LA MULTIDIMENSIONALITE : renouer le contact

 

Lorsque les premières consciences humaines ont commencé à s’intégrer sur votre plan matériel de cette planète, il y a, en durée de la terre fort longtemps, elles étaient, pour la plupart, conscientes des plans subtils desquels elles provenaient. Puis, au cours de l’évolution de l’homme sur le plan matériel, cette connaissance s’est perdue. Maintenant, il vous est proposé de renouer le contact avec vos états de consciences subtils. Lorsque votre médecine explique que les pensées ou les sentiments sont issus de réactions chimiques à l’intérieur de votre cerveau, réactions qui engendrent des processus électriques, ils se trompent. Ces pensées, ces sentiments proviennent, vous le savez pour nombre d’entre vous, d’états de consciences attachés à divers corps subtils. Le cerveau, lui, ne sert qu’à faire fonctionner le corps matériel. 

7

A chaque instant de votre vie vous exprimez des sentiments, des émotions, des désirs, qui sont issus de votre conscience dite astrale qui habite un corps astral qui évolue sur un plan appelé plan des états, ou plan astral. 

A chaque instant de votre vie, vous réfléchissez, vous élaborez, avec votre conscience mentale qui habite un corps dit mental qui évolue sur un plan appelé plan de l’analyse ou plan mental. 

A chaque instant de votre existence, vous pensez au niveau de votre conscience cosmique appelée Grande Conscience. Celle-ci évolue à un niveau cosmique, suivant divers plans universels qui sont différents pour chacun. 

Il vous est proposé maintenant d’être conscient, à chaque instant, de ce qu’exprime chacun de vos états de conscience, séparément, et d’être conscient du plan sur lesquels vous vivez. 

Vous devez en permanence vous rendre compte que vous êtres une conscience individuelle dotée d’un grand libre arbitre et de grandes possibilités de mouvement, et qui s’exprime, pour évoluer, sur divers plans de l’univers. Vous devez en permanence être conscient qu’il existe, au-delà de votre plan matériel sur lequel vous êtes incarnés en ce moment, une infinité de plans universels qui abritent une infinité de consciences, et que la vie humaine, entre autres, est une constante cosmique. Elle s’exprime de différentes manières sur différentes sphères cosmiques. 

Vous devez ressentir constamment que tout cela existe, que vous êtes tout cela, et vous devez regarder, et votre propre existence, et celle de toute autre personne, avec cet état de conscience-là. Ainsi vous allez prendre l’habitude de regarder la vie du haut vers le bas, du cosmos vers la Terre. Vous prendrez  l’habitude de relativiser toute chose comme étant provisoire, transitoire. Vous saurez en permanence que tout événement représente un exercice ou un test pour vous aider dans l’élargissement de votre champ de conscience et dans  l’intégration des valeurs spirituelles que vous voulez acquérir. 

Vous vous rendrez compte alors que votre véritable famille est, au-delà de la vôtre dans cette incarnation, la famille universelle des êtres humains, et vous pourrez prendre contact véritablement et consciemment avec vos autres frères cosmiques qui habitent d’autres dimensions, d’autres lieux. Vous aurez ainsi repris ce contact qui avait été rompu, avec la totalité de votre être, donc avec la réalité du cosmos, et par voie de conséquence, vous vous serez réintégré consciemment à la Lumière Universelle. 

C’est cela que l’on appelle vivre dans une multidimensionalité, être conscient sur tous les plans, c’est cela que l’on appelle être soi-conscient à un niveau universel.

Messages de la Confédération Intergalactique A travers le canal d’Oriane

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/        

Demander un guide, on vous en amènera un

 

À mesure que vous évoluez et devenez plus sensible aux énergies spirituelles, votre conscience des royaumes supérieurs s’accroît. Les idées semblent vous arriver d’au-delà de vous-même. Vous découvrez que vous savez des choses que vous ignoriez auparavant. Vous vous sentez peut-être en connexion avec une énergie qui est supérieure à celle de votre conscience normale, ou différente. Ce qui se passe, c’est que vous commencez à faire consciemment l’expérience des dimensions supérieures. Si vous demandez l’assistance d’un guide, l’un d’eux va commencer à travailler avec vous. À ce stade, la connexion avec lui risque de se produire le plus souvent au cours des rêves, ou de façon spontanée dans des circonstances inattendues. Et puis, à un moment donné, vous pouvez faire un rêve dans lequel vous vous rendez compte que votre guide vous a contacté(e).

UN GUIDE

Vous pouvez aussi découvrir votre lien avec votre moi supérieur, ou avec un guide, à travers l’écriture automatique, la méditation, ou en ressentant comme une présence lorsque vous vous adonnez à des activités créatrices.

Pendant la méditation, vous allez peut-être commencer à recevoir une guidance qui semble être d’une sagesse plus grande que celle dont vous avez fait l’expérience auparavant. Il existe de nombreuses méthodes servant à mettre en place la connexion. Il n’y a pas de façon unique de se préparer à être un channel, et ce ne sont là que quelques-uns des indices signalant que vous vous préparez au channeling. La préparation est une expérience individuelle et elle est différente pour chaque individu. En général, les personnes qui ne sont pas prêtes à canaliser le savent, et il leur est parfaitement clair que le channeling n’est pas pour elles.

Le plus souvent, elles n’ont pas une vision du monde qui englobe le channeling en tant que possibilité. Leur scepticisme le maintient à l’écart jusqu’à ce qu’elles soient prêtes. Il se peut que cette pratique ne soit pas opportune pour elles à cette phase de leur vie, alors n’essayez pas de convaincre celles et ceux qui sont sceptiques de faire une tentative. Si leur objectif est de pratiquer le channeling et si c’est le bon moment pour le faire, elles et eux seront spontané- ment enclins à explorer et à s’ouvrir à leur guide, tout comme vous.

À mesure que votre connexion avec votre guide et votre moi supérieur se renforce, vous allez peut-être penser plus souvent à être le channel d’un guide ou à vous relier à votre moi supérieur. Il se peut que vous ayez reçu des informations par le guide de quelqu’un d’autre. Peut-être êtes-vous allé écouter une personne en train de pratiquer le channeling, ou avez-vous lu certaines choses concernant son guide, ou bien encore entendu ou vu l’enregistrement ou la vidéo d’un guide s’exprimant à travers un channel.

Bien que vous puissiez avoir des doutes et des questions concernant le channeling, vous découvrez que vous accordez de la valeur à l’expérience et que vous avez hâte d’en apprendre davantage. Si vous êtes prêt(e), le fait de penser à vous connecter à votre guide va vous apporter un sentiment d’anticipation et d’excitation. Une anxiété éventuelle concernant le channeling et un questionnement quant à votre capacité à le pratiquer sont des indications de son importance grandissante pour vous, plutôt qu’un reflet de votre aptitude à vous relier à votre guide ou à votre moi supérieur.

Extrait du livre : S’ouvrir au channeling – Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/       

 

LE POUVOIR D’ETRE SOI MEME

 

Pouvoir et potentiel Le pouvoir individuel est la capacité à utiliser la volonté transpersonnelle ou divine, ou le désir personnel ou égoïste pour produire des actions d’un ordre ou d’un autre. Dérivé de la notion scientifique de puissance, le pouvoir est, en d’autres termes, la capacité à effectuer un certain nombre de tâches, travaux ou actions en un temps donné. Plus l’individu est capable d’accomplir d’actions diverses (paroles, écrits, créations, manipulations, ordres, travaux)… ou d’atteindre d’objectifs différents en un temps donné et plus son pouvoir est grand. Le pouvoir se conjugue selon les plans et les moyens considérés. Un individu peut ainsi disposer d’un grand pouvoir concret, notamment sur les événements sociaux ou sur les conflits, mais n’avoir qu’un pouvoir insignifiant sur des sphères plus subtiles, comme celles relatives à l’éducation ou aux mondes spirituels. À puissance ou pouvoir donné, il peut y avoir des différences de résultats dans les faits. Cela dépend pratiquement de la manière dont l’individu utilise et applique son pouvoir dans et sur la Forme (les mondes formels ou concrets).

francesca blog

Certaines orientations peuvent être destructrices ou au contraire constructrices. Certaines peuvent contribuer à façonner quand d’autres déforment ou dénaturent. Certaines produisent des souffrances alors que d’autres les soulagent… Dans un monde en Balance, on ne recherche pas une application coercitive, mégalomane, psychopathe ni égoïste du pouvoir, mais on utilise le pouvoir personnel avec intelligence et amour dans le but du développement puis de l’utilisation du potentiel personnel et collectif au service du bien commun L’enrichissement maximal d’un groupe, sur tous les plans, provient au départ du libre développement du potentiel de chacun de ses membres, puis de l’expression de ce potentiel dans le respect des autres et en toute conscience et responsabilité. Le développement du potentiel devrait être une des préoccupations principales de tout éducateur.

Le véritable pouvoir, c’est avant tout celui d’être soi-même et d’assumer ses propres choix, le pouvoir d’être et de donner de soi avant celui d’avoir ou de prendre des autres. Une société matérialiste, mettant en avant la possession matérielle et l’assouvissement égoïste des désirs sans se préoccuper des répercussions sur les autres, favorise le pouvoir formel destructeur ou contrôlant. Au contraire, une société basée sur des valeurs plus idéalistes ou spirituelles telles que l’altruisme, le respect des autres et de soi, la bonne volonté et le partage favorise l’expression du pouvoir intérieur, de création, de manifestation et de transcendance du potentiel humain quasi illimité. La question est aussi de savoir si l’on est ici juste pour être et même si on peut être. Si tu veux être, fais comme le rocher, pose-toi et attends… attends jusqu’à ce que le manque d’action et de nourriture désagrège ton corps et le laisse bouffer par les vers.

Si l’on est ici, est-ce seulement pour être ou bien pour agir, de sorte que dans l’interaction entre l’action et la vie se développe la conscience? Notre essence Est. Notre corps Est. Notre conscience se développe lorsque se forme un lien entre les deux par l’action. Le but de la vie n’est pas l’être, mais la conscience et notamment la conscience de l’être. La conscience est ce qui aussi permet le développement et l’expression de l’éthique apte à réguler et canaliser le pouvoir personnel et de lui éviter les tendances coercitives, tyranniques et destructrices diverses. La conscience est le fil ténu qui relie la vie et la forme qu’elle incarne. Elle peut guider ou canaliser le pouvoir de la volonté et de la vie sur le corps et sur la matière.

La vie est mouvement et lorsque l’inertie d’une forme, d’un objet, d’un être ou d’un groupe s’oppose au mouvement de la vie, de la volonté ou du pouvoir d’action d’un être ou d’un groupe, alors, il y a friction et cette friction engendre généralement de la souffrance. Pour éliminer la friction entre vie ou mouvement d’une part et forme ou matière d’autre part, un troisième élément, un lubrifiant, est nécessaire. Entre la vie et la forme, le lubrifiant est la conscience. Entre le pouvoir et l’individu ou le groupe qui l’exerce, le lubrifiant est l’éthique. Le troisième élément est celui qui permet le lien, la synthèse, la cohésion, la synergie entre les deux autres qui autrement engendrent de la friction (ou de la souffrance) en raison de leurs natures ou de leurs mouvements antagonistes.

Vie — Conscience — Forme individuelle ou collective

Pouvoir — Éthique — Action individuelle ou collective

Volonté de mouvement — Lubrifiant — Inertie s’opposant au mouvement

Potentiel créateur — Inspiration — Création

Le potentiel créateur et le pouvoir personnel ne portent des fruits mûrs et sains dans la matière, ne se concrétisent sous forme de manifestations tangibles et de créations concrètes constructives que par l’intervention de la conscience, de l’éthique et de l’inspiration. En absence de conscience, d’éthique, d’inspiration…, les fruits produits sont empoisonnés, engendrent la souffrance et la destruction. En présence de ces dernières, au contraire, l’être humain se réalise pleinement, développe et exprime son potentiel quasi infini… et la société commune, résultat et synthèse des potentiels et actions individuels, se dirige vers un nouvel âge d’or.

Propos de Joseph Stroberg

sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Le sentier qui mène à Dieu

 

Je veux vous parler de la voie de Dieu. Quelques-uns vont peut-être dire : « Eh bien, Kryeon, tu en as déjà parlé auparavant ! » En effet, c’est ce que nous faisons, mais cette fois nous allons aller plus en profondeur. Dieu n’est pas étranger à la planète, et il n’est pas de nature humaine. C’est pourquoi nous continuons à livrer les mêmes messages, mais avec des mots différents.

dieu

Permettez-moi de vous rappeler certaines choses qui sont en fait des signes révélateurs de l’existence de Dieu. Votre propre histoire est remplie de récits qui ont été écrits à la suite de channellings comme celui-ci. Pourtant, vous ne voyez pas de cette façon, n’est-ce pas ? Si vous allez aux quatre coins de la Terre et parlez de Dieu, dans n’importe quelle langue, vous serez compris, car Dieu est connu des Êtres Humains. L’humanité connaît Dieu. En fait, l’humanité consacre beaucoup de temps, d’efforts et de ressources dans la recherche du Créateur. Il semble que la Terre entière continue de chercher un moyen de toucher la main du Créateur. Quatre-vingt-dix pour cent de l’humanité croit en Dieu. Quatre-vingt-cinq pour cent de l’humanité croit à la vie après la vie. Que dites-vous de cela ? C’est une vérité criante. L’intuition humaine pense que Dieu existe.

C’est le consensus le plus populaire de toute la planète. C’est une chose intuitive qui est inscrite dans vos cellules. Les Humains savent que – même si cela ne leur a peut-être pas été verbalisé – Dieu est réel. Intuitivement, vous savez tous que lorsque vous prenez le dernier souffle, ce n’est pas la fin. Vous êtes nés ainsi, et vous passez beaucoup de temps à la recherche du Créateur. Tout ceci ressemble à une preuve de l’existence de Dieu, n’est-ce pas ? Qu’en pensez-vous ? Dieu est commun à l’humanité.

Le Nouvel Âge pourrait être défini comme une nouvelle manière de chercher Dieu. C’est la raison pour laquelle vous avez de la difficulté avec les autres, car vous parlez de Dieu d’une manière différente. Votre cheminement vers Dieu semble étrange et inhabituel à un grand nombre, car c’est une approche non linéaire. La conscience de masse de la planète Terre espère trouver Dieu dans son monde limité à la 3-D. Regardez autour de vous. Lorsque vous passez devant une chapelle, une cathédrale, une synagogue ou une mosquée, dites-vous : « Oh, c’est un phénomène étrange ou bizarre ! » ? C’est une chose normale, n’est-ce pas ? À un certain niveau, vous savez que les personnes qui sont à l’intérieur de ces structures font de leur mieux pour trouver Dieu. C’est un événement qui fait partie de votre quotidien, car les Humains ont tendance à « linéariser » tout ce qui est à portée de main.

Dieu est perçu différemment, selon la vérité individuelle des Êtres Humains. Prenons quelques instants pour regarder cet aspect. Les Êtres Humains cherchent Dieu, mais il ne leur vient pas à l’idée qu’ils en font partie, qu’ils sont une partie de Dieu. À titre d’Êtres Humains, vous avez accepté d’oublier votre étincelle divine. Elle ne fait pas partie des souvenirs de votre 3-D. Vous l’avez oublié, mais je m’en souviens. J’étais là, quand vous vous êtes penchés en avant, dans le « vent de l’incarnation ». Je pourrais parler de ces faits particuliers et individuels à chacun de vous, car ils crient votre magnificence. Qui pensez-vous vraiment Être ? Savez-vous qui se trouve en face de moi, en ce moment ? C’est vous… Vous, les âmes qui ont acquis et mérité toutes les richesses des expériences de vos incarnations ! Vous, que nous appelons « les vieilles âmes ». Vous, les âmes qui sont attirées par des conférences ou des lectures comme celles-ci. Quelques âmes ont décidé de vivre ici (à Sedona), car elles se sentent attirées par l’amour de Dieu. Oh ! Elles disent que c’est un portail, mais ce dernier ressemble beaucoup à l’amour de Dieu, n’est-ce pas ?

Les anciennes âmes qui sont assises en face de moi ou en train de lire ces lignes, sont bien connues de Dieu. J’étais là, quand vous avez finalement plongé dans ce tourbillon qui vous a amené en incarnation sur Terre. C’est un portail représenté par des énergies qui sont dichotomiques : l’une est la linéarité d’un portail qui va au canal de la naissance et l’autre est une énergie quantique de la majesté angélique de Dieu. Ces énergies se heurtent et se réunissent, afin de créer ce qui est appelé un vortex, un vent d’énergie qui court en cercles devant mon visage. Avant que vous ne plongiez dans ce tourbillon, je vous ai demandé : « Êtes-vous vraiment prêts, pour cette réincarnation ? » Vous avez répondu : « Oui. » Ensuite, je vous ai dit : « Béni soit l’ange qui fait le choix de retourner à l’incarnation, en sachant ce à quoi il devra faire face, et en connaissant également les potentiels. » Ensuite, vous avez disparu dans ce vortex, car vous veniez d’entrer dans le processus qui consiste à devenir un Être Humain. C’est pourquoi vos pieds sont baignés lorsque vous êtes ici.

J’étais là quand vous, les anciennes âmes, avez plongé une fois de plus dans ce portail. Quand vous n’êtes pas ici, vous êtes avec moi, dans un endroit que vous ne pouvez pas imaginer. Je vous dis ces choses pour une raison, parce qu’à la fin de ce message, je vais vous rappeler quelque chose. N’oubliez pas que c’est ainsi que Dieu vous voit, car c’est très différent de ce que plusieurs vous disent, quand ils vous parlent de la relation entre Dieu et l’Être Humain.

Dans la linéarité, les Êtres Humains cherchent Dieu d’une drôle de manière. Ils ne peuvent pas concevoir qu’ils font partie du système. Tout ce qu’ils veulent faire, c’est toucher la main du Créateur. Ils imaginent Dieu comme un être immense, et ils se voient comme étant minuscules. Cette méprise crée souvent la construction de la boîte dans laquelle ils vont choisir d’adorer un Dieu quelconque. Parfois, ils pensent qu’ils doivent agir d’une manière servile. Parfois, ils ont l’impression d’avoir à souffrir un peu, parce que Dieu est grand et ils ne le sont pas. Cette perception est due à la linéarité humaine. Ils vont même jusqu’à se fouetter eux-mêmes, car on leur a dit qu’ils étaient indignes, déchus et sans valeur. Ils ne peuvent pas concevoir que le Créateur peut effectivement être en eux. Ils ne se perçoivent pas comme faisant partie de la Famille. Ils ne voient pas ce que je vois, car cela leur est impossible.

MELCHISEDEK1

Donc, la recherche de Dieu a fait naître les religions. « Kryeon, vas-tu nous parler des religions ? Qui a raison ou qui a tort ? » Oui, je vais le faire. Tout Être Humain qui est à la recherche de Dieu est sur la bonne voie. Béni soit l’être humain qui recherche Dieu, parce que le Créateur veut être trouvé. Le Créateur veut être trouvé ! Avez-vous jamais pensé à ce sujet ? Peu importe la boîte religieuse dans laquelle vous pouvez être. Dieu ne tient pas compte de la manière dont vous faites vos recherches et découvertes. Je vais aller en profondeur, et vous allez voir de quoi je parle. « Kryeon, es-tu en train de nous dire que les personnes qui sont dans ce drôle de bâtiment, sont également sur la bonne voie ? Pourtant, l’on nous a dit de ne pas aller dans ce bâtiment. » En effet, ils sont sur la bonne voie, tout autant que les autres, mais ils n’en parlent pas. Avez-vous remarqué que la linéarité humaine crée ces boîtes de culte ? Elle crée des membres ou des fidèles, ainsi que des groupes. Ensuite, des instructions sont données, afin que les membres, les fidèles et les groupes n’aillent pas dans d’autres boîtes ! Vous savez pourquoi ? C’est parce qu’ils ne veulent pas que vous sachiez que l’amour de Dieu est également là ! Il y a eu des miracles dans chacune de ces boîtes, parce que la Famille est là.

Ils peuvent s’habiller, parler et même porter des chapeaux différents, mais Dieu est là. La Famille est là, et nos mains métaphoriques sont également tendues vers ces Êtres Humains. Avez-vous déjà entendu parler des grandes guérisons qui se sont réalisées dans les mosquées ? Que dire de celles qui se sont réalisées dans les synagogues ? Ces choses ne font pas les manchettes de vos médias, n’est-ce pas ? Plusieurs de ces grands miracles se sont réalisés dans le « sillage » des Êtres Humains qui sont des évangélistes, et ces derniers prétendent qu’ils détiennent la vérité unique, puisqu’il y a eu un ou des grands miracles. Les religions ne comparent jamais leurs notes ! Dieu est dans toutes les boîtes.

Même si ceci peut temporairement vous déstabiliser, je souhaite que vous preniez quelques instants pour le digérer, car vous êtes peut-être en train de voir une nouvelle forme de l’amour de Dieu. En vérité, nous ne tenons pas compte de la manière dont vous êtes arrivés ici ou pourquoi vous êtes en train de lire ces lignes ! « Eh bien, Kryeon, dis-nous pourquoi c’est si difficile ? Tu nous parles de choses qui sont – un tantinet – abracadabrantes et époustouflantes. Pourquoi ne sont-elles pas un peu plus évidentes ? » Si vous dites que vous êtes du type métaphysique ou ésotérique, permettez-moi de vous parler de « vous », et de vos manières de fonctionner – pendant que j’ai votre attention. Sur cette planète, il y a une nouvelle énergie qui éveille les coeurs et les esprits. C’est un nouveau culte et une nouvelle manière de comprendre l’Esprit. En effet, cette nouvelle énergie commence à se faire entendre haut et fort. Elle vous dit que vous êtes une partie du Créateur. C’est difficile à comprendre !

La première difficulté de compréhension provient du fait que ce n’est pas une chose linéaire. Vous vous retrouvez soudainement dans un niveau non-linéaire et inter-dimensionnel. Là où les choses que vous dites ne sont pas acceptables pour les Êtres Humains qui sont encore dans une perception linéaire de Dieu. Vous dites des choses comme : « À un niveau de compréhension supérieur, le hasard n’existe pas. Je suis responsable de tout ce qui m’arrive, etc. » Évidemment, ces personnes à la pensée linéaire vont vous regarder et elles vont s’éloigner. Ce n’est pas logique. Cela sépare les familles et les amis, puisque vous êtes sortis du sentier linéaire. Vous savez de quoi je parle, n’est-ce pas ? Pourquoi l’avez-vous fait ? C’est parce que dans votre ADN d’ancienne âme, vous ressentez la sagesse des âges. C’est ce qui est en train de changer. Le changement que nous avons parlé pendant toutes ces années, près de 20, affecte l’ADN à son niveau de base. Il est un éveil en cours, et vous en êtes conscients. Oui, ce n’est pas une chose facile. Il est difficile de devenir un Être Humain inter-dimensionnel, parce c’est vraiment une chose étrange ou inusitée pour les personnes de votre entourage, n’est-ce pas ? C’est assurément un enseignement bizarre, pour les 12 personnes sceptiques qui sont ici (sourire de Kryeon).

Pourquoi est-ce difficile ?

La deuxième raison est que le Créateur souhaite être trouvé ou reconnu. Chers Êtres Humains, quand vous commencez à pousser sur cette porte, vous accédez au portail de votre Soi-supérieur. Imaginez une porte que vous pouvez commencer à ouvrir. Au fur et à mesure que vous l’ouvrez, une lumière éclatante commence à entrer en vous. Cette lumière est celle que vous cherchez. Elle est comme un vortex intemporel qui vous relie à votre chez-soi. Il y en a parmi vous qui l’utilisent sur une base quotidienne, dans leurs méditations, guérisons ou autres. Toutefois, vous continuez à pousser sur cette porte, car vous en voulez plus, n’est-ce pas ? Voici ce qui est difficile et ce que vous ne vous attendez pas. Lorsque vous commencez à pousser sur cette porte, vous retrouvez le Créateur qui souhaite être trouvé. À ce moment-là… La porte réagit, et elle continue à s’ouvrir par elle-même. Nous voilà devant un Être Humain qui prend peur. Il se peut que vous reculiez et dites : « Je ne pensais pas qu’elle allait continuer à s’ouvrir d’elle-même. Je pensais qu’il n’y avait personne de l’autre côté. Je cherche seulement à effleurer le Créateur. J’essaie tout bonnement d’absorber quelques parcelles de l’énergie de Dieu. Je voulais seulement jeter un coup d’ oeil… Rien d’autre. »

Vous ne pensiez pas qu’une main – de l’autre côté de la porte – allait se tendre vers vous, n’est-ce pas ? Vous ne pensiez pas que cette main spirituelle allait vouloir tenir la vôtre et dire : « N’abandonnez pas ! Ne faites pas demi-tour ! » En effet, cela peut faire peur. Voilà pourquoi c’est difficile. Il y a un axiome que nous avons enseigné pendant des années. Il s’énonce comme suit ; Le mental ou l’esprit Humain ne peut pas effacer des souvenirs de sa mémoire. Vous ne pouvez pas déconstruire une réalité que vous avez expérimentée. Il vous est maintenant impossible d’effacer de votre mémoire, le souvenir de cette journée. Vous ne pouvez pas l’oublier volontairement. C’est là, gravé dans votre cerveau ou mémoire, et ça le sera jusqu’au jour où vous prendrez votre dernier souffle. La raison de ce processus est cachée, car il y a seulement un certain nombre d’Êtres Humains qui peuvent toucher le visage du Créateur et de rester équilibrés. Moins de un demi de un pour cent de l’humanité fera ce que certains d’entre vous sont prêts à faire. Le saviez-vous ? Cela ne sera pas une « Terre Nouvel Âge », puisque seules les anciennes âmes peuvent le faire. Le changement se rapporte à vous. Il s’agit de la façon dont les Humains commencent à penser, mais il s’agit de vous, de chacun de vous, les anciennes âmes lémuriennes. C’est ce que nous voulons vous dire, mais il y a plus. Oh, il y a plus ! Voici de quoi il s’agit. Quoi faire ?

Comment faire ? « Kryeon, comment devons-nous agir pour ce faire ? »

Ce n’est pas difficile.

dessous-matrix-74 - Copie

Numéro un - La première chose à faire, est de devenir inter-dimensionnel. Voici la raison pour laquelle ce n’est pas difficile. C’est parce que vous pouvez suspendre vos croyances, avec l’aide qui vous est offerte de l’autre côté de cette porte. Cette main magnifique veut vous toucher. Elle veut vous aider à suspendre vos croyances, afin que vous puissiez commencer à penser en cercle. Il y a une autre chose qui se réalise, lorsque vous devenez inter-dimensionnels. Oh, comment puis-je vous exprimer ceci avec des mots ?

Dans cet auditoire, il y a 17 personnes qui ont perdu un Être cher, au cours des trois dernières années. Ces Êtres chers étaient un enfant, une mère ou un père, une conjointe ou un conjoint. Ces 17 personnes ont toutes un point en commun. En ce moment, elles ont toutes un trou ou un grand vide dans le coeur.

Je m’adresse maintenant à ces 17 Êtres Humains. Je ne serai pas long. Béni soit cet Être Humain qui vient sur cette planète avec un plan où il accepte de quitter de cette manière, car il se permet de passer de l’autre côté du voile, afin de devenir une énergie qu’il n’aurait pas pu devenir, s’il était resté ici. Vous, les 17, leur avez offert cette opportunité ! En cet instant du moment présent, je tiens à vous dire que vous pouvez immédiatement guérir la souffrance de votre coeur meurtri, car vous leur avez offert une grande opportunité. Voyez-vous à quel point il est difficile de vous parler d’une telle chose, car un coeur qui saigne, ça fait mal ? Vous ne cherchez pas à comprendre, puisque la douleur vous étouffe. Pourtant, vous cherchez une manière de soulager cette souffrance.

Je vais vous donner une vision ou une perception globale, mais elle est difficile à avaler. Même mon partenaire va trouver que c’est difficile à transmettre. C’est difficile, parce que cela demande à l’Être Humain de devenir et de penser d’une manière inter-dimensionnelle. L’ Être cher que vous avez perdu, est et sera à vos côtés pour le reste de votre vie. Il sera là, jusqu’au moment où vous aurez pris votre dernier souffle. Cet Être quitte son corps physique, afin d’aller au-delà des rôles qu’il peut jouer sur la scène de l’incarnation. Il arrive souvent que cette entente vous apporte plus de sagesse que celle qu’ils auraient pu vous apporter, s’ils étaient restés en incarnation. Avez-vous déjà pensé à cette alternative ? Chers Êtres Humains, vous pouvez encore tenir leurs mains, jusqu’au moment de votre dernier souffle ! Vous n’avez pas à souffrir. Oh, ce ne sera peut-être pas la même chose, car ils ne sont plus dans la forme physique. Toutefois, si vous commencez à devenir inter-dimensionnels, vous saurez qu’ils sont là, tout près de vous. Vous vous ressentirez leur présence et vous pourrez les appeler par leur nom.

Allez sous un ciel étoilé, regardez la voûte céleste et sachez qu’ils sont juste à côté de vous. Permettez-vous de vivre une expérience hors de l’ordinaire. C’est la différence entre un Être Humain linéaire, et celui qui est prêt à entrer dans la pensée circulaire. Vous n’avez pas perdu ces Êtres chers, car ils ne sont même pas partis. Vous pouvez dire : « Comment puis-je le savoir ? » C’est parce que, moi, je les vois. Il y a un contact entre eux et vous. Ce n’est pas fini. En fait, ça vient seulement de commencer. Difficile à digérer, n’est-ce pas ? Eh bien ! C’est pourquoi vous représentez un si petit pourcentage de la population humaine de cette planète. Vous allez là où peu de personnes se rendent, vous osez et vous passez à l’action. En effet, ce n’est pas une chose facile.

Numéro deux – Il faut bien comprendre que vous êtes partie de la famille de Dieu. Vous ne pouvez même pas commencer à aborder ce système de croyances, si vous ne ressentez pas une connexion entre la Famille et l’Esprit. Dieu ne peut pas être d’un côté, et vous de l’autre. La séparation est impossible. Vous devez être en mesure de vous tenir debout et dire : «  »Je Suis » une partie du Tout -en -tout. J’étais là, au moment où la Terre fut créée. » En effet, vous y étiez ! Vous étiez avec moi. Nous étions ensemble, et nous regardions cette création. Comment puis-je vous convaincre de ceci ? Vous devez commencer à penser que vous êtes une partie intégrale de la famille. Quand ce sera fait, il y aura une révélation intérieure qui va progressivement devenir une réalité.

Numéro trois - Devenir compatissant… Partout, toujours, en tous lieux et en toutes circonstances. Je viens de vous présenter trois manières qui vous amènent à un point où vous pouvez toucher le visage de Dieu : une compréhension inter-dimensionnelle, la réalisation du fait que vous faites partie d’une famille, et un esprit compatissant. Vous pourriez dire : « Eh bien, Kryeon, ce sont des attitudes. Quelles sont les mesures que nous devons prendre ? » Et la réponse est, oui.

Chers Êtres Humains, cessez de demander ou chercher quelles sont les lois de la 3-D, ainsi que celles du processus inter-dimensionnel ! Quand vous êtes dans un état quantique, les règles, les lois, les qu’en-dira-t-on et les croyances linéaires ne fonctionnent plus. Je vais vous dire ce qui se passe, à ce moment-là. Quand vous faites le libre choix d’activer et de combiner ces trois attributs, vous ne pouvez plus empêcher la porte de continuer à s’ouvrir. Il en est de même pour la main qui continue à se tendre vers vous. C’est la simple suite logique de la permission que vous avez donnée. C’est l’Esprit qui commence à se joindre à vous. Cette main va vous en donner autant que vous pouvez en prendre, autant que vous en voulez, selon votre propre cheminement et votre notion de temps. Elle va vous tenir les mains, mais vous n’aurez jamais besoin de la laisser tomber ou de la repousser, car elle ne sera pas envahissante.

Extrait du Channeling de Kryeon par Lee Carroll présenté à Sedona en Arizona, USA, le 14 juin, lors de la Conférence Lumière de l’été 2008 – Blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

LES ESSENIENS SUR LE CHEMIN

 

 

1ère partie : Cet interview de Daniel Meurois et de Marie-Johanne Croteau-Meurois, réalisé par le magazine Sacré-Planète et publié dans le n°44, qui développe le concept des Thérapies égypto-esséniennes, met en évidence l’origine des Soins Esséniens et Égypto-esséniens et le concept de Vie qui les soutient. Ce savoir et ces valeurs font partie de l’enseignement que Daniel et Marie-Johanne diffusent en France dans leur concept de « Soins à sensibilité essénienne et égyptienne ».

Bonne lecture
Jean-Paul Thouny

C

La médecine allopathique est impuissante à soigner certaines maladies. Face à ce constat, beaucoup de personnes se tournent vers d’autres approches thérapeutiques, que l’on appelle « énergétiques ». Daniel Meurois et son épouse Marie-Johanne développent une approche spécifique, héritée de l’Egypte antique et de la Palestine, qui considère l’être humain dans sa globalité et son essence.
Les thérapies égypto-esséniennes plongent aux racines de la maladie pour redonner à l’être la possibilité de cheminer vers sa guérison.

SP : La Tradition des soins énergétiques que l’on connaît aujourd’hui sous l’étiquette globale de « Soins esséniens » était également connue en Égypte antique.
Cependant, ne serait-elle pas plus ancienne encore ?
Pouvez-vous nous parler de ses véritables origines ?
Peut-on, par exemple, évoquer l’Atlantide ?

Daniel Meurois : En réalité, c’est une tradition qui n’a pas d’âge. Étant donné qu’elle se base sur une connaissance intime des circuits empruntés par le courant universel de la Vie au sens le plus large du terme – c’est-à-dire cosmique et intemporel - il est pratiquement impossible de parler de ses origines. Évoquer l’Atlantide serait mentionner une simple étape de son parcours, rien de plus.

Ce qui est certain, c’est que cette Tradition n’est pas uniquement « terrestre ». Je veux dire qu’elle a voyagé d’un monde à l’autre. Chaque type d’humanité et chaque peuple par lesquels elle est passée l’ont évidemment un peu colorée à leur façon, ce qui est logique. Par ailleurs, c’est ce qui fait aussi sa richesse.

En réalité, soigner avec l’aide des mains et en fonction de l’anatomie subtile du corps est un réflexe inné, propre à tout être humain sensible à l’existence de l’âme.
C’est l’éducation que celui-ci reçoit dès sa plus petite enfance qui le fait généralement se détourner d ce genre de rapport avec l’être, sa maladie et sa souffrance.

On peut penser sans craindre l’erreur que, ce que j’appelle aujourd’hui la Tradition égypto-essénienne, s’est construite au fil des âges et des mondes à force d’observations et d’expérimentations, d’abord intuitives, puis structurées en un système cohérent révélant clairement la présence d’une architecture subtile de l’être humain et, par conséquent, de son rapport avec le Divin.

SP : Quels furent les rôles d’Aménophis III et d’Akhenaton dans la diffusion de cette Tradition ?

D. M. : Ces deux pharaons ont été les principaux compilateurs éclairés et méthodiques de ce corpus de données.

Pour l’Occident et dans le présent cycle d’humanité, ce sont eux qui ont structuré un tel système de références et de pratiques. Ils en sont restés les gardiens jusqu’à la transmission à un groupe restreint de personnes au sein du peuple hébreu.

C’est par Moïse que la transmission s’est opérée, même si celui-ci n’occupait pas une fonction de thérapeute parmi les siens. Lorsque je dis « Moïse », cela signifie lui et ses proches. C’est comme lorsqu’on dit « c’est Aménophis III et Akhenaton »… On devrait plutôt dire que c’est sur leur demande. En résumé, toutes les connaissances qui ont la réputation d’être ésotériques dans notre culture occidentale ont été collectées, structurées, puis développées par les Égyptiens.
Les Esséniens n’ont pas adopté la totalité de cet héritage. Les thérapies les motivaient en priorité ainsi que les données concernant les corps subtils de l’Univers…

Pour quelle raison ? Tout simplement parce qu’il y a un rapport d’analogie entre le corps humain et sa réplique dans le cosmos. Pour le reste des connaissances traditionnelles, nous les retrouvons dans la science de la Kabbale.

SP : Certains ouvrages affirment que ceux qui ont été formés selon cette Tradition auraient été initiés à l’immortalité ? Est-ce que les annales akashiques permettent de dire quelque chose à ce sujet ?

D. M. : Le principe d’immortalité ne figurait pas parmi les préoccupations des initiés thérapeutes esséniens. Pour eux, comme pour nous, le corps physique n’était que transitoire. Il existait cependant des pratiques très particulières basées essentiellement sur la Maîtrise du souffle dont le but était de nettoyer le corps et le mental de la plupart des scories qui accéléraient son vieillissement. Elles étaient réservées à un très petit nombre de personnes – un peu analogues à des yogis avancés – qui se sentaient appelées à prolonger à l’extrême le bon état de leur corps. Le fait de pouvoir amener le corps physique à un autre plan vibratoire sans passer par la mort – comme c’est le cas pour les Maîtres de Shambhalla et de leurs disciples alchimistes – est le résultat d’une illumination ou d’une transfiguration individuelle orientée vers une forme de service très précis. Ce n’est pas le fait d’une école initiatique spécifique.

Aujourd’hui, la recherche presque compulsive de l’immortalité de la chair est clairement le délire d’une certaine Amérique qui est fascinée par tout ce qui ressemble à des pouvoirs et qui craint par-dessus tout, la vieillesse et la mort. La véritable immortalité se situe à un tout autre niveau.

SP : Comment une telle Tradition a-t-elle perduré dans le temps ? Y a-t-il aujourd’hui des groupes qui seraient encore détenteurs de ces connaissances ? On évoque parfois la Rose-Croix et le Catharisme…

D. M. : La Tradition égypto-essénienne a perduré de façon souterraine dans son aspect global à travers les écoles et mouvements initiatiques occidentaux. Pour ne citer que les plus connus, on peut effectivement évoquer : les Ordres Rosicruciens, certaines organisations qui se réclament des Templiers et même, par certains aspects, le Druidisme, bien que la filiation de leurs connaissances soit plus complexe. Il est exact que le Catharisme n’est pas à omettre d’une telle liste, même si on peut déplorer son côté très dualiste… lequel, par ailleurs, le fait se rapprocher un peu de l’ « Essénisme » des monastères.

On parle ici de connaissances dites purement ésotériques, de rituels faisant appel aux énergies subtiles de la Nature mais aussi de haute métaphysique et de philosophie au sens sacré du terme. Ces mouvements et ces écoles se manifestent généralement par
cycles d’activité et de sommeil, ce qui veut dire avec des hauts et des bas, des apogées et des décadences, comme tout ce qui est incarné. En ce qui concerne une Tradition thérapeutique structurée et fournie, à ma connaissance, il est beaucoup moins évident d’en retrouver la trace au cœur de ces écoles.

On y trouve la théorie de la transmission de la structure énergétique du corps humain… (encore que l’Orient ait été beaucoup plus précis à ce niveau) mais pas pour l’enseignement organisé de pratiques thérapeutiques proprement dites.

Il ne faut pas oublier que la Tradition égypto-essénienne était essentiellement orale.
Lorsque certaines données étaient couchées par écrit, sur des rouleaux de papyrus par exemple, c’était souvent de manière codée ou symbolique. Ce n’était pas tant pour dissimuler des informations que pour en préserver le caractère sacré et intangible. Aujourd’hui, nous avons l’impression que les mots peuvent tout définir alors que, très souvent, ils enferment des concepts dans une sorte d’enclos mental. C’est là où les symboles et les archétypes trouvent leur raison d’être. Ils amènent la réflexion à différents niveaux… sachant que l’on n’accède pas à ces niveaux simplement à l’aide de bonnes capacités intellectuelles.

SP : Comment cette Tradition thérapeutique est-elle réapparue à notre époque ?

D. M. : Je dois dire que j’ai été personnellement amené à la faire ressurgir sans l’avoir toutefois recherchée. En premier lieu, il me faut préciser que cela ne s’est pas fait par le biais des Annales Akashiques, c’est-à-dire de la mémoire du temps, mais par canalisation. Ces canalisations – par incorporation – se sont produites dès l’automne 1984. Quant aux recherches de mon âme à travers les Annales Akashiques, elles m’ont permis d’approfondir puis de structurer progressivement l’ensemble des données découvertes au cours des décennies.

En 1984 donc, dans le petit village de Plazac, en plein Périgord, j’ai commencé à canaliser et à retransmettre ainsi, en direct, des informations d’ordre thérapeutique. Celles-ci m’étaient adressées à partir de sphères de consciences extérieures à celle de notre planète. Elles émanaient d’êtres non-terrestres qui avaient déjà communiqué, dans un passé reculé, avec les anciens peuples de notre monde, dont tout spécialement les Égyptiens et les Esséniens.

Notez bien que je préfère utiliser l’expression « sphères de conscience extérieure à celle de notre planète » plutôt qu’une autre qui serait plus contemporaine. Pourquoi, me demanderez-vous ? D’abord, basiquement, parce qu’une certaine science-fiction et certains écrits ont utilisé de n’importe quelle façon ces termes et les ont galvaudés. Ensuite parce que la notion de « sphère de conscience » fait avant tout référence à celle de « niveau de conscience », autrement dit à une altitude intérieure de l’être et non pas
à un écart technologique. Dans les anciens textes rattachés à notre culture, on parle en fait d’Elohims. C’est bien d’eux dont il s’agit ici ; ils sont à la source des informations que je reçois depuis 1984.

Un certain nombre d’Esséniens, mais pas leur totalité, étaient – faut-il le rappeler ? – des hommes et des femmes qui entretenaient, de par leur sensibilité psychique, un rapport aisé avec l’Invisible. Le contact avec des présences d’origine non-terrestre et d’envergure cosmique – donc en prise avec le Divin – leur était familier. Il arrivait que ceux-là communiquent donc avec les Élohims.

En 1984, j’ai été amené à me reconnecter régulièrement avec mes anciennes existences essénienne et égyptienne. Ce fut le véritable « coup d’envoi » du travail que j’essaie de poursuivre aujourd’hui ; j’ai commencé à recevoir publiquement, devant une assistance de trente à cinquante personnes, au rythme d’une ou deux fois par semaine, des enseignements relatifs aux thérapies esséniennes… ou, plus exactement, égypto-esséniennes. Lors de chaque réunion, je consignais ces informations de ma propre main. Beaucoup de données passant par ma bouche lors des moments de canalisation ont également fait l’objet d’enregistrements sur bandes magnétiques.

Dans le Périgord, ce travail s’est étendu sur une douzaine d’années, il s’est ensuite prolongé au Québec. C’est de cette façon que la tradition thérapeutique dont il est question ici a ressurgi. La méthode de soins énergétiques qui en résulte a toujours été accompagnée de messages précis, avec tout un ensemble d’informations. Ces données à la fois pratiques et spirituelles ont finalement, et tout naturellement, constitué au fil des ans un véritable corpus. C’est de cette façon que l’on peut résumer l’historique de cette Tradition thérapeutique telle qu’elle se manifeste de nos jours…

Lorsque les soins esséniens – ou égypto-esséniens si on préfère, puisque cette dénomination est somme toute plus précise – ont refait surface, on ne leur donnait d’ailleurs pas de nom spécifique. On évoquait simplement des soins énergétiques universels. On les a finalement nommés esséniens par assimilation puisque ce sont les thérapeutes esséniens qui ont été les derniers à les pratiquer, il y a environ deux mille ans.

Je dois ajouter que la somme d’informations qu’ils constituent maintenant s’enrichit encore aujourd’hui, au rythme des informations que je collecte dans les Annales Akashiques auquel s’ajoute le savoir-faire de mon épouse, Marie Johanne, très « en prise » également avec « l’époque essénienne ».

 

Interview de Daniel Meurois et Marie-Johanne Croteau-Meurois

www.danielmeurois.com

Prévoir l’imprévisible en 2016

 La nouvelle année a commencé. Avec toute notre pensée remplie de bonnes résolutions pour nous-mêmes pour cette année 2016 positive, nous ne devrions pas être surpris quand la négativité du passé se glisse dans notre présent. 

Ce serait merveilleux si la vie pouvait se présenter de cette façon, mais ce n’est pas aussi clair et net que cela. Il n’y a aucune ligne qui sépare la détermination de notre existence par une courte période de temps allant du 31 Décembre  au 1er Janvier  ou les jours suivants. La fin de la dernière année et le début de cette nouvelle année précieuse partagent l’énergie de qui nous sommes. Il peut prendre du temps, et en 2016 pour nous, il est heureux de voir une réelle différence dans la direction que nous voulions. C’est un entraînement quotidien de notre part pour nous guider dans la direction de notre avenir.

rouage

Nous pourrions partager toutes nos histoires personnelles sur la façon dont notre nouveau départ n’a pas commencé comme nous l’avions prévu. Soyons patients et laissons la négativité suivre son cours lentement pour changer vers le mieux, afin que nous changions progressivement le point de vue de toute situation. Nous ne devrions pas nous juger lorsque nous faisons quelque chose de mal, quand une expérience négative se produit. La vie est pleine de polarité avec ses hauts et ses bas. Nous apprenons sur nous-mêmes lorsque nous sommes confrontés à l’adversité. Il est facile d’accepter les bons moments, mais les luttes dans la vie peuvent s’équilibrer et nous enseigner et, finalement, créer des opportunités. Un problème peut se transformer en une expérience d’apprentissage quand il est considéré comme un défi au lieu de laisser cela nous vaincre. L’attitude de se garder hors de la victimisation et de devenir des vainqueurs peut nous élever au niveau de la compréhension de ce que nous sommes.

Steve Rother et moi avons une vie bénie. Nous aimons notre temps, notre vie personnelle et notre travail de Lumière. Ils se complètent à de nombreux égards. Nous sommes passionnés pour tout ce que nous faisons. Nous vivons aussi beaucoup de défis de la vie afin que nous puissions développer certains d’entre eux et puissions partager nos expériences. Nous sommes tous individuellement unique mais nous partageons une voie similaire. 

Je suis reconnaissant que la vie ne m’ait pas jeté de trop difficiles leçons comme par l’an passé. Tant que nous vivrons, nous ferons face aux situations, que ce soit grand ou petit à traiter. Nous avons, dans ce premier mois de cette année, traité les factures élevées de réparations pour nos deux voitures. Puis il fut nécessaire de faire face à l’inondation de la buanderie avec l’achat d’un chauffe-eau cassé. Un millier de dollars ici et là plus tard, nous sommes remis du choc et passés ensemble à autre chose, se rappelant de garder le sourire dans nos coeurs et de savoir que nos problèmes ne sont rien par rapport à d’autres. En s’ajustant à cette bosse sur la route, conserver une attitude positive, nous allons revenir dans une réalité plus optimiste, c’est certain.

Avoir la foi et l’espoir chaque jour nous motive et nous regardons vers l’avenir. 

J’ai récemment conduit une heure de temps dans chaque sens de la ville de Californie pour acheter un billet de loterie Powerball   qui était d’une valeur de 500 millions de dollars. J’ai alors fait la queue pour acheter mon « billet gagnant » pendant plus de deux heures sous la pluie ! J’ai appelé Steve afin de partager avec lui ce que je faisais. Je pensais qu’il allait me dire que je perdais mon temps. Il m’a surpris et a dit « apprécie l’instant présent. »

Croyez-le ou pas j’ai ressenti du plaisir. Je suis arrivée à me mêler avec les plus belles personnes qui soient. Nous partagions tous une « communauté d’espoir ». Oui, il aurait été merveilleux d’avoir gagné à la loterie. Comme tout le monde, il y a des rêves dans ma tête surtout lorsqu’à l’idée de tout ce que l’on peut faire avec de l’argent. 

Le sentiment le plus important dans cette expérience est l’espoir que je partageais avec tout le monde. Je vais garder cet espoir dans mon cœur. Retenons que l’anticipation et l’attente de ce qui est imaginable m’aideront à créer de l’énergie positive dans ma vie quotidienne.

On ne sait jamais vraiment ce qui va se présenter devant soi. Attendez-vous à l’inattendu et ensuite faites face à bras ouverts et embrassez le nouveau vous en cette nouvelle année.

Avec amour et de lumière,

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/  

Barbara Rother- Espavo. Le groupe.

Nous sommes tous CHRIST

CHRIST

Canalisation : Nous chantons votre chant pour que vous en appreniez les paroles et que vous vous familiarisiez avec les idéaux auxquels nous voulons vous voir adhérer. Vos pensées et vos actes qui furent conçus dans la peur et qui sont nés dans l’inquiétude pendant cette incarnation-ci se dévoileront et leur élimination vous permettra de vous voir tels que vous êtes réellement. Les concepts que nous vous livrerons, les moyens de vous connaître vous-mêmes en relation avec les autres et avec toutes vos créations constitueront votre nouveau savoir.

Nous vous posons maintenant une question : qui a peur d’être le Christ ?

Qui a peur de manifester la conscience christique dans son corps ? Qui parmi vous en a peur ? Vous en avez tous peur. Et savez-vous pourquoi ? C’est parce que l’on vous a dit qu’il ne pouvait pas en être ainsi, mais on vous a menti. Nous vous disons le contraire car nous le savons.

Nous nous sommes connus de diverses façons et sous différentes formes à divers moments de l’histoire, dans cet idéal que vous appelez un plan. Pour vous enseigner, nous avons pris une forme matérielle ou nous avons conservé notre identité dans l’éther. Peu importe. Ce que nous pouvons toutefois vous affirmer, c’est qu’il en est ainsi, qu’il en a toujours été ainsi et que l’on vous a menti en disant qu’il ne pouvait pas en être ainsi.

Vous avez consenti à tout ce que vous avez sous les yeux. Le saviez-vous ? Tout ce qui se trouve sur vos étagères, dans la rue et dans le ciel, vous y avez consenti. Cela ne pourrait pas exister si vous n’y aviez pas consenti collectivement et individuellement car le niveau individuel est un aspect du collectif.

Sachez maintenant ceci : vous n’êtes témoins que de ce que vous avez créé et de ce que vous acceptez. Quand vous êtes d’accord avec quelque chose, vous êtes en harmonie ou en résonance avec cette réalité. Vous avez alors la même fréquence vibratoire et vous pouvez la manifester.

Puisque vous êtes le Christ, vous devez vous débarrasser de tous les acquis et de toutes les affirmations avec lesquels vous êtes en résonance et qui ne le sont pas avec cette vérité. Ils seront abolis par la lecture de ce texte. Nous avons ici une mission : ceux d’entre vous qui décideront – et nous insistons sur le mot « décideront » – qu’il en est ainsi vivront l’expérience voulue par ce texte. Ceux d’entre vous qui décideront d’être en harmonie avec cette vérité triomphale, à savoir qu’ils sont le Christ manifesté chez l’humain, vivront l’expérience, le savoir et l’absolution de l’histoire limitée qui leur échoit à ce moment du temps.

Votre temps est celui du jugement. Nous n’emploierons pas de termes hiérarchiques pour clarifier la question. Vous êtes le Créateur. Vous faites face à vos propres créations et vous décidez vous-mêmes de ce que vous ferez ensuite. Votre temps présent est donc celui du jugement, qui implique l’harmonisation avec une nouvelle possibilité.

L’éveil de chaque humain se reconnaissant comme l’incarnation d’un aspect du Créateur connaissable dans sa propre valeur, voilà ce que nous vous chantons. Nous vous livrerons un enseignement que l’esprit pourra reconnaître et que l’âme pourra reconnaître comme le passage de sa personnalité à un niveau de conscience supérieur : « Je sais qui je suis, je sais ce que je suis, je sais comment je sers ».

Vous êtes ce que vous dites que vous êtes. Veuillez bien comprendre ceci : vous êtes ce que vous dites que vous êtes. « Je suis un aspect du Créateur dans la forme », voilà l’affirmation de votre valeur et de votre vérité. C’est ce que vous serez toujours, ce que vous avez toujours été, et il ne peut en être autrement. Ce que vous êtes se trouve dans ce corps, dans cette expression de vie que vous avez choisie pour vivre cette expérience. Chaque humain ou chaque être sert de la façon exprimée par sa conscience, soit par ce qu’il consent à faire, ce avec quoi il est en résonance et à partir de quoi il crée. Lorsque vous savez comment servir, vous savez qui vous êtes et vous vous reflétez dans votre manifestation, ce qui signifie que vous obteniez ce à quoi vous vous attendez et que vous vous attendez à obtenir ce que vous savez.

Quand vous saure que vous êtes dans la vérité, votre vie changera car elle ne peut pas rester la même. Vous comprenez ? Vous ne pouvez pas acheter des pois verts à l’épicerie et vous attendre à ce qu’ils soient différents quand vous serez de retour chez vous. Si vous achetez des pois verts, vous obtiendrez des pois verts. Il en va de même en ce qui concerne votre manifestation christique, qui se reflète partout autour de vous. Il en est ainsi parce que vous manifestez ce qui est en vous.

Nous comprenons que l’humanité comporte plusieurs facettes. Vous avez des sentiments et des émotions, vous avez un corps, vous avez ce dont vous avez hérité structurellement, dans la forme et la gouvernance, dans la religion qui imprègne tout. Sachez maintenant ceci : vous n’êtes pas votre histoire. En fait, vous n’avez jamais été conçus pour l’être, mais le mur que l’on a érigé entre vous et votre Soi divin a été cimenté par des informations destinées  vos isoler de votre véritable valeur. Vous ne pouvez plus blâmer personne de ce que vous êtes. Vous ne faites que recréer ce que vous avez connu d’une façon limitée parce que vous pensez ne pas avoir droit à plus.

Voici les raisons pour lesquels vous devez éveiller votre Christ Intérieur. Quand vous serez en résonance avec le Christ, quand vous entendrez cette note avec votre véritable nature, vous chanterez le chant christique et votre identité sera rétablie :

« Je sais qui je suis », voilà l’affirmation de la vérité. Vous savez toujours qui vous êtes, même quand vous pensez le contraire. Ce que vous affirmez être, c’est ce que vous manifestez.

Lorsque vous découvrirez les raisons de votre incarnation, votre évolution s’accomplira et vous accueillerez cette transformation. La connaissance de ce que vous êtes, « Je sais qui je suis, je sais ce que je suis » – et nous soulignons le « ce que » – sera toujours vrai.

Chacun de vous chante son chant à chaque instant. Votre chant est votre vibration, laquelle se reflète dans votre conscience. Vous ne pouvez avoir une seule pensée sans vous y harmoniser. C’est la pensée qui vous harmonise. L’émission dont vous êtes la radio est votre propre expression. Si vous n’aimez pas le poste que vous diffusez, il est temps d’en choisir un autre et nous vous donnerons les instruments pour le faire.

Vous devez vous ouvrir à une possibilité nouvelle pour découvrir autre chose que ce que vous avez connu jusque-là. Voilà ce qu’est l’éveil. Nous disons oui à chacun de vous qui se dit oui à lui-même : « Je sais qui je suis dans ma valeur, je sais ce que je suis dans ma valeur, je sais comment servir dans ma valeur ».

La vie de chacun d’entre vous est fondée sur l’histoire qui s’achève. Nous entendons « s’achève » dans un sens positif. La vie que vous avez choisir de vivre fut créée pour réaliser une expérience, laquelle vous a menés jusqu’au point où vous en êtes aujourd’hui dans vos créations et dans vos consentements.

Transcrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/ 

Extrait par Paul Selig. – Le Livre du Savoir et de Votre Valeur aux Editions Ariane 

L’EVOLUTION DE L’HUMANITE : des sentiments de tristesse sur la Terre

 

tristesse sur terreL’évolution de l’humanité sur le Terrain de Jeux du libre Arbitre est glorifiée au-delà de ce que vous pouvez imaginer. Les effets des actions entreprises par chacun de vous actuellement résonneront dans tout l’univers. Vous avez déjà apporté une grande fierté à cette famille de Lumière. Vous êtes les architectes de la lumière. Nous vous remercions de cette occasion qui nous est donnée de vous tendre encore une fois un miroir afin de vous aider à vous rappeler votre magnificence et votre vraie nature.

Le jeu que vous avez conçu à l’origine a changé de niveau et le nouveau jeu a désormais commencé. Nombreux sont ceux qui ont ressenti de la lourdeur sur la planète dernièrement. Pour beaucoup, le processus d’évolution de leur ADN/ARN est déjà en cours, ce qui entraîne une sensibilité accrue à ces transformations énergétiques. Les avancées individuelles dans les niveaux vibratoires participent à élever ceux de la planète en produisant une harmonie collective. Avant de passer à l’échelon suivant, ou avant chaque acquis additionnel, il se produit une compression des énergies qui vous fait ressentir une lourdeur. Les modifications de votre ADN vous rendent très sensibles à l’énergie émotionnelle de la planète et c’est précisément ce que vous captez.

La terre est une partie inhérente de vous et ces connexions vont bien plus loin que ce que vos sens peuvent discerner.  Elle passe elle aussi à un autre degré d’évolution mais, juste avant d’accomplir ce changement vibratoire, il se produit une tristesse momentanée tandis que les dernières étapes s’accomplissent. On pourrait comparer cette sensation à celle qui accompagne l’arrivée dans une nouvelle maison. L’attention et l’excitation que provoque votre nouvel habitat occupent généralement la plus grande partie de votre temps et de votre énergie jusqu’au moment du déménagement.

A cet instant final, vous devez dire adieu à votre ancien cadre de vie et une tristesse douce-amère vous envahit alors  même que vous pénétrez dans votre nouveau domicile. Voilà qui ressemble beaucoup à ce dont vous faites à présent l’expérience. Nous vous demandons de ressentir la tristesse et d’avancer vers votre nouvel environnement. Si par moments cela peut vous sembler accablant, tendez la main en direction de votre voisin le plus proche car des quantités de gens emménagent actuellement dans de nouveaux foyers. Pour comprendre pleinement la nouvelle lumière, une période de ténèbres doit précéder l’événement. Se tenir la main dans l’obscurité vous permettra de pénétrer confortablement dans cette nouvelle lumière.

Apprendre les nouvelles règles de ce eu et son mécanisme représente pour beaucoup d’énormes difficultés. Chacun de vous a choisi une voie de transformation. Nous voyons cela et nous nous tenons à vos côtés lorsque vous nous demandez notre aide pour affronter ces changements. Vous percevez la modification de cette énergie comme une lutte dans votre ; cette mêle lutte que nous considérons et qualifions de Travail de Lumière. C’est ce travail qui permettra à chacun de vous de marcher, pas à pas, à l’unisson avec le véritable pouvoir de votre Soi Supérieur. A chaque instant passé à créer votre réalité, vous rendez hommage à cette parcelle du Créateur qui se trouve en chacun de vous.

Plus longue sera la liste des progrès accomplis, plus il deviendra facile pour chacun de vous de traverser cette époque de transformation. Pour beaucoup de personnes, ces périodes d’obscurité fourniront à terme des occasions d’exprimer leur lumière. Si vous vous sentez incapables de vous détacher de ces émotions, rétablissez l’équilibre en offrant votre main à autrui.

En les aidant de cette manière à trouver leur équilibre, vous vous ancrerez et vous découvrirez le vôtre. Ouvrir vos mains aux autres sera un service de grande valeur en ces temps troublés. Lorsque vous vous sentez vides à l’intérieur et que vous ne possédez rien de valeur, profitez de ces moments, nous vous le demandons, pour apporter votre assistance à autrui. En honorant la connexion avec toutes les choses, vous parviendrez à discerner vos propres dons et talents plus clairement dans cette nouvelle lumière extraordinaire.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Message des PléiadiensExtrait du livre de Steve Rothier, intitulé « R-APPELEZ-VOUS »  aux éditions Hélios.

Un vent de changement souffle sur vous et vous n’y échapperez pas

 

Le changementComme pour toutes les communications Arcturiennes, cette simple phrase se rapportait à une réalité multidimensionnelle. Si vous étiez des Arcturiens, je pourrais vous communiquer très rapidement ce qui suit. Je pourrais transférer dans vote esprit, par holographie télépathique, toute l’histoire de votre espèce, les circonstances présentes auxquelles vous faites face ainsi que les possibilités futures. Je pourrais vous communiquer tout cela simultanément, mais je suis présentement limité à l’emploi de mots rattachés ensemble par la syntaxe et par des marqueurs primitifs que vous appelez la ponctuation. Néanmoins, sans cette dernière, le sens serait difficile à  saisir.

De mon point de vue, la ponctuation ressemble aux frontières vibratoires de nos hologrammes télépathiques. Elle s’apparente à vos panneaux de signalisation. Elle vous fournit de l’information sur le territoire que vous venez de quitter ou sur celui où vous allez entrer.

Dans la conscience humaine, le langage filtre la réalité et détermine ce que vous estimez possible ou non. Ainsi, dans votre langage, s’il s’agit d’une langue indo-européenne, il y a le passé, le présent et le futur. Vous définissez ces trois temps, ces zones temporelles, de sorte que les choses se trouvent dans le présent, dans le passé ou dans le futur. Elles ne peuvent pas se trouver dans les trois en même temps. C’est pourtant exactement ainsi que nous les voyons, nous les Arcturiens.

Au moment de cette communication avec Tom Kenyon, le vent physique s’est levé tout à coup. J’ai trouvé la chose très amusante puisque je ne parlais pas de ce vent-la, même si le mot est le même en anglais. Je parlais plutôt du vent solaire.

C’est l’augmentation du vent solaire qui active l’humanité et qui la transforme sous vos yeux. L’autre élément de cette affirmation est le mot « vous ». Encore une fois, j’étais contraint par les limites d’une langue primitive et je ne pouvais pas exprimer l’hologramme télépathique intégralement et dans toute sa majesté.

Il se trouve qu’en anglais le mot « vous » s’adresse à la fois à l’individu et à la collective. Sur le plan holographique, je communiquais les deux concepts simultanément parce que l’individu ensemence la collectivité, et réciproquement. Je veux dire par là que l’individu affecte l’humanité d’une façon qui ne vous est peut-être pas évidente, mais que cette influence existe, que vous en soyez conscients ou non, et qu’en même temps la collectivité affecte l’individu. Ainsi, quand j’ai déclaré qu’un vent de changement soufflait sur vous, je voulais dire que les changements produits par le vent solaire touchaient à la fois Tom et l’humanité entière.

Lorsque suffisamment d’individus changeront leur façon de voir le monde et d’y vivre, une révolution de la conscience se produira. Cette révolution est une probabilité future qui existe simultanément dans votre présent. Si vous pouviez modifier juste un peu votre point de vue mental, vous basculeriez joyeusement dans votre futur. Par « joyeusement », j’entends ici l’euphorie d’acquérir un grand sentiment de liberté ; celle de créer de nouvelles réalités. Vous subissez une accélération temporelle à la fois individuellement et collectivement, et votre société planétaire se transforme de plus en plus rapidement. Vous êtes sur le point de découvrir d’extraordinaires technologies qui pourront améliorer ou décimer la vie sur votre planète. Il s’agit à la fois d’une très belle occasion évolutionnaire et d’un immense défi. En établissant des communications plus directes avec un plus grand nombre d’individus, nous espérons vous inspirer une vision plus large du cosmos et de la place qu’y occupe l’humanité.

La libre circulation de l’information est l’un des signes d’une société libre et intelligente. C’est l’un des fleurons de la civilisation arcturienne et c’est la norme selon laquelle nous mesurons toutes choses. Par le développement des télécommunications, le réseau Internet a grandement rempli cette fonction. Bien sûr, il véhicule un mélange d’informations précieuses et de déchets. Comme en toutes choses, il vous incombe de distinguer le vrai du faux, de faire le tri entre ce qui a de la valeur et ce qui n’en a pas. L’individu est le seul à pouvoir assumer sa responsabilité en cette matière. Sachez que les puissances qui contrôlaient le monde ancien s’adaptent au monde nouveau et qu’elles utiliseront aussi de la technologie à leur profit.

Vos technologies éolueront-elles dans le sens de l’affirmation de la vie ou deviendront-elles de plus puissants instruments au x mains des hommes d’influence qui manipulent dans les coulisses les événements mondiaux à leurs propres fins ?

Votre univers est rempli d’intelligences extraterrestres dont certaines ressemblent aux humains. Cependant plusieurs de ces êtres ne vous ressemblent pas et vous auriez de la difficulté à les imaginer, tellement ils sont étranges. Je vous conseille toutefois de ne pas juger un extraterrestre sur son apparence. Il faut aller sous la surface pour trouver la qualité de l’individu et les valeurs culturelles de la civilisation, même si cette dernière diffère beaucoup de la vôtre.

Vous êtes la royauté intergalactique, votre ADN est issu d’une myriade de civilisations intergalactique et vous êtes maintenant sur une voie rapide conduisant à votre grand potentiel évolutionnaire.

Vous vivez dans le présent, vous rachetez le passé et vous créez un futur glorieux, si c’est là votre choix. Si vous ne choisissez pas les plus hautes fréquences de votre potentiel, vous serez maudits par votre passé et il ne vaudra pas la peine de vivre dans le futur. La nature humaine renferme les semences de la véritable grandeur. Je désir vous transmettre la plénitude de mon hologramme télépathique, le futur probable de l’humanité masculine et féminine que je tiens pour véritable.

Votre futur vaudra la peine d’être vécu et votre destinée sera acclamée dans tous le cosmos.

Extrait du message de Frephios – Arcturiens  retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

   Extrait du livre LE GRAND POTENTIEL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE.

 

Comment entrer en communication Arcturienne

 

arcturiensJe suis Fréphios, guerrier arcturien. J’étais présent quand les Hathors sont entrés dans cet univers par le portail de Sirius et j’ai entretenu ensuite une longue relation avec ces êtres de lumière énigmatiques. Comme je suis un guerrier, mon approche des situations est très différente de la leur, mais je fus néanmoins affecté à leur protection sous la direction de Sanat Kumara. Leur univers étant très distinct du nôtre, il leur a fallu un certain temps, soit des millions d’années, pour s’adapter à la dualité.

Comme Ektara vous l’a expliqué, notre stratégie consiste à patrouiller dans ce secteur de votre système solaire pour empêcher des voyageurs interstellaires malintentionnés d’infecter davantage votre planète. L’autre volet de notre stratégie consiste à ouvrir davantage de microtunnels de communication avec vous. La publication de cette affirmation constitue pour ainsi dire, l’annonce officielle de notre intention. Nous contacterons plusieurs autres humains réceptifs afin d ‘élargir leur vision du cosmos et de leur potentiel.

Si vous désirez nous contacter ou vous ouvrir à nos communications, vous devrez trouver le moyen de vous déconditionner de la vision contraignante de la réalité que l’on vous a imposée. Vous devez tous vous en affranchir individuellement.

Dans la plupart des cas, quand un Arcturien ouvre un microtuennel de communication, celui-ci entre dans la glande pinéale du champ énergétique humain. La structure cristalline de la glande pinéal étant éminemment réceptive aux impressions subtiles provenant des dimensions supérieures, il faut diriger votre conscience sur le centre de votre tête si vous désirez ouvrir la porte aux communications arcturiennes.

Selon votre sensibilité, vous sentirez ou nom un mouvement énergétique dans cette région. Que vous le perceviez ou non, restez focalisé sur cet endroit, ce qui stabilisera votre concentration et vous aidera à échapper aux pensées et à l’analyse des impressions que vus recevrez. Je vous encourage toutefois à analyser l’information après l’avoir reçue. Vous jugerez vous-même de sa valeur.

Comme nous ouvrirons plusieurs microtunnels de communication avec vous, je dois mentionner quelques pièges qui peuvent surgir. Hormis les croyances personnelles qui sont grandement susceptible de faire obstacle aux communications provenant d’un être se trouvant hors du champ gravitationnel de votre planète, il existe d’autres difficultés potentielles. Attardons-nous un instant sur vos systèmes de croyances. Je vous conseille de créer un espace mental qui vous permettra de recevoir nos communications. Cela facilitera la neutralité mentale. Vous placerez dans cette zone les nouvelles informations et les nouveaux points de vue sur la nature de la réalité. Ce moyen très simple vous aidera beaucoup.

Une autre difficulté rencontrée par les humains quand les communications sont ouvertes concerne l’exactitude de l’information et la réalité de l’être qui l’envoie. Il est vital pour vous de faire cette vérification.

Je dirai tout d’abord qu’à l’instar des Hathors nous considérons votre volonté personnelle comme un domaine souverain. Comme vous l’ont déjà déclaré mes collèges arcturiens : notre mission consiste à projeter la vie, l’intelligence et la liberté ; nous ajouterons cette précision : l’intelligence quand elle vaut la peine d’être sauvée, et la liberté tant qu’elle n’empiète  pas sur celle d’un autre être.

Par conséquent, comme les Hathors, nous ne vous dirons jamais quoi faire ; Ce n’est pas dans notre nature et nous violerions notre propre volonté si nous tentions de manipuler la vôtre ; Pour nous, ce n’est pas une simple valeur culturelle ; elle est inscrite dans les filaments de lumière de notre corps et de notre esprit.

Voici qu’elle est la difficulté technique. Le microtunnel de communication crée entre un Arcutien et un être humain est sujet à dégradation puisque toutes les formes de communication sont susceptibles d’être perturbée. Par exemple, votre téléphone cellulaire. Vous pouvez voyager sur une route et obtenir une communication claire, puis entrer dans une zone où vous n’entendrez qu’un mot sur deux. Il peut soudain y avoir des parasites ou bien la communication peut s’interrompre.

Ce genre de problème est lié à la puissance du signal, à l’emplacement du récepteur et à la puissance de dernier. Ainsi, en raison de différences énergétiques, certains humains sont plus aptes que d’autres à recevoir ce type de communication et à la maintenir.

Quand une communication est dirigée vers un individu, il faut savoir que le message envoyé n’est pas nécessairement reçu correctement. Plusieurs problèmes peuvent surgir lors de la transmission d’une information. Pour vous, les deux meilleurs moyens de maintenir un microtunnel de communication sont les suivants :

-      libérez votre esprit pour qu’il y soit disponible,

-      gardez votre concentration mentale sur la région de la glande pinéale.

Vous devez toutefois comprendre que pour recevoir adéquatement l’information, votre conscience – certains diraient votre champ énergétique – doit vibrer à la même fréquence que la communication elle-même. C’est ce qui verrouille le tunnel, le stabilise et réduit grandement les possibilités d’interférence.

Nous ne vous dirons pas quoi faire. Si jamais, au cours de vos communications avec un Arturien, on vous demande de faire quelque chose qui est contraire à votre volonté, vous n’êtes pas en communication avec un Arcturien. Je vous conseille alors fortement de fermer le canal.

Extrait du message de Frephios – Arcturiens  retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

  Extrait du livre LE GRAND POTENTIEL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE.

LES EVENEMENTS MONDIAUX

 

dunes

L’accélération temporelle fait qu’il se produit davantage d’événements en moins de temps, ce qui crée une pression et un stress excessifs chez les individus. Nous appelons « points d’appui » le stress psychologique causé par l’adaptation à cette accélération du temps.

Ces points d’appui sont les points focaux de forces opposées. La bascule en est un parfait exemple : deux personnes sont assises chacune à l’un des deux bouts d’une planche soutenue au centre par un pivot. Quand l’une s’élève, l’autre s’abaisse. Au cours du processus d’alternance entre ces polarités, une pression s’exerce sur le pivot. Cette pression est proportionnelle au poids des deux personnes assises sur la bascule et elle s’accroît par la vitesse à laquelle ces deux personnes s’élèvent ou s ‘abaissent.

Extrapolons en appliquant cette comparaison aux événements mondiaux. Pour vous, les humains, le point d’appui est votre organisme biologique. Les processus physiologiques qui ont lieu dans votre corps répondent au stress que vous subissez. Certains événements de votre vie sont neutres. Certaines expériences créent très peu de stress tandis que d’autres, comme une crise personnelle ou une crise collective, peuvent générer un stress considérable. Le point d’appui qu’est votre corps doit s’adapter au rythme accéléré du stress individuel et collectif.

Heureusement, l’organisme humain peut s’adapter très rapidement, et il est possible de vous ajuster plus facilement aux changements mondiaux ou personnels. Cette aptitude provient toutefois d’une connaissance du point d’appui et de votre potentiel humain. Nous entendons par là spécifiquement le potentiel de mieux réagir aux situations nouvelles et stressantes.

Votre point d’appui personnel est unique car vos réactions physiologiques le sont. Vos réactions physiologiques au stress sont instinctives et largement inconscientes. Toutefois, malgré leur automatisme, elles sont un comportement acquis. Cette réaction unique au stress est fondée sur votre être biologique, votre historique personnel, vos croyances concernant la nature de la réalité, ainsi que sur les ressources physiques telles que la nourriture, l’eau et l’air.

Deux personnes qui vivent la même crise peuvent y réagir très différemment. Comme pour toutes les choses de la vie, le stress est fonction de l’individu. Certains disent que les événements mondiaux sont orchestrés par le pouvoir supérieur pour inspirer ou forcer les humains à élever leur conscience ; Nous ne somme spas de cet avis ; Il n’existe pas de pouvoir supérieur assurant l’évolution de l’humanité, car celle-ci crée elle-même son avenir.

Les choix que vous faites dans votre vie personnelle affectent directement la force et la souplesse de votre pont d’appui. Ils affectent également la collectivité dans une certaine mesure, mais le changement le plus important et le plus difficile est celui qui doit survenir en vous. A mesure qu’augmente l’accélération temporelle, le stress auquel vous êtes soumis individuellement et collectivement s’intensifie. Votre aptitude ou votre inaptitude à réagir aux pressions exercées sur le point d’appui a un effet direct sur ce que vous pouvez accomplir dans votre vie personnelle et sur ce que vous pouvez apporter à la collectivité ; vous ne pouvez pas donner ce que vous n’avez pas et vous ne pouvez pas contribuer à l’élévation collective si les forces s’exerçant sur votre point d’appui vous ont rendus fous.

A ce stade-ci de notre entretien, nous sommes à un carrefour. L’un des deux chemins mène à l’action dans le monde extérieur tandis que l’autre conduit au monde intérieur.

Il ne s’agit pas d’un dilemme, mais en fait, la plupart des gens se concentrent sur l’un ou sur l’autre. Ou bien ils s’efforcent de changer le monde en posant des gestes extérieurs ou bien ils tentent de le modifier en changeant leur réalité intérieure. Dans certains cas, ils tentent d’échapper complètement à la réalité extérieure en se réfugiant dans leur monde intérieur.

Il ne s’agit pas là d’une solution ingénieure pour gérer le stress car elle mène plutôt au déni et à la dégradation de l’histoire et de la destinée. Autrement dit, le déni d’une situation ne règle pas celle-ci. Il la perpétue insidieusement. S’il existe une situation de violence au sein d’une famille, d’un groupe social ou d’une civilisation, le fait de la nier ne change rien. Les forces négatives responsables de cette violence peuvent ainsi continuer à s’exercer en toute liberté puisque personne ne leur dit « non ». La capacité de dire « non » à une situation est parfois la plus grande contribution évolutionnaire que l’on puisse faire.

Ce paradoxe est d’autant plus déchirant que les individus enclins à la spiritualité sont souvent d’une nature très sensible. En tentant de protéger leur sensibilité, ils détournent les yeux des situations qui les troublent. S’ils y sont habiles, ils peuvent se réfugier dans leur monde intérieur, laissant loin derrière eux les conflits extérieurs. Le désavantage, c’est qu’ils se sont déconnectés des réalités de leur expérience terrestre, c’est-à-dire de ce qui les gêne.

Si un trop grand nombre d’individus fuient les situations négatives du monde extérieur en s e réfugiant en eux-mêmes, il ne restera plus personne pour dire NON. Les forces négatives auront alors toute la liberté de régner sur le destin du monde, c’est à dire sur l’expérience terrestre. C’est ainsi que se produit la dégradation d e l’histoire et de la destinée.

L’histoire fourmille d’incidents où les forces négatives ont prévalu et ont façonné l’histoire selon leurs objectifs. Très souvent, quand l’histoire est niée, elle se répète. C’est ce que nous entendions par la dégradation de l’histoire et de la destinée. Voilà qui nous ramène au point d’appui concernant les événements mondiaux. Nul ne peut échapper à l’accélération du temps ; votre destinée ainsi que celle des générations qui vous succèderont, dépendra de la manière dont votre civilisation aura composé avec ce phénomène.

Ce que nous vous conseillons, c’est de le faire e posant des actions dans le monde extérieur tout en vous réfugiant dans votre monde intérieur. Unissez les deux. Vivez vos valeurs. Trouvez le courage de dire NON aux situations extérieures que vous trouvez négatives. Réfugiez-vous en vous-même pour vous régénérer, non pour échapper au monde extérieur. Faites le pour vous fortifier en menant votre existence comme des êtres spirituels vivant une expérience humaine.

Il y a des très nombreuses façons de se réfugier en soi pour se fortifier. Par exemple, veux d’entre vous qui sont sensibles aux pouvoirs guérisseur du son peuvent écouter la Médiation sonore de l’AEthos  et travailler comme nous l’avons expliqué …

Ce n’est là qu’une façon parmi d’autres. Toutefois, quelle que soi celle que vous choisirez, vous devrez trouver le moyen de vous rendre plus souples et plus forts.

message de Tom KENYON  retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

  Extrait du livre LE GRAND POTENTIEL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE.

 

LA MAISONS ASTROLOGIQUES DANS LA ROUE ARCHETYPALE

 

ROUE ARCHETYPALE

PREMIERE MAISON : EGO ET PERSONNALITE (Premier et troisième chakras)

Dans une carte du ciel, les douze maisons correspondent aux douze signes du zodiaque et aux quatre énergies cosmiques : terre, aire, feu et eau. Les maisons de la Roue archétypale partagent certaines des mêmes caractéristiques. La première maison de la Roue archétypale, par exemple, correspond au signe astrologique du Bélier, première maison du zodiaque. Dès le premier jour du printemps, elle représente le renouveau. Et puisque le sentiment que tout était possible et qu’il voyait la lumière même dans les pires situations. L’archétype en résidence dans la cinquième maison de Will était l’Enfant. Et c’était exactement cela : presque un personnage de contes de fée qui inspirait les gens pour voir le beau dans la vie.

Le besoin de créer est un aspect essentiel de la conscience et de l’âme. Mais il est illusoire de définir notre capacité créative selon nos accomplissements professionnels, même artistiques. Will incarnait l’énergie de la créativité dans son expression la plus élevée parce qu’il canalisait cette électricité pour mettre en marche l’âme de tous ceux qu’il rencontrait. Il représente aussi un autre profil de la créativité : la nature créative du soi qui se contente d’être soi pour être reconnu et validé.

DEUXIEME MAISON : VALEURS PEROSNNELLES (Deuxième chakra)

La deuxième maison de la Roue archétypale correspond au Taureau, un signe de terre qui gouverne votre relation à la terre, au sens large. Elle préfigure ce que vous appréciez et chérissez le plus. En termes énergétiques, la deuxième maison représente la prochaine étape de la formation du soi : « Maintenant que je suis là, qu’est-ce qui m’appartient ? Qu’est-ce que je veux retirer de la vie ? Quel pouvoir est essentiel à mon interaction avec la vie matérielle ?  Cette maison représente votre appréciation de la nature physique de la vie ; les objets de ce monde qui touchent votre ego et votre âme et ce dont vous avez le plus besoin pour vous sentir enraciné dans le monde. Cette maison reflète surtout les objets ou l’énergie que vous associez au pouvoir terrestre : argent, statut, propriété, oeuvres d’art, capacité de dominer les autres, sensualité, beauté. Ce sont les moyens les plus séducteurs par lesquels l’âme s’attache à la forme physique. Par conséquent, l’archétype qui réside dans cette maison est mieux accordé à votre relation au pouvoir physique et à ses icônes.

Cette maison vous met au défi d’envisager vos valeurs spirituelles par-delà la forme physique de votre attachement aux objets, à l’argent, au statut, au pouvoir et à toutes les autres manifestations du monde matériel. Les gens souffrent généralement d’une grande anxiété parce qu’ils croient devoir posséder, pour être heureux, une personne, un lieu ou un objet. Mais la capacité d’aimer inconditionnellement nécessite le détachement.

TROISIEME MAISON : EXPRESSION DE SOI, FRERES ET SŒURS ( Troisième et cinquième chakras)

Lorsque vous avez établi vos valeurs, vous passez à l’expression de soi : votre façon d’affirmer au monde qui vous êtes et ce qui vous est cher. La maison 3, alignée avec les Gémeaux, un signe d’air qui gouverne la communication, représente votre capacité de vous exprimer en tant qu’individu, et représente aussi os frères et sœurs. Le lien symbolique entre frères et sœurs et les communications représente le processus naturel de la spécialisation, ou de la découverte de votre voix parmi les autres « enfants ». Par conséquent, les frères et soeurs doivent signifier non seulement les membres de vote famille biologique, mais aussi ceux qui vous aident à grandir. Parce que l’énergie de votre troisième maison renferme à la fois votre sentiment d’estime de soi et votre expression personnelle, elle résonne avec les troisième et cinquième chakras. Elle contient les leçons inhérentes à l’apprentissage des causes et effets de vos choix ; votre façon de gérer votre propre pouvoir. Elle révèle comment vous dirigez votre énergie dans le monde, comment vous la mettez en mouvement et comment vous vous engagez avec les lois de l’attraction magnétique et de la cause à effet. Vous devrez prendre conscience de vote façon d’utiliser votre énergie et votre pouvoir personnels de façon à assumer les conséquences de vos pensées et de vos actions. Devenir conscient veut dire vous éveiller à votre propre pouvoir et apprendre à le diriger d’une façon responsable.

L’archétype résident dans votre troisième ainsi influence votre façon de soupeser vos décisions. Les choix qui visent à nuire aux autres ou à les blesser représentent la part d’ombre ou la difficulté de la troisième maison.

La troisième maison vous met au défi de vous rendre compte de vos motivations. Chaque pensée, parole, action et geste est une expression de votre pouvoir et, en définitive, seules deux motivations authentiques touchent la psyché : la valorisation ou la dévalorisation de soi et des autres.

QUATRIEME MAISON : CHEZ SOI ( Premier et quatrième chakras)

La quatrième maison correspond au Cancer, le premier des trois signes d’eau du zodiaque. Comme l’eau est un élément associé à notre nature émotionnelle, l’archétype de notre quatrième maison  a l’influence la plus forte sur le fondement de votre nature émotionnelle. Votre expression de vous-même, que ce soit en tant qu’individu ou sur le plan créatif, doit être enracinée, avoir un chez-soi. La quatrième maison est reliée à la fois au chez-soi d’où vous venez et à votre maison actuelle. Le mot ou l’image Maison possède de nombreuses significations et, dans l’état de rêve, il est souvent associé à la véritable résidence du cœur, ou à votre passion la plus profonde. Le thème qui gouverne cette maison comprend vos liens à la famille biologique et élargie. L’archétype qui réside dans cette maison exerce une influence prédominante sur vos énergies émotionnelles associées à cette maison. Parce que la quatrième maison est reliée à la fois à vos racines familiales et à vote vie émotionnelle, elle correspond aux énergies de vos premier et quatrième chakras.

Les aspects douloureux de la quatrième maison peuvent comprendre des souvenirs et émotions toxiques, dont les conséquences peuvent être la dépression et la mélancolie.

La quatrième maison vous met au défi de régler les comptes de votre enfance et d’établir des foyers sains pour vous-mêmes en tant qu’adultes. Vous avez le choix de transmettre à vos enfants et à vos proches soit vos blessures et vos drames familiaux, soit l’optimisme et l’amour de la vie. il est donc essentiel, pour la santé du foyer, de guérir votre histoire personnelle et de ne pas léguer vos propres blessures.

CINQUIEME MAISON : CREATIVITE ET CHANCE (Sixième chakra)

La séquence du feu, de la terre, de l’eau et de l’air se répète dans la Roue Archétypale et zodiacale. Le Lion, deuxième signe de feu, se rapporte à la cinquième maison, qui gouverne l’expression créatrice, la sexualité, les enfants et la chance. C’est également la maison de l’amour, de la spontanéité, et de l’abondance. L’archétype qui réside dans cette maison représente les forces qui vous aideront le plus à engendrer des projets. Après vous être enraciné dans un foyer, vous passez instinctivement à l’exploration du pouvoir de créativité. Parce que la cinquième maison gouverne la créativité, elle correspond au sixième chakra, qui régule l’intelligence et l’imagination.

La part d’ombre de la cinquième Maison se manifeste sous la forme de l’expression débridée du feu créatif ou sexuel, comme le mauvais usage du pouvoir sexuel ou créatif, à des fins égoïstes, ou manipulatrices. On peut utiliser le talent créatif pour des activités illégales ou contraires à l’éthique, ou pour la séduction et la manipulation sexuelles. Le besoin de créer est un aspect essentiel de la conscience et de l’âme. Mais il est illusoire de définir notre capacité créatrice selon nos accomplissements professionnels, même artistiques. Il représente aussi un autre profil de la créativité : la nature créative du soi qui se contente d’être soi pour être reconnu et validé.

SIXIEME MAISON : PROFESSION ET SANTE (Deuxième chakra)

La sixième maison correspond au deuxième signe de terre, la Vierge, et gouverne votre profession et votre santé. L’énergie terrestre de la Vierge diffère de celle du Taureau en ce qu’elle vous sert d’ancrage pour transformer votre vie différemment des cycles naturels, propres à votre deuxième maison. Cette maison focalise sur la profession dans un objectif de survie, et l’archétype qui réside ici influence votre recherche de la sécurité. Lorsque vous êtes en pleine transaction commerciale, par exemple, votre modèle archétypal de la sixième maison joue un rôle très important dans votre façon d’interpréter les conversations et les occasions d’affaires. La sixième maison vous met au défi de maintenir l’équilibre entre travail et santé. Un archétype pourrait indiquer des habitudes malsaines ou destructives qui ne servent pas votre bien-être physique. Il peut aussi indiquer comment vous négocier l’éthique et vote morale pour la sécurité financière et professionnelle. Parce que cette maison est reliée à l’argent et aux valeurs matérielles, elle correspond plus étroitement au deuxième chakra.

SEPTIEME MAISON : MARIAGE ET RELATIONS (Deuxième et quatrième chakras)

La septième maison comprend le mariage, de même que d’autres formes de partenariat, telles les amitiés intimes et les relations d’affaires. Cette maison est sous le signe astrologique de la lance, le deuxième signe d’air. A la différence des Gémeaux, qui gouvernent la communication en général, la Balance représente les types de communication les plus intimes entre individus. La qualité essentielle associée à la Balance est l’équilibre, symbolisée par une femme portant une balance. Cette maison est également un territoire de choix pour les gestes de trahison, qui révèlent si souvent les parts d’ombre de la relation. Parce que la septième maison gouverne à la fois les partenariats commerciaux et le mariage, elle correspond aux énergies des deuxième et quatrième chakras, qui gouvernent l’argent, les valeurs et les affaires du cœur.

Notre biologie même nous incite aux partenariats physiques, émotionnels et psychologiques. Nos relations, les uns avec les autres sont des domaines privilégiés dans lesquels apercevoir nos Contrats. Nous pouvons également les voir dans nos partenariats archétypaux : Parent-Enfant, Mentor-Etudiant, Serviteur-Maître.

Durant le cours normal d’une journée, au fil de nos occupations, des dialogues extraordinaires se déroulent entre nos âmes. Les partenariats peuvent également entrer en jeu dans des situations plus terre-à-terre. Nous investissons beaucoup d’énergie dans la jouissance, le maintien ou la guérison de nos relations et, en cours de route, nous apprenons davantage sur nos motivations. L’un des cadeaux les plus sains que nous puissions nous offrir est de constamment surveiller nos raisons d’être critiques et autoritaires. L’épreuve consiste à permettre aux autres d’être eux-mêmes, malgré notre peur et notre insécurité. C’est d’entretenir votre relation essentielle envers vous-même et de vivre en accord avec cette vérité ; le plus beau cadeau que vous puissiez offrir à quelqu’un, c’est d’être vous-même en pleine santé.

HUITEME MAISON : LES RESSOURCES DES AUTRES (Deuxième et sixième chakras)

Cette maison correspond au Scorpion, le deuxième signe d’eau, et l’eau, est l’élément le plus proche de notre nature émotionnelle. Le Scorpion gouverne également les secrets et les activités secrètes, de même que les énergies passionnées associées à la sexualité érotique. A la différence de la deuxième maison, qui concerne la propriété personnelle, la huitième maison gouverne votre usage de l’argent dans le domaine public. le thème de l’héritage dans cette maison est en rapport avec vos intérêts financiers et juridiques, votre bagage génétique et votre mémoire biologique ancestrale. Comme les questions juridiques et financières impliquent à la fois votre intellect et votre sens des valeurs, cette maison est donc influencée par les énergies des deuxième et sixième chakras.

Les questions de la maison huit sont nos ombres les plus obscures car, cette maison fait ressortir nos questions reliées au pouvoir, marquant un passage plus grand dans le domaine public du pouvoir extérieur.  Vous devez comprendre la nature émotionnelle de cette maison, car l’argent, la sexualité et la connaissance secrète sont des moyens de séduction qui peuvent bloquer la poursuite de votre potentiel divin. Il peut être extrêmement difficile de résister à ces énergies. Il est difficile de demeurer émotionnellement centré et en possession de son pouvoir lorsque les questions financières et sexuelles sont en jeu. Comme l’argent, le sexe et le pouvoir représentent l’autorité et la sécurité, lorsque ces domaines de la vie sont menacés ; nous devenons extrêmement craintifs et pouvons agir d’une façon irrationnelle. Les expressions de l’ombre de cette maison se présentent dans le domaine de l’inconduite juridique et financière y compris entre autres la mauvaise appropriation des fonds commerciaux et les conflits familiaux sur les questions d’héritage. Dans cette maison, nous découvrons également la valeur magnifique de notre force et de notre courage au cours des expériences les plus vulnérables de notre vie.

Un grand nombre de Contrats que vous avez avec d’autres gens viennent à cause de l’argent, du sexe et du pouvoir et cette maison aussi présente le potentiel de trahison et d’incompréhension. Mais les liens familiaux et affectueux sont également des qualités héritées et cette maison et son archétype peuvent être une grande source de force pour vous.

L’archétype associé à votre maison huit est celui qui vous guide à travers vos peurs, vos épreuves et vos forces en ce qui concerne l’argent, l’héritage et la sexualité. Gardez à l’esprit que le fond de vos peurs ne peut se comprendre pleinement dans les limites d’une seule maison. Les archétypes et les maisons auxquelles ils sont associés sont des points d’entrée dans votre carte. Chaque point d’entrée vous fournit une perspective particulière différente, mais pour voir votre Contrat dans son ensemble, vous devez en définitive considérer toute la carte. Si vous étiez en crise à propos de l’importance de l’argent pour vous, ou de votre résistance au fait de vivre pleinement, vous vous pencheriez sur la maison deux, car ce sont des questions de valeurs personnelles. Mais iso vus examiniez une relation commerciale ou financière, vous commenceriez le processus d’interprétation par votre archétype de la maison huit. Puis, étudiez cette même relation avec un autre archétype et une autre maison, en les examinant un à un, en faisant un tour de Roue. C’est comme voir votre psyché et votre âme avec un objectif grand angulaire.

NEUVIEME MAISON : SPIRITUALITE (Septième chakra)

La neuvième maison, qui correspond au Sagittaire, le troisième signe de feu, gouverne la spiritualité, la religion, le voyage et la sagesse. L’énergie du Sagittaire est associée à l’audace et à l’indépendance, qualités qui mettent en valeur les quêtes que vous êtes incité à poursuivre. L’élément feu du Sagittaire allume l’inspiration, la dévotion et la passion de réaliser une relation intime au Divin. Tandis que le Lion, autre signe de feu qui gouverne la cinquième maison, est fortement lié aux caractéristiques et au théâtre de la personnalité dramatique, le feu du Sagittaire élève l’âme d’une personne jusqu’à des voies transcendantes, en accord avec le symbolisme du Centaure dirigeant sa flèche vers le cosmos. Les parts d’ombre inhérentes à cette maison sont liées à la difficulté de gérer votre ego spirituel souvent caractérisé par l’archétype appelé le complexe messianique.

Les maisons neuf et dix sont situées au sommet de la carte et représentent les forces directrices qui nous aident à nous rappeler, même inconsciemment, que la vie est un voyage spirituel et que notre rôle est de développer continuellement notre potentiel le plus élevé. C’est pour cette raison que les deux maisons sont fortement influencées par l’énergie du septième chakra, qui régule notre relation au Divin. L’éveil spirituel appelé « la nuit noire de l’âme » résonne fortement avec le profil énergétique de la neuvième maison. Notre culture contemporaine est largement passée de la pratique en groupe de la religion, à la recherche profondément intime, d’une voie spirituelle individuelle. Même s’il s’agit d’un mouvement positif dans notre évolution, bien des gens tentent aujourd’hui de vivre selon les normes intérieures exigeantes jadis réservées aux moines, sans toutefois bénéficier de l’environnement privilégié qui, jadis, permettait aux religieux de focaliser uniquement sur leur pratique spirituelle.

La part d’ombre de cette migration vers la culture ambiante de pratique spirituelle jadis cloîtrées présente des risques de crise spirituelle ou même de folie. L’approfondissement du moi pour tenter de prendre contact avec le Divin exigeait traditionnellement la présence d’un conseiller suffisamment évolué, du point de vue spirituel, pour vous tenir la main à travers les points de passage dans l’âme : nommément, un directeur spirituel, un gourou, un abbé ou une mère supérieure. Durant ce processus d’introspection spirituelle, vous descendrez peut-être dans les profondeurs de la solitude et de la vie, vous vous détacherez des émotions et de la notion du quotidien et même, ironiquement, vous développerez un sentiment d’absurdité.

Cependant, bien des gens se trouvent présentement dans un état de détachement émotionnel, tout en s’efforçant d’entretenir la vie extérieure, en allant travailler et en remboursant l’hypothèque. Souvent la fardeau de vivre dans deux dimensions aussi opposées peut presque paralyser les gens dépressifs. Mais comment distinguer la dépression clinique ou psychologique conventionnelle de la crise spirituelle, dont les symptômes peuvent paraître similaires ? Tout d’abord, toute dépression provient de sentiments de dévalorisation. L’équilibre du pouvoir change et vous avez l’impression de ne plus dicter la loi. La dépression clinique provient généralement d’événements extérieurs ou matériels. Elle peut provenir d’un déséquilibre clinique ou d’un changement de vie traumatique ; du divorce à la perte d’un proche, en passant par un diagnostic de maladie grave. Une telle dépression engendre souvent une incapacité de fonctionner efficacement et doit être traitée par un professionnel de la santé mentale.

Par contraste, la dépression spirituelle est plus souvent déclenchée par une plongée dans des questions métaphysiques que par des soucis matériels. Vous avez peut-être l’impression d’avoir atteint une impasse, d’avoir été abandonné par Dieu ou d’avoir perdu l’espoir d’atteindre à l’union divine. Les crises spirituelles sont parfois causées par un choc, tel qu’une maladie grave ou un divorce, si cela vous conduit à remettre en question la signification et la valeur de votre vie au lieu de focaliser entièrement sur votre infortune matérielle. Il est clair que la distinction est parfois subtile entre une dépression clinique et une crise spirituelle. Une autre façon de la reconnaître consiste à observer votre façon de réagir à une crise.  Si vous réagissez en vous demandant comment vous trouverez un jour quelqu’un pour remplacer le conjoint dont vous avez divorcé, ou suffisamment d’argent pour vivre, votre dépression est sans doute psychologique au départ. Si vous réagissez précisément au sentiment d’avoir été rendu impuissant par le fait d’être consumé par la colère, le ressentiment ou le blâme envers les autres, il est fort possible que vous ne soyez pas atteinte d’une dépression spirituelle. Si toutefois vous vous posez des questions sur le sens de la vie ou la raison pour laquelle Dieu vous paraît si distant, vous avez toutes les chances de subir une crises spirituelle et vous avez peut-être besoin de voir un directeur spirituel plutôt qu’un psychothérapeute.

Si vous déterminez que votre dépression est largement spirituelle, une solution possible consiste à abandonner au Divin toutes vos craintes et soucis profanes, à « lâcher prise et laisser faire Dieu ». Vous pouvez émettre une simple déclaration au Divin pour signifier que vos propres tentatives de direction de votre vie spirituelle n’ont rien donné et que vous avez besoin de l’assistance divine. Vous abandonner aux mains du Divin, c’est différent de l’abandon de tous vos biens matériels comme dans le cas du vœu traditionnel de pauvreté. Mais le fait de réaliser que vous vivez dans le champ protecteur d’un Contrat Sacré, qui vous fournit tout ce que la vie exige pour l’évolution de votre âme, peut vous permettre de clore le conflit entre votre volonté personnelle et celle du Divin. Le geste de s’abandonner est une affirmation qui dit : « Je permets au Divin de faire mes investissements en fonction d’une sagesse plus grande que la mienne ».

LES-MAISONS-ASTROLOGIQUESDIXIEME MAISON : POTENTIEL LE PLUS ELEVE (Cinquième et septième chakras)

La dixième maison est gouvernée par le Capricorne, le troisième signe de terre du zodiaque. L’énergie de cette maison agit sur votre potentiel le plus élevé. Elle vous pousse à l’atteindre dans votre monde physique et votre vie spirituelle. Quel est votre potentiel le plus élevé de compassion ou de générosité ? Quel est votre potentiel le  plus élevé de valorisation des autres ? Quel est votre potentiel le plus élevé que vous puissiez atteindre par votre talent ? Votre potentiel le plus élevé, c’est ce que votre Contrat vous force à reconnaître et à accomplir. Puisque cela exige des choix concernant votre destinée spirituelle, la maison correspond aux énergies des cinquième et septième chakras.

L’archétype qui réside dans cette maison est votre point de départ dans le déchiffrement des choix qui vous sont ouverts et de la qualité de vos motivations. La part d’ombre de votre potentiel le plus élevé est le sabotage de soi, le doute ou le manque de confiance. La peur de l’échec, de même que celles du succès et de la responsabilité, caractérise les épreuves inhérentes à cette maison. Ce sont surtout des peurs de vos propres pouvoirs et de votre prise de pouvoir personnelle et les changements qu’ils vous demandent de faire dans votre vie. Vous aurez besoin de vérifier si vous empêchez délibérément votre potentiel le plus élevé d’émerger et pourquoi. Vous devrez également lutter pour demeurer humble, en même temps que vous développez votre pouvoir. 

La poursuite de votre potentiel supérieur est le marathon le plus difficile. A chaque mise à niveau, qu’elle soit personnelle ou professionnelle, quelque chose ou quelqu’un viendra éprouver la profondeur et la solidité de votre croissance intérieure. Sur le plan matériel, cette rencontre pourrait se présenter comme une confrontation avec une autre personne qui ne veut pas vous voir changer. Ou une relation avec quelqu’un dont vous devenez jaloux, qui mettra à l’épreuve votre capacité de soutenir le talent et les dons d’un autre. Ou l’on vous donner a peut-être la possibilité d’aspirer à la transformation intérieure, pour découvrir par la suite que ces occasions exigent toujours le sacrifice d’une partie de votre vie. Certaines personnes estiment que le sacrifice et le changement demandent trop d’effort, et cessent de poursuivre ou de réaliser l’accomplissement de leur potentiel.  L’archétype de votre dixième maison indique de quelle façon votre inconscient organise vos pensées lorsque vous êtes aux prises avec des choix susceptibles de vous amener à remplir votre mission. Rappelez-vous ceci : bien que tous vos compagnons archétypaux aient de l’influence sur chaque aspect de votre vie, l’archétype qui réside en cette maison représente le langage symbolique à utiliser pour déchiffrer tout ce que recèle votre potentiel le plus élevé.

L’une des manifestations de la part d’ombre de la troisième maison est la façon dont nous communiquons, non seulement avec d’autres mais avec nous-mêmes, notre psyché, notre âme et notre intuition, avec l’essence même de notre vie.

ONZIEME MAISON : RELATION AU MONDE (Cinquième et sixième chakras)

La onzième maison correspond au Verseau, le troisième signe d’air, et gouverne votre relation au monde extérieur et votre conception du périmètre. Votre vision générale de la vie est liée à l’énergie de cette maison. Ces sentiments reflètent la vision de votre sentiment de pouvoir à l’œuvre dans l’environnement social ou planétaire. Les gens attirés vers le service à l’échelle mondiale, comme les causes écologiste ou pacifistes, ont des liens forts avec l’énergie de cette maison. L’optimisme ou le pessimisme quant à l’avenir de l’humanité est une extension de l’énergie spirituelle de la onzième maison. La maison onze gouverne votre façon de relier votre créativité à l’humanité et engage les énergies de vos quatrième et sixième chakras, qui régulent votre cœur et votre esprit.

La course présidentielle entre George W.Bush et Al Gore fut une partie de souque à la corde archétypale typique de la maison onze. Les difficultés que posait la proclamation du gagnant ont concentré l’attention du pays sur le pouvoir qu’ont les individus de changer l’avenir de l’humanité. Par conséquent, les Américains ont évalué avec plus de sérieux que jamais l’importance de chaque vote.  Les gens qui sont valorisés par une attitude qui dit que tout est possible vivent dans un champ d’énergie ayant le pur potentiel de la maison onze. Ils sont souvent imposants, précisément parce qu’ils pensent en termes mondiaux. Pour eux, les perceptions de la maison onze envahissent leurs premières pensées du jour et sont les dernières à quitter leur esprit lorsqu’ils retournent au lit, le soi. Les gens comme Martin Luther King et Mahatma Gandhi, qui ont provoqué une nouvelle conscience dans l’esprit de l’âme de toute l’humanité, incarnent l’influence de la maison onze. En observant le village planétaire par la fenêtre de leur onzième maison, un changement positif.

Ce ne sont pas tous les gens qui ont besoin de lancer ou de participer à une cause afin d’apporter une énergie positive à la planète. Les maîtres spirituels, les leaders populaire s, les génies scientifiques et les grands artistes qui se consacrent au service de l’humanité illustrent, tous, le bien que l’on peut faire en consacrant son âme à l’incarnation d’une seule perception. Par exemple, Copernic changea la compréhension qu’avait l’humanité des mouvements planétaires en contestant l’idée que la terre était au contre du système solaire. Cette seule pensée démantela le paradigme scientifique de son époque : un jour, la terre paraissait plate, le lendemain, elle était ronde ; une seule perception refaçonna la vision collective du globe. Vous aussi, vous êtes peut-être le canal grâce auquel une toute nouvelle compréhension de la réalité se manifestera. Repassez votre vie et vos relations. Cherchez des changements que vous avez inspirés chez d’autres qui ont réussi à déplacer des montagnes dans leur propre vie. la plupart des difficultés que nous surmontons ne provoquent pas nécessairement d’énormes mouvements mondiaux, mais sont des défis quotidiens ou des forces invisibles, telles les attitudes.

Des générations profitent de l’initiative d’un seul parent de devenir un père plus actif ou de cesser de haïr les gens différents de lui. Lorsque John Lennon se retira de la vie publique pour s’occuper de son bébé Sean, par exemple, le concept d’ »homme au foyer » était essentiellement inconnu. Lennon se fit copieusement injurier pour avoir disait-on, d’échangé sa guitare pour un tablier, mais son exemple constitua un modèle que des millions d’hommes ont depuis accueilli, au grand plaisir de leurs épouses ou compagnes comme celui de leurs enfants. Le fait d’entretenir cette seule forme de pensée, de la nourrir d’attention amoureuse et d’une appréciation toujours plus profonde de ce que veut dire vivre dans un univers interreliés, transmet un courant spirituel au système collectif. Les grands maîtres spirituels ont continuellement amené leurs étudiants à prendre conscience du pouvoir de leur propre esprit. Afin d’éclairer ceux-ci sur leur potentiel intérieur, ces leaders reprennent les paroles du patriarche bouddhiste Bodhidharma : « Je ne suis qu’un doit pointant vers la lune. Ne me regardez pas ; regardez la lune ». Lorsque Jésus dit de ses guérisons miraculeuses : « Tout ceci et davantage, vous pourrez le faire si vous avez la foi », son message était clair : chaque personne peut devenir une force de changement pour toute l’humanité : il suffit de reconnaître la vraie nature de la Divinité en soi et de vivre en accord avec elle. Le monde extérieur n’est qu’une manifestation de l’autorité de notre vie intérieure.

L’archétype qui réside dans votre maison onze est symbolique de la façon dont vous considérez le pouvoir de votre esprit en relation avec l’ensemble de la vie. L’archétype de la Victime de cette maison peut vous suggérer que le monde est intimidant, car chacun a plus d’autorité que vous sur votre vie. D’autre part, j’ai également vu la Victime dans cette positon dans les carte du ciel de gens qui sont armés de courage et d’optimisme. Pour eux, la Victime symbolise l’énergie négative à laquelle ils refusent de céder, se poussant jusqu’à la limite pour s’aider et aider les autres à éviter la persécution.  Les archétypes de la maison onze nous incitent  évaluer notre façon de percevoir notre place dans ce monde et de mesurer notre sentiment de pouvoir. La part d’ombre du pouvoir d’un seul esprit se manifeste chez les gens tels qu’Adolf Hitler, Joseph Staline, Charles Manson et Jim Jones. Les caractéristiques de la part d’ombre de la onzième maison se nourrissent d’un ego qui laisse croire que l’on peut transformer toute la planète en vertu des diktats de ses désirs. La psyché des gens chez lesquels cette ombre est active ressemble à une toile d’araignée. Ils épient et piègent les foules qui recherchent celui qui leur dira ce que pourrait être la vie si eux, les démunis, détenaient l’autorité sur d’autres. Comme nous le confirme l’histoire, de telles perceptions négatives de la maison onze finissent inévitablement par imploser en emportant leur partisans. 

DOUZIEME MAISON : L’INCONSCIENT (Sixième et septième chakras)

La douzième maison correspond au troisième signe d’eau, les Poissons, qui est le signe de l’intuition, de l’instinct viscéral. C’est la maison de Perséphone, les enfers gouvernés par Pluton, ou ce que j’appellerais le canal majeur de la direction profonde. La douzième maison gouverne l’inconscient ainsi que nos peurs les plus secrètes. La nature énergétique de cette maison renvoie nos images souterraines à notre esprit à travers tous les portails disponibles : rêves, conversations, rencontres en synchronicité, ou toute occasion d’apercevoir un fragment de notre Contrat en action. Le fait de dévoiler votre inconscient exige votre intellect, votre intuition et vos aspirations spirituelles ; cette maison résonne donc de l’énergie des sixième et septième chakras.

Vos capacités intuitives font partie de l’énergie de cette maison. Référez-vous à la signification de la première maison et refaites le périple circulaire de la Roue archétypale ; notez que les autres maisons se rapportent aux aspects rationnels et émotionnels de votre nature. La formation de votre identité et le choix de vos valeurs sont largement des produits du monde matériel. Vous unir à une autre personne, et évaluer si vous voulez continuer à porter en vous l’ADN symbolique de votre tribu, est une question fortement émotionnelle et psychologique. Cependant, le fait de compléter ce cercle vous mène à votre voix intuitive.

L’intuition est notre sens primal ? bien avant de faire connaissance avec la pensée rationnelle, nous sentons la vie. Bébés, nous absorbions le climat énergétique du monde dans lequel nous vivions, y compris les émotions de nos parents et l’atmosphère de notre maison. En grandissant, les capacités de l’esprit se développent et les expériences intuitives que bien des enfants décrivent, telle la vision des anges, sont rejetées et mises au compte de l’imagination. Ces forces physiques se terrent alors dans un souterrain, bien qu’habituellement, elles ne se taisent pas complètement. Je suis convaincue que la polarité entre notre être rationnel et notre être intuitif crée une atmosphère intérieure propice à une souffrance et à une dépression intenses. Sentir l’information énergétique, mais ensuite réprimer cette information faut d’appui rationnel, c’est inviter la folie.

Apprendre le langage des archétypes et la vision symbolique permet d’éveiller et d’utiliser votre intuition. Le modèle archétypal qui réside dans votre douzième maison est le guide de votre souterrain. Bien que vos peurs semblent multiples, chacune n’est en définitive qu’une version différente de la peur du changement, qui est de loin l’obstacle le plus puissant à l’ultime acte irrationnel de l’abandon spirituel de soi. Vos expériences de la maison douze portent le thème de l’abandon de soi, comme dans la scène de La Vie est belle dans laquelle George Bailey (joué par Jimmy Stewart), envisageant de se précipiter du haut d’un pont surplombant une rivière glacée, finit par atteindre son point de rupture  et implore en pleurant l’aide de Dieu.

La part d’ombre de la maison douze peut ressembler beaucoup à une chambre d’horreurs médiévale, précisément parce qu’elle est si étroitement liée aux nombreux fragments e notre psyché. Un grand nombre de nos dépendances et de nos compulsions sont enracinées dans nos peurs les plus profondes d’être abandonné, celles qui poussent abondamment dans l’ombre de cette maison.

Maintenant que vous êtes familiarisé avec la nature et le rôle de chacune des douze maisons qui composent la Roue archétypale, il est temps de créer votre propre Roue. En suivant le processus intuitif. Vous placerez chacun de vos douze archétypes dans une maison différente de la Roue. Cette Roue archétypale personnelle deviendra la carte routière la plus importante pour travailler avec vos archétypes et comprendre votre Contrat Sacré. 

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

 

QUAND COMMENCE UNE VIE HUMAINE

 

images (1)On dit qu’au cours de nos conversations avec des gens que nous ne connaissons pas, au travail, lors de réunions familiales et d’occasions spéciales, il vaut mieux éviter d’aborder les sujets suivants : la politique, la religion et l’avortement. Or, s’il n’est pas acceptable de discuter des deux premiers sujets lors d’une réunion sociale, il est difficile d’éviter la question de l’avortement. Qu’il s’agisse des articles publiés dans les grands magazines, des débats télévisés entre hommes et femmes en compétition pour diriger les plus puissantes nations du monde, ou des lignes directrices émises par le Vatican, l’avortement est au cœur de toutes les questions qu’on nous a encouragés à éviter par le passé ; la politique et la religion.

L’histoire nous démontre clairement que les questions morales liées au moment où il est possible de mettre fin à une grossesse et liées aussi à la méthode employée ont été résolues en fondant sur les valeurs et les croyances des diverses sociétés de chaque époque. Les croyances sont profondément personnelles et issues de la culture, du conditionnement, de la religion et de la famille. Par conséquent, quand nous examinons l’avortement dans cette perspective, il n’est sans doute pas étonnant que ces questions persistent depuis si longtemps et ne soient pas vraiment résolues dans notre société multiculturelle d’aujourd’hui.

En 1973, par un vote majoritaire de 7 contre 2, la Cour américaine a décrété que le droit à la vie privée tel qu’énoncé dans le 14è amendement de la Constitution des Etas Unis incluait la décision d’une femme, prise en collaboration avec son médecin, de se faire avorter. Le juge Harry A.Blackmun a résumé ainsi cette décision : « Le droit à la vie privée inclut la décision d’avorter, mais ce droit n’est pas absolu et il doit être examiné en fonction des importants intérêts de l’Etat ». La Cour ajoutait un avertissement concernant la méthode utilisée pour exercer ce droit. Elle précisait que le droit d’une femme de mettre fin à sa grossesse devait être évalué en fonction des lois de l’Etat où elle vit, comme si elle prenait une décision de vie ou de mort.

Les lois varient dans les 50 Etats. Ainsi, même s’il s’agissait d’une décision officielle prise en tenant compte des opinions des scientifiques et des défenseurs du choix personnel, la décision ultime était laissé e à la discrétion des gouvernements locaux. La légalité de l’avortement demeurait fondée largement sur les valeurs et les croyances des communautés individuelles ;

Dix-neuf ans plus tard, en 1992, la décision originelle de la Cour suprême fut modifiée lors d’une contestation devant les tribunaux afin de rendre compte d’un changement survenu dans le langage employé pour désigner les différents stades de la grossesse. Avant la décision de 1992, la durée moyenne de neuf mois d’une grossesse complète était divisée, dans les documents juridiques, en trimestres représentant chacun un tiers de la période de gestation. Par exemple, le premier trimestre comprenait les trois premiers mois, le deuxième, les trois mois suivants, et ainsi de suite. Le nouveau langage juridique était moins focalisé sur les stades de la grossesse que sur le développement du fœtus.

Plus particulièrement, il s’agit de savoir si le fœtus est « viable » c’est-à-dire s’il  peut survivre une fois retiré de l’utérus. Au lieu de diminuer la confusion, ce nouveau langage n’a fait qu’attiser le mécontentement quant à la question de base. Partout dans le monde, plusieurs personnes ont la forte impression de le fœtus, viable ou non, es tune vie humaine dès sa conception et qu’il a donc les mêmes droits que tout être humain.

De toute évidence, l’avortement est toujours l’une des questions les plus controversées et les plus débattues dans notre société. Avec un certain nombre d’élections locales et nationales à l’horizon, les vues de chaque candidat sur le sujet influenceront indubitablement les votes dans un sens ou dans l’autre. Selon Kenneth T.Walsh, correspondant en chef de la Maison-Blanche pour US. News et World Report : « les Grandes questions reviennent |…| Ce sont les questions sociales qui ont divisé les Américains pendant tant d’années, comme les droits des homosexuels, l’avortement et les valeurs familiales ».

Même si nous ne savons pas précisément d’où nous venons et pourquoi nous nous trouvons ici, sur la Terre, nous savons avec une certaine certitude quand les différents stades de la vie ont lieu dans l’utérus. Peut-être direz-vous : « Si nous connaissons ces stades et si nous avons quand ils débutent, alors où est le problème » ? C’est là qu’intervient la controverse. Parce qu’il existe divers stades de vie, il existe différentes définitions de la vie se rapportant à chacun. Ce seul fait nous oblige à être très précis quand nos posons la question du moment exact du début de la vie. Nous devons être informés suffisamment pour dire clairement de quel stade nous parlons. Je fournis ici cette information parce qu’une récente découverte peut nous faciliter les choses.

Les scientifiques ont identifié un moment mystérieux du développement de l’embryon où les caractéristiques qui font de nous ce que nous sommes (l’ADN qui définit nos traits humains) apparaissent et s’installent. Même si cette découverte ne peut nous dire ce qui est bine ou non quand il s’agit de choisir entre la vie ou la mort, elle nous aide du moins à savoir de quel type de vie nous parlons et quel type de choix nous faisons.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre de Gregg Braden : Vérité essentielle – Activer la mémoire de nos origines, de notre histoire et de notre destinée aux Editions Ariane

LA SORTIE DU CONFLIT INTERIEUR

 

images (1)La prise de conscience de ces quatre piliers de l’amour que sont le besoin d’être aimé, le besoin d’aimer, le besoin de s’aimer, et le besoin d’aimer la vie permet d’accéder à une sortie de l’emprise des conflits intérieurs et extérieurs. Pour l’exprimer autrement, une autre vie commence avec la sortie du champ psychologique et de ses limites délétères. Pour aborder le voyage de l’amour conscient nous avons besoin de commencer à nous guérir au moins à 50 % de nos manques et de nos névroses individuelles et collectives. La maison de l’amour conscient repose sur quatre piliers, et il faut d’abord réparer, consolider ces piliers avant de vivre sereinement à l’intérieur et s’y déployer. Une autre manière de parler serait de constater que ce que nous appelons l’ego ne se construit sur des bases saines que dans la mesure où ces quatre polarités de la personnalité fonctionnent dans une affirmation positive. Tant que l’ego est malade, trop faible, insuffisant, l’être fonctionne en dessous de lui-même, dans la victimisation, dans la revendication, la plainte et le malheur.

Toute son énergie est occupée à colmater des trous, à trouver la force d’affirmer son ego et il n’entre que par effraction éphémère dans le royaume de l’amour. Quand la personne est un peu rassurée sur elle-même, sur sa valeur, quand elle a conscience de son pouvoir, elle commence le voyage de l’énergie qui lui permettra le dépassement de l’ego. Et il n’y a pas d’amour sans ce dépassement. Dans l’ego, on ressent de l’affection, de l’attachement, de l’intérêt, de la considération, de la sympathie mais pas l’amour.

Le « je » est là pour nous protéger, nous défendre, nous assurer que nous avons toujours raison mais il ne laisse pas passer l’état d’amour doux, ardent et ouvert. En un sens, la connaissance intellectuelle, livresque de ce processus est inutile. Une personne qui n’a jamais vécu ce dépassement de l’ego ne saura pas de quoi il peut bien être question et interprétera tout cela en termes d’amour-propre; on ne peut pas non plus demander à une personne qui est en équilibre instable avec elle-même d’abandonner délibérément son ego, elle ne peut tout simplement pas. Le regard que nous portons sur l’amour ne cesse pas de changer au fur et à mesure que nous évoluons. Il arrive que des personnes particulièrement lucides disent avec un mélange d’étonnement et de tristesse « je ne sais pas ce que c’est que l’amour.  » Elles ont trente ans, quarante ans, cinquante ans et plus. Elles ont vécu des relations, elles ont eu des sentiments et des émotions, elles ont blessé, et elles ont été blessées mais elles ne savent toujours pas ce qu’est l’amour. Par contre nous commençons avec la maturité à entrevoir ce qu’il n’est pas. Et, par instants magiques, l’énergie d’amour est là pleine, il n’y a rien à étudier, à soupeser, juste à vivre et se remplir.

L’amour est possible à partir d’une disponibilité intérieure, d’une certaine qualité de paix. Quand le conflit intérieur concernant l’image de soi et les relations avec les autres n’encombre plus en permanence le champ de conscience, une place existe pour un autre état d’être, plus contemplatif, plus accessible au bonheur, à la joie, à la douceur. Et c’est ainsi que se glisse en nous une disposition au vaste, un accueil, une tolérance, une chapelle intérieure ardente qui brûle jour et nuit, non pas du feu de la passion mais du feu de la présence. La porte du sanctuaire est ouverte et avec elle le risque de l’imprévu. On ne sait pas ce qui va se passer ni quelle forme l’amour prendra. On entretient une relation mais cela ne garantit pas que l’amour sera au rendez-vous. L’amour est là en dépit de la relation, avec elle ou sans elle. Et cet amour est une permanence; on ne peut le congédier sa ns s’absenter de soi-même.

Que l’autre m’aime ou ne m’aime pas ne change pas fondamentalement la présence de l’amour en moi. Aimer authentiquement quelqu’un, c’est l’aimer toujours quelles que soient les circonstances. Comme dit le chanteur québécois  » Quand j’aime une fois c’est pour toujours.  » je suis amour pour toi, je t’ai reconnu, je ne peux plus t’effacer de ma mémoire affective essentielle, tu fais partie de moi, en t’aimant je me suis rencontré. je est un autre.

Extrait du livre :  La brûlante lumière de l’amour de  Paule Salomon aux Editions : Albin Michel

Devenir conscient de la Merkabah

 

images (2)On ne peut devenir conscient par des moyens quelconques de ce qui est éternel et qui existe sur une autre dimension. Aucune répétition de techniques mécaniques en vue d’élever le niveau vibratoire d’une personne ordinaire ne peut atteindre la Surnature. Il n’est pas nécessaire d’être très éclairé pour comprendre qu’il y a des lois universelles qui protègent les valeurs sacrées de toute profanation. Aujourd’hui, l’être humain est d’une arrogance si démesurée qu’il estime qu’il est en  droit de tout savoir sans rien payer (de sa personne).

Donc, on ne devient pas conscient de la Merkabah en méditant sur notre divin nombril ou en récitant des mantrams en sanskrit ou en hébreu. Le vaisseau spirituel qui est enlisé dans notre dimension ne reconnaît pas nos codes car il est programmé dans un langage inviolable. Il faut d’abord réparer la rupture causée par l’accident originel.

N’est-il pas logique de remettre d’abord en état un véhicule accidenté avant d’essayer de le faire redémarrer ? Il y a un effort à fournir, et en l’occurrence, c’est l’égo qui doit se sacrifier.

Nombre de chercheurs de vérité s’enferment dans des systèmes cristallisés alors qu’ils ont au départ le désir sincère d’atteindre la libération. Innombrables sont les appelés mais où sont les élus ? Ce problème provient de la difficulté pour l’être humain, conditionné par les systèmes de pensée, de se représenter de manière simple le but de la vie. Il  a étudié les doctrines spirituelles et parfois il a pratiqué des techniques en vue d’un certain résultat, mais on ne lui a pas fourni les bonnes informations sur sa véritable nature. Alors, il a erré et s’est mille fois perdu dans la jungle des idées et des théories. Pourquoi cette quête sans fin ?

Il faut que l’être soit prêt à recevoir l’information ultime. Cette préparation exige beaucoup d’efforts, antérieurement accomplis, et ces expériences souvent pénibles ont rendu le coeur-conscience réceptif à des rayonnements universels plus subtils. Le système de la Merkabah est ainsi touché, à travers l’ouverture de notre coeur, et rien ni personne ne peut forcer ce processus.

Il faut savoir que l’univers est un corps électromagnétique multidimensionnel où tout ce qui existe est relié. Toutefois, il y a des zones déconnectées du cœur central où l’énergie divine ne peut plus pénétrer à cause du taux vibratoire trop ralenti. Le contact est si ténu avec ces zones rejetées en périphérie de la lumière centrale qu’on pourrait croire que ces zones n’ont simplement pas de réalité. C’est pourquoi l’attention des êtres divins n’est pas attirée par ces mondes tombés, tout comme nous ne sommes pas très intéressés par la vie des paramécies ou d’autres espèces microscopiques.  Or, nous ne sommes pas des paramécies, mais nous disposons heureusement d’un organe émetteur psychique qui peut envoyer des messages à travers l’espace. C’est à la suite d’une accumulation considérable de SOS émis à partir de la détresse de millions de cœurs qui ont prié pour un secours pendant des millions d’années que notre problème a été pris en compte. Mais il ne faudrait pas trop s’imaginer que nous sommes la cible d’une attention particulière car rien dans notre comportement bestial, primitif et égocentrique n’attire la sympathie des races angéliques, ni même des civilisations plus évoluées. Toutefois, des êtres de compassion ont capté notre appel et un plan de salut a été mis en place pour nous aider, pour autant que le karma l’autorise.

L’accumulation de nos signaux de détresse et de nos soupirs de douleur a formé une constellation, une nuée électromagnétique, à partir de laquelle il est possible à de grandes intelligences cosmiques d’émettre un signal en retour. Ce signal est la force en réaction à notre propre appel. Il ne peut pas être plus intense ou plus faible que l’émission d’origine, au vu de la précision des lois universelles.

C’est ainsi qu’il faut comprendre le salut et la rédemption. Nous en sommes les artisans. Il est hors de question qu’un « sauveur » vienne nous tirer miraculeusement d’affaire, car on peut seulement nous renvoyer la charge de compassion contenue dans l’appel que nous avons émis. Cela signifie qu’aucun salut de type messianique n’aura lieu sur cette planète. Si un tel évènement se produisait selon les apparences visibles, il s’agirait d’un intervention politique pour nous subjuguer, en complète violation des lois universelles. Le salut doit émaner de nous.

C’est pourquoi, malgré les promesses vaines des religions pour nous faire mijoter dans l’espérance tout en nous tenant ainsi sous contrôle, il n’y a pas de rédemption miracle. Ce que les hommes appellent Christ (ou grand avatar) est la réponse compatissante en retour de notre signal de détresse. Ce grand esprit collectif a pris la charge de stimuler et de structurer notre auto libération en venant sur terre à de nombreuses reprises depuis le fond des  temps, sous des noms de dieux divers, pour y confirmer et sceller la force de libération que nous avons nous-mêmes engendré.

On prétend que la constellation où nos prières se seraient accumulées est celle des Pléiades d’où l’activité constatée dans cette zone céleste comme en témoignent certains mythes antiques.

La porte des Pléiades pourrait être le chemin par lequel nous sommes arrivés jusqu’ici, mais il faut se représenter ces choses de manière intérieure car les Pléiades astronomiques ne sont qu’une illusion d’optique à partir de notre point d’observation et de conscience matérielle actuelle.

La Bible mentionne les Pléiades comme les mondes EDENIQUES de KIMAH (Livre de Job/ version hébraïque) et la mythologie grecque les appelle les Sept Sœurs. La principale étoile de cet amas d’astres dans la constellation du Taureau est Alcyone qui est mille fois plus brillant que notre soleil. On prétend également que nombre d’entités incarnées sur la terre en proviennent, et qu’ils sont par conséquent des humains-pléiadiens. Ils se distinguent par l’originalité de leurs travaux au service de l’humanité car ils ne sont là que pour faire avancer l’œuvre de délivrance.

Il y aurait beaucoup à dire sur les mythes autour des Pléiades dans les cultures anciennes.

Il faut s’ouvrir à la merveilleuse dispensation salvatrice que nous avons appelé de nos vœux et qu’il faudra finaliser concrètement, au lieu d’en rester à des rêveries spirituelles. Cette réalisation implique de prendre conscience de ce que nous sommes, non à la manière orientale qui parle du Soi évanescent, mais en intégrant la réalité de la Merkabah qui a été ignorée des enseignements spirituels aujourd’hui obsolétes. Il faut donc d’abord se débarrasser des idées fausses.

Comment s’ouvrir à la conscience de la Merkabah mutidimensionnelle ? Peut-on étudier la technologie sacrée du vaisseau céleste comme on étudierait une science physique ? Si les méditations planantes et les techniques ésotériques ne servent plus à grand chose, que peut-on faire pour s’élever ?

Les grands instructeurs spirituels du 20 ° siècle l’ont clairement affirmé : il faut une mutation radicale, une conversion absolue de notre vie intérieure. Sinon, nous continuons à tourner dans la cage de l’évolution qui revient au point de départ, un cycle après l’autre.

Pour les êtres qui n’ont pas encore effectué les protocoles préliminaires d’une reconnection avec la source d’information universelle, le programme interne de l’atome germe du cœur n’est pas encore assez sensible aux influx qui lui parviennent depuis l’espace de l’univers interne. Sa conscience demeure attachée à la représentation spatio-temporelle extérieure.

Il est probable que ce que nous racontons ici lui paraisse déraisonnable ou incompréhensible. S’il est un chercheur de vérité sérieux, il a déjà enregistré les données de la spiritualité conventionnelle qui parle de « s’unir au soi supérieur » ou un discours similaire. Or, cette phraséologie floue dissimule un grave malentendu. Il faut toujours se dire que ce qui est enseigné à haute voix sur les places publiques ne peut pas être la vérité. C’est au mieux une approche.

En ce monde, « la vérité n’a pas de pierre où reposer sa tête ». La connaissance de la Merkabah est un secret ultime qui n’était révélé qu’aux initiés s’étant préparé au « Retour vers le Père », ce qui signifie, que ce mystère ne s’ouvrait que pour ceux qui avaient accompli la mutation de conscience qui permet de se relier au champ électromagnétique de la Surnature. Cette conversion énergétique est sous jacente dans les conseils de la sagesse traditionnelle, du point de vue moral et psychologique, mais cette sagesse est adaptée à l’égo qui y voit un tremplin pour son propre développement. Il n’y a rien de mal à cela. Ce développement peut mener jusqu’au contact avec le soi disant « moi supérieur » qui est le surmoi subconscient, que les enseignements orientaux décadents de « l’âge noir » confondent avec le véritable Soi divin. C’est ce qu’on appelle aujourd’hui la « réalisation du soi » qu’on propose en pochette surprise, généralement à l’appui d’une discipline de méditation yoguique ou védantique. La plupart des gourous indiens et asiatiques sont sur cette voie, chacun  selon son niveau et sa sincérité. Mais la sincérité n’est pas la vérité. Ne vous attendez pas à ce que ces maîtres vous montrent comment devenir conscient de la Merkabah car ils n’ont pas connaissance de la réalité structurelle du vaisseau de l’âme. Ils peuvent au mieux interpréter cette idée selon les connaissances du yoga ésotérique au sujet des corps subtils. C’est pourquoi le new age a confondu le corps causal qui est l’enveloppe aurale bien connue des théosophes occultistes, avec la Merkabah.

La merkabah immortelle n’est pas soumise au processus d’évolution dans le temps. On ne peut donc pas la « développer » à force de visualisations. Elle n’est pas sur notre dimension, et on ne peut donc pas la contacter par des techniques aussi ésotériques soient-elles. Il faut apprendre la méditation attentive.

Par contre, l’esprit peut s’éveiller à la conscience de la Merkabah lorsque le cœur reçoit de l’intérieur des informations en réponse à son désir de délivrance. Ces informations de nature électromagnétiques subtiles reprogramment le système actuellement en panne. Il faut pour cela que l’avidité égocentrique ait fait place à un attitude nouvelle, de réelle ouverture, de bonté, et de détachement des ancrages lourds de l’existence incarnée. Il n’y a rien à accumuler mais il faut plutôt s’alléger de tout le superflu. Sur ce chemin, tout ce qui n’est pas strictement nécessaire au voyage est un fardeau inutile qui doit être déposé – c’est le lâcher prise. En cela, la sagesse traditionnelle dit vrai. La simplification de l’existence pratique, la mise en veilleuse du cinéma émotionnel et psychologique, et surtout l’intensification constante du désir de Retour, forment la base de ce qu’il faut accomplir.

De nombreux chercheurs sont bien orientés, mais ils manquent encore de confiance. Ce doute provient de l’ignorance de la réalité de la Merkabah individuelle. Savoir, au moins théoriquement, que le vaisseau de notre âme attend qu’un conducteur en reprenne les commandes, c’est se reconnecter avec le programme de notre système. Ce n’est certes pas encore l’accomplissement, mais cela en constitue le stimulant à l’allumage, c’est à dire le désir de partir en voyage vers la source de l’univers. Sur cette base, il est bien plus facile de comprendre la nécessité d’une mutation et d’intégrer les données nécessaires à une transmutation de notre organisme jusqu’à l’état que les hermétistes ont nommé « le corps de gloire ». Cette transmutation de l’organisme mortel en un double immortel peut prendre du temps, mais le commencement est déjà un accomplissement.

Lorsqu’un nouveau corps de pure essence énergétique est engendré sur le canevas de notre forme physique atomique, alors, la Merkabah va disposer d’un conducteur à sa mesure, capable de s’élancer vers les dimensions de l’univers interne dans une grande liberté de mouvement. C’est pourquoi ceux qui parlent de « mutation de conscience » devraient concevoir à quoi cette mutation doit aboutir concrètement. Il faut un programme clair et précis pour un résultat en concordance.

Le but de la vie est d’accomplir le voyage de retour vers les dimensions intérieures de l’univers absolu. Pour cela il faut un véhicule : nous l’a         vons déjà, c’est le vaisseau Merkabah, ainsi nommé traditionnellement d’après la science secrète des sumériens dont la civilisation connue sur notre dimension terrestre fut une porte de retour vers l’origine. Sumer est la base spirituelle interdimensionnelle reliée aux Pléiades, les mondes édéniques d’où afflue l’énergie divine féminine de la « mère » qui veut restaurer son enfant dans sa condition d’homme-dieu. (l’aide est prodigué par l’aspect « maternel » du divin en réponse à l’appel de l’enfant perdu)

La Merkabah aurait donc sa source énergétique dans les Pléiades. Lorsque le vaisseau se réanime, toutes les constellations s’illuminent aux yeux de l’âme sur la voûte du ciel intérieur de la Merkabah. La tradition fixe le nombre de constellations majeures à douze en raison de la structure du cercle des douze foyers stellaires internes. L’astrologie n’est donc qu’une projection extérieure, mais dans le futur la science des astres redeviendra une astrosophie intérieure.

« Et je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre, car l’ancien ciel et l’ancienne terre avaient disparu » (Livre de l’Apocalypse). Cette parole exprime l’idée que notre ordre ancien devra laisser le champ à l’ordre universel. Il est donc vain de poursuivre un idéal terrestre déconnecté de notre origine, car cette planète n’a pas d’enregistrement sur les tables de l’éternité. Il faudra en partir un jour.

Lorsque les « prophètes modernes » nous incitent à prier et à nous unir pour « sauver le monde », il s’agit d’une diversion puérile, car ce n’est pas le monde mortel qui doit être sauvé. La terre (notre corps provisoire) passera et les cieux (les cycles) passeront.

La terre sacrée c’est notre corps spirituel dont notre conscience est le firmament intérieur qui est comme la coupole du vaisseau merkabah. Les anciens hindous ont nommé ce ciel intérieur « Lipika ». La Lipika est la voûte céleste intérieure par laquelle le conducteur de la Merkabah s’oriente à travers les dimensions de l’univers. Lorsque nous regardons le ciel par une nuit étoilée, c’est l’apparence projetée au dehors de notre ciel interne que nous contemplons. Ce ciel est l’image extérieure de la Lipika étoilée. Chaque point lumineux est un foyer magnétique qui diffuse un certain type d’information énergétique. Lorsque l’être s’engage dans le retour vers les univers multidimensionnels de l’univers interne, il peut régler sa marche en direction de ces foyers lumineux – univers inconnus qu’il est libre d’explorer. Imaginer cette liberté spirituelle totale c’est réaliser également la nature tragique de notre emprisonnement dans la dimension formelle. Pour ceux qui sont issus de la racine de la « volonté de Caïn », l’aspiration au grand large se manifeste par un désir irrépressible d’inventer des moyens d’évasion en relation avec l’expérimentation la plus téméraire. A l’opposé, pour les âmes qui sont de la racine de la « lumière d’Abel », cette aspiration prend une forme religieuse et dévotionnelle en relation avec la magie de la lumière comme on le voit dans l’engouement actuel pour les apparitions astrales lumineuses.

S’ils veulent retrouver la science et la puissance (Caïn) et la lumière paradisiaque (Abel), les deux types humains doivent apprendre à réanimer la Merkabah.

Sinon, la connaissance mentale de l’un est aussi vaine que l’amour sentimental de l’autre.

La technologie sacrée de la Merkabah repose sur des processus électromagnétiques très complexes dont nous n’avons aucune compréhension dans l’état actuel des découvertes et des rares révélations sérieuses. Il faudrait observer le système à partir d’une clairvoyance supérieure, tenant à la fois de la rigueur du physicien et de l’intuition du mystique. Certains disposent de ces qualités mentales et spirituelles, mais il leur manque le pouvoir de clairvoyance adéquat, qui, on l’aura compris, n’est pas du même registre que la clairvoyance occulte, ni de l’ordre de la lecture akashique. De ce fait, parce que nous manquons d’informations « scientifiques » sur la Merkabah, des explorateurs de sensibilité médiumnique s’autorisent à appeler Merkabah ce qui n’a aucun rapport avec le vaisseau divin.

Les gens qui rejoignent les groupes de méditation « merkabaresque », en reviennent inévitablement déçus.

La Bible dit : « Mon peuple se perd par manque de connaissance véritable, la connaissance du Salut ». Mais qui se préoccupe des avertissements bibliques « vieillots » dans notre société de consommation et de zapping ? Pourtant si le candidat à l’initiation de la « Merkabah new age » prenait seulement la précaution de lire – ne serait-ce qu’en français -  la « vision du Char » dans le Livre d’Ezéchiel, il réaliserait que les marchands de Merkabah en solde sont loin du compte avec leur champ aurique en forme de tétraèdre. Attention à la « cristallisation » magnétique !

Nous n’avons pas la prétention d’en savoir beaucoup plus, mais nous voulons inciter à la prudence là où il n’y a pas de rigueur.

La vulgarisation de notions sacrées, a toujours été le signe d’une décadence irréversible dans les civilisations anciennes. Nous ne pouvons certes pas revenir en arrière, car les portes sont fermées. Pour en revenir à quelle tradition  d’ailleurs ? Il faut avancer vers l’ère nouvelle.

Que les spéculations du new age nous soient au moins l’occasion d’une clarification et elles auront servi à quelque chose !

Certains trouveront cet essai de clarification impropre à les conduire à la réalisation dont ils rêvent, et ils voudront malgré tout, faire l’expérience « d’éveil de la Merkabah » qu’on leur propose sur internet ou dans les livres de Drunvalo. Ils voudront essayer de « décoller ».

Il faut qu’ils sachent que le programme de méditation Merkabah n’est pas simplement une erreur de dénomination, mais une emprise spirituelle qui peut être aliénante. 

Les forces lucifériennes ont lancé le programme de la « grille christique planétaire » pour mettre nos corps énergétiques sous tension dans un filet électromagnétique.

A l’aide de méditations canalisées dans un certain sens, et qui cristallisent nos champs magnétiques, on se retrouve « collés » sur la trame collective comme des mouches. Cette mise en réseau planétaire enchaîne les âmes à la grille énergétique inférieure, au nom de « l’amour du monde », bien entendu. 

Notre approche de la Merkabah semblera compliquée et théorique aux esprits avides de « réalisation » et de sensation. 

Quant au chercheur sérieux, il comprendra à la lecture de la « vision du Char d’Ezéchiel » que la Merkabah n’est pas un amusement expérimental, mais qu’il s’agit d’une technologie électromagnétique sacrée.

Dans nul autre domaine la parole « il ne faut pas jouer avec le feu » s’avère plus à propos.

La Merkabah est un « char de feu » électromagnétique, ce feu puissant qui transféra le prophète Elie dans la dimension de l’immortalité.

Pour nous harmoniser en toute sécurité avec ce haut potentiel énergétique, nous devons accomplir certaines procédures de préparation.

La première est d’ordre moral : il faut tisser une combinaison de lumière.

Cela s’effectue grâce aux actes justes qui découlent d’un comportement profondément bon. Si cette bonté authentique s’appuie sur une connaissance des lois universelles, elle ne risque pas de dériver en sentimentalité qui est une parodie de l’amour vrai.

Pourquoi imiter l’amour ? Le Cantique des Cantiques dit : « N’invitez pas l’amour avant qu’il le veuille ».

Le monde est rempli d’imitations mystiques, idéalistes et humanitaristes. Or, la bonté véritable ne consiste pas à porter les maux du monde, mais à retourner vers l’amour absolu en s’allégeant de tout ce qui empêche l’être de déployer ses ailes. 

Certains auteurs spirituels ont insisté sur le sacrifice de soi à la manière du mysticisme de l’ère des Poissons. Mais il n’y pas d’autre sacrifice rédempteur que celui que l’on rend à l’esprit éternel qui est en nous-même, selon le premier commandement : « Tu aimeras Dieu de tout ton cœur ».

Or pour « aimer Dieu », la source interne de notre vie, il faut désirer s’en rapprocher.

La bonté libératrice réside donc dans un désir constant du retour à notre origine divine.

L’amour du monde et de ses créatures n’est qu’une conséquence, et encore faut-il veiller à ne pas être injuste en donnant de la force-amour à des êtres que les lois universelles ont rejeté en périphérie à cause de leur propre volonté de rupture.

Eprouver de « l’amour inconditionnel » pour le plan terrestre et les êtres qui y sont emprisonnés à cause de leur révolte obstinée, ce n’est pas servir l’harmonie universelle.

Seul celui qui s’est délivré de l’emprisonnement terrestre – par une confiance totale dans l’amour  -  peut aider ses semblables en les attirant à un niveau supérieur, et non pas en se laissant capter vers le bas.  

Lorsque Jésus déclare : « Nul n’est bon, pas même un seul », cette leçon indique que malgré tous nos efforts de bonté humanitariste, religieuse et sentimentale, nous sommes encore très loin de la véritable Bonté.

Il faut donc désirer retourner vers la Source  – quelle que soit la manière dont on le formule, selon que l’on est religieux ou philosophe. Dans ce désir de retour réside la véritable bonté dont les fils d’or tissent le corps de gloire sur le canevas de notre forme physique. 

Ce désir de la vie absolue induit une transformation cellulaire et atomique. C’est ce que les anciens initiés ont nommé « le tissage de la robe nuptiale » – le corps de lumière.

Notre aspiration constante à la vérité, attire dans notre être des informations de haute intensité qui reprogramment l’organisme entier dans la direction d’une mutation.

C’est ainsi que se renoue le contact entre l’être incarné et la Merkabah. En l’absence de cet effort, le discours spiritualiste n’est qu’un rêve. 

Donner une orientation totalement spirituelle à notre vie. C’est le principe de la procédure préliminaire pour renouer avec la Merkabah qui est le vaisseau grâce auquel le dieu humain peut reprendre sa place dans la hiérarchie universelle. 

 

Auteur : Yasmine ROONEY – LE PROJET PLEIADIEN – l’Assistance pléiadienne dans le vie humaine. 

Les nouvelles maths s’en viennent

 

images (13)Les maths quantiques ont une magnifique propriété qui sera éventuellement découverte. Nous allons lui donner un nom. Nous dirons que ce sont les « nombres influents ». Ce sont des nombres qui n’ont pas une valeur empirique comme ceux que vous utilisez actuellement. Leur valeur est influencée par les nombres empiriques qui sont autour d’eux. Voici un exemple. Le quatre n’est pas un quatre. La valeur numérique du quatre est modifiée en raison des nombres qui sont assis à côté de lui. 

Chaque fois que vous créez une formule ou une équation, dans un état quantique, la valeur des nombres individuels est influencée par les autres qui l’entourent. Donc, la valeur numérique individuelle change, puisque nous parlons des « nombres influents ». Dans vos équations linéaires, le quatre va conserver sa valeur numérique, mais il ne se retrouvera peut-être pas dans le nombre de la solution, puisque le trois et le cinq l’auront peut-être fait disparaître. Toutefois, ils n’auront pas modifié sa valeur de quatre unités. La réalité quantique n’est jamais linéaire. Elle n’a jamais eu les attributs que vous considérez comme étant « normaux ».

 Même si cela vous paraît complexe, ce n’est pas une question de hasard. Il existe un système de maths quantiques qui est formidable et élégant. Quand vous aurez saisi ses attributs et sa consistance, vous comprendrez ce que je voulais dire. Le chaos ne ressemble pas au chaos, quand vous comprenez ses règles ou son système. Éventuellement, avec le temps et les expériences, vous en arriverez à une formule où le « pi » ne sera plus une expression fractionnaire et irrationnelle, servant à calculer ce qui pourrait être appelé « la quadrature du cercle ». Ce ne sera plus le pi que vous connaissez actuellement. 

Nous demandons aux physiciens de retourner à la source ou à la base, si nécessaire, afin de définir un pi qui sera un nombre entier. Cela vous donnera une indication, ainsi que ce qui doit être fait avec le reste des calculs.

 Imaginez des mathématiques avec des nombres d’influence ! Les nombres ne sont plus empiriques, puisqu’ils sont influencés par les autres qui les entourent. Lorsque vous commencerez à comprendre ces maths de haut niveau ou maths quantiques, vous entrerez dans le domaine de ce que vais appeler « La Physique du Saint-Graal ». Cela ressemble à un terme humain, n’est-ce pas (clin d’oeil de Kryeon). 

Selon votre manière de penser en ligne droite, vous avez élaboré des formules 3-D. Quand vous regardez la physique de base, vous parlez de la matière qui a une masse. Parmi ces choses qui ont une masse, vous avez déterminé la structure atomique et la densité. Vous êtes fiers de la cohérence de vos formules qui sont basées sur ce que vous voyez autour de vous, et vous pensez que ces formules sont immuables ou statiques. Vous pensez qu’il y a une formule pour tout, une formule qui explique comment les choses bougent et réagissent. Ces formules disent que si une chose a une densité atomique X, et une masse atomique Y, alors son poids est et sa gravité sont calculables. Vous avez tout compris.

 En effet, vous avez bien compris, sauf que cette compréhension est limitée à la 3-D. Appliquez la pensée quantique à ces formules, et vous verrez qu’elles vont se transformer et s’améliorer. Nos vous répétons que vous avez la possibilité de modifier la masse d’une chose dite matérielle, peu importe qu’elle soit grosse ou petite, peu importe sa densité. Vous pouvez modifier sa masse (pause). En fait, vous modifiez l’effet de la gravité, sur cette chose en particulier. L’antigravité n’existe pas, mais le contrôle de la gravité existe. Donc, si vous pouvez changer l’effet de la gravité sur une chose, vos formules actuelles devront être adaptées. Vous ne changez pas la gravité, puisqu’elle est le résultat quantique de deux autres forces, mais vous changez la masse de l’objet. Nous parlons du contrôle atomique de la densité, de celle qui est apparente, si vous la regardez du point de vue de la gravité. 

En Yougoslavie, il y a eu un atelier célèbre et historique, car il appartenait à un homme qui a sorti de la boîte de pensée limitative. Il s’appelait Nikola Tesla. Dans cet atelier, il y avait des marques sur le plafond. Elles avaient été faites par des objets qui sont partis de sa table de travail et qui ont filé tout droit au plafond. Ils se sont brisés en atteignant le plafond. Nikola était frustré, car il venait de découvrir comment créer des objets de masse nulle ou comment inverser la gravité, mais il ne savait pas comment il avait réussi ce tour de force. Du fait qu’il ne limitait pas sa pensée, il fut le premier à vous donner un plan détaillé sur la façon dont le courant alternatif pourrait fonctionner. Cela dépassait l’entendement humain. Je suggère à votre science d’y réfléchir et d’étudier ce système élégant. Tout ce qu’à fait Tesla fut créé par le magnétisme, et ce fut également ce qui a fait que des objets sont montés

au plafond aussi rapidement que s’ils en étaient tombés. Toutefois, au temps de Tesla, il n’y avait pas les ordinateurs et les instruments de précision que vous avez aujourd’hui. Il ne pouvait pas mesurer les minuscules ou infimes fluctuations des champs magnétiques. Il a tout de même réussi à modifier la masse d’un objet, sauf qu’il ne pouvait pas contrôler cette modification, car il ne savait pas exactement comment il y était parvenu. Voyez-vous pourquoi il était si frustré ? Soit dit en passant, il est de retour ! 

Évidemment, je ne vous dirai pas où il habite. Qui sait, il va peut-être lire ce message et savoir où diriger ses recherches (sourire de Kryeon) ?

Il faut plus qu’un instinct, un intellect, un hasard, un mental, une intelligence artificielle ou logicielle pour créer un système aussi raffiné. Il faut une intelligence à l’état pur. Vous pouvez organiser des champs magnétiques autour d’autres champs magnétiques. Même les solutions peuvent être magnétisées, afin de créer des formes plus raffinées de champs magnétiques à l’intérieur d’autres champs magnétiques… 

Parfois à angle droit, les uns aux autres, et parfois pas, afin de créer une condition qui pourra changer la masse. [NDT – Solutions = Dans le sens de ; mélange homogène, présentant une seule phase, de deux ou plusieurs corps et, particulièrement, liquide contenant un corps dissous. Une solution sucrée. –

Solution solide : mélange homogène de plusieurs solides, particulièrement de métaux.]

Toutes ces choses sont « faisables » au cours de votre progression humaine actuelle. Combien de temps faudra-t-il ? Nous ne le savons pas. Cela dépend de vous. Pouvez-vous imaginer ce que ces découvertes vont changer dans votre réalité humaine ? En gros, tout va changer. Cela signifie que vous vivrez réellement dans la réalité d’une partie de vos films de science-fiction. Ce que vous appelez « antigravité » est simplement un objet qui a une masse « contrôlable ». Elle peut flotter, peu importe sa taille et sa lourdeur. Je répète que vous pouvez le faire. Il serait peut-être temps de commencer à travailler sur ce potentiel, afin de l’activer. « Kryeon, pourquoi nous parles-tu de ces choses ? » La réponse sera la conclusion de notre message de ce jour. Nous souhaitons que vous restiez en incarnation le plus longtemps possible. Ces messages vous sont présentés en tout amour. Si vous ne pensez pas d’une manière de plus en plus quantique, la découverte de ces choses ne sera pas tellement fructueuse. Vous devez accélérer les recherches et éliminer des politiques qui restreignent. Les pays qui doivent agir sont ceux qui possèdent une haute technologie et des structures influentes. Il est maintenant temps que la population comprenne ceci, afin de libérer les physiciens, au lieu de les enchaîner avec ces choses politiques, industrielles et présumées efficaces, qui sont classifiées comme étant « appropriées ». Vous ne savez peut-être pas de quoi je parle, mais les physiciens le savent. 

Si vous entamez ce processus, il y aura prolongation de la vie. Si vous entamez ce processus, il y aura des éclairs de génie de part et d’autre. Si vous entamez ce processus, vous verrez peut-être que ce message n’est pas une utopie. Si oui, vos physiciens seront alors placés devant une alternative ou un dilemme, n’est-ce pas ? De l’autre côté de la médaille, vous qui lisez ceci, vous êtes à peu près dans la même situation que les physiciens. Vous devez utiliser votre discernement et déterminer si cette voix qui – selon toute vraisemblance – provient de l’autre côté du voile, vous donne une information scientifique qui est réelle et « appropriée ». Parfois, vous direz que ceci vous semble réel. Avec le temps, vous verrez peut-être que la science et la spiritualité sont des alliées… Que ce sont ces énergies qui ont créé la Terre, le magnétisme, la gravité et toutes les choses que vous étudiez. Tout ceci fait partie de ce que vous êtes, puisque le créateur est à l’intérieur de chacun de vous. Ce serait une belle opportunité pour que votre esprit travaille dans le domaine quantique. 

Le tout se rapporte à ces quelques questions. Est-ce vrai ou pas ? Est-ce que Kryeon est réel ou non ? Est-ce que l’amour existe vraiment ? Quelques-uns le ressentent. Que vous me croyiez ou pas, je vous dis vous êtes aimés par votre Famille qui est de notre côté du voile. Ce message n’est-il pas magnifique, puisqu’il arrive au temps de la Saint Valentin ? Chers Êtres Humains, les choses dont nous venons de parler ont pour but de vous rendre la vie plus facile, sur cette planète… Peu importe qu’elles soient scientifiques, qu’elles aient un rapport avec vos archives akashiques, avec le coeur de votre âme ou de votre Soi-supérieur. Vous découvrirez peut-être la compassion qui est comme une colle qui relie toute la création et qui change la Terre elle-même, car vous vivez une époque de grand changement.

Savez-vous que vous baignez déjà dans ce que vous appelez « les énergies de l’an 2012″ ? En effet, elles ont commencé à poindre sur votre planète à partir de 1998, approximativement. Pourquoi ne pas permettre que ce temps soit ce qu’il est censé être. Un temps de haute conscience et d’évolution scientifique, avec une économie qui est en train de faire peau neuve, et des gouvernements qui se débarrassent lentement de l’ancienne énergie ? Un temps où toutes ces choses seront faites avec intégrité. 

Il se crée un nouveau paradigme avec des choses et des mots que vous n’auriez jamais réunis auparavant : gouvernements intègres, compagnies d’assurances intègres, systèmes bancaires intègres, etc. Cela peut vous faire penser à un oxymore ou oxymoron [NDT - oxymore ou oxymoron, nom masculin. Rhét. Figure de style qui réunit deux mots en apparence contradictoires. (Ex. : un silence éloquent.) Syn. : alliance de mots]. Vous êtes en face d’un nouveau paradigme et ce grand changement est difficile. Toutefois, nous voyons des Phares de Lumière qui font un travail important. Une partie de ceux-ci sont ici ou en train de lire ces lignes. Vous archives akashiques s’activent pas à pas, et vous commencez à savoir qui vous êtes. Oh oui ! Je sais qui vous êtes, et je célèbre chacun de vous. 

Et c’est ainsi.

Kryeon

————————

Channelling présenté à Albuquerque, Nouveau-Mexique, É.-U., le 14 février 2010 -. Note de Lee Carroll – chanel de Kryeon – Lire la suite sur le site Site : http://kryeon.forumactif.com

la bataille des sexes.

 

la bataille des sexes.    dans CHEMIN le MOINS FREQUENTE tJ’aimerais à présent parler de l’histoire de la sexualité et dire quelques mots sur les problèmes spécifiques que les femmes et les hommes vivent aujourd’hui dans leur expression sexuelle.

Beaucoup de choses se sont passées dans ce domaine. En son essence, la sexualité porte un grand potentiel de lumière, mais à cause de cela, il y a aussi le potentiel d’un grand abus. L’histoire dont je souhaite parler est celle de la lutte de pouvoir entre hommes et femmes. C’est une histoire ancienne qui remonte en fait aux temps où les empires extra-terrestres ont commencé à interférer avec la vie sur terre. Avant cela, la terre était une sorte de paradis, un jardin d’Eden, où régnaient la beauté et l’innocence. Nous ne parlerons pas de cette ère ici, mais sachez simplement que vous êtes à la fin d’une lutte de pouvoir bien plus ancienne que les 5000 ans d’histoire écrite.

Dans la dernière phase de cette histoire, les hommes ont clairement joué le rôle de l’agresseur et de l’oppresseur. Mais cela n’a pas toujours été ainsi. Il y a eu un temps où les femmes ont été bien plus puissantes dans le domaine public et dans le domaine privé de la vie. Elles ont aussi opprimé l’énergie sexuelle masculine de manière cruelle et sadique. Les femmes ne sont pas naturellement le sexe opprimé ou soumis, elles ne sont pas non plus par définition le sexe le plus aimant. Vos stéréotypes de femmes douces et impuissantes et d’hommes durs et insensibles parle davantage de la dernière phase de cette histoire que de la nature des hommes et des femmes.

Il y a eu un temps avant l’histoire écrite où les sociétés matriarcales étaient considérées comme la norme. Les femmes aussi ont utilisé leurs énergies de manière destructrice, sans aucun respect pour la force de vie individuelle et la créativité de chaque être humain. Les femmes avaient le pouvoir sur les hommes. Elles contrôlaient et manipulaient les hommes en faisant usage des pouvoirs de l’émotion et de l’intuition avec lesquels elles ont une affinité naturelle. Elles ont aussi utilisé leurs talents psychiques pour  contrôler les hommes. Il y avait par exemple des sacrifices et des rituels où les hommes étaient torturés et tués.

Je précise pour votre histoire officielle que cet aspect décrit un tableau unilatéral de la relation entre hommes et femmes. L’oppression de la femme par l’homme a été évidente pendant toute la période couverte par votre histoire écrite. Mais la rancune et la haine que les hommes ont manifestées (et manifestent peut-être encore) envers les femmes ne sont pas venues de rien. En plus des traditions culturelles et des coutumes qui les influencent, il y a aussi de profondes blessures émotionnelles dans l’âme collective masculine qui datent d’une ère bien plus ancienne. 

Sans entrer dans les détails de cette ère, j’aimerais vous inviter à ressentir s’il est possible que vous ayez vécu cela. Pour les femmes, la question est : pouvez-vous imaginer avoir un jour exercé le pouvoir sur des hommes et que vous ayez réussi à contrôler leur énergie ? Et pour les hommes, la question est : pouvez-vous imaginer que cela avait lieu à une vaste échelle et que vous étiez « le sexe faible » ? peut-être recevrez-vous des images ou des rêveries en vous posant la question . Laissez votre intuition vous montrer et observez les émotions qui remontent à la surface. Vous serez peut-être surpris.

Dans l’âme collective, la haine et le ressentiment sont nés de cette histoire ancienne. Ils se sont manifestés sous forme d’oppression de l’énergie féminine dans la politique mais aussi dans la religion, particulièrement dans l’Eglise. L’idée selon laquelle la sexualité est synonyme de péché ou, au mieux, un mal nécessaire est une ligne de pensée typiquement masculine influencée par la haine et les rancunes résultant de la répression de la sexualité masculine dans une autre ère. La sexualité masculine était alors considérée comme un instrument de procréation sans aucun respect pour les sentiments des hommes et les liens émotionnels entre un père et ses enfants. Souvent, les enfants étaient élevés par leur mère en séparation du père et on prêtait à peine attention à ce que le père pensait ou voulait. D’importantes valeurs se transmettaient par la mère et l’infériorité des hommes étaient l’une d’elles. L’homme était une bête de somme plutôt qu’un partenaire égal.

En plus que l’Eglise soit un bastion d’énergie masculine frustrée, le monde de la science manifeste aussi de l’hostilité envers l’énergie féminine. Bien que la science et la religion soient à de nombreux égards des ennemis naturels, elles s’unissent dans leur résistance à l’aspect intuitif, fluide de l’énergie féminine. Les dogmes de l’Eglise sont rigides et étouffants mais les méthodes scientifiques sont tout aussi restrictives d’une autre manière. Alors que l’impulsion derrière la science moderne était innovante et édifiante dans son désir de détrôner la fausse autorité, elle s’est retrouvée prise dans un cadre de pensée rationnelle étroit qui ne permettait pas à l’énergie féminine de participer. La pensée scientifique est analytique et logique mais elle ne s’ouvre pas assez  à l’imagination et aux sources d’information extra-sensibles (intuitives). L’aversion que de nombreux scientifiques éprouvent envers le « paranormal » et tout ce qui ne peut être expliqué par un raisonnement rationnel est due en partie à une mémoire de l’âme emplie de douleur et d’humiliation qui remonte à une époque où les pouvoirs étaient utilisés abusivement par des femmes comme instrument de manipulation contre eux.

Je parle de cette histoire ancienne car j’aimerais clarifier le fait que dans la bataille des sexes, en fait, il n’y a pas d’offenseurs ni de victimes, pas de bons d’un côté ni de méchants de l’autre, parce que vous avez tous été les deux. Il y a eu une lutte entre les énergies masculine et féminine où ces énergies se sont opposées, alors qu’à l’origine, elles étaient complémentaires. Actuellement, hommes et femmes sont invités à unir leurs forces à nouveau et à redécouvrir la joie et la dignité de la danse originelle du masculin et du féminin.

Essentiellement, l’énergie féminine guide et inspire, tandis que l’énergie masculine sert et protège. L’énergie féminine est l’inspiration derrière toute création ; l’aspect masculin prend soin de la manifestation dans sa forme et son action. Les deux énergies sont à l’oeuvre en chaque être humain, chaque individu, qu’il soit  homme ou femme. Que vous soyez homme ou femme n’a pas vraiment d’importance ; c’est l’équilibre et la relation entre les deux énergies en vous qui compte.

Lire la suite sur le site d’origine …. http://www.jeshua.net/fr/ par Pamela Kribbe 

Et l’Avenir alors ?

 

 

Question : Que va-t-il se passer dans le futur et que dois-je faire ?

Et l'Avenir alors ? dans PARTENAIRE AVEC LE DIVIN image-153-150x150 Réponse : Il existe un programme, très chers, qui aurait pu être prévu par n’importe quelle personne familière avec l’énergie des nombres. Le cortège de Kyeon aura terminé les alignements du champ magnétique terrestre. A cette date, le nouveau champ sera en place et les modifications pour vos nouvelles habiletés seront terminées. L’année 2003, une année de coefficient cinq (2+0+0+3) qui marquera la fin des alignements, sera donc une année de grands changements. Vous passerez un certain temps à vous familiariser avec les nouveaux alignements qui influenceront les instructions de votre ADN et vous permettront de recevoir des compétences supplémentaires. Simultanément, le champ magnétique lui-même vous transmettra les énergies cosmiques que nous vous avons envoyées pour vous permettre d’atteindre ces temps nouveaux. 

L’année de coefficient cinq après 2003 est 2012 (2+0+1+2) et représente une date capitale. Car l’année 2012 si vous ajoutez foi à votre histoire ancienne et à tout ce qui a été prédit, est la date de la fin des temps. Qu’est-ce que cela peut bien signifier ?

 Certains ont affirmé que cela sous-tend la fin du monde. Cependant cela signifie plutôt un véritable changement, très chers. Nous avons déjà dit cela ? En d’autres termes, au fur et à mesure que la fréquence vibratoire de l’humanité s’élèvera, que les humains de l’ancienne énergie s’évanouiront et que la Terre vibrera à un niveau différent, votre schéma temporel réagira ! Nous avons souvent parlé de la réaction des lois physiques face à l’énergie de l’amour (la nouvelle conscience). Les atomes eux-mêmes changeront, créant un nouveau schéma temporel sur la planète. Si vous avez suivi les informations d e Kryeon relatives aux phénomènes physiques, très chers, tout ceci commencera maintenant à trouver un sens.

 Comme tous les autres aspects spirituels, tout ceci n’arrivera pas brutalement le 1er janvier 2012. Aussi, ne prenez pas la peine d’enregistrer particulièrement cette date. Il s’agit seulement d’un point de repère annonçant le commencement d’un avenir tout à fait approprié pour vous et nous vous communiquons cette information en sachant très bien que vous avez la possibilité de choisir cet avenir ou non.

 L’année 2012 sera donc ce que vous pourriez appeler un point de repère qui se fondra lentement dans la nouvelle ère, pendant que les humains deviendront mieux adaptés pour modifier leur schéma temporel. Aussi, consultez votre calendrier maya et vérifiez ce qu’i annonce pour 2012. Tournez-vous vers le passé afin de voir ce que les historiens spirituels ont écrit à propos de 2012 et vous constatez une convergence entre les informations du passé et celles d’aujourd’hui qui étudient les nouveaux symboles et les mathématiques des cercles. De quoi s’agit-il ?

 C’est l’autorisation du changement. C’est l’autorisation de se diriger vers une nouvelle dimension temporelle, car les êtres de Lumière ne font pas partie de votre dimension temporelle ; lorsque vous élèverez votre fréquence vibratoire afin d’égaler la leur, votre schéma temporel s’adaptera pour faciliter une meilleure adéquation avec eux ;

 « et maintenant, que suis-je supposé faire ? » allez-vous vous demander. « Kryeon, quelle tâche dois-je accomplir ? » L’information que nous vous donnons est toujours la même depuis le début de ces channelings. Prenez soin de vous. C’est tout ce que nous vous demandons. Un seul transformera tous les autres

 Entendez-vous ? Un seul transformera tous les autres. Quoi que vous pensiez de ce qui est en train de survenir dans votre vie et sur la Terre, le plan qui se déroule est beaucoup plus grandiose encore. Votre travail est tellement important. Même en ne guérissant qu’une seule personne à la fois, comprenez bien l’importance du fait que vos guérisons individuelles affectent en définitive de nombreuses personnes. Guérisseurs, vous n’avez aucune idée de la synchronicité impliquée dans ce processus. Persévérez. Elevez votre propre fréquence vibratoire. Soyez circonspects et faites preuve de discernement par rapport à toutes ces choses.

 Très chers, croyez-vous que nous ignorons qui vous êtes ?

Pensez-vous que nous ignorons quelles sont vos épreuves ou ce qui se passe, en ce moment même dans votre organisme ? Ces choses vous sont arrivées afin de vous servir de leçon. Vous gardez au fond de vous certains secrets obscurs dont vous n’avez jamais parlé à quiconque. Croyez-vous que nous l’ignorons ? Et pensez-vous que nous ne connaissons pas ceux qui, parmi vous, se sentent sans défense devant la maladie qui ravage leur corps ? Nous allons vous faire quelques déclarations : Il n’existe rien qui ne puisse être guéri ! Il n’y a pas de problème qui ne puisse être résolu – et toute personne aux prises avec l’un de ces problèmes peut vaincre !

 Ceci est en lien direct avec l’autorisation, avec la conscience de votre propre valeur et provient de votre absolue conviction que vous êtes un fragment de Dieu ! Tout commence dans les profondeurs de votre être. Par conséquent, nous vous invitons à vous « asseoir dans le fauteuil d’or de la connaissance ». Le fauteuil dans lequel Wo fut invité à s’asseoir lorsqu’il fut emmené, symboliquement vers les chambres d’apprentissage. Lorsqu’il pénètrera dans la pièce dorée et qu’il se rend compte que ses guides se pouvaient le suivre, il ne comprit pas, sur le moment, qu’il s’agissait de la pièce de sa propre essence de Soi (relire ici LE RETOUR ..  )  c’est la pièce qui lui inspire la pensée « Je suis digne d’être sur la Terre ». Et comme nous l’avons dit à d’innombrables personnes depuis notre arrivée ici, nous vous invitons maintenant à pénétrer dans cette pièce et à vous asseoir dans le fauteuil d’or. Et le fait de poser ce geste engendrera toutes les autres pièces : la pièce de l’abondance, de la sérénité, de la santé et la pièce du bon contrat.

 Répétez chaque jour : « Je suis un enfant de Dieu et je sui digne de me trouver en cet endroit appelé Terre. Au nom de l’Esprit, je cocrée ma guérison et souhaite que mes vibrations s’élèvent. Dieu, que souhaites-tu que je sache ? » Puis demeure silencieux. Combien êtes-vous à avoir vraiment aimé Dieu ? Peut-être avez-vous éprouvé cet immense amour envers une entité quelconque, un grand maître ? Il est temps pour vous de diriger cet amour en vous-même et de vous aimer ! Il ne s’agit pas d’ego. Il s’agit de vous aimer d’une façon correcte, car cet amour est celui du fragment de Dieu en vous. C’est l’amour de Dieu conservé en vous. En avant ! Il est temps que vous occupiez votre place véritable.

 Ceci est le message de Kryeon. Il a trait à votre élévation par votre propre force intérieure et aussi longtemps que je resterai ici, ce qui représente un laps de temps très long, je transmettrai ce message. Et lorsque vous serez suffisamment nombreux à l’avoir entendu et que vous formulerez l’intention de recevoir tous vos pouvoirs, l’être humain actuel cessera à jamais d’exister et à sa place, apparaîtra l’être de Lumière que vous êtes en train de devenir.

 Chacun de vous est un être remarquable.

Nous aimons chacun d ‘entre vous, très chers ; et il en est ainsi.

Signé Kryeon.

Extrait de la série Kryeon, canalisé par Lee Carroll. TOME 4, page 319 de : Partenaire avec le divin. Aux Editions Ariane. 

Venez rejoindre le forum de Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

La naissance cosmique (2)

 

La naissance cosmique (2) dans LIBERTE des MAITRES a-petit-s-150x150En ces temps anciens, en tant qu’âmes, vous vous sentiez en sécurité et illimitées dans une gigantesque matrice cosmique. A un moment donné, toutefois, il y a eu un changement. Vous avez fait l’expérience d’une sorte de déchirure. C’était comme si les contractions de l’enfantement agitaient votre conscience océanique et vous sortaient de votre somnolence. C’était le début de votre naissance en âmes individuelles. C’est au moment où vous vous êtes détachées de cette unité toujours présente qui vous étreignait que pour la première fois, vous avez fait l’expérience de vous-mêmes. Un sens rudimentaire du « je » a été initialisé à cet instant.

L’expérience d’être déchirées, séparées de la matrice cosmique, vous a laissées égarées et désorientées. Vous n’étiez pas en état de comprendre quand cela est arrivé. Vous étiez alors seulement en état d’expérimenter.  Vous avez commencé à chercher quelque chose à quoi vous raccrocher, un moyen de retourner à la sécurité que vous connaissiez. Vous vous sentiez perdues. Vous vous sentiez exclues. Ce fut un moment sombre.

Néanmoins, le moment où vous vous êtes délivrées de la Source primordiale et que vous avez quitté le Foyer, fut en même temps un moment d’immense créativité. Ce fut le début d’un beau voyage d’expérience, de vie. Imaginez un espace vide, sombre, étrange, vaste et sans nom, s’étendant devant vous. Vous avez pénétré dans cet espace sous forme de petites semences. C’était un espace plein de potentialités, plein d’expériences possibles, encore inconnues. Il y avait de l’obscurité mais aussi de la place pour quelque chose de neuf.

Nombre d’émotions que vous avez eues à gérer au début de votre voyage cosmique sont comparables aux émotions de l’enfant perdu dont je parlais au chapitre précédent. Ce sont les émotions d’un nouveau-né qui doit s’habituer à une réalité étrange et inconnue entièrement différente de la somnolence semi-consciente où il était auparavant. L’image de l’enfant perdu, pleurant et désorienté, permet de percevoir clairement les blessures intérieures qui ont marqué le début de votre voyage.

Au cours de ce périple, vous avez fait un grand nombre d’expériences. Vous avez adopté de nombreuses formes, habité différents corps et finalement, vous êtes arrivées ici, sur la planète Terre. La terre est un lieu de grande créativité et de nombreuses possibilités. Mais en dépit des possibilités qui sont disponibles pour vous, de la richesse et de la pertinence de vos expériences, vous continuez à vous sentir nostalgiques. Au fond de vous, il y a un sentiment de manque, comme si quelque chose vous manquait et que vous ne sachiez pas ce que c’est, mais qui est essentiel pour vous sentir bien. Ce qui vous manque, c’est le sentiment très primaire d’amour et de sécurité affective que vous avez connu un jour dans la matrice cosmique. Ce sentiment inconditionnel d’appartenance et de sécurité est essentiel à votre bien-être, à l’expression de vous-mêmes et  à votre sentiment de valeur personnelle. Et c’est ce que vous recherchez depuis que vous avez quitté le Foyer. Vous essayez de guérir votre blessure de naissance cosmique depuis fort longtemps.

La question que j’aimerais vous poser à présent est celle-ci : reconnaissez-vous au fond de vous la plaie  originelle qui a été occasionnée lorsque vous avez quitté le Foyer ? Pouvez-vous retrouver dans votre psyché ce sentiment d’être déchiré, séparé d’un tout originel ? C’est un état d’intégralité et d’unité que le mental ne peut pas expliquer mais dans votre coeur, vous pouvez vous souvenir que vous en faisiez partie.

En portant votre attention sur cette douleur de naissance originelle, en prenant conscience des sentiments profonds que cela suscite en vous, la solitude et la nostalgie que vous avez ressenties jusqu’à présent, il vous est possible de commencer le processus de guérison. Vous pouvez vous guérir au niveau le plus profond qui soit. C’est là que vous pouvez accéder au coeur de votre douleur.

Vous tous qui êtes présents ici ou qui lisez ces paroles, êtes en chemin vers un nouveau stade de conscience. Vous cherchez à établir des fondations intérieures de sécurité et d’amour inconditionnel. Vous êtes en train de recréer les tonalités sensibles de la matrice cosmique par et pour vous-mêmes. Telle est votre mission, votre but spirituel. Sitôt que vous réaliserez que le Foyer est en vous, que vous portez un morceau de cette sécurité et de cette unité divines en votre centre, vous pourrez alors vous sentir vraiment en paix et détendus à votre sujet. Vous n’aurez plus besoin de confirmation extérieure. Vous êtes contents quand les autres vous apprécient et prennent soin de vous mais vous ne dépendez plus de cela.

L’arrivée de l’ère nouvelle repose sur le fait que des individus reconnaissent le noyau de leur douleur et  qu’ils lui font face ouvertement. A ce stade de votre développement, il est temps non seulement de regarder les douleurs et les traumas qui se sont produits dans votre vie actuelle et peut-être dans les vies d’avant, mais aussi d’aller au-delà et de contacter la plaie originelle. Sitôt que vous reconnaissez consciemment et que vous vous souvenez  par le coeur de cette douleur, vous êtes prêts à en prendre soin. Vous êtes prêts à prendre dans vos bras cet enfant cosmique nouveau-né qui réclame encore votre aide. Il fait appel à vous par vos émotions négatives de peur, de colère et de désespoir.

Une façon de savoir comment vous gérez votre douleur de naissance cosmique est de regarder ce qu’il se passe dans vos relations. Souvent les gens essaient de trouver un soulagement à leurs émotions profondes de solitude et de peur dans leurs relations intimes. Ce qu’ils essaient de faire, c’est de combler leur vide intérieur avec l’énergie de quelqu’un d’autre. La reconnaissance, l’attention et les soins de l’autre apaisent leur douleur. Dans un sens, ils refilent leur enfant blessé à leur partenaire. C’est un jeu très dangereux. Tôt ou tard, les partenaires deviennent dépendants l’un de l’autre. Leurs sentiments initiaux d’amour et de communion vont se changer en un jeu de pouvoir subtil ou moins subtil. Lorsque vous dépendez de quelqu’un d’autre pour vous sentir aimés et en sécurité, vous revendiquez son énergie pour vous et cela finira toujours par une lutte et un conflit. Vous finirez par vous sentir encore plus seuls que jamais. (Voir le chapitre « Les relations dans l’ère nouvelle » pour plus d’élaboration sur ce sujet.)

Vous pensez souvent que la solitude est associée au manque d’amis ou de compagnon de vie et que la solution réside dans une nouvelle amitié ou une nouvelle relation amoureuse. Mais dans cette perspective, vous présumez que la cause et la solution de votre douleur se trouvent en-dehors de vous. Si c’est ainsi que vous commencez une relation, il est vraisemblable que vous teniez l’autre personne pour responsable de vos plaies intérieures et que vous vous perceviez comme une victime. Avoir besoin de quelqu’un d’autre pour combler votre vide intérieur revient à vous déposséder de votre souveraineté dès le départ.

Le domaine des relations intimes peut vous rendre très conscients de la douleur de naissance cosmique que vous portez en vous. Voyez avec quelle fréquence vous avez l’impression d’avoir besoin de la présence d’une autre personne dans votre vie. En fait, c’est votre être intérieur qui vous signale que vous avez besoin de vous tourner vers l’intérieur et de trouver votre enfant perdu. La solution à votre solitude réside dans ce retour sur soi, dans l’étreinte attentionnée de ce précieux enfant qui a porté pour vous le fardeau émotionnel. Quand vous prenez la responsabilité de cet enfant, quand vous vous reliez à lui et que vous le guidez comme un  parent affectueux, vous rendez votre relation libre. Vous pouvez maintenant être en relation avec les autres humains de façon libre et indépendante.

 

Issu du site Aurélia de Pamela Kribbe 2005
www.jeshua.net/fr

L’effondrement du monde financier

 

L'effondrement du monde financier dans PARTENAIRE AVEC LE DIVIN a-petit-billets-animes Question : Depuis des années, nous entendions des rumeurs sur un chaos financier mondial. Où notre économie se dirige-t-elle ? Un krach financier …

Réponse. Ce que vous faites de vos structures politiques et financières représente le karma de votre société. Kryeon ne vous donnera jamais de conseils sur des sujets politiques ; les décisions que vous prenez sont strictement humaines et reflètent l’énergie de l’illumination de votre race. Ils ‘agit vraiment de votre épreuve.

 Cependant, nous vous avons fourni certains indices et avons développé quelques réflexions sur les années à venir qui ont un rapport avec ces questions. Qu’avons-nous dit à propos de ceux que vous « rencontrerez » au cours de la prochaine décade ? Lorsque vous « les » rencontrerez, qui s’adressera à « eux » ? S’il y a échanges commerciaux, comment seront-ils concrétisés ? Y aura-t-il une standardisation des procédures entre les diverses nations touchées afin de pouvoir réaliser ces échanges ?

 Plusieurs parmi vous craignent cette standardisation, car vous pensez qu’elle donnera lieu  à un gouvernement mondial qui détruira vos libertés. Aussi faites-vous une campagne acharnée contre elle ; ceci parce que vous pensez qu’elle sera menée de façon à vider de toute substance tout ce que vous avez accompli en travaillant si fort à la liberté dans votre pays. Nous avons déjà applaudi votre société pour avoir mis en valeur les libertés individuelles et pour ses déclarations relatives à la tolérance pour tous. Croyez-vous vraiment que nous allons vous conseiller de rejeter tout cela ? Non.

 Voici ce qu’il faut vous efforcer de faire ; penser globalement ; mettez au point une organisation dans laquelle chaque pays de votre planète puisse exister en conservant ses propres références culturelles, mais en utilisant un système monétaire et commercial commun. Trouvez une équivalence de valeur entre vos biens respectifs. Ensuite, choisissez le Conseil qui représentera la planète. Vous n’aurez jamais à établir un gouvernement mondial centralisé pour devenir une planète fonctionnant avec un consensus général. Au lieu de cela, vous aurez besoin d’organisation, de tolérance par rapport aux voisins et de l’absolue certitude que vous devez avoir un groupe de représentants mixtes capables de parler rapidement en votre nom à tous. Pas besoin, pour cela, d’un gouvernement mondial.

 Les plus âgés d’entre vous auront compris que pour y arriver, vous devez d’abord avoir un système monétaire international plus juste et ensuite voir la paix régner entre les nations. Vous constaterez vite que ces tribus qui persistent à se faire la guerre seront rejetées puis maîtrisées par les autres et ne disposeront d’aucune voix au sein du Conseil. La paix deviendra un symbole d’illumination et le consensus, un signe de sagesse.

 Si vous devez subir une catastrophe financière comme vous le mentionnez, tout dépendra de la réaction de votre pays devant l’évolution économique naturelle du système de valeurs de ce Nouvel Age – et non pas de la réaction d’un gouvernement mondial. Résisterez-vous à l’élaboration d’un système uniforme d’évaluation des richesses ou bien y participerez-vous ? En ce qui concerne les Etats Unis d’Amérique, les préceptes sur lesquels fut fondé son gouvernement furent bénis et déterminés par channeling. Il serait sage de continuer à les chérir tout en déterminant un système économique mondial e t en établissant un conseil planétaire de la communication. Nous rendons hommage à votre effort en ce sens.

Extrait de la série Kryeon, canalisé par Lee Carroll. TOME 4, page 317 de : Partenaire avec le divin. Aux Editions Ariane. 

 

Venez rejoindre le forum de Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

123

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...