Eloha fille de la Terre et du Ciel

 

 Tenez-vous prêts car les temps annoncés sont là, maintenant. Chers amis de Lumière,

Je suis Eloha, fille de la Terre et du Ciel. Je suis votre divine mère et je viens en ce jour de septembre, dans les dernières heures, journées qui vous séparent désormais de nous, vous délivrer ce message. N’attendez pas après les autres, nous qui sommes avec vous en ces derniers temps ou vos « collègues » terriens, pour vous révéler. Vous vivez des moments vécus comme difficiles pour certains, et plus légers pour d’autres. La différence est dans le regard que vous portez avant tout sur vous-même. Si vous trouvez que vous vivez dans un monde de brutes, c’est qu’à votre niveau, parfois, vous avez-vous-mêmes ce comportement. Soyez honnêtes avec vous-mêmes. Acceptez vos côtés « obscurs », ou plutôt moins éclairés et vos côtés lumineux. Laissez petit à petit cette dernière face éclairer votre verso… car le monde changera vraiment lorsque vous accepterez de faire partie intégrante de ce changement. Il ne sert à rien de tout vouloir bousculer. Bousculez-vous vous-même et tout coulera dans cette direction que vous cherchez à atteindre, en prenant parfois bien des détours.

1francesca

Je suis avec vous en permanence. Chaque parole, chaque geste posé, chaque pensée qui peut vous traverser a son importance. Vous êtes les phares pour ceux qui sont dans le doute. L’avez-vous oublié mes enfants ? Vous êtes ceux par qui le changement arrive. Car il a commencé depuis maintenant plusieurs mois, je peux vous l’affirmer. Nous ne vous demandons pas de grandes choses, mais juste d’être honnête avec Vous. De refléter la Lumière qui vous porte. Il est vrai que certains ouvrages vous aideront à « assumer » cette tâche, qui, nous le savons, n’est pas aisée à tenir. Si « Les quatre accords toltèques » en font partie, il en existe bien d’autres. Laissez-vous porter par les signes que nous mettons sur votre route. Il n’y a aucun hasard dans ce  que vous rencontrez, lisez, écoutez. Pour vous en convaincre, si j’ose m’exprimer ainsi, il vous suffit de prendre le temps d’observer, comme un observateur extérieur, détaché, les évènements de votre journée. Cet acte de silence et de réflexion, en fin de journée, vous permettra à coup sûr d’y voir clair dans ce que nous mettons sur votre chemin afin qu’il soit le plus léger possible. Car, si cette promesse que vous avez faite il y a bien longtemps, a été scellée dans la Lumière, aujourd’hui, alors que vous en êtes séparés, ou que vous croyez en être séparés, il vous faut néanmoins assumer pleinement cet objectif… C’est votre choix d’âme et vous restez à tout moment libres, bien entendu, de renouveler ou pas ce serment que vous vous êtes fait. Sachez cependant que le renoncement ne vous sera pas facile à vivre, encore moins que l’acceptation.

Soyez dans la Joie mes enfants, car, malgré les apparences, qui, comme vous le savez sont trompeuses, vous êtes déjà Lumière et tous les jours chaque effort que vous faites dans cette direction modifie et l’intensité et les couleurs de votre propre Lumière. C’est un véritable festival de couleurs, toutes plus éclatantes les unes que les autres. Nous regrettons beaucoup que vous n’acceptiez pas encore de voir cela avec vos yeux humains. Mais il s’agit maintenant d’une question d’heures…

Car comme je l’annonçais, je délivrerai à chacun son message, personnellement. Personne ne pourra dire qu’il n’a rien entendu, je le répète. Chacun d’entre vous, chaque être vivant sur cette Terre/Gaïa entendra, d’une façon qui lui sera appropriée le message que nous avons à faire passer. Cela va créer de grands troubles car si vous, vous y êtes préparés, d’autres seront dans la surprise, voire la stupéfaction. Ils n’ont jamais plus pensé en conscience comme des êtres de Lumière depuis si longtemps qu’ils croiront être devenus fous. Aussi je vous demande de vous préparer à ce qui arrive. Comme disait celui qui se fit appelé en son temps Jésus de Nazareth, « gardez vos lampes allumées, pour le jour où le Seigneur reviendra sur terre ». Vous êtes dans ces temps bénis ; Aussi incroyable que cela puisse vous paraître. Soyez présents et actifs dès que mon annonce sera faite. Ne cédez pas à la panique générale. Gardez votre maîtrise et dispensez le calme et la « zen attitude » comme vous dites. Votre Joie et votre Paix retrouvée seront les garants de votre bonne action envers les autres. Nous arrivons très très bientôt dans votre temps terrestre à l’Unité retrouvée. Nous sommes très heureux d’avoir pu partager cela avec vous tous. Soyez fiers d’être Lumière. Cette tâche n’est pas donnée à tout le monde. Soyez bénis pour le travail que vous faites chaque jour. Nous vous aimons, nous vous aidons. A très bientôt.

Je suis Eloha et je vous bénis.

canalisé par Elos, 20 septembre 2010

La vie existe sur toutes dimensions

 

Des êtres habitent les différentes dimensions dont nous avons parlé.  La vie existe de la troisième dimension jusqu’aux paradis supra dimensionnels.

Certaines races aliénigènes vous transmettent des connaissances d’ordre physique ou spirituel, d’autres vous observent, d’autres vous manipulent. il est essentiel que vous le sachiez.  Le temps est révolu de vous poser des questions banales sur leur existence.  Ils vous ont envahis depuis longtemps.  Plutôt que de céder à la panique découvrez leurs enjeux et leurs manigances avec les gouvernants mondiaux.  Ne soyez pas les victimes de votre ignorance.

terre emeraude

La Terre d’Émeraude a accueilli, parfois à son insu, différents peuples venant de multiples contrées de ce vaste univers de votre troisième dimension. jusqu’à ce jour, plus d’une centaine d’êtres de civilisations extranéennes vous ont visités.  Certains sont pacifiques et discrets.  Vous n’avez rien à craindre d’eux; ils ne chercheront jamais à vous contacter.  D’autres sont des chercheurs scientifiques. ils observent la flore, la faune et l’être terrien, tout comme vous le faites avec vos animaux en laboratoire.  Ils font des expériences génétiques tant avec les sujets masculins, qu’avec les sujets féminins de votre Terre d’Émeraude.  Ils ont besoin de ces croisements pour renforcer ou stabiliser l’aspect génétique de leur race.

Plusieurs livres ont été écrits sur ces envahisseurs de l’espace.  Prenez le temps de lire.  Vous serez à la fois surpris et émerveillés de leur ingéniosité.

Si vous avez déjà rencontré un extranéen, n’hésitez pas à vous confier.  Beaucoup plus d’humains que vous croyez ont été contactés.  Il est temps de surmonter votre peur; vous trouverez toujours une oreille attentive.

Mon peuple et moi ressentons une immense joie à vous parler d’extranéens dont la richesse intérieure est profonde.  Ces extranéens sont pacifiques et voient votre écosystème en péril.  Ils déploient beaucoup d’énergie pour vous faire comprendre la gravité des événements que vous suscitez.  Vous ressentez, en leur présence, une grande paix, un calme qui ne trompe pas. Ils sont semblables à vous physiquement.  Vous les nommez affectueusement «les grands blonds».  Ils connaissent parfaitement bien votre langue et communiquent verbalement ou télépathiquement.  Souvent, ils vous accorderont le privilège de visiter leur vaisseau et vous amèneront en balade hors de votre atmosphère, pour apprécier la beauté de votre planète, vue de l’espace.  Vous n’avez rien à craindre de ces êtres.  Ils ont tout à vous donner.  Faites de ces êtres venus d’ailleurs des amis fidèles, car dans les années à venir, ils auront un rôle primordial à jouer sur votre planète. Ils combattent le gris pouvoir avec les alliés du peuple québécois que sont les supraterrestres venant d’une autre dimension et dont nous faisons partie mon peuple et moi Aldaïa.

C’est avec facilité que nous parlons de nous et de notre dimension.  Nous sommes des supraterrestres hors de votre troisième dimension.  Nous vivons dans des dimensions plus près de la Source que la vôtre, nous possédons des enveloppes qui sont corporelles pour nous mais qui ne le seraient pas pour vous.  Nous vibrons à des fréquences différentes des vôtres.  Ce qui n’empêche en rien les contacts avec votre peuple de la Terre d’Émeraude.  Pour parvenir à communiquer avec vous, il nous fallait trouver, en tout premier lieu, un poste récepteur et émetteur.  Nous vous envoyons des messages mais nous devons également en recevoir de vous.

Vous appelez médium ce moyen de communication.  Nous avons donc trouvé un être qui nous permettrait d’échanger précisément avec le peuple du Kebek, à cause des événements à venir au cours des vingt prochaines années en votre contrée sacrée et bénie.

Notre message est empreint d’amour, de prise de conscience et de libération pour que vous deveniez des travailleurs dans la Lumière.

Nous sommes venus de notre éden supra dimensionnel dans des vaisseaux de lumière pour atteindre votre troisième dimension et, par la suite, votre planète.  Nos véhicules de transport inter dimensionnels sont invisibles à vos yeux.  Nous sommes à proximité de votre planète depuis le début de votre année terrestre 1992.  Nous demeurons près de vous avec l’entité physique Philippe Bernard Gervès qui est et qui sera, par le biais de transes publiques, le seul médium de communication entre mon peuple et vous, entités de cette magnifique Terre d’Émeraude.

Les événements à venir sont beaucoup trop importants pour que vous demeuriez inertes.  Vous avez droit à l’information et aux enseignements.  L’ignorance doit faire place à la nouvelle conscience.  C’est votre choix.  Telle est notre mission parmi vous.  Devenez fusion avec la Lumière et accomplissez-vous dans cette source d’amour.  Préparez-vous à la nouvelle alliance.  Bientôt votre peuple de la Terre du « KEBEK » sera reconnu comme le porteur du flambeau de liberté.  Qu’il en soit ainsi pour toujours!

 Peuple de la Terre d’Émeraude, vous n’avez rien à perdre mais tout à gagner!  Faites un éden de votre troisième dimension, ne soyez plus écrasés par votre passé, créez votre destinée.  Soyez les flambeaux de lumière et de liberté!  Qu’il en soit ainsi! 

ALDAÏRA CHANNELING aux Editions Louise Courteau

ETRES SPIRITUELS DES PLEIADES

 

Ils me disent :

« Il y a de cela des milliers d’années, il y avait une connexion entre les terriens et les êtres galactiques qui avaient pour mission de les aider, notamment lors des grands cataclysmes. Ils venaient essayer de rétablir la vie sociale et économique sur ce monde. Ils venaient leur apprendre les arts, la construction, la culture, l’art de la sculpture, et surtout ils venaient leur apprendre qui ils étaient. Ils les ont aidés à construire d’immenses temples, que ce soit au Mexique, en Egypte, en Chine ou même dans la civilisation sumérienne.

Ces êtres ont ouvert des portes un peu partout sur la planète. Ces portes étaient cachées dans ces monuments.

les portes de la terre

Souvent, les grands monuments comme les pyramides ont non seulement été des lieux d’initiation, mais des portes conduisant sur d’autres mondes de notre Univers. Le passage se faisait très facilement dans les deux sens, que ce soit de la Terre vers les étoiles ou des étoiles vers la Terre.

Il y a eu plusieurs grands civilisateurs, des êtres venant d’Orion, de Sirius, des Pléiades et de Vénus. Vénus a envoyé beaucoup de civilisateurs non seulement en Amérique du Sud mais également en Egypte. Ces civilisateurs ont aidé aussi les Sumériens, et même le peuple de Chine, qui à ce moment-là ne se nommait pas ainsi.

Le lien a été volontairement coupé parce qu’il fallait que les êtres humains qui avaient reçu l’aide nécessaire puisse se débrouiller tout seuls et continuer à vivre leurs expériences.

Je vais décrire le prêtre qui est auprès de moi. Il a le teint légèrement cuivré, il porte un vêtement blanc qui ressemble à une tunique allant jusqu’aux genoux. Il porte des sandales blanches avec des cordelettes entrecroisées qui montent jusqu’aux genoux. Il tient dans une main une croix ansée qui n’est pas tout à fait comme celle des Egyptiens. Sur la tête, il porte une coiffe où il y a ce qui ressemble à des plumes. Il me dit :

« La coiffe d’origine était un réceptacle énergies venant de toutes les sphères de notre système solaire, du Soleil et même des énergies se trouvant dans l’atmosphère de la Terre Mère.

A l’origine, nous étions des peuples qui avions un immense respect de la vie. Nous étions des peuples qui vivions dans la paix avec une grande conscience de nos frères galactiques. Nous avions des échanges permanents, tout du moins dans les premiers temps.

Lorsque les êtres galactiques sont partis, parce qu’il fallait qu’il en soit ainsi pour permettre à l’humanité qui renaissait de ses cendres de progresser, de comprendre, et surtout de ne plus faire des erreurs, les descendants de ces peuples ont cependant fait des erreurs. Ils ont idolâtré le prêtre que j’étais, les dirigeants et surtout les êtres venant d’autres sphères, et ils ont totalement inversé le processus.

Ils ont détourné tout ce que nous avions mis en place pour capter les énergies et fait des offrandes en enlevant la vie. »

Je suis un peu en difficulté car je vois certaines images et en même temps je vis les énergies de ces moments-là.

« Au lieu de se relier à la Lumière, ils ont fait l’inverse, et sans en avoir conscience ils se sont reliés aux forces obscures. Tous les sacrifices qu’ils ont faits en hommage à leurs dieux ont été faits en hommage à la lumière sombre.

terre

Lorsque nous, prêtres de ces civilisations, sommes partis de ce monde, avons vu ce qu’ils faisaient et de quelle façon nos enseignements étaient détournés dans tous les pays où ces portes avaient été ouvertes, nous les avons fermées afin que la lumière sombre ne puisse pas agir. Elles ont été fermées en Egypte, elles ont été fermées dans la civilisation sumérienne, en Chine, elles ont été fermées en Amérique du Sud. Elles ont été fermées de partout.

Si je viens vous en parler, c’est pour vous dire que toutes ces portes vont être ré ouvertes. Même si certains temples ont été détruits, soit par la végétation soit par l’ignorance et la bêtise de certains humains, les portes, elles, n’ont pas été détruites, parce qu’elles ne se trouvent pas à l’extérieur, elles se trouvent à l’intérieur, sous Terre, à une grande profondeur, que ce soit sous la pyramide d’Egypte, sous le grand temple du Soleil du Mexique, sous beaucoup de temples ou de ruines de temples qui n’existent plus.

Les hommes de demain, de tout à l’heure, trouveront ces portes car nous les leur dévoileront. Moi qui ai vécu chez les Mayas et bien avant la civilisation Maya ainsi que d’autres êtres allons revenir, d’une certaine manière, pour vous aider, parce que vous en aurez besoin. Vous en êtes à ce cycle absolument extraordinaire où l’homme va changer dans la vibration, va changer dans la matière, va changer dans la conscience. L’ouverture de ces portes vous aidera au moment voulu. »

Je le vois toujours devant nous. Il tient une sorte de bâton lumineux. Il semble être en or, et au sommet, au milieu de la croix ansée, il y a comme un diamant ou un cristal. Je ne sais pas comment il tient, car je ne vois pas de liaison entre le cercle et ce qu’il y a au milieu. Il me dit :

« Il tient simplement grâce à une énergie spécifique, une énergie particulière dont vous n’avez ni connaissance ni conscience. C’est la même énergie qui a permis de construire les pyramides, les temples, et qui a en quelque sorte enlevé le poids de toutes les pierres. »

Il me dit aussi :

« Je suis venu me manifester à vous ce soir bien qu’il n’y ait jamais d’êtres de mon peuple qui aient communiqué avec ce canal. Je voudrais lui dire qu’elle a également vécu dans nos peuples très, très longtemps avant ceux qu’elle nomme les Mayas, bien avant les Olmèques.

Si je suis venu vous voir, c’est pour vous dire : soyez courageux et patients ! Le plus gros du chemin a été parcouru, et même si vous avez encore des moments de lassitude, de grandes fatigues, des moments d’émotions un peu involutives, parfois même des envies de renoncement, cela fait partie de la transformation.

Une renaissance est toujours douloureuse. Une renaissance telle que celle que vous vivez en cette période extraordinaire est la plus belle renaissance qu’une âme puisse espérer dans la matière. Vous êtes bénis d’avoir pu venir sur ce monde en cette période de grande transition. Jusqu’à ce jour, aucune âme incarnée dans la matière n’a eu la chance que vous avez de vivre ce grand cycle, ce changement considérable Ce changement est considérable dans les énergies de transformation, dans la Lumière qui éclaire votre matière et dans l’Amour immense que vous recevrez de l’Univers que vous pourrez ressentir vibrer et vivre de plus en plus intensément au plus profond de vous-même.

La fusion se fera entre l’Amour Universel et l’Amour du Divin en vous. Cette fusion sera la plus grande joie qu’une âme incarnée dans la matière puisse ressentir. Nulle joie ne sera égale à celle-ci. Cette fusion sera de courte durée, car dans la matière vous ne pourriez résister, mais même si elle ne devait durer qu’une seconde, toute votre matière en sera sublimée et elle ne sera plus du tout, dans la vibration et dans l’Amour, ce qu’elle est aujourd’hui.

Beaucoup d’êtres qui sont venus expérimenter la vie sur ce monde depuis des centaines de milliers d’années vont se manifester. Ils viendront ponctuellement en tant que guides faire de petits séjours en se créant un véhicule terrestre en fonction de leurs besoins. Ils viendront en cette fin de cycle qui sera aussi très importante pour leur âme. Même s’ils sont cent fois plus évolués que vous, quoique cela ne veuille absolument rien dire pour nous, ils auront, comme moi d’ailleurs, l’immense joie de prendre corps pendant quelques temps sur ce monde en cette fin de cycle.

Vous comprenez que vous avez commencé la transition, mais vous ne comprenez pas encore tout ce qui vous arrive. Vous n’arrivez pas à expliquer et à gérer ce qui vous arrive. C’est pour cela que je vous demande de vous laisser couler dans le courant de la vie en sachant que tous les Etres de Lumière qui vous ont guidé jusqu’à ce jour et vos guides sont près de vous.

Toutes les Hiérarchies sont très attentives à ce changement de cycle pour la planète Terre, pour tout votre système solaire et bien sûr pour tout l’Univers. En ce qui concerne le reste de l’Univers, c’est un autre problème qui ne vous concerne pas.

Maintenant je vous salue. Pour l’instant je retourne sur une planète de Lumière. J’ai simplement fait une projection de ce que je suis car j’avais envie de vous parler un peu, de vous expliquer ce qu’il adviendra de ce monde et surtout de vous dire : courage et confiance ! Vous désirez tous grandir, alors il faut que vous ayez toujours beaucoup de force, de courage, de confiance et d’Amour. Ce sont les ingrédients de votre grandissement.

Que mon Amour vous accompagne où que vous soyez, où que vous alliez ! »

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  http://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Lettre à la Terre par SORIA

Je viens des Pléiades et je suis un être féminin qui a accepté de vous transmettre des mots pour permettre à votre humanité de franchir la porte d’une nouvelle ouverture de conscience. L’ère du Verseau suggère une fluidité encore non expérimentée sur cette planète. La conscience qui arrive sur votre sol sera dérangeante, que ce soit dans la matière, dans le mental ou dans les mondes subtils. Pourtant, il n’y a pas moyen de passer à côté et de l’éviter; aussi, osons construire ensemble un pont neuf où chacun, d’un côté de ses rives, regardera l’autre et essaiera de lui tendre la main. L’effort que nous fournirons sera profitable autant à vous qu’à nous.

Nous sommes à jamais liés dans la création et notre devenir dépend du vôtre.

le pont

Nous voyageons sur une voie du Soleil qui nous mène à la périphérie de votre univers, en attendant de recevoir l’autorisation de nous rapprocher davantage de vous. Votre Terre est prête pour vivre son initiation. Ce moment très attendu est l’annonce d’une grande aventure. Préparons tous ensemble la réussite de cette initiation. Oublions, vous et nous, l’écart de conscience qui nous sépare et travaillons côte à côte à l’avènement des deux prochains millénaires.

J’écris ces lignes à la fin du premier semestre de 1999. J’ai devant mes yeux les événements immédiats que vous allez vivre. Il y a beaucoup de bouleversements auxquels vous ne pourrez échapper, mais derrière ces événements parfois dramatiques se cache l’arrivée d’une grande réalisation et d’un grand épanouissement.

Nous nous rapprochons de votre planète en apportant l’aide nécessaire afin que vous franchissiez l’étape qui se présente. Je suis heureuse de participer pleinement à votre devenir et à l’Ascension de votre planète. Vous allez bientôt entrer dans la quatrième dimension. Comme pendant tout changement vibratoire et de niveau de vie, vous allez vivre des moments difficiles, de doute mais aussi de remise en question.

Je suis au service de la Vie en transmettant des informations là où on me le demande. Je rentre donc au service de votre planète pour une durée indéterminée, avec un point fort qui se situera autour des années 2007 à 2050. J’ai reçu un programme fort chargé et je vous promets de mettre mes énergies à votre service pour l’exécution de ce plan d’intervention. Ceci ne veut en aucun cas signifier que je partirai après, mais vous serez habitués à ma présence et à mes interventions et je ferai partie de votre quotidien après 2050.

Mes frères et soeurs des Pléiades poursuivent le même but dans leurs interventions parfois différentes. Jamais nous ne nous serons autant mobilisés pour vous aider et réparer nos erreurs passées.

En temps que Créateur Confirmé dans ma tâche, je demande pardon à la Terre d’avoir interféré dans son devenir et de l’avoir plongée dans l’isolation de ses sueurs. Bien que je n’aie pas personnellement participé à ces erreurs de choix, je me sens responsable de mon peuple et de ses Anciens.

Aujourd’hui, je suis heureuse de mettre mon savoir à votre disposition et de réparer ces erreurs en vous offrant une ouverture de conscience.

Recevez la certitude de mon respect et de mon amour pour cette humanité terrienne,

SORIA.

Extrait du livre « les grandes voies du Soleil » où Soria se présente et annonce son rôle :

Soria est une énergie composée de plusieurs entités formant une bulle d’expression venant des Pléiades

Les Pléiadiens sont reconnus mondialement comme maîtres spirituels décisifs pour notre époque. Ils reviennent nous offrir une vision audacieuse et controversée du dessein le plus élevé pour nous sur Terre. Leur manuel, qui présente un style de vie inspiré, nous invite à restaurer et à rendre sa valeur à l’être humain et à identifier les énergies de la Déesse nous reliant à notre A.D.N. et à notre héritage véritable. »

Les Émissaires de Lumière des Pléiades sont un groupe collectif avec entre autres rôles, celui de gardiens de la Terre et du système solaire.

Ces êtres de Lumière sont présents à la fin d’un cycle majeur d’évolution et sont là pour nous éveiller à ce que nous sommes dans notre évolution et à ce qui nous est nécessaire pour entreprendre la démarche suivante.

Intervention de SORIA dans les Ecrits de KRYEON : AU-DELA DU VOILE…

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/ 

La nouvelle conscience planétaire de l’Etre Cristal que nous sommes

 

Le corps physique sait s’adapter à un environnement en transformation. Toutefois, le rythme des changements actuels crée moult turbulences, voire des déséquilibres et des malaises. Les fonctions des glandes sont modifiées, ce qui provoque des réactions erratiques sur les plans organique et systémique. Par contre, les chakras sont stimulés par le taux vibratoire en constante augmentation. Les corps subtils et leur structure énergétique devancent de ce fait tous les autres systèmes dans ce processus de transformation.

etres cristal

Tout cela fait en sorte que vous ressentez de la fatigue profonde et que votre système nerveux en est fort affecté. Il est essentiel que les humains ressentent et comprennent les enjeux et le but de tous ces mouvement sen eux et autour d’eux.

L’absence de compréhension, due au manque de conscience, de ce qui assure l’équilibre et l’harmonie fait en sorte que la dégénérescence s’accélère. Il est fondamental de comprendre que la transformation actuelle touche le cœur même de la cellule. Nous vous révélons aujourd’hui que la membrane cellulaire et celle du noyau de la cellule sont le véritable cerveau de l’humain et que ces membranes connaissent une transformation majeure. Par le passé, les humains ont identifié l’encéphale comme le siège de l’intelligence, de la mémoire et des communications entre les neurones. Puis, des humains inspirés ont découvert la structure génétique, l’ADN, et compris que l’intelligence et la mémoire se situent partout dans le corps humains. Cela constituait une avancée extraordinaire.

Faisons un pas de plus… sachez qu’il y a deux membranes importantes ; celle qui entoure la cellule et celle qui entoure le noyau de la cellule. La mutation actuelle chez l’humain a pour effet de transformer ces deux membranes, dont les fonctions sont comparables à celles du cerveau, par la nature des échanges d’informations qui s’y déroulent. Elle déclenche également une transformation de votre structure génétique. En outre, une conséquence majeure de ces transformations se traduira par une augmentation du nombre d’hélices de l’ADN. Elles sont potentiellement au nombre de 13, soit six paires et une hélice autonome.

Pour l’instant, la science ne reconnaît qu’une paire d’hélice s, appelée aussi double hélice. Ces hélices potentielles peuvent se manifester dans la matière ou se maintenir au niveau photo-lumineux, sur le plan subtil. Or, ces changements au niveau des hélices et des membranes subtiles se produisent parallèlement à la transformation des chakras. C’est ainsi que se transforment la structure et la fréquence vibratoire des sept principaux chakras, et que d’autres chakras encore méconnus émergent peu à peu.

Etablissons maintenant le lien entre les chakras et les glandes du corps physique qui leur sont associées. La vitalité des chakras est intimement liée à la vitalité des glandes du système endocrinien. Par ailleurs, cette vitalité est directement associée à la qualité des échanges énergétiques avec tous les tissus que les glandes influencent. Les différentes transformations du corps physique sont donc liées à celles des membranes de la cellule set de son noyau, des chakras et des glandes qui leur sont associées, avec un effet d’entrainement sur les autres organes et tissus. C’est pourquoi nous vous invitons à envisager une totale mutation de l’être humain, un changement structurel morphologique et biologique complet, mais de façon graduelle.

Ces changements sont en général très progressifs. Toutefois, lors de la bascule d’un cycle à un autre, ces derniers deviennent plus importants. Cela est particulièrement vrai de la fin du cycle actuel en phase avec la fin de cycles majeurs. Les changements seront d’autant plus significatifs s’ils sont combinés à un véritable éveil de la conscience favorisant l’émergence et l’utilisation de nouvelles facultés permettant de sortir de l’illusoire prison du corps physique et de voyager dans l’univers multidimensionnel. Non seulement cette conscience sera-t-elle plus grande, et surtout ces voyages seront-ils de plus en plus nombreux, mais grâce aux facultés éveillées des humains, la transformation physique sera même accélérée comparativement au précédent cycle.

En résumé, cela signifie que sur le plan énergétique, l’être se transforme, et que ses corps émotionnel, mental et même causal se transformeront aussi. Nous nous dirigeons donc peu à peu vers un être nouveau.

La mutation des corps subtils ainsi que celle de leur structure énergétique multidimensionnelle s’effectuent très rapidement à l’heure actuelle. De ce fait, elles affectent la transformation du corps physique, ainsi que les plans émotionnel et mental. Tout cela fait donc émerger chez les humains, de nouvelles facultés spirituelles.

Cependant, ces mutations sont vécues plus difficilement à cause des bouleversements que les hommes ont déclenchés depuis quelques siècles, provoquant ainsi des altérations dans leur environnement naturel, leurs structures sociales et leurs conditions de vie. Toutes ces altérations ont des répercussions sur le système nerveux central et périphérique, sur le système digestif, ainsi que sur le système reproductif des humains, qui ainsi, subissent inévitablement un stress causant de la dégénérescence.

Naturellement, l’humain qui choisit de s’harmoniser et de s’équilibrer vivra avec moins de soubresauts les phases du changement vibratoire de la planète, et évitera ainsi le stress consécutif aux secousses résultant de ces grands changements. A défaut d’ouvrir sa conscience, celui qui réfute non seulement le changement global en cours, mais aussi sa nature et même le sens de la vie, connaît présentement davantage de difficultés. Il vit en état de contractons et pourtant tous les mécanismes de transformation sont opérants, sauf sa disponibilité, sa présence et sa volonté de changement, ce qui fait qu’il est provoqué, bousculé.

Source

Imaginez un humain flottant dans une rivière à faible débit et qui voit tout à coup ce dernier s’élever de façon très importante. Celui qui aura développé ses aptitudes pour la nage et l’apnée pourra alors survivre avec moins de difficultés. Cela ne signifie pas qu’il ne sera pas emporté par les flots, qu’il n’y aura pas quelques soubresauts dans la frénésie du moment. Toutefois, celui qui résistera sera également emporté, mais sa résistance au changement fera en sorte que les secousses subies seront beaucoup plus fortes. Votre santé est liée à votre capacité à maintenir votre équilibre pendant cette période de changement.

Une fois la mutation terminée, vous serez sans doute devenus de vieux sages observant sur Terre ou dans l’au-delà les derniers soubresauts de ce changement de cycle. Il est donc important que vous arriviez à conserver votre équilibre durant cette intense période de mutation. Cet équilibre sera favorisé par l’absorption des nouvelles particules  et par l’utilisation de vos nouvelles facultés émergentes. Parallèlement,  le changement de cycle correspond aussi à des changements pour les différentes formes de vie végétales et animales, ainsi que dans le règne minéral. Cela vous étonnera peut-être de savoir que ces changements toucheront la matrice même de votre atmosphère, car de nouvelles énergies la pénètrent. Tout comme les mutations chez l’humain résultent davantage du changement de cycle que de son mode de vie, les grandes transformations de l’atmosphère sont aussi davantage la conséquence de ce changement cyclique – et donc de la hausse du taux vibratoire de la matrice.

Il n’en demeure pas moins que les humains, dans leurs manipulations de l’atome et des ondes, ont provoqué l’ouverture de brèches dans l’atmosphère terrestre. Si cela a pu se produire, c’est qu’elle aussi accueille la transformation. C’est donc dire qu’un ensemble de nouvelles particules peuvent ainsi pénétrer dans l’atmosphère, le sol et les eaux de la planète. Par ailleurs, d’autres particules qui sont l’héritage de civilisations antérieures sont émises depuis l’intérieur de la Terre. Ces nouvelles particules constituent une véritable source de nourriture spirituelle en provenance du cosmos et de l’intérieur de la Terre, dont l’humain peut s’alimenter afin de conserver l’équilibre et l’harmonie au fil de ses transmutations physique, émotionnelle, mentale, énergétique et spirituelle.

Voilà pourquoi il est vital de prendre conscience de l’importance de cette nourriture pour votre mieux-être. Toutes ces nouvelles particules favoriseront votre mutation et stimuleront votre régénération cellulaire.

Au fond, la majorité des humains sentent qu’une importante transformation est en cours. Non seulement la ressentent-ils, mais ils la souhaitent aussi parce qu’ils ne sont ni heureux, ni en bonne santé, parce qu’ils ont l’impression qu’une chose importante leur échappe et qu’il est insensé de continuer dans la direction où les choses semblent présentent aller. Une multitude d’êtres humains vivent une forme de conscience paradoxale oscillant entre l’espoir et le désespoir. En soi, les humains sentent que les choses ne peuvent plus durer ainsi.

D

Un nouveau monde avec de nouvelles structures doit être créé.

Bien que certains soient attachés au monde actuel, presque tous voient bien que les systèmes en place sont devenus dysfonctionnels. A l’évidence, le système monétaire mondial ne tien t plus la route. Vous savez aussi que les divers systèmes éducatifs, ballotés d’une réforme à une autre, ne répondent que superficiellement aux problèmes de l’heure. Vous êtes également conscients que les systèmes de santé du monde entier ne conviennent plus. Qu’ils soient réfractaires à une forme de médecin ou à une autre, les humains savent généralement que les conceptions de la médecine sont appelées à changer. La nouvelle conscience est un courant d’énergie qui éveillé tout sur son passage. Cela ne signifie pas que tous les humains ouvriront leur esprit et vibreront à un niveau de conscience plus élevé. Ne confondez pas vos intentions et votre détermination avec la pensée magique d’une réalisation instantanée. Nous parlons d’une nouvelle conscience planétaire parce que la majorité des humains ont l’impression ou sentent que tout doit changer, et qu’ils ont donc entrepris une véritable quête de sens.

Certains humains sont très conscients de ce dont nous parlons, mais ils croient à tort que la bascule du monde et de la vie se fera en quelques jours. En soi, ils ont une vision totalement opposée à celle des sceptiques. Leurs visions reposait sur la croyance d’une transmutation planétaire totale le 21 décembre 2012, certains prédisant la fin du monde et d’autres, la transition d’un grand nombre de Terriens vers une autre planète, voire une autre dimension. Nous vous avions prévenus que cette date, dans l’histoire humaine, correspondrait bien au début symbolique du nouveau monde. Et ce fut une date effectivement importante, car lors du solstice d’hiver de 2012, jamais autant d’humains ne se sont rassemblés en une conscience unifiée depuis le début de votre civilisation actuelle.

Si le taux vibratoire planétaire en fut influencé à la hausse, tout n’a tout de même pas changé en une seule nuit, car les énergies étaient en mouvement déjà depuis un certain temps. Ainsi, le changement s’est accentué et les transformations dans le corps physiques et subtils, de même que dans la psyché humaine que vous ressentez fortement, et dont nous ferons état ; en sont une preuve évidente. Cette grande mutation est en soi le Grand Œuvre de votre humanités, et ce dernier sera beaucoup plus fascinant si tous y participent. L’individu qui contribue consciemment au changement individuel et global le vivra beaucoup plus harmonieusement. Ainsi, les communautés ou les collectivités qui s’y engageront à fond vivront ce changement plus en douceur, plus rapidement, plus harmonieusement, d’une manière plus équilibrée et dans l’euphorie du renouveau.

Sources : 1- Extrait du livre « L’ADN DEMYSTIFIE» de Kishori Aird –  page  211-123

2- Kryeon : Tome VIII (Un nouveau Don de Lumière). Aux Editions Ariane

3- Nourriture de Guérison et de Transmutation Cellulaire aux Editions Ariane.

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Commandant de vaisseau Arcturien

 

les-arcturiensSalutations à mes frères et sœur terriens. Vous me connaissez sur le nom de Sanat Kumara.

Si je suis le premier à vous parler au nom de mes congénères Arcturiens, ce n’est pas parce que je suis doté d’une conscience supérieure, mais simplement parce que je suis très, très vieux et je j’ai donc une vision complète de l’histoire intergalactique. De plus, je porte en moi depuis très longtemps la passion et l’engagement ainsi que la bienveillance commune à tous les Arcturiens.

Je réside dans plusieurs dimensions de la conscience simultanément. En ce moment, afin de communiquer avec vous par des mots, j’active mon aspect de la cinquième dimension, mais je préfère rester dans la neuvième, où je jouis d’une perspective plus expansée. J’y conserve ma forme physique lumineuse, à la limite de la lumière informe. Cette juxtaposition de la forme et de l’informe est paradoxale et crée une dichotomie intéressante. Notre civilisation est d’ailleurs fascinée par les paradoxes et les dichotomies.

En tant qu’êtres intergalactiques, nous résidons principalement entre la cinquième dimension et la neuvième. Quand nous ascensionnons au-delà de la neuvième, notre identité change et nous devenons davantage des formes lumineuses. Cependant, la plupart d’entre nous préfèrent conserver intacte leur identité. Pourquoi ? Parce que nous aimons le bonheur d e l’autonomie individuelle face aux forces qui oeuvrent continuellement à la dégradation ou à l’élimination de l’identité personnelle. C’est une forme d’art qui nous plaît énormément. Le plaisir de notre existence est l’un des fleurons de la conscience arcturienne.

Un autre de nos fleurons est le besoin d ‘avoir une mission à accomplir. Nous ne sommes guère belliqueux, mais nous sommes toutefois intrépides. Quand nous devons affronter des forces qui semblent dépasser la nôtre, nous trouvons toujours un moyen de composer avec elles ou de les contourner. Notre expérience en tant que civilisation intergalactique s’étend sur des millions d’années humaines et nous savons que cet univers regorge d’énergies et d’êtres extraordinaires. Certaines de ces entités possèdent une forme, mais ne vous y trompez pas ; tous les êtres intergalactiques ne sont pas aimables. Certains sont bienveillants, mais d’autres sont malveillants.

C’est en raison de notre nature, des circonstances et de nos technologie de pointe qu’on nous a confié le rôle de gardien/protecteurs de la Terre et de cette galaxie qui constitue votre foyer et que vous appelez la Voie Lactée. D’ailleurs, ce nom nous amuse (Le lait semblait très important pour les concepteurs du cosmos). Comme se sont les Hathors qui nous ont présentés dans le cadre de ces écrits, j’aimerais vous raconter le lointain souvenir de notre rencontre avec eux.

Il y a des milliards d’années de temps terrestre, quand cet univers est né sous l’effet d’une grande explosion, sa nature même fut dictée par des forces opposées. Lorsque notre civilisation intergalactique a entrepris son cheminement, il y a environ cent millions d’années, nous avons été fascinés par l’opposition des forces car notre technologie est axée sur l’exploitation des énergies latentes entre ces forces. Il y a quelque quatre vingt dix millions d’années, je suis devenu selon vos termes terrestres, un commandant de vaisseau. Comme je suis parvenu à ce poste et je suis ensuite devenu responsable de la Voie Lactée ne présente aucun intérêt ; c’est plutôt la mission qui importe. Je suis donc chargé de la protection de la vie, de l’intelligence et de la liberté dans toute la Voie Lactée, et je suis engagé au plus haut point dans mon devoir, dans mes responsabilités et dans ma mission.

Dès mon entrée en fonction, j’ai été fasciné par plusieurs monde sou planètes de votre galaxie, ce qui m’a conduit à lancer une invitation à un univers parallèle. Votre univers n’en est qu’un parmi d’autres qu’il est possible de connaître en entrant dans l’hyperespace. Dans un état de conscience profond que vous appelleriez la méditation, j’ai réfléchi aux ressources nécessaires pour contrer les déséquilibres inhérents à cet univers, c’est à dire la guerre entre des forces opposées.

J’ai exploré plusieurs univers contigus afin de voir qu’il y existait une ressource pouvant équilibrer la Voie Lactée. C’est lors d’une telle incursion que j’ai rencontré les Hathors, dont j’ai immédiatement reconnu les qualités et aptitudes uniques. Ils sont très différents de nous. Leur énergie est androgyne.

Chez eux, les polarités sont intrinsèquement en harmonie, leurs aspects féminin et masculin étant presque parfaitement équilibrés. Le plus intéressant, c’est qu’ils ont ascensionné collectivement, alors que les Arcturiens ascensionnent individuellement. Durant l’une de mes incursions cosmiques dans leur univers, j’ai invité quelques Hathors de la huitième ou neuvième dimension à se joindre à nous dans notre vaisseau. A l’poque celui-ci se trouvait dans la cinquième dimension et ce fut donc très amusant pour mon équipage et moi de les voir se « comprimer » pour entrer dans la cinquième dimension.

Sous leur forme anthropomorphe, c’est-à-dire humanoïde, les Hathors sont généralement plus grands que nous ; ils mesurent de trois mètres et demi à quatre mètres. Dépendamment où vous êtes situés dans notre vaisseau, les couloirs ont environ trois mètres de hauteur. Les Hathors devaient donc se pencher quand ils abaissaient leur vibration jusqu’à la cinquième dimension. C’est pourquoi ils préfèrent rester dans la huitième et la neuvième.

C’est après avoir fait une tournée du secteur ensemble, après avoir parcouru la galaxie de long en large, comme moi, les Hathors ont été fascinés par une petite planète bleue et primitive. C’était la Terre à ses tous premiers stades de développement. Je sens qu’en ce moment plusieurs Arcturiens m’écoutent en retenant leur souffle, comme vous dites. Si je devais tout recommencer, ferais-je la même chose ? Je n’en suis pas sûr. Mes devoirs de commandant étaient – et sont toujours – la motivation première de mes actions, mais j’ai éprouvé une grande tristesse quand ma mission a éclipsé mes sentiments. Je pense que l’appel et le besoin du cœur doivent tempérer notre nature arctureinne qui nous porte à remplir notre mission en priorité

Extrait du message de Sanat Kumara – Arcturiens  retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

 

  Extrait du livre LE GRAND POTENTIEL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE.

Message des vénusiens aux peuples de la Terre

 

images (3)A l’école des Sages 

Nous pénétrons dans une habitation qui dégage une sensation de paix et d’harmonie indicibles. Dans une salle de dimensions modestes un homme nous attend. Il paraît un peu plus âgé que mes compagnons, mais si peu, que je suis étonnée lorsqu’il m’accueille de la sorte :

« Sois la bienvenue ici. Je t’attendais, et j’ai des éléments à te donner qui pourront peut-être montrer aux hommes de la Terre un chemin qu’ils soupçonnent déjà au fond d’eux-mêmes. Je suis maintenant très vieux, plus de cinq cents de vos années terrestres et j’ai bien souvent eu des missions sur la planète Terre.»

L’homme s’arrête quelques instants, pendant lesquels il nous fait signe de nous asseoir autour d’une table ovale entourée de sept sièges confortables. Il est vêtu d’une longue robe blanche, serrée à la taille par un lien souple, dont je ne détermine pas la matière. Un petit boîtier y est accroché. A ses pieds, des sandales d’une matière souple font corps avec lui. J’avais déjà remarqué sans y prêter attention, qu’aucun des vêtements ne comportait de couture. Tous semblaient faits d’un seul tenant et je rapprochai cela des robes esséniennes que nous portions il y a deux mille ans. Je m’aperçois alors que le sol est comme un grand miroir aux multiples reflets.

« Chacune de ces missions, continue-t’il, a eu pour but d’entrer en contact avec certains des vôtres d’une façon très physique, et aussi de manifester notre présence aux êtres qui vivent à l’intérieur de votre terre. Là encore, il n’y a pas les bons et les méchants, mais des êtres qui évoluent à leur façon. Certains d’entre eux ont des connaissances plus avancées que celles qui ont cours à la surface de la terre. Ils connaissent les lois de la gravitation, de l’antimatière et ont aussi des vaisseaux que vous pourriez appeler intra-terrestres.

Parmi eux, il est des êtres d’une grande sagesse, qui pendant longtemps ont cependant refusé de manifester leur présence à ceux de la surface. Ils ne souhaitaient pas entrer en communication avec les humains qu’il sconsidéraient comme trop orgueilleux. Il y a de cela nombre de vos années, un pacte s’est enfin établi, et la compassion de certains d’entre eux fit qu’ils acceptèrent d’entrer dans la grande opération d’aide que nous avions alors envisagée pour la Terre. Leur action est encore souterraine, ajouta-t’il avec un sourire, mais elle n’en est pas moins efficace, et ils éveillent sur terre tout ce qui est connaissance occulte, de façon à rendre lumineuses les grandes lois cachées, jusqu’à présent réservées aux seuls initiés. »

Le grand être blond s’est tu quelques instants et disparaît, pour réapparaître aussitôt avec un plateau de fruits et des verres remplis d’un liquide odorant.

« Lorsque mon passage sur terre devait durer plus de quelques mois, il me fallait alors une identité spécifique et un travail qui me permette de m’intégrer et de rester les deux ou trois années prévues. Actuellement, certains hommes de la Terre qui connaissent notre action souhaiteraient contrôler tout cela, et vos puces, vos cartes de crédit, vos identités et la façon dont chacun peut être surveillé même chez lui, vont contribuer à nous identifier. Ceci étant, nous ne craignons pas la technologie terrienne. Mais il est pourtant parmi vous des êtres d’autres planètes qui eux savent comment nous détecter et nuire à notre action. Cependant, aucune peur ne nous habite car ce qui doit être sera, dans un sens comme dans l’autre.

De votre réveil, de la croissance de votre cœur, dépendra la suite de votre histoire, et par répercussion de la nôtre. Nous ne craignons pas la mort et jamais nous n’enlevons la vie. C’est une évidence pour nous tous ici, aussi nos missions sont-elles un don joyeux que nous faisons quelles qu’en soient les conséquences. Lorsque nous atteignons l’atmosphère terrestre, il arrive que nos vaisseaux densifiés soient susceptibles d’accident. Il en est même qui sont sur votre Terre dans des zones interdites ou seules quelques hautes personnalités ont accès.

Les hommes de pouvoir cherchent comment ouvrir nos engins spatiaux sans succès, car ils ne connaissent pas le pouvoir du son et celui du cœur qui, combinés à des symboles, ouvrent les portes invisibles. Ces hommes savent seulement comment emprisonner des évidences. Ils connaissent aussi les champs d’énergie qui peuvent affaiblir notre action… Un jour viendra, où vous n’aurez plus la possibilité de penser et d’agir d’une autre façon que celle qui vous sera dictée. Les marginaux, les révolutionnaires de l’Amour seront des exclus qui ne pourront vivre sur le sol de la Terre, car tout y sera contrôlé, prévu, pour ceux qui voudront bien être fichés et suivis. Ces temps sont proches, mais ils ne seront que ce que vous accepterez d’en faire. Nul ne peut obliger une âme à vivre ce qui est contraire à ses décisions. Encore faut-il choisir et ne pas laisser choisir qui que ce soit pour vous ! »

Un sentiment de tristesse mêlé à une confiance profonde m’habite. Je sais que nous avons la responsabilité de notre futur et que ce qui arrivera sera voulu par nous, mais en même temps un sentiment de lassitude m’envahit. Nous allons, peu à peu, vers une pensée, une monnaie, une uniformité générale qui permettront à toute forme d’autorité de gérer un groupe, et non des individus. Quelle facilité pour imposer et soumettre qui que ce soit ! Je lève les yeux vers les murs qui m’entourent, pour m’apercevoir que deux d’entre eux sont décorés de ce qui pourrait paraître une fresque ou un grand tableau… Rien de figuratif pourtant, mais des circulations d’ondes qui dansent et rendent l’ensemble très vivant.

« Chez nous, l’art a souvent une fonction précise. Ce que tu vois sur ces murs est une porte du temps. Selon tes pensées et tes recherches, les cristaux qui composent ces ensembles te permettent un contact avec telle ou telle période de n’importe quelle planète et à n’importe quelle époque de son humanité. Les cristaux sont de grands Êtres à la mémoire fabuleuse. L’une de leurs capacités est d’enregistrer la mémoire du temps. Sur Terre, les hommes savent très rarement collaborer avec eux. En effet, ils imaginent à peine une partie des pouvoirs de ce règne minéral et pensent l’exploiter, sans savoir qu’ils peuvent y perdre leur âme. Je ne parle pas ici, du port de pierres en bijoux ou des utilisations momentanées que l’on peut en faire : je fais allusion aux objets de pouvoir que vous croyez détenir à travers eux. Leur puissance est tellement supérieure à la vôtre, que si votre alignement avec vos divers corps n’est pas parfait, si vos pensées elles-mêmes ne sont pas totalement claires, c’est lui qui sera votre maître et fera de vous son esclave !…

Certains êtres de l’Atlantide ont cru avoir atteint un niveau suffisant pour contraindre le cristal à les servir. Ils ont oublié que cette simple pensée de pouvoir créait en eux une faille et une faiblesse. Ce fut l’une des causes de la chute de cette grande civilisation. »

Un grand silence paisible occupe l’espace. Le Sage nous regarde tous trois, et il émane de ce regard une tendresse immense, sans barrière, sans attente. J’ai, l’espace d’un instant, la sensation de plonger dans ce regard irisé et de me perdre dans un ciel constellé d’étoiles. J’y suis tellement bien que j’aimerais rester là indéfiniment, car c’est l’infini, le non créé qui m’habitent alors ! Au fond de ma nuit étoilée j’entends la voix du Maître :

« Ici, la mort n’est rien d’autre qu’un passage semblable à une naissance. Les êtres de la Terre en ont oublié l’Essence et ils ont tellement peur de cette mort, qu’ils vivent d’elle et la produisent à tout moment ! Il est rare de voir une planète dont les habitants tuent tout ce qui peut avoir forme de vie, soit pour se protéger, soit pour s’en nourrir. Ces actions renforcent en vous la peur de votre propre mort, car ces morts que vous provoquez vous habitent en permanence, et vous vivez ainsi en symbiose étroite avec la souffrance que vous créez. Mais regarde plutôt… »

Sur l’écran de ma nuit, apparaît alors une scène à l’intérieur d’un édifice semblable à celui de l’École de Sagesse. Là, dans une salle aux lumières douces et dans toute la gamme des bleus violets, je perçois, allongé dans une sorte de lit en forme de coquille, un homme blond du même âge que le Sage chez qui nous sommes. Une musique qui semble être une musique des sphères, s’écoule doucement dans l’air parfumé de la pièce. Tout ce qui émane du lieu est empreint de beauté, d’harmonie, de sérénité. Sur le mur qui fait face au lit, apparaissent des symboles lumineux, des lettres… L’homme allongé sourit à une personne qui, assise à côté de lui, semble lui parler par télépathie.

« Nous nous trouvons dans l’une des salles du temple des désincarnations. Celui qui est dans le lit va quitter son enveloppe physique. Il l’utilise depuis plus de cinq cents ans et souhaite maintenant en prendre une nouvelle afin de se régénérer et de continuer avec d’autres données plus récentes. Il a pris soin de terminer ce qui lui paraissait important pour cette vie et pour les quelques mois que vous appelez curieusement d’après-vie, où il sera en préparation pour ses nouvelles fonctions. Ses proches l’ont laissé maintenant avec l’accompagnateur de son choix. Ils savent que celui qui part a besoin de calme et de sérénité, pour que le voyage soit le plus agréable possible. Avant d’arriver dans ce lieu, l’habitant de ce corps a contacté ses futurs parents. Ils ont préparé son départ et son retour avec minutie. La famille d’accueil sait qu’elle n’est là que pour un temps, celui durant lequel le nouvel incarné aura besoin de soutien et de présence physique… Mais cela dure très peu chez nous, contrairement à la Terre.

Là-bas, sur Terre, les êtres s’extasient devant un enfant et essaient de le maintenir dans cet état le plus longtemps possible, si bien que la dépendance est souvent très longue par rapport au peu d’années d’activité restantes. Un Humain passe 21 années au moins à se construire sur un plan subtil, 30 années à travailler, et le reste à vivre ce qui n’a pas été vécu jusqu’à sa mort. La lenteur vibratoire de la planète explique ces faits. Ici, un être s’incarne et passe cinq à huit des années terrestres tout au plus, à réapprendre ce qui est nécessaire à sa croissance intérieure et au projet pour lequel il s’est incarné. À partir de ce moment-là, il devient complètement autonome et le restera durant toute sa vie active, c’est-à-dire, une moyenne de cinq cents ans… jusqu’à ce qu’il sente que son corps et son âme ont besoin d’un nouveau vêtement.

Les familles d’accueil ont donc un rôle important, de par les qualités et les possibilités qu’elles pourront offrir à celui qui s’incarne, mais ce rôle n’a rien à voir avec celui que se donnent les parents sur terre. Il n’y a aucune idée de possession, aucun orgueil de créateur, aucun lien privilégié dû au rôle de géniteur. Il s’agit bien davantage d’offrir des possibilités à des entités qui n’appartiennent qu’à elles-mêmes et qui, dès le moment de leur naissance savent où elles vont et ce qui les attend. Il n’y a aucune obligation ou contrainte dans cette relation parentale. L’expression la chair de ma chair nous fait beaucoup sourire ici, surtout vu la compréhension qu’en ont les parents terriens. Ici, la chair est simplement le vêtement que l’on construit dans un acte d’amour, et à travers lequel se glissera l’entité à un moment précis. Ce vêtement est tissé au fil du temps avec tendresse, mais ne donne aucune priorité à ceux qui sont à son origine.

Les Grands Êtres de la nature qui contribuent à construire le véhicule, sont un peu semblables à ceux qui interviennent sur terre, même si nos corps sont plus subtils. A ce niveau, il y a peu de différences. Au moment de sa naissance, l’être qui s’incarne a pour objectif d’être au plus tôt utile et actif. En accord avec son âme, il passera donc les premières années à devenir autonome et prêt pour ses fonctions futures. C’est en ce sens aussi qu’il a encore besoin de l’aide de ses parents. L’amour ou l’affection sont pour nous des évidences mais il n’est guère besoin d’être parent pour en donner, et la qualité de ce don ne sera pas différente qu’il s’agisse d’enfants que nous faisons, d’enfants auxquels nous enseignons, ou d’adultes que nous rencontrons.

Sur Terre, posséder fait croire que l’on peut mieux aimer. Ce n’est guère le cas ici, et notre cœur est ouvert selon ses propres capacités, et non selon que l’on soit attaché ou non à une famille. Nous savons tous que notre famille n’est jamais que provisoire et pour une incarnation présente. Nous savons aussi combien nous sommes tous reliés les uns aux autres par des liens changeant au fil de nos incarnations. Sur Terre, il en est de même, et si vous saviez quelle parenté vous avez eu au fil de vos nombreuses vies les uns avec les autres, vous seriez surpris de vous considérer encore comme des ennemis ! »

Dans la pièce des désincarnations, l’homme allongé pense et de lui émanent des ondes colorées, des visages, des scènes. Tout semble fluide. C’est un peu comme si, avant de prendre son envol, il faisait le bilan de sa vie sur le point de se terminer. J’y vois des événements heureux, d’autres moins, mais à chaque séquence, l’accompagnateur qui l’assiste, écoute et dénoue les fils restants lorsque cela s’avère nécessaire. Les couleurs qui environnent celui qui s’en va deviennent de plus en plus pastel, de plus en plus transparentes, de plus en plus lumineuses. Les scènes s’arrêtent tout à coup comme si le film était fini. L’accompagnateur se lève et va se placer à la tête de l’homme blond qui semble dormir très légèrement. Je perçois alors une brume légère qui enveloppe son corps, ou plutôt qui en sort par le haut de la tête . Peu à peu, cette brume prend forme : c’est la silhouette de l’être allongé qui quitte son enveloppe physique.

Tandis que durait tout ce processus, les symboles se sont éclairés et éteints les uns après les autres. Ils sont au nombre de 12 et leur couleur va du rouge au blanc cristal, mais je n’en comprends pas encore toute l’utilité. L’être est maintenant face à nous, son accompagnateur et moi, et avec beaucoup de douceur, il nous fait de la main un signe amical. La silhouette a disparu et l’accompagnateur reste en méditation quelque temps encore…

« Il accompagne celui qui part durant quelques instants, comme l’on fait parfois un bout de chemin avec un ami cher. Puis celui qui s’en va continue seul sa route, et durant quelques semaines, parfois quelques mois, il va se construire une nouvelle personnalité, de nouvelles bases sur lesquelles il pourra s’appuyer. Il va contacter les sept Sages de la Vie, et d’autres menant de planètes et d’univers différents de celui-ci. Cela va lui permettre d’apprendre ce qui sera nécessaire à sa future incarnation, sur tous les plans de son être. Il saura précisément les liens qui lui restent à affiner, à libérer, car son âme continue son évolution et l’apprentissage de l’amour total. Il va faire le point comme tu aimes à le dire. Puis viendra le temps de sa nouvelle incarnation qu’il acceptera avec joie, car il sait que la vie continue tantôt sous une forme, tantôt sous une autre*.

Ce futur corps est un cadeau de l’Amour à la Vie, à sa vie, sans limite de temps, de matière ou d’espace. Il : retrouvera ses futurs parents et avec eux il construira les bases de ce que sera sa vie. Les rencontres seront fréquentes entre eux. Mais tu vas voir cela bientôt. »

La nuit étoilée s’estompe peu à peu ; notre hôte, qui nous fait signe de le suivre, m’invite à sortir. Nous empruntons un chemin bordé d’une végétation verte, rosé et blanche qui nous mène à un petit bâtiment : arrondi au toit en coupole fait d’une matière cristalline en irisée.

 

Extrait du livre de Anne Givaudan: ‘ALLIANCE’ - Message des vénusiens aux peuples de la Terre - Chapitre 11 – Le passage

 

 

Après la catastrophe du vaisseau-mère : Pléiades

 

images (12)Vous devez comprendre que, depuis la catastrophe survenue au vaisseau-mère, les gens étaient condamnés à demeurer dans un environnement hostile. Ils souffrirent horriblement : la maladie, les empoisonnements, l’extrême chaleur et la difficulté à respirer étaient devenus leur lot.

L’équipement dont ils disposaient était inapproprié pour mener à bien une telle réalisation et, en raison de leur situation, ils n’étaient pas non plus aussi attentifs qu’il l’aurait fallu. Ils durent modifier quelque peu leurs procédures et apprendre plus rapidement tout en mettant aussitôt à profit l’expérience acquise au fur et à mesure. Les femmes se portèrent à nouveau volontaires. 

Tous travaillèrent très dur et collaborèrent assidûment avec la lumière du cristal à imprégner les petits fœtus. La nouvelle race fut appelée Uluru, ce qui signifie « Présent de Dieu », et on peut affirmer que le Peuple des Étoiles a connut le succès car ce sont ses descendants qui résident sur la Terre aujourd’hui. 

- Pourquoi, dans ce cas, me sens-je coupable? 

- Vous n’allez pas tarder à obtenir la réponse.- Qu’en est-il de tous ces Etres-chats dont a parlé mon mari ? 

- Une expédition avec des guerriers sirians et léonins fut mise sur pied. Son but était d’aller sur Terre et d’y exiger la réparation pour les abominations perpétrées par les reptiliens contre le vaisseau-mère et sa mission. Ces derniers eurent à répondre de leur comportement et, quoi qu’il vous en coûte, à en juger par vos remontrances d’hier, je dois vous dire qu’il n’y avait pas d’autre alternative que de les annihiler. Pour aussi cruel que cela puisse paraître, bien qu’ayant eu le choix, les reptiliens avaient pris la décision de renier leurs promesses ; une telle conduite leur avait fait perdre tout droit à la clémence.

Ces individus s’incarnèrent par la suite dans d’autres formes à partir desquelles ils reçurent assistance.- Et c’est John, mon mari d’aujourd’hui, qui dirigeait la mission?

- Oui, John était alors Himel, le commandant sirian.

Peu après l’arrivée de ses appareils à votre camp de fortune sur la Terre, il fut mordu à la cheville par un serpent, autre création des Reptoïdes,  et le venin l’infecta rapidement. Sa lumière s’altéra au point qu’il en perdit ses pouvoirs. Les Léonins, de leur côté, se dispersèrent sur la Terre dans le but d’éliminer ceux qui agissaient à l’encontre des ordres Elohims. Les quelques reptiliens qui survécurent à leurs attaques allèrent se réfugier dans des cavernes sous la Terre.

Impuissant et immobilisé, Himel était en proie à la colère car il supportait difficilement de devoir laisser les Léonins prendre la direction de la situation. Pourquoi était-il devenu si vulnérable?

Sa fragilité le rendait confus et l’inquiétait beaucoup. Pour avoir appris à dépasser ces émotions que lui ne faisait que découvrir

- vous étiez sur Terre depuis cinq ans – vous et d’autres dans la communauté, étiez en mesure de lui venir en aide. Himel s’attacha beaucoup à vous, mon enfant, et vous vous aimiez l’un l’autre. Quand, leur mission achevée, les Léonins et les Sirians décidèrent de retourner chez eux, il choisit de demeurer ici, auprès de vous, par amour, et aussi parce que sa propre lumière avait tellement décliné qu’il n’aurait pas pu servir pleinement, comme par le passé, au sein de sa société. IL savait qu’il serait plus utile en restant sur la Terre. C’était néanmoins difficile à accepter pour le guerrier inné qu’il était, même si son rôle n’avait plus de raison d’être.- Quand vous dites que nous nous aimions l’un l’autre, insinuez-vous que nous avions des relations sexuelles? demandai-je.

-  Vous vous aimiez et vous vous êtes consacrés l’un à l’autre également, cependant vous n’aviez pas de relations sexuelles. Himel était issu d’une race strictement mâle. Ils se reproduisaient par l’intermédiaire de ce que vous appelez le clonage, et pour lequel un ovule féminisé n’était nullement nécessaire. Il s’agissait d’un processus particulier créé par l’Esprit avec la permission de la Source, un acte hautement sacré. Imaginez une « fraction d’énergie » que l’on retire et que l’on copie. 

 C’est ce qui se pratiquait au sein de cette race exclusivement masculine. Dépourvus d’organes sexuels, ils expérimentaient cependant le plaisir dans différents aspects de leur corps. Il s’agissait d’une sensation d’élévation provoquant des fourmillements dans tout l’organisme, soit un effet comparable à un orgasme les connectant directement à la Source. Ce point est fondamental, j’aimerais que vous le compreniez, car l’expérience sexuelle sur la Terre et l’union qu’elle implique est en fait une manière de se relier à la Source par l’amour. C’est un merveilleux cadeau, le moyen le plus profond et le plus transcendant pour les petits Terriens de connaître et comprendre Dieu. A cet effet, la seule chose véritablement importante, voire essentielle, est de focaliser son attention sur le cœur et l’amour au lieu du corps physique. 

Voilà une façon absolument merveilleuse d’entrer en contact avec la Source. Le sexe, tel que pratiqué sur la Terre ne relie pas à la Source si la volonté qui le motive est erronée. L’intention, mon enfant, est la clé de l’histoire.- Est-ce donc, dis-je en souriant, la raison pour laquelle, en dépit de la douleur, j’ai ressenti une sorte d’orgasme démesuré, une extase, en donnant le jour à mes bébés?- C’est pareil, en effet. 

-        Et en ce qui concerne le mariage entre vous et moi au temps de la mission, comment avons-nous eu des enfants?- Nos organes sexuels étaient situés dans le corps physique que nous habitions à ce moment-là. Nous avions l’aptitude nécessaire pour concentrer notre énergie sur ces organes reproductifs et avons ainsi créé des enfants en nous unissant dans l’harmonie, dans le désir et dans l’amour, bien entendu. 

- Comment les bébés se sont-ils développés au sein de la mère des étoiles que j’étais alors? 

-       Le nouvel être grandissait à peu près de la même façon que le fait le fœtus chez la mère physiologique d’un Terrien. Sa croissance se déroulait à l’intérieur de sa propre petite chambre d’énergie, il était nourri par ses deux parents. Nous parlions tous les deux à la conscience qui devait investir l’embryon de l’enfant à naître. 

Vous n’aviez pas de vagin comme en ont les femmes d’aujourd’hui. En tant que Pléadienne (ou Lyrienne), vous avez mené à terme notre premier enfant. Notre corps possédait une ligne allant du nombril jusqu’à la base du chakra de la colonne vertébrale qui, le moment venu, s’ouvrait naturellement et sans douleur, un peu comme une fermeture à glissière. L’enfant et son enveloppe amniotique étaient alors dégagés, placés dans un réceptacle spécialement prévu à cet effet, pour se développer jusqu’au moment approprié où l’enveloppe se briserait spontanément et libérerait le bébé. 

Tel était l’aboutissement de millions d’années d’évolution.- Quand un bébé était retiré, il n’était donc pas prêt à naître? 

- Loin s’en faut. Pendant qu’il grandissait dans son enveloppe amniotique et était alimenté par la lumière de la Source, quelques femmes de la Lyre veillaient sur lui. A l’abri dans son réceptacle, tel le poussin dans sa coquille, le petit choisissait lui-même le moment de sortir. Lors de la phase que je viens de décrire, il était visible de tous. Ceux qui prenaient soin du fœtus, dans une communication consciente, ne cessaient de lui adresser une lumière aimante. Le petit être naissait dans un état de croissance plus avancée que ceux auxquels vous donnez le jour aujourd’hui. Je dirais qu’il ressemblait plus à un enfant de quatre ou cinq ans. 

-               Qu’arriva-t-il lorsque nous fûmes projetés sur la Terre, privés de tout notre attirail technologique?

- Ceux de vos vaisseaux ayant échappé à la catastrophe disposaient de matériel adéquat car de nombreuses races possédaient déjà cette connaissance. Les méthodes que vous avez dû utiliser sur la Terre n’étaient pas exactement celles par lesquelles vous et moi avons produit nos enfants, mais vous aviez compris le processus : un ovule était prélevé sur la femme volontaire et intégré aux cellules des créatures singes bipèdes. Une force de lumière fertilisait l’ovule qui alors se divisait. Les difficultés concernant la réfrigération et l’indisponibilité d’autres équipements vous obligèrent à implanter sans attendre le petit embryon chez les mères des étoiles consentantes. La fécondation se pratiquait à la base de l’estomac à travers l’aspect « fermeture à glissière » de l’être. L’ovule y était maintenu et alimenté jusqu’à ce que le moment soit venu pour l’enfant de voir le jour. 

En l’absence du matériel permettant la poursuite du processus évolutif de l’enfant, la mère devait continuer à le porter. Il naissait prématurément encore assez petit, mais en sûreté, et il survivait. Dans le cadre de l’expérimentation qui fut mise au point, certains ajustements s’avérèrent nécessaires. Les cellules étaient prélevées sur les grands singes bipèdes indifféremment dans diverses parties de leur corps ce qui avait pour résultat des comportements variables de la part des cellules en question. C’était une chose qu’il fallait comprendre et avec laquelle il était important de se familiariser. Le niveau vibratoire de la Terre altérait la progression de la cellule récemment introduite dans le petit embryon marquant ainsi des différences notables comparées à celles que vous connaissiez dans vos mondes d’origine. 

Les survivants des étoiles commençaient à s’accommoder de ces nouvelles conditions. Des reptiliens qui, après avoir rejeté la hiérarchie reptoïde, vous avaient rejoints, cherchèrent refuge auprès de vous. Ils apportaient leur concours en vous communiquant de précieuses informations. Les premières tentatives, pénibles et laborieuses, ne donnèrent pas les résultats escomptés. Les essais toutefois se poursuivirent et, finalement, atteignirent l’objectif désiré : la création d’une nouvelle race apte à recevoir l’esprit/âme à l’intérieur de chaque petit être. Une fois formés, ils pouvaient alors naître sur la dimension de la Terre et vivre confortablement dans son atmosphère. Vous comprenez maintenant que je distille l’information graduellement de façon à ce que vous ayez une vision plus ample de l’ensemble du tableau. Je suis très satisfait que vous ayez réagi ainsi que vous l’avez fait, mais il est vrai que j’ai donné mon accord pour vous assister bien longtemps avant votre venue sur cette Terre et vous le savez.- Bien, soupirai-je, ce n’est pas aussi abominable que je le craignais. Je crois que je comprends, merci.- Je suis très heureux de vous avoir communiqué ce savoir et je pense que l’expérience est plus profonde que les mots quand elle entre en résonance avec votre connaissance intérieure.

 

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

 

Après la catastrophe du vaisseau-mère : Pléiades

 

5825E877E3BEE89339ABF2DC5D3163_h498_w598_m2Vous devez comprendre que, depuis la catastrophe survenue au vaisseau-mère, les gens étaient condamnés à demeurer dans un environnement hostile. Ils souffrirent horriblement : la maladie, les empoisonnements, l’extrême chaleur et la difficulté à respirer étaient devenus leur lot.

L’équipement dont ils disposaient était inapproprié pour mener à bien une telle réalisation et, en raison de leur situation, ils n’étaient pas non plus aussi attentifs qu’il l’aurait fallu. Ils durent modifier quelque peu leurs procédures et apprendre plus rapidement tout en mettant aussitôt à profit l’expérience acquise au fur et à mesure. Les femmes se portèrent à nouveau volontaires. 

Tous travaillèrent très dur et collaborèrent assidûment avec la lumière du cristal à imprégner les petits fœtus. La nouvelle race fut appelée Uluru, ce qui signifie « Présent de Dieu », et on peut affirmer que le Peuple des Étoiles a connut le succès car ce sont ses descendants qui résident sur la Terre aujourd’hui. 

- Pourquoi, dans ce cas, me sens-je coupable? 

- Vous n’allez pas tarder à obtenir la réponse.- Qu’en est-il de tous ces Etres-chats dont a parlé mon mari ? 

- Une expédition avec des guerriers sirians et léonins fut mise sur pied. Son but était d’aller sur Terre et d’y exiger la réparation pour les abominations perpétrées par les reptiliens contre le vaisseau-mère et sa mission. Ces derniers eurent à répondre de leur comportement et, quoi qu’il vous en coûte, à en juger par vos remontrances d’hier, je dois vous dire qu’il n’y avait pas d’autre alternative que de les annihiler. Pour aussi cruel que cela puisse paraître, bien qu’ayant eu le choix, les reptiliens avaient pris la décision de renier leurs promesses ; une telle conduite leur avait fait perdre tout droit à la clémence.

Ces individus s’incarnèrent par la suite dans d’autres formes à partir desquelles ils reçurent assistance.- Et c’est John, mon mari d’aujourd’hui, qui dirigeait la mission?

- Oui, John était alors Himel, le commandant sirian.

Peu après l’arrivée de ses appareils à votre camp de fortune sur la Terre, il fut mordu à la cheville par un serpent, autre création des Reptoïdes,  et le venin l’infecta rapidement. Sa lumière s’altéra au point qu’il en perdit ses pouvoirs. Les Léonins, de leur côté, se dispersèrent sur la Terre dans le but d’éliminer ceux qui agissaient à l’encontre des ordres Elohims. Les quelques reptiliens qui survécurent à leurs attaques allèrent se réfugier dans des cavernes sous la Terre.

Impuissant et immobilisé, Himel était en proie à la colère car il supportait difficilement de devoir laisser les Léonins prendre la direction de la situation. Pourquoi était-il devenu si vulnérable?

Sa fragilité le rendait confus et l’inquiétait beaucoup. Pour avoir appris à dépasser ces émotions que lui ne faisait que découvrir

- vous étiez sur Terre depuis cinq ans – vous et d’autres dans la communauté, étiez en mesure de lui venir en aide. Himel s’attacha beaucoup à vous, mon enfant, et vous vous aimiez l’un l’autre. Quand, leur mission achevée, les Léonins et les Sirians décidèrent de retourner chez eux, il choisit de demeurer ici, auprès de vous, par amour, et aussi parce que sa propre lumière avait tellement décliné qu’il n’aurait pas pu servir pleinement, comme par le passé, au sein de sa société. IL savait qu’il serait plus utile en restant sur la Terre. C’était néanmoins difficile à accepter pour le guerrier inné qu’il était, même si son rôle n’avait plus de raison d’être.- Quand vous dites que nous nous aimions l’un l’autre, insinuez-vous que nous avions des relations sexuelles? demandai-je.

-  Vous vous aimiez et vous vous êtes consacrés l’un à l’autre également, cependant vous n’aviez pas de relations sexuelles. Himel était issu d’une race strictement mâle. Ils se reproduisaient par l’intermédiaire de ce que vous appelez le clonage, et pour lequel un ovule féminisé n’était nullement nécessaire. Il s’agissait d’un processus particulier créé par l’Esprit avec la permission de la Source, un acte hautement sacré. Imaginez une « fraction d’énergie » que l’on retire et que l’on copie. 

 C’est ce qui se pratiquait au sein de cette race exclusivement masculine. Dépourvus d’organes sexuels, ils expérimentaient cependant le plaisir dans différents aspects de leur corps. Il s’agissait d’une sensation d’élévation provoquant des fourmillements dans tout l’organisme, soit un effet comparable à un orgasme les connectant directement à la Source. Ce point est fondamental, j’aimerais que vous le compreniez, car l’expérience sexuelle sur la Terre et l’union qu’elle implique est en fait une manière de se relier à la Source par l’amour. C’est un merveilleux cadeau, le moyen le plus profond et le plus transcendant pour les petits Terriens de connaître et comprendre Dieu. A cet effet, la seule chose véritablement importante, voire essentielle, est de focaliser son attention sur le cœur et l’amour au lieu du corps physique. 

Voilà une façon absolument merveilleuse d’entrer en contact avec la Source. Le sexe, tel que pratiqué sur la Terre ne relie pas à la Source si la volonté qui le motive est erronée. L’intention, mon enfant, est la clé de l’histoire.- Est-ce donc, dis-je en souriant, la raison pour laquelle, en dépit de la douleur, j’ai ressenti une sorte d’orgasme démesuré, une extase, en donnant le jour à mes bébés?- C’est pareil, en effet. 

-        Et en ce qui concerne le mariage entre vous et moi au temps de la mission, comment avons-nous eu des enfants?- Nos organes sexuels étaient situés dans le corps physique que nous habitions à ce moment-là. Nous avions l’aptitude nécessaire pour concentrer notre énergie sur ces organes reproductifs et avons ainsi créé des enfants en nous unissant dans l’harmonie, dans le désir et dans l’amour, bien entendu. 

- Comment les bébés se sont-ils développés au sein de la mère des étoiles que j’étais alors? 

-       Le nouvel être grandissait à peu près de la même façon que le fait le fœtus chez la mère physiologique d’un Terrien. Sa croissance se déroulait à l’intérieur de sa propre petite chambre d’énergie, il était nourri par ses deux parents. Nous parlions tous les deux à la conscience qui devait investir l’embryon de l’enfant à naître. 

Vous n’aviez pas de vagin comme en ont les femmes d’aujourd’hui. En tant que Pléadienne (ou Lyrienne), vous avez mené à terme notre premier enfant. Notre corps possédait une ligne allant du nombril jusqu’à la base du chakra de la colonne vertébrale qui, le moment venu, s’ouvrait naturellement et sans douleur, un peu comme une fermeture à glissière. L’enfant et son enveloppe amniotique étaient alors dégagés, placés dans un réceptacle spécialement prévu à cet effet, pour se développer jusqu’au moment approprié où l’enveloppe se briserait spontanément et libérerait le bébé. 

Tel était l’aboutissement de millions d’années d’évolution.- Quand un bébé était retiré, il n’était donc pas prêt à naître? 

- Loin s’en faut. Pendant qu’il grandissait dans son enveloppe amniotique et était alimenté par la lumière de la Source, quelques femmes de la Lyre veillaient sur lui. A l’abri dans son réceptacle, tel le poussin dans sa coquille, le petit choisissait lui-même le moment de sortir. Lors de la phase que je viens de décrire, il était visible de tous. Ceux qui prenaient soin du fœtus, dans une communication consciente, ne cessaient de lui adresser une lumière aimante. Le petit être naissait dans un état de croissance plus avancée que ceux auxquels vous donnez le jour aujourd’hui. Je dirais qu’il ressemblait plus à un enfant de quatre ou cinq ans. 

-               Qu’arriva-t-il lorsque nous fûmes projetés sur la Terre, privés de tout notre attirail technologique?

- Ceux de vos vaisseaux ayant échappé à la catastrophe disposaient de matériel adéquat car de nombreuses races possédaient déjà cette connaissance. Les méthodes que vous avez dû utiliser sur la Terre n’étaient pas exactement celles par lesquelles vous et moi avons produit nos enfants, mais vous aviez compris le processus : un ovule était prélevé sur la femme volontaire et intégré aux cellules des créatures singes bipèdes. Une force de lumière fertilisait l’ovule qui alors se divisait. Les difficultés concernant la réfrigération et l’indisponibilité d’autres équipements vous obligèrent à implanter sans attendre le petit embryon chez les mères des étoiles consentantes. La fécondation se pratiquait à la base de l’estomac à travers l’aspect « fermeture à glissière » de l’être. L’ovule y était maintenu et alimenté jusqu’à ce que le moment soit venu pour l’enfant de voir le jour. 

En l’absence du matériel permettant la poursuite du processus évolutif de l’enfant, la mère devait continuer à le porter. Il naissait prématurément encore assez petit, mais en sûreté, et il survivait. Dans le cadre de l’expérimentation qui fut mise au point, certains ajustements s’avérèrent nécessaires. Les cellules étaient prélevées sur les grands singes bipèdes indifféremment dans diverses parties de leur corps ce qui avait pour résultat des comportements variables de la part des cellules en question. C’était une chose qu’il fallait comprendre et avec laquelle il était important de se familiariser. Le niveau vibratoire de la Terre altérait la progression de la cellule récemment introduite dans le petit embryon marquant ainsi des différences notables comparées à celles que vous connaissiez dans vos mondes d’origine. 

Les survivants des étoiles commençaient à s’accommoder de ces nouvelles conditions. Des reptiliens qui, après avoir rejeté la hiérarchie reptoïde, vous avaient rejoints, cherchèrent refuge auprès de vous. Ils apportaient leur concours en vous communiquant de précieuses informations. Les premières tentatives, pénibles et laborieuses, ne donnèrent pas les résultats escomptés. Les essais toutefois se poursuivirent et, finalement, atteignirent l’objectif désiré : la création d’une nouvelle race apte à recevoir l’esprit/âme à l’intérieur de chaque petit être. Une fois formés, ils pouvaient alors naître sur la dimension de la Terre et vivre confortablement dans son atmosphère. Vous comprenez maintenant que je distille l’information graduellement de façon à ce que vous ayez une vision plus ample de l’ensemble du tableau. Je suis très satisfait que vous ayez réagi ainsi que vous l’avez fait, mais il est vrai que j’ai donné mon accord pour vous assister bien longtemps avant votre venue sur cette Terre et vous le savez.- Bien, soupirai-je, ce n’est pas aussi abominable que je le craignais. Je crois que je comprends, merci.- Je suis très heureux de vous avoir communiqué ce savoir et je pense que l’expérience est plus profonde que les mots quand elle entre en résonance avec votre connaissance intérieure. 

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

 

Message SaLuSa 28 février 2014

le haut et le basTrès Chers, nous venons à vous avec de bonnes nouvelles pour vous informer que le travail acharné que vous avez accompli, est sur ​​le point d’aboutir aux récompenses que vous avez à juste titre méritées. Nos efforts conjugués ont entraîné une accélération du travail nécessaire pour mener à une étape importante dans le progrès requis à l’introduction des changements. Vos efforts ont permis de faire le point sur les progrès réalisés, et la décision a été prise d’aller rapidement de l’avant. Cela signifie que des événements spécifiques se produiront qui vous permettront de prendre conscience du commencement d’une autre phase conduisant à « L’Evénement ». Dans une période relativement brève, vous recevrez une preuve irréfutable des progrès effectués, cependant ne vous attendez pas à ce que ce soit diffusé par les principaux médias. Les forces obscures étoufferont la vérité et feront tout ce qui est en leur pouvoir pour arrêter les progrès, et cela signifie que vous devrez probablement chercher autour de vous les preuves de ce qui se passe.
 
Après tout ce temps d’attente, tous les efforts ont été faits pour introduire les changements nécessaires, et le stade a été atteint où la Lumière est ascendante. Les forces de l’obscurité ne disposent plus du pouvoir de contrôle qu’elles ont eu précédemment. Au lieu de cela, la Lumière a soudainement pris les commandes et ses progrès vont maintenant s’accélérer. Les travailleurs de la Lumière sont invités à rester concentrés sur l’objectif auquel ils aspirent. Cela requiert toujours un dévouement bien ciblé pour maintenir l’élan, car il y a encore un long chemin à parcourir. Cependant, les bonnes nouvelles sont que le processus s’accélère désormais et que vous ne rencontrerez plus autant de difficultés sur votre chemin que précédemment. Aujourd’hui, la plupart d’entre vous savent ce qu’on attend d’eux et beaucoup ont attendu ce moment particulier pour se mettre à l’œuvre. S’il vous semble être sans aucune tâche spécifique, vous pouvez faire du bon travail en continuant à répandre la Lumière.
 
Vous constaterez que la Lumière continue à croître, de sorte que vos vies s’écouleront plus facilement. Les luttes que vous avez connues dans le passé diminueront petit à petit, et le temps viendra où tout se fera en douceur et de manière satisfaisante. C’est votre destinée de connaître la réalisation de vos rêves et de jouir de l’élévation de vos vibrations. Ce faisant, vous remarquerez que votre conscience s’élargira également et vous serez bien avancés sur la voie de la pleine conscience. Tout votre voyage a été orienté sur la recherche de ce que vous étiez lorsque vous avez commencé votre périple il y a des millénaires.
 
A présent, vous devriez avoir compris que vous n’êtes pas votre corps, qui est tout simplement quelque chose que vous avez « revêtu », pour vous permettre de vivre dans cette  basse dimension. Vous n’êtes pas non plus de vrais « Terriens », votre véritable demeure est parmi les étoiles où vous pourrez retourner et résider comme un Être de Lumière. Vous allez tous être honorés et respectés pour avoir assumé la tâche de vivre dans ces royaumes denses,  tout en portant la Lumière. Vous avez fait s’élever des Êtres qui sinon auraient été complètement submergés par les vibrations inférieures. Vous avez relevé le défi avec passion et sans arrière-pensée pour vous-même d’aider des âmes perdues, sachant que vous ne seriez pas autorisés à vous égarer indéfiniment. En tout temps, vos vies auront été suivies et de l’aide fournie dans la mesure du possible.
 

Donc, s’il vous plaît, ne jugez pas ceux qui apparemment se sont écartés de la Lumière. Ils ont besoin d’une aide immense et de compréhension pour retourner sur le bon chemin et vous vous êtes portés volontaires pour les aider à le faire. Vous ne savez pas à ce stade quelles expériences vous avez traversées pour parvenir là où vous êtes actuellement. Toutefois, lorsque votre niveau de conscience aura été élevé, vous vous verrez dans le « Miroir de la Vérité » et sans aucun doute serez heureux d’apprendre que vous avez tenu vos promesses. La vérité vous concernant doit être révélée par étapes, lorsque vous serez en mesure de l’accepter. Il n’y a rien de choquant à cela, mais c’est tout simplement très surprenant et pour beaucoup d’entre vous incroyable.

 
Soyez ouvert d’esprit alors que vous devenez plus conscient de la vérité et sachez quelle comportera toujours ce sentiment spécial qui ne sera pas nié. Si cela vous semble trop difficile à croire, gardez-le à l’esprit, car le moment venu, vous l’accepterez pour ce qu’il est. Si vous saviez quelle période merveilleuse vous attend, vous n’auriez aucun souci quant à l’avenir, car vos vies sont maintenant sur ​​une piste différente, quoique cela puisse sembler difficile à accepter dans votre situation actuelle. Ce sont des temps de troubles, alors que les changements nécessaires se développent, d’où émergeront la paix et l’harmonie que vous avez recherchées. 
 
Désormais la vie devrait être plus facile pour vous et elle ne manquera pas d’encouragements. En fait, beaucoup d’entre vous n’en auront que peu ou pas du tout besoin, car vous serez stimulés par les développements qui doivent avoir lieu très bientôt. Cela viendra sous la forme de confirmation des événements qui se déroulent, que vous auriez normalement ignorés, mais qui se révèlent maintenant. Certains créeront un choc chez les gens, mais en gros, ils devraient créer un sentiment de soulagement. Les travailleurs de la Lumière peuvent être d’un grand secours en éclairant doucement les gens à la vérité. Soyez attentifs aux développements, car certains nécessiteront directement votre contribution. Soyez prêts à vous adapter et soyez toujours sur la voie de la pleine conscience. Nous sommes impatients d’avoir plus de contact avec vous, mais le moment n’est pas encore venu pour un contact plus ouvert. Cela se produira bien sûr, et même, ce n’est pas trop éloigné dans l’avenir.
 

Je suis SaLuSa de Sirius et suis heureux qu’enfin les nouvelles soient plus encourageantes et positives. Cela devrait contribuer à un développement plus rapide, tout à fait à votre goût et pour votre élévation. Comme toujours, nous allons suivre les activités des forces obscures, car même un petit nombre d’entre elles peuvent vous causer des problèmes. Nous vous laissons avec notre amour et nos bénédictions.

 

Merci SaLuSa,

Mike Quinsey 
 
Website: Tree of the Golden Light

TELOS : La Conscience qui Fonctionne sur le « Pilote Automatique »

 

 

perle pluieLa Conscience qui Fonctionne sur le « Pilote Automatique » ne se Dirige pas vers la Porte de l’Ascension

 Salutations, bien-aimés, je suis El Morya, le gardien de la flamme de la Volonté de Dieu pour cette planète. De l’intérieur du Mont Shasta, Adama et moi souhaitons vous faire parvenir un message d’Amour. Notre message se veut aussi un autre appel à l’éveil, bien-aimés, car nous savons que le temps est court pour chacun d’entre vous.

 Dans son dernier message, Adama parlait d’un état de conscience ou d’une attitude qui entraîne un grand nombre d’âmes précieuses à vivre leur vie sur « l’auto pilote », un état de sommeil spirituel.Dans cet état, les personnes ne désirent pas créer consciemment leur réalité future et mènent une existence sans « attention focalisée » sur les aspirations de leur âme. 

Nous vous aimons tellement, c’est notre profond désir de vous accueillir tous et chacun à la porte de la cinquième dimension vers 2012. Nous ouvrirons alors le portail pour votre entrée et nous étendrons le tapis doré pour votre arrivée ; ce sera pour nous un plaisir extrême de vous souhaiter la bienvenue dans le monde de la Lumière et de l’Amour. Quelle journée exquise ce sera pour nous et pour tous ceux de l’humanité qui traverseront cette porte ! Quelles heureuses retrouvailles pour chacun d’entre nous ! 

Nous préparons une réception grandiose. Plusieurs larmes seront versées durant cette journée ; mais cette fois, bien-aimées, elles seront des larmes de joie et d’exaltation.

 Pouvez-vous imaginer, pour un instant, la joie que vous ressentirez lorsque vous reverrez face à face, consciemment, dans votre corps immortel, les êtres chers qui ont quitté la Terre durant votre vie ? Vous rencontrerez ceux que vous avez beaucoup aimés dans cette vie et aussi ceux, dont vous n’avez plus le souvenir en ce moment, et qui étaient près de vous et que vous aimiez tendrement dans des vies passées. Ce sont des êtres que vous connaissez depuis des millénaires, des amis éternels avec lesquels vous vous êtes incarnés à maintes reprises ou des membres de votre famille d’âme qui vous aiment profondément. 

Pendant que nous vous transmettons cette information, nous ressentons déjà la joie et l’émerveillement que cette journée vous apportera. Les êtres qui vous sont chers ont bien hâte de vous embrasser encore une fois. Ils seront tous près de cette « Porte », revêtus de robe de Lumière et de Gloire, prêts à vous serrer dans leurs bras dès que vous la traverserez. 

Pendant que notre canal Aurelia Louise reçoit ses paroles, des larmes coulent sur ses joues à la seule pensée de rencontrer à nouveau, d’ici quelque temps, les êtres de lumière qui étaient ses parents dans cette vie, et les autres membres de sa famille qui ont déjà fait leur transition de « l’autre côté » pendant son enfance. Ils sont près d’elle en esprit pendant qu’elle écrit et qu’elle essuie ses larmes, ils l’observent et lui envoient leur amour, imaginant avec joie le moment de leur Grande Réunion. Cette journée sera tellement merveilleuse, toute la Création en sera témoin. Je le répète encore, c’est le désir le plus profond de la hiérarchie spirituelle de cette planète et du Dieu Père/Mère de voir chacun d’entre vous se rendre à ce portail et le traverser. 

Notre amour pour vous est si grand que nous, membres de la hiérarchie spirituelle, voulons vous rappeler encore une fois qu’un « code d’entrée » est requis afin d’accéder à la cinquième dimension. 

Plusieurs plaisanteries sont racontées sur la planète mentionnant Saint-Pierre à la porte du ciel qui décide qui peut ou ne peut pas entrer au paradis. Hé bien, mes amis, cette blague n’est pas si drôle ici car elle recèle plus de vérité qu’aucun de vous ne peut l’imaginer. 

Partout où se trouve une voie d’accès ou un portail, soyez assurés que vous pouvez le traverser seulement si vous détenez les qualifications requises. Moi, El Morya, était incarné dans le corps de Pierre durant le temps de Jésus. Maintenant je suis le Chohan et le gardien du Premier Rayon de la Volonté de Dieu pour le peuple de la terre. Ce qui signifie que je suis aussi le gardien de ce portail. 

La Volonté de Dieu, chers amis, est le premier portail à franchir afin d’avancer dans la bonne direction sur le sentier spirituel. Si vous n’êtes prêts à remettre votre ego humain et votre personnalité terrienne à la Volonté de Dieu pour qu’ils soient purifiés et transmués en substance Divine, vous ne déboucherez pas sur un vrai sentier spirituel. La Volonté Divine est le premier portail. Il y en a six autres pour lesquels vous devez vous qualifier avant de pouvoir atteindre la porte de la cinquième dimension pour votre ascension planétaire. 

Afin de pouvoir pénétrer dans le premier portail, il est fortement suggéré que vous preniez mes classes, durant la nuit, dans les Sphères Intérieures (pendant que vos corps dorment) ou celles de mes collaborateurs du rayon de la Volonté de Dieu qui ont offert de m’assister durant ces temps. Vous devez réussir mes examens qui vous sont donnés pendant votre état de veille avant de procéder au portail suivant. Plusieurs d’entre vous qui lisez ce message, avez déjà traversé ce portail dans cette vie ou avant, et certains en ont même traversé d’autres. Nous déplorons le fait qu’un grand pourcentage de l’humanité vive encore sur « l’auto pilote ». Ils ignorent totalement où ils vont, pourquoi ils sont incarnés et n’ont aucun désir de le découvrir. Ils vivent au jour le jour, sans direction consciente, leur esprit et leur cœur éparpillés aux quatre vents, suivant le sentier de la facilité dans un état de sommeil spirituel. 

Nous sommes au seuil d’une magnifique transformation, un événement que l’humanité souhaite et attend depuis des centaines et des centaines d’années ; et pourtant il y a encore un grand nombre d’âmes précieuses dans cette humanité qui ne se sont pas présentées à l’entrée du portail dont j’ai la charge pour demander des enseignements. Moi et mon collaborateur Adama, joignons nos forces pour lancer un autre appel à « l’éveil ». Le temps est tellement court maintenant, nous voulons vous dire que même si vous n’avez pas encore passé la porte de la Volonté Divine, il est possible de vous rattraper et d’atteindre tous les autres portails « à temps » si vous décidez maintenant de le faire. 

Cependant vous n’avez plus un instant à perdre. Vous devez vous réveiller maintenant et commencer à appliquer assidûment les lois spirituelles dans tous les domaines de votre vie, à vivre dans l’amour à chaque jour. Laissez tomber toutes vos peurs et vos idées préconçues de Dieu. Soyez prêts à accepter la Vérité que vous avez cherché à éviter. Devenez le Dieu que vous êtes, en cet instant, en devenant amour dans tout ce que vous dites, faites et pensez. L’amour est le seul raccourci que vous pouvez prendre pour votre chemin vers l’ascension. C’est la plus grande clef ; l’amour de soi, l’amour de Dieu et l’amour pour toute la famille terrienne, tous les royaumes incluant celui des animaux. Aimez et honorez tout ce qui respire la vie du Créateur. 

Laissez tomber tout jugement et adoptez la non-violence. Avec un cœur rempli d’amour, vous pouvez traverser tous les portails menant à la porte de l’ascension… à temps. Soyez assurés que cela ne se produira pas pour ceux qui continuent à vivre en mode « pilote automatique ». 

Ceux qui se rendront à la porte de l’ascension auront passé tous les tests requis des sept initiations et posséderont ainsi les codes d’entrée et seront qualifiés pour l’ascension planétaire. Chacune de ces sept initiations comprend sept niveaux d’épreuves. Auparavant, une personne devait appliquer assidûment les lois spirituelles pendant plusieurs vies avant de réussir une ou plus de ces initiations. En cette époque unique de l’histoire de la Terre, une exemption sans précédent a été accordée qui fait en sorte que chaque âme, par un effort sérieux et persévérant, peut y parvenir en quelques années. Moi, El Morya, je serai présent, dans le rôle de saint Pierre que vous connaissez, ainsi que le reste de la hiérarchie spirituelle de cette planète et vos êtres chers pour accueillir chacun de vous à votre « Retour à la maison ». Je suis votre ami éternel, El Morya.

Extrait des canalisations de ADAMA et Aurelia Louise Jones 

philosophie des Pléiadiens

philosophie des Pléiadiens dans PLEIADIENS (TERRE) venuspleiadess2-300x225

Dans ses livres « Les Messagers de l’Aube » et « Famille de Lumière », la grande clairvoyante américaine Barbara Marciniak a réuni différents messages transmis au fil des années par des êtres appartenant au Collectif de l’Étoile Bleue, c’est-à-dire des extraterrestres provenant du système des Pléiades. L’humanité pléiadienne serait beaucoup plus ancienne que la nôtre ; elle aurait été créée à partir de souches génétiques provenant d’un autre univers il y a des milliards d’années, bien longtemps avant que notre Terre ne se matérialise sous sa forme actuelle. La civilisation pléiadienne aurait ainsi atteint depuis des éons un niveau d’évolution incommensurablement supérieur au nôtre : l’Amour altruiste y serait l’unique fondement du pouvoir et la technologie y aurait pour seul objet de favoriser le développement harmonieux de la Fraternité au sein de notre galaxie.

Selon Barbara Marciniak, les Pléiadiens représentent l’une des souches fondamentales de notre famille originelle : ils seraient en effet intervenus activement au cours des phases initiales d’ingénierie génétique qui ont abouti à la formation de l’humanité terrestre, et ils auraient jadis participé en grand nombre à l’établissement de notre patrimoine génétique primordial, c’est-à-dire à la mise au point de notre ADN à segmentation variable (12 segments actifs à l’origine, 2 actifs et 10 désactivés actuellement, puis de nouveau 12 actifs à partir de 2012).

En tant que co-géniteurs de l’humanité terrestre, il semble qu’ils soient aujourd’hui investis d’une nouvelle mission : faciliter notre accès à la quatrième dimension et nous assister dans le processus d’accélération vibratoire qui doit nous mener à l’éveil, à la Connaissance supérieure et à la redécouverte de notre véritable identité.

L’ADN cosmique de l’être humain comporte 12 filaments actifs et non pas seulement 2.
« Il existe un Dessein ou Plan Divin dont vous faites partie. Ceci est dû à l’évolution de l’ADN. Lorsque les 12 spirales de votre ADN seront en place, ces spirales commenceront à se connecter sur le système des 12 chakras. Et vous pourrez vous élever bien au-delà de ce que vous avez jusqu’à présent établi comme votre limite du possible. »

La responsabilité génétique de l’humanité pléiadienne envers l’humanité terrestre aurait depuis des temps immémoriaux amené les Pléiadiens à s’investir dans une longue et vaste mission de guidance des Terriens. C’est pourquoi ils auraient choisi de revenir vers nous, au terme de notre longue expérimentation dans l’isolement de la matière, et de révéler progressivement une partie de leur immense savoir aux canaux du monde entier, afin de nous aider à reconquérir notre rang primordial au sein de la Fédération Galactique.
Leur philosophie est : « L’amour est beaucoup plus. C’est l’énergie la plus grande et la plus puissante qui soit ».

Quelques messages captés par channel : « vous avez toujours deux solutions, deux points de vue, dans toute situation. Oui, vous avez des raisons de vous sentir utilisés, manipulés, victimes… aussi longtemps que vous désirez être une victime. Pouvez-vous regarder le Tout, l’ensemble ? Vous demandez-vous si les siriens, si la conscience des cétacés sont négatifs ? Les siriens cherchent-ils aussi des esclaves ? Le choix est votre. La conscience et la connaissance sont toujours à la portée de ceux qui acceptent de payer le prix : responsabilité. Ce mot contient le terme réponse. Vous avez quelque chose à faire. L’état de victime est une dégénérescence des énergies des chakras numéro 2 (sexe et argent) et 3 (pouvoir amour de soi). C’est une conséquence de votre chute dans la matière, dans le corps, dans la densité. »

« Bien sûr, les reptiliens dégénérés, qui servent le côté sombre de l’univers volontairement, ont abusé de leur pouvoir au détriment d’autres êtres humains. Et, un petit groupe a profité du niveau de conscience de la masse pour la dominer. Ils ont utilisé la force extrême contenue dans les chakras 2 et 3 pour créer richesse et pouvoir pour eux-mêmes et pour leurs acolytes. »

« Si vous avez besoin d’aussi peu d’intervention que possible, par contre, vous avez besoin d’une grande assistance. Vous devez développer de nouvelles compétences et acquérir une nouvelle compréhension. Même si c’était une société bienveillante qui débarquait chez vous, elle aurait une telle influence et un tel impact que vous deviendriez dépendants d’elle et que cela vous empêcherait d’établir votre propre force, votre propre pouvoir et votre propre indépendance. Vous seriez si dépendants de la technologie et de la compréhension de ces êtres que ces derniers ne seraient pas capables de vous laisser. Ainsi, leur arrivée sur Terre vous rendrait encore plus vulnérable à toute Intervention future. Vous voudriez avoir leur technologie et voyager le long des routes de commerce dans la GC (Grande Communauté), mais vous ne seriez pas préparés et vous ne seriez pas avisés. »

« Certains ont tendance à croire que vous êtes au sommet du progrès. En réalité, vous êtes revenus à des attitudes de survie. Je peux dire presque primitives, en tout cas à peine améliorées. L’illusion est bien donnée ou créée. Comme nous le constatons, vous pensez avoir accès à la modernité alors que vous êtes esclaves de vos besoins essentiels. »

RETROUVEZ LES MESSAGES DES PLEIADES SUR LE FORUM de FRANCESCA  / http://devantsoi.forumgratuit.org/f70-messages-pleiadiens

 

Nos Frères de Telos

Nos Frères de Telos dans LEMURIENS de TELOS images-22-150x150Chers frères du dessus de la Terre, nous sommes heureux de vous retrouver et de vous transmettre un nouveau message. Il arrive souvent que nous vous transmettions les messages en union de conscience avec tous les Frères de Lumière de la Confédération Intergalactique, mais, en ce jour, nous souhaitons transmettre notre message.

Pourquoi cela ? car, tout simplement nous avons une chose fort importante à vous dire : vous le savez, dans un précédent message, nous avions parlé d’une possibilité de quitter l’intra-terre dans un délai plus ou moins proche. Or, il a été décidé, que ce départ va se faire en plusieurs vagues.

Nous allons vous expliquer le pourquoi de cela. Il y a fort longtemps de votre temps terrestre, nous sommes venus nous installer dans l’intra-terre pour échapper à un cataclysme, mais il y a de cela fort, fort longtemps. Dans ce monde de l’intra-terre, nous avons évolué…évolué, nous avons aussi vécu des moments fort délicats mais nous nous sommes relevés par la force de notre conscience qui nous disait d’aller toujours plus vers la Lumière du Créateur. Nous étions pour cela fort aidés et accompagnés par des Frères de Lumière déjà bien évolués dans la connaissance du Divin. Or, petit à petit, nous nous sommes rendu compte que vous, frères du dessus de la Terre, n’évoluiez pas de la même façon que nous, que votre rythme était plus lent et bien souvent difficile à soutenir. Vous avez fait ce que vous avez pu, vous continuez à faire ce que vous pouvez mais, nous vous disons, CELA NE SUFFIT PAS !

Il est important de comprendre encore plus qui vous êtes, ces êtres divins merveilleux, divins tout comme nous, mais vous ne voulez pas faire l’effort de le reconnaître. L’évolution d’un peuple, d’un être humain, demande une concentration constante sur son être intérieur mais cela ne veut pas dire d’occulter la vie autour de vous. Au contraire !

Plus vous comprendrez qui vous êtes, plus vous réaliserez que la paix et la sérénité sont en vous, dans cette étincelle divine que vous êtes et qui est en vous, plus vous apporterez la paix à la vie autour de vous. Ce n’est que de cette façon là que votre humanité, votre planète retrouveront la douceur de vivre. Nous, aussi, avons vécu des moments délicats dans l’évolution de notre peuple, mais nous avons été soutenus, aidés, aimés par des Êtres de Lumière qui nous ont accompagnés sur notre chemin. Nous les avons écouté, nous avons agi comme ils nous le demandaient c’est à dire en écoutant notre être intérieur et, petit à petit, au fur et à mesure du temps qui a passé, nous sommes entrés de plus en plus dans la Lumière.

Pourquoi cela ? car, tout simplement nous avons compris qui nous sommes, quelle est la merveilleuse énergie de vie qui est en nous. Et lorsque un être comprend cela, sa vie se transforme, il est de moins en moins dans la lourdeur de la vie, il s’allège, il s’éveille de plus en plus à la beauté de la vie.

C’est ce qui nous est arrivé dans notre monde de Telos, monde de l’intra-terre. Cependant, nous souhaitons évoluer davantage, nous souhaitons rencontrer encore et encore plus la Pure Lumière. Malheureusement les énergies de la Terre nous retiennent, nous ne pouvons pas avancer, évoluer comme nous le souhaiterions. Alors, il nous a été proposé par des Êtres de Lumière évolués, de quitter l’intra-terre pour aller vivre notre évolution dans d’autres sphères plus légères et qui, ainsi, nous permettront de grandir dans la Lumière du Père Créateur.

Pourquoi allons nous ainsi quitter l’intra-terre ? nous venons de vous le dire mais il est nécessaire que vous ayez une explication plus précise.

Chers frères du dessus de la Terre, nous ne pouvons plus supporter les énergies lourdes, très lourdes que vous créez sur le dessus de notre belle planète. Notre Terre nous a donné et nous donne tout ce qu’elle peut pour être dans le bonheur et la joie mais que faites vous ?

Vous la maltraitez, vous ne la respectez pas, non pas seulement en détruisant ses forêts, en polluant ses rivières et son sol mais aussi en la maltraitant par vos pensées négatives, par votre violence qui,  rappellez-vous, n’est que le reflet de ce que vous recherchez depuis votre venue sur Terre, la recherche du Pur Amour Divin. Or, ne le trouvant pas autour de vous vous cherchez le pouvoir sous toutes ses formes et vous ne trouvez toujours pas ce que vous cherchez inconsciemment.

Alors, comment arrêter cette violence qu’elle soit verbale, physique, guerres…..? CHERCHEZ EN VOUS-MÊME, rencontrez votre âme, votre être divin, rencontrez la paix en vous….EN VOUS, UNIQUEMENT EN VOUS ! et vous l’apporterez sur la Terre.

Cherchant à évoluer dans la Pure Lumière, nous ne trouvons plus suffisamment d’énergie de Lumière pour nous élever encore et encore. Alors, chers frères du dessus de la Terre, nous allons, comme nous venons de le dire, quitter l’intra-terre, par vagues, pour nous installer sur des sphères de paix et de sérénité mieux adaptées à notre évolution.

Nous avons fait tout notre possible avec tout notre Amour, pour vous aider à mieux vivre, à être en paix. Mais vous êtes des enfants indisciplinés, vous êtes des enfants turbulents « qui ne veulent en faire qu’à leur tête ».

Comment alors pouvez-vous nous écouter, nous qui avons vécu en partie la même évolution que vous ? Nous savons de quoi nous parlons lorsque nous vous disons de rencontrer votre être intérieur, nous savons de quoi nous parlons lorsque nous vous disons que nous comprenons vos difficultés, nous avons vécu tout cela. Mais la différence est que nous avons rencontré….rencontré de multiples fois, toujours plus, toujours plus, notre être intérieur et nous avons compris !

Nous avons compris que la paix et la sérénité ne se trouvent d’abord qu’en nous, uniquement en nous et qu’ensuite nous les portons à l’extérieur de nous.

Ne cherchez pas d’abord la paix à l’extérieur de vous, vous ne la trouverez pas. Ce n’est qu’en faisant TOUS confiance à votre être intérieur divin que vous la trouverez.

Notre départ par vagues va commencer dans un temps proche. Toutefois, cela ne veut pas dire que puisque nous quittons l’intra-terre, nous n’allons plus nous intéresser à vous ou que nous allons vous oublier.

Au contraire ! étant donné que nous allons évoluer davantage dans la Lumière divine, nous allons être à même de vous aider davantage. Mais sachez que vous aider ne veut pas dire tout faire à votre place. Mais si vous avez besoin d’aide, nous répondrons à vos appels et serons heureux de vous apporter ce dont vous aurez besoin. Cependant, sachez que ce n’est que lorsque vous demanderez avec le coeur, du plus profond de votre coeur aimant, que nous répondrons à vos demandes. L’Amour a besoin d’être toujours présent dans les échanges entre nous, avec les Frères de Lumière de la Confédération Intergalactique et même avec tous les Maîtres Ascensionnés que vous contactez avec votre coeur.

L’Amour, chers frères du dessus de la Terre, ne peut exister que s’il est rencontré à l’intérieur de vous et non pas à l’extérieur. L’amour dont vous parlez dans votre société humaine est bien loin de celui que vous offre le Créateur. Alors, allez le chercher vers et dans cette merveilleuse étincelle divine qui est en vous, vous en retirerez un grand bonheur.

Chers frères du dessus de la Terre, sachez que nous vous aimons fortement, sachez que nous serons toujours attentionnés à votre vie, sachez que nous vous aimerons toujours même si nous ne vivons plus sur la même planète. Mais nous vous demandons de la respecter, de l’aimer comme vous aimez votre mère terrestre. Cela est important, très important car plus vous aimerez la Terre qui vous permet de vivre sur son sol, plus vous vous aimerez et plus vous lui offrirez votre Amour.

Soyez en paix, chers frères terriens, soyez en paix, nous vous aimons.

source : http://www.le-site-cristal-mariandi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=12&Itemid=2

 

 

RACES GALACTIQUES (vague Pléiadienne 9)

 

 Ummites (vague Pléiadienne) 

Origine : Planète Ummo autour de l’étoile WOLF 424, constellation de la Vierge, mais d’après eux, ils sont issus d’une courbure de l’espace temps (?) 

Tendance salvatrice envers l’humanité tout en restant dans l’ombre car ils ne souhaitent pas modifier le Système Universel de la « matrice »… Ils nous signalent d’ailleurs l’existence sur notre planète d’une race arrivée en 1946, de très petite taille et cherchant à faire diverses expériences psychiques et parapsychiques sur la race humaine (et les autres d’ailleurs) : donc ils nous préviennent quand même un peu au sujet des Gris ! 

RACES GALACTIQUES (vague Pléiadienne 9) dans PLEIADIENS (TERRE) et1Atterrissage en France ? A 13 kms de Dignes et 8 de La Javie, le 28 Mars 1950 à 4h17 TMG, par voyage dans un univers d’anti-matière (dans lequel le temps est inversé), et en utilisant des replis de l’espace. Des centaines de pages concernant des théories aidant l’humanité à mieux vivre et se comprendre. Théories scientifiques, théories spirituelles, etc. Certaines sont encore incomprises aujourd’hui, d’autres ont été directement exploitées scientifiquement, notamment par J.P. Petit du CNRS…voir MHD ( magnéto hydro dynamique ) Ils disent qu’ils nous étudient mais ne veulent pas interagir avec nous trop fortement. Ils ne veulent pas infléchir le cours de notre histoire, alors, lorsqu’ils sentent que leurs propos commencent à trop être pris au sérieux, ils disent ajouter volontairement des mensonges et des fautes grossières, pour diminuer l’intérêt qui leur est porté. Ils veulent qu’on les croit, mais pas trop. Un tri intelligent de leurs propos permet d’exploiter des trésors d’informations vraiment passionnantes. 

D’allure 100% humaine, d’un teint plus pâlot mais sensiblement identiques. S’apparentent à des Nordiques (teint blanc et cheveux blonds). Leur planète, décrite avec détail, est de même description approximative que la Terre, le champ magnétique y étant par contre beaucoup plus intense et un seul continent unique y existant au lieu de plusieurs comme chez nous, ce qui a beaucoup influencé leur société. Société neutre a tendance « communiste », tout est mis en commun. (L’insistance sur le caractère politique socialiste et scientifique de la société Ummite nous rend méfiant sur la réalité de cette race qui, selon certains sources,  aurait été imaginée par les soviétiques pour que le marxisme dispose d’une référence extraterrestre emblématique.  ) Ils cessent de pouvoir utiliser leurs cordes vocales dès l’âge de 12 ans et sont obligés d’utiliser un appareil implanté dans la gorge pour s’exprimer par des sons. Cette disparition de la parole est consécutive au développement dans leur passé

et-621 dans PLEIADIENS (TERRE)

 de leur capacité de communication télépathique. 

Les contactés par les Ummites prétendent qu’ils sont arrivés sur terre en mars 1950, dans la région de Digne, à la suite de la réception « accidentelle » d’un message en morse envoyé par un navire norvégien un peu plus de 16 ans auparavant. Trois aéronefs ont amené un corps d’expéditionnaires (de la planète UMMO, à 14,6 années de lumière) qui ont installé, probablement sur la Crête de la Blache entre Digne et la Javie, une première base (voir compilation, lettre D57). Ils passent un certain temps à analyser les coutumes, se promènent à Paris (et sans doute ailleurs), et évitent de faire parler d’eux. En 1966, Mr Fernando SESMA, animateur d’une association Espagnole à caractère ésotérique, et qui, dans un livre qu’il avait écrit, se disait en contact avec des extra-terrestres, commence alors à recevoir des lettres. D’autres destinataires en recevront par la suite (34 espagnols et plusieurs français connus). Le contact se poursuit jusqu’en 1994 (pas de lettres postérieures à cette date). Nous disposons actuellement de plus de 150 documents (sur les 176 répertoriés) représentant plus de 1000 pages de textes écrits par les Ummites, mais il est possible que de nombreuses autres lettres existent (il est fait mention, dans une lettre de 1988, de 3850 pages originales, envoyés à de nombreux destinataires sous forme de copies représentant 160 000 feuillets !). 

Ces lettres racontent l’arrivée sur Terre d’un petit corps expéditionnaire de scientifiques chargés de nous étudier, leur étonnement devant le polymorphisme et le désordre social des terriens; Ils exposent leur sociologie qui tient du totalitarisme éclairé et du super organisme à la Teilhard de Chardin, leur technologie en particulier celle de leurs astronefs lenticulaires qui profitent de plis transitoires de l’espace et transitent par un anti-univers (univers gémmelaire) pour court-circuiter les distances astronomiques qui nous séparent, leurs mœurs, leur sexologie, la géologie et la géographie de leur planète monocontinentale, et également leur cosmologie, leur logique, leur philosophie et leur théologie. Leur système de mesures est duodécimal. Ils auraient découvert une infinité de couples d’univers inverses et deux univers limites de type psychique, faits d’âmes collectives planétaires (le Buawe Biaie) et individuelles (les Buawaa), avec lesquelles les hommes sont directement reliés par des capteurs d’atomes de krypton situés dans le cerveau et l’ADN. Toutes nos particules ne seraient que des aspects d’une seule réalité fondamentale de type angulaire (l’Ibozo uu). 

Le style est ampoulé, redondant, professoral, dénué d’humour.(Une chercheuse belge, spécialisée dans l’étude du langage a montré que la langue Ummite est une création artificielle à partir de racines terrestres. Cela nous met encore une fois sur la piste des jésuites astrophysiciens qui contrôlent les grands observatoires et qui auraient créé le leurre Ummite, si conforme à leur idéal !) Ils semblent ignorer le jeu, la paresse, les arts (sauf celui des parfums), les notions de moyenne et d’arrondi et parlent de probabilité avec des décimales. Leur langage parlé et écrit permet deux discours simultanés disjoints et indépendants sans parler d’un troisième télépathique. Ils auraient déjà envoyé sur Ummo des reproductions tridimensionnelles de nos principales œuvres. Ils prédisent une possible fin nucléaire de l’humanité qu’ils pourraient empêcher en intervenant sur nos chefs d’état qui sont tous des fous dangereux. Ils disent mélanger le vrai et le faux et qu’il ne faut pas trop les croire. (L’éternel goût du paradoxe des initiés jésuites ?) Leurs connaissances scientifiques sont nettement au dessus du commun et nécessitent un groupe structuré de rédacteurs. Ils ont utilisé plus de 530 phonèmes, sans erreur d’utilisation entre les premières et les dernières lettres. Les racines étymologiques de ces phonèmes sont constantes dans le temps (mais d’origine terrestres). 

Jusqu’ici, vous avez sans doute un petit sourire en coin…C’est normal !… On sourit moins quand on prend la peine de lire ces textes et que l’on fait la somme des informations qui y sont contenues. 

Depuis 1975 un scientifique français, Jean-Pierre PETIT, a connaissance de ces lettres et en aurait reçu directement quelques une. Les informations contenues lui ont permis, et il le reconnaît, d’établir diverses théories concernant la propulsion magnéto-hydro-dynamique (MHD), l’annihilation de l’onde de choc à des vitesses supersoniques, les bases d’une mathématique nouvelle « tétravalente », ainsi que la modélisation et le calcul d’univers gémellaires. Cette dernière théorie, si elle est acceptée un jour par la communauté scientifique, remettrait complètement à plat la conception actuelle de notre univers en permettant d’expliquer deux points d’achoppement du modèle communément admis actuellement ; la masse manquante et le déficit en neutrinos solaires. (Un collègue astrophysicien de Jean-Pierre Petit révèle dans la préface d’un ouvrage de ce dernier que les ummites seraient une pure invention.) 

Ils décrivent de nombreux éléments de leur science et de leur manière de concevoir la matière, sa structure, l’univers avec beaucoup de précision: on a parfois l’impression d’être plongé dans un manuel de physique d’un extraterrestre d’une autre planète, c’est un sentiment très spécial… 

Leur religion et leur science ne font qu’un. Leur science leur a permis de comprendre ce qu’est l’Univers, la conscience et Dieu, ainsi que le but de l’univers; d’où l’unité de leur conception spirituelle et de leur science. (Teillard de Chardin ?) La religion Ummite est plus proche d’une philosophie religieuse que d’une religion proprement dite. S’il fallait la comparer à une religion terrestre, l’exemple qui vient immédiatement à l’esprit est le Bouddhisme. (Le Boddhisme philosophique est neutre et peut être adapté à toute forme de croyance) La différence la plus fondamentale par rapport à nos religions semble être l’absence quasi totale de rituel collectif et de hiérarchie religieuse. Pas de rituels collectifs ; non, mais une vie familiale qui semble être tournée vers la méditation et l’envie d’agir dans la collectivité, pour le bien de cette collectivité. Pas de hiérarchie religieuse ; mais en fait, à y regarder de plus près, leur système politique se fondant sur des lois morales issues de TAU religieux, on peut sans doute considérer que leurs dirigeants sont en fait les gardiens de ces lois religieuses, à défaut d’en être les prêtres. Il semble que seules de nouvelles découvertes scientifiques peuvent faire changer leur manière de voir. 

Les Ummites, nous disent-ils, ont intégré les découvertes de la science dans cette philosophie religieuse. Ils ont de ce fait répondu aux questions fondamentales que se posent nos philosophes depuis la nuit des temps, à savoir; qui sommes nous, d’ou venons nous, où allons nous, et pourquoi ?

Ils semblent avoir atteint un point d’évolution où leur foi dirige leurs actes pour le bien de leur humanité et pour l’amélioration des deux « univers hors de nos univers » qui commandent l’évolution vers un point oméga qu’ils espèrent le plus proche possible du dessein de WOA. (Le point Oméga est le stade ultime de l’évolution selon le jésuite Teillard de Chardin et d’autres penseurs du nouvel ordre mondial. Cette référence est une forte probabilité de l’influence jésuite derrière le mythe « trop humain » des Ummites.) 

Le contact de départ a été  Fernando Sesna Manzano (Madrid). Il faisait au départ des conférences discrètes sur les ETs et autres sujets… Il avait déjà discuté de l’existence d’autres entités extraterrestres quand les Ummites l’ont contacté… 

Auteur : Yasmine ROONEY – LE PROJET PLEIADIEN – l’Assistance pléiadienne dans la vie humaine. 

Histoire des Zéta-Réticuliens (vague Pléiadienne 6)

Histoire des Zéta-Réticuliens (vague Pléiadienne 6) dans PLEIADIENS (TERRE) images-17Bien que l’évolution de leur race ne se soit pas déroulée de manière linéaire, nous raconterons les évènements de manière linéaire. Commençons en arrière il y a de cela des centaines de milliers d’années dans le système de la Lyre. Les racines de la race humanoïde dans notre secteur de la galaxie ont toutes émergé à partir du système de la Lyre. Les Zeta-Réticuliens ne font pas exception. 

Commençons dans le système de la Lyre quand la civilisation fleurissait et que les nouvelles cultures explosaient à travers le cosmos. La variété des cultures que ces premières humanités avaient créé était vaste. Il y avait une planète que nous appellerons la planète Apex que nous citerons comme l’ancienne origine de la race Zéta-Réticulienne.

La planète Apex était très similaire à la Terre. Les êtres vivants sur Apex étaient un mélange génétique comme nous le sommes nous-mêmes, parce que les premières races Lyriennes avaient déjà commencé à coloniser. Apex est devenue un mélange des génétiques des races Lyriennes. Aussi leur société manifestait une grande quantité d’individualité et d’imprévisibilité. Ces caractéristiques étaient mêmes plus prononcées qu’aux jours présents de ce qu’est la Terre. Il y avait ceux qui étaient pacifiques. Il y avait ceux qui étaient guerriers. Il y avait ceux qui étaient orientés sur la technologie et ceux qui rejetaient la technologie en faveur de la spiritualité intérieure. Chaque tendance à laquelle on pourrait imaginer était présente sur cette planète Apex, bien plus dramatiquement que ça ne l’est sur notre présent plan terrestre. 

Leur culture fleurissait depuis des milliers d’années. Cependant, sous la surface des masses de conscience il y avait une grande disharmonie parce que la croissance spirituelle de la planète n’était pas en parallèle avec la croissance technologique de ses habitants.

Le gouffre a commencé à s’élargir. Sur la surface de la planète le cataclysme a commencé : toxicité importante et irradiation grave des explosions atomiques encore plus destructrices que sur notre planète aujourd’hui. Il y avait toujours plus de pollution. L’atmosphère a commencé à se détériorer et la vie végétale a été par voie de conséquence rapidement incapable de produire assez d’oxygène pour continuer le cycle du dioxyde de carbone/oxygène qui gardait l’écosystème en équilibre. 

Il y avait ceux qui dans le système étaient conscients de ce qui se passait. Ils ont commencé à prendre des mesures pour préserver la vie.

Ils ont construit des abris souterrains et se sont préparés pour la destruction totale de la surface de leur planète. Ils ne savaient pas si cela allait se produire, mais ils voulaient être en sécurité. Ils savaient qu’ils avaient une marge de sécurité et que s’ils étaient préparés, leur race survivrait. Ils commençaient à apprendre à utiliser des sources d’énergie alternatives qui pourraient être utilisées en souterrain sans dépendre de la lumière solaire ou de l’oxygène de la surface. Donc, ils ont créé un monde qui était totalement indépendant de l’écosystème de surface. 

La préparation s’est déroulée sur plusieurs générations. Ils étaient clairvoyants, parce qu’ils étaient certains que ce changement devait se produire. Ils se sont ralentis et ont bougé lentement. Ils ont commencé à voir qu’ils évoluaient intérieurement à un rythme si rapide que la taille du crâne Apexien s’est rapidement accrue. Le processus de naissance naturelle est devenu difficile, parce que la taille du crâne était en expansion plus rapidement que le pelvis femelle ne pouvait s’y adapter. Aussi il y eut de nombreux décès durant les naissances, à la fois de la mère et de l’enfant. Puisque ce que nous appelons la césarienne ne faisait pas partie de leur système de croyance, ils étaient face à une crise de leur espèce à coup sûr. 

Ils étaient face à un dilemme. Leur population diminuait. Il est devenu évident qu’ils devaient se préparer pour une catastrophe planétaire de même que la mort de leur propre espèce.

Alors ils ont commencé à mettre en œuvre des techniques de clonage afin de ne plus être dépendants du processus de naissance.

Ils pourraient ainsi véritablement reproduire leur espèce en laboratoire sans la nécessité de l’acte de reproduction, de la conception ou de la naissance par voie naturelle. Ils ont présumé que cette technique leur permettrait de se conserver. 

Les Apexiens essayèrent d’inverser certaines des conditions négatives qui se produisaient sur la surface de la planète avant d’avoir pris refuge en sous-sol. Cependant, cela était allé trop loin. Beaucoup d’Apexiens mourraient de maladies résultant de l’irradiation ou de la pollution de l’air. Ils savaient qu’il était temps de se réfugier dans le sous-sol de leur planète. 

Petit à petit, ces individus ont poursuivi leur évolution sous la surface de la planète et ont commencé à habiter des villes souterraines. C’était un grand choc pour beaucoup. Imaginez-vous savoir que vous ne pourrez plus jamais regarder le ciel à nouveau… que vous ne pourriez plus jamais vous allonger sous les étoiles…. Que vous serez piégés dans un environnement rocheux pour le reste de votre vie. Imaginez la peur et la douleur que ces gens éprouvaient. 

Finalement, ils sont tous descendus dans le sous-sol. Ils ont appris à s’adapter. Grâce à leurs capacités de clonage (sur lesquelles ils avaient travaillé pendant 100 de leurs années), ils ont commencé à comprendre comment un corps pourrait s’adapter à un nouvel environnement comme le leur. Ils ont commencé à altérer leur système génétique de manière à ce que lorsqu’un bébé naissait, il était bien adapté à l’écosystème souterrain. 

Ceci a occasionné la restructuration de leurs corps de manière à absorber des fréquences lumineuses au-delà du spectre visible, et  transformé ces fréquences en chaleur.

Ceci requerrait un mode de fonctionnement du corps complètement différent et un nouvel apprentissage de la manière d’absorber des nutriments. Leurs corps ont commencé à apprendre à ingérer des nutriments à partir de quelques rochers luminescents souterrains.

Ils avaient apporté de la surface des plantes luminescentes aussi. Ils étudiaient ces plantes (basées sur la chlorophylle) et se sont rendus capables d’incorporer ces caractéristiques.

Tout ceci s’est produit durant des centaines d’années. Beaucoup d’Apexiens sont morts.

Il y avait des succès et des échecs. Ils sont finalement arrivés jusqu’au point où la population s’est accrue et le taux de décès a diminué. Les méthodes par lesquelles ils absorbaient les nutriments et les recyclaient dans l’écosystème sont parvenues à une symbiose et se sont équilibrées. Ils savaient qu’ils pouvaient survivre de cette manière durant une période indéfinie de temps. 

Alors que ceci se passait sous la surface de la planète, des changements profonds eurent lieu en surface. Les Apexiens ne réalisaient pas que la toxicité de la planète avait mis en marche une réaction en chaîne. Les radiations puissantes avaient commencé à détruire le champ énergétique planétaire sur un niveau subatomique. Ceci créa un voile électromagnétique dans le tissu spatio-temporel entourant la planète Apex. Pendant qu’ils étaient sous le sol, Apex changeait en fait de position dans le continuum espace-temps, à cause de la destruction dramatique de l’énergie subatomique. 

Le temps et l’espace, c’est un peu comme un fromage suisse. Une planète est connectée à travers une série de réseaux multidimensionnels et de passages vers d’autres zones de notre galaxie. Quand ce voile a commencé à s’étendre autour de leur planète, elle s’est déplacée à travers le tissu spatio-temporel vers un autre continuum espace-temps qui était à une distance importante de son point d’origine.

Nous terriens, nous avons appelé cette zone « le groupe d’étoiles de Reticulum ».

La planète Apex a été insérée dans le système Reticulum autour de l’une des plus faibles étoiles de ce groupe d’étoile. Ceci s’est produit simplement parce que le glissement planétaire a suivi le tissu spatio-temporel. Les Apexiens souterrains étaient totalement inconscients de ceci et ils continuaient leur vie sous la surface. Ils ont continué de sauvegarder leur espèce. 

Si quelque chose de ce type se produisait sur terre, il y aurait plusieurs factions de peuples vivant sous terre qui n’auraient aucune communication les unes avec les autres. Ces factions pourraient développer des cultures très différentes au cours de centaines d’années. C’est ce qui s’est produit sur Apex. Ces différentes factions représentaient les variations qui ont été observées dans le groupe des Zéta-Réticuliens. Quelques individus disent qu’ils sont très négatifs ; d’autres disent qu’ils sont bienveillants. Mais en fait ce n’est pas si noir, ni si blanc que cela.

Au cours des centaines d’années pendant lesquelles ils furent confinés en sous-sol, ils ont délibérément manipulé leurs organismes pour qu’il s’adapte à leur environnement souterrain. Ils se sont fait devenir eux-mêmes moins grands qu’ils ne l’étaient originellement afin de pouvoir faire un meilleur usage de l’espace disponible dans les cavernes. C’était seulement une volonté de conservation. Puisqu’ils ne procréaient plus physiquement, leurs organes de reproduction se sont atrophiés. Leurs organes digestifs se sont atrophiés parce qu’ils ne prenaient plus de nutriments solides. Ils avaient muté pour pouvoir absorber des nutriments à travers la peau. Leurs yeux se sont adaptés à l’environnement à travers la mutation de la pupille qui s’est mise à couvrir tout l’œil en entier. Ceci leur permettait d’absorber certaines fréquences lumineuses de lumière au-delà du spectre visible. Ils devaient le faire de manière à faire une utilisation optimale de leur environnement souterrain. La description de leurs changements est générale, puisque les différentes factions, isolées les unes des autres, ont eu des altérations légèrement différentes dans leur structure génétique. 

Durant cette époque, ils ont réalisé ce qu’ils avaient fait à leur planète. Ils en ont conclu que les émotions étaient largement responsables, aussi ils ne se sont plus autorisés d’émotions durant leur existence. Ils ont également décidé qu’ils ne permettraient plus de diversité dans leur culture. Aussi ils ont délibérément supprimé les variations dans les réactions émotionnelles aux différents stimuli. Ils étaient inflexibles sur le fait que leurs passions ne devaient plus jamais les diriger.

Ils ont commencé à créer une structure neurochimique dans laquelle chaque stimulus externe produisait la même réaction dans chaque individu. Ils sentaient que ceci leur permettrait d’abolir le sens de l’individualité dans une personne et d’éliminer les passions et les désirs guerriers de leur culture passée. 

D’une manière générale, les factions souterraines séparées ont suivi le même raisonnement. La plupart d’entre eux se sont adaptés biologiquement de la même manière. Ce fut une progression naturelle : ils suivaient une équation. Mais la différence entre les factions était plus appréciable au niveau de leurs orientations philosophiques. 

Chaque faction avait différents points de vue à propos du sens de l’existence. Les uns, que nous appellerons les Zéta-Réticuliens neutres sont les plus doux et bienveillants. Les autres que nous pouvons appeler les Zéta-Réticuliens négatifs proviennent d’une faction qui était intéressée par le gain du pouvoir. 

Ils ont intégré ce désir à partir des racines Lyriennes dans leurs mutations. Il y a d’autres groupes que nous avons appelé les « Gris » qui étaient du monde Apex mais qui ont des structures génétiques légèrement différentes.

Les extra-terrestres qui jouent un rôle dans les histoires d’abduction (prélèvements d’organes), viennent principalement de cette planète Apex. C’est pourquoi il y a tant de controverses pour savoir qui fait quoi. 

Bien qu’ils soient de la même lignée, leurs motivations sont assez variées.

Finalement les Apexiens ont réalisé qu’un temps suffisant s’était écoulé et qu’ils pouvaient revenir à la surface de leur planète. L’atmosphère n’avait pas été totalement régénérée, aussi leur temps de retour sur la surface de leur planète fut de durée limitée. Mais ils s’autorisèrent à émerger. 

Quand ils l’eurent fait, ils ont eu un choc. En observant le champ des étoiles, ils virent que leur planète avait changé de position dans le cosmos. Les étoiles étaient différentes. Les astronomes qui avaient étudié les cieux sur les cartes durant leur retrait de la surface étaient étonnés. Ils ont alors compris ce qu’ils avaient fait. Les Zéta-Réticuliens les plus pacifiques étaient maintenant fermement déterminés à s’unir pour retrouver ce qu’ils avaient perdu durant leur période souterraine. Aussi ils ont diligemment appris à comprendre les pliures de l’espace-temps. Ils ne savaient même pas où ils étaient. Ils voulaient savoir ce qui s’était passé. Ils voulaient apprendre sur eux-mêmes à travers d’autres cultures. Leur volonté était que personne d’autre ne recommence ce que eux-mêmes avaient fait. A cette époque, ce fut leur première motivation. 

Les autres, les plus négatifs, ou groupes au service-de-soi (égocentrisme), ont également émergé à la surface de la planète et réalisé ce qu’ils avaient fait. Alors , les Zéta-Réticuliens du groupe négatif se sont donnés les moyens, à l’aide de la technologie qu’ils avaient par le passé, de construire des vaisseaux et de voyager vers d’autres planètes du système Reticulum où ils ont développé leur culture.

Ils ont réussi à explorer l’univers, bâtissant des colonies dans plusieurs systèmes incluant Orion (à Bételgeuse) et dans le système ternaire de Sirius. 

Sur le plan de l’incarnation, un bon nombre d’entre eux sont sur la Terre aujourd’hui. Plusieurs des Apexiens qui ont disparu étaient opposés à l’idée de manipuler la structure génétique Apexienne. Mais en même temps, ils étaient inflexibles sur le refus de pollution et de toxicité et ils savaient que le planète Apex devait changer. Aussi, ils se sont incarnés à travers la famille galactique, spécialement quand ils ont vu une planète dériver vers le même genre de destruction que celle qu’ils avaient engendré dans leur passé.

C’est leur souhait de partager leur expérience de la catastrophe passée de manière que d’autres n’aient pas besoin de tout recréer.

Après qu’Apex ait glissé vers le système Reticulum, les Zétas ont parcouru des milliers d’années d’évolution. Ils ont été si longtemps dans Reticulum que la planète Apex est seulement un lointain souvenir pour eux. 

Les Apexiens possédaient des vaisseaux au moment de leur catastrophe, et ils auraient pu partir s’ils l’avaient voulu. Mais comprenons leur nature : ce sont des pionniers. Ils avaient les mêmes motivations que les individus qui ont colonisé l’Amérique. Même quand les pionniers étaient face aux menaces indiennes, ils ne voulaient pas partir. Les Apexiens ont vu ceci comme un grand challenge. Ils ont ressenti qu’en allant sous le sol et en changeant leur espèce, ils pourraient guérir leur passé. Ils ne voulaient pas tout recréer à nouveau. La majorité d’entre eux se disaient que s’ils partaient ailleurs, ils continueraient à recréer le même schéma. Certains d’entre eux sont partis et sont allés dans les systèmes de la Lyre, mais seulement en petit nombre.

Pour la plupart, ils sont restés, sentant que c’était une opportunité de guérir leur société. 

Leur cerveau grandissait de plus en plus et la structure de leur œil aussi car leur désir de connaissance facilitait l’élargissement de la pupille. Mais ils se sont aussi génétiquement modifiés. Sur une longue période de temps, cela s’est passé naturellement parce que la surface de leurs yeux n’était pas assez large pour capter la lumière nécessaire. De même les Lyriens qui étaient leurs ancêtres avaient des yeux plus larges que les humains terriens. 

Aujourd’hui leur planète Apex est toujours dans le Reticulum. Les cavernes souterraines servent toujours de foyer à beaucoup d’entre eux, bien qu’un bon nombre passe son temps dans leurs vaisseaux spatiaux. 

Dans l’état actuel de notre utilisation de la puissance atomique, il n’est pas encore possible d’en arriver là, mais en continuant à utiliser l’atome sans évoluer de la connaissance atomique vers autre chose, nous pourrions parvenir à ce même scénario. 

Il faut comprendre qu’il y a une certaine échelle d’évolution qu’une civilisation doit suivre. Nous sommes maintenant arrivés à un niveau critique avec le nucléaire. Il y a une évolution de l’utilisation de la technologie atomique qui nous amène au seuil dangereux. Nous en sommes au point où l’on peut décider de nous éloigner de ce niveau dangereux. Nous devons décider si nous allons suivre le processus d’évolution naturelle qui éloigne de la puissance atomique. 

La plupart des Zéta-Réticuliens actuels sont quasi-physiques et d’autres non physiques. Cet état provient de leur évolution souterraine, mais aussi de leur avancée technologique, qui leur permet de muter physiquement.

images-18 dans PLEIADIENS (TERRE)Ils peuvent aller jusqu’au point non physique. Cependant, ils ne désirent pas quitter le plan physique parce qu’il y a encore quelque chose qu’ils ont besoin d’apprendre. 

Il ne faut jamais publier qu’il y a différentes factions de Zétas. Quelques uns d’entre eux sont altruistes. D’autres sont ici uniquement pour leurs propres besoins, et ces raisons peuvent être positives ou négatives, ou bien un intermédiaire entre les deux.

Ils veulent certaines choses de notre part dont ils pensent manquer. Ils pensent qu’ils ont commis des erreurs dans ce qu’ils ont éliminé à travers le clonage. Ils essaient maintenant de nous observer pour apprendre comment ils peuvent intégrer ces choses en eux-mêmes. 

D’une certaine manière nous pourrions dire que nous sommes leur passé de même qu’ils sont notre futur. C’est comme si à chaque coin où ils tournent, ils sont face à nous. Nous représentons leur passé, nous représentons aussi leur seul espoir de futur. 

Auteur : Yasmine ROONEY – LE PROJET PLEIADIEN – l’Assistance pléiadienne dans la vie humaine. 

RACES GALACTIQUES : Lyriens (vague Pléiadienne1)

 

RACES GALACTIQUES : Lyriens (vague Pléiadienne1) dans PLEIADIENS (TERRE) images-12Dieu reconnaîtra les siens ! 

Il y a beaucoup de passage dans ce coin de la galaxie. Et pourquoi à notre époque ?

Qui sont-ils et que veulent-ils ? Pourquoi ont-ils quitté leur monde d’origine ?

Ce dossier  tente de mettre de la cohérence dans un domaine où la vérité et la désinformation sont inextricablement mêlées.  On ne peut dire ce qui est vrai ou faux en matière d’extraterrestres, mais en mettant à plat les diverses hypothèses, une « sombre clarté » émerge de la confusion stellaire.

Certains faits relatés ici sont pertinents, et d’autres moins crédibles, mais qui a sondé notre univers pour prétendre en connaître l’organisation et les habitants ?

Si cette énumération des profils de races extraterrestres peut nous ouvrir l’esprit à la complexité du sujet, c’est déjà une avancée.

Nous n’avons pas renoncé à mentionner des races vraisemblablement inventées, comme les Ummites – trop proches de « l’idéal jésuite » en matière de civilisation !

Hélas, nous n’avons pas retrouvé l’identité des contactés, sauf ceux qui sont mentionnés. Qu’importe, c’est ce qui est dit qui compte et non celui qui le dit. Certaines de ces histoires sonnent juste lorsqu’on les croise avec les mythes et avec l’actualité planétaire. D’autres paraissent spéculatives, mais malgré cela, elles peuvent servir d’outil de comparaison.

Quoi qu’on en pense, tout cela ne s’invente pas, et malgré nos projections trop humaines sur des êtres d’une autre nature, il faut admettre qu’il n’y pas de fumée sans feu.

Nous avons parfois ajouté une note pour compenser la naïveté de certaines allégations. 

Lyriens 

Origine   Constellation de la Lyre.

Les Lyriens sont les ancêtres originaux de notre lignée d’évolution. Il y a très longtemps les Lyriens étaient des êtres libres qui contrôlaient leur destinée et exploraient l’espace dès que leur technologie le leur a permis. A un certain moment ils sont tombés en désaccord et se sont scindés en groupes qui se sont battus dans des guerres violentes qui a détruit l’essentiel de leur société et de leur monde. Certains se sont échappés avant la fin et ont fondé des civilisations dans les Pléïades, les Hyades, et du côté de Véga.

Les premières sociétés terrestres étaient copiées de celle des Lyriens. Les Lyriens étaient venus observer la Terre à l’époque de l’Hyperborée, continent regroupant toutes les Terres de l’époque, avant que les humains ne commencent leur évolution physique.

Certains des Pléïadiens d’origine Lyrienne, après avoir reconstruit leur civilisation au cours de millénaires, sont venus plus tard et ont assisté à la création de sociétés auxquelles ils ont donné le nom de Lémurie et d’Atlantide.

Ils se sont installés et sont restés pendant la fin de la Lémurie et l’ancienne Atlantide, se mélangeant même avec les terriens et devenant eux-mêmes des terriens. Ceux qui ne se sont pas mélangés ont produit des technologies hautement développées et ont construit de magnifiques machines permettant des conforts et des améliorations de la vie de tout genre. A nouveau ils se sont divisés en deux camps qui sont entrés en guerre se concluant en une destruction totale.

Les survivants sont partis dans l’espace reconstruire leur civilisation et ils font partie de ceux qui nous visitent à l’heure actuelle occasionnellement. Certains sont partis vers Erra et les Pléïades, d’autres dans notre système solaire sur la 5ème planète appelée Melona (maintenant détruite) sur laquelle ils se sont installés et mélangés avec une forme de vie humanoïde locale ; c’était la faction la plus belliqueuse qui s’était installé là bas et les guerres reprirent avec pour résultat la destruction de la planète (maintenant devenue ceinture d’Astéroïde). Les survivants sont partis pendant des millénaires puis sont revenus sur Terre se battre, puis repartis, etc. Leurs descendants sont aujourd’hui des observateurs de la Terre et de leurs descendants génétiques survivants.

Longtemps après, une autre vague de Pléïadiens est arrivé voir les descendants des ancêtres Pléïadiens survivants de la guerre.

Ils se sont eux aussi mélangés aux terriens et ont aidé l’humanité à exploiter ses capacités et à créer une technologie nouvelle. Cette société est devenue la nouvelle Atlantide qui a accru son niveau de science jusqu’à voyager dans les airs, sous l’eau, etc, avant que sa civilisation soit détruite par une guerre en surface. Les Pléïadiens modernes sont des descendants d’une faction pacifique de même que les Végans.

Les Lyriens longtemps rebelles et destructeurs sont maintenant devenus pacifiques et ont atteint un haut niveau spirituel. Ils ne sont impliqués dans aucun conflit. Ils sont les ancêtres responsables des différentes races terrestres actuelles. 

Les descendants des Lyriens qui ont longtemps été en conflit se préoccupent maintenant de nos tendances belliqueuses et guerrières et se sentent une responsabilité spéciale envers nous parce que nous reflétons leur tendance originelle au conflit. Ils ont détruit leur civilisation plusieurs fois, et perdu leurs avancées technologiques à chaque fois. Ils ont beaucoup perdu dans leur histoire guerrière. Ils s’étaient installés sur Uyne ( ?), autre planète qui a explosé suite à des guerres nucléaires qu’ils avaient provoqué (c’est la ceinture d’astéroïde actuelle entre mars et Jupiter) d’où leur inquiétude aujourd’hui dans notre utilisation de la puissance nucléaire.

Les Lyriens sont aidés dans leurs actions actuelles par les Pléïadiens et les Végans qui sont tous de leur famille génétique. Les Lyriens sont parfois en avance et parfois en retard sur certains points technologiques, suite à leurs destructions successives, et ils sont aidés sur certains points par leurs cousins les Pléïadiens et les Végans. Les Pléïadiens leur fournissent leur merveilleuse technologie ; ils ont d’ailleurs étaient eux-mêmes aidés par les DALs, et les Lyriens les aident en retour à d’autres niveaux. Les Végans les aident à retrouver leurs anciennes sciences à en trouver de nouvelles. Notre technologie émergente attire leur attention, et surtout la manière dont nous allons l’utiliser.

Nous, les Pléïadiens et les Végans ainsi que certains humanoïdes des Hyades sommes tous des descendants Lyriens et nous sommes liés par cet héritage commun. Les visiteurs Lyriens actuels qui ont une haute spiritualité essaient d’annuler certains des effets laissés par leurs ancêtres beaucoup moins spirituels.

Ils ont évacué leur planète d’origine depuis 22 millions d’années et ils ont migré de nombreuses fois depuis. Des milliards de formes de vie leur sont connues à travers l’univers. Ils ne croient pas en un créateur, mais en la Création comme Cause Première. 

Lieu de vie : Gravité importante et champ magnétique dense sur leurs planètes. Ils vivent en 3° et 4° dimension. Adaptation des espèces aux conditions des planètes rencontrées et colonisées, d’où la création de nombreux sous-groupes génétiques différenciés. 

Lyriens géants : de type Caucasiens, peau claire, yeux clairs, cheveux clairs de couleur au plus sombre marron clair, peau, yeux et cheveux lumineux (réflectivité lumineuse importante). Corps musclé et bien proportionné. Taille de 1,80m à 2,70m suivant le sous-groupe d’origine. Ils ont été à l’origine des dieux de la mythologie grecque et de certains géants bibliques. C’est l’un des premiers groupes à avoir créé une relation d’adoration comme Dieu envers nous. Aussi, la structure de l’espèce est enracinée dans notre mémoire génétique. Ils sont les premiers Dieux que nous ayons eu. 

Lyriens à cheveux roux : Cheveux allant du roux au blond. Couleur de peau très claire, ayant des difficultés à s’exposer à certaines fréquences de la lumière naturelle.

Taille de deux types : taille humaine moyenne et taille des géants, créant deux sous-groupes. Yeux lumineux verts clair d’un ton différent du vert des yeux humains. Corps allant de fin à musclé. Ce sont les premiers pionniers Lyriens. Certains ont interféré par le passé avec les humains Vikings. Caractère agressif, violent, passionné, rebelles à leurs ancêtres génétiques, les géants. Leurs ancêtres les Lyriens géants qui ont colonisé certaines planètes ont donné naissance à leurs races après mutations sur les planètes colonisées. Les deux races sont à l’origine génétique de nos races, mais la race Caucasienne des géants est largement dominante dans notre patrimoine génétique. 

Lyriens à peau sombre : Caucasiens d’origine mais avec une peau couleur chocolat clair uniforme, d’apparence très plaisante.

Yeux bruns marron, parfois verts. Cheveux marrons foncés. Ils ont eu une influence génétique sur les races indiennes et Pakistanaises, etc, bien qu’aujourd’hui toutes les races de la planète sont des mélanges de tous leurs ancêtres extraterrestres.

Passivité extrême, profondément pacifiques.

Il est très difficile d’obtenir une réaction émotionnelle d’eux. Il sont différents des Végans au niveau génétique. 

Sous-groupe de Lyriens « oiseaux » :

De génétique humanoïde mammifère mais d’apparence différente. Apparence beaucoup plus extra-terrestre, membres très fins, corps maigre, faisant penser à des oiseaux. Visage angulaire, pointu. Cheveux pouvant passer pour du plumage mais au toucher ce n’en est pas (ils se coiffent d’une manière qui fait penser à un plumage, de par leurs coutumes). Caractère très calme et intellectuel. Ils se considèrent comme des scientifiques, des explorateurs et des philosophes. Ils ne s’engagent pas dans la politique galactique, mais voyagent et explorent. Ils eurent une influence dans des civilisations anciennes comme les Sumériens et les Egyptiens et dans la vallée de l’Indus. Ils n’ont plus de contact important avec nous à notre époque. 

Sous-groupe de Lyriens « chats » :

De génétique humanoïde mammifère mais d’apparence différente. Ressemblance physique avec les félins terrestres. Ce sont des humanoïdes qui ont des caractéristiques de félin. Très forts et agiles. Nez du type d’un chat, pas proéminent. Oreilles légèrement pointues intermédiaire entre l’oreille humaine et celle de chat. Bouche très petite et discrète, mignonne et délicate à la fois. Yeux très prononcés, larges et de type chat, avec une seconde paupière (provenant de l’évolution génétique dans l’environnement que leurs ancêtres ont colonisé). Pas de fourrure, mais une protection qui ressemble à un duvet de pêche sur la peau à cause d’une forte irradiation ultraviolette sur leur planète.

Ils ont des communications par projection astrale avec les humains juste pour garder un contact avec nous, leurs intérêts n’étant pas principalement la Terre. 

Caractéristiques générales des Lyriens :

Yeux accentués, que ce soit par leur taille, couleur, forme. D’ailleurs on note que dans la civilisation égyptienne cela a laissé des traces. Ils ont délibérément laissé l’apparence de nos yeux simiesque lors de la création de notre race afin de marquer la différence entre eux (les Dieux) et nous. Les Siriens sont intervenus dans les projets des Lyriens pour gommer certaines différences, mais avec peu de succès. Les Lyriens sont en majorité impliqués avec notre évolution, sauf les sous-groupes des types « oiseaux et chat ». Ils sont les moteurs des développements de nos civilisations. La structure génétique basique Lyrienne est la mère de la génétique humaine. 

Auteur : Yasmine ROONEY – LE PROJET PLEIADIEN – l’Assistance pléiadienne dans le vie humaine. 

L’Enfant qui vient de Mars

 

Cet article de l’écrivain russe Gennady Belimov, professeur d’université et chercheur, relate sa rencontre avec un jeune garçon russe, Boriska, et ses révélations étonnantes sur ses expériences et ses visions de vies antérieures :

L'Enfant qui vient de Mars dans ENFANTS INDIGO images-2La première fois que j’ai entendu parler de l’étrange garçon Boriska, c’est par les dires des participants à une expédition vers une zone assez peu ordinaire au nord de la province Volgograd, connue sous le nom de  » Medveditskaya Ridge. »

Imagine, quand tout le monde s’est réuni autour du feu de joie pour la soirée, ce jeune garçon a brusquement demandé le silence : il allait nous parler des habitants de Mars et de leurs voyages sur la Terre. »

L’un de témoins m’a fait part de ses impressions.

»Et bien, quelqu’un continuait à bavarder, à mi-voix, quand le garçon a exigé notre attention complète, ou alors, il n’y aurait pas d’histoire.  »

Les conversations se sont tues. L’enfant aux grands yeux et au visage rond, vêtu d’un t-shirt d’été et coiffé d’une casquette de baseball, nullement craintif des adultes, a commencé un récit incroyable. Sur la civilisation martienne, sur des cités mégalithiques et des vaisseaux martiens, sur des vols vers d’autres planètes, et sur la Lémurie sur Terre, sur la vie de quelqu’un qu’il connaissait, l’ayant rencontré alors que lui, venait de Mars, sur ce grand continent au milieu de l’océan, et comment il avait des amis, là….Le feu crépitait, la nuit nous entourait et le ciel aux milliers d’étoiles était silencieux comme s’il gardait un grand secret.

Une heure et demi ont passé avec des histoires étonnantes. L’un des participants a eu la présence d’esprit d’aller chercher un dictaphone, donc, quelque part dans Moscou, il y a un enregistrement de cette histoire. Seul le Ciel sait si un jour elle sera publiée, tout le monde n’a pas les compétences d’un journaliste. Nombreux ceux qui reçurent un choc, ou plutôt deux.

Le premier : la connaissance inhabituelle qu’un enfant de 7 ans n’aurait pas dû posséder. Alors que tous les professeurs d’histoire ne peuvent parler clairement de la Lémurie légendaire et des lémuriens, vous ne trouverez personne dans une école ou une université avec ces mémoires là. La science n’a pas prouvé l’existence d’autres civilisations et n’a pas l’air pressée de prouver ceci, préférant rester proche de l’idée que l’homme est unique dans l’univers.

Deuxièmement : le langage de Boriska… ce n’était pas du niveau d’un enfant de cours élémentaire, il utilisait une telle terminologie, des détails, des faits du passé de Mars et de la Terre que tous étaient sidérés. C’est seulement à cause d’emportements émotifs que vous pouviez dire qu’un enfant parlait.

» Pourquoi Boriska s’est mis à parler comme ça?  » s’est demandé mon interlocuteur.  » Apparemment, l’environnement a provoqué cela en lui. C’était une réunion de personnes intéressées, l’esprit ouvert, cherchant les nombreux secrets de la Terre et du Cosmos, et Boris, qui a entendu la journée de conversations a ressorti dans son langage ce qui était enfoui depuis longtemps dans sa mémoire.

Aurait- il pu tout fabriquer ? Avoir vu tous les films Star Wars et commencé à inventer? Ça n’en a pas l’air… ça n’avait pas l’air d’une fantaisie  » m’a dit mon collègue. » C’était plus comme un souvenir du passé, des mémoires de ses incarnations passées. Ce genre de détails ne peut être inventé, ils doivent être connus personnellement…. »

La mention des réincarnations passées a décidé de tout : je compris que je devais rencontrer Boriska. Maintenant, après ma rencontre avec lui et ses parents, j’essaie d’organiser les éléments dans un ordre cohérent pour comprendre le mystère de la naissance de cet être parmi nous. Il est curieux qu’il vienne au monde dans la ville de Volzhk, dans un hôpital de province- quoique sur son certificat de naissance, le lieu de naissance soit Zhirnovsk, Province de Volgograd pour la déclaration.

Son anniversaire est le 11 janvier 1996, à 8.30 heures du matin. Cela peut parler à un astrologue.

Ses parents sont des gens simples et bons. Nadezhda Kipryanovich, la mère de Boris est dermatologue dans une clinique de la ville, elle a obtenu sa licence de l’Institut Médical de Volgograd en 1991. Son père, Yuri Tovstonev, est un officier à la retraite, diplômé de l’Institut Militaire Supérieur de Kamishinski et a un emploi de contremaitre à présent. Ils seraient heureux si quelqu’un pouvait les aider à résoudre le phénomène mystérieux de leur fils, mais pour l’instant, ils observent leur miracle avec curiosité.

» Quand Boriska est né, j’ai remarqué qu’à 15 jours, il tenait déjà sa tête droite. Son premier mot : Baba (grand-mère) il l’a dit à quatre mois et depuis, on peut dire qu’il a commencé à parler. Il a fait sa première phrase à 7 mois, en disant: ‘je veux un clou’ – il avait vu un clou dans le mur- habituellement, les enfants parlent beaucoup plus tard.

Les plus remarquables parmi ses capacités étaient intellectuelles. »

»Comment se sont-elles manifestées ? »

» Quand Boris avait 1 an, je lui ai donné les lettres, en suivant la méthode Nikitin et à 1an et demi, il pouvait lire les gros titres du journal. Il a appris à reconnaître les couleurs dans une variété de tons très tôt et facilement. Il a commencé à dessiner à l’âge de 2 ans et à peindre à 2 ans et demi. C’est à 2 ans qu’il est allé à la crèche, les nourrices disaient qu’il était doué pour parler, et qu’il avait un développement cérébral inhabituel. Elles remarquaient sa mémoire phénoménale. »

Ses parents se sont aperçu que le moyen qu’avait leur fils d’assembler des connaissances n’était pas seulement dans l’observation de ce qui l’entourait, mais on aurait cru d’autres sources : il obtenait bien des informations de quelque part.

» Personne ne lui a appris  » se souvient Nadezhda,

» mais il avait pris l’habitude de s’asseoir dans la position du lotus et il fallait l’écouter! Il y avait de telles perles et de tels détails sur Mars, sur les systèmes planétaires et les autres civilisations, c’était étonnant…

Mais comment l’enfant pouvait savoir tout ça? … l’espace, les sujets cosmiques dans ses histoires, c’était le principal sujet dès ses 2 ans. Au même moment, Boriska nous a annoncé qu’il avait vécu sur Mars, que la planète était habitable, et qu’elle a survécu la pire des catastrophes de son histoire, la perte de son atmosphère, et maintenant, quelques habitants qui sont restés vivent dans des villes souterraines. A cette époque, il venait souvent sur Terre lors de missions de recherches scientifiques ou bien lors de missions d’échanges.

Il était lui même pilote d’un vaisseau spatial. C’était au moment de la civilisation Lémurienne,  il avait un ami lémurien qui est mort en sa présence….

» Une catastrophe gigantesque est arrivée sur Terre, des montagnes ont explosé, un énorme continent s’est brisé et a coulé sous les eaux et tout d’un coup une pierre gigantesque est tombée sur l’immeuble où se trouvait mon ami, » raconte Boriska.

» je ne pouvais pas le sauver, et maintenant sur Terre, nous allons nous rencontrer de nouveau… »Boriska voit toute la destruction de la Lémurie comme si ça arrivait devant lui et il pleure son ami le terrien comme s’il était lui même responsable.

Un jour, sa mère lui a apporté un livre:  » De Qui Venons Nous?  » de Ernst Muldashev. Il a fallu voir l’effet que ça a eu sur l’enfant. Il a regardé les dessins des lémuriens, les photographies des pagodes tibétaines, et 2 heures plus tard il parlait en détail de la race lémurienne et de leurs découvertes à un niveau élevé.

»Mais la Lémurie a été détruite il y a au moins 800,000 ans  », j’ai dit tranquillement,

» et les lémuriens mesuraient plus de 9 mètres de haut, et en dépit de tout ça, tu te souviens?  »

» Oui, je me souviens  » Boris répondait, en ajoutant,  » personne ne m’a rien dit. »

Une autre fois, de nombreux souvenirs lui sont remontés après qu’il ait vu les illustrations d’un autre livre de Muldashev,  » A la recherche de la cité des Dieux  » au sujet des chambres funéraires et des pyramides. Il dit qu’un savoir sera trouvé , non pas sous la pyramide de Khéops, mais sous une autre pyramide. Ils ne l’ont pas encore trouvé.

»La vie changera quand ils ouvriront le Sphinx » dit-il en ajoutant que le Sphinx s’ouvrira derrière l’oreille, il ne se souvient pas où exactement. L’inspiration le pousse à parler avec assurance sur la civilisation Maya, les gens connaissent très peu ce peuple fascinant. Boriska pense que nous sommes à une période de grands changements sur Terre, ce qui cause la venue d’enfants spéciaux car de nouvelles connaissances s’étendant au delà de la mentalité des terriens seront nécessaires.

»Comment sais- tu  pour ces enfants là, et pourquoi cela arrive- t-il? » ai-je demandé lors de notre entretien,  » sais-tu qu’on les appelle les enfants indigo?  »

Réponse:  » Je sais qu’ils naissent dans ce monde mais je n’en ai pas rencontré dans notre ville. Julia Petrova elle, me croit, ce qui signifie qu’elle ressent quelque chose. Les autres rient quand je raconte des histoires. Quelque chose va se passer sur Terre, 2 catastrophes, donc la naissance de ces enfants. Ils devront aider les gens. Les pôles vont s’inverser, en 2009, la première grande catastrophe, sur un grand continent, et en 2013 il y en aura une autre encore plus importante. »

»Tu n’as pas peur malgré que ta vie en soit affectée aussi?  »

»Non, je n’ai pas peur, nous vivons pour toujours. Il y a eu une catastrophe sur Mars où je vivais avant. C’était les mêmes gens que nous, mais il y a eu une guerre nucléaire et tout a brulé. Des gens ont survécu et des abris ont été construits, ainsi que de nouvelles armes. Il y avait eu aussi un changement de continent là-bas. Cependant, ce continent n’était pas grand. Les martiens respirent de l’air composé principalement de dioxyde de carbone, s’ils venaient ici , ils resteraient toujours près des conduits de sortie de fumées.  »

Et toi si tu es de Mars, tu peux respirer notre air facilement ou as-tu besoin de dioxyde de carbone? »

» Une fois que vous êtes dans le corps terrien, alors vous respirez cet air. Mais, on n’aime pas l’air terrien parce qu’il est la cause du vieillissement. Sur Mars les gens sont toujours jeunes , environ 30 – 35, et il n’y a pas de vieilles personnes. Chaque année qui vient, ces enfants de Mars naîtront sur Terre, dans notre ville ils seront au moins une vingtaine. »

»Te souviens- tu de ton ancien nom, ou ceux de tes amis? » »Non, je ne peux jamais me souvenir des noms  »

»Tu te souviens de toi même à partir de quel âge? »

»Je me souviens de mon ancienne vie à partir de 13 ans, et ici, je me souviens depuis ma naissance sans oublier d’où je viens. On avait des lunettes spéciales là- bas et on se battait tout le temps. Sur Mars, il y avait un truc désagréable: une base qui devait être détruite. Mars peut être ressuscitée, mais cette base l’en empêche. C’est un secret. Je peux dessiner à quoi ça ressemble, nous étions à coté. Cette base est contre nous. »

» Boris, pourquoi nos plateformes spatiales meurent plus souvent qu’elles ne durent lorsqu’elles se posent sur Mars?  »

» C’est un signal qui vient de Mars, et ça essaie d’anéantir les plateformes. Il y a des rayons dangereux sur ces bases. »

J’étais étonné pour les rayons dangereux de Fobosov. C’est exactement ainsi. En 1988, un homme avec des pouvoirs extrasensoriels, de Volzhsk, a essayé de contacter le programme spatial de l’USSR, afin de prévenir les dirigeants soviétiques de l’échec imminent des sondes spatiales soviétiques Phobos 1 et Phobos 2, spécifiquement à cause de batteries et de rayons radio actif qui étaient étrangers à la planète. Ils n’ont pas écouté ses avertissements et n’ont pas jugé utile de répondre, ce jusqu’à ce jour; malgré que pour réussir selon Lushnichenko, il est nécessaire de changer de tactique pour approcher la surface de Mars.

» Que sais- tu des dimensions multiples ? Tu sais pour voler, pas la peine de suivre une trajectoire en ligne droite, mais la possibilité de traverser l’espace multidimensionnel?  »

En faisant attention, je me renseignais en posant des questions assez osées du point de vue de la science traditionnelle. Boriska a rebondi avec une énergie renouvelée et s’est mis à parler de la construction des ovnis.

» On venait de décoller et on était déjà proche de la Terre !  » puis, il a pris une craie pour dessiner un triangle sur le tableau.

» Il y a 6 couches » dit-il d’un ton enthousiaste. » La couche extérieure comprend 25% de matériau solide, la 2ème couche est de 30% et ressemble à du caoutchouc, la troisième: encore 30% et c’est de nouveau du métal, il y a une couche de 4% de propriétés magnétiques  » Il écrivait les chiffres sur le tableau.

» Si vous énergisez la couche magnétique, l’appareil peut voler partout dans l’univers…. »

Nous, les adultes, nous sommes regardés. Dans quelle classe ils apprennent les pourcentages? Bien sûr, ils n’en sont pas encore là à l’école, mais Boriska semble être en difficulté en classe. Ils l’ont mis directement en 2ème année après des évaluations, mais ils essayaient de se débarrasser de lui.

Dites moi qui voudrait qu’un enfant interrompe la classe pour dire:  » Maria Ivanovna, vous ne dites pas la vérité, vous ne nous enseignez pas correctement!  »Et cela arrive plus d’une fois par jour…Maintenant, c’est un professeur qui a enseigné à l’Académie Schetinin spécialisée pour les enfants surdoués, qui étudie avec Boriska, et le garçon passera ses examens en extérieur. Il aura et a déjà des problèmes relationnels avec les enfants normaux.

» Quelle est la mission de Boriska ? La connait-il ?  » lui ai-je demandé ainsi qu’à sa mère.  » Il a dit qu’il devinait  » m’a dit Nadezhda,  » il sait des choses sur le futur de la Terre. Par exemple, que le savoir serait donné selon le niveau et la qualité de l’état de conscience. Le nouveau savoir ne parviendra jamais aux personnes malveillantes qui ont des vices mesquins: voleurs, bandits, alcooliques et aussi ceux qui ne veulent pas s’améliorer. Ils quitteront la planète. Il pense que l’information aura le rôle le plus important. Une ère d’unité et de coopération commencera sur Terre. »

» Boris, d’où tiens tu tout cela?  »

» De l’intérieur de moi même » il répondit sérieusement. Une fois, quand il avait 5 ans, il a surpris ses parents quand il a entamé une conversation sur Proserpine, une planète morte depuis maintenant des centaines de milliers d’années sinon des millions d’années. Et ce mot  » Proserpine  » il l’a prononcé sans jamais l’avoir entendu parce que c’était la première fois que ses parents l’entendaient. » Un rayon l’a coupée en deux, et elle est partie en morceaux  » a t-il expliqué.

» Physiquement la planète n’existe plus, mais ses habitants se sont téléporté vers la 5ème dimension, que vous appelez un monde parallèle. On a regardé la mort de la planète, de Mars… »Et tout d’un coup, il a mentionné l’inimaginable… il a dit que la Terre, en tant qu’être vivant conscient, a accepté les enfants de Proserpine afin de les instruire. Occasionnellement, des enfants sont nés ici, qui se souviennent de leur planète d’origine, et se considèrent eux même extraterrestres.

Mais bien sûr, ce phénomène a été remarqué par le monde scientifique, et moi même, j’ai déjà rencontré Valentina Gorshunova (Kainaya) qui, non seulement se souvient de Proserpine, mais de plus rencontre ses camarades proserpiniens dans ses rêves. Et voilà qu’elle se trouve dans la même ville que Boriska, et ils faisaient tous deux partie de la randonnée de la région extraordinaire de Medvedit Skaya Ridge.

Voici ce que la mère de Boriska écrivit dans son journal:  » Tu es un précurseur. Tu as déblayé le terrain pour nous. Dans les hautes sphères, tu es considéré comme un héros. Tu portes le plus lourd des fardeaux sur les épaules. J’ai vu  » l’ère nouvelle  ». Un code holographique est déjà visible, surimposé dans l’espace. La lumière sera faite sur tout cela dans un nouvel élan de pensée, très rapidement… La transition d’un monde à l’autre prendra place au travers de la substance du temps. J’ai apporté la nouvelle information…

» C’est ce que Boris avait dit à sa mère. »

Boris, dis moi de quoi souffrent les gens?  »

» De ne pas vivre correctement et de ne pas être capable d’être heureux…Il faut attendre pour vos moitiés cosmiques, ne vous mêlez pas de la destinée des autres, ne détruisez pas votre intégrité, ne souffrez pas à cause des erreurs d’aujourd’hui mais reliez vous à votre destin, terminez le cycle de développement et approchez vous de nouveaux sommets. » ce sont ses mots.

Il vous faut devenir bons. Si vous êtes battus, vous allez vers eux les bras ouverts, s’ils vous couvrent de honte, n’attendez pas leurs excuses, demandez de vos assaillants qu’ils vous pardonnent. S’ils vous insultent et vous rabaissent, dites leur merci et souriez leur. S’ils vous détestent, aimez les tels qu’ils sont. C’est la relation d’amour, d’humilité et de pardon qui est importante pour les gens. »

Sais -tu pourquoi les lémuriens sont morts ?

J’en suis aussi un peu coupable. Ils n’avaient plus le désir de se développer spirituellement, ils s’écartaient du chemin et à cause de cela ont détruit l’intégralité de la planète. La voie du Magicien les a conduit dans une impasse. La Vraie Magie c’est l’Amour… »

»Comment connais-tu ces mots: intégrité, cycles, cosmos, magie, lémuriens,?  »

» Je sais… Keilis…  »

» Qu’as-tu dit?  »

» J’ai dit: ‘ Je te salue!’ c’est la langue de ma planète… »

Cette fois ci, nous nous sommes séparés là dessus, en me promettant que je suivrai la destinée de ce garçon aussi longtemps que je le pourrais.

eau1 dans MESSAGES EVENEMENTS

Environ une année plus tard, j’ai rencontré Boriska à Zhirnovsk  pour connaître les derniers détails de sa vie. Tout d’abord en discutant avec sa mère.

» Jai regardé dans sa chambre car j’entendais Boriska parler à quelqu’un, mais je savais qu’il était seul. Il y avait une mosaïque colorée faite de jeux de construction pour enfants et c’était la double hélice de l ‘ADN que j’ai clairement reconnue de mes études à l’Institut Médical. »

Et il disait à quelqu’un: ‘ je suis le pilote d’un vaisseau de recherche, un scientifique, mais je ne fais jamais de reproduction croisée d’ADN humain et reptilien! C’est en contradiction avec les lois de la sélection naturelle… »

et quelques autres mots en latin ont suivi. Je n’en revenais pas… et au lieu d’écouter, je l’ai secoué: ‘ qu’est- ce qui t’arrive ? A qui tu parles? ‘ et Boriska est sorti de sa transe d’un coup, confus, en bredouillant :  » je jouais… »

» Là encore, j’ai réalisé que je ne connaissais pas très bien mon fils…il est vrai que quand je lui ai demandé plus tard, il m’a répondu que cette information là n’est pas pour les gens et que lorsqu’il vivait sur Mars, ils avaient des différences légères d’ADN. Ils avaient une petite différence avec l’ADN de la race lémurienne. »

Fondamentalement, je compris que s’il se rappelait la période martienne de sa vie, alors c’était du point de vue de différents moments dans le temps. Je veux dire qu’il semblait avoir vécu sur Mars de nombreuses vies et se souvenait de différents moments de ses vies, probablement échelonnées sur des milliers d’années.  »

» Alors vous ne pensez pas que ce sont des contes enfantins?  »

» Peut-être que je serai heureuse de le dire, mais ça ne colle pas… il y a trop de connaissances totalement inhabituelles ici, il n’avait pu apprendre tout ça nulle part. »

» C’est vrai, je ne pense pas qu’il se souvienne de ses vies antérieures de la façon dont on se souvient de la journée d’hier. Bien sûr que non. Sa mémoire est très fragmentée, et se révèle sous certaines conditions, il est possible que tout s’amoindrisse jusqu’à disparaître. Oui, il peut se relier à des sources extérieures d’informations et être leur transmetteur, mais 10 minutes plus tard il peut tout simplement oublier l’information, comme un enfant normal. »

Il est exact que cette connexion arrive de plus en plus rarement, soit le conduit se ferme peu à peu, soit il y a d’autres raisons… et le dictaphone, que ses parents ont acheté spécialement pour enregistrer l’histoire des vies passées de Boriska, est de moins en moins utilisé. Les occasions se raréfient. Les enregistrements des mois derniers sont des souvenirs curieux sur des cataclysmes sérieux sur Mars.

Par exemple, il insiste pour dire que durant les dernières centaines de milliers d’années, ou peut- être millions d’années, il y a eu des problèmes sérieux avec l’eau. Mars a tragiquement commencé à perdre son atmosphère et son eau. Il dit qu’il y avait des vaisseaux spéciaux qui allaient sur la planète la plus proche, la Terre, pour chercher de l’eau. Ces vaisseaux ressemblaient à des cylindres et servaient de vaisseaux mères. Il parlait beaucoup de ses responsabilités et de son travail dans l’espace. Il n’aime pas les films américains sur les aventures et guerres spatiales car tout est fabriqué et dénaturé. Les vaisseaux martiens pouvaient voyager dans tout le système solaire, ils avaient un bon nombre de bases sur les planètes et leurs  satellites.

Apparemment il n’était pas un mauvais pilote, avec de bonnes aptitudes professionnelles car dans ses récits, il a souvent participé à des vols vers Saturne, ou le plus difficile est de naviguer dans la ceinture d’astéroïdes. Il a perdu beaucoup d’amis lors de leur approche de Saturne.

» Tu sais maman, je ne faisais pas qu’apporter de l’eau sur Mars!  » a déclaré le garçon un jour.  » Tu dis toujours ‘ Mars ceci, Mars cela,’ mais j’étais responsable de Jupiter! On avait un projet spécial pour la création d’un nouveau Soleil dans notre système solaire, et ce deuxième Soleil était supposé être Jupiter. Mais il fallait une telle masse physique pour accomplir ça, il n’y en avait pas assez dans tout le système solaire. Le projet n’est jamais parvenu à terme. »

Une autre fois il a dit que les scientifiques de la Terre seraient intéressés de savoir qu’il n’y a pas 9 planètes dans notre système solaire mais 2 de plus. Elles se situent derrière Pluton. D’après lui, Mars était plus proche de Jupiter et la Lune était la Lune de Mars. Mais après un cataclysme gigantesque, Mars a changé son orbite, ce qui a donné son satellite ( la Lune) à la Terre, mais il ne se souvient d’aucun autre détail de cette période. La question de s’il avait une famille, telle que nous l’entendons, Nadezhda ne le sait pas. Boriska n’a jamais parlé de relations familiales dans ses incarnations martiennes.

Cependant, une fois, alors qu’il regardait Discovery Channel à la télévision, il a commencé à parler avec enthousiasme de la civilisation des gris, les petits humanoïdes aux grands yeux.

» Ils ne sont pas martiens  » disait-il en montrant le téléviseur,  » on n’est pas comme ça, on est plus proche des lémuriens et des atlantéens. D’abord nous sommes grands, eux sont des nains. Deuxièmement les gris sont cruels. Ils sont d’une autre galaxie., et s’autorisent à faire des expériences sur les gens. On a même eu à les combattre, parce que ce sont des agresseurs. Notre race était bonne, moins agressive, et la plus intellectuelle, vu que nous pouvions utiliser l’énergie psychique… »

Lâchant ses mots, parfois par saccades, le tout énoncé rapidement, le garçon retourne à ses jeux vidéo et le problème des gris n’est jamais revenu. C’est comme un flash de mémoire qui peut ne jamais se répéter. Mais les ufologues modernes sont plus ou moins au courant pour les gris. Les abductions, les expériences sur les humains, les expériences de sélection de caractère génétique, les vivisections d’animaux, tout cela est principalement associé aux gris par les chercheurs.

Boriska s’était soudainement rappelé et prévenait de leur nature dangereuse…Mais, si nous aurons quelque chose de nouveau sur la vie dans l’espace, sur Mars, ou dans le système solaire, j’en doute. Le garçon, d’après les spécialistes se referme. Les difficultés de notre réalité humaine sont la cause de cette fermeture. C’est difficile pour les enfants Indigo. La Terre, Quotidiennement. Boriska regarde l’écran sans se distraire et tape rapidement sur le clavier. Sur l’écran, une sorte de combat dans un château souterrain. J’ai essayé de lui parler, d’attirer son attention pendant un moment, sans succès. La passion du garçon de 9 ans pour le jeu a persisté malgré qu’il ait joué durant 3 heures déjà, juste avant.

Sa mère, sa meilleure amie Valentina Rubstovaya- Gorshunova, et moi-même, avons parlé de tout ce qui était arrivé dans le courant de l’année passée, mais Boriska n’a pas immergé de son jeu vidéo et n’a pas voulu participer à la conversation sur la vie martienne. Il y a un an, il parlait beaucoup plus, répondait à mes questions avec entrain, et c’est vrai qu’à ce moment là il m’avait dit:  » C’était ta dernière question!  » et n’écoutant rien de plus il avait commencé un nouveau jeu vidéo. J’étais sidéré d’avoir entendu le verbe ‘ était’…

Maintenant, Boriska n’a pas le temps pour des souvenirs d’anciennes vies. L’ouverture et la façon ingénue du garçon ont joué un rôle négatif dans sa vie. Les enfants de son âge et les plus âgés ont réagi avec envie et jalousie, comme c’est l’habitude dans notre société. Les coups de poing et les insultes lui sont tombés dessus plus souvent qu’à un autre. Alors Boriska a appris à se défendre, bien qu’il y a moins d’un an il disait calmement:  » si quelqu’un t’injurie, demande lui son pardon… » La prose de la vie terrienne ne colle pas très bien avec ce degré de bonté dans les relations.

Une fois son histoire devenue publique, les gens ont commencé à traiter Boriska différemment. La majorité a réagi avec intérêt et curiosité, mais 15 -17 % des réactions furent hostiles, de façon incompréhensible. Malheureusement, ces réactions sont des persécutions malveillantes. Cela rappelle les temps de Jésus-Christ qui était venu enseigner quelque chose sur le bien et le mal, que d’autres ont trouvé scandaleux.  » Crucifiez  Le  » ont crié Ses persécuteurs et Il le fut…

Le 21ème siècle a débuté, mais nous sommes retournés à ces jours barbares, il y a si peu en nous qui a changé. Les ufologues rêvent toujours d’un contact avec les extraterrestres… quel contact ? Nous sommes prêts à crucifier notre prochain, à l’exterminer parce qu’il est différent! Hélas, nos visiteurs nous connaissent mieux, il me semble et ne sont pas pressés de nous connaître un peu plus…

Et peut-être que si les professeurs de Boriska montraient un peu plus de sagesse humaine, dans leur relation avec cet enfant unique, mais…

» oh, c’est juste un idiot!  » un médecin psychiatre s’est exclamé très sérieusement après avoir conversé avec le garçon pendant quelques jours. Hélas, le garçon ne rentrait pas dans ce que l’on accepte comme un enfant normal, et cette histoire du phénomène de Boriska a fait le tour du monde.

Il n’ y a pas si longtemps une mère a envoyé un message à l’école  » Retirez le de la classe, il apprend à nos enfants comment mourir… »Une enquête fut conduite, le garçon avait parlé à ses camarades de classe, de la réincarnation de l’âme ( dont il est exemple et témoin) mais l’ idée véhiculée était inconnue de la majorité dans l’école, ils ont donc été inquiets de la possibilité de suicide parmi les enfants.  » ah, si ce n’était pas si triste, on en rirait.  » Au fait, Boriska  » répond comme les autres  » quand le sujet ne l’intéresse pas ( russe, maths, ..)

Pour ajouter à ses problèmes, ses parents ont divorcé. Il y a eu les disputes, la séparation et le lieu de l’habitat qui a changé. Dans ce combat là, il n’y avait pas de place pour l’enfant et ses problèmes d’enfant: affamé, il venait souvent chez  » Tante Valya  » pour manger bien que ce n’était pas près de sa maison. Combien de temps la période de divorce prendra est imprévisible , c’est une source de stress pour tous. » Oui, en ce moment Boriska se trouve dans une période difficile,  » dit Valentina Gorshunova- Rubtsova, un membre de l’expédition  » Space Research  » et l’une des amies les plus proches du garçon.

» Il s’est ouvert aux gens, il essaie de nous aider à apprendre sur nous même et sur la Terre; mais peuvent-ils seulement le comprendre et se servir de cette connaissance pour créer ?

De tous temps les prophètes reçoivent des pierres ou sont crucifiés. Maintenant, les pierres et les croix ont changé d’apparence mais l’attitude envers les visionnaires est la même.  »Les premières pierres lui furent lancées et il a commencé à se refermer. La raison principale est l’attitude des gens. Peut-on avoir des fruits mûrs d’une jeune pousse ? Ce qui lui arrivera et s’il le supportera reste à deviner. »

En d’autres mots, on peut dire que Boriska n’aura pas une vie facile.

L’Intérêt de La Science

Que les scientifiques soient réellement intéressés par Boriska est indéniable. Professeur Vladislav Lugovenko, docteur en Sciences Physique et Mathématiques, de l’Institut du Magnétisme de la Terre, de l’Académie Russe des Sciences( IZMIRAN) a rencontré Boriska et l’a invité à Moscou pour l’observer plus attentivement. Certains des collègues de Lugovenko  ont participé à cette recherche.

Lugovenko conduit des recherches sur les enfants indigo de Russie et d’autres pays. Il considère qu’ils naissent sur notre planète depuis une vingtaine d’années pour une raison. Apparemment ces enfants ont une connexion avec le développement d’une civilisation terrienne future. Boriska et sa mère sont donc invités à un séjour dans un lieu d’éducation spéciale, dans la Provincede Tulskaya à Atalsky Lake.

Là, se trouve un endroit où l’énergie de la Terre a un effet particulier sur les gens. J’ai lu un rapport scientifique, avec les mesures du champ bioenergétique des membres de l’expédition. Je peux dire en premier lieu que le garçon a un champ bioénergétique vraiment plus fort que tous les participants et deuxièmement, son champ augmentait après l’expérience plus que pour les autres.

Les photographies de son aura en disent aussi beaucoup, pour citer un rapport:

» Avant l’expérience, la couleur principale de la photo était jaune, ce qui indique la force intellectuelle d’une personne heureuse et avenante. Dans le coin inférieur droit, on voit une tache rouge vif, ce qui suggère une activité d ‘amour et d’énergie dirigée vers les autres. Après l’expérience, la photo a très peu changé. Dans le coin inférieur gauche, une lumière verte est apparue, qui suggère la force vitale, la tendance positive et l’amabilité du garçon. »

Vladislav a l’intention de poursuivre les observations de Boriska et est allé récemment se familiariser avec le quotidien du garçon. Il s’est également rendu sur la zone particulière de Blue Mountain qui est à quelques douzaines de km de Zhirnovsk. » J’étais sûr qu’au sens moral, les enfants indigo sont très différents de ceux de leur âge,  » dit Dr. Lugovenko.  » Ils ont une sensibilité extraordinaire à tout ce qui est faux, un développement de l’intuition, des pouvoirs télépathiques et une connexion au cosmos. Nous espérons que le garçon accomplira sa mission sur Terre, telle qu’en était l’intention, qu’aucun de nous ne connait.  » Si les forces du mal ne l’en empêchent pas… » je rajouterais….mais peut-être, j’ai l’espoir : que les problèmes de Boriska l’aident à se renforcer.

Après tout, le destin n’a pas été facile non plus pour Albert Einstein ! Le garçon vivait pauvrement, était mal nourri, a à peine terminé l’école parce que ses parents n’avaient pas assez d’argent pour payer son instruction mais il a résisté à tout cela et s’est élevé aux sommets de la pensée et de la science mondiale. Sa vie difficile a engendré en lui une persévérance et une endurance incroyable .

Nous souhaitons autant d’endurance pour l’envoyé de Mars, né à la frontière d’un nouveau millénaire dans les profondeurs de la Russie. Une chose est très claire après mes discussions avec Boriska: Il y a un fondement à l’assomption que ces enfants sont insérés dans nos sociétés terriennes avec des pouvoirs qui sont au delà du contrôle des gens.

Ce phénomène est porteur d’une intention et a été remarqué dans de nombreux pays pendant la même période. Les enfants indigo présentent des différences dans leurs capacités inhabituelles, en particulier leur vision du monde. Ils connaissent leur propre mission sur Terre et sont capables d’extraire et de rassembler de la noosphère l’information et le savoir à l’aide de leur conscience inoubliablement ouverte et accessible.

Leur rôle, leur mission, dans le processus d’évolution de l’humanité n’est pas encore clair, on peut cependant deviner que ce n’est pas moindre. Ma recherche m’a mis en contact avec ces enfants. Sur ce chemin, j’ai vu des choses de nature différentes. Par exemple, dans les écrits de l’Institut Académique Vernadsky, j’ai lu qu’un nombre important des personnes les plus influentes sont sous le contrôle de Pouvoirs de l’au delà, et ils accomplissent une sorte de mission particulière sur Terre.

A travers le témoignage de Boriska, remercions toutes ces âmes avancées qui acceptent de s’incarner ici bas pour aider l’évolution de cette planète et  l’élévation de ses habitants.

Source: http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2618.0

http://lapressegalactique.net/2013/02/25/boriska-lenfant-qui-vient-de-mars/

Les Peuples du Centre de la Terre

 

la Mission de la Race Bleue.

Les Peuples du Centre de la Terre dans CITE INTRATERRESTRE eau Avec ses deux principales entrées situées, l’une au Pôle Nord et l’autre au Pôle Sud, la Terre Creuse n’est pas à proprement parler un « continent » au sens où l’on entend ce mot lorsque l’on parle de l’Afrique ou de l’Asie par exemple, mais un ensemble de vastes cavités, dont certaines dépassent la superficie de pays comme la France ou l’Allemagne. Elles sont reliées entre elles ainsi qu’à un océan central par de gigantesques tunnels qui, contrairement à ceux que nous avons creusés en surface, sont merveilleusement éclairés et fort agréables à traverser ! (Cf. notre page : Les eaux vives de la Terre Creuse).

 Ce « continent », que certains ont baptisé El Dorado, d’autres Thulé, d’autres Shangri La, d’autres encore Agartha, englobe des régions situées sous l’ancienne Lémurie, sous les Amériques, sous le centre de l’Océan Atlantique, sous le sud de l’Italie et la Mer Égée, sous l’Afrique nord-occidentale, sous l’Australie, sous l’Inde et les Himalayas, sous les pôles Nord et Sud. Un grand nombre d’entrées secondaires permettent d’y accéder par un système de galeries adjacentes aux tunnels du réseau principal. Parmi ces multiples entrées, figurent celle des Pyrénées qui se trouve sous le Pic de Bugarach, à une quinzaine de kilomètres au sud-est de Rennes-le-Château, celle de Lhassa au Tibet vers laquelle il existe un moyen d’accéder secrètement depuis le Palais du Potala, et celle du Pérou, qui est située sous le lac Titicaca, et où se trouve un sas par lequel transitent les traceurs magnétiques en provenance de différentes planètes de notre galaxie. 

La Terre Creuse fut colonisée par plusieurs races bien avant que notre ancêtre, « l’homo erectus » n’apparaisse en surface à la suite de « clonages croisés » qui impliquèrent de nombreuses civilisations d’outre-espace. (Cf. notre page : Origines génétiques extraterrestres de l’homme).

 La « surface interne » de notre planète abrite différents peuples, parmi lesquels

figurent notamment :

- un groupe de Colons intragalactiques. Ils viennent des Pléiades, du Centaure et de la Lyre, mais aussi du Bouvier, du Cygne, d’Orion, de la Licorne, de Cassiopée, et d’autres systèmes habités de notre galaxie. 

- plusieurs groupes de Terriens membres de civilisations disparues, ou invités à rejoindre la Terre Creuse en raison de leur avance sur le niveau global d’évolution spirituelle des populations installées en surface. Parmi ces groupes figurent les Lémuriens de Telos, qui vivent à environ 1 kilomètre sous le Mont Shasta en Californie et les « Cathariens » de Porthologos (à ne pas confondre avec les Cathares de Montségur, bien qu’ils aient eu une influence sur les mouvements cathare et albigeois), qui se situent beaucoup plus en profondeur sous la Mer Égée. Ils forment deux collectivités de chacune plusieurs millions d’âmes. Selon différentes traditions, ils ont déjà accueilli au sein de leurs cités resplendissantes de très célèbres visiteurs, parmi lesquels on compterait Saint-Jean, l’alchimiste Nicolas Flamel, et même le plus grand des Maîtres esséniens, Jésus lui-même : certains y auraient séjourné durant plusieurs siècles, dans une dimension très proche du plan physique, mais d’une densité cependant moindre. 

- des représentants de races dites « négatives » ou dominatrices, comme les Draconiens ou les Zétas réticulaires parfois appelés « Petits Gris » (bien que l’apport de ces derniers à l’humanité comporte de nombreux aspects bénéfiques pour notre évolution).

 - enfin, une race de « Gris Positifs » originaires de l’ancien Soleil Central de notre galaxie. Ils vivent dans la cinquième dimension, mais maîtrisent parfaitement les techniques de matérialisation/dématérialisation. La silice constitue leur base biochimique, au contraire des êtres de la surface terrestre dont la base est le carbone.

 En raison de ce particularisme, ils sont génétiquement cousins des Zétas de Reticulum, bien qu’ils aient une taille beaucoup plus grande et la peau de couleur beue-verte. Le Peuple intraterrestre des « Grands Gris » (qui est donc en réalité composé de très beaux êtres à la peau bleue) représente les Exécuteurs directs de la Volonté du Père au sein de notre Univers. 

Le salut fraternel de la Race bleue à l’humanité, selon Sergio Macedo 

Ce n’est pas par hasard que celui que les théosophes présentent comme « le Roi du monde » et qu’ils identifient à l’Être de la Terre, est perçu par les plus grands télépathes du monde entier comme « l’Homme Bleu » ou « l’Homme en bleu » (Cf. notre page : L’Humanité unie dans la Lumière). 

Dès 1964, dans son livre intitulé « Les Vaisseaux Cosmiques », le clairvoyant colombien Samaël Aun Weor avait déjà apporté sur cette civilisation les précisions suivantes :

« Des êtres avec une peau d’une belle couleur bleue, possédant une très haute spiritualité et une grande science, accompliront, dans le futur, une mission transcendantale. Il y a, au pôle Sud, une ville qui se trouve sous Terre. Là vit une race bleue, venue de la Galaxie Bleue. Les êtres de cette race ont conservé leurs navires cosmiques. Ils se nourrissent d’algues et de végétaux marins. 

Mais comprenez-moi, les hommes provenant de la Galaxie Bleue n’ont pas de maisons de glace, comme les esquimaux, ni rien de ce genre ; il serait absurde de penser que ces créatures vivent entre des blocs de glace. Il faut vous faire à l’idée qu’ils ont une cité souterraine, construite dans les entrailles même de la Terre. S’il y a des glaces au-dessus des pôles terrestres, cela n’affecte nullement la cité submergée. Il n’existe pas de problème de climat pour les hommes bleus. Il est évident que, s’ils ont pu conquérir l’espace infini, ils disposent d’une technique avancée, réellement supérieure à la nôtre. Dès lors, il n’est pas difficile de comprendre qu’ils ont pu créer leur propre milieu climatique dans leur mystérieuse cité. Je suis en mesure de certifier que c’est une ville assez grande, très semblable, pour ce qui est des dimensions, à la ville de Mexico. Elle compte plusieurs millions d’habitants et un grand nombre de maisons, rues et avenues ; on y voit aussi un vaste terrain où se trouvent leurs vaisseaux cosmiques. 

Naturellement, leurs études sont d’un type avancé ; il s’agit de sciences cosmiques, de sujets spirituels élevés, d’études de la nature, etc. Il n’est pas superflu de vous dire que dans cette grande agglomération mystique et ineffable resplendit le Sphinx, symbole de la Sagesse initiatique. Les hommes authentiques, les hommes cosmiques, n’ont pas besoin d’argent pour vivre, ils ont un système économique immensément supérieur à ceux que nous avons, nous, les pauvres « animaux intellectuels » de la Terre. 

En leur temps et à leur heure, ces êtres entreront en action pour aider l’humanité de façon concrète. On nous a dit qu’ils s’en iront dans les rues, publiquement, partout, pour appeler les gens au repentir. Ils sont extraordinairement spirituels. Les Maîtres de cette Galaxie, portés par l’Amour Universel, se sont beaucoup préoccupés de notre humanité terricole, en nous prodiguant sans cesse leur aide depuis la nuit profonde des siècles. Ils furent en réalité ceux qui instruisirent les architectes des pyramides, ceux qui enseignèrent la Doctrine Secrète aux Atlantes et aux Égyptiens, ceux qui établirent les Mystères glorieux des puissantes civilisations de Chaldée et d’Assyrie. »

 Venez nous rejoindre sur le forumhttp://devantsoi.forumgratuit.org/ 

Extrait de « Les Vaisseaux Cosmiques » – 1964 – de Samaël Aun Weor

L’enseignement spirituel Pléiadien

 

Pleiades large.jpgLa véritable connaissance n’est pas la connaissance matérielle intellectuelle, c’est-à-dire les connaissances livresques et scolaires, les connaissances stéréotypées et la sagesse d’école.

 La véritable connaissance, c’est tout ce qui est rapport avec l’enseignement de l’Esprit et la science de l’Esprit, l’existence de la Création et l’existence, l’action et la mise en oeuvre des lois et commandements de la Création, ainsi que l’existence, la fonction et la mise en oeuvre des énergies créatrices, la doctrine de la Création et la doctrine de l’origine, jusqu’à la doctrine de l’évolution et la doctrine de l’Absolu des grands Etres. 

  • L’être humain possède un esprit, qui ne meurt pas et qui ne dort jamais même pendant le sommeil le plus profond. L’esprit enregistre toutes les pensées et émotions, qui permet à l’être humain de discerner les pensées correctes des fausses – s’il a appris à y prêter attention.
  • L’esprit des êtres humains est porteur d’un royaume créateur et est propre à chaque individu.
  • Il est incompréhensible que l’être humain parle d’un paradis ou d’un royaume des cieux en lui-même et ne se contente pas de dire uniquement : création, vérité, savoir, sagesse, intelligence, conscience et existence.
  • L’être humain aspire à la joie constante, d’après la vie éternelle, à la paix durable, la richesse de l’esprit et de la conscience qui ne disparaît jamais et dure pour l’éternité.
  • Le paradis et la terre périront mais la vérité, le savoir, la sagesse et l’esprit sont immuables.
  • L’esprit et la conscience recherchent la perfection, l’harmonie, la paix, la connaissance et réalisation, le savoir, la sagesse, la vérité et la beauté, l’amour et le vrai SOI qui sont éternels.
  • Tout cela forme le royaume spirituel de la sagesse et existe dans la création.
  • Tout cela est dans l’existence, comme le génie de tous les génies, la mélodie de toutes les mélodies, le talent de tous les talents, comme le principe le plus créateur, comme le miracle des miracles.
  • L’être humain rêve de créer des mondes merveilleux, tout comme la Création crée les mondes de manière consciente.
  • Pour l’être humain, cette capacité résulte de sa conscience qui existe dans l’existence à l’intérieur de lui, de la même manière que tous les miracles existent à l’intérieur de lui-même.
  • Il est lui-même le royaume des cieux, le royaume de la création.
  • . Voilà pourquoi les philosophes terriens parlaient jadis de l’homme comme un microcosme dans un macrocosme parce que tout ce que contient l’univers, se trouve également à l’intérieur de l’être humain.  
  • Les dimensions intérieures de l’être humain sont infinies.
  • L’image de la création, l’esprit qui est en lui, l’existence sans dimension, recèle en elle toutes les dimensions tout en les transcendant.
  • L’esprit est le plus grand des miracles ; toute force émane de lui.
  • Mais que signifie un miracle ? C’est utiliser la force de l’esprit en plénitude.
  • L’Homme, cependant, attribue une qualité miraculeuse aux choses pour lesquelles il lui manque toutes les possibilités d’explication rationnelle.
  • Lorsqu’un être humain est heureux, son bonheur vient de son for intérieur, parce que le bonheur est un état auto-créé. Mais le bonheur n’est jamais un lieu.
  • . La joie vient de l’intérieur de l’Homme, elle provient d’un équilibre spirituel.
  • . Tout vient donc de l’intérieur.
  • Les choses et les gens qui constituent en apparence la cause du bonheur ne sont qu’un prétexte extérieur permettant au bonheur présent en l’Homme de s’exprimer lorsqu’il a fait le travail spirituel nécessaire.
  • Le bonheur est toutefois quelque chose qui fait partie de l’être intérieur. C’est un attribut indissociable de l’existence de l’esprit.
  • Le bonheur infini et la force infinie sont compris dans cette existence.
  • L’homme peut bien être âgé extérieurement, ce n’est qu’un état passager.
  • Il y a cinquante ans, il ne l’était pas encore et, dans cinquante ans, il ne le sera plus ; lorsque son corps sera mort, car celui-là seul a la faculté d’être vieux et infirme.
  • Mais l’esprit reste éternellement jeune et ne souffre jamais des symptômes de l’âge.
  • L’âge est quelque chose du même ordre que la jeunesse ou l’enfance, que les soucis, le chagrin ou les problèmes, quelque chose de transitoire comme toutes les circonstances extérieures et les expériences liées au monde sont transitoires.
  • Ce qui demeure, c’est l’existence de l’esprit, la vérité, la connaissance, la sagesse, la réalité.
  • Il convient de les reconnaître et de les développer, car eux seuls libèrent l’Homme.

    Si l’Homme reconnaît l’existence de son esprit, l’âge ne peut plus l’atteindre.

    Aucun souci, aucun ennui, aucun problème, aucun changement et aucun aléa de la vie, de l’entourage, de l’environnement et du monde ne peuvent plus l’endeuiller.

    La sagesse est une puissance authentique et immense.

    La sagesse est lumière.

    Et là où jaillit la lumière, l’obscurité et l’ignorance disparaissent.

    L’ignorance est en fait la véritable obscurité, et celle-ci est vaincue par la lumière de la sagesse.

    La sagesse est un signe de l’existence de l’esprit et de la conscience et elle porte en elle les qualités du bonheur, de la vérité, de la connaissance, de l’équilibre, de la beauté, de l’harmonie et de la paix.

     La sagesse est lumière.

    La sagesse est également le signe d’un Homme qui a reconnu l’existence de son esprit et travaille avec lui conformément aux lois de la création

 

Patricia Cori, porte-parole du Haut Conseil de Sirius – série Kreyon, Transition

Vers l’an 2012

Message d’El Morya : El Morya est le maître ascensionné qui est à l’heure actuelle le Chohan du premier rayon de pouvoir et de volonté divine.

 floatiesAu chapitre douze, Adama mentionne un certain état de conscience, une attitude adoptée par beaucoup d’âmes précieuses sur terre qui consentent à vivre leur vie en mode « pilote automatique ». Ces gens sont plongés dans une sorte de torpeur spirituelle où leur personnalité refuse sciemment de façonner leur réalité future et de mener une existence animée par « des intentions spécifiques » en écoutant les exhortations  de leur âme.

 Notre amour pour vous nous pousse à anticiper votre venue au seuil de la cinquième dimension, vers l’an 2012. Nous ouvrirons alors bien grand le portail et étendrons le tapis d’or pour votre arrivée, ravis de vous souhaiter la bienvenue dans les royaumes de la lumière et de l’amour. Quelle merveilleuse journée de réjouissances ce sera pour nous et pour les êtres humains qui seront parvenus à ce seuil ! Quelles heureuses retrouvailles pour nous tous ! Une somptueuse réception et un joyeux festival sont d’ailleurs en préparation. Ce jour-là, les pleurs couleront à flots ; mais ce seront, chers amis, des larmes de pure joie et d’extase. La vallée des larmes sera à jamais derrière nous.

 Pouvez-vous imaginer, en y songeant un petit moment, la joie que vous ressentirez en retrouvant face à face, consciemment et dans votre forme immortalisée, les êtres chers qui ont quitté la Terre de votre vivant ? Vous retrouverez ceux que vous avez chéris tendrement au cours de la vie actuelle ainsi que ceux que vous avez peut-être oubliés, mais qui sont les âmes proches de vous et que vous avez aimées profondément lors de vies antérieures. Il s’agit d’êtres que vous connaissez depuis des millénaires, par exemple vos amis éternels ou d’autres membres de votre famille spirituelle qui ont pour vous une affection sincère.

 Le simple fait de vous transmettre ce message éveille en nous la joie et l’enthousiasme de ce jour tant attendu. Les nôtres ont grande hâte de vous embrasser, encore une fois. Ils seront tous au portail, vêtus d’habits de lumière et de gloire, afin de vous prendre dans leurs bras dès votre arrivée. Une multitude d’êtres qui vous chérissent sont également présents ici avec nous, veillant sur vous et diffusant leur amour, désireux de connaître le jour de la grande réunion.

 Ce sera si merveilleux, que le cosmos entier se tiendra aux premières loges. Je le redis une fois encore ; le plus cher désir de la hiérarchie spirituelle sur cette planète et de votre Dieu Père/Mère, c’est de voir chacun de vous atteindre ce portail sacré, muni de l’autorisation d’y pénétrer.

 Adama vous a déjà fait part du « code d’entrée » à Telos. Bienaimés, en vertu de notre grand amour à votre égard, nous de la hiérarchie spirituelle souhaitons aussi vous parler de ce « code d’entrée » requis afin d’accéder à la cinquième dimension. Dans votre monde, plusieurs plaisanteries mettent en scène Saint Pierre, debout à l’entrée du Royaume des cieux, déterminant qui sera admis et qui sera exclu. Eh bien, chers amis, en ce qui nous concerne, cette blague qui circule sur terre n’en est pas vraiment une. Elle recèle une part de vérité bien plus importante que vous ne pouvez l’imaginer. Sachez bien que là où se trouve un portail, une vois d’accès, des qualifications sont requises pour le franchir. Moi, El Morya, Chohan et gardien du premier rayon de la volonté de Dieu au nom du peuple de la Terre, j’appartiens également à ce portail.

 La volonté de Dieu, chers amis, est le premier portail à traverser si l’on souhaite continuer d’avancer dans la bonne direction sur la voie spirituelle. A moins d’abdiquer votre ego humain et vos personnalités terriennes au profit d e la volonté de Dieu, afin qu’ils soient raffinés et transmués en une substance divine, il vous sera impossible d’aller plus loin sur la voie spirituelle. Et il s’agit seulement du premier portail ; avant d’atteindre les portes d e la cinquième dimension, il y en a six autres pour lesquels vous devez vous qualifier en vue de votre ascension personnelle et planétaire.

 Afin de pénétrer ce premier portail, vous devez assister aux cours du soir que je donne dans la sphère intérieure, pendant que votre corps sommeille ; ou encore, suivre les enseignements offerts par mes collaborateurs dans la volonté de Dieu, qui on consenti à me prêter main-forte. Avant de vous diriger vers le portail subséquent, il vous faudra passer les examens que je vous soumettrai à l’état de veille. Plusieurs de ceux qui lisent ce message ont déjà franchi le premier portail en cette vie, ou au cours de la précédente. Quelques-uns en ont même déjà traversé d’autres. Nous déplorons le fait qu’il y ait encore un si grand pourcentage d’êtres humains qui mènent leur vie en préférant « le pilote automatique ». Ils ignorent totalement où ils vont ou la raison de leur incarnation sur terre… et ne veulent pas le savoir non plus. Ils poursuivent leur existence au jour le jour, sans direction consciente, leur esprit et leur cœur éparpillés aux quatre vents ; ils suivent la voie de la facilité et de l’abrutissement spirituel.

 A l’aube d’un événement d’une telle magnificence, événement que l’humanité a espéré et désiré depuis des centaines de milliers d’années, il y a encore tant d’âmes précieuses qui ne se sont jamais présentées, en quête de conseils, à l’entrée du portail dont je suis responsable. Moi-même et mon collaborateur Adama, le grand prêtre de Telos, nous nous assemblons pour lancer un dernier avertissement. Nous avons très peu de temps devant nous. Si vous n’êtes pas encore parvenus au portail de la volonté de Dieu, sachez bien qu’il est encore possible pur vous de rattraper ce retard et de passer tous les autres portails « à temps », si vous le décidez à l’instant.

 Mais vous n’avez pas une minute à perdre. Il faut vous réveiller maintenant et vous mettre à appliquer consciencieusement les lois spirituelles dans les divers domaines de votre vie. Appliquez les principes de l’amour à toutes les facettes de votre être et laissez tomber toutes vos craintes et idées préconçues au sujet de Dieu. Vous devez être disposés à admettre la vérité, cette vérité que vous refusez d’accepter consciemment. Devenez les dieux que vous êtes, dès maintenant, en appliquant l’amour-en-action à toutes vos pensées, vos paroles et vos gestes.

 Aux fins de votre processus d’ascension, l’amour est le seul raccourci qui s’offre à vous, la clef suprême. Cet amour auquel je réfère est l’amour du Soi, l’amour de Dieu et l’amour pour toutes les relations de la Terre et tous les règnes qu’elle abrite – incluant le règne animal. Aimez et respectez tout ce qui respire la vie du Créateur. Aimez inconditionnellement, sans porter aucun jugement. Laissez tomber vos opinions personnelles. Renoncez à la dualité et accueillez la non-violence. Grâce à un cœur rempli d’amour, vous pouvez franchir tous les portails menant à la porte de l’ascension – et à temps. Soyez certains que cela n’arrivera jamais à ceux qui persistent à vivre en mode « pilot automatique ».

 Tous ceux qui atteindront la porte de l’ascension auront  subir les épreuves requises pour les sept initiations, en vue de se pourvoir des codes d’entrée qui les qualifieront pour l’ascension planétaire. Chacune de ses sept initiations comporte sept niveaux d’épreuves. Autrefois, il fallait plusieurs vies, voire des siècles d’application assidue des lois spirituelles, pour passer enfin quelques-unes ou l’ensemble de ces initiations. En cette époque unique de l’histoire terrestre, une exemption sans précédent a été accordée qui faut en sorte que chaque âme, par un effort sérieux et persévérant, peut y arriver en quelques années.  Moi-même, El Morya, je serai présent, tenant le rôle de Saint Pierre que vous connaissez bien, aux côtés de la hiérarchie spirituelle de cette planète et de vos êtres chers, afin de vous accueillir tous au moment de votre « retour à la maison ». Votre ami éternel, El Morya.

 Message deTelos – révélations de la Nouvelle Lémurie, Aurelia Louise Jones et Dianne Robbins  – Adama canalisé par Aurelia – Page 105.

12

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...