Le départ de certains des enseignants en 2013

Kryeon-Lee-Caroll

Comment pouvons-nous vous expliquer, chers Êtres Humains, afin que cela vous paraisse sensé ? Nous allons essayer. Avant 2013, vous travailliez un autre casse-tête. Il n’y avait pas une certitude absolue, 100% de chances ou une assurance complète que vous alliez procéder à ce changement. Le libre arbitre est ainsi fait, et l’Esprit ne peut vous donner que des informations sur la base de potentiels. Nous vous donnons les informations que nous voyons devant nous à l’instant présent. Nous ne pouvons pas prédire ce que vous allez faire, mais nous vous donnons les potentiels de ce qui pourrait avoir lieu, en fonction de ce que vous pensez et faites en ce moment. Nous pouvons toujours vous donner une image plus grande que vous ne pouvez voir par vous-même, parce que nous vous observons tous en même temps. Nous avons une vue d’ensemble que vous ne pouvez pas avoir, et elle a toujours indiqué que vous vous déplacez dans une direction qui est plus positive que ce que vous pourriez voir. Bien que vous ne puissiez pas avoir la vue d’ensemble des potentiels aussi clairement que possible, la réalité autour de vous crie que ça se passe ! Mais cela va tellement lentement. Cependant, tout cela pourrait se retourner instantanément, en raison du libre arbitre. Donc, cette vision n’est jamais absolue.

C’est comme regarder une horloge. Vous ne pouvez pas vraiment voir l’horloge avancer, n’est-ce pas ? Mais quand vous jetez un oeil en arrière, après un certain temps, elle a bougé. Vous regardez pousser une plante, et c’est la même chose. Vous savez que la croissance se passe, mais il est trop difficile de la voir en temps réel. Donc, l’Être Humain prend des instantanés et fait des hypothèses basées sur ce qu’il voit, au lieu de mesurer pleinement, dans son esprit. Il y a plus que ce que les humains sont en mesure de voir, et c’est déroutant. Cela leur semble hors d’atteinte, à l’heure actuelle.

Tout cela pour dire que certains d’entre vous sont en train de perdre des amis dans la mort, et que cela semble inapproprié dans cette nouvelle énergie promise. Je sais qui est là, qui est à l’écoute et qui est en train de lire, et il semblerait inapproprié que vous perdiez un ami ou un être aimé en ce moment. Maintenant, il y en a dans la salle qui ont récemment perdu ceux qu’ils ont aimés, et cela a paru particulièrement douloureux, tant ces êtres chers semblaient ne pas être prêts à partir. Dans le cas de mon partenaire, il a perdu un membre de l’équipe dans le travail de Kryeon, et je me souviens du moment où il a appris la nouvelle, il était en colère contre moi. Il m’a dit ; « C’est injuste, incorrect et inapproprié ! Cet homme était un travailleur de lumière faisant un excellent travail. Nous avions besoin de lui ! Il était un guérisseur. D’autres avaient besoin de lui. Il semblait avoir tant d’années encore à vivre, et maintenant il est parti. » Il y a deux semaines, mon partenaire a perdu encore un autre ami. Il n’est pas seul, et beaucoup autour de lui, y compris ceux dans la salle connaissent la même chose.

Pour certains, c’est l’année de la perte. Je tiens donc à vous donner quelques explications. Je tiens à vous dire clairement ce que nous voyons maintenant, ce que nous ne pouvions pas vous dire avant. Il y a un grand avenir qui commence à se construire dès maintenant, mais il n’est pas tellement apparent. C’est un avenir dont nous ne pouvions pas vous entretenir, parce que vous n’étiez pas arrivé au point où le potentiel de changement était si fort. Maintenant vous en êtes là, en 2013. Vous avez passé la marque de mi-parcours de la précession des équinoxes, et c’était vraiment un point de démarcation que certains peuples traditionnels voyaient ainsi. C’est un temps fractal, mais ils ne l’ont pas appelé comme ça. Cependant, il était si clair pour eux, que dans leur voie spirituelle, ils ont construit leurs calendriers et les prophéties autour de lui. Maintenant, nous pouvons vous parler de ce sujet, et aussi de quelques planifications qui démarrent de l’autre côté du voile. Ceci inclut chacun de vous.

Des anciennes âmes devaient partir, apparemment avant leur temps, afin qu’elles puissent arriver de ce côté du voile en ce moment. Elles avaient besoin de se rafraîchir et de revenir rapidement, littéralement dans l’année, en tant que nouveau-nés sur la planète. Lorsqu’il sera temps pour vous d’aller vers votre prochaine incarnation, elles seront vos aînées. Elles vous enseigneront ce que vous devez savoir, lors de votre retour. Elles représentent l’équipe d’éclaireurs pour la paix sur Terre.

Vous voyez pourquoi elles devaient partir et revenir rapidement. Elles devaient s’aligner aux bons endroits, où vous serez prochainement, chers Êtres Humains. Chères âmes anciennes, elles se devaient de devenir vos catalyseurs, afin de vous éveiller, lors de votre retour, pour faire le travail que vous aurez choisi. Donc, lorsque vous vous incarnerez dans votre prochaine expression, elles seront là. La synchronicité va en faire des enseignantes qui vous impressionneront et que vous écouterez avec beaucoup d’attention. Quelques-unes d’entre elles pourront même être liées à vous de la même façon que dans votre vie actuelle, ou pas loin, et vous les reconnaîtrez.

Il se peut que rien de tout cela ne résonne en vous, et nous le savons. Certains d’entre vous souffrent. Donc, nous avons voulu partager avec vous, un système qui respecte ce que vous créez. Semer les graines de l’avenir a exigé que certaines âmes partent et reviennent rapidement, afin de commencer la croissance. Vous viendrez plus tard. Certains d’entre vous viendront beaucoup plus tard, mais elles seront là. Nous espérons que ces informations calmeront votre frustration et votre tristesse, puisque vous aurez une meilleure compréhension de ce qui se passe. Il y a un but spirituel dans tout cela, et il a été dûment manifesté dans l’amour. C’était le premier attribut.

Kryeon juillet 2013

************************************

lire la suite sur le site : http://kryeon.forumactif.com/c1-kryeon

KRYEON : un nouveau paradigme

Kryeon-Lee-Caroll

La séparation

Pourquoi ne pas cesser de séparer les choses ? Nous comprenons qu’il s’agit d’un comportement tout à fait normal pour des Êtres Humains, envers des choses qui semblent distinctes ou obscures. L’ancienne énergie place les Êtres Humains dans l’obscurité. Donc, chacun d’eux peut représenter un danger potentiel pour votre propre vie en incarnation. Vous deviez vous tenir à l’écart, vous séparer, afin de survivre. Toutefois, avec la nouvelle énergie, il y a de la lumière. Vous pouvez maintenant vous voir les uns les autres. Alors, pourquoi maintenir la séparation, puisque les ennemis potentiels seront visibles, s’ils s’approchent de vous ? Pourquoi ne pas tenter de vous réunir sous la lumière du soleil de la nouvelle énergie ? Je sais que c’est plus facile à dire qu’à réaliser. L’ancienne énergie est « dure à cuire ou dure à illuminer ». Elle ne lâchera pas facilement prise. Elle cherche à maintenir la séparation, car elle a peur de la force de cette nouvelle réunion « nouvelle énergie » qui menace son pouvoir dominateur. Reconnaissez-vous les phrases ci-dessous ?

Le téléphone est l’outil du diable.

La télévision corrompre l’esprit des enfants.

Internet est le début de l’antéchrist.

Facebook vole les compétences sociales des jeunes.

Toutes ces choses font partie d’une révolution sociale « nouvelle énergie », qui porte le monde à se rapprocher, mais le vieil instinct de survie de l’ancienne énergie a peur de chacune d’elles.

J’aimerais que vous commenciez à participer à des sortes de réunions que vous n’attendiez pas. Voici un exemple qui ne cherche pas du tout à offenser ni blesser le cœur d’un Être Humain. Imaginez que vous êtes un occidental, et que vous rencontrez une personne portant un turban. Regardons le processus de réflexion commune, sur une base de survie du style ancienne énergie.

La survie

Le turban vous indique immédiatement son système de croyance. Il indique peut-être d’où il vient, la lignée de sa culture, et peut-être la langue qu’il parle. Cela signifie également que, selon vos perceptions actuelles, mutuelles et ignorantes, non pas stupides, que cette personne ne vous aimera pas. Après tout, vous ne portez pas le turban. Alors, que faites-vous ? Normalement, vous changez de direction. Cet Être Humain est peut-être du Moyen-Orient, là où il y en a beaucoup qui portent un turban. Cependant, votre corps vibre en conformité avec tout ce que votre cerveau a appris. Voilà pourquoi vous êtes portés à vous éloigner ou « changer de trottoir » ! Votre cerveau ou intellect va commencer à faire clignoter son raisonnement logique comme un « logiciel ». Il vous dira que vous n’avez rien en commun, que si vous embarquez dans une conversation avec lui, cela va se terminer en « queue-de-poisson » [NDIT - Au sens figuré ; Finir en queue de poisson : se terminer brusquement, sans conclusion satisfaisante]. Vos croyances réciproques ne sont pas les mêmes. Donc, en plus de tout cela, ce sera « un dialogue de sourds », selon ce que vous pensez – mutuellement. Pourtant, chacun de vous pratique ce qu’il lui a été enseigné, n’est-ce pas ? Puisque vous ne connaissez pas grand-chose au sujet de l’un de l’autre, cela va demander à chacun de travailler fortement sur sa manière de penser, de penser différemment. Chaque Être Humain de la planète Terre, peut changer ces comportements du style « ancienne énergie ».

Un nouveau paradigme

Imaginons ceci. Vous rencontrez une personne portant un turban. Votre mental est loin de l’état de survie de l’ancienne énergie. Au lieu d’être en alerte, il voit une possibilité de partage réciproque de connaissances, non pas de croyances. Il verra peut-être les points que vous avez en commun. C’est le « nouveau point de survie », là où vous comprenez intuitivement qu’il est préférable de vous connecter, de vous réunir, au lieu de maintenir la séparation. Votre intuition est au travail, et voici ce qu’elle vous dit : « Selon la vérité de cette personne, le turban est sa façon d’honorer Dieu en lui. C’est sa culture, et elle le fait ouvertement, afin que je puisse savoir qu’elle croit en Dieu. Moi aussi je crois en Dieu, je crois à ma propre Divinité Intérieure ! Cette personne honore son Dieu au point où elle n’a pas peur de ce que les autres vont dire, au sujet du port du turban. »

C’est un peu comme la plupart d’entre vous, qui n’avez pas peur de dire ouvertement en quoi vous croyez, si l’occasion se présente. Vous avez quelque chose en commun avec cet Être Humain, puisque, après tout, vous aimez le même Dieu. Ensuite, que se passerait-il ? Savez-vous qu’il pensera que vous allez faire demi-tour ? Il a porté un turban pendant toute sa vie, et il marche parfois dans des sociétés qui ne le font pas. Il connait la réaction commune, car il l’a vue maintes et maintes fois. Alors, au lieu de faire demi-tour, que faites-vous ? Vous lui offrez une solide poignée de main, et le regardez dans les yeux. Vous souriez et saluez le Dieu en lui, de la part du Dieu en vous. Vous avez des choses en commun. Vous n’avez même pas à en parler. Vous n’avez même pas besoin de devenir des amis.

Selon vous, quelle sera la réaction de cette personne, de cet Être Humain à part entière ? Il va voir une personne douce et équilibrée qui ne se soucie pas du port de son turban. Voyez-vous que vous avez changé votre paradigme, et que, vous avez peut-être contribué à changer, un tant soit peu, le sien ? Il sera peut-être moins enclin à penser ou croire que les personnes dites ésotériques ne vont pas dans le bon sens. C’est le début d’une toute nouvelle série de comportements. Nous pourrions vous présenter une multitude d’exemples, sur ce sujet. Nous pourrions parler de ce que plusieurs pays pourraient le faire, dans un but de rassemblement, dans le but de rassembler ce qu’ils ont en commun, au lieu de maintenir l’ancienne énergie de la séparation. [NDIT - Au lieu de "diviser pour mieux régner".]

Le nouveau paradigme va demander de fonctionner dans un autre type de survie, dans celui de la « survie bienveillante ». Vous pouvez dire : « Kryeon, tu nous présentes un vrai beau concept ! » Ensuite, vous retournez à vos occupations et oubliez presque tout ce que nous avons dit. Nous vous demandons de le pratiquer au cours de vos occupations quotidiennes. Nous osons même vous mettre un peu au défi ! Alors, qu’en dites-vous ? Je sais que ce ne sera pas une sinécure, que vous devrez parfois faire face aux « vents et marées » de la conscience sociale. Le potentiel de ce nouveau paradigme est très fort, mais il est difficile à réaliser, car je l’ai souvent vu en d’autres endroits et en d’autres mondes. Tôt ou tard, il va se réaliser. C’est une certitude, non pas une divination. Si vous sautez en l’air, je vous affirme à 100 % que vous allez redescendre. Est-ce une divination ou une réalité de la gravité ? Je vous parle d’une connaissance, non pas d’une croyance. Je vous dis que ce potentiel actuel est aussi réel que la gravité.

Lorsque vous entrez dans une nouvelle perception qui cesse de séparer les autres de vous-mêmes, regardez ou ressentez ce qui se passe. Il ne s’agit pas seulement d’une personne portant un turban. Entre autres, que dites-vous du voisinage et/ou de votre entourage qui ne croit pas aux mêmes choses que vous, de toutes ces personnes qui semblent vous éviter, qui vont même jusqu’à changer de trottoir – afin de vous éviter ? Qui sait, vous auriez peut-être une possibilité de leur dire : « Bonjour, bonsoir, salut, etc. », d’une manière où la synchronicité serait activée ? Pourquoi ne pas sortir des normes contemporaines et oser ? Pourquoi ne pas, gentiment, leur tendre la main, sans plus, sans insister, et être préparés à ce que quelques-unes d’entre elles vous ignorent ? Se pourrait-il que vous receviez une réponse chaleureuse, de la part de quelques-unes ? Se pourrait-il que les autres y réfléchissent pendant un bon moment ? La Déesse ou le Dieu en vous, est-elle ou est-il en mesure de le faire ? Votre propre Divinité Intérieure est-elle en mesure de le faire ? La réponse est « OUI », chers Êtres Humains !

Dois-je vous dire que vous devrez y travailler ardemment ? Lorsque vous faites un choix et que vous passez à l’action, [NDIT - Sans tapisser notre chambre de diplômes et ne pas passer à l'action] que vous commencez à changer la perception de Qui et de Ce que vous êtes, que vous agissez et réagissez différemment, vous réécrivez votre comportement humain, n’est-ce pas ? Vous réécrivez la « nature humaine de base ». Voilà l’invitation ou le défi que nous vous lançons ! Plus que jamais auparavant, dans l’histoire de l’humanité terrestre et spirituelle, depuis l’ensemencement de cette planète Terre, les cellules de votre corps physique n’ont été aussi réceptives aux propositions de changement et de comportement. Au sujet de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas. Je me répète : « Le nouveau paradigme de la planète Terre, est la « survie équilibrée. » Les personnes équilibrées sembleront fortes, aux yeux perceptifs ou intuitifs des autres. Il y a des Êtres Humains qui vont s’intégrer au chaos du changement et qui vont apporter la « Paix sur Terre ».

Le nouvel équilibre

Dans le passé, il y a eu des personnes chaotiques ou spectaculaires qui ont fortement attiré l’attention et qui ont obtenu ce qu’elles voulaient. Dorénavant, elles seront considérées comme des enfants turbulents. L’humanité cherchera plutôt l’équilibre, au lieu d’accorder son attention à ces personnes. Les individus, les entreprises et les systèmes spirituels vont chercher un équilibre sensé et commun. Le Nouvel Âge est également considéré comme étant « ésotérique ». Il y a des endroits, sur la planète, où les mots « Nouvel Âge » signifient « culte ». Voilà pourquoi nous utilisons souvent le mot « ésotérique », au lieu de « Nouvel Âge » ! Cela vous aidera à comprendre ce qui suit.

Les aides bénévoles

Il y a beaucoup d’Êtres Humains qui canalisent des entités qui font partie de beaux groupes ésotériques. Quelques groupes sont très connus, puisque des personnes les ont canalisés depuis un bon bout de temps, [NDIT – Cela ressemble drôlement au Groupe, de Steve Rother -http://lightworker.com/VirtualLight/]. Dans un moment, je vais aller de l’avant et mentionner quelques-uns des groupes qui sont représentés. Je le fais en tout amour, sans aucune intention d’offenser qui que ce soit. Je le fais plutôt dans le but d’ajouter des informations additionnelles à leurs enseignements. Que dites-vous des groupes provenant de l’étoile rouge Arcturus, des Arcturiens, de ceux provenant de Sirius et d’Orion ? Nous devons aussi mentionner les Pléiadiens. Nous parlons de seulement de quatre groupes, mais il y en a beaucoup plus. Nous savons que cela porte à confusion, car vous ne savez pas vraiment quoi penser de tous ces groupes. [NDIT - Ouais, il y aurait peut-être le groupe Kryeon ! Qui sait ? : o )].

Je sais comment pensent les Êtres Humains, [NDIT - Le porte-parole d'un groupe utilise souvent le pronom personnel "je"]. Nous vivons avec vous ! Nous tenons votre main, lorsque vous expérimentez des moments difficiles. Si vous pleurez, nous pleurons avec vous. Si vous riez, nous rions avec vous, mais nous sommes toujours là, avec vous ! Si un channel vous arrive avec des informations qui résonnent en vous, cela « pique ou capte votre attention », n’est-ce pas ? La planète, constellation ou groupe source a peu d’importance, car c’est le message qui attire votre attention. Vous pourriez dire : « C’est mon groupe préféré. J’aime vraiment cette information » Ensuite, vous placeriez ce groupe dans une boîte ou dans un compartiment, à titre de « favoris ». Si jamais une personne vous pose des questions au sujet des Arcturiens, vous direz peut-être : « Oh ! Je ne les connais pas. J’ai seulement entendu parler d’eux. Je viens tout juste de connaître le groupe d’Orion. Le seul groupe avec lequel je suis en résonance. Il m’aide. »

C’était et c’est encore l’attitude 3D des Êtres Humains, mais ça commence à changer. Si vous agissez selon l’exemple que je viens de vous présenter, vous excluez tous les autres groupes, pour la simple raison que l’un d’eux a résonné en vous. C’est ce que fait la survie. Elle sépare et exclut. Les religions organisées l’ont fait pendant des siècles, amenant ainsi la majeure partie de la population terrestre à un endroit où il y a seulement « UN DIEU », mais le plaçant et le séparant dans centaines de boîtes différentes. Diriez-vous que c’est le « bon sens commun », selon votre propre expression ? Je veux démystifier les groupes ésotériques dont j’ai mentionnés. Il est maintenant temps, pour l’Être Humain ésotérique, de voir la beauté du système, car le Nouvel Âge a également compartimenté et séparé cette grande vérité universelle.

Toutes les informations de notre message de ce jour ont une similitude. Donc, je commence par vous présenter une très belle histoire qui vous permettra peut-être de placer ces informations en ordre. Il se peut que vous l’ayez déjà entendue, de notre part ou de la part d’autres groupes.

Et c’est ainsi.

Kryeon

*************************************

EXTRAIT DE DÉMYSTIFIER LE NOUVEL-ÂGE – 1Vous pouvez diffuser librement cette traduction, à condition que ce qui suit soit inclus et que la présentation ne soit pas modifiée.

Interprétation et traduction québécoise de ; JM Site : http://kryeon.forumactif.com/forum.htm

Les informations ci-dessous sont gratuites. Vous pouvez les imprimer, les copier et les distribuer comme bon vous semble. Cependant, l’auteur interdit la vente sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation expresse de l’éditeur.

Channelling présenté à Tucson, Arizona, USA, le 18 janvier 2014 http://www.kryon.com/CHAN2014/k_channel14_TUCSON.html

Ce texte est adapté au lectorat, car l’ambiance ou l’énergie d’une canalisation en direct est différente.

NDIT – Je place les notes de Lee entre les ( ), et les miennes entre les [ ].

Messages de Lee Carroll en provenance de l’entité Kryeon



 

floatiesKRYEON est un mouvement émergent, d’origine américaine, fonctionnant sous forme de réseau très structuré. Ce groupe est syncrétique, à mouvances et références multiples. On y repère des emprunts au Christianisme (cérémonie du lavage des pieds, archanges, anges …), au New Age (magnétisme…), à l’hindouisme (chakras, karma), aux légendes (Roi Arthur), aux Sciences, et surtout au « channeling.

 KRYEON fait partie du groupe appelé « la Fraternité » ou « Grande Fraternité blanche » comme celui que nous connaissons tous et admirons : Ommram , sorte de « Gouvernement mondial intérieur composé d’une hiérarchie d’Etres : les Etres Ascensionnés, les Etres Cosmiques, les Anges, les Archanges ». Tous travaillent pour le bien de l’Humanité et de la Terre entière.Ces « Maîtres Ascensionnés » annoncent le second avènement du Christ comme l’apparition de la « Lumière Christique » dans chaque cœur et comme l’obtention de la conscience christique par chaque âme. « Lorsque tous les hommes feront l’expérience de ce second avènement, ils verront et contempleront Jésus le Christ, la Sainte Mère Marie, l’Archange Michael et d’autres messagers de la présence « JE SUIS ». 

Les messages de Lee Carroll en provenance de l’entité KRYEON se rapportent principalement à l’amour inconditionnel de la « source divine » pour les êtres humains. On y trouve également plusieurs affirmations d’ordre « technique », notamment sur la nature du magnétisme terrestre ou sur les aspects spirituels et « inter-dimensionnels » de l’ADN humain. Pour certains, cela donne aux ouvrages de Lee Caroll une tonalité proche de la science-fiction, mais pour d’autres, ils posent plutôt un défi et un encouragement à l’élargissement des prospectives scientifiques et spirituels actuelles.KRYEON annonce d’importants changements autour de l’an 2012, non seulement à cause de l’état écologique de la planète, mais aussi dans le cadre d’un plus vaste processus d’« ascension » personnelle, planétaire et cosmique [réf. tous les écrits] dont les « anges humains » sont les « co-créateurs » et les facilitateurs. KRYEON propose en effet à chacun de devenir un « agent de la lumière et de la paix sur terre ». Il soutient également une technique appelée « EMF ». 


LES ENFANTS INDIGOS 


Lee Carroll (canal) et Jan Tober, sa femme, sont également parmi les auteurs à l’origine du concept d’enfants indigo, ayant mentionné cette théorie dans deux de leurs livres. Entre 1995 and 2007 la Society for Enlightenment and Transformation (SEAT), membre de l’United Nations Staff Recreation Council et siégeant dans l’édifice des Nations Unies à New York, a demandé six fois à Lee Carroll de présenter un channelling en direct de KRYEON.
 

Ce courant spirituel, bien qu’ayant un vaste public de sympathisants partout dans le monde, selon la volonté de Lee Carroll (et de Kryeon en particulier, au dire de Lee Carroll) n’a pas d’organisation fixe, ni d’adhérents ou d’affiliés quelconque. Les activités de KRYEON sont présentées au cours de conférences internationales, et à travers des livres qui ont été vendus à plusieurs millions d’exemplaires depuis le début des années 1990. La plupart des messages de KRYEON sont diffusés sur le site web de Kryeon. Dans le culte, les indigos sont des êtres de tout âge (enfants, adolescents, adultes, grands-parents) qui ont la couleur indigo très évidente dans leur aura. Les êtres indigo ont souvent l’une de ces 3 origines: Venir d’une planète spirituelle plus ou moins éloignée de la Terre, venir d’une dimension très spirituelle et très subtile, venir d’un séjour qui durait depuis fort longtemps sur les plans plus subtils (en comparaison, la majorité des êtres de la planète se réincarnent rapidement – font de brefs séjours sur les plans plus subtils – et le font depuis plusieurs incarnations sur cette même planète à laquelle ils se sont habitués, ils en sont même souvent venus à penser qu’il n’existe que cette planète (et cette dimension de vie) dans l’Univers !

L’émission M6 : Kryeon

Fin 2003 deux journaux (dont « Sud Ouest ») ont publié un article dénonçant un mouvement suspecté d’être de nature sectaire, le floatiesmouvement Kryeon, et plus particulièrement les activités « thérapeutiques » de celui-ci, qui tournent notamment autour de ce que l’on a appelé les enfants Indigo, par le biais de la technique d’harmonisation EMF, une forme de thérapie énergétique mise au point par Peggy Phoenix Dubro. 

L’émission « Zone Interdite » (M6) du 30 janvier 2005 (la séquence correspondante ayant été rediffusée le 2 février entre 2 h 15 et 3 h du matin) a comporté un reportage sur ce sujet, reportage au cours duquel on a vu, trônant dans le local de l’association bordelaise « Info-Sectes », l’un des deux articles incriminés, dont le titre est : « Le dossier noir des enfants Indigo ». Après un passage incontournable (lorsqu’on parle de « sectes ») par l’Eglise de Scientologie (par le biais de la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme, une émanation de cette « Eglise »), à propos des abus (présumés) de la psychiatrie, le commentateur s’est ensuite intéressé au cas «Caroll/Kryeon/Indigo/EMF/Dubro ». Notons, au passage, le commentaire du présentateur de l’émission : « L’hyperactivité est exploitée par les sectes », leur but étant « d’attirer les parents désemparés dans leurs filets ». Dans les grands médias la pensée est bien formatée ! 

Comme il convient dans ce type d’émission « à charge », nous avons eu droit aux « témoignages » de personnes mécontentes des pratiques de ce mouvement : 

• Une femme à qui on a dit que sa fille hyperactive était une « Indigo », qu’il ne fallait pas la mélanger avec les enfants « normaux » et que celle-ci était promise à un « avenir supérieur aux autres ». Mais la mère, dit le commentateur, n’a pas cédé « aux sirènes des anges Kryeon »… (Ce type d’expression, « avenir supérieur aux autres », ne se retrouve pas dans les écrits de Lee Carroll/Kryeon.) 

• Un homme qui s’est exprimé, de dos, sous le couvert de l’anonymat. Je n’ai pas trop compris ce qu’il a dit (voix faible ou modifiée ?), mais j’ai cru comprendre qu’il a été « ruiné ». 

On ‘‘apprend’’ que « les anges de Kryeon ont inventé une méthode étrange ». Puis on nous parle de cette méthode réputée « étrange », la technique d’harmonisation EMF, destinée à harmoniser (ou équilibrer) les champs énergétiques entourant le corps humain. (Il s’agit, en fait, d’une méthode, « modernisée », de « magnétisme », comme le Reiki.) On parle de sortir les « mauvaises énergies », de déséquilibre énergétique. Les gens, dit-on, sont reçus par des « thérapeutes » n’ayant pas de compétence médicale… On nous montre Peggy Phoenix Dubro, qui était en train de faire un séminaire en Lorraine, sans oublier de mentionner le tarif du séminaire concerné : 1100 euros pour cinq jours. 

Et puis le « coup de grâce » est porté : on montre la séquence filmée à deux représentants d’« Infos-Sectes » de Bordeaux, ceux-là mêmes qui furent à l’origine des articles parus dans la presse fin 2003. Le commentaire de ces deux individus témoigne de l’indisposition de ceux-ci par rapport à un univers conceptuel totalement étranger à leurs préoccupations rationalistes et matérialistes. Mentionnons, à ce propos, l’utilisation d’une expression du genre : « on arrive à faire croire que l’on a fabriqué un lama tibétain qui est la réincarnation… » - quelque chose comme ça ! -, l’évocation de notions qui, en fait, sont familières à ceux qui ne sont pas inféodés à la conception matérialiste (ou religieuse orthodoxe) des masses, et qui sont reformulées d’une certaine façon afin d’en montrer le caractère prétendument absurde, comme cette référence à une ‘‘aura extraordinaire’’ détectée par un ‘‘appareil quasi magique’’. (Il s’agit ici, probablement, d’une allusion à un appareil censé prendre des photos de l’aura.) Sans oublier les accusations classiques : 

• Le montant élevé des prix des séminaires de formation (190 euros pour un stage évoqué). 

• La référence à l’implication de « non-médecins » dans ce type de pratique « énergétique ». 

Bref, la conclusion de ces « spécialistes » est : ces caractéristiques sont celles d’un mouvement qui « va droit vers la secte » (sic). Et ce mouvement est qualifié de « dangereux ». C’est pourquoi ces mêmes « spécialistes » ont décidé de « dénoncer cette fumisterie » (sic) à la presse. On trouve, dans ce reportage, l’utilisation d’expressions « approximatives » et inexactes. Ainsi le ‘‘journaliste/commentateur’’ : 

1)    Présente les enfants Indigo comme des « êtres supérieurs venus d’une autre planète », qu’il « faudrait vénérer ». 

2) Parle d’un « discours ésotérique destiné à séduire des enfants fragiles ».  En réalité il n’y a absolument point, ici – pas plus qu’il n’y a de fumisterie -, de tentative de « séduction », mais une conception spirituelle de la vie et de l’Homme qui intègre certains thèmes familiers aux tenants d’une spiritualité distincte de celle intégrée par les croyants orthodoxes. 

En outre, la source initiale, le channel Lee Carroll et sa source « Kryeon », n’a jamais employé une formulation faisant intervenir des « êtres supérieurs venus d’une autre planète » qu’il faudrait par ailleurs « vénérer ». Il s’agit là d’une reformulation tendancieuse visant à intégrer les thèmes utilisés dans un canevas de type sectaire, comme on peut le lire par ailleurs sur des publications ainsi que sur des sites Internet où l’on parle de thématique « apocalyptique » à propos de Kryeon (alors que les textes existants établissent, sans contestation possible, que Kryeon rejette les prédictions de « fin du monde », ce que j’ai démontré plus haut, citations à l’appui). On retrouve ce genre de formulations tendancieuses dans les deux articles parus dans la presse fin 2003. 

floatiesEn outre la technique d’harmonisation EMF n’a, en soi, rien de dangereux. On n’a jamais fait de mal à personne en faisant des « passes magnétiques » (car cela se limite à cela) autour des gens. Ou cette pratique est efficace, et alors ce ne peut qu’être positif, ou alors elle n’est pas efficace, et dans ce cas cela ne peut pas faire de mal aux personnes concernées. Le seul mal que cela peut faire (car les personnes formées peuvent à leur tour pratiquer et donc gagner de l’argent avec), c’est au niveau du compte en banque de certaines personnes, en cas d’abus de certains praticiens. Ce n’est qu’à ce niveau-là que peut se trouver le caractère « dangereux » du mouvement incriminé. 

Rappelons que la formulation du commentateur : « les anges de Kryeon », est incorrecte. L’expression correcte est : l’entité Kryeon. 

Qu’en est-il des témoignages « à charge » ? Dans les articles parus dans la presse on nous parle d’un homme qui ne veut pas que son ex-compagne fasse suivre leur fils de 13 ans par un thérapeute EMF, et d’une mère abandonnée par son mari touché par le mouvement Kryeon. Mais plutôt que de dire que les enfants peuvent être en danger, il faudrait peut-être parler d’incompatibilité (intellectuelle et spirituelle) entre les éléments du couple, sans qu’il soit nécessaire de sous-entendre une connotation sectaire. 

Alain Moreau spécialise dans la publication de documents d’actualités et d’enquêtes 

Le retour : la 3è maison

Gif maisons  La troisième maison 

 

Mike s’arrêta sur le sentier avant de pénétrer dans la troisième maison. Un écriteau planté dans le gazon annonçait la MAISON DE LA BIOLOGIE. La maison et la pancarte arboraient une seule et même teinte, comme cela avait été le cas pour les maisons précédentes. Celle-ci était d’un vert irlandais resplendissant qui se mariait parfaitement aux arbres et aux parterres luxuriants du voisinage, adouci par la lumière diffuse de la brunante. Mika savait qu’il allait rencontrer un autre ange avec qui il se lierait certainement d’amitié. Il passa en revue ce qu’il avait traversé jusqu’à maintenant et conclut que les deux premières maisons avaient été des lieux où on l’avait aidé à préparer son voyage. Ce qui l’attendait maintenant devait être plus substantiel et formateur. Après tout ce qui m’est arrivé jusqu’à présent, pensa-t-il, ça devrait maintenant devenir plus facile. 

 

Au moment où il approchait de la maison, un ange vert énorme se présenta sur le palier et, à l’approche du voyageur, formula la salutation d’usage. 

 

-       Salut à toi, Michaël Thomas de l’Intention pure ! L’ange, que Mike appellerait Vert, bien sûr, était particulièrement vigoureux et joyeux. Touts les anges lui avaient paru animés, mais Vert affichait comme une sorte de sourire permanent. Il regarda Mike de la tête aux pieds. 

-       Belle épée ! 

-       Salut à toi Vert, répondit Mike sans se soucier du commentaire de l’ange. Je suis prêt à parier qu’il a dit ça seulement pour me faire oublier que je dois transporter un objet si saugrenu dans ma quête spirituelle, pensa Mike. 

-       Non, répliqua l’ange, qui avait lu les pensées de Michaël, Les épées ne sont pas toutes aussi grandioses que la tienne. Je le sais. J’en vois régulièrement. 

-       Quelle est différence ? 

-       Nous t’avons donné un nom approprié, Michaël. Ton intention est vraiment pure et ton cœur résonne encore de ta quête. Tes outils reflètent par conséquent ce que ceux de mon groupe peuvent percevoir. Si tu veux bien te donner la peine d’entrer. 

 

Mika suivit Vert dans la maison, poursuivant la conversation. 

-       Suis-je pour cela différent, spécial, meilleur ? 

-       Ça te donne un potentiel immense, Michaël ! Rappelle-toi qu’en tant qu’être humain, tu as la possibilité de choisir. Nous ne notons pas les humains et ne les divisions pas en catégories. Nous voyons chacun d’entre vous en fonction d’un degré de potentiel d’énergie. 

-       Potentiel pour quoi ? 

-       Pour changer ! 

-       Pour quelle raison ? 

 

Vert s’arrêta pour faire face à Mike. Ils venaient de traverser une série de petites pièces vertes et se trouvaient maintenant dans l’entrée de ce qui semblait être l’appartement temporaire de Mike. Dans un langage doux et empreint d’une incroyable patience et de respect à l’égard de l’être humain qui se tenait devant lui, l’ange lui dit : 

 

-       Pourquoi es-tu ici, Michaël Thomas ? 

-       Pour retourner chez moi, déclara rapidement et honnêtement Mike. 

-       Et que dois-tu faire pour ça ? L’entité lui offrait l’occasion de définir sa situation actuelle. 

-       Franchir la route des sept maisons. 

-       Et ? Vert voulait qu’il lui en dise davantage. 

-       Devenir un être aux dimensions différentes. Mike répétait gauchement les paroles d’Orange. Vert laissa voir un large sourire et dit : 

-       Un jour, Michaël de l’Intention pure, tu comprendras certains des concepts que tu énonces maintenant. Orange te l’a-t-il dit ? Mike savait que son jeu avait été découvert. 

-       Oui, il l’a fait. Je ne comprends pas encore tout. 

-       Je sais, dit le grand Vert d’un ton moqueur. Pour en revenir à la question, comment te prépares-tu à rentrer chez toi ? 

-       Je change ! déclara Mike d’un ton triomphant. 

-       Pourquoi ? questionna Vert. Ils avaient fait le tour de la question et Mike devait exprimer son opinion. 

-       Je ne peux y arriver sans change ? risque Mike. 

-       Voilà ! Le chemin du retour présente diverses voies, mon ami. D’abord, il faut l’intention ; ensuite, la préparation. Ces étapes sont toujours suivies de la découverte de soi et de la réalisation selon laquelle les transformations à subir sont nécessaires pour atteindre un but. Mais, tu sens déjà tout ça. Une autre étape consiste à examiner le fonctionnement des choses pour s’adapter à la vision d’ensemble. L’ouverture de la porte qui permet d’entrer chez soi est l’équivalent d’une remise de diplôme. Il n’y a rien de comparable. 

 

C’était la première fois qu’un ange parlait du but et de l’étape finale. Mike en était tout agité. 

-       A quoi dois-je m’attendre ? C’est ce qui l’intéressait le plus : l’étape finale, ce qu’il trouverait en rentrant chez lui. 

-       Quand tu l’as demandé, tu l’as défini, répondit Vert. 

-       Quand ? 

-       Quant u as demandé à faire ce voyage, au début. 

 

Mike se rappela tout à coup la conversation avec le grand ange sans visage, où tout avait démarré, lorsqu’il lui avait demandé de décrire le but. 

-       Tu es au courant ? demande Mike, surpris. 

-       Nous faisons tous partie de la même famille, Michaël. Vert se glissa dans la pièce où Mike devait loger. Voilà qui doit te sembler familier, n’est-ce pas ? 

 

Mike jeta un coup d’œil autour de lui. La pièce ressemblait aux autres chambres qu’il avait occupées. Elle invitait au repos et au sommeil. L’odeur du repas qui l’attendait dans la pièce attenant chatouillait ses narines. 

-       Nous avons prévu des vêtements de rechange pour toi cette fois-ci, dit l’ange en indiquant le placard. 

 

Mike se rendit soudain compte qu’il devait offrir une image terrible, le sang et la boue ayant séché sur ses vêtements déchirés. La violente tempête qu’il avait essuyée avait laissé des traces. Il se tourna vers le placard. Des vêtements de voyage à sa taille et un confortable peignoir vert s’offraient. Il se tourna pour demander à Vert comment on avait su sa taille, mais celui-ci avait disparu. Mike sourit et dit à haute vois, sachant que Vert l’entendrait : 

-       Bonne nuit, mon ami angélique vert. A demain ! 

 

Michaël mangea et dormit profondément jusqu’à cinq heures du matin, mais il fit un cauchemar. Il revit l’horrible créature sombre qui se rapprochait de lui durant la tempête. Il ressentit à nouveau la menace d’une fin qui pesait sur lui et il en fut terrifié. Il se réveilla brusquement, en sueur. Vert était là, au pied de son lit ! 

-       Tu es prêt ? 

-       Vous ne dormez donc jamais ? 

-       Bien sûr que non ! 

-       Le jour n’est même pas encore levé. Mike ressentait l’épuisement relié au manque de sommeil et au rêve terrifiant. 

-       Il faudra que tu t’habitues à la Maison de la biologie, Michaël Thomas. Vert souriait sans bouger. Je serai ici tous les matins à 5 h 30 pour le début de ton enseignement. Avant que nous  ayons terminé, tu sauras tout des étapes du sommeil, de l’énergie biologique et des mauvais rêves. 

-       Tu connais mes rêves ? demanda Mike. 

-       Michaël, tu ne comprends pas encore notre relation avec toi. Nous savons tout de toi et nous honorons hautement ton fonctionnement. Vert recula légèrement et fit signe à Mike de se préparer à le suivre. Mike se sentait plutôt mal à l’aise. 

-       Vert, je suis complètement nu. 

-       C’est ainsi que tu commenceras la leçon, Michaël. Ne soit pas timide. Enfile le peignoir vert qui est dans le placard. 

 

Mike obéit et passa dans l’autre pièce pour prendre son petit déjeuner. Vert ne le quittait pas d’une semelle. Il s’assit près de lui et le regarda manger sans prononcer une seule parole. C’était la première fois qu’une entité angélique l’observait de si près. Il y avait quelque chose de différent. Après le repas, Vert conduisit Mike dans une pièce particulière. Les autres maisons étaient énormes et leurs pièces, immenses avec des plafonds très élevés. Celle-ci, par contre, offrait de petites pièces et presque tout l’enseignement se fit dans une seule d’entre elles. Vert commença sur le champ. 

-       Michaël Thomas de l’Intention pure, montre-moi ton illumination. 

-       Je ne comprends pas, dit Mike. 

-       Où est ton intention pure ? Où est ton amour ? Où est la partie de toi qui connaît Dieu ? Résolu, Vert poursuivit : « Aller, montre-moi la partie de ta biologie qui possède ces attributs ». 

 

Mike n’avait pas à réfléchir longuement à la question. Il comprenait que l’ange vert voulait qu’il lui montre où se situaient ces valeurs dans son corps humain. 

-       Il y en a ici, dit-il en pointant son front, d’autres là, en plaçant la paume de sa main sur sa poitrine. C’est là que je ressens ce que tu me demandes. 

-       Faux ! dit vert d’une voix assourdissante qui étonna Mike. Tu veux essayer encore ? 

 

Michaël pointa lentement diverses parties de son corps, demandant chaque fois à Vert si c’était ici ou là. Vert répondait  inlassablement par la négative. 

-       Je n’en sais rien alors, finit par avouer Mike, presque exaspéré, après avoir pratiquement fait le tour de toutes les parties de son corps. Où est-ce ? 

-       Je vais te raconter une blogue. Ensuite, tu pourras essayer de nouveau. 

 

Mike trouvait la situation très amusante. Il était là, en compagnie d’un ange, sur une terre d’un genre qu’il n’avait pas connu dans sa vie précédente, et voilà que l’entité s’apprêtait à lui raconter une blague ! Qui l’eut cru ? Quel endroit étonnant ! 

-       Il était une fois un homme qui se sentait illuminé, dit Vert en s’amusant vraiment à l’idée de raconter son histoire. Sentant qu’il avait atteint un degré d’illumination lui permettant de poursuivre sa route, il décida de prendre un taxi. 

Vert s’arrêta, en souriant. Mike aurait dû réagir devant l’utilisation du mot taxi par un ange. Mais il n’accorda pas ce plaisir à Vert et n’exprima aucunement l’envie de rire qui le tenaillait. Il grimaça tout de même un peu. Et Vert poursuivit son histoire. 

 

-       Ayant trouvé le taxi qu’il cherchait, l’homme glissa sa tête par la fenêtre entrouverte et dit au chauffeur ; « Je suis prêt, allons-y ! » Le chauffeur obéit et partit aussitôt à vive allure dans la direction indiquée, n’emportant que la tête de l’homme dans la voiture ! Le visage impassible, Mike pencha la tête sur le côté en ayant l’air de dire ; « Et après ? » Vert conclut son histoire : 

-       Béni soit celui qui installe tout son corps dans le taxi avant de dire qu’il est prêt à partir ! Vert était fier de son histoire, malgré le manque de réaction de Mike, et savoura le silence qui suivit. 

-       Quel affreux blagueur tu fais ! s’exclama Michaël en retenant à peine son envie de ‘esclaffer. Alors, ta blague signifie quoi au juste ? 

-       Michaël Thomas de l’Intention pure, chaque cellule de ton corps enferme une conscience qui connaît Dieu. Chaque cellule dispose d’un potentiel d’illumination, d’amour et de changement vibratoire. Laisse-moi te montrer. Au même instant, Vert posa un geste qui consterna Mike. Il s’approcha sans crier gare et, à la vitesse de l’éclair, lui écrase l’orteil avec son pied ! 

-       Hé ! protesta Mike devant cette violation de confiance. Qu’est-ce qui te prend ? 

 

Son orteil brûlait et il tenta de le masser pour atténuer la douleur tout en sautillant sur le plancher. « ça fait mal ! » hurla Mike à l’intention de Vert. Son orteil vira au rouge puis au noir. « C’est atroce. Je crois qu’il est fracturé ». 

-       Qu’est-ce qui est douloureux, Michaël ? demanda Vert, comme si de rien n’était en regardant Mike s’agiter dans la pièce et grimacer de douleur. 

-       Mon orteil, espèce de sadique ! Mike ne savait plus ce qu’il disait ; il était en colère. Mais sa colère n’atteignait pas Vert qui se rapprocha. 

-       N’approche pas ! lui lança Mike en se protégeant de ses mains. Je n’ai plus envie de massage angélique ni de thérapie de l’âme. Reste où tu es ! 

-       Qu’est-ce qui te fait mal ? demanda Vert encore une fois. Ce n’est pas ton orteil. 

-       Ah non ? rétorqua Mike, s’installant sur le plancher en position de lotus, soufflant sur son pied et parvenant à peine à garder son équilibre. « Alors, dis-moi ce qui fait mal, ô sainte verdure ! » 

La « verdure » demeura indifférente au sarcasme de Mike. 

 

-       NOUS avons mal, dit l’ange. Chaque cellule de notre corps ressent ton inconfort actuel. Dis-le Michaël : « NOUS AVONS MAL » Mike obéit. 

-       NOUS avons mal, réussit-il à prononcer sans trop d’enthousiasme. 

-       Accordes-tu la permission d’une guérison ? demanda Vert. 

-       Oui, répondit Mike, se montrant tout à coup intéressé. 

-       Exprime ta permission. 

-       Je te donne la permission de guérir mon orteil, dit Mike. 

-       FAUX ! énonça Vert d’une voix forte. Mike n’avait pas besoin d’une carte pour comprendre qu’il avait mal répondu. Il essaya encore. 

-       Je te donne la permission de guérir… euh … je veux dire NOUS. 

 

Vert n’était toujours pas satisfait de la réponse et le lui dit : 

-       Michaël, donne la permission à l’événement, pas à MOI. 

 

Mike réfléchit avant de reformuler sa phrase. 

-       J’autorise la guérison. NOUS avons mal et NOUS allons tous en bénéficier. 

-       Voilà ! dit Vert d’un ton réjoui et en frappant des mains. Tu as réussi, Michaël Thomas de l’Intention pure ! Tu as guéri ton orteil ! 

 

L’orteil de Mike cessa sur le champ de le faire souffrir. La rougeur prit une teinte toute rosée, et son corps entier se sentit soulagé. Vert s’approcha de lui et celle fois-ci, Mike ne lui demanda pas de garder ses distances. 

-       Michael, sais-tu ce qui vient de se produire ? demanda Vert d’une vois douce et gentille. 

-       Je pense que oui, mais j’ai besoin que tu le précises. Mike avait été affaibli par cette leçon ; la douleur l’avait épuisé. Vert poursuivit. 

-       Jamais plus je ne te ferai souffrir, mon cher ami. Je te le promets. A partir de maintenant, ton apprentissage ne se fera pas dans la douleur. Ce que tu viens d’apprendre est ceci : la douleur d’une partie affecte l’ensemble. C’était une expérience collective. Tu te sens fatigué n’est-ce pas ? Si l’expérience avait seulement mis ton orteil en cause, pourquoi donc est-ce que ton comportement entier a-t-il été atteint ? Pourquoi étais-tu en colère ? Est-ce ton orteil qui m’a crié après ? Non. C’est ton corps tout entier. Ton orteil expérimentait la douleur, mais ton être entier y a participé. L’orteil était la source du problème, mais je te jure que toutes tes cellules étaient au courant ! Le même phénomène existe, qu’il soit question de joie, de plaisir, de passion oud e vérité. Chaque cellules ressent tout et est consciente de l’ensemble de la situation. Vert fit une pause pour bien marquer le reste de ses paroles : « Il en va de même de l’illumination spirituelle et de la quête divine ». 

 

-       Bon, alors où se situe exactement mon illumination ? Mike souhaitait une réponse claire, sans blague ni blessure à l’orteil. 

 

-       Elle est répartie également dans chaque cellule de ton corps, michaël Thomas. Chaque cellule est consciente du tout. Chaque cellule connaît tout de l’autre. Chacune prend part à la vibration de l’être humain dans sa totalité. Vert finit une autre pause et se retourna pour faire face à Mike. « Pendant ton séjour ici, tu apprendra les caractéristiques de l’élévation vibratoire. Avant que nous commencions, tu dois te percevoir comme un groupe de cellules qui savent tout, et non comme un ensemble de parties détachées. » 

 

-       Je pense que je peux y arriver, dit Mike avec une intention ardente. 

-       Moi aussi ! Vert montrait un sourire éclatant. Il se leva : « es-tu prêt ? » Encore marqué par l’incident de l’orteil, Mike eut un mouvement involontaire vers son pied, mais répondit : 

-       Tout à fait. 

 

Les heures suivantes s’écoulèrent dans l’apprentissage de l’anatomie humaine et de la santé. Ce n’était pas une formation médicale, mais plutôt tune série de conseils pratiques sur le mode de vie et la santé. L’information transmise semblait inépuisable. Vert lui parla d’alimentation, de façons d’acquérir de l’énergie, du rôle et du moment propice pour pratiquer certains exercices, et surtout, de reconnaître le moment idéal de s’y adonner. Tout au long de l’enseignement, Vert s’assurait que Mike saisissait bien le NOUS de son être. Mike commençait à penser qu’on ne lui permettrait plus d’avoir des parties, et Vert approuvait. 

 

Michaël dormit très profondément cette nui-là, sans cauchemar. Le lendemain matin, Vert était déjà là, au pied de son lit, et resta près de lui pendant le petit déjeuner. Il en profita pour lui donner des explications sur la nourriture qu’il avalait. Il ne semblait pas se préoccuper de ce que Mike choisissait, lui  expliquant tout ce qui se trouvait sur la table pendant que Mike se régalait en essayant de retenir tout ce qu’on lui apprenait. 

 

Dans les jours qui suivirent, Mike entreprit un programme d’exercices. Certains jours, Vert lui ordonnait de revêtir son armure pour ne pas qu’il en oublie la sensation. C’était les jours que Mike préférait. Il comprit que son épée, son bouclier et son armure lui avaient manqué lorsqu’il s’en revêtit de nouveau. 

 

Vert enseigna à Mike l’équilibre naturel du corps, le rôle de la  nourriture, des plantes, des herbes. Mike s’émerveillait devant le travail ordonné des cellules, comme si elles savaient quelque chose qu’il ignorait. C’était étonnant ! Vert lui expliqua qu’il existait une polarité magnétique subtile pour chaque organe et chaque cellule. Les cellules étaient « au courant » et travaillaient à réaliser un équilibre parfait. Lorsqu’elles étaient en équilibre, les cellules pouvaient se régénérer et Mike comprit de quelle façon le corps parvenait à se renouveler constamment. Un jour, il posa à Vert une question plutôt amusante : 

 

-       Mes cellules, je veux dire NOUS, sont très habiles à équilibrer la biologie. Comment se fait-il que moi, je sois ignorant du processus ? Puis-je améliorer la situation ? Mon esprit n’a pas la connaissance que les cellules possèdent. Quel est mon rôle en tant que Mike ? 

-       Question très intéressante, Michaël Thomas de l’Intention pure  ! Vert avait insisté sur intention pure et Mike savait où il voulait en venir. Vert poursuivit : « Ton corps a seulement besoin que tu lui fournisses ce qu’il lui fait, que tu l’entoures de sagesse et que tu t’en occupes, et il fera le reste. Jusqu’à maintenant, tu as appris à lui procurer le confort, à bien le nourrir et à lui assurer de l’exercice. Ton système n’a pas besoin d’autre chose. Mais il est temps que tu comprennes le rôle de ton esprit. Car il ya quelque chose que tu dois fournir à ton corps qu’il ne pourrait acquérir sans toi. Sais-tu de quoi il s’agit ? 

 

 

Mike croyait le savoir. 

-       Oui, je sais. Mike se sentait en forme comme il ne l’avait jamais été. Sa nudité ne le gênait pas, encore moins en présence de Vert, qui lui fit part des changements qu’il avait remarqués chez lui. Le comportement de Vert se rapprochait à la fois de celui d’un père et d’un entraîneur de champion mondial. « Il est temps que je fasse un choix », lâcha Mike. Vert faillit exploser de joie. 

-       C’est la première fois qu’un humain fait cette prise de conscience si vite. 

 

Mike comprit qu’il avait enfin énoncé quelque chose de bien, et la réaction de Vert l’enchantait. La présence angélique se rua dans la pièce, démontrant pour la première fois sa capacité de défier la gravité et de change de forme. Mike aurait pu être effrayé, mais le spectacle ne s’adressait qu’à lui. Vert retrouva son calme et se planta devant Mike. Il avait retrouvé son apparence habituelle, mais son regard demeurait complètement ébahi. Le visage orné d’un large sourire, il dit : 

-       Michaël Thomas de l’Intention pure, que choisis-tu ? 

-       Je choisis d’utiliser les nouveaux présents de l’Esprit et d’élever ma vibration. 

Encore une fois, Mike était conscient de s’être exprimé correctement. Vers recula de quelques pas, comme pour permettre à la sagesse croissante de Mike de mieux se répondre. Vert était de toute évidence impressionné. 

-       Qu’il en soit ainsi à partir de maintenant, Michaël Thomas, s’exclama Vert. Tu as bien compris. Tes cellules sont incapables d’utiliser l’aspect de Dieu que tu portes en toi et qui a le pouvoir de choisir de s’illuminer. Seul ton esprit peut faire ce choix et, malgré cela, chaque cellule saura que tu as accordé ta permission. Quand ton orteil te faisait souffrir, ton esprit le savait. Alors, quand tu demanderas une vibration plus élevée, ton orteil le saura. Le NOUS en toi est en fête à l’instant même, Michaël. Toutes tes cellules savent qu’elle intention tu as exprimée. Tu dois aller te reposer maintenant. 

 

La journée avait été merveilleuse, et la compréhension spirituelle de Mike s’intensifiait. Il avait accompli quelque chose hors de l’ordinaire. En le conduisant à sa chambre, Vert lui expliqua qu’il avait exprimé l’intention d’une poursuite sacrée, la première demande d’une longue série à venir. Chaque fois qu’il devrait s’élever à un autre niveau, sa biologie devrait être équilibrée et il devrait en accorder la permission. La fierté que Vert ressentait à l’égard de Mike le poussait à le traiter avec un respect plus profond encore. Lorsqu’ils arrivèrent à la porte de la chambre, Vert demanda à Mike de le regarder en face. 

 

-       Michaël Thomas de l’Intention pure, j’ai l’habitude de me retirer maintenant  et de revenir le lendemain matin. Tu connais l’horaire. Je suis ici pour te dire que je t’aime tendrement. Les attributs du changement de vibration comportent des conséquences avec lesquelles tu dois te familiariser. Je t’ai assuré que je ne te blesserai pas, et je tiendrai ma promesse. Tout ce qui se déroulera dorénavant suivra le rythme de ton choix. Toute blessure que tu ressentiras dépendra de toi. Plus rien ne sera désormais semblable. Ce soir, tu t’endormiras en tant qu’humain que tu connais mais, au réveil, tu seras différent et tu aura toutes les caractéristiques de ta nouvelle vibration. 

 

Vert fixa longuement Mike, et ce dernier se sentit honoré par tant d’attention. Il savait que l’instant était différent et il eut envie de demander des précisons à Vert. Qu’est-ce qui est différent ? Le saurai-je demain ? Qu’apprendrai-je demain ? Dis-le moi maintenant ! 

 

Mais il n’en fit rien et Vert prétendit ne pas entendre. Il recula lentement pour sortir de la chambre, ce qu’il ne faisait pas habituellement. Quelque chose se transformait, et Mike ressentait une certaine menace. Il s’adressa aux murs. 

 

-       Je suppose que je dois m’attendre à une transition frappante avant d’arriver chez moi. Peut-être même vais-je devenir un ange avant d’y arriver ! Et si je prenais aussi une couleur particulière ! 

Le simple fait d’imaginer tout cela le faisait presque rire et il s’attendait à une riposte de la part d’un ange, mais il n’entendit que le silence. Un changement s’opérait déjà à l’intérieur de lui. Il sentit une vibration au creux de l’estomac et frissonna. Il savait qu’il était temps de se mettre au lit. 

 

Il dormit mal et souhaita se retourner vte à 5 h 30 car Vert lui manquait. Il ne se sentait pas en sécurité. Chaque fois qu’il s’endormait, le même rêve lui venait à l’esprit. L’horrible forme se présentait devant lui, le fixant intensément et, chaque fois, l’attrapait et le détruisait. Il perdait tous ses membres, se réveillait en sueur et angoissé, entendait ses propres cris, qui cessaient subitement, et puis c’était le silence total. Il se rendormait pour recommencer le même rêve de nouveau. Combien de fois pourrait-il être tué ? Cinq ou six ? C’était interminable. Sa mort se répétait inlassablement avec à l’occasion, de légères variantes. Le rêve se clarifiait peu à peu. Finalement, n’en pouvant plus, il se mit à pleurer. Le manège se poursuivit, et il constata qu’il déversait son âme entière sur l’oreiller. Il ne se rappelait pas avoir été autant désespéré de toute sa vie. Même la mort de ses parents ne l’avait pas si ébranlé. Il pleura à chaudes larmes, se mit à gémir ; il avait perdu toute maîtrise de lui-même. 

 

Il pleura sur lui-même et sur ses parents. Il pleura son amour perdu et les occasions qu’il avait ratées. Il sentait que l’entité négative l’avait tué, et il pleura finalement sa propre mort. Il se tordait de désespoir. Son corps se convulsait dans des sensations de douleur qu’il analysait et combattait. 

 

Michaël finit par s’assoupir d’épuisement pendant quelques heures avant le petit matin. Quelque chose n’allait pas. Le soleil était déjà levé. Où était Vert ? Pourquoi l’avait-on laissé dormir ? Mike se leva et ressentit une douleur au ventre après sa nuit si agitée par les pleurs. Il devait se tenir les côtes. 

-       Oh ! Que NOUS souffrons ! s’entendit-il dire à son corps. 

 

Il se dirigea vers la pièce où ses repas lui étaient habituellement servis. On n’y avait pas laissé de nourriture. Il revêtit son peignoir vert et partir à la recherche de Vert. Il constata que les pièces qu’il connaissait bien semblaient tourner au brun et se demanda si ce n’était pas l’effet de la lumière. Il avait d’ailleurs l’impression qu’elle faiblissait. Où  est Vert ? Qu’est-ce qui se passe ? 

-       Vert, où es-tu ? Il n’obtint pas de réponse. 

Mike fit le tour de la maison, amis ne trouva l’ange nulle part. Puis, fatigué et affamé, il s’installa dans la pièce où Vert lui  avait donné son enseignement. Perplexe, il sentit une sorte de noirceur l’envahir, ce qu’il n’avait pas expérimenté depuis le début de son voyage. Mais ce sentiment lui était familier ; c’était la dépression qu’il avait connue pendant si longtemps à Los Angeles. 

-       Qu’est-ce qui se passe ? se demanda-t-il à haute vois. Seul un silence l’entourait. « Où sont-ils passés ? Bleu ? Orange ? Vert ? Hé ! J’ai besoin de vous ! » Silence. 

Il constatait que la dépression l’envahissait toujours. Il ne fallut pas longtemps avant qu’il se retrouve dans un état où plus rien ni personne ne l’intéressait. Mais il refusa la situation. 

-       Bon, d’accord. Si vous ne voulez pas m’aider, j’emprunterai la voie difficile. 

Ne sachant pas trop ce qu’il entendait exactement par là, Mike ne cherchait qu’à produire une réaction quelconque. Il retourna à sa chambre et, en ouvrant le placard, se rappela la carte. Peut-être lui donnerait-elle quelque indication. Elle l’avait toujours fait lorsque ça ne tournait pas rond sur cette étrange terre spirituelle. Il retrouva le parchemin et s’empressa de le dérouler. Il ne s’attendait absolument pas à ce qu’il vit. Tout  à fait sceptique, il déposa la carte, se remit au lit vêtu de son peignoir et s’abrita sous les ouvertures. Il était une heure. Quelle importance. Mike fixait intensément les murs. 

 

Sur le parchemin, là où se trouvait habituellement le VOUS ETES ICI, il n’avait trouvé que le néant, rien, aucun signe. La carte ne fonctionnait plus. Elle était dépourvue de sa magie. 

La forme verte avait-elle réussi à se glisser dans la maison et à le tuer au cours de la nuit ? Avait-il rêvé ou connu la réalité dans son sommeil ? La sombre silhouette avait-elle aussi tué les anges ? 

 

Comment était-ce possible ? Michaël se battait contre la dépression et les ténèbres. Il essayait de comprendre et fouillait son esprit pour se rappeler le moindre petit élément transmis par Vert pouvant expliquer ce qui se passait. Dans le brouillard de sa conscience, Mike se rappela les propos de vert : « Toute la souffrance que tu connaîtras dorénavant sera créée par toi. Rien ne sera plus pareil désormais. Je t’aime tendrement ». Etait-ce là des paroles d’adieux ? Mike se rappela cette phrase prononcée par le grand ange blanc au début : « Les apparences sont parfois trompeuses… » Il devait s’accrocher. Mike croyait en Dieu, et tout ceci n’était qu’un jeu, qu’un test ! 

 

Mike fit la seule chose qui lui semblait sensée. Il se leva et revêtit son armure. Elle n’était plus aussi confortable. Elle lui paraissait plus lourde que dans ses souvenirs, et l’épée restait encombrante. Peu importe. Il l’arbora fièrement et s’exprima à haute voix. 

-       Rien ne vaincra mon esprit. J’exige la victoire contre ma dépression ! 

Rien. Silence. Paroles vides. Aucun sentiment d’amour ou de gloire ni de sensation d’être protégé par qui ou quoi que ce soit. Cette terre était complètement vide. Michaël Thomas était seul. Mike luttait sans relâche pour conserver tous ses esprits. Il était décidé à ne pas céder ! Il se rendit dans la salle d’enseignement et s’installa, vêtu de son armure, dans le fauteuil de l’élève. Il y resta jusqu’au coucher du soleil, en attente, dans le silence absolu d’une terre dépourvue de la moindre sonorité. Il demeura alerte tout ce temps, ne sachant trop à quoi s’attendre, mais il ne  s’abandonnerait pas aux ténèbres de la dépression qu’il avait su vaincre une fois déjà avant de pénétrer sur cette terre merveilleuse. 

 

Puis, la pièce s’assombrit, et il s’assoupit. Cette fois son sommeil ne fut pas agité. Mike commençait à établir la paix où elle ne s’était jamais située. Il développait graduellement le pouvoir de le faire. Pendant son sommeil, son épée oscillait doucement, chantait, en réponse à la nouvelle vibration de l’être humain unique qui la possédait. Michaël Thomas n’était pas conscient du phénomène. Son bouclier luisait légèrement, en réponse à de nouvelles directives émanant d’une biologie en transformation. Mike n’était pas conscient de cela non plus. Son armure le tenait au chaud, en réponse à des directives spirituelles provenant d’une source nouvellement éveillée dans son ADN. Michaël Thomas n’était pas non plus conscient de cela. Toutes les cellules de son corps étaient en pleine transformation et la métamorphose était presque achevée. Mike dormit très bien. 

 

 

barre de séparation

 

Tout était différent lorsqu’il s’éveilla le lendemain matin. Il était toujours dans le fauteuil, mais la pièce était plus claire et plus gaie. Il se leva et mit son esprit à l’épreuve. Il trouvé étrange de constater que sa première pensée n’était pas de voir s’il était toujours seul, mais ‘il allait bien. Partie, la dépression ! Il remarqua qu’il portait toujours son armure, mais sans en ressentir tout son poids. Comme il marchait d’un pas alerte vers la pièce om ses repas lui étaient normalement servis en se demandant s’il allait encore devoir se priver aujourd’hui, il sentit l’arôme appétissant du petit déjeuner. Il sut alors que tout irait à nouveau pour le mieux. 

 

Il mangea comme il ne l’avait jamais fait. Affamé, il dévorait presque tout ce qui s’offrait à lui, se réjouissant de son bien-être. Il se surprit même à chanter la bouche pleine ! 

-       Ma mère aurait honte de mes mauvaises manières, se dit-il, la nourriture dégoulinant le long de son menton. 

-       Elle est très fière de toi, Mike. Et nous le sommes aussi. Vert se tenait sur le pas de la porte entrouverte. 

 

Mike se leva en guise de respect pour son ami Vert. Il était enchanté de le revoir. 

-       Vert ! Je croyais t’avoir perdu. Entre et viens t’asseoir. Mike reprit sa chaise et poursuivit son repas. 

 

L’ange imposant se dirigea vers la table, s’assit devant Mike et attendit que ce dernier prenne la parole. Il savait qu’il devait avoir des tas de questions à poser sur ce qui s’était passé la veille, mais Vert attendait qu’il commence. Il s n’échangèrent aucune parole. Mike continuait de manger tout en fredonnant, souriant béatement et regardant Vert d’un œil brillant. Vert l’observait, examinant attentivement son corps toujours revêtu de l’armure. Il ne put résister plus longtemps ; 

-       Belle épée ! 

 

Mika éclata de rire en entendant la même remarque qu’à son arrivée. La nourriture jaillit de sa bouche, et Vert se joignit à lui dans cette manifestation de joie. Ils se serrèrent affectueusement. C’était la première fois que Mike était autorisé à toucher un ange de cette terre, ais il sut instinctivement que ce geste était désormais approprié. Ni l’un ni l’autre ne pouvais cesser de rire. Michaël se mit à danser au centre de la pièce, accompagné de l’ange ; il se laissait aller au son de la musique de son âme, foulant de ses pieds les miettes échouées sur le plancher dans ce moment d’excitation et dont certaines se collaient à ses orteils. La pièce était dans un fouillis total mais c’était sans importance. Les contorsions qu’il avait subies la veille le faisaient encore souffrir. Il dut se rasseoir afin de se reposer un peu. Puis, il s’adressa à Vert : 

 

-       Je savais que tu reviendrais, tu sais. 

-       Comment le savais-tu ? 

-       Parce que tu m’avais dit que tu m’aimais. 

-       C’est vrai, je t’aime. Mike avala une autre bouchée. 

-       Mes parents peuvent-ils vraiment me voir ? La question s’avérait très importante à ses yeux. Il se rappelait le commentaire de Vert lorsqu’il était entré dans la pièce. 

 

-       Le fait que tu poses d’abord cette question reflète ta nouvelle conscience, Michaël Thomas de l’Intention pure. Il arrive que les anges d’ici s’amusent à prendre des paris sur les questions qui seront énoncées en premier lieu après un changement de consigne. Celle que l’on pose habituellement, tu ne l’as pas encore formulée. Nous avons passé passablement de temps ensemble, et u ne l’as pas encore posée. Tu t’interroges plutôt sur tes parents. Vraiment, j’ai devant moi un être humain hors de l’ordinaire ! 

 

Mika hésitait à le croire, mais il avait l’impression que Vert devenait émotif, si un tel sentiment était possible chez les anges. Il y eut un silence, et Vert reprit la parole. 

-       Oui, Michaël Thomas, tes parents peuvent te voir, et ils sont vraiment fiers. Vert attendait la suite des questions. 

 

Mike réfléchit à ces propos et poursuivit : 

-       Je crois saisir le sens de la journée d’hier. 

-       Ah oui ! Vraiment ? Alors explique-moi, di t Vert en penchant la tête sur le côté, comme pour mieux entendre les paroles à venir. 

Normalement, à cette étape de l’enseignement dans la Maison de la biologie, l’entité passait beaucoup de temps à expliquer à un humain perplexe où avait bien pu passer tout le monde la veille et la raison de l’horrible journée solitaire et de la noirceur de l’esprit. 

-       J’ai changé, Vert, tout comme tu me l’avais prédit. Je me sens différent. Je me sens… NOUS nous sentons plus puissant. J’ai une conscience de toi que je n’avais pas auparavant. D’une certaine manière, tu es passé à mes yeux du rôle d’enseignant à celui de.. Mike s’arrêta pour mieux réfléchir sur le terme à utiliser, mais Vert prit la parole. 

-       … membre de la famille ? 

-       Oui, approuva Mike sur le champ. Il se tourna vers l’intérieur, mais parvint à poursuivre : « Ce qui s’est passé hier, j’ai cru que c’était un test, mais ce n’était pas le cas ». Vert écoutait attentivement, laissant Mike exprimer son opinion sur ce qui s’était produit. « Je sais que tu m’expliqueras éventuellement les détails de tout cela, mais je crois savoir pourquoi ». Michaël parlait lentement, avec précaution, tel un professeur. « Chaque cellule de mon corps s’est en quelque sorte retirée. Comme si j’avais coupé le courant pour mourir. Je ne trouvais aucune consolation. Même mon esprit ne parvenait pas à trouver une seule raison d’exister. J’étais comme un être humain neutre, et j’ai alors compris ce qui se passait lorsque j’ai consulté ma carte. Ça été un signal pour mon esprit ». 

 

Vert était impressionné. Il n’avait encore jamais rencontré d’élève de passage dans la maison verte qui comprenait si clairement les caractéristiques du changement de vibration. Il fallait en général beaucoup de temps pour l’expliquer. C’est pourquoi Vert savait qu’il était en présence d’une entité spéciale, Michaël Thomas. Il était fier de son élève et l’en aimait d’autant plus. Mike poursuivit : 

-       La carte est « morte » aussi ; j’étais dans les limbes. C’est alors que j’ai saisi. Pour recevoir le présent spirituel de l’intention, je devais en quelque sorte renaître. Comme si le courant avait été coupé de mon existence pendant une journée et qu’il avait été rebranché sur un nouveau mode. Je savais que si je conservais mes esprits durant le processus, j’allais m’en sortir. J’ai utilisé une visualisation de toi où je te voyais me dire que tu m’aimais. C »st la seule chose qui fonctionnait. Quand je pensais à toi, je parvenais à me concentrer sur la raison de ma présence ici; Mike regarda Vert en souriant. Il essayait de cacher les larmes qui lui montaient aux yeux. « J’ai raison, n’est-ce pas ? » 

 

-       Je n’ai presque rien à ajouter, Michaël Thomas de l’Intention pure, dit Vert en se levant. Mais je vais te dire cependant que lorsque tu pensais à mon amour pour toi, ce n’était pas seulement le mien. Je fais partie d’une collectivité. Lorsque tu t’adresses à moi, tu t’adresses au TOUT. Tu en fais partie également mais tu ne le sens pas de la même façon que moi. Au fur et à mesure de l’élévation de ta vibration, tu deviendras plus conscient de tout cela. Lorsque tu as ressenti l’amour de Vert, tu as aussi ressenti celui de Bleu, d’Orange et même celui de tes parents et même celui de ceux que tu rencontreras sur ton chemin. Tu ne les connais pas encore, mais ils te connaissent. Nous formons un tout, Michaël, et u l’as ressenti au moment où tu en avais le plus besoin. Ton intuition a gagné ! Quel atout tu as déjà en main ! 

 

Mike savait qu’il y avait une suite. Il resta silencieux pour permettre à Vert de suivre le fil de ses pensées. Celui-ci continua : 

-       Tout ce que tu as dit est vrai. Pour passer à un plus haut niveau, il faut faire face au défi. C’est à ce moment-là que nous nous éloignons de toi pour te permettre de changer. Nous ne pouvons rien faire pour toi durant ce temps ; notre énergie nuirait même à ta transformation. Tu parviens spirituellement à franchir l’étape. Tu as éprouvé la perte de ta famille. Tu as ressenti l’abandon et la solitude durant cette courte période où tu devais demeurer  seul. La seule chose qui te recentrait était l’amour et, à titre d’enseignant de cette maison, je ne pouvais pas te fournir la solution. Tu l’as trouvée au centre de ta noirceur. Je te félicite de ta conscience et de ta maturité. Vert fit une pause pour permettre à Mike de recevoir le compliment. « As-tu d’autres questions ? » 

-       Oui. Tout ça va-t-il se reproduire . 

-       Oui, caque fois que tu passeras à une nouvelle vibration. 

-       Puis-je faciliter la prochaine transition . 

 

Vert regarda Mike droit dans les yeux et lui répondit sérieusement : 

-       Lorsque tu verras le processus s’amorcer encore une fois, occupe-toi à autre chose. Ne t’y arrête pas et rappelle-toi qu’il est temporaire. Rends-lui grâce. Honore-le  au milieu de la noirceur ! Fais exactement ce que tu as fait, Michaël Thomas de l’Intention pure, ressens l’amour qui accompagne ce présent. 

 

Mike comprit les paroles de Vert et les assuma. 

 

 

barre de séparation

 

 

Peu à peu, dans les jours suivants, l’enseignement reprit son cours. La nouvelle vibration de Mike exigeait une formation toujours plus poussée. On lui apprit les subtilités de la conscience se répercutant dans le corps et la façon de déceler la présence d’un déséquilibre. Vert expliqua à Mike les nouvelles courbes de sommeil et les choix alimentaires correspondant à chaque changement de vibration. Il y avait tant à apprendre ! 

 

Le séjour dans la maison verte tirait à sa fin lorsque Vert aborda un point dont on n’ava t jamais discuté encore. 

-       Est-u prêt à parler de sexualité ? demanda Vert. Mike faillit tomber à la renverse. Il regarda son grand ami vert droit dans les yeux, certain qu’il blaguait. 

-       Tu n’es pas sérieux, lui dit-il, embarrassé. 

-       Absolument, répondit vert. 

 

Mike s’exprima tout bas, comme pour éviter que quelqu’un ne les entende. 

-       un tel  propos n’est pas du ressort des anges. C’est quelque chose que les humains font dans le noir. C’est de la basse luxure. Je suis même étonné que tu veuilles t’y arrêter. Je ne pense pas que nous devrons aborder ce sujet dans un endroit si sacré, ajouta Mike, tournant son visage vers un coin de la pièce. Vert insista. 

-       Ce n’est pas tu tout ça. Ta réaction correspond à ce que les humains ont fait de la sexualité. C’est là un phénomène biologique et c’est ta raison d’être ici. 

 

Vert se tut pour laisser à Mike le temps de réfléchir sur ce qu’il venait tout juste de lui dire. Michaël était résigné. Il savait qu’il ne pourrait échapper à l’enseignement de Vert. Il se rappelait ses classes de sexualité à l’école, alors qu’un malheureux professeur avait l’ingrate tâche d’expliquer à un groupe d’adolescents des choses qu’ils savaient déjà. Ils riaient sous cape tout au long du cours, s’échangeant des coups d’œil complices et souhaitant être ailleurs. C’était vraiment trop intime. 

-       Vert, est-ce qu’il le faut vraiment ? 

-       Oui. 

L’enseignement qui suivit devait changer à tout jamais la conception de Mike sur les relations physiques entre humains. Vert parla d’un ton assuré, comme s’il parlait d’expérience. Pourtant, il n’était ni homme ni femme ! Il expliqua à Mike que la sexualité était un des aspects les plus spirituels de la biologie. Il lui décrivit le véritable objectif de l’expérience sexuelle, ce que les humains devaient en tirer, outre les enfants. Il parla de la dynamique de l’élévation simultanée de deux consciences individuelles par la réunion particulière des émotions. Vert expliqua même à Mike comment les choses se passaient sur le plan du corps spirituel lorsque la passion était maîtrisée et canalisée de certaines façons. La sexualité était un catalyseur de l’illumination ! Mike en tétait bouche bée. 

-        je n’arrive pas à le croire ! dit-il en plaçant son visage dans ses mains. Tout ce temps-là, j’ai cru que c’était un geste dégradant, un acte à garder sous silence, un acte charnel qui accompagnait notre évolution et, maintenant, tu m’apprends que c’est un acte spirituel ! Quel concept ! Attends que les prêtres entendent ça ! 

 

Mike s’amusait, mais le concept était absolument révolutionnaire pour un natif de la campagne qui avait découvert le phénomène en observant les animaux et plus tard, en glanant ici et là des miettes d’informations de ses amis. Mike releva soudain la tête. 

-       J’ai perdu tellement de temps. Je regrette de ne pas avoir vécu cette expérience avec une femme que j’aurais aimée. Maintenant, il est trop tard. 

-       Ne regrette pas la route que tu as choisie, Michaël. Les apparences sont parfois trompeuses. Même si cet enseignement t’est donné tard, il aura son utilité en temps opportun. L’information est importante, même si elle peut sembler inutile aux besoins de ta cause. Le secret consiste à changer ton attitude. Vois le processus comme un élément sacré. Tu en respecteras d’autant plus ta biologie. 

 

Vert avait raison. En tant qu’être humain, Mike conservait son imagination et ses rêves, même dans un lieu comme celui où il se trouvait. Il devrait commencer à les respecter au lieu de croire qu’ils étaient mauvais ou corrompus, ce qui revêtait une importance extrême à ses yeux. Il saisissait l’ensemble de la situation et se sentait complet. Certaines parties de son corps pouvaient dorénavant se relier au NOUS dans une atmosphère de respect ! Cette pensée le fit rire. Vert comprit et sourit. 

 

Le jour suivant fut celui de son départ. Mike revêtit les nouveaux vêtements apportés comme par magie. Il venait de vivre dans cette maison l’expérience la plus intense de toute sa vie. Sur le pas de la porte, en compagnie de Vert sous un ciel ensoleillé, il ne savait que dire. Il se sentait bien. Son équipement de combat flamboyait sur ses nouveaux habits, dont le tissu était tout à fait confortable. Tout lui allait à merveille et il s’étonnait, comme toujours, de ce que ceux qui avaient conçu ses habits aient pu les ajuster si parfaitement à sa taille, compte tenu des transformations que son corps avait subies au cours des dernières semaines. 

 

Vert l’examina attentivement, s’arrêtant plus longuement sur ses armes et s’apprêtait à parler quand Mike interrompit son élan : 

-       Je sais, je sais : belle épée ! 

 

Vert éclata de rire. 

-       Tu m’enlèves les mots de la bouche ! Un silence étrange s’installa entre eux alors qu’ils se tenaient sous le chaud soleil. Mike le rompit. 

-       Promets-moi que je te reverrai. 

-       Je te le promets, dit Vert sans hésiter. 

-       Tu as une question à me poser ? 

 

Mike se rappelait ses départs précédents alors qu’on lui demandait toujours s’il aimait Dieu. 

-       Oui, j’ai une question à te poser, mais tu la connais. Veux-tu y répondre avant que je ne la pose ? 

-       Oui, répondit Mike solennellement. J’aime Dieu de tout mon cœur. Mon intention est pure et mon corps est en communion avec votre esprit à tous. je suis plus près que jamais de votre vibration et cette proximité s’accompagne d’un sentiment de vision, de sacré et d’appartenance. Je suis sur le chemin du retour chez moi. 

 

Vert ne pouvait rien ajouter. Alors qu’à chaque départ précédent, l’ange avait subitement tourné le dos et pénétré dans la maison sans dire un mot, cette fois, c’est Mike qui le quitta en silence sans rien dire. Il se lança avec confiance sur le sentier, en direction nord, là où se trouvait la prochaine maison. Vert demeura sur le seuil jusqu’à la disparition complète de Mike. Puis, il parla à haute voix : 

-       Michaël Thomas de l’Intention pure, si tu survis à la prochaine maison, tu deviendras véritablement le guerrier que je perçois en toi. Et Vert resta là. 

 

Il ne fallut pas longtemps avant qu’une détestable créature verte et horrible passe silencieusement devant la porte, poursuivant Mike tout en regardant Vert directement. L’ange ne dit rien et ne tint pas compte de sa présence. Vert savait tout de cette entité négative. Il savait aussi que Mike en apprendrait plus très bientôt. L’idée le fit sourire. 

-       Ce sera tout une rencontre ! 

 

Sur ce, il se retourna et rentra dans la maison. 

 

Le Retour – Kryeon canalisé par Lee Caroll 

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...