COMMENT BIEN UTILISER LES PARTICULES ADAMANTINES

 

Nous avons tenté par toutes sortes de moyens de vous faire comprendre la magnificence et le sens global de l’Amour et de la Lumière émanant de la Source de toute création. Le temps est venu de réunir les multiples facettes de la connaissance supérieure.

En voici plusieurs descriptions, qui permettront de mieux comprendre le grand plan du Créateur.

Adamantines

La lumière metatronique, ou lumière au spectre complet du Créateur suprême se compose de ce que l’on appelle des « particules adamantines ».

L’expression « Onde temporelle Ranna«  (ou « Fleuve de Vie » dans les anciens enseignements) a été employée pour décrire la principale onde soutenue affluant du Créateur suprême. Cette onde temporelle est composée de particules adamantines.

Le courant de Conscience Cosmique ou de Sagesse du cosmos, a souvent été appelé « Fleuve de Vie » puisqu’il contient effectivement l’élixir de Vie et qu’il est la Source de vie de Tout Ce Qui Est. Le Fleuve de Vie, composé de particules adamantines, est constitué d’un flot continu de potentiels illimités. Imaginez ce courant ou ce Fleuve de l’Esprit créateur circulant dans l’ensemble des dimensions supérieures à partir du milieu de la quatrième dimension jusqu’à la douzième, en lien avec le grand Soleil central et notre Dieu père/mère, et de là, se dispersant dans l’omnivers du Créateur suprême.

Parfois, au cours de vos méditations, lorsque vous êtes entrés au plus profond de votre Cœur sacré, il est possible d’accéder à l’état de félicité de la conscience supérieure. Vous avez alors le sentiment de voguer sur ce courant ou ce Fleuve de Vie – une sensation impossible à oublier. Toutefois, encore là, les lois universelles s’appliquent, car vous pouvez accéder uniquement au niveau de fréquence auquel vous résonnez. Il s’agit d’un système à sûreté intégrée et, de ce fait, à mesure que s’élève votre conscience et que vous intégrez les schémas de fréquence de plus en plus raffinés, cela vous permet d’avoir accès à des niveaux d’Amour et de Lumière (les particules adamantines) beaucoup plus raffinées.

Au moment où chaque âme s’incarne dans un corps physique, une « ration » de particules adamantines est alors emmagasinée à l’intérieur du Cœur sacré. Telle l’innocence d’un enfant, cet Amour divin y circule librement, mais peu à peu, cette innocence est perdue et des bouliers éthériques d’énergie se forment autour du Coeur sacré, à l’initiative de l’ego, soi-disant pour sa protection. Par conséquent, une fois que vous êtes adultes, le flot de cet élixir divin est grandement diminué, sauf chez les âmes éveillées. Voilà pourquoi nous disons qu’il est si important d’équilibre le système de chakras et d’activer le plexus solaire, lequel, à son tour, déclenche l’activation du Cœur sacré, et de s’efforcer de demeurer chacun centré dans son coeur.

C’est ce qui explique pourquoi il est si crucial de vous harmoniser avec les fréquences correspondant à la partie supérieur de la quatrième dimension ou à la partie inférieure de la cinquième, e t ce, afin de pouvoir accéder aux particules adamantines. Vous êtes toujours connectés à l’Esprit grâce à votre Soi supérieur, par l’intermédiaire de la corde d’argent.

Cependant, votre Cœur sacré doit être ouvert pour que l’Amour et la Lumière des particules adamantines puissent affluer librement en vous, et aussi rayonner de vous sans entraves. Pour rendre cela possible, votre résonance vibratoire doit être plus élevée que le tiers inférieur de la dimension de quatrième densité. Il s’agit là d’une étape cruciale pour devenir un Maître réalisé et un cocréateur d’équilibre, de beauté et d’abondance.

Lorsque nous déclarons que la Source divine irradie constamment, à partir de son centre des courants de pure énergie christique, par exemple, nous faisons alors référence aux particules adamantines.

Voici une autre description de ces particules : Lumière et Amour ont leur source dans le cœur et l’esprit du Créateur suprême, et ils sont la substance même de toute  création. La lumière au spectre complet ou la radiation électromagnétique de la Source contiennent les composantes mathématiques, les clés et les codes de Lumière grâce auxquels on peut créer des « mondes sans fin ». Aucun des univers manifestés n’existerait sans ces particules, pas plus que vous d’ailleurs. Les mots Amour et Lumière vont ensemble, car ils sont inexorablement connectés et ils font partie du Tout.

On peut également décrire les particules adamantines comme suit : Tout, dans la Création, contient l’Essence divine, l’énergie d’Amour et de Lumière de la Création, ou une Etincelle divine. Nous tenons une fois de plus à souligner que rien ne peut être sans cela. La Lumière imprègne la Création manifestée, et à mesure que de nouvelle créations voient le jour, cette lumière pénètre et envahit les ténèbres, ce qui, de ce fait, étend la Création un peu plus loin dans le Grand Vide. L’Amour est la force dynamique de toute création. La Vie est l’Amour du Créateur rendu manifeste.

Imaginez votre énergie d’Amour et de Lumière jaillissant en une pluie de minuscules diamants cristallins remplis de la pure essence divine de notre Dieu père/mère. De fait, si vous lisez ces messages et en saisissez toute la portée et, qui plus est, si vous avez mis en pratique ne serait-ce qu’une partie des enseignements, vous êtes maintenant capable d’accéder aux fréquences raréfiées de Lumière du Créateur suprême et de les intégrer.

Le spectre de lumière oritronique incomplet ou la substance de la force de Vie primale mise à la disposition de l’humanité peuvent être façonnés et requalifiés grâce aux intentions du cocréateur sur le plan physique. C’est cette énergie qui est disponible à l’humanité dans l’environnement des troisième et quatrième dimensions. Voilà pourquoi il est si important de retrouver l’équilibre et d’activer le chakra du Cœur sacré afin de pouvoir ainsi accéder aux schémas fréquentiels des quatrième et cinquième dimensions (et d’autres au-dessus) qui contiennent les particules adamantines.

Les particules adamantines d’énergie christique ou le spectre métatronique de pleine Lumière ne peuvent être requalifiés. En outre, ils ne sont accessibles que lorsque vous êtes parvenus au milieu de la quatrième dimension et dans la cinquième. L’amour rayonnant du Cœur sacré, ou ce que l’on appelle l’amour inconditionnel ou sacré, est l’action alchimique qui déclenche la libre circulation des particules adamantines, de telle sorte que celui qui en envoie reçoit autant cet élixir de vie magique qu’il en émet.

Intervention de MICHAEL dans les Ecrits de KRYEON : AU-DELA DU VOILE…

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/     

MASCULIN et FEMININ n’est qu’un aspect

 

Le fait de se trouver dans ce corps, définit assez bien notre rôle, plus ou moins. Mais rappelez vous, votre Moi supérieur n’est ni masculin ni féminin, car votre être éternel n’a pas besoin de  corps.

Nous, de la Fraternité de Lumière, ne sommes pas des êtres physiques, peu importe comment vous nous qualifiez et comment vous choisissez de nous décrire. Dans les domaines immatériels, le sexe est l’équivalent des épices ajoutées à votre soupe : c’est une nuance subtile de saveur qui rend le repas exquis. Notre monde est un monde de vibrations, de fréquences plutôt que de formes.

le pont

Notre manière de nous exprimer énergétiquement est notre unique accord dans le corps de Dieu. Et rappelez-vous : Dieu est une seule force, le plus haut niveau d’Amour pur, inconditionnel et englobant. Vraiment. Dieu n’a pas de sexe, lui non plus.

Et pourtant, au cours de quelques dernières années, vous avez défini un niveau beaucoup plus élevé d’ »énergies féminines » qui atteignent votre planète pour la première fois. Que vous les appeliez Mère Divine, Quan Yin, ou Déesse Mère, ces énergies sont en effet venues, et elles étaient fort nécessaires pour équilibrer l’inégalité dans la conscience humaine entre hommes et femmes ; le passage au règne patriarcal a fait de cette planète un grand contraste, et accéléré les leçons de vie pour tous ; Une part de ce processus d’ascension exigera que les hommes favorisent l’ouverture du cœur et les femmes, l’ouverture de la gorge. Dans les quelque années à venir, chers praticiens, vous verrez bien des clientes avec la paire de chakras 2 et 5 nécessitant des soins.

Les hommes auront tendance à avoir un blocage dans la paire de chakras 3 et 4, le plexus solaire et le cœur. Bien des travailleurs de lumière féminins ont commencé à dégager leur gorge et à travailler avec les chakras 2 et 5 tout au long des ans. Oui, c’est là le temps qui peut s’avérer nécessaire pour dégager non seulement les schémas génétiques, mais aussi les schémas acquis.

Par « acquis » nous voulons dire que l’existence que vous menez a été choisie par votre Moi Supérieur avant votre naissance. Vos parents ont aussi été choisis parce qu’ils étaient les meilleurs pour faire avancer les leçons que votre âme cherchait à apprendre. Chaque vie est « esquissée » au préalable – homme ou femme, riche ou pauvre, l’orientation religieuse, les potentiels d’ouverture, et enfin la race. Vie après vie, vous faites le tour de bien des sociétés et des religions, et ce, afin de vivre des leçons de points de vue masculin et féminin. Votre Moi Supérieur se mêle à cet apprentissage imminent et acquiert une nouvelle sagesse à propos de l’essence véritable de l’amour. En étant tantôt homme, tantôt femme, vous avez deux fois plus de potentiel d’apprentissage à propos de l’Amour sur votre planète.

Peu importe où vous êtes nés, dans quelle famille ou société, vous avez tous le potentiel de vous redéfinir en tant que Dieu en l’homme, de vous élever au-dessus des vies limitées que vous avez vécues dans l’expression dense. Apprendre à abandonner tous les aspects pénibles de votre passé est essentiel pour élever votre vibration et la tirer de cette densité. Vous avez fait un si beau travail sur les plans spirituels, mental et émotionnel. Nous somme sis fiers de vous.

Maintenant, au cours du millénaire, les énergies montantes vous demanderont de dégager aussi votre corps physique.

Félicitations, vous êtes arrivés au travail essentiel. Une dernière fois, chers cœurs, nous vous encourageons à méditer quotidiennement, à faire assez d’exercice, à vous accorder assez de sommeil, à boire beaucoup d’eau et à prendre de petits repas simples aussi souvent que vous aurez faim. Lorsque vous écouterez et honorerez les besoin de votre corps, vous deviendrez plus enracinés, centrés et paisibles. Bien que le drame et la crise puissent se déployer autour de vous, ils ne vous toucheront pas et ne vous affecteront pas. Vous allez entrer et sortir des « poches tridimensionnelles » de l’existence, et ce, sans même le remarquer.

Chers Maîtres en herbe, inoffensifs, chères Conscience christiques en marche sur la Terre, nous bénissons chacun de vous. Vous êtes tous Dieu, et tous tendrement aimés par Dieu.

LA FRATERNITE DE LUMIERE de KRYEON

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

LES DOUZE HEURES DE LA ROUE ARCHETYPALE

 

Après avoir accepté la façon dont les archétypes restructurent la méthode de lecture intuitive, on en perçoit un bien plus grand nombre. En plus des quatre modes de survie, par les plus fréquents qui se présentaient il y avait le Sauveteur, le Serviteur, la Princesse, le Chevalier, la Reine, le Roi, le Guérisseur Blessé, le Mystique et le Modificateur.

En essayant de schématiser le sens de leur énergie pour des étudiants et pour d’autres, je me suis rappelé un exercice que mon cher mentor et professeur d’université avait enseigné. Pour amener une classe de spiritualité à un grand détachement dans la perception de la réalité, elle demandait que chacun de nous s’imagine être assis au centre d’une horloge. Chacune des douze heures de l’horloge représentait une réalité complètement différente. Une heure représentait les enseignements spirituels du bouddhisme ; une autre, les principes des traditions hindoues ; les autres, le judaïsme, le christianisme, l’islam, le taoïsme, le confucianisme, le shintoïsme, le mouvement Wicca, le zoroastrisme, le chamanisme et l’athéisme. Cette image montre qu’il n’y a pas qu’une seule réalité, que la vérité se présente sous  bien des formes. Se détacher des idées préconçues, ou s’asseoir au centre, disait-elle, c’est la seule façon de percevoir clairement la vie.

ROUE ARCHETYPALE

 

L’horloge représente aussi un cycle de vie complet. Le jour et la nuit ont chacun douze heures, et une année compte douze mois. Douze signes du zodiaque entourent notre planète, douze apôtres ont été envoyés en mission par Jésus, et les douze tribus d’Israël composaient le peuple juif de la Bible, sans doute le fondement de toute la tradition spirituelle occidentale. Les implications mystiques de ce nombre douze suggèrent qu’il est également devenu un modèle archétypal. Lorsqu’elle est divisée en douze sections, l’horloge ressemble aussi à une roue, l’une des plus anciennes représentations de l’âme, du destin, de la chance et des cycles de la vie.

Ainsi, la forte image obtenue est celle d’un système de soutien cosmique unifié. En examinant notre dessin, on réalise également  qu’il est ainsi reproduit inconsciemment le dessin ancien de la roue astrologique et que même numéroter les douze maisons des signes du zodiaque, il vient immédiatement à l’idée que ce gabarit cosmique est la forme idéale pour rendre les archétypes plus tangibles.

Carl Jung soutenait que nos ancêtres « projetaient » des schémas archétypaux sur les mythes et le folklore de la même façon qu’ils attribuaient aux configurations des étoiles des formes humaines et animales et leur donnaient des noms et des personnalités :

Nous le voyons très clairement en examinant les constellations, dans lesquelles les formes chaotiques originelles ont été organisées par la projection d’images. Cela explique l’influence des étoiles que suggèrent les astrologues. Ces influences ne sont que des perceptions inconscientes, introspectives, de l’activité de l’inconscient collectif. Tout comme les constellations étaient projetées sur les cieux, des figures semblables ont été projetées sur des légendes et des contes de fée ou des personnages historiques.

Cela expliquait le lien que j’avais ressenti, à l’origine, entre les archétypes et le zodiaque. Je saisissais peut-être un aperçu de l’inconscient collectif en voyant les douze maisons du zodiaque superposées à ma Roue Archétypale. Les formes de ces roues, qui se chevauchent partiellement, auraient pu n’être qu’une heureuse « coïncidence », mais plus je travaillais avec la confluence entre les douze archétypes et les douze maisons du zodiaque, plus ferme était ma conviction qu’ils pouvaient éclairer nos Contrats et nous amener à nous percevoir autrement.

La Roue Archétypale est une méthode intuitive qui met de l’information symbolique à notre disposition. Nos archétypes deviennent encore plus importants lorsque vous les voyez à l’œuvre dans les maisons qui signifient douze aspects différents de votre vie. la Roue vous aide à décoder les tendances sous-jacentes de votre vie. elle vous montre vos expériences et vos relations sous la forme de drames spirituels, remplis d’occasions de transformation personnelle.

Nos humeurs et émotions influencent la disposition de nos modèles archétypaux dans notre Roue. La façon dont tombent les runes ou les osselets dans une séance de lecture, par exemple, reflète notre état émotionnel énergétique, de même que l’atmosphère énergétique de cet instant. La pleine lune et les autres phases sont réputées affecter les émotions, tout comme les aspects planétaires, les taches solaires ou l’influence des orages électriques. Les méthodes intuitives s’accordent particulièrement aux énergies cosmiques, car toutes les énergies sont inter-reliées. 

Comme pour une carte du ciel, le but de la Roue Archétypale est d’étendre notre compréhension de nous-même. Plus précisément la Roue est un médium à travers lequel nos modèles archétypaux peuvent mieux jouer leur rôle en déployant notre Contrat Sacré. Comme des aimants, nos archétypes rassemblent les éléments essentiels pour qu’une expérience se manifeste, y compris les gens avec lesquels nous avons des Contrats et les moments auxquels nous devons effectuer des choix importants. Chacune des maisons est également alignée sur les énergies d’un ou plusieurs chakras, là où leurs zones d’influence se chevauchent. Cette confluence d’énergies devrait nous aider à nous faire une meilleure idée de la nature de nos maisons archétypales.

La première maison par exemple, symbolise l’ego et la personnalité. L’archétype qui correspond à cette maison représente le modèle d’influence inconsciente dominant de notre ego et de notre personnalité. Parce que c’est la maison qui nous enracine dans le monde et gouverne notre sentiment d’identité, elle est alignée avec les énergies des premier et troisième chakras. Lorsque j’enseigne la Roue dans un atelier, je demande aux gens de deviner quel archétype tel membre du groupe loge dans sa maison de l’ego. Beaucoup sont capables d’identifier l’archétype exact, tandis que d’autres décrivent habituellement des caractéristiques associées à ce dernier. Les hommes qui possèdent l’archétype du Chevalier dans leur première maison, par exemple, dégagent souvent une aura scintillante de chevalerie, de romantisme et de charme. Ils peuvent également paraître protecteurs, surtout envers les femmes et faire preuve de savoir-vivre dans leur façon de se vêtir ou de parler. Cet archétype est parfois évident, parfois subtil. 

Selon les enseignements astrologiques, chacune des douze maisons d’une carte du ciel (une carte indiquant la position précise des planètes au moment de notre naissance) représente un centre d’intérêt différent de notre vie. Les douze maisons de la Roue fournissent un moyen pour évaluer le fonctionnement de nos archétypes au quotidien, au sens propre et symbolique. La huitième maison par exemple, appelée « Ressources des autres » se rapporte à l’argent des autres, à notre façon de l’utiliser et aux héritages et aux questions juridiques. Notre héritage peut se rapporter non seulement à notre legs financier mais aussi à notre mémoire biologique génétique et ancestrale, de même qu’à nos attitudes et croyances tribales traditionnelles qui remontent à une génération ou à un millénaire.

Même si vous pouvez interpréter vos archétypes et leurs maisons à la lettre, vous devez étendre leur signification au plan symbolique. Si vous vous arrêtez au sens littéral d’un mot, vous serez insatisfait, car vous ne pouvez établir un lien concret entre un modèle archétypal et la signification de la maison dans laquelle il se trouve. Vous interprétez concrètement ce qui se passe devant vos yeux. Par exemple, les héritages émotionnels, psychologiques et génétique sont tout aussi réels, sinon plus, que l’argent et la propriété ; ainsi, lorsque vous examinez vos héritages, veuillez également considérer les caractéristiques physiques, comportementales et émotionnelles que vous partagez avec votre famille. Lorsque vous tentez d’interpréter la signification d’un modèle archétypal dans sa maison, envisagez tous les aspects de l’image et de l’information qu’elle détient. Ce faisant, vous créerez un portait plus complet de tous les modèle set de votre raison d’être. Rappelez-vous que vos archétypes sont vos guides lorsqu’il est question de déceler vos Contrats et d’atteindre votre potentiel divin.

Tous vos modèles archétypaux sont certainement présents dans les particularités de chacune des douze maisons, car ensemble, ils se comportent comme un seul et même système holographique au sein de la psyché. Néanmoins, un modèle domine selon le thème de chaque maison…

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

L’EVEIL DE NOTRE POTENTIEL DIVIN

 

Mukesh Singh ChTNous voulons tous connaître notre raison d’être. Quelle est donc notre mission ? Les initiés sont faciles à repérer: leur vie rayonne de sens. Comme ils perçoivent le dessein de leur vie, ils ont la force d’en traverser les périodes difficiles autant que d’en apprécier les meilleures. Mais bien des gens n’en ont pas d’idée précise, ou ignorent tout à fait leur raison d’être. Depuis que je pratique l’intuition médicale (c’est-à-dire la capacité de « lire » l’état psychologique de quelqu’un par l’intuition plutôt  que par l’examen et le diagnostic physiques), on me demande souvent : « Pourquoi suis-je malade, et comment guérir ? » Encore plus souvent et avec plus d’insistance, on me demande : « Pourquoi suis-je ici ? Quelle est ma véritable raison  d’être ? Que faire de ma vie ? » En un sens, ce manque de direction et de compréhension de soi constitue un problème de santé, car il peut engendrer diverses formes de stress émotionnel, comme la dépression, la fatigue et l’anxiété. Lorsque ces tensions et ces émotions négatives s’installent, elles peuvent engendrer la maladie. La connaissance de votre mission n’est  pas qu’une aspiration de l’esprit : elle est également essentielle à votre corps et à votre âme. 

Une vie confuse et dépourvue d’orientation peut entraîner d’autres conséquences. L’ignorance de votre mission peut avoir un effet destructeur sur vos  relations. Comme le disait souvent le regretté Howard Thurman, théologien, mystique et professeur à Harvard, nous devons nous poser deux questions : « La première est « Où vais-je ? » et la seconde, « Qui  viendra avec moi ? » Si vous ne vous les posez pas dans cet ordre, vous aurez des difficultés. » Sans cette compréhension de soi, sans ce dessein, nous pouvons porter atteinte à notre entourage et nous faire du tort. Sans une idée claire du « tableau d’ensemble », nous ne pouvons réagir correctement aux événements et aux gens lorsque les choses vont mal. […] 

Après avoir, pendant plus de dix-sept ans, aidé des gens à trouver et à utiliser leur boussole intérieure, j’en conclus que cette absence d’orientation spirituelle et émotionnelle est endémique. En plus de représenter un problème personnel pour bien des gens, c’est aussi une préoccupation mondiale : d’un point de vue cosmico-pratique, à quoi sert à l’univers une  planète remplie d’âmes qui n’ont pas la moindre idée de leur raison d’être ni de leur mission ? 

Lorsqu’on me demandait comment « se réapproprier sa propre existence » ou guérir ses blessures, comment trouver la bonne direction, je recommandais souvent la prière. Mais malgré toutes les qualités de cet exercice, j’ai cherché un autre chemin ou processus précis par lequel on puisse clarifier sa vie et trouver sa raison d’être. Personne ne peut tout prévoir,  bien sûr mais si nous pouvions envisager le sens symbolique de nos expériences, nous serions mieux préparés à affronter les inévitables changements et à nous y adapter. Au lieu de nous opposer à la transformation (tout en accumulant des  cicatrices émotionnelles), nous pourrions choisir, voir les événements sous un jour différent, accepter les changements et profiter de notre vie. Considérant l’importance personnelle et planétaire de la connaissance de notre mission, pourquoi est-elle si difficile à trouver ? Comment peut-on mieux la chercher et s’en informer ? Pourquoi certains la découvrent-ils  facilement, tandis que d’autres peinent sur le moindre indice ? Comment nous en faire une idée ? 

Chacun de nous a intérêt à connaître sa mission, car notre façon d’aborder les diverses circonstances de la vie améliorent ou compromettent notre santé. Comme je l’ai découvert après plus de huit mille lectures intuitives médicales au cours de ces dix-sept années, « notre biographie devient notre biologie » : c’est ce que j’écrivais dans Anatomie de l’Esprit.  Autrement dit, les petits problèmes et les grands traumatismes s’installent et vivent dans notre corps, et affectent ou bloquent notre énergie. Il va sans dire que plus nous nous écartons de notre mission véritable, plus nos frustrations s’accumulent et plus notre énergie est déphasée. Une fois informé de sa mission, on peut vivre de façon à tirer le meilleur parti de son énergie. Lorsqu’on s’accorde à son énergie, on exprime mieux son propre pouvoir. J’appelle cela vivre en accord avec son Contrat sacré.  

Lors de mes lectures intuitives, j’aide des gens à exploiter plus consciemment leur énergie, en repérant les traumatismes ou autres événements de leur vie qui sont restés dans leur champ énergétique. Lorsque je ramène ces souvenirs à leur conscience, ils voient souvent comment ils ont perdu leur énergie ou leur pouvoir en s’identifiant à l’excès à ces blessures ou à ces expériences. En identifiant ces « fuites d’énergie », ils peuvent regagner leur âme. Même si ce rappel est parfois utile, la plupart des gens n’ont pas besoin de mon aide pour se souvenir de ces expériences majeures. Mais là où je crois avoir vraiment aidé certains, c’est dans l’identification et l’interprétation des schémas sous-jacents de pensées et de croyances qui affectent leurs souvenirs. Ces schémas sous-jacents portent les interprétations et les sens que vous assignez à vos expériences. Ces interprétations deviennent des souvenirs cellulaires et traînent la charge d’énergie émotionnelle qui affecte votre biographie et, par conséquent, votre biologie. 

Lorsque vous vous rappelez, par exemple, avoir excellé en mathématiques à l’école, ce souvenir d’une réussite peut stimuler et inspirer votre corps et votre esprit. Mais si votre talent pour les mathématiques a provoqué du ressentiment ou du rejet de la part d’un entourage jaloux, il portera également une charge émotionnelle négative. Celle-ci peut s’attacher à tout succès  subséquent, et vous commencez à associer la culpabilité à l’accomplissement. Supposons, par contre, que votre expérience de ces complications émotionnelles vous ait, en réalité, préparé à affronter des défis ultérieurs. Au lieu d’en vouloir à cet entourage jaloux, vous pouvez lui être reconnaissant d’avoir contribué à votre apprentissage de la vie. En percevant votre propre énergie, en prenant conscience de votre perspective sur votre monde, vous pouvez changer votre point de vue et votre vie. En détectant une charge émotionnelle dans votre biographie, vous voyez comment les fragments rassemblés de votre histoire ont affecté votre passé, votre présent et votre état de santé. Cette perspective, c’est ce que j’appelle la vision symbolique. Entrevoir votre vie à larges traits et en zones de couleurs vives vous permet de redessiner votre conception de l’avenir et d’en interpréter plus clairement et plus consciemment les détails. La vue symbolique vous permet de retrouver votre énergie ou votre âme, pour guérir du point de vue émotionnel, spirituel et parfois même physique. La vision symbolique constituera une façon importante de travailler votre énergie lorsque vous ferez le point sur votre Contrat sacré. 

En faisant la lecture symbolique de quelqu’un, je vois son énergie (dans toutes ses attributions) circuler autour de lui. Mais je la perçois simultanément, comme la somme unifiée de toutes ses parties, et comme une cellule unique reliée à une grande matrice énergétique. Pendant ces lectures, mes sujets deviennent des hologrammes humains. Leur schéma énergétique général se reflète dans chacune de leurs cellules, tout comme chacune de nos âmes bourdonne activement pour former une sorte d’âme planétaire qui englobe toute la vie terrestre. Nos paroles, pensées, actions et visions influencent notre santé individuelle et celle de notre entourage. Parcelles essentielles d’une âme universelle, nous avons tous été placés sur la terre pour remplir un Contrat sacré qui améliore notre croissance spirituelle personnelle tout en contribuant à l’évolution de la grande âme mondiale. 

Notre mission de vie, ou Contrat, ne peut se définir ni se mesurer uniquement à l’aune de notre vie extérieure. Notre raison d’être ne se limite pas à notre carrière, à notre passe-temps ni à notre relation amoureuse. Notre Contrat, c’est notre relation globale à notre pouvoir personnel et spirituel. C’est notre façon de fonctionner avec notre énergie et avec les gens à qui nous la donnons. C’est aussi la mesure dans laquelle on est prêt à se soumettre à la direction du divin. Même si un Contrat ne correspond pas aux détails matériels de notre vie, on peut utiliser ces derniers pour le découvrir. Notre vie comporte de nombreuses facettes qui chatoient et reflètent à la fois notre énergie physique et notre énergie intérieure. En tentant de saisir l’ensemble de ce reflet, vous pouvez discerner et définir votre mission. Tout comme un hologramme contient une image entière en chacun de ses fragments, notre mission se reflète, peut-être sous un angle légèrement différent, en chacun de nos nombreux rayons énergétiques. Mais il faut de l’entraînement pour arriver à percevoir le tableau d’ensemble dans ces fragments et à les combiner pour obtenir la somme de notre mission. La découverte de votre Contrat est susceptible de vous réserver des surprises. Vous vous ferez couper l’herbe sous le pied et serez secoué par des prises de conscience. Mais en cours de route, vous apprendrez à utiliser une vision symbolique, à gérer votre pouvoir personnel et à accomplir votre Contrat sacré. 

Dans mes livres précédents, Anatomie de l’Esprit (Éd. Ariane) et Why people don’t heal and how they can, j’ai expliqué comment fonctionne l’énergie, comment elle s’organise autour de nos sept centres émotionnels ou chakras, et comment vous pouvez apprendre à percevoir votre énergie et à aiguiser votre intuition afin de voir d’où proviennent vos perturbations spirituelles et physiques. J’ai enseigné comment et pourquoi l’énergie pouvait se bloquer ou se dénaturer, et comment se guérir en brisant ce blocage qui provient souvent de comptes à régler. En général, la guérison émotionnelle ou spirituelle est reliée à l’apprentissage d’une leçon prodiguée par le ou les centres émotionnels en cause dans la maladie. Cette leçon, c’est parfois la maladie elle-même, et travailler avec cette forme d’énergie permet de découvrir les changements mentaux et émotionnels nécessaires. 

Au bout de milliers de lectures, j’en conclus qu’un principe organisateur encore plus grand que le jeu des chakras structure notre énergie et, ce faisant, notre vie. J’ai commencé à identifier des formes universelles d’intelligence cosmique directement à l’oeuvre dans l’organisation quotidienne de notre vie. En fait, à chacune des lectures que j’ai faites depuis 1989, un modèle archétypal s’est dégagé des détails et des fragments de chaque vie pour prendre une forme définie, offrant une idée claire de la psyché de cette personne et de la raison de son état. Souvent d’origine ancienne, ces modèles peuplent notre esprit, et leur mode d’existence nous affecte profondément, mais nous en sommes généralement inconscients. Ces modèles  intelligents sont des archétypes, des formes de vie énergétiques dynamiques qui circulent dans les pensées et les émotions de beaucoup de gens, dans toutes les cultures et dans tous les pays. Les archétypes sont les architectes de nos vies. Ils constituent les compagnons énergétiques grâce auxquels nous pouvons apprendre à nous comprendre, comme Laura. Ces modèles psychologiques et émotionnels (notre façon de vivre et les gens que nous aimons) peuvent nous amener à la compréhension profonde de notre raison d’être. Leur énergie peut nous mettre en contact avec notre grand Contrat sacré, avec notre grande mission sur cette planète. Comme je l’ai constaté lors de ma lecture de Laura, aucune relation n’est insignifiante. Chacune de nos expériences inclut un but et un sens. Chaque événement, chaque personne de notre vie   incarne un fragment énergétique de notre psyché et de notre âme. La tâche spirituelle de chacun consiste à reconnaître et à intégrer tout cela dans sa conscience, afin que le modèle général de sa mission puisse briller dans toutes ses dimensions. 

Cette prise de conscience est à l’origine de ce livre, qui révèle un processus de découverte et d’intégration des fragments de la psyché. Ce guide d’exploration de soi permet de découvrir nos compagnons archétypaux et de travailler avec eux pour accomplir notre mission de vie et notre Contrat sacré. 

En développant une vision symbolique et un langage archétypal, vous saisirez l’ensemble de votre vie avec un degré de clarté qui vous permettra de guérir les blessures émotionnelles et spirituelles, et vous remplira d’émerveillement devant l’importance de votre vie pour tous les gens que vous rencontrerez. Soyez assuré que tous les événements et les gens qui sont destinés à croiser votre chemin se présenteront à temps, et que les conseils du divin affluent sans fin vers votre âme. Il ne peut en être autrement : si nous gérons nos Contrats, le Divin s’occupe du Sacré. 

 

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

 

L’ARBRE DE VIE

 

images1L’homme est considéré comme un arbre mobile ; en effet si l’homme ne s’enracine pas en terre à l’image de l’arbre végétal, il tire, malgré tout sa nourriture terrestre de la même source. Il tire sa nourriture spirituelle ou céleste de la lumière et du soleil captée par l’intermédiaire de ses sens et de ses chakras.

Pour se ressourcer, l’homme peut se mettre à la terre en se promenant pieds nus sur l’herbe où perle la rosée du matin, ainsi en contact avec les éléments Terre, Air, Eau et Feu (soleil), il rééquilibre ses différents corps énergétiques. D’autre part,
lorsque l’homme désire se ressourcer spirituellement, il peut le faire dans un temple ; immobile et recueilli, il connecte ses énergies subtiles à la terre et par la prière il communie avec Dieu. L’homme devient ainsi l’arbre, le lien vivant par lequel circule les énergies subtiles et spirituelles entre le ciel et la terre. La fonction de mobilité de l’homme-arbre confère à l’être humain d’avoir conscience de sa propre vie.

       L’homme vertical représente le lieu de la manifestation métaphysique de la volonté divine. L’homme devient un élément fondamental de la manifestation de Dieu sur terre. L’homme est comme un fusible entre le plan spirituel et le plan terrestre.

       Lorsqu’il surcharge sa vie de considérations matérialistes, il se « déconnecte », en quelque sorte de Dieu. Il rompt le courant descendant, divin en lui. Lorsqu’il observe une surcharge de spiritualité, il se détache de la réalité matérialiste, qui est en réalité une illusion de l’esprit, il se met à vivre sur un plan différent, plus subtil, presque irréel.

     Dans l’homme spirituel, l’axe vertical est symbolique de la « Voie Personnelle » qui conduit à la perfection. Cet axe figure également la « Voie Universelle » par laquelle nous pourrons et devrons accéder au plan divin un jour ou l’autre.

L’Arbre de la Connaissance

Au sein du jardin d’Eden l’Arbre de Vie et l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal sont un seul et même arbre qui contient ces deux aspects. L’arbre de vie est le
support de la Connaissance. Puisque la conscience de la vie est le propre de l’homme, cette Connaissance est la prise de conscience des opposés qui séparent la vie. L’homme primordial a découvert la dualité, l’opposition Bien-Mal, Lumière-Ténèbres, Beauté-Laideur, Positif-Négatif, etc…

Tant que l’homme ne hisse pas son niveau de conscience au-delà de cette dualité, l’ignorance règne en lui. C’est l’extinction de l’être primordial, l’Adam des origines. Ils faut transmuter dans notre esprit les opposés en complémentarité. L’homme, qui en principe est condamné à l’existence terrestre, doit faire l’effort pour accéder à la vie éternelle.

Il existe donc bien un mouvement ascendant-descendant, le descendant du ciel vers la terre qui est lié à la connaissance des opposés et l’ascendant de la terre au ciel qui est lié à l’arbre de vie. La descente symbolise la dualité, les piliers latéraux de l’arbre des séphiroth, l’ascension symbolise la vie qui est l’axe central de cet arbre, le point d’équilibre par lequel on remonte vers nos origines.

Dans la kabbale, nous apprenons que l’homme primordial est l’Adam Kadmon, qui est le schéma ou le plan par lequel Dieu créa l’homme. Au jardin d’Eden Adam était seul. Il possédait en lui les deux sexes. Durant son sommeil, ou son inconscience, par l’une de ses côtes Eve fut créée, ce fut la première division, la manifestation de la dualité au sein du paradis. Dés lors ils sont tous les deux exposés à la mort. Mais il n’y a mort que s’il y a naissance car la vie ne s’oppose pas à la mort, elle se situe au-delà, sur un plan plus élevé.

Tous les corps de chair sont appelés à se décomposer, la mort dont nous parlons ici est la mort de l’esprit. Aussi, dans le christianisme, l’arbre de mort mène à l’arbrede vie tandis qu’au jardin d’Eden le sens en est inversé.

« Jésus, portant sa croix arrive au lieu du crâne, qui se dit en hébreu « Golgotha ». C’est là qu’il fut crucifié, et deux autres avec lui, un de chaque côté, et Jésus au milieu ».

C’est sur le plan de la conscience que l’arbre prend toute sa signification. Quelle image et quel enseignement significatif que les trois croix du Mont du Crâne,
le « Golgotha » ! La croix du Christ est entourée d’un bon larron et d’un mauvais larron (le Bien et le Mal). Elle  est un arbre « mort » qui reprend vie en servant de support au sacrifice de Dieu fait homme. Le Christ Jésus redonne ainsi vie à l’arbre central et symbolique, à la conscience des hommes par son sacrifice qui est une ascension vers Dieu.

La croix du bon larron, celle du Bien, est dite « d’équilibre ». C’est celle de l’équilibre antérieur à la chute. La croix du mauvais larron, celle du Mal, est dite « d’énergie » car elle concerne le futur qui prend naissance dans le présent. C’est la représentation exacte du schéma divin de l’Arbre des Séphiroth, c’est la voie du sacrifice qu’il faut suivre en devenant un feu salvateur, l’Esprit issu de la pensée, le cinquième élément, la Quintessence qui remonte vers Dieu par le pilier central, l’Arbre de Vie.

         L’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal est à la fois équilibre et énergie, passé
et futur, alors que l’Arbre de Vie est Esprit, instant présent. Il n’était pas convenable de traiter du symbolisme de l’Arbre sans en aborder l’un des aspects les plus mystérieux, l’Arbre de Vie. Cet Arbre est constitué par des réceptacles dans lesquels la lumière divine est reçue puis par lesquels elle émane et révèle l’essence divine.

Les séphiroth ne sont pas des êtres mais des émanations qui constituent le fondement du monde des idées divines. Le mot « Séphiroth » (pluriel de Séphira) a pour racine Samech-Pé-Resch. Cette racine procure trois significations : nombre, discours et écriture. L’Arbre des séphiroth constitue l’ensemble de la numération par laquelle Dieu se fait connaître aux hommes par la transition de l’unité vers le nombre. L’univers tout entier est régit par le nombre.

        « Sache qu’avant la création, seule existait la lumière supérieure qui, simple et infinie, emplissait l’univers dans son moindre espace. Il n’y avait ni premier ni dernier, ni commencement, ni fin. Tout était douce lumière harmonieusement et uniformément équilibrée  en une apparence et une affinité parfaites, quand par sa volonté furent créés le monde et ses créatures, dévoilant ainsi sa perfection – source de la création du monde – ,
voici qu’il se contracta en son point central, il y eut alors restriction et retrait de la lumière, laissant autour du point central entouré de lumière un
espace vide formé de cercles.

Après cette restriction, d’en haut vers en-bas un rayon s’est étiré de la lumière infinie puis est descendu graduellement par évolution dans l’espace vide. Epousant le rayon, la lumière infinie dans l’espace vide est alors descendue, et tous les mondes parfaits furent émanés.

Avant les mondes, il n’y avait que Lui, dans une Unité d’une telle perfection, que les créatures ne peuvent en saisir la beauté, car aucune intelligence ne peut Le concevoir, car en aucun lieu Il ne réside, Il est infini, Il a été, Il est et Il sera. Et le rayon de lumière est descendu dans les mondes, dans la noirevacuité, chacun de ces mondes étant d’autant plus important qu’il est proche de la lumière, jusqu’à notre monde de matière, au centre situé, à l’intérieur de tous les cercles, au centre de la vacuité scintillante, bien loin de Celui qui est Un, bien plus loin que tous les autres mondes, alourdi à l’extrême par la matière, car à l’intérieur des cercles Il est, au centre même de la vacuité scintillante… »

Dans le principe les séphiroth sont des réceptacles de la lumière divine la plus pure. En traversant ces réceptacles la lumière se densifie comme un voile coloré qui l’alourdit et lui donne sa couleur. L’Arbre est constitué par dix séphiroth qui nous ramènent à la tétraktis divine par les quatre mondes que celui-ci traverse (1 + 2 + 3 + 4 = 10).

Les quatre mondes traversés par l’arbre de vie sont les mondes de :

1-     ATSILUTH :
Le monde de l’émanation. C’est le niveau de la conscience pure, le niveau le plus élevé des quatre, le plus proche de la source créatrice où le divin est parfaitement exprimé. Il est le monde de la volonté première où s’élabore l’intention de créer, il est positif.  Il est encore dans l’infinité de « l’Aïn –Soph ».

2-     BERIAH :
Le monde de la création. La notion du « Je » s’extrait du non être. La possibilité de créer devient effective. C’est à ce niveau que se constituent les archétypes de la création contenus dans le récit de la Genèse. C’est le monde passif. BERIAH est le monde de la manifestation universelle.

3-     YETZIRAH :
Le monde de la formation, le monde de la manifestation subtile. C’est également le monde intermédiaire angélique. La création devient intelligible, et les formes s’élaborent. Il est neutre.

4-     ASSIAH :
Le monde de l’action. Celui des faits et des phénomènes. L’effectivité de l’existence. C’est la construction proprement dite de l’univers, le monde matériel. Sur le plan humain, les séphiroth sont la source des dix puissances de l’âme ; les trois supérieures sont la conscience pure et les sept autres les forces émotionnelles de l’être. C’est l’avènement d’une nouvelle étape. ASSIAH est le stade final du processus créateur.

« Les quatre mondes et leurs sept palais sont dans l’homme ses différentes formes d’existence, disons ses différents corps, dont le plus dense du monde d’ASSIAH est le corps physique ».

     Les dix étapes qu’empreinte la lumière pour se manifester donnent à l’homme la possibilité d’en comprendre  l’aspect infini. Chaque séphira devient la représentation d’une vertu de la divinité.

Elles sont un principe universel, une représentation des lois de la nature dont les données régissent l’infiniment petit et l’infiniment grand. Cette organisation est adaptable à tous les êtres. Elle se nomme « numérotation » parce qu’elle fait tomber l’univers sous la gouverne du nombre.

 Dans l’ordre de la plus élevée, ou plus subtile, nous avons :

1-     KETER
« La Couronne ». Elle est le siège de la conscience. La lumière y est la plus pure. Elle est l’origine de tout, le lien avec Dieu.

2-     HOCHMAH
« La Sagesse ». Elle est la matière première, l’origine des puissances intellectuelles. Dans l’homme, c’est l’intuition, l’imagination.

3-     BINAH
« L’Intelligence ». Elle permet de comprendre Hochmah et d’intellectualiser ou de spéculer la sagesse.

4-     HESSED
« La Clémence » est la bienveillance illimitée. C’est le partage, l’expansion.

5-     GEBURAH
« La Rigueur », la restriction, l’intransigeance, la discipline.

6-     TIPHERET
« La Beauté », l’harmonie des forces émotionnelles énergiques de l’être.

7-     NETZACH
« La Victoire », elle structure l’ouverture de Hessed, permet de produire l’acte qui réalisera l’intention.

8-     HOD
« La Splendeur », qui contrôle et maîtrise l’acte pratique de Netzach.

9-     YESSOD
« Le Fondement » ou fondation sur qui reposent les forces émotionnelles de l’âme, si Yessod est stable, l’édifice se maintient.

10- MALKUTH

« Le Royaume » ou la matérialisation. C’est le support physique des émotions, l’acte exprimé.

Les séphiroth sont reliées entre elles par des canaux, 22 branches au total, qui portent chacun une lettre de l’alphabet hébreu. Les dix séphiroth et les vingt-deux canaux constituent les trente-deux sentiers de la sagesse.

L’attribution des lettres aux sentiers est issue d’un ancien commentaire du Sépher Yetzirah ; elle peut être différente de l’ordre alphabétique le plus communément adopté, mais au regard de la Genèse, tout devient clair. Dans le premier chapitre de la Genèse, le nom d’HELOHIM est dit 32 fois, allusion sans doute aux nombres des sentiers. L’expression « Dieu a dit » apparaît 10 fois comme les 10 paroles qui présidèrent à la création du monde. 32 sentiers moins 10 séphiroth donnent 22. Il reste 22 fois le nom d’HELOHIM, qui se décomposent ainsi :

-   L’expression « Dieu fit » revient 3 fois et peut se
rattacher aux 3 lettres mères.

-   L’expression « Dieu vit » revient 7 fois et peut se
rattacher aux 7 lettres doubles.

-   Les 12 noms qui restent sont en relation avec les 12 lettres
simples de l’alphabet.

images (1)La composition de l’arbre des séphiroth et des sentiers révèlent la chronologie des actions des ELOHIM. Chacun des sentiers expriment un aspect particulier de la création. L’homme étant considéré comme un microcosme, les six jours de la création décrivent les deux bras, les deux jambes, le tronc et le sexe. C’est pour cette raison que le texte de la Genèse dit : « créons l’homme à notre image ». A l’image du système nerveux du corps humain, la fonction des sentiers est de permettre à l’Esprit un contrôle sur la création, l’autre de permettre à la création d’accéder à l’Esprit. Pour l’être, contrôler les sentiers, c’est pénétrer l’Esprit de Dieu et pour cela, il doit voyager le long des 32 sentiers.

L’arbre de vie est donc la construction non visible du schéma du plan divin. En effet, comme on vient de le voir, c’est par un engagement religieux, voire mystique, que l’être humain peut reconstruire son corps de gloire, son corps lumineux, son corps divin. Au terme d’un voyage au long des sentiers de la sagesse, l’être va ouvrir sa conscience à la lumière divine. Cet arbre est comme un schéma psychologique où chaque couloir, où chaque pièce doivent être visités pour comprendre la création de Dieu et réintégrer le Divin.

L’arbre est un plan archétype de l’homme primordial que Dieu a créé avant la chute d’Adam, création émanant du ciel vers la terre. Aussi le seul moyen de remonter vers Dieu est de refaire le chemin inverse, depuis la terre vers le ciel, en cheminant sur les 32 sentiers de l’arbre de vie. La méditation sur les séphiroth permet de parvenir à la Connaissance et de pouvoir mettre en pratique celle-ci, car la kabbale n’est pas qu’une pratique mystique, c’est également une pratique magique.

C’est ce en quoi le symbolisme de l’arbre est si important ; il nous révèle que nos véritables racines sont célestes et non terrestres, que nous ne vivons qu’une vie illusoire en ce bas monde et que la vraie vie est celle promise par la remontée de l’arbre. Au fils des incarnations nous franchissons de nouveaux paliers qui nous mènent vers la perfection.

Cette démarche demande de la volonté et de la persévérance. Nous pouvons comprendre la création en méditant chacune des séphira et en cheminant sur les divers sentiers. C’est une quête qui demande beaucoup de temps, c’est pourquoi le meilleur moyen d’y parvenir est la méditation qui permet d’accéder à un autre plan de conscience.

Nous ne pouvons connaître Dieu uniquement par ses multiples aspects mais en étudiant l’ensemble de ceux-ci simultanément, car Dieu est indivisible. Les kabbalistes parlent d’une onzième séphira, mystérieuse et invisible, née du mariage de Binah et d’Hochmah.

Cette séphira, qui se nomme Daath, représente la Connaissance Intérieure, son nombre est 11 et onze est un nombre solaire ; c’est donc la représentation du Christ en soi, le Cœur, siège de l’Ame, le Soleil Intérieur qu’il nous faut reconquérir…

« Au milieu de la place de la cité et des deux bras du fleuve, est un arbre de vie, produisant douze récoltes. Chaque mois il rend son fruit, et son feuillage sert à la guérison des nations »

(Apocalypse de Saint Jean ch 22, v2) 

« Heureux qui a trouvé la sagesse, et qui possède l’intelligence, car sa possession vaut mieux que possession l’argent et son revenu est meilleur que l’or. Elle est plus estimable que le corail et rien de ce que l’on peut désirer ne l’égale. Dans sa droite, longueur des jours, dans sa gauche, richesse et gloire. Ses voies sont des voies délicieuses et ses sentiers sont paisibles. Elle est un arbre de vie pour ceux qui la saisissent, et bienheureux ceux qui la possèdent »

(Proverbes ch.3, 13 et 3, 18)

 

source / http://chevalerietemplieretraditionnelle.fr/

Kabbale partie 1

220px-Albero_della_Vita_di_Davide_TonatoLa Cabbale est une tradition mystique dont l’origine se perd dans la nuit des temps. La trace la plus ancienne connue est celle des Esséniens et elle date de quelques centaines d’années avant la naissance de Jésus, le Nazôréen.

Les Esséniens formaient une communauté retirée du monde de leur époque. Ils prêchaient le dénuement plutôt que la richesse, la démarche spirituelle intérieure plutôt que les rassemblements extérieurs dans les Synagogues, le Temple de Jérusalem et les fêtes publiques. Ils vivaient dans le désert et il est généralement accepté aujourd’hui, que les documents de Qumran sont l’œuvre des Esséniens, qui voulaient préserver leur Textes Sacrés et autres textes importants.

Le livre de référence de la Cabbale est principalement le livre de la Genèse de la Bible Hébraïque. Ensuite viennent les quatre autres livres du Pentateuque (qui veut littéralement dire Penta – Cinq et Teucos – rouleaux) soit les Livres de l’Exode, le Lévitique, les Nombres et le Deutéronome. Puis finalement le Sefer Ha-Zohar. Sefer en Hébreux veut dire livre, Ha veut dire : « de Vie » et Zohar veut dire Splendeur. Donc le Sefer Ha-Zohar est le livre de la Splendeur de la Vie. Ce livre aurait été écrit par un Rabbi du nom de Simon bar Yochaï ou, Simon fils de Yochaï, qui aurait vécu entre l’an 100 et 199 de notre ère. D’autres attribuent la paternité de ce document au Rabbin espagnol Moïse de Léon (1240-1305) qui l’a diffusé.

Mais peu importe qui l’a réellement écrit le texte. Dans sa traduction anglaise, à partir de l’original Araméen, il fait 1982 pages répartit en 5 volumes. Et près de la moitié de ce livre est consacré à des explications de la Genèse. L’autre moitié du Zohar concerne les autres livres du Pentateuque. Le Zohar est un bijou de sagesse et de finesse. Il est très difficile à lire et à comprendre, avec son lot de jeux de mots et attrapes mais il vaut son pesant d’or. C’est à partir de ce livre que les gens ont construit un schéma de l’Arbre des Vies. Pour ceux qui connaissent un peu la Cabbale, vous vous demandez peut-être pourquoi je l’appelle l’Arbre des Vies plutôt que l’Arbre de Vie au singulier ? La raison est simple. Dans presque toutes les traductions de l’Ancien Testament et ce dans toutes les langues, les noms au pluriels sont tous mis au singulier afin de justifier une croyance en un Dieu unique. Il en va de même pour les mots hébreux Hetz-HaHayyim. Tous les mots qui finissent par « ? IM » sont des mots masculins pluriels. Ces « erreurs » de traduction commencent dès le troisième mot qui est traduit par Dieu au singulier, mais qui est, en réalité, Dieux au pluriel. Mais j’aurai l’occasion de revenir sur ces « erreurs » et leurs importances dans un prochain texte.

Cet arbre symbolique est formé de 10 sphères soit les 10 Sephirot. Chaque Sephirah est une représentation d’une partie de l’Être Divin que nous sommes. Sephirah est un nom féminin singulier et son pluriel est Sephirot.

L’Arbre des Vies tel qu’il est généralement dessiné ressemble à ceci : Vous pouvez le retrouver à l’adresse suivante : http://fr.wikipedia.org/wiki/Arbre_de_Vie_(Kabbale). Ou si vous faites une recherche sur Google, vous en trouverez quelques centaines de modèles.

Kabbale partie 1 dans L'ARBRE DE VIE Kabbale

Les 10 Sephirot de l’Arbre des Vies sont répartis sur 7 étages, tout comme les 7 Chakras de l’Hindouisme. Ils sont aussi représentés sur 3 colonnes soit Boaz, Olam et Yachin. Boaz représente l’aspect féminin, le côté négatif, le noir (bleu), le froid, la lune ou le Yin du Tao. Yachin représente l’aspect masculin, le côté positif, le blanc (rouge), la chaleur, le soleil ou le Yang du Tao. Olam qui veut dire : Monde, représente l’équilibre.

La dixième Sephirah ou la Sephirah du bas se nomme Malkut et elle représente le monde physique, soit le monde le plus bas et le plus dense. Elle est souvent représenté divisée en quatre pointes qui représentent les symboles : Terre – Air – Eau – Feu.Sephirah dans L'ARBRE DE VIE

 

Daniel Roch
Pour suggestions ou commentaires écrivez-moi au :
daniel56@danielroch.org

Un voyage extraordinaire

REVES ET EXPERIENCES DE MARYNA AVEC LES ETRES D’AUTRES GALAXIES

images (5)

12 avril 1994 :
Dominique me dit ; « Ne t’étonne pas si on te demande de monter dans une soucoupe volante ».

19 octobre 1994 :
Ce soir alors que je méditais, j’ai vu une étoile très lointaine qui venait me chercher et qui m’a redéposé à l’autre bout de la planète dans l’océan. Au fond de l’océan, et là j’ai vu les dauphins, mais près d’eux je voyais des êtres de lumière blonds qui les guidaient. C’est eux qui dirigeaient les dauphins et c’est grâce à eux que les dauphins aident les hommes et là j’ai entendu : « tu es des nôtres, tu peux nous entendre »
Le 10 octobre et 19 octobre j’ai ressenti un événement, j’ai prévenu Dominique par courrier le 10 oct que je voyais un objet lumineux qui survolait Tahiti. Le passage d’une boule de lumière, d’un OVNI a eu lieu le 19 oct (jour ou il recevait mon courrier).

10 décembre 1996
La nuit dernière, je me suis réveillée à 6 h du matin et là j’ai reçu le message suivant : « Prépare toi Maryna, élève les vibrations de ton corps, en ouvrant tous les canaux, pour cela demande à Gilles de t’aider. »

L’après-midi : expérience de perte de notion du temps. Alors que je venais de prendre un bain, 19 heures, je me suis allongée et je me suis sentie partir. Mais je me suis réveillée en sursaut. Puis, j’ai du brutalement sombrer dans le sommeil. Mais à 20H30, je me suis réveillée brutalement. Et là j’étais persuadée qu’il s’était écoulé 3 jours. Je regardais la pendule, en me disant qu’il ne pouvait pas être 20H30, puis à la télé je me disais mais non, ça ne peut pas être encore ce film, c’était mardi cela. Pendant 30 minutes, je n’étais pas bien.

6 Mars 1997 :
J’ai rêvé d’OVNIS.

20 mai 1997 : rêve
J’étais dans un ovni et je voyais des rayons lumineux de téléportation ; ils étaient en réunion et j’ai réentendu : « Maryna, tu es des nôtres » puis comme si on me fixait un RV.

Le 18 nov 1998 : rêve
Je me suis réveillée et je voyais la Terre de loin, elle était grise, je voulais m’en rapprocher mais je suffoquais. J’essayais de la nettoyer mais ce n’était pas possible. De là je me suis retrouvée au fond des océans et là les dauphins quittaient également les océans mais par des portes spatio-temporelles. Ils étaient toujours là mais sur un autre plan. Et ils me disaient qu’il y avait également des portes pour les humains.
De là, je me suis retrouvée à mon tour sur un autre plan de conscience et j’avais l’impression que ma colonne vertébrale s’étirait. et j’étais de nouveau totalement bien en pleine expansion et ouverture. J’étais sereine et je rayonnais.

Le 10 décembre 1998
5 h 30 du matin.
je ressens très fortement l’envie d’aller à Camon, d’aller méditer dans la petite pièce. et là j’entends et ressens Lucie (la grand-mère de Dominique, morte depuis quelques années qui était magnétiseuse et avec qui j’ai retrouvé une vie antérieure) qui me dit :
 » je te donne mon Alliance, porte là  » Puis je te vois Gilles, nous étions 3 dans la pièce. Et Lucie s’adresse à toi :  » Permets lui de franchir ces portes spatio-temporelles, guide là sur ces plans très élevés même si elle n’y reste que quelques instants afin qu’elle reçoive et prenne les informations. Elle est prête à les recevoir, à les entendre. »

ALLIANCE et PORTE SPATIO-TEMPORELLE SONT 2 MANDALAS

téléchargement

Ceci est le récit de la séance de travail que j’ai eu avec Gilles le 15/12/1998 (5 jours après le rêve)
Alors là il me dit que l’on va tenter une expérience , il m’explique qu’il va se servir d’une cassette qui a servi à quelqu’un et sur laquelle sa voix s’est modifiée il y avait 4 voix de Gilles, que je vais entendre des sons en boucle qui vont me permettre de me relier à des plans qui ne sont pas d’ici.

Je m’assois au bout du canapé comme il me le demande. Puis là, j’écoute et au bout d’un moment je me vois dans un vaisseau qui se scratche. J’étais aux commandes, je me voyais assise avec d’autres êtres , j’étais responsable des cartes du ciel.

Je m’étais vu auparavant subissant une opération, l’ET m’introduisait un tout petit cylindre dans l’oreille. Je ne pouvais bouger , je n’étais pas attachée mais une force phénoménale m’empêchait de bouger, je voulais partir, je ne comprenais pas ce qui m’arrivait, j’avais peur. Puis j’ai vu d’autres personnes (hommes, femmes, enfants) qui avaient subi la même opération. ces gens me disaient de ne pas m’inquiéter.

Puis, j’ai pu voir ces disques ils rayonnaient une couleur différente. Il y en avait au centre, puis je me suis vue ailleurs les disques étaient enfouis, ils étaient dans une matière plus réelle, on aurait dit de l’argile, enfin une matière terreuse. je tâtais les sillons et à un certain moment Gilles m’a demandé si je pouvais en toucher un. J’ai choisi celui du centre et puis là je me suis sentie aspirée très fortement. Je ne pouvais résister et j’ai eu peur. Puis j’ai pu par rapport à ces disques distinguer qu’à chaque son correspondait une note et une couleur , c’est un moyen de communiquer et en l’utilisant à un certain moment un être est apparu en face de moi. nous étions séparés par une sorte de voile d’énergie très fluide. Je ne pouvais la traverser au début puis j’ai senti qu’il m’en donnait l’autorisation et qu’il me permettait de passer la main. Alors je l’ai passé, puis une fois la main de l’autre côté, j’ai senti que l’énergie montait jusqu’à l’épaule et que le reste du bras était comme tirée de l’autre côté. Alors Gilles m’a dit qu’on n’irait pas plus loin aujourd’hui .

Quand je suis revenue à moi, Gilles m’a dit qu’au moment où je me suis sentie aspirée , tous ces appareils électriques s’étaient plantés; Qu’un puissant courant d’énergie avait aspiré l’énergie électrique des appareils.
Puis il me demande s’il peut faire une copie car il aimerait faire écouter les informations à des ingénieurs de la NASA. il fait la copie. puis me donne ma cassette; Il me dit également il faut que l’on se revoie. En rentrant chez moi, je vais pour la réécouter et là dessus il n’y a que des messages téléphoniques. Alors je décide prévenir Gilles, son répondeur décroche, mais j’entends le message 2 fois c’est à dire qu’à quelques secondes d’intervalles le message redémarre.

Puis je commence à laisser mon message quand surprise Gilles décroche, je lui explique par rapport à la cassette; il me dit de lui renvoyer, de ne pas l’écouter car il se pourrait que des messages sur un plan plus subtil aient pu être enregistrés et qu’il allait la réécouter avec un autre appareil, qu’il allait me tenir au courant par rapport à sa copie.

16 décembre 1998
Ce matin , j’ai vu d’autres images d’une part qu’ils n’avaient pas besoin d’énergie que nous émettions notre propre énergie, qui nous permettait de déplacer nos engins. D’autre part lorsqu’on s’est scratché, nous n’étions pas morts, (lorsque nous mourrons, nous changeons d’énergie, de longueur d’onde , car pour être visibles à vos yeux, nous sommes obligés de maintenir nos fréquences sur les vôtres) et ce qui s’est passé c’est que comme nous n’étions pas morts nous n’avons pas changé de vibrations et nos corps blessés ont été retrouvés par les vôtres humains, et là nous avons subi des expériences, des chercheurs cherchaient à savoir comment fonctionnait notre « cerveau » car nous avons un 3ème cerveau qui s’est développé et qui nous sert de générateur d’énergie en se servant de nos deux cerveaux (comme les vôtres). Nous ne pouvions communiquer et nous ne voulions communiquer avec eux) mais nous pouvions continuer à émettre entre nous.

Ce matin je me pose la question de savoir si je n’ai pas rêvé, si je n’ai pas tout inventé si je n’ai pas lu ou vu trop de Xfiles.
Pourquoi moi ? Dans quel but , cela me ramène à une phrase Dominique qui me disait en avril 1994 ,de ne pas m’étonner si d’ici 5, 6 ans on me demandait de monter dans un vaisseau. Cela me fait peur Gilles ce matin et cette nuit c’est comme si je les sentais de nouveau travailler sur mon corps car hier soir j’avais tellement mal aux lombaires. En partant Gilles m’a dit que j’avais de la chance car nous étions très peu.

Le 30 mars 1999.
J’ai révé du scratch du vaisseau ET (de décembre) avec ces êtres que je voyais mourir. Je revoyais la table graphique avec une carte et des noms d’étoile : ORION et ANTHARIUS.

Le 27 octobre 1999.
La veille, j’avais fait une chute, je ne sais si c’est une conséquence, mais le fait est que j’étais très fatiguée ce soir là en rentrant du lycée. Par conséquent je me suis allongée et je me suis retrouvée dans un demi-sommeil. Là, j’ai revu ces êtres qui m’ont dit : « nous avons besoin de toi comme récepteur-émetteur » puis je me suis vue dans la rue et les voitures étaient devenues des particules, des petites sphères de lumière. On pouvait les traverser. L’expérience était forte. Je ressentais continuellement la présence de ces êtres. Et, j’avais extrêmement mal à la tête (3ème œil solaire et lunaire). Puis j’ai eu froid ensuite.

Et dans la nuit du 6 nov au 7 nov. 99
J’étais réveillée et je tentais de me rendormir. C’est alors que me vint l’idée suivante. Je me répétais que j’étais une particule de Lumière, et au bout de quelques instants, je suis devenue cette particule d’énergie le mot positron se présenta à mon esprit ;
Et cette particule se déplaçait à très grande vitesse dans une sorte de tunnel. Je me disais qu’au sein de nos cellules corporelles, on pouvait avoir une action dessus afin de rester en bonne santé, voire même avoir une influence sur le phénomène de vieillissement.
Puis le terme d’éon est venue à moi. Ce matin je regardais dans le dictionnaire la signification des mots

Eon : chez les néoplatoniciens et les gnostiques, ensemble de puissances éternelles émanées de l’être et rendant possible son action sur les choses.

Positron : antiparticule de l’électron possédant même masse et une charge égale et de signe contraire, c’est à dire positive.

Fin d’année 1999
1) dans la nuit du 22 au 23 décembre
je voyais une main se tendre, elle me demandait de la saisir et de passer de l’autre côté. Gilles était à côté de moi

2) dans la nuit du 23 au 24 décembre.
j’ai commencé à sentir le bas de mon corps se raidir et puis comme si on travaillait sur ma colonne vertébrale. Perte de notion du temps. A mon réveil, je ne savais plus où j’étais ni quel jour.

3) Dans la nuit du 24 au 25 décembre.
Rêve : Je revenais de je ne sais où en voiture. Dans la maison il y avait Chantal dans 1 pièce et Gilles dans une autre. Je suis passée voir Chantal, puis j’arrive dans la pièce où Gilles se tient.

Là, je me souviens avoir reçu un enseignement sur le thème de l’infiniment grand et l’infiniment petit ( mais le contenu je l’ai oublié). Cet enseignement ne provenait pas de Gilles il venait d’ailleurs.
Avant ce rêve, je me souviens avoir fait des compréhensions sur le « Un », tous les éléments qui s’emboîtent pour ne former que le « Un ».
D’autre part que tout n’était qu’illusion, que mon corps n’était qu’une enveloppe, et que je pouvais m’en détacher complètement, qu’il fallait que j’en prenne soin comme on prend soin de son véhicule (voiture) mais sans plus, sans s’y attacher en tout cas.
Et je sais aussi, qu’on peut se nourrir uniquement de prana, et que nous pourrions si nous étions plus ouverts. Mais nous pourrons un jour, nous passer de nourriture terrestre.
Quand je dis je sais c’est parce qu’au plus profond de moi je le ressentais comme si je le vivais en même temps;

4) Dans la nuit du 27 au 28 décembre.
J’étais réveillée depuis 4H30 du matin. Et là, j’ai revécu la même expérience que la fois précédente. C’est à dire que j’ai commencé à sentir le bas de mon corps se raidir et puis comme si on travaillait sur ma colonne vertébrale, j’avais l’impression qu’en plus on rebranchait des connexions nerveuses (cela également au niveau du cerveau).
Puis j’ai fait plein de compréhensions.

– d’abord que j’étais un Etre de Lumière, que je faisais partie de cette famille (famille de Lumière) et c’est comme si je l’avais retrouvée en moi après des années de séparation. C’était comme lorsque l’on retrouve les siens , les grandes embrassades etc…Elle est là bien présente en moi, au fond de mon coeur.
– le tableau « arbre de Vie » que l’on me demande de repeindre sur les chakras (j’en avais représenté 8, à la lecture du livre « Terre » je comprends mieux pourquoi)car je suis moi-même en train de travailler sur mes chakras et de les développer.
– puis je sais au fond de moi que je peux voir le Mandala Intérieur d’une personne, comme je te vois toi lorsque tu es en face de moi, et lui peindre (même si pour le moment je ne vois rien, peut être faut-il là aussi que j’accepte de voir cela) car le mandala d’une personne c’est comme un thème astrologique, je dirais c’est même plus qu’un thème.
Puis je pouvais entrer en contact avec tout élément de la nature, dialoguer avec.
C’est comme si tous ces branchements que l’on me faisait, allait me permettre de développer de nouvelles capacités, de m’ouvrir et de me connecter à de nouvelles longueurs d’onde.
Tout cela parce que j’acceptais enfin qui j’étais vraiment.

Et puis je recevais l’autorisation de pouvoir traverser, franchir la Porte. J’ai entendu « tu peux traverser ».
J’ai entendu également cela.  »Tu viens d’effacer 20 ans de ta vie sur la 13ème Lune ». je comprends pas trop ce que cela signifie.

Et enfin dans la nuit du 28 au 29 décembre.
Je me voyais partir à l’Ile de Pâques avec Gilles, aller dans les grottes et découvrir un crâne de cristal.

depuis 3 semaines cela fait bien 6 fois que Gilles intervient dans mes rêves.

3 février 2000 :

Cette nuit je me suis réveillée à 4 H 30 du matin et alors que je pensais à tout autre chose. Il m’est revenu à l’esprit ce que j’ai vécu par nuit. Mais cela est assez difficile de décrire avec des mots. Pourquoi ? parce que j’ai l’impression que cela n’était pas un rêve, c’est comme si j’avais vécu la scène, et surtout cela mettait en relation des personnes appartenant à différents plans de conscience puisque je voyais une scène avec des indiens (au sol, le passé) et au dessus (dans le ciel, le futur) mais appartenant à un autre plan de conscience les Pléïades et entre les 2 les Hommes et les dauphins. C’est comme si ces différentes personnes voulaient me laisser le message et surtout faire en sorte que je m’en souvienne.

Le message qui me reste est le suivant :
« si dans 22 ans, la situation sur Terre ne s’est pas améliorée, alors la planète basculera sur son axe » Je distinguais une réunion d’indiens autour du feu, c’était quelque chose de sacré et de très sérieux qui se tenait. Les indiens parlaient de l’avenir de la planète Terre et au dessus je pouvais distinguer cette même réunion qui se tenait entre les êtres de Lumière des Pléiades dans leur vaisseau. Les indiens ne les voyaient pas eux. C’est cela qui était bizarre car j’étais capable de distinguer ce qui se passait j’ai l’impression sur plusieurs niveaux. I
D’autre part, je ne sais si tu as entendu mais de nombreux dauphins (plus d’une centaine) ont été retrouvés morts sur les côtes françaises.
Dans le message il m’a été dit également que : « les dauphins quittent la planète Terre pour aller sur d’autres plans en empruntant ces fameux couloirs spatio-temporelles, mais quand ils quittent notre plan, ils ferment derrière eux la porte. Donc de nombreuses portes se referment et au fur et à mesure qu’elles se ferment et nos chances d’améliorer la situation sur Terre diminuent également. » Alors je me souviens qu’inconsciemment j’ai fait la remarque suivante : « cela signifie donc que nous sommes tous amenés à disparaître ? » et là la réponse a été « non, certaines personnes seront téléportés, emprunteront les « portes de secours » au moment voulu, et qu’il ne fallait pas craindre la situation, que nous pouvons avoir confiance ; qu’au moment opportun, nous serons enlevés ».

Il y avait également un schéma. D’autre part, je m’aperçois que depuis quelques semaines je passe beaucoup de temps avec l’outil ordinateur.

Sur le coup je me suis dit que je devenais folle mais au fond de moi, tout cela résonnait vrai.

En tenant depuis quelques années un journal et en regroupant les différentes infos reçues en rêves, en méditation ou autre sur le sujet des Pléiades, extra-terrestres, je me suis aperçue que depuis décembre 1998, il y avait une accélération de la fréquence des messages reçus et là surtout depuis décembre 1999.

Décembre 2000

Canalisation : Depuis le jour de Noël, je reçois de nouveau des messages des Pléïades
Avant-hier, vers 6 h du matin aujourd’hui, j’ai été réveillée afin que comme d’habitude dans un état entre la veille et le sommeil, je puisse recevoir le message.
Et voilà ce que j’ai vu et ressenti :
D’abord j’avais l’impression d’être comme aspirée et j’ai eu peur, puis la sensation qu’on travaillait sur ma colonne vertébrale (voir journal). Puis qu’on m’opérait. J’ai vu des vaisseaux sortir de terre, et j’ai vu une immense vague qui recouvrait les terres
Puis le fait que le volcan Popocatepetl se réveillait pour laisser émerger de nouvelles choses (découvertes)

Cette nuit, vers 4 heures du matin :
Le message « tu es des nôtres, Maryna, tu dois l’accepter maintenant . Nous avons besoin de toi comme récepteur et nous te demandons de transmettre ces messages à un maximum de personnes. »

Dans la nuit du 1 au 2 janvier :
Se peut-il qu’un mandala puisse ouvrir un vortex, une porte spatio-temporelle ? car je voyais le mandala sur lequel je travaille (celui avec le symbole de l’oiseau de l’île de Pâques) ouvrir ce vortex.Canalisation : « En élevant et en accélérant la fréquence vibratoire de nos cellules qui sont composées de particules électriques, nous pourrions avoir accès à d’autres dimensions (c’est effectivement comme pour les chaînes de télévision, je peux regarder mais si je ne règle pas le canal pour obtenir la 2 je ne l’aurais jamais alors qu’elle existe) pour cela, il est nécessaire que l’Homme change de fréquence, de canal.
Comment ? me direz-vous.
Tout d’abord, en reprenant le contrôle de sa vie, en prenant conscience de sa vie, en comprenant et en intégrant qu’il est le co-créateur de son existence. En prenant conscience de l’énergie de l’AMOUR (kundalini = co-création sur tous les plans).En s’exerçant par la méditation : pour cela, visualisez les cellules de votre corps devenir des particules électriques, particules de lumière, et visualisez l’ensemble de toutes ces cellules devenir de plus en plus lumineuses et portez votre attention sur l’ensemble de votre corps qui est lui même devenu une particule de Lumière, vous pourrez ainsi vous aligner sur d’autres fréquences »

source http://www.lumieresdelaudela.com

votre seule issue, c’est de passer cette porte !

 

votre seule issue, c'est de passer cette porte ! dans PLEIADIENS (TERRE) telechargement-21 Vous devez apprendre comment cela fonctionne puisque, selon Zecharia Sitchin, les Anunnaki ont manipulé vos gènes. Dans son livre Signet of Atlantis, notre véhicule (Barbara Hand Clow) décrit un scientifique Atlantéen décodant des photons dans un laboratoire et elle indique comment les extraterrestres peuvent connaître les humains en décodant leur ADN. Donc, on décode de nouveau votre ADN. Vous êtes examinés par vos scientifiques Anunnaki. Ils vous disent pouvoir guérir les maladies en rectifiant votre ADN. Moi, Satya, je vous dis que la seule façon de rectifier votre ADN, c’est en vous libérant de vos émotions négatives, en purifiant votre corps de ses miasmes et en retrouvant une clarté d’intention et une intégrité spirituelle. Votre ADN et votre corps sont le miroir de votre Être, alors travaillez sur vous-même et surveillez qui veut vous disséquer. Vous avez un problème non résolu, allez à l’endroit où vous pensez le résoudre, arrêtez-vous et résolvez-le sur-le-champ. Vos chakras ne s’ouvriront que si vous faites entièrement confiance au champ d’énergie dans lequel vous vivez, soit la 3ème dimension puisque c’est dans cette atmosphère que vous recevez les ondes des autres dimensions. Comme je l’ai dit, l’immersion totale dans la Ceinture de photons déclenchera l’activité de toutes les dimensions simultanément et vous sortirez alors de votre corps à moins que, dans votre 3ème dimension, bien reliés à la Terre, vous ne soyez capables de tenir la fréquence de toutes les dimensions. 

Un heureux concours de circonstances (qui est déjà lui même étonnant mais que nous n’avons pas le temps de décrire) a fait que nous sommes entrés en possession, il y a très peu de temps, de 3 ouvrages particulièrement ésotériques qui se rattachent à l’enseignement diffusé par ceux que l’on dénomme les Pléadiens. 

Ces ouvrages transmis par channeling proviendraient d’une certaine Soria, entité féminine adepte d’une haute transcendance. Ces ouvrages que nous n’avons pas encore lus, étaient restés sur une table de notre bibliothèque quand, le jeune Jean-François, (dont nous avons déjà eu à parler de sa remarquable sensibilité médiumnique) est venu nous rendre visite. Il a de suite été poussé à jeter un coup d’œil sur le premier livre de Soria et en ouvrant ce livre, chose étonnante qui n’a pas manqué de nous surprendre grandement, il est tombé pile sur la page 112 suivante : 

« La thèse retenue par vos scientifiques n’est pas conforme à la réalité. Le centre de la Terre est la demeure d’Êtres hautement évolués qui sont les gardiens des fonctions vitales de la planète, et le siège du grand Être qui gère la maintenance de l’assemblage des particules selon le schéma du Grand Constructeur. Votre centre de la Terre est creux et possède son propre Soleil générateur de Vie. Une flore y pousse également et reçoit la vie de milliers d’insectes, d’animaux. Désolée de lever ce voile, mais il faut regarder la vérité dans sa théorie pour la découvrir dans la matière ».-

 « Vous regardez  vers  les  étoiles  mais  ne  connaissez  pas  la  composition  de  votre T erre.  Des  portes donnent accès au sous-sol de votre planète. Naturellement, elles s’ouvriront dès votre allégeance au Soleil Central. L’intérieur de votre sphère est aussi beau que son extérieur, on y trouve des vallées, des monts, des lacs, des rivières comme dans votre géophysique externe. Les gardiens de ces portes sont très efficaces et le passage ne sera accordé qu’avec un décret du Soleil Central ». 

« L’humanité interne de cette planète vit d’après les lois des univers et pour l’avènement de votre humanité. Parfois, quelques Êtres élevés de votre sol prennent contact avec des représentants de cette civilisation très avancée, et le silence maintenu jusqu’ici l’a été pour respecter leur vie. Mais aujourd’hui, en accord avec cette civilisation, nous levons un coin du voile ».- 

« Leur technologie rejoint la nôtre et ils utilisent des vaisseaux d’exploration et de surveillance. Nous les accueillons aux tables de congrès des univers, leur lumière intérieure est supérieure à la nôtre, tout plan établi en vue d’une aide à votre humanité est soumis à leur connaissance, et nous attendons toujours leur approbation avant de mettre à exécution toute partie d’un plan vous concernant ».- 

« Dans les interventions sur votre sol figurent parfois des participants de cette humanité. Chose certaine, votre planète est surveillée par leurs vaisseaux, qui effectuent régulièrement des vols afin d’intervenir si besoin est. Ils acceptent de dévoiler leur existence mais ne veulent pas encore entrer en contact avec vous dans les prochaines   années ».

« Autrement dit, vous allez devoir plonger dans la connaissance des différentes humanités que votre Terre porte en elle et sur elle. La ceinture de feu est actionnée à volonté par cette humanité quand un nettoyage en surface s’avère nécessaire. Ces Êtres

régulent les flux internes de votre sphère pour maintenir ouverts les circuits de la fluidité de la Terre. Leur participation consciente avec l’Être responsable de l’ordonnance des particules de votre planète est permanente et gardée dirigée vers le but initial donné par le Grand Constructeur. Il manque le troisième participant conscient votre humanité ».- 

« La présence interne de ces Êtres permet l’ancrage des couleurs, du Noir et du Blanc. Votre participation dans la réalisation du but du Grand Constructeur ouvrira le chemin des couleurs vers les Univers en construction. Rien n’est anodin dans la Création, tout sert à la réalisation finale et à l’expansion de la Vie du Soleil Central. Les grandes civilisations antérieures de votre planète connaissaient ces Êtres et les respectaient avec vénération. Il est demandé d’ancrer cette connaissance et de vivre en partenariat avec les humanités existantes sur votre planète ».- 

« Non, vous ne vivrez pas avec eux, leur quotidien est bien trop éloigné de vos préoccupations primaires, mais des délégations représentant chaque humanité pourront se rencontrer afin d’établir les ponts permettant des réalisations communes. Ainsi, avec notre venue sur votre sol, plusieurs niveaux de conscience seront établis. La résonance de ces différentes consciences vous offrira de nouvelles portes à explorer et, de nouveau, vous aurez sept portes par chakra et les couleurs correspondantes à maîtriser. Je vous ai parlé d’infini, mais cette notion existe sur votre sphère. Nul besoin de partir sur une autre planète pour la rencontrer et la vivre. La reconnaissance de cette civilisation interne correspond au premier niveau de la vie au centre de votre Terre ». 

« Le Soleil du centre de la Terre est une porte à dimensions multiples comme votre Soleil externe. Il vous invite à découvrir tous les chemins de sa composition. Les premiers contacts entre ces humanités se feront par l’intermédiaire des voyages sur votre Kundalini. Quand vous serez vraiment installés dans votre volonté de servir fidèlement le but du Grand Constructeur, alors ils ouvriront leurs portes pour vous rencontrer ».- 

« Leur lumière étant très soutenue, il vous faut grandir dans la vôtre pour soutenir sa brillance. Ils connaissent tout des particules et utilisent avec aisance la fusion atomique dans sa forme la plus évoluée. Constamment, ils surveillent vos apprentis sorciers, et ils interviennent parfois directement quand cela s’avère trop dangereux pour la planète. Leur action a sauvé plusieurs fois déjà la réalité de votre monde. Pourtant, c’est avec amour qu’ils vous soutiennent dans la difficile tâche expérimentale qui vous incombe. Tous les Êtres conscients et en accord avec les lois des univers reconnaissent que vous avez une multitude de difficultés à surmonter avant de pouvoir vous ancrer dans le Soleil Central ».

« THE PLEIADIAN AGENDA »

Origine du texte : « The Pleiadian Agenda » de Barbara  Hand Clow.Source  -  Extrait du Chapitre : La ceinture de photons et le processus de transmutation

 

L’arbre et le cercle

L’arbre et le cercle
Joycelyn Campbell
(Traduction par Fabien Chabreuil)

Venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

L'arbre et le cercle dans CERCLE DE GRACE arbre-150x150Dans le livre de Joseph Niehardt, Black Elk Speaks, le grand chaman Lakota décrit sa vision : « J’étais debout sur la plus haute des montagnes et tout autour de moi, était le cercle complet du monde. Et tandis que je me tenais là, j’ai vu plus que je ne peux le dire et j’ai compris plus que je n’ai vu ; car je voyais en esprit les formes de toutes les choses et la forme de toutes les formes qui doivent vivre ensemble comme un être unique. Et j’ai vu que le cercle sacré de mon peuple était un des cercles qui constituaient un cercle grand comme la lumière du jour et celles des étoiles et au centre duquel poussait un puissant arbre en fleurs pour protéger tous les enfants d’une mère et d’un père uniques. Et j’ai vu que tout ceci était sacré. »

Etre sacré signifie être entier ou salutaire, sain ou curatif, saint ou béni. Depuis les temps les plus reculés, partout sur la terre, les hommes se sont réunis en cercle. Le cercle est le symbole universel de la complétude aussi bien dans les religions que dans le monde séculier. Il est visible dans le symbole chinois du Yin et du Yang, dans la Roue tibétaine de la vie et de la mort, dans la Roue celtique de l’année, dans les mandalas et dans les roues de médecines et même dans la Table Ronde du roi Arthur. Les chakras sont représentés comme des disques ou des roues d’énergie et le symbole de l’Ennéagramme est enclos dans un cercle. Cet aspect du symbole de l’Ennéagramme est particulièrement remarquable. Le concept de neuf types séparés peut être véhiculé de manière appropriée par les deux autres parties du symbole, le triangle et l’hexagone. Nous avons parfois tendance à insister sur les types et à les détailler en composants de plus en plus petits. Mais leur positionnement sur un cercle, le symbole de l’unité, nous rappelle que les neuf types font partie d’un tout.

L’arbre est un autre symbole très ancien ; il représente la croissance et la progression. Un arbre est planté dans le sol, mais ses branches s’étendent vers le haut, vers les cieux. Partout dans le monde, les arbres jouent un rôle majeur dans de nombreux mythes comme dans l’histoire égyptienne d’Osiris, dans celle d’Apollon en Grèce ou dans la mythologie nordique qui dépeint le monde comme constitué de trois niveaux reliés par Yggdrasill, l’arbre cosmique. Bouddha est dit avoir atteint l’illumination sous l’arbre Bô et la Bible nous raconte l’histoire de l’Arbre de la connaissance (du bien et du mal) et de l’Arbre de vie.

Le symbolisme de l’arbre peut prendre d’autres formes, comme celle de l’échelle. Dans Une brève histoire de tout, Ken Wilber utilise la métaphore de l’échelle, du grimpeur et du point de vue pour décrire les étapes de la croissance et du développement. Quand nous grimpons sur un barreau de l’échelle, nous nous désidentifions du point de vue que nous avions du barreau précédent et nous identifions au point de vue que nous avons du barreau actuel. Pourtant, chaque nouveau barreau « repose » sur les précédents et les inclut. Bien que notre vision ait monté d’un niveau, elle est soutenue par tous les niveaux inférieurs.

Les sept chakras principaux, qui sont part d’un réseau plus vaste d’énergie subtile, sont représentés comme montant de la base de la colonne vertébrale au sommet de la tête, la colonne vertébrale représentant le symbolisme vertical de la progression et de la croissance. Des tentatives ont été faites pour trouver une correspondance biunivoque entre les chakras et les types de l’Ennéagramme, mais elles ne fonctionnent pas car un des symbolismes est vertical et l’autre horizontal. Même s’ils se recoupent, ils ne correspondent pas un à un.

Comprendre l’intersection entre les chakras et l’Ennéagramme, l’arbre et le cercle, améliore et clarifie les fonctions des trois centres d’intelligence et donne une image plus claire et plus brillante du chemin de transformation. J’ai passé des années à combiner le travail avec l’Ennéagramme et celui sur les chakras et mon expérience me fait percevoir ces deux merveilleux systèmes comme complémentaires.

On pense généralement que les chakras font partie de l’hindouisme, mais en fait on les trouve dans le monde entier. Ils font partie de la spiritualité égyptienne et de celle des amérindiens et sont décrit dans le plus vieux mythe connu, l’histoire sumérienne de la descente de la déesse Innana dans le monde souterrain. La guérisseuse intuitive Carolyn Myss (Anatomie de l’Esprit) voit une relation entre les chakras et à la fois les sept sacrements chrétiens et la Kabbale.

Ces roues distinctes d’énergie ou de lumière sont reliées les unes aux autres par trois circuits. Le circuit central, la sushumna, correspond à un méridien majeur en acupuncture. Les deux autres, ida et pingala émergent du premier chakra et vont vers le haut en une sorte de double spirale passant par les autres chakras, jusqu’à ce qu’ils atteignent le sixième chakras où ils se réunissent pour former un seul courant. Le symbole de la médecine, le caducée, illustre cette spirale par deux serpents entrelacés autour d’une baguette ailée. L’ida et la pingala représentent les aspects mâle et femelle de l’énergie subtile nommée kundalini. La kundalini, connue aussi sous les noms de pranachi, ou force de vie, est symbolisée par un serpent endormi enroulé à la base de la colonne vertébrale, à l’emplacement du premier chakra, jusqu’à ce qu’il soit réveillé et commence son ascension. (Cette approche est en accord avec l’affirmation de Gurdjieff selon laquelle l’homme ordinaire est endormi et seul un effort intentionnel et habile peut le réveiller.)

En travaillant sur les sept chakras, le but est de les ouvrir tous et de les équilibrer. Un déséquilibre, excès ou déficience, dans un quelconque des chakras affecte le fonctionnement de tout le reste. De même, en travaillant avec l’Ennéagramme, le but est d’équilibrer les trois centres d’intelligence. Les trois centres de l’Ennéagramme ont à la fois des aspects et des fonctions inférieures et supérieures alors que le système des chakras est constitué de trois chakras inférieurs et de trois chakras supérieurs avec un pont entre eux.

Le premier chakra (Mulhadara) et le cinquième (Vishudda) semblent correspondre au centre instinctif : le premier chakra représente le fonctionnement inférieur [survie physique, obtenir de l'environnement ce dont nous avons besoin, action et réaction], alors que le cinquième représente le fonctionnement supérieur [expression authentique de soi, contribution à l'environnement, créativité].
Le deuxième chakra (Svadisthana) et le sixième (Ajna) semblent correspondre au centre émotionnel : le deuxième chakra représente le fonctionnement inférieur [émotion, sensualité et sexualité, empathie, relations interpersonnelles], alors que le sixième représente le fonctionnement supérieur [intuition, discernement, imagination, le monde des rêves, des symboles et des archétypes].
Le troisième chakra (Manipura) et le septième (Sahasrara) semblent correspondre au centre mental : le troisième chakra représente le fonctionnement inférieur [volonté, pouvoir, estime de soi, logique, rationalité et raison], alors que le septième représente le fonctionnement supérieur [sagesse, conscience, éveil, transformation et transcendance].

Le quatrième chakra (Anahata) est un pont entre les chakras inférieurs et supérieurs et ne correspond pas directement à un des trois centres. C’est le chakra du coeur (ou centre) et le siège de la compassion, de l’acceptation de soi et de l’amour inconditionnel. C’est aussi l’emplacement de l’Observateur Intérieur qui nous donne la possibilité de voir et de nous désidentifier de notre Soi compulsif tout autant que le désir de nous reconnecter à notre essence.

Pour « voir » neuf types séparés, nous devons regarder à travers la lentille de la dualité. Chacun des trois centres d’intelligence de l’Ennéagramme est relié à un chakra duel et à un chakra non-duel. La dualité nous informe sur notre existence quotidienne ; la dualité « éveillée » est la prise de conscience que ces paires apparentes d’opposés ne sont que la réflexion l’un de l’autre et que la vérité est quelque part entre le jeu de la lumière et de l’obscurité, de vous et de moi, de ceci et de cela.

Au premier chakra, « tout est un », ce qui signifie que la dualité, en tant que telle, n’existe pas. Dans Creating Mandalas, Susanne F. Fincher dit : « Psychologiquement parlant, nous avons tous eu l’expérience de l’unité quand nous étions enfants. Avant que notre identité ne se sépare du monde de l’expérience, tout était un. Quand la personne avance en âge, les fonctions de pensée, d’émotion, de sensation et d’intuition se différencient et deviennent accessibles à la conscience. » La dualité et la polarité apparaissent quand l’énergie kundalini se sépare en deux flux, l’ida (femelle) et le pingala (mâle), au niveau du deuxième chakra ; cette division fournit les bases de notre rencontre avec l’autre. Sans polarité, notre reproduction serait asexuée et aboutirait à la production de clones (sans différentiation). Dans les termes du centre émotionnel, la dualité fournit les bases de notre quête d’identité, qui est au cœur des types 23 et 4. Sans autre à qui se comparer, il ne peut pas y avoir de « Je ».

Au troisième chakra, la dualité est tout aussi essentielle. Sans elle, des disciplines comme la philosophie, les mathématiques et la physique, n’existeraient pas. La dualité fournit le soit/soit, la cause/effet et le si/alors qui sont le fondement du raisonnement linéaire rationnel. L’esprit rationnel explique, analyse, classe en catégories, conceptualise et comprend. Il a aussi tendance à essayer de réduire les choses à leur plus petit commun dénominateur pour alléger la peur et l’anxiété, ce qui est l’objectif des types 56 et 7. Cette hyper-simplification est utile, mais si on s’appuie exclusivement sur elle, elle peut nous poser (et nous a déjà posé) de graves problèmes.

Au quatrième chakra, nous développons l’Observateur Intérieur, en devenant capable de nous voir distinct de notre corps, de nos actions, de nos émotions et de nos pensées. C’est la dualité qui nous permet cela et c’est une bénédiction ; sinon, nous serions coincés dans nos attachements et nos compulsions, sans espoir d’en sortir.

Au cinquième chakra, la dualité rend la créativité possible par la tension entre les opposés, connue aussi sous le nom de tension structurelle. Tous les artistes en font usage et tout art est conçu dans ce cadre. Cependant, quand elle n’est pas utilisée créativement, cette tension des opposés dégénère en un conflit structurel, fondement de la résistance qui est à la base du fonctionnement des types 89 et 1. La dualité est aussi un facteur de communication, dans la mesure où celle-ci nous demande de participer à la fois en parlant et en écoutant.

Au sixième chakra, l’ida et le pingala fusionnent et deviennent un à nouveau. Nous sommes alors libérés de la pensée soit/soit, blanc/noir et nous reconnaissons que la vraie nature de l’univers est non-duelle. Quand nous sommes délivrés du fait de sans cesse peser et mesurer, être en accord et en désaccord, évaluer, trier et mesurer, nous sommes capable d’apercevoir un monde qui est interconnecté, inclusif plutôt qu’exclusif, entier plutôt que fragmenté. Nous pouvons aisément entrer dans la réalité des archétypes, des mythes, des rêves et des symboles et y apprendre. Nous commençons à voir les schémas qui sous-tendent le chaos apparent du monde et à découvrir que l’intuition et la synchronicité, par exemple, sont la norme plutôt que l’exception.

C’est depuis la perspective de la non-dualité qu’au septième chakra, nous nous éveillons à la connaissance de qui nous sommes. C’est l’essence et l’alchimie de la transformation. C’est une question d’expérience directe de reconnexion à la source plutôt qu’une compréhension intellectuelle.

Les chakras sont universels en ce sens que chacun de nous doit parcourir le même chemin vertical pour ouvrir et équilibrer les sept centres d’énergie. Selon notre type dans l’Ennéagramme, nous trouverons certaines étapes du voyage plus faciles que d’autres. Pourtant, aucun chakra n’est plus important que les autres. Si nous n’avons pas des fondations solides dans les trois chakras inférieurs, nous n’aurons pas les bases nécessaires au développement des chakras supérieurs. Comme le disait Abraham Maslow, « la part élevée de l’homme repose sur sa part inférieure. » Il en est de même avec l’Ennéagramme ; si nous ne pouvons pas équilibrer les niveaux inférieurs des centres, nous aurons des difficultés à contacter leurs aspects supérieurs. Le résultat est un accent mis sur nos différences plutôt que sur notre interconnexion et sur l’unité dans la diversité et il se reflète dans le monde autour de nous.

__________

Joycelyn Campbell anime des cours et des ateliers sur l’Ennéagramme, la créativité et changement, après avoir exercé une fonction de conseil auprès de consommateurs de drogues. Elle a une expérience considérable du travail avec des individus et avec des groupes en utilisant l’Ennéagramme, les chakras, l’écriture, l’art-thérapie, la méditation, la visualisation, la mythologie et le travail sur les rêves. Elle a co-développé ENNEA-JOURNALING : Writing for Transformation avec Elizabeth Libbey et publie une lettre d’informations trimestrielle, Soul Cycling. Joycelyn peut être jointe à soulcycles@aol.com.

Les indigos, plus d’infos

 

par Lilaluz

Il est bon de rappeler que les Indigos sont nés en masse après la seconde guerre mondiale, mais que l’humanité a toujours reçu des êtres indigos, des « précurseurs » dont l’aura est de couleur bleue – dans la tradition hindouiste, l’âme est comme une peau, les êtres divinisés sont  représentés avec la couleur de leur énergie-

Les indigos, plus d'infos dans ENFANTS INDIGO papillon-150x150Les indigos sont prédisposés à être « contre », ce qui est normal puisqu’ils sont venus faire une fermeture de boucle temporelle et l’ouverture vers autre chose. J’ai  bien vu que s’accepter eux-mêmes est douloureux pour eux mais qu’ils trouvent la sérénité  lorsqu’ils vont  jusqu’au bout de leur vérité intérieure, de leurs possibilités de changements. Ils sont heureux dans la rupture, la réorganisation des schémas stéréotypés et l’expression « personnelle » autonome. Ils désirent ouvrir les yeux du monde et pousser les limites des mentalités sur des chemins différents. Cela les amènent à enfreindre les tabous, les lois, les conventions morales. Généralement ils ne font pas cela par méchanceté mais pour que l’on pense différemment les « limites de l’acceptable ».

Les Indigos (bleu) sont des gens dont les chakras supérieurs : la couronne ou le front ou la gorge sont ouverts et activés. Ce qui leur donne la capacité de recevoir des idées ou de communiquer avec des niveaux de conscience plus larges que les gens ordinaires dont la conscience se trouve sur l’estomac, le ventre ou le bassin.

Le corps énergétique n’est pas toujours bien fixé sur les points d’attaches naturels or les distorsions ont des conséquences graves sur l’état physique, le fonctionnement glandulaire et le système nerveux. Ce n’est pas seulement une cause d’équilibre pour l’ascension mais un problème de déséquilibre global des comportements et de la santé. On se sent comme on est dans son corps énergétique : propre ou sale, avec des boulets aux pieds ou si léger qu’on touche à peine terre. Toutes ces sensations s’équilibrent avec une hygiène de vie : s’aérer, marcher, manger sainement, prendre du repos mental régulièrement (méditation) et exprimer ses émotions sincèrement avec ses proches – si vous pensez que vous pouvez leur faire confiance. J’émets cette réserve car les trahisons importantes sont celles qui viennent des gens que nous aimons et avec lesquels nous nous sommes dévoilés vraiment. Ce sont les plus difficiles à oublier. Les Indigos sont rancuniers car ils prennent très à coeur leur idéal.

L’Indigo est plus ou moins bleu-clair, bleu royal ou bleu violet selon le chakra dans lequel se place sa conscience.  La couleur bleue domine le rayonnement énergétique plus ou moins fortement, plus la couleur bleue s’associe aux chakras inférieurs plus les capacités de matérialisation des idées nouvelles est forte et ressentie comme « nécessaire ».

Les talents des indigos ne sont pas les mêmes pour tous. Les Indigos sont destinés à réaliser un rêve qui réunit le divin avec le matériel. Lorsqu’ils concrétisent ce programme intérieur, ils partent (meurent) ou bien ils changent de couleur d’aura et sont libres de réaliser un nouveau rêve.

-Lorsque le chakra couronne est ouvert, ils sont prédisposés à recevoir des rêves durant leur sommeil, des symboles dans leur méditation, des idées nouvelles par flashs ou illumination mentale –quel que soit le domaine dans lequel ils travaillent- les idées seront innovantes, belles et pleines de potentiel donc porteuses d’enrichissement.

-Au-dessus du front (3éme œil), la conscience devient visionnaire, prophétique (Edgar Cayce, Gaudi, Churchill) le passé, le présent ou le futur sont reliés par des émotions liées à des intentions. Certains Indigos se sont spécialisés dans l’analyse de la structure de la pensée et des réactions humaines car en reconnaissant  l’état émotionnel ou l’intention principale qui motive les gens, on peut lire leur chemin probable par déduction et analyse des chemins vibratoires.

- Ceux qui ont le chakra de la gorge ouvert, sont portés à « dire », ils expriment à travers leur voix les émotions de leur âme et parfois même expriment la pensée collective (De Gaulle, Staline…). Ils peuvent également mettre leur voix en sourdine et devenir clairaudients ou « mentalistes ». La créativité du chakra de la gorge prédispose à l’écriture, à la captation du psychisme donc à la transcription des « idées dans l’air » sous forme d’images, de scénarios, de chansons ou d’autre chose.

Les créatifs sont des êtres dont le chakra dominant est la gorge :

-en relation avec le chakra du cœur, cela les entraîne à connaître la popularité

-en relation avec l’estomac cela les pousse à être des leaders, des chefs de partis ou des représentants d’Etat.

-en relation avec le ventre, cela les rend matérialisateurs, plutôt prospère et « chanceux » dans leurs projets.

Lorsque la conscience est placée sur le chakra racine ou encore plus bas (attachement du corps énergétique aux genoux), les désirs et les pulsions n’ont pas de limite morale, toute l’énergie est destinée à la survie, sans souci de préserver la vie d’autrui.  Dans ce cas précis, l’intellect est vite dépassé par la pression psychique du fonctionnement global de la société et la communication est difficile car ces gens reçoivent tout dialogue ou communication comme une humiliation personnelle,(un rabaissement de leur énergie dû à leur propre situation énergétique décalée vers le bas) les émotions sont reçues directement par la tête, ce qui  » prend la tête » et empêche de penser rationnellement. Dans ce cadre énergétique certains peuvent devenir des tueurs (dans le pire des cas évidemment). La plupart sont simplement provocateurs ou bien abattus par la masse des choses qu’ils ne comprennent pas même si on leur explique : ils cherchent l’intensité des émotions pour communiquer et cette intensité se trouve dans les drames. Lila

Source: http://www.lilaluz.net/

 

Qu’est ce que la géométrie sacrée

Par Patrice Marty

 La géométrie est une science mathématique qui étudie les relations entre points, droites courbes, surfaces et volumes de l’espace (*) mais Qu'est ce que la géométrie sacrée dans CERCLE DE GRACE cristal-300x150lorsque l’on y ajoute la conscience et l’ouverture du cœur elle devient Sacrée. Les formes de géométrie sont le miroir de notre conscience, l’ouvrir permet de réaliser que la Géométrie est la base de toute vie sur terre et dans notre univers. Elle étudie les formes géométriques et leur relation métaphorique à l’évolution humaine. Sentiments, émotions, mental, esprit et conscience sont issues de son évolution et de sa fluidité. La Géométrie Sacrée est le reflet des transitions successives des formes. Elle est mouvante, vivante, vibrante et évolue de manière constante et permanente. Les vraies formes de la Géométrie Sacrée ne sont pas fixes elles se transforment à leur propre vitesse ou fréquence, elles s’interfèrent aussi de façon harmonieuse et parfaite. La Géométrie Sacrée se retrouve partout si on veut bien ouvrir les yeux et être attentifs !

En architecture, en sculpture, en peinture, le nombre d’or, qui est utilisé comme un canon de la beauté, entre fréquemment dans le rapport des longueurs, des surfaces et des formes. Le nombre d’or ou divine proportion se vérifie dans les chefs d’œuvre tels que la pyramide de Chéops, le Parthénon, le dôme de Milan. Emblème de l’harmonie chez les pythagoriciens et leurs descendants spirituels, le nombre d’or gouverne les tracés régulateurs des plans des temples égyptiens, grecs et des églises gothiques. Il donne un rythme particulier aux œuvres plastiques issues du cycle méditerranéen (Egypte, Grèce, Byzance), ainsi qu’à celles de l’époque gothique et de la Renaissance. On peut aussi l’observer sur le corps humain où on retrouve les proportions du nombre d’or. Quant à l’alignement des chakras il correspond à la gamme chromatique (**). Il est essentiel de le sentir dans son propre corps et pour cela de dessiner ces formes sacrées. Si on est attentif à ce que l’on ressent on peut très bien percevoir quelque chose de connu et de magique, comme si nos cellules se souvenaient.

L’étude de la Géométrie Sacrée peut nous permettre de nous rappeler nos origines, de nous aider à guérir les plans émotionnels, intellectuel ou physique, au travers une connaissance particulière et des exercices effectués sur soi. Elle nous démontre que non seulement nous ne sommes pas seuls mais que nous sommes tous inter reliés et que nous pouvons percevoir les différents plans de conscience existants.

La Fleur de Vie

La Fleur de vie est précisément cette forme qui cache le secret de toute forme de vie sur terre et dans cet univers. En la regardant nous voyons, sans le savoir, une foultitude de formes géométriques dont les 5 solides de Platon. Ils sont tous imbriqués les uns dans les autres. Lorsqu’on les étudie, on réalise que la nature est divisible et holographique. On la trouve dans de nombreux pays et aussi bien sûr en Egypte dans la Grande Pyramide, à côté d’elle on voit aussi 47 autres schémas l’un derrière l’autre représentant les chromosomes de la conscience Christique, niveau vers lequel on se dirige maintenant. Tout comme le labyrinthe, ce tracé symbolique et magique du retour vers soi, existe depuis plus de 5000 ans. Lors d’un travail à l’intérieur de celui-ci, les différents parcours que vous y faite, vous permette de vivre des lâcher prises, des recentrages, mais aussi d’intégrer le sens de votre nature profonde. Le labyrinthe deviendra alors pour vous le miroir de votre conscience et vous révèle la vie de votre âme et grâce aux travail sur les sons de cristal, vous accéder au cœur de vous-même, à l’écoute de vos valeurs profondes.< *Référence : Le Petit Larousse ** L’ancien secret de la Fleur de Vie de Drunvalo Melchizédek editions Ariane

Renseignements :   - www.savoirperdu.com

Toutes vies sont reliées

 

Toutes vies sont reliées dans PLEIADIENS (TERRE) femme-noire-3-117x300 Soyez conscient d’être un récepteur d’informations simultanées provenant de civilisations diverses. Prenez-en note et découvrez ce que vous pouvez allier en synchronie. Vous êtes souvent incité par un savoir ; cependant, bien que ce soit fréquent, vous mettez du temps à vous convaincre que vous savez, en réalité, quelque chose. Il existe des périodes d’ajustement. Soyez patient, et vous pourrez aller où vous le souhaitez ; soyez clair quant à votre intention, puis laissez libre cours aux énergies.

 Les dauphins n’ont pas de secrets les uns pour les autres. Ils partagent volontiers l’ensemble des connaissances qu’ils possèdent. Vous pouvez évaluer le degré d’évolution d’une personne par son inclination à partager ce qu’elle sait. Plus vous partagez votre connaissance, plus vous vous emplissez. Plus vous attachez à adhérer à la sagesse qui vous a été donnée, plus elle vous échappera rapidement et vous le perdrez. Ouvrez les mains, et votre sagesse s’envolera comme un papillon  ; d’autres papillons viendront ensuite.

 Toute forme de vie est nantie d’un système de chakras. Une ville possède des routes, des voitures y circulant et des lieux de ravitaillement. Il en va de même avec le système des chakras. Ce sont des entrepôts énergétiques autour et à l’intérieur des formes de vie. Les chakras relient les mécanismes internes des opérations physiologiques de la troisième dimension avec les activités multidimensionnelles ayant plusieurs niveaux éthériques ; ils amènent de l’énergie des domaines non physiques vers le physique quand ils sont correctement utilisés.

 Toutes les formes de vie sont douées de ces portails d’énergie qui fonctionnent comme entrées et lieux de ravitaillement. Ce que chaque forme de vie fait avec ce ravitaillement est inscrit dans le schéma ou l’ADN de la forme de vie elle-même. Votre ADN se réorganisant en une nouvelle expression propre, votre fréquence ou votre identité indique quelque chose sur le plan non physique ; partout où vous allez, vous portez une énergie en mutation qui s’annonce. Votre conscience s’affiche à toutes les formes de vie ; ceux qui vous côtoient dans un centre commercial ou au restaurant ne sont peut-être pas au courant, consciemment, de votre  identité. Lorsque vous vous baladez dans les vois et les champs cependant, ou lorsque vous plongez dans l’océan, vous percevez des formes de vie autour de vous qui sont davantage conscientes de qui vous êtes. Elles ajustent leur réaction, et leur ADN change parce que le vôtre est en transformation. A travers vous, toute la nature devient accessible en tant que Bibliothèque vivante.

 De votre point de vue, très peu de gens ont vécu pendant des milliers d’années. Pourtant, les dieux créateurs sont capables de prolonger la longévité du corps cellulaire, votre corps physique. La prolongation de la vie et le rajeunissement de la vie cellulaire redeviennent possibles. C’est un aspect de l’élaboration d’un corps composé de lumière, d’un corps moins dense qui, ainsi ne s’autodétruit pas, un corps qui s’auto-génère et s’auto-ravitaille. C’st ce à quoi vous aspirez. Vous y seriez déjà et vous le sentiriez si votre esprit logique ne s’inquiétait pas tant de cette possibilité. Nous ne pouvons vous répéter suffisamment qu’il vous faut cesser d’écouter la société et les versions dites officielles de la réalité. Ceci implique un choix, non le manque de respect. Franchir le point entre le moi social et le moi spirituel sera pour vus la tâche la plus ardue et la plus importante rupture. Lequel deviendra sacré ? Lequel sera votre source d’autorité ? Pus tôt vous franchirez le pas, plus de jouissances vous en tirerez. Laissez votre moi intuitif service de porte-étendard à votre expérience – une expérience que nul autre ne validera et qui surgit de la mission à propos de laquelle vous savez, mais ne vous souvenez pas nécessairement, être.

 

Extrait de Terre, clés pléiadiennes de la Bibliothèque vivante – Les Pléiadiens canalisés par Barbara Marciniack page 134.

7ème rayon (Saint Germain)

 

7ème rayon (Saint Germain) dans CITE INTRATERRESTRE 220px-Pluma-azulDe la part des mondes des Sphères divines, que la présence immortelle du Je Suis, la Science spirituelle de la Vie, active la pulsation lumineuse de transmutation du rayon violet dans votre vie.

 Je suis Maître Saint-Germain et je dirige les travailleurs de lumière planétaires dans ce cycle de transition du troisième millénaire. Comme vous le savez, mes enseignements des dernières décennies étaient centrés sur l’impulsion et l’activation de la présence JE SUIS, qui n’est que la manifestation de la puissance de Dieu en action. Par ce mécanisme d’évolution, vous pouvez accélérer le processus de transmutations spirituelles qui vous reliera au point de liberté spirituelle pour lequel vous avez été programmés. Comprenez que nos approches sont des alchimies évolutives destinées à accélérer et à faciliter votre parcours. C’est pourquoi le stratagème de manifestation des Forces lumineuses divines est le pouvoir créatif de Dieu à travers le monde divin et dynamisé. 

Vous êtes à présent dans un plan intermédiaire d’évolution qui exige l’élévation et l’ouverture du nouveau portail vibratoire pyramidal de la quatrième dimension. Votre évolution est incluse dans le plan vibratoire de reconversion qui vous permettra d’installer la fréquence cosmique d’un ordre pyramidal supérieur. De ce fait il est impératif que vous utilisiez et activez les codes vibratoires que nous vous donnons. C’est là que l’effet lumineux des flammes ou rayons cosmiques des maîtres ascensionnés entre en jeu. 

Le septième rayon, ou flamme violette, est caractérisée par les attributs de transmutation, de pardon, de compassion, de miséricorde et de libération. Ce rayon a le pouvoir de diluer et de transmuter l’énergie que vous avez émise dans une fréquence discordante par rapport à son état naturel de résonance avec le plan divin de l’évolution. Les gens intéressés à purger leur vie et à reconstruire les archétypes évolutifs de la lumière en vue d’élever leur statut évolutif peuvent recourir au pouvoir spirituel-scientifique du rayon violet. Vous êtes la représentation symbolique de l’énergie pure et immaculée de Dieu, et en tant qu’unités de conception divine il vous est nécessaire d’incorporer les paramètres d’harmonie, d’équilibre et de service divin qui doivent être admis dans les plans de la perfection éternelle. 

La flamme violette a le pouvoir de transmuter et de diluer les schémas karmiques et les attitudes discordantes des humains. Son pouvoir spirituel alchimique est si puissant qu’il pourrait complètement détruire les codes d’évolution déformés, chaotiques et rétrogrades. Grâce à cette flamme, il est possible de dissoudre les causes et effets du karma dont vous devez faire l’expérience et, par conséquent, d’accélérer l’ascension vers les plans de Lumière-conscience supérieure. Avec le pouvoir du rayon violet, vous entrez dans un état de conscience transcendante, car cet état dirige l’évolution cosmique. Grâce au septième rayon, vous êtes chacun conscient de votre tâche en tant qu’initié. La voie de l’ascension commence à partir de la plate-forme de maîtrise, où elle crée une spirale de perfection divine dans votre évolution. Cela vous mènera au prochain statut de connaissance, celui d’être un coparticipant de telle sorte que la grâce divine pourra ainsi créer un sentiment du devoir dans son parcours vers l’ascension. Lorsque vous ressentez de la miséricorde, le complexe d’infériorité est conquis par la sobriété et la force spirituelle alors que vous éveillez votre potentiel divin de perfection spirituelle. C’est l’état de l’altruisme personnel qui pardonne les erreurs et démontre une générosité et une aide compatissante aux autres. 

A cause des codes rétrogrades insérés depuis les mondes d’involution par les Seigneurs de la dualité, l’humanité a toujours servi les puissances économiques, religieuses et politiques. Une fois atteinte la reconstruction du schéma correct, l’égalité apparaît en tant qu’expression de miséricorde du rayon violet. 

Le dernier état d’initiation a lieu lorsque vous êtes capable de conquérir le sentiment d’impuissance et de le remplacer par l’amour inconditionnel envers soi, les autres et l’univers. Ensuite, entrez dans les divins archétypes, d’humilité, où vous sacrifiez l’intérêt personnel aux besoins transpersonnels. Cela exige beaucoup d’altruisme et d’abandon désintéressé, ce qui n’est en fait que la conséquence de la compassion générée par l’usage du rayon violet. A ce moment-là, cette puissante flamme cosmique fera descendre la présence JE SUIS dans toute sa splendeur et son pouvoir, montrant la maîtrise sur votre vie ; c’est la fin du parcours de l’initié qui vous projettera dans l’ascension vers les mondes de la Conscience lumineuse des Seigneurs des cocréateurs des galaxies. 

Ce rayon est relié à votre septième chakra, qui engendre une énergie vibrante en vue d’exprimer la volonté et la spiritualité qui représentent la sublimation de toutes les caractéristiques évolutives des autres chakras. Dès lors, vous pouvez percevoir le Soi comme une entité multidimensionnelle et mutante qui cherche à atteindre l’ascension et la maîtrise afin de se relier à la Source primordiale de Lumière-conscience infinie. 

archange_violet dans CITE INTRATERRESTRE

La forme géométrique du rayon violet est une sphère qui renferme une étoile à neuf pointes symbolisant le parcours d’initiation vers l’origine divine. Sa fréquence sonore est IZCOARH. Les mondes angéliques reliés à ce rayon sont les archanges, sous la direction de Zadkiël, l’un des Seigneurs des Flammes de lumière et un membre du Grand Conseil cosmique. Avent de travailler avec cette flamme, vous devez bien sûr accomplir la cérémonie habituelle. Ensuite, visualiser-vous dans une sphère rubis doré qui tourne vers la droite pendant que vous récitez pendant cinq minutes : Izzzcoooo-aaaaarrrrhh… Puis, voyez tous les états dissonants d’évolution de votre septième chakra, et déclarez pendant cinq minutes :

Que la puissance irrésistible de ma présence JE SUIS s’exprime en tant qu’acte miséricordieux entourant à la fois l’humanité et la planète dans un cercle de lumière en transmutation.

 A présent, passez à la phase d’invocation du septième rayon. Visualisez-vous dans une sphère bleu saphir et récitez Izcoarth. Puis, visualisez dans le septième chakra, ou portail christique de projection cosmique, les attitudes dissonantes que vous souhaitez transformer, tout en déclarant pendant cinq minutes :

 Que la compassion qui émane de ma présence JE SUIS invoque le calice cosmique d’amour et le fasse descendre pour racheter et transmuter les énergies destructrices en moi

Vous êtes rendu à la phase d’activation. Visualisez des points de lumière violette infinis enveloppant a conduite discordante qui interfère avec votre croissance et votre transformation spirituelle, tout en répétant pendant cinq minutes : 

Que le pouvoir de transmutation de ma présence JE SUIS mette en action les archétypes de l’ascension spirituelle afin que la maîtrise et la vision spirituelle puissent activer les codes vibratoires de la quatrième dimension. 

Voilà enfin la phase de manifestation, qui est la synthèse du travail d’initié que vous devez accomplir en vue d’intégrer, d’activer et de transmuter les aspects évolutifs du septième rayon. Visualisez des points violets infinis qui pénètrent votre chakra couronne, lui donnant la couleur violette, et déclarez pendant cinq minutes : 

Je suis la manifestation divine et parfaite de ma Présence divine qui, en une spirale de guérison, me libère de toute négativité empêchant mon ascension spirituelle

Telle est la méthode spirituelle et cosmique du Grand pouvoir alchimique de transformation personnelle où le Soi essentiel émerge avec toute son abondance, sa joie et sa puissance divine. Derrière l’obscurité se cache le visage brillant de votre Présence divine qui, comme un observateur et un programmateur de votre évolution, cherche son lien avec Dieu. C’est la grâce que vous êtes en train de recevoir des maîtres ascensionnés. 

Même si nous vibrons dans les mondes des Sphères divines, nous gardons contact avec votre plan à travers votre désir spirituel de transformation. Par votre pratique et vos exemple nous démontrons  l’univers à quel point le compendium évolutif est uni. La pression évolutive s’intensifiera, mais ceux d’entre vous qui ont assumé la responsabilité de votre transformation recevront une inspiration à se transformer eux-mêmes en point de lumière spirituelle. 

Soyez les messagers et les symboles de la maîtrise évolutive que l’univers et la Hiérarchie Spirituelle ont choisis pour l’ascension cosmique planétaire. C’est là mon vœu et celui des autres maîtres. Chers travailleurs de la lumière, votre responsabilité est grande et vous pouvez l’exprimer par votre transformation et votre loyauté aux principes cosmiques d’évolution. 

Maître Saint Germain vous dit au revoir. 

Messages de la Cité de Lumière des Intraterrestres, canalisés par Ramathis-Mam aux Editions Ariane aux Editions Ariane – page 173.

L’effet des MANTRAS sur notre conscience

-       D’après ce que je comprends, la musique, le chant harmonique (toning) et les mantras ont des vibrations spécifiques, et les mantras sont des clés de l’univers. Chaque son crée un motif, qui est en soi un symbole ou une clé servant à ouvrir l’esprit et le corps à la connaissance cosmique. De quelle façon les mantras agissent-ils précisément sur le corps ? 

floatiesSalutations, chers lecteurs. Pour cette portion de l’information, six autres membres du Conseil des Recteurs de la cité de Shangri-la communiquent avec vous. Nos noms ou codes harmoniques sont les suivants : Yheyes, Rewsh, Spht, Omcks, Laush, Mymka. L’information aura donc une saveur et un caractère énergétique différents. 

Les mantras sont des codes qui produisent une résonance électromagnétique dans vos corps. Ils ont le pouvoir de changer la structure génétique en reconstruisant et en restaurant les schémas cellulaires déformés. Vos scientifiques ont démontré que vos cellules sont sensibles à un certain type de longueur d’ondes sonores qui produit des mutations. Elles sont en fait des micro-univers contenant toute la structure évolutive encodée à l’intérieur de chaque personne. Des mantras précis peuvent harmoniser les chakras énergétiques et produire des modifications dans les différentes structures de matière physique de vos corps. 

Dans les civilisations du passé, telles que l’Atlantide et l’Egypte, on utilisait des codes de lumière pour restaurer des parties du corps qui étaient détériorées, au point de complètement les rénover. Il faut savoir que les mantras proviennent des plans les plus élevés de la lumière. Ils sont configurés par les Esprits du Logos de l’univers, qui les ont reçus en état de résonance lumineuse et électronique en se reliant à l’Esprit Cosmique. 

Toute la manifestation universelle, sur ses divers plans est créée, transformée et désintégrée sur cette vibration lumineuse et électronique que certaines civilisations appellent le Pouvoir de la Parole Divine. Chaque fréquence vibratoire ou mantra a des effets précis et, s’ils ne sont pas connus et utilisés d’une façon appropriée, ils peuvent produire des effets secondaires. C’est pourquoi il est important d’obtenir la bonne information et de se référer à la bonne personne, à qui ce mécanisme vibratoire est familier. 

Voici comment ils fonctionnent en réalité. Commençons par dire que certains mantras servent à élargir l’esprit et à élever la fréquence vibratoire de l’hologramme énergétique. Ces codes vibratoires vous permettent d’activer le supramental en vous mettant en contact avec l’Esprit cosmique. Dans votre esprit tridimensionnel, concret et linéaire, cela produit une amplification et une transmutation de la conscience lumineuse. Correctement utilisés, ils rechargent votre esprit d’une divine énergie lumineuse et électronique, produisant un courant et une extase spirituelle qui émanent de l’Esprit Divin. Cela produit également une ouverture de la gnose divine et ainsi pourra être révélées la connaissance cosmique, qui ouvre les portes à l’intégration cosmospirituelle avec le Tout. Finalement, les mantras produisent une libération et une permutation de l’énergie mentale discordante, qui empêchent l’accès aux réalités évolutives. 

Pour travailler efficacement avec les mantras, il est important de comprendre qu’ils provoquent un état de purification psychique et émotionnel, de manière à préparer l’esprit à l’union divine avec le Grand Esprit Cosmique. Pour que les mantras aient l’effet désiré, il faut les recevoir de ceux qui sont initiés à la science spirituelle. Tous les mantras viennent d’un lignage évolutif divin et, selon leur lignage, expriment ou manifestent l’évolution divine et spirituelle. Il s montrent à l’initié la voie précise pour syntoniser un aspect de l’Esprit Cosmique. 

Nous vous avons souvent mentionné que tout, dans l’univers, coexiste et exerce un effet géométrique harmonieux en chacune de ses structures. Par conséquent, il n’est pas étonnant que certains sons ou accords musicaux produisent des structures géométriques. L’univers est une masse de structures vibratoires, colorées et géométriques, qui pénètrent les divers plans évolutifs de conscience en connexion et en syntonisation constantes avec la longueur d’onde de la lumière qui vient constamment de l’Esprit Divin. Nous aimerions ajouter que ces figures géométriques travaillent avant tout votre corps éthérique, puis le corps physique. Rappelez-vous que votre structure physiologique et anatomique est reproduite dans votre corps éthérique où se trouvent les géométries de lumière. Elles activent la création, la guérison, l’inspiration et la conscience dans votre corps. Vous ne percevez que l’état le plus dense de vos corps supérieurs, qui est comme un collage de géométrie, de son et de couleur qui se rassemblent et donne vie à la conscience lumineuse évoluant dans les mondes plus denses de la matière énergie duelle. 

Les diapasons sont également très efficaces, car ils émettent des ondes de fréquence sonore pouvant équilibrer les régions du corps qui ont été déformées en libérant le noyau d’énergie chaotique accumulé. Ils ne produisent pas de structures géométriques spécifiques. 

Messages de la Cité de Lumière des Intraterrestres, canalisés par Ramathis-Mam aux Editions Ariane aux Editions Ariane – page 83. 

Le transit de Vénus et les Vénusiens

Pouvez-vous élaborer sur ce transit qui s’est déroulé à l’été 2004 et sur sa signification pour la Terre ? 

Mentionnons d’abord que Vénus est une planète dont la configuration vibratoire crée un champ de force qui produit des courants énergétiques, lesquels traversent des régions précises de l’espace et engendrent des pulsations lumineuses. Cela étant, les centres d’énergie des chakras des corps tridimensionnels s’accélèrent et s’étendent, et des colonnes de lumière vibratoire sont ainsi générées, que des intelligences supérieures utilisent ensuite pour communiquer. En ce qui concerne votre civilisation, ces paramètres de lumière se trouvent dans vos chakras. Ceux d’entre vous qui les ont activés reçoivent les projections lumineuses et géométriques des mondes reliés au vôtre, dont Vénus. 

Le transit de Vénus et les Vénusiens dans CITE INTRATERRESTRE Synthese_Venus_Int

Le transit de Vénus représente avant tout une accélération et une transformation astrobiologique de votre civilisation. Actuellement, Vénus sert de convertisseur intermédiaire du rayonnement cosmique qui amènera votre humanité  entrer dans une autre ère de conscience et à interagir fraternellement avec des civilisations supérieures. Cela signifie aussi que des codes d’énergie sont présentement inséminés sur votre planète au moyen des systèmes de lumière en provenance de Vénus, affectant par le fait même non seulement la Terre mais aussi vos corps inférieurs. Une fois ce processus terminé, la Grande Fraternité blanche de la galaxie et d’autres systèmes galactiques activeront tous les centres d’énergie de l’Atlantide, tissant ainsi un réseau d’intercommunication. Par la suite, cela donnera lieu à un nouveau sentiment de collaboration et d’unité fraternelle  et universelle dans votre civilisation. 

Ce transit a été extrêmement important pour votre civilisation, car il a sonné le moment précis d’activation et d’ouverture des portails vibratoires de lumière énergétique servant de tremplin de connexion avec des mondes supérieurs. Finalement, ce transit de 2004 a aussi marqué une nouvelle direction de votre évolution en ouvrant les sceaux magnétiques pyramidaux reliés à la Grande Pyramide de Gizeh, elle-même le chronomètre d’évolution cosmique de votre planète et de votre civilisation. 

 dans CITE INTRATERRESTRE

Voyons son action sur le peuple de Vénus. 

En tant que civilisation d’un niveau moyen/supérieur, les Vénusiens doivent incorporer la nouvelle fréquence gravitationnelle qui fera d’eux des coparticipants et des catalyseurs de votre évolution et de votre fréquence vibratoire vers un niveau dimensionnel supérieur. Ils désirent que des mondes en transformation comme le vôtre participent à des niveaux d’évolution de lumière supérieure. A cette fin, ils interagissent avec vous de l’intérieur comme de l’extérieur. De l’extérieur, ils veulent activer et reconvertir votre fréquence vibratoire ; de l’intérieur, ils se veulent des guides de conscience lumineuse qui apportent le langage du Feu, lequel ouvre la gnose divine du Logos cosmique dans leur civilisation. 

En tant que base stellaire intermédiaire entre les intelligences du Logos supérieur de la galaxie et de votre civilisation, les Vénusiens vont interagir étroitement avec vous dans le but d’injecter de nouvelles technologies d’expansion consciente dans votre humanité ; ils seront également les maîtres intérieurs qui, par des formes-pensées, éduqueront votre civilisation et la feront évoluer spirituellement. 

La civilisation de Vénus est un symbole du rayon d’Amour christique qui instaure de nouveaux schémas et canaux d’expansion et de reprogrammation dans les mondes d’expérience évolutive comme le vôtre. L’attitude fraternelle et l’esprit communautaire de ces êtres symbolisent la générosité l’esprit spirituel altruiste et font d’eux des motivateurs dans votre système solaire et votre quadrant de la galaxie. C’est une chance inouïe que cette civilisation ait intercédé pour vous auprès de la   Hiérarchie cosmique, afin de vous servir en transmettant et en implantant des codes d’amour, de compassion et de service désintéressé dans des mondes en transition évolutive comme le vôtre, ayant une forte tendance réactionnaire. 

Quand vous faites l’expérience d’une expansion de votre chakra du cœur, cela signifie que vous recevez des ondes électroniques lumineuses des commandos de surveillance de Vénus. Lorsque des circonstances discordantes qui génèrent de l’agressivité et de la violence entre groupes ethniques, nations et des pairs se terminent par la réconciliation, cela s’explique par la projection de leur fréquence spirituelle solidaire et collaborative à travers des formes-pensées harmoniques d’un rose rubis. Les Vénusiens sont des êtres remplis d’un esprit de profonde compassion, de sagesse cosmique et ont une attitude aimante envers les mondes coupés du Pacte de lumière divine. Etant donné qu’ils vibrent dans l’Octave maîtresse d’Amour universel et que leur rayonnement de lumière est très intense et puissant, leur configuration morphique est d’une beauté fascinante. Beaucoup d’entre eux prennent d’ailleurs des identités protectrices, angéliques et directrices pour les humains. D’une intelligence multidimensionnelle, ces êtres savent parfaitement bien comment créer de la lumière harmonique chez des êtes et des dimensions inférieures où la lumière est prise au piège des champs gravitationnels. 

Ils sont chargés de libérer les matrices de lumière prisonnières des champs gravitationnels et de les étendre aux méridiens magnétiques et astrophysiques de votre planète, créant ainsi un anneau de force électronique cohésive et équilibrante. Ce sont vos meilleurs tuteurs spirituels, et ils ont la responsabilité de purger et de potentialiser des sentiments altruistes où générosité esprit de collaboration fraternelle et service impersonnel établissent une spirale de lumière, d’amour et d’unité. 

Chers camarades évolutifs, comptez-vous privilégiés et sentez-vous honorés du fait que cette civilisation raffinée, affectueuse et d’une grande bonté vous aide à vous transformer en leurs homologues spirituels vibrant dans le respect, l’amour et la collaboration avec les mondes d’évolution cosmique. 

  Messages de la Cité de Lumière des Intraterrestres, canalisés par Ramathis-Mam 

Manuscrit de Marie-Madeleine

LE MANUSCRIT DE MARIE MADELEINE (initiation à la Magie sexuelle d’Isis) 

Manuscrit de Marie-Madeleine dans LIBERTE des MAITRES flecheUN 

« J’ai été élevée dans une famille pour qui la magie était familière. Mon père venait de Mésopotamie et ma mère était égyptienne. Avant ma naissance, elle avait adressé des prières à Isis pour avoir un enfant. Cet enfant, c’est moi. On me connaissait sous le nom de Marie Madeline.

Lorsque j’ai eu douze ans, on m’a envoyée étudier dans une communauté secrète d’initiés protégés par Isis. J’ai reçu les enseignements secrets de l’Egypte, les alchimies d’Horus et la magie sexuelle du culte d’Isis. Lorsque j’ai rencontré celui que vous appelez Yeshua, j’avais déjà reçu toutes les initiations. Je m’étais préparée à faire sa rencontre au puits. Les Evangiles font de moi une prostituée, car tous les initiés de mon ordre portaient un bracelet en or représentant un serpent ; cela signifiait que nous pratiquions la magie sexuelle, par conséquent, aux yeux des Hébreux nous étions des prostituées.

Lorsque j’ai vu Yeshua et que nos regards se sont rencontrés, j’ai su que nous étions destinés l’un à l’autre. Ce que je m’apprête à vous dire n’est connu que de ceux qui étaient avec moi. Bien des légendes ont couru concernant ce qui est arrivé. Mais pour moi c’est l’histoire d’un très grand amour. Que Yeshua ait eu une vision du monde, cela ne me concerne pas. Mon histoire est une histoire d’amour. Beaucoup de gens ont suivi Yeshua. Et les occasions que nous avons eues d’être ensemble n’ont pas été nombreuses. Les Evangiles n’évoquent pas ces faits, car seuls ceux qui étaient avec nous le savaient. Avant que Yeshua se rendre au jardin de Gethsémani, nous avons conçu un enfant, dont le nom devait être Sarh.

fleche dans LIBERTE des MAITRESDEUX 

L’histoire que je m’apprête à vous raconter va paraître fantastique. Je me souviens des roseaux de Saintes-Maries-de-la-Mer, bien qu’évidemment l’endroit ne portait pas ce nom à l’époque. C’est là que notre bateau a approché du rivage. Sar’h était encore très jeune. Elle n’avait pas un an. J’étais déchirée entre le chagrin et l’ébahissement le plus total. J’étais présente quand Yeshua a été crucifié. Avec sa mère, nous l’avons accompagné jusqu’à sa tombe et nous l’avons enveloppé. Je me souviendrai toujours de l’odeur de la myrrhe. C’est l’un des onguents que nous avons utilisés. Yeshua m’est apparu dans son corps de lumière. Je ne pouvais en croire mes yeux ; voilà pourquoi j’ai touché ses blessures. Les disciples étaient jaloux du fait qu’il soit venu à moi en premier.

C’est très bizarre d’un côté, mon bien-aimé était transporté dans une autre dimension, un autre monde, de l’autre côté, moi et notre fille traversions la Méditerranée seules, sans lui. Nous n’étions plus en sécurité et nous avions dû quitter l’Egypte où nous nous étions réfugiées. Lorsque nous avons fait la traversée et sommes arrivées sur les rives de ce qui allait devenir la France, tout était encore sauvage. Ce sont les prêtresses du culte d’Isis qui nous accueillirent, et nous nous sommes mises en chemin en direction du nord pour nous placer sous la protection des druides, car Isis les avait avertis ; ils avaient entendu son appel qui leur demandait de protéger sa fille, Sar’h. C’est ainsi que nous avons cheminé jusqu’à une autre vaste étendue d’eau, que nous avons traversée pour nous retrouver dans ce qui est aujourd’hui l’Angleterre. Et là, on nous a mises au secret dans le saint des saints des druides, au Tor et à Glastonbury. Nous étions moins en danger ici qu’en Israël ou en Egypte, mais l’influence de Rome s’étendait  jusqu’en Angleterre et nous avons dû nous cacher.

Nous avons vécu là pendant des années, et c’est à cet endroit que Sar’h a épousé un homme dont les descendants sont les chevaliers du Temple. Pour ma part, je suis allée vers le nord au Pays de Galles, là où j’ai vécu jusqu’à la fin de mes jours. Je dois dire que pendant ces années où j’ai vécu seule au bord de la mer. Yeshua m’a souvent rendu visite. Bien entendu, pas comme avant, car son était constitué davantage d’énergie et de lumière que de chair, mais c’était tout de même extraordinaire de me trouver de nouveau avec lui. A ma mort, il était là et m’a emportée vers ce que certains appellent le paradis qui, en vérité, est simplement un espace dans l’âme.

flecheTROIS 

Je commence mon récit par la rencontre à la margelle du puits, car par bien des côtés, c’est ici que ma vie a commencé vraiment. Toutes les années auparavant n’ont été qu’une préparation à cette rencontre. Ce matin-là, je sentais que quelque chose se préparait. Il y avait en moi un sentiment d’excitation –une sorte de tremblement des bras et des jambes – même avant notre rencontre. J’étais déjà au puits avant qu’il arrive. J’avais déjà descendu mon seau dans le puits, et il est venu me prêter main-forte. Certains des disciples, voyant le bracelet en serpent d’or, ont pris pour acquis que j’étais une prostituée et furent consternés que leur maître vienne en aide à une personne comme moi. Mais cela ne me toucha point. J’étais dans un autre monde, transportée par les yeux de Yeshua. Nos regards se rencontrèrent, et ce fut comme si je contemplais l’éternité entière. A ce moment-là, je sus que c’était pour lui qu’on m’avait préparée – et lui aussi le savait.

Je l’accompagnais, me tenant aux derniers rangs de ceux qui le suivaient, et le soir venu nous nous éloignions ensemble ; pas tous les soirs cependant, car il était très recherché. Moi qui avait été formée aux alchimies d’Horus et à la magie sexuelle d’Isis, et qui était considérée comme une adepte avancée par mes maîtres, la première fois que je fus dans les bras de Yeshua, je tremblais comme une feuille et je dus lutter pour retrouver dans mon désir le chemin central qui mène au trône  le plus élevé, chemin qui avait fait l’objet de ma formation. En mariant les techniques que j’avais apprises et les méthodes qu’il avait assimilées en Egypte, Yeshua et moi avons réussi à charger son corps ka, son corps énergétique d’une lumière et d’une force plus importante, de façon à ce qu’il lui soit plus facile de travailler avec ceux qui venaient le voir. Et voilà exactement ce qui est arrivé. Et ce n’est pas sans ironie que les Evangiles rapportent que j’étais au puits lorsque Yeshua est arrivé. Mais, ces nombreuses nuits où Yeshua et moi étions seuls, c’est lui qui vint à mon puits, pour s’abreuver par moi aux puissances d’Isis se recharger et se renforcer.

flecheQUATRE 

Je m’arrête un instant pour contempler tout ce qui est arrivé ; on dirait un rêve, un rêve d’une clarté extraordinaire encore aujourd’hui. A raconter cette histoire, mon cœur tremble comme si c’était hier. Ma première nuit avec Yeshua se dessine dans mon esprit aussi clairement que les cieux au-dessus de Jérusalem.

Après avoir réussi à vaincre mes désirs de femme et m’être élevée dans l’alchimie spirituelle à laquelle j’étais formée, j’ai pu voir la forme spirituelle de Yeshua – déjà lumineuse, déjà resplendissante de lumière. Une colombe se tenait au-dessus de sa tête, et des rayons dorés en émanaient. Sa forme spirituelle reculait les sceaux de Salomon, Hator, Isis, Anubis et Osiris, confirmant qu’il avait subi ces initiations. Il présentait aussi d’autres symboles que je ne comprenais pas, car ils provenaient de cultures qui m’étaient inconnues ou sur lesquelles je n’avais pas reçu d’enseignement ; mais à partir des sceaux égyptiens que je reconnaissais, je conclus qu’il était sur le sentier du dieu suprême Horus. Il n’était toutefois pas encore passé par son initiation à la mort, et je savais que c’était justement la raison pour laquelle j’avais été attirée vers lui cette fois-ci – afin de consolider son âme grâce aux pouvoirs d’Isis et de la Mère cosmique, de sorte qu’il puisse traverser le portail des ténèbres et atteindre Horus.

Cette nuit-là, après avoir fait l’amour et ainsi maniés nos corps spirituels et les avoir fusionné l’un à l’autre, et l’alchimie ayant déclenché ses effets en nous, Yeshua se laissa gagner par le sommeil. Tandis que je le tenais dans mes bras je sentis un changement s’amorcer en moi, un désir de le protéger, l’espoir d’être toujours avec lui, et j’eus en même temps, conscience que nous serions séparés par des forces plus puissantes que ma volonté.

flecheCINQ 

L’Eglise prétend que j’étais une prostituée ; moi je vous  dis que c’est l’Eglise qui est la prostituée, car elle voudrait vous faire croire que la femme est un être impur et que la passion sexuelle entre l’homme et la femme est mauvais. Pourtant, c’est dans le magnétisme de la passion qu’est engendrée la matrice de l’ascension.

Le secret des secrets était connu de tous les initiés d’Isis, mais je n’avais pas imaginé que ce pourrait être moi qui serais appelée à le réaliser pleinement avec un être tel que Yeshua. Pour moi, c’est un cheminement de l’esprit et du cœur. Pour ceux qui aimeraient savoir quel a été notre parcours physique cependant… Après la crucifixion de Yeshua, Marie, la mère de Yeshua, Joseph d’Arimathie, Aaron, son fils, alors âgé de douze ans, deux autres jeunes femmes et moi-même avons pris la route de l’Egypte du nord. Ironiquement,  nous avons d’abord été entraînés vers l’Est puis nous avons dû faire halte en chemin pour le ravitaillement, car notre bateau était minuscule. Ensuite, notre périple passa d’abord par Malte et la petite Ile d’Oudish, puis par la Sardaigne et la pointe de ce qu’on appelle aujourd’hui Cinque Terra. Finalement, nous avons abouti à Saintes-Maries-de-la-Mer, cheminé vers le nord de la France en passant par Rennes-le-Château, puis traversé la Manche pour se rendre en Angleterre comme on l’appelle aujourd’hui. Pour finir, nous nous sommes installés à Glastonbury pendant plusieurs années, jusqu’à ce que Sar’h ait douze ans.

Lorsqu’elle a eu douze ans, nous sommes retournées parmi les roseaux du bord de la Méditerranée, là où nous avions accosté en provenance d’Egypte. C’était le point le plus proche de l’Egypte qui soit aussi sans danger pour nous. Là, j’ai initié ma fille au culte d’Isis, et l’ai fait prendre un bain dans les eaux de la Méditerranée, comme l’indiquent les enseignements que j’avais reçus. Nous sommes ensuite retournées à Glastonbury, jusqu’à ce que ma fille – et fille de Yeshua – ait l’âge de se marier, à 16 ans. Elle a épousé le fils d’une famille bien connue, dont les descendants devaient donner naissance aux Templiers,  bien qu’à cette époque-là, les Chevaliers du Temple n’existaient pas. Le sang dont Sar’h est issue a donc couru dans les veines des Templiers eux-mêmes. Une fois Sar’h mariée et installée dans sa nouvelle vie, je suis partie vers le nord pour le Pays de Galles, où j’ai vécu le reste de mes jours dans une petite maison en pierre près de la mer.

Derrière ma maison coulait un ruisseau qui jaillissait du flanc de la colline. Bien souvent, je me suis assise auprès de ce ruisseau qui se divisait en deux. Sur une certaine distance, les deux bras affluaient parallèlement, puis l’un obliquait vers la gauche et l’autre vers la droite. Et je réfléchissais, assise entre les deux ruisseaux, au courant qui entraînait ma vie et à celui qui avait emporté la vie de Yeshua, et au fait que, pendant un moment, les deux courants avaient filé ensemble, puis s’étaient séparés.

flecheSIX 

Je me rappellerai toujours la première fois que Yeshua est venu à moi après sa résurrection. C’était un soir de nouvelle lune, le ciel était limpide. Une légère brume flottait sur les bruyères et tout était baigné de la lumière argentée de la lune et des étoiles. Je vis une forme s’approcher sur le chemin venteux qui menait à ma maison. Par une ironie du sort, je venais de sortie pour puiser de l’eau au puits, et c’est là qu’il se tenait. Il avait la même apparence, mais il rayonnait –impossible de ne pas le reconnaître. Mes yeux se sont remplis de larmes, mon cœur tremblait. Je courus vers lui, mais je m’arrêtai net, me souvenant de ses paroles, prononcées juste après la résurrection. « Ne me touche pas encore, avait-il dit alors, car je ne suis pas encore monté jusqu’au Père ». O Combien l’initiée d’Isis en moi, pendant toutes ces années, a désiré rétablir les faits ! Qu’a-t-il voulu dire par ces paroles ? car les chrétiens n’ont reçu en héritage qu’une partie de la vérité. La part la plus importante est demeurée cachée au milieu des mystères de la Grande Mère ; et comme l’Eglise a cherché à priver de ses droits tout ce qui est féminin, la vérité est restée scellée et inaccessible.

Et cette vérité concerne le corps ka même -  ce que les initiés nomment ; le double éthérique ou le jumeau spirituel, car chargé d’une quantité suffisante de vitalité et d’énergie, il ressemble au corps physique. Contrairement à celui-ci toutefois, le ka n’est pas constitué de matière, mais d’énergie – d’énergie et de lumière. Et lorsque Yeshua est venu à moi après sa résurrection, il est venu dans son ka. Cependant, son ka n’avait pas encore été stabilisé, car Yeshua ne s’était pas élevé jusqu’au Père – c’est-à-dire jusqu’à l’Esprit suprême de sa propre âme. Avant d’y parvenir, il devait passer par le portail de la mort et parcourir son chemin dans l’inframonde de son propre être. Il faisait cela pour deux raisons, d’après moi. Premièrement, en tant qu’âme maîtresse, c’était une façon d’apporter un important afflux de pouvoir à son ka. En second lieu, il lui fallait ouvrir le passage par la mort, afin que d’autres puissent le suivre et traverser les ténèbres plus facilement en suivant son sillage de lumière. Ainsi, cette première nuit de nos retrouvailles, mon cœur s’est rempli de la joie d’être de nouveau avec lui et je le ressens aujourd’hui aussi clairement et fortement qu’alors. Il est venu un peu avant minuit pour repartir au point du jour. Pendant ces heures où nous étions étendus tous les deux, nos corps ka s’entremêlèrent une fois de plus, nul besoin de parler. Nous communiquions par télépathie. Et sans l’acte sexuel physique, le pouvoir serpentin en lui s’unissait au pouvoir serpentin en moi, et ils montaient en suivant le trajet sacré le long de notre épine dorsale jusqu’au siège au sommet du crâne (le coronal) ; cela me plongeait dans une extase de béatitude pure. C’est ainsi que nous nous sommes rencontrés des années durant. Il venait me voir sous cette forme plusieurs fois par année. Parfois, nous bavardions. La plupart du temps nous étions tout simplement en union.

Je lui ai demandé où il allait quand il n’était pas avec moi. Il a répondu qu’il avait visité de nombreux lieux sacrés sur la terre, et qu’il avait rencontré bien des gens différents. A son dire, il traçait un chemin de lumière. Lors de l’un de ses visites, je lui ai demandé d’expliquer. Il traça un cercle sur la terre battue de ma maison, et je reconnus les deux triangles du sceau de Salomon, dont  l’intersection forme l’étoile de David. Il me dit que plusieurs régions du monde existaient dont nous nous n’avions pas connaissance dans notre région. Bon nombre présentaient des points qui correspondaient aux points du sceau de Salomon. En se rendant en ces lieux, il s’assurait que son œuvre s’enracinerait mieux dans le sol de ce monde.

flecheSEPT 

Parmi toutes les fois où Yeshua m’a rendu visite, celle dont le souvenir est le plus vif est la fois où il est venu alors que Sar’h était chez moi. Elle venait de tomber enceinte de voulait recevoir ma bénédiction. J’étais toute à ma joie de la retrouver et de recevoir ses compagnons de voyage. Elle m’avait fait prévenir par les druides, mais la nouvelle de sa visite ne m’était parvenue que la veille de son arrivée. Elle demeura avec moi trois jours, et Yeshua apparut le second jour.

Pouvez-vous vous rendre compte à quel point la situation était particulière ? Sar’h n’avait jamais rencontré son père, et Yeshua n’avait jamais connu sa fille. Et voilà qu’ils étaient l’un face à l’autre. Le corps de son père était retourné à l’état d’éléments en un éclair de lumière au moment de la résurrection. Donc, maintenant il avait la forme de son ka, qui émettait une lumière unique. Tous deux étaient très émus. Sar’h jusqu’aux larmes, Yeshua jusqu’au pathos. Ils ont passé une heure à marcher ensemble dehors. J’ignore de quoi ils ont discuté, mais du début à la fin de leur conversation, le ciel était zébré d’étoiles filantes. Avant de partir ce matin-là, juste avant l’aurore, Yeshua mit ses mains sur l’estomac de Sar’h et bénit l’enfant. Sar’h repartit le lendemain, rayonnant d’une paix incomparable. Tout est maintenant dit sur ce que je voulais établir à propos de ma vie de mère. Subséquemment, je vais parler en tant qu’initiée aux secrets d’Isis, dans les alchimies d’Horus.

flecheHUIT 

Je me tourne maintenant vers ma chère sœur, ma sœur en esprit, la mère de Yeshua, connue aussi sous le nom de Marie. Marie était une initiée de haut rang dans le culte d’Isis. Elle avait reçu sa formation en Egypte. C’est pourquoi Joseph et elle, fuyant la colère du roi en Israël, prirent la fuite vers l’Egypte. Marie était en sûreté parmi les prêtresses et les prêtres d’Isis. Sa formation avait été différente de la mienne, mais nous servions la même cause. Pour préciser comment je comprends Marie, je dois révéler l’un des secrets les mieux dissimulés du culte d’Isis. Selon notre croyance, et la mienne, dans certaines conditions, la déesse elle-même s’incarne, soit en naissant, soit par initiation spirituelle. Marie, la mère de Yeshua fut reconnue très jeune pour sa pureté d’esprit par les prêtresses des temples d’Isis. Elle reçut la formation, devint une initiée et atteint les niveaux les plus élevés. Mais plutôt que de devenir une prêtresse, elle suivit l’entraînement pour devenir ce qu’on appelle une incarnation.

Pour devenir une incarnation, il faut être une âme très avancée, il faut un entraînement spirituel et une discipline considérables. A l’initiation finale, Marie dépositaire d’un courant énergétique provenant d’Isis elle-même. De ce point de vue, elle était donc une incarnation de la Mère cosmique. Tout se passe comme s’il y avait deux Marie : Marie l’humaine, pure d’esprit et de cœur, cachant par-devers elle un portail direct menant à la Mère Suprême, créatrice de toute matière, du temps et de l’espace.

Les conditions étaient réunies pour la conception d’un être aux qualités remarquables, qui allait devenir son fils Yeshua. Lors de ce que l’Eglise appelle l’Immaculée Conception, Marie fut le témoin et le siège d’un processus d’insémination céleste et galactique, grâce auquel le principe du Père, ou Esprit, tel que nous le concevons dans le culte d’Isis, transféra son essence en Isis, la Mère recevant l’essence du Père, la matière recevant l’impulsion de l’Esprit. Et c’est cette énergie spirituelle raffinée et puissante qui prit racine dans la matrice de Marie et donna naissance à Yeshua.

flecheNEUF 

Marie parmi les disciples lorsqu’ils vinrent vers moi auprès du puits. Elle me reconnut aussitôt comme initiée, du fait que je portais à mon bras le bracelet d’or en forme de serpent et aussi en raison du sceau d’Isis qui étincelait dans mon corps ka, car Marie était tout à fait clairvoyante et télépathe.

La personne dont j’ai d’abord croisé le regard fut Yeshua et comme je l’ai rapporté, sa présence immense me transporta dans d’autres mondes. Par la suite, mon regard a rencontré celui de Marie, sa mère. Dans ses yeux, j’au lu qu’elle reconnaissait mon statut de consoeur initiée dans le culte d’Isis, et bien que sa formation n’ait pas été dans le domaine de la magie sexuelle comme moi, elle comprit que j’avais été préparée pour Yeshua. Entre eux deux, je me sentis soulevée sur les ailes transcendantes de l’amour. Mon esprit a pris son envol. Il est ironique que j’aie ensuite rencontré les yeux de ceux qui furent ceux des disciples, et qui me jugèrent et décidèrent que j’étais une prostituée ; cette opinion est perpétuée au fil de générations de croyants.

Mais je déclare, aux yeux de Yeshua et de sa mère, je n’étais pas une prostituée, mais le vase apportant les pouvoirs curatifs et nourrissants d’Isis elle-même. Dans la vie d’un homme, qui’l soit humain ou divin, vient un temps où sa mère ne peut plus lui donner l’essentiel. Son amour pour lui est toujours là, mais ce qu’il lui faut, c’est une nourriture d’une autre nature, soit celle d’une autre femme. J’ai été cette femme. Marie m’a reconnue et a admis mon statut, et m’a confié son fils en cet instant auprès du puits. Marie et moi avons passé beaucoup de temps ensemble, à discuter des besoins de Yeshua et de sa place dans ma vie. Il était entendu que j’étais la servante d’un pouvoir qui me dépassait. J’avais été formée pour ce rôle, mais je dois vous avouer que cette reconnaissance m’émeut encore aujourd’hui. Lorsque je pense au fait qu’il m’a reconnue, je frémis. Au fil de ces journées et ces nuits passées ensemble, Marie et moi nous sommes consacrées à la tâche de subvenir aux besoins de Yeshua et de ses disciples. A cette période, Marie et moi sommes devenues très proches car je l’aimais, et je l’aime toujours pour sa grande beauté, pour sa pureté de cœur et d’esprit et pour la douceur avec laquelle elle s’est occupée du monde.

Je puis affirmer, car c’est limpide dans mon esprit, que Marie, après avoir servi comme initiée d’Isis incarnée, était un maître accompli. Son service, sa maîtrise et sa perfection – sa perfection spirituelle – sont stupéfiants.

flecheDIX 

Marie habite dans les royaumes célestes. Sa compassion et son amour se répandent sur l’ensemble de l’humanité. Chacun peut s’adresser à elle, quelles que soient ses croyances. Si quelqu’un l’invoque, qu’il sache qu’il est entendu. Il faut maintenant que je clarifie ma compréhension des choses. Je veux parler de la magie sexuelle du culte d’Isis et des alchimies d’Horus. J’ai l’intention de révéler des secrets qu’un initié n’aurait jamais dévoilés, même sous menace de mort. Mais les temps ont changé. Il ne reste plus beaucoup de temps, comme vous le savez et j’ai reçu la permission de la déesse – en fait c’est la déesse elle-même qui m’a demandé de vous révéler certains des secrets les mieux gardés de tous les temps. Ils vous sont divulgués dans l’espoir de vous voir vous élever.

flecheONZE 

Les alchimies d’Horus sont un corps de connaissance et de méthodes visant à modifier le ka. Selon ces enseignements, si notre ka incorpore ou acquiert plus d’énergie ou de lumière, il se produit une intensification de notre champ magnétique, qui permet au désir de l’initié de se manifester plus rapidement. Toutefois, lorsque nous nous abandonnons à notre âme céleste, ou , la poursuite de désirs personnels, sans être abandonnée, n’est plus le centre de notre existence entière. Notre regard se tourne vers les hauteurs, pour ainsi dire, vers les capacités supérieures de notre être, telles qu’elles sont justement perçues par le Bâ, ou âme céleste.

Cette âme céleste, ou bâ, existe à un niveau vibratoire beaucoup plus élevé que le corps physique (le khat) ou le ka (le jumeau spirituel ou éthérique du corps physique). Au sien du ka, il existe des conduits que l’on peut stimuler et ouvrir. L’activation de ces passages secrets du ka lui confère un pouvoir très accru. Les alchimies d’Horus ont pour objet de les consolider, et d’activer les pouvoirs latents et les talents de l’initié par ce qui est désigné par le nom de Djed, les sept sceaux ascendants que les yogis et les yoginïs de l’Inde appellent les chakras.

flecheDOUZE 

Dans l’école où j’ai reçu ma formation, nous avons appris à activer le pouvoir serpentin, la kundalini, en faisant se mouvoir certains canaux de l’épine dorsale et en ouvrant certains circuits dans le cerveau. Ce procédé engendre ce qu’on l’appelle l’uroeus.

L’uroeus est généralement un feu de couleur bleue qui se diffuse dans l’épine dorsale horizontalement et verticalement ; il ondule suivant les altérations énergétiques dans ces conduits. L’activation de l’uroeus accroît l’intelligence potentielle du cerveau, la créativité et surtout la réceptivité, car la tâche de l’initié est de changer la qualité de son être même, de façon à ce que l’entrée en résonance avec le ka, l’âme céleste, soit libre et non obstruée.

flecheTREIZE 

Lorsque j’ai rencontré Yeshua pour la première fois, au puits, sa simple présence a activé mes alchimies internes. La kundalini est montée le long de l’épine dorsale, comme si je m’étais livrée aux disciplines apprises.

La première nuit où nous nous sommes retrouvés seuls, dans les bras l’un de l’autre, étendus côte à côte, nous avons pratiqué la magie sexuelle d’Isis. Cette forme spécifique de magie charge le corps ka d’une extraordinaire force magnétique en utilisant le pouvoir de l’orgasme physique, car lors d’un orgasme, il se produit une décharge considérable d’énergie magnétique dans les cellules. Au moment où cette énergie se diffuse, elle dégage un potentiel magnétique que l’on peut mettre à profit. Je désire exposer ce processus spécifique en détail, mais pour ce faire, il faut d’abord expliquer un peu davantage certaines notions de base ayant trait à la sexualité et la réalisation spirituelle, car ce secret a été dérobé par l’Eglise.

flecheQUATORZE 

Lorsque je me suis unie à Yeshua en tant qu’initiée d’Isis, il y avait des canaux particuliers que je devais ouvrir en moi. Je fus pourtant stupéfaite de découvrir que ces conduits s’ouvraient spontanément en sa présence. Au début de mon récit, j’ai mentionné combien la femme en moi tressaillait et devait lutter contre ses passions et ses désirs, car le sentier de l’initié consiste à utiliser l’énergie de la passion d’une manière très précise et non pas de se laisser simplement emporter par elle. L’alchimie exige que l’énergie, en vue d’être transformée, soit d’abord maîtrisée.

(suite…)

Un treizième centre

gifs  coeurL’univers fait partie du multivers, où les couches d’existence sont reliées par le temps simultané. Enfin, un troisième centre, ouvert sur le multivers, englobe sous les autres chakras. L’énigmatique champignon, qui tend à apparaître et à disparaître comme par magie dans notre monde, évoque les mystères symboliques du multivers. 

Cet inexplicable végétal peut être un délice de gourmet, nutritif et succulent, ou mettre fin à vos jours si vous n’être pas prudent. Il arrive même qu’il vous projette dans une aventure exaltante en des territoires situés bien au-delà des confins de vos perceptions. Vos chakras vous relient à une source d’énergie illimitée qui vous permet d’explorer les nuances subtiles de la création de réalité ; il ne tient qu’à vous de vous prévaloir de ces aptitudes et d’en faire usage. 

Imaginez que vous vous retrouvez sur le vieux banc de pierre. Cette fois-ci, la lune luit dans les cieux tel un énorme melon recouvrant de lumière nacrée le paysage. Les grenouilles et les cigales se lancent dans une apaisante symphonie d’harmoniques vespérales. Commencez par détendre votre cou et vous éclaircir la gorge. Relâchez votre mâchoire inférieure et votre langue, en imaginant que vous avalez une cuillerée de miel le plus suave. Imaginez ensuite que des fils dorés vous tirent vers le haut par le sommet de votre tête et de votre épine dorsale. Sentez celle-ci se redresser et ajustez votre bassin de sorte qu’il soit posé très exactement sur le banc. 

Ecartez légèrement les lèvres et, en inspirant, observez la sensation également de votre souffle qui passe par vos narines, puis descend le long du larynx et de votre gorge. Imaginez que votre souffle emplit le bas de vos poumons, comme une rivière tumultueuse dévalant un précipice et déferlant en une cascade à sept paliers. L’eau tourbillonne dans un bassin profond à la base de chaque cascade avant de continuer sa descente. Vous sentez les vapeurs rafraîchissantes qui s’en exhalent, de même que le flot d’énergie accompagnant votre souffle et la beauté de la vie. Plonger au plus profond de chaque basse ; nagez-y librement, puis avec joie, laissez-vous emporter en glissant sur l’eau. Ressentez le son de la vie. 

Abandonnez-vous délicieusement au parcours lisse et fluctuant de votre respiration ; ajoutez à cet état d’esprit des sentiments apaisant, joyeux, harmonieux. 

Modulant votre souffle en vue de voyager loin à l’intérieur, imaginez que la même grâce coule simultanément dans les sept chakras de votre corps, depuis le sommet de votre tête jusqu’à la base de la colonne vertébrale. Servez-vous de votre respiration focalisée pour diriger l’énergie dans vos chakras tout en pénétrant plus profondément dans chaque centre. Imaginez des spirales de couleurs tourbillonnant autour de chaque vortex ; l’énergie nettoie la région, déblaie les toiles d’araignée accumulée au fil des ans, laissant chaque centre tout frais et brillant de propreté, tel un kaléidoscope de couleur, de son et de lumière tournant lentement sur lui-même. 

Maintenant, dirigez votre attention vers vos pieds et faites-y bouger l’énergie pour l’ancrer dans la terre. Ensuite. Commencez à faire monter les spirales le long de vos jambes jusqu’au premier chakra, où elles tourbillonnent autour du bassin le plus profond, à la base de votre colonne vertébrale. Faites monter l’énergie tournoyante le long de votre corps et voyez-la entourer chaque vortex, dégager les débris, les blocages et les entraves jusqu’au sommet de la tête. Si vous rencontre une zone qui refus d’être nettoyée et dissoute, discutez avec ce centre d’intelligence et demandez pourquoi c’est ainsi. Prêtez ensuite attention pour capter la réponse. Si la situation à laquelle vous vous accrochez ne sert pas vos intérêts, reconnaissez le rôle qu’elle a joué, soyez reconnaissant de l’avoir rencontrée, acceptez qu’elle fasse partie de votre expérience et accueillez-la avec amour dans un espace supérieur de votre identité multidimensionnelle ; 

Imaginez ensuite un cercle lumineux reposant sur le sommet de votre tête et diffusant des schèmes cosmiques ; votre visage est empreint de sérénité, d’intelligence et de sagesse. Vos cinq chakras cosmiques forment un amalgame de prodiges ; ils vibrent de visions infinies où se mêlent des couleurs lumineuses et vives, des formes se transformant éternellement et des sons sensuels au-delà de toute beauté. Vous ressentez le rôle des schèmes d’énergie qui connectent le sommet de votre tête à la toile de l’existence, car vous parcourez des réalités qui s’étendent bien au-delà de l’univers connu, surplombant les mystères magiques du multivers. Les schèmes se fondent gracieusement en un ballet joyeux ; des tourbillons et des spirales venant de l’éther, débordants d’énergie douce et fraîche, entrent dans u vos chakras et en ressortent. 

Vous vous sentez chargé à bloc, illuminé ; vos perceptions s’étendent bien au-delà de votre corps physique tandis que votre sphère lumineuse sert d’antenne car elle attire de l’énergie qui irradie de vos chakras cosmiques. Enrichissez cette image en y plaçant des joyaux irisés disposés selon treize schémas lumineux uniques de votre création ; ces configurations serviront de symboles importants illustrant votre participation au scénario de la transformation de l’humanité. 

Les Pléiadiens. Issu de la Sagesse des Pléiades – Barbara Marciniak 

La conscience humaine

 

Gif cerveau   Nous aimerions vous raconter une courte histoire ayant trait à la conscience humaine, longtemps enterrée quelque part dans votre propre mythologie. 

 

 

Il y a très longtemps, soit des milliers et des milliers d’années dans les temps tribaux primitifs, vous étiez une planète matriarcale. Oui, les femmes avaient charge de tout. Elles possédaient tous les actifs de la famille, prenaient toutes les décisions importantes et dirigeaient les hommes dans leurs tâches. Et il en fut ainsi pendant toutes ces années de coexistence paisible menées par le cœur des femmes. La planète et ses habitants étaient dès lors très reliés, beaucoup plus que vous ne l’êtes à présent. En effet, ces gens priaient Mère Terre et Père Ciel en tant que Tout, dans lesquels ils jouaient leurs rôles. A leur simple façon, ils nommaient la conscience humaine de la planète comme ils la croyaient être, et ainsi était-elle, en équilibre, jusqu’à il y a environ cinq mille ans. 

 

Après des siècles et des siècles de cette façon de faire, Père Ciel finit par dire à Mère Terre ; « Tu règnes depuis très longtemps, et je suis fatigué d’être dirigé. Je pense que je devrais avoir une chance de diriger. C’est à mon tour à présent de mener, et je fermerai mon chakra du cœur afin de pouvoir diriger intellectuellement, avec l’esprit ». 

 

Mère Terre réfléchit un moment à sa demande et vit toutes les nouvelles leçons à venir pour ses enfants humains. Le cœur lourd, elle répondit ; « Je suis d’accord, tu devrais mener à ton tour. Mais pour te permettre de le faire sans interférer, je vais fermer mon chakra de la gorge afin d’éviter de parler contre toi ». Ainsi fut dit, ainsi fut fait. Lorsque Père Ciel ferma son cœur, il bloqua le chakra du cœur de chaque homme de la planète. Et lorsque Mère Terre ferma son chakra de la gorge, cela affecta chaque femme sous la forme d’un blocage de la gorge. 

 

Voilà comment les hommes se mirent à régner et abordèrent le froid pouvoir de l’intellect sans l’équilibre affectueux du cœur. L’avidité, le pouvoir et le désir surgirent, rapidement suivis par la guerre. Les femmes devinrent des biens, et traitées en grande partie comme des animaux. Le chakra de la gorge fermé par la peur, elles ne pouvaient parler en leur nom et n’avaient aucune égalité. Encore à ce jour, dans certaines religions, les femmes sont traitées tel des esclaves et ont peut de droits dans leur société, sinon aucun. Ce passage du règne de la femme à celui de l’homme commence enfin maintenant à se défaire lentement. Aujourd’hui, dans la plupart des pays occidentaux, les femmes ont des droits égaux à ceux des hommes. Les religions restrictives ralentiront ce processus dans les pays orientaux, mais elles finiront par dégager les plus polarisées de leurs traditions afin que les hommes et les femmes puissent avoir des droits humains, des droits pour tous. Ce sont ces polarité qui deviendront plus visibles et auront de moins en moins de sens dans les nouvelle s énergies équilibrées qui arriveront et déséquilibreront les vieilles manières de faire. 

 

Lorsque vous adoptez l’Unité, ou le « Tout en Un », vous devez plus qu’équilibrer les relations entre le masculin et le féminin dans votre vie. D’après vous, qu’entraînera une accélération de votre ADN ? Entre autres choses, cela exigera que vous équilibriez vos aspects intérieurs féminins et masculins – dominants et non dominants, yin et yang, positifs et négatifs. Vous devrez faire la paix avec tous ces aspects et les remettre dans un équilibre qui guérit. Rappelez-vous : Vous avez été dans tant de vies à la fois homme et femme que vous avez vécu une vaste gamme d’expérience de vie, d’un point de vue comme de l’autre. 

 

Au cours des quelques dernières années, vous avez défini un niveau beaucoup plus élevé d’ « énergies féminines » qui atteignent votre planète pour la première fois. Que vous les appeliez Mère divine, Quan Yin ou Déesse mère, ces énergies sont en effet venues, et elles étaient fort nécessaires pour équilibrer l’inégalité dans la conscience humaine entre hommes et femmes. Le passage au règne patriarcal a fait de cette planète un grand contraste, et accéléré les leçons de vie pour tous. Une part de ce processus d’ascension exigera que les hommes favorisent l’ouverture du cœur et les femmes, l’ouverture de la gorge. Dans les quelques années à venir, chers praticiens, vous verrez bien des clientes avec la paire de chakras 2 et 5 nécessitant des soins. 

 

Les hommes auront tendance à avoir un blocage dans la paire de chakras 3 et 4, le plexus solaire et le cœur. Bien des travailleurs de lumière féminins ont commencé à dégager leur gorge en 2006 et à travailler avec les chakras 2 et 5 tout au long de 2007. Oui, c’st là le temps qui peut s’avérer nécessaire pour dégager non seulement les schémas génétiques, mais aussi les schémas acquis. 

 

Par « acquis », nous voulons dire que l’existence que vous menez a été choisie par votre Moi supérieur avant votre naissance. Vos parents ont aussi été choisis parce qu’ils étaient les meilleurs pour faire avancer les leçons que votre âme cherchait à apprendre. Chaque vie est « esquissée » au préalable – homme ou femme, riche ou pauvre, l’orientation religieuse, les potentiels d’ouverture, et enfin, la « race ». Vie après vie, vous faites le tour de bien des sociétés et des religions, et ce, afin de vivre des leçons de points de vue masculin et féminin. Votre Moi supérieur se mêle à cet apprentissage imminent et acquiert une nouvelle sagesse à propos de l’essence véritable de l’amour. En étant tantôt homme, tantôt femme, vous avez deux fois plus de potentiel d’apprentissage à propos de l’Amour sur votre planète ! 

 

Peu importe où vous êtes nés, dans quelle famille ou société, vous avez tous le potentiel d e vous redéfinir en tant que Dieu en l’homme, de vous élever au-dessus des vies limitées que vous avez vécues dans l’expression dense. Apprendre à abandonner tous les aspects pénibles de votre passé est essentiel pour élever votre vibration et la tirer de cette densité. Vous avez fait un si beau travail sur les plans spirituel, mental et émotionnel ! 

 

Félicitations, vous êtes arrivés au travail essentiel ! Une dernière fois chers amis, nous vous encourageons à méditer quotidiennement, à faire assez d’exercice, à vous accorder assez de sommeil, à boire beaucoup d’eau et à prendre de petits repas simples aussi souvent que vous aurez faim. Lorsque vous écouterez et honorerez les besoins de votre corps, vous deviendrez plus enracinés, centrés et paisibles. Bien que le drame et la crise puissent se déployer autour de vos, ils ne vous toucheront pas et ne vous affecteront pas. Vous allez entrer et sorti des « poches tridimensionnelles » de l’existence, et ce, sans même le remarquer. 

 

Chers Maîtres en herbe, inoffensifs, chères Consciences christiques en marche sur la Terre, nous bénissons chacun de vous. Vous êtes tous Dieu, et tous tendrement aimés par Dieu

 

La Fraternité de Lumière – Kreyon, canalisé par Lee Carroll. 

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...