Le voyage astral appartient à l’humanité

 

Revenons à des vérités essentielles… Le voyage astral, comme n’importe quelle expérience, ne dépend ni du degré d’instruction, ni des origines, ni du sexe, ni de la culture. D’ailleurs beaucoup n’étaient même pas préparés, la première fois qu’ils vécurent cette expérience !

Le voyage astral n’est pas plus périlleux que n’importe quelle activité humaine. Seule l’ignorance est dangereuse. Ceux qui vivent des expériences hors du commun sont souvent confrontés à l’hostilité du corps médial, et même parfois des religieux qui ont du mal à accepter le surnaturel. Leurs amis peuvent se montrer goguenards, dévalorisants. Il leur devient alors difficile d’intégrer ces phénomènes, de comprendre leur sens et de les rendre bénéfiques par manque de confiance en soi. C’est pourquoi il faut rechercher la compagnie gratuite des personnes qui vous apprécient, qui cherchent eux-aussi, pour puiser confiance et encouragement.

nature

Beaucoup de rumeurs circulent à ce sujet afin de créer la peur. Si une sortie du corps se produisait spontanément pour vous, pensez à votre corps physique, de toute façon vous reviendriez naturellement durant une période de sommeil, et bien là c’est pareil.

Des rumeurs circulent également au sujet de personnes prétendument possédées durant une expérience de ce genre. Durant leur dédoublement, une entité se serait approprié leur corps physique. Cette croyance n’a guère de fondement. En général, ce sont de tels préjugés qui produisent les expériences. Ainsi, un psychiatre aillant eu vent de l’expérience de sa patiente annonça un jour qu’une de ses clientes avait de « multiples personnalités », chacune ignorant les activités des autres et il ne tarda pas à être submergé de cas semblables. L’épidémie se propage… Les patients à multiples personnalités envahissent les cabinets médicaux… Il en va des idées et des maladies psychiques comme des modes, et elles changent. Un individu n’est pas un bloc, c’est une force animée par divers courants qui se réveillent selon les circonstances. L’humain est habité par des croyances, des pulsions, des blocages, parfois même opposés.

L’idée d’être possédé est assez effrayante il faut en convenir, cependant, de tels cas sont rapportés dans l’Ancien Testament et dans les Evangiles.  Certains se croient envoûtés ou victimes de mauvaises intentions. Il est vrai que les humains peuvent se montrer hostile, notre espèce appartient au groupe des prédateurs les plus redoubles, mais ne sous-estimons pas notre autodéfense inconsciente.

Sortir de son corps est moins dangereux que de rouler en voiture. Vous êtes protégés par votre corps de lumière, votre corps physique, votre corde d’argent. Bien sûr, il a pu arriver de ressentir un malaise ou éprouver du mal à réintégrer son corps ; mais l’expérience facilite le passage. Un voyage astral, c’est comme quitter son corps pendant le sommeil. La véritable difficulté n’est pas de craindre que le corps physique soit possédé ou de ne pas revenir, le seul obstacle est de ne pas réussir à rester à l’extérieur. Retrouver le chemin est aussi facile que de se rappeler des souvenirs. Si vous évoquez l’image de vos dernières vacances, votre esprit retourne spontanément à l’endroit où vous vous trouviez. C’est pareil pour une sortie de corps.

La force d’attraction de la terre, de la chair, du monde matériel, est souveraine. Nous avons sur les entités et les personnes que nous rencontrons, un avantage considérable, nous évoluons dans plusieurs réalités à la fois, alors qu’elles ne vivent que dans la réalité astrale.

La sortie de corps contribue au développement de l’esprit humain. L’expansion de conscience réduit ou évite le recours aux drogues. Cela permet aux deux hémisphères de notre cerveau de remplir leur rôle et de bénéficier pleinement de l’apport de notre respiration. Si la réalité peut être vue comme un ensemble d’énergies qui s’associent, luttent, s’opposent, se créent et se détruisent pour trouver un équilibre plus ou moins provisoire, il est logique de penser que nous baignons dans un bain d’énergie.

 Les bébés ont d’autant plus de facilité à quitter leur corps qu’ils l’habitent depuis peu. Ils dorment énormément, comme dans une moindre mesure, les adolescents. La réalité extérieure est complexe, la croissance intense. Il leur est indispensable de dormir pour laisser l’inconscient assimiler ce que le conscient apprend. Leurs rêves ont aussi pour fonction de réguler le chaos extérieur. Imaginez la tâche énorme qui consiste, pour un petit enfant, à apprendre à être propre, à marcher, à parler, à se déplacer dans ce monde. L’adolescent lui-même doit affronter des changements physiologiques et développer une stratégie de séduction envers l’autre … ce qui n’est pas rien non-plus. Par chance, nous sommes un peu moins néophytes dans l’astral que nous ne l’étions en arrivant sur terre…

Bien des animaux, notamment à sang chaud comme les oiseaux et les mammifères dont on est certain qu’ils rêvent, voyagent hors de leurs corps eux aussi.

Le voyage astral est une expérience psychologique et spirituelle ; des forces inconscientes et surconscientes échappent à la volonté mais également à toute emprise matérialiste : on sait que des espèces animales sont capables de parcourir des centaines, voire des milliers de kilomètres, alors cessons de sous-estimer toutes catégories. Dès lors que l’on admet l’intelligence, comment ne pas reconnaître que les animaux soient pourvus de conscience. Ce n’est pas dévaloriser l’âme humaine que d’admettre que la conscience, substance magique de la vie, circule en eux comme en l’homme ….  Des personnes ont pu communiquer ainsi avec des animaux disparus, en se dédoublant, ils nous protègent, nous avertissent et témoignent de leur amour.

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, à condition que vous en respectiez l’intégralité et de citer l’Auteur-Source Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

La conscience collective tend vers son apogée

 

Partout sur la planète, la conscience collective de l’humanité atteint de nouveaux niveaux de perception. L’impulsion s’intensifie car les gens se sortent peu à peu de diverses formes de dénégation en raison de l’énergie accélère qui change, à une vitesse supersonique, la conscience de la Terre et de ses habitants. Les gens s’éveilleront dans une réalité fort différente de celle où ils se sont endormis. L’influx croissant d’énergie cosmique agite tout sur le plan subatomique, incitant l’humanité à grandir au-delà des schèmes dysfonctionnels qui scindent la société planétaire en des factions friandes de dissension et de dispute.

1 terre astrale

Ce quart de siècle d’énergie accélérée entraîne une immense transformation de la conscience qui évacuera collectivement les contraintes perceptuelles et étendra notre perspective. Essentiellement, l’espace-temps affranchira l’humanité de son asservissement qu’elle a ignoré jusqu’ici. Le réveil de l’énergie, qui nous touche depuis de nouvelles régions de l’espace traversés par notre système solaire, ouvre littéralement notre paradigme ; nous acquerrons ainsi l’aptitude à sélectionner des probabilités qui soutiennent, supportent et valorisent La Vie. Ce passage génère de nouvelles explosions et éruptions solaires qui se projettent à travers l’espace, voyageant sur le vent solaire en émettant des vagues immenses de radiations cosmiques, ce qui agite toutes les particules de notre corps. Ces intenses transmissions provenant du Soleil Central réorganisent entièrement notre conscience à des niveaux multiples de réalité en ajustant nos perceptions et en affinant nos sens, notamment nous nous sommes efforcés de devenir plus conscients spirituellement et intuitivement.

 D’énormes changements ont donc cours sur la Terre ainsi que dans notre système solaire et au-delà. Sur le Soleil, des tempêtes font rage en nombre croissant et l’activité électrique s’intensifie ; on remarque également une augmentation de la luminosité de l’astre et une amplification de son champ magnétique. On observe également un accroissement de l’éclat des planètes et de leurs lunes, dont certaines paraissent désormais scintiller. Les astronomes ont noté des altérations des pôles magnétiques, d’énormes modifications des pressions atmosphériques et des températures, et des fluctuations dans les champs magnétiques de tout le système solaire. L’augmentation constante de l’activité céleste, qui prend la forme de comètes, de météores et d’astéroïdes, indique sans l’ombre d’un doute que quelque chose d’important a lieu. Pourtant, les gens sont si immergés dans les diversions et les distractions quotidiennes qu’ils admettent à peine la porté de ces transformations célestes d’envergue.

Il est important de comprendre que de nombreuses races extraterrestres interagissent avec l’humanité et opèrent sur la Terre depuis plus de millénaires que nous ne pouvons le concevoir. Au fil des siècles, on a observé dans l’atmosphère une myriade d’objets extrêmement insoles, et les lois scientifiques connues ne parviennent pas à expliquer leurs dimensions, leur forme et leur comportement. En raison des effets de l’accélération actuelle l’activité des ovnis a attient des sommets, rendant pratiquement impossible pour les gouvernements et les autorités militaires de persister à ignorer ou à dissimuler ce qui se passe dans les cieux.

Nous sommes sur le point de voir une admission officielle de la présence de formes de vie intelligente partageant notre espace et notre zone temporelle. Une fois que ce phénomène sera reconnu, le changement se précipitera encore. Du fait que nous affrontions une série de complexités inconnues jusqu’ici, nous serons forcés de discerner entre les événements authentiques et ceux qui sont mis en scène pour nous tromper et détourner notre attention. L’admission de la présence extraterrestre déconstruira les croyances religieuses traditionnelles concernant nos origines.

Notre héritage provient des étoiles, et la compréhension des secrets multicouches de ce principe est primordiale à la transformation spirituelle de l’humanité. Pour ceux qui sont toujours enchaînés au vieux paradigme qui s’effondre, où les médias et les paroles des officiels ne sont jamais mis en doute, il deviendra de plus en plus difficile et déroutant de repérer la vérité….

Diverses forces terrestres et cosmiques luttent désespérément pour capter notre attention, car là où nous portons celle-ci se trouve l’énergie investie pour créer la réalité que nous vivrons. A la clé de notre éveil spirituel, il y a le courage de poser témérairement des questions. Depuis longtemps, les gens s’accrochent à diverses formes de dénégation. Par suite de ce manque d’attention à la vie s’est développé un terrain fertile et souterrain où commettre des actes ignobles. Ce genre de comportement de la part de nos dirigeants illustre bien le déni de notre société, qui cherche à esquiver la vérité. En se livrant à toutes sortes de mensonges et de mystifications, ils mettent à l’épreuve nos facultés de discernement. Lorsque nous retrouveront notre capacité de déplacer notre perception consciente partout dans la sphère de l’existence, nous obtiendrons les connaissances directes et serons en mesure de différencier entre la vérité et les leurres.

Nous devons retrouver cette aptitude à dépasser les confins de la réalité physique pour parvenir à cerner le pouvoir des forces qui nous poussent à nous éveiller. Dès lors, on ne nous abusera pas si facilement.

On se sert des médias du courant dominant, qui sont sous contrôle, comme moyen pour détourner notre attention vers un monde probable dépourvu de vitalité et de créativité. En faisant bifurquer notre attention vers une réalité de violence e td e guerre, on conditionne nos pensées et nos croyances pour qu’elles nous asservissent et fassent de nous une victime complètement impuissante.

Il est temps de développer notre attention et notre perception consciente jusqu’au point où nous apercevrons les vérités plus nombres de notre héritage spirituel et participions activement à la création d‘un monde qui acceptera ces principes. Contrairement à ces tentatives de confondre le public, qui vont en se multipliant, les énergies cosmiques entrantes équilibrent le terrain car elles ouvrent les écluses de la conscience humaine et nous incitent à prêter attention à une Source d’informations émanant du tréfonds de notre Etre, soit notre propre génie du savoir intérieur. Une fois que ce génie puissant sera sorti de sa bouteille, nous aurons tous à notre disposition des facultés extrasensorielles et intuitives nouvelles qui nous permettront d’atteindre rapidement d’autres stades de l’acquisition de pouvoir personnel.

Ainsi, nous serons en mesure d’affronter la dynamique spirituelle de la transformation.

Une fois les aptitudes intérieures de l’humanité consolidées et développées, il sera plus difficile de dissimuler la vérité, et ce, dans n’importe quel domaine. Lorsque le déni généralisé cessera, on dévoilera des informations dissimulées jusqu’ici et tout ce qui était autrefois secret deviendra plus transparents. Ne nous inquiétons pas de ces révélations, car notre capacité d’affronter le changement consciemment et de changer le monde effectivement signalera que nous avons retrouvé notre pouvoir.

Comme tout évolue de plus en plus rapidement, ceux qui sont en phase avec l’éveil réaliseront des progrès immenses sur le plan de la perception consciente et sauront comment guider les nouvelles capacités mentales, émotionnelles et intuitives que l’humanité aura acquises. Il sera bientôt évident que toutes les formes de conscience participant à la réalité tridimensionnelle assimilent les leçons extrêmement valables, même si toutefois volatiles, sur les conséquences et les ramifications de jouer avec ces énergies subtiles. 

En vérité, l’histoire telle qu’on l’a rédigée et qu’on l’enseigne est une incroyable supercherie. L’humanité a été conditionnée à croire que les institutions éducatives, notamment les sciences, s’efforcent d’élever le niveau de vie grâce à leur quête noble d’idées novatrices et d’inventions. Mis tel n’est pas le cas…. On a caché au public le plupart des découvertes et des inventions vraiment valables qui transformeraient la vie. On harcèle et l’on bride les inventeurs indépendants s’ils tentent de découvrir des sources d’énergie alternatives ; dans le domaine de la santé, les pionniers sont souvent menacés et supprimés lorsqu’ils conçoivent des médicaments abordables pour une maladie particulière ; et l’on cible particulièrement les géologues, les journalistes et les archéologues lorsqu’ils présentent une information contredisant la « version officielle ».

De surcroît, dans les écoles, aujourd’hui encore, lorsqu’un enfant donne l’apparence de sortir du « lot », le système enseignant a tôt fait de harceler les parents afin que leur rejeton rentre le moule prescrit par l’éducation nationale !!!!

EVEILLONS-NOUS !

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, à condition que vous en respectiez l’intégralité et de citer l’Auteur-Source Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

LA PRATIQUE DU VOYAGE DANS NOTRE CORPS (1)

 

Ce n’est pas nous qui sommes dans l’espace, mais l’espace qui est en nous…

Vous pouvez commencer par prendre comme sujet de méditation les pieds, les jambes et leur relation avec la base du tronc. Vous trouverez le développement de cette méditation ICI : http://francesca1.unblog.fr/2016/05/07/la-pratique-du-voyage-dans-notre-corps-2/

Pour l’heure, je vous suggère de laisser de côté les pieds, les jambes et les bras, les mains pour ne prendre comme objectif que le tronc et la tête où se situent les chakras et, employer ces différents niveaux, de bas et de haut, divisant cette partie de vous-mêmes en trois zones : le bas, le milieu et le haut, et de la pratiquer de façon passive ou active. En explorant ces trois niveaux de votre corps, vous procédez à une véritable ascension intérieure. Vous partez de la Terre pour aller vers le Ciel. Ayant atteint le sommet, vous en redescendrez enrichi d’une vision intérieure nouvelle et déjà un nouvel état de conscience s’éveillera.

méditation 2

LE BAS : LA PARTIE INFERIEURE DU TRONC

Dans cette partie de notre corps, nous avons, physiquement, les organes d’assimilation, d’excrétion et de reproduction. Psychologiquement, ce sont les intestins, l’anus, la vessie, les canaux d’évacuation ; pour la femme : les ovaires, la matrice, le vagin, les organes externes : pour l’homme, la prostate, les testicules et le pénis.

Selon l’ésotérisme oriental, cette zone correspond aux deux premiers chakras, centres de nos deux premiers corps subtils : le corps éthérique et le corps astral.

L’énergie vitale stockée dans ces deux centres est distribuée à ces deux niveaux et permet le bon fonctionnement du corps physique et est associée aux perceptions qui les concernant. Elle conditionne nos comportements, notre action et notre réactivité manifestés. On peut faire immédiatement le parallèle entre la physiologie et l’ésotérisme. Le bas de notre corps est le siège de notre animalité, de notre caractère primitif, de notre activité et de notre émotivité. Il est le lien à la terre, la conception, la reproduction, la matérialisation, dont l’origine est le TERRE et notre retour à la TERRE par l’excrétion et l’évacuation. L’association entre les deux chakras est évidente ; qu’une chose nous « gonfle » et nous voilà ballonnés, que nous soyons émus ou impressionnés et voilà que nous sommes forcés d’évacuer, que nous soyons amoureux (émotion) et voilà que nous éprouvons le besoin de copuler.

Nous voyons immédiatement le développement que peut prendre une méditation sur ce sujet et la richesse de nos prises de conscience de :

-Notre relation avec la Terre, mère et nourrice de notre existence, origine de la vie dans cette réalité, matérialisatrice de notre corps physique nous permettant l’activité, réception de nos déchets, accueillant nos excrétions, notre enveloppe physique à la mort de ce corps, l’alpha et l’oméga de cette réalité.

-Avec la Nature qui produit tout ce qui nous est nécessaire pour le fonctionnement de nos corps matériel, éthérique et astral, qui fournit l’alimentation de l’individu et l’entretien de l’instinct.

-Avec tous les êtres qui la peuplent : les animaux, les insectes, les poissons, les êtres humains. Nous découvrons ce qu’est la vie, par quel processus la conscience agit sur la matière, le développement de ses structures, la transformation des produits de la nature. Nous voyons le processus de développement du fœtus dans la matrice, de l’enfant sur la terre, de la graine dans la terre, du germe qui grandira en énergie vitale et astrale. Nous percevons la présence de l’Energie universelle se manifestant pour organiser le chaos organique. Nous prenons conscience du lien qui unit l’émotion à l’action, le désir à la manifestation, les sensations aux réactions et de notre communion avec tous les aspects de cette réalité. Nous prenons connaissance du sens de la vie. Nous découvrons l’origine de nos racines lointaines, celles de l’amour, de l’amitié, de la sympathie, bases de l’union, des échanges, de l’intérêt personnel, de l’égoïsme, de la cupidité et du pouvoir, la dimension de nos besoins, de nos désirs et l’aspiration à être personnel et autonome. Nous ressentons alors à quel point nos sommes dépendants de la nature et interdépendants de tous.

-Des liens unissant la physiologie et l’ésotérisme, de l’interdépendance des deux chakras de base avec les plans : matériel, vital, sentimental, émotionnel.

 animé infini

LE CENTRE : LA PARTIE SUPERIEURE DU TRONC 

Nous continuons notre parcours et prenons pour objet le centre de notre être. Physiologiquement, nous y trouvons les organes de la digestion et de la circulation : l’estomac, le foie, la rate, le  pylore, le cœur, les artères et les vaisseaux, les poumons. Ces organes nous permettent de faire circuler l’énergie et assurent le fonctionnement vital de l’organisme. 

Du point de vue ésotérique, cette zone correspond aux chakras de l’individualité et de l’’échange. Elle correspond au Moi et aux échanges entre celui-ci et les autres Moi. Nous percevons immédiatement la corrélation entre l’ésotérisme et la physiologie. Nous découvrons le lien étroit entre le Moi et les autres. Ne sommes-nous pas moi, parce qu’il y a les autres. 

Nous mettons également en relation notre base avec notre centre et comprenons qu’ils sont interdépendants. Que notre impressionnabilité nous joue des tours et voilà que nous digérons mal, que nous avons le souffle coupé et que notre cœur bat la chamade. 

Cette méditation est également d’une richesse insoupçonnée pour nous apporter une compréhension de notre individualité et peut s’étendre extrêmement moins dans le prolongement des perceptions qu’elle apporte.

Nous commençons par nous concentrer sur la partie la plus basse de la zone centrale, puis nous montons successivement à la partie supérieur et prenons conscience de : 

-La relation entre l’association de la matérialisation et de la sensation permettant la formation de l’Ego, du Moi individuel. La perception, grâce à Nos organes sensoriels, que nous sommes une individualité égale aux autres et cependant différente. 

-La relation entre digérer et être. Nous ressentons que nous devons digérer les différents éléments apportés de l’extérieur afin de permettre à l’être d’être lui, physiquement, psychiquement, affectivement. 

-La construction de ce Moi par rapport aux autres individualités. Le besoin de se distinguer des autres, d’être personnel, de diriger sa vie, d’être maître soi, de dominer les autres, d’exercer le pouvoir, de se dépasser, de se mettre en compétition, d’être le meilleur. 

-La relation entre notre centre, le cœur, et le centre de notre Moi, l’Ego. Ce Je qui domine toute notre existence sur ce plan matériel : JE SUIS, VEUX, FAIS, DECIDE, COMMANDE, EXIGE, OBTIENS, en définitive JE NE ME PREOCCUPE QUE DE MOI ET DE MES BESOINS. JE SUIS LE CENTRE DU MONDE. 

-La liberté personnelle, expression de ce Moi en expansion, manifestation de l’Ego se distinguant des autres. 

-Le fonctionnement du Moi, un système fermé d’échanges énergétiques, une concentration d ‘énergie, une agglomération des cellules maintenues ensemble par le courant énergétique, contrôlées et commandées par son centre, une machine dirigée par la volonté. 

-La volonté du Moi. Pour être, le JE, qui doit acquérir cette volonté qui lui permettra de diriger ses actions, d’affirmer son indépendance, le privant et l’isolant des autres individus. 

-L’isolement du Moi provoqué par l’individualité, la différence de structure physique, mentale, psychique entre ce Moi et les autres organismes vivants. 

-La différence de structure entre ce Moi et les autres organismes. 

-La nécessité de l’échange entre les différents organismes et le Moi, pour qu’il existe en tant qu’individualité personnelle : 

a)     Avec les organismes de la nature, l’air, l’eau, les végétaux, qu’il est nécessaire d’absorber pour se nourrir et exister. 

b)     Avec les autres être vivants : les animaux, les autres individus, qui permettent l’échange affectif, émotionnel, pratique, mental ainsi qu’au psychisme et au mental de fonctionner et au Moi de se différencier des autres Moi. 

c)     Sur le plan physique et pratique, dans nos activités journalières 

d)     Au niveau émotionnel, avec l’échange affectif, sensuel et sexuel. 

e)     Sur le plan social, par l’échange que nous avons les uns avec les autres. 

f)      Sur le plan mental, à travers nos conversations. Nous pouvons nous concentrer alors sur la valeur de l’échange dans les discussions, sur le monologue ou la véritable conversation : 

-       du rythme de l’échange nécessaire à la vie, comme le sont la respiration et la pulsation cardiaque,

-       de la conversation :

a)     de l’équilibre naturel de l’individu, à travers l’interaction des éléments énergétiques et des organes physiques

b)     de l’espèce, à travers l’échange sexuel

c)     du mental et du psychisme, par les contacts humains

  • de la gratitude, vis-à-vis de la nature nourricière, des organismes vivants, des autres Moi et de l’Energie universelle à l’origine de l’organisation des éléments.
  • du Moi et des autres, à travers l’action que nous dirigeons sur les autres. La volonté que nous mettons en action pour les obliger à faire ce que nous voulons, le despotisme, l’autosuffisance, l’utilisation des autres comme faire-valoir. Ce Moi n’empêche-t-il pas les autres d’être eux ? 

Nous arrivons tout naturellement à la troisième zone du corps humain. 

 animé infini

LA TETE, LE SOMMET DE NOTRE PERSONNE 

Continuant notre ascension, nous dirigeons notre attention sur le sommet de notre organisme ; physiologiquement, il est le siège du pharynx et du larynx, avec la bouche, le nez, les yeux, les oreilles : organes de préhension, de dégustation, de déglutition et d’absorption, des dents pour la mastication, des centres nerveux commandant à la fois le système sympathique et parasympathique : les fonctions volontaires et végétatives. 

Sur le plan ésotérique, il correspond au chakra de la gorge, à la réception et l’émission, au mental, au front, à la conscience, à la couronne, à la réception de l’Energie pure. Nous ressentons facilement le parallèle entre les organes sensoriels et la réception-émission, entre le système nerveux et le mental, entre le conscient et le système nerveux volontaire, le subconscient et le système neurovégétatif. Nous percevons que ces fonctions sont indissociables et agissent en interaction les unes avec les autres. Nous remarquons également leur connexion avec le centre, le Moi, et la relation nécessaire à ce Moi ainsi que l’indivisibilité du système tout entier. 

Quand nous faisons une expérience et éprouvons des émotions, nous l’enregistrons dans notre subconscient à travers nos organes sensoriels, l’analysons avec notre conscient et l’exprimons par l’action, le geste, la voix. 

Cette méditation a une étendue infinie et apporte à celui qui la pratique la connaissance des plans supérieurs. Elle débouche sur la connaissance spirituelle et initiatique. Elle aura un effet prodigieux sur l’individu, le faisant prendre conscience des plans supérieurs et des niveaux les plus élevés que peuvent atteindre la conscience. Elle provoquera des changements notables de la conscience et par là même de toute la structure physique, affective, égotique et mentale de l’être. 

A travers ce parcours, nous prenons conscience de : 

-L’intéraction entre la réception et l’assimilation :

a) au niveau physiologique, à travers l’absorption des aliments et des énergies vitales : air, eau, nourriture

b) sur le plan émotionnel, sentimental et sensitif, en ressentant nos émotions, en percevant nos sensations, en recevant des marques d’action

c) au niveau égotique, à travers notre relaiton aux autres, notre façon de donner et recevoir

d) sur le plan mental, avec l’entraînement de l’attention et de la mémorisation. 

-Du fonctionnement des organes de préhension et de mastication, qui nous permettent de capter, de prendre, de mastiquer et d’amener à l’assimilation

a) physiologiquement, par la bouche qui prend et mastique des aliments, le nez qui aspire l’air et l’énergie vitale, vivifiant l’organisme

b) émotionnellement, à travers nos organes sensoriels qui nous permettent de capter les sons et d’en ressentir la beauté, de respirer les odeurs et d’en avoir une sensation, de voir la manifestation physique et d’en éprouver des émotions

c) égotiquement, par la vue qui nous permet de constater la différence de structures entre notre Moi, les différents organismes vivants et les autres Moi

d) mentalement, à travers la vision qui capte les signes et les symboles, nous permettant d’apprendre, de décoder et d’enregistrer ; par les organes sensoriels qui, à travers le corps émotionnel, nous amènent les sensations que nous pouvons analyser. 

-De l’interaction entre l’extériorisation et l’Ego

a) physiologiquement, par la bouche qui expulse la nourriture que nous n’avons pas digérée, le nez qui rejette les déchets de l’air utilisé

b) émotionnellement, à travers le verbe qui exprime nos sentiments, nos émotions, nos sensations, nos besoins et nos désirs ; notre participation relationnelle, ce que nous donnons.

c) égotiquement aussi par la verbalisation qui exprime la volonté personnelle ; à travers l’action volontaire dirigée par le mental.

d) mentalement, par la voix qui extériorise notre discours, voix qui permet l’extériorisation de toutes les sensations perçues par le corps émotionnel et décodées par le mental

e) la fonction du mental, en relation avec tous les plans de l’individu.

f) l’utilisation du langage, à travers nos conversations, le monologue et l’échange

g) l’activité mentale, la formation des idées

h) le brouillage des ondes mentales par les parasites, l’incessante activité biochimique de notre cerveau

i) L’impulsion électrique du cerveau à l’organisme

j) La sollicitation de tous nos centres par l’environnement extérieur.

k) Le fonctionnement du conscient en connexion avec l’inconscient. La perception de l’Intuition, la connexion entre l’Energie pure et la fonction mentale. 

Celui qui aura su atteindre le sommet en reviendra enrichi de perceptions nouvelles. A ce stade, quand nous sommes conscients de notre connexion à l’Energie pure, nous entrons dans la méditation initiatique, celle qui nous permet d’être en permanence en contact avec notre Source, qui nous fait canal de l’Energie. Nous avons la conscience du fonctionnement de notre subconscient, nous entendons notre être intérieur nous donner la direction. Nous expérimentons l’état de conscience éveillée. Nous ressentons notre lien direct avec l’Energie pure.

 

Retrouvez la Seconde partie ICI : http://francesca1.unblog.fr/2016/05/07/la-pratique-du-voyage-dans-notre-corps-2/

 Francesca du forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

La Grande Croix Cardinale et La Détonation Harmonique

 

 jean et jerusalem celeste1«Salutations Maîtres, Je suis Métatron, Seigneur de Lumière !

Comme la phase la plus puissante de 2014 se termine, nous demandons à chacun de vous de marquer une pause et de réfléchir à la progression des évènements importants que vous avez vécus ces dernières années, individuellement et collectivement. Que vous reconnaissiez pleinement que l’Ascension Planétaire a eu lieu n’a pas  d’importance, car le temps s’accélère plus que jamais. 

Nous vous entourons donc tous d’une énergie de soutien et du champ de votre propre pouvoir, car chacun de vous est vraiment un Maître, sur son propre chemin de l’Ascension. Notre but est de vous offrir inspiration et clarté, mais il est certes indispensable qu’à tout moment VOUS, en tant qu’ETRE Souverain et Sacré, fassiez  preuve de discernement à propos de cette canalisation comme de toutes les autres. La Détonation Harmonique 2014 présentait une grande opportunité d’atteindre l’intégrité cristalline. 

C’est une fréquence appelée impeccabilité, la mise en accord de vos actes avec vos paroles. C’est vous tenir dans votre Vérité. Chacun de vous a chaque jour l’occasion d’être impeccable. Quand vous reconnaissez vos propres erreurs, votre propre conflit avec l’intégrité, vous intégrez plus complètement la Maîtrise, et c’est certes là un voyage. De même, quand vous vous tenez dans votre vérité en étant disposé à reconnaître la vérité d’autrui, vous atteignez l’aspect compassionnel de l’intégrité. Cela s’applique aux Nations aussi bien qu’aux individus. Comprenez que c’est l’énergie de la Terre en Ascension, en association avec la Grille Cristalline 144, qui permet à l’énergie cristalline terrestre un accès plus grand et plus lucide aux dimensions. 

Et sachez, Maîtres, que l’accès à l’énergie de la 5ème à la 12ème dimension qui vous est à présent possible n’est qu’un début. Car l’aspect que vous appelez champ zéro est celui de la dimension cristalline. Il s’étend à des dimensions d’énergie qui se trouvaient, certes, en vous, mais à l’état dormant, inaccessibles aux humains, bien qu’elles soient votre véritable origine et que vous existiez en elles à un niveau supérieur. 2014 Les Semences de Changement : Maîtres, 2014 a été une année d’ensemencement du changement… un changement extrême. Et les «codes» des changements  nécessaires apparaissent dans des ouvertures, des noeuds, que vous appelez évènements astrologiques. 

Il y a là plus que vous n’en comprenez pour le moment. Au sein de ces noeuds se trouvent des codes qui affectent votre champ de l’aura par induction et modifient la résonance planétaire. Ils jouent un grand nombre de rôles. Un évènement astrologique codé est comparable à un jaillissement d’énergie, une cascade organique qui affecte chacun de vous à un niveau très profond. C’est une infusion consciente, intentionnelle et coordonnée de fréquence sacrée. Dans sa propre configuration de particules de lumière, elle est tout aussi vivante que vous, à la seule différence qu’elle n’a pas de projet individuel » et que son évolution dépend en partie de sa composition et de sa résonance astrologiques ainsi que des différents environnements du plan terrestre. 

Mais précisons que les codes et infusions ioniques fournis par les ouvertures astrales créent une amélioration subtile qui ne permet pas seulement le changement mais apporte aussi une matrice de plus haute fréquence. Si les noeuds de pouvoir astrologiques, notamment les solstices, équinoxes et éclipses, étaient vraiment compris comme les instruments d’induction qu’ils sont réellement, vous les définiriez plus correctement comme des ouvertures dans l’espace-temps, des inserts hologrammiques définis et gouvernés par leur nature géométrique et leur cadre de résonance au moment de leur entrée sur votre plan, ainsi que leur vocation à l’expansion. Rien n’est immobile, et indépendamment de la façon dont le temps et les dimensions se  mesurent, le changement continue à travers le mécanisme des ondes de gravité astrologiques. Et ce processus obéit à une logique divine, car c’est vous, en tant que Soi-Supérieur, qui l’avez créé. 

En l’An Deux de la Nouvelle Terre, il vous est demandé de faire un plus grand effort dans votre concentration mentale. Vous pouvez avoir l’impression, par moments, de lutter pour garder votre équilibre, votre concentration. Cela tient aux influx de nouvelle énergie et à la nécessité de vous adapter et aussi de rendre votre but et votre intention cristallins. Avec ses changements de ratios ioniques (dus aux deux dernières décennies de Radiation Solaire), la transition du Verseau s’étend maintenant à toute la planète et exige de chacun de vous qu’il mette de l’ordre dans sa vie  spirituelle. Cela prend place sur de nombreux fronts. 

- Pluton en Capricorne (Cardinal-Terre)

- Mars en Balance (Cardinal-Air)

- Jupiter en en Cancer (Cardinal-Eau)

- Uranus en Bélier (Cardinal-Feu) 

Rien de cela ne se passe par hasard, ces énergies font partie d’un «cocktail» astrologique signifiant un extraordinaire changement selon les modalités suivantes: 

L’Équinoxe et le Solstice amplifient le déclenchement Téléchargements codés et ouvertures au moment des Éclipses, Allègement du voile grâce aux Portails des Étoiles qui en résultent, Arrivée des Codes du «Retour du Dharma» et du «Retour du Christos», Réalisation du nouveau Firmament Cristallin en 2038, Passage de l’ADN au Corps Cristallin via le processus d’ionisation. Le changement de ratio ionique élève le niveau de la connexion codée entre le conscient et le subconscient, entre la réalité physique et le modèle divin. A cause des éjections de masse coronale solaires, des courants de plasma anionique circulent sur la Terre et s’amassent autour de «sites sacrés» spécifiques. Cela permet un accès plus facile à la conscience cohérente thêta, au sein de laquelle vous pouvez plus efficacement créer la Nouvelle Terre. 

La Grande Croix Cardinale en Avril 2014 a produit le changement le plus extraordinaire de toutes vos vies. C’est une fréquence surprenante et exquise…mais intense. Notre but n’est pas ici de vous fournir un horoscope mais de vous décrire le but élevé de ce qui est en train de se passer. L’énergie sera certainement un défi pour vous, mais elle pourra être utilisée d’une manière optimale, et ce faisant, vous augmenterez votre quotient de lumière. 

Le Maximum Solaire et l’inversion des pôles magnétiques du Soleil ont commencé dans la seconde moitié de 2013, et pour beaucoup d’entre vous cela a causé un état de désorientation subtile et de confusion inconsciente. Une léthargie s’est installée. Vous aurez un sens renouvelé du but et de la clarté. Et donc, bien que cette transition liée à la Grande Croix et à la Détonation Harmonique présente des défis, il est essentiel que vous demeuriez dans la stabilité et aussi que vous utilisiez l’énergie pour le plus grand bien. L’un des points-clé est le fait   que vos aptitudes créatrices se trouvent libérées dans cette nouvelle matrice. Cela implique une responsabilité, car ce à quoi vous vous consacrerez vous reviendra beaucoup plus vite qu’avant. Vous devez être le maître responsable de vos pensées. 

La Seconde Phase Cardinale : En vérité, la magnifique Grande Croix Cardinale est la seconde phase annonçant une série d’évènements harmonieusement combinés qui auront un effet monumental sur le plan Terrestre et l’Humanité. Les évènements à court terme se sont produit d’une manière intense au cours des 4 mois de Mars à Juin 2014. Mais sur le long terme ils se sont cristallisés d’une façon qui changera le paradigme pour toujours. 

L’astrologie des 7 semaines prédites ont créés certains des changements les plus puissants de la Nouvelle Terre. Après la phase initiale de la Détonation Harmonique, l’Équinoxe de Mars, le mois d’Avril a vu un très rare et très puissant évènement astrologique, la formation d’une Grande Croix Cardinale par 4 planètes (Pluton opposé à Jupiter et au carré d’Uranus et de Mars, et Mars opposé à Uranus et au carré de  Pluton et de Jupiter) disposées en croix. Chacune d’elles se trouvera aussi à 13 degrés des 4 signes cardinaux : Pluton en Capricorne, Jupiter en Cancer, Mars en Balance et Uranus en Bélier, indiquant des changements et renouveaux majeurs. 

La Grande Croix exceptionnelle fut exacte les  23-24 Avril quand les 4 planètes ont atteint 13 degrés des signes. Treize caractérise la fréquence de la transformation de la Nouvelle Terre, ainsi que les Codes du Corps de Lumière Cristallin du 12+1=13. D’autres facteurs astrologiques codés et très significatifs ont amplifiés la Grande Croix : 

Deux éclipses, une lunaire et une solaire, encadrent et affectent la Grande Croix. Mars, Saturne et Pluton sont aussi rétrogrades au moment de la Grande Croix. Il se produit une puissante chute de météores Les plus fortes Éjections Coronales de Masse auront bombardé la planète d’ions moins de deux semaines auparavant, et leur effet d’amplification sera toujours actif. 

La barre de fréquence est de nouveau remontée. Les Signes Cardinaux (Force Primordiale) représentent les Quatre Éléments Sacrés des Royaumes Terrestres. Les 4 planètes de la Grande Croix Cardinale accélèrent encore une ouverture qui a commencé avec l’Équinoxe de Mars. Ce sera une configuration extrêmement exigeante, et l’énergie combinera les effets de tous les facteurs impliqués. C’est une accélération pour tout ce qui se trouve dans les domaines physiques et éthériques de l’Omni Terre, et elle se produit maintenant. L’Éclipse Lunaire du 15 Avril : Avec cette éclipse totale à la Pleine Lune du 15 Avril, tous les Royaumes Terrestres et l’Humanité a vu des changements majeurs s’activer. Tous les royaumes vivants et les aspects multi dimensionnels de l’Omni Terre deviennent plus lucides, plus capables de communiquer et d’exprimer la vitalité. Cela fait partie de l’expansion. Vos scientifiques observent déjà de nouvelles formes de lumière appelées «light sprites» et «méduses photoniques». 

L’éclipse solaire est suivie d’une chute de météores codée ressemblant à une comète la première semaine de Mai, tandis que Mars est rétrograde. Le mois de Mai est agrémenté d’un Portail des Étoiles entre le 23 et le 28, avant le solstice de Juin. C’est le Portail d’Harmonie. Eclipse Solaire, Portail des Étoiles et Émanation Quantique En vérité, la Grande Croix Cardinale est le mécanisme de déclenchement d’une détonation spectaculaire, une Émanation Quantique ensemençant une transformation annoncée, un potentiel sacré, une vérité cosmique fondée sur l’Amour Inconditionnel et l’accomplissement d’une prophétie sacrée. Cela prend place sur de nombreux fronts. 

- Pluton en Capricorne (Cardinal-Terre) – Mars en Balance (Cardinal-Air) – Jupiter en en Cancer (Cardinal-Eau) – Uranus en Bélier (Cardinal-Feu) Rien de cela ne se passe par hasard, ces énergies font partie d’un «cocktail» astrologique signifiant un extraordinaire changement selon les modalités suivantes: L’Équinoxe et le Solstice amplifient le déclenchement Téléchargements codés et ouvertures au moment des Éclipses, Allègement du voile grâce aux Portails des Étoiles qui en résultent, Arrivée des Codes du «Retour du Dharma» et du «Retour du Christos», Réalisation du nouveau Firmament Cristallin en 2038, Passage de l’ADN au Corps Cristallin via le processus d’ionisation. 

L’humanité doit s’éveiller collectivement à une conscience plus élevée, une sagesse sacrée, et transcender les modèles sociaux, politiques et religieux fondés sur la cupidité, la recherche du pouvoir et la peur, pour co-créer la Nouvelle Terre à partir de l’harmonie, la paix, le plus grand bien, dans la compassion et l’intégrité souveraines. La Détonation Harmonique est un temps d’action. Rassemblez-vous, plantez les semences de changement, et ne craignez rien! La dynamique astrale révolutionnaire qui domine le Portail d’Harmonie exige une compréhension de groupe et aussi bien sûr la participation des savants parmi vous. La plupart de vos astrologues étudieront les évènements selon les théories traditionnelles. Mais nous vous disons qu’il se passe beaucoup plus de choses qu’un grand nombre ne peut en comprendre ou en admettre. Tout cela est codé d’une manière qui n’aurait pas été possible auparavant… Sur la  Nouvelle Terre de 2014 tout conduit à 2038. 

Et nous vous disons que ceux d’entre vous qui se trouvent dans les années finales de leur incarnation peuvent certainement se sentir fortement poussés à «redresser les choses», à améliorer les relations, dans les énergies de 2014. Chers Coeurs, il n’y a pour cela pas de temps plus propice, pas de meilleure énergie, que les phases «Harmoniques » de 2014. Les deux carrés d’Uranus et Pluton de 2014 (en Avril et Décembre) ont offert des moments idéaux pour effectuer des changements majeurs, nécessaires pour ceux qui souhaitent plus de clarté et d’honnêteté dans leurs relations, en procédant aux améliorations requises. Gardez présent à l’esprit que votre temps sur le plan de la dualité se mesure en battements de coeur et que les changements peuvent se produire à tout moment. Mettez à profit le temps PRÉSENT. 

La Transition du Verseau : Les temps présents offrent à chacun de vous une opportunité de vivre libre, de se défaire de l’inquiétude et de la peur, et de créer son propre bien-être. Respectez-vous et soutenez-vous les uns les autres, et accueillez l’AMOUR. C’est la science et la fréquence de Dieu. C’est le moyen par lequel la Nation de l’Humanité s’UNIRA et Ascensionnera. 2014 est une phase-clé vous permettant de créer avec cohérence la Terre que vous désirez. L’An Deux de la Nouvelle Terre, 2014, est le début énergétique de ce qui est appelé «Age du Verseau », le démarrage de la Transition du Verseau. Ainsi, Maîtres, vous vous trouvez au sein d’une incarnation essentielle. Il y a certes des vies, parmi vos nombreuses incarnations, qui sont plus significatives, des vecteurs de l’espace-temps qui offrent des sauts quantiques. Il s’y trouve des croisements où prendre des décisions qui vous définissent. 

C’est l’une de ces vies. L’énergie et le temps s’accélèrent, il se passe beaucoup de choses sur votre Terre tandis que vous continuez de vous adapter aux transitions Cristallines de la Nouvelle Terre cette année. Ce ne sera pas facile, rien de vraiment valable ne se produit sans effort concentré…mais ce sera un joyeux accomplissement à porter à votre crédit. Car vous faites partie des âmes qui se rassemblent pour créer la planète d’harmonie. Et de même, 2014 a été une année extraordinairement importante, beaucoup plus que 2013. 

En 2013 vous étiez dans les phases préliminaires d’ajustement à la Nouvelle Terre. Vous mettiez en pratique de nouveaux chakras qui s’étendent dans les dimensions supérieures. En 2014 vous commencerez à déployer de nouvelles ailes et à vous essayer à voler dans de nouveaux domaines. Vous travaillerez en cohérence thêta pour créer visuellement un monde d’harmonie ! Cela prendra du temps, mais de puissants outils sont à présent en place. Ce qui s’est passé en 2012 fut un début pas une fin. 2013 fut l’An Un du paradigme de la Nouvelle Terre, un nouveau début, qui est le Nouveau Modèle de la Nouvelle Terre. L’Ascension de la Terre a permis la révision  et l’expansion dimensionnelles de la planète. La Terre s’est étendue à un Champ  Cristallin, de la 5ème aux 12 dimensions. 

En 2013 vous avez commencé à vous entraîner et en 2014 par progresser dans cette exploration. Cela demandera un effort concerté. En 2014 vous vous avez vécu beaucoup de changements subtils de vos prises de conscience. Votre système élargi de 33 chakras est encore en train de s’adapter à fonctionner de nouvelles   manières et, bien sûr, dans de nouvelles dimensions. Les différentes couches de votre Champ Cristallin de l’Aura sont encore quelque peu en voie de stabilisation pour beaucoup d’entre vous. Les expansions affectent à divers degrés vos systèmes sensoriels et votre champ émotionnel. En 2014, les aspects de conflits internes sont passés à la phase «creuset» pour être purifiés. Toute malhonnêteté, tout défaut caché, toute ombre, viendront à la lumière pour être confrontés. 

images (2)On nous avais prévenus : Alignez vos actions sur vos buts les plus élevés. Établissez des priorités ! Examinez votre chemin…et planifiez votre voyage consciemment. La vie peut être difficile et cela est une grande vérité. Mais c’est seulement en faisant face aux défis que vous pouvez les surmonter. Vous n’êtes pas seulement des étudiants des classes terminales de l’«Université de la Terre», mais aussi les professeurs qui créèrent le cursus dans les dimensions supérieures. La concentration mentale est requise, mais vous détenez les outils nécessaires pour avancer sur le sentier de la Maîtrise. 

Pour Conclure, Vous ne pouvez pas attendre paresseusement sur la touche dans les énergies de la Grande Croix. Elles vous affecteront. Nous vous recommandons de les accueillir car, même si elles présentent des défis, il s’agit d’une exquise résonance bienveillante. Chers Coeurs, la Détonation Harmonique et le Portail des Étoiles de 2014 constituent l’occasion parfaite de déterminer les pièces manquantes de votre puzzle. Il est temps de déposer votre marque, d’apporter votre contribution, de considérer le legs que votre vie sera. Et certes, cela implique d’assembler toutes les pièces…le montage  est requis! 

La Fréquence Cristalline est  devenue encore plus puissante en 2014. C’est une résonance qui conduira de plus en plus chacun de vous vers l’impeccabilité, qui consiste simplement à comprendre qui vous êtes et à vous montrer fidèle à votre SOI selon les normes les plus élevées. Cela requiert que chacun prenne son pouvoir et se tienne dans l’intégrité…c’est la marque de la Vraie Maîtrise. Il est temps pour les Maîtres parmi vous d’entrer dans la sagesse et l’action courageuse. Nous vous avons dit qu’il y aurait des moments en 2014 où vous avez été poussés à vous concentrer sur les zones de votre vie qui ont besoin de changer. C’est maintenant. Vous devrez faire face à vous-mêmes et décider des actions à entreprendre en priorité. Redéfinissez vos contrats intérieurs et décidez de la façon dont vous souhaitez utiliser le temps qui vous reste sur la planète. Vous ressentirez l’urgence de saisir l’occasion et de faire une liste de choses à faire…la vie linéaire est un quantum de battements de coeur…mettez à profit le temps présent ! 

Il est temps d’écrire le livre en vous, temps pour le rêveur de s’éveiller. C’est le temps de la Grande Croix et du Portail d’Harmonie! 

Je suis Métatron et Je partage ces Vérités avec vous. Vous êtes Bien Aimés.

Et il en est ainsi. »

L’Archange Métatron via James Tyberonn

Traduit par Martine Racine. JungianBear@aol.com

 

Devenir conscient de la Merkabah

 

images (2)On ne peut devenir conscient par des moyens quelconques de ce qui est éternel et qui existe sur une autre dimension. Aucune répétition de techniques mécaniques en vue d’élever le niveau vibratoire d’une personne ordinaire ne peut atteindre la Surnature. Il n’est pas nécessaire d’être très éclairé pour comprendre qu’il y a des lois universelles qui protègent les valeurs sacrées de toute profanation. Aujourd’hui, l’être humain est d’une arrogance si démesurée qu’il estime qu’il est en  droit de tout savoir sans rien payer (de sa personne).

Donc, on ne devient pas conscient de la Merkabah en méditant sur notre divin nombril ou en récitant des mantrams en sanskrit ou en hébreu. Le vaisseau spirituel qui est enlisé dans notre dimension ne reconnaît pas nos codes car il est programmé dans un langage inviolable. Il faut d’abord réparer la rupture causée par l’accident originel.

N’est-il pas logique de remettre d’abord en état un véhicule accidenté avant d’essayer de le faire redémarrer ? Il y a un effort à fournir, et en l’occurrence, c’est l’égo qui doit se sacrifier.

Nombre de chercheurs de vérité s’enferment dans des systèmes cristallisés alors qu’ils ont au départ le désir sincère d’atteindre la libération. Innombrables sont les appelés mais où sont les élus ? Ce problème provient de la difficulté pour l’être humain, conditionné par les systèmes de pensée, de se représenter de manière simple le but de la vie. Il  a étudié les doctrines spirituelles et parfois il a pratiqué des techniques en vue d’un certain résultat, mais on ne lui a pas fourni les bonnes informations sur sa véritable nature. Alors, il a erré et s’est mille fois perdu dans la jungle des idées et des théories. Pourquoi cette quête sans fin ?

Il faut que l’être soit prêt à recevoir l’information ultime. Cette préparation exige beaucoup d’efforts, antérieurement accomplis, et ces expériences souvent pénibles ont rendu le coeur-conscience réceptif à des rayonnements universels plus subtils. Le système de la Merkabah est ainsi touché, à travers l’ouverture de notre coeur, et rien ni personne ne peut forcer ce processus.

Il faut savoir que l’univers est un corps électromagnétique multidimensionnel où tout ce qui existe est relié. Toutefois, il y a des zones déconnectées du cœur central où l’énergie divine ne peut plus pénétrer à cause du taux vibratoire trop ralenti. Le contact est si ténu avec ces zones rejetées en périphérie de la lumière centrale qu’on pourrait croire que ces zones n’ont simplement pas de réalité. C’est pourquoi l’attention des êtres divins n’est pas attirée par ces mondes tombés, tout comme nous ne sommes pas très intéressés par la vie des paramécies ou d’autres espèces microscopiques.  Or, nous ne sommes pas des paramécies, mais nous disposons heureusement d’un organe émetteur psychique qui peut envoyer des messages à travers l’espace. C’est à la suite d’une accumulation considérable de SOS émis à partir de la détresse de millions de cœurs qui ont prié pour un secours pendant des millions d’années que notre problème a été pris en compte. Mais il ne faudrait pas trop s’imaginer que nous sommes la cible d’une attention particulière car rien dans notre comportement bestial, primitif et égocentrique n’attire la sympathie des races angéliques, ni même des civilisations plus évoluées. Toutefois, des êtres de compassion ont capté notre appel et un plan de salut a été mis en place pour nous aider, pour autant que le karma l’autorise.

L’accumulation de nos signaux de détresse et de nos soupirs de douleur a formé une constellation, une nuée électromagnétique, à partir de laquelle il est possible à de grandes intelligences cosmiques d’émettre un signal en retour. Ce signal est la force en réaction à notre propre appel. Il ne peut pas être plus intense ou plus faible que l’émission d’origine, au vu de la précision des lois universelles.

C’est ainsi qu’il faut comprendre le salut et la rédemption. Nous en sommes les artisans. Il est hors de question qu’un « sauveur » vienne nous tirer miraculeusement d’affaire, car on peut seulement nous renvoyer la charge de compassion contenue dans l’appel que nous avons émis. Cela signifie qu’aucun salut de type messianique n’aura lieu sur cette planète. Si un tel évènement se produisait selon les apparences visibles, il s’agirait d’un intervention politique pour nous subjuguer, en complète violation des lois universelles. Le salut doit émaner de nous.

C’est pourquoi, malgré les promesses vaines des religions pour nous faire mijoter dans l’espérance tout en nous tenant ainsi sous contrôle, il n’y a pas de rédemption miracle. Ce que les hommes appellent Christ (ou grand avatar) est la réponse compatissante en retour de notre signal de détresse. Ce grand esprit collectif a pris la charge de stimuler et de structurer notre auto libération en venant sur terre à de nombreuses reprises depuis le fond des  temps, sous des noms de dieux divers, pour y confirmer et sceller la force de libération que nous avons nous-mêmes engendré.

On prétend que la constellation où nos prières se seraient accumulées est celle des Pléiades d’où l’activité constatée dans cette zone céleste comme en témoignent certains mythes antiques.

La porte des Pléiades pourrait être le chemin par lequel nous sommes arrivés jusqu’ici, mais il faut se représenter ces choses de manière intérieure car les Pléiades astronomiques ne sont qu’une illusion d’optique à partir de notre point d’observation et de conscience matérielle actuelle.

La Bible mentionne les Pléiades comme les mondes EDENIQUES de KIMAH (Livre de Job/ version hébraïque) et la mythologie grecque les appelle les Sept Sœurs. La principale étoile de cet amas d’astres dans la constellation du Taureau est Alcyone qui est mille fois plus brillant que notre soleil. On prétend également que nombre d’entités incarnées sur la terre en proviennent, et qu’ils sont par conséquent des humains-pléiadiens. Ils se distinguent par l’originalité de leurs travaux au service de l’humanité car ils ne sont là que pour faire avancer l’œuvre de délivrance.

Il y aurait beaucoup à dire sur les mythes autour des Pléiades dans les cultures anciennes.

Il faut s’ouvrir à la merveilleuse dispensation salvatrice que nous avons appelé de nos vœux et qu’il faudra finaliser concrètement, au lieu d’en rester à des rêveries spirituelles. Cette réalisation implique de prendre conscience de ce que nous sommes, non à la manière orientale qui parle du Soi évanescent, mais en intégrant la réalité de la Merkabah qui a été ignorée des enseignements spirituels aujourd’hui obsolétes. Il faut donc d’abord se débarrasser des idées fausses.

Comment s’ouvrir à la conscience de la Merkabah mutidimensionnelle ? Peut-on étudier la technologie sacrée du vaisseau céleste comme on étudierait une science physique ? Si les méditations planantes et les techniques ésotériques ne servent plus à grand chose, que peut-on faire pour s’élever ?

Les grands instructeurs spirituels du 20 ° siècle l’ont clairement affirmé : il faut une mutation radicale, une conversion absolue de notre vie intérieure. Sinon, nous continuons à tourner dans la cage de l’évolution qui revient au point de départ, un cycle après l’autre.

Pour les êtres qui n’ont pas encore effectué les protocoles préliminaires d’une reconnection avec la source d’information universelle, le programme interne de l’atome germe du cœur n’est pas encore assez sensible aux influx qui lui parviennent depuis l’espace de l’univers interne. Sa conscience demeure attachée à la représentation spatio-temporelle extérieure.

Il est probable que ce que nous racontons ici lui paraisse déraisonnable ou incompréhensible. S’il est un chercheur de vérité sérieux, il a déjà enregistré les données de la spiritualité conventionnelle qui parle de « s’unir au soi supérieur » ou un discours similaire. Or, cette phraséologie floue dissimule un grave malentendu. Il faut toujours se dire que ce qui est enseigné à haute voix sur les places publiques ne peut pas être la vérité. C’est au mieux une approche.

En ce monde, « la vérité n’a pas de pierre où reposer sa tête ». La connaissance de la Merkabah est un secret ultime qui n’était révélé qu’aux initiés s’étant préparé au « Retour vers le Père », ce qui signifie, que ce mystère ne s’ouvrait que pour ceux qui avaient accompli la mutation de conscience qui permet de se relier au champ électromagnétique de la Surnature. Cette conversion énergétique est sous jacente dans les conseils de la sagesse traditionnelle, du point de vue moral et psychologique, mais cette sagesse est adaptée à l’égo qui y voit un tremplin pour son propre développement. Il n’y a rien de mal à cela. Ce développement peut mener jusqu’au contact avec le soi disant « moi supérieur » qui est le surmoi subconscient, que les enseignements orientaux décadents de « l’âge noir » confondent avec le véritable Soi divin. C’est ce qu’on appelle aujourd’hui la « réalisation du soi » qu’on propose en pochette surprise, généralement à l’appui d’une discipline de méditation yoguique ou védantique. La plupart des gourous indiens et asiatiques sont sur cette voie, chacun  selon son niveau et sa sincérité. Mais la sincérité n’est pas la vérité. Ne vous attendez pas à ce que ces maîtres vous montrent comment devenir conscient de la Merkabah car ils n’ont pas connaissance de la réalité structurelle du vaisseau de l’âme. Ils peuvent au mieux interpréter cette idée selon les connaissances du yoga ésotérique au sujet des corps subtils. C’est pourquoi le new age a confondu le corps causal qui est l’enveloppe aurale bien connue des théosophes occultistes, avec la Merkabah.

La merkabah immortelle n’est pas soumise au processus d’évolution dans le temps. On ne peut donc pas la « développer » à force de visualisations. Elle n’est pas sur notre dimension, et on ne peut donc pas la contacter par des techniques aussi ésotériques soient-elles. Il faut apprendre la méditation attentive.

Par contre, l’esprit peut s’éveiller à la conscience de la Merkabah lorsque le cœur reçoit de l’intérieur des informations en réponse à son désir de délivrance. Ces informations de nature électromagnétiques subtiles reprogramment le système actuellement en panne. Il faut pour cela que l’avidité égocentrique ait fait place à un attitude nouvelle, de réelle ouverture, de bonté, et de détachement des ancrages lourds de l’existence incarnée. Il n’y a rien à accumuler mais il faut plutôt s’alléger de tout le superflu. Sur ce chemin, tout ce qui n’est pas strictement nécessaire au voyage est un fardeau inutile qui doit être déposé – c’est le lâcher prise. En cela, la sagesse traditionnelle dit vrai. La simplification de l’existence pratique, la mise en veilleuse du cinéma émotionnel et psychologique, et surtout l’intensification constante du désir de Retour, forment la base de ce qu’il faut accomplir.

De nombreux chercheurs sont bien orientés, mais ils manquent encore de confiance. Ce doute provient de l’ignorance de la réalité de la Merkabah individuelle. Savoir, au moins théoriquement, que le vaisseau de notre âme attend qu’un conducteur en reprenne les commandes, c’est se reconnecter avec le programme de notre système. Ce n’est certes pas encore l’accomplissement, mais cela en constitue le stimulant à l’allumage, c’est à dire le désir de partir en voyage vers la source de l’univers. Sur cette base, il est bien plus facile de comprendre la nécessité d’une mutation et d’intégrer les données nécessaires à une transmutation de notre organisme jusqu’à l’état que les hermétistes ont nommé « le corps de gloire ». Cette transmutation de l’organisme mortel en un double immortel peut prendre du temps, mais le commencement est déjà un accomplissement.

Lorsqu’un nouveau corps de pure essence énergétique est engendré sur le canevas de notre forme physique atomique, alors, la Merkabah va disposer d’un conducteur à sa mesure, capable de s’élancer vers les dimensions de l’univers interne dans une grande liberté de mouvement. C’est pourquoi ceux qui parlent de « mutation de conscience » devraient concevoir à quoi cette mutation doit aboutir concrètement. Il faut un programme clair et précis pour un résultat en concordance.

Le but de la vie est d’accomplir le voyage de retour vers les dimensions intérieures de l’univers absolu. Pour cela il faut un véhicule : nous l’a         vons déjà, c’est le vaisseau Merkabah, ainsi nommé traditionnellement d’après la science secrète des sumériens dont la civilisation connue sur notre dimension terrestre fut une porte de retour vers l’origine. Sumer est la base spirituelle interdimensionnelle reliée aux Pléiades, les mondes édéniques d’où afflue l’énergie divine féminine de la « mère » qui veut restaurer son enfant dans sa condition d’homme-dieu. (l’aide est prodigué par l’aspect « maternel » du divin en réponse à l’appel de l’enfant perdu)

La Merkabah aurait donc sa source énergétique dans les Pléiades. Lorsque le vaisseau se réanime, toutes les constellations s’illuminent aux yeux de l’âme sur la voûte du ciel intérieur de la Merkabah. La tradition fixe le nombre de constellations majeures à douze en raison de la structure du cercle des douze foyers stellaires internes. L’astrologie n’est donc qu’une projection extérieure, mais dans le futur la science des astres redeviendra une astrosophie intérieure.

« Et je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre, car l’ancien ciel et l’ancienne terre avaient disparu » (Livre de l’Apocalypse). Cette parole exprime l’idée que notre ordre ancien devra laisser le champ à l’ordre universel. Il est donc vain de poursuivre un idéal terrestre déconnecté de notre origine, car cette planète n’a pas d’enregistrement sur les tables de l’éternité. Il faudra en partir un jour.

Lorsque les « prophètes modernes » nous incitent à prier et à nous unir pour « sauver le monde », il s’agit d’une diversion puérile, car ce n’est pas le monde mortel qui doit être sauvé. La terre (notre corps provisoire) passera et les cieux (les cycles) passeront.

La terre sacrée c’est notre corps spirituel dont notre conscience est le firmament intérieur qui est comme la coupole du vaisseau merkabah. Les anciens hindous ont nommé ce ciel intérieur « Lipika ». La Lipika est la voûte céleste intérieure par laquelle le conducteur de la Merkabah s’oriente à travers les dimensions de l’univers. Lorsque nous regardons le ciel par une nuit étoilée, c’est l’apparence projetée au dehors de notre ciel interne que nous contemplons. Ce ciel est l’image extérieure de la Lipika étoilée. Chaque point lumineux est un foyer magnétique qui diffuse un certain type d’information énergétique. Lorsque l’être s’engage dans le retour vers les univers multidimensionnels de l’univers interne, il peut régler sa marche en direction de ces foyers lumineux – univers inconnus qu’il est libre d’explorer. Imaginer cette liberté spirituelle totale c’est réaliser également la nature tragique de notre emprisonnement dans la dimension formelle. Pour ceux qui sont issus de la racine de la « volonté de Caïn », l’aspiration au grand large se manifeste par un désir irrépressible d’inventer des moyens d’évasion en relation avec l’expérimentation la plus téméraire. A l’opposé, pour les âmes qui sont de la racine de la « lumière d’Abel », cette aspiration prend une forme religieuse et dévotionnelle en relation avec la magie de la lumière comme on le voit dans l’engouement actuel pour les apparitions astrales lumineuses.

S’ils veulent retrouver la science et la puissance (Caïn) et la lumière paradisiaque (Abel), les deux types humains doivent apprendre à réanimer la Merkabah.

Sinon, la connaissance mentale de l’un est aussi vaine que l’amour sentimental de l’autre.

La technologie sacrée de la Merkabah repose sur des processus électromagnétiques très complexes dont nous n’avons aucune compréhension dans l’état actuel des découvertes et des rares révélations sérieuses. Il faudrait observer le système à partir d’une clairvoyance supérieure, tenant à la fois de la rigueur du physicien et de l’intuition du mystique. Certains disposent de ces qualités mentales et spirituelles, mais il leur manque le pouvoir de clairvoyance adéquat, qui, on l’aura compris, n’est pas du même registre que la clairvoyance occulte, ni de l’ordre de la lecture akashique. De ce fait, parce que nous manquons d’informations « scientifiques » sur la Merkabah, des explorateurs de sensibilité médiumnique s’autorisent à appeler Merkabah ce qui n’a aucun rapport avec le vaisseau divin.

Les gens qui rejoignent les groupes de méditation « merkabaresque », en reviennent inévitablement déçus.

La Bible dit : « Mon peuple se perd par manque de connaissance véritable, la connaissance du Salut ». Mais qui se préoccupe des avertissements bibliques « vieillots » dans notre société de consommation et de zapping ? Pourtant si le candidat à l’initiation de la « Merkabah new age » prenait seulement la précaution de lire – ne serait-ce qu’en français -  la « vision du Char » dans le Livre d’Ezéchiel, il réaliserait que les marchands de Merkabah en solde sont loin du compte avec leur champ aurique en forme de tétraèdre. Attention à la « cristallisation » magnétique !

Nous n’avons pas la prétention d’en savoir beaucoup plus, mais nous voulons inciter à la prudence là où il n’y a pas de rigueur.

La vulgarisation de notions sacrées, a toujours été le signe d’une décadence irréversible dans les civilisations anciennes. Nous ne pouvons certes pas revenir en arrière, car les portes sont fermées. Pour en revenir à quelle tradition  d’ailleurs ? Il faut avancer vers l’ère nouvelle.

Que les spéculations du new age nous soient au moins l’occasion d’une clarification et elles auront servi à quelque chose !

Certains trouveront cet essai de clarification impropre à les conduire à la réalisation dont ils rêvent, et ils voudront malgré tout, faire l’expérience « d’éveil de la Merkabah » qu’on leur propose sur internet ou dans les livres de Drunvalo. Ils voudront essayer de « décoller ».

Il faut qu’ils sachent que le programme de méditation Merkabah n’est pas simplement une erreur de dénomination, mais une emprise spirituelle qui peut être aliénante. 

Les forces lucifériennes ont lancé le programme de la « grille christique planétaire » pour mettre nos corps énergétiques sous tension dans un filet électromagnétique.

A l’aide de méditations canalisées dans un certain sens, et qui cristallisent nos champs magnétiques, on se retrouve « collés » sur la trame collective comme des mouches. Cette mise en réseau planétaire enchaîne les âmes à la grille énergétique inférieure, au nom de « l’amour du monde », bien entendu. 

Notre approche de la Merkabah semblera compliquée et théorique aux esprits avides de « réalisation » et de sensation. 

Quant au chercheur sérieux, il comprendra à la lecture de la « vision du Char d’Ezéchiel » que la Merkabah n’est pas un amusement expérimental, mais qu’il s’agit d’une technologie électromagnétique sacrée.

Dans nul autre domaine la parole « il ne faut pas jouer avec le feu » s’avère plus à propos.

La Merkabah est un « char de feu » électromagnétique, ce feu puissant qui transféra le prophète Elie dans la dimension de l’immortalité.

Pour nous harmoniser en toute sécurité avec ce haut potentiel énergétique, nous devons accomplir certaines procédures de préparation.

La première est d’ordre moral : il faut tisser une combinaison de lumière.

Cela s’effectue grâce aux actes justes qui découlent d’un comportement profondément bon. Si cette bonté authentique s’appuie sur une connaissance des lois universelles, elle ne risque pas de dériver en sentimentalité qui est une parodie de l’amour vrai.

Pourquoi imiter l’amour ? Le Cantique des Cantiques dit : « N’invitez pas l’amour avant qu’il le veuille ».

Le monde est rempli d’imitations mystiques, idéalistes et humanitaristes. Or, la bonté véritable ne consiste pas à porter les maux du monde, mais à retourner vers l’amour absolu en s’allégeant de tout ce qui empêche l’être de déployer ses ailes. 

Certains auteurs spirituels ont insisté sur le sacrifice de soi à la manière du mysticisme de l’ère des Poissons. Mais il n’y pas d’autre sacrifice rédempteur que celui que l’on rend à l’esprit éternel qui est en nous-même, selon le premier commandement : « Tu aimeras Dieu de tout ton cœur ».

Or pour « aimer Dieu », la source interne de notre vie, il faut désirer s’en rapprocher.

La bonté libératrice réside donc dans un désir constant du retour à notre origine divine.

L’amour du monde et de ses créatures n’est qu’une conséquence, et encore faut-il veiller à ne pas être injuste en donnant de la force-amour à des êtres que les lois universelles ont rejeté en périphérie à cause de leur propre volonté de rupture.

Eprouver de « l’amour inconditionnel » pour le plan terrestre et les êtres qui y sont emprisonnés à cause de leur révolte obstinée, ce n’est pas servir l’harmonie universelle.

Seul celui qui s’est délivré de l’emprisonnement terrestre – par une confiance totale dans l’amour  -  peut aider ses semblables en les attirant à un niveau supérieur, et non pas en se laissant capter vers le bas.  

Lorsque Jésus déclare : « Nul n’est bon, pas même un seul », cette leçon indique que malgré tous nos efforts de bonté humanitariste, religieuse et sentimentale, nous sommes encore très loin de la véritable Bonté.

Il faut donc désirer retourner vers la Source  – quelle que soit la manière dont on le formule, selon que l’on est religieux ou philosophe. Dans ce désir de retour réside la véritable bonté dont les fils d’or tissent le corps de gloire sur le canevas de notre forme physique. 

Ce désir de la vie absolue induit une transformation cellulaire et atomique. C’est ce que les anciens initiés ont nommé « le tissage de la robe nuptiale » – le corps de lumière.

Notre aspiration constante à la vérité, attire dans notre être des informations de haute intensité qui reprogramment l’organisme entier dans la direction d’une mutation.

C’est ainsi que se renoue le contact entre l’être incarné et la Merkabah. En l’absence de cet effort, le discours spiritualiste n’est qu’un rêve. 

Donner une orientation totalement spirituelle à notre vie. C’est le principe de la procédure préliminaire pour renouer avec la Merkabah qui est le vaisseau grâce auquel le dieu humain peut reprendre sa place dans la hiérarchie universelle. 

 

Auteur : Yasmine ROONEY – LE PROJET PLEIADIEN – l’Assistance pléiadienne dans le vie humaine. 

Qu’est-ce que la Merkabah – Pléiadiens actifs

 

téléchargement (1)Selon la tradition des cabalistes qui se plaçaient hors du cadre de la mystique juive orthodoxe, le Char Divin est le véhicule qui permet à l’âme de voyager à travers les 7 cieux.

Pour la mystique conventionnelle, ce Char est celui de Dieu, et nul humain – hormis le prophète Elie qui fut enlevé sur un « char de feu » sans connaître la mort – nul homme ne peut prétendre disposer d’un tel vaisseau magique. Or, la vérité est fort différente, car la Merkabah est l’enjeu final de la réintégration de l’humanité dans son domaine originel. Chaque âme-esprit est originellement un système spatial autonome, un aéronef de nature spirituelle. Et que pourrions-nous être d’autre au plan spirituel essentiel ? C’est pourquoi les enseignements à base de voyage astral ne restituent rien de la splendeur et des pouvoirs du vaisseau de l’âme. Celui-ci ne reprend son envol que lorsque l’être en incarnation se réinsère harmonieusement dans la trame universelle en délivrant son âme de la double illusion physique et invisible. En comparaison avec la magnificence du vaisseau divin immortel, notre structure éthérico-astrale-causale est comme rien.

La Merkabah est plus que l’enveloppe de l’âme, c’est le vaisseau du corps spirituel. Elle l’entoure comme une sphère de plus de trente mètres de diamètre, tel un globe électromagnétique formé de sept cercles dimensionnels, de douze constellations lumineuses et de trois « moteurs » énergétiques. Il s’agit en réalité d’un hologramme de l’univers entier, mais cet hologramme est plus réel que notre réalité actuelle qui doit servir de tremplin pour relancer le vaisseau.

C’est pourquoi les anciens sages ont écrit que l’homme est un reflet de l’univers. Ils ne parlaient pas de l’homme physique, psychique et spirituel, mais de la forme céleste qui abrite notre individualité incarnée, laquelle n’est qu’une greffe provisoire placée dans la Merkabah.  Le but de la vie et notre fonction en tant qu’être incarné, est de réveiller le vaisseau et de lui fournir un conducteur pouvant se réinsérer dans l’univers interne. On comprend que ces données ne soient pas divulguées dans les livres car l’homme ordinaire ne peut concevoir que le monde spirituel invisible dont on lui parle dans les écrits spirituels n’est en réalité qu’un reflet illusoire, tandis que la réalité divine lui est absolument inconnue. Aujourd’hui encore, cela est hors de l’entendement de la plupart des mystiques, occultistes et ésotéristes, sans parler des théologiens et des religieux. Il faut disposer d’une ouverture de conscience exceptionnelle pour ne pas se laisser abuser par les fantasmagories répandues dans les enseignements de l’ère des Poissons. La réalité suprême nous demeure inconnue. Tout reste à découvrir.

Les lecteurs de Krishnamurti, par exemple, ont du mal à saisir ce qu’il entendait par le « tout autre » qui est la dimension supérieure au-delà des sept sous plans de notre continuum.

A partir de cette dimension extra cosmique, l’on commence à entrevoir l’immortalité car le vaisseau de la Merkabah devient une expérience consciente, mais indicible, d’où le refus des initiés de spéculer à son sujet.

Jusqu’au 20 °siècle, la description du vaisseau de l’éternité était jugée inassimilable. C’est pourquoi les clairvoyants n’en font pas mention, ou bien de manière indirecte, lorsqu’ils évoquent la similitude entre macrocosme et microcosme.

Nous connaissons l’analogie entre la création et le créateur, mais il n’existe pas de description explicite de la merkabah, forme originelle à « l’image de Dieu ». D’abord, par manque de termes appropriés pour définir ce qui est de l’ordre d’une science et d’une réalité abstraite sans référence avec nos croyances. Notre mémoire spirituelle n’est que celle de nos passages dans les mondes paradisiaques entre deux incarnations. Or, la Merkabah existe sur le plan de la Surnature et ne peut donc être pas perçue à partir de l’au-delà.

La technologie sacrée de la Merkabah transcendante a toujours été l’objet du travail intérieur de certaines communautés initiatiques de l’antiquité. C’est la barque sacrée qui permet de traverser les mondes sur le chemin du Retour vers Dieu. Ce vaisseau spirituel est individuel, telle une sphère immense d’un champ de plus de 15 mètres de rayon, dont le centre mathématique est dans l’atome germe qui est dans le cœur du système (il correspond avec le cœur mais non avec le chakra du cœur). Cet atome contient les codes et lois de fonctionnement du vaisseau Merkabah.

Nous savons qu’un centre d’énergie émettant des ondes dans un espace homogène (isotropique) crée naturellement une forme sphérique. C’est pourquoi l’idée divine qui jaillit de la source de l’énergie primordiale génère une sphère. (On peut en faire l’expérience lorsque l’on fait des bulles en soufflant. Il apparaît des sphères qui prennent les sept couleurs de l’arc-en-ciel, ce qui sur un plan cosmique se manifeste sous l’aspect d’un champ de sept dimensions pulsé par le souffle de la dynamique divine) 

Cette bulle divine est la forme originelle de tout être qui vient à la vie dans le sein de l’éternité. C’est ce que les ésotéristes nomment un « esprit-vierge ». Au début cet être n’a pas d’individualité consciente mais il dispose d’un véhicule, le corps de la Merkabah pour voyager et expérimenter. Constitué à « l’image de Dieu », ce corps divin a donc en lui toutes les potentialités universelles et les pouvoirs d’un dieu: amour, sagesse et force. Il ne lui reste qu’à les extérioriser selon son génie individuel au fil d’un processus d’évolution divine qui est ascendant pour l’éternité. Il n’est pas prévu d’involution dans ce voyage vers les univers glorieux, mais il existe la possibilité d’apprendre par la douleur en faisant l’expérience de l’oubli de la source. C’est ce qu’on nomme la « chute ».

Une hiérarchie entière de systèmes merkabah  de type « âmes de lumière », a pris cette direction négative à la suite d’une intervention d’une autre hiérarchie de type « esprit de feu » qui voulait accélérer le processus de conscience individuelle chez les « âmes de lumière ». Cette tragédie est racontée dans la Bible comme le « meurtre de Caïn » – l’esprit de feu rempli d’ardeur – contre son frère céleste Abel – l’âme lumineuse paisible. Les deux hiérarchies sont humaines-divines à l’origine, mais la hiérarchie angélique des Fils du Feu existe grâce à une formule énergétique hyper dynamique qui la pousse à rechercher avec témérité les défis de l’intelligence en vue de progresser. L’autre groupe angélique, les êtres de lumière de la racine d’Abel sont orientés vers l’adoration et la sagesse paisible. Grâce aux lois harmonieuses de l’univers divin, ces deux groupes disposaient de leur dimension propre pour se manifester et s’accomplir en plénitude.

Les Fils du feu de Caïn (le possesseur du feu) avaient leur royaume sur le plan sans forme des hauteurs universelles, et les Fils de l’eau de lumière d’Abel (l’apparence formelle) avaient leur royaume « au-dessous », sur la dimension des formes paradisiaques sublimes. L’irruption des fils du feu dans l’ordre des fils de la lumière a fait exploser cette harmonie et causé la descente des âmes de lumière et des esprits de feu unis dans la même involution jusqu’au plan matériel.

Cela est le grand mystère. Dans l’ordre divin, il n’y a pas d’évolution à travers la matière, mais notre passage dans la dimension dense provient d’une perte de conscience liée à l’accident originel que l’on pourrait comparer à une explosion atomique de puissance cosmique.

Au moment de cette explosion, le système de la Merkabah fut désorganisé, et son « roi », le conducteur du char divin, fut blessé grièvement sans toutefois mourir puisqu’il s’agissait d’un dieu. Le conducteur de la Merkabah est tombé dans l’inconscience, comme mort, en attendant qu’il reprenne vie après des âges infinis à travers l’évolution du système solaire qui est une base provisoire pour les Merkabah accidentées. Au fur et à mesure de l’enlisement dans l’épaisseur de la substance au taux vibratoire ralenti par notre inconscience, nous avons projeté autour de nous un environnement spatial qui constitue notre univers extérieur avec ses créatures.

Possédant en nous depuis l’origine les pouvoirs sublimes de la divinité, ces pouvoirs se sont extériorisés en analogie avec notre état d’inconscience, et ils ont projeté cet environnement terrestre avec l’illusion de la voûte céleste, vestige de notre ancien royaume intérieur.

Les constellations et les étoiles extérieurement visibles sont l’extériorisation des anciens foyers de puissance intérieure de la Merkabah.

 

Auteur : Yasmine ROONEY – LE PROJET PLEIADIEN – l’Assistance pléiadienne dans le vie humaine. 

RACES GALACTIQUES : Lyriens (vague Pléiadienne1)

 

RACES GALACTIQUES : Lyriens (vague Pléiadienne1) dans PLEIADIENS (TERRE) images-12Dieu reconnaîtra les siens ! 

Il y a beaucoup de passage dans ce coin de la galaxie. Et pourquoi à notre époque ?

Qui sont-ils et que veulent-ils ? Pourquoi ont-ils quitté leur monde d’origine ?

Ce dossier  tente de mettre de la cohérence dans un domaine où la vérité et la désinformation sont inextricablement mêlées.  On ne peut dire ce qui est vrai ou faux en matière d’extraterrestres, mais en mettant à plat les diverses hypothèses, une « sombre clarté » émerge de la confusion stellaire.

Certains faits relatés ici sont pertinents, et d’autres moins crédibles, mais qui a sondé notre univers pour prétendre en connaître l’organisation et les habitants ?

Si cette énumération des profils de races extraterrestres peut nous ouvrir l’esprit à la complexité du sujet, c’est déjà une avancée.

Nous n’avons pas renoncé à mentionner des races vraisemblablement inventées, comme les Ummites – trop proches de « l’idéal jésuite » en matière de civilisation !

Hélas, nous n’avons pas retrouvé l’identité des contactés, sauf ceux qui sont mentionnés. Qu’importe, c’est ce qui est dit qui compte et non celui qui le dit. Certaines de ces histoires sonnent juste lorsqu’on les croise avec les mythes et avec l’actualité planétaire. D’autres paraissent spéculatives, mais malgré cela, elles peuvent servir d’outil de comparaison.

Quoi qu’on en pense, tout cela ne s’invente pas, et malgré nos projections trop humaines sur des êtres d’une autre nature, il faut admettre qu’il n’y pas de fumée sans feu.

Nous avons parfois ajouté une note pour compenser la naïveté de certaines allégations. 

Lyriens 

Origine   Constellation de la Lyre.

Les Lyriens sont les ancêtres originaux de notre lignée d’évolution. Il y a très longtemps les Lyriens étaient des êtres libres qui contrôlaient leur destinée et exploraient l’espace dès que leur technologie le leur a permis. A un certain moment ils sont tombés en désaccord et se sont scindés en groupes qui se sont battus dans des guerres violentes qui a détruit l’essentiel de leur société et de leur monde. Certains se sont échappés avant la fin et ont fondé des civilisations dans les Pléïades, les Hyades, et du côté de Véga.

Les premières sociétés terrestres étaient copiées de celle des Lyriens. Les Lyriens étaient venus observer la Terre à l’époque de l’Hyperborée, continent regroupant toutes les Terres de l’époque, avant que les humains ne commencent leur évolution physique.

Certains des Pléïadiens d’origine Lyrienne, après avoir reconstruit leur civilisation au cours de millénaires, sont venus plus tard et ont assisté à la création de sociétés auxquelles ils ont donné le nom de Lémurie et d’Atlantide.

Ils se sont installés et sont restés pendant la fin de la Lémurie et l’ancienne Atlantide, se mélangeant même avec les terriens et devenant eux-mêmes des terriens. Ceux qui ne se sont pas mélangés ont produit des technologies hautement développées et ont construit de magnifiques machines permettant des conforts et des améliorations de la vie de tout genre. A nouveau ils se sont divisés en deux camps qui sont entrés en guerre se concluant en une destruction totale.

Les survivants sont partis dans l’espace reconstruire leur civilisation et ils font partie de ceux qui nous visitent à l’heure actuelle occasionnellement. Certains sont partis vers Erra et les Pléïades, d’autres dans notre système solaire sur la 5ème planète appelée Melona (maintenant détruite) sur laquelle ils se sont installés et mélangés avec une forme de vie humanoïde locale ; c’était la faction la plus belliqueuse qui s’était installé là bas et les guerres reprirent avec pour résultat la destruction de la planète (maintenant devenue ceinture d’Astéroïde). Les survivants sont partis pendant des millénaires puis sont revenus sur Terre se battre, puis repartis, etc. Leurs descendants sont aujourd’hui des observateurs de la Terre et de leurs descendants génétiques survivants.

Longtemps après, une autre vague de Pléïadiens est arrivé voir les descendants des ancêtres Pléïadiens survivants de la guerre.

Ils se sont eux aussi mélangés aux terriens et ont aidé l’humanité à exploiter ses capacités et à créer une technologie nouvelle. Cette société est devenue la nouvelle Atlantide qui a accru son niveau de science jusqu’à voyager dans les airs, sous l’eau, etc, avant que sa civilisation soit détruite par une guerre en surface. Les Pléïadiens modernes sont des descendants d’une faction pacifique de même que les Végans.

Les Lyriens longtemps rebelles et destructeurs sont maintenant devenus pacifiques et ont atteint un haut niveau spirituel. Ils ne sont impliqués dans aucun conflit. Ils sont les ancêtres responsables des différentes races terrestres actuelles. 

Les descendants des Lyriens qui ont longtemps été en conflit se préoccupent maintenant de nos tendances belliqueuses et guerrières et se sentent une responsabilité spéciale envers nous parce que nous reflétons leur tendance originelle au conflit. Ils ont détruit leur civilisation plusieurs fois, et perdu leurs avancées technologiques à chaque fois. Ils ont beaucoup perdu dans leur histoire guerrière. Ils s’étaient installés sur Uyne ( ?), autre planète qui a explosé suite à des guerres nucléaires qu’ils avaient provoqué (c’est la ceinture d’astéroïde actuelle entre mars et Jupiter) d’où leur inquiétude aujourd’hui dans notre utilisation de la puissance nucléaire.

Les Lyriens sont aidés dans leurs actions actuelles par les Pléïadiens et les Végans qui sont tous de leur famille génétique. Les Lyriens sont parfois en avance et parfois en retard sur certains points technologiques, suite à leurs destructions successives, et ils sont aidés sur certains points par leurs cousins les Pléïadiens et les Végans. Les Pléïadiens leur fournissent leur merveilleuse technologie ; ils ont d’ailleurs étaient eux-mêmes aidés par les DALs, et les Lyriens les aident en retour à d’autres niveaux. Les Végans les aident à retrouver leurs anciennes sciences à en trouver de nouvelles. Notre technologie émergente attire leur attention, et surtout la manière dont nous allons l’utiliser.

Nous, les Pléïadiens et les Végans ainsi que certains humanoïdes des Hyades sommes tous des descendants Lyriens et nous sommes liés par cet héritage commun. Les visiteurs Lyriens actuels qui ont une haute spiritualité essaient d’annuler certains des effets laissés par leurs ancêtres beaucoup moins spirituels.

Ils ont évacué leur planète d’origine depuis 22 millions d’années et ils ont migré de nombreuses fois depuis. Des milliards de formes de vie leur sont connues à travers l’univers. Ils ne croient pas en un créateur, mais en la Création comme Cause Première. 

Lieu de vie : Gravité importante et champ magnétique dense sur leurs planètes. Ils vivent en 3° et 4° dimension. Adaptation des espèces aux conditions des planètes rencontrées et colonisées, d’où la création de nombreux sous-groupes génétiques différenciés. 

Lyriens géants : de type Caucasiens, peau claire, yeux clairs, cheveux clairs de couleur au plus sombre marron clair, peau, yeux et cheveux lumineux (réflectivité lumineuse importante). Corps musclé et bien proportionné. Taille de 1,80m à 2,70m suivant le sous-groupe d’origine. Ils ont été à l’origine des dieux de la mythologie grecque et de certains géants bibliques. C’est l’un des premiers groupes à avoir créé une relation d’adoration comme Dieu envers nous. Aussi, la structure de l’espèce est enracinée dans notre mémoire génétique. Ils sont les premiers Dieux que nous ayons eu. 

Lyriens à cheveux roux : Cheveux allant du roux au blond. Couleur de peau très claire, ayant des difficultés à s’exposer à certaines fréquences de la lumière naturelle.

Taille de deux types : taille humaine moyenne et taille des géants, créant deux sous-groupes. Yeux lumineux verts clair d’un ton différent du vert des yeux humains. Corps allant de fin à musclé. Ce sont les premiers pionniers Lyriens. Certains ont interféré par le passé avec les humains Vikings. Caractère agressif, violent, passionné, rebelles à leurs ancêtres génétiques, les géants. Leurs ancêtres les Lyriens géants qui ont colonisé certaines planètes ont donné naissance à leurs races après mutations sur les planètes colonisées. Les deux races sont à l’origine génétique de nos races, mais la race Caucasienne des géants est largement dominante dans notre patrimoine génétique. 

Lyriens à peau sombre : Caucasiens d’origine mais avec une peau couleur chocolat clair uniforme, d’apparence très plaisante.

Yeux bruns marron, parfois verts. Cheveux marrons foncés. Ils ont eu une influence génétique sur les races indiennes et Pakistanaises, etc, bien qu’aujourd’hui toutes les races de la planète sont des mélanges de tous leurs ancêtres extraterrestres.

Passivité extrême, profondément pacifiques.

Il est très difficile d’obtenir une réaction émotionnelle d’eux. Il sont différents des Végans au niveau génétique. 

Sous-groupe de Lyriens « oiseaux » :

De génétique humanoïde mammifère mais d’apparence différente. Apparence beaucoup plus extra-terrestre, membres très fins, corps maigre, faisant penser à des oiseaux. Visage angulaire, pointu. Cheveux pouvant passer pour du plumage mais au toucher ce n’en est pas (ils se coiffent d’une manière qui fait penser à un plumage, de par leurs coutumes). Caractère très calme et intellectuel. Ils se considèrent comme des scientifiques, des explorateurs et des philosophes. Ils ne s’engagent pas dans la politique galactique, mais voyagent et explorent. Ils eurent une influence dans des civilisations anciennes comme les Sumériens et les Egyptiens et dans la vallée de l’Indus. Ils n’ont plus de contact important avec nous à notre époque. 

Sous-groupe de Lyriens « chats » :

De génétique humanoïde mammifère mais d’apparence différente. Ressemblance physique avec les félins terrestres. Ce sont des humanoïdes qui ont des caractéristiques de félin. Très forts et agiles. Nez du type d’un chat, pas proéminent. Oreilles légèrement pointues intermédiaire entre l’oreille humaine et celle de chat. Bouche très petite et discrète, mignonne et délicate à la fois. Yeux très prononcés, larges et de type chat, avec une seconde paupière (provenant de l’évolution génétique dans l’environnement que leurs ancêtres ont colonisé). Pas de fourrure, mais une protection qui ressemble à un duvet de pêche sur la peau à cause d’une forte irradiation ultraviolette sur leur planète.

Ils ont des communications par projection astrale avec les humains juste pour garder un contact avec nous, leurs intérêts n’étant pas principalement la Terre. 

Caractéristiques générales des Lyriens :

Yeux accentués, que ce soit par leur taille, couleur, forme. D’ailleurs on note que dans la civilisation égyptienne cela a laissé des traces. Ils ont délibérément laissé l’apparence de nos yeux simiesque lors de la création de notre race afin de marquer la différence entre eux (les Dieux) et nous. Les Siriens sont intervenus dans les projets des Lyriens pour gommer certaines différences, mais avec peu de succès. Les Lyriens sont en majorité impliqués avec notre évolution, sauf les sous-groupes des types « oiseaux et chat ». Ils sont les moteurs des développements de nos civilisations. La structure génétique basique Lyrienne est la mère de la génétique humaine. 

Auteur : Yasmine ROONEY – LE PROJET PLEIADIEN – l’Assistance pléiadienne dans le vie humaine. 

Message des portes-paroles du Haut Conseil de Sirius

 

Message des portes-paroles du Haut Conseil de Sirius dans GRAND RASSEMBLEMENT philo-spirales Il s’est passé beaucoup de choses depuis que nous avons ouvert les canaux de lumière pour établir les innombrables liaisons psychiques dont vus avez profité par l’intermédiaire de notre Patricia (Cori). Comme vous le voyez, ce qui semblait se trouver sur le seuil de votre réalité est maintenant rendu en plein centre, de sorte que vous ne pouvez plus le nier, si jamais ce fut le cas. Durant treize voyages terrestres autour de la déité centrale, nous vous avons parlé de plusieurs événements qui sont survenus et qui s’infiltrent dans la conscience dominante après avoir franchi le mur de la résistance dogmatique, pénétrant ainsi dans le cœur et l’esprit d’un nombre beaucoup plus important d’êtres humains vivant à l’heure actuelle sur la Grande Planète bleue.

 Nous vous avons parlé de la vie qui existe au-delà de votre monde, évoquant non seulement des êtres étrangers à la Terre, mais aussi vos propres errances et établissements sur d’autres stations célestes de votre royaume solaire. Cela vous est révélé par des preuves irréfutables provenant des autorités spatiales autoproclamées qui dirigent votre propre spectacle extraterrestre ; l’Homo sapiens galacticus. On vous a montré des images de sphinx et de statues, de systèmes de transport souterrains, de pyramides, de bases, de fleuves et de forêts qui existent sur la planète rouge et dont l’histoire reflète la vôtre, réfléchissant ainsi sur la Terre la sagesse d’anciennes civilisations, tandis que les contemporains vivent principalement (mais non exclusivement) dans le sous-sol de cette station planétaire.

 On vous a montré, en vous informant (dans les limites imposées à cette connaissance) les lunes de votre système, y compris la vôtre, laquelle contient de l’eau, source de vie biologique. Il y a quelque temps, nous vous avons dit qu’il y a de la vie sur la Lune et sur Mars, et que votre espèce y est en interaction avec d’autres dans des bases établies depuis plusieurs lunes. Cela vous est maintenant révélé en ce temps de Grande Transformation.

 Nous vous avons  avertis en vous y préparant, de l’existence de technologies provenant de mondes passés, de civilisations étrangères et de votre propre futur. Elles vous sont également révélées en ce moment ; les grandes tours HAARP du transmigrateur Akkaeneset  (Tesla), la manipulation du code génétique de toute vie dans votre monde, l’obscurcissement du soleil par la prolifération abusive des épandages chimiques et métalliques en aérosol (les chemtrails), toutes sortes d’intrusions technologique dans votre vie. Ces secrets ne sont plus des secrets. Nous avons essayé d’attirer gentiment votre attention pour vous faire sortie de votre état de conscience passif et vous faire entrer dans un état de pleine responsabilité, de compréhension et de reconnaissance des forces qui vous dirigent en croyant (ou du moins en ayant déjà cru) qu’elles peuvent vous posséder entièrement. Leur pouvoir leur échappe ; même si elles utilisent toutes les astuces possibles, tous les moyens à leur portée, cela ne fonctionne pas. A l’instar des murs de Jéricho, leurs forteresses s’écroulent. Nous maintenons notre déclaration voulant qu’il n’y ait plus jamais de secrets, plus jamais de mensonges, et que ceux qui sont éveillés se tiennent debout, puissants et glorieux dans cet engagement. Nous les saluons.

 Nous vous avons parlé des Jours du désert, nous vous avons dit comment vous les traverseriez, et voici que vous reconnaissez au bon moment quels sables de l’illusion sont des fenêtres cristallines reflétant dans la matrice l’Aube nouvelle qui approche, et que vous examinez le sablier que vous détenez à titre d’archivistes de votre cheminement collectif. Vous y regardez attentivement, d’une âme et d’un cœur curieux et joyeux, et vous savez que vous êtes tout près. Votre pouls s’accélère. Le temps glisse dans un quantum incommensurable, l’Univers s’ouvre et se referme, inspirant et expirant à un rythme divin. Nous vous avons dit que votre isolement d’orphelins s’achevait, et il en est ainsi. Vous savez que vous vous préparez à embrasser le miracle qui excite votre imagination depuis toujours, soit le temps de la réunion, où vous regarderez enfin les cieux en criant à vos reflets galactiques : « Nous ne somme spas seuls ! D’où venons-nous vraiment ? Que sont réellement les étoiles ? Où est notre véritable demeure ? Quand y retournerons-nous ? » Voilà les questions qui stimulent votre curiosité et votre émerveillement en vous faisant progresser dans votre mouvement évolutionnaire ascendant.

 Les éruptions solaires de Râ refont les réseaux énergétiques de Gaia qui activent vos circuits neuronaux, illuminant l’esprit conscient au même titre qu’un éclair illumine le ciel nocturne. Rappelez-vous ce que nous vous avons déjà dit : vous devez faire confiance au Soleil, car il sait ce qu’il fait. Faites aussi confiance à l’univers… et à vous-mêmes… Et faites-vous mutuellement confiance, avec discernement toutefois, pour voir derrière les faux visages et pour entendre au-delà des mensonges et des divagations de certaines entités qui se manifestent dans des corps en se cachant dans les ombres astrales d’où elles font suinter des fantasmes pour les faibles désireux de les embrasser comme étant de la sagesse alors que ce n’en est pas.

 Les Grandes Baleines et les Grands Dauphins occuperont bientôt le centre de la scène en gardant la fréquence vibratoire des eaux de Gaia et en vous intégrant dans les dimensions supérieures. Eux aussi se transforment. Ils font appel à vous pour maintenir les hautes notes du cœur humain pendant qu’ils tissent la lumière du Cosmos dans les cellules des êtres de l’océan en imprégnant les eaux cristallines des harmoniques de la musique des sphères.

 Votre véritable demeure est partout et nulle part. Dans l’éternité de votre existence, vous avez choisi tellement de formes, tellement de densités, tellement d’étoiles ! En ce moment de transition glorieuse, vous avez choisi d’être les Guerriers spirituels de la Terre et vous avez obtenu le droit d’être là. Que vous portiez dans le désert la Lanterne ou l’Epée spirituelle de la Vérité, vous êtes tous égaux dans le dévouement, pourvu que vous ayez le cœur pur, que vous soyez libres de l’ombre projetée sur l’âme par l’ego et que vous soyez enracinés dans la vérité telle que vous la comprenez.

 

Extrait de 2012 – Le Grand Rassemblement – Propos de Kryeon, Marie-Madeleine et les Hathors recueillis par Martine Vallée. En supplément – Page 276.

Le problème de la preuve 1


Le problème de la preuve 1 dans CERCLE DE GRACE proof56Selon Jean-Marie Marchand la preuve de la survie ne sera jamais découverte. (17) Tel n’est pas mon avis. Les éléments accréditant la survie peuvent être recherchés à deux niveaux. Si, à l’aube du vingt-et-unième siècle, la preuve n’est pas à l’horizon, on peut néanmoins penser que celle-ci sera effective d’ici la fin de ce siècle.

On peut, en fait, envisager deux types de preuve :  

a)    La preuve subjective ou personnelle :

Cette preuve est relative à la mise au point d’une méthode permettant à toute personne, désireuse de tenter l’expérience, de vérifier par elle-même la réalité de la décorporation. Ce qui implique la découverte d’une « technique » permettant de provoquer le phénomène chez les gens ne possédant pas naturellement cette capacité.

On sait que la stimulation électrique du lobe temporal peut provoquer certaines sensations comparables à celles éprouvées lors d’une décorporation, mais de là à dire que ceci provoque une réelle décorporation il y a un grand pas à ne pas franchir…

Une approche beaucoup plus intéressante est celle de l’Institut Monroe créé en Virginie par le grand « voyageur extracorporel » que fut Robert Monroe :

Après avoir testé quelques centaines de fréquences sonores différentes, l’équipe de recherche de cet Institut sélectionna un son capable de maintenir le sujet dans un état oscillant entre la vigilance et le sommeil.

La majorité des volontaires expérimentèrent un état, dénommé « focus 10 », dans lequel le corps était endormi et l’esprit alerte.

Les expérimentateurs purent aider le sujet à se relaxer, rester éveillé ou s’endormir en lui faisant entendre les fréquences caractéristiques de ces différents états, les ondes cérébrales du sujet se calquant sur ces fréquences. Dans la cabine obscure les sujets se mirent à voir des couleurs et de la lumière, et à entendre des voix.

Ceux qui essayèrent de se fondre dans la lumière, note Jérôme Bourgine, « furent comme aspirés par un gigantesque tunnel au bout duquel, pénétrant d’un coup dans le halo lumineux, ils se retrouvèrent hors de leur corps ! ».

On utilisa le procédé « hémisync », lequel permet le fonctionnement simultané des deux hémisphères du cerveau.

On mit aussi au point leprogramme « Gateway » (l’entrée, le seuil). Si le but de celui-ci n’est pas la sortie hors du corps il vise néanmoins la prise de conscience, par le sujet, d’une réalité « non-matérielle » et la familiarisation avec les états modifiés de conscience par lesquels on y accède. On y expérimente les « focus » suivants :

- Le « focus 10″ : corps assoupi, esprit alerte.

- Le « focus 12 » : contact avec la réalité « non-matérielle ».

- Le « focus 15″ : conscience hors du temps.

- Le « focus 21 » : point de jonction avec le niveau d’existence où se rendent les désincarnés après la mort. 

Les « focus«  constituent en fait, comme l’a précisé Jérôme Bourgine, « un étalonnage numérique arbitraire des différents états de conscience », qui renvoie « à des niveaux de fréquence énergétique ». Notre réalité matérielle n’occupe « qu’une bande très étroite du spectre énergétique total de la Création ».

« La conscience de chacun peut être comparée au bouton de réglage d’un téléviseur permettant de régler le récepteur qu’est en fait l’Homme sur une fréquence ou une autre de ce large spectre. Se trouver en un point (focus) 12 ou 15 signifie simplement que la conscience s’est mise au diapason de cette fréquence énergétique particulière. On est donc en 15 lorsque l’on vibre soi-même à un niveau 15. » (J. Bourgine

Le laboratoire de l’Institut Monroe a mis au point certains outils, tels que l’EEG et la cartographie des zones actives du cerveau, qui permettent de savoir à quel niveau de relaxation et dans quel type d’état de conscience se trouve l’explorateur.

Alors que le tracé d’ondes cérébrales de Robert Monroe correspondait le plus souvent, durant ses décorporations, au rythme delta (associé d’ordinaire à la phase du sommeil profond sans rêves), certains explorateurs purent expérimenter l’OBE tout en étant capables de partager avec le moniteur installé en cabine ce qu’ils étaient en train de vivre. On appela « phasing » ce partage de la conscience entre les plans physique et « non physique ».

Afin de faciliter l’isolation sensorielle du sujet on construisit une sorte de chambre forte d’une épaisseur de 30 centimètres, recouverte d’une feuille métallique afin d’éviter toute interférence magnétique, avec un matelas rempli d’eau (pour la suppression de la pesanteur) et un dispositif écouteur-micro pour la liaison avec la cabine de contrôle. Des électrodes fixées sur le crâne, le bout des doigts et le corps, permettent la surveillance physiologique. La porte fermée, l’« hémisync » est envoyé…

La plupart des membres de l’équipe d’explorateurs purent induire des OBE ou atteindre des états de conscience avec disparition des notions ordinaires d’espace et de temps.

Il existe certains exercices de concentration, de visualisation, etc., susceptibles de déclencher une expérience extracorporelle. Les ouvrages de Bernard Raquin (19) et William Buhlman (20) donnent, à ce sujet, des informations intéressantes. Notons, cependant, que pour qu’une telle tentative puisse être couronnée de succès certaines conditions préalables doivent être remplies :

- Bonne santé mentale et physique. (Les cardiaques, par exemple, doivent s’abstenir !)

- Conviction inébranlable en la réalité du phénomène.

- Confiance en sa propre capacité à réussir l’expérience.

- Maîtrise de la peur (de l’inconnu, des éventuels risques encourus).

- Patience et persévérance (car ce genre de résultat ne s’obtient pas en quelques tentatives !).

La chose la plus difficile à obtenir c’est précisément la maîtrise de la peur. Il ne faut pas oublier, en effet, qu’en état de décorporation on expérimente l’état de conscience caractéristique de l’état post mortem. Et une telle perspective a de quoi en faire reculer plus d’un… On peut déjà limiter cette peur par la familiarisation avec les récits de personnes ayant vécu une décorporation et par l’utilisation de méthodes psychologiques de protection (comme la demande d’assistance par des « êtres de Lumière »). La peur, en effet, même subconsciente, constitue un obstacle majeur à la réussite de l’expérience.

L’intérêt de réaliser cette expérience est évident : c’est celui d’avoir la preuve personnelle que la conscience est indépendante de l’organisme biologique (et donc du cerveau) et qu’elle peut survivre à la mort. L’existence et l’immortalité de l’âme ne sont alors plus affaire de croyance mais de connaissance, la croyance ayant cédé la place à la preuve (personnelle)…

Si les conditions réunies ci-dessus sont réunies, l’application d’une méthode visant à provoquer la décorporation (voir les ouvrages de Bernard Raquin et William Buhlman) devrait amener des résultats positifs. Naturellement nous ne disposons pas encore de la méthode particulière qui permettrait à quiconque, croyant ou incroyant, de produire le phénomène en l’absence des conditions préalables requises mentionnées ci-dessus…

La maîtrise de la peur est la condition préalable à la réussite de l’expérience. Cette peur, cependant, peut être induite par les personnes mettant en garde contre les dangers de ce genre d’expérience. Ainsi, par exemple, dans le n° 39 (janvier 2000) du « Journal spirite », Laurent Lefebvre déclare que le « voyage astral » peut « rapidement tourner au cauchemar, voire à la mort ». Selon lui il y a un risque de possession par un « Esprit » mal intentionné, le risque extrême de cette cohabitation forcée étant la rupture de la corde d’argent et donc la mort. Or il existe, je le rappelle, des méthodes de protection.

Selon Laurent Lefebvre, dans la majorité des cas, le « voyage astral » n’est « que l’occasion de récits imaginaires construits par le narrateur, ou au mieux une perception d’un environnement spirituel troublé ». Ce n’est donc pas, prétend-il, « une véritable image de l’au-delà« . Tout dépend, en fait, du niveau de conscience (ou d’évolution) du « voyageur » : une personne expérimentée ne sera pas victime des créations de sa propre pensée et donc de son « imagination astrale ». Et il existe des narrations de la vie de l’Au-delà, obtenues en décorporation, qui sont parfaitement valables. (Je pense, par exemple, aux récits d’Anne Givaudan et de Daniel Meurois, de Bruce Moen, de William Buhlman, de Midaho, etc.) Là aussi il faut savoir « discerner ». Par contre la décorporation volontaire est un « jeu dangereux » pour les personnes qui se lancent dans cette expérience sans préparation réelle et sans la connaissance nécessaire.

 

 Source : http://www.mondenouveau.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=80&Itemid=48

D’où viennent les drogues récréatives

 

Plantes sacrées de la création.

Gif grafEffets des drogues récréatives sur le développement spirituel

Lorsque ces plantes sacrées apparurent dans la Création, elles avaient pour rôle de hausser l’énergie et la conscience. Au départ, il y a très longtemps, les plantes altérant l’état de conscience aidaient les humains à percevoir leurs qualités divines, leur Soi divin éternel et le Créateur. Elles furent également employées pour augmenter les facultés téléphathiques, de même que les dons de clairaudience, de clairvoyance, de psychométrie, et à d’autres fins similaires. Ces ouvertures spirituelles reliaient chacun plus directement au royaume angélique, aux esprits de la nature, au royaume animal et aux êtres de l’autre côté du voile. Les énergies accrues par les plantes sacrées donnaient accès au voyage interdimensionnel. Tels étaient les principaux rôles de ce substances végétales ; il s’agissait de percer des voies spirituelles. C’était ainsi au début de la création, avant de déclin du niveau de conscience qui eut lieu au cours du quatrième âge d’or.

Pendant une très longue période d’évolution de la Terre, les gens puisaient à même l’énergie de ces plantes avec grande déférence, en ayant le sentiment du sacré et une intention pure ; ils consommaient une petite portion de la feuille cueillie directement sur la plante vivante, selon l’expérience désirée. Une grande variété de ce genre de plantes existait, chacune offrant un don spirituel spécifique ; on n’en faisait jamais mauvais usage et elles ne provoquant aucune dépendance. On enseignait aux petites à s’en servir dès un âge tendre ; du coup, il n’était pas question d’employer ces plantes pour des usages autres que ceux auxquels elles étaient destinées. Les plantes sacrées étaient douées d’une fréquence vibratoire de la cinquième dimension, ou plus encore.

Par ailleurs, on ne fumait pas ces substances pour ensuite les inhaler dans les poumons, comme on le fait avec les équivalents actuels des herbes d’origine, du reste tout à fait différents. L’époque, les utilisateurs ne consommaient qu’une petite portion de la feuille ou une feuille entière, selon l’espèce ; cela suffisait à obtenir les résultats désirés. En outre, on traitait ces végétaux avec le plus grand respect ; il fallait demander l’autorisation des devas de chaque plante pour bénéficier des propriétés de chacune. Toutes croissaient partout en abondance et presque chaque foyer réservait dans son jardin un coin sacré pour la culture de quelques espèces ; elles étaient considérées comme une nourriture de l’âme aussi importante que les aliments destinés au corps.

En vérité, les plantes sacrées étaient porteuses d’une vibration si élevée que, lorsqu’on les absorbait, les propriétés liées à leur vibration élevaient le corps et ouvraient la conscience à des révélations et à des expériences de nature supérieure. Lesdites « herbes » que fume la génération actuelle dans l’espoir d’établir une connexion avec un aspect supérieur en elle ou d’expérimenter d’autres réalités dimensionnelles appelées fix ou « voyages » n’ont rien à voir avec celles qui étaient initialement employées à des fins spirituelles ; ces dernières n’existent plus dans votre réalité tridimensionnelle ; plusieurs espèces ont toutefois été préservées à l’intérieur de la Terre.

Pour comprendre ce qu’il est advenu de cet héritage dont l’humanité a fait libre usage pendant si longtemps, il faut remonter le cours de l’histoire jusqu’au début de l’âge des ténèbres, au moment où les gens ont abandonné leurs pouvoirs au profit de vibrations inférieures et à des puissances autres que leur Soi divin. L’une après l’autre, les civilisations de Gaia ont oublié leur état originel d’ouverture au divin et se sont tournées vers les énergies manipulatrices et tyranniques des ténèbres. Certains êtres incarnés qui, avant de venir sur terre, s’adonnaient aux arts obscures et avaient acquis un vaste savoir à propos d’autres sphères d’existence, devinrent les magiciens sinistres des temps anciens. Ce sont eux qui on d’abord modifié génétiquement la racine des plantes originelles afin d’exercer un contrôle plus grand sur la population en atténuant ses pouvoirs et perceptions spirituels. Le processus eut cours sur une période de temps très longue ; les plantes d’origine furent progressivement détruites ou leurs vibrations abaissées.

Aujourd’hui, ce que vous appelez « drogues récréatives » présente une vibration négative corrompue très éloignée de celle des substances sacrées de jadis. Ce à quoi sont accros nombre de jeunes et d’adultes en ce monde, ce sont des produits qui mènent leurs usagers à des plans inférieurs de la sphère astrale, là où ils sont capturés et attachés par des entités qui ont besoin de leurs énergies afin de survivre ; ces entités sont la cause première des dépendances. Elles naissent des distorsions dans le corps émotionnel des utilisateurs de drogues. Bien réelles, elles existent sous forme de conscience à faible énergie ; il vient un moment où leurs tentatives de s’emparer de l’énergie des humains deviennent de plus en plus agressives. Avec le temps et l’usage, ces entités augmentent en nombre et en puissance dans le champ énergétique de leurs hôtes.

On peut affirmer que votre dépendance est aussi leur « drogue ». Ce concept de la genèse de la dépendance est mal compris ; s’il l’était, rares seraient ceux qui, en votre monde, consommeraient des substances provoquant une dépendance, y compris la cigarette et l’alcool. Avec le temps, les vibrations des plantes qui restaient furent encore modifiées, jusqu’à ce que peu de choix s’offrent à vous aujourd’hui. Il  ne reste qu’un nombre infime de végétaux de basse vibration pouvant modifier l’état de conscience. Au lieu de mener mentalement les adeptes vers des royaumes lumineux lors de leurs voyages multidimensionnels, les drogues actuelles le conduisent vers la vibration inférieure du plan astral, là où la lumière est voilée et la conscience, complètement déformée. Les magiciens funestes ont réussi à modifier les vibrations des plantes primitives de façon à provoquer une déchirure de l’âme et une dissociation plus profonde de la Source.

Les adeptes des drogues récréatives sont, pour la plupart des individus qui perçoivent consciemment ou non le fait d’avoir perdu toute connexion avec leur Soi divin et qui sont alors en quête d’une forme d’union affective avec un aspect plus vaste d’eux-mêmes. Les dépendances résultent du fait que ce désir naturel de l’âme n’est jamais assouvi en se livrant à ce type d’activité. Les drogués finissent par inhaler ou ingurgiter une quantité croissante de substances psycho-actives par besoin ou par désir désespéré de se relier à une partie d’eux-mêmes qui comblerait le vide, ce néant qu’ils ressentent dans leurs tripes. Plusieurs le perçoivent comme une tentative de découvrir à l’extérieur les joyaux, l’amour qui ne résident que dans le Soi et auxquels on accède exclusivement en appréciant le Soi qui vit  l’intérieur et palpite dans le coeur. Je le répète, les substances disponibles à la surface aujourd’hui et susceptibles d’altérer l’état mental et spirituel ne peuvent qu’amplifier le vide, le néant, la solitude de l’âme qui cherche la plénitude hors du Soi.

Si une personne dépend d’une substance à basse vibration pour connaître un état de conscience altéré ou se reconnecter avec le divin, les résultats obtenus deviennent l’illusion la plus trompeuse, le leurre d’un mental-ego tortueux. Saisissez-vous ce point ?

Les herbes que l’on cultive à ce jour et les substances chimiques fabriquées aux fins d’altération des états de conscience sont totalement étrangères à l’âme, aux corps physique, au mental et au corps émotionnel. Elles entraînent dans ces corps des dénaturations que seul le temps pourra rectifier, voire plusieurs vies dans certains cas. Là où régnaient l’amour, l’innocence et la pureté d’intention au départ, au temps où les plantes sacrées avaient préservé leur schéma génétique premier, on rencontre maintenant une négativité qui a pris la forme d’une gigantesque conscience collective d’entités attachées à la drogue qui ravagent la fibre même d la vie et de la conscience. Il est presque impossible désormais de trouver un endroit exempt de ces entités. Ils ‘agit d’un autre complot des frères maléfiques, dot l’intention est d’entraver ou de stopper l’évolution de cette génération tout entière. De vastes groupes de ces créatures attendent une « proie consentante » agglutinés là où les gens se réunissent pour inhaler ou consommer de la drogue.

 Si vous pouviez apercevoir ce que nous voyons de notre point de vue, vous sauriez sans l’ombre d’un doute que quiconque s’adonne aux drogues appelle à lui des dizaines voire des légions, de ces entités diaboliques qui s’accrocheront à lui et le tourmenteront sur le plan affectif pour l’inciter à consommer davantage. Vampires assoiffés, elles rivalisent pour obtenir leur « drogue ». La dépendance ne provient donc pas tant des plantes en soi que des entités qui se fixent à ceux qui les absorbent. Voilà la cause première des tourments reliés à la toxicomanie.

 Ces entités ont l’apparence de serpents de fumée opaque mesurant de deux à cinq mètres de longueur. Elles s’amplifient et s’intensifient sous la forme d’une énergie qui enveloppe les divers corps – physique, émotionnel, mental et spirituel – des consommateurs de drogues, peu importe le mode d’usage. C’est surtout le corps émotionnel qui en subit l’influence, car les entités astrales incarnant cette vibration lui impriment l’envie insatiable d’une quantité croissante de drogues. Ce qui conduit  la plupart du temps à des changements de personnalité et à des dommages psychologiques ; l’âme se dissocie de plus en plus de l’objectif de l’incarnation de son « véritable soi ». Car ceux qui passent leur vie confinés à un tel état d’être auront peut-être à vivre plusieurs incarnations avant de retrouver le niveau de conscience qu’ils avaient en venant à cette vie. Ils auront régressé sérieusement dans leur évolution personnelle.

 

Adama, Maître Lémurien, canalisé par Aurélia Louise Jones – TELOS II – page 35

Facultés du corps spirituel


floatiesLe messager de l’Au-delà Georges Morrannier a donné quelques informations à sa mère à propos des capacités du corps astral.

 Dans une communication datée de mai 1987 il précise qu’il existe un « cerveau spirituel » composé d’un « petit champ d’ondes théoniques, sphérique et limité, maintenu par la substance spirituelle de notre tête ».

Les capacités de ce « véhicule de conscience » qu’est le corps astral sont les suivantes : 

• Une perception visuelle globale permettant de voir à distance et à l’intérieur des objets, ainsi que l’activité des cellules végétales à l’intérieur des plantes et celle des organes à l’intérieur du corps. Un effort de volonté est cependant nécessaire pour parvenir à ce résultat. 

• La perception de l’aura des êtres incarnés.

• La possibilité de lire les pages d’un livre sans l’ouvrir.

• L’audition des voix humaines et des bruits terrestres. Si les oreilles « astrales » ont la même forme que celles du corps physique, l’oreille interne n’existe pas et est remplacée « par un très petit champ de spiritons ».

• Une voix très différente de la voix terrestre, sans timbre :

« Elle n’a pas de son puisqu’elle ne provoque pas d’onde acoustique d’ordre physique. Et cependant elle est très audible. »

 

• Si l’odorat persiste, le sens du goût a par contre disparu car il n’est plus nécessaire de se nourrir. 

• Il ne reste aucune trace des poumons, du cœur, de l’appareil digestif ou de l’appareil génital, ceux-ci étant devenus totalement inutiles. Les références de désincarnés à des banquets, des verres de whisky ou des tasses de thé s’expliquent ainsi : tout ceci n’existe que dans le mental de ces êtres.
• Le corps subtil peut se rendre instantanément où il le désire. Il suffit de visualiser la personne que l’on veut rejoindre ou le lieu que l’on veut visiter. Il est possible de visiter une autre planète habitée, ce voyage s’effectuant en groupe. Il est évidemment possible de visiter toutes les planètes du système solaire, les conditions atmosphériques qui y règnent ne pouvant gêner le corps astral. 

• Le toucher est différent. Les ondes spi * « de nos mains captent les vibrations de la matière ».
• Les communications sont de nature télépathique, cette forme de communication s’avérant nécessaire avec les êtres spirituels ne parlant pas la même langue, ainsi qu’avec les médiums terrestres. 

• Déplacements d’objets à distance, dématérialisations et « re-matérialisations », bruits divers, « font intervenir les ondes théoniques ». Dans les guérisons spirituelles le « prâna » est canalisé vers le malade. Les guérisons de Lourdes sont réalisées par des « guides ». 

• Les « ondes prâniques » sont nécessaires à la vie du corps spirituel ; elles suivent le réseau des « nadis », sont captées et diffusées par les « chakras ». 

• La pensée possède une créativité surprenante et peut donner naissance à des formes, des images, des sons, de la musique. (24) 

(* Les « ondes spi », les « spiritons », les « ondes théoniques », etc., font partie des particules et champs de l’Univ ers spirituel.) 

Source : http://www.mondenouveau.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=80&Itemid=48

Le retour d’un grand Maître

 

Le retour d’un grand Maître porteur des codes uniques alignant tous les êtres célestes. 

 

Le retour d’un grand Maître dans LIBERTE des MAITRES cristal-cristauxCet être grandiose de fréquence féminine, toujours imperceptible à la plus grande partie de notre monde, entrera dans l’esprit collectif seulement quand vous serez assez nombreux à vous être épurés pour maintenir son schème vibratoire à votre propre fréquence, ce qui, nous pouvons vous le préciser, aura lieu en votre année terrestre 2010. Cet être de fréquence féminine n’est pas le « messie » et nous n’avons pas non plus l’intention de le présenter comme votre sauveur. Nous vous prions donc de ne pas vous laissez séduire par cette possibilité, car cela signifierait que vous avez mal interprété l’ensemble de notre message. 

 

Ceux d’entre vous qui ont entrepris un travail d ‘épuration pour abolir la peur ont pris conscience qu’ils avançaient dans la bonne direction, guidés par leur conscience supérieur et que rien d’extérieur ne pourrait le faire à leur place. 

 

C’est la focalisation de votre intention pure qui vous conduira tout au long du désert de l’hiver gaïen. C’est votre sens de la collectivité, votre sentiment d’appartenance à l’ensemble, qui fera traverser à la planète cette nuit sans étoiles. Il faut remplacer les rêves de messie ou de sauveur par la connaissance intérieure (votre force et votre sentiment d’utilité), grâce à laquelle vous maintenez votre propre vibration, assumant la responsabilité de toutes les pensées que vous envoyez dans l’éther, de chaque action que vous faites, de chaque mot que vous prononcez. 

 

Des guérisseurs sont maintenant à votre disposition pour vous aider à transformer l’énergie, et les véritables instructeurs transmettent le message. Avez-vous senti des ondes de lumière scintillante vous traverser ? Vous êtes sûrement étonnés par l’accélération qui se produit à de si nombreux niveaux, car votre famille de corps célestes n’a jamais connu auparavant une telle intensité vibratoire. Chaque planète de votre système solaire a aussi commencé à se métamorphoser. Tout est interdépendant, tout est vécu par chaque créature vivante de votre déité solaire, des orbites les plus lointaines aux sphères les plus proches, jusqu’à la masse explosive de l’étoile gazeuse qu’est votre Soleil central. 

 

Voici qu’apparaissent maintenant dans les domaines de l’astronomie et de l’astrologie de nouveaux penseurs révolutionnaires qui sont suffisamment dégagés intérieurement pour consigner les nouveaux parcours des planètes, car les relations entre celles-ci vont bientôt se modifier à mesure qu’elles traverseront les phases aiguës de leur transmutation, et les vieux paradigmes ne conviendront plus. Les archétypes s’épanouissent en des personnages plus complexes et de nouveaux corps célestes émergent de l’obscurité inexplorée. Alors que votre soleil s’effondre petit à petit, tout est attiré vers l’intérieur, et ce qui n’a pas encore été découvert deviendra visible, puis traversera le vortex avec vous. …] 

 

Quand nous parlons de cette déité exceptionnelle, nous référons à un maître ascensionné qui a servi lors de plusieurs intervalles de conscience dans l’Etre universel. Cette déité vient dans votre sphère telle une sage-femme galactique venue vous assister dans la renaissance de votre déité solaire. Elle est déjà descendue d’au-delà de la galaxie d’Andromède, la dixième dimension, en prévision de la tâche monumentale qui sera requise d’elle, soit d’établir les points de verrouillage des corps célestes de votre déité solaire. Cette tâche exige des pouvoirs d e l’esprit conscient qui dépassent tellement nos propres capacités que nous sommes ébahis par leur puissance… car nous parlons ici d’une entité unique qui influencera le cours de tout un système solaire alors que ce dernier glissera d’une dimension à une autre. 

 

Il s’agit là d’une mission inimaginable, même de notre point de vue, et il serait donc futile pour nous de tenter de la décrire à ce stade de notre développement commun. Nous pouvons toutefois vous dire que cette déité vient déverrouiller le portail de chaque corps céleste de votre système solaire et établir la liaison gravitationnelle pour le voyage dans le grand vortex des cordes astrales de l’Etre universel. Cela se produira lorsque les conjonctions planétaires et les alignements galactiques appropriés coïncideront avec les coordonnées mayas, et cela engagera des univers parallèles, des êtres célestes multidimensionnels, ainsi que votre chère famille solaire de planètes, de lunes et d’astéroïdes, qui se seront tous déplacés dans une position optimale au point de projection maya du 21 décembre 2012 . 

 

Haut Conseil de Sirius – série Kryeon, issu deTransition 2010 – Redéfinir la dualité, canalisé par Lee Carroll – Page 121. 

Instruments d’harmonisation

Dans le livre de Patricia The Cosmos of soul, on peut lire : « […] car, alors que vous êtes recodé pour assimiler le troisième brin, vous revivez comme un souvenir les scénarios de vos nombreuses incarnations antérieures dans la sphère terrestre. Cela se produit maintenant pour faciliter l’extraction de votre subconscient de toutes les couches de votre être qui, comme des déclencheurs évolutionnaires, vous ont conduit jusqu’à ce moment. » 

GIFS  FLEURSC’est en effet ce qui m’arrive depuis quelques années, mais j’aimerais parler aujourd’hui d’une autre expérience d’harmonisation. En janvier 2009, au cours d’un atelier avec Patricia, en Egypte, nous avons fait une méditation. Je dois dire que ce fut l’un des plus intenses méditations que j’aie jamais faites. C’était la première fois que je me sentais vraiment « partir » ailleurs. Mais plus fascinant encore, c’est qu’au début de cette méditation j’ai vu descendre un écran indigo, alors qu’habituellement je vois un écran blanc. Je me suis d’abord dit que je n’allais rien voir sur cet écran bleu, mais ensuite j’y ai vu se succéder de beaux symboles et de belles figures géométriques d’un blanc lumineux. Cela a duré un bon moment, et je me rappelle avoir ressenti beaucoup de gratitude pour cette belle vision. Tout ce que je me rappelle ensuite, c’est que Patricia s’efforçait de nous tirer de notre méditation. Quand je suis revenue, je me suis exclamée intérieurement ; « Déjà ! Comme cela a été de courte durée… ! » Puis Patricia nous a appris que notre « absence » avait duré 90 minutes ! 

Quels étaient cet écran bleu et ces symboles lumineux ? Des codes, un langage, un message ? 

Nous existons sur le rayon bleu. Cet arrière-plan nous permet de percevoir les formes lumineuses de tous les êtres qui sont en résonance avec cette densité. Tu as fait l’expérience d’une connexion consciente avec notre sphère et visionné ainsi des messages en forme de symboles représentant les conceptions cosmométriques et les proportions sacrées qui définissent notre environnement – et le tien ! 

A ce niveau de conscience, nous absorbons la lumière par des motifs sciemment conçus, conscients de la beauté parfait du Grand Créateur par laquelle le flux de toute énergie se manifeste. Vous rendez-vous compte que vous pouvez tous faire l’expérience de votre multidimensionnalité si les circonstances s’y prêtent et si votre esprit est bien orienté ? 

Ai-je vu tout cela parce qu’un travail s’effectuait dans mon ADN ? 

C’était simplement toi, chère âme, qui dépassais tes limites en croyant, en intuitionnant, en sachant que tu étais capable d’absorber une lumière infinie et de réaménager tes circuits afin d’ancrer cette lumière. Nous avons œuvré par l’intermédiaire de notre channel Trydjya, afin de te conduire plus loin que tu n’étais jamais allée auparavant, en dirigeant un troisième rayon de lumière sur la double hélice existante, cers laquelle les fragments pertinents d’ADN/ARN sont attirés magnétiquement et où ils prennent forme comme troisième brins d’ADN. 

Tous les participants de cet atelier ont-ils eu le même genre d’expérience ? Je suis la seule à en avoir parlé, mais je suis sûre que tout le monde a vécu une expérience. 

A ce moment d’engagement où tous les participants ont choisi d’amorcer le processus d’activation de leur ADN, nous avons observé cette activation chez chacun. Nous l’avons perçue comme une lumière issue de leur glande pinéale et explosant dans l’éther en envoyant un courant électrique dans chaque cellules de leur corps. Il est toujours magnifique d’observer des êtres conscients déterminés à accélérer leur évolution, et nous sommes honorés de vous servir à cet égard. 

Les agroglyphes sont-ils à présent parmi les espaces les plus chargés d’énergie qui soient ? Et puisqu’ils changent chaque année, leur énergie se renouvelle-t-elle aussi ? 

Comme tu le comprends sans doute, ces formes sont d’une nature interdimensionnelle. C’est la conscience des dimensions supérieures qui manifeste des formes sacrées dans vos champs d’expérience. Nous, les Siriens de la sixième dimension, participons activement à cette forme de communications avec ceux d’entre vous dont le cœur et l’esprit sont assez ouverts pour nous recevoir. Se joignent à nous d’autres êtres de lumière qui ont aussi l’intention de vous atteindre.  Quand vous entrez dans ces formations, qui sont nos temples temporaires, vous sentez une étrange présence qui est due au fait que votre esprit passe dans une autre réalité, même si c’est seulement pour un moment. A chaque saison nouvelle, de nouveaux motifs sont créés dans les champs, reflétant notre désir d’éveiller en vous la capacité de déchiffrer la cosmométrie de toute la Création. 

Où nous conseilleriez-vous d’aller pour une meilleure harmonisation ? 

Nous vous suggérons de vous rendre dans les centres énergétiques de Gaia avec l’intention de donner plutôt que de recevoir. Le véritable motif de l’interaction avec les centres sacrés de votre déité planétaire, c’est de passer du désir de recevoir, d’obtenir quelque chose,  la conscience de ce que votre amour et votre dévotion peuvent créer. Cependant, comme vous le savez très bien, il n’est jamais nécessaire d’entrer physiquement dans un espace. Vous pouvez y être sous votre forme astrale ou par l’esprit. Vous n’avez qu’à suivre votre cœur.il vous guide tout au long de ce que vous vivez au cours de votre voyage physique dans le continuum spatiotemporel, tandis que votre âme y acquiert de l’expérience pour le voyage subséquent. 

Haut Conseil de Sirius – série Kryeon, Transition 2010 – Redéfinir la dualité, canalisé par Lee Carroll. 

Annales Akashiques Esséniennes

Annales Akashiques Esséniennes dans ESSENIENS 41tPibWpz-L._SL500_AA300_

Les Esséniens … un nom qui, aujourd’hui, revient souvent sous les yeux de ceux qui s’interrogent. Depuis la découverte des Manuscrits de la Mer Morte, il a fait le tour du monde, suscitant cependant plus d’interrogations que de réponses. 

Qui étaient les Esséniens ? Malgré les récents travaux des archéologues et des chercheurs, l’Histoire officielle est encore bien avare de renseignements. 

On parle d’une secte mystique à laquelle certains associent parfois le nom de Jésus… Qu’en est-il exactement ? A cela nous nous proposons, à travers ce livre, d’apporter une réponse … ou un début de réponse car ce domaine d’investigations est immense ! 

Ce n’est pas un travail d’historien que nous présentons dans les chapitres qui suivent, mais un récit, un témoignage vécu. En effet, aucun document, quel qu’il soit, n’a servi à sa rédaction. La raison se refuse, bien sûr, à admettre que l’on puisse fouiller le passé en dehors des méthodes traditionnelles d’investigation. Et pourtant… est-il raisonnable de poser des limites aux horizons qui s’offrent aujourd’hui à l’homme ? Les frontières de l’ «impossible » ne reculent-elles pas sans cesse ? 

Ce n’est cependant pas une technique de travail révolutionnaire qui nous a permis de mener à bien cet ouvrage, mais une méthode dont l’origine se perd dans la nuit des Temps. Il a été élaboré à partir d’une technique héritée des anciens Egyptiens et des mystiques de l’Himalaya ; il est le fruit d’une longue lecture dans les Annales akashiques.  Que sont les Annales akashiques ? Nous pourrions dire qu’elles sont la Mémoire de l’Univers, mais cela resterait encore bien vague. 

Penchons-nous donc sur le mot Akasha, d’origine sanscrite. Ce terme désigne un des éléments constitutifs de la Nature au même titre que la terre, l’eau, le feu et l’air. Les anciennes Traditions nous apprennent qu’il s’agit d’une substance infiniment subtile, d’une forme d’énergie dans laquelle baigne l’Univers et qui a la propriété de garder la mémoire visuelle et auditive de tout ce qui vie. L’Akasha serait donc la « plaque sensible » de l’Univers ou encore, pour employer un terme très contemporain, un gigantesque « film magnétoscopique » mis en place par la Nature elle-même et capable de nous révéler, dans certaines conditions, la mémoire du passé. 

Il convient de signaler que la consultation de ces Annales a eu lieu hors de notre monde physique et au cours d’une série de voyages astraux ou voyages hors du corps. 

Ce type de lecture n’a rien à voir avec ce que l’on peut appeler « phénomènes spontanés de vision ». Il nécessite le long apprentissage d’une méthode précise soutenue par un travail personnel d’ordre spirituel. En effet, et nous tenons à insister tout particulièrement sur ce point, une technique est loin d’être suffisante. Celle-ci n’est que le coup de pouce à une longue préparation, à un nettoyage des divers corps qu’aucun mode d’emploi ne pourra remplacer car elle est fondée sur l’amour. 

La lecture des Annales akashiques suppose, par ailleurs, une autorisation de la part des êtres spirituels qui en ont la garde.  Ces derniers s’assurent de la pureté d’intention des « voyageurs » et de leurs capacités d’assimilation. Enfin, les recherches en question ne doivent jamais être menées dans un but personnel. Le récit qui va suivre nous emmène il y a quelque deux mille ans, en Palestine, au sien même de la société essénienne. Il n’est guère facile de revivre son propre passé, aussi ne nous a-t-il pas toujours été agréable de parler de nous. Nos personnes, celles qui portaient à l’époque les noms de Simon et Myriam, n’ont d’ailleurs qu’une importance relative dans ce témoignage. A travers cette existence vécue au cœur de la Fraternité Essénienne et de ses enseignements, il sera souvent question de la personnalité et de la pensée de Jésus ainsi que des détails relatifs à sa vie, en son entourage. 

Nous n’ignorons pas que quelques-uns de ces aspects pourront surprendre, voire choquer et nous sommes conscients de la responsabilité que leur diffusion implique. Toutefois, le temps est venu de lever certains voiles.  Nous n’avons pas la prétention d’apporter exclusivement de l’inédit mais une pierre de plus à un édifice qui se met en place. Nous ne prétendons pas non plus rapporter la totalité des faits cachés dans ce domaine jusqu’ici, le moment de leur révélation n’étant pas encore venu. Il nous paraît aussi important d’insister sur un point ; rien n’a été romancé ou déformé dans un but quelconque. Le lecteur sera peut-être surpris de trouver une foule de détails concernant aussi bien des paysages, des portraits que des discours… La mémoire astrale est dotée d’une grande fidélité, les yeux de l’âme perçoivent plus intensément que ceux de la chair. 

Ainsi, rien de ce qui a été écrit ne l’a été approximativement. Nos efforts ont toujours tendu vers la plus grande fidélité par rapport au vécu, au mot près lorsqu’il s’agit de paroles rapportées. 

Nous tenons enfin à préciser ici de quelle façon la lecture des Annales akashiques s’effectue. Les scènes sont revécues avec une netteté absolue, les paroles sont perçues dans la langue de l’poque, mais comprises instantanément comme si nous en possédions aujourd’hui la maîtrise. En ce qui nous concerne, la sensation de vécu dut telle qu’elle nous a fait retrouver des émotions, des perceptions étrangères à notre personnalité actuelle. Certains verront peut-être dans ce livre un romain et d’autres seront tentés de le qualifier de délire mystique. Peu importe ! Nous l’avons écrit avec le cœur, tel que les épisodes s’en imprégnèrent en nous au jour le jour pendant près de deux années. Nous le confions donc aux êtres de cœur ! certains savent déjà ce qu’il en est et le temps décidera… Si temps il y a ! 

Nota – Bien que chacun des auteurs ait rédigé plus particulièrement une partie de cet ouvrage, la grande majorité de scènes a été revécue en commun

Extrait de : De Mémoires d’Esséniens : tome 1- L’autre visage de Jésus par Daniel Meurois et Anne Givaudan aux éditions Le Perséa en 2000. 

Mythes révélés

Mythes révélés dans METATRON nous parle metatron2  NOVEMBRE 2010 : VERITES ET MYTHES REVELES – Une session 

questions/réponses avec Métatron 

Canalisation de l’Archange Métatron via James Tyberonn 

Question : On a beaucoup parlé d’extra terrestres ayant des bases à l’intérieur de la Terre, qui existent dans des dimensions hologrammiques. Nombreux sont ceux qui ont vu leurs vaisseaux, mais il me semble que s’ils se trouvent dans d’autres dimensions ils ne peuvent pas si facilement être vus ou ressentis. Leurs vaisseaux sont-ils visibles par les humains ? 

Métatron : C’est une question intéressante. Nous pouvons expliquer cela comme suit : des êtres d’autres dimensions, d’autres plans, d’autres temps et d’autres mondes, se sont certainement manifestés parmi les humains, dans le passé et à présent. Leur  » apparition « , le fait qu’ils puissent être vus à  » l’œil nu  » se produit parfois tout à fait par hasard, et aussi, mais rarement, par choix délibéré. Dans ce dernier cas, il s’agit d’extra terrestres moins évolués qui essaient d’avoir un aperçu de votre planète et de comprendre la biologie qui s’y trouve. Certains ont essayé de s’accoupler avec les humains pour créer une forme hybride qui leur aurait permis une plus grande expression émotionnelle. 

Dans le cas des apparitions par hasard, de même que les humains se sont accidentellement hasardés au-delà du voile temporel entre votre présent, votre passé et votre futur, les êtres et les formes de vie extra terrestres vinrent à se matérialiser dans la membrane fréquentielle entre les plans parallèles ou dimensionnels. Dans ce cas, ils ont été généralement invisibles sur votre plan, de même que le petit nombre d’entre vous qui tombèrent dans le passé, ou passé apparent, furent invisibles pour les gens de cette époque. Ce phénomène rare déclenche une expansion immédiate du subconscient dans la conscience qui est activée par la migration dans des séquences de temps différentes. Le point de départ se situe dans le centre multidimensionnel de l’entité, et cela démontre, bien que ce soit d’une manière troublante pour celui qui en fait l’expérience, que ces limites et paradigmes dimensionnels n’existent que pour des raisons pratiques. Il y a différentes sciences, différentes physiques, pour chaque dimension, de même qu’il existe différentes approches et cheminements de la science et de la physique à la disposition de l’humain dans sa réalité actuelle. 

Des sciences qui auraient conduit à des concepts très différents ont été jusqu’à présent largement ignorées par l’humanité. Il y a d’autres approches de la physique qui en révèlent bien plus à propos du transport, de la transmutation, de la bi location et de la locomotion que ne le fait ou ne souhaite le faire votre science officielle. Si l’espèce humaine avait opté pour certaines disciplines mentales avec le même sérieux qu’elle a mis à explorer les  » lois  » technologiques du monde extérieur, vos connaissances, vos moyens et le système de transport en résultant seraient très différents et de loin plus efficaces qu’ils ne le sont à présent. Vous avez choisi le monde extérieur et jusqu’à un certain point ignoré les possibilités de vos  » aptitudes intérieures  » dans la conscience divine. 

Quand l’humanité décidera de consacrer la recherche officielle à la science  » mentale  » du transport et de la bi location, car il s’agit bien d’une science assortie de lois qui peuvent être apprises, appliquées et calibrées, les voyages dans les mondes parallèles et les vecteurs de temps et d’espace se produiront moins par accident, et ils seront plutôt planifiés et organisés. Quand la  » physique mentale  » sera apprise et maîtrisée par les humains ils seront libérés, largement libérés de l’illusion, du camouflage dans la dualité du modèle physique. Vous commencez à peine à comprendre comment la Mer-Ka-Na, lorsqu’elle est accordée au champ cristallin par le mental en tant que constructeur, ouvre cette serrure. Cela sera grandement amélioré par le développement de votre Grille 144 et son réseau d’énergie cristalline. 

La grille fournira de grandes possibilités d’avancement à ceux qui désirent se concentrer sur cette science divine de la manifestation  » mentale  » et de ce que vous appelez le voyage astral. Toute science doit inclure le divin, et c’est ce qui est gravement négligé à présent par vos scientifiques officiels. 

Donc, pour en revenir à votre question, ce qui est intéressant à propos de la prétendue observation de vaisseaux extra terrestres, ou  » soucoupes volantes  » comme vous dites, par les humains, n’est pas qu’ils existent, mais que ceux qui prétendent les voir soient si nombreux. 

Certes, certains en voient, mais ils sont très peu nombreux et le font très rarement. Et cette  » vision  » se produit souvent dans un état de conscience lucide élargie et non pas à l’œil nu. 

Le fait que la plupart des vaisseaux se déplacent dans un champ de dimension parallèle empêche la visibilité, à cause du camouflage fréquentiel de la différence de plan dimensionnel. Et donc la grande majorité de ces vaisseaux ne peuvent pas se manifester physiquement dans votre dimension en tant que tels. 

Cela dit, des expériences visuelles ont lieu, mais ce qui est vu dans la plupart des cas ce sont en réalité des images réfractées, une photo-réflexion énergétique qui jaillit dans votre dimension quand ces engins entrent dans les spectres dimensionnels terrestres. Cela se produit le plus souvent au moment où le vaisseau décélère de la vitesse de la lumière pour entrer dans les domaines du trou spatial. Quand cette traversée dimensionnelle s’effectue, l’image réfractée devient visible. Les atomes, plasma et molécules qui composent la structure du  » vaisseau spatial  » sont formés par le modèle physique structurellement assemblé et physiquement aligné selon la nature de sa propre dimension, de sa réalité territoriale. Quand le vaisseau entre dans votre plan une distorsion aiguë se produit. Sa structure est confrontée à un dilemme : se transformer complètement pour se conformer à la texture de la réalité terrestre ou conserver son modèle original. 

Dans de nombreux cas, l’observateur humain essaie de mettre en accord ce qu’il  » voit  » avec le système de croyances de ce qu’il accepte comme possible dans l’univers. Ainsi beaucoup d’observations sont en quelque sorte configurées selon les attentes de l’individu et la croyance générale. Cela ne signifie pas que ce qui est vu n’existe pas, mais plutôt que c’est déformé par un jeu de miroir dimensionnel et par ce qu’on s’attend à voir. 

Ainsi ce que l’observateur terrestre croit voir est quelque chose qui se situe entre un vaisseau de forme bizarre et un avion, enveloppé de lumières tournoyantes, mais en vérité il ne s’agit de rien de tout ça. Le vaisseau conserve ce qu’il peut de sa structure originelle et modifie ce qu’il doit pour s’adapter aux lois du nouveau plan dimensionnel. 

Comme chaque observateur humain enregistre une image et l’interprète individuellement, beaucoup de récits et rapports comportent de grandes différences en termes de forme, taille et couleur. 

Et donc, même les apparences qui semblent indubitablement  » réelles  » dans votre langage, ne sont au mieux que des distorsions. La plupart des vaisseaux viennent de réalités et de plans d’existence qui sont pour le moment beaucoup plus avancés dans les sciences technologiques que la Terre. 

Les rares fois où l’engin s’élance selon les bons angles, il a réussi à conserver les fonctions qui lui sont propres dans son habitat particulier. 

Ceux qui vous semblent solides ne proviennent pas de ce que nous appellerons des plans plus élevés de manifestation de la pensée pure ou d’un plan de science de la conscience. Les extra terrestres les plus avancés entrent dans votre plan en utilisant des  » cocons d’énergie  » qui sont manifestés par la pensée pure, construits par intellection et externalisés en ce qu’on appelle bio plasma. Leurs  » Vaisseaux Mères  » n’entrent pas dans votre environnement. 

Les vaisseaux qui pénètrent délibérément dans vos dimensions ne le font que très brièvement, car de tels véhicules de l’espace ne peuvent demeurer longtemps sur votre plan. Cela est dû à la pression considérable exercée sur leur structure, qui peut les dématérialiser en les vaporisant. La nécessaire transformation matérielle des structures pour se conformer aux lois physiques d’un plan dimensionnel différent est une exigence pratique, et pour le moment, les soucoupes volantes ne peuvent tout simplement pas rester indéfiniment. Cela peut grosso modo se comparer à vos sous-marins qui descendent au-delà de la profondeur permise et se débattent pour demeurer intacts avant de succomber à la pression. Comprenez-vous ? 

Donc les formes fugaces que certains voient sont le revêtement isomorphe distordu de la vraie structure. Souvent ce que les humains disent voir est la forme de soucoupe ou de cigare, mais en vérité ces perceptions déformées n’ont aucun rapport avec l’architecture complexe de l’engin réel, tel qu’il apparaîtrait sur sa base d’origine. 

Comme nous l’avons dit, il existe des extra terrestres moins évolués qui ont pénétré dans vos domaines physiques pour observer et étudier, et ce sont eux dont il s’agit dans la grande majorité des apparitions et des atterrissages. Cependant ces derniers se sont produits beaucoup moins fréquemment que vous ne l’imaginez. Le malheureux  » crash de l’Ovni  » dont on a tant parlé fut un accident et eut des conséquences catastrophiques. Il y a eu des cas où vos bases aériennes et nucléaires ont été observées et étudiées, mais le plus souvent pendant de brèves périodes. 

La plupart des observations authentiques sont de brefs aperçus de formes lumineuses se déplaçant à des angles impossibles. Ce sont généralement des fuites dimensionnelles qui deviennent visibles au même moment que les images réfractées. 

Moins de 5% des observations physiques sont authentiques. C’est peut-être difficile à accepter pour vous. Nous vous disons que beaucoup d’humains sont si convaincus de ces apparitions dans le ciel qu’ils créent souvent ces images eux-mêmes. Combien d’entre vous ont vu le Père Noël dans le ciel qui conduisait son attelage de rennes quand ils étaient petits ? Certes votre Père Noël existe, a une conscience, parce que vous avez infusé la vie à cette forme-pensée par votre système de croyances. Et certes beaucoup de vos personnages  » imaginaires  » existent et ont une conscience en tant que formes-pensée créées par l’énergie de la pensée de masse. Voyez-vous à quel point vous êtes créatifs ? C’est un aspect que vos capacités dans la  » science mentale  » ont accompli, manifesté, dans un système de croyances. 

Mais ne vous méprenez pas, la vie extra terrestre fourmille dans le Cosmos, et il s’en trouve beaucoup sur et dans votre Terre. Pas seulement dans la multi dimensionnalité. Certains, notamment vos ancêtres d’origine, travaillent en étroite relation avec vous à l’ascension et au développement de la Terre. Parmi les plus notables de ces êtres bienveillants se trouvent ceux des Pléiades, de Sirius A et B, d’Andromède et d’Arcturius. Beaucoup d’entre vous ont existé dans l’Atlantide en tant que ces êtres, et coexistent dans le PRESENT, en parallèle, en tant qu’eux. Nous vous avons déjà dit cela. 

Ces êtres sont certainement capables d’exister physiquement dans votre monde, et ils l’ont fait pendant des éons, mais cela s’accomplit le plus souvent par la science de la transformation mentale, par la maîtrise mentale. Leurs vaisseaux, cependant, n’apparaissent pas dans votre dimension comme beaucoup se l’imaginent. En vérité, ces êtres utilisent ce qu’on appelle des technologies de porte des étoiles pour se matérialiser, un peu comme votre transport par  » rayon  » dans Star Trek. La plupart des bases extra terrestres sur votre planète sont formées via des inserts fréquentiels hologrammiques, qui sont placés stratégiquement dans les zones de portails des étoiles ou de points d’infini sur et dans la Terre. Souvent des complexes très techniques contenant des amplificateurs cristallins et des rayons de relais y sont installés. 

Les expériences les plus valables et les échanges les plus bénéfiques avec les extra terrestres ont lieu pour les humains qui sont capables, à travers la Mer-Ka-Na, de faire l’expérience de la multi dimensionnalité dans des états lucides amplifiés de voyage astral. Cette expérience deviendra plus accessible à beaucoup d’entre vous dans le Champ Quantique Cristallin via la grille 144. Cela demande du travail. Beaucoup de vos anciens sages y arrivèrent par le jeûne, les quêtes de vision et certaines plantes qui accélèrent le processus d’expérience astrale. 

Les plans inter dimensionnels peuvent s’interpénétrer sur beaucoup de planètes comme la vôtre, et ce sans que les habitants de ces plans s’en aperçoivent. Peu d’humains sont actuellement conscients de leurs réalités multi dimensionnelles. L’idée que votre Terre a des civilisations dans son intérieur, des visiteurs ayant des bases et des habitants extra terrestres vous est tout à fait étrangère. 

Les plans dimensionnels parallèles sont souvent de nature hologrammique. En tant que tels ils peuvent exister sans espace. Ils ne sont pas vraiment des  » lieux  » selon votre concept de location. Un plan parallèle hologrammique peut être inséré dans un temps spécifique comme une réalité mentale. Ce peut être une réalité particulière existant séparément, mais cela ne diminue en rien sa validité. En fait, beaucoup de vos drames ayant le Christos pour sujet sont de tels inserts hologrammiques ayant une raison d’être. De tels inserts peuvent exister pendant un temps puis disparaître, car ils ne sont pas un véritable lieu Cosmique en soi. Un insert hologrammique est formé pour des entités, en tant que modèle de gestalt dans un but d’accomplissement émotionnel et de leçons à divers niveaux. 

Les humains négligent souvent la grande valeur de l’émotion et de l’imagination, qui sont toutes deux essentielles dans la science mentale. En réalité, les états émotionnels et ce que vous appelez rêves imaginatifs sont des plans dimensionnels. En fait, la comparaison d’un plan dimensionnel à un état émotionnel est beaucoup plus valable que l’association d’un plan à un lieu spécifique, car, en vérité, ni les états émotionnels ni les plans dimensionnels n’occupent d’espace tel que vous le définissez. 

Les Pléiadiens et les Siriens, qui sont votre source génétique d’origine, travaillent très étroitement avec l’humanité. Ces extra terrestres bienveillants ont travaillé avec vous dans le passé, le présent et le futur, selon vos termes, en s’efforçant d’aider les humains à retrouver leur vraie maîtrise. Ils travaillent sur vos champs de gravitation, grilles et leys, vortex et systèmes de portails, surtout en ce moment où la Terre améliore son accès dimensionnel. Ils ont donc développé les moyens d’une certaine coexistence avec vous, et sont capables de manifester des formes pour vivre dans et sur votre Terre. Ils forment souvent des sphères bio-plasmiques contenant de l’information susceptible de vous aider d’innombrables façons. Certains de vos agroglyphes (crop circles) symboliques sont une de ces façons. Ils sont émis principalement à travers des manifestations de pensée-lumière concentrée, qui se combinent aux champs électro magnétiques de la Terre pour former des symboles géométriques programmés. Ceux-ci sont de nature hautement électrique, comme peut en témoigner tout être sensitif s’étant assis dans un agroglyphe récemment apparu, et ayant perçu le bourdonnement de l’énergie qui s’y trouve. 

Traduit par Martine Racine. JungianBear@aol.com © Copyright 1999-2010 Tyberonn, Earth Keeper  All rights reserved. May not be used or reprinted without prior permission.     
www.Earth-Keeper.com
Email: Tyberonn@earth-keeper.com 

N’oubliez pas, utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors utilisez le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre coeur ; Il détient la vérité, laissez le vous guider. 

Retour à l’accueil de Messages… Terre Nouvelle
Visitez le Site Mère
Terre Nouvelle : Portail sur la Spiritualité

Karma

Séance de channeling Sandpoint, Idaho 

La transcription de cette séance de channeling devant public a été modifiée par l’ajout de mots et de pensées afin d’en clarifier le sens et de permettre une meilleure compréhension de ce qui a été dit. 

gifs automneCertains d’entre vous ici ce soir vont bientôt perdre la notion de ce qui se passe et n’entendront que très peu des enseignements qui seront donnés. Car l’Esprit est en train de travailler sur vous en guise de cadeau du fait de notre amour pour vous. C’est la raison de votre présence ici. Tout ce qui s’est passé auparavant culmine maintenant pour vous dans ce moment. Plusieurs parmi vous sont venus avec le désir d’en apprendre plus, avec une mission qui n’est pas réalisée, avec des questions sur ce qui les attend dans un avenir immédiat. Nous souhaitons vous donner ces réponses, mais nous désirons vous les donner de telle façon que vous pourrez plus tard découvrir par vous-mêmes vos réponses personnes. Nous vous les donnons donc sous une forme astrale, mais nous devons vous emmener, seulement pour un court moment avec votre coopération. Alors, si vous vous éveillez à la fin de cette séance de channeling et que vous vous dites ; « Je n’ai pas conscience d’avoir entendu quoi que ce soit », vous saurez alors pourquoi. 

Ah, ressentez l’amour que l’Esprit a pour vous, mes chers amis ! Car c’est à titre de simple « mécanicien » que Kryeon vient à vous ce soir. Et tendis que nous sommes assis devant vous, Kryeon a pour habitude de répéter que c’est vous qui faites le travail. Il est vrai que la voix qui vous parle maintenant et les interprétations sont les mêmes que celles qui s’adressaient jadis à vous à partir du buisson ardent ! Car nous représentons la force créatrice, le grand soleil central. Nous venons à vous en tant qu’Esprit, mais les enseignements, l’amour et l’énergie viennent du même endroit. Nous vous demandons de sentir ceci à mesure que la soirée avancera. Même les gens qui lisent ceci dans « l’instant présent » peuvent faire l’expérience de ces choses. Car notre amour pour vous, chers lecteurs, est tout aussi grand que celui que nous avons pour les personnes assises devant Kryeon ce soir…. 

Le karma est effectivement le moteur de la réalisation planétaire pour la Terre. Ce que cela veut dire, c’est que vous cheminez à travers vos leçons karmiques, vous devenez illuminés, et la planète se transforme. Car au fur et à mesure que chaque leçon est apprise, s’éveille en tant que groupe sur la planète, la Terre, la matière même de la Terre doit répondre. Car la Terre en tant qu’objet matériel doit réagir à vos changements de conscience. Voilà comment vous élevez la vibration de votre planète. Alors, à mesure que vous cheminez à travers votre karma, vous transformez réellement la Terre. Et le karma individuel est a chose la plus importante dont vous disposez ; il donne les meilleurs résultats pour toute l’humanité. 

Or, il peut vous sembler étrange que la Terre réagisse à votre conscience humaine ; néanmoins, c’est ainsi que les choses se passent. C’est pourquoi Kryeon est ici en ce moment, en train de réajuster le système du réseau magnétique de la planète. C’est en raison de ce que vous avez personnellement fait dans vos propres vies. Les choses ne seraient pas ainsi si vous n’aviez pas changé en tant que groupe. Vous devriez donc comprendre que la planète se transforme au plan physique en réaction à ce que vous faites au plan spirituel. Voilà donc la raison de l’importance du karma. C’est aussi la raison pour laquelle votre avenir n’est pas déterminé et qu’il se transformera à la mesure même de votre transformation. 

Permettez-moi de vous donner un exemple. Imaginez-vous en train de participer à une réunion de planification avant votre naissance. Comme « fragments de Dieu » et entités de l’univers, vous avez été choisis et vous vous êtes effectivement portés volontaires pour faire partie du plan de la Terre. Vous participez donc de votre plein gré à une session de planification durant laquelle vous planifiez avec ces entités bien-aimées qui vous entourent ce que seront vos leçons. Et le choix des leçons est décidé sur la base de ce que vous estimez pouvoir apprendre à partir de ce que vous avez déjà appris dans le passé. Il vous faut comprendre que la planification se fait toujours sur un niveau où une chose mène à une autre. Par conséquent, les leçons que vous avez apprises dans le passé ne seront pas répétées. Les expériences des vies passées qui ont été karmiquement accomplies ne vont donc pas nécessairement se présenter à nouveau à vous, car ces leçons ont déjà été apprises. 

Il s’agit d’une complexe séance de planification, car non seulement vous impliquez ceux autour de vous qui ne sont pas sur la planète, mais nous vous répétons que cette séance de planification implique aussi la partie supérieure de ceux d’entre vous qui sont déjà sur Terre. Ce que cela signifie, mes chers amis, c’st qu’il y a en ce moment même des séances de planification consacrées à la réalisation des possibilités qui se présentent à vous. Elles se poursuivent encore maintenant, même si vous êtes incarnés ici. En réalité, les séances de planification ne cessent donc jamais. Cela donne l’impression que ces choses sont complexes, mais cela peut aider à répondre aux questions que vous avez quant à savoir comment vous pouvez co-créer ! Car les possibilités s’offrant à vous s’ajustent à mesure que change votre conscience. Ceci veut également dire que votre « contrat » changera   mesure que vous élèverez votre vibration. Encore une fois, ce que nous vus disons c’est que vous êtes en interaction avec votre avenir sur la planète. 

A mesure que vous changez, votre contrat et le choix de possibilités changent aussi, et la planète change également. Lorsque nous vous demandons de prendre conscience de la nature, de votre contrat, nous voulons dire qu’il vous faut prendre conscience de l’instant présent. Pour clarifier ce point, nous parlons toujours de l’instant présent quel que soit le moment où nous communiquons avec vous. Imaginez-vous maintenant que vous vous retrouvez durant cette séance de planification avant de venir sur Terre. Vous avez pris les arrangements nécessaires pour les diverses leçons que vous souhaitez apprendre et vous êtes maintenant prêt. Alors, dès que les circonstances s’y prêtent parfaitement, vous entreprenez votre voyage vers la planète. Et le premier endroit que vous visitez est la caverne de la création. Il s’agit d’un endroit qui existe réellement sur la Terre et où se trouve une gemme d’énergie qui conserve cotre moi supérieur. Il y a un nom d’inscrit sur la gemme qui est votre nom astral, et le reste de votre énergie se transfère alors dans la forme incarnée à la naissance biologique. Cette caverne de la création est aussi l’endroit où sont conservés les registres de toutes les entités qui sont un jour venues ici ainsi que les leçons qui ont été apprises. C’est donc également là que se fait la prise en compte des faits et gestes de chaque vie. C’est le but réel de la caverne de la création. 

Une fois dans votre forme biologique, vous avez ensuite l’occasion de réaliser vos leçons, bien que cela vous soit caché. Il n’y a pas de leçons négatives et il n’y a pas de leçons positives. Elles sont toutes simplement des leçons, chacune d’une importance égale. Et même si certaines d’entre elles peuvent vous sembler négatives ou positives, elles ne le sont pas car la façon dont Dieu les perçoit est bien différente de celle des humains. Et lorsque vous n’étiez pas incarnés ici, vous possédiez la sagesse du tout et compreniez parfaitement les implications de ce que vous planifiez… tout particulièrement lorsque vous vous donniez un défi en apparence difficile à relever. 

Ah, ce qui compte avant tout, c’est la joie de relever ces défis ! Mais on doit vous laisser le faire seul, et c’est là le soi-disant « voile » en ce qui concerne tout ce que vous vivez. Il n’y a pas de prédestination. Le choix que chaque humain exerce est celui de décider de ce qu’il fait avec sa propre leçon. Et c’est ce choix qui change l’équilibre. Car, même sans une illumination naturelle et une pleine connaissance de ce que vous êtes réellement, si vous êtes tout de même capable de voir et de faire des choix qui vous incitent à aller vers la vraie vérité, la vibration de la planète s’élève alors tout de même. Et ensuite lorsque vous avez terminé, vous repassez par la caverne de la création pour reprendre votre essence et votre nom. Ce que vous avez accompli est enregistré pour votre bénéfice, et puis vous vous rendez au hall des célébrations, un endroit ne se trouvant pas sur Terre où vous accueillent tous ceux qui vous ont aidés à préparer votre incarnation. C’est aussi à cet endroit où vous en verrez d’autres comme, mes chers amis. Souvenez-vous .. Je connais votre nom. Les êtres en service comme moi sont toujours présents dans le hall d’honneur ; nous ne quittons jamais cet endroit. Je suis là en ce moment même, tout comme je suis également avec vous.  Kryeon canalisé par Lee Carroll dans Alchimie de l’Esprit humain. 

La cinquième maison

gifs papillonsIl ne fallut pas longtemps avant que Mike s’aperçoive que le trajet hors du sentier battu comportait certains défis. Il devait constamment vérifier la positon du soleil pour s’assurer de marcher dans la bonne direction. De plus, il consultait régulièrement sa carte pour ne pas rater la maison. Il progressait donc beaucoup plus lentement. 

Malgré ces quelques difficultés, il trouvait l’étape plus agréable que les autres. Il réalisait un désir de rendre Violette fière de lui. Il le faisait aussi pour lui, pour se prouver qu’il pouvait s’opposer à tout ce qui était établi, même en terre spirituelle. Il songeait aussi qu’une fois suffirait et que lorsqu’il aurait atteint la prochaine maison, il reprendrait probablement le sentier tout racé pour se rendre aux autres demeures. C’était plus facile, sans faire obstacle à ses choix. En fait; il sentait plus que jamais que sa décision de rester sur le sentier s’affermirait parce qu’il aurait connu l’opposé. Il pouvait faire un choix éclairé depuis qu’il avait expérimenté les deux façons de voyager et ne se sentait pas tenu de suivre la voie tracée. 

Mike constata aussi que l’impression d’être surveillé avait disparu. Avait-il conjuré le sort de son poursuivant ? L’entité sombre et sinistre qui le poursuivait avait-elle tout simplement disparu ? Non, dans sa sagesse, Mike comprit que le fait d’avoir modifié sa façon de se déplacer avait confondu la vilaine créature qui s’était acharnée sur lui depuis le début. Elle réaliserait sans doute rapidement ce qui s’était passé et se mettrait à sa recherche. Dans ces conditions, Mike devait faire preuve de prudence, assurer ses arrières et surveiller la voie qui s’étendait devant lui. 

Au bout de quatre heures environ, le ciel se couvrit. Michael ne se faisait pas d’illusions. Une autre de ces tempêtes bizarres, effrayantes et violentes se préparait ; mieux valait songer à se trouver rapidement un abri. Il se rappelait que la dernière fois il s’était retrouvé écrasé au sol, priant qu’on lui conserve la vie. 

Mike sortit sa carte pour voir ce qui l’entourait. Encore une fois, elle lui indiquait son entourage immédiat. Il constatait qu’il venait de passer un abri ressemblant à une grotte. Mike se rappelait l’avoir contournée, mais du côté opposé à son ouverture. Il remit la carte dans es bagages et rebroussa chemin jusqu’à ce qu’il retrouve l’entrée de la grotte. 

Pendant le peu de temps qu’il avait mis à revenir sur ces pas vers l’abri qu’il croyait trouver, la tempête avait pris une ampleur étonnante. Le ciel était devenu noir et le vent s’élevait. La pluie commençait à se joindre aux vents lorsque Mike entrevit l’ouverture de la grotte et décida de presser le pas. Au moment même où il franchissait l’entrée, la nature se déchaina. Mike dut se placer tout au fond de la grotte pour éviter de se faire mouiller ou d’être attiré par la force colérique des éléments. Il ne pouvait s’empêcher d’être émerveillé par la vigueur de l’intempérie et remercia Bleu de lui avoir remis cette carte lui ayant permis de se mettre à l’abri du danger au tout dernier moment. Encore une fois, la carte, toujours à jour, lui avait rendu un fier service. 

Il regarda le spectacle, bien au chaud, à l’intérieur. Il ne pouvait quitter des yeux l’action terrible qui se déroulait dehors. Quelle chance d’être en sécurité ! 

Alors qu’il se demandait pourquoi il y avait de telles tempêtes sur cette terre sacrée, il lui sembla entendre la voix de Bleu. -       Michael Thomas, il n’y a jamais de tempête sur cette terre, sauf lorsqu’un humain est sur la voie de l’apprentissage. 

-       Tu veux dire que si je n’était pas ici, il n’ y aurait pas de tempête ? -       Oui, lui répondit la voix de Bleu. 

-       Mais, je n’en fais pas partie. La tempête ne m’atteint pas. -       Voilà ! dit Bleu en riant. Tu as appris à te service de la carte. Crois-le ou non, des humains ont écarté la carte dès le début de leur voyage, pensant que c’était une blague. Tu as compris son rôle et son caractère « actuel » est devenu ton mode de vie. Tu as un pied dans le temps spirituel présent, mais tu apprends aussi à mesurer le temps linéaire au fur et à mesure que tu progresses sur la route. Voilà pourquoi, lorsque la leçon de la tempête se présente, tu peux y échapper et te mettre à l’abri. Michael, nous t’aimons tendrement ! 

Cette idée fit sourire Mike. Tout ça pour lui ! Une telle énergie ! Et toute cette planification ! Il regarda dehors et hurla au vent : -       Tu peux te calmer maintenant. Je suis en sécurité. Il ne parvenait pas à arrêter de rire. 

La tempête dura environ deux heures. Le temps s’éclaircit au crépuscule. Mike se demandait s’il avait le temps d’atteindre la prochaine maison et s’il parviendrait à la trouver sans la présence du soleil. Cependant, il se sentait bien et apte à se défendre. Il examina la grotte, observa l’angle du soleil et se dirigea vers le nord, où il savait trouver la maison. 

Il n’avançait pas très vitre dans cette obscurité. C’était la première fois qu’il était dehors en pleine nuit sur cette terre. Y aurait-il des étoiles, une lune ? Il le sut rapidement. Il ne vit rien de tout cela. Lorsque la dernière lueur du crépuscule eut disparu, il se retrouva dans la noirceur totale. Et quelle noirceur ! Impossible de voir la carte. Il comprit qu’il aurait dû rester dans la grotte. Il n’était pas prêt à affronter ce type de situation. Il s’assit, ne voulant pas trébucher sur un objet qu’il n’aurait pas vu en travers du chemin. 

Au bout d’une heure dans cette obscurité totale, Mike remarqua que ses yeux fonctionnaient d’une étrange façon. Peut-être se passait-il quelque chose de bizarre ? Plus tôt, le soleil s’était éteint à l’ouest comme il se devait. Mike en avait déduit que le nord se trouvait du côté de cette montagne qu’il avait décidé d’utiliser comme point de repère. Or, comme il n’y avait ni lune ni étoiles, il ne parvenait plus à voir la montage, du moins au début. Faiblement, au nord, le sommet de la montage commençait à se poindre. La même lueur rouge qui avait accompagné le coucher de soleil était tout à coup visible, faisant ressortir le point de repère que Mike s’était fixé. Et un éclairage quelconque provenait de cette direction. 

Mike se leva, alerte mais prudent. Cette faible lueur rouge émanant du nord lui permettait graduellement de voir la terre qui l’entourait. Il se dirigeant lentement et silencieusement, vers la lueur rouge. Il glissait ses pieds sur le sol, pour éviter d’être surpris par une dénivellation trop abrupte. Penché vers l’avant et scrutant le sol du regard, il avançait à pas de tortue. 

Dans on cheminement laborieux, Mike trébucha et tomba sur une surface plutôt douce. Le sentier ! Il avait décidé de l’abandonner, et c’est lui qui le retrouvait au moment opportun. Quel endroit étrange ! 

Mike vit que le sentier formait un angle oblique par rapport à la montagne qu’il avait choisie pour lui indiquer le nord. Il était par contre convaincu que le chemin le mènerait vers la prochaine maison qu’il n’avait pas encore dépassée, il en était certain. De plus, il constata que la lueur provenait d’un point vers lequel le sentier se dirigeait. Il se plaça vers ce qu’il estimait être le centre du sentier et continua d’avancer toujours très lentement.  Il essayait de se tenir au milieu du sentier, mais de temps en temps, il en frôlait ses extrémités. Il riait. 

C’est encore pire que le brouillard sur la côte de Santa Monica, en juin ! Il se rappelait avoir circulé à bicyclette le soir dans un brouillard si épais qu’il parvenait à peine à discerner la ligne blanche au centre de la route. Comme il aurait voulu que le sentier ait une ligne blanche ! 

Mike remarqua qu’à l’approche de la lueur, il pouvait voir plus clairement. Peu à peu, le sentier devint presque complètement éclairé, ou du moins, suffisamment pour que Michael puisse se redresser et marcher normalement. Il devait tout de même être prudent. Il ne connaissait pas l’origine de la lumière et devait être prêt à toute éventualité. 

Au détour du chemin, Mike comprit l’origine de la lueur. Il n’en croyait pas ses yeux ! C’était la prochaine demeure. Elle était d’un rouge vif. Mike constata qu’à encontre des autres maisons, celle-ci brillait vraiment de l’intérieur. 

Il se permit de ralentir son rythme à l’approche de la maison rouge. La lumière de la maison se rendait jusqu’à lui et, en s’approchant, Mike vit la pancarte indiquant MAISON DES RELATIONS. Il s’arrêta. 

-       Oh là là ! dit-il en soupirant. Voilà une matière que j’ai déjà ratée ! J’espère qu’il n’y a pas d’autres films ! -       Eh oui, il y en a ! Le jeune ange rouge était apparu soudainement sur le palier. « Salut à toi Michael Thomas de l’Intention pure. Nous croyions t’avoir perdu ! 

-       Pas de chance, mon ami rouge, dit Mike, j’ai tout simplement décidé de prendre mon temps. Je suppose que je n’avais pas particulièrement envie de voir tes films. Ressemblent-ils à ceux de Violette ? -       Absolument pas ! 

L’ange rouge était magnifique. Une véritable vedette de cinéma, un personnage d’action au corps taillé au couteau. Il était immense. Il avait une personnalité décontractée et agréable, de sorte que sa haute stature n’effrayait pas, comme dans le cas des autres anges d’ailleurs. Ses vêtements rouges lui donnaient un air sacré. Mike se rappelait avoir vu cette couleur chez les hauts prélats de l’église. 

-       As-tu faim, Mike ? -       Terriblement. 

Rouge guida Mike dans la maison, après lui avoir fait signe d’enlever ses chaussures ! Il fit un clin d’œil à Mike, comme pour lui rappeler pourquoi le sol était sacré. Michael était intimidé d’attirer encore une fois tant de respect et ne dit rien. Il retira ses chaussures et les déposa devant la porte. 

Comme auparavant, l’extérieur de la maison ne laissait rien prévoir de son intérieur. La maison était immense. Elle comportait des escaliers, des arches, et les fenêtres laissaient voir des paysages qu’on ne devinait pas de l’extérieur. Décidément, Mike ne s’habituerait jamais à l’inconsistance entre la physique et la réalité. Tout ça n’était pas sans lui rappeler Alice au pays des merveilles, et il se demanda si l’auteur avait déjà visité cette terre dans ses rêves. 

Quelle pensée étrange ! Devait-il chercher un lapin blanc ? -       Blanc, c’est la suivante, Michael ; pas de lapin hélas ! 

Mike rit. Donc, la prochaine maison était blanche ! La Maison blanche ! Il trouvait l’idée amusante et Rouge aussi. Mike avait le sentiment que ce qu’il allait apprendre ici serait intéressant. Il percevait Rouge comme un membre de sa famille. Tout comme Vert, Rouge aurait pu être son frère, peut-être même un frère célèbre. Bleu et Orange étaient comme des oncles et, bien sûr, Violette était la mère. Il avait hâte de rencontrer le père ! -       Tu as l’impression de faire partie de la famille ? Rouge s’était arrêté devant les appartements de Mike. Et, bien sûr, l’odeur de nourriture se percevait aisément. 

-       Oui ! -       Tu ne pouvais mieux tomber. Tu es dans la bonne maison. Rouge avait guidé Mike jusqu’à la salle à manger et, comme toujours, un merveilleux repas l’y attendait. 

-       A demain matin, Michael Thomas. Dors bien et que tes leçons t’apportent la paix. Avant de retirer et de refermer la porte, Rouge lui souhaita un dernier bonsoir. 

Mike riait sous cape en constatant la politesse dont les anges faisaient preuve au fur et à mesure qu’il avançait sur son chemin. Il se sentait très en paix. Il savait que Rouge était au courant de ses expériences dan la maison violette ainsi que des sentiments et des émotions puissants qui en avaient surgi dans l’âme de Mike. Il appréciait qu’on lui fasse savoir que les prochaines leçons seraient différentes. 

Mike mangea d’un bon appétit. Il n’avait pas pris de repas durant la journée et son parcours dans la noirceur avait exigé beaucoup d’énergie, plus qu’il ne l’avait d’abord cru. Fatigué, il s’endormit aussitôt après le repas. Il était calme et ressentit la paix et le confort que lui offrait la maison rouge. Il dormit paisiblement et profondément, tout comme s’il avait déjà atteint son but. 

Plus tard, alors que Michael Thomas dormais profondément, une créature verte, sale, repoussante et en colère boudait sur le sentier, devant la maison rouge. La forme sombre et répugnante savait que Mike était à l’intérieur. Elle avait attendu encore et encore sa venue au détour de la route, mais rien ne s’était produit. La silhouette difforme écumait de colère et de rage bouillante et n’y comprenait rien. Comment Mike avait-il su qu’elle l’attendait ? Il devait avoir quitté le chemin. Michael avait effectivement atteint la maison sans suivre le même parcours. Mais comment ? L’entité malveillante savait que les anges ne pouvaient intervenir. Ils n’avaient donc pu lui dire qu’elle était là. Il faudrait revoir le plan d’attaque. En devançant Michael, elle l’avait perdu. Fallait-il retourner à la tactique de la poursuite ? C’était en tout cas, la façon de savoir où Mike se trouvait. Que faire ? 

Comme d’habitude, l’horrible créature trouva une place pour faire le guet en attendant que Mike reparte de la maison rouge. Tant et aussi longtemps qu’elle savait où Mike se trouvait, elle était contente. L’entité négative s’occupa à penser à sa confrontation avec Mike. Elle refit sans cesse des plans, révisant les stratégies et en construisant de nouvelles. Il faudrait beaucoup d’énergie et un peu de tricherie, mais elle connaissait bien  Michael Thomas; l’entité connaissait ses pensées et ses réactions et réexamina les techniques à utiliser pour la réussite du plan. La confrontation aurait lieu sur le chemin menant à la dernière maison, là où Michael serait le plus vulnérable. Elle attendrait. Il fallait compter sur la ruse. Il faudrait faire semblant emprunter une autre forme, quelque choses que la masse verte ne parviendrait à maintenir qu’un court instant, mais c’est tout ce qu’il fallait. 

gifs papillonsComme dans les maisons précédentes, Mike se leva et enfila les vêtements prévus à son intention. Propres et frais, ils étaient rouges. Michael se rappela encore une fois les paroles d’Orange qui lui avait dit qu’il n’y aurait pas de déchets humains reliés à ses raps sur cette terre. Mike se rendit également compte que sa barbe n’avait pas poussé depuis le début de son voyage. C’était en quelque sorte comme si le temps était suspendu, prévenant le fonctionnement et le vieillissement de ses cellules. Quel endroit ! Il se régala du petit déjeuner préparé pour lui dans la pièce attenant et songeait à son périple lorsqu’on frappa à la porte. Rouge enta. -       Je vois que tu es frais et dispo, Michael Thomas. 

-       Tout à fait, Merci de cette charmante hospitalité. Mike se sentait bien. Il était encore ébahi de l’apparence éblouissante de Rouge. -       Tu mérites tout cela, Michael Thomas de l’Intention pure, dit Rouge en souriant. 

Puis il fit signe à Mike de se lever et de la suivre dans la salle de formation de la Maison des relations. Rouge guida Mike vers des pièces qu’il n’avait pas vues la veille. Cette maison était très différente des autres. Tout ce rouge rendait Mike vivant et énergique c’était une sensation extraordinaire. Puis, ils arrivèrent dans une grande salle de spectacle dont la disposition ressemblait étrangement à celle de la maison violette, sans oublier le fauteuil moelleux, encore une fois trop près de l’écran. Rouge savait que, de cette place la projection risquait d’indisposer Michael à la suite de son expérience dans la maison précédente. 

-       N’est pas ce que tu crois, Michael, dit Rouge d’un ton rassurant. -       Merci, mon ami, dit Mike avec reconnaissance. Dois-je m’asseoir ? 

-       Oui. Rouge se dirigea vers l’arrière de la salle comme l’avait fait Volette avant li et entreprit de faire fonctionner l’équipement. Confortablement installé dans son fauteuil, Mike était prêt, et la projection commença. 

Cette fois, il n’y avait pas de son. Rouge expliquait ce qui se déroulait sur l’écran. Il avait eu raison. Les images étaient régénératrices formatrices, inspirantes et extraordinaires ! Il n’y avait ni tristesse ni repli sur soi, et les émotions de Mike n’étaient pas sollicitées. On avait plutôt l’impression d’assister une représentation de diapositives et non à des images animées. 

-       Tu vois, Mike tout ceci traite de la famille. Tu as déjà appris dans la maison précédente que tu joues plusieurs rôles sur la planète et il en va de même pour ceux qui sont autour de toi. Tu as aussi appris que tous les humains acceptent et planifient la direction de leur vie avant même de la commencer. Maintenant, le temps est venu pour toi de comprendre la relation entres acteurs. Nous allons bien définir la famille. 

Incrédule, Mike vit apparaître devant lui, vingt-sept beaux visages. Rouge leur attribua des noms très longs que Mike n’avait jamais entendus. Ils avaient tous une résonnance  angélique et Mike pensa qu’il devait être difficile de les écrie. Il entendit des noms comme Angenon, Aleeilou, Beaurifee, Vereeifon, Kooigre, et encre bien d’autres. Ensuite, Rouge lui présenta ce qui ressemblait à l’arbre généalogique de chacun. En tête du tableau, Mike vit des noms terrestres et des visages qu’il reconnaissait, mais aussi des noms et des visages inconnus. Michael reconnut d’abord ses parents, des amis de l’école ou de l’église, des confrères de travail et plusieurs personnes qu’il avait à peine connues. Il y avait même des étrangers. Mike prit le temps d’identifier chacun d’eux. Il revit des enseignants qui l’avaient influencé ; il revit Henry le Tyran et son premier amour, Carole ! Il vit son ami John, puis le voleur qui l’avait presque assassiné dans son appartement. Et, il revit Shirley, la femme qu’il avait aimée et perdue à Los Angeles. 

Il y avait d’autres images de gens qu’il ne connaissait absolument pas. Une femme attira particulièrement son attention. Elle arborait une magnifique chevelure rousse, des yeux verts et un sourire éclatant. Mike ressentait l’énergie de cette image, sans savoir pourquoi. L’image suivante lui fit dresser les cheveux sur la tête ! C’était la femme ivre dont la voiture avait percuté celle de ses parents et causé l’accident fatal. Elle avait été tuée sur le coup et Mike pensa qu’elle l’avait bien mérité. Mais qu’est-ce qu’elle faisait là ? Mais… sa propre image était là aussi. Sous la première rangée de photos reliées entre elles par des lignes, se trouvaient d’autres images de gens à leur tour reliées par des lignes horizontales. 

-       Tu vois, chaque ligne horizontale représente la durée d’une vie, Michael Thomas, dit Rouge pendant que Mike examinait l’ensemble. Ce sont toujours les mêmes acteurs. Les noms changent et les genres aussi, mais ce sont les mêmes entités et elles composent ta véritable famille. E groupe, vous voyagez à travers le temps ; certains s’ajoutent, d’autres se retirent mais vous formez tous une famille. Maintenant, tu vas entendre leur histoire. 

Ce qui se produisit ensuite fut l’un des phénomènes les plus extraordinaires et les plus révolutionnaires que Mike eut jamais expérimenté. Il fut totalement décontenancé par ce qu’il vécut dans la salle aux fauteuils rouges et en présence du magnifique ange de la même couleur. Il était immobile et bouche bée dans son fauteuil rouge, revêtu de ses vêtements rouges. 

La première image dans l’angle supérieur gauche du tableau se décupla soudain pour couvrir toutes les autres et s’anima. Puis, il y eut du son et Shirley, l’amour de Mike, apparut vivante sur l’écran, dont elle sortit pour se placer devant Mike. Elle était réelle et ne faisait plus partie d’un film ou d’une séance de diapositives. Elle s’adressa directement à Mike et se mit à lui raconter son histoire. 

-       Michael Thomas, je suis Reenuei de Quadril Cinq. Je fais partie de ta famille et je t’aime tendrement. Pour toi, dans cette vie, je Shirley. Au siècle dernier, j’étais Fred, ton frère. Puis avant, Cynthia, ton épouse. Michael Thomas de l’Intention pure, nous avons un contrat dont l’énergie s’appelle le karma. Nous avions prévu nous rencontrer encore dans cette vie, ce que nous avons fait. Nous avons conclu une relation entreprise il y a des siècles et nous l’avons bien fait. Nous avions convenu de générer en toi des sentiments qui te mèneraient à la croisée que tu franchis maintenant. C’est le présent que nous avons échangé. Nous avons accompli cette étape ensemble. 

Mike restait bouche bée. Elle n’était pas une image sur l’écran, mais bien réelle. Il écoutait une entité qu’il connaissait bien lui dire qu’elle était Shirley, qu’il l’avait connue avant , encore et encore. Quelle manifestation d’amour ! Chaque parole regorgeait de vérité et de signification. Chaque explication se révélait indéniablement complète. Quelle histoire ! Quel endroit ! Mike ne savait pas si Shirley pouvait l’entendre là où elle était, mais la silhouette incontestablement réelle qui se tenait devant lui méritait une réponse. -       Merci, chère Shirley ! Mike salua celle qu’il avait connue et aimée. Il avait capté la relation selon un angle tout nouveau. Elle était devenue une amie plus qu’une femme qui avait ruiné sa vie. Shirley disparut graduellement de l’espace occupé devant lui. 

L’image qui se présenta ensuite faisait référence à une relation d’amour complexe, à une intrigue. C’était le professeur de secondaire préféré de Mike, M.Bourroughs. il lui expliqua avoir fait partie de sa vie à plusieurs reprises, comme bien des gens d’ailleurs. Cette fois, ça avait été durant la formation scolaire de Mike. Le rôle le de celui-ci était évident. Ils s’étaient en fait aidés mutuellement de plusieurs façons, ce dont Mike n’était pas vraiment conscient. Ils avaient un contrat et l’énergie karmique de l’apprentissage, bien que très subtile. Mike le salua à haute vois, et l’image de son professeur s’évanouit également. 

Soudainement, grande comme la vie, apparut l’image de son père. Mike n’était pas triste : son père était vivant ! La forme de ce dernier se retira de l’écran pour prendre tout bonnement place devant Mike. Il commença à parler et Mike l’écouta avec grand plaisir. 

-       Michael Thomas, je ne suis pas qui tu crois, dit une entité source dont la voix résonnait différemment de ce que Mike avait connu. Je suis Anneehu de Quadril Cinq et je fais partie de ta véritable famille. Le visage que tu vois devant toi est celui de ton père et j’ai joué mon rôle dans la vie humaine exactement comme je l’avais planifié avec ta mère et toi avant même que nous n’arrivions sur terre. Tout ce qui s’est passé était pertinent et nous sommes partis rapidement pour accomplir encore plus dans d’autres domaines spirituels. En te quittant pour vaquer à d’autres occupations, nous t’avons laissé ton plus grand présent, Michael. Notre départ a servi de catalyseur à ton illumination. Nous étions nés à la vie et avions à enseigner la lourde leçon karmique de la mort et out s’est déroulé comme prévu. C’et la raison pour laquelle tu occupes ce fauteuil. Nous t’aimons tendrement pour le voyage que tu accomplis et pour le fait que tu reconnaisses maintenant le présent. 

Mike sentait la vie émanant de cette entité qui s’adressait à lui. Il mémorisa son nom Anneehu. Il voulait que sa reconnaissance soit désormais empreinte en lui. Comment la tristesse pouvait-elle entourer la mort de son père, maintenant qu’il savait la vérité à ce sujet ? La notion de présent prenait de plus en plus d’importance au fur et à mesure que l’entité qui avait été son père poursuivait son histoire. Elle l’entretenait des guerres qu’ils avaient faites ensembles, des frères et de soeurs qu’ils avaient été, il y avait bien longtemps, sur des continents qui n’existaient déjà plus sur la terre. 

Quand le père de Michal eut terminé, il sourit et s’évapora, comme les autres avant lui. Mike était ému, mais ni triste, ni replié sur lui-même. Tout était tellement énergisant ! Il parla à l’image de son père au moment où elle disparaissait. -       Je suis très reconnaissant de ce présent. Mike était convaincu de la véracité de ces faits et inclina la tête en signe de respect. 

Sa mère apparut ensuite et Mike écouta avidement, cloué sur sa chaise, son histoire sur la leçon karmique auprès de lui et des autres. 

-       Je suis Eleeuin, aussi de Quadril Cinq. Je t’aime tendrement et t’ai accompagné de nombreuses fois par le passé. Elle poursuivit son explication des rôles qu’elle avait joués dans ses vies. Elle l’avait même tué, alors qu’ils étaient deux sœurs. Elle parla de l’énergie créée par les actions d’une vie et qui se répercutait sur les suivantes et de la façon dont elle participait aux leçons d’interaction. Elle n’ébranla pas Mike sur le plan émotif e tne suscita pas en lui de mélancolie. Elle lui donna de l’information dans un style magnifique. Elle aussi était réelle, vivante. Lorsqu’elle commença à disparaître, il s’adressa aussi à elle. -       Merci du présent, Eleeuin. Mike tenait à se souvenir des véritables noms de ses parents. Se rappeler ceux de tous les autres était au-delà de ses compétences, mais il voulait conserver ces deux-là éternellement dans sa mémoire. 

Une à une, les images se manifestèrent devant Mike dans toute leur réalité. Elles se présentèrent et évoquèrent l’amour qu’elles avaient eu pour Michael Thomas. Elles parlaient souvent de la famille et toutes venaient de cette place au nom étrange de Quadril Cinq. 

Durant la journée, Mike ne rencontra que neuf des vingt-sept visages qui figuraient à l’écran, et les lumières furent rallumées. Silencieux, Mike constata encore une fois qu’il n’avait pas pris de repas du midi. Rouge quitta son poste de projectionniste et se planta devant lui. -       Fatigué ? 

-       Non, vivifié ! Faut-il arrêter ? Rouge rit de bon cœur et fit signe à Mike de la suivre vers la salle à manger. -       Nos avons des images pour deux autres journées encore. 

Presque toute la famille y passera ! Des millions de questions venaient à l’esprit de Mike se dirigent vers la salle à manger. -       Rouge, je t’invite à dîner. Je sais que vous ne mangez pas mais, j’ai tellement de questions à te poser. 

-       Oui, bien sûr. Rouge s’amusait. Mike pensa qu’il avait certainement autre chose à faire, oubliant qu’il était là pour lui et tous les autres qui empruntaient ce chemin. 

Ils pénétrèrent dans la salle à manger où deux places avaient été mises. Surpris, Mike regarda Rouge. 

-       Qui manque avec nous ? -       Je pensais que tu m’avais invité, dit Rouge d’un ton légèrement ironique. 

-       Mais tu ne t’alimentes pas ! -       Qui adit ça ? Rouge s’amusait vraiment et il s’installa à la table devant Mike avant de se verser un verre de jus de fruits. Mike était ébahi. 

-       Je n’ai jamais… enfin, les autres anges n’ont jamais mangé. J’ai conclu que… Rouge l’interrompit. -       Michael, les anges n’ont pas besoin de se nourrir, mais je vais me joindre à toi dans cette obligation humaine parce qu’il est agréable pour toi d’avoir de la compagnie pour dîner, n’est-ce pas ? 

-       Exact. Mike ne pouvait réfuter cet argument. Il  y avait des semaines qu’il ne s’était pas attablé en bonne compagnie. Il avait bien failli en avoir lorsqu’il était avec Vert. Au moins, il n’avait pas toujours été seul à l’heure des repas. Rouge était amusant. Il était peut-être le plus amusant d’eux tous. 

-       Je me sens honoré de cette pensée, lui dit Rouge en mangeant son pain, lisant dans ses pensées. Mike dînait en prenant de nombreuses poses pour faire place aux questions s’adressant à Rouge. -       Ce qui vient de se passer est-il réel ? quand ces gens me parlaient, le faisaient-ils par le biais d’un nouveau type de projection technique que je ne connais pas encore ? Rouge ne put s’empêcher de rire encore une fois, en s’essuyant le menton avec sa serviette. 

-       Pourquoi les humains veulent-ils absolument associer la réalité à l’illusion ? Même lorsque la vérité saute aux yeux, les humains la rejettent parce qu’elle leur semble irréelle. Décidément, je ne comprendrai jamais ! -       Et alors ? insista Mike. 

-       Absolument réel. Plus réel que la réalité sur terre, Michael. Ils sont ici, en personne, pour toi, dans cette maison. 

Sans véritablement comprendre, Mike continua quand même à interroger Rouge. -       Et tous ces noms aux consonances étranges ? J’ai remarqué que mon image n’en avait pas, seulement l’écriture bizarre que j’avais déjà vue. 

-       Tu en as un, Michael, mais il est dissimulé pour l’instant. T l’apprendras un jour, si nécessaire ; ou du moins la partie que tu parviendras à prononcer. Pour l’instant, c’est sans incidence sur ton illumination. Tu vois, tu ne sais pas mon nom et ça ne t’a pas empêché de profiter de ton temps ici. Rouge prit une autre bouchée. 

Michael ne s’était jamais arrêté au fait qu’il ne connaissait pas les noms des anges qu’il avait rencontrés dans les maisons. Il les nommait par leur couleur. Ça semblait plus facile ainsi, et tous l’y encourageaient. - rouge, quel est ton véritable nom ? Mike voulait vraiment le savoir. Il reprit encore un peu de salade en attenant la réponse de Rouge. 

Tu supposes qu’un nom est un son ? 

Mike remarqua que Rouge mangeait très maladroitement. C’était la première fois, de toute évidence ! La nourriture s’échappait de sa bouche et retombait dans son assiette. Il avait utilisé quatre serviettes jusqu’à maintenant et tentait de son mieux d’imiter les manières des humains en matière de consommation. C’était d’ailleurs très drôle mais Mike était trop préoccupé par ses questions pour s’arrêter à ce détail? Ce n’est que plus tard qu’il en rirait, mais pas aux dépens de Rouge bien sûr. Rouge poursuivit, après s’être encore une fois essuyé la bouche. 

-       Tous les noms des entités de l’univers constituent de l’énergie, y compris le tien et le mien. Ils ont des couleurs, des vibrations, des sons et même… une intention ! On ne peut les attribuer simplement comme un son résonnant dans l’air, comme un nom terrestre. Tous les noms que tu as entendus ou lus aujourd’hui ne représentant qu’une partie de l’énergie du nom entier de l’entité. Tu les as entendus ou lus du mieux que tu le pouvais, en fonction de tes capacités. Lorsque les entités spirituelles se rencontrent, elles peuvent « voie » les noms. Chaque entité porte avec elle sa lignée entière et ses réalisations dans les couleurs et les vibrations de son Mer-Ka-Ba, le nom du corps angélique. C’et beaucoup plus complexe que ce que tu peux saisir maintenant, Michael, parce que c’est interdimensionnel. -       Rouge, dit Mike, comptant en apprendre plus long, aujourd’hui, dans la salle de cinéma, pourquoi certaines images de la rangée du haut n’ont-elles pas présenté leur histoire alors que ç’aurait dû être leur tour ? 

Mike pensait surtout à la femme à la chevelure rousse dont l’énergie l’avait frappé. Elle était dans la première rangée, mais n’avait pas pris la parole. -       Ce sont des humains que tu n’as pas encore rencontrés, Michael. Rouge but une gorgée de jus et tenta sans succès d’éviter que le liquide ne coule de chaque côté de sa bouche. Il dut avoir recours à une autre serviette, la septième ! 

-       Alors, ceux que je n’ai pas connus, ils ne comptent pas ? -       Les contrats non remplis ne sont normalement pas montrés ici, Michael. Ça ne signifierait rien pour toi puisque tu n’as pas rencontré ces personnes. Ceux qui se présenteront à toi sont ceux que tu connais déjà. 

Mike s’appuya sur le dossier de sa chaise pour mieux réfléchir à une pensée qu’il n’avait pas eue depuis quelque temps. Il s’interrogea sur la pertinence de ce voyage au pas des sept maisons. S’il était resté à Los Angeles, il aurait pu connaître les personnes dont les plans spirituels correspondaient aux siens. Avait-il mis fin à quelque plan cosmique ? Quelles en seraient les conséquences ? Rouge « écoutait » et répondit à la question non formulée. 

-       Michael, écoute-moi bien. Certaines choses qui s’offrent à toi sont incompréhensibles sur le plan des trois dimensions. Ton esprit n’est pas celui de Dieu ici. Tu ne peux pas savoir ce que nous savons déjà. Tu es encore humain et nous t’aimons beaucoup pour ce que tu es. Il se passe plus de choses ici que tu ne le crois. Tu as choisi de quitter le chemin, et c’est un accomplissement. Il n’y arien d’inapproprié dans ce que tu as chois de faire. Nous ne t’apporterions pas toute notre aide s’il n’était pas sacré que tu sois ici au moment présent. Mike n’avait jamais perçu son choix de faire ce voyage comme une décision sacrée. Il continuait à le percevoir telle une fuite. Il apprenait à rentrer chez lui et, pour une raison quelconque, c’était un geste honoré et béni de ces êtres angéliques. Rouge avait raison. Mike ne voyait pas la situation dans son ensemble. 

-       Vais-je comprendre un jour ? -       Lorsque tu seras devant la porte du but et que tu l’ouvriras, tu comprendras. 

Rouge se leva et quitta gracieusement la pièce. Après son départ, Mike se leva et alla se placer près de la chaise qu’il avait occupée. On aurait cru qu’un enfant de trois ans avait mangé là. Les miettes de nourriture et le jus étaient répandus partout. Mike éclata de rire. 

-       Rouge, je t’aime, s’exclama-t-il. Mike réalisa la générosité de Rouge, qui avait accepté de partager son repas. Il avait essayé ! Même les anges ne sont pas doués dans certains domaines, je suppose. Puis, il se mit à réfléchir et se demanda s’il y avait des choses que Dieu ne pouvait pas faire ! Une voix se fit immédiatement entendre à son esprit… celle de Violette ! -       Oui, Dieu ne peut pas mentir. Dieu est incapable de détester. Dieu ne peut prendre de décision partiale dans on champ d’amour. C’est essentiellement la raison pour laquelle il y a toutes ces leçons sur la terre, pour que Dieu puisse subir un test d’impartialité. 

Oh là là ! Mike savait que quelque chose de profond venait d’être divulgué, mais il n’y comprenait rien. Sans doute qu’en temps et lieu, ces choses prendront leur véritable sens, pensa-t-il. Que c’était bon d’entendre la voix de Violette encore une fois. Quel endroit magnifique ! 

Durant son sommeil, Mike revit les deux entités angéliques Aneehu et Eleeuin entourées de couleurs vives et de motifs géométriques. Une vraie merveille ! En dépit du spectacle de lumières, il dormit très bien. 

gifs papillonsMichael était impatient de recommencer le lendemain. Il engouffra son petit déjeuner et suivit Rouge dans la salle de spectacle. Il se rua littéralement vers son fauteuil moelleux et attendit les exposés et les paroles éclairées de sa nouvelle famille. Tout était parfait. 

Henry le Tyran, se présenta à lui. Il parla du contrat qui les liait et de sa lourdeur. Mike et Henry avaient navigué ensemble autrefois et leurs vies d’alors avaient dicté les leçons à tirer dans celle qu’ils venaient de franchir. C’était fascinant et surtout plein de sens. Ils étaient associés dans une danse d’énergie éternelle. Il disparut, et Mike le remercia d’avoir si bien joué son rôle. 

Ensuite, la femme qui avait provoqué l’accident de ses parents s’adressa à lui. Elle prenait plaisir à s’exprimer. Elle se qualifiait de « catalyseur final » un autre langage spirituel que Mike ne captait pas encore. Elle laissait entendre que ce soir-là elle avait rendez-vous avec les parents de Mike sur cette route de campagne sombre et qu’elle s’était présentée à l’heure prévue. Elle parla des sessions de planification et de la façon dont les entités avaient applaudi lorsque tout fut joué. La mort offrait une énergie tout à fait différente pour ceux qui étaient  de l’autre côté. Une vraie pièce de théâtre ! 

La femme ne s’excusa nullement pour ce qu’elle avait fait. Elle n’avait pas à le faire puisque tout était dans l’ordre des choses. Mike ne portait plus de jugement. Il abonda même dans son sens. -       Merci du précieux présent, dit-il. Il avait prononcé ces paroles sincèrement. 

Le défilé des membres de la famille était terminé pour la journée. Mike se leva pour aller dîner. Il avait rencontré neuf autres personnes. Cette fois, il n’invita pas Rouge à manger, mais lui demanda tout de même de rester avec lui pendant le repas. Il avait d’autres questions à poser et ne voulait pas être distrait par la nourriture éparpillée ici et là et le jus renversé ! 

-       Rouge, plusieurs de ces entités vient encore sur la Terre. Comment peuvent-elles alors se présenter à moi et me parler ? -       Tu fais encore appel à l’expérience humaine pour comprendre la réalité du retour chez toi. Le véritable Michael Thomas peut être à plusieurs endroits à la fois. L’aspect de Dieu qui constitue la partie la plus élevée de ton âme n’est pas entièrement présent lorsque tu es sur la terre. Il est ailleurs, vaquant à d’autres occupations comme la conception d ‘autres plans d’énergie avec la famille puisque tu as décidé de changer de route. Rouge  souriait pendant que Mike prenait le temps de saisir ce qu’il venait d’entendre. 

-       De nouveaux plans ? -       Oui, de nouveaux plans. 

Mike était estomaqué. Les pièces du casse-tête commençaient à se placer. Les séances de planification se déroulaient non seulement au début, avant son arrivée, mais il devait y en avoir de nouvelles, à cause des choix éclairés qu’il avait faits. Elles faisaient appel à des parties de lui qu’l n’avait même pas conscience qu’elles existaient ! 

-       Cela veut-il signifier que j’ai une personnalité multiple ? -       Michael, ferme les yeux. Concentre-toi. Rappelle-toi les événements de la journée. Imagine-toi de nouveau dans la salle rouge… Où es-tu maintenant ? 

-       Dans la salle rouge. -       Je croyais que tu étais ici en train de manger ? 

Mike ouvrit les yeux et regarda Rouge d’un air découragé. -       Attends un peu. C’est dans mon imagination. Ce n’est pas plus important que mes rêves. Mon corps réel est ici. Mes pensées sont dans la salle rouge. 

-       Bien. Qu’est-ce qui est le plus réel : ton corps ou tes pensées ? -       Mon corps… enfin je pense. Mike était incertain de sa réponse. Rouge ne dit rien. Il se pencha plutôt vers Mike et lui donna matière à réflexion. 

-       Michaêl, la nuit dernière… tu as rencontré tes parents encore une fois. Et cette fois, ils t’ont montré leur énergie réelle et tu les as appelés de leurs noms véritables. Tu as voyagé avec eux et tu t’es bien amusé. 

Mike cessa de manger. -       Es-tu en train de me dire que c’était réel ? 

-       Oui. -       Mais je dormais, c’était un rêve. 

-       Ta nature humaine ne te permet pas de saisir la réalité de l’esprit, Michael. Seule ta conscience forme la réalité. L’aspect physique est temporaire. Ta structure cellulaire, bien qu’elle soit un véhicule sacré, n’est que la résidence de ta conscience, et tu peux amener ton esprit où tu veux. Crois-moi, c’est ainsi. 

Rouge souriait. -       Je peux quitter mon corps ? 

-       Tu le fais régulièrement, Michael. Par conséquent, tu peux être à deux endroits à la fois, comme tu dis toi-même. Ce n’est pas aussi inhabituel que ti le crois. Dans la mesure où tu n’oublies pas de revenir à ton véhicule humain, tant est bien. Tu t’es engagé à mouvoir ta conscience dans ce véhicule, tant et aussi longtemps que tu seras sur terre. Mais tu peux quand même voyager. -       Tu dis qu’il y a des parties de moi qui ne sont pas ici ? 

-       Oui. Rouge connaissait la question qui suivrait. -       Où sont-elles 

Rouge se leva de sa chaise et se dirigea vers la porte, comptant laisser Mike se reposer pour la nuit. Il se retourna pour répondre à la dernière question. 

-       Dans le lieu le plus sacré qui soit. Avec tous les autres. Dans le temple de la physique. Avec Dieu. 

Sur ce, Rouge se retira. Mike venait d’entendre une somme importante d’informations et ne parvenait pas à la comprendre. Le temps de la physique ? Qu’est-ce que ça pouvait bien être ? Un projet à la fois physique et religieux ? Ça ressemblait à un film de Harrison Ford ! Qu’est-ce que ça pouvait bien signifier ? Chaque nouvelle question semblait en soulever d’autres. 

Mike se mit au lit. Tout juste avant de s’endormir, il se rappela ce que Rouge lui avait dit sur la réalité de ses rêves. S’était-il vraiment déplacé la veille, avec ses parents ? C’était tellement nouveau, si étonnant ! Mike y pensait encore lorsqu’il s’enfonça dans cet état où l’esprit humain perd toute conscience claire de ce qui se passe vraiment. Il se dirigea encore une fois vers son endroit préféré, là où il s’était rendu plusieurs fois : le point de jonction entre l’amour et la réalité où les membres de la famille se réunissent pour s’entretenir du passé, du présent et du futur. Là où les lois de la physique sont en apparence violées mais où, en fait, elles se créent. Bien sûr, il oublierait tout par la suite. 

gifs papillonsIl en était à sa dernière journée dans la maison rouge. Il ne lui restait que quelques entités astrales à rencontrer, puisqu’on avait passé par-dessus cinq d’entre elles qui ne faisaient pas partie de l’expérience de Mike jusqu’à maintenant. Il revit le professeur qu’il avait signalé à l’administration et le voleur qui avait apparemment tout déclenché en pénétrant dans son appartement. Tout ça semblait si loin ! 

Mike les écouta tous. Il respectait le fait qu’ils fassent partie de sa famille et qu’ils soient reliés de diverses façons à sa vie actuelle et à ses vies passées. Lorsque tout fut terminé, il possédait une vision d’ensemble comme très peu d’êtres humains en ont. Il comprenait plus clairement le sens de la vie. Encore une fois, il regratta de ne rien pouvoir ramener de tout cela à Los Angeles ou de n’en rien avoir su plutôt. 

S’il avait saisi la notion de contrat et d’énergie karmique  plus tôt, il aurait pu comprendre beaucoup mieux la moindre expérience émotive, ce qui aurait fait de lui l’être humain le plus accompli à avoir vécu sur la planète ! Mais peut-être ces choses ne devaient-elles jamais être connues des humains de la terre ? Peut-être était-ce là une partie des leçons dont on parlait si souvent ? C’était comme être dans la noirceur et tenter de voir la lumière à tout prix. C’était un casse-tête immense. Mike se sentait Reconnaissant devant la connaissance et l’illumination que lui apportait son périple. 

Ce soir-là, Michael célébra son corps, comme Vert le lui avait appris. Il sentit une autre transition et se comporta exactement comme le lui avait appris Vert. En moins de quelques heures, tout fut terminé, et Mike sut hors de tout doute qu’il avait franchi une autre étape où, d’une certaine manière, la biologie avait fusionné avec son esprit. Il semblait que l’acceptation des connaissances acquises ici et dans les autres maisons avait produit une réaction psychologique de ses cellules. Puis, il se rappela l’explication de Vert sur la façon dont son esprit se manifestait dans chacune de ses cellules. Tout se tenait, décidément. 

Il dormit profondément, encore une fois,  sans tenir compte de ses voyages astraux et de ses réunions de famille et se réveilla reposé. Après le petit déjeuner, il revêtit son armure, se para de son épée et de son bouclier et partit à la recherche de Rouge. Il était là, prêt à le raccompagner à la porte. Il fut touché à l’approche de Mike. -       Michael Thomas de l’Intention pure, tu as changé. 

-       Je sais. Mike était timide à la pensée de la cérémonie et du changement qu’il avait vécu la veille. « Comment peux-tu le savoir ? Comment un ange peut-il déterminer qu’un humain a subi une transformation de vibration ? » 

Rouge regardait Mike avec une expression d’ébahissement. 

-       Tes couleurs te trahissent. Je n’ai jamais vu un humain se transformer si profondément, si rapidement. Tu es un cas unique ici. Tu as tout accueilli et saisi rapidement ce qui t’a été offert. Tu es un être humain vraiment spécial 

Rouge se retourna et guida Mike dans le dédale de corridors, vers la porte d’entrée de la maison rouge. Mike commença à mettre ses chaussures, qu’il trouva là où il les avait laissées. Il n’avait rien compris à propos des couleurs, mais  c’était sans importance. -       Je n’oublierai jamais cette maison, mon cher Rouge. C’est ici que j’a rencontré ma famille pour la première fois. 

Rouge souriait. Il savait la vérité. Michael avait rencontré sa véritable famille pour la première fois en tant que Michael Thomas, l’être humain. Mais Michael la connaissait en fait très bien. -       Michael Thomas, tu n’es pas au bout de tes surprises. Il te reste encore deux maisons. Ta nouvelle maison te permettra de percevoir de façon  encore plus intense ce qui t’attend. Te sens-tu prêt ? 

Etait-ce un avertissement ? -       Y a-t-il un problème qui m’attend ? demanda Mike d’un ton inquiet. 

-       Tu devras affronter certains défis. Spirituels, physiques et d’autres, qui feront appel à tes émotions humaines avant que tu ne franchisses la porte du but. Ce seront sans doute les plus grands que tu auras rencontrés sur cette terre. Certains pourraient même remettre en question tout ce chemin et sa réalité. D’autres t’étonneront par leur ampleur. Tu pourrais même avoir peur. 

Mike réagit en entendant cela. Il savait qu’une épreuve l’attendait. Mais il restait déterminé, jugeant qu’il ne pouvait abandonnera près avoir parcouru tout ce chemin. -       Je comprends, dit-il. Je suis prêt. 

-       Oui, je sais que tu l’es, cher ami humain. Rouge regardait Mike comme s’il le voyait pour la première fois. « Jai une question à te poser. Tu l’entendras ce matin, puis deux autres fois seulement. La dernière fois sera la plus importante. » 

Enfin ! Mike était heureux qu’un ange lui donne des renseignements sur la raison de cette question qu’on lui posait à chacune des maisons. Il devait y avoir un lien avec la septième maison et avec ce qu’il trouverait. -       Je suis prêt à entendre la question, Rouge. Bien sûr, Mike connaissait la question, mais voulait laisser à Rouge l’honneur de la poser. Rouge savait que Mike lui laissait savourer ce moment et l’appréciait. 

-       Michael Thomas de l’Intention pure, est-ce que tu aimes Dieu ? -       Tout comme je t’aime et aime tous les autres, oui, j’aime Dieu. 

 Mike s’avança et posa un geste qu’il risquait pour la première fois. Il serra Rouge dans ses bras. Il n’était pas facile d’encercler cet immense ange rouge de ses bras, mais Mike fit de son mieux. Rouge accepta gracieusement la salutation physique et se pencha même pour permettre à Mike de le voir dans les yeux. Rouge enlaça Mike complètement, l’enrobant dans le tissu léger des vêtements rouges. -       Ce geste est très significatif, dit Rouge en s’éloignant de Mike. Comme Vert et Violette me l’ont dit, tu es le premier dont la vibration permet le contact physique avec un ange. Rouge était ému. « Nous n’avons jamais pu serrer un humain dans nos bras jusqu’à maintenant. Jamais je ne l’oublierai. 

Mike considéra cette remarque comme un compliment et s’engagea sur le sentier le menant à son parcours. Il devait choisir entre la route toute tracée ou l’autre. Oui, cette fois il emprunterait le chemin tracé jusqu’à la prochaine maison, blanche selon ses renseignements. Il se retourna une dernière fois pour saluer Rouge de la main. Rouge était sur le palier et regardait Mike s’éloigner. Il était émerveillé de ses progrès. Il était fier que les présents de Mike et ses armes s’harmonisent si bien à lui en tant qu’être humain. Il ne l’avait jamais vu à un tel degré. 

Il ne fallut que quelques instants avant que la répugnante créature imprégnée de mort ne surgisse des arbres et se mette en route derrière l’être humain qui se dirigeait vers la prochaine maison. L’horrible créature ne laissait aucune trace de pas en  marchant. Elle passa tout près de Rouge en le regardant de ses yeux féroces. Pour la première fois, l’ange lui adressa la parole. 

-       Fantôme, tu n’as aucune chance.  Sur ce, Rouge se retourna et se retira dans sa maison rouge. 

Aurélia Louise Jones

  

Aurélia Louise Jones dans LEMURIENS de TELOS Aureliaaa-leveled

Porte-parole des peuples évolués vivant au centre de la Terre, Aurélia Louise Jones nous fournit une meilleure compréhension de l’avenir de notre planète.

Aurélia Louise Jones est née à Montréal dans une famille canadienne française au début des années 40. Elle endosse la profession d’infirmière puis, s’intéressant à la naturopathie et l’homéopathie, elle devient conseillère en santé et en spiritualité. En 1989, elle se dirige vers les États Unis où elle se consacre à son travail spirituel et à l’enseignement des principes menant l’humanité vers l’Ascension personnelle et planétaire.    

En 1997, alors qu’elle vivait encore dans le Montana, elle reçoit la guidance d’Adama et des membres du Conseil de Lumière Lémurien de Telos qui l’enjoignent de déménager au Mont Shasta afin d’être préparée pour une mission. Elle déménage à Shasta l’année suivante et plus tard devient channel pour Adama, le grand prêtre de Telos, et d’autres maîtres de lumière. Depuis, elle organise chaque année des événements lémuriens dans la région du Mont Shasta ainsi que des voyages initiatiques durant l’été et l’automne. Aurélia Louise donne également des conférences et anime des ateliers au Canada, en France, en Belgique et en Suisse.

 

Elle est la fondatrice d’une petite maison d’édition, « Mount Shasta Light Publishing », établie pour préparer la résurgence Lémurienne. Les livres d’Aurélia Louise fournissent une meilleure compréhension de l’avenir de notre planète, de la façon dont la vie devrait être vécue ici et des changements que nous devons apporter pour vivre dans un monde meilleur et plus évolué.  

4837 dans LEMURIENS de TELOS      ADAMA Grand Maître  du Conseil de Lumière Lémurien de Telos

 Révélations de la Nouvelle Lémurie Telos, tome 2 : Messages pour l'épanouissement d'une humanité en transformationTome 3, Protocoles pour la cinquième dimension

Adama est le Gouverneur actuel de Telos, Grand Prêtre, Maître Ascensionné. Il travaille avec le Conseil Lémurien formé de maîtres ascensionnés, six hommes et six femmes dont le mandat est d’équilibrer les polarités divines masculine et féminine. Adama est le treizième membre, qui préside et prend en dernier lieu les décisions si le concile ne peut arriver à un consensus. 


 

Agartha comporte environ 120 cités de lumière souterraines. Ses citoyens sont hyperboréens. Telos a pris la tête d’Agartha (après Shamballah). Les 3 villes les plus importantes sont : 
- Telos : Située sous le mont Shasta (Étas-Unis). : population : 1,5 million de Lémuriens. 


 

- Posid : Située sous les plaines de Mato Grosso (Brésil) : 1,3 million d’Atlantes.

Rama : Située sous la ville de Rama (Inde) : 1 million d’Indiens.

 

Agartha était jadis sous la gouverne de la capitale : Shamballa mineure. La cité de Shamballa n’a plus d’existence matérielle, et vibre dans les cinquième, sixième et septième dimensions. Elle est sur un plan éthérique et sert de métropole astrale pour cette planète; c’est la résidence de Sanat Kumara et de son entourage. Même si ce dernier est officiellement retourné sur Vénus, il garde un poste à Shamballa et continue d’aider notre planète. Le mont Shasta et Shamballa sont parmi les lieux qui servent de centre permanent pour le gouvernement spirituel sur terre. 

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...