Là où nous avons échoué

 

Nous avons échoué auprès d’enfants qui n’ont aucune conscience morale et se rendent à l’école armés jusqu’u dents, nous avons aussi échoué auprès d’enfants qui ne connaissent pas la différence entre le bien et le mal, qui ne s’intègrent pas, qui ne s’entendent pas avec les autres, ou qui passent à l’acte. Nous avons échoué auprès des jeunes d’abord intégrés dans un programme éducatif spécial puis en dernier recours, mis sous traitement médicamenteux. Nous avons échoué auprès de nos gamins qui vivent de chimères, qui passent d’innombrables heures devant des jeux vidéo et à naviguer sur le net.

Nous avons échoué parce que nous tentons tous de les guérir sur les plans cognitif, intellectuel et rationnel. Et pourtant, les blessures de ces jeunes affectent le plan énergétique, spirituel. Et c’est là qu’il faut les guérir.

1 enfant indigo

Nos enfants viennent en ce monde pour servir de canal très pur à la lumière t à l’amour de Dieu. Ils débordent de cet amour et de cette lumière ; leurs âmes, très anciennes, sont encore toutes chaudes du souvenir d la connaissance éternelle et universelle. Ils disposent du savoir et de la vision d’un univers de perfection joyeuse et harmonieuse.

Ils viennent empreints de cette perfection et sont projetés dans cet univers sauvagement imparfait. Intuitivement, à l’intérieur, ils savent parfaitement ce qui est bon et juste. Extérieurement, ils subissent tout ce qui est mauvais et vil en ce monde.

Leur cœur et leur âme se chagrinent quand ils prennent conscience de cet immense schisme entre la perfection et la sainteté de leur source, et l’existence meurtrie et tourmentée qu’ils découvrent ici-bas. La considérable disparité qu’ils perçoivent entre la perfection qu’ils connaissent intrinsèquement et l’imperfection de l’expérience terrestre les afflige durement. Ils deviennent comme des vases fracturés, incapable de contenir la lumière, de sustenter l’énergie sacrée de Dieu. La vie sur Terre les écorche aussi sur le plan affectif. Malgré notre immense désir de les protéger, il est impossible de sauvegarder nos petits des peines, réelles ou imaginées, que le quotidien leur inflige délibérément ou involontairement.

Pour la plupart des adultes, la plus grande douleur et la plus amère solitude proviennent du fait que par leurs actions ou leurs pensées, ils se dissocient, se séparent de Dieu. Pour nos enfants, la plus grande souffrance, l’angoisse et la solitude existentielle proviennent du fait que, en dépit de leur désir désespéré de demeurer connectés à Dieu, les forces discordantes de l’existence terrestre entraînent éclatement et séparation.  Bien qu’on les décrive comme très brillants, précoces, sages au-delà de leurs années, ils sont souvent perçus comme malheureux, rageurs et dépressifs. On dit d’eux que ce sont des enfants difficiles présentant des problèmes à l’école et à la maison. On les affuble de diagnostics tels que trouble s de l’apprentissage, hyperactivité et déficit d’attention….

Notre précieuse jeunesse, mérite d’être soulagée de ses maux et d’affirmer pour elle-même et pour nous, l’unité de l’âme universelle. Les jeunes ont besoin de nous apprendre que l’illumination vraie est de savoir qu’il n’y a jamais eu aucune séparation ; qu’il n’y a que l’Unité avec Dieu et avec l’Univers.

Alors comment guérir nos enfants ?

Pour transmuer les comportements négatifs, il faut au préalable en déterminer l’origine. Et cette cause des agissements négatifs se situe chez nos jeunes sur le plan énergétique, spirituel, à l’endroit même où ils sont blessés. Si nous drainons l’énergie des contusions émotionnelles d’un enfant, elles sont vidées de leur charge. Dès lors, le traumatisme n’a plus d’énergie. Le petit  peut alors guérir, et le comportement négatif cesse. Le flot de lumière et d’amour filtre à nouveau. La colère, le chagrin, la peur, la méfiance, le désespoir, l’angoisse, la honte, l’insécurité, l’égoïsme, le deuil, la panique, le sentiment d’infériorité, la haine, l’indignation, le ressentiment, a jalousie et la culpabilité. Chacune de ces meurtrissures peut être présent non seulement dans le corps émotionnel, mais aussi en un point spécifique du corps physique, provoquant ainsi une maladie physiologique.

Le parent n’est pas le guérisseur et il n’impose pas non plus de cure à l’enfant. Il agit plutôt en tant qu’auxiliaire ou assistant aimant et secourable, en vue de la guérison et de la transformation qui émaneront de la conscience et de l’énergie de Dieu, et de l’univers qui englobe l’âme de l’enfant et qui est englobé par elle. La guérison spirituelle survient promptement.

Pour l’heure, nous connaissons l’origine de la souffrance de nos enfants, nous avons où elle réside, nous connaissons le lieu sacré, au tréfonds du plus profond se situant au cœur de l’intérieur, où nous devons nous rendre pour activer la guérison.  Car seule la guérison des blessures affectives de notre jeunesse permettra à notre monde de s’élever vers une dimension supérieure, vers un plan de l’âme, de la vibration, transcendant. Accéder à cette dimension élevée sous-entend que tous, nous disposerons d’une sagesse et d’une compréhension plus vastes ; que nous saurons au-delà du savoir et que nous verrons au-delà de la vue, que nos facultés sensorielles seront plus fines ; que notre conscience sera plus évoluée ; que nous serons tous plus pleinement immergés en l’énergie-Dieu et reflèterons davantage la Lumière-Dieu. Alors, et seulement alors, notre monde pourra transcender les limites du présent pour passer à un espace-temps où la guérison universelle pourra avoir lieu, où l’espoir et la promesse séculaires d’un monde parfait pourront se réaliser. « Et les petits enfants seront leurs guides ».

Lorsque nous guérirons les traumas affectifs de nos enfants, là où ils se situent, sur le plan spirituel ou énergétique, alors ceux-ci seront guéris de leur souffrance ; dès lors, ils redeviendront sains et entiers.

Ils pourront alors dire « Plus Jamais » Et plus jamais n’aurons-nous à assister au drame d’enfants exprimant leur douleur par un comportement aberrant, criant leur angoisse avec des armes dans les cours d’école. Alors nos enfants nous conduiront au monde parfait qu’ils connaissent et qu’ils entrevoient.

A ce sujet, June Jordan, disait un jour :

« Pour secourir nos enfants, il faudra les laisser nous sauver du pouvoir que nous représentons ; il nous faudra croire à la différence qu’ils incarnent à jamais.  Et il faudra leur accorder le choix, sans craindre la mort, afin qu’ils viennent et fassent comme nous, ou qu’ils viennent et que nous les suivions, afin qu’un tout-petit nous ramène à l’enfant que nous serons toujours – vulnérable, avide et affamé d’amour et de beauté ».

Sauvons nos enfants…..

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, à condition que vous en respectiez l’intégralité et de citer l’Auteur-Source Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

Michael Brown et le Processus de la Présence

 

 En 1989, Michael Brown, né en Afrique du Sud, a développé une douloureuse affection neurologique aiguë appelée Maladie de Horton.  Alors que sa quête pour trouver un soulagement se déployait, Michael a commencé à expérimenter « la conscience du moment présent ». La conscience du moment présent est « d’être pleinement présent dans chaque moment qui se déroule tel qu’il est – sans interférence – sans le lier avec la résonance de la peur, de la colère et de la douleur découlant de notre passé non intégré ».

Pénétrer pleinement dans le moment exige une transformation comportementale – le passage d’une réactivité non-consciente à la responsabilité délibérée. Il est de notre responsabilité d’accomplir ce travail d’intégration. Dans les vidéos ci-dessous, sous-titrées, vous aurez un aperçu de ses découvertes.

 Tout est Amour

 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=YGStYZwWMW8

Le Traitement des émotions

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=PxXHR23iafU

 

Aimer c’est évoluer

 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=4dI7rMePWI8

 

Introduction au processus de la Présence

 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=3MszMz3VgDU

Intimité et Sexualité 1ère partie

 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=vUkQiIR52LA

 

Intimité et Sexualité 2ème partie

 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=H4RPGYV08d0

 

Apprendre à identifier la Présence et demeurer en elle est l’essence même de ce processus. Dans cette nouvelle version du livre, Michael met notamment l’accent sur ce point. Au cours des six premières semaines de la section concernant l’expérimentation, il nous montre comment reconnaître nos « parts d’ombre » et nos charges émotionnelles non résolues.

brown

Son site : www.thepresenceportal.com.

Vous trouverez les pages en français du site dans la catégorie « French Home Page »

Ronna Herman et les Révélations de l’Archange Michaël

 

 

Dans son message de Juin 2009, l’Archange Michaël lui a déclaré ceci :

 

« En terminant, nous aimerions clarifier un vieux concept qui a dérouté plusieurs chercheurs dans leur étude des enseignements de Sagesse du passé. Les enseignements occultes des années 1900 mentionnaient souvent la Grande Fraternité Blanche. Les mots « Fraternité Blanche » ne désignaient pas une couleur ni une race, mais plutôt la Lumière Divine qui s’exprimer par un blanc cristallin. Ils ne désignaient pas non plus un groupe exclusivement masculin, car plusieurs maîtres féminins occupaient (et occupent toujours) une haute position au sein de la Hiérarchie Spirituelle ou du Conseil Cosmique. 

1Ronna Herman

Les membres de l’ancienne grande fraternité blanche cosmique font partie de l’ordre de melchisédeck  lequel est composé de nombreux maîtres terrestres ascensionnés, masculins et féminins, et d’etres spirituels non physiques hautement évolués provenant de tous les secteurs de cet univers. Par le passé, ils ont assisté l’humanité depuis divers retraites ou ashrams situés en des endroits stratégiques.

 

Ces etres prestigieux résident maintenant dans les divers cités de lumière célestes du monde. Ceux et celles d’entre vous qui sont activement engagés sur le sentier ascensionnel et qui ont intégré dans leur vaisseau physique une partie des fréquences vibratoires de la cinquième dimension peuvent faire des séjours nocturnes, avec leur corps éthéré, dans les salles de classe des cités de lumière en vue d’accélérer leur processus ascensionnel.

 

Désormais, ce groupe se nommera le conseil cosmique de la lumière afin de refléter l’évolution de la conscience universelle. Que vous l’acceptiez ou non comme étant votre vérité, vous devenez, mes bien-aimés, des citoyens galactiques, et l’une des futures étapes de l’illumination sera la réunion avec plusieurs membres de votre famille de lumière solaire et galactique. Soyez assurés que l’on demandera à certains d’entre vous de se joindre au conseil de lumière en tant que représentants de la terre et de l’humanité ascendante« .

L’archange michaël a dit que l’on préparait actuellement un certain nombre d’aspirants sur le sentier à leur initiation au conseil cosmique de la lumière. Il lui a en outre affirmé, à sa grande surpris e, qu’elle serait initié à ce conseil en janvier 2010. Un peu partout dans le monde, plusieurs chercheurs sur le sentier ont été initiés au conseil ou se préparent à l’être, car il est impératif que le plus grand nombre possible d’instructeurs/conseillers instruisent les masses et les inspirent.

 

Plus nous seront nombreux à demeurer centrés dans le cœur sacré en ayant atteint une signature énergétique du milieu de la quatrième dimension ou du début de la cinquième, plus nous pourrons aider l’humanité et la terre à effectuer le passage dramatique à une réalité dimensionnelle supérieure.

Ronna herman a reçu une magnifique vision le 1er février 2010. Cependant, on lui a dit qu’elle s’était déroulée durant l’un de ses séjours nocturnes, comme il avait été prévu.

 

En méditation, elle a vu un groupe d’etres lumineux en robe blanche debout en demi-cercle autour d’un énorme cristal à double terminaison. Ce cristal  dégageait un beau spectre de couleurs, et des motifs de lumière géométriques complexes brillaient également à l’intérieur. D’autres etres étaient présents, mais elle a reconnu seulement l’archange michaël, yeshua, djwal khul, el morya et saint -germain.

 

On lui a dit que les enseignements personnels spécialisés des maîtres, des archanges et des grands etres de lumière se poursuivraient comme auparavant, mais que des messages unifiés et des enseignements de sagesse de plusieurs grand etres, avatars et maîtres du passé et du futur s’y ajouteraient. Les anciens enseignements de sagesse seraient fusionnés à ceux du futur et représentés sous le titre d’enseignements du conseil cosmique de la lumière. Les messages seraient encodés dans le grand cristal (qu’ils comparent à un ordinateur cosmique géant) et offerts à ceux dont la fréquence vibratoire serait compatible avec celle de cristal. Plus sa fréquence vibratoire sera élevée, plus elle aurait accès à de l’information de haute fréquence.

 

On lui a dit que toute information future lui viendrait toujours par l’intermédiaire des schèmes vibratoires de l’archange mickaël puisqu’elle est harmonisée avec son énergie. Il lui transmettra toujours ses messages ; cependant, elle en recevrait également de certains membres du conseil cosmique.

 

Elle a vécu plusieurs expériences merveilleuses. En visitant une cité de lumière céleste durant sa méditation, elle a reçu une infusion directe de particules adamantines dans l’une des chambres accélératrices d’ascension.

 

Les maitres lui ont livré un enseignement complexe comportant d’étonnantes informations expliquant que nous vivons dans sous-univers à l’intérieur de cet univers et que notre perception du cosmos se modifiera considérablement. On lui a montré certaines choses incroyables que nous vivrons dans notre monde futur, et elle a baigné dans un royaume purement spirituel où la lumière, des couleurs exquises et les formes géométrique du feu sacré affluent et refluent, fusionnent et s’étendent. Elle s’est perçue comme pur esprit et elle a été émerveillée de devenir aussi vaste que l’univers puis aussi petite qu’un atome tout en conservant la parfait conscience d’être une étincelle du divin, un aspect du créateur.

 

Quelques années ont passé et rossa herman jouit d’une très bonne santé et d’une excellente vitalité. Elle ne voyage plus autant qu’auparavant et elle se retire de plus en plus dans le sanctuaire de sa maison. Elle est cependant toujours en contact avec sa famille d’âmes partout dans le monde grâce à ses séminaires mensuels sur internet. Elle y présent les enseignements de sagesse de l’archange michaël. Heureusement, aujourd’hui ses cours peuvent être traduits en plusieurs langues.

 

Elle a vu survenir beaucoup d’autres miracles, petits et grands, au cours des dernières années, et elle est guidée comme elle ne l’a jamais été auparavant. Elle nous fait part de cette information afin que nous sachions que nous vivons une époque extraordinaire et que le temps des miracles approche également pour nous. Nous devons toutefois décider comment nous désirons voir se dérouler les prochaines années et vivre cette période de changements dramatiques.

 

Site des traductions des messages reçus : http://www.ronnastar.com/translations-index/french-ind

VIDEO : Extrait des enseignements de l’Archange Michaël transmis par Ronna Herman

Image de prévisualisation YouTube

Chacun de nous qui lisons ces lignes a le potentiel de devenir un serviteur du monde ; petits ou grands, tous faisons partie de l’ensemble. Comme le dit l’Archange Michaël : « C’est une impulsion de l’âme que de servir les autres« .

Vous joindrez-vous à la Quête de la maîtrise de Soi afin que nous soyons tous éligibles au x rangs des Serviteurs du monde, ou l’on nous préparera à recevoir les plus hauts enseignements cosmiques ?

 

Amour éternel, bénédictions angéliques, et que tous vos rêves se réalisent.

 

Dans LE GRAND RASSEMBLEMENT sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

 

 

 

 

ETRE EN PRESENCE D’UN AETHOS

 

humain-galactiqueEtre en présence d’un Aethos c’est être soulevé dans la non-dualité.

l’Aethos (prononcez AH-EE-THOS). L’Aethos est une bande de fréquence de la conscience ancrée dans la pure non-dualité. Quand un Hathor entre dans la 10ème dimension il a de nombreuses possibilités et façons de se manifester. Certains d’entre nous choisissent de se joindre temporairement à une communauté de vibration. Cette communauté se compose d’individus Hathor des 10ème, 11ème et 12ème dimensions. Ces individus entrent dans la non-dualité de leur propre volonté et choisissent de rester, pendant un certain temps, dans cette vibration de conscience pour le bénéfice des autres. 

L’interdépendance ou l’unité

Il nous semble nécessaire d’établir ici une distinction importante entre l’interdépendance e t le concept d’ »unité ». Pour nous les Hators, ces deux mots ne sont pas synonymes. Il existe plusieurs définitions terrestres de l’ »Unité » et il est donc impossible d’en aborder toutes les nuances et différences. 

Nous examinerons plutôt une différence que nous considérons comme fondamentale. Certains croient que l’interdépendance équivaut à l’ »Unité » et qu’en entrant dans les hautes dimensions de l’être, ou les êtres supérieurs de conscience, vous vous unifiez dans une bulle de lumière où toutes les différences disparaissent. Ce n’est pas notre avis. 

L’interconnexion ou l’interdépendance est le fait que  tous les êtres et tous les aspects du cosmos sont reliés tout en ayant des différences spécifiques ; Ces différences sont fascinantes ; Parfois irritantes et parfois enrichissantes, elles ne sont pas superflues car elles font partie de la tapisserie de la réalité manifestée. L’un des problèmes que pose le concept d’ »unité » tel qu’il est propagé à l’heur actuelle dans les milieux du nouvel âge et du développement personnel, c’est que les différences spécifiques entre les gens sont dénigrées et que, sous prétexte que tout est « un », les frontières énergétiques appropriées entre les individus sont souvent ignorées. En outre, certaines personnes se servent de ce système de croyances (c’est-à-dire l’ »unité » ) comme excuse pour éviter toute responsabilité personnelle ; Non seulement nous demeurons des individus uniques dans  toutes les dimension où nous faisons l’expérience de nous-mêmes, mais les dimensions supérieures de notre être, loin d’effacer notre unicité, nous offrent de meilleures occasions de création.

 

L’AETHOS

Nous vous présenterons maintenant un moyen d’accéder à l’un des nos plus grands trésors culturels : « L’AEthos. Il s’agit d’une bande passante de conscience ancrée dans le non-dualité pure.

Quand un Hathor entre dans la dixième dimension, il dispose de plusieurs occasions et de plusieurs moyens de sa manifester. Certains choisiront de se joindre temporairement à une communauté vibratoire formée d’individus des dixième, onzième et douzième dimensions. Ces individus entrent dans la non-dualité de leur propre gré et choisissent de rester pendant un certain temps dans cette vibration de la conscience, au bénéfice des autres êtres. La plupart demeurent temporairement dans l’AEthos, mais quelques-uns ne semblent pas vouloir en sortir. Quand un être entre dans l’AEthos, toutes les différences personnelles sont écartées. Il n’a pas de nom. Toute identité personnelle est remplacée par l’immersion totale dans la non-dualité. Ces êtres « maintiennent » cette vibration de la non-dualité pour les autres car la non-dualité est la Mère de toutes choses, le tissu sous-jacent à toute existence.

 

Quand on est en présence d’un AEthos, on s’élève dans la non-dualité

Cette expérience diffère selon le niveau d’évolution des individus et les difficultés qu’ils rencontrent dans la dualité. Cependant, quelle que soit la complexité de vos problèmes, la présence d’un AEthos vous élèvera, et c’et pourquoi nous vous livrons cette information à ce moment-ci.

Pour ceux d’entre vous qui sont très avancés, le simple fait d’entendre le mot « AEthos » et d’en comprendre la nature non duelle suffira à els mettre en communion avec la non-dualité. Toutefois, comme plusieurs trouveront intrinsèquement difficile cette méthode ou cette voie, nous vous offrons un trésor sonore qui vous aidera. Cette méditation sonore est un convertisseur analogique des mondes de lumière où réside l’AEthos.

L’AEthos émet des vibrations de lumière qui peuvent être abaissées jusqu’au registre des sons audibles par l’oreille humaine. Ainsi, ce que vous entendrez en écoutant cette Méditation sonore de l’AEthos est une conversion de la lumière en sons.  C’est l’essence harmonique de l’AEthos telle qu’elle se manifeste dans la dixième dimension. Nous vous conseillons d’écouter ce grand trésor sonore de diverses façons.

vidéo : Image de prévisualisation YouTube

voir le site http://tomkenyon.com/store/sound-transformations/

Faites-le d’abord en prêtant parfaitement attention au son. Si votre esprit se met à errer, ramenez-le aussitôt au son. Ecoutez ensuite cette méditation en dirigeant votre attention sur le chakra du cœur, au centre de votre poitrine ; La troisième fois, écoutez-la en vous concentrant sur le chakra de la gorge. Ecoutez-la ensuite en dirigeant votre attention sur le troisième œil (Ajna) situé entre les yeux, à l’arête du nez. Enfin, écoutez-la en vous concentrant sur le chakra couronne, situé au sommet de la tête.

Ressentez les différences entre ces écoutes. La plupart d’entre vous trouveront plus naturel d’écouter la méditation en se concentrant sur tel chakra plutôt que sur tel autre C’est celui-là que nous vous conseillons d’utiliser pour écouter cette médiation, en préparation de la médiation sonore qui aura lieu lors de la prochaine méditation mondiale.

Le test d’intelligence évolutionnaire

De notre point de vue, la reconnaissance de l’interdépendance est l’une des signatures d’une conscience évoluée. Cette reconnaissance est un test d’intelligence évolutionnaire et votre espèce est justement en train de le subir ; Les humains ne peuvent pas continuer à vivre collectivement comme ils l’ont fait jusqu’ici, c’est-à-dire dans l’illusion qu’ils peuvent piller la planète sans nuire à celle-ci, à ses innombrables formes de vie ainsi qu’à l’humanité elle-même.

La non-dualité et la matrice de la création

Dans cette portion du message, nous aborderons le paradoxe qui consiste à créer des résultats positifs dans le temps et dans l’espace à partir d’un état de conscience non-duel qui transcende par sa nature même le temps et l’espace tels que vous les percevez. Les états de conscience relevant de la non-dualité, que nous appelons la Mère de toutes choses (c’est-à-dire le Vide), sont la source de la réalité manifestée. Nous avons découvert que l’emploi de ces états comme tremplin produit des créations magistrales. Le paradoxe, c’est que la perception des états de conscience non duels se fait au moyen du système nerveux, qui est fermement enraciné dans la dualité. En effet, alors que vous lisez ces lignes, les fluctuations bioélectriques de votre cerveau et de votre système nerveux se font à partir d’un modèle dualiste.

Quand les impulsions nerveuses traversent vos neurones, les infimes événements biochimiques et électriques qui sont responsables de la pensée et des impressions mentales/émotionnelles coexistent dans une matrice dualiste dynamique ; Pourtant, la non-dualité en elle-même existe hors de la réalité dualiste du système nerveux.

De manière pratique, vous entrez dans la conscience de la non-dualité lorsque votre cerveau/esprit entre dans un état de transe hautement dimensionnel. Dans cet état particulier, il existe un canal, ou un changement de conscience, par lequel vous pouvez vivre votre nature non duelle. Dans des états de conscience plus avancés, vous pouvez vivre simultanément une expérience sensorielle relative et une expérience non-duelle. Autrement dit, vous pouvez faire l’expérience du monde sensoriel, avec sa dualité complexe et multiple, en même temps que de votre nature non duelle, où tout est profondément calme et centré.

Comme il s’agit là d’une aptitude cérébrale avancée, la plupart de gens tendent à opérer dans un mode ou dans l’autre en approchant ce territoire corporel et mental. Si vous fonctionnez déjà dans un état de conscience avancé et que êtes capable d’opérer à la fois dans la dualité (c’est-à-dire dans votre vie incarnée) et dans la non-dualité (c’est-à-dire dans la conscience non localisée), vous pouvez alors sauter la section suivante et aller directement à celle qui est intitulée « Le paradoxe de la création ».

message de Tom KENYON  retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

  Extrait du livre LE GRAND POTENTIEL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE.

 

Les thérapies Esséniennes

Une entrevue de Marie Johanne Croteau Meurois et de Daniel Meurois.

 370

1 – La Tradition des soins énergétiques que l’on connait aujourd’hui sous l’étiquette globale de “Soins esséniens” était également connue en Égypte antique. Cependant, ne serait-elle pas plus ancienne encore ? Pouvez-vous nous parler de ses véritables origines ? Peut-on, par exemple, évoquer l’Atlantide ?

Daniel Meurois : En réalité, c’est une Tradition qui n’a pas d’âge.

Étant donné qu’elle se base sur une connaissance intime des circuits empruntés par le Courant universel de la Vie au sens le plus large du terme – c’est-à-dire cosmique et intemporel -  il est pratiquement impossible de parler de ses origines. Évoquer l’Atlantide ce serait mentionner une simple étape de son parcours rien de plus. Cela n’apporterait rien de plus.

Ce qui est certain, c’est que cette Tradition n’est pas uniquement “terrestre”. Je veux dire qu’elle a voyagé d’un monde à l’autre. Chaque type d’humanité et chaque peuple par lesquels elle est passée l’a évidemment un peu colorée à sa façon, c’est qui est logique. Par ailleurs, c’est ce qui fait aussi sa richesse.

En réalité, soigner avec l’aide des mains et en fonction de l’anatomie subtile du corps est un réflexe inné propre à toute personne sensible à l’existence de l’âme. C’est l’éducation que celui-ci reçoit dès sa plus petite enfance qui le fait généralement se détourner de ce genre de rapport avec l’être, sa maladie et sa souffrance. On peut penser sans craindre l’erreur que ce que j’appelle aujourd’hui la Tradition égypto-essénienne s’est construite au fil des âges et des mondes à force d’observations et d’expérimentations, d’abord intuitives, puis structurées en un système cohérent révélant clairement la présence d’une architecture subtile de l’être humain et, par conséquent, de son rapport avec le Divin.

2 – Quels furent les rôles d’Aménophis III et d’Akhenaton dans la diffusion de cette Tradition ?

D.M. : Ces deux pharaons ont été les principaux compilateurs éclairés et méthodiques de ce corpus de données. Pour l’Occident et dans le présent cycle d’humanité, ce sont eux qui ont structuré un tel système de références et de pratiques. Ils en sont restés les gardiens jusqu’à sa transmission à un groupe restreint de personnes au sein du peuple hébreu. C’est par Moïse que la transmission s’est opérée, même si celui-ci n’occupait pas une fonction de thérapeute parmi le siens. Lorsque je dis “Moïse” cela signifie lui et ses proches. C’est comme lorsqu’on dit “c’est Aménophis III et Akhenaton”… On devrait plutôt dire que c’est sur leur demande. En résumé, toutes les connaissances qui ont la réputation d’être ésotériques dans notre Culture occidentale ont été collectées, structurées puis développées par les Égyptiens. Les Esséniens n’ont pas adopté la totalité de cet héritage. Les thérapies les motivaient en priorité ainsi que les données concernant la constitution subtile de l’Univers… Pour quelle raison ? Tout simplement parce qu’il y a un rapport d’analogie entre ces deux sujets. Le corps humain est une réplique du cosmos. Pour le reste des connaissances traditionnelles, c’est la science de la Kabbale qui s’en est chargée.

3 – Certains ouvrages affirment que ceux qui ont été formés selon cette Tradition auraient été initiés à l‘immortalité ? Est-ce que les annales akashiques permettent de dire quelque chose à ce sujet ?

D.M. : Le principe d’immortalité ne figurait pas parmi les préoccupations des initiés thérapeutes esséniens. Pour eux comme pour nous, le corps physique n’était que transitoire. Il existait cependant des pratiques très particulières basées essentiellement sur la maîtrise du souffle et dont le but était de nettoyer le corps et le mental de la plupart des scories qui accélérant son vieillissement. Elles étaient réservées à un très petit nombre de personnes – un peu analogues à des yogis avancés – qui se sentaient appelées à prolonger à l’extrême le bon état de leur corps. Le fait de pouvoir amener le corps physique à un autre plan vibratoire sans passer par la mort – comme c’est le cas pour les Maîtres de Shambhalla et de leurs disciples alchimistes – est le résultat d’une illumination ou d’une transfiguration individuelle orientée vers une forme de service très précis. Ce n’est pas le fait d’une École initiatique spécifique. Aujourd’hui, la recherche, presque compulsive, de l’immortalité de la chair est clairement le délire d’une certaine Amérique qui est fascinée par tout ce qui ressemble à des pouvoirs et qui craint par dessus tout la vieillesse et la mort. Le véritable immortalité se situe à un tout autre niveau.

4 – Comment une telle Tradition a-t-elle perduré dans le temps ? Y a t-il aujourd’hui des groupes qui seraient encore détenteurs de ses connaissances ? On évoque parfois la Rose-Croix et le Catharisme…

D.M. : La Tradition égypto-essénienne a perduré de façon souterraine dans son aspect global à travers  les Écoles et Mouvements initiatiques occidentaux. Pour ne citer que les plus connus, on peut effectivement évoquer ici les Ordres Rosicruciens, certaines organisations qui se réclament des Templiers et même, par certains aspects, le Druidisme bien que la filiation des connaissances qui font celui-ci soit plus complexe. Il est exact que le Catharisme n’est pas à omettre d’une telle liste, même si on peut déplorer son côté très dualiste… lequel, par ailleurs, le fait se rapprocher un peu de l’ “Essénisme” des monastères.

On parle ici de connaissances dites purement ésotériques, de rituels faisant appel aux énergies subtiles de la Nature mais aussi de haute métaphysique et de philosophie au sens sacré du terme. Ces Mouvements et ces Écoles, se manifestent généralement par cycles d’activité et de sommeil, ce qui veut dire avec des hauts et des bas, des apogées et des décadences, comme tout ce qui est incarné.

En ce qui concerne une Tradition thérapeutique structurée et fournie, à ma connaissance, il est beaucoup moins évident d’en retrouver la trace au coeur de ces Écoles. Dans la théorie de la transmission de la structure énergétique du corps humain,  oui, c’est certain… ( encore que l’Orient ait été beaucoup plus précis à ce niveau ) mais pas dans l’enseignement organisé de pratiques thérapeutiques proprement dites.

Il ne faut pas oublier que la Tradition égypto-essénienne était essentiellement orale. Lorsque certaines données étaient couchées par écrit, sur des rouleaux de papyrus par exemple, c’était souvent de manière codée ou symbolique. Ce n’était pas tant pour dissimuler des informations que pour en préserver le caractère sacré et intangible. Aujourd’hui, nous avons l’impression que les mots peuvent tout définir alors que, très souvent, ils enferment des concepts dans une sorte d’enclos mental. C’est là où les symboles et les archétypes trouvent leur raison d’être. Ils amènent la réflexion à différents niveaux… sachant qu’on n’accède pas à ces niveaux simplement à l’aide de bonnes capacités intellectuelles.

5 – Comment est donc réapparue cette Tradition thérapeutique à notre époque ?

D.M. : Je dois dire que j’ai été personnellement amené à la faire ressurgir sans l’avoir toutefois recherchée. En premier lieu, il me faut préciser que cela ne s’est pas fait – contrairement à ce qui a été dit – par le biais des Annales akashiques, c’est-à-dire de la Mémoire du temps  mais par canalisation.

Ces canalisations – par incorporation – se sont produites dès l’automne 1984. Quant aux recherches de mon âme à travers les Annales akashiques, elles m’ont permis, quant à elles, d’approfondir puis de structurer progressivement l’ensemble des données découvertes au cours des décennies.

En 1984 donc, dans le petit village de Plazac, en plein Périgord, j’ai commencé à canaliser et à retransmettre ainsi, en direct, des informations d’ordre thérapeutique. Celles-ci m’étaient adressées à partir de sphères de consciences extérieures à celle de notre planète, Elles émanaient d’êtres non terrestres qui avaient déjà communiqué, dans un passé reculé, avec les anciens peuples de notre monde dont tout spécialement les Égyptiens et les Esséniens.

Notez bien que je préfère utiliser l’expression “sphères de conscience extérieures à celle de notre planète” plutôt qu’une autre qui serait plus contemporaine. Pourquoi, me demanderez-vous ? D’abord, basiquement, parce qu’une certaine science-fiction et certains écrits ont utilisé de n’importe quelle façon ces termes-là et les ont galvaudés. Ensuite parce que la notion de “sphère de conscience” fait avant tout référence à celle de “niveau de conscience”, autrement dit à une altitude intérieure de l’être et non pas à un écart technologique. Dans les anciens textes rattachés à notre culture, on parle en fait d’Élohims. C’est bien d’eux dont il s’agit ici ; ils sont à la source des informations que je reçois depuis 1984.

Un certain nombre d’Esséniens, mais pas leur totalité,  étaient – faut-il le rappeler ? – des hommes et des femmes qui entretenaient, de par leur sensibilité psychique, un rapport aisé avec l’Invisible. Le contact avec des présences d’origine non terrestre et d’envergure cosmique – donc en prise avec le Divin – leur était familier. Il arrivait que ceux-là communiquent donc avec les Élohims.

En 1984, lorsque j’ai été amené à me reconnecter régulièrement avec mes anciennes existences essénienne et égyptienne puis à donner le véritable “coup d’envoi” du travail que j’essaie de poursuivre aujourd’hui, j’ai commencé, de ce fait, à recevoir publiquement, devant une assistance de trente à cinquante personnes au rythme d’une ou deux fois par semaine, des enseignements relatifs aux thérapies esséniennes… ou, plus exactement, égypto-esséniennes.

Lors de chaque réunion, je consignais ces informations de ma propre main. Beaucoup de données passant par ma bouche lors des moments de canalisation ont également fait l’objet d’enregistrements sur bandes magnétiques tandis qu’elles étaient retransmises en direct devant les personnes présentes. Dans le Périgord, ce travail s’est étendu sur une douzaine d’années, il s’est ensuite prolongé au Québec. C’est de cette façon que la Tradition thérapeutique dont il est question ici a ressurgi. La méthode de soins énergétiques qui en résulte a toujours été accompagnée de messages précis, avec tout un ensemble d’informations.

Ces données à la fois pratiques et spirituelles ont finalement  et tout naturellement constitué au fil des ans un véritable corpus. De nombreuses lectures dans les Annales akashiques viennent toujours régulièrement les compléter.

C’est de cette façon que l’on peut résumer l’historique de cette Tradition thérapeutique telle qu’elle se manifeste de nos jours…

Lorsque les soins esséniens – ou égypto-esséniens si on préfère puisque que cette dénomination est somme toute plus précise – ont refait surface à travers les incorporations dont j’ai fait l’objet, on ne leur donnait d’ailleurs pas de nom spécifique. On évoquait simplement des soins énergétiques universels. On les a finalement nommés esséniens par assimilation puisque ce sont les thérapeutes esséniens qui ont été les derniers à les pratiquer il y a environ deux mille ans

Je dois ajouter que la somme d’informations qu’ils constituent maintenant s’enrichit encore aujourd’hui au rhyme des informations que je collecte et avec le concours et le savoir-faire de mon épouse, Marie Johanne, très “en prise” également avec “l’époque essénienne”.

6 – Quel était pour les Esséniens – et les Égyptiens qui ont précédé ceux-ci – le rôle de la maladie chez l’être humain ?

D.M. : Dans leur Tradition comme dans toutes les grandes Traditions du monde, les thérapeutes ayant une vision globale de la maladie ont toujours perçu celle-ci comme un rendez-vous de l’être avec lui-même. La maladie indique inévitablement un carrefour dans la vie d’une personne, un carrefour qui lui suggère de repenser sa façon d’être, essentiellement son hygiène de vie intérieure. Cette hygiène est émotionnelle et mentale. Elle est aussi en rapport avec ses croyances car ces dernières deviennent vite des conditionnements qui orientent le comportement. En termes modernes, on pourrait dire que la maladie vue sous cet angle est perçue comme un clignotant rouge sur le tableau de bord d’un véhicule. Elle est le signe d’un désordre à repérer, un désordre dont les racines sont peut-être éloignées du symptôme qui se manifeste ou apparemment sans rapport avec lui.

Pour en revenir aux Esséniens et aux Égyptiens, je dirais qu’il accordaient beaucoup d’importance aux masses énergétiques engendrées par les pensées humaines. Ils voyaient dans ces masses qu’on appelle de nos jours “formes-pensées”, les germes de la plupart des troubles de santé. Ils avaient remarqué, d’une part que ces masses affaiblissent ou déstructurent l’aura humaine mais que, d’autre part, elles aimantent des organismes toxiques émanant du bas-astral, les “entités-maladies”. Leur  première préoccupation était donc de nettoyer l’organisme subtil du malade par toutes sortes de méthodes puis d’y lever certains barrages énergétiques avant même de tenter d’y rétablir un courant de vie réparateur. La notion de “désinfection” était donc primordiale à leurs yeux.. Des sortes de mantras puis des pratiques de “reconstruction mentale” par visualisation étaient ensuite enseignés aux malades capables de se prendre en charge afin qu’ils modifient leur rapport à la vie et ne retombent éventuellement dans le même problème. De manière générale passer à travers une maladie digne de ce nom était pour ces anciens peuples comme franchir le cap d’une initiation. On était idéalement tenu d’essayer d’en comprendre le sens. Ce qui ne veut pas dire que c’était toujours fait et réussi. Cette approche préfigurait incontestablement ce que nous appelons aujourd’hui les psychothérapies… hormis le fait que l’existence de l’âme en était le pivot majeur… “détail” qui n’est pas nécessairement le cas de nos jours, loin s’en faut, hélas. L’être est une globalité indivisible, ce qui veut dire que, si on l’ampute de l’une de ses dimensions, on ne résoud en profondeur aucun problème. On ne fait que le déplacer et on lui donne alors un autre nom.

7 – Les thérapeutes étaient à l’époque des prêtres car soigner était un acte sacré. Aujourd’hui, les choses ont évidemment changé et on ne conçoit plus que la prêtrise ait nécessairement quelque chose à voir avec les thérapies. Marie Johanne Croteau Meurois à qui s’adressent les formations en soins esséniens que vous avez mises en place et que vous donnez actuellement en collaboration avec Daniel ? Quelle place y accordez-vous au Sacré ?

Marie Johanne Croteau Meurois : Notre formation en soins esséniens ne s’adresse évidemment pas à tout le monde car nous pensons très honnêtement  que tout le monde ne possède hélas pas en soi les qualités de base d’un bon thérapeute. Les qualités essentielles que nous recherchons dans notre École de formation sont, entre autres, celles de la réelle compassion – beaucoup de gens ignorent d’ailleurs le véritable sens de ce mot – la volonté sincère d’aider et de soigner, la capacité d’écoute et d’accueil de la personne malade. À cela il faut ajouter l’honnêteté, le discernement, une démarche spirituelle évidente et ce qu’on appelle la foi. Enfin, l’idéal est aussi de manifester certains dons particuliers propres à facilité l’approche de ce type de thérapie comme, par exemple, une sensibilité particulière aux niveaux des mains, de la clair-audience, de la clairvoyance, etc…

Il ne s’agit pas de dire, comme je l’ai malheureusement entendu récemment sur une vidéo consacrée à ce type de thérapies: « Pour soigner on injecte de la lumière, de la lumière qui est autour, dans les corps subtils…  ».

Cette réponse m’a laissée perplexe car, à notre sens, c’est une formulation incohérente et inconsistante dans le cadre de la Tradition essénienne. Une telle réponse semble ignorer absolument tout de l’aspect sacré des soins et est réductrice quant à leur principe de base : celui de la recherche intérieure chez le thérapeute d’une ¨qualité¨ de Lumière spécifique.  Le but est de canaliser celle-ci et ensuite de l’infuser avec le Cœur et toute la Conscience requise dans le corps du malade… en n’omettant pas de demander l’assistance et l’aide des Présences célestes,  des Guides de Lumière.

Il faut préciser que l’acte de soigner est un acte de symbiose totale avec le ¨Ciel¨. Une trinité composée de la Présence divine, du thérapeute et du malade doit se manifester. L’énergie thérapeutique circule donc du Ciel vers le thérapeute, son outil et son canal. Le thérapeute, de par ses mains, transmet ensuite au corps du malade ¨l’Onde sacrée de Guérison¨, dont la Lumière retourne ensuite au ¨Ciel¨. Il s’agit d’un mouvement trinitaire et continu de régénération de la circulation de l’Énergie de Guérison et d’Amour des sphères célestes.

Quelle place j’accorde au Sacré dans ces soins ?

J’y accorde toute la place car soigner est un acte sacré en lui-même.  Pas d’appel à l’aide d’une Présence de Lumière ? Pas de reconnaissance du Sacré ? Alors pas de réelle guérison possible. C’est aussi clair et simple que cela. Inutile d’apprendre à ¨gesticuler mentalement¨ dans le subtil d’un corps malade et à émettre des sons,  il ne se passera rien en profondeur. Tout résultat positif, en soins esséniens-égyptiens, repose sur la foi du thérapeute et le respect de l’aspect sacré du soin donc sur une vraie connexion avec l’Onde divine universelle.

Nous n’enseignons certainement pas qu’un ensemble de données à intégrer mentalement. Nous enseignons à désapprendre le mental pour se connecter à la Source et au Coeur de celle-ci en soi ainsi qu’à l’extérieur de soi afin de laisser s’exprimer le Courant thérapeutique sur le corps malade.

Nous essayons de faire sentir à nos étudiants l’existence d’une autre ¨marche¨ à gravir, celle qui dépasse le simple niveau du thérapeute et qui mène à celui du thérapeute-guérisseur.

Nous recommandons par ailleurs de travailler en parallèle avec la médecine officielle de notre société car aucune médecine ne devrait en exclure une autre. Les thérapies esséniennes ou égypto esséniennes ne sont pas des techniques à conjuguer plus ou moins habilement avec les mains mais résultent d’une communion sacrée et intime de l’âme et du cœur. La sagesse et la maîtrise sont de savoir manier intelligemment l’une et l’autre. Si nos enseignements souhaitent donner tous les outils de cette méthode, ils espèrent par dessus tout faire toucher son côté mystique en permettant aux  mains du thérapeute et à son  coeur d’intégrer en eux l’Onde de la Guérison et de multiplier ainsi l’impact d’une simple technique.

‘’ L’amour seul ne suffit pas, il lui faut ce Souffle qui s’appelle Vouloir. Sans lui vous ne rêvez rien vous n’accomplissez rien”   est-il dit dans ¨Les Enseignements premiers du Christ¨¨. ( note de bas de page : par Daniel Meurois, Éditions Le Passe-Monde)

8 – Le Christ occupe manifestement une place très importante dans ce que vous enseignez. Le     considérez-vous comme un thérapeute essénien ?

MJ.C. Meurois : Oui, le Christ occupe effectivement une très grande place dans ce que nous enseignons mais certainement pas parce que nous considérons qu’Il était un thérapeute essénien. Certes,  Il avait été formé par le Grande Fraternité des Frères en Blanc dès son tout jeune âge au Krmel  mais Il avait été aussi initié en Égypte et y avait enseigné dans les temples de thérapies.

Daniel Meurois a donné de multiples témoignages à ce sujet dans ses écrits et séminaires mais pour en faire un bref rappel Il a dit à peu près ceci : ‘’De retour de son long voyage de 17 ans en Inde et dans les Himalayas, le Maître Jeshua, lors d’une mort initiatique dans la grande pyramide de Chéops, fut investi par la supra-conscience  solaire du Christ. Suite à cet événement majeur, Il fut investi par une autre Force au cours d’une seconde initiation. Lors de la fameuse cérémonie du Baptême dans le Jourdain, à la supra-conscience du Christ s’est ajoutée Celle du Logos de notre Galaxie. Lorsqu’on parle du Christ, on parle  donc du Christ-Jésus. On évoque trois puissances en une: la première, Celle du Maître de sagesse incarné, la deuxième Celle de l’Être le plus réalisé de notre système solaire, la troisième comme étant issue de la plus Grande Présence manifestée dans notre Galaxie’’.

J’ai eu la chance d’être un témoin féminin proche du Christ, il y a deux mille ans.  Vous faire un portrait de Ce qu’Il était et de Ce qu’il est toujours pour moi m’est tellement difficile… les mots sont trop petits ou insignifiants… Encore aujourd’hui je n’arrive pas à décrire ni à exprimer tout ce qui agissait et irradiait de Lui et par Lui.

Non, le Christ n’était pas un thérapeute essénien, Il était le Christ !

C’est par mon propre souvenir des enseignements du Maître Jeshua en personne reçus avec d’autres disciples en petit comité de plus ou moins dix personnes que j’enseigne maintenant. Je le fais donc avec la mémoire vive de mon âme. C’est par ce souvenir de Lui que je  colore tous mes enseignements. Je n’oublie pas, bien sûr, la source de base de ces soins reçus directement des Élohims (ou Frères des Étoiles) et revivifiés par Daniel depuis 1984.

9 – Les thérapeutes esséniens étaient-ils plus souvent des hommes ou des femmes ? Est-ce que les femmes avaient des fonctions spécifiques à l’aide, par exemple, d’huiles et de plantes ?

MJ.C. Meurois  : Les Traditions des Églises sont essentiellement patriarcales et ont toujours eu tendance à laisser toute la place aux hommes. Le Maître Jeshua avait au contraire privilégié ou encouragé une Tradition matriarcale. Ses premiers disciples étaient incontestablement des femmes, sa mère Myriam, Marie-Madeleine, Marie-Salomé, Marie-Jacobé… Ces femmes disciples s’appliquaient à soigner comme Lui au moins autant que les hommes. Cela n’empêchait pas certaines d’entre elles de travailler à l’élaboration d’huiles précieuses utilisées en soins, de parfums spécifiques et d’utiliser des plantes médicinales selon les méthodes ancestrales esséniennes et égyptiennes. Il ne faut cependant pas s’imaginer que tous les disciples du Maître Jeshua avaient tous des dons pour la guérison ou des connaissances dans ce domaine… comme il serait faux de croire qu’ils étaient tous des orateurs capables de rassembler des foules. C’est leur rayonnement qui a opéré l’essentiel de la transmission de la sensibilité christique, qu’ils aient été hommes ou femmes, thérapeutes ou non.

10 – Daniel Meurois, y a-t-il eu une évolution des soins entre thérapeutes égyptiens et esséniens ? Est-il exact de dire que les soins esséniens étaient un peu plus éthérés ou peut-être plus dépouillés ?

D.M. : Il y a nécessairement eu une évolution ou plutôt un ensemble d’adaptations. C’est logique et rassurant car tout ce qui est figé meurt. Chaque peuple, chaque culture a sa propre sensibilité, ses points forts et ses faiblesses. Une même connaissance qui voyage d’une Tradition à l’autre se colore donc inévitablement au contact de la terre qui la reçoit. Elle peut s’enrichir dans certains domaines ou se fragiliser dans d’autres, c’est ce qui la rend vivante. Il ne faut pas oublier que la Tradition de ces soins était d’abord orale. D’un enseignant à l’autre, de Égypte à la Palestine, on y trouvait par conséquent quelques variantes. En réalité, affirmer que les soins étaient plus éthérés ou plus dépouillés chez les Esséniens que chez les Égyptiens serait un peu simpliste. Cela dépendait essentiellement du maître qui enseignait et du contexte dans lequel il communiquait sa connaissance.

Je reconnais toutefois que les Esséniens craignaient un peu plus le contact du corps que les Égyptiens en raison de leur appartenance au Judaïsme. Je dirais aussi que les Égyptiens se montraient moins dualistes qu’eux à ce propos car ils voyaient plus facilement le corps physique comme un temple à respecter que comme une manifestation pesante de la vie. À ce niveau, Jeshua se montrait certainement plus Égyptien qu’Essénien car il ne craignait aucun des aspects du corps humain; Il ne répugnait absolument pas au contact de la chair, contrairement à ce que toute la Tradition chrétienne a cherché à nous faire croire. À ses yeux, la vie était une globalité dont aucun des niveaux de manifestation n’était à exclure. C’est ce que Marie Johanne et moi tentons de faire comprendre dans la façon dont nous communiquons les thérapies. Le subtil et le dense sont étroitement imbriqués et ne doivent pas se repousser ou s’exclure l’un l’autre. Beaucoup de personnes prétendent vouloir dépasser la dualité mais demeurent incapables de comprendre que celle-ci commence là. Le fait d’apprendre à entrer en contact avec les expressions éthérées de la vie ne sous-entend pas une perte et encore moins un reniement de ses racines plus denses

11 – La science actuelle découvre des notions dont les Égyptiens avaient, semble-t-il, connaissance il y a plusieurs milliers d’années. Pouvez-vous nous en dire quelques mots ?

D.M. : J’ai effectivement évoqué dans “Ainsi soignaient-ils” l’existence dans le coeur humain d’un point très précis que les Égyptiens du temps d‘Akhenaton appelaient “le point-vie”. Un tel point parait bien correspondre avec une zone mise en évidence depuis peu dans le coeur humain par les chercheurs de l’Institut Heartmath, aux États-Unis. Il s’agit d’une zone hyper sensible constituée d’environ 40.000 cellules à laquelle il ne faudrait toucher en aucun cas lors d’une chirurgie cardiaque sous peine de provoquer la mort instantanée du patient.

Les chercheurs en parlent clairement comme d’un cerveau cardiaque doté de mémoire.

Daniel-Meurois-et-Marie-Johanne-CroteauEn ce qui me concerne, ce point me fait nécessairement penser au prolongement ou à l’expression physique de ce qu’on nomme l’atome-germe.

L’atome-germe, je le rappelle, est un atome subtil fait de condensé d’Akasha. Il constitue, en quelque sorte, la base de données fondamentale – ou, si on préfère, le “disque dur” -  de chaque être humain. Il est sa mémoire totale depuis l’origine de ce qu’il est. Il véhicule donc les éléments karmiques de chacun, son histoire et son architecture profonde. Je ne doute pas que cette découverte moderne – qui est en réalité une redécouverte – puisse susciter beaucoup d’intérêt dans les années à venir et participer finalement au rapprochement du subtil et du dense. Finira-t-on par comprendre que l’intelligence du coeur n’est pas qu’un beau concept métaphorique et poétique ?


« Le Grand Livre des Thérapies Esséniennes et Égyptiennes »
 par Daniel Meurois et Marie Johanne Croteau Meurois  est paru en 2013 aux Éditions Le Passe-Monde.

Un bel ouvrage pratique, abondamment illustré.

 

La Quarantaine de la Terre : Fin de partie

 

Il est maintenant sécuritaire de diffuser certaines informations qui apporteront beaucoup de clarté à l’ensemble de la situation, concernant l’Événement et la tension dynamique entre la Lumière et les forces obscures. Bien que ces informations peuvent être choquantes pour certaines personnes, le temps est venu de connaître la vérité, parce que c’est lorsque la vérité est connue que les situations peuvent alors être résolues.

Pour bien comprendre la situation sur cette planète, nous devons revenir à une période spécifique de l’histoire galactique, lorsque les forces sombres ont été créées. Elles ont choisi Rigel, un système stellaire dans la constellation d’Orion, comme principal bastion, d’où ils contrôlaient leur empire galactique.

Ils ont vite découvert que la prise d’otages leur donnait l’outil le plus efficace contre les forces de la Lumière, parce que les forces de la Lumière se souciaient de leur peuple et ont entravé leurs actions à plusieurs reprises, pour s’assurer que les êtres de Lumière, pris en otage par l’obscurité, ne soient pas blessés.

Les forces obscures ont développé leurs mécanismes de prise d’otage et en même temps ont développé des technologies d’armement exotiques, qui ont fait des ravages à travers la galaxie, détruisant des planètes entières et annihilant des civilisations entières.

À un certain moment, ils ont développé leur mécanisme de prise d’otages otage le plus efficace. Ils ont exigé que la Source cesse de donner des informations aux Maîtres ascensionnés et à la Confédération Galactique sur les activités clandestines et les plans des forces obscures en menaçant de détruire de grands secteurs de la galaxie.

Alors, les forces de la Lumière ont cessé de recevoir des informations sur une certaine partie des activités des forces obscures. Cela a créé une séparation d’énergie cosmique, entre la Lumière et l’obscurité, dans toutes les dimensions et cela a été le début de la dualité. Dans la cinquième dimension et au-dessus, l’obscurité se manifestait simplement comme l’absence d’informations et le manque de compréhension concernant la façon de résoudre la situation cosmique. Dès lors, certaines races ont commencé à croire que les ténèbres et la souffrance sont des ingrédients nécessaires de l’expérience de la vie, tout comme la nuit suit le jour et le jour suit la nuit.

Cela a permis aux forces obscures de transformer leur fief de Rigel en première vraie quarantaine, où aucune lumière ne pouvait entrer. car les Êtres ascensionnés ne recevaient pas d’informations sur les activités en cours sur Rigel et donc ne pouvaient pas envoyer de Lumière ni d’Amour pour résoudre la situation. En secret, les forces obscures ont développé leur arme la plus mortelle, la bombe de strangelets.

Une bombe de strangelets est un conglomérat de quarks lourds, appelé quarks étranges :

280px-Strange_production_3.svg

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mati%C3%A8re_%C3%A9trange

Lorsque ce conglomérat est mis sous pression et température extrêmes, il commence une réaction en chaîne et change la matière étrange:

Étrange 5.gif de production

http://en.wikipedia.org/wiki/Strangeness_production

Si une telle réaction en chaîne n’était pas arrêtée, une seule bombe de strangelets pourrait anéantir tout l’univers connu. Heureusement, les forces de la Lumière ont toujours eu la technologie nécessaire pour limiter considérablement le rayon d’une bombe de strangelets. Mais une bombe de strangelets est une arme beaucoup plus mortelle qu’une bombe thermonucléaire.

Pendant des millions d’années, les forces obscures ont produit quelques bombes de strangelets physiques et un peu plus de bombes de strangelets éthériques et les ont entreposées sur Rigel.

Il y a 25.000 ans, ils ont créé leur deuxième bastion de quarantaine sur la planète Terre et y ont transporté une partie de leurs bombes de strangelets et d’autres armes exotiques. Cet armement était la vraie raison pour laquelle la Confédération galactique n’a pas intervenu au cours de l’holocauste nazi, les explosions nucléaires d’Hiroshima et de Nagasaki, les purges staliniennes ou le génocide au Rwanda. A cette époque, la Confédération Galactique ne savait pas exactement quels armements l’obscurité avait à sa disposition, ils savaient seulement que s’ils intervenaient, il pourrait y avoir des conséquences désastreuses.

Tout au long du 20e siècle, la Confédération a enlevé, les uns après les autres, les obstacles au premier contact jusqu’à ce que, en 1995, ils soient prêts à passer à l’action. Cela a déclenché une alerte rouge parmi les Archontes dirigeant sur Terre à ce moment-là et ils ont décidé de faire appel à toutes les forces obscures restantes de la Galaxie, pour défendre la quarantaine de la Terre. Le résultat a été ce que l’on appelle l’invasion du Congo par les Archontes de 1996.

Pendant une brève période de quelques années, les forces obscures ont réussi à contrôler la plupart des systèmes stellaires, dans un rayon de 1000 années-lumière, autour de la planète Terre, à l’exception du système de Sirius. Ils ont même réussi à envahir l’amas d’étoiles des Pléiades en 1996 et cela ressemblait à : 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=FGBhQbmPwH8

 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=sdbsP86XzA8&list=RDOnsnZvR4X68

Ce fut un grand choc pour la race Pléiadienne, parce qu’ils avaient connu des centaines de milliers d’années de paix avant l’invasion.

Les Rigeliens ont même pris un petit nombre de Pléiadiens en otage , les ont transportés sur Terre, dans des bases souterraines militaires profondes, dans le Sud-ouest et les ont muni de micro-puces. Voici à quoi pouvait ressembler la base de Dulce, en 1996 ou 1997 :

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=gAjR4_CbPpQ

La Confédération Galactique a libéré les Pléiades en 1999 et le Mouvement Résistance a libéré les captifs Pleiadiens de Dulce, et d’autres bases, en 2001, mais la race Pleiadienne a eu besoin de près d’une décennie pour se remettre du choc complètement et être en mesure de participer pleinement aux activités de la Confédération Galactique pour la libération de la planète Terre.

Dans la période entre 1996 et 1999, toutes les bombes de strangelets Rigeliennes et d’autres armes exotiques ont été transférées à la planète Terre. La grande majorité de l’armement exotique physique a été supprimé par la Résistance jusqu’en 2004, mais une grande partie de l’armement exotique éthérique était encore présente, jusqu’à très récemment.

Parmi les autres armes exotiques, je voudrais mentionner les armes scalaires antigravitées physiques. Chacune d’entre elles a été retirée depuis 2004 et la Résistance ne permettra plus jamais que de telles armes soient développées par le complexe militaro-industriel. La Résistance supporte cependant le développement de la technologie anti-gravit à des fins pacifiques : http://m.disclose.tv/news/Boeing_Antigravity_propulsion_comes_out_of_the_closet/100519#DTV

Depuis 1999, les Maîtres ascensionnés, la Confédération Galactique et le Mouvement Résistance sont activement occupés à éliminer les couches superposées de technologies exotiques éthériques de la quarantaine de la Terre. Chaque fois qu’une couche est enlevée, les Maîtres Ascensionnés reçoivent de l’information sur la prochaine couche, en provenance de la Source. Ensuite, la Confédération et le personnel de la Résistance enlève la prochaine couche éthérique. Ce processus était en cours, de la même manière jusqu’à ce qu’il y a quelques semaines, quand une percée radicale a été faite.

Les Maîtres Ascensionnés ont reçu des informations, en provenance de la Source sur toutes les autres forces obscures éthérique et leurs technologies. Cela a effectivement dissout la base du système de la réalité de la dualité et a enlevé la base de pouvoir des Archontes dirigeants sur cette planète. La réalité démente de l’obscurité s’opposant à la Lumière va bientôt s’effondrer et alors seule la Lumière demeurera et toute souffrance aura disparu pour toujours.

En date du 8 Mars 2014, il ne reste qu’une seule couche d’Archontes éthériques, ainsi que leurs armements éthériques exotiques. La grande majorité des reptiliens éthériques ont disparu, la plupart de leurs technologies aussi, il ne reste, essentiellement, qu’un petit groupe d’Archontes déments avec leurs armes éthérées exotiques. Le fait qu’ils aient des bombes de strangelets ou quelque chose d’autre, n’est pas clarifié, pour des raisons de sécurité. C’est le seul facteur qui empêche l’Événement en ce moment. Combien de a temps cette couche demeurera intacte n’est pas non plus clarifiée, pour les mêmes raisons .

Sur le plan physique, tout est prêt pour l’Événement. Il ya aussi une vaste flottille de vaisseaux de la Confédération qui entoure la Terre. Il ya environ 5 milliards de vaisseaux physiques invisibles, positionnées dans la région de l’orbite terrestre basse : http://fr.wikipedia.org/wiki/Orbite_terrestre_basse

En plus de cela, il y a environ 120 millions de vaisseaux invisibles de la Confédération, dans la région entre la ligne Karman : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_de_K%C3%A1rm%C3%A1n

Et la limite Armstrong : http://fr.wikipedia.org/wiki/Limite_Armstrong

La Quarantaine de la Terre : Fin de partie dans MESSAGES EVENEMENTS 120px-Atmosphere_layers-fr.svgLe nombre et la position stratégique des vaisseaux invisibles de la Confédération, dans la troposphère et à la surface de la planète est hautement confidentielle, pour le moment.

Lorsque les premières fissures apparaîtront dans la dernière couche éthérique de défense des Archontes, les événements suivront ensuite rapidement. Nous pouvons nous attendre aux développements suivants, surgissent en succession rapide, mais pas nécessairement dans cet ordre :

- Divulgation des technologies avancées et très efficaces en médecine, par les médias traditionnels

- Incontestable preuve de l’existence de l’Atlantide diffusée par les médias au grand public

Preuve incontestable de l’existence de civilisations extraterrestres diffusée par les médias, possiblement par les dossiers secrets de la NSA , par Snowden ou tout autre dénonciateur

Appareils à énergie libre, fonctionnels dans les maisons et disponibles via un site Web public

- Arrestation ou élimination physique des principaux membres de la Cabale, diffusées par les médias traditionnels

Réinitialisation financière dans le monde entier

- L’Événement .

Pour accélérer le processus, les forces de la Lumière m’ont demandé de commencer à pressuriser des « points d’acuponcture de divulgation ». Je vais d’abord commencer par deux d’entre eux.

Tout d’abord, je suis en contact avec un groupe très fortement positif, ayant des capacités financières importantes, une infrastructure de production et un plan stratégique pour commencer la production de masse et apporter des dispositifs d’énergie libre, à prix abordables, à l’humanité . Ils sont à la recherche d’inventeurs ayant des appareils fonctionnels d’overunity, pouvant être rapidement produits massivement. S’il y a des inventeurs, ayant une intégrité personnelle suffisante pour mettre l’accent sur la libération de la planète, avant le profit personnel, qui n’ont pas peur de la cabale et qui ont des prototypes d’overunity fonctionnels, évolutifs et qui peuvent être facilement reproduits, ils peuvent me contacter à : cobraresistance@gmail.com

Deuxièmement, il ya un certain projet qui implique la Résistance et la population de la surface. S’il y a des gens qui ont eu un contact physique avec la Résistance ou le réseau de l’Agartha depuis 1996, ils peuvent me contacter à : cobraresistance@gmail.com

Sur le plan physique, la situation sur la surface de la planète atteint lentement son point culminant. La cabale est allée trop loin et des ultimatums ont été émis par les forces de la Lumière. La cabale avait besoin d’une démonstration d’une version douce de la technologie Stardust et cette technologie a été donnée librement : http://www.washingtonpost.com/world/national-security/attorney-general-eric-h-holder-hospitalized/2014/02/27/3e826da6-9fce-11e3-9ba6-800d1192d08b_story.html

Ici, je dois ajouter que Stardust peut être utilisée non seulement pour bloquer ou « handicaper » des membres de la cabale, cela peut également être utilisé pour guérir les gens. Stardust peut guérir la plupart des causes de la douleur chronique en 15 minutes. Il est temps que les gens EXIGENT que cette technologie soit divulguée, pour aider à apporter la guérison à l’humanité. Il y aura de nombreuses autres technologies de guérison avancées qui seront divulguées prochainement et des militaires positifs, en Egypte ont fait les premier pas dans cette direction, malgré les tentatives de les discréditer : http://www.theguardian.com/world/2014/feb/28/egypt-unveil-device-detects-cures-aids

L’existence de ces dispositifs m’a été confirmée directement par des sources du groupe Dragon et des sources au sein de la Noblesse Blanche de l’Egypte.

Les gens prennent enfin conscience de l’action des Jésuites soutenant par les mercenaires de Blackwater / Academi en Ukraine qui veulent amener l’Ukraine et la Russie dans un conflit militaire : http://www.dailymail.co.uk/news/article-2576490/Are-Blackwater-active-Ukraine-Videos-spark-talk-U-S-mercenary-outfit-deployed-Donetsk.html

Une des raisons de ceci est que les Jésuites veulent éliminer l’Église orthodoxe russe en Ukraine et la remplacer par une église catholique grecque, amie des Jésuites : http://henrymakow.com/2014/03/Israel-Shamir-Counter-Coup-in-Crimea%20.html

L’autre raison est que les Jésuites veulent ajouter l’Ukraine à l’Union européenne, qui est une création des Jésuites : http://www.djeppink.eu/en/blog/we-are-all-jesuits

Il y a beaucoup de groupes ayant de fortes capacités militaires et dont la colère envers la cabale monte de plus en plus. et les forces de la Lumière ne peuvent pas les retenir plus longtemps et elles ne le feront pas, alors, il se peut que ces groupes commencent à enlever des membres de la cabale de la planète, si ce n’est déjà fait, et ils ne vont pas attendre le scénario de l’arrestation de masse et l’Événement. Ici, je dois ajouter que seulement environ 10 % des Jésuites appartiennent aux forces obscures et de nombreux membres de la cabale sont dans le réseau Illuminati contre leur gré et je voudrais donc demander aux groupes mentionnés ci-dessus d’utiliser leur discernement lors leurs opérations d’enlèvement de la cabale.

Un de ces groupes a mentionné que si seulement une personne de plus meurt à la suite des actions des mercenaires Blackwater / Academi en Ukraine, ils vont commencer la suppression des mercenaires, et si cela ne suffit pas, ils vont commencer à éliminer les principaux membres de la cabale, un par un.

Un autre groupe a indiqué que Putin, au lieu de résoudre le conflit Ukraine avec des militaires, devrait envoyer des agents Spetsnaz pour commencer à enlever des membres de la cabale.

Un mystérieux bienfaiteur « inconnu » a approché certains groupes de la mafia et ces derniers lui ont prêté serment d’allégeance et ont tourné le dos à leurs alliés précédents, la Illuminazi et les Jésuites.

Il existe au moins deux autres groupes prêts à l’action et je ne vais pas les nommer spécifiquement.

Comme l’a dit Fulford, la semaine dernière:  » En attendant, regardez les chefs dirigeants cabalistes disparaître un par un .  »

Merci de diffuser le message… Message important provenant de Cobra et traduit dans l’urgence par Michelle du site http://lasphrebleue.blogspot.com

OÙ TROUVER LA LUMIÈRE

 (Version PDF)

images (29)« Pourquoi les êtres humains passent-ils tant de temps devant leur téléviseur, leur écran d’ordinateur ou leur console de jeux vidéo ? Tout simplement parce qu’ils ont besoin de lumière pour vivre, et qu’une faible lueur, même fausse, s’avère préférable à la noirceur totale ou la solitude du cœur. 

Les êtres humains ont besoin de lumière, tout comme les plantes ont besoin de soleil et d’eau pour subsister. La lumière est une forme d’énergie qui alimente et revitalise tout votre être. Elle vous permet de « recharger vos batteries », mais surtout, de « reconnecter » avec QUI VOUS ÊTES RÉELLEMENT. Cette lumière ou « prana », ainsi que la nomment les hindous, est la source même de tout ce qui vit. C’est l’électricité qui circule librement  le long de vos « circuits » intérieurs (vos synapses, vos méridiens, etc.), nourrissant et régénérant tous vos différents corps, tant physique qu’énergétiques. 

Pour tout être vivant, il est impossible de vivre sans lumière. C’est pourquoi vous passez votre vie à rechercher comment vous approprier cette lumière, la faire vôtre et l’emmagasiner dans toutes vos cellules. Tels des tournesols à la fin de l’été, vous vous balancez sans cesse de gauche à droite et de l’avant vers l’arrière, constamment à la recherche du moindre rayon de soleil pointant dans le ciel. Pourtant, il serait tellement plus simple de trouver la lumière en vous-même : il vous suffirait de vous « brancher » sur votre propre soleil intérieur, celui de l’amour divin présent dans tout votre être… 

Or, tant de gens ont « oublié » qu’ils sont eux-mêmes lumière ! Ils ne savent plus comment « rallumer » leur feu intérieur et se voient obligés de compenser par des ressources « extérieures » à eux. Faites-vous partie de ceux qui recherchent une parcelle de lumière dans les yeux de chaque personne qu’ils rencontrent, afin de s’y abreuver tel un assoiffé perdu dans le désert ? Comme l’enfant qui a entr’aperçu une lueur de fierté dans le regard de ses parents, passez-vous votre vie à tenter de retrouver cette étincelle d’approbation et d’amour de la part de vos proches, afin de mettre un baume sur votre âme esseulée ? 

En tentant de vous nourrir à travers la reconnaissance et l’admiration que vous portent vos pairs ou en quêtant un bref moment d’attention de leur part chaque fois que vous accomplissez un exploit, vous demeurez essentiellement tournés vers l’extérieur. Vous avez « enregistré » que tout ce que vous « faites » de « spectaculaire » sera récompensé par le regard lumineux de l’autre… telle une brève éclaircie qui viendra momentanément ensoleiller votre ciel intérieur.  Il n’est même plus nécessaire que ce que vous avez accompli soit bon ou bénéfique pour vos semblables : chaque coup d’oeil étant empreint d’énergie, il suffira brièvement à sustenter votre soif intérieure… 

En réalité, et si tous ces jeux de pouvoir, de guerre et de contrôle qui sévissent partout sur la planète n’étaient que le reflet de ce besoin incommensurable pour tout individu d’aller chercher de l’énergie chez l’autre ? Que cette énergie soit positive ou négative, en fait, importe peu : du moment que vous êtes « rassasié », ne fût-ce qu’un instant… Ainsi va votre monde ! Vous vous imaginez n’être que des « aspirateurs » de lumière, toujours en quête de plus d’énergie, quite à la soustraire à vos voisins… de gré ou de force ! 

Et, au pis aller, si vous ne parvenez pas à attirer le regard de vos pairs, toute autre source lumineuse finira par « faire l’affaire » à vos yeux. Tels des moustiques irrémédiablement attirés par un lampadaire éclairant la nuit, vous vous rassemblez autour de ces écrans lumineux de toutes les dimensions possibles et impossibles, qui diffusent jour et nuit quelques pâles reflets éblouissants, vous donnant l’illusion de « communier » avec la lumière de l’autre…  

Forts intelligents, il faut l’avouer, ceux qui ont appris à synthétiser la lumière et l’enfermer dans un tube : ils ont compris qu’un faux rayon de soleil est préférable à vivre dans l’obscurité ! À défaut d’illuminer tout l’être, si vos yeux parviennent à capter ne serait-ce que quelques faibles rayons lumineux, cela donnera au moins au cerveau l’illusion d’être momentanément « rassasié ». 

Oh ! Il ne s’agit pas ici de dénigrer l’importance de ces puissants outils technologiques qui ont fait beaucoup pour l’avancement de l’humanité à bien des égards. Mais, comme en toute chose, c’est l’excès qui cause le plus de dégâts. Combien de vos enfants sont désormais obnubilés par ces machines qui les maintiennent dans un univers parallèle, hors du temps et de la réalité ?  Qui parmi vous ne peut plus laisser passer une journée sans aller consulter sa « boîte de messagerie » ? Combien d’entre vous reviennent de travailler et s’installent devant la télé pour le restant de la soirée ? 

POURQUOI VOUS CONTENTER D’UNE ILLUSION QUAND VOUS POUVEZ GOÛTER À LA VRAIE LUMIÈRE, CELLE QUI ILLUMINE ET TRANSFORME L’ÊTRE TOUT ENTIER ? 

Depuis des temps immémoriaux, toutes les civilisations ont enseigné aux humains comment avoir accès à cette lumière intérieure illimitée. Que ce soit par la méditation, la prière, le yoga ou les arts martiaux, il est facile de retrouver la paix intérieure qui permet à la lumière de jaillir « du dedans de vous-même ». Car cette lumière est là, bien présente, à l’intérieur de vous-même. Vous le savez, vous l’avez toujours su. Ce feu sacré vibrant dans tout votre être, auquel vous accédez parfois lors d’un bref moment d’extase… amoureuse, sexuelle ou mystique ! 

Imaginez que vous puissiez recréer à volonté ce moment magique de fusion avec votre moi divin grâce à quelques exercices de respiration fort simples. N’est-ce pas ce que pratiquent les yogis et les samouraï depuis des millénaires ? De nos jours, la méditation est de plus en plus à la mode : faire le calme dans votre esprit agité ne peut qu’être bénéfique à tous les égards. Mais qu’en est-il du reste de votre corps ? Ce n’est que dans la respiration et les mouvements harmonieux que la lumière peut circuler et se répandre dans tout votre être. 

Le Taï chi, comme toutes les autres pratiques visant à amplifier l’énergie vitale alimentant votre corps, s’avère une excellente technique « d’illumination ». Mais vous pourriez tout aussi bien pratiquer la course à pied, la danse ou la natation. L’important demeure la motivation, le but pour lequel vous vous appliquez à bouger dans votre corps : est-ce seulement pour vous maintenir en forme ou vous appliquer réellement à reconnecter à votre Essence flamboyante ? 

Vous voulez trouver la lumière et la faire vôtre à chaque instant ? Vous aspirez à jouir d’une santé parfaite et vivre de longues et heureuses années dans la paix de l’esprit ? Il vous suffit de faire UN avec toutes les parties de vous-même ! Recentrez-vous sur votre propre soleil intérieur (au niveau du plexus solaire) et respirez profondément en visualisant que l’énergie lumineuse augmente et s’intensifie… jusqu’à ce qu’elle vous englobe tout entier ! 

VOUS ÊTES LA LUMIÈRE DU MONDE, cela vous rappelle quelque chose ? Si vous prenez le temps de connecter à votre lumière intérieure et d’accroître votre vitalité énergétique, vous ne serez plus des « aspirateurs » de lumière, mais bien des « porteurs de flambeau » ! Soyez de ceux qui transmettent la flamme divine plutôt que de se l’accaparer ! Il vous suffit de vous rappeler QUI VOUS ÊTES ! 

VOUS ÊTES LUMIÈRE ! VOUS ÊTES ÉNERGIE ! VOUS ÊTES AMOUR ! 

L’amour, en effet, demeure l’outil d’intégration par excellence de votre Lumière intérieure : plus vous vous aimerez et vous accepterez tel que vous êtes, plus votre lumière intérieure grandira et rayonnera partout, en vous comme autour de vous ! 

Dites OUI à l’être merveilleux que vous êtes ! Respirez à fond et voyez votre énergie vitale croître et dynamiser tant votre corps que votre esprit. Laissez votre soleil intérieur réchauffer et illuminer tout votre être ! Connectez-vous au ciel, à la terre et à tout ce qui vit : désormais, vous faites UN avec l’Énergie Universelle ! Votre Lumière non seulement revitalise et régénère toutes vos cellules vivantes, mais émane bien au-delà de votre corps, rayonnant de mille feux et se transmettant à la planète toute entière ! 

VOUS ÊTES UN ÊTRE ILLUMINÉ. VOUS L’AVEZ TOUJOURS ÉTÉ. PLUS RIEN NE VOUS DÉTOURNERA DE LA LUMIÈRE DONT VOUS ÊTES ISSU ET QUI JAILLIT DE VOUS ICI  MAINTENANT… ET POUR L’ÉTERNITÉ, DANS LE FEU SACRÉ DE L’AMOUR UNIVERSEL !

Message de Bianca Gaïa reçu en channeling par Diane LeBlanc

disponible aussi sur www.biancagaia.com

Vous êtes invité à faire circuler ce message à condition d’en respecter l’intégralité

Les enfants super-psychiques

Les enfants super-psychiques dans ENFANTS INDIGO enfants-superpsychiques-300x220

Les enfants super-psychiques constituent peut-être le type d’humains le lus charismatique qui puisse exister sur cette terre. Leurs capacités époustouflantes les distinguent des deux autres catégories (enfants Indigo et enfants Sida) .

Ces enfants  sont capables de faire des choses que l’on ne peut voir que dans les films, grâce aux nouvelles techniques d’animation sur ordinateur. Mais le plus étonnant, c’est que c’est réel ! Si ces enfants ne peuvent pas changer notre monde, alors rien d’autre ne pourra le faire. Notez que leurs capacités ressemblent beaucoup aux manifestations de conscience déjà connues, pendant le changement de dimension. Ce à quoi vous pensez se manifeste ! Ces êtres sont capables de démontrer que ce à quoi ils pensent devient réalité.

Paul Dong et Thomas E.Raffill ont écrit un livre surprenant, Chinas Super Psychics ( Les superpsychiques de la Chine). Cet ouvrage rapporte ce qui se passe en Orient à propos de ces nouveaux enfants psychiques qui ont commencé à apparaître dès 1974, l’année au cours de laquelle ce jeune garçon qui pouvait lire avec ses oreilles a été découvert. En fait, les membres du gouvernement chinois affirment que lorsqu’on bandait les yeux de ces enfants, ils pouvaient parfaitement voir avec leurs oreilles, leur nez, leur bouche, leur langue, leurs aisselles, leurs mains ou leurs pieds. Chaque enfant était différent, mais sa vision par une des parties du corps déjà nommées était jours parfaite. Il ne s’agissait pas de tests dont un certain pourcentage seulement était correct et les résultats, peu concluants, pendant le restant des séances. Tous les résultats étaient chaque fois parfaits.

J’ai commencé à parler de ces enfants en 1985, quand j’ai mentionné l’article écrit à leur sujet dans le magazine Omni , dont une équipe avait été invitée à se rendre en Chine pour observer quelques-uns de ces petits génies. La direction d’Omni présumait que les officiels trichaient. Par conséquent, quand on leur présenta les enfants, ils les testèrent avec leurs propres méthodes, sans rien laisser au hasard. Un des tests débutait comme suit : les enfants étant présents, le représentant d’Omni prit une pile de livres, en choisit un au hasard, l’ouvrit à une page, également au hasard, qui fut ensuite déchirée du livre et froissée jusqu’à en faire une petite boule. Il la plaça enfin sous l’aisselle d’un des sujets – qui se mit à réciter chaque mot du texte imprimé, alors que quelqu’un prenait des notes. Après comparaison des deux textes, ils furent déclarés parfaitement semblables ! L’équipe d’Omni était dorénavant convaincue que le phénomène était bien réel, mais personne ne pouvait expliquer au juste comment ces charmants rejetons s’y étaient pris. L’article fut publié dans le numéro de janvier 1985.

Omni ne fut d’ailleurs pas le seul à envoyer une équipe de chercheurs pour observer tout cela. Plusieurs autres magazines avaient fait la même chose, notamment Nature, un des plus prestigieux. Tout le monde était d’accord pour reconnaître l’authenticité du phénomène.

Dans la ville de Mexico, nous avons également découvert plus de 1000 jeunes ayant les mêmes capacités, et il pourrait même y en avoir beaucoup plus. Eux aussi pouvaient lire avec différentes parties du corps. Ce qui est remarquable, c’est que ces enfants mexicains peuvent voir avec les mêmes parties du corps que les enfants chinois. Il semble donc que la mutation de l’ADN a traversé l’océan, tout comme dans le cas du centième singe. Selon Paul Dong dans son livre Chinas Super Psychics,  chiansuperpsychics dans ENFANTS INDIGO  la possibilité de voir avec différentes parties du corps fut une capacité qui attira l’attention du gouvernement chinois, mais il y avait bien plus. Ces jeunes démontrèrent peu à peu d’autres capacités psychiques vraiment difficiles à accepter dans notre réalité « habituelle ». Monsieur Don rapporte qu’à plusieurs reprises, une assemblée d’environ 1000 personnes et plus était entrée dans l’auditorium, chaque spectateur ayant reçu un bouton de rose à l’entrée. Lorsque tout le monde fut calmement assis, la démonstration débuta. Une petite fille d’environ six ans marché toute seule jusqu’au milieu de la scène et fit face à l’auditoire. Sans dire un mot, elle fit un petit signe de la main et chaque bouton commença lentement à s’ouvrir jusqu’à devenir une rose magnifique en pleine floraison, sous les yeux mêmes de chaque personne dans la salle.

Paul Dong rapporte aussi comment 5000 jeunes enfants ont accompli en public un autre exploit à laisser tout le monde bouche bée. On doit prendre conscience ici qu’ils étaient tous testés avec soin par les représentants du gouvernement chinois, qui désiraient s’assurer personnellement que ce que je vais maintenant raconter est véridique et qu’il ne s’agit absolument pas d’une supercherie. Ces officiels en sont désormais tout à fait convaincus. Un gamin choisissait au hasard une bouteille remplie de capsules, de cachets ou de pilules sur une étagère, comme des capsules de vitamine C, par exemple. La bouteille était encore scellée et le couvercle en métal ou en plastique ne pouvait être dévissé sans que le sceau se brise. Cette bouteille était ensuite placée au centre d’une table dont la surface était complètement dégagée. Une caméra avait été installée sur le côté pour enregistre la séance. Le petit garçon ou la petite fille avertissait les gens qu’il ou elle commençait, mais rien n’était encore visible. Soudain, les pilules à l’intérieur de la petite bouteille scellée semblaient se dématérialiser, travers le verre et se rematérialiser sur la table, juste à côté du flacon maintenant vie mais toujours scellé. Dans de nombreux cas, le jeune opérateur prenait alors un autre objet, une petite pièce de monnaie par exemple, qu’il posait simplement sur la table et se concentrait à nouveau. Peu de temps après, la pièce se retrouvait à l’intérieur de la bouteille scellée, ayant apparemment effectué le même processus, mais à l’inverse. Ce genre dé monstration s’apparente de très près à ce que  j’appelle la conscience de la quatrième dimension. Ce à quoi vous pensez et ce qui arrive sont apparentés.

Selon ce livre,  plusieurs autres facultés psychiques ont été démontrées. Si vous êtes intéressés, lisez vous-mêmes les rapports. Vous pourriez penser qu’il ne s’agit que de trucs de magie, mais quand vous voyez une telle chose de vos propres yeux, cela reste très difficile à expliquer ou à nier. Pendant dix ans, le gouvernement chinois n’y a pas cru non plus, et ceci, jusqu’à ce que le nombre de ces jeunes surdoués augmente considérablement dans la population. Au moment de la publication de Chinas Super Psychics, en 1997, le gouvernement chinois avait dû admettre que tout ceci était vrai dès 1985.

Réalisant ce que tout cela pouvait signifier, le pays établit des écoles d’entraînement pour aider cette nouvelle génération. De nos jours, chaque fois q’un enfant ayant des pouvoirs psychiques est découvert, il est envoyé dans une de ces écoles. La chose importante décelée depuis est la suivante : Si l’on prend des jeunes qui ne sont pas psychiques et qu’on les met en présence de ces surdoués qui, eu, le sont naturellement, les enfants antérieurement non psychiques deviennent capables d’accomplir les mêmes exploits. Ceci nous remémore Uri Geller, le célèbre sensitif israélien qui peut tordre des objets en métal simplement en les regardant. Dans son livre Uri Geller, My Stori, il parle des démonstrations de ses capacités psychiques en Europe.

macc-a1knomaeonghtiuyoa

Par exemple, au cours d’une émission de télévision, il demanda aux spectateurs de placer des couteaux, des cuillères ou des fourchettes devant leur poste. Avec plusieurs millions d personne comme témoins, il parvint à tordre non seulement les objets en métal qui avaient été disposés sur une table dans le studio et devant les caméras, mais également tous les couverts placés devant les postes de  télévision dans chaque foyer concerné. Cette démonstration à une grande échelle avait provoqué d’ailleurs un effet secondaire intéressant. D’après les coups de téléphone reçus immédiatement après l’émission et dans les quelques jours qui suivirent, on découvrit que plus de 1500 jeunes des deux sexes avaient été capables de faire la même chose, simplement en voyant le phénomène se produire une seule fois devant leurs yeux. La plupart des gens, et tout spécialement les scientifiques, étaient cependant convaincus que M. Geller était un magicien et qu’il avait un truc qui lui permettait d’obtenir ces résultats. Le Stanford Research Institute (Institut de Stanford pour la recherche) lui demanda s’il accepterait de soumettre sa magie à un examen scientifique. Il acquiesça à leur requête, et pendant un certain temps, fit ce que les ingénieurs de cette université renommée le priaient de faire, ceci dans le but de prouver une fois pour toutes que ces capacités psychiques n’étaient pas de simples trucs de magie. […]

Chose encore plus impressionnante, en admettant que ce soit possible, c’est qu’environ quinze enfants européens ayant les mêmes pouvoirs furent testés après M. GELLER, avec les mêmes tests les plus stricts qui soient, et que chacun d’eux put effectuer exactement ce que M. Geller avait fait. Par conséquent, s’il s’agissait d’un truc de magicien, ces quinze enfants étaient également des « maîtres magiciens », mais les gens de l’institut de Stanford pour la recherche, malgré toute leur propre magie scientifique, ne purent jamais détecter la moindre fraude. Les résultats de ce test, ainsi que le restant de cette recherche de la part de la grande université, furent publiés dans le magazine Nature d’octobre 1974. Le New York Times produisit immédiatement un article de fond dans lequel on pouvait lire ceci : « La communauté scientifique a été mise en demeure d’accepter que quelque chose est digne de leur attention et de leurs examens dans le domaine des perceptions extrasensorielle ». Pourtant, nous sommes à ce jour parvenus au troisième millénaire, et la science ne veut pas encore admettre que les capacités psychiques sont une choses vraie chez l’être humain. Ce vieux paradigme n’a nulle part où aller et il devra bien se dissoudre un jour ou l’autre.

En Juillet 1999, à Denver, au Colorado, je parlai de ces nouveaux enfants devant un large auditoire et demandai à une jeune femme mexicaine du nom de Inge Bardor de démontrer directement sa capacité de voir avec les mains ou les pieds. Cette année-là, elle avait 18 ans. On lui mit un bandeau sur les yeux en s’assurant qu’elle ne pouvait absolument plus rien voir, et elle accepta des photographies de participants dans la salle pendant environ une heure, décrivant parfaitement leur contenu aux propriétaires et à l’assemblée, qui pouvaient facilement tout vérifier. Elle décrivait d’abord correctement la photo, comme si elle l’avait regardée avec ses yeux, mais les choses ne s’arrêtaient pas là. Elle devenait beaucoup plus précise quant à la personne représentée sur le cliché, donnant sur elle des informations exactes qu’il lui était impossible de connaître par des moyens normaux. Elle fournissait même des renseignements justes sur les lieux où la photo avait été prise et sur ce qui se trouvaient en dehors du champ de la caméra, comme la présence d’un lac ou d’un bâtiment particulier. Inge pouvait aussi décrire la personne qui avait tenu l’appareil, ainsi que les vêtements qu’elle portait ce jour-là, et même ce que chaque personne pensait au moment de la scène. Quand on lui présenta une photo prise à l’intérieur d’une maison, elle fut capable de se promener psychiquement à l’intérieur et décrivit au propriétaire tout ce qui se trouvait dans le hall, ainsi que sur une table installée là.

Pour terminer, quelqu’un plaça un journal sous les pieds d’Inge, et même avec ses chaussures à talons hauts, elle fut capable de le lire comme s’i l avait été entre ses mains et qu’elle le parcourait des yeux. En réalité, elle avait les yeux bandés et ne pouvait absolument rien voir. (Si vous désirez vous procurer la vidéo, adressez-vous au Lightworks Video, au 1800 795-8273, et demandez les deux cassettes intitulées Through the Eyes Ofa Child (A travers les yeux d’un enfant).

Le gouvernement chinois a observé ces jeunes surdoués changer une molécule d’ADN dans une boîte de Petri, devant les caméras et avec tout l’équipement scientifique nécessaire pour pouvoir enregistrer ce tour de force apparemment impossible. Si cela est vrai, ce que les officiels chinois qui ont conduit l’expérience affirment, ne serions-nous pas nous-mêmes capables de changer notre propre ADN si nous comprenions bien le processus ? Je pense que oui. Suivez simplement l’exemple de ces enfants. Comment se fait-il que 60 millions d’individus de par le monde aient déjà changé leur ADN par mutation génétique spontanée de manière à considérablement améliorer leur système immunitaire, tout spécialement contre le virus du sida, si le processus n’est pas très semblable à ce que les jeunes superpsychiques de la Chine ont déjà démontré ? Nous vivons vraiment tous dans des temps extraordinaires, des temps historiques pour la planète – et vous êtes tous encore vivants pour pouvoir en profiter !

En septembre 1999, alors que j’étais en Russie, j’eus l’occasion de parler à de nombreux scientifiques russes au sujet de ces enfants ; j’eus ainsi des conversations avec des gens qui me demandèrent de ne pas citer leur nom ? mais quelques-uns d’entre eux avaient été membres de conseils d’administration qui contrôlaient plus de 60 communautés scientifiques ? y compris leur programme spatial ; ils me confirmèrent en privé que ce qui se passe en Chine se produit aussi en Russie. De nos jours, des milliers de jeunes Russes font montre du même genre de capacités psychiques. Je suis convaincu que ces trois nouveaux types d’humains (enfants Indigo – enfants Sida – enfants Superpsychiques et peut-être plus) constituent vraiment un phénomène mondial, quelque chose qui changera l’expérience humaine sur la planète Terre à tous jamais.

Extrait de l’Ancien Testament de la Fleur de Vie – Tome 2 – de Drunvalo Melchizédek

Le lâcher prise et les objectifs

 

venez me rejoindre sur le forum :

http://devantsoi.forumgratuit.org/

Le lâcher prise et les objectifs dans CERCLE DE GRACE feuille Est-ce à dire que lâcher prise implique de renoncer à nos buts, à nos objectifs ? Pas nécessairement. Lâcher prise, dans l’immédiat, peut être parfaitement compatible avec l’action, mais impliquera parfois une action différente ou différée. Prenons un exemple simple qui permettra de mieux comprendre. Il vous est sans doute déjà arrivé d’avoir un nom sur le bout de la langue et de vous acharner pendant de longues minutes pour le retrouver, mais en vain. On dirait que plus vous faites des efforts, moins vous vous en souvenez. Puis, vous passez à autre chose, vous lâchez prise sur votre recherche. Soudain, le nom recherché arrive de lui-même et sans aucun effort.

Penser de façon obsessive à un problème est la plupart du temps complètement inefficace et ne le règle surtout pas. Au contraire, s’en détacher provisoirement peut permettre à notre cerveau de faire émerger certaines solutions et surtout de laisser la place à l’originalité et la créativité.

 Un acte de confiance

Pourquoi trouvons-nous si difficile de laisser aller notre besoin de contrôle? Parce que nous nions ou parce que nous sommes très peu conscients des peurs liées à l’absence de contrôle. Par exemple, on peut craindre des autres qu’ils nous dominent, avoir peur de se tromper, peur de ne pas être adéquat, peur de manquer de quelque chose. Plus on cherche à contrôler, que ce soit les collègues, le conjoint, ses enfants, une manière de faire les choses, l’opinion des autres ou même son apparence, plus cela est signe d’insécurité et moins on lâche prise. Lâcher prise est un acte de confiance. Cela nécessite l’acceptation de nos limites, la reconnaissance des autres dans leurs différences et la capacité de faire avec ce qui est dans le présent (voir encadré). La tentation est grande toutefois de refuser ce qui n’est pas conforme à nos désirs. Le besoin de contrôle nous fait nous acharner sur ce qui aurait pu être ou ce qui devrait être et oublier ce qui est présentement.

Des moyens de lâcher prise

Comment peut-on s’y prendre pour développer la capacité à lâcher prise ? De plusieurs façons. Mais la première et la plus importante n’en demeure pas moins la prise de conscience. Devenir conscient de nos émotions face à ce qui arrive. Devenir également conscient de l’absurdité du contrôle sur ce qu’on ne peut ni changer ni influencer. Devenir conscient de toute la perte d’énergie et de bien-être que représentent le perfectionnisme et l’acharnement.

Par exemple, vous partez en voyage à l’étranger dans l’intention bien précise d’en profiter pour faire de la photographie, une de vos passions. Dès votre arrivée, votre appareil ne fonctionne plus. Il est impossible de le faire réparer sur place ou de s’en procurer un autre. Entretenir en vous la frustration, la colère, le dépit par rapport à cette contrariété peut gaspiller vos vacances et ne corrigera en rien la situation.

Alors, ne vaut-il pas mieux recadrer cette situation ? Vous dire, par exemple, que vous pouvez peut-être profiter autrement des belles images qui s’offrent à vous ? Peut-être serez-vous plus sensible aux brochures, aux cartes postales, aux vidéos que vous pourrez vous procurer ? Peut-être ne pas être embarrassé d’un attirail de photographe vous permettra-t-il de faire des activités différentes ? Peut-être que de couper court à ces pensées moroses vous permettra-t-il de ne pas rater vos vacances et, la prochaine fois, de partir avec un plan B : une deuxième caméra ou, tout simplement, un appareil photo jetable ?

Marie Bérubé, psychologue

Des secrets révélés

Gif videos naves Beaucoup de choses qui étaient demeurées cachées jusqu’ici passeront au premier plan, y compris en ce qui concerne les ovnis, les phénomènes psychiques, les guérisons miraculeuses et les affaires camouflées par les gouvernements. Ces dévoilements ne seront peut-être pas présentés comme tels, mais le public sera mis au courant, discrètement ou par inadvertance, volontairement ou accidentellement. Quels que soient les motifs et les moyens utilisés pour divulguer ces informations secrètes, elles seront d’une importance suffisante pour créer des remous dans plusieurs secteurs. On assistera donc au cours de l’année à plusieurs découvertes et divulgations incroyables dans tous les domaines.

 Encore une fois, il y aura deux côtés à la médaille. Plusieurs secrets paraîtront terrible s, mais la situation sera porteuse d’étonnantes transformations qui en changeront la dynamique. Ces changements auront lieu autant à une petite échelle qu’à une très grande échelle.ils se produiront dans votre vie personnelle, dans votre communauté et dans le monde entier. Les événements seront interprétés de plusieurs façons radicalement différentes ; nous vous recommandons de rechercher le sens, l’aspect positif potentiel de tous ces changements, et de profiter au maximum de toute cette nouvelle connaissance. Pour la planète en général, c’est la période pour apprendre beaucoup de choses et mettre de l’avant de grandes découvertes. Tirez le meilleur parti possible du reste de cette année fantastique, qui constituera alors un jalon important dans votre évolution personnelle et celle de la Terre. 

Extrait du livre DEVENIR – Eveiller le grand potentiel Humain – page 208 – Extrait de la série Kryeon  – 2011 canalisé par Lee Carroll– propos de Simion, recueillis par Martine Vallée.

Nouvelle Terre

 

La survie était quelque chose de réel en ces temps-là. La notion de survie existait car la nature préserve ce qui est en harmonie avec elle, ce qui demeure à l’unisson avec elle. La nature ne préserve pas ce qui n’est pas en harmonie avec elle, ce qui nous amène à ce soir et à l’éclipse de lune. C’est un nouveau ciel qui est rendu manifeste ici à la fin de ce siècle. C’est un nouveau ciel. Exactement comme les prophètes d’antan le virent, de manière comparable à ce dont je fus moi-même le témoin et à quoi je pris part, vous aussi allez être mêlés à des changements formidables, les plus formidables d’entre eux venant de l’arrière-scène de l’infini. Ce sera un événement formidable s’il en est douze jours de lumière et une grande intimidation. Mais la nouvelle terre, qu’est-elle donc ? 

Nouvelle Terre dans RAMTHA nous parle L-Atlantide-VIDEO-Plongez-dans-le-mystere-le-23-mars-sur-SciFi_image_article_paysage_new

La nouvelle terre sera occupée par des entités qui ont le pouvoir en conscience de jeter un pont dans le temps. Tels sont ceux qui seront préservés. Cela paraît relativement métaphysique et simple, mais ça ne l’est pas. Ceux qui savent enjamber le point du temps sont ceux qui vivront dans ces temps-là. Ceux qui ont la faculté de semer leur propre graine là-bas seront là-bas. Ceux qui se voient impliqués avec les monstres de l’avenir n’y seront pas. 

 

Eh bien, je m’appelle Ramtha, l’Etre illuminé ; c’est ainsi que je fus appelé de mon temps et ainsi que j’existe dans les mémoires jusqu’à ce jour. Mêmes les Egyptiens se souviennent de moi, les Perses se souviennent de moi et toutes les cultures anciennes se souviennent de moi, ca mon peuple devin la race qui ensemença toutes les cultures. Leurs lois, ce dont ils avaient été les témoins, ils les apportèrent partout où ils s’établirent, car je représentais un haut point de l’histoire, pour ainsi dire un temps qui fut le siège non seulement de changements cataclysmiques mais également de la chute de l’arrogance et de l’orgueil, et la montée de ce qu’o appelle le barbarisme et de ce qu’on appelle l’illumination finale, la véritable illumination. 

 

Issu du livre de Ramtha : La civilisation humaine, les origines et l’évolution – aux éditions AdA – Introduction : la réalité n’est qu’un rêve – page 49… 

Nosso Lar (Notre Demeure)

  beau moment présent   Nosso Lar (Notre Demeure) dans VIDEOS à voirNosso Lar, un film révolutionnaire sur l’après vie, ou la vraie vie 

La mort, la vraie vie, la renaissance… et le cycle de l’évolution continue… Un merveilleux film brésilien, Nosso Lar (Notre Demeure) qui est en train de révolutionner la vision de l’après vie. 
Il est basé sur les transmissions reçues par Chico Xavier, un médium brésilien prolifique en réception spirites dites ‘psyschographes’ (dont 450 livres reçus d’Emmanuel) de la part de l’esprit d’André Luiz, un médecin mort dans les années 1930. 

Après la scène sombre et glauque en noir et blanc du début, dans la vallée de la mort ou chacun vit selon ses propres croyances pour aller jusqu’au bout de l’enfer, vient le temps du pardon, de la miséricorde et de l’aide. Les êtres de lumière viennent au secours de ceux qui implorent la miséricorde divine et la vie lumineuse réelle apparait. Alors, vient le temps de la restructuration cellulaire avec l’emploi du rayon vert de guérison (à ce titre tous ceux qui travaillent avec les rayons sacrés peuvent en comprendre la portée et les autres rayons agissent pareil dans leurs pouvoirs respectifs), et celui du réveil de l’âme et de la vraie guérison spirituelle de l’intérieur. 

Bande annonce : Image de prévisualisation YouTube 

Ce film permet de comprendre que l’acte de réincarnation est choisi après étude, et que le départ de l’autre côté est source d’émotion…De comprendre comment la colère et la jalousie peuvent affecter notre environnement immédiatement et faire baisser les vibrations et comment la paix et l’amour l’illuminent aussitôt…    
Ce film aide aussi à comprendre comment peut fonctionner la ‘psychographie’ ou l’écriture inspirée. Idem pour la canalisation par syntonisation.  

Le libre arbitre existe et il est bien indiqué dans ce film que nul Être de lumière ne peut interférer sans la demande d’un frère car l’amour véritable n’est pas d’assister mais d’aider la personne à développer ses propres talents et compréhensions. 

Aider ceux qui n’ont rien demandé ou qui ne sont pas prêts, c’est faire du gavage forcé à ceux qui n’a pas faim ou qui rejettent la nourriture mais c’est surtout satisfaire son ego de ‘sauveur du monde’, alors qu’aider ceux qui sont consentants, c’est leur apporter une échelle pour leur élévation. 

Un lien Wikipedia qui vous en dit davantage : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nosso_Lar 

mini_fleche_f_dr_002 dans VIDEOS à voir  Vous pouvez visionner le film en entier sous-titré en français ICI :  
http://www.novamov.com/video/4d57bf11da298 

   PS : Un conseil, fermez d’abord la publicité intérieure en cliquant sur le X du carré central, puis lancez-le et mettez en pause pour le laisser charger 30 minutes. Puis prenez le temps de le regarder à un moment paisible ou vous ne serez pas dérangés. Certains seront peut-être surpris de découvrir ce monde, et d’autres confortés dans leurs croyances. 

Un fait certain : la prière aide ceux qui n’ont pas encore atteint la vibration supérieure de lumière… et seul le respect de la vie divine et l’amour inconditionnel sont importants pour évoluer. 

Quelques phrases du film : Tout s’acquiert par le service et le mérite…
‘Quand le serviteur est prêt, le service arrive’.
 
‘Le bien que nous faisons est notre avocat devant l’éternité’. 

Puisse ce film aider à comprendre comment ‘vivre en notre demeure’ au quotidien. Bon visionnage.
signé Joéliah 

source:    
Christine Charet            amourdelumiere.fr     

 

La suite en livres à télécharger gracieusement 


« Le récit qui commence par Nosso Lar est constitué en tout par treize ouvrages chronologiques. Tous ont été traduits en français :1.Nosso Lar, la vie dans le monde spirituel :


2.Les Messagers
3.Missionnaires de la Lumière
4.Ouvriers de la vie éternelle
5.Dans le monde supérieur
6.Libération
7.Entre la Terre et le Ciel
8.Dans les domaines de la médiumnité
9.Action et réaction
10.Évolution entre deux mondes
11.Mécanismes de la médiumnité
12.Sexe et destin
13.Et la vie continue » ( Source Wikipedia)

mini_fleche_f_dr_002  A lire ci-dessous en un clic :
André Luiz 

Ouvriers de la Vie Éternelle
Nosso Lar
Missionnaires de la Lumiere
Libération
Les Messagers
Dans les Domaines de la Médiumnité
DANS LE MONDE SUPÉRIEUR 

Source : http://www.uemmg.org.br/list.noticia.php/origem/1/noticia/269/titulo/Obras_de_Andre_Luiz_em_Frances_para_Download 

Ramtha

RAMTHA est une entité qui se manifeste à travers J.-Z. KNIGHT. Il dit être un Maître ayant fait son ascension depuis ce plan, la Terre, il y a 35000 ans, c’est-à-dire au temps de l’Atlantide et de la Lémurie. Il dit être le grand RAM, RAMA – qui signifie Dieu – des peuples de l’Inde ancienne. 

Judy Zebra Knight (née Judith Darlene Hampton le 16 mars 1946) est la directrice de JZK, Inc. en charge de la Ramtha’s School of Enlightenment. Le 7 février 1977, une entité appelée Ramtha, The Enlightened One, serait apparue à Knight dans sa cuisine. Depuis, elle diffuse les messages de Ramtha lors de transes particulières durant lesquelles elle s’exprime avec une voix gutturale dans un anglais ancien, et ses ouvrages, grâce à ses apparitions à la télévision et la promotion que lui a faite Shirley MacLaine, sont devenus les plus populaires du channelling américain. 

Ramtha dans PERSONNAGES HISTORIQUES ramtha  La première rencontre de J.-Z. KNIGHT avec RAMTHA eut lieu en 1977, un dimanche après-midi, dans la demeure de celle-ci, à Tacoma dans l’Etat de Washington. J.-Z. et son époux construisaient des pyramides de carton, car ils avaient entendu dire que construites selon des proportions bien précises, ces pyramides constituaient un champ de forces susceptibles de conserver intacts des aliments placés en dessous. J.-Z. se coiffa d’une de ces pyramides, pensant dit-elle que « cela stimulerait sa matière grise ». C’est alors que J.-Z., regardant en direction du vestibule, vit une gerbe d’étincelle d’or comme répandues à hauteur du plafond. Bientôt elle s’aperçut que les étincelles prenaient la forme d’une entité, laquelle mesurait bien deux mètres. « Il était constitué à 100% de lumière, à la limite de la transparence, » nous dit-elle. J.-Z. s’adressa à lui et demanda : « Qui êtes-vous ? Vous êtes si extraordinairement beau. » L’entité répondit : «  Je suis Ramtha, celui qui possède l’illumination. Je suis venu afin de vous aider à franchir le fossé devant vous. » 
 

L’époux de J.-Z. pouvait lui aussi voir l’entité, et le sol leur parut se dérober sous leurs pieds. La pyramide tomba de la tête de J.-Z.. Elle pensa à la Bombe, se disant que peut-être elle avait explosé et que Ramtha était là pour leur salut. Puis elle se ravisa et se mit à rire. 
Ramtha dit alors : « Femme bien-aimée, les plus grandes choses s’accomplissent le cœur léger. » 

Ce fut la première fois que Ramtha se brancha ainsi sur les pensées de J.-Z., qu’il s’entretint avec elle, lui délivrant ses enseignements. Il le fit ensuite continuellement pendant deux années. Après d’innombrables « aventures » et expériences, à la suite même d’une période où elle craignit avoir affaire avec le diable, elle finit par le connaître, par lui faire confiance et l’aimer grandement. 


Avec son approbation, il commença de parler à travers elle alors qu’elle se trouvait en état de transe. Au début, les auditeurs furent très peu nombreux, les dialogues se faisaient au milieu d’un cercle d’intimes. Mais la nouvelle se communiqua, l’auditoire s’élargit à mesure et les gens commencèrent à venir de lieux plus lointains. 

Puis J.-Z. entreprit de parler en diverses villes des Etats-Unis, rendant accessibles les enseignements à un auditoire toujours plus vaste. Les « dialogues avec Ramtha » étaient le moyen de les leur faire connaître. La majorité d’entre eux entendaient pour la première fois quelqu’un leur affirmer « qu’ils étaient Dieu, qu’ils étaient illimités. » 

          
Qui est Ramtha ?

Ramtha a vécu il y a 35000 ans en Lémurie.


A 14 ans il devint un conquérant qui libéra son peuple de l’oppression des Atlantes. 

A 24 ans, il fut grièvement blessé. Sa convalescence dura sept ans. Il se remit alors en question, réfléchit sur le sens de la vie et connut l’éveil grâce à la contemplation et à l’observation. Il découvrit alors comment transcender les contraintes du temps, de l’espace, et des limitations du corps physique. En 63 ans il avait conquit les 2/3 de la planète. 

A 77 ans, il enseigna en 120 jours toute sa connaissance à son peuple (deux millions de personnes) puis ascensionna devant lui. 


On retrouve certains vestiges de sa vie et de ses Enseignements dans divers objets trouvés en Inde et en Egypte, ainsi que dans l’Ancienne Littérature Indoue. Il devint plus tard le premier Dieu du peuple Indou « Rama ».) 

Ramtha présente son savoir comme étant le fruit de sa propre expérience personnelle. Il insiste sur le fait qu’il est l’incarnation de ses enseignements. C’est ainsi qu’il dit être un Dieu Immortel, être Conscience et Energie, et avoir vécu en tant qu’être humain il y a 35000 ans sur un continent disparu, la Lémurie. Le fait qu’il ne soit plus limité par son corps physique lui permet d’interagir avec le monde physique sous d’autres formes. 

Il a choisi l’époque actuelle pour revenir parce que l’espère humaine est prête à comprendre ce qu’il a découvert au sujet de notre véritable identité en tant que l’Observateur, Celui qui façonne le temps et l’espace, le Responsable de la matérialisation à partir du champ quantique. 
 

NB : Ramtha explique que l’humanité existe depuis bien plus longtemps que ce que la science actuelle ne peut le prétendre. Il dit que l’humanité existe depuis plusieurs millions d’années et que des civilisations très avancées coexistaient avec d’autres qui l’étaient moins. Il a d’ailleurs été récemment découvert officiellement que l’humanité se servait d’outils datant de 2 millions d’années avant JC. 

Pensée Élevée   « Ne Voyez jamais ce que vous avez fait comme un échec mais comme un accomplissement. Alors vous n’avez jamais été en échec ;  vous avez toujours appris. » 

clic mini-86064783fleche-droite-004-gif dans PERSONNAGES HISTORIQUES  L’ÉCOLE DE SAGESSE DE RAMTHA « Conscience et énergie »

clic  mini-86064783fleche-droite-004-gif Retraites et Séminaires

 

JZ Knight est channel de Ramtha depuis 30 ans. Elle est la fondatrice de l’École de Sagesse Ancienne de Ramtha, RSE. Ses milliers de « sortie du corps » lui ont apporté une connaissance hors du commun qu’elle révèle avec simplicité et humilité lors de conférences très prisées. 

Vidéos de Ramtha   Image de prévisualisation YouTube                    

     

 Image de prévisualisation YouTube 

                

        Image de prévisualisation YouTube 

Ramtha’s School of Enlightment – Home Page -
The American Gnostic School, Teaching based on channelings from Ramtha by J.Z. Knight 

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...