La vision

La vision dans LE RETOUR fond-cree-gif-1 

Mike se réveilla en milieu inconnu. Puis, soudain, la mémoire lui revint. Il scruta les lieux autour de lui et se rendit compte qu’il ne se trouvait pas dans son appartement, ni dans un hôpital de la ville. Il régnait là un calme plat, un silence tellement envahissant qu’il en ressenti un malaise. Il ne percevait pas le bruit de sa respiration. Aucun bruit de voiture ou de climatiseur, absolument rien. Il parvint à s’accouder. 

Il baissa le regard sur lui et constata qu’il était étendu sur un étrange petit lit blanc. On ne lui avait pas donné de couverture, mais il portait exactement les mêmes vêtements qu’au moment de l’attaque. Il dirigea la main à son cou. Il se rappelait avoir été blessé mais, à son grand soulagement, il ne pouvait déceler aucune blessure. En fait, il se sentait bien ! Il se tâta avec précaution en plusieurs endroits et ne trouva ni blessure ni même de douleur. Mais qu’el silence ! C’était presque à en devenir fou. Et l’éclairage : tellement bizarre. Il semblait émaner de partout et de nul part à la fois. Il était d’un blanc éclatant, un blanc tellement dépourvu de toute couleur qu’il blessait les yeux. Mike décida de mieux examiner son environnement. 

Etrange ! Il  n’était ni dans une pièce ni à l’extérieur. Il était là sur ce petit lit, et sous lui, le plancher blanc s’étendait à perte de vue. Mike se recoucha, comprenant ce qui s’était passé. Il était mort. Nul besoin d’être un expert en sciences pour constater que ce qu’il voyait et ressentait ne s’appliquait pas au monde réel. Mais pourquoi avait-il encore son corps ? 

Mike décida d’essayer quelque chose de stupide. Il se pinça pour vérifier s’il ressentirait ou non une douleur. En sursautant, il laissa échapper un « Aie ! » retentissant. 

-       Comment vas-tu Mike ? demanda une voix masculine rassurant. 

Mike se tourna immédiatement dans la direction de la voix et vit quelque chose qu’il n’était pas près d’oublier. Il senti une présence angélique, un grand sentiment d’amour. Il se fiait toujours à ses émotions d’abord, puis à ce qu’il voyait ensuite. Du moins, c’est ainsi qu’il expliquait ses expériences et, cette fois, il vit une silhouette blanche à la fois inquiétant et splendide. Quelles belles ailes blanches ! pensa-t-il. Mike sourit à la vision, croyant difficilement à sa réalité. 

-       Suis-je mort ? demanda-t-il stoïquement, mais respectueusement, à l’être qui se trouvait devant lui. 

-      Absolument pas ! Tu es en plein rêve, Michaël Thomas, lui dit la silhouette en s’approchant. L’apparition s’approcha encore plus près, sans vraiment marcher. Mike vit que le grand « homme » qui se trouvait maintenant près de son lit avait un visage voilé et flou mais, curieusement, il sentait qu’on le réconfortait et qu’on prenait soin de lui. L’impression était on ne peut plus agréable. 

La silhouette était recouverte d’un vêtement blanc, mais ce n’était ni une robe ni un costume. La tenue semblait presque vivante et bougeait avec cette forme, comme si elle en avait été la peau. Le visage était également indistinct. Mike ne pouvait discerner ni plis ni boutons, ni voir clairement la limite entre la peau et l’habillement. Pourtant, tout était fluide, léger et même rayonnant. Devant cette vision, Mike parvenait mal à distinguer le blanc de l’habillement de l’homme et l’arrière-plan incroyablement blanc de l’environnement. Il était difficile de départager la silhouette et ce qui l’entourait. 

-       Où suis-je ? semble peut-être une question stupide, mais je suppose que j’ai le droit de la poser ? dit Mike d’une voix peu assurée. 

-      Tu es dans un endroit sacré, répondit la silhouette. Une place de ton cru, un lieu rempli d’un grand amour. C’est ce que tu ressens présentement. La silhouette angélique s’inclina devant Mike et le mouvement sembla remplir l’endroit d’une plus forte lumière encore. 

-      Et à qui ai-je l’honneur ? demanda respectueusement Mika d’une voix tremblante. 

-      Tu as sans doute deviné que je suis un ange. 

Mike ne sourcilla même pas. Il savait que la vision devant lui disait la vérité absolue. Il sentait nettement que la situation, dans toute son étrangeté, était tout à fait réelle. 

-      Tous les anges sont-ils des mâles ? demanda Mike, regrettant sa question aussitôt après l’avoir posée. Quelle demande stupide ! Il était évident que la circonstance était particulière. S’il était en plein rêve, ce dernier était aussi réel que d’autres expériences qu’il avait déjà pu vivre. 

-       Je suis seulement ce que tu désires voir, Michaël Thomas. Je ne suis pas de nature humaine, et ce que tu vois devant toi a pris une forme qui te rend à l’aise. Et bien non, tous les anges ne sont pas des mâles. En fait, nous n’avons pas de genre. Nous ne portons pas tous les ailes non plus. 

Mike sourit encore, se rendant compte qu’il regardait une vision surgissant de sa propre imagination. 

-       A quoi ressembles-tu vraiment ? demanda Mike, commençant à se sentir un peu plus à l’aise de s’exprimer librement devant cet être tout aimant. Et pourquoi ton visage est-il caché ? La question était appropriée, compte tenu des circonstances. 

-       Ma forme te surprendrait et, en même temps, elle te rappellerait un étrange souvenir puisque c’est ce dont tu as l’air lorsque tu n’es pas sur terre. C’est au-delà de toute description possible. Voilà pourquoi je vais garder cette forme pour l’instant. Quant à mon visage, tu le verras bien assez tôt. 

-       Pendant que je ne suis pas sur terre ? risque Mike. 

-      L’existence terrestre est temporaire. Mais tu le sais déjà, n’est-ce pas ? Je sais que tu es, Michaël Thomas. Tu es un homme spirituel et tu comprends la nature éternelle des humains. Tu as maintes fois rendu grâce pour ta nature spirituelle et les membres de mon espèce ont entendu chacune de tes paroles de remerciement. 

Mike demeurait silencieux. Bien sûr, il avait prié à l’église et chez lui, mais constater que tout avait été entendu dépassait son entendement. Cette entité à laquelle il rêvait le connaissait ! 

-       D’où viens-tu ? demanda Mike. 

-       De chez nous

La tendre entité rayonnait directement devant le lit étroit de Mike. Elle penchait la tête sur le côté et semblait attendre patiemment que Mike saisisse ce qu’il venait d’entendre. Il sentit des fourmillements le long de son échine. Il avait le sentiment puissant que la vérité se tenait devant lui et qu’l lui suffisait d’interroger pour voir jaillir une merveilleuse connaissance. 

-       Tu as raison, dit l’ange, faisant écho aux réflexions de Mike. 

Ce que tu es en train de faire transformera ton avenir. Tu le sens bien, n’est-ce pas ? 

-       Tu peux lire dans mes pensées ? rétorqua Mike, tout décontenancé. 

-       Non, nous les ressentons. Ton cœur est relié au tout, tu sais, et nous te répondons quand tu as besoin de nous.

 

-       Nous ? La situation devenait de plus en plus étrange ! Mais je ne vois personne d’autre ! 

L’ange lança un éclat de rire d’une sonorité inouïe et d’une énergie intense. Mike ressentait tout l’humour exprimé par l’ange dans chaque cellule de son corps. Chacune des actions de cet être était remplie de fraîcheur, plus grande que nature, et titillait quelque souvenir agréable au plus profond de l’inconscient de Mike, qui fut remué par le rire, mais n’en laissa rien paraître. 

-       Je te parle avec une seule voix, mais j’en représente bien d ‘autres proclama l’ange, étendant ses bras, ce qui laissa voir son vêtement flotter et onduler. Nous sommes plusieurs au service de chaque être humain. Tu le comprendras vite si tu le veux. 

-      JE LE VEUX ! s’écria Mike. Comment pouvait-il laisse passer une telle occasion ? Puis il se sentit un peu embarrassé, sentant qu’il avait agi tel un enfant en admiration devant son idole. Silencieux, il regardait l’ange se déplacer doucement de haut en bas comme s’il avait été placé sur un mini-ascenseur. Il se demandait rêveusement si ce qu’il voyait n’était pas le résultat d’un certain désir de perception suscité par le cinéma, la fréquentation de l’église ou les grandes œuvres d’art. tout restait silencieux. Et quel silence ! de toute évidence, l’ange n’allait pas communiquer d’information. Il attendait les questions. 

-      Dans quel genre de situation suis-je ? demanda Mike d’un ton respectueux. S’agit-il d’un rêve ? Tout cela semble tellement réel. 

-      Qu’est-ce qu’un rêve humain, Michaël Thomas ? demanda l’ange, en se rapprochant un peu. C’est une visite dans votre esprit biologique et spirituel qui vous permet de recevoir de l’information provenant de mon côté par le biais, parfois, d’une métaphore. Le savais-tu ? Le rêve peut sembler éloigné de ta réalité mais, en fait, il est plus près de la réalité de Dieu que tout ce que tu expérimentes habituellement. Chaque fois que tu as vu tes parents en rêve, comment te sentais-tu ? Avais-tu l’impression que c’était vrai ? Eh bien, ça l’était. Rappelle-toi la semaine après l’accident, lorsqu’ils sont venus te voir. Tu as réagi en pleurant pendant des jours. C’était leur réalité. Les messages qu’ils te communiquaient étaient réels. Ils continuent à t’aimer encore aujourd’hui, Michaël, parce qu’ils sont éternels, tout comme toi. Quant aux questions que tu te poses sur ta situation, pourquoi crois-tu que tu fais ce rêve ? c’st le seul but de cette visite, et elle se produit au bon moment. 

Mike se régalait du long discours de cette merveilleuse entité avec qui il se sentait de plus en plus à l’aise. 

-       Vais-je m’en sortir ? Il me semble être grièvement blessé et inconscient. Peut-être même suis-je en train de mourir ! 

-       Tout dépend, répondit l’ange. 

-       De quoi ? 

-       Que veux-tu vraiment, Michaël ? demanda l’ange avec empathie. Dis-nous ce que tu veux vraiment. Réfléchis bien avant de répondre, Michaël Thomas, parce que l’énergie divine doit souvent être prise au pied de la lettre. Et puis, nous avons ce que tu sais. Tu ne peux pas tromper ta véritable nature. 

Michaël voulait donner une réponse honnête. Chaque instant écoulé rendait la situation encore plus réelle. Il se rappelait clairement les rêves qu’il avait faits à propos de ses parents peu après leur accident. Son père et sa mère s’étaient présentés tous les deux à lui durant les seuls instants où il avait pu trouver le sommeil au cours de la semaine qui avait suivi et lui avaient démontré leur amour en le serrant contre eux. Ils lui avaient dit qu’il était temps pour eux de se retirer, mais il n’était pas certains d’avoir bien compris et ne l’avait pas accepté. 

Ses parents avaient également ajouté qu’une partie de l’entente à propos de leur mort consistait à lui laisser un souvenir de leur passage. Mike s’était toujours demandé de quoi il s’agissait, mais comme ce n’était qu’un rêve… L’ange confirma que tout cela était bel et bien réel. En tout cas, l’expérience qu’il était en train de vivre lui semblait bien craie. De ce point de vue, les messages de ses parents l’étaient aussi, tout comme cet ange. Michaël commençait à n’éprouver que confusion et frustration dans son rêve ou sa vision. 

Qu’est-ce que je veux vraiment ? se demanda-t-il. Il songea à sa vie et à toutes les choses qui lui étaient arrivées. Il savait se qu’il voulait, mais avait l’impression qu’il n’était pas correct de le demander. 

-       Il ne sied pas à ta magnificence de retenir tes désirs les plus profonds, murmura l’ange à Mike. 

-       Bon sans ! s’exclama Mike intérieurement .. L’ange perçoit tout de moi. Je ne peux rien cacher. 

-       Si tu le sais déjà, pourquoi me le demandes-tu ? rétorqua Mike. Et qu’est-ce que c’est que cette histoire de magnificence ? 

Pour la première foi, l’ange laissa voir autre chose qu’un sourire. Il exprimait davantage du respect, de l’honneur ! 

-       Tu n’as pas la moindre idée de ce que tu représentes ni de qui tu es, Michaël Thomas, dit sérieusement l’ange. Tu crois que je suis magnifique ? Tu devrais te voir ! Un jour, tu y arriveras. Bien sûr, je connais tes pensées et tes sentiments. Je suis ici pour t’appuyer et je t’accompagne d’une façon toute personnelle. J’ai l’honneur de me présenter à toi, mais c’est ta propre intention qui provoquera le changement dès maintenant. Tu as le choix de me dire ou non ce que tu souhaites le plus en tant qu’humain maintenant. La réponse doit surgir de ton cœur et être énoncée de vive voix, afin que tous l’entendent, même toi. Ce que tu choisiras de faire maintenant aura une influence énorme. 

Mike prit le temps de réfléchir. Il devait répondre selon sa propre vérité, même si ce n’était pas ce que l’ange voulait entendre. Il resta un peu songeur avant de parler. 

-       Je veux rentrer CHEZ MOI ! J’en ai assez de cette vie d’être humain. Voilà, il l’avait dit. Mais je ne veux pas me retirer d’un plan que Dieu jugerait important. Mike était animé par la passion. La vie semble tellement vide ! Mais on m’a appris que j’avais été créé à l’image de Dieu dans un but défini. Que dois-je faire ? 

L’ange se plaça sur le côté du lit, permettant ainsi à Mike de mieux le voir. C’était ahurissant cette vision, ce rêve ! Mike avait l’impression de sentir les effluves de violettes ou de roses. Pourquoi les fleurs ? L’ange avait, bel et bien, une odeur ! Plus cet être s’approchait, plus il lui semblait magnifique. Mike prenait conscience du plaisir engendré par ce dialogue. Il le sentait, même s’il ne parvenait pas à distinguer d’expression particulière sur le visage de l’ange. 

-       Dis-moi, Michaël Thomas, ton intention est-elle pure ? 

Veux-tu réellement ce que Dieu veut ? Tu veux rentrer chez toi, mais tu sais aussi qu’il existe un plan plus élevé et tu ne veux pas nous décevoir ni agir d’une façon qui ne serait pas appropriée sur le plan spirituel ? 

-       Oui, c’est bien ça. Je veux quitter ma situation mais mon désir m’apparaît étrange et me semble égoïste. 

-       Que dirais-tu si je t’apprenais que tu peux peut-être obtenir les deux ? ajouta l’ange, en souriant. Et que ton désir de rentrer chez toi n’est pas égoïste, mais naturel, et qu’il n’entre pas en conflit avec celui de réaliser ton but en tant qu’être humain. 

-       Mais de quelle façon ? Je t’en prie, dis-moi comment je peux y arriver, dit Mike d’une voix de plus en plus animée.

L’ange avait perçu le cœur de Mike, et maintenant, il pouvait rendre hommage à sa spiritualité. 

-       Michaël Thomas de l’Intention pure, je dois te poser une autre question, afin de déterminer ta véritable quête, dit l’ange en se retirant quelque peu. Qu’est-ce que tu espères gagner en rentrant  « chez toi » ? 

Mike réfléchissait. Son silence aurait paru étrange dans une conversation humaine habituelle, mais l’ange le comprenait totalement et savait que c’était là un moment sacré pour Michaël Thomas. En temps terrestre, Michaël resta silencieux une bonne dizaine de minutes, mais l’ange ne fit aucun mouvement et ne dit rien. Il ne montra non plus aucun signe d’impatience ou d’ennui. Mike prenait peu à peu conscience de l’intemporalité de cet être qui ne ressentait pas l’impatience des humains soumis seulement au temps linéaire. 

-       Je veux être aimé et côtoyer l’amour, répondit Mike. Je  veux ressentir la paix dans mon existence… Je ne veux pas être assujetti aux préoccupations et aux poursuites futiles de ceux qui m’entourent. Je ne veux pas m’inquiéter à propos de l’argent. Je veux me sentir libéré. J’en ais assez d’être seul. Je veux me relier aux autres entités de l’Univers. Je veux connaître le sens de ma vie et jouer mon rôle au sein du paradis – peu importe le nom que vous lui donnez. Je veux être une partie juste et correcte du plan de Dieu. Je ne peux plus être l’humain que j’étais. Je veux être comme toi… C’est ce que je veux dire par rentrer chez moi. 

L’ange revint près du lit. 

-       Bien, Michaël Thomas de l’Intention pure, tu auras ce que tu désires. L’ange semblait devenir plus clair. Etait-ce possible ? il irradiait de blancheur, mais s’y mêlait maintenant un peu d’or. Tu dois suivre un chemin tout établi et tu dois y arriver de ton plein gré. Alors, tu pourras retourner chez toi. Te sens-tu prêt ? 

-      Oui, répondit Mike. Il sentait monter en lui un sentiment merveilleux, une vague d’amour. L’air commençait à être plus dense. L’éclat de l’ange se déplaçait vers le lit et enveloppait les pieds de Mike. Il commença à ressentir des frissons le long de l’échine et se mit à trembler involontairement, ce qui ne lui était jamais arrivé auparavant. C’était comme un bourdonnement d’un rythme incroyablement rapide. Puis, le mouvement se répandait dans tout son corps, jusque vers sa tête. Sa vision se transforma ; il voyait des éclats de bleu et de violet qui contrastaient fortement sur le fond blanc qui l’avait entouré depuis le début de cette scène. 

-       Que sa passe-t-il ? demanda Mike effrayé. 

-       Ton intention change ta réalité. 

-       Je ne comprends pas, poursuivit-il, terrifié. 

-       Je sais, dit l’ange avec compassion. N’aie pas peur de l’intégration de Dieu dans ton être. C’est l’atout que tu as demandé et qui te sera utile pour retourner chez toi. 

L’ange s’éloigna du lit de Mike, comme pour lui céder le passage. 

-       Ne pars pas,  je t’en prie, s’exclama Mike, encore abasourdi et craintif. 

-      Je ne fais que m’adapter à ta nouvelle taille, dit l’ange d’un ton plutôt amusé. Je partirai seulement lorsque nous aurons terminé. 

-      Je ne comprends toujours pas, mais je n’ai pas peur, mentit Mike. L’ange laissa encore une fois échapper ce rire dont la résonnance surprit Mike et dégageait une superbe gaieté et un amour intense. Michaël se rendit compte que le secret n’avait pas sa place et décida de continuer à parler. Il devait identifier ce sentiment. Et l’ange se remit à rire. 

-      Je ne sais pas ce qui se passe quand tu ris, mais ça me touche profondément et je ressens quelque chose de tout à fait nouveau. La remarque plaisait à l’ange. 

-      Ce que tu entends et ressens sont des attributs de source purement divine, répondit l’ange. L’humour est un des seuls traits qui reste inchangé malgré notre passage de votre côté. T’es-tu jamais demandé pourquoi les humains sont les seules entités biologiques terrestres à rire ? On pourrait croire que les animaux rient, mais ne font que réagir à des stimuli. Vous êtes les seuls à posséder la véritable étincelle de conscience spirituelle apte à produire cette caractéristique, les seuls à pouvoir créer l’humour à partir d’une abstraction ou d’une pensée. C’est votre conscience qui en est la clé et crois-moi, c’est un attribut sacré. Michaël Thomas de l’Intention pure, le rire est salutaire. 

L’ange venait de fournir la plus longue explication de toute leur rencontre. Mike sentit qu’il pourrait en tirer d’autres précieuses vérités avant la fin. Il s’y mit avec ardeur. 

-       Comment te nommes-tu ? 

-       Je n’ai aucun nom. La réponse fit place à un long silence. Ça y est, se dit Mike, de retour aux réponses brèves. 

-       Comment te connaît-on ? poursuit Mike. 

-       Je suis connu de tous, Michaël Thomas, et parce que JE LE SUIS, j’existe.

 

-       Je ne comprends pas. 

-      Je sais. L’ange s’amusait, mais non aux dépens de son interlocuteur. Il honorait la naïveté de Mike, qui ne pouvait savoir tout cela, à la manière d’un parent qui répond aux questions de son enfant sur la vie. Chaque parole et chaque geste de l’ange était remplis d’amour. Mike sentit qu’il était temps de cesser d’exiger des réponses et d’en arriver à l’essentiel. 

-      Quel est ce chemin dont tu parles, cher ange ? Pendant un instant, il se senti mal à l’aise d’avoir utilisé le qualificatif « cher », mais il sentait en même temps que c’était là un mot approprié à la personnalité devant lui. L’ange était à la fois un parent, un frère, une sœur et laissait même paraître le sentiment intime d’un amoureux. Mike ne pourrait oublier de sitôt cette curieuse impression. Il souhaitait continuer à ressentir cette énergie et craignait l’instant où elle pourrait se dissiper. 

-       Quand tu retourneras à ta réalité, Michaël, prépare-toi à vivre une aventure de plusieurs jours. Lorsque tu seras prête, le point de départ de ta route te sera indiqué. Tu devras passer par sept maisons de l’Esprit et, dans chacune d’elles, tu rencontreras une entité semblable à moi qui jouera chaque fois un rôle particulier. Le chemin pourra présenter des surprises et mêmes du danger, mais tu pourras arrêter quand tu le voudras sans être jugé. Tu changeras en cours de route et tu apprendras énormément de choses. Tu devras étudier les attributs de Dieu. Si tu parviens à traverser les sept maisons, la porte qui te conduire chez toi te sera montrée. L’ange fit une pause en souriant et poursuivit : « et Michaël Thomas de l’Intention pure, l’ouverture de cette porte s, fera avec une immense  célébration ». 

Mike ne savait que répondre. Il se sentait libéré, mais également nerveux à l’idée d’entreprendre ce voyage vers l’inconnu. Qu’y trouverait-il ? Devait-il se lancer ? Peut-être était-il en train de fabuler de manière insensée ! Et puis, à quoi la réalité correspondait-elle ? 

-       Ce qui se trouve devant toi est réel, Michaël Thomas de l’Intention pure, dit l’ange, lisant encore une fois les sentiments de Mike. Tu retourneras à une réalité temporaire conçue exclusivement pour les humains dans le but de leur apprentissage. 

-        

Aussitôt que Mike ressentait un doute, l’ange s’en apercevait. Encore une fois, il se sentait en quelque sorte violé dans ce nouveau mode de communication, mais en étant toutefois honoré. Dans un rêve, se dit-il, on est en contact avec son propre cerveau. On ne peut plus rien se cacher à soi-même. Voilà peut-être pourquoi il convenait d’avoir ce genre de conversation avec cette entité qui savait ce qu’il pensait. En outre, Mike ressentait vraiment ce que l’ange avait exprimé. Il commençait à se sentir tout à fait à l’aise dans cette réalité onirique et n’était nullement pressé de retourner à un état moindre. 

-       Par où commence-t-on ? demanda Mike en hésitant. 

-      Tu as exprimé l’intention de ce voyage. Alors, tu vas retourner à ta conscience humaine. Tu devras te rappeler certains point en cours de route : les apparences sont parfois trompeuses, Michaël. Au fur et à mesure que tu avanceras, tu reviendras plus près de la réalité que tu expérimentes présentement auprès de moi. Il est donc possible que, en t’approchant de la porte qui mènera chez toi, tu aies à développer une nouvelle façon d’être un peu plus, disons, à jour, que ce que tu connais maintenant. Mike ne saisissait pas vraiment ce que l’ange entendait par là, mais il l‘écoutait tout de même attentivement. 

-       Je dois maintenant te poser une autre question, Michaël Thomas de l’Intention pure. 

-       Je suis prêt, rétorqua Mike, se sentant plus ou moins confiant, mais sincèrement prêt à avancer. « Quelle est la question ? » L’ange s’approcha du pied du lit.

-       Michaël Thomas de l’Intention pure, est-ce que tu aimes Dieu ? Mike était estomaqué de la question. Bien sûr qu’il aimait Dieu ! Pourquoi cette question ? il répondit rapidement. 

-       Puisque tu connais mon cœur et mes sentiments, tu dois savoir que j’aime Dieu. Dans le silence qui s’ensuivit, Mike comprit que l’ange était satisfait de sa réponse. 

-       En effet. 

Tels furent les derniers mots que Mike entendit prononcer par les lèvres invisibles de cette créature magnifique qui l’aimait, de tout évidence, tendrement. L’ange se pencha vers Mike et fit un mouvement de la main qui rejoignit sa gorge. Comment pouvait-il s’étirer à ce point ? Mike ressenti immédiatement une sensation qui aurait pu ressembler à des centaines de lucioles grouillant dans son cou et modifiant sa personne. Sans ressentir aucune douleur, il se mit tout à coup à vomir. 

*********************************** 

-      Tiens-lui la tête au-dessus du plateau, clama l’infirmière à l’intention du préposé aux soins. Il vomit. 

La salle du service des urgences était bondée, comme chaque vendredi soir, et la pleine lune n’allait pas sans compliquer les choses. Il arrive que, sans croire le moindrement à l’astrologie ou à la métaphysique, les dirigeants d’hôpitaux aient tendance à mieux doter leur service des urgences de personnel les soirs de pleine lune. En effet, des situations inhabituelles semblent survenir à ce moment-là. L’infirmière ressortit de la pièce pour voir à d’autres cas tout aussi urgents. 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

Kryeon

Kryeon  dans LEVEE DU VOILE pluie Une secte de Kryeon (QUOI ??? )

Depuis que je l’ai mentionné dans l’ouvrage précédent, l’énergie qui tente de faire obstacle à Kryeon dans certains pays continue à opérer. Nombreux sont les individus qui ne veulent pas que vous lisiez ce livre. Ils affirment que Kryeon représente une secte. Si vous préférez rester enfermé dans ce vieux cadre où vous paralyse la peur entretenue par leurs paroles, libre à vous. Ne lisez pas cet ouvrage

kryeon12 dans LEVEE DU VOILE

(photo de la page 146, prise en France. Lors de ce rassemblement, des gens ont introduit des caméras vidéo dans l’abbaye où il avait lieu, afin de filmer la séance ; ils ont ensuite fait un montage, créant un message fondé sur la peur, dans le but de détourner à leur profit l’attention et les fonds de notre public.)  

Je ne suis pas évangéliste et ce livre n’a peut-être pas été écrit pour vous, mais lisez au moins la suite de cette phrase afin de savoir ceci : le travail de Kryeon n’implique aucune adhésion à aucune organisation, aucune cotisation à verser ni aucun culte à rendre à quiconque. Si vous visitez mon site Internet de langue anglaise, vous verrez que nous ne vous demandons pas votre adresse électronique, que vous pouvez télécharger gratuitement des canalisations sous forme écrite ou audio et que nous ne sollicitons aucune contribution financière. Nous ne demandons pas d’argent ! Ce site n’existe que pour vous fournir de l’information susceptible de vous faire réfléchir. Il n’y a pas de gigantesque organisation Kryeon, pas d’équipes d’enseignants Kryeon, pas de doctrine ni d’édifice rempli de « kryoniens » cherchant les meilleurs moyens de vous soutirer de l’argent…  

Je ne suis pas ici pour enlever à quiconque sa foi. Je désire simplement explorer l’idée que Dieu est peut-être plus grand que ce que l’on nous a appris. Et si votre sentiment de Dieu, plutôt que d’en être amoindri, s’en trouvait rehaussé de plus de vérité ? Mais si le channeling n’est pas pour vous, déposez ce livre. Après tant d’années, je n’ai plus rien à prouver. Ma vie n’est que joie et lumière. C’est peut-être ce que vous inspirera mon travail. J’ai la passion du changement, comme l’ont aussi tous ceux qui ont pris ce travail au sérieux.  

Ce que j’enseigne Par les messages de Kryeon, j’enseigne que nous sommes tous divins intérieurement et que nous pouvons en prendre conscience. En fait, nous sommes ici pour ça ! Je crois également que les grands maîtres qui ont vécu sur cette planète ne nous ont pas enseigné autre chose. L’édition du 25 octobre 2004 du magazine Time portait ces mots sur sa couverture :  

« Le gène de Dieu ». Plusieurs biochimistes croient à ce jour que nous avons réellement un gène qui nous incite intuitivement à « rechercher notre créateur ». Tout le récent débat opposant le créationnisme à l’évolutionnisme n’a pas été amorcé par les chrétiens fondamentalistes, mais par les astronomes et les physiciens, qui se voient forcés d’adhérer à une curieuse théorie appelée « le principe anthropique ». Je dis bien « forcés », parce que l’Univers, contre toute attente, nous donne des preuves éclatantes et indéniables qu’il est d’une conception intelligente.  

Si vous en doutez, consultez l’édition du 29 novembre 2004 du magazine Time. L’article de la section scientifique porte le titre suivant : « Une énigme cosmique : l’univers semble étrangement approprié à l’existence de la vie. Est-ce vraiment un accident ? » Les informations bizarres ne cessent d’affluer alors que la recherche scientifique commence à prouver l’existence de Dieu. Le magazine Discovery rapportait également ce nouveau concept dans son édition de février 2003.  

Tenez-vous bien, car cela va devenir de plus en plus évident à mesure que nos instruments se perfectionneront. La science pourra-t-elle prouver cette « conception intelligente » ?  

Je crois que c’est déjà fait. Est-ce contraire aux enseignements religieux ? Seulement si l’on veut exclure Dieu de la science et de la création.  

Kryeon canalisé par Lee Carroll 

La vie au jour le jour

 La vie au jour le jour dans PARTENAIRE AVEC LE DIVIN gif-papillon-15

Que dire de votre vie quotidienne ? 

 L’Esprit sait que, lorsque vous quitterez cet endroit, vous prendrez place dans des automobiles et vous dirigerez vers différents endroits. Vous avez vos propres occupations. Vous allez peut-être vous demander quel est le rapport avec le fauteuil doré. Nous avons déjà raconté la parabole de la fosse enduite de goudron. Et cette parabole explique que, lorsque vous recevez les dons de l’Esprit, au cours du Nouvel âge, le goudron s’éloignera de vous naturellement alors que les autres humais resteront, selon leur choix, englués dans le bitume. Devinez où vous vous trouverez lorsque ceci arrivera ? Vous serez assis dans la pièce dorée, remplis d’estime pour vous-mêmes, sachant parfaitement qui vous êtes, occupant la place exacte qui vous est destinée sur cette planète. Comme le fragment de Dieu que vous êtes. Voilà pourquoi le goudron ne collera pas. Il vous évitera ! Ceux qui vous entourent dans votre vie quotidienne réagiront à cette situation. Je vous garantis formellement, très chers, que si vous franchissez le pas afin de découvrir votre propre estime au sein de votre Moi intérieur et que vous commencez à aimer cette sensation, votre entourage le remarquera. Car, voyez-vous, l’amour engendre l’amour. L’amour attire l’amour et ceci est quelque chose de très particulier. Où que vous alliez, quels que soient les endroits qui pourraient vous sembler diamétralement opposés à un lieu divin, vous pouvez toujours vous asseoir dans la pièce dorée et ressentir votre propre valeur. Et votre entourage, qui ignore qui vous êtes réellement et ce que vous étiez en train de faire, vous regardera différemment. Parce que, sur le plan de leur conscience cellulaire, ils sauront où vous êtes assis, voyez-vous. Nous sommes en train de vous donner une clé pour votre vie, en ce moment. Car chaque personne qui est avec vous et qui vous considère avec sa conscience cellulaire peut voir ce que vous êtes en train de faire. Et même si leur bouche et leurs yeux peuvent exprimer quelque chose, au niveau cellulaire leur corps vous glorifie et il ne s’écoulera guère de temps avant que leur attitude envers vous change. Et, une fois encore, nous voyons l’action d’un seul être transformer les autres en les faisant changer par eux-mêmes. Sans prononcer un seul mot, sans sermon, votre propre transformation les affectera. 

 

Kryeon canalisé par Lee Carroll 

 

gif-papillon-15 dans PARTENAIRE AVEC LE DIVIN

L’année de l’Unité

L'année de l'Unité dans AU-DELA DU VOILE... 1068113

Au-delà du voile des illusions et de la confusion 

L’année de l’Unité de Kryeon, la Fraternité de lumière, Soria, l’archange Michaël et Amma

  Ce livre est l’un des premiers à aborder enfin le thème de ce que j’appelle « l’éléphant sous la table ». Cette expression a été employée pour décrire quelque chose dont tout le monde a connaissance, mais dont personne ne semble jamais vouloir parler.  

Parmi les systèmes de croyances qui existent, celui du nouvel âge est unique en ce sens qu’il ne repose sur aucun prophète, aucune histoire, aucune mythologie ni aucun livre fondateur en son centre. De plus, il n’existe aucun moyen d’en devenir membre. Il est très difficile de se joindre à une Église du nouvel âge, puisqu’il n’y en a que très peu ; d’ailleurs, celles qui existent ne représentent aucun consensus élargi et ne possèdent aucun siège national. Elles sont toutes indépendantes les unes des autres et ont pour objectif de permettre aux gens qui partagent les mêmes idées de se réunir et de méditer ensemble. On ne trouve aucun organisme national représentant le nouvel âge, aucun édifice central ou temple majeur, aucun collège voué à la formation de ministres du culte, et, bien évidemment, aucun endroit où envoyer de l’argent. Beaucoup de gens nous ont adressé des critiques à ce propos. À leur avis, puisque notre mouvement n’a pas d’autorité centrale, nous ne pouvons prétendre qu’il existe. Selon eux toujours, nous flottons au sein d’une réalité nébuleuse où tout est permis, où n’importe qui peut enseigner n’importe quoi. Je vais être très franc avec vous… Le nouvel âge donne en effet cette impression !  Mais nous enseignons que le divin est à l’intérieur de soi et que, de ce fait, chacun est son propre prophète. Quant à notre « livre fondateur », il réside dans la connaissance intuitive inscrite dans les cellules de chaque humain vivant sur la planète. Toutefois, ce sont bien les mêmes connaissances de base qu’on y retrouve. 

 

  Ayant eu le privilège de voyager un peu partout dans le monde au cours des 18 dernières années, afin d’enseigner et de canaliser Kryeon à l’intention de milliers de personnes, je peux vous certifier que cela est vrai. Peu importe à quelle culture les gens appartiennent, de l’Asie à la Russie en passant par l’Amérique du Sud et l’Europe de l’Ouest, un solide consensus se dégage quant à la manière dont les choses fonctionnent et sur ce qui se passe aujourd’hui. Une telle chose n’est vraiment pas dans la nature humaine, peut-on intuitivement penser, et pourtant j’ai pu faire partout le même constat. Un profond éveil spirituel se propage sur la Terre entière, et les mêmes connaissances de base semblent partout présentes, peu importe la langue ou la culture des gens.  

Quel est donc le message ainsi véhiculé ? Que Dieu joue un rôle plus important dans notre existence que nous ne l’avons cru jusqu’ici, et que même si toutes les formes possibles de culte ont leur place, la chose la plus éminemment pratique que les humains peuvent faire pour eux-mêmes consiste à explorer la possibilité de faire tous intégralement partie de Dieu et du plan conçu par lui, pour cet univers. Cette notion centrale met en lumière la raison pour laquelle les choses fonctionnement de la sorte. Elle donne aussi à chacun la maîtrise de sa vie, et ce, à un degré qu’il n’aurait jamais cru possible. Cette conscience n’élimine pas l’amour de Dieu, ni son infinie grandeur. Elle a plutôt pour effet de l’accroître. 

Toutefois, le mouvement du nouvel âge n’est pas de nature linéaire et ne correspond pas aux formes habituelles de spiritualité organisée qui ont été si simples et si faciles à suivre pendant des siècles. C’est justement ce qui le distingue de celles-ci. Nous ne « suivons » pas ; nous sommes nous, des meneurs. Ensemble, nous élevons la vibration de la planète et nous contribuons mutuellement à notre amélioration, le tout sans structure ni système organisationnel directif. Autrement dit, nous n’avons ni pape, ni mollah, ni prédicateur vedette, ce qui donne l’impression que nous n’avons aucune autorité capable de nous dire ce qu’il faut croire ou comment interpréter ce que nous entendons. 

Cette situation étant, une foule d’enseignants et de médiums offrent énormément d’informations par l’entremise de nombreux livres. Certains points de vue exprimés sont contradictoires, de sorte que de proposer un livre intitulé Au-delà du voile, des illusions et de la confusion est non seulement opportun, mais aussi courageux. Qui dit la vérité ? Que devrait-on croire ? et pourquoi observe-t-on des différences aussi marquées entre les idées défendues par les leaders spirituels qui font de leur mieux pour présenter leurs vérités et ce qu’ils reçoivent en provenance de l’autre côté du voile ? 

D’abord, de toute évidence, certains sont des imposteurs ! Oups ! On commence à entrevoir l’éléphant ! Dans un système où n’il existe aucun moyen de valider ou de vérifier l’authenticité des affirmations, n’importe qui peut s’improviser adepte du nouvel âge et prétendre être un guérisseur, faire du channeling ou posséder des talents de médium. De fait, c’est le cas de beaucoup de gens. Je peux en témoigner, et je vais maintenant vous rapporter un exemple illustrant bien en quoi consiste cet « éléphant ». Alors qu’on n’avait jamais entendu parler de Kryeon dans certains pays où je me suis rendu, après seulement quelques visites de ma part, une multitude de Kryeon était soudainement apparue ! Voyant les foules que j’attirais, des gens ont voulu en tirer profit. Ils ont fondé leurs écoles et leurs cultes en prétendant canaliser Kryeon, et on peut constater qu’ils sont toujours actifs aujourd’hui. Certains ont même posé des gestes politiques en tentant de m’empêcher de revenir dans leur pays avec mon équipe, et ce, en associant notre travail à celui d’un culte sectaire, dans le but évident de semer la peur à mon sujet dans l’esprit de leurs concitoyens. Pendant ce temps, ils se moquaient bien de ces derniers en continuant leurs activités sectaires, dupant ainsi la population de leur propre pays. 

Heureusement pour nous tous, la vérité finit toujours par triompher, et si vous usez de discernement, vous découvrirez assez vite si un individu est simplement un opportuniste essayant de tirer profit de ceux qui cherchent la vérité. Comme on dit communément, « suivez la trace de l’argent » et vous verrez si celui qui se proclame « enseignant spirituel » dégage vraiment de l’amour et reflète Dieu dans sa vie personnelle. 

Rappelez-vous que quiconque se consacre à l’étude Dieu finit par devenir une créature divine débordante de compassion, de bonté, de patience, d’humilité et d’une force spirituelle qui saura éveiller une résonnance de vérité dans votre cœur. Une telle personne n’érige pas des murs pour séparer les gens ; elle els encourage plutôt à s’unir. Si rien de cela n’est apparent, vous devez alors chercher ailleurs. Quant à ceux d’entre vous qui se trouvent dans d’autres pays et lisent ces lignes, je viens de vous indiquer comment discerner qui est réellement au service de la lumière. 

Grâce à ce livre, vous allez donc pouvoir entreprendre une étude qu’il est grand temps d’amorcer. Cet ouvrage se compose d’une série de textes d’auteurs et de channels de cette maison d’édition dont e but est d’expliquer l’inexplicable, c’est-à-dire comment les choses fonctionnent de l’autre côté du voile et comment on peut offrir des informations très divergentes et pourtant cohérentes, et faire en sorte que l’on comprenne comment et pourquoi elles sont transmises. Tout est affaire de perception, ce que l’ont peut d’ailleurs fréquemment observer dans la vie de tous les jours. Deux personnes peuvent être devant une même situation et avoir pourtant chacune une opinion différente sur ce qu’elles ont vu. C’est la même chose pour nous, sauf que c’est beaucoup plus compliqué. Chaque fois que nous partons explorer l’autre face de la réalité, nous amenons dans nos bagages nos opinions, nos filtres idéologiques et nos perceptions tridimensionnelles. Néanmoins, on exige de nous que nous soyons impartiaux et que nous parvenions à voir l’invisible. 

Martine Vallée, éditrice, est votre guide dans ce voyage, et elle mérite des félicitations pour avoir entrepris cette tâche difficile. Voilà enfin quelqu’un qui est prêt à réunir dans un même ouvrage ceux qui sont confrontés chaque jour à cette réalité et qui savent expliquer en toute franchise comment tout cela fonctionne, à la fois avant et pendant une séance de canalisation. Je sais que vous êtes nombreux à lire ces pages en français, puisqu’il s’agit de la langue de l’édition originale. J’ai bon espoir qu’un jour ce livre sera également disponible en versions anglaise, espagnole et allemande. Il le mérite ! 

Je suis channel, et il est donc normal que vous puissiez également entendre quelques mots de Kryeon, cette énergie angélique qui s’exprime justement depuis l’endroit dont nous venons de parler… de l’autre côté du voile. 

J’offre ceci avec toute mon estime et ma gratitude à une éditrice tout à fait unique sur notre planète ! 

Signé Lee Carroll.

barre dans AU-DELA DU VOILE...

L’époque actuelle

L’époque actuelle dans LEVEE DU VOILE Gaia

Mot de l’auteur  Dans toute ma carrière de channel, je n’ai jamais connu un moment comme celui-ci. La plupart des événements annoncés par Kryeon ont eu lieu. Celui qui reste encore à venir est la bataille finale, qu’il évoque souvent, entre la nouvelle énergie et la vieille. Il s’agit évidemment d’une métaphore. Ce ne sera pas réellement une bataille, mais plutôt une suite d’années, au cours desquelles nous lutterons contre la conscience de la vieille énergie d’une ancienne civilisation et d’une ancienne époque, et déciderons comment créer la Nouvelle Jérusalem, que Kryeon a maintes fois définie comme une réalité à la fois physique et spirituelle ; physiquement, cette Jérusalem pourra être partagée avec des non-Juifs. Spirituellement, elle signifie La paix sur la Terre

 

Le mot apocalypse tire son origine du grec et signifie « la levée du voile », ce qui correspond au titre de ce livre. La compréhension de l’apocalypse est par conséquent l’objet de mon travail : faire voir aux gens la véritable signification de ce mot et éliminer le spectre d’une destruction mondiale massive pour y voir plutôt une révélation d’illumination. Voici autre chose dont vous ne vous rendez peut-être pas compte : 11 :11 apparaît parfois sur vos cadrans. En numérologie, le chiffre 11 est un nombre maître qui signifie « illumination ».Le 11 :11 symbolise donc une illumination équilibrée, ce qui constitue le potentiel énergétique de notre époque.   

Avez-vous peur ? Vous n’êtes pas seuls. Depuis environ un an, les messages de Kryeon portent justement là-dessus. A travers plusieurs sujets, il vise la peur et la dépression pour nous aider à comprendre que non seulement nous faisons partie de tout ce qui se passe, mais que nous n’y sommes pas non plus par accident. Cela vous incite-t-il à vous demander quelle est votre raison d’être ? Dans l’affirmative, poursuivez votre lecture car vous ne pouvez échapper à ce message particulier qui vous est livré par Kryeon d’une transmission à l’autre, alors qu’il explique ce qui se passe réellement en ces « temps de la fin ». C’est la fin d’une vieille Terre et le début d’une nouvelle.   

Si vous craignez aussi 2012, poursuivez votre lecture car je vais vous montrer quelque chose qui m’a été donné il y a quelques mois à peine (au moment où j’écris ces lignes), au Mexique. L’année 2012 marque le passage de la vieille énergie à la nouvelle. Les anciens ont prédit une nouvelle civilisation ayant une conscience accrue que Gaia alimentera avec l’énergie déjà en place.  

Par  Lee Carroll canal de Kryeon

3batons2 dans LEVEE DU VOILE

1...678910

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...