LES INCARNATIONS ET LES EMANATIONS d’HATHOR

 

shakti dance dis

Les Hathors ne se sont jamais incarnés physiquement et ils ne le feront sans doute jamais non plus. De temps à autre, nous envoyons une émanation dans les mondes inférieurs sous la forme d’un humain incarné, mais nous ne nous incarnons jamais pleinement dans la matière.

Un individu qui possède une émanation d’Hathor peut se sentir comme un Hathor parfaitement incarné car son auto-identité s’est focalisée sur son aspect Hathor. l’émanation éclipse temporairement dans l’esprit de cet individu son auto-perception en tant qu’être humain, mais il finira par se percevoir de nouveau comme un être humain incarné possédant des attributs humains.

Ainsi, une personne peut avoir l’impression d’être un Hathor simplement parce qu’elle possède une émanation d’Hathor. C’est comme si une pièce de granit comportant un grain d ‘or se croyait entièrement en or. L’examen de sa véritable identité lui révélera qu’elle est un mélange de granit et d’or.

De temps à autre, un voyant peut percevoir une émanation d’Hathor chez un être humain. Cette impression est filtrée par la conscience du voyant, qui s’il n’est pas familiarisé avec les émanations spirituelles, peut penser que tout individu en question est un Hathor. Il « voit » alors que cet individu est un Hathor. C’est toutefois une perception inexacte. La distorsion est due au fait qu’une émanation d ‘Hathor possède une très forte signature énergétique que le voyant interprète mal.

Une situation semblable se produit lorsque les individus ont l’impression d’être l’incarnation d’un dieu ou d’une déesse. C’est rarement le cas, sinon jamais. Un individu peut posséder l’émanation d’une déité dans sa composition énergétique, mais ce n’en est qu’une partie. Dans un état de conscience profondément modifié, l’auto-identité peut passer de l’humain à l’émanation de la déesse ou du dieu, mais ce changement est temporaire.

Dans la plupart des cas, les émanations d’Hathor s’incarnent avant la conception, parfois même quand l’enfant est dans l’utérus. Dans les cas les plus rares, l’émanation est « intégrée » par la volonté personnelle. Le choix du mode et du moment de l’apparition d’une émanation d’Hathor est très relatif et constitue un phénomène complexe.  Certains être possédant une émanation d’Hathor vivent toute leur existence sans en être conscients. D’autres savent qu’ils portent en eux quelque chose de différent et l’information que nous vous livrons éveille en eux des résonances. Certains individus expriment cette émanation par leurs actions ainsi que par leur façon de penser et de voir. Quelques émanations s’expriment ouvertement comme canalisateurs de notre information ou comme guérisseurs.

De notre points de vue, nous les Hathors, un individu n’a pas plus de valeur parce qu’il possède une émanation d’Hathors. Simplement, l’émanation affecte sa perception et lui ouvre des portes dont d’autres ignorent même l’existence. Ces émanations s’incarnent pour diverses raisons, qui ne valent pas uniquement pour celles d’Hathors, mais aussi pour celles de plusieurs êtres spirituels. Les émanations d’une déité ou d’un être hautement dimensionnel descendent souvent dans le monde de la matière pour faire l’expérience des contraintes du temps et de l’espace. La pression créée par l’existence dans cette réalité présente à la fois une grande difficulté et une excellente occasion d’apprentissage e t d’évolution spirituelle.

La maîtrise du temps et de l’espace acquise en se libérant de ces contraintes conduit au développement de hautes aptitudes spirituelles. Pour ce faire, il faut se « dés-hypnotiser » de la Mâyâ ou de l’illusion de votre monde. Cet exploit perceptuel accroît énormément la capacité de la  conscience à transcender les situations et à les transformer. Pour nous, c’est là la signature de la maîtrise spirituelle ; l’aptitude à transcender les situations que l’on rencontre et à les transformer. La plupart des émanations qui descendent dans le monde matériel le font pour cette raison.

Quelques-unes y viennent pour transmettre de nouvelles connaissances. Elles peuvent prendre la forme d’instructeurs ou de guérisseurs. Toutefois, même dans ce cas, elles doivent évidemment composer avec les contraintes spatio-temporelles. Il arrive que des émanations spirituelles exercent un effet négatif dû à l’apparition de projections de l’ego et à leur nature illusoire. Voici pourquoi. Les émanations spirituelles existent à l’intérieur de l’être humain et en font donc partie. Contrairement à l’humain, toutefois, elles ont une puissance qui transcende le temps et l’espace, qu’elles perçoivent différemment. Si l’individu est déséquilibré psychologiquement, une projection égoïque peut se produire ; il s’imagine alors qu’il est un être spirituel, pour tenter d’échapper à son dysfonctionnement psychologique.

De tels individus défendent leur identification à l’émanation et négligent les autres aspects de leur être qui sont étrangers à celle-ci, particulièrement les zones sombres de leur personnalité (c’est à dire les aspects d’eux-mêmes qu’ils n’acceptent pas). Selon la nature de leurs illusions égoïques et de leur déséquilibre psychologique, ils peuvent facilement devenir les tyrans spirituels.

Cela peut s’avérer très troublant pour les gens qui sont en contact avec de tels êtres, car les émanations spirituelles ont un pouvoir magnétique qui se traduit auprès des autres par du charisme ou de l’enchantement. Plusieurs élèves de la spiritualité ont été ainsi ensorcelés par leur instructeur, ce qui les a empêchés de se rendre compte du déséquilibre psychologique de ce dernier. Un élève peut parfois se sentir inspiré en présence de cette émanation et, l’instant d’après, se trouver confronté à un instructeur déséquilibré et potentiellement dangereux.

Nous vous communiquons cette information parce que de plus en plus d’émanations spirituelles entrent dans ce monde pour élever l’humanité. Une émanation spirituelle, qu’il s’agisse d’un Hathor ou non, peut constituer une expérience très enrichissante pour l’individu qui la possède. Comme en toutes choses de la vie, l’équilibre est l’élément déterminant.

Si vous possédez une émanation spirituelle, il est encore plus important de vous connaître tant psychologiquement que spirituellement ; il est rare que le psychisme de l’individu soit aussi élevé que l’émanation spirituelle. Il serait donc bien avisé de permettre à l’émanation d’élever le psychisme de l’individu en le laissant pénétrer dans le sanctuaire intérieur de son cœur ainsi que dans son esprit conscient et inconscient pour les éclairer.

On peut considérer les émanations sous l’angle de la physique. Bien qu’elles soient de nature spirituelle, ce phénomène est lié à la physique puisqu’il est énergétique. Tout ce qui existe est vibration. Le taux vibratoire dépend du niveau de l’énergie qui est exprimée. Celui des émanations spirituelles est très élevé. Considérons toutefois le phénomène d’un point de vue plus terrestre.

Quand vous allumez une ampoule, vous libérer des émanations de lumière (photons) dans l’espace environnant. Le filament de l’ampoule est activé par l’afflux d’énergie électrique, qui le fait briller, à moins qu’il ne s’agisse d’un autre type d’ampoule. Cette incandescence est un dégagement d’énergie photonique que vous appelez « lumière ». Au moyen de la lumière, vous pouvez voir ce que vous ne voyez pas dans l’obscurité, car le champ visuel humain ne couvre qu’une infime partie du spectre électromagnétique. Seule cette frange d’énergie est reconnue et interprétée comme de la lumière par vos nerfs optiques. Cette lumière physique es tune émanation causée par l’activation électrique du filament.

Si nous appliquons maintenant ce principe au monde matériel subtil,  nous pouvons l’examiner en employant un ancien concept des yogas hindous ; la Shakti. Tout ce qui vibre possède la Shakti. Tous les atomes vibrent grâce à elle. Bien que vous n’en soyez pas conscient, à moins d’être dans un état de conscience très expansé, chaque atome et chaque cellule de votre corps scintillent et vibrent par la Shakti. Quand on entre plus profondément dans le substrat de la matière, dans le monde des particules subatomique et, plus loin encore, dans ce que nous appelons la conscience pure, la Shakti devient très subtile et puissante. C’est le domaine des émanations spirituelles.

Plus l’émanation est subtile, plus ses effets potentiels sont puissants. Revenons à un commentaire que nous avons fait précédemment  il se peut qu’un individu possède une émanation sans en être conscient.

Les émanations ont un effet sur l’environnement, même si les individus qui les possèdent n’en savent rien. Certains types d’émanations exercent une attirance sur les autres humains. Les gens se sentent attirés inexplicablement par l’individu qui possède une telle émanation, mais cette attraction n’est pas ondée sur la personnalité. Elle résulte plutôt de la force d’attraction créée par l’émanation.

 

 retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

  Extrait du livre LE GRAND POTENTIEL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE.

VOTRE EPINE DORSALE SPIRITUELLE : LES CHAKRAS

 

yoga-chakras

Si l’on n’est pas soi-même un sage ou un saint, a dit un jour Aldous Huxley, la meilleure attitude métaphysique consiste à étudier les œuvres de ceux qui en étaient et qui, en dépassant leur simple humanité, ont développé une sagesse plus grande et plus abondante que les simples mortels ». Voilà pourquoi nous étudions les écrits des grands mystiques des religions et la vie de leurs fondateurs. Ces maîtres et mystiques ont sondé le courant souterrain de sagesse spirituelle qui alimente toutes les grandes traditions, les unissant et atténuant leurs différences superficielles. Grâce à ces guides spirituels, nous accédons à la sagesse collective qui nourrit l’esprit humain en s’infiltrant dans notre psyché, notre âme et notre biologie. Sur le plan symbolique, les enseignements des mystiques, fondés sur leur expérience immédiate du Divin, forment notre épine dorsale spirituelle, irradiant dans tous les aspects de notre vie.

Mais il est une autre sorte de colonne vertébrale spirituelle qui est reliée à la sagesse des maîtres et aux cinq étapes d’un Contrat Sacré. Un système de centres énergétiques, les chakras, définit et soutient notre vie spirituelle tout comme l’épine dorsale (le long de laquelle ils sont traditionnellement situés) soutient notre corps physique. Comme les étapes d’un Contrat, ils suivent eux aussi une progression qui reflète notre développement spirituel de l’enfance à la maturité. Mais plus littéralement, les chakras sont aussi reliés aux fonctions quotidiennes du corps et de l’esprit. Ils les régulent toutes : instincts de survie, libido, estime de soi, émotions, intellect, volonté et aspirations spirituelles. Pour bien comprendre votre Contrat Sacré, il est indispensable de connaître leur fonctionnement et la façon dont ils peuvent vous aider à fonctionner.

NOTRE ANATOMIE ENERGETIQUE

En sanskrit, la langue des anciens sages de l’Inde qui ont identifié les premiers, ces centres d’énergie, le mot chakra veut dire « route » ou « cercle ». (Les cycle et cyclone sont dérivés de la même racine). Les chakras sont traditionnellement représentés sous forme de fleurs de lotus, dont le nombre de pétales varie. Chacune est habitée par une énergie affiliée à une déité sacrée à laquelle est associée une couleur caractéristique, une syllabe sacrée et un symbole animal.

Depuis les temps anciens, les sages et les yogis perçoivent l’énergie des chakras comme un tournoiement incessant. Je trouve leur fonction quelque peu analogue à celle du disque dur d’un ordinateur : cet outil puissant, en mouvement constant, fournit d’immenses quantités d’informations tout en aidant à contrôler les principaux programmes de l’ordinateur. Les chakras concentrent et transforment en énergie spirituelle l’immense énergie psychophysique emmagasinée dans différentes parties de notre corps, et la distribue dans tout notre système.

Selon les systèmes spirituels orientaux, les chakras montent successivement du premier, appelé racine, à la base de la colonne vertébrale, jusqu’au septième, juste au-dessus de la couronne de la tête. Les cinq autres chakras correspondent respectivement, en ordre ascendant, aux organes génitaux et au côlon ; au plexus solaire et au nombril ; au cœur ; à la gorge ; à la lande pinéale ou « troisième oeil ». Bien que les chakras soient associés à des parties du corps, ils n’ont pas de matérialité et résident en réalité dans les enveloppes d’énergie subtile qui entourent le corps, à la limite des énergies physique et psychique. Ces enveloppes, ou niveaux d’énergie psychique, invisibles mais fort puissantes, s’appelle parfois corps mental, émotionnel, éthérique et astral, et s’étendent bien au-delà des dimensions physiques de notre structure.

Il apparaît, à la lecture des modèles archétypaux, qu’un centre additionnel que j’appelle le huitième chakra, dans lequel résident nos énergies archétypales. Tandis que les sept chakras inférieurs sont d’une nature largement personnelle, relayant de l’information sur les détails physiques, émotionnels, psychologiques et spirituels de notre vie, le huitième chakra est transpersonnel relié à la source infinie de toutes les énergies archétypales, il entretient également un lien avec chaque corps et chaque âme individuellement.

Pour vous faire une idée de l’activité de ce chakra, imaginez un signe d’infini en trois dimensions, dont l’une des boucles englobe tout votre corps et vos enveloppes énergétiques en pivotant à travers eux, tandis que l’autre se prolonge dans l’univers. A la différence des sept chakras directement reliés à votre anatomie physique, votre huitième chakra ressemble à une bande Möbius qui traverse l’inconscient personnel et l’inconscient collectif, joignant les dimensions littérales et symbolique, votre vie personnelle et l’univers impersonnel. Cette bande de Möbius représente le courant continu d’intelligence cosmique qui nourrit votre psyché.

Parce que le huitième chakra contient vos modèles archétypaux, c’est aussi l’emplacement de votre Contrat Sacré. En termes physiques, le huitième chakra est situé à un bras de distance au-dessus de la couronne. Dans la méditation ésotérique de la Lumière dorée, les adeptes du Taoïsme visualisent un « corps énergétique » semblable au corps physique, mais fait de cristal lumineux, posé au sommet de la tête et à un bras de distance en hauteur. La couronne de votre corps énergétique correspond alors, à l’emplacement de votre huitième chakra.

En plus de ces archétypes, le huitième chakra entretient également des modèles d’expérience et de connaissance de l’âme inhérents à la conscience humaine. Le plan archétypal auquel est relié le huitième est un champ magnétique qui organise la vie sur cette planète ainsi que dans notre psyché. On a donné plusieurs noms à ses influences : »Mère Nature » ou « Gaia », l’ordre naturel des choses, ou même les lois de la physique.

Une vaste gamme d’enseignants, des théologiens classiques comme Thomas d’Aquin et Augustin aux auteurs spirituels contemporains comme Matthew Fox, soutiennent que certaines lois naturelles de l’esprit opèrent en chacun de nous et n’ont pas à nous être enseignées directement. Nous naissons avec ces vérités archétypales ; en venant au monde, nous savons que le meurtre, le vol et le mensonge sont mauvais, par exemple. Nous naissons avec un sens du territoire et acceptons sans discuter qu’il soit à l’encontre de la loi naturelle qu’une mère blesse ses enfants. Nous naissons également marqués des lois universelles comme la cause et l’effet, le choix et la conséquence, ou l’attraction magnétique. Ces lois sont représentées autant en physique que dans les lois spirituelles du karma, et font partie du corps collectif de la sagesse divine ancrée dans le huitième chakra. Même s’il nous faut être éveillés à la présence de ces vérités en nous, peut-être par un parent, un mentor ou un guide spirituel, nous y sommes liés de toute façon.

Après avoir senti la présence du huitième chakra, les modèles archétypaux apparaissent en premier. Alors  leurs courants subtils dans le champ d’énergie personnel de la personne affectent la psyché puis passent à l’esprit conscient, au corps émotionnel et enfin entrent dans une manifestation physique de la vie de cet individu. Vous pouvez donc appliquer les chakras à chacun de vos archétypes pour mieux découvrir les indications profondes de votre Contrat. Si vous avez l’impression d’aborder une question qui nécessite un travail plus approfondit, je vous encourage à vous adresser à un thérapeute ou à un conseiller spirituel.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

NOUS SOMMES TOUS FONCIEREMENT BONS

 

dc3a9pressionJ’ai le sentiment qu’un désir commun unit tous les humains du monde : notre profonde aspiration à la bonté. Nous voulons croire que nous sommes de bonnes gens vivant dans un monde qui est bon. Pourtant, nous sommes étrangement attirés par des romans et des films où la bonté humaine s’oppose à l’aspect le plus obscure de notre nature, et nous nous réjouissons quand cette bonté triomphe.

Nous sommes heureux quand l’innocence de quelqu’un comme Forrest Gump (incarné par Tom Hanks dans le film du même nom sortie en 1994) nous rappelle la nôtre.

La réalité de notre bienveillance innée a été exprimée clairement et simplement par le théologien et philosophe Thomas d’Aquin au XIIIè siècle : « La bonté de l’espèce transcende celle de l’individu au même titre que la forme transcende la matière ». Presque quatre siècles plus tard, le scientifique et philosophe Francis Bacon lui a fait écho en écrivant ceci : « l’inclination a la bonté est inscrite profondément dans la nature de l’homme ». 

C’est l’unicité de notre espèce, jointe à notre bonté fondamentale, qui ouvre la porte au changement durable dans notre vie. 

Lors de mes voyages sur chacun des continents (à l’exception de l’Antarctique), j’ai retrouvé un trait commun chez tous les gens avec qui j’ai eu le privilège de partager des repas, la vie quotidienne et des randonnées dans la nature. Qu’il s’agisse des villageois et des moines vivant dans les montagnes lointaines du Tibet, de la Bolivie et du Pérou, ou des vendeurs de rue des bazars de l’Egypte, de l’Inde, du Népal et de la Thaïlande, ou encore des interlocuteurs de passage rencontrés dans les pays d’Europe, d ans les villages et les bistrots d’Australie et d’Amérique du Nord, les gens semblent fondamentalement « bons » par nature. 

Quand je m’égarais, ils m’aidaient à retrouver ma route. Quand j’étais affamé, ils étaient heureux de partager avec moi le peu de nourriture qu’ils avaient. Quand j’étais blessé, ils m’accueillaient, même si j’étais un parfait inconnu. Ce ne sont pas là des incidents isolés que je suis le seul à avoir vécus. Demandez à quiconque a traversé les Etats Unis ou franchi les frontières de son pays. Chaque personne à qui vous poserez la question vous racontera une autre anecdote sur notre famille planétaire et notre bonté naturelle. C’est cette bonté qui nous montre au-delà de tout doute raisonnable que nous sommes « programmés » pour la paix, non pour le conflit. 

Si nous considérons de près les problèmes et les points chauds du monde actuel, nous voyons que les conflits n’ont pas lieu chez les fermiers ou les villageois. Ce sont plutôt les organisations qui tentent de changer la vie des gens – les gouvernements, les entreprises et les mouvements politiques – qui déclenchent les querelles et la souffrance. En tant qu’individus et familles, nous trouvons les moyens d’être heureux en toutes circonstances. 

Qu’il s’agisse de mendiants sans domicile fixe, de travailleurs ou d’esprits brillants qui occupent des postes de pouvoir politique et technique, nous semblent généralement recherche la même chose dans leurs vie : la paix, la nourriture, un logement, la santé, l’occasion de donner une belle vie à leur famille, et une meilleure compréhension de leur place dans le monde. 

Abraham Maslow, un des grands psychologues du XXè siècle, s’est d’abord distingué par ses travaux sur le comportement social des primates ; Vers la fin de sa vie, cependant, il s’est consacré exclusivement à l’étude de la  nature humaine, notant « les merveilleuses possibilités et les profondeurs insondable » de notre existence. même en présence de collègues comme Sigmun Freud, qui avançait que le désir sexuel, l’égoïsme et l’agressivité constituaient notre nature fondamentale, les études de Mashow l’ont conduit à croire que « tout le monde est décent à l’intérieur ». Sa foi inébranlable en notre bonté a perduré jusqu’aux derniers jours de sa vie, où il a écrit que l’humanité « est dotée d’une nature supérieure » essentiellement et que notre espèce peut être « merveilleuse par sa nature humaine et biologique ». 

Au-delà des vœux pieux, notre « bonté » fondamentale est corroborée par d’innombrables exemples qui démontrent le pouvoir de cette qualité dans notre vie. Plus qu’un simple phénomène moderne, des actes d’héroïsme sur les champs de bataille aux récentes tragédies liées aux inondations, aux ouragans et au terrorisme, il n’est pas rare de voir un être humain donner sa vie pour l’un de ses semblables. 

La plupart du temps, devant les circonstances qui menacent l’un de nos congénères, l’instinct fondamental de préserver la vie s’avère plus fort que notre propre peur, et nous agissons en conséquence. Cet instinct semble si profondément inscrit dans le tissu de notre nature que nous l’étendons même au règne animal. 

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre de Gregg Braden : Vérité essentielle – Activer la mémoire de nos origines, de notre histoire et de notre destinée aux Editions Ariane

OU AVONS-NOUS APPRIS LA GUERRE

 

thumbLa meilleure science de notre époque indique que les premières guerres à grande échelle furent menées durant la transition entre la dernière ère glacière et le climat que nous connaissons aujourd’hui. Bien que la dernière ère glaciaire semble très lointaine dans le temps, elle ne l’est pas dans le contexte de notre histoire sur cette planète. Dix mille ans sur 200 000, cela nous lais 190 000 ans (soit 95 % de notre histoire) où nous ne possédons aucune preuve de guerre à grande échelle dans l’humanité.

Ce fait semble indiquer que la guerre est un phénomène relativement récent. Deux perspectives sont possibles quant au rôle de la guerre dans le passé. Ou bien il ya eu de grandes guerres dans l’Antiquité et nous n’en avons simplement pas encore découvert les preuves, ou bien nous avons trouvé la plus ancienne preuve de guerre, ce qui signifie qu’elles sont une anomalie.

En examinant ces deux possibilités, j’ai sû me poser une question plus essentielle encore ; « quelle que soit l’époque à laquelle ont commencé les grandes guerres, où avons-nous d’abord appris à faire la guerre ?  » Sans films de violence à imiter, sans expérience antérieure sur laquelle s’appuyer et sans modèles d’armes ni de défenses, qui aurait même pu songer à fabriquer des armes dans le passé ? Par exemple, qui aurait pu penser à utiliser une la me d’acier ? Par exemple, qui aurait pu penser à utiliser une lame d’acier effilée ou une lourde boule munie de pointes pour enlever la vie à un autre être humain ?

Nous ne connaîtrons jamais la vraie réponse à cette question, mais nous pouvons trouver des indices dans les plus anciens comptes-rendus de  nos plus anciennes expériences terrestres. L’un de ces comptes-rendus est récemment réapparu après avoir été banni par l’Eglise chrétienne au IIè siècle. Il s’agit du Lire d’Enoch, le prophète.

Il est clair que les premiers historiens de l’Eglise tenaient ce livre en haute estime. On en trouve des mentions dans les commentaires de spécialistes chrétiens respectés tels qu’Irénée de Lyon et Clément d’Alexandrie. Par exemple, Tertullien, l’historien carthaginois du IIè siècle, dit du Livre d’Enoch qu’il est sacré, reconnaissant que les paroles d’Enoch étaient divinement inspirées et que l’on devait leur accorder autant de crédibilité qu’aux autres documents écrits, tels le Livre d’Isaïe et les Psaumes. Spécifiquement, Tertullien dit ceci : « Comme Enoch a parlé dans les mêmes Ecritures que le Seigneur e que « chaque texte sacré convenant à l’édification est divinement inspiré », ne rejetons rien de ce qui nous appartient.

Le Livre d’Enoch fut perdu pendant presque 1 500 ans, jusqu’à ce qu’une copie soit présentée à la Bodléienne, la principale bibliothèque de l’Université d’Oxford, où on le redécouvrit. Il fut par la suite traduit par Richard Lawrence en 1821.

Le Livre d’Enoch commence par un récit où le prophète dicte à son fils Mathusalem l’histoire secrète de l’espèce humaine. Mathusalem écrit que son père lui parlait pendant qu’il avait « une vision céleste […], les yeux grands ouverts » Dans cet état altéré de conscience, Enoch révèle les raisons du déclin de l’humanité ainsi que la source de la souffrance, y compris la guerre, dont il était témoin à son époque. Nous trouvons là un des plus anciens témoignages sur les origines de la guerre. Allant plus loin que les références vagues qui accompagnent parfois les révélations des anciens prophètes, Enoch raconte ses visions avec précision.

Il explique que certains « anges du ciel » ont divulgué à l’humanité les secrets de la création bien avant que les premiers membres de notre espèce aient vécu ici assez longtemps pour avoir acquis la sagesse d’utiliser ce pouvoir de manière responsable. Il donne en détail les secrets des herbes et des plantes du langage, de l’écriture et de l’alchimie qui furent révélés au peuple de la Terre. Cependant, comme les humains n’avaient pas la maturité nécessaire pour appliquer sagement ce qu’ils avaient appris, ce savoir fut mal employé. Dans sa quête désespérée pour connaître la nature de notre monde, Enoch demande qu’on lui montre « tout ce qui fut caché. En réponse, il dit à son fils qu’on lui a donné les noms réels des « anges qui sont descendus du ciel sur la Terre, qui ont révélé des secrets aux fils des hommes et qui ont séduit les fils des hommes pour qu’ils commettent le péché ». 

Nommant certains anges en particulier et disant quels secrets chacun avait révélés, Enoch affirme dans son texte que l’ange Ezéchiel, par exemple, a « enseigné aux hommes toute espèce d’iniquité et révélé au monde toutes les choses secrètes effectuées dans les cieux ». La partie de l’expérience d’Enoch qui s’applique à l’origine de la guerre est sa description de ce que l’ange Gadrel a appris au peuple de la Terre. C’est cet ange qui « a fait connaître aux enfants des hommes les instruments de la mort, la cotte de mailles, le bouclier et l’épée pour massacrer » [c’est l’auteur qui souligne].

Etablissant une distinction entre le savoir et la sagesse issue de son application dans notre vie, Enoch raconte comment les secrets du ciel finirent par se perdre dans le monde de l’homme : « la sagesse a voulu s’installer chez les fils des hommes, mais elle n’a pas trouvé d’habitation ». Il conclut ainsi cette partie de sa vision : « La sagesse n’a trouvé sur la terre aucun endroit où habiter ; sa place est donc dans les cieux ».

Le récit d’Enoch où il est écrit que les instruments de la guerre ont été introduits chez les humains par des êtres d’un autre monde appartient à la tradition chrétienne des débuts, mais il n’est pas le seul à dire que des êtres venus d’ailleurs ont apporté sur la Terre l’idée de la guerre et des instruments pour la faire.

Pas moins de 36 traditions – y compris Sumer et l’Egypte ancienne, et jusqu’à l’époque moderne – font état de plus de 80 « dieux » de la guerre et de leurs relations avec les humains. En plus de la théologie chrétienne familière relative aux anges décrits par Enoch, les exemples incluent la tradition tibétaine (Begtse), hindoue (Karttikeya), japonaise (Bishamon), celtique (Teutatès), grecque (Arès), perse (Dev), maya (Buluc Chabtant), aztèque (Mixcoatl), polynésienne/Maorie (Maru), babylonienne (Ninurta), germanique (Tyr), hittite (Wurukatte), akkadienne (Zababa), finlandaise (Turris) et amérindienne (Ictimike).

Lorsque autant de traditions aussi diverses possèdent une histoire sur le même thème, il n’est pas inhabituel de découvrir que chacune s’est inspirée d’un même événement factuel qui s’est produit dans le passé. Même si cela peut sembler assez invraisemblable à première vue, lorsque nous combinons la preuve scientifique de l’absence de guerre chez d’anciennes civilisations avec le thème presque universel de l’origine de la guerre selon de nombreuses traditions, nous acquérons une vision permettant de comprendre le pourquoi de toutes ces guerres insensées, ce qui nous amène à adopter une nouveau point de vue pour abandonner l’habitude de nous entretuer afin de régler nos différends.

Ce point de vue permet d’entrevoir une transition pacifique entre la souffrance contemporaine et le monde nouveau qui naît en cette fin de cycle. S’il nous faut des raisons de croire que nous sommes davantage que les pires actes de haine qui ont ponctué notre passé, il suffit de considérer les innombrables actes de bonté qui sont accomplis tous les jours dans le monde ainsi que les œuvres d’art qui nous rappellent constamment notre véritable nature.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre de Gregg Braden : Vérité essentielle – Activer la mémoire de nos origines, de notre histoire et de notre destinée aux Editions Ariane

Nos motivations reflète notre lien intime avec le Divin

 

DélivranceDans d’autres cultures et à d’autres époques, des gens ont vu dans leur Contrat sacré l’action du destin, la grâce de Dieu ou le karma accumulé par les gestes du passé. Le fatalisme sur la vie et la mort pousse certains à dire, par exemple : « Le moment était venu pour lui », « Ils étaient faits l’un pour l’autre » ou « C’est l’emploi pour lequel elle était née ». La culture scientifique moderne attribue de tels événements à une prédisposition génétique, à un facteur de causalité ou au hasard. Les cultures orientales, qui ont étudié les processus intérieurs de l’âme et de la psyché plus longtemps et plus intensément que l’Occident, ont développé une croyance en un continuum de vies, plutôt qu’en une vie unique suivie d’une récompense ou d’une punition éternelle. Selon les lois du karma, votre vie actuelle reflète vos actions passées tout comme vos gestes en cette vie sèment des graines qui, arrivées à maturité, produisent des fruits dans des vies futures. Bien que le système oriental du karma (et de la réincarnation) soit censé être supervisé par des dieux ou par une énergie supérieure, nos récompenses et punitions, ainsi que le rythme de notre évolution spirituelle, reposent presque entièrement sur nos propres efforts. 

L’Occident avait tendance à favoriser un mélange de fatalité et d’ordre divin. La mythologie grecque et nordique rendait hommage aux trois Parques qui filent, tissent et coupent le fil de la vie. Dans les sociétés traditionnelles de la Méditerranée et du Moyen-Orient, on avait recours aux devins, oracles et astrologues pour interpréter le cours de sa vie comme une série d’événements prédéterminés ou « écrits dans le ciel ». Les traditions monothéistes occidentales nées au Moyen-Orient attribuaient un grand pouvoir au rôle de Dieu dans la détermination de nos destinées, et imposaient aux individus l’obligation de suivre ses lois, sous peine d’en subir les conséquences.

Cependant, la doctrine protestante de la prédestination, prêchée par John Calvin et d’autres au XVIe siècle, a donné la prépondérance à Dieu. Selon ces croyances, notre vie a pour but l’accomplissement des devoirs et l’acceptation des responsabilités que Dieu nous a assignés, mais comme la nature humaine est essentiellement corrompue, nous ne pouvons atteindre le salut (la récompense du Ciel) que par la Grâce. De plus, pour les Calvinistes, Dieu a prédestiné certaines personnes plutôt que d’autres à recevoir cette grâce, ce qui nous  laisse dépendants d’une sorte d’invitation du Divin, qui a déjà décidé de notre sort. L’action morale se réduit à l’espoir de déjà faire partie des élus. Pour vous aider à prendre part à ma vision des Contrats sacrés, j’utilise des comparaisons provenant des croyances orientales et occidentales sur les rôles relatifs du destin, du libre-arbitre et de la volonté divine.  Mais selon moi, nous avons une relation profondément intime avec le Divin et une relation très impersonnelle avec l’ordre cosmique. Les lois universelles, telles que la causalité et l’électromagnétisme, s’appliquent également à tout le monde. 

L’orbite des planètes et le rythme des marées ne nécessitent aucune intervention de ma part. En réalité, nous incarnons les lois de l’univers chaque fois que nous exerçons notre pouvoir de choisir : lorsque j’opère tel choix, il y a telle conséquence, peu importe qui je suis. Mais je peux influencer la qualité de cette conséquence en demeurant consciente de mon intention. Cette capacité de déterminer nos motivations reflète notre lien intime avec le Divin. Mes intentions ne changent pas les lois, car chacun de mes choix aura tout de même des conséquences. Mais si mes motivations sont empreintes de compassion et de sincérité, elles auront des conséquences vraisemblablement positives. Et un simple geste peut entraîner une cascade inestimable d’effets physiques, émotionnels et spirituels. 

Dans le cadre de notre relation intime avec le Divin, ce dernier nous incite à tirer des leçons et à travailler à notre croissance spirituelle selon une méthode à laquelle nous résistons parfois. Cela peut paraître contradictoire : puisque nous avons co-créé notre Contrat avec le Divin, pourquoi y résister ou l’ignorer ? Parce qu’avant de naître, nous oublions les détails de notre entente. Nous devons nous rappeler notre dessein, le chercher. Ce n’est pas aussi difficile qu’il n’y paraît, car lorsque vous vivez en accord avec votre Contrat, vous savez habituellement que vous êtes sur la bonne voie. Cependant, nous

nous écartons tous de la bonne voie à un moment ou à un autre, peut-être en essayant, comme le disaient les religieuses qui m’ont enseigné, de prendre la voie de la facilité. Ironiquement, ce peut être la plus ardue à long terme si l’on déroge à son Contrat. En définitive, nous faisons tous les jours des choix, conscients ou non, qui honorent notre Contrat en nous gardant sur la voie ou nous y ramenant. Nous pouvons également choisir de faire appel à des archétypes, à des guides  spirituels et même à la grâce de Dieu, par la prière et la méditation, pour tenter de remplir plus promptement nos engagements. Si vous préférez ne pas croire en un véritable contrat prénatal ni en la réincarnation, ni même au pouvoir de la grâce, vous pouvez envisager votre vie sous un angle métaphorique, tel un voyage que vous avez accepté  ’entreprendre. Dans la thérapie fondée sur la régression dans les vies antérieures, par exemple, on invite des patients sous hypnose à se replonger dans des événements qui ont eu lieu au cours d’existences précédentes. Mais comme l’ont démontré les principaux partisans de cette méthode, il n’est pas nécessaire de prendre ces récits vécus au sens littéral pour en bénéficier sur le plan émotionnel, car on peut les envisager sous l’angle symbolique. Les gens qui « se rappellent » les blessures, les croyances, les révélations et les histoires familiales des vies passées ont tous le sentiment d’avoir tiré de ces souvenirs des révélations sur leur inconscient et sur leur situation personnelle. 

Vous pouvez également envisager votre Contrat sacré comme votre contribution unique à la vie qui vous entoure et qui découle de votre situation, de de vos relations, de votre famille. Peu importe comment nous apparaît notre Contrat, nous devons, pour le décoder, accepter que tous nos gestes aient un but qui nous dépassera toujours, que chacune de nos actions affecte notre vie et celle des autres, pour le meilleur ou pour le pire. Comme l’enseigne Thich Nhat Hanh, nous sommes un et d’autres en même temps. Croire à un ordre invisible, à un ordre divin ou implicite, comme l’appelle la physique quantique, ou au désordre qui contient de l’ordre décrit par la théorie du chaos, est un choix plus sain et plus intéressant que de n’entrevoir aucun sens à la vie. Le fait de découvrir et de travailler avec vos archétypes et d’autres éléments de votre Contrat changera votre point de vue sur votre destinée. Vous donnerez un nouveau sens à votre vie et, au lieu de la considérer comme un amas aléatoire et pêle-mêle, vous accepterez de la voir habilement planifiée et dirigée, et d’en être un participant actif. 

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

Le jeu universel de l’APRES 2012 (DIALOGUE PLEIADIENS)

 

autre45Pour que le jeu universel se termine, ne faudrait-il pas que soient intégrées toutes les vies de tous les autres êtres de l’univers, dont certains ne se sont jamais incarnés sur la Terre ?

Réponse : Pas entièrement. La pensée humaine est fondée sur la finitude, mas l’univers est infini. La fin d’un cycle universel signifie simplement que votre focalisation change d’objet et que vous établissez une nouvelle série de règles, avec de nouveaux acteurs et de nouveaux défis à relever. Vous vivez la même chose à une échelle moindre en astrologie, en traversant les signes du zodiaque. Vous y disposez d’une suite de tendances générales dont vous désirez faire l’expérience et il en va de même pour les cycles universels.

L’esprit humain craint que la fin d’un cycle signifie pour lui la fin de l’existence car c’est ainsi que vous percevez votre vie sur cette planète. Vous pensez que vous cesserez d’exister lorsque vous mourrez et vous tentez d’appliquer la même logique au jeu universel. Il n’en est de même dans aucun des deux cas. Vous êtes des êtres infinis et, à ce titre, vous continuerez infiniment à prendre de l’expansion. Vous ne cesserez jamais d’exister.

Au niveau de la Source, tous sont intégrés. Pour qu’un cycle se termine, il n’est pas nécessaire que tous les êtres, partout, soient conscients de leur soi expansé. Vous avez joué le jeu de la descension et de l’ascension, qui signifiait, que de votre point de vue limité au soi et à la séparation vous aviez besoin de vous connaître comme êtres universels de lumière vivant une expérience humaine. Vous n’aviez pas besoin d ‘accéder consciemment à toutes ces existences. Votre objectif consistait à abandonner le plus possible les jugements et la perception de la séparation jusqu’à augmenter suffisamment votre fréquence vibratoire pour franchir la barrière dimensionnelle, ce que vous avez accompli.

Vous résidez actuellement dans la quatrième dimension, qui est transitoire et très souple, et cela vous permet d’y appliquer les règles de la perception et de la création relevant de la troisième dimension ou de la cinquième. Les règles appartenant à ces deux dimensions sont inhérentes à leur structure et, comme elles sont très différentes, vous aviez besoin d’une autre dimension pour vous habitue à passer des unes aux autres. La plupart d’entre vous n’ont aucunement conscience d’avoir change de dimension car ils appliquent toujours les principes tridimensionnels à la matrice quadridimensionnelle.

Vous commencez cependant à appliquer les règles de la cinquième dimension à la matrice de la quatrième. Vous finirez par être prêts à vous immerger complètement dans la cinquième et vous sortirez alors de la quatrième.

Au cours de ce processus ascensionnel, chacun de vous a entamé son intégration dans les archives universelles, ce qui implique la compassion et l’abandon du jugement. Tous les êtres ont alors accès à l’information s’ils choisissent d e la récupérer ou de la recevoir. C’est comme découvrir une nouvelle route vers une destination données. Vous pouvez continuer à suivre le même vieux chemin de terre sinueux ou bien emprunter la nouvelle route asphaltée et directe.

Le choix vous appartient, mais la plupart des gens opteraient pour la nouvelle route ; C’est la même chose ici. Plusieurs accèdent à la compassion par une voie nouvelle qui teintera à jamais la perception de toutes leurs expériences. Une fois que l’on a appris quelque chose, il est difficile de le « désapprendre ». Nous devons dire toutefois que vous réussissez tous très bien dans la troisième dimension. C’est aussi pourquoi cette dimension est si particulière. Elle diffère de toutes les autres parce que vous y vivez l’illusion de la séparation, ce qui vous permet « d’oublier » certaines choses. Nous disons « oublier », mais vous n’oubliez jamais vraiment. Vous choisissez simplement de ne pas accéder à certains fichiers mémoriels.

Tous bénéficient de l’expérience unique d’un individu, mais quand vous êtes suffisamment nombreux à créer une même fréquence vibratoire, la signature s’intensifie, ce qui la diffuse et la rend facilement accessible au plus grand nombre. C’est semblable à un signal radio. Une fois que le volume est assez fort, davantage de gens peuvent entendre l’émission. Et plus le signal est fort, plus on peut l’envoyer loin.

 retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

  Extrait du livre LE GRAND POTENTIEL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE.

LE LIEN SE FORME ENTRE NOUS ET LE DIVIN

 

050Selon le récit biblique de la Genèse, Abraham rencontra Yahvé sept fois. La première, Seigneur parla à Abraham, mais dans les directives subséquentes, il lui « apparut » sept fois et  » la parole de Yahvé fut adressée à Abraham, dans une vision ». C’est lors de son baptême que Jean, au Jourdain, que Jésus vécu l’éveil ; « Les cieux s’ouvrirent ; il vit l’Esprit de Dieu descendre dans une colombe et venir sur lui » (Mathieu 3,16)

Abraham, Jésus, Mahomet et le Bouddha partagèrent une processus d’éveil qui constitue un périple archétypal. L’étape qu’ils franchirent en accédant à l’éveil correspond à celle que chacun de nous traversera tôt ou tard, car il semble que le périple soit ainsi déterminé. Même les biographies fragmentaires présentées évoquent des profils ont ne peut plus humains, plutôt que des vies ne requérant ni direction spirituelle, ni introspection, ni prière, ni autodiscipline. Et nous retrouvons des profils semblables dans la vie de mystiques plus contemporains, tels qu’Hilda Charlton et Bernie Glassman. En comparant nos propres doutes, nos questions, nos peurs et nos résistances aux leurs, nous comprenons que le parcours archétypal créé par leur éveil spirituel est déjà à l’œuvre en nous. Nous n’avons peut-être pas progressé autant qu’eux, mais nous sommes sur la même voie ; ils ne vivent pas dans une stratosphère trop éloignée de nous.

A un moment donné, chacun de ces maîtres spirituels a reçu un appel de l’âme et la révélation du sens profond de sa vie. Chacun à sa façon avait besoin de conseils et de conscientisation, et chacun fut amené à une série de «marques d’abandon », des épreuves qui lui permirent de vérifier si sa foi était devenue plus forte que son besoin de pouvoir matériel. En complétant ces étapes de l’éveil spirituel, ils maintinrent tous une profonde pratique spirituelle tout en enseignant à leurs proches. Même après son éveil, le Bouddha, par exemple, aurait continué à méditer tous les jours. Jésus et Mahomet prièrent également jusqu’à la fin de leur vie, et Abraham accomplit même les rituels de sa tradition religieuse naissante.

Notre voie, comme la leur, comporte des devoirs et des épreuves qui font partie du processus d’apprentissage spirituel par lequel nous avons la possibilité de dépasser nos illusions sur les mérites relatifs du pouvoir extérieur et du pouvoir intérieur. Nous ne devons jamais considérer le parcours trop long ou, à l’inverse, croire que le but est atteint et croire que nous pouvons cesser de pratiquer les vertus quotidiennes de la compassion et de l’attention.

Il y a une dernière leçon, la plus importante, à tirer de ces parcours. Dans son contrat, chaque maître spirituel reçut la mission de rencontrer non seulement ses disciples les plus fidèles, mais aussi ceux qui feraient ressortir ses ombres et ses peurs : les « petits tyrans ». Chacun dut vivre de la résistance et de la trahison. Surtout Jésus, qui fut trahi par l’un de ses plus proche disciples, et Mahomet, qui fut mener une guerre contre les éléments de la société arabe décidés à mettre fin à l’islam, avant qu’il n’étende ses réformes sociales radicales. Et il a été démontré que même le Bouddha, qui menait une vie relativement tranquille de prêcheur itinérant, ne saisissait pas le rôle des femmes dans l’ordre spirituel qu’il voulait établir. Pour lui, la sexualité féminine menaçait le célibat et la sérénité de ses moines et, même si les femmes se consacraient à cette vie d’austérité, elles l’abandonneraient bientôt. Il résista donc, au départ à l’idée de permettre aux femmes de former des ordres monastiques

Mais sa mère adoptive, Prajapati, qui s’était occupée du Bouddha lorsque sa mère était mort peu après l’avoir mis au monde, et Ananda, l’un de ses plus proches disciples, en discutèrent avec lui, exposant ainsi l’ombre du Bouddha dans ce domaine, et finirent par le convaincre d’accepter les femmes comme nonnes.

Les grands chefs religieux durent découvrir leurs Contrat sacrés pour surmonter leurs propres limites, leurs peurs et leurs ombres. Vous et moi ne deviendrons peut-être jamais des êtres pleinement accomplis, du moins en cette vie, mais nous devons raiment nous efforcer d’exploiter tout notre potentiel divin. Ce n’est peut-être pas celui des maîtres que nous avons étudiés ; il peut être plus ou moins considérable, mais c’est notre potentiel, et c’est tout ce qu’on attend de nous.

La vie de ces quatre grands maîtres spirituels fournit un schéma pour établir les étapes de votre propre transformation spirituelle. Tous les schémas vous permettront d’interpréter la signification de votre Contrat et d’envisager votre vie d’une façon tout à fait nouvelle. Mais nous devrons d’abord explorer la nature des archétypes de leur rôle dans votre vie.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

 

L’AMOUR DE VOTRE VIE, C’EST VOUS-MEME

 

 

rester-motivé-dans-un-environnement-négatifSachez que toutes vos relations sont d’abord fondées sur l’amour de soi et qu’elles en sont le reflet. Nous considérons l’absence d’amour de soi comme le problème numéro Un sur la planète actuellement, suivi de près par le sentiment de persécution.

Soyons bien précis : il ne s’agit pas des relations avec les autres, mais d’abord et avant tout, de la relation avec soi-même. C’est un point extrêmement important que nous aimerions travailler avec vous. La conscience collective comporte plusieurs programmes qui vous enferment dans des systèmes de croyances. le premier système est très problématique car il vous prépare à l’échec et à la séparation. C’est celui des âmes sœurs ou âmes jumelles. Nous ne disons pas qu’elles n’existent pas, mais nous affirmons que le phénomène est très rare dans cette existence particulière que vous avez choisie. Même si ce n’était pas le cas, cela n’a pas vraiment d’importance car la relation avec une âme sœur ou jumelle ne diffère en rien de toute autre relation que vous pouvez entretenir avec votre entourage. L’idée d’âmes sœurs et d’âmes jumelles n’est qu’une étiquette que vous avez placée sur vos relations à un moment où il y avait très peu d’individus dans votre vie pour vous faire apprendre des leçons.

Dans la plupart des relations à long terme, il existe environ une centaine de points communs et autant de questions que vous pouvez choisir de travailler ensemble ou pas. Dans ces relations, une trentaine de ces points sont bien alignés entre eux. Dans les relations à court terme, une dizaine le sont. Dans cette vie-ci, vous êtes tous en mesure de régler ces questions très rapidement ; Par contre, dans vos passées le rythme était beaucoup plus lent et la vibration générale était beaucoup plus basse, de sorte qu’il vous  a fallu beaucoup plus de temps pour identifier certains programmes. Dans une autre vie, vous avez peut-être choisi d’œuvrer sur quatre ou cinq grandes questions, tandis que dans cette vie-ci, en raison du soutien universel et du fait que ce secteur de l’univers est très riche en énergie photonique pouvant servir à des fins d’intégration, vous travaillez beaucoup plus vite. Dans d’autres existences, vous disposiez d’une quantité restreinte de lumière et d’information pour travailler, et c’était donc très difficile. C’est pourquoi les relations duraient plus longtemps. Vous aviez tous besoin d’être liés davantage.

Aujourd’hui, parce que le rythmes est accéléré, vous tentez d’intégrer le plus de questions possible. Avant de vous incarner, vous saviez peut-être que les personnes A, B et C seraient disponibles pour une relation amoureuse lorsque vous seriez dans la vingtaine. Et si jamais la personne A n’était pas prête, la personne B pourrait la remplacer, ou la personne C, et ainsi de suite. Vous avez établi vos contrat ainsi parce que la synchronisation est beaucoup plus difficile dans cette vie-ci puisque vous êtes tous très affairés. Il se pourrait également que vous ayez déjà réglé toutes ces questions et que vous n’ayez plus besoin de vous lier aux personnes A, B ou C  avec qui vous vouliez y travailler. Dans ce cas, vous passerez au problème suivant en sachant que vous êtes ici en avance sur votre « temporalité ».

Votre deuxième système de croyances consiste à croire que les « contrats » sont éternels et difficiles à modifier. Au contraire, ils sont très souples ; Vous pensez qu’ils sont « lourds » et que vous raterez une occasion si vous ne vous trouvez pas à tel endroit à tel moment. Cela est simplement du à la peur, au sentiment de manque et à l’absence de connexion. Vous ne ratez jamais une occasion. La fréquence que vous émettez vous revient toujours. Il s’agit d’y être réceptif. L’événement peut se présenter sous une forme légèrement différente mais la fréquence dont vous désirez faire l’expérience sera identique à la fréquence originelle. N’est-ce pas logique ?

Cela est très important car vous avez souvent tendance dans vos relations à rechercher une personne précise au lieu de rester ouvert à la forme. C’est pourtant quand vous êtes ouvert à la forme que la personne qui vous correspond le mieux sur le plan vibratoire peut se présenter. Les problèmes surgissent lorsque vous désirez être en relation avec une personne qui ne vous correspond pas réellement. C’est malheureusement très fréquent.

Respirez profondément pour assimiler ce qui suit……….

Vous avez en effet conclu des ententes avec plusieurs individus, et votre idée d’avoir une âme sœur sur cette planète vous nuit un peu. Sachez que vous pouvez entretenir de merveilleuses relations avec absolument tout le monde quand vous exécutez le programme d’amour de soi. Plus vous serez intimement liés à la Source, plus vous éprouverez d’amour pour vous-même.

Plusieurs d’entre vous ont peur de se lier avec d’autres individus parce qu’ils craignent de se connecter ainsi à leur aspect dysfonctionnel. Or, en élevant votre fréquence vibratoire et en vous reliant à la Source, vous vous connecterez à leur aspect divin. Toute relation pourra alors ressembler à une relation amoureuse. Il n’est pas nécessaire que ce soit difficile, que ce soit une lutte. Les difficultés et les luttes proviennent des programmes de peur, les quels sont tous illusoires. Plus vous resterez présent, plus vous pourrez les identifier et vous abstenir alors de juger. Vous serez en mesure de modifier la fréquence que vous émettez. Vous avez tous tendance à retourner dans le passé et à répéter les mêmes vieux schémas car ce sont vos points de référence. Vous vous dites ceci : « C’est ce qui m’est arrivé par le passé et c’est ce qui va m’arriver dans ma prochaine relation ». Vos relations amoureuses représentent le domaine où vous faites particulièrement cela. Combien d’entre vous ont eu cette pensée ?

Si vous changez votre relation avec vous-mêmes, vous changerez alors vos relations avec les autres. Ceux-ci n’ont pas à modifier leur comportement pour que vous puissiez modifier la dynamique de la relation, peu importe qu’il s’agisse d’un membre de la famille, d’un collègue de travail, d’un conjoint ou d’un ami. Les semblables s’attirent.

Lorsque vous modifierez votre programmation et que les autres continueront à exécuter leur vieux programme qui ne correspond plus au votre, ils ne pourront plus le faire avec vous. Rappelez-vous qu’une situation ne peut exister que s vous y êtes attiré. En ce moment même, vous entrez dans une période créative sans précédent. Vous devez vous concentrer sur la fréquence vibratoire de la joie, de l’abondance, de l’amour de soi et de l’harmonie. C’est une question de création et non d’apparences. Ce faisant, vous vous libérerez du fardeau de l’attente et du désir de connexion extérieure avec l’autre moitié, celle qui est censée vous compléter !

Cette attitude est solidement ancrée dans votre structure sociale et les femmes ont plus de difficulté à cet égard, à cause de leur conditionnement social. Pourquoi ? E raison des valeurs sociales établies : être une épouse et avoir des enfants. Pendant des milliers d’années, on leur a dit que c’était cela qui importait et qu’elles n’étaient pas censées vouloir autre chose. Ainsi, si vous n’êtes pas dans une relation, vous avez moins de valeur aux yeux de la société.

Pour les hommes, le conditionnement est différent : les valeurs établies sont celles du travail et de l’argent. Si vous manquez d’argent et si vous perdez votre emploi, c’est le problème de l’estime de soi qui apparait. Pour les hommes, c’est donc concret, tandis que pour les femmes, c’est émotionnel. Elles s’enferment dans le désir d’une relation tandis que les hommes ont de la difficulté à identifier cette fréquence vibratoire puisqu’ils ne sont pas censés éprouver d’émotions. Dès leur plus jeune âge, on leur a dit qu’ils devaient « camoufler » leurs sentiments et ne jamais les exprimer réellement.

L’amour de soi, vous le possédez déjà en vous. Vous n’avez pas à l’atteindre, mais plutôt à éliminer les programmes ou les filtres qui vous empêchent de le vivre. Le reflet que vous renverra le monde extérieur vous le démontrera. Vous pourrez le vérifier sur les plans physique, émotionnel et mental.

L’amour de soi fait resplendir le corps de santé. Si vous vous donnez de l’amour, vous vous donnez de l’énergie en provenance de la Source. Les cellules peuvent alors maintenir la santé car elles reçoivent une énergie de haute fréquence. Le corps physique est créé selon le modèle physique, de sorte que toute maladie y est un reflet de votre modèle énergétique ou d’une basse fréquence. Si vous éprouvez une émotion inférieure telle que l’anxiété, la dépression, la colère ou la peur, c’est que vous manquez d’amour de soi. Si, mentalement, vous entretenez des pensées négatives comme « je ne suis pas assez bon » ou « je ne mérite pas ça » cela va à l’encontre de l’amour de soi. Vous n’accédez pas l’amour de soi qui se trouve en vous.

Depuis un quart de siècle, on vous dit qu’il est temps de vous réveiller. Nous allons donc vous aider à vous exercer à ce réveil. Vous devrez le faire au quotidien, possiblement chaque heure du jour et même chaque minute. Voilà sur quoi nous nous concentrerons en cette période.

Plusieurs parmi vous prétexteront qu’ils sont trop occupés pour le faire. Nous vous demandons : êtes-vous réellement trop occupés pour vous aimer ? La théorie est une chose, la pratique en est une autre….. Un autre aspect de la création dont nous n’avons pas encore parlé est le maintien de la fréquence vibratoire. Quand vous émettez une vibration de haute fréquence, la même fréquence de haut calibre doit être présente pour être reçue. Vous ne pouvez pas émettre une haute fréquence et en recevoir une basse. Les deux doivent correspondre. Si c’est le cas, vous recevrez ce que vous aurez demandé. Dans le cas contraire, soyez reconnaissant car c’est une occasion de constater où se trouvent les basses fréquences. Considérez cela comme un cadeau.

Pour changer la situation dans laquelle vous vous trouvez, vous devez d’abord accepter le fait d’y être. Si vous continuez à rejeter ce dont vous ne voulez pas, vous ne faites que l’attirer à vous. Si vous vous ouvrez, si vous reconnaissez cette basse fréquence sans la rejeter et si vous en êtes reconnaissant, vous en neutraliserez la charge. Vous ne jouerez plus le jeu de victime/bourreau et le problème sera résolu.

 

 retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

  Extrait du livre LE GRAND POTENTIEL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE.

 

Notre Contrat Spirituel se déroule graduellement

 

images (6)Votre Contrat sacré peut vous permettre de traverser les périodes sombres de votre vie, tout comme la minuscule poupée de Vasilisa dirigeait ses pas dans la forêt. Ainsi, on vous présente des tâches apparemment ardues et on vous donne l’intuition nécessaire pour les accomplir. Et comme les grands maîtres spirituels, vous pouvez parfois mettre en question les intentions du Divin ou avoir l’impression de ne pas pouvoir faire ce qu’on attend de vous. Vous devez alors vous rappeler à quel point les maîtres se sont débattus avec leurs Contrats, et rester confiant de posséder déjà, l’intuition et les qualités intérieures voulues pour remplir le vôtre.

Même si les événements vous semblent parfois se présenter par hasard, votre Contrat se déroule graduellement, et chaque aspect se présente lorsque vous êtes prêt et vous donne de nombreuses occasions de répondre à ses défis. Avec le temps, vous discernerez une progression dans la révélation de votre propre Contrat. Même si votre vie peut vous paraître différente de celle d’Abraham et des autres maîtres, son déroulement obéit à un modèle semblable.

Comme toute forme de croissance, le développement spirituel se déroule par étapes ; mais il nous faut parfois un certain temps pour prendre conscience d’en avoir franchi une. L’un des plus grands mystiques occidentaux contemporains, Ram Dass, originaire d’une famille aisée, poursuivait déjà une prometteuse carrière de professeur et chercheur en psychologie lorsque sa vie bascula. Dès le début des années 1960 à Harward, Richard Alpert (c’était son nom à l’époque) s’intéressait à la conscience humaine. Avec Timothy Leary, il mena une recherche intensive sur le LSD, la psilocybine et autres drogues psychédéliques, à l’intérieur d’un cercle qui comprenait Aldous Huxley et Allen Ginsberg. Ces expériences psychédéliques retournèrent sans dessus dessous l’univers rationaliste d’Alpert et lui donnèrent accès à des champs de conscience différents de tout ce qu’il avait connu lors de ses études et de sa recherche en psychologie…. 

Bien d’autres mystiques, comme Thérèse d’Avila et Jean de la Croix, traversèrent aux aussi les nombreux stades de l’éveil ou de la connaissance : sainte Thérèse comparait sa progression au fait de parcourir les pièces d’une demeure, et saint Jean, à l’ascension d’une montagne. A partir de leurs expériences et de celles d’autres mystiques de traditions spirituelles différents, l’universitaire Evelyn Underhill, dans son ouvrage classique intitulé Mysticisme, ramène le processus de l’éveil à cinq étapes. Elle les appelle :

-         les étapes de l’éveil,

-         de la purification,

-         de la lumière,

-         de l’obscure nuit de l’âme

-         et de l’union divine.

Nous constatons une semblable progression dans le déroulement des Contrats sacrés des grands maîtres spirituels. Ces étapes mystiques représentent un modèle archétypal de progression vers la « clarté de l’âme », c’est-à-dire la capacité de reconnaître que la matière et les relations, dans notre monde physique, ne sont que des accessoires ou des aspects du respect de notre Contrat. Les étapes grâce auxquelles les maîtres spirituels prirent conscience de la nature de leurs Contrats sont identiques aux cinq qui nous échoient. En effet, la résistance que les prophètes ont ressentie à l’égard de ce qu’on pourrait appeler l’ « appel divin » apparaît dans notre propre résistance à la voix intérieure de l’intuition. Il s’agit surtout d’une différence de degré.

Arrêtez-vous un instant pour réfléchir à toute communication, coïncidence ou intuition que vous ayez reçues au fil des ans. Consignez-les dans votre journal ou dans un cahier. Notez si elles vous sont venues en rêve ; d’un commentaire, d’un avertissement ou d’un compliment provenant d’un proche ou d’un inconnu ; à travers les paroles d’une chanson d’un sentiment suscité en vous par de la musique ou par la nature ; ou d’une chose que vous avez vécue ou apprise au travail ou grâce à un passe-temps. Comment avez-vous réagi à ces idées, au départ ? Les avez-vous accueillies ou ignorées ? Les avez-vous mises en pratique ? Que s’est-il passé par la suite ? Votre façon de recevoir l’intuition, l’appel ou les conseils vous aidera à déterminer des forces archétypales à l’œuvre dans votre vie et, en définitive, à reconnaître votre Contrat sacré.

L’éveil d’Abraham à la nature de son Contrat sacré correspond aux cinq étapes exposées ci-dessus… En général, comme dans tout apprentissage, celles-ci se chevauchent et se poursuivent tout au long de notre vie, selon notre croissance ou le développement d’une habileté ou de la réflexion. Ces étapes ne constituent pas une progression strictement linéaire, mais un processus continu de croissance et d’épanouissement que vous pouvez vivre un certain nombre de fois dans votre vie, lorsque vous affrontez de nouvelles épreuves ou de nouvelles conditions d’existence.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

 

LA GÉNÉRATION DES ENFANTS-LUMIÈRE

 

ANGE-ANDORALes Indigo sont des êtres dont l’âme aurait été spécialement préparée sur une base située dans l’enveloppe éthérique de l’une des lunes de Jupiter, avec pour mission de venir s’incarner à notre époque et d’élever le niveau vibratoire de la race humaine en vue de l’Ascension.

Dans les années 1980, on parlait essentiellement « d’enfants Indigo », car les premières âmes sensées provenir de cette base-école jupitérienne, à laquelle certains médiums ont attribué le nom d’Ipolodic, n’ont commencé à s’incarner sur notre planète en nombre relativement important qu’à partir des années 1970. Quelques pionniers les avaient cependant précédés, parmi lesquels Marc Angélidès cite l’astrophysicien Jean-Pierre Petit et le philosophe Michel Serre.

Depuis l’entrée dans le nouveau millénaire, notre planète accueille des Indigo en nombre considérable, et la majorité des nouveau-nés semble aujourd’hui liée à la Famille Indigo (qu’il ne faut d’ailleurs pas confondre avec la Famille Cristal). Les médiums les reconnaissent bien sûr d’abord à la prééminence de la couleur Indigo au niveau de leur aura.

L’Indigo est une nuance intermédiaire entre le bleu et le violet, qui tourbillonne intensément dans leur champ énergétique. Les Indigo, avant de s’incarner, ont travaillé sur Ipolodic à développer en eux la spiritualité, l’idéal de paix, de fraternité et de vérité, qui sont des attributs jupitériens liés à la couleur bleue, en même temps que l’Amour impersonnel et altruiste, l’esprit d’entraide, de solidarité et de sacrifice qui sont liés kabbalistiquement à Iésod, la Sphère de la Lune correspondant à la couleur violette. N’allons d’ailleurs pas croire que les Indigo aient une prédilection pour cette couleur au niveau de leur habillement ou de la décoration de leur cadre de vie ; la plupart du temps, ils rechignent à porter des vêtements bleus ou violets, parce que leur aura en est saturée et que les couleurs de nos vêtements sont en quelque sorte une nourriture pour nous. Ils auront donc une tendance naturelle à s’orienter vers les couleurs complémentaires : jaune et orange. On peut ainsi dire que la fameuse « Révolution orange » de 2004 en Ukraine fut en réalité un mouvement d’inspiration et de vibration Indigo.

Il est vraisemblable que le séjour des âmes Indigo sur la base éthérique d’Ipolodic dure beaucoup plus longtemps que celui des âmes humaines « ordinaires » sur les plans subtils durant le cycle de leurs réincarnations successives. Les âmes non libérées de leur karma ont en effet tendance à se réincarner rapidement et à saisir toutes les opportunités d’incarnation sur la Terre, dès qu’elles se présentent. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’hérésie matérialiste a pu se développer aussi facilement au cours des siècles passés, certains en arrivant même à supposer que la vie ne puisse exister que sur notre planète et dans notre seule dimension de vie.

Le long séjour des âmes Indigo sur Ipolodic les aurait ainsi amenées à se préparer intensivement à la mission qui est la leur aujourd’hui : aider l’humanité à réaliser sa transition vers la Nouvelle Époque, vers ce que certains ont appelé « l’Âge d’Or ».

Voici les trois principales qualités qui, selon certains médiums, correspondent à des acquis des âmes Indigo au cours des Initiations sur Ipolodic :

1) La reliance ou la connexion au Guide. Cela signifie : être capable de vivre consciemment le lien avec notre Conscience Christique, Solaire, avec la Matrice universelle qui permet de connaître intuitivement (sans avoirbesoin de recourir à des livres) les lois spirituelles, ésotériques et métaphysiques qui régissent les différents mondes et les différents plans de la Création.

2) L’acceptation du Service. Cela signifie demeurer intègre en toutes circonstances et n’accepter aucune compromission par rapport à l’engagement au service d’un idéal élevé. Cela signifie aussi ne pas changer de direction en fonction des pressions, des menaces, des agressions ou des perspectives de récompense de quelle que nature que ce soit.

3) La reconnaissance de l’Amour universel en tant que Principe de Vie. Cela signifie être constamment en quête d’harmonie, de fraternité, et aimer tous les êtres et toutes les créatures, qu’ils soient de nature angélique, humaine, animale, végétale ou minérale.

Les enfants Indigo sont les précurseurs du grand changement. Ils sont venus pour briser certains schémas qui s’opposent à l’éveil de la conscience. Ils sont venus pour briser les systèmes basés sur la peur et le contrôle. Ce sont vraiment des « révolutionnaires » dans l’âme, au sens le plus noble du terme, car ce sont eux qui ont pour mission de rétablir le courant de l’évolution sur notre planète.

Mais contrairement à une idée répandue dans certains cercles spirituels, et n’en déplaise à certains parents, les enfants surdoués ou hyperactifs ou encore ceux qui manifestent un intérêt précoce pour certains domaines jusqu’ici réservés au monde des adultes, ne sont pas nécessairement tous des Indigo.

Ordre Sacerdotal d’en Haut des Melchitsédech – Canalisé par Marc Angélidès, – ÈRE NOUVELLE, 2005

C’EST LE PRESENT SEUL QUI COMPTE

 

images (6)Souvenez-vous , une belle vie pleine d’amour est le don de la sagesse. Et avec chaque incarnation, vous tournez les pages, évoluez, devenez plus remarquables. Vous n’avez pas besoin de faire ce que vous avez fait dans votre dernière incarnation. Et qi vous étiez dans cette dernière incarnation n’était que l’image. C’était le Dieu continu que vous avez toujours été, cette entité sans image, cette force, cette intelligence, cette puissante énergie que vous êtes qui fait que je ne vous vois pas comme ayant des cheveux, un nez et des yeux, comme la couleur de votre peau et de vos vêtements, mais comme une lumière, une brillante lumière consommant l’obscurité, l’inconnu, le subconscient. Tout ce qui siège ici, ce sont des images créées par la lumière dans le dessein d’interagir dans le drame des affaires inachevées de Dieu durant cette incarnation e t d’inscrire dans ce livre ce dont vous n’avez pas fait l’expérience et que vous possédez en tant que perle de sagesse dans ce Livre de Vie. Consommer l’obscurité de l’ignorance et évoluer, c’est cela. 

Lors de chacune de vos incarnations, vous ne sauriez même pas qui vous étiez deux incarnations auparavant. Vous ne reconnaîtriez pas l’image que vous aviez créée pour vous-mêmes parce que vous avez parcouru un long chemin depuis cette personne. C’est comme le fait que vous ressemblez bien peu à qui vous étiez il y a cinq ans. Vous avez bien peu en commun avec cette personne – est-ce exact ? – du fait de l’expansion de ce que vous êtes devenus. Vous avez grandi, vous êtes devenus davantage.

Il en est de même en ce qui concerne les incarnations. Bien qu’il existe toute une religion fondée sur la réincarnation, c’est le passé. Une personne éclairée a fermé les livres du passé et il s’agit de maintenant. C’est le présent seul qui compte. Une âme éclairée sait cela. Une âme ignorante ne le sait pas. Une âme ignorante adore ce qu’elle pense avoir peut-être été et n’est pas dans cette incarnation-ci.

Chaque vie est comme chaque jour ; nouvelle journée, nouvelle incarnation, nouvelle image. Et l’image procure la friction permettant de grandir, de croître, de révéler ce Dieu sans image qui se dissimule derrière le personnage que vous avez créé car c’est lui qui est immortel. Votre apparence, votre ego altéré, votre étroitesse d’esprit, votre petitesse, vos jugements – tout ce qui a constitué ce que vous êtes dans cette incarnation – s’évanouiront. Et seuls demeureront les hoyaux de cette vie, la sagesse que vous avez glanée, car ce qui survivra à la chair et au sang est le Dieu invisible qui l’a voulu ainsi pour la gloire de la lumière que vous êtes tous. C’est lui l’être éternel. Et c’est ce à qui je m’adresse lors de chaque session d’enseignement ; je ne m’adresse pas à l’image mais à la lumière qui est en vous.

En vérité, l’esprit subconscient est l’espace. L’esprit subconscient n’est pas ce que vous avez oublié et réprimé lors de vos incarnations. Cela est le Livre de Vie. L’esprit subconscient est l’inconnu, les probabilités non réalisées qui vous permettent de jouer la pièce de théâtre de l’image pour apprendre d’elle. L’esprit subconscient, l’obscurité, est ce que consomme la lumière. La conscience n’est la conscience que parce qu’elle possède la polarité du grand esprit dont elle peut se nourrir. 

C’est dans l’inconnu que repose l’abstrait absolu. Le lendemain, l’incarnation prochaine, la semaine prochaine, la nouvelle idée de génie, brillante, le prochain souffle de liberté, la prochaine poésie à vous couper le souffle, la prochaine grande œuvre d’art, la prochaine magnificence de la couleur d’une rose, la prochaine expérience du soi, tous reposent dans l’esprit subconscient. Et vous êtes comme des lumières flottant sur l’infini, dont l’opportunité entière est d’embrasser la réalité physique, d’en faire l’expérience, d’en acquérir la sagesse afin de l’identifier et de croître. Vous grandissez à partir de l’esprit subconscient. Et cet esprit subconscient est éternel.

Voyons les temps anciens ; il y avait les écoles anciennes qui étaient établies dans divers lieux sur ce rivage, ce globe-ci. Et ces écoles étaient l’objet d’une grande interaction – êtes-vous prêts pour cette vérité extraordinaire ? – une grande interaction de la part de vos frères qui vivent dans d’autres galaxies. Et les leçons apprises étaient grandes, c’était une exploration. Eh bien, les frères primitifs qui vivaient ici avaient perdu de vue leur destinée à cause de leur besoin de survivre. Ils étaient souvent inspirés à de plus hautes pensées par leurs frères qui étaient venus de loin aider les professeurs à leur enseigner la droiture, la manière juste.

Ceci était très commun. Il existait donc l’école secrète du soleil dans laquelle les écoles rendaient hommage au soleil et aux peuples venus de l’autre côté de lui. Et certains de ces temples existent encore aujourd’hui. Ils ne furent pas tous détruits. Mais la raison pour laquelle il existait des écoles – elles ressemblaient beaucoup à celle-ci excepté le fait que ces écoles duraient souvent sept ans, chaque année étant dédiés à un niveau d’évolution – la raison en étai qu’il fallait sept ans à l’étudiant qui devenait transparent la septième année.

Il est vrai que des êtres humains existent partout dans les univers interdimensionnels. Il y en a qui existent au-delà du soleil. Ils sont éparpillés partout dans votre Voie Lactée, des civilisations entières. Et ils sont pourtant le même Dieu sans image qui a créé la même image du corps avec lequel faire des expériences, sur la page de leur vie, le pas suivant dans la conscience pure car c’est cela qui est notre motivation à tous.

Certaines de ces écoles  situées dans les plaines, d’autres près de hautes montagnes qui n’existent plus, qui sont sous les océans. Ces écoles duraient sept ans, calendrier quelque peu différent de celui que vous avez aujourd’hui, mais leur temps égalait sept années de votre temps. Et une multitude de personnes suivaient chaque année de leur éducation et, à la fin de sept ans, avaient tourné toutes les pages de leur livre relatives au fait de rendre leur réalité physique transparente. C’est de là que vient le Christ. C’est de là que viennent les Dieux qui marchèrent sur la surface de la terre.

Il est vrai qu’il existait toujours des primitifs qui rongeait les os, qui se guérissaient avec des feux anciens et sentaient mauvais, qui étaient toujours à faire paître leurs troupeaux. Mais il y avait ceux qui apprirent, évoluèrent durant cette période de temps. C’était acceptable ; Et nombreux sont ceux parmi eux qui sont partis depuis longtemps car ils ont tout maîtrisé. Ils sont dans une autre dimension, dans une autre aventure. Il fallait vouloir aller à l’école, pour ainsi dire. C’est le terme que vous employez. C’étaient les temps anciens de l’illumination. Que vos vêtements soient faits de peaux ou qu’ils soient semblables à ceux que vous portez aujourd’hui n’importait pas. L’homme et la femme n’ont pas changé depuis ces temps-là, seule la technologie a changé.

La même ignorance qui existe aujourd’hui existait alors. La même quête de l’illumination qui existe aujourd’hui existait alors. Nombreux sont ceux qui partirent à cette époque qui n’existent plus maintenant. Et ce qui existe maintenant est le même besoin qui existait alors.

 

 retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

  Extrait du livre RAMTHA : « Connaissance sacrée des écoles de sagesse» aux Editions AdA.

 

Savoir à quoi ressemble un maître

 

ange-entite-synchronique-300x241Savez-vous à quoi ressemble un maitre ? En avez-vous jamais rencontré un ? Oui, vous en avez maintenant rencontré un.

Vous en avez rencontré un. Je sais que ce beau visage, ces cheveux blonds et ce corps de femme sont un peu troublants. Je veux qu’il en soit ainsi. Vous savez pourquoi ? Parce que, quand ‘étais un homme et un être humain, je n’ai jamais eu de rapports sexuels avec une femme mais j’ai eu des centaines d’enfants. J’étais amoureux de la guerre et de la conquête. Tout homme qui est amoureux du pouvoir a une vie sexuelle limitée, une expérience sexuelle limitée, mais est davantage à l’unisson avec les conquêtes. C’est ce qui lui apporte de la gratification. Il en fut ainsi dans ma vie. Mais, pour parler des dames, savez-vous qu’aucune femme n’a jamais été reconnue comme Christ véritable ou véritable maître parce qu’elles ont toujours été enfermées dans des enclos sexuels ? Elles ont toujours été assujetties pour survivre aux caprices des hommes selon la loi en vigueur.

Pourquoi suis-je une femme ? Eh bien, tout d’abord, les femmes sont facilement associées – facilement – à la maîtrise parce que leur énergie n’est pas située dans le premier sceau à moins qu’elles n’y soient descendues pour la survie et l’amour. Elles sont un peu au-dessus de ce sceau-là. Elles sont dans le deuxième et le troisième sceaux. Elles vivent dans le contrôle, le pouvoir et la survie. M’écoutez-vous ? 

A quoi vous attendiez-vous donc lorsque vous êtes venus voir Ramtha ? A quoi vous attendiez-vous ? Eh bien, vous, les hommes qui sont de peau noire, permettez-moi de vous dire quelque chose. Je suis un Dieu à la peau noire. Ma peau est de la couleur de la cannelle ; j’ai des cheveux très noirs et des yeux très noirs. Si je vivais aujourd’hui, je serais une étole du basket-ball. Je serais en fait plus grand que le panier. Quoi, je vais voir des nains me lancer le ballon et je vais le mettre dedans ? C’est tout ? C’est tout ce qu’il ya à faire ? Mon chéri, j’ai fait un panier. Je ne suis donc pas une beauté aux cheveux longs et aux yeux bleus. Je suis un être aux yeux noirs, de la couleur de la cannelle, aux cheveux noirs, et je mesure sept pieds, tout là-haut. Et je parais ne mesurer que sept pieds de haut que du fait que c’est la hauteur des plafonds les plus hauts sous lesquels il faut que j’apparaisse. Bien des fois je dois me courber.

Pourquoi donc ai-je choisir d’être une femme ? Eh bien, Mesdames, mes magnifiques dames débutantes, je connais déjà votre terrible situation ; je la connais déjà. Je connais les compromis que vous avez dû faire pour assurer votre sécurité et la sécurité de vos enfants et que souvent votre travail n’est jamais fait ; Ceci est la vérité absolue ; du lever du soleil au coucher du soleil, votre travail n’est jamais fait. Vous êtes l’espèce la moins appréciées qui n’ait jamais existé.

Il existe un mouvement dans le monde qui dit que les Noirs devraient avoir des droits égaux aux Blancs. Pourquoi même y a-t-il un mouvement s’il n’y a pas de problème de discrimination entre les couleurs de peau ? Maintenant, je trouve même encore plus ironique le fait que les Blancs vont sous l’équateur pour brunir, alors qu’ils ont des préjugés contre les Noirs ; Je trouve cela intéressant. Je trouve cela réellement intéressant car avec leur idée d’inadéquation – et je pourrais indiquer quelques étudiants avancés de l’école qui pensent de la même manière – ils emploient des Mexicains et des nègres pour faire leur travail d’esclave pour eux. Et eux, avec leurs yeux bleus et leurs cheveux blonds se considèrent comme une espèce exceptionnelle de réussite. Et ce sont pourtant les mêmes qui vont sous l’équateur pour bronzer afin d’avoir la peau aussi noire que ceux qu’ils asservissent pour faire leur travail. Allez comprendre !

Eh bien, étant donné que je suis moi-même d’une origine semblable, je me sépare un petit peu de la philosophie Aryenne de la race blanche. Toute personne qui se vante de son bronzage est un hypocrite.

Mais, direz-vous, même les gens de peau foncée, vous savez, ils pensent qu’ils en voient de rudes. Eh bien, permettez-moi de vous dire qui, dans toute l’humanité, en voit des plus rudes. Ce sont les femmes de couleur. Ce sont- elles qui envoient des plus rudes. C’est pourquoi il n’y a jamais eu de femme Christ. Jamais.

J’insiste pour dire que Dieu, il n’y a jamais eu un Dieu qui ait dit : « Celle-ci est ma fille bien-aimée en qui j’ai mis toute mon affection » Quel dommage. La matrice de la création n’est jamais reconnue par Dieu et la seule femme qui soit reconnue est une adolescente de quatorze ans qui dans son ignorance permit à l’archange de lui donner la semence de Jésus. J’insiste, combien de parents permettraient que leur fille soit prise par un Dieu et fécondée  à l’âge de quatorze ans ?   

Il se peut que la personne que vous regardez soit une femme réellement belle, âgée d’un demi-siècle – elle est âgée d’un demi-siècle – mais vous regardez aussi un Dieu et un maître qui se manifestent à travers elle. Et pourquoi l’ai-je choisie, elle , au lieu d’un homme ? Parce qu’il n’y a jamais vraiment eu aucun texte écrit sur un maître femme et il est temps que cela se produise – il est temps, temps que cela se produise.

L’archétype le plus ancien de Dieu est le Néant et le Néant était perçu comme Nut, une femme dont la matrice fut la source de la création. Souvenez-vous de cela. Savez-vous réellement ce qu’est un maître ? Je veux dire que vous pourriez passer dans la rue près de ce corps et, à moins de ne pouvoir la regarder dans les yeux, vous ne sauriez jamais que cette personne sait quelque chose. Je suis donc dans un corps de femme parce que les femmes sont l’espèce envers laquelle existent le plus de préjugés. Ne parlons pas de mouvement pour l’égalité des droits. Parlons des femmes de toute vertu et de tous les groupes ethniques du monde. Même aujourd’hui, certaines sont brûlées vives par leur mari parce que leur dot est épuisée et cela se passe dans mon propre pays sacré, l’Inde. Pourquoi voulez-vous visiter cette mère patrie qui brûle ses femmes ? Allons !   

Je me manifeste à travers une femme aux cheveux blonds et aux yeux bleus. Je combine toutes les possibilités dans le but de la connaissance. Je combine l’homme et la femme, simultanément.

Vous avez une petite tumeur à l’intérieur de votre cerveau. Elle ressemble à ceci ; un petit groupe de neurones ; Et vous savez la meilleure chose à laquelle ils servent ? Ils existent parce que vous êtes des gens émotionnels et vous avez besoin de ressentir ; Vous avez besoin de ressentir. Eh bien, ressentir, vous savez ce que c’est que de ressentir ?

Savez-vous réellement ce que c’est que de ressentir ? Ressentir n’est pas quelque chose de spirituel. C’est de la chimie : ce sont des substances chimiques ; Où cela comment-t-il ? Cela vient du cerveau, des sens, et ces sentiments ont déjà leur petite route nationale. Vous savez, l’autoroute qui vous ramène chez vous . Chacune de ces émotions a une base mère. Et vous êtes dépendants de vos émotions. Vous êtes dépendants de votre sexe, Vous êtes dépendants de votre victimisation. Vous êtes dépendants de votre pauvreté. Vous êtes dépendants  de votre manque. Vous êtes dépendants de vos migraines. Vous êtes dépendants de vos allergies. Vous êtes dépendants de votre misère. Vous êtes dépendants de votre malheur. Vous êtes dépendants de votre solitude. Vous êtes dépendants de votre pitié de vous-mêmes. Vous êtes dépendants de votre culpabilité. Vous êtes dépendants de votre aliénation par rapport à Dieu.

Comment pensez-vous survivre à la mort ? Et vous allez mourir, vous savez. D’après vous, qu’est-ce qui va survivre à la mort ? C’est l’accumulation de votre neuronet dans votre Esprit Saint qui va survivre à la mort ; c’est la personne qui est dépendante de toutes ces choses qui va devoir passer la revue dans la lumière – une revue dans la lumière, embarrassante, horrible – de toutes les pensées que vous avez cru que personne n’écoutait. Mais ceci (l’esprit subconscient) a tout écouté et il va faire tournoyer ces bandes à reculons et vous allez être les spectateurs et voir ce que vous avez fait de ce don que l’on appelle la vie .

 

 retranscrit par Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

  Extrait du livre RAMTHA : « Intervention des Dieux » aux Editions AdA.

 

LE VENT D’EXISTENCE

 

576892_zelen_kniga_stranitsyi_trava_zelnaya_derevo_listyi_1920x1080_(www.GdeFon.ru)Nous en venons maintenant au Vent d’existence. C’est ce que vous appelez LA VIE. Nous allons vous donner les attributs. D’abord, peu importe ce que l’autorité spirituelle vous a dit, vous n’êtes pas venus ici en punition.

Vous n’êtes pas ici pour subir une épreuve. Parfois, nous qualifions notre vie de test, mais ce qui est testé, c’est l’énergie, et non vous. Gaïa mesure ensuite l’énergie de la planète et transmet les résultats à la trame même du temps et de l’existence – au Grand Soleil central. C’est la mesure de la vibration de la Terre par l’intermédiaire de la Grille cristalline, qui joue un rôle dans un scénario beaucoup plus vaste dont nous n’avons pas beaucoup parlé. Par conséquent, l’enjeu du test, c’est de savoir si les humains peuvent changer cette mesure terrestre au moyen de leur conscience. Voilà le test.

Encore une fois, les humains ne sont pas là pour être mis à l’épreuve ; ils sont là en tant que famille ; Le pont entre le Vent de naissance et le Vent d’existence n’est pas subtil. C’est l’endroit où vous vous défaites de tout ce que vous savez sur la vérité, où vous arrivez alors que celle-ci est refoulée. Lorsque vous entrez dans le Vent de naissance, vous n’avez plus conscience d’être une parcelle de l‘Univers. Il ne reste plus de lien avec la conscience de Dieu. Vous ne vous souvenez pas d’où vous venez, ni de ce que vous avez vécu.

La nouvelle énergie vous éveille à présent aux potentialités intuitives du fait de vous rappeler ces vérités. Elles se trouvent dans votre Akash, mais seule l’intention les rend disponibles. Comme nous l’avons indiqué, certaines vieilles âmes ne s’éveillent pas nécessairement. Parfois, une vieille âme qui a eu une vie antérieure très difficile et profonde s’élève au cours de cette vie-ci pour prendre congé des choses spirituelles, et ne se montre jamais intéressée. Mais, chers amis, lorsque vous la rencontrez, vous savez qui elle est et vous voyez dans ses yeux. Certains d’entre vous en ont même épousé. Ils ne sont peut-être pas venus ici pour une pareille rencontre, mais c’est cette énergie même qui les a  attirés au départ.

La raison d’être d’une vieille âme

Chers amis, vous devez comprendre ce qui donne à la vie son caractère unique. C’est pourquoi nous disons qu’aucune règle n’établit que vous devez d’une manière ou d’une autre vous éveiller pour aider la planète, ou que vous devez envoyer de la lumière pendant que vous êtes ici. Il n’y a tout simplement pas d’obligations, parce que le système est complexe et varié. Cette fois, certains sont tout simplement ici pour maintenir l’énergie de leur nature et de leur position. La prochaine fois, ils feront le travail, mais pour l’instant, ils se contentent de maintenir une place. Certains parmi vous ont déjà eu ces attributs, et c’est nécessaire à la planète. Comme dans une course à relais spirituelle, certains se pressent avec le bâton et d’autres restent assis pour regarder, mais tous font partie de l’événement.  

Certaines vieilles âmes se contentent de maintenir l’énergie, inconscientes d’un quelconque périple métaphysique. Alors, ce serait comme une recalibrage ou une régénération d ‘une vieille âme. Cependant, certains d’entre vous diront peut-être ;  » Je ne suis pas certain d’aimer cela. On dirai du gaspillage de la vie d’une vieille âme de 80 ans ou plus ». Chers amis, est-ce gaspiller trois semaines que d’aller en vacances ? Non. Vous revenez souvent reposés et dispos. Tout cela est complexe et vous examinez les choses à la lumière d’ « une vie ». Mais pour nous, c’est comme une éphémère journée. Tout est une question de temps. Alors ne vous faites pas une idée à propos de ce qui fonctionne ou pas, à partir de votre « horloge de vie ».

Dans la nouvelle énergie, les vieilles âmes sont celles qui auront le plus grand effet sur la planète ; celles qui auront été ici le plus souvent sauront mieux que jamais quoi faire à propos des conditions qu’elles trouveront à leur arrivée.

Les catégories du Vent d’existence : le néophyte et l’apprentissage

NEOPHYTE : Les néophytes sont toujours en train d’arriver. Ils y sont obligés, car la planète est en expansion géométrique (croissance démographique). Alors, logiquement, comprenez-vous que de nouvelles âmes arrivent sans cesse ? C’est évident. On reconnaît un néophyte dès qu’on commence à lui parler. On dit A et il entend B. Vous lui demandez de tourner à gauche et il tourne à droite. Il n’a pas la moindre idée des relations entre humains. Il ne sait pas vraiment si une chose est bonne ou mauvaise. La justesse d’un comportement est pour lui un mystère – et souvent, cela se voit.

Il ne sait pas comment la vie fonctionne en général. Vous vous pincez, parce que vous ne pouvez croire que quelqu’un puisse être ainsi. Il est nouveau. Il ne connaît rien à la nature humaine. Il peut être aisément dupé par un autre humain. Encore une fois, vous vous pincez en vous demandant s’il vient tout juste d’arriver. Eh bien, Oui.

Ces néophytes sont extrêmement naïfs dans tous les sens du terme, et vous les avez vus. Comme chacun d’eux devra revenir un certain nombre de fois avant de comprendre tout le processus du fonctionnement de la vie, il y en a toujours un assez grand nombre. Ils ne sont pas sur le point de se trouver dans une réunion comme celle-ci et il vaudrait mieux qu’ils aillent dans une rencontre où l’on enseigne comment fonctionnent les humains. Beaucoup d’entre eux aboutissent chez le psychologue pour se connaître davantage, et assez étrangement, beaucoup finissent même par devenir psychologues. Car la nature humaine est pour eux un si grand mystère à résoudre qu’ils savent bien à quel point ils ont besoin d’aide : alors, ils aident d’autres néophytes. 

APPRENTISSAGE : En l’espace de quelques vies, beaucoup arrivent à un certain état de conscience intuitive du fonctionnement des choses sur la planète. Il se produit un meilleur équilibre émotionnel, puis ces humains sont en apprentissage. Ils peuvent commencer à recueillir la connaissance spirituelle.

Ceux qui sont en apprentissage constituent une catégorie évidente. Ce sont les éveilleurs potentiels, car ils peuvent arriver à un endroit comme celui-ci, entendre la vérité, la reconnaître ou non et partir. S’ils ne croient pas comprendre, cela veut tout simplement dire que ce n’est pas le bon moment ; encore une fois, vous rappelez-vous l’axiome à propos du retour à un état de moindre conscience ? C’est impossible. Alors, même si vous n’acceptez pas ou ne mettez pas quelque chose en œuvre aujourd’hui, cela ne veut pas dire que vous l’oubliez. 

Ce qui est ridicule aujourd’hui peut devenir intelligent demain. Tout dépend de votre perception. Tout est une question de temps ; Mon partenaire m’a souvent demandé : « Kryeon, pourquoi devais-je m’éveiller à la vérité au milieu de la quarantaine ? Dans la trentaine, cela aurait été tellement plus efficace » ! Je lui répondais alors que tout est une question de temps. Il fallait le placer à l’âge qu’il devait avoir afin de faire ce qu’il fait maintenant, et aussi, ce qu’il va faire ensuite. J’y reviendrai….

Alors, chers amis, ceux qui sont assis ici ou qui sont en train d e lire ces lignes sont tous dans la catégorie de l’apprentissage. Ce sont souvent les âmes plus vieilles et celles qui se sont éveillées à des questions spirituelles. Ils sentent intuitivement ce qui est en train de se produire sur la planète et veulent en savoir plus. Ils ont une nouvelle conscience que l’énergie est en changement et que la Terre a besoin d ‘eux. Ils savent aussi que chaque voie est différente. Ils gardent cela à l’esprit alors qu’ils sont assis dans cette salle ou en train de lire cette transcription.

C’est ainsi que cela fonctionne, veilles âmes. Certains d’entre vous se sont maintes fois éveillés à la vérité spirituelle du « créateur intérieur ». Leur bibliothèque est riche de pertinence spirituelle. Certains d’entre vous viennent de s’éveiller en cette vie-ci et ont compris qu’ils étaient de vieilles âmes. Puisque vous êtes tous ici en tain d’écouter et de lire, je vais vous fournir une distraction. C’est une complexité à laquelle vous ne vous attendiez pas, et elle concerne la nouvelle énergie.

Un attribut quantique complexe et avancé

Cela peut sembler complexe, mais certains d’entre vous sont prêts.

Cette idée a été intuitivement perçue par certains ici, car c’est de la logique spirituelle. Je ne la mentionne que brièvement, puisque je l’ai déjà livrée auparavant, et il faut qu’elle soit incluse pour rendre aussi complète que possible l’explication des Vents.

Il y a en vous une bibliothèque de l’Akash. C’est-à-dire que vous pouvez en tirer une vérité universelle. Mais, d’une façon très linéaire, vous comprenez également que votre bibliothèque akashique ne contient que ce que vous avez glané dans vos vies terrestres. Vrai ou faux ? Nous en avons déjà parlé en cette nouvelle année. La réponse est : tout dépend dans quelle mesure vous devenez quantiques.

Alors, c’est très difficile, mais j’aborde à présent un sujet complètement non linéaire – écoutez donc attentivement. S’il est vrai, chers humains, que vous avez été ensemencés par une race ascensionnée d’une autre partie de la galaxie [ Les Pléiadiens], cela signifie que vous avez une parcelle de leur ADN. Tout ce qu’ils savent se trouve dans votre ADN – et vous savez où je veux en venir, n’est-ce pas ? Cela signifie que vous pouvez vous éveiller à de grandes quantités de vérités, mais à des vérités qui ne sont pas basées sur l’expérience terrestre. Elles viennent plutôt de ce que les Pléiadiens vous ont enseigné.

Cela dépasse largement ce que nous vous avons enseigné sur votre Akash, et cela en fait un Akash quantique spirituel.

Certains demanderont : « Eh bien, nous venons ici avec cela, n’est-ce pas ? Même les néophytes en ont ? Alors, pourquoi ne s’en souvient-on pas » ? Voici la réponse : dans la nouvelle énergie, certains se mettront à utiliser ce que nous appellerons « des outils akashiques quantiques », et à se rappeler la connaissance originelle de leurs ancêtres galactiques. Cela finira par engendrer une invention quantique sur la planète. A mesure que l’évolution humaine deviendra plus quantique les humains choisiront peu à peu les nouveaux outils. C’est relié à l’ADN, et nous en avons parlé plusieurs fois. C’est « se rappeler ». Mais ces choses ne commenceront à arriver qu’aux plus vieilles âmes parmi vous, car cela n’arrive qu’après une pleine prise de conscience du « Dieu en soi ». 

LE KARMA

Comment le karma intervient-il dans tout cela ? Celui qui apprend, qui dépasse le stade de « l’arrivée sur terre », a maintenant quelque chose qui s’appelle le karma, et c’est une énergie considérable avec laquelle il faut travailler. Alors, expliquons ce qu’il en est. 

Le karma est « une énergie collective, familiale et inachevée » qui se poursuit d’une vie à une autre. Il vous bouscule dans la vie ; il n’a rien à voir avec la prédestination, mais tout à voir avec la prédisposition. Si vous avez beaucoup d’énergie karmique autour de vous, vous êtes prédisposés à aller à gauche ou à droite lorsque certaines conditions se présentent. C’est passé sur les énergies du passé et cela provient principalement de l’interaction humaine.

En 1993, nous vous avons livré de l’information dans le premier tome de Kryeon. LA GRADUATION DES TEMPS (Ariane Editions, 1996 :  ) . Nous vous avons dit que les vieilles âmes ont maintenant la permission de laisser tomber l’énergie du karma et de tenir leur propre gouvernail dans la vie, co-créant ainsi l’énergie de ce qu’elles veulent au lieu de lutter contre le passé. Nous vous disons encore que le karma est un vieux système d’apprentissage et que vous êtes maintenant rendus au-delà.

L’énergie karmique est encore nécessaire à ceux qui apprennent et qui ne sont pas prêts à laisser tomber le karma et qui ont besoin de parcourir les leçons basées sur lui. Le karma n’est pas à la disposition des néophytes, puisque les nouvelles âmes qui arrivent n’ont pas d’énergie passée dont elles peuvent tirer parti. D’ailleurs, c’est pour cela qu’ils ne savent rien. Mais dès leur deuxième ou troisième visite, ils commencent à créer leur propre karma à partir de l’énergie de la vie ordinaire qui, ensuite, les pousse à faire des choses dans leur prochaine vie. 

Lorsqu’une vieille âme a laissé tomber le karma, cela veut dire qu’elle s’en est complètement séparée et que la prochaine fois, il ne sera plus là. Encore une fois, c’est là un attribut quantique selon lequel « ce que vous créez aujourd’hui dans la structure de votre ADN spirituel restera à jamais. Vous n’aurez pas à le refaire dans le prochaine vie ». Je le répète, ce n’est pas de la prédestination, mais sachez que ce que vous faites en cette vie façonne la suivant et que dans cette nouvelle énergie se trouve une vieille âme profonde » ! 

LES CONTRATS, un bilan

Je veux ici vous parler des contrats ; Le terme même est mal compris. Avez-vous l’impression d ‘avoir un contrat spirituel en vue de faire quelque chose sur la Terre ? Certains d’entre vous arriveront sur la planète et se diront : « Je suis en train de faire ce que je suis censé faire dans cette ville, parce que c’est mon contrat ». Alors, pendant que vous semblez remplir votre contrat, que faites-vous lorsqu’une autre personne arrive avec une meilleure offre, mais que vous devez déménager dans une autre ville ? Ce peut être une offre spirituelle qui vous place dans une bien meilleure position en vue d’aider les gens. Oh non ! Voilà une importante énigme. Que devient votre contrat spirituel ?

Une partie de vous va dans la direction de « Je dois rester ici et faire ce que je suis venu faire ». L’autre est déchirée par l’indécision. Finalement, vous vous enhardissez et vous vous dites : « Mon contrat consiste à rester ici et à faire mon travail. Peu importe ce que c’est, je vais remplir mon contrat avec Dieu ». Permettez-moi de vous donner un mot à retenir : foutaises ! Votre contrat est rédigé à l’encre invisible. Ecoutez, vieille âme ; chaque jour de votre vie, votre parcours spirituel est corrigeable. Saviez-vous cela ?

Voilà l’essence de la cocréation. Votre seul contrat consiste à ETRE ICI, et vous êtes en train de le remplir. Alors, prenez le stylo spirituel et écrivez chaque jour ce dont vous avez besoin. Si la synchronicité intervient et vous amène dans une autre région, considérez-la pour ce qu’elle est ; une réponse à ce que vous avez demandé. Sentez qu’elle est vraie au moment où elle se présente. Suivez votre sentiment intuitif et écrivez aujourd’hui un nouveau contrat qui pourra disparaître demain tandis que vous le remanierez sous une forme encore meilleure. 

Vieille âme, vous n’avez jamais eu d’occasion semblable auparavant. Dans cette nouvelle énergie, vous pouvez changer le Vent d’existence de manière à l’ajuster à vos besoins. Au cours de ces quelques années qui viennent, vous déciderez collectivement d’un certain nombre de choses sur cette planète. Vous finirez par avoir l’avantage par une très lente guerre d’usure venant de l’épuisement de la vieille énergie.

Il y aura une plus grande intégrité, et les vielles âmes la créeront. Celles-ci seront parfois représentées dans de jeunes corps qui s’éveilleront rapidement. Le plan même du destin de la Terre est sur le point de prendre forme. De nouvelles alliances de pays se formeront. D’autres  frontières disparaîtront, et des gouvernements commenceront à comprendre un nouveau principe d’unité qui n’a jamais été vu auparavant sur la planète. Cela finira par créer les graines d’une paix véritable sur la Terre. Même le Moyen Orient changera !

Je l’ai déjà dit : des générations futures, avec le recul, identifieront tout ce qui a précédé 2012 sous l’étiquette « L’ère barbare ». Vous daterez le début de la civilisation telle que vous la connaîtrez alors. Telle est la promesse d’un véritable point de démarcation en moins de trois générations. Pensez-y. L’histoire humaine a toujours été une affaire guerres et de conquêtes, mais vous passerez petit à petit à une autre étape. A mesure que la vieille énergie s’étiolera lentement, vous verrez la survie sous forme d’unité et de coopération. C’est déjà en train de se produire sur la planète ; l’avez-vous remarqué ?

Le Vent d’existence est en train de résoudre l’énigme, vieilles âmes, et vous n’êtes pas dans le karma et vous n’avez pas de contrat. Vous êtes plutôt en mode manifestation. Ce n’est peut-être pas apparent, mais donnez-lui une chance. Nous l’avons déjà dit : lorsque vous commencerez à sortir du mode survie et cesserez de vous inquiéter de chaque petite chose, vous aboutirez au mode manifestation. Le mode inquiétude, c’est ce qu’on a enseigné à vos parents. Vous en avez hérité, mais ce n’est pas ce que font les êtres illuminés. Ils manifestent plutôt ce dont ils ont besoin et ne s’en font pas à propos de ce qu’ils n’ont pas, car s’ils ont besoin de quelque chose, il leur arrivera par le processus de la synchronicité ; c ‘est un concept éclairé qui accrédite la sagesse divine intérieure. 

Kryeon.

Source : http://francesca1.unblog.fr/  

Texte issu du Livre : « Recalibrage de l’Humanité – Le début d’un nouveau cycle évolutif » – TOME XI de KRYEON aux Editions Ariane 2014 

Nous pouvons en discuter ensemble sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

ENFANTS INDIGO ET KABBALE

                

images (5)Les Indigo sont des êtres dont l’âme aurait été spécialement préparée sur une base située dans l’enveloppe éthérique de l’une des lunes de Jupiter, avec pour mission de venir s’incarner à notre époque et d’élever le niveau vibratoire de la race humaine en vue de l’Ascension.

Dans les années 1980, on parlait essentiellement « d’enfants Indigo », car les premières âmes sensées provenir de cette base-école jupitérienne, à laquelle certains médiums ont attribué le nom d’Ipolodic, n’ont commencé à s’incarner sur notre planète en nombre relativement important qu’à partir des années 1970. Quelques pionniers les avaient cependant précédés, parmi lesquels Marc Angélidès cite l’astrophysicien Jean-Pierre Petit et le philosophe Michel Serre.

Depuis l’entrée dans le nouveau millénaire, notre planète accueille des Indigo en nombre considérable, et la majorité des nouveau-nés semble aujourd’hui liée à la Famille Indigo (qu’il ne faut d’ailleurs pas confondre avec la Famille Cristal). Les médiums les reconnaissent bien sûr d’abord à la prééminence de la couleur Indigo au niveau de leur aura.

L’Indigo est une nuance intermédiaire entre le bleu et le violet, qui tourbillonne intensément dans leur champ énergétique. Les Indigo, avant de s’incarner, ont travaillé sur Ipolodic à développer en eux la spiritualité, l’idéal de paix, de fraternité et de vérité, qui sont des attributs jupitériens liés à la couleur bleue, en même temps que l’Amour impersonnel et altruiste, l’esprit d’entraide, de solidarité et de sacrifice qui sont liés kabbalistiquement à Iésod, la Sphère de la Lune correspondant à la couleur violette. N’allons d’ailleurs pas croire que les Indigo aient une prédilection pour cette couleur au niveau de leur habillement ou de la décoration de leur cadre de vie ; la plupart du temps, ils rechignent à porter des vêtements bleus ou violets, parce que leur aura en est saturée et que les couleurs de nos vêtements sont en quelque sorte une nourriture pour nous. Ils auront donc une tendance naturelle à s’orienter vers les couleurs complémentaires : jaune et orange. On peut ainsi dire que la fameuse « Révolution orange » de 2004 en Ukraine fut en réalité un mouvement d’inspiration et de vibration Indigo.

Il est vraisemblable que le séjour des âmes Indigo sur la base éthérique d’Ipolodic dure beaucoup plus longtemps que celui des âmes humaines « ordinaires » sur les plans subtils durant le cycle de leurs réincarnations successives. Les âmes non libérées de leur karma ont en effet tendance à se réincarner rapidement et à saisir toutes les opportunités d’incarnation sur la Terre, dès qu’elles se présentent. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’hérésie matérialiste a pu se développer aussi facilement au cours des siècles passés, certains en arrivant même à supposer que la vie ne puisse exister que sur notre planète et dans notre seule dimension de vie.

Le long séjour des âmes Indigo sur Ipolodic les aurait ainsi amenées à se préparer intensivement à la mission qui est la leur aujourd’hui : aider l’humanité à réaliser sa transition vers la Nouvelle Époque, vers ce que certains ont appelé « l’Âge d’Or ».

Voici les trois principales qualités qui, selon certains médiums, correspondent à des acquis des âmes Indigo au cours des Initiations sur Ipolodic :

1) La reliance ou la connexion au Guide. Cela signifie : être capable de vivre consciemment le lien avec notre Conscience Christique, Solaire, avec la Matrice universelle qui permet de connaître intuitivement (sans avoir besoin de recourir à des livres) les lois spirituelles, ésotériques et métaphysiques qui régissent les différents mondes et les différents plans de la Création.

2) L’acceptation du Service. Cela signifie demeurer intègre en toutes circonstances et n’accepter aucune compromission par rapport à l’engagement au service d’un idéal élevé. Cela signifie aussi ne pas changer de direction en fonction des pressions, des menaces, des agressions ou des perspectives de récompense de quelle que nature que ce soit.

3) La reconnaissance de l’Amour universel en tant que Principe de Vie. Cela signifie être constamment en quête d’harmonie, de fraternité, et aimer tous les êtres et toutes les créatures, qu’ils soient de nature angélique, humaine, animale, végétale ou minérale.

Les enfants Indigo sont les précurseurs du grand changement. Ils sont venus pour briser certains schémas qui s’opposent à l’éveil de la conscience. Ils sont venus pour briser les systèmes basés sur la peur et le contrôle. Ce sont vraiment des « révolutionnaires » dans l’âme, au sens le plus noble du terme, car ce sont eux qui ont pour mission de rétablir le courant de l’évolution sur notre planète.

Mais contrairement à une idée répandue dans certains cercles spirituels, et n’en déplaise à certains parents, les enfants surdoués ou hyperactifs ou encore ceux qui manifestent un intérêt précoce pour certains domaines jusqu’ici réservés au monde des adultes, ne sont pas nécessairement tous des Indigo.

MESSAGE PLEIADIEN sur le site http://francesca1.unblog.fr/  

Si vous étiez éclairés

 

gaia_energy11Eh bien, si vous étiez réellement éclairé, vous diriez que si la conscience et l’énergie créent effectivement la nature de la réalité et que si ce que je maintiens en tant que désir ici (dans le lobe frontal) affecte véritablement le monde invisible de l’énergie, permettez-moi de réfléchir un moment. Ma vie telle que je l’ai connue jusqu’ici a été en vérité exactement égale à ce que j’en attendais car je l’ai créée.

Oh j’ai tout fait. J’ai souffert parce que je voulais souffrir et j’ai considéré mes amis comme les tyrans. J’ai fait cela. Et je blâme ma mère pour ma condition génétique. Mais pourquoi devrais-je blâmer ma mère pour ma condition génétique ?

Ma condition génétique n’est-elle pas après tout égale à mon évolution spirituelle ? Il doit en être ainsi. Vous savez, toute ma vie, j’ai donc créé ma réalité et je l’ai créée sur la base de mon système de croyances. Si cela est vrai, il me suffirait par conséquent d’être passionnément et émotionnellement impliqué dans le rêve. Et supposons que le rêve est que je veuille connaître mon âme. Et si je suis Dieu, il me suffit de contempler ce désir, de manière singulière, silencieuse, passionnée. Et si je suis Dieu, mon âme se révélera à moi et mon cerveau aura la faculté nécessaire pour repasser pour moi ce qu’il n’ a jamais connu. Mais une fois qu’il le connaîtra, il ne l’oubliera jamais. Maintenant, je ne veux plus jamais mourir parce que j’ai réalisé que cette notion de boire les eaux enchantées de la mort signifie en réalité que quelque part je sais tout. Mais puisque je suis fasciné par ce corps qui est le mien et cet endroit où je vis, et je sais que je le suis parce que j’y pense sans cesse – je pense au visage de mon amant et au sexe de mon amant. Je pense à mon visage. Je  pense à mon estomac. Je pense à ce que je vais manger. Je pense à mon apparence. Je pense à où je vais vivre et à ce que je vais faire pour gagner ma vie. Je passe tellement de temps à penser à cet endroit-ci qu’il est bien peu étonnant que je n’aie nulle part où aller ailleurs qu’ici. Vous avez compris ?

Et si je suis Dieu, eh bien je me suis mis dans le pétrin maintenant n’est-ce pas ? Il est peu surprenant qu’à la mort de mon corps – vous savez, ces millions de fois où j’en ai eu un – cet aspect de moi-même qui savait devait oublier lors de son retour dans le corps, car le corps dans lequel je revenais ne savait rien de ce que j’avais été auparavant. Et la seule chose qui m’importait était mon corps, le corps suivant la copulation suivante, l’étreinte suivante, la fête suivante, le verre de vin suivant, l’histoire à succès suivante, le porte-monnaie suivant. Je ne pense qu’à cela. J’ai donc découvert que ce n’est pas Dieu qui m’a empêché de me connaître moi-même, mais que c’est plutôt de mon propre choix que j’ai oublié.

Et je reviens constamment, je nais de nouveau, je nais dans ces corps dans lesquels je dois réapprendre à marcher encore une fois ; il faut que j’apprenne à faire fonctionner le corps une fois de plus. Mon Dieu, on pourrait croire que j’aurais enfin compris tout cela mais non, car il y a quelque chose que je ne sais pas. Je ne sais pas que je pouvais ne pas mourir, mais je commence à soupçonner à présent que je suis capable de continuer à vivre parce que ce que je ne veux plus jamais faire est de mourir et d’oublier. Je ne veux plus mourir et ne pas me souvenir de vous et de moi et de ce moment ci et de ce coucher de soleil magnifique et de la douceur de tout ce que nous avons partagé aujourd’hui. Je ne veux jamais l’oublier. Il dépend donc de moi de me souvenir. Mais le moi qui a ce désir est différent du moi qui est le corps qui a besoin de son repos et a besoin de sa nourriture, qui a besoin de son succès et de ses échecs et de ses maladies et de choses dont il puisse se plaindre.

Si donc j’étais réellement éclairé, je saurais que je pourrais manifester le voyage de  mon âme et que j’aurais alors le pouvoir de manifester le fait que ma mémoire ne me ferait jamais plus défaut et que je ne vous oublierais plus jamais. Et j’ai la faculté de le faire.

Quelle entité vivant sur ce plan peut dire qu’elle sait exactement comment fonctionne le cerveau ? Je vous le dis, personne ne le sait. Il n’y a que conjectures et science. Mais personne ne sait où réside le lieu tranquille dans le cerveau. De plus, il ns n’ont même pas différencié le cerveau de la conscience.

Et puis on a l’autre petit problème appelé l’esprit. L’esprit est-il semblable à la conscience ou bien l’esprit appartient-il au cerveau ? Le cerveau appartient-il à la conscience et les esprits lui sont-il extérieurs ? Comment cela fonctionne-t-il ? Peut être que les choses se passent ainsi ; si vous êtes un être spirituel, vous êtes la conscience qui s’écoule dans un cerveau qui est génétiquement bâti pour vous. Et le flux de la conscience est comme un courant de lumière qui fait s’allumer les bougies du moteur. Et les bougies du moteur commencent à s’allumer selon leur destinée génétique, si bien que tout ce que pense mon cerveau produit le phénomène appelé esprit. Mon esprit est donc un sous-produit de la conscience et de l’’énergie agissant sur un cerveau humain créant la pensée holographique. Et la raison en est que c’est la pensée holographique qui est l’Observateur qui transforme l’énergie en vie, qui fait flotter la noix de coco sur l’océan. Comprenez-vous ?

 

 retranscrit par Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

  Extrait du livre RAMTHA : « La chute des Dieux » aux Editions AdA.

 

LA GRILLE CRISTALLINE – UNE EXPLICATION

 

152838907Ce que nous appelons la Grille cristalline, c’est le mécanisme de communication de l’humanité avec Gaïa. Elle n’agit pas nécessairement en temps réel, non plus, car elle est cumulative. Laissez-moi vous expliquer : nous vous avons parlé d’une grille planétaire que l’on qualifie de cristalline. Nous vous avons dit qu’elle n’est pas visible, mais qu’elle existe. C’est une grille multidimensionnelle qui couvre le sol même de la Terre. Elle est sous vos pieds, partout où vous marchez. On peut dire que c’est l’enveloppe de la planète qui se rappelle l’énergie humaine.

En géologie, les attributs cristallins sont reconnus par la science ; ce sont des substances qui peuvent retenir et emmagasiner des fréquences vibratoires. Métaphoriquement, la Grille cristalline est donc une grille qui retient la mémoire et l’énergie. L’énergie qu’elle retient le mieux et pour laquelle elle a été conçue en rapport avec tout ce qui est humain. C’est grâce à cette grille que la planète réagit à vous. La conscience de l’humanité est enchâssée dans la grille par les gestes quotidiens de votre vie, et tout ce que vous faites comporte un certain type d’énergie.

Depuis des milliers d’années, ces énergies que vous avez créées en tant qu’humains ont toutes été semblables. Comme la nature humaine n’a pas beaucoup changé, c’était une répétition des mêmes choses. Cela se voit clairement dans votre passé, car l’histoire se répète : la guerre se répète, le gouvernement se répète, la cupidité se répète.

Vous commencez maintenant à voir les changements subtils dans votre vie quotidienne. Vos enfants changent, les gouvernements changent, et les humains ordinaires s’éveillent au changement qui se déroule devant eux et qui changera l’essence même de leur façon de vivre.

Au moment de cette canalisation, les gouvernements actuellement en échec sont là depuis très longtemps. Leurs dirigeants se trouvent dans un déni total et complet, et tiendront le coup jusqu’à la toute fin ; ils vont même jusqu’à affronter la mort.

Ils ne peuvent croire que c’est en train d’arriver, car les choses sont restées les mêmes depuis des décennies, et ils ont l’impression qu’elles le resteront encore. Ceux qui les ont précédés, ainsi que leurs prédécesseurs, avaient tous le même genre de contrôle. Incrédules, ils nient le fait que la nature humaine soit en changement. Il y avait une stabilité dans la vieille énergie, et c’est maintenant en train de changer.

La Grille cristalline en changement…

La Terre se mettra à changer de fonctionnement parce que vous-mêmes êtes en train de vous changer. Votre Grille cristalline a accumulé tous ces événements de l’humanité et les a enregistrés. C’est l’énergie de la planète, et elle a été mobilisée par les sentiments, les émotions, la mort, l’amour, la joie et la compassion. Mais parmi ceux-ci, depuis toutes ces années c’est le drame qui règne sur l’énergie.

Je vais maintenant vous livrer les attributs selon lesquels tout cela est en train de changer. A mesure que vous changez, Gaïa réagit et commence à devenir plus multidimentionnelle en faisant écho à votre changement. La Grille cristalline va modifier sa façon de se rappeler les choses…

LE PLUS GRAND CHANGEMENT : LE MODE DE RETENTION DE LA GRILLE

Le changement principal, c’est que la Grille cristalline ne se souviendra plus de manière linéaire. Voici ce que cela veut dire. Lorsque l’énergie s’accumule à mesure que vous amoncelez des choses, elle semble le faire par couches. Les choses du bas étaient les premières, et celles du dessus étaient les dernières, et cela donne un ensemble linéaire et inchangeable.

On tient pour acquis que ces couches sont éternelles et inchangeables. Et si vous changiez l’importance de certaines énergies à l’intérieur des couches existantes ? Et si tout le drame du passé étai réduit en importance ? Imaginez que la grille réagisse à cela et que toute l’horreur et tout le drame du passé soient réduits énergétiquement à l’intérieur de toutes les couches historiques. C’est impossible si le temps est linéaire, comprenez-vous ? Le temps linéaire exige que ce soit statique et inchangeable. Ce qui est arrivé dans le passé est arrivé, point à la ligne. Mais comme le temps quantique est circulaire, si les « règles » changent, à mesure qu’un élément de la couche change, l’énergie de tout le cercle change.

Si un changement quantique était possible pour la grille, cela voudrait-il dire que vous venez de changer votre passé ? La réponse est Non. Pour vous, le passé est linéaire, mais vous pouvez changer votre perception de son souvenir, et c’est partiellement ce que fait la Grille cristalline : elle se recalibre pour le passé, le présent et l’avenir. En soi, cela changera la planète. Soudain, la Grille cristalline commence à se débarrasser de la vieille totalité (à changer l’importance des ouches de mémoire) parce qu’elle réagit différemment à la lumière et à l’obscurité. Jusqu’à présent, elle était surtout mobilisée par l’obscurité. C’est la nature humaine. Nous vous avons dit que moins et un demi de un pour cent de cette planète devait s’éveiller afin que la planète change. Cela paraît-il linéaire ? Non. Mais c’est le même principe. La lumière commence à faire mieux que l’obscurité, et vous pouvez agir mieux que jamais sur la Grille cristalline. La vieille énergie du passé, si obscure soit-elle, n’aura pas le même effet qu’avant.

Source : http://francesca1.unblog.fr/  

Texte issu du Livre : « Recalibrage de l’Humanité – Le début d’un nouveau cycle évolutif » – TOME XI de KRYEON aux Editions Ariane 2014 

Nous pouvons en discuter ensemble sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

L’intellect est de l’histoire mémorisée

 

MEMORY-80x80L’intellect n’a rien à voir avec l’expérience. L’illumination est une expérience, car elle est évolutionnaire et ne stagne pas. Ainsi, une personne non illuminée, bien qu’intelligente, n’utilise que dix pour cent de son cerveau. Le reste, à quoi sert-il donc ? Il attend que quelque chose se produise. Ce quelque chose, qu’est-ce que c’est ? Que le Dieu s’éveille en lui et sache ce qu’il est et que le cerveau soit préparé à mettre en œuvre les sept corps dans un corps unique.

L’histoire du passage de l’état de maître à l’état de Christ est le développement du cerveau humain visant à faire advenir Dieu sous forme charnelle manifestée, non dissimulée, au point où grâce au pouvoir de contrôler le temps et l’espace que nous appréciions sur le septième niveau – où du moment que nous avions la pensée, elle était – ici sur le niveau le plus lent de tous, et une fois ancré dans la faculté de soi, un Dieu  puisse éveiller son propre pouvoir. Le cerveau est spécialisé et développé pour permettre à ce pouvoir de s’exprimer. Comment ?

Le cerveau n’a pas pour seul rôle de faire fonctionner votre système digestif et votre système cardiovasculaire ; il est davantage que la faculté de stocker la mémoire  neurologique et davantage que la faculté d’abriter une petite personnalité futile et têtue. Un Dieu peut y demeurer. Et la partie du cerveau que vous n’utilisez pas est celle qui commencera à fonctionner lorsque vous vous éveillerez et connaîtrez qui vous êtes.

Comment le ferez-vous ? Eh bien, vous souvenez-vous que je vous ai dit que vous pouviez rendre visite à vos parents qui existent sur le sixième plan même si vous étiez sur le cinquième ? Vous souvenez-vous ? Et vous souvenez-vous que je vous ai dit que pour le faire vous devriez déposer ce corps et recueillir le suivant ; vous vous souvenez ? Et bien, ces flocons de neige qui tombèrent avant vous furent vos frères et sœurs de sagesse en Dieu. Ils vous sont semblables, sauf qu’ils ont été ici plus longtemps que vous. Et lorsqu’ils vous léguèrent leur héritage génétique, ils vous léguèrent une faculté qu’ils avaient toujours possédée. DE quelle faculté s’agit-il ? Un cerveau qu’ils avaient créé qui pouvait être le siège d’un esprit du septième niveau et, dans un esprit du septième niveau, qui avait la faculté de manifester le temps du septième niveau dans un temps ralenti. Compris ? Combien d’entre vous comprennent ? Autrement dit, au lieu qu’il faille dix mille ans à la noix de coco pour se confectionner une peau externe qui la fasse apparaître brillante, un maître, un Dieu dans un corps humain, peut la créer en une séance de concentration, quelque soit le temps que cela prenne (alignement de l’esprit analogique). Ce cerveau a une telle faculté. Ce fut le cadeau que vous firent les Dieux qui vinrent avant vous, de sorte que vous aussi ayez cette faculté.

Que cela signifie-t-il en réalité ? Cela signifie que vous possédez en vous le potentiel de l’immortalité tout en maintenant une conscience du septième niveau. Ne savez-vous pas que l’état de Christ est celui de Dieu / homme et Dieu / femme réalisés – réalisés ? Cela signifie qu’un simple humain – n’importe lequel d’entre vous, vieux, jeune, grand, petit, arriéré, avancé, peu importe – si nous éveillons le Dieu en vous, ce Dieu peut s’élever jusqu’à une telle énormité de pouvoir que le cerveau peut laisser libre cours à la totalité de l’esprit de Dieu. Et ce qui aurait nécessité des millions d’années dans une évolution génétique linéaire peut être accompli en une seule incarnation. Et si ce qui vit là-haut est une entité du septième niveau qui fait fonctionner ceci (le cerveau), cette entité du septième niveau est plus proche du Point Zéro que vous ne l’êtes dans une personnalité humaine susceptible au facteur du temps qui est si  lent ici. Et en outre, lorsque le Dieu s’éveille  en vous, le corps a la faculté, don de vos aînés, non seulement de cesser de vieillir mais il possède en lui, par l’intermédiaire du cerveau et celui du système nerveux, le générateur lui permettant de faire en sorte que toutes les cellules de votre corps vibrent si rapidement que ce corps que vous possédez qui naquit dans la fréquence hertzienne puisse réellement vibrer et résonner suivant la fréquence de l’ultraviolet. Et vous n’aurez plus jamais à mourir de nouveau pour avoir cette expérience. Comprenez-vous ?

 

 retranscrit par Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

  Extrait du livre RAMTHA : « La chute des Dieux » aux Editions AdA.

 

REVER LE REVE DE L’IMMORTALITE

 

 

images (2)Eh bien, les maîtres ne sont pas au cimetière. Ce sont ceux qui sont éternels. Excepté en ce qui concerne les grands êtres reconnus par l’histoire, il n’existe aucune preuve de leur vie car il n’existe aucune preuve de leur mort. Et, comme on le sait, l’archéologie est fondée sur les principes de la datation au carbone qui détermine l’existence d’une personne dans le temps et ses habitudes particulières d’après les ossements et les fragments découverts dans l’environnement. Si dans un millier d’années, ils creusaient dans un cimetière – espérons qu’ils seront beaucoup plus évolués qu’aujourd’hui, archéologiquement parlant – ils pouvaient déterminer qui vous avez été, ce que vous mangiez et ce que vous faisiez, ils pourraient dire : ils savaient décidément quelque chose, mais ils furent incapables de le mettre en application dans un environnement qui leur aurait permis d’avoir une durée de vie plus longue. 

Ce que je représente, il n’y a aucune preuve de notre présence ici excepté ce que nous avons exprimé oralement, dans la pierre et dans les textes sur papyrus. La découverte de certains sites anciens, alors que le monde change, depuis le Temple des Archives dans la patte du Sphinx – ceci a déjà été découvert et l’événement sera rendu public … Il y est fait état des civilisations fabuleuses qui existaient il ya 455 000 ans et il y est révélé qui étaient ls entités dotées d’une connaissance transcendante de la chair. 

En ce qui vous concerne, vous savez déjà que la conscience et l’énergie créent la nature de la réalité. Ceci ne veut pas dire, et c’est indiscutable, que ce sont le corps et l’énergie qui créent la nature de la réalité car, si nous plaçons les choses dans un tel contexte, nous allons énouer alors les structures biologiques qui dictent la vie. Autrement dit, il existe une hormone de la mort qui est déversée dans le corps grâce à la glande pituitaire. Si nous adorons le corps, nous adorons une expérience temporelle limitée ; Par contre, si notre conscience est ouverte à ce qu’on appelle l’aspect surnaturel de notre être – ce que la science appelle l’Observateur, ce qui fait que ces plantes peuvent réagir simplement à notre présence – selon la science, c’est la manière dont nous observons l’énergie du monde autour de nous qui précipite notre intention en la collaboration d’une particule. La coopération de cette énergie précipitée en particules n’est rien d’autre que la réalité. Le corps ne peut faire cela, car il est en lui-même le sujet de la loi de l’Observateur. 

On regarde donc dans le cimetière et on voit des gens qui étaient plus beaux que vous avez rêvé être vous-mêmes et ils sont pourtant enterrés là, des gens qui avaient des rêves semblables à la vision que vous avez eue de vos rêves. Ils sont enterrés là de même que les générations qui les suivirent. Croyez-vous qu’il y ait quelqu’un au cimetière qui n’ai pas eu les mêmes rêves que vous ? La seule chose qui diffère entre vos rêves et les leurs, ce sont les progrès technologiques qui ont eu lieu depuis leur mort et lors de votre vie. A part cela, les principes sont les mêmes. 

Où se trouve donc la preuve de l’existence des grands êtres ?

La preuve réside dans le fait qu’ls ne sont pas au cimetière ; ils ne sont pas enterrés. Si l’objectif de la science est de retracer les éléments historiques de l’homme, alors, l’une des grandes preuves serait la structure squelettique du corps enterré et préservé par le temps. Mais qu’en est-il des Maîtres ? Le fait qu’ils ne soient pas enterrés signifie-t-il qu’ils n’ont pas existé et que la seule chose que l’on puisse dire est qu’ils appartiennent au mythe ? Je vous assure que ceci est inexact et illogique ; en effet, la mécanique quantique suggère que, si l’on comprenait les lois de la physique et le simple point de l’Observateur, ceux qui comprennent cela ne seraient jamais morts car, dans le monde quantique, tous les potentiels existent simultanément. 

En vérité, si le cerveau humain peut concevoir le concept de la vie en termes de longévité – la vie sans mort, la vie dans l’immortalité, la vie dans la jeunesse éternelle – si le cerveau peut le concevoir, ceci ne peut exister en dehors du théorème selon lequel l’Observateur dans le champ quantique précipite la réalité. Si tel est le cas, il manquerait à la mécanique quantique un paradigme plus englobant qui reconstruirait complètement ce qu’on appelle ses constructions mathématiques et son agencement de la matière. Ceci est pour dire que la mécanique quantique dit que l’Observateur détermine la réalité et, bien sûr, la réalité sera alors relative  la faculté qu’a l’Observateur de la rêver. Que dire d’un Observateur qui aurait la capacité de transcender l’horloge biologique – Comment s’étonner que Dieu était considéré grand parmi ses prophètes et ce qui parlait du royaume des cieux, car ils comprenaient la science. Si on peut rêver de quelque chose, on le vit, et si on le vie, l’Observateur précipite une vie immortelle. 

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’hommes et femmes sont constitués de deux pouvoirs distincts. L’un d’eux est la conscience corps/esprit, encore appelée la personnalité ; il est produit par la génétique et l’environnement, de la même manière que l’on crée un programme sur un ordinateur ; il est basé sur le cerveau. L’autres est l’Esprit saint, le voyageur dans le temps, qui n’est jamais mort, celui que vous n’avez jamais connu, celui qui, après la mort, est le spectateur de la revue de vie et la voit avec non seulement des sentiments de honte et de souffrance, mais avec une nouvelle force, créant la prochaine vie encore plus grande. En effet, on n’avance jamais au-delà de cette vie avant d’avoir maîtrisé ce que l’on a créé émotionnellement ici, le transformant en sagesse. Le jour où nous en avons terminé avec cette vie est le jour où nous pouvons voir la vie avec un sentiment de détachement dépourvu d’émotions. 

Qui estes-vous donc pour suggérer, depuis votre corps émotionnel que Dieu n’a pas de sentiments pour la création entière qu’il est lui-même ? Qui êtes-vous donc pour dire que e n’est rien, alors que je dis que ceux d’entre nous qui l’ont vécu peuvent dire que le point de vraie béatitude et de libération est bien plus puissant et réel que ce qu’on appelle les réactions chimiques se produisant dans le corps biophysique, par exemple la douleur, la souffrance, la culpabilité, le bonheur, le malheur, ce qu’on appelle la sécurité et l’insécurité. Ces derniers sont des peptides biologiques qui provoquent une réaction dans le corps, rien de plus. Par contre, lorsque nous vivons depuis le point de vue de l’Observateur, alors, selon ce qu’on appelle la loi de la physique, on choisit de vivre depuis un niveau de pensée plus élevé et c’est alors cette pensée, et non pas nos émotions, qui devient la loi de notre vie. 

Votre défi est de créer un monde, une vie qui ne soient pas basés sur les émotions – les émotions ne sont rien de plus que le passé du rêve – de ne pas re-créer sans cesse le passé émotionnellement mais de créer de nouveaux paradigmes, de nouveaux modèles de vie qui ne soient pas créés dans les émotions et qui n’aient rien à voir avec la conscience corps/esprit, mais tout à voir avec l’esprit extraordinaire qui commence à ne connaître aucune frontière. Le dernier enseignement que je vous enseignerai porte sur l’Observateur et cette année est l’année de l’Observateur. 

Maintenant, veuillez nous tourner vers votre voisin et lui expliquer ce que je viens de vous enseigner. 

Ramtha 

  retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/ 

  Extrait du livre RAMTHA  Chapitre : « L’étape suivante de la création » aux Editions AdA.

La situation d’ENSEMBLE dans le Recalibrage de l’Univers

 

images (7)Je vais dire des choses incroyables sur le plan ésotérique.

Votre galaxie sait ce qui se passe ici sur la Terre. Je ne parle pas seulement des formes de vie dans votre galaxie. Je parle de la physique même des « règles ». L’Univers coopère avec votre changement – il s’y attendait – car c’est pour cela que vous êtes venus ici.

Cela devient difficile à expliquer. Vous croyez que la physique n’est que des règles de fonctionnement ? Laissez-moi vous  poser une question : comment expliquez-vous ce que certains astronomes ont appelé le « dessein intelligent » ? Contre toute attente, l’Univers a été créé pour la vie. Vous croyez que celle-ci était censée évoluer de façon aléatoire ou suivre des règles aléatoires. Aujourd’hui, à mesure que s’améliorent les instruments des astronomes, ces derniers comprennent progressivement qu’il doit y avoir de l’intelligence dans la structure des choses. Et ils arrivent à cette conclusion en se basant sur des mathématiques. Ce que vous voyez devant vous, ce que vous appelez votre galaxie, équivaut à obtenir 10 000 fois de suite un six en lançant les dés. Cela ne peut être aléatoire.

Il doit absolument y avoir une force de création dominante ; Cela change-t-il vote opinion sur la physique ou ce que vous voyez devant vous ? Je vais vous dire de quelle façon la physique véritable commence à coopérer avec vous. Ce temps fractal est connu depuis longtemps, et vous auriez pu le considérer de bien des manières. Autrement dit, vous aviez de nombreuses potentialités sur le plan de la conscience. Voyez les prophéties des Anciens. Elles ont annoncé une guerre mondiale. Elles vous ont prédit la fin. De nombreux systèmes spirituels ont prévu une fin du monde au cours de laquelle vos âmes seraient rassemblées. De nombreux systèmes voulaient vous inciter à vous y préparer d’une façon ou d’une autre, mais rien de tel n’est arrivé. Cela vous parle-t-il un peu du changement qui vous attend ? Des problèmes réels actuellement considérés comme « insolubles » seront réévalués en fonction des nouveaux paradigmes découverts.

Le magnétisme du système solaire.

Mon partenaire, je veux que tu ailles lentement, à la fois pour toi-même et pour le traducteur ; Il y a vingt-deux ans, nous vous avons dit que le champ magnétique de la Terre était essentiel à votre conscience. Le magnétisme est une énergie quantique. Tout comme la gravité de la lumière. Vous êtes entourés d’un champ quantique grâce au champ magnétique de la Terre. Nous avons dit que si la conscience humaine changeait, le magnétisme allait également changer. C’est indispensable. C’est un complément à ce que vous faites. Il doit se positionner de manière à recevoir ce que vous êtes. Comment la conscience de cette planète peut-elle s’étendre lorsque le magnétisme reste le même ? Elle ne peut pas. Le magnétisme doit donc bouger.

Cela a commencé par un véritable changement des lignes de force magnétiques de votre planète ; C’est désormais passé à l’histoire, et c’est ce que j’avais prédit il y a plus de vingt ans. A présent, vos vous boussoles vous montrent que tout ce dont j’ai parlé s’est réalisé. Vos pôles magnétiques se sont largement déplacés depuis 1989 – et continuent de le faire.

Qu’est-ce qui pourrait donc changer le magnétisme d’une planète, d’après vous ? Celle-ci doit se recalibrer, et pour cela elle aura besoin d’aide. Votre système solaire est le moteur du changement magnétique de cette planète. Si vous savez quelque chose sur le fonctionnement du système solaire et des énergies qui le composent, cela commence à avoir un sens.

Dans votre système solaire, le noyau est le Soleil. Il dégage ce qu’on appelle le vent solaire ; C’est une énergie magnétique qui, littéralement, jaillit du Soleil et ne contient que ce qui est généré par celui-ci. Cette énergie magnétique a un nom : l’héliosphère. Elle « souffle » ce vent magnétique contre le magnétisme d e votre Terre. Si l’énergie reste toujours la même sur la Terre, très peu de choses vont changer. Pour parler en termes techniques, on peut voir le magnétisme solaire en interaction avec celui de la Terre. Cela crée un phénomène qu’on appelle induction et qui reste un mystère pour la science. C’est la « soupe » de champs magnétiques qui se recoupent, laquelle « soupe » permet l’échange énergétique d’informations. Elle est fort utile sur la Terre, mais ses attributs sont considérés comme un mystère.

Alors, voici ce qui va se passer. Attendez-vous à des changements du côté de votre Soleil. Vous pourrez les appeler tempêtes solaires, mais pour vous cela fera partie du recalibrage en cours. Cependant, cela en inquiètera beaucoup du fait de l’interférence avec le fonctionnement de nombreux appareils électroniques. Certaines communications seront perturbées. Le réseau électrique pourrait même être interrompu. Observez le Soleil, car il est en cours de changement, grâce au dessein intelligent, à l’amour de Dieu et du Créateur, et à des changements de conscience. Une nouvelle pensée est en train de se développer et rejoint littéralement le champ même d’ADN de chaque humain. Cela modifie l’information de l’ADN et permet à l’humain de capter les attributs d’une nouvelle réalité qu’il n’avait jamais connue.

A présent, je descends encore plus sur le plan physique : quelque chose se prépare depuis très longtemps. Le magnétisme de votre système solaire est en train de changer au fur et à mesure qu’il accède, de par sa rotation autour du centre galactique, à un nouvel espace. Il absorbe de nouveaux attributs par la vibration de cet espace et cela affecte en retour son magnétisme. Voyez-vous ce cycle ? L’un améliore l’autre dans une fractale de réalité circulaire. La nouvelle position du Soleil modifie ses attributs, partagés alors avec les planètes par l’intermédiaire de l’héliosphère – et cela affecte aussi bien sûr votre ADN.

Les intellectuels diront : « Foutaises. Ces processus qui vont atteindre la Terre sont en route depuis des siècles ; Ils n’ont pas commencé hier. Autrement dit, ce serait arrivé de tout façon, que vous soyez ou non dans un changement de conscience ».

J’accepte cet argument, mais j’ajoute une explication. Supposons que dans les années 1600 un vaisseau spatial se soit approché de la planète en diffusant de la musique par radio. A présent, permettez-loi de vous demander ceci : la transmission était-elle réelle ? La musique était-elle réelle ? Oui. Le vaisseau spatial était-il en route depuis longtemps ? Oui. Combien de personnes sur la planète ont entendu cette musique ? La réponse est : aucune ! Parce que le récepteur radio n’avait pas encore été inventé.

Dans cet exemple, le vaisseau spatial a toujours été en route. Voyez-vous la métaphore ? Les changements magnétiques seraient arrivés de toute façon, mais si l’humanité n’avait pas été prête, personne n’aurait entendu de musique. Elle aurait manqué cette opportunité et même, selon certains, elle était sur le point de s’autodétruire une fois de plus. En changeant l’avenir, vous changer le passé. Vous réarranger l’énergie de votre système solaire, et autre chose aussi. Pour vous, chers amis, c’est difficile à comprendre, mais nous vous le disons quand même ; très, très loin de vous, des choses sont en train de changer. Vous ne le croyez pas, car elles sont trop loin, et dans la troisième dimension, ce qui est trop éloigné ne fait pas partie de votre bulle de réalité. Mais ces choses sont avec vous à l’état quantique.

La galaxie entière tourne sous forme d’assiette, d’une manière très singulière. Les étoiles et les constellations ne tournent pas selon les règles de la physique newtonienne que vous utilisez pour mesurer votre propre système solaire, car la distance à partir du centre galactique n’a aucune importance. Toutes les étoiles tournent à la même vitesse, parce que la galaxie est intriquée avec son propre centre. Dans cet état, il n’y a ni temps ni distance. Le changement de conscience sur cette planète a modifié el centre de la galaxie. Car ce qui se produit ici, chers amis, est « connu » près du centre.

Nous trouvons intéressante la réaction de vos scientifiques à tout cela ; Ils reconnaissent que de l’énergie manque pour expliquer les mouvements internes de la galaxie. De plus, il sont calculé que pour que tout cela soit en place, de la matière en 3D manquait. Ils ont donc donné des noms à ces manques : « l’énergie noire et la matière noire ». Comme c’est drôle ! Avez-vous déjà songé qu’il y avait peut-être un effet multidimensionnel, qu’il était maintenant possible de l’observer et de le calculer, qu’il avait un immense pouvoir, mais qu’il restait invisible ? Ce n’est pas du tout de la « matière » et elle n’est pas tridimensionnelle : c’est de l’énergie quantique.

Permettez-moi de vous dire quelque chose à propos de la physique ; Une fois de plus, je vais simplifier. Tout ce que vos scientifiques ont vu en physique se produit par paires. En ce moment, votre paradigme tridimensionnel comporte quatre lois de la physique qui représentent deux paires de types énergétiques. Au final, il y a en aura six. Au centre de votre galaxie se trouve ce que vous appelez un trou noir, mais ce n’est pas un objet unique ; c’est un état de dualité ou de polarité. Il n’existe pas de « singularité. On peut dire que c’est une énergie double ; une force quantique faible et une forte. Le plus étrange, c’est qu’elle sait qui vous êtes. C’est le moteur de la création. Elle est différente dans les autres galaxies. Celle-ci est unique.

La physique même de votre galaxie est déterminée par ce que vous faites ici. A mesure qu’ils examinent le cosmos, les astronomes découvrent une physique différente dans d’autres galaxies. Se pourrait-il que les autres galaxies soient en train de connaître quelque chose de semblable à celle-ci ? Je ne répondrai pas à cela.

Kryeon

Source : http://francesca1.unblog.fr/  

Texte issu du Livre : « Recalibrage de l’Humanité – Le début d’un nouveau cycle évolutif » – TOME XI de KRYEON aux Editions Ariane 2014 

ETRE AU SERVICE

 

images (11)Quand vous vous alignez de plus en plus avec la Lumière en vous, vous trouvez en vous un grand désir de la partager spontanément, tout comme vous partagiez un éclat de rire auparavant. Vous découvrirez le désir de partager spontanément cette énergie. Et c’est ce désir de votre cœur sui vous conseille et vous guidera dans votre nouvelle phase de Service.

Imaginez que vous êtes libre de toutes les préoccupations de ce bas monde. Et imaginez maintenant que vous n’avez pas besoin de gagner de l’argent ; que vous n’ayez pas besoin d’argent, que vous n’ayez besoin de manifester aucune des nécessités de la troisième dimension – et que vous avez dans votre vie, dans votre corps, dans votre esprit, un incroyable puits d’amour et de lumière. C’est ce vers quoi vous vous dirigez. Et c’est la motivation qui anime tous les Maîtres qui s’incarnent sur Terre, tous les êtres illuminés et ascensionnés ; Peu importe où ils se manifestent, ils partagent tous le fil commun du Service. Ils partagent tous l’expérience de l’amour du Père, sachant que c’est le trip ultime, l’expérience ultime, la joie ultime ; Et le bien ultime qu’ils peuvent faire à eux-mêmes et aux autres.

Certains serviront par leur rire spontané, par leur manque d’inhibitions. Certains serviront comme enseignants, instruisant les autres sur la nature de l’univers et sur la nature de la croissance spirituelle ; Il y a tant à enseigner ici dans ce monde ; il y a tant d’obscurité et de confusion. Ainsi, le premier pas vers l’élévation de ceux qui ne sont pas aussi fortunés que vous consiste à vous aligner avec la lumière – à vous libérer.

Vous avez toujours votre libre arbitre, bien sûr. Mais je parle d’expérience quand je dis que vous aurez tous un fort désir de servir. Vous ressentirez tous beaucoup de gratitude et d’amour – l’achèvement de votre mission dans la troisième dimension. Je ne dis pas que vous ne le vivez pas déjà, mais ce sera en tant que rayon plus focalisé. Pour le moment, vous êtes encore inconscients de votre véritable potentiel, du véritable potentiel de votre présence de l’être que vous êtes vraiment. Chacun de vous a une découverte, ou une série de découvertes à faire, concernant sa propre nature, son soi véritable. Quand vous serez aligné avec celui que vous êtes vraiment, vous constaterez qu’infiniment plus de lumière est capable de vous traverser et vous la canaliserez directement à travers votre présence, directement à travers votre corps, à travers votre cœur et votre présence spirituelle. Vous constatez que vous êtes aligné avec la plus haute volonté. Vous constaterez que vous êtes libre de toute confusion et que vous avez quoi faire à chaque instant, vers quoi tourner toute votre énergie, de quelle manière et à quel degré.

Alors, les sentiments que vous avez maintenant envers le Service et l’ouverture au partage, bien que sincères, ne sont pas alignés à cent pour cent avec votre Soi supérieur et avec vos possibilités en tant que canal. C’est pourquoi les Maîtres, le Commandement d’Ashtar, les Hôtes angéliques, vous pressent pour faire avancer ce programme d’ascension. C’est parce qu’il y a tant à faire ; il y a tant de travail à faire, tant d’expériences à vivre. On a grand besoin de volontaires. Des volontaires pour ascensionner e pour revenir avec un rayon de lumière focalisé – avec une manifestation directe et puissante d’amour et d’énergie Christique pour démontrer aux autres, visiblement, ce qu’il est possible de faire dans la vie humaine, particulièrement en ce moment. C’est un geste puissant que nous faisons, un geste que vous pourrez partager si vous le désirez.

Alors ceux d’entre vous qui aiment le théâtre humain vont pouvoir y participer à un niveau plus élevé. Ne craignez pas d’être laissés en dehors pièce. Vous serez la source de bien des histoires. Ceux qui reviendront auront vraiment besoin d’être formés, pour savoir faire face à la réaction de la multitude, car ceux qui désireront, disons « se lancer » avec un maximum de vélocité – Service maximum – vont provoquer un sacré remue-ménage ; il ya une place pour chacun, il y a un Service pour chacun.

Il y a la possibilité de choix, mais je vous le dis, vous le ressentirez vraisemblablement comme votre objectif premier. C’était votre objectif premier dès le début en vous incarnant dans le plan physique. C’était un geste très puissant de votre part. Malheureusement beaucoup de ceux qui le firent se trouvèrent pris dans les drames humains. C’est une des raisons pour lesquelles nous remédions à la situation en plusieurs vagues plutôt que d’un seul coup.

C’est un rappel en douceur en premier lieu, un rappel modérément doux en second lieu, avant le rappel plus sérieux que contient les changements Terrestres. Alors il y a tant de choses que j’aimerais partager, tant de choses que nous, de notre côté, aimerions partager de l’ordre de l’expérience.

Avant que je commence, j’aimerais vous demander si vous avez des questions concernant ce dont j’ai parlé jusqu’à présent à propos du Service. Puis nous aurons une méditation guidée.

J’aimerais demander si nous pourront choisir de revenir et de servir dans des domaines dans lesquels nous sommes déjà impliqués ?

 Oui, certainement, vous avez la liberté de choix. Cependant votre royaume sera grandement étendu. Si vous êtes un thérapeute, vous serez capable de canaliser beaucoup plus d’énergie de guérison, et vous pourrez guérir spontanément, comme le Christ pouvait le faire, et obtenir des résultats beaucoup plus spectaculaires. Tous vos désirs et vos talents pourront être, et seront, utilisés si vous le désirez. Ce que vous vivez est fait pour être partagé et exprimé spontanément. Vous pourrez faire de même en musique si vous le désirez. Tout ce dont vous aurez envie. C’est votre expérience, ce que vous vivez qui est important. Fondamentalement, ce Service que vous rendez, c’est simplement partager une expérience. Le support est beaucoup moins important que l’expérience.

  

** SAINT GERMAIN ** 

Retranscrit par Francesca du blog : http://francesca1.unblog.fr/ 

Extrait de « L’escalier de cristal »- Guide pour l’ascension d’Eric Klein, introuvable en librairie. Par Saint Germain, Sananda, l’Archange Mikael, et le Commandant Ashtar

 

12345...15

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...