L’éveil LEMURIEN

 

 

téléchargement (2)Propos de Kryeon : Un éveil se produit à l’heure actuelle sur cette planète chez nos frères et sœurs qui ont gravé et dévalé ces collines autrefois. Plusieurs des vieilles âmes d’aujourd’hui ont vécu ici et se trouvent à présent partout sur la planète. 

Un groupe spécial de Lémuriens pouvaient utiliser régulièrement le Temple de la Régénération (au sommet d le a montagne). Leur vie en fut longuement prolongée. J’en parle depuis des années. Ils étaient la royauté et les « gardiens des secrets ». Ils vivaient jusqu’à trois fois plus longtemps que les autres Lémuriens, mais il le fallait car ce sont eux qui possédaient le savoir originel. C’était une façon de préserver la tradition et la pureté de l’information. 

Comme je vous l’ai dit, mon partenaire est très frileux. Il est passé plusieurs fois par le Temple de la Régénération, d’où son association avec Yawee (le docteur Todd Ovokaitys). A titre de messager, il transportait l’information sacrée – les secrets – entre les temples. Les lémuriens d’alors ne voulaient pas révéler ces secrets à beaucoup de gens. Par conséquent, mon partenaire a vécu très longtemps. Il a continué à se régénérer dans les temps aussi souvent que ceux qui formaient la royauté. Ce messager a passé plusieurs existences ici et il avait toujours froid. Aujourd’hui, pour la première fois, j’ai dit à mon partenaire pourquoi il revient toujours ici, pourquoi il est si attaché à ce pays… et pourquoi il n’aime pas le froid. 

GAIA fait partie de vous

Gaia et les grilles de conscience de cette planète ont été crées en même temps que vous, par la même énergie t depuis la même source. Aujourd’hui, si vous pouviez aller sur une planète de la constellation des Sept sœur, laquelle constellation est célébrée à ce jour dans cette île (Haxaii), et parler à ses habitants, vous reconnaîtriez quelque chose. Ils ont donné un nom à l’énergie de leur planète. Ce n’est pas « Gaia », mais un nom voisin. Ils ont aussi une grille cristalline et, bien sûr, une grille magnétique. Ils ont une grille semblable à celle de Gaia. Il le fallait car tout fut transporté là sur un mode quantique. Les grilles de cette planète, celles que nous appelons les grilles de conscience, sont également pléiadienne. Maintenant, vous le savez. Vous ne vous attendiez sans doute pas à cette information, qui vous est livrée dans une énergie exclusive à ce lieu, à l’ombre d’une montagne jadis froide. 

C’est suffisant pour aujourd’hui. C’est là votre histoire, chers Lémuriens. Voici donc une invitation pour vous, qui êtes assis devant moi : je vous demande de ressentir ce qui se trouve ici, et ce, pour une seule raison : vous régénérer spirituellement afin d’activer votre Akash par le souvenir. Pour que votre corps valide émotionnellement ce que vous soupçonniez déjà : vous êtes de vieilles âmes, et il y a une raison pour laquelle vous vous éveillez présentement et vous faites partie de ce voyage (la croisière).

Il y a encore beaucoup à dire, mais c’est suffisant pour l’instant. Et il en est ainsi.

(Canalisation de Kryeon à Haxa : « La chronologie de la création » Onzième croisière de Kryeon, août 2012). 

Comme l’explique Kryeon, les humains sont lentement devenus spirituels sur une période de 50 000 ans et la société lémurienne est née. Il y a 40 000 ans, l’angle de rotation de la Terre sur son axe était de 28 degrés, ce qui est différent d’aujourd’hui. C’était à la fin d’une ère glaciaire et le tiers de l’eau planétaire était sous forme de glace. La température moyenne était de huit degrés moins élevée qu’aujourd’hui. La température de la planète dépend de la quantité d’eau qu’elle porte. C’est le cycle de l’eau planétaire qui contrôle la température et le vent. 

Le niveau moyen des océans était inférieur de 133 mètres à ce qu’il est à ce jour. Il y a 15 000 ans, les glaces ont commencé à fondre, un phénomène qui s’est étendu sur plus de 5 000 ans. L’eau a envahi les vallées. Cette nouvelle distribution de l’eau a eu un effet significatif sur le mouvement de la croûte terrestre, causant plusieurs séismes. Il y a 10 000 ans, le niveau de l’eau a cessé de s’élever e til est ensuite resté le même jusqu’à aujourd’hui. 

C’est le cycle de l’eau qui détermine la température terrestre. L’eau est toujours en mouvement ; Cette Planète a subi de nombreux changements climatiques qui font tous partie de cycles normaux. Il y a eu récemment quelques courts cycles glaciaires, lesquels sont évident quand on observe l’avancée et le retrait des nombreux glaciers existant sur la planète. Ce qu’ont en commun ces brefs cycles glaciaires ; la température s’élève au début, puis elle finit par baisser. Ce réchauffement du début est typique, cyclique et normal. 

Il est intéressant de noter que la civilisation connue a débuté il y a approximativement 4000 ans. On ne trouve aucune référence à la société lémurienne. C’est conforme au plan, mais il se produit un changement à l’heure actuelle. Les vieilles âmes Lémuriennes vivant sur la planète commencent à se réveiller et à découvrir la vérité qui leur est communiquée par leur ADN ; 

QUE DIT LA SCIENCE ? 

J’aimerais commenter une partie de l’information livrée par Kryeon. Selon ce dernier, 26 types d’humains ont été réduits à 17 quand les Pléiadiens sont venus nous ensemencer. C’était il y a 200 000 ans. Il y a 110 000 ans, il n’y en avait plus qu’un seul type. Il y a 90 000 ans, les humains ont pu créer une civilisation, et la Lémurie est née il y a 50 000 ans (à Hawaii). 

Avez-vous déjà lu ou entendu dire quelque part que divers types d’humains avaient déjà existé sur la planète ? Quand j’étais à l’université, les cours ne comportaient rien sur ce sujet. N’est-ce par un peu étrange ? Si vous avez lu tous les livres de Kryeon, vous vous souvenez sans doute que Lee Carroll s’était réjoui en voyant la page ouverture de l’édition de janvier 2000 du magazine Scientific American. Il l’a même incluse dans son tome VI, Franchir le seul du millénaire (Editions Ariane]. Pourquoi cette joie ? Je pense que le titre était plutôt éloquent : 

« Nous n’étions pas seuls. Notre espèce a eu au moins 15 cousins. Il ne reste que nous. Pourquoi ?  

Il vaut vraiment la peine de lire cet article si jamais vous en avez l’occasion. En voici quelques extraits. Rédigé par Ian Tattersall, il donne une bonne idée de ce que la science a découvert sur notre évolution. 

« L’homo sapiens a la Terre pour lui tout seul depuis à peu près 25 000 ans, sans aucune compétition de la part d’autres membres de la famille des hominidés. Cette période fut évidemment assez longue pour que nous …..  

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

EXTRAIT de L’effet GAIA de Monika Muranyi – L’extraordinaire système de collaboration entra Gaia et l’humanité – Aux Editions ARIANE 2013

 

 

INFLUENCE DANS L’UNIVERS VIBRATOIRE

 

téléchargement (8)Habituellement, nos amis physiques ne sont pas très à l’aise avec l’idée du contraste parce que la plupart d’entre eux continuent de croire que “le monde n’est pas tel qu’il devrait être, et nous sommes (ou vous êtes) tous revenus pour que le monde devienne meilleur, pour rectifier ce qui n’est pas correct et se débarrasser des mauvaises choses“. Mais à partir de votre perspective non physique plus large, vous ne percevez pas cette réalité temps/espace comme étant une réalité endommagée ou inférieure, ou en tant que quelque chose qui est supposé devenir quelque chose d’autre. À la place, vous voyez cette réalité comme étant une expérience merveilleuse, équilibrée et contrastée qui correspond au meilleur de toute chose que vous connaissez et qui offre un lieu pour diriger votre attention dans une direction.

Le contraste est essentiel pour prendre de nouvelles décisions – et une nouvelle décision est ce qui conduit la pensée au-delà de ce qui a existé auparavant. Sans contraste, vous ne pourriez pas diriger l’Énergie, et le fait de diriger l’Énergie est ce qui vous amène à une conclusion, c’est ce qui vous permet d’être décisif. Et puisque tout est Énergie et que vous êtes ceux et celles qui la moulez, la dirigez, rien ne sera jamais plus exaltant ni plus satisfaisant pour vous que de jouer avec les différents contrastes afin de prendre une décision claire. Ceci vous permettra ensuite de dirigez votre attention vers ce que vous avez décidé et de ressentir l’Énergie, celle qui crée des mondes. Ressentez-la circuler à travers vous et Créer ce sur quoi vous placez votre attention!

Le moment où la plupart d’entre vous êtes le plus heureux est le moment où les conditions sont à leur meilleure, parce que la plupart d’entre vous êtes encore au stade d’observer les conditions extérieures. Notre désir est de vous assister à mettre en place votre propre Tonalité afin que peu importe les conditions extérieures que vous observez, elles ne viennent plus influencer vos vibrations ni vous éloigner de votre Vibration Primordiale. Ceci est l’expérience physique ultime : Être tellement bien connecté avec l’Énergie Essentielle que peu importe ce que vous voyez ou observez, ceci ne vous transporte plus dans des bas-fonds, dans des vibrations étrangères à ce que vous êtes véritablement.

Nous voulons vraiment vous aider à réaliser consciemment que vous êtes des Créateurs et un Créateur est celui/celle qui dirige l’Énergie. Nous voulons vous amener à ressentir l’union entre votre perspective physique et votre Perspective Non Physique. Nous voulons vous amener à ressentir le plaisir, la clarté, la passion, l’enthousiasme et le sentiment d’accomplissement d’être un être physique habitant un corps physique et utilisant le mécanisme de l’attention pour diriger l’Énergie à partir de sa perspective individuelle. Nous voulons maintenant que vous ressentiez votre action de créer, qui est en réalité l’action de mouler l’Énergie. Nous voulons que vous commenciez à diriger l’Énergie par choix en conscientisant, par la façon dont vous vous sentez, comment vous la dirigez, comment vous êtes aligné au départ avec l’Énergie Source. Quelle quantité de cette Énergie Source attirez-vous à travers vos désirs, quelle quantité laissez-vous circuler en direction de l’objet de votre création.

L’Univers est basé sur la vibration et vous, en tant qu’extension physique de cette Énergie Non Physique qui a créé tout ce qui est. Vous êtes des êtres vibratoires également. Tout vibre, tout est en communication et réagit en réponse et en interaction avec les autres choses qui vibrent.

La plupart des gens n’ont pas reçu l’enseignement d’être conscient de l’Énergie. À la place, on vous a enseigné de porter attention au résultat de ce que les autres ont créé avec l’Énergie. Alors vous évaluez les résultats, réagissez face à eux, les cataloguez et les enfermez dans de petites boîtes. Mais il y a très peu d’êtres qui sont conscients de ce qu’ils font au moment de la circulation de l’Énergie. L’Univers est basé sur la vibration et vous, en tant qu’extension physique de cette Énergie Non Physique qui a créé tout ce qui est. Vous êtes des vibrations en tant que telle. Vous êtes des êtres vibratoires.

Tout est Énergie et tout est vibration. Tout vibre, tout est en communication et réagit en réponse et en interaction avec les autres choses qui vibrent. Autrement dit, nous faisons tous partie d’un Univers Vibratoire.

Tout vibre et lorsque vous y portez votre attention et y maintenez votre attention pour aussi peu que 17 secondes, peu importe ce que ces vibrations sont, elles commencent à s’inclure dans votre mélange vibratoire. Et ainsi, pendant que tout ce à quoi vous portez votre attention s’inclut dans votre vibration, celle-ci devient affectée par ce à quoi vous portez votre attention. Et pendant que vos vibrations deviennent affectées par ce à quoi vous portez votre attention, l’Univers entier se met à réagir différemment à votre nouvelle expression vibratoire.

Votre sixième sens vibratoire

Dans votre environnement physique, vous vous êtes habitué à traduire une vibration de façon à ce qu’elle ait un sens pour votre être, et ce de plusieurs façons. Vos sens physiques sont, sans exception, des traducteurs vibratoires. Autrement dit, ce que vous voyez avec vos yeux est une interprétation physique de la vibration. Ce que vous entendez avec vos oreilles est une interprétation physique de la vibration. Ceci n’est pas trop difficile à comprendre n’est-ce pas ? Vous avez compris que les vibrations et le son sont les mêmes et ceci est facile à accepter pour vous. À travers vos ondes radios, téléphoniques et télévisées, vous comprenez que les vibrations peuvent être traduites de façon à ce que vos sens physiques puissent les comprendre. Mais ce que nous voulons vous enseigner est que vous avez un sens à l’intérieur de vous qui vous permet de comprendre et de traduire pour vous les vibrations les plus subtiles de l’Univers. Et puisque l’Univers dans lequel vous vivez est entièrement vibratoire, même cette extension physique de la Source Non Physique, alors vous pouvez comprendre que ce que vous ressentez vous renseigne au sujet des vibrations. À ce moment, vous devenez pour la première fois puissant dans votre propre expérience.

La plupart des gens ne sont pas puissants dans leur expérience parce qu’ils ne font qu’observer avec leurs yeux, leurs oreilles, leur nez ou leurs doigts. Ils utilisent leurs sens physiques pour observer. Et pendant qu’ils observent, ils absorbent la vibration. Cette vibration qu’ils observent, peu importe qu’elle soit bonne ou mauvaise, irradie alors à l’intérieur d’eux. Elle fait ensuite partie de leur point d’attraction et ils en sont alors profondément affectés.

Lorsque les observateurs deviennent les poseurs de bombes

La plupart d’entre vous ne comprenez pas que vous pouvez créer une Tonalité vous permettant d’éviter de recevoir toutes ces vibrations extérieures. La plupart d’entre vous vous sentez susceptibles ou vulnérables face aux vibrations extérieures, peu importe ce qu’elles sont. C’est pourquoi vous vous abaissez et vous défendez, vous vous sentez vulnérables et sur la défensive. C’est aussi pourquoi vous avez créé toutes ces lois et règles qui vous dérangent. C’est pourquoi vous bombardez ceux et celles qui ne vous comprennent pas et que vous vous isolez de ceux et celles qui sont différents. Parce qu’aussi longtemps que vous vous sentirez susceptibles face à leurs vibrations, vous voudrez limiter celles-ci. Si vous ne pouvez contrôler vos propres vibrations, alors vous voulez contrôler ce que les autres font et éviter de les voir faire des choses qui vous dérangent. Vous croyez que la seule façon de vous sentir bien est de ne pas voir ces choses qui vous font sentir mal. Ceci devient alors une cercle vicieux, n’est-ce pas ? Alors nous voulons vous offrir une compréhension de base sur la façon dont tout ceci fonctionne.

La puissante Loi de l’Attraction

Tout est vibration. La façon dont vous attirez les expériences à vous, ou que vous les permettez, fonctionne avec la puissante Loi de l’Attraction. C’est réellement la seule loi qu’il vaille la peine de discuter parce tout survient dans vos vies par la Loi de l’Attraction. Ce que cette loi stipule est que ‘’les vibrations qui sont identiques se rassemblent’’. Autrement dit, ‘’ce qui se ressemble s’attire’’. Lorsque vous offrez une vibration, les autres éléments de votre Univers physique qui vibrent de façon similaire entrent alors en relation avec elle. Lorsque l’émetteur du signal radio envoi un signal, vous pouvez entendre ce qu’il dit en vous syntonisant à ce signal. Et à chaque instant, la même chose se produit à un niveau inconscient et vibratoire. Quand vous offrez une pensée, celle-ci vibre. Vous offrez alors cette pensée vibratoire au monde et vous avez à ce moment accès aux autres pensées similaires.

Afin de véritablement comprendre la Loi de l’Attraction, nous voulons vous offrir cet exemple parce qu’une fois que vous l’aurez compris, tout le reste deviendra plus clair pour vous. La Loi de l’Attraction signifie l’inclusion. Autrement dit, il n’existe pas de ‘’loi de répulsion’’. Il n’existe pas non plus de loi de ‘’éloigne-toi de moi’’. Il n’existe pas de ‘’loi d’exclusion’’, pas plus qu’il n’existe de loi de ‘’non, je ne veux pas ceci’’. Il n’y a que l’inclusion. Ce que cela signifie est que peu importe où je dirige mon attention, j’inclus ceci dans mon expérience.

L’attention envers une chose l’inclut

Lorsque je vois quelque chose que je veux et que je la regarde et l’observe pendant aussi peu que 17 secondes, que je la ressens, que je deviens une partie d’elle, que j’en parle, que je dirige mon attention vers cette chose que je veux et que je lui dis ‘’oui’’, je l’inclus dans ma vibration. Elle fait littéralement partie intégrante du signal que j’émets, ce qui veut dite que par la Loi de l’Attraction, j’y ai maintenant accès. Mais lorsque vous observez des choses que vous ne souhaitez pas et que vous dites ‘’non’’ à celles-ci, ‘’allez-vous en, je ne vous veux pas, voleur, meurtrier, maladie ou cette chose que je ne souhaite pas’’, lorsque vous observez cette chose que vous ne désirez pas et que dans votre élan vous lui dites ‘’non’’, vous l’incluez dans vos vibrations. Quand vous dites ‘’oui’’ à une chose, vous l’incluez. Quand vous dites ‘’non’’ à une chose, vous l’incluez. C’est l’attention qui l’inclue.

Alors vous voilà, mes très chers coeurs bénis, vous déplaçant dans votre environnement physique, observant partout autour de vous, incluant toutes sortes de choses dans vos vibrations, et ensuite vous questionnez ‘’pourquoi est-ce que ceci m’arrive ?’’. Lorsque vous comprenez que l’Univers répond de façon absolue, entière et sensible aux vibrations que vous lui offrez et que vous commencez à comprendre comment les lui offrir de façon intentionnelle, alors vous reprenez le contrôle absolu de votre expérience. Vous devenez une extension de votre Énergie Source en train d’accomplir sa raison d’être.

Vous êtes un Créateur

L’Énergie de votre Source, certains la nomme l’Âme, d’autres la nomme Force Divine, cette Source circule vers vous et à travers vous en tout temps. C’est l’Énergie créatrice qui continue de créer. Et vous êtes un Créateur qui, tel un vortex, un canal ou un vaisseau, choisissez d’utiliser cette Source d’Énergie qui a créé les mondes et de la canaliser à travers vos désirs, vers une extension plus grande de la Création.

Avez-vous déjà entendu dire: ‘’demandez et vous recevrez’’ ? Et bien ce que ceci signifie est que quand, à travers votre expérience physique et à travers ce contraste puissant et magnifique dans lequel vous vivez, vous arrivez à une nouvelle conclusion, une nouvelle décision ou un nouveau désir, quand ce désir vit à l’intérieur de vous, même si vous ne l’exprimez pas avec vos mots, l’Énergie Universelle commence alors à circuler en direction de ce désir. Et si vous êtes en résonance vibratoire avec ce que vous désirez, alors l’objet du désir se manifeste rapidement.

Souvent, vous n’êtes pas en résonance vibratoire avec vos propres désirs parce que ceux-ci sont nés du contraste. Autrement dit, disons que vous êtes malade et que dans votre inconfort vous commencez à dire des choses comme ‘’Oh, je souhaite me sentir bien. Je veux vraiment me sentir bien de nouveau’’, mais votre attitude est ‘’je suis malade’’. Ceci est votre état ‘’je suis malade’’. Ceci est la façon dont vous vous sentez ‘’je suis malade’’. Alors à partir de cet endroit où vous ne vous sentez pas bien, à partir de votre maladie, vous dites : ‘’Je veux la santé. Pourquoi est-ce que l’Univers ne répond pas à ma demande ? Quels sont tous ces mensonges au sujet de « demandez et vous recevrez » ? J’ai demandé et demandé et demandé et je suis toujours malade’’.

téléchargement (9)

La formule pour créer dit: Identifiez vos désirs et ensuite, faites en sorte d’être en résonance vibratoire avec votre désir afin que le signal que vous émettez soit le bon.

Alors quand vous offrez le signal de la santé, alors la santé devient votre expérience. Ensuite vous dites : ‘’Alors Abraham, c’est facile à faire pour quelqu’un qui se sent déjà bien. C’est facile d’offrir la vibration de la santé quand je suis bien. Mais comment est-ce que j’offre la vibration de la santé quand je suis malade ?’’ Alors nous vous dirons que c’est en vous rappelant quand vous étiez bien, en imaginant que vous êtes bien, en prétendant que vous êtes bien, en diminuant l’emphase que vous mettez sur le fait d’être malade et en augmentant l’emphase sur la sensation d’être bien. Ceci est votre tâche. Autrement dit, c’est ce qu’est l’Aventure de la Création!

Vous n’êtes pas venu sur terre uniquement pour régurgiter ce qui est. Vous n’avez pas dit :’’Je vais avancer et regarder autour de moi et en regardant, je vais vibrer et pendant que je vibre, je vais créer et peu importe ce qui sera sera. Il n’y a pas de bien, il n’y a pas de mal. Et je vais simplement regarder tout autour. Je serai très objectif. Je serai très balancé. Lorsque je vais voir des mauvaises choses, je vais créer des mauvaises choses, et lorsque je vais voir de bonnes choses, je vais créer des bonnes choses’’. Vous n’avez pas dit ceci, pas plus que vous n’avez dit : ‘’je vais manger autant de nourriture qui goûte mauvais que de nourriture qui goûte bon’’.

Vous avez dit: ‘’Je vais avancer dans la vie et à travers mon expérience, je vais accomplir ce que je désire. Et lorsque j’aurai accompli ce que je désire, je vais atteindre une harmonie vibratoire avec ce qui est, et par la loi de l’attraction, ceci deviendra alors mon expérience’’.

Notre désir est de vous assister dans votre compréhension de l’expérience d’offrir vos vibrations. Nous voulons vous aider à devenir conscient des vibrations que vous offrez. Nous voulons vous aider à offrir celles qui correspondent à vos désirs, parce que quand vous le faites, l’Univers doit alors vous livrer l’objet de vos désirs. Et dans un avenir prochain, vous deviendrez moins attaché à la création des choses et davantage fasciné par le processus qui fait circuler l’énergie créatrice à travers vous.

Appréciez le processus

C’est magnifique de créer toutes ces choses. Nous voulons que vous obteniez tout ce que vous désirez. Nous voulons que chacune des idées qui vous vient puisse se manifester dans votre expérience. Mais nous ne voulons pas nécessairement qu’elle se manifeste rapidement parce nous souhaitons que vous puissiez apprécier le processus de la création. Autrement dit, si vous pouviez en cet instant précis penser à quelque chose et le voir se manifester instantanément, vous vous ennuieriez instantanément. Ce qui apporte la vie c’est la force vitale qui circule en vous, c’est la sensation de l’Énergie qui circule à travers vous. La vie est le processus de Création.

Lorsque vous observez quelque chose que vous désirez, que vous maintenez votre attention sur cette chose et que vous donnez naissance à une nouvelle idée, cette dernière à travers vous appelle littéralement la force vitale à elle. C’est la sensation de la passion. Mais si vous donnez naissance à une idée et que vous commencez à en douter, à vous en inquiéter, à la tester lorsque celle-ci, à travers vous, commence à attirer la force vitale à elle, vous n’êtes à ce moment plus en résonance avec votre propre désir. Alors pendant que cette idée fait de son mieux pour continuer d’attirer à elle la force vitale permettant d’accomplir votre désir, vous devenez vibratoirement décentré par rapport à lui parce que vous incluez des vibrations opposées à l’intérieur de vous. Alors même si le désir commence à attirer à lui la vie, vous ne vous sentez plus très bien dans le processus de création parce que l’Énergie qui circule en vous est happée par l’Énergie contradictoire qui existe aussi en vous. Vous êtes alors en présence d’une émotion négative.

Une émotion négative est ce que vous ressentez quand vous introduisez une vibration plus basse et lente à l’intérieur d’une fréquence plus haute et rapide.

Lorsque vous comprendrez ce que l’on ressent lorsque l’on attire de l’Énergie, beaucoup d’Énergie et qu’on lui permet de circuler, vous n’allez plus jamais recevoir dans vos vies quelque chose que vous ne désirez pas obtenir (que ce soit par défaut ou en ne le reconnaissant pas). À travers votre propre processus d’essais et d’erreurs, vous apprendrez à déchiffrer l’énergie pendant que vous l’attirez à vous et lui permettez de circuler.

Lorsqu’une émotion négative est ressentie comme étant normale

Lorsque vous vivez une émotion négative, ce qui est votre indicateur vous signalant qu’en ce moment vous ne vibrez pas à la vitesse de votre Énergie Source, vous n’en êtes souvent pas conscient parce qu’après tout, une émotion négative a commencé à devenir normal pour la plupart d’entre vous… Autrement dit, n’est-il pas normal de se sentir un peu intimidé ou dépassé par un événement ? Et lorsque vous vous acclimatez à la sensation de cette émotion négative, ce que vous faites en réalité c’est que vous vous acclimatez à une vibration plus basse. Vous devenez alors habitué à une vibration qui n’est pas en correspondance avec la vitesse de la clarté, avec la vitesse de la santé, avec la vitesse de l’abondance, avec la vitesse de qui vous êtes réellement. Cette vibration correspond à la vitesse vibratoire de ce que la plupart des gens vivent, soit la vitesse de ce que vous observez la majorité du temps. Mais elle ne correspond pas à la vitesse vibratoire de ce que vous êtes réellement. Et parce que cette vibration est alors ressentie comme étant normale, votre Système de Guidance intérieure devient alors moins vif et vigilant, vous privant ainsi de ses bénéfices magnifiques.

Si nous étions dans vos souliers, nous ne permettrions, ni n’accepterions, ni ne tolérerions longtemps de vivre une émotion négative. À la place, nous utiliserions l’émotion négative de la façon dont elle a été conçue par vous au départ. Nous la sentirions et la reconnaîtrions pour ce qu’elle est réellement, soit un senseur indiquant qu’en ce moment précis, mon attention est dirigée vers quelque chose qui n’est pas en harmonie vibratoire avec qui je suis réellement, ou avec ce que je désire. Cet état n’a pas à être permanent, mais il sera ressenti tant et aussi longtemps que je maintiendrai ma croyance, mon attitude ou mon attention dans cette basse vibration.

Imaginez un ventilateur silencieux qui déplace l’air dans votre direction. Vous ne pouvez l’entendre, mais vous savez qu’il fonctionne parce que vous ressentez l’air qui circule sur votre corps. Maintenant, enfoncez un crayon dans le ventilateur. Ceci créera tout une commotion, n’est-ce pas ? Ça tranchera peut-être même le crayon en deux. Alors ce crayon dans le ventilateur, c’est l’émotion négative.

Lorsque vous introduisez une vibration plus basse et lente dans une fréquence plus haute et rapide, ceci produit un ralentissement de l’Énergie qui était présente au départ. Et lorsque l’énergie ralentie son rythme par rapport à sa vibration Source naturelle, vous vous sentez mal. Voici ce qu’est une émotion négative. C’est ce que vous ressentez lorsque quelque chose sur lequel vous portez votre attention, donc quelque chose que vous incluez dans vos vibrations, vous amène à vibrer différemment de ce que vous êtes réellement.

Dans votre état naturel, vous vibrez à un taux très élevé, pur et rapide. Mais lorsque vous choisissez une pensée qui ne correspond pas à votre vitesse vibratoire naturelle et que vous introduisez ou incluez cette nouvelle vibration dans votre mélange vibratoire, le résultat est qu’il y a un ralentissement de la vibration naturelle de votre être. Et ceci est parfait puisque vous avez le libre arbitre. Vous pouvez donc faire ceci autant de fois que vous le désirez. Mais quand vous ralentissez le contenu vibrationnel de votre être, vous ressentez alors le ralentissement. Et ce ralentissement est l’émotion négative. C’est ce qui est ressenti par vous.

Pourquoi est-ce que la maladie survient ?

Au même titre que l’exaltation entraîne une augmentation des vibrations, l’appréciation amène une augmentation des vibrations et le sentiment de soulagement entraîne l’augmentation des vibrations, la sensation d’une émotion négative est la sensation d’inclure une vibration plus basse dans votre énergie. Et c’est la raison pour laquelle toutes les maladies, toutes les choses que vous considérez comme étant mauvaises, tout ce qui arrive à quiconque qui ne vibre pas à la vitesse de ce que vous voulez réellement, est accompagné d’une émotion négative. Et parce que la plupart d’entre vous n’avez pas compris que les émotions négatives et positives sont vos systèmes de guidance vous permettant de reconnaître à quelle rythme vibrent vos propres vibrations, vous avez alors appris à vous acclimatez à ces émotions négatives. 

Vous offrez à chaque instant une expression vibratoire de vous-même, tout comme le fait une radio émettrice. Vous êtes telle une station radiophonique continuellement en onde, offrant à chaque instant cette expression vibratoire de qui vous êtes et invitant l’Univers entier à y répondre. L’Univers reconnaît votre signal et est continuellement en train de trouver sa correspondance.

La plupart des humains n’offrent pas intentionnellement leur signal parce qu’ils n’ont pas décidé lequel ils veulent transmettre. À la place, la plupart des humains offrent le signal qu’ils observent, peu importe ce qu’il est.

Le processus des 17 secondes

Si vous observez une belle chose, pendant que vous l’observez, elle vibre. Et pendant qu’elle vibre, si vous maintenez votre attention sur elle pour aussi peu de temps que 17 secondes, vous commencez à vibrer selon sa vibration. Il en est ainsi, quel que soit ce qui se reflète dans votre vibration. Puisque l’Univers perçoit le signal que vous transmettez, qui est le résultat de votre réponse à ce que vous observez présentement, il accepte ce signal comme votre signal de sortie. Il le voit comme votre point d’attraction et le fait correspondre à d’autres choses semblables.

Si ce que vous observez est quelque chose dont vous ne voulez pas, cette chose vibre aussi. Et lorsque vous maintenez sur elle votre attention pour plus de 17 secondes, vous commencez à vibrer selon sa vibration. Et alors, l’Univers accepte cela comme étant votre point d’attraction et le fait correspondre à d’autres choses semblables. Parce que l’Univers répond à votre signal, quand ça va bien, ça va encore mieux, et quand ça va mal, ça va encore plus mal.

Alors que vous entrez en résonance avec les choses qui vous entourent au lieu d’établir votre propre tonalité, ou d’émettre votre propre signal, vous ne vous sentez pas en contrôle de votre propre point d’attraction. Cela parce que vous émettez un signal involontairement car vous n’avez pas encore tout à fait appris, ou vous n’êtes pas encore arrivé à croire, que vous pouvez établir votre propre tonalité et que l’Univers y répondra quelle qu’elle soit.

Pourquoi « non » veut dire « oui »

Quand vous en arrivez à comprendre que « non » ne veut pas dire « non » mais que toujours il signifie « oui », alors vous commencez à remarquer que souvent vous dites « non » à quelque chose. Ce que nous voulons que vous compreniez, c’est que c’est votre habitude de dire « non » qui est responsable de votre vibration impure. C’est elle qui est responsable des brouillages de votre vibration, des contradictions dans votre vibration.

Quand vous dites « Je veux une nouvelle voiture rouge », l’Univers répond à la vibration de votre désir. Mais quand vous dites « Mais une nouvelle voiture rouge coûte trop cher », l’Univers répond aussi à cette vibration. Lorsque l’Univers répond à deux vibrations contradictoires, rien ne change pour vous. Rien de vraiment mauvais n’arrive, mais rien de vraiment bon non plus, quand vous êtes aussi objectifs que la plupart d’entre vous le sont.

Abraham, Esher et Jerry Hicks

Source originale: http://www.abraham-hicks.com 

Traduit en 2005 par Caroline Leroux et Simon Leclerc http://psychologiedelame.com

LE TRAVAIL ASCENSIONNEL

 

 

escalier_de_cristal1A côté du travail que nous faisons à l’aide de ces communications et de ces messages pour amplifier la croissance spirituelle individuelle, nous travaillons avec la planète, et nous l’avons fait depuis un certain temps, pour l’aider à maintenir son équilibre. Nous travaillons encore récemment à détourner l’activité le long des lignes de failles. Cette activité a cessé, il est temps maintenant de lui permettre de se produire et elle se produit (Tremblement de terre, etc…).

Nous avons utilisé notre technologie pour aider à contrôler un peu la rotation de la Terre, à contrôler l’oscillation qui va inévitablement résulter du changement d’axe des pôles ;Nous avons fait beaucoup pour focaliser la lumière qui est émise par le Créateur lui-même à travers tout l’univers. Nous avons travaillé spécifiquement avec les grilles d’énergie. Elles sont difficiles à décrire. Elles apparaissent en quelque sorte comme des lignes de méridiens qui entourent votre planète avec divers ponts de vortex, et nous utilisons ces grilles pour aider à équilibrer et à contrôle le taux et la nature des rayons spirituels qui sont émis sur votre monde.

C’est, comme je l’ai dit, pour aider à rétablir l’équilibre, car votre monde est dans un état d’équilibre précaire. En ce moment, nous faisons tout ce que nous pouvons, et nous l’avons fait depuis bien longtemps, pour vous permettre, ainsi qu’à toute l’humanité, d’avoir le maximum de temps pour vous développer spirituellement et pour vous préparer à l’ascension et aux changements qui vont se produire sur ce monde.

Concernant l’ascension, je dirais que la Terre elle-même ascensionne. C’est une croissance inévitable, qui doit avoir lieu, et il en résultera certains changements terrestres. Il est très vraisemblable qu’ils seront tout à fait spectaculaires ; Nous travaillons avec l’ascension individuelle, particulièrement intensément en ce moment car cette période est tellement critique. Nous tentons d’atteindre autant d’êtres que possible, spécialement les Semences d’Etoile ou les volontaires – vous qui avez été avec nous dans le passé et qui reviendrez peut-être à nouveau parmi nous. Nous aidons tous ceux qui, en ce moment sur cette planète, sont ouverts à la croissance spirituelle et à la conscience. Tous ceux qui ont de l’amour dans leur cœur ressentent cette émanation à laquelle nous participons, et reçoivent de nous des messages subconscients.

Cela me procure un grand plaisir d’être ici avec vous. Certains d’entre vous sont nouveaux pour moi, du moins sous cette forme particulière, bien que nous vous ayons tous surveillés et observés depuis un certain temps. Je dois dire que vous êtes des individus marqués. Vous rayonnez tous un peu plus intensément que la plupart de vos cohortes ici sur terre. Alors il vous est très difficile d’échapper à notre attention. Parce que vous rayonnez tant, il est plus facile pour nous de prendre contact avec vous et de vous trouver où que vous essayiez de vous cacher, pour partager avec vous notre amour et les dons qui vous attendent.

C’est donc pour notre part un temps de grande célébration et pour vous aussi je pense. Pour vous, il s’agit d’assimiler cette information et en particulier d’assimiler l’énergie nouvelle qui se manifeste. En le faisant, vous verrez votre vie devenir de plus en plus une célébration, il y aura davantage de joie et d’amour en vous et les choses commenceront à avoir l’air nettement plus positives. Vous avez été entouré de pensées et d’émanations négatives durant bien des vies. Nous vous déprogrammons à notre façon, non pas par un lavage de cerveau, mais en vous inondant de tant d’amour que vous devez fondre. Alors si vous avez durci un petit peu votre cœur dans un effort pour vous protéger, je le comprends. Cela fait partie de votre processus de croissance, mais l’amour fera fondre cette glace. Car ce que nous sommes venus partager, c’est ce même amour qu’ont exprimé tous les maîtres qui sont venus ici.

Le Christ est notre commandant suprême. Nous travaillons en conjonction avec les archanges, en particulier l’archange Michael. Nous sommes en alliance à large spectre. Nos venons de près comme de loin dans cet univers, et aussi d’autres univers. Nous venons en tant que volontaires, en tant que serviteurs et je vais vous dire pour quoi nous venons. C’est parce que nous avons connu tant d’amour que nous ne savons pas quoi en faire. Et nous devons partager. Alors nous venons des coins les plus reculés de l’univers vers des régions qui doivent encore parvenir à la restructuration et à la remise en ordre que le Créateur a fixées, et nous venons au moment opportun pour aider. Maintenant nous vous aiderons dans votre ascension.

Eh bien, je vais parler un petit peu de votre travail individuel d’ascension, puisque c’est l’intérêt principal de ce cours et du rôle que nous y jouons. Laissez-moi vous dire qu’il existe une science spirituelle inhérente à cette ascension. Elle implique l’amour. Elle implique en premier lieu la croissance spirituelle, mais il y a aussi en elle un certain aspect de « haute technicité » .

C’est ici que nos vaisseaux éthériques ou véhicules merkabah entrent en jeu. Nous sommes ici, entourant la planète, nous sommes en contact avec vous tous et nous attendons votre évacuation et ascension. C’est en vous soulevant physiquement dans nos vaisseaux que votre processus d’ascension s’achèvera. Ceux d’entre vous qui en sont conscients et qui se sentent à l’aise avec l’aspect extra-terrestre ou Fraternité Spatiale de cette ascension percevront qu’ils entrent dans nos vaisseaux au moment où ils seront soulevés. Il y a d’autres êtres qui ne possèdent pas cette compréhension, et s’ils devaient se trouver dans cette situation, ils éprouveraient peut-être de la peur ou bien ils seraient désorientés. Ils ressentiront l’ascension d’une façon un peu différente, mais ils seront aussi soulevés dans les vaisseaux éthériques, bien qu’ils puissent  avoir la sensation d‘être accompagnés par des anges plutôt que par des êtres de l’espace.

Vous voyez, il n’y a que très peu de différence ou pas de différence du tout. Donc nous nous concentrons en ce moment sur la première vague, comme nous l’avons dit… Comme Sananda l’adit, la première vague doit se manifester aussitôt qu’il y aura suffisamment de volontaires. En ce qui concerne notre partie, de notre côté de ’opération, nous sommes prêts. Nous continuons à aligner les grilles d’énergie, à focaliser l’énergie, à favoriser la présence croissante de Dieu sur cette planète, à l’intérieur de cette planète et en chacun de vous. Nous travaillons à aider à la purification du corps émotionnel de la Terre, de l’aura émotionnel qui a contenu tant d’émotions négatives, de projections négatives ; Cela se manifeste souvent par la pollution de l’air. Nous travaillons à l’épurer un peu. Tout ce travail rend le chemin de l’ascension d ‘autant plus facile, puisque vous aurez alors moins de couches de densité à traverser.

Néanmoins, nous attendons principalement qu’il y ait plus de volontaires intéressés par la première vague d’ascension et résolus à prendre le temps nécessaire et à y consacrer l’énergie nécessaire pour s’y préparer. Sananda a déjà esquissé globalement les moyens par lesquels vous pouvez vous préparer ; Je dirai qu’au moment où vous serez soulevés, que ce soit les premières élévations ou les suivantes, votre expérience sera à peu près telle qu’il l’a esquissée. Vous serez emmenés dans un vaisseau. Vous serez soulevés physiquement, avec votre corps éthérique et votre corps physique. Il vous sera donné la possibilité de faire des choix concernant votre prochaine manifestation. Vous pourrez continuer à travailler avec la planète Terre en tant que Maître Ascensionné ou vous pourrez retourner à l’un des royaumes plus spirituels dont vous venez. Certains d’entre vous ont des origines très différentes de leurs manifestation actuelles ; Certains sont des êtres angéliques et d’autres font partie de la Fraternité Spatiale. Certains sont des humains et d’autres des êtres ascensionnés.

Vous serez remis en contact avec votre présence originelle, avec celui que vous êtes vraiment. Donc en fonction de l’information que vous recevrez à ce moment-là, vous ferez un choix pour savoir si vous désirez continuer à travailler dans ce domaine. Je vous le recommande comme la plus significative avancée spirituelle que vous puissiez faire : devenir un Maître Ascensionné et revenir. Il y a de nombreux choix, et ce choix vous appartiendra. Vous recevrez une formation si vous souhaitez être un Maître Ascensionné et revenir pour assister le reste de l’humanité dans son processus d’ascension.

Tous devront être soulevés et quitter la planète d’une façon ou d’une autre dans les années qui restent, afin de faire place à la purification de la Terre. Il vous sera offert une formation approfondie ; Vous pourrez connaître bien des émerveillements au début, jusqu’à ce que vous vous ré-acclimatiez. Vous serez emmenés sur un des vaisseaux-mère. Ce sera alors le temps d’une grande célébration. Nous sommes de plus en plus impatients de vous retrouver, tout comme vous l’êtes. Vous découvrirez qu’il est vraisemblable que certains d’entre vous nous aient surpassés dans leur évolution spirituelle. Aussi, je vous recommanderais de ne pas nous regarder comme des dieux qui sont au-dessus de vous et qui doivent être vénérés, mais plutôt comme vos frères et sœurs.

Vous aurez la possibilité, si vous le choisissez, de rester sur les vaisseaux. Les vaisseaux sur lesquels vous serez logés sont très grands. Il y a bien sûr des navettes. Il y a des plates-formes. L’une d’entre elles est située au-dessus de cette maison,  puisque c’est un des quartiers généraux du Commandement d’Ashtar. Nous avons une plate-forme de communication dans le plan éthérique située au-dessus de cette résidence. Vous serez emmenés sur les vaisseaux-mère où vous pourrez connaître repos et détente, car certains d’entre vous commencent à être vraiment fatigués des limitations de la troisième dimension. il sera temps pour vous de refaire connaissance avec vos pouvoirs spirituels et votre présence JE SUIS. Vous fusionnerez et vous redeviendrez des êtres ascensionnés. Vous devrez réapprendre à utiliser les différents aspects de la créativité, de la manifestions, et vos pouvoirs.

Vous n’aurez plus besoin de lutter au niveau de la survie. Vous aurez ce que vous désirez, instantanément manifesté par votre propre désir. Cela, tous les êtres ascensionnés peuvent le faire. Selon moi, une des particularités malheureuses de cette vie sur Terre ou dans la troisième dimension, est que tous ceux qui y sont soient si limités, soient esclaves de la nécessité de gagner leur vie pour payer nourriture et logement. Tout ceci prend tant de temps et d’énergie. Cela vous donne bien du mal et il vous reste très peu d’énergie, ne serait-ce que pour un minimum de travail et de service spirituels. Certains d’entre vous ont plus ou moins surmonté cette difficulté, mais la plus grande part de l’humanité lutte encore pour sa survie. Alors vous devrez vous habituer à avoir beaucoup plus de liberté.

Je crois que vous l’apprécierez. Vous devrez vous habituer à être reliés consciemment et constamment avec le Créateur. Vous travaillez dans ce sens maintenant. Certains font de grands pas en avant dans leur croissance. Néanmoins, jusqu’à votre ascension finale, vous aurez encore des restes d’ego limité et de densité autour de vous. Alors quelque soit l’état que vous atteindre (qui peut être un état de grande expansion) il se produira tout de même une transformation au dernier moment.

Retranscrit par Francesca du blog : http://francesca1.unblog.fr/ 

Extrait des canalisations de  Saint Germain, Sananda, l’Archange Mikael, et le Commandant Ashtar – Extrait de « L’escalier de cristal »- Guide pour l’ascension d’Eric Klein, introuvable en librairie. 

COMMENT RECONNAITRE QUE NOUS SOMMES DES DIEUX

 

 

téléchargement (10)Combien d’entre vous sont prêts à admettre que l’une des raisons pour lesquelles vous ne voulez pas vous défaire des tyrans présents dans votre vie est qu’en réalité vous êtes vous-même le plus grand tyran de tous et que vous les utilisez pour blâmer ? Oh, la confession est salutaire pour l’âme. Je vous connais. Mon Dieu, je serai heureux le jour où vous vous connaîtrez vous-même. 

En Dieu, il n’est pas nécessaire de ressembler à des archanges. En fait, j’en ai un comme ami ailleurs, là où je vais dîner avec eux. J’ai une petite entité grande comme ça qui s’assied sur la table. Elle porte une robe couleur lavande. Trois gouttes de vin et elle est ivre, partie. Assis à côté d’elle se trouve une entité fort voyante mais à l’air religieux, un gros et grand ange bien masculin dont les ailes prennent la place d’un plus grand nombre de chaises que celles qu’il est capable d’occuper. Il possède toute la fanfare. Elle est la seule à pouvoir le faire se tenir correctement. Trois gouttes de vin dans son verre et il réfléchit à deux fois. Ce sont mes amis. Je les aime tous ; je suis le seul à table à être vêtu de noir. 

Eh bien, tous ces êtres apprennent et ont appris ce que vous apprenez. C’est là qu’ls sont allés. Ils sont partis d’ici. Ils sont partis et se rassemblèrent où se rassemblent les aigles, où se rassemblent les maîtres ; Depuis la Voie lactée et onze milliards de terres possibles, il existe beaucoup d’êtres qui montent. Leur apparence va être fort différente de la vôtre mais tous sont Dieu. Vous voyez, c’est cela qui est important. Dieu n’a même pas de visage. La beauté a un visage mais Dieu n’en a pas. Vous devriez vous en souvenir. 

Lorsque nous apprenons à définir et à réaliser Dieu, nous commençons à nous battre pour le droit à l’intégrité. Autrement dit, nous devenons réellement conscients de nos choix. Nous nous battons contre la vieille habitude des émotions. Les émotions sont habituelles. Les gens qui ont des habitudes ont des habitudes à cause des sentiments qu’elles leur procurent. Eh bien, il n’est pas nécessaire de prendre des drogues pour avoir une habitude émotionnelle. Vous pouvez vous masturber tous les jours et créer une habitude du premier sceau. Ceci est aussi dangereux pour le corps que les drogues parce que vous vieillissez chaque fois que vous le faites. Vous pourrez. Chaque fois que vous devez stimuler artificiellement des émotions, vous vieillisse un peu plus. Je ne veux pas dire que vous devenez plus sage, mais que vous devenez plus vieux. 

 Je connais le monde quand il avait deux lunes ; je sais à quoi il ressemblait. Je connais combien il existait de constellations que l’on ne peut plus voir aujourd’hui. Je connais des continents dont vus entendez à peine parler aujourd’hui si vous avez jamais été un investigateur de la connaissance historique et non pas quelqu’un qui obéit à la ligne d’un parti, si vous vous y êtes réellement appliqué, l’avez sérieusement investigué. Je eux dire qu’il y a des civilisations qui ont existé ici il ya plus de 455 000 ans mais, si vous suivez la ligne d’un parti – Vous pourriez adhérer à la ligne de l’Eglise, vous savez ; la création eut lieu il y a 4000 ans. Eh bien nous savons maintenant que le berceau de la civilisation que l’on a renvoyé à l’Afrique du Sud à l’Arabie Saoudite et à la Chine remonte au minimum à dix millions d’années – dix millions au moins ; Où allons-nous ? Que dire donc avec les concepts de Bruno annonçant 6000 ans, concepts qui le menèrent au bûcher ? Et pourtant, j’en ai vu !

 Eh bien, je veux maintenant parler d’un sujet particulier, car il y a eu une telle propagande merveilleuse perpétrée au cours des siècles stipulant que vous portez génétiquement les croyances de vos parents. Autrement dit, en tant que débutants de cette année et de l’année dernière, vous devriez comprendre que le secret de la génétique – Qu’est-ce qui produit la différenciation environnementale des espèces génétiques ? Le fait de vivre l’environnement, le changement. Quels sont les éléments rudimentaires clés ? Quel est l’élément clé nécessaire pour créer l’ADN ? Les émotions. Sur quoi les émotions sont-elles basées ? L’environnement ; C’est là la véritable expérience. Chaque jour, vous changez votre semence génétique. L’enfant que vous auriez créé il y a un an ne sera pas doté comme l’enfant que vous créez aujourd’hui parce que vous êtes maintenant plus vieux et plus sage. Vos enfants portent vos émotions. 

Combien d’entre vous ont entendu ce dicton, dans son acceptation biblique, que les fils portent les péchés de leurs pères ? Que pensez-vous donc que cela signifie ? Pourquoi les enfants seraient-ils damnés alors que ce n’était pas eux mais leurs pères, leurs grands-pères et leurs grands-mères ? Pourquoi souffraient-ils d’une malédiction ? Si la conscience et l’énergie créent la réalité, comment peut-on expliquer ce mystère extrêmement intéressant ? En disant que toute émotion dont vous faites l’expérience, vos enfants vont la porter en tant que corps. Vous portez les péchés de vos parents. Autrement dit, votre corps est constitué du croisement de l’ADN. Vous portez leurs peurs. Vous portez leurs manques. Vous portez leurs sentiments d’insécurité. Vous portez l’échec. Vous portez le succès. Vous portez le bonheur. Vous portez la tristesse. Comment avez-vous pris un corps aussi hétéroclite ? 

En allant dans la lumière lors de votre vie précédente, en ayant une revue dans la lumière, en allant dans le Plan de la Béatitude et en réalisant que vous n’allez pouvoir aller nulle part avant d’achever vos affaires ici. Ainsi, le seul corps que vous ayez est un corps qui comporte en vous ce que vous n’avez pas karmiquement finalisé. 

Vous êtes des êtres immortels. Vous avez vécu – au-delà du temps ; vous avez vécu depuis le Point Zéro. Le corps n’est qu’une phrase dans le Livre de Vie ; une vie entière n’est qu’une phrase. Vous avez déjà vécu ; vous vivrez de nouveau. Vous n’êtes pas la totalité des parties de votre corps mises ensemble. Les parties de votre corps – Votre corps n’est que l’outil que vous êtes capables d’utiliser et qui vous permet de grandir. 

De mémoire humaine, personne n’a encore jamais eu un champ comme celui dans lequel vous avez travaillé sur vos cartes. Les labyrinthes n’ont pas été inventés autour des années 1700. Les labyrinthes sont aussi anciens que les fondations du monde. Un labyrinthe est dimension, gravité ; c’est le champ unifié. Personne ne le sait. Et personne n’a jamais enseigné quelle est la vraie nature de Shiva et du Corps Bleu (Blue Body). Les toiles bleues ne viennent de personne d’autre que de moi Ramtha, le souffle que vous pratiquez ne vient de nulle part. Aucune forme de yoga n’est aussi puissante que ce souffle. Il ne s’agit donc pas – absolument pas – de plagiat d’un quelconque Nouvel Age, de sucer des cristaux, de manger des graines d’oiseau ou d’hypocrites au linge blanc. Nous n’avons pas non plus de choses en or sur les murs, bien que nous devions peut-être considérer cela un jour. Nous ne sommes pas assis sur des bancs d’église. Nous fumons la pipe. Nous ne brûlons pas d’encens, sauf celui qui sort de votre nez. Nous ne nous nourrissons pas non plus de crackers secs et de jus de raison en substitution pour la chair du Christ et le vin. Nous nous mettons juste au travail. Regardez bien cependant, après que ces paroles auront été connues dans le monde, combien de gens vont essayer de plagier ce qui fut enseigné ici. Souvenez-vous alors ; cet enseignement ne vient pas d’eux et ils n’ont donc ni le pouvoir, ni l’autorité, ni la magie. 

Personne qui n’est un Dieu ne va vous enseigner rien de ce que vous avez appris. Vous êtes dans l’Ecole de Sagesse Ancienne la plus inestimable qui ait jamais existé. Femmes, hommes et enfants sont ensemble ici. Ces singes sacrés des Himalaya ne traitent pas les femmes ainsi. Il est aisé de comprendre pourquoi. Mais, s’ils sont aussi fragiles, vous savez, ils ne peuvent aller à Dieu s’ils ont peur des femmes. Il est certain aussi que les femmes ne vont pas aller à Dieu non plu si elles abusent et maltraitent qui elles sont. Remarquez quelle couleur ? Dieu n’est pas blanc. Savez-vous quelle est la couleur de ma peau ? Couleur cannelle foncée ; cheveux noirs, yeux noirs et très grands. Yeshua ben Joseph avait les cheveux roux. Vous savez, juste un petit fait ici. Et voici Dieu. Nous sommes tous semblables. 

Oh, je vis Dieu en toutes ces choses. Si belles. Je compris que, si nous sommes possédés ne serait-ce que d’un seul préjugé, notre souffrance est de ne pas être proches de ce contre quoi nous possédons le préjugé car en cela nous nous sommes séparés de la beauté de Dieu. 

Comment allons-nous devenir cette déité extraordinaire ? Combattez l’injustice en vous-mêmes, de même que les mensonges, les tromperies et cessez de jouer à tous ces jeux. Pardonnez, pardonnez. Ne suivez pas l’opinion des autres sur la manière dont vous devriez être, parce que vous avez peut-être utilisé cette opinion pour obtenir toutes sortes de décadences du fait que vous pouvez toujours leur en faire porter la responsabilité. Il est peut-être temps de grandir et de penser à vivre 200 ans. En faisant cela, vous prenez la défense de cette déité. Chaque jour, nous irons, nous faisons chanter cette harpe avec une telle harmonie, une telle magie, et tous les jours où nous créons notre journée, nous avons davantage de pouvoir. Et toute journée où nous nous confessons, aussi douloureux et humiliant que cela soit, nous recouvrons notre pouvoir car cela nous redonne notre liberté. Nous nous rapprochons alors davantage de Dieu, nous le défendons et vivons impeccablement. 

Puisque le monde ne le fait pas, vous devriez pensez en vous-mêmes ; comment puis-je savoir qu’il existe des maîtres ? Parce que nous sommes les seuls qui restent. Je veux aller où ils sont allés et je veux savoir ce qu’ils savent. Et il est évident que ce qu’ils savent n’est pas ce qu’en pensent tous ces gens. Je veux que vous vous aimiez vous-même. Aimez-vous suffisamment pour vous nettoyer, suffisamment pour pardonner et permettre, pour réaliser que même vos parents sont des Dieux, des êtres humains, des Esprits luttant pour être humains et cherchant tellement à être approuvés. Souvenez-vous de cela. La compréhension mène loin dans ce monde-ci, mais nous devons d’abord nous la donner à nous-mêmes. 

Ainsi, si quelqu’un vous dit : « Eh bien, en quoi crois-tu » ?

Dites : « La seule religion que je connaisse, qui est la seule que je sache que Dieu m’ai donnée, c’est ma vie. Ma vie est ma religion. Et vivre heureux est ma prière quotidienne ». 

Qu’il en soit ainsi. 

  retranscrit par Francesca du blog  http://francesca1.unblog.fr/

Ramtha  Extrait du Chapitre : « Jéhovah, Dieu de la Guerre et de la Vengeance » aux Editions AdA.

Le CHOIX DU PROCESSUS D’ASCENSION

 

images (2)Vous avez pris l’habitude de l’expérience de la réincarnation. C’est-à-dire d’avoir une âme incarnée dans un corps, de traverser une vie d’un certain nombre d’années, de connaître la mort, et de quitte votre corps pour revenir à nouveau sur Terre. Vous êtes allés dans quelques lieux de la quatrième dimension. Il y a des paradis et des enfers à profusion, on y fait de nombreuses expériences. Cependant toujours vous revenez au corps, car ce corps est la plate-forme à partir de laquelle votre lancement dans la cinquième dimension aura lieu.

Laissez-moi vous dire que c’est pour cette raison que vous avez un corps physique, particulièrement en ce moment ; Je dirais que votre ascension sera presque identique à la mienne. Vous ne laisserez pas votre corps derrière vous pour aller vers un état de conscience élevé. Votre corps sera également transformé. Vos molécules et vos atomes, vos particules subatomiques, tout ce que vous êtes seront transformées et accélérées jusque dans la cinquième dimension. Vous n’avez donc pas besoin de mourir. Et bien, voilà de bonnes nouvelles.

En dépit du fait que les êtres humains ont tellement pris l’habitude mourir que c’est devenu une conscience commune ou une croyance commune, je vous le dit maintenant ; vous n’avez pas besoin de mourir. Et vous ne pourrez pas.

L’expérience concrète de l’ascension implique l’élévation de votre fréquence vibratoire, elle culmine quand votre corps, dans un état de conscience élevé, est soulevé de la surface de la planète et amené dans les véhicules de lumière en attente. Et oui, quand je suis parvenu à mon ascension, j’ai aussi été soulevé dans les véhicules de lumière. Vous pourriez dire que je suis monté dans des vaisseaux spatiaux, si vous préférez les voir comme des vaisseaux spatiaux. Votre expérience sera donc semblable à la mienne, bien que l’on exigera plutôt moins de vous que de moi. Heureusement, vous n’avez pas besoin de passer par les épreuves et les tests que j’ai traversés. Ce que j’ai traversé était pour vous et pour toute l’humanité.

Vous pourriez dire que j’ai préparé la voie pour ce processus. Et je vous ai attendu longtemps. Alors je suis tout à fait enthousiasmé de voir les fruits de tout le travail que nous avons fait ici pendant des milliers d’années. Pendant des milliers d’année, le Commandement d’Ashtar et la fraternité ascensionnée ont travaillé. Pendant des milliers d’années, nous avons attendu ce moment. Et nous sommes très enthousiastes et très heureux que notre attente soit presque terminée et que notre famille soit réunie.  Je parle de vous maintenant. Et de la possibilité que nous aurons de faire un travail vraiment vital, avec la masse de l’humanité également. Ainsi, vous serez  soulevés.

Vous pouvez appeler ça évacuation ou vous pouvez appeler ça ascension. Ces termes sont de la même famille, mais l’évacuation se réfère à l’élévation de votre forme physique ; L’ascension se réfère au fait d’effectuer le passage dans la cinquième dimension et au-delà. Ceci a lieu juste après l’élévation. C’est un processus en deux phases, pourrait-on dire.

Il est donc à votre disposition. Nous le rendons accessible. Et par-dessus tout, c’est disponible grâce à l’amour du Père pour sa création et pour tous les êtres innocents qui vivent ici, qui ont vécu ici dans ce monde, dont les cœurs appellent plus d’amour, de vérité et lumière, et qui ont été influencés par l’obscurité et la confusion.

Voici donc mes recommandations à votre intention, si vous êtes intéressé par ce processus, et que ceci sonne rai dans vos oreilles et dans votre cœur, préparez-vous ! Ouvrez votre cœur et explorez tout ceci. Nous travaillerons avec vous à bien des niveaux. Nous travaillerons avec vous intellectuellement et ferons de notre mieux pour expliquer, dans les limites de la parole, les informations sur l’ascension. Nous travaillerons aussi avec vous dans votre cœur, dans vos chakras, à votre éveil, à votre ouverture, à votre équilibre, à vous préparer. Si votre désir est d’être parmi les premiers, nous le ferons. Le plan actuel fait appel, et je dois dire qu’à mon avis, c’est un plan tout à fait brillant, à trois vagues d’ascension. Le but bien sûr, aussi difficile qu’il paraisse, est que chaque être humain sur cette planète connaisse l’ascension dans cette vie. Il est douteux que cela arrive. Nous allons faire de notre mieux pour rassembler ceux qui sont prêts, pour en moissonner autant que nous le pourrons. C’est pourquoi nous aurons trois vagues d’ascension.

Les deux premières consistant, en grande partie, dans le retour des Semences d’Etoile à leur véritable état, dans votre ré-ascension, à vous qui êtes à l’origine des êtres ascensionnés. Notre espoir est que beaucoup, parmi les Travailleurs de la Lumière qui s’éveilleront, profiteront de l’opportunité d’être soulevés dans la première ou dans le deuxième vague d’ascension. La première vague est imminente. Notre espoir est qu’elle aura lieu très bientôt. Le plus tôt sera le mieux, à mon avis. Ceux qui ascensionneront avec a première vague, se verront donner la possibilité de retourner sur Terre en tant que Maîtres Ascensionnés, de marcher au milieu de l’humanité en enseignant et en faisant des « miracles », en partageant ce message incroyable, et en aidant à la transformation des êtres humains ; C’est en définitive, le but dans lequel vous êtes venus ; il est temps pour vous de vous ouvrir à la possibilité de pouvoir achever vos missions terrestres et de faire ce travail à partir d’une perspective plus élevée, nettement plus efficacement que vous ne l’avez fait, empêtrés que vous étiez dans la vie de la troisième dimension et ses limitations.

Donc, lors de l’ascension de la première vague, il y aune possibilité de choix. De nombreux choix vous seront donnés. Vous pouvez choisir de revenir en tant que Maître Ascensionné dans un corps de lumière, en ayant un corps immortel, en ayant la capacité de vos matérialiser et vous dématérialiser à volonté, d’aller et venir comme l’éclair entre les vaisseaux et les planètes, de faire des miracles, de créer spontanément à  partir de la substance éthérique, de guérir, de faire bien des choses merveilleuses. Bref c’est pour attirer beaucoup l’attention. Vous n’avez pas attiré beaucoup l’attention jusqu’à  présent, n’est-ce pas ?

Tout votre travail, vos méditations, ce que vous avez partagé, tout cela a fait du bien. Mais d’une façon générale, cela a seulement aidé à rassembler à nouveau les Semences d’Etoile ; Cela n’a pas eu beaucoup d’effet sur l’humanité dans son ensemble, C’est un impact un peu plus profond que nous espérons avoir quand vous reviendrez comme Maîtres Ascensionnés et que vous provoquerez un remue-ménage qui fera grand bruit. En étant dans l’état ascensionné, vous ne serez pas affecté par la négativité, le doute, la peur, l’argent, par ce genre de limitations. Vous pourrez être aussi immodérés et extravagants que vous l’êtes réellement et que vous l’étiez avant de tirer les voiles sur vous. Les voiles qui vous entourent seront levés. C’est un des choix. C’est le choix que nous espérons que beaucoup accepteront, sachant qu’l n’est pas obligatoire de le faire. Si vous, en tant que Semences d’Etoile, choisissez d’ascensionner avec la première vague et servir d’une autre façon dans une autre région ou de retourner à vos origines, cela sera parfaitement acceptable. En tant qu’être ascensionné, vous effectuez toujours une certaine forme de service simplement en étant et en rayonnant de votre présence où que vous soyez.

Vous êtes venus de très nombreux endroits différents, de différents niveaux de conscience, de différents royaumes angéliques, de différents états, et vous aurez la possibilité  de retourner vers votre famille d’âme et votre point d’origine. Si vous ne vous êtes pas senti à l’aise et complètement chez vous sur Terre, il y a une très bonne raison à cela. Et il est bon qu’il en soit ainsi, c’est une bénédiction. Car cela vous a maintenu un petit peu plus éveillé, cela vous a maintenu dans l’espoir de quelque chose de plus. Voici donc ce quelque chose de plus. Il vient à vous sur un plateau d’argent avec toute notre lumière et tout notre amour.

** SANANDA ** 

Canalisations de Saint Germain, Sananda, l’Archange Mikael, et le Commandant Ashtar Extrait de « L’escalier de cristal »- Guide pour l’ascension d’Eric Klein, introuvable en librairie. 

C’est quoi LES SEMENCES D’ETOILES

 

images (5)« Je ne comprends pas bien ce qu’est une Semence d’Etoile ou un Travailleur de la Lumière, et je ne sais pas non plus comment savoir si j’en suis un ou pas ?

Je vais vous le dire. Vous en êtes un. Il existe de nombreuses manifestations des Travailleurs de la Lumière et beaucoup d’autres expériences. Il y a de nombreuses Semences d’Etoile, ou des Travailleurs de la Lumière comme je les appelle qui n’ont aucune conscience de quoi que ce soit qui se rapporte à la spiritualité, la méditation ou l’ascension. Vous pourriez dire qu’ils sont dans un état de sommeil à des degrés divers. Ce n’est pas les critiquer en tant qu’individus, c’est simplement une constatation du pouvoir et de la densité qui existe sur la planète Terre.

Les voiles sont très épais. Si vous ne pouvez pas dire clairement si vous êtes une Semence d’Etoile ou un travailleur de la Lumière, ça ne signifie pas que vous n’en soyez pas un, ça ne signifie pas non plus que vous n’ayez pas la possibilité d’être un être ascensionné. Vous aurez cette possibilité. L’un des aspects de l’amour inconditionnel demandé sur ce chemin, c’est que nous cessions de nous critiquer nous-mêmes. Nous portons tous en nous des façons de critiquer ou de juger notre comportement et notre niveau de réussite.

 Il est temps pour vous tous de vous aimer sans conditions, du mieux que vous le pouvez, sans tenir compte de l’obstination avec laquelle vous agissez à l’encontre de vos buts idéaux et des comportements que vous attendez de vous-même. Alors en ce qui vous concerne personnellement, je dirais que si vous pouvez faire quelques méditations et continuer à venir ici, nous travaillerons avec vous.

Vous connaîtrez un formidable éveil, une formidable expérience avec votre Soi supérieur, bien plus que ce que vous avez connu jusqu’à présent. C’est notre intention et c’est la promesse que nous vous faisons. Certaines explorations ont besoin d’être faites. C’est la ligne de conduite la plus sage pour quiconque parmi vous ne serait pas tout à fait certain, pas tout à fait sûr de la véracité de tout ceci. Il est sage que vous poursuiviez votre travail, que vous posiez des questions et que vous pratiquiez une investigation complète et minutieuse. Si ce que je dis est vrai, vous avez beaucoup à gagner en le faisant. Et ce que je dis est vrai.

Est-ce que les Semences d’Etoile s’incarnent dans une même famille, ou y en a-t-il une dans une famille,  une autre dans une autre ?

 Je dirais que toutes les variations sont possibles. Il est vraisemblable que les membres de votre famille immédiate soient également des Semences d’Etoile, bien qu’il y ait une possibilité que certains n’en soient pas. Il vous est possible de le dire de façon certaine, même à partir de leur comportement. Comme je l’ai dit, parmi les nombreuses Semences d’Etoile qui sont ici, une majorité a sombré dans un état de sommeil profond. Donc, le fait qu’ils n’agissent pas comme des Semences d’Etoile ne veut pas dire qu’ils n’en soient pas. Cela veut simplement dire qu’ils sont un peu plus profondément enfouis sous la couverture. A votre place, je ne m’en préoccuperais pas. Ils trouveront leur juste place. 

Qu’arrivera-t-il à ceux qui ne sont pas des Semences d’Etoile, qui ne veulent pas s’éveiller et devenir des êtres ascensionnés ?

Beaucoup connaîtront ce que vous appelez la mort s’ils ne font pas le choix d’être évacués quand viendra l’élévation finale. Ils seront transportés en esprit dans un endroit qui correspond à leur niveau d’évolution. Ceux qui feront le choix d’être évacués avec l’évacuation finale, au cours de laquelle tous les humains auront la possibilité de partir – cela se situera juste avant les événements cataclysmiques – ceux qui auront assez d’amour dans leur cœur pour se donner au processus d’élévation, mais qui ne sont pas encore prêts à ascensionner, seront gardés et servis dans des vaisseaux de la troisième dimension et seront transportés vers des planètes où ils seront plus à l’aise et pourront continuer à résoudre leur karma. Ceux qui ne sont pas ouverts au processus d’élévation, vont vraisemblablement connaître le processus de mort à ce moment-là. Leurs âmes seront évacuées sans leur corps. Ceux qui sont ici sous des vêtements humains mais qui sont en réalité des Seigneurs des Ténèbres et d’autres types d’émanations, on s’en occupera sommairement.

Certains seront renvoyés vers le soleil central pour restructuration. Il y a beaucoup d’êtres sur ce monde qui n’appartiennent pas à ce monde, et qui ont créé le chaos dès l’instant où ils ont posé le pied sur cette planète – qui ont réduit d’autres êtres en esclavage, la masse de l’humanité la plus innocente, avec leurs pouvoirs divers, leurs jeux d e pouvoir et leur désir de dominer. Ce sont des anges déchus. Tous existent et on s’occupera de chacun d’eux.

En ce moment, à travers l’univers, se produit une importante remise en ordre. Le mécanisme de remise en ordre aura remanié la Terre, et elle sera réaménagée pour s’aligner avec la volonté du Père ; Ainsi aucun être ne sera puni, mais tous les êtres seront emmenés là où ils seront cette fois en compagnie de ceux avec qui ils seront alignés. Les êtres ascensionnés seront avec les êtres ascensionnés et les humains seront avec d’autres humains pourvus d’une innocence et d’une ouverture à la croissance. Et ils ne seront plus soumis aux pouvoirs et aux présences obscures.

Les pouvoirs et les présences obscures se verront donner la possibilité de changer leur façon d’être. Mais ceux qui ne le seront pas seront très vraisemblablement désintégrés et restructurés. Il est possible pour une âme de mourir.

** SANANDA ** 

Extrait des Canalisations de Saint Germain, Sananda, l’Archange Mikael, et le Commandant Ashtar Extrait de « L’escalier de cristal »- Guide pour l’ascension d’Eric Klein, introuvable en librairie. 

La Science Intellectuelle des Atlantes

 

ramtha-02Il y a 35 000 mille ans, il existait un grand continent ; on l’appelait le continent de l’Atlantide. C’était la demeure des hommes à la peau rouge, entités à l’intellect superbe dont les connaissances de la superscience surpassaient de loin ce que votre communauté scientifique est à l’aube de découvrir de vos jours. Ces entités adoraient trois Dieu, tous des Dieux de l’intellect. Elles possédaient des vaisseaux qui se déplaçait en ligne droite, d’où l’importance de créer sur leur continent des sites d’atterrissage en divers lieux car la lumière ne suit pas la courbure de la Terre ; elle se déplace en ligne droite. Ces vaisseaux qui se déplaçaient sur la lumière allaient d’un point à un autre, car ils ne pouvaient pas se mouvoir le long d’une courbe. Cette science était due à l’intercommunication qui existait avec des entités d’un autre lieu, d’une autre étoile, si vous voulez. Bien que les vaisseaux des Atlantes aient été très primitifs, ils étaient néanmoins mobiles et pouvaient décoller. 

Les Atlantes communiquaient couramment avec d’autres formes de vie. A cause de leur technologie, ils commencèrent à adorer l’intellect et à oublier le grand pouvoir latent existant en eux-mêmes. Ils oublièrent qu’ils étaient Dieu. Pour parler en termes de temps, à chaque moment où vous détachez Dieu de vous-mêmes, le séparez de vous-mêmes, vous écartez de vous vos aspects divins et rendez Dieu inatteignable. La science intellectuelle devint la religion des Atlantes. 

Les Atlantes avaient des bases sur la Lune, ils avaient des bases sur Mars, la planète de la guerre comme vous l’appelez aujourd’hui. La raison pour laquelle la planète rouge est appelée la planète de la guerre est que les seigneurs de la guerre venaient de là pour faire la guerre aux colonies existant sur la surface de la Terre. Je ne parle pas d’armes primitives mais de vaisseaux qui se déplacent sur un rayon lumineux, qui se déplacent sur ce rayon, le transcendant et suivent sa trajectoire dans quelque direction que le rayon soit projeté. Ces peuples étaient si avancés technologiquement qu’ils entrèrent en guerre avec leurs semblables. La colonie qui demeurait sur le continent de l’Atlantide était donc en conflit avec la colonie qui demeurait sur la Lune. Et la colonie de l’Atlantide dirigeant un rayon laser sur le campement lunaire, détruisant son centre le plus puissant.  

Les Lémuriens du Pacifique étaient des géants – des géants. Je mesure moi-même plus de deux mètres cinquante dit Ramtha, mais certains de mes ancêtres mesuraient trois mètres cinquante ou quatre. C’était les grands Lémuriens. C’étaient des êtres hautement spirituels et leurs ancêtres venaient d’au-delà de l’Etoile polaire ; Ils n’étaient pas apparentés aux Atlantes, qui étaient plus petits et qu’on appelait les peaux rouges. Les Lémuriens avaient la peau couleur de cannelle – des êtres magnifiques, spirituels, ce qui signifie qu’ils possédaient toute la technologie, mais n’adoraient pas la technologie. Ils aimaient leur héritage. 

La Lémurie, la Mère patrie, Mu, était fort différente. C’était un paradis merveilleux avec ses feuillages, ses couleurs, ses teintes. Elle était encore protégée par une couche de nuages ; son tempérament égal faisait que la température était pratiquement la même partout, aussi loin que vous alliez vers le nord ou le sud, ce qui était propice à toute forme de vie végétale ou animale ; Le continent était comme un paradis. Le soleil ne fut jamais visible sur Mu car la couche nuageuse, les grands océans qui demeuraient dans les strates, diffusait la lumière ; ainsi, la lumière était diffuse. N’étant pas soumis à un rayonnement direct, tout prospérait et les soirées étaient comme un crépuscule éternel. 

La Terre entière était comme un jardin d’Eden, car la Terre entière avait des plantes tropicales ; Ce qui faisait défaut à ces deux civilisations y fut apporté de leurs patries et de leurs systèmes solaires respectifs, car tout pouvait pousser ici, sur la planète humide. Elle vivait dans une matrice de nuages et personne ne vit jamais le soleil à moins de voyager au-delà de la couverture nuageuse. 

Le Lémuriens, les Blancs, vivaient sous terre. Ils ne pouvaient vivre sur la surfe de leur continent car ils auraient été dévorés en grand nombre par les grandes bêtes qui fréquentaient la terre en ces temps-là. Ils bâtissaient donc des temples sur le sommet de très hautes montagnes ; là, ils pouvaient adorer dans les temples au crépuscule, c’est à dire le soir pour vous. Ils vivaient sous terre et leur système social tout entier commença à être fondé sur les communications à partir de perceptions extrasensorielles. Ils communiquaient par la pensée ; ils y étaient contraints. Ils ne possédaient pas les progrès de la technologie. Ils avaient seulement un grand Esprit car, vous voyez, les Lémuriens aimaient le Dieu Inconnu, ils révéraient le Dieu Inconnu ; c’est cela qu’ils révéraient. 

Les animaux commencèrent alors à envahir et à traverser les marécages des Amériques ; leur passage était devenu une menace pour l’Atlantide dont les terres étaient très sèches, humides, c’était de l’argile rouge ; les animaux commencèrent alors à traverser les déserts et les marécages de ce qui est aujourd’hui votre grand pays. Ils commencèrent à représenter une menace pour l’intégrité de la superbe Atlantide. Ce sont eux qui, de leur grande lumière perçante qui se déplaçait en ligne droite, brisèrent les stades au dessus de Mu ; quand ils dirigèrent la force de la lumière au-dessus des states de la Lémurie, celles-ci furent brisées et le déluge fut intense ; La couche nuageuse brisée, une chose remarquable se produit : lorsque les eaux se déversèrent et que la lumière directe du soleil se trouva exposée, les zones tempérées changèrent en un clin d’oeil car ce qui avait connu une température modérée sur le continent de la Lumérie dans sa totalité devin alors soumis à la lumière directe du soleil plutôt qu’à sa lumière diffuse. 

Lorsque les ondées se déversèrent, elles gelèrent immédiatement dans les régions septentrionales ; les océans qui étaient au-dessus de la Terre étaient si vastes que les eaux gelées créèrent instantanément des zones tempérées qui causèrent ce qu’on appelle votre Ere Glaciaire. Et en quelque chose comme dis minutes, les jungles tropicales de ce qu’on appelait jadis le Nord gelèrent. Les animaux qui vivaient là furent congelés en pergélisol et même les fleurs qu’ils avaient dans la gueule furent préservées. Tels furent les jours que connu Ramtha. 

En Lémurie, comme on l’appelait, une fois le gel commencé et lorsque les eaux commencèrent à fondre, le territoire de Mu fut recouvert. Il n’y eut pas de tremblement de terre ; C’était une vaste, énorme vallée avec des montagnes brumeuses qui perçaient les nuages, le lit parfait pour ce qui demeurait à l’extérieur de la Terre, l’océan. Tels furent les événements. Toute chose vivante fut prise. Là où existaient les grandes cités de l’Atlantide au Nord, rien ne survécut, tout fut recouvert. 

Lorsque tout ceci se produisit, le soleil fit son apparition pour la première fois jusque dans les régions les plus éloignées du monde. Certains endroits étaient encor grandement recouvert par les nuages ; C’est alors que les scientifique purent mesurer le temps selon ce qu’ils appellent la radioactivité des os ou d’un quelconque vestige – ce qu’ils appellent tune méthode de datation – parce que le soleil commença alors à pénétrer toute vie animée de ce que l’on appelle ses propulseurs de lumière, assaillant directement de radioactivité ce qu’on appelle cette planète. Les scientifiques ont donc pu dater votre plan selon la lumière qui toucha les fossiles qui furent découvert. Mais, entité, votre plan-ci existait avant ces événements, il y a plus de cinq millions et demi d’années. 

Les Lémuriens devinrent donc les pèlerins pour les illustres habitants de l’Atlantide ; Ces derniers les méprisèrent ; Savez-vous pourquoi ? Parce que la science intellectuelle était leur Dieu. ils considéraient les enfants de Lémurie comme dépourvus d’âme. Ils ne possédaient pas ce qu’on appelle la compréhension cosmique des rapports des gaz et de la lumière. Du fait qu’ils ne possédaient pas la mécanique intellectuelle, ils furent bientôt réduits à l’esclavage. Et cependant, ils arrivaient en masse à Onai. 

Un enfant lémurien d’alors était considéré moins qu’un chien dans la rue. Un chien dans la rue était l’objet de plus de respect qu’un enfant innocent né Lémurien. Les Atlantes les haïssaient et les rendirent bientôt victimes de leurs abus. Les actes de brutalité devinrent chose courante – femmes violées, enfants brutalisés, battus, sur lesquels ils urinaient ou crachaient. Les abus perpétrés contre les Lémuriens étaient des spectacles habituels dans les rues d’Onai. Que firent-ils d’eux ? Ils les mirent dans les champs. La technologie perdue dans le Nord, la vie devenait primitive dans le Sud. 

C’est ainsi que je naquis Lémurien et fis pèlerinage vers Onai avec ma mère et ce qu’on appelle mon frère bien aimé. Ma mère fut prise et abusée par de nombreux hommes, de nombreuses fois. Elle fut l’instrument de leurs abus. Et ma mère fut enceinte d’un enfant dont le père était inconnu. Et comme elle avait été fécondée, elle fut battue, abusée et jetée aux hyènes pour être dévorée. Le frère de mon être et moi-même sauvèrent ce qu’on appelle notre mère bien-aimée et bâtirent ce qu’on appelle une cabane. Nous nous mimes à voler dans les rues, à ramasser les graines dans les champs et nous cachâmes notre mère ; Cependant, à cause de tous les efforts qu’elle dut faire pour donner naissance au bébé qui avait grandi dans son ventre, hélas, elle mourut de faim et l’enfant, le petite fille qui se nourrissait à son sein, mourut aussi. 

Ce qu’on appelle l’amour et la blessure et l’avilissement de ma famille firent croître en moi une immense haine. Ce qu’on appelle en vérité la maison de ma maison et de l’enfant qu’elle nourrissait à son sein devenu desséché fut incendié. Alors que la fumée emplissait en vérité la vallée entière de sa suave puanteur, je m’interrogeai à propos de Dieu Inconnu de mon peuple ; j’étais empli de haine envers lui car, vous voyez, un enfant tient à ce qu’il aime ; un enfant essaie de faire la part de ce qui est juste ou injuste. Comment un grand Dieu qui régnait dans la grande nuit pouvait-il créer les monstres qui haïssaient tant mon peuple et moi-même ? Qu’avait donc fait ma mère pour mériter la mort horrible qu’elle avait endurée ? 

J’avais 14 ans, ou presque, selon le calendrier des années solaires de cette Terre, quand moururent ma mère et ma petite sœur et quand mon frère fut enlevé par un satrape, mutilé et molesté. Je mis le feu au logis de ma mère. Je brûlai ma mère et ma petite sœur qui étaient mortes de faim. Et moi qui étais considéré moins qu’un chien dans la rue par les intelligents Atlantes – Ma mère, une servante – Elle était belle, grande, royale et emplie d’autorité – avait servi un petit, tout petit homme de descendance atlante qui n’avait jamais vu les gloires de ses ancêtres (hommes et femmes). Il lui avait suffi de naître sur une planète ancienne éloignée d e sa propre patrie. Il n’avait jamais connu les aventures que ses ancêtres avaient connues pour conquérir et venir sur cette planète qui vacille de façon irrégulière. 

Je brûlai donc ma famille et versai des torrents de larmes. Je gravis alors la montagne  pour mourir, mais avec la détermination de tuer le Dieu qu’aimait ma mère.                                  

  retranscrit par Francesca

 

Ramtha  Extrait du Chapitre : « Les dieux nés sous forme humaine » aux Editions AdA.

TERRA, LA NAISSANCE D’UN NOUVEL ESPOIR

 

images (17)Le soleil donna naissance à un autre enfant ; il vomit et fut meurtri car cet enfant était grand dans sa matrice et il naquit. Et tous naquirent et étaient stériles et, alors que les Dieux regardaient, aucun en naquit qui ne les satisfasse. Aucun n’était parfait puisqu’au moment où voici que naquit le plus petit de tous les enfants du merveilleux soleil. Elle leva sa grande tête et regarda les grandes colonnes de lumière et sa lumière devint toute petite. Et alors qu’elle donna naissance à son enfant dans le berceau formé par son orbite, il sortie de la matrice délicate. Et le petit enfant était une graine, engloutie dans une substance aqueuse. Et voici que les Dieux le regardèrent et vire qu’il semblait en vérité que le soleil mère avait repris son enfant et en avait formulé un autre d’apparence semblable, mais protégé. 

Et le grand soleil mère donna naissance à son enfant minuscule et il naquit, et les Dieux le regardèrent, splendide qu’il était. Et alors que le bébé reposait dans son berceau, recueillent en lui-même les forces de lumière qui lui permettraient de grandir lorsqu’il serait prêt, le soleil plaça son bébé sur son orbite car son minuscule enfant était parfait. Et les Dieux regardèrent l’enfant et le trouvère splendide. Et ils trouvèrent en lui des ressemblances avec leur première création. 

Et ils regardèrent l’enfant et voici qu’ils trouvèrent que la surface de la graine était souple – elle était douce, elle bougeait et était capable de permutations – et que les strates aqueuses qui l’entouraient captaient toute la lumière merveilleuse du soleil mère, la distribuant également dans son bel enfants. Et les Dieu le regardèrent et pensèrent que c’était une merveilleuse créativité. 

Et l’un après l’autre, ils prirent leur mesure et y déversèrent la perfection de la lumière qu’ils avaient insufflée dans Malina. Et voici que les premières herbes devinrent. Mais lorsque la pensée traversa le spectre de la lumière, ce qu’on appelle la strate aqueuse, et entra dans l’enfant, elle perça la couche de soins bienfaisants et aimants du soleil répartie sur toute sa sphère. Et en vérité quand la graine apparut, voici qu’elle devint une plante et les herbes et l’affirmation de ce qu’on appelle en vérité la lumière oxygénée, possédant en vérité toutes les particules de la vie selon une compréhension à trois dimensions. 

Voici que Dieu, à partir de son être même, donna le jour à l’herbe merveilleuse. Dans la pensée, alors qu’en vérité il perça l’enfant et se déploya parfaitement, laissant libre cours à la mesure de cette compréhension, la vie apparut. Et les herbes apparurent mais leur couleur, le Dieu ne l’avait jamais vue car la couleur lui ressemblait, en vérité, car elle existait dans la fraction de la lumière et dans la sphère dans laquelle elle évoluait elle-même maintenant. Elle avait pris une teinte pâle appelée en vérité verte dans vos termes, mais elle n’était pas brillante ni sombre. 

Et voici qu’en vérité s’avança un autre Dieu qui en vérité donna naissance à ce qu’on appelle l’animal. Et l’animal, dans sa forme condensée la plus basse, devint en vérité de lui-même une entité individualisée dans sa forme parfaite, même alors. Et voici que tel qu’il était, l’animal n’était pas mobile. Et l’entité, souhaitant en vérité la mobilité, ne le pouvait nullement en tant  que plante. Et le Dieu qui avait créé l’animal le regarda et vit qu’il ne faisait rien. En essence, c’était une petite boule de quelque chose. Et en vérité, le Dieu devint l’animal de sa création pour voir la vie dans son mouvement, pour le rendre unique. Et lorsque le Dieu devint partie de l’animal, il insuffle sa vie en lui, son essence, son esprit et son âme et voici que l’animal prit vie. Et en vérité les organes de l’animal n’étaient pas de ceux qui sont faits pour digérer la lumière ou la pensée ; c’était une substance qu’ils devaient digérer. L’animal mangea l’herbe, dévora les deux plantes et tout disparut sauf l’animal. 

Une à une, les gentilles plantules furent créées à nouveau. Dans votre royaume, il n’existe pas deux plantes qui aient jamais été semblables. Elles sont toutes différentes, toutes différentes. Ce que Dieu apprenait alors était de manifester une autre plante et de lui donner le jour et une autre ici et de la faire apparaître, et l’animal, la mangeait. Et il n’en restait plus qu’une seule et l’animal la mangea aussi. 

Et ce Dieu, alors qu’il apprenait à insuffler le souffle de vie dans sa plante, n’avait en vérité pas appris à rendre la plante plus grande et il se trouva perplexe. Et l’animal eut faim. Alors, il créa cette plante-ci et celle-là et il donna à la pensée deux autres régions et il peupla une masse entière avec de parfaites plantes individualisées. Et voici que celui qui avait créé l’animal en créait un autre, puis un autre. Et les animaux mangeaient les plantes. Et le Dieu qui créait sa propre plante merveilleuse les recréait sans cesse et les autres qui créaient la feuille fendue les créaient. Les autres, ceux qui en vérité créaient les mousses, les créaient. Mais, l’un comme l’autre, elles ne possédaient pas de graines. Et les animaux commencèrent à manger.

 Regardons le peuple des végétaux. Ce problème les rendait extrêmement perplexes car ils avait déjà appris – dans leur apparence et dans le seigneur de leur être, ils étaient encore la destruction de ce qui s’était produit auparavant – et ils devinrent les plantes et surent ce que c’est que d’être dévoré par l’animal. Ils devaient en faire l’expérience et le firent donc. Ils devinrent la tendre plante, furent arrachés ou démantelés par l’animal dans sa cause naturelle. Il est extrêmement méprisable d’être mâché et avalé dans un grand spasme ! Dieu voyant ceci imagina de lui-même que si le souffle de vie, placé dans l’animal, le rend mobile, il doit exister quelque chose que l’on peut donner aux plantes pour qu’elles se protègent. Dieu devint donc la plante et plaça dans la plante une pensée permanente et la pensée était appelée la graine. Et la graine de la plante se redistribuerait à jamais. Et il fit de même avec chaque plante et la graine de la plante se compléterait toujours d’elle-même. Et alors qu’il plaçait dans la plante la pensée parfaite, l’animal vint et dévora la plante. Et alors qu’elle traverse ce qu’on appelle ne vérité la partie digestive de l’animal pour y être transformée pour faire croître sa matière animale, la graine ressortit dans ce qu’on appelle ses excréments et elle n’était pas abîmée par l’animal. Et dans les excréments, la graine commença à croître de nouveau et voilà qu’apparut une plante. Et Dieu jubilait. Et toutes les plantes sortirent de leurs graines et bientôt celui qui avait produit la feuille fendue lui aussi donna une graine. 

Et d’autres qui faisaient leurs plantes devinrent des fleurs en sorte de rendre leurs graines plus belles que les graines des excréments. Et par tous les processus de chacun de ces Dieux individualisés créant dans son style unique merveilleux et individualisé, il donna à la graine une couleur, une teinte différente, une attirance par sa disponibilité pour que sa création merveilleuse ne fût plus jamais détruite. Elles étaient alors en abondance. Aussitôt que l’animal ingérait la plante et la digérait, la graine sortait dans ses excréments et croissait de nouveau car, en vérité, dans la strate aqueuse qui entoure cette terre magnifique qui est la vôtre – ce qu’on appelle en vérité la température favorable de la matrice, maîtres – la température était la même dans votre monde entier. 

Et la lumière, la mère merveilleuse, donna à ce monde une lumière qui l’entoura totalement ; ainsi, la terre ne connaissait pas l’obscurité. Sa lumière était continue car la lumière, pour ainsi dire, se déplace sur la surface de l’eau et elle s’étendit complètement tout autour de la terre. Cependant, aussitôt que la graine sortait, elle était dans les excréments. Elle avait la température de la lumière pour se reproduire rapidement ; la pensée jaillissait donc volontiers en tout lieu. Et tous les Dieux révisèrent en vérité la flore dans leur mains et leurs plantes, en vérité des odeurs merveilleuses, toute la création pour qu’ils ne puissent se détruire les uns les autres, mais que chacun deviennent individuel et unique en sorte d’exister à jamais.

 

Extrait du livre : « La civilisation humaine, les origines de l’évolution » – par RAMTHA aux Editions AdA.

Message des vénusiens aux peuples de la Terre

 

images (3)A l’école des Sages 

Nous pénétrons dans une habitation qui dégage une sensation de paix et d’harmonie indicibles. Dans une salle de dimensions modestes un homme nous attend. Il paraît un peu plus âgé que mes compagnons, mais si peu, que je suis étonnée lorsqu’il m’accueille de la sorte :

« Sois la bienvenue ici. Je t’attendais, et j’ai des éléments à te donner qui pourront peut-être montrer aux hommes de la Terre un chemin qu’ils soupçonnent déjà au fond d’eux-mêmes. Je suis maintenant très vieux, plus de cinq cents de vos années terrestres et j’ai bien souvent eu des missions sur la planète Terre.»

L’homme s’arrête quelques instants, pendant lesquels il nous fait signe de nous asseoir autour d’une table ovale entourée de sept sièges confortables. Il est vêtu d’une longue robe blanche, serrée à la taille par un lien souple, dont je ne détermine pas la matière. Un petit boîtier y est accroché. A ses pieds, des sandales d’une matière souple font corps avec lui. J’avais déjà remarqué sans y prêter attention, qu’aucun des vêtements ne comportait de couture. Tous semblaient faits d’un seul tenant et je rapprochai cela des robes esséniennes que nous portions il y a deux mille ans. Je m’aperçois alors que le sol est comme un grand miroir aux multiples reflets.

« Chacune de ces missions, continue-t’il, a eu pour but d’entrer en contact avec certains des vôtres d’une façon très physique, et aussi de manifester notre présence aux êtres qui vivent à l’intérieur de votre terre. Là encore, il n’y a pas les bons et les méchants, mais des êtres qui évoluent à leur façon. Certains d’entre eux ont des connaissances plus avancées que celles qui ont cours à la surface de la terre. Ils connaissent les lois de la gravitation, de l’antimatière et ont aussi des vaisseaux que vous pourriez appeler intra-terrestres.

Parmi eux, il est des êtres d’une grande sagesse, qui pendant longtemps ont cependant refusé de manifester leur présence à ceux de la surface. Ils ne souhaitaient pas entrer en communication avec les humains qu’il sconsidéraient comme trop orgueilleux. Il y a de cela nombre de vos années, un pacte s’est enfin établi, et la compassion de certains d’entre eux fit qu’ils acceptèrent d’entrer dans la grande opération d’aide que nous avions alors envisagée pour la Terre. Leur action est encore souterraine, ajouta-t’il avec un sourire, mais elle n’en est pas moins efficace, et ils éveillent sur terre tout ce qui est connaissance occulte, de façon à rendre lumineuses les grandes lois cachées, jusqu’à présent réservées aux seuls initiés. »

Le grand être blond s’est tu quelques instants et disparaît, pour réapparaître aussitôt avec un plateau de fruits et des verres remplis d’un liquide odorant.

« Lorsque mon passage sur terre devait durer plus de quelques mois, il me fallait alors une identité spécifique et un travail qui me permette de m’intégrer et de rester les deux ou trois années prévues. Actuellement, certains hommes de la Terre qui connaissent notre action souhaiteraient contrôler tout cela, et vos puces, vos cartes de crédit, vos identités et la façon dont chacun peut être surveillé même chez lui, vont contribuer à nous identifier. Ceci étant, nous ne craignons pas la technologie terrienne. Mais il est pourtant parmi vous des êtres d’autres planètes qui eux savent comment nous détecter et nuire à notre action. Cependant, aucune peur ne nous habite car ce qui doit être sera, dans un sens comme dans l’autre.

De votre réveil, de la croissance de votre cœur, dépendra la suite de votre histoire, et par répercussion de la nôtre. Nous ne craignons pas la mort et jamais nous n’enlevons la vie. C’est une évidence pour nous tous ici, aussi nos missions sont-elles un don joyeux que nous faisons quelles qu’en soient les conséquences. Lorsque nous atteignons l’atmosphère terrestre, il arrive que nos vaisseaux densifiés soient susceptibles d’accident. Il en est même qui sont sur votre Terre dans des zones interdites ou seules quelques hautes personnalités ont accès.

Les hommes de pouvoir cherchent comment ouvrir nos engins spatiaux sans succès, car ils ne connaissent pas le pouvoir du son et celui du cœur qui, combinés à des symboles, ouvrent les portes invisibles. Ces hommes savent seulement comment emprisonner des évidences. Ils connaissent aussi les champs d’énergie qui peuvent affaiblir notre action… Un jour viendra, où vous n’aurez plus la possibilité de penser et d’agir d’une autre façon que celle qui vous sera dictée. Les marginaux, les révolutionnaires de l’Amour seront des exclus qui ne pourront vivre sur le sol de la Terre, car tout y sera contrôlé, prévu, pour ceux qui voudront bien être fichés et suivis. Ces temps sont proches, mais ils ne seront que ce que vous accepterez d’en faire. Nul ne peut obliger une âme à vivre ce qui est contraire à ses décisions. Encore faut-il choisir et ne pas laisser choisir qui que ce soit pour vous ! »

Un sentiment de tristesse mêlé à une confiance profonde m’habite. Je sais que nous avons la responsabilité de notre futur et que ce qui arrivera sera voulu par nous, mais en même temps un sentiment de lassitude m’envahit. Nous allons, peu à peu, vers une pensée, une monnaie, une uniformité générale qui permettront à toute forme d’autorité de gérer un groupe, et non des individus. Quelle facilité pour imposer et soumettre qui que ce soit ! Je lève les yeux vers les murs qui m’entourent, pour m’apercevoir que deux d’entre eux sont décorés de ce qui pourrait paraître une fresque ou un grand tableau… Rien de figuratif pourtant, mais des circulations d’ondes qui dansent et rendent l’ensemble très vivant.

« Chez nous, l’art a souvent une fonction précise. Ce que tu vois sur ces murs est une porte du temps. Selon tes pensées et tes recherches, les cristaux qui composent ces ensembles te permettent un contact avec telle ou telle période de n’importe quelle planète et à n’importe quelle époque de son humanité. Les cristaux sont de grands Êtres à la mémoire fabuleuse. L’une de leurs capacités est d’enregistrer la mémoire du temps. Sur Terre, les hommes savent très rarement collaborer avec eux. En effet, ils imaginent à peine une partie des pouvoirs de ce règne minéral et pensent l’exploiter, sans savoir qu’ils peuvent y perdre leur âme. Je ne parle pas ici, du port de pierres en bijoux ou des utilisations momentanées que l’on peut en faire : je fais allusion aux objets de pouvoir que vous croyez détenir à travers eux. Leur puissance est tellement supérieure à la vôtre, que si votre alignement avec vos divers corps n’est pas parfait, si vos pensées elles-mêmes ne sont pas totalement claires, c’est lui qui sera votre maître et fera de vous son esclave !…

Certains êtres de l’Atlantide ont cru avoir atteint un niveau suffisant pour contraindre le cristal à les servir. Ils ont oublié que cette simple pensée de pouvoir créait en eux une faille et une faiblesse. Ce fut l’une des causes de la chute de cette grande civilisation. »

Un grand silence paisible occupe l’espace. Le Sage nous regarde tous trois, et il émane de ce regard une tendresse immense, sans barrière, sans attente. J’ai, l’espace d’un instant, la sensation de plonger dans ce regard irisé et de me perdre dans un ciel constellé d’étoiles. J’y suis tellement bien que j’aimerais rester là indéfiniment, car c’est l’infini, le non créé qui m’habitent alors ! Au fond de ma nuit étoilée j’entends la voix du Maître :

« Ici, la mort n’est rien d’autre qu’un passage semblable à une naissance. Les êtres de la Terre en ont oublié l’Essence et ils ont tellement peur de cette mort, qu’ils vivent d’elle et la produisent à tout moment ! Il est rare de voir une planète dont les habitants tuent tout ce qui peut avoir forme de vie, soit pour se protéger, soit pour s’en nourrir. Ces actions renforcent en vous la peur de votre propre mort, car ces morts que vous provoquez vous habitent en permanence, et vous vivez ainsi en symbiose étroite avec la souffrance que vous créez. Mais regarde plutôt… »

Sur l’écran de ma nuit, apparaît alors une scène à l’intérieur d’un édifice semblable à celui de l’École de Sagesse. Là, dans une salle aux lumières douces et dans toute la gamme des bleus violets, je perçois, allongé dans une sorte de lit en forme de coquille, un homme blond du même âge que le Sage chez qui nous sommes. Une musique qui semble être une musique des sphères, s’écoule doucement dans l’air parfumé de la pièce. Tout ce qui émane du lieu est empreint de beauté, d’harmonie, de sérénité. Sur le mur qui fait face au lit, apparaissent des symboles lumineux, des lettres… L’homme allongé sourit à une personne qui, assise à côté de lui, semble lui parler par télépathie.

« Nous nous trouvons dans l’une des salles du temple des désincarnations. Celui qui est dans le lit va quitter son enveloppe physique. Il l’utilise depuis plus de cinq cents ans et souhaite maintenant en prendre une nouvelle afin de se régénérer et de continuer avec d’autres données plus récentes. Il a pris soin de terminer ce qui lui paraissait important pour cette vie et pour les quelques mois que vous appelez curieusement d’après-vie, où il sera en préparation pour ses nouvelles fonctions. Ses proches l’ont laissé maintenant avec l’accompagnateur de son choix. Ils savent que celui qui part a besoin de calme et de sérénité, pour que le voyage soit le plus agréable possible. Avant d’arriver dans ce lieu, l’habitant de ce corps a contacté ses futurs parents. Ils ont préparé son départ et son retour avec minutie. La famille d’accueil sait qu’elle n’est là que pour un temps, celui durant lequel le nouvel incarné aura besoin de soutien et de présence physique… Mais cela dure très peu chez nous, contrairement à la Terre.

Là-bas, sur Terre, les êtres s’extasient devant un enfant et essaient de le maintenir dans cet état le plus longtemps possible, si bien que la dépendance est souvent très longue par rapport au peu d’années d’activité restantes. Un Humain passe 21 années au moins à se construire sur un plan subtil, 30 années à travailler, et le reste à vivre ce qui n’a pas été vécu jusqu’à sa mort. La lenteur vibratoire de la planète explique ces faits. Ici, un être s’incarne et passe cinq à huit des années terrestres tout au plus, à réapprendre ce qui est nécessaire à sa croissance intérieure et au projet pour lequel il s’est incarné. À partir de ce moment-là, il devient complètement autonome et le restera durant toute sa vie active, c’est-à-dire, une moyenne de cinq cents ans… jusqu’à ce qu’il sente que son corps et son âme ont besoin d’un nouveau vêtement.

Les familles d’accueil ont donc un rôle important, de par les qualités et les possibilités qu’elles pourront offrir à celui qui s’incarne, mais ce rôle n’a rien à voir avec celui que se donnent les parents sur terre. Il n’y a aucune idée de possession, aucun orgueil de créateur, aucun lien privilégié dû au rôle de géniteur. Il s’agit bien davantage d’offrir des possibilités à des entités qui n’appartiennent qu’à elles-mêmes et qui, dès le moment de leur naissance savent où elles vont et ce qui les attend. Il n’y a aucune obligation ou contrainte dans cette relation parentale. L’expression la chair de ma chair nous fait beaucoup sourire ici, surtout vu la compréhension qu’en ont les parents terriens. Ici, la chair est simplement le vêtement que l’on construit dans un acte d’amour, et à travers lequel se glissera l’entité à un moment précis. Ce vêtement est tissé au fil du temps avec tendresse, mais ne donne aucune priorité à ceux qui sont à son origine.

Les Grands Êtres de la nature qui contribuent à construire le véhicule, sont un peu semblables à ceux qui interviennent sur terre, même si nos corps sont plus subtils. A ce niveau, il y a peu de différences. Au moment de sa naissance, l’être qui s’incarne a pour objectif d’être au plus tôt utile et actif. En accord avec son âme, il passera donc les premières années à devenir autonome et prêt pour ses fonctions futures. C’est en ce sens aussi qu’il a encore besoin de l’aide de ses parents. L’amour ou l’affection sont pour nous des évidences mais il n’est guère besoin d’être parent pour en donner, et la qualité de ce don ne sera pas différente qu’il s’agisse d’enfants que nous faisons, d’enfants auxquels nous enseignons, ou d’adultes que nous rencontrons.

Sur Terre, posséder fait croire que l’on peut mieux aimer. Ce n’est guère le cas ici, et notre cœur est ouvert selon ses propres capacités, et non selon que l’on soit attaché ou non à une famille. Nous savons tous que notre famille n’est jamais que provisoire et pour une incarnation présente. Nous savons aussi combien nous sommes tous reliés les uns aux autres par des liens changeant au fil de nos incarnations. Sur Terre, il en est de même, et si vous saviez quelle parenté vous avez eu au fil de vos nombreuses vies les uns avec les autres, vous seriez surpris de vous considérer encore comme des ennemis ! »

Dans la pièce des désincarnations, l’homme allongé pense et de lui émanent des ondes colorées, des visages, des scènes. Tout semble fluide. C’est un peu comme si, avant de prendre son envol, il faisait le bilan de sa vie sur le point de se terminer. J’y vois des événements heureux, d’autres moins, mais à chaque séquence, l’accompagnateur qui l’assiste, écoute et dénoue les fils restants lorsque cela s’avère nécessaire. Les couleurs qui environnent celui qui s’en va deviennent de plus en plus pastel, de plus en plus transparentes, de plus en plus lumineuses. Les scènes s’arrêtent tout à coup comme si le film était fini. L’accompagnateur se lève et va se placer à la tête de l’homme blond qui semble dormir très légèrement. Je perçois alors une brume légère qui enveloppe son corps, ou plutôt qui en sort par le haut de la tête . Peu à peu, cette brume prend forme : c’est la silhouette de l’être allongé qui quitte son enveloppe physique.

Tandis que durait tout ce processus, les symboles se sont éclairés et éteints les uns après les autres. Ils sont au nombre de 12 et leur couleur va du rouge au blanc cristal, mais je n’en comprends pas encore toute l’utilité. L’être est maintenant face à nous, son accompagnateur et moi, et avec beaucoup de douceur, il nous fait de la main un signe amical. La silhouette a disparu et l’accompagnateur reste en méditation quelque temps encore…

« Il accompagne celui qui part durant quelques instants, comme l’on fait parfois un bout de chemin avec un ami cher. Puis celui qui s’en va continue seul sa route, et durant quelques semaines, parfois quelques mois, il va se construire une nouvelle personnalité, de nouvelles bases sur lesquelles il pourra s’appuyer. Il va contacter les sept Sages de la Vie, et d’autres menant de planètes et d’univers différents de celui-ci. Cela va lui permettre d’apprendre ce qui sera nécessaire à sa future incarnation, sur tous les plans de son être. Il saura précisément les liens qui lui restent à affiner, à libérer, car son âme continue son évolution et l’apprentissage de l’amour total. Il va faire le point comme tu aimes à le dire. Puis viendra le temps de sa nouvelle incarnation qu’il acceptera avec joie, car il sait que la vie continue tantôt sous une forme, tantôt sous une autre*.

Ce futur corps est un cadeau de l’Amour à la Vie, à sa vie, sans limite de temps, de matière ou d’espace. Il : retrouvera ses futurs parents et avec eux il construira les bases de ce que sera sa vie. Les rencontres seront fréquentes entre eux. Mais tu vas voir cela bientôt. »

La nuit étoilée s’estompe peu à peu ; notre hôte, qui nous fait signe de le suivre, m’invite à sortir. Nous empruntons un chemin bordé d’une végétation verte, rosé et blanche qui nous mène à un petit bâtiment : arrondi au toit en coupole fait d’une matière cristalline en irisée.

 

Extrait du livre de Anne Givaudan: ‘ALLIANCE’ - Message des vénusiens aux peuples de la Terre - Chapitre 11 – Le passage

 

 

POUR EN FINIR AVEC LE COMBAT NOIRCEUR/LUMIÈRE

 

  téléchargement (5)Depuis quelques années, les prophètes annonçant des malheurs à venir pullulent. Combien de fois avons-nous entendu parler de destructions massives, catastrophes naturelles, guerres bactériologiques et autres cataclysmes mondiaux ? Les gens tentent d’expliquer du mieux qu’ils le peuvent les changements planétaires qui s’effectuent d’abord et avant tout en dedans d’eux-mêmes. Oui, il est vrai que la Terre se transforme, qu’elle se « purifie » pour accéder à des vibrations plus « légères », mais est-il obligatoire que certains en souffrent ? Pas nécessairement. Selon Bianca Gaïa, notre attitude individuelle et collective peut faire toute la différence.

 Prenez une pile bien ordinaire, vous savez, telle celles que vous utilisez pour faire alimenter votre baladeur ou votre réveil matin. Eh bien, vous pouvez constater qu’elle est munie d’un pôle dit « positif » et d’un pôle « négatif ». Ces polarités font intrinsèquement partie de la pile et c’est même ce qui en assure son fonctionnement. C’est ce qui permet à l’énergie électrique de circuler à travers elle en toute sécurité. Il en va de même pour tous les humains et la planète toute entière. Notre dimension matérielle, notre corps physique, comme d’ailleurs la plupart de nos corps subtils, demeurent polarisés. Les Pôles Nord/Sud, Négatif/Positif, Noirceur/Lumière sont comme les côtés d’une même médaille. Il ne s’agit pas de dualité, mais de complémentarité. Ils ne peuvent exister les uns sans les autres. C’est ce qui permet les échanges d’énergie, l’harmonisation et le rééquilibre de toutes les cellules vivantes…

 Alors, imaginez un instant qu’une pile se rebelle. Qu’un beau matin, le côté positif se lève en affirmant que « Seul le côté positif est important et le négatif ne vaut rien ! Il faut se débarrasser du négatif ! ». Qu’arrivera-t-il à cette pile ? Tout simplement, elle cessera de fonctionner. Les deux pôles sont nécessaires à son équilibre. Nier le négatif, c’est courir tout droit à sa perte car, en réalité, si le pôle positif « donne » de l’énergie, le pôle négatif en « reçoit ». Les deux ensemble permettent que l’énergie circule. S’il n’y a plus de négatif, le positif ne peut plus donner ou, s’il continue à donner, il se vide totalement de toute substance. S’il n’existe qu’un pôle négatif, cette partie qui « va chercher » et « emmagasine » l’énergie, il y aura risque de « surcharge interne » du circuit, ce qui pourrait causer une « explosion » dans le cas d’une pile alcaline… tout comme dans le corps humain, bien entendu !

 Voyez maintenant ce qui se passe partout dans le monde. Certains craignent ceux qui travaillent « dans l’ombre », ceux dont on dit qu’ils « travaillent pour la noirceur » (les Illuminatis, les gouvernements, les banquiers, etc.) ou, même, feraient de la « magie noire ». On dit d’eux qu’ils « entravent le travail de la Lumière » et qu’ils nuisent à l’évolution spirituelle de la planète. Est-ce bien vrai ? Regardez-y de plus près. Ils représentent le pôle « négatif » de l’humanité. 

Imaginez-vous dans leurs souliers un instant. Que pensent-ils ? Croyez-vous qu’ils se disent : « Je suis Noirceur, je suis Négatif, je rejette tout ce qui est Lumière » ? Mettez-vous un instant à leur place et voyez à quel point ils croient eux aussi jouer un rôle déterminant dans le destin de l’humanité. Ils sont persuadés être ceux qui se « dévouent » pour maintenir l’équilibre de la planète.

Ils croient qu’en détenant le contrôle économique et social de la planète, ils « assurent » leur survie… et la vôtre ! Ils croient qu’ils ont raison et que VOUS avez tort. Ce sont eux qui « emmagasinent » les richesses et « acquièrent » leur pouvoir, au détriment de ceux qui sont généreux, qui prônent le partage et le « don » de soi. Mais pouvez-vous considérer le « danger » auxquels s’exposent, d’après eux, les « travailleurs de Lumière » ? Ces gens qui « donnent » sans compter, qui ne prennent pas le temps de « recharger leur batterie », qui se « campent » dans des positions de victimes en « luttant » contre des causes perdues. À leurs yeux, VOUS êtes des illuminés et des inconscients ! Des individus qui ne prennent pas la peine d’assurer leur propre sécurité, leur survie et leur abondance, qui font passer les autres avant eux-mêmes…

VOUS ne pouvez que courir à votre perte ! 

Qui a tort et qui a raison ? En fait, ni les uns, ni les autres, ne sont dans l’équilibre. Nul ne peut prétendre vivre dans l’harmonie tant qu’un pôle prend le dessus sur l’autre. Oh, bien entendu, vous pouvez continuer d’entretenir l’illusion d’une lutte à finir. Que le « BIEN » doit absolument vaincre le « MAL ». Mais vous rendez-vous compte à quel point ce jugement est illusoire ? Demandez donc à un Irakien si les Américains luttent réellement pour le bien et la paix dans le monde ? Tout est une question de point de vue. Il en fut ainsi pour toutes les guerres de l’histoire. Chaque faction croyait lutter pour la cause la plus « noble » et jouir du soutien absolu du « Dieu » de leur religion respective.

 Il en va de même encore aujourd’hui pour chaque conflit dans lequel vous pataugez chaque jour. Avec vos voisins, vos collègues de bureaux, les membres de votre famille : « J’ai raison, il a tort ! Je suis Lumière, donc l’autre est nécessairement noirceur » Tous se disent la même chose. Chacun cherche à l’emporter sur l’autre plutôt que de respecter ses opinions et ses choix qui semblent différents, mais qui sont en réalité COMPLÉMENTAIRES aux vôtres! À défaut d’un équilibre individuel permanant, l’inconscient collectif recrée la polarité entre les membres d’une même famille, d’un même quartier, voire même de nations entières. C’est une question universelle de survie qui se joue à l’intérieur de tout système vivant.

 

Votre conjoint-e est dissipé, bohème et nonchalant ? Vous serez tenté de compenser en étant raisonnable, prudent et perfectionniste. Les contraires s’attirent pour maintenir l’équilibre et l’équilibre, c’est la polarité ! Vous êtes assidu au travail, consciencieux et perfectionniste… et vous attrapez une grosse grippe qui vous cloue au lit pour une semaine ? Votre organisme tente tout simplement de rétablir l’équilibre, de compenser pour le surplus d’énergie dépensé. A qui cela servirait de pester contre le virus de la grippe, de partir en guerre contre les microbes, d’entretenir une phobie des bactéries qui menacent votre santé ? Soyez dans l’équilibre dans toutes les sphères de votre vie et vous n’aurez plus à « subir » le contrecoup du « rebalancement » de vos polarités internes. 

Il en va de même de par tout l’univers. Ne croyez-vous pas que la vision qui anime l’âme de chacun est la même pour tous ? Peu importe les moyens que choisissent les humains, leur but n’est-il pas identique : être pleinement heureux, épanoui et en santé à chaque instant ? Ne vous rebellez plus contre les mouvements « négatifs » à l’extérieur comme à l’intérieur de vous-même. Cessez de chercher à devenir « Lumière » à tout prix. Plutôt, contentez-vous d’être centré, aligné en créant l’harmonie entre les deux pôles. Blanc/noir, lumière/noirceur, bien/mal, ce ne sont pas des dualités, mais bien les deux côtés d’une même médaille, « le yin et le yang » de l’équilibre énergétique chinois.

 Votre ultime défi : rester en équilibre au milieu, comme sur la tranche d’une pièce de monnaie. Afin de ne plus nier les parties de vous qui ont besoin de « recevoir » autant que de « donner ». Afin de ne plus recréer, ni en vous, ni autour de vous, les éternels enjeux et luttes de pouvoir. Mais plutôt demeurer en retrait, témoin imperturbable, jouissant de la sagesse de celui qui SAIT que tout est temporaire, tout est illusion, et seule l’attitude compte. C’est votre attitude et vos pensées qui créent le monde qui vous entoure. Vous avez le choix entre « subir » et « lutter », ou demeurer calme et serein à chaque instant, CONSCIENT qu’après chaque orage, le soleil revient TOUJOURS briller pour tout le monde.

 Vous vous demandez pourquoi le passé revient toujours vous hanter ? Pourquoi vous nourrissez tant d’inquiétudes face à l’avenir ? La réponse est simple. Parce que vous ne vivez pas pleinement votre moment présent. Plutôt que de vous amuser, tel un funambule qui prend plaisir à déambuler sur son fil (ou en équilibre sur la tranche d’une pièce de monnaie), vous vous tourmentez en regardant en arrière, ou pire : en bas, dans le vide. Il y a de quoi avoir mal, avoir peur !!! Fixez plutôt droit devant vous et assurez-vous du prochain pas à faire pour demeurer en harmonie au-dedans de vous-même, le reste ira tout seul !!! 

Le combat noirceur/lumière, c’est d’abord et avant tout en vous-même qu’il se joue. Et plutôt que de continuer la lutte, vous êtes tout simplement invité à CHOISIR DE VOUS AIMER INCONDITIONNELLEMENT TEL QUE VOUS ÊTES !!! Avec vos zones d’ombres et de lumière. Avec vos besoins de donner ET de recevoir. Ne reniez plus aucune partie de vous-même, ni à l’intérieur, ni à l’extérieur. Ne tombez plus dans les pièges de la dualité, du jugement et du rejet. Il vous suffit de fusionner dans l’AMOUR avec ceux qui vous « dérangent » ou vous « opposent » pour que tout rentre dans l’ordre. Leur envoyer de la « Lumière » c’est croire qu’ils sont dans la « noirceur ». Ceux-ci pourraient être en train de penser la même chose de vous. Plutôt, demandez-vous en quoi ils vous sont « complémentaires » et accueillez la partie de vous qu’ils représentent : celle qui aspire à être reconnue, rééquilibrée et harmonisée en vous-même. 

La planète Vénus et ses habitants sont passés dans la 5ème dimension depuis longtemps et, pourtant, celle-ci n’est pas que pure Lumière, elle existe encore dans le plan matériel et demeure soumise à l’attraction solaire tout comme notre planète. La Quintessence, la fusion avec le plan divin ne se joue pas dans la « Luminosité », mais bien dans l’AMOUR ! Être centré n’est pas être « lumineux », mais bien « harmonieux », empreint d’AMOUR INCONDITIONNEL pour tout ce qui vit, semblable ou différent à vous. Vous faites UN avec l’univers tout entier. 

Considérez les parties humaines et divines au-dedans de vous non plus comme des dualités, ou une lutte à finir, mais bien comme une complémentarité et un équilibre à maintenir… qui deviendra peu à peu contagieux et se communiquera à l’Univers entier. C’est ainsi que vous n’aurez plus à « élever » vos vibrations, mais tout simplement à laisser l’AMOUR embraser tout votre Être et le laisser accomplir son œuvre purificatrice au plus profond de vous-même, à partir du cœur, là où toute dualité est inexistante. C’est la meilleure façon – que dis-je – l’UNIQUE façon de favoriser le passage vers la 5ème dimension, celle de la FUSION CHRISTIQUE, de l’UNIFICATION PLANÉTAIRE et la SOUVENAINETÉ ABSOLUE dans L’ALLÉGRESSE ILLIMITÉE. 

VOUS Y ÊTES DÉJÀ, DITES OUI !!!

 Message de Bianca Gaïa, canalisé par Diane LeBlanc, le 24 mars 2005,  

 

L’AMOUR INCONDITIONNEL : Théorie et pratique

 

images (6)Vous savez tous à présent que l’amour inconditionnel consiste à aimer sans « si » ni « mais ». Et vos cœurs généreux adhèrent avec grâce à cette notion de l’amour. Vous aspirez à être capables d’aimer toute l’humanité, et aussi les plantes, les animaux, la Terre et mêle la vie extraterrestre.

Il vous est devenu aisé de nous aimer, nous, vos Frères de Lumière, de répondre à notre immense amour pour vous par un amour aussi grand que votre cœur est capable de contenir. Ceci en dépit du fait que vos yeux ne nous voient pas, vos mains ne puissent nous toucher et même le son de nos voix vous soit inconnu. Et nous sommes émerveillés de votre capacité à dépasser ainsi vos sens terrestres et votre monde de densité.

Les choses deviennent néanmoins plus difficiles quand il s’agit d’aimer certains de vos semblables. Car, s’il est aisé de donner son affection à ceux qui vous aiment, qui pensent et ressentent les choses comme vous, il l’est beaucoup moins quand l’être en face de vous exprime des opinions, des points de vue, ou a des façons d’être et de se conduire avec lesquelles vous n’êtes pas en accord. A la rigueur, vous arrivez mieux à adresser un sourire aimable au mendiant au coin de la rue ou un vendeur ambulant qui essaie  de vous imposer une babiole dont vous n’avez ni besoin ni envie. Mais il est plus difficile d’agir ainsi avec votre collègue du bureau qui se vante tout le temps, qui a un langage trop ru, ou avec la jeune fille qui ment par habitude ou qui s’habille de façon provocante. Alors, pour vous disculper, vous parlez « d’affinité ». Si vous n’avez pas d’affinité pour telle ou telle personne, vous n’hésitez pas à la rejeter, à l’exclure de votre entourage autant que faire se peut.

Dois-je vous rappeler que dans la fraternité vraie, l’affinité, soit n’existe pas, soit elle est étendue à tous les êtres qui vous croisent, sans exception ? Pensez-vous que c’est aller trop loin de vous inciter à aimer les voleurs, les assassins, les poseurs de bombes ? Je sens des protestations monter vers moi venant de nombreuses gorges. Alors je vous dis : « Le fait de les condamner, de les accabler de votre colère les rend-il meilleurs » ? .

Que la société soit obligée de mettre hors d’état de nuire certains êtres, c’est regrettable mais nécessaire. Mais vous, chacun de vous ne peut-il pas détacher, faire le tri entre ce qu’ils font ou ont fait et leur être profond, l’Enfant Divin qui est en eux ? N’est-ce pas vrai que plus vous leur donnez de mépris oud e dégoût, plus ils deviendront mauvais ? Et vous aussi, vous descendrez dans la densité des émotions négatives par la même occasion.

Si au contraire, vous réussissez à leur accorder votre compassion, si vous les traitez avec un peu de respect au nom de l’être divin qui les habite, vous donnez à celui-ci une opportunité de se réveiller à la vie, de commencer à s’épanouir et de gagner du terrain sur l’ombre qui l’entoure.  Il n’y aura peut-être pas de miracle spectaculaire et instantané, une mutation soudaine de cet être. Mais qui vous dit que les miracles se produisent toujours de façon fulgurante ? Offrir à un être qui se trouve au fond du gouffre, qui n’a plus le moindre respect pour lui-même, un peu de compassion et de chaleur humaine, c’est contribuer fortement à l’ascension de toute l’humanité et de la Terre, mais surtout à la vôtre à votre propre transformation. Et si vous êtes capables de regarder cet être et de dire du fond de votre cœur grand ouvert avec amour : « Je rends grâce à ce qu’il est et je prends grâce à ce qu’i n’est pas », en cet instant précis la planète devient plus belle, plus lumineuse, plus paisible, et vous grandissez d’un trait.

Il vous sera par la suite beaucoup plus facile d’avoir cette même attitude, cette même tolérance, cette indulgence envers ceux qui se limitent à vous agacer un peu. Ne croyez pas que ces manières soient anodines et ne changent rien du monde où vous vivez. Elles sont au contraire, primordiales. On a très souvent essayé de changer le monde. Des révolutions et des guerres civiles ou entre nations, ont eu lieu dans ce but. Pourtant les changements ne sont jamais allés assez loin. Pourquoi ? Parce que l’on a omis de changer l’individu, parce que chacun ne s’est pas changé lui-même. Or, le monde, l’humanité n’est jamais que la somme des individus. Et si vous intégrez en vous cette vérité ainsi que elle de l’influence qu’un seul être a sur l’ensemble, alors vous ferez cet effort et votre Terre se transformera à courte échéance.

Faites-le dès aujourd’hui. L’univers entier compte sur vous. Et soyez mille fois bénis, chers enfants, vous qui êtes les nouveaux Maîtres et qui allez créer le Ciel et la Terre.

Extrait de Le Temps des Maîtres – transmis par Marlice d’Allance 2012 recopié par Francesca   aux Editions HELIOS –  

LA FOI des êtres accomplis

 

images (22)Au commencement de votre incarnation dans les dimensions, donc sur le plan de la troisième dimension également, chacun était semblable, pour prendre une image, à une graine de sénevé. Disons plutôt qu’ainsi était la cellule conceptuelle qui est l’archétype de votre corps d’aujourd’hui, et ceci sur toutes les dimensions, je le répète.  C’est donc à partir de cette cellule que s’est construit votre temple humain, cette forme qui a reçu pour mission d’abriter une extension de la flamme de Qui vous êtes de toute éternité.

Souvenez-vous de ce qui fut affirmé en son temps par mon envoyé : « Si vous aviez une fois aussi grosse qu’une graine de sénevé, vous pourriez dire à une montagne de se déplacer et elle vous obéirait ». Je reviens sur cette parabole car, lorsqu’il l’a prononcée, il faisait allusion à la cellule conceptuelle. Il lui fallait alors user de cette imagerie, car il est vrai que ses frères et sœurs humains, il y a + de 2000 ans, ne pouvaient recevoir autre chose tant ils étaient embourbés dans des idées limitatives : vous n’étiez pas encore prêts à entendre, ni disposés à accepter le fait que vous viviez sur de multiples plans et que vous étiez une extension d’une réalité bien plus importante. Mais les temps ont changé, n’est ce pas ?

Cette graine de sénevé, ou plutôt cette cellule conceptuelle est la Foi de la Flamme de Qui vous êtes, mais elle est aussi la vôtre dans votre incarnation physique. Et, ne l’oubliez pas, chacun de vous est totalement accompli dans sa multidimensionnalité et l’instantanéité de la Création. Ce dernier point est important pour activer la foi en vous. Je vous entends souvent vous extasier sur la force de la Nature, vous considérant comme l’un de ses enfants. Ou alors vous dites que la Vie coule en vous, qu’elle est la source de votre existence, etc. si cela est juste d’un certain point de vue, sans vous en rendre compte, cette façon de penser vous place tout de même un peu en dehors de ce tout car elle fait de vous un simple fruit parmi d’autres fruits de la Nature ou de la Vie, ou de Moi-même. Or, mes Amis, la Vie, la Nature, c’est Vous. Ce qui signifie que vous êtes le créateur de vous-même.

Malheureusement, dans votre incarnation vous en arrivez à refuser d’assumer votre acte primordial et conceptuel, c’est à dire votre création la plus sublime : vous.

Imaginez dorénavant, et si vous le voulez bien, que votre être n’est plus Mon œuvre, pas davantage celle de la nature ou de la Vie, mais la vôtre, uniquement la vôtre. Car là est bien ce qui est : vous avez construit votre temple humain. Quant à la Nature et la Vie, elles sont la manifestation en vous et autour de vous de la puissance de votre foi, à savoir de la cellule conceptuelle générée par la flamme de Qui vous êtes. Lorsque vous les regardez, vous vous voyez. Maintenant, doutez-vous toujours de vous ?

Dans la force de la flamme de Qui vous êtes, vous appuyant sur l’énergie de l’Incréé dont vous faites partie, vous avez projeté votre foi (la cellule conceptuelle) jusqu’à la troisième dimension et l’avez laissée croître selon votre plan personnel pour devenir ce que vous êtes ici et maintenant, à l’instant de votre lecture. Considérez que, dans cet acte, votre réussite est totale puisque vous existez et que vous êtes très exactement ce que vous avez choisi d’être. Ainsi, votre petite graine de sénevé a déplacé bien plus qu’une montagne. Elle a enfanté un univers : celui de Qui vous êtes.

Vous remarquerez que j’ai utilisé les formules : « la flamme de Qui vous êtes » et « Qui vous êtes ». Cela signifie-t-il qu’il y a une différence entre ce que sont l’une et l’autre ? Vous savez que rien n’est en dehors de tout, mais pour vous expliquer ce qui est, il me faut utiliser vos repères dimensionnels et temporels. Les voici : la flamme est votre aspect incréé. La cellule conceptuelle est, je le redis, la foi projetée dans la Source, c’est-à-dire une extension de l’Incréé (ou Moi-même avant toute manifestation – la Source étant déjà dans les mondes créés). Qui vous êtes en est la manifestation dans les dimensions, ou celui que vous nommez le Maître que vous êtes. Ainsi, vous pouvez placer les choses dans votre ordre linéaire de compréhension. Mais puisque nous parlons d’ordre linéaire, avez-vous remarqué celui qui procède à votre Création, donc à vous-même ? A l’origine est la foi projetée dans la Source pour accomplir Qui vous êtes dans les dimensions.

Cela signifie que la Foi précède la Création. Comprenez bien ce que je viens de vous dire car tout fonctionne de cette façon, y compris dans votre quotidien. Plus simplement, la foi (ou la croyance dans la troisième dimension) est l’énergie qui construit votre environnement personnel. Ceci est valable aussi dans un aspect collectif : votre monde est le résultat des croyances globales de votre humanité. En quelques mots, comme aime le répéter l’une de vos contemporaines : « Crois et tu verras ».  Pour quelques-uns, dans votre plan dimensionnel, croire est synonyme d’ignorance. En effet, ils considèrent que les croyances ne se basent pas sur des certitudes, ou sur un savoir, fruit de l’expérience. En d’autres termes, ils inversent la loi « Crois et tu verras » qui devient « Vois et tu sauras, et tu auras la foi en ce que tu sauras ». Mais cette dernière façon d’agir ne mène nulle part puisqu’elle ne s’appuie pas sur votre mécanisme de créateur divin. Au mieux, comme un serpent qui se mord la queue, elle ne parvient à créer que ce qui existe déjà, puisque ce que vous savez, voyez ou expérimentez est déjà créé. C’est la méthode utilisée par la science, autrement nommée l’Ombre, alors que son rôle divin (puisque l’Ombre est un aspect de vous-mêmes) est de vivre Ce qui est et non de le recréer pour elle-même. Cependant, elle réussit dans son illusion car, sans en être consciente, elle a foi en ce qu’elle fait. Pour autant, de vos jours, la science commence à s’apercevoir que ses expériences la conduisent toujours à son point de départ – ce qui existe déjà – c’est à dire qu’elle ne découvre que des modèles déjà manifestés dans un point ou un autre du macro et du microcosme. Devant ce constat, elle soupçonne maintenant qu’il existe autre chose que ce qui est mesurable, ce qui lui permettra de remettre peu à peu dans le bon sens la formulation : « Crois et tu verras ».

Maintenant, voici comment créer dans votre existence ce que vous voulez. Tout d’aborde, concevez bien dans votre esprit et en vous-même ce que vous désirez. Ensuite, croyez-y, ce qui revient tout simplement à puiser dans l’Incréé l’énergie nécessaire à sa création. En conservant cette croyance en vous, vous projetez l’énergie incréée correspondante dans la création. Obéissante à votre foi, elle parvient ainsi jusqu’à votre dimension où elle devient une réalité visible et expérimentée par vous.

Si vous êtes de celles et ceux qui veulent voir pour croire, vous comprenez maintenant que cette façon d’agir – étant l’inverse de la loi de fonctionnement de la création – vous maintient dans une vaine attente. Et dans ce cas, vous ne recevez qu’une infime partie de l’abondance universelle pourtant à votre disposition. De plus, vous n’êtes pas vraiment l’acteur des joies qui peuvent vous parvenir, celles-ci vous étant offertes par vos aspects multidimensionnels dans le but de vous aider à ouvrir les yeux et à rétablir dans le bon sens le principe de la loi de création.

Et pour les plus réticents, ceux qui veulent absolument des preuves que c’est bien ainsi que l’univers fonctionne, je dirai simplement ceci : cherchez dans votre vie, vous y trouverez un exemple, et souvent plusieurs, vous redécouvrirez un moment où vous avez cru si puissamment que l’objet de votre désir s’est matérialisé dans votre quotidien. A moins que vous y mettiez un soupçon de mauvaise foi… Je plaisante à peine et chaque mot a son importance…  il faut mettre en terre la graine de sénevé pour contempler un jour la plante épanouie qu’elle deviendra. De même, vous pouvez activer dans votre quotidien, par votre pensée et votre façon d’agir, la cellule conceptuelle de la flamme de Qui vous êtes, c’est-à-dire la foi. Ainsi, vous créerez votre vie à l’image que vous souhaitez.

Message de l’Incréé – Extrait de ADONAI transmis par Hilaïhi 2012 recopié par Francesca   aux Editions HELIOS

DE L’ARBRE A L’HOMME

 

   images (1) L’arbre est le symbole de l’élévation, de la vie, de culte, du chemin ascensionnel, de la mort, de la régénération, et la liste n’est pas exhaustive. L’arbre contient une foule de significations cachées et son symbolisme est présent dans la quasi totalité des cultures et des religions.

    L’arbre communique avec trois mondes ou trois niveaux différents ; le monde souterrain où il développe ses racines dans l’obscurité de la terre, puis dans le monde aérien où son tronc et ses principales branches croissent, canalisant les forces célestes et terrestres et lui donnant sa forme première, et enfin vers le ciel là où les branches supérieures tendent vers la lumière solaire et où son feuillage, renouvelé chaque année, concrétise la loi cyclique naturelle. En cela, l’arbre est comme l’homme qui naît de la terre, grandit sur cette même terre et tend vers le Divin où son âme retournera après la mort.

    L’arbre est le symbole universel des rapports Terre-Ciel. Il est le symbole central,
l’axe du monde, le chemin ascensionnel par lequel cheminent ceux qui voyagent entre le visible et l’invisible. Il est un pont entre la matière et l’esprit.
C’est le pilier central, le totem des Sioux autour duquel ils effectuent la danse du soleil. C’est également l’échelle de Jacob qu’il faut gravir jusqu’aux cieux. L’arbre est le pilier central du Temple de pierre. C’est aussi la colonne vertébrale qui soutient le corps humain, Temple de l’âme.

    Dans toutes les civilisations, l’élévation de l’âme est symbolisée par un arbre, une
échelle, une montagne, un temple, une obélisque, une tour (donjon), la linga, la stèle, le poteau chamanique, le clocher, la lance ou la colonne vertébrale.

Chez les indiens d’Amérique du nord, le symbolisme qui a perduré représente les
différents mondes comme autant de cavernes superposées où les êtres passent de
l’une à l’autre en montant le long d’un arbre central. Un symbolisme semblable se trouve réalisé par des rites dans lesquels l’ascension d’un arbre représente l’être suivant l’Axe du monde. De tels rites sont védiques ou chamaniques et incarnent tous les deux leur caractère primordial.

Lire la suite ici … 

LA LOI DES CONTRAIRES

 

téléchargement (2)Une des notions qui vous intriguent le plus dans nos enseignements est l’expression « loi des contraires ». La loi des contraires, mes enfants, est tout simplement vous. C’est vous qui êtes pétris d’ombre et de lumière, de noir et de blanc, de oui et de non, d’énergies masculines et féminines et d’autres contradictions apparentes.

Ces énergies se sont opposées en vous et ont fait de chaque être humain un champ de bataille où elles s’affrontaient nuit et jour, le plus souvent à votre insu. Vouez-vous ? Ces luttes permanentes ne pouvaient que se refléter sur vos corps physiques, créant maladies et déséquilibre.

Et puisque nous parlons de maladies et déséquilibres, il me faut éclaircir un point important. Nous vous disons souvent que votre santé dépend avant tout de votre alimentation, de votre respiration et de la sérénité de votre âme. C’est vrai. Mais ceci doit être compris surtout dans un sens prophylactique, c’est-à-dire en amont des maladies physiques. Car lorsque celles-ci se sont installées et commencent à détruire, à plus ou moins long terme, votre corps de chair, le recours à la médecine devient nécessaire, même si ce n’est qu’en complément de vos pratiques spirituelles.

Votre médecin, avec les erreurs qu’elle comporte encore et cette lourdeur qui sera dépassée dans deux ou trois générations, est pour le moment quelque chose dont l’humanité a besoin, sans pourtant devoir en abuser. Ici comme en tout, il faut savoir faire preuve de discernement et ne pas vous mettre à mépriser tous ces hommes et ces femmes qui ont choisi un métier si difficile et parfois ingrat, par compassion, par amour pour leurs semblables, alors qu’ils auraient pu devenir industriels ou commerçants. Ceux-ci ont également des responsabilités, bien sûr, mais ils sont moins souvent rendus responsables de choses qu’ils n’ont pas voulues, et contre lesquelles ils se sont battus avec les armes qui leur avaient été données et qui étaient rarement miraculeuses. Alors, si vous le voulez bien sur un sujet aussi essentiel pour vous, comme d’ailleurs sur tous les autres, cherchez la voie du milieu, qui est toujours la plus juste.

Revenons-en maintenant à la loi des contraires ;

Aujourd’hui, vous êtes appelés à harmoniser toutes ces énergies contraires et à les transformer en énergies complémentaires. Car le masculin et le féminin sont complémentaires lorsque bien appliqués, l’ombre est nécessaire pour mettre en valeur la lumière, et ainsi de suite. Demandez donc à un photographe ou un peintre s’il aime reproduire un sujet où l  n’y a que de la lumière ; Il vous dira que non, que c’est le jeu subtil entre celle-ci et l’ombre qui fait toute la beauté, tout le charme du tableau. Même ce que vous appelez « le mal » est nécessaire pour créer le bien.

Arrêtez un peu votre mental qui, ayant été abreuvé depuis trop longtemps d’idées fausses et de faux concepts, risque de vous induire encore une fois en erreur. Interrogez plutôt votre cœur. Comment coulez-vous que les couples, les familles, les peuples vivent en paix les uns avec les autres si l’être humaine st en guerre contre lui-même en permanence ?

Donc, pour que vous vous décidiez à cesser les hostilités, il est indispensable que vous compreniez l’inutilité de cette guerre incessante entre deux parties de vous-mêmes et tout le mal qu’elle vous fait ; Lorsque chaque mari aura compris et accepté les énergies féminines qui sont en lui, il comprendra bien mieux sa femme et sera plus tolérant avec elle. Et l’inverse est, bien entendu, aussi vrai. Comme disent plusieurs sages, l’être qui est en paix avec lui-même est en paix avec le monde entier. Acceptez donc cette partie de votre être que vous aviez appris à combattre, donnez-lui un espace dans votre vie et tout ira mieux pour vous et autour de vous. Car chacune de vos pensées, de vos paroles, de vos actes influencent l’espace qui vous entoure l le plus souvent très loin.

Vous serez bien plus heureux et l’harmonie entre vos différents corps se traduira en santé, sérénité et joie de vivre. Et qu’il en soit ainsi, si vous le voulez vraiment.

 

Extrait de Le Temps des Maîtres – transmis par Marlice d’Allance 2012 recopié par Francesca   aux Editions HELIOS

 

LA PYRAMIDE DE LA DUALITÉ

 

(Explication des défis actuels)

 La Quintessence de l’Être, l’État de Grâce perpétuelle à laquelle on accède dans la 5ème dimension, est le sommet d’une pyramide ayant pour base les quatre dimensions inférieures acceptées et intégrées : le corps densifié (état de santé physique), le corps émotionnel (état d’âme), le corps mental (état d’esprit) et le corps causal (état de conscience).

téléchargement (7)

Au risque de nous répéter, chacun de ces états dimensionnels correspond à des forces et des faiblesses énergétiques inhérentes aux familles d’âmes qui les soutiennent.

Ainsi, Le Bâtisseur, celui qui se sert de sa force physique et de son leadership pour contribuer à bâtir un monde meilleur s’expose à la colère et à la frustration quand tout ne va pas comme il le souhaiterait, il peut alors devenir « Intimidateur » et se servir du contrôle ou de la manipulation forcée comme mécanisme de domination.

L’Inventeur, aussi appelé le Scientifique, se sert de son intelligence pour concevoir de nouvelles technologies et/ou élaborer de nouvelles théories tant scientifiques que philosophiques. Vivant essentiellement dans son esprit, il se peut qu’il se déconnecte totalement de son corps émotionnel, faisant abstraction de toute réalité confrontante en s’absorbant dans un profond état de négation. En devenant « Indifférent » à tout ce qui l’entoure, il refuse toute énergie environnante pour s’installer dans son propre monde, dans son univers uniquement intellectuel.

L’Artiste, de la famille des Créateurs Sensibles, vit une relation émotionnelle avec le monde dans lequel il vit. Ému par la beauté de l’univers qui l’entoure, il se sert de sa créativité artistique pour transmettre ce qu’il ressent (en peinture, en chansons ou en récits allégoriques et autres…).

Toutefois, sa sensibilité étant parfois mise à l’épreuve face à la bêtise humaine et aux injustices qu’il rencontre, il peut alors verser dans la tristesse et la dépression, adoptant le pattern de la « Victime », impuissante et démunie, obligée de s’attirer compassion et reconnaissance pour survivre.

Enfin, avec l’état de conscience de ce qui est bien et bon pour l’ensemble, vient le Guérisseur, le thérapeute, le « chamane » vivant en étroite relation avec la nature et les forces énergétiques qui en sont issues. C’est celui qui, ayant de la facilité à entrer en relation avec ses semblables, peut facilement « marchander » ses faveurs ou ressentir de la culpabilité lorsqu’il fait passer ses besoins avant ceux des autres. Oubliant que sa première mission est de vivre en communion avec la Source de toute vie et de se guérir lui-même en premier, il peut alors endosser le rôle accablant du « Sauveur » ou de l’Interrogateur (celui qui remet en questions toutes les interrogations existentielles possibles).

Chacune de ces familles d’âme a son rôle à jouer sur la planète. Toutefois, la mission première de chaque individu est de vivre dans l’amour inconditionnel d’abord envers lui-même, puis envers tout être vivant. Tous et chacun de ces états dimensionnels, quoique vertueux, doivent néanmoins se vivre dans l’Équilibre. Les excès peuvent s’avérer aussi dommageables que les manques. 

Dans le processus du deuil, chaque étape se doit d’être vécue et chacune de ces familles d’âmes peuvent nous inspirer dans notre cheminement vers l’acceptation ultime de qui nous sommes. Une fois que nous avons traversé le déni, la colère, le marchandage et la tristesse, nous pouvons prendre du recul face à la situation vécue et lâcher-prise suffisamment pour acquérir la Sagesse et laisser s’installer en nous la paix intérieure, voire même l’état de Grâce à laquelle nous aspirons tant : celle qui ouvre la porte de la 5ème dimension… C’est le sommet de la pyramide : la Quintessence de l’Être divin que nous sommes. 

Les bases de cette pyramide sont la force physique, la stabilité émotionnelle, la clarté du mental et la communion consciente au Grand Tout Universel. Oublions un instant ce monde de dualité dans lequel nous vivons. Depuis de nombreuses vies, nous tentons de dépasser cette dualité, de la transmuter dans toutes nos cellules… sans succès!

Telle une veine fuyante, chaque fois que nous avons fait le tour d’une question, que nous croyons une blessure enfin réglée et guérie, il survient un événement douloureux qui vient raviver notre douleur.

Se pourrait-il que la cause profonde de cette impossibilité à surmonter l’adversité réside dans le fait que la dualité tridimensionnelle s’appuie non pas sur deux contraires, mais sur quatre?

Les quatre étapes précédant l’acceptation et, donc la résolution du deuil, serait-elles les bases même de cette pyramide dont, pour atteindre le sommet, il importe de sortir de cette « course folle », cette « foire d’empoigne » que représentent les quatre principaux mécanismes de domination : l’intimidateur, la victime, l’indifférent et le sauveur…

Nier l’un ou l’autre de ces personnages en nous équivaut à escamoter une des quatre étapes essentielles pour parvenir à l’acceptation, l’ultime lâcher-prise nous permettant de compléter notre processus de deuil… le deuil de toutes ces limites que nous nous sommes imposées et qui nous ont emprisonnés jusqu’à maintenant!

Entrez en vous-même un instant et regardez-vous tel que vous êtes : Quel premier rôle vous êtes-vous donné jusqu’à présent dans votre vie? Celui du Bâtisseur/Intimidateur, de l’Inventeur/Indifférent, de l’Artiste/Victime ou du Guérisseur/Sauveur de l’humanité toute entière?… Et quelle partie de vous avez-vous sublimé durant toutes ces année? La colère, le déni, la tristesse ou le marchandage/culpabilité? Aspirez-vous sincèrement à boucler la boucle du malheur et vous ouvrir à l’Allégresse?

Il suffit de dire un OUI définitif à l’expression de toutes ces parties de vous-mêmes. Peu importe comment cela doit se passer. Faites confiance à votre Moi supérieur. Au Grand Sage, qui du haut de sa pyramide, n’aspire qu’à se pencher vers vous pour vous accorder toute l’aide dont vous avez besoin pour vous hisser jusqu’à lui…à VOUS, à l’Être Divin que vous Êtes!

Message de Bianca Gaïa, canalisé par Diane LeBlanc, le 14 septembre 2004, disponible aussi sur www.biancagaia.com

Mission organisée dans les Pléiades

 

 

images (9)Une importante mission fut organisée dans les Pléiades pour transporter cinquante mille Etres des Etoiles dans un immense vaisseau spatial à destination de la planète Terre. L’objectif était d’y assimiler lentement une colonie pionnière. La planète possédait alors un environnement hostile aux Gens des Etoiles, aussi durent-ils envisager de se modifier génétiquement pour pouvoir y vivre et y créer une nouvelle race dotée d’amour et de compassion. Cette dernière permettrait aux âmes des Dracos, des Reptoïdes et des Dinoïdes de s’y incarner et d’évoluer.

Puis à son arrivée, la mission fut détruite par les Reptoïdes sous le contrôle des Dracos. 

Seuls quatre-vingt-dix survivants furent épargnés et disséminés sur l’ensemble de la planète. Tous les Reptoïdes étaient parfaitement conscients des conséquences de leur acte, et des représailles qui allaient s’ensuivre. Certains d’entre eux repartirent vers leurs systèmes stellaires et quelques-uns se réfugièrent à l’intérieur de la planète. 

Quant au contingent draco, il s’enfuit dans une autre dimension. Les naufragés des étoiles durent pour survivre affronter un environnement inamical, rejoints et aidés en cela par quelques rares Reptoïdes s’étant désolidarisés de leur communauté après avoir réalisé la cruauté de l’attaque ordonnée par leur monarque. 

Cinq ans plus tard, une flotte de vaisseaux de guerriers Lions vint sur la Terre avec pour mission de détruire toutes les installations de surface des Reptoïdes, n’épargnant que ceux qui s’étaient réfugiés en sous-sol. Les survivants du vaisseau-mère décidèrent de rester sur la planète. En réalité, ils n’avaient pas d’autre alternative car la Terre les avait transformés d’une manière définitive. Ils finirent par réussir à créer les fondements de la race humaine, une nouvelle race d’êtres dotés de la lumière de l’amour et de la compassion. Celle-ci compte aujourd’hui des milliards d’individus. 

Pendant neuf cent mille ans, les êtres humains ont offert une infinité d’opportunités d’incarnations et d’évolution aux âmes dracos, reptoïdes, dinoïdes ainsi qu’à celles des Mondes des Etoiles .Ce cycle initiatique est presque arrivé à son terme. Il reste peu de temps pour un éveil total. Un âge d’or va bientôt voir le jour sur la Terre et ceux qui choisiront de suivre la lumière de l’amour entreront dans une ère de paix et d’harmonie. Quant à ceux qui ne feront pas ce choix-là, ils seront incapables de survivre dans la nouvelle et subtile vibration et ils s’incarneront dans un autre endroit, peut-être semblable à la Terre, où ils poursuivront leur voyage d’évolution vers l’amour. Ils finiront, eux aussi, par réussir car le pouvoir de l’amour conquiert tout sur son passage. 

Ce livre est dédié à la mémoire de Helen Boyd (1938-1997), également à l’être de lumière du nom d’Alcheringa et à l’ancien Esprit Aborigène de la Terre .Avec un amour et une gratitude infinis à mon époux John, qui est une partie importante de cette histoire, à notre famille pour sa patience et ses encouragements et aux gens des étoiles incarnés qui sont venus avec des mémoires et eurent le courage de partager leurs expériences. Avec un amour et une gratitude infinis à tous les amis et travailleurs de la lumière qui m’ont aidée et apporté leur concours pour que cet ouvrage voie le jour dans cette réalité, merci pour votre foi, votre patience et votre contribution. 

Avec un amour et une gratitude infinis à Simon Weir et Bob Wright pour leur art à montrer au lecteur à quoi les gens ressemblaient il y a neuf cent mille ans. Avec un amour infini à la petite pierre, où qu’elle soit. Oh … et quand j’ai eu un besoin désespéré d’un écrivain professionnel pour me prendre sous son aile, l’esprit m’a envoyé Bill Olivier lequel a pris le temps et la responsabilité de participer à cette histoire très complexe et s’est engagé inconditionnellement à donner corps à cet ouvrage. Merci, Bill, de tout mon cœur. 

Enfin, le dernier mais pas des moindre, je remercie les Editions Sai Towers et leur dessinateur SriK.R. Mohan Kumar pour ses dessins, en hommage au sujet. 

L’information contenue dans cet ouvrage n’est la propriété de personne. Il vous appartient de décider si ce message vous concerne auquel cas, ces pages auront rempli leur mission. 

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca    – paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

 

La PEUR de DISPARAÎTRE

images (7)Se pourrait-il que toutes les tribulations qui se vivent actuellement au plan mondial soient en réalité le signe que chaque humain sur terre est maintenant prêt à transcender sa peur ultime : celle de disparaître ? Et si les âmes de l’humanité toute entière s’étaient donné le mot afin que nous puissions tous ensemble nous entraider à surmonter cette angoisse existentielle limitative et à nous libérer de nos mémoires d’oppression une fois pour toute ? Serait-ce le signe que le nouveau monde tant attendu est sur le point de se concrétiser sous nos yeux et qu’il suffit de demeurer centré sur sa Lumière intérieure pour que le meilleur se révèle dans toute sa splendeur en nous et autour de nous? 

Imaginez ceci : il y a de cela des éons, les êtres vivant sur terre connaissaient le bonheur d’une vie éternelle où il était aisé de passer d’un plan de conscience à un autre, voire même d’une dimension à une autre et d’un endroit à l’autre du cosmos, sans effort et sans contrainte. Or, l’attachement à la terre, au sens physique du terme (la force de l’attraction terrestre) a peu à peu fait en sorte que nos âmes aient fini par se densifier dans la matière et, donc, se retrouver emprisonnées dans un corps physique qui, lui, semble perpétuellement affecté par les « limites de durée » relatives à la troisième dimension. 

Depuis de nombreuses générations, des Maîtres spirituels sont venus sur terre tenter de lever le voile de l’oubli pour nous rappeler que tout cela n’est qu’illusion et qu’il nous suffit de nous reconnecter à la Source, à nos origines célestes, pour que cette force d’attraction illusoire n’ait plus de prise sur nous. Par leur témoignage vivant, leurs enseignements et leur sagesse, ils ont manifesté dans leur propre corps cette capacité disponible à tout être humain d’incarner son Essence divine. Et certains d’entre eux sont même parvenus à transcender la mort pour fusionner avec la Lumière dans tout leur Être… 

Certains d’entre eux ont laissé des traces de leur passage : Jésus, Bouddha, St-Germain, etc. Mais combien d’autres sont passé inaperçus ? Il a été dit que, lorsque les feux de forêt ont fait rage en Australie dernièrement, des peuplades entières d’aborigènes ont disparu sans laisser de trace. Plusieurs affirment qu’ils ont péri dans le brasier, mais personne ne peut expliquer pourquoi l’on n’a retrouvé aucun cadavre, aucune carcasse… Se pourrait-il qu’ils soient tout simplement passés dans une autre dimension, non perceptible par nos cinq sens ? 

Tous ceux qui ont lu « La Prophétie des Andes » comprennent cette allusion : à la fin du bouquin, lorsque le personnage principal et ses amis se retrouvent cernés par les militaires, ils se connectent les uns avec les autres pour élever leur vibration et, tout à coup, ils semblent enrobés d’un cocon lumineux qui les rend invisibles à leurs opposants. 

Des êtres humains « ordinaires » ont aussi connu ce phénomène, comme par exemple, cette religieuse à Hiroshima qui était en prière lorsque la bombe a sauté tout près d’elle et qui s’en est sorti indemne. Ou cette autre femme qui, lors du tsunami en Asie, se trouvait en profonde méditation dans sa maison sur la plage… qui semble avoir été « contournée » par la vague meurtrière. 

Coïncidences ? Légendes urbaines ? Miracles accordés aux personnes imbues de « sainteté » ? Et si nous étions actuellement tous face au même choix : être terrassé par la peur (quelle qu’elle soit) ou fusionner ensemble dans la Lumière ? 

Il s’avère que, depuis des millénaires, notre expérience humaine nous a fait croire qu’il y avait bel et bien quelque chose à combattre : le mal, la noirceur, la mort… Cette énergie de lutte pour sa survie a engendré une scission  profonde entre l’âme (qui sait que tout est parfait) et la raison (qui sans cesse doute et se remet en question). 

Et si ce qui se passe sur terre à ce jour était, en fait, l’occasion parfaite, délibérément choisie par notre âme, de nous inciter à dire oui à la Lumière qui transcende les limites humaines… de gré ou de force ? Et si notre Moi supérieur, conscient de la possibilité pour l’ensemble des êtres vivant dans la troisième dimension d’accéder ensemble au paradis sur terre, avait pris la décision de « donner un grand coup » pour que nous faisions le saut (quantique) tous ensemble ? 

Méditez ceci : à l’intérieur de notre peur de disparaître se trouve aussi la peur d’apparaître, c’est-à-dire de révéler au monde la Lumière exceptionnelle qui nous habite tous. La noirceur, le mal, la douleur, la souffrance et la mort ne représentent en réalité que ces parties de nous, ces espaces présents en nous-mêmes affectés par le vide, le manque, l’absence de Lumière. La part de nous vulnérable à la peur demeure celle que l’on a négligé d’alimenter, de nourrir, d’abreuver d’énergie divine en nous-mêmes… 

Se pourrait-il que nous soyons actuellement comme des graines que l’ont a mise en terre et qui craignent de se transformer, de devoir « mourir », pour enfin se libérer de la « coquille » qui nous emprisonne afin de finalement germer et porter fruit comme il se doit ? Que nous soyons telles des chenilles se voyant immobilisées et impuissantes, à la merci du premier trouble-fête, ne comprenant pas que les « murs » qui se referment autour d’elle sont en réalité les parois de la chrysalide qui lui permettra d’effectuer l’ultime métamorphose : devenir un merveilleux papillon, déployer ses ailes et prendre son envol pour sortir des limites terrestres pour aller butiner avec grâce de fleurs en fleurs, de dimensions en dimensions… 

Or, le fait de se laisser « envahir » par sa pleine Lumière, de goûter à la plénitude divine, demeure à la fois notre plus grande aspiration et notre plus grande appréhension. La peur de la transformation, de la transmutation cellulaire, c’est la peur de disparaître: la crainte pour l’Ego de perdre le contrôle, de ne plus exister… La noirceur et la lumière sont donc les deux faces d’une même médaille, de même que la vie et la mort, apparaître et disparaître : lutter ou accepter ? Combattre ou s’élever ? Donner l’exemple ou se sacrifier pour les autres ? Survivre ou vivre pleinement ? 

Telles sont les questions qui nous sont posées à l’heure actuelle. Peu importe la réponse que vous choisirez, votre âme sait que ce sera la meilleure solution pour vous ici et maintenant… sachant que la vie continue et continuera encore pour des éons, en ce monde comme dans les dimensions supérieures ! 

Ainsi, plutôt que de chercher à « aider » nos semblables, recentrons-nous sur l’essentiel : oser apparaître ! Appliquons-nous à fusionner avec le meilleur en nous-mêmes, à communier dans l’Amour divin pour rayonner de mille feux et éclairer, par notre présence, des milliers de consciences prêtes à nous emboîter le pas… 

Tout est parfait ! Tout est merveilleux ! Tout est divinement synchronisé pour que l’avènement du Nouveau Monde prenne naissance ici et maintenant à l’intérieur de chacun d’entre nous. 

Et, bien entendu, vos Frères et Sœurs de Lumières sont toujours là, à vos côtés, et ne demandent qu’à vous soutenir à chaque instant. Osez faire appel à eux pour retrouver la paix du cœur et la sérénité de l’esprit. Ces Présences Éternelles affirment que 2010 a été l’année de la RÉSILIENCE, le moment parfait où l’ensemble de la population terrestre prendra conscience de la capacité intrinsèque de chaque être humain à transcender ses peurs existentielles pour que se révèle en lui sa véritable Lumière, sa divine Quintessence, infinie et illimitée. Laissez-vous inspirer par eux pour, à votre tour, apparaître dans toute votre splendeur ici sur terre. Il en va du meilleur pour tous et chacun d’entre nous. 

Avec tout mon amour,  

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanctransmis le 15 septembre 2009,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte
à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

 

La culture du peuple Koori : Contacts avec les Pléiadiens

 

 

images (3)Il y a longtemps, dans ce que nous appelons « Le Temps du Rêve », de grands esprits erraient sur la Terre, prenant la forme d’animaux gigantesques. Woolloombin est notre créateur, le Dieu mère/père, celui qui est à l’origine des montagnes, des vallées, des océans, des plaines, des rivières et des ruisseaux, du bush et des forêts de gommiers rouges. Il créa aussi les nuages, le ciel, les animaux … 

Ainsi, depuis les montagnes jusqu’à la mer, les cours d’eau, les torrents et les rivières regorgeaient d’une vie foisonnante avec une multitude de poissons, de tortues et d’échassiers. La Terre était alors luxuriante et verte. Son sol riche et fertile était couvert de forêts vierges où les plantes médicinales croissaient en abondance. Il s’y s’épanouissait librement de majestueux eucalyptus, des pins Bunya et des cèdres … 

Puis Woolloombin créa les jeunes esprits, nos ancêtres. Il leur permit de s’occuper d’eux-mêmes et confia la Terre à leurs bons soins. Les jeunes esprits donnèrent ensuite naissance à de nombreuses tribus et, malgré certaines divergences comme il en existe dans toutes les familles, ils n’oublièrent jamais la nature sacrée de la planète et leur promesse de veiller sur elle. En échange, Woolloombin donna à notre peuple ses totems et ses croyances. C’est ainsi qu’il nous enseigna ce que sont les animaux. Nous apprîmes leurs coutumes quand ils s’abreuvent, découvrîmes ceux que nous pouvions manger et ceux qu’il ne fallait pas consommer. Il nous montra où trouver de l’eau pendant la saison sèche et comment la purifier quand elle était saumâtre. Nous vivions en harmonie avec les papillons de nuit des hautes plaines, les fourmis sucrées, les kangourous et les wallabies, les witchetties et les cobras. 

Une infinité de graines, de fruits, de légumes et de racines comestibles était à notre disposition. Nous avions aussi des remèdes, et quand nous ignorions lequel prendre nous interrogions tout simplement Woolloombin qui ne manquait jamais de nous répondre. 

Dans notre société, il y avait les chasseurs et les cueilleurs et tous vivaient en harmonie. Nous ne nous déplacions jamais sans raison. C’était soit dans le but d’assister à une cérémonie, de rencontrer et partager avec une autre tribu, soit dans celui de guider nos jeunes dans les initiations de la maturité. Nous voyagions le long des pistes du Rêve, en suivant le chemin que nous désignait Woolloombin. Chaque montagne et vallée, chaque sommet et plaine, tout était connecté à un événement du Rêve. 

Si une montagne avait la forme de la patte arrière d’un chien, nous inventions une histoire illustrant les circonstances dans lesquelles le chien avait perdu sa patte. Au sein de certaines peuplades, les histoires du Rêve, les histoires de famille, et les frontières tribales étaient gravées dans de gros rochers ou peintes sur nos corps à l’occasion d’un rituel, ou bien encore sur les murs des cavernes de certains sites. D’autres tribus le faisaient tout simplement sur le sable ou l’écorce des arbres. Ceux d’entre nous qui sont originaires d’Australie de l’Est, les Bundjalung et les autres, inscrivions ces symboles sur nos capes en peau d’opossum. Et quand nous avions des divergences avec un autre groupe, nous étalions nos capes sur le sol pour les régler, comme des gens raisonnables. La particularité de notre culture était que les femmes avaient leurs propres rituels. 

 Il y avait, sur le sentier du Rêve, des endroits qui revêtaient un caractère sacré tant pour les hommes que pour les femmes, mais où elles seules étaient autorisées à mener des cérémonies. Les jeunes filles y recevaient l’enseignement des plus âgées sur leur rôle au sein de la tribu et de la famille, auprès de leur futur fiancé ou comment être une bonne mère. Elles y apprenaient la danse et les chants sacrés réservés aux femmes. 

On leur inculquait la manière de prendre soin de leur santé et le régime alimentaire approprié pendant la gestation pour que les enfants soient sains et forts et enfin comment éviter des naissances trop nombreuses. On montrait aux jeunes filles l’art de la préparation des fruits, des légumes et des plantes de guérison. On leur expliquait comment composer des poisons qui étaient toujours utilisés d’une manière juste. Par exemple, elles ramassaient l’écorce d’un arbre spécifique et la frappaient contre les rochers, sur le bord d’une crique ou d’un cours d’eau, puis ensuite, elles jetaient la pulpe ainsi obtenue dans le courant. 

Rapidement, les poissons flottaient à la surface et nous n’avions plus qu’à les recueillir. Le poison ne servait qu’à les anesthésier, ne tuant jamais rien dans l’eau. Elles apprenaient aussi à coudre. Quand les groupes de chasseurs revenaient au camp avec leur gibier, ils prélevaient les tendons des kangourous qu’elles utilisaient en guise de fil à coudre. A titre d’aiguilles, elles se servaient d’os qu’elles limaient jusqu’à obtenir la forme désirée. Woolloombin, le Grand Esprit, nous a enseigné ces leçons et beaucoup d’autres encore. Réunis en un seul peuple, nous avons vécu en harmonie avec la Terre depuis qu’il nous a créés. 

Mais le temps de la transition est venu, nous le savons et Margaret souhaiterait interroger Alcheringa si vous le voulez bien. Elle me regarda intensément. Je fermai les yeux et j’appelai Alcheringa. Il entra en moi et s’exprima:- Je suis avec vous, ma chère, et très heureux de votre appel. Je suis accompagné de l’esprit aborigène australien. Le peuple qui a pris soin de l’énergie de ce continent y est installé depuis des centaines de milliers d’années mais il reste des choses que lui-même ignore encore. Nous avons communiqué des informations à ceux qui travaillent avec nous et leur compréhension commence à s’élargir à propos de leur race, de ses débuts et de l’endroit dont elle est originaire. 

Avez-vous une question ? 

Margaret prit la parole :- Pouvez-vous nous parler des transformations à venir sur la Terre? 

- On prétend beaucoup de choses au sujet des mutations de cette planète. Le peuple aborigène n’est pas le seul à collaborer à cette fin. Il est vrai que plus il y aura de gens conscients de ce qui se prépare, plus nombreux seront ceux en mesure d’accompagner la transition. Le but est donc que les humains s’imprègnent d’une énergie nouvelle en provenance de la Source Universelle. Telle est la nature de l’évolution. Ceux qui l’assisteront auront un  » voyage plus aisé », si je peux le formuler ainsi. 

Vous assisterez à des tremblements de terre et autres perturbations dans la nature. Ce n’est pas nouveau mais le processus va s’accélérer. La plupart de vos semblables seront cependant protégés. C’est ainsi que certains de ceux qui habitent des régions sensibles seront conduits à s’installer ailleurs. 

Je n’affirme pas que vous devrez tous déménager, mais il serait bon que chacun se mette à l’écoute de sa guidance intérieure. Et surtout, il est important de ne pas avoir peur pour éviter d’alimenter d’avantage la négativité, ce qui serait un frein à l’élévation prévue. 

Je me frayai un chemin dans la présence d’Alcheringa pour intervenir : 

- Si j’éprouve une puissante impulsion à demeurer à l’endroit où j’habite et qu’en même temps on me signale une forte possibilité d’événements telluriques ou autre dans ma région, que dois-je faire? 

- Faites ce qu’Egarina vous a déjà indiqué, ne prêtez pas trop d’attention aux rumeurs qui circulent 

Agissez selon la voix de votre cœur, et s’il vous indique de demeurer là où vous êtes, écoutez-le. Sachez que beaucoup ont pour mission d’être des phares dans la nuit dans les endroits qui connaîtront des situations difficiles, des flambeaux qui permettront que les soubresauts de la planète s’effectuent sans trop de dommage. Quand il y a des blocages en un point de la Terre, ceux-ci peuvent être soulagés de la même manière que dans le corps humain. C’est un travail de guérison que beaucoup, avec la connaissance et la conscience, peuvent exécuter pour accompagner la Terre-Mère. 

Il est important que l’homme n’interfère pas avec le corps de la Terre-Mère sous peine de provoquer des paralysies qui feraient obstacle à la respiration énergétique libre et équilibrée dont elle a besoin. Je vous invite à ne pas vous préoccuper trop à ce sujet : vous serez tous informés à temps de la mission que vous êtes venus accomplir; vous êtes des travailleurs de la lumière et vous vous êtes offerts pour cela. 

Margaret acquiesça, en signe de compréhension, tandis qu’Alcheringa poursuivait :

- Je me suis engagé à vous assister dans cette mutation. Si vous pouviez consacrer un peu de temps à y réfléchir et à me soutenir, j’apprécierais énormément. La seule chose que je vous demande est de diriger vos prières vers Uluru et l’énergie y sera reçue avec reconnaissance, amour et compassion. Je vous remercie, mes amis, je vous remercie. Je dois maintenant vous quitter. 

Il partit si vite que je n’eus pas le temps de l’interroger sur mon rôle une fois que j’aurais rendu la pierre. Margaret se rapprocha de moi et me fixa intensément pendant un très long moment. Puis elle ramassa une brindille et dessina sur le sable le rocher Uluru dont seule une petite portion émergeait au-dessus du sol.- Ecoutez attentivement, déclara-t-elle pendant qu’elle esquissait un serpent. 

La première création de Baiame – nom qui signifie Dieu – fut le serpent arc-en-ciel qui demeure sous Uluru. Après cette première naissance, beaucoup d’autres ont suivi. Vous devez savoir que la partie la plus massive du rocher est souterraine. Baiame a prélevé sur Lui et en Lui pour se reproduire ainsi. Il a répandu son souffle de vie et d’amour sur la Terre, nous permettant de naître de la Terre-Mère. Puis, après avoir créé la Terre et les hommes, il est retourné aux Rivières du Rêve. 

Baiame avait huit sœurs qui consacrèrent leur vie à s’occuper de son temple au pied d’Uluru, ou Ayer’s Rock, comme l’homme blanc l’appelle. On y accédait par une cavité que l’on nomme aujourd’hui la Caverne des Sept Sœurs, toujours au pied d’Uluru. Au centre d’un vortex au cœur du temple, il y avait deux cristaux qui permettaient à Baiame d’aller et venir sans encombre entre les rivières du Rêve et le plan physique.

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

ENRACINER L’INTENTION PURE

 »

 Version audio MP3 Cliquez ici
(fichier de 5,5 Mo) 

téléchargement (3)Dans un premier temps, il importe de positionner votre corps de manière à ce que votre colonne vertébrale soit bien alignée perpendiculairement au sol. Idéalement, vous pouvez vous tenir debout les jambes écartées à la largeur des épaules, les genoux légèrement fléchis et le bassin basculé modérément vers l’avant comme en position « semi assise ». Afin de vous aider, visualisez la position d’un gardien de but au soccer ou d’un lutteur de sumo : tout le poids de leur corps est concentré autour du premier chakra et vous aurez beau leur donner une bonne poussée sur une épaule, ils ne bougeront pas d’un poil (alors qu’il est si facile de déstabiliser une personne qui se tient bien droite avec seulement ses deux pieds comme point d’appui). 

Cette posture vous paraîtra sans doute quelque peu inconfortable au début et il se peut que vos jambes tremblotent ou faiblissent au bout de quelques minutes. Vous pouvez alors balancer légèrement votre poids sur une jambe, puis sur l’autre, histoire de rétablir la circulation sanguine. Ensuite, prenez le temps d’inspirer et d’expirer lentement, profondément, en visualisant que l’énergie prend origine directement dans le soleil central et qu’elle pénètre en vous par le chakra de la couronne, sur le dessus de votre tête. 

Une belle lumière blanche parcoure chacun de vos chakras du haut vers le bas, le long de votre colonne vertébrale, et poursuit sa route entre vos deux jambes jusque dans le sol… où elle ira se fondre au cœur du noyau de notre belle planète. Ainsi connecté au soleil dans le ciel et à celui présent au centre de la terre, vous ressentez que vous-même devenez brillant comme un astre, votre énergie lumineuse décuplant sous vos yeux. 

Vous ÊTES un soleil, vous irradiez de milles feux. En vous, toutes les parties qui résistent à la lumière sont irrémédiablement entraînées par un flot d’énergie libératrice qui efface toute trace de « mal d’être », de malheurs, de malaises ou de maladies, qu’ils soient latents ou déjà cristallisés en vous. La noirceur fait place à la lumière. Le vide s’estompe et se voit remplacé par un sentiment de plénitude absolue. 

Cette puissante énergie d’amour réchauffe votre cœur et votre être tout entier, fusionnant avec votre personnalité, transformant de surcroît toutes vos pensées et vos émotions au creux d’un intense brasier purificateur. Toutes difficultés présentes ou passées sont dissoutes. Tous les conflits ou les problèmes rencontrés sont surmontés sans effort et sans contrainte. Les solutions parfaites se matérialisent sous vos yeux, dans vos pensées et dans votre réalité. 

En prenant de profondes respirations apaisantes, laissez l’énergie circuler du haut vers le bas et du bas vers le haut. Puis, afin de poursuivre votre travail de purification globale, vous vous trouvez maintenant une position plus confortable… 

Vous en profitez pour visualiser toutes les personnes avec qui vous avez des différents, dont les actions vous préoccupent ou dont les opinions divergent des vôtres. Au-delà de leur enveloppe charnelle, imaginez l’être merveilleux et lumineux qui sommeille en eux. Voyez leur propre énergie grandir et s’amplifier à votre contact. 

Essayez de faire abstraction de leurs défauts et de leurs contradictions. Ne faites aucun cas des moyens qu’ils ont favorisés ou des actions qu’ils ont entrepris jusqu’à maintenant. Connectez-vous directement à la pureté de leur intention, aux espoirs universels et aux objectifs spirituels qu’ils nourrissent. Laissez-vous pénétrer par leurs visions positives et édifiantes de ce monde dans lequel vous vivez AVEC EUX. 

Voyez comment vous êtes semblables dans vos besoins de sécurité, d’acceptation, de reconnaissance et de valorisation personnelle. Constatez à quel point vous vous ressemblez dans votre recherche de ce qui vous apportera la satisfaction tant sur le plan personnel que collectif. Évaluez de quelle façon, au fond, vous poursuivez les mêmes buts et rêvez d’un monde meilleur où tous vos désirs seraient instantanément comblés. Visualisez que vos énergies se touchent et se confondent pour faire UN avec l’absolu universel. Appréciez cette profonde communion d’âme qui vous ressource et revitalise tout votre être. 

Autour de vous flottent d’innombrables formes-pensées de toutes les couleurs et de toutes les textures. Certaines vous paraissent lumineuses et vous leur envoyez des bulles d’amour pour les amplifier et les faire grossir. D’autres vous semblent plus denses et moins attrayantes, vous voyez que ce sont là d’anciennes programmations qui, un jour, vous ont servi à vous élever ou à survivre dans des conditions particulières. Accueillez ces projections mentales, remerciez-les pour leur apport positif dans votre vie, au sein de votre expérience humaine. Puis, voyez-les se concentrer dans un amas de poussière lumineuse. Tels des nuages floconneux, ces pensées s’évaporent et se désagrègent pour ensuite être aspirés par le rayon lumineux qui vous relie tant aux soleils central que planétaire. 

Unissant vos forces avec celles de tous les humains qui vous entourent, visualisez un monde exempt de dualité et de conflit. Une paix sereine jaillit du plus profond de votre cœur et fusionne dans l’amour avec celle qui habite en chacun de vos frères et sœurs de la planète. Recontactez votre « mission de vie », la raison même pour laquelle vous avez choisi de vous incarner sur terre à ce moment précis, en compagnie de toutes ces personnes placées sur votre route, pour vous aider à faire advenir ce monde dont vous avez rêvé de toute éternité. 

Ensemble, plus rien ne pourra nous arrêter. Ensemble, nous rétablirons l’équilibre universel qui servira d’appui afin de transformer et illuminer la planète toute entière au cœur de l’ultime transmutation céleste. En choisissant de nous relier les uns aux autres, nous serons complémentaires plutôt que différents ; il n’y aura plus de premiers ni de derniers, ni forts, ni faibles, plus de dominants, ni de victimes. Nous ferons UN avec tout ce qui vit et emmagasinerons l’énergie de milles bombes atomiques, la puissance nécessaire pour transmuter la vie en lumière et permettre à ce monde d’évoluer vers les plans supérieurs, les dimensions intemporelles et éternelles d’amour et d’abondance infinie. 

«  JE SUIS et demeurerai un pur canal de lumière. JE CHOISIS de vibrer à l’unisson avec toutes les âmes de cette planète et de fusionner dans l’énergie purificatrice universelle, propre à tout être vivant dans cette dimension ou dans une autre. J’ACCEPTE de reconnaître enfin QUI JE SUIS et QUI NOUS SOMMES TOUS : des enfants de Dieu, fils et filles de la Lumière, maîtres de notre destiné et porteurs des plus hautes vibrations interdimensionnelles. JE DIS OUI à ma Quintessence divine, à l’allégresse éternelle et aux bénédictions infinies qui pleuvent sur nos têtes. 

JE LÂCHE PRISE.

JE M’ABANDONNE À L’AMOUR ABSOLU.

JE REMETS MA VIE DANS LES MAINS DU DIVIN. 

De cette façon, mes vibrations vertueuses se communiquent à mon entourage et, ENSEMBLE, nous faisons advenir le meilleur pour nous tous.  Nous MANIFESTONS notre puissance co-créatrice et nous MATÉRIALISONS CE PONT VERS L’INFINI, L’ASCENSION, LA DENSIFICATION DE NOTRE CORPS DE LUMIÈRE, ÉTERNEL ET ILLIMITÉ. AINSI SOIT-IL ! » 

Message de Bianca Gaïa, canalisé par Diane LeBlanc, le 17 avril 2006,
disponible aussi sur www.biancagaia.com

LE PARCOURS DE L’INITIÉ OU LA FORCE DE L’UNITÉ

templemacnNous sommes à un moment crucial pour l’histoire de l’humanité où le « Je » individuel se doit de céder la place au « NOUS » collectif et divin. Or, socialement, la notion de collectivité et de communauté est souvent associée au précepte de « service » et basée sur l’idée que l’on doit se « sacrifier » pour les autres, que l’on se doit de tout faire pour les rendre heureux, quitte à s’oublier soi-même. Pourtant, nous savons tous que « CE QUE NOUS SOMMES » au fond de nous-même parle beaucoup plus fort que nos paroles et de nos actions: notre témoignage vivant, « l’exemple » que nous donnons à notre entourage et l’énergie que nous dégageons a beaucoup plus d’impact sur eux que tous nos efforts et nos réussites (ou nos échecs)! 

L’exemplarité devient donc la nécessité intrinsèque de faire l’équilibre entre donner et recevoir; un but à viser pour être en harmonie à l’intérieur comme à l’extérieur de soi. Mais comment oser prendre soin de soi-même et se faire passer en premier quand tant de gens autour de nous souffrent et auraient besoin de notre aide? Être à l’écoute de ses propres besoins ne va-t-il pas à l’encontre de toutes les valeurs d’altruisme et de générosité que l’on nous a enseignées? Que veut dire exactement l’adage biblique « Charité bien ordonnée commence par soi-même? » 

Et si la mission de tout homme et femme sur terre était tout simplement « d’emmagasiner le plus d’Énergie possible pour ENSUITE la transmettre partout autour de soi »? Emmagasiner, accueillir, recevoir et cultiver en soi-même l’Énergie d’Amour, de Lumière et de Paix, pour ENSUITE en faire bénéficier par « contamination positive » tous ceux qui nous entourent… Bref, nous sommes invités à réaliser que notre rayonnement personnel est proportionnel à la quantité d’Énergie que nous parvenons d’abord à « engranger » à l’intérieur de nous-mêmes, pour ensuite transmettre le « trop-plein » à la Planète toute entière…

 Depuis des siècles et des millénaires, le parcours spirituel s’est fait sur une base volontaire. Combien de fois avons-nous entendu la phrase « il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus »? Le cheminement vers l’Illumination, le Nirvana ou l’Ascension était le lot exclusif des acètes, moines, chamanes et autres mystiques de toute provenance. Jusqu’à aujourd’hui, la Voie de l’Initié était une route que l’on parcourait seul, une montagne que l’on gravissait à la sueur de son front, parsemée d’embûches et de combats – tant intérieurs qu’extérieurs. Seuls les plus « méritants », ceux qui avaient donné le meilleur d’eux-mêmes, à force d’efforts constants et assidus, avaient droit à la Récompense absolue : la maîtrise de l’Ego et la Fusion avec leur Soi divin. 

Ces Êtres courageux et téméraires ayant osé « sortir des sentier battus » ont contribué à ouvrir la voie à une merveilleuse énergie céleste de transformation et de purification lumineuse exceptionnelle qui, grâce à tous nos prédécesseurs, est désormais accessible à chacun d’entre nous. Depuis le début des années quatre-vingt, nous avons atteint la « masse critique » d’individus « Éveillés » dont nous parle la plupart des Anciennes Écritures, nécessaire pour que l’humanité toute entière puisse enfin jouir de son plein potentiel créateur. 

Le parcours fructueux d’innombrables Initiés a ouvert les portes du Ciel sur la Terre et, désormais, nous avons accès à une Énergie de création décuplée, illimitée. Constatez à l’échelle mondiale l’ampleur des innovations technologiques et de toutes ces nouvelles inventions « matérielles » destinées à nous faciliter la vie. L’Énergie créatrice est là, disponible, et notre libre-arbitre fait que chacun l’utilise à son propre profit, parfois pour aider les autres, d’autres seulement pour en obtenir un gain financier important. 

L’important, c’est de réaliser que cette Énergie hautement vibratoire, celle qui nous rappelle que nous sommes des Enfants de Dieu, étincelles divines ne demandant qu’à devenir de grands brasiers de Lumière, demeure à notre entière disposition désormais.  Il s’agit là du fameux « Secret » dont tout le monde parle : notre capacité illimitée à matérialiser tous nos désirs, dans la mesure où nous y croyons fermement. Nous devenons Co-Créateur avec Dieu, la Source, l’Énergie Universelle… 

En fait, c’est la manière dont nous choisirons de « canaliser » cette puissante Énergie créatrice qui déterminera l’avenir de notre humanité. Nous avons le choix : actuellement, la plupart des individus conscients du changement vibratoire qui s’installe sur la planète se retrouvent « déboussolés » et « perturbés » par cette énergie qui prend de plus en plus de place à l’intérieur de chacun. Vous devenez omnipuissant : chacune de vos pensées crée dans la minute, dans la seconde même, la réalité de ce qui vous a passé par l’esprit. Vos aspirations profondes et vos rêves se concrétisent, tout comme vos peurs et vos manques d’amour envers vous-mêmes… et en même temps de surcroît! 

Il vous semble que vous n’avez pas eu le temps de vous y préparer, que vous n’avez rien vu venir et que, déjà, tout est chamboulé autour de vous! Votre potentiel de manifestation devient si grand que s’il n’est pas maîtrisé par des exercices d’ancrage et de recentrage à chaque instant, vous vous retrouvez rapidement ballotté par le fil d’événements qui dépassent bien souvent votre entendement humain. C’est tout à fait normal. 

Votre corps, lui aussi, tente de s’ajuster tant bien que mal à cette « Énergie libre » en adaptant vos « circuits internes » à cette nouvelle puissance qui ne se mesure plus en kilowatts mais plutôt en méga gigawatts! Chacun et chacune d’entre vous devient ce qu’il-elle a, en fait, toujours été de toute éternité : un Être Solaire, divin et illimité! 

Maintenant, imaginez que toutes les parcelles de Lumière présentes en chaque individu sur Terre s’allient les unes les autres pour que nous fusionnions tous en un immense brasier de Lumière : de quoi enflammer toute la planète dans un grand Feu de Joie… Et si VOUS aviez le pouvoir de faire une différence – non plus par la force de vos efforts individuels ou par le mérite de vos actions altruistes, mais bien par votre capacité à fusionner, à baigner constamment dans l’Énergie Divine Universelle… 

Telle est la Voie de l’Unité. Grâce au grand nombre d’Initiés qui vous ont précédés, vous n’avez plus à marcher seul ou à tenter de défricher par vous-même un nouveau continent : la route qui mène à la Plénitude Absolue a déjà été construite et même asphaltée… il NOUS suffit de NOUS y engager, TOUS ENSEMBLE! 

Sur la Voie de l’Unité, nous faisons tous UN. Nous sommes tous dans le même bateau… celui qui nous ramène à la Maison!!! Ce n’est pas en 2012 que tout se passe : c’est ici et maintenant, dans notre ouverture à recevoir et enraciner l’Énergie ascensionnelle dans toutes nos cellules vivantes… et jusque dans la profondeur de nos racines souterraines. Plus cette Énergie sera bien ancrée, stable, solide, ferme et équilibrée, plus elle irradiera autour de nous, permettant ainsi que se concrétisent tous nos vœux de libération envers nos semblables. Nous ne pouvons les extraire de leur souffrance, nous ne pouvons que leur montrer comment emmagasiner à leur tour cette puissante Énergie de transformation et purification qui fait naître la Joie dans le Cœur de tous et chacun! 

Être au service, c’est donc choisir de donner l’exemple : s’ouvrir à recevoir l’Énergie divine et la laisser prendre toute la place à l’intérieur de Soi… afin de ressentir la présence aimante de Dieu dans tout ce qui est, dans tout ce qui vit, au-dedans comme au dehors. Ainsi, il n’y aura plus de différence entre Moi et l’Autre, entre le « Je » et le « NOUS » universel… divin et illimité! 

ENSEMBLE, nous créons le Nouveau Monde! ENSEMBLE, avec tous nos Frères et Sœurs de Lumières, les Anciens Initiés devenus Maîtres Ascensionnés, nous participons au plus grand événement qu’ait connu l’humanité à travers l’Histoire : l’Ascension Planétaire! Et s’il suffisait de dire OUI? Sur la Voie de l’Unité, nous n’avons plus qu’à laisser à chaque instant l’Énergie universelle pénétrer profondément en nous-même et AGIR à travers nous pour le bien de tous! Ainsi soit-il!

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 3 février 2008,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

 

123456...15

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...