Les Anciens avaient connaissance des « secrets de l’Esprit »

en noir et blanc

Salutations, chers Êtres Humains, je suis Kryeon du Service Magnétique.

Dans les croyances des anciens, ces secrets de l’Esprit n’étaient pas du tout des choses secrètes, si je peux m’exprimer ainsi. Ils n’avaient pas besoin de l’être. Ils ne représentaient pas une compétition à qui mieux mieux.

Les Anciens affirmaient ouvertement que la planète appelée Gaia avait une énergie qui travaillait en étroite collaboration avec les Êtres Humains. Cette énergie les nourrissait, les habillait et leur permettait d’acquérir de la sagesse. La naissance des enfants était célébrée à travers l’énergie de Gaia. Les prénoms de leurs enfants étaient les mêmes que ceux de leurs ancêtres. Il y avait plusieurs raisons à ce fait, mais ils savaient que ces enfants étaient leurs propres ancêtres. Le cercle de vie appelé réincarnation était accepté comme étant une réalité, et c’était une chose intuitive pour toutes les sociétés de la planète, même si certaines de ces sociétés ne s’étaient jamais rencontrées les unes les autres. Même si vous pensez que ces nouvelles connaissances ou croyances sont des innovations du Nouvel Âge, elles étaient connues et usuelles, selon vos ancêtres.

À travers l’histoire, ces convictions et attributs ont mûri jusqu’à ce que l’énergie de la planète soit suffisamment développée pour que les maîtres puissent commencer à apparaître. L’intention de ces maîtres était de montrer à l’humanité comment elle peut prendre ces attributs intuitifs, afin de créer une différence pour la planète.

Les maîtres s’adressaient aux maîtres (humains) qui voulaient s’éveiller, non pas à celles et ceux qui cherchaient à les adorer.

Ils ne cherchaient pas des disciples ou des fanatiques. Les maîtres sont venus à tour de rôle, un par un, et ils ont été éliminés à tour de rôle, un par un… Par l’humanité. Ces martyrs ont créé de nouveaux systèmes, puisqu’il y avait dorénavant des prophètes à adorer. Donc, le monde et les systèmes de croyance ont commencé à changer, ce qui a fait que les anciens sont passés à la clandestinité ou à l’oubli. Donc, les mots de notre message ne sont pas vraiment de la métaphysique ou du Nouvel Âge.

C’est simplement de la spiritualité de base, de la spiritualité intuitive. Les Anciens connaissaient ces choses. Toutefois, elles se devaient de demeurer secrètes pendant un certain temps.

La visite d’un événement historique peu connu Je vous propose de me suivre dans un voyage imaginaire. Notre destination est un lieu réel où un événement de votre histoire s’est réalisé. Cet événement est assez récent, car il date de moins de 300 ans. Je vous emmène en un lieu où sont réunis des hommes âgés ; des seniors et des professionnels. Il y a des leaders gouvernementaux et des hommes de loi. Il y a même un leader religieux. Il s’agit d’une importante réunion secrète. Ils sont assis en cercle. Je ne mentionnerai ni noms, ni lieu ou ville. Cette réunion faisait partie d’une entente qui avait pour but de maintenir la continuité de divers secrets, en utilisant la façade de certaines organisations. Nous parlons d’un temps où les pensées intuitives se rapportant à la spiritualité commençaient à être considérées comme étant diaboliques. L’enseignement de base à la nature humaine provenait de l’obscurité (de l’ignorance). Les cadeaux de l’Esprit étaient perçus comme les oeuvres du diable. Les personnes de cette réunion devaient faire quelque chose pour préserver ces simples vérités de Dieu qui avaient côtoyées l’humanité pendant des éternités, car elles étaient désormais menacées.

Ce groupe réalisait ou comprenait qu’une « religion moderne » était en train de naître. Elle commençait à enseigner que l’Être Humain naissait en état de déchéance, d’impuissance, et que les prophètes détenaient la clé de tout. Par conséquent, ils devaient être suivis et adorés par des disciples, même pendant et après la mort. La spiritualité était redéfinie dans un ensemble qui était fragmenté et impersonnel. Des Êtres Humains commençaient à écrire des lois 3-D qui spécifiaient comment « suivre et adorer », alors que d’autres saisissaient ces opportunités pour s’octroyer plus de pouvoir sur les autres.

L’humanité s’enlisait dans une spiritualité obscure qui était emplie de mythologie, de souffrance, de mort, de guerre et de haine. Tout cela était fait « au nom de Dieu ».

Les membres de cette illustre réunion commencèrent par sortir des choses, qui, selon eux, pouvaient servir d’attirail énergétique, c’est-à-dire, les pierres cristallines. Ils placèrent ces pierres (cristaux) dans leur cercle. Cet arrangement était très particulier et très intéressant. Ce schéma est connu aujourd’hui sous le nom de « double tétraèdre », et il avait une forme sacré pour les personnes de cette civilisation.

La logique demande que la science change -  Permettez-moi de parler du lignage spirituel, parce que vous êtes dans un changement qui commence à révéler des vérités anciennes. Regardez le bastion de la pensée logique qui commence à craquer, car la science empirique elle-même commence à argumenter sur l’existence d’une « énergie intelligente » qui serait, possiblement, un pilier de création et d’évolution.

Depuis le début de vos temps dits modernes, Dieu n’a pas eu de place au sein de votre science. Toutefois, au cours de la dernière génération, les personnes qui étudient les nombres, les possibilités et les paradigmes de la création, ont commencé à voir une logique qui tient le coup – envers et contre tous.

L’Univers semble s’être développé selon un concepteur ou un concept intelligent. Le facteur chance ou hasard est totalement exclu de ce concept intelligent. Évidemment, ce concept est controversé, puisqu’il fait état d’une sorte de conscience supérieure de la création. Peu importe les arguments de la controverse, la science ne peut nier que les probabilités des faits qui sont devant elle, jouent en faveur d’un concept intelligent. Il est tout simplement impossible, que tout ceci se soit réalisé par hasard ou par accident.

Gaia commence à avoir une mauvaise réputation ! Elle devient très controversée, car l’idée que la terre pourrait avoir une « conscience de la vie », au sein de son évolution, est maintenant devant la communauté scientifique. Pourquoi ? C’est parce que, au fur et à mesure que l’histoire de la Terre est révélée, les faits sont criants. Ils montrent qu’il y a un plan de vie, un système où les hasards ne peuvent pas exister… Une intelligence qui maintient, favorise et affine sans cesse la vie.

En ce moment, les scientifiques sont divisés entre deux mondes de pensée. Est-ce qu’il y a une énergie autosuffisante appelée Gaia, qui peut effectivement protéger, équilibrer et faire évoluer la vie sur Terre ?

Ou bien… Est-ce que la Terre s’est développée tout à fait au hasard, car il y a des faits qui prouvent que la vie s’est détruite par elle-même au moins sept fois, au cours des derniers millénaires ?

En effet, ce fut le cas. Par conséquent, il y en a qui disent que la vie finit par s’autodétruire à chaque fois qu’elle apparaît sur Terre.

D’autres disent que ces départs et arrêts du cycle de vie permettent à Gaia d’améliorer sans cesse la qualité de vie sur cette planète.

Il existe un attribut particulier qui est remarquable. Les scientifiques l’observent, car il semble donner raison à Gaia. Si vous regardez ce qui s’est passé, il est évident que l’énergie de la planète appelée Gaia a appris des départs et arrêts de chaque cycle de vie. L’un de ces cycles s’est terminé lorsqu’il y avait trop de vies basées sur l’oxygène. Donc, elles ont absorbé l’oxygène de l’atmosphère. C’est ce qui a, pour ainsi dire, tué la vie sur la planète. Cependant, le plus intéressant est à venir. Au cours du cycle suivant, l’expansion de la vie a profité d’un tout nouveau processus appelé « la photosynthèse » (assimilation chlorophyllienne).

Gaia a créé un système où des plantes de la planète pourraient produire l’oxygène nécessaire au cycle de vie. Les choses que la vie éliminait comme des résidus allaient devenir la nourriture des plantes. Ainsi naquit une relation symbiotique dite naturelle, qui semblait au hasard. Toutefois, l’évidence d’un processus intelligent s’imposait. Sur une longue période de temps, le facteur chance ne pouvait plus être utilisé. Il ne pouvait s’agir d’un fait aléatoire. Au lieu de cela, une « chose ou énergie » avait appris des erreurs du passé, et elle avait appliqué les corrections nécessaires à l’évolution de la vie sur Terre.

Gaia était vivante et bien portante. Elle raffinait lentement et sûrement la scène de l’humanité.

L’étape suivante – la conscience humaine : Pourquoi est-ce que je parle de ceci comme étant un lignage spirituel ? C’est parce que vous êtes ici, chers Êtres Humains. Vous êtes le produit de tout ceci, et Gaia continue à vous fournir les changements nécessaires.

En ce moment, il se produit un changement de conscience sur la planète. Il représente la suite des étapes d’évolution de la force de vie. La vie n’a pas une autodestruction aléatoire, programmée par un destin quelconque. Non, au lieu de cela, vous voyez l’essence de Gaia au travail. Vous pourriez dire  que la conscience humaine et la Terre travaillent en équipe, et vous auriez raison. Ce travail d’équipe est si fort qu’il brouille l’image des départs et arrêts des cycles de vie. Cela ne s’est jamais vu, au cours de l’histoire de l’humanité.

C’est ce que les Mayas avaient observé dans leurs études spirituelles des vibrations et du calendrier. Vous êtes en partenariat avec la Terre. Votre conscience parle à la structure cristalline (le souvenir des Archives Akashiques), et elle vibre à l’unisson avec vos pensées. Tout ceci va au-delà de la Caverne de la Création, puisque vos pensées atteignent aussi la Grille Cristalline de la planète.

Une personne vit une vie. Ensuite, elle se réincarne en amenant une énergie – dans son ADN – de ce qu’elle a ou n’a pas accompli lors de sa dernière incarnation. Elle fait de son mieux pour corriger ces dites lacunes. Le karma a été la force motrice de ce qu’un Être Humain est devenu au fil des incarnations ou réincarnations… La force motrice de sa personnalité ou individualité, de ce qu’il a voulu, de ses peurs, de ses espoirs et de ses passions. Le karma conduisait à tout cela.

Au cours des 20 dernières années, tout a changé. Si vous êtes dans la métaphysique depuis très longtemps, vous prétendrez peut-être que rien n’a changé. Vous direz ; « Dieu ne change pas, peu importe que ce soit hier, aujourd’hui ou demain. » Et vous aurez raison ! L’amour de Dieu ne change pas, car l’essence de sa personnalité est bien au-delà de la notion du temps linéaire.

Le vrai changement se situe dans la relation des Êtres Humains avec Dieu et avec Gaia, ainsi qu’avec les Archives Akashiques et tout ce qui représente le système.

Dans cette nouvelle relation ou perception de Dieu et de Gaia, la conscience commence à changer à un degré où les Êtres Humains peuvent arriver sur cette planète et dire ; « J’en ai terminé avec cette « chose » appelée Karma. Il n’existe plus. »

Et c’est ainsi.

Kryeon

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Canalisation présentée à McCaysville, Géorgie, le 11 juillet 2009 Par Lee Carroll

Les Anciens le savaient

 

 

Les Anciens le savaient dans CHEMIN le MOINS FREQUENTE eveilPermettez-moi de parler de spiritualité en général.

Les Anciens avaient cette connaissance des « secrets de l’Esprit ».

C’est ce que vous appelez maintenant « le Nouvel Âge ».

Il n’y a rien de nouveau au sujet de ces attributs, car ils sont aussi vieux que l’humanité. Dans les croyances des anciens, ces secrets de l’Esprit n’étaient pas du tout des choses secrètes, si je peux m’exprimer ainsi. Ils n’avaient pas besoin de l’être. Ils ne représentaient pas une compétition à qui mieux mieux.

Les Anciens affirmaient ouvertement que la planète appelée Gaia avait une énergie qui travaillait en étroite collaboration avec les Êtres Humains. Cette énergie les nourrissait, les habillait et leur permettait d’acquérir de la sagesse. La naissance des enfants était célébrée à travers l’énergie de Gaia. Les prénoms de leurs enfants étaient les mêmes que ceux de leurs ancêtres. Il y avait plusieurs raisons à ce fait, mais ils savaient que ces enfants étaient leurs propres ancêtres. Le cercle de vie appelé réincarnation était accepté comme étant une réalité, et c’était une chose intuitive pour toutes les sociétés de la planète, même si certaines de ces sociétés ne s’étaient jamais rencontrées les unes les autres. Même si vous pensez que ces nouvelles connaissances ou croyances sont des innovations du Nouvel Âge, elles étaient connues et usuelles, selon vos ancêtres.

À travers l’histoire, ces convictions et attributs ont mûri jusqu’à ce que l’énergie de la planète soit suffisamment développée pour que les maîtres puissent commencer à apparaître. L’intention de ces maîtres était de montrer à l’humanité comment elle peut prendre ces attributs intuitifs, afin de créer une différence pour la planète.

Les maîtres s’adressaient aux maîtres (humains) qui voulaient s’éveiller, non pas à celles et ceux qui cherchaient à les adorer. Ils ne cherchaient pas des disciples ou des fanatiques. Les maîtres sont venus à tour de rôle, un par un, et ils ont été éliminés à tour de rôle, un par un… Par l’humanité. Ces martyrs ont créé de nouveaux systèmes, puisqu’il y avait dorénavant des prophètes à adorer. Donc, le monde et les systèmes de croyance ont commencé à changer, ce qui a fait que les anciens sont passés à la clandestinité ou à l’oubli. Donc, les mots de notre message ne sont pas vraiment de la métaphysique ou du Nouvel Âge.

C’est simplement de la spiritualité de base, de la spiritualité intuitive. Les Anciens connaissaient ces choses. Toutefois, elles se devaient de demeurer secrètes pendant un certain temps.

La visite d’un événement historique peu connu Je vous propose de me suivre dans un voyage imaginaire. Notre destination est un lieu réel où un événement de votre histoire s’est réalisé. Cet événement est assez récent, car il date de moins de 300 ans. Je vous emmène en un lieu où sont réunis des hommes âgés ; des seniors et des professionnels. Il y a des leaders gouvernementaux et des hommes de loi. Il y a même un leader religieux. Il s’agit d’une importante réunion secrète. Ils sont assis en cercle. Je ne mentionnerai ni noms, ni lieu ou ville. Cette réunion faisait partie d’une entente qui avait pour but de maintenir la continuité de divers secrets, en utilisant la façade de certaines organisations. Nous parlons d’un temps où les pensées intuitives se rapportant à la spiritualité commençaient à être considérées comme étant diaboliques. L’enseignement de base à la nature humaine provenait de l’obscurité (de l’ignorance). Les cadeaux de l’Esprit étaient perçus comme les oeuvres du diable. Les personnes de cette réunion devaient faire quelque chose pour préserver ces simples vérités de Dieu qui avaient côtoyées l’humanité pendant des éternités, car elles étaient désormais menacées.

Ce groupe réalisait ou comprenait qu’une « religion moderne » était en train de naître. Elle commençait à enseigner que l’Être Humain naissait en état de déchéance, d’impuissance, et que les prophètes détenaient la clé de tout. Par conséquent, ils devaient être suivis et adorés par des disciples, même pendant et après la mort. La spiritualité était redéfinie dans un ensemble qui était fragmenté et impersonnel. Des Êtres Humains commençaient à écrire des lois 3-D qui spécifiaient comment « suivre et adorer », alors que d’autres saisissaient ces opportunités pour s’octroyer plus de pouvoir sur les autres.

L’humanité s’enlisait dans une spiritualité obscure qui était emplie de mythologie, de souffrance, de mort, de guerre et de haine. Tout cela était fait « au nom de Dieu ».

Les membres de cette illustre réunion commencèrent par sortir des choses, qui, selon eux, pouvaient servir d’attirail énergétique, c’est-à-dire, les pierres cristallines. Ils placèrent ces pierres (cristaux) dans leur cercle. Cet arrangement était très particulier et très intéressant. Ce schéma est connu aujourd’hui sous le nom de « double tétraèdre », et il avait une forme sacré pour les personnes de cette réunion.

Quand le tout fut placé sur le plancher devant eux (le double tétraèdre de cristal), ils se mirent à chanter. Ils vocalisaient des notes sans paroles, car il était entendu que la voix humaine crée une énergie sacrée. Ils considéraient que Dieu était en eux, et ils emplissaient la salle avec des sons harmonieux, afin de purifier ce qu’ils étaient sur le point de faire. Ils allumèrent plusieurs chandelles. C’est parce qu’ils n’avaient pas l’électricité (humour de Kryeon). L’ironie du sort, si je peux m’exprimer ainsi, c’est que, même aujourd’hui, vous portez encore cet attribut. C’est comme une graine de souvenir, de ce temps où la vérité a dû être cachée.

Les décisions prises lors de cette réunion ont amené la création d’organisations secrètes qui allaient se propager autour de la planète pendant des décades et des siècles. Certaines de ces organisations ont fleuri, mais elles étaient mal comprises. D’autres se métamorphosaient lorsque les adeptes devenaient trop avides.

Quelques-unes souhaitaient utiliser les secrets du pouvoir.

Quelques organisations dirent qu’elles étaient « Les Illuminés », mais ce n’était pas le cas. Il y en eut d’autres qui gardèrent les secrets pour elles-mêmes. Elles conservèrent la pureté de ce qui avait été donné.

L’une de ces organisations est encore dans votre société actuelle.

C’est celle que vous appelez la franc-maçonnerie. S’ils pouvaient divulguer les secrets qu’ils détiennent aujourd’hui, les membres vous diraient que l’information primordiale de ces secrets place un prophète appelé Dieu, à l’intérieur de chacun d’eux. Ils vous diraient que la source de toute la sagesse, de toutes les guérisons et de l’énergie de la planète, provient de l’intérieur. Quel concept ! C’est ce que vous étudiez en ce moment. C’est ce que vous appelez le Nouvel Âge. C’est ce que nous enseignons, ici même, en ce moment. La boucle est bouclée, n’est-ce pas ?

La logique demande que la science change Permettez-moi de parler du lignage spirituel, parce que vous êtes dans un changement qui commence à révéler des vérités anciennes. Regardez le bastion de la pensée logique qui commence à craquer, car la science empirique elle-même commence à argumenter sur l’existence d’une « énergie intelligente » qui serait, possiblement, un pilier de création et d’évolution.

Depuis le début de vos temps dits modernes, Dieu n’a pas eu de place au sein de votre science. Toutefois, au cours de la dernière génération, les personnes qui étudient les nombres, les possibilités et les paradigmes de la création, ont commencé à voir une logique qui tient le coup – envers et contre tous.

L’Univers semble s’être développé selon un concepteur ou un concept intelligent.

Le facteur chance ou hasard est totalement exclu de ce concept intelligent. Évidemment, ce concept est controversé, puisqu’il fait état d’une sorte de conscience supérieure de la création. Peu importe les arguments de la controverse, la science ne peut nier que les probabilités des faits qui sont devant elle, jouent en faveur d’un concept intelligent. Il est tout simplement impossible, que tout ceci se soit réalisé par hasard ou par accident.

Gaia commence à avoir une mauvaise réputation ! Elle devient très controversée, car l’idée que la terre pourrait avoir une « conscience de la vie », au sein de son évolution, est maintenant devant la communauté scientifique. Pourquoi ? C’est parce que, au fur et à mesure que l’histoire de la Terre est révélée, les faits sont criants. Ils montrent qu’il y a un plan de vie, un système où les hasards ne peuvent pas exister… Une intelligence qui maintient, favorise et affine sans cesse la vie.

En ce moment, les scientifiques sont divisés entre deux mondes de pensée. Est-ce qu’il y a une énergie autosuffisante appelée Gaia, qui peut effectivement protéger, équilibrer et faire évoluer la vie sur Terre ?

Ou bien… Est-ce que la Terre s’est développée tout à fait au hasard, car il y a des faits qui prouvent que la vie s’est détruite par elle-même au moins sept fois, au cours des derniers millénaires ? En effet, ce fut le cas. Par conséquent, il y en a qui disent que la vie finit par s’autodétruire à chaque fois qu’elle apparaît sur Terre. D’autres disent que ces départs et arrêts du cycle de vie permettent à Gaia d’améliorer sans cesse la qualité de vie sur cette planète.

Il existe un attribut particulier qui est remarquable.

Les scientifiques l’observent, car il semble donner raison à Gaia.

Si vous regardez ce qui s’est passé, il est évident que l’énergie de la planète appelée Gaia a appris des départs et arrêts de chaque cycle de vie. L’un de ces cycles s’est terminé lorsqu’il y avait trop de vies basées sur l’oxygène. Donc, elles ont absorbé l’oxygène de l’atmosphère. C’est ce qui a, pour ainsi dire, tué la vie sur la planète. Cependant, le plus intéressant est à venir. Au cours du cycle suivant, l’expansion de la vie a profité d’un tout nouveau processus appelé « la photosynthèse » (assimilation chlorophyllienne). Gaia a créé un système où des plantes de la planète pourraient produire l’oxygène nécessaire au cycle de vie. Les choses que la vie éliminait comme des résidus allaient devenir la nourriture des plantes. Ainsi naquit une relation symbiotique dite naturelle, qui semblait au hasard. Toutefois, l’évidence d’un processus intelligent s’imposait. Sur une longue période de temps, le facteur chance ne pouvait plus être utilisé. Il ne pouvait s’agir d’un fait aléatoire. Au lieu de cela, une « chose ou énergie » avait appris des erreurs du passé, et elle avait appliqué les corrections nécessaires à l’évolution de la vie sur Terre. Gaia était vivante et bien portante. Elle raffinait lentement et sûrement la scène de l’humanité.

 Kryeon

Channelling présenté à McCaysville, Géorgie, USA, le 11 juillet 2009 par Lee Carroll

Lire la suite sur le site d’origine Source: http://kryeon.forumactif.com/forum.htm  

La survie de l’espèce humaine en jeu?

 

Pour les Gnostiques, une humanité qui suivrait le chemin du messianisme est une humanité en danger. 

 

Gif papillonsPour paraphraser Nigel Kerner, un très discret journaliste britannique établi au Sri Lanka qui a entre autre effectué des recherches sur l’intervention extraterrestre dans la genèse de l’humanité, « la plus grande tragédie de la condition humaine est que la vaste majorité des êtres humains sur terre semble être satisfaite de leur vie quotidienne ou à tout le moins, ne se pose aucune question sur la signification existentielle de l’homme en tant qu’espèce, en tant que groupe ou concernant sa destinée individuelle » (Nigel Kerner, « The Song of the Greys, The Dark Side of Alien Visitation» Hodder and Stoughton, 1997). Bref, nous dormons sur un tas de questions et de contradictions et cela nous a toujours été fatal. Il serait plus que temps de sortir de notre « torpeur hypnotique », souligne Kerner. 

 

Selon John Lash, le fait d’étudier les écrits gnostiques découverts à Nag Hammadi peut amener l’être humain à une réflexion plus que salutaire : il en irait de sa survie ! Car la psyché de l’homme a été conditionnée depuis des millénaires par un système de valeurs malsain et démentiel, un système propre aux religions judéo-chrétiennes (attention, il ne s’agit pas d’une attaque de la spiritualité mais d’une critique du système qui construit les religions) dans lequel le message « d’amour » est inversé et inapplicable. Car ce qui prime dans le message d’amour judéo-chrétien est le dolorisme. Ce message d’amour, au lieu d’être actif et positif, est étrangement négatif et tordu puisqu’il pousse l’homme vers la souffrance : avec des notions comme « aimes ton ennemi, tends la joue droite lorsque l’on te frappe sur la joue gauche », « les derniers seront les premiers » ou encore « heureux, les pauvres, ceux qui souffrent car ils méritent d’être sauvés », l’être humain se trouve confronté à un diktat divin incompréhensible, quasi impossible à respecter et qui mène immanquablement vers un sentiment de culpabilité perpétuelle. On aurait voulu faire de l’homme un esclave soumis que l’on aurait pas trouver mieux, affirment des auteurs comme Lash ou Von Ward. C’est une invitation à la victimisation et en fin de compte, une invitation aux bourreaux à perpétrer leurs méfaits puisqu’ils génèrent « d’heureux » martyrs. Combien de régimes, de sociétés, de systèmes se sont-ils épanouis grâce à une telle idéologie, se demandent-ils dans leurs ouvrages ? 

 

Une telle idéologie nous pousserait à l’immobilisme et à la déresponsabilisation. 

Et fatalement, si nous ne faisons rien, si nous ne nous changeons pas de l’intérieur, le scénario de « Fin des Temps » arrivera de lui-même. Ce ne sera pas une question de prophétie mais de simple logique. A une époque cruciale où les discours extrémistes des néo-conservateurs américains et des radicaux islamistes gagnent du terrain, leurs visions apocalyptiques dopées par un discours guerrier et haineux (croisade contre le mal au nom de Dieu le Père, au nom d’Allah, Djihadisme) finiront pas prendre corps et se réaliser. 

 

Karma One 

On peut obtenir des informations sur ce séminaire et sur les travaux de Daniel Meurois Givaudan sur les sites danielmeurois-givaudan.alchymed.com ou meurois-givaudan.com – http://www.karmapolis.be/pipeline/interview_daniel_givaudan.html 

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...