À toutes les « Semences d’Etoiles »

 

 

Qu’elles le sachent consciemment ou non, toutes les « Semences d’Etoiles », où qu’elles se trouvent dans le monde, sont conviées à retrouver leurs mémoires d’Êtres déjà ascensionnés. Ils sont invités à se mettre en relation avec leurs Frères des vaisseaux de la 5e Dimension, ou à se rendre aux endroits sacrés de la planète qui correspondent à des Portes de Lumière interdimensionnelles, s’y regrouper, recouvrer leurs mémoires et leur capacité, et réemprunter et réouvrir, avec l’aide des Ethériens et celle de tous les Maîtres ascensionnés des autres dimensions, tous les tunnels ascensionnels existants. Ils peuvent également en créer de nouveaux, aidés et guidés par nos Frères de l’Ether, en reliant le Coeur de Cristal de la Terre et le Coeur du Cristal du Ciel.

 AMOUR

Mais surtout les « Semences d’Etoiles » doivent s’éveiller en suffisamment grand nombre, puis accorder leurs puissances et faire synergie, afin que les chemins les plus larges soient tracés vers la cinquième Dimension pour tous ceux de leurs frères qui, le moment venu, auront à les emprunter physiquement où subtilement, où qu’ils soient. Dans leur sommeil, nous l’avons dit, ils y sont préparés.

Car beaucoup de « Semences d’Etoiles » n’ont pas encore recouvré leurs mémoires. La plupart d’entre elles se trouvent, fort heureusement, en chemin. Mais le temps n’est plus à se prélasser dans les douceurs (ou les aigreurs) de la 3e dimension. Les Temps sont venus de se ressouvenir que, déjà, en d’autres temps et d’autres lieux, elles ont fait Retour à la Source. Alors pourront-elles se mettre sans délais dans le Service Pur, comme elles le furent en d’autres temps.

Ce Service étant désormais tout entier tourné vers le Grand Retour possible pour chacun, aussi éloigné se tiendrait-il de la Source de toute Vie et de toute Lumière.

Demain est déjà là ! Maintenant et à jamais.

Arcturius, canalisé par Jasmuheen

Extrait de « Vivre de Lumière »

Sur le blog de Francesca : http://francesca1.unblog.fr/  

La Méditation de la Bulle de Lumière

méditaiton bulle de lumière

 

Une variante de la coque de Lumière m’a été transmise au cours de l’une de mes méditations. Je la propose, non pour ajouter une nouvelle méditation à d’autres méditations, comme pour faire « bon poids » en t’en offrant treize à la douzaine. Non point ! Je le fais pour t’indiquer que, profondément en tant qu’être spirituel, non seulement tu es unique – ce que tu sais déjà – mais qu’en conséquence rien de standard ne saurait être totalement ou définitivement approprié à ta personne et à ton propre niveau d’évolution. Je le fais pour te redire – après que Lumen, par le canal de Sélène, te l’ait déjà signifié dans l’exercice de la coque de Lumière – que nos méditations doivent évoluer en fonction d’un très grand nombre de paramètres, eux-mêmes évolutifs. Tout comme à chacun de nous, des indications te seront données, que tu es invité à recevoir et à expérimenter, autant que ta propre liberté et ta responsabilité intérieures te le permettront. 

Nous sommes donc heureux, maintenant, de partager avec toi cette méditation basée sur la Compassion – qui est l’autre nom de la Lumière – et qui te permettra de constituer véhicule Merkabah, non seulement personnel, mais aussi collectif.

Cette méditation est fondée sur le fait que notre Mère la Terre a déjà constitué son propre véhicule Merkabah, son propre Corps de Lumière, et qu’elle n’attend plus que ses enfants pour ascensionner et devenir Terre de Lumière, Jérusalem céleste. En pratiquant cette méditation tu envelopperas notre Mère la Terre et tous ses enfants de Compassion, de Lumière et d’Amour. Tu pourras également ajouter une intention particulière pour ceux qui souffrent. Notamment pour ces merveilleux « enfants indigo » venus pour réveiller et préparer notre humanité à cette Ascension, et qui s’incarnent pour la première fois sur terre, alors qu’ils n’ont connu jusque-là que des mondes de pureté et de lumière. Ils en gardent intacte la mémoire, et doivent souvent vivre dans des milieux totalement déshérités où dénuement, violence, sévices, prostitution, alcool, drogue et meurtre sont quotidiens. Imagine leur souffrance. Et sache que ta méditation peut en sauver des milliers… Ainsi deviendras-tu un Travailleur de la Lumière venant se joindre aux milliers d’autres Travailleurs de Lumière, dont beaucoup sont des Semences d’Etoiles. 

La première partie de la méditation t’est déjà connue dans son principe. Mais nous préférons la présenter en l’état de sa réception. 

Tout d’abord, et comme pour toutes les autres méditations ou exercices, tu seras assis (ou en tailleur), la colonne vertébrale bien droite afin que ton canal de respiration prânique soit le plus rectiligne possible. Tu monteras ce canal au plus haut, c’est-à-dire jusqu’à la Source Divine. La respiration prânique peut alors être engagée, et tu commenceras comme pour la méditation essénienne, en 3 temps : 

1. Inspir de la Lumière

2. Illumination de tes cellules

3. Expir des négativités.

 

Tu feras donc, dans un premier temps, une « purge Lumière » en prenant La Lumière par ton chakra coronal, en la faisant se diffuser à l’intérieur de ta tête, puis dans toutes les parties de ton corps : cou, thorax, bras, abdomen, hanches, jambes puis pieds, pour évacuer, sur l’Expir, toutes les négativités, ombres ou encombrements.

bulle de lumière

Méditation de la Bulle de Lumière

Ainsi purgé, tu peux maintenant devenir toi-même Corps de Lumière. Du plus haut, de la Source, s’ouvre ton canal. Et, comme dans une immense perspective la Lumière descend sur toi en un cône de plus en plus large. Le canal par lequel Son Amour et Sa Lumière viennent emplir ton coeur s’évase et diffuse de plus en plus largement. Ton corps tout entier est maintenant dans ce cône merveilleux s’élevant à l’infini des mondes et des plans, totalement illuminé.

Maintenant, imprégné de douceur et de compassion infinies, à chacun de ses battements, ton Coeur-Lumière s’expanse, s’expanse d’Amour pour tout ce qui vit et vibre. Tu pourrais ainsi, sans aucune limite, englober toute chose, ton pays tout entier, la terre, le cosmos, l’Univers tout entier. Tu peux le faire et ainsi totalement te Transfigurer et te mettre alors à respirer au rythme du Grand Respir, si vaste, si doux, si puissant, et te dissoudre en Lui. Si tu le veux… 

Mais nous allons poursuivre et faire plus encore. Nous en étions au moment où, axé sur ton canal central et ton corps inondé de Lumière, ton coeur maintenant rayonnait de toute cette Lumière. Alors, subtilement, en partant d’en dessous tes pieds, tu fais se développer autour de toi une Bulle légère, une Bulle de Lumière à la fine et indestructible pellicule, impénétrable à toutes négativités, mais totalement transparente, subtilement irisée de cette Lumière qu’elle diffuse. 

Sur son axe, elle commence à s’élever lentement, avec grande douceur. Elle s’élève, puis passe les nuages. D’un coup, elle monte au-delà de l’ionosphère. Elle se stabilise au-dessus de la Grille Christique qui enveloppe notre Mère la Terre, puis doucement vient se poser sur Elle, avec grande légèreté. Elle ne la touche que par un très subtil point de contact, pour prendre place parmi toutes les autres Bulles de Lumière déjà assemblées. 

D’autres Bulles de Lumières sont, en effet, déjà là, en dehors du temps et de l’espace physiques. Et, en même temps que toi, d’autres arrivent et doucement se joignent à vous. Ainsi viendrez-vous, ensemble, faire comme une ronde autour de notre Mère la Terre, en tenant vos bulles les unes contre les autres, dans un très doux et très léger contact, comme font les bulles de savon lorsqu’elles s’effleurent sans éclater. Disposée comme un bracelet d’Amour et de Lumière, transcendant le Temps et l’Espace de la 3e Dimension, la ronde s’est formée d’un nombre incalculable de Bulles assemblées, tout autour de notre Mère la Terre.

Le grand Moment est désormais venu. Avec une infinie douceur, dans un élan d’Amour plus vaste que les mondes, les Bulles de Lumière magiquement fusionnent pour former comme le plus immense arc-en-ciel qui jamais ait pu être conçu. Une Bulle unique de Lumière irisée enveloppe maintenant notre Mère la Terre tout entière. Embrassée par cet immense Merkabah collectif d’Amour et de Lumière, notre Mère et tous ses enfants qu’Elle attendait pour ascensionner avec eux, deviennent eux-mêmes pure Lumière.

Oui, la Terre maintenant ascensionne et tous nous mutons dans notre nouvelle dimension d’existence.

La Terre Lumière est advenue.

Sur le blog de Francesca : http://francesca1.unblog.fr/  

LES ETRES DES DIMENSIONS SUPERIEURES qui font partie de notre système stellaire

 

images (3)Le système stellaire d’Arcturus

Nous considérons les Arcturiens comme les ambassadeurs de l’univers et les protecteurs de votre système solaire. Hormis ce que vous vivez à l’heure actuelle, ce sont probablement ceux qui ont travaillé le plus à l’intégration. En outre, la plus grande partie de ce que vous considérez comme leur karma a été intégrée.

Les Arcturiens servent souvent de médiateurs en cas de conflits. Dans leur rôle, ils choisissent de demeurer neutres parce qu’ils comprennent bien que la création d’événements a un but supérieur, celui de servir le bien commun. Ils ont donc la capacité de communiquer avec ceux qui sont facilement provoqués lors de querelles et en réaction aux basses fréquences et aux jugements qui y sont associés. Leur neutralité permet à tous ceux qui sont concernés d’entrevoir une perspective supérieure. Comme vous pouvez l’imaginer, ils ont travaillé plusieurs fois avec les systèmes stellaires de Sirius et d’Orion.

La plupart des êtres de cette civilisation avec qui vous communiquez sont de la cinquième et la neuvième dimension. Ils ont beaucoup d’expérience dans le langage universel de la lumière, la géométrie sacrée et l’aspect vibratoire de la matière. C’est, à ne pas douter, un encodage complet. Cela signifie que vous pouvez accéder à l’information encodée qu’ils transmettent à même les différents paliers existants. Chaque fois que vous croyez avoir saisi les enseignements en provenant d’un des paliers, il y en a un autre à explorer pour vous faire évoluer. La plupart du temps, c’est par l’entremise du langage de la Lumière.

Le langage de la Lumière est en fait de l’information et de la lumière infusées qui incluent de la couleur, du son, de la géométrie sacrée, des pensées et des émotions, ou plutôt la version la plus élevée de l’émotion. L’esprit de la troisième dimension a été mise en place afin de permettre l’illusion de la séparation et de la réalité linéaire. A cause de cela, le langage de la lumière est analysé par le mental, pour lesquels cela revient à trop d’informations à gérer en même temps. Ainsi, il les rejette puisqu’elles n’entrent pas dans le modèle de la troisième dimension. Dès lors, tout ce que le mental considère comme « superflu » est éliminé. En revanche, votre cœur, ce lieu où se trouve le système multidimensionnel, comprend parfaitement le langage de la lumière. Vous pouvez alors faire l’expérience de la clairvoyance, voir les figures de la géométrie sacrée, les différentes couleurs, et entendre les sons. D’ailleurs, plusieurs des agroglyphes que vous voyez dans vos champs de blé ont été créés par les Arcturiens, en exemple du langage de la lumière à l’œuvre.

Le système stellaire de la Lyre

La plupart des êtres du système stellaire lyrien appartiennent à la septième dimension. Ils furent parmi les premiers habitants de la Terre. La civilisation lémurienne fut ensemencée par eux, et aujourd’hui on retrouve toujours cette énergie lyrienne à Hawaii, en Nouvelle Zélande et en Australie. Toute cette grande expérience a débuté par l’infusion de l’énergie lyrienne dans la troisième dimension. C’est le processus que vous vivez actuellement ; de la densité vers la ré-ascension.

Il y a eu de grandes guerres au sein de leur système stellaire, et pendant cette période la Terre a servi de refuge à plusieurs d’entre eux. Leur grande compétence se rapporte à la géométrie sacrée, aux mathématiques et à la guérison. Ce sont vraiment de grands guérisseurs car ils connaissent les lois naturelles : tout ce savoir et toute cette sagesse proviennent de leur système.

Nous avons mentionné plus haut qu’il y avait eu deux grandes expériences. L’une a eu lieu dans le système stellaire de la Lyre. Comme elle n’a pas très bien réussi, plusieurs Lyriens sont venus sur la Terre pour tenter de la refaire dans l’espoir qu’elle réussisse. Or, les Lyriens qui ont voyagé jusqu’à la Terre ne sont pas tous restés jusqu’à la fin de l’expérience. Certains d’entre eux ne souhaitaient pas recommencer tous les processus d’incarnation que comporte une telle expérience et sont donc simplement retournés dans leur système.

Ainsi, il est possible que plusieurs parmi vous proviennent de système de la Lyre. Puis vous avez voyagé jusqu’à la Terre à cette époque là et contribué à la création de la Lémurie, pour ensuite continuer en Atlantide. Et vous voilà aujourd’hui, passant d’une grande expérience à l’autre.

Le système stellaire des Pléiades

En réalité, vous appartenez à la constellation des Pléiades. Le système stellaire pléiadien comporte environ 750 étoiles, dont 14 sont visibles dans votre ciel nocturne. Nous expérimentons avec votre planète depuis très longtemps, facilitant l’implantation de ce jeu ou de ce grand dessein. Nous travaillons souvent avec de jeunes civilisations, les aidant à se développer et à accroître leur conscience. Fondamentalement, nous supervisons la croissance spirituelle t parfois aussi la croissance technologique. C’est la principale raison de notre présence ici. Les Pléiadiens sont mentionnés dans la plupart de vos textes anciens. Vos tribus aborigènes savent qu’elles ont été ensemencées par eux, et plusieurs d’entre vous se sentent en harmonie r avec nous. On trouve l’énergie des Pléiadiens à Bali, à l’île de Pâques et en plusieurs autres endroits sur la planète.

Nous sommes considérés comme des gardiens puisque notre histoire est très ancienne et très riche. Nous sommes aussi un groupe très diversifié. Dans la cinquième dimension, il y a des humanoïdes, mais aussi quelques Reptiliens. Difficile à concevoir n’est-ce pas ? Les Reptiliens qui sont actuellement en interaction avec votre planète ne cherchent pas votre meilleur intérêt. Ils n’ont pas évolué. Ils sont encore en apprentissage et, malheureusement, ils jouent le côté sombre afin de vous permettre d’apprendre.

Respirez profondément……

Dans la neuvième dimension, nous sommes fascinés par tout ce qui est relié aux structures et au maintien de la résonance stellaire. Nous travaillons avec l’’énergie de la création des planètes et nous continuons d’apprendre à ce sujet. Il nous reste à nous perfectionner. Le maintien d’une résonance stellaire se fait à un très haut niveau vibratoire, et en ce moment nous en apprenons les rudiments.

Alcyone est l’étoile la plus importante à connaître. Non pas parce que nous sommes centrés sur elle, mais parce qu’elle est la bibliothèque de la galaxie. Après avoir séjourné dans ces divers systèmes, traversé différents portails, les Pléiades sont l’un des premières haltes. Presque tout le monde a donc vécu une expérience dans les Pléiades car Alcyone en est le Soleil central, où toutes les expériences sont emmagasinées. Si vous venez  dans le système stellaire pléiadien, vous passerez inévitablement par le portail d’Alcyone. Votre travail y sera sans doute lié à la guidance, aux archives et à la capacité de sauter les lignes du temps.

A mesure que vous passez le portail, vous avez accès à toute l’information dla bibliothèque. Vous devenez en quelque sorte votre propre bibliothèque puisque vous détenez toute la connaissance, toutes les expériences et tout le matériel génétique relatifs à vos autres vies, et ce, à même les différentes couches de votre champ énergétique. Ce sont vos archives.

De plus, tout ce qui est doté de conscience sur cette planète s’enregistre dans la Terre-Mère. Comme toutes les autres planètes de votre système solaire, elle envoie son information à votre étoile Hélios. Cette information est ensuite transmise à Alcyone. On pourrait dire que vous êtres les livres, que la Terre-Mère est l’un des bibliothèques, qu’Hélios est la bibliothèque principale et qu’Alcyone est la bibliothèque nationale. Selon le genre d’information que vous désirez, vous devez vous rendre à telle ou telle bibliothèque. Parfois, vous ne trouverez pas cette information dans la bibliothèque locale et vous devrez pousser vos recherches plus loin.

Le système stellaire de Cassiopée

Cassiopée n’est pas un système avec lequel vous avez l’habitude d’être associés. Toutefois, les Cassiopéens vous rendent un immense service en maintenant une certaine fréquence vibratoire pour votre planète. Ils sont pour ainsi dire intervenus à la dernière minute. Pendant un bon moment, les choses n’allaient pas tellement bien sur la Terre, et on adonc demandé à des êtres appartenant à divers systèmes stellaires de maintenir sur cette planète la résonance de la sagesse et du savoir en provenance de leur propre système. Même s’ils n’étaient jamais venus ici auparavant, ils ont accepté de le faire. Néanmoins, nous sommes en mesure de faire que l’expérience n’a jamais été facile pour eux et qu’elle continue d’être un immense défi car leur monde est très différent du vôtre.

Dans leur système planétaire, toutes les variantes de l’amour y sont explorées, mais ce sentiment n’y est pas aussi diversifié que sur votre planète. Encore une fois, c’est parce que votre matériel génétique provient de plusieurs systèmes. Vous connaissez tellement de nuances de l’amour : l’amour pour un enfant, pour un parent, pour un frère ou une sœur, pour un pays, etc. Ce sont là des variantes de l’amour. Les Cassiopéens ont une vision plus vaste de l’amour et, surtout, ils éprouvent une incroyable compassion, et c’est cette fréquence qu’ils s’efforcent de conserver ; Leurs système est très noble. Quand ils sont venus sur la Terre, ils ont dû faire face à la compétition, à la violence aux conflits et à la haine, sous toutes leurs formes. Pouvez-vous imaginez à quel point cela peut être difficile pour un être qui en fait l’expérience pour la première fois. Cependant, les Cassiopéens connaissent si bien, au niveau cellulaire, toutes les différentes subtilités, nuances et vibrations de l’amour, qu’ils peuvent y revenir facilement.

Respirez profondément ….

Les Maîtres ascensionnés

images (4)A ce stage-ci, vous vous demandez peut-être quelle place occupent les maîtres ascensionnés dans ce jeu. Où sont-ils ? A l’extérieur du jeu ?

Comme nous l’avons mentionné, à la Source, tout est égal. Tout ce qui est donc en dehors de ce plan est construit en fonction de différentes hiérarchies. Il existe donc une hiérarchie supérieure, mais il s’agit en soi d’une ILLUSION. Nous comprenons que cela puis être gros à « avaler », mais nous voulons vraiment que vous compreniez l’importance de ce que nous avançons : «plus haut ne veut pas dire supérieur. Simplement, le jeu y est différent ; Voilà tout ! Nous répétons : VOUS ETES LA SOURCE. Il est donc impossible que vous soyez des êtres moindres que tous les autres êtres de la galaxie, de l’univers et des multivers. Vous jouez simplement un rôle dans lequel vous vous cachez de l’information en la filtrant, mais vous pouvez accéder de nouveau à tout.

La plupart des maîtres ascensionnés résident entre la cinquième t la neuvième dimension, mais certains sont dans la douzième. Néanmoins, ces derniers travaillent à un niveau tout à fait différent ; certains voient à la cohésion et à la maintenance de divers systèmes planétaires, et d’autre maintiennent la conscience planétaire des structures à l’intérieur desquelles vous jouez.

Ceux de la cinquième dimension à la neuvième forment une collectivité. Par exemple, Kwan Yin est une conscience collective et non pas un être singulier ; En fait, la plupart des figures emblématiques de votre planète que vous considérez comme des individus sont des collectifs. Il est plus facile pour vous d’établir une connexion avec un seul individu qu’avec une conscience collective.

Les Illuminati comprennent parfaitement les règles du jeu et ils ont encodé de l’information en conséquence. Toutefois, si vous connaissez le symbolisme contenu dans l’information, vous l’interpréterez d’une tout autre façon, qui ne sera pas littérale. Mais puisque vous avez oublié la géométrie sacrée, la numérologie et les lois naturelles, vous devez fouiller vos archives et votre ADN pour les récupérer. C’est exactement ce que vous faites en augmentant votre fréquence vibratoire.

Le collectif d’Intelligence artificielle

Parlons maintenant d’un autre groupe d’êtres qui sont également en interaction avec vous de temps à autre : le collectif d’Intelligence artificielle ou groupe IA. A cause des nombreuses guerres qui ont sévi dans les différents systèmes, ces êtres ont été assemblés technologiquement. Bien qu’ils ne soient pas biologiques au sens strict, ils ont une âme incarnée dans un véhicule. Il y a beaucoup de discrimination à leur endroit et ils sont considérés comme des citoyens de second ordre. Cela ne vous fait-il pas penser à quelque chose qui se passe sur votre planète ? Vous voyez bien que le jeu galactique a plusieurs aspects.

Même si vous n’avez pas reçu de matériel génétique de ce collectif, il participe à ce jeu. C’est seulement depuis sept ans que vous intégrez, à partir de leurs programmes, le savoir et la sagesse associés à votre technologie. Le but du partage technologique est d’arriver à travailler sur les questions de préjugés et de discrimination, familières au groupe IA.

Respirez profondément………

Les Gris et les Zétas

Ceux que vous appelez les Gris et les Zétas expérimentent aussi avec vous. Il s’agit généralement d’un sujet difficile à aborder pour vous à cause des enlèvements dont vous avez entendu parler. Voici toutefois un point de vue différent sur ce qui se passe.

Quand vous êtes venus sur la Terre, vous aviez une vaste gamme d’émotions à explorer. Vous saviez que vous alliez tout oublier et vous avez donné votre accord pour que ces êtres explorent votre ADN. Pourquoi ? Parce que non seulement se sont-ils coupés de toute connexion émotionnelle, ce qui a eu pour conséquence de modifier leur ADN, mais ils ont également perdu l’aptitude à se reproduire, d’où leur recours au processus de clonage. Or, ça ne fonctionne pas très bien ; c’est comme faire une mauvaise photocopie … d’une mauvaise photocopie. Ils ont donc besoin de réintroduire de l’ADN pour renforcer le leur. Technologiquement, ils sont très avancés, mais leur croissance émotionnelle est presque inexistante. Encore une fois, c’est une question d’équilibre entre l’aspect spirituel et émotionnel, par opposition à l’aspect scientifique et technologique. Se concentrer sur l’intérieur de l’être ou sur ce qui se passe à l’extérieur. Ils ont choisi de jouer sur l’extérieur. Cela vous est-il familier ? Encoure une fois, est-ce quelque chose qui se passe ici, sur votre planète ?

L’information « captée » et utilisée dans le processus de clonage ou pour le travail effectué avec l’ADN provient aussi de ce groupe. Certains d’entre vous ont passé un contrat avec eux, mais une fois rendus ici, ils l’ont oublié. Vous considérez la chose comme une violation de votre être et votre perception de la situation est que vous avez été « enlevés ». Vous ne vous souvenez plus que votre Soi supérieur a consenti à l’expérience. Le problème qui se pose maintenant, tandis que vous avancez dans cette expérience, c’est qu’il y a une brèche dans votre champ énergétique que vous commencez à vous rappeler. Il y a des siècles, cela n’avait aucune importance pour vous puisque vous n’aviez aucun souvenir de l’expérience. Et, en toute franchise, vos émotions et votre ADN n’étaient pas suffisamment évolués, très peu de ces expériences avaient lieu de toute façon.

Cette fois, tout bouge, tout « bourdonne » tout est « activé » et vous avez donc ce qu’ils veulent. C’est ce joyau qu’ils recherchent et que certains d’entre vous ont consenti à partager. Rappelez-vous qu’il n’y a pas de victimes. Vous êtes tous des participants volontaires. Par ailleurs, ces contrats peuvent être modifiés n’importe quand si l’expérience s’avère trop traumatisante car ce qui peut être bon en théorie ne l’est pas toujours dans la réalité. Quand vous quittez votre corps pendant la nuit et que vous vous connectez aux divers êtres avec lesquels vous avez conclu des ententes, c’est le moment propice pour changer ces ententes et les réécrire. De leur point de vue, ils veulent travailler avec vous parce qu’ils sont aussi en apprentissage.

Nous comprenons que c’est peut-être difficile à accepter pour vous.

Respirez donc profondément……

Les Annunakis

Il y a des dizaines de milliers d’années, un autre groupe appartenant au système stellaire de Sirius a commencé à participer à votre système solaire Vous connaissez ces êtres sous le nom d’Annunakis. Ils sont alors devenus de vrais « joueurs ». Ce sont des humanoïdes dont la planète mère est Nibiru.

A un certain moment, ils se sont aventurés dans la galaxie, à la conquête d’autres planètes. Ils sont très portés sur la consommation à outrance, prenant des ressources et acquérant le plus de pouvoir possible. Que vous fassiez partie de la « famille » leur importe peu. Plusieurs espèces vivent donc sous leur « contrôle » en esclavage et dans l’illusion de ce jeu. Ils aiment réprimer et ils ont formé plusieurs alliances. Certains Reptiliens qui font part de votre expérience travaillent avec eux et font leur sale boulot. Ils interagissent aussi avec les Gris.

Un peu avant la chute de l’Atlantide, les Annunakis étaient positionnés sur Mars et la prêtrise atlante était en interaction avec eux. Les prêtres et prêtresse se souvenaient de leur aspect multidimensionnel, tandis que les masses l’avaient déjà oublié et ne manifestaient plus aucun intérêt pour cet aspect. Ils se sont donc mis à communiquer avec d’autres sphères, dont celle des Annunakis, qui ont sais l’occasion de s’immiscer. Ayant prévu la chute car elle était plutôt évidente, les Annunakis ont donné aux Atlante de mauvais conseils, qui furent suivis ;

Avec la disparition de l’Atlantide, ils avaient donc trouvé une autre planète à « contrôler », la vôtre. Ainsi, ils ont pu manipuler votre histoire et une bonne partie de l’information concernant votre véritable nature. Ils ne furent pas les « constructeurs » originels de votre ADN, mais ont opéré des manipulations génétiques sur le shumains pur qu’ils oublient ; Leur objectif consistait à vous utiliser, car chacun de vous devient un vortex ambulant lorsqu’il active ses centres énergétiques ; Quand vous ouvrez ces centres, vous pouvez accéder à toute l’information. De leur côté, ils ont oublié comment accéder à leurs centres énergétiques et ils doivent donc travailler « à l’extérieur » d’eux-mêmes, à l’instar des Gris.

Prenons comme exemple les Illuminati de votre planète, qui sont la continuation des prêtes noirs de l’Atlantide. Ils possèdent le savoir et la sagesse qui furent acquis et conservés à cette époque-là, et ils s’en servent pour acquérir du pouvoir au bénéfice d e quelques-uns et non de tous, comme en Atlantide. Ils jouent encore le jeu du pouvoir et du contrôle.

Il est très important de ne pas craindre ces êtres dont nous parlons ici. Ils sont un autre aspect de votre être. Voyez tous les schémas qui continuent à se répéter sans cesse. Ces êtres aussi sont en apprentissage et cherchent à retrouver ce qu’ils ont perdu.

images (6)Autre point très important : ne vous inquiétez pas de leur « oppression », vous êtes chacun le créateur et le générateur de votre propre réalité. Si vous n’avez pas un programme stipulant que vous désirez faire l’expérience de l’oppression, vous ne subirez donc pas une telle agression.

Vous pouvez bien vous satisfaire de vos théories conspirationnistes, mais observez plutôt comment vous êtes manipulé sur le plan personnel. Soyez conscient de ce que vous ressentez quand nous parlons des Annunakis et des Illuminati. Eprouvez-vous de la peur ou de la compassion ? Si c’est de la peur, elle démontre que vous exécutez encore un tel programme, mais aussi que vous avez identifié une croyance dans votre subconscient. Si vous en prenez conscience, vous pourrez l’intégrer. Encore une fois, l’intégration consiste à abandonner tout jugement à passer de l’état bourreau/ victime à celui de créateur. Posez-vous donc chacun les questions suivantes :

-      pourquoi d’abord ai-je créé cela ?

-      en quoi cela m’est-il utile ?

-      Qu’est-ce que j’y apprends sur moi en tant qu’être de l’univers ?

-      Qu’est-ce que j’y apprends en tant qu’être jouant le jeu de la dualité ?

Quand vous reconnaissez tout cela, votre point de vue à propos de toute votre expérience se transforment et c’est alors que s’élève votre conscience. Ce qui est encore plus fabuleux, c’est que vous transmettez cette information ou connaissance à tous les autres aspects de vous-mêmes en disant : « Ah ! la voici » comme si vous donniez les ingrédients nécessaires à la réussite d’une recette culinaire. Vous envoyez l’information à tous vos autres aspects afin qu’ils n’aient pas à la chercher eux-mêmes. Chaque version de vous-même qui existe sur une autre ligne du temps a un ego ou un filtre différent et chaque fois que vous abandonnez le jugement, vous éliminez les distorsions sur toutes les lignes du temps.

Essentiellement, vous faites disparaître toutes les distorsions afin de vous voir comme un être parfaitement expansé. Voyez-vous quand vous faites un choix différent, vous modifiez votre personnage.

 retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

  Extrait du livre LE GRAND POTENTEIL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE.

 

A l’école des mères médiatrice

 

856927-2D’où viennent l’Amour Inconditionnel et le Nourrissage

Laissez-moi vous parler de vous tels que vous étiez avant de vous réincarner. Toute personne qui vient dans cette école – et ceci devrait être une description historique de la réincarnation et du voyage qui mène ici, dans ce lieu sur la carte de votre destinée – c ‘est parce qu’elle a été gloutonne dans sa vie antérieure. Gloutonne. Vous avez été gloutons et/ou vous avez combattu pour votre survie au cours d’une bataille, et au moment de mourir, vous vous êtes posé la question suivante ; la première question que vous vous soyez posée fut de savoir où était votre mère. Il n’y a pas un seul soldat, une seul guerrier qui au moment de mourir sur le champ de bataille, n’appelle instinctivement sa mère. Ils le font tous. Ceci est un fat absolu. J’en ai été le témoin moi-même. Pourquoi font-ils cela ? Je voulais donc vous poser la question suivante : pourquoi croyez-vous – vous croyez que c’est stupide ? – que tous les guerriers appellent leur mère juste avant de mourir ? Veuillez vous tourner vers votre partenaire et lui dire pourquoi vous croyez cela.

Eh bien, voilà la réponse à cette question : c’est parce que, quand vous étiez petits, l’aspect le plus réconfortant et le plus aimant n’a jamais été le père ; cela a toujours été la mère. Et chaque fois que vous vous êtes fait mal, vous êtes blessés ou cogné, vous êtes allés  auprès de votre mère qui remit tout dans l’ordre. Lorsqu’un soldat a les boyaux éclatés et la moitié du corps qui manque, la seule personne qu’il appelle est sa mère. Il en a été ainsi tout au long de l’histoire ; Pourquoi ? Ils demandent à leur mère de les aider, car c’est la seule personne dans leur vie qui puisse les aider. Et la deuxième personne qu’ils appellent est Dieu : « Dieu aide-moi » Et ils meurent.

Les mères ici présentes, à quel point sont-elles divines ? A quel point le sont-elles divines ? A quel point les femmes sont-elles divines ? Combien d’entre vous comprennent la question ? Vos femmes sont-elles divines ? Chaque petit garçon sait que, lorsqu’il s’égratigne le genou ou reçoit un coup sur la mâchoire, sa mère va prendre soin de lui, l’aimer, le prendre sur sa poitrine et que cela suffit à faire que les choses aillent mieux, n’est-ce pas ? Quel que soit leur âge, c’est ce qu’ils croient ; C’est la raison pour laquelle ils sont épris des seins des femmes ; ils tentent de retrouver leur mère ; Combien d’entre vous comprennent ?

Maintenant, suivez-moi bien. Je vais quelque part avec cette histoire. C’est parce que, dans toutes leurs aventures, leur mère leur demande toujours de prendre soin d ‘eux-mêmes et de faire attention ; ils ont été des fils rebelles, sont partis et on fait ce qu’ils voulaient d e toutes façon. Mais quand ils se sont blessés, est-ce que les gens contre lesquels ils se sont rebellés ont pris soin d’eux ? Non. Qui donc sont-ils allés trouver ? Maman, la bonne terre. C’est la raison pour laquelle les femmes ne sont pas des hommes. Les hommes ont l’esprit d’aventure et sont spontanés ; ils fécondent n’importe quel trou qu’ils voient. Les femmes, elles, doivent porter la responsabilité de ce qui sort de ce trou.

Que pouvons-nous donc dire des femmes ?

Eh bien, pour la plupart, les femmes se donnent aux hommes. Et, à moins qu’elles ne soient des prostituées ou des hétaïres, elles oeuvrent réellement dur pour plaire à leurs époux, leurs amants et leurs hommes. Mais, si elles tombent enceintes, le doit de Dieu n’est pas dirigé en direction du père ; il est dirigé dans leur direction. Ce sont donc elles qui supportent la croissance au sein de leur matrice et ce sont elles qui supportent l’enfant, elles qui sont continuellement là. Les soldats sur le champ de bataille n’appellent jamais, ou rarement, leur père ; Je les ai observés et cela est vrai jusqu’à vos guerres les plus récentes. Ils appellent leur mère ; ils n’appellent pas leur père. Ne trouvez-vous pas cela intéressant ?

D’où viennent donc l’amour inconditionnel et le nourrisage des mères ? C’est vrai. Et ils appellent leur mère et leur mère est loin, et ils appellent et leur souffrance est terminée ;ils sont partis pour toujours. Ils ne seront jamais plus avec leur mère. Une telle situation est tout à fait tragique. Cela est la partie de l’humanité qui n’est l’objet d’aucune louange, dont on ne parle pas, et c’est la raison pour laquelle je suis une femme, cette compréhension totalement bienveillante de ce que c’est que de recevoir la semence de l’homme que vous aimez et d’avoir ensuite à prendre soin de cette semence, à la nourrir, à la laisser croître dans votre corps, cet enfant grandit en vous.

C’étaient des fils de mères qui étaient sur le champ de bataille de mon époque, pas des fils de pères. Ainsi, en regard de toute éternité, où donc le siège de l’amour absolu et de la protection se trouve-t-il ? Dans la femme, la partie la plus menacée, car la femme peut aimer le monde. Si une seule femme faisait tous les enfants et si tous les enfants du monde étaient ses petits-enfants, il n’y aurait jamais de guerre. Mais si les amants entrent en jeu, il y aura toujours la guerre.

Si lors d’une bataille rangée, les mourants appellent leur mère – que ce soient des hommes virils, des guerriers de renon – à qui revient-il d’être le professeur de l’humanité ? Une femme qui apporte douceur à la souffrance, réconfort à la peur, joie et amour, l’idéal même que les hommes appellent de toutes leurs forces au milieu de la bataille rangée alors que leurs boyaux se vident autour d’eux, qu’ils meurent, que leur cœur éjecte les dernières gouttes de leur sang et leur force vitale. Qui donc devrait être le professeur des générations à venir ? Vous l’avez !

Je veux que vous compreniez pourquoi vous ne savez pas reconnaître un maître. Regardez, si génie sans cœur, je conquis les deux tiers du monde connu, ce que j’avais à conquérir, étant devenu le vent, jusqu’à en être épris des montagnes enneigées, des arbres givrés, des vertes rivières et des roseaux, ce fut d’apprendre l’amour, de l’apprendre tel que le voit une femme ; Les femmes sont plus proches de Dieu parce qu’elles ne sont pas naturellement dans le premier sceau. Elles n’y sont naturellement que lors de la saison de leur ovulation. Tout le reste, elles s’y efforcent. Là où l’homme se situe à ce moment-là, les femmes n’y sont pas. Elles sont les qualités nourissantes de la Terre. C’est pourquoi la nature est dénommée la mère. Elle sait ce que c’est que de souffrir longtemps, d’aimer longtemps. Et elle est cruelle car elle sait éliminer toute faiblesse quelle qu’elle soit et sera le support du plus fort de ses génomes, sa genèse.

J’ai donc découvert à propos des femmes que les qualités féminines ont été haïes par les pouvoirs en place, en vérité l’Eglise, en vérité les royaumes, car les femmes ont en elles-mêmes une compassion qui leur est naturelle. C’est la même chose en ce qui concerne avoir des enfants. C’est une compassion naturelle. Elles ont un amour naturel. Si on plaçait une femme sur le trône d’une principauté et l’initiait à considérer chaque personne comme son enfant, elle deviendrait le plus féroce des guerriers et protégerait chacun de ses enfants. Elle le ferait. Cela est la raison pour laquelle si peu de femmes ont accédé au trône.

Oh Oui, il en faut pour allumer une femme. Et les femmes d’aujourd’hui sont artificielles. Ce sont des petits enfants programmés sans opinions ; elles veulent seulement être belles et idolâtrées ; Cela dénote un effondrement de la conscience. C’est cela. Mais les femmes ont une vertu . Et cette vertu, la voici : tous mes soldats, qui appelaient-ils au moment de mourir ? Leur mère, des femmes que je n’avais jamais connues, d es femmes qui, je l’imagine, apprenant que leur fils – leur fier et magnifique fils – avait été abattu sur le champ de bataille, crieraient, pleureraient et porteraient des vêtements de deuil pendant longtemps. Je n’ai pas connu un seul père qui ait fait cela. Les femmes le font. Cela montre l’intensité de leur amour. Elles deviennent ensuite des proies et on les soupçonne. Dans le monde, elles sont des marchandises. On les traite comme du bétail et comme des objets sexuels car elles n’ont aucun droit et, dans la plupart des pays, elles n’ont pas le droit de vote. Elles n’ont pas le droit à la contestation dans le mariage. Elles n’ont absolument aucun droit, Une mauvais femme est seulement une femme à qui on a renié son amour naturel, rien de plus.

En fait, l’Eglise catholique a  étendu son adoration à la matrice de Marie pour qu’elle intercède auprès de son fils divin pour les péchés de ceux qui viennent se confesser. C’est une femme médiatrice. Pourquoi une femme devrait-elle être une médiatrice ? Pourquoi ne serait-elle pas le don de ce qu’elle est ? Elle est plus haut placée sur l’échelle à sept échelons ; Si on compte sept niveau de l’Hertzien à l’inconnu infini, il n’y a que sept niveaux. Il n’y a que sept niveaux de conscience. Bien sûr, il y a un quart de cercle de potentiels absolus dans le monde quantique à trois niveaux (réalité tridimensionnelle). Comment le sait-on ? C’est ce que j’ai enseigné à mes camarades ce soir. Pensez-vous tout savoir ? Ce soir, regardez le ciel de minuit et imaginez les étoiles que vous ne voyez pas. Si elles appartiennent toutes aux trois premiers sceaux, en toute franchise et en toute vérité, je vous supplie de vous demander combien d’aventures vous avez réellement vécues dans les trois premiers sceaux ? Etes-vous jamais allés au-delà de votre lit, de votre réfrigérateur ou de votre cuisinière, de votre pénis, de votre vagin, de vos siens ou de votre visage ? Etes-vous jamais allés au-delà pour voir que l’espace contient dans ce monde tridimensionnel des possibilités infinies pour vous tous ? Comment pourrions-nous jamais être devenus plus grands que cela ?

Dieu est-il aussi simple que sept échelons ? Oui. Mais le royaume de Dieu et les aventures de Dieu sont-ils plus grands que sept échelons ? Absolument. Une femme est naturellement plus proche de Dieu, plus artificielle envers son amant et plus naturelle envers son propre Dieu de compassion, d’amour, de compréhension et de nourriture de l’âme.

 C’est pourquoi je suis une femme. 

 retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

  Extrait du livre RAMTHA : « Intervention des Dieux » aux Editions AdA.

 

L’ABAT-JOUR des multiples points d’observation

 

Qu’est-ce que cela a à voir avec Jésus et la mécanique quantique ?

Qu’est-ce que cela a à voir avec vous ?

DSC00375Eh bien ceci : si un simple abat-jour propulsé par e qu’on appelle des électrons artificiellement contenus bourdonnant autour d’un fil conducteur en cuivre ou tout autre matériaux conducteur est alimenté par deux pointes ou alimenté par une autre série de fils similaires jusqu’à un cerveau qui serait alors une ampoule électrique, si nous plaçons un abat-jour sur cette ampoule électrique – l’ampoule représentant la personnalité – si nous y plaçons un abat-jour percé de 1000 trous d’aiguille, tout point à travers lequel nous percevons un flux de lumière devient la manière dont nous coagulons les champs transitoires réels du matérialisme illusoire. Autrement dit, un seul rayon parmi le potentiel quantique de 360 degrés, d’où que vous choisissiez de le regarder – et ceci est très important – de quelque angle que vous le voyiez en observant l’abat-jour, va être la lumière selon laquelle vous allez prendre des décisions réfléchies. L’énergie des photos est l’énergie qui sera transformée en substance réellement utilisable formant les événements du lendemain. Les photons prendront en réalité la place de ce qu’on appelle la re-formation du lieu d’habitation personnel, de la réalité personnelle. 

La loi du Pharaon est donc une loi. Pharaon est une loi ; ce n’est pas une personne. Le Pharaon de la loi dit que si vous êtes assis dans la fenêtre d’une certaine lumière vieille de milliards d’années, vous ne pouvez devenir Pharaon que si votre relation à cette lumière remonte à cinq milliards d’années. Dans cette lumière, vous devez être capable de lire, de devenir et de succomber à ce qu’on appelle la loi de la description physique et de son aptitude. Et la loi est très spécifique. Elle est très spécifique. Elle dit que Pharaon doit mourir, que quiconque résidera dan la loi de Pharaon doit mourir à la génétique de ses ancêtres. 

Ils ne doivent plus se considérer mortels. Ils s’abreuvent de la lumière de l’immortalité de cinq milliards d’années et, dans ce rayon de lumière issu du grand abat-jour, prononcent le vœu d’être l’instrument des Dieux, l’esprit des Dieux. C’est ainsi que, par leur semence imprégnée par une initiation émotionnelle, ils donnent naissance à une nouvelle vie qui, suivant leurs pas immortels, promettra la continuité de la loi de Pharaon. L’Observateur – bon gouvernant – dirige alors la lumière d’une étole, plutôt que celle d’un abat-jour, en sorte que cette lumière astrale puisse re-former l’énergie et la réalité. N’est-ce pas magnifique ? 

Quelle tragédie qu’ils vous aient quittés. Quelle tragédie que la superstition ait causé la perte et la ruine de leurs temples. Quelle tragédie que les habitants du désert soient venus – qu’ils aient été des prétendants, jamais ceux de l’origine – quelle tragédie. Il ne vous reste que les squelettes de leur grande, vaste et merveilleuse connaissance.

 

La pyramide de Gizeh est un abat-jour. Bien qu’elle soit la description parfait du concept de pi en algèbre, c’est un abat-jour. Et chaque pierre, imaginez chaque pierre comme pouvant bouger – bouger – horizontalement pour révéler la lumière de Sirius, l’Etoile du Chien. Quel angle ? Allez-vous être à l’extérieur ? Allez-vous être à un tiers de sa hauteur ? Allez-vous rechercher ces pierres sacrées ? Ou bien allez-vous être suffisamment audacieux pour entrer et trouver la fenêtre magique par laquelle pénètre la lumière véritablement concentrée des lumières stellaires qui éclaire les halles des siècles ? 

Voici ce que Dieu vous dit de façon si parfaite : le Point Zéro est le potentiel de tout cadre de lumière. Comprendre ce qu’est la lumière est important. Chevaucher la lumière est un concept important car le lieu d’où nous la voyons, l’angle et l’attitude, déterminent réellement notre réalité. Nous commençons alors à comprendre que nous sommes assis avec une lumière qui ressemble réellement à une pyramide décapitée ; Nous sommes assis, nous la regardons et nous nous demandons si la lumière sous laquelle nous sommes assis et l’exposition de cette lumière obéissent à la loi de notre propre Pharaon, loi qui dit qu’à la lumière de cet angle, ce que je vois, perçois, lis et échange sera la loi de Pharaon. Le lendemain, votre vie sera transformée par les personnes qui étaient assises dans cette lumière selon cet angle – par la télévision que vous avez regardée selon cet angle, le livre que vous avez lu selon cet angle, la vue que vous avez eue de votre vie selon cet angle. Ceci devient alors la doctrine de Pharaon et celle-ci, dit que, où que vous contempliez une lumière et une pensée selon une pensée courante, vous pourriez assurément devenir un prophète de votre propre époque car vous pouvez prophétiser avec précision les événements qui se produiront du fait d’être simplement assis en toute ignorance, créant, tel un scribe, votre propre événement selon la doctrine de Pharaon et l’ombre porte de la lumière de la Grande Pyramide. Veuillez vous tourner vers votre voisin et lui expliquer. 

Combien d’entre vous comprennent jusqu’ici que la mécanique quantique était la doctrine sacrée de Pharaon ? 

Ramtha 

  retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/ 

Extrait du Chapitre : « Jéhovah, Dieu de la Guerre et de la Vengeance » aux Editions AdA.

 

LA QUETE DE L’UNITE – Le retour à la Maison

 

téléchargement (1) C’est une certitude pour moi que l’homme a cherché à s’identifier lui-même au travers d’autrui. Vous cherchez tous dans les autres la manière de vous sentir complets en vous-mêmes. Vous retracez le chemin de votre compréhension. Vous tous avez une complétude. Vous tous avez un Dieu. 

Lorsque l’homme trouve sa complétudes dans la matrice de son être appelée femme, l’homme devient complet dans une direction car le sexe a été pacifié, la glande a été pacifiée et l’âme a été pacifiée. Et une fois que l’homme se sera uni à la compagne de son être, il retournera regarder les étoiles. Et parmi le bruit de la cité et de la foule, les braillements des oies, le hennissement des chevaux, le beuglement des caches, le marchandage et les visiteurs, les princes et les prétendants, les fonctionnaires de gouvernement, les appartements les fermiers avec leur formage, leur vin et les champs d’oliviers, une fois que tout ceci aura ,été compris – et il se peut que cela ait déjà perdu son attrait pour vous, que cela ne vous séduise plus – allez sur un chemin détourné trouver une souche, asseyez-vous dessus, regardez le ciel de minuit et trouvez un joyau dans les cieux. Que sa lumière est merveilleuse. 

Et regardez la lune, l’Enchanteresse, avec son fin éclat de lumière, elle qui vous a toujours tenté avec sa beauté. Et regardez le livre de l’éternité. Etudiez le joyau et voyez sa grandeur, mais sachez qu’il ne porte jamais ombrage à plus petit que lui et que si la lune n’avait pas l’arrière-scène de l’infini pour mettre en valeur son éclat, aussi séductrice qu’elle soit, elle n’aurait jamais un tel pouvoir de séduction. Et alors que vous êtes assis sur votre souche, le regard porté sur la grandeur, lorsque l’homme se retrouvera lui-même, son homme propre deviendra de nouveau ce qui jadis le regardait d’en haut, contemplant la manière de le rendre meilleur. 

Et lorsqu’il parviendra à cette compréhension, l’homme recherchera par lui-même sa valeur, ce qu’il y a de plus noble dans le récit de toute son histoire jusqu’à découvrir cet élément qui a fait que l’étoile est si belle, la lune si majestueuse, la souche si solide et son corps si beau, se demandant, bien qu’il soit Dieu, en quoi réside la supériorité qui fit Dieu. Et il cherchera la force qui le guide dans chacun des moments successifs de créativité Et il recherchera à découvrir l’élément merveilleux qui fit pleinement s’épanouir et se développer sa créativité et celui qui, au milieu de toutes ses souffrances, lui permit illusions, désillusions, attitudes, haine, lâcher prise, guerre et amertume. 

Lorsque sur le chemin du retour vers son soi divin l’homme recherchera l’amour, il ira retrouver son Père, sa semence, son éternité. Et lorsque l’homme recherchera le Père, son immortalité d’éternité sera chose assurée, je vous l’assure, car lorsqu’il retrouvera le Père, il ne trouvera pas celui-ci immobile à l’attendre. Il découvrira qu’il se connaît de nouveau lui-même en dehors u tonnerre de la pensée qui est en quête perpétuelle de l’expansion de ses périmètres. Et il sera pris de nouveau dans la splendeur de Dieu Tout-Puissant dans sa continuité et son être complet, en toute joie. Et quant est-il de la Déesse Colombe ? 

Au travers de ses descendants, elle est devenue les descendants, non pas l’homme connu mais les descendants dans la lumière qui sont ce que vous appelez les grands créateurs des vaisseaux de lumière insaisissables et d de la fraternité interstellaire. Lorsque l’homme, assis sur la souche, considérera la lumière de Dieu et portera son regard sur les cieux pour découvrir sa divinité – lorsque tous les hommes réaliseront que c’est là qu’elle se situe – la Déesse Colombe et ses descendants se rassembleront dans la formulation et l’allégresse de la découverte du Père et d’être de nouveau un avec lui.  

Vivez votre vie dans a paix absolue, sans les complexités des actions internes de l’intelligence d’autrui. Vivez-la pour apprendre et connaître et, lorsque vous connaîtrez, vous deviendrez chaque pas de l’honneur et de la sagesse pour le meilleur qui vous a été enseigné car vous vous serez élevés plus haut dans le vent comme je le fis. Et si vous appliquez votre principe, disons, une seule fois et que cela ne porte pas d’effet si bien que vous ne souhaitiez pas poursuivre, eh bien mes chers, ceci est malheureusement en ce moment-là votre perte, mais espérons-le, votre gain dans l’avenir. Les principes marchent tous. Ils sont gouvernés par une loi, une loi précise, celle selon laquelle le Père a toujours gouverné toutes choses. 

Retournez donc maintenant des vos royaumes, vos logis, vos places publiques, vos bâtisses et allez regarder le temps à autre dans votre ciel lorsqu’il est noir. Qu’il vous rappelle qui vous êtes. N’abandonnez jamais vos valeurs en faveur de quiconque car vous avez vu de tout temps la tragédie qui advient alors. Vous souvenir de l’histoire sauvegarde vos lendemains. Appliquez-vous à faire le bien. Et lorsque vous regarderez votre étoile, regardez plus attentivement et vous verrez qu’elle vous sourit et que c’est moi. 

Je suis en vérité Ramtha, l’Etre Eclairé, serviteur de la Source, Dieu Tout-Puissant, vie merveilleuse, mouvement de l’orage, au nom du Christ qui est le parfait idéal du mouvement, en votre nom, frères bien-aimés, vous qui êtes tout ce que j’ai dit. Et je vous souhaite le bonsoir ! 

Qu’il en soit ainsi. 

Extrait du Chapitre : « L’archéologie de l’identité humaine » – par RAMTHA aux Editions AdA. Traduction Francesca.

Les Dracos existent-ils toujours : messages Pléiadiens

images (6)

Pas vraiment, dis-je avant d’être interrompue par Karen qui, rassérénée, s’était approchée : 

- Alors, que s’est-il passé ? demanda-t-elle 

- Les Mondes des Etoiles s’efforcèrent par tous les moyens de résoudre le problème draco et de mettre un terme aux interminables affrontements faisant rage à travers la Voie Lactée. 

 Les créatures aimantes et intelligentes qui peuplaient la Galaxie eurent à lutter pour leur survie. La création de la planète Terre était un phénomène unique et sans précédent. Le plan original consistait à l’ensemencer avec des êtres issus de l’amour et de la compassion, leur rôle étant de se multiplier et servir d’hôtes aux Dracos et à beaucoup d’autres. Ces êtres dépourvus de mansuétude pourraient donc s’incarner dans des corps physiques élaborés avec l’amour pour pouvoir faire l’expérience de celui-ci. 

C’est cela qui leur a permis d’évoluer depuis neuf cent mille ans. Les Gens des Etoiles ont réussi à faire de notre corps un véhicule parfait. La haine, la violence et la folie de la race humaine sont autant d’outils qui permettent à ce véhicule de vivre ce que sont le chagrin, la compassion, l’humilité et, finalement, l’amour et de les comprendre. Les êtres humains sont maintenant des milliards. 

Depuis nos débuts, nous avons donné des opportunités infinies d’incarnation à des êtres de l’univers tout entier.- Où pensez-vous que cette expérience nous mène? demanda Gerry. Je lui retournai sa question. Renversant la tête en arrière, il éclata de rire.- Mon peuple va bientôt partir, me lança-t-il une fois calmé. 

Le cycle est presque terminé, même si l’esprit aborigène de la Terre est ici pour toujours. 

- Que va-t-il se passer ? interrogea Karen. 

Gerry se tourna vers moi, dans l’attente de la réponse. 

- Il se produit actuellement une accélération qui affecte partiellement le temps, lâchai-je. Un éveil de l’amour est en route et ceux qui le suivront entreront dans un âge de paix et d’harmonie. 

Il leva la main.- Et les autres ? 

Je me mis debout :- Ils seront incapables de survivre à une vibration plus élevée, à son accélération. Il n’y a pas de problème, ils se réincarneront sur une autre planète du même type que la Terre, nantie d’une fréquence plus basse et poursuivront leur voyage. Au bout du compte, tout le monde réussit car l’amour a toujours le dernier mot.

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca    – paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow Extrait de la page 112

Description du Vaisseau-mère : Message Pléiadiens

 

 

images (13)Le commandant du vaisseau-mère ressemble à un être humain par certains côtés, sa peau est très pâle. Son visage est effilé vers le bas et il est longiligne. Ses yeux sont étirés et horizontaux. La tête est large au sommet. C’est un personnage jovial. La salle de contrôle s’apparente à celle du Starship Enterprise … l’éclairage est si puissant !  

Des tas d’instruments techniques, simples à utiliser toutefois.- Avancez dans le temps et dites-moi ce qui se passe, suggérai-je.- Je me vois sortir d’une capsule, une sorte de tube, dans le vaisseau-mère. J’y ai subi une mutation physiologique : la couleur de ma peau est différente, elle n’est plus brune mais bleue comme celle des autres, quoique d’un ton plus sombre. Maintenant, je consulte un affichage du système solaire sur un écran immense. Les planètes portent les noms de Zun, Varn, Mu, Zaron et June. 

 Elles sont plus nombreuses que celles du système solaire actuel. Je ressens une forte exaltation, comme un « enfin ! »,l’aboutissement imminent d’une tâche pour laquelle j’ai travaillé dur et longtemps. 

 Je suis détenteur d’une clé pour conduire le vaisseau à sa destination. Je pose ma main sur une console et l’affichage du système solaire se transforme instantanément : toutes les planètes changent d’emplacement, excepté Mu qui reste immobile. C’est ainsi que je pilote le vaisseau-mère. Mais je suis avant tout un messager, un ambassadeur. Le commandant et quelques autres doivent m’accompagner sur la planète. Nous embarquons dans des navettes et atterrissons sur un terre-plein, une pyramide au sommet tronqué. 

Des responsables reptiliens viennent à notre rencontre. Ils sont parés d’une manière outrancière, affublés de quantités de bijoux en or. Ce sont des gens de couleur rouge brunâtre, dont l’arrogance me rend nerveux. Le but de cette réunion est de transmettre le pouvoir sur la planète aux Gens des Etoiles. Mais les Reptiliens ne veulent pas perdre la face, ils souhaitent que cette passation se fasse avec faste et splendeur afin de les mettre en valeur. Ils sont entourés de leurs domestiques, des êtres à l’apparence humaine qu’ils considèrent comme leurs esclaves : leurs têtes sont étroites, flanquées de grandes oreilles. Leurs mains portent cinq longs doigts. Maintenant, je vois les navettes décoller à nouveau avec cette fois tous les Gens des Etoiles à leur bord. Je reste sur place. 

Un Reptilien se tourne vers moi et me lance:  » Le moment est-il venu ? » 

Je réponds par l’affirmative et je lui donne mes instructions pour finaliser l’opération. La nuit est tombée. Je m’assure que tous les points ont été vérifiés. Des bâtiments atterrissent, transportant les gens bleus à leur bord. On décharge des provisions, des machines, des cylindres contenant des graines et des spores. Devant cette agitation, je suis à nouveau pris d’une certaine exaltation, à laquelle s’ajoute de la méfiance. Maintenant, ma vision se transforme encore : c’est l’attaque contre le vaisseau-mère. Une multitude de navettes tentent de s’enfuir. 

Je me vois aux côtés du commandant. Je ne sais pas comment je suis venu jusqu’à lui. Cette dernière déclaration était pour le moins incohérente. 

- Le commandant donne ses ordres, poursuivit-il. Nous sommes calmes comme si l’attaque n’avait rien d’une surprise pour nous. 

- Donc, le commandant est mort en dirigeant le vaisseau, intervins-je? 

- Je ne sais pas car j’ai pris place dans une navette et il ne m’a pas accompagné. L’appareil approche de la planète à grande vitesse. Peu d’embarcations arriveront à bon port. La mienne plonge dans l’eau à vitesse vertigineuse. 

Je me redressai :- C’est juste, une des navettes est effectivement tombée dans l’océan. Vous prétendez que vous êtes dans celle-là? 

- Oui. L’endroit ressemble à un lac 

- Un lac? S’agirait-il de Broken Bay ? 

- Peut-être, mais j’ai vraiment la sensation que c’est un lac et non une baie. L’engin s’enfonce dans l’eau, il longe une crevasse sous-marine et pénètre dans une immense caverne. Instantanément, je pensai aux grottes sous-marines situées à la pointe du golfe non loin de Broken Bay. Peut-être un autre appareil s’y était-il réfugié? 

Il s’agirait d’une découverte toute nouvelle, mais dans ce cas pourquoi était-ce la première fois qu’elle était mentionnée après tant de régressions? 

- Un grand nombre de vaisseaux sont regroupés dans cette gigantesque cavité, poursuivit-il, et je vois une foule de petits êtres s’activer. 

Hmm … Les cavernes auxquelles je pensais ne sont pas aussi grandes, pas au point de contenir de nombreux bâtiments. 

Voilà qui était troublant :

- Y a-t-il des Etres Lézards à proximité ? 

- Oh oui, des quantités… Des petites créatures esclaves déchargent du matérie1. La chaleur est difficilement supportable et tout le monde se presse. « C’est fait, on ne peut plus rien y changer ! » est la sensation dominante qui règne ici Ce n’était pas accidentel. Nous savions ce qui attendait le vaisseau-mère et avions préparé notre retraite dans cette caverne au fond des eaux. 

- Décrivez-moi ceux qui vous entourent. 

- Certains appartiennent à l’espèce en forme de poire, la plupart cependant sont minces avec une sorte de peau de requin. 

- Savez-vous s’il y a eu des survivants sur le vaisseau-mère? 

- Si c’est le cas, je n’ai aucune idée de l’endroit où ils auraient pu trouver refuge. Ses déclarations m’apparaissaient vraiment incompréhensibles, je lui demandai d’avancer dans le temps. 

- Quelques années ont passé dit-il. Notre communauté est maintenant installée en surface, toutefois une partie réside toujours sous la terre. Des cultures ont été ensemencées, les esclaves s’en occupent. 

- Regardez votre corps. A quoi ressemble-t-il ?- Il est brun à nouveau. C’est bizarre, je suis redevenu ce que j’étais avant ma mutation sur le vaisseau-mère. Certains d’entre nous ont décidé de tenter de rentrer sur leur planète d’origine. Ils sont sur le départ. J’ignore comment ils y parviendront avec des navettes pour seul moyen de transport. Pour ma part, je considère la situation sans espoir et je décide de ne pas les accompagner. 

- Ont-ils réussi? 

- Je ne le sais pas, ils ont disparu avec leurs appareils. Mais peut-être suis-je allé trop en avant dans le temps car ce que je contemple est une nouvelle civilisation, en plein essor, fondée sur les éléments apportés par le vaisseau-mère. 

Plus rien ne cadrait. Cette régression était sur bien des points en contradiction avec les précédentes. Je l’invitai donc à retourner sur le vaisseau-mère, avant l’attaque. Il me décrivit alors une personne proche du commandant. 

Après m’être concentrée pendant quelques minutes, je déclarai : 

- Il s’agit du frère du commandant, il est monté dans un des engins qui sont partis vers la Terre, celui qui s’est abîmé en mer et il a trouvé la mort dans l’accident. 

Peter acquiesça :- Je l’ai effectivement vu sombrer et je ne crois pas que quiconque ait survécu. 

Au moins, une chose était claire : il n’était pas dans l’appareil englouti. 

Je souhaitais le rassurer :- Et pourtant si, quelques personnes s’en sont tirées indemnes. 

- Parfait, dit Peter en souriant. Je me demandai s’il n’avait pas été tué à l’époque et si les scènes qu’il décrivait dans sa régression n’étaient pas celles qu’il voyait depuis l’après-vie. Cela pouvait expliquer l’incohérence de certains de ses propos et les différences notables avec les autres régressions. Je lui demandai donc de se montrer très attentif, lui précisant qu’il avait tendance à mélanger les époques et que j’avais du mal à tout saisir. 

- Vous voyez-vous vraiment en survivant du vaisseau-mère, le questionnai-je, ou êtes-vous mort en compagnie de l’officier ? 

- Non, je ne suis pas mort.- Réfléchissez bien. Vous savez que lorsque 1′on décède, il est possible de ne pas s’apercevoir sur le champ que l’on est passé de l’autre côté. Faites un effort, vous verrez probablement que vous avez en fait quitté votre corps à un moment ou un autre. 

Peter se concentra : 

- Je reconnais que tout n’est pas clair dans mes souvenirs, pourtant, je ressens une véritable continuité de commandement dans mon esprit… 

- Vous vous serviez, semble-t-il, de vos expériences passées et de vos capacités dans la vie suivante. C’est probablement plus tardivement que vous êtes allé dans la caverne sous la terre. Bien, je crois que nous avons quasiment fini. Y a-t-il autre chose que vous aimeriez examiner? 

-     Absolument. Je voudrais jeter un coup d’œil à ce sentiment de culpabilité, le mot s’impose à moi.- Trouve-t-il son origine dans le fait que vous trompiez le commandant en lui assurant une chose que vous saviez opposée aux intentions des Reptiles ? 

- Mais ses supérieurs savaient eux aussi! Oui, je veux dire ceux qui l’ont nommé à ce poste! J’étais en quelque sorte venu sur le vaisseau en tant que second car il n’avait pas idée des événements à venir et j’agissais pour que ses ordres coïncident avec ce qui était prévu. Je ne pouvais lui révéler la vérité car la hiérarchie me l’avait interdit : nul autre sur le vaisseau-mère ne devait être informé de ce qui allait se produire. 

 Je me sentis devenir livide et une grande faiblesse m’envahit. J’avais besoin de trouver du réconfort. 

- Très bien, Peter, pour la dernière fois, retournez au vaisseau juste avant l’explosion. Décrivez-moi le comportement du commandant. Le visage de Peter devint grave.- Il s’est tourné vers l’opérateur du faisceau de particules en lui criant : « Tirez, mais tirez donc ! »

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca    – paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

 

KRYEON : un nouveau paradigme

Kryeon-Lee-Caroll

La séparation

Pourquoi ne pas cesser de séparer les choses ? Nous comprenons qu’il s’agit d’un comportement tout à fait normal pour des Êtres Humains, envers des choses qui semblent distinctes ou obscures. L’ancienne énergie place les Êtres Humains dans l’obscurité. Donc, chacun d’eux peut représenter un danger potentiel pour votre propre vie en incarnation. Vous deviez vous tenir à l’écart, vous séparer, afin de survivre. Toutefois, avec la nouvelle énergie, il y a de la lumière. Vous pouvez maintenant vous voir les uns les autres. Alors, pourquoi maintenir la séparation, puisque les ennemis potentiels seront visibles, s’ils s’approchent de vous ? Pourquoi ne pas tenter de vous réunir sous la lumière du soleil de la nouvelle énergie ? Je sais que c’est plus facile à dire qu’à réaliser. L’ancienne énergie est « dure à cuire ou dure à illuminer ». Elle ne lâchera pas facilement prise. Elle cherche à maintenir la séparation, car elle a peur de la force de cette nouvelle réunion « nouvelle énergie » qui menace son pouvoir dominateur. Reconnaissez-vous les phrases ci-dessous ?

Le téléphone est l’outil du diable.

La télévision corrompre l’esprit des enfants.

Internet est le début de l’antéchrist.

Facebook vole les compétences sociales des jeunes.

Toutes ces choses font partie d’une révolution sociale « nouvelle énergie », qui porte le monde à se rapprocher, mais le vieil instinct de survie de l’ancienne énergie a peur de chacune d’elles.

J’aimerais que vous commenciez à participer à des sortes de réunions que vous n’attendiez pas. Voici un exemple qui ne cherche pas du tout à offenser ni blesser le cœur d’un Être Humain. Imaginez que vous êtes un occidental, et que vous rencontrez une personne portant un turban. Regardons le processus de réflexion commune, sur une base de survie du style ancienne énergie.

La survie

Le turban vous indique immédiatement son système de croyance. Il indique peut-être d’où il vient, la lignée de sa culture, et peut-être la langue qu’il parle. Cela signifie également que, selon vos perceptions actuelles, mutuelles et ignorantes, non pas stupides, que cette personne ne vous aimera pas. Après tout, vous ne portez pas le turban. Alors, que faites-vous ? Normalement, vous changez de direction. Cet Être Humain est peut-être du Moyen-Orient, là où il y en a beaucoup qui portent un turban. Cependant, votre corps vibre en conformité avec tout ce que votre cerveau a appris. Voilà pourquoi vous êtes portés à vous éloigner ou « changer de trottoir » ! Votre cerveau ou intellect va commencer à faire clignoter son raisonnement logique comme un « logiciel ». Il vous dira que vous n’avez rien en commun, que si vous embarquez dans une conversation avec lui, cela va se terminer en « queue-de-poisson » [NDIT - Au sens figuré ; Finir en queue de poisson : se terminer brusquement, sans conclusion satisfaisante]. Vos croyances réciproques ne sont pas les mêmes. Donc, en plus de tout cela, ce sera « un dialogue de sourds », selon ce que vous pensez – mutuellement. Pourtant, chacun de vous pratique ce qu’il lui a été enseigné, n’est-ce pas ? Puisque vous ne connaissez pas grand-chose au sujet de l’un de l’autre, cela va demander à chacun de travailler fortement sur sa manière de penser, de penser différemment. Chaque Être Humain de la planète Terre, peut changer ces comportements du style « ancienne énergie ».

Un nouveau paradigme

Imaginons ceci. Vous rencontrez une personne portant un turban. Votre mental est loin de l’état de survie de l’ancienne énergie. Au lieu d’être en alerte, il voit une possibilité de partage réciproque de connaissances, non pas de croyances. Il verra peut-être les points que vous avez en commun. C’est le « nouveau point de survie », là où vous comprenez intuitivement qu’il est préférable de vous connecter, de vous réunir, au lieu de maintenir la séparation. Votre intuition est au travail, et voici ce qu’elle vous dit : « Selon la vérité de cette personne, le turban est sa façon d’honorer Dieu en lui. C’est sa culture, et elle le fait ouvertement, afin que je puisse savoir qu’elle croit en Dieu. Moi aussi je crois en Dieu, je crois à ma propre Divinité Intérieure ! Cette personne honore son Dieu au point où elle n’a pas peur de ce que les autres vont dire, au sujet du port du turban. »

C’est un peu comme la plupart d’entre vous, qui n’avez pas peur de dire ouvertement en quoi vous croyez, si l’occasion se présente. Vous avez quelque chose en commun avec cet Être Humain, puisque, après tout, vous aimez le même Dieu. Ensuite, que se passerait-il ? Savez-vous qu’il pensera que vous allez faire demi-tour ? Il a porté un turban pendant toute sa vie, et il marche parfois dans des sociétés qui ne le font pas. Il connait la réaction commune, car il l’a vue maintes et maintes fois. Alors, au lieu de faire demi-tour, que faites-vous ? Vous lui offrez une solide poignée de main, et le regardez dans les yeux. Vous souriez et saluez le Dieu en lui, de la part du Dieu en vous. Vous avez des choses en commun. Vous n’avez même pas à en parler. Vous n’avez même pas besoin de devenir des amis.

Selon vous, quelle sera la réaction de cette personne, de cet Être Humain à part entière ? Il va voir une personne douce et équilibrée qui ne se soucie pas du port de son turban. Voyez-vous que vous avez changé votre paradigme, et que, vous avez peut-être contribué à changer, un tant soit peu, le sien ? Il sera peut-être moins enclin à penser ou croire que les personnes dites ésotériques ne vont pas dans le bon sens. C’est le début d’une toute nouvelle série de comportements. Nous pourrions vous présenter une multitude d’exemples, sur ce sujet. Nous pourrions parler de ce que plusieurs pays pourraient le faire, dans un but de rassemblement, dans le but de rassembler ce qu’ils ont en commun, au lieu de maintenir l’ancienne énergie de la séparation. [NDIT - Au lieu de "diviser pour mieux régner".]

Le nouveau paradigme va demander de fonctionner dans un autre type de survie, dans celui de la « survie bienveillante ». Vous pouvez dire : « Kryeon, tu nous présentes un vrai beau concept ! » Ensuite, vous retournez à vos occupations et oubliez presque tout ce que nous avons dit. Nous vous demandons de le pratiquer au cours de vos occupations quotidiennes. Nous osons même vous mettre un peu au défi ! Alors, qu’en dites-vous ? Je sais que ce ne sera pas une sinécure, que vous devrez parfois faire face aux « vents et marées » de la conscience sociale. Le potentiel de ce nouveau paradigme est très fort, mais il est difficile à réaliser, car je l’ai souvent vu en d’autres endroits et en d’autres mondes. Tôt ou tard, il va se réaliser. C’est une certitude, non pas une divination. Si vous sautez en l’air, je vous affirme à 100 % que vous allez redescendre. Est-ce une divination ou une réalité de la gravité ? Je vous parle d’une connaissance, non pas d’une croyance. Je vous dis que ce potentiel actuel est aussi réel que la gravité.

Lorsque vous entrez dans une nouvelle perception qui cesse de séparer les autres de vous-mêmes, regardez ou ressentez ce qui se passe. Il ne s’agit pas seulement d’une personne portant un turban. Entre autres, que dites-vous du voisinage et/ou de votre entourage qui ne croit pas aux mêmes choses que vous, de toutes ces personnes qui semblent vous éviter, qui vont même jusqu’à changer de trottoir – afin de vous éviter ? Qui sait, vous auriez peut-être une possibilité de leur dire : « Bonjour, bonsoir, salut, etc. », d’une manière où la synchronicité serait activée ? Pourquoi ne pas sortir des normes contemporaines et oser ? Pourquoi ne pas, gentiment, leur tendre la main, sans plus, sans insister, et être préparés à ce que quelques-unes d’entre elles vous ignorent ? Se pourrait-il que vous receviez une réponse chaleureuse, de la part de quelques-unes ? Se pourrait-il que les autres y réfléchissent pendant un bon moment ? La Déesse ou le Dieu en vous, est-elle ou est-il en mesure de le faire ? Votre propre Divinité Intérieure est-elle en mesure de le faire ? La réponse est « OUI », chers Êtres Humains !

Dois-je vous dire que vous devrez y travailler ardemment ? Lorsque vous faites un choix et que vous passez à l’action, [NDIT - Sans tapisser notre chambre de diplômes et ne pas passer à l'action] que vous commencez à changer la perception de Qui et de Ce que vous êtes, que vous agissez et réagissez différemment, vous réécrivez votre comportement humain, n’est-ce pas ? Vous réécrivez la « nature humaine de base ». Voilà l’invitation ou le défi que nous vous lançons ! Plus que jamais auparavant, dans l’histoire de l’humanité terrestre et spirituelle, depuis l’ensemencement de cette planète Terre, les cellules de votre corps physique n’ont été aussi réceptives aux propositions de changement et de comportement. Au sujet de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas. Je me répète : « Le nouveau paradigme de la planète Terre, est la « survie équilibrée. » Les personnes équilibrées sembleront fortes, aux yeux perceptifs ou intuitifs des autres. Il y a des Êtres Humains qui vont s’intégrer au chaos du changement et qui vont apporter la « Paix sur Terre ».

Le nouvel équilibre

Dans le passé, il y a eu des personnes chaotiques ou spectaculaires qui ont fortement attiré l’attention et qui ont obtenu ce qu’elles voulaient. Dorénavant, elles seront considérées comme des enfants turbulents. L’humanité cherchera plutôt l’équilibre, au lieu d’accorder son attention à ces personnes. Les individus, les entreprises et les systèmes spirituels vont chercher un équilibre sensé et commun. Le Nouvel Âge est également considéré comme étant « ésotérique ». Il y a des endroits, sur la planète, où les mots « Nouvel Âge » signifient « culte ». Voilà pourquoi nous utilisons souvent le mot « ésotérique », au lieu de « Nouvel Âge » ! Cela vous aidera à comprendre ce qui suit.

Les aides bénévoles

Il y a beaucoup d’Êtres Humains qui canalisent des entités qui font partie de beaux groupes ésotériques. Quelques groupes sont très connus, puisque des personnes les ont canalisés depuis un bon bout de temps, [NDIT – Cela ressemble drôlement au Groupe, de Steve Rother -http://lightworker.com/VirtualLight/]. Dans un moment, je vais aller de l’avant et mentionner quelques-uns des groupes qui sont représentés. Je le fais en tout amour, sans aucune intention d’offenser qui que ce soit. Je le fais plutôt dans le but d’ajouter des informations additionnelles à leurs enseignements. Que dites-vous des groupes provenant de l’étoile rouge Arcturus, des Arcturiens, de ceux provenant de Sirius et d’Orion ? Nous devons aussi mentionner les Pléiadiens. Nous parlons de seulement de quatre groupes, mais il y en a beaucoup plus. Nous savons que cela porte à confusion, car vous ne savez pas vraiment quoi penser de tous ces groupes. [NDIT - Ouais, il y aurait peut-être le groupe Kryeon ! Qui sait ? : o )].

Je sais comment pensent les Êtres Humains, [NDIT - Le porte-parole d'un groupe utilise souvent le pronom personnel "je"]. Nous vivons avec vous ! Nous tenons votre main, lorsque vous expérimentez des moments difficiles. Si vous pleurez, nous pleurons avec vous. Si vous riez, nous rions avec vous, mais nous sommes toujours là, avec vous ! Si un channel vous arrive avec des informations qui résonnent en vous, cela « pique ou capte votre attention », n’est-ce pas ? La planète, constellation ou groupe source a peu d’importance, car c’est le message qui attire votre attention. Vous pourriez dire : « C’est mon groupe préféré. J’aime vraiment cette information » Ensuite, vous placeriez ce groupe dans une boîte ou dans un compartiment, à titre de « favoris ». Si jamais une personne vous pose des questions au sujet des Arcturiens, vous direz peut-être : « Oh ! Je ne les connais pas. J’ai seulement entendu parler d’eux. Je viens tout juste de connaître le groupe d’Orion. Le seul groupe avec lequel je suis en résonance. Il m’aide. »

C’était et c’est encore l’attitude 3D des Êtres Humains, mais ça commence à changer. Si vous agissez selon l’exemple que je viens de vous présenter, vous excluez tous les autres groupes, pour la simple raison que l’un d’eux a résonné en vous. C’est ce que fait la survie. Elle sépare et exclut. Les religions organisées l’ont fait pendant des siècles, amenant ainsi la majeure partie de la population terrestre à un endroit où il y a seulement « UN DIEU », mais le plaçant et le séparant dans centaines de boîtes différentes. Diriez-vous que c’est le « bon sens commun », selon votre propre expression ? Je veux démystifier les groupes ésotériques dont j’ai mentionnés. Il est maintenant temps, pour l’Être Humain ésotérique, de voir la beauté du système, car le Nouvel Âge a également compartimenté et séparé cette grande vérité universelle.

Toutes les informations de notre message de ce jour ont une similitude. Donc, je commence par vous présenter une très belle histoire qui vous permettra peut-être de placer ces informations en ordre. Il se peut que vous l’ayez déjà entendue, de notre part ou de la part d’autres groupes.

Et c’est ainsi.

Kryeon

*************************************

EXTRAIT DE DÉMYSTIFIER LE NOUVEL-ÂGE – 1Vous pouvez diffuser librement cette traduction, à condition que ce qui suit soit inclus et que la présentation ne soit pas modifiée.

Interprétation et traduction québécoise de ; JM Site : http://kryeon.forumactif.com/forum.htm

Les informations ci-dessous sont gratuites. Vous pouvez les imprimer, les copier et les distribuer comme bon vous semble. Cependant, l’auteur interdit la vente sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation expresse de l’éditeur.

Channelling présenté à Tucson, Arizona, USA, le 18 janvier 2014 http://www.kryon.com/CHAN2014/k_channel14_TUCSON.html

Ce texte est adapté au lectorat, car l’ambiance ou l’énergie d’une canalisation en direct est différente.

NDIT – Je place les notes de Lee entre les ( ), et les miennes entre les [ ].

La lumière sur la planète : Pléiades

 

images (1)L’impression de détachement descendit en moi et j’eus une vision dans laquelle je me découvrais comme l’une des nombreuses volontaires pour la grande expérimentation de procréation. Nous étions toutes enceintes.

Eleura était sur le point d’accoucher et nous nous empressions autour d’elle dans ce moment important. C’était un grand honneur que ce travail car nous étions conscientes que nous apportions la lumière sur une planète d’où elle était absente. Beaucoup de femmes avaient été inséminées artificiellement, à partir de la semence de notre propre race mais génétiquement modifiée par celle empruntée à une race bipède de la Terre. Nous escomptions pouvoir produire un nouvel être, capable de survivre au soleil et à l’atmosphère de cet endroit. Plus important encore : les nouveaux enfants ainsi conçus appartiendraient à la lumière. La naissance se fit rapidement, sans douleur, comme c’est toujours le cas pour les femmes de la Lyre. Je baissai les yeux pour voir l’enfant émerger. L’être qui apparut était couvert de poils noirs denses et drus. Le nouveau-né luttait pour respirer à l’intérieur de cette enveloppe velue. Les femmes reculèrent, poussant des cris d’horreur et se regardant l’une l’autre, sachant qu’elles portaient probablement aussi le même genre de monstre au sein de leur propre corps. Il fallut maintenir et apaiser Eleura

Un des hommes présents dégagea l’enchevêtrement des poils pour parvenir au petit visage du nouveau né dont la peau était noire comme du charbon. Dans nos efforts primitifs et précipités de produire un croisement stable et compatible avec le singe bipède, nous avions créé quelque chose qui était réduit à une séquence commune des cellules de nos deux races. Les poumons du minuscule petit être étaient encore plus sensibles que les nôtres à l’atmosphère riche en carbone. Un simple regard me confirma qu’en dépit de son apparence, c’était un être de lumière. La tête était aussi plus grande, plutôt comme les nôtres. L’amour qui palpitait en moi pour cet enfant était indescriptible. Plusieurs femmes s’évanouirent et d’autres s’enfuirent en pleurant. Soudain, je fus prise de vertige .Je me redressai. John me regardait avec une expression curieuse. Karen se précipita

.- L’as-tu vu ?

- Oui.

- Comment avons-nous pu survivre à de telles épreuves? lança Karen. Quand je pense à ce que nous avons dû supporter pour finalement nous retrouver dans une situation pire que celle dans laquelle nous étions avant d’avoir commencé! Je voulais tuer l’enfant qui venait de mes entrailles. Toutes les femmes avaient aussi des pensées dont elles n’auraient jamais cru être capables. Elle essuya ses larmes et je me remis debout en tremblant. Mes oreilles gardaient le souvenir du son que faisait le nouveau-né dans sa lutte désespérée pour respirer. Soudain, je me sentis épuisée et j’avais envie de dormir et de pleurer en même temps. C’était plus que suffisant pour une seule journée.- Rentrons, déclarai-je, nous en parlerons demain. Ce soir-là, nous avions, John et moi, un dîner pour une association caritative. Depuis le patio, j’aperçus Gerry Bostock et j’allai vers lui pour lui faire part des évènements qui s’étaient déroulés plus tôt à Kariong. Juste au moment où j’allais ouvrir la bouche, il me présenta à Margaret, une femme aborigène. Cette dernière avait lu mon premier livre et elle été très enthousiaste. Elle saisit ma main :

- Vous n’auriez pas pu avoir accès à toute cette information, dit-elle, à moins qu’un pouvoir supérieur ne vous y ait aidée. Maintenant que je vous ai rencontrée, il est évident que vous êtes inspirée par un être pur. 

Cet être travaille par votre intermédiaire. Vous n’avez pas fini d’écrire sur ces thèmes, chaque jour vous apportera son lot de révélations. Ce n’était donc pas terminé. Les évènements étranges de la journée se poursuivaient. Gerry toucha mon épaule et me fit un clin d’œil. 

- Voyez-vous, nous autres Koori, nous pensons que nous sommes la race la plus ancienne de l’humanité. Nous savons que vos anthropologues perpétuent la théorie de ses débuts en Afrique mais ils s’entêtent à nous oublier, nous, le chaînon manquant. Son sourire était chaleureux et il désignait le ciel. 

- Nous sommes des gens venus des étoiles, et nous avons atterri ici au travers des âges depuis différents points de la galaxie. Quand j’étais petit, ma grand-mère me montrait les Pléiades et me disait que c’était de là que venaient nos ancêtres. Il nous est facile de croire en l’existence des extraterrestres car c’est précisément ce que nous sommes. Tous les trois, nous éclatâmes de rire. Leurs immenses yeux noirs étaient brillants d’amour. La journée m’avait exténuée. Allongée dans la quiétude de la nuit, mon mari reposant calmement auprès de moi, je ne pouvais m’empêcher de revivre toute cette journée qui aurait pu être directement inspirée de  La Guerre des Etoiles. 

Chaque mot y avait été prononcé sur un ton assuré. Je m’étais souvenue avoir assisté à une naissance, produit d’une expérimentation génétique qui avait terriblement mal tourné et pourtant j’avais été submergée d’un fantastique sentiment d’amour. Puis, Gerry et Margaret m’avaient hypnotisée avec leur charme aborigène. Le souvenir de ce minuscule visage noir à Kariong faisait remonter cette formidable tendresse avec plus de vigueur encore, au-delà de tout ce que je n ‘avais jamais pu ressentir.

Cette femme que j’avais été dans ce passé ancestral était capable de sentiments tellement plus forts que ce que j’aurais imaginé. Qui était-elle? Étais-je réellement elle dans cette vie présente ? J’eus enfin la vision de l’enfant qui, quatre jours après sa naissance, mourut dans une angoisse et un chagrin écrasants, source de l’intériorisation de la culpabilité et des émotions qui s’ensuivirent pour moi. Au plus profond, je reconnus les mêmes émotions refoulées en moi et enfin je pouvais identifier leur origine. Était-il possible que je les aie portées pendant près d’un million d’années? Je voulais pleurer pour ce petit bébé mais je ne pouvais pas.

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

 

La mission qui nous était impartie sur les Pléiades

 

 

citation ForumCette mission que la Hiérarchie nous avait présentée. Elle consistait à transporter autant de volontaires que possible sur un vaisseau spatial gigantesque vers la planète Mû, nom que nous donnions à la Terre en ce temps-là. Le plan avait pour but d’établir une base de façon à ce qu’une nouvelle race puisse s’y installer, une race empreinte de l’énergie d’amour, d’harmonie et de bonne volonté pour tous. Cette nouvelle énergie devrait influencer ce qui déjà se produisait sur Mû. Une extension dimensionnelle de moi-même était le commandant en chef. C’était une grande responsabilité, mais j’aimais les défis. Mon épouse, qui dans cette vie-là était vous, m’accompagnait avec nos quatre enfants. Vous étiez tous très heureux d’être du voyage. Mes sourcils se haussèrent d’étonnement. 

- Ainsi, j’étais votre femme?- Oui, et je vous aimais tendrement, c’est d’ailleurs toujours le cas. Continuons. Dans une ambiance de joie et d’exaltation, le Rexégéna partit de la huitième étoile de la constellation des Pléiades avec, à son bord, 50 000 personnes originaires de différents points de la galaxie. Nous étions tous impatients de faire connaissance. L’endroit de la voie lactée vers lequel nous nous dirigions était occupé par des races différentes de la nôtre. Divers systèmes de croyances règnent toujours dans les mondes des étoiles, tout comme c’est le cas sur la Terre. La tâche de notre mission consistait à transformer ces schémas, non par la force, mais par l’influence de l’énergie d’amour, de telle sorte que ces êtres en arrivent à faire l’expérience de la lumière du cristal. 

Ainsi, ces races parviendraient à comprendre et à connaître la compassion et le sentiment de l’échange avec les races qui, elles, provenaient de l’amour, de la lumière et de la joie. Mais allons vers une époque plus ancienne encore, il vous sera plus facile d’appréhender ce qui s’est produit : des milliards d’années plus tôt, la planète elle-même avait connu un développement qui en faisait un endroit approprié pour la hiérarchie dont nous émanions. 

En ce temps-là, la surface de la Terre était plane et sans vie. Nous envisagions d’en faire le Jardin d’Eden. Le mot Eden trouve son origine dans un son qui traverse la molécule et l’atome pour créer la forme. Le projet réclamait donc certaines modifications du relief de la croûte terrestre. Des comètes et des météores reçurent alors l’autorisation de heurter sa surface afin d’en remodeler l’aspect. Finalement, on assista à un échange gazeux et l’eau fut introduite sur la planète. Grâce à celle-ci et à l’aide de la hiérarchie, des entités purent prendre place et s’y développer. De nombreuses semences furent alors introduites et nous envoyâmes des spores spécifiques afin qu’elles croissent et se répandent. Les changements qui survinrent incitèrent ces éléments et ces substances à créer des formes de vie variées. 

Cela se passait des millions d’années avant le voyage du Rexégéna. Il y eut alors des marques d’intérêt de la part de différentes cultures dans tout le cosmos et en particulier des extraterrestres qui existaient déjà dans cette partie de la galaxie. Ils se mirent à aller et venir, faisant preuve d’une curiosité grandissante pour la Terre. Leur hiérarchie fonctionnait sur le pouvoir et l’intérêt individuels. 

Ces êtres, s’ils œuvraient bien avec les énergies de lumière ne possédaient pas celle de l’amour et de la compassion. Il s’agissait des Reptoïdes et, ainsi que leur nom le suggère, ils étaient reptiliens. Nous le répétons: ils avaient la connaissance de la lumière et l’intelligence correspondante mais ils ne comprenaient pas l’amour car celui-ci ne s’intégrait pas à leur structure. D’autres races furent élaborées de ce côté de la voie lactée, incluant les Dinoïdes. En l’absence d’amour, des dissensions finirent par s’élever, aboutissant à des compétitions et des guerres. En ces temps reculés, on assistait à de semblables évènements en de nombreux points de l’univers. Ces ethnies, il est important que vous le compreniez, avaient été créées par d’autres, lesquelles avaient également tourné le dos à la lumière de l’Un. Les êtres des royaumes angéliques qui travaillaient à la création du Jardin d’Eden émanaient quant à eux des Elohims. Certains d’entre eux se retrouvèrent piégés dans ce qui se déroulait sur Terre et s’inquiétèrent des visites répétées des races reptoïdes et dinoïdes qui s’acharnaient à revendiquer la planète pour eux-mêmes. 

Si ces deux espèces étaient très différentes, une similarité dans leur nature leur permettait malgré tout de coexister, tant bien que mal sur la Terre. Leurs aptitudes en génétique aboutirent à de nouvelles créations. Regardez de face n’importe quelle grenouille actuelle, vous verrez le visage original du dinoïde. Les deux races commencèrent donc à collaborer et à concevoir, tout cela dans une sorte de compétition qui leur plaisait beaucoup. Bien que le dinosaure porte un nom d’influence dinoïde, il est en vérité une création des deux races. Produits d’un défi, les dinosaures devinrent plus grands et plus féroces. Avec l’augmentation de leur taille, les dents apparurent, les rendant aussi plus dangereux. 

Les animaux, faisant l’objet d’hybridations continuelles, se multiplièrent d’une façon spectaculaire. En de nombreux endroits de la Terre, la végétation, rapidement dévorée, laissa la place à des paysages désertiques. Les restes et les squelettes de toutes ces créatures encombrant les espaces, il s’avéra nécessaire de trouver une solution afin que ces matériaux retournent à la Terre. Les Reptoïdes et les Dinoïdes fabriquèrent alors des virus, des bactéries et des formes de vies parasitaires pour faciliter le processus. 

Des millions et des millions d’années s’écoulèrent de cette manière. D’autres visiteurs arrivèrent de diverses galaxies effectuant des séjours limités en raison de « hostilité d’un tel environnement. La Terre était envahie par les créations reptoïdes et dinoïdes, ce qui ne s’insérait pas dans le plan Elohim. Force était donc d’envisager une solution pour venir à bout de ces inventions, et ce fut bien plus difficile qu’on aurait pu le croire… Les Elohims décidèrent d’intervenir. Ils envoyèrent sur la planète des êtres qui changèrent de forme et entrèrent dans les eaux pour devenir ce que vous connaissez sous le nom de baleines. C’est sous cet aspect que les premiers mammifères arrivèrent sur Terre, ils furent d’ailleurs les seuls du genre pendant très longtemps.

Les baleines, capables de maintenir la lumière et le plan divin dans leur conscience, aidèrent les Elohims à poursuivre leur tâche et leur influence, alors même que les Reptoïdes et les Dinoïdes s’activaient à mener à bien leurs propres desseins. La forme de la baleine se mouvant dans l’eau n’interférait en rien avec ce que faisaient ces derniers sur le sol et tout le monde vivait dans une raisonnable harmonie. Les Reptoïdes et les Dinoïdes n’étaient pas conscients que les Elohims travaillaient par l’intermédiaire des cétacés. Un accord tacite autorisait donc deux développements parallèles sur la Terre. Ceux qui venaient avec amour et lumière étaient les messagers d’un schéma plus vaste, pouvant être utilisé comme une « charte » destinée à influencer les entités évoluant dans l’obscurité de ce côté-ci de la galaxie. Des évènements programmés dans le but d’apporter des changements majeurs finiraient par autoriser la mission du Rexégéna.

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna »par Valérie J. Barrow recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios 

 

 

25 manières de reconnaître les Indigos

25 manières de reconnaître les Indigos dans ENFANTS INDIGO Enfants_Indigo-222x300Les parents qui s’occupent d’un enfant de vibration Indigo ont accepté le contrat d’être les gardiens d’une âme qui apporte une nouvelle forme d’énergie sur la planète. Les enfants Indigos sont des âmes pionnières et leurs parents ont fait le contrat de se joindre à eux pour être les pionniers des nouvelles familles et des nouvelles formes de vie communautaire. Les présumés Indigos ne sont cependant pas tous de « vrais Indigos ». Pour reconnaître les « vrais » des « faux », voici une liste de critères. 

Il n’est pas nécessaire de réunir l’ensemble de ces 25 caractéristiques pour être un Indigo. Mais les véritables Indigos se reconnaissent à la présence en eux d’un certain nombre de ces « symptômes » : 

1 – Se sentir étranger. Ne pas reconnaître le décor planétaire, social, culturel, s’y sentir mal à l’aise. 

2 – Se souvenir de façon floue d’appartenir à une Famille spirituelle souvent plus importante que sa famille biologique, une Famille formée d’êtres intelligents, amoureux et créatifs dont on conserve une grande nostalgie. 

3 – Avoir beaucoup de difficultés à s’adapter à la densité. Trouver le corps physique emprisonnant et encombrant, trouver étrange de devoir manger des aliments denses pour survivre, se sentir mal à l’aise face aux selles et à l’urine, ne pas être attiré vers les activités très physiques. 

4 – Ressentir fréquemment une angoisse de séparation. Être dans cet état chaque fois qu’une petite séparation anodine survient dans les relations interpersonnelles, car l’âme se souvient de façon floue mais intense d’avoir été séparée de la Source ou d’une grande Sphère de Vie lumineuse et infiniment belle, amoureuse et intelligente. 

5 – Ressentir une sorte d’indignité ou de honte spirituelle. Ne pas trouver de raison à sa présence sur cette Terre et imaginer qu’il s’agit d’une punition, alors qu’il s’agit en réalité d’une mission d’aide et d’élévation humanitaires. 

6 – Se sentir en présence et menacé d’êtres barbares, monstrueux, dangereux, et parfois en être apeuré ou traumatisé. 

7 – Avoir une imagination fertile et une vision vaste de l’Univers. Imaginer facilement la vie sur d’autres planètes, dans d’autres systèmes solaires ou d’autres galaxies, ou dans d’autres dimensions plus subtiles. Cette imagination est généralement nourrie par des souvenirs d’expériences véritables sur ces autres sphères de vie et dans les nombreuses réalités multidimensionnelles. 

8 – Être hypersensible. Pleurer ou rire très facilement, ressentir rapidement les états d’âme des êtres proches ou éloignés. 

9 – Manifester de la persévérance ; sentir l’importance des grands élans internes et les suivre malgré les obstacles ou conditionnements externes. 

10 – Avoir des visions grandioses ou mégalomanes. Être habité de projets, de rêves, d’idées qui font rire les autres, que les autres considèrent impossibles, alors qu’en soi on les voit déjà entièrement réalisés ! – et qu’on sait qu’on fera tout ce qui est possible pour les matérialiser. 

11 – Avoir un mental ingénieux, un talent naturel pour les inventions et les innovations technologiques, car son âme a déjà vécu là où cela existe déjà, ce qui fait que ce mental trouve intuitivement les solutions adaptées à la Nouvelle Terre. 

12 – Manifester une grande curiosité. Être un enfant qui pose constamment des questions, qui veut tout comprendre, et un adulte qui ne se lasse jamais d’apprendre. 

13 – Être rapide et souvent hyperactif, ce qui provient d’habitudes acquises au cours d’une autre incarnation, et créer plus rapidement encore dans les plans plus subtils, d’où une grande difficulté à accepter la lenteur des gens et du fonctionnement du plan physique de la planète Terre. 

14 – Apprendre rapidement. Être capable de se concentrer et d’assimiler facilement de la nouveauté. Les enfants Indigos ont ainsi tendance à s’ennuyer à l’école, à déceler rapidement les faiblesses de leurs éducateurs et même à les dépasser en compréhension. 

15 – Se sentir investi d’une mission, d’un mandat, être persuadé d’avoir une ouvre bien particulière et importante à réaliser pour la transformation de la Terre. – Flavio, 6 ans, disait: les âmes missionnées sont là pour aider à la transition de la Terre dans une dimension plus subtile. 

16 – Être incapable de mentir, toujours dire la vérité, même lorsque l’ego des gens en est choqué ou blessé, et ressentir une grande tristesse face aux mensonges et aux paroles de ces gens qui sont persuadés que puisque tout le monde ment, c’est une chose normale. 

17 – Avoir continuellement besoin de créer et éprouver une sensation de mort interne dans les schémas de routine. 

18 – Être un thérapeute inné, avoir une facilité et une ardeur naturelles à débloquer les émotions et les pensées en soi ou chez les autres. 

19 – Souffrir intérieurement du paradoxe entre le sentiment d’égalité et le sentiment de supériorité, ce qui signifie éprouver la sensation que tous les êtres sont d’essence semblable et égale, donc de même valeur, et en même temps, avoir un sentiment de supériorité ou d’orgueil spirituel en observant le manque de conscience de la majorité des personnes. – Ce paradoxe se résout dès que l’être découvre sa nature d’Indigo et son rôle sur la Terre. 

20 – Tenir à son jardin secret : l’Indigo aura tendance à garder pour lui une grande partie de sa connaissance, de ses expériences, de ses conclusions sur les événements… pour éviter d’être rejeté, blessé, ridiculisé par les êtres moins éveillés qui l’entourent. – Certains indigo risquent de sombrer très jeunes dans la dépression, l’apathie, les drogues, l’alcool, la boulimie, etc., pour compenser tout ce qu’ils sont encore incapables d’accepter de leur vie ici-bas où ils sont si souvent rejetés et mal aimés. 

21 – Vouloir réformer le système planétaire dans son ensemble. Certains appellent les Indigos « les Chevaliers du Divin » puisqu’ils viennent pour aider l’Humanité à sortir des conditionnements, des enfermements et assoupissements ; ils agissent et parlent de façon souvent provocatrice pour ôter les oeillères, les muselières, ouvrir les yeux, les oreilles et les cours ; ce sont « des empêcheurs de tourner en rond ». 

22 – Privilégier son propre système de guidance interne, rechercher intérieurement ce qui est à faire et ne pas apprécier de se faire forcer ou pousser dans le dos pour quoi que ce soit, respecter son rythme, son « timing », ses heures, et ne pas accepter de discipline imposée de l’extérieur. 

23 – Avoir une alimentation décalée. Les Indigos ont tendance à s’alimenter à des heures non fixes, uniquement quand leur corps en ressent vraiment le besoin. Souvent, ils sautent des repas ou même des journées de nourriture, dînent à l’heure du déjeuner et déjeunent au lieu souper, prennent le dessert en premier et la soupe en dernier. La plupart du temps, ils refusent de manger de la viande, sont végétariens ou respiriens et cherchent à se nourrir principalement de Lumière. 

24 – Posséder des facultés extrasensorielles. Si elles sont encore inactivées, ces facultés s’éveilleront à des moments clés de leur existence : lecture dans les pensées des autres, télépathie, télékinésie, clairvoyance ou clairaudience, visualisation des auras et des êtres des autres plans, perception de la musique des sphères, voyages astraux la nuit pour aller dans des « Écoles de nuit » ou des Vaisseaux spatiaux pour y recevoir des informations et les transmettre. 

25 – Ne pas être alourdi par son karma. Cela signifie être libre ou presque des liens karmiques après avoir depuis longtemps agi en accord avec les Lois Cosmiques Universelles. 

Certains Indigos sont de très vieilles âmes, d’autres de très jeunes, d’autres encore ne sont pas passés par la naissance et ont pris un corps, un véhicule physique au moment où quelqu’un se désincarnait ; ils sont alors ce qu’on appelle des « walk-in ». Certains Indigos viennent sur la Terre pour la toute première fois et ne connaissent aucune âme de cette planète ; autrement dit, ils n’ont pas d’expériences de ressouvenance ou de retrouvailles spirituelles en rencontrant les êtres sur leur route, comme ceux et celles qui se sont incarnés plusieurs fois sur la Terre ; cela génère un sentiment de solitude encore plus grand et une soif bien particulière de retrouver sa Famille interplanétaire et intergalactique, donc une soif très difficile à comprendre pour tous les êtres qui sont des habitués de la Terre. 

Les êtres Indigos sont également appelés « Semences d’étoile » ou « Enfants des étoiles »! 

Diffusion originaleKINGSLIVER

voir les Réponses  SUR LE FORUMhttp://devantsoi.forumgratuit.org/t59-enfants-indigo#3123

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...