions et sentiments humains que vous devez vivre et qui sont respectables, vous pouvez vous aussi vivre Qui vous êtes sur tous les autres plans comme je le fait. Car c’est bien dans votre forme humaine que doit se focaliser la totalité de vos extensions. Votre rôle, votre choix ou votre décision avant de venir sur ce monde fut bien de focaliser l’entièreté de tout cela afin que vous puissiez le rayonner pour vous-même et pour les autres. 

Ne croyez pas que je vous sermonne. Ce que je veux vous dire, c’est qu’à tout instant, quelles que soient les pensées, les émotions, les joies et les souffrances qui sont les vôtres, vous pouvez appeler la conscience de Qui vous êtes, la totalité de vos extensions, de vos expériences accomplies. Vous n’êtes pas de petits humains insignifiants, pas plus que je serais, à la compréhension de beaucoup, un simple cristal, un caillou sans vie et sans âme.  C’est toujours en se hissant au-dessus que l’on élargit son horizon. Alors, si vos oreilles refusent d’entendre, si votre bouche refuse de parler, dites à votre bouche « Ecoute ». Et à votre oreille : « Parle ». Car vos oreilles savent parler et votre bouche peut écouter. Et vos yeux peuvent en faire autant. Mes Amis, l’être humain a figé les sens : l’œil : la vue ; la peau : le toucher ; etc. Mais tout comme vous êtes multidimensionnels, vos sens le sont aussi. Alors, quittez vos limitations, celles que vous vous imposer.

Le Soleil intérieur que nous sommes va bientôt quitter ses limites, je l’ai dit. Il ne va pas les dépasser physiquement. C’est sa force intérieure qui va grandir et rayonner pour aller toucher la surface  de la Terre et l’englober, elle et ses habitants. Ceci afin que le royaume qui est en vous et qui demande à s’exprimer pour retrouver l’unité et la complétude, puisse exister et que se continue ce que vous avez choisi de créer.  Mais il ne grandira qu’à la vitesse et à la mesure de votre expansion car, ne l’oubliez pas – et je salue votre courage – vous êtes venus sur la Terre dans ce but.

Oui, vous vous êtes incarnés dans la splendeur de votre courage, car il en fallait pour accepter de passer les voiles qui vous ont conduits à oublier vos origines et votre Père Lui-même. Il vous a fallu batiller durant des années pour retrouver quelques parcelles de ce que vous êtes. Mais au fond de vous, durant tout ce temps, il y a toujours eu, pour certains plus que pour d’autres, un vague souvenir sur lequel il était impossible de poser des images ou des mots. Mais aussi un certain mal-être, et ce mal-être vous disait : « Sois ».

Moi, le Soleil intérieur, la reine ou Djeba le cristal, je salue Qui vous êtes tout comme je sais que vous me saluez pour ce que je suis. Mon message veut vous aider à vous souvenir et à reprendre confiance. J’ai dit que vous vous étiez incarnés dans la splendeur de votre courage, maintenant je peux le révéler, en réalité, c’est dans la splendeur de votre Amour que vous êtes venus.

Extrait de ADONAI transmis par Hilaïhi 2012- aux Editions HELIOS

Les enseignements de Maitreya

 

images (7)Ceux qui ont lu les autres livres de Benjamin Creme et ceux qui ont assisté à ses conférences savent que son thème central est la réapparition dans notre monde de l’Instructeur du monde, le Seigneur Maitreya, et d’un groupe d’hommes eux aussi parvenus à la perfection, les Maîtres de Sagesse. Cet être de lumière attendu par toutes les grandes religions est l’Enseignant de toute l’humanité ; il nous indique la voie de la vérité, celle qui amènera les hommes à briser les chaînes du conditionnement dont nous sommes esclaves.

Les trois principes centraux de ses enseignements sont l’honnêteté mentale, la sincérité de cœur et le détachement. L’honnêteté mentale est nécessaire afin qu’il n’y ait pas de décalage entre ce que nous pensons, ce que nous disons et ce que nous faisons, que nos pensées, paroles et actions ne soient pas en conflit, mais cohérents. La sincérité de cœur signifie simplement que l’on doit être soi-même. Combien de fois nos paroles et nos actions ne sont-elles pas colorées par le fait que nous désirons faire bonne impression ou que nous recherchons une faveur, d’une manière ou d’une autre ? « Voilà le manque de sincérité dans lequel vivent la plupart des gens,écrit B. Creme. Combien de personnes sont-elles réellement, totalement, entièrement elles-mêmes ? » (p. 76) Enfin, le détachement. Dans quelle mesure nous préoccupons-nous ou non de la façon dont les autres nous voient, de ce que les autres pensent ou disent de nous, de la question de savoir s’ils nous aiment ou non, et ainsi de suite ? Si nous sommes vraiment détachés, nous ne serons pas conditionnés, et ne serons pas touchés par les conséquences du conditionnement des autres ou du monde en général.

Ces idées sont « simples en essence », comme le dit B. Creme, mais elles exigent néanmoins effort et discipline pour être mises en pratique. Elles constituent aussi la voie par excellence pour suivre son chemin entre les paires d’opposés, trouver un équilibre créatif entre les impulsions de l’âme et l’attraction de la matière, dont nous sommes tous victimes. La pratique persistante de ces principes permet également de déblayer la voie devant l’intuition, cette faculté de l’âme, pour qu’elle ait beaucoup moins d’obstacles à surmonter dans son fonctionnement.

A l’heure actuelle, l’humanité est spirituellement fragmentée. Le fonctionnement du mental conscient est entravé par des impulsions, des positions de principe non analysées et des conflits non résolus provenant du subconscient suite à des conditionnements ou à des expériences incorrectement conduites. En conséquence de quoi, chez la plupart des gens, le corps astral, aussi appelé corps sensible ou émotionnel, qui devrait être aussi calme que la surface d’un étang immobile pour refléter les perceptions provenant des aspects supérieurs de notre conscience (Bouddhi, ou conscience de l’âme) ressemble plus souvent aux eaux d’une mer agitée en hiver. Cette condition peut être améliorée par la méditation, l’auto-hypnose ou d’autres formes de pratiques spirituelles. A mesure que les enseignements de Maitreya s’ancreront dans le monde, et que les pratiques spirituelles contemplatives se répandront, « à terme, la pensée, le mental rationnel, l’ordinateur, tombera au-dessous du seuil de la conscience [où se trouve aujourd'hui le subconscient], et nous saisirons les choses immédiatement par intuition et connaîtrons la réponse sans réfléchir. Nous saurons, parce que nous saurons, parce que nous saurons. » (p.137)

Pouvez-vous imaginer un monde où « nous saurons, parce que nous saurons, parce que nous saurons » ? Un monde dans lequel nous n’analyserons pas chaque décision d’un point de vue stratégique, parce que nous n’aurons pas de désir de résultat préétabli, quelles que puissent être les retombées sur les autres ou sur la planète, un monde où nous comprendrons que ce qui est vraiment bon est ce qui est bon pour tout le monde ?

Tel est le monde décrit par Benjamin Creme dans ce qui est pour moi l’un des passages les plus émouvants du livre : « Nous sommes tous en quête d’équilibre. Nous cherchons l’unité, l’équilibre, quelle que soit la manière dont nous le définissons. C’est ce qui nous permet d’être créatifs et heureux. […] Nous n’avons pas de mots pour exprimer ce que nous verrons et connaîtrons alors. Nous n’avons pas le vocabulaire pour décrire les qualités de cette civilisation. Ni pour exprimer les sentiments, les relations qui existeront entre tous les hommes, lorsque ceux-ci se considéreront et se sentiront frères et sœurs d’une même famille, d’une même planète. Cela ramènera les hommes à l’expérience de l’enfance. La maison était la maison. C’étaient vos frères et sœurs qui vous maintenaient sur le droit chemin. Ainsi en sera-t-il. » (p.45) Ainsi les enseignements de Maitreya, qui sont si profonds et dont l’importance nous touche jusqu’au cœur, transformeront-ils complètement, petit à petit, la conscience de l’humanité.

L’illusion

La dernière partie du livre, L’illusion, confère une autre dimension aux informations présentées dans les deux premières. Dans ce qui constituera peut-être une révélation pour certains lecteurs, Benjamin Creme explique que l’illusion est en fait un phénomène qui touche l’âme. Il est lié à la qualité et, encore une fois, au conditionnement des véhicules – mental, astral, physique – que la personnalité fournit à l’âme à tout moment. « Nous fournissons à l’âme un accès vers l’extérieur, mais si nous n’avons pas l’équipement qui convient, l’âme ne peut voir. […] Nous voyons le monde, notre mental enregistre toutes les idées, les formes-pensées, les idéologies, les différents points de vue, et nous essayons d’y trouver un sens. Si ces idées et idéologies nous attirent, nous nous y attachons […] et remplissons ainsi notre mental d’illusions. Nous nous comportons de telle façon qu’il est impossible pour l’âme de voir clairement, véritablement, sans entraves, à quoi ressemble réellement le monde. » (pp. 161-162)

Cela nous mène à un paradoxe auquel nous devons, un jour ou l’autre, faire face : comment l’âme peut-elle stimuler l’utilisation de l’intuition par la personnalité, si cette dernière, au travers de son appareil mental, a présenté à l’âme une vision du monde chargée de préjugés, d’idées toutes faites ou d’illusions ? Comme c’est déjà le cas avec le conditionnement, toutes ces illusions auxquelles nous tenons tant génèrent une immense disharmonie dans le monde.

Mais B. Creme déclare : « On pourrait croire que l’illusion existe et qu’on ne peut y mettre un terme. Mais en fait on échange une chose contre une autre. On échange l’illusion contre l’intuition. L’intuition, lorsqu’elle est utilisée, fait le ménage. C’est comme un balai qui débarrasse des toiles d’araignées. Tout ce qui entrave l’expérience de la réalité est clarifié et balayé, et on sait. Lorsqu’on sait à partir de l’intuition, il n’existe plus de place pour la moindre illusion. Elle ne se manifeste pas. » (p. 186). Les techniques qui facilitent le développement de l’intuition sont les principes d’honnêteté mentale, de sincérité de cœur et de détachement, en même temps qu’une pratique spirituelle comme la méditation (spécialement la méditation de transmission) et le service de l’humanité dans l’altruisme.

L’épée de clivage

Au niveau planétaire, il existe une force puissante permettant de dissiper le mirage (l’illusion sur le plan émotionnel), le conditionnement et l’illusion. Jésus en a parlé, dans un passage souvent mal compris de la Bible : « Je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. Je suis venu dresser l’homme contre l’homme, le frère contre le frère, et le père contre le fils. » Cette « épée » est l’épée de clivage, qui est une représentation symbolique de l’énergie d’amour. Elle est « brandie » ou libérée dans le monde avec une puissance formidable par Maitreya. « L’énergie elle-même est purement impersonnelle, elle n’est ni bonne ni mauvaise » – elle stimule tout le monde de la même manière – « les bons et les méchants, les altruistes et les égoïstes, les généreux et les cupides etc. » (p. 128) L’effet de cet afflux d’énergie est qu’il met tout en pleine lumière et expose la réalité de la vie sur la Terre dans une clarté crue et irréfutable. Ainsi obligée de constater les effets de sa conduite, l’humanité est appelée, sans se laisser aveugler par le brouillard de l’illusion, à prendre une décision critique quant à son avenir – partager équitablement les ressources du monde pour vivre en paix, dans la fraternité et la vraie justice, ou, selon les paroles de Maitreya, « connaître l’anéantissement ». Maitreya est certain que nous ferons le bon choix.

L’Art de Vivre met en avant la possibilité d’une forme de vie totalement différente, d’un nouvel éclat dans notre approche de la vie, nous permettant d’utiliser pleinement le potentiel créatif de chaque jour. Il nous donne du même coup un aperçu de ce que c’est qu’être un Maître : lumière, dessein, puissance, grâce, raffinement, qui font de la vie d’instant en instant une œuvre d’art extraordinaire. Pour nous, le voyage continue, avec l’indispensable discipline qui, même si elle est difficile à certains moments, vaut pourtant la peine. Tel est le processus par lequel nous évoluons et dont, par le simple fait de notre existence sur cette planète, nous sommes, chacun à notre façon, les artisans.

Il y a bien d’autres passages, bien d’autres visions à savourer dans ce livre. Lui-même peintre connu de longue date, B. Creme nous propose une description délicieuse du processus artistique : « Tout peintre, tout compositeur recherche l’harmonie. […] Il ne considère son travail comme terminé qu’une fois qu’il est parvenu à un sentiment d’achèvement. Comment sait-il que son œuvre est finie ? […] C’est lui qui décide quand arrêter. Il sait quand le moment est venu. C’est lorsque l’œuvre créée obéit sous toutes ses facettes aux lois qui permettent à l’art d’exister et de s’exprimer, et ce, par sa vie-même et ses vibrations. » (pp. 27-28)

Il est difficile d’imaginer qu’un ouvrage de 200 pages puisse être aussi riche et aussi chargé de sens. Cette capacité de Benjamin Creme à expliquer parfaitement des idées complexes, à clarifier et à élucider des concepts profonds avec une précision absolue, sans porter atteinte à leur essence, se retrouve dans tous ses livres. Pour ceux qui désirent comprendre quelques-uns des aspects les plus subtils du sens de la vie sur cette planète, ce petit livre ne saurait être trop recommandé.

Christ’Al Chaya de février 2014

 

1tBien-aimés de l’Un, chers lecteurs, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des 12 Cristaux Maîtres d’An, d’Orion, d’où je suis, soyez pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré.

Je suis Christ’Al Chaya, maître d’enseignement et de rigueur, un Melchisedech de la Fraternité Dorée d’Orion. Humains de la Terre, je vous accompagne dans ce processus d’ascension, dans ce besoin de rectitude, d’alignement, dans cette nécessité d’intégration mémorielle et cellulaire.

Dans quelque temps, au mois de mars, nous serons sur cette ancienne terre lémurienne à l’Ile de Pâques pour activer le 3ème portail de rédemption. Ce portail permettra de guérir la grande fracture qu’ont connue les Atlantes et les Lémuriens. Dans cette fracture, ils ont eu contact avec les monarques conquérants qui ont manipulé le peuple atlante pour qu’il déclare des guerres successives au peuple lémurien. Les Atlantes ont ainsi engrammé, dans leur mémoire, un esprit de prédation, un esprit de conquête et les Lémuriens ont engrammé dans leur mémoire, la culpabilité, la culpabilité d’avoir caché la connaissance.

Effectivement, les Lémuriens ont dû cacher la connaissance sacrée des Lois de vie à l’intérieur de la Terre. Beaucoup de gardiens lémuriens ont dû fermer des vortex de passage interdimensionnels et ils se sont sentis coupables de le faire, car leur nature était le don de soi, l’amour, la compassion. Ils se sont sentis coupables de ne pouvoir donner, coupables de devoir se protéger. Et peu à peu, ils ont perdu la foi, la confiance. A chaque fois qu’ils ont voulu donner, eh bien, ils ont été trahis et ils se sont demandé à quoi pouvaient bien servir ce don, cet amour, cette compassion face aux forces chaotiques de dispersion et de dissolution qui se sont servies de leur ouverture du cœur pour leur nuire, pour leur prendre ce qui ne peut être pris : la puissance du cristal.

Le cristal considéré par les Lémuriens comme un maître d’enseignement est devenu, chez les Atlantes conquérants, un esclave devant répondre à leur besoin de dominer. Les Lémuriens se sont sentis impuissants face à la domination des Atlantes.

Et voilà qu’aujourd’hui, humains de la Terre, informés par toutes ces particules adamantines, vous commencez à évoluer dans la nouvelle matrice de la Terre et vous ressentez encore cette douleur lémurienne, cette impuissance face aux évènements extérieurs qui sont encore des reflets de cette ancienne matrice qui s’effrite et se dissout peu à peu. Vous ne pouvez pas co-créer avec votre Présence Je Suis dans la nouvelle matrice, tant qu’il y a encore en vous cette mémoire d’impuissance, car elle ternit votre rayonnement et vous empêche d’accomplir les miracles, vous empêche également d’apporter ce plan d’éducation Melchisedech aux forces involutives. Car si vous ressentez de l’impuissance alors même que vous êtes issus de la Source Première – une impuissance ressentie parce que vous avez été trahis à chaque fois que vous avez fait don de vous-mêmes – qu’allez-vous donc transmettre aux familles involutives qui désirent passer les portails de rédemption ?

Elles vous répondront : « Nous sommes des exécutants de la source synthétique mardoukienne, mais vous, vous vous dites être de la Source Première, libres et, pourtant, vous nous montrez que faire don de soi ne vous apporte pas plus qu’à nous en tant qu’exécutants ; vous êtes libres mais faibles, car vous subissez, vous aussi, l’environnement de votre ancienne matrice, alors pourquoi devrions-nous vous suivre, pourquoi devrions-nous reconnaître la Source Première comme notre Essence première et originelle ? »

Alors, humains de la Terre, le 3ème portail de rédemption a, certes, de multiples fonctions, mais il a surtout pour rôle de guérir ce sentiment d’impuissance. Lorsque vous serez guéris de cette mémoire de séparation, vous pourrez devenir les éducateurs Melchisedech des races involutives qui se doivent de passer les portails de rédemption.

Chères âmes, retrouvez la puissance de votre Essence, car votre nature est d’aimer, votre nature est de rayonner, votre nature est d’avoir autorité sur les forces involutives. Sachez qu’elles n’ont plus le pouvoir sur la Terre, qu’elles n’ont d’autre choix que de traverser ces portails de rédemption et de rejoindre les Unités christiques en étant éduquées selon les principes de justice, d’équité, de droiture, d’alignement. Elles doivent apprendre à servir et non à asservir. Vous êtes leur modèle de référence. Si vous manquez de foi en votre pouvoir de créer parce que vous êtes encore parasités par ces mémoires de souffrance, vous empêchez l’éducation de ces races involutives.

Alors, humains de la Terre, soyez ces cristaux de guérison de la grande fracture humaine, devenez, vous aussi, des portails de rédemption.

Soyez remerciés, pleinement remerciés et guidés dans votre processus d’ascension.

OM SHANTI CHAYA http://christalchaya.com/

2014 – L’Alliance Sacrée


(Version PDF)

téléchargement (1)Chers enfants de Lumière, depuis des années vous êtes en recherche de votre pouvoir divin co-créateur, cherchant comment manifester le meilleur dans votre vie. Plus vous avancez sur le chemin de votre re-connaissance intrinsèque, plus vous vous rendez compte que la joie, le bonheur et l’abondance que vous attirez dans votre vie sont proportionnels à la qualité de vos états d’âmes: plus vous êtes empreint d’harmonie et de sérénité intérieures, plus il en est de même dans la réalité qui vous entoure. 

Pourtant, s’il subsiste encore des moments de doutes, de peur ou de dévalorisation, ceux-ci ont un impact direct et immédiat sur votre existence, parfois même avec douleur et fracas sur tous les plans. Pourtant, vous dites-vous, votre pratique spirituelle est régulière, vous avez fait le ménage parmi vos anciennes croyances et vous nourrissez des pensées de plus en plus lumineuses… Comment se fait-il qu’il y ait encore tant d’événements douloureux ou de sentiments de mal-être qui surviennent à l’improviste? 

Se pourrait-il que, tout en étant conscient d’être connecté à votre moi divin, vous ayez négligé le fait que cette parcelle divine est aussi reliée à tout ce qui vit? Ainsi, vous « savez » que votre rayonnement énergétique illumine et transforme votre entourage, mais il importe de réaliser que l’inverse est aussi vrai: il en est de même pour l’extérieur qui « influence » et, parfois, « affecte » votre intérieur… Alors, malgré le fait que vous vous soyez évertué à « travailler » sur vous-même depuis des années, que vous ayez choisi de vous entourer seulement de personnes ouvertes et conscientes, et que toute votre vie soit orientée vers la pleine réalisation de votre être, vous demeurez sensible et vulnérable à l’énergie des situations et des personnes qui croisent votre route, en particulier celles à qui vous vous êtes « attaché »… En fait, vous avez « choisi » d’attirer celles-ci sur votre parcours justement parce que vous « savez » qu’il existe entre vous des liens qui méritent d’être approfondis et « transformés » par la Grâce… pour que votre compassion devienne empathie et vos liens d’amour ou d’amitié soient désormais empreints de « détachement » c’est-à-dire, de respect, d’équité et d’un juste équilibre constant entre donner et recevoir. Il en va de votre qualité de vie comme de votre rayonnement lumineux! 

De la même façon, votre Essence divine « sait » qu’il ne sert à rien de vous « retirer du monde » ou de tenter de vivre constamment sur un petit nuage doré… Maintenant que vous avez accueilli et reconnu votre grande sagesse lumineuse, il devient essentiel et primordial de vous mettre en action dans votre milieu de vie immédiat pour que celle-ci fleurisse et porte fruit concrètement en vous et autour de vous! Depuis longtemps, vous savez ce qu’est « manifester »: attirer le meilleur dans le moment présent. Mais avez-vous appris à maitriser parfaitement votre capacité de matérialisation? Avez-vous réussi à faire émerger votre pleine puissance alchimique avec constance et régularité dans votre quotidien, sans déception ni mauvaise surprise? Se pourrait-il que la raison pour laquelle vous ne parvenez pas à assurer cette constance co-créatrice soit tout simplement due au fait que vous êtes encore soumis aux fluctuations extérieures qui, bien souvent, sont le reflet de vos fragilités intérieures, mais surtout, les conséquences de vos liens affectifs « co-dépendants » avec le monde qui vous entoure… 

S’il vous est de plus en plus aisé d’obtenir des faveurs et des bénédictions pour vous-même, vous remarquerez qu’il en va tout autrement lorsque d’autres personnes sont impliquées dans vos rêves, projets ou objectifs précis. Pourtant votre puissance de matérialisation devrait aussi pouvoir se concrétiser à travers vos relations avec les autres: un couple harmonieux, des amis nourrissants, une famille soutenante, un travail épanouissant, un milieu de vie riche et ressourçant… Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il existe encore une certaine dose de dualité à l’intérieur de vous qui se reflète à l’extérieur. Vous avez besoin de vous engager plus profondément à vous respecter vous-même et prendre le temps régulièrement de vous recentrer sur l’essentiel, soit: accueillir votre lumière intérieure pour que votre divinité occupe le plus d’espace en vous-même… afin d’ensuite rayonner au dehors! 

Vous vous dites que vous « savez » déjà tout cela, mais s’il subsiste encore des lacunes ou des écarts entre votre vie spirituelle et votre réalité humaine, c’est qu’une partie de vous résiste à pleinement se reconnaître et oser révéler dans toute sa splendeur cette belle lumière divine présente en vous-même! En 2014, vous êtes donc invité à passer du stade des apprentissages (apprenti sage) à celui de la maîtrise (maître en soi)! 

Pour la nouvelle année qui débute, vous êtes conviés à créer des liens, vous engager dans votre milieu et apprendre à fleurir « là où la vie vous a planté », en vous appliquant à manifester votre sagesse et votre lumière à l’endroit même où vous ressentez les plus grandes noirceurs… Celles-ci vous appartiennent: elles font partie de votre vie, de votre passé, de votre lien avec l’évolution planétaire… Et VOUS avez le pouvoir de changer le monde! Non plus de « réparer » ce qui ne va pas ou de « soigner » ceux qui souffrent, mais bien d’activer votre puissance de création et de manifestation à plein régime pour, en vous alliant avec d’autres, matérialiser collectivement ce paradis terrestre auquel vous aspirez de tout votre être… 

Car c’est seulement dans la collaboration et la co-création vivante qu’il vous est possible d’intégrer parfaitement votre part divine! D’où l’importance de non seulement prendre conscience de cette reliance existentielle, mais d’en faire un engagement concret, une ALLIANCE SACRÉE! 

Or, vous le savez maintenant, vous n’êtes jamais seuls: vous frères et soeurs de lumière vous guident, vous accompagnent et vous apportent leur support aimant… Et ceux-ci ne sont pas seulement présents dans l’invisible: vous en côtoyez à tous les jours dans votre quotidien! Plus vous oserez dévoiler la lumière qui VOUS habite, plus vous serez sensible à leur présence et aux possibilités de vous joindre à eux pour mettre en pratique tout ce qui vous avez appris durant votre cheminement vers la maîtrise de votre puissance créatrice… 

Passez à l’action, unissez-vous, partagez vos idées, vos rêves, vos projets… Et sentez que votre complicité d’âme attire à vous les personnes avec qui vous avez le plus de chances de faire advenir le meilleur… Pas seulement pour vous-même, mais pour les gens qui vous entourent dans votre famille, votre milieu, votre quartier ou même votre planète toute entière… L’heure de vérité a sonné: fini les voeux pieux et les espoirs illusoires! Dorénavant, vous récolterez non plus seulement ce que vous semez à l’intérieur de vous, mais les fruits de ce que vous aurez partagé « autour de vous », en devenant un exemple vivant pour tous ceux qui vous entourent! 

Engagez-vous à « sortir de votre coquille », à déployer votre puissance lumineuse pour en faire bénéficier votre entourage et, ainsi, enseigner aux autres à faire de même. Que votre engagement soit ferme et constant pour que les résultats aillent dans le même sens. Rédigez votre propre contrat d’engagement à faire advenir le meilleur et appuyez-vous sur vos acquis intérieurs et votre reliance divine pour que votre capacité de manifestation devienne un véritable pouvoir de matérialisation à long terme. Tel est le véritable secret de l’ALLIANCE SACRÉ: faire éclore le divin dans l’humain en toutes circonstances… Il suffit de dire OUI! 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 1er janvier 2014,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

1...34567...12

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...