Structure Cristalline à notre naissance

 

La naissance sur cette planète n’est pas une sinécure. Vous devez commencer par vous scinder. Votre divinité n’est pas entièrement transférée dans le corps humain, car une partie de celle-ci reste de mon côté du voile. Vous le saviez, n’est-ce pas ? Vous passez tellement de temps à chercher les parties manquantes de votre propre divinité intérieure. Vous cherchez à vous connecter à votre Soi-Supérieur. Vous avez l’impression d’être coupés du tout, puisqu’une partie de votre divinité est restée de l’autre côté du voile. Vous avez le sentiment d’être isolés ou seuls, car vous êtes passés d’un état inter-dimensionnel à l’état singulier de la limitation 3-D. Le Soi-Supérieur est la meilleure représentation de ce que vous êtes réellement. C’est l’énergie de base de votre âme. C’est vraiment VOUS. Voilà pourquoi vous ressentez ce sentiment de joie et de plénitude, quand vous parvenez finalement à vous connecter à votre propre Soi-Supérieur. C’est un lien que vous avez demandé, afin qu’il ravive le souvenir de QUI vous Êtes.  

images (2)

Ainsi, à la naissance vous vous scindez. En outre, il y a d’autres choses qui s’ajoutent à cela, et c’est là que ça devient difficile à comprendre – dans votre limitation humaine. Les parties, pièces ou morceaux de votre esprit de base restent de mon côté du voile. Ces dernières ne sont pas votre Soi-Supérieur. Ces énergies qui font également partie de votre Être – non scindé – deviennent vos guides. Je viens de vous livrer un secret. Vos guides sont vous. Maintenant, vous savez pourquoi vous vous sentez tellement bien quand ils sont avec vous, et pourquoi vous avez le sentiment d’être perdus quand ils s’en vont.  

« Kryeon, il m’arrive souvent de me sentir déprimé et seul ! » Nous entendons constamment cette phrase. Si vous aviez la vision ou perception inter-dimensionnelle que j’ai, vous verriez que l’entourage est toujours avec vous. Nous vous avons répété maintes et maintes fois que vous n’êtes jamais seuls. Sachez ceci : « Il vous est impossible d’être seuls ! » Oui, je sais que vous le ressentez dans votre condition humaine. Il y en a parmi vous qui se sentent déprimés, mais ils n’ont jamais vraiment ouvert la porte à l’Esprit, n’est-ce pas ? Si vous l’aviez fait, vous auriez trouvé une énergie qui est là. C’est l’énergie de votre Soi-Supérieur qui vous chatouille légèrement et agréablement , afin de vous faire savoir qu’elle n’est pas une illusion.  

Je vois souvent des personnes très déprimées qui s’isolent dans un coin et qui pleurent. Je vois la belle énergie des guides qui entoure ces personnes, mais ils ne peuvent pas agir, parce qu’ils n’ont pas la permission de l’Être Humain. Pourtant, chacun de vous a ses propres guides.  

Donc, nous avons un Être Humain qui arrive sur Terre avec la divinité qui est dans son ADN. Vous n’avez pas tellement divisé ou scindé votre divinité. Cependant, vous avez changé de dimension, mais votre ADN a un caractère sacré. Il doit en être ainsi, puisqu’au moment où vous établirez la connexion avec votre Soi-Supérieur, votre divinité doit déjà être dans votre structure cellulaire.  

Dès la naissance, un processus inter-dimensionnel et éternel s’active. C’est la structure cristalline qui s’active dans la Caverne de la Création. La Terre sait si vous êtes de retour ou si c’est la première fois que vous vous incarnez sur cette planète. Si vous êtes une ancienne âme, la structure cristalline était alors en attente de votre retour, car elle est vraiment l’essence de toutes les vies que vous avez vécues sur Terre. Est-ce que vous comprenez que vous avez eu d’autres vies ici ? Ces vies peuvent vous sembler étranges, mais vous avez eu un ami qui a toujours été avec vous, au cours de ces vies. Cet ami est appelé Votre Soi-Supérieur. Chers Êtres Humains, ceci signifie que vos vies antérieures ne sont pas aussi étrangères que vous le pensez, puisque vous y étiez.  

cristallins

La compréhension de ces choses est importante, car elle vous permet de regarder, de vous souvenir et même de récupérer des talents que vous aviez auparavant. Je vais dorénavant procéder avec un enseignement plus avancé, et je demande à mon partenaire d’aller de l’avant avec ce processus, au cours de l’année à venir. Quand votre propre structure cristalline est activée, elle ressemble aux cercles concentriques d’un tronc d’arbre. Chaque vie est représentée par un cercle, et elle peut être vue. Voici quelque chose que vous devriez savoir. Tout ce que vous avez spirituellement fait ou expérimenté sur cette planète est imprégné dans ce cristal. Tout ce que vous avez appris – parfois au prix de lourdes et douloureuses expériences – est imprégné dans ce cristal. Tout est sauvegardé dans ce cristal, au moment où vous revenez de notre côté du voile. Lors de votre nouvelle réincarnation, au moment même de votre naissance, tout est transféré dans les deux énergies inter-dimensionnelles ou les deux couches que nous avons appelées les archives akashiques de l’ADN (les couches 7 et 8 dont nous avons parlé dans notre enseignement sur l’ADN). Donc, si vous vous éveillez ou si vous commencez à vous poser des questions spirituelles, tout ce que vous avez déjà appris ou expérimenté sera déjà là, à votre disposition, dans votre propre ADN.  

Vous qui entendez ou lisez ces choses, ne trouvez-vous pas que ce sont de bonnes nouvelles ? Cela signifie que vous n’avez rien perdu. Toutes les connaissances acquises et méritées au cours des âges de vos incarnations sont réintroduites dans votre ADN. Vous n’avez plus besoin de revivre ces expériences, si tel est votre choix. Est-ce que je me suis bien fait comprendre ? Si vous choisissez de pousser sur votre porte intérieure, afin de trouver votre divinité et finalement atteindre le Créateur, vous allez littéralement ouvrir le pot spirituel qui contient tout ce que vous avez déjà appris au cours de vos incarnations. La connaissance va se déverser progressivement et elle ravivera votre mémoire du passé.  

Beaucoup d’entre vous posent des questions. « Que dois-je faire ? Comment puis-je faire ? Quelle est la prochaine étape ? Quels sont les processus, quelles sont les procédures ? Comment, comment, comment ? » Depuis 20 ans, nous vous disons que lorsque décidez d’ouvrir votre porte intérieure, l’intuition commence à vous montrer ce que vous avez déjà appris ! Toutefois, cette réintroduction de vos connaissances du passé peut vous sembler un peu insensée ou extravagante. C’est la raison pour laquelle de nouveaux processus ont été placés sur Terre, afin d’aider à la restructuration de ces choses et vous apporter une meilleure compréhension. Ce sont des processus qui n’ont jamais existés avant 1987.  

L’enseignante Peggy est ici (Peggy Phoenix Dubro). Depuis des éons, elle connaissait le potentiel de ce qu’elle pouvait faire ici. C’est une entité qui est passionnée par la nouvelle énergie, mais cette information lui a été transmise lentement, afin qu’elle puisse vous donner une explication sensée de la définition de Dieu. L’énergie spécifique qu’elle enseigne en ce moment n’aurait pas été possible avant l’année 1989. Au fil des années, et depuis que l’énergie de Gaia a changé, son enseignement s’est amélioré. Voyez-vous comment fonctionne le système ? Son « creuset de connaissances » ou pot spirituel est en cours d’ouverture.  

Tout ce que vous faites sur cette planète est enregistré sous forme d’énergie, et ces informations restent dans la grille cristalline après votre départ. Les géologues savent que la plupart des pierres de cette planète sont cristallines, en particulier dans la croûte terrestre. Les cristaux ont des facultés particulières. Ils peuvent retenir l’énergie et avoir de la mémoire. Ce sont des choses qui peuvent être difficiles à comprendre, dans votre condition d’Être Humain. Même les scientifiques connaissent l’existence de l’énergie-mémoire dans la substance cristalline. Donc, vous n’avez pas vraiment besoin d’avoir un esprit super élastique ou super ésotérique pour comprendre que tout ce que vous faites est enregistré dans cette banque de mémoires.  

Ce sont les vibrations les plus élevées qui existent au sein de cette planète. Toutes vos vies et toutes vos actions collectives sont restées ici, et c’est pourquoi cette planète à une vibration plus élevée. Cette énergie est actuellement incroyable, car L’INCROYABLE ÊTRE HUMAIN à même changé la grille cristalline au cours des deux dernières semaines !  

Vous vivez votre vie. Certains d’entre vous parviennent à percer les secrets de ces choses, et d’autres ne sont pas encore rendus à cette étape. Les secrets sont seulement des choses qui ne sont pas étalées à la vision du grand public. Toutefois, ils se révèlent clairement et par eux-mêmes, à la vision des Êtres Humains qui commencent à les chercher.  

Je l’ai mentionné hier au soir et je le répète encore. Aucun Être Humain n’est jugé, de notre part. Toutefois, à titre d’Humains dans la linéarité, vous avez l’impression que Dieu peut parfois vous juger, n’est-ce pas ? La simple pensée que toutes les personnes qui meurent ont le droit d’être célébrées au Hall d’Honneur vous perturbe peut-être un peu, n’est-ce pas ? Vous dites : « Eh bien, Kryeon ! Que se passe-t-il avec la personne méchante ? Même si j’ai été bon et qu’il a été méchant, nous irons au même endroit ? » Oui, Être Humain, vous retournerez tous les deux chez vous, à la maison. Le travail a été bien fait ou le rôle a été bien joué. Cette information vous a été donnée dans les channellings, dans votre culture et dans l’Ancien Testament. Est-ce que vous l’avez vue ? Est-ce que vous l’avez comprise ? Elle est appelée, La parabole de l’Enfant prodigue. Il ne s’agit pas de nouvelles informations. Dans cette parabole, le père représente Dieu, et les deux fils représentent les Humains sur la Terre. L’un agit bien et l’autre mène une vie de débauche. Pourtant, ils retournent chez eux avec la même énergie, et ils sont célébrés de la même manière !  

Un jour viendra où chacun de vous prendra son dernier souffle, et ce ne sera pas un événement triste pour vous. Ce sera peut-être triste pour celles et ceux que vous laissez derrière, mais pas pour vous. Vous avez déjà expérimenté cet événement. Vous tous qui êtes ici, qui écoutez cet enregistrement ou qui lisez ces lignes, portez attention à ce que je vais vous dire… Quand votre vie incarnée se termine, vous vous dirigez vers la Caverne de la Création. C’est là que vous déposez l’essence de tout ce que vous avez accompli, dans votre propre cristal. Toutes les magnifiques pensées que vous avez eues et celles qui vous ont appris des choses, sont imprégnées dans cet objet inter-dimensionnel.  

lumières

Ensuite, la partie de vous, celle qui n’était pas Humaine (la partie inter-dimensionnelle de l’âme) quitte la planète et se recombine avec le Soi-Supérieur. Tout ce qui était scindé – la divinité des cellules et tous les guides – retourne une fois de plus à sa divinité ou partie de Dieu. C’est la raison pour laquelle vous devriez célébrer un tel événement. C’est ce que je fais ! Quand je vous reçois, de l’autre côté du voile, c’est une frère-soeur que j’accueille. Je suis actuellement en train de dire « Au revoir » aux entités qui partent pour l’incarnation, et en même temps, j’accueille celles qui reviennent à la maison. « Kryeon, comment peux-tu être en autant d’endroits à la fois ? » Si vous posez cette question c’est que vous pensez que je suis une entité singulière, et ce n’est pas le cas. Je suis comme vous. Je suis une partie du Créateur.  

Ce qui suit a été ajouté par Kryeon pour cette transcription  

Deux microbes très minuscules et inoffensifs explorent l’Être Humain. Ils ont chacun un poste de radio pour la communication (sourire de Kryeon). Ils ont été introduits dans la main droite de l’Humain. Un reste en place, tandis que l’autre explore. Il voyage pendant des années à travers la structure cellulaire. Des trillions de parties d’ADN sont visitées. Il explore des kilomètres et des kilomètres de matière cellulaire. La chimie est révélée. Finalement, ce microbe voyageur arrive dans la main gauche.  

Ils explorent l’Humain de la même manière qu’un géologue explore la Terre. Ils ne voient rien de réellement vivant, puisque tout est si grand ! Selon leur perception, c’est seulement un vaste territoire avec une structure mystérieuse qui ne change jamais. Ils ne perçoivent pas de mouvement, car ils sont trop petits, tout comme l’Humain ne ressent pas la vitesse de la Terre qui orbite à des milliers de km/h. Ils sont seulement des explorateurs d’un domaine qui est vaste et nouveau. Ce sera peut-être la même chose pour vous, quand vous commencerez à explorer l’espace.  

Ils se parlent à tous les jours, par l’intermédiaire de leurs radios. Ils se racontent les merveilles qu’ils voient. Le microbe voyageur est conscient du fait qu’il ne reverra peut-être jamais l’autre qui explore sur place, car la distance est tellement grande, mais il est un explorateur et il est satisfait. C’est comme si un voyageur de l’espace commençait à parcourir le système solaire. Il aurait l’impression d’être la seule chose en mouvement. Tout le reste lui paraîtrait statique et très éloigné.  

Soudainement, la conscience de l’Être Humain commence à parler aux deux microbes ! Elle les salue et leur souhaite la bienvenue dans son soi spirituel. Son nom est Joe. Ils sont étonnés par la puissance de la conscience de Joe. En outre, ils n’avaient jamais vraiment réalisé ou pensé que quelque chose ou quelqu’un pouvait les observer ou porter attention à eux. Ils se dirent que ceci devait être Dieu, car il n’y avait pas d’autres explications possibles. Du fait de leur limitation 3-D, ils étaient convaincus que Joe pouvait être en deux endroits en même temps ! Joe décrivait ce qui se passait, et il le faisait simultanément au microbe de la main gauche et à celui de la main droite. Pensez-y – une entité ayant le pouvoir d’être à deux endroits en même temps ! Bien sûr, Joe était juste assis là, avec les mains sur ses genoux, en train de parler à ses cellules.  

Ce que nous disons ici, c’est que votre perception de la réalité est conforme à la définition que vous lui donnez. Kryeon n’est pas à deux endroits en même temps. Kryeon à tout simplement la taille de Dieu. Quelle que soit la situation, Dieu est là. Vous avez un problème avec le temps, puisque selon votre perception, il ne peut pas varier. Imaginez une longue route qui représente l’histoire et le temps. Ensuite, faites un cercle avec cette route historique et temporelle. Quand ce sera fait, imaginez que vous réduisez ce cercle au point où il peut être placé sur vos genoux. Vous pouvez également imaginer que êtes énormes, et faire la même chose avec ce cercle. Maintenant, regardez-le. Vous allez réaliser que tout se passe en même temps. C’est de cette façon que nous percevons votre Akash ou vos archives akashiques.  

Fin de la section ajoutée  

Ceci peut expliquer pourquoi vous influencez tellement la vibration de la planète, avec ce que vous faites actuellement dans les actions ordinaires de vos vies. Vous avez découvert comment créer la paix et éliminer le drame dans vos vies. La Terre le sait, et votre énergie de victoire sera ici à jamais. Il y en a qui disent : « Je suis tellement ordinaire ; seulement un Humain ordinaire qui essaie de faire de son mieux. Je ne suis ni guérisseur ni channellers. Aux yeux de tous, je n’ai pas beaucoup d’importance. » Ces personnes ne comprennent pas l’image globale, car ce qu’elles font pendant qu’elles sont « ordinaires », va rester ici pour toujours. Elles ne comprennent pas que chaque étape entreprise avec intégrité est entrée et enregistrée dans le coeur même de la planète. Lorsqu’un Être Humain revient de notre côté du voile, l’on pourrait dire qu’une autre page de vie d’un vaste journal du temps vient d’être écrite. Chaque vie s’ajoute à l’ensemble.  

Un incroyable changement en temps réel dans l’énergie  

Je vais vous dire ce qui s’est passé au cours des deux dernières semaines. Donc, je demande à mon partenaire (Lee) d’être attentif, afin de bien saisir ce que je vais expliquer. Il n’a jamais entendu cette information auparavant. Je lui demande de procéder lentement, de façon à ce qu’il puisse vous transmettre cette information d’une manière linéaire.  

Il y a récemment eu ce que vous appelleriez, la prédiction d’un potentiel pour octobre (2008). Je peux maintenant en parler, parce que ce mois d’octobre est passé. Dans votre linéarité, au moment où mon partenaire vous parle, ceci s’est passé le mois dernier. Au cours de nos derniers messages, nous vous avons dit qu’il y avait des potentiels qui allaient peut-être se réaliser. Quelques-uns de ces potentiels semblaient stimulants et/ou provocateurs, selon plusieurs d’entre vous.  

Nous ne sommes pas les seuls qui ont parlé de ces choses. En fait, même la science vous l’a dit ! La science de la prédiction est bien établie sur cette planète. Depuis déjà plus d’une décade, des personnes oeuvrant dans une université ont découvert comment certains dispositifs réagissaient à la Conscience Humaine (Princeton University – The Human Consciousness Project).  fr.wikipedia.org   + zone-7.net  

Étant donné que la conscience humaine est inter-dimensionnelle, ces dispositifs réagissent avant que n’arrive l’événement ! L’on pourrait dire que ces dispositifs ont la capacité d’aller chercher la partie aléatoire d’un potentiel. Ce n’est pas un secret. Même mon partenaire à déjà parlé de ces choses. C’est une étude très intéressante qui se rapporte à l’énergie de l’humanité, et les futuristes adorent ces machines, car elles commencent à réagir avant que les choses potentielles arrivent. Les scientifiques ont vu des événements qui allaient attirer l’attention et la compassion mondiales avant qu’ils ne se réalisent. Des événements tels que le tsunami de 2004 et le décès de la princesse Diana.  

Récemment, ces indicateurs ont commencé à signaler que quelque chose allait bientôt se réaliser. Ces dispositifs ou machines indiquaient qu’une chose faisant partie de la conscience mondiale allait se réaliser. Cet événement se situait autour de la mi-octobre. En réalité, ils ont repéré un changement mondial qui a eu lieu les 13 et 14 octobre 2008. (*) Ce fut un changement majeur. La Terre est entrée dans un niveau inter-dimensionnel. Le saviez-vous ? Si vous ne le saviez pas, c’est justement ce dont je veux vous parler.  

Comment vous décrire cet événement ? Les Humains ont tendance à « linéariser » ces potentiels inter-dimensionnels dans leur propre système de croyances, afin de les rendre viables pour leur mental 3-D. Des milliers d’Êtres Humains étaient convaincus qu’un gigantesque OVNI allait atterrir sur Terre le 13 ou le 14 octobre 2008, et que de brillantes ou sages entités extraterrestres allaient en sortir. Cet OVNI serait d’une dimension inimaginable et cet événement ferait les manchettes mondiales. Ce groupe d’Êtres Humains croyait fermement à ce potentiel, puisque c’était une vision qui était perçue par la collectivité. Ils ont largement publié cette information, car ils étaient convaincus.  

 terrenouvelle.ca

C’était la meilleure conclusion à laquelle ils avaient pu arriver au sujet de ce grand changement, à cause de la linéarité humaine. Il fallait s’y attendre. Ils l’ont moulé dans la 3-D, afin qu’il devienne sensé. Un OVNI arrivait de loin, atterrissait, et des entités bienveillantes en sortaient dans le but de vous aider. Je vous le dis tout de suite, il n’y a rien de mal avec cela. Ils ont agi de bonne foi et au meilleur de leurs connaissances. Toutefois, est-ce qu’ils ont bien compris la situation ? Est-ce qu’un atterrissage d’OVNI a été signalé sur Terre ? Non. Ça ne s’est pas passé de la manière qu’ils avaient prévue. Cela ressemble à un puzzle. Compte tenu du nombre de participants à cette prédiction, qu’est-ce qui n’a pas fonctionné ? Est-ce que les instruments scientifiques avaient raison ? Oui. Cependant, vous n’avez rien vu, n’est-ce pas ? Permettez-moi de continuer.  

Lors d’un message précédant cet événement, je vous ai dit de ne pas craindre le changement d’octobre, puisque même Kryeon a vu un défi à venir. Kryeon voit les potentiels qui sont sur la ligne de front, pour ainsi dire. Je ne suis pas le seul à vous avoir parlé du mois d’octobre. Apparemment, de nombreuses sources et de nombreux endroits vous ont dit : « Méfiez-vous d’octobre. » Vous auriez pu appliquer simplement la numérologie du 13 et du 14. Le 13 devient 4 ( 1 + 3 = 4 ). En termes de numérologie, le 4 signifie l’énergie de la Terre. Le 14 devient 5, ce qui signifie un « changement ». Par conséquent, la numérologie disait que la Terre (Gaia) allait effectuer un changement. Vous pensiez peut-être à un gros tremblement de terre qui aurait bouleversé toute la population mondiale.  

L’ampleur du tsunami a changé la rotation du noyau de la Terre. Vous pensiez peut-être que le changement global d’octobre 2008 allait ressembler à ce tsunami. Maintenant, voici ce que vous devez savoir ; il y a un vieux paradigme énergétique qui connecte Gaia à la conscience humaine. Chaque changement qui modifie la vibration de la conscience globale nécessite une sorte d’événement physique sur cette planète. Dans le cas de ce changement d’octobre 2008, il devait y avoir un tremblement de terre, un mouvement de la croûte terrestre de cette planète. Voilà comment la conscience humaine est connectée à Gaia. Je demande de nouveau à mon partenaire (Lee) de faire attention, car je veux être bien compris. Je lui demande de procéder lentement.  

TR023_monde-nouveau

Il y a deux semaines, cette planète est entrée dans un niveau inter-dimensionnel sans que le changement prévu ne survienne. Toutes les sources, y compris celles de mon côté du voile, avaient prévu quelque chose de plus grand que ce qui a eu lieu. Nous n’avions pas remarqué à quel point la conscience humaine s’était élevée. Le résultat de cette élévation de conscience à annulé le tremblement de terre prévu. C’est la première fois qu’une telle chose arrive sur Terre. Un changement majeur s’est effectué sur cette planète, sans passer par une catastrophe qui cause un grand nombre de victimes. Sachez que cette ancienne connexion énergétique à un rapport avec la compassion, et que la seule manière de générer la sorte de compassion nécessaire pour un changement majeur était les catastrophes auxquelles vous aviez l’habitude, mais ça ne s’est pas passé de cette manière.  

Toutes les prévisions étaient là. Qu’en est-il de l’atterrissage de l’OVNI ? Eh bien, si nous regardons l’aspect inter-dimensionnel, cette planète a été imprégnée comme jamais auparavant, par la sagesse des anciens. Le tout s’est réalisé sans agitation et sans que la Terre n’ait besoin d’une catastrophe dite naturelle, puisque la compassion nécessaire avait été générée. Est-ce que l’atterrissage de l’OVNI a eu lieu ? D’une certaine manière, l’on pourrait dire qu’il a eu lieu, car la vibration de cette planète est plus élevée qu’avant. Il s’agit d’un changement de conscience qui, normalement, aurait requis une implication physique de la planète, mais vous l’avez effectué sans tambour ni trompette, n’est-ce pas ?  

Béni soit l’être humain qui se glisse directement dans un changement majeur sans perturbations physiques, car il y a un nouveau paradigme qui est en train de prendre naissance. Il pourrait s’énoncer comme suit ; Les changements majeurs pourront désormais se réaliser sans le besoin de catastrophes naturelles. Cet objectif peut se réaliser seulement si la conscience humaine est assez élevée, mais elle l’était en octobre 2008. Il n’en sera peut-être pas ainsi à chaque changement majeur, mais vous avez tout de même réalisé « une première mondiale ». Les choses bougent rapidement, et même les meilleurs futuristes seront pris de court par un manque de cohérence visionnaire, puisque c’est ce qui se passe avec les choses intemporelles qui sont en transition vibratoire (Kryeon parle de ce que la Terre est en train de vivre).  

L’incroyable Être Humain nous a, une fois de plus, tous étonnés… Comme ce fut le cas en 1987 (la Convergence Harmonique). Le changement fonctionne. Moins de la moitié de un pour cent de la population mondiale qui s’éveille est suffisant pour créer la Paix sur Terre. Beaucoup d’Humains pleurent et disent : « Oh, Kryeon ! Est-ce que cette paix va bientôt arriver ? » Tout dépend de vous. Toutefois, les choses vont arriver plus rapidement que vous ne le pensez. Tout ce que vous avez à faire est de regarder à l’intérieur, afin de renforcer le processus. Libérez la lumière que vous portez en vous. Il s’agit de la découverte de soi. C’est ce que je voulais vous dire.  

Faut-il s’étonner du fait que vous soyez si chèrement aimés ? Et voilà, c’était mon message de ce soir ! Je souhaite que ce message soit diffusé, afin que d’autres puissent le lire ou l’entendre. Il est typique pour un Être Humain de dire : « Eh bien, c’est intéressant ! » Ensuite, il retourne au train-train de sa vie quotidienne. Je suis assis ici, de ce côté du voile, et je vous dis : « Pourquoi ne feriez-vous pas éclater des ballons, construire une statue ou des choses similaires, afin de célébrer ce changement qui s’est réalisé en douceur ? » Combien d’entre vous auraient le courage d’organiser une « fiesta », dans le but de célébrer les choses qui ne se sont pas produites ? Quel concept. C’est incroyable.  

Tel est notre message. Il se rapporte à ce que vous faites. Beaucoup de channels vont aborder ce sujet de près ou de loin, et quelques-uns vont parler de ce que vous faites. Recherchez la cohérence des messages, car c’est la grande nouvelle du jour.  

Il nous est difficile de vous dire au revoir. Nous terminons en vous disant que des vies ont été changées.  

Et c’est ainsi.  

  Kryeon  

Vous pouvez diffuser librement cette traduction, à condition que ce qui suit soit inclus et que la présentation ne soit pas modifiée.

Traduction et/ou interprétation de Jean-M. Gobeil

http://www.kryon.com/k_channel08_Asheville.html

Les parties de l’âme humaine

 

Votre âme est plus grande que vous ne le pensez! En fait, vous êtes beaucoup plus grande et plus magnifique que ce que vous avez été dit. La plupart des systèmes spirituels sur la revendication de la planète que vous avez la divinité à l’intérieur. Ceci est l’âme.

l'âme humaine

 Vous êtes-vous déjà interrogé sur votre âme? Quelle est sa taille? Avons-nous vraiment une âme? Si oui, où est-elle et que fait-elle ?  Nous allons explorer les réponses à ces questions, autant que nous le pouvons dans ce court article ! 

Tout d’abord, oui: chaque être humain sur la Terre a une âme. Lorsque vous trépassez, votre âme fait un voyage de trois jours à la Caverne de la Création, puis intègre l’unité de la Création Source, dont nous sommes tous une partie. Lors de la prochaine incarnation sur Terre vous venez avec la même âme que vous avez eue pour chaque expression de la vie. Votre âme est un morceau de Dieu, et que vous êtes beaucoup plus grand que vous pensez ! 

Je me rends compte que certaines des informations suivantes peuvent être écrasantes et difficiles à absorber. En tant qu’êtres humains, nous avons tendance à avoir un parti pris de la singularité. Nous pensons que nous avons une seule âme, totalement individuelle et distincte, et donc tout le monde a sa seule âme. En outre, beaucoup de gens croient que nos âmes passent par la formation, et qu’il y a une sorte de hiérarchie. 

Selon Kryeon, une entité angélique canalisée par Lee Carroll, ce n’est pas le cas. Au lieu de cela, Kryeon nous a dit que notre âme est multi-dimensionnelle éternelle une soupe de tout ce qui est, et qui fait partie du Créateur qui n’a ni début ni fin. Une fois que votre âme quitte notre corps humain, elle devient une partie de la soupe de l’âme de tout le monde et aussi de la source créatrice. Par conséquent, la notion de formation, d’apprentissage et une hiérarchie de l’importance, est tout simplement le concept linéaire d’un humain. Cette information est très controversée à ce que beaucoup ont appris, et il est incroyablement difficile à comprendre pour certains.

Heureusement Kryeon a révélé beaucoup d’informations ésotériques sur la complexité de notre âme. Alors préparez-vous pour l’apprentissage sur les pièces et les parties de votre âme qui peuvent sembler incroyable. Cependant, je vous demande de garder l’esprit ouvert, puis de discerner par vous-même si les informations de Kryeon ont du potentiel pour votre vérité. Rappelez-vous, votre âme est une partie de tout, et de plus grand que vous ne le pensez. 

Le multi-dimensionnel  est mieux expliquée en examinant les neuf éléments ou énergies qui font un être humain, et de l’âme. Ces neuf éléments se produisent en trois groupes de trois. En numérologie tibétaine, LE TROIS représente un catalyseur et LE NEUF représente l’achèvement. Jetez un oeil sur les nombreux systèmes de croyances organisés sur la planète et vous verrez le nombre de trois, ou la trilogie, dans la plupart d’entre eux. Dans les trois groupes de trois, il peut sembler qu’il y a une répétition, mais il n’est pas. Au lieu de cela, il est tout simplement une description de la façon dont le même article fonctionne différemment dans un groupe différent. 

Les trois groupes que Kryeon a identifiés sont le groupe humain, le Groupe SOUL, et le Groupe de GAIA (ou le groupe de soutien). Lee Carroll, le canal Kryeon original, a appelé les attributs pour aider à clarifier l’enseignement – nous donnant les attributs de l’homme, l’âme et de la Gaia Attributs Attributs. Soi-Supérieur a été identifié dans chaque groupe de trois et est le seul élément ou un attribut qui semble être répété. Ceci est parce que votre Soi-supérieur est considéré comme votre source de votre divinité de base et est donc dans les trois. Même si cela peut être déroutant toute Soul-soupe est révélé dans ce regroupement de trois catégories, même si l’on est en fait appelé « Le Groupe âme. » Considérez cette catégorie âme Groupe comme la pièce «ésotérique» de l’âme tout entière. 

Le groupe le plus simple est de définir le groupe humain comprenant: 

1) votre Soi-supérieur; 

2) La conscience humaine; 

3) votre intelligence du corps.  

Votre intellect et votre conscience sont toujours à essayer de comprendre comment toucher cette partie de vous qui est la source créatrice. Votre Akash (vies passées et futures) est à égalité avec l’inné et détient une mine d’or de l’expérience que vous pouvez puiser. 

Le deuxième groupe est le groupe Soul (groupe ésotérique) et est le plus complexe et controversé des trois. Les trois attributs de ce groupe sont : 

1) votre Soi-supérieur; 

2) Vos guides; 

3) la partie de votre âme qui reste sur l’autre côté du voile.  

L’information importante de Kryeon veut nous faire comprendre au sein de ces attributs que cela représente ce que vous ne pouvez pas transporter toute votre âme, parce qu’il y a tout simplement trop d’énergie. Par conséquent, une partie de votre âme est de l’autre côté du voile. 

Que fait votre âme de l’autre côté ? Ensemble, avec l’âme de tout le monde, elle travaille comme « moteur de la synchronicité, » à aider à vous orienter vers les choses bienveillantes. Votre intuition est la communication de cette synchronicité. 

Le troisième groupe est le groupe Gaia et a trois attributs qui sont les plus mal compris. Il est le groupe coopératif de Gaïa (la Terre) qui vous entoure comme une grille de soutien. Lorsque vous êtes entouré par la beauté de la nature vous vous sentez en harmonie avec ces attributs. Vous êtes une partie de Gaia, et Gaia est sensible à vous. Le premier attribut de ce groupe est une fois de plus votre Soi-Supérieur, représentée par la grille magnétique de la planète. Ainsi, les trois attributs sont : 

1) votre Soi-supérieur; 

2) La grille cristalline; 

3) Les cétacés – représentés par les baleines et les dauphins. 

La Grille Cristalline est une grille invisible ésotérique de la planète qui est multi-dimensionnelle. Cette grille tient et se souvient de vibration humaine. Tout ce que vous ressentez et faites comme étant un être humain ne pourra jamais être oublié par la planète. Ceci explique pourquoi certaines personnes qui sont sensibles à l’énergie peuvent se tenir debout dans un champ de bataille et sentir l’énergie de la bataille. 

Kryeon n’a pas encore révélé les détails sur l’attribut des baleines et des dauphins. Cependant, ce que Kryeon a dit est que les baleines et les dauphins font partie du système de grille de la planète. Ils détiennent la bibliothèque akashique de la planète et fournissent une énergie coopérative. Pensez à l’attraction que les baleines et les dauphins ont. Plus de 80 pays font partie d’une organisation qui se consacre à la protection et la conservation des baleines et des dauphins. Certains de ces pays sont sans océans, et peuvent démontrer la conscience collective de l’amour de l’humanité pour ces mammifères. 

Je me rends compte que ce que je vous ai présenté ci-dessus fournit de nouveaux concepts de connaissances qui ne font qu’effleurer la complexité de votre âme. Cependant, ne vous attardez pas trop sur la myriade de questions qui peuvent surgir, ou passer trop de temps à réfléchir aux détails des neuf attributs de l’âme humaine. Le message clé est que votre âme est intemporelle, toujours, sans commencement ni fin. Comme la Terre progresse sur la voie de l’évolution spirituelle, votre âme est maintenant de plus en plus intégrée avec votre conscience, vous donnant une échéance d’âme.  

Qu’advient-il lorsque de plus en plus d’êtres humains ont une âme d’échéance ? Nous avons une planète qui continue à évoluer vers la sagesse, et avec plus de sagesse vient le début de la paix sur la Terre.

 

Monika Muranyi sur Blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

LES ESSENIENS SUR LE CHEMIN

 

 

1ère partie : Cet interview de Daniel Meurois et de Marie-Johanne Croteau-Meurois, réalisé par le magazine Sacré-Planète et publié dans le n°44, qui développe le concept des Thérapies égypto-esséniennes, met en évidence l’origine des Soins Esséniens et Égypto-esséniens et le concept de Vie qui les soutient. Ce savoir et ces valeurs font partie de l’enseignement que Daniel et Marie-Johanne diffusent en France dans leur concept de « Soins à sensibilité essénienne et égyptienne ».

Bonne lecture
Jean-Paul Thouny

C

La médecine allopathique est impuissante à soigner certaines maladies. Face à ce constat, beaucoup de personnes se tournent vers d’autres approches thérapeutiques, que l’on appelle « énergétiques ». Daniel Meurois et son épouse Marie-Johanne développent une approche spécifique, héritée de l’Egypte antique et de la Palestine, qui considère l’être humain dans sa globalité et son essence.
Les thérapies égypto-esséniennes plongent aux racines de la maladie pour redonner à l’être la possibilité de cheminer vers sa guérison.

SP : La Tradition des soins énergétiques que l’on connaît aujourd’hui sous l’étiquette globale de « Soins esséniens » était également connue en Égypte antique.
Cependant, ne serait-elle pas plus ancienne encore ?
Pouvez-vous nous parler de ses véritables origines ?
Peut-on, par exemple, évoquer l’Atlantide ?

Daniel Meurois : En réalité, c’est une tradition qui n’a pas d’âge. Étant donné qu’elle se base sur une connaissance intime des circuits empruntés par le courant universel de la Vie au sens le plus large du terme – c’est-à-dire cosmique et intemporel - il est pratiquement impossible de parler de ses origines. Évoquer l’Atlantide serait mentionner une simple étape de son parcours, rien de plus.

Ce qui est certain, c’est que cette Tradition n’est pas uniquement « terrestre ». Je veux dire qu’elle a voyagé d’un monde à l’autre. Chaque type d’humanité et chaque peuple par lesquels elle est passée l’ont évidemment un peu colorée à leur façon, ce qui est logique. Par ailleurs, c’est ce qui fait aussi sa richesse.

En réalité, soigner avec l’aide des mains et en fonction de l’anatomie subtile du corps est un réflexe inné, propre à tout être humain sensible à l’existence de l’âme.
C’est l’éducation que celui-ci reçoit dès sa plus petite enfance qui le fait généralement se détourner d ce genre de rapport avec l’être, sa maladie et sa souffrance.

On peut penser sans craindre l’erreur que, ce que j’appelle aujourd’hui la Tradition égypto-essénienne, s’est construite au fil des âges et des mondes à force d’observations et d’expérimentations, d’abord intuitives, puis structurées en un système cohérent révélant clairement la présence d’une architecture subtile de l’être humain et, par conséquent, de son rapport avec le Divin.

SP : Quels furent les rôles d’Aménophis III et d’Akhenaton dans la diffusion de cette Tradition ?

D. M. : Ces deux pharaons ont été les principaux compilateurs éclairés et méthodiques de ce corpus de données.

Pour l’Occident et dans le présent cycle d’humanité, ce sont eux qui ont structuré un tel système de références et de pratiques. Ils en sont restés les gardiens jusqu’à la transmission à un groupe restreint de personnes au sein du peuple hébreu.

C’est par Moïse que la transmission s’est opérée, même si celui-ci n’occupait pas une fonction de thérapeute parmi les siens. Lorsque je dis « Moïse », cela signifie lui et ses proches. C’est comme lorsqu’on dit « c’est Aménophis III et Akhenaton »… On devrait plutôt dire que c’est sur leur demande. En résumé, toutes les connaissances qui ont la réputation d’être ésotériques dans notre culture occidentale ont été collectées, structurées, puis développées par les Égyptiens.
Les Esséniens n’ont pas adopté la totalité de cet héritage. Les thérapies les motivaient en priorité ainsi que les données concernant les corps subtils de l’Univers…

Pour quelle raison ? Tout simplement parce qu’il y a un rapport d’analogie entre le corps humain et sa réplique dans le cosmos. Pour le reste des connaissances traditionnelles, nous les retrouvons dans la science de la Kabbale.

SP : Certains ouvrages affirment que ceux qui ont été formés selon cette Tradition auraient été initiés à l’immortalité ? Est-ce que les annales akashiques permettent de dire quelque chose à ce sujet ?

D. M. : Le principe d’immortalité ne figurait pas parmi les préoccupations des initiés thérapeutes esséniens. Pour eux, comme pour nous, le corps physique n’était que transitoire. Il existait cependant des pratiques très particulières basées essentiellement sur la Maîtrise du souffle dont le but était de nettoyer le corps et le mental de la plupart des scories qui accéléraient son vieillissement. Elles étaient réservées à un très petit nombre de personnes – un peu analogues à des yogis avancés – qui se sentaient appelées à prolonger à l’extrême le bon état de leur corps. Le fait de pouvoir amener le corps physique à un autre plan vibratoire sans passer par la mort – comme c’est le cas pour les Maîtres de Shambhalla et de leurs disciples alchimistes – est le résultat d’une illumination ou d’une transfiguration individuelle orientée vers une forme de service très précis. Ce n’est pas le fait d’une école initiatique spécifique.

Aujourd’hui, la recherche presque compulsive de l’immortalité de la chair est clairement le délire d’une certaine Amérique qui est fascinée par tout ce qui ressemble à des pouvoirs et qui craint par-dessus tout, la vieillesse et la mort. La véritable immortalité se situe à un tout autre niveau.

SP : Comment une telle Tradition a-t-elle perduré dans le temps ? Y a-t-il aujourd’hui des groupes qui seraient encore détenteurs de ces connaissances ? On évoque parfois la Rose-Croix et le Catharisme…

D. M. : La Tradition égypto-essénienne a perduré de façon souterraine dans son aspect global à travers les écoles et mouvements initiatiques occidentaux. Pour ne citer que les plus connus, on peut effectivement évoquer : les Ordres Rosicruciens, certaines organisations qui se réclament des Templiers et même, par certains aspects, le Druidisme, bien que la filiation de leurs connaissances soit plus complexe. Il est exact que le Catharisme n’est pas à omettre d’une telle liste, même si on peut déplorer son côté très dualiste… lequel, par ailleurs, le fait se rapprocher un peu de l’ « Essénisme » des monastères.

On parle ici de connaissances dites purement ésotériques, de rituels faisant appel aux énergies subtiles de la Nature mais aussi de haute métaphysique et de philosophie au sens sacré du terme. Ces mouvements et ces écoles se manifestent généralement par
cycles d’activité et de sommeil, ce qui veut dire avec des hauts et des bas, des apogées et des décadences, comme tout ce qui est incarné. En ce qui concerne une Tradition thérapeutique structurée et fournie, à ma connaissance, il est beaucoup moins évident d’en retrouver la trace au cœur de ces écoles.

On y trouve la théorie de la transmission de la structure énergétique du corps humain… (encore que l’Orient ait été beaucoup plus précis à ce niveau) mais pas pour l’enseignement organisé de pratiques thérapeutiques proprement dites.

Il ne faut pas oublier que la Tradition égypto-essénienne était essentiellement orale.
Lorsque certaines données étaient couchées par écrit, sur des rouleaux de papyrus par exemple, c’était souvent de manière codée ou symbolique. Ce n’était pas tant pour dissimuler des informations que pour en préserver le caractère sacré et intangible. Aujourd’hui, nous avons l’impression que les mots peuvent tout définir alors que, très souvent, ils enferment des concepts dans une sorte d’enclos mental. C’est là où les symboles et les archétypes trouvent leur raison d’être. Ils amènent la réflexion à différents niveaux… sachant que l’on n’accède pas à ces niveaux simplement à l’aide de bonnes capacités intellectuelles.

SP : Comment cette Tradition thérapeutique est-elle réapparue à notre époque ?

D. M. : Je dois dire que j’ai été personnellement amené à la faire ressurgir sans l’avoir toutefois recherchée. En premier lieu, il me faut préciser que cela ne s’est pas fait par le biais des Annales Akashiques, c’est-à-dire de la mémoire du temps, mais par canalisation. Ces canalisations – par incorporation – se sont produites dès l’automne 1984. Quant aux recherches de mon âme à travers les Annales Akashiques, elles m’ont permis d’approfondir puis de structurer progressivement l’ensemble des données découvertes au cours des décennies.

En 1984 donc, dans le petit village de Plazac, en plein Périgord, j’ai commencé à canaliser et à retransmettre ainsi, en direct, des informations d’ordre thérapeutique. Celles-ci m’étaient adressées à partir de sphères de consciences extérieures à celle de notre planète. Elles émanaient d’êtres non-terrestres qui avaient déjà communiqué, dans un passé reculé, avec les anciens peuples de notre monde, dont tout spécialement les Égyptiens et les Esséniens.

Notez bien que je préfère utiliser l’expression « sphères de conscience extérieure à celle de notre planète » plutôt qu’une autre qui serait plus contemporaine. Pourquoi, me demanderez-vous ? D’abord, basiquement, parce qu’une certaine science-fiction et certains écrits ont utilisé de n’importe quelle façon ces termes et les ont galvaudés. Ensuite parce que la notion de « sphère de conscience » fait avant tout référence à celle de « niveau de conscience », autrement dit à une altitude intérieure de l’être et non pas
à un écart technologique. Dans les anciens textes rattachés à notre culture, on parle en fait d’Elohims. C’est bien d’eux dont il s’agit ici ; ils sont à la source des informations que je reçois depuis 1984.

Un certain nombre d’Esséniens, mais pas leur totalité, étaient – faut-il le rappeler ? – des hommes et des femmes qui entretenaient, de par leur sensibilité psychique, un rapport aisé avec l’Invisible. Le contact avec des présences d’origine non-terrestre et d’envergure cosmique – donc en prise avec le Divin – leur était familier. Il arrivait que ceux-là communiquent donc avec les Élohims.

En 1984, j’ai été amené à me reconnecter régulièrement avec mes anciennes existences essénienne et égyptienne. Ce fut le véritable « coup d’envoi » du travail que j’essaie de poursuivre aujourd’hui ; j’ai commencé à recevoir publiquement, devant une assistance de trente à cinquante personnes, au rythme d’une ou deux fois par semaine, des enseignements relatifs aux thérapies esséniennes… ou, plus exactement, égypto-esséniennes. Lors de chaque réunion, je consignais ces informations de ma propre main. Beaucoup de données passant par ma bouche lors des moments de canalisation ont également fait l’objet d’enregistrements sur bandes magnétiques.

Dans le Périgord, ce travail s’est étendu sur une douzaine d’années, il s’est ensuite prolongé au Québec. C’est de cette façon que la tradition thérapeutique dont il est question ici a ressurgi. La méthode de soins énergétiques qui en résulte a toujours été accompagnée de messages précis, avec tout un ensemble d’informations. Ces données à la fois pratiques et spirituelles ont finalement, et tout naturellement, constitué au fil des ans un véritable corpus. C’est de cette façon que l’on peut résumer l’historique de cette Tradition thérapeutique telle qu’elle se manifeste de nos jours…

Lorsque les soins esséniens – ou égypto-esséniens si on préfère, puisque cette dénomination est somme toute plus précise – ont refait surface, on ne leur donnait d’ailleurs pas de nom spécifique. On évoquait simplement des soins énergétiques universels. On les a finalement nommés esséniens par assimilation puisque ce sont les thérapeutes esséniens qui ont été les derniers à les pratiquer, il y a environ deux mille ans.

Je dois ajouter que la somme d’informations qu’ils constituent maintenant s’enrichit encore aujourd’hui, au rythme des informations que je collecte dans les Annales Akashiques auquel s’ajoute le savoir-faire de mon épouse, Marie Johanne, très « en prise » également avec « l’époque essénienne ».

 

Interview de Daniel Meurois et Marie-Johanne Croteau-Meurois

www.danielmeurois.com

Les Anciens avaient connaissance des « secrets de l’Esprit »

en noir et blanc

Salutations, chers Êtres Humains, je suis Kryeon du Service Magnétique.

Dans les croyances des anciens, ces secrets de l’Esprit n’étaient pas du tout des choses secrètes, si je peux m’exprimer ainsi. Ils n’avaient pas besoin de l’être. Ils ne représentaient pas une compétition à qui mieux mieux.

Les Anciens affirmaient ouvertement que la planète appelée Gaia avait une énergie qui travaillait en étroite collaboration avec les Êtres Humains. Cette énergie les nourrissait, les habillait et leur permettait d’acquérir de la sagesse. La naissance des enfants était célébrée à travers l’énergie de Gaia. Les prénoms de leurs enfants étaient les mêmes que ceux de leurs ancêtres. Il y avait plusieurs raisons à ce fait, mais ils savaient que ces enfants étaient leurs propres ancêtres. Le cercle de vie appelé réincarnation était accepté comme étant une réalité, et c’était une chose intuitive pour toutes les sociétés de la planète, même si certaines de ces sociétés ne s’étaient jamais rencontrées les unes les autres. Même si vous pensez que ces nouvelles connaissances ou croyances sont des innovations du Nouvel Âge, elles étaient connues et usuelles, selon vos ancêtres.

À travers l’histoire, ces convictions et attributs ont mûri jusqu’à ce que l’énergie de la planète soit suffisamment développée pour que les maîtres puissent commencer à apparaître. L’intention de ces maîtres était de montrer à l’humanité comment elle peut prendre ces attributs intuitifs, afin de créer une différence pour la planète.

Les maîtres s’adressaient aux maîtres (humains) qui voulaient s’éveiller, non pas à celles et ceux qui cherchaient à les adorer.

Ils ne cherchaient pas des disciples ou des fanatiques. Les maîtres sont venus à tour de rôle, un par un, et ils ont été éliminés à tour de rôle, un par un… Par l’humanité. Ces martyrs ont créé de nouveaux systèmes, puisqu’il y avait dorénavant des prophètes à adorer. Donc, le monde et les systèmes de croyance ont commencé à changer, ce qui a fait que les anciens sont passés à la clandestinité ou à l’oubli. Donc, les mots de notre message ne sont pas vraiment de la métaphysique ou du Nouvel Âge.

C’est simplement de la spiritualité de base, de la spiritualité intuitive. Les Anciens connaissaient ces choses. Toutefois, elles se devaient de demeurer secrètes pendant un certain temps.

La visite d’un événement historique peu connu Je vous propose de me suivre dans un voyage imaginaire. Notre destination est un lieu réel où un événement de votre histoire s’est réalisé. Cet événement est assez récent, car il date de moins de 300 ans. Je vous emmène en un lieu où sont réunis des hommes âgés ; des seniors et des professionnels. Il y a des leaders gouvernementaux et des hommes de loi. Il y a même un leader religieux. Il s’agit d’une importante réunion secrète. Ils sont assis en cercle. Je ne mentionnerai ni noms, ni lieu ou ville. Cette réunion faisait partie d’une entente qui avait pour but de maintenir la continuité de divers secrets, en utilisant la façade de certaines organisations. Nous parlons d’un temps où les pensées intuitives se rapportant à la spiritualité commençaient à être considérées comme étant diaboliques. L’enseignement de base à la nature humaine provenait de l’obscurité (de l’ignorance). Les cadeaux de l’Esprit étaient perçus comme les oeuvres du diable. Les personnes de cette réunion devaient faire quelque chose pour préserver ces simples vérités de Dieu qui avaient côtoyées l’humanité pendant des éternités, car elles étaient désormais menacées.

Ce groupe réalisait ou comprenait qu’une « religion moderne » était en train de naître. Elle commençait à enseigner que l’Être Humain naissait en état de déchéance, d’impuissance, et que les prophètes détenaient la clé de tout. Par conséquent, ils devaient être suivis et adorés par des disciples, même pendant et après la mort. La spiritualité était redéfinie dans un ensemble qui était fragmenté et impersonnel. Des Êtres Humains commençaient à écrire des lois 3-D qui spécifiaient comment « suivre et adorer », alors que d’autres saisissaient ces opportunités pour s’octroyer plus de pouvoir sur les autres.

L’humanité s’enlisait dans une spiritualité obscure qui était emplie de mythologie, de souffrance, de mort, de guerre et de haine. Tout cela était fait « au nom de Dieu ».

Les membres de cette illustre réunion commencèrent par sortir des choses, qui, selon eux, pouvaient servir d’attirail énergétique, c’est-à-dire, les pierres cristallines. Ils placèrent ces pierres (cristaux) dans leur cercle. Cet arrangement était très particulier et très intéressant. Ce schéma est connu aujourd’hui sous le nom de « double tétraèdre », et il avait une forme sacré pour les personnes de cette civilisation.

La logique demande que la science change -  Permettez-moi de parler du lignage spirituel, parce que vous êtes dans un changement qui commence à révéler des vérités anciennes. Regardez le bastion de la pensée logique qui commence à craquer, car la science empirique elle-même commence à argumenter sur l’existence d’une « énergie intelligente » qui serait, possiblement, un pilier de création et d’évolution.

Depuis le début de vos temps dits modernes, Dieu n’a pas eu de place au sein de votre science. Toutefois, au cours de la dernière génération, les personnes qui étudient les nombres, les possibilités et les paradigmes de la création, ont commencé à voir une logique qui tient le coup – envers et contre tous.

L’Univers semble s’être développé selon un concepteur ou un concept intelligent. Le facteur chance ou hasard est totalement exclu de ce concept intelligent. Évidemment, ce concept est controversé, puisqu’il fait état d’une sorte de conscience supérieure de la création. Peu importe les arguments de la controverse, la science ne peut nier que les probabilités des faits qui sont devant elle, jouent en faveur d’un concept intelligent. Il est tout simplement impossible, que tout ceci se soit réalisé par hasard ou par accident.

Gaia commence à avoir une mauvaise réputation ! Elle devient très controversée, car l’idée que la terre pourrait avoir une « conscience de la vie », au sein de son évolution, est maintenant devant la communauté scientifique. Pourquoi ? C’est parce que, au fur et à mesure que l’histoire de la Terre est révélée, les faits sont criants. Ils montrent qu’il y a un plan de vie, un système où les hasards ne peuvent pas exister… Une intelligence qui maintient, favorise et affine sans cesse la vie.

En ce moment, les scientifiques sont divisés entre deux mondes de pensée. Est-ce qu’il y a une énergie autosuffisante appelée Gaia, qui peut effectivement protéger, équilibrer et faire évoluer la vie sur Terre ?

Ou bien… Est-ce que la Terre s’est développée tout à fait au hasard, car il y a des faits qui prouvent que la vie s’est détruite par elle-même au moins sept fois, au cours des derniers millénaires ?

En effet, ce fut le cas. Par conséquent, il y en a qui disent que la vie finit par s’autodétruire à chaque fois qu’elle apparaît sur Terre.

D’autres disent que ces départs et arrêts du cycle de vie permettent à Gaia d’améliorer sans cesse la qualité de vie sur cette planète.

Il existe un attribut particulier qui est remarquable. Les scientifiques l’observent, car il semble donner raison à Gaia. Si vous regardez ce qui s’est passé, il est évident que l’énergie de la planète appelée Gaia a appris des départs et arrêts de chaque cycle de vie. L’un de ces cycles s’est terminé lorsqu’il y avait trop de vies basées sur l’oxygène. Donc, elles ont absorbé l’oxygène de l’atmosphère. C’est ce qui a, pour ainsi dire, tué la vie sur la planète. Cependant, le plus intéressant est à venir. Au cours du cycle suivant, l’expansion de la vie a profité d’un tout nouveau processus appelé « la photosynthèse » (assimilation chlorophyllienne).

Gaia a créé un système où des plantes de la planète pourraient produire l’oxygène nécessaire au cycle de vie. Les choses que la vie éliminait comme des résidus allaient devenir la nourriture des plantes. Ainsi naquit une relation symbiotique dite naturelle, qui semblait au hasard. Toutefois, l’évidence d’un processus intelligent s’imposait. Sur une longue période de temps, le facteur chance ne pouvait plus être utilisé. Il ne pouvait s’agir d’un fait aléatoire. Au lieu de cela, une « chose ou énergie » avait appris des erreurs du passé, et elle avait appliqué les corrections nécessaires à l’évolution de la vie sur Terre.

Gaia était vivante et bien portante. Elle raffinait lentement et sûrement la scène de l’humanité.

L’étape suivante – la conscience humaine : Pourquoi est-ce que je parle de ceci comme étant un lignage spirituel ? C’est parce que vous êtes ici, chers Êtres Humains. Vous êtes le produit de tout ceci, et Gaia continue à vous fournir les changements nécessaires.

En ce moment, il se produit un changement de conscience sur la planète. Il représente la suite des étapes d’évolution de la force de vie. La vie n’a pas une autodestruction aléatoire, programmée par un destin quelconque. Non, au lieu de cela, vous voyez l’essence de Gaia au travail. Vous pourriez dire  que la conscience humaine et la Terre travaillent en équipe, et vous auriez raison. Ce travail d’équipe est si fort qu’il brouille l’image des départs et arrêts des cycles de vie. Cela ne s’est jamais vu, au cours de l’histoire de l’humanité.

C’est ce que les Mayas avaient observé dans leurs études spirituelles des vibrations et du calendrier. Vous êtes en partenariat avec la Terre. Votre conscience parle à la structure cristalline (le souvenir des Archives Akashiques), et elle vibre à l’unisson avec vos pensées. Tout ceci va au-delà de la Caverne de la Création, puisque vos pensées atteignent aussi la Grille Cristalline de la planète.

Une personne vit une vie. Ensuite, elle se réincarne en amenant une énergie – dans son ADN – de ce qu’elle a ou n’a pas accompli lors de sa dernière incarnation. Elle fait de son mieux pour corriger ces dites lacunes. Le karma a été la force motrice de ce qu’un Être Humain est devenu au fil des incarnations ou réincarnations… La force motrice de sa personnalité ou individualité, de ce qu’il a voulu, de ses peurs, de ses espoirs et de ses passions. Le karma conduisait à tout cela.

Au cours des 20 dernières années, tout a changé. Si vous êtes dans la métaphysique depuis très longtemps, vous prétendrez peut-être que rien n’a changé. Vous direz ; « Dieu ne change pas, peu importe que ce soit hier, aujourd’hui ou demain. » Et vous aurez raison ! L’amour de Dieu ne change pas, car l’essence de sa personnalité est bien au-delà de la notion du temps linéaire.

Le vrai changement se situe dans la relation des Êtres Humains avec Dieu et avec Gaia, ainsi qu’avec les Archives Akashiques et tout ce qui représente le système.

Dans cette nouvelle relation ou perception de Dieu et de Gaia, la conscience commence à changer à un degré où les Êtres Humains peuvent arriver sur cette planète et dire ; « J’en ai terminé avec cette « chose » appelée Karma. Il n’existe plus. »

Et c’est ainsi.

Kryeon

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Canalisation présentée à McCaysville, Géorgie, le 11 juillet 2009 Par Lee Carroll

Vos actions stimulent l’évolution

 CHEMIN

Salutations très chers, Je Suis Kryeon du Service magnétique  – Au lieu de passer par le système de la biologie humaine, vous passez par la Terre elle-même. Qu’est-ce qui détermine le niveau d’efficacité de l’ADN, à la naissance ?

Ce sont les vibrations de la Terre et le fonctionnement de la grille cristalline. Ceci permet au champ magnétique de la Terre, de recevoir et de déterminer le niveau d’efficacité requis ou permis, pour l’entité qui s’incarne. Votre lignée va bénéficier du fait que vous devenez plus quantiques, peu importe la race ou le langage. En conséquence, il y a plus que ce que vous pensez, au sujet de l’ADN de votre corps physique. Un jour, un Être Humain perspicace a demandé à Kryeon :

« Est-ce qu’il y a un champ plus grand que celui que nous estimons, autour de l’ADN ? » La réponse est non. Vous le connaissez très bien, mais vous ne comprenez pas vraiment son fonctionnement.

Je vais maintenant vous donner une information qui n’est pas nouvelle, mais vous devez le savoir. Plusieurs d’entre vous ont déjà des connaissances plus ou moins grandes, au sujet de la merkaba humaine. C’est un mot hébreu qui vous a été donné par Élisée, après avoir observé le maître Élie qui réclamait sa divinité. D’une façon vague, merkaba signifie « utiliser un moyen de transport ». C’est le chariot de la métaphore.

Quel est ce moyen de transport appelé merkaba ou chariot (de feu) ? Qu’est-ce qui peut voyager sur le chariot de la merkaba ?

L’Être Humain est entouré d’un champ rayonnant que vous ne pouvez pas vraiment mesurer. Vous pouvez  percevoir quelques-unes des ombres de ce champ rayonnant, de cette « bulle éthérique et interdimensionnelle », ou ressentir son changement. Vous pouvez essayer de le photographier avec des caméras spéciales qui sont basées sur l’énergie, mais vous n’obtiendrez que des parcelles du tout, car ce champ rayonnant – qui pourrait être appelé « votre propre divinité » – ne peut pas être photographié. [ Selon Ramtha   , ce champ entoure notre aura et notre corps physique.] La communication s’établit tout autour de vous, autant avec les personnes en avant qu’en arrière, autant avec celles qui sont à gauche et à droite, autant avec celles qui sont au-dessus et en-dessous. Si vous êtes en état d’illumination, vous vous influencez les uns les autres, selon votre état d’être. Chacun de vous, ici, dans cette salle, est en contact avec environ 10 autres personnes. Imaginons l’union de 10 personnes (en état d’illumination) qui ont retrouvé l’amour de Dieu dans leur coeur. Ces entités – au moyen de leur véhicule merkaba – seront littéralement en mesure de déplacer une montagne. Que vous me croyiez ou non, c’est une vérité.

C’est le résultat de l’efficacité et de l’activité de l’ADN. C’est un champ interdimensionnel. Un jour viendra où votre science pourra mesurer des choses interdimensionnelles. Avec ses écrans oscillatoires (scopes), elle pourra voir ce qui est interdimensionnel et ce qui ne l’est pas. Elle pourra voir le champ de la structure atomique. Elle va réaliser que l’Être Humain possède une structure atomique qui lui est propre. C’est celle sur laquelle vous voyagez – votre propre chariot.

Élisée lui a attribué un nom approprié. C’est le chariot de votre ADN. Le conducteur de ce chariot est la maîtrise.

Il y a des énergies et des systèmes qui vont vous aider. Vous avez aussi des personnes qui ont de bonnes connaissances de la métaphysique. Tout ce qui peut vous faire progresser dans votre état quantique a une valeur, peu importe le nom que vous lui donnez, car ceci va augmenter le pourcentage d’activation de votre ADN. Permettez-moi de vous dire où tout ceci va vous conduire. C’est une information nouvelle que je tiens à vous présenter. Toutes ces choses s’accumulent, afin de former une expression quantique de l’Être Humain avec lui-même. Cela signifie que les cadeaux et outils sont disponibles pour chaque personne, même si son mental est encore limité à la 3-D. C’est au-delà de ce que le mental peut imaginer.

C’est le domaine quantique. Nous observons et attendons de voir des Êtres Humains qui vont se brancher à leurs archives akashiques, afin de réclamer et récupérer les attributs, les organes en parfaite santé et les expériences de vie des corps physiques qu’ils ont eus dans leurs vies dites antérieures. C’est ce que nous avons appelé « exploiter le gisement akashique ». Ce n’est pas une information vraiment nouvelle, mais nous allons maintenant vous parler de choses qui sont bien plus avancées que cela, et elles vont vous sembler incroyables. Des choses qui vont frapper les métaphysiciens en plein visage, pourrait-on dire, car ceci ne leur a jamais été enseigné.

Les Êtres Humains évoluent autant du côté spirituel que de celui de la conscience. Il y en a quelques-uns sur cette planète qui commencent à le réaliser. Quand la conscience globale évolue, le système s’améliore. Les choses particulières que vous faites en ce moment créent un lignage futur qui sera plus évolué, tel que mentionné. C’est ce qui va créer ces choses qui vont peut-être vous sembler impossibles, dans votre ici et maintenant. Regardons quelques-unes de ces choses.

Le fait de se brancher aux archives akashiques va devenir un événement usuel ou courant. La guérison complète d’une maladie, en allant chercher un attribut spécifique d’un corps physique d’une autre vie, situé dans les archives akashiques, sera « monnaie courante ». C’est ainsi qu’il en sera. Il y a un ancien système qui va changer. C’est celui de l’aller-retour sur Terre (incarnations / désincarnations). Quand vous êtes de retour chez vous, de notre côté du voile, vous prenez des décisions au sujet de ce que sera votre prochaine réincarnation. Vous faites des choix. Il me faudrait une « éternité » pour vous énumérer toutes les possibilités que vous regardez, avant de décider et faire des choix. Mon partenaire est en train de nager dans cette mer d’opportunités, et il sait très bien qu’il ne peut pas l’expliquer avec des mots linéaires.

Vous allez voir des Êtres Humains qui ont la capacité de choisir leur prochaine vie pendant qu’ils sont ici, sur Terre. Ils pourront regarder l’état quantique et décider ce qu’ils feront. Vous vous demandez peut-être comment ils vont accomplir ce phénomène. C’est une question 3-D.

«Comment est-ce que le tout sera aligné ? Comment est-ce que ce sera présenté ? Comment feront-ils pour savoir quoi faire ? »

Je vous dis qu’aucune de ces questions ne s’applique, puisque l’état quantique est tout ce qui est. Ces Êtres Humains vont voir le lignage de leurs âmes expérimentées ou anciennes, et ils vont l’appliquer aux potentiels de ce qu’ils pourront faire.

Avant de retourner chez eux, de notre côté du voile, ils auront déjà choisi l’itinéraire de leur prochaine réincarnation. Ceci va créer un système « aller-retour » qui sera extrêmement rapide. Ils sembleront partir et revenir en un clin d’oeil, ou mourir et naître simultanément.

Pourquoi prendre le temps de mourir ? Pourquoi prendre le temps de planifier la prochaine réincarnation (de l’autre côté du voile) ?

Pourquoi prendre le temps de se réincarner ? Toutes ces « pertes » de temps sont simplement incroyables pour les entités qui ont appris à fonctionner d’une autre manière. Voici un exercice quantique. Prenez quelques instants, et suivez-moi. Vous savez que j’ai raison, n’est-ce pas ? Pouvez-vous ressentir la venue de ce grand changement ? Permettez que les cellules de votre corps physique vibrent différemment. Les Êtres Humains ne naissent pas tous avec la même identité spirituelle. L’ADN réagit selon le nombre de vies incarnées, selon les vies lémuriennes et autres, selon les choix que vous avez faits avant votre réincarnation, etc.

Je suis venu visiter ma famille pour un moment, et j’ai ressenti votre amour. Si le hasard existait, je dirais que je suis « chanceux », car il y a des entités du monde angélique qui ne peuvent pas venir vous voir, comme je le fais.

Et c’est ainsi.

Kryeon

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

 Canalisation de Kryeon  présentée à Pensacola, Floride le 30 janvier 2010, Par Lee Carroll

L’HISTOIRE DE WO guerrier spirituel

 

Il y a longtemps que Kryeon a donné une parabole, et nous allons vous donner en bref celui qui parle du travail de l’Akash humain. Nous allons l’appeler, L’histoire de la Wo guerrier spirituel.

Ce titre est un oxymore, n’est-ce pas, celui d’avoir un guerrier qui est spirituel? 

Permettez-moi de vous raconter l’histoire, et vous pourrez voir vous-même ! Plusieurs fois, les personnages des paraboles de Kryeon sont nommés Wo, qui est le but. Car dans la langue de mon partenaire [Lee Carroll] ce nom a une signification. Cela signifie que Wo peut être soit un homme ou une femme (wo-man). Donc Wo devient toute personne de tout genre. Cependant, dans cette histoire particulière, Wo est un homme. Permettez-moi de vous guider à travers sa vie.

wo guerrier spirituel

Wo était un homme ordinaire, mais il était très attiré par l’armée. Maintenant, cet attribut est dans son Akash. Ceci est une des plus fortes akashique attributs qu’un homme peut avoir, car il sera le trait d’union encore et encore dans ce qui est très structuré et a un but. Il est un attribut karmique akashique ancien de l’énergie, et il n’est pas aussi fréquents aujourd’hui. Mais il était dans de Wo temps.

Wo se retrouva au le service militaire de son pays. On ne va pas vous donner le calendrier de cette histoire, mais seulement que Wo eu l’occasion de participer à la bataille. 

Wo avait une décision intéressante à faire. Il était intéressant parce que peu d’hommes font ce genre de décision. Wo a été sélectionné comme celui qui irait dans une partie très dangereux d’une bataille. Lorsque ses officiers ont demandé des volontaires pour des choses dangereuses, Wo se trouva immédiatement debout et il leva la main et dit: « envoyez-moi? » En faisant cela, Wo venait de rencontrer la «synchronicité de l’Akash. » Vous voyez, Wo avait été ici avant et vécu de nombreuses fois. Pour une raison quelconque, il a répété encore et encore.

Dans vies passées Wo avait perdu sa vie dans la bataille encore et encore, et maintenant il était sa chance de racheter ce modèle, et d’aller dans une bataille dangereuse où il avait une chance de survivre. Il se trouva bénévole instantanément, et il se sentait bien. Voilà une chance de le faire à nouveau, mais il ne savait pas que cette fois-ci ce serait consciemment. Vous pourriez dire Wo a été poussé et tiré par l’énergie de son Akash. Ses amis ont demandé : Wo, chapeau que faites-vous? Vous ne pouvez pas survivre à cette aventure ! - Et il dit: Je ne  sais, je sais juste que je dois le faire.

Ce fut très tôt le matin que Wo se trouva sur sa mission bénévole dans le champ de bataille, dans une situation compromettante … dangereuse comme toujours. Je ne vais pas vous donner les détails, mais je vais vous dire qu’il avança aussi alerte et effrayé que jamais, avec des hommes tout autour de lui en train de mourir sur les deux côtés de la bataille. La bataille était presque terminée et Wo du côté gagnant, quand il sentit la lame d’acier froid aller en lui encore une fois. Wo chancelle et tombe, mais cette fois, la fin sera un peu différente. La Mort n’a pas été immédiate, et Wo a eu l’occasion de découvrir quelque chose qui pourrait le changer. Il sentait qu’il allait mourir encore une fois. Il en quelque sorte se « rappeler » ce sentiment, car mourir dans la bataille n’était quelque chose de nouveau pour lui. Mais au lieu de mourir, Wo se trouva sur une table en bois primitive, étant opéré par les médecins militaires de l’époque. Ils faisaient ce qu’ils pouvaient pour sauver sa vie.

Wo, il était déjà dans le tunnel à marcher vers la lumière. Il l’avait fait auparavant. Oh, il se souvenait de cela ! Il ne savait pas si il était sur ​​Terre ou dans entre les mondes ; Il savait juste qu’il se souvenait de cette expérience. Quel beau sentiment que cela est ! Oh, il y a tellement plus à cette expérience que nous pouvons vous dire ! Il ne pouvait pas croire à quel point cela était paisible, et combien il avait espoir de revoir ce qui était dans la lumière. Être un humain était si petit par rapport à ça ! Ce fut la vraie réalité ! Il pouvait entendre la lumière. Il pouvait presque chanter avec la chanson qui l’avait appelée chez lui. C’était si familier. Il n’y en avait plus pour très longtemps maintenant, Wo savait, et il avançait vers la musique … et puis il se réveilla.

Un médecin se tenait devant lui, le regardant dans les yeux. Wo entendu ses mots: «Wo, vous ’revenez à la  vie. L’ennemi a gagné pour vous prendre aujourd’hui. « Il ne savait pas quoi penser. Wo était mentalement dans un endroit étrange. Il avait rêvé le tunnel ? Avait-il vraiment été exposé à ce qu’il pensait qu’il avait vu ? Pourquoi était-ce si familier ? Pourquoi se sentait-il déçu d’avoir survécu ? Oh, il allait en savoir plus !

Lorsque Wo guérit suffisamment pour quitter la zone de récupération médicale, il est retourné à ses fonctions en tant que militaire, mais de toute façon rien n’allait droit. Rien ne put lui apporter la joie. Il n’avait rien sentir d’aussi bon que lorsqu’il était dans ce tunnel. Etait-ce réel ? Était-ce un esprit chimique ? Il ne pouvait même pas se rappeler ce qu’il ressentait, sauf qu’il a pu voir la réalité réelle, pas l’humanisme. Il était sur le point de toucher le visage de Dieu quand il revint. Il allait en savoir plus. Je vais vous dire le reste de l’histoire.

Wo est allé en voyage. Il sortit de son devoir. Il a fait l’impensable, et il a déserté l’armée. Il est allé à l’étranger. Il a étudié avec les chamans et ils lui ont dit des choses, et il a appris des choses et il s’est rappelé ce qu’ils ont dit. Wo avait « ouvert le pot» de sa connaissance spirituelle de la vie passée, et même si il n’a pas eu les années d’expérience dans cette vie, WO devenu un guérisseur chamanique.

Pour les dix prochaines années, il vivrait dans un petit village et beaucoup sont venus de partout pour lui rendre visite et pour être guéris. Finalement, l’armée a trouvé Wo car il n’y a aucune limite de temps pour le crime de désertion. Sa renommée en tant que guérisseur leur avait apporté le droit à ouvrir sa porte. La peine pour désertion est la mort et ils l’ont tué sur place.

Maintenant, ce n’est pas la fin de cette histoire parce qu’elle continue. La suite est ce que je veux vous montrer. Wo : la vie a été remplie avec quoi ? Vous pourriez dire, synchronicités et énergies. WO lui, eu constamment des situations qui l’ont poussé dans la bataille. Les sentiments et les énergies qu’il ne pouvait pas expliquer le mit en danger, principalement parce qu’il le voulait. D’autres énergies et synchronicités ont ensuite laissé voir une plus grande vérité. Puis les synchronicités l’ont amené à trouver ses pouvoirs chamaniques et la possibilité pour les dix ans à venir de guérir les autres. Quelle vie ! Mais maintenant, je vais vous montrer Wo, celui de la prochaine vie.

Wo est venu dans le monde moderne avec vous, et tout ce qu’il veut faire est de revenir dans l’armée … et il le fait. Il n’y a pas de guerre à laquelle participer cette fois pour lui, et pourtant il bénéficie de nombreuses années au sein de la structure, il réalise qu’il Aime. Mais il y a quelque chose qui le tracasse. Il sait qu’il y a quelque chose de plus. Vous voyez, Wo est une vieille âme. Dans son Akash tout EST. Il ne le sait pas, mais il est sur ​​le point de le toucher et je tiens à vous montrer ce qui se passe : Wo rencontre un autre homme, et cet homme ouvre le pot de la spiritualité  à Wo. Il dit Wo sur le Dieu à l’intérieur, et de la beauté de l’autre côté du voile. Il invite le Malheur à venir à une réunion avec lui, et ensemble, ils réalisent.

Wo rencontre d’autres belles personnes qui croient la même chose, qu’il y a une divinité en chacun et qu’il faut la trouver, et voici où vous entrez en jeu. Vous êtes assis dans une de ces réunions en ce moment. Que pensez-vous qui va se passer à côté de Wo ? Connaître son Akash comme vous le faites, que va t’il arriver à Wo maintenant ? Pour l’instant Wo est exposé à quelque chose qui était si important la dernière fois. Saura-t-il s’en souvenir ? Je peux vous dire ce que Wo fait maintenant et je vais vous dire pourquoi il le fait. Je vais aussi vous dire dès maintenant, qu’il y a un certain nombre d’entre vous dans la chambre avec le même attribut que celui de Wo.

Wo revint de la réunion et tremblait visiblement. Il est inquiet pour une raison quelconque. Il a promis qu’il ne serait jamais allé à une réunion spirituelle comme ça. Wo vécu le reste de sa vie, sans jamais ouvrir son pot spirituel. Il marchait toujours dans l’autre sens quand quelqu’un lui a parlé de la vérité spirituelle de Dieu à l’intérieur. Il ne serait jamais allé visiter un chaman, et peu importe, il ne serait jamais allé à un guérisseur. Il ne voulait pas écouter les canalisations. Il ne se souciait pas de la médecine alternative. Il se souciait de la structure et de l’armée, et a apprécié le confort de ce qu’elle contenait pour lui.

Wo mort d’une mort ordinaire comme un homme plus âgé dans ses années quatre-vingt. À son dernier souffle, Wo à nouveau marchait à travers ce beau tunnel, il se souvint pleinement. Il a obtenu la maison de son côté du voile, et nous attendions tous pour lui. Il a reçu un beau message d’accueil et un parti merveilleux. C’est une métaphore très chers, pour les câlins qui attendent de vous tous, les toasts de votre vie, la joie d’être avec des amis, et le sentiment d’être enfin à la maison à l’endroit où vous appartenez vraiment. Il n’y avait pas un de nous qui l’ait jugé pour ce qu’il avait fait, ou pas fait.

«Kryeon, comment pouvez-vous nous donner une parabole comme ça? Qu’est-il arrivé? Pourquoi ne Wo tourner le dos à ce qu’il savait ?Quelque chose ne va pas avec cela. « 

Rien de mal à cela, très chers. Permettez-moi de vous expliquer pourquoi Wo a fait ce qu’il a fait, car il y a de vieilles âmes dans la chambre et la lecture de l’Akash sont les rencontres de Wo sous diverses formes. Il est classique ! Il est la peur de l’illumination. Écoutez: Vous avez parcouru un chemin sombre dans le passé. Certains d’entre vous ont brûlé sur le bûcher à cause de cela. Vous avez perdu vos vies en jours primitifs à cause de cela. Vous avez eu l’immense chagrin de perdre de la famille et des amis à cause de vous … et vous ne voulez pas le refaire à nouveau. Il est un tel sentiment profond enraciné ! Maintenant, vous marchez dans l’autre sens quand quelqu’un mentionne même quoi que ce soit à propos de la spiritualité.

Certains d’entre vous ont la connaissance spirituelle chamanique dans leur for intérieur et maintenant tout ce que vous voulez faire est de sortir de cette réunion. Je sais qui est ici, vous voyez. Peut-être êtes vous venus un peu trop près de la réalité de ce qui est arrivé la dernière fois ? Il est maintenant temps de voir, très cher, et y faire face. Mais la douleur et de la souffrance et de la mort ne va pas être votre réalité cette fois. Au lieu de cela, ce sera l’énergie que vous avez attendue.

Si j’avais été en mesure de dire quelque chose à Wo, je l’aurais déconseillé d’utiliser le guerrier qu’il était, et de marcher dans la peur akashique. Je voudrais lui dire d’utiliser la même énergie comme il en avait l’habitude et de marcher dans le champ de bataille avec son épée prête! Sans peur !  Aujourd’hui, il est temps de reconnaître si cela est vous également.

Y a t-il une hésitation à aller de l’avant dans ces choses ? Quelle est votre excuse ? Pour la plupart des vieilles âmes Je donne la parabole de Wo, car en effet, c’est ce qui est. Il est temps de rejeter les vieilles peurs et de voir l’énergie pour ce qu’elle est. Il est temps de combattre la bataille de l’Akash et de la déplacer vers la droite dans votre nouvelle réalité. La planète sera un meilleur endroit, vieille âme, si vous ouvrez le bocal spirituel et touchez le visage de Dieu. 

Qu’il en soit ainsi.

Kryeon

http://francesca1.unblog.fr/2011/11/03/la-parabole-de-wo-et-la-nouvelle-ville/

LE LIVRE DE KRYEON où est relatée l’histoire de WO  est intitulé LE RETOUR : voici des chapitres http://francesca1.unblog.fr/category/1998-le-retour/page/2/

Les thérapies Esséniennes

Une entrevue de Marie Johanne Croteau Meurois et de Daniel Meurois.

 370

1 – La Tradition des soins énergétiques que l’on connait aujourd’hui sous l’étiquette globale de “Soins esséniens” était également connue en Égypte antique. Cependant, ne serait-elle pas plus ancienne encore ? Pouvez-vous nous parler de ses véritables origines ? Peut-on, par exemple, évoquer l’Atlantide ?

Daniel Meurois : En réalité, c’est une Tradition qui n’a pas d’âge.

Étant donné qu’elle se base sur une connaissance intime des circuits empruntés par le Courant universel de la Vie au sens le plus large du terme – c’est-à-dire cosmique et intemporel -  il est pratiquement impossible de parler de ses origines. Évoquer l’Atlantide ce serait mentionner une simple étape de son parcours rien de plus. Cela n’apporterait rien de plus.

Ce qui est certain, c’est que cette Tradition n’est pas uniquement “terrestre”. Je veux dire qu’elle a voyagé d’un monde à l’autre. Chaque type d’humanité et chaque peuple par lesquels elle est passée l’a évidemment un peu colorée à sa façon, c’est qui est logique. Par ailleurs, c’est ce qui fait aussi sa richesse.

En réalité, soigner avec l’aide des mains et en fonction de l’anatomie subtile du corps est un réflexe inné propre à toute personne sensible à l’existence de l’âme. C’est l’éducation que celui-ci reçoit dès sa plus petite enfance qui le fait généralement se détourner de ce genre de rapport avec l’être, sa maladie et sa souffrance. On peut penser sans craindre l’erreur que ce que j’appelle aujourd’hui la Tradition égypto-essénienne s’est construite au fil des âges et des mondes à force d’observations et d’expérimentations, d’abord intuitives, puis structurées en un système cohérent révélant clairement la présence d’une architecture subtile de l’être humain et, par conséquent, de son rapport avec le Divin.

2 – Quels furent les rôles d’Aménophis III et d’Akhenaton dans la diffusion de cette Tradition ?

D.M. : Ces deux pharaons ont été les principaux compilateurs éclairés et méthodiques de ce corpus de données. Pour l’Occident et dans le présent cycle d’humanité, ce sont eux qui ont structuré un tel système de références et de pratiques. Ils en sont restés les gardiens jusqu’à sa transmission à un groupe restreint de personnes au sein du peuple hébreu. C’est par Moïse que la transmission s’est opérée, même si celui-ci n’occupait pas une fonction de thérapeute parmi le siens. Lorsque je dis “Moïse” cela signifie lui et ses proches. C’est comme lorsqu’on dit “c’est Aménophis III et Akhenaton”… On devrait plutôt dire que c’est sur leur demande. En résumé, toutes les connaissances qui ont la réputation d’être ésotériques dans notre Culture occidentale ont été collectées, structurées puis développées par les Égyptiens. Les Esséniens n’ont pas adopté la totalité de cet héritage. Les thérapies les motivaient en priorité ainsi que les données concernant la constitution subtile de l’Univers… Pour quelle raison ? Tout simplement parce qu’il y a un rapport d’analogie entre ces deux sujets. Le corps humain est une réplique du cosmos. Pour le reste des connaissances traditionnelles, c’est la science de la Kabbale qui s’en est chargée.

3 – Certains ouvrages affirment que ceux qui ont été formés selon cette Tradition auraient été initiés à l‘immortalité ? Est-ce que les annales akashiques permettent de dire quelque chose à ce sujet ?

D.M. : Le principe d’immortalité ne figurait pas parmi les préoccupations des initiés thérapeutes esséniens. Pour eux comme pour nous, le corps physique n’était que transitoire. Il existait cependant des pratiques très particulières basées essentiellement sur la maîtrise du souffle et dont le but était de nettoyer le corps et le mental de la plupart des scories qui accélérant son vieillissement. Elles étaient réservées à un très petit nombre de personnes – un peu analogues à des yogis avancés – qui se sentaient appelées à prolonger à l’extrême le bon état de leur corps. Le fait de pouvoir amener le corps physique à un autre plan vibratoire sans passer par la mort – comme c’est le cas pour les Maîtres de Shambhalla et de leurs disciples alchimistes – est le résultat d’une illumination ou d’une transfiguration individuelle orientée vers une forme de service très précis. Ce n’est pas le fait d’une École initiatique spécifique. Aujourd’hui, la recherche, presque compulsive, de l’immortalité de la chair est clairement le délire d’une certaine Amérique qui est fascinée par tout ce qui ressemble à des pouvoirs et qui craint par dessus tout la vieillesse et la mort. Le véritable immortalité se situe à un tout autre niveau.

4 – Comment une telle Tradition a-t-elle perduré dans le temps ? Y a t-il aujourd’hui des groupes qui seraient encore détenteurs de ses connaissances ? On évoque parfois la Rose-Croix et le Catharisme…

D.M. : La Tradition égypto-essénienne a perduré de façon souterraine dans son aspect global à travers  les Écoles et Mouvements initiatiques occidentaux. Pour ne citer que les plus connus, on peut effectivement évoquer ici les Ordres Rosicruciens, certaines organisations qui se réclament des Templiers et même, par certains aspects, le Druidisme bien que la filiation des connaissances qui font celui-ci soit plus complexe. Il est exact que le Catharisme n’est pas à omettre d’une telle liste, même si on peut déplorer son côté très dualiste… lequel, par ailleurs, le fait se rapprocher un peu de l’ “Essénisme” des monastères.

On parle ici de connaissances dites purement ésotériques, de rituels faisant appel aux énergies subtiles de la Nature mais aussi de haute métaphysique et de philosophie au sens sacré du terme. Ces Mouvements et ces Écoles, se manifestent généralement par cycles d’activité et de sommeil, ce qui veut dire avec des hauts et des bas, des apogées et des décadences, comme tout ce qui est incarné.

En ce qui concerne une Tradition thérapeutique structurée et fournie, à ma connaissance, il est beaucoup moins évident d’en retrouver la trace au coeur de ces Écoles. Dans la théorie de la transmission de la structure énergétique du corps humain,  oui, c’est certain… ( encore que l’Orient ait été beaucoup plus précis à ce niveau ) mais pas dans l’enseignement organisé de pratiques thérapeutiques proprement dites.

Il ne faut pas oublier que la Tradition égypto-essénienne était essentiellement orale. Lorsque certaines données étaient couchées par écrit, sur des rouleaux de papyrus par exemple, c’était souvent de manière codée ou symbolique. Ce n’était pas tant pour dissimuler des informations que pour en préserver le caractère sacré et intangible. Aujourd’hui, nous avons l’impression que les mots peuvent tout définir alors que, très souvent, ils enferment des concepts dans une sorte d’enclos mental. C’est là où les symboles et les archétypes trouvent leur raison d’être. Ils amènent la réflexion à différents niveaux… sachant qu’on n’accède pas à ces niveaux simplement à l’aide de bonnes capacités intellectuelles.

5 – Comment est donc réapparue cette Tradition thérapeutique à notre époque ?

D.M. : Je dois dire que j’ai été personnellement amené à la faire ressurgir sans l’avoir toutefois recherchée. En premier lieu, il me faut préciser que cela ne s’est pas fait – contrairement à ce qui a été dit – par le biais des Annales akashiques, c’est-à-dire de la Mémoire du temps  mais par canalisation.

Ces canalisations – par incorporation – se sont produites dès l’automne 1984. Quant aux recherches de mon âme à travers les Annales akashiques, elles m’ont permis, quant à elles, d’approfondir puis de structurer progressivement l’ensemble des données découvertes au cours des décennies.

En 1984 donc, dans le petit village de Plazac, en plein Périgord, j’ai commencé à canaliser et à retransmettre ainsi, en direct, des informations d’ordre thérapeutique. Celles-ci m’étaient adressées à partir de sphères de consciences extérieures à celle de notre planète, Elles émanaient d’êtres non terrestres qui avaient déjà communiqué, dans un passé reculé, avec les anciens peuples de notre monde dont tout spécialement les Égyptiens et les Esséniens.

Notez bien que je préfère utiliser l’expression “sphères de conscience extérieures à celle de notre planète” plutôt qu’une autre qui serait plus contemporaine. Pourquoi, me demanderez-vous ? D’abord, basiquement, parce qu’une certaine science-fiction et certains écrits ont utilisé de n’importe quelle façon ces termes-là et les ont galvaudés. Ensuite parce que la notion de “sphère de conscience” fait avant tout référence à celle de “niveau de conscience”, autrement dit à une altitude intérieure de l’être et non pas à un écart technologique. Dans les anciens textes rattachés à notre culture, on parle en fait d’Élohims. C’est bien d’eux dont il s’agit ici ; ils sont à la source des informations que je reçois depuis 1984.

Un certain nombre d’Esséniens, mais pas leur totalité,  étaient – faut-il le rappeler ? – des hommes et des femmes qui entretenaient, de par leur sensibilité psychique, un rapport aisé avec l’Invisible. Le contact avec des présences d’origine non terrestre et d’envergure cosmique – donc en prise avec le Divin – leur était familier. Il arrivait que ceux-là communiquent donc avec les Élohims.

En 1984, lorsque j’ai été amené à me reconnecter régulièrement avec mes anciennes existences essénienne et égyptienne puis à donner le véritable “coup d’envoi” du travail que j’essaie de poursuivre aujourd’hui, j’ai commencé, de ce fait, à recevoir publiquement, devant une assistance de trente à cinquante personnes au rythme d’une ou deux fois par semaine, des enseignements relatifs aux thérapies esséniennes… ou, plus exactement, égypto-esséniennes.

Lors de chaque réunion, je consignais ces informations de ma propre main. Beaucoup de données passant par ma bouche lors des moments de canalisation ont également fait l’objet d’enregistrements sur bandes magnétiques tandis qu’elles étaient retransmises en direct devant les personnes présentes. Dans le Périgord, ce travail s’est étendu sur une douzaine d’années, il s’est ensuite prolongé au Québec. C’est de cette façon que la Tradition thérapeutique dont il est question ici a ressurgi. La méthode de soins énergétiques qui en résulte a toujours été accompagnée de messages précis, avec tout un ensemble d’informations.

Ces données à la fois pratiques et spirituelles ont finalement  et tout naturellement constitué au fil des ans un véritable corpus. De nombreuses lectures dans les Annales akashiques viennent toujours régulièrement les compléter.

C’est de cette façon que l’on peut résumer l’historique de cette Tradition thérapeutique telle qu’elle se manifeste de nos jours…

Lorsque les soins esséniens – ou égypto-esséniens si on préfère puisque que cette dénomination est somme toute plus précise – ont refait surface à travers les incorporations dont j’ai fait l’objet, on ne leur donnait d’ailleurs pas de nom spécifique. On évoquait simplement des soins énergétiques universels. On les a finalement nommés esséniens par assimilation puisque ce sont les thérapeutes esséniens qui ont été les derniers à les pratiquer il y a environ deux mille ans

Je dois ajouter que la somme d’informations qu’ils constituent maintenant s’enrichit encore aujourd’hui au rhyme des informations que je collecte et avec le concours et le savoir-faire de mon épouse, Marie Johanne, très “en prise” également avec “l’époque essénienne”.

6 – Quel était pour les Esséniens – et les Égyptiens qui ont précédé ceux-ci – le rôle de la maladie chez l’être humain ?

D.M. : Dans leur Tradition comme dans toutes les grandes Traditions du monde, les thérapeutes ayant une vision globale de la maladie ont toujours perçu celle-ci comme un rendez-vous de l’être avec lui-même. La maladie indique inévitablement un carrefour dans la vie d’une personne, un carrefour qui lui suggère de repenser sa façon d’être, essentiellement son hygiène de vie intérieure. Cette hygiène est émotionnelle et mentale. Elle est aussi en rapport avec ses croyances car ces dernières deviennent vite des conditionnements qui orientent le comportement. En termes modernes, on pourrait dire que la maladie vue sous cet angle est perçue comme un clignotant rouge sur le tableau de bord d’un véhicule. Elle est le signe d’un désordre à repérer, un désordre dont les racines sont peut-être éloignées du symptôme qui se manifeste ou apparemment sans rapport avec lui.

Pour en revenir aux Esséniens et aux Égyptiens, je dirais qu’il accordaient beaucoup d’importance aux masses énergétiques engendrées par les pensées humaines. Ils voyaient dans ces masses qu’on appelle de nos jours “formes-pensées”, les germes de la plupart des troubles de santé. Ils avaient remarqué, d’une part que ces masses affaiblissent ou déstructurent l’aura humaine mais que, d’autre part, elles aimantent des organismes toxiques émanant du bas-astral, les “entités-maladies”. Leur  première préoccupation était donc de nettoyer l’organisme subtil du malade par toutes sortes de méthodes puis d’y lever certains barrages énergétiques avant même de tenter d’y rétablir un courant de vie réparateur. La notion de “désinfection” était donc primordiale à leurs yeux.. Des sortes de mantras puis des pratiques de “reconstruction mentale” par visualisation étaient ensuite enseignés aux malades capables de se prendre en charge afin qu’ils modifient leur rapport à la vie et ne retombent éventuellement dans le même problème. De manière générale passer à travers une maladie digne de ce nom était pour ces anciens peuples comme franchir le cap d’une initiation. On était idéalement tenu d’essayer d’en comprendre le sens. Ce qui ne veut pas dire que c’était toujours fait et réussi. Cette approche préfigurait incontestablement ce que nous appelons aujourd’hui les psychothérapies… hormis le fait que l’existence de l’âme en était le pivot majeur… “détail” qui n’est pas nécessairement le cas de nos jours, loin s’en faut, hélas. L’être est une globalité indivisible, ce qui veut dire que, si on l’ampute de l’une de ses dimensions, on ne résoud en profondeur aucun problème. On ne fait que le déplacer et on lui donne alors un autre nom.

7 – Les thérapeutes étaient à l’époque des prêtres car soigner était un acte sacré. Aujourd’hui, les choses ont évidemment changé et on ne conçoit plus que la prêtrise ait nécessairement quelque chose à voir avec les thérapies. Marie Johanne Croteau Meurois à qui s’adressent les formations en soins esséniens que vous avez mises en place et que vous donnez actuellement en collaboration avec Daniel ? Quelle place y accordez-vous au Sacré ?

Marie Johanne Croteau Meurois : Notre formation en soins esséniens ne s’adresse évidemment pas à tout le monde car nous pensons très honnêtement  que tout le monde ne possède hélas pas en soi les qualités de base d’un bon thérapeute. Les qualités essentielles que nous recherchons dans notre École de formation sont, entre autres, celles de la réelle compassion – beaucoup de gens ignorent d’ailleurs le véritable sens de ce mot – la volonté sincère d’aider et de soigner, la capacité d’écoute et d’accueil de la personne malade. À cela il faut ajouter l’honnêteté, le discernement, une démarche spirituelle évidente et ce qu’on appelle la foi. Enfin, l’idéal est aussi de manifester certains dons particuliers propres à facilité l’approche de ce type de thérapie comme, par exemple, une sensibilité particulière aux niveaux des mains, de la clair-audience, de la clairvoyance, etc…

Il ne s’agit pas de dire, comme je l’ai malheureusement entendu récemment sur une vidéo consacrée à ce type de thérapies: « Pour soigner on injecte de la lumière, de la lumière qui est autour, dans les corps subtils…  ».

Cette réponse m’a laissée perplexe car, à notre sens, c’est une formulation incohérente et inconsistante dans le cadre de la Tradition essénienne. Une telle réponse semble ignorer absolument tout de l’aspect sacré des soins et est réductrice quant à leur principe de base : celui de la recherche intérieure chez le thérapeute d’une ¨qualité¨ de Lumière spécifique.  Le but est de canaliser celle-ci et ensuite de l’infuser avec le Cœur et toute la Conscience requise dans le corps du malade… en n’omettant pas de demander l’assistance et l’aide des Présences célestes,  des Guides de Lumière.

Il faut préciser que l’acte de soigner est un acte de symbiose totale avec le ¨Ciel¨. Une trinité composée de la Présence divine, du thérapeute et du malade doit se manifester. L’énergie thérapeutique circule donc du Ciel vers le thérapeute, son outil et son canal. Le thérapeute, de par ses mains, transmet ensuite au corps du malade ¨l’Onde sacrée de Guérison¨, dont la Lumière retourne ensuite au ¨Ciel¨. Il s’agit d’un mouvement trinitaire et continu de régénération de la circulation de l’Énergie de Guérison et d’Amour des sphères célestes.

Quelle place j’accorde au Sacré dans ces soins ?

J’y accorde toute la place car soigner est un acte sacré en lui-même.  Pas d’appel à l’aide d’une Présence de Lumière ? Pas de reconnaissance du Sacré ? Alors pas de réelle guérison possible. C’est aussi clair et simple que cela. Inutile d’apprendre à ¨gesticuler mentalement¨ dans le subtil d’un corps malade et à émettre des sons,  il ne se passera rien en profondeur. Tout résultat positif, en soins esséniens-égyptiens, repose sur la foi du thérapeute et le respect de l’aspect sacré du soin donc sur une vraie connexion avec l’Onde divine universelle.

Nous n’enseignons certainement pas qu’un ensemble de données à intégrer mentalement. Nous enseignons à désapprendre le mental pour se connecter à la Source et au Coeur de celle-ci en soi ainsi qu’à l’extérieur de soi afin de laisser s’exprimer le Courant thérapeutique sur le corps malade.

Nous essayons de faire sentir à nos étudiants l’existence d’une autre ¨marche¨ à gravir, celle qui dépasse le simple niveau du thérapeute et qui mène à celui du thérapeute-guérisseur.

Nous recommandons par ailleurs de travailler en parallèle avec la médecine officielle de notre société car aucune médecine ne devrait en exclure une autre. Les thérapies esséniennes ou égypto esséniennes ne sont pas des techniques à conjuguer plus ou moins habilement avec les mains mais résultent d’une communion sacrée et intime de l’âme et du cœur. La sagesse et la maîtrise sont de savoir manier intelligemment l’une et l’autre. Si nos enseignements souhaitent donner tous les outils de cette méthode, ils espèrent par dessus tout faire toucher son côté mystique en permettant aux  mains du thérapeute et à son  coeur d’intégrer en eux l’Onde de la Guérison et de multiplier ainsi l’impact d’une simple technique.

‘’ L’amour seul ne suffit pas, il lui faut ce Souffle qui s’appelle Vouloir. Sans lui vous ne rêvez rien vous n’accomplissez rien”   est-il dit dans ¨Les Enseignements premiers du Christ¨¨. ( note de bas de page : par Daniel Meurois, Éditions Le Passe-Monde)

8 – Le Christ occupe manifestement une place très importante dans ce que vous enseignez. Le     considérez-vous comme un thérapeute essénien ?

MJ.C. Meurois : Oui, le Christ occupe effectivement une très grande place dans ce que nous enseignons mais certainement pas parce que nous considérons qu’Il était un thérapeute essénien. Certes,  Il avait été formé par le Grande Fraternité des Frères en Blanc dès son tout jeune âge au Krmel  mais Il avait été aussi initié en Égypte et y avait enseigné dans les temples de thérapies.

Daniel Meurois a donné de multiples témoignages à ce sujet dans ses écrits et séminaires mais pour en faire un bref rappel Il a dit à peu près ceci : ‘’De retour de son long voyage de 17 ans en Inde et dans les Himalayas, le Maître Jeshua, lors d’une mort initiatique dans la grande pyramide de Chéops, fut investi par la supra-conscience  solaire du Christ. Suite à cet événement majeur, Il fut investi par une autre Force au cours d’une seconde initiation. Lors de la fameuse cérémonie du Baptême dans le Jourdain, à la supra-conscience du Christ s’est ajoutée Celle du Logos de notre Galaxie. Lorsqu’on parle du Christ, on parle  donc du Christ-Jésus. On évoque trois puissances en une: la première, Celle du Maître de sagesse incarné, la deuxième Celle de l’Être le plus réalisé de notre système solaire, la troisième comme étant issue de la plus Grande Présence manifestée dans notre Galaxie’’.

J’ai eu la chance d’être un témoin féminin proche du Christ, il y a deux mille ans.  Vous faire un portrait de Ce qu’Il était et de Ce qu’il est toujours pour moi m’est tellement difficile… les mots sont trop petits ou insignifiants… Encore aujourd’hui je n’arrive pas à décrire ni à exprimer tout ce qui agissait et irradiait de Lui et par Lui.

Non, le Christ n’était pas un thérapeute essénien, Il était le Christ !

C’est par mon propre souvenir des enseignements du Maître Jeshua en personne reçus avec d’autres disciples en petit comité de plus ou moins dix personnes que j’enseigne maintenant. Je le fais donc avec la mémoire vive de mon âme. C’est par ce souvenir de Lui que je  colore tous mes enseignements. Je n’oublie pas, bien sûr, la source de base de ces soins reçus directement des Élohims (ou Frères des Étoiles) et revivifiés par Daniel depuis 1984.

9 – Les thérapeutes esséniens étaient-ils plus souvent des hommes ou des femmes ? Est-ce que les femmes avaient des fonctions spécifiques à l’aide, par exemple, d’huiles et de plantes ?

MJ.C. Meurois  : Les Traditions des Églises sont essentiellement patriarcales et ont toujours eu tendance à laisser toute la place aux hommes. Le Maître Jeshua avait au contraire privilégié ou encouragé une Tradition matriarcale. Ses premiers disciples étaient incontestablement des femmes, sa mère Myriam, Marie-Madeleine, Marie-Salomé, Marie-Jacobé… Ces femmes disciples s’appliquaient à soigner comme Lui au moins autant que les hommes. Cela n’empêchait pas certaines d’entre elles de travailler à l’élaboration d’huiles précieuses utilisées en soins, de parfums spécifiques et d’utiliser des plantes médicinales selon les méthodes ancestrales esséniennes et égyptiennes. Il ne faut cependant pas s’imaginer que tous les disciples du Maître Jeshua avaient tous des dons pour la guérison ou des connaissances dans ce domaine… comme il serait faux de croire qu’ils étaient tous des orateurs capables de rassembler des foules. C’est leur rayonnement qui a opéré l’essentiel de la transmission de la sensibilité christique, qu’ils aient été hommes ou femmes, thérapeutes ou non.

10 – Daniel Meurois, y a-t-il eu une évolution des soins entre thérapeutes égyptiens et esséniens ? Est-il exact de dire que les soins esséniens étaient un peu plus éthérés ou peut-être plus dépouillés ?

D.M. : Il y a nécessairement eu une évolution ou plutôt un ensemble d’adaptations. C’est logique et rassurant car tout ce qui est figé meurt. Chaque peuple, chaque culture a sa propre sensibilité, ses points forts et ses faiblesses. Une même connaissance qui voyage d’une Tradition à l’autre se colore donc inévitablement au contact de la terre qui la reçoit. Elle peut s’enrichir dans certains domaines ou se fragiliser dans d’autres, c’est ce qui la rend vivante. Il ne faut pas oublier que la Tradition de ces soins était d’abord orale. D’un enseignant à l’autre, de Égypte à la Palestine, on y trouvait par conséquent quelques variantes. En réalité, affirmer que les soins étaient plus éthérés ou plus dépouillés chez les Esséniens que chez les Égyptiens serait un peu simpliste. Cela dépendait essentiellement du maître qui enseignait et du contexte dans lequel il communiquait sa connaissance.

Je reconnais toutefois que les Esséniens craignaient un peu plus le contact du corps que les Égyptiens en raison de leur appartenance au Judaïsme. Je dirais aussi que les Égyptiens se montraient moins dualistes qu’eux à ce propos car ils voyaient plus facilement le corps physique comme un temple à respecter que comme une manifestation pesante de la vie. À ce niveau, Jeshua se montrait certainement plus Égyptien qu’Essénien car il ne craignait aucun des aspects du corps humain; Il ne répugnait absolument pas au contact de la chair, contrairement à ce que toute la Tradition chrétienne a cherché à nous faire croire. À ses yeux, la vie était une globalité dont aucun des niveaux de manifestation n’était à exclure. C’est ce que Marie Johanne et moi tentons de faire comprendre dans la façon dont nous communiquons les thérapies. Le subtil et le dense sont étroitement imbriqués et ne doivent pas se repousser ou s’exclure l’un l’autre. Beaucoup de personnes prétendent vouloir dépasser la dualité mais demeurent incapables de comprendre que celle-ci commence là. Le fait d’apprendre à entrer en contact avec les expressions éthérées de la vie ne sous-entend pas une perte et encore moins un reniement de ses racines plus denses

11 – La science actuelle découvre des notions dont les Égyptiens avaient, semble-t-il, connaissance il y a plusieurs milliers d’années. Pouvez-vous nous en dire quelques mots ?

D.M. : J’ai effectivement évoqué dans “Ainsi soignaient-ils” l’existence dans le coeur humain d’un point très précis que les Égyptiens du temps d‘Akhenaton appelaient “le point-vie”. Un tel point parait bien correspondre avec une zone mise en évidence depuis peu dans le coeur humain par les chercheurs de l’Institut Heartmath, aux États-Unis. Il s’agit d’une zone hyper sensible constituée d’environ 40.000 cellules à laquelle il ne faudrait toucher en aucun cas lors d’une chirurgie cardiaque sous peine de provoquer la mort instantanée du patient.

Les chercheurs en parlent clairement comme d’un cerveau cardiaque doté de mémoire.

Daniel-Meurois-et-Marie-Johanne-CroteauEn ce qui me concerne, ce point me fait nécessairement penser au prolongement ou à l’expression physique de ce qu’on nomme l’atome-germe.

L’atome-germe, je le rappelle, est un atome subtil fait de condensé d’Akasha. Il constitue, en quelque sorte, la base de données fondamentale – ou, si on préfère, le “disque dur” -  de chaque être humain. Il est sa mémoire totale depuis l’origine de ce qu’il est. Il véhicule donc les éléments karmiques de chacun, son histoire et son architecture profonde. Je ne doute pas que cette découverte moderne – qui est en réalité une redécouverte – puisse susciter beaucoup d’intérêt dans les années à venir et participer finalement au rapprochement du subtil et du dense. Finira-t-on par comprendre que l’intelligence du coeur n’est pas qu’un beau concept métaphorique et poétique ?


« Le Grand Livre des Thérapies Esséniennes et Égyptiennes »
 par Daniel Meurois et Marie Johanne Croteau Meurois  est paru en 2013 aux Éditions Le Passe-Monde.

Un bel ouvrage pratique, abondamment illustré.

 

La véritable valeur de l’évolution

 

images (1)Voyez la pièce dans laquelle vous vous trouver. Et déplacez-vous pour vous rendre à un autre endroit de celle-ci. C’est cela l’évolution : un simple déplacement dans l’espace que vous occupez. Vous n’êtes pas plus évolués assis dans le fauteuil où vous étiez installé il y a quelques secondes que sur la chaise près de la table que vous occupez maintenant. Vous avez simplement changé de place. Ce qui vous donne une vision certes différente du même endroit, mais cela ne transforme pour autant en rien celui-ci, ni dans son essence ni dans sa forme : il reste ce qu’il est. Assis dans le fauteuil, vous faites une expérience particulière, assis sur la chaise vous en faites une autre. Il en est de même pour votre vie présente : vous vous êtes déplacés, dans votre compréhension linéaire, de votre enfance jusqu’à l’âge adulte, par exemple. Il en est de même également pour ce que vous nommez vos réincarnations : vous êtes allés de l’une à l’autre. L’évolution est simplement un voyage dans l’espace qu’est votre Vie simultanée, que vous qualifiez de présente, passée ou future.

Si vous voulez bien accorder votre attention à ce nouvel éclaircissement, vous pourrez alors désamorcer le principe du jugement. Dans ce cas, que devient la culpabilité que vous portez à vous-même ou que vous posez sur votre voisin ? Quelle importance a la rancune, l’insatisfaction, la colère et tous les autres sentiments du même genre qui vous conduisent aux conflits intérieurs et extérieurs ?  Tout cela perd son intérêt et alors vous pouvez vous installer dans l’agréable confort qu’est la paix de Qui vous êtes de toute éternité.

Pouvez-vous transformer votre passé ou votre futur, mes Amis ? Ma réponse est positive dans les deux cas. Pour ce qui concerne l’avenir, vous acceptez facilement, par la loi de cause à effet, que vos actes d’aujourd’hui le construisent tout comme ceux d’hier ont déterminé votre présent. Par contre, pour ce qui est d’avoir une influence sur ce qui fut, il vous semble évident que c’est impossible puisque ce qui fut n’est plus ? Dans votre logique linéaire des incarnations, vous restez persuadés que si vous étiez incarnés en tant que paysan ou châtelain au seizième siècle, par exemple, vous êtes forcément venus de nouveau dans un corps de chair dans un temps ultérieur, comme l’époque contemporaine, il y a vingt ans pour les uns ou cinquante pour d’autres. Ensuite, vous pensez que vous quitterez ce plan – le plus tard possible – et que vous y reviendrez vingt ou trois cents ans plus tard.

Cependant, la Création est simultanée. C’est-à-dire que Qui vous êtes expérimente ces vies dans des décors correspondants à différentes époques dans l’instantanéité. Et je le rappelle, vous pensez être dans votre existence actuelle uniquement parce que votre conscience est dirigée sur celle-ci. Or, vous pourriez parfaitement décider de la tourner vers un autre trait de notre symbole du « point de vue » amélioré, c’est à dire dans n’importe quelle époque de votre expérience globale. En conséquence, votre prochaine incarnation n’aura pas forcément lieu dans cent ans, mais peut-être il y a un millénaire. Cela situe le concept de l’évolution dans une compréhension plus juste, n’est-ce pas ? Cela vous offre également l’occasion d’accepter plus facilement que vous n’êtes pas plus évolués aujourd’hui qu’hier, ni moins que demain, mais simplement dans une expérience différente et respectable puisque chacune est une extension de Qui vous êtes, dont du Père-Mère-Créateur.

Prenez en considération, si vous le voulez bien, que si votre vie présente est celle d’un travailleur de Lumière, comme vous aimez le dire, il est possible que la prochaine soit celle d’un bandit de grand chemin. De même votre chef de bureau ou votre voisin qui vous empoisonne l’existence était ou sera, pourquoi pas, un saint que vous avez martyrisé ou que vous martyriserez. Je vous révèle tous ces possibles inhérents à votre multidimensionnalité non pas pour que vous tentiez de voyager dans toutes ces vies – ce qui reste impossible tant que vous restez dans une conscience de dualité et qui serait inutile puisque nous vous invitons à être Ce que vous êtes dans votre maintenant – mais plutôt à vous affranchir de vos habitudes de jugement et de condamnation envers vous-même ou l’autre. Sachez-le ce sont les raisons premières qui vous empêchent d’être Qui vous êtes.

La Création étant simultanée, vous pouvez en déduire qu’il y a forcément interaction entre toutes vos vies. Cela signifie que tout ce que vous comprenez ou accomplissez dans votre maintenant à une influence immédiate et instantanée sur vos vies à venir mais aussi passées, et inversement. A ce point de mes explications, il y a chez mon compagnon d’écriture comme une résistance et un questionnement : « Si une existence passé ou à venir peut bouleverser mon présent, alors il suffit que mon père ne rencontre pas ma mère… Et dans ce cas je n’existe plus ? 

Mon ami, ton expérience est celle d’un homme avec des parents que tu connais, avec un vécu qui t’est propre, donc une mémoire particulière. Cela représente ce que tu es dans ta conscience d’être qui porte le nom d’Hilaïhi. Maintenant, imagine que ce matin, un charmant jeune homme soit entré dans ta chambre, se soit assis à ton côté, ait posé ses lèvres sur les tiennes en murmurant : « Marie, ma chérie, il est l’heure de te lever ». Qu’est-ce que cela aurait changé pour toi ?

En vérité, rien du tout. D’homme, tu serais devenu femme. Et tu te serais levée en tant que Marie, avec les souvenirs de Marie. Tu aurais alors enlacé doucement le jeune homme venu tendrement te réveiller. Voilà tout. Et tu ne te serais aperçu d’aucun changement en toi. Pour autant, les acquis d’Hilaïhi, de ceux qui l’ont précédé et suivi dans la simultanéité de cette expérience n’auraient  pas disparus, mais enrichis l’Origine de toutes choses. Mais cela est une autre affaire et concerne une dimension encore inabordable à tes sens. Sache cependant que, dans cette dimension, Qui est Hilaïhi de toute éternité resterait disponible. Cette dimension s’apparente à ce que tu as entendu parler sous le nom d’énergie akashique. Elle est l’énergie de l’instant présent, la pensée en action du Père-mère-Créateur. La pensée elle-même est l’Incrée qui contient tous les possibles ou potentiels de la simultanéité, et qui les expérimente maintenant. Nous y reviendrons lorsque nous aborderons la nature de la mémoire.

Mes Amis, s’il y a une transformation aussi radicale dans l’une de vos vies, alors l’ensemble du décor se transforme. La globalité de Qui vous êtes s’ajuste à votre expérience instantanément. Mais le plus important à saisir dans cette simultanéité de la Création, donc du temps, c’est que vous êtes un tout et que votre totalité possède une quantité d’acquis auxquels vous pouvez faire appel à tous les moments. Car ils vous appartiennent et sont vous.  Dans votre expérience actuelle, vous vous heurtez peut-être à un problème récurrent. Plutôt que d’essayer de le résoudre à la force du poignet ou par un interminable travail sur vous-même, il est plus efficace de vous relier à votre multidimensionnalité, donc également à vos vies passées et futures. Tout s’expérimente dans la simultanéité. Il existe donc une extension de vous-même qui, dans un temps indéfini, connaît la solution qui vous convient. Mais pour y avoir accès, il vous faut lâcher prise en cessant de vous considérer comme un être séparé. Vous pouvez alors volontairement solliciter Qui vous êtes et vous recevrez de lui ce qui vous est utile de la manière la plus adéquate pour vous, par une intuition, une vision, un rêve, une rencontre fortuite ou encore par un message direct du Maître que vous êtes.

Mes Amis, avancez joyeusement dans votre existence sans vous préoccuper d’hier ou de demain, ni même d’aujourd’hui. En étant simplement ce que vous êtes avec vos qualités et ce que vous nommez défauts qui ne sont autres que des outils que vous vous êtes offerts pour accomplir ce que vous avez choisi, que ce soit de petites ou de plus grandes choses. Mais il n’y en a pas vraiment de grandes ni de plus petites aux yeux du Créateur. En quelques mots, soyez enfin Qui vous êtes. Si vous le voulez bien.

Extrait de ADONAI transmis par Hilaïhi 2012 recopié par Francesca   aux Editions HELIOS

Devenir conscient de la Merkabah

 

images (2)On ne peut devenir conscient par des moyens quelconques de ce qui est éternel et qui existe sur une autre dimension. Aucune répétition de techniques mécaniques en vue d’élever le niveau vibratoire d’une personne ordinaire ne peut atteindre la Surnature. Il n’est pas nécessaire d’être très éclairé pour comprendre qu’il y a des lois universelles qui protègent les valeurs sacrées de toute profanation. Aujourd’hui, l’être humain est d’une arrogance si démesurée qu’il estime qu’il est en  droit de tout savoir sans rien payer (de sa personne).

Donc, on ne devient pas conscient de la Merkabah en méditant sur notre divin nombril ou en récitant des mantrams en sanskrit ou en hébreu. Le vaisseau spirituel qui est enlisé dans notre dimension ne reconnaît pas nos codes car il est programmé dans un langage inviolable. Il faut d’abord réparer la rupture causée par l’accident originel.

N’est-il pas logique de remettre d’abord en état un véhicule accidenté avant d’essayer de le faire redémarrer ? Il y a un effort à fournir, et en l’occurrence, c’est l’égo qui doit se sacrifier.

Nombre de chercheurs de vérité s’enferment dans des systèmes cristallisés alors qu’ils ont au départ le désir sincère d’atteindre la libération. Innombrables sont les appelés mais où sont les élus ? Ce problème provient de la difficulté pour l’être humain, conditionné par les systèmes de pensée, de se représenter de manière simple le but de la vie. Il  a étudié les doctrines spirituelles et parfois il a pratiqué des techniques en vue d’un certain résultat, mais on ne lui a pas fourni les bonnes informations sur sa véritable nature. Alors, il a erré et s’est mille fois perdu dans la jungle des idées et des théories. Pourquoi cette quête sans fin ?

Il faut que l’être soit prêt à recevoir l’information ultime. Cette préparation exige beaucoup d’efforts, antérieurement accomplis, et ces expériences souvent pénibles ont rendu le coeur-conscience réceptif à des rayonnements universels plus subtils. Le système de la Merkabah est ainsi touché, à travers l’ouverture de notre coeur, et rien ni personne ne peut forcer ce processus.

Il faut savoir que l’univers est un corps électromagnétique multidimensionnel où tout ce qui existe est relié. Toutefois, il y a des zones déconnectées du cœur central où l’énergie divine ne peut plus pénétrer à cause du taux vibratoire trop ralenti. Le contact est si ténu avec ces zones rejetées en périphérie de la lumière centrale qu’on pourrait croire que ces zones n’ont simplement pas de réalité. C’est pourquoi l’attention des êtres divins n’est pas attirée par ces mondes tombés, tout comme nous ne sommes pas très intéressés par la vie des paramécies ou d’autres espèces microscopiques.  Or, nous ne sommes pas des paramécies, mais nous disposons heureusement d’un organe émetteur psychique qui peut envoyer des messages à travers l’espace. C’est à la suite d’une accumulation considérable de SOS émis à partir de la détresse de millions de cœurs qui ont prié pour un secours pendant des millions d’années que notre problème a été pris en compte. Mais il ne faudrait pas trop s’imaginer que nous sommes la cible d’une attention particulière car rien dans notre comportement bestial, primitif et égocentrique n’attire la sympathie des races angéliques, ni même des civilisations plus évoluées. Toutefois, des êtres de compassion ont capté notre appel et un plan de salut a été mis en place pour nous aider, pour autant que le karma l’autorise.

L’accumulation de nos signaux de détresse et de nos soupirs de douleur a formé une constellation, une nuée électromagnétique, à partir de laquelle il est possible à de grandes intelligences cosmiques d’émettre un signal en retour. Ce signal est la force en réaction à notre propre appel. Il ne peut pas être plus intense ou plus faible que l’émission d’origine, au vu de la précision des lois universelles.

C’est ainsi qu’il faut comprendre le salut et la rédemption. Nous en sommes les artisans. Il est hors de question qu’un « sauveur » vienne nous tirer miraculeusement d’affaire, car on peut seulement nous renvoyer la charge de compassion contenue dans l’appel que nous avons émis. Cela signifie qu’aucun salut de type messianique n’aura lieu sur cette planète. Si un tel évènement se produisait selon les apparences visibles, il s’agirait d’un intervention politique pour nous subjuguer, en complète violation des lois universelles. Le salut doit émaner de nous.

C’est pourquoi, malgré les promesses vaines des religions pour nous faire mijoter dans l’espérance tout en nous tenant ainsi sous contrôle, il n’y a pas de rédemption miracle. Ce que les hommes appellent Christ (ou grand avatar) est la réponse compatissante en retour de notre signal de détresse. Ce grand esprit collectif a pris la charge de stimuler et de structurer notre auto libération en venant sur terre à de nombreuses reprises depuis le fond des  temps, sous des noms de dieux divers, pour y confirmer et sceller la force de libération que nous avons nous-mêmes engendré.

On prétend que la constellation où nos prières se seraient accumulées est celle des Pléiades d’où l’activité constatée dans cette zone céleste comme en témoignent certains mythes antiques.

La porte des Pléiades pourrait être le chemin par lequel nous sommes arrivés jusqu’ici, mais il faut se représenter ces choses de manière intérieure car les Pléiades astronomiques ne sont qu’une illusion d’optique à partir de notre point d’observation et de conscience matérielle actuelle.

La Bible mentionne les Pléiades comme les mondes EDENIQUES de KIMAH (Livre de Job/ version hébraïque) et la mythologie grecque les appelle les Sept Sœurs. La principale étoile de cet amas d’astres dans la constellation du Taureau est Alcyone qui est mille fois plus brillant que notre soleil. On prétend également que nombre d’entités incarnées sur la terre en proviennent, et qu’ils sont par conséquent des humains-pléiadiens. Ils se distinguent par l’originalité de leurs travaux au service de l’humanité car ils ne sont là que pour faire avancer l’œuvre de délivrance.

Il y aurait beaucoup à dire sur les mythes autour des Pléiades dans les cultures anciennes.

Il faut s’ouvrir à la merveilleuse dispensation salvatrice que nous avons appelé de nos vœux et qu’il faudra finaliser concrètement, au lieu d’en rester à des rêveries spirituelles. Cette réalisation implique de prendre conscience de ce que nous sommes, non à la manière orientale qui parle du Soi évanescent, mais en intégrant la réalité de la Merkabah qui a été ignorée des enseignements spirituels aujourd’hui obsolétes. Il faut donc d’abord se débarrasser des idées fausses.

Comment s’ouvrir à la conscience de la Merkabah mutidimensionnelle ? Peut-on étudier la technologie sacrée du vaisseau céleste comme on étudierait une science physique ? Si les méditations planantes et les techniques ésotériques ne servent plus à grand chose, que peut-on faire pour s’élever ?

Les grands instructeurs spirituels du 20 ° siècle l’ont clairement affirmé : il faut une mutation radicale, une conversion absolue de notre vie intérieure. Sinon, nous continuons à tourner dans la cage de l’évolution qui revient au point de départ, un cycle après l’autre.

Pour les êtres qui n’ont pas encore effectué les protocoles préliminaires d’une reconnection avec la source d’information universelle, le programme interne de l’atome germe du cœur n’est pas encore assez sensible aux influx qui lui parviennent depuis l’espace de l’univers interne. Sa conscience demeure attachée à la représentation spatio-temporelle extérieure.

Il est probable que ce que nous racontons ici lui paraisse déraisonnable ou incompréhensible. S’il est un chercheur de vérité sérieux, il a déjà enregistré les données de la spiritualité conventionnelle qui parle de « s’unir au soi supérieur » ou un discours similaire. Or, cette phraséologie floue dissimule un grave malentendu. Il faut toujours se dire que ce qui est enseigné à haute voix sur les places publiques ne peut pas être la vérité. C’est au mieux une approche.

En ce monde, « la vérité n’a pas de pierre où reposer sa tête ». La connaissance de la Merkabah est un secret ultime qui n’était révélé qu’aux initiés s’étant préparé au « Retour vers le Père », ce qui signifie, que ce mystère ne s’ouvrait que pour ceux qui avaient accompli la mutation de conscience qui permet de se relier au champ électromagnétique de la Surnature. Cette conversion énergétique est sous jacente dans les conseils de la sagesse traditionnelle, du point de vue moral et psychologique, mais cette sagesse est adaptée à l’égo qui y voit un tremplin pour son propre développement. Il n’y a rien de mal à cela. Ce développement peut mener jusqu’au contact avec le soi disant « moi supérieur » qui est le surmoi subconscient, que les enseignements orientaux décadents de « l’âge noir » confondent avec le véritable Soi divin. C’est ce qu’on appelle aujourd’hui la « réalisation du soi » qu’on propose en pochette surprise, généralement à l’appui d’une discipline de méditation yoguique ou védantique. La plupart des gourous indiens et asiatiques sont sur cette voie, chacun  selon son niveau et sa sincérité. Mais la sincérité n’est pas la vérité. Ne vous attendez pas à ce que ces maîtres vous montrent comment devenir conscient de la Merkabah car ils n’ont pas connaissance de la réalité structurelle du vaisseau de l’âme. Ils peuvent au mieux interpréter cette idée selon les connaissances du yoga ésotérique au sujet des corps subtils. C’est pourquoi le new age a confondu le corps causal qui est l’enveloppe aurale bien connue des théosophes occultistes, avec la Merkabah.

La merkabah immortelle n’est pas soumise au processus d’évolution dans le temps. On ne peut donc pas la « développer » à force de visualisations. Elle n’est pas sur notre dimension, et on ne peut donc pas la contacter par des techniques aussi ésotériques soient-elles. Il faut apprendre la méditation attentive.

Par contre, l’esprit peut s’éveiller à la conscience de la Merkabah lorsque le cœur reçoit de l’intérieur des informations en réponse à son désir de délivrance. Ces informations de nature électromagnétiques subtiles reprogramment le système actuellement en panne. Il faut pour cela que l’avidité égocentrique ait fait place à un attitude nouvelle, de réelle ouverture, de bonté, et de détachement des ancrages lourds de l’existence incarnée. Il n’y a rien à accumuler mais il faut plutôt s’alléger de tout le superflu. Sur ce chemin, tout ce qui n’est pas strictement nécessaire au voyage est un fardeau inutile qui doit être déposé – c’est le lâcher prise. En cela, la sagesse traditionnelle dit vrai. La simplification de l’existence pratique, la mise en veilleuse du cinéma émotionnel et psychologique, et surtout l’intensification constante du désir de Retour, forment la base de ce qu’il faut accomplir.

De nombreux chercheurs sont bien orientés, mais ils manquent encore de confiance. Ce doute provient de l’ignorance de la réalité de la Merkabah individuelle. Savoir, au moins théoriquement, que le vaisseau de notre âme attend qu’un conducteur en reprenne les commandes, c’est se reconnecter avec le programme de notre système. Ce n’est certes pas encore l’accomplissement, mais cela en constitue le stimulant à l’allumage, c’est à dire le désir de partir en voyage vers la source de l’univers. Sur cette base, il est bien plus facile de comprendre la nécessité d’une mutation et d’intégrer les données nécessaires à une transmutation de notre organisme jusqu’à l’état que les hermétistes ont nommé « le corps de gloire ». Cette transmutation de l’organisme mortel en un double immortel peut prendre du temps, mais le commencement est déjà un accomplissement.

Lorsqu’un nouveau corps de pure essence énergétique est engendré sur le canevas de notre forme physique atomique, alors, la Merkabah va disposer d’un conducteur à sa mesure, capable de s’élancer vers les dimensions de l’univers interne dans une grande liberté de mouvement. C’est pourquoi ceux qui parlent de « mutation de conscience » devraient concevoir à quoi cette mutation doit aboutir concrètement. Il faut un programme clair et précis pour un résultat en concordance.

Le but de la vie est d’accomplir le voyage de retour vers les dimensions intérieures de l’univers absolu. Pour cela il faut un véhicule : nous l’a         vons déjà, c’est le vaisseau Merkabah, ainsi nommé traditionnellement d’après la science secrète des sumériens dont la civilisation connue sur notre dimension terrestre fut une porte de retour vers l’origine. Sumer est la base spirituelle interdimensionnelle reliée aux Pléiades, les mondes édéniques d’où afflue l’énergie divine féminine de la « mère » qui veut restaurer son enfant dans sa condition d’homme-dieu. (l’aide est prodigué par l’aspect « maternel » du divin en réponse à l’appel de l’enfant perdu)

La Merkabah aurait donc sa source énergétique dans les Pléiades. Lorsque le vaisseau se réanime, toutes les constellations s’illuminent aux yeux de l’âme sur la voûte du ciel intérieur de la Merkabah. La tradition fixe le nombre de constellations majeures à douze en raison de la structure du cercle des douze foyers stellaires internes. L’astrologie n’est donc qu’une projection extérieure, mais dans le futur la science des astres redeviendra une astrosophie intérieure.

« Et je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre, car l’ancien ciel et l’ancienne terre avaient disparu » (Livre de l’Apocalypse). Cette parole exprime l’idée que notre ordre ancien devra laisser le champ à l’ordre universel. Il est donc vain de poursuivre un idéal terrestre déconnecté de notre origine, car cette planète n’a pas d’enregistrement sur les tables de l’éternité. Il faudra en partir un jour.

Lorsque les « prophètes modernes » nous incitent à prier et à nous unir pour « sauver le monde », il s’agit d’une diversion puérile, car ce n’est pas le monde mortel qui doit être sauvé. La terre (notre corps provisoire) passera et les cieux (les cycles) passeront.

La terre sacrée c’est notre corps spirituel dont notre conscience est le firmament intérieur qui est comme la coupole du vaisseau merkabah. Les anciens hindous ont nommé ce ciel intérieur « Lipika ». La Lipika est la voûte céleste intérieure par laquelle le conducteur de la Merkabah s’oriente à travers les dimensions de l’univers. Lorsque nous regardons le ciel par une nuit étoilée, c’est l’apparence projetée au dehors de notre ciel interne que nous contemplons. Ce ciel est l’image extérieure de la Lipika étoilée. Chaque point lumineux est un foyer magnétique qui diffuse un certain type d’information énergétique. Lorsque l’être s’engage dans le retour vers les univers multidimensionnels de l’univers interne, il peut régler sa marche en direction de ces foyers lumineux – univers inconnus qu’il est libre d’explorer. Imaginer cette liberté spirituelle totale c’est réaliser également la nature tragique de notre emprisonnement dans la dimension formelle. Pour ceux qui sont issus de la racine de la « volonté de Caïn », l’aspiration au grand large se manifeste par un désir irrépressible d’inventer des moyens d’évasion en relation avec l’expérimentation la plus téméraire. A l’opposé, pour les âmes qui sont de la racine de la « lumière d’Abel », cette aspiration prend une forme religieuse et dévotionnelle en relation avec la magie de la lumière comme on le voit dans l’engouement actuel pour les apparitions astrales lumineuses.

S’ils veulent retrouver la science et la puissance (Caïn) et la lumière paradisiaque (Abel), les deux types humains doivent apprendre à réanimer la Merkabah.

Sinon, la connaissance mentale de l’un est aussi vaine que l’amour sentimental de l’autre.

La technologie sacrée de la Merkabah repose sur des processus électromagnétiques très complexes dont nous n’avons aucune compréhension dans l’état actuel des découvertes et des rares révélations sérieuses. Il faudrait observer le système à partir d’une clairvoyance supérieure, tenant à la fois de la rigueur du physicien et de l’intuition du mystique. Certains disposent de ces qualités mentales et spirituelles, mais il leur manque le pouvoir de clairvoyance adéquat, qui, on l’aura compris, n’est pas du même registre que la clairvoyance occulte, ni de l’ordre de la lecture akashique. De ce fait, parce que nous manquons d’informations « scientifiques » sur la Merkabah, des explorateurs de sensibilité médiumnique s’autorisent à appeler Merkabah ce qui n’a aucun rapport avec le vaisseau divin.

Les gens qui rejoignent les groupes de méditation « merkabaresque », en reviennent inévitablement déçus.

La Bible dit : « Mon peuple se perd par manque de connaissance véritable, la connaissance du Salut ». Mais qui se préoccupe des avertissements bibliques « vieillots » dans notre société de consommation et de zapping ? Pourtant si le candidat à l’initiation de la « Merkabah new age » prenait seulement la précaution de lire – ne serait-ce qu’en français -  la « vision du Char » dans le Livre d’Ezéchiel, il réaliserait que les marchands de Merkabah en solde sont loin du compte avec leur champ aurique en forme de tétraèdre. Attention à la « cristallisation » magnétique !

Nous n’avons pas la prétention d’en savoir beaucoup plus, mais nous voulons inciter à la prudence là où il n’y a pas de rigueur.

La vulgarisation de notions sacrées, a toujours été le signe d’une décadence irréversible dans les civilisations anciennes. Nous ne pouvons certes pas revenir en arrière, car les portes sont fermées. Pour en revenir à quelle tradition  d’ailleurs ? Il faut avancer vers l’ère nouvelle.

Que les spéculations du new age nous soient au moins l’occasion d’une clarification et elles auront servi à quelque chose !

Certains trouveront cet essai de clarification impropre à les conduire à la réalisation dont ils rêvent, et ils voudront malgré tout, faire l’expérience « d’éveil de la Merkabah » qu’on leur propose sur internet ou dans les livres de Drunvalo. Ils voudront essayer de « décoller ».

Il faut qu’ils sachent que le programme de méditation Merkabah n’est pas simplement une erreur de dénomination, mais une emprise spirituelle qui peut être aliénante. 

Les forces lucifériennes ont lancé le programme de la « grille christique planétaire » pour mettre nos corps énergétiques sous tension dans un filet électromagnétique.

A l’aide de méditations canalisées dans un certain sens, et qui cristallisent nos champs magnétiques, on se retrouve « collés » sur la trame collective comme des mouches. Cette mise en réseau planétaire enchaîne les âmes à la grille énergétique inférieure, au nom de « l’amour du monde », bien entendu. 

Notre approche de la Merkabah semblera compliquée et théorique aux esprits avides de « réalisation » et de sensation. 

Quant au chercheur sérieux, il comprendra à la lecture de la « vision du Char d’Ezéchiel » que la Merkabah n’est pas un amusement expérimental, mais qu’il s’agit d’une technologie électromagnétique sacrée.

Dans nul autre domaine la parole « il ne faut pas jouer avec le feu » s’avère plus à propos.

La Merkabah est un « char de feu » électromagnétique, ce feu puissant qui transféra le prophète Elie dans la dimension de l’immortalité.

Pour nous harmoniser en toute sécurité avec ce haut potentiel énergétique, nous devons accomplir certaines procédures de préparation.

La première est d’ordre moral : il faut tisser une combinaison de lumière.

Cela s’effectue grâce aux actes justes qui découlent d’un comportement profondément bon. Si cette bonté authentique s’appuie sur une connaissance des lois universelles, elle ne risque pas de dériver en sentimentalité qui est une parodie de l’amour vrai.

Pourquoi imiter l’amour ? Le Cantique des Cantiques dit : « N’invitez pas l’amour avant qu’il le veuille ».

Le monde est rempli d’imitations mystiques, idéalistes et humanitaristes. Or, la bonté véritable ne consiste pas à porter les maux du monde, mais à retourner vers l’amour absolu en s’allégeant de tout ce qui empêche l’être de déployer ses ailes. 

Certains auteurs spirituels ont insisté sur le sacrifice de soi à la manière du mysticisme de l’ère des Poissons. Mais il n’y pas d’autre sacrifice rédempteur que celui que l’on rend à l’esprit éternel qui est en nous-même, selon le premier commandement : « Tu aimeras Dieu de tout ton cœur ».

Or pour « aimer Dieu », la source interne de notre vie, il faut désirer s’en rapprocher.

La bonté libératrice réside donc dans un désir constant du retour à notre origine divine.

L’amour du monde et de ses créatures n’est qu’une conséquence, et encore faut-il veiller à ne pas être injuste en donnant de la force-amour à des êtres que les lois universelles ont rejeté en périphérie à cause de leur propre volonté de rupture.

Eprouver de « l’amour inconditionnel » pour le plan terrestre et les êtres qui y sont emprisonnés à cause de leur révolte obstinée, ce n’est pas servir l’harmonie universelle.

Seul celui qui s’est délivré de l’emprisonnement terrestre – par une confiance totale dans l’amour  -  peut aider ses semblables en les attirant à un niveau supérieur, et non pas en se laissant capter vers le bas.  

Lorsque Jésus déclare : « Nul n’est bon, pas même un seul », cette leçon indique que malgré tous nos efforts de bonté humanitariste, religieuse et sentimentale, nous sommes encore très loin de la véritable Bonté.

Il faut donc désirer retourner vers la Source  – quelle que soit la manière dont on le formule, selon que l’on est religieux ou philosophe. Dans ce désir de retour réside la véritable bonté dont les fils d’or tissent le corps de gloire sur le canevas de notre forme physique. 

Ce désir de la vie absolue induit une transformation cellulaire et atomique. C’est ce que les anciens initiés ont nommé « le tissage de la robe nuptiale » – le corps de lumière.

Notre aspiration constante à la vérité, attire dans notre être des informations de haute intensité qui reprogramment l’organisme entier dans la direction d’une mutation.

C’est ainsi que se renoue le contact entre l’être incarné et la Merkabah. En l’absence de cet effort, le discours spiritualiste n’est qu’un rêve. 

Donner une orientation totalement spirituelle à notre vie. C’est le principe de la procédure préliminaire pour renouer avec la Merkabah qui est le vaisseau grâce auquel le dieu humain peut reprendre sa place dans la hiérarchie universelle. 

 

Auteur : Yasmine ROONEY – LE PROJET PLEIADIEN – l’Assistance pléiadienne dans le vie humaine. 

Où est Dieu ?

Où est Dieu ? dans GRAND RASSEMBLEMENT kryeon10

Vous êtes là, en train de m’écouter ou me lire, et vous demandez, « Où est Dieu ? » Je vous réponds tout de suite, « Non. » Dieu est partout et nulle part. C’est impossible de répondre à cette question. Vous pourriez me dire, « Eh bien ! Il doit y avoir une réponse à cette question. L’on a souvent dit que Dieu habite dans le ciel. Là où les rues sont pavées d’or. Là où il y a plein de manoirs.

Vous pensez peut-être – d’une manière ésotérique – que Dieu vit dans ce que vous appelez « le grand soleil central ». Rien de tout ceci n’est réel, car c’est tout simplement une réplique de la cité idéale, selon votre perception 3-D. Le grand soleil central est une métaphore qui illustre un endroit. C’est l’illustration du centre de tous les atomes individuels qui existent. Dieu n’est pas un endroit, puisque le concept d’un endroit ne peut pas exister dans un état quantique.

Voici un autre exemple de l’absence de « lieu ou endroit ». Les clairvoyants de votre planète vont entrer en transe et tenter de contacter les morts, car le cerveau humain dit qu’ils sont partis. C’est parce que la notion du temps linéaire dit que l’énergie humaine de l’âme cessé d’exister. Les humains croient que l’énergie de l’âme est allée quelque part… En un endroit ou un lieu. Par conséquent, le clairvoyant qui utilise sa perception 3-D va à cet endroit et il contacte « l’énergie de l’âme qui est partie ». Il revient avec un message, et là, tout le monde est excité et impressionné. Laissez-moi vous dire ce qui s’est réellement passé. Cette entité qui a quitté l’incarnation n’est pas allée nulle part ! L’énergie de son âme est dans un espace inter-dimensionnel – non pas un lieu ou un endroit. Dans cet espace, il n’y a pas de passé ni de futur. Le temps n’existe pas, de l’autre côté du voile. Comment pouvez-vous avoir un passé et un futur, dans une dimension où le temps n’existe pas ?

Nous avons déjà dit que chaque âme qui s’incarne ou se réincarne sur cette planète, laisse une trace de son passage sur Terre. C’est un peu complexe, mais je vais vous en dire davantage dans un moment. Prenons quelques instants d’éternité pour réfléchir à ceci. Dans votre vie actuelle, toute la sagesse des expériences que vous vivez est à jamais imprimée sur la grille cristalline de cette planète. Elle est là pour l’éternité ! Il doit en être ainsi, puisque la vibration de la Terre est une accumulation constante des expériences de toutes les entités qui sont venues jouer un rôle sur sa scène. Lorsque vous déposez votre corps physique, votre départ ne diminue pas la grille cristalline de la planète, car votre énergie est imprimée dans la grille. Lorsqu’un clairvoyant entre en transe, il contacte simplement l’énergie de cette entité. L’énergie qui est imprimée dans la grille cristalline. Il ne parle pas à une âme qui est partie quelque part ailleurs. Il parlent à l’énergie de l’âme qui est restée ici.

Cependant, le clairvoyant qui est immergé dans la 3-D va honnêtement penser qu’il est allé quelque part ailleurs. Le concept du futur ou du passé n’existe pas de l’autre côté du voile. Même l’expression « autre côté du voile » est incorrecte. Savez-vous où vous allez, quand vous méditez ? Vous touchez le treillis sacré qui est toujours présent. Vous voyagez ou séjournez dans le centre de la structure atomique. Vous êtes dans un état quantique avec l’Univers et vous touchez le visage de Dieu. C’est de l’information difficile à digérer, car elle défie la texture même de votre propre logique.

Certains se disent que Dieu se charge de tout ce qui se passe pour eux, et ils ne comprennent pas du tout le système. D’autres se disent que Dieu se charge de tout ce qui se passe sur la planète, et ils ne comprennent pas du tout le système. Permettez-moi de vous demander quelque chose. Avez-vous vraiment l’impression que Dieu se charge de tout ? Pour la plupart des Humains, le système de la réalité spirituelle doit nécessairement être une hiérarchie, et la puissance de Dieu doit être au sommet. En réalité, le vrai système est ceci ; Dieu n’est en charge de rien ! Ce sont les Êtres Humains qui font la différence. Ceux qui trouvent Dieu en eux-mêmes, qui s’éveillent à la lumière, qui laissent exhaler leur lumière divine à travers eux-mêmes. Par conséquent, c’est l’Être Humain qui est en charge de cette planète ! Plus vous ouvrez cette porte et comprenez le système, plus cette planète devient lumineuse.

La confusion dimensionnelle est partout. Si vous demandez une prophétie, le prophète va de l’autre côté du voile, afin de voir ce que le futur détient pour la Terre. Tout ce qu’il voit, c’est le chaos. Les choses changent sans cesse, selon les yeux 3-D qui regardent le vide inter-dimensionnel. La perception de la logique 3-D n’existe pas dans cette dimension, voilà pourquoi elle semble illogique, mais le prophète doit la rendre logique ou sensée, n’est-ce pas ? Ajoutons cette partie du puzzle à notre petite créature – la fourmi. Elle se retrouve soudainement sur la peinture géante, sauf qu’elle réalise que le visage de Dieu change constamment. Elle revient et dit aux autres, « C’est pire que ce que j’avais imaginé ! Pendant que je m’occupais tout bonnement de mes affaires, j’ai pris conscience que les couleurs commençaient à changer sous mes pieds ! » Les autres fourmis ne comprennent pas.

Maintenant, ajoutons une dimensionnalité à cette peinture du « visage de Dieu ». Changeons les deux dimensions de la peinture pour qu’elle soit en trois dimensions. La fourmi va commencer à parcourir des collines où les couleurs changent. Sa confusion n’en sera que plus accentuée. Elle va dire, « Il y a maintenant des montagnes qui changent de couleur, mais je ne vois toujours pas le visage de Dieu. » Quand vous allez dans un espace inter-dimensionnel, vous ne verrez rien de ce que vous pensiez voir ou de ce que vous avez été entraînés à voir dans vos expériences de vie humaine. La logique et la perception claire ne tiennent plus le coup. Donc, vous prenez des décisions qui sont basées sur votre 3-D et vos expériences de vie humaine. Ces décisions ne sont pas précises, car elles reflètent seulement votre réalité, alors que celle de Dieu est illimitée.

Le futur de la planète est dans un état inter-dimensionnel. Il est représenté par tous les potentiels qui existent. Imaginez le chaos ou le semblant de chaos causé par les potentiels créés par les décisions de chaque Être Humain sur la planète ? Tout ce que vous pouvez faire est réuni dans cet espace ou dimension. Je vous ai dit que cet enseignement sera un peu difficile à digérer. Je vous prépare à comprendre le fonctionnement et la beauté du système. Il est splendide, même si vous n’y voyez que le chaos. Il est entrelacé de magnifiques fibres bien ordonnés – selon nous. À noter que je n’ai pas encore commencé à parler de la partie complexe (rires).

Au fait, je pense que je devrais éclaircir certains points avant d’aller plus loin. Qui êtes-vous ? Tout d’abord, il y a une partie de vous qui existe en trois dimensions. Celle que vous appelez Être Humain. C’est seulement une partie de ce que vous êtes, même si – dans votre perception 3-D – vous pensez être complets. C’est cette partie qui se réveille le matin, qui se regarde dans le miroir et constate qu’elle a vieilli d’un jour. C’est cette partie qui cherche encore Dieu sur la peinture géante, tout comme la fourmi, mais qui ne parvient pas à avoir une vision globale de l’ensemble ou de sa raison d’être.

Permettez-moi de vous parler un peu de qui vous êtes, car je vais en parler davantage lors du prochain channelling. Quand vous venez sur cette planète, une énergie est déposée dans les Archives Akashiques. Du fait que cette énergie travaille conjointement avec la Grille Cristalline, tout ce que vous faites durant votre incarnation devient partie intégrante de Gaia. Il y a également une autre merveilleuse partie de vous, celle que vous appelez votre Soi -Supérieur. L’on pourrait dire que c’est le parent de votre âme ou de votre individualité. Je viens de décrire trois parties de vous, mais la seule dont vous êtes vraiment conscients est celle que vous voyez dans votre miroir. Lors de vos réincarnations, votre Soi -Supérieur ou Divinité -Intérieure ne change pas, même si vos corps physiques sont différents.

Je m’explique. Votre Soi -Supérieur sait et connaît tout ce que vous avez été. Il connaît toute l’histoire de votre planète, car c’est toujours cette même partie de vous qui était ici ! Voilà que ça se complique encore un peu plus. Dans ce système inter-dimensionnel de potentiels, il y a d’autres pièces ou fragments de vous qui sont de l’autre côté du voile et qui vous aident. Il ne peut en être autrement. Pensez-y. C’est l’explication du système de la co-création. Comment pouvez-vous co-créer sur cette planète, avec seulement une partie de vous ? Même si vous êtes une pièce du moteur de ce système, vous devez toutefois être les multiples pièces du moteur de votre propre réalité. Une pièce d’un moteur ne demande pas aux autres pièces de l’aider. Elle doit jouer son rôle dans ce système, sinon la co-création n’a pas lieu. Vos énergies multiples travaillent de concert, afin de créer la  » synchronicité « . Selon l’ancienne doctrine, vous ne pouvez rien co-créer.

Maintenant, appliquons cela à la fourmi. Pendant qu’elle se promène sur l’image, les couleurs et la topographie changent sans cesse, et elle est frustrée. Elle a laissé tomber, car elle a vu trop de choses insensées. Elle a fait sa propre rencontre ! Elle se dit, « En plus d’être inhabituel, ce visage de Dieu change et bouge tout le temps. Partout où j’allais je voyais mon visage. Peu importe où je vais et ce que je fais, je suis toujours sur le visage de Dieu ! » En effet, c’est le système.

Il y a vraiment un certain ordre dans ce système, mais je ne n’ai pas fini de vous parler des choses complexes. En plus des parties ou fragments de vous qui sont dans cette soupe inter-dimensionnelle et chaotique, il faut aussi tenir compte de qui vous avez été sur Terre. L’enregistrement de vos vies antérieures est ce que vous appelez « Archives Akashiques ». Ces archives sont en 3-D, tout comme vous. Il y a des Lémuriens qui sont ici, et ils savent de quoi je parle. Vous, les Lémuriens, combien de fois êtes -vous venus sur Terre ? Vous, les Shamans, qui vous retrouvez assis sur ces chaises en tant que guérisseurs… Vous qui êtes si intéressés à l’énergie de guérison du treillis… Il vous a fallu combien d’incarnations pour finalement arriver jusqu’ici ? Cinquante ? Cent ou plus ? Si je pouvais vous présenter toutes les personnes que vous avez été, comment vous sentiriez-vous ? Laquelle de ces personnes « de ce que vous pensez être votre passé » souhaitez-vous être ?

Depuis quelques années, nous enseignons que les vies passées ou vies antérieures n’existent pas. Il y a seulement les vies du moment présent, car elles sont toutes dans la Grille Cristalline. Cela signifie que lorsque vous arrivez sur cette planète, peu importe qui vous êtes dans votre état inter-dimensionnel, toutes ces vies sont en activité sur la grille. Dès que vous revenez ici, le fonctionnement du système les réintroduit dans votre ADN ! Tous les rôles que vous avez joués se retrouvent en vous. Voilà pourquoi vous êtes si différents les uns des autres, dès votre naissance.

Béni soit l’Être Humain qui ouvre son coeur et qui permet à l’Akash de se déverser en lui, car il peut voir le travail accompli conjointement par ces vies et par sa vie actuelle. Il voit les anciennes âmes et le lignage de leur passé. Il voit les âmes sœurs ou flammes-jumelles [NDT : plusieurs noms peuvent être attribués à l'expression anglaise "soul mates"], car leurs empreintes sont « gravées » à jamais dans la Grille Cristalline. Le système est d’une grande beauté, mais il vous semble déconcertant.

Notre message de demain aura pour but de dissiper la complexité de cet enseignement, afin de le rendre plus sensé ou moins insensé, selon votre préférence. Par conséquent, ces deux channellings doivent êtres considérés comme une paire. Je viens de vous dire que chaque fois que vous venez ici, vous laissez votre marque personnelle avant de repartir. Je vous ai dit qu’il y a des multiples parties de vous qui sont de l’autre côté du voile, ce que vous appelez « inter-dimensionnalité ». Vous êtes magnifiques, sur cette planète.

Des parties de vous ressentent intensément cet enseignement, et elles disent, « Ces autres parties sont mes guides quand je suis en incarnation. » Vous avez raison ! D’autres sont sur la même longueur d’onde, et ils disent, « Les anges sont avec moi. » Vous avez encore raison ! En réalité, vos guides et vos anges sont vous. C’est vous qui êtes avec vous. Voilà pourquoi le contact avec l’Esprit vous semble si exquis. C’est une sorte de réunification. Toutefois, quelques-uns vont dire, « Je n’aime pas ça. Je n’aime pas cette idée de « moi avec moi ». Je veux quelque chose de plus grand. Je veux être avec quelqu’un qui est très important et très grand. » Cet autre vous est important, car il est également une partie de Dieu. C’est l’être éternel que vous êtes. C’est la créature évoluée du Dieu que vous êtes. Cette énergie demande que vous compreniez une bonne partie de ces choses embrouillantes qui composent la multiplicité de votre Être Magnifique.

Vous n’êtes plus aux temps où pouviez entrer candidement dans un édifice comme celui-ci et espérer que Dieu fasse quelque chose pour vous. Vous avez évolué ! Vous venez dans cet endroit pour trouver votre propre maîtrise, pour comprendre votre famille, pour réaliser que c’est vous qui créez les manifestations, et pour commencer à développer votre divinité intérieure. Le système est magnifique. Il est conçu pour vous, et il est rempli de chansons, de mélodies ou suites harmonieuses. Ce sont les seuls mots que je peux utiliser pour tenter de définir cet aspect du système. La plupart du temps, la musique adoucit les moeurs et comble votre coeur de joie. Vous pensez qu’elle existe seulement de votre côté, n’est-ce pas ? Pensez-y deux fois. Ah ! J’ai de la musique pour vous. Quand nous nous reverrons, il y aura de la musique et des choeurs de chant. Vous allez bondir en avant, dans la lumière, et chanter devant le visage du Dieu dont vous faites partie. Ce sera plus fort que vous, vous ne pourrez pas vous en empêcher. Le saviez-vous ? Vous serez emplis de joie et vous chanterez la joie. L’amour de Dieu n’a aucune loi. C’est le message de Kryeon. L’amour de Dieu est rempli d’unité et de compassion.

Je suis Kryeon, et je vous parle par l’entremise de mon partenaire depuis 18 années. Je n’ai jamais au grand jamais dit que je suis la seule source valable, la seule que les Humains devraient écouter, car il y a des parties de Dieu qui sont partout. Ce sont les Êtres Humains qui canalisent des entités qui délivrent un enseignement profond. Utilisez votre discernement et votre ressenti. Unifiez ces messages dans le but d’élargir votre perception et compréhension. Ne placez pas de mur autour d’un enseignement particulier, en disant, « Ne lis par untel ou unetelle. » Soyez attentifs. Si un channelling vous dit d’agir ainsi, soyez à l’écoute de ce que vous dit votre coeur. Demandez-vous si c’est vraiment Dieu qui parle de cette façon. Dieu est vous et la famille. Il est ouvert à tous et chacun, puisque vous êtes tous inter-reliés. Le sens de mes messages n’a jamais changé, et jamais il ne changera.

Ce moment est propice pour parler de guérison. Combien parmi vous commencent à comprendre QUI ils sont ? Que diriez-vous de vous guérir par vous-mêmes, ce soir ? Est -ce trop demander ? Le permettriez-vous ? Avez -vous vraiment besoin de demander à Dieu de le faire pour vous ? Préféreriez-vous demander à Kryeon de le faire pour vous ? Je n’ai pas votre pouvoir de guérison, mais j’ai la réponse. Vous comprenez ? Pouvez-vous entrer en vous-mêmes et commencer à voir votre majesté ?

« Kryeon, c’est trop difficile, vraiment trop difficile. Je préfère aller voir un guérisseur, m’asseoir là, et être guéri par une puissance supérieure à la mienne. » En effet, c’est ce que vous préférez ! C’est une bonne réponse, car l’humanité ne comprend pas sa puissance. La guérison fait partie du système de Dieu qui a été créé par les Humains. Ce système sacré fait partie de vous, et il est prêt à vous apporter la guérison que vous êtes venus chercher. Il vous suffit seulement de réclamer votre maîtrise… De comprendre que vous faites partie de cette Terre et de ce système.
(pause)
La seule chose que je puisse faire est de vous inviter à voir cette lumière. Je ne peux pas toucher personnellement votre coeur. Je ne peux pas amener votre cerveau à penser différemment.

N’oubliez pas que vous êtes dans un endroit sûr, en ce moment. Oui, il y a des anges magnifiques qui sont ici. Ils n’ont pas de peau et des ailes comme vous, mais ils ont des noms qui sont chantés dans la lumière. Ils sont des morceaux ou des parties de ce que vous appelez votre lignage. Quelques-uns représentent des êtres chers qui ont quitté cette planète. Ils sont ici. Doutez-vous de ce fait ? Pouvez-vous sentir leur présence ? Vous les connaissez, puisque vous avez passé plusieurs années avec eux. Vous connaissez leur essence. Permettez que leur essence flotte autour de vous. Permettez que votre amour entende l’émotion de leurs coeurs. Si ce que je vous ai dit aujourd’hui est vrai, alors vous marchez avec eux chaque jour, dans un espace inter-dimensionnel. Me croyez-vous ?

Permettez-leur de vous regarder et vous dire, « Vous avez bien agi, et nous sommes fiers de vous. » Est -ce trop grandiose pour vous ? Eh bien, il y a plus à venir ! À demain.

Et c’est ainsi.

Kryeon

Canalisation SOURCE : http://www.kryon.com/menuKryon/menuKryon.html

La canalisation holographique

 

La canalisation holographique dans TRANSITION vers le FUTUR bouleToute expérience faite sur le plan terrestre ou hors du plan terrestre, à fréquence élevée (amour) ou basse (peur), se produit de façon simultanée et holographique. On peut y accéder d’une juste manière si on a les compétences nécessaires pour le faire. Dans un sens plus linéaire, les expériences interdimensionnelles suivent une ligne de temps que nous avons collectivement consenti à appeler le passé, le présent et le futur.

Ces expériences qui paraissent séquentielles sont enregistrées de façon holographique ou projetées dans les éthers de cette planète. Je parle ici de l’Akasha, ou Salle des Annales. Les Annales akashiques contiennent les projections mentales les plus subtiles aussi bien que les plus denses. Toutes les projections au niveau interpénétrant le plus subtil sont pure lumière, son et couleur, au-delà du temps et de la forme, selon notre compréhension de ces concepts. Lorsque les énergies les plus subtiles ralentissent leur fréquence vibratoire, elles deviennent des formes géométriques « sacrées », « des lettres de feu » et « des sons porteurs d’un message primordial » – les composantes du langage et de la forme. Le mot parlé ou projeté est source de création infinie, et qui dit création dit fréquences vibratoires. Alors que ces sons subtils s’accordent avec la vibration terrestre du projecteur/de l’observateur, ils s’unissent en diverses formes interactives dynamiques d’après l’intention mentale et l’état émotionnel du « je » qui regarde à travers une lentille perceptrice sujet/objet.

Dans un sens psycho-spirituel plus général, on peut considérer ces projections comme « l’inconscient collectif » ou les royaumes archétypaux, mythiques et imaginaires. Il est possible pour une personne d’accéder aux Annales akashiques et aux royaumes mythiques si elle a une sensibilité particulièrement aiguisée et une réceptivité et une résonance suffisantes. Quand l’esprit ordinaire accède à n’importe lequel de ces royaumes, les frontières de la différence conceptuelle se mettent à fondre.  Ce sont les fréquences d’expansion et de contraction que le voyageur interdimensionnel habile et conscient ressent qui lui permettent de connaître le terrain plutôt que ce qu’il voit ou entend et que son esprit conditionné filtre le plus souvent.

Quand un canal talentueux et compétent est capable de bien pénétrer les plans interdimensionnels de la conscience, sa ou ses capacités d’accéder à ces réalités peuvent devenir si raffinées et exactes qu’il a de plus en plus d’occasion de servir de scribe et de pont entre les mondes. Mis à part l’écriture ou le langage parlé, ses communications peuvent prendre d’autres formes, en passant par les arts et les sciences. Dès lors, beaucoup d’âmes peuvent bénéficier de son service compatissant de traducteur interdimensionnel et d’explorateur.

Pour la plupart des canaux interdimensionnels, l’expérience se présente sous une forme auditive, visuelle ou kinesthésique. Puis, elle est ramenée à un niveau transmissible ou traduite par « on me dit… je vois… je sens… » Ensuite, le canal distille son.ses expériences dans une communication visuelle ou verbale. Dans le cas de Claire Heartsong   , tous ses cinq sens étaient engagés à ces moments où il lui fallait transmettre un caractère d’urgence catalytique. Autrement dit, il y avait une possibilité de « transporter » le lecteur plus directement dans la scène décrite par l’entremise des souvenirs de son âme contenus dans les Annales akashiques. De la sorte, le lecteur dont la capacité de résonance est élevée peut avoir accès à ses Annales akashiques et être « présent » dans le récit à travers sa lentille perceptrice unique pour recevoir l’information, la guérison et la connaissance désirée. Si le lecteur a aussi l’intention d ‘éveiller sa conscience obscurcie et de la guérir, il peut, par mots et au-delà de ceux-ci, recevoir des énergies de haute fréquence en entrant dans un champ d’énergie de transmutation et d’activation. Ces énergies catalytiques lui sont transmises à des moments appropriés et de manières appropriées, au moyen de la narration, selon son état de préparation et son intention.

A ces points charnières et hautement dynamiques de la narration, la physicalité de Claire était en quelque sorte dédoublée. Vous pourriez dire que Claire se bilocalisait. En tant que scribe empathique, elle devenait physiquement consciente de la ligne de temps d’Anna (Grand-mère de Jésus) et, pendant que son corps était assis devant l’ordinateur et qu’elle était en train d’écrire, sa pensée et ses sens établissaient le pont entre les deux mondes. Le processus en était un de collaboration, en ce sens qu’elle décrivait ses expériences holographiques par des mots qui provenaient de trois sources convergentes. Grâce à une première source, elle accéda aux expériences holographiques contenues dans les Annales akashiques d’Anna en tant qu’Anna. Grâce à une deuxième source, elle accéda aux Annales akashiques des souvenirs de son âme parce qu’elle « fut/est » témoin et participante dans le drame du Christ. La troisième source de mots descriptifs qui ajoutèrent de la matière à Anna, grand-mère de Jésus se trouve dans l’esprit de sagesse de la Claire d’aujourd’hui ainsi que dans ses filtres ancestraux karmiques et culturels. Elle a collaboré avec Anna tout au long du processus de manière que les expériences et son point de vue culturel puissent être compris par l’esprit analytique moderne et par le cœur intuitif qui n’est pas limité par les concepts, le temps ou l’espace. A d’autres moments, Claire transcrivait simplement les paroles d’Anna telles qu’elle les entendait. Cette collaboration à une approche auditive ramenée à un niveau transmissible se déroule en ce moment, alors que Claire écrit ce message pour des lecteurs.

Issu du livre : Transition 2010 – série Kryeon – Redéfinir la dualité, canalisé par Lee Carroll  et les invités comme Anna, grand-mère de Jésus, en page 229.

Régénération Cellulaire

 

Gif galaxieLes motivations à vouloir comprendre et pratiquer la régénération cellulaire appartiennent à différents niveaux de conscience que je connais bien ; il y a le désir de l’âme d’atteindre la maîtrise spirituelle, le désir de l’ego d’éviter le vieillissement et la mort en conservant une énergie jeune et l’attrait sexuel et esthétique ; et il ya le désir et la curiosité de l’intellect de comprendre ce qui se produit pendant le processus ; par conséquent, il est important d’explorer les sujets que proposent des gestions telles que « Est-ce que la régénération cellulaire est possible pour l’initié d’aujourd’hui.  Existe-t-il des maîtres actuellement vivants qui pratiquent la régénération cellulaire ? »

 C’est à ces deux questions que je répondrai en premier.

Tout d’abord, soyons clairs sur le point suivant ; accomplir l’immortalité physique n’est en aucun cas supérieur à s’incarner à répétition. En d’autres termes, le fait de passer d’une incarnation à l’autre ne suggère aucune pénalité particulière qui soit rattachée au processus ; ce n’est pas non plus quelque chose que vous souhaiteriez éviter, comparé à une vie qui durerait des centaines d’années dans un même corps. On sent parfois un jugement rattaché à ce qu’on a appelé la « chute de l’homme » alors que sa conscience est descendue dans la matière, comme si le fait d’être dans un corps physique va fondamentalement à l’encontre de la volonté divine et constitue une punition suite à une désobéissance. C’est une croyance extrêmement limitative liée à de nombreux autres dogmes qui essaient de contrôler la conscience à travers la peur et de la déposséder de son pouvoir. Tout cela crée un effet engourdissant et comprimant, et nombre d’individus en arrivent ainsi à perdre toute conscience de leur potentiel illimité.

 L’immortalité physique est un de ces potentiels pour celui qui choisit de s’ligner principalement sur une conscience de l’aspect éternel de la vie tout en sachant paradoxalement que les formes que prend la vie sont impermanentes. La forme physique est une énergie en perpétuel changement à partir du moment om elle traverse une sorte de seul transformationnel. La conscience pure évolue à travers son voyage dans les mondes subtils en même temps qu’elle reste également au repos dans le Vide silencieux. Plutôt que de mettre tant d’emphase sur l’immortalité physique que j’ai atteinte, vos gagnerez à vous concentrer plutôt sur votre propre achèvement de l’immortalité spirituelle, voyage et potentiel de chaque initié.

 Certains récits contenus dans votre livre sacré font mention de vies d’individus qui ont duré passablement longtemps, comme par exemple mathusalem et d’autres patriarches qui ont vécu des centaines et même des milliers d’années. Le croyez-vous ? et que s’est-il passé ? pourquoi la durée de la vie a-t-elle raccourci ?

 Les âmes sont peut-être devenues plus conscientes qu’il y avait des occasions d’accomplir une variété de choses différentes au lieu de rester dans un même corps durant une longue période de temps. La raison principale est peut-être qu’elles se sont mises à s’ennuyer. Le désir est né d’expérimenter différentes perspectives offertes par l’entremise de diverses cultures, croyances et situations, un désir de diversité en somme.

 Est-ce que j’ai connu la diversité dans ma longue vie ? Oui, dans une certaine mesure, mais sous d’autres aspects, non. J’ai observé le courant d’une culture particulière et la création de son histoire et de son karma. En gros, j’ai continué de maintenir ma conscience dans une culture particulière. Mais j’étais fondamentalement très intéressée à assimiler la sagesse d’autres cultures justement pour des raisons de diversité. C’est pourquoi je suis devenue scribe et j’ai appris les techniques de voyage astral afin de ne pas être limitée par mon corps physique ; en effet, après avoir gagné la maîtrise du physique, je me  suis mise à me téléporter en divers lieux afin d’avoir une expérience de première mains ; j’était très intéressée à mettre sur pied la bibliothèque à Mont-Carmel afin d ‘y créer un genre de synthèse de la sagesse de plusieurs cultures et de retrouver cette synthèse à l’intérieur de moi également. J’avais le désir de continuer de maintenir ma conscience dans un même corps plutôt que de refaire à maintes reprises le processus de la naissance et de me retrouver à chaque fois enveloppée dans les voiles de l’oubli. Lorsque j’ai commencé à entrevoir une possibilité de service encore plus grand en préparant mon corps et ma conscience à recevoir des âmes d’avatars, je devins encore plus motivée à conserver la conscience éveillée que j’avais atteinte et à continuer d’évoluer.

 La régénération cellulaire exigea de moi une énorme concentration et une très grande compassion alors que je réalisai que différents niveaux de ma conscience requéraient aussi une régénération. Car, j’apportais des fréquences plus cohérentes non seulement à mon corps physique mais aussi ç la matrice cellulaire de mes ancêtres et à leur modèles karmiques imprimés. J’entrai de manière holographique dans la salle des Annales akashiques et je lus les registres de toutes mes expériences, parallèles et futures ; je désirais connaître les modèles karmiques qui affectaient l’humanité en général, et voyant l’avenir, je voulais savoir qu’est-ce que je pouvais possiblement ajouter à la compréhension d’une famille qui pourrait partager avec moi ces divers codes de sagesse et de lumière. Je devins intime avec ceux qui étaient déterminants dans l’initiation et la préservation des techniques d’ascension partout dans le cosmos. Je devins familière avec de nombreuses lignées galactiques codées avec les  mêmes modèles génétiques que moi. J’avais un grand désir de nettoyer le bagage discordant que je portais et de devenir plus consciente des cadeaux de mon héritage.

 Certains parmi vous se souviennent en leur âme d’avoir traversé des initiations majeures où il y a eu un moment, un instant de peur, et dance moment-là, ils ont pu sentir se casser juste comme ça (claquement des doigts) le cordon d’argent qui rattache la conscience au corps. Dans cet infime moment de peur, quelques-uns en tant qu’initiés dans des vies antérieures, ont fait quelques expériences plutôt ardues et ils n’ont pas survécu. C »’est pour cette raison que ces mêmes personnes sentent une grande attirance en même temps qu’une grande résistance à se rendre au Pérou ou en Egypte, par exemple, ou à aller faire du trekking dans l’Himalaya ou à faire des cérémonies avec les aînés amérindiens dans des espaces cérémoniaux où des initiations primitives vous font rencontrer de manière expérimentale les éléments de l’air, de la terre, du feu et de l’eau. Certaines initiations de crucifixion et de résurrection vous amènent dans les royaumes du ciel et de l’enfer. A l’occasion, il a pu se produire une expérience de perte de contrôle, de perte de concentration, de perte de connexion. Alors, la peur vous inonda et votre incarnation prit fin. Vous vous êtes peut-être dit en mourant ; « Oh mon Dieu, oh ma Déesse, j’ai échouée.

 Y en a-t-il parmi vous que cette explication touche de près ?

 Alors, si vous avez traversé une initiation, que le cordon d’argent s’est cassé et que vous avez déclaré ; « c’est raté », comment pouvez-vous maintenant transmuer et transformer cette expérience afin que vous puissiez avancer dans la vie avec courage, avec conviction, avec engagement, avec un savoir, avec cette paix qui surpasse toute compréhension, avec compassion pour vous-même et pour d’autres quand ils semblent manquer leur coup ?

 Alors oui, il est possible, quoique très improbable, que des initiés d’aujourd’hui entreprennent les processus ardus de régénération cellulaire au niveau où moi-même j’ai choisi d’y participer. Si vous vous sentez attirés vers l’exploration expérimentale du sujet en tant qu’initiés, il est préférable pour vous de commencer par vous adonner très sérieusement à certaines pratiques de base telles que la méditation, la culture de l’énergie du yoga, des techniques alternatives de guérison mentale, émotionnelle et physique et la santé en général. Faites l’expérience des bénéfices d’une plus grande vitalité disponibles à tous les initiés à travers ces explorations de base. Si vous souhaitez aller plus loin, vous pourriez être dirigés vers des maîtres qui s’y connaissent dans les exigences relatives aux aspects plus avancés de l’immortalité physique, tel que le jeûne prolongé.

 Chaque expansion de la conscience qui s’accompagne de l’intention d’en faire bénéficier tous les êtres sera lentement mais sûrement suivie par d’autres expansions successives, dans les mêmes proportions. Si la régénération cellulaire et l’immortalité physique doivent être un aspect de votre contribution à  la vie au cours de cette incarnation, vous   viendrez sûrement à le reconnaître comme étant votre vérité et out le soutien nécessaire à sa réalisation vous sera donné.

 Extrait de la série Kryeon  canalisé par Lee Carroll – 2011 Devenir – Eveiller le grand potentiel Humain – page 173 – propos de Kryeon, Hildon, Chandra et Flex, Anna, grand-mère de Jésus, invité spécial : Simion, recueillis par Martine Vallée.

Jésus Vivant

Toutefois, enveloppés d’une équanimité paisible, nous expérimentons joyeusement notre perfection lumineuse qui avait été simplement obscurcie, mais qui reste cependant présente tout au long des saisons de temps. Nous sommes vraiment libres dans l’union avec le grand Tout et cela, mes amis bien-aimés, est notre plus grand potentiel humain. 

-       J’ai toujours été intriguée par une photo qui a été prise il y a de ça une vingtaine d’année. Depuis longtemps, je cherche une explication plausible, la preuve physique que l’on peut « capter » différentes réalités. J’ai toujours pensé qu’elle était réelle sans savoir comment un tel phénomène avait pu se produire. 

Jésus Vivant dans DEVENIR QUANTIQUE 

Effectivement, cette photo est réelle. Cette anomalie plutôt étonnante représente mon petit-fils Yeshua, mon fils aîné Joseph d’Arimathie, mon petit-fils Jean Marc (le demi-frère de Yeshua) et Philippe de Bethsaïde. Ils sont à ce moment-là dans l’ouest de la Turquie. Le lieu précis était un champ de blé en culture situé à l’intérieur des terres, à une courte distance du littoral à l’est de la Méditerranée et au sud-est de la ville d’Ephèse. Pour situer la scène dans le temps, j’ajouterai qu’elle se passe en l’an 39 après Jésus-Christ, soit neuf ans après la crucifixion et la résurrection de Yeshua. Il s’agit ici d’une scène projetée dans l’éther et qui prend place simultanément à deux endroits. 

A cette époque-là, la plupart des membres de la famille, y compris Marie Madeleine et moi-même, avaient été relocalisés au sud de la France et au sud-ouest de la Grande-Bretagne. Joseph d’Arimathie avait amené en voyage sa sœur marie Anna (Mère Marie), Jean Marc le fils de 15 ans de cette dernière, Marie Madeleine ainsi que plusieurs autres disciples. Ils devaient aller rencontrer divers congrégations dispersées le long des rivages du nord et de l’est de la Méditerranée, car plusieurs d’entres elles connaissaient beaucoup de différends portant sur les enseignements de Yeshua. Marie Anna désirait les aider à réconcilier leurs points de vue et à trouver la paix. 

La perspective présentée dans cette scène est celle de Marie Anna et Marie Madeleine. Elles étaient là, debout. Une très puissante infusion d’énergie s’est produite à ce moment-là. L’homme qui a pris la photographie au Mur des lamentations à Jérusalem était à cet instant-là connecté au niveau de l’âme aux Annales akashiques. Il expérimentait simultanément deux réalités, étant à la fois au Mur de Jérusalem et en Turquie puisqu’il était un des disciples qui faisaient partie du voyage et qu’il se tenait debout à côté de Marie Madeleine et de marie Anna. (Si vous êtes intéressés à en savoir plus sur l’histoire de Yeshua et de la famille après la résurrection, je vous recommande de lire la suite à laquelle Claire se réfère plus haut dans son introduction). 

Ce genre d’anomalie photographique se produit rarement. Il y a eu d’autres exemples enregistrés montrant une impression énergétique des corps d’énergie subtile de Marie Anna et de Marie Madeline qui interpénètrent et chevauchent le plan physique photographié. Plus communément à cette époque-ci, des expressions très subtiles de la conscience de maîtres aussi bien que de la conscience d’autres êtres apparaissent sur des pellicules photographies ou sur des images numériques, telles que les orbes ou les sphères de lumière. Ce sont tous des phénomènes intéressants, ouvrant les esprits et les cœurs réceptifs à la possibilité qu’il s’en passe plus que ce que les yeux physiques conditionnés peuvent percevoir.  Extrait de la série Kryeon  canalisé par Lee Carroll – 2011 Devenir – Eveiller le grand potentiel Humain – page 156 – propos de Kryeon, Hildon, Chandra et Flex, Anna, grand-mère de Jésus, invité spécial : Simion, recueillis par Martine Vallée. 

Message aux Juifs – suite

Canalisation présentée à Tel-Aviv, Israël, le 27 octobre 2005 

Note de Lee Carroll : Le message de Kryeon aux Juifs, réparti sur trois jours, fut livré à la fois à Tel-Aviv et à Jérusalem. Au cours du processus de transcription pour la publication de ce livre, certains sujets traités dans l’un des messages furent transposés dans un autre, pour des raisons de clarté. En outre, tous ces channelings furent traduits en direct de l’anglais à l’hébreu, et inversement. Cette façon de procéder à pour résultat plusieurs courtes phrases en anglais qui, pour faciliter la lecture, ont été mises bout à bout. Si vous désirez entendre le channeling orignal et sa traduction en hébreu, vous pouvez les télécharger gratuitement par Internet en fichier MP3 : [www.kryon.com/freeaudio]  

MESSAGE AUX JUIFS – 2005 – Partie 1  CANALISATION DE LA SOIRÉE 

AUREVOIR - à bientot dauphin orSalutations, très chers, je suis Kryeon de l’énergie magnétique. Depuis la dernière fois où vous avez entendu ma voix, je n’ai pas quitté cette pièce (parlant de la mini canalisation de la matinée). Les Humains ont souvent une perspective intéressante de ce qui se passe de l’autre côté du voile. Vous dites que la participation aux choses spirituelles est comme si vous ouvrez une certaine sorte de commutateur. Lorsque vous devenez suffisamment spirituels et que vous ouvrez ce commutateur, de profondes choses vont venir à vous. Par la suite, vous avez le sentiment que le commutateur a été fermé et que vous redevenez encore une fois de simples Humains. Mais vous ne comprenez pas le vrai processus. Une chose telle qu’un simple Humain, ça n’existe pas ! Nous voyons toute la grandeur de l’Humanité comme étant au-delà de toutes choses dans l’Univers, sauf que vous ne comprenez pas encore que vous portez les semences de Dieu en vous. Au lieu de cela, vous pensez encore que vous devez “ouvrir le commutateur”. 

Quand vous n’êtes pas ici, vous êtes effectivement avec moi en tant que soeur ou frère. C’est ce que vous ne pouvez voir, pendant que vous êtes assis ici. Vous voyez toutes et tous une vie unique, et parfois c’en est une qui est difficile. Vous ne vous souvenez même pas de qui vous êtes, et des séjours (incarnations) que vous avez effectués. Par contre, votre ADN le sait, puisqu’il est réellement responsable de certains attributs de ce que “vous êtes vraiment”. 

Il y a de cela plusieurs années, nous vous avons dit qu’il y avait quelque chose de spécifique au sujet des Juifs. Nous vous avons dit qu’ils avaient ce que nous appelions, “les attributs du pur karma de l’humanité”. C’est difficile à expliquer, mais ils sont le noyau ou coeur de la semence de l’humanité. Si vous êtes de ceux qui croient que vous revenez plusieurs fois (réincarnations ou incarnations successives) sans vous en souvenir, la différence entre les Juifs et les autres Êtres Humains est que vous avez accepté de revenir plusieurs fois de suite dans le rôle de Juif. Par conséquent, votre ADN porte la connaissance des multiples vies de cet attribut Juif, peut-être même depuis des milliers d’années ! Quand vous décidez de ne pas revenir dans cette famille, alors les “règles” sont que vous n’y retournerez jamais. Ceci détermine parfois vos attitudes, et même plus dans certains cas. C’est différent de celles et ceux qui vont et viennent dans une grande variété de sélections à l’intérieur de plusieurs groupes karmiques. Pour la plupart d’entre vous, vous avez toujours choisi le même lignage. 

Certains parmi vous sont sans espoir, à cause de ceci. Cela résonne avec force dans votre ADN. Vous avez toujours les mêmes défis, et ils se rapportent à la lutte, la vie et la mort, et même l’horreur de celles et ceux qui cherchent activement à vous détruire. Vous dites, « Nous n’avons jamais pu faire le travail pour lequel nous sommes venus ici ! » Je veux vous dire que vous avez raison, sauf que les choses ont changé. Voilà pourquoi Kryeon est ici. 

Mon arrivée (au complet) sur cette planète a un rapport avec vous. Permettez-moi de vous donner le lignage de Kryeon. Toutefois, au fur et à mesure que je vais le faire, je souhaite que vous compreniez que c’est le lignage de l’histoire d’une nouvelle conscience sur la planète. Je suis seulement un messager, rien de plus. Un messager qui est venu pour une seule raison ; pour vous donner des conseils et aider à faciliter le changement sur Terre. Cependant, à l’intérieur de ce changement, il y en a un énorme pour les Juifs. 

Mon message est arrivé en 1987, mais il s’est manifesté seulement en 1989, dans les canalisations de mon partenaire. Il répondait à ce que vous appelez Convergence Harmonique. Certains lui ont même donné un autre nom, le 11:11. Pour celles et ceux qui ressentent l’énergie de l’humanité, vous savez ce qui s’est passé à ce moment-là. C’est difficile à expliquer, mais ce fut le moment où, à un certain niveau, tous les Êtres Humains ont été placés devant un choix. Voyez-le de cette façon : les Soi-Supérieurs de tous les Êtres Humains se sont réunis et ont été interrogés ou sondés. Si vous le préférez, ils ont voté pour ce qu’ils allaient faire par la suite. Aucun parmi vous ne se souvient de ce jour, car ce fut réalisé à un haut niveau, au-delà de celui de votre conscience humaine. Ce fut quand même votre choix, et pour la plupart de vous qui m’écoutez en ce moment, vous étiez ici. 

La question était : Est-ce que l’humanité continue avec le plan original dont le travail est terminé, ou est-ce qu’elle poursuit et fait autre chose ? Je vais l’expliquer dans un moment. Le vote des parties spirituelles de l’humanité fut très concluant. La planète avait suffisamment d’énergie à hautes vibrations pour accomplir un changement, un grand changement. Ce qui fut décidé fut réalisé, la grille a changé, Gaia elle-même a changé d’attribut, afin de permettre la réalisation de ce que vous aviez décidé. 

À présent, je veux vous rappeler certaines des choses qui ont eu lieu alors. Presque immédiatement, politiquement, le monde a changé. Un an après, une des plus grandes forces politiques sur la planète s’est effondrée. La conscience de ce que vous avez appelé l’Union Soviétique a provoqué sa dissolution, et il est important que vous compreniez pourquoi. Je vais y revenir dans un moment. Regardez ces choses, car, même pour les personnes qui doutent, il y a tellement de preuves de ce changement, à partir de tout ce que vous pouvez voir autour de vous. Vous avez choisi une nouvelle conscience. Elle est déjà en vous et autour de vous. 

Lorsque les canalisations ont commencé, en 1989, nous vous avons donné de l’information au sujet de l’énergie de Kryeon. Nous vous avons dit que l’énergie de Kryeon était ici pour vous délivrer des messages concernant la nouvelle énergie de la planète. Par conséquent, mon arrivée est entièrement due à ce que vous avez décidé de faire avec cette planète ! Si vous regardez mes premiers messages, vous verrez qu’ils se rapportent aux Juifs. J’ai même fait un énoncé ou une assertion qui disait ceci, « Ainsi vont les Juifs, ainsi va la Terre ! » Ceci est encore plus véridique ou approprié, en ce moment ! Il doit en être ainsi, car vous êtes la semence et le centre de ce grand processus. Vous êtes les serre-livres de tout le processus Humain. Votre lignage a mené la planète au centre de l’énergie de maîtrise, et je vous dis que la nouvelle énergie place la tâche de l’accomplissement sur vous. La paix sur terre va commencer exactement ici ! 

Nous vous avons dit que l’énergie de Kryeon (Kryon, en anglais) était celle du 11. Dans le langage de mon partenaire (l’anglais), les aspects numérologiques de cet alphabet totalisent le chiffre 11 avec le nom de Kryon. Nous vous avons également parlé d’une autre énergie de Kryon, le 9. Le 9 signifie l’achèvement, et nous aimerions ajouter que le 11 signifie illumination et action appropriées. Ceci n’est pas mon énergie. C’est l’énergie de mon message. Qu’est-ce que l’achèvement ? Et l’achèvement de quoi ? C’est l’achèvement d’une ancienne énergie avec laquelle vous en avez fini. Difficile à croire, de votre part, mais vous détenez ce potentiel sur votre propre terre. C’est au sujet des Juifs, et ça l’a toujours été. Aviez-vous compris que la “fin des jours” commencerait ici ? Eh bien, le début des jours va aussi commencer ici ! 

En 1989, nous vous avons parlé de choses intéressantes. Nous vous avons dit que les propriétés magnétiques de la terre allaient devoir changer, afin de faire ce travail. Plusieurs ont demandé, « Qu’est-ce que les propriétés magnétiques ont à voir avec la spiritualité ? » Mais vous ne comprenez toujours pas. Votre ADN est la source du pouvoir de votre maîtrise Humaine. Votre ADN est la source de votre illumination et de votre éveil spirituel. C’est pourquoi les couches d’ADN portent le nom de Dieu, dans la langue hébraïque ! Ne trouvez-vous pas intéressant, le fait que j’aie choisi un canal américain pour vous donner cette information au sujet de la grandeur du peuple hébreu ? Si cela avait été fait d’une autre façon, vous ne l’auriez pas cru, et nous le savions. Cela devait provenir d’une autre source, d’une autre culture qui vous porte attention et qui est honorée de le faire. 

Le magnétisme change votre ADN. Même votre science le reconnaît. La grille magnétique de la terre a dû se déplacer considérablement, de façon à créer une ambiance pour la technologie et le changement inter-dimensionnel de votre ADN. Votre grille magnétique a dû être modifiée, afin que vous puissiez ressentir ou percevoir les changements spirituels dans votre ADN. En effet, la grille magnétique s’est déplacée, tel que nous vous l’avions dit, mais c’est parce que c’est vous qui l’avez décidé. Si vous le désirez, vous pouvez retourner aux archives scientifiques et constater par vous-mêmes comment elle a bougé depuis 12 ans. 

Je sais ce que vous pensez. « Kryeon, pourquoi est-ce qu’il faut tant de temps ? » Vous êtes impatients, n’est-ce pas ? Oh, regardez votre histoire ! Dieu bouge très lentement, mais il y a une raison. La conscience Humaine ne change pas en une nuit. Il faut parfois des générations pour oublier ce qui s’est passé. Ce n’est pas la première fois que vous faites l’expérience d’une telle chose. Kryeon a toujours été ici, sauf que c’est seulement maintenant que vous recevez ces messages, à cause du changement que vous avez créé. Il faut quelquefois que des générations passent, avant que vous puissiez oublier qui vous êtes supposés haïr ou détester. Il faut parfois que des générations passent, avant que vous puissiez oublier que vous avez déjà été des esclaves. Nous parlons d’une “Nouvelle Terre Promise” appelée “Paix sur Terre”, mais quel séjour ou voyage difficile ce sera. À cause du passé, vous allez dire, « Impossible, ça ne peut pas se faire ! ». 

Plusieurs d’entre vous seront là pour voir le commencement, mais ils devront peut-être revenir pour voir les fruits. Il faut parfois une génération ou deux. Celles et ceux qui ont marché dans le désert pendant 40 ans ont accompli l’impossible. Ils ont passé de l’esclavage à la liberté. Dans toute leur grandeur, elles et ils ont quand même dû passer la récompense ou le flambeau à celles et ceux qui allaient venir plus tard, et seulement leur progéniture devait voir la Terre Promise. Est-ce que vous comprenez ? Si vous souhaitez offrir votre plus beau cadeau à votre progéniture et à la Terre, vous devrez d’abord reconnaître qu’il est là. Est-il possible que vous soyez encore dans la même situation que celle de votre histoire ? Alors, commencez le processus. Créez la libération pour vous-mêmes et pour les autres qui sont autour de vous. La balle est dans votre camp. 

Nous vous avons dit que les conditions météorologiques allaient changer sur la planète. L’avez-vous remarqué ? En effet, c’est là. Vous pourriez demander, « Pourquoi est-ce que cela doit être ? » Je vais vous donner quelques informations dans un moment, mais ceci est lié à l’effet que vous produisez sur Gaia ou l’énergie de la planète. En effet, la vibration de la planète est plus élevée parce que la vôtre est plus élevée. Depuis 16 ans, nous vous avons donné des informations sous toutes les formes imaginables, et certaines n’étaient pas agréables à entendre, mais c’était la vérité. Nous vous avons dit de vous attendre à des bouleversements climatiques et même à des tremblements de terre. Plusieurs parmi vous ne se souviennent peut-être pas de l’une des déclarations que nous vous avons faite, disant que, peut-être, un maximum de un pour cent de la population mondiale pouvait périr avant que ceci soit terminé. Naturellement, plusieurs ont dit, « Il est évident que ce sera une guerre. » Non, ce n’est pas ça, mais vous ne compreniez pas la portée du changement terrestre. 

Nous vous avons également dit que cette planète a augmenté sa vibration encore plus rapidement que nous l’avions prévu, elle l’a fait de la même façon que l’Humanité qui a l’art de tous nous étonner. Cette augmentation a tempéré le message que nous vous avions donné il y a 16 ans, donc, une grande partie de ce que nous avions prévu n’a plus besoin de se réaliser. De plus en plus d’Humains veulent créer la paix. Ce changement de conscience a fait changer le nombre de celles et ceux qui pourraient devoir mourir. Ceci devrait vous indiquer qui est en charge, n’est-ce pas ? C’est vous ! Pendant que vous changez la vibration de cette planète, toutes les anciennes prophéties vont s’écrouler sur le plancher. Vous créez un nouveau futur à chaque jour. 

Il y en a encore qui disent, « Alors, quel était le but ou l’objectif de l’ouragan Katrina ? Il a été féroce ; tellement de dommages et de morts. Comment est-ce possible qu’une telle chose puisse venir de Dieu ? » Je vais vous répéter que, pour des réponses spirituelles, vous devez sortir de la 4-D si vous voulez comprendre. Coiffez le chapeau du prophète. Placez-vous dans les souliers d’Élie (Eliahu), voyez sa sagesse et sa vision, ensuite, regardez ceci à partir d’une autre perspective. Si vous faites la numérologie du mot anglais, Katrina, vous verrez que c’est le 11. Qu’est-ce que cela vous indique ? Une action appropriée et illuminée. 

« Kryeon, c’est insensé ! Comment est-ce que la destruction et la mort puissent être des parties d’un thème spirituel ? » Vraiment ? Coiffez le chapeau du prophète et regardez votre propre histoire. Il s’agit parfois d’un Humain qui a librement consenti de passer à travers ces choses, afin de changer la planète pour le bien de toutes et tous. Votre groupe peut certainement comprendre ceci, n’est-ce pas ? Avez-vous déjà pensé que l’expérience vécue par votre groupe karmique était peut-être le coeur du principal problème de la planète, et que vos sacrifices ont peut-être changé la façon dont l’Humanité pense et agit ? Réfléchissez à ceci ! 

Le plus grand tremblement de terre que cette planète a vécu est survenu récemment, pendant que vous êtes ici. Il s’est produit sous l’océan. Il était si puissant qu’il a même affecté la rotation de la terre. Était-ce un événement spirituel ? Oui, ça l’était. Il a créé un tsunami qui est responsable de la perte de presque un quart de million de vies, et de toute la douleur qui s’en est suivie. En regard de ceci, je vais vous demander l’impossible, pour un moment. Oh, seulement pour un moment ! 

Message aux Juifs – suite dans LEVEE DU VOILE systeme-akashique-kryeonJe veux que vous saluiez ces Êtres Humains de tous âges, car, dans la vision inter-dimensionnelle, ils sont encore ici. Si vous comprenez le cycle de vie vous comprenez qu’ils sont encore ici. Ils ont fait une transition rapide, et ils savaient – dans leur ADN – qu’ils avaient un contrat pour cette mort potentielle, au moment où ils sont venus sur cette planète. Ce contrat était avec eux lorsqu’ils se sont penchés en avant, dans ce que j’appelle le vent de la naissance : l’endroit et le temps où ils sont revenus sur Terre. De l’autre côté du voile, tous les potentiels de ce que vous allez peut-être expérimenter sont vus d’avance. Dieu ne connaît pas le futur de votre planète. Le futur est déterminé par vos propres actions, mais les potentiels sont là et tous peuvent les voir. En conséquence, avant même que vous arriviez, vous savez déjà ce qui est en magasin pour vous. C’est l’une des plus grandes raisons pour laquelle nous vous aimons tant, selon notre façon d’aimer, car vous voyez ces potentiels comme étant grandioses et vous désirez vivement aider la planète. De mon côté du voile, vous ne voyez pas la mort de la même manière. C’est un cycle, une transition, et une façon appropriée de créer de l’énergie. C’est exactement ce qui est arrivé. 

Avant qu’ils ne se penchent en avant dans le vent de la naissance, nous avons parlé à celles et ceux qui ont perdu leurs vies dans le tsunami. Nous leur avons dit, « Êtes-vous réellement prêtes et prêts à passer à travers ceci ? » Oh, il y avait une grande effervescence ! Ils ont dit, « Allez-y, car ce que nous allons potentiellement accomplir va changer la planète Terre ! » Chers Êtres Humains de cette assistance, coiffez le chapeau du prophète et écoutez, car ces précieuses âmes sont revenues de notre côté, après la transition. Il y avait plusieurs visages souriants et la joie régnait ! La première question qu’ils ont posée fut celle-ci, « Avons-nous accompli notre mission ou contrat ? »… Et la réponse a été, oui ! 

Vous pourriez me dire, « Qu’est-ce qu’un événement comme celui-ci peut apporter à la Terre ? » Peut-être que l’enseignement de mon partenaire vous aidera à mieux comprendre ces circonstances. (Au cours de la journée, Lee avait parlé de la perception.) Le jour du tsunami et la semaine qui suivit, fut l’événement qui a généré le plus de compassion sur cette planète, depuis votre naissance. Cet événement a changé la terre de la planète Terre, car l’émotion Humaine appelée “compassion” est allée en plein coeur de Gaia ! Ceci, chers Êtres Humains, va toucher la conscience des enfants qui vont naître à partir de maintenant. Tout cela fait partie du grand plan appelé, “La Nouvelle Jérusalem”. Le saviez-vous ? Avez-vous déjà pensé que, peut-être, certaines de ces choses sont liées à vous et à votre tâche ici ? 

Permettez-moi de vous parler de prophéties. Je vous demande de regarder autour de vous. Aucune des anciennes prophéties ne s’est réalisée. Selon une ancienne prophétie, vous seriez tous supposés être partis, en ce moment. Plusieurs religions ont parlé de cette prophétie qui s’énonçait comme suit : l’année 2000 va amener ou provoquer une guerre mondiale. Vous pouvez trouver ces écrits des prophètes à la grandeur de la planète. Ce qui devait arriver était clair. Il y aurait des troubles en Israël, et ce fut effectivement le cas, vous en souvenez-vous ? Toutefois, dans l’ancien plan d’énergie, l’ancienne prophétie, les traités du pacte de Varsovie et de l’OTAN devait être immédiatement honorés ou appliqués. Ceci exigeait que l’Union Soviétique soit un joueur important, mais en 1987, la Convergence Harmonique a changé cela, et un an plus tard, en 1988, l’Union Soviétique était partie ! Aviez-vous fait le rapport ou rapprochement ? 

Par conséquent, la guerre et l’échange qui auraient résultés des troubles, ici en Israël, n’ont jamais eu lieu. Aviez-vous compris et réalisé que dans la prophétie, l’année 2000 devait être la fin ? Ce plan est venu des Humains, et il avait été prédit pendant des siècles, mais en 1987 l’humanité l’a complètement changé. Donc, un scénario complètement nouveau s’est développé. 

En l’an 2000, je suis venu ici (Tel Aviv) avec mon partenaire, pour une canalisation. Peut-être que certains parmi vous, étaient là. Vous avez peut-être entendu les mots de mon partenaire qui répétait une phrase que je lui avais donnée. Je lui avais dit que rien d’important n’aurait lieu sur la planète, avant que le “draw to zero” n’ait lieu. Cette phrase n’a pas été prononcée dans la canalisation. Elle fut plutôt donnée à mon partenaire, afin qu’il puisse entamer un dialogue avec l’assistance. Ceci était approprié, car c’était de l’information potentiellement effrayante et elle était adressée seulement à vous, non pas à toute la population de la planète. À ce moment-là, mon partenaire n’avait aucune idée de la signification de cette phrase. L’on lui a plusieurs fois demandé, « Quelle est la signification de “draw to zero” ? Cela ressemble à la guerre ! » Il ne l’a jamais su avant septembre 2001, alors que le “draw to zero” est devenu le “Ground Zero” à Manhattan. 

C’est là que la population en est venue à réaliser ce que les Juifs ont toujours su. Elle a vu l’impact de la rage spirituelle ; une chose à laquelle nous vous avions dit de porter attention, dans le schéma de la nouvelle énergie (Tome 8 du livre de Kryeon). 

Mon partenaire m’a amené à l’endroit que vous appelez : Les Nations Unies, et il a prononcé les mots de mon message. Je leur ai demandé de vérifier s’ils pouvaient trouver une prophétie quelconque qui parlait de ce que vous appelez, l’événement du 911. Il devrait pourtant y en avoir une, n’est-ce pas ? Cet événement va toucher deux générations entières. Que fait la nation la plus puissante de la planète, avec cet événement qui va toucher deux générations ? Pensez-vous que c’était un accident ou le hasard, avec des nombres tels que le 9 et le 11 ? Une action appropriée et illuminée signifie achèvement ou accomplissement. Elle implique tout le monde, n’est-ce pas ? Vous pourriez demander, « Pourquoi est-ce que tout le monde devrait être impliqué ? » Ce n’est pas une question de guerre. C’est plutôt une question d’impliquer toute l’humanité dans la compréhension et la réalisation de ce qui doit changer. 

« Oh, Kryeon ! La situation mondiale semble tellement laide… Tellement laide. Partout où nous regardons sur Terre, les choses semblent empirer au lieu de s’améliorer. » Ceci est très familier pour un Juif, n’est-ce pas ? Vous avez tous vu ces choses. Chers frères et soeurs, vous avez vu toutes ces choses. Lorsque vous allumez une lumière dans une chambre noire, elle révèle toutes les choses obscures qui sont là. C’est comme si vous étiez en train de regarder la rénovation de l’humanité. Chacun peut poser son regard sur les choses qui sont là, quand la lumière est allumée. Nous allons appeler ce temps, “Les Années de la Révélation”. Les choses qui n’étaient pas connues de tous, sont maintenant révélées. Nous vous avons déjà dit que les conspirations seront révélées au grand jour. Le secret ne peut plus être maintenu, et vous allez voir la chute de hauts dirigeants. La manière et le fonctionnement des corporations et gouvernements vont changer. Vous l’avez même vu au cours des quelques dernières années. Avez-vous déjà pensé qu’un jour vous verriez l’énergie de l’intégrité prévaloir sur celle de la conspiration ? C’est en train de se réaliser partout sur la planète. Cela, cher Être Humain, c’est la nouvelle conscience. C’est lent, mais c’est déjà commencé. 

Laissez-moi vous parler de Gaia. Gaia est une entité que vous appelez, “la Planète Terre”. Voyez l’énergie de la Terre entière comme ayant une personnalité, peut-être même une forme angélique. Lorsque vous marchez sur le sol de la Terre, combien parmi vous ressentent l’énergie de Gaia ? Honorez-vous celle que vous appelez, “Mère Nature” ? Saviez-vous que Gaia connaît les Juifs ? Saviez-vous que Gaia attend que vous agissiez ? Je vais vous dire une chose. Vous ne pourrez pas le faire si vous êtes les seuls. Comme le dit mon partenaire, c’est là que cette histoire devient intéressante. 

Partout sur la planète, il y a des millions de personnes qui ont les yeux tournés vers cette terre, et ils ne sont pas nécessairement pro-Israël. Ils sont plutôt pro-paix, et c’est très significatif pour vous tous. Vous ne serez pas seuls dans cet accomplissement, car votre groupe de soutien est disposé et prêt à vous envoyer de la lumière qui va illuminer ces secteurs où vous devez travailler dans la lumière. Voici l’endroit où cela doit commencer ! 

La plus grande ironie des âges est que l’étincelle de la difficulté de l’année 2000 devait créer ce qui était appelé, “la fin de la civilisation”. Au lieu de cela, nous disons que l’étincelle qui viendra de ce secteur va causer, “la Paix sur Terre”. Oh, plusieurs disent qu’il y a si peu d’espoir et tellement de frustrations ! « Si nous pouvons changer le potentiel de cette planète, alors qui sommes-nous ? » Vous avez l’impression d’avoir été les victimes d’une sorte de jeu étrange ou bizarre. Est-ce votre attitude ? Est-ce votre conscience ? Est-ce la raison pour laquelle vous êtes venus ici ? Avez-vous été si durement éprouvés dans vos expériences, que maintenant vous allez de jour en jour en disant, « J’espère que ça n’arrivera pas à moi. Je vais simplement poursuivre mon chemin et garder mes yeux baissés. » Oh, Israël, nous avons besoin de toi pour changer cela ! Vous allez voir que c’est en train de changer, car nous pouvons voir certains de vos potentiels futurs, ici. De grands potentiels qui parlent des héros de la Terre. 


Série Kryeon – La Levée du Voile – L’apocalypse de la nouvelle énergie – Canalisé par Lee Carroll – Tome IX. 

ADN – attributs à l’enfance par Kryeon

 

gif et floatiesLa peur. Le « quotient de peur » d’un Être Humain dépendra de ce qu’il a appris et vécu au cours de ses vies antérieures. En effet, si c’est une ancienne âme, il sera courageux devant la vie, car il aura maintes et maintes fois passé à travers des peurs majeures. Quelques-uns sont des guerriers, et ils sont très forts. Ils entrent dans des situations graves sans paniquer. Les Êtres Humains qui se sont réincarnés moins de 30 à 40 fois sont encore craintifs. Certains ont vécu toute leur dernière vie dans la peur. Ils avaient peur de vivre et peur de mourir. Vous pouvez le voir dans leurs yeux. Ils ont peur de la vie elle-même. Partout sur la planète, les mères passent la plupart de leur temps à essayer d’enlever le sentiment de peur qui existe chez ces enfants craintifs ! Elles aiment leurs enfants, mais elles ne comprennent pas pourquoi ils sont si enclins à la peur envers toutes choses. Toutefois, les mères savent qu’elles n’ont pas créé ces situations. Elles proviennent d’un autre lieu. 

 

Désirs, aspirations ou idéaux. Observez le développement personnel des enfants. Quels aliments préfèrent-ils ? Quelle sorte de musique écoutent-ils ? Avec qui aiment-ils jouer ? Qu’est-ce qui les calme, les irrite ou les met en colère ? Ils sont tous très différents, et cela ne se rapporte pas nécessairement aux parents biologiques. Intéressant, n’est-ce pas ? Pourquoi en est-il ainsi ? Permettez-moi de vous dire un secret : portez attention à la sorte de nourriture qu’ils aiment, car cela va vous indiquer où ils ont vécu. C’est ce à quoi leur ADN a été habitué, et il en désire encore. 

 

Quelle musique aiment-ils ? Qu’est-ce qui apaise leur âme ? Que regardent-ils ? Qu’est-ce qui les attirent ? Les différences sont formées par l’ADN de l’Akash : ce qu’ils étaient, ce qu’ils ont appris, et ce que le passé cristallin leur donne. Les enfants ont des goûts très vifs et soudains. Les nouveaux-venus sur Terre vont simplement aller avec le courant et profiter de toutes les nouvelles choses, puisque c’est leur premier voyage sur cette planète. Les autres vont commencer de la même manière, mais ils vont bientôt se lasser. Ils vont ensuite passer aux choses qui les interpellent, celles qui sont dans leur ADN. Ceci inclut leurs talents et intérêts passés. Plusieurs vont faire une sorte de retour en arrière, à la surprise des aînés. Les archives de toutes leurs vies antérieures se trouvent dans leur ADN, et c’est ce qui motive leur comportement. 

 

Le talent. Certains ont des aptitudes innées et d’autres n’en ont pas. Certains ont de l’oreille (aptitude à reconnaître les sons musicaux, les mélodies, et à s’en souvenir) et d’autres ne l’ont pas. Quelques-uns arrivent avec plein de talents. Certains sont des artistes à la naissance, car les connaissances acquises au cours de leurs dernières vies leur sont transférées par l’Akash. Des dessins, des couleurs, des formes et de magnifiques mélodies de plusieurs vies antérieures sont dans leur ADN. D’autres arrivent avec les connaissances d’un maestro. Après avoir atteint l’âge de trois à quatre ans, il ne tarderont pas à retrouver la dextérité de leurs doigts sur un clavier de musique ou sur les cordes d’une guitare. Quelques-uns sont immédiatement attirés par l’instrument qu’ils avaient l’habitude de jouer, et leur talent est bien au-delà de ce qui leur est enseigné dans cette réincarnation. Chers Êtres Humains, comment expliquez-vous ces événements ou phénomènes ? 

 

La personnalité. Pendant la croissance de l’enfant, sa personnalité semble se former selon son environnement. Parfois c’est agréable, et parfois c’est désagréable. En tant que parents, vous pouvez avoir l’impression qu’une situation vous glisse complètement entre les mains, même si vous avez fait tout ce qu’il fallait. Vous cherchez à comprendre pourquoi votre enfant a pris cette route, au lieu de celle que vous suivez et que vous lui avez enseignée. Vous cherchez à comprendre pourquoi vous devez lutter, afin qu’il comprenne le bon sens. Vous pensez qu’il n’est pas comme vous ou comme votre famille. 

 

Une fois qu’il sera devenu un adulte, il prendra peut-être une route que vous n’aviez pas envisagée… Quelque chose que vous ne lui avez pas enseigné. Vous vous demanderez comment votre enfant peut faire une chose qui est si horrible. D’autres parents diront :  » N’est-ce pas merveilleux ! Regardez comme mon enfant est équilibré. Il pense comme moi. Je lui ai bien enseigné les leçons de vie.  » Permettez-moi de vous dire ce qui se passe réellement. Vos enfants ont souvent été vos parents dans d’autres vies (il y a bien longtemps). Ils arrivent avec un groupe karmique, afin de poursuivre leur enseignement et recevoir le vôtre. 

 

Des familles s’incarnent avec d’autres familles, dans des groupes de formation mutuelle, particulièrement dans le domaine de la lumière ou de la connaissance. Le saviez-vous ? Chers Êtres Humains, prenez note de ceci… La récompense de votre travail sur cette planète sera gravée dans la Grille Cristalline, à titre de potentiels pour votre postérité. Il arrive très souvent qu’un enfant illuminé retienne seulement ce qu’il vous a enseigné à l’origine. Il se souvient des expériences et des leçons de ses propres vies antérieures. Vous pouvez en prendre le crédit ou vous blâmer, mais cela ne dépend pas vraiment de vous. C’est comme un cercle de formation de parents à enfants et d’enfants à parents. 

 

Ceci signifie que vous – qui êtes assis ici ou en train de lire ces lignes – allez probablement peupler cette planète de Phares de Lumière, même si la masse sociale ne croit pas au travail que vous effectuez. Votre postérité sera composée d’enfants de la lumière. C’est-à-dire que leurs coeurs seront en résonance avec l’information que vous avez dans votre structure cellulaire. C’est ce que vous leur avez passé, et cela fait partie du système. C’est compliqué. C’est une combinaison de leurs propres expériences, des décisions karmiques de leurs parents et de qui ils étaient, au cours de leurs vies antérieures, ainsi que des énergies qu’ils désirent maintenir en action. Toutefois, je peux vous dire que le désir et la permission sont là, dans votre ADN, autant pour vous que pour vos enfants. Quand vous retournez de l’autre côté du voile, vous pouvez choisir la famille qui fera partie de votre prochaine expression ou réincarnation. Vous pouvez dire :  » Je veux retourner dans la même famille, afin de continuer dans le lignage de la lumière  ». C’est profond et difficile à assimiler, mais c’est magnifique. 

 

A.D.N. ET ARCHIVES AKASHIQUES par KRYEON  - Extraits du channeling « C’est dans l’ADN », 28 juin 2008 – http://www.kryon.com/k_channel08_kelowna.html -Traduction et/ou interprétation de Jean-M. Gobeil – SITE : http://kryeon.oldiblog.com 

Voyage dans la mémoire du temps

 

par Yannick Le Cam 

 

Avez-vous déjà rêvé de voyager dans le temps et de côtoyer des personnages hors du commun ? C’est ce que Jean-Claude Genel  vous invite à faire en explorant avec lui la mémoire universelle, à la rencontre de Jean, aux côtés du Maître Jésus… Découverte ! 


Voyage dans la mémoire du temps dans TELOS nous parle 41576_297592511655_6487927_nEn mai 2011 mai prochain, les éditions
Entre Deux Mondes publieront le premier volume d’une nouvelle collection intitulé A travers les yeux de Jean. Son auteur, Jean-Claude Genel , nous propose une nouvelle forme de littérature spirituelle qui allie la puissance du conte à l’analyse d’un enseignement millénaire d’une étonnante modernité. Les récits, puisés dans mémoire universelle, sont enregistrés dans un album joint au livre mais leur contenu n’est pas publié. L’auteur renoue ainsi avec la tradition orale. Après tout, émouvoir, initier et enseigner ne sont-elles pas les fonctions principales des contes depuis toujours ? En plus du conte, véritable miroir de la société à l’époque du Messie, l’auteur pointe, dans chaque scène, les fondamentaux d’un art de vivre toujours actuel. Il les traduit pour qu’ils nous soient utiles dans notre quotidien et nous rendent l’aventure humaine plus vivante et passionnante que jamais. 

Mystérieuse mémoire akashique 

Concernant ses sources, l’auteur aurait pu dissimuler son travail d’exploration de la mémoire du temps par un traitement romanesque. Il n’aurait ainsi pas eu à aborder des notions qui paraissent bien étranges. En dévoilant la manière dont il scrute la mémoire universelle par extension de conscience, Jean-Claude Genel témoigne, comme d’autres avant lui, que ce que nous nommons réalité n’est qu’une façon de voir le monde, mais ce n’est pas la seule. L’Akasha est une dimension de l’univers qui interroge aussi certains scientifiques depuis que Jean-Emile Charon (physicien et philosophe – 1920-1998) a démontré que l’électron est porteur de l’Esprit, introduisant ainsi le nouveau concept de psychomatière. Jacqueline Bousquet  (Docteur ès-science en biologie et biophysique) parle de la matière en tant qu’énergie agissant comme support de l’information, donc de la conscience. Quant à Emmanuel Ransford  (Les racines physique de l’esprit, Ed. Le Temps Présent, 2009), il fait la démonstration que, si l’univers est composé de psychomatière, il est possible d’entrer en contact avec la totalité du monde et ses infinies ressources grâce à l’intuition dite suprale, sorte de connectique en réseau qui nous relierait à l’univers entier de façon inconsciente et instantanée. 

A travers les yeux de Jean 

Look-Voyages-Sejour-Egypte-Le-Nil-en-liberte-101 dans TELOS nous parleCe qui rend l’expérience singulière, c’est que Jean-Claude Genel  , à l’instar d’autres personnes ayant accès à ce réseau d’informations, offre ici une restitution vivante, quasi cinématographique, des fait et gestes de Jésus et de ceux qu’il a côtoyés durant sa mission. C’est un privilège qu’il ait accepté de publier pour la première fois depuis 25 ans ces « mémoires » consignées par la conscience de l’âme. 

Ce premier volume ouvre une série dont chaque parution offre son lot de réminiscence, d’émotions et de révélations. Vous pensiez connaître Jésus et Jean, savoir qui étaient Marie ou Jean-Le-Baptiste et comment ils vivaient ? Vous allez plonger dans une saga inédite et partager le quotidien de ces êtres si proches de nous dans leur humanité, tout en restant des modèles par leur pureté d’âme au service de la mission christique. Qu’allez-vous faire de ses reportages « en direct », de ces explorations au cœur de la vie du Christ ? C’est à vous de répondre mais, avec ce livre en mains, vous disposez d’un outil simple et profondément spirituel pour vous libérer du passé et vous ouvrir à votre plein épanouissement. 

Achetez le volume 1 ici 

Annales Akashiques Esséniennes

Annales Akashiques Esséniennes dans ESSENIENS 41tPibWpz-L._SL500_AA300_

Les Esséniens … un nom qui, aujourd’hui, revient souvent sous les yeux de ceux qui s’interrogent. Depuis la découverte des Manuscrits de la Mer Morte, il a fait le tour du monde, suscitant cependant plus d’interrogations que de réponses. 

Qui étaient les Esséniens ? Malgré les récents travaux des archéologues et des chercheurs, l’Histoire officielle est encore bien avare de renseignements. 

On parle d’une secte mystique à laquelle certains associent parfois le nom de Jésus… Qu’en est-il exactement ? A cela nous nous proposons, à travers ce livre, d’apporter une réponse … ou un début de réponse car ce domaine d’investigations est immense ! 

Ce n’est pas un travail d’historien que nous présentons dans les chapitres qui suivent, mais un récit, un témoignage vécu. En effet, aucun document, quel qu’il soit, n’a servi à sa rédaction. La raison se refuse, bien sûr, à admettre que l’on puisse fouiller le passé en dehors des méthodes traditionnelles d’investigation. Et pourtant… est-il raisonnable de poser des limites aux horizons qui s’offrent aujourd’hui à l’homme ? Les frontières de l’ «impossible » ne reculent-elles pas sans cesse ? 

Ce n’est cependant pas une technique de travail révolutionnaire qui nous a permis de mener à bien cet ouvrage, mais une méthode dont l’origine se perd dans la nuit des Temps. Il a été élaboré à partir d’une technique héritée des anciens Egyptiens et des mystiques de l’Himalaya ; il est le fruit d’une longue lecture dans les Annales akashiques.  Que sont les Annales akashiques ? Nous pourrions dire qu’elles sont la Mémoire de l’Univers, mais cela resterait encore bien vague. 

Penchons-nous donc sur le mot Akasha, d’origine sanscrite. Ce terme désigne un des éléments constitutifs de la Nature au même titre que la terre, l’eau, le feu et l’air. Les anciennes Traditions nous apprennent qu’il s’agit d’une substance infiniment subtile, d’une forme d’énergie dans laquelle baigne l’Univers et qui a la propriété de garder la mémoire visuelle et auditive de tout ce qui vie. L’Akasha serait donc la « plaque sensible » de l’Univers ou encore, pour employer un terme très contemporain, un gigantesque « film magnétoscopique » mis en place par la Nature elle-même et capable de nous révéler, dans certaines conditions, la mémoire du passé. 

Il convient de signaler que la consultation de ces Annales a eu lieu hors de notre monde physique et au cours d’une série de voyages astraux ou voyages hors du corps. 

Ce type de lecture n’a rien à voir avec ce que l’on peut appeler « phénomènes spontanés de vision ». Il nécessite le long apprentissage d’une méthode précise soutenue par un travail personnel d’ordre spirituel. En effet, et nous tenons à insister tout particulièrement sur ce point, une technique est loin d’être suffisante. Celle-ci n’est que le coup de pouce à une longue préparation, à un nettoyage des divers corps qu’aucun mode d’emploi ne pourra remplacer car elle est fondée sur l’amour. 

La lecture des Annales akashiques suppose, par ailleurs, une autorisation de la part des êtres spirituels qui en ont la garde.  Ces derniers s’assurent de la pureté d’intention des « voyageurs » et de leurs capacités d’assimilation. Enfin, les recherches en question ne doivent jamais être menées dans un but personnel. Le récit qui va suivre nous emmène il y a quelque deux mille ans, en Palestine, au sien même de la société essénienne. Il n’est guère facile de revivre son propre passé, aussi ne nous a-t-il pas toujours été agréable de parler de nous. Nos personnes, celles qui portaient à l’époque les noms de Simon et Myriam, n’ont d’ailleurs qu’une importance relative dans ce témoignage. A travers cette existence vécue au cœur de la Fraternité Essénienne et de ses enseignements, il sera souvent question de la personnalité et de la pensée de Jésus ainsi que des détails relatifs à sa vie, en son entourage. 

Nous n’ignorons pas que quelques-uns de ces aspects pourront surprendre, voire choquer et nous sommes conscients de la responsabilité que leur diffusion implique. Toutefois, le temps est venu de lever certains voiles.  Nous n’avons pas la prétention d’apporter exclusivement de l’inédit mais une pierre de plus à un édifice qui se met en place. Nous ne prétendons pas non plus rapporter la totalité des faits cachés dans ce domaine jusqu’ici, le moment de leur révélation n’étant pas encore venu. Il nous paraît aussi important d’insister sur un point ; rien n’a été romancé ou déformé dans un but quelconque. Le lecteur sera peut-être surpris de trouver une foule de détails concernant aussi bien des paysages, des portraits que des discours… La mémoire astrale est dotée d’une grande fidélité, les yeux de l’âme perçoivent plus intensément que ceux de la chair. 

Ainsi, rien de ce qui a été écrit ne l’a été approximativement. Nos efforts ont toujours tendu vers la plus grande fidélité par rapport au vécu, au mot près lorsqu’il s’agit de paroles rapportées. 

Nous tenons enfin à préciser ici de quelle façon la lecture des Annales akashiques s’effectue. Les scènes sont revécues avec une netteté absolue, les paroles sont perçues dans la langue de l’poque, mais comprises instantanément comme si nous en possédions aujourd’hui la maîtrise. En ce qui nous concerne, la sensation de vécu dut telle qu’elle nous a fait retrouver des émotions, des perceptions étrangères à notre personnalité actuelle. Certains verront peut-être dans ce livre un romain et d’autres seront tentés de le qualifier de délire mystique. Peu importe ! Nous l’avons écrit avec le cœur, tel que les épisodes s’en imprégnèrent en nous au jour le jour pendant près de deux années. Nous le confions donc aux êtres de cœur ! certains savent déjà ce qu’il en est et le temps décidera… Si temps il y a ! 

Nota – Bien que chacun des auteurs ait rédigé plus particulièrement une partie de cet ouvrage, la grande majorité de scènes a été revécue en commun

Extrait de : De Mémoires d’Esséniens : tome 1- L’autre visage de Jésus par Daniel Meurois et Anne Givaudan aux éditions Le Perséa en 2000. 

Esséniens et Thérapie


P. A. : On dit et vous avez dit vous aussi, Daniel, que les Esséniens étaient des thérapeutes. On parle d’ailleurs beaucoup de thérapies esséniennes actuellement… Qu’en est-il au juste ?

 

Esséniens et Thérapie dans ESSENIENS esseniens


D. M. : Oui, effectivement les Esséniens étaient des thérapeutes. C’est officiel… non pas parce qu’ils avaient inventé à proprement parler une méthode de soins ou collecté un ensemble de connaissances thérapeutiques mais parce qu’ils en avaient hérité des anciens Égyptiens… Je veux parler ici des Égyptiens de l’époque d’Aménophis III et d’Aménophis IV, plus connu sous le nom d’Akhenaton. Ceux-ci s’étaient donnés pour mission de rassembler la somme des connaissances thérapeutiques disponible à leur époque, une somme de données qui voyageait souterrainement depuis les Temps les plus reculés. Certains disent depuis l’Atlantide mais on pourrait dire aussi depuis la Lémurie, c’est-à-dire depuis l’aube des Temps qu’il est humainement possible d’évoquer. Les Égyptiens régnaient sur l’ensemble du bassin méditerranéen. Ce sont eux qui ont construit, aux abords de ce qui est devenu aujourd’hui la ville Haïfa, le fameux monastère du Krmel dont j’ai parlé précédemment. Ce monastère s’est fait connaître, on peut le dire, comme une ambassade majeure de la connaissance thérapeutique et initiatique égyptienne sur les rives de la Méditerranée. À l’époque, cette terre n’était pas encore la Palestine sur laquelle le peuple israélite s’est installé. C’était une terre sous domination égyptienne.

Tout cela constitue la raison pour laquelle les héritiers spirituels des thérapeutes égyptiens, les Esséniens, poursuivirent la tâche de ces derniers en ce lieu. Moïse a été le grand transmetteur des connaissances égyptiennes vers peuple juif. Les Esséniens, une toute petite minorité en leur sein se sont donc retrouvés avec un énorme corpus de données essentiellement thérapeutiques. C’est pour cette raison qu’ils étaient particulièrement réputés à l’époque du Christ pour les soins qu’ils pouvaient prodiguer.

Ils avaient par ailleurs mis au point tout un réseau de « dispensaires », plus ou moins souterrains ou troglodytiques dans lesquels on prodiguait des soins. À travers toute la Palestine de l’époque, on les appelait des bethsaïds. L’aide y était gratuite ou faisait l’objet d’échanges de services.

Les Esséniens étaient connus pour ces lieux d’accueil – ceux-ci pouvaient par exemple servir de maternités – et pour la connaissance, je dirais « occultes » des lois subtiles qui régissent le corps humain. C’est à partir de cette réalité qu’a été véhiculée un peu partout à travers l’Occident l’approche énergétique du corps avec les techniques qui vont de pair.

En ce qui me concerne, j’ai redécouvert cela par moi-même, non pas en premier lieu par les Annales Akashiques mais par canalisation il y a à partir de l’automne 1984. La plongée de mon âme dans les Annales Akashiques m’a permis quant à elle d’approfondir la question au fil des années. À cette époque, dans un petit village du Périgord, j’ai donc commencé à recevoir puis à retransmettre des informations thérapeutiques provenant de sphères de consciences extérieures à celle de notre planète. Elles émanaient d’êtres non terrestres ayant déjà communiqué, dans un passé reculé, avec les anciens peuples de notre monde dont les Égyptiens et les Esséniens.

Les Esséniens étaient, je le rappelle des hommes et des femmes qui, psychiquement parlant, étaient en rapport aisé avec l’Invisible. Ils recevaient par conséquent eux-mêmes fréquemment des informations, des enseignements d’origine non terrestre et d’envergure cosmique, en prise avec le Divin pourrait-on dire.

Il se trouve donc qu’en 1984, lorsque j’ai été amené à me reconnecter avec mes anciennes existences essénienne et égyptienne et à amorcer tout le travail que j’essaie de mener à bien aujourd’hui, j’ai commencé moi-même à recevoir, publiquement, devant trente à cinquante personnes au rythme d’une ou deux fois par semaine, des informations concernant ces thérapies esséniennes… ou, plus précisément, égypto-esséniennes. J’ai noté ces informations de ma main, beaucoup ont aussi été enregistrées sur bandes magnétiques en même temps qu’elles étaient retransmises en direct devant une assemblée. J’ai travaillé pendant une douzaine d’années en France avec les personnes qui formaient celle-ci. Nous avons ainsi commencé à révéler et à pratiquer une méthode de soins énergétiques en fonction des messages reçus, avec leurs détails, et l’ensemble des informations qui m’étaient fournies.

Tout cela a fini par constituer une espèce de corpus que, depuis, j’ai continué à alimenter par d’autres informations qui me sont fournies ainsi que par de nombreuses lectures dans les Annales Akashiques…

Voilà donc l’historique de la question… On se trouve donc aujourd’hui avec une véritable somme de connaissances. Avec le temps, bien sûr, d’autres personnes que moi ont entrepris de la véhiculer. Elles ont repris la méthode dans ses fondements et l’enseignent à leur façon.

Les « soins esséniens » ont donc été réinitialisés comme cela à notre époque. Lorsqu’ils ont ressurgi à travers mes canalisations, on ne les appelait d’ailleurs pas spécifiquement « esséniens », on parlait de soins énergétiques universels. On a fini par les nommer esséniens par assimilation puisqu’il y a deux millénaires ce sont les thérapeutes esséniens qui les ont le mieux mis en pratique.

Aujourd’hui, je continue régulièrement à collecter des informations afin de les enrichir. Il y a environ vingt-cinq ans cette recherche a abouti à un livre d’initiation, « 
Les robes de Lumière » que beaucoup connaissent. Quelques années plus tard, cela a été la parution de « Ainsi soignaient-ils » puis de « Ce qu’Ils m’ont dit… » qui replace les informations reçues dans leur contexte… 


 jesuss dans ESSENIENS  Peut-être y aura-t-il, un prochain jour, un « Ainsi soignaient-ils » Tome II, ce n’est pas exclu,… Toujours est-il que cette Tradition thérapeutique est bien vivante ; elle constitue un héritage universel, tout simplement.

Je ne pense pas que qui que ce soit puisse se l’approprier même si je constate avec effarement qu’il en est pour songer à des appellations brevetées… Bien évidemment, il a fallu à cette Tradition une impulsion pour réapparaître. Celle-ci, il me faut bien le dire, est simplement passé à travers moi il y a quelques décennies. La vérité toute nue est là…

En dehors de cet aspect historique et au-delà du fait qu’il s’agit d’une méthode avec ses techniques qui lui sont propres, l’approche proposée sollicite avant tout une ouverture du cœur et de la conscience.

Vous savez, je pourrais peut-être écrire deux, trois ou quatre cents pages au sujet de cette méthode de traitements énergétiques, cependant ce n’est pas cela qui ferait pour autant de mes lecteurs des thérapeutes. Ce qui est important, à travers ce type de soins, c’est l’amour de l’autre, c’est l’empathie et la compassion. C’est le travail qui s’opère en triangle entre le Divin, le malade et le thérapeute. Il y a la circulation d’une « Force de Consolation de l’âme et du corps » qui est mise en mouvement par ce fameux triangle. On en revient toujours au principe de La Trinité… S’il n’y a pas cette circulation, cette onde d’amour qui voyage de façon triangulaire, eh bien… toutes les techniques du monde, aussi belles soient-elles, quelles soient atlantes, égyptiennes ou esséniennes – peu importe car finalement c’est la même chose – ne peuvent mener à rien. L’élan du cœur, l’écartèlement du cœur est primordial.

Afin de mettre l’accent sur cela j’ai accepté, voilà deux ans, d’accompagner mon épouse, Marie-Johanne Croteau dans l’enseignement de ces soins qu’elle porte également en elle depuis toujours. Conjointement, nous avons donc entrepris de donner en France, sur une période de trois ans, une formation à un certain nombre de personnes.

Ce n’est pas parce que cela nous est soudainement passé par la tête mais à force de recevoir des quantités et des quantités de demandes. On me demandait sans arrêt « Mr Meurois, quand allez-vous entreprendre une formation, etc.. etc… ». De mon côté, je ne me sentais pas poussé à reprendre ce type de travail tandis que mon épouse, Marie-Johanne, en voyait l’urgence et l’importance. Elle avait incontestablement raison et nous avons fini par envisager la question. Nous nous sommes dit que le temps était sans doute effectivement venu de reprendre la transmission avec la sensibilité requise. C’est elle, Marie Johanne, qui a finalement structuré la façon dont nous travaillons maintenant dans le cycle de formation qui s’est mis en place en France. Elle en est par conséquent l’instigatrice et la maîtresse d’œuvre.

Ni elle ni moi n’avons pour intention de créer une École à proprement parler mais disons que nous nous sommes sentis portés à transmettre les informations thérapeutiques découvertes puisqu’il y avait manifestement beaucoup trop de données qui n’avaient pas encore été diffusées. Il y avait les connaissances engrangées en moi depuis longtemps mais également dans sa mémoire à elle. Il faut savoir que Marie Johanne est très connectée, par son vécu, à sa propre mémoire essénienne et à la mémoire source d’il y a deux mille ans. Vous voyez qu’il n’y a aucun hasard au fait que l’on se soit retrouvé…

Ainsi donc, le travail continue, il se diffuse sous son impulsion… On peut l’en remercier. Comme je le disais il y a quelques instants, la technique n’est qu’une petite chose dans l’ensemble de la démarche. Notre travail constitue essentiellement une recherche de ce que l’on appelle l’Onde sacrée de guérison. C’est l’art de se connecter avec l’aspect sacré de l’être humain. Le plus important, c’est l’Essence de la Vie à retrouver et à offrir.

Nous ne « fabriquons pas des techniciens » qui vont maîtriser une multitude de pratiques, aussi fascinantes soient-elles. Nous entreprenons un travail d’éveil ou de réveil autant qu’on peut l’espérer, évidemment.

Alors voilà… c’est ce que je peux dire aujourd’hui des soins. Qu’on appelle ceux-ci esséniens, égypto-esséniens ou à sensibilité essénienne-égyptienne, cela importe peu. Peu importe la terminologie utilisée puisqu’ils sont de notre héritage commun et que personne ne peut se les approprier en tant que tels. Il y a juste quelque chose de beau et de sacré à communiquer et dont leur essence parle d’elle-même. C’est ce que Marie Johanne Croteau et moi essayons de faire. « L’Essénisme », entre guillemets, d’il y a deux millénaires ne cherchait pas autre chose.

 

 Issu du site de Daniel Meurois:  www.meurois-givaudan.com – Interview  d’octobre 2008 par Louise-Anne Holstein qui est bien entendu toujours d’actualité ! De Mémoires d’Esséniens. 

QUI SONT LES ESSENIENS ?

De mémoire d’Essénien – Tome I – David MEUROIS et Anne GIVAUDAN

Visions Esséniennes dans deux fois mille ans… Daniel MEUROIS-GIVAUDAN
Éditions Le Perséa, Montréal.
Copyright : Éditions Amrita, 1984.
Copyright : Éditions Le Perséa, 2e trimestre 2000.
ISBN : 2.922397.05.X

QUI SONT LES ESSENIENS ? 292239705X.08._SS500_SCLZZZZZZZ_V1057201577_

Quatrième de couverture :
 

Voici un ouvrage majeur, un ouvrage dont un grand nombre de lecteurs à travers le monde ont déjà dit qu’il avait modifié la trajectoire de leur vie. Un livre qui, pour beaucoup, a été la base d’une réconciliation avec Celui qui a marqué à tout jamais notre humanité.

Depuis la découverte des Manuscrits de la Mer Morte, chacun s’interroge…
Qui était Jésus ?

Et qui étaient ces Esséniens dont il nous paraît aujourd’hui si proche ?
C’est au travers d’un témoignage vécu que ce livre tente de répondre à de semblables questions. En effet, Daniel Meurois et Anne Givaudan nous proposent ici le fruit troublant de leurs expériences dans les Akashiques, à l’issue de deux années de voyages astraux.

En nous invitant à feuilleter avec eux la Mémoire de l’Univers, les auteurs éclairent pour nous, d’une lumière nouvelle, des événements étonnants tenus soigneusement cachés depuis deux millénaires.
Par sa qualité d’écriture et la force de sa pensée, leur témoignage nous amène aussi à revivre, non sans émotion, le déroulement de la vie quotidienne d’une Communauté essénienne des Temps Évangéliques.
Devenu rapidement un best-seller dans les nombreux pays où il été traduit, De Mémoire d’Essénien surprend et fascine. Même s’il bouleverse bien des idées reçues, il a le mérite, en n’imposant rien, de toucher profondément le lecteur en l’amenant à réfléchir sur l’importance de la contribution essénienne à la préparation de la Mission Christique et à sa compréhension dans le schéma de l’Évolution.
 

Pendant une vingtaine d’années, Anne Givaudan et Daniel Meurois ont uni leurs efforts afin d’offrir à un très large public un témoignage hors du commun sur la pluralité des mondes et la recherche d’une conscience nouvelle. Traduits en treize langues, les douze livres qu’ils ont signés ensemble sont rapidement devenus des best-sellers sur le plan mondial. D’ores et déjà, leur oeuvre commune constitue un apport incontestable à l’expansion d’une spiritualité ouverte pour le troisième millénaire. Aujourd’hui, les deux auteurs poursuivent, chacun de leur côté et avec le même souffle, leur travail d’enseignement et de diffusion.

Chemins de ce Temps-là - De mémoire d'Essénien, tome 2

Marie-Madeleine, Joseph d’Arimathie, Saül de Tarse… Autant de personnalités poignantes qui animèrent les débuts de notre ère. 

À travers ce second tome du best-seller mondial « De Mémoire d’Éssénien », Daniel Meurois et Anne Givaudan font renaître dans le contexte où ils vécurent ces géants qui laissèrent une empreinte indélébile sur notre civilisation.

 

Anne Givaudan et Daniel Meurois

gifs étoiles

Pourquoi les Esséniens ?

                  

gifs étoilesP. A. : Vous êtes effectivement connu pour avoir écrit plusieurs ouvrages sur les Esséniens et le rôle de leur Fraternité. Mais… comment êtes-vous venu à vous intéresser à ce sujet ?


D. M. : Eh bien, c’est ce que j’ai un peu évoqué il y a quelques instants lorsque j’ai survolé très rapidement ma méthode de travail : la lecture des « 
Annales Akashiques ». Voici donc succinctement comment cela se passe pour ceux qui ignorent encore de quoi il s’agit… 

Pourquoi les Esséniens ? dans ESSENIENS annales


Il y a une trentaine d’années, j’ai découvert le phénomène de la sortie de la conscience hors du corps physique et, par conséquent, la capacité qu’a l’être humain de voyager en dehors de son corps. Je ne vais pas m’exprimer ici en détail sur ce qu’est ce type de voyage qu’on appelle globalement « astral », ce serait trop long… cela pourrait faire l’objet d’une autre rencontre.

Je le mentionne toutefois parce que c’est dans cet état d’extériorisation de mon âme hors de mon corps physique, que je me connecte à ce que l’on appelle la Mémoire du Temps. Cette Mémoire est accessible sur une sorte de longueur d’onde ou de fréquence vibratoire. Tout ce qui est, ce qui se vit et s’éprouve par une conscience quelle qu’elle soit s’y enregistre systématiquement. On pourrait dire que la « Mémoire du Temps » est analogue à un incroyable et colossal « disque dur » informatique naturel dans lequel le moindre événement d’une vie vient se graver.

Lorsqu’une âme – ou une conscience, si on préfère – découvre, par un certain travail sur elle-même, la capacité de se connecter à cette longueur d’onde, elle parvient à entrer dans le film du passé que constituent les Annales Akashiques. Personnellement, c’est d’une façon totalement involontaire que j’ai découvert, il y a trente ans, cette méthode de travail.

L’une des conséquences de cette expérience fondamentale fut pour moi celle de la réalité de la réincarnation. J’ai alors compris clairement que j’avais vécu au sein d’une Communauté essénienne, exactement à l’époque du Christ. C’est de cette façon-là que j’ai été amené à investiguer longuement un certain passé et que j’ai réussi à en ramener des notions extrêmement précises.

Je peux ainsi affirmer aujourd’hui que j’ai grandi dans le milieu essénien d’il y a deux mille ans et que les souvenirs continuels auxquels j’ai accès me donnent régulièrement des informations à son propos. Ainsi, c’est mon propre vécu qui me pousse à écrire et à témoigner et qui fait que, sur un certain nombre de points, je ne peux être en accord avec ce que l’Église chrétienne nous transmet relativement à la personne de Jésus et à son temps. Il m’apparaît en effet indiscutable que Jésus était d’ascendance essénienne et l’héritier d’une très longue Tradition.

Partant de là, je m’aperçois chaque jour un peu plus qu’il y a une distorsion importante entre ce qui est véhiculé par le dogme, par l’immense majorité des théologiens-historiens et ce qui a pu se passer réellement dans le contexte précis de la Palestine d’il y a deux millénaires..

P. A. : Vous avez écrit à ce jour une trentaine de livres… La thématique des Esséniens a inspiré la plupart d’entre eux ou simplement quelques-uns ?

D. M. : Eh bien, quelques-uns simplement… Il est certain que mon travail ne se limite pas à rechercher la trace des Esséniens et du véritable visage Christ dans le Temps… Cependant il est incontestable qu’avec la sensibilité que cette quête a réveillée en moi, cela colore l’ensemble de mon travail. C’est inévitable. On ne peut pas rester insensible à un vécu de cette intensité et puis passer simplement à un autre thème de réflexion et de témoignage sous prétexte de penser avoir « déjà » exploré celui-là… Non, je crois que les Temps évangéliques, la personne du Maître Jésus et l’apport de la Tradition essénienne à notre monde n’ont pas encore été explorés suffisamment à fond. Le seront-ils jamais assez, d’ailleurs ? Le regard que je tente de poser sur l’origine de notre ère et du Christianisme essaie seulement de répondre aux besoins d’espérance de notre époque en perte totale de valeurs. Un véritable idéal de vie et l’espoir… c’est ce qui manque au plus grand nombre d’entre nous aujourd’hui. 

Issu du site de Daniel Meurois:  www.meurois-givaudan.com – Interview  d’octobre 2008 par Louise-Anne Holstein qui est bien entendu toujours d’actualité ! De Mémoires d’Esséniens

12

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...