Méditation des 2 Pyramides

~ Méditation des 2 Pyramides ~

(Cette méditation, et l’enseignement qui l’accompagne, ont été recueillis dans le cadre d’un petit groupe de travail se réunissant mensuellement pour recevoir les enseignements de Lumen. Ils sont conservés en “ l’état de leur retransmission ” par le canal de Sélène. Nous avons choisi de vous donner d’abord cet enseignement qui nous permet de nous délester de tout ce qui serait un encombrement inopportun pour la Transition)

Canalisation Cyrille ODON et Maître des Aîtres

Si vous le voulez bien, Je souhaite vous faire faire un petit exercice à réaliser quotidiennement. Cet exercice vous a déjà été présenté ici par une autre entité dans une version approchée, et par rapport à un travail très important que chacun peut faire sur soi. Il s’agit de l’exercice des deux pyramides.

2 Pyramides

Préparation

Je vous demande d’être bien en ouverture, de bien vous centrer sur votre canal lumineux. Lorsque vous êtes bien axé sur votre canal central vous imaginez que vous allez marcher sur un terrain bien plan, bien horizontal.

Tout en marchant vous laissez s’évacuer tout ce qui est encombrant pour le mental toutes les pensées, toutes les questions qui peuvent fourmiller dans votre tête. Vous les imaginez tomber derrière vous comme des petits tas de sable. Tout en marchant, vous vous libérez ainsi de tout ce qui est encombrant pour le mental de façon à pouvoir vraiment nettoyer ce canal qui est en résonance avec la Source. Donc, vous marchez suffisamment longtemps.

Avancez devant vous sans vous retourner, même pour voir ce que vous laissez derrière vous.

Je vais vous laisser, en silence, marcher quelque temps pour que vous laissiez tomber ces questionnements du mental. Je reprendrai ensuite.

……… (les participants se lèvent et déambulent dans la pièce)…….

Maintenant, même si vous n’avez pas abandonné derrière vous autant de choses que vous le pensiez, cela n’a pas beaucoup d’importance. Laissez cela se faire et continuez l’exercice sans plus y penser.

Vous allez marcher désormais en direction d’une grande, très grande pyramide à degrés, semblable aux pyramides Aztèques. Chaque degré est une marche qu’on peut monter aisément. Vous al-lez bien visualiser cette pyramide et vous en approcher pour vous placer face à ce qui vous conduit à la première marche de cette py-ramide. Là, vous allez prendre la décision intérieure de monter les degrés d’une façon tout à fait particulière que Je vais vous enseigner.

première marche

La première marche

Vous êtes donc face à la pyramide et, maintenant, vous imaginez que vous avez un grand panier d’osier sur le dos, plein de toutes sortes de choses personnelles, mais inutiles. Vous souhaitez vous en débarrasser pour pouvoir grimper en haut de la pyramide, tout au sommet. 

Pour ce faire, vous pouvez visualiser ces choses comme des symboles. Cela peut être des balles, des cubes, ou toutes sortes de volumes… Je vous encourage à essayer de leur trouver une forme géométrique adaptée. Il est important que vous fassiez chacun votre image personnelle de ces encombrements, de ces choses qui sont lourdes et qui, finalement, pourraient vous empêcher de monter au rythme souhaité. 

Maintenant, vous allez pouvoir monter sur la première marche à condition de vous débarrasser d’un de ces objets. Au fond de votre coeur, vous allez vous saisir de l’un de ces encombrements et lui donner une forme géométrique. Cette forme sera celle d’un comportement. Par exemple, celui de la colère, de l’abandon, de la peur ou du besoin de sécurité… Je ne vais pas détailler mais, depuis le temps que vous travaillez sur vous-mêmes, vous savez quels sont les objectifs que vous avez à réaliser concernant ces empêchements. Donc, vous allez à la fois les visualiser sous forme symbolique et les nommer en vous-même pour pouvoir monter sur la première marche. Puis, de votre main, vous attrapez l’objet qui à ce nom et vous le jetez derrière vous sans regarder. Vous sentez immédiatement quelque chose qui s’allège et qui vous permet de monter immédiatement sur la première marche. Faites le maintenant… 

Ressentez bien, avant même de monter, que le panier est plus léger. Puis vous montez sur la première marche. Vous pouvez observer le paysage autour de vous, à droite et à gauche. Mais ne regardez pas derrière vous. 

La deuxième marche et les suivantes

Vous faites la même chose pour monter sur la deuxième marche, puis sur les suivantes. (Sachez calculer la hauteur de ces marches de façon à ce qu’elles vous soient accessibles, bien sûr).

Vous travaillez donc maintenant sur le deuxième symbole, c’est-à-dire sur le deuxième conditionnement ou empêchement, que vous allez rejeter derrière vous pour pouvoir vous en alléger et monter sur cette deuxième marche. Allez-y ! 

Vous continuez maintenant avec le troisième symbole pour pouvoir monter sur la troisième marche. De même pour les suivantes. Bientôt, vous allez être surpris de constater que les marches que vous arrivez à grimper sont beaucoup plus grandes, beaucoup plus hautes. Cela vous est de plus en plus facile. Puis vous observez qu’il y a quelque chose qui se change dans l’espace : la pyramide devient comme plus petite. Ou plutôt c’est comme si, vous, vous étiez devenu plus grand pour pouvoir monter des marches qui sont devenues très hautes, avec un effort minime, et même pratiquement sans effort du tout. Oui ! vous observez que votre véhicule grandit au fur et à mesure que vous vous libérez de ces conditionnements. Ce que vous pensiez avoir à faire en “mille ans ” (c’est une expression), vous allez pouvoir le faire en même pas dix minutes. 

Vous continuez ainsi. Vous vous débarrassez d’un autre symbole. Peut-être même, si vous en avez la possibilité ou le courage, vous attrapez deux symboles à la fois, deux conditionnements, et vous les nommez intérieurement. C’est à vous à les trouver dans votre fardeau, à pouvoir bien les repérer. Si vous n’allez pas assez vite, c’est que vous n’avez pas encore assez fouillé au fond. Allez chercher au fond et mettez rapidement un mot dessus, et ensuite éjectez – c’est vraiment le mot – ce conditionnement. 

Vous devez pouvoir faire la liste de tout ce qui vous encombre très rapidement. C’est un exercice que Je vous propose aujourd’hui, mais que vous ferez comme un entraînement que Je vous encourage à faire tous les jours. Vous allez très rapidement retrouver, en un temps record, tout ce qui peuplait votre fardeau. Car ne pensez pas que le travail d’aujourd’hui va complètement vous en débarrasser d’une façon définitive. Vous reprendrez les mêmes choses, mais vous verrez que l’apprentissage va consister à vraiment les jeter le plus rapidement possible. Et puis, un jour, vous serez étonnés de voir que, lorsque vous allez vous présenter devant la pyramide, vous n’aurez même plus le sac en osier sur le dos. Vous serez là, les mains dans les poches, en sifflotant et en disant aujourd’hui : « Je vais faire mon excursion bien tranquille et je vais pouvoir sauter d’en bas jusqu’en haut, sans même me poser la moindre question ». C’est dans ce but Parce que J’en vois qui cherchent mais qui n’arrivent pas à trouver quelque chose au fond de ce panier… que Je vous propose cet exercice. Si vous n’arrivez pas à trouver les choses encombrantes, essayez simplement de voir très objectivement quelles sont les choses qui vous ont le plus freiné dans la vie.

Je vois que, là, vous en ramassez trois ou quatre à la fois, c’est très bien. Maintenant, vous les jetez et le panier devient très, très léger, presque sans poids. Et vous montez très haut. Vous franchissez une marche immense qui vous conduit presque au sommet de la pyramide.

Là, vous avez la possibilité de vous retourner et de regarder en dessous de vous. Vous êtes très haut. Observez que le paysage est très étendu et que les choses qui vous paraissaient si grosses au départ, vous les voyez comme des petits points. Observez ce qui balisait la route lorsque vous êtes venus. Ce sont des choses qui sont réduites, peut-être à la taille d’une fourmi. Ce sont des petits points minuscules que vous pouvez peut-être observer encore, ou peut-être même pas du tout. Puis, vous voyez que la chaleur fait se lever un brouillard qui vient de la terre et qui va permettre que toutes ces choses inutiles, tous ces conditionnements, tous ces empêchements, soient maintenant recouverts comme un voile, d’un brouillard blanc, très filtrant, très isolant. 

Et vous allez vraiment pouvoir ressentir là un soulagement dans tous vos véhicules : dans votre corps physique et puis dans tous vos corps subtils. Ils vont se sentir complètement allégés d’avoir pris cette distance, de pouvoir enfin regarder vers le haut et non plus d’être tirés vers le bas par des chaînes, des cordes qui vous reliaient sans cesse à des choses, non pas matérielles, mais relevant de l’habitude, du conditionnement ; et qui font partie à la fois de l’astral et du men-tal. C’est un petit peu comme si vous aviez franchi, au niveau de votre corps, les degrés jusqu’au niveau de la poitrine, en montant. Ce niveau atteint maintenant il vous serait impossible de retourner vers des conditionnements tournés seulement vers des préoccupations d’un ordre personnel. Vous passez maintenant, non pas à des préoccupations, mais à un service au niveau du coeur. Un service qui est complètement transpersonnel et complètement orienté vers les espaces collectifs, planétaires, concernant cette planète. Non pas au sens de préoccupations pour faire cesser, là aussi, des comportements et des habitudes, mais une occupation constructive visant à créer des conditions excellentes. C’est là, vous le sentez bien, une orientation complètement opposée à celle qui était souvent de règle et qui consistait à dire : »ces choses ne sont pas bonnes »; « elles ne fonctionnent pas bien »; « nous ne devons pas faire ces choses ou penser ces choses »; « les guerres ne sont pas bonnes »; « les constructions humaines ne sont pas bonnes »… Ce n’est pas cela qu’il s’agit de faire.

Vous pouvez – si vous avez encore ce type de préoccupations en tête quand vous êtes au niveau du coeur – vous pouvez, là aussi, les jeter par-derrière vous et les laisser tomber dans ce brouillard. Pour qu’elles puissent le traverser et se retrouver là, avec leur confrère et leur consoeur de l’astral et du mental, et qu’elles soient dissoutes. Parce que jamais rien de constructif n’a été bâti sur des préoccupations au sujet de ce qui est négatif ou de ce qui est un empêchement.

 dernière marche

Avant la dernière marche

Là, vous allez pouvoir attraper votre panier d’osier, l’enlever de vos épaules, le poser sur cette plate-forme pour pouvoir complètement vous sentir libre dans votre corps physique et dans tous vos corps subtils et faire, non pas l’escalade, mais la montée tout à fait tranquille sur la dernière marche qui se présente comme un cube. 

C’est le dernier degré donc. C’est une plate-forme immense qui est vraiment à portée de votre saut. Et vous allez tous ensemble, maintenant, sauter pour vous retrouver sur cette plate-forme. C’est un saut qui n’exige aucun effort. Ce n’est même pas un saut physique. Ce n’est d’ailleurs surtout pas un saut physique, mais prenez le temps… n’y allez pas tout de suite… prenez le temps de faire ce saut qui n’est pas physique, mais consiste en une transition emmenant votre corps physique et tous vos corps de la façon adaptée. 

Je mets cela entre parenthèses parce que vous n’avez surtout pas à vous poser la question de « Comment est-ce que Je vais m’y prendre pour faire ce saut ? et avec quel véhicule ? et de quelle manière ? et en combien de temps ? et avec quelle quantité d’énergie ? et qu’est-ce que je vais trouver là-haut ? et comment Je vais être accueilli là-haut ?… » 

Toutes ces questions vous allez aussi les symboliser en une boule, un petit peu comme une boule de glaise. Imaginez de la terre, de la glaise, de la terre argileuse rouge. Vous allez faire cela avec vos mains. Vous la modelez bien pour faire une belle sphère que vous jetez maintenant par-dessus votre épaule. Ce sont tous ces questionnements qui n’ont besoin d’aucune réponse et que vous pouvez maintenant laisser rouler derrière vous. Et vous allez écouter le bruit de cette boule de glaise qui va rebondir progressivement derrière vous et descendre, de degré en degré, pour aller ensuite traverser ce brouillard. Elle va descendre encore la pente bien plus bas et là, vous n’avez même plus à vous poser la question de l’endroit où va aller rouler cette boule, puisque vous en êtes maintenant complètement détachés.

N’est-ce pas que c’est une préoccupation qui n’a plus cours maintenant et que vous pouvez ressentir que vous êtes libérés de toute une quantité de questionnements, d’attachements et de comportements ? Maintenant vous allez pouvoir le faire, sans vous poser la moindre question, uniquement avec le sentiment de la Confiance que pouvez avoir en Moi. Tout est en rapport avec la Confiance. Avec la Source, tout est fonction de la qualité – pas de la quantité – de la qualité de Confiance que vous pouvez avoir envers Moi, c’est-à-dire envers la Source de toute chose qui, à tout moment, dans n’importe quel espace et dans n’importe quel temps, n’a jamais refusé un pas à la moindre de Ses créatures. 

Pour reprendre une notion qui vous a été donnée très souvent mais dont vous ne semblez pas avoir pris l’exacte mesure, chacun est autant que tous. Pour reprendre l’affirmation qui vous a été donnée, et qui a été reçue dans un message il y a peu de temps, si un seul est sauvé, tous seront sauvés. Ce qui signifie que la Foi d’un seul en la qualité de la Source peut sauver l’ensemble. Essayez de bien vous pénétrer de cette idée. Et que l’expression “la foi peut entraîner des montagnes” signifie, quand on l’adapte : la Foi d’un seul peut vous sauver tous. Cela signifie que la Foi d’un seul, la Confiance d’un seul, simplement par sa propre diffusion de Lumière peut rayonner tellement que tous seront touchés. Quelque chose s’étendra qui va agir en une progression incontrôlable et incontrôlée qui fera – et qui fait – que, si l’un retrouve la Foi, même perdue, l’autre pourra simplement, en sa présence, retrouver sa propre Foi.

Et ainsi, par effet boule-de-neige, se fera une progression tout à fait extraordinaire, car chacun va retrouver la mémoire. Chacun va retrouver son chemin vers la Source. Chacun va retrouver sans le moindre questionnement la façon ou le véhicule adapté à ce Retour. Donc, laissez vraiment tomber derrière vous les peurs, les besoins matériels et de sécurité. Faites totalement confiance en ce que vous êtes – non pas en ce que Je suis mais en ce que vous êtes – à savoir une partie incarnée, une partie divine qui s’est incarnée dans ce corps et qui a pris sa place dans les corps subtils qui vous entourent. Comprenez qu’à l’intérieur de vous se trouve une mécanique bien rodée, bien huilée, qui ne demande qu’à reprendre son fonctionnement concernant son aptitude à pouvoir franchir tous les degrés, et monter maintenant sur la plate-forme.

Sur la plate-forme

Alors maintenant, vous êtes tous installés sur la plate-forme qui est immense et vous rencontrez tous les êtres qui sont déjà là, qui viennent d’arriver ou bien vous attendez ceux qui vont arriver. Observez ces trois courants et visualisez maintenant que cette plate-forme se continue dans un espace qui est une nouvelle pyramide mais inversée. C’est-à-dire que cette plate-forme débouche sur une pyramide à degrés, ouverte vers le haut, mais qui s’évase comme un entonnoir géant à l’intérieur duquel se trouve au-dessus de vous un vortex spiralé. Essayez de bien voir, concrètement, cette spirale dorée. C’est un tourbillon sur lequel se trouvent étagés des êtres qui vous attendent, des êtres qu’on aurait dit invisibles auparavant mais qui sont, maintenant que vous pouvez certainement les voir, un petit peu comme des boules dorées à certains endroits de cette spirale. Mais bien sûr, chacun peut avoir la représentation qui lui est propre. Ce qui est important c’est que vous voyez la quantité de lumière et d’aides lumineuses qui sont présentes pour vous ; la quantité de bras tendus qui vous attend. Et peut-être vous pourrez voir cette spirale qui tourne et dans laquelle vous pouvez laisser vos êtres s’ascensionner, monter comme aspirés par ce courant de lumière. On pourrait dire presque comme un cyclone, comme un aspirateur lumineux. Gravez bien, non seulement cette vision mais cette sensation, éventuellement ce bruit, de façon à pouvoir le reconnaître lorsqu’il va se présenter. 

Tout cela vous est déjà enseigné la nuit, pendant votre sommeil qui est en fait un éveil. Ne confondez pas le fait que vous dormiez avec un sommeil. Le fait que vous dormiez facilite pour nous la possibilité d’un éveil dans lequel Nous vous donnons tout. Je dis NOUS parce qu’il y a une infinité d’êtres de lumière qui s’occupent de chacun de vous et qui mettent en fonctionnement ce système.

Je ne vous dis rien que vous ne connaissiez déjà dans la partie inconsciente de vous-même. Simplement Je ne fais que traduire dans la dimension habituelle de veille un fait qui vous est déjà amplement décrit et dont, peut-être, vous êtes en train de vous ressouvenir, comme une impression de déjà ressenti ou de déjà vu.

Le Maître des Aîtres canalisé par Cyrille ODON

Sur le blog de Francesca : http://francesca1.unblog.fr/   

 

 

Méditations des quatre éléments

 

Je vous propose quelques méditations-visualisations sur le thème des quatre éléments que sont l’air, le feu, la terre et l’eau. Je les ai écrit moi même, inspirée par mes ressentis et expériences, ainsi que d’autres méditations de divers auteurs que j’ai pratiquées, comme celles issue du livre The Spiral Dance de Starhawk.

 1

Vous pourrez à votre tour les adapter pour vous les approprier. Il s’agira de lâcher prise, de porter son attention aux sensations, sous forme d’images, de sons, de goûts, de sensations tactiles ou d’idées. 

Nous avons tous des sens privilégiés par rapport aux autres, la visualisation est la plus courante, mais si vous ne parvenez pas à visualiser, ne vous inquiétez pas et appuyez-vous sur les autres sens qui sont plus développés chez vous . 

Pour les pratiquer, plusieurs méthodes s’ouvrent à vous. Vous pouvez soit lire le texte en réalisant la méditation ; soit le lire et le mémoriser, puis expérimenter les yeux fermés ; soit l’enregistrer, ou demander à quelqu’un d’autre de vous le lire. Dans tous les cas, allez très lentement, laissez le temps aux sensations d’émerger. En expérimentant vous trouverez la méthode qui vous convient le mieux.

Installez-vous dans un lieu sécurisé, où vous ne serez pas dérangé. Débranchez les téléphones et toute autre source de distraction. 

Vous pouvez vous installer devant votre autel habituel, créer un autel en lien avec l’élément, en associant couleurs et symboles, vous pouvez utiliser selon vos souhaits bougie, encens etc. Idéalement vous pouvez aussi aller dans un lieu avec une forte présence de l’élément (au bord d’un cours d’eau, au soleil, allongé par terre, dans un endroit venteux etc.), mais évitez les lieux fréquentés, et où vous ne vous sentiriez pas en totale sécurité. 

Vous pouvez selon vos habitudes tracer un cercle, ou demander à une divinité protectrice de veiller sur vous pendant la méditation. S’il vous arrivait de ressentir des sensations désagréables, de vous trouver dans des situations effrayantes, vous pouvez à tout moment sortir de la méditation en vous reconnectant à ce qui vous entoure, au concret. 

Pour chacune des méditations, commencez par trouver une position confortable, en gardant le dos droit. Vous pouvez vous tenir debout, assis, ou allongé.  Vous allez laisser vos préoccupations quotidiennes, vous pouvez imaginez les mettre dans une boîte, ou sous forme d’un manteau que vous enlevez. 

Prenez quelques grandes respirations. Focalisez toute votre attention sur ces respirations, et les mouvements qui l’accompagnent naturellement. Vous pouvez visualiser chaque partie de votre corps l’une après l’autre. 

Lorsque vous vous sentez calme et détendu-e, commencez la méditation. Une fois la méditation finie, je vous conseille de noter ce que vous avez vécu, avant que les « ombres » ne se dissipent… 

colombe

Méditation de l’Air

Inspirez profondément, retenez un moment votre respiration, puis expirez. 

Visualisez l’Air que vous respirez traverser votre trachée, vos bronches puis vos poumons. Retenez votre respiration. L’Air passe dans votre sang et se repend dans tout votre corps. 

En expirant rejetez toutes les toxines, toutes les choses négatives qui sont en vous. 

Continuez à respirer ainsi, en ressentant le mouvement, inspirer, faire venir à soi, intégrer, puis rejeter.

Songez à l’importance de l’air pour nous : privés de lui plus de quelques minutes et nous mourrons…

Écoutez le bruit de votre expiration… Puis explorez les bruits du souffle, cherchez le son que vous pouvez produire en soufflant, en utilisant la langue, les lèvres, la mâchoire, les joues, les cordes vocales… 

Avec ce son, vous formez un mot. Avec les mots vous influez sur le monde autour de vous. Réalisez l’impact que peuvent avoir vos mots sur le monde qui vous entoure. Puis revenez au silence, et prêtez attention aux odeurs… 

Écoutez les bruits autour de vous. Ceux qui sont proches, et ceux qui sont plus éloignés. Prenez conscience de l’Air, cet élément qui nous entoure constamment, cet élément impalpable. Percevez sa présence qui vous entoure. Ressentez la brise sur votre visage et sur chaque partie de votre corps… 

Puis la brise devient une bourrasque de vent. Sentez-vous entraîné-e comme une feuille par le vent.

Laissez-vous aller, faites confiance au vent, laissez-vous porter. Vous n’opposez plus aucune résistance. A présent vous vous métamorphosez en oiseau. 

Vous jouez avec le vent. Vous vous sentez libre… Demandez à l’esprit de l’air de vous accorder un conseil. Soyez ouvert à tout son, image, ou ressenti qui viendrait. 

Respirez profondément, retenez votre respiration puis expirez.

Revenez ici et maintenant. Ouvrez les yeux, frottez votre corps et étirez-vous.

 dessous-matrix-74 - Copie

Méditation du Feu

Prenez conscience des milliards de petites décharges électriques qui parcourent votre corps, le long de vos nerfs. 

Les impulsions électriques vous traversent, depuis les extrémités de votre corps jusqu’à votre cerveau pour vous informer de ce que perçoivent vos membres, puis partant de votre cerveau, les impulsions électriques redescendent le long des nerfs jusqu’aux muscles. 

Prenez conscience de vos cellules musculaires, de ces milliers de cellules qui accomplissent un travail coordonné pour vous permettre de vous tenir debout et de bouger. Ressentez la chaleur de votre corps résultant de l’activité de vos cellules. 

Visualisez cette chaleur sous forme d’une flamme au niveau de votre poitrine. Sentez-la grossir à chaque inspiration, jusqu’à ce qu’elle forme un véritable feu vous enveloppant. Voyez comme les flammes sont fugaces, vives et insaisissable. 

Prenez conscience de votre capacité à créer, à changer les évènements, tel un forgeron façonnant le métal, ou une cuisinière transformant les aliments avec le feu. Ressentez votre volonté, votre passion qui vous donne l’énergie d’accomplir les gestes du quotidien, comme de grands exploits. 

Vous pouvez utiliser cette énergie. Pensez à une situation qui vous pose problème, quelque chose que vous aimeriez changer, ou une personne que vous souhaiteriez aider et envoyez-y cette énergie transformatrice, pleine de chaleur, d’amour, de volonté et de passion. 

Puis laissez votre feu diminuer en taille, jusqu’à devenir une petite flamme, une lueur qui vous réchauffe, et sera toujours là pour vous guider dans les moments sombres. Si vous avez besoin de davantage d’énergie, il vous suffira d’y apporter une bûche pour libérer une nouvelle flambée. 

Respirez profondément, retenez votre respiration puis expirez.

Revenez ici et maintenant. Ouvrez les yeux, observez les lumières autour de vous, tapotez votre corps et étirez-vous.

 en noir et blanc

Méditation de l’Eau

Pensez à l’eau sous toutes ses formes.

L’eau que vous buvez. 

L’eau qui compose votre corps : votre sang… l’eau dans chacune de vos cellules… votre salive… vos larmes… 

L’eau du placenta dans lequel vous avez baigné lors de votre vie foetale, cette eau qui vous entourait, vous maintenait au chaud et en sécurité. 

Pensez à la pluie. Écoutez le bruit des gouttes qui tombent… Ressentez l’eau couler sur votre corps.

L’eau du ciel abreuve la terre, et permet à la vie végétale et animale de se développer. Imaginez l’eau d’un lac, immobile. Ressentez ce calme en vous. 

Visualisez maintenant un ruisseau. Voyez le cours d’eau, et sentez-vous entraîné-e par le courant. Laissez-vous complètement aller, abandonnez toute résistance, et expérimentez la fluidité de l’eau, qui contourne les obstacles… 

Le ruisseau devient une rivière…

Vous êtes entraîné-e vers la mer.

Sentez l’eau salée autour de vous. Elle vous purifie. 

Voyez les vagues se former, le mouvement de montée et descente. Laissez-vous entraîner par les vagues. Vous montez et descendez au rythme de vos inspirations… A présent vous êtes entraîné-e dans les profondeurs de l’océan. 

Tout est sombre, grouillant de vie. Vous croisez toutes sortes de créatures étranges. Vous êtes l’océan, c’est vous qui portez et nourrissez toutes ces formes de vie. Percevez les esprits de l’eau, les ondines…

Envoyez-leur des offrandes et de l’amour sous la forme de sons «om». 

Vous pouvez poser des questions aux ondines, comme à quoi ressemblent-elles,

Comment guérir les blessures émotionnelles,

Comment agir sur les relations humaines,

Ou encore comment s’ouvrir à l’amour de la vie ?

Ouvrez vos sens et laissez venir à vous les sons, les sensations, les images…

Remerciez les ondines, et dites-leur au revoir. 

Sentez que vous remontez des profondeurs de l’océan, jusqu’à la surface. Prenez conscience de votre souffle, puis de votre corps et de ce qui vous entoure. 

Passez les mains sur tout votre corps comme pour vous épousseter pour achever la méditation.

 Père-Céleste

Méditation de la Terre

Prenez conscience de la structure de votre corps, de vos os qui forment le squelette. Visualisez votre crâne, la colonne vertébrale, les os des bras, des avant-bras, des mains. Le bassin, les jambes et les os des pieds. 

Vos os ne sont pas de la matière morte, mais des organes bien vivants, en constant renouvellement. A l’intérieur des os se forme le sang, qui alimentera toutes les cellules du corps. 

Vos os, bien que creux, sont très solides. C’est grâce à eux que vous pouvez vous tenir debout.

Ressentez le poids de votre corps. Localisez les points d’appui… 

Songez à cette énergie qu’est la pesanteur. Depuis votre naissance, elle n’a cessé de vous attirer vers la

Terre Mère. Ressentez le poids de vos bras, de vos jambes, et de tout votre corps… 

Ne résistez plus, laissez vous entraîner vers la Terre Mère. Vous vous enfoncez dans la Terre. De plus en plus profondément… Vous traversez différentes strates, apercevez au passage des racines, des pierres et des minéraux. 

Maintenant vous vous trouvez dans une poche, à peine plus grande que vous. Vous êtes entouré de terre humide et moelleuse. Vous vous sentez bien, en sécurité, malgré l’obscurité. Vous êtes dans le ventre de la Terre Mère. 

Vous allez creuser au dessus de vous, tel un verre de terre, remontant peu à peu, jusqu’à apercevoir une lumière…Vous êtes arrivé à la surface. La Terre vous soutient. Telle une graine, enfoncez vos racines profondément dans la Terre… 

La Terre vous nourrit. Absorbez son énergie, et visualisez-la qui remonte le long des vos racines… A chaque inspiration, ressentez l’énergie monter en vous… Laissez des branches se développer vers le ciel. Sentez l’énergie de la terre remonter des racines jusqu’à vos branches… 

Vos branches ploient, et vous retournez cette énergie à votre Mère la Terre.

Absorbez l’énergie de la Terre, faîtes là remonter le long de votre tronc et de vos branches, puis rendez-la à la Terre. Transmettez lui aussi une pensée chargée d’amour et de gratitude. 

La terre sera toujours là pour vous apporter énergie, stabilité et solidité. Vous pourrez vous y connecter quand vous aurez besoin de vous régénérer. 

Reprenez conscience de corps humain, et de ce qui vous entoure. Effectuer des pressions tout le long de votre corps pour achever cette méditation.

SOURCE : https://lunebleuezine.files.wordpress.com/2016/05/lunebleue18.pdf

 

Message de Noël transmis par le Maître Christ’Al Chaya

 

 Terre

Bien-aimés de l’Un, je vous salue, voyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans les vibrations qui descendent, qui vous entourent, les vibrations de ma constellation d’Orion, d’où je suis, soyez accueillies, soyez entourées par la présence des douze Cristaux Maîtres d’An, d’où je suis. 

Je suis Christ’Al Chaya, maître d’enseignement et de rigueur. J’ai connu quelques incarnations sur Terre et aussi à l’intérieur de la Terre. Aujourd’hui j’évolue dans des sphères magnifiées, dans des sphères d’unité et à travers la trame énergétique de la 5ème dimension, je communique avec vous en empruntant ce canal pour vous préparer au processus d’ascension, pour vous apporter les libérations qui sont nécessaires à votre compréhension, pour vous aider à guérir, pour vous aider également à guérir votre planète, à redonner à cette Terre sa place, à faire de cette planète future une matrice d’harmonisation et de création pour des univers nouveaux, pour des humanités nouvelles. 

Chères âmes, dans quelques jours, vous allez fêter un événement : NOËL. Mais qu’en est-il exactement de cet événement. Ce n’est pas un hasard non plus que les traditions aient choisi cette date, car Noël, c’est avant tout un phénomène cosmique, un phénomène de la nature, un phénomène même kabbalistique et si vous regardez dans les traditions, le soleil parcourt les quatre points cardinaux qui correspondent, pour les occidentaux chrétiens, à quatre fêtes majeures : 

•Noël – le solstice d’hiver

•le printemps avec Pâques – l’équinoxe du printemps

•le solstice d’été avec la St Jean

•l’équinoxe d’automne avec la St Michel. 

Comme je vous l’ai dit, Noël est avant tout un événement qui se vit dans la nature, car à partir du 21 décembre, la nuit est la plus longue de l’année et dans les jours qui suivent le 21 décembre, petit à petit la lumière augmente, cela signifie, pour la nature, qu’il y a plus de chaleur, plus de lumière, plus de vie : la nature commence à se réveiller, autrement dit, le Principe Christique naît d’abord là, tout autour de vous, dans cette nature. 

Le Principe Christique est un principe d’éveil, d’amour, de vie et aujourd’hui vous devez intégrer, réaliser, ce principe d’unité. Symboliquement, le Principe Christique va naître le 24 décembre à minuit. 

Qu’en est-il là ? Les initiés, en général, se préparent à vivre cet événement majeur, cet évènement cosmique. Tous les ans, à la même époque, vous vivez Noël, tous les ans vous avez l’occasion d’activer ce Principe Christique en vous. 

Le faites-vous ? Le réalisez-vous ? Si ce n’est pas encore fait, il est temps de le réaliser. J’attire votre attention sur le fait que le tzolkin, calendrier maya, s’achèvait le 21 décembre 2012, autrement dit l’humanité qui suit ce calendrier, devait arriver à une humanité de Conscience Christique. Ce n’est pas le hasard si ce calendrier maya s’arrêtait précisément le 21.12.2012.

 

Alors aujourd’hui, que fêtent les humains de la Terre : ils fêtent Noël. Comment ? Dans les cabarets, certains, certes, n’est-il pas ? Dans les magasins. Comment savent-ils que c’est Noël ? Parce qu’ils voient des décorations ? Qu’est ce qu’ils fêtent ? Une fête historique, certes. Il y a + de 2.000 ans, un Etre, Jésus-Christ-Sananda est venu : c’était déjà un évènement majeur pour la Terre, pour l’humanité, mais humains de la Terre, avez-vous compris cette naissance ? L’avez-vous intégrée ? La vivez-vous ? La plupart disent : « ah oui, Christ est venu pour nous sauver, continuons donc à pécher ». 

Et puis, qu’est-ce que c’est Noël ? Les retrouvailles de famille autour d’une dinde sacrifiée dans des conversations de salon, c’est la réunion des familles karmiques avec toutes leurs lourdeurs et leurs pesanteurs pour la plupart, n’est-il pas ? Et puis, souvent il y a des excès alimentaires, parce que qu’il faut faire la fête : c’est Noël. Et puis ces excès font que le lendemain des fêtes, vous passez votre journée au lit, malades. Certes. 

Permettez-moi de vous le dire : la majeure partie de l’humanité passe à côté du vrai sens de Noël. Vous rendez-vous compte que toute la nature est déjà programmée pour vivre cet événement cosmique majeur. Le Christ, aujourd’hui, doit naître en vous, à l’intérieur de vous, ce principe d’amour qui vous aidera à aller vers la fraternité, à aller vers le rassemblement, à aller vers l’unité des races humaines. Tant qu’il n’y a pas d’unité, comment créerez-vous demain vos sociétés de 5ème dimension ? Tant que vous n’avez pas éveillé ce Principe Christique à l’intérieur de vous, comment créerez-vous vos sociétés de lumière ? 

Nous allons revenir un peu sur cet événement d’il y a 2.000 ans. Il y a 2.000 ans, si l’on suit les Evangiles – c’est notamment l’Evangile de St Luc qui vous parle de la naissance christique – il y avait là une femme et un homme : Marie et Joseph. Alors sachez que Marie et Joseph, ce n’était pas n’importe qui, c’étaient des initiés, ils étaient préparés, ils se sont purifiés pour recevoir l’incarnation du Christ. Certains disent « Dieu peut tout – il va n’importe où ». Eh non, il ne va pas n’importe où, il faut se préparer à le recevoir, il faut se préparer à recevoir l’énergie d’unité et ces deux Etres-là se sont préparés à recevoir, ce que vous appelez dans les traditions, l’Esprit Saint, le Feu Cosmique, la Présence I AM. Evidemment, rien n’est impossible pour le Très-Haut, alors pourquoi, tout simplement, n’a-t-on pas pris la matière, depuis l’éther, pour créer un corps ? Cela peut se produire : un Maître peut venir en se matérialisant directement, mais le corps qu’il utilise est un corps qui a une certaine densité assez fluide et qui ne tient que quelques heures, quelques jours, quelques mois, quelques années. 

Ainsi donc, il était nécessaire que le Corps Christique puisse prendre forme humaine. 

Si nous revenons un instant dans vos Ecritures Saintes, Marie a reçu la visite d’un Ange qui lui a annoncé qu’elle allait recevoir en son sein, l’Esprit Divin, le Christ, le Messie et immédiatement, les Ecritures disent qu’elle a accepté cela, puisqu’elle a dit « que ta volonté soit faite, je suis ton humble servante ». Marie est votre principe féminin à l’intérieur de vous, c’est votre cœur, c’est ce cœur-là, cette conscience, cette âme d’unité qui est capable d’accueillir l’Esprit Saint, la Présence I AM. 

Et puis, on parle de l’Immaculée Conception : qu’est-ce que cela signifie ? Oui, pour qu’une Energie Christique puisse prendre forme humaine, il faut que la conception soit immaculée sur tous les plans. Immaculée, cela signifie sans tache, sans bas instinct. Il y a des êtres qui sont vierges, mais pourtant ils ne sont pas vierges à l’intérieur, ils ont toutes sortes de basses fréquences, de basses pensées. De ce point de vue-là, Marie était vierge, certes, pure de corps, de cœur et d’esprit. 

Lorsqu’elle a annoncé cela à Joseph – en tout cas ce que disent les Ecritures, dans vos bibles humaines terrestres – celui-ci a eu du mal à l’accepter. Lorsqu’il est allé voir son supérieur, son chef spirituel et qu’il lui a raconté la chose, on lui a même conseillé de répudier Marie, n’est-il pas ? Il a été tourmenté par cela. 

Joseph représente, comprenez bien, votre côté masculin, l’intellect et si l’intellect, le concret, le raisonné, n’est pas maîtrisé, c’est l’ego qui peut prendre le dessus, c’est le contrôle, c’est « je ne veux pas accepter, cela ne se peut pas ». Et puis lui-même a reçu la visite d’un Ange lors de ses rêves qui l’a calmé, qui l’a réaligné et le principe masculin réaligné est la sagesse, est l’acceptation de ses propres limites pour devenir un Etre illimité au service du Plan. 

Ainsi Marie et Joseph sont la représentation de vos principes féminin et masculin qui doivent s’unir et de cette union sacrée va naître, à l’intérieur de vous, l’enfant attendu, l’enfant chéri, l’enfant Christ, la vérité, celui qui apportera la paix, celui qui élèvera les nations, celui qui ouvrira les portes de Shamballa, celui qui apportera l’émergence de la conscience nouvelle, d’une Terre plus fraternelle qui permettra la concrétisation du Plan de Shamballa. 

Mais comme je vous l’ai dit, la naissance du Christ n’est pas historique, il vous appartient à vous, d’éveiller votre Christ intérieur, de vous aligner, d’épouser, d’unir votre féminin et votre masculin pour vous mettre au service du Plan Divin. 

Et puis, à cette époque, il y eut un édit de César Auguste qui demanda un recensement et Jésus était là dans le ventre de Marie. Marie et Joseph, avec Jésus dans le ventre de Marie, sont partis vers Bethléem pour le recensement, mais surtout également pour répondre à une prophétie ancienne. 

Lorsqu’ils sont arrivés et avant même qu’ils n’arrivent, il y a déjà eu des signes cosmiques : il s’agissait d’une étoile dans le ciel. Ce n’était pas n’importe quoi, cette étoile. C’était donc déjà un événement astrologique important et certains seigneurs de l’Orient, certains grands rois, certains grands initiés, grands chefs spirituels – trois, parce qu’ils représentent la trinité des mondes, ceux que vous connaissez : les rois mages – ont suivi cette étoile. Eux-mêmes étaient initiés : ils savaient qu’un événement majeur devait se produire. 

En même temps, l’ombre œuvrait aussi, à savoir Hérode était au courant et se demandait pourquoi ces rois mages ne passaient pas le saluer, lui, le roi ! Et il demanda à ses sbires de faire suivre ces trois grands chefs spirituels pour savoir vers où ils se dirigeaient. 

Quand Joseph et Marie sont arrivés à Bethléem, que s’est-il donc passé ? Pas de place dans les hôtels vous disent les écritures. Tout le monde leur fermait la porte, alors que Marie devait faire naître l’enfant. Et les portes se refermaient. Cela signifie que le Christ qui n’était pas encore né mais qui était sur le point de naître, qui était en dedans, personne ne voulait l’accueillir. 

Vous, demain, quand vous serez à même de manifester votre état christique à travers vos choix, en refusant ce système de survie imposé par l’ombre, par les illuminatis, lorsque vous éveillerez ce Principe Christique et que vous vous rassemblerez, que vous créerez vos îlots de lumière, vos fraternités de lumière, le profane ne vous comprendra pas, il ne voudra pas vous ouvrir les portes, il vous traitera peut-être d’utopiste, de doux rêveur, quand vous parlerez d’ascension, d’alignement, quand vous direz « je suis un Christ et Christ est partout », on vous rira au nez. La plupart des humains ne se sont pas préparés à cet événement majeur, ne se sont pas préparés au changement de conscience. 

Et Marie et Joseph sont allés dans une crèche. Qu’est-ce qu’une crèche ? Bien sûr, dans les apparences, cela symbolise un état de pauvreté, donc d’humilité, certes, mais c’est bien au-delà. Une crèche qui était entourée d’un âne et d’un bœuf. Pourquoi un âne et un bœuf ? Pourquoi pas un chien, pourquoi pas un chat, pourquoi pas un cochon, pourquoi ces deux animaux sont-ils là ? ces deux animaux que vous représentez toujours dans vos crèches aujourd’hui. 

Sachez tout d’abord que la crèche c’est la grotte intérieure, c’est la matrice des mondes, c’est ce qui est à l’intérieur de vous, ça signifie que Christ doit d’abord naître à l’intérieur de vous-même. Le bœuf, dans les traditions anciennes, était représenté par le taureau Apis, en ancienne Egypte, il symbolise Vénus, la fertilité, la fécondité, la force sexuelle aussi, mais également les sens et vous avez cinq sens : l’ouïe, l’odorat, la vue, le toucher, le goût, ces cinq sens doivent être maîtrisés, purifiés. 

Et puis l’âne. Qu’est-ce que l’âne ? L’âne, dans les traditions anciennes, c’était tout simplement Saturne, l’homme ancien, c’est la personnalité humaine qui doit être maîtrisée, c’est l’ego. Quand ces deux aspects de l’âne et du bœuf sont maîtrisés, ils soufflent sur le petit Jésus, ils le réchauffent à travers leur museau, cela signifie qu’ils regardent le cœur de la crèche, le Cœur Christique et que la personnalité humaine maîtrisée et les cinq sens maîtrisés, se mettent au service du Cœur Christique, se mettent au service du Plan du Un, du plan d’unité, cela signifie aussi que la maîtrise s’acquiert à travers le souffle. Et rappelez-vous : vous respirez tous le même prana. 

La Source, l’Unité, Dieu, appelez comme vous voulez, a donné son souffle au premier homme, n’est-il pas ? Le souffle est donc sacré. 

Quant aux cinq sens, il est nécessaire que vous compreniez que la purification de ces sens est majeure dans le processus d’Ascension et dans l’éveil du Cœur Christique. 

Tout d’abord la vue : un événement, quel qu’il soit, est toujours neutre. La façon dont vous allez le regarder, va faire qu’il va devenir du karma négatif ou du karma positif, autrement dit, vous devez changer aujourd’hui vos regards, vous devez regarder au-delà des apparences, vous devez affiner vos regards, avoir du discernement dans vos choix, affiner vos regards en développant la compassion. 

1planètes

Vous avez aussi l’ouïe : je vous le dis souvent, lors des formations, vos oreilles ne sont pas des poubelles, vous devez apprendre à écouter les sons divins, vous devez aussi fermer vos oreilles aux critiques. Rappelez-vous : la critique vous divise, vous sépare, vous compare. Si vous êtes dans cela, vous perdez la maîtrise de votre bœuf et vous ne pouvez pas ouvrir votre Cœur Christique. 

Le goût : soyez vigilants par rapport à ce que vous ingérez et Noël n’est pas la fête de la ripaille, ce n’est pas la fête du sacrifice, vous devez apprendre à vous nourrir différemment, à vous nourrir en respectant la vie, en allant vers une nourriture plus vivante, car plus vous ingérez de la viande, plus vous participez à maintenir les conflits, les guerres et la pauvreté sur cette planète. Alors allez de plus en plus vers une nourriture vivante et végétarienne de préférence, cela purifiera votre corps et changera également vos odeurs. 

L’odorat : vous devez apprendre à sentir physiquement, mais aussi intérieurement, ce que vous vivez, ce qui se passe dans votre environnement, sentir, observer les signes qui arrivent sur votre planète. Plus vous vous libérerez, vous vous purifierez, plus vous dégagerez une odeur saine, sainte et les grands Maîtres ont toujours dégagé des odeurs de sainteté. Aujourd’hui, beaucoup d’êtres sont pollués, hybridifiés et ne dégagent plus de sainteté dans leur aura, dans ce qu’ils manifestent. 

Nous venons de parler du nez, nous avons vu le goût : apprenez à avoir une parole impeccable, le Verbe est la manifestation de Dieu, il est le principe même de JE SUIS et on n’utilise pas le nom de Dieu n’importe comment. Lorsque vous utilisez le Verbe, vous êtes dans un mouvement de création. Le Verbe, je vous le rappelle, pénètre l’éther et l’éther contient tous les éléments : le feu, l’air, l’eau, la terre. Ainsi donc, par le Verbe vous pouvez dysharmoniser votre environnement, le rendre toxique ou vous pouvez le rendre lumineux. Apprenez la maîtrise du Verbe et cessez de critiquer, de juger. Allez vers la purification de votre chakra laryngé par la pratique des noms divins. 

Et Noël, n’est-il pas une fête où l’on chante, où l’on se réjouit ? Ne chantez pas seulement pendant la période de Noël, apprenez à chanter, à réciter les noms divins, cela purifiera votre chakra de la gorge. 

Et le toucher, un autre sens. Lorsque vous touchez, vous imprégnez, vous émanez, vous irradiez ; si vous êtes reliés au Cœur Christique, votre main deviendra une main guérisseuse, une main de lumière, une main qui saura apaiser, réchauffer, qui saura être une « manne ». Comprenez cela, car CELA EST. 

Vous comprenez un peu mieux le symbole de la crèche ? Cette naissance doit d’abord avoir lieu à l’intérieur de vous. Et aujourd’hui plus que jamais, vous devez vivre cette naissance Christique, parce que demain, cette Conscience Christique qui sera née à l’intérieur de vous, devra irradier dans votre monde pour changer cette humanité, pour changer les réalités virtuelles de votre monde. Si cela ne se produit pas, je vous l’ai déjà dit : ou vous ascensionnez ou c’est la fin de votre race humaine, c’est aussi simple que cela. 

Alors le féminin et le masculin qui se marient, l’amour et la sagesse, font apparaître l’enfant, l’enfant qui est le principe de vérité, qui est la plénitude, qui est la source jaillissante : vous pourriez comparer l’Energie Christique à une source, une source intarissable qui coule, qui apporte la vie aux animaux, aux végétaux, aux humains, aujourd’hui la source vous dit : « soyez fraternels, soyez unis, rassemblez-vous, concrétisez le Plan du Un, apprenez à vous faire confiance et à avoir confiance entre vous, humains de la Terre ». Ce n’est pas forcément évident, car depuis des siècles vous avez été formatés par l’ombre qui vous a appris à contrôler, à vous méfier, à convoiter le territoire de votre voisin, l’ombre qui vous a appris à vous séparer de la Source, l’ombre qui vous dit : « restez des esclaves pour que nous, quelques poignées, nous restions au sommet de la pyramide ». 

Alors évidemment, le grand désordre a fait que le féminin et le masculin n’ont pas été respectés, l’amour et la sagesse ne se sont pas unis dans le cœur de l’homme, bien au contraire : vous avez donné priorité à « faire » – je fais, pour avoir – et puis votre « être », votre Présence JE SUIS, vous l’avez oublié. Et aujourd’hui on vous demande de réunir ces principes féminin et masculin dans votre cœur, on vous demande aussi de rétablir l’ordre et l’ordre c’est : le féminin d’abord et le masculin ensuite. C’est dedans, d’abord. C’est l’âme et le cœur qui doivent se préparer à recevoir l’Esprit Saint, l’Ame Universelle, le Principe JE SUIS. Et le masculin doit être dans l’acceptation totale pour mettre en mouvement les énergies qui concrétiseront le Plan, l’avènement de la nouvelle Terre, de la nouvelle Jérusalem, d’une nouvelle humanité. 

Et puis, revenons aussi aux trois rois mages : qui sont-ils ? Ces Etres étaient des grands chefs spirituels dans leur pays, ils venaient de l’Orient, de l’Inde, de l’Egypte, de l’Afrique, ils sont venus apporter une protection, ils sont venus reconnaître l’Enfant Roi et ils ont apporté, si vous vous souvenez bien, trois présents : la myrrhe, l’or et l’encens. Que cela signifie-t-il ? 

La myrrhe est précieuse, mais aussi amère, la myrrhe c’est le symbole de la purification. Purifiez vos bas instincts, purifiez l’ego. 

L’or, c’est la royauté, c’est la puissance, la souveraineté, car l’Enfant Christ est un Enfant Roi, il est roi sur lui-même, il a atteint la maîtrise, c’est tout l’inverse qui vous a été appris dans les sociétés de l’ombre : on vous a appris à vouloir être roi sur les autres, à prendre le pouvoir, mais le pouvoir christique est tout autre, c’est un pouvoir d’amour, c’est un pouvoir de maîtrise sur vous-même et l’or, c’est l’ouverture du Cœur Christique. 

L’encens, c’est la nourriture des Dieux ; comme je vous l’ai dit, un être sain et pur aura une odeur sainte. Dans vos églises, parfois les prêtres se promènent avec l’encensoir, précisément pour attirer les Chœurs Angéliques et non pas les basses entités. 

Ainsi donc, ces trois symboles rejoignent également les trois plans : un alignement du corps, du cœur et de l’esprit. Lorsque les rois mages sont repartis, ils n’ont pas emprunté le même chemin, cela signifie aussi que lorsque vous aurez éveillé votre Christ intérieur, votre chemin d’évolution va changer, vous aurez moins d’embûches, vous serez plus inspirés. 

Comme je vous l’ai dit, à cette époque l’ombre œuvrait toujours et Hérode a fait tuer des nouveaux-nés, vous le savez, parce que, disait-il, il ne peut y avoir deux rois et comme lui était « le roi de l’ombre », il ne pouvait accepter qu’un sauveur, que la vérité, que le chemin, que la liberté, pouvaient s’incarner et apporter la libération aux humains de la Terre. Mais Jésus, à cette époque, a été préservé et a été mis en sûreté en ancienne Egypte où il a reçu des initiations sacrées. 

Revenons un instant, si vous le voulez bien, à l’étoile. Alors certains vous diront que l’étoile, c’était une conjonction de planètes, certes, en tout cas cela a marqué un événement astrologique majeur. Je vous expliquerai deux sens de l’étoile. 

Tout d’abord l’étoile à cinq branches : tout initié, tout Etre Divin, qui a atteint son éveil Christique, sa Conscience Christique, a une étoile au-dessus de la tête, une étoile à cinq branches, parce que selon la loi de Thot « ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas » pour faire le Plan du Un. 

Cette étoile représente les cinq Principes Christiques : bonté, justice – justice parce que Christos est aussi Melchizédech – amour, sagesse et vérité. Et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas : l’homme représente lui-même un pentagramme vivant. 

Et puis, cette étoile était aussi l’Etoile Blanche de Sananda, sa merkaba, son vaisseau, sa présence qui irradiait sur le monde pour réunifier le monde et préparer l’événement majeur que vous allez vivre aujourd’hui : l’ascension de votre planète et d’une partie de l’humanité. Vous rendez-vous compte qu’il a fallu qu’un Etre s’incarne – il y a deux mille ans de cela – pour vous préparer le chemin, afin qu’aujourd’hui vous puissiez réaliser votre état christique. 

Si Jésus-Christ-Sananda n’était pas apparu il y a deux mille ans, aujourd’hui ce serait bien pire, vous auriez eu des futurs très sombres. Il a été là, précisément il y a deux mille ans de cela, pour préparer – et il l’a dit : ce que je ferai vous le ferez aussi et de bien plus grandes choses encore – aujourd’hui « Christ’all », « le Christ est partout » et vous êtes des cristaux, des « cristal », chacun de vous est un cristal appartenant au monde d’unité, au monde du Père, vous êtes les joyaux de la couronne, de Kether, vous êtes les en semenceurs du monde nouveau qui arrive. Alors il est temps d’éveiller votre Christ intérieur, il est temps de redonner l’ordre sur cette planète et je vous rappelle que l’ordre c’est d’abord intégrer votre Présence JE SUIS et ensuite concrétiser le Plan. 

Si demain vous voulez créer des unités de lumière, des îlots de lumière et que vous n’avez pas atteint cet état Christique, que vous n’avez pas créé l’îlot d’abord à l’intérieur de vous, si vous ne l’avez pas chéri comme une mère peut chérir son enfant, vos îlots ne prendront jamais vie, ne naîtront jamais. Même la nature vous montre que le féminin et le masculin sont « un » et que le féminin précède le masculin. Regardez un enfant : un enfant est d’abord nourri dans le ventre de sa mère, il est nourri par le sang, ensuite il vient au monde et il est nourri par le sein, le lait, le rouge du féminin et le blanc du masculin. Vous retrouvez l’unité de ces deux principes dans l’œuf : le rouge est devenu orangé et le « blanc de l’œuf » est blanc. 

Vous portez, dans votre sang, des globules blancs, des globules rouges, autrement dit l’ère qui arrive est sous les auspices du Maître St Germain, du 7ème Rayon Améthystos, le Rayon Violet et qu’est-ce que le violet, si ce n’est l’union du rouge et du bleu, du masculin et du féminin. 

Vous devez arriver aujourd’hui à cette unité : plus il y a d’êtres qui vont éveiller leur Principe Christique, plus les forces de l’ombre perdront leur pouvoir et devront sortir de l’orbite de cette planète. 

Rappelez-vous les Anges qui sont apparus aux bergers pour leur annoncer que le sauveur était né. Qu’ont-ils dit ? « Gloire aux cieux, au Père et paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté » Celui qui éveille son Principe Christique devient un instrument de paix pour le monde, un ensemenceur des races nouvelles. Il y aura un nouvel Adam et une nouvelle Eve et toutes les formes d’implantations, de conditionnements, vont être levées. 

Il est nécessaire d’instaurer la paix sur cette planète, car certains utilisent des foyers hostiles, maintiennent les colères, les guerres, pour mieux asseoir leur pouvoir et leur pouvoir est destructeur pour votre planète, destructeur pour votre humanité. Et cette incompréhension, ce non-respect du Principe Christique, s’est manifesté jusque dans votre technologie. Comme je vous le dis souvent à ceux qui m’écoutent, qui suivent mes enseignements : « le dernier crime de l’homme est la fission de l’atome ». Quand vous créez de la lumière à travers le nucléaire, à travers la fission de l’atome, vous êtes dans une fausse lumière, cela montre qu’il y a une fracture à l’intérieur de vous et Noël doit vous initier, doit vous rappeler chaque année qu’il est grand temps de réunir vos deux principes, de vous purifier, d’être amour, d’être une véritable lumière pour ce monde et pour les unités et les mondes futurs. 

Et chères âmes, je conclurai en vous disant, en vous souhaitant, d’être roi sur vous-même, d’aller vers la maîtrise et de lâcher le contrôle. Je vous dirai aussi de rétablir l’ordre à l’intérieur de vous, tout comme à l’extérieur et d’apporter la possibilité à ce monde de concrétiser le plan d’unité et de fraternité. 

Je vous souhaite, pour ce Noël, d’intégrer le Principe Christique sur les trois plans : 8-8-8. Je vous souhaite également d’accueillir, en conscience, la Présence I AM. Réjouissez-vous à Noël, certes, mais avec modération. Pensez au véritable symbole de cette fête, car si elle n’éveille pas en vous le Christ intérieur, pourquoi donc fêter Noël ? A quoi aura servi la naissance de Jésus-Christ-Sananda si vous n’honorez pas sa venue en éveillant votre Christ intérieur ? 

« ELI ELI ELI LAMA SABAC TANI » a-t-il dit sur la croix et vous savez que ce n’est pas « Dieu pourquoi m’as-tu abandonné », mais « Dieu tu m’as maintenant glorifié ». Cela peut aussi signifier en ancienne langue maya « mes plaies resteront ouvertes tant que l’on calomniera et falsifiera mon enseignement ». D’une certaine façon, si vous n’honorez pas ce pour quoi il est venu, en éveillant votre Christ intérieur, vous participerez à maintenir sa plaie ouverte, à maintenir la dissolution sur cette planète, la fracture. 

OLD_TitreCC

Du plan où je suis et en toute humilité, de ma présence, je vous demande donc d’éveiller en vous ce Christ, d’être transparents comme du pur cristal, d’être alignés, d’être en lien en haut et en bas, d’être le pentagramme vivant. 

Si certains le souhaitent, je veux bien répondre à quelques questions, bien que cela me semble inutile aujourd’hui, mais si toutefois il y avait des questions autour de Noël, autour de votre ascension, je veux bien y répondre. 

Peux-tu nous apporter plus de précisions sur le code 8 8 8. Par ailleurs, quand ce code a-t-il été donné ? 

Si vous regardez dans la suite de Fibonacchi, les mathématiques sacrées, je l’ai souvent expliqué : le 1 qui se reflète dans le 1 fait apparaître le 2, le 3, le 5 et le 8 : le 8, c’est la force, c’est l’alpha et l’oméga, c’est le Principe Christique par excellence, c’est le principe de la maîtrise, c’est le 8 sur les trois plans : corps, cœur, esprit, c’est le Code Christique. Vous pouvez l’invoquer lorsque vous vous enracinez, vous pouvez l’invoquer lorsque vous activez votre Fleur de Vie Dorée, mais quand vous activez des codes, vous devez évidemment être conscients de l’importance de ces codes, de leur signification, autrement cela n’aurait aucun intérêt en disant « 8 » sans prendre conscience de sa signification, vous passeriez à côté de l’essentiel. 

Je rajouterai que ce code est de tout temps. 

Le 21, c’est la fête des lumières. Y a-t-il une relation avec la fête des lumières, Hanouka et Noël ? 

La fête de Hanouka, la fête des miracles, la fête des lumières : c’est le 21 et vous observez bien dans le 21, le 2 qui précède le 1 et le 21, c’est le monde, c’est le monde unifié, c’est le monde Christique tel qu’il apparaîtra. 

Soyez remerciés, soyez profondément remerciés et guidés sur votre chemin d’évolution. Nourrissez ce jour de Noël, cette nuit, cette veillée de Noël, le 24, que vous vivrez, nourrissez cette nuit de pensées et de lumière. Faites des chants sacrés, réunissez-vous entre frères et sœurs de cœur et des étoiles. Que l’énergie ne soit pas une énergie gaspillée mais une énergie consacrée au Plan du Un. 

Chères âmes, soyez purifiées, soyez bénies et à très bientôt. 

Christ’Al Chaya 

OM SHANTI CHAYA : Cliquez ici pour accéder à l’espace d’étude des lettres mensuelles réservé aux abonnés

 

Marie-Madeleine d’émanation Arcturienne

 

arcturiens-3-700x452Marie-Madeleine : J’ai su dès ma naissance que j’étais différente et ma mère le savait aussi, Dieu merci, ou devrais-je plutôt dire : Déesse merci ! C’es parce qu’elle a reconnu ma différence qu’elle m’a amenée au temple d’Isis afin que j’y sois instruite des mystères de la Grande Déesse, la Mère cosmique. Cette instruction a consisté en de longues heures de méditation.

Ces séances étaient parfois accompagnées d’une musique de tambours, de harpes et d’autres instruments, au son desquels nous accomplissions des mouvements harmonieux produisant des états de conscience modifiés qui ouvraient les portes intérieures. Libérée des contrainte sud monde physique, je voyageais alors dans le cosmos sur les ailes d’Isis et c’est durant cette période de formation que je me suis retrouvée souvent sur Arcturus. Transportée par Isis, j’y accédais en traversant un trou de ver formant un canal entre deux mondes très distants l’un de l’autre et pourtant très porches dans la conscience.

On m’a appris à harmoniser mon esprit de manière à pouvoir entrer dans ces autres mondes par ma seule volonté.

C’est durant ce cycle de formation et de service au temple que j’ai découvert mes racines arcturiennes. J’ai alors vécu un étrange paradoxe pendant un certain temps puisque j’étais une humaine en formation pour devenir une prêtresse tout en possédant une identité arcturienne ; Il y avait en moi un décalage entre l’humaine et l’émanation. Néanmoins, plus je comprenais le sens de cette émanation, plus j’en appréciais les dons … et les difficultés.

Je me manifeste ici afin d’aider ceux et celles qui possèdent une émanation arcturienne ou autre. Votre destin est unique ; vous devez mener une existence humaine tout en sachant que vous êtes plus que cela et en utilisant vos dons spéciaux sans trop attirer l’attention sur vous. Les humains, n’en doutez pas, se méfient collectivement des émanations provenant des autres mondes. Certains d’entre vous se savent porteurs d’un immense trésor que personne ne reconnaît. D’autres ont dévoilé leurs dons à des personnes qui les ont ensuite trahies par ignorance ou par simple méprise sur ces pouvoirs.

Tous ceux et celles qui portent une émanation font face à ce dilemme, et mon histoire ne diffère pas de la vôtre. J’espère néanmoins que mon récit vous aidera à mieux comprendre votre situation et à trouver en vous une voie par laquelle vous pourrez apprécier pleinement votre émanation.

Sous sa forme la plus simple, une émanation est une énergie possédant sa propre intelligence. Dans mon cas, il s’agissait d’une émanation arcturienne.

Ma réaction énergétique aux situations était donc arcturienne et non humaine, tout comme l’était également l’intelligence que j’employais parfois pour résoudre des problèmes. Pour mes frères et sœurs humains, cela semblait un peu étrange, mais pour ceux qui possédaient des aptitudes psychiques il était évident que j’étais dotée d’une émanation. Les émanations confèrent aux individus des  comportements extérieurs qui diffèrent de la nature humaine et qui lui sont même parfois contraires.

Au Temple d’Isis, j’étais heureuse que la grande prêtresse reconnaisse non seulement mon potentiel, mais aussi mon émanation. Elle était bien préparée pour faire face à un être comme moi. Ce n’était pas facile pour elle car j’étais une tête forte, ce qui résultait de mon émanation car les Arcturiens sont des êtres d’action, toujours prêts à affronter les conflits sans la moindre hésitation. Elle m’apprit donc la patience et me dévoila mon émanation par de profondes méditations que nous faisions ensemble dans le sanctuaire intérieur du temple.

Au bout d’un an, elle m’annonça que ma formation prendrait une nouvelle direction ; je serais initiée à la magie sexuelle d’Isis et aux profonds mystères alchimiques d’Horus. J’ai les larmes aux yeux en relatant cette histoire car je me rappelle tout l’amour et tout le respect que j’avais pour cette instructrice en cette période d’insouciance qui précédait celle de mon travail dans le monde.

La magie sexuelle d’Isis était considérée comme une vois hautement sacrée. Elle impliquait l’utilisation de l’énergie sexuelle pour transformer la conscience personnelle, éveiller le serpent dormant à la base de la colonne vertébrale et lui faire ériger le Djed, la voie sacrée des chakras, dans les centres cérébraux supérieurs, ouvrant ainsi la prote sur d’autres mondes et unifiant la conscience personnelle par le mariage sacré dans le sanctuaire intérieur du cerveau.

Je ne savais pas à l’époque pourquoi mon instructrice avait modifié l’orientation de ma formation, mais je l’ai compris quand j’ai rencontré Yeshua. Je pensais que l’on m’entraînait pour devenir une grande prêtresse. Jamais je n’aurais pensé que je deviendrais une prêtresse de la haute sexualité ni que j’emploierais cette connaissance en union avec un mâle qui deviendrait mon époux. Je croyais avoir adopté le célibat. Les grandes prêtresses cultivaient leur énergie sexuelle jusqu’au paroxysme, jusqu’à ce que la tension les projette dans un autre monde. Je pensais que c’était là ma voie et je fus donc très étonnée quand on me dit que je serais initiée aux mystères de la magie sexuelle d’Isis.

Lorsque j’eus complété ma formation artistique et scientifique en sexualité et en alchimie d’Horus, mes instructrices jugèrent que j’étais bien préparée à la tâche. Après l’initiation finale faisant de mois une grande prêtresse de la magie sexuelle d’Isis, ma principale instruction me conduisit au sanctuaire intérieur, où elle me donna un bracelet en forme de serpent, un symbole faisant de moi, pour ceux qui le connaissaient, une haute initiée et une maîtresse de la magie sexuelle d’Isis.

Le jour où j’ai rencontré Yeshua près d’un puits, je portais ce bracelet et ma mère, Marie, également une initiée d’Isis, l’a reconnu. Quand je les ai regardés tous les deux dans les yeux, j’ai compris pourquoi mon instructrice du temple avait modifié le cours de ma destinée. L’émanation que je portais en moi et qui était dormante depuis toutes ces années entamait alors une mission planifiée longtemps avant mon incarnation de femme humaine et qui impliquait la sainte trinité formée par Yeshua, sa mère et Marie, et moi-même. Ces mots me font d’ailleurs sourire.

La principale caractéristique dont je veux vous faire part au sujet des émanations est l’amnésie. Je savais que j’étais différente des autres, mais j’ignorais pourquoi exactement. Ma mère le savait également et, quand elle m’a amenée au temple d’Isis, la grande prêtresse aussi s’en était aperçue. En passant des soins de ma mère à ceux de la grande prêtresse, j’ai amorcé un nouveau chapitre de mon existence. A ce moment-là, je ne comprenais pas mon émanation et je ne la comprenais pas non plus lorsque j’ai traversé le portail d’Arcturus dans un état de conscience altéré. Quand mon instructrice m’a prise sous son aile et m’a dévoilé progressivement mon émanation, j’ai commencé à en comprendre le sens, mais je trouve encore curieux à ce jour de ne pas l’avoir entièrement compris avant d’avoir regardé Yeshua dans les yeux. J’ai été stupéfaite par ce contact et mon cœur a chaviré d’amour pour lui. Bouleversée, j’ai regardé sa mère dans les yeux et elle m’a aussitôt reconnue. J’ai compris instantanément tout le sens de mon émanation ainsi que le but de ma mission. Quelle ironie du sort !

En nous découvrant mutuellement, il devint vitre évident pour Yeshua et pour moi que nous avions une mission commune à remplir. Il le ferait publiquement tandis que je resterais dans l’ombre, ce qui ne me posait aucun problème et ne m’en pose toujours pas. La mission impliquait que je transfère à Yeshua les pouvoirs cosmiques qui m’avaient été conférés par les mystères d’Isis.

Dans nos relations intimes, nous entrions tous les deux en tantra supérieur et nous nous retrouvions plusieurs fois à deux endroits en même temps, nos corps extatiques entrelacés dans l’extase sexuelle tout en accomplissant aussi des rituels de puissance sur Arcturus. Nous entrions parfois dans une chambre de régénération, utilisant ainsi la technologie arcturienne pour nous renforcer sur le plan humain. Lors deux personnes ayant une émanation semblables s’unissent, elles peuvent accéder à un grand pouvoir et à une intense créativité. Quand nous étions seuls ensemble, nos partagions des états extatiques que les mots ne sauraient décrire. Nous volions ensemble dans les plus hautes sphères. Lorsque j’étais seule avec Yeshua, lion du monde, je vivais les moments les plus satisfaisants de ma vie.

Nous étions toutefois en mission dans ce monde et je pourrais en parler longtemps, mais ce n’est pas le sujet de cet entretien. 

En tant que femme humaine, je comprends les besoins du cœur et je suis contente que la civilisation arcturienne prête enfin attention à ce dilemme. J’ignore comment il sera résolu, mais j’ai confiance que la solution qui viendra de cette civilisation sera intelligent et éminemment créative.

A tous ceux et celles qui portent une émanation d’un autre monde, je souhaite à la fois la grâce et le bonheur sur cette planète des plus intéressantes, bien qu’encore primitive. Puisse votre émanation se révéler une bénédiction pour l’humanité et puisse votre expérience sur cette Terre se révéler une bénédiction pour vous.

Marie-Madeleine 

Extrait du message de Marie-Madeleine retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/ 

  Extrait du livre LE GRAND POTENTIEL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE.

CROISSANCE SPIRITUELLE et NOTRE TROSIEME CHAKRA

 

images (3)Leçon : Respecte-toi.

Pouvoir : Respecte-toi.

Forces : Estime de soi, autodiscipline, ambition, courage, générosité, éthique, instincts, intuition.

Ombre : Abdication du pouvoir personnel du choix par besoin d’approbation ; comportement narcissique. 

En continuant le long de la colonne vertébrale, le chakra suivant correspond au plexus solaire, situé entre le nombril et le sternum. C’est le centre du pouvoir de votre estime soi, de votre personnalité et de votre ego.

Toutes vos interactions avec les gens commencent par votre troisième chakra. J’ai un jour entendu quelqu’un dire que le plus grand fléau de l’expérience humaine était le manque d’estime de soi, et je suis tout à fait d’accord. Les insécurités qui proviennent d’un manque d’estime de soi engendrent un degré de vulnérabilité presque paralysant. Vous êtes incapable de « garder votre centre » ni de supporter la critique ; vous avez de la difficulté à exprimer vos opinions et vos besoins, et à travers vos frontières protectrices ; vous ne faites pas confiance à votre intuition. Sans estime de soi, il vous manque le courage de creuser votre place dans le monde et vous pourriez finir par être dominé par les autres.

En effet, votre troisième chakra est votre voix la plus forte, et c’est aussi votre guide intuitif, d’où l’expression instinct viscéral. Selon l’impression initiale de votre troisième chakra, vos autres chakras, soit se ferment et envoient des signaux d’avertissement, soit s’ouvrent pour accueillir la personne qui se trouve dans votre champ d’énergie. Et bien que vos cinq sens permettent à votre esprit de tâter le terrain extérieur, le système sensoriel du troisième chakra transmet le « feeling » du terrain, y compris le sentiment de ce qui pourrait se cacher derrière les buissons et la sensation du potentiel et des ouvertures qu’offre une situation donnée.

Le troisième chakra est également le lieu de définition du sentiment d’intégrité et du code d’honneur personnel. Le cinquième chakra régule les choix que vous faites en exprimant et en vivant votre code d’honneur, mais le troisième est le centre où ce code se forme d’abord. Plus vos valeurs du troisième chakra se développent au long de votre vie, plus elles s’exprimeront d’une façon positive à travers vos choix reliés au troisième chakra. Ce centre d’énergie résonne avec votre intégrité, votre fierté personnelle et votre dignité, qui sont les aspects positifs de lego. La honte, la perte de l’honneur et le manque d’identité personnelle fondent les crises de pouvoir de ce chakra. Un code d’honneur vous est essentiel pour maintenir un esprit et un corps sains. Le fait de compromettre vos valeurs ou de manquer d’ossature spirituelle vous fait courir les risques physiques et spirituels.

Sur le plan matériel, votre troisième chakra vous informe de votre position dans une situation donnée. Dans tout environnement matériel, son énergie vous dirige vers l’endroit le plus avantageux pour votre sentiment d’estime de soi et l’impression que vous donnerez à d’autres gens. Dans une réception, par exemple, l’énergie de ce chakra peut vous inciter à vous tenir debout contre un mur, à vous asseoir dans un fauteuil d’angle ou à vous poster au milieu de la pièce en passant d’un groupe de gens à un autre. Lors d’une rencontre d’affaires, le troisième chakra vous indique continuellement le meilleur endroit où vous asseoir et à qui adresser votre attention.

Pour une dénommée Georgia, l’énergie du troisième chakra était dominée par l’archétype du Martyr, ce qui lui donnait l’impression de toujours devoir travailler plus fort et se battre plus que le reste de sa famille pour survivre. Sa sœur avait épousé un homme prospère, et ses deux frères semblaient dépourvus du sens des responsabilités. Georgia, par contre, n’aimait pas son emploi ni son lieu d’habitation. Elle voulait en sortir mais avait peur de voler de ses propres ailes dans une autre ville. Au moment de notre rencontre, elle avait plus ou moins abandonné l’espoir d’être heureuse. Lorsqu’elle accepta le fait d’avoir un archétype de Martyr, elle comprit tout d’abord qu’elle était née pour souffrir, ce qui n’est pas nécessairement le cas. Je luis expliquai qu’elle pouvait influencer le fonctionnement de ce modèle archétypal dans sa psyché et sa vie. Elle avait le choix de chercher la signification de ses expériences de Martyr et en créer d’autres avec son archétype ou encore, analyser la motivation qui la poussait à dominer les autres à travers son comportement de Martyr et contester cette tendance destructrice de sa personnalité.

Il ne fut pas facile de persuader Georgia de s’ouvrir, mais après qu’elle l’eut fait, nous avons parlé de certains personnage historiques qui avaient un archétype de Martyr, mais représentaient un grand pouvoir, tels que Jésus et Gandhi, en même temps que certaines personnes de son entourage. Elle reconnut qu’ils avaient tous inspiré les autres pour trouver du courage dans leurs peurs et croire en une vie meilleure.  Cette révélation amena Georgia à enfin envisager d’affronter sa peur de bouger et de changer sa vie. « Je vois quels Contrats j’ai conclu avec mes frères et ma sœur afin d’explorer le Martyr qui est en moi, dit-elle, et je vois qu’ils me le mettent en lumière en le faisant vivre au grand jour. Je vois aussi que je ne cesse de m’apitoyer sur mon sort et que depuis longtemps, j’ai l’impression que ma vie n’a rien à m’offrir. Ce sont des gens très positifs, et c’est un autre de leurs traits que j’ai toujours eu du mal à supporter ».

En fin de compte, Georgia utilisa son Martyr comme un symbole de mort du soi et de renaissance, l’un de ses aspects les plus valorisants.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

L’ACCEPTATION DE L’ABONDANCE

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERAAucune Co-Création ne peut se manifester à moins d’être acceptée. Vos jugements sur vous-mêmes sont souvent ce qui bloque vos manifestations.

Lorsque vous vous autorisez à « être », il n’y a aucun jugement sur ce que vous êtes à ce moment-là, à l’exclusion de ceux que vous placez au-dessus de vous. Il est facile de trouver la trace de tous les jugements que vous avez proférés à votre encontre. Identifiez ces jugements de base et l’énergie commencera à changer. C’est la part de l’acceptation, ou contribution émotive, de la Co-Création. Ces jugements, ou systèmes de croyances, sont l’unique et importante raison pour laquelle vous avez été incapables de vous rappeler pleinement vos pouvoirs jusqu’à maintenant. Modifiez ces systèmes de croyances en vous et l’expression la plus forte de l’esprit intérieur. C’est la Co-Création des maîtres.

Lorsque vous vous retrouvez en état de jugement eu égard à une situation, prenez un moment et regardez en vous-mêmes pour trouver à quoi (quel événement ?) correspond cette énergie. Quand vous le découvrirez, vous constaterez que c’est un jugement enfoui au fond de vous à votre propre sujet. Examinez ces éléments et, s’ils ne servent plus votre bien supérieur, les laisser partir est une bonne chose. Organisez à cet effet un cérémonial de votre cru. Faites-vous confiance pour concevoir la méthode parfaite, car beaucoup de choses dépendent constamment de vous. Concentrez-vous attentivement sur ces sentiments négatifs. Faites-les revenir à la surface et retrouvez l’énergie qui les a générés. Une fois que vous êtes prêts, abandonnez-les « aux pieds de l’esprit ». Demandez à en être déchargés et libérez-les avec gratitude.

Beaucoup de membres de cette famille doivent affronter des défis au travers de ce que vous appelez des problèmes d’abondance. Nous vous disons que la plupart d’entre vous n’ont aucune difficulté pour matérialiser l’abondance. Pour la majorité de ceux qui se trouvent dans cette situation, le défi provient de ce qu’ils sont réticents à accepter cette fortune. Vous envoyez très souvent de l’énergie dans l’Univers sous la forme de cadeaux que vous offrez, ou par votre travail. Quand cette énergie revient sous forme de prospérité économique, elle est ignorée ou refusée. Si vous vous détournez d’elle, l’énergie trouve tout bonnement une autre voie. L’effet qui en découle est que vous demeurez en manque de richesses tandis que d’autres semblent  recevoir des choses qu’ils ne méritaient pas. Le flux naturel de l’Energie Universelle repose sur l’équilibre. Si vous n’acceptez pas l’énergie qui vous revient, elle s’en va ailleurs. Vous regardez vos voisins et vous considérez qu’ils ont de la chance. Vous dites souvent que le riche s’enrichit et que l’argent attire l’argent. Nous vous disons qu’une attitude d’acceptation attire le reflet de l’énergie que vous appelez argent. 

Vous êtes ceux qui ont conçu le Terrain de Jeux et décidé de ses règles. Ce que vous appelez « argent » est votre représentation de l’énergie sur le Terrain de Jeux. Rendez-vous compte que vos jugements sur l’argent, en tant que symbole énergétique, sont en réalité les jugements que vous avez sur vous-mêmes et qui se reflètent dans ce domaine spécifique. Créez la vacuité dans l’Univers par la pratique de l’art de la gracieuse acceptation en permettant à vos manifestations de vous retrouver. Le but du jeu est de créer la Source de votre côté du voile. Ceci ne serait-il pas plus simple à accomplir dans l’acceptation de l’abondance ?

On peut accéder à tout, à partir de l’intérieur. C’est là un travail hautement honoré. A mesure que vous libérez votre système de croyance pour accepter davantage votre propre pouvoir, il vient magiquement à vous. Créez le vide et l’Univers le remplira. C’est un contrepoids énergétique prédéterminé qui se trouve au cœur même de ce que nous appelons Co-Création. Le pas suivant consisterait donc à apprendre comment créer le vide puis lâcher prise avec la pleine connaissance qu’il est en train de se remplir.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre de Steve Rothier, intitulé « R-APPELEZ-VOUS »  aux éditions Hélios.

 

Message des vénusiens aux peuples de la Terre

 

images (3)A l’école des Sages 

Nous pénétrons dans une habitation qui dégage une sensation de paix et d’harmonie indicibles. Dans une salle de dimensions modestes un homme nous attend. Il paraît un peu plus âgé que mes compagnons, mais si peu, que je suis étonnée lorsqu’il m’accueille de la sorte :

« Sois la bienvenue ici. Je t’attendais, et j’ai des éléments à te donner qui pourront peut-être montrer aux hommes de la Terre un chemin qu’ils soupçonnent déjà au fond d’eux-mêmes. Je suis maintenant très vieux, plus de cinq cents de vos années terrestres et j’ai bien souvent eu des missions sur la planète Terre.»

L’homme s’arrête quelques instants, pendant lesquels il nous fait signe de nous asseoir autour d’une table ovale entourée de sept sièges confortables. Il est vêtu d’une longue robe blanche, serrée à la taille par un lien souple, dont je ne détermine pas la matière. Un petit boîtier y est accroché. A ses pieds, des sandales d’une matière souple font corps avec lui. J’avais déjà remarqué sans y prêter attention, qu’aucun des vêtements ne comportait de couture. Tous semblaient faits d’un seul tenant et je rapprochai cela des robes esséniennes que nous portions il y a deux mille ans. Je m’aperçois alors que le sol est comme un grand miroir aux multiples reflets.

« Chacune de ces missions, continue-t’il, a eu pour but d’entrer en contact avec certains des vôtres d’une façon très physique, et aussi de manifester notre présence aux êtres qui vivent à l’intérieur de votre terre. Là encore, il n’y a pas les bons et les méchants, mais des êtres qui évoluent à leur façon. Certains d’entre eux ont des connaissances plus avancées que celles qui ont cours à la surface de la terre. Ils connaissent les lois de la gravitation, de l’antimatière et ont aussi des vaisseaux que vous pourriez appeler intra-terrestres.

Parmi eux, il est des êtres d’une grande sagesse, qui pendant longtemps ont cependant refusé de manifester leur présence à ceux de la surface. Ils ne souhaitaient pas entrer en communication avec les humains qu’il sconsidéraient comme trop orgueilleux. Il y a de cela nombre de vos années, un pacte s’est enfin établi, et la compassion de certains d’entre eux fit qu’ils acceptèrent d’entrer dans la grande opération d’aide que nous avions alors envisagée pour la Terre. Leur action est encore souterraine, ajouta-t’il avec un sourire, mais elle n’en est pas moins efficace, et ils éveillent sur terre tout ce qui est connaissance occulte, de façon à rendre lumineuses les grandes lois cachées, jusqu’à présent réservées aux seuls initiés. »

Le grand être blond s’est tu quelques instants et disparaît, pour réapparaître aussitôt avec un plateau de fruits et des verres remplis d’un liquide odorant.

« Lorsque mon passage sur terre devait durer plus de quelques mois, il me fallait alors une identité spécifique et un travail qui me permette de m’intégrer et de rester les deux ou trois années prévues. Actuellement, certains hommes de la Terre qui connaissent notre action souhaiteraient contrôler tout cela, et vos puces, vos cartes de crédit, vos identités et la façon dont chacun peut être surveillé même chez lui, vont contribuer à nous identifier. Ceci étant, nous ne craignons pas la technologie terrienne. Mais il est pourtant parmi vous des êtres d’autres planètes qui eux savent comment nous détecter et nuire à notre action. Cependant, aucune peur ne nous habite car ce qui doit être sera, dans un sens comme dans l’autre.

De votre réveil, de la croissance de votre cœur, dépendra la suite de votre histoire, et par répercussion de la nôtre. Nous ne craignons pas la mort et jamais nous n’enlevons la vie. C’est une évidence pour nous tous ici, aussi nos missions sont-elles un don joyeux que nous faisons quelles qu’en soient les conséquences. Lorsque nous atteignons l’atmosphère terrestre, il arrive que nos vaisseaux densifiés soient susceptibles d’accident. Il en est même qui sont sur votre Terre dans des zones interdites ou seules quelques hautes personnalités ont accès.

Les hommes de pouvoir cherchent comment ouvrir nos engins spatiaux sans succès, car ils ne connaissent pas le pouvoir du son et celui du cœur qui, combinés à des symboles, ouvrent les portes invisibles. Ces hommes savent seulement comment emprisonner des évidences. Ils connaissent aussi les champs d’énergie qui peuvent affaiblir notre action… Un jour viendra, où vous n’aurez plus la possibilité de penser et d’agir d’une autre façon que celle qui vous sera dictée. Les marginaux, les révolutionnaires de l’Amour seront des exclus qui ne pourront vivre sur le sol de la Terre, car tout y sera contrôlé, prévu, pour ceux qui voudront bien être fichés et suivis. Ces temps sont proches, mais ils ne seront que ce que vous accepterez d’en faire. Nul ne peut obliger une âme à vivre ce qui est contraire à ses décisions. Encore faut-il choisir et ne pas laisser choisir qui que ce soit pour vous ! »

Un sentiment de tristesse mêlé à une confiance profonde m’habite. Je sais que nous avons la responsabilité de notre futur et que ce qui arrivera sera voulu par nous, mais en même temps un sentiment de lassitude m’envahit. Nous allons, peu à peu, vers une pensée, une monnaie, une uniformité générale qui permettront à toute forme d’autorité de gérer un groupe, et non des individus. Quelle facilité pour imposer et soumettre qui que ce soit ! Je lève les yeux vers les murs qui m’entourent, pour m’apercevoir que deux d’entre eux sont décorés de ce qui pourrait paraître une fresque ou un grand tableau… Rien de figuratif pourtant, mais des circulations d’ondes qui dansent et rendent l’ensemble très vivant.

« Chez nous, l’art a souvent une fonction précise. Ce que tu vois sur ces murs est une porte du temps. Selon tes pensées et tes recherches, les cristaux qui composent ces ensembles te permettent un contact avec telle ou telle période de n’importe quelle planète et à n’importe quelle époque de son humanité. Les cristaux sont de grands Êtres à la mémoire fabuleuse. L’une de leurs capacités est d’enregistrer la mémoire du temps. Sur Terre, les hommes savent très rarement collaborer avec eux. En effet, ils imaginent à peine une partie des pouvoirs de ce règne minéral et pensent l’exploiter, sans savoir qu’ils peuvent y perdre leur âme. Je ne parle pas ici, du port de pierres en bijoux ou des utilisations momentanées que l’on peut en faire : je fais allusion aux objets de pouvoir que vous croyez détenir à travers eux. Leur puissance est tellement supérieure à la vôtre, que si votre alignement avec vos divers corps n’est pas parfait, si vos pensées elles-mêmes ne sont pas totalement claires, c’est lui qui sera votre maître et fera de vous son esclave !…

Certains êtres de l’Atlantide ont cru avoir atteint un niveau suffisant pour contraindre le cristal à les servir. Ils ont oublié que cette simple pensée de pouvoir créait en eux une faille et une faiblesse. Ce fut l’une des causes de la chute de cette grande civilisation. »

Un grand silence paisible occupe l’espace. Le Sage nous regarde tous trois, et il émane de ce regard une tendresse immense, sans barrière, sans attente. J’ai, l’espace d’un instant, la sensation de plonger dans ce regard irisé et de me perdre dans un ciel constellé d’étoiles. J’y suis tellement bien que j’aimerais rester là indéfiniment, car c’est l’infini, le non créé qui m’habitent alors ! Au fond de ma nuit étoilée j’entends la voix du Maître :

« Ici, la mort n’est rien d’autre qu’un passage semblable à une naissance. Les êtres de la Terre en ont oublié l’Essence et ils ont tellement peur de cette mort, qu’ils vivent d’elle et la produisent à tout moment ! Il est rare de voir une planète dont les habitants tuent tout ce qui peut avoir forme de vie, soit pour se protéger, soit pour s’en nourrir. Ces actions renforcent en vous la peur de votre propre mort, car ces morts que vous provoquez vous habitent en permanence, et vous vivez ainsi en symbiose étroite avec la souffrance que vous créez. Mais regarde plutôt… »

Sur l’écran de ma nuit, apparaît alors une scène à l’intérieur d’un édifice semblable à celui de l’École de Sagesse. Là, dans une salle aux lumières douces et dans toute la gamme des bleus violets, je perçois, allongé dans une sorte de lit en forme de coquille, un homme blond du même âge que le Sage chez qui nous sommes. Une musique qui semble être une musique des sphères, s’écoule doucement dans l’air parfumé de la pièce. Tout ce qui émane du lieu est empreint de beauté, d’harmonie, de sérénité. Sur le mur qui fait face au lit, apparaissent des symboles lumineux, des lettres… L’homme allongé sourit à une personne qui, assise à côté de lui, semble lui parler par télépathie.

« Nous nous trouvons dans l’une des salles du temple des désincarnations. Celui qui est dans le lit va quitter son enveloppe physique. Il l’utilise depuis plus de cinq cents ans et souhaite maintenant en prendre une nouvelle afin de se régénérer et de continuer avec d’autres données plus récentes. Il a pris soin de terminer ce qui lui paraissait important pour cette vie et pour les quelques mois que vous appelez curieusement d’après-vie, où il sera en préparation pour ses nouvelles fonctions. Ses proches l’ont laissé maintenant avec l’accompagnateur de son choix. Ils savent que celui qui part a besoin de calme et de sérénité, pour que le voyage soit le plus agréable possible. Avant d’arriver dans ce lieu, l’habitant de ce corps a contacté ses futurs parents. Ils ont préparé son départ et son retour avec minutie. La famille d’accueil sait qu’elle n’est là que pour un temps, celui durant lequel le nouvel incarné aura besoin de soutien et de présence physique… Mais cela dure très peu chez nous, contrairement à la Terre.

Là-bas, sur Terre, les êtres s’extasient devant un enfant et essaient de le maintenir dans cet état le plus longtemps possible, si bien que la dépendance est souvent très longue par rapport au peu d’années d’activité restantes. Un Humain passe 21 années au moins à se construire sur un plan subtil, 30 années à travailler, et le reste à vivre ce qui n’a pas été vécu jusqu’à sa mort. La lenteur vibratoire de la planète explique ces faits. Ici, un être s’incarne et passe cinq à huit des années terrestres tout au plus, à réapprendre ce qui est nécessaire à sa croissance intérieure et au projet pour lequel il s’est incarné. À partir de ce moment-là, il devient complètement autonome et le restera durant toute sa vie active, c’est-à-dire, une moyenne de cinq cents ans… jusqu’à ce qu’il sente que son corps et son âme ont besoin d’un nouveau vêtement.

Les familles d’accueil ont donc un rôle important, de par les qualités et les possibilités qu’elles pourront offrir à celui qui s’incarne, mais ce rôle n’a rien à voir avec celui que se donnent les parents sur terre. Il n’y a aucune idée de possession, aucun orgueil de créateur, aucun lien privilégié dû au rôle de géniteur. Il s’agit bien davantage d’offrir des possibilités à des entités qui n’appartiennent qu’à elles-mêmes et qui, dès le moment de leur naissance savent où elles vont et ce qui les attend. Il n’y a aucune obligation ou contrainte dans cette relation parentale. L’expression la chair de ma chair nous fait beaucoup sourire ici, surtout vu la compréhension qu’en ont les parents terriens. Ici, la chair est simplement le vêtement que l’on construit dans un acte d’amour, et à travers lequel se glissera l’entité à un moment précis. Ce vêtement est tissé au fil du temps avec tendresse, mais ne donne aucune priorité à ceux qui sont à son origine.

Les Grands Êtres de la nature qui contribuent à construire le véhicule, sont un peu semblables à ceux qui interviennent sur terre, même si nos corps sont plus subtils. A ce niveau, il y a peu de différences. Au moment de sa naissance, l’être qui s’incarne a pour objectif d’être au plus tôt utile et actif. En accord avec son âme, il passera donc les premières années à devenir autonome et prêt pour ses fonctions futures. C’est en ce sens aussi qu’il a encore besoin de l’aide de ses parents. L’amour ou l’affection sont pour nous des évidences mais il n’est guère besoin d’être parent pour en donner, et la qualité de ce don ne sera pas différente qu’il s’agisse d’enfants que nous faisons, d’enfants auxquels nous enseignons, ou d’adultes que nous rencontrons.

Sur Terre, posséder fait croire que l’on peut mieux aimer. Ce n’est guère le cas ici, et notre cœur est ouvert selon ses propres capacités, et non selon que l’on soit attaché ou non à une famille. Nous savons tous que notre famille n’est jamais que provisoire et pour une incarnation présente. Nous savons aussi combien nous sommes tous reliés les uns aux autres par des liens changeant au fil de nos incarnations. Sur Terre, il en est de même, et si vous saviez quelle parenté vous avez eu au fil de vos nombreuses vies les uns avec les autres, vous seriez surpris de vous considérer encore comme des ennemis ! »

Dans la pièce des désincarnations, l’homme allongé pense et de lui émanent des ondes colorées, des visages, des scènes. Tout semble fluide. C’est un peu comme si, avant de prendre son envol, il faisait le bilan de sa vie sur le point de se terminer. J’y vois des événements heureux, d’autres moins, mais à chaque séquence, l’accompagnateur qui l’assiste, écoute et dénoue les fils restants lorsque cela s’avère nécessaire. Les couleurs qui environnent celui qui s’en va deviennent de plus en plus pastel, de plus en plus transparentes, de plus en plus lumineuses. Les scènes s’arrêtent tout à coup comme si le film était fini. L’accompagnateur se lève et va se placer à la tête de l’homme blond qui semble dormir très légèrement. Je perçois alors une brume légère qui enveloppe son corps, ou plutôt qui en sort par le haut de la tête . Peu à peu, cette brume prend forme : c’est la silhouette de l’être allongé qui quitte son enveloppe physique.

Tandis que durait tout ce processus, les symboles se sont éclairés et éteints les uns après les autres. Ils sont au nombre de 12 et leur couleur va du rouge au blanc cristal, mais je n’en comprends pas encore toute l’utilité. L’être est maintenant face à nous, son accompagnateur et moi, et avec beaucoup de douceur, il nous fait de la main un signe amical. La silhouette a disparu et l’accompagnateur reste en méditation quelque temps encore…

« Il accompagne celui qui part durant quelques instants, comme l’on fait parfois un bout de chemin avec un ami cher. Puis celui qui s’en va continue seul sa route, et durant quelques semaines, parfois quelques mois, il va se construire une nouvelle personnalité, de nouvelles bases sur lesquelles il pourra s’appuyer. Il va contacter les sept Sages de la Vie, et d’autres menant de planètes et d’univers différents de celui-ci. Cela va lui permettre d’apprendre ce qui sera nécessaire à sa future incarnation, sur tous les plans de son être. Il saura précisément les liens qui lui restent à affiner, à libérer, car son âme continue son évolution et l’apprentissage de l’amour total. Il va faire le point comme tu aimes à le dire. Puis viendra le temps de sa nouvelle incarnation qu’il acceptera avec joie, car il sait que la vie continue tantôt sous une forme, tantôt sous une autre*.

Ce futur corps est un cadeau de l’Amour à la Vie, à sa vie, sans limite de temps, de matière ou d’espace. Il : retrouvera ses futurs parents et avec eux il construira les bases de ce que sera sa vie. Les rencontres seront fréquentes entre eux. Mais tu vas voir cela bientôt. »

La nuit étoilée s’estompe peu à peu ; notre hôte, qui nous fait signe de le suivre, m’invite à sortir. Nous empruntons un chemin bordé d’une végétation verte, rosé et blanche qui nous mène à un petit bâtiment : arrondi au toit en coupole fait d’une matière cristalline en irisée.

 

Extrait du livre de Anne Givaudan: ‘ALLIANCE’ - Message des vénusiens aux peuples de la Terre - Chapitre 11 – Le passage

 

 

Les deux sortes d’ombre

images (7)Chers amis, je suis Jeshua, un vieil ami qui aime partager avec vous cet après-midi, en étant simplement ensemble dans l’énergie de l’amour et de l’unité. C’est quelque chose que vous désirez tant, parce que très souvent, vous avez le sentiment d’aller à la dérive et d’être perdus sur Terre. Je suis ici pour vous rappeler la vérité qui vit en vous, dans votre âme. Elle n’est pas observable à l’œil nu et souvent, vous perdez le contact avec cette vérité quand vous êtes occupés et impliqués dans vos multiples activités, vos devoirs et vos responsabilités.

Veuillez prendre un moment pour vous apaiser et laisser tomber toutes ces pressions extérieures. Percevez le silence au fond de vous. Le silence présent dans votre cœur n’est pas un vide mais une présence pleine qui ne peut être perçue que si vous prenez du recul par rapport à l’agitation de la vie quotidienne. Aujourd’hui, nous sommes ici pour prendre ce recul afin que vous puissiez vous rappeler Qui Vous Êtes et vous revivifier dans la plénitude du silence de votre cœur. Cela vous permettra de commencer à revivre, avec davantage d’aisance et de joie.

La vie semble parfois être une bataille mais elle n’est faite pour être vécue de cette façon. Essentiellement, vous êtes ici pour faire l’expérience de vous-mêmes, pour vous rappeler votre force et votre beauté d’anges rayonnants de Lumière et partager cette Lumière avec les autres. En faisant cela, vous vous sentirez chez vous sur Terre. La vie redeviendra simple, facile et joyeuse.

Ensemble, tournons-nous donc vers l’intérieur, et rappelez-vous la Source d’où vous venez : la Lumière éternelle impérissable qui bouge, change et prend constamment de nouvelles formes et cependant, reste une et indivise. Vous faites partie de ce courant et en fait, rien ne peut vous arriver. Vous êtes sains et saufs même maintenant, alors que vous demeurez dans votre corps terrestre. Vous êtes en sûreté même dans ce monde qui semble dominé par la lutte et le conflit.

Aujourd’hui, nous allons parler de la Lumière et de l’ombre ainsi que d’amener la Lumière dans l’ombre. Et qu’est-ce que l’ombre ? C’est quelque chose qui suscite de la résistance chez vous, en tant qu’humain. Personne ne veut faire l’expérience de l’ombre. Personne ne veut connaître la douleur, la tristesse ou la peur. Mais elles font partie de notre vie. Alors pourquoi cette ombre est-elle là ?

Cela fait des siècles que les gens se posent cette question. Bien, pour commencer, cela dépend beaucoup de la manière dont vous posez la question. Est-ce que vous la posez dans un esprit d’ouverture : « Pourquoi y a-t-il de l’ombre, pourquoi cela m’arrive-t-il ? Que dois-je en faire ?  » Ou bien est-ce  dans la peur, la colère ou la résistance : « Bon sang, pourquoi y a-t-il cette ombre dans ma vie ? Et comment puis-je la vaincre ou l’éviter ? » Ressentez le désespoir et la résistance qu’exprime cette dernière question et reconnaissez les émotions à l’intérieur de vous, parce que c’est une réaction humaine de résister à ce qui semble obscur, malsain ou difficile.

Votre plus grand défi en tant qu’humains, c’est de dire « oui » à des situations que vous refusez initialement. De dire « oui » à ce que vous voulez éviter à tout prix. Cela requiert une grande force de votre part de dire « oui » à ce qui entre dans votre vie sous forme d’ombre. Si vous n’arrivez pas à trouver cette force, ce qui est compréhensible, et que vous dites « non », vous vous durcissez en opposition à ce qui se présente, l’ombre se renforce et le désespoir grandit.

En fait, il existe deux sortes d’ombre dans la vie. La première ombre est quelque chose d’extérieur que la vie met sur votre chemin. Ce peut être un divorce d’avec celui ou celle que vous aimez, la perte d’un proche, une maladie ou un accident, tout ce qui vous atteint en profondeur : une crise, un gros revers de fortune, etc. J’appellerai cette ombre : la première ombre.

Ensuite, il y a la façon dont vous réagissez, votre réponse émotionnelle. Tout être humain a tendance à résister d’abord à l’adversité, à râler contre l’ombre. Mais si vous maintenez votre résistance, que vous vous fermez, et que vous continuez à dire « non », en émettant des jugements sur ce qui arrive dans votre vie, il s’ajoute alors une autre couche d’ombre, une deuxième sorte d’ombre. J’appellerai celle-ci « la deuxième ombre ». Elle vient entourer la première.

La première ombre vous amène à un niveau d’émotions profondes, intenses. Quelque chose survient dans votre vie et vous apporte beaucoup de chagrin, de peur et de douleur, et lorsque vous éprouvez ces émotions, vous vous sentez très vivants. La vie semble vous foudroyer. Êtes-vous capables de permettre cela ? De lourdes charges émotionnelles vous frappent, elles vous mettent en état de choc, et ensuite se pose la question de savoir si vous aurez la force de croire qu’il y a dans votre expérience quelque chose qui va vous amener quelque part. Que vous puissiez croire que la vie a un sens, même si, d’un point de vue humain, nous n’en comprenons pas souvent le sens.

Pour employer des termes encore plus forts : êtes-vous capables d’accepter que votre âme ait choisi de faire cette expérience, peut-être pour ramener à la surface quelque chose de caché, pour guérir quelque chose qui à votre insu, avait besoin de guérir ? Un choix se présente alors, quand vous êtes confrontés à de fortes émotions : accepter et s’abandonner ou résister et se fermer.

C’est une réaction humaine de vouloir dire « non ». Je ne dirai pas que c’est faux, mais en agissant ainsi, vous ajoutez une couche supplémentaire à l’ombre déjà présente. Cette couche, que j’appellerai « deuxième ombre », est une deuxième sorte d’ombre. Cette ombre vient de vous, c’est votre réaction à la première ombre. Si vous persistez à dire « non », le flot de vos émotions finira par s’arrêter et vous serez bloqués « Non, je ne veux pas faire cette expérience, je refuse, je ne peux pas accepter cela. »

Si vous persistez, vous serez chargés de rancœur, de colère et d’amertume. Ces charges émotionnelles ne sont vraiment des émotions, ce sont plutôt des jugements qui figent le flot émotionnel naturel qui circule en vous. La deuxième ombre empêche la vie de circuler en vous : vous avez érigé des murs et des défenses. Au final, cela peut vous attirer des formes d’ombre aggravées, comme un profond désespoir, l’aliénation et la dépression. Quand vous êtes en dépression, le flot de la vie s’est presque tari. Vous avez l’impression d’être morts à l’intérieur.

La vie a toujours tendance à changer. Elle porte en elle la possibilité de croître et de guérir en faveur d’une nouvelle naissance si vous y croyez au fond de vous. Mais si vous persistez à dire « non », vous condamnez cette possibilité. Vous continuez à insister en disant que la vie n’est pas comme elle devrait être et comme vous jugez la vie de cette façon, vous vous déconnectez d’elle. C’est ainsi que vous touchez l’ombre la plus dense qu’un être humain puisse connaître. Ce n’est pas la première ombre (situations extérieures) qui amène les gens au niveau le plus dense de l’ombre, c’est le refus persistant d’accepter les émotions soulevées par la première ombre. La deuxième ombre est un durcissement intérieur, une fermeture à votre nature sensible.

Comment amener la Lumière dans cette sorte d’ombre ? Si quelqu’un parvient au premier stade d’ombre, et qu’il devient très triste, angoissé et épuisé, il est encore possible de lui venir en aide. Il est encore vivant, en contact avec les émotions qui circulent dans son corps et sa psyché et il cherche activement le sens de ce qui lui arrive. Cette personne est encore entière et saine d’un point de vue psychologique, même si elle est face à des situations très graves. Une personne aux prises avec une première ombre a besoin de réconfort et de compassion, et elle est capable de recevoir et d’apprécier un geste amical. Elle est encore très vivante.

Mais quelqu’un qui persiste dans son refus d’accepter, qui continue à dire « non », une telle personne se ferme à l’amour. Elle se ferme non seulement à sa propre Lumière, mais aussi à celle qui vient de l’extérieur, par l’intermédiaire des autres. C’est cela, la solitude, la perdition. C’est l’enfer sur Terre. Et je vous dis que chacun de vous connaît cet enfer de l’intérieur. Vous n’en êtes peut-être pas tout à fait conscients, mais pour la plupart des gens, un processus de fermeture s’est enclenché dès l’enfance.

Vous savez tous comment un enfant se présente au monde, spontané et sans inhibitions, et comme ses émotions circulent aisément. Les émotions le traversent souvent avec rapidité, parce qu’il n’y a aucune barrière, aucune porte fermée. Généralement, la vie circule librement chez un enfant. Il y a bien sûr des exceptions, parce que certains enfants portent des charges depuis leur prime enfance, ou en provenance de vies passées, mais vous voyez ce que je veux dire. Être un enfant, c’est être dans une ouverture relative. Un enfant est vivant et spontané parce qu’il ne peut pas faire autrement, il n’a pas encore appris à se réfréner comme les adultes.

Mais à mesure que vous grandissez, vous commencez à éprouver des émotions que vous ne savez pas gérer. Les gens sont formés par la société à fuir les émotions difficiles. Par conséquent, souvent les adultes de votre entourage ne vous aident pas à comprendre ces émotions et ils évitent d’en parler. La plupart d’entre vous sont devenus confus au cours de leur enfance. Vous avez commencé à croire que vous étiez bizarres et différents. Peut-être étiez-vous encore pleins d’inspiration, d’enthousiasme, d’amour, de rêves, et que ces rêves se sont heurtés à la rudesse de la réalité. Vous avez commencé à ériger des barrières contre votre nature sensible, en réaction aux peurs et aux préjugés qui existent dans votre environnement familial, ou plus tard à l’école, et chez les personnes que vous avez rencontrées. Des portes se sont fermées, et cela souvent de manière subconsciente, mais certains d’entre vous peuvent s’en souvenir comme d’un vieux chagrin.

Voyez si vous pouvez trouver cet enfant en vous, symbole de votre spontanéité. Un enfant qui va vers l’extérieur, sans inhibitions, vivant, et qui dit « oui » aux expériences qui se présentent. Pouvez-vous voir celui qui dit « oui » à la joie, au plaisir, à la réjouissance, autant qu’au chagrin, à la peur, à la colère ? Imaginez que cet enfant qui est en vous se présente à vous. Il est encore là. Le temps et l’espace sont des illusions. Dans la réalité intérieure, rien n’est jamais perdu. Le cours originel de votre vie est préservé et veut se joindre à vous.

Imaginez un instant qu’un enfant souriant vient à vous dans une attitude d’ouverture. Dans votre imagination, entendez-le vous dire : « Tu te souviens de moi ? » Regardez cet enfant, et demandez-lui ce que vous pouvez faire pour lui. L’enfant a un vœu à réaliser, quelque chose que vous avez peut-être réprimé depuis longtemps. Laissez parler cet enfant pendant quelques instants. L’enfant représente le « oui » en vous, la part de vous qui veut vivre, laissez-le donc parler.

Un enfant a encore confiance. Adultes, vous avez absorbé des idées de peur et de méfiance et cela alimente le « non » à la vie et contribue à nourrir la deuxième ombre, la deuxième sorte d’ombre. Voyez si vous pouvez donner forme maintenant en imagination à votre deuxième ombre, cette part de vous qui est opposée à la vie, qui ne veut plus connaître la douleur, et qui en réalité veut échapper à cette vie. Pouvez-vous ressentir cet élément de durcissement et de contraction présent en vous ? Pouvez-vous le ressentir physiquement ? Ou peut-être voir une couleur qui lui est associée ? Il y a une partie de vous qui est très fatiguée, et qui ne veut plus vivre parce qu’elle a vu et vécu trop de douleur et de lutte. Ressentez son poids. Pouvez-vous lui dire « oui » ? N’essayez pas de la changer immédiatement. Essayez de comprendre comment cela s’est fait. Personne ne se ferme délibérément à cause d’une mauvaise volonté à vivre. C’est un acte désespéré. C’est le fait de ne pas savoir qu’il existe une autre façon de vivre qui vous laisse avec ce réflexe de fermeture, de rétrécissement, de dire « non ».

Je ne vous demande pas seulement de dire « oui » à la première ombre dans votre vie : les événements difficiles de votre vie, la maladie, la douleur, la souffrance, etc. Je vous demande de dire « oui » aussi à la deuxième ombre, à ce qui dans votre for intérieur s’est fermé à la vie en réaction aux événements douloureux, à ce qui ne veut plus vivre la vie et la refuse. Et pour toucher cette partie de vous, il vous faut être très doux, parce que l’insistance et la contrainte ne fonctionnent pas dans ce cas.

Telle est l’essence de la Lumière : elle peut circuler dans l’ombre. Cette Lumière peut toucher chaque recoin, car elle ne porte aucun jugement. Elle ne dit pas : « Oh, c’est mauvais, nous devons briser cette défense ou ce blocage, parce que la vie doit circuler à nouveau. » Elle ne dit jamais cela. La Lumière dit seulement ceci : « Je comprends. » La Lumière dit : « Cela a été si difficile pour toi, je le vois. Je vois que tu t’es crispé-e, que tu t’es fermé-e, et que cette contraction t’a finalement rendu-e fatigué-e et vide. » La Lumière est douce et fluide. Elle peut pénétrer la douleur et la souffrance les plus profondes et l’âme humaine la plus endurcie.

Je vous demande de vous ouvrir à nouveau à cette Lumière. Si vous ne parvenez pas à trouver en vous cette bonne volonté, si vous ne ressentez pas l’ouverture à laisser aller le « non », alors permettez que cela soit ainsi, parce que la Lumière est toujours là. Elle est avec vous même dans les moments de désespoir si profond que vous avez l’impression qu’il n’y a plus de Lumière en vous. C’est dans ces moments et ces situations-là que vous perdez contact avec elle et que vous ne vous attendez plus à la revoir un jour.

Le fait est que la Lumière n’est pas vôtre, elle appartient à Tout Ce Qui Est. L’univers entier, la création entière, est Lumière. Tout est imprégné de Lumière. Sachez qu’elle est là et faites confiance à la vie. Dès que vous permettez ne serait-ce qu’une petite ouverture pour laisser entrer la confiance et le lâcher-prise dans votre vie, vous ouvrez une fissure dans la porte. Vous savez que même pendant la nuit la plus sombre, votre âme est toujours proche de vous, et qu’elle vous apporte Lumière et réconfort. Même si cette porte n’a qu’une minuscule fissure en guise d’ouverture, la Lumière trouvera cette ouverture. Vous n’avez rien d’autre à faire que permettre que cela arrive.

La Lumière est avec vous, la Vie est avec vous. Ultimement, votre « non » à la vie ne peut subsister. Je vous demande de vous abandonner à la Lumière, quand Elle signifie dire « oui ». Non seulement aux difficultés de la vie, mais aussi à votre problème à dire « oui », à la résistance que vous érigez contre des émotions profondes qui vous donnent l’impression d’être nus et vulnérables. Redevenez comme des enfants. Vivez ! Dites « oui » à tout. Enveloppez-vous de compassion et de compréhension. En faisant cela, les choses circulent à nouveau dans votre vie. Vous êtes capables de le faire ! Je vois cette force en vous. En chacun de vous existe une flamme de conscience, une brillante flamme de Lumière. Je suis ici pour vous le rappeler.

Pamela transmet Jeshua Traduit de l’anglais par Christelle Schœttel : www.jeshua.net/fr

Un voyage extraordinaire

REVES ET EXPERIENCES DE MARYNA AVEC LES ETRES D’AUTRES GALAXIES

images (5)

12 avril 1994 :
Dominique me dit ; « Ne t’étonne pas si on te demande de monter dans une soucoupe volante ».

19 octobre 1994 :
Ce soir alors que je méditais, j’ai vu une étoile très lointaine qui venait me chercher et qui m’a redéposé à l’autre bout de la planète dans l’océan. Au fond de l’océan, et là j’ai vu les dauphins, mais près d’eux je voyais des êtres de lumière blonds qui les guidaient. C’est eux qui dirigeaient les dauphins et c’est grâce à eux que les dauphins aident les hommes et là j’ai entendu : « tu es des nôtres, tu peux nous entendre »
Le 10 octobre et 19 octobre j’ai ressenti un événement, j’ai prévenu Dominique par courrier le 10 oct que je voyais un objet lumineux qui survolait Tahiti. Le passage d’une boule de lumière, d’un OVNI a eu lieu le 19 oct (jour ou il recevait mon courrier).

10 décembre 1996
La nuit dernière, je me suis réveillée à 6 h du matin et là j’ai reçu le message suivant : « Prépare toi Maryna, élève les vibrations de ton corps, en ouvrant tous les canaux, pour cela demande à Gilles de t’aider. »

L’après-midi : expérience de perte de notion du temps. Alors que je venais de prendre un bain, 19 heures, je me suis allongée et je me suis sentie partir. Mais je me suis réveillée en sursaut. Puis, j’ai du brutalement sombrer dans le sommeil. Mais à 20H30, je me suis réveillée brutalement. Et là j’étais persuadée qu’il s’était écoulé 3 jours. Je regardais la pendule, en me disant qu’il ne pouvait pas être 20H30, puis à la télé je me disais mais non, ça ne peut pas être encore ce film, c’était mardi cela. Pendant 30 minutes, je n’étais pas bien.

6 Mars 1997 :
J’ai rêvé d’OVNIS.

20 mai 1997 : rêve
J’étais dans un ovni et je voyais des rayons lumineux de téléportation ; ils étaient en réunion et j’ai réentendu : « Maryna, tu es des nôtres » puis comme si on me fixait un RV.

Le 18 nov 1998 : rêve
Je me suis réveillée et je voyais la Terre de loin, elle était grise, je voulais m’en rapprocher mais je suffoquais. J’essayais de la nettoyer mais ce n’était pas possible. De là je me suis retrouvée au fond des océans et là les dauphins quittaient également les océans mais par des portes spatio-temporelles. Ils étaient toujours là mais sur un autre plan. Et ils me disaient qu’il y avait également des portes pour les humains.
De là, je me suis retrouvée à mon tour sur un autre plan de conscience et j’avais l’impression que ma colonne vertébrale s’étirait. et j’étais de nouveau totalement bien en pleine expansion et ouverture. J’étais sereine et je rayonnais.

Le 10 décembre 1998
5 h 30 du matin.
je ressens très fortement l’envie d’aller à Camon, d’aller méditer dans la petite pièce. et là j’entends et ressens Lucie (la grand-mère de Dominique, morte depuis quelques années qui était magnétiseuse et avec qui j’ai retrouvé une vie antérieure) qui me dit :
 » je te donne mon Alliance, porte là  » Puis je te vois Gilles, nous étions 3 dans la pièce. Et Lucie s’adresse à toi :  » Permets lui de franchir ces portes spatio-temporelles, guide là sur ces plans très élevés même si elle n’y reste que quelques instants afin qu’elle reçoive et prenne les informations. Elle est prête à les recevoir, à les entendre. »

ALLIANCE et PORTE SPATIO-TEMPORELLE SONT 2 MANDALAS

téléchargement

Ceci est le récit de la séance de travail que j’ai eu avec Gilles le 15/12/1998 (5 jours après le rêve)
Alors là il me dit que l’on va tenter une expérience , il m’explique qu’il va se servir d’une cassette qui a servi à quelqu’un et sur laquelle sa voix s’est modifiée il y avait 4 voix de Gilles, que je vais entendre des sons en boucle qui vont me permettre de me relier à des plans qui ne sont pas d’ici.

Je m’assois au bout du canapé comme il me le demande. Puis là, j’écoute et au bout d’un moment je me vois dans un vaisseau qui se scratche. J’étais aux commandes, je me voyais assise avec d’autres êtres , j’étais responsable des cartes du ciel.

Je m’étais vu auparavant subissant une opération, l’ET m’introduisait un tout petit cylindre dans l’oreille. Je ne pouvais bouger , je n’étais pas attachée mais une force phénoménale m’empêchait de bouger, je voulais partir, je ne comprenais pas ce qui m’arrivait, j’avais peur. Puis j’ai vu d’autres personnes (hommes, femmes, enfants) qui avaient subi la même opération. ces gens me disaient de ne pas m’inquiéter.

Puis, j’ai pu voir ces disques ils rayonnaient une couleur différente. Il y en avait au centre, puis je me suis vue ailleurs les disques étaient enfouis, ils étaient dans une matière plus réelle, on aurait dit de l’argile, enfin une matière terreuse. je tâtais les sillons et à un certain moment Gilles m’a demandé si je pouvais en toucher un. J’ai choisi celui du centre et puis là je me suis sentie aspirée très fortement. Je ne pouvais résister et j’ai eu peur. Puis j’ai pu par rapport à ces disques distinguer qu’à chaque son correspondait une note et une couleur , c’est un moyen de communiquer et en l’utilisant à un certain moment un être est apparu en face de moi. nous étions séparés par une sorte de voile d’énergie très fluide. Je ne pouvais la traverser au début puis j’ai senti qu’il m’en donnait l’autorisation et qu’il me permettait de passer la main. Alors je l’ai passé, puis une fois la main de l’autre côté, j’ai senti que l’énergie montait jusqu’à l’épaule et que le reste du bras était comme tirée de l’autre côté. Alors Gilles m’a dit qu’on n’irait pas plus loin aujourd’hui .

Quand je suis revenue à moi, Gilles m’a dit qu’au moment où je me suis sentie aspirée , tous ces appareils électriques s’étaient plantés; Qu’un puissant courant d’énergie avait aspiré l’énergie électrique des appareils.
Puis il me demande s’il peut faire une copie car il aimerait faire écouter les informations à des ingénieurs de la NASA. il fait la copie. puis me donne ma cassette; Il me dit également il faut que l’on se revoie. En rentrant chez moi, je vais pour la réécouter et là dessus il n’y a que des messages téléphoniques. Alors je décide prévenir Gilles, son répondeur décroche, mais j’entends le message 2 fois c’est à dire qu’à quelques secondes d’intervalles le message redémarre.

Puis je commence à laisser mon message quand surprise Gilles décroche, je lui explique par rapport à la cassette; il me dit de lui renvoyer, de ne pas l’écouter car il se pourrait que des messages sur un plan plus subtil aient pu être enregistrés et qu’il allait la réécouter avec un autre appareil, qu’il allait me tenir au courant par rapport à sa copie.

16 décembre 1998
Ce matin , j’ai vu d’autres images d’une part qu’ils n’avaient pas besoin d’énergie que nous émettions notre propre énergie, qui nous permettait de déplacer nos engins. D’autre part lorsqu’on s’est scratché, nous n’étions pas morts, (lorsque nous mourrons, nous changeons d’énergie, de longueur d’onde , car pour être visibles à vos yeux, nous sommes obligés de maintenir nos fréquences sur les vôtres) et ce qui s’est passé c’est que comme nous n’étions pas morts nous n’avons pas changé de vibrations et nos corps blessés ont été retrouvés par les vôtres humains, et là nous avons subi des expériences, des chercheurs cherchaient à savoir comment fonctionnait notre « cerveau » car nous avons un 3ème cerveau qui s’est développé et qui nous sert de générateur d’énergie en se servant de nos deux cerveaux (comme les vôtres). Nous ne pouvions communiquer et nous ne voulions communiquer avec eux) mais nous pouvions continuer à émettre entre nous.

Ce matin je me pose la question de savoir si je n’ai pas rêvé, si je n’ai pas tout inventé si je n’ai pas lu ou vu trop de Xfiles.
Pourquoi moi ? Dans quel but , cela me ramène à une phrase Dominique qui me disait en avril 1994 ,de ne pas m’étonner si d’ici 5, 6 ans on me demandait de monter dans un vaisseau. Cela me fait peur Gilles ce matin et cette nuit c’est comme si je les sentais de nouveau travailler sur mon corps car hier soir j’avais tellement mal aux lombaires. En partant Gilles m’a dit que j’avais de la chance car nous étions très peu.

Le 30 mars 1999.
J’ai révé du scratch du vaisseau ET (de décembre) avec ces êtres que je voyais mourir. Je revoyais la table graphique avec une carte et des noms d’étoile : ORION et ANTHARIUS.

Le 27 octobre 1999.
La veille, j’avais fait une chute, je ne sais si c’est une conséquence, mais le fait est que j’étais très fatiguée ce soir là en rentrant du lycée. Par conséquent je me suis allongée et je me suis retrouvée dans un demi-sommeil. Là, j’ai revu ces êtres qui m’ont dit : « nous avons besoin de toi comme récepteur-émetteur » puis je me suis vue dans la rue et les voitures étaient devenues des particules, des petites sphères de lumière. On pouvait les traverser. L’expérience était forte. Je ressentais continuellement la présence de ces êtres. Et, j’avais extrêmement mal à la tête (3ème œil solaire et lunaire). Puis j’ai eu froid ensuite.

Et dans la nuit du 6 nov au 7 nov. 99
J’étais réveillée et je tentais de me rendormir. C’est alors que me vint l’idée suivante. Je me répétais que j’étais une particule de Lumière, et au bout de quelques instants, je suis devenue cette particule d’énergie le mot positron se présenta à mon esprit ;
Et cette particule se déplaçait à très grande vitesse dans une sorte de tunnel. Je me disais qu’au sein de nos cellules corporelles, on pouvait avoir une action dessus afin de rester en bonne santé, voire même avoir une influence sur le phénomène de vieillissement.
Puis le terme d’éon est venue à moi. Ce matin je regardais dans le dictionnaire la signification des mots

Eon : chez les néoplatoniciens et les gnostiques, ensemble de puissances éternelles émanées de l’être et rendant possible son action sur les choses.

Positron : antiparticule de l’électron possédant même masse et une charge égale et de signe contraire, c’est à dire positive.

Fin d’année 1999
1) dans la nuit du 22 au 23 décembre
je voyais une main se tendre, elle me demandait de la saisir et de passer de l’autre côté. Gilles était à côté de moi

2) dans la nuit du 23 au 24 décembre.
j’ai commencé à sentir le bas de mon corps se raidir et puis comme si on travaillait sur ma colonne vertébrale. Perte de notion du temps. A mon réveil, je ne savais plus où j’étais ni quel jour.

3) Dans la nuit du 24 au 25 décembre.
Rêve : Je revenais de je ne sais où en voiture. Dans la maison il y avait Chantal dans 1 pièce et Gilles dans une autre. Je suis passée voir Chantal, puis j’arrive dans la pièce où Gilles se tient.

Là, je me souviens avoir reçu un enseignement sur le thème de l’infiniment grand et l’infiniment petit ( mais le contenu je l’ai oublié). Cet enseignement ne provenait pas de Gilles il venait d’ailleurs.
Avant ce rêve, je me souviens avoir fait des compréhensions sur le « Un », tous les éléments qui s’emboîtent pour ne former que le « Un ».
D’autre part que tout n’était qu’illusion, que mon corps n’était qu’une enveloppe, et que je pouvais m’en détacher complètement, qu’il fallait que j’en prenne soin comme on prend soin de son véhicule (voiture) mais sans plus, sans s’y attacher en tout cas.
Et je sais aussi, qu’on peut se nourrir uniquement de prana, et que nous pourrions si nous étions plus ouverts. Mais nous pourrons un jour, nous passer de nourriture terrestre.
Quand je dis je sais c’est parce qu’au plus profond de moi je le ressentais comme si je le vivais en même temps;

4) Dans la nuit du 27 au 28 décembre.
J’étais réveillée depuis 4H30 du matin. Et là, j’ai revécu la même expérience que la fois précédente. C’est à dire que j’ai commencé à sentir le bas de mon corps se raidir et puis comme si on travaillait sur ma colonne vertébrale, j’avais l’impression qu’en plus on rebranchait des connexions nerveuses (cela également au niveau du cerveau).
Puis j’ai fait plein de compréhensions.

– d’abord que j’étais un Etre de Lumière, que je faisais partie de cette famille (famille de Lumière) et c’est comme si je l’avais retrouvée en moi après des années de séparation. C’était comme lorsque l’on retrouve les siens , les grandes embrassades etc…Elle est là bien présente en moi, au fond de mon coeur.
– le tableau « arbre de Vie » que l’on me demande de repeindre sur les chakras (j’en avais représenté 8, à la lecture du livre « Terre » je comprends mieux pourquoi)car je suis moi-même en train de travailler sur mes chakras et de les développer.
– puis je sais au fond de moi que je peux voir le Mandala Intérieur d’une personne, comme je te vois toi lorsque tu es en face de moi, et lui peindre (même si pour le moment je ne vois rien, peut être faut-il là aussi que j’accepte de voir cela) car le mandala d’une personne c’est comme un thème astrologique, je dirais c’est même plus qu’un thème.
Puis je pouvais entrer en contact avec tout élément de la nature, dialoguer avec.
C’est comme si tous ces branchements que l’on me faisait, allait me permettre de développer de nouvelles capacités, de m’ouvrir et de me connecter à de nouvelles longueurs d’onde.
Tout cela parce que j’acceptais enfin qui j’étais vraiment.

Et puis je recevais l’autorisation de pouvoir traverser, franchir la Porte. J’ai entendu « tu peux traverser ».
J’ai entendu également cela.  »Tu viens d’effacer 20 ans de ta vie sur la 13ème Lune ». je comprends pas trop ce que cela signifie.

Et enfin dans la nuit du 28 au 29 décembre.
Je me voyais partir à l’Ile de Pâques avec Gilles, aller dans les grottes et découvrir un crâne de cristal.

depuis 3 semaines cela fait bien 6 fois que Gilles intervient dans mes rêves.

3 février 2000 :

Cette nuit je me suis réveillée à 4 H 30 du matin et alors que je pensais à tout autre chose. Il m’est revenu à l’esprit ce que j’ai vécu par nuit. Mais cela est assez difficile de décrire avec des mots. Pourquoi ? parce que j’ai l’impression que cela n’était pas un rêve, c’est comme si j’avais vécu la scène, et surtout cela mettait en relation des personnes appartenant à différents plans de conscience puisque je voyais une scène avec des indiens (au sol, le passé) et au dessus (dans le ciel, le futur) mais appartenant à un autre plan de conscience les Pléïades et entre les 2 les Hommes et les dauphins. C’est comme si ces différentes personnes voulaient me laisser le message et surtout faire en sorte que je m’en souvienne.

Le message qui me reste est le suivant :
« si dans 22 ans, la situation sur Terre ne s’est pas améliorée, alors la planète basculera sur son axe » Je distinguais une réunion d’indiens autour du feu, c’était quelque chose de sacré et de très sérieux qui se tenait. Les indiens parlaient de l’avenir de la planète Terre et au dessus je pouvais distinguer cette même réunion qui se tenait entre les êtres de Lumière des Pléiades dans leur vaisseau. Les indiens ne les voyaient pas eux. C’est cela qui était bizarre car j’étais capable de distinguer ce qui se passait j’ai l’impression sur plusieurs niveaux. I
D’autre part, je ne sais si tu as entendu mais de nombreux dauphins (plus d’une centaine) ont été retrouvés morts sur les côtes françaises.
Dans le message il m’a été dit également que : « les dauphins quittent la planète Terre pour aller sur d’autres plans en empruntant ces fameux couloirs spatio-temporelles, mais quand ils quittent notre plan, ils ferment derrière eux la porte. Donc de nombreuses portes se referment et au fur et à mesure qu’elles se ferment et nos chances d’améliorer la situation sur Terre diminuent également. » Alors je me souviens qu’inconsciemment j’ai fait la remarque suivante : « cela signifie donc que nous sommes tous amenés à disparaître ? » et là la réponse a été « non, certaines personnes seront téléportés, emprunteront les « portes de secours » au moment voulu, et qu’il ne fallait pas craindre la situation, que nous pouvons avoir confiance ; qu’au moment opportun, nous serons enlevés ».

Il y avait également un schéma. D’autre part, je m’aperçois que depuis quelques semaines je passe beaucoup de temps avec l’outil ordinateur.

Sur le coup je me suis dit que je devenais folle mais au fond de moi, tout cela résonnait vrai.

En tenant depuis quelques années un journal et en regroupant les différentes infos reçues en rêves, en méditation ou autre sur le sujet des Pléiades, extra-terrestres, je me suis aperçue que depuis décembre 1998, il y avait une accélération de la fréquence des messages reçus et là surtout depuis décembre 1999.

Décembre 2000

Canalisation : Depuis le jour de Noël, je reçois de nouveau des messages des Pléïades
Avant-hier, vers 6 h du matin aujourd’hui, j’ai été réveillée afin que comme d’habitude dans un état entre la veille et le sommeil, je puisse recevoir le message.
Et voilà ce que j’ai vu et ressenti :
D’abord j’avais l’impression d’être comme aspirée et j’ai eu peur, puis la sensation qu’on travaillait sur ma colonne vertébrale (voir journal). Puis qu’on m’opérait. J’ai vu des vaisseaux sortir de terre, et j’ai vu une immense vague qui recouvrait les terres
Puis le fait que le volcan Popocatepetl se réveillait pour laisser émerger de nouvelles choses (découvertes)

Cette nuit, vers 4 heures du matin :
Le message « tu es des nôtres, Maryna, tu dois l’accepter maintenant . Nous avons besoin de toi comme récepteur et nous te demandons de transmettre ces messages à un maximum de personnes. »

Dans la nuit du 1 au 2 janvier :
Se peut-il qu’un mandala puisse ouvrir un vortex, une porte spatio-temporelle ? car je voyais le mandala sur lequel je travaille (celui avec le symbole de l’oiseau de l’île de Pâques) ouvrir ce vortex.Canalisation : « En élevant et en accélérant la fréquence vibratoire de nos cellules qui sont composées de particules électriques, nous pourrions avoir accès à d’autres dimensions (c’est effectivement comme pour les chaînes de télévision, je peux regarder mais si je ne règle pas le canal pour obtenir la 2 je ne l’aurais jamais alors qu’elle existe) pour cela, il est nécessaire que l’Homme change de fréquence, de canal.
Comment ? me direz-vous.
Tout d’abord, en reprenant le contrôle de sa vie, en prenant conscience de sa vie, en comprenant et en intégrant qu’il est le co-créateur de son existence. En prenant conscience de l’énergie de l’AMOUR (kundalini = co-création sur tous les plans).En s’exerçant par la méditation : pour cela, visualisez les cellules de votre corps devenir des particules électriques, particules de lumière, et visualisez l’ensemble de toutes ces cellules devenir de plus en plus lumineuses et portez votre attention sur l’ensemble de votre corps qui est lui même devenu une particule de Lumière, vous pourrez ainsi vous aligner sur d’autres fréquences »

source http://www.lumieresdelaudela.com

Véhiculer la lumière

 téléchargement (5)Il est temps pour vous tous de redéfinir vos propres identités dans un sens beaucoup plus. Les événements sont transpirant dans le cosmos que vous et même beaucoup de vos dirigeants politiques n’ont aucune idée de. Vous devez arrêter cette folie de vos définitions de dieux pensent qu’il ya des êtres qui viennent du ciel sur cette planète avec des talents et des aptitudes spéciales et qu’ils sont tous connectés spirituellement. Vous allez découvrir comme une espèce des idées très inquiétantes au cours des prochaines années. Nous vous préparons par décret de la Famille de Lumière afin que vous puissiez comprendre et être informé de vos propres options. 

Nous avons souligné avec vous cette idée de la multidimensionnalité-le concept que vous pouvez être dans de nombreux endroits et peut changer votre conscience. Nous avons partagé avec vous l’idée qu’il y aura un certain nombre de mondes créés sur cette Terre. À un moment ou un autre, vous arriverez à douter de tout ce que nous avons partagé avec vous. Votre système sera choqué, et vous ne voudrez pas à croire à quel point vous avez été mal informé, si vous refuser la validité de nos informations pour un temps. 

Nous ne pouvons vous offrir des informations sur la base de votre propre accélération. Vous devez vous évoluer et avoir vos esprits au sujet de demander des informations, car il est une loi divine concernant l’ingérence. Nombreux sont ceux qui ont brisé cette loi et interféré avec la Terre: même ceux de notre propre royaume ancestral ont fait. Nous vous l’avons dit assez souvent que c’est un univers libre-arbitre et une zone de libre-volonté de sorte que, bien sûr, le thème sous-jacent est que tout est permis. Par conséquent, il ya toujours ceux qui veulent être les seigneurs et maîtres et les autorités sur les autres. Vous avez été trop simpliste combien de contrôler les autres êtres ici. 

La famille de la Lumière a été noté pour son penchant ou prédilection pour la création de sociétés dans lesquelles il ya un mouvement énorme dans toutes les directions le long des rayons lumineux. Qu’est-ce que cela signifie? La lumière est l’information, de sorte que la famille de la Lumière est la famille de l’information. Il ya des consciences – les familles de la guerre – qui passent peut-être des milliards d’années dans votre conception du temps à étudier, promouvoir, et de vivre de contrôle sur la conscience. Dans un univers qui existe en dehors de la limite de temps, tous les scénarios dans une zone de libre volonté se joués. 

C’est un temps pour vous de changer radicalement votre opinion sur vous-mêmes et à briser les frontières. Il est temps pour vous de sortir de la petitesse des drames et des événements au jour le jour et de commencer à se connecter sur un niveau cosmique avec le drame qui se produit plus. De cette façon, vous pouvez être mieux informés au sujet de vos propres intentions, les objectifs et le drame. Vous devez être capable de comprendre à la fois votre identité et votre capacité à monter votre identité dans n’importe quel monde vous choisissez. 

Cette histoire de la famille de la lumière, ou « Le retour des T-shirts blanc», comme nous aimons l’appeler, est de savoir qui vous êtes. Vous avez engagé à faire une certaine tâche, d’être en mission, et de se rappeler et de réaliser que vous êtes venu faire ici. Nous vous avons dit que vos mondes et votre identité en leur sein vont changer radicalement, et vous se rapprochent de ces moments. Vous avez eu des changements, beaucoup d’entre vous. Si vous regardez en arrière pour voir qui vous étiez il ya un an, idéalement chacun de vous verrez que vous êtes maintenant beaucoup plus de pouvoir. 

Idéalement, chacun de vous commence à sentir que vous n’avez, en chaque instant, créez votre propre réalité, et que chaque situation que vous rencontrez, si vous êtes salarié ou sans emploi, est de votre propre conception. A cette époque, idéalement tous et chacun d’entre vous a l’art de la manifestation vers le bas, car il est maintenant temps pour vous de tirer le treillis cosmique de l’information dans votre corps et de le brancher sur votre psychisme afin que vous puissiez devenir un radiodiffuseur de cette données sur la planète. C’est le grillage qui est déclenché par les filaments lumineux codé à l’extérieur de votre corps. 

Vous devez devenir beaucoup plus exigeants sur ce qui est à venir et du ciel, parce que vous allez être dupé et trompé et que vous n’allez pas comprendre. Nous voyons cela parce que nous nous savons comment facile il est de duper et tromper vous. Parfois, nous le faisons pour vous de vous déplacer le long. Nous vous avons dit que nous avons déjà été très difficile avec vous. Cela était nécessaire, parce que si nous vous avons dit toute l’histoire, beaucoup d’entre vous ont fait demi-tour et de fonctionner il ya longtemps. 

Idéalement, nous avons suscité une confiance en vous. Nous avons également instillé en vous un nouveau codicille de l’information afin que vous puissiez prendre le bloc de construction de base de ce système le concept que vous créez vous-mêmes, que vous créez votre réalité par vos pensées et formuler un monde conçu par la famille de la Lumière . De cette façon, un plan et un nouveau grillage peuvent recouvrir une partie de la Terre de telle sorte que un tout nouveau probabilité peut éclater avant. Sans vous et le nouveau probabilité que vous apportez, il existe un potentiel pour une grande guerre cosmique ici sur Terre à un moment donné. 

Tendez la main avec votre centre de sentiment et de sentir la confusion qui se répand autour de ce monde sur ce qui se passe. Cette planète a fonctionné sur une très faible fréquence, d’une fréquence sur la base de la survie, et une fréquence en fonction de l’impuissance. Votre identité est basée sur ce que vous pourriez rencontrer en dehors de vous-même. Les douze hélices rendront tout pertinent qui a représenté et entouré les deux hélices. Tout l’argent sauvé et propriété de l’ensemble de la sécurité basée sur les deux premières hélices qui vous offre l’identité est totalement indifférent à l’évolution de la planète. 

Ressentez la peur et l’incertitude qui traverse la vie des êtres humains comme ils commencent à réaliser que la façon dont leurs vies ont été définis est maintenant en train de s’effondrer. Sachez que la lumière est le coupable de cette émiettement et que vous, en tant que membres de la Famille de la Lumière et les gardiens de la fréquence, sont à l’origine de cette ruine avoir lieu parce que vous portez la charge électromagnétique sur la planète qui diffuse la nouvelle fréquence. Vous aider à créer ce chaos de la nouvelle conscience. 

Repensez à votre propre vie pour la dernière année ou deux et se rendent compte qu’il ya eu des moments où vous, vous, avez été dans un incroyable chaos de la conscience. Vous avez été dans un chaos de décisions sur qui vous êtes, où vous voulez vivre, qui vous voulez pour s’accoupler avec, si vous voulez rester accouplés ou non, si vous voulez avoir un enfant ou pas, si vous voulez continuer d’être un parent, et bien d’autres choses. 

Atteignez vos esprits hors dans vos communautés et sentir comment la fondation que les gens ont fondé leur vie sur lentement échappe à gravats. La portée globale de la réalité va, va, disparu. La fondation est glissant loin, et il ya ceux qui ne peuvent pas voir la diapositive en ce moment. La raison la plus importante pour cette diapositive, c’est qu’il ya de nouvelles informations accessibles qui rend les anciennes informations archaïque et décrépit, et vous êtes responsable. Donc, vous êtes responsable dans une certaine mesure pour vous à travers cette évolution et d’être vos propres formes d’inspiration-pour être des exemples vivants pour les autres. 

Vous prenez un rôle très actif. Nombreux sont ceux qui disent: «Oh, non, ici vient la lumière! » parce que la lumière est connu pour modifier chaque fréquence de vibration qu’il rencontre. Lumière transporte l’information, et l’information se développe des systèmes pour que les anciens systèmes ne peuvent plus exister. Donc, comme la lumière se déplace à détruire, il donne naissance aussi de nouveaux systèmes par ce qu’il laisse derrière lui. Un nouvel ordre est formé. 

Certains d’entre vous ont du mal à penser à vous comme des destructeurs parce que vous avez un système de croyances à propos de la destruction. C’est un paradigme, et si vous êtes coincé dans cette vibration et ne pas casser ces idées, vous deviendrez très limitée et restreinte expérience de la réalité. Oui, vous êtes certainement destroyers. Vous détruisez les systèmes où l’équipe sombre et l’ignorance règnent. La lumière s’éteint pour détruire tous les systèmes, et l’expérience de la destruction est relative à la force ou avec quelle ferveur conscience s’accroche à ce qui est détruit. 

Qui va vous sortir quand les choses se corsent? Où est l’équipe de sauvetage? Vous êtes elle. Afin d’avoir cette transformation ait lieu, vous devez utiliser ce que vous avez à y parvenir. Il est une aide incroyable de toutes sortes de domaines, mais tout dépend de vous, pas nous. Vous allez changer la fréquence simplement en engagement, la détermination et la volonté. 

Découvrez ce que vous êtes dans votre corps physique, car c’est votre approche du pouvoir ici. Apprenez à diriger et à utiliser et devenir un avec lui. En effectuant lumière à l’intérieur de votre corps, vous apportez cette fréquence sur la planète, et que la fréquence a des informations. La fréquence de la lumière contient l’histoire de votre identité et de l’histoire de votre conscience particulière. Comme nous l’avons dit, que la conscience a été dispersé à partir de votre base de données ou de la structure cellulaire, car ceux qui sont venus pour être vos dieux ne pouvaient pas vous contrôler si vous aviez les mêmes capacités qu’ils ont fait. Alors, ils ont fait l’expérimentation biogénétique et la mutation qui a été appelé « l’automne ». C’est alors que l’ignorance de l’espèce humaine est devenue plus prédominant. Ils ont effectué de nombreuses expérimentations différentes, qui sont allés sur une très longue période de temps. 

Lumière représente la mise ensemble de ce qui a été en morceaux, et à s’acquitter de cette tâche tout ce que vous avez à faire est d’être. Comme vous êtes tout simplement, et que vous évoluez-vous et laissez votre vie personnelle évoluer, vous êtes vraiment à tenir pour acquis que tous les autres membres de la lumière évoluent comme vous êtes. Vous envoyez votre télépathique diffusé que votre présence ici est, autant que nous le disons toujours à vous, « Nous sommes ici. » Nous sommes également membres de la Famille de la Lumière, et nous apporter des informations avec nous et le diffuser partout. 

Il est nécessaire pour chacun d’entre vous d’examiner les limites que vous avez définies autour de vous. Vous croyez que vous avez évolué, que vous avez une grande image, et que vous voyez beaucoup de choses. Et, par rapport à l’endroit où vous avez voyagé de progrès, en effet vous avez fait. Cependant, nous vous garantissons que vous ne voyez pas les limites que vous définissez vous-même l’heure actuelle, qui définissent toujours ce que vous croyez que vous pouvez et ne peuvent pas faire. Ils sont ce que vous s’accroche à cette version ou de la fréquence de la réalité. 

Ces limites que vous avez définies, et que vous annoncez et annoncer sur vous-mêmes, vous empêcher de se déplacer avec les informations que s’éveille en vous.L’information fait partie de l’élévation spirituelle. Différents niveaux de réalité sont retirés afin que vous deveniez plus en phase avec les royaumes de l’esprit. C’est ce que le progrès spirituel est. Nous voulons que vous abandonnez les frontières et arrêtez de définir et de protéger tous les aspects de votre vie. 

Il s’agit d’une tâche colossale à accomplir lumière. Une fois que vous permettez à la lumière d’entrer dans votre corps, vous commencez le processus de changement qui n’est pas toujours joyeux, élever, et amusante, comme certains d’entre vous ont découvert. Dans ce processus, quand les choses ne sont pas si amusante, la première chose que vous pouvez faire pour vous empêcher de l’évolution et le changement est de répondre à des événements émotionnels de peur. Vous pouvez blâmer quelqu’un d’autre et se lamenter et se plaindre, et vous pouvez sentir et croire que quelqu’un a fait quelque chose pour vous. 

Le reste de la planète croit, mais ils ne sont pas membres de la Famille de la Lumière. Il ya des millions de membres de la Famille de la Lumière ici, bien sûr, et la lumière est de retour sur cette planète où les T-shirts foncé étaient en charge pour un temps très long. Les T-shirts foncé ont nourri vos émotions de la peur et de la négativité et de la guerre et de la cupidité, parce que c’est un univers libre arbitre, tout cela a été permis. Premier Créateur est l’équipe sombre ainsi que la famille de la Lumière. Premier Créateur est tous des choses. 

Nous vous enseignons dans les histoires. Un jour, peut-être, vous pourrez voir à travers les histoires que nous racontons. Vous n’aurez pas besoin d’eux plus longtemps, et vous serez en mesure de briser les paradigmes et venir dans un savoir de plus grandes réalités. Jusqu’à ce jour, nous vous parlons dans les histoires pour que nous puissions tenir votre intérêt et vous inciter à les zones que vous pétrifiée aller-zones dans lesquelles vous avez commis dans la partie la plus profonde de votre âme de voyage. 

Dans un court laps de temps, il y aura un grand besoin de réaliser que les gens sont vraiment Gardiens de fréquence et qui sont simplement en parler. Les Gardiens de fréquence vont être appelés à créer une certaine stabilité sur cette planète, car ils ne savent 100 pour cent du temps qu’ils créent leur réalité. Ils apprennent à défier les lois de l’humanité par la direction consciente de leur prise de conscience et de l’énergie. C’est la profondeur de l’impeccabilité et l’engagement dont nous parlons. 

Nous ne sommes pas ici pour mots de arquées ou vous faire sentir bien. Nous sommes là pour vous rappeler qui vous êtes et ce que vous avez accepté de le faire-ce que vous êtes venus ici pour obtenir sur cette planète. Nous sommes ici pour être vos cheerleaders et vous encourager à se rappeler à donner des conseils et une assistance de sorte que vous pouvez découvrir par vous-même le miracle qui attend à l’intérieur du corps humain. 

La façon dont vous pouvez mieux fonctionner à ce moment est d’être les gardiens de votre propre fréquence et ne pas aller autour de «sauver» tout le monde. Faire tout en votre pouvoir pour vous tenir constamment au courant et la compréhension de ce qui se passe. Soyez cohérent avec la fréquence de la lumière qui vous apporte des informations, et avec la fréquence de l’amour, qui est la fréquence de la création. 

Comme la source de nourriture est prise loin des dieux créateurs et la barrière de fréquence est percé, le treillis de la Terre va changer. En réalité, la Terre passe par une initiation. Terre se soucie de tous ses habitants et évolue comme ses habitants évoluent dans une existence où de plus grandes possibilités seront occurrences-en tous les jours qui peuvent devenir des miracles le mode de vie parce qu’ils ne seront pas dans la fréquence qui sera disponible. Chacun de vous aide à faire ce que la fréquence vivant sur cette planète en vivant votre vie selon la lumière et selon ce que vous savez. C’est un travail de nature individuelle. Vous pouvez travailler en groupes et ont certains dirigeants, mais vous devez, en tant qu’individus, évoluer vous-mêmes. Comme vous le faites, et que vous êtes conduits par votre lumière pour vivre d’une certaine façon, vous allez commencer à se sentir excité. 

Vous n’avez pas à travailler avec nous ou avec quelqu’un en permanence pour recueillir des informations. La seule continuité nécessaire est pour vous de travailler en permanence avec vous-même et de chercher le sens de ce que nous appelons l’auto exalté. Sentez-vous ce soi élevé signifie. Il est triomphant, libéré, joyeux dans la réalisation, et le plus élevé en réalisation. 

Cette planète est dans le besoin désespéré d’entités engagées qui sont à la recherche de soi exalté. La continuité nous avons parlé de qui il incombera à vous apporter dans votre vie-implique de connaître à chaque instant l’intérieur de vos êtres que vous êtes engagé à la découverte de cette exaltation. Cette exaltation peut être traduit en mots comme une fréquence, ou une vague de sentiment, ou de vibrations.Vous comprenez tous vibration en termes de son et lumière. Vibrations sont en cours, ils portent et transmettent formes d’intelligence. Quand vous regardez à vous-même et de ne pas oublier que vous êtes sur ce chemin et vous vous rappeler en permanence que vous tirez de la lumière dans votre corps et que vous cherchez à augmenter la fréquence de votre être physique, défier les lois de l’humanité, et de modifier le fréquence de la planète, vous produisez une sorte de continuité qui peut faire plus que tous les livres et les bandes dans le monde. 

Il n’y a rien plus fort que votre engagement à l’auto exalté. Une fois que vous vous engagez à l’énergie de la lumière, l’énergie de l’exaltation et de la fréquence levé, vous êtes marqué. Ensuite, vous devez vivre selon ce que ces énergies mises avant que vous appelez pour votre tâche d’accélérer. 

D’abord et avant tout, vivre votre lumière. Vivez cette lumière à l’intérieur de vous-même avec courage. Ne pas vivre dans le placard-vivre. Parlez de ce que vous savez sans monter sur une boîte à savon et agitant les mains autour comme un fanatique. Il suffit de préciser: «C’est ce que je crois. C’est ce que je vis. » Par exemple, quelqu’un peut vous dire, « Attention, vous pourriez attraper un rhume. » Vous pouvez dire en retour, « je ne crois pas à attraper un rhume. Je n’utilise pas mon corps pour la maladie. » En enregistrant ce genre de choses, vous amener les autres à l’éveil. Parlez de ce que vous connaissez en conversation avec la famille et les amis. univers-people.com 

Où que vous soyez, utilisez la colonne de lumière. Nous recommandons que chacun de vous visualiser une colonne de lumière qui entre par le haut de votre tête, l’ouverture de votre couronne, et de remplir votre corps avec de la lumière. Image de ce pilier cosmique de lumière venant du cosmos plus élevés, vous remplir, puis sortir votre plexus solaire et de faire une boule de lumière autour de votre corps afin que vous existez dans un oeuf éthérique éclatante. 

Lorsque vous vous aimez et de la Terre, et vous savez que vous êtes ici pour redéfinir, repenser, et briser les frontières de l’humanité, vous diffusez ce. Vous vivez votre vie engagée à ce sujet. Si vous nous demandez combien de temps vous devez consacrer à cela, nous dirons, « Il est très simple: . tout votre temps «  Tout cela. Ce n’est pas quelque chose que vous vous inquiétez, il est quelque chose que vous simplement êtes. Vous vivez-il est de votre divinité. Vous constaterez que lorsque vous vivez votre lumière, vous allez dessiner vous-même d’autres qui sont très intéressés à vivre leur vie de la même manière, et vos numéros croître et se développer. 

Lorsque vous faites l’engagement de dire, « Esprit, je suis désireux de travailler par vous. Mettez-moi à travailler et à me montrer ce que je peux faire. Donnez-moi l’opportunité de vivre ma lumière, de dire ma vérité, et de porter ce lumière dans le monde entier », puis Esprit vous mettra de travailler. Soyez clair sur ce que vous êtes disponible pour et faire un contrat avec l’Esprit. Dites-Esprit ce que vous voulez pour la compensation. Esprit vous permettra de négocier et écrivez ce que vous voulez contrat aussi longtemps que vous travaillez dans une capacité de service pour vous d’élever votre vibration. Lorsque vous êtes au service de vous et se sont engagés personnellement l’évolution et le changement, vous relevez chacun autour de vous.C’est le service. Service ne va pas sortir et martyriser et vous dire: «Je vais vous sauver. » Le service est en train de faire le travail vous-même et de vivre de manière à ce que tout le monde vous touchez est affectée par votre voyage. 

Il n’y a rien de mal à obtenir un peu fougueuse avec l’Esprit et d’économie, «Écoutez les gars, je l’ai eu. J’ai demandé et je suis prêt à le faire. S’il vous plaît, je veux accélération. » Si vous voulez une accélération, être clair, être très prêt à décoller, et être ouverte à la lecture des symboles comme ils viennent à vous. Quand un livre tombe sur une étagère, lire. Quand une occasion se présente pour vous d’aller quelque part, ne dites pas: «Je suis désolé, je ne peux pas le permettre. » Faites-le.Quand une personne est mise dans votre chemin, et vous avez dit que vous voulez une relation , mais la personne a le mauvais emballage, le faire. Vous travaillez dans aucun sens, et peut-être ces choses sont la manière de l’Esprit de vous apporter les disjoncteurs de modèle. Si vous êtes clair et vous communiquer dans chaque situation, vous pouvez faire beaucoup de progrès. 

Vous pensez tous trop comment les choses vont se produire et ce que l’emballage va ressembler. Il est important de réaliser. Ainsi, lorsque vous demandez une accélération, être prêt à prendre des risques que l’esprit logique peut crier sur.L’esprit logique va tirer et histoires sur certaines de ces choses, car il aura peur. Dès que vous vous entendez dire: «Je ne peux pas faire cela» ou «Cela ne fait aucun sens, » écouter. Ce sont des mots clés. Il suffit de dire: «Je suis divinement guidé. J’ai l’intention d’une accélération. J’ai l’intention que je travaille grâce à une capacité édifiante, et je vais prendre une chance à ce sujet. Cela se sent bien, même si elle n’a pas de sens, donc je vais aller pour il « . Toutefois, si elle ne se sent bien et il ne fait pas de sens, alors ne le faites pas. Faites confiance à vos sentiments. Il s’agit d’un abattage d’aller sur un abattage des élus. Qu’est-ce que cela signifie d’être appelé « le choix? » Ceux qui se rassemblent lorsque nous parlons et ceux qui entendent le son de leur chanson interne sont les choisis. Juste parce que vous êtes l’Elu ne signifie pas que vous allez automatiquement à augmenter dans les rangs et accomplir le devoir qui doit être accompli. Qui vous a choisi? Vous vous avez choisi. Vous n’êtes pas membres d’un club exclusif et encore, d’autre part, vous êtes. L’adhésion à ce club est volontaire, et vous tous qui vous a décidé et pourquoi vous viendriez ici. Nous ne pouvons pas souligner assez que le courage va devenir le deuxième prénom de chacun d’entre vous. 

Beaucoup d’entre vous ont des vies qui sont dans le placard. Vous n’êtes pas prêt à laisser tout le monde savoir ce que vos croyances intimes. Vous pouvez vous sentir en sécurité dans une salle de discuter d’une variété de sujets, certains d’entre eux très loin, encore, dans votre lieu de travail ou avec votre famille ou que ce soit, vous mettez une fermeture éclair dans votre bouche et ne pourrez pas vous donner la permission de parler votre vérité . Il existe une multitude de personnes dont les codages sont en attente d’entendre votre voix. Alors vous, les élus, êtes abattus en ce moment. Vous êtes triées sur le courage. Si vous ne pouvez pas rassembler le courage maintenant, nous ne sommes pas trop certain que vous allez recueillir courage plus tard. 

Vous chacune venu sur cette planète pour accomplir une tâche, et cette tâche est à portée de main. Il est maintenant. La décennie de changement est sur ​​vous, et que vous intégrez et de réaliser ce que signifie ce changement, il va modifier chacun de vos vies. Signifie le changement d’abandonner beaucoup de choses, se défait de beaucoup de choses, et se réunir avec d’autres choses parce que vous aurez confiance. Confiance est le mot que vous avez tous aimeraient avoir comme votre deuxième prénom, et encore la confiance est quelque chose que vous dites tous que vous n’avez pas. 

Qu’est-ce que ça veut dire faire confiance? Cela signifie d’avoir une telle connaissance intérieure que vos pensées créent votre monde d’être simplement tout à fait certain, avec nonchalance divine et connaissance intérieure, que si vous pensez que quelque chose, il est. C’est ce thème maintes et maintes fois que nous tentons de présenter à vous, à tous les capacités et tous les moyens d’expression, de sorte que l’un de ces jours, vous l’aurez. Une fois que vous obtenez et de commencer à vivre, vous allez commencer à changer votre vie. Nous gardons en soulignant que le temps de se déplacer est maintenant. Ce n’est pas nécessairement que vous avez plus de temps. C’est que le temps commence à se presser, sur vous, et si vous n’agissez pas, les choses peuvent se déplacer dans l’inconfort. Comme nous l’avons dit, il ya un abattage des élus. Vous avez choisi vous-mêmes et, par conséquent, si vous ne bougez pas dans le travail de la plan que vous avez conçu pour vous-mêmes, dans une certaine mesure, vous serez à court de temps. Vous avez encore quelques années avant que les choses seront tellement sens dessus dessous et trépidante que si vous ne vivez pas votre vie dans la vraie éminence de la lumière que vous avez porté volontaire pour, il pourrait être trop tard. En d’autres termes, si vous tergiverser et remettre à plus tard, vous serez emportés dans le ressac de la vague comme il s’agit peut-être littéralement. Peu importe ce que l’entreprise dans laquelle vous êtes amené à participer, cela fait partie de votre plan et un plan afin que vous puissiez évoluer. Et par l’évolution, vous affectez l’évolution de la planète. Tout ce que vous faites est de votre évolution. Comme vous venez en compréhension de l’homme qui sont et ce que cet endroit est, vous commencez à ouvrir de nouvelles voies pour les autres. Vous constaterez que vous n’avez jamais imaginé événements seront en quelque sorte être mis ensemble avant. Ceux-ci seront des choses qui sont au-delà de votre compréhension « configurations », comme nous aimons à les appeler, ou possibilités que vous n’auriez jamais pensé. C’est quand vous savez que vous vivez votre lumière et le faire avec courage. 

Il ya une bonne possibilité que les transporteurs légers entreront en question au cours des prochaines années. Comprenez que cela fait partie du plan. Chacun d’entre vous doit avoir une intention claire de la façon dont vous souhaitez que votre réalité à être conçu. Cela ne signifie pas que vous n’êtes pas souple, cela signifie que vous utilisez avec clarté. Vous dites: «Pour mes guides et tous ceux qui me aident dans mon parcours évolutif sur Terre. C’est mon intention que je réussisse, il est de mon intention que je sois toujours en sécurité dans toutes les choses que je fais C’est ma. intention que je reçois l’amour et donner de l’amour dans toutes les choses que je fais. C’est mon intention que j’ai un bon moment et que je être prévue pour la prospérité selon mes besoins. J’ai l’intention que je ne deviens trop épris de la monde matériel. «  

Bien que vous devez faire votre propre travail pour évoluer, il y a beaucoup d’êtres hors planétaire et non physiques prêts à travailler avec vous. Tout ce que vous devez faire est de les appeler à l’aide. Lorsque vous le faites, toujours indiquer clairement que toute assistance viennent à vous de la lumière. Restez dans votre intégrité et être conscient. Sur cette planète, il est supposé que si quelqu’un est intelligent, ils sont conscients spirituellement. C’est absolument un mensonge! Quelqu’un peut être brillant et apprendre à transcender les lois humaines et encore ne fonctionne toujours pas avec la fréquence de la lumière ou de la fréquence de l’amour. Soyez conscient de cela et être clair sur l’aide que vous appelez vous-même. Nous avons mentionné à plusieurs reprises que la fréquence de lumière apporte des informations ; fréquence de l’amour apporte la création ainsi que le respect et la connexion à toute la création ; fréquence de l’amour sans fréquence de la lumière peut être très invalidante. Si vous pensez que la fréquence de l’amour vient de quelque chose en dehors de vous-même au lieu de partir de l’intérieur de vous, vous ferez ce qui a été fait sur ​​cette planète, encore et encore: adorer quelqu’un qui fait la promotion de la fréquence de l’amour comme s’il s’agissait d’un saint. L’idéal est de porter la fréquence de la lumière d’informations à s’informer et à coupler avec la fréquence de l’amour. Cela marciniackvous permettra de se sentir une partie de la création et de ne pas juger ou être effrayé par elle, mais simplement de voir la divinité et de la perfection de celui-ci à mesure qu’il évolue à enseigner toute conscience de lui-même inclus.

Enseignements des Pléiadiens  Barbara Marciniack 

Conscience de Cristal oubliée des Pléiadiens

 

 

images (14)Dans sa régression, Robbie déclara qu’elle se voyait comme une conscience de cristal habitant un cylindre doré, une sorte de robot cristallin, description que Steven m’avait déjà faite.- Je suis la seule survivante de ma race, précisa-t-elle. 

Les autres naufragés du vaisseau-mère sont tous des Gens des Etoiles, aux origines diverses, mais qui ne sont pas suffisamment alignés sur ma  haute vibration et sur mon mode de fonctionnement. Sur mes mains munies de quatre doigts cristallins, il y a des cercles qui font office de capteurs. Nous devrions être huit avec mes semblables pour pouvoir accomplir notre tâche. Les Elohims sont nos créateurs, c’est avec eux que nous communiquons. Nous sommes en quelque sorte leurs agents de liaison, nous recevons et transmettons la connaissance et les informations, mais c’est en groupe que nous sommes vraiment efficaces dans notre travail .Je suis assaillie par tous les rescapés qui m’accompagnent, ils veulent savoir. 

Ils ignorent comment subsister dans l’environnement hostile de la Terre où le danger est omniprésent. 

Quelles sont nos chances de survivre ? 

Nous l’ignorons. Par exemple, il est impératif de trouver une solution pour purifier l’eau souillée de microbes. En l’état, les Gens des Etoiles ne peuvent la consommer. Je ne détiens pas les connaissances dont ils ont besoin pour résoudre ce genre de problèmes : 

seulement la vibration pour les soutenir dans la réalisation de leur projet. Tout ce que je peux faire pour eux est d’apporter de l’harmonie, leur retransmettre la vibration la plus élevée pour rétablir l’équilibre entre tous. Ils me bombardent de questions. Dans cette confusion, il m’est impossible de me régler sur la fréquence télépathique nécessaire pour recevoir des informations utiles et leur venir en aide. De plus, la chaleur de l’atmosphère met mon métabolisme à rude épreuve, rendant mon fonctionnement d’autant plus malaisé. J’ai l’impression d’étouffer. Tranquillité et paix intérieure, voilà ce dont j’ai besoin. Mais je suis loin de chez moi, loin du groupe avec lequel je communique et que je relaie. 

Je suis forcée de demander aux Gens des Etoiles de se montrer silencieux. Au risque d’augmenter leur inquiétude, je dois m’éloigner … il me faut à tout prix du calme pour m’aligner sur le rayon approprié et faire en sorte que celui-ci puisse aussi les imprégner. C’est une tâche importante et, bien que je sois la seule conscience cristalline ici, je vais m’efforcer de la mener à bien 

.- Avez-vous, l’interrompis-je, vous ou vos semblables, protégé les Gens des Etoiles à la cérémonie de passation ? 

- Oui. L’un de nos rôles consistait à prévenir tous les incidents susceptibles d’interférer avec la longueur d’ondes supérieure qui anime les Gens des Etoiles. Les Dracos étaient, en conséquence, dans l’obligation de se contrôler et, connaissant leur appétit, ils étaient à peu près autant dans leur élément au cours de cette cérémonie que des êtres humains la tête sous l’eau, incapables de respirer… 

Robbie reprit sa régression, à l’époque où elle était en compagnie des naufragés du vaisseau spatial. Son visage trahissait à nouveau l’inquiétude :- Les Elohims m’informent que la procréation faisant intervenir des éléments extérieurs au Peuple des Etoiles est la seule solution pour perpétrer leur espèce. Le groupe devra donc trouver ce qu’il y a de plus évolué sur celle planète et donner naissance à des enfants qui seront le fruit d’une combinaison avec leur propre race. L’information déchaîne un flot de réactions et alimente beaucoup de discussions. 

Les Elohims affirment qu’ils fourniront la connaissance nécessaire pour que cette mission soit couronnée de succès. Mais les Gens des Etoiles les supplient de venir les chercher pour les conduire loin de la Terre. « Prenez du recul, leur conseillent alors les Elohims, votre rôle est loin d’être achevé et celui de l’être cristallin est de vous informer qu’il y a dans votre communauté des individus dont les connaissances sont déterminantes. Seule la sérénité aidera ceux-ci à se souvenir : ils sauront ce qu’il faut faire au lieu de se laisser dominer par l’appréhension et la panique. »Faire accepter au groupe l’idée de s’établir sur la planète est une tâche ardue. 

Je m’inquiète de savoir si je vais suffire, à moi seule, tant la besogne semble démesurée. Leurs capacités télépathiques étant réduites, ils souhaitent que je leur montre des images rassurantes du futur. Alors la nuit, je projette vers chacun des visions encourageantes. Les Elohims assurent qu’ils vont s’employer à amplifier les pouvoirs des Gens des Etoiles. Ces derniers continuent d’évoquer des difficultés qui me sont pour la plupart étrangères, l’un parlant d’alimentation, un autre s’attardant sur les problèmes d’eau, assurant par ailleurs se souvenir avoir reçu des symboles en rêve à ce sujet. Je peux donc relativiser naturellement, sans rien dire : les changements sont amorcés. Tous démontrent une amélioration notable de leurs capacités télépathiques et commencent à se souvenir de leurs rôles. 

Ce n’est que le début et ils ne sont pas encore adaptés au lieu. La présence du Rayon Elohim me facilite considérablement les choses en me permettant de mieux vivre. Je suis plus stable intérieurement, donc en résonance avec les autres qui, à leur tour, sont plus épanouis : l’ingéniosité du groupe commence à prendre son essor. Pourtant, les gens s’étonnent qu’il ne soit pas possible de faire venir d’autres robots cristallins. Je leur réponds que, bien que ce soit pour moi une tâche énorme d’être seule, je peux l’assumer tout de même: une fois démarrée, d’autres viendront certainement y apporter leur concours. 

Ils ne comprennent pas très bien l’effet vibratoire de cette planète sur eux : il leur est devenu impossible de voir ce qui se passe sur un plan subtil alors que je le peux toujours. Moi, je les perçois comme alourdis par la densité et la fréquence de la Terre. C’est probablement normal en la circonstance. Je suis tentée, pour mon cas, de me laisser habiter par cette basse fréquence et, en même temps, consciente de ma mission, je m’efforce de rester en contact avec ma propre dimension. C’est un tiraillement. Puis, beaucoup d’événements à venir me sont révélés de façon à ce que je puisse comprendre : je suis projetée dans l’avenir. J’y découvre que chacun des rescapés doit trouver sa propre voie. Il m’est difficile de ne pas intervenir dans leur cheminement personnel car je constate qu’ils traversent des moments très critiques. 

Je sais qu’il leur suffirait de stabiliser leurs vibrations pour avoir par eux-mêmes accès à la connaissance. Mais je dois avant tout me prémunir pour conserver le contact intérieur sur une période très longue. Maintenant, je vois des bébés sur le point de naître. Mon rôle consiste à encoder chacune des âmes nouvellement arrivées pour qu’elles soient éveillées le moment venu, lors d’une époque ultérieure. Car, au cours du temps, je serai connectée aux nouvelles espèces et je me relierai avec elles quand la planète vivra le basculement de son évolution. Je réactiverai alors les mémoires de leurs cœurs, celles de qui ils sont. Pourtant, ils descendent de bêtes sauvages et, bien que les Elohims m’aient rassurée, je demeure très inquiète quant au résultat. Je ne peux m’empêcher de douter! 

Les larmes coulent sur les joues de Robbie :- Une multitude d’âmes sur Terre me sont familières, reprend-elle dans un sanglot, et je resterai unie à elles jusqu’à la fin de cette planète, me reliant à elles périodiquement, à différents stades de leur évolution, à l’occasion de nombreuses vies. 

- Faites-vous confiance aux Elohims ? 

Robbie resta silencieuse pendant un long moment. Des émotions contradictoires envahissaient ses traits. 

- Je suis totalement ignorante quant à leurs réelles compétences et la seule assurance qui me soit donnée, c’est que tout ira bien. Mais j’ai absolument besoin, pour avoir confiance, de tenir les premiers enfants dans mes capteurs de manière à ressentir leur fréquence vibratoire. Je constate avec joie qu’ils se portent bien. Je peux communiquer télépathiquement avec chacun d’entre eux. Ce sont des êtres- singes, costauds au cœur doux. Différents groupes travaillent à mettre au point le meilleur croisement. 

Certains enfants sont maternés par les Gens des Etoiles, d’autres par les êtres-singes.- Les enfants mis au monde par les premiers sont-ils plus intelligents que ceux dont émanent les seconds ? 

- Je ne possède pas cette information : je ne sais que ce qui est nécessaire. 

- Continuez à avancer jusqu’au moment où vous devrez quitter la Terre, suggérai-je. 

- La communication avec les Elohims est nettement moins claire à cette époque qu’au début, précisa-t-elle, elle devient de plus en plus brouillée. Je suis entre deux mondes maintenant, ni dans le mien ni dans celui-ci. Mon métabolisme est fatigué, je ne sais pas combien de temps je peux continuer à travailler dans ces conditions. Mais je suis transportée encore plus en avant dans le futur… 

Robbie sourit et pousse un léger soupir :- Je vois la Source, tant de lumière, d’amour et de joie! Le Conseil est heureux du résultat. Certes, ce fut difficile et incroyablement long mais ils me montrent des arbres généalogiques, ceux qui ont commencé au début de cette ère. Les arbres sont couverts de petits visages et je vois comment l’évolution s’articule au fil du temps. Ils me demandent de me faire plus légère, de lâcher prise, car tout va bien. Elle ouvrit les yeux et me regarda.- Oui, tout est bien, dit-elle. Je comprends mieux maintenant ce sens démesuré de la responsabilité qui m’a accompagnée tout au long de ma vie actuelle. Je lui souris. 

La régression de Robbie me fit prendre conscience qu’à l’époque de la destruction du vaisseau-mère, je n’avais pas réussi à transporter mon cristal de transmission sur la Terre. Pour quelles raison savais-je échoué ? J’avais besoin de l’aide d’Alcheringa pour retrouver mes souvenirs.-

Bonjour, Ma Chère, dit-il, je suis très heureux que vous m’ayez appelé. Nos conversations me manquaient et j’aimerais vous parler de toutes ces choses. J’espère que désormais vous me contacterez plus souvent…. 

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

 

Une spiritualité de la Terre



Pamela transmet la Terre

Traduit de l’Anglais par Christelle Schœttel

Une spiritualité de la Terre dans CHEMIN le MOINS FREQUENTE 1vChers amis, je suis la voix de la Terre. Je vous accueille tous avec une grande joie ! Je suis ici avec vous, en vous et dans tout ce qui vous entoure et cela crée un lien très fort entre nous. Je vous aide à exprimer votre âme à travers votre corps, à travers la matière. Ensemble, nous célébrons une danse, une danse du Ciel et de la Terre, une danse de l’âme et du corps. Mais pour beaucoup d’entre vous actuellement cette danse est devenue une lutte, un effort laborieux. Être humain est devenu un combat pour la survie et cela me fait de la peine. Il y a en moi un désir ardent de vous recevoir et de jouer en interaction avec vous dans cette brève vie sur Terre. Danser, être en joie, et permettre pleinement à votre être intérieur, à votre Lumière stellaire, à l’être divin que vous êtes d’être ici et de vivre l’aventure de l’incarnation.

Vous êtes descendus dans ma sphère et vous avez revêtu un corps de chair et de sang. Pourquoi avez-vous fait cela ? Quelle est l’importance, la signification de cette aventure ? Finalement, c’est par amour que vous le faites. Par amour, vous êtes nés de la Matrice divine, d’où vous êtes sortis pour un long périple ; vous, en tant qu’âme unique, pour découvrir et vivre la totalité de la création qui est riche de potentiels. Vous avez choisi de venir sur Terre au cours de ce long voyage et d’y rallumer votre flamme. C’est ici, sur cette planète, sur moi la Terre, que tant d’influences sont à l’oeuvre, y compris celles qui vous ont découragés. C’est ici sur Terre que de nombreuses forces contradictoires : ombre et lumière, vie et mort, etc. jouent leurs rôles dans le grand « jeu » de la vie. La mémoire de qui vous êtes en réalité, de qui vous étiez en sortant de la sphère du Divin, est voilée par ce « jeu ». En devenant humains, vous vous êtes perdus en chemin.

À cette époque, un appel se fait sentir dans le cœur des gens. Il y a un désir sincère de trouver qui vous êtes en votre for intérieur et de ne pas vous laisser définir par des influences extérieures ; de ne pas vous laisser manipuler par tout ce qu’on vous raconte, mais de retourner au cœur de qui vous êtes : une âme, une Lumière stellaire.

Je veux vous parler de l’aventure que vous vivez sur moi la Terre. C’est dans le jeu interactif avec moi que vous vous développez et que vous vous trouvez. Vous êtes ici et maintenant un être humain et l’art de vivre sur Terre consiste à permettre à l’énergie de votre âme de circuler complètement dans votre nature humaine, de recevoir complètement votre âme sur Terre. On vous a enseigné par le passé que l’âme était quelque chose de plus élevé que vous ne pourriez atteindre qu’en réprimant votre nature humaine. Dans le passé, de nombreux jugements très sévères ont été formulés à l’encontre de votre nature humaine terrestre. C’est précisément à cause de ces traditions religieuses et spirituelles qui parlent et enseignent au sujet de l’âme que les gens sont devenus étrangers à leur nature : leurs envies, leur passion et leurs désirs sexuels.

Combien y a-t-il de jugements et d’admonestations dirigés contre la nature humaine ? À vous en tant qu’âme, a été offert un merveilleux instrument pour vivre sous la forme d’un être humain : votre corps, avec ses émotions naturelles spontanées. Et que se passe-t-il si on vous apprend dès votre plus jeune âge que vous ne devez pas vous fier à cet instrument ? Que vous devez plutôt vous conformer à des doctrines et des principes que vous recevez de l’extérieur par votre éducation familiale, scolaire, religieuse, ou votre culture ?

Les racines de ces traditions sont profondément répandues chez beaucoup de gens, même s’ils pensent qu’ils n’y croient plus. Il reste encore un jugement négatif en eux à propos de leur humanité naturelle.

Beaucoup de gens sont étrangers à leurs émotions les plus profondes, leurs désirs et leurs sentiments. Je vois de la solitude chez les gens, de l’isolement, et une forte nostalgie dont ils ne connaissent pas l’origine. Il y a en eux une envie nostalgique d’harmonie et d’équilibre, de pouvoir être soi-même en toute tranquillité, spontanément, comme le font les enfants. En chacun de vous vit ce désir, cette nostalgie. Et simultanément, vous êtes étrangers à l’instrument le plus adéquat que vous ayez : votre corps avec ses ressentis et votre nature originelle.

C’est à cette part de vous que je m’adresse, c’est elle qui vous indique la voie de sortie, le retour à la Maison, qui correspond à ce que vous êtes, à votre sentiment d’unité. Acceptez qui vous êtes. Aimez-vous ! Ce faisant, vous répandez l’amour et l’harmonie autour de vous. C’est aussi simple que cela.

Je vous encourage à faire l’expérience de la nature fluidique de votre âme. Beaucoup d’entre vous désirent se connecter à leur âme et aspirent à pouvoir vivre avec joie et passion sur Terre. C’est le cas pour beaucoup d’entre vous qui se sont d’abord éveillés à leur âme par leur tête. Vous recherchez davantage de sens à ce que vous voyez et vivez autour de vous et c’est par votre tête que vous faites connaissance avec des idées neuves. Puis une avancée se fait par votre cœur et vos sentiments et vous faites connaissance à un niveau plus profond avec la Lumière de votre âme. Il arrive alors souvent que de grands changements prennent place dans votre vie. Votre âme vous demande d’examiner tout ce qui paraissait évident et peut-être que cela occasionne des bouleversements. Voyez s’il vous est possible de faire l’expérience dans votre cœur d’une ouverture à votre âme qui veut s’approcher de vous, non seulement pour stimuler votre tête, mais aussi pour ouvrir votre cœur. C’est par le corps que vous faites l’expérience de votre âme.

Mais laissez ce désir descendre encore plus loin : dans votre ventre. Le ventre est le siège de vos émotions et de vos ressentis. Votre âme ne peut s’ancrer vraiment sur Terre, se développer et participer réellement à la vie sur Terre que si elle a la permission de circuler dans votre ventre. Le véritable retour à la Maison, à vous-même, signifie permettre à votre âme de s’installer pleinement dans votre corps tout entier et spécialement dans votre ventre.

Un instant, imaginez un enfant assis dans la zone de votre ventre. Cet enfant est le symbole de votre nature originelle et de vos émotions avant d’être affectées par ce qu’on vous a appris. Un jour, vous avez été un enfant insouciant et heureux et cet enfant porte en lui une part originelle de votre âme. Voyez si vous pouvez trouver cet enfant assis dans votre ventre. De quoi a-t-il l’air ? A-t-il l’air heureux, joyeux ou bien triste et effrayé ? Ou peut-être se sent-il incompris, irrité, en colère ? Ici, dans cette part de vous très humaine, dans cet aspect humain, réside la clé pour rentrer chez vous. Regardez cet enfant, connectez-vous à lui et tendez-lui la main. Demandez-lui : « De quoi as-tu besoin pour te détendre ? Que souhaites-tu ici et maintenant ? Permets-toi d’être vu. Je t’encourage à faire ainsi. » Prenez cet enfant par la main et étreignez-le dans vos bras. Je veux qu’il soit vôtre et que vous preniez soin de lui.

À présent, considérez un problème ou une question qui vous préoccupent dans votre vie quotidienne. Il y a toujours quelque chose avec quoi vous luttez ou pour quoi vous vous battez ! Ces luttes viennent souvent parce que vous pensez trop : vous vous faites du souci au sujet de ce que vous devez faire et comment parvenir à une solution, ou bien vous avez un jugement persistant à votre égard. Vous voulez changer quelque chose en vous et dans votre vie et la plupart du temps, vous n’y arrivez pas. En pensant trop à un problème, il semble ne pas y avoir de voie de sortie, au contraire, vous vous empêtrez dans un nœud qui se resserre. Penser ne vous donne pas de voie de sortie, parce que le processus de la pensée se nourrit habituellement d’idées qui vous sont extérieures.

Tournez-vous plutôt vers cet enfant intérieur. Comment vit-il ce problème ? Quelles sont ses émotions à son sujet ? Et de quoi l’enfant a-t-il besoin de votre part maintenant ? Prenez le temps, l’espace et le silence nécessaires pour rencontrer cette part de vous.

Beaucoup d’entre vous sont tellement captivés par les matières extérieures qu’il leur reste peu de temps ou d’espace pour aller à la rencontre de leur enfant intérieur. Mais c’est là que se trouve la clé de la transformation. Habituellement, quand l’enfant intérieur essaie de se connecter à vous par la colère, la tristesse ou le sentiment de solitude, rien ne change car vous n’avez pas conscience de la source de ces émotions. Ce n’est que lorsque vous prenez conscience de vos émotions les plus profondes et de leur source, symbolisée par cet enfant, que vous pouvez mieux vous comprendre et être fidèle à vous-même.

Beaucoup d’entre vous ressentent en leur for intérieur l’impression d’être à la mauvaise place, sans domicile, et vous cherchez en-dehors de vous une solution temporaire et un soulagement à votre douleur. Personne ne veut vivre la douleur de la solitude et le sentiment d’être perdu ! Vous voulez que cette douleur s’en aille et à cause de ce désir, vous vous tournez vers des choses extérieures : des impulsions, une stimulation, des distractions, des relations ou des situations qui comblent ce manque, même si le soulagement est temporaire. Soyez honnête et observez à quelle fréquence vous avez recours à cela.

Mais ayez aussi de la compassion envers cette impulsion qui est en quête perpétuelle, qui vous arrache encore et encore à votre centre et qui va à l’extérieur, essayez de comprendre pourquoi cette réaction se produit. Il y a de la souffrance dans l’âme des êtres humains et il est très difficile de faire face complètement à cette souffrance. Vous avez l’impression que si vous y alliez, ce serait comme de tomber dans un puits noir et sans fond. Il peut sembler facile de se tourner vers l’enfant qui vit dans votre ventre mais non, ce n’est pas facile.

Cela exige une honnêteté totale et un lâcher-prise du monde extérieur pour résoudre vos problèmes.

Votre ultime retour à la Maison est quelque chose qui se passe intérieurement. Cela signifie un « oui » inconditionnel à tout ce que vous êtes. Non seulement ce qui réussit extérieurement ou se sent en sécurité dans votre vie, mais aussi vous tourner intérieurement vers vos zones d’ombre : la douleur, la solitude, l’ignorance et l’incompréhension. Embrasser ces parts cachées exige du courage et de la détermination. C’est ce que vos désirs et votre âme requièrent de vous. Et pourquoi votre âme réclame-t-elle cela ? Parce que c’est uniquement en prêtant attention à votre nostalgie et à votre souffrance les plus profondes que votre âme s’illumine vraiment de l’intérieur.

Aujourd’hui, beaucoup de gens sont fascinés par la spiritualité et par une quête du sens de la vie. Très souvent, on voit que cela commence dans la tête en lisant des livres et en échangeant des idées nouvelles. Au fil du temps, cela commence aussi à ouvrir le cœur. Mais alors, l’âme veut descendre plus en profondeur, dans le ventre. Et c’est là que vous rencontrez de la résistance provenant des parts les plus difficiles de vous-même, celles qui ont été profondément meurtries dans votre humanité, votre enfance, votre jeunesse ou peut-être dans des vies précédentes. Le voyage dans l’âme va loin et en profondeur mais les solutions sont à portée de main. La vérité, la réponse à votre désir de rentrer chez vous, se trouve juste à vos pieds et elle y a toujours été.

C’est en faisant la connexion avec votre humanité terrestre et vos émotions, même là où elles sont restreintes et bloquées que réside la possibilité de retour à ce que j’appelle le Paradis. Il y a une vieille histoire dans la Bible qui dit que des gens ont été bannis du Jardin d’Eden. Ce jardin d’Eden, ce Paradis, était la nature terrestre sous sa forme la plus primitive : libre, sauvage et verte. De même que les humains : libres et naturellement eux-mêmes, sans effort. Puis, à un certain moment, est venu le jugement, l’obscurité pourrions-nous dire, d’être coupé du sentiment d’amour inconditionnel, de suivre sa vraie nature sans effort.

Alors où est le Jardin d’Eden ? A-t-il existé un jour sur Terre ? Je vous le dis, le Jardin d’Eden se trouve sous forme de promesse dans vos cœurs. C’est l’intention en ces temps troublés que vous donniez naissance et expression au Paradis de jadis, mais ici et maintenant, sur terre. Ce processus débute lorsque vous osez descendre dans les coins les plus reculés de votre être, que vous y  laissez briller votre Lumière et ne reculez pas timidement devant cette Lumière. Vous faites cela en lâchant le médiocre et en devenant extraordinaire, et sachez que votre âme et votre désir le plus profond sont extraordinaires !

Habituellement, lorsque vous entendez l’appel de votre âme dans votre tête et à un certain degré dans votre cœur, il arrive que votre vie en soit perturbée. Vous avez un aperçu de l’existence de votre âme mais vous faites un pas en arrière quand vient le moment de donner vraiment forme au cri de votre cœur. Il y a une grande peur, une réticence à faire le pas. C’est là que vous entrez en collision avec les peurs, la résistance qui se cachent dans votre ventre.

C’est pourquoi la spiritualité réclame une façon différente de considérer ce que signifie « être humain ». Elle requiert que vous fassiez la paix avec votre nature sensitive, et que vous n’ayez pas peur de vos émotions, de vos passions, de vos désirs, et que vous osiez les regarder vraiment. Ne pas vivre selon des doctrines qui sont dictées par l’extérieur ou selon des théories, même si elles ont l’air  nobles et spirituelles, mais vivre vraiment selon votre cœur, votre ventre et votre humanité. Permettre à votre âme de rayonner de l’intérieur.

C’est ce qu’il se passe actuellement sur Terre et c’est ce qui vous appelle tous. Cela procure une grande joie de se retirer de l’extérieur pour aller à l’intérieur, rentrer à la Maison. Je vous encourage tous à faire cela, sous une forme simple, sans complications. Suivre ce chemin demande du courage, mais en même temps, ce peut être une joie, car à chaque pas, vous devenez plus en accord avec les signaux de votre corps et de vos émotions, et vous prenez confiance en qui vous êtes. Écoutez votre enfant intérieur, osez affirmer qui vous êtes réellement. Ne vous cachez plus. On a besoin de vous !

À un point particulier du temps, votre âme a choisi de suivre son désir d’incarner sa Lumière sur Terre, de rayonner et d’y répandre sa lumière stellaire.

Cette incarnation vous donne de la joie et donne aussi de la joie aux autres, parce qu’un être humain inspiré éveille la motivation chez d’autres. Mais cela demande du courage. Faites confiance à la Lumière de votre âme et ressentez la sagesse et la force qui sont vôtres. Faites la paix avec votre nature humaine et osez incarner complètement votre souveraineté ici sur Terre. Je suis ici pour vous, ressentez mon énergie, l’énergie de la nature. Imaginez un arbre aux racines puissantes qui plongent dans la terre. Soyez cet arbre et appuyez-vous sur le sol qui vous soutient. Ressentez l’énergie dans le tronc et les branches et voyez comment cette énergie se déploie dans une abondance de feuillage qui porte les fleurs du printemps et les fruits de l’été.

Demandez à votre âme de vous donner un message et de se manifester à travers vos sentiments et votre corps. Vraiment, le langage de l’âme est très proche. Il est impossible de trouver cette sagesse dans les livres les plus savants, mais il vous est possible de la trouver en vous. Voyez là encore la merveille que vous êtes et qu’est ce corps qui vous porte. Vous êtes merveilleux ! Vous êtes les enfants de la Terre et du Ciel, ainsi que le pont entre les deux. À nouveau, ressentez une grande déférence et un grand respect pour l’être que vous êtes. Je vous demande de faire cela afin de ne plus être dépendants et de développer votre confiance en vous et devenir votre propre guide. Forts de cette confiance, donnez la main aux autres et connectez-vous à leur beauté en regardant au-delà des apparences. Sentez battre le cœur des gens autour de vous. De cette façon, connectez-vous les uns aux autres. Grâce à l’humanité naît une nouvelle spiritualité, une spiritualité de la Terre.

 Pamela Kribbewww.jeshua.net/fr

Grand livre de la Terre : L’AMOUR DE LA NATURE ET DE SOI

 

Grand livre de la Terre : L’AMOUR DE LA NATURE ET DE SOI dans FAMILLE de LUMIERE 21Je suis attentif aux oiseaux, insectes…car ils créent des vibrations pouvant m’amener à un mode de vie intuitif semblable au leur ainsi qu’à toutes les intelligences éthériques qui m’entourent. Je pense à ma fleur favorite et à mon oiseau préféré et j’écoute ce dernier inciter fleurs et plantes à pousser.

En étant attentif aux plantes, j’apprends qu’elles représentent symboliquement certaines parties de mon corps. Je laisse entrer davantage d’énergie en moi et en visualisant le chiffre 8 allongé dans mon 3ème oeil, j’en apprends bien davantage et me transforme en me relaxant.

Je charge ce symbole de l’infini d’électricité et d’énergie et je me concentre spécialement sur l’intersection des lignes, en un point central, légèrement plus haut que les sourcils. Je focalise mon attention sur l’Atlantide et 2012 car ces 2 époques existent simultanément. Je suis attentif à mon corps, à ma respiration et à l’énergie qui m’entoure pendant que les pléadiens gardent le portail entrebâillé (une fenêtre ouverte à mon intention sur ces 2 périodes distinctes).

J’émets mes propres ondes comme le soleil et mes champs d’énergie se connectent aux champs des autres. La nature et l’amour sont des dons et j’en bénéficie en me connaissant moi-même et en faisant confiance au monde qui m’entoure. L’amour de soi est très important ainsi que de ce qui s’est passé dans ma vie afin de vibrer à une fréquence qui me permette de comprendre et d’accepter les leçons tirées de mon expérience. Cela renforce mon système immunitaire, transforme mes cellules et me permet de résister aux toxines car la vibration d’amour est la force la plus puissante qui existe.

Je revendique un code d’intégrité basé sur la responsabilité et la fiabilité soit la capacité de réagir aux défis de la vie. J’assume ce que je crée en toute honnêteté. Ma ferme intention, renouvelée avec volonté, est d’appeler à moi le dévoilement des mystères des chroniques de la Terre et de ses diverses légendes. J’apprends à faire confiance à mon corps. Je découvre en moi-même la vibration de l’amour qui transforme chaque situation en opportunité bénéfique : le choix m’appartient.  Je garde mon esprit ouvert, conserve mon sens de l’humour et suis déterminé.

Si, en allant me coucher, j’ai envie de feuilleter le Grand Livre de la Terre, je place une intention. Puis, j’immerge mon corps dans un champ de lumière et d’amour afin de me sentir protégé, intégré et en sûreté. Ensuite, je suis une spirale de lumière dans les Ethers afin de voir si je peux lire le Grand Livre de la Terre.

Je comprends le pouvoir de l’amour, de l’attendrissement, de la compassion car nous sommes connectés les uns aux autres, formant d’immenses schémas lumineux.

Extraits de son livre FAMILLE DE LUMIERE 
Editions Ariane 1999

Etonnantes synchronicités de la vie

 

 

Etonnantes synchronicités de la vie dans NOUVEAU DEPART f9xed9cl-97x300L’EXPERIENCE AFRICAINE – texte issu de Marc Vallée

 

La vie peut être fertile en surprises, parfois de nature à nous tester davantage, mais à d’autres moments le tout peut être vraiment splendide ! En novembre 1999, je fus invité par un groupe de la Côte d’Ivoire à m’exprimer sur mon travail à titre d’éditeur de livres d’éveil et sur mon engagement au sein d’un organisme à but non lucratif du nom de Convergence. Dans le tome VI de Kryeon, Franchir le seuil du millénaire, lien  , j’avais partagé quelques informations au sujet du lien entre cette organisation et le projet du Conseil des Sages.

 Durant mon premier séjour à la découverte de l’Afrique et du lien m’y unissant, mes hôtes me perlèrent d’un couple congolais (Clément et Fété) qui venait de quitter la Côte d’Ivoire pour s’établir à Montréal, ajoutant que je devais faire la connaissance de ces gens. Suivant leur conseil, dès mon retour au pays, je les ai contactés, et ce fut le début d’une belle amitié.

 La synchonicité était plutôt frappante, puisque Fété et Clément avaient entendu parler des enseignements de Kryeon durant leur séjour à Kinshasa. En fait, ils avaient lu plusieurs livres publiés par Ariane Editions, qui leur avaient été envoyés de France par les sœurs de Fété. Clément était professeur à l’université et occupait également le poste de président du conseil d ‘administration de l’Hôtel Intercontinental. Quant à Fété, c’était une femme d’affaires qui avait aussi mis sur pied une librairie de livres spirituels et possédait une galerie d’art africain. Tous deux publiaient également un bulletin d’information, Le Bosquet (élément reconnu par l’initié comme le symbole d’une source de sagesse). Donc non seulement notre connexion se fit-elle par le canal des enseignements publiés par Ariane Editions, mais mes deux amis sont devenus d’importants conseillers dans le cadre du projet de Convergences. Depuis ce temps, nous travaillons en étroite collaboration.

 L’objectif principal de Convergence est d’aider les sociétés occidentales à saisir toute la sagesse des nombreuses valeurs des peuples autochtones (ou des cultures traditionnelles), et à réaliser l’importance de les prendre en compte dans nos choix de société autant que dans notre cheminement individuel. A notre avis, l’Occident montre des lacunes dans la gestion des affaires du monde, et nous croyons qu’il bénéficierait grandement d’une étude des manières d’être de ces peuples ; si nous avons à cœur d’engendrer un avenir viable, il est temps pour nous de réconcilier le présent et le passé. Les « Premières Nations » ne se contentent pas de reconnaître et de sentir la présence de la conscience au sein de la nature et sur la Terre mère, elles savent également générer un espace sacré permettant que la vie accomplisse son potentiel. Nous sommes conscients que tout n’est pas parfait dans le monde aborigène, mais il est essentiel que nous collaborions avec lui afin de concevoir un monde meilleur pour nos enfants.

 Convergence est en train d ‘établir des centres d’études (nous espérons éventuellement affirmer notre présence sur plusieurs continents) afin de créer des contacts et d’édifier des relations de confiance avec les Anciens de ces communautés autochtones, et ainsi les amener à jouer des rôles de premier plan dans nos choix sociétaux.

 Pour diverses raisons, les circonstances ont voulu que nous ouvrions notre premier centre à Abidjan. Les idées de Convergence y ont été bien accueillies ; en fait, elles ont été semées en terrain très fertile. Nous sommes actuellement en train d‘ébaucher un projet de conférence pour cet automne (2002), et nous visiterons des villages afin d’y glaner une expérience de terrain plus profonde ; de plus, nous possédons une véritable base pour notre projet, sous la forme d’une maison rénovée ; nous disposons en outre de 2 000 livres offerts par des maisons d’édition de France et du Québec, et d’un petit café Internet. Nous sommes prêts pour réaliser l’important travail qui nous attend.

 Clément et Fété nous ont guidés tout au long du processus. Nous nous sommes même rendus en Côte d’Ivoire ensemble en mai 2001.

 Cette rencontre d’âmes n’aurait pas été possible si Fété et Clément étaient restés à Kinshasa. Les raisons qui les ont poussés à s’établir à Montréal sont exposées dans le récit à la fin du livre. Il s’agit d’une histoire très touchante. Clément, en Tutsi, s’est retrouvé au beau milieu d’un conflit ethnique. La confiance et l’espoir leur ont permis à tous deux de surmonter les moments atroces qu’ils ont dû vivre au Congo, et les enseignements de Kryeon jouèrent un rôle important dans cette situations pénible. Cet homme et cette femme font maintenant partie du conseil consultatif de Convergence, et ils apprécient leur vie au Québec. Fété dit même aimer se promener dehors par une de ces belles journées d’hiver où Montréal se recouvre d’un léger manteau de neige. Une de ses phrases favorites est la suivant : « Là où tu es semé, il te faut fleurir ». 

Si vous avez besoin de plus amples renseignements, désirez recevoir notre bulletin ou encore offrir quelque chose, veuillez prendre contact ave un responsable de bureau.

 Convergence :

1217 av Bernard ouest, bureau 101 – Outremont (Qc) Canada H2V 1V7 – Fax : (514) 276-4121 – Courriel : fconver@cam.org

PS : Lors de mon premier séjour en Afrique en novembre 199, j’ai fait la connaissance d’une jolie Ivoirienne, Siame, que j’ai épousée un an plus tard. La vision de Convergence est très chère à son cœur.

 Propos de Marc Vallée.

Les indigos, plus d’infos

 

par Lilaluz

Il est bon de rappeler que les Indigos sont nés en masse après la seconde guerre mondiale, mais que l’humanité a toujours reçu des êtres indigos, des « précurseurs » dont l’aura est de couleur bleue – dans la tradition hindouiste, l’âme est comme une peau, les êtres divinisés sont  représentés avec la couleur de leur énergie-

Les indigos, plus d'infos dans ENFANTS INDIGO papillon-150x150Les indigos sont prédisposés à être « contre », ce qui est normal puisqu’ils sont venus faire une fermeture de boucle temporelle et l’ouverture vers autre chose. J’ai  bien vu que s’accepter eux-mêmes est douloureux pour eux mais qu’ils trouvent la sérénité  lorsqu’ils vont  jusqu’au bout de leur vérité intérieure, de leurs possibilités de changements. Ils sont heureux dans la rupture, la réorganisation des schémas stéréotypés et l’expression « personnelle » autonome. Ils désirent ouvrir les yeux du monde et pousser les limites des mentalités sur des chemins différents. Cela les amènent à enfreindre les tabous, les lois, les conventions morales. Généralement ils ne font pas cela par méchanceté mais pour que l’on pense différemment les « limites de l’acceptable ».

Les Indigos (bleu) sont des gens dont les chakras supérieurs : la couronne ou le front ou la gorge sont ouverts et activés. Ce qui leur donne la capacité de recevoir des idées ou de communiquer avec des niveaux de conscience plus larges que les gens ordinaires dont la conscience se trouve sur l’estomac, le ventre ou le bassin.

Le corps énergétique n’est pas toujours bien fixé sur les points d’attaches naturels or les distorsions ont des conséquences graves sur l’état physique, le fonctionnement glandulaire et le système nerveux. Ce n’est pas seulement une cause d’équilibre pour l’ascension mais un problème de déséquilibre global des comportements et de la santé. On se sent comme on est dans son corps énergétique : propre ou sale, avec des boulets aux pieds ou si léger qu’on touche à peine terre. Toutes ces sensations s’équilibrent avec une hygiène de vie : s’aérer, marcher, manger sainement, prendre du repos mental régulièrement (méditation) et exprimer ses émotions sincèrement avec ses proches – si vous pensez que vous pouvez leur faire confiance. J’émets cette réserve car les trahisons importantes sont celles qui viennent des gens que nous aimons et avec lesquels nous nous sommes dévoilés vraiment. Ce sont les plus difficiles à oublier. Les Indigos sont rancuniers car ils prennent très à coeur leur idéal.

L’Indigo est plus ou moins bleu-clair, bleu royal ou bleu violet selon le chakra dans lequel se place sa conscience.  La couleur bleue domine le rayonnement énergétique plus ou moins fortement, plus la couleur bleue s’associe aux chakras inférieurs plus les capacités de matérialisation des idées nouvelles est forte et ressentie comme « nécessaire ».

Les talents des indigos ne sont pas les mêmes pour tous. Les Indigos sont destinés à réaliser un rêve qui réunit le divin avec le matériel. Lorsqu’ils concrétisent ce programme intérieur, ils partent (meurent) ou bien ils changent de couleur d’aura et sont libres de réaliser un nouveau rêve.

-Lorsque le chakra couronne est ouvert, ils sont prédisposés à recevoir des rêves durant leur sommeil, des symboles dans leur méditation, des idées nouvelles par flashs ou illumination mentale –quel que soit le domaine dans lequel ils travaillent- les idées seront innovantes, belles et pleines de potentiel donc porteuses d’enrichissement.

-Au-dessus du front (3éme œil), la conscience devient visionnaire, prophétique (Edgar Cayce, Gaudi, Churchill) le passé, le présent ou le futur sont reliés par des émotions liées à des intentions. Certains Indigos se sont spécialisés dans l’analyse de la structure de la pensée et des réactions humaines car en reconnaissant  l’état émotionnel ou l’intention principale qui motive les gens, on peut lire leur chemin probable par déduction et analyse des chemins vibratoires.

- Ceux qui ont le chakra de la gorge ouvert, sont portés à « dire », ils expriment à travers leur voix les émotions de leur âme et parfois même expriment la pensée collective (De Gaulle, Staline…). Ils peuvent également mettre leur voix en sourdine et devenir clairaudients ou « mentalistes ». La créativité du chakra de la gorge prédispose à l’écriture, à la captation du psychisme donc à la transcription des « idées dans l’air » sous forme d’images, de scénarios, de chansons ou d’autre chose.

Les créatifs sont des êtres dont le chakra dominant est la gorge :

-en relation avec le chakra du cœur, cela les entraîne à connaître la popularité

-en relation avec l’estomac cela les pousse à être des leaders, des chefs de partis ou des représentants d’Etat.

-en relation avec le ventre, cela les rend matérialisateurs, plutôt prospère et « chanceux » dans leurs projets.

Lorsque la conscience est placée sur le chakra racine ou encore plus bas (attachement du corps énergétique aux genoux), les désirs et les pulsions n’ont pas de limite morale, toute l’énergie est destinée à la survie, sans souci de préserver la vie d’autrui.  Dans ce cas précis, l’intellect est vite dépassé par la pression psychique du fonctionnement global de la société et la communication est difficile car ces gens reçoivent tout dialogue ou communication comme une humiliation personnelle,(un rabaissement de leur énergie dû à leur propre situation énergétique décalée vers le bas) les émotions sont reçues directement par la tête, ce qui  » prend la tête » et empêche de penser rationnellement. Dans ce cadre énergétique certains peuvent devenir des tueurs (dans le pire des cas évidemment). La plupart sont simplement provocateurs ou bien abattus par la masse des choses qu’ils ne comprennent pas même si on leur explique : ils cherchent l’intensité des émotions pour communiquer et cette intensité se trouve dans les drames. Lila

Source: http://www.lilaluz.net/

 

Les Mandales de Pierres

 

Les Mandales de Pierres dans CERCLE DE GRACE mandala-de-la-nature-300x288L’Univers en lui-même est un Mandala et le Mandala est tout un univers. Le vivant, de la structure en spirale des galaxies à celle l’atome ou d’un flocon de neige, se déploie comme un Mandala, en une structure organisée et « intelligente ».

L’être humain a toujours cherché à représenter la réalité subtile du monde par des symboles organisés selon des formes géométrique et le terme « Mandala » signifie en sanscrit « cercle ».

Le Mandala de pierres tel qu’il est présenté ici s’inscrit dans cette démarche et constitue un véritable langage pour communiquer avec notre inconscient. Son impact peut s’expliquer par les facteurs suivants : 
   la présence du minéral, entité à part entière dont la structure atomique organisée porte en elle la mémoire de l’Univers, minéral dont on retrouve la trace au cœur même de nos cellules. 
   l’onde de forme géométrique créée par la disposition des pierres qui, à travers le symbolisme qu’elle dégage, nous relie aux forces qui sont à l’œuvre dans l’Univers. 
   Le symbolisme enfin, de chaque pierre et du nombre des pierres qui constituent le Mandala.

Un art subtil de transformation :

Créer un Mandala est l’expression d’un besoin d’unité, d’harmonie, d’un désir de se reconnecter à la source de la création. L’être humain, du fait de la complexité de son psychisme, est soumis à un grand nombre d’influences, inconscientes pour la plupart, qui déterminent son comportement. Evidemment, les actions simples, pratiques, nous les maîtrisons facilement par la volonté : faire des courses, garer sa voiture, préparer le repas, prendre un rendez-vous, voyager… Qu’en est-il des actions plus complexes : gérer ses émotions et ses pensées, créer une relation intime, réussir sa vie professionnelle… Peut-on maîtriser la confiance, le doute ? l’échec ou la réussite d’une relation, par exemple ? A ce niveau, la volonté est inopérante, il y a trop de paramètres inconscients. Le Mandala, en revanche, constitue une structure où l’on peut communiquer avec son inconscient en lui adressant des messages. C’est un langage symbolique dont les symboles sont les pierres que l’on choisit pour constituer le Mandala. Chaque pierre, en effet, en fonction de sa couleur, de son origine, de sa densité, de son système de cristallisation et de sa composition chimique exprime une énergie spécifique, des propriétés particulières, dont l’inconscient reçoit le message. Le Mandala de pierres exprime à la fois une démarche positive, un acte volontaire et un abandon de cette tentative de contrôle permanent qui est le fait de l’ego. Pour qu’un Mandala fonctionne, il est nécessaire entretenir une relation avec lui une fois qu’il est en place, c’est ce qui le dynamise. C’est une relation vivante, intime. Par rapport au fait de porter simplement une pierre sur soi, le Mandala travaille plus en profondeur et sur le long terme. Il présente donc plusieurs avantages : 
  il est constitué de plusieurs pierres, ce qui permet d’agir à la fois sur divers aspects complémentaires. Il peut, de ce fait, répondre à des demandes plus complexes : trouver sa place et son but véritable, construire une relation de couple, développer un sentiment de prospérité, mieux s’exprimer et communiquer, etc. 
  Il permet de créer des figures géométriques symboliques, ce qui accroît l’impact des pierres, et peut agir même à distance.

Retrouver la foi

L’attitude la plus favorable à la pratique des mandalas s’apparente à celle d’un enfant qui adresse une requête, une prière en toute innocence, en toute confiance, sachant que son vœu sera exaucé. C’est une demande sans calcul, sans condition, libre de toute spéculation intellectuelle. Il s’agit d’une ouverture, d’un abandon, d’un élan du cœur. Cette sincérité, cette humilité, est une véritable mise à nu ; c’est accepter d’être démuni, limité dans son pouvoir personnel, et exprimer une confiance totale dans l’intelligence de la vie. La réalisation d’un mandala est un acte de création qui implique l’exercice du choix personnel, de la responsabilité et de la liberté ; il fait appel à la fois à des qualités de volonté et de réceptivité.

Questions à propos du Mandala de pierres

Comment exprime-t-on une demande à travers le Mandala ? Elle s’exprime par le choix des pierres que l’on place dans la structure de base. Par exemple, si cette demande concerne le domaine affectif ou l’amour, on va choisir des pierres vertes ou roses, correspondant au chakra du cœur : Quartz rose, Aphrodite, Kunzite, Rhodochrosite, Tourmaline, Moldavite… Il est donc nécessaire de bien cerner sa demande pour choisir les pierres correspondantes ; l’aide d’une personne expérimentée peut, dans ce cas, être utile. Il est évident que cette demande pour trouver sa réponse doit être légitime et en lien avec notre nature profonde.

La pratique du Mandala de pierres est-elle facile ? Mettre en place un Mandala de pierres est une pratique extrêmement facile que l’on peut comprendre en quelques minutes. Une fois le Mandala mis en place, il est nécessaire d’entretenir une relation avec lui. Ce peut être en le regardant, en méditant en sa présence, il n’y a pas d’action particulière à rechercher. C’est plus une attitude d’abandon à cette énergie, si possible libre de toute maîtrise, de toute attente… c’est comme un bain de soleil ! Tout désir spontané a sa place : on peut avoir envie de prendre une pierre du Mandala dans la main, ou la porter sur soi puis la replacer ensuite dans le Mandala. C’est une relation vivante, évolutive ; on peut rajouter des pierres, en enlever ; seule la structure de base ne change pas. Cependant l’être humain est complexe. La principale difficulté réside dans les attentes qui nous empêchent d’être disponibles aux réponses qui surviennent immanquablement dès que l’on a une demande sincère et légitime.

Quelle est la durée d’un Mandala ?

Elle est très variable. S’il s’agit d’une demande liée à une période de transition dans sa vie, il peut durer quelques semaines à quelques mois. S’il s’agit d’une recherche de fond, par exemple sur sa place et son but dans la vie, il n’y a pas de durée limite. Le Mandala peut rester en place aussi longtemps que l’on en ressent le besoin et que l’on reste en contact avec lui ; s’il y a une lassitude, il est préférable de le défaire pour le remettre en place périodiquement de façon consciente. L’effet sera plus dynamique. Le Mandala constitue en lui-même une pratique mais peut être aussi un complément à d’autres formes de « travail sur soi », à une recherche de plus de conscience et d’intégration dans sa vie.

L’auteur : Gérard Cazals. Diplômé de l’Institut Kushi de Boston (USA), Gérard Cazals étudie le phénomène de l’énergie depuis plus de 25 ans en particulier à travers la médecine orientale – qu’il a pratiqué et enseigné pendant 10 ans-, l’énergie des aliments et enfin celle du règne minéral. Fondateur de Cristal’Essence, entreprise consacré à la diffusion des pierres et cristaux pour le bien-être et le développement personnel, Gérard Cazals est le créateur du Mandala Universel de Vie © et d’autres Mandalas ; il anime les stages « Rencontre avec le Cristal, rencontre avec soi-même » sur l’énergie des pierres et les Mandalas (programme sur demande).

Contact : Cristal’Essence 05 61 83 64 12

infos@cristal-essence.fr

www.cristal-essence.fr

L’être humain et le cercle

Le cercle est un symbole universel. On pourrait dire qu’il n’est qu’une image, qu’une projection idéalisée de la forme des astres, ou une abstraction mathématique…. mais si l’on faisait cela, on en perdrait toute la substance.

Le cercle frappe par sa simplicité : une ligne continue qui se rejoint elle-même et dont tous les points sont à égale distance du centre. Forme parfaite qui évoque bien sûr une forme d’achèvement de l’oeuvre naturel, comme les planètes ou le soleil, et qui pointe l’immensité et l’intégrité essentielle de chaque chose.

L’être humain et le cercle
L'être humain et le cercle dans CERCLE DE GRACE feu__8Dans les sociétés traditionnelles, tout est pensé et organisé depuis et en fonction du cercle : les villages sont ronds, les habitations le sont, organisées en cercle, construites autour du foyer rond du feu. L’espace autour du village consacré aux cultures est rond et tout autour la nature dans son état sauvage est aussi ronde. Dans ce rond chacun a une fonction lié à sa nature destinée à préserver la double fonction du cercle : préserver et respirer. Respirer, car tout cercle est fait pour grandir, inclure et ouvrir à l’inconnu qui l’entoure, comme cette nature indomptable qui entoure l’espace connu du village. Respiration vitale qui lorsqu’elle est vécue dans la logique du cercle ne déstructure pas mais nourrit.
Chacun a sa place : les enfants sont contenus au centre par les femmes qui veillent sur l’intégrité du cercle, puisque ce sont elles qui détiennent ce pouvoir : de tous les temps anciens, la femme est maîtresse de l’âtre, elle gère les besoins interne et elle seule peut établir la communication entre le feu qui doit toujours brûler, les enfants qui doivent grandir et se nourrir, les forces mystérieuses dont la substance est nécessaire à la croissance de la tribu… entre tout ça et le vaste inconnu qui entoure le village. Ce sont elles qui invitent les hommes à aller chercher dehors, au-delà du cercle, les énergies dont elles seules savent le besoin que l’on en a ici au centre.
C’est certainement pour cela que le ventre des femmes est rond, tout comme l’ovule qu’elle produisent ne quitte pas leur giron et qu’il reçoit en lui le facteur fécondant…

La vie du cercle
Pour qu’un cercle préserve et fasse grandir, il y a besoin que chacun ait sa place. 
Contrairement aux sociétés pyramidales, il n’y a pas là de domination, car on sait que dans un groupe, tout le monde est nécessaire, et qu’il n’y a donc personne de plus important que l’autre. Chacun se tient donc assis en cercle dans les réunions, lors des prises de décision.
Chacun est à égale distance du centre, et la parole de tous est de même valeur. 
On raconte que certaines sociétés applique à la lettre le seul principe de démocratie réelle : l’unanimité. Aucune décision ne serait prise tant que tout le monde n’est pas complètement, réellement d’accord. On ne recherche pas de compromis, on cherche la meilleure solution.
Derrière cette pratique se cache une conviction qui naît d’une attitude de profonde confiance envers la vie : il existe toujours forcément une solution dans toute situation qui soit la meilleure pour tout le monde. Lorsque l’on pense ainsi, la ou les personnes qui ne sont pas satisfaites par les choix de la majorité ne sont pas des fauteurs de trouble, mais des révélateurs, auxquels tous, même ceux qui se croyaient contents, vont faire spécialement attention. Autrement dit : si ma satisfaction crée des laissés-pour-compte, alors il y a un problème, je me masque encore une grande partie de la réalité et je n’ai pas encore trouvé la solution qui me correspond vraiment.

C’est un défi audacieux que de plonger dans cette possibilité là.
Le cercle des hommes et des femmes continue alors, sans limite de temps, jusqu’à ce que le cœur de la tribu chante vraiment, que le cercle soit intègre. Chacun sonde dans l’invisible les possibilités qui n’avaient encore jamais été envisagées, jusqu’à ce qu’une évidence se fasse, et qu’avec cette évidence, chacun et le groupe s’en aille non pas en ayant trouvé un bon compromis, mais en ayant grandit !

Du cercle à la spirale
Le processus de prise de décision circulaire propre aux sociétés dites « primordiales » en dit à lui seul long sur ce qu’est le cercle. 
En dehors d’être une forme et un modèle de société, le cercle est le cycle, à l’image des années au sein desquelles s’écoulent les saisons, à l’image de la vie qui s’écoule entre fécondation et mort…
Et de nos jours, ou plutôt dans nos sociétés où la croyance en le dieu Mécanique s’est installée, où de vision de cycle nous avons surtout celle des horloges qui égrènent le temps avec une régularité démoralisante, nous pouvons croire que le cercle est statisme, conservatisme, éternel retour au même point : « et voilà, c’est déjà à nouveau Dimanche ! », « il est 12H, comme hier »….
Vu de notre planète-progrès, nous pouvons, ou plutôt, nous pouvions, car les temps sont à la désillusion de ce système, croire que nous avions bien fait de faire éclater ce cercle… que nous avions bien fait de sortir de notre bocal de poisson rouge !
Pourtant… l’état de santé, morale comme physique, n’a jamais été si mauvais que dans nos sociétés évoluées, où le cercle semble réduit à faire avancer nos voitures. Il semblerait que la vie en cercle soit un besoin physiologique.

Mais si la vie est expansion, alors comment le genre humain peut-il être en bonne santé dans un cercle si celui-ci revient toujours au même point ?
C’est qu’un cercle ne se referme pas réellement. La fonction magique du cercle est de préserver en faisant grandir, et de faire grandir en préservant…
Lorsqu’une belle décision est prise en cercle, en réalité, rien n’est plus comme avant : le groupe s’est comme élevé, car la matrice du cercle a pu recevoir en elle de nouveaux possibles inenvisageables avant. Elle a pu recevoir en elle des courants transcendantaux, tout comme la femme, gardienne du cercle fait venir en lui les nouveautés apportées par l’homme.

Le cercle est finalement une spirale que nous voyons du dessus : à chaque tour, elle monte d’un cran.
Le cercle est processus d’évolution, et contrairement à ce que la modernité a introduit comme idée, l’évolution n’est pas expansion loin du centre (comme l’image encore véhiculée du big bang), mais élévation autour de ce centre, acquisition d’une force d’intégrité de plus en plus grande, passage à des niveaux de vibration supérieurs.

Espérons que notre monde et chacun d’entre nous dans ce monde saura retrouver cette sagesse simple !

Nicolas Bernard
Fondateur de la thérapie Atanakor

www.atanakor.com
www.earthdanse.com

L’incident survenu en territoire français

 

 Par Marie-Madeleine

L'incident survenu en territoire français dans GRAND RASSEMBLEMENT 51V1GP8T4WL._SL500_AA300_-140x1681Le retour de la déesse ne veut pas dire qu’elle descendra des cieux avec une épée enflammée. Il signifie qu’elle incarne le cœur et l’esprit des femmes et que celles-ci trouvent maintenant le courage d’exprimer leur vérité et de poser les gestes qu’elles croient nécessaires à l’instauration d’un changement.

 Dans le sud de la France, au pied des Pyrénées, se trouve une région unique. Comme dans tous les endroits de la Terre, il y a là de subtils canaux énergétiques pour la circulation de l’énergie planétaire partout dans la campagne. Ce sont les méridiens du corps de la Terre.

 Dans cette région, celle du Languedoc, le réseau énergétique est très complexe. La région possède une longue histoire remontant à l’époque païenne. Il y avait là autrefois des temples d’Isis, la Mère cosmique. Plus tard, lorsque la chrétienté s’y implanta, des églises furent construites sur plusieurs de ces sites énergétiques païens. Dès lors, les mystères féminins furent recouverts par la nouvelle religion dominée par les mâles. Et les siècles passèrent.

 Voici venu le temps d’une remontée du féminin sacré, cette fois-ci en équilibre avec le masculin. Ce ne sera ni le matriarcat ni le patriarcat, mais les deux dans un équilibre mutuel, symbolisés en alchimie par le soleil et la lune en parfait équilibre réciproque. Voici la naissance de l’androgyne sacré, l’équilibre parfait du masculine t du féminin. Quand cela se produit, la dimension mystique de l’être humain se révèle. J’ai donc demandé à Thomas de chanter dans la petite église afin d’ancrer une énergie qui libérerait le féminin sacré en invoquant en quelque sorte la déesse endormie. Ce fut fait par des sons, envoyés par moi en lui. Ces sons furent reçus par la terre, par ces lignes d’énergie et ces vortex de lumière terrestre.

 Si j’ai demandé à Thomas de chanter dans la petite église, c’était pour des raisons personnelles, car j’ai un problème avec l’Eglise de Rome. Moi qui fus l’épouse de Yeshua ainsi que sa plus proche disciple, j’ai été éclipsée. Pierre, le « roc sur lequel fut bâtie l’Eglise de Rome », ne pouvant tolérer les femmes de pouvoir, ma position et mes enseignements furent occultés par la montée du patriarcat.

 Lorsque l’Eglise de Rome brûlait des femmes sous l’Inquisition en accusant ces guérisseuses d’être des sorcières, il s’agissait d’une attaque directe contre les méthodes de guérison païennes qui employaient les énergies terrestres, et ces méthodes constituaient mon héritage. Mes méthodes de guérison n’utilisaient pas uniquement la lumière d’autres mondes, mais aussi celle de la terre : les énergies terrestres, les herbes, les huiles.

 Ainsi, quand l’Eglise de Rome entreprit la purification de ce qu’elle appelait le « mal », il s’agissait d’une attaque directe contre le féminin sacré. Maintenant, avec le temps, le vent a commencé à tourner et j’ai un compte à régler avec l’Eglise. C’est pourquoi mon cœur s’est profondément réjoui quand Thomas a chanté dans l’église qui porte mon nom. Son chant consacré à la déesse rendait honneur au féminin sacré sur les lieux mêmes qui lui étaient consacrés autrefois et qui lui furent volés par l’Eglise. J’y ai donc pris un plaisir très particulier. Avant tout événement spirituel important surgissent des obstacles qui tentent de l’empêcher. Lors de la Cène, quand Yeshua livra ses derniers enseignements avant sa crucifixion, il n’y avait que des hommes autour de la table. J’étais la seule femme présente, et c’est un homme, Judas, qui l’a trahi.

 Au moment où Tom s’apprêtait à aller semer le germe de la libération du féminin sacré dans une église catholique romaine, symbole suprême du patriarcat, il était assis à une table en compagnie de femmes uniquement. Survint alors une femme qui tenta de le distraire en instillant de la peur dans la situation. Ce fut suffisant pour que Tom se sente catapulté dans le temps jusqu’à l’époque où l’on avait réellement peur de l’insurger contre l’Eglise. Cette époque remonte à plusieurs siècles. Dès lors, Tom opérait dans deux dimensions temporelles. L’une était le présent et l’autre était le passé, qui comportait ses souvenirs de l’Inquisition, et il se débattait donc entre deux époques. Il a fallu la femme qu’il aime, et qui est aussi une femme de pouvoir, pour le ramener à la réalité présente et lui rappeler ce qu’il était venu faire, soit chanter dans cette église pour y semer le germe de la libération du féminin sacré, parce que moi, Marie Madeleine, je le lui avais demandé. Ce qu’il faut retenir ici, c’est qu’une femme a tenté de le distraire et qu’ne femme de pouvoir qu’il aime et en qui il a confiance l’a ramené au présent à travers le labyrinthe des souvenirs et des émotions d’une vie antérieure.

 Venons-en donc maintenant à ce qui s’est passé dans la petite église et à la première raison pour laquelle ce fut important. A l’exception de Thomas, tous les personnages principaux étaient des femmes. Je dirais qu’il était important pour Thomas de chanter dans cette église où se trouvaient tant de forces apparemment opposées. Quand il a chanté, il s’est pleinement investi de lui-même, c’est-à-dire du Soi supérieur, et il a chanté pour moi et pour les femmes avec toute la force de son être. Il l’a fait dans une église patriarcale, et ce, même s’il avait servi l’Eglise mère dans le passé. Grâce à l’intervention de Judi, j’ai reçu ce que j’avais espéré pour ma propre instruction, pour le plaisir d’apprendre… J’ai appris que Thomas pouvait se lever et changer malgré une énorme opposition extérieure. Grâce à l’intervention de Judi,  la libération du féminin sacré fut implantée dans une géométrie centrale.

 Ce fut donc pour moi l’achèvement de ce cycle énergétique, une note dans les pages du temps pour célébrer le retour du féminin sacré et sa montée jusqu’à son équilibre avec le masculin. La seconde raison pour laquelle c’était important, c’est que le germe de cette libération fut semé dans une église catholique romaine, et énergétiquement dans tout l’édifice à l’éveil et au changement tous ceux qui appartiennent à l’Eglise. Je crois fermement que ce germe sera comme un grain de sénevé ; insignifiant sur le moment, il croîtra en force et en protée. C’est la déesse elle-même sonnât le clairon contre le château du patriarcat ; « Le temps est venu de partager votre pouvoir. Partagez-le avec équité, sinon vous le perdrez ».

 Ce son fut le germe de la libération du féminin sacré, lequel germe fut semé dans le sol d’une église catholique romaine érigée sur les ruines d’un temps consacré à la déesse. Concluez-en ce que vous voulez.

 

Extrait de 2012 – Le Grand Rassemblement – Propos de Kryeon, Marie-Madeleine et les Hathors recueillis par Martine Vallée. Invités spéciaux : l’archange Michaël, le Haut Conseil de Sirius. Aux éditions Ariane – Page 243.

L’énergie sexuelle

 

 gifs fleursL’énergie sexuelle dépasse en puissance la simple attirance physique fondée sur l’apparence et le statut social, et elle est d’un emploi beaucoup plus complexe ; l’énergie sexuelle est semblable à l’argent ; votre manière de la gérer et la valeur que vous accordez à vos expériences forment la base de votre estime de soi et de votre richesse personnelle. L’attirance sexuelle naît entre deux personnes lorsqu’elles obéissent à un échange télépathique d’énergie et qu’elles reconnaissent leurs intentions de disponibilité mutuelles. L’identité érotique est douée d’une fréquence distincte et vos valeurs sexuelles se diffusent dans la sphère de l’existence, habituellement sans que ni vous ni l’autre ayez conscience du processus. Vous trouverez un partenaire ou un conjoint potentiel en obéissant à vos intérêts et à vos pulsions. Du fait que vos pensées et vos désirs ensemencent de vos intentions le champ de l’existence, vus remarquerez une personne avec qui vous partagez des affinités et serez attiré par elle. La sexualité consiste à former des alliances. Les relations amoureuses enrichissent la croissance personnelle et participent à votre évolution. C’est pourquoi vous attirerez un ou une partenaire qui consentira, d’une certaine manière, à travailler avec vous sur des difficultés spécifiques essentielles à votre croissance personnelle et à votre transformation. Même si les liaisons amoureuses sont parfois semées d’embûches, vous devez vous accorder assez de valeur pour attirer quelqu’un qui vous apprécie, vous et ce que vous avez à offrir. La qualité de l’amour que vous recevrez sera proportionnelle à la valeur que vous vous accordez.

 Grâce à l’intimité que procure l’union charnelle, vous apprenez à vous connaître mutuellement ; ainsi, avec honnêteté et de bonnes intentions, il vous sera possible d’explorer à deux les difficultés non résolues, car il se produit invariablement un échange énergétique. Toute alliance présente un risque car on est alors vulnérable, pouvant même recevoir davantage que l’on ne maîtrise. Ainsi, c’est en vous abandonnant sexuellement (moins attaché à la performance) que vous découvrirez une connexion plus profonde. Le sexe active vos chakras, qui s’ouvrent et tournoient pour s’aligner sur les courants énergétiques du partenaire. Ensemble, vous partagez et fusionnez vos champs énergétiques  par le geste intime d’unir vos organes sexuels ;  avec chaque orgasme partagé, vous sondez plus à fond la forêt psychique de l’autre.

 Les croyances conscientes ou inconscientes que vous entretenez au sujet de votre corps détermineront la nature de vos expériences sexuelles. La crainte ou la honte de votre forme physique indiquent que des souvenirs et des croyances pénible set non résolus influencent votre champ d’intention ; ils caractériseront les conditions de votre disponibilité. L’énergie sexuelle amplifie votre fréquence dans la sphère de l’existence. Si votre relation amoureuse sape votre énergie ou qu’il vous arrive alors fréquemment de vous disputer, il vaut mieux identifier et résoudre ensemble les causes du problème, sachant qu’il s’agit là de symptômes et de symboles d’une énergie bloquée. N’oubliez pas que la peur est à la source de tout blocage d’énergie et que votre pouvoir cesse là où elle commence. Parfois, la solution d’un problème vaut bien le temps et les efforts investis. Parfois même, il vaudra mieux lâcher prise et passer sagement à autre chose. Vous devez discerner ce qui vous convient et ce qui ne vous convient pas. Vos difficultés contiennent diverses couches de significations, mais elles sont toutes liées à votre manière de gérer l’énergie.

 Si vous faites confiance à votre nature sexuelle, vous serez ouvert à l’exploration du plaisir sensuel et vous attirerez un partenaire présentant des affinités avec vous ; ensemble, vous produirez alors une fréquence distincte qui reflétera vos énergies amalgamées. Si vous et votre partenaire considérez qu’une relation réussie doit essentiellement comporter une sexualité heureuse, l’exploration de ce type d’énergie vous apportera alors tous les enseignements et les défis démontrant que le sexe donne accès à la conscience spirituelle, où sont exaltées les qualités de l’amour, de la confiance, du respect, de la réalisation de soi et de l’admiration mutuelle. Rire ensemble atteste l’harmonie de la relation. D’un certain point de vue, le sexe est sacré ; c’est un plaisir divin merveilleux, une activité vivifiante, stimulante et naturelle qui procure un plaisir mental, physique et émotionnel, et qui établit une connexion au mental cosmique. L’expression sexuelle est essentielle à une santé radieuse e tau bien-être ; lorsqu’elle est animée de sincérité, de confiance et d’amour, elle établit votre connexion personnelle au cosmos, débouchant sur les mystères sacrés du multivers.

 Mieux vaut aborder l’énergie sexuelle avec lucidité et comme accord consensuel entre deux personnes, visant à produire le plaisir dans les limites de l’intégrité personnelle, d ans le respect de vos valeurs morales ainsi que de celles de la société. Votre expression sexuelle doit comporter l’honnêteté, l’intégrité et le respect de votre vie privée et de celle d’autrui. Vos expériences sexuelles portent-elles davantage que le simple caractère transitoire du désir ? L’énergie sexuelle est une énergie psychique ; lorsque vous faites l’amour, vous prenez littéralement sur vous le champ énergétique d partenaire. Lorsque deux personnes vivent ensemble, elles entretiennent après un moment un lien télépathique très fort, allant jusqu’à considérer comme tout à fait normale l’aptitude à deviner les pensées de l’autre. Vécue dans la confiance et la familiarité d’un lien amoureux de longue date, l’intimité sexuelle instaure des structures psychiques puissantes, comme des sentiers conduisant de plus en plus loin dans une forêt magique. Vos organes génitaux sont l’équivalent corporel d’un site sacré ; si vous explorez votre sexualité, vous accéderez à la forêt qui vous fera franchir les voies de pouvoir à même votre terrain sacré personnel. La Terre possède des caches de trésors que l’on estime sacrées en raison de la confluence de certaines énergies en ces lieux.

 De tout temps, ceux qui étaient en mesure de concevoir et de mesurer la puissance de ces énergies ont aimé et révéré la terre ; ils se sont enseigné mutuellement à vivre en harmonie et dans le respect des forces de la création. L’énergie sexuelle est tout aussi sacrée car elle incarne le pouvoir de création ; dans votre corps, c’est la source d’énergie la plus puissante qu’il faudra maîtriser. Si vous établissez des frontières nettes et dotez votre sexualité d’intentions précises et délibérées, basées sur des valeurs très claires, l’expérience de votre site sacré sera épanouie.

 

Issu du livre Sagesse des Pléiades – Pour un monde en chaos – Le pouvoir de la sexualité humaine page 168 – de Barbara Marciniak aux éditions Ariane.

Comment guérir

angeVotre corps est conçu comme un système d’autoguérison; il est doué d’intelligence et si vous lui accordez un repos et une nourriture adéquats, il produira ce qu’il faut pour vous garder en santé, une fois que vous aurez modifié votre attitude et vos activités. Un manque d’amour et d’appréciation pour votre corps s’exprimera par de mauvaises habitudes alimentaires ainsi que par une négligence générale des diverses activités capables de procurer une santé optimale. Encore une fois, votre organisme ne travaille pas contre vous; il est conçu pour réagir à vos pensées et à vos croyances. L’énergie de l’amour que vous éprouvez à votre égard, voilà ce qui l’épanouit. Vous devez affirmer que vous êtes digne de votre propre amour et de la vie, affirmer que celle-ci vaut la peine d’être vécue et agir en conséquence. Cette croyance, comme toutes les autres, exige un engagement; il faut vouloir ce que vous désirez créer. 

Grandir implique toujours un risque car le choix est essentiel à l’épanouissement du libre arbitre. Apprenez à penser sans souffrir et fixez-vous des objectifs globaux. Par exemple: « Je suis en santé. Je suis ouvert au changement. Je me guéris moi-même. Je guéris les schèmes d’intentions malencontreuses dans ma lignée génétique. Je transforme mon énergie. J’évacue tous mes schèmes de confusion et de désespoir. Je ressens une immense gratitude pour tout ce que je sais, pour la joie de me souvenir et le courage de guérir. Lorsque je me guéris moi-même, je guéris en même temps toutes mes relations, le long des lignes temporelles. » L’image dirigée est également un moyen très efficace pour revivre des conflits émotionnels et leur substituer des issues désirables. 

Votre corps représente votre connexion au multivers [i.e. aux multiples univers]; il vous aide loyalement lorsque vous vous orientez en vue d’une action spécifique. Les réponses apparaissent lorsque vous vous mettez en quête de solutions, provenant à la fois de l’intérieur et du monde extérieur. Les synchronies ont pour but d’attirer votre attention sur quelque chose en particulier. Parfois, contre toute attente, une série d’événements significatifs survient de manière opportune et néanmoins insolite, éclairant une situation et vous offrant une intuition profonde. Vous entrevoyez ainsi la splendeur de l’univers de significations à couches multiples. Dans la sphère de l’existence, le temps ne connaît pas de frontières; les événements sont reliés et enrichis par les entrelacements significatifs de toutes les formes de conscience qui apprennent à jouer dans cette sphère. 

Pour construire la réalité souhaitée, produisez une image mentale claire et détaillée de l’issue que vous cherchez à atteindre; si vous êtes malade, vous devez vous concentrer sur le plein rétablissement avec une récupération brève, facile et sans heurt. Adoptez l’idée que tout s’arrange parfaitement en une série remarquable d’événements favorables. L’imagination, la visualisation, l’activation de la volonté, l’attente et le renforcement positif, voilà les clefs de l’assimilation de nouveaux schèmes de comportement. Vous devez vous attendre à des résultats, sinon ils persisteront à vous fuir. L’emploi inventif de l’imagination, suivi par l’action, produit des résultats. Lorsque votre corps ne fonctionne pas correctement, vous avez le pouvoir de changer votre attitude et de vous guérir. Pour cela, il peut suffire de transformer en acceptation de soi l’apitoiement sur votre sort, et de convertir la peur en désir, la colère et la douleur en pardon. 

Il est vrai que le fait de nier que les concepts sont porteurs de possibilités retarde leur émergence, tandis qu’une expansion sûre de la connaissance peut ouvrir à des stades favorables de vie. En cette incarnation, vous êtes ici pour réaliser l’ensemble de vos aptitudes. Et en choisissant de produire la vibration d’amour, vous êtes entraîné par l’immense intelligence qui imprègne l’existence. Nous cherchons à vous inspirer et à vous rappeler qu’il faut consentir à ce que le processus de guérison suive son cours. Pour cela, vous devrez identifier les sentiments que vous entretenez sur les expériences que vous gardez en vous. Ce travail que vous accomplissez sur vous-même n’est pas lié qu’à la guérison de votre lignée génétique; votre famille, vos amis et le monde dans son ensemble seront touchés par le fait que vous preniez la responsabilité de guérir votre vie. 

Lorsque vous apprenez à vous rétablir par vous-même et à rester en forme, il est essentiel d’être persuadé de recouvrer et de conserver une santé excellente. Voici les clefs de la manifestation: affirmez d’abord ce que vous voulez obtenir, puis ayez la certitude que votre désir se réalisera. Cette certitude est basée sur la confiance, un état d’esprit où l’intuition prévaut. Vous devez accepter qu’il soit entièrement possible de produire une santé rayonnante; adopter cette conviction vous met sur la voie qui mène à son obtention. Néanmoins, votre expérience peut vous sembler tout à fait à l’opposé, et c’est bien aussi. Mais pour parvenir à la transformer, il faudra modifier vos croyances et mettre un terme aux activités qui vous restreignent. Pour illustrer votre intention de produire la santé, qui est essentielle à vos réalisations, inscrivez sur des feuilles de papier ces croyances restrictives que vous découvrez sur vous-même, à raison d’une par page. Examinez chacune de ces idées minutieusement pour voir comment vous avez construit votre vie autour d’elles; les paroles sont des symboles qui représentent votre manière de focaliser votre énergie. Lorsque vous aurez achevé votre inventaire, emportez ces pages à l’extérieur et ensevelissez chaque croyance dans un lieu sûr, sous une pierre. Ensuite, lâchez prise. Cet exercice achevé, affirmez la réalité que vous désirez vivre et réfléchissez à ceci : 

« Je suis une personne intensément vivante et en santé désormais. J’accepte la responsabilité et l’engagement qu’implique ce changement de vie. Je suis prêt à adopter une nouvelle façon de voir l’existence. J’ai envie d’apprendre les nombreuses méthodes et techniques qui me permettront de régénérer mon corps physique et de jouir d’une excellente santé à chaque instant. Je suis de plus en plus en forme à chaque jour qui passe, chaque année, chaque siècle, chaque millénaire, par les avenues du temps. Je comprends que mon ‘moment présent’ s’étend dans tous les moments présents et je cherche à connaître mieux les aspects physiques et immatériels de l’existence. Je comprends que mon ultime responsabilité est de gérer les forces de l’énergie cosmique qui m’imprègnent, moi-même ainsi que tout ce qui se trouve sur la planète, et que ma première responsabilité, mon premier devoir, consistent à aimer ma forme physique et à m’en occuper. «  

Songez à ces paroles pendant quelques minutes car ce sont des directives imprégnées de pouvoir. Encore une fois, elles ne traduisent peut-être pas votre expérience actuelle. Néanmoins, les paroles donnent une direction que l’énergie peut suivre. 

Extrait du livre SAGESSE DES PLÉIADES – Soins du corps et guérison des émotions : BARBARA MARCINIAK – Ariane Éditions

12

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...