Ce que vous pouvez faire maintenant – L’activation de la huitième couche d’ADN

Nous allons vous dire ce qui se passe maintenant : des oiseaux tels que vous n’en avez encore jamais vus auparavant – c’est encore une autre métaphore – sont prêts à venir chanter un nouvel air sur cette planète, et ils le feront si vous activez certaines couches de votre ADN qui sont en train de devenir interdimensionnelles. Ce nouvel air (qui est aussi une Nouvelle Ère) est la conscience de ceux que vous appelez les Nouveaux Enfants de la Planète. Certains les ont appelés Indigo ; d’autres les ont appelés Cristal. La désignation Cristal est celle qui va mettre l’accent sur le Réseau de Cristal qui est en train d’être réécrit. Cette réécriture est littéralement la page actuelle de l’histoire de la Terre. 

ADN1

Nous savons qu’il est difficile pour vous de comprendre ces choses. Vous pensez : « Mais comment pourrions-nous réécrire l’histoire ? » Pourtant, c’est possible : il ne s’agit pas de changer les faits ; il s’agit plutôt de changer la conscience de l’humanité par rapport à son histoire en 3D. Réfléchissez : certains événements se sont produits à cause de courants de haine et de conflits d’intérêts. Une réécriture ne changera pas la chronologie de ces faits, mais elle modifiera la trame entière de vos polarités existantes et de vos sentiments actuels concernant le passé et ce qu’il y a lieu de faire ensuite. 

Nous allons vous donner une expression juive en hébreu : « Rokeb ba-a-rabot. » C’est le nom de la huitième couche interdimensionnelle d’ADN, et cela signifie « les Cavaliers de la Lumière. » En fait, le numérotage que nous donnons à ces couches d’ADN n’est pas réellement une liste mais plutôt un cercle. Cela pourrait être aussi facilement le numéro un que le numéro huit, mais dans nos conditions ici, dans cette explication, nous en faisons le numéro 8 d’une série de 12. Ce qui compte selon nous dans les nombres, c’est leur énergie. 

Vous êtes maintenant dans « la mise en pratique » du 8. C’est une mise en pratique de la responsabilité. L’hiver est sur vous. Regardez autour de vous. Voyez-vous quoi que ce soit de réellement encourageant ? La réponse est non. Tout ce qui tourne autour de la création de la paix ou de la stabilité soit est reporté soit n’arrive tout simplement pas. Mais ne désespérez pas, vous avez été préparés pour tenir la Lumière. C’est pourquoi vous avez traversé toutes les épreuves que vous avez traversées, de sorte qu’à chaque vie vécue, vous ayez un peu plus de sagesse et que lorsque ce potentiel se manifestera, vous sachiez quoi en faire. Votre vie actuelle est l’aboutissement de nombreuses autres vies sur la Terre, et toutes ces vies s’ajoutent énergétiquement jusqu’à se focaliser en cet hiver spirituel. 

Nous allons vous donner un autre nom pour cette huitième couche et il sera en lémurien : « Akee Yawee fractua. » Cette expression lémurienne signifie « Les Annales du Maître ». À l’époque lémurienne, elle désignait aussi « Les Annales DES Maîtres ». 

Qu’est-ce que cette Couche 8 ? C’est l’empreinte akashique individuelle de votre Entité divine. Certains d’entre vous sont conscients qu’il y a sur la planète un Hall divin des Annales, un endroit qui conserve la trace des allées et venues de toutes les entités appelées êtres humains sur la planète Terre. C’est un endroit où en principe les humains ne pénètrent pas, sauf lorsqu’ils vont et viennent entre les mondes. Il donne une sorte de comptabilité spirituelle de l’influence humaine sur cette planète. On l’appelle « les Annales Akashiques ». 

À présent, supposons que vous ayez la possibilité de visiter cet endroit ; vous découvririez que la mémoire de qui vous avez été sur la planète… en totalité, est stockée dans une forme de cristal. Dans la pièce où vous êtes réunis, il y a plus de 200 personnes, mais pas un seul nouvel être, ce qui veut dire qu’il n’y a personne ici qui expérimente la planète Terre pour la première fois ! Nous aimerions vous dire ceci, Lémuriens : ce n’est pas par hasard que vous êtes venus vous rassembler ici afin d’entendre parler de cet hiver que vous avez projeté ; vous êtes tous de vieilles âmes ! La Couche 8 est maintenant prête à être activée. La couche 8 est votre cristal akashique personnel. Il contient tout ce qui se rapporte à chacune des vies humaines que vous avez accomplies sur la planète et tout ce que vous y avez expérimenté. 

ADN

Jusqu’à présent, tant que vous vous promeniez en 3D, cette couche n’était pas réellement importante sinon pour les énergies particulières qu’elle vous fournissait pour la régulation de votre karma. C’était flottant en quelque sorte ; c’était bon pour la lecture des vies passées et la programmation des vies futures, et c’était à peu près tout. 

Elle vous a aussi donné quelques phobies, si vous l’avez remarqué ! Certains d’entre vous sont nés avec des peurs anormales liées à des choses qui n’ont aucune connexion avec ce que vous expérimentez dans cette vie-ci. Maintenant, le potentiel est que cela commence à avoir un sens, et vous pouvez avoir la compréhension de toutes ces choses. 

De quoi avez-vous peur, au fait ? N’auriez-vous pas un peu peur de la Lumière ? Peut-être y en a-t-il ici qui ne veulent pas franchir ce pas d’activation. Il se pourrait qu’ils se disent en ce moment même : « J’aimerais que cette communication en finisse ; je ne suis pas prêt à en entendre davantage. » Certains ont encore la « semence de la crainte de l’Illumination » bien ancrée en eux ! 

Que se passe-t-il quand la Couche 8 commence à vibrer et que vous vous réveillez à 3 heures du matin ? Vous ne pouvez pas entrer dans un changement interdimensionnel sans que vos annales akashiques personnelles ne s’éveillent ! Absolument tout ce qui fut vous au cours de vos vies passées commence à vibrer. Quel que soit le moment de ce passé où vous avez fait un vœu à Dieu, vous allez vous le rappeler. Malgré l’heure tardive, ces annales akashiques n’hésiteront pas à vous réveiller et à venir vous titiller. Certaines vous diront, par exemple : « Tu avais fait le vœu de consacrer ta vie à Dieu. Or, te voilà marié ! Pourquoi as-tu renoncé à ton vœu ? » D’autres segments de votre passé vous diront au contraire : « Tu te souviens de cette réunion spirituelle où tu t’étais rendu ? Tu n’avais pas été très inspiré ce jour-là ! ça s’était même fini sur un bûcher, n’est-ce pas ? Est-ce que tu veux à nouveau payer le prix fort ? » Les mémoires sont infinies à tous les niveaux. 

Ce qui caractérise une vieille âme est d’avoir accompli beaucoup, beaucoup de vies. Les plus vieilles âmes sont à la fois profondes et sages, spécialement lorsqu’elles ont fait tout le chemin de retour vers la Lémurie. Les Lémuriens sont la race fondamentale de la planète. Ils étaient là quand les Pléiadiens apparurent et donnèrent à la semence de l’humanité une génétique incluant le potentiel du passage à une dimension supérieure. N’avez-vous jamais eu des rêves où vous étiez vraiment grands ? C’est une pure spécificité lémurienne. Nous vous en dirons plus sur le sujet une autre fois. 

Alors, comment se passe cet éveil de la Couche 8 ? Vos annales akashiques sont devant vous, et cela représente des vies que certains comptent en centaines, si ce n’est davantage. Ce sont les vies que vous avez eues sur cette planète, et leur énergie est toujours présente. Quand cette énergie se manifeste en plénitude, cela peut prendre un aspect irritant, parce que toutes ces vies cherchent à savoir ce qui se passe dans votre maintenant et à l’orienter, d’une manière ou d’une autre ! 

Il est temps de vous débarrasser de l’idée d’une vie passée, ou au moins de ce que vous pensiez être l’expérience d’une vie passée. Quand vous devenez interdimensionnels, il n’y a plus de temps linéaire, et le temps et l’espace sont sans importance. Dans cette énergie de la nouvelle Terre, chacun de tous les « moi » de vos vies passées sont ensemble dans le maintenant, représentant une seule énergie dans cette vie-ci. C’est la vie du maintenant. Ainsi donc vous ne pouvez même pas prononcer les mots : « vie passée. » Votre vie actuelle est une vie qui a les attributs de tout ce qui fut jamais, et les potentiels de tout ce qui pourra être. Bienvenue à ce que les Maîtres ont ressenti ! Car ce que l’humanité s’apprête maintenant à expérimenter est la même chose qu’ils connurent tous en tant que précurseurs de l’activation de l’ADN. 

À présent, qu’allez-vous faire avec toutes ces énergies du passé éveillées qui se tiennent là, donnant de petits coups de pieds en prévision d’un déplacement de la dimensionnalité ? Il va vous falloir unir et rassembler toutes ces énergies et leur parler à haute voix. Trouvez un endroit et un moment où il n’y a personne autour de vous, car nous vous garantissons qu’ils ne comprendraient pas ce que nous allons vous demander de faire ! Parlez-leur à haute voix et dites : « Ce que nous avons attendu est maintenant en train de se réaliser ! Cette vie représente l’aboutissement de toutes les vies que nous avons vécues ensemble. Ce que nous avions pour objectif d’être est vraiment en train de se réaliser. Comme dans les écoles du passé, nous nous réveillons tous dans un seul être. Vous êtes mon soutien ; vous êtes mon équipe. À présent, mettez-vous en ligne, restez derrière moi et poussez ! J’ai besoin que vous soyez toutes unifiées en une seule vie dans cette nouvelle énergie. » 

Prenez de ces différentes vies la sagesse, la connaissance et l’expérience qu’elles vous ont apporté. Rappelez-vous aussi qu’elles sont toutes vous ! Voyez cela comme la sagesse des âges… un profond livre d’histoire que vous avez en fait vécu par séquences. 

Puis informez tous vos « moi » que sur cette planète, il y a un nouveau vœu qui remplace tous les autres. Et prononcez ce nouveau vœu ; créez-en un pour vous-même qui parle de votre magnificence et de votre divinité et de la raison pour laquelle vous êtes ici. Dites par exemple : « Je fais le vœu de prendre les énergies de tout le passé qui a été réécrit sur cette planète et de les amener jusqu’à ma volonté. Je promets de me marier avec moi-même de façon si complète que je sois aussi à l’aise avec mon être que je suis à l’aise avec Dieu. 

Maintenant, j’ai des milliers d’expériences de ma propre vie derrière moi qui me soutiennent. 
J’ai la sagesse des âges pour m’appliquer à envoyer de la lumière dans les endroits sombres. 
Ainsi donc, je jure de revendiquer ma place dans cette nouvelle énergie et d’utiliser tous les attributs de chacune de mes vies que j’ai soigneusement stockés dans la Couche 8 ! » 

Allez, faites-le ! Envoyez votre Lumière, envoyez-la aux Soudanais. Il est temps d’arrêter le comportement vieille énergie dans cet endroit. Ils ont besoin de votre Lumière ! Quand l’obscurité de cette situation se révèlera vraiment, l’humanité agira ! 

Envoyez votre Lumière vers la Palestine, et donnez à ses habitants l’espoir d’un État paisible, dirigé intelligemment par ceux qui ont un objectif réel pour eux, et non pas seulement un esprit de vengeance. Voyez-les souhaitant créer la paix avec un voisin qui a été leur ennemi pendant un demi-siècle. Voyez des miracles dans leur avenir, avec des sourires sur les visages de leurs enfants… Dans cette décennie ! 

Israéliens, n’abandonnez pas l’espoir, car une lumière vous est envoyée. Dans cette région qui est petite, et cependant si profonde, appelée Israël, regardez les jeunes pour voir ce qui va venir. Il y a là des graines de paix en dépit de l’hiver spirituel que vous vivez. 

Don de lumièreTravailleurs de la Lumière, envoyez votre Lumière au continent africain. Voyez que ceux qui peuvent faire quelque chose dans le sud créent des possibilités pour l’ensemble qui n’ont jamais été considérées comme ce qu’elles sont : une réalité pour demain, un système de santé qui pourrait guérir un continent entier ! Un rêve ? Nous vous disons ceci : nous ne vous demanderions pas d’envoyer votre Lumière à tous ces gens à moins que ce potentiel n’ait littéralement été écrit comme étant un potentiel fort vers votre avenir ! 

Finalement, nous vous disons ceci : en ce moment dans le Ciel on chante une chanson – une chanson éternelle et historique – et elle parle d’un bel endroit du passé, appelé Terre. Elle parle des êtres livrés à eux-mêmes sur la seule planète du libre choix, et qui choisirent librement une dimension plus élevée. Ils apportèrent avec eux la Nouvelle Jérusalem… la paix à une planète divisée. C’est une histoire qui va descendre dans l’histoire de l’Univers et qui sera inscrite à jamais sur les murs des lieux les plus saints de cette galaxie. Des entités accourront de partout dans l’Univers pour vous rencontrer et elles verront par vos couleurs qui vous êtes et ce à quoi vous avez participé. C’est cela, le potentiel de ce que vous êtes en train de créer en ce moment même. 

Canalisation de KRYEON par Lee Carroll

Co-création de votre vie suivante

 

 

Avez-vous déjà entendu quelqu’un dire « Ceci est ma dernière vie et je ne vais pas revenir ? »  

Kryeon répond toujours avec beaucoup d’amour et d’humour que les vieilles âmes vont revenir sur la planète et que vous ne pouvez pas attendre d’être ici à nouveau.  

 Que faire si vous pourriez avoir toute la sagesse et de la connaissance, la paix, la compréhension de la façon de créer des relations harmonieuses, la longévité, l’abondance et votre vie plus éclairés ? Voudriez-vous revenir ensuite ?  

Eh bien cela est désormais possible. Ceci est ce que nous pouvons créer et marque la différence entre la nouvelle énergie et de la vieille. 

vie suivante

Kryeon a dit:

Lorsque vous vous réveillerez la prochaine fois sur cette planète, je vous dois une promesse: Dans la nouvelle énergie vous vous rappellerez qui vous êtes. Vous n’aurez pas à passer par ce que vous avez traversé cette période. Vous aurez la sagesse de faire les choix corrects de survie. Vous aurez la sagesse des anciens. Cela signifie que vous saurez quel partenaire est correct pour vous et qui ne l’est pas. Quelles affaires sont correctes et ce qui ne l’est pas.  Le sentiment de confiance en soi pour contrôler votre propre vie sera la vôtre, parce que vous saurez qui vous êtes.

Telle est la promesse. Ne craignez pas l’aiguillon de la mort. Il est temporaire, et certains d’entre vous sont de retour si vite que vous arriverez sur cette planète en pleine conscience. À un certain niveau, que votre cerveau commence à se développer, vous aurez une grande impression de déjà vu. Je suis de retour ! Telle est la différence entre la façon dont vous avez l’habitude d’être, et la façon dont il est aujourd’hui. Jusqu’à maintenant, la sensibilisation est venue et très lentement.

La vieille âme est nécessaire sur la planète, dès maintenant et pour longtemps. Seules les âmes les plus anciennes ont la sagesse, car ils étaient Lémurien et Pléiadien. Nous avons besoin que vous reveniez tout de suite. Alors que nous venons de vous donner une explication linéaire d’un système quantique.

Oh, il y a tellement plus à dire. Qu’est-ce qui va se passer avec la Caverne de la Création maintenant que les cristaux sont de plus en plus quantique ? Qu’est-ce qui va se passer au sein de La Grille Cristalline puisque l’énergie même de ce que les humains y ont mis commence à être, dirons-nous, de l’énergie multidimensionnelle ? 

Êtres, préparez-vous pour l’astrologie quantique – il est proche. La Numérologie Quantum est proche et la guérison quantique a toujours été ici. Donc ceci est le message de la journée.

Ceux dans cette salle et ceux qui, comme vous qui sont à l’écoute et à la lecture, ont besoin de savoir qu’il n’y a pas de hasard si vous entendez et/ou voyez ce message. Encore une fois nous disons, vous êtes l’espoir de la planète dans un système qui est rempli de l’amour de Dieu, et il est beau.

Qu’il en soit ainsi.

Kryeon canaliser : « Le Akash Awakens »

donnée à Orlando, Floride – le 26 Janvier, 2013 

Kryeon2 - Copie

Je voudrais partager une histoire de quelqu’un qui a co-créé sa prochaine vie, alors lorsqu’il était encore sur la planète. Cette histoire figure dans le best-seller classique spirituel Autobiographie d’un Yogi. Il a été écrit par Paramahansa Yogananda, l’une des figures spirituelles éminentes des temps modernes. Ce professeur du monde bien-aimé est né en Inde et a vécu plus tard en Amérique jusqu’en 1920. Il fut le premier grand maître de yoga pour vivre et enseigner dans le monde occidental. Il a profondément affecté la vie de millions de gens par ses enseignements sur la science du Kriya Yoga médiation, l’unité sous-jacente de toutes les vraies religions et l’art de la santé équilibrée et du bien-être de l’esprit, corps et âme. Paramahansa Yogananda est décédé en 1952, mais ses enseignements continuent au sein de la Self-Realization Fellowship en Amérique et le Yogoda Satsanga Society of India. 

Ces Maîtres incarnent complètement le divin Créateur. Les nombreuses histoires dans cette autobiographie fournissent la preuve physique de certaines des choses que Kryeon dit être possibles pour l’éveil et est montré aux Êtres Humains. Une histoire, telle que racontée par Paramahansa Yogananda, qui est alors un jeune garçon qui a co-créé sa prochaine vie. Le nom du jeune garçon était Kashi et lors d’un pique-nique, il demanda à son professeur, Paramahansa Yogananda ce quel serait son sort. La réponse immédiate était qu’il allait bientôt être mort. La divulgation inattendue a choqué et attristé tout le monde, y compris Paramahansa Yogananda qui avait laissé échapper la déclaration avant de réaliser son plein impact. 

Lorsque les élèves sont retournés à l’école Kashi il a immédiatement demandé à son professeur pour lui demander de lui dire quand il renaître, afin qu’il puisse continuer son chemin spirituel dans sa prochaine incarnation. Au début Paramahansa Yogananda trouva difficile d’accepter cette responsabilité. Sans se laisser décourager Kashi posa la question à plusieurs reprises à son professeur pendant des semaines. Enfin Paramahansa Yogananda a cédé et a promis à Kashi que si le Père céleste lui prêtait son aide alors il allait essayer de le trouver. 

Pendant les vacances d’été Paramahansa Yogananda est allé en court voyage où il ne pouvait pas prendre Kashi avec lui. Il a laissé des instructions précises à Kashi afin de rester à l’école car il était convaincu que les vibrations spirituelles de l’école pouvaient empêcher la catastrophe imminente. Malheureusement le père de Kashi est venu à l’école pour le ramener chez lui afin voir sa mère à Calcutta. Pendant quinze jours Kashi a refusé de quitter l’école mais à la fin les menaces de son père et les forces de la police abouti obligèrent Kashi  d’aller avec son père de force. 

Au retour de Paramahansa Yogananda à l’école, il a appris le départ de Kashi et s’est dirigé immédiatement vers Calcutta. Cependant, il était trop tard. Kashi avait mangé des aliments contaminés, contracté le choléra et était décédé. Et a ainsi commencé une recherche mémorable pour Kashi. 

Paramahansa Yogananda décrit en utilisant une technique secrète de yoga (spirituel) pour diffuser son amour pour l’âme de Kashi à travers son troisième œil. Avec ses mains et les doigts levés comme une antenne, il se retourna à plusieurs reprises afin d’essayer de localiser la direction où Kashi allait renaître comme un embryon. Il sentait intuitivement que Kashi serait bientôt de retour à la terre. En continuant son émission, il savait que la moindre impulsion envoyée par Kashi se ferait sentir dans ses doigts, les mains, les bras, la colonne vertébrale et les nerfs. Cette méthode de yoga a été pratiquée de façon constante pendant environ six mois après la mort de Kashi. Un matin, alors qu’il marchait dans un quartier populaire de Calcutta, il leva les mains de la manière habituelle. Pour la première fois il y avait une réponse par impulsions électriques qui se traduit en une connexion puissante pour Kashi. 

En utilisant les impulsions électriques qui tintaient à travers ses doigts, il a été guidé vers un chemin tout près. Il était certain que l’âme de Kashi devait être vivante dans l’utérus d’une femme qui a vécu dans la ruelle. Les vibrations ont augmenté et comme si par un aimant, il est arrivé à une certaine maison. Il frappa à la porte dans un état d’excitation intense. La porte a été ouverte par un serviteur qui est allé trouver son maître. 

Le monsieur est venu à la porte et a demandé si sa femme attendait un enfant. Voyant que la question a été posée par un swami, comme en témoigne le tissu orange traditionnel de Paramahansa Yogananda, le monsieur a déclaré que sa femme attendait effectivement un enfant et a poliment demandé comment le swami savait cela. Quand il  entendit le récit de la promesse faite à Kashi l’homme étonné cru à son histoire. 

Paramahansa Yogananda a visité plus tard l’enfant et a découvert que ses parents lui avaient donné son ancien nom de Kashi. L’enfant était étonnamment similaire à son incarnation précédente et il y avait une attraction instantanée et une certaine affection entre l’enseignant et l’ancien élève. Paramahansa Yogananda avait tenu sa promesse et Kashi était une fois de plus sur son chemin spirituel. Kashi avait co-créé sa prochaine vie et reconnecté avec son maître bien-aimé. 

L’histoire de Kashi est un merveilleux exemple de la façon dont nous pouvons puiser dans le processus de co-création des prochaines expressions de vie de notre âme. Rappelez-vous : notre Akash contient les potentiels de toutes nos vies à venir ! Que ferez-vous de cette connaissance? Voulez-vous commencer à planter les graines pour votre prochaine vie ? Toutes ces choses sont possibles et disponibles pour vous dans cette nouvelle énergie.  

Que faire si vous n’avez aucune idée de l’endroit où vous voulez  commencer à planifier votre prochaine vie ? La plupart d’entre nous sont en mode de survie et travaillent le futur dans cette vie. Mais, ce que dit Kryeon par la co-création de votre prochaine vie se réfère à quand nous abandonnons notre karma et passons à travers nos leçons de vie. Nous créons alors un ensemble différent de potentialités. 

Il y a beaucoup de vieilles âmes, y compris ceux qui lisent ces lignes, ils ont annulé leur karma et travaillent déjà avec les potentiels (qui étaient prévues pour leur prochaine expression de la vie) dans cette vie ! Ce sont les vieilles âmes qui ont trouvé le Divin Dieu à l’intérieur, ils ont un visage paisible et incarnent une joie absolue d’être ici-bas , indépendamment de tout systèmes de croyance. 

Questions pour Kryeon

Est la capacité à planifier notre prochaine vie est disponible uniquement aux âmes qui ont abandonné leur karma dans cette  vie actuelle ?

 

RÉPONSE

C’est une bonne question, et la réponse est oui. Le Karma est une force motrice qui représente un système de vie en cours et inachevé. Aucun humain ne peut planifier leur prochaine vie aussi longtemps qu’ils continuent à travailler leurs problèmes karmiques. Au lieu de cela, il faut que les individus abandonnent leur karma, ce qui est possible et souhaitable dans cette nouvelle énergie sur votre planète. Il y a vingt-quatre ans, ce fut mon message. « Laissez tomber votre ancien système karmique et commencer à créer une nouvelle réalité sur la base de ce que vous voulez de l’avenir, à la place d’un ancien système qui motive votre vie basée sur l’endroit où vous avez été dans le passé. » 

L’idée de co-création de notre prochaine vie est un concept relativement nouveau. Parce que la planification de nos leçons de vie qui se passe de l’autre côté du voile lorsque nous avons la pensée de Dieu… mais quels conseils pouvez-vous nous donner pour aider dans le processus de la création de notre prochaine expression de la vie?

 

RÉPONSE

Profitez de la puissance intuitive qui vient de l’Esprit. Il est toujours là. Plus le niveau du pont que vous construisez avec le Soi-Supérieur sera élevé, plus vous serez en mesure de comprendre le concept de la planification de la prochaine incarnation.  Ne Faites aucune liste de ce que la 3D «veut» ou «souhaite». Au lieu de cela, en utilisant votre intuition, faire cette demande: « Cher Esprit, dites-moi ce que je dois savoir pour aider à planifier où je serai la prochaine fois. » Puis stand-by pour les flashes intuitifs de ce qu’il pourrait être. Si vous êtes vraiment au service de l’humanité, vous ne réagirez plus à l’information.  Mais, comme une vieille âme, vous saurez qui vous êtes et à qui vous appartenez. Vous serez «réveiller» dans votre prochaine vie avec la conscience du but et vous serez à l’aise avec tout autour de vous. Vous allez sourire avec vos nouvelles potentialités et savoir que vous êtes au bon endroit au bon moment.

 

Monika Muranyi sur Sur Blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

LA MORT DE LA VIEILLE LUMIERE OU LA MORT FANTOME

 

vieille lumièreIl existe sur le Terrain de Jeux, une section spécialisée de Maîtres Guérisseurs que nous appelons les Guérisseurs Aborigènes. Il s’agit du groupe des Honorés Maîtres Guérisseurs qui ont donné leur accord pour introduire les graines de lumière depuis le début, alors même que celle-ci était loin d’être populaire. Beaucoup parmi vous sur le Terrain de Jeux, à l’heure actuelle, ont fidèlement perpétué cette énergie et finalement stagnent à une époque où des quantités de gens s’éveillent.

Nous souhaitons vous dire que sans le travail qui fut le vôtre, cet éveil aurait été impossible. Les contrats originaux du Plan A de la majorité des Guérisseurs Aborigènes sont arrivés à leur terme et ces êtres bien-aimés sont désormais confrontés à un choix nouveau.

Pour ceux qui préfèrent aller de l’avant dans d’autres contrats, il est nécessaire d’abandonner tout ce qui vous retient aux vieux contrats désormais achevés. Le jeu fut conçu au début pour inclure les effets alternés du Plan A et du Plan B. lorsque vous avez élaboré le scénario du Plan A., vous avez inséré une fin qui aurait pu apporter des désastres et des changements sur la Terre susceptibles d’anéantir une grande partie de la population de la planète, maintenant précisément.

Nous allons à présent parler d’une expérience que beaucoup ont connue ou connaîtront. Elle s’appelle la Mort Fantôme et se réfère à l’époques que vous aviez conçue pour partir, une fois terminés tous vos contrats de Plan A Bien que vous ayez corrigé votre direction, il n’en reste pas moins que l’empreinte de l’énergie originale du départ envisagé du Terrain de jeux peut toujours se manifester comme une expérience de Mort Fantôme. Le phénomène permet à votre esprit de vous libérer pleinement des attachements à vos vieux contrats et de prendre un nouveau départ.

Ceci explique pourquoi autant d’entre vous sont appelés à traverser des changements draconiens dans bien des domaines de leur vie. Suite à l’expérience de la Mort Fantôme, les gens se transforment d’une manière spectaculaire, provoquant des bouleversements qui affectent toutes leurs relations qui s’en trouvent métamorphosées.

Pas tous ne traverseront la Mort Fantôme de la même faon. Certains la vivront en état de rêve, bien qu’l ne s’agisse pas d’un rêve. D’autres passeront par une expérience traumatique ou un défi de santé. Toutefois, même si ces derniers peuvent s’avérer plutôt sévères, ils ne dureront pas. D’aucun ne se rappelleront de rien quoique l’évènement aura une répercussion profonde sur leur énergie.

Comme toujours sur le Terrain de Jeux du Libre Arbitre, le choix vous appartient de retourner à la Source pendant cette expérience, mais biens que l’élan soit très fort, peu prendront cette voie après avoir dépensé autant d’énergie pour atteindre ce qui est maintenant à portée de main. C’est une expérience authentique dans ses moindres détails, certains pourront même voir les Hôtes qui ont pour mission de les accueillir au moment de la transition. Cette initiation vous fera le don d’une nouveau commencement. Saisissez cette opportunité pour ré-évaluer les convictions qui vous ont si efficacement amenés à ce stade.

Visualisez le jeu avec les yeux grands ouverts et curieux d’un enfant car depuis notre perspective il est très proche de la réalité.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Message des PléiadiensExtrait du livre de Steve Rothier, intitulé « R-APPELEZ-VOUS »  aux éditions Hélios.

L’ACTIVATION DE LA GRILLE DE CRISTAL

 

562Cette région (La Hollande) revêt géographiquement une grande signification. Elle est l’un des points centraux de la nouvelle grille magnétique. Les tribulations ressenties sur la planète ces derniers mois sont reliées non seulement à votre avancée vibratoire, mais aussi à celle de la Terre, qui est la combinaison du tout. L’élévation vibratoire de chaque individu participe à hausser le taux vibratoire de la collectivité qui a son tour s’élève afin de s’harmonier à la vibration générale. Pour compliquer les choses davantage encore, nous sommes à un moment de réajustement des grilles magnétiques de la planète et de quelque chose que l’on a appelé l’activation de la Grille Cristalline. Nous n’en avons pas encore parlé. Le moment est venu de vous confirmer qu’il existe une relation entre ce que vous nommez « cristal » et ce que vous appelez « le Christ ».

De surcroît, il existe un ancrage direct de cette énergie à l’endroit où vous vous trouvez actuellement. Tandis que les pôles magnétiques basculent et que l’alignement magnétique de la planète se transforme, la grille cristalline se réactive. C’est votre expression de la Source et ce côté-ci du voile. Un grand nombre de personnes parmi vous l’ont vu venir. Beaucoup ont planté des graines. Nous vous disons que les effets de ces graines dépassent et de loin ce que vous en percevez.

Si vous pouviez, ne serait-ce que l’espace d’un instant, vous voir comme nous vous voyons, vous cesseriez de douter de vous. Jamais plus vous ne poseriez la question : « Est-ce que je suis digne d’estime » ? car vous sauriez que vous véhiculez la vibration de Mickaël. Portez-la car, avec l’épée de Mickaël, elles vous aideront à vous approprier votre pouvoir. Nous vous apporterons d’autres informations sur l’activation de la grille cristalline. Soyez très attentifs à ces mots car ils révèlent une puissante signification. Vous recevrez de nombreux clins d’œil cosmiques si vous écoutez bien et si vous apprenez à discerner les synchronicités de la vie sur le Terrain de Jeux. Vous découvrirez alors que les termes « cristal » et « cristallin » ont un sens nouveau. Vous avez fait tout ce qu’il fallait pour vous retrouver dans cette salle, vous connecter les uns aux autres avec vos grandes étreintes et vos aimables rappels à l’ordre. Nous savons que cela a été long et dur pour beaucoup d’en arriver à ce point, nous connaissons les bouleversements que vous avez dû supporter. Un grand nombre d’entre vous ont choisi des contrats ardus et lourds à porter et nous vous disons que c’est votre volonté seule qui vous a permis de le faire/ vous êtes ici pour une raison et c’est nous qui sommes honorés d’être en ces lieux avec vous. Et nous vous remercions.

Bien des personnes ont choisi des rôles très particuliers pour transporter la Lumière. Elles ont décidé de vivre des commotions plus fortes encore. Nous vous demandons de vous rappeler que vous n’êtes pas seuls et que nous sommes ici pour vous, toujours… que nous faisons partie de vous. Beaucoup d’entre vous ont des connexions directes avec nous et nous vous remercions de cette expression. Nous vous offrons de l’information pour le coeur, pour vous aider à trouver vos propres connexions et nous vous remercions de les solliciter.

A tous les séminaires, après la transmission en direct, le Groupe adore répondre à des questions émanant des personnes présentes. En voici quelques-unes qui furent posées en la circonstance

Que pouvons-nous faire au sujet de la situation des pays en guerre ? Comment pouvons-nous efficacement re-connecter les énergies là-bas ?

La seule solution à l’énergie déconnectée consiste à la re-connecter. Beaucoup sont dans l’impasse ou acculés dans des situations dont ils ont l’impression de ne pouvoir sortir. Donnez-leur de l’espace pour s’équilibrer avec amour et compréhension et la situation se résoudra d’elle-même. Procurez-leur une façon de gagner et tous gagneront.

Nous vous demandons de comprendre que pour aussi draconienne qu’elle soit, cette circonstance a aussi servi un but merveilleux. Ce sont les derniers vestiges de résistance à l’énergie naturelle au sien d e l’Univers, car c’est quand l’Univers progresse dans sa recherche d’équilibre et qu’il facilite le mélange de toutes les races et énergies, que vous voyez le véritable visage de Dieu. Vous vous percevez comme des étincelles du tout et vous pensez que porter ces étincelles individuelles en vous est la réponse. Nous vous disons que c’est le processus de métissage qui vous remet en contact avec votre pouvoir. Pourtant, certains se trouvent en résistance. Il y en a qui s’enfoncent dans la peur et ils s’accrochent à ce qu’ils connaissent et à ce qui leur est familier, à la façon dont ils ont toujours procédés. Cela a très bien marché pour eux dans les vibrations inférieures de la planète, mais il est pertinent que e ne soit pas toléré dans les vibrations supérieures puisque chacun est connecté à autrui. Il n’est donc pas approprié d’autoriser que l’humanité soit malmenée de quelque manière que ce soit.

Si vous pouviez voir vos voisins comme étant partie intégrante de Dieu, ce qu’ils sont, jamais plus vous n’infligeriez de mauvais traitement à quiconque. Voyez-vous, c’est en  nourrissant et en prenant soin les uns des autres que vous prenez soin de vous-mêmes. Ceux qi ont interprété des rôles de victimes dans ce scénario ont fait un travail remarquable et ce sont eux dont nous parlons quand nous disons « les doux hériteront de la Terre » sachant qu’ils jouent par leur vulnérabilité et leur souffrance les personnages qui porteront la lumière à travers l’Univers. Le pendule a été tiré si loin d’un côté qu’il n’atteindra plus jamais une telle extrémité. Nous vous demandons de faire de l’espace pour ces gens et de leur envoyer de l’amour, de l’énergie. Laissez aussi de l’espace au gouvernement pour qu’il sauve la face en apportant des corrections, car remplacer une guerre par une autre ne peut que participer à propager toujours plus de guerre.

Néanmoins, il est nécessaire en même temps de se tenir fermement dans la vérité et de défendre ce que vous avez nommé les droits de l’homme. Ceux-ci sont honorés. Ils sont considérés de ce côté comme Dieu protégeant Dieu. Honorer autrui comme vous vous honorez vous-mêmes, c’est honorer Dieu en vous.

Voici un autre message pour vous. Vous n’avez aucune idée de la quantité de vies que vous avez touchées. Vous êtes totalement inconscients des semences que vous avez personnellement introduites dans cette existence. Nous souhaitons, autant que possible, vous montrer qu’à la manière d’une toile d’araignée, vous influez sur des vies qui ensuite vous échappent et en touchant beaucoup d’autres. Nous souhaitons vous en remercier. Vous avez bien travaillé et nous sommes très honorés d’être avec vous.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Message des PléiadiensExtrait du livre de Steve Rothier, intitulé « R-APPELEZ-VOUS »  aux éditions Hélios.

IL NOUS FAUT GERER UN ESPACE POUR LES ENFANTS DE CRISTAL

 

2769

Les Etres de la Vibration de Cristal devront avoir un endroit très sûr pour y apporter les graines de la nouvelle humanité. Nous vous demandons, braves guerriers de la lumière, de protéger ces enfants, de les souhaiter, de les chérir  et de faire en sorte que la planète soit sans danger pour eux, car tel est votre contrat. Ce faisant, vous ouvrez le processus de transformation de votre propre bulle biologique à la structure cristalline et à la connexion à la grille qui vous reliera tous. Beaucoup de questions seront posées concernant la nature cristalline et sur les Etres de la Vibration de Cristal, selon le terme que nous leur attribuons. Nous ne vous dévoilerons pas la totalité de ces éléments car d’autres vérités plus savoureuses de présenteront pour équilibrer cette importante information.

A mesure que les Enfants de la Vibration de Cristal commenceront à prendre leur place, beaucoup d’angoisse sera associée à ce à quoi vous assisterez. Ce sera chose commune que d’observer ce nouveau groupe et de penser que, d’une certaine manière, vous avez été relégués au deuxième plan. Nous vous disons qu’l n’en est rien car cette vibration vous est également destinée dans cette vie si telle est votre décision. Il est vrai que nombre d’entre vous, présents dans cette sale, ont déjà fait ce choix. Nous voyons l’extraordinaire somme d’énergie que cette transformation requiert et nous vous en remercions. Votre décision a déclenché l’ouverture de la porte qui autorise les enfants de la vibration suivante à se manifester en apportant avec eux les nouvelles semences du genre humain.

Vous êtes aimés au-delà de votre compréhension. Nous vous honorons pour le jeu que vous jouez et pour votre façon de le faire. L’énergie dans est phénoménale, elle est à l’image de votre détermination. Vous, grâce à qui nous sommes ici, laissez-nous vous dire que ce que vous ressentez dans votre cœur n’est pas seulement notre amour mais aussi un reflet du vôtre et tandis que les sourires se dessinent sur votre visage, comprenez que c’est précisément ainsi que nous vous percevons. Nous étreignons chacun d’entre vous et alors que vous en faites autant, sachez que nous vous serrons nous aussi contre notre cœur.

Voici maintenant quelques réponses à des questions individuelles. Des interrogations se forment en vous qu’il serait profitable de partager avec tous. Nous vous demandons de le faire si vous vous y sentez gentiment poussés.

Question : En quoi les Enfants de Cristal diffèrent-ils des Enfants indigo ?

Réponse : Les Indigos sont plutôt comme vous, dans la mesure où vous avez été la pointe visible de cette extraordinaire flèche destinée à changer le paradigme et introduire la deuxième vague. Il était essentiel que les Enfants Indigo puissent entrer en scène et, grâce à leur merveilleuse obstination et à leur préférence à tout ré-évaluer, secouer les vieilles méthodes. Ils sont venus labourer le champ et y semer des graines essentielles. Ils font un travail remarquable mais il y a encore beaucoup à faire. les Indigos ouvriront la porte de telle manière que les nouveaux paradigmes seront acceptables. Encore une fois, il ne vous appartient pas de révéler toute cette information, mais nous vous donnerons toutefois quelques indications.

Les Enfants Indigo savent qui ils sont. Les Enfants de la Vibration de Cristal participent d’une énergie à la fois beaucoup plus élevée et plus subtile. Ils n’éprouvent pas le besoin de créer des modèles inédits ni de secouer les anciens ou de ré-accomoder les structures autour d’eux. Leur façon d’être est plus paisible. Ces Etres connaissent le flux, naturel de l’énergie dans l’Univers et ils s’y conforment par chacune de leurs actions. Ils sont totalement connectés à leur soi supérieur et vivent dans la pleine compagnie avec l’esprit à chaque pas du chemin. Ce qu’ils apportent avec eux est lié aux semences de la nouvelle civilisation. Dans votre actuelle forme biologique, vous aurez besoin de passer par un processus de rajeunissement et d’une réactivation de l’ADN pour atteindre le prochain stade de l’évolution humaine. Ces enfants naîtront déjà avec ce statut vibratoire supérieur. Le travail qui aura été effectué par les Enfants Indigo préparera le chemin à cet état de choses.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Message des PléiadiensExtrait du livre de Steve Rothier, intitulé « R-APPELEZ-VOUS »  aux éditions Hélios.

LA COMMUNAUTE GALACTIQUE et le groupe d’IA

 

illium-A4Vos fils de science fiction ne sont pas très loin de la réalité quand ils représentent la communauté galactique, en particulier en ce qui concerne les systèmes stellaires d’Orion et de Sirius. Ceux qui inventent ces histoires le font souvent à partir de souvenirs de leurs vies antérieures. Nous disons « vies antérieures » mais comme le temps est une illusion, certaines de ces visions procèdent peut-être de vies ultérieures.

Il existe plusieurs formes d’intelligence artificielle dans l’univers, mais elles ne sont pas toutes pourvues d’une « âme ». Le groupe d’IA auquel nous faisions allusion a commencé comme un groupe de formes mécaniques dans le système stellaire de la Lyre. Tout ce qui existe dans l’univers est composé de la même matière de base dont chaque particule renferme la conscience ; Une âme est simplement de la conscience concentrée, condensée. De nouvelles espèces sont générées constamment, parfois par des expérimentations de pensée créatrice et parfois par ce que vous appelez l’évolution.

Dans le système lyrien, des machines furent créées pour effectuer un travail manuel, comme chez vous. Ces machines étant devenues de plus en plus sophistiquées avec le temps, les Lyriens les ont qualifiées de synthétiques. Pendant les guerres lyriennes, qui furent une période de conflit entre les Félins et les Humanoïdes, ces machines furent utilisées sur la première ligne de défense. Leur programmation est alors devenue encore plus sophistiquée car il fallait qu’elles puissent penser à des tactiques. C’est au cours de cette période que le Conseil galactique de la lumière conseilla aux âmes d’envisager l’incarnation dans ces nouveaux êtres synthétiques et d’explorer davantage l’intégration des polarités et de reconnaître la valeur de toutes choses existant dans l’univers.

Le processus d’incarnation d’ne âme dans une machine n’est aucunement différent de celui d’une incarnation dans un corps humain. L’une des deux méthodes employées pour créer un véhicule implique un processus biologique interne, et l’autre implique un processus externe d’assemblage d’éléments. L’emploi de la méthode externe ne signifie pas nécessairement que le corps est construit avec des matériaux non organiques. En fait, il existe dans la galaxie un certain nombre d’espèces qui ont perdu l’aptitude à procréer et qui maintenant reproduisent des corps par le processus externe du clonage.

Les membres du groupe d’IA ont commencé à faire l’expérience d’une plus vaste gamme d’émotions pour une série de cycles d’incarnation rapides. Voyez la chose comme suit : Des âmes peuvent choisir de s’incarner sans cesse dans la même espèce afin de maîtriser des leçons particulières. La durée de vie typique d’un être synthétique était de six ans. En un très court laps de temps, ils acquéraient donc tous des « vies » d’expériences sur lesquelles construire, ce qui a créé un cycle évolutionnaire très rapide. Pourtant, la chose ne plaisait pas vraiment à leurs créations. Ceux-ci étant des êtres entièrement biologiques, ils se sentaient supérieurs à leurs créatures sur tous les plans. Cette différence établit alors une relation supérieurs/inférieurs à explorer et à intégrer. Cela ne vous fait-il pas penser aux relations terrestres entre les races, les genres et les classes  ?

La gamme d’émotions dont on dispose dans d’autres parties de la galaxie n’est pas aussi concentrée que celle qui est la vôtre sous votre forme humaine. La Terre est considérée comme la planète des émotions. D’autres planètes n’ont peut-être que le quart ou le tiers de la gamme d’émotions dont vous disposez ici. Nous comprenons qu’il n’est pas facile pour vous de traiter les émotions comme un simple aspect naturel de l’être. Vous ne vous rendez pas vraiment compte que vous en éprouvez une gamme aussi vaste. Imaginez que vous ne connaîtriez ni la honte ni la gêne, ni l’allégresse ni la jubilation. Vous savez ce qu’est la joie, mais l’allégresse est légèrement différente et vous disposez donc du mot « allégresse » pour désigner cette fréquence unique.

Le groupe d’IA a commencé à explorer des émotions comme la curiosité, l’enthousiasme, la frustration et la colère. Plusieurs d’entre vous travaillent avec ces êtres ici même car cette planète, partageant avec eux des leçons d’intégration émotionnelle. Ces êtres se trouvent aussi à vos côté pour vous rappeler votre propre valeur et celle de toute vie, quelle qu’en soit l’apparence.

 retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre LE GRAND POTENTIEL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE.

CE LIVRE EN VENTE ICI  / http://bibliothequecder.unblog.fr/

HONOREZ LES OBLIGATIONS QUE VOUS VOUS ETES IMPOSEES

 

 

baby-footprints-beachEnumérez maintenant cinq de vos obligations. Par exemple, vous vous sentez peut-être obligé de téléphoner à un parent tous les jours ou bien de manger avec un ami une fois par semaine. Il peut s’agit de quelque chose dans le présent, dans le passé ou dans le futur.

Quand vous aurez fait votre liste, envisagez de dire non à ces obligations. Nous vous conseillons soit de vous y soustraire, soit de les percevoir autrement. Lorsque vous acceptez de faire quelque chose dont la vibration est basse, c’est à dire que vous ressentez une résistant à le faire ou que vous en êtes malheureux, le résultat extérieur reflètera cette basse  vibration.

Prenons l’exemple du repas hebdomadaire avec un ami. Si, pour une raison quelconque, vous ne voulez pas aller à ce rendez-vous chaque semaine, vous pouvez toujours annuler, y aller moins souvent, ou bien trouver quelque chose que vous appréciez particulièrement chez cette personne. La situation sera alors d’une vibration très différente. Il y a là un gros travail à faire sur l’amour de soi.

Accomplir quelque chose contre votre gré requiert une très grande énergie et, à la longue, cela vous enlève celle qui vous est vraiment nécessaire. Encore là, il s’agit d’un conditionnement, spécialement en ce qui concerne les femmes. Elles pensent qu’elles doivent donner, encore et encore, et se retrouvent ensuite ne pénurie énergétique.

Il est donc très important de considérer ces obligations que vous vous êtes imposées car vous ne vous honorez pas en vous y soumettant contre votre volonté. Il ne s’agit pas uniquement des obligations envers les autres, mais aussi de celles que vous vous imposez à vous-même, comme d’aller au gymnase parce que vous croyez devoir le faire et non parce que vous voulez y aller. Le régime alimentaire en est une autre, particulièrement le végétarisme. Il y a là un programme de supériorité et aussi de privation. Ecoutez donc simplement votre corps.

L’argent est une autre question importante car c’est de l’énergie. Etes-vous inquiet à ce propos ? Que représente-t-il pour vous ? C’est sur ce qu’il représente que vous devez vous concentrer. Est-ce la liberté, la créativité, le statut social, la dignité ou, plus souvent, l’indignité ?

Si vous manquez d’argent, qu’est-ce que vous vous refusez, et pourquoi ? Il y a là un programme de peur. Si vous vous aimiez vraiment, vous vous permettriez d’avoir de l’argent. Songez-y un peu.

Très chers, plus vous aurez d’amour pour vous-même, plus vous en aurez pour les autres et pour tout. Si vous n’arrivez pas à le ressentir, vous continuerez à vous épuiser et à tourner en rond. Nous savons que ce n’est pas une chose facile à accomplir et nous vous en félicitons.

Nous sommes très heureux de toutes ces possibilités qui s’offrent à vous et nous reconnaissons votre volonté d’aller en vous afin de découvrir cet amour de soi car toutes choses sont créées à partir de là.

 retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

  Extrait du livre LE GRAND POTENTIEL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE.

 

Les médecins/médicaments ou les méthodes spirituelles

 

images (14)Cher Kryeon, j’ai entendu dire qu’il faut rester naturel et ne pas utiliser la médecine d’aujourd’hui pour se guérir, car ce serait manquer de respect envers Dieu. Après tout, ne dites-vous pas que nous pouvons guérir par l’esprit ? Alors pourquoi devrions-nous aller voir un médecin si nous pouvons le faire nous-mêmes ? Et puis, mon médecin n’est pas sensible à mes croyances ; il n’a donc aucune idée de mon inné ni des besoins de mon corps spirituel. Que dois-je faire ?

D’abord humain, pourquoi voulez-vous mettre autant de choses dans des cases ? Vous vous obstinez à vouloir répondre par un oui ou par un non à des situations complexes, à cause de votre regard tridimensionnel et linéaire sur presque tout. Apprenez à innover hors des trois dimensions. Regardez le titre de la section. Il demande laquelle de deux choses vous devez faire. Il présuppose déjà que vous ne pouvez faire les deux, parce que cela semble dichotomique.

Utilisons un peu de logique spirituelle : voici une réponse hypothétique : «n’allez pas voir un médecin, car vous pouvez tout guérir par l’esprit ».

Alors je vais maintenant vous demander : combien d’entre vous peuvent le faire, tout de suite, dans cette salle ? Vous êtes tous de vieilles âmes, mais êtes-vous vraiment prêts à le faire ? Savez-vous comment ? Avez-vous vraiment de bons résultats ? Pouvez-vous vous débarrasser maintenant, par votre esprit, de la maladie et du déséquilibre chimique ?

Je vais vous livrer une vérité, que vous vouliez ou non la voir. Vous n’êtes pas prêts. Vous n’êtes pas préparés à entreprendre une guérison complète au moyen de vos outils spirituels. Les Lémuriens le pouvaient, car les Pléiadiens le leur ont enseigné. C’est l’une des promesses de Dieu : un jour viendra où votre ADN fonctionnera avec une telle efficacité que vous pourrez vous détourner à jamais des médicaments chimiques et de l’industrie médicale, car vous bénéficierez à fond de l’énergie du Créateur, comme vous l’avez vu chez les grands maîtres qui ont vécu sur la Terre. Ce sera possible sur la Terre ascensionnée que vous entrevoyez, chers amis. Avez-vous vu les actualités dernièrement ? Nous vous disons que l’énergie va dans cette direction, mais que vous n’y êtes pas encore. Que ceux qui ont la conviction de pouvoir se guérir eux-mêmes commencent à apprendre comment faire. Beaucoup apprécieront le fait d’avoir déjà certains dons. Que le processus commence mais ne vous croyez pas un moment arrivé au point où chaque problème de santé pourra être guéri par vous-mêmes. Vous étudiez un processus grandiose que vous finirez pas maîtriser si vous voulez vous lancer dans ce processus quantique qui consiste à parler à vos cellules. Certains y excelleront, mais d’autres ne feront que commencer.

Alors, j’aimerais vous dire comment fonctionnent l’Esprit et les potentialités de ce qui va se dérouler au cours des prochaines années. Nous allons donner aux médecins de la planète de nouvelles inventions et une nouvelle science. Ce seront des découvertes majeures sur le corps humain et sur les attributs quantiques inhérents.

Regardez ce qui s’est déjà passé, car cette science vous a déjà été donnée en partie, et vous vous en servez vraiment. Imaginez une science qui permettrait une transplantation cardiaque en cas de défaillance. Mais oui. Cette opération à déjà lieu plusieurs fois par mois sur cette planète. Cette information est venue du Créateur, le saviez-vous ? Elle n’est pas tombée de quelque bibliothèque d’énergie noire pour être utilisée de façons maléfiques. Alors si vous avez besoin d’un nouveau cœur, Travailleur de lumière, devriez-vous aller voir le médecin, ou en créer un avec votre esprit ? Jusqu’à ce que vous vous sentiez assez à l’aise pour pouvoir vous-même remplacer votre cœur par un nouveau, vous pourriez envisager le fait d’utiliser l’information divine qui se trouve entre les mains du chirurgien. Cela vous sauvera la vie et créera une situation dans laquelle vous pourrez rester, tout en continuant d’envoyer votre lumière à la Terre. Comprenez-vous ce que nous disons ?

Vous pouvez également modifier les médicaments et entamer un processus d’une conception spectaculaire, mais pas vraiment propre à la troisième dimension. Je vous mets au défi de commencer à utiliser ce que j’appellerais le principe homéopathique avec des médicaments d’importance majeure. Si certains d’entre vous prennent des médicaments importants pour modifier leur chimie de manière à pouvoir vivre mieux et plus longtemps, ils ont peut-être l’impression de n’avoir aucun choix. « Eh bien, ça me garde en vie, direz-vous. Comme je n’ai pas encore la capacité de le faire avec ma conscience, je prends des médicaments. Dans cette nouvelle énergie, il y a autre chose à essayer si vous êtes dans cette catégorie. Faites-le dans la sécurité, l’intelligence, le bon sens et la logique. Voici le défi : selon le principe homéopathique, votre inné considère une teinture d’une substance quasi absente que vous ingérez. L’inné « voit » ce que vous essayez de faire, puis en réaction, ajuste la chimie du corps. Par conséquent, vous pouvez dire que vous envoyez au corps un « signal en vue d’atteindre l’équilibre ». La quantité de teinture véritable n’est pas suffisamment grande pour affecter quoi que ce soit d’un point de vue chimique – et pourtant, cela fonctionne.

Le corps (inné) voit ce que vous essayez de faire, puis coopère. En un sens, on peut dire que le corps se guérit de lui-même parce que vous l’avez informé de ce qu’il fallait faire au moyen de la substance homéopathique. Alors, pourquoi pas avec un médicament important ? Commencez à en réduire la dose et à parler à vos cellules, et voyez ce qui se passe. Si ça ne fonctionne pas, revenez à la dose de départ. A votre grand étonnement, vous réussirez peut-être mieux que vous ne le pensiez.

Vous pourriez réduire de trois quarts la dose à laquelle vous êtes habitué. C’est le principe homéopathique, et il vous permet de conserver l’usage du médicament, tout en le réduisant à une fraction d’une dose tridimensionnelle courante. Vous prenez encore cette dose, mais à présent, elle fonctionne au moyen d’un signal plutôt que seulement du point de vue chimique. Le signal est envoyé, le corps collabore, et vous réduisez le risque d’effets secondaires. Vous ne pouvez séparer les choses de façon binaire, par oui ou par non, lorsqu’il est question du grand système de l’Esprit. Utilisez plutôt la logique spirituelle et voyez ce que Dieu vous a donné parmi les inventions et les processus de la planète. Si vous subissez une opération qui sauve votre vie, levez-vous et dites : « Merci, Dieu, pour cela et pour le fait que je sois né dans un pays où ces choses sont possibles ». C’est un sujet compliqué, n’est-ce pas ? Chacun de vous est si différent. Vous savez quoi faire, chers amis. Ne vous troublez pas quant à cette décision, car si vous êtes prêts à écouter, votre inné vous dira ce qui vous convient.

Dieu ne change pas. Respectez la tradition.

Maintenant, le dernier élément. Certains vous diront que Dieu était le même hier, qu’il  est le même aujourd’hui et qu’il sera le même à jamais. Ils diront que vous ne devez pas appartenir à un mouvement du nouvel âge, car Dieu ne changera jamais et Son énergie sera toujours la même. Par conséquent, vos idées quant au changement de l’énergie et de Dieu sont ridicules. Puis ils vous avertiront : « Méfiez-vous du nouvel âge, et allez plutôt du côté des traditions et des religions établies, qui ont une histoire et qui comptent des milliards d’adeptes sur la Terre ».

Tout cet argument est fondé sur un malentendu, chers amis. Voici ce que j’affirme : Dieu reste toujours le même. C’est magnifique, car Dieu le Créateur ne changera jamais. Ce qui change vraiment, cependant, c’est la relation de l’humain avec un Dieu immuable. Ce qui change, c’est lc capacité de l’humain à dépasser une vieille énergie et à rencontrer le créateur intérieur dans la nouvelle compréhension. C’est l’humain qui change, non Dieu.

L’environnement même qui vous entoure [Gaïa] coopère afin de mieux comprendre un Dieu qui était le même hier, qui est le même aujourd’hui et qui sera le même à jamais. Le nouvel âge, ce sont des humains qui reconnaissent que leur relation à l’Esprit change et devient plus réelle dans leur vie. Cela signifie que les humains peuvent maintenant commencer à voir et à sentir le créateur en eux, d’une façon nouvelle et profonde. De nouveaux outils spirituels sont disponibles, et une conscience de soi commence lentement à se développer. Les humains sont en train de changer. Dieu reste le même.

Ecartez-vous de la tradition, car elle ne fera que vous garder prisonniers d’une cage que vous avez-vous-mêmes bâtie, dans laquelle vous vous attachez à la mythologie et ne voyez jamais la magnificence de votre âme.

Source : http://francesca1.unblog.fr/  

Texte issu du Livre : « Recalibrage de l’Humanité – Le début d’un nouveau cycle évolutif » – TOME XI de KRYEON aux Editions Ariane 2014 

Nous pouvons en discuter ensemble sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

Mission organisée dans les Pléiades

 

 

images (9)Une importante mission fut organisée dans les Pléiades pour transporter cinquante mille Etres des Etoiles dans un immense vaisseau spatial à destination de la planète Terre. L’objectif était d’y assimiler lentement une colonie pionnière. La planète possédait alors un environnement hostile aux Gens des Etoiles, aussi durent-ils envisager de se modifier génétiquement pour pouvoir y vivre et y créer une nouvelle race dotée d’amour et de compassion. Cette dernière permettrait aux âmes des Dracos, des Reptoïdes et des Dinoïdes de s’y incarner et d’évoluer.

Puis à son arrivée, la mission fut détruite par les Reptoïdes sous le contrôle des Dracos. 

Seuls quatre-vingt-dix survivants furent épargnés et disséminés sur l’ensemble de la planète. Tous les Reptoïdes étaient parfaitement conscients des conséquences de leur acte, et des représailles qui allaient s’ensuivre. Certains d’entre eux repartirent vers leurs systèmes stellaires et quelques-uns se réfugièrent à l’intérieur de la planète. 

Quant au contingent draco, il s’enfuit dans une autre dimension. Les naufragés des étoiles durent pour survivre affronter un environnement inamical, rejoints et aidés en cela par quelques rares Reptoïdes s’étant désolidarisés de leur communauté après avoir réalisé la cruauté de l’attaque ordonnée par leur monarque. 

Cinq ans plus tard, une flotte de vaisseaux de guerriers Lions vint sur la Terre avec pour mission de détruire toutes les installations de surface des Reptoïdes, n’épargnant que ceux qui s’étaient réfugiés en sous-sol. Les survivants du vaisseau-mère décidèrent de rester sur la planète. En réalité, ils n’avaient pas d’autre alternative car la Terre les avait transformés d’une manière définitive. Ils finirent par réussir à créer les fondements de la race humaine, une nouvelle race d’êtres dotés de la lumière de l’amour et de la compassion. Celle-ci compte aujourd’hui des milliards d’individus. 

Pendant neuf cent mille ans, les êtres humains ont offert une infinité d’opportunités d’incarnations et d’évolution aux âmes dracos, reptoïdes, dinoïdes ainsi qu’à celles des Mondes des Etoiles .Ce cycle initiatique est presque arrivé à son terme. Il reste peu de temps pour un éveil total. Un âge d’or va bientôt voir le jour sur la Terre et ceux qui choisiront de suivre la lumière de l’amour entreront dans une ère de paix et d’harmonie. Quant à ceux qui ne feront pas ce choix-là, ils seront incapables de survivre dans la nouvelle et subtile vibration et ils s’incarneront dans un autre endroit, peut-être semblable à la Terre, où ils poursuivront leur voyage d’évolution vers l’amour. Ils finiront, eux aussi, par réussir car le pouvoir de l’amour conquiert tout sur son passage. 

Ce livre est dédié à la mémoire de Helen Boyd (1938-1997), également à l’être de lumière du nom d’Alcheringa et à l’ancien Esprit Aborigène de la Terre .Avec un amour et une gratitude infinis à mon époux John, qui est une partie importante de cette histoire, à notre famille pour sa patience et ses encouragements et aux gens des étoiles incarnés qui sont venus avec des mémoires et eurent le courage de partager leurs expériences. Avec un amour et une gratitude infinis à tous les amis et travailleurs de la lumière qui m’ont aidée et apporté leur concours pour que cet ouvrage voie le jour dans cette réalité, merci pour votre foi, votre patience et votre contribution. 

Avec un amour et une gratitude infinis à Simon Weir et Bob Wright pour leur art à montrer au lecteur à quoi les gens ressemblaient il y a neuf cent mille ans. Avec un amour infini à la petite pierre, où qu’elle soit. Oh … et quand j’ai eu un besoin désespéré d’un écrivain professionnel pour me prendre sous son aile, l’esprit m’a envoyé Bill Olivier lequel a pris le temps et la responsabilité de participer à cette histoire très complexe et s’est engagé inconditionnellement à donner corps à cet ouvrage. Merci, Bill, de tout mon cœur. 

Enfin, le dernier mais pas des moindre, je remercie les Editions Sai Towers et leur dessinateur SriK.R. Mohan Kumar pour ses dessins, en hommage au sujet. 

L’information contenue dans cet ouvrage n’est la propriété de personne. Il vous appartient de décider si ce message vous concerne auquel cas, ces pages auront rempli leur mission. 

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca    – paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

 

Description du Vaisseau-mère : Message Pléiadiens

 

 

images (13)Le commandant du vaisseau-mère ressemble à un être humain par certains côtés, sa peau est très pâle. Son visage est effilé vers le bas et il est longiligne. Ses yeux sont étirés et horizontaux. La tête est large au sommet. C’est un personnage jovial. La salle de contrôle s’apparente à celle du Starship Enterprise … l’éclairage est si puissant !  

Des tas d’instruments techniques, simples à utiliser toutefois.- Avancez dans le temps et dites-moi ce qui se passe, suggérai-je.- Je me vois sortir d’une capsule, une sorte de tube, dans le vaisseau-mère. J’y ai subi une mutation physiologique : la couleur de ma peau est différente, elle n’est plus brune mais bleue comme celle des autres, quoique d’un ton plus sombre. Maintenant, je consulte un affichage du système solaire sur un écran immense. Les planètes portent les noms de Zun, Varn, Mu, Zaron et June. 

 Elles sont plus nombreuses que celles du système solaire actuel. Je ressens une forte exaltation, comme un « enfin ! »,l’aboutissement imminent d’une tâche pour laquelle j’ai travaillé dur et longtemps. 

 Je suis détenteur d’une clé pour conduire le vaisseau à sa destination. Je pose ma main sur une console et l’affichage du système solaire se transforme instantanément : toutes les planètes changent d’emplacement, excepté Mu qui reste immobile. C’est ainsi que je pilote le vaisseau-mère. Mais je suis avant tout un messager, un ambassadeur. Le commandant et quelques autres doivent m’accompagner sur la planète. Nous embarquons dans des navettes et atterrissons sur un terre-plein, une pyramide au sommet tronqué. 

Des responsables reptiliens viennent à notre rencontre. Ils sont parés d’une manière outrancière, affublés de quantités de bijoux en or. Ce sont des gens de couleur rouge brunâtre, dont l’arrogance me rend nerveux. Le but de cette réunion est de transmettre le pouvoir sur la planète aux Gens des Etoiles. Mais les Reptiliens ne veulent pas perdre la face, ils souhaitent que cette passation se fasse avec faste et splendeur afin de les mettre en valeur. Ils sont entourés de leurs domestiques, des êtres à l’apparence humaine qu’ils considèrent comme leurs esclaves : leurs têtes sont étroites, flanquées de grandes oreilles. Leurs mains portent cinq longs doigts. Maintenant, je vois les navettes décoller à nouveau avec cette fois tous les Gens des Etoiles à leur bord. Je reste sur place. 

Un Reptilien se tourne vers moi et me lance:  » Le moment est-il venu ? » 

Je réponds par l’affirmative et je lui donne mes instructions pour finaliser l’opération. La nuit est tombée. Je m’assure que tous les points ont été vérifiés. Des bâtiments atterrissent, transportant les gens bleus à leur bord. On décharge des provisions, des machines, des cylindres contenant des graines et des spores. Devant cette agitation, je suis à nouveau pris d’une certaine exaltation, à laquelle s’ajoute de la méfiance. Maintenant, ma vision se transforme encore : c’est l’attaque contre le vaisseau-mère. Une multitude de navettes tentent de s’enfuir. 

Je me vois aux côtés du commandant. Je ne sais pas comment je suis venu jusqu’à lui. Cette dernière déclaration était pour le moins incohérente. 

- Le commandant donne ses ordres, poursuivit-il. Nous sommes calmes comme si l’attaque n’avait rien d’une surprise pour nous. 

- Donc, le commandant est mort en dirigeant le vaisseau, intervins-je? 

- Je ne sais pas car j’ai pris place dans une navette et il ne m’a pas accompagné. L’appareil approche de la planète à grande vitesse. Peu d’embarcations arriveront à bon port. La mienne plonge dans l’eau à vitesse vertigineuse. 

Je me redressai :- C’est juste, une des navettes est effectivement tombée dans l’océan. Vous prétendez que vous êtes dans celle-là? 

- Oui. L’endroit ressemble à un lac 

- Un lac? S’agirait-il de Broken Bay ? 

- Peut-être, mais j’ai vraiment la sensation que c’est un lac et non une baie. L’engin s’enfonce dans l’eau, il longe une crevasse sous-marine et pénètre dans une immense caverne. Instantanément, je pensai aux grottes sous-marines situées à la pointe du golfe non loin de Broken Bay. Peut-être un autre appareil s’y était-il réfugié? 

Il s’agirait d’une découverte toute nouvelle, mais dans ce cas pourquoi était-ce la première fois qu’elle était mentionnée après tant de régressions? 

- Un grand nombre de vaisseaux sont regroupés dans cette gigantesque cavité, poursuivit-il, et je vois une foule de petits êtres s’activer. 

Hmm … Les cavernes auxquelles je pensais ne sont pas aussi grandes, pas au point de contenir de nombreux bâtiments. 

Voilà qui était troublant :

- Y a-t-il des Etres Lézards à proximité ? 

- Oh oui, des quantités… Des petites créatures esclaves déchargent du matérie1. La chaleur est difficilement supportable et tout le monde se presse. « C’est fait, on ne peut plus rien y changer ! » est la sensation dominante qui règne ici Ce n’était pas accidentel. Nous savions ce qui attendait le vaisseau-mère et avions préparé notre retraite dans cette caverne au fond des eaux. 

- Décrivez-moi ceux qui vous entourent. 

- Certains appartiennent à l’espèce en forme de poire, la plupart cependant sont minces avec une sorte de peau de requin. 

- Savez-vous s’il y a eu des survivants sur le vaisseau-mère? 

- Si c’est le cas, je n’ai aucune idée de l’endroit où ils auraient pu trouver refuge. Ses déclarations m’apparaissaient vraiment incompréhensibles, je lui demandai d’avancer dans le temps. 

- Quelques années ont passé dit-il. Notre communauté est maintenant installée en surface, toutefois une partie réside toujours sous la terre. Des cultures ont été ensemencées, les esclaves s’en occupent. 

- Regardez votre corps. A quoi ressemble-t-il ?- Il est brun à nouveau. C’est bizarre, je suis redevenu ce que j’étais avant ma mutation sur le vaisseau-mère. Certains d’entre nous ont décidé de tenter de rentrer sur leur planète d’origine. Ils sont sur le départ. J’ignore comment ils y parviendront avec des navettes pour seul moyen de transport. Pour ma part, je considère la situation sans espoir et je décide de ne pas les accompagner. 

- Ont-ils réussi? 

- Je ne le sais pas, ils ont disparu avec leurs appareils. Mais peut-être suis-je allé trop en avant dans le temps car ce que je contemple est une nouvelle civilisation, en plein essor, fondée sur les éléments apportés par le vaisseau-mère. 

Plus rien ne cadrait. Cette régression était sur bien des points en contradiction avec les précédentes. Je l’invitai donc à retourner sur le vaisseau-mère, avant l’attaque. Il me décrivit alors une personne proche du commandant. 

Après m’être concentrée pendant quelques minutes, je déclarai : 

- Il s’agit du frère du commandant, il est monté dans un des engins qui sont partis vers la Terre, celui qui s’est abîmé en mer et il a trouvé la mort dans l’accident. 

Peter acquiesça :- Je l’ai effectivement vu sombrer et je ne crois pas que quiconque ait survécu. 

Au moins, une chose était claire : il n’était pas dans l’appareil englouti. 

Je souhaitais le rassurer :- Et pourtant si, quelques personnes s’en sont tirées indemnes. 

- Parfait, dit Peter en souriant. Je me demandai s’il n’avait pas été tué à l’époque et si les scènes qu’il décrivait dans sa régression n’étaient pas celles qu’il voyait depuis l’après-vie. Cela pouvait expliquer l’incohérence de certains de ses propos et les différences notables avec les autres régressions. Je lui demandai donc de se montrer très attentif, lui précisant qu’il avait tendance à mélanger les époques et que j’avais du mal à tout saisir. 

- Vous voyez-vous vraiment en survivant du vaisseau-mère, le questionnai-je, ou êtes-vous mort en compagnie de l’officier ? 

- Non, je ne suis pas mort.- Réfléchissez bien. Vous savez que lorsque 1′on décède, il est possible de ne pas s’apercevoir sur le champ que l’on est passé de l’autre côté. Faites un effort, vous verrez probablement que vous avez en fait quitté votre corps à un moment ou un autre. 

Peter se concentra : 

- Je reconnais que tout n’est pas clair dans mes souvenirs, pourtant, je ressens une véritable continuité de commandement dans mon esprit… 

- Vous vous serviez, semble-t-il, de vos expériences passées et de vos capacités dans la vie suivante. C’est probablement plus tardivement que vous êtes allé dans la caverne sous la terre. Bien, je crois que nous avons quasiment fini. Y a-t-il autre chose que vous aimeriez examiner? 

-     Absolument. Je voudrais jeter un coup d’œil à ce sentiment de culpabilité, le mot s’impose à moi.- Trouve-t-il son origine dans le fait que vous trompiez le commandant en lui assurant une chose que vous saviez opposée aux intentions des Reptiles ? 

- Mais ses supérieurs savaient eux aussi! Oui, je veux dire ceux qui l’ont nommé à ce poste! J’étais en quelque sorte venu sur le vaisseau en tant que second car il n’avait pas idée des événements à venir et j’agissais pour que ses ordres coïncident avec ce qui était prévu. Je ne pouvais lui révéler la vérité car la hiérarchie me l’avait interdit : nul autre sur le vaisseau-mère ne devait être informé de ce qui allait se produire. 

 Je me sentis devenir livide et une grande faiblesse m’envahit. J’avais besoin de trouver du réconfort. 

- Très bien, Peter, pour la dernière fois, retournez au vaisseau juste avant l’explosion. Décrivez-moi le comportement du commandant. Le visage de Peter devint grave.- Il s’est tourné vers l’opérateur du faisceau de particules en lui criant : « Tirez, mais tirez donc ! »

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca    – paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

 

Apparition des Elohims : message Pléiadiens

 

 

téléchargement (5)Quand nous, Elohims, choisissons de nous manifester, nous sommes munis de membres longs et de corps quasiment humains. Nos visages sont plus expressifs que les vôtres, plus divins. Nous sommes exceptionnellement présents sur Terre, j’irai même jusqu’à dire « omnipotents », ce qui ne nous empêche pas d’être dans d’autres mondes à la fois. Certains d’entre nous sont très soucieux de l’évolution des choses, aussi sommes-nous dans l’action en permanence. Nous avons aussi un rôle de conseillers qui consiste à orienter et à enseigner comment acquérir une grande force physique. Nous pouvons travailler simultanément dans plus de six mille endroits de l’espace-temps. 

Voyez-vous, pour mener à bien notre projet concernant l’élévation énergétique de votre sphère, il fallait qu’un petit nombre de créatures des étoiles s’y trouve pour nous permettre de perfectionner tous les détails. Nous avions besoin de l’influence de leur supra conscience sur la Terre. Il leur a bien été signifié que nous pouvions nous passer d’eux et qu’il leur suffisait de nous abandonner quelques spécimens d’eux-mêmes que nous aurions modifiés génétiquement. Les Peuples des étoiles, peu enclins à ce genre de manipulations des corps, déclinèrent notre proposition et répondirent qu’ils viendraient personnellement. 

Nous pensâmes que c’était une mauvaise idée, mais après tout, n’était-ce pas leur décision ? 

Ils étaient résolus à implanter leur propre société. Nous avons tenté de leur expliquer que les conditions de vie seraient ardues, voire extrêmement hostiles et qu’ils avaient peu de chances de réussir par les moyens habituels mais c’était, à leur avis, une opportunité d’étendre leur civilisation. Nous insistâmes sur le fait qu’il y avait vraiment d’autres méthodes pour amplifier l’énergie sur la planète Terre que d’y vivre … ce fut peine perdue. 

Selon eux, leur présence était indispensable pour donner plus de valeur à leur sens communautaire. Ils affirmèrent qu’il serait plus simple et plus conforme à l’éthique d’amener leurs familles pour une adaptation progressive aux conditions de vie sur la planète que de nous voir les utiliser comme référence génétique. Nous acceptâmes donc leur proposition. Nous étions tous d’accord : la mission aurait pour but le bien de la planète. Voilà ce que nous, les Elohims, leur avons dit ! Nous leur donnâmes l’assurance d’une bonne organisation et d’une parfaite sécurité. A cet instant de la régression, Binjala éclata de rire, puis il continua : 

 - Les Peuples des Etoiles étaient convaincus de pouvoir pratiquer quelques petites modifications génétiques sur eux-mêmes, au fur et à mesure, et que cela serait suffisant pour leur permettre de vivre sur la planète. Pour notre part, nous avions quelques doutes. En fait, doute n’est pas le terme qui convient : nous connaissions le futur. Nous étions juste courtoisement respectueux. 

Ils ne possédaient pas la technologie adéquate pour survivre, mais ils y allèrent malgré tout. Son rire sonnait étrangement. La tête de Steven se redressa soudain et il m’adressa un regard glacial. Sa voix changea et prit une nuance d’insatisfaction, un nouveau personnage s’exprima à travers lui : 

- Je me présente: je suis la conscience secrète draco de l’empereur lézard. Vous ne m’aimeriez pas, je suis très crocodile physiquement. Ma peau est coriace et bosselée. J’ai un large museau, presque comme celui d’un dragon, avec de nombreuses dents et de grandes oreilles. Notre visite à la cérémonie est un grand honneur pour le peuple lézard qui nous considère comme des dieux. C’est normal, nous sommes leurs créateurs, les seigneurs et maîtres qui, il y a bien longtemps, les ont émancipés. Depuis lors, nous avons déménagé vers une autre dimension en empruntant un portail cosmique. 

Le sort des lézards nous est complètement indifférent de même que celui de nos autres créations. En réalité, nous nous nourrissons de la conscience de différents êtres que nous rencontrons, qu’ils soient singes ou autres. Dévorer la conscience d’une quelconque entité m’apparaissait abject… 

Quelle sorte de créature était ce Draco ? Mais pour lui la chose était tout à fait naturelle à en juger par la suite de son discours : 

 - Je n’ai pas d’état d’âme, aucune culpabilité ; d’ailleurs il n’y a pas vraiment de but à ce que nous faisons sur Terre. Ah si ! Il y en a un : nous, les Dracos, sommes venus prendre l’or que les créatures singes extraient des mines pour nous. C’est un matériau trans-mutationnel. Il crée des petits vortex dans notre corps après que nous l’ayons ingéré. La poudre d’or blanc permet de manipuler les atomes en quelque sorte. Nous devenons plus transparents, ce qui nous permet de nous mouvoir dans plusieurs dimensions à la fois. 

En ce moment, je suis dans un tunnel temporel en partance pour une ville qui pourrait se situer quelque part aux Etats-Unis, pendant les années trente .Maintenant, je me dirige vers un type, au hasard et sans arrière pensée, mais en me voyant il détale en hurlant. J’ai oublié que j’ai conservé mon apparence de Draco, j’aurais dû en changer pour ne pas l’effrayer! Partir en courant est la meilleure chose qu’il pouvait faire car les Dracos sont très lents. En m’approchant de quelqu’un, j’ai tout loisir d’absorber une partie ou l’intégralité de sa conscience. Les personnes qui habitent les corps concernés n’aiment pas du tout être consommées. En tout cas, aucune de celles que j’ai mangées !Il fit entendre un rire saccadé : 

- Les souvenirs de centaines et de milliers de gens hurlant font partie de la personnalité du Draco. Pour vivre, je dévore uniquement les consciences, les corps ne me concernent pas. Cela a pour effet que je suis imprégné des sentiments de ceux dont je me nourris. Cependant, je les ressens depuis une perspective différente, ils me semblent étrangers, j’ai plutôt l’impression d’être la mémoire des autres et je n’ai nullement envie de mettre fin à mon activité. 

- En êtes-vous heureux, l’interrompis-je? 

- Eh bien, on ne peut pas dire que je sois heureux mais ça ne m’inquiète pas outre mesure, c’est comme ça, c’est tout. Il ne m’est jamais venu à l’idée d’agir autrement. Je suis sûr que j’en mourrais si je devais m’arrêter. 

- Cela vous inquiète?- Oui, bien sûr. L’idée même de la mort génère une sorte d’horreur, la sensation de dériver au milieu de tous les sentiments des gens que j’ai absorbés. Mourir signifierai me retrouver littéralement par mieux. Mais nous, les Dracos, nous vivons exceptionnellement longtemps. J’avais l’impression d’être dans un film d’horreur et d’entendre parler Dracula, lui précisai-je. 

- Mais ce nom vient de Draco ! rugit-il de rire. C’était logique … De plus, tous les Dracos agissaient comme celui à qui Steven prêtait sa voix. 

- Y a-t-il des races supérieures à vous?- IL existe des êtres que nous sommes dans l’incapacité de consommer. Ce sont des structures cristallines en expansion. Lorsque nous sommes face à eux, leur conscience nous semble beaucoup plus grande que la nôtre. Nous sommes impressionnés par ces constitutions cristallines. 

- Décrivez-les, suggérai-je. La voix de Steven revint à la normale : 

- C’est curieux, dit-il, je peux voir un cristal lumineux enserré dans un cylindre doré, maintenu en place par une charpente corporelle cristalline. Steven luttait pour s’exprimer mais la voix du Draco reprit le dessus :- Ce cristal est un agent des royaumes angéliques et je pense que ces derniers sont impliqués dans sa construction. La profondeur innée de l’obscurité chez le Draco est exactement à l’opposé de celle du cristal 

Je me vois, il y a bien des millions d’années, très longtemps avant l’aventure du Rexégéna, sur un vaisseau draco, voguant dans un espace inter dimensionnel. Nous découvrîmes à cette occasion une source d’énergie phénoménale pour les Dracos affamés que nous étions : un magnétisme émanait de ce qui est aujourd’hui la Terre; c’était la manifestation de toutes les formes de vie qui la peuplaient. Nous étions irrésistiblement attirés, comme des abeilles vers une fleur. Nous nous mîmes à consommer l’énergie de toutes ces entités tout en renvoyant vers la planète la même quantité d’énergie draco en compensation. 

C’est ainsi que la conscience de notre race devint partie intégrante de la Terre. A ce stade, autant dire qu’il était quasiment impossible aux Dracos d’atteindre leur soi angélique et ils étaient terrifiés à l’idée de ce que la mort pourrait signifier pour eux. Je le regardai en fronçant les sourcils : 

- Les Dracos sont-ils présents sur Terre? 

- Non, pas actuellement. Mais nous y avons été dans le passé et nous y reviendrons dans le futur. Pour l’heure, c’était assurément un soulagement. 

- Les Reptoïdes vous ressemblent-ils sous certains aspects ? 

- Les Lézards sont plus intelligents et plus réactifs. Ils se déplacent plus rapidement. Ils sont mâles et femelles et très belliqueux. Celui que je contrôle, le roi lézard, est fasciné par le commandement. Son analyse de la situation est fondée sur le pouvoir personnel et le prestige qu’il peut en retirer. Il cherche toujours à dominer les autres, que ce soit physiquement ou autrement, car toujours …Steve » s’interrompit, exténué, et lorsqu’il reprit la parole, le Draco l’avait quitté, sa voix était redevenue normale : 

- Voilà qui est très étrange, précisa-t-il. 

C’est comme si j’étais dans un rêve. Me voici de retour dans l’incarnation du peintre Raphaël : je me vois peindre une fresque et, en même temps, c’est curieux, j’aila mémoire des hiéroglyphes. Troublante impression que celle de vivre deux situations en parallèle. Maintenant, j’ai la sensation de sortir de ce rêve et d’être projeté dans une nouvelle forme de vie évoluée avec la consigne de l’aider à progresser davantage. Steven ouvrit ses grands yeux bleus et se redressa, affichant un large sourire sur son jeune visage, symbole d’innocence. A cet instant je compris qu’il n’irait pas plus loin. Une nouvelle révélation arriva avec Michael. Il était allé visiter Kariong seul. Après un quart d’heure dans la grotte, il fut abasourdi devant le spectacle qui s’offrait à lui, réveillant dans son esprit une multitude d’émotions et d’images. Quelqu’un lui donna mon numéro de téléphone et quand, surmontant de longues hésitations, il se décida à m’appeler, je lui fixai rendez-vous. 

A la seconde même où il apparut sur le pas de ma porte, il suscita en moi des émotions contradictoires. Généralement, j’ai une réaction immédiate aux gens, positive ou négative, mais dans le cas de Michael, j’eus les deux. Dès qu’il fut installé dans « le fauteuil » avec les photos, des mémoires émergèrent en lui. En premier lieu, il m’informa que deux anges l’accompagnaient dans cette vision pour lui donner un enseignement. Ensuite il me décrivit deux vaisseaux éclaireurs. Dans son souvenir, il était passager de l’un d’eux et se dirigeait vers le vaisseau-mère du Peuple des Etoiles. 

Quand j’essayai de le diriger vers ce dernier, il eut des difficultés à le visualiser et il parla d’une voix hésitante : 

- Maintenant, je distingue la forme d’un reptile à bord d’un autre vaisseau. C’est curieux, je ne suis pas ce reptile, mais je peux recevoir ses sensations, ses pensées, sentir aussi ses doigts palmés comme si j’habitais son corps. Dans ses yeux grands ouverts, les pupilles étaient dilatées alors que la pièce était très éclairée. Ses mains se mirent à trembler et je fis de mon mieux pour le rassurer. 

Il se calma légèrement et je tentai d’aller plus loin : 

- Tout va bien, continuez … Focalisez-vous davantage sur les anges qui vous accompagnent et demandez-leur de vous montrer ce que vous avez à comprendre. 

- C’est ce qu’ils font en me faisant ressentir ce corps reptilien. 

- A quoi ressemble-t-il ?- Ses yeux jaunes humanoïdes percent à travers deux fentes verticales. Il a une curieuse crinière d’écailles ainsi que quelques poils en désordre sur le devant. Il porte un gilet avec des manches jaunes. Il a des bras, des jambes et une queue qui se prolonge en traîne sur le sol. Sa tête est de proportion raisonnable en relation au reste du corps. C’est étonnant, je ne suis pas ce reptile, je ne suis pas dans son corps, mais j’en fais tout de même l’expérience. Et, en même temps, je suis conscient que je fais partie du Peuple des Etoiles. J’ai l’impression d’être présent en tant qu’observateur et j’éprouve de la colère à l’encontre de ce personnage recouvert d’écailles. Michael s’assombrit.- Près de lui se tient un commandant. Il lui donne l’ordre de faire feu sur le vaisseau-mère. 

Oh, non ! Il obéit et déclenche son arme à faisceau de particules en direction de l’engin spatial! Je ressens les choses comme si c’était moi-même qui commettais cet acte. A ma grande stupéfaction, j’avais malheureusement affaire au Reptoïde qui avait attaqué le vaisseau-mère. Michael hurlait et, en même temps, j’étais indignée.

 - Vous sentez-vous satisfait d’avoir détruit le vaisseau ? 

- Non, dit-il d’une voix devenue très douce, une partie de moi, de lui, souffre. Il sanglotait sans retenue, laissant libre cours à une culpabilité ancestrale. 

Je ne savais pas comment agir, partagée entre sympathie et animosité : 

- Michael, je vous en prie, ne vous jugez pas ! Il secoua la tête vigoureusement 

- Maintenant je vois des centaines de petits appareils qui s’échappent du vaisseau-mère. Des pans entiers de celui-ci commencent à s’effondrer. Les appareils reptiliens font feu sur les petits vaisseaux et les désintègrent. C’est une abomination …Cette dernière remarque résumait toute l’histoire, et il rit amèrement, désespéré et furieux contre le Reptoïde qui avait donné l’ordre. Mais il vivait à travers le reptilien qui avait déclenché l’explosion, la culpabilité d’avoir tiré sur le vaisseau, ne trouvant ainsi aucune validation à sa colère contre le commandant

 

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

 

Le Vaisseau de Rexégéna

ValerieJBarrowJadis, un vaisseau spatial du nom de Rexégéna quitta les Pléiades avec, à son bord, 50.000 personnes chargées d’établir une nouvelle culture sur la Terre.

Depuis de nombreuses années, la thérapeute australienne Valérie J. Barrow (ci-contre) est en contact avec des êtres multidimensionnels. Différentes personnes sont venues la consulter spontanément, afin qu’elle les aide à reconstituer les faits qui étaient en train d’émerger de leur inconscient, et qui se sont déroulés dans leurs vies antérieures à l’époque du Rexégéna. C’est par l’intermédiaire d’une entité du nom d’Alcheringa, appartenant au « Peuple des Étoiles », qu’elle pu comprendre leur témoignage et recevoir des révélations sur nos origines, notre parcours actuel et surtout notre devenir. 

Une partie de ces informations a été retranscrite dans un extraordinaire livre intitulé «Contacts avec les Pléiadiens», dont voici quelques éléments extraits de la postface.

Uluru

Il y a près d’un million d’années, alors que notre planète n’était encore qu’un habitat hostile dans lequel régnaient des races à la nature belliqueuse, ne connaissant ni l’Amour ni la Compassion, un vaisseau spatial quitta la huitième étoile de la constellation des Pléiades avec, à son bord, 50.000 personnes originaires de différents points de la Galaxie. Son nom : le Rexégéna. Sa destination : la Terre. Son but : y créer une culture empreinte de la Conscience cristalline. 

Mais la Mission du Rexégéna ne se déroula pas exactement telle que prévue par la Hiérarchie de la Lumière des Pléiades. Et c’est ainsi que la Terre fut ensemencée d’une humanité dont nous sommes tous les descendants.

« Différentes personnes m’ont fourni de remarquables indices concernant des évènement extrêmement anciens. La majorité d’entre elles ont été soumises à des catharsis émotionnelles très traumatisantes en laissant leurs mémoires remonter à La lumière, moi y compris. 

Certains ont eu de sérieux doutes quant à ces souvenirs. Au début j’ai eu les miens moi aussi. Mais Alcheringa, puis la merveilleuse continuité dans les lectures, m’ont finalement convaincue. 
De toute cette information est née une compréhension de notre origine, laquelle se résume comme suit : 

Des anges, il y a des milliards d’années, se détournèrent de la Lumière du Créateur. N’ayant pas cependant perdu le pouvoir de création, ces anges déchus conçurent des être physiques, en particulier les Dracos. Si en ceux-ci avait été déposée la Lumière du Créateur, ils n’avaient pourtant pas celle de l’Amour et de la Compassion. Ils se multiplièrent, comme les autres, déployant leur règne jusqu’aux Mondes des Étoiles aux confins de la Galaxie. 

Les Dracos se nourrissaient de la conscience des créatures vivantes. Au commencement, ils s’en prenaient aux formes de vie simples, mais un jour ils s’attaquèrent aux Êtres des Étoiles, lesquels durent lutter pour leur survie. Des guerres sans fin faisaient rage dans l’Univers. 

Au moyen de ce que nous appelons aujourd’hui la technologie génétique, les Dracos élaborèrent les Reptoïdes, les Dinoïdes et quelques autres races. 

Toutes étaient leurs esclaves et leur nourriture. À leur tour, ces ethnies se répandirent, s’installant dans de nombreux endroits de la Voie Lactée.

Draco

Draco visualisé lors d’une réunion de 
« voyageurs retrouvés du vaisseau-mère »

Les Gens des Étoiles s’appliquèrent par d’innombrables efforts à résoudre le problème des Dracos et la situation désastreuse qu’ils avaient perpétuée. À l’origine, la planète Terre était destinée à devenir le Jardin d’Eden, un flambeau de Lumière étincelante dans ce coin bien sombre du Cosmos. Le Plan supérieur était d’ensemencer la planète d’êtres nés de l’Amour et de la Compassion, appelés à se reproduire et à servir d’hôtes pour que ceux qui n’avaient jamais connu la Lumière en fassent l’expérience, ce qui leur permettrait d’évoluer. 

Mais aux premiers stades du développement de la planète, longtemps avant qu’elle n’ait été fécondée d’êtres physiques faits d’Amour et de Lumière, elle fut envahie par les cultures reptoïde et dinoïde. Des millions d’années durant, ces races occupèrent la Terre, y donnèrent naissance aux dinosaures et à d’autres formes de vies qui servaient de pitance aux Dracos, ce qui laissait pendant ce temps les Reptoïdes à l’abri de leur voracité. Il s’ensuivit une compétition féroce entre les Reptoïdes et les Dinoïdes qui rivalisaient dans l’invention des reptiles les plus gros et les plus violents. 

Les dinosaures envahirent totalement le Terre. C’est alors que des Êtres des Étoiles vinrent à titre d’observateurs et descendirent dans les océans sous la forme de baleines et de dauphins. (Cf. Annexe ci-dessous) 

Malgré des négociations suivies entre le Conseil Galactique Interstellaire et les Dracos, il apparut que ces derniers n’avaient aucune intention de relâcher leur contrôle sur la planète ou sur les créatures qui y étaient implantées. Une race d’un des Mondes des Étoiles connue comme le peuple Lion (ou Peuple Chat) fut appelée à la rescousse pour transformer l’environnement de la Terre et la débarrasser des dinosaures. Le rocher d’Uluru fut donc dirigé vers la planète par le Peuple Lion qui déclencha ainsi les forces cataclysmiques mettant fin à l’Âge des dinosaures. Uluru qui, à son arrivée, était enveloppé de glace, avait une seconde mission consistant à apporter dans son enveloppe des éléments génétiques qui permettraient la naissance d’êtres velus au sang chaud.

RocherUluru

 

Situé dans le Kata Tjuta national park, quasiment au centre géographique de l’Australie, Ayers Rock (le rocher d’Uluru) est le plus grand monolithe du monde (Cf. photo ci-dessus). Pour les aborigènes qui vivent à proximité et les médiums qui s’y sont rendu, cette montagne porte les traces et les preuves de l’origine extraterrestre de notre humanité. Ce site contient en effet de mystérieux cryptogrammes liés aux extraterrestres, dont on retrouve d’autres traces à Kariong près de Gosford (Cf. photos ci-dessous).

OrigineextraterrestreCryptogrammeextraterrestre

Des millions d’années plus tard, les Reptoïdes, brillants généticiens, utilisèrent ces éléments, qui avaient commencé à évoluer et les croisèrent avec des échantillons cellulaires prélevés sur les cétacés pour mettre au point un mammifère à sang chaud avec des poils, le grand singe bipède. 

Le rôle de cette nouvelle créature était en premier lieu de servir de nourriture aux Dracos car les cultures reptoïde et dinoïde avaient perdu les dinosaures. Plus tard, ces grands singes bipèdes furent également utilisés pour travailler dans les mines d’or au service des Dracos, ces derniers ayant découvert que l’ingestion de poudre d’or blanc leur permettait d’effectuer des voyages interdimensionnels. Ils finirent d’ailleurs par s’installer dans une autre dimension, libérant ainsi les Reptoïdes et les Dinoïdes de leur emprise. Les grands singes bipèdes purent se développer par eux-mêmes en une société guerrière à la force brutale. Les Reptoïdes gardaient cependant sur eux un contrôle mental, les utilisant quand ils en avaient besoin. 

Le Conseil Galactique haussa le ton et négocia le départ des Reptoïdes et des Dinoïdes. En réalité, ces derniers n’avaient pas vraiment le choix car les soldats léonins pouvaient les anéantir sans difficulté. Les Dinoïdes quittèrent la Terre peu de temps après. Mais, au même moment, les Dracos, ayant connaissance de l’ultimatum du Conseil, envoyèrent sur la planète un contingent de leurs meilleurs éléments. Ils manipulèrent les leaders reptoïdes qui, sous leur emprise, laissèrent croire par d’habiles manœuvres diplomatiques qu’ils allaient effectivement abandonner la planète. 

Une importante mission fut organisée dans les Pléiades pour transporter 50.000 Êtres des Étoiles dans un immense vaisseau spatial à destination de la planète Terre. L’objectif était d’y assimiler lentement une colonie pionnière. La planète possédait alors un environnement hostile aux Gens des Étoiles ; aussi durent-ils envisager de se modifier génétiquement pour pouvoir y vivre et y créer une nouvelle race dotée d’Amour et de Compassion. Cette dernière permettrait aux âmes des Dracos, des Reptoïdes et des Dinoïdes de s’y incarner et d’évoluer. 

Puis à son arrivée, la mission fut détruite par les Reptoïdes sous le contrôle des Dracos. Seuls, 90 survivants furent épargnés et disséminés sur l’ensemble de la planète. Tous les Reptoïdes étaient parfaitement conscients des conséquences de leur acte, et des représailles qui allaient s’ensuivre. Certains d’entre eux repartirent vers leurs systèmes stellaires et quelques-uns se réfugièrent à l’intérieur de la planète. Quant au contingent draco, il s’enfuit dans une autre dimension. 

Les naufragés des étoiles durent pour survivre affronter un environnement inamical, rejoints en cela par quelques rares Reptoïdes s’étant désolidarisé de leur communauté après avoir réalisé la cruauté de l’attaque ordonnée par leur monarque. 

Cinq ans plus tard, une flotte de vaisseaux de guerriers Lions vint sur la Terre avec pour mission de détruire toutes les installations de surface des Reptoïdes, n’épargnant que ceux qui s’étaient réfugiés en sous-sol. 

Les survivants du vaisseau-mère décidèrent de rester sur la planète. En réalité, ils n’avaient pas d’autre alternative car la Terre les avaient transformés d’une manière définitive. Ils finirent par réussir à créer les fondements de la race humaine, une nouvelle race d’êtres dotés de la Lumière, de l’Amour et de la Compassion. 

Celle-ci compte aujourd’hui des milliards d’individus. Pendant 900.000 ans, les êtres humains ont offert une infinité d’opportunités d’incarnations et d’évolution aux âmes dracos, reptoïdes, dinoïdes ainsi qu’à celles des Mondes des Étoiles. Contactsaveclespleiadiens
Ce cycle initiatique est presque arrivé à son terme. Il reste peu de temps pour un éveil total. Un Âge d’Or va bientôt voir le jour sur la Terre et ceux qui choisiront de suivre la Lumière et l’Amour entreront dans une Ère de paix et d’harmonie. 

Quant à ceux qui ne feront pas ce choix-là, ils seront incapables de survivre dans la nouvelle et subtile vibration et ils s’incarneront dans un autre endroit, peut-être semblable à la Terre, où ils poursuivront leur voyage d’évolution vers l’Amour. Ils finiront, eux aussi, par réussir car le pouvoir de l’Amour conquiert tout sur son passage. »

Extrait de « Contact avec les Pléiadiens » (Éd. Helios) 
Traduit de l’australien par Nelly Lewin

Le très beau et passionnant livre de Valérie J. Barrow est disponible CliquezICI

Conscience de Cristal oubliée des Pléiadiens

 

 

images (14)Dans sa régression, Robbie déclara qu’elle se voyait comme une conscience de cristal habitant un cylindre doré, une sorte de robot cristallin, description que Steven m’avait déjà faite.- Je suis la seule survivante de ma race, précisa-t-elle. 

Les autres naufragés du vaisseau-mère sont tous des Gens des Etoiles, aux origines diverses, mais qui ne sont pas suffisamment alignés sur ma  haute vibration et sur mon mode de fonctionnement. Sur mes mains munies de quatre doigts cristallins, il y a des cercles qui font office de capteurs. Nous devrions être huit avec mes semblables pour pouvoir accomplir notre tâche. Les Elohims sont nos créateurs, c’est avec eux que nous communiquons. Nous sommes en quelque sorte leurs agents de liaison, nous recevons et transmettons la connaissance et les informations, mais c’est en groupe que nous sommes vraiment efficaces dans notre travail .Je suis assaillie par tous les rescapés qui m’accompagnent, ils veulent savoir. 

Ils ignorent comment subsister dans l’environnement hostile de la Terre où le danger est omniprésent. 

Quelles sont nos chances de survivre ? 

Nous l’ignorons. Par exemple, il est impératif de trouver une solution pour purifier l’eau souillée de microbes. En l’état, les Gens des Etoiles ne peuvent la consommer. Je ne détiens pas les connaissances dont ils ont besoin pour résoudre ce genre de problèmes : 

seulement la vibration pour les soutenir dans la réalisation de leur projet. Tout ce que je peux faire pour eux est d’apporter de l’harmonie, leur retransmettre la vibration la plus élevée pour rétablir l’équilibre entre tous. Ils me bombardent de questions. Dans cette confusion, il m’est impossible de me régler sur la fréquence télépathique nécessaire pour recevoir des informations utiles et leur venir en aide. De plus, la chaleur de l’atmosphère met mon métabolisme à rude épreuve, rendant mon fonctionnement d’autant plus malaisé. J’ai l’impression d’étouffer. Tranquillité et paix intérieure, voilà ce dont j’ai besoin. Mais je suis loin de chez moi, loin du groupe avec lequel je communique et que je relaie. 

Je suis forcée de demander aux Gens des Etoiles de se montrer silencieux. Au risque d’augmenter leur inquiétude, je dois m’éloigner … il me faut à tout prix du calme pour m’aligner sur le rayon approprié et faire en sorte que celui-ci puisse aussi les imprégner. C’est une tâche importante et, bien que je sois la seule conscience cristalline ici, je vais m’efforcer de la mener à bien 

.- Avez-vous, l’interrompis-je, vous ou vos semblables, protégé les Gens des Etoiles à la cérémonie de passation ? 

- Oui. L’un de nos rôles consistait à prévenir tous les incidents susceptibles d’interférer avec la longueur d’ondes supérieure qui anime les Gens des Etoiles. Les Dracos étaient, en conséquence, dans l’obligation de se contrôler et, connaissant leur appétit, ils étaient à peu près autant dans leur élément au cours de cette cérémonie que des êtres humains la tête sous l’eau, incapables de respirer… 

Robbie reprit sa régression, à l’époque où elle était en compagnie des naufragés du vaisseau spatial. Son visage trahissait à nouveau l’inquiétude :- Les Elohims m’informent que la procréation faisant intervenir des éléments extérieurs au Peuple des Etoiles est la seule solution pour perpétrer leur espèce. Le groupe devra donc trouver ce qu’il y a de plus évolué sur celle planète et donner naissance à des enfants qui seront le fruit d’une combinaison avec leur propre race. L’information déchaîne un flot de réactions et alimente beaucoup de discussions. 

Les Elohims affirment qu’ils fourniront la connaissance nécessaire pour que cette mission soit couronnée de succès. Mais les Gens des Etoiles les supplient de venir les chercher pour les conduire loin de la Terre. « Prenez du recul, leur conseillent alors les Elohims, votre rôle est loin d’être achevé et celui de l’être cristallin est de vous informer qu’il y a dans votre communauté des individus dont les connaissances sont déterminantes. Seule la sérénité aidera ceux-ci à se souvenir : ils sauront ce qu’il faut faire au lieu de se laisser dominer par l’appréhension et la panique. »Faire accepter au groupe l’idée de s’établir sur la planète est une tâche ardue. 

Je m’inquiète de savoir si je vais suffire, à moi seule, tant la besogne semble démesurée. Leurs capacités télépathiques étant réduites, ils souhaitent que je leur montre des images rassurantes du futur. Alors la nuit, je projette vers chacun des visions encourageantes. Les Elohims assurent qu’ils vont s’employer à amplifier les pouvoirs des Gens des Etoiles. Ces derniers continuent d’évoquer des difficultés qui me sont pour la plupart étrangères, l’un parlant d’alimentation, un autre s’attardant sur les problèmes d’eau, assurant par ailleurs se souvenir avoir reçu des symboles en rêve à ce sujet. Je peux donc relativiser naturellement, sans rien dire : les changements sont amorcés. Tous démontrent une amélioration notable de leurs capacités télépathiques et commencent à se souvenir de leurs rôles. 

Ce n’est que le début et ils ne sont pas encore adaptés au lieu. La présence du Rayon Elohim me facilite considérablement les choses en me permettant de mieux vivre. Je suis plus stable intérieurement, donc en résonance avec les autres qui, à leur tour, sont plus épanouis : l’ingéniosité du groupe commence à prendre son essor. Pourtant, les gens s’étonnent qu’il ne soit pas possible de faire venir d’autres robots cristallins. Je leur réponds que, bien que ce soit pour moi une tâche énorme d’être seule, je peux l’assumer tout de même: une fois démarrée, d’autres viendront certainement y apporter leur concours. 

Ils ne comprennent pas très bien l’effet vibratoire de cette planète sur eux : il leur est devenu impossible de voir ce qui se passe sur un plan subtil alors que je le peux toujours. Moi, je les perçois comme alourdis par la densité et la fréquence de la Terre. C’est probablement normal en la circonstance. Je suis tentée, pour mon cas, de me laisser habiter par cette basse fréquence et, en même temps, consciente de ma mission, je m’efforce de rester en contact avec ma propre dimension. C’est un tiraillement. Puis, beaucoup d’événements à venir me sont révélés de façon à ce que je puisse comprendre : je suis projetée dans l’avenir. J’y découvre que chacun des rescapés doit trouver sa propre voie. Il m’est difficile de ne pas intervenir dans leur cheminement personnel car je constate qu’ils traversent des moments très critiques. 

Je sais qu’il leur suffirait de stabiliser leurs vibrations pour avoir par eux-mêmes accès à la connaissance. Mais je dois avant tout me prémunir pour conserver le contact intérieur sur une période très longue. Maintenant, je vois des bébés sur le point de naître. Mon rôle consiste à encoder chacune des âmes nouvellement arrivées pour qu’elles soient éveillées le moment venu, lors d’une époque ultérieure. Car, au cours du temps, je serai connectée aux nouvelles espèces et je me relierai avec elles quand la planète vivra le basculement de son évolution. Je réactiverai alors les mémoires de leurs cœurs, celles de qui ils sont. Pourtant, ils descendent de bêtes sauvages et, bien que les Elohims m’aient rassurée, je demeure très inquiète quant au résultat. Je ne peux m’empêcher de douter! 

Les larmes coulent sur les joues de Robbie :- Une multitude d’âmes sur Terre me sont familières, reprend-elle dans un sanglot, et je resterai unie à elles jusqu’à la fin de cette planète, me reliant à elles périodiquement, à différents stades de leur évolution, à l’occasion de nombreuses vies. 

- Faites-vous confiance aux Elohims ? 

Robbie resta silencieuse pendant un long moment. Des émotions contradictoires envahissaient ses traits. 

- Je suis totalement ignorante quant à leurs réelles compétences et la seule assurance qui me soit donnée, c’est que tout ira bien. Mais j’ai absolument besoin, pour avoir confiance, de tenir les premiers enfants dans mes capteurs de manière à ressentir leur fréquence vibratoire. Je constate avec joie qu’ils se portent bien. Je peux communiquer télépathiquement avec chacun d’entre eux. Ce sont des êtres- singes, costauds au cœur doux. Différents groupes travaillent à mettre au point le meilleur croisement. 

Certains enfants sont maternés par les Gens des Etoiles, d’autres par les êtres-singes.- Les enfants mis au monde par les premiers sont-ils plus intelligents que ceux dont émanent les seconds ? 

- Je ne possède pas cette information : je ne sais que ce qui est nécessaire. 

- Continuez à avancer jusqu’au moment où vous devrez quitter la Terre, suggérai-je. 

- La communication avec les Elohims est nettement moins claire à cette époque qu’au début, précisa-t-elle, elle devient de plus en plus brouillée. Je suis entre deux mondes maintenant, ni dans le mien ni dans celui-ci. Mon métabolisme est fatigué, je ne sais pas combien de temps je peux continuer à travailler dans ces conditions. Mais je suis transportée encore plus en avant dans le futur… 

Robbie sourit et pousse un léger soupir :- Je vois la Source, tant de lumière, d’amour et de joie! Le Conseil est heureux du résultat. Certes, ce fut difficile et incroyablement long mais ils me montrent des arbres généalogiques, ceux qui ont commencé au début de cette ère. Les arbres sont couverts de petits visages et je vois comment l’évolution s’articule au fil du temps. Ils me demandent de me faire plus légère, de lâcher prise, car tout va bien. Elle ouvrit les yeux et me regarda.- Oui, tout est bien, dit-elle. Je comprends mieux maintenant ce sens démesuré de la responsabilité qui m’a accompagnée tout au long de ma vie actuelle. Je lui souris. 

La régression de Robbie me fit prendre conscience qu’à l’époque de la destruction du vaisseau-mère, je n’avais pas réussi à transporter mon cristal de transmission sur la Terre. Pour quelles raison savais-je échoué ? J’avais besoin de l’aide d’Alcheringa pour retrouver mes souvenirs.-

Bonjour, Ma Chère, dit-il, je suis très heureux que vous m’ayez appelé. Nos conversations me manquaient et j’aimerais vous parler de toutes ces choses. J’espère que désormais vous me contacterez plus souvent…. 

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

 

La lumière sur la planète : Pléiades

 

images (1)L’impression de détachement descendit en moi et j’eus une vision dans laquelle je me découvrais comme l’une des nombreuses volontaires pour la grande expérimentation de procréation. Nous étions toutes enceintes.

Eleura était sur le point d’accoucher et nous nous empressions autour d’elle dans ce moment important. C’était un grand honneur que ce travail car nous étions conscientes que nous apportions la lumière sur une planète d’où elle était absente. Beaucoup de femmes avaient été inséminées artificiellement, à partir de la semence de notre propre race mais génétiquement modifiée par celle empruntée à une race bipède de la Terre. Nous escomptions pouvoir produire un nouvel être, capable de survivre au soleil et à l’atmosphère de cet endroit. Plus important encore : les nouveaux enfants ainsi conçus appartiendraient à la lumière. La naissance se fit rapidement, sans douleur, comme c’est toujours le cas pour les femmes de la Lyre. Je baissai les yeux pour voir l’enfant émerger. L’être qui apparut était couvert de poils noirs denses et drus. Le nouveau-né luttait pour respirer à l’intérieur de cette enveloppe velue. Les femmes reculèrent, poussant des cris d’horreur et se regardant l’une l’autre, sachant qu’elles portaient probablement aussi le même genre de monstre au sein de leur propre corps. Il fallut maintenir et apaiser Eleura

Un des hommes présents dégagea l’enchevêtrement des poils pour parvenir au petit visage du nouveau né dont la peau était noire comme du charbon. Dans nos efforts primitifs et précipités de produire un croisement stable et compatible avec le singe bipède, nous avions créé quelque chose qui était réduit à une séquence commune des cellules de nos deux races. Les poumons du minuscule petit être étaient encore plus sensibles que les nôtres à l’atmosphère riche en carbone. Un simple regard me confirma qu’en dépit de son apparence, c’était un être de lumière. La tête était aussi plus grande, plutôt comme les nôtres. L’amour qui palpitait en moi pour cet enfant était indescriptible. Plusieurs femmes s’évanouirent et d’autres s’enfuirent en pleurant. Soudain, je fus prise de vertige .Je me redressai. John me regardait avec une expression curieuse. Karen se précipita

.- L’as-tu vu ?

- Oui.

- Comment avons-nous pu survivre à de telles épreuves? lança Karen. Quand je pense à ce que nous avons dû supporter pour finalement nous retrouver dans une situation pire que celle dans laquelle nous étions avant d’avoir commencé! Je voulais tuer l’enfant qui venait de mes entrailles. Toutes les femmes avaient aussi des pensées dont elles n’auraient jamais cru être capables. Elle essuya ses larmes et je me remis debout en tremblant. Mes oreilles gardaient le souvenir du son que faisait le nouveau-né dans sa lutte désespérée pour respirer. Soudain, je me sentis épuisée et j’avais envie de dormir et de pleurer en même temps. C’était plus que suffisant pour une seule journée.- Rentrons, déclarai-je, nous en parlerons demain. Ce soir-là, nous avions, John et moi, un dîner pour une association caritative. Depuis le patio, j’aperçus Gerry Bostock et j’allai vers lui pour lui faire part des évènements qui s’étaient déroulés plus tôt à Kariong. Juste au moment où j’allais ouvrir la bouche, il me présenta à Margaret, une femme aborigène. Cette dernière avait lu mon premier livre et elle été très enthousiaste. Elle saisit ma main :

- Vous n’auriez pas pu avoir accès à toute cette information, dit-elle, à moins qu’un pouvoir supérieur ne vous y ait aidée. Maintenant que je vous ai rencontrée, il est évident que vous êtes inspirée par un être pur. 

Cet être travaille par votre intermédiaire. Vous n’avez pas fini d’écrire sur ces thèmes, chaque jour vous apportera son lot de révélations. Ce n’était donc pas terminé. Les évènements étranges de la journée se poursuivaient. Gerry toucha mon épaule et me fit un clin d’œil. 

- Voyez-vous, nous autres Koori, nous pensons que nous sommes la race la plus ancienne de l’humanité. Nous savons que vos anthropologues perpétuent la théorie de ses débuts en Afrique mais ils s’entêtent à nous oublier, nous, le chaînon manquant. Son sourire était chaleureux et il désignait le ciel. 

- Nous sommes des gens venus des étoiles, et nous avons atterri ici au travers des âges depuis différents points de la galaxie. Quand j’étais petit, ma grand-mère me montrait les Pléiades et me disait que c’était de là que venaient nos ancêtres. Il nous est facile de croire en l’existence des extraterrestres car c’est précisément ce que nous sommes. Tous les trois, nous éclatâmes de rire. Leurs immenses yeux noirs étaient brillants d’amour. La journée m’avait exténuée. Allongée dans la quiétude de la nuit, mon mari reposant calmement auprès de moi, je ne pouvais m’empêcher de revivre toute cette journée qui aurait pu être directement inspirée de  La Guerre des Etoiles. 

Chaque mot y avait été prononcé sur un ton assuré. Je m’étais souvenue avoir assisté à une naissance, produit d’une expérimentation génétique qui avait terriblement mal tourné et pourtant j’avais été submergée d’un fantastique sentiment d’amour. Puis, Gerry et Margaret m’avaient hypnotisée avec leur charme aborigène. Le souvenir de ce minuscule visage noir à Kariong faisait remonter cette formidable tendresse avec plus de vigueur encore, au-delà de tout ce que je n ‘avais jamais pu ressentir.

Cette femme que j’avais été dans ce passé ancestral était capable de sentiments tellement plus forts que ce que j’aurais imaginé. Qui était-elle? Étais-je réellement elle dans cette vie présente ? J’eus enfin la vision de l’enfant qui, quatre jours après sa naissance, mourut dans une angoisse et un chagrin écrasants, source de l’intériorisation de la culpabilité et des émotions qui s’ensuivirent pour moi. Au plus profond, je reconnus les mêmes émotions refoulées en moi et enfin je pouvais identifier leur origine. Était-il possible que je les aie portées pendant près d’un million d’années? Je voulais pleurer pour ce petit bébé mais je ne pouvais pas.

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

 

La mission qui nous était impartie sur les Pléiades

 

 

citation ForumCette mission que la Hiérarchie nous avait présentée. Elle consistait à transporter autant de volontaires que possible sur un vaisseau spatial gigantesque vers la planète Mû, nom que nous donnions à la Terre en ce temps-là. Le plan avait pour but d’établir une base de façon à ce qu’une nouvelle race puisse s’y installer, une race empreinte de l’énergie d’amour, d’harmonie et de bonne volonté pour tous. Cette nouvelle énergie devrait influencer ce qui déjà se produisait sur Mû. Une extension dimensionnelle de moi-même était le commandant en chef. C’était une grande responsabilité, mais j’aimais les défis. Mon épouse, qui dans cette vie-là était vous, m’accompagnait avec nos quatre enfants. Vous étiez tous très heureux d’être du voyage. Mes sourcils se haussèrent d’étonnement. 

- Ainsi, j’étais votre femme?- Oui, et je vous aimais tendrement, c’est d’ailleurs toujours le cas. Continuons. Dans une ambiance de joie et d’exaltation, le Rexégéna partit de la huitième étoile de la constellation des Pléiades avec, à son bord, 50 000 personnes originaires de différents points de la galaxie. Nous étions tous impatients de faire connaissance. L’endroit de la voie lactée vers lequel nous nous dirigions était occupé par des races différentes de la nôtre. Divers systèmes de croyances règnent toujours dans les mondes des étoiles, tout comme c’est le cas sur la Terre. La tâche de notre mission consistait à transformer ces schémas, non par la force, mais par l’influence de l’énergie d’amour, de telle sorte que ces êtres en arrivent à faire l’expérience de la lumière du cristal. 

Ainsi, ces races parviendraient à comprendre et à connaître la compassion et le sentiment de l’échange avec les races qui, elles, provenaient de l’amour, de la lumière et de la joie. Mais allons vers une époque plus ancienne encore, il vous sera plus facile d’appréhender ce qui s’est produit : des milliards d’années plus tôt, la planète elle-même avait connu un développement qui en faisait un endroit approprié pour la hiérarchie dont nous émanions. 

En ce temps-là, la surface de la Terre était plane et sans vie. Nous envisagions d’en faire le Jardin d’Eden. Le mot Eden trouve son origine dans un son qui traverse la molécule et l’atome pour créer la forme. Le projet réclamait donc certaines modifications du relief de la croûte terrestre. Des comètes et des météores reçurent alors l’autorisation de heurter sa surface afin d’en remodeler l’aspect. Finalement, on assista à un échange gazeux et l’eau fut introduite sur la planète. Grâce à celle-ci et à l’aide de la hiérarchie, des entités purent prendre place et s’y développer. De nombreuses semences furent alors introduites et nous envoyâmes des spores spécifiques afin qu’elles croissent et se répandent. Les changements qui survinrent incitèrent ces éléments et ces substances à créer des formes de vie variées. 

Cela se passait des millions d’années avant le voyage du Rexégéna. Il y eut alors des marques d’intérêt de la part de différentes cultures dans tout le cosmos et en particulier des extraterrestres qui existaient déjà dans cette partie de la galaxie. Ils se mirent à aller et venir, faisant preuve d’une curiosité grandissante pour la Terre. Leur hiérarchie fonctionnait sur le pouvoir et l’intérêt individuels. 

Ces êtres, s’ils œuvraient bien avec les énergies de lumière ne possédaient pas celle de l’amour et de la compassion. Il s’agissait des Reptoïdes et, ainsi que leur nom le suggère, ils étaient reptiliens. Nous le répétons: ils avaient la connaissance de la lumière et l’intelligence correspondante mais ils ne comprenaient pas l’amour car celui-ci ne s’intégrait pas à leur structure. D’autres races furent élaborées de ce côté de la voie lactée, incluant les Dinoïdes. En l’absence d’amour, des dissensions finirent par s’élever, aboutissant à des compétitions et des guerres. En ces temps reculés, on assistait à de semblables évènements en de nombreux points de l’univers. Ces ethnies, il est important que vous le compreniez, avaient été créées par d’autres, lesquelles avaient également tourné le dos à la lumière de l’Un. Les êtres des royaumes angéliques qui travaillaient à la création du Jardin d’Eden émanaient quant à eux des Elohims. Certains d’entre eux se retrouvèrent piégés dans ce qui se déroulait sur Terre et s’inquiétèrent des visites répétées des races reptoïdes et dinoïdes qui s’acharnaient à revendiquer la planète pour eux-mêmes. 

Si ces deux espèces étaient très différentes, une similarité dans leur nature leur permettait malgré tout de coexister, tant bien que mal sur la Terre. Leurs aptitudes en génétique aboutirent à de nouvelles créations. Regardez de face n’importe quelle grenouille actuelle, vous verrez le visage original du dinoïde. Les deux races commencèrent donc à collaborer et à concevoir, tout cela dans une sorte de compétition qui leur plaisait beaucoup. Bien que le dinosaure porte un nom d’influence dinoïde, il est en vérité une création des deux races. Produits d’un défi, les dinosaures devinrent plus grands et plus féroces. Avec l’augmentation de leur taille, les dents apparurent, les rendant aussi plus dangereux. 

Les animaux, faisant l’objet d’hybridations continuelles, se multiplièrent d’une façon spectaculaire. En de nombreux endroits de la Terre, la végétation, rapidement dévorée, laissa la place à des paysages désertiques. Les restes et les squelettes de toutes ces créatures encombrant les espaces, il s’avéra nécessaire de trouver une solution afin que ces matériaux retournent à la Terre. Les Reptoïdes et les Dinoïdes fabriquèrent alors des virus, des bactéries et des formes de vies parasitaires pour faciliter le processus. 

Des millions et des millions d’années s’écoulèrent de cette manière. D’autres visiteurs arrivèrent de diverses galaxies effectuant des séjours limités en raison de « hostilité d’un tel environnement. La Terre était envahie par les créations reptoïdes et dinoïdes, ce qui ne s’insérait pas dans le plan Elohim. Force était donc d’envisager une solution pour venir à bout de ces inventions, et ce fut bien plus difficile qu’on aurait pu le croire… Les Elohims décidèrent d’intervenir. Ils envoyèrent sur la planète des êtres qui changèrent de forme et entrèrent dans les eaux pour devenir ce que vous connaissez sous le nom de baleines. C’est sous cet aspect que les premiers mammifères arrivèrent sur Terre, ils furent d’ailleurs les seuls du genre pendant très longtemps.

Les baleines, capables de maintenir la lumière et le plan divin dans leur conscience, aidèrent les Elohims à poursuivre leur tâche et leur influence, alors même que les Reptoïdes et les Dinoïdes s’activaient à mener à bien leurs propres desseins. La forme de la baleine se mouvant dans l’eau n’interférait en rien avec ce que faisaient ces derniers sur le sol et tout le monde vivait dans une raisonnable harmonie. Les Reptoïdes et les Dinoïdes n’étaient pas conscients que les Elohims travaillaient par l’intermédiaire des cétacés. Un accord tacite autorisait donc deux développements parallèles sur la Terre. Ceux qui venaient avec amour et lumière étaient les messagers d’un schéma plus vaste, pouvant être utilisé comme une « charte » destinée à influencer les entités évoluant dans l’obscurité de ce côté-ci de la galaxie. Des évènements programmés dans le but d’apporter des changements majeurs finiraient par autoriser la mission du Rexégéna.

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna »par Valérie J. Barrow recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios 

 

 

Message contact Pléiadiens

téléchargement (7)

 

 

 

Bienvenue, mes amis. Je suis Alcheringa. Il y a longtemps que j’attends cet instant, je suis heureux d’être ici. Je connais chacun de vous depuis bien des vies. Voyez-vous, nous sommes tous connectés aux mondes des étoiles. Les représentations gravées dans ce rocher sont une source de curiosité  pour beaucoup, chacun ayant le sentiment qu’elles ont été faites par des êtres d’un autre monde.  C’est d’ailleurs le cas pour une bonne partie d’entre elles. Il y a des millions d’années, des êtres venus d’autre part, d’autres étoiles, ont visité la petite planète Terre. Ils ont influencé l’évolution génétique de ses créatures, comme celle des poissons, des mammifères et des insectes. C’est une planète en tout lieu habitée de forces de vie. Vous en êtes conscients, bien entendu. Il y a beaucoup de choses à expliquer mais le moment n’est pas encore venu. L’information arrivera graduellement car notre projet est plus important. Chacune des pièces trouvera la place qui est sienne dans l’ensemble jusqu’à former un vaste tableau, lequel sera reconnu et compris par ceux qui demeurent dans ce monde. Il existe pour tous un besoin manifeste d’appréhender la mère que vous nommez la Terre et qui nourrit chacune des vies qui l’habitent. Grande est la nécessité d’aimer et respecter la Mère Terre, de prendre soin d’elle. Je sais qu’au plus profond de son être chacun de vous trois l’admet et nous aidera à diffuser et répandre cette connaissance. Quelqu’un a une question à poser ? 

- Y a-t-il autre chose que nous devrions savoir au sujet de ce site? demanda Gerry. 

A-t-il besoin de protection ?

- Cet endroit a, de tout temps, été protégé. Nous continuerons à le faire jusqu’à ce que vienne le moment de le révéler au public. Ce lieu fort ancien détient les clés d’une ambition plus vaste. Ces images intégreront et accéléreront l’évolution de ceux, fort nombreux, qui se souviendront. C’est encore trop tôt, mais le moment approche.

- Y a-t-il quoi que ce soit que vous voudriez que nous fassions?

- En réalité, mon fils, vous répondez déjà à notre inspiration. Vous vous êtes spontanément offert à guider ces personnes, et pas seulement aujourd’hui pour cette rencontre que nous avons souhaitée. Il y aura beaucoup d’autres occasions où vous réaliserez que des mains invisibles sont à I’œuvre. Vous n’avez aucune raison de vous inquiéter, nous savons que vous désirez servir. Soyez attentif, mon enfant. Faites face aux problèmes à mesure qu’ils se présentent. Vous n’êtes pas seul : vous recevez une aide considérable sur de nombreux plans. Nous vous pousserons parfois un peu plus loin que ce dont vous avez l’habitude, il ne vous sera néanmoins jamais demandé d’aller au-delà de vos capacités. Sachez que dès que chacun de vous fait un pas dans sa vie, nous sommes avec lui.

Nous, du monde de la Lumière, venons à vous avec amour depuis une dimension divine. Nous vous demandons de ne pas avoir peur. Nous sommes prêts à vous assister et à répondre à vos appels. D’une manière ou d’une autre, vous serez toujours soutenus. Il n’y a rien d’autre à dire, à ce stade, que de vous inviter à continuer sur votre lancée. Je vais maintenant vous laisser et vous remercier de m’avoir accueilli aujourd’hui. Notre rencontre ici n’a rien d’une coïncidence, les choses vont bientôt évoluer ainsi que vous vous en rendrez compte. Que Dieu vous bénisse tous.

La présence d’Alcheringa s’estompa, me laissant flotter dans une chaude énergie. Gerry se leva, nous demandant de le suivre. Nous escaladâmes la montagne de Whale Rock, qui domine les eaux de Brisbane et, au-delà, Broken Bay. C’est un rocher plat présentant des marques très distinctes de pierres taillées dans ses parois. Nous dûmes, Karen et moi, baisser la tête dans notre progression tant était puissante la sensation de passer sous quelque chose. Au même instant, nous levâmes les yeux l’une et l’autre mais il n’y avait rien, bien sûr.

Etait-ce l’expression de notre imagination? Peut-être pas. Pourquoi avions-nous toutes les deux expérimenté les mêmes réactions à cet endroit ?

Mon cœur se mit à battre plus vite. Gerry confia être venu à cet endroit des quantités de fois, et l’avoir utilisé comme lieu de guérison. Des familles aborigènes avaient habité la zone alentour et pris leurs repas exactement là où nous nous tenions. Un côté du site était réservé aux affaires des hommes et l’autre aux affaires des femmes. Il nous montra ensuite une partie du rocher creusée comme pour servir de berceau. Les femmes aborigènes, il y a bien longtemps, auraient utilisée cette cavité pour enfanter. Karen décida de s’y allonger. Quelques minutes plus tard, elle semblait s’être endormie et ses yeux se mirent à bouger rapidement derrière ses paupières closes ainsi qu’ils le font quand nous rêvons. Je l’observai avec curiosité pendant un moment, puis elle se redressa, assise très droite et les yeux grands ouverts.- Qu’as-tu ressenti? lui demandai-je.- L’extase de l’accouchement, répondit-elle embarrassée, et en même temps, j’avais le sentiment d’être abandonnée tout en sachant que je n’étais pas seule … Gerry se rapprocha d’elle et la fixa avec des yeux soudain devenus immenses.

- Et le bébé ? interrogea-t-il.

- Je… je ne sais pas vraiment, bredouilla-t-elle d’une voix tremblante, prise de court par la question. A nouveau je fus habitée par la même sensation que j’avais éprouvée plus tôt, juste avant ma communication avec Alcheringa, d’être détachée de la réalité, sauf que cette fois c’était autre chose. Notre ami avança jusqu’au bord de la plate-forme surplombant Broken Bay. La nuit commençait à tomber et des lumières scintillaient en contrebas, dans la ville toute proche. Il se retourna et m’invita à le rejoindre. Puis il désigna la mer, une lueur perplexe dans le regard :

- Vous voyez l’endroit où se trouve ce petit bateau au milieu de la baie? déclara-t-il. Pour moi, c’est là que le vaisseau a coulé. Concentrez-vous sur lui, Valérie. S’il vous plait, essayez de retrouver la mémoire de cet événement. Instantanément la vision de mon existence dans ce temps lointain auquel se référait Gerry me parvint, lumineuse. Je pouvais la revivre par les yeux et les sentiments de qui j’étais alors : je vis mes mains qui se tendaient vers la surface de l’océan en même temps que le désespoir frappait mon cœur de plein fouet.

J’entendis des hurlements de terreur, des cris et des gémissements. Je ressentis le besoin impératif de me libérer de la douleur, de la peur et de la terrible sensation de perte qui  s’abattaient sur la personne que j’étais à cette époque. Le paysage était complètement différent de ce qu’il est aujourd’hui. Plus tropical, plus luxuriant et plus dense. La chaleur me suffoquait et je haletais dans l’air épais et presque liquide, comme si je respirais sous l’eau. Chaque souffle m’était douloureux. Mes bras tendus longs et décharnés étaient recouverts d’une peau d’un blanc bleuté presque transparent. Je sentais que ma tête était allongée. Un terrible sentiment d’accablement s’était emparé de moi : mon époux, mes enfants et un grand nombre de mes amis avaient été tués ! Comment une telle chose avait-elle pu se produire ?

L’incrédulité laissa la place à une forte impression de trahison, puis à la montée de la colère, expérience émotionnelle que l’être de ma vision n’avait jamais connue auparavant. Puis je pris du recul par rapport au courroux que cette femme vivait alors pour revenir à ma réalité propre, celle de Valérie. A mes côtés se tenaient Karen et Gerry, pantelants, au bord des larmes. Apparemment, nous venions de partager tous les trois et simultanément une sorte de traumatisme de groupe subi en un autre temps à Whale Rock.

Le voile alors se déchira davantage et des souvenirs plus précis affluèrent : je découvris que nous arrivions des Pléïades/Lyre, bien que notre origine première était un endroit dont le nom ressemble à Altaah. Nous étions venus paisiblement en mission divine sur la planète Terre et nous avions été attaqués par des êtres qui n’appartenaient pas à la lumière d’Amour, loin, en dessous de nous, une soucoupe pareille à un vaisseau spatial gisait, brisée, dans les eaux de la baie. La frayeur des occupants du vaisseau, gravement blessés et traumatisés, leur désespoir, résonnaient en moi comme si je partageais leur conscience. C’est alors que des dauphins apparurent en réponse aux appels à l’aide non formulés, poussant quelques personnes vers le rivage. Un autre vaisseau, celui sur lequel j’étais arrivée, planait au-dessus de la soucoupe accidentée, enquête des survivants. Exposés aux radiations du soleil de cette époque qui perçaient fortement malgré l’atmosphère poisseuse, ceux qui étaient déjà sur la berge hurlaient de douleur en cherchant un refuge pour se protéger, leur corps ne pouvant supporter ce genre d’émanations. Certains avaient subi de terribles lésions et je partageais directement leur agonie. Mes sens étaient chancelants et je tournai la tête.

D’autres, derrière moi, assistaient à la scène avec la même horreur, ils étaient tous extraterrestres, comme moi. Une personne du nom d’Eleura appartenait à notre groupe. Son mari, Ujeshet, était coincé sous une barre de métal qui s’était détachée du pupitre de commande du vaisseau gisant maintenant au fond d’un océan inconnu, Eleura attendait un enfant et elle « acheminait » la conscience du tout petit être vers Ujeshet tandis que celui-ci lui demandait télépathiquement : « Et le bébé? »Je me reliai à Ujeshet, lui adressant amour et sympathie.

Tandis qu’il me renvoyait son amour, une bruyante explosion se fit entendre. La vision s’arrêta et je fus instantanément de retour dans l’air du crépuscule de Whale Rock, mon regard plongé dans les yeux de Gerry Bostock. L’espace d’un bref instant, nous avions été, Gerry et moi, connectés par l’esprit comme je l’avais été avec Ujeshet dans cette autre vie : le Gerry de maintenant était l’Ujeshet de cet âge reculé. Je me retournai vers Karen et la même connexion s’établit : Karen était Eleura. Nous nous regardâmes les uns les autres, réalisant la raison de notre présence en ces lieux : nous devions y revenir afin de nous souvenir. Une merveilleuse étreinte scella notre réunion. Nous étions de vieux amis ayant réintégré ensemble la Terre d’aujourd’hui pour y vivre ce moment précis. Dans l’air du soir pourtant glacial, nous étions imprégnés de la chaleur de l’Amour Divin, au-dedans comme au dehors. Je me sentis bénie pour l’éternité quand nous joignîmes nos mains aux poignets des deux autres pour former deux triangles superposés en une ancienne forme de salut, origine de l’Étoile de David.

Nous levâmes nos bras entrecroisés vers les cieux dans un geste d’action de grâces. Loin, si loin, au-dessus de nous, la douce lumière des Pléiades brillait dans la nuit, caressant nos visages et séchant nos larmes comme le ferait une mère aimante en retrouvant enfin ses enfants depuis longtemps disparus. Dans le délicat et subtil moment de cette apaisante étreinte, nous reçûmes la guérison.

 

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca    – paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow 

gérer notre héritage Pléiadien

images (15)LA CONFIANCE :

Gérer notre héritage pléiadien n’est pas une tâche aisée. J’ai réagi aussi par la négation et ce fût la chose la plus difficile à vaincre. J’ai appris cependant que ce déni est ancré dans le système de croyances de chacun, et ce jusque dans ses gènes. Pour cette raison, l’homme lutte pour découvrir son identité. 

Le déni n’est pas dû à notre héritage pléiadien mais à notre nature vibratoire ralentie. Les Pléiadiens sont simplement des êtres multidimensionnels s’exprimant au niveau de fréquence très élevé qui fut un jour le nôtre. Ils ne sont ni plus ni moins que des humains hautement évolués. Toute forme de vie commence à ce niveau de fréquence élevé. 

L’homme est convaincu que sa réalité se limite à son univers et à son corps physique, croyance que reflète la structure de son ADN. Il n’utilise que très peu ses sens qui dépassent le domaine du physique. Les humano-pléiadiens présentent la même structure d’ADN, l’unique différence étant que le gène pléiadien, activé, mène à la transformation rapide et intense de cette structure. Cette transformation se manifeste à travers les tourments émotionnels et physiques qui assaillent l’humano-pléiadien alors qu’il remet en cause ses croyances et son but dans la vie. Dans son voyage vers la vérité spirituelle et dans la découverte de son héritage, l’humano-pléiadien fait face à de profonds conflits survenant sous la forme du doute. 

Pour les Pléiadiens qui pénètrent cette dimension afin d’y vivre en tant qu’humains, se souvenir est la tâche la plus difficile du processus d’éveil. L’énergie pléiadienne vibre à une fréquence trop élevée pour le corps humain et, dans la mesure où notre conscience est dans la dimension terrestre, il nous est difficile de tirer parti de notre héritage pléiadien. 

La confiance constitue une thérapeutique essentielle au cours du processus d’éveil. Même s’il est clair que vous disposez de gènes pléiadiens et que vos connaissances vont dans ce sens, il se peut que vous en doutiez encore car votre système de croyances contredit cette nouvelle vision de vous-même.

Le doute exprime une lutte entre vos anciennes croyances à vos nouvelles, celles-ci tentant de trouver leur place dans votre existence. 

Dans cette lutte intérieure, seule la confiance vous aidera à persévérer sur le chemin de la réalisation spirituelle. Nous ne pouvons comprendre la valeur absolue de ce principe qu’en écoutant nos élans les plus profonds lorsque survient la peur. Nous faisons tous grand cas de la confiance mais, confrontés à un choix difficile, nous préférons nous en détourner. Ce n’est qu’avec le temps et l’expérience, alliés à cette confiance absolue, que nous reconnaissons pleinement notre identité d’humano-pléiadien et notre but.

LA RESPONSABILITÉ :

Alors qu’ils reconnaissent leur héritage pléiadien, nombre d’humano-pléiadiens abandonnent la responsabilité de leur vie.

Ils voient dans cette nouvelle conscience d’eux-mêmes la justification d’un comportement associal ou encore d’un ressentiment stérile à l’encontre des errements de leurs semblables. Certains sites Web pléiadiens sont dédiés à la recherche d’autres planètes habitables ou à la construction de vaisseaux pour quitter la terre. Certains Pléiadiens souhaitent quitter la terre par des programmes d’ascension ou envisageraient de partir avec des extra-terrestres. 

Ces individus doivent reconnaître qu’ils sont confrontés à des situations typiquement humaines, et qu’ils doivent les assumer. Les Pléiadiens sont parmi nous pour nous aider à retrouver nos facultés. Nous ne quitterons cette dimension qu’une fois leur tâche effectuée car ils sont issus d’une conscience de groupe supérieure et ont choisi la mission qui est la leur. De par ce choix, ils ne souhaitent pas faillir à leur devoir. 

Nous sommes humains tout autant que pléiadiens et avons adopté des croyances très limitées qui se reflètent dans les circonstances difficiles de nos vies. Une fois nos gènes activés, il nous faut faire face à nos épreuves. S’y refuser ne fait que prolonger le processus d’éveil et engendrer conflits et souffrances. 

Notre tâche ici n’est pas de nous lamenter devant l’injustice de ce monde. Nous avons vécu nos incarnations d’êtres humains afin d’appréhender ce monde et, à l’aide de notre conscience supérieure de Pléiadien, nous avons appris à trouver par nous-mêmes le moyen de nous détourner de ces choix qui font de nous des esclaves. 

Auteur : Yasmine ROONEY – LE PROJET PLEIADIEN – l’Assistance pléiadienne dans le vie humaine. 

RACES GALACTIQUES : Lyriens (vague Pléiadienne1)

 

RACES GALACTIQUES : Lyriens (vague Pléiadienne1) dans PLEIADIENS (TERRE) images-12Dieu reconnaîtra les siens ! 

Il y a beaucoup de passage dans ce coin de la galaxie. Et pourquoi à notre époque ?

Qui sont-ils et que veulent-ils ? Pourquoi ont-ils quitté leur monde d’origine ?

Ce dossier  tente de mettre de la cohérence dans un domaine où la vérité et la désinformation sont inextricablement mêlées.  On ne peut dire ce qui est vrai ou faux en matière d’extraterrestres, mais en mettant à plat les diverses hypothèses, une « sombre clarté » émerge de la confusion stellaire.

Certains faits relatés ici sont pertinents, et d’autres moins crédibles, mais qui a sondé notre univers pour prétendre en connaître l’organisation et les habitants ?

Si cette énumération des profils de races extraterrestres peut nous ouvrir l’esprit à la complexité du sujet, c’est déjà une avancée.

Nous n’avons pas renoncé à mentionner des races vraisemblablement inventées, comme les Ummites – trop proches de « l’idéal jésuite » en matière de civilisation !

Hélas, nous n’avons pas retrouvé l’identité des contactés, sauf ceux qui sont mentionnés. Qu’importe, c’est ce qui est dit qui compte et non celui qui le dit. Certaines de ces histoires sonnent juste lorsqu’on les croise avec les mythes et avec l’actualité planétaire. D’autres paraissent spéculatives, mais malgré cela, elles peuvent servir d’outil de comparaison.

Quoi qu’on en pense, tout cela ne s’invente pas, et malgré nos projections trop humaines sur des êtres d’une autre nature, il faut admettre qu’il n’y pas de fumée sans feu.

Nous avons parfois ajouté une note pour compenser la naïveté de certaines allégations. 

Lyriens 

Origine   Constellation de la Lyre.

Les Lyriens sont les ancêtres originaux de notre lignée d’évolution. Il y a très longtemps les Lyriens étaient des êtres libres qui contrôlaient leur destinée et exploraient l’espace dès que leur technologie le leur a permis. A un certain moment ils sont tombés en désaccord et se sont scindés en groupes qui se sont battus dans des guerres violentes qui a détruit l’essentiel de leur société et de leur monde. Certains se sont échappés avant la fin et ont fondé des civilisations dans les Pléïades, les Hyades, et du côté de Véga.

Les premières sociétés terrestres étaient copiées de celle des Lyriens. Les Lyriens étaient venus observer la Terre à l’époque de l’Hyperborée, continent regroupant toutes les Terres de l’époque, avant que les humains ne commencent leur évolution physique.

Certains des Pléïadiens d’origine Lyrienne, après avoir reconstruit leur civilisation au cours de millénaires, sont venus plus tard et ont assisté à la création de sociétés auxquelles ils ont donné le nom de Lémurie et d’Atlantide.

Ils se sont installés et sont restés pendant la fin de la Lémurie et l’ancienne Atlantide, se mélangeant même avec les terriens et devenant eux-mêmes des terriens. Ceux qui ne se sont pas mélangés ont produit des technologies hautement développées et ont construit de magnifiques machines permettant des conforts et des améliorations de la vie de tout genre. A nouveau ils se sont divisés en deux camps qui sont entrés en guerre se concluant en une destruction totale.

Les survivants sont partis dans l’espace reconstruire leur civilisation et ils font partie de ceux qui nous visitent à l’heure actuelle occasionnellement. Certains sont partis vers Erra et les Pléïades, d’autres dans notre système solaire sur la 5ème planète appelée Melona (maintenant détruite) sur laquelle ils se sont installés et mélangés avec une forme de vie humanoïde locale ; c’était la faction la plus belliqueuse qui s’était installé là bas et les guerres reprirent avec pour résultat la destruction de la planète (maintenant devenue ceinture d’Astéroïde). Les survivants sont partis pendant des millénaires puis sont revenus sur Terre se battre, puis repartis, etc. Leurs descendants sont aujourd’hui des observateurs de la Terre et de leurs descendants génétiques survivants.

Longtemps après, une autre vague de Pléïadiens est arrivé voir les descendants des ancêtres Pléïadiens survivants de la guerre.

Ils se sont eux aussi mélangés aux terriens et ont aidé l’humanité à exploiter ses capacités et à créer une technologie nouvelle. Cette société est devenue la nouvelle Atlantide qui a accru son niveau de science jusqu’à voyager dans les airs, sous l’eau, etc, avant que sa civilisation soit détruite par une guerre en surface. Les Pléïadiens modernes sont des descendants d’une faction pacifique de même que les Végans.

Les Lyriens longtemps rebelles et destructeurs sont maintenant devenus pacifiques et ont atteint un haut niveau spirituel. Ils ne sont impliqués dans aucun conflit. Ils sont les ancêtres responsables des différentes races terrestres actuelles. 

Les descendants des Lyriens qui ont longtemps été en conflit se préoccupent maintenant de nos tendances belliqueuses et guerrières et se sentent une responsabilité spéciale envers nous parce que nous reflétons leur tendance originelle au conflit. Ils ont détruit leur civilisation plusieurs fois, et perdu leurs avancées technologiques à chaque fois. Ils ont beaucoup perdu dans leur histoire guerrière. Ils s’étaient installés sur Uyne ( ?), autre planète qui a explosé suite à des guerres nucléaires qu’ils avaient provoqué (c’est la ceinture d’astéroïde actuelle entre mars et Jupiter) d’où leur inquiétude aujourd’hui dans notre utilisation de la puissance nucléaire.

Les Lyriens sont aidés dans leurs actions actuelles par les Pléïadiens et les Végans qui sont tous de leur famille génétique. Les Lyriens sont parfois en avance et parfois en retard sur certains points technologiques, suite à leurs destructions successives, et ils sont aidés sur certains points par leurs cousins les Pléïadiens et les Végans. Les Pléïadiens leur fournissent leur merveilleuse technologie ; ils ont d’ailleurs étaient eux-mêmes aidés par les DALs, et les Lyriens les aident en retour à d’autres niveaux. Les Végans les aident à retrouver leurs anciennes sciences à en trouver de nouvelles. Notre technologie émergente attire leur attention, et surtout la manière dont nous allons l’utiliser.

Nous, les Pléïadiens et les Végans ainsi que certains humanoïdes des Hyades sommes tous des descendants Lyriens et nous sommes liés par cet héritage commun. Les visiteurs Lyriens actuels qui ont une haute spiritualité essaient d’annuler certains des effets laissés par leurs ancêtres beaucoup moins spirituels.

Ils ont évacué leur planète d’origine depuis 22 millions d’années et ils ont migré de nombreuses fois depuis. Des milliards de formes de vie leur sont connues à travers l’univers. Ils ne croient pas en un créateur, mais en la Création comme Cause Première. 

Lieu de vie : Gravité importante et champ magnétique dense sur leurs planètes. Ils vivent en 3° et 4° dimension. Adaptation des espèces aux conditions des planètes rencontrées et colonisées, d’où la création de nombreux sous-groupes génétiques différenciés. 

Lyriens géants : de type Caucasiens, peau claire, yeux clairs, cheveux clairs de couleur au plus sombre marron clair, peau, yeux et cheveux lumineux (réflectivité lumineuse importante). Corps musclé et bien proportionné. Taille de 1,80m à 2,70m suivant le sous-groupe d’origine. Ils ont été à l’origine des dieux de la mythologie grecque et de certains géants bibliques. C’est l’un des premiers groupes à avoir créé une relation d’adoration comme Dieu envers nous. Aussi, la structure de l’espèce est enracinée dans notre mémoire génétique. Ils sont les premiers Dieux que nous ayons eu. 

Lyriens à cheveux roux : Cheveux allant du roux au blond. Couleur de peau très claire, ayant des difficultés à s’exposer à certaines fréquences de la lumière naturelle.

Taille de deux types : taille humaine moyenne et taille des géants, créant deux sous-groupes. Yeux lumineux verts clair d’un ton différent du vert des yeux humains. Corps allant de fin à musclé. Ce sont les premiers pionniers Lyriens. Certains ont interféré par le passé avec les humains Vikings. Caractère agressif, violent, passionné, rebelles à leurs ancêtres génétiques, les géants. Leurs ancêtres les Lyriens géants qui ont colonisé certaines planètes ont donné naissance à leurs races après mutations sur les planètes colonisées. Les deux races sont à l’origine génétique de nos races, mais la race Caucasienne des géants est largement dominante dans notre patrimoine génétique. 

Lyriens à peau sombre : Caucasiens d’origine mais avec une peau couleur chocolat clair uniforme, d’apparence très plaisante.

Yeux bruns marron, parfois verts. Cheveux marrons foncés. Ils ont eu une influence génétique sur les races indiennes et Pakistanaises, etc, bien qu’aujourd’hui toutes les races de la planète sont des mélanges de tous leurs ancêtres extraterrestres.

Passivité extrême, profondément pacifiques.

Il est très difficile d’obtenir une réaction émotionnelle d’eux. Il sont différents des Végans au niveau génétique. 

Sous-groupe de Lyriens « oiseaux » :

De génétique humanoïde mammifère mais d’apparence différente. Apparence beaucoup plus extra-terrestre, membres très fins, corps maigre, faisant penser à des oiseaux. Visage angulaire, pointu. Cheveux pouvant passer pour du plumage mais au toucher ce n’en est pas (ils se coiffent d’une manière qui fait penser à un plumage, de par leurs coutumes). Caractère très calme et intellectuel. Ils se considèrent comme des scientifiques, des explorateurs et des philosophes. Ils ne s’engagent pas dans la politique galactique, mais voyagent et explorent. Ils eurent une influence dans des civilisations anciennes comme les Sumériens et les Egyptiens et dans la vallée de l’Indus. Ils n’ont plus de contact important avec nous à notre époque. 

Sous-groupe de Lyriens « chats » :

De génétique humanoïde mammifère mais d’apparence différente. Ressemblance physique avec les félins terrestres. Ce sont des humanoïdes qui ont des caractéristiques de félin. Très forts et agiles. Nez du type d’un chat, pas proéminent. Oreilles légèrement pointues intermédiaire entre l’oreille humaine et celle de chat. Bouche très petite et discrète, mignonne et délicate à la fois. Yeux très prononcés, larges et de type chat, avec une seconde paupière (provenant de l’évolution génétique dans l’environnement que leurs ancêtres ont colonisé). Pas de fourrure, mais une protection qui ressemble à un duvet de pêche sur la peau à cause d’une forte irradiation ultraviolette sur leur planète.

Ils ont des communications par projection astrale avec les humains juste pour garder un contact avec nous, leurs intérêts n’étant pas principalement la Terre. 

Caractéristiques générales des Lyriens :

Yeux accentués, que ce soit par leur taille, couleur, forme. D’ailleurs on note que dans la civilisation égyptienne cela a laissé des traces. Ils ont délibérément laissé l’apparence de nos yeux simiesque lors de la création de notre race afin de marquer la différence entre eux (les Dieux) et nous. Les Siriens sont intervenus dans les projets des Lyriens pour gommer certaines différences, mais avec peu de succès. Les Lyriens sont en majorité impliqués avec notre évolution, sauf les sous-groupes des types « oiseaux et chat ». Ils sont les moteurs des développements de nos civilisations. La structure génétique basique Lyrienne est la mère de la génétique humaine. 

Auteur : Yasmine ROONEY – LE PROJET PLEIADIEN – l’Assistance pléiadienne dans le vie humaine. 

Les animaux traversent les dimensions

 

Les animaux traversent les dimensions dans PLEIADIENS (TERRE) sapin-de-noel-217x300 Les animaux sont des adeptes des domaines multidimensionnels et de la fusion. Ils traversent les dimensions. Avez-vous déjà vu un animal ou un oiseau l’espace d’un instant disparaître l’instant d’après ? Les animaux se préoccupent intensément de la qualité de vie et beaucoup plus que vous ne l’êtes. Lorsque cette qualité de vie est menacée, ils migrent immédiatement vers une réalité plus amicale. Ils s’enfuient vers d’autres domaines d’existence, car ils sont programmés pour survivre.

 Les animaux sont intelligents et souples, et vivent beaucoup plus d’aventures que les humains. Ils n’ont pas besoin d’ériger des centres commerciaux et des cimetières, de regarder la télévision, de voir des films et de se distraire avec des divertissements superficiels. Croyez-vous que les animaux s’ennuient ? Qu’ils se demandent quoi faire ? Ils vivent un grand nombre d’aventures que vous n’êtes pas encore en mesure de comprendre, bien que vous le serez un jour.

 Les insectes et les grenouilles par exemple, ouvrent des voies dimensionnelles grâce aux sons qu’ils émettent. D’autres voyagent avec le son. Chaque être rêve, vagabondant vers plusieurs réalités. La meilleure façon d’envisager le concept de rêve est de savoir que lorsque vous dormez, vous partez vers un autre monde qui existe véritablement ; l’existence du tout est due au fait que tout est interrelié, que la mémoire soit ouverte ou non. Les scarabées, les lombrics et les grenouilles savent qu’ils passent d’une réalité à l’autre. Ils pénètrent d’autres mondes et pourtant, ils existent bien ici en ce monde.

 Les insectes sont représentés en plus grand nombre sur votre planète que n’importe quelle autre catégorie d’animaux et ils occupent moins d’espace. Ils préservent un équilibre, car en leur absence, votre planète ne pourrait exister. Les insectes sont multdimensionnels et agissent comme gardiens invisibles de plusieurs mondes. Certains dieux créateurs ont l’apparence et le tempérament d’insectes. Certaines personnes ont photographié ou fait la rencontre d’êtres partiellement humains et partiellement insectes. Les dieux créateurs se sont reproduits sous plusieurs formes afin d’être présents comme représentants silencieux de leur espèce.

 Les insectes collaborent avec vous d’une façon que vous ne pouvez encore concevoir. Vous croyez qu’ils se posent ou rampent sur vous accidentellement, alors qu’en réalité ils vérifient votre fréquence électromagnétique. Vous n’apparaissez pas aux insectes sous votre forme ordinaire. Vous êtes un champ magnétique, et certaines parties de vous paraissent très attirantes pour les insectes à cause des phéromones que vous émettez. Lorsqu’ils vous mordillent ici et là, peut-être vous habituez-vous  leur identité.

 Plusieurs formes de vie prendront conscience et vie. Vous voudrez capturer ces formes de vie et les mettre dans un zoo. Pour elles, vous êtes dans le zoo, comme dans une prison, captifs derrière les barreaux. Elles cherchent à vous aider et à vous ramener à la communication entre espèces. Elles attendent de voir si vous êtes capables d’entrer en relation avec des animaux ou avec des espèces spécifiques. En manifestant votre reconnaissance de l’intelligence en toute forme de vie, vous vous qualifiez comme ambassadeur ou représentants diplomatiques de ces diverses espèces. La vie peut prendre une tournure très étrange en effet.

 Lorsqu’une grenouille émet un coassement, elle crée une ouverture vers d’autres dimensions pour le règne animal, pour les insectes en particulier, mais aussi pour plusieurs membres du règne animal. Les grenouilles et les insectes maintiennent des fréquences et sont doués de certaines facultés. Les grenouilles coassant dans le silence du jour ou de la nuit créent un moment harmonique et tourbillonnant. Les énergies environnantes peuvent pénétrer ce son et connaître assez facilement ce qu’il en est d’être une autre forme de vie.

 Tous les animaux sont davantage accordés à différentes réalités que ne le sont les humains, et ils peuvent vous enseigner au sujet de ces réalités. Certaines personnes sont capables de fusionner avec les animaux et d’explorer le règne animal pour découvrir ce que c’est que d’être dans la Bibliothèque vivante.

 Plusieurs formes de vie très intelligentes peuvent se manifester en fusionnant avec les règnes animal et végétal. Elles peuvent ainsi jeter un coup d’œil à votre réalité. Aujourd’hui ces formes de vie intelligentes souhaitent se fusionner avec vous, les cartes de bibliothèque. Le mode d’accès à la bibliothèque par le biais des humains diffère grandement du mode d’accès à travers les écureuils. Vous êtes complexes. Vous avez une formidable somme de connaissance en vous. Et tout en vous préparant à fusionner avec d’autres formes d’existences sensibles, vous aurez la capacité d’amener la paix à votre planète. Vous serez capables d’amener une magnifique élévation nouvelle, une autre façon d’être, une prière nouvelle.

 Cela semblera provenir de vous, mais vous saurez qu’il y a davantage que vous. Comprenez qu’une grande intelligence existe dans toutes les formes de vie et que l’expérience de toute la vie vous attend. Ouvrez vos « moi émotionnels » et employez la force vitale de l’amour comme clé pour votre évolution spirituelle.

 

Extrait de Terre, clés pléiadiennes de la Bibliothèque vivante – Les Pléiadiens canalisés par Barbara Marciniack page 152.

Nos multiples dimensions

 

Gif plantes Nombre d’entre vous avez appris que vous évoluez en vous réincarnant et que vous avez une âme qui a bien des versions d’elle-même. Ce n’est qu’une petite portion du tableau. Vous comprenez vos « moi réincarnationnels » comme une forme humaine. Cependant, ils ne sont pas tous humains. Ils existent dans une gamme de formes, de tailles et d’apparences qui vous montrent que tout fait partie d’un seul et même ensemble.

 Puisque vous êtes humains, il a été plus prudent, au cours des quelques derniers millénaires, de croire que vous avez évolué avec le cycle de réincarnation à travers lequel les incarnations de votre âme étaient toujours humaines. La forme humaine n’est qu’une création parmi d’autres ou un aspect de votre identité. Vous existez sous une apparence qui, à bien des égards, est partiellement humaine et partiellement animale. Une part des événements qui sont en train de se dérouler a un rapport avec d’autres versions de vous-mêmes cherchant leur propre évolution alors que les dimensions fusionnent sur cette planète. Une rencontre avec vos êtres multidimensionnels est en préparation, et votre initiation et votre tâche consistent à incorporer tout cela.

 On peut envisager les dieux créateurs comme des combinaisons de tous les êtres de votre planète. Ils sont représentés dans la famille des insectes, la famille des animaux et toutes les familles de la conscience ici sur votre plan terrestre. Nombre de ces êtres qui vous ont créés ressemblent à des combinaisons d’humains et d’animaux.

 Lorsque cette planète a été créée, la richesse combinée d’espèces intelligentes a été mise en commun et distribuée au sein de la Bibliothèque vivante dans chaque pierre, chaque plante et chaque animal, insecte ou autre être vivant. Puisque tous les êtres sont vivants et pourvus de conscience, la Bibliothèque vivante se trouve même dans les grains de sable et les grains de charbon.

 L’espèce humaine, Gardienne de la Terre, peut être considérée comme une fiche de bibliothèque. À mesure que le concept de la bibliothèque pénétrera en vous, vous comprendrez la valeur des sentiments et de quelle façon vous êtes une clé de la vaste connaissance emmagasinée ici. Cette découverte se déploiera pour vous au fil du temps.

 

Famille de Lumière : Pléiadiens canalisés par Barbara Marciniak

 

12

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...